Issuu on Google+

Edition Aar, JAA 3321 Schönbühl-Shoppyland

no 17, 20 avril 2009

www.migrosmagazine.ch, CONSTRUIRE

Micasa Découvrez

la nouvelle chambre à coucher des gagnants de notre concours > 28

Entretien

En magasin Des recettes originales pour apprêter les fraises > 52

Le nouveau film à l’américaine de Bertrand Tavernier. > 22

Photos Christophe Chammartin-Rezo / Thierry Parel / Xavier Voirol-Strates / Mathieu Rod

Reportage

Une journée avec deux drôles de dames qui traquent le travail au noir. > 10 Réussite

Jean-Bernard Vuillème, lauréat du Prix Dentan 2009. > 86

Fathi Derder passe à La Télé Après la radio, la lucarne! Rencontre en cuisine avec le rédacteur en chef de la nouvelle chaîne Vaud-Fribourg. > 58

Changements d’adrese: à la poste ou au registre des coopérateurs, tél. 058 565 84 01 E-Mail: serviceabo@gmaare.migros.ch Publicité

Une envie gourmande?


LA 1ÈRE GELÉE À LÈVRES NOURRISSANTE*:

*De L’Oréal Paris

NOURRIT COMME UN BAUME, BRILLE COMME UN GLOSS.

NOUVEAU

PROTÉINES ACIDES AMINÉS

VITAMINES

L’ INGRÉDIENT PRÉCIEUX

GLUCIDES

À LA GELÉE ROYALE

OLIGO ÉLÉMENTS

LIPIDES

QUI CONCENTRE PLUS DE 10 NUTRIMENTS ESSENTIELS

“KISS & WIN”

UN WEEK-END SHOPPING À PARIS.

Tournez les pages pour trouver le talon de participation.

L’Oréal Paris est en vente à votre Migros


cette semaine

Migros Magazine 17, 20 avril 2009

ÉDITORIAL

SOMMAIRE

Joël Guillet, rédacteur en chef

migros f lash

>4

vous et nous

>6

Travail au noir

temps présents reportage Elles traquent le travail au noir L’ange gardien de la Suisse > Le point sur les robots du futur

>8 > 10 > 14 > 18

minute papillon La chronique de Jean-François Duval

> 20

entretien Bertrand Tavernier

> 22

actuel Nouvelles boissons à base de stévia

> 27

en magasin Prendre soin de ses dents avec Candida Restaurants Migros: toute la Suisse s’y retrouve

> 32 > 54

aux fourneaux Les fajitas de Fathi Derder

> 58

votre région Les informations de votre coopérative régionale

> 63

vie pratique Trouver un job d’été

> 68

> Le SlowUp fête ses dix ans

> 72

Arrêter de fumer sans grossir > Les dangers du Net pour les enfants La musique high-tech en voiture

> 76 > 78 > 80

perdus de vue

> 83

coup de chance Gagnez des aspirateurs

> 84

Mots fléchés / Impressum

> 85

réussite Jean-Bernard Vuillème, lauréat du Prix Dentan 2009

> 86

A l’échelle de la planète, on esti-

me que près d’un actif sur deux travaille au noir, ce qui correspond à environ 1,8 milliard de personnes sans contrat ni prestations sociales. Naturellement, la crise et le chômage accentuent le phénomène. La Suisse n’échappe pas à ce travers. Selon le Secrétariat d’Etat à l’économie, les emplois non déclarés représentent 9,5% du produit national brut, soit 39 milliards de francs!

récit

> 18

Depuis quinze mois, les Offices

cantonaux de l’inspection du travail s’appuient sur une nouvelle loi pour traquer les brebis galeuses et dénoncer les employeurs en infraction. Notre journaliste Alain Portner (lire son reportage en page 10) a suivi les deux surveillantes du canton de Neuchâtel en visite surprise dans les PME du canton.

plein air

> 72

Si, en la circonstance, les deux dé-

Photos Anita Schlaefli / Pierre-Yves Massot-arkive.ch / Getty

|3

tectives ont fait chou blanc, il ne faut pas oublier que 30% des patrons considèrent le travail au noir comme un mal nécessaire. Et que certains milieux à vocation sociale s’en accommodent plus ou moins, car il permet à maints clandestins de subvenir à leurs besoins.

grandir

> 78

Produit de la semaine Des vêtements pour enfants en coton bio à prix avantageux. > 49

M-Infoline: tél. 0848 84 0848* ou +41 44 444 72 85 (depuis l’étranger). m-infoline@migros.ch; www.migros.ch M-CUMULUS: tél. 0848 85 0848* ou +41 44 444 88 44 (depuis l’étranger). m-cumulus@migros.ch; www.m-cumulus.ch Adresse de la rédaction: C. p. 1751, 8031 Zurich, tél. 044 447 37 37, fax 044 447 36 02 redaction@migrosmagazine.ch; www.migrosmagazine.ch * tarif local

joel.guillet@migrosmagazine.ch

Publicité

302.-

Break wellness ° ° ° °

2 nuits avec service hôtelier Logement en studio ou appartement Entrée libre aux bains thermaux 1 massage 25 minutes

° ° ° °

1 hydromassage 1 composition du corps Accès au sauna/fitness Peignoir et sandales en prêt

- de diman

che à jeud

i-

Ovronnaz / VS - 027 305 11 00 - info@thermalp.ch - www.thermalp.ch


4 | Migros Magazine 17, 20 avril

2009

M-NEWS

Rabais sur les livres A l’occasion du Salon du livre qui se tiendra cette semaine à Genève, Migros baisse le prix du livre de 20%. La promotion est valable du 21 au 27 avril, dans la plupart des magasins Migros et les M-Electronics, sur tous les ouvrages (bandes dessinées, livres de poche, romans, livres pour enfants, ouvrages pour la jeunesse, livres de cuisine, guides touristiques) à l’exception des livres informatiques.

Le Paléo, c’est bientôt Les billets pour la 34e édition du Paléo Festival, sponsorisé par Migros, seront mis en vente dès mercredi 22 avril à midi. Les fans de Placebo, Moby, Francis Cabrel, Amy Macdonald ou Bénabar peuvent se procurer des entrées sur www.paleo.ch ou en se rendant au service culturel de Migros Genève (rue du Prince 7), au stand info de Balexert ou au service clients du MMM La Combe de Nyon.

Le bois recyclé: une chance de survie pour les forêts.

Pour le bien de nos forêts

www.paleo.ch

Migros propose le plus vaste choix de papier ménage et hygiénique recyclé de Suisse. Une étude du WWF vient de le démontrer.

Pour la deuxième année consécutive, Tourisme Pour Tous publie «Chine Pour Tous», une brochure exclusivement dédiée à l’Empire du Milieu. Le catalogue propose de nombreux circuits aptes à répondre aux besoins de chacun. Simples visiteurs, aventuriers et adeptes de vacances balnéaires y trouveront leur compte. «Chine Pour Tous» est disponible dans les bonnes agences et peut être téléchargée sur internet. www.tourismepourtous.ch

Photos Getty Images, Bertand Cottet/Strates, bab.ch/Stockfood

Tous en Chine

S

elon une récente étude publiée par le WWF, les Suisses sont les plus gros consommateurs en Europe de papier ménage et hygiénique. En 2007, chaque Helvète en a utilisé vingt et un kilos. Au niveau planétaire, seuls les EtatsUnis se montrent plus gourmands, avec vingt-quatre kilos par an et par personne. Si ces quantités peuvent être considérées comme un gage de propreté, elles doivent avant tout susciter une prise de conscience. En effet, partout dans le monde, des forêts entiè-

res sont sacrifiées pour produire du papier toilette, des mouchoirs ou des couches-culottes. La consommation d’articles en papier recyclé doit donc être favorisée. Mais encore faut-il pouvoir les trouver sur les rayons des grands distributeurs. Pour connaître l’offre des différents acteurs du commerce de détail en Suisse, le WWF a évalué l’assortiment de chacun d’entre eux. Il en ressort que Migros propose le plus vaste choix de produits fabriqués à partir de fibres recyclées et certifiées FSC (Forest Stewardship Council). Il

est aussi le seul distributeur à obtenir la note «Très bien». Pas étonnant à vrai dire, car ces dernières années, Migros a totalement revu ses gammes d’articles de papier ménage et hygiénique, de mouchoirs et de serviettes démaquillantes, mettant en avant les produits FSC. Notons enfin que Migros est un des membres fondateurs du WWF Wood Group Suisse. Ce groupement d’entreprises responsables s’engage à favoriser le label FSC qui garantit une gestion durable des forêts de notre planète.


migros f lash

|5

Vite et bien informé avec Migros Magazine LES PETITS PRIX DE LA SEMAINE

LE COMPLIMENT DE LA SEMAINE

«Le chocolat est encore meilleur lorsqu’il a une jolie forme»

Nelly Tanner, de La Chaux-de-Fonds (NE), craque volontiers pour les douceurs. Elle aime le chocolat, les bonbons et toutes sortes d’autres friandises. Pour cette raison, elle a particulièrement apprécié la période pascale, car elle a trouvé à Migros de nombreux articles qui ne sont pas disponibles en temps normal sur les rayons, tels les lapins en chocolat ou ces petits œufs fourrés qu’elle se réjouit de déguster...

Veste de pluie

Fr. 39.95* au lieu de Fr. 79.90 Veste imperméable pour enfant Rukka, respirante, existe en brun ou rouille. Tailles: 128-164. * Action valable dès le 21 avril.

Boîte à outils

Fr. 199.— au lieu de Fr. 259.— Mallette pratique en aluminium, avec 149 outils. Offre valable jusqu’à épuisement du stock.

LE PRODUIT FRAIS DE LA SEMAINE

Ode à la salade Entrez dans la danse!

Soutenue par le Pour-cent culturel Migros, la troisième édition de la Fête de la danse se déroulera les 25 et 26 avril dans de nombreuses villes de Suisse, dont Genève, Lausanne, Vevey, Fribourg, La Chaux-de-Fonds, Sierre et Delémont. Durant la journée, des professeurs y enseigneront les bases de plus de septante styles de danse, avant de laisser place, le soir, à de grands bals. Programme détaillé sur www.fetedeladanse.ch

Bien manger n’a rien de compliqué: une salade croquante, quelques gouttes d’huile de colza et de vinaigre balsamique, du sel, du poivre ainsi que quatre ou cinq feuilles d’estragon suffisent à préparer une entrée ou un plat principal aussi léger que délicieux. Vive le printemps!


6 | Migros Magazine 17, 20 avril 2009

«Il est scandaleux de traiter de tels sujets avec tant de légèreté!» R. Barka «Migros Magazine» n° 14 du 30 mars. A propos de l’article «Le Zizi sexuel s’expose à Palexpo».

(...) L’amour et le sexe sont centraux dans la vie de chaque individu, ils servent à exprimer sentimentalement et physiquement l’engagement envers une personne de sexe opposé et à procréer. (...) Il est scandaleux de traiter de tels sujets avec tant de légèreté, car le futur d’une personne dépend beaucoup des choix qu’elle fait dans ces domaines. Aujourd’hui, nos jeunes sont bombardés d’informations (la plupart du temps fausses ou mauvaises) sur ces sujets, entre autres à l’école (...). Cette exposition se veut rigolote mais estce qu’on peut rire quand de plus en plus d’événements terribles se produisent chez les jeunes (viols, filles enceintes, etc. toujours plus jeunes)? Cela montre que ce n’est pas en dévoilant tout que les choses vont mieux. Notre jeunesse a besoin désespérément de repères fiables et sérieux et qu’on lui apprenne la patience, le respect, la fidélité et la responsabilité – des valeurs essentielles pour la réussite. Cette exposition ne réalise en rien tout cela, mais elle apporte sûrement beaucoup d’argent à ceux qui l’ont organisée. R.Barka, par e-mail

«La personne est réduite à un objet de jouissance»

En tant que mère de famille et grand-mère, je suis choquée et profondément attristée de constater qu’un journal comme celui de la Migros fasse de la publicité pour l’exposition qui se

Photo AFP

«Notre jeunesse a besoin de repères fiables»

La polémique concernant l’exposition sur «Le Zizi sexuel» se poursuit.

déroule à Genève sur «Le Zizi sexuel». Veut-on pousser notre jeunesse à avoir des relations sexuelles précoces alors que les adolescents ne sont pas mûrs ni responsables pour un comportement qui engage toute la personne? Présenter la relation sexuelle comme une mécanique, comme un jeu de mauvais goût et plutôt vulgaire, n’est-ce pas violer l’intimité et les cœurs des jeunes qui ont soif d’un véritable amour et non pas d’une banalisation de la relation sexuelle? Où, dans cette exposition, se trouve le respect du corps, le respect du cœur, le respect de la personne? La personne est réduite à un objet de consommation et de jouissance. Nos jeunes méritent mieux. Ils méritent qu’on les aide à voler plus haut et à vivre avec de vraies valeurs. Mary-Alice Sicre, Genève

«Migros Magazine» n° 16 du 14 avril. A propos de l’entretien avec Marc Bonnant.

«Quelle pertinence dans le jugement!»

Je ne peux m’empêcher de vous féliciter d’avoir réalisé cette formidable interview de Me Marc Bonnant. On le connaissait souvent génial, voire sublime dans ses plaidoiries. Il l’est encore une fois dans cet entretien! Quelle leçon de maniement de la langue! Et quelle pertinence dans son jugement sur la médiocrité de notre société! Merci, Maître, de cet instant de bonheur que vous avez offert aux lecteurs de Migros Magazine. Et quelle joie de devoir recourir au dictionnaire pour y découvrir ces joyaux de notre belle langue française dont vous êtes, hélas,

probablement, l’un des derniers grands seigneurs!

Gilbert Wisard, par e-mail

«La vulgarité n’a pas encore englouti le monde»

Si je n’approuve pas son éternelle cigarette, je me rallie par contre à la plupart des propos de Me Bonnant, notamment sa conviction que l’attirance sexuelle est «une histoire de tête». Voilà qui me remet en mémoire un passage du De Profundis d’Oscar Wilde que j’aime particulièrement. Je traduis: «C’est dans le cerveau que le coquelicot est rouge, que la pomme est odorante, que l’alouette chante.» Que ces quelques lignes parviennent à persuader Me Bonnant – que je crois avoir rencontré brièvement il y a quelque quarante-cinq ans – que la vulgarité n’a


vous et nous | 7

pas encore entièrement englouti le monde!

Rosemary Wells-Marie, Genève

«Migros Magazine» n° 16 du 14 avril. A propos de l’article «Les toutous nageurs».

«L’homme et le chien se ressemblent»

J’ai été agréablement surpris en me reconnaissant dans cet article, quoique je n’aie pas trouvé de charmante monitrice pour me donner la patte à la sortie de l’eau. En effet, je pratique l’Aqua-Gym dans un établissement proche et, comme les toutous

vieillissants, je souffrais de problèmes d’articulations et de nervosité. Je confirme donc que les séances dans l’eau sont calmantes et rajeunissantes. Vous avez donc de nouveau apporté la preuve que le chien est le meilleur ami de l’homme et que les deux se ressemblent fortement. Il ne vous reste plus qu’à installer un réseau de fitness en Suisse, d’accès facile, avec des programmes de ce genre dans l’eau presque tiède. Ensuite, non seulement les Banques Migros seront primées, mais aussi les fitness Migros, par le «Santé Times». Félicitations pour l’excellent contenu de votre magazine.

Charles Schmid, par e-mail

«Migros Magazine» n° 15 du 6 avril. A propos de l’article «La cyberdrague, tout un art!»

«On se contente du virtuel pour rencontrer l’autre»

Un épuisement moral, oui! C’est choquant et lassant de voir qu’aujourd’hui on se contente du virtuel pour rencontrer la perle rare! Mais existe-t-elle vraiment? Qu’attendons-nous de l’autre? Tout? Rien? Ou les deux? (...) Les sites de rencontres sont à mon avis un passe-temps ou plutôt un vaste terrain de jeu pour titiller son adversaire (sa proie). Il y a un gagnant (qui va zapper la photo ou le profil qui ne correspond pas) mais aussi

des milliers de perdants qui vont se sous-estimer. Frustrés, ou connaissant à présent la règle du jeu, ces derniers vont à leur tour mettre toutes les chances de leur côté, en «trichant», en écrivant ce que l’autre attend d’eux (...) En lisant ces témoignages, je me rends compte combien les gens ont du mal à communiquer, n’ont pas confiance en eux, se cachent derrière un écran où tout est préparé à l’avance. C’est triste, mais à l’époque de nos grands-parents, ça n’existait pas et pourtant la relation était pure, vraie et durable. On vénère nos anciens pour leur sagesse! (...) Je me contente du hasard et j’espère ne pas être déçue…

K.B. (nom connu de la rédaction)

Ecrivez-nous! Un article de «Migros Magazine» vous fait réagir? Ecrivez-nous en mentionnant clairement vos nom, prénom, adresse et numéro de téléphone: Migros Magazine, Boîte aux lettres, case postale 1751, 8031 Zurich; redaction@migrosmagazine.ch

Publicité

NOUVEAU

PROTÉINES ACIDESAMINÉS

VITAMINES

L’ INGRÉDIENT PRÉCIEUX

GLUCIDES

À LA GELÉE ROYALE

OLIGOÉLÉMENTS

LIPIDES

QUI CONCENTRE PLUS DE 10 NUTRIMENTS ESSENTIELS

8 NUANCES FONDANTES.

“KISS & WIN” AVEC L’ORÉAL PARIS UN WEEK-END SHOPPING À PARIS pour 2 personnes, d’une valeur de CHF 1500.– ou 20 x 1 rouge à lèvres Color Riche Shine Gelée

DÉPOSEZ L’EMPREINTE DE VOS LÈVRES

Nom Prénom Adresse

E-mail Remplir et envoyer le talon à l’adresse suivante: L’Oréal SA – Concours Color Riche Case Postale – 1211 Genève

Les données personnelles sont uniquement mises à disposition de L’Oréal Suisse SA et ne sont pas transmises à un tiers. Les collaborateurs(-trices) de l’Oréal et ses agences de publicité sont interdits de participation. Aucune obligation d’achat. Aucune correspondance au sujet du concours ne sera acceptée. Le recours juridique est exclu. Les gagnants(-tes) seront avertis par écrit. Délai de participation 31.05.2009.

Mes lèvres portent la nuance Color Riche Shine Gelée

L’Oréal Paris est en vente à votre Migros


8 | Migros Magazine 17, 20 avril 2009

SUR LE VIF

Un Tour sans intérêt? Du 28 avril au 3 mai, les cyclistes du monde entier parcourront nos routes. Qui regarde encore aujourd’hui le Tour de Romandie? Le point avec son directeur, Richard Chassot. Lance Armstrong ne viendra pas en Suisse. La course risque d’être sans… piment?

Le Tour de Romandie ne repose pas sur un seul coureur. Armstrong, c’est un people qui jouit d’une certaine réputation. S’il était venu, cela aurait prouvé que le Tour reste une grande course. Il ne vient pas, tant pis. C’est le propre du métier de sportif d’élite: quand on est blessé, on ne peut plus participer à une course aussi difficile que le Tour de Romandie. Le principal pour nous est de recevoir des cyclistes de haut niveau, les meilleurs du Tour de France par exemple. Et puis, en Suisse romande, le public ne se déplace pas uniquement pour un homme, mais pour un événement.

Même pour regarder un peloton de dopés?

Le public est en augmentation, il l’a toujours été. Il fait une overdose, je crois que c’est le bon mot, de ces histoires de dopage. L’année passée, sur 8000 contrôles effectués sur 600 coureurs, on a trouvé cinq cas de dopage. Avec le passeport biologique, les coureurs sont localisables 24 h/24. Ils sont davantage pistés que l’homme le plus dangereux du monde. La morale reste donc sauve…

Aucun coureur ne prendrait le risque de perdre quatre ans de sa carrière pour un Tour de Romandie. Si je dis que 95% des cyclistes sont à l’eau, cela fait sourire. Pourquoi? Parce qu’on ne parle que des 5% de dopés! Propos recueillis par Virginie Jobé

TRAIT POUR TRAIT

IMPULSIONS

Dessin de Mix & Remix paru dans «L’Hebdo» du 16 avril

Baronne Nadine de Rothschild

L’heure du changement Chaque année, avec le printemps, nous vient une envie de tout changer, de quitter notre ancienne peau, d’être quelqu’un d’autre: en somme, c’est le temps du relooking! Les magazines et la télévision nous le répètent assez: il faut nous reprendre en main et améliorer notre image. On en est bien consciente, mais par quoi commencer?

C’est que le travail est vaste… Bon, le plus simple reste d’aller chez le coiffeur pour lui demander une nouvelle coupe. Ça n’a l’air de rien, mais on se sent renaître après un bon coup de ciseaux. Sous réserve bien sûr d’aimer la frange déstructurée avec effet de mèches que notre créateur capillaire bien-aimé a osée… Moins périlleux, faire le


temps présents | 9

MES BONS PLANS par Laurent Nicolet, journaliste

DANS L’OBJECTIF tri de sa garde-robe et prendre une décision ferme et irrévocable: finis le chemisier à petites fleurs offert par belle-maman, la jupe-culotte que vous portiez à 16 ans, même si vous êtes tellement fière de rentrer encore dedans, le châle péruvien que vous a rapporté Tante Ursule. Sortez tout sur votre lit, constituez-vous des looks précis, de la tête au pied. Et sachez que ce printemps, c’est le retour de la petite robe de soie, qui vous fait une taille si fine. Votre allure 2009 est basée sur la reconquête de votre charme personnel. Finis le pantalon et les cuissardes! Escarpins et porte-jarretelles à l’ordre du jour! Et maintenant, parlons un peu du décor. Bougez les meubles, repeignez la chambre, changez les rideaux. Rien de mieux qu’un nouveau cadre de vie pour retrouver

énergie et bonne humeur. Aujourd’hui, la couleur sur les murs est à la mode, cela donne de la gaieté et de la personnalité à un appartement. Et comme pour votre garderobe, n’hésitez plus à vous séparer de la pendule et du buffet normand! Cela fait vingt ans qu’ils trônent au salon, ils seront très bien à la cave. On dit que pour évacuer le stress, il faut s’alléger, idem pour la maison. Aérez! Et vous verrez, c’est incroyable, quand on bouge les objets de place, ils reprennent vie, on les redécouvre. Pour parfaire le décor, plusieurs petits bouquets disséminés dans les pièces feront merveille. Envie d’être plus radicale? Et si vous changiez de mari? Mais non, je plaisante! > Nos chroniqueurs sont nos hôtes. Leurs opinions ne reflètent par forcément celles de la rédaction.

L’art en danger

Deux semaines après le séisme qui a ravagé les Abruzzes, les pompiers italiens sont encore à l’œuvre. Alors que la basilique Santa Maria de Collemaggio, à L’Aquila, menace de s’effondrer, ils transportent en lieu sûr un grand tableau représentant La bataille de Célestin V.

Photo Alessandra Tarantino / AP

Lire: Glaçant. Ce devait être une expérience «historique, sportive et scientifique»: vivre quelques semaines dans les conditions réelles d’un camp de la mort. Mais l’auteur s’avère un disciple de Kafka et le petit jeu vire au cauchemar. Un premier roman maîtrisé. «Le marchand de glaces», Joël Jakubec, Editions Zoé. Voir Cause toujours. Au théâtre ce soir, deux nouvelles de Raymond Carver. Dont «Intimité» où cet entomologiste du couple n’y allait pas de plume morte: «Ton cœur, je le connais comme ma poche, ne l’oublie pas. C’est une jungle, une forêt noire. Une vraie poubelle, en un mot.» «Parlez-moi d’amour», Théâtre VidyLausanne, du 25 avril au 17 mai. Visiter: Mieux vaut nectar que jamais. Domaines et châteaux du Beaujolais, grenaches par-ci, vins jaunes par-là. Et pour les happy few au gousset (très) garni, «Le Château d’Yquem au fil du XXe siècle». Voici, dans sa 14e édition, la goûteuse célébration lémanique des crus d’ici et d’ailleurs. Arvinis, Morges, du 22 au 27 avril. Voir: Gros camion, petite bougie. Il y a mille paroles blessantes pour déstabiliser un chauffeur poids lourd. Matty, qui élève seule ses trois enfants, commence ses relations avec Johnny par une sévère prise de bec. Puis... puis un grand petit film qui se passe à Moscou, c’est-à-dire en Belgique. «Moscow, Belgium», de Christophe Van Rompaey. Pour annoncer un événement: memento@migrosmagazine.ch


10 | Migros Magazine 17, 20 avril 2009

Travail au noir dans En tant qu’inspectrices du marché de l’emploi, Deborah Graber et Patricia Orloc traquent sans relâche le travail illicite dans le canton de Neuchâtel. «Migros Magazine» a passé une journée en leur compagnie.

P

rofession: inspectrices du marché cantonal de l’emploi. Mission: lutter contre le travail au noir. Patricia Orloc et Deborah Graber sont un peu les deux drôles de dames du Département neuchâtelois de l’économie. Un sentiment que viennent encore renforcer leur décontraction, leur élégance et leur dynamisme. C’est Gilles Vermot, le chef du secteur Surveillance, leur supérieur direct en somme, qui nous les a présentées. Si ce dernier ressemble un tantinet au Bosley de la série, il n’a en revanche rien d’un empoté! Ancien gendarme, amateur de tir sportif, cet homme d’action semble d’ailleurs envier ses protégées lorsqu’elles quittent le QG de La Chaux-de-Fonds pour aller enquêter sur le terrain.

Les deux jeunes femmes (elles ont 32 ans) entrent dans un 4x4 noir, le véhicule privé et donc banalisé de Deborah. Direction un petit garage situé à quelques rues de là. «Une personne y bricolerait des autos.» Les portes du local sont fermées. Pas âme qui vive. «On reviendra.» Plus tard dans la journée, elles procéderont au même type de pointage sur le littoral neuchâtelois, avec un résultat tout aussi décevant. La voiture prend le chemin d’une zone industrielle. «Quelqu’un

Une bataille menée à coup de sourires «Mes inspecteurs ont pratiquement les mêmes pouvoirs que les agents de police judiciaire. Ils peuvent interpeller des gens, les interroger, pénétrer dans les lieux à contrôler…» Deborah et Patricia sont dûment assermentées: elles ont promis,jurédevantunconseillerd’Etat. «Attention, on n’a pas le côté policier répressif! On dit très rarement, c’est-à-dire uniquement quand ça chauffe, qu’on est la police du travail.» Leur sourire désarmant fait des merveilles. Davantage que leurs gilets pare-balles et leurs sprays au poivre. «Ces engins de malheur, on aime mieux les laisser dans le coffre de la voiture.»

Pour lutter contre le travail au noir, les deux inspectrices rendent parfois des visites surprise sur les chantiers.

LIRE LA SUITE EN PAGE 12


reportage

TRAVAIL AU NOIR | 11

le collimateur Deborah Graber (Ă  gauche) et Patricia Orloc ont pratiquement les mĂŞmes pouvoirs que les agents de police judiciaire.


12 | Migros Magazine 17, 20 avril 2009

a dénoncé le patron d’une entreprise de polissage.» Quelqu’un? «On a reçu une lettre anonyme.» Un ange passe. «Je ne me sens pas très à l’aise avec ces délations, lâche soudain Deborah. Je trouve ça plutôt gênant.» Elle et sa coéquipière préfèrent agir sur requête d’autres offices (police, caisse de chômage, service d’immigration, agence AVS…) ou opérer des contrôles inopinés. Mais elles n’ont pas le choix. Les voilà qui se dirigent vers un bâtiment aux lignes contemporaines, une mallette – remplie de divers documents officiels – à la main. Elles descendent une volée de marches et s’arrêtent devant une porte métallique surmontée d’une caméra. «Go!» Patricia presse sur le bouton de la sonnette. Un instant après, un homme de leur âge apparaît. Elles tendent leurs cartes et lui expliquent le topo. Il se soumet sans rechigner. L’atelier est vide. Sur les quatre places de travail alignées, une seule est éclairée. «J’ai dû licencier mes trois employés à la fin de l’an passé à cause de la crise.» Il va baisser le volume de la radio avant de présenter toutes les pièces justificatives qui lui sont demandées. «J’aime pas trop la paperasse», s’excuse-t-il. «On vous comprend.»

Intervention dans un restaurant: Patricia Orloc et Deborah Graber vérifient l’identité des employés, qu’ils travaillent en salle ou en cuisine. Ici, tout paraît en règle.

Une bonne dose de travail administratif «Notre boulot, en fait, c’est 70% d’administratif et 30% de terrain.» Outre «jouer au détective», ce duo de choc auditionne des employeurs, effectue des vérifications via, notamment, diverses bases de données, complète des dossiers et tape de volumineux rapports destinés au Ministère public. «En une année, nous traitons grosso modo cinq cents cas, dont 60% aboutissent à des constats d’infractions pour des montants détournés dépassant les 3 millions de francs», relevait tantôt Gilles Vermot. Les pneus crissent sur du gravier. Visite surprise à une entreprise de peinture œuvrant sur un chantier. L’accueil des ouvriers s’avère aussi glacial que la bise qui souffle sur le coteau. «On est en train de faire un crépi, on n’a pas vraiment le temps avec ça!» Le patron débarque. Lui est plutôt du

Une grande partie du travail des deux inspectrices s’effectue dans un bureau.

genre jovial et bavard. «Moi, je n’ai rien à cacher. Tous mes gens sont déclarés. C’est une question de principe!» Il encourage même les deux inspectrices à persévérer dans leur mission. «C’est bien ce que vous faites, parce qu’il y a vraiment trop de travail au noir.» Dernière étape: un resto du centre ville de Neuchâtel. «On a de forts soupçons concernant cet établissement.» Il y a quinze jours, Deborah éprouvait un sentiment


reportage

identique au moment de franchir le seuil d’une kitchenette reléguée au sous-sol. C’est là qu’elle est tombée sur son premier clandestin. «Le patron s’énervait, l’atmosphère était électrique, un gros couteau traînait sur la table…» L’intervention n’a heureusement pas dégénéré. Tout s’est bien passé. Sauf pour le sans-papiers qui a été embarqué. «Sur le plan humain, c’est dur! Cet homme ne faisait rien de mal, il travaillait. Il a peut-être passé deux nuits au trou avant d’être expulsé, alors que son employeur ne risque, lui, que quelques joursamendes et avec sursis encore.» Pas le temps de s’apitoyer. Nos fins limiers font le tour de la gargote. «Mince, il y a deux entrées!» C’est l’heure du coup de feu quand elles débarquent dans la cuisine. Un quadra fait mine de quitter les lieux. Patricia est tout de suite sur ses talons. «Je vais au petit coin.» Elle lui demande ses papiers. Il s’exécute. «Vérifier l’identité, c’est la première chose qu’on fait, com-

TRAVAIL AU NOIR | 13

«Attention, notre travail ne comprend pas le côté policier répressif!» Plan de bataille national Dès l’entrée en vigueur, début 2008, de la nouvelle loi sur le travail au noir, une vaste campagne d’information et de sensibilisation a été lancée par la Confédération. Vous avez sans doute vu, placardées aux murs des villes, de grandes affiches noires aux slogans orange et chocs. But de la manœuvre: rappeler que la lutte contre ce fléau s’est intensifiée, convaincre les 30% de patrons qui estiment que le travail au noir est un mal nécessaire qu’ils se fourvoient,

inciter les employeurs à légaliser leurs employés et les travailleurs illicites à se déclarer. Parce que cette calamité coûte cher, très cher: selon des estimations du Secrétariat d’Etat à l’économie, ce marché souterrain représenterait 39 milliards de francs par an, soit 9,5% de notre produit national brut! Autant d’argent qui échappe au fisc ainsi qu’aux diverses assurances sociales. Sur la Toile: www.pas-de-travail-au-noir.ch

me ça, on sait à qui l’on a affaire et on peut commencer à souffler», précise la jeune femme. Tous les employés sont interrogés: nom, âge et qualité, permis de travail, lieu de domicile, salaire… Un marmiton dit gagner environ 2000 francs. «C’est peu!» Il hoche la tête. Les enquêtrices vérifieront ultérieurement si ce gain est bien conforme à la convention collective. Pour le reste, tout paraît en règle. Les deux drôles de dames ont à nouveau fait chou blanc, mais ça n’a pas l’air d’entamer leur bonne humeur. Même si une colline de paperasse les attend au bureau…

Alain Portner Photos Xavier Voirol / Strates

www.migrosmagazine.ch Vous trouverez des informations complémentaires sur ce thème sur notre site internet.

Témoignage d’un sans-papiers «Je suis arrivé en Suisse il y a huit ans. Tout seul. J’avais besoin de travailler pour manger et pour nourrir ma famille restée en Amérique du Sud. Par crainte d’être contrôlé et renvoyé, je reste discret, je sors très peu. J’ai vraiment appris à vivre dans la peur. Au début, c’était difficile aussi à

Publicité

cause de la langue et parce que je ne connaissais personne. Je travaillais deux jours par-ci, trois jours par-là. Toujours au noir. J’ai fait de tout, de la restauration, de la peinture, de la construction… Et puis un jour, un ami m’a présenté au patron d’une entreprise de nettoyage qui m’a engagé à 100%.

4"

Maintenant, je paie mes impôts et mes assurances sociales comme tout le monde, mais je n’ai toujours pas de permis (n.d.l.r.: il est considéré comme travailleur au gris). Mes deux premières demandes ont été refusées et j’attends une réponse de Berne à ma troisième et dernière tentative. On verra bien.

J’ai rencontré ma femme en Suisse. Elle est originaire du même continent que moi, mais pas du même pays. Elle fait des ménages, parfois au noir, parfois déclarés. Nous avons eu une petite fille ensemble. Je ne me vois donc pas faire ma vie ailleurs. Je ne demande rien à personne, je veux juste rester ici et travailler!»

!

ACT I O N P O I N TS F L O R A L P POUR LA FÊTE DES MÈRES : Collectionnez 4 des nouveaux points sur les emballages FLORALP (point 1 et/ou 2) jusqu’au 4 ma i et offrez un cœur en beurre pour la Fête des mères. Pour en savoir davantage : w w w. f l o r a l p . c h / I n f o l i n e 0 31 3 5 9 57 0 0

é sp dit éc ion ia le


14 | Migros Magazine 17, 20 avril 2009

Un ange gardien veille sur la Suisse

En cas de dangers nucléaires, terroristes ou naturels, la Centrale nationale d’alarme (Cenal) est sur le pied de guerre pour protéger les habitants du pays. Visite d’un organe méconnu de la Confédération.

U

n bunker digne des bâtiments militaires des films américains. Localisation top secrète, porte ultra-sécurisée, entrée sur autorisation accordée après avoir montré patte blanche et révélé son numéro AVS. Toutes ces précautions servent à protéger un peu moins de huit millions de personnes. Rien que ça. Quelque part sur une colline surplombant le lac de Zurich est installée la salle 213, le point névralgique de la Centrale nationale d’alarme (Cenal). C’est depuis cet endroit – éloigné des bureaux occupés en période calme – qu’est organisée la coordination des renseignements lors de situations extraordinaires. En cas de menace, la Cenal met tout en œuvre pour éviter le pire. Sa mission: diffuser des messages d’alerte et gérer les informations provenant des autorités cantonales, fédérales et internationales (lire ci-contre). Elle les met à disposition des polices, organes de conduite cantonaux et autres partenaires impliqués sur une plate-

Gérald Scharding, chef de la Centrale nationale d’alarme ad interim.

forme sécurisée, avec graphiques, cartes et évolution de la situation. Son rôle n’est pas de dicter la marche à suivre aux responsables régionaux, mais de les maintenir informés.

Quels dangers guettent le pays de Heidi? L’année dernière, plus de 350 événements ont (pré-)occupé la vingtaine de collaborateurs de la Centrale nationale d’alarme. Parmi eux: un satellite américain en per-

dition. Durant deux semaines, une task force s’est tenue informée de l’évolution de l’engin spatial, dont des débris – contenant des carburants hautement toxiques – auraient pu tomber en Suisse. Les


reportage

CENTRALE D’ALARME | 15

La Cenal sur le pied de guerre RUSSIE: mars 2004 Danger d’explosion (démenti par la suite) d’un croiseur nucléaire.

USA: 11 septembre 2001 Attentats à New York et Washington. janvier-février 2008 Un satellite américain menace de s’écraser sur la terre.

BELGIQUE: août 2008 Fuites d’iode radioactif à Fleurus. SUISSE: octobre 2001 Soupçons d’attaques terroristes à l’anthrax.

FRANCE: juillet 2008 Fuites de solution radioactive à Tricastin.

SUISSE: août 2004 Grosse tempête sur le Plateau suisse (BE, LU, AG, ZH, SG, TG, etc.)

SUISSE: juin 2008 Euro 2008: la Cenal remplit la fonction de centre d’annonce et de suivi de la situation.

SUISSE: avril 2004 Une source de césium radioactif disparaît de l’hôpital de Baden (AG).

services de protection contre les accidents chimiques n’ont pas dû intervenir puisque les Américains ont finalement abattu le satellite au-dessus du Pacifique.

Epidémies, terrorisme et radioactivité Un cas de grippe aviaire déclaré au bord du lac de Constance? La Cenal met en contact les autorités suisses et allemandes, les vétérinaires et la station ornithologique de Sempach (LU). «La Cenal ne prétend pas disposer de connaissances dans tous les domaines, mais sait à quel service spécialisé recourir», explique Christian Fuchs, son porte-parole. Une enveloppe farineuse est découverte dans un bureau de poste? Une menace terroriste, biologi-

SLOVÉNIE: juin 2008 Alerte radioactive dans une centrale nucléaire.

SUISSE: août 2005 Crues (OW, NW, SZ, LU, BE, AG, GL, UR, AG, GR, etc.) SUISSE: août 2007 Crues (AG, LU, TH, VD, SO, BE, BL, FR, etc.) SUISSE: mai 2004 L’explosion d’un dépôt de munitions en Ukraine: une couche de cendres apparaît sur les lacs schwytzois.

des abris ou que, chimique «En cas de plane sur noingérer des tre pays? Un comprimés mobilisation, c’est d’iode. Elle capteur mesure un taux une course contre peut égaleexcessif de rament prenla montre.» dioactivité à dre des meun poste fronsures moins tière? Les spécialistes de la centrale urgentes telles qu’interdire l’accès épaulent les autorités cantonales ou la baignade dans une zone à risdans leurs démarches visant à ga- que, de même que la consommarantir la sécurité. tion de poissons ou de légumes isPrincipale activité des protec- sus de la région. En cas d’incident, teurs de l’Helvétie: la radioactivité. s’ils le jugent nécessaire, les profesEn 2008, plus de la moitié des in- sionnels du danger mandatent un cidents ont concerné ce domaine, expert externe pour vérifier les le seul dans lequel la Cenal possède données de l’une des soixante stales compétences pour alerter la tions de mesure réparties sur le population et diffuser des consi- territoire helvétique. Pour parer aux imprévus, les gnes de comportement. Lesquelles? Par exemple: se réfugier dans spécialistes collaborent à l’élabora-

INDE: novembre 2002 Explosion dans une unité d’enrichissement.

tion de scénarios catastrophe. Fort heureusement, 80% des événements survenus dans des centrales nucléaires l’année dernière se sont avérés bénins.

Evénements prévisibles... ou non Il n’empêche, «la personne de piquet est sur les dents vingt-quatre heures sur vingt-quatre», raconte Gérald Scharding, chef de la Cenal ad interim. Elle fait une première analyse de la situation et décide de la marche à suivre. Parfois, elle demande l’avis expérimenté du chef des opérations, avant de convoquer toute l’équipe de la Cenal. LIRE LA SUITE EN PAGE 17


MGB www.migros.ch

Tout pour faire le plein de fraîcheur!

Fraises** la barquette de 500 g

2.40

30%

Jambon de derrière TerraSuisse * en lot de 2, les 100 g

2.35

au lieu de 3.40

Bol Viva ø 12,5 cm en porcelaine Pane Passione classique 420 g

6.90

3.50

Jus d’orange bio Anna’s Best 75 cl

Cantadou aux herbes de Provence 125 g

3.80

2.60

Crème fraîche nature 200 g

2.75

Gâteau aux fraises * 550 g

9.60

au lieu de 12.–

* Action valable du 21. 4 – 27. 4. 2009. ** Jusqu’à épuisement du stock.


Migros Magazine 17, 20 avril 2009

reportage

CENTRALE D’ALARME | 17

Si la plupart des événements surviennent par surprise, d’autres sont prévisibles. «En 2005, les météorologues annonçaient des pluies intenses durant plusieurs jours, tandis que les hydrologues constataient que les cours d’eau étaient bien remplis et les sols humides», se souvient Gérald Scharding. C’était l’une des deux plus importantes missions de ces dernières années. Les précipitations avaient causé de graves inondations, provoquant des morts, des milliers d’évacuations et la fermeture d’axes routiers. La Cenal était sur le pied de guerre durant deux semaines. «Le plus important est de disposer d’une vue d’ensemble, relève le chef d’intervention. D’autant plus que beaucoup de cantons sont concernés en cas d’intempéries.»

Photo Keystone

Toujours prête à intervenir

Le bon moment pour agir Dans un tel cas, la difficulté est de «déterminer à quel moment intervenir», explique le chef ad interim. Trop tôt, cela mobilise des forces pour rien et trop tard, cela fait perdre du temps précieux. «En cas de mobilisation, c’est une course contre la montre», relève Gérald Scharding. Si les employés de la centrale d’alarme ne se rendent pas dans les zones sinistrées, ils restent en contact permanent avec les autorités concernées. La Cenal est l’ange gardien de la Suisse, pas son garde du corps. Laurence Caille Photos Nelly Rodriguez/Strates

La Cenal est intervenue lors des crues d’août 2005 (ici à Berne).

La Centrale d’alarme gère des données concernant le pays entier.

Organe spécialisé pour les situations extraordinaires, la Centrale nationale d’alarme (Cenal) dépend de l’Office fédéral de protection de la population. Ses locaux sont situés à Zurich, non loin de Météosuisse, dont elle est historiquement issue. Cette proximité se révèle avantageuse encore aujourd’hui, car les conditions météorologiques sont décisives en cas d’événement, que ce soit un tremblement de terre, un accident radioactif, chimique ou des crues. La Cenal compte actuellement vingt-six collaborateurs spécialisés dans les domaines de la physique nucléaire, l’ingénierie ou l’informatique. A tour de rôle, chacun assure un service de piquet trois jours – et trois nuits – d’affilée, durant lesquels il est sollicité jusqu’à une vingtaine de fois par vingt-quatre heures. Informé d’un danger par le poste d’alarme situé dans les locaux de Météosuisse, le collaborateur de piquet analyse la situation et, en cas d’événement grave, avertit ses collègues qui rappliquent au siège dans les deux heures. Tous s’enferment dans la salle 213, dotée d’une ventilation autonome, de dortoirs, réfectoires et commodités pour accueillir jusqu’à deux cents spécialistes qui peuvent être appelés à la rescousse. La Cenal travaille avec des partenaires tels que les polices cantonales, les services sismologiques et hydrologiques, les CFF et les opérateurs de communication.

Publicité

Grand effet à petits prix!

10.–

de rabais sur les livres-photos avec couverture rigide.

Nous développons vos émotions.

Profitez de 10.- de rabais pour toute commande d’un livre-photos avec couverture rigide effectuée entre le 20.4 et le 14.6.2009. Plus d’informations sur www.migros.ch.

PHOTO SERVICE


18 | Migros Magazine 17, 20 avril 2009

Le soulèvement des robots n’aura pas lieu Le mythe de la machine plus futée que l’homme a la vie dure. Peu de chances pourtant de voir des androïdes prendre le pouvoir et nous anéantir, selon l’ingénieur neuchâtelois Christian Piguet.

U

n enfant de 2 ans reconnaît mieux les objets qu’un ordinateur.» Constat de Christian Piguet, ingénieur au centre suisse d’électronique et de microtechnique (CSEM) à Neuchâtel et prof à l’EPFL. De quoi doucher un peu la vieille fantasmagorie d’un monde peuplé de machines plus intelligentes que nous. A l’heure pourtant où l’armée américaine emploie 4000 robots

en Irak. Où les androïdes de compagnie ont fait leur apparition dans les EMS japonais. Où un chercheur britannique, David Levy, affirme que dans moins de cinquante ans les robots feront pleinement partie de notre vie sexuelle. Mais le rêve de l’intelligence artificielle a déjà essuyé un vaste lot de déceptions. Avec par exemple l’idée de programmer de gros ordinateurs, selon des règles simples,

«mais dont la consultation devait apporter des réponses intelligentes aux questions qu’on leur posait».

Des ordinateurs autistes Résultat: des machines semblant répondre de manière appropriée mais en reprenant surtout les éléments de la question posée: «Dès qu’elles devaient mettre du leur, elles étaient complètement perdues»,

explique Christian Piguet. En gros, cela ne fonctionnait que pour des problèmes que l’homme était déjà capable de résoudre sans elles. Il y a eu aussi les réseaux de neurones artificiels. Utilisés par exemple pour la reconnaissance de symboles. Rien de bien extraordinaire selon Christian Piguet: «Cela ne veut toujours pas dire que la machine est intelligente.» Très bons pour effectuer des


reportage

Impossible de recréer la conscience

Christian Piguet, ingénieur au centre suisse d’électronique et de microtechnique.

calculs scientifiques complexes, les ordinateurs ne sont en revanche pas loin de l’autisme dans les processus de reconnaissance: «Vous voyez la Tour Eiffel, vous savez immédiatement que c’est la Tour Eiffel. Un ordinateur, lui, serait capable de la confondre avec Dieu sait quoi.» Christian Piguet explique que le principal handicap des machines réside dans la façon dont elles

Pourtant la capacité de stockage des circuits intégrés des gros ordinateurs n’est pas loin de celle du cerveau et de ses 1000 milliards de neurones. Sauf que l’analogie n’est pas parfaite. «Ce n’est quand même pas la même chose.» Le cerveau artificiel, c’est possible, mais «uniquement en quantité». On bute là, bêtement, sur la question essentielle: la conscience. «Elle est plus ou moins localisée dans le cerveau. Mais ce que signifie être conscient, savoir que le rouge, c’est le rouge, que ue la douleur, c’est la douleur, on n’arrive rrive pas à le définir, même biologiquement... iquement... Comment transmettre à des machines quelque chose que l’on est incapable de définir?» Christian Piguet ne croit donc nt de singupas trop au fameux point larité, ce moment où l’homme omme aura créé une machine plus futée que lui et qui finira par le détruire. ruire. vre en Irak Si les robots à l’œuvre sont pour l’instant télécomcommandés à distance, des es recherches militaires sont menées pour arriver à des machines capables de prendre elles-mêmes less décisions. Bonjour laa bavure: «Lorsque nous voyons un voleur en action, nous comprenons immédiatement ce qui se passe. Mais un ordinateur travaillant par séquences ett calculs aura beaucoup de peine à décrypter les mêmes scènes.» esNoël Sharkey, professeur en intelligence artificielle rtificielle et robotique à l’Université de Shef-

cun peut le constater chez soi devant son PC: souvent, le seul moyen est de redémarrer. Redémarrer un cerveau, on n’a encore pas imaginé ça.» Conclusion: «L’homme est plus approximatif mais beaucoup plus robuste que la machine.»

«L’homme est beaucoup plus robuste que la machine» field, confirme: «Des machines ne seraient pas en mesure de faire une distinction entre des bus transportant des ennemis et d’autres contenant des écoliers. Nous allons confier la responsabilité de pertes humaines à des machines.» Certes, des ordinateurs qui décident, cela existe depuis longtemps. Avec succès, comme le pilotage automatique des avions, «plus sûr que le pilotage humain», selon Christian Piguet. «Une des caractéristiques de notre cerveau est, en effet, de travailler de manière approximative. Reconnaître la Tour Eiffel, c’est la reconnaître à peu près. Un ordinateur travaille avec des calculs qui sont exacts à je ne sais combien de décimales près.» Sauf qu’un point faible de ces machines intelligentes, ce sont les logiciels: «Les problèmes du M2 lausannois ne venaient que de là. Cha-

Fabriquer des robots doués de conscience, comme ceux de «Star Wars»? Mission impossible!

Photo Getty

sont programmées, tout en «séquences»: «On leur donne des instructions, fais ci s’il y a ça, s’il n’y a pas ça, fais comme ça.» Tandis que le cerveau, lui, agit et réagit de façon beaucoup plus «parallèle»: «Il reçoit énormément d’informations et traite tout en même temps. On arrive donc à avoir une perception de scènes où l’on comprend tout de suite de quoi il s’agit. Un ordinateur ne comprend rien, parce qu’il doit d’abord calculer.»

ROBOTS | 19

Un outil pour améliorer l’être humain Plutôt qu’aux robots tout-puissants, Christian Piguet croit au développement rapide d’un processus déjà entamé: l’homme «amélioré», ou «augmenté», grâce à l’électronique intégrée. Implants rétiniens pour permettre aux aveugles de voir, combinaisons robotiques permettant aux handicapés de marcher, prothèses pouvant être commandées par le cerveau, etc. «Là, on ne se préoccupe pas de l’intelligence, mais du bien-être des gens. On pourra par exemple pronostiquer une attaque cardiaque quelques jours à l’avance.» Quelques dérives pointent déjà à l’horizon, par exemple «des gens qui veulent se faire poser une montrequileurpermettraitdelirel’heure à traver travers la peau.» Et puis le monde enchanté des prothèses électroniques pourrait prothè atténuer la faiblesse de certains de atténu nos sens: sens «Nous n’avons pas un odorat très développé. Des nez artificiels existent déjà, utilisés pour détecter des odeurs de gaz.» dé N’empêche, à ce jour, le bilan de nos amis les robots n’a rien de flamboyant: «On trouve surtout des sortes de tr joue jouets, comme les robots de compagnie, ou des robots induscomp triels u utilisés pour l’assemblage de voitures ou de montres et dotés d’un programme pro qu’ils répètent indéfiniment pour effectuer toujours définime les mêmes mê gestes.» Qu penser enfin des robots de Que David Levy, qui viendront peupler nos déserts dése affectifs? De la perspective de faire l’amour avec le sosie cybernétique d’un être aimé? Avec cybern qui no nous pourrions avoir des enfants, en construisant des robots nous rressemblant? «Ce n’est pas th une théorie, rigole Christian Piguet, ju juste une prédiction, mais qui pourrait se réaliser en partie. Il y a pourra déjà les sex-toys.» Laurent Nicolet Photo Anita Schlaefli


20 |

chronique

Migros Magazine 17, 20 avril 2009

MINUTE PAPILLON

J’ai cassé un œuf

J’ai cassé un œuf. Je préparais une Jean-François omelette. Il s’est Duval, échappé de mes journaliste doigts, s’est éclaffé sur le carrelage de la cuisine. J’écarquille les yeux devant ces bris de coquille: que s’en écoulent du jaune et du blanc est à peu près indubitable. C’est un fait, or j’aime beaucoup les faits. Je suis content que cet œuf se soit cassé, m’auraitil rebondi au nez comme une balle de tennis, cela m’aurait inquiété. Les faits sont à peu près la seule certitude dont nous puissions disposer. Tout le reste est beaucoup moins sûr. Mille explications possibles à la chute de cet œuf. Maladresse? Précipitation? Manque de pratique dans l’exercice du frigidaire? Acte manqué? En voulais-je à telle personne qui a une tête d’œuf? Et moi-même, où avais-je la tête? Bref... la seule chose que m’assure le témoignage de mes sens, c’est que cet œuf gît par terre, cassé. Mais ai-je raison de me fier à mes sens? Il n’y a pas si longtemps, toute per-

sonne saine d’esprit qui se fiait à ses perceptions vous le certifiait: la Terre est plate.

Le type qui le premier a tenté de nous dire qu’elle était ronde a fini brûlé vif. Trop tard pour lui, nous avons compris que la vérité pouvait impoliment se situer au-delà de l’expérience de nos sens et perceptions. Ce qu’on prenait pour des faits établis ne l’étaient pas toujours forcément.

Depuis ce jour, il a fallu terriblement se méfier. Personnellement, j’es-

père et je crois qu’une pierre est une pierre, un homme un homme, une femme une femme. Il est des faits que je considère comme certains: Nabuchodonosor et Napoléon ont existé et sont morts, Armstrong a marché sur la Lune, les Twin Towers se sont effondrées le 11 septembre 2001. Ou encore: quand il pleut il pleut, telle personne reçoit une balle dans la tête et meurt le cerveau traversé par cette balle. Là où tout se complique, c’est lorsqu’il s’agit d’apprendre d’où le coup est parti, qui a tiré. C’est ce qui nous captive dans les films d’enquête policière. Apprendre non pas la vérité des faits mais la vérité de leurs enchaînements. Je viens de lire une vieille chronique de George Orwell. Il y rapporte qu’un jour, sir Walter Raleigh entreprit d’écrire une histoire universelle. Il en était au 2e volume

lorsqu’un homme fut tué sous ses yeux, l’enquête ne put jamais débrouiller l’enchaînement des faits. Raleigh brûla sagement tout ce qu’il avait écrit. Je comprends très bien Walter Raleigh. D’un côté les faits, de l’autre leurs explications, leurs interprétations, leur logique apparente, mais dans l’entre-deux, un abîme. Il y a deux types de vérités: celle des faits et celle, plus éventuelle, de leurs enchaînements. Tout le monde a pu vérifier ça. Moi, une fois, un flic particulièrement idiot a tiré des conclusions absolument fantaisistes d’un accrochage qui ont permis au type qui m’était rentré dedans de ne pas recourir à son assurance RC – d’autres innocents font trente ans de taule en raison d’une erreur d’interprétation. Les historiens savent très bien ça,

leur métier est de démêler les faits, de voir qui ou quoi tire les fils de l’Histoire. Un fait, ça se traite avec délicatesse, on le saisit avec des pincettes, on le retourne dans tous les sens sans le laisser tomber. Car c’est encore plus fragile qu’un œuf. Et surtout gardons-le à l’esprit: les vérités qu’on en tire sont souvent des omelettes baveuses, qu’on ne fait pas sans casser quelques œufs.

Publicité

il u 27 avr du 14 a

59.50

50%

au lieu de 119.–

ijoux sur les b alés ign argent s t du stock

59.50

au lieu de 119.–

39.50

en épuisem jusqu‘à

au lieu de 79.–

Cette annonce ne montre qu‘une partie de notre offre

74.50

au lieu de 149.–

114.50

au lieu de 229.–

59.50

au lieu de 119.–

GENÈVE Centres Commerciaux Balexert, Cornavin „Les Cygnes“, Nyon La Combe et Migros Chêne-Bourg, Lancy-Onex, Planète Charmilles, Vibert VAUD

Centres Commerciaux Crissier, Métropole 2000 Lausanne, Chablais Centre Aigle et Migros Romanel, Yverdon

VALAIS

Centres Commerciaux Métropole Sion, Martigny-Manoir, Monthey et Migros Brigue, Sierre, Viège, Zermatt


Venez fêter le livre à Migros. ++ Pl

usPlu

s

Des p n 8 + + CUMU oints LU comp S sans romis .

20%

o

CMR sous réserve de modifications de prix, de visuels et d’erreurs d’impression.

sur tous les livres * BD, poches romans enfants jeunesse cuisine tourisme

Maintenant

30.80*

(Excepté les livres informatiques)

du 21 au 27 avril

Avant

Paul Coelho, Solitude du vainqueur / 7801.410.53438

*Cette offre est valable dans les magasins M-Electronics et la plupart des magasins Migros.

www.melectronics.ch Satisfaction garantie.

38.50


22 | Migros Magazine 17, 20 avril 2009

«L’Amérique? Un roman noir!»

Pour son nouveau film, Bertrand Tavernier a choisi pour cadre la Louisiane et son lourd passé. Rencontre avec un passionné de culture américaine.

A

vec ce très réussi Dans la brume électrique, le réalisateur français nous transporte en Amérique profonde, pour un film tout en ambiances: assassinats de jeunes filles par un tueur en série, restes d’esclave noir dans le bayou, apparition fantomatique de soldats de la guerre de Sécession, musique blues et cajun... Le film est tiré d’un roman noir de James Lee Burke, digne successeur d’un Raymond Chandler. C’est dire que le film va bien au-delà du simple thriller. Tommy Lee Jones incarne brillamment l’inspecteur Dave Robicheaux, dont la méthode est de s’imprégner des atmosphères. Après la Louisiane, ça fait quoi de se retrouver dans la ville de Calvin?

Comme la Louisiane, Genève a connu des abominations. Horrible ce qu’a fait Calvin, brûler… Sorbet?... Servet? enfin, comment s’appelait-il? Même Luther en a fait moins, hein?

Luther, lui, était d’un antisémitisme épouvantable.

Les papes de cette époque aussi. Savez-vous que l’obligation de porter une étoile jaune pour les Juifs, c’est une invention de saint Louis! Faut pas croire que Hitler était très avant-garde… il a repris des idées qui traînaient… N’oublions jamais, c’est la leçon de votre film, précisément.

Oui, jamais! Et là, les Etats-Unis sont d’autant plus passionnants

que pas un Etat n’a le même passé historique que l’autre. Votre fascination pour l’Amérique rejoint celle de Sarkozy?

Ah non! Sarkozy n’a aucune connaissance de l’Amérique! Il me fait rire quand il bredouille à la De Funès des phrases en anglais devant la reine d’Angleterre qui lui répond dans un français impeccable. Moi, j’ai dit à l’un de ses conseillers que j’étais prêt à lui donner des tuyaux, à Sarkozy, s’il voulait parler avec Bush de John Wayne. Sarkozy, en dehors de

Bio express Né le 25 avril 1941 à Lyon, Bertrand Tavernier, après avoir été l’assistant de Jean-Pierre Melville et critique aux «Cahiers du cinéma» et à «Positif», a réalisé une trentaine de films, parmi lesquels «Coup de torchon» et «Autour de minuit» («Round Midnight»). Grand cinéphile, il est président de l’Institut Lumière à Lyon. Son nouveau film est tiré du roman de James Lee Burke, «Dans la brume électrique avec les morts confédérés» qui reparaît ces jours en français dans la collection de poche Rivages/Noir. A noter aussi la réédition chez Actes Sud du monumental ouvrage de Tavernier (4,5 kg et 1000 pages richement illustrées!) qu’il a consacré à ses «Amis américains: entretien avec les grands auteurs de Hollywood».

Bruce Willis et de Schwarzenegger, il ne doit rien connaître à l’Amérique! Entre vos premiers séjours et aujourd’hui, quelle évolution avez-vous sentie pour les Noirs?

1962, c’est l’année où James Meredith a été le premier étudiant noir à entrer à l’Université d’Ole Miss. Il avait fallu mobiliser 15 000 soldats pour assurer l’ordre. En 1982, quand j’ai tourné là-bas Mississippi Blues avec Robert Parrish, l’université comptait 900 étudiants noirs. Et leur combat, c’était d’obtenir qu’on cesse de jouer Dixie, l’hymne sudiste, en introduction des matchs de basket. Donc, en vingt ans, la situation avait quand même évolué. En 2007, quand vous tourniez «Dans la brume électrique», la campagne pour la présidentielle américaine débutait…

Oui, Tommy Lee Jones était antiBush et on en parlait beaucoup. Tommy me disait: si Obama parvient ne serait-ce qu’à devenir l’un des candidats du Parti démocrate, il sera aussitôt abattu. Il paraissait impossible qu’Obama devienne seulement candidat! La Louisiane ressemblait à quoi, à ce moment-là?

C’était deux ans après l’ouragan Katrina. Les quartiers pauvres, noirs et latino, n’avaient toujours pas été reconstruits. Sur les voitures, on lisait des inscriptions comme: «Fuck Bagdad, Rebuild New Orleans». Dans les manifs des

Bertrand Tavernier signe un polar envoûtant qui lui permet d’aborder des thèmes chers à ses yeux: le racisme et l’esclavagisme.


entretien

BERTRAND TAVERNIER | 23

étudiants brandissaient des pancartes «Chirac, rachète-nous!» (n.d.l.r.: Napoléon a vendu la Louisiane aux Anglais pour 15 millions de dollars). On n’a pas idée en Europe à quel point certains coins des Etats-Unis sont un vrai tiersmonde. D’ailleurs, j’avais un meilleur matos au Maroc qu’en Louisiane! Telle pièce d’une caméra, tel objectif venait de Houston, tel autre d’Atlanta… C’est tout juste si on a trouvé un siège Panavision et la casquette qui va avec! Certaines autorisations, ça a été des mois d’attente! Les EtatsUnis, on croit que c’est le pays de la rapidité, de l’efficacité, pas du tout! C’est un leurre. James Lee Burke, l’auteur du roman dont vous avez tiré le film, vous l’avez rencontré?

Bien sûr. Nous avons même retravaillé ensemble le scénario. Pour lui, le roman noir, c’est le genre qui a le mieux décrit la réalité américaine, ses aspects sociaux. Et il m’a fait entrer au cœur de la Louisiane. Le bayou, n’est-ce pas un espace cinématographique par essence, magique, à l’intersection de la réalité et de l’imaginaire?

Absolument. Et à l’intersection du passé et du présent. On ne sait jamais ce que le bayou cache. A chaque instant, vous avez l’impression que des pans du passé vont resurgir. Que vous allez trouver des restes de la guerre de Sécession… Etrange sentiment de suspense quand vous pénétrez dans le bayou... Une végétation à la fois magnifique et inquiétante, oppressante… des forêts sur l’eau, un sol marécageux dont on ne sait jamais à quel point il est ferme… et des lieux sacrés, des cimetières indiens, des arbres plusieurs fois centenaires... Beaucoup d’Etats américains n’ont aucun passé. La Louisiane, si! A New Iberia, nombre de rues datent de la guerre de Sécession, et certaines demeures sont encore entourées des petites cahutes où étaient logés les esclaves noirs… LIRE LA SUITE EN PAGE 25


Nous fêtons, vous profitez!

40.– Aspirateur Fiesta

Puissance 1200 W, rayon d’action 7 m, affichage du remplissage du sac à poussière, avec accessoires / 7171.307 Disponible en option: sacs à poussière MI 07, Fr. 8.60 / 7171.199

Maintenant

40.– Avant

79.90

Maintenant

40.– Avant

59.90

Epilateur Laura

Alimentation secteur/accu, 2 niveaux de vitesse / 7178.470

FCM

Sous réserve de modification de prix, de modèles et d’erreurs d’impression.

Sèche-cheveux Elegance

2000 W, 3 niveaux de température, 2 de flux d’air, touche d’air froid, buse cheveux ondulés, diffuseur / 7178.135

40.–

40.– Montre-bracelet a acelet

Couleurs métallisées sées avec bracelet en cuirr noir, boîtier boî E/ poli, SWISS MADE 7607.064

Montre-bracelet

Bicolore avec bracelet en cuir brun, boîtier poli, SWISS MADE / 7607.063

Les offres sont valables du 21.4 au 4.5.2009 ou jusqu’à épuisement du stock. Vous trouverez ces produits et bien d’autres encore dans tous les magasins M-Electronics et les plus grands magasins Migros.


entretien

Migros Magazine 17, 20 avril 2009

BERTRAND TAVERNIER | 25

Et le passé français de cet Etat, il vous procurait une émotion particulière?

vu Buddy Guy maintes fois sur scène depuis les années soixante. Un géant du blues! Vous avez vu Shine a Light, le film de Martin Scorcese sur les Rolling Stones? Eh bien, on peut dire que dans ce film, Buddy Guy ridiculise les Stones quand il interprète Champagne & Reefer avec Mick Jagger. Les Stones sont pourtant de sacrés musiciens mais Buddy Guy les liquide de sa voix et de sa guitare, ils ne touchent plus une bille.

Il y a aussi la présence magique de la langue française, qui affleure dans votre film...

D’accord avec vous, c’est le meilleur moment du film.

Constamment. Des gens venaient m’expliquer que leurs aïeux étaient venus de France ou d’Acadie. On m’a invité maintes fois, avec un sens de l’hospitalité touchant. Dans un supermarché Winn’Dixie où je faisais mes courses, un type m’a même tendu sa carte de client pour que je profite de son 15%!

Ah oui! Les Stones, là, tout à coup, ils ont l’air d’appartenir à l’orphéon municipal de la ville de Champignac, dans Spirou. A la fanfare amateur locale… Comme acteur, Buddy Guy a prononcé ses phrases avec une sorte d’étrangeté qui s’accorde très bien avec l’atmosphère de mon film; il ne prenait jamais ses inspirations au moment où des professionnels les auraient prises.

Le shérif de New Iberia, un type très cultivé qui m’a conseillé et cuisiné de fabuleuses étouffées d’écrevisses et de gumbos, était capable d’utiliser une centaine de mots en français. Il n’est pas le seul. Mais historiquement, dès qu’on a découvert les richesses pétrolières de Louisiane, le français a été interdit dans les écoles, et les enfants qui le parlaient étaient battus, fouettés…

On dit de votre film qu’il est le premier de l’ère Obama...

On entend dans votre film du zydeco, une musique dont le nom viendrait du français «des z’haricots».

Ah, un mélange formidable de blues, de cajun, de créole, mêlés d’accordéon. Tous les amateurs de blues devraient découvrir ça! Je n’ai pas pu rencontrer Clifton Chenier, le maître du genre, mort en 1987 – mais je l’ai vu sur scène au Mogador, au début des seventies. Dites d’ailleurs aux gens du Festival de Montreux de sortir en DVD son concert de 1984 dont je n’ai pour l’instant que le CD. En revanche, j’ai passé pas mal de temps avec Nathan Williams qui m’a joué quantité de morceaux et qui voulait absolument que je reprenne sa version de I’m coming Home plutôt que celle de Clifton!

Souvenirs de tournage, dans le bayou de Louisiane. Ci-dessus, le duo Bertrand Tavernier (à dr.) /Tommy Lee Jones a porté ses fruits.

Mais je lui ai pris Slow Horses and Fast Women: «Chevaux lents et femmes rapides». (Rires) Comme dans «Round Midnight», votre film est musical jusque dans le déroulement visuel.

Les musiques sources dans ce film, c’est moi qui les ai choisies, toutes! Toutes! Il y a aussi une chanson cajun de Marc Doucet, J’ai passé devant ta porte. Et une

autre chanson de Clifton Chenier, I’m a Hog For You qui se termine par ces mots en français: «J’suis cochon pour toi… J’suis cochon pour toi» – au sens de «je suis dur pour toi». Vous donnez aussi au fabuleux bluesmen Buddy Guy son premier vrai rôle au cinéma.

Une idée de Tommy Lee Jones! J’étais d’autant plus ravi que j’avais

C’est parce que, comme nous le disions au début, on y sent constamment le poids du passé. Et que le message, c’est qu’on ne doit jamais l’oublier. C’est la mission que se fixe l’inspecteur Robicheaux dans cette histoire. Obama lui non plus n’oublie pas du tout le passé, ne fait pas l’impasse sur lui. A cet égard, son discours de Philadelphie est admirable, qui reprend les déclarations de Jefferson, de Lincoln. Obama sait que l’on n’avance qu’en affrontant le passé. Avec lui, on tient enfin un président américain pour qui le passé ne se ramène pas à ce qui s’est produit dans les huit derniers jours. Propos recueillis

Publicité

Pneus d'été à prix Migrol.

Incl. 2 ans garantie remplacement des pneus + points bonus CUMULUS.

M-CUMULUS: 1 point bonus pour 2 francs d'achat.

Partenaire

Migrol Auto Service, partenaire officiel Adam Touring Infos: www.migrol.ch ou tél. 0844 21 21 21

par Jean-François Duval Photos Thierry Parel


CROATIE

8 jou ement à nnell exceptio

– . 9 9 9

CHF

Prestations incluses:

! Acheminement en bus gratuit depuis la Romandie à Zurich aller/retour Vols de Zurich avec Croatia Airlines Taxes d’aéroport Circuit en bus selon programme 7 nuitées dans de très beaux hôtels 1ère classe à Orebic et Page ! Demi–pension avec buffets ! Assistance de voyage francophone ! Documentation de voyage informative

p a rc Av e c l e l i t v i c e ! l de P n at io n a

! ! ! !

Acheminement en bus gratuit depuis la Romandie !

Et durant la semaine de prolongation: ! Transferts sur l‘île de Brac ! 7 nuitées au Supetrus Resort avec demi–

Votre programme de voyage

Profitez d’une réduction de CHF 200.incluse dans le prix d’action! Valable pour les réser vations jusqu’au 11 mai ! Vols de Zurich (bus gratuit de Genève à Zurich aller/retour) Prix normal circuit demi-pens. 1199.– 1199.– 1199.– 1299.– 1299.– 1299.– 1299.– 1299.– 1299.– 1199.– 1199.–

Prix d‘action circuit demi-pens. 999.– 999.– 999.– 1099.– 1099.– 1099.– 1099.– 1099.– 1099.– 999.– 999.–

Sem. prolongation

Supetrus Resort demi-pens.

499.– 499.– 499.– 599.–

pas de prolongation possible

599.– 599.– 599.– 599.–

499.–

pas de prolongation possible

Service de bus gratuit aller/retour:

Acheminement gratuit depuis Genève, Nyon, Lausanne, Yverdon, Neuchâtel, Bienne vers l‘aéroport de Zurich. Prestations non comprises: Supplém. chambre individuelle circuit CHF 249.– • Supplém. chambre individuelle sem. prolong. CHF 199.– • L’assurance combinée frais d’annulation et aide SOS CHF 35.– • 5 jours d‘excursions facultatives à CHF199.– Facilités d’entrée: les citoyens suisses n’ont besoin que d’une carte d’identité valable. Températures: agréables atteignant plus de 25 degrés.

Réservez de suite chez VAC à La Chaux-de-Fonds:

Parc national de Plitvice

Croatie Ile de Pag Trogir

pension incluse

Circuit Croatie 8 jours Voyage 2909 Prix par pers. en chambre double Vendredi, 15.05.09 Vendredi, 22.05.09 Vendredi, 29.05.09 Vendredi, 05.06.09 Vendredi, 19.06.09 Vendredi, 04.09.09 Vendredi, 11.09.09 Vendredi, 18.09.09 Vendredi, 25.09.09 Vendredi, 02.10.09 Vendredi, 09.10.09

tion

P r i x d ‘a c rs

Mostar

Split

Makarska

Ile de Brac

Adriatique

Korcula Dubrovnik

1er jour, Romandie/Zurich – Dubrovnik – Orebic: Acheminement en bus gratuit depuis la Romandie à Zurich. Vol de Zurich à Dubrovnik et accueil par notre assistance de voyage. Vous partirez en bus à Orebic vers votre hôtel. Vous y resterez les trois prochaines nuits. 2è jour, Excursion 1 Ile de Korcula (facultative): Korcula, ville natale de l‘explorateur Marco Polo demeure l‘un des plus extraordinaires paradis écologiques méditerranéens. En arrivant avec le bateau ferry, vous admirerez cette ville insulaire, autrefois fortifiée et peuplée par les Grecs. 3è jour, Excursion 2 Dubrovnik (facultative): Promenade à travers la région viticole la plus réputée de Croatie, en direction de Dubrovnik – „la perle de l’Adriatique”. Cette ville portuaire garde en effet au travers de ses superbes monuments et de ses rues pavées, les témoignages de son riche passé historique. En pénétrant dans la vieille ville, laissez votre imagination vous transporter en plein âge d‘or de la Renaissance. 4è jour, Excursion 3 Mostar (facultative): L‘excursion d‘aujourd‘hui vous conduit à 40 km de la frontière à Mostar, la capitale de la Bosnie-Herzégovine. L‘emblème de Mostar n‘est autre que le Stari Most, „le vieux pont“ arc-bouté enjambant la Neretva, détruit durant la guerre en 1993 et reconstruit en 2004 grâce à des dons internationaux. Symboles de la vie des divers peuples de Bosnie-Herzégovine, le pont et la vieille ville sont entrés au patrimoine mondial et culturel de l‘UNESCO. Sur votre route, vous pourrez admirer le lac rouge et le lac bleu puis vous serez conduits sur l’île de Pag vers votre hôtel où vous séjournerez 4 nuits. 5è jour, journée libre sur l’île de Pag: Profitez-en pour vous reposer sur l’île et appréciez les bains de soleil sur la plage de fins graviers, en bordure de votre hôtel ou optez pour du shopping aux abords de la petite agglomération. 6è jour, Excursion 4 Parc national de Plitvice (facultative): Le parc national de Plitvice avec ses seize lacs bleu turquoise fait partie des curiosités d‘Europe classées au patrimoine de l‘UNESCO. Ce parc, décor naturel des scènes du film „Winnetou“, vous laissera un inoubliable souvenir. 7è jour, Excursion 5 Trogir – Split (facultative): Dans la romantique Trogir, protégée par l’Unesco, cernée par la mer, c‘est un plaisir renouvelé de flâner tout en admirant les maisons formant un lacis de ruelles médiévales. La visite se terminera par la ville de Split datant de 1700 ans, un autre joyau parmi les villes côtières. 8è jour, Dubrovnik – Zurich/Romandie ou prolongation: Votre route se poursuit le long de la Riviera aux plages immaculées et visite de Makarska. Puis, vol de retour de Dubrovnik vers Zurich et bus gratuit de Zurich vers la Romandie, ou bien trajet à votre hôtel pour la semaine de prolongation.

✆ 0848 840 905

ou sur internet: www.net–tours.ch

Lundi au vendredi 7h30 à 20h et samedi 8h à 12h

Bosnie Herzégovine

Dubrovnik, la ville pittoresque

xcursion e ‘ d s r u 5 jo .–!

9

à CHF 19

Choisissez votre programme d’excursion! Toutes les excursions peuvent être réservées sur place auprès de notre assistance de voyage. Cependant nous vous conseillons de réserver d‘avance ces 5 excursions facultatives au prix promotionnel de CHF 199.–. Vous économisez CHF 76.– par personne!

Emplacement remarquable de votre hôtel Supetrus

Prolongation semaine balnéaire Hôtel Supetrus Resort ★★★★ www.adriastar-hotels.hr Imaginez un endroit tranquille, au milieu d’une pinède, c’est ici que se niche ce complexe de vacances à l’allure méditerranéenne sur la ravissante île de Brac. Situation: sur la côte est de l’île de Brac, directement en bord de mer, à 10 min. à pied du centre de la petite ville de Supetar. Equipements: cet hôtel rénové en 2005 dispose de jardins méditerranéens, 3 piscines avec terrasse (nombre limité de parasols et chaises longues), 2 bars, marché, 2 restaurants et disco. Hébergement: les 420 chambres modernes sont réparties sur un complexe de 12 bâtiments et disposent de bain/douche, WC, sèche-cheveux, tél, TV sat. et balcon ou terrasse. Sport, divertissements: programme d’animations en journée et en soirée, salle de fitness. Payants: whirlpool, hammam, sauna, massages, courts de tennis et sports nautiques en bord de mer.

Vos avantages –

" Des prix très bas grâce à la vente directe " Vous ne payez pas de taxes de réservation " Nous sommes membre du fonds de garantie légal de la branche suisse du voyage " Droit de résiliation gratuit dans un délai de 7 jours après réservation effective Organisation et réalisation: net–tours, Glattbrugg


actuel

Migros Magazine 17, 20 avril 2009

| 27

Informations nform nformations matio ons MIGR M MIGROS IGR

Exemptes de sucre cristallisé, les boissons Sarasay sont édulcorées avec une plante, la stévia.

Révolutionnaire!

Migros propose désormais de nouvelles boissons naturellement sucrées avec de la stévia, une plante dont les feuilles contiennent une substance exempte de calories et apte à remplacer le sucre ainsi que les édulcorants de synthèse.

D

ès le 24 avril, les consommateurs trouveront dans les plus grands magasins Migros trois nouvelles boissons lancées par Bischofszell Produits alimentaires SA, une entreprise du groupe Migros. Commercialisées sous la marque Sarasay, ces boissons ne se distinguent pas seulement par leurs arômes surprenants («Açaí, camu, fruit de la passion», «Grenade» et «Yumberry»), mais aussi par une innovation bienvenue: elles sont édulcorées avec de la stévia. La stévia, en latin «stevia rebaudiana», est une plante dont les feuilles contiennent du stévioside, un édulcorant 100% naturel qui est à même de remplacer complètement le sucre cristallisé, n’entraîne pas la formation de caries et, qui plus est, ne contient aucune calorie.

Originaire du Paraguay, cette plante est de nos jours cultivée et consommée du Brésil au Japon en passant par la Chine. «Sa consommation annuelle au Japon s’élève à 2000 tonnes. Là-bas, on l’utilise pour tout», explique Arnold Graf, technologue en denrées alimentaires et responsable du marketing Boissons chez Bischofszell. L’entreprise Migros importe la stévia du Paraguay. «Un demi-million de familles y vivent de sa culture», poursuit Arnold Graf. Les producteurs sèchent les feuilles sur place, puis celles-ci sont transportées en France par bateau. Là, une industrie de transformation en extrait le stévioside pour Bischofszell. «Au Paraguay, la culture de stévia est si respectueuse de la nature que les planteurs souhaitent être certifiés bio», déclare Arnold

Graf. Selon lui, la stévia pourrait aussi offrir de nouveaux débouchés aux paysans suisses, puisque les essais de culture réalisés en Angleterre ont été couronnés de succès.

Pepsi et Coca-Cola sur les rangs Mais pourquoi les produits édulcorés avec cette plante n’arriventils qu’à présent sur le marché suisse? «La stévia a été longtemps inconnue chez nous», explique Arnold Graf. Il manquait des études sur son innocuité. «On sait maintenant qu’elle ne pose aucun problème.» De plus, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) dispose aujourd’hui de nouveaux rapports dissipant les doutes liés aux risques que pourrait présenter l’extrait de stévia pour la santé. De ce

fait, il a levé l’interdiction qui frappait cette substance et a autorisé son utilisation dans les boissons. L’entreprise fribourgeoise Umberto Leonetti a lutté avec acharnement en faveur de la stévia. Depuis un certain temps maintenant, cette société fait conditionner par Bischofszell ses produits contenant de la stévia. Arnold Graf estime que l’Union européenne l’autorisera en 2010. Bischofszell entend alors y exporter ses nouveaux produits. Quant aux Etats-Unis, ils ont eux aussi récemment permis sa production. «Pepsi a déjà lancé une boisson à base de stévia et CocaCola devrait suivre.» Bischofszell a bien l’attention de continuer à exploiter ce nouveau filon: «Nous examinons toutes les possibilités d’utilisation de cette plante.» Daniel Sägesser


28 | Migros Magazine 17, 20 avril 2009

Avant

La chambre à coucher avec son coin bureau était froide et impersonnelle. L’équipe de spécialistes de l’ameublement en a fait une pièce agréable à vivre où les tons chaleureux dominent.

Lit Natura en hêtre massif, chocolat, 180 x 200 cm avec cadre, tête de lit et pieds, Fr. 1018.– Parure de lit Satin, rouge, oreillers, 65 x 100 cm, Fr. 28.– Housse de duvet, 200 x 210 cm,

Fr. 140.–

Plaid Mink, en fourrure synthétique imitation vison,

Fr. 125.–

Coussins décoratifs en soie, dès Fr. 25.– Coussins décoratifs Mink, imitation vison, 45 x 45 cm, Fr. 35.– Rideau de fils Milano, divers coloris, 90 x 240 cm, Fr. 49.90 Tringle à rideaux Fashion, Fr. 113.– Tapis à franges London, 80 x 150 cm, or, Fr. 249.– (tableaux: collection personnelle).


en magasin

| 29

De l’assortiment Migros > MICASA

Après

Un rêve en rouge et or

A l’occasion d’un concours organisé o par Micasa et «Migros Magazine», Magazine» la famille Husa Husain a gagné une toute nouvelle chambre ch à coucher.

V

raiment? Nous allons enfin avoir une belle chambre à coucher?» Durrat Husain n’en revient pas. Cette mère de deux enfants est l’une des six gagnantes du grand concours organisé par Micasa et Migros Magazine. Au total, plus de sept cents personnes ont tenté de remporter un nouvel ameublement pour l’une des pièces de leur appartement. Originaires du Pakistan, Durrat Husain et sa famille ont su convaincre le jury grâce à une candidature accrocheuse. «Nous avons trouvé l’appartement de nos rêves, y expliquait la maman. Mais la chambre à coucher n’est pas aussi chaleureuse que nous le souhaiterions. Lorsque nous avons emménagé, j’étais enceinte de mon fils Daoud. Depuis sa naissance, nous n’avons pas une minute à nous.» La photo (en haut à gauche) en dit long: la pièce n’est que peu accueillante, les meubles sont disparates, l’ambiance froide et le lit beaucoup trop étroit pour les traditionnels câlins avec les enfants le dimanche matin. Pourtant, la pièce a du potentiel: un sol en chêne foncé, de belles proportions, une armoire murale. Pour l’équipe de spécialistes LIRE LA SUITE EN PAGE 30


30 | Migros Magazine 17, 20 avril 2009

Coussins décoratifs en soie, dès Fr. 34.90

de l’ameublement, transformer cette pièce était donc aisé. Tout d’abord, ils ont déplacé le coin bureau de Hashim, gérant de fortune, dans une autre pièce. L’ordinateur et l’imprimante ont ainsi disparu du champ de vision, de même que les dossiers, rangés dans un dressoir aussi élégant que fonctionnel. Le centre de gravité de la vie familiale est désormais le lit d’une largeur de 180 cm garni de nombreux coussins, de draps en satin et d’un plaid en fausse fourrure. Le tout donne une atmosphère chaleureuse où les tons chocolat, rouge et or ont une place de choix. Pas étonnant donc que la petite Nisrin, 3 ans, ne veuille plus quitter la chambre de ses parents. Silke Bender Photos Roberto Ceccarelli Stylisme Micasa, Uschi Stähli

Elégant et fonctionnel: dressoir Milano, Fr. 799.–

Carafe ou vase: Ypsilon,

Fr. 12.90

Ambiance parfumée: diffuseur Body, diverses senteurs,

Fr. 27.90


en magasin

MICASA | 31

Lanterne Moraira Romance, Fr. 67.90

Pour lire un bon roman: lampe Baloo, intensité variable,

Fr. 125.–, table de chevet Natura, couleur chocolat, Fr. 379.–

Chic et nature: boîte N-Box, bananier, à partir de Fr. 49.90

Solide et avantageux Micasa a été fondé en 1981. Ses trente et un magasins proposent des meubles et des accessoires pour bien vivre au quotidien. A Micasa, vous trouverez des solutions intelligentes dans un style moderne et des articles de grande qualité à petits prix.


32 | Migros Magazine 17, 20 avril 2009

Mes dents, j’en pre Les dents de lait doivent leur nom à leur blancheur éclatante. Même si elles tomberont bientôt, il faut en prendre soin.

N

on, les caries ne sont pas une maladie héréditaire qui affecte les dents. Elles peuvent être évitées par une bonne hygiène buccodentaire et une alimentation surveillée, si possible dès le plus jeune âge. Depuis longtemps, un coupable a été désigné: le sucre, dont la consommation fréquente favorise la formation de plaque bactérienne sur les dents. Les bactéries font fermenter le sucre, entraînant la formation d’acides qui attaquent l’émail des dents. Si ce phénomène se reproduit plusieurs fois par jour, par exemple lorsque l’on grignote des en-cas sucrés, des caries apparaissent alors. Pour éviter cela, lisez nos conseils en matière d’hygiène dentaire et d’alimentation.

Nicole Ochsenbein

Candida Kids Mint, 0-6 ans, Fr. 4.– Candida Junior Orange-Fruit de la passion, 6-12 ans, Fr. 4.– Candida Junior Mint, 6-12 ans, Fr. 4.– Candida Kids Bubble, 0-6 ans, Fr. 4.– Diverses brosses à dents pour enfants Candida Kids, dès Fr. 1.60 Brosse à dents électrique Candida Junior Battery, Fr. 23.50

Il faut se laver les dents après chaque repas: Julia, 10 ans, Felix, 3 ans, Carlota et Marlon, 4 ans tous les deux, le savent bien.


en magasin

nds soin

CANDIDA | 33

SOINS DENTAIRES

+

Le brossage idéal

-

A éviter

Photos Caroline Minjolle

> Nettoyer les faces extérieures et intérieures des dents avec une brosse à poils souples pour enfants. Effectuer des mouvements verticaux (de haut en bas) jusqu’à la gencive. Brosser les surfaces de mastication en faisant des petits allers-retours horizontaux. > Dès l’apparition de la première dent de lait, utiliser un dentifrice pour enfants contenant 0,025% de fluor. Lorsque la première dent définitive fait son apparition, passer à un dentifrice contenant jusqu’à 0,15% de fluor. > Chez les enfants en bas âge, les parents sont responsables du brossage des dents. Jusqu’à l’entrée à l’école primaire, ils doivent s’assurer que les enfants se sont bien lavé les dents et, si besoin, nettoyer celles-ci une seconde fois. > Dès 2 ans, les enfants doivent brosser leurs dents deux fois par jour. Dès 5 ans, après chaque repas. > Les enfants devraient utiliser une brosse à dents à poils souples. Les premières utilisations d’une brosse à dents électrique doivent se faire en présence d’un adulte. > La brosse à dents doit être changée tous les 1 à 2 mois.

> Ne pas trop utiliser de dentifrice. L’équivalent d’une petite noisette suffit. > Les dentifrices qui moussent beaucoup ne nettoient pas mieux. > Si une dent de lait tombe, ce n’est pas grave étant donné que celle-ci sera bientôt remplacée. La situation est plus délicate s’il s’agit d’une dent définitive qui est arrachée (avec la racine) de la gencive suite par exemple à un accident. Dans ce cas-là, il ne faut surtout pas toucher la racine de la dent ni nettoyer celle-ci ou encore la laisser sécher. Le mieux est de conserver la dent dans un flacon spécial vendu en pharmacie. A défaut, la dent peut aussi être placée dans un verre de lait froid. Il est recommandé de se rendre immédiatement chez le dentiste. Il y a alors de bonnes chances que ce dernier puisse la remettre en place. Annoncer aussitôt l’incident à son assureur, afin de couvrir les éventuelles complications. En cas de troubles tels que vertiges, vomissements ou même pupilles dilatées, contacter immédiatement le médecin traitant ou se rendre à l’hôpital.


nuits tel à l’hôrsonnes 2 pe pour

d‘

un Car e v te ale ca ur de de au F M

r. igr 3 os 0 .–

Vacances inoubliables à prix avantageux.

Libre choix parmi près de 3000 hôtels 3 et 4 étoiles dans 18 pays européens – dont plus de 250 en Suisse!

Échappez au train-train quotidien et laissezvous dorloter. Avec freedreams, c’est simple – et avantageux: vous économisez jusqu’à la moitié du prix régulier en demi-pension, parce que freedreams utilise les capacités hôtelières restées libres.

hôtels bien-être

hôtels de montagne

hôtels gastronomiques etc.

Partir en vacances:

■ OUI, je profite de votre offre spéciale et passe commande pour ................... chèque(s) hôtelier(s) freedreams au prix de Fr. 75.– (Veuillez compléter du nombre souhaité.) Pour chaque commande de 2 chèques hôteliers freedreams je recevrai en plus à titre gratuit une carte cadeau Migros d’une valeur de Fr. 30.– Prénom/Nom

Rue

NPA/localité

Téléphone

Date de naissance

E-Mail (Si vous êtes intéressé pour recevoir les informations sur freedreams en ligne, veuillez indiquer votre E-Mail ici)

Je règle: ■ 10 jours date de facture / ou avec ■ VISA Card ■ MasterCard/EUROCARD ■ AMERICAN EXPRESS Card Numéro de la carte Lieu/date

BB200409F

p.ex. hôtels citadins

C’est aussi simple que cela: Commandez un chèque hôtelier freedreams – 3 nuitées pour 2 personnes – pour seulement Fr. 75.–. Sélectionnez votre hôtel de choix du guide hôtelier, qui vous sera envoyé avec les chèques ou sur www.freedreams.ch. A l’hôtel vous ne payez que le petit-déjeuner et le dîner. Ainsi vous économisez jusqu’à 50% pour un séjour en demi-pension, mais vous profitez à 100% du service et du confort. De plus, nous vous offrons à la commande de deux chèques freedreams une carte cadeau Migros d’une valeur de Fr. 30.–!

Carte valable jusqu’au

Nouveau: Maintenant aussi dans un coffret cadeau – livré directement chez vous ou chez la personne de votre choix.

Signature

Chaque chèque donne droit à 3 nuitées pour 2 personnes dans l’un des près de 3000 hôtels partenaires freedreams en Suisse et dans toute l’Europe. Validité des chèques: au minimum 1 an. Avec votre commande, vous recevez en outre gratuitement l’édition actuelle du guide hôtelier freedreams (frais d’administration Fr. 4.95). Délai d’envoi pour commandes de l’offre spéciale: 31.8.2009. L’offre n’est valable que pour les clients domiciliés en Suisse et dans la Principauté de Liechtenstein.

gratuit!

Bon de commande a envoyer à

Commandes et informations

DuetHotel AG, chèque hôtelier freedreams, Haldenstrasse 1, case postale, 6342 Baar. Plus simple encore par Fax: 0848 88 11 66

Téléphone 0848 88 11 99 (tarif local) les jours ouvrables de 8h à 18h. www.freedreams.ch

Téléphonez nous ou visitéz notre site internet.


en magasin

Migros Magazine 17, 20 avril 2009

PAROLES D’EXPERT

ALIMENTATION

Wolfgang Strübig, service dentaire scolaire, Berne A quel âge un enfant doit-il aller pour la première fois chez le dentiste? La première visite est recommandée aux alentours de 2 ans. Pourquoi faut-il prendre soin des dents de lait? Elles tomberont de toute façon. Seules des dents de lait saines et sans caries permettent à la dentition de fonctionner correctement. Les dents sont indispensables pour une bonne mastication, pour l’articulation et elles forment un espace pour les dents définitives à venir. Pourquoi faut-il utiliser du dentifrice fluoré? Le fluor a notablement contribué à la diminution des caries ces dernières décennies. Il agit directement sur l’émail en inhibant la production d’acides de la flore buccale. Le sucre est considéré comme le grand responsable des caries. Faut-il l’abolir? Le sucre ne devrait être consommé que lors des repas principaux, après lesquels il faut se brosser les dents. Pour un en-cas sans effet néfaste sur les dents, optez plutôt pour des fruits, des produits céréaliers et des boissons non sucrées. Que faire lorsqu’un enfant a peur du dentiste? Les solutions dépendent de l’intensité de cette peur et de l’âge de l’enfant. Cela va du suivi psychologique jusqu’à l’anesthésie générale, quand les autres méthodes ont échoué.

CANDIDA | 35

+

Conseillé

-

Sus au sucre!

> Pour les dix-heures et les quatre-heures, préférer des fruits frais, des légumes crus, des produits à base de céréales, du fromage, de la viande ou du tofu. > Comme mesure préventive contre les caries, utiliser du sel de table fluoré en cuisine. > Si l’on opte pour des aliments sucrés, il est conseillé de consommer un des produits portant la mention «Ménage les dents». L’indication «Sans sucre» signifie la plupart du temps qu’il n’y a pas de sucre cristallisé. Le produit peut toutefois contenir du fructose ou du sucre de raisin. > Consommer un mets sucré en une fois est moins dommageable pour les dents que déguster la même quantité en plusieurs portions. Important: il est recommandé de se brosser les dents au plus tard dix minutes après avoir mangé un plat sucré.

Les chewing-gums dentaires neutralisent les acides qui attaquent l’émail. Chewing-gums Candida Calcium Kids, 40 g, Fr. 2.90 Bonbons Candida Tutti Frutti, 55 g, Fr. 2.90

> Réduire la consommation de boissons sucrées. Deux tiers de la consommation de sucre provient en effet de ce genre de boissons! Boire de préférence de l’eau ou des thés et infusions non sucrés. Diluer les jus de fruits (par exemple deux tiers d’eau pour un tiers de jus). > Eviter les sucres cachés: non seulement le chocolat, les biscuits, les confitures et autres gourmandises, mais aussi les fruits secs, le ketchup, les barres de céréales, les nectars de fruits et les biscuits pour bébés. > Renoncer aux douceurs avant d’aller se coucher! > Ne pas tremper la lolette dans le sucre, la mélasse ou le miel pour sécher les larmes de bébé.


LA LONGUEUR LA PLUS PROVOCANTE POUR HABILLER VOS CILS. NOUVEAU

LE MASCARA ALLONGEMENT ULTIME LE SEUL MASCARA* QUI ÉLANCE VOS CILS COMME LES HAUTS TALONS ÉLANCENT VOS JAMBES. Sa brosse unique allonge vos cils encore et encore. Sa formule-soin brevetée, à la pro-vitamine B-5, glosse vos cils pour un fini verni ultime.

LE SECRET? Sa brosse multi-capture saisit les cils un à un et les étire à l’extrême.

LONGUEUR PROVOCANTE

BRILLANCE VERNIE

www.maybelline.com

Julia porte le mascara High Heel en Noir Verni. *Chez Maybelline New York.

Maybelline New York est en vente à votre Migros


en magasin

Migros Magazine 17, 20 avril 2009

MIOBRILL | 37

A vos brosses!

Photo Patrick Mettraux, stylisme Kim Dang, coiffure et maquillage Katja Jaisli

En matière de nettoyage, Miobrill propose une solution l i pour chaque situation. Du coup, faire le ménage n’a plus rien de sorcier.

L

e ménage est certes une corvée, mais il a aussi ses avantages: contrairement à d’autres activités, le résultat se voit immédiatement. Pour agrémenter un peu votre séance de nettoyage, mettez votre CD préféré et enfilez des gants en caoutchouc avant de vous attaquer à votre apparte-

ment, armé(e) d’une brosse, d’une éponge et de chiffons. Heureusement, vous pouvez compter sur les articles Miobrill pour vous faciliter la tâche. Citons par exemple les gants de ménage sans latex qui sont recommandés pour les personnes ayant une peau sensible ainsi que les chiffons en microfibres

aux ions d’argent, qui ont une action antibactérienne très efficace. La brosse universelle permet, elle, de nettoyer les endroits les plus inaccessibles sans risquer le tour de reins. Et pour les nez sensibles, un set pour toilettes combat les mauvaises odeurs grâce notamment à sa fraîcheur citronnée.

De la ligne Miobrill: Set pour WC avec parfum, Fr. 12.– Disques désodorisants de rechange, 3 pièces, Fr. 3.90 Chiffon en microfibres Antibacterial,

Fr. 6.90

Gant de ménage sans latex, Fr. 5.80 Brosse universelle, Fr. 6.50


Qu’est-ce que ça donne? +

+

+

+

+

=

+

Envoyez sans attendre un SMS au numéro 966 avec CUISINE1 et votre réponse ainsi que vos nom et adresse (Fr. –.30/SMS), ou indiquez votre réponse sur www.saison.ch, et, avec un peu de chance, vous gagnerez l’un des 10 bons d’achat Migros d’une valeur de Fr. 250.– chacun ou l’un des 40 livres de cuisine. Date limite de participation: 13 mai 2009. Vous trouverez les réponses exactes et les noms des gagnants dès le 21 mai sur www.saison.ch.

LE BON GOÛT EST TOUJOURS DE SAISON.

La participation est ouverte à toutes les personnes domiciliées en Suisse, à l’exception des collaborateurs des entreprises concernées par le concours. Les gagnants seront avisés personnellement et leur nom sera publié sur www.saison.ch. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. La voie juridique est exclue.


PUBLIREPORTAGE

La portion supplémentaire de minéraux naturels Kneipp Comprimés à sucer et pastilles effervescentes au goût agréable pour des os, des muscles et des nerfs solides. Les produits Kneipp au magnésium et au calcium existent en pastilles effervescentes au goût d’orange, pour des boissons saines, ou en comprimés à sucer ou à croquer au goût discret de fruits. Les minéraux qu’ils contiennent proviennent de dolomite naturelle de Norvège. Les pastilles effervescentes vous apportent des minéraux essentiels et ont un effet désaltérant. Les comprimés à sucer ou à croquer sont, quant à eux, particulièrement pratiques à emporter en déplacement et peuvent être consommés dès que vous le souhaitez. En complément d’une alimentation équilibrée, les préparations Kneipp vous aident à couvrir vos besoins quotidiens en minéraux essentiels et à avoir des os, des muscles et des nerfs solides.

«La nature nous a donné en abondance tout ce dont nous avons besoin pour rester en bonne santé.» Sebastian Kneipp

L’assortiment de minéraux Kneipp se compose également de: • pastilles effervescentes Kneipp au magnésium et à la mélisse, Relax & Balance • pastilles effervescentes Kneipp au magnésium et aux vitamines B, C et E, Muscles & Sport • comprimés Calcium Plus + vitamines D3, K1, acides foliques & zinc, pour des os solides et des dents saines Pour toute question, n’hésitez pas à contacter notre Infoline gratuite au 00800-56 34 77 46 36 ou sur info@kneipp-schweiz.ch

La portion supplémentaire de minéraux naturels Kneipp. Comprimés et pastilles effervescentes agréables et au goût délicat pour des os, des muscles et des nerfs solides.

Dolomite norvégienne contenant un mélange équilibré en minéraux purs et de qualité.

L’efficacité en qualité Kneipp

éprouvée à base de dolomite naturelle.

Kneipp est en vente à votre Migros


40 |

en magasin

TENDANCES

Contre les pollens Si le printemps est synonyme d’yeux qui piquent, de nez qui coule et d’envies d’éternuer, Sanactiv peut vous aider. La crème contre le pollen forme une couche protectrice qui empêche celui-ci de se fixer et diminue ainsi les irritations. Le spray nasal à l’eau de mer, lui, nettoie et hydrate les muqueuses nasales. Spray nasal à l’eau de mer Sanactiv, 20 ml, Fr. 7.80, Crème protectrice contre le pollen Sanactiv, 5 g, Fr. 9.80*

* En vente dans les plus grands magasins.

Migros Magazine 17, 20 avril 2009

Bien emballé Qui ose encore prétendre que l’emballage n’a pas d’importance? Joliment présenté, un cadeau fait encore plus d’effet et donne envie d’être déballé… en tirant sur le nœud et en faisant bruisser le papier. La nouvelle collection de papiers cadeaux arbore des motifs printaniers et se marie idéalement avec les rubans aux couleurs vives. Rouleaux de papier cadeau, 3 m x 70 cm, à partir de Fr. 3.90 Rubans en tissu, à partir de Fr. 3.50* * En vente dans les plus grands magasins.

Belle et longiligne

Elancée et racée: telle se présente la toute nouvelle machine à café à capsules Nespresso CitiZ de Turmix, un modèle qui saura vous séduire par son design mais aussi par son tempérament. En un tournemain, il concocte en effet une mousse parfaite. Sur le plan pratique, cette machine à capsules automatique dispose de nombreuses fonctions très faciles à utiliser: programmation électronique de la quantité, réservoir d’eau amovible, support rabattable pour grands verres à latte macchiato et éjection automatique de la capsule. Les nouveaux modèles Nespresso de Turmix ainsi que ceux de Koenig sont disponibles dès maintenant dans les M-Electronics et les plus grands magasins Migros. Machine à café à capsules Nespresso CitiZ Steel Grey de Turmix, Fr. 299.–

Gagnez une machine à café Nespresso Tentez votre chance: Par téléphone en appelant le 0901 560 089 (Fr. 1.–/appel) et en indiquant votre nom et votre adresse. Par SMS en envoyant le mot-clé «GAGNER puis vos nom et adresse

au 920 (Fr. 1.-/SMS). Exemple: GAGNER Pierre Lexemple, Rue Lexemple 1, 9999 Modèleville. Par courrier en envoyant une carte postale en courrier A à: Migros Magazine, Nespresso, Case postale, 8099 Zurich.

Délai de participation: 26 avril 2009 Les gagnants seront informés par écrit et leurs noms publiés sur le site www.migrosmagazine.ch. Le versement en espèces de la contre-valeur ne peut être exigé.

Le recours à la voie judiciaire est exclu. Aucune correspondance au sujet du concours ne sera échangée.


Encore plus avantageux Valable du 21.4 au 27.4

30%

2

9

35

au lieu de 3.40

8

30

au lieu de 13.90

Produits de lessive Elan et revitalisants textiles Exelia à partir de 2 produits Exemples: Elan Jardin Soleil, recharge 2 litres 8.30 au lieu de 13.90 Exelia Florence, sachets de recharge 1,5 litre 4.30 au lieu de 7.20

au lieu de 12.–

Gâteau aux fraises entier ou 2 parts, cake ou tranche aux fraises en libre-service 20% de réduction Exemple: gâteau aux fraises 550 g 9.60 au lieu de 12.–

Jambon de derrière le lot de 2 Suisse les 100 g Jusqu’à épuisement du stock

40%

60

50%

9

95

au lieu de 19.90

Toutes les couchesculottes et les pants Milette Exemple: couches-culottes Milette midi 56 pièces 9.95 au lieu de 19.90

Les articles M-Budget, Sélection et ceux bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de toutes les offres.


8

Encore plus avantageux Valable du 21.4 au 27.4

90 au lieu de 12.–

Poulet Optigal Diavolo épicé au paprika frais, Suisse le kg Jusqu’à épuisement du stock

1

80

2

Salade Batavia Suisse la pièce

210

au lieu de 3.40

Boules de Berlin 4 pièces Suisse le sachet de 4/240 g

380

au lieu de 2.60

Chamois d’Or France, préemballé, la pièce de 250 g env. les 100 g

70

au lieu de 4.80

1

55 au lieu de 1.90

Gruyère salé Suisse, préemballé, la pièce de 250 g env. les 100 g

4

90

Tous les cakes de Mamie 20% de réduction Exemple: cake au chocolat de Mamie 420 g 3.80 au lieu de 4.80

20%

2

30

au lieu de 2.90

Filets de plie/ carrelet frais, Atlantique Nord les 100 g Jusqu’à épuisement du stock

Melon Charentais Maroc/Costa Rica la pièce

2

55

1

50%

90

au lieu de 3.80

Géranium le pot de 10.5cm Jusqu’à épuisement du stock En vente dans les plus grands magasins Migros

25%

1

30

au lieu de 1.75

Viande hachée de boeuf fraîche, Suisse les 100 g Jusqu’à épuisement du stock

au lieu de 3.20

Chaussons aux poires et bâtons fourrés aux noisettes 20% de réduction Bâtons fourrés aux noisettes 4 pièces / 220 g Chaussons aux poires 3 pièces / 225 g 2.30 au lieu de 2.90

Société coopérative Migros Neuchâtel/Fribourg


2

90 au lieu de 3.60

30%

Tous les birchermueslis Heidi le lot de 2 2 x 200 g Jusqu’à épuisement du stock

10

60

au lieu de 15.20

Chicken Satay Anna’s Best Thai le lot de 2, 2 x 330 g Jusqu’à épuisement du stock

33%

870

au lieu de 13.05

2

Cappellettis jambon / fromage en lot de 3 3 x 250 g Jusqu’à épuisement du stock

40

Fraises Espagne / Italie la barquette de 500 g

1

20

4

40

au lieu de 1.50

St-Paulin les 100 g

Œufs suisses d’élevage en liberté 9 pièces, 53 g+ Jusqu’à épuisement du stock

290

au lieu de 3.50

Pane Passione classico 420 g

520

Sugar Puffs 500 g + 250 g gratuits Weetabix 430 g + 215 g gratuits 4.80 Jusqu’à épuisement du stock

3

30

2

40

Courgettes Espagne / Italie le kg

au lieu de 4.50

Crevettes Tail-On d’élevage, Thaïlande les 100 g 25% de réduction Jusqu’à épuisement du stock


Nouv

Valable du 2

Crème d’Or Walnut & Maple Crème glacée enrichie de morceaux de noix et de succulent sirop d’érable, nouveau en bac pratique de 200 ml. 3.10

Crème d’or Fragola & Limone Une combinaison rafraîchissante à base de crèmes glacées à la fraise et au citron, affinée de sauce au basilic. 3.40

Crème d’or Ricotta & Marsala Crème glacée avec ricotta, marbrée de sauce au marsala et affinée d’amandes allumettes grillées. 3.40

Petits pains Fit bio au gruau de soja Ce savoureux petit pain est désormais disponible en qualité bio. 4 pièces / 240 g 3.–

Ice Tea Energy Coffeeberry/Guarana Avec le nouvel Ice Tea Energy à l’extrait de cerises de café vous ferez le plein d’énergie et de fraîcheur. Les cerises de café (coffeeberry) et l’arôme de guarana donnent à cette boisson un goût hors pair. 50 cl 1.10 6 x 50 cl 6.60

Séré bio à la framboise ou à l’abricot le gobelet de 125 g 1.35


veau

21.4 au 4.5

Savon de cuisine I am Bathcare Nettoie les mains en douceur et neutralise même les odeurs les plus tenaces. Avec système de neutralisation des odeurs breveté. 300 ml 3.80

Mozzarella Heidi Au lait des montagnes suisses, élaborée d’après une ancienne recette de famille. 2 boules de 60 g 2.40

Strips pour le nez M-Classic, transparents ou Classic Facilite la respiration en cas de nez bouché et diminue le ronflement. 12 pièces 7.80

Gel douche I am Sport Crushed Ice Le gel douche au menthol et à l’eau des glaciers lave la peau et les cheveux et procure une sensation de fraîcheur glacée. 200 ml 3.80

Rasoir Bic Easy 3 lames Le tout premier rasoir all in one (1 manche et 6 lames de rechange) 9.90

Petits pains complets bio Pour le plus grand plaisir de tous les amateurs de farine complète, ce petit pain sain est désormais disponible en qualité bio. 4 pièces / 200 g 2.70

En vente dans les plus grands magasins Migros.


6

Encore plus avantageux

90 au lieu de 8.70

Thon rosé à l’huile ou à l’eau salée en lot de 6 6 x 200 g Jusqu’à épuisement du stock

2

30%

Valable du 21.4 au 27.4

9

10

05

05

Bâtonnets de crème glacée vanille, chocolat ou fraise l’emballage de 24 pièces 960 g Jusqu’à épuisement du stock

au lieu de 11.35

Tous les produits surgelés et épicés Don Pollo, à partir de 750 g 20% de réduction Exemple: escalopes de poulet, épicées 750 g 9.05 au lieu de 11.35

80 au lieu de 3.80

4

Sur les bretzels ou bâtonnets salés Party en lot de 2 1.– de moins Exemple: bretzels salés Party 2 x 230 g 2.80 au lieu de 3.80 Jusqu’à épuisement du stock

4

30%

1

au lieu de 1.50

Ice Tea en briques 6 x 33 cl, 50 cl, 1 litre, 4 x 1 litre et 2 litres Exemple: Ice Tea Classic 2 litres 1.05 au lieu de 1.50

30%

11

75

au lieu de 16.80

Jus d’orange Juice en lot de 12 12 x 1 litre Jusqu’à épuisement du stock

95

50

Chiffons-éponges universels robustes et très absorbants, 18 x 20 cm 15 pièces Jusqu’à épuisement du stock

au lieu de 6.20

8

30%

30

Tout l’assortiment Vite Fait surgelé 20% de réduction Exemple: légumes au beurre 750 g 4.95 au lieu de 6.20

05

au lieu de 14.40

au lieu de 11.90

Tout l’assortiment Migros Topline Exemple: boîte à charcuterie. Pour une meilleure conservation. 8.30 au lieu de 11.90 Valable jusqu’au 4.5

6 pour 4

4

60

au lieu de 6.95

Toutes les eaux minérales S. Pellegrino en lot de 6 Exemple: S. Pellegrino 6 x 1,5 litre 4.60 au lieu de 6.95

13

80

Set de wellness Esthetic (lotion corporelle, crème de bain et bougie parfumée à la vanille) Jusqu’à épuisement du stock


Et encore des actions Boulangerie/Pâtisserie Jusqu’à épuisement du stock Ballons précuits 25 pièces le sachet de 1 kg 4.20 Charcuterie Jusqu’à épuisement du stock Lardons fumés Carlino élaborés en Suisse avec de la viande de Suisse la barquette de 2 x 60 g 2.50 au lieu de 3.20 Jusqu’à épuisement du stock Pâtés vaudois 2 pièces élaborés en Suisse avec de la viande de Suisse l’emballage de 2 x 130 g = 260 g 4.90 au lieu de 6.20 Fleurs/Plantes Jusqu’à épuisement du stock Bouquet de roses le bouquet 14.90

Valable du 21.4 au 27.4 St-André à la coupe les 100 g 2.35 au lieu de 2.85 En vente à Migros Marin-Centre, Avry-Centre, Métropole-Centre et Gruyère-Centre Légumes Valable du 21.4 au 27.4 Radis rouges Suisse la botte 1.30 Poisson Jusqu’à épuisement du stock Moules Bouchot prêtes à cuire sous-vide fraîchement lavées, France la barquette de 1.5 kg 14.50 au lieu de 17.– CH

Valable du 21.4 au 27.4 Etoile polaire (Osteospermum) la plante 3.80

CH

Valable du 21.4 au 27.4 Marguerites en buisson en pot de 18 cm la plante 8.90

CH

Valable du 21.4 au 27.4 I25%I Begonia eliator le pot de 15cm 8.90 au lieu de 11.90 Valable du 21.4 au 4.5 IPrix extraI Plantes fleuries Exclusively for you Orchidée, Vriesea ou Anthurium avec cache-pot céramique la pièce 16.90 En vente dans les plus grands magasins Migros Frais et déjà prêt Valable du 21.4 au 27.4 Salade du jardinier Anna’s Best 250 g 2.60 au lieu de 3.30

Société coopérative Migros Neuchâtel/Fribourg

Jusqu’à épuisement du stock Saumon fumé pour toasts en duo-pack Ecosse l’emballage de 2 x 100 g 10.90 au lieu de 13.80 Produits laitiers Jusqu’à épuisement du stock Crème entière Valflora en bombe le lot de 2 2 x 250 ml 7.50 au lieu de 9.40 Viande Jusqu’à épuisement du stock Tranche de cuisse de porc fraîche, Suisse les 100 g 2.20 au lieu de 2.75 Volaille Jusqu’à épuisement du stock Escalopes de dinde Le Gaulois 2 pièces fraîches, France, la barquette de 250 g env. les 100 g 1.95 au lieu de 2.30

CH

COOL!

CH = action nationale CH

Notes personnelles

Valable du 21.4 au 27.4 Pizza Siciliana Barbey la pièce de 350 g 4.90 au lieu de 6.– Fromage Jusqu’à épuisement du stock CH Tous les Philadelphia le lot de 2 2 x 200 g 5.20 au lieu de 6.40

30%

11

70

Valable du 21.4 au 27.4 Bresse bleu à la coupe les 100 g 1.90 au lieu de 2.30 En vente à Migros Marin-Centre, Avry-Centre, Métropole-Centre et Gruyère-Centre Jusqu’à épuisement du stock Reblochon/Tomme à la crème l’emballage de 260 g 3.90 au lieu de 4.90

au lieu de 16.80

Rouleaux pour l’apéritif Happy Hour en lot de 3 surgelés 3 x 420 g Jusqu’à épuisement du stock

Surgelés


Encore plus avantageux 1270

Valable du 21.4 au 27.4

au lieu de 15.90

Produits de lessive Total 20% de réduction Exemple: Total Cool Active Classic, pouvoir nettoyant à partir de 20° déjà (en vente dans les plus grands magasins Migros) 1,74 kg 12.70 au lieu de 15.90

8

80

550

au lieu de 11.–

Tous l’assortiment Sun Look 20% de réduction Exemple: spray solaire Sun Look Basic IP 25 8.80 au lieu de 11.– Valable jusqu’au 4.5

Mi-bas ou socquettes pour femme le lot de 5 paires Jusqu’à épuisement du stock

50%

49

90

5

Duvet d’été Tencel Housse: 100% coton. Garnissage: 100% Lyocell, fibre naturelle Tencel, 160 x 210 cm, lavable à 60° C. Jusqu’à épuisement du stock En vente dans les plus grands magasins Migros et Micasa.

50 au lieu de 7.–

Sur l’assortiment Secure (excepté les sachets hygiéniques) à partir de 2 produits 1.50 de moins l’un Exemple: Secure Ultra Normal 14 pièces 5.50 au lieu de 7.– Valable jusqu’au 4.5

au lieu de 59.90

Tout l’assortiment de chaussures pour homme (excepté les articles Sportxx) Exemple: chaussures pour homme 29.95 au lieu de 59.90 Valable le samedi 25 avril, jusqu’à épuisement du stock En vente dans les plus grands magasins Migros avec rayon chaussures.

95

au lieu de 15.90

Lignes de verres Castello, Fresh et Chique ainsi que la ligne de vaisselle en verre ronde et carrée Spiral Exemples: verres à vin rouge Castello 45 cl, le lot de 2 7.95 au lieu de 15.90 Verres à eau Fresh 20 cl, le lot de 3 5.95 au lieu de 11.90 Valable jusqu’au 4.5

50%

8

95

990

au lieu de 17.90

Articles sélectionnés pour femme ou homme Exemples: pantalon pour femme 8.95 au lieu de 17.90 t-shirt pour femme 7.45 au lieu de 14.90 polo pour homme 9.95 au lieu de 19.90 Jusqu’à épuisement du stock En vente dans les plus grands magasins Migros.

Chaussettes de loisirs pour homme le lot de 5 paires Jusqu’à épuisement du stock

53.–

Chaise longue avec coussin Réglable sur cinq positions, tubes d’acier de 25 mm, coussin en coton. Charge max. recommandée: 100 kg En vente à Do-it Garden et dans les plus grands magasins Migros avec assortiment de meubles de jardin.

2995

7

50%

8

90

Sneakers pour femme le lot de 4 paires Jusqu’à épuisement du stock


en magasin

Migros Magazine 17, 20 avril 2009

COTON BIO | 49

Tendance et bio

Des prix avantageux, un plus pour la peau et l’environnement: tels sont les atouts des vêtements en coton bio pour enfants vendus à Migros.

Photo Tina Steinauer

Le logo ci-contre indique que les vêtements sont confectionnés en coton bio. Débardeur pour fille, Fr. 17.90, pantalon cargo brodé pour fille, Fr. 29.90, t-shirt pour garçon, Fr. 9.90, short, Fr. 16.90

L

es vêtements tendance pour enfants et bébés en coton bio font toujours bonne impression. Surtout s’ils sont portés par nos adorables mannequins. Yasmina, 5 ans, apprécie les broderies florales de son débardeur et de son pantalon

cargo. Les sandales du rayon chaussures complètent parfaitement l’ensemble. Quant à Sean, 13 mois, il a besoin d’une seule chose: sa liberté de mouvement pour découvrir le monde! Le coton bio est cultivé dans le respect de critères écologiques

très stricts, les parasites ne pouvant être combattus que par des méthodes naturelles. Tous les vêtements pour enfants en coton bio sont par ailleurs produits selon les directives Eco. Ce label assure qu’aucune substance allergène, irri-

tante pour la peau ou dangereuse pour l’environnement n’a été utilisée, et ce, du tissage jusqu’à l’impression. De plus, il garantit que les conditions de travail répondent aux standards sociaux de la «Business Social Compliance Initiative». DH


50 | Migros Magazine 17, 20 avril 2009

Saucisses en fête as! Le mercure grimpe: la saison du barbecue approche à grands pas! gros: Variez les plaisirs grâce aux nouvelles spécialités proposées à Migros: les saucisses au wasabi pour les plus téméraires, les escargots de saucisses au fromage et aux tomates Caprese pour les amoureux du fromage ou encore les brochettes bernoises lardées au goût de and fromage. Retrouvez de délicieuses recettes de grillades et un grand concours sur www.migros.ch/grillades. Escargots de saucisses Caprese, 2 pièces, 180 g, Fr. 4.90* Brochettes bernoises lardées, les 100 g, Fr. 3.40* Saucisses au wasabi pour grillades, 6 pièces, 180 g, Fr. 4.20*

Hors-d’œuvre

Désaltérant

Les pâtés et terrines Sélection sont l’entrée idéale pour un menu de fête printanier. Ils doivent leur goût raffiné à des ingrédients soigneusement sélectionnés: la truffe noire d’été avec sa saveur enivrante et légèrement terreuse dans la «terrine au champagne truffée», les morilles et la pointe de brandy, très subtile, dans le pâté Napoléon.

En plus d’être élégante, la bière sans alcool Swiss Power Beer d’Eichhof a un effet stimulant grâce à la caféine et aux extraits de guarana qu’elle contient. Une nouveauté très tendance, à déguster de préférence fraîche un jour de canicule.

Pâté Napoléon Sélection, les 100 g, Fr. 7.10* Terrine au champagne truffée Sélection, les 100 g, Fr. 6.90* * En vente dans les plus grands magasins

Eichhof Swiss Power Beer, 296 ml,

Fr. 1.70*

* En vente dans les plus grands magasins

Photo Gian Vaitl

* En vente dans les plus grands magasins


en magasins

Coup de pouce

TENDANCES | 51

BON ET PAS CHER FR. 3.10

Soupe d de petits po pois aux lard lardons

Pour 4 personnes

> Porter à ébullition 5 dl de bouillon de légume légumes. Y faire cuire 250 g de petits pois surgelés. Mixer pour obtenir une soupe fluide.

Le calcium cium est essentiel pour la formation et la préservation d’os et de dents sains et solides. Actilife Milk Calcium Plus apporte chaque jour un concentré de calcium et de phosphore contenus dans le lait. Ces deux substances sont en outre mieux assimilées par l’organisme que les sels minéraux de synthèse. Ce complément alimentaire convient également aux enfants.

Env. Fr. 1.20

> Ajouter 50 g de crème fraîche et porter à ébullition. Malaxer 15 g de beurre mou avec 1 cs de farine et incorporer à la soupe. Saler, poivrer.

Env. Fr. –.90

> Couper en lamelles 4 tranches de lard paysan, faire griller à la poêle et répartir sur la soupe. Env. Fr. 1.–

Actilife Milk Calcium Plus, 120 comprimés, Fr. 15.50*

* En vente dans les plus grands magasins

Conseil: parsemer la soupe de ciboulette ciselée (1 bouquet). Les prix peuvent varier selon les régions.

+ Plein les yeux Les capsules pour les yeux Actilife s’appellent désormais «Vision Plus» et leur composition a encore été améliorée. Elles ne contiennent plus d’huile de poisson ni de composant d’origine animale. La vitamine A présente dans les capsules est très bénéfique pour la vue.

Puissant Sp Sportdrink Competition contient huit glucides différents co qu qui assurent un apport en én énergie progressif et donc plus du durable. Cette boisson sans ac acidifiants est facile à digérer mê en cas d’effort intense. même

Actilife Vision Plus, 30 capsules, Fr. 8.90*

Sp Sponser Sportdrink Competition, 50 g, Fr. 11.50* 500

* En vente dans les plus grands magasins

E vente dans les plus grands magasins * En

+


52 | Migros Magazine 17, 20 avril 2009

Tranche aux fraises,

Fr. 4.30 au lieu de Fr. 5.40*

* En action du 21 au 27 avril.

Jus de fruits mélangés Anna’s Best, 75 cl,

Crêpes de l’empereur au mascarpone et aux fraises

Fr. 3.50

Dessert pour 4 personnes 4 œufs, 60 g de sucre, 1 cs de zeste de citron râpé, 6 cs de lait, 250 g de mascarpone, 100 g de farine, 1 pincée de sel, 4 cs de beurre, 300 g de fraises, sucre vanillé, 4 brins de menthe, sucre glace pour décorer

Jus d’ananas, lulo et litchi Anna’s Best, 75 cl, Fr. 4.–

Moulin à poivre et à sel, acryl, mécanisme en céramique, divers coloris, l’un, Fr. 9.90

Casser deux œufs en séparant les jaunes des blancs. Battre les jaunes avec les autres œufs entiers dans un saladier. Mélanger avec le sucre et le zeste de citron. Ajouter le lait, le mascarpone et la farine. Monter les blancs en neige avec une pincée de sel. Incorporer délicatement dans la masse. Chauffer 2 cs de beurre. Verser la pâte et laisser prendre légèrement à feu doux. Briser à l’aide de deux fourchettes et retourner les morceaux. Remuer de temps en temps jusqu’à ce que tous les côtés soient croustillants. Entretemps, couper les fraises et les faire revenir brièvement avec le reste du beurre et le sucre vanillé. Hacher la menthe. Servir les crêpes avec les fraises et la menthe, saupoudrer de sucre glace.


en magasin Escalopes de veau aux fraises et au vinaigre balsamique

Plat principal pour 4 personnes 200 g de fraises, 600 g d’escalopes de veau, sel, poivre du moulin, 2 cs d’huile d’olive, 2 gousses d’ail, 1 cs de grains de poivre vert marinés, 2 cs de crème de vinaigre balsamique Couper les fraises en quartiers. Saler et poivrer les escalopes. Chauffer l’huile d’olive, faire revenir les escalopes avec les gousses d’ail entières non pelées. Ajouter les grains de poivre bien essorés, déglacer avec la crème de vinaigre balsamique et incorporer les fraises. Saler et poivrer.

FRUITS | 53

Si les fraises sont très appréciées en dessert, elles font aussi bonne figure avec des mets salés.

Le bon goût des fraises Juteuses, fermes et sucrées sucrées, les fraises ont tout pour plaire. Découvrez nos recettes originales et faciles.

L Tourelles à la crème de fraise

Dessert pour 4 personnes 3 feuilles de gélatine, 400 g de fraises, 4 cs de miel liquide, 1 citron bio, 250 g de séré mi-gras, 1 dl de crème entière, env. 16 bricelets, sucre glace pour décorer Ramollir la gélatine dans l’eau froide. Mettre de côté deux fraises, couper les autres en petits dés. Réduire en purée la moitié des fraises avec le miel à l’aide d’un mixeur. Râper le zeste du citron et l’ajouter. Faire fondre lentement la gélatine dans une casserole, retirer rapidement du feu et incorporer la sauce aux fraises à l’aide d’un fouet. Ajouter le séré. Laisser prendre au frais. Battre la crème entière, ajouter les morceaux de fraises et mélanger à la préparation. Réserver au frais 1 heure. Alterner un bricelet et une couche de crème de fraise pour former des tourelles. Décorer avec les fraises mises de côté. Saupoudrer de sucre glace et servir immédiatement.

a nature est généreuse au printemps: outre les salades croquantes et les légumes tendres, elle nous offre aussi les premières fraises – en vente à Migros. Elles y rencontrent un grand succès, car il est difficile d’y résister. Et c’est une très bonne chose, puisque ce fruit délicieux contient énormément de vitamines C et très peu de calories. Ce qui est idéal pour la ligne! En cuisine, les goûts divergent: certains les aiment simplement accompagnées de crème fouettée, les autres les utilisent pour préparer des plats salés, histoire d’y mettre une touche de couleur et une note acidulée originale. Anna-Katharina Ris Photo Lotti Bebie


54 | Migros Magazine 17, 20 avril 2009

«C’est trop génial de participer à cette campagne.»

«Je préfère les frites aux carottes.»

Michelle Hunziker, 14 ans, apprécie les restaurants Migros. Elle y va généralement en famille pour le petit-déjeuner et commande toujours un chocolat chaud. L’écolière aime faire marcher ses copines en leur affirmant qu’elle est la cousine de son homonyme, la célèbre présentatrice suisse à la télévision italienne.

Pour la campagne des restaurants Migros, Kenan Kaptanoglu, 8 ans, a endossé le rôle de Winnetou. Il adore commander un menu Lilibiggs, à composer librement. Il a passé un marché avec sa mère: il mange des légumes et elle ferme les yeux sur les frites.

Toute la Suisse s’y Du matin au soir, les restaurants Migros sont un lieu de rendez-vous convivial pour petits et grands.

R

éservé aux membres? Familles non souhaitées? Certainementpas,même si tous les grands noms de Suisse s’y retrouvent pour manger. Certes, ce n’est pas toujours Michelle Hunziker, Stephan Eicher ou le vrai Winnetou que l’on peut rencontrer dans les restaurants Migros, mais plutôt leurs sympathiques homonymes. Ces derniers

s’affichent d’ailleurs dans la nouvelle campagne publicitaire des restaurants Migros, avec le slogan «Toute la Suisse s’y retrouve.» Le message est clair: chacun est le bienvenu dans les restaurants Migros, tout au long de la journée. Qui sait, peut-être y ferez-vous des rencontres inattendues? Migros Magazine a assisté à la séance photos. Nos mannequins

d’un jour sont habillés, coiffés et maquillés, pendant que l’on prépare dans un coin cuisine improvisé des menus Délifit allégés, des menus Lilibiggs pour les enfants, un rôti accompagné de purée de pommes de terre, une assiette de légumes ou encore un petit-déjeuner. Tout le monde se tutoie, l’atmosphère est très détendue: de quoi mettre à l’aise les modèles.


en magasin

RESTAURANT | 55

«Depuis quand les banquiers doivent-ils savoir chanter?» Il a déjà reçu des appels de «ses» fans à 4 heures du matin, des lettres de remerciement enflammées et des demandes de concerts. Mais le quotidien de Stephan Eicher, banquier de 33 ans plutôt réservé, résidant à La Heutte (BE), est constitué davantage de bilans que de chansons.

retrouve sionnées immédiatement par tous les intéressés sur l’écran. D’où les directives du photographe Alberto Venzago à Michelle Hunziker: «Lève un peu la tête et penche davantage le plateau. Parfait!» La maquette est déjà préparée, les photos sont ajustées sur-le-champ. Chacun voit ainsi à quoi ressemblera l’affiche! DH

Un régal du matin au soir

Photos Kilian J. Kessler

Chacun d’eux est photographié devant un fond blanc avec un plateau dans les mains. Leur mission: sourire de façon décontractée tout en jetant de temps en temps des regards curieux sur le plateau d’un voisin imaginaire. Porter ce plateau bien chargé est une véritable prouesse physique pour le petit Kenan, 8 ans, secouru par le styliste. Les photos peuvent être vi-

Les ouvriers se retrouvent pour le petit-déjeuner au restaurant Migros, tandis qu’à l’heure du goûter, ce sont les jeunes mamans et leurs enfants, qui peuvent jouer à côté. A midi, on a l’embarras du choix entre les plats du buffet et les menus variés. Que pensez-vous par exemple d’un plat léger Délifit? Composé de nombreux légumes de saison, il apporte la quantité de protéines et de glucides dont vous avez besoin, ainsi que de précieux acides gras oméga 3 contenus dans l’huile d’olive et l’huile de colza. Un menu Délifit comprend au maximum 600 calories, souvent moins. Sur le buffet, les plats correspondants sont signalés par le logo vert Délifit.


56 | Migros Magazine 17, 20 avril 2009

Mon réfrigérateur…

Amusez-vous à deviner quels produits apprécient particulièrement nos complices et d’une valeur de 500 francs. Résultats le 4 mai.

D

ans le dernier numéro de Migros Magazine, nous vous demandions de deviner quels étaient les produits que le banquier Philipp Stöckli aimait avoir dans son réfrigérateur. Et quels étaient ceux que privilégiaient Marco et Stéphanie Fischer et leurs cinq enfants. Vous avez deviné ? Encore

un peu de patience avant de lever le voile sur ce mystère puisque notre jeu continue! En effet, cette semaine Migros Magazine poursuit son enquête sur les comportements et les caractères révélés à travers le contenu des réfrigérateurs. Le gourmet n’achète-t-il que des produits Sélection? Et les ma-

1. Georgios Sidiras est-il plutôt? A) M-Budget B) Viande C) Sélection D) Produits frais

❏ ❏ ❏ ❏

1. Ce que contient le réfrigérateur de Georgios Sidiras, boxeur: La boxe est toute sa vie: «Je me rends quatre à cinq fois par semaine au fitness ou au centre de boxe.» Georgios Sidiras y entraîne des jeunes qui désirent devenir professionnels. «La boxe est un sport physiquement très exigeant. C’est pour cela qu’il y a chez moi toujours beaucoup de viande fraîche, des œufs et, pour calmer les petites faims, des yogourts et des bananes.» Georgios est un homme qui aime porter des jeans de marque ainsi que des chemises et des bottes de cow-boy. «Le soir, on me voit souvent en survêtement sauf si je sors danser, auquel cas je me mets sur mon trente et un.» Dans la vie, Georgios est plutôt sociable: «J’aime bien inviter des amis à un barbecue. Je leur mitonne un T-bone steak bien juteux, un filet ou un morceau de poulet.» S’il apprécie son indépendance, il est toujours prêt à donner un coup de main: «Si quelqu’un a besoin de moi, je suis toujours là.»

managers pressés se nourrissentils uniquement de plats précuisinés Anna’s Best lorsqu’ils ont peu de temps à passer en cuisine? Ne répondez pas trop vite, car notre «carnivore» Georgios le dit bien: «On ne peut pas manger que de la viande. J’aime les pâtes et la pizza, à condition qu’elles soient fraîches, bien sûr…»

ne Suivez notre série cette semaine encore et participez à notre re ncee nc concours! Peut-être la chance vous sourira-t-elle et vous fera gaagner un bon de 500 francs à valoir ir sur l’achat d’un réfrigérateur ur M-Electronics. Les réponses seront publiées es le 4 mai, dans Migros Magazine. e. Bonne chance!


en magasin

COUP DE CHANCE | 57

et moi

gagnez chaque semaine un bon pour l’achat d’un réfrigérateur, 2. Caroline C Busch est-elle plutôt? plu A) Sélection S B) M M-Budget C) A Anna’s Best D) P Produits frais

❏ ❏ ❏ ❏

2. Ce C que contient le réfrigérateur de Caroline réf f Busch, styliste: Bus «Je «Je ne mange jamais de viande, mais chaque jour du poi poisson. Il fut un temps où j’avais même renoncé renonc au poisson. Mais mes valeurs sanguines sont rrapidement devenues catastrophiques et mon médecin m’a donné un carton jaune!» mon mé Aujourd’hui, Caroline veille à une alimentation Aujour équilibrée: «Je suis étudiante et il me faut faire équili attention attent à chaque centime. Mais j’ai toujours une salade, des concombres, un chou-fleur ou une sa du fen fenouil dans mon réfrigérateur. De même que du fro fromage et des œufs.» Dans la vie, Caroline est une partenaire attentive et fidèl fidèle, tournée vers l’autre. «Mon ami est très heureu quand je cuisine.» heureux

Tentez votre chance! Gagnez de magnifiques prix! Par téléphone en appelant le numéro 0901 591 913 (Fr. 1.-/appel) et en indiquant les deux solutions, votre nom et votre adresse. Par SMS en envoyant le mot-clé «CHANCE», puis les deux solutions, votre nom et votre adresse au 920 (Fr. 1.–/SMS). Exemple: CHANCE 1A/ 2D, Luc Lexemple, Rue Lexemple 1, 9999 Modèleville Par courrier en envoyant une carte postale mentionnant les deux solutions, votre nom et votre

adresse, en courrier A, à: Migros Magazine, Réfrigérateur, CP, 8099 Zurich. Délai de participation: 26 avril 2009. Les gagnants seront informés par écrit. Le versement en espèces de la contre-valeur ne peut être exigé. Recours à la voie judiciaire exclu. Aucune correspondance au sujet du concours ne sera échangée.

1er prix: un bon de Fr. 500.- pour l’achat d’un réfrigérateur chez M-Electronics. 2e-3e prix: deux appareils à emballer sous vide Mio Star d’une valeur de Fr. 99.90 chacun.


58 | Migros Magazine 17, 20 avril 2009

Le nouveau défi télévisuel de Fathi Derder Il rendait nos réveils malins sur La Première, il s’en va inventer un nouveau média. C’est désormais en tant que rédacteur en chef de La Télé, la future chaîne régionale Vaud-Fribourg, qu’il nous accueille dans sa cuisine.

C’

est pas pour fayoter, mais entre nous, il nous manque déjà (un peu)… Il avait cette vivacité et ce talent de la repartie plutôt rares ici, une manière enlevée et chaleureuse d’animer une table ronde, de commencer la journée en nous dégourdissant les esgourdes. Mais lui a déjà tourné la page, forcément. Fathi Derder, 39 ans, «un impulsif qui marche à la curiosité et à la passion», chemise blanche et lunettes de bobo, silhouette de pédaleur et bottines de dandy, s’est vu proposer un costard taillé sur mesure. Créer un média de toutes pièces, quel autre défi pour faire rêver un journaliste, animateur et producteur du service public, quel pari inouï pour rallumer le quotidien du réd’chef adjoint de La Première romande?

Une aventure extraordinaire Les programmes de la future chaîne régionale valdo-fribourgeoise, baptisée La Télé, démarreront le 1er juillet et ses contours s’en dessinent à grands traits, à la vitesse grand V, au fil d’un agenda

fiévreusement noirci. De la mort annoncée des trois télés locales préexistantes, il ne s’est guère occupé, lui qu’on est allé chercher pour son appétit créatif, sa connaissance intime et quotidienne des auditeurs d’ici, lui qui est censé porter ce projet à bout de bras, inventer, animer et faire vivre… «Une aventure exaltante, extraordinaire, qui ne se présente pas tous les jours», s’allume celui qui a «toujours trouvé drôle, au fond, d’être payé pour faire de la radio…»

au côté d’actionnaires qui ont déjà changé de visage depuis l’octroi de la concession. Quitter la pesanteur du service public pour entrer dans un schéma de l’absolue proximité et de la mainmise probable des collectivités locales. Lâcher «une forme de confort rassurant pour une espèce de bouillonnement total», préciset-il, normal quand on croit comme lui au modèle américain des start-up, qu’on se dit «un fan ab-

Loin de la sécurité du service public

A

Avec cinq heures d’émissions quotidiennes, de l’info pure pour l’essentiel, une rédaction d’une quinzaine de personnes, ce devrait être l’avènement de la plus grosse télé privée de Suisse romande, voire de Suisse, pour un budget de l’ordre de sept millions: «Un projet ambitieux, souligne Fathi Derder, avec son million de téléspectateurs potentiels…» Certes mais partir, c’était aussi lâcher la sécurité ronronnante de La Sallaz après onze années pour relever un pari improbable,

Les fajitas: un plat que Fathi Derder, le

B


aux fourneaux

| 59

Des recettes à réaliser chez soi > FATHI DERDER

solu de Silicon Valley», exploré à travers de multiples reportages. Une télé «petite mais ambitieuse, pour une marge de manœuvre totale: je n’ai pas eu une seconde d’hésitation lorsqu’on me l’a proposé…», assure aujourd’hui le funambule barbu. Ce Lausannois pur sucre, qui a grandi à deux pas du lac, entre un père algérien d’origine, médecin, et une mère valaisanne, mère au foyer et accessoirement excellente cuisinière, deux frères, a une connaissance intime de ce coin de pays, de la plupart de ses élus, même s’il lui reste à apprivoiser la plus grande proximité. Il a aussi la connaissance de ses villages, recoins et sentiers qu’il parcourt à vélo dans ses loisirs aussi souvent que possible.

Une vocation précoce de journaliste Son cursus scolaire? Franchement moyen, sourit-il. «J’ai toujours été allergique aux bancs d’école et je me suis arrêté assez vite. A l’Uni, inscrit en Lettres, Fathi se présente à un seul séminaire, «sur Nietzsche, qui me fascinait». Mais fait preuve d’une suite certaine dans les idées, hormis une brève parenthèse à l’Ecole d’art dramatique – un milieu qui n’est LIRE LA SUITE EN PAGE 60 rédacteur en chef de la nouvelle télé régionale Vaud-Fribourg, aime confectionner avec ses enfants.

C

D

A - Les ingrédients pour confectionner les délicieuses fajitas de Fathi Derder. B - Crème acidulée, coriandre et jus de citron: une garniture idéale pour ce plat. C - Pour le guacamole qui accompagnera les fajitas, choisir de préférence des avocats bien mûrs. D - Après avoir chauffé les galettes, les garnir de ses accompagnements préférés, les rouler... et les déguster!


60 | Migros Magazine 17, 20 avril 2009

Fajitas à confectionner avec les enfants

Un petit tour aux fourneaux avant d’affronter les caméras de La Télé.

pas le sien, dans lequel il ne trouve pas ses repères. Aussi loin qu’il se souvienne, il a toujours voulu devenir journaliste, songé très tôt à la radio, «ce média qui l’accompagne depuis toujours». Logiquement, il est à l’origine de Fréquence Banane avec un petit cercle d’amis, soit les premiers balbutiements d’une radio associative à l’Université de Lausanne. Il fait son stage, là-dessus, au journal La Côte, passe par Radio Lac entre autres médias avant d’être engagé à la RSR et d’y faire son chemin, du grand reportage aux matinales. Après avoir bourlingué du nord au sud, couvert les événements du 11 septembre comme ceux d’Evolène, les enfants venus – il en a quatre, âgés de 13, 10, 3 et 1 an – il a eu moins envie de mettre systématiquement le réveil à 2 heures du matin. Ses grands bonheurs aujourd’hui, en dehors du métier qui le passionne? Passer du temps en famille, faire des fajitas avec les enfants, suivre les play-off du LHC avec son fils aîné, filer à vélo... Cela dit, il ne se contentera certes pas, dans sa vie nouvelle, de diriger, animer et motiver sa future rédaction, mais fera comme à la RSR, de l’antenne. Une chose est sûre: pas question d’abandonner le délicieux frisson du direct! Véronique Zbinden Photos Christophe Chammartin/ rezo.ch

Pour 4 personnes Pour la sauce: 1 gros oignon 2 gousses d’ail 100 g de lardons 600 g de bœuf haché (ou d’émincé de poulet) 1 boîte de tomates pelées sel, poivre, épices (par ex. paprika, piment, kemoun, etc.) 1 boîte de haricots rouges 1 bouquet de coriandre Pour les garnitures crues: 1 oignon 2-3 tomates 1-2 avocat(s) jus de citron huile d’olive 1 bouquet de coriandre 1 pot de crème acidulée 1 petite boîte de maïs 1 laitue Une douzaine de fajitas (tortillas)

1) Préparer la sauce à la manière d’une bolognaise: faire revenir doucement l’oignon et l’ail finement émincés avec un peu d’huile. 2) Ajouter les lardons, puis la viande hachée et bien dorer en remuant souvent. Mouiller avec les tomates pelées, grossièrement coupées, et leur jus, voire un peu de bouillon, si nécessaire; saler, poivrer et assaisonner selon son goût et le palais des mangeurs (kemoun, paprika, piment, etc.) et mijoter le temps nécessaire. 3) Ajouter les haricots rouges et le bouquet de coriandre vers la fin de la cuisson et réserver au chaud. 4) Pendant ce temps, on aura préparé les garnitures crues. Emincer l’oignon, couper les tomates en dés, écraser l’avocat et l’assaisonner avec du jus de citron, du sel et un peu d’huile d’olive. Ciseler la coriandre fraîche et

l’ajouter à la crème acidulée, avec un trait de jus de citron. 5) Disposer toutes ces garnitures, ainsi que le maïs et la laitue coupée, dans de petits bols où chacun puisera au gré de son inspiration. 6) Chauffer les fajitas et les garnir d’une couche de crème acidulée à la coriandre, d’un peu de guacamole et de sauce piquante; compléter avec les ingrédients crus (tomate, oignon, etc.) et rouler les fajitas à la manière de grosses crêpes. C’est une des recettes préférées de la «maison Derder», à faire avec plein d’enfants et prévoir de repeindre la cuisine après.

D’autres recettes dans: www.saison.ch


aux fourneaux | 61 LES BONS CONSEILS DE LA SEMAINE

La bette dans tous ses états > Bon à savoir: la bette à feuilles, ou poirée, est apprêtée de diverses manières en cuisine. On prépare ses tiges comme des asperges, ses grandes feuilles comme les épinards.

A commander sans tarder: tél. 0848 87 77 77

Abo seulement Fr. 39.– (12 numéros)

www.saison.ch

> Info alimentaire: la bette est riche en vitamine C et bêta-carotène et contient de précieuses substances minérales. On y trouve également de l’acide oxalique, dont la présence est peu appréciée, mais en faible quantité. 100 grammes de bette contiennent 2,1 g de protéines, 0,2 g de matière grasse, 3,7 g de glucides, 88 kJ/21 kcal. > Achat et conservation: veiller à ce que les bettes aient des feuilles bien vertes, fermes et croquantes. Ainsi, il n’y a pratiquement pas de déchets

lorsqu’on les prépare. Si la bette est conservée plus de deux jours au réfrigérateur, elle perd son croquant et ses substances nutritives. > Préparation: bien laver sous l’eau courante, séparer feuilles et côtes étant donné que leurs temps de cuisson diffèrent. Couper en morceaux les côtes, les citronner, puis les

M-Infoline Du lundi au vendredi matin, 9 h–12 h, 0901 240 244 (première minute gratuite puis Fr. 1.par appel) Vendredi et samedi, 17 h 30 –19 h 30, 0901 125 250 Fr. 1.– par appel puis tarif normal (Fr. 0.08) par minute.

cuire à la vapeur ou les étuver à l’huile d’olive avec des tomates et des oignons. Elles sont aussi succulentes tièdes, dans une vinaigrette. On peut apprêter les feuilles comme les épinards. On utilise plutôt la bette à tondre pour les «capuns», une spécialité grisonne, mais les feuilles de bettes s’y prêtent aussi très bien. > Présentation: l’arôme au léger goût de noix se déploie pleinement lorsque les côtes blanches et charnues sont cuites à la vapeur jusqu’à ce qu’elles soient tendres, puis servies comme des asperges avec diverses sauces. Combinées avec du couscous, en guiche, gratin ou sur une pizza, les «asperges du pauvre», apprêtées avec leurs feuilles, séduisent les palais les plus exigeants.

Publicité

Action Valable du mardi 21.4 au lundi 4.5.2009 Jusqu’à épuisement du stock

3 pour 2

9

80

20%

11.–

au lieu de 13.80

p. ex. laque Elastic Fix 24H Garnier Fructis Style Ultra Strong en lot de 2x250ml

au lieu de 14.70

p. ex. shampooing Garnier Fructis Volume Restructure en lot de 3x250ml

Garnier est en vente à votre Migros


Action Valable du mardi 21.4. Jusqu‘à épuisement du stock

u l p s s de plaisir! i o f x u e D *

*

*

5

20 au lieu de 6.40

Valable du 21.4. Philadelphia Duo-pack 2x200g Nature / Balance / Yogourt / Aux herbes JUSQU‘À ÉPUISEMENT DU STOCK

*disponible uniquement dans les plus grands magasins

Philadelphia est en vente à votre Migros et sur LeShop.ch


Migros Magazine 17, 20 avril 2009

votre région

| 63

MIGROS NEUCHÂTEL-FRIBOURG

À L’AFFICHE

Chanson: Aldebert

Voyage mirifique

La Compagnie L’Elastique Citrique présente un magnifique spectacle tout public de cirque. «Une et mille merveilles» à découvrir à Châtel-Saint-Denis.

L

a Compagnie L’Elastique Citrique est issue de l’école de cirque du même nom basée à Nyon et un groupe composé d’élèves et d’artistes passionnés de cirque. Elle produit depuis une dizaine d’années des créations originales tel que Equilibre, qui est libre!, Contraste, Sans Elles, difficiles de s’envoler… ou encore Le Noël de Léon. Leur dernière création Une et mille merveilles associe des artistes de tout âge dans une structure de spectacle souple et originale qui vous emmène en voyage entre la naissance et la mort, dans la grande et merveilleuse transhumance de nos vies… faite de rencontres, de poésie, parfois d’un peu de mélancolie, de séparations, d’humour, de magie et de douceur. Un hymne à la vie, mélangeant les générations, mettant en lumière les particularités de chacun. Tout cela exprimé dans le langage du cirque, acrobatie, aériens, jonglerie, monocycles… Cette création éphémère est unique. Elle contient un «canevas» de mise en scène, qui permet suivant les opportunités, les besoins et les envies, de faire jouer les artistes «prêts et disponibles» au moment des représentations. S.C.

Aldebert, une sincérité désarmante. Première partie de Tom Novembre et Hubert-Félix Thiéfaine, Aldebert partage ensuite la scène du Trianon avec Bénabar avant de reprendre la route. Observateur de notre quotidien et de notre société, le chanteur manie humour, ironie et naïveté enfantine avec une sincérité désarmante. Le Locle, Le Casino Le 23 avril, à 20 h 30 Billetterie: 032 931 53 31 www.grange-casino.ch

Jérémie Kisling «Tiens, un p’tit Suisse au doux nom de baiser anglais, aux yeux bleu marine qui veut manger du gâteau et boire un thé vert au

Photos Stéphane Heller, DR

Jérémie Kisling.

Où et quand?

goût de fleurs.» C’est lui, Jérémie Kisling qui fait des dessins, où il accroche des étoiles et pose un bonhomme sur la lune. Il fait sa petite balade, peinard, il sifflote même le long de son chemin. Le Locle, La Grange Le 24 avril, à 20 h 30 Billetterie: 032 931 53 31 www.grange-casino.ch

Châtel-Saint-Denis, Univers@lle Le 25 avril, à 19 h Billetterie: 021 948 84 56 www.culturechatel.ch

Une mise en scène et une musique singulières lient les différents numéros pour en faire une véritable histoire.

A gagner 5 x 2 places! Téléphonez le 22 avril dès 9 h à l’Office du tourisme de Châtel-SaintDenis au 021 948 84 56.


votre région

Migros Magazine 17, 20 avril 2009

NEUCHÂTEL-FRIBOURG | 65

Meubles en carton: réalisez votre intérieur!

L’outillage pour la fabrication d’un meuble en carton est à la portée de tous. Ce qu’il faut évidemment avoir, c’est la technique! C’est ce qu’offre ce cours. A la fin de la formation, les participants sont capables de réaliser un meuble original et unique. Celui-ci ne sera pas seulement beau, mais également fonctionnel et solide. Un magnifique moyen de laisser libre cours à sa créativité dans une ambiance sympathique et conviviale tout en coupant, sciant, collant et colorant son propre meuble. Vos visites ne devineront pas la matière de votre commode, on lance le pari?

Horloge astrologique de Prague. Cours à Neuchâtel, La Chaux-deFonds et au Val-de-Travers. En semaine ou en stage d’été – renseignements sur demande.

Le langage des astres Astrologie à l’Ecole-club de Neuchâtel: à découvrir tout en se familiarisant avec un vocabulaire riche en symboles.

Photos Shutterstock, Elean Mc Greevy, DR

Avant… Difficile avec cette matière première de deviner le résultat final…

… Après. Meuble en carton réalisé dans le cadre d’un cours à l’Ecole-club.

S

i l’on en croit Yves Gerber, enseignant à l’Ecole-club de Neuchâtel, «l’astrologie est un magnifique outil de connaissance de soi, qui permet d’identifier nos forces, nos faiblesses et nos possibilités d’évolution». Cette définition, donnée par un praticien qui œuvre depuis plus de vingt ans et qui est membre de la Fédération des astrologues francophones (FDAF), ouvre sur des perspectives bien différentes de celles connues par le public. Le cours proposé à Neuchâtel, Astrologie I, permet de découvrir ce qu’est l’astrologie en totale opposition avec d’autres disciplines telles que la voyance ou la cartomancie tout en se familiarisant avec un vocabulaire riche en symboles.

Thèmes traités durant le cours: les signes, les planètes, les maisons, les aspects astrologies dans un thème natal, l’interprétation et naturellement, les prévisions. Tout au long de la formation, il sera possible de faire son thème astral en étant accompagné par Yves Gerber qui pratique dans le respect du code de déontologie édité par la FDAF. Il partagera sa vision et sa conviction: «Le thème natal est comme un GPS, il sert à nous guider sur la route de notre existence.» Quant à ceux qui souhaitent approfondir leurs connaissances en astrologie, il existe également le niveau II. Alors si vous aimez le ciel et ses étoiles, donnez-leur la parole. Monique Jüni

Système solaire.

Ecoles-clubs Astrologie niveau I: uniquement à l’Ecole-club de Neuchâtel En semaine (du 6 au 27 mai) ou lors des samedis découvertes (du 24 octobre au 31 octobre). Astrologie niveau II: renseignements sur demande.

Adresses Ecoles-clubs: Neuchâtel: rue du Musée 3, 2001 Neuchâtel, tél. 058 568 83 50. Fribourg: rue Hans-Fries 4, 1700 Fribourg, tél. 058 568 82 75. La Chaux-de-Fonds: rue Jaquet-Droz 12, 2300 La Chaux-de-Fonds, tél. 058 568 84 00. Bulle: rue de Toula 20, 1630 Bulle, tél. 058 568 83 25. Cours au Val-de-Travers: tél. 058 568 84 75. Cours au Val-de-Ruz: tél. 058 568 84 50. Internet: www.ecole-club.ch


Migros Magazine 17, 20 avril 2009

votre région

NEUCHÂTEL-FRIBOURG | 67

Instant de vie de votre coopérative Quand le rêve de s’envoler devient réalité.

Photos Jean-Luc Cramatte

P

arfois, il y a des rêves qui se réalisent, d’autres qui semblent impossibles. Enfant, Jean-François Martin construisait des modèles réduits avec son père, faisant voler avions et hélicoptères. De là était né le rêve de s’envoler aux commandes de l’une de ces grosses libellules de verre et d’acier. Longtemps, il a cependant cru ce rêve illusoire, jusqu’à ce qu’il rencontre un pilote en passant à 30 ans son brevet de parapente. Nouvelle lueur d’espoir lorsque Jean-François Martin a appris que cette passion n’était de loin pas aussi chère qu’il le croyait pour un brevet non professionnel. Une fois le rêve attisé, il allait devenir impensable pour Jean-

François Martin de simplement continuer sa route sans essayer de le réaliser. Et c’est ainsi qu’après trois années à étudier une impressionnante quantité de théorie et à voler avec un moniteur, le gestionnaire de l’atelier de maintenance des camions et voitures de Migros Neuchâtel-Fribourg devenait en 2007 l’un des rares pilotes d’hélicoptère non professionnels de Suisse romande. De son Val-de-Ruz, Jean-François Martin part régulièrement avec des connaissances vers Epagny-Gruyères et la base d’Héliswiss, choisie pour le professionnalisme et le sérieux de la compagnie aérienne ainsi que pour la proximité des Alpes et leur cadre féerique.

Après environ 150 heures de vol, le pilote neuchâtelois a toujours les yeux qui pétillent quand il parle de sa passion: «C’est une extraordinaire sensation de liberté quand on décolle. On a l’impres-

sion d’être assis dans une bulle de verre, les pieds posés dans le vide. Un passager me disait récemment: «C’est tellement beau que je n’ai pas assez d’yeux pour tout voir.» FS

Cette semaine En passant en 2007 son brevet de pilote d’hélicoptère, Jean-François Martin a réalisé un rêve d’enfant. Un rêve que son père avait éveillé en construisant et en faisant voler avec lui des modèles réduits.

Jean-François Martin, pilote d’hélicoptère!

L’instant prochain: Un fournisseur de géraniums «De la Région».


68 | Migros Magazine 17, 20 avril 2009

Objectif: trouver un job d’été La crise est partout dans les journaux, tandis que le nombre de jeunes à la recherche d’un petit boulot ou qui sortent des études ne cesse d’augmenter. Conseils.

J’

ai 17 ans et je suis à l’école de commerce. Je recherche un job pendant les vacances et les weekends afin de financer mes études. J’étudie toutes les propositions.» Des demandes d’emploi comme celle de Laura fleurissent sur les sites des agences de travail temporaire. «Avec la crise, il y a moins d’embauches, à tous les niveaux. Sur notre site, on compte environ un cinquième d’annonces en moins, et elles restent moins de temps en ligne, explique la directrice de JobUp, Florence Ceysson-Thiriet. J’ai bien peur que les jeunes soient particulièrement touchés.»

Job d’étudiant vs job d’été Le mois d’avril signifie le retour des beaux jours. C’est donc le moment de se mettre à la recherche d’un petit job pour l’été. Et là, à chacun sa méthode. Première tactique (certainement la plus efficace): faire fonctionner son réseau, en parlant autour de soi de sa recherche d’emploi – parents, amis, contacts sur Facebook, et même le boulanger du quartier. Ensuite, il faut savoir pourquoi on veut travailler l’été. Pour gagner de l’argent? Avoir une première expérience du monde professionnel? Les motivations diffèrent selon l’âge et les affini-

tés. On dira aux plus jeunes de frapper à toutes les portes, d’essayer tous les métiers: des fameux grands nettoyages dans les écoles au travail à l’usine, en passant par les professions de la vente. «Demandez à vos parents de regarder s’il y a des jobs d’été dans l’entreprise où ils travaillent. Souvent, c’est le cas, recommande Robin Gordon, directeur d’Interiman. Le besoin en personnel supplémentaire pour l’été se décide généralement à court terme. Si vous n’avez encore rien trouvé au moins de juin, surtout, pas de panique.»

En revanche, aux étudiants des universités et HES, on conseillera plutôt de chercher dans leur domaine d’étude, quitte à être rémunéré au lance-pierre. Plus tard, leur diplôme en poche, ils auront déjà un carnet d’adresses qui pourrait déboucher sur un premier emploi. Mais pour les postes plus qualifiés, comme un travail dans une étude d’avocat, mieux vaut s’y prendre à l’avance. Les étudiants peuvent d’ores et déjà déposer leur CV sur les sites des agences et faire fonctionner leurs contacts. Chez Adosjob, le site qui met en contact adolescents et entre-

Avec le retour de la belle saison, de plus en plus d’étudiants cherchent un job pour l’été. A vos dossiers!

Journées d’information > Si vous allez commencer une nouvelle formation en automne, il est temps de vous informer sur les voies d’étude possibles. Le Salon de l’étudiant (intégré au Salon international du livre et de la presse) se tient de mercredi à dimanche, à Palexpo Genève. C’est l’occasion de découvrir les différentes universités de Suisse romande et d’ailleurs. On y trouve aussi des informations sur les débouchés après les diverses formations. Enfin, les séjours linguistiques y sont aussi présentés. > Pour les étudiants qui arrivent bientôt à la fin de leur cursus, les universités et HES en Suisse organisent des «Career days». Des journées durant lesquelles les entreprises viennent sur le campus pour se présenter et pour recruter les talents dont elles auront besoin. A l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, cet événement, baptisé «Forum EPFL», se tient sur une semaine entière, du 6 au 14 octobre 2009. C’est l’un des plus grands de Suisse.

prises, on se montre rassurant pour les jeunes: «Les petits jobs devraient être épargnés par la tourmente. On a plus à craindre d’un été pourri que d’une crise économique, estime Camille-Angelo Aglione, son fondateur. Une année, j’étais serveur pour la terrasse d’un restaurant. Selon la météo, certains jours, mon patron


vie pratique MIEUX M IEUX VIVRE VIVRE

me disait que ce n’était pas la peine que je vienne travailler.» Au contraire, la crise pourrait représenter une opportunité pour les jeunes, car «les entreprises recruteront plus par ellesmêmes que par les agences intérimaires, et probablement plus tard. Par contre, c’est vrai que si les Anglais et les Américains ne

viennent pas en vacances en Suisse cet été, il y aura moins de travail dans le secteur du tourisme», selon Camille-Angelo Aglione.

Etre flexible sans accepter l’inacceptable Où trouve-t-on les meilleures places disponibles pour l’été?

«C’est rare de trouver le super job bien payé où l’on passe sa journée assis tranquillement au boulot, remarque Robin Gordon. Au contraire, il faut rester flexible, ne pas hésiter à se lever à 4 heures du matin si nécessaire. J’ai rarement vu un étudiant qui avait bien préparé son dossier rester tout l’été sans travail.»

Les sites d’offres d’emploi proposent déjà une série d’annonces pour cet été. Mais ne vous cantonnez pas aux agences temporaires: les administrations et les entreprises recrutent avant tout via leur site internet. Pour les LIRE LA SUITE EN PAGE 71


r d s e u d o e c s s n o i n a t a u C M re

n

A tes crayons de couleurs! Décore-moi!

Tu as entre 3 et11ans

Viens chercher ton cadeau

Protège la nature

Tu aimes la nature – les animaux, les fleurs, les arbres, les montagnes, la mer… Prends tes crayons de couleurs et dessine la nature que tu préfères. Si tu gagnes, ton dessin sera reproduit sur une série de SIGG bottles et tu recevras un bon d’achat SportXX de CHF 500.–. 2ème prix, bon d’achat SportXX de CHF 300.–. 3ème prix, bon d’achat SportXX de CHF 200.–.

Entre le 22.04.2009 et le 30.05.2009, viens chercher en compagnie de tes parents ta feuille de dessin dans un magasin SportXX ou Outdoor by SportXX. Trouve le magasin le plus proche de chez toi sous www.sportxx.ch ou www.outdoor-sportxx.ch. Une fois ton dessin réalisé, rapporte-le jusqu’au 30.05.2009. Tu recevras déjà le capuchon de ta bouteille et toutes les informations nécessaires pour la compléter.

Savais-tu que chaque jour quelque 3’000’000 de bouteilles en plastique sont utilisées en Suisse? Deviens un ange gardien de la nature en remplissant une SIGG bottle d’eau du robinet. Elle sera ton amie durant de nombreuses années.

Conditions: Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. Les cadeaux et le prix principal ne sont pas convertibles en espèces. Le ou la gagnante du concours met son dessin gratuitement à disposition de SIGG Switzerland pour la production d’une série spéciale de SIGG bottles. Le ou la gagnante sera avertie par courrier. La date limite de participation au concours est le 30.5.2009. Tout recours juridique est exclu.

Le jury – SIGG, SportXX, Outdoor by SportXX – évaluera chaque dessin. Le nom et une photo du gagnant ou de la gagnante ainsi que son dessin seront publiés fin août dans le MIGROS Magazine.

En tant que membre de 1% For The Planet, SIGG Switzerland investit annuellement 1% de ses ventes mondiales dans des projets pour la protection de l’environnement. Cette année, à l’occasion de la journée mondiale de la Terre du 22 avril, SIGG lance un concours pour les enfants en leur proposant d’exprimer en dessin la nature, et par là même son besoin de protection au quotidien.


vie pratique

Migros Magazine 17, 20 avril 2009

JOBS D’ÉTÉ | 71

BRÈVES

Petits boulots aussi à Migros

Dernière minute: il reste encore quelques places d’apprentissage à repourvoir à Migros. Les informations sont disponibles sur les sites internet de chaque coopérative. En revanche, pour les jobs d’été, la perspective est plus sombre. Crise oblige, les postes temporaires seront rares et ne devraient être connus qu’au dernier moment avant les vacances. http://www.migros.ch/FR/Regions/Seiten/ Apercu.aspx

Le chômage n’a pas fini d’augmenter Conseils pour les jeunes: rester flexible dans le choix de leur petit boulot.

restaurants et les hôtels, mieux vaut encore aller directement sur place et demander le responsable ou y laisser son dossier. «Mais il faut faire attention à ne pas accepter n’importe quoi», prévient CamilleAngelo Aglione, qui recommande, en cas de doute sur les conditions de travail, d’en parler avec ses parents ou un adulte.

mettre à jour son CV et prendre les premiers contacts. «Souvent, les jeunes se découragent très vite quand ils reçoivent des réponses négatives. Mais c’est comme une loterie, plus on achète de tickets, plus on a de chances de gagner. Sur cinquante dossiers de candidature, si deux aboutis-

sent, c’est déjà bien», estime Robin Gordon. En attendant un probable entretien d’embauche, pourquoi ne pas en profiter pour prendre des cours de langue ou de marketing pendant l’été, histoire de bétonner son dossier?

Mélanie Haab Photos Christian Lindemann

Jeunes diplômés, bétonnez votre CV La perspective est nettement moins réjouissante pour les jeunes qui terminent leurs études ou un apprentissage. Le chômage des moins de 25 ans a augmenté de 30% en une année! Cet été, beaucoup d’entre eux se retrouveront sur un marché de l’emploi saturé. Certes, l’été n’a jamais vraiment été le moment propice pour trouver du travail. Mais dès la rentrée, les offres devraient augmenter, il s’agira alors de se tenir prêt. Si on sait déjà à quelle date on termine les études, il ne faut plus attendre pour préparer,

Où dénicher le travail d’été parfait Tout dépend de ce que l’on cherche. Adosjob, présent dans toute la Suisse romande, offre toutes sortes de petits travaux, du baby-sitting aux travaux d’hôtesses, en passant par les nettoyages. A Genève, la Boîte à Boulot propose le même service, mais uniquement dans la région genevoise. Les amis de la nature et des animaux choisiront Horizon Ferme, qui propose des séjours dans toute la Suisse, dans des exploitations agricoles, avec parfois en prime un séjour linguistique. Cherchez sur les sites des entreprises, souvent c’est là que les places disponibles sont proposées en premier. Enfin, chaque université publie, sur son site, une rubrique emploi. www.adosjob.ch www.boiteaboulots.ch www.horizonferme.ch

La crise économique a frappé la Suisse un peu plus tard que les autres pays, mais la récession semble s’être installée pour de bon. Publiés par le Secrétariat à l’économie, les chiffres du chômage des jeunes augmentent hélas plus rapidement que ceux des autres catégories. Le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté de 20,7% entre mars 2008 et mars 2009. On compte 29,8% de chômeurs inscrits en plus dans la même période, pour un taux total de 3,4% de la population active. Chez les 15-24 ans, le chômage a augmenté de 38,5% en un an.

Job d’été contre déprime estivale Une enquête de l’Université de l’Iowa, aux Etats-Unis, démontre que pour les adolescents à tendance suicidaire, effectuer un job d’été peut les dissuader de commettre l’irréparable. Selon les auteurs, «les jobs d’été sont bénéfiques, car ils entraînent l’amour-propre, réduisent l’isolement et les potentiels abus de substance». L’étude a été menée sur deux mille étudiants de quinze universités américaines.


72 | Migros Magazine 17, 20 avril 2009

Tous en selle pour le SlowUp Pour cette dixième édition, coup d’envoi le 26 avril à Morat. Membre du comité d’organisation, Michel Doleires revient sur les débuts de cette manifestation, qui compte aujourd’hui parmi les plus populaires de Suisse.

L

e SlowUp et Morat, c’est une affaire qui roule. La désormais célèbre manifestation à la gloire de la mobilité douce y a donné ses premiers tours de roue il y a dix ans, en 2000. «Les premières années en septembre, se souvient Michel Doleires, membre du comité d’organisation depuis l’origine. Et puis pour rappeler notre rôle précurseur, nous avons cherché une date au début du calendrier.» Le 26 avril, une fois de plus, le lac de Morat lancera donc la saison d’une quinzaine de journées de promotion du déplacement «à force humaine». Et des dizaines de milliers de personnes pédaleront, patineront et marcheront sur des routes sans la moindre carrosserie.

Aujourd’hui vice-président du comité, Michel Doleires dirige l’Office du tourisme voisin d’Avenches. A 60 ans tout juste, il tient

Directeur de l’Office du tourisme d’Avenches, Michel Doleires est un fervent adepte du SlowUp.

la forme, comme l’on dit. Adepte du vélo, il préfère tout de même les balades aux courses. «Je suis un randonneur, soit tout à fait le

public cible de l’événement.» Il réserve les gros efforts sportifs au ski de fond qu’il pratique avec assiduité. «Cet hiver a été mer-

Le SlowUp en quelques mots > Né dans l’avant-foulée d’Expo.02, le SlowUp a coïncidé avec le développement d’une offre «cyclo-touristique», d’un vaste réseau de cheminement à vélo sur l’ensemble du territoire national. Du côté de Morat, «la Broye à vélo» propose des parcours de randonnée depuis les bords du lac jusque dans le Jorat. La région déploie un vaste réseau de routes accessibles aux vélos. > Les SlowUp ont connu un développement rapide depuis l’an 2000. Année après année, leur nombre a augmenté pour atteindre environ 405 000 participants en 2008. Le mouvement est ainsi devenu l’une des manifestations attirant le plus grand nombre de personnes en Suisse.

> Ce dixième rendez-vous sera aussi l’occasion d’accueillir un symbolique 500 000e visiteur à Morat. Une raison de plus pour faire la fête… > D’après une enquête nationale auprès des secteurs du tourisme et de la restauration, ce rendez-vous populaire a dégagé un chiffre d’affaires d’environ dix millions de francs pour la seule année dernière. Daniel Leupi, membre de la direction du projet, s’en réjouit et ajoute que non seulement aucune région n’a jusqu’ici abandonné «sa» journée, mais que l’intérêt de nouveaux coins de pays ne diminue pas. L’aventure peut donc continuer... Plus d’infos: www.slowup.ch


vie pratique

PLEIN AIR | 73

une destination privilégiée par la route, parce qu’une demi-journée avec les CFF, c’est vraiment trop long.» Inutile de dire que ce professionnel du tourisme se félicite de la naissance du SlowUp à Morat. Et du changement de date qui assure un bel éclairage médiatique à l’événement. Même la prise de risque météorologique se montre jusqu’à maintenant payante. «Nous avons toujours eu beaucoup de chance, et il n’y a pas de raison que cela change. J’aimerais que le temps soit aussi clément au-dessus de l’opéra d’Avenches.»

Une date attendue avec impatience Les participants au SlowUp, eux, ne sont généralement pas de ceux qui s’enfuient à la première averse. Du coup, comme ailleurs en Suisse, le public répond toujours présent. Et même un peu trop lorsque les conditions sont estivales. «Par grand beau temps, il y a presque trop de monde et beaucoup doivent mettre pied à terre pour grimper en haut de la ville au milieu de la foule. Même s’il n’y a aucun esprit de compétition, c’est plus agréable lorsqu’il ne fait pas trop chaud.» Les restaurateurs et nombreux tenanciers de buvettes seraient naturellement d’un autre avis. Un peu réticents au début, ces derniers attendent désormais cette date avec impatience. «L’essentiel consiste à se retrouver en famille ou entre amis sur des beaux parcours sans circulation (30 kilomètres en moyenne)

veilleux. Trois mois de bonheur intense au milieu du Jura neuchâtelois ou vaudois.» Et maintenant que l’été approche, il s’apprête à changer de bâtons et à sortir ses chaussures de marche pour de grands tours de nordic walking dans l’Oberland bernois.

Adepte des transports publics Autant dire que sa voiture reste une obligation professionnelle. «Je suis constamment en déplacement et un emploi du temps souvent chargé me contraint à me mettre au volant. Mais à plus de 30 kilomètres du bureau, j’essaie de prendre le train.» Normal, pour un ancien cheminot qui effectua une grande partie de sa formation du côté de la gare de Cossonay. «Seule Lausanne reste

Dans la vitrine de l’Office du tourisme d’Avenches, le SlowUp 2009 est à l’honneur.

LIRE LA SUITE EN PAGE 74


74 |

vie pratique

BRÈVES

Demandez le programme!

PLEIN AIR

Migros Magazine 17, 20 avril 2009

SlowUp de Morat: le parcours

Cette année, quinze rendezvous (soit un de plus qu’en 2008) proposent de découvrir une région, ou de s’y retrouver, en abandonnant tout moyen de transport motorisé. Dates pour la Suisse romande: Morat: le 26 avril Valais: le 7 juin Jura: le 28 juin (nouveau!) Vallée de Joux: le 5 juillet Gruyère: le 12 juillet Genève: le 2 août (en même temps que les Fêtes de Genève) Au niveau suisse, Zurich met comme d’habitude le dernier braquet, le 27 septembre.

Concours et animations

Un petit parfum de fête Pour ce 10e SlowUp, les organisateurs ont concocté une cérémonie anniversaire. Rendez-vous à 10 heures sur la place du port de Morat avec beaucoup d’invités surprise et des animations à foison. Comme à l’accoutumée, plusieurs stands (restauration, boissons) attendent les participants.

pour faire la fête et prendre un bon bol d’air. En adaptant leur offre – ce n’est pas le jour des menus à trois plats! – les profe professionnels y ont vite tr trouvé leur compte.» compte. Lancé dans da notre pays – en s’inspirant d’un concept ge germanique – pa par SuisseMobile, Suisse Tourisme et Promotion Promot Santé Su Suisse,

le SlowUp n’a rien à vendre. Sauf peut-être cette convivialité propre aux moyens de locomotion non motorisés. Le sponsoring assure l’essentiel du (petit) budget, compagnies d’assurances maladie vélo à pied ou en poussette (pédaler, c’est A vélo, poussette: bon pour la le SlowUp célèbre la mobilité douce. santé) et vendeurs d’articles de sport (dont occasion les motive à se bouger SportXX, naturellement, Migros un peu. Et si le SlowUp réveille étant rapidement montée en en plus quelques consciences enselle) remplacent les cigarettiers dormies, pourquoi pas?» et les fabricants automobiles. Pierre Léderrey Reste à se demander si cette Photos Pierre-Yves Massot /arkive.ch décennie a vraiment fait avancer Carte F. Weber la «cause» du vélo, du roller, de la trottinette et de tout ce qui roule à la force du jarret. «Je Sponsoring by Slow-up 2009 Du 26 avril au pense que cela sensibilise quand 27 septembre même les gens, en tout cas cette Photos DR

Deux grands villages SlowUp seront installés sur le parcours, l’un à Morat même, l’autre à Avenches. Stands d’information et de restauration, animations musicales, concours pour petits et grands, parcours d’obstacles pour les enfants: les visiteurs n’auront pas le temps de s’ennuyer! A noter que des garages SportXX seront également présents tout au long du parcours: les vélos y seront réparés gratuitement. Une zone Farmer Relax permettra par ailleurs aux participants de se détendre et de se restaurer. Outre ces deux villages, de nombreuses localités se mobiliseront tout au long du parcours pour autant de haltes festives et gustatives. Que la fête commence!


Publicité

Sylvia: J’avais tellement perdu de poids en 1 semaine que j’ai annulé mon rendez-vous pour une chirurgie gastrique!

ENFIN!

Un traitement naturel contre l’obésité a été développé.

Sylvia nous raconte comment grâce à un procédé révolutionnaire elle a perdu 22 kg en 7 semaines alors qu’elle était désespérée et décidée à se faire poser un ballon gastrique. sés et j’avais 25 kilos en trop. J'avais tellement essayé de procédés miracles que je ne croyais plus à rien. Je ne trouvais plus rien à m’habiller, je n'osais pas sortir et la plage était devenue un supplice. Mais le pire, c’étaient les réflexions de mon mari et de mon fils que je ne veux pas rapporter ici. Enfin, au niveau affectif avec mon mari cela devenait catastrophique. Et puis un jour, à la télé, j’ai vu une émission sur les chirurgies gastriques pour les personnes qui souffrent et qui n’arrivent pas à maigrir. En réalité, il s’agit de placer un ballon dans l’estomac. Par conséquent, on ne peut pas manger beaucoup et donc on maigrit. Au bout du rouleau et prête à tout pour redevenir une vraie femme, je suis allée voir mon médecin. Je lui ai dit que je voulais faire cette opération. Finalement, nous avons fixé une date pour l’intervention. J’avais pris une décision radicale et j’étais convaincue du résultat. Le jour après, j'ai confié cette décision à ma meilleure amie Monica. Le lendemain, elle m’a appelé pour me dire que son mari qui est ingénieur biologiste, avait entendu parler d’un nouveau procédé qui assure le même effet, mais qui évite les inconvénients d’une intervention chirurgicale. Il s’agissait d’une sorte de poudre qui gonfle pour atteindre un volume multiple dans l’estomac et permet d’agir comme le ferait un ballon gastrique. Deux jours après, elle était devant ma porte avec le paquet contenant la poudre miracle qu’il fallait prendre sous forme de capsules. Quand j'ai lu la composition, j’ai constaté qu’il s’agit d’un dispositif médical certifié et à 100% naturel qui n'entraîne aucun effet secondaire nocif. Je pensais surtout à mon opération qui approchait (c’était dans 10 jours). Je me suis dit que ce serait une

bonne occasion de m'y habituer. Alors j'ai pris 3 capsules une demi- heure avant chaque repas principal et l’effet a été immédiat. Je mangeais ce que je j’aimais, mais je ne n'avais plus ces pulsions qui vous font grignoter toute la journée. Après 3 jours, j'avais perdu 1,5 kilos et en fin de semaine, la balance a affiché 3,5 kilos de moins. Il me restait 3 jours avant l'opération. J’ai appelé mon médecin pour lui raconter ce qui m'arrivait. Quand je lui ai parlé de la composition de PLANTO-SLIM (c'est le nom de ces capsules qui contiennent cette poudre miracle), il n'a pas été étonné.Il m'a dit que j’avais réalisé naturellement ce que je m’étais préparé à faire avec une opération chirurgicale. Nous avons décidé ensemble d’annuler mon opération et de suivre les résultats ensemble chaque semaine. Evidemment, j’ai continué à perdre du poids régulièrement. Le premier mois j’avais perdu exactement 13 kilos – et cela sans faire aucun effort particulier. Je mangeais ce que j’aimais, à ma faim avec un sentiment de satiété que j'avais oublié depuis longtemps. Je me sentais en pleine forme. J’ai perdu 22 kilos après 7 semaines. Là, mon médecin m’a dit stop c’est assez. J’avais peur de reprendre du poids en arrêtant de prendre PLANTO-SLIM. Pour éviter donc l’effet yoyo bien connu, je prends tout simplement 2 capsules de PLANTO-SLIM avant des repas particulièrement riches en calories, mais c'est tout. J’ai enfin la silhouette dont j’ai si longtemps rêvé et avec mon mari j’ai des relations affectives plus belles que jamais auparavant.

POURQUOI PLANTO-SLIM AGIT COMME UN BALLON GASTRIQUE NATUREL

PLANTO-SLIM agit selon le même principe que le ballon gastrique qui est introduit dans le cadre d'une opération (ce ballon doit remplir l’estomac). La différence c’est que PLANTO-SLIM est à 100% naturel. Chaque jour vous perdez du poids sans sensation de faim. Découvrez-en les raisons ci-dessous … 1) Sensation de satiété pour longtemps

Les capsules PLANTO-SLIM sont remplies de poudre de glucomannane de konjac, un extrait végétal de la racine de konjac spécialement traité. En prenant cette poudre avec de l'eau, celle-ci gonfle dans l'estomac jusqu'à atteindre 200 fois son volume normal et forme une masse gélatineuse qui enferme les composants alimentaire broyés. Ainsi, vous mangez nettement moins que d’habitude car votre estomac est rempli plus rapidement. Grâce à

cette sensation de satiété durable et agréable vous ne ressentez plus de sensation de faim omniprésente. La poudre elle-même est éliminée de manière naturelle sans être digérée. PLANTO-SLIM peut être pris à volonté.

2) Réduit l’absorptionde calories

En outre, PLANTO-SLIM retarde l'absorption de graisses et réduit la quantité de glucides qui sont absorbés par la nourriture. Le résultat? Non seulement, vous mangez moins, mais aussi vous absor-

bez moins de calories de ce que vous mangez. De cette manière, vous perdez automatiquement de poids et ce, sans avoir faim un seul instant.

3) Remboursement garanti

N'hésitez pas et commandez PLANTO-SLIM encore aujourd’hui. Si vous ne perdez pas de poids avec PLANTO-SLIM, nous vous remboursons votre argent sans discuter. C’est honnête, n’estce pas?

Avalées avec de l’eau, ces capsules agissent comme un ballon gastrique naturel.

+

+

=

=

➔ Si vous souhaitez perdre du poids normalement, prenez 2 capsules avant chaque repas principal.

➔ Si vous souhaitez perdre du poids rapidement, prenez 3 capsules avant chaque repas principal. Trendmail SA, Service-Center Bahnhofstr. 23, 8575 Bürglen TG

Tel. 071 634 81 25, Fax 071 634 81 29 www.trendmail.ch

BON DE COMMANDE

OUI, je commande contre facture (10 jours) + participation aux frais d'envoi (Fr. 5.90) comme suit: Veuillez cocher ci-dessous le régime souhaité: ❏ PLANTO-SLIM régime 10 jours (64 capsules)

No d'art. 3601

Fr. 48.–

PLANTO-SLIM régime 1 mois (192 capsules) ➔ Recommandé pour des résultats optimaux!

PLANTO-SLIM régime 2 mois (384 capsules)

No d'art. 3606

au lieu de Fr. 288.–

Monsieur

No d'art. 3603

au lieu de Fr. 144.–

seulement Fr. 98.– !

seulement Fr. 178.– !

Madame

Nom: Prénom : Rue/N°: NPA/lieu:

A envoyer à: Trendmail SA, Service-Center, Bahnhofstr. 23, 8575 Bürglen TG

205-165

on histoire est somme toute assez banale... M Pour résumer, entre 23 ans, quand j’ai eu mon fils unique, et hier si je puis dire, 10 ans s’étaient pas-


76 | Migros Magazine 17, 20 avril 2009

Grand dilemme: se griller une cigarette ou prendre quelques kilos? La crainte de voir l’aiguille de la balance dans le rouge est souvent un réel frein à la motivation des fumeurs. Conseils.

Arrêter de fumer sans grossir: impossible?

J

e souhaitais arrêter de fumer, mais j’avais peur de grossir. Ma fille de 10 ans m’a dit qu’elle préférerait avoir une maman avec 3 kilos de plus qu’une maman qui fume.» C’est le déclic pour Lucie, qui raconte sur un forum comment elle a écrasé sa dernière cigarette, trois semaines auparavant. 29% des Suisses sont fumeurs. La moitié d’entre eux souhaiteraient mettre fin à cette mauvaise habitude, selon l’enquête suisse sur le tabagisme (2006). Seuls 30% y parviendront complètement. Le problème? Le sevrage engendre en général une prise de poids de 3 à 5 kilos, ce qui peut décourager les moins motivés. En effet, un accro à la nicotine brûle environ 200 calories de plus par jour qu’un non-fumeur, à régime égal. Cela représente 10% de l’apport quotidien pour une femme active mesurant 1,65 mètre. «En fait, quand il arrête, le fumeur ne fait que rattraper cette différence. Mais bien sûr, les gens ne pensent pas comme ça», constate

Joan Germann, diététicienne, coresponsable du projet «J’arrête de fumer, mais j’ai peur de grossir».

La cigarette la plus importante Mis sur pied conjointement par l’institut de médecine sociale et préventive de l’Université de Genève et l’Antenne des diététiciens genevois, ce projet offre, toutes les deux semaines, un cours sur l’alimentation pour les personnes en cours de sevrage de nicotine. «On effectue d’abord un bilan coûts-bénéfices de l’arrêt du tabagisme, pour évaluer la motivation des participants. Puis on les aide à préparer un projet personnel,

changer de travail, chercher l’amour, qui les empêchera de penser à l’objet de leur désir.» Dans la journée du fumeur, il y a toujours une cigarette plus importante que les autres (par

exemple la première du matin, celle après le repas ou avant de dormir...). Cette bouffée-là sera la plus difficile à abandonner, et souvent comblée par du grignotage. «Pendant le cours, on ana-

A qui s’adresser? > Sur le site www.stop-tabac.ch, vous pouvez faire un test en ligne pour connaître votre risque de prendre du poids, selon votre mode de vie. > Vous trouverez des informations sur les cours «J’arrête de fumer, mais j’ai peur de grossir»

sur le site www.adige.ch ou par mail: tabac@adige.ch > Le site de l’association suisse pour la prévention du tabagisme donne des conseils spécifiques quant au problème de la prise de poids: www.at-suisse.ch


vie pratique

MIEUX VIVRE | 77

Parole d’expert Jacques Cornuz est médecin-chef, spécialiste de la prévention contre le tabagisme, à la Policlinique médicale universitaire, Lausanne. Comment se préparer à l’instant où on arrêtera de fumer? A la PMU, on propose aux gens de fixer une date butoir pour leur sevrage. Puis on travaille avec eux sur les «cigarettes plaisir» auxquelles ils peuvent facilement renoncer. Il faut se préparer à faire le deuil, nuancer la perte avec les bénéfices.

Bien souvent, les fumeurs hésitent à renoncer à leur vice par crainte de prendre du poids.

lyse les réactions de la personne durant son sevrage, explique Joan Germann. On cherchera à compenser la gestuelle, l’ennui ou la faim provoqués par le manque avec de petites astuces.»

Halte au grignotage! Ces stratagèmes s’étendent du chewing-gum à mastiquer à la redécouverte du plaisir de cuisiner, en passant par le tricot ou l’évitement de ses amis fumeurs. Mais les conseils de diététique générale s’appliquent aussi aux ex-fumeurs: appeler une amie plutôt que se ruer sur l’armoire à douceurs, remplacer la barre de

chocolat par une pomme, éviter de faire ses courses le ventre creux... Deux problèmes se posent lors du sevrage: d’une part, le métabolisme corporel ralentit, ce qui signifie un plus grand stockage des graisses. D’autre part, très vite après la dernière cigarette, le goût, les odeurs et l’appétit reviennent. Car la cigarette agit aussi comme un coupefaim. Il arrive que les anciens fumeurs traversent une phase de boulimie. Et là, ils ne sont pas égaux: l’âge, le métabolisme, le nombre de cigarettes fumées influencent les modifications corporelles.

Les gens ont vraiment peur de grossir? Parfois, ils arrivent en disant: «Vous me promettez que je ne prendrai pas un gramme si j’arrête?» Notre rôle est de les rassurer, car c’est possible de ne pas grossir (20% des patients sont dans ce cas). On les prévient que la sensation gustative va revenir et qu’ils auront davantage envie de manger. En utilisant des substituts, comme les patchs ou les gommes, on atténue la prise de poids, car ces produits contiennent de la nicotine. Mais il faut aussi noter que le tabac augmente les risques d’obésité: le taux de graisse abdominale

Bonne nouvelle toutefois pour les ex-fumeurs, un allié indéniable vient à leur secours: leur capacité retrouvée pour le sport. En effet, bouger, se dépenser atténue la sensation du «besoin de fumer». «Avec un peu d’effort, on arrive très vite à compenser ces 200 calories supplémentaires», insiste Joan Germann. Un dernier conseil: garder à l’esprit qu’on ne peut pas forcément tout réussir en même temps. Un sevrage ressemble déjà à un parcours du combattant. Ajoutez à cela des restrictions alimentaires trop importantes et c’est d’abord le moral qui risque de flancher. «Arrêter la cigarette équivaut à un changement de vie, des habitudes, des petits rituels ou de la gestuelle. Il faut se répéter qu’il y a tellement de bénéfices à arrêter la cigarette que prendre du poids est secondaire!» conclut Joan Germann. Mélanie Haab Photo Keystone

www.migrosmagazine.ch Des conseils pratiques pour arrêter de fumer sans grossir sur notre site internet.

s’élève, de même que les risques de diabète. Quel est le taux de réussite des tentatives de sevrage? On estime autour de 25 à 30% les gens qui, un an après, n’ont pas recommencé. Arrêter de fumer est un apprentissage. Souvent, les gens ne réussissent pas du premier coup, mais à la deuxième ou troisième tentative. En étant suivis par un professionnel, ils triplent leurs chances de devenir non-fumeurs. Ce produit tellement sophistiqué est fabriqué de manière que l’on devienne accro. Quand on veut arrêter, on se retrouve un peu comme David devant Goliath.

Publicité

Pour votre ménopause, adoptez la couleur! Cimifemine neo ®

de la Soulage les troubles bouffées ménopause tels que nervosité de chaleur, sueurs ou

de la Extrait spécial Ze 450 à grappes) plante Cimifuga (actée

suffit 1 comprimé par jour

Actée à grappes fortement dosée ent Ceci est un médicam à base de plantes. e Disponible dans votr uerie. pharmacie ou drog ice Veuillez lire la not d’emballage. AG Max Zeller Söhne n 8590 Romanshor


78 | Migros Magazine 17, 20 avril 2009

Internet: un espace à Ludique, interactif et fascinant, le média préféré des jeunes est aussi le principal vecteur de propos choquants ou racistes, d’images pornographiques ou ultraviolentes. Et les parents ne protègent pas assez leurs enfants du danger.

O

n aimerait que tu sois morte.» Des mots insupportables, en grosses lettres, envoyés à plusieurs reprises par un groupe de filles en cabale contre une autre élève de leur classe. Pour une histoire de garçons ou de regard de travers, MSN dérape. La messagerie ludique et conviviale agresse, raille ou menace. Et le phénomène n’est pas rare. Selon une récente enquête de Microsoft, plus de la moitié des jeunes Suisses (52% exactement) avouent avoir été victimes d’intimidations sur le Web. Sous couvert d’anonymat, ou de ce qu’ils croient l’être, des internautes se défoulent et harcèlent leurs têtes de Turc sur un blog, un chat ou un forum de discussion. «On croit les jeunes blindés par les insultes et les agressions verbales. Mais ce type d’attaque ou d’exclusion, amplifiée par le phénomène de groupe, prend une tout autre dimension sur un écran de portable ou d’ordinateur.» Intervenant dans des classes ou à travers des conférences, Tiziana Bellucci rencontre près de 10 000 enfants chaque année dans toute la Suisse romande. Et de très nombreux parents.

Le média chouchou des jeunes La directrice générale d’Action Innocence Suisse, une association luttant depuis dix ans pour préserver la dignité et l’intégrité des enfants sur internet, avertit: la liste des dangers et des traumatismes à portée d’un simple clic est longue. Question de succès d’un média

chouchou d’une époque, d’abord. «Une recherche européenne effectuée en 2007 révèle que les 15-25 ans passent en moyenne quinze heures par semaine sur internet. Soit deux de plus que devant la télévision.» Et d’après sa propre expérience, les bambins se connectant quotidiennement ne constituent plus l’exception.

Des conséquences méconnues Très à l’aise avec l’outil informatique, souvent bien davantage que leurs parents, la jeune génération surfe, chatte, blogue, télécharge tous azimuts et sans complexe. «La plupart du temps dans une grande ignorance des conséquences juridiques, personnelles ou sociales de ce qu’ils y font», relate Tiziana Bellucci. Le blog constitue un excellent exemple de cet espace d’expression libre que l’on voudrait sans limite. «Beaucoup de jeunes filles le considèrent comme une sorte de journal intime, dont elles ont limité l’accès. Alors que quelques mots clés suffisent à un moteur de recherche pour y accéder.» De même, maîtriser la prise de photos avec son portable et leur transfert informatique est une chose. Savoir qu’il reste en principe interdit de les publier sans accord préalable de l’intéressé – et sans celui de ses parents s’il s’agit d’un copain de classe mineur – en est une autre. Le service de discussion en ligne («chat» en anglais) MSN Messenger a remplacé les longues discussions téléphoniques. «Mes

Malgré son côté ludique, internet recèle de nombreux dangers. Aux parents de veiller au grain!


vie pratique

GRANDIR | 79

surveiller Action Innocence mène le combat Le principal message d’Action Innocence à l’intention des parents rejoint celui dispensé par Serge Tisseron, psychiatre spécialiste des nouvelles technologies, à propos des jeux violents: surtout ne pas considérer que le surf appartient au petit monde secret de l’enfant. «Il faut absolument s’y intéresser, poser des questions, dialoguer. Et si l’on se sent un peu largué, se mettre au courant.» Seule cette attitude, et la pose de certaines limites, amènera l’adolescent de 13 ou 14 ans à un «comportement responsable et éthique, à une utilisation où se mêlent le plaisir et une saine méfiance.» Tiziana Bellucci, directrice d’Action Innocence Suisse, pense également qu’une interdiction pure et simple s’avère vaine et sans doute contre-productive. «Les jeunes iront sur internet de toute façon.» Parallèlement, Action Innocence donne un

enfants, alors qu’ils sortent à peine d’une soirée, se connectent immédiatement pour y retrouver les amis qu’ils viennent de quitter», s’amuse la directrice d’Action Innocence. Et le «tchat» peut durer des heures. D’où la nécessité de faire prendre conscience que les espaces virtuels recèlent les mêmes dangers que le monde réel, avec leur lot de mauvaises rencontres qu’il faut apprendre à déjouer. Sensibiliser d’abord les premiers concernés.

Sensibilisation à l’école et à la maison Action Innocence intervient dans les classes de tout le pays, souvent à la demande des directions d’établissements. Elle informe, distribue un matériel de prévention spécifique, dialogue. «Les plus jeunes pensent souvent être conscients de ces menaces. Pourtant le côté ludique du Web les

certain nombre de conseils pratiques. > A commencer par l’installation de l’ordinateur connecté à internet dans une pièce commune, «au moins jusqu’à l’adolescence». Son utilisation fera l’objet de limites et de règles. > L’installation d’un logiciel de contrôle parental reste largement conseillée, en tout cas durant les premières années. > Rappeler, donc, que la Toile est un espace public, que la loi s’y applique et que les informations publiées sont facilement accessibles. Sur Facebook, où nombre d’ados déposent désormais leur profil accompagné de photos et de renseignements privés, il existe des outils limitatifs. Autant les utiliser. «Je suis effarée de constater que des parents proposent encore en libre accès des clichés de leurs

pousse à rapidement baisser leur garde, à se montrer confiants. Et donc imprudents.» Mais ces efforts restent en partie lettre morte s’ils ne sont pas relayés à la maison. «Plusieurs études montrent que les parents sont souvent largement ignorants des formes de violence auxquelles leurs enfants sont confrontés avec l’utilisation des nouvelles technologies.» Après une première campagne nationale de sensibilisation – en 2006, intitulée «le masque» – à l’adresse des jeunes internautes, Action innocence a donc lancé mi-janvier une salve à l’intention des adultes. Soucieux des lieux et personnes que leur progéniture fréquente au-dehors, ces derniers ne se préoccupent pas assez des sites qu’elle consulte et des «avatars» avec lesquels elle dialogue devant son écran. Derrière cette porte fermée, dans sa chambre d’enfant douil-

Une manière de frapper les esprits: des slogans chocs. petits en maillot de bain.» > Insister sur les dangers d’un rendez-vous avec des inconnus rencontrés en ligne, mais aussi encourager les enfants à évoquer leurs mauvaises expériences, des contenus choquants ou des propos déplacés. Sur le Net: www.actioninnocence.ch

lette où on le croit à l’abri, l’ado peut être mis en danger, se voir confronté à des propos ou des images choquantes, dégradantes, obscènes; être poussé à la haine raciale, à la violence, voire à l’anorexie. «On ne sait jamais qui est derrière l’écran», rappelle un slogan coup de poing face à l’image d’un enfant en détresse. «Sur internet, il ne sera en sécurité que si ses parents le protègent et le rendent attentif aux périls encourus.» Pièges qui, eux, n’ont rien de virtuels. Pierre Léderrey Photo Corbis

www.migrosmagazine.ch Besoin de davantage d’infos pratiques? Rendez-vous sur notre site internet!


80 | Migros Magazine 17, 20 avril 2009

La révolution sonore Le bon vieil autoradio a fait son temps. Les voitures modernes disposent souvent d’équipements high-tech qui en font de véritables salles de concert.

M

ême quand ils débitaient du hard rock, les autoradios et lecteurs de cassettes d’antan émettaient un son nasillard rapidement couvert par le bruit du moteur. Mais aujourd’hui, les constructeurs intègrent le système audio dans le développement de leurs nouveaux modèles. Ce n’est pas chose facile, car d’un point de vue acoustique, une voiture est le plus mauvais endroit pour écouter de la musique. La tôle, les matières plastiques et le cuir ne réfléchissent par les sons de la même manière. Et quand les panneaux se mettent en plus à vibrer, votre morceau préféré peut se transformer en cauchemar sonore. Pour obtenir une acoustique optimale, les haut-parleurs doivent être savamment répartis dans l’habitacle. A hauteur d’oreilles, dans les montants, pour les aigus, en bas ou dans le coffre pour les basses. Jaguar travaille par exemple avec Bowers & Wilkins, Aston Martin avec Linn et Lexus avec Mark Levinson, autant de noms évocateurs pour les amateurs de hi-fi. Mais les marques généralistes font également appel à des spécialistes extérieurs. Audi fait confiance à Bose et Bang & Olufsen, VW à Dynaudio et BMW opte pour des installations Harman/ Kardon. L’acoustique y trouve son compte, et aussi le look. Mais attention: une solution complète, avec le système de navigation en plus, coûte aisément plusieurs milliers de francs.

Pour une bonne qualité de son Les récepteurs sont aussi importants que les haut-parleurs et les amplis. Hélas, les autoradios FM classiques diffusent de plus en plus souvent de la musique à compression dynamique. Les pics de

volume sont réduits à un niveau agréable, mais la qualité du son en souffre. Les récepteurs satellitaires numériques DAB de qualité CD permettent d’y remédier. Ils couvrent environ 90% du territoire suisse (consulter le site internet www.dab-digitalradio.ch). Pour en bénéficier, il faut toutefois faire la dépense d’un récepteur spécial intégré à l’autoradio. Dans la plupart des voitures neuves, le lecteur CD fait partie de l’équipement standard. Disponibles en option, les changeurs à six CD facilitent la vie. Les clients qui veulent en faire l’économie peuvent utiliser à la place leur lecteur MP3, sans le casque, évidemment. Aujourd’hui, de nombreux modèles sont équipés d’une prise AUX analogique permettant de le raccorder au moyen du câble ad hoc.

Certains dispositifs permettent un accès à internet.

Interface pour iPod intégrée Pour utiliser le lecteur MP3 par le truchement de la radio, il faut disposer d’un port USB, ou même d’une interface spéciale pour l’iPod d’Apple. La plupart des marques proposent ces deux équipements moyennant un supplément de prix pouvant atteindre 500 francs. A l’exception notable de Kia et Hyundai qui, au-delà de la version de base, l’offrent dans la classe compacte. Un mini-émetteur FM à monter après-coup (Fr. 50.– à 70.–) peut diffuser la musique du lecteur sur une fréquence radio, mais la qualité sonore en pâtit passablement. Chez Fiat, Alfa et Lancia, un support mémoire avec système de navigation peut être branché sur la prise USB. Un système plus confortable consiste à intégrer au système audio un disque dur sur lequel des heures d’enregistrement peu-

Même à bord de l’éternelle Coccinelle, on peut écouter son iPod.

vent être stockées sous une forme comprimée. Le groupe Chrysler était un précurseur en la matière, mais BMW, Mitsubishi et Volkswagen n’ont pas tardé à le proposer aussi. Les données musicales sont reprises d’un lecteur MP3 ou CD, par le truchement du port

USB. Pour transférer 4 gigabytes, le système de la Jeep Cherokee a besoin par exemple de nettement plus d’une heure. Mais ensuite, la musique mémorisée est toujours disponible. Chez Mercedes, les données sonores pourront bientôt être


vie pratique

VOITURE | 81

Grâce aux nouvelles technologies, les voitures d’aujourd’hui se transforment en véritables plateformes audiovisuelles.

Des ports USB aux prises AUX analogiques: diverses techniques permettent d’optimiser l’écoute de la musique dans son véhicule.

transférées par LAN sans fil. Ce n’est pas si compliqué qu’on pourrait le croire, et c’est surtout moins cher que les solutions actuelles. Car de nombreux composants – notamment le lecteur CD – sont ainsi économisés. De plus, des logiciels de remise à jour permet-

tent d’ajouter de nouvelles fonctions ultérieurement.

La connexion internet en prime L’avantage de cette connexion avec le net, c’est qu’elle permet d’accéder à des services d’infor-

mation en ligne, qu’il s’agisse des prévisions météo, de la réservation d’un hôtel ou d’un programme culturel. BMW propose déjà cette option. Le système ne fonctionne qu’à l’arrêt, à l’instar des téléviseurs embarqués à bord des véhicules Mercedes ou BMW.

Mais pour que la musique à bord reste un plaisir, il faut toujours garder une chose en tête: en voiture, le conducteur doit concentrer tous ses sens sur la route. Et non manipuler les boutons de réglage d’une installation audio. Andreas Faust


25%

RASOIR

TONDEUSE

RÉVÉLEZ-VOUS

Valable du 21.4 au 4.5.2009

sur tous les produits Wilkinson

14 14

15 au lieu de 18.90

p. ex. rasoir Quattro for Women Bikini

90 au lieu de 19.90

p. ex. rasoir Quattro Titanium Precision

Wilkinson est en vente à votre Migros Entreprises Avant de jeter votre vieux salon, demandez-nous une offre! Parce que le recouvrement du rembourrage vaut presque toujours la peine. Nous recouvrons également votre ancien salon d’étoffe ou de véritable cuir nappa. Service express en 10 jours seulement. Salon de remplacement gratuit. Garantie 10 ans. Conseils à domicile, aussi le soir, dans toute la Suisse. Demandez nos échantillons et découvrez notre assortiment de rêve. Atelier de rembourrage I tél. 079 403 39 93 Schoffelgasse 3 I 8001 Zürich

• avec ou sans permis de conduire • jusqu‘ à 30 km/h CLASSIC Marc Klauser Case Postale 4 CH-1609 St. Martin Tél: 079 824 49 80 www.kyburz-classic.ch

Envoyez nous votre documentation gratuite, sans engagement. Nom et prénom Rue Code postale et ville Téléphone

MK2

Téléphone 044 712 60 60, www.berghilfe.ch

www.ppp.ch

Tél. 021 614 77 17

Pour un monde plus juste. CCP 10-26487-1

Schweizer Berghilfe Aide Suisse aux Montagnards Aiuto Svizzero ai Montanari Agid Svizzer per la Muntogna

Annonce gratuite

L’offre de la semaine:


perdus de vue | 83

Migros Magazine 17, 20 avril 2009

Vous reconnaissez-vous? < Voici deux photos de l’école pri-

maire supérieure de Vevey (années 60-81). Celle des garçons représente une classe qui était située dans l’ancien hôpital de Vevey. Accroupis: Rossier, Mojonnier, Gasser. Debout: Guignet, Giovannoni, Addor, Descloux, Richner, Dupuis, Zeugin, Guignard et Dürrer (caché par Zeugin).

La photo des filles a été faite à Château-d’Œx lors d’un camp de ski en 1964. La seule que je me rappelle est Anne Zanone, première à gauche debout. Je serais très heureux d’avoir des nouvelles de toutes et de tous. Claude Jungo, Moudon claude.jungo@tele2.ch Sur Facebook: Claude Jungo

Vous aussi… vous êtes à la

>

Je souhaiterais reprendre contact avec les personnes de l’école de recrues à Thoune, en juillet 1959, présentes sur cette photo. Alors si vous vous reconnaissez, contactez-moi.

Raymond Bigler 27, rte de Pressy 1253 Vandœuvres raymond.bigler@hotmail.fr

recherche d’une personne que vous avez perdue de vue? Adressez vos demandes, si possible avec photo, à Rédaction Migros Magazine, Perdus de vue, case postale 1751, 8031 Zurich, ou sur www.migrosmagazine.ch

Publicité

OFFRE DE PRINTEMPS AU TESSIN: 14 JOURS DE VACANCES, MAIS VOUS N’EN PAYEZ QUE 10! Réservez dès maintenant notre offre de printemps dans nos résidences Corallo, Michèle et Palazzo Miralago à Ascona! Des vacances de 14 jours pour deux personnes dans la résidence Corallo coûtent seulement CHF 841.– au lieu de CHF 1’178.–. Seulement CHF 30.– par personne/jour! Cet offre est valable pour des séjours du 25.04. jusqu‘au 27.06.09. A réserver par téléphone ou en ligne sous www.interhome.ch/promotion

www.interhome.ch | Appel gratuit 0800 84 88 88


84 |

coup de chance

ASPIRATEUR

Migros Magazine 17, 20 avril 2009

Une aspiration dingue! » met en jeu «Migros Magazine» 20 aspirateurs Mio Star VAC 4800 ur de Fr. 199.Dingo d’une valeur tre chance! chacun. Tentez votre

A

vec l’arrivée de la belle saison, il est plus que temps de s’attaquer au grand ménage du printemps! Votre aspirateur est un peu fatigué? Investissez dans un nouveau modèle. A moins que la chance ne vous sourie lors du tirage au sort organisé par Migros Magazine et vous fasse remporter l’un des vingt aspirateurs mis en jeu. Dans le cadre d’un test portant sur différents modèles d’aspirateurs vendus en Suisse, l’association de consommateurs K-tipp et l’émission de la télévision alémanique Kassensturz ont attribué la mention «bien» et la note de 5, sur une échelle de 6, à l’aspirateur Mio Star VAC 4800 Dingo, pour ses prestations et son rapport qualité-prix. En effet, pour Fr. 199.-, l’aspirateur Mio Star VAC 4800 Dingo est équipé d’un filtre Hepa et offre un rayon d’action de 9 mètres. Mobile et stable, il permet un meilleur passage de l’air et offre ainsi une force constante d’aspiration. De plus, non seulement le sac est très facile à remplacer, mais l’aspirateur est doté d’un indicateur de changement de sac. Enfin, les deux accessoires, un suceur à coussin et un suceur plat, se fixent sur la poignée. Le câble mesure 6 mètres et la puissance de l’aspirateur est de 1800 W. Participez au tirage au sort et gagnez un super aspirateur Mio Star VAC 4800 Dingo. Tiffany Pasche

Comm Comment ment m participer partic téléphone: appelez le Par téléph numéro 0 0901 560 021 et indiquez vos nom et adresse (Fr. 1 .-/appel). .-/ap Par SMS: envoyez un SMS avec le mo mot-clé «poussière» suivi de vos v nom et adresse au numéro 9 920 (Fr. 1 .-/SMS). Exemple: Poussière Max Exemple, rue des Rosiers en fleurs 7, 99 9999 Cityville. Par courrier: cour envoyez une carte postale (c (courrier A) à: Migros Magazine Magazine, Poussière, Case postale, 8099 8 Zurich La date li limite d’envoi est le 26 avri avril 2009 Les gagnant-es gagn gnan seront info form informé-es par écrit. Le v versement de la co contre-valeur ne peut êt être exigé. Le recours à la voie juridique est exclu. Aucune corresponda dance ne sera éc échangée au sujet du conc concours.

Doté de la mention «bien»: l’aspirateur Mio Star VAC 4800 Dingo a convaincu lors des tests de «K-tipp».


mots f léchés | 85

Migros Magazine 17, 20 avril 2009

A gagner 5 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun.

DÉFIGURÉS

OISEAU

EXCÈS

NOTE

REVÊCHES

CHUCHOTE

ROUE

ARME

PRIÈRE ÎLE DE LA MER ÉGÉE

RIVIÈRE ÉLÉMENT ATOMIQUE

6 HÉRAUT PLATS HONGROIS

JUDAS

12 OPTIQUE

7 ÉCLOS INJURIEUSE

Comment participer:

RADIUS CAGES AU FOOT

FLEUVE

8

BAIE

Par courrier (courrier A): Migros Magazine, Mots fléchés, CP, 8957 Spreitenbach Par courriel: www.migrosmagazine.ch/motsfleches Par SMS: envoyez MMF puis la solution au numéro 20120 (Fr. 1.-/SMS ) Par téléphone: composez le 0901 567 568 (Fr. 1.-/appel) et communiquez la solution ainsi que votre adresse sur le répondeur. Délai: votre carte postale, votre courrier électronique ou votre appel doit nous parvenir au plus tard dimanche 26 avril 2009, à 18 heures.

CRACK

SOCLE

MOLLUSQUES

NÉANT

VÉRIN

10

5 TITRE ANGLAIS

NÉ DE

C R I A I L L E R I E S * O P

* E V O L U E R A S * O R N A

E * O * F T E N T I E T T E * U A * R O L E * E T A N * O * B C A R D E O N D E L N E R * G S S E R E

* E C U * S * B * E * S E U L

R U I S S E L A N T S * T E L

* S E S A M E S * C O N T E E

D E L I C A T E S * T I E R S

Solution Problème n° 16

DUPE

BARRES FIXES

REFUGE

Mot: conversation

BAUDET

Réservation: 021 804 97 16 021 804 15 90 www.morges-sous-rire.ch fnac (Lausanne Genève Fribourg)

2

* P * C * F * G * V * I * D *

DISSIDENCES

4

ANIMES

PRESQUE

BERNÉS

MONNAIE

1 POUFFÉ

POISSON POÈME

Gagnants Mots fléchés n° 15

MESSIN

FEUES

Francine Barmaz, Sierre (VS); Ruth Zurbrügg, Fribourg (FR); Madeline Ciganek, Monthey (VS); Daniel Zurbuchen, Les Bayards (NE); Vanessa Ducry, Farvagny (FR).

9

ID EST

CURIE BÉQUILLE

SITUÉES

CONCEPTS

3

11 © Alain Dubois

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

IMPRESSUM MIGROS Magazine Construire case postale 1751, 8031 Zurich Hebdomadaire du capital à but social www.migrosmagazine.ch Tirage contrôlé: 511 161 exemplaires (REMP octobre 2008) Lecteurs: 580 000 (REMP, MACH Basic 2009-1) Direction des publications: Monica Glisenti Direction de Limmatdruck SA: Jean-Pierre Pfister Directeur des médias Migros: Lorenz Bruegger

Publicité

Responsable de projets: Ursula Käser Rédaction: redaction@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 37 Fax: 044 447 36 02 Rédacteur en chef: Joël Guillet Rédacteur en chef adjoint: Steve Gaspoz Chef d’édition: Alain Kouo Département Magazine: Tania Araman, Patricia Brambilla, Laurence Caille, Jean-François Duval, Mélanie Haab, Virginie Jobé, Pierre Léderrey, Laurent Nicolet, Alain Portner

Département Actualités Migros: Gaston Haas (responsable), Pierre Wuthrich (resp. coordination), Florianne Munier, Christoph Petermann, Daniel Sägesser, Cinzia Venafro, Michael West Département Shopping & Food: Jacqueline Jane Bartels (responsable), Eveline Schmid (adj.), Heidi Bacchilega, Anna Bürgin, Ruth Gassmann, Dora Horvath, Martin Jenni, Fatima Nezirevic, Anna-Katharina Ris Mise en pages: Daniel Eggspühler (responsable), Werner Gämperli (adj.) Layout: Diana Casartelli, Marlyse Flückiger, Nicole Gut, Bruno Hildbrand, Gabriela Masciadri,

Tatiana Vergara Photolithographie: René Feller, Martin Frank, Reto Mainetti Prépresse: Peter Bleichenbacher, Marcel Gerber, Felicitas Hering Service photo: Tobias Gysi (responsable), Regula Brodbeck (resp. pour la Suisse romande), Anton J. Erni, Franziska Ming, Susanne Oberli, Olivier Paky, Ester Unterfinger Correction: Paul-André Loye Internet: Anne-Marie Python Secrétariat: Jana Correnti (responsable), Imelda Catovic, Sylvia Steiner

Département des éditions: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Bernt Maulaz (chef du département), Simone Saner Abonnements: abo@migrosmagazine.ch Sonja Frick (responsable), Téléphone: 044 447 36 36 Fax: 044 447 36 24 Annonces: annonces@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 50 Fax: 044 447 37 47 Reto Feurer (chef du département), Nicole Costa, Verena De Franco, Silvia Frick, Alexandra Gatto, Yves Golaz, Adrian Holzer, Janine Meyer, Marceline Moella,

Janina Prosperati, Hans Reusser, Patrick Rohner (chef projet média), Eliane Rosenast, Kurt Schmid, Sonia Siciliano, Jasmine Steinmann, Marc Suter, Nicole Thalmann Marketing: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Jrene Shirazi (cheffe du département) Éditeur: Fédération des coopératives Migros IMPRIMERIE Centre d’impression Edipresse, 1030 Bussigny


86 | Migros Magazine 17, 20 avril 2009

Vuillème, de retour d’Infarctus

Il a vu la mort de près en 2007. Le voilà lauréat du Prix Dentan 2009, avec un roman au titre éloquent: «Pléthore ressuscité». L’écrivain neuchâtelois Jean-Bernard Vuillème nous donne rendez-vous au Salon international du livre et de la presse.

L

e livre m’est arrivé avec cette dédicace: «Pléthore ressuscité, par un auteur tout juste revenu d’Infarctus, cordialement.» Avec un I majuscule à Infarctus comme s’il s’agissait là de quelque contrée lointaine. On s’aperçoit que c’est signé Jean-Bernard Vuillème et on ne s’étonne plus: de la réalité, quelles que soient les situations tragiques qu’elle nous réserve, l’homme a toujours su tirer des livres où la douleur et le mal-être sont sublimés par l’humour et un sens du cocasse. Affaire de style. «Cette tournure d’esprit m’est intrinsèque: dans ce qui n’est pas drôle en soi, elle me fait depuis toujours découvrir des raisons de se marrer malgré tout», s’explique le lauréat du Prix Dentan 2009, l’une des principales distinctions littéraires de Suisse romande.

Un certain goût pour les imbroglios De plus, les voyages aux extrêmes, il connaît. En 2005 déjà, s’étant délibérément rendu de l’autre côté de la planète, il en ramenait un Carnet des Malouines et un roman, Une île au bout du doigt, publiés chez Zoé. C’est une constante, un vrai fil rouge: tous ses romans tiennent dans un jeu de permutation entre deux pôles identitaires. Prenez L’Amour en bateau, paru en 1990. Deux couples, qui ne se connaissent pas, fêtent par hasard le même jour leur mariage sur un bateau de la Société de navigation. Tourbillon de la fête! musique! petits fours! Et voilà que, par on ne sait quel tour de passe-passe, la mariée de

toire est relativement banale, je l’ai bien vu lorsque le livre est sorti! La fiction était la seule manière de traduire ce malaise qu’on ressent dès sa naissance.»

Jean-Bernard Vuillème ressuscité

Le titre de son nouveau roman fait écho à l’expérience récente de Vuillème: un infarctus qui a failli l’emporter.

l’un repart avec l’époux de l’autre, et réciproquement! Situation tout aussi curieuse (dans tous les sens du terme), en 1999, dans Face à dos, peut-être son meilleur roman. Là encore, les chemins bifurquent: «C’est l’histoire d’un type qui, se rendant comme chaque matin à son travail, les yeux fixés sur le trottoir, aperçoit dans un éclair devant lui une paire de souliers féminins dépareillée. Un soulier rouge et un soulier noir! S’agit-il d’une nouvelle mode? A-t-on affaire à une personne particulièrement distraite?» Aussitôt, le bonhomme se met dans les pas de la jeune femme aux souliers dépareillés, la suit et l’épie. «Il veut savoir», dit Vuillème. Tout le roman tiendra dans cette espèce de double course poursuite délirante. Ah! C’est là qu’il faudrait parler de l’art du

mouvement chez Vuillème, mais, décidément, cela nous entraînerait trop loin. En 2006, Jean-Bernard Vuillème va jusqu’à permuter les termes de son prénom pour publier, sous le pseudonyme de Bernard Jean, celui de ses livres qui remportera le plus d’échos: Le Fils du lendemain. Titre renversant pour une aventure elle-même renversante, puisqu’à l’âge de 40 ans, l’auteur découvre avec certitude qu’il est issu de l’union de sa mère avec un homme qui n’était pas son père officiel, bref qu’il a toujours eu affaire à une réalité en trompel’œil. Ce sujet, l’écrivain se garde de le traiter sous la forme du récit de vie: «J’aurais eu horreur de ça!» A la douleur sous-jacente, une fois de plus, il applique un traitement strictement littéraire. «Finalement, dit-il, ce genre d’his-

Venons-en à l’ouvrage lauréat du Prix Dentan, Pléthore ressuscité (Ed. Nouvelle Revue neuchâteloise, 2008). Vuillème entreprend d’y faire revivre un personnage qu’il avait créé en 1982 dans Pléthore et Le règne de Pléthore (Ed. Piantanida). «Je voulais tirer mon héros de son oubli, puis jouer sur les interactions entre l’auteur et son personnage ressuscité.» En octobre 2007, alors qu’il en est à la quinzième page, un infarctus le frappe: il a 57 ans, une femme, deux enfants. Affreuse douleur, transport à l’hôpital, arrêt cardiaque. «J’ai vraiment pensé que c’était la fin.» Mais non, pas tout à fait. De manière aussi incroyable que dans ses livres, la mort fait échange avec la vie. A l’étonnement des médecins, en trois mois, il est sur pied. Il poursuit et termine Pléthore ressuscité, qui profite de son nouveau souffle. La réalité se devait de lui rendre la monnaie de sa pièce: on ne laisse pas disparaître un auteur en train de ressusciter l’un de ses personnages. Jean-François Duval Photos Mathieu Rod

Jean-Bernard Vuillème signera ses livres au Salon international du livre et de la presse, à Genève, le ve. 24 et le sa. 25 avril au stand des Editions Zoé, de 16 h à 18 h. Remise du Prix Dentan au Cercle littéraire de Lausanne, 7, place Saint-François, le 7 mai. Entrée libre.


réussite

JEAN-BERNARD VUILLÈME | 87

Dans «Pléthore ressuscité», l’auteur fait revivre un personnage créé en 1982, lorsqu’il rédigeait encore ses romans à la machine à écrire.


MGB www.migros.ch

INCROYABLEMENT FRAIS

Nous vous garantissons chaque jour de la fraîcheur dans tout notre assortiment, proposant un large choix de produits saisonniers et régionaux. Grâce à nos collaborateurs et aux standards de qualité élevés, seuls les produits les plus frais sont acheminés vers nos magasins. Plus d’infos sur la fraîcheur sur migros.ch


Migros Magazin 17 2009 f NE