Issuu on Google+

ENTRETIEN 30

Suren Erkman, spécialiste en écologie industrielle. Edition Aar, JAA 3321 Schönbühl-Shoppyland

www.migrosmagazine.ch, CONSTRUIRE

NO 17, 26 AVRIL 2011

Photos Nicolas Righetti-Rezo / Catherine Leutenegger

CUISINE DE SAISON 66

Un duo chasseurs d’épices

ACTUALITÉ MIGROS 36

Mibelle, royaume des cosmétiques. EN MAGASIN 55

Concours De la région. Changements d’adresse: à la poste ou au registre des coopérateurs, tél. 058 565 84 01 E-Mail: serviceabo@gmaare.migros.ch

Corinne et Patrick Rosset parcourent le monde à la recherche de poivre, de vanille ou de piment. Rencontre autour d’un poulet au curry.


ÉCONOMISEZ EN PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES

99.50

79.–

au lieu de 119.–

Silverlit R/C Eurocopter

au lieu de 199.–

33%

Réfrigérateur de table MioStar MI 45TA livraison à domicile et contenu exclus

59.– au lieu de 89.–

New Bobby Car BIG

33%

89.90 Chaise longue à roulettes, avec coussin

50%

34.95 au lieu de 69.90

M-Gril électrique Barbecue Party MioStar

50%

99.50 au lieu de 199.–

Gril sphérique à charbon de bois Cosy 470

EN VENTE DANS LES PLUS GRANDS MAGASINS MIGROS (LISTE COMPLÈTE DES MAGASINS: WWW.MIGROS.CH/ECONOMISER).

50%


MGB www.migros.ch W

UN TOUR DE MAIN. DU 26.4 AU 9.5.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

88.–

au lieu de 138.–

149.50

Coupe-herbe et riques taille-haies élect A EN RD GA cu ac sur t Cu sic Set Clas

33%

au lieu de 299.–

Nettoyeur à haute pression K 2.325 T50 Celebration Kärcher 1400 W, pression max. 110 bars, débit 360 l/h

50%

79.50 55.–

au lieu de 159.– Tondeuse à gazon électrique EH 36 DO IT + GARDEN MIGROS

au lieu de 110.–

Dévidoir GARDENA tuyau 5/8" de 15 m

50%

50%


4 | Migros Magazine 17, 26 avril 2011

ANIMAUX 24

ÉDITORIAL

A la découverte de la nature préservée des campagnes vaudoises et genevoises en compagnie de Samuel Monachon.

Steve Gaspoz, rédacteur en chef

Toujours plus décalés Concilier vie professionnelle et vie familiale, ce n’est déjà pas évident. Mais quand en plus les horaires s’en mêlent, la galère

est assurée. Du fait de l’augmentation continue du coût de la vie et de l’envie de chacun de se réaliser professionnellement, la grande majorité des partenaires travaillent à deux. Rien de très nouveau là-dedans, si ce n’est que du fait d’une mobilité facilitée et d’une large libéralisation du monde du travail, les conjoints sont toujours plus nombreux à davantage se croiser à la maison qu’à vivre vraiment ensemble.

M-Infoline: tél.: 0848 84 0848* ou +41 44 444 72 85 (depuis l’étranger). m-infoline@migros.ch; www.migros.ch M-CUMULUS: tél. 0848 85 0848* ou +41 44 444 88 44 (depuis l’étranger). m-cumulus@migros.ch; www.m-cumulus.ch Adresse de la rédaction: C. p. 1751, 8031 Zurich, tél. 044 447 37 37, fax 044 447 36 02 redaction@migrosmagazine.ch; www.migrosmagazine.ch

Travail en soirée, de nuit, par équipe, le week-end... On connaît

tous une infirmière effectuant des gardes, un restaurateur travaillant tous les week-ends ou un contrôleur abonné aux premiers trains du matin, bref quelqu’un dont le rythme professionnel n’a pas grand-chose à voir avec les fameux «horaires de bureau». De nombreux couples vivent cette situation au quotidien: l’un travaille normalement tandis que l’autre jongle avec des horaires irréguliers. Dans de telles conditions, gérer travail, famille, tâches courantes et l’une ou l’autre activité demande une bonne dose d’adaptation.

Photos Bertrand Rey / Cédric Widmer / Therry Parel/Getty/Keystone

* tarif local

Une nécessité qui commence à modeler l’ensemble de la société. Les

horaires tendent à se flexibiliser pour tous, tandis que de nouveaux services voient constamment le jour pour s’adapter à la donne. Difficile d’imaginer, il y a dix ans encore, des cabinets dentaires ouverts en soirée et durant le week-end. C’est désormais chose courante. Le paradoxe, c’est que, plus les secteurs seront nombreux à suivre le mouvement, plus le nombre de personnes devant accepter des horaires décalés s’élargira. Avec pour conséquence de nouvelles demandes à satisfaire. La question sera alors: où fixer la limite?

RÉUSSITE 94 Dans sa manufacture de Sainte-Croix (VD), Gérard David et son équipe fabriquent le nec plus ultra de la harpe.

steve.gaspoz@migrosmagazine.ch

Publicité

Des points sans cotisation annuelle.

Avec la CUMULUS-MasterCard gratuite*, vous collectez des points CUMULUS à chacun de vos achats, à Migros et en dehors de Migros, dans plus de 30 millions de commerces du monde entier.

Cotisation annuelle:

CHF 0.–*

Demande: cumulus-mastercard.ch, à votre Migros ou en appellant le 044 439 40 20 *Aucune cotisation annuelle pour la carte principale et la carte supplémentaire, aujourd’hui et les années à venir.

L’émettrice de la CUMULUS -MasterCard est GE Money Bank SA.


CETTE SEMAINE

|5

RÉCIT 16 Vivre en couple? Pas toujours facile! Cela l’est encore moins lorsqu’une difficulté s’immisce dans le quotidien: des horaires décalés. Quatre couples adeptes de l’anti-routine témoignent.

RÉCITS

Récit

12

Société

16

Les délits de fuite. Concilier couple et horaires irréguliers.

Portrait

Samuel Monachon, passionné de nature.

Habitat

Vivre au milieu des acariens.

ENTRETIEN

Suren Ekerman

22

24

CUISINE DE SAISON

Corinne et Patrick Rosset.

VOTRE RÉGION

Les informations de votre coopérative régionale

VIE PRATIQUE

78

Plein air

82

Education

86

Voiture

88

Les différences hommesfemmes.

Les séjours linguistiques

ACTUALITÉ MIGROS

Cosmétique

36

Le Renault Scenic.

41

Migros Flash Temps présents Minute papillon Coup de chance Mots fléchés / Impressum

Mibelle, une entreprise de pointe.

Concours

En bateau avec Narnia.

EN MAGASIN

De la région

RÉCIT 12 Les policiers traquent les auteurs de délits de fuite. A Genève, un enquêteur est spécifiquement chargé de ce type d’infractions. Avec succès!

42

Choisissez votre photo préférée et gagnez un dîner!

Glaces Dégustez les nouveaux arômes.

63

RUBRIQUES

RÉUSSITE

Gérard David

Publicité

Informez-vous: www.swisshaus.ch ou 0800 800 897

À CHACUN SES GOÛTS. ET SA MAISON SWISSHAUS.

MEDEA CHF 438’500.– clés en main, sous-sol inclus

73

Santé

Voyage au centre de la Terre: les mines de sel à Bex.

30

66

8 10 29 91 93 94


20% DE RÉDUCTION PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 26. 4. AU 9. 5. 2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK 20% de réduction sur tous les produits I am en lot de 2.

16.95

9.40

I am Body Shape my Body, lot de 2 2 x 200 ml

I am Face Tonique doux, lot de 2 2 x 200 ml

au lieu de 21.20

au lieu de 11.80

6.85

7.20

au lieu de 8.60

I am Natural Cosmetics Crème pour les mains, citronnelle/aloe vera, lot de 2 2 x75 ml

au lieu de 9.–

I am Natural Cosmetics Gel douche pamplemousse/ bambou, lot de 2 2 x 200 ml

8.80

au lieu de 11.–

13.60 au lieu de 17.–

I am Body Lotion raffermissante pour le corps Q10+, lot de 2 2 x 250 ml

6.70

au lieu de 8.40

I am Face Démaquillant à l’huile, lot de 2 2 x 150 ml

I am Face Lingettes démaquillantes douces, lot de 2 2 x 25 pièces


COURRIER DES LECTEURS

Migros Magazine 17, 26 avril 2011

«Migros Magazine» n° 15 du 11 avril. A propos de l’article «Un serviteur promu au rang de compagnon».

«Un compagnon? tant mieux!»

Aujourd’hui, Médor a envahi nos vies, nous a «caninisés» et nous l’avons humanisé, dit le docteur Schulz. En effet, beaucoup de chiens sont choyés, promus au rang de compagnons. Et c’est tant mieux! Malheureusement, un nombre impressionnant sont des sujets asservis. (…) Les SPA débordent de chiens abandonnés, maltraités, oubliés. Les quelques exemples que donne le docteur Schulz de «l’humanisation» – plutôt ridiculisation– du chien ne constituent pas la généralité.

(…) Et si un maître va jusqu’à préférer la compagnie de son chien à celle des hommes, c’est que ceux-ci l’ont profondément déçu. Le docteur Schulz a raison de dire qu’il faudra sérieusement s’inquiéter le jour où le chien aura le sens de l’humour. (…) Il risquerait de révéler la bêtise, les travers et les vices propres à l’homo sapiens! Et nous ne serions pas fiers d’appartenir à cette espèce!

Irène Noël, Clarens

«Un immense engagement»

Les chiens sont des coquins. Au début, ils nous testent, c’est donc à nous d’être à la hauteur! C’est

génial de posséder un chien, mais ne rêvons pas, ce n’est pas toujours rose! Et certains propriétaires sont (…) d’un laxisme royal, (…) toutou se baladant tout seul ou si mal surveillé! (…) C’est un immense engagement que de posséder un toutou.

Daphné Helbling-Feij, Veyrier

«Migros Magazine» n° 15 du 11 avril. A propos de l’entretien avec Jean-François Mattéi: «Seule l’Europe a dénoncé ses propres crimes».

«Notre civilisation est mésopotamienne»

Non Monsieur Mattéi, la pensée européenne n’était pas universelle

|7

dans le sens de faire profiter les autres peuples de l’univers. Peut-être était-elle universelle mais seulement dans sa convoitise qui ne s’assouvit toujours pas. Dans votre citation des civilisations qui ont précédé celle de l’Europe, vous avez manqué la toute première, la plus étonnante: celle de la Mésopotamie, qui avait le mérite d’être universelle et humaine (…). A cette magnifique civilisation revient le socle de notre civilisation actuelle. C’est là et bien avant les Grecs qu’on a créé la cité et la cité-Etat, la lettre (…), les chiffres, la loi, l’industrie, la littérature, les dieux... Même le judaïsme et le christianisme nous sont arrivés par la Mésopotamie. (…)

Hind Bornet, Bulle

Ecrivez-nous! Un article de «Migros Magazine» vous fait réagir? Ecrivez-nous en mentionnant clairement vos nom, prénom, adresse et numéro de téléphone: Migros Magazine, Boîte aux lettres, case postale 1751, 8031 Zurich; redaction@migrosmagazine.ch Publicité

Entrrrrrrrrrrez! De la place pour toute la famille dès Fr. 27’990.-*. Tournez manège pour la Grand C-MAX KNIE Edition! Avec des portes coulissantes très pratiques, un habitacle généreusement dimensionné et 7 sièges, la Grand C-MAX est la voiture idéale pour toute la famille. Profitez actuellement du Chang€ Bonus de Fr. 3000.- et du leasing à 3.9 %*. Et s’il vous faut encore davantage de place, Ford propose les monospaces S-MAX et Galaxy KNIE Edition à des conditions très attractives.

ford.ch * Grand C-MAX KNIE Edition 1.6 Ti-VCT, 125 ch/92 kW, prix catalogue Fr. 31’250.- plus options d’une valeur de Fr. 1850.- au minimum, à déduire Chang€ Bonus Fr. 3000.- et rabais Fr. 2110.-, à présent Fr. 27’990.-. Ford Credit Leasing: dès Fr. 199.-/mois; versement initial Fr. 6494.-. Intérêt (nominal) 3.9 %, inclus assurance mensualités Ford, intérêt (effectif) 3.97 %. Durée 36 mois, 10’000 km/an. Caution et valeur résiduelle selon directives de Ford Credit. Casco complète obligatoire non comprise. Le crédit sera refusé au cas où il risquerait d’entraîner le surendettement du consommateur (art. 3 LCD). Offre valable jusqu’au 30.06.2011. Sous réserve de modifications. Modèle figurant sur l’illustration avec équipement complémentaire d’une valeur de Fr. 1200.-. Condition pour profiter du Chang€ Bonus: le véhicule de reprise doit avoir plus de 3 ans d’âge.


8 | Migros Magazine 17, 26 avril 2011

Les Lilibiggs au Signal de Bougy

NEWS

Migros Valais mise sur l’Iphone

En première suisse, Migros Valais lance une application gratuite pour Iphone. «Migrosvs», c’est son nom, permet de découvrir les offres de la semaine, de créer facilement sa liste de commissions et de trouver le magasin Migros le plus proche. L’application n’intéressera pas seulement les Valaisans puisqu’elle recense de nombreuses recettes de cuisine filmées. De quoi pouvoir toujours trouver une idée repas, même en déplacement.

Migrosvs est disponible gratuitement sur l’App Store.

Changements de prix La crème pour l’industrie a connu un renchérissement. Cette hausse contraint Migros à adapter ses prix pour les produits glacés comme suit: ➔ Cornet Fun fraise, Fun Moca et Fun chocolat (tous disponibles en paquet de huit): auparavant Fr. 8.–, désormais

Fr. 8.40

➔ Cornet Fun vanille (8 pièces): auparavant Fr. 7.50, désormais Fr. 7.90 ➔ Crème d’or vanille, 1000 ml: auparavant Fr. 8.50, désormais Fr. 8.90

VVisitez une Corée du Nord encore inconnue Rire, chanter, s’amuser et aussi camper, version junior.

Dans la nouvelle brochure annuelle «Chine, Japon, Tibet avec la Corée» de Wettstein, spécialiste de l’Asie de Travelhouse, on trouve de nombreuses offres passionnantes, avec des tuyaux exclusifs donnant un aperçu fascinant sur ces pays asiatiques. Les voyageurs vivront des instants vraiment spéciaux lors d’une visite en Corée du Nord, l’un des derniers pays communistes du monde. Elle ne se caractérise pas seulement par le système social actuel, mais aussi par ses monuments imposants et la beauté de ses paysages. Le circuit conduit dans la zone démilitarisée au 38e parallèle, dans la capitale Pyongyang, vers les «Monts aux parfums délicieux» et la ville portuaire de Nampho. Ce voyage de huit jours se réserve auprès de Wettstein à partir de Fr. 3770.- par personne.

E

nvie de montrer à vos enfants l’ambiance d’un festival tel que Paléo? Durant le week-end de Pentecôte,Do-Re-Mi-Familleorganise une série de concerts pour les petits et leurs parents, dans le parc Pré-Vert du Signal de Bougy. Le plus: la possibilité de dormir sous tente en famille dans le camping d’à côté. Deux jours durant, les concerts vont se succéder: Jacky Lagger ouvrira le bal le dimanche 12 juin à 14 h 30, suivront Denis Alber, Marie Henchoz et Gaëtan. Pour les campeurs, un programme du soir et du réveil sont aussi prévus.

Plus d’infos sur www.travelhouse.ch/wettstein

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

Fondée voilà cinquante ans, Mibelle, la société de cosmétiques Migros, a réalisé en 2010 un chiffre d’affaires de 195 millions de francs. A la pointe de la recherche, l’entreprise a récemment fait sensation en développant un soin à partir d’une ancienne variété de pomme suisse, au point que même Michelle Obama s’est laissé séduire par cette innovation. Pour en savoir plus sur le sujet, rendez-vous en page 36.

Photos LDD, bab.ch

195 000 000

Le programme au village camping un réveil musical joyeux.

Les billets sont à commander jusqu’au mardi soir précédant la date du concert sur www. lilibiggs-doremifamille.ch ou via la Ticket-Line 0900 000 244 (90 centimes par minute sur le réseau fixe). A la caisse le jour du concert, les prix sont majorés d’un franc.

Sponsoring by

Concert Lilibiggs au Signal de Bougy, les 12 et 13 juin 2011

Paléo? Non, Signal de Bougy. Ici, des festivaliers est de 6 ans.


MIGROS FLASH Participer et gagner! A l’occasion du concert DoReMiFamille de Lilibiggs, les 12 et 13 juin 2011, «Migros Magazine» met au concours une nuit de camping pour toute la fami au Signal de Bougy, famille, d’une valeur de Fr. 495.– L’offre «Easy camping familial» est valable pour une à six personnes et comprend: ➔ Une tente louée (déjà montée) et des matelas. ➔ Deux concerts le samedi après-midi, plus le programme de la soirée ➔ Le petit-déjeuner ➔ Un programme du réveil le dimanche matin ➔ Deux concerts le dimanche après-midi

Comment participer Parmi tous les participants au concours, 40 CD de musiques enfantines seront tirés au sort. Participer en téléphonant au 0901 560 089 (1 franc par appel sur le réseau fixe) et en indiquant vos noms et adresses. En envoyant un SMS avec le texte GAGNER ainsi que votre adresse au numéro 920 (1 franc par SMS). Exemple: GAGNER Pierre Lexemple, Rue de la Fortune 1, 9999 Caraïbes.

familial comprend

En remplissant le formulaire sur internet: www.migrosmagazine.ch/coupdechance En envoyant une carte postale à: Migros Magazine, «Lilibiggs», Case postale, 8099 Zurich.

Délai d’envoi Dimanche 1er mai 2011.

la moyenne d’âge

Les gagnant-es seront informé-es par écrit. Le versement de la contre-valeur ne peut être exigé. Le recours à la voie juridique est exclu. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours.

LE PRODUIT FRAIS DE LA SEMAINE

Crème fraîche

Une sauce affinée, un dessert succulent, ou le «truc» pour une délicieuse soupe? La crème fraîche se marie gaiement à tous les plats! La version acidulée (35% de matières grasses) accompagne elle aussi un repas entier, de l’entrée au dessert. Son grand avantage: la crème fraîche ne fait pas de grumeaux et peut sans autre être cuite, à la différence de la simple crème. Notre conseil: servir la crème fraîche à peine battue sur une pomme de terre en robe des champs et garnir d’herbes aromatiques. Ou, pour la version luxe, avec du saumon et du caviar. Bon appétit!

Plus de loisirs grâce à LeShop.ch LeShop.ch, le plus grand supermarché de Suisse, sponsorise désormais les camps camp de football In Intersoccer, des manifestations durant lesquelles les enfants peuvent s’initier au ballon rond rond. Désormais, des camp camps pour les 3–5 ans seront spécialement organi organisés. «Avec LeShop.ch, nous nous adressons à des parents actifs qui font leurs courses par internet, explique Dominique Locher, directeur marketing du supermarché en ligne. Grâce à nous, ceux-ci devraient gagner un temps précieux et donc trouver l’occasion d’aller jouer au football avec leurs enfants.»

Star du classique Soucieux de démocratiser la musique classique, le violoniste star britannique Daniel Hope se produira le 29 avril au Victoria Hall de Genève avec l’Orchestre national de Belgique dans le cadre de la cinquième tournée des Migros-Pourcent-culturel-Classics. Acclamé dans les plus grandes salles du monde, le virtuose a notamment été remarqué par Lord Yehudi Menuhin, avec qui il travaillera de longues années. A Genève, Daniel Hope interprétera le «Concerto pour violon en sol mineur (op. 26)» de Max Bruch, qu’il présente également dans son dernier album, «The Romantic Violinist». Infos et billetterie: www.migros-pour-cent-culturel-classics.ch ainsi que www.culturel-migros-geneve.ch

|9


10 | Migros Magazine 17, 26 avril 2011

SUR LE VIF

Apprendre à compter les loups... S’appuyant sur des motions parlementaires, les chasseurs se voient déjà en régulateurs avisés d’un loup moins protégé. L’avis de Raphaël Arlettaz, professeur de biologie de la conservation à l’Université de Berne. Un loup moins protégé, pour le bien du gibier: peut-on faire confiance aux chasseurs?

En soi, l’idée d’une régulation du loup n’a rien d’extravagant. Mais encore faudrait-il qu’elle soit basée sur des données factuelles et scientifiques. Ce qui n’est pas le cas actuellement?

Personne à ce jour n’est capable de dire précisément combien il y a de loups ou de lynx en Valais, et les effectifs de chamois, de cerfs ou de chevreuils ne font l’objet que d’approximations. Le risque c’est qu’à l’avenir les chasseurs puissent décider de tirer le loup dès que leur tableau de chasse baisse. Une telle façon de procéder ouvrirait la porte à l’arbitraire

le plus total. Le tableau de chasse peut baisser pour d’autres raisons que les attaques de loups, par exemple un hiver rigoureux. Comment faire alors?

Nous sommes en train de développer des modèles dit d’«occupation» qui intègrent un élément systématiquement oublié: la probabilité de détection, propre à une espèce donnée dans une région donnée. Pour le loup, cette détectabilité est d’environ 40%. Si vous observez quatre loups cela signifie qu’il y en a en réalité dix. Cette notion n’est déjà pas facile à expliquer aux biologistes, alors vous imaginez aux chasseurs…

Propos recueillis par Laurent Nicolet

TRAIT POUR TRAIT

IMPULSIONS

Desssin dev Mix et Remix, paru dans «l’Hebdo» du 21 avril 2011

Martina Chyba, journaliste et productrice à la TSR

(Prin) cesse de rêver… En 2011, on va se farcir de la dinde toute l’année. D’abord Katie en Angleterre, puis Charlène à Monaco. Il y en aura des oooh et des aaah au mariage de ces deux poulettes élevées en batterie pour courir la dot princière. Bon au moins, celle de Monaco, elle sait nager, elle en aura bien besoin pour ne pas se noyer. Vous avez vu ce qu’ils ont fait avec la brillante journaliste Lae-

tizia Ortiz en Espagne? Une pauvre chose anorexique, aussi vivante qu’un trèfle à quatre feuilles dans un dictionnaire. Oui c’est dur pour une pintade de vivre à la (basse) cour. D’ailleurs vous avez remarqué? Les noms d’oiseaux, comme on dit, servent surtout à dénigrer les femmes. Ben oui, un aigle, un merle, un perroquet, un moineau, un coq, un paon ça va en-


TEMPS PRÉSENTS

| 11

MES BONS PLANS par Alain Portner, journaliste

Photo Reuters/ Ilya Naymushin.

A visiter: Science sans conscience… Faut-il prendre les théories des savants pour parole d’évangile? Certainement pas. Mieux vaut douter, s’interroger que bêler! La preuve par cette expo. «Sacrée science! Croire ou savoir…», Muséum d’histoire naturelle de Neuchâtel, jusqu’au 21 décembre 2012.

DANS L’OBJECTIF

core, ce n’est pas trop insultant, alors qu’une dinde, une pintade, une poule, une perruche, une bécasse, une pie, une oie, une chouette… Et cette métaphore ornithologique est particulièrement adaptée au monde merveilleux de la monarchie, car voyez-vous maintenant ces demoiselles (dans demoiselles il y a oiselles) devenues dames vont devoir pondre. Eh oui! Et un œuf de sexe mâle s’il vous plaît, afin qu’il puisse suivre le royal destin de ses glorieux aînés. Se dépatouiller entre scandales financiers et enfants cachés comme Juan Carlos en Espagne, se faire tirer l’oreille pour reconnaître ses enfants illégitimes comme le roi de Belgique ou le prince Albert de Monaco, boire comme un trou, gifler des hôteliers et uriner sur le pavillon de la Turquie comme le

duc de Hanovre, participer à des soirées arrosées plus croustillantes qu’un Krisproll avec des stripteaseuses comme Carl Gustaf de Suède, être accusé de meurtre et de proxénétisme comme Victor Emmanuel de Savoie. Un destin royal je vous dis. Et tout ça, rappelons-le quand même, sans avoir jamais eu besoin de travailler un quart d’heure, financé à coups de millions par la sueur des masses laborieuses censées sortir leurs mouchoirs devant la télé. Il y a de quoi pleurer oui. De rage. Bon, au XXIe siècle, on n’est plus des sauvages et on ne va pas leur couper la tête. Mais on pourrait déjà commencer par leur couper les vivres. > Nos chroniqueurs sont nos hôtes. Leurs opinions ne reflètent par forcément celles de la rédaction.

La glace fond, même en Sibérie

Il n’y a pas qu’en Europe que l’on profite du soleil. En Sibérie aussi. A Krasnoyarsk, sur les rives de la rivière Yenisei, un membre d’un club de grimpe joue à la marelle sur les blocs de glace flottant à la dérive... D’ordinaire, à cette période de l’année, les températures avoisinent plutôt le zéro degré dans la région.

A lire: Icare bancal. Le lutin bondissant de Dionysos coupe son micro le temps d’un troisième roman. Armé de sa plume poétique et surréaliste, il évoque le destin tragi-comique du plus mauvais cascadeur du monde. De sa presque mort à son envol, à sa résurrection. «Métamorphose en bord de ciel», Mathias Malzieu, Flammarion. A écouter: Apocalypse now. Ancienne âme damnée de Smog, ce songwriter américain de talent revient hanter nos nuits blanches de sa voix belle et rocailleuse. Frissons garantis avec ses sept chansons, diamants bruts de décoffrage. «Apocalype», Bill Callahan, Drag City. A raconter: Belles et rebelles. Les héroïnes de nos contes sont allées frapper à la porte du bureau de l’égalité: elles en ont marre de subir les pires outrages pendant que les princes charmants se contentent de donner le baiser final… «La révolte des princesses», Lisbeth Renardy et Céline Lamour-Crochet, Alice Jeunesse. Pour annoncer un événement: memento@migrosmagazine.ch


12 | Migros Magazine 17, 26 avril 2011

La traque aux auteurs de

A Genève, le travail de l’enquêteur spécialisé de la Brigade de sécurité routière consiste à retrouver les coupables. Reportage, entre traces de freinage et de peinture.

R

ater son parcage et abîmer la voiture d’à côté appartient aux grands classiques de la conduite automobile. Paniquer et prendre la fuite fait partie de ses dégâts collatéraux. Et pourtant, une petite rayure peut vous trahir. Un accident avec fuite signifie que suite à un accrochage, la personne coupable ne s’est pas annoncée et a poursuivi sa route. Revenir sur les lieux quinze minutes plus tard est quand même considéré comme un délit. «Je ne m’en suis pas aperçu», «Je n’ai rien senti», «J’avais peur de le dire à mon mari», «J’ai des difficultés financières», ces quelques excuses sont les plus couramment invoquées par les automobilistes en faute. Plus prosaïquement, les policiers constatent que les accidents avec fuite sont plutôt le fait d’un excès de vitesse, d’alcool, de drogues. Ou encore, de véhicules volés ou du moins pas en règle.

Deux délits de fuite par jour à Genève

«Plus l’infraction est grave, plus les gens hésitent à fuir, heureusement», souligne Jean-Marie Bornet, chef de l’information et de la prévention à la Police cantonale valaisanne. Mais, poursuit-il, la plupart des délits de fuite concernent des erreurs d’inattention dans les parkings. A Genève, on compte annuellement environ sept cent trente accidents avec fuite, soit deux par jour, un chiffre en légère augmentation constante, qui pourrait s’expliquer par l’accroissement du trafic. «Il y en a probablement plus, mais les gens ne viennent pas forcément les annoncer», explique l’enquêteur genevois spécialiste en délits de fuite. Passionné de circulation routière, il rédige, il y a deux ans, un rapport à

Un rétroviseur abandonné sur le lieu d’un accident a permis au fin limier de retrouver le responsable.

Modèle de la voiture incriminée ou faux indice? A l’enquêteur de démêler les fils.


SOCIÉTÉ INFRACTIONS

| 13

délits de fuite «Personne ne m’a dénoncé, mais j’ai honte» Profitant de l’absence de ses parents, Tristan*, jeune apprenti de 18 ans, prend la voiture familiale, une vieille Toyota Starlet rouge, pour aller aux cours au Centre professionnel. Arrivé en avance, il déniche la place de parc de rêve, juste en face de l’entrée. Un créneau plus tard, le conducteur inexpérimenté entend un bruit.

«J’ai sous-estimé la taille de la voiture, je me suis rendu compte trop tard de l’accrochage avec le pare-choc de la berline de derrière.»

Il y laisse également des traces roug es. Les camarades de cours assistent à la scène, alors que Tristan panique au volant. Il choisit de quitter discrète ment les lieux pour aller se garer deux cents mètres plus loin, en croisant les doigts pour ne pas être dénoncé par les tém oins qui le connaissent bien. «En rentrant, j’ai expliqué à mon père, qui est mécanicien, que j’avais accroché un lampadaire (car la voiture, de couleur grise, a laissé son empreinte sur la mienne). Il a estimé les dégâts sur la Starlet à 500 francs, ce qui équivalait presque à mon sala ire d’apprenti. Je

A Genève, la Brigade de sécurité routière compte un enquêteur chargé de traiter les cas de délits de fuite.

n’ose pas penser combien auraient coû té les réparations de l’autre voiture.»

Les semaines suivantes, il attend, nerv eux, une convocation au poste de police qui ne vient pas. Sa voiture finit par être revendue. Quatre ans après les faits, Tristan reste peu fier de son acte. «Mais j’en ai tiré mes conséquences, plus jamais de parcage latéral!» *Nom connu de la rédaction

ses supérieurs sur le manque de moyens et de temps des policiers pour mettre la main sur les fauteurs, et préconise une marche à suivre avec des critères fixes à respecter.

En deux mois, deux tiers des cas résolus

C’est ainsi que celui qui est policier à la brigade de sécurité rou-

tière devient enquêteur de sécurité publique pour les délits de fuite depuis le 1er février. Pour l’instant seul, il pourrait à l’avenir bénéficier du support d’autres collègues. «Jusque-là, ces cas étaient traités trop superficiellement, on ne peut que faire mieux», espère l’enquêteur, qui souhaite rester discret sur son identité afin de ne pas entraver son travail de limier.

Des cas qu’il a eu à traiter depuis deux mois, il en a déjà résolu les deux tiers à ce jour. Chance du débutant ou preuve que sa fonction était nécessaire, l’avenir le dira. «Actuellement, je tisse un réseau de partenaires, avec tous les acteurs du monde de l’automobile. J’ai établi une marche à suivre que les policiers qui sont appelés sur

les lieux doivent prendre en considération. Puis ils me transmettent leurs observations et les éventuels débris retrouvés sur le lieu de l’accident», raconte le jeune homme de 35 ans. Parallèlement, il possède tous les catalogues des modèles des constructeurs. Car un accident avec fuite est une infraction passible d’une amende de minimum de 500 francs et qui est d’office inscrite dans le casier judiciaire. En cas de blessure à autrui, la facture grimpe rapidement et les conséquences pour le fuyard deviennent graves. Les fautifs atterrissent parfois ensuite dans le bureau d’un psychologue de la route. «Ils arrivent souvent très remontés, ne comprennent pas pourquoi ils sont là, observe Gerda Fellay, psychologue à Sion. Le travail consiste à leur faire prendre conscience que ce n’est pas normal. Mais il faut qu’ils soient capables de procéder à une introspection.»

De la peinture suffit à identifier un modèle

Concrètement, tout peut potentiellement être utile pour retrouver l’auteur de l’infraction: un morceau de phare, de pare-chocs, un rétroviseur oublié sur place et l’enquêteur retrouve la marque et le modèle du véhicule. La hauteur de la rayure donne une indication sur le modèle, petite citadine ou gros 4≈4. La peinture relevée est envoyée pour analyses à Lausanne, elle dévoile la marque, l’année et le modèle. Mais il y a aussi parfois des pièges: «Sur les lieux d’un accident avec fuite, les gendarmes ont retrouvé un logo de Renault et j’ai orienté mes recherches en ce sens. Cependant, au fil de l’enquête, je me suis aperçu que le délit n’avait rien à voir avec l’insigne qui a dû être abandonné là


PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 26.4 AU 9.5.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

HYDRATATION ET PROTECTION Les précieuses textures ult ramodernes offrent à vot re peau une hydratation durable et optimale t tout en la protégean des agressions extérieures telles que les intempéries, le rayonnement . solaire ou la pollut ion Une gamme à la tex ture particulièrement légère pour peaux normales et mixtes vient ainsi compléter celle pour peaux normales et à tendance sèche.

EFFET RAFRAÎCHISSANT Exempte d’huile, sa formule hydrate et rafraîchit la peau, et atténue les ridules dues au dessèchement . Gel-crème de jour lég er Zoé HydraProtect, 50 ml

16.50

POUR UN TEINT UNIFIÉ Des micro pigments encapsulés libèrent lors de l’application une teinte en osmose parfaite avec la carnation naturelle et unifient le teint.

Crème de jour teintée c Zoé HydraProtect ave protection U.V., 50 ml

18.50

MGB www.migros.ch W

NOUVEAU


SOCIÉTÉ INFRACTIONS

| 15

Départs de Genève Faites le plein de soleil.

Tunisie du Nord

HM K TUN MOUCAP

De Genève à Enfidha avec Nouvelair le sa 30.4, 7, 14, 21, 28.5, 4, 11, 18, 25.6.11 El Mouradi Cap Mahdia B B B, Mahdia, double tout compris

Grande Canarie

HM K LPA APAPRI

De Genève à Las Palmas avec Edelweiss Air le je 16, 23.6.11 Apparthôtel Principado B B B i, Playa del Inglés, appartement, occ. par 2 pers. avec demi-pension

Djerba Morceaux de pare-chocs, de rétroviseurs, de phare... Tous les débris peuvent aider à identifier un véhicule présent sur le lieu d’un accident.

auparavant», sourit l’enquêteur qui souligne encore une fois combien rien ne doit être laissé au hasard dans son travail. C’est un véritable jeu de piste, auquel il prend un plaisir non dissimulé. Et de raconter encore cette voiture qui a heurté, de biais, quatre véhicules stationnés. Là, c’est la trace de freinage qui l’a orienté. «On peut mesurer ainsi la largeur de la voie laissée par les deux traces de freinage et la taille des pneus. Ce qui donne une bonne indication sur le type de véhicule à rechercher.»

Des ruses pour démasquer les coupables

Il sait désormais quel modèle est fautif. Problème, il peut s’agir d’un véhicule genevois, suisse ou étranger. Dans le registre des autos immatriculées à Genève, aucune ne correspond au signalement. Cela pourrait être une voiture française. «Les recherches sont entravées, il faut faire une demande officielle d’entraide à l’étranger, qui prend du temps.» Selon lui, d’après l’impact et ses informations, le véhicule fortement endommagé doit être caché quelque part, proche du lieu de l’accident. Souvent, après un accident avec fuite, soit la personne va directement dans un garage pour faire réparer, soit attend quelques mois pour y aller discrètement, en pensant que l’affaire est classée.

Et si les éléments sur le terrain n’ont rien donné de probant pour faire avancer l’enquête, le policier a encore d’autres ruses pour démasquer le coupable. Lesquelles? Il ne le dira pas, pour conserver toutes les chances de réussite. «La meilleure prévention que nous puissions faire pour éviter les accidents avec fuite consiste à communiquer chaque cas où nous avons retrouvé le coupable. Les gens savent désormais que les parkings sont sous vidéosurveillance, qu’ils seront retrouvés», conclut Jean-Marie Bornet. Mélanie Haab Photos Thierry Parel

Quelques chiffres ➔ A Fribourg, 770 accidents avec fuite en 2010. ➔ A Genève, 730 accidents avec fuite, soit 7%. ➔ En Valais, 175 accidents avec fuite, soit 16% des accidents. ➔ A Neuchâtel, 146 accidents avec fuite, dont 84% ont été retrouvés. ➔ Les cantons de Vaud et Jura n’ont pas communiqué leurs chiffres.

De Genève à Djerba avec Nouvelair le sa 30.4, 7, 14, 21, 28.5, 4, 11, 18, 25.6.11 Vincci Helios Beach B B B B, Djerba, double tout compris

HM K AYT ASTELI

De Genève à Antalya avec Tailwind le sa 7, 14, 21.5*, 4, 18, 25.6.11 Asteria Elita Resort B B B B, Side, double avec ultra tout compris

Crète

HM K HER MAREBL

De Genève à Héraklion avec Edelweiss Air le sa 4, 18*, 25.6.11* Mareblue Village B B B B, Chersonissos, double tout compris

Tenerife

HM K TFS TORPLA

De Genève à Tenerife Sud avec Edelweiss Air le lu 20, 27.6.11 Iberostar Torviscas B B B H, Costa Adeje, double vue mer latérale avec demi-pension

Cos

1 semaine

595.– au lieu de 695.–

1 semaine

695.– au lieu de 845.–

1 semaine

HM K DJE VINHEL

Turquie du Sud

Last e Minut

HM K KGS AKTBEA

De Genève à Cos avec Edelweiss Air le ma 28.6.11 Akti Beach Club B B B B, Kardamena, double tout compris

695.– au lieu de 795.–

1 semaine

695.–

au lieu de 955.– * supplément 150.– 1 semaine

795.–

au lieu de 945.– * supplément 200.–

1 semaine

845.– au lieu de 1245.–

1 semaine

895.– au lieu de 1378.–

Prix en CHF par personne avec taxes d’aéroport et de sécurité + supplément carburant. Réductions enfants: 20% 2–12 ans (taxes et supplément carburant en sus). Compris: vol aller–retour en classe économique, transferts, logement et repas selon offre, assistance. Non compris: assurance multirisque obligatoire de CHF 22.– à CHF 35.– et taxe forfaitaire éventuelle de votre agence de voyages. Nombre de places limité. Cette offre est soumise aux conditions générales de contrat et de voyage de MTCH SA. Prix au 26.4.11.

À réserver maintenant!

0848 82 11 11

www.hotelplan.ch ou dans l‘agence de voyage


16 | Migros Magazine 17, 26 avril 2011

S’aimer malgré des horaires décalés

Ils bossent pendant que leur conjoint dort et se reposent pendant qu’il est au bureau… Comment font les travailleurs de la nuit et leur partenaire pour mener une vie de couple? Des Romands racontent.

I

l est 5 h 16, le réveil sonne. Ce n’est pas le vôtre, mais celui de votre compagnon de couette. Tandis qu’il se lève, vous replongez dans les plumes une petite heure jusqu’à ce que la radio s’enclenche. Entendre les nouvelles plus ou moins bonnes au petit matin, c’est toujours plus agréable qu’un bip, bip, bip. Et là, un flash: le «Journal du matin» sur La Première commence à 6 heures.

Du chauffeur de bus au personnel médical

Des gens se lèvent au milieu de la nuit afin d’apporter les nouvelles fraîches. D’autres pour que vous dégustiez un croissant chaud au petit-déjeuner, d’autres encore pour que vous puissiez prendre un bus, un tram ou un train dès l’aurore, sans oublier tous ceux qui sont actifs dans les métiers de l’urgence, des secours, du médical. Un bataillon de Suisses commen-

cent leur journée de travail quand d’autres la terminent, débutent un jour à 3 heures, le lendemain à 4 heures. Certains ne se lèvent pas deux fois à la même heure... Dans ces conditions, garder l’équilibre relève parfois du challenge. Comme à Fribourg, où des chauffeurs des transports publics ont récemment remis une pétition à leur direction, s’élevant contre une flexibilité totale des horaires et en particulier la (mauvaise) répartition des heures de travail sur une journée décousue laissant de très longues pauses entre deux sessions. Autant dire qu’il n’est pas toujours facile de garder l’équilibre entre vie amoureuse, familiale et sociale avec des horaires décalés ou irréguliers. Comment faire? Quatre couples vivant en Suisse romande témoignent.

Laurence Caille Photos Bertrand Rey / DR

TRANSPORTS Samuel Morel, 25 ans, contrôleur aérien chez Skyguide, habite à Palézieux (VD), et son amie Chloé Perroud, 23 ans, animatrice dans un EMS, Billens (FR). ➔ Ses horaires à lui: totalement irréguliers, reçoit le planning un mois à l’avance. Travaille entre 3 et 5 jours de suite, a entre 1 à 4 jours de congé à suivre, a au moins 11 h de repos entre deux périodes de travail, 1 week-end

assuré par mois. ➔ Ses horaires à elle: 8 h-18 h, elle travaille parfois le soir et le week-end. «J’apprécie ce rythme j’ai l’impression de vraiment profiter d’avoir congé quand les autres travaillent, d’éviter les bouchons, même si, socialement, c’est ce qu’il y a de plus dur. En plus, la notion de week-end a totalement disparu», reconnaît Samuel Morel. Cela ne l’empêche pas de


SOCIÉTÉ VIE À DEUX

| 17

BOULANGERIE

Joseph Crisci, 47 ans, boulanger-pâtissier responsable de groupe à Jowa, marié à Françoise Crisci, employée de commerce, 44 ans, 1 fille de 16 ans, habitent à Morges (VD). ➔ Ses horaires à lui: 3x8: 3 h-12 h (lu-ve), 12 h-20 h (di-ve), 20 h-3 h (lu-ve) ➔ Ses horaires à elle: 8 h-17 h 30 (12 h le vendredi).

Chloé Perroud et Samuel Morel ont instauré une règle: dormir chez celui des deux qui se lève le plus tôt.

jouer du cor au sein du Corps de musique de la ville de Bulle et de participer aux deux répétitions hebdomadaires. Ni de faire partie d’autres formations musicales d’ailleurs. «J’ai toujours mon agenda avec moi, sinon ce n’est pas gérable», avoue-t-il. Son emploi du temps, il le met en ligne à l’attention de son amie Chloé afin qu’elle soit au courant de son programme et des modifications qui interviennent par la suite. «Etant donné que nous

avons tous les deux beaucoup d’activités – dont la musique en commun –, nous comprenons bien que l’autre n’est pas disponible tout le temps. Nous voir exige une bonne organisation et une grande communication», poursuit Chloé Perroud. Côté sommeil, Samuel Morel ne dort pas la journée s’il travaille de nuit. Tout au plus s’accorde-t-il une sieste. Le couple a aussi instauré une règle tacite: dormir chez celui qui se lève le plus tôt.

«Nous nous voyons peut-être davantage que d’autres couples» «Je travaille selon l’horaire des 3 fois 8 depuis dix ans et ne souhaite pas en changer», explique Joseph Crisci. S’il fait l’horaire de nuit, par exemple, il dort le matin suivant, se réveille pour dîner en famille. Le Morgien reconnaît avoir la chance de bien dormir, à toute heure. «Il me faut mes huit heures de sommeil, souvent en deux fois.» Ni lui ni son épouse ne sont dérangés par le réveil ou le coucher décalé de l’autre. «Le gros avantage de l’horaire du matin est d’avoir congé tout l’après-midi.» Son temps libre durant la journée, Joseph Crisci en profite pour effectuer des tâches administratives ou passer du temps avec des proches. Il n’a pas l’impression que sa vie sociale en pâtit. Durant vingt-cinq ans, il a même œuvré au Détachement de premiers secours (DPS) de Morges, intervenant sur alarme. Selon l’horaire, il réussit souvent à partager les repas avec sa famille, à midi ou le soir et il y tient. «Nous nous voyons peut-être davantage que d’autres couples, avance Françoise Crisci. La situation serait problématique si nous n’avions pas de jours de congé ensemble. Les horaires exigent un petit peu d’organisation, notamment pour fixer des activités le week-end, puisqu’il commence une fois sur trois le dimanche après-midi.»

Lisez la suite en page 19


PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 26.4 AU 2.5.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Quand saveurs et bien-être vont de un pair: succombez à Vous . smoothie exotique sur trouverez la recette alin -m www.saison.ch/m nts et tous les ingrédie s. ro frais à votre Mig

1.20

au lieu de 1.50

Tous les jus de fruits, Max Havelaar, 1 litre 20 % de réduction par ex. jus d’orange, 1 litre

6.05

au lieu de 7.60

Boisson au cacao, bio, Max Havelaar* 20 % de réduction 500 g

2.80

au lieu de 3.50

Tout l’assor timent de riz , Ma x Havelaar* 20 % de réduction par ex. riz par fumé, 1 kg

10.90

au lieu de 12.90

Miniroses, Ma x Havelaar le bouquet de 20

2.05

au lieu de 2.60

2.15

au lieu de 2.70

Tout l’assort iment de thés, Max Havelaar 20 % de réduction par ex. thé noir, bio, Max Havelaar, 20 sachets * En vente dans les plus grands magasins Migros.

2.05

au lieu de 2.60

Tranches d’ananas, Max Havelaar 20 % de réduction 340 g

Tout l’assort iment d’épices, Max Havelaar* 20 % de réduction par ex. poivre noir, bio, Max Havelaar, 100 g

MGB www.migros.ch W

ACTION


SOCIÉTÉ VIE À DEUX 19 |

Migros Magazine 17, 26 avril 2011

HÔPITAL Pauline Desarzens, infirmière aux urgences du CHUV, et Steve Desarzens, employé de banque, tous deux 29 ans, un petit Mathias âgé de 11 mois, habitent à Pampigny (VD). ➔ Ses horaires à elle: à 60%, des journées de douze heures, travaille deux jours fixes (lundi et mercredi), puis 1 à 2 week-ends par mois, 1 ou 2 nuits par mois. ➔ Ses horaires à lui: 7 h 30-17 h 30 «Les horaires irréguliers font partie du métier, remarque Pauline Desarzens. On s’y habitue. Il y a des côtés sympas, comme de pouvoir aller skier ou faire les courses quand il y a moins de monde, mais il est vrai que ce n’est pas évident pour la garde d’enfant. J’ai de la chance, j’ai pu m’organiser avec mes employeurs, qui acceptent que je travaille deux jours fixes.» Si elle est de service la nuit, difficile par contre de dormir le matin à côté d’un enfant de 11 mois. Le weekend, c’est possible grâce à son mari qui s’occupe du petit, mais elle avoue ne pas très bien dormir la journée. «Depuis que je travaille à 60%, je suis moins épuisée. De nuit, on accumule davantage d’heures et on est mieux rémunéré, mais si on travaille plusieurs de nuits de suite, on est coupé socialement.» Une fois par semaine, elle se rend à son club de volley pour un entraînement ou

«Nous n’avons pas besoin de maman de jour»

un match, selon ses disponibilités. «J’ai un mari compréhensif, on a su se trouver un équilibre.» «Nous nous concentrons plutôt sur les avantages qu’offrent les horaires irréguliers, souligne pour sa part Steve Desarzens. Nous n’avons pas besoin de

maman de jour. C’est plus compliqué d’organiser des activités familiales. Mais nous avons un certain nombre d’amis dans la même situation. Au niveau du couple, nous avons plus de temps depuis que mon épouse a réduit son temps de travail.»

POLICE Tobias Schmid, 27 ans, appointé de gendarmerie, et son amie Laurence Morard, 30 ans, inspectrice à la Section mineurs et mœurs à la Police cantonale valaisanne, Ayent (VS). ➔ Ses horaires à lui: irréguliers, répartis sur 7 jours de travail, suivis de trois jours de congé. ➔ Ses horaires à elle: en principe 7 h 30-17 h 45 sur 5 jours. Toutes les 4 semaines, semaine de 10 jours avec une permanence du lundi au mercredi soir, ainsi que des services de piquet le week-end.

Pour passer du temps ensemble, Tobias Schmid et Laurence Morard s’organisent.

Tobias Schmid a des horaires irréguliers depuis cinq ans. «J’ai de la chance, j’arrive facilement à dormir. Lorsque je suis de nuit, je ne profite pas tellement de mes journées, car je dois dormir. Le premier soir de congé, il est plus dur de se remettre dans un rythme normal. Lorsque je commence mon service très tôt, je dors quatre heures et fais une sieste. Nos horaires sont variés pour éviter les habitudes.» Tous ne supportent pas les tournus et les horaires. Tobias Schmid, lui, apprécie son


PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 26.4 AU 9.5.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Megastar à la vanille et à la noix de macadamia avec des éclats croquants de noix de macadamia, 6 pièces

Des crèmes glacées de toutes s dees tillant envie nos crous osa leront s Delizi s comb pizza sorte Les un l’été. dans de sées long au propo tout mais eur désor fraîch sont sansédoute et en tqualit appré cm cieron ets28 tre de Les gourm diamè un four la vanille star àdans Mega de bois, nets feu on au les bâton cuiss crème s une , reuse damia savou des maca de plus En noix . la et àpierre en pas ants uezde croqu manq sa, ne des éclats avec de Delizio glacéeas piadin ice au ultra les Soft al taglio pizzas, ou r auxdamia de maca noixgoûte de el tomate. de caram es au sauce s de tranch s de el garnie nes, garnie fines, ficaram vrais. suisse , avecéde le march crème à la sur glaceauté et denouve Une morceaux de caramel. Quant aux amateurs de chocolat, ils apprécieront les bâtonnets Megastar Brownie riches en morceaux de brownie ainsi que les Mini-Megastar Dark enrobés de chocolat noir. Les saveurs fruitées seront aussi au goût du jour avec les glaces à l’eau à la framboise en forme d’ours, à l’ananas en forme d’ananas ou encore à la pêche avec des morceaux d’anneaux acidulés au goût de pêche. De quoi annoncer un été plus que prometteur!

NOUVEAU 5.60

NOUVEAU 6.–

NOUVEAU 8.90

Mini-Megastar Dark avec une teneur en cacao de 61%, 6 pièces

NOUVEAU 6.90 Glace à l’eau Yupi à la pêche, avec des morceaux d’anneaux acidulés au goût de pêche, ou à l’ananas, en forme d’ananas, 8 pièces

NOUVEAU 8.90 Megastar Brownie Crème glacée au chocolat riche en morceaux de brownie et en éclats de noix de pécan, 6 pièces

Glace à l’eau à la framboise avec 33 % de jus de framboise, 6 pièces

NOUVEAU 1.95 Soft ice au caramel garnie de sauce au caramel et de glace à la crème, 175 ml

MGB www.migros.ch W

DU NOUVEAU AU RAYON FRAIS!


SOCIÉTÉ VIE À DEUX 21 |

Migros Magazine 17, 26 avril 2011

travail, les contacts humains et l’absence de routine. Ancien joueur de hockey de haut niveau, il est aujourd’hui membre d’un club et s’y rend quand il peut. Sinon, il fait un peu de sport pour lui, mais «je préfère passer mes congés avec Laurence plutôt qu’au sport.» Quant à

« Quand je suis de nuit, je ne profite pas tellement de mes journées» Laurence Morard, membre d’une équipe de volley, elle ne prévoit rien durant ses semaines de permanence. Oui, certains jours, ils se croisent, partagent tout juste un repas ou se rendorment après le départ de l’autre. Avoir des congés ensemble nécessite une bonne organisation. «Comme nous n’avons pas d’enfant, nous avons une liberté énorme», souligne Laurence Morard. «Ce n’est pas toujours évident de fixer les vacances, remarque Tobias Schmid. La priorité est donnée aux agents qui ont une famille.»

PAROLES D’EXPERT Médecin, Gérard Dorsaz pratique depuis vingt-cinq ans la psychiatrie et la psychothérapie en cabinet privé. Il a publié «Antidépresseurs, croyances et préjugés» en 2010 et «Psychiatrie-psychothérapie d’inspiration philosophique et chrétienne» en 2008.

«Les horaires décalés sont un facteur de risque dans la cohésion d’un couple» Dort-on aussi bien le jour que la nuit? Non, même s’il peut y avoir des exceptions et si cela dépend en partie des conditions de sommeil (bruit, lumière, etc.). En général, les travailleurs de nuit dorment en moyenne deux heures de moins que ceux de jour et certains ne dorment que quelques heures très souvent entrecoupées d’éveil. Le sommeil n’est pas une perte de temps ni une petite mort, mais bien un moment de vie essentiel à notre croissance et à notre équilibre physique, psychique, voire spirituel. A long terme, quelles sont les conséquences d’horaires irréguliers sur la santé? A l’ère de la banalisation des voyages au long cours, nombreux sont ceux qui ont déjà fait la désagréable expérience du fameux jet lag. Il correspond à une désyn-

chronisation des rythmes biologiques: nous nous sentons déphasés et nous le sommes réellement. L’organisme a une grande inertie dans l’adaptation à la modification des signaux du temps externe, en particulier à l’alternance jour-nuit, même si le déplacement de l’heure des repas peut déjà suffire à le perturber. Après un décalage horaire de six heures, on considère qu’il faut trois jours pour réajuster les rythmes veille-sommeil, sept jours pour régulariser les cycles de température et jusqu’à plusieurs semaines pour adapter ceux des hormones. Chez les travailleurs de nuit, les perturbations des rythmes biologiques ajoutées à la privation aiguë et chronique de sommeil s’accompagnent d’une augmentation significative de troubles médicaux variés tels que dépression, problèmes digestifs, sensibilité

aux infections, palpitations cardiaques ainsi qu’une augmentation du risque de dépendance à l’alcool et aux somnifères. Et cette tendance s’accentue au fur et à mesure de l’avancée en âge du travailleur. Comment faire lorsque son rythme est décalé par rapport aux autres? Il faut bien vivre avec son temps, mais un contexte de décalage des horaires entre les membres d’un couple et d’une famille doit être considéré comme un facteur de risque important pour leur cohésion et leur équilibre. La prudence leur recommandera de tout mettre en œuvre pour faire coïncider certaines activités communes: promenades, repas, relations intimes, etc. Sinon ils risquent bien, à force de vivre sur une autre planète, de ne plus se comprendre ni se reconnaître.

Publicité

Réception parfaite à prix d’enfer. Samsung Galaxy Ace

NOUVEAU

a Écran tactile AMOLED 3,5" a Système d’exploitation Android a Processeur 800 MHz Samsung Galaxy Ace 299.95 déduction faite de la réduction – 299.95

0.–

avec M-Budget Option Plus / 24 mois

Nokia C7-00 a Écran tactile AMOLED 3,5" a Appareil photo 8 mégapixels a Enregistrement vidéo HD

Nokia C7-00 429.95 déduction faite de la réduction – 429.95

0.–

avec M-Budget Option Plus / 24 mois

Offre valable uniquement à la conclusion d’un nouvel abonnement, sans carte SIM (Fr. 40.–). Taxe de base mensuelle M-Budget Mobile Option Plus Fr. 19.80.

mobilezone.ch


22 | Migros Magazine 17, 26 avril 2011

Il capte la beauté sauvage

Depuis bientôt quarante ans, Samuel Monachon filme la faune et la flore bien de chez nous. De lance son cri du cœur pour la préservation de notre nature. Rencontre aux Cullayes (VD).

U

n cerf aux grands bois, aux aguets, dresse l’oreille en lisière de la forêt. Une harde de sangliers se presse entre les arbres touffus. La beauté d’une nature intacte transporte le spectateur dans quelque lointain paradisiaque. Avant de le ramener tout près de chez lui, puisque ces images ont été tournées à sa porte, dans ces coins encore préservés de Vaud ou de Genève. RencontrerSamuelMonachon, c’est d’abord s’émerveiller d’un regard sans pareil sur la nature qui nous entoure. Depuis plus de trente-cinq ans, sa caméra s’attache à nous faire partager l’intense émotion qu’éprouve le cinéaste animalier vaudois. «Mon but est de montrer l’animal sauvage dans son milieu, sans le déranger. Restituer cette nature qui est à nos portes et que nous perdons pourtant si souvent de vue.» Le dernier film de Samuel Monachon, Passion Nature, résume combien il chérit ces espaces encore protégés de la pression humaine. Beauté Sauvage, Romandie au cœur: beaucoup de ses titres parlent directement aux tripes. Sans effets spéciaux, scénarios humanisant l’animal ou petits arrangements avec la réalité, sa caméra traque l’émotion au détour d’un sous-bois. «Nous nous inquiétons, sans doute hélas à juste titre, des problèmes climatiques. Je pense que la protection de la nature ne peut avancer que si on la connaît et on l’aime.» Et Samuel Monachon de donner l’exemple de cette forêt de la Versoix qu’il arpente depuis si longtemps. «Elle constitue une forêt primaire dans lesquelles vivent depuis toujours les sangliers attirés par les glands tombés à terre. Aujourd’hui on y pose des barbelés.» Régulation de la faune, protection des cultures, poussée démographique: autant d’éléments ba-

layés du regard. «En Suisse, nous avons les moyens de laisser l’animal sauvage le rester en préservant des zones suffisamment importantes de son habitat. Mais il faut pour cela sortir d’une logique de rendement.» La militante Kate Amiguet, initiatrice de la fondation MART (Mouvement pour les animaux et le respect de la terre), accompagne parfois Samuel Monachon dans ses périples. Avec une visée qu’il estime complémentaire: «Elle cherche à montrer l’ampleur des dégradations causées par l’homme. Moi je préfère m’inspirer de la beauté des choses, et tenter de la faire partager.» Un travail de longue haleine, auquel cet habitant des Cullayes (VD) consacre tout son temps libre depuis 1970. «Je tournais une petite fiction amateur baptisée Les horsla-loi de la Broye et je me suis rendu compte que les passages avec des animaux étaient les meilleurs. Du coup, j’ai décidé qu’ils deviendraient les seuls acteurs de mes films.»

Autodidacte et contemplatif

Loin de se tarir, cette source d’inspiration n’a cessé de se renforcer, avec des images de plus en plus belles à mesure que s’enrichissait sa connaissance du terrain. «Cinéaste animalier, c’est un long apprentissage», confie cet homme des bois de 74 ans. Dans le studio aménagé dans le sous-sol de sa maison, les cartons des copies DVD côtoient le matériel de tournage en 16 mm. «Comme tout le monde, je suis passé au numérique. Cette petite caméra est plus légère, facile à manier et pour un budget de 3 ou 4000 francs on obtient déjà une belle qualité sur un écran de cinéma.» Pas d’argent gagné avec ces quelque 29 courts ou longs métrages, malgré plusieurs passages sur

le petit écran et un prix avec L’Aube fantastique, reçu comme un encouragement. Travaillant pendant plus de trente ans au contrôle qualité du défunt laboratoire Kodak près d’Ecublens, Samuel Monachon – pâtissier-confiseur de formation – obtenait des bobines à des prix préférentiels et bénéficiait surtout du conseil de photographes professionnels dans le choix des optiques et les questions de cadrage ou de lumière. «En revanche, mon apprentissage de la caméra s’est fait complètement en autodidacte, avec un esprit contemplatif.»

Un talent qui éclabousse dès la première image

Face à des productions professionnelles aux moyens quasi illimités, Samuel Monachon propose une approche sensible que suit un public plutôt fidèle. «Depuis plusieurs années, je n’organise plus de projection. Un cinéma régional me fait en général l’amitié d’une première. Puis les demandes viennent, de la part de paroisses, d’écoles, d’EMS ou de groupements divers.» Ces déplacements lui permettent peu ou prou de rentrer dans ses frais. «Je suis satisfait lorsque je sens que mon travail a touché quelques personnes.» Modeste, notre hôte préfère évoquer la patience et la connaissance du terrain plutôt qu’un talent qui éclabousse pourtant le spectateur à la première image. «Je pense que c’est à la portée de beaucoup de gens persévérants, mais la difficulté fait souvent peur aux amateurs.» Passion Nature, qui lui aura demandé quatre ans, a été terminé en 2010. Mais Samuel Monachon n’aura pas attendu le générique de fin pour reprendre son bâton de pèlerin et sa caméra. Direction les hauteurs des Alpes pour une ode à nos cimes sublimes.

Pierre Léderrey Photos Loan Nguyen, Getty, Keystone

«Cinéaste animalier, c’est un long

Rencontre fortuite avec une martre.


PORTRAIT SAMUEL MONACHON

à nos portes

magnifiques images à travers lesquelles le cinéaste animalier

apprentissage», confie Samuel Monachon, 74 ans, qui a réalisé pas moins de 29 courts et longs métrages.

Des renardeaux curieux.

Un marcassin part à l’aventure...

| 23


24 | Migros Magazine 17, 26 avril 2011

De si discrets colocataires…

Il est un monde étonnant que l’on côtoie quotidiennement sans même nous en apercevoir: celui des acariens, ces minuscules bestioles qui squattent nos appartements, qui pullulent dans nos lits et auxquelles certains d’entre nous sont allergiques.

P

lus discrets que les insectes, parce que plus petits pour la plupart, les acariens sont pourtant sans doute aussi nombreux qu’eux sur la planète. A ce jour, les scientifiques en ont répertorié quelque 50 000 espèces. Et comme le souligne Jean-Paul Haenni, conservateur adjoint du Muséum d’histoire naturelle de Neuchâtel: «On est probablement encore largement en dessous de la réalité.» Ces minuscules êtres à huit pattes appartiennent à l’ordre des arachnides. Le nain de ce groupe mesure à peine 100 microns et parasite la trachée des abeilles. Le géant, lui, on ne le présente plus: c’est la fameuse tique! «C’est le plus grand des acariens et celui qui pose le plus de problèmes en matière de santé publique», note notre entomologiste. Suceur de sang, il est en effet le vecteur d’affections graves comme l’encéphalite ou la maladie de Lyme.

La première cause d’asthme bronchique dans le monde

D’autres membres de cette famille apparentée aux araignées et aux scorpions sont également considérés comme des ennemis de l’homme: les Dermatophagoides pteronyssinus et farinae, appelés aussi acariens des maisons, qui sont, si l’on en croit le site internet du

CHUV, «la cause numéro 1 d’asthme bronchique dans le monde»! Ces invertébrés lilliputiens – leur taille ne dépasse guère le tiers d’un millimètre – se plaisent dans nos logis, y compris dans les plus propres et les mieux entretenus. On en compterait pas moins de mille à quinze mille par gramme de poussière, environ 100 000 par mètre carré de moquette et près de deux millions sur un seul matelas… Ils pullulent aussi dans les rideaux, les coussins, les canapés et les peluches de nos enfants.

Une température idéale de 20-25 degrés

Normal puisque ces animalcules, ainsi que le relève Jean-Paul Haenni, «trouvent dans nos habitations les conditions idéales pour leur développement». A savoir une température comprise entre 20 et 25 °C et une humidité relative avoisinant les 70%. On dénombrera donc davantage de ces hôtes indésirables sur les bords du Léman que dans le Valais où le climat est plus sec et les hivers plus rigoureux. Mais le lieu que ces squatters préfèrent entre tous, c’est notre chambre à coucher et tout particulièrement notre couche! C’està-dire l’endroit où nous passons en moyenne un tiers de notre vie. Pourquoi là précisément? A cause

Passer régulièrement l’aspirateur est l’une des mesures pour se débarrasser des acariens.


RÉCIT ANIMAUX

| 25

PAROLES D’EXPERT D r Philippe Eigenmann, pédiatre allergologue aux Hôpitaux universitaires de Genève

«Une désensibilisation est possible» de la douce chaleur qui y règne, de notre transpiration nocturne et de la nourriture organique qui y est servie en abondance. Le gramme de squames que chaque personne perd chaque jour suffit à sustenter un million de ces bestioles. Invisible, grouillante, omniprésente, cette multitude partage notre intimité et se repaît de nos cellules mortes. Mais pas seulement! Dans notre alcôve, les acariens se battent, affrontent des prédateurs, dévorent des cadavres, copulent, pondent… Et ils défèquent évidemment aussi. Jusqu’à vingt fois par jour. Jusqu’à 200 fois leur poids durant leur existence. Or, le hic, c’est que ce sont leurs selles précisément, grosses comme les pollens, qui provoquent des allergies (lire encadré). Comment alors se débarrasser de ces intrus? Impossible tant ils sont coriaces et nombreux! Mais on peut en diminuer le nombre et l’impact grâce à quelques

Peut-on estimer le nombre de personnes qui souffrent d’allergie aux acariens dans notre pays? En Suisse, contrairement à des pays comme la Grande-Bretagne ou l’Australie par exemple, ce n’est pas une allergie extrêmement fréquente. Ici, les acariens sont probablement à l’origine de moins d’un tiers de l’ensemble des allergies. Un pourcentage qui semble augmenter d’année en année… Il y a eu une phase assez importante d’augmentation à la fin du XXe siècle, mais maintenant il semble que nous sommes dans une phase de plateau, de stabilisation. Comment se manifeste cette allergie? Elle peut se manifester de deux manières qui sont toutes les deux respiratoires. La première, c’est le nez bouché, des éternuements le matin et donc une qualité du sommeil perturbée. La deuxième, en plus ou en dehors du nez bouché, ce sont des patients qui présentent des problèmes d’asthme plutôt nocturnes ou matinaux. Dans les deux cas, ça peut se manifester parfois toute l’année, mais plus fréquemment en automne et en hiver.

De quelle manière être sûr que l’on est allergique à ces bestioles et pas à autre chose? Le plus simple, si on présente ce genre de symptômes, c’est de faire des tests cutanés ou sanguins. De simples mesures d’hygiène et de contrôle de l’environnement (lire article principal) suffisent-elles à enrayer ce mal ou faut-il aussi se médicamenter? Dans la plupart des cas, ces mesures soulagent les patients d’une manière importante. Mais on doit parfois prescrire des médicaments antiallergiques qui agissent sur les symptômes, qui diminuent l’inflammation au niveau des bronches. Est-il possible aussi de se désensibiliser aux acariens comme on le fait pour le rhume des foins? Si toutes ces mesures ne sont pas suffisamment efficaces, on peut en effet faire une désensibilisation. Celle-ci agit directement sur le système immunitaire et en modifie le type de réponses. En gros, on pousse le système immunitaire à oublier sa réactivité contre les acariens et à les tolérer. De cette manière, il n’y a plus de symptômes qui sont provoqués par ces derniers.


26 |

RÉCIT ANIMAUX

mesures simples visant en premier lieu la chambre à coucher: aérer régulièrement et maintenir une température inférieure à 20 °C; bannir les humidificateurs; supprimer tapis et moquettes, meubles rembourrés et rideaux épais; passer fréquemment l’aspirateur (si possible équipé d’un filtre spécial); envelopper le matelas, le duvet et les oreillers d’une housse médicale anti-acarien; laver régulièrement le reste de la literie à 60 °C; préférer les armoires fermées aux étagères…

Absents dès 1500 mètres d’altitude

Et si vous éternuez ou toussez toujours après ça, il n’y a plus que deux solutions: téléphoner à votre médecin ou aller habiter à plus de 1500 mètres d’altitude. Ou encore, vous inspirer des mœurs étonnantes de ce patron d’une entreprise

Migros Magazine 17, 26 avril 2011

Fins affineurs Il y a des acariens utiles, tels ceux qui font partie de la grande cohorte de décomposeurs qui régénère notre sol. Il en est un autre qui s’invite sur les croûtes des bonnes pâtes: l’acarien du fromage. Généralement, cette espèce-là est considérée comme nuisible par les amateurs de camembert et autres gruyères. Mais en France, dans le Massif central, l’Acarus siro – c’est son nom scientifique – est réputé

de l’Ohio. Mœurs que décrivent ainsi les auteurs de l’ouvrage Les envahisseurs invisibles (Ed. Place des Victoires): «L’homme a pris l’habitude de se raser entièrement

pour son art de l’affinage. En vacances du côté de l’Allier, j’ai d’ailleurs eu l’occasion de déguster un fromage au lait cru qui avait été livré en pâture à des milliers de ces «artisons» ou «travailloux» comme on les appelle là-bas. Eh bien, c’était plutôt goûtu – ça, on s’y attendait – avec une agréable petite touche acide qu’apporterait donc ce bataillon de fromagers à huit pattes. Je m’en suis payé une bonne tranche, mais pas deux!

Les acariens ne mesurent guère plus d’un tiers de millimètre.

le corps chaque soir avant de se coucher et de dormir à plat sur le dos, les deux mains croisées sur ses parties intimes, façon, penset-il, d’en interdire l’accès aux aca-

riens.» Ces derniers, on l’imagine, doivent bien se poiler!

Alain Portner Photos Getty / Science Photo Library/ Keystone

Publicité

ACTION

OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 26. 4 AU 2. 5. 2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUTES LES BOISSONS RIVELLA EN EMBALLAGE DE 8 × 50 CL (7 + 1 GRATUIT)

8.40de 9.60 au lieu

Rivella 8 × 50 cl Rouge, Bleu

Rivella est en vente à votre Migros


PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 26.4 AU 9.5.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Valable sur tout l’assortiment Sun Look

LIGHT & INVISIBLE Sa formule agréable et transparente ne colle pas et pénètre nt rapidement. Dorénava c ave si aus ible pon dis IP 50. Sun Look light & invisible IP 50 200 ml

20.50

SPRAY AÉROSOL La texture extrêmement légère ne colle et ne graisse pas la peau. Disponible dorénavant sous la forme pratique d’un spray aérosol. Sun Look light & invisible IP 30 AE 150 ml

18.50

SENSITIVE Exempt de parfum, d’émulsifiants, de colorants et de conser vateurs. Spécialement conçu pour les peaux sensibles, dorénavant disponible aussi avec IP 50. Lait solaire Sun Look Sensitive IP 50 200 ml

20.50

MGB www.migros.ch W

NOUVEAU


PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRE VALABLE DU 26.4 AU 9.5.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

TOUTE LA SAVEUR DES FRAISES Biscuits au beurre en forme de cœurs, saupoudrés d’amandes effilées et affinés d’un fourrage frais et léger à la fraise. Romance Créa d’Or 90 g

2.90

MGB www.migros.ch W

NOUVEAU


CHRONIQUE MINUTE PAPILLON

Migros Magazine 17, 26 avril 2011

| 29

Faut que j’y aille Il m’arrive un truc bien ennuyeux. Jean-François Duval, Depuis peu, je journaliste suis victime d’un tic qui se traduit par un sursaut chaque fois que je regarde un film ou une série télévisée. Qu’est-ce qui provoque ce tic d’ordre allergique? Eh bien, à intervalles réguliers, sort de la bouche des personnages une certaine expression, toujours la même – ah, elle est d’une récurrence redoutable! – qui me fait douter de la qualité et de la créativité des scénaristes. A mes yeux et à mes oreilles, c’est une expression de nature à ruiner n’importe quels films ou séries, aussi sûrement que le moindre petit ver dans une pomme. Il s’agit de l’expression «Faut que j’y aille». Sitôt qu’on est assis dans son canapé devant la télévision, impossible d’y échapper. Les scénaristes

qui manquent d’imagination l’extirpent régulièrement de leur boîte à outils pour se tirer d’affaire quand il leur faut terminer une scène et passer à la suivante. Il suffit de faire dire à l’un des personnages «Faut que j’y aille», la scène s’achève de facto, et on enchaîne sur autre chose. Désormais, comme moi – ah, me le pardonnerez-vous? –, je sais que vous ne pourrez plus ne pas les entendre, les «Faut que j’y aille».

N’importe quel menuisier vous dira qu’il s’agit là d’une cheville, c’est-à-dire d’une petite pièce qui ne sert à rien, sinon à faire tenir deux morceaux ensemble. A mes débuts, un journaliste comme on n’en fait plus m’avait appris à repérer les «chevilles» dans les articles de journaux. «Là, vous voyez? me

disait-il, ça, c’est une cheville!» Il abhorrait les chevilles. Par la suite, je me suis mis à voir des chevilles partout. Même chez Balzac, Stendhal, Zola, hop, les chevilles me sautaient aux yeux et aux oreilles. C’est assez normal, car les chevilles connaissent leur job. Le seul à les éviter, c’est Flaubert, le plus grand traqueur de chevilles que le monde ait jamais connu. Quand je le lis, je suis tranquille, je sais qu’aucune cheville ne m’attend au tournant. La cheville, en littérature et en journalisme, mais aussi dans nos conversations de tous les jours, est un art de passer d’un point ou d’un sujet à un autre sans qu’il y ait entre eux le moindre rapport logique, et sans que le lecteur ou l’auditeur s’en aperçoivent. Les chevilles sont d’admirables outils pour passer du coq à l’âne. C’est un art de l’escamotage logique. Notez que ce travers est on ne peut plus répandu et normal dans l’espèce humaine, car elle est par nature si illogique que le recours aux chevilles lui est indispensable, sauf à laisser transparaître l’incohérence qui la caractérise. L’être humain a

même jugé bon d’inscrire dans la langue elle-même quantité de chevilles, tant il a pris conscience de leur utilité pratique. Ainsi notre langue regorge-t-elle de «cependant», «toutefois», «d’ailleurs», «quant à», «soit dit en passant», «n’oublions pas que», etc. Les expressions de ce type se comptent par centaines, par milliers. Toutes ne servent qu’à cette seule chose: masquer le décousu de ce que nous disons (ce qui est pardonnable) et de ce que nous écrivons (ce qui l’est moins). Quel merveilleux petit animal, l’homme, qui parvient ainsi, par des petits trucs linguistiques, à donner l’illusion qu’il n’est pas fou, incohérent, mais bien au contraire un «roseau pensant», un être raisonnable! Plus je vieillis, plus je me sens comme Bouvard et Pécuchet, ces personnages de Flaubert qui, nous dit-il, «avaient appris à voir la bêtise». Moi,

ce n’est pas tant la bêtise (y compris la mienne) que j’apprends à voir. Non, ce sont plus modestement les «Faut que j’y aille». Sur ce, je vous laisse (eh oui, comment ne l’attendriez-vous pas, cette facilité-là?). Faut que j’y aille. P.-S. Faut que j’y aille. Mais ceux qui le désireraient pourront me retrouver le samedi 30 avril, au Salon du Livre, de 15 h à 16 h, stand OLF, D 723. J’y dédicacerai mon recueil de chroniques «Et vous, faites-vous semblant d’exister?»

Publicité

Les bijoux sont agrandis.

Pierres fines naturelles & diamants sertis dans l‘or 18 carats

remise de

30% dès le 26 avril Genève: Centres commerciaux de Nyon La Combe, Planète Charmilles, Migros Chêne-Bourg, Vibert Vaud: Centres commerciaux de Crissier, MMM Chablais Centre Aigle, Marché Migros Romanel Valais: Centres commerciaux de Martigny-Manoir, Monthey, Migros Brigue, Sierre, Viège, Zermatt

jusqu‘au 30 mai ou jusqu‘à épuisement du stock

Genève: Centres commerciaux de Balexert et Cornavin „Les Cygnes“ Vaud: Centres commerciaux Métropole Lausanne et Métropole Yverdon Valais: Centre commercial Métropole Sion


30 | Migros Magazine 17, 26 avril 2011

Votre parcours est assez atypique. Et cela a commencé dès vos premières études...

En effet, j’ai commencé par des études de littérature, avec quand même déjà un accent sur la philosophie des sciences. Et puis j’étais parallèlement en biologie, parce que je me suis toujours senti proche d’une vision intégrée, et non séparée, des sciences. Après toutes ces années d’étude, il a fallu apprendre un métier et passer aux choses sérieuses (il rit). C’est comme cela que je me suis lancé comme journaliste scientifique. Un mauvais souvenir?

Ah pas du tout! C’est un magnifique métier. En plus de sujets passionnants, on y apprend beaucoup de choses pratiques, comme tenir un délai ou dire l’essentiel en peu de mots, soit tout le contraire du monde académique! (il rit encore). Pourquoi ne pas y être resté?

C’était la fin des années 80. J’ai eu le pressentiment que se dégageaient des tendances lourdes, dont l’importance croissante des enjeux scientifiques et économiques. Nous sommes dans une société qui dépend de plus en plus de la science et de la technologie. Cela s’est confirmé de manière éclatante, et parfois inquiétante. Il y avait également le croisement de ces enjeux scientifiques avec les données économiques. Aujourd’hui plus encore qu’hier, les espoirs de croissance économique reposent sur le processus d’innovation scientifique et technologique. Et puis le développement durable commençait à faire parler de lui...

Tout à fait. La démultiplication des connaissances techniques et scientifiques par le pouvoir du marché, qui leur donne un impact inédit, se confrontait de plus en plus aux limites de la planète. Avec maintenant plus d’une décennie de recul, où en est l’écologie industrielle?

Nous avons clairement dépassé le stade de l’embryon. Le milieu des entreprises recherche une nouvelle manière de créer de la valeur (et de la répartir), sans détruire l’environnement. L’écologie industrielle, qu’on l’appelle ainsi ou autrement, représente l’une des voies possibles. Vous savez, je ne cherche pas spécialement à «vendre» l’écologie industrielle en tant que telle. Mais regardons nos besoins pour faire progresser ce fameux développement durable, notion tout de même très floue. D’abord, il nous faut un cadre conceptuel spécifique et rigoureux. Secundo, il faut coupler ces beaux concepts à une stratégie opérationnelle qui fasse sens. Troisièmement, il faut une stratégie de transformation du monde économique dans son ensemble, ce qui nécessite une collaboration à une échelle inédite. Y compris entre des entreprises en concurrence. Eh bien, il me semble que l’écologie industrielle représente un bon candidat pour y parvenir. Une mise en action plutôt qu’une idéologie?

Absolument. L’écologie industrielle n’est pas un dogme, contrairement au développement durable qui fait souvent l’objet d’approches très idéologiques. Elle renferme un côté beaucoup plus pragmatique,

«L’écologie industrielle convainc jusqu’en Chine»

Journaliste scientifique devenu professeur d’université, fer de lance de l’application concrète du développement durable, Suren Erkman refuse l’idéologie du pire et milite pour ces mises en actions qui séduisent de plus en plus de petites et grandes entreprises.


ENTRETIEN SUREN ERKMAN

et évite de se payer de mots. L’écologie industrielle utilise par exemple les bilans de flux de matières et d’énergie. Soit on améliore le bilan, ce qui se voit dans les chiffres, soit cela ne fonctionne pas. Il faut aussi souligner que l’on ne parle pas ici que de quelques PME actives dans leur coin. De grands groupes s’y engagent, et font office de moteur pour les autres. Reste qu’il ne s’agit pas d’une logique de décroissance!

C’est une bonne manière de distinguer l’écologie industrielle comme je l’entends d’une approche dogmatique. Aujourd’hui, soyons clairs: la décroissance ne propose aucune alternative crédible. Elle résulte d’abord d’un refus de principe du système industriel. Pourquoi pas. Qu’un certain nombre de gens éprouvent l’envie de vivre plus simplement, c’est très bien, mais à l’échelle globale, la réalité montre que plus des trois quarts de l’humanité rêve de foncer dans l’économie de consommation. Il me paraît donc absurde de prôner une décroissance unilatérale, à moins de nier cette réalité. Qui va aller dire aux Chinois ou aux Indiens qu’ils doivent arrêter de développer leur économie? Donc nous allons dans le mur et l’écologie industrielle ne sert qu’à freiner un peu l’inéluctable.

Pas forcément. Dans certains domaines, comme celui des énergies fossiles, il est clair qu’il y aura décroissance. Ces ressources vont diminuer et même, un jour, disparaître. Il faudra donc en trouver d’autres ou réduire leur consommation. Mais la décroissance n’est pas un but en soi. Dans notre ap-

| 31

proche, nous préférons regarder au cas par cas, selon les contraintes dictées par l’environnement. Vous représentez donc une voie médiane?

Je pense, oui. Je n’impose rien à personne et je ne me reconnais guère dans certains discours catastrophistes. D’autant que j’y perçois parfois un enjeu de pouvoir: faire peur aux gens pour mieux les influencer, alors que l’écologie industrielle s’avère davantage en retrait de ce point de vue. La question de l’énergie, avec la crise du pétrole et désormais celle du nucléaire, occupe beaucoup l’actualité.

C’est un domaine où l’on peut agir efficacement. J’aime bien citer en exemple le canton de Genève. Merci à Superphénix! (il rit). La mobilisation contre cette centrale nucléaire a créé un climat politique favorable à l’innovation énergétique. La dernière version de la loi cantonale sur l’énergie me semble cumuler les bons points, introduisant légalement la notion d’exergie, qui jauge une énergie par rapport à sa qualité. Pas de gadgets technologiques, mais beaucoup d’innovations politiques et organisationnelles. Genève est sorti de ce que j’appelle la «conception soviétique de l’énergie», c’est-à-dire la conception productiviste. C’est-à-dire?

Analyser les besoins à confort égal, regarder le potentiel d’économies et faire tout ce qui est possible pour que l’énergie qui doit être consommée provienne de sources renouvelables, comme ici avec la centrale qui chauffe


Du 26 avril au 9 mai

Tout l’assortiment LÊger


ENTRETIEN SUREN ERKMAN

Migros Magazine 17, 26 avril 2011

| 33

l’EPFL avec l’eau du Léman. Ailleurs, avec la biomasse, ou avec la combinaison de géothermie et de solaire, etc. La vision d’une politique énergétique cohérente, qui n’a rien à voir avec un retour à la bougie, passe avant les innovations technologiques. Vous rappelez la jeunesse de notre système industriel, précédé dans l’histoire humaine de nombreux autres fonctionnements.

L’humanité a inventé une multitude de systèmes économiques et sociaux au cours de son histoire. Nous sommes tellement partie prenante du nôtre que l’on oublie souvent tout ce qu’il a de particulier. D’abord, le système industriel est très jeune, à peine deux siècles, et offre un niveau de vie inouï – même s’il est mal réparti, nous sommes d’accord – par rapport à tout ce que l’homme a connu auparavant. Mais il engendre également des défis, notamment dans ses impacts sur la biosphère, considérables. Quels autres défis nous pose-t-il?

Dans ma réflexion, il existe une autre couche dans l’écologie industrielle, au-delà des ressources matérielles et énergétiques. Une société n’est pas seulement viable si elle a assez d’eau, d’air pur et de matières premières. Elle a besoin d’un cadre institutionnel, symbolique et culturel, dans lequel les gens trouvent un sens à leur existence. Le respect des écosystèmes, les limites de l’activité humaine sont des notions contenues dans l’idée même de l’écologie scientifique. Le système industriel hypermoderne pose aussi un défi d’ordre anthropologique. Parce qu’il va tellement loin qu’il semble même dissoudre ce qu’il y a d’humain dans l’homme. Publicité

Ancien journaliste scientifique, Suren Erkman est aujourd’hui spécialiste en écologie industrielle. En matière d’oubli des limites naturelles, la Chine se voit souvent sur le banc des accusés. Vous qui y êtes souvent invité, cela vous énerve-t-il?

C’est une vision biaisée. En partie du fait des grands médias américains, d’ailleurs, trop contents de voir une autre puissance stigmatisée. D’abord, une partie de leur impact énergétique et environnemental résulte de notre consommation, ici. Puisque nous faisons fabriquer en Chine nos produits. Ils ont une loi sur ce qu’ils appellent, eux, l’économie circulaire, avec des chiffres et des objectifs concrets. Et les dirigeants chinois en tiennent compte comme d’un enjeu stratégique: ils savent que s’ils n’intègrent pas pleinement cette dimension, ils

«Nous nous trouvons dans une phase de transition» ne pourront pas réaliser leurs objectifs économiques et sociaux. Cependant il paraît évident que l’on court à la catastrophe si les pays émergents continuent d’accroître leur soif de consommation et leur demande d’énergie.

PNEUS D’E T E A PRI X MIGROL Migrol Auto Service, Partenaire officiel Adam Touring

Infos: www.migrol.ch ou tél. 0844 21 21 21

Partenaire

On a tout fait pour que l’élève dépasse le maître. Maintenant qu’ils font même mieux que prévu, nous aimerions leur dire de freiner un peu. Mais ces pays ne vont pas modérer leur développement pour calmer nos angoisses face à l’avenir de la planète. De toute manière, améliorer ce qui existe n’empêche pas de réfléchir à d’autres modèles. C’est toute la difficulté des changements systémiques: nous savons que nous améliorons un modèle qui n’est pas vraiment pérenne, comme celui du «tout fossile». Nous nous trouvons dans une phase de transition et nous tentons de limiter les dégâts. Parmi ceux qui préparent au futur, il y a les politi-

Incl. 2 ans garantie remplacement des pneus + points bonus CUMULUS.


Migros Magazine 17, 26 avril 2011

ques. Après la énième Conférence sur le climat, quel est le bilan?

TON PETIT DÉJ’ COMPTE! JUSQU’AU 29.5.2011!

On est passé d’une méconnaissance il y a vingt ans à une sorte d’anxiété publique, une culpabilisation de la population qui me paraît excessive. L’angoisse climatique est clairement instrumentalisée. Je crois que le grand public le sent très bien, même confusément, et c’est pour cela qu’il se méfie. Une gigantesque machinerie diplomaticopolitique s’est mise en place. Ce n’est pas rien. Bien sûr, à considérer la concentration des gaz à effet de serre dans l’atmosphère, qui continue d’augmenter, on peut se dire que c’est beaucoup de bruit pour pas grand-chose. Les efforts concrets sur le terrain n’en sont que plus importants. Comment réagissez-vous en apprenant que le Conseil national vient de refuser un postulat sur l’écologie industrielle?

C’est dommage, le Conseil national a manqué le coche, contre l’avis du Conseil fédéral du reste. J’observe qu’une fois de plus, ce sont les représentants des milieux dits «de l’économie» qui ont fait obstacle à l’innovation, montrant à quel point ils sont en décalage par rapport aux réalités et aux défis nouveaux. Et la conscientisation du citoyen?

Bio express

Participer maintenant et gagner des prix attrayants! Il suffit d’acheter des produits Fairtrade pour le petit déjeuner, tels que café, thé, jus d’orange ou miel, de petit-déjeuner seul ou avec d’autres et d’enregistrer cette bonne action en ligne jusqu’au 29.05.2011. Cela ne profite pas qu’à toi, mais aussi aux familles de paysans du Sud.

www.fairtradebreakfast.ch

Naissance, le 7 février 1955 à Istanbul, Turquie, d’une mère suissesse et d’un père arménien. Marié (son épouse est Indienne et il a fondé à Bangalore l’institut ROI, le premier consacré à l’écologie industrielle dans un pays en voie de développement), père de trois enfants (un fils adopté de 18 ans et deux petites filles de 4 et 5 ans). Etudes de Lettres et de sciences à l’Université de Genève. Travaille comme journaliste scientifique et économique au «Journal de Genève» puis à «L’Hebdo», ainsi qu’au sein de l’émission «Téléscope» (TSR)

Je reste assez critique face à cette tendance consistant à tout mettre sur le dos du consommateur, du «consomm’acteur» comme l’on dit. Parce que sa marge de manœuvre dans la chaîne très complexe de la production et de la consommation reste limitée. Bien sûr qu’il est préférable de choisir une voiture moins polluante. Mais vous comme moi n’y pouvez rien si votre chemise a été fabriquée en Chine. Il faut avant tout des transformations structurelles du système économique. Mais je peux payer plus cher et acheter une chemise fabriquée plus près dans des conditions plus vertes.

Naturellement. Tout en sachant que le plus gros impact en termes de consommation électrique consistera à la laver deux fois par semaine ici. Chacun peut se prendre en main, et c’est très bien. Mais je trouve plus intéressant de réaliser que nous ne sommes pas tout seuls, que nous sommes reliés aux autres. Et cette pression citoyenne de masse sur le monde politique et industriel, vous y croyez?

J’ai suivi avec beaucoup d’intérêt la naissance du Forum social mondial. Hélas, j’ai été surpris par la rapidité avec laquelle le mouvement s’est dégonflé. Propos recueillis par Pierre Léderrey Photos Catherine Leutenegger

En 1994, fonde à Genève l’Institut pour la communication et l’analyse des sciences et des technologies (ICAST). 2004: thèse en écologie industrielle à l’Université des technologies de Troyes. Depuis 1997, chargé de cours à l’EPFL. Depuis 2005, dirige à l’Université de Lausanne l’Institut de politiques territoriales et environnementales (IPTH). 2008: création de la société de conseil en écologie industrielle SOFIES avec plusieurs anciens étudiants.


SIMPLY CLEVER

Modèles spéciaux Škoda Family

Pour des familles aussi spéciales que vous Avec avantage client jusqu’à CHF 6’705.–*

Fabia Limousine

Fabia Combi

Roomster

Yeti

Octavia Combi

Superb Combi

Avec Škoda, c’est un jeu d’enfant pour les familles de viser juste! En effet, Škoda, 11 fois de suite lauréate du meilleur rapport prix-prestations, choisi par la revue «auto-illustrierte» 02/11 du 21/01/2011, propose pour chaque modèle une version Family spécifique pour que votre budget familial aussi se porte bien. Cela signifie encore plus de choix à des prix particulièrement séduisants ou avec un leasing avantageux à des taux d’intérêt super modérés. Donc, laissez-vous conseiller maintenant par votre partenaire Škoda: vous serez étonné de voir qu’il a plus d’un tour dans son sac. * Si vous commandez votre nouvelle Škoda Superb Combi Ambition, 1.4 l TSI, 125 ch/92 kW, boîte à vitesse à 6 rapports, 5 portes, d’ici le 30 juin 2011 avec des équipements supplémentaires d’une valeur d’au moins CHF 3’000. – par à rapport au prix de base, nous vous offrirons CHF 3’000.–. Exemple de prix: Equipements supplémentaires d’une valeur de CHF 3’200.– (phares bixénon CHF 1’300.–, pré-installation téléphone avec Bluetooth sans support CHF 330.–, hayon arrière à ouverture/fermeture électrique CHF 580.–, capteurs de parcage CHF 450.–, sièges avant chauffants CHF 330.–, filet de séparation CHF 210.–) au prix de CHF 200.–. Le modèle Superb Family correspondant comporte des équipements supplémentaires de série tels que système de navigation AMUNDSEN, kit mains libres, store pare-soleil, etc. d’une valeur de CHF 3’705.–. Avantage client total CHF 6’705.–. Prix total net CHF 38’550.– au lieu de CHF 45’255.– net. www.skoda.ch

Le logo environnemental représente un signe de la responsabilité de Škoda Auto pour la protection de l’environnement et l’orientation durable de l’entreprise envers le maintien de notre espace vital.


36 | Migros Magazine 17, 26 avril 2011

Des pommes et des raisins au

L’an dernier, grâce à des cellules souches de pommes, le département de biochimie de Mibelle Depuis lors, les chercheurs poursuivent leurs recherches avec des raisins et des roses des

O

n n’entend que le bourdonnement d’un appareil électrique, voire la respiration profonde du biotechnologue Peter Blum. Dans son laboratoire, au moyen d’instruments stérilisés, il crée des cultures de cellules. Ici, penché sur son microscope, il valide une avancée technologique. Là, il fixe un petit tuyau servant de purge. Des sachets transparents sont stockés dans des cubes de métal semblables à ceux que l’on trouve dans les fours industriels des boulangeries. A l’intérieur, dans un liquide beige, loge un des miracles de la nature et une des découvertes fondamentales de la recherche en cosmétique: des cellules souches de raisin, très exactement du cépage Gamay Teinturier Fréaux.

Blockbuster grâce à une pomme ridée

Centre de profit de la M-Industrie Migros situé à Buchs (AG), le département de biochimie de Mibelle s’est fait connaître de la planète entière, il y a trois ans. A partir de cellules souches, ce team de vingt-cinq personnes, dirigé par Fred Zülli, a réussi à lancer sur le marché un produit cosmétique entièrement nouveau. A l’origine de sa découverte, la variété de pomme tardive Uttwiler, dont on est parvenu à isoler et à cultiver les cellules souches avant de leur trouver une application dans le domaine cosmétique. A la différence d’autres variétés, cette pomme présente une peau ratatinée qui constituait une hypothèse de travail idéale pour un «blockbuster». La nouvelle substance active PhytoCellTec Malus Domestica s’est laissé apprivoiser sans problème dans le monde des cosmétiques. Avènement sensationnel: plus aucun fabricant de produits cosmétiques n’entendait se passer de

SÉRIE — 7e PARTIE Avec ses seize entreprises en Suisse et ses trois sociétés à l’étranger, M-Industrie, qui appartient au groupe Migros, produit plus de 20 000 articles allant de la confiture à la lessive. Les quelque 10 000 collaborateurs (dont 366 apprentis exerçant vingt métiers différents) font de M-Industrie l’un des principaux employeurs de Suisse. M-Industrie compte parmi les premiers fabricants au monde de marques propres et exporte sa production dans plus de cinquante pays. En 2010, son chiffre d’affaires s’élevait à plus de 5,316 milliards de francs. «Migros Magazine» consacre une série de portraits à différentes entreprises du groupe.

Fred Zülli dans la chambre froide de de trois à cinq ans environ.

cet agent miraculeux. Le magazine américain Vogue lui consacra un reportage. Même Michèle Obama, femme du président des EtatsUnis, déclara depuis lors soigner sa peau avec la trouvaille du département de recherche de l’entreprise industrielle Migros. Biochimiste et patron de Mibelle biochimie, Fred Zülli déam-


ACTUALITÉ MIGROS

| 37

service des cosmétiques

– une entreprise Migros – a créé la sensation dans le monde des cosmétiques. Alpes. Le succès est au rendez-vous. Reportage.

On isole les cellules souches à partir des tissus conjonctifs du raisin.

Mibelle, où un échantillon de chaque produit est conservé durant une période

bule dans le calme face aux bruyantes machines de production de son entreprise. On parvient dans un endroit un peu plus silencieux et il poursuit ses explications: «L’innovation et la recherche sont silencieuses. Elles ont pour théâtre la tête des individus ou alors la littérature spécialisée, voire les colloques.» Le cerveau

des chercheurs est davantage tourné vers le futur que vers le présent. Quelles avancées se dessinent au sein de la société? S’agissant des cosmétiques, quels besoins vont en découler? Quelles sont les tendances en matière de lifestyle, de mode, de soins ou d’aliments? «Il s’écoule facilement trois ans entre le jaillisse-

Peter Blum contrôle la croissance des cellules souches.

Mibelle en chiffres Fondée en 1961 à Buchs (AG), Mibelle SA Cosmetics est le plus grand fabricant de produits cosmétiques de Suisse. L’entreprise emploie environ 450 collaboratrices et collaborateurs. Elle a réalisé en 2010 un chiffre d’affaires de 195 millions de francs. Dans le domaine des cosmétiques, de l’entretien du ménage et de la lessive, où elle commercialise ses propres marques, elle est avec ses sociétés sœurs Mifa et Hallam Beauty le troisième plus grand fabricant d’Europe.


Découvrez le PRIX ORANGE dans votre MIGROS en Suisse romande! Les «PRIX ORANGE» ce sont des prix légers sur l’actualité livre, film et musique. Faites dès maintenant de belles découvertes à des prix séduisants!

Prix Orange: 17.90 Prix Migros : 24.90

10+

svv-video.ch 1010

Prix Orange: 14.Prix Migros : 17.60

Prix Orange: 22.90 Prix Migros : 27.90 dès le 27.4.11

Ces offres sont valables jusqu’au 30.5.2011 ou jusqu’à épuisement du stock.

Découvrez le nouveau Marc Levy

Quand des rencontres peuvent bouleverser une vie... Dès maintenant à Migros, les nouveautés livre vous sont proposées à

–20%!

Marc Levy «L’étrange voyage de Monsieur Daldry» 32.90 au lieu de 40.30 L’offre est valable jusqu’au 27.6.2011 ou jusqu’à épuisement du stock. Vous trouverez ces produits et bien d’autres encore dans les melectronics et la plupart des magasin Migros.

CMR

Sous réserve de modifications de prix, de visuels et d’erreurs d’impression.

www.melectronics.ch Satisfaction garantie.


ACTUALITÉ MIGROS

Migros Magazine 17, 26 avril 2011

ment de la première idée et l’étude de marché d’une substance», explique-t-il. A quoi il convient d’ajouter deux autres années jusqu’à ce qu’un fabricant réalise le produit fini. Pour aboutir au succès, les chercheurs ne doivent pas seulement poser les bonnes questions, mais aussi leur apporter les bonnes réponses – et cela cinq ans avant le lancement du nouvel article. En l’occurrence, le leitmotiv de toute l’entreprise serait: «Notre action est inspirée par la nature, elle est concrétisée par la science.» PhytoCellTec résulte de l’heureuse combinaison de ces deux principes.

Des substances naturelles pour la fabrication

Un problème concret sert toujours de fil rouge à la recherche. Concernant la substance tirée du raisin, il s’agit par exemple de la donnée suivante: «Le vieillissement de la peau du visage est causé à raison de 80% par les rayons UV», assène Fred Zülli. Dans le sillage des effets

| 39

Les cellules souches sont récoltées dans la centrifugeuse. A droite, le produit fini PhytoCellTec.

obtenus avec la pomme Uttwiler et des technologies patentées qui en sont issues, les chercheurs de Mibelle se sont mis en quête d’une plante susceptible de résister aux rayons UV. Le cépage de Bourgogne appelé Gamay Teinturier Fréaux a répondu à leur attente. Pour produire la substance qui active le renouvellement des cellules de la peau et qui stimule leur résistance aux rayons UV, les chercheurs n’ont pas eu besoin de grandes quantités de raisins. De fait, après des essais de plusieurs mois dans des laboratoires parfaitement

adéquats, un prélèvement de quelques grammes a suffi à la culture des cellules souches. Grâce à des processus naturels mais toujours à partir du matériel embryonnaire d’origine, celles-ci ne cessent aujourd’hui de se développer et d’engendrer de nouvelles cellules. Les chercheurs ne se contentent pas d’une substance active naturelle. Ils tiennent aussi à assurer une production à long terme. Fred Zülli reste modeste bien que sa petite équipe soit parvenue à briller au pinacle de la recherche

en cosmétique. Actuellement, les laboratoires du département de biochimie de Mibelle sont en train de s’étendre «afin que le potentiel d’innovation de notre entreprise continue de croître», prétend-il. Il ne tient pas à en dire plus pour le moment. Idem pour le projet concernant les roses des Alpes. Sur le terrain prometteur des cellules souches, il est vraisemblable que de nouvelles découvertes conduisent de nouveau un jour à une révélation cosmétique. Texte Beat Matter Photos Nicolas Righetti

«Nos produits deviendront la référence» Luigi Pedrocchi, 52 ans, est le directeur de Mibelle SA, du groupe M-Industrie, depuis 2006. Mibelle Cosmetics a été fondée il y a cinquante ans. Pouvait-on alors prévoir son succès actuel?

Migros avait déjà une grande expérience avec ses propres entreprises, à l’époque. Elle leur garantissait entre autres l’indépendance dans leurs choix. Elle était confiante dans ses décisions et dotée d’une excellente vision du marché. Car, en soi, les processus de production en matière de cosmétiques lui étaient plutôt inconnus.

Depuis le rachat de l’anglais Hallam Beauty, Mibelle est la troisième entreprise en Europe dans le domaine cosmétique et hygiène. Comment y êtes-vous parvenus?

L’alliance Mibelle, Hallam et, dans le secteur produits ménagers, Mifa, a permis de créer un fort segment Near-food. Nous pouvons nous adresser d’une seule

voix aux gros clients, avec un assortiment très large à proposer. Les cosmétiques et produits ménagers ne sont pas seulement technologiquement proches, mais appartiennent à la même niche de marché. Nous avons grandi avant tout grâce à l’exportation. Quel poids a Mibelle en Suisse?

Nous sommes, ici, le plus important fabricant de cosmétiques. Personne d’autre n’a des compétences et un assortiment aussi large que Mibelle. Le business de la beauté est lucratif. Mibelle est-elle la locomotive du groupe M-Industrie?

En termes de chiffres d’affaires, nous appartenons plutôt aux petites entreprises du groupe MIndustrie. Nous sommes en revanche leaders dans la capacité d’innovation et dans le volume d’exportation. Nos produits sont

remaniés en profondeur en moyenne tous les deux ans. Par année, nous déposons trois à cinq nouveaux brevets. Et la moitié de notre chiffre est réalisée à l’étranger.

duire de meilleurs résultats. L’industrie chimique connaît une forte densification, il devient toujours plus difficile de trouver de nouveaux chemins pour développer de bons produits.

Comment se défend Mibelle face à la concurrence féroce des marques internationales?

Où en sera Mibelle dans cinq ans?

Nous sommes tout à fait concurrentiels sur le plan international et pouvons aussi nous défendre contre les produits bon marché, car nous couvrons l’ensemble des besoins de nos clients. Quels sont les principaux défis pour Mibelle?

Le succès de notre entreprise dépend de manière décisive de l’engagement de collaborateurs efficaces et motivés. Les hauts salaires ne suffisent plus. Il faut d’excellentes conditions cadres pour que les employés puissent pro-

Avec nos entreprises sœurs, nous aurons percé sur le marché européen et nos produits seront devenus une référence. Mibelle va-t-elle lancer une nouvelle innovation d’envergure internationale?

Nous avons reçu un prix pour les cellules souches Zoé au raisin «Vinus Vinifera» au Salon international des cosmétiques de Milan. Mais nous ne manquons pas de nouvelles idées et travaillons d’ores et déjà en laboratoire à de nouveaux concepts de substances à tester. Laissez-vous surprendre! Si


40 | Migros Magazine 17, 26 avril 2011

TRÉSOR DE NOS ARCHIVES

La spirale parfaite U

ne vieille dame aussi gracieuse que fragile pose devant un imposant chantier de béton. Cette photo est datée de 1965. Adele Duttweiler, l’épouse de Gottlieb, le fondateur de Migros, décédé trois ans auparavant, inaugure la nouvelle centrale d’exploitation Migros dans le quartier de Herdern, à Zurich. A l’arrière-plan, on voit l’impressionnante rampe d’accès au parking situé sur le toit du complexe. Adele Duttweiler avait toutes les raisons de sourire avec fierté. Migros venait d’obtenir l’autorisation de

construire ce bâtiment ultra-moderne pour l’époque, de la ville de Zurich. Visible de loin à la ronde, la «HerdenSpirale» est devenue une part de l’image de marque de l’entreprise tout comme de celle de la cité de la Limmat. Au moment de l’inauguration, Construire, aujourd’hui Migros Magazine, encourageait ses lecteurs automobilistes à venir essayer d’emprunter la rampe: «Nous vous invitons à venir tester l’audacieuse double-spirale.» Michael West

Les deux Mères Noël

L’

idée est partie d’un livre. L’Arbre de joie, d’Alain M. Bergeron. Un conte de Noël, l’histoire de deux enfants sans le sou qui finissent illuminés par la générosité collective. Brigitte Roth saisit l’arbre au bond en décembre 2007! Avec le soutien de sa commune, l’enseignante de Renens a installé un sapin de Noël, couvert

Photo Céline Michel

A Renens, les enfants défavorisés ont leur arbre de joie grâce à Brigitte Roth et Catherine Michoud.

Merci de tout cœur!

Brigitte Roth (à g.) et Catherine Michoud sont les lutins de Noël.

de petites étiquettes portant les noms et les vœux d’enfants défavorisés. Tout, de la collecte des fonds jusqu’à l’emballage des cadeaux, a été porté à bout de hotte avec l’aide de ses élèves. Au matin de Noël, vingt-quatre petits bénéficiaires avaient une surprise sous le sapin. L’année suivante, rebelote. Mais, cette fois, une autre

enseignante, collègue et amie, a pris le traîneau en marche: Catherine Michoud. «On a fait plein de choses ensemble, des joutes, des sorties. Elle et moi, c’est un peu la tête et les jambes. Comme elle est très organisée, elle structure mes folies!», rigole Brigitte Roth. Depuis 2008, elles sont donc deux Mères Noël, qui distribuent

Dans le cadre de l’année européenne du bénévolat, l’initiative «Merci de tout cœur!» lancée par le Pour-cent culturel Migros souhaite mettre en valeur celles et ceux qui aident autrui sans pour autant faire partie d’une institution. Vous souhaitez remercier quelqu’un qui fait le bien autour de lui? Appelez le 0848 08 09 08 (tarif local) ou rendez-vous simplement sur le site internet www.mercidetoutcoeur.ch

incognito des joujoux par poignées, en partenariat avec différentes associations. Une belle idée que Brigitte Roth espère voir essaimer et grandir ailleurs: «Ma collègue fera son dernier arbre en 2011, après elle sera à la retraite. Je tiens à la remercier d’avoir donné de son temps pendant ces quatre années.» Patricia Brambilla


ACTUALITÉ MIGROS

| 41

Embarque sur la «Neptune» avec Narnia

A l’occasion de la sortie en DVD et Blu-ray de «Narnia: l’odyssée du passeur d’aurore», participe à un concours de dessin et gagne une croisière pour toi et ta classe sur la barque historique «Neptune».

Laisse courir ton imagination et embarque avec tes camarades de classe à bord d’un navire genevois qui ressemble à celui de la trilogie «Narnia».

D

ans le troisième épisode de Narnia, Edmund et Lucy Pevensie se retrouvent subitement à bord d’un navire majestueux: le Passeur d’aurore. A la recherche de sept seigneurs disparus, nos voyageurs entament alors un envoûtant périple vers des îles mystérieuses. Adapté de l’œuvre de Clive Staples Lewis, le film de Michael Apted montre un monde fantastique dans lequel l’imagination n’a aucune limite. De l’imagination, tu en aura besoin pour créer ton propre navire Narnia. En effet, Migros Magazine, Migros et 20th Century Fox organisent un grand concours de dessin à l’occasion de la sortie en DVD et Blu-

En vente à Migros «Narnia 3» sera en vente dans les Melectronics et la plupart des magasins Migros dès le 27 avril 2011. DVD: Fr. 22.90* au lieu de Fr. 27.90, Blu-ray, Fr. 32.90* au lieu de Fr. 37.90 * Offres valables du 27 avril au 30 mai 2011 ou jusqu’à épuisement du stock.

ray de Narnia 3. Prends une feuille A3 et laisse parler ta créativité. L’auteur de la plus belle œuvre choisie par la rédaction recevra un très beau prix: une croisière sur la Neptune le 21 juin pour lui et sa classe, qui fera l’objet d’un reportage dans nos colonnes. Construite en 1904, cette barque à voile était autrefois utilisée pour le transport de marchandises. Restaurée durant l’hiver 20042005, elle est utilisée aujourd’hui pour des croisières de plaisance sur le Léman. Ses passagers, de même que les promeneurs à quai qui ont la chance de pouvoir l’observer naviguer, tombent rapidement sous le charme de ce bateau historique.

Comment participer? Laisse parler ton imagination et dessine ton navire «Narnia» sur une feuille A3. Envoie ensuite ton dessin à: «Migros Magazine», Concours de dessin Narnia, case postale 1751, 8031 Zurich. ➔ 1er prix: une croisière au dé départ de Genève sur la «N «Neptune», le 21 juin pour toi et ta classe. Petite collation à bord. ➔ 2e au 5e prix: un sac «N «Narnia» avec de nombreuse surprises à l’intérieur ses ➔ 6e-10e prix: un t-shirt «N «Narnia» L’histoire de la «Neptune» est également digne d’un film hollywoodien.

Dé d’envoi: samedi Délai 14 mai 2011.

Co Conditions de participati tion: la participation au concours n’est liée à aucune obligation d’achat. Jeu ouvert à tous à l’exception des collaborateurs et collaboratrices de Fox, CMR et «Migros Magazine». Les prix ne sont pas convertibles en espèces. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. Tout recours juridique est exclu. Le dessin gagnant sera publié dans «Migros Magazine».


42 | Migros Magazine 17, 26 avril 2011

Gemeinsam kochen mit regionalen produkten

Des produits régionaux extra-fins

«De la région» – Neuf photographes ont immortalisé des produits emblématiques de leur région en compagnie des producteurs locaux.

D

is-moi ce que tu manges et je te dirai qui tu es!» a dit un jour Jean Anthelme Brillat-Savarin, illustre «gastrosophe» et critique culinaire avant-gardiste, qui vécut aux XVIIIe et XIXe siècles. Aujourd’hui, nombre de consommateurs délaissent quelque peu les produits convenience et surgelés au profit d’une cuisine traditionnelle à base de produits frais de saison. En cuisine, ils restent fidèles à leur région d’origine. Et la région, c’est le terroir. Un terroir qui offre de succulentes spécialités enrichissant le quotidien, qu’il s’agisse d’un yogourt au lait de brebis, d’un bouquet de cresson, d’une laitue ou encore d’une saucisse.

Un label d’origine lucernoise

Ce sont entre autres les petites exploitations familiales lucernoises qui sont à l’origine du succès du label «De la région». La ferme voisine fournit les ingrédients du dîner des maisons voisines. Il peut même y avoir des kiwis pour le dessert, non pas originaires de Nouvelle-Zélande mais de Sempach. Et tout cela

est possible grâce à la nature et à de bonnes idées. C’est en 1999 que la coopérative Migros Lucerne lance le programme «De la région». Les débuts ont certes été modestes, mais aujourd’hui, pas moins de huit mille produits régionaux vendus dans toutes les coopératives Migros du pays y participent. Un chiffre en constante augmentation.

Les produits régionaux ont un visage

Comment expliquer ce succès? En achetant des produits de proximité, le consommateur soutient l’agriculture de sa région. Grâce aux appellations d’origine, il sait exactement d’où vient le produit qu’il glisse dans son cabas. Savoir qu’il croque une carotte ou une pomme cultivée à deux pas de chez lui rend tout de suite ces produits plus sympathiques et goûteux. Vous trouvez cela théorique? Vous vous demandez comment diable le client peut être sûr à 100% que ce qu’il a acheté vient bel et bien de la région? Eh bien il peut tout simplement se fier à des directives très strictes, qui n’ont pas été inventées par Migros mais définies par

la communauté d’intérêts «CI Marques régionales», une organisation qui regroupe de nombreuses entreprises, dont Migros. Les prescriptions de la CI prévoient par exemple qu’un produit à base d’un ingrédient unique, tel que le lait, doit provenir à 100% de la région. Pour le yogourt en revanche, seuls 75% du produit doit provenir de la région. Cela signifie que si un yogourt contient du sucre ou des cerises, ceux-ci peuvent être originaires d’autres régions.

L’avenir des produits régionaux

L’origine et la traçabilité sont essentielles pour le consommateur. A une époque comme la nôtre, marquée par de nombreuses contradictions et où tout se bouscule, ce dernier a besoin de se raccrocher à des valeurs comme le terroir et la région. Car après tout, pourquoi chercher ailleurs quand on a de si bons produits chez nous? Ces considérations nous ont donné envie de mettre en lumière le fameux label «De la région» de Migros en demandant à neuf photographes d’immortaliser,

pour Migros Magazine, des producteurs posant avec leurs spécialités régionales.

Grand concours «De la région»

Neuf photographes vous présentent donc, dans ce numéro de Migros Magazine et le suivant, une série de neuf spécialités de leur région avec leurs producteurs. Mais c’est à vous, chers lecteurs, qu’il incombe d’élire la plus réussie! Pour gagner, il vous suffit de choisir la photo qui vous plaît le plus, quelle que soit la région. Vous trouverez les quatre premières photos, pour les coopératives Migros Lucerne, Aar, Vaud et Zurich, dans le présent numéro de Migros Magazine (no 17) et les cinq autres dans l’édition suivante (no 18 du 2 mai). Conservez donc précieusement ce numéro pour pouvoir comparer les neuf photos en fin de semaine prochaine et choisir votre préférée. Reportez-vous à la page 59 pour voir ce que vous pourrez gagner si la chance vous sourit. Bonne lecture! Martin Jenni


INCROYABLEMENT FRAIS PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 26.4 AU 2.5.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

avec Eveillez vos sens tes et et ev cr un sauté de ment. de courgettes au pi recette Vous trouverez la h/fr/ sur www.saison.c tous univers-migros et frais en bi s les ingrédient à votre Migros.

30%

1.50 au lieu de 2.20

Courgettes Espagne/Italie, le filet de 750 g

40%

40%

1.05

3.95 au lieu de 6.60

Crème entière UHT, le lot de 2 2 x 500 ml

au lieu de 1.80

Lard à cuire, TerraSuisse fumé, 1/3 de plaque, les 100 g

Les articles M-Budget, Sélection et ceux bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de toutes les offres.


À CONSOMMER FRAIS PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 26.4

eux: Original et savour avec velouté aux poires us Vo lard croustillant. trouverez la recette h/fr/ sur www.saison.c tous univers-migros et en bi s les ingrédient s. frais à votre Migro

1.80

au lieu de 2.80

Salade pommée verte ou rouge bio de Suisse, la pièce

3.40

Poires Abate Fetel Chili/Afrique du Sud, le kg

7.40

au lieu de 7.80

Poivrons mélange bio d’Espagne/Israël, préemballés, le kg Société coopérative Migros Bâle

4.20

au lieu de 6.20

Rhubarbe De la région, au détail et préemballée, le kg

2.80

au lieu de 3.60

Fraises bio d’Espagne, la barquette de 250 g


SANS MODÉRATION! AU 2.5.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

2.30

au lieu de 2.90

Salade pommée rouge Anna’s Best de Suisse, le sachet de 150 g

PRIX CRAQUANTS le kg

3.60 Raisin rosé Chili

le kg

2.10

Oignons argentés De la région, la botte

8.20 au lieu de 12.–

Champignons blancs et bruns De la région, au détail et préemballés

la

pièce

3.20

au lieu de 4.20

Tomates en grappe de Suisse, au détail et préemballés, le kg

1.40 au lieu de 1.90

Salade Lollo verte et rouge De la région


BIENVENUE DANS LE M PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 26.4

vous Ne manquez pas de nne en réserver une bo la viande tranche: quiche à ergine. de dinde et à l’aub cette re la Vous trouverez fr/ h/ sur www.saison.c tous univers-migros et frais les ingrédients bien à votre Migros.

30% 1.65

au lieu de 2.40

Filet de dinde M-Classic Allemagne, les 100 g

11.40 au lieu de 14.–

Cuisses supérieures de poulet Optigal de Suisse, au détail ou en barquette, le kg

Société coopérative Migros Bâle

30% 1.80

au lieu de 2.60

Jambon de derrière, le lot de 2 barquettes, TerraSuisse les 100 g

1.70

au lieu de 2.10

Saucisson de veau M-Classic produit suisse, prétranché, en midi-barquette, les 100 g

3.90

au lieu de 4.90

Coppa de la région bâloise produit suisse, prétranchée, en maxi-barquette fresh, les 100 g


ONDE DE LA FRAÎCHEUR. AU 2.5.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

33%

7.80

au lieu de 11.70

Saucisses Knackerli M-Classic, le lot de 3 paquets Suisse, 18 pièces, 660 g

PRIX CRAQUANTS 40%

2.10

au lieu de 3.50

Steaks de filet de porc marinés, Suisse, 4 pièces, les 100 g

40%

16.–

au lieu de 20.–

Côtelettes de porc maigres de Suisse, au détail et en libre-service, le kg

4.90 au lieu de 8.20

Jambon cru «Fête des Mères» produit suisse, prétranché, en maxibarquette fresh, la barquette de 167 g

33%

17.–

au lieu de 21.50

Rôti haché Suisse, de la région, en libreservice, le kg

5.25 au lieu de 7.90

Salametti Rapelli produit suisse, le filet de 3 x 70 g


LA FRAÎCHEUR À PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 26.4

2.90

1.35

Mozzarella Alfredo l’emballage de 2 x 150 g –.60 de moins

Gruyère doux fromage suisse à pâte dure, préemballé, les 100 g

au lieu de 3.50

1.75

au lieu de 2.15

Fromage Ajoie fromage suisse à pâte dure, De la région, préemballé, les 100 g

3.90

Coulommiers fromage français à pâte molle, la pièce de 350 g

Société coopérative Migros Bâle

au lieu de 1.70

1.55

au lieu de 1.95

1.50

au lieu de 1.90

Vacherin fribourgeois doux fromage suisse à pâte mi-dure, préemballé, les 100 g

Fornet fromage suisse à pâte mi-dure, De la région, préemballé, les 100 g

2.20

3.90

au lieu de 2.80

Pain de la vallée de la Birse De la région, la pièce de 500 g

au lieu de 4.50

Pain rustique à la farine d’épeautre 500 g –.60 de moins


PORTÉE DE MAIN. AU 2.5.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

8.–

au lieu de 10.–

Plats préparés Anna’s Best Asia en lot de 2 20% de réduction par ex. Mah-Mee, 2 x 400 g

30% 5.25

au lieu de 7.50

Fettuccine Anna’s Best, le lot de 3 paquets 3 x 250 g

10.90 1.45

au lieu de 1.80

Toutes les crèmes au séré le gobelet de 200 g

3.90

au lieu de 4.90

Miniroses, Max Havelaar le bouquet de 20

Pétunias tombants 20% de réduction à grandes fleurs, en pot de 10,5 cm, la plante

3.90

3.90

Impatiens Nouvelle-Guinée Sonnenliseli, la plante

Impatiens walleriana De la région, en pot de 12 cm, la plante

au lieu de 5.30

au lieu de 12.90

au lieu de 5.30

3.90

au lieu de 4.90

Toutes les herbes aromatiques, bio 20% de réduction 13/14 cm, la plante, par ex. basilic, en pot de 14 cm


SOYEZ LES PREMIE PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 26.4

50%

4.90 au lieu de 9.80

Tous les Pepsi en emballages de 6 x 1,5 litre

8.40

au lieu de 9.60

Rivella rouge ou bleu en emballages de 8 x 50 cl (7 + 1 gratuit)

1.30

50%

au lieu de 1.60

Toutes les tablettes de chocolat Frey et M-Classic de 100 g (excepté les tablettes Suprême et les emballages multiples), à partir de 2 tablettes –.30 de moins l’une par ex. Noxana Valable jusqu’au 9.5

33% 4.60

au lieu de 6.90

Petit Beurre au chocolat au lait ou au chocolat noir, le lot de 3 paquets 3 x 150 g

11.10

au lieu de 13.90

Toutes les boîtes de pralinés Frey 20% de réduction par ex. pralinés Prestige, 250 g Valable jusqu’au 9.5

5.25

au lieu de 7.–

Mélange de noix ou canneberges Sun Queen en lot de 2 25% de réduction par ex. mélange de noix Sun Queen, 2 x 200 g

11.25 au lieu de 22.50

Branches Frey Classi c 50 pièces

2.60

au lieu de 3.20

Tous les biscuits Blévita à partir de 2 paquets –.60 de moins l’un par ex. biscuits Blévita au sésame, 295 g


RS À EN PROFITER! AU 2.5.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

8.15

au lieu de 10.20

Tous les cafés Cafino et Cappuccino 20% de réduction par ex. Cafino en sachet, 550 g

40%

6.80

au lieu de 11.40

Pizzas Toscana M-Classic, surgelées, l’emballage de 3 pièces 3 x 360 g

40%

9.–

au lieu de 15.–

Essuie-tout ménager Twist en emballages multiples par ex. Twist Classic, FSC, 16 rouleaux

30%

10.05

au lieu de 14.40

Bâtonnets de crème glacée vanille, chocolat ou fraise l’emballage de 24 pièces / 960 g

30%

10.60

au lieu de 15.20

Nuggets de poulet Don Pollo, surgelés élaborés en Suisse avec de la viande de poulet du Brésil, 1 kg

8.90

au lieu de 11.20

Thon Rio Mare en emballages multiples 20% de réduction par ex. thon rosé, 6 x 52 g

1.90

au lieu de 2.40

Toutes les sauces à fondue en bocaux de 200 ml et les sauces M-Classic en squeezers de 250 ml 20% de réduction par ex. sauce au curry, 200 ml

6.70

au lieu de 8.40

Aliment pour chat Selina, le lot de 12 20% de réduction en sachets ou en barquettes, par ex. Selina avec bœuf, en barquettes, 12 x 100 g


DES ÉCONOMIES À GOGO. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 26.4 AU 2.5.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

4.70

au lieu de 5.90

Tous les auxiliaires de lavage et de repassage Total 20% de réduction par ex. Spray & Wash Total, 500 ml Valable jusqu’au 9.5

4.30

au lieu de 4.90

Tout l’assortiment Hygo pour l’entretien des W.-C. à partir de 2 articles –.60 de moins l’un par ex. Hygo WC Maximum Active Powder* Valable jusqu’au 9.5

50%

4.80 au lieu de 9.60

Tout l’assortiment Migros topline par ex. shaker professionnel gradué, 0,5 litre Valable jusqu’au 9.5

9.90

Chaussettes de sport pour homme, le lot de 5 paires pointures S–XL, noir, blanc et anthracite

13.50

au lieu de 16.90

Tous les articles de nettoyage du sol Twist 20% de réduction par ex. système de nettoyage Twist Valable jusqu’au 9.5

5.90

Collants, bas et chaussettes pour femme, en emballages multiples par ex. mi-bas fins pour femme, le lot de 7 paires, pointure unique, diverses couleurs

50%

12.45 au lieu de 24.90

Tout l’assortiment de chaussures pour homme (excepté SportXX et les magasins avec rayon Sport), par ex. chaussures de loisirs, pointures 40-45

*En vente dans les plus grands magasins Migros, à **Micasa et à ***melectronics.

79.90

au lieu de 99.90

Tous les bagages* 20% de réduction par ex. trolley Saxoline de 61 cm Valable jusqu’au 9.5


LISTE D’ÉCONOMIES. 4.20

OFFRES VALABLES DU 26.4 AU 2.5.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK FRUITS & LÉGUMES Raisin rosé, le kg 3.60

au lieu de 5.70

Tout l’assortiment Secure contre l’incontinence (excepté les sachets hygiéniques) à partir de 2 articles 1.50 de moins l’un par ex. Secure light plus, 24 pièces Valable jusqu’au 9.5

Poires Abate Fetel, le kg 3.40 Fraises bio, d’Espagne, la barquette de 250 g 2.80 au lieu de 3.60 Rhubarbe, De la région, au détail et préemballée, le kg 4.20 au lieu de 6.20 Courgettes, le filet de 750 g 1.50 au lieu de 2.20 Champignons blancs et bruns, De la région, au détail et préemballés, le kg 8.20 au lieu de 12.– Tomates en grappe, de Suisse, au détail ou préemballées, le kg 3.20 au lieu de 4.20 Oignons argentés, De la région, la botte 2.10 Poivrons mélange, bio, d’Espagne/Israël, préemballés, le kg 7.40 au lieu de 7.80 Salade Lollo verte et rouge, De la région, la pièce 1.40 au lieu de 1.90 Salade pommée verte our rouge, bio, de Suisse, la pièce 1.80 au lieu de 2.80 Salade pommée rouge Anna’s Best, de Suisse, le sachet de 150 g 2.30 au lieu de 2.90

19.90

POISSON, VIANDE & VOLAILLE

au lieu de 24.90

79.90

au lieu de 99.90

Rasoir Mio Star Shave 304*/*** alimentation accu/ secteur, triple système de coupe, accessoire pour la barbe de trois jours, lavable, coupefavoris Valable jusqu’au 9.5

Pour vos achats, détachez ici.

Tout l’assortiment de draps-housses*/** 20% de réduction par ex. drap-housse en jersey Céderic, 100% coton bio, 90/190–100/200 cm Valable jusqu’au 9.5

Cuisses supérieures de poulet Optigal, de Suisse, au détail ou en barquette, le kg 11.40 au lieu de 14.– Filet de dinde M-Classic, les 100 g 1.65 au lieu de 2.40 30% Steaks de filet de porc, marinés, 4 pièces, les 100 g 2.10 au lieu de 3.50 40% Côtelettes de porc maigres, de Suisse, au détail et en libreservice, le kg 16.– au lieu de 20.– Rôti haché, de Suisse, De la région, en libre-service, le kg 17.– au lieu de 21.50 Lard à cuire, TerraSuisse, fumé, 1/3 de plaque, les 100 g 1.05 au lieu de 1.80 40% Nuggets de poulet Don Pollo, surgelés, 1 kg 10.60 au lieu de 15.20 30% Saucisses Knackerli M-Classic, le lot de 3 paquets, 18 pièces, 660 g 7.80 au lieu de 11.70 33% Salametti Rapelli, produit suisse, le filet de 3 x 70 g 5.25 au lieu de 7.90 33% Jambon de derrière, le lot de 2 barquettes, TerraSuisse, les 100 g 1.80 au lieu de 2.60 30% Saucisson de veau M-Classic, produit suisse, prétranché, en midi-barquette, les 100 g 1.70 au lieu de 2.10

Rapelli Piatto Rustico, produit suisse, en barquette d’env. 450 g, les 100 g 1.90 au lieu de 2.40 Jambon cru «Fête des Mères», produit suisse, prétranché, en maxi-barquette fresh, la barquette de 167 g 4.90 au lieu de 8.20 40%

PAIN & PRODUITS LAITIERS Pain rustique à la farine d’épeautre, 500 g 3.90 au lieu de 4.50 Pain de la vallée de la Birse, De la région, la pièce de 500 g 2.20 au lieu de 2.80 Gruyère doux, fromage suisse à pâte dure, préemballé, les 100 g 1.35 au lieu de 1.70 Fromage Ajoie, fromage suisse à pâte dure, De la région, préemballé, les 100 g 1.75 au lieu de 2.15 Fornet, fromage suisse à pâte mi-dure, De la région, préemballé, les 100 g 1.50 au lieu de 1.90 Vacherin fribourgeois doux, fromage suisse à pâte mi-dure, préemballé, les 100 g 1.55 au lieu de 1.95 Coulommiers, fromage français à pâte molle, la pièce de 350 g 3.90 Mozzarella Alfredo, l’emballage de 2 x 150 g –.60 de moins 2.90 au lieu de 3.50 Crème entière UHT, le lot de 2, 2 x 500 ml 3.95 au lieu de 6.60 40% Toutes les crèmes au séré, le gobelet de 200 g 1.45 au lieu de 1.80

FLEURS & PLANTES Miniroses, Max Havelaar, le bouquet de 20 10.90 au lieu de 12.90 Impatiens Nouvelle-Guinée, Sonnenliseli, la plante 3.90 au lieu de 5.30 Impatiens walleriana, De la région, en pot de 12 cm, la plante 3.90 au lieu de 5.30 Toutes les herbes aromatiques, bio, 13/14 cm, la plante 20%

AUTRES ALIMENTS Fettuccine Anna’s Best, le lot de 3 paquets 30% Petit Beurre au chocolat au lait ou au chocolat noir, le lot de 3 paquets, 3 x 150 g 4.60 au lieu de 6.90 33% Toutes les boîtes de pralinés Frey 20% Valable jusqu’au 9.5 Branches Frey Classic, 50 pièces 11.25 au lieu de 22.50 50% Toutes les tablettes de chocolat Frey et M-Classic de 100 g, à partir de 2 tablettes –.30 de moins l’une Valable jusqu’au 9.5

Tous les biscuits Blévita, à partir de 2 paquets –.60 de moins l’un Tous les cafés Cafino et Cappuccino 20% Tous les Pepsi, en emballages de 6 x 1,5 litre 4.90 au lieu de 9.80 50% Pizzas Toscana M-Classic, surgelées, l’emballage de 3, 3 x 360 g 6.80 au lieu de 11.40 40% Bâtonnets de crème glacée vanille, chocolat ou fraise, l’emballage de 24 pièces/960 g 10.05 au lieu de 14.40 30% Thon Rio Mare en emballages multiples 20%

NON-ALIMENTAIRE Aliment pour chat Selina, le lot de 12 20% Tout l’assortiment Migros topline 50% Valable jusqu’au 9.5 Essuie-tout ménager Twist en emballages multiples 40% Toutes les lessives Yvette pour le linge fin, par ex. Yvette Color en sachet de recharge, 2 litres 9.20 au lieu de 11.50 20% Valable jusqu’au 9.5 Détergents Potz en lot de 2, 1.50 de moins, par ex. détergent pour salle de bains Potz (flacon original et recharge), 2 x 500 ml 5.90 au lieu de 7.40 Tout l’assortiment Hygo pour l’entretien des W.-C., à partir de 2 articles –.60 de moins l’un Valable jusqu’au 9.5 Tous les articles de nettoyage du sol Twist 20% Valable jusqu’au 9.5 Tous les auxiliaires de lavage et de repassage Total 20% Valable jusqu’au 9.5 Tout l’assortiment Secure (excepté les sachets hygiéniques), à partir de 2 articles 1.50 de moins l’un Valable jusqu’au 9.5 Socquettes fines et mi-bas fins pour femme, le lot de 7 paires 5.90 Sneakers pour femme, le lot de 5 paires 8.90 Chaussettes de sport pour homme, le lot de 5 paires, et sneakers pour homme, le lot de 4 paires, à partir de 8.90 Tout l’assortiment de chaussures pour homme 50% Chaussettes courtes pour bébé, le lot de 3 paires 4.90 Sneakers et chaussettes pour enfant, le lot de 5 paires, à partir de 7.90 Tout l’assortiment de bagages 20% Valable jusqu’au 9.5

Société coopérative Migros Bâle Vous trouverez plus d’informations sur les prix, les produits et les réductions sur les étiquettes des articles dans cet encart.


PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 26.4 AU 9.5.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 3.10

Ice Dream poudre pour la préparation de sorbets aux fruits, sans arômes ni colorants (avec livret de recettes), 250 g

NOUVEAU 2.90

Romance Créa d’Or biscuits au beurre en forme de cœur rehaussés d’un fourrage frais et léger à la fraise et saupoudrés d’amandes effilées, 90 g

NOUVEAU 7.90 Shampooing Kneipp aux fleurs d’amandier un soin riche et intensif, exempt de silicone, 200 ml

NOUVEAU 2.50

Tablette de chocolat Frey Suprême White Lemon & Lime chocolat blanc avec éclats de citron et de limette; un vrai délice, surtout froid, 100 g

En vente dans les plus grands magasins Migros.

NOUVEAU 6.90

Zucrilite poudre édulcorante à base de sucralose, con es, iqu bét dia aux nt vie 100 bâtonnets/100 g

NOUVEAU 6.40 Califora Crémant boisson au cacao avec chocolat noir, 500 g

NOUVEAU 17.90

Argile Luvos un produit naturel pour éliminer les toxines stockées dans le corps, 40 capsules

NOUVEAU 12.90 Capsules Fit Control satiété pour le contrôle du poids et le traitement du surpoids, 64 capsules

MGB www.migros.ch W

À ESSAYER SANS HÉSITER.


EN MAGASIN Le maître fromager Pierre-André Freymond, originaire de St-Cierges, pose au centre de Lausanne devant la cathédrale, avec sa meule de sept kilos de «Brigand du Jorat», telle une auréole au-dessus de sa tête.

| 55

Migros Vaud

Le fromage suisse? Tout le monde en parle! A pâte molle, dure ou crémeux, le fromage, c’est le terroir, la passion et le plaisir à l’état pur. Le maître fromager Pierre-André Freymond, 53 ans, est un fervent défenseur des produits régionaux. Son Gruyère AOC, ses yogourts et son beurre sont très célèbres dans son village natal de St-Cierges et son fromage «Brigand du Jorat», qui lui a valu la médaille de bronze du «Concours suisse des produits du terroir» en 2009, l’a fait connaître dans toute la région. Ce fromage de vache s’affine en cave pendant deux mois, offre un arôme de noix et une texture mi-dure et sa meule pèse environ sept kilos. Depuis dix ans, Pierre-André Freymond travaille en collaboration avec Migros Vaud, à qui il a vendu l’an dernier 30 000 kilos de «Brigand du Jorat». L’entreprise existe depuis 102 ans et Pierre-André Freymond est fromager à St-Cierges depuis vingtdeux ans. Pierre-André sera le dernier fromager de la dynastie Freymond. Ses trois enfants ne veulent en effet pas entendre parler de fromagerie. Pourtant, ils ne se font pas prier pour déguster les fromages de leur cher papa!

Brigand du Jorat, 100 g, Fr. 1.80 au lieu de Fr. 2.30* *Action du 26.4 au 2.5, disponible à Migros Vaud


56 | Migros Magazine 17, 26 avril 2011

Migros Aar

Les asperges, c’est toute une histoire! Dès le début de l’année monte l’envie de savourer cette plante potagère noble. Les puristes n’achètent pas d’asperges de l’étranger et attendent de pouvoir en déguster de chez nous. A Schaffhouse et Zurich, on part même en pèlerinage dans des cantons spécialisés. Désormais, ils peuvent faire un festin, non plus seulement d’asperges vertes d’Argovie, mais désormais également d’asperges blanches du Seeland chez Migros Aar. Ceci grâce à Christian Hurni, 27 ans, qui a fondé avec trois partenaires commerciaux le groupement de producteurs Seeländerspargeln GmbH. Ils produisent ainsi de manière plus efficace, un but inscrit dans la philosophie même de l’entreprise: «C’est quand on ne cherche plus à s’améliorer que l’on cesse d’être bon.» Si la quantité qui arrive sur les étalages des magasins de Migros Aar est encore faible, la récolte de l’an prochain devrait être conséquente. Dans quelle mesure, on ne peut pas encore l’affirmer. Outre les asperges, Christian Hurni fournit également à Migros Aar des potirons, des oignons, du choufleur et des pommes de terre.

Asperges blanches, Prix du jour* *Disponibles dans les magasins de Migros Aar

Les asperges blanches du Seeland de l’«artiste jongleur» Christian Hurni, originaire de Frasses, atterrissent directement dans la bouche du client! Mais qu’en penserait le bâtisseur de la porte de Morat?


EN MAGASIN

| 57

Migros Lucerne

Rainer Heinzer n’est pas un «prophète du temps» du Muotathal, mais un boucher avec de la suite dans les idées! Ses «Wetterschmöckerli», des saucisses aromatiques nommées ainsi en l’honneur des célèbres météorologues, se vendent comme des petits pains.

Dans le Muotathal, la boucherie Heinzer est presque aussi célèbre que les «prophètes du temps». Rien d’étonnant donc à ce que cette entreprise innovante ait appelé ses saucisses «saucisses du temps» en hommage aux météorologues amateurs. On ne saurait dire qui vole la vedette à l’autre! La demande de saucisses est considérable: la boucherie traditionnelle fournit à Migros Lucerne une grande quantité de «Wetterschmöckerli». Cette collaboration fonctionne à merveille depuis douze ans. L’équipe très motivée compte 48 collaborateurs, dont trois membres de la famille Heinzer. Rainer, 48 ans, résume la philosophie de l’entreprise: «Les clients de la boucherie sont la clé et les garants de notre succès». Et ce, depuis 1920 et trois générations. La quatrième génération est d’ailleurs prête à reprendre le flambeau: Fabio, son fils de 17 ans, termine actuellement son apprentissage de boucher. Voilà une nouvelle qui ravira tout autant les «prophètes du temps» que les clients de Migros Lucerne.

Wetterschmöckerli, 4 petites saucisses (160 g), Fr. 4.90* *Disponible dans les magasins de Migros Lucerne


58 | Migros Magazine 17, 26 avril 2011

Migros Zurich

Rudolf Baur, 43 ans, est un paysan dans l’âme. L’exploitation qu’il gère, située à Rafz (ZH), existe depuis trois générations. Sa femme Franziska et ses parents lui prêtent main-forte. Mais impossible d’instaurer un service de vente à la ferme, Ruedi Baur n’en a pas le temps! En effet, il chante comme second ténor dans la chorale masculine «Männerchor Frohsinn». Sa ferme est une exploitation mixte, avec des activités agricoles et viticoles et un élevage de taurillons. Depuis dix ans, il cultive l’amidonnier, une céréale qui connaît aujourd’hui un regain d’intérêt et suscite une demande toujours croissante de la part des consommateurs. Depuis 2006, Ruedi Baur fournit ce cousin de l’épeautre à la communauté d’intérêts IG Emmer, qui soutient la culture des anciennes variétés de blé et cherche également à encourager de plus en plus la diversité dans le secteur agricole grâce à des mesures de compensation. IG Emmer fournit à son tour Jowa, la boulangerie de Migros et, au final, on obtient un pain à l’amidonnier très goûteux, corsé, complet et typique du terroir!

Pain à l’amidon, 450 g, Fr. 3.80* *Disponible dans les magasins de Migros Zurich

En cas d’embouteillages à Zurich, le paysan Rudolf Baur, de Rafz, pourrait prendre un raccourci en naviguant sur la Limmat devant le Grossmünster. La récolte à la main demande beaucoup de travail supplémentaire, mais il existe des manières plus simples de nos jours pour la livraison du pain.


EN MAGASIN

| 59

LES VOTES SONT OUVERTS DÈS LE 2 MAI 2011 AVEC LES NEUF PHOTOS PUBLIÉES!

Choisissez votre photo et gagnez un dîner

Parmi ces quatre photos et les cinq de la semaine prochaine, dites-nous laquelle est votre préféree et gagnez un repas d’une valeur de mille francs dans un restaurant de votre région. 2

1

Christophe Chammartin, 41 ans, né à Pully (VD), photographe depuis 1987.

Bien que Fribourgeois de naissance, Christophe Chammartin se sent lié au canton de Vaud. Publications notables: Le Monde, Stern. Sur la photo: fromage et cathédrale, les deux emblèmes du Pays de Vaud.

4

3

Martin Guggisberg, 40 ans, de Wald (BE), photographe depuis 1998.

Bernois d’origine, Martin Guggisberg se plaît à Zurich. Publications notables: Living+Design (Danemark); Interiors (USA). Sur la photo: Au Seeland, paradis des légumes, les asperges pleuvent littéralement.

Franca Pedrazzetti, 34 ans, vit à Lucerne, photographe depuis 2002.

Mirko Ries, 27 ans, Zurichois, photographe depuis 2010.

Franca Pedrazzetti se sent bien à la ville comme à la montagne. Publications notables: Die Zeit et Bilanz. Sur la photo: quel meilleur endroit que le Pilate pour prédire une bonne saison pour les saucisses?

Mirko Ries a grandi à Zurich et se sent donc chez lui dans cette ville. Sur la photo: si la récolte des céréales et le pétrissage de la pâte sont des travaux manuels, la livraison des pains l’est aussi!

Participez, gagnez et faites-vous dorloter dans votre région

Rendez-vous dans une auberge, dont le menu en dit plus sur la région que le monument de la place du village.

Migros Lucerne: Werner Tobler est né avec une toque sur la tête. Dans sa brasserie de Hochdorf (LU), il met sa région à l’honneur. Prix: un «menu gastronomique» pour quatre personnes. Migros Aar: Max Eichenberger, 70 ans, est cuisinier et patron du restaurant Bären, à Birrwil (AG). Il ne veut pas entendre parler de la retraite! Prix: un «menu poisson» pour six personnes. Migros Vaud: l’enseigne de Michel Kunz, Au Bon Vin, située à Onnens (VD), est culte. Ses clients sont des artistes, des retraités, des

travailleurs et des bons vivants. Prix: «Le menu à la Michel» pour six personnes. Migros Zurich: frais du marché, régional, de saison – telle est la règle de Marc Reithebuch dans son restaurant Alpenrösli à Mullern (GL). Prix: un «menu surprise» pour six personnes. Migros Bâle: c’est une vraie partie de campagne que propose le Bad, situé à Schönenbuch (BL). Depuis vingt-cinq ans, Michael Matter prépare une cuisine très raffinée. Prix: un «menu surprise» pour six personnes.

Migros Genève: dans son restaurant Les Dix Vins, situé à Carouge, René Fracheboud défend avec ardeur la cuisine de bistrot. Prix: un «menu tradition» pour six personnes. Migros Neuchâtel-Fribourg: dans sa poétique Auberge de la Couronne de Lessoc, Philippe Milleret cuisine des plats du terroir avec des ingrédients locaux et régionaux. Prix: un «menu du patron» pour six personnes. Migros Suisse orientale: hôte chaleureux et excellent cuisinier, Sepp Kölbener est un

passionné. Il vous reçoit dans son restaurant Sonder, à Stein (AR). Prix: un «menu appenzellois» pour six personnes. Migros Valais: dans son restaurant St. Georg, situé à Ernen, Klaus Leuenberger prépare des spécialités de «cuisine alpine», à la fois fraîches et savoureuses. Prix: un «menu à la Leue» pour six personnes.

Ne manquez pas, lundi prochain, 2 mai, l’édition n°18 de «Migros Magazine». Parmi les neuf images, choisissez votre favorite et votez pour elle.


EN MAGASIN

Migros Magazine 17, 26 avril 2011

| 61

Délice matinal

Le matin, les becs à sucre sont nombreux à jeter leur dévolu sur la fameuse pâte à tartiner aux noisettes Frelitta. Migros en propose aujourd’hui une version croustillante, qui contient de nombreux éclats de noisettes. Mais pourquoi se contenter de tartiner Frelitta sur du pain alors qu’elle est tout aussi succulente dans des crêpes chaudes? Frelitta Nut Crunch M-Classic, 400 g, Fr. 4.20

DE SAISON À MIGROS

Souffle printanier

NOUVEAU À MIGROS

Les nouvelles confitures «Printemps» donnent du peps au saut du lit! Elles sont disponibles en deux variétés: framboise et fruit du dragon, un mariage délicieusement acidulé, ou ananas, une recette pleine de douceur qui vous transporte sous le soleil des tropiques. Confiture «Printemps»: framboise et fruit du dragon ou ananas, 350 g, le pot, Fr. 2.70*

A la baguette!

* Disponible jusqu’à épuisement du stock.

BON & BON MARCHÉ

FR. 6.20

Potage de colrave Dîner pour 4 personnes

➔ Couper 1 oignon en petits dés et étuver dans 25 g de beurre. Peler 2 colraves et 2 pommes de terre de taille moyenne. Couper en dés de taille égale. Etuver brièvement. Env. Fr. 4.➔ Mouiller avec 8 dl de bouillon de légumes chaud et poursuivre la cuisson du colrave pendant env. 15 min, suivant la taille des dés. Réduire en purée. Env. Fr. -.50 ➔ Saupoudrer 4 tranches de pain de 60 g de fromage râpé et passer brièvement au gril. Env. Fr. 1.20 ➔ Incorporer 1 dl de demi-crème au potage, saler et poivrer. Servir avec les crostini au fromage. Env. Fr. -.50 Conseil: vous pouvez donner du peps au potage en y ajoutant de jeunes pousses.

+

+

NOUVEAU À MIGROS

Les nouvelles baguettes du four en pierre sont prêtes en dix minutes. A base de farine complète ou de farine blanche bio, elles sont précuites dans un four en pierre traditionnel, ce qui leur confère un goût caractéristique. Elles sont emballées dans des sachets séparables. Baguette du four en pierre bio claire, 2 pièces, 125 g, Fr. 2.70 Baguette du four en pierre foncée, 2 pièces, 125 g, Fr. 2.40

Coup de fouet

Le nouveau Caruso Speciale India est un café single origin aux arômes parfaitement équilibrés, qui s’adapte à tous les types de machines. Il est fabriqué exclusivement à partir de grains d’arabica du sud de l’Inde. Il est cultivé dans le respect des critères Utz, avec des méthodes de culture privilégiant le développement durable, sur les plans social, économique et environnemental. Caruso Edizione Speciale India, 250 g, Fr. 5.60* * En vente uniquement dans les grands magasins.

DE SAISON À MIGROS


+ de 130 destinations Demandez nos catalogues de voyages et vacances balnéaires 2011 Cœur du Bas Tyrol ........................................................6 jours......................Fr. 830.4 au 9 juillet, 20 au 25 sept. 2011 Pension complète (sauf repas a/r), excursions incluses

Les perles de la Bavière.........................................4 jours...................... Fr. 595.-

4 au 7 juillet, 22 au 25 août 2011 Demi-pension (+ dîner du 2e jour inclus), excursions incluses avec guide

Les bisses valaisans....................................................5 jours......................Fr. 860.-

9 au 13 mai, 20 au 24 juin, 22 au 26 août, 20 au 24 sept. 2011 Pension complète, excursions incluses avec guide

Bretagne granit rose.................................................8 jours..................Fr. 1’555.-

21 au 28 mai, 27 août au 3 sept. 2011 Demi-pension (+ dîners des 2e, 4e et 6e jours inclus), excursions incluses avec guide

La Camargue .......................................................................5 jours..............dès Fr. 740.9 au 13 mai, 6 au 10 juin, 5 au 9 sept., 12 au 16 sept., 3 au 7 oct., 10 au 14 oct. 2011 Demi-pension (+ dîner du 4e jour inclus), excursions incluses

Entre Danube et Carpates..................................11 jours .............. Fr. 1’895.14 au 24 août 2011 Demi-pension, accompagnateurs au départ de la Suisse, guides locaux

Charente-Maritime .....................................................8 jours......... dès Fr. 1’360.18 au 25 juin, 3 au 10 sept., 1er au 8 oct. 2011 Pension complète (sauf repas a/r), excursions incluses avec guide

Ile d’Elbe ...................................................................................5 jours............. dès Fr. 790.-

16 au 20 mai, 6 au 10 juin, 19 au 23 sept., 10 au 14 oct. 2011 Demi-pension, excursions incluses avec guide

Lac de Garde........................................................................6 jours..............dès Fr. 795.-

12 au 17 juin, 28 août au 2 sept., 18 au 23 sept., 9 au 14 oct. 2011 Demi-pension (+ dîner du 5e jour inclus), excursions incluses avec guide

La Hongrie..............................................................................10 jours.............. Fr. 1’680.-

11 au 20 juin 2011 Pension complète (sauf repas a/r), excursions incluses avec guide

Les lacs autrichiens.....................................................6 jours......................Fr. 985.20 au 25 juin 2011 Demi-pension, excursions incluses avec guide

Laponie suédoise et Lofoten .........................11 jours .............. Fr. 3’640.-

RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS Une en treprise familiale à vo tre service depuis 1953 !

sse s 3 ad revous servir pour mieux

LEYTRON VS

Aller et retour en avion, circuit en car Buchard - 23 juillet au 2 août 2011 Pension complète (sauf repas du 1er et dernier jour), excursions incluses, guide accompagnateur pour tout le circuit

Prague .........................................................................................7 jours................. Fr. 1’060.-

26 juin au 2 juillet, 10 au 16 juillet, 21 au 27 août 2011 Demi-pension, excursions incluses avec guide

Sorrente, Capri, Côte Amalfitaine ...........7 jours......... dès Fr. 1’180.-

N°1 en Suisse romande

ECUVILLENS FR

GIMEL VD

027 306 22 30

info@buchard.ch www.buchard.ch

20 au 26 juin, 12 au 18 sept., 17 au 23 oct. 2011 Demi-pension, excursions incluses avec guide Départs des grandes localités de Suisse romande Prix par pers. en ch. dble

Les conditions générales de BUCHARD VOYAGES S.A. s’appliquent


EN MAGASIN

Migros Magazine 17, 26 avril 2011

| 63

Glaces porte-bonheur

Bild & Styling Claudia Linsi

L’été peut arriver! Crème d’or lance deux nouvelles créations glacées aux fruits rouges et au caramel qui vous rendront heureux.

L

es Suisses consomment environ sept litres de glace par an et par habitant. Et cela, nous l’espérons, avec bonne conscience. Car lécher une boule de glace n’est pas qu’un péché estival, mais un apport positif pour notre santé. Des scientifiques viennois ont en effet montré que la consommation

de crèmes glacées rendait heureux et permettait de lutter contre le stress. Ainsi, les fabricants de glace vous réjouiront avec deux nouveautés: le croustillant cornet Crème d’or Midi aux baies des bois, qui contient de la crème glacée, des morceaux de baies et du

coulis de fruits rouges. De l’assortiment Crème d’or España, la crème catalane est une glace vanille agrémentée d’une sauce à base de sucre caramélisé – aussi disponible en bac de 1000 ml. Les deux créations contiennent exclusivement des arômes naturels et des colorants végétaux. AWE

Crème d’or: Midi baies des bois, 6 cornets de 95 ml, Fr. 8.20*. España Crema Catalana, 200 ml, Fr. 3.20*. *En vente dans les grands magasins.


EN MAGASIN

Migros Magazine 17, 26 avril 2011

| 65

La vie au soleil!

Rien ne s’oppose à ce que vous vous exposiez au soleil, à condition de le faire avec modération et de vous protéger. A petite dose, il a même des effets bénéfiques sur la vitalité.

Photo istockphoto

L

orsque le soleil brille, nous nous sentons mieux, plus actifs et la vie nous semble plus joyeuse! Rien d’étonnant puisque la lumière du soleil stimule la production de vitamine D, essentielle pour le développement des os, et de la sérotonine, l’hormone du bonheur. Pour jouir pleinement des effets positifs du soleil, il convient de s’exposer avec modération et surtout de se protéger. Les produits Sun Look protègent contre les rayons nocifs UV et UVB en agissant «comme une se-

conde peau». L’assortiment Sun Look comprend des produits à indice de protection élevé, des produits Basic riches en vitamine E et, pour les peaux sensibles, une protection solaire sans parfums, émulsifiants ou colorants. Quant aux produits de la gamme Sun Look après, ils soignent et réhydratent la peau après le bain de soleil. Les produits Sun Look arborent un nouveau look. Sprays, tubes et flacons sont désormais proposés dans de nouveaux emballages qui permettent une application aisée. RC

Sun Look kids, spray avec indice de protection 50, 250 ml,

Fr. 25.50; Sun Look après, Cooling Gel à l’aloe vera, 200 ml, Fr. 8.90; Sun Look sensitive, lait solaire avec indice de protection 30, 200 ml, Fr. 18.50; Sun Look spray light & invisible, lait solaire avec indice de protection 30, 200 ml, Fr. 18.50


66 | Migros Magazine 17, 26 avril 2011

U

n bâtiment gris, grand comme un paquebot, parqué dans la zone industrielle de Payerne (VD). L’air de rien. Mais à l’intérieur, c’est le palais des saveurs, le royaume des arômes, l’empire des sens. C’est là que Corinne et Patrick Rosset, un duo piquant et tatoué aux voyages, ont installé leur réserve d’épices ramenées des quatre coins du monde. Car le monde, ils en ont fait leur jardin d’aventures. Ne vivent qu’aux heures de Mexico, New Delhi et… Payerne, comme le soulignent trois grandes horloges épinglées au mur. Patrick Rosset, 53 ans, cuisinier de métier, a les yeux bleus comme les mers du sud et le bagout du bourlingueur. Il raconte, détaille, s’emballe. Autant que Corinne, 52 ans, s’éclipse, se faufile, est discrète. «On sort vraiment de l’ordinaire. On s’est connus à 18 ans et on fonctionne comme un binôme.» Il est le museau, comme il dit. Elle est le nez. Dans leur micro-entreprise, c’est lui qui communique, prend les contacts, tisse les argumentaires, assure les livraisons. Tandis qu’elle hume, compose, invente et parfait les mélanges d’épices. A eux deux, ils vous emmènent à tous les coups en voyage. Sûr que ce tandem aime bien manger. Mais peut-être plus encore chatouiller la ligne d’horizon. Celle qui, à 20 ans déjà, a attiré le couple tout autour de la terre. Une année sac à dos entre l’Inde, le Népal, l’Indonésie, l’Australie, la Polynésie, les Amériques. Avec, déjà, la passion des épices, le bonheur «de voir un poivrier, en vrai». De retour en Suisse, ils reprennent un restaurant, puis deux, s’échinent aux fourneaux, ont un premier enfant. Mais très vite, ils envoient

Secrets de cuisine

er c’est… Pour vous, cuisin nviviar! Un moment de co Patrick: Mon métie aime. ’on aime pour ceux qu lité. Faire ce qu’on nt de partage. Corinne: Un mome at favori? Quel est votre pl veau ou de Patrick: un ris u au romarin. ea gn une souris d’a ute simple. e purée maison, to Corinne: une bonn z-vous pour Que ne mangerie rien au monde? cuisine de cent ans de la Patrick: les œufs trop mauvais… chinoise. Ça sent s et les abats. Corinne: les tripe e? ujours en réserv Qu’avez-vous to nte ixa so et s , des pâte Du fromage, du riz sortes d’épices! ager teriez-vous part Avec qui souhai un repas? clette Jollien pour une ra Patrick: Alexandre dans un chalet. Horn Bouvier. Ou Mike Corinne: Nicolas nture. ve d’a son esprit pour sa rudesse et

tout balader. «On faisait fausse route. Cette vie n’était pas pour nous.» Décident alors de transformer leur ferme de Seigneux (VD) en laboratoire et de se lancer pour de bon dans le commerce des épices. Avant de reprendre l’entrepôt de Payerne. La suite est connue.

Les premiers importateurs de poivre de Tasmanie

Ce qu’on sait moins, c’est qu’ils sont les premiers importateurs du poivre de Tasmanie, avec son arôme de myrtille mâtiné de lavande, et de la fève de

Patrick et Corinne Rosset sont connus dans les cuisines étoilées comme les meilleurs chasseurs d’épices.

Un duo exhausteur de

Curry rouge du Sri Lanka, kamoun, poivre noir de Malabar… Corinne et Patrick Rosset ont fait de à chaque fois les meilleures épices. De quoi régaler nos papilles et celles des plus grands


CUISINE DE SAISON LE BINÔME ROSSET

| 67

BROYER finement les épices. ASSAISONNER les bouchées de poitrine de poulet de curry.

FAIRE REVENIR ail, poivrons et curry avec les oignons.

SERVIR le poulet très chaud.

goût

leur vie un long voyage aromatique. Dont ils ramènent cuisiniers…


Gagnez maintenant! 10 autocuiseurs

et

2 week-ends plaisir à l‘hôtel

Participation gratuite et conditions de participation sur le site www.knorr.ch

KNORR est en vente à votre Migros


Migros Magazine 17, 26 avril 2011

CUISINE DE SAISON LE BINÔME ROSSET 69 |

Tonka. Et que, depuis dixsept ans, ils sont connus dans les cuisines étoilées comme les meilleurs chasseurs d’épices. «Oui, on fournit les grands chefs, mais on ne fait aucune prospection, ce n’est que du bouche à oreille.» Girardet d’abord. Aujourd’hui Chevrier, De Courten, AnneSophie Picq et Philippe Rochat, entre autres. Qui viennent passer commande pour des mélanges sur mesure. Trouver la note rare qui taquinera l’agneau rôti, lui donnera un goût anisé et des airs de garrigue. Imaginer le mélange qui évoquera la fraîcheur d’un ruisseau ou d’un champ fleuri de Provence pour accompagner un poisson grillé ou une viande braisée. Les cuisiniers virtuoses leur donnent le ton, à eux d’inventer la partition. De composer la symphonie aromatique qui saura sublimer le plat en bouche. «On défend les valeurs du vrai, on est d’horribles puristes. Je ne veux pas de produits approximatifs, que de l’excellence», précise Patrick Rosset. Du coup, ils fournissent une trentaine d’épiceries fines en Suisse romande et leur mélange de rasel-hanout est connu jusque dans les hôtels de Casablanca.

Quelque 250 épices ramenées du bout du monde

Pour improviser des senteurs, il faut sentir les effluves du monde. Et ces deux passeurs d’émotions gustatives en connaissent un rayon. La tête pleine de souvenirs pittoresques comme une malle de Stevenson. Ils ont tout vu, tout visité. Ou presque. Les affineurs de vanille de Tahiti, les plantations de piments du Mexique, ceux de rooibos en Afrique du Sud. Et même attrapé le hoquet en goûtant un chimayo au vinaigre force 6 sur l’échelle de Scoville. «Avec nos deux enfants, on est toujours partis sac à dos, un billet aller-retour. Et c’est là, dans des pensions pourries, qu’on a découvert des merveilles. Mieux que dans les cinq étoiles où on mange la choucroute avec les Allemands.» De cette vie de voyages, ils ont ramené quelque deux cent cinquante épices. Curry vert, rouge, doux, colombo, carvi de Hollande, tandoori masala, pavot bleu, poi-

Patrick et Corinne Rosset, un duo piquant qui a fait du monde son jardin des épices.

«Inventer un curry va au-delà de la préparation culinaire. On y retrouve la personnalité de celui qui l’a fait.»

vre noir de Sarawak… De quoi révolutionner l’art de l’assaisonnement. «Il y a quelques années en arrière, on n’utilisait que le sel et le poivre. Aujourd’hui, je pense qu’on peut manger du poulet toute l’année, et rien qu’en changeant l’assaisonnement, ce sera à chaque fois différent», ex-


NOUVEAU!

PLUS JAMAIS SANS BONBONS MENTOS! Les rouleaux Mentos menthe et fruit très appréciés en emballage de 3 sont dorénavant disponibles dans votre rayon confiserie Migros … … et les Mentos dans la boîte XXL restent à leur place habituelle à la caisse.

mentos.ch

Mentos est en vente à votre Migros

30% DE RÉDUCTION OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 26.4. AU 9.5.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUS LES PRODUITS STEWI

89.60

au lieu de 128.–

Libelle

138.60 au lieu de 198.–

Lady Compact

Séchoir parapluie 50 m • Seulement 175 cm de longueur (fermé) • Mât central télescopique • Cordage protégé par des clapets en aluminium • Ouverture facile grâce à la cordelette d’élévation à hauteur des mains • Hauteur réglable

62.30

au lieu de 89.–

Sèche-linge • 20 m de longueur de séchage (10 cordes à 1,5 m) • Hauteur réglable de 110 à 175 cm (sans palier) • Repliable en une mince baguette • À pied en croix • Également utilisable comme pare-soleil

Combi Maxi

Sèche-linge • 14,4 m de longueur d’étendage avec 8 barres de linges • Extensible de 90 à 160 cm • 57 x 97 cm

Disponibles dans les plus grands magasins Migros

Stewi est en vente à votre Migros


Migros Magazine 17, 26 avril 2011

plique Patrick Rosset, en faisant justement sauter dans le wok un poulet Jalfrezi, un plat typique du sud de l’Inde. Et pas question d’utiliser un curry tout fait aux parfums standards. «Inventer un curry, là-bas, va audelà de la simple préparation culinaire. Il peut être structuré, doux ou foufou. On y retrouve la personnalité de celui qui l’a fait.» Celui de Patrick et de Corinne Rosset sera floral, moelleux, joyeusement épicé. A leur image. Pour partager leur passion du goût, les deux amoureux animent encore des ateliers découvertes pour les apprentis cuisiniers, bouchers, confiseurs et même pour le grand public. Mais leur désir profond est bien sûr de repartir. Dès que possible. «Oui, on rêve toujours des coins où on n’est pas allés. On essaie de trouver de nouvelles saveurs, c’est ça qui nous motive. Et de rester au top qualitatif.» La prochaine destination? Sans doute la Chine et son faux poivre du Sichuan.

CUISINE DE SAISON LE BINÔME ROSSET 71 |

Poulet Jalfrezi et son curry maison

Une recette de Corinne et Patrick Rosset

Patricia Brambilla Photos Nicolas Righetti-Rezo

Infos sur www.poivre.ch

INGRÉDIENTS POUR 4 PERSONNES

De savoureuses recettes sur www.saison.ch Pour s’abonner: 0848 87 7777, abonnements@saison.ch (39 fr. seulement pour 12 numéros)

200 g de poitrine de poulet 2 oignons 1 poivron rouge ou jaune 1 courgette d’env. 200 g 4 tomates 4 cs d’huile d’arachide 1 gousse d’ail env. 1 dl d’eau sel, poivre Curry: 3 cs de graines de coriandre* 1 cc de cumin 1 cc de graines de fenugrec* 30 grains de poivre noir 1-2 piments séchés*

1 cc de graines de moutarde noire* ½ cc de graines de fenouil* ½ cc de macis* 2 clous de girofle 3 capsules de cardamome* 2 cm de bâton de cannelle 2-3 cc de curcuma en poudre ½ cc de gingembre moulu 1 cc d’ail en poudre ½ cc de sel * en vente dans les épiceries fines PRÉPARATION

1) Pour le curry, chauffer toutes les épices jusqu’au bâton de cannelle dans un wok et les faire brièvement griller sans les laisser prendre couleur. Ajouter le curcuma, le gingembre et l’ail. Broyer les épices en fine poudre dans un robot ménager ou un moulin. Saler le curry et le mettre dans un bocal hermétique. 2) Couper la poitrine de poulet en bouchées et les assaisonner d’une cuillère à soupe de curry. Partager les oignons en deux et les émincer en lanières. Détailler le poivron et la

courgette en cubes et les tomates en menus dés. Chauffer la moitié de l’huile dans le wok. Y faire sauter le poulet à feu vif et le réserver. 3) Verser le reste de l’huile dans le wok. Y faire suer les oignons 5 min. Y presser l’ail. Ajouter le poivron et une cuillère à soupe de curry et faire revenir le tout. Ajouter les dés de tomates et l’eau. Baisser le feu et laisser mijoter 5 min. Ajouter la courgette, couvrir et laisser mijoter encore 5 min. Ajouter le poulet et poursuivre la cuisson pendant env. 5 min. Rectifier l’assaisonnement avec sel et poivre et servir très chaud. Suggestions Le curry se conserve jusqu’à six mois dans un bocal fermé hermétiquement. Remplacer les tomates fraîches par 400 g de tomates pelées et réduire la quantité d’eau en conséquence. Valeur nutritive Par personne, env. 13 g de protéines, 14 g de lipides, 9 g de glucides, 880 kJ / 210 kcal


UNE GLISSE SURPRENANTE, TOUT EN DOUCEUR GRÂCE AUX LAMES MOBILES INDÉPENDANTES

Points CUMULUS multipliés par 20 sur les rasoirs Flex 3 et Flex 4 Offre valable du 26.4 au 9.5.2011

BiC est en vente à votre Migros

OFFRE DE PRINTEMPS Achat minimal: Fr. 20.– Valable du 26.4 au 23.5.2011

VALEUR FR.

NOUVEAU

5.–

RABAIS

Tout l’assortiment NIVEA BABY

Utilisable dans les plus grands magasins Migros de Suisse. Si un multiple du montant d’achat est atteint, plusieurs coupons de rabais identiques à celui-ci peuvent être remis en paiement. Non cumulable avec d’autres coupons.

www.NIVEA.ch/baby

Nivea est en vente à votre Migros


Migros Magazine 17, 26 avril 2011

VOTRE RÉGION MIGROS JURA-BÂLE Le langage du mouvement, de la musique et du cœur pour fêter la danse à Vicques.

| 73

l’Hôtel de Ville, dès 11 h, ou encore d’admirer diverses pièces courtes de danseurs de la région à 20 h, voire de se joindre au Bal des voisins, animé par les chorégraphes de Cinevox Junior Company dès 21 h 30.

Des choix musicaux insolites

Honneur à la danse!

Le mois de mai sera consacré à la danse dans le Jura. Des spectacles inédits attendent le public des deux côtés de la frontière.

Photo DRv

L

e rendez-vous saisonnier de la danse contemporaine, éviDanse/Le Festival, est organisé en partenariat entre le Centre chorégraphique national de Franche-Comté à Belfort, l’Association jurassienne pour la danse contemporaine et l’Association interjurassienne des centres culturels. Grâce au soutien du Programme opérationnel de coopération territoriale européenne Interreg, des cantons de Berne et du Jura ainsi que des

partenaires publics français et suisses, l’aventure commencée en 2001 se poursuit. Le festival aura lieu désormais chaque printemps.

Matinées et soirées

Du 6 au 28 mai, les animations autour de la danse auront lieu à Porrentruy, Belfort, Delémont, Vicques, Moutier, Tavannes, SaintImier, Saignelégier. Au cœur du

festival, les 14 et 15 mai, la Fête de la danse prendra ses quartiers jurassiens à Moutier et à Vicques parmi onze communes romandes et deux villes frontalières. Toutes proposent des bals populaires, des brunchs ou des thés dansants ainsi que de nombreux cours de qualité pour tous les goûts. Ainsi, le samedi 14 mai, de 9 h à 19 h 30, il sera possible de suivre des cours de danse ou de participer à un parcours dansé depuis

Le lendemain, dimanche 15 mai, place à un spectacle en deux parties. Il s’agit d’une pièce inédite de l’Ecole de danse Inès Meury Bertaiola (EDIMB): Silence! On danse qui réunit une septantaine d’élèves âgés de 5 à 25 ans. Une douzaine de chorégraphies inédites se succéderont, créées par Iskra Zankova, Anton Riba, Luce Bertaiola et Inès Meury Bertaiola. Des choix musicaux insolites partageront l’affiche avec des œuvres très classiques, de Mozart, Rossini ou de Chostakovitch. En seconde partie, la scène sera occupée par Magic Movements 2, une pièce servie par vingt jeunes danseurs professionnels venus des quatre coins du monde qui forment l’ensemble Cinevox Junior Company, dirigé par Malou Fenaroli Leclerc. Le programme de cette année a été créé pendant dix mois de répétitions quotidiennes en confrontant les styles différents des trois chorégraphes Jacqueline Beck, Franz Brodmann et Félix Duméril. Des histoires courtes, inspirées de la vie quotidienne, sont nées autour des thèmes du voyage, du passé, de la jeunesse, de la mélancolie, du romantisme ou encore de la folie. Les chorégraphies sont accompagnées de la musique de Mozart, Motion Trio et Max Richter (dimanche 15 mai 2011, à 18 h, Salle communale, Vicques). Jacqueline Parrat

Renseignements et réservations: ➔ Moutier - Centre Culturel de la Prévôté à Moutier, info@ccpmoutier.ch 032 493 45 11 ➔ Vicques - Fournier Musique Delémont, www.fournier-musique.com 032 422 51 47 www.fetedeladanse.ch www.evidanse.ch


74 | Migros Magazine 17, 26 avril

Savoureuses grillades Sans gluten et sans additifs, les nouvelles marinades de Migros vont faire le bonheur de tous les gourmets.

A

point nommé pour le lancement de la saison des grillades, Migros Bâle propose une nouveauté: «Toutes les marinades vendues au comptoir boucherie avec service ne contiennent désormais ni gluten, ni additifs», explique Daniel Wüthrich, directeur marketing viande et produits laitiers à Migros Bâle. La viande marinée pourra être appréciée même des personnes souffrant d’allergies et sera encore plus saine.

Inutile, en effet, de chercher des ingrédients commençant par le fameux E, il n’y en a plus. Une indication «Sans gluten et sans additifs» permet par ailleurs de reconnaître facilement le produit. Marc Weber, le chef-boucher du MM Oberwil (BL), n’a observé que des réactions positives à l’arri-

Viande plus tendre grâce à la marinade Marc Weber présente à Daniel Wüthrich des spécialités de viande délicieusement marinées.

vée de ces marinades exemptes de compléments indésirables. «Les clients se déclarent enchantés et confirment que le résultat gustatif est parfait», explique Marc Weber. Ce dernier propose d’enduire un délicieux steak de bœuf de préférence avec une marinade au poi-

vre, alors qu’il privilégie plutôt celle à l’ail pour la préparation d’un morceau d’agneau. Des marinades qui se déclinent en plus de dix variétés dans l’assortiment de Migros Bâle. Mais leur mission est de relever les saveurs de la viande. «En matière de mari-

«Le fait de mariner la viande permet aux épices et à l’acidité d’entrer dans la chair, ce qui la rend plus aromatique et plus tendre. La marinade exerce un effet protecteur sur les arômes qui ont justement pu pénétrer, alors qu’en surface les épices brûlent rapidement.» Marc Weber ne réfléchit pas longtemps si on lui demande quelle est la viande que les Helvètes placent le plus souvent sur leur gril. «On trouve en haut de l’échelle des préférences le steak de porc,

Photos Dominique Milani/Rolf Zenklusen

Viande marinée sans gluten

nades, nous essayons de répondre au mieux aux désirs des consommateurs», ajoute Marc Weber. «Il est bien connu que des goûts et des couleurs, on ne discute pas et si quelqu’un désire une spécialité, nous la lui préparons en peu de temps derrière le comptoir.»


VOTRE RÉGION MIGROS BÂLE suivi par les saucisses de veau et les cervelas.» Le steak de côte couverte fait partie des morceaux qui récoltent de nombreux suffrages et l’agneau gagne en popularité. Migros Bâle met tout en œuvre pour que le nombre des spécialités à griller se conjugue avec variétés et diversité. Brochettes, côtelettes d’agneau et poulet sont en vente dans tous les magasins sans oublier de délicieux filets d’autruches. Marc Weber, le chef-boucher, travaille depuis quatorze ans à Migros Bâle et il réserve à sa clientèle de nouvelles spécialités. A la boucherie du MM Oberwil on trouve des brochettes géantes composées de porc, de chipolatas, de poivron et de maïs. Les brochettes mega sont, elles, composées de porc (cuisse), de lard, de champignons et de concombres. Rolf Zenklusen

Côtelettes de porc en action

Des côtelettes maigres ou persillées sont en vente cette semaine à prix promotionnel en self-service et aux boucheries avec service.

Le gril à gaz Cadac: un appareil pour préparer simultanément plusieurs aliments.

Déclinaisons sur le gril Plus de diversité dans nos assiettes, c’est davantage de plaisir en bouche. Ce printemps, Migros Bâle vous propose une nouveauté unique en son genre et qui va, à n’en pas douter, faire le bonheur de tous les amateurs de grillades. Cette petite merveille porte le nom de Cadac et nous vient d’Afrique du Sud, un pays où les réunions autour d’un barbecue en famille ou entre amis jouissent d’une longue tradition. «Cet appareil à gaz permet de préparer en même temps différents mets», explique Roland Huber, Merchandiser Do it + Garden à Migros Bâle. Grâce à des accessoires adaptés, il est possible de faire cuire simultanément des fruits de mer, du poisson, des légumes et griller une saucisse. Chacun peut choisir ce qu’il désire puisque les aliments sont cuits séparément, mais également à différentes températures. «La viande et le poisson ne se trouvent jamais sur la même grille ou la même plaque», poursuit Roland Huber.

Grâce à une offre variée de viande marinée, les grillades sont toujours de savoureuses découvertes gustatives.

| 75

➔ Simple à utiliser et à nettoyer Par ailleurs, quelques modèles Cadac sont équipés du système

de nettoyage MCM, une aide bienvenue. Ce petit «plus» permet au gril, après chaque utilisation, de retrouver un aspect parfait. Ce gril multifonctions est disponible dans les Do it+Garden, au MParc Delémont, au MParc Dreispitz, ainsi qu’au Sternenhof (Reinach) et au Schönthal (Füllinsdorf). Le Cadac est l’un des nombreux grils proposés par Migros. On trouve ainsi les simples appareils sphériques de la marque «Outdoor-Chef» mais aussi des modèles de luxe qui transformeront les grillades en un moment privilégié. La boule électrique de la ligne «OutdoorChef» reste dans le peloton de tête des préférés. ➔ Charbon de bois Ceux qui préfèrent les grillades au charbon de bois auront également toute une sélection d’appareils à choix dans les Do it + Garden. On y trouve là aussi de nombreux accessoires comme piques, fourchettes, pinces, soufflets, gants et brosses de nettoyage – bref, tout ce qu’îl faut pour une fête réussie.

Changements d’adresse: les changements d’adresse sont à communiquer à la poste. Le journal suivra automatiquement à la nouvelle adresse. Abonnement à «Migros Magazine»: MIGROS BÂLE, 4002 Bâle, tél. 058 575 55 44. E-mail: reg@migrosbasel.ch

Rolf Zenklusen


LE PLAISIR DE MIJOTER DES PETITS PLATS. OFFRES VALABLES DU 26.4 AU 2.5 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK.

Le grand classique de la cuisine italienne avec des produits du terroir: spaghetti alla carbonara. Vous trouverez la recette sur www.saison.ch/m-malin et tous les ingrédients à votre Migros.

4.90

Lard fumé paysan à manger cru De la région, prétranché en barquette fresh les 100 g

2.20

au lieu de 2.80

Pain de la Vallée de la Birse De la région la pièce de 500 g

3.40

Mini-pâtés de Bâle De la région le paquet de 2 x 60 g

3.80

Œufs de Bâle De la région d’élevage en plein air 58 g+ la boîte de 6 pièces

1.60 2.10

Oignons argentés De la région la botte

Société coopérative Migros Bâle

1.60

Salade pommée verte ou rouge De la région la pièce

Radis De la région la botte


Pour 39 francs des assiettes qui ne seront plus jamais ennuyeuses.

ranée diter la Mé able e t u o t T otre sur v s faims Pour pe

ent m e n n o Ab pour n a n ’u d et Fr. 39.– adeau: votredeccuisine

grosse tites et

a n ée le livre éditerr valeur de M la e «Tout nt: » d’une re table dez maintena t o v r u s an . Comm Fr. 15.– 848 77 0848 8

80049526

Vous pouvez aussi commander un abonnement d’une année à Cuisine de Saison pour seulement Fr. 39.– sur www.saison.ch/fr/abo

Le bon goût est toujours de saison.

ttes es rece illeur Nos me


78 | Migros Magazine 17, 26 avril 2011

Santé: le poids des différences Spécificités comportementales, biologiques ou anatomiques, mais aussi différence de regard du traitement. Ce qui n’est pas sans risque. Exemple avec l’infarctus.

D

eux Suisses sur cinq risquent de développer un cancer au cours de leur vie, selon les derniers chiffres de l’Office fédéral de la statistique. Parmi eux, les hommes apparaissent plus vulnérables face au crabe qui est responsable de 30% de leurs décès contre 23% seulement chez leurs moitiés. Principale cause de décès dans la population suisse, les maladies cardiovasculaires tuent davantage au sein de la gent masculine, surtout en ce qui concerne les infarctus et les décès avant 60 ans. Outre les accidents chez les jeunes hommes, ces messieurs meurent aussi davantage de maladies infectieuses comme le sida, d’affections respiratoires ou du diabète. Les deux sexes ne sont pas égaux devant la maladie. Ce n’est pas une nouveauté. Des différences de comportement dans de nombreux cas, mais aussi génétiques, hormonales ou anatomiques expliquent qu’ils ne sont pas pareillement touchés par les affections, ni quant au risque d’être concernés, ni quant à celui d’en mourir. Mais en plus, le fait d’être un homme ou une femme implique une différence dans le diagnostic du médecin, la prise en charge et les soins, la sensibilité au traitement ou à la douleur. Jusque dans

le regard que le corps médical pose sur eux et dans la recherche. C’est la composante du genre. Embryonnaire en Suisse, le domaine «genre et médecine» vise à améliorer la prise en charge des femmes comme des hommes en tenant compte de ces différences. En terre romande, son enseignement est notamment porté par deux femmes: Nicole Jaunin-Stalder, médecin généraliste et cheffe de clinique, et Catherine Fussinger, responsable de recherches au sein du Département de médecine et de santé communautaires du CHUV.

Le rôle des hormones mis en cause

Pour les deux spécialistes, il est temps que le corps médical et la population se rendent compte des stéréotypes liés au genre et de leurs effets pervers. Car ils font encourir des risques bien réels aux patients. Ainsi pour les maladies cardiovasculaires, plus fréquentes chez les hommes que chez les femmes jusqu’à la soixantaine. Les habitudes de vie – tabagisme, alimentation, etc. – jouent un grand rôle. Mais «on a longtemps émis l’hypothèse du rôle protecteur des hormones chez les femmes jusqu’à la ménopause, notent Nicole Jaunin-Stalder et Catherine

L’inverse est vrai aussi Si les femmes font les frais de l’étiquette masculine des maladies cardiovasculaires, l’inverse est vrai aussi: les troubles anxieux et dépressifs, par exemple, touchent deux femmes pour un homme. Mais «on s’interroge sur un sous-diagnostic chez les hommes chez qui les symptômes pourraient parfois s’exprimer différemment.

Notamment par de l’agressivité. Ils sont aussi deux fois et demie plus nombreux à mourir de suicides que les femmes, le plus souvent sans avoir été ni traités ni compris», précisent Nicole Jaunin-Stalder et Catherine Fussinger. Le fait de percevoir ces troubles comme féminins engendre un retard dans la prise en charge de la population

masculine. Les Etats-Unis ont lancé la recherche sur cette thématique et une campagne de prévention incite les hommes à consulter davantage avec un slogan ciblé: «Real man, real depression». Cette question n’a encore que peu d’impact en Suisse, regrette Catherine Fussinger. Autre affection «typiquement fémi-

nine», l’ostéoporose: si elle touche 51% des femmes dès 50 ans, elle concernera aussi, et c’est moins connu, 20% des hommes dès 50 ans. On a posé l’étiquette féminine sur cette affection qui fragilise les os, mais il s’agit avant tout d’une maladie de l’âge, relève Nicole Jaunin-Stalder. Autrement dit, les femmes en


VIE PRATIQUE SANTÉ

| 79

hommes-femmes

médecin: hommes et femmes ne sont pas égaux devant la maladie, du diagnostic jusqu’au

souffrent davantage, car elles vivent plus âgées. Et les hommes meurent souvent avant de «se casser». Dans ce cas, une bonne part de la recherche a été faite sur les femmes. Posé une fois qu’on a exclu d’autres maladies comme les cancers, le syndrome de l’intestin irritable est lui aussi connoté fémininement et

agrémenté d’un léger mépris: toutes ces femmes qui ont mal au ventre… Pourtant, un sondage dans la population révèle que ces messieurs souffrent autant des mêmes symptômes, c’est-à-dire des douleurs abdominales, des selles trop molles, une alternance de diarrhée et constipation avec ballonnements.

Dans les consultations chez le médecin, pourtant, on ne retrouve qu’un seul homme pour deux à quatre femmes. Et encore moins de représentants mâles chez le spécialiste. «Les hommes et les femmes perçoivent la douleur différemment. C’est quelque chose de très nouveau», analyse Nicole Jaunin Stalder. Cela s’explique notamment

par le fait qu’hommes et femmes n’ont pas le même rapport au corps. Des différences hormonales peuvent aussi avoir une incidence. Il ressort en outre des études qu’environ un quart des femmes qui souffrent d’un intestin irritable, mais aussi quelques hommes, ont été victimes d’abus sexuels. Une piste de plus à explorer.


NOUVEAU ! POUR TOUTE LA FAMILLE – OASIS MAINTENANT AUSSI EN BOUTEILLE 1.5LT !

3 POUR 2 OFFRES VALABLES DU 26.4. AU 2.5.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

34.65

au lieu de 52.–

Cartouches filtran tes MA XTRA 3 x 2 pièces

29.–

au lieu de 43.50

Cartouches filtrantes CLASSIC 3 x 2 pièces

www.brita.ch

Votre source à la maison

DES FRUITS, DE L’EAU DE SOURCE ET DU FUN! JOUE & GAGNE!

www.oasisfun.ch

En vente dans les plus grands magasins Migros. est en vente à votre Migros Oasis est enOasis vente à votre Migros

Une eau plus savoureuse avec MAXTRA de BRITA MAXTRA de BRITA réduit la teneur en calcaire, chlore et métaux comme le plomb et le cuivre. Ce qui améliore le goût du thé, du café, des boissons froides et des plats cuisinés. Étanchez votre soif avec de l’eau du robinet fraîche filtrée BRITA. Le pur plaisir de boire!

BRITA est en vente à votre Migros


VIE PRATIQUE SANTÉ

Migros Magazine 17, 26 avril 2011

Fussinger. On constate maintenant que les hormones de substitution, prescrites à titre préventif contre l’ostéoporose par exemple, avaient bien un effet protecteur contre l’ostéoporose, mais aucun contre les maladies cardiovasculaires.» Quoi qu’il en soit, le mal était fait. On a étiqueté l’infarctus comme masculin. La recherche, la prévention et les soins ont été formatés pour les hommes. Du coup, lorsque l’attaque cardiaque touche une femme, la patiente comme le médecin risquent de ne pas la déceler. Pour caricaturer, il pensera plus volontiers à une crise d’angoisse dont les symptômes rappellent l’infarctus et lui prescrira un tranquillisant, tandis que face à un homme, il appellera le 144 … Et ce d’autant que chez les femmes, on rencontre parfois des symptômes définis comme atypiques. L’homme ressentira le plus souvent

«Les hormones n’ont aucun effet protecteur contre les maladies cardiovasculaires» la fameuse douleur thoracique violente irradiant jusque dans le bras gauche et la mâchoire. Chez la femme, l’infarctus pourra s’annoncer par une douleur diffuse dans la poitrine, de la fatigue, de l’essoufflement, des nausées. Les professionnels de la santé ont tendance à moins bien identifier ces symptômes et la prise en charge est moins bonne. «Une femme qui arrive aux urgences avec une douleur thoracique typique attendra huit minutes de plus qu’un homme pour être soignée, selon une étude faite aux Etats-Unis», appuient Catherine Fussinger et Nicole Jaunin-Stalder.

Ces constats sont probablement aussi valables pour la Suisse. Ensuite, certains traitements nécessiteraient d’être adaptés en raison de différences, notamment au niveau des coronaires.

Objectif: reconnaître aussi les différences

La communauté scientifique a été sensibilisée à cette question depuis les années 90. Depuis, des campagnes de prévention en Suisse pour les maladies cardiovasculaires ciblent tout particulièrement les femmes et leurs symptômes particuliers. Mais s’il y a un

| 81

progrès, tant la population que le corps médical ont encore du chemin à faire, de l’avis des deux professionnelles. «La médecine a été conçue pour être neutre, sans discrimination. On prend en charge l’homme et la femme indifféremment. Notre objectif, c’est que l’on reconnaisse non seulement les similitudes entre les deux sexes, mais aussi les différences», précise Nicole Jaunin-Stalder. «Il faut se méfier de certaines habitudes», conclut-elle. Et ce d’autant plus que les maladies cardiovasculaires restent la première cause de mortalité non seulement chez l’homme mais aussi chez la femme où elles devancent le cancer du sein! «Et plus les femmes sont jeunes, plus elles en meurent.»

Isabelle Kottelat Illustration François Maret

Plus d’infos sur: www.swissheart.ch/ index.php?id=1682&L=1

Publicité

Dès le 27 avril, découvrez le chapitre 3 de Narnia et embarquez pour de nouvelles aventures! GRAND CONCOURS

Maintenant

27.90 Avant

32.90

5.–

Imagine ton navire Narnia et fais gagner ta classe! Partez en course d’école sur le bateau la «Neptune» le 21 juin 2011 à Genève! Pour participer, RDV dans Migros Magazine ou dans la plupart des melectronics et les plus grands magasins Migros.

10+

10+

svv-video.ch 1010

Narnia 3 – DVD Fr. 22.90 au lieu de Fr. 27.90

svv-video.ch 1010

Narnia 3 – Blu-ray Fr. 27.90 au lieu de Fr. 32.90

Ces offres sont valables du 27.4 au 30.5.2011 ou jusqu’à épuisement du stock. Vous trouverez ces produits et bien d’autres encore dans tous les melectronics et la plupart des magasins Migros. CMR

Sous réserve de modifications de prix, de visuels et d’erreurs d’impression.

www.melectronics.ch Satisfaction garantie.


82 | Migros Magazine 17, 26 avril 2011

Dans le dédale des Mines de sel

Durant quatre siècles, l’or blanc a marqué l’histoire de Bex (VD). Alors que l’on extrait encore aujourd’hui du sol la précieuse substance, il est possible de visiter les anciennes galeries afin de mieux appréhender l’incroyable aventure humaine qui s’est jouée ici. Reportage.

Jacqueline Menth Genet, guide des lieux, équipée d’un casque, d’une lampe frontale et d’un appareil mesurant les émanations de méthane.

I

ci, c’est peut-être bien la sueur des hommes qui a salé la roche.» Dans la voix de notre guide, Jacqueline Menth Genet, résonne l’admiration et le respect. Voilà près de vingt-cinq ans qu’elle mène les curieux, avec passion, dans le dédale des Mines de sel de Bex. Et loue au passage l’acharnement et la volonté de ces générations de gaillards qui, pendant quatre cents ans, ont trimé pour

extraire du sol la précieuse substance – l’or blanc, comme on l’appelait. La meilleure façon de prendre la mesure du titanesque travail fourni? S’aventurer dans les anciennes galeries! Encore faut-il être prêt à gravir quelques escaliers humides et escarpés et à évoluer dans de sombres et étroits couloirs, le dos bien souvent recourbé. Claustrophobes s’abstenir…

Le parcours choisi aujourd’hui – le plus simple, accessible aux enfants dès 8 ans – nous conduit dans un premier temps sur un chemin forestier. Les Mines de sel de Bex s’échelonnant sur plusieurs niveaux, il nous faudra grimper sec durant une vingtaine de minutes pour atteindre une petite porte entre les arbres, seuil d’un monde merveilleux… «C’est le dernier moment pour une pause cigarette», prévient Jac-

queline Menth Genet. Interdiction absolue en effet d’allumer le moindre feu dans les galeries, par crainte que le méthane – ou grisou, son nom de l’époque – ne fasse tout sauter! Sur la combinaison de la guide, un petit appareil, le méthanomètre, permet d’ailleurs de mesurer les émanations de ce gaz bien connu, et redouté, des mineurs. Une fois les casques munis de lampes frontales solidement arri-


PLEIN AIR MINES DE SEL taient afin de garder une trace de leur évolution. En moyenne, ils avançaient de 5 mètres en trente jours.» Point d’explosif à l’époque, les hommes creusaient à coups de marteaux et de cisettes. «Ils étaient deux pour une galerie: un droitier qui travaillait à gauche, un gaucher qui travaillait à droite.» Et dire que l’exploitation compte dans son ensemble une quarantaine de kilomètres de couloirs, de réservoirs, de salles, d’escaliers…

Des noms qui racontent une histoire

Un peu plus loin, sur une plaque accrochée au mur, une inscription: la Galerie des Chiens. «Il n’y a jamais eu d’animaux dans la mine, nous rassure notre guide. On appelait chien les chariots sur lesquels les mineurs chargeaient et tiraient les gravats.» Des noms oniriques comme celui-là, on en croisera d’autres tout au long de la visite. Le Labyrinthe des Sources, la Chambre de la Roue, l’Escalier ruiné… Tous ont leur histoire. Le Puits Providence, par exemple. Cent trente-huit mètres de profondeur. Ainsi baptisé parce qu’il fit entrevoir aux ouvriers une lueur d’espoir à une période où l’on croyait la mine tarie. Il menait à une source d’eau salée qui, malheureusement, s’épuisa rapidement (lire encadré). On trouve d’ailleurs tout au long du parcours d’anciennes installations, d’anciens outils, autant de traces des efforts passés.

Araignées blanches et ouate minérale

més sur nos têtes, nous nous enfonçons dans les entrailles de la terre. Clic-clac. Un coup de clé. Nous voilà enfermés. Nous remontons le temps. Sur la paroi de l’étroite galerie, une année est gravée: 1749. Le long du mur, à intervalles plus ou moins réguliers, on remarque également des initiales: J, F, M, A… «Il s’agit des mois, explique Jacqueline Menth Genet. Les mineurs les no-

A admirer également, des curiosités géologiques. Ici, sur le sol, du sulfate de magnésium et de sodium, qui prend la forme de fins cristaux transparents. Au toucher, on jurerait d’avoir entre les doigts de la ouate, qui disparaît à la moindre pression. Là, une salle immense au sol craquelé par l’eau salée. Et, jalonnant notre chemin, des araignées recouvertes de gypse, cette roche que l’on trouve en abondance dans la mine. Des petits cadavres blancs qui confortent dans l’impression d’avoir pénétré un univers fantastique. Seule présence animale, si ce n’est, accrochée à un plafond, une chauve-souris isolée.

| 83

Une petite porte permet d’accéder à d’anciennes galeries.

Les mines dans l’histoire La légende raconte que les sources salées furent découvertes au XVe siècle par un berger... et ses chèvres, par le goût alléchées! Mais il faudra attendre près de cent ans et l’invasion des Bernois pour que commence l’exploitation de la mine. Persuadés de trouver une immense poche d’eau dans le sol, les hommes creusent une première galerie pour y accéder, avec succès. Mais le niveau de ce réservoir baissant, ils s’attaquent à un nouveau couloir, en contrebas. En 1729, alors que les mineurs travaillent sur le troisième étage, l’eau salée vient à manquer. Des puits sont alors percés et le liquide est remonté. Un système d’évaporation permettra d’extraire l’or blanc du liquide. A la même période, un réseau de

galeries est creusé, afin de trouver de nouvelles poches. De déconvenues en déceptions, d’autres techniques sont utilisées, comme le lessivage de la roche salée. En 1839, la découverte d’un gisement plus prometteur et plus accessible dans la région de Bâle semble sonner le glas de Bex. Mais quatre hommes tentent le tout pour le tout et, en 1866, essaient une nouvelle méthode: injecter dans la mine de l’eau douce qui s’infiltrera dans les failles de roche salifère et dissoudra le sel. L’eau saturée sera pompée vers l’extérieur. La technique fait ses preuves, les mines sont sauvées. A noter qu’elles sont encore exploitées de cette manière aujourd’hui: la Saline de Bex produit chaque année environ 30 000 tonnes de sel.

Infos pratiques ➔ Musée: la visite comprend une présentation audiovisuelle (diffusée dans un ancien réservoir creusé en 1826) et une exposition sur l’histoire de la mine, ainsi qu’un voyage en petit train jusqu’au cœur de l’exploitation. De là, un parcours d’une heure permet de découvrir les diverses techniques utilisées au fil des siècles pour extraire le sel de la roche. Prix: Fr. 19.– pour les adultes, Fr. 12.– pour les enfants (de 5 à 15 ans), gratuit pour les moins de 4 ans. ➔ Horaires: plusieurs visites sont organisées par jour, sur réservation. ➔ Trekkmines: différents parcours, de difficultés variées, sont proposés aux groupes, sur réservation (prix de groupe: dès Fr. 810.-). Des inscriptions individuelles peuvent être prises pour la visite annuelle de la Sainte-Barbe, en décembre (Fr. 62.– par personne, repas compris). Infos et réservations: www.mines.ch ou 024 463 03 30


20% DE RÉDUCTION OFFRES VALABLES DU 19.4 AU 2.5.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUS LES PRODUITS L’ORÉAL PARIS ELSÈVE ET STUDIO LINE ILLUSTRÉS

6.40de 8.00

9.10de 11.40

au lieu

p. ex. shampooing Elsève Color Vive, en lot de deux, 2 x 250 ml

au lieu

13.75

au lieu de 17.20

p. ex. spray fixant Studio Line Silk & Gloss, en lot de deux, 2 x 250 ml

p. ex. aprèsshampooing Elsève Full Repair 5, en lot de deux, 2 x 200 ml

14.20

au lieu de 17.80

p. ex. Gel Studio Line Radical, en lot de deux, 2 x 150 ml

Disponibles dans les plus grands magasins Migros

L’Oréal Paris est en vente à votre Migros


PLEIN AIR MINES DE SEL

Migros Magazine 17, 26 avril 2011

| 85

À FAIRE DANS LA RÉGION

Les papilles en fête

Deux vignobles vous ouvrent leurs portes dans les environs de Bex: le domaine du Chêne et la cave Rapaz Frères. L’occasion de découvrir les vins de la région et, chez les premiers, de s’initier à l’œnologie. Le tout dans un magnifique écrin de verdure. www.chene.ch et www.rapazfreres.ch

Un moment de détente Au centre, des carottages effectués dans la mine contenant du sel.

La fin de la visite approche. Nous descendons le Grand Escalier – 734 marches inégales, voire effondrées, et 140 mètres de dénivelé – et contemplons au passage les reposoirs, des sortes de niches encastrées dans le mur, sur lesquelles les mineurs déposaient leur harnais – 10 kilos à vide – remplis de gravats, histoire de reprendre leur souffle. Une fois arrivée en bas, les jambes tremblantes, nous jetons encore un œil au mu-

sée, admirant des stalactites de sel qui s’échappent du plafond. Enfin, nous embarquons dans le petit train qui nous mènera à l’extérieur de la mine. Nous y serons restés au total plus de trois heures. Si la lumière du jour est bienvenue, il faudra un certain temps avant de se départir de l’impression que nous avons bel et bien effectué un voyage dans le passé… Tania Araman Photos Mathieu Rod

Impossible de se rendre dans la région sans s’arrêter aux Bains de Lavey et profiter de l’eau thermale la plus chaude de Suisse! Jacuzzis, buses massantes, cascades et lits aquatiques bouillonnants vous y attendent, en bassin intérieur ou extérieur. Des espaces oriental et nordique vous proposent également de découvrir les plaisirs du hammam et du sauna. www.lavey-les-bains.ch

Au bonheur des pieds Du 3 au 5 juin, Villars accueillera pour la quatrième fois le Salon international de la randonnée. Au programme, projection de films, conférences, test de matériel, présentations d’ouvrages, expositions de photos, etc. Et bien sûr, une centaine de balades proposées par les organisateurs sur des thèmes variés, comme la botanique, l’astronomie... ou la découverte des plantes aphrodisiaques! www.villarsrando.ch

Publicité

SUR TOUT L’ASSORTIMENT CANDIDA DÈS L’ACHAT DE 2 PRODUITS. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 26.4 AU 9.5.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

4.–

au lieu de 5.–

2.40

au lieu de 3.–

Brosse à dents Candida Multicare X-Cut medium 1 pièce

3.10

au lieu de 3.90

Dentifrice Candida White Micro-Cr ystals 75 ml

Solution buccodentaire Candida Parodin Plus 400 ml

MGB www.migros.ch W

20% DE RÉDUCTION.


86 | Migros Magazine 17, 26 avril 2011

Comment bien choisir son séjour linguistique?

Do you speak english? ¿Hablas español? Sprichst du Deutsch? L’été est la période idéale pour aller perfectionner les langues étrangères et voir un peu du pays. Conseils et pièges à éviter.

P

rofiter de juillet-août pour combler ses lacunes en allemand ou en anglais. Le projet titille parents et enfants à l’approche des grandes vacances. Car malgré la crise financière, le séjour linguistique reste prisé des petits Suisses, conscients que la maîtrise d’une langue étrangère est une valeur sûre, indique Mark Winkler, président de l’Association suisse des organisateurs de séjours linguistiques (SALTA). Anglais et kite surfing? Espagnol et foot? Un camp de jeunes avec des jeunes Suisses alémaniques? Un échange entre apprentis? L’offre est foisonnante. Dès

lors, comment choisir? En s’armant de patience et surfant sur la Toile, qui propose de multiples formules.

Idéalement, un séjour d’au moins trois semaines

Tout d’abord, cibler la langue et la durée. Les séjours s’échelonnent généralement entre quinze jours et un, voire deux mois. Trois semaines semblent être la durée minimum pour que de réels progrès se fassent sentir. «Il est indiqué de choisir un séjour avec un accompagnateur suisse ou parlant français. Pour le voyage, s’il faut aller chez le médecin, ou en cas de problème,

ce peut-être très sécurisant», précise pour sa part Mark Winkler. Le conseil vaut en tout cas pour les moins de 16 ans. Autre point à vérifier (par les parents): l’organisation fixet-elle des horaires de sortie en soirée et le week-end? Enfin, si son enfant ne dispose pas d’un passeport suisse ni européen, se rappeler que l’admission dans certains pays peut se révéler difficile, même pour un court séjour. Il est donc indispensable de bien se renseigner au moment de l’inscription auprès de l’organisateur. Céline Fontannaz Illustration Louiza Becquelin

Ecole le matin, farniente l’après midi La formule la plus classique et certainement celle qui passe le mieux auprès de son enfant ou de son ado terminant son année scolaire puisqu’elle marie vacances et études. Les écoles organisent généralement un cours de langue le matin entre trois et quatre heures. L’après-midi, activités sportives, baignade, visites culturelles, sorties, etc. De nombreuses écoles proposent des formules en famille d’accueil ou en campus avec d’autres élèves.

Les plus de la famille: c’est l’occasion de découvrir comment on vit à l’heure anglaise, allemande, italienne voire canadienne et de partager un peu de leur quotidien. Bain culturel, donc. Avec Herr Carstorp ou Mrs Dalloway, obligation de parler la langue, tandis qu’avec les copains sur le campus, même international, le français n’est jamais très loin. Les plus du campus: en résidence, on se trouve à deux pas de

l’école. Pas de perte de temps le matin. Les familles, en revanche, vivent parfois à plusieurs kilomètres et il faut prendre un bus, un tram pour se rendre aux cours. ➔ Où chercher? De nombreux organismes proposent ou organisent des séjours linguistiques au départ de la Suisse romande à destination de l’Europe ou outre-mer. L’association faîtière suisse des organisations d’échanges de jeunes

à but non lucratif propose plusieurs type de séjours. www.intermundo.ch, onglet cours de langues. Par ailleurs: Eurocentres: www. eurocentres.com; ESL Séjours linguistiques, www.esl.ch; EF séjours linguistiques: www.ef.com; A&A séjours linguistiques: www.aea.ch; www.afs.ch Pour perfectionner le russe: www.schweiz-gus.ch/francais


ÉDUCATION LANGUES

| 87

La Grande-Bretagne en tête de liste L’anglais cette année encore sera la langue privilégiée par les petits Romands. Suivra l’allemand puis l’espagnol. Les demandes pour l’italien, chez les jeunes restent marginales, selon l’Association suisse des organisateurs de séjours linguistiques (SALTA). Proche, se targuant d’avoir le parler le plus smart, l’Angleterre reste la destination numéro 1 pour la langue de Shakespeare. «Chez les adolescents, Malte se situe juste derrière. Ça n’est pas trop loin, il y fait chaud, on est en Méditerranée, ensuite viennent les Etats-Unis puis le Canada, enfin l’Australie», constate Mark Winkler. «Der, die ou das?» pour pratiquer l’allemand, les Romands choisissent généralement l’Allemagne, la Suisse alémanique et finalement l’Autriche.

L’utile et l’agréable Pas forcément nécessaire d’aller passer son été sur les bancs d’école pour améliorer son anglais... Pourquoi ne pas aller travailler dans une ferme au Tessin, rénover un bâtiment historique en Autriche ou en Suède? La section suisse du Service civil international propose des projets court terme d’une durée de deux à quatre semaines. Ils sont ouverts aux jeunes dès 16 ans pour la Suisse, dès 18 ans pour l’Europe. www.scich.org

En Suisse aussi Plurilingue, la Suisse est la destination idéale pour qui veut améliorer son allemand et son italien. L’occasion aussi de faire du tourisme dans son propre pays. On peut même suivre des cours d’anglais dans les Alpes vaudoises et dans le canton de Fribourg. Les plus: peu de kilomètres à parcourir, moins de tracasseries administratives, surtout pour les enfants ne disposant

pas de passeport suisse. Les moins: au Tessin, on entendra dans la rue peu ou prou l’italien que l’on a appris à l’école. En Suisse alémanique, ce sera le dialecte, même si les profs et la famille s’adresseront à votre enfant en bon allemand. Sans doute plus difficile, mais la connaissance du suisse allemand est un plus incontestable en Suisse. Un bon début!

➔ Où chercher? www.esl.ch, séjours linguistiques. L’association fribourgeoise Frilingue organise des camps d’allemand et d’anglais pour les 10-18 ans à Fribourg, à Cudrefin, à Estavayer-le-Lac, au lac Noir. Formule originale, les camps réunissent Alémaniques et Romands, moins nombreux, donc particulièrement recherchés. Cours le matin, loisirs l’après-midi. www.frilingue.ch

Apprendre en travaillant Combiner travail et séjours linguistiques pendant ses vacances ou durant l’année scolaire, c’est aussi possible. Au service des échanges de jeunes, la «Fondation ch» organise, dans le cadre de son programme Piaget, des séjours pour des apprentis dans des régions linguistiques différentes. La démarche est gratuite, seuls les frais de voyage et l’argent de poche éventuel sont à la charge des participants de leurs familles ou des établissement de formation. www.ch-go.ch


88 | Migros Magazine 17, 26 avril 2011

Ma semaine Renault Scenic Un sympathique monospace qui peut transporter jusqu’à une table et six chaises!

angements LLes rang

Un habitacle facile à vivre, avec une multitude de rangements pour chaque passager. Tiroirs sous les sièges, niches cachées dans le plancher, tablettes, porte-gobelets, boîte à gants réfrigérée et j’en passe!

té d lariité LLa modul

Le Scenic offre 5 à 7 places s individuelles et jusqu’à 555 litre nt. me rge cha de volume de Pratique et fonctionnel.

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

Par Leïla Rölli, chroniqueuse automobile De brocante en brocante, de puces en vide-grenier, mes recherches de la salle à manger

idéale n’avaient rien donné. C’est pourquoi, résignée, je me suis aventurée dans le monde formidable des petites annonces sur internet. Bingo! Une charmante famille de la banlieue genevoise mettait en vente une belle table en bois et ses six chaises, le tout pour un prix dérisoire. Par un heureux hasard, c’est un Renault Scenic qui m’a été confié cette semaine, ce

qui allait m’épargner la location d’un utilitaire pour rapatrier mes biens jusqu’à Lausanne. La première étape consistait à sortir les trois sièges arrière afin de disposer d’un maximum de volume de chargement. Plus facile à dire qu’à faire. S’ils se plient avec une étonnante facilité, il ne va pas de même lorsqu’il s’agit de les déloger de l’habita-

cle. Soyons francs, ma musculature tient plus du moustique que de Schwarzenegger (dans ses belles années) et, bien que je me sois lancée seule dans cette entreprise, je suis arrivée à mes fins… Après vingt minutes d’efforts intenses et quelques hématomes. Le poids des sièges étant très important, je préconise d’être deux lors de cette


TEST RENAULT SCENIC

La sécurité

Contrôle dyna mique de conduite (ESP ) ou encore système antib locage de roue (ABS) figurent parmi les nombreux atou ts sécuritaires du Scenic. Les ceintures sont équipées d’un double préten sionneur à l’ava nt et d’un limiteur d’effort aux places arrière afin d’as surer le maintien du co rps en cas de choc.

Le tableau de bordd

Harmonieux, épuré et fonctionnel. Les ncompteurs traditionpar un écran qui lacés remp sont nels regroupe toutes les informations nécessaires.

La technologie Des capteurs de pluie et de luminosité, un régulateur de vitesse, un frein de parking assisté, une aide au parcage, un GPS avec écran couleur, une clé «main libre» qui ouvre et verrouille la voiture automatiquement ou encore une connexion USB, tout y est!

Fiche technique

200

180

m su oye iss nn e e

160 167

140

120 128

m te od st èle é

Emission de CO2 en g/km

100

six chaises prirent place dans la zone de chargement après avoir été scientifiquement empilés. Il fallut avancer le siège passager au maximum pour fermer le coffre et comme nous étions deux, le voyage du retour fut particulièrement éprouvant pour les rotules de mon père, un moindre mal pour les grands services rendus par ce sympathique monospace!

80

manipulation afin d’éviter tout risque de lombalgie. Connaissant les dimensions par avance, je m’étais assurée que le plateau de 1 m 80 sur 90 cm rentrerait dans le coffre qui offrait une diagonale aux grandeurs approximativement similaires. Pour le reste, c’était au petit bonheur la chance. Finalement, le plateau, ses quatre pieds préalablement démontés et les

Moteur / transmission: 1.5 dCi 110 FAP eco 2 4 cylindres, 1461 cm3, 110 ch Boîte automatique 6 rapports Performance: 0-100km/h = 12,3 s Vitesse de pointe: 180 km/h Dimensions: Lxlxh = 434,4 cm x 184,5 cm x 173,7 cm Poids: 1429 kg Consommation: Mixte: 5,1 l/100 km Emission de CO2: 128 g/km Prix: à partir de Fr. 32 000.–

| 89


ACTION

OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 26.4 AU 2.5.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR BADOIT 115 CL ET 50 CL

3.90

au lieu de 6.–

p. ex. Badoit en lot de 6 bouteilles 1,15 litre

Badoit est en vente à votre Migros Bretagne / France

8 jours

BRETAGNE NORD Couleur émeraude

Fr.

1’410.-

par pers . en ch. dble

Demi-pension (+ dîners des 2e et 3e jours inclus), excursions incluses avec guide

Une en treprise familiale à vo tre service depuis 1953 !

ses 3 ad res vous servir pour mieux

N°1 en Suisse romande

DATES DES SÉJOURS 2011

7 au 14 mai 11 au 18 juin 9 au 16 juillet

20 au 27 août 17 au 24 sept.

LEYTRON VS ECUVILLENS FR GIMEL VD

LIEUX DE DEPART : Ligne 1 : Sierre - Sion - Leytron - Martigny - Monthey - Aigle - Chailly - Vevey- Lausanne - Morges - Nyon - Genève / Ligne 2 : Fribourg - Bulle - Châtel-St-Denis / Ligne 3 : La Chaux-de-Fonds - Boudevilliers - Neuchâtel - Avenches - Payerne - Yverdon

info@buchard.ch www.buchard.ch

INCLUS DANS LE PRIX : Voyage en car tout confort - air conditionné - frigo - W.-C. vidéo - sièges inclinables - cale-pied - etc. » Le coup de fendant du patron à l’aller et au retour » Hôtels** et ***, chambre double avec salle de bains, W.-C., etc. » Cocktail de bienvenue à l’hôtel » Demi-pension (+ dîners des 2e et 3e jours inclus) » Vin et café aux repas » Toutes les excursions et visites mentionnées au programme » Guide selon programme » Boissons gratuites dans le car durant le voyage aller-retour

0273062230

NON INCLUS DANS LE PRIX : Les dîners des 1er, 4e, 5e, 6e, 7e et 8e jours » Assurance annulation et assistance obligatoire Fr. 33.- (sauf si vous êtes en possession du livret ETI ou d’une assurance similaire) » Supplément chambre individuelle Fr. 270. - (limitées)

Les conditions générales de BUCHARD Voyages S.A. s’appliquent

RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS

1er jour : Suisse - Chartres 2e jour : Chartres - Dinard 3e jour : Dinard - Balcon d’Emeraude - Cap Frehel, avec guide 4e jour : Dol de Bretagne - Mont-Saint-Michel, avec guide 5e jour : Côte d’Emeraude, avec guide 6e jour : Saint-Malo, avec guide - Après-midi libre 7e jour : Dinan - Chartres 8e jour : Retour en Suisse


Migros Magazine 17, 26 avril 2011

COUP DE CHANCE CINÉMA À LONDRES

| 91

PParticiper eet gagner! Pr Prenez part au conc concours et vous aurez peut-ê peut-être la chance de gagner une des invitations pour deux personnes à la première européenne du film «Pirates des Caraïbes 4» qui se déroule le 12 mai à Londres! Le lot comprend le voyage aller le 12 mai et retour le 14 mai ainsi que deux nuitées sur place. Vous savourerez votre séjour et, en plus, vous visionnerez le film avant tout le monde, puisqu’il ne sera projeté sur les écrans romands qu’à partir du 18 mai. Participer en téléphonant au 0901 591 913 (1 franc par appel sur le réseau fixe) et en indiquant vos noms et adresses.

Da une histoire pleine de rebondissements – et en 3D – le capitaine Dans Ja Jack Sparrow (Johnny Depp) croise le chemin d’Angelica (Penélope Cruz).

Pirateries et séduction ©Disney Entreprises, Inc. All Rights Reserved

Envolez-vous pour Londres! Un couple de chanceux assistera à la première européenne du film «Pirates des Caraïbes: la Fontaine de Jouvence» avant sa sortie au cinéma le 18 mai prochain.

L

e plus célèbre – et séduisant – pirate des Caraïbes est de retour! Découvrez les dernières aventures de Jack Sparrow au cinéma. Avec un peu de chance, vous pourrez peut-être même visionner le film avant tout le monde. Et à Londres, de surcroît, lors de la première européenne! Dans Pirates des Caraïbes: la Fontaine de Jouvence, on retrouve non seulement l’humour, mais aussi la dimension spectaculaire

et l’aventure qui caractérisent la saga à succès, dont cet opus constitue le quatrième volet. Avec une différence de taille cette fois-ci: la possibilité de pleinement vivre l’action de ce nouveau film signé Disney en 3D! Johnny Depp y reprend le rôle mythique du capitaine Jack Sparrow. Dans cette histoire pleine de rebondissements, son chemin croise celui de l’énigmatique Angelica (Penélope Cruz).

Est-ce vraiment de l’amour entre eux, ou cette femme n’est-elle qu’une aventurière sans scrupules qui cherche à l’utiliser pour découvrir la légendaire fontaine de Jouvence? Lorsqu’elle l’oblige à monter à bord du bateau de Barbe-Noire (Ian McShane), Jack se retrouve embarqué dans une aventure dans laquelle il ignore qui il doit craindre le plus: le redoutable maître du bateau ou Angelica, avec qui il partage un mystérieux passé…

En envoyant un SMS avec le texte CHANCE ainsi que votre adresse au numéro 920 (1 franc par SMS). Exemple: CHANCE Pierre Lexemple, Rue de la Fortune 1, 9999 Caraïbes. En remplissant le formulaire sur internet: www.migrosmagazine.ch/ coupdechance En envoyant une carte postale à: Migros Magazine, «Pirates des Caraïbes», Case postale, 8099 Zurich. Délai d’envoi: dimanche 1er mai 2011 (minuit). Les gagnant-es seront informé-es par écrit. Le versement de la contre-valeur ne peut être exigé. Le recours à la voie juridique est exclu. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours.


NOUVEAU disponible à votre Migros

JUSQU’À

8 SSEEMAINES MAINES

DE PROTECTION DE LA COULEUR * MAXI VOLUME

&

* En cas d’utilisation supplémentaire du sérum fixateur de couleur Pantene Pro-V Color Protect.

Tous les produits Pantene Pro-V Color Protect Valable du 26.4 au 9.5.2011

Pantene Pro-V Color Protect est en vente à votre Migros


MOTS FLÉCHÉS

Migros Magazine 17, 26 avril 2011 DEVOIRS

GUETTÉ

NOTA

POLIE

BONDIT

DANS

A gagner

EXSUDE

ARACÉE CUBITUS

HÖGG Liftsysteme AG CH-9620 Lichtensteig Tel. 071 987 66 80

* I R E * V * N * O * E T E L

D R A G * A L E V I N E R A I

* E N E R G U M E N E * E U T

O S E R A I E S * T E L E X E

Solution Problème n° 16

LENTILLES BÂTARDES ÉLIMAI

4

11

CERTAIN

CHAMPION

NOUILLE

À ELLE CACHETÉ CRI D’ARÈNE

2 HARNACHEMENT DUPE

CUISINIER

5

POILU

SEL D’ACIDE URIQUE

www.saison.ch

BOUQUINÉE MÉLODIE

SUR LA LYS MAURE

8

IMAGINAS SUR LA CROIX

GÉNÉRAL SUDISTE

FEMME POLITIQUE SALVE

Mot: publicitaire

Gagnants Mots fléchés n° 15

Julie Carthoblaz Djelaibia, Beuson (VS); Simone Gigon-Paupe, Fontenais (JU); Helena Kushonda, ChêneBourg (GE); Edith Oswald-Joss, SaintImier (BE); Claudia Roux, Meyrin (GE).

3

CANAL EXCRÉTEUR

BRADYPE

Par courrier (courrier A): Migros Magazine, Mots fléchés, case postale, 8099 Zurich Par courriel: www.migrosmagazine.ch/motsfleches Par SMS: envoyez MMF puis la solution au numéro 919 (Fr. 1.-/SMS ) Par téléphone: composez le 0901 333 104 (Fr. 1.-/appel, tarif depuis un réseau fixe) et communiquez la solution ainsi que votre adresse sur le répondeur. Délai: votre carte postale, votre courrier électronique ou votre appel doit nous parvenir au plus tard dimanche 1er mai 2011, à 18 heures. * A * J * T R O G A T O E R U S * C C T E E S * R I Monte-escaliers I T www.hoegglift.ch R E E * * R S E E V * D * S V E L O P P R I A * * A E L O N S * E S S I B I

10

AUTEUR D’OPINION PEINERAS

FRAYEUR

6

AIGRE

Comment participer:

D E F I * O G I V A L E * O C

PASTELS MÈCHE REBELLE

12

5 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun.

* D * D * S * L * C * D * P *

PAS PAYÉ RAPPEL D’AIR

| 93

EXPLORÈRENT ÔTERAI

PATRONYME

THYMUS DU VEAU

DÉCÉDÉ

7 SINON

TITRE HONORIFIQUE

9

1 © Alain Dubois

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

IMPRESSUM MIGROS Magazine Construire case postale 1751, 8031 Zurich Hebdomadaire du capital à but social www.migrosmagazine.ch

Projets et événements: Eveline Schmid (responsable), Denise Eyholzer Rédaction: redaction@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 37 Fax: 044 447 36 02

Tirage contrôlé: 502 316 exemplaires (REMP octobre 2010) Lecteurs: 577 000 (REMP, MACH Basic 2011-1)

Rédacteur en chef: Steve Gaspoz Rédacteur en chef adjoint: Alain Kouo

Direction des publications: Monica Glisenti Direction de Limmatdruck SA: Jean-Pierre Pfister Directeur des médias Migros: Lorenz Bruegger

Département Magazine: Tania Araman, Patricia Brambilla, Laurence Caille, Céline Fontannaz Mélanie Haab, Virginie Jobé, Pierre Léderrey, Laurent Nicolet, Alain Portner

Département Actualités Migros: Daniel Sidler (responsable), Pierre Wuthrich (coordinateur pour la Suisse romande), Béatrice Eigenmann, Andreas Dürrenberger, Florianne Munier, Christoph Petermann, Daniel Sägesser, Michael West Département Shopping & Food: Jacqueline Jane Can (responsable), Gerda Portner, Heidi Bacchilega, Anna Bürgin, Tina Gut, Dora Horvath, Sonja Leissing, Fatima Nezirevic, Nicole Ochsenbein, Anna-Katharina Ris, Caudia Schmidt Mise en pages: Daniel Eggspühler (art director), Werner Gämperli (adj.) Layout: Marlyse Flückiger, Nicole Gut, Bruno Hildbrand,

L’offre de la L’offre de la semaine:

Gabriela Masciadri, Tatiana Vergara Photolithographie: René Feller, Martin Frank, Reto Mainetti Prépresse: Peter Bleichenbacher, Marcel Gerber, Felicitas Hering Service photo: Tobias Gysi (responsable), Christina Rohner (resp. pour la Suisse romande), Susanne Oberli Correction: Paul-André Loye Internet: Laurence Caille Secrétariat: Stefanie Zweifel (responsable), Imelda Catovic Simone, Doris Fischer, Nadja Eppenberger

Département des éditions: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Lorenz Bruegger (chef du département, a.i.), Nadia Falce Abonnements: abo@migrosmagazine.ch Sonja Frick (responsable), Téléphone: 044 447 36 36 Fax: 044 447 36 24 Annonces: annonces@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 50 Fax: 044 447 37 47 Stephan Gartenmann (responsable), Thomas Brügger, Nicole Costa, Yves Golaz, Hans Reusser, Kurt Schmid

Service Interne: Nicole Thalmann (responsable), Verena De Franco, Christine Kummer, Janine Meyer, Danielle Schneider, Jasmine Steinmann Marketing: Alexander Oeschger (responsable), Maya Bächtold, Alexa Julier Media Services: Patrick Rohner (responsable), Eliane Rosenast Editeur: Fédération des coopératives Migros IMPRIMERIE Centre d’impression Edipresse, 1030 Bussigny

Publicité

Typiquement

Alpinofen!

Venez nous rendre visite durant nos

PORTES OUVERTES

Alpinofen à Villeneuve du 23 au 30 avril 2011 (dimanche et lundi de pâques fermé) M a – Ve 9 – 1 8 h | S a 9 – 1 6 h

Alpinofen Romandie Sàrl Rte du Pré au Bruit 2 | 1844 Villeneuve T 021 965 13 65 | F 021 965 13 67

Poêle à bois

Ekko LR Vitré sur 3 côtés pour une vue imprenable sur le feu.

Bern | Illnau | Luzern | Villeneuve

w w w. a l p i n o f e n . c h


94 | Migros Magazine 17, 26 avril 2011

David, le Goliath de la harpe

Dans sa petite manufacture de Sainte-Croix (VD), où voisinent ateliers de lutherie et de mécanique, Gérard David et son équipe fabriquent le nec plus ultra de la harpe. Des instruments, cousus main, qui s’exportent aux quatre coins du globe.

O

Carte d’identité Gérard David, facteur de harpes Date de naissance: 19 janvier 1949 Etat civil: marié Signe particulier: «Optimiste malgré tout!» Il aime: «La vie, en général.» Il n’aime pas: «Les fast-food.» Rêve ou projet: «Vraiment, je ne vois rien qui manque à ma vie…»

n ne recense que six manufactures de harpes dans le monde. Une à Nantes, une autre à Munich, deux à Chicago, une au Japon et enfin la dernière et peut-être la plus réputée à… Sainte-Croix. «Je ne dirais pas que nous sommes les meilleurs, note Gérard David. Parce que c’est très compliqué d’arriver au top et que c’est encore plus dur d’y rester.» Ce facteur de harpes est modeste. Passionné également. «Mon mari vit dans son atelier», relève Anne-Marie, son épouse et associée. Bon, leur lieu de travail n’est séparé de leur habitation que par une terrasse. «Comme ça, je ne crains pas les embouteillages. Ahahah!» «Heureusement que mon métier me fait voyager, sinon, je deviendrais fou», ajoute-t-il. Là, ce Vaudois d’adoption, originaire du Jura français, revient d’Espagne où il est allé animer une master class de lutherie. Auparavant, il était au Japon avec sa douce moitié. Toujours pour raisons professionnelles. Sa clientèle est internationale. Le voilà qui nous entraîne dans sa fabrique. Ça sent la résine, le vernis, la colle et l’huile. Ici, tout est cousu main par cinq fidèles employés. «Une harpe est composée de 1600 pièces de mécanique, toutes façonnées chez nous à l’exception de quelques vis.» Notre homme va aussi en forêt choisir

les bois destinés aux organes vitaux – table d’harmonie et caisse de résonance – de ses instruments. Rien n’est laissé au hasard. «On fait de la grosse horlogerie. Notre force, c’est la précision, la justesse et la fiabilité.» Ce dessinateur architecte de formation, qui a appris son nouveau job sur le tas («Il n’y a pas d’école parce que le marché est bien trop petit.»), compare la harpe à une charpente à l’envers qui doit supporter 1800 kilos de pression. «La moindre erreur et tout éclate!» Evidemment, cet artisanat haut de gamme a un prix: une harpe de concert sans fioriture coûte environ 35 000 francs. Pour près de 350 heures d’un travail d’orfèvre. «Aujourd’hui, on en produit une trentaine par année.» Gérard David se souvient du premier modèle qui est sorti de sa manufacture. C’était en 1986. «Il m’a fallu dix-huit mois pour construire un instrument qui soit utilisable.» Ce virtuose en a fait du chemin en vingt-cinq ans… Alain Portner Photos Cédric Widmer et Istockphoto

Internet: www.david-harps.com

MA PASSION

«Mon métier, je l’assimile plutôt à un hobby qui me permet de vivre décemment, de voir du pays et de rencontrer beaucoup de gens. Ce qui me fait avancer? Sans doute, d’avoir de plus en plus de contacts avec les grands noms de la harpe.»


RÉUSSITE GÉRARD DAVID

| 95

MON COIN DE PAYS «J’apprécie la région de Sainte-Croix, qui a une situation centrée par rapport aux grandes villes d’Europe. Et puis, quand on a passé une semaine à Tokyo, on aime revenir ici, au calme.»

MON ASSOCIÉE M «A «Avec Anne-Marie, on est dans la mê même galère. Ahahah! Dans ce type d’ d’entreprise, l’épouse doit être pa partie prenante, sinon c’est la ca catastrophe. D’ailleurs, si elle n’était pa pas dans la boutique, je ne saurais pa pas par qui la remplacer…»

MA DESTINATION FAVORITE «On est allés beaucoup en Chine, notamment dans la région où se trouvent les Ouïgours. Là, c’est le dépaysement complet! Quand on voit comment ils vivent, on se dit qu’on se prend la tête pour des trucs qui n’en valent vraiment pas la peine.»

MA PETITE FIERTÉ «Depuis quelques années, je m’occupe de la douzaine de harpes de la Philharmonie de Berlin. C’est la harpiste Marie-Pierre Langlamet qui m’a fait entrer dans ce qui est quand même considéré comme La Mecque des musiciens.»


Profitez maintenant de points CUMULUS multipliés par 10! Achat minimal: Fr. 150.–

.4. 2011 Valable du 26.4 au 30

Tout l’assortiment Migros s, d’élimination, consigne res taxés et vignettes Excepté les sacs à ordu ice, Taxcards, téléchargements électroniques, serv le vignettes, prestations de est valable. Non cumulab Seul le coupon original bons et cartes cadeau. tres coupons de rabais. d’au ou S ULU CUM is de raba avec d’autres coupons viduel uniquement. isable pour un achat indi Non valable chez OBI. Util bon t pas indiqués sur le S additionnels ne son le jour Les points CUMULU rement et crédités rieu ulté sés bili pta de caisse, mais com pte CUMULUS. suivant sur votre com

Coupon à points

n Coupo qu’au jus e l b a l va 011 2 . 4 . 0 3

s et marchés les magasins Migro Utilisable dans tous votre carte de ion sur présentat spécialisés en Suisse CUMULUS.

Du 26.4 au 30.4.2011, profitez encore plus! Découpez simplement le coupon à points et présentez-le à la caisse avec votre carte CUMULUS lors de votre prochain achat. Les points CUMULUS additionnels ne sont pas indiqués sur le bon de caisse, mais comptabilisés ultérieurement et crédités le jour suivant sur votre compte CUMULUS.


Migros Magazin 17 2011 f BL