Issuu on Google+

Edition Aar, JAA 3321 Schönbühl-Shoppyland

NO 13, 28 MARS 2011

www.migrosmagazine.ch, CONSTRUIRE

ROSITA IGLESIAS

ROSE-MARIE CHERPILLOD

«Je lis les actions et certains BLUETTE GENOUD articles, selon qui est interviewé» «Il y a de bonnes recettes»

RICCARDO LUCCHINI

«J’aime lire les reportages et l’éditorial»

MARYLINE ET AMANDYN PERROUD

«Je lis le grand entretien selon qui est interrogé»

. . . s e t ê s Vou

SONYA HENEY

«J’aime bien les recettes et les sujets famille»

«La recette me permet de découvrir la cuisine suisse»

KEVIN MARTI

FAMILLE LAGGER

CEU ET THIERRY RABUILLOT

MAGGY NICOLAÏ-MARTIN

«C’est un journal bien documenté, «Toutes les semaines, on fait le sur la société et la consommation» mot fléché et parfois on se bat!»

Ceu: «Je regarde d’abord les recettes et les promotions»

SARAH FELIX

«Parfois je retrouve dans les pages des gens que je connais»

JULIA ET ANDRÉ FAGIOLI

André: «J’apprécie surtout les dossiers et les voyages»

ANGÉLINE MASSON, CHANTAL MAUCCI

Chantal: «J’aime bien feuilleter le journal chaque semaine»

MARIE-CLAIRE VORMS

«J’aime «Migros Magazine», je le prends toutes les semaines»

ALAIN MARY

«J’apprécie les portraits, il y a des personnalités drôles et sympa»


MARIA ET LEONHARD HARTMANN

«Wir lesen das Migros Magazin, weil es abwechslungsreich ist»

MANUELA LUSTENBERGER

ANTONIN SIMIK

«Migros Magazine» nous p permet ourses» de préparer les courses»

CHRISTOPH FASLER

MICHELLE HUHN ET SHANTI HENDERSON

«Wir blättern es durch»

MYRIAM LAMBERCY

xp qu et «Tout y est bien expliqué il y a de bons reportages»

m e s e u q a ... ch e r i l s u o n à

«Ich finde hier Informationen, die «Gut vertreten und nd a anschaulich ns ich nirgendwo anders lesen kann» sind die Schul- und d Familien Fa »

MARCELLA KLEIN

«Il contient des articles utiles sur la santé et les produits bio»

MARIO WARNKE

JUTTA RÖMMELT

erst «Ich lese immer zuerst die Rezepte»

SANDRA ALAGONA

«Mich interessieren vor allem sozial-kritische Themen»

«Leggo «Azione» perché è abonnata la mamma»

SUSANNE ET GABY FISCHER

LISELOTTE ABDULLE

«Wir gehören zu den neuen «Je m’intéresse surtout Lesern – dank Cumulus und Bänz!» aux sujets psychologie»

SIMON BURI

MONIQUE VIDONNE

CÉLINE, BAPTISTE, AÉLIA, ALIX

MAURIZIO COZZATTI

«My Migros Magazin is my home»

«On y trouve des articles très intéressants et chouettes»

«Il est très bien fait. Les articles parlent des gens d’ici»

«Leggo «Azione» perché vengo alla Migros che ha prodotti buoni»


VOYAGE 88

A la découverte des trésors méconnus l Ethioppie et de ses habitants. habitant de l’Ethiopie Edition Aar, JAA 3321 Schönbühl-Shoppyland

www.migrosmagazine.ch, CONSTRUIRE E

NO 13, 28 MARS 2011

Photos Christophe Chammartin-Rezo / Mélanie Haab

SOCIÉTÉ 14

ACTUALITÉ MIGROS 36

Environnement: Migros sur la première marche du podium. EN MAGASIN 63

Découvrez la nouvelle glace Crème d’or «Crema catalana».

Changements d’adresse: à la poste ou au registre des coopérateurs, tél. 058 565 84 01 E-mail: serviceabo@gmaare.migros.ch

Que mangent les Romands?

De quoi se nourrit-on de ce côté-ci de la Sarine? «Migros Magazine» est allé mettre son nez dans vos assiettes.


MAINTENANT À VOTRE MIGROS: PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU

FIN PRÊT . S E U Q Â P R U PO u 15.3 au 25.4.2011 D

3.90

Œufs de Pâques + 1 mini-Mirador gratuit d’élevage au sol Suisse 8 pièces de 50 g+

3.80

Œufs Heidi d’élevage en plein air Suisse 6 pièces de 53 g+

4.90

Couleurs pour œufs Shake-it!

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

3.90

Feutres pour œufs de Pâques

8.–

Couleurs naturelles pour œufs 3 pièces


PETIT AVANT-GOÛT DE PÂQUES.

4.50

Œufs de Pâques d’élevage en plein air, Suisse 6 pièces de 50 g+

MGB www.migros.ch W

29.3 AU 4.4.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

1.70

au lieu de 2.15

Mayonnaise Thomy 20 % de réduction 265 g

3.65

Œufs de Pâques, bio, d’élevage en plein air, Suisse 4 pièces de 50 g+

2.75

Mini-Mirador 4 x 12 g

14.–

au lieu de 19.–

Mélange de Pâques Frey, 1 kg 25 % de réduction petits œufs et napolitains

6.90

Boîte à œufs Migros topline* pour 6 œufs

5.50

Tampons pour œufs de Pâques

4la piè.9ce0

Coquetier en céramique* diverses couleurs


6 | Migros Magazine 13, 28 mars 2011

ÉDITORIAL Steve Gaspoz, rédacteur en chef

Tout l’art de se nourrir Nous sommes ce que l’on mange. Un argument que reprennent

* tarif local

Selon l’Office fédéral de la statistique, 71% des Suisses feraient attention à leur alimentation. Une préoccupation plus grande

Photos Laurent de Senarclens / André Albrecht / Pierre-Yves Massot / François Maret

M-Infoline: tél.: 0848 84 0848* ou +41 44 444 72 85 (depuis l’étranger). m-infoline@migros.ch; www.migros.ch M-CUMULUS: tél. 0848 85 0848* ou +41 44 444 88 44 (depuis l’étranger). m-cumulus@migros.ch; www.m-cumulus.ch Adresse de la rédaction: C. p. 1751, 8031 Zurich, tél. 044 447 37 37, fax 044 447 36 02 redaction@migrosmagazine.ch; www.migrosmagazine.ch

les nombreuses injonctions pour nous inciter à nous tourner vers une alimentation plus saine et plus équilibrée. Privilégier les légumes et les fruits plutôt que les chips et les pâtisseries, la majorité d’entre nous n’y voit pas d’inconvénient, tant que cela reste au niveau des paroles. Parce qu’au quotidien, se nourrir correctement relève du cassetête. Entre un petit-déjeuner souvent inexistant, un sandwich ou une salade en guise de repas de midi, un goûter tout droit sorti d’un distributeur et un souper rapidement cuisiné, difficile de parler d’équilibre.

chez les femmes (77%) que chez les hommes (63%), et chez les Alémaniques (76%) que chez les Romands (55%). Quelques chiffres qui pointent un «roestigraben» important en matière d’alimentation. Les Romands se soucieraient-ils si peu de leur santé? L’ethnologue genevoise Laurence Ossipow ne le croit pas. La différence se situerait davantage dans nos conceptions de l’alimentation: une recherche de plaisir de ce côté de la Sarine et un acte plus banal de l’autre.

Quoi qu’il en soit, question équilibre, Romands et Alémaniques ne se différencient que peu. Et comme le montre notre article en

page 14, la plupart d’entre nous sait pertinemment si sa manière de s’alimenter s’avère plutôt correcte ou sujette à caution. Un peu d’écoute de son corps, du bon sens et la maîtrise de ses envies valent assurément toutes les théories diététiques du moment.

RÉCIT 22 Jesus Luz, l’ex de Madonna, était récemment de passage en Suisse pour présenter son CD réalisé en collaboration avec le célèbre DJ neuchâtelois Yves Larock. Rencontre.

steve.gaspoz@migrosmagazine.ch

Publicité

3000 points CUMULUS. Avec la CUMULUS -MasterCard gratuite*, vous collectez des points CUMULUS à chacun de vos achats, à Migros et en dehors de Migros, dans 29 millions de commerces du monde entier. Si vous commandez une CUMULUS -MasterCard entre le 1er février et le 31 mars 2011 et que votre demande est acceptée, vous recevrez 3000 points CUMULUS en guise de bienvenue.

Cotisation annuelle:

CHF 0.–*

Demande: cumulus-mastercard.ch/3000, à votre Migros ou en appellant le 044 439 40 27 *Aucune cotisation annuelle pour la carte principale et la carte supplémentaire, ni dans les années qui suivent.

L’émettrice de la CUMULUS -MasterCard est GE Money Bank SA.


CETTE SEMAINE SOCIÉTÉ 92

AUX FOURNEAUX 74

Comment résister au culte de l’urgence sans se couper du monde? Un spécialiste donne des pistes.

Jérôme Aké, maître d’hôtel à l’Auberge de l’Onde de Saint-Saphorin, 16 points au GaultMillau, raconte son amour pour les vins et pour Lavaux autour d’un poulet aux épices.

RÉCITS

14

Société

18

Musique

22

Les cimetières changent peu à peu de visage.

Jesus Luz, le DJ dans l’ombre de Madonna.

Animaux

Ces petites bêtes qui font du bien.

ENTRETIEN

Michel Lacroix

ACTUALITÉ MIGROS

Ecologie

Migros numéro 1 en matière de protection de l’environnement.

Institution Migros

Forum elle cherche une nouvelle présidente.

Merci de tout cœur!

L’union fait la force selon Orphée Stoller et Laetitia Aramini. La Jurassienne Laure Juillerat vient de remporter les championnats suisses de bras de fer. Rencontre avec une jeune femme à la volonté d’acier.

Manger sainement

Société

Comment se nourrit-on en Suisse romande?

RÉUSSITE 100

EN MAGASIN

Alimentation

24

CUISINE DE SAISON

Jérôme Aké.

74

VOTRE RÉGION

Les informations de votre coopérative régionale

79

VIE PRATIQUE

Mieux vivre

84

Voyage

88

Mieux vivre

92

Grandir

94

Voiture

96

30

A la découverte des charmes et de l’histoire de l’Ethiopie.

36

La dictature de l’urgence.

39

Ces histoires qui changent la vie. La BMW X1.

43

RUBRIQUES

44

Migros Flash Temps présents Minute papillon Mots fléchés / Impressum

61

RÉUSSITE

Des œufs colorés pour tous!

Lapin en chocolat

66

Des repas équilibrés grâce à la ligne Délifit.

Le Mind Mapping.

Découvrez Funny, Lucky et Sunny.

Laure Juillerat

10 12 29 99 100

Publicité

Informez-vous: www.swisshaus.ch ou 0800 800 897

À CHACUN SES GOÛTS. ET SA MAISON SWISSHAUS.

|7

ALTEA CHF 386’600.– clés en main, sous-sol inclus


maintenant

71.– 89.90 avant

Exemple: Area Patins en ligne Boston pour enfant Pointure réglable.

20%

maintenant

ns en les pati s u o t r tes su rottinet t t e e n lig

159.–

la paire

avant 199.–

maintenant

103.– 129.–

la paire

avant

Exemple: Obscure Trottinette LX 200 mm

Exemple: Rollerblade Patins en ligne Spark T82 pour femme ou homme

maintenant

103.– 129.– avant

20%

les sur tous ge, coucha sacs de attes dos et n à s c a s

maintenant

119.– 149.– avant

Exemple: Deuter Sac à dos Piz Palü 30 Volume 30 litres, avec housse pour la pluie.

Exemple: Deuter Sac de couchage Trek Lite 200 Sac de couchage en duvet compact, léger et extensible. Poids env. 630 g. Offres valables du 29.3 au 11.4.2011, jusqu’à épuisement du stock.

49 SportXX en Suisse.

ESTIMEZ ET GAGNEZ!

www.sportxx.ch Participez à notre concours sur www.sportxx.ch et gagnez un équipement sportif exclusif d’une valeur de Fr. 3000.– !


COURRIER DES LECTEURS

Migros Magazine 13, 28 mars 2011

«Migros Magazine» no 10 du 7 mars. A propos de l’article «Votre enfant tousse? Laissez tomber le sirop».

«Il suffit d’interdire la publicité»

Vous démontrez intelligemment l’inutilité des sirops et vous vous posez la question suivante: «Reste à se demander pourquoi un tel marché s’est développé devant tant d’inutilité?» Je pense que la réponse est assez simple, il suffit de se demander à quoi sert la publicité? Nos prédécesseurs avaient (...) interdit la publicité pour les médicaments, car c’est une publicité totalement inutile puisqu’elle sert à vendre des choses inutiles et, en plus, nous payons la publicité par nos primes

d’assurance (…). Il serait temps de méditer sur cette question, car combien de personnes ingurgitent des produits chimiques qui souvent ne règlent pas le problème et risquent même de créer une dépendance?

Gérard Lambiel, Lausanne

«Migros Magazine» no 11 du 14 mars. A propos de l’article «Les jours du rat de laboratoire sont comptés».

«Eviter des souffrances»

En cette période où la Terre semble se rebiffer contre tout ce que notre espèce, en surnombre, lui fait subir, merci de nous

apporter cette lueur d’espoir vers plus d’humanité. Puisse l’innovation de ce rat de labo électronique du CSEM, au moins par son intérêt économique, éviter dans un proche avenir les souffrances, inutilement supportées (...), par tous ces êtres faibles et innocents (...). Colette Cerf, Vallamand-Dessus

«Migros Magazine» no 11 du 14 mars. A propos de l’entretien avec Julien Doré.

«Ne tombez pas dans le jeunisme!»

Si le personnage est sympathique, de grâce, que votre journa-

|9

liste arrête de faire du «jeunisme» en informant d’emblée ses lecteurs que le «tutoiement de rigueur» aura cours pour cet entretien. Cela fait «petits copains» et ne séduit même pas automatiquement le jeune public. Cela rappelle aussi la détestable habitude des Anglo-Saxons qui se croient permis, à peine présentés, sans vous demander même votre avis, de vous appeler par votre prénom et de vous tutoyer. On a les usages que l’on peut. «L’effet mode» est tout simplement ridicule. Par conséquent ne tombez donc pas dans ce travers aussi déplaisant qu’inutile.

Olivier Levi, Vandœuvres

Ecrivez-nous! Un article de «Migros Magazine» vous fait réagir? Ecrivez-nous en mentionnant clairement vos nom, prénom, adresse et numéro de téléphone: Migros Magazine, Boîte aux lettres, case postale 1751, 8031 Zurich; redaction@migrosmagazine.ch Publicité

SUR LES EAUX MINÉRALES APROZ EN EMBALLAGE DE 6 x 1,5 LITRE ET APROZ PLUS EN EMBALLAGE DE 6 x 1 LITRE. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 29.3 AU 4.4.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

40%

40%

3.40

au lieu de 5.70

Eau minérale Aproz Medium 6 x 1,5 litre

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

40% 3.40

au lieu de 5.70

Eau minérale Aproz Classic 6 x 1,5 litre

4.65

au lieu de 7.80

Eau minérale Aproz Plus à la pomme* 6 x 1 litre

MGB www.migros.ch W

40% DE RÉDUCTION.


10 | Migros Magazine 13, 28 mars 2011

Migros est N 1 en matière d’environnement o

NEWS LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

10 500

Forum elle, l’organisation féminine regroupant les coopératrices Migros, compte 10 500 membres regroupés en seize sections régionales. Pour en savoir plus sur les activités de Forum elle ainsi que sur son actuelle présidente, Elena Mattle, rendez-vous en page 39.

Selon un récent sondage auprès des consommateurs suisses, Migros est le distributeur qui s’engage le plus en faveur de la protection de la nature.

Hotelplan soutient les compensations de CO2 Qui prend l’avion et souhaite compenser ses émissions de CO2 est à bonne adresse chez Hotelplan Suisse. La coopération entre le voyagiste et Myclimate a débuté en effet il y a cinq ans. Après avoir soutenu un projet de biomasse en Inde, Hotelplan Suisse s’engage en Amazonie en faveur d’une centrale à copeaux de bois. La centrale à copeaux Située à Itacoatiara, celle-ci remplace de bois fournit du plusieurs générateurs diesel et fournit du courant vert. courant respectueux du climat aux quelque 70 000 habitants de la ville. Le voyagiste y investira à l’avenir l’intégralité des recettes générées par la vente de billets de compensation de CO2 Myclimate.

C

haque année, le magazine Reader’s Digest mène un vaste sondage en Europe afin de savoir quelles sont les marques particulièrement dignes de confiance aux yeux des consommateurs. Les résultats

LE PRODUIT FRAIS DE LA SEMAINE

www.hotelplan-suisse.ch/durabilite

Le croissant donne la banane

Otmar Hofer est le nouveau directeur de Bina.

LE BAROMÈTRE DES PRIX

Baisse du prix de la crème à café bio

Les amateurs de café et de produits issus de l’agriculture biologique peuvent se réjouir: la crème à café bio, conditionnée en bouteille de 5 dl, coûte désormais 40 centimes de moins puisque son prix passe de Fr. 3.– à Fr. 2.60.

Photos Meinrad Schade, Keystone. Photomontage Gerry Nitsch-Keystone

Nouveau patron pour Bina Otmar Hofer prendra les rênes de Bischofszell Produits alimentaires SA (Bina), une entreprise de M-Industrie à partir du 9 mai 2011. Il succède ainsi à Mark Aegler, qui a quitté l’entreprise fin février 2011. Rappelons que Bina développe et produit pour Migros de nombreux plats précuisinés (Anna’s Best) ainsi que des boissons (thé froid, jus de fruits) et des confitures (Favorit, Léger).

reflètent les avis de plus de 33 000 personnes de seize pays (1675 sondés en Suisse). Les conclusions sont plus que flatteuses pour Migros. A la question «Quelle marque a, selon vous, la meilleure réputation en

Que ce soit pour les dix-heures ou le brunch dominical, le croissant réjouit les cœurs. Peut-être parce que sa forme rappelle un grand sourire; sûrement parce qu’il constitue un plaisir gourmand des plus appréciables. Et ce, qu’il soit tartiné de beurre et de confiture, trempé dans un café ou simplement dégusté tel quel. Bien vu: Migros propose plusieurs fois par jour dans nombre de ses magasins des croissants frais. A peine sortis du four, ils sont alors tout simplement irrésistibles.


MIGROS FLASH

| 11

Une rose, un avenir

Le 2 avril, 160 000 roses Max Havelaar offertes par Migros seront vendues à la criée par Pain pour le prochain et Action de carême.

D

ce qui concerne la protection de l’environnement?», les participants ont répondu «Migros». Sur le sujet, lire aussi en page 36.

ans de nombreux villages et villes es de Su Suisse romande, Action de ca carême et Pain pour le prochain vendront le 2 avril prochain dans le cadre de leur campagne campag œcuménique traditionnelle traditionnel des roses pour la bonne cause. CertiHa fiées Max Havelaar, les 160 000 fleurs oont été offertes, comme cha chaque année, par Migros. Depuis 200 2005, la vente de fleurs a permis perm de récolter 4,8 m millions de francs pour le finance financement de projets d’aide au dévelo développement

en Afrique, en Asie ainsi qu’en Amérique latine. Cette année, Action de carême et Pain pour le prochain ont décidé de mettre en avant la problématique de l’extraction minière et celle du droit à l’alimentation. En effet, selon les deux organisations chrétiennes, la demande mondiale de matières premières indispensables à la fabrication de téléphones portables et autres appareils électroniques suscite une nouvelle forme de colonialisme. Ainsi, dans la République démocratique du Congo, de grands

groupes exploitent le sol très riche en minerais. Profitant de l’absence de structures étatiques fortes, ils s’enrichissent, sans pour autant que les travailleurs ne puissent, eux, voir leur futur s’améliorer. Réservez donc un bon accueil aux vendeurs de roses ce 2 avril. En effet, ces fleurs ne sont pas seulement un plaisir pour les yeux, elles viennent également en aide à des nombreuses personnes dans le besoin. Informations et lieux de vente: www.campagneoecumenique.ch

En République démocr démocratique du Congo, les ouvriers chargés de l’extraction des minerais travaillent dans des conditions effroya effroyables.


12 | Migros Magazine 13, 28 mars 2011

SUR LE VIF

«La Suisse est un pays de fromage» Les Helvètes mangent en moyenne 21,5 kilos de fromage par année, soit deux fois plus que de chocolat. Muriel Jaquet, de la Société suisse de nutrition, analyse ce résultat. Que dit cette augmentation de la consommation de fromage sur nos habitudes alimentaires?

21,5 kilos par année correspond à soixante grammes par jour, dont un tiers de fromage frais (moins calorique et moins salé). Cette quantité n’est pas incompatible avec une alimentation équilibrée. Mais la répartition de cette moyenne n’est certainement pas homogène. Les recommandations parlent de trois produits laitiers quotidiens. Une portion égale deux décilitres de lait ou trente grammes de fromage à pâte dure. Parallèlement, on boit moins de lait en Suisse aussi.

Le cinquième rapport sur la nutrition indique que la consommation de lait est passée de 122 kilos par habitant et par année en 1979 à 83 kilos en 2002. Les yogourts

augmentent légèrement, mais c’est surtout le fromage frais qui a fait un bond, de 0,6 kilo à 6, voire 7 kilos aujourd’hui. Si on met cela en lien avec les 12 kilos de chocolat consommés chaque année, peut-on encore parler d’une alimentation équilibrée?

Ces chiffres ne suffisent pas à juger de l’équilibre d’une alimentation. Nous avons une grande variété d’aliments, disponibles en quantité. Cela peut favoriser les excès, mais c’est aussi une chance. On peut équilibrer nos menus en faisant la part belle aux fruits, légumes et aux produits céréaliers, en laissant une place aux produits laitiers, à la viande, au poisson et aux œufs et en gardant le chocolat en quantités modestes. Propos recueillis par Mélanie Haab

TRAIT POUR TRAIT

IMPULSIONS

Desssin de Mix & Remix paru dans L’Hebdo du 24 mars 2011

Jean Ammann, journaliste et chroniqueur «La Liberté»

Longue vie à Andy Borg! Un esprit superficiel pourrait croire, comme ça, à première vue, que le monde va mal. Japon, Libye, Yémen, Bahreïn, Syrie, Irak, Afghanistan, Tchétchénie… Autant d’endroits où nous ne passerions pas nos vacances. Quand la déprime guette, quand le réacteur nucléaire menace de fusionner, quand la planète cède aux forces centrifuges, il faut songer à Musi-

kantenstadl. Musikantenstadl est une émission de télévision vieille de trente ans, mais elle pourrait être beaucoup plus vieille, si l’on se fie au look capillaire et vestimentaire des animateurs. Cette émission n’a pas d’âge. Elle a résisté à toutes les vagues musicales et elle est toujours là quand Michael Jackson et Kurt Cobain ont cassé leur pipe: Musikantenstadl


TEMPS PRÉSENTS

| 13

MES BONS PLANS par Laurent Nicolet, journaliste

Photo Keystone / AP / Tokyo Electric Power

A lire: Chaud partout «Il appartenait à cette classe d’hommes – peu avenants, souvent chauves, petits et gros, intelligents - que certaines belles femmes trouvaient inexplicablement séduisants.» La suite se gâte pour ce prix Nobel de physique qui veut sauver le monde du réchauffement climatique. Ian McEwan, «Solaire», Gallimard.

DANS L’OBJECTIF

les enterrera tous. Venue d’Autriche, dont elle a gardé le goût des culottes de cuir, Musikantenstadl célèbre le folklore, la musique populaire et la musette: chaque émission diffusée par les télévisions autrichienne, allemande et suisse attire sept millions de téléspectateurs; en 2010, la tournée a réuni 70 000 spectateurs, qui paient entre 60 et 140 francs le billet. Pour son escale à Fribourg, les 11 et 12 mars, les 3068 places sont parties en vingt minutes. Les gens sont venus applaudir Francine Jordi, Hansi Hinterseer, Semino Rossi, Stefanie Hertel… Autant de noms qui ne disent pas grand-chose aux oreilles francophones et mélomanes. Justement, n’est-il par merveilleux que la Suisse continue d’exister malgré un tel fossé culturel? De ce côté-ci de la Sarine, Andy Borg, l’animateur de

Musikantenstadl, est un inconnu, de l’autre côté, c’est une divinité dont le brushing est imité sur tous les terrains de foot. Chez nous, Andy Borg passe pour un adjoint de l’inspecteur Derrick quand ailleurs, on le confond avec Alain Morisod. Et pourtant, malgré cette incompréhension réciproque, nous cohabitons sans heurts: nous n’aimons pas les mêmes musiques, nous n’avons pas les mêmes vedettes, mais nous avons l’indifférence pacifique. La Suisse existe toujours, contrairement à la Yougoslavie, la Tchécoslovaquie, l’Union des républiques socialistes soviétiques et peut-être la Belgique… Le succès de Musikantenstadl prouve en fanfare la pérennité du miracle suisse. Longue vie à Andy Borg, youpaïdi, païda. > Nos chroniqueurs sont nos hôtes. Leurs opinions ne reflètent par forcément celles de la rédaction.

Les kamikazes du nucléaire

Au péril de leur vie, ces ouvriers de la centrale de Fukushima tentent de rétablir l’alimentation électrique sur le site. Le courant est nécessaire afin de remettre en service les stations de pompage du système de refroidissement des réacteurs.

A voir: Dingue Dongen. Il a peut-être fini dans la médiocrité et par peindre Bardot. N’empêche, ses éclatants portraits, époque Belle Epoque, valent largement un voyage en tape-cul à grande vitesse. Van Dongen, Musée d’art moderne de la ville de Paris, jusqu’au 17 juillet. A voir: Chat alors. Des fameux «Contes du chat perché» de Marcel Aymé, Caroline Gautier et la Compagnie Boucher d’or ont choisi d’adapter «Le paon» et «Le canard et la panthère». Cirque, music-hall et fanfare. Dès 8 ans. «Chat perché», opéra rural, Théâtre Forum Meyrin. 22 et 23 mars, 19 h A lire: Pastis et mélanges Une parodie, épaisse comme toute bonne parodie. Le prix Concours 2010 est venu récompenser Michel Ouellebeurre. Mais oui, l’auteur d’«Expansion du domaine de la putte» et des «Renoncules excédentaires». Michel Ouellebeurre, «La tarte et le suppositoire», Editions de Fallois. Pour annoncer un événement: memento@migrosmagazine.ch


14 | Migros Magazine 13, 28 mars 2011

A qui appartiennent ces plateaux? Découvrez-le en page 16.

Coup d’œil dans les assiettes des Romands

Bio ou MacDo? Plaisir ou santé? Chips ou légumes? Quelles sont les habitudes alimentaires des Helvètes? Une sociologue, quelques statistiques, un sondage et cinq témoignages plus tard, résultat des courses.

L

e mangeur romand type? Difficile à cerner! «Ne serait-ce qu’en raison des disparités, ou plutôt de la diversité, qui existent selon les cantons, et même selon les régions», explique Laurence Ossipow, ethnologue à la Haute Ecole du travail social à Genève. Spécialisée, entre autres, dans le domaine de l’alimentation et de la santé (sa thèse de doctorat portait sur le végétarisme dans notre pays), elle a contribué à une large étude menée par le sociologue français Claude Fischler, intitulée Manger. Français, Européens et Américains face à l’alimentation. Impossible donc selon la Genevoise de mettre tous les Romands dans le même panier. Outre les différences régionales, elle évoque également le contexte économique et social: «Pierre Bourdieu lui-même (n.d.l.r.: sociologue français dont

la pensée a exercé une influence considérable dans les sciences humaines et sociales) assurait que le rapport à la nourriture variait selon les classes et les milieux sociaux.»

Des différences avec nos voisins de Suisse alémanique

S’il est difficile de dresser un portrait-robot du Romand moyen – en termes d’alimentation – quelques tendances peuvent toutefois être soulignées. A commencer par ce qui nous différencie de nos cousins alémaniques. Bien présents dans l’ouvrage de Claude Fischler, les Helvètes font en effet presque systématiquement l’objet d’une distinction suivant la ligne du Röstigraben. Interrogée sur le sujet, l’ethnologue genevoise se réfère bien entendu aux influences françaises et méditerranéennes de notre côté de la Sarine, dues notam-

ment à l’immigration, la même qui a introduit l’huile d’olive dans nos contrées, très utilisée aujourd’hui dans les cuisines «francophones» du pays. Nos compatriotes, eux, s’inspirant davantage des habitudes alimentaires germaniques, jusque dans la structure de leur repas, pris selon les mêmes horaires.

Des différences entre catholiques et réformés

Quant aux notions de plaisir, de convivialité dans l’acte de manger, qui nous rapprochent, nous autres Romands, de nos voisins français, Laurence Ossipow avance à ce sujet une intéressante interprétation: «Le contexte religieux peut également jouer un rôle dans notre rapport au corps et, par extension, à la nourriture, explique-t-elle. Alors que les pays du sud de l’Europe, plutôt catholiques, privilégient le

plaisir – allant parfois jusqu’à l’excès – les pays du nord subissent les règles plus strictes du protestantisme.» N’allons pas croire toutefois que les Romands ne se sentent pas concernés par leur santé (ni que les Alémaniques ne recherchent jamais le plaisir en mangeant)! Une étude mandatée par Nestlé en 2000 et réalisée en collaboration avec l’Office fédéral de la santé publique met en avant les connaissances développées des Suisses, toutes zones linguistiques confondues, en matière de diététique. Claude Fischler, dans son ouvrage, pointe aussi du doigt l’importance accordée par les Helvètes aux fruits et aux légumes, un signe distinctif qui nous apparente, dans ce cas-là… aux Américains! Le sociologue français souligne également notre respect pour l’environnement, faisant ainsi écho


RÉCIT SOCIÉTÉ

| 15

Les habitudes alimentaires suisses en chiffres Attention accordée à l’alimentation

Obstacles à une alimentation saine

71% de la population déclare faire attention à certains aspects de son alimentation

Les habitudes, contraintes de la vie quotidienne

54% des jeunes adultes

Tania Araman Photos Christophe Chammartin / Rezo

A lire: «Manger. Français, Européens et Américains face à l’alimentation», Claude Fischler, Ed. Odile Jacob.

63% des hommes 77% des femmes

Source: OFS - Santé et comportement vis-à-vis de la santé en Suisse 2007

à Laurence Ossipow et à la vague verte, dont elle parlait plus haut, qui déferle actuellement sur notre pays. Plaisir, santé, bio, régionalité. Si on tenait vraiment à réduire à quatre mots les habitudes alimentaires des Romands, voilà ceux que l’on choisirait. Quant à notre sondage internet (lire encadré), il semble confirmer, en partie du moins, ces tendances puisque 62% des personnes interrogées assurent «se faire plaisir en évitant les excès». Ou quand les Suisses sont consensuels jusque dans leur façon de manger…

60 80 50 70 40 60 50 30 40 20 30 10 20 10 0 0 55% des Romands Source: OFS - Santé et comportement vis-à-vis de la santé en Suisse 2007

76% des Alémaniques 71% des Tessinois

Une alimentation saine est relativement chère

Les achats, la préparation prennent beaucoup de temps

Comportement alimentaire 75% de la population consomme chaque jour des fruits et des légumes

29% de la population suit la recommandation «5 fruits et légumes par jour»

27% de la population mange de la viande plus de cinq fois par semaine

100

40 35 30 25 20 15 10 5 0

35

80 60 40 20 0

68% des hommes 83% des femmes

20% des hommes 38% des femmes

30 25 20 15 10 5 0

35% des hommes 18% des femmes

25% des Romands 28% des Alémaniques 12% des Tessinois


16 6 | Migros ro Ma Magaz Magazine gazine ga ine 13 13, 28 28 mars mars 2011 201 20

Se fait plaisir mais évite les excès: 62%

Quelles sont vos habitudes alimentaires? Résultat de notre sondage en ligne sur: www.migrosmagazine.ch

«Au restaurant, je ne me prive jamais»

1% 4%

Je mange régulière- Je suis végétalien/ne ment au a fast-food ou végétarien/ne

Nom: Chantal Bloch Age: 28 ans igner Profession: graphiste et Web designer Menu type: «J’aime bien cuisiner – et aison, je ai manger! – alors quand je suis à la maison, ux me prépare volontiers du risotto aux sauce champignons, des woks avec de la sauce enus sont en soja, du poulet. En général, mes menus ent avec assez sains, même si je finis souvent une barre de chocolat... Et quand je vais au restaurant, je ne me prive jamais, jee ne compte pas les calories.» rent ➔ «Mes parents, qui eux aussi adorent agés, manger, nous ont toujours encouragés, me attenmon frère et moi, à faire quand même vait tion. Quand on pique-niquait, on n’avait n, on jamais de chips. A table, à la maison, buvait de l’eau. Les sodas, c’était seulement pour le resto. Et nous n’avions pas un grand ouvait ou stock de biscuits dans lequel on pouvait de puiser: si on en voulait, on devait demander la permission. J’ai reproduit un peu le même schéma. Je me fais plaisir, tout en évitant on. d’avoir trop de tentations à la maison. re Comme il m’arrive de grignoter entre les repas, je n’achète rien de trop calorique. Si j’ai un petit creux, j’essaie plutôt de manger une pomme. En fait, il n’y a qu’au restaurant et quand je suis invitée chez des amis que je me lâche vraiment. Tout en évitant quand même de me goinfrer de chips à l’apéro. Récemment, j’ai développé une intolérance au gluten: j’ai dû apprendre à découvrir de nouveaux aliments. Si au bout de plusieurs mois de recherches j’ai dégoté des pâtes sans gluten qui ont bon goût, le pain et les pizzas me manquent beaucoup!»

10 %

62 %

Je me fa fais plaisir tout en évitant le excès les

Je ne prête aucune attention particulière à mon alimentation

23 %

Je mange 5 fruits et légumes par jour

1410 p personnes ont donné leur avis fév du 7 février au 17 février 2011.

Mange 5 fruits et légumes par jour: 23%

«A 10 h et à 16 h, je grignote un fruit» Nom: Adélaïde Charrière Age: 30 ans Profession: consultante informatique

Menu type: «Le soir, je mange une salade en entrée, suivie d’un plat composé de riz et de légumes sautés, puis de pain et de fromage. Je mange très rarement un dessert. A midi, je rajoute de la viande ou du poisson. Et chaque jo jour, à 10 h et à 16 h, je grignote un fruit: une oran orange ou une clémentine en hiver et une pomme en éété.» ➔ «J’ai pris le pli assez petite: avec mes parents, on mangeait des fruits à midi. Le soir, c’était des pommes de terre et des légumes. Aujourd’hui, je suis mes goûts et mes envies: si je vois une belle mangue sur l’étal d’un marché, je l’achète. J’agis de même avec la viande ou le poisson. Je ne me pose pas de questions, je mange ce qui me fait plaisir. En fait, j’écoute mon corps, je crois qu’il sait ce dont il a besoin. Lorsque je fais beaucoup de sport, je peux manger des pâtes trois jours d’affilée. Et je sais m’arrêter quand j’ai atteint le sentiment de satiété.»


RÉCIT SOCIÉTÉ

| 17

M a n ge régulièrement au fast-food: 1%

«Je mange au MacDo une à deux fois par semaine» Nom: Dave Grimm Age: 32 ans Profession: fonctionnaire

J suis végétalien/ne Je oou végétarien/ne: 4%

«L’alimentation crue offre un grand nombre de possibilités» Nom: Nadia Bernier Age: 37 ans Profession: masseuse thérapeute

Je ne prête aucune attention particulière % à mon alimentation: 10

«Je mange de manière anarchique» Nom: Antoine Brady Age: 30 ans Occupation: infirmier

Menu type: «Je n’en ai pas. Comme je travaille dans le milieu hospitalier, j’ai des horaires irréguliers. Lorsque je bosse, je grignote un snack, la plupart du temps un sandwich ou une pizza. Parfois, quand il y a trop de boulot, je ne mange rien pendant ma garde. Du coup, je suis affamé quand je rentre à la maison et je prends un repas très, souvent trop, copieux. Je ne compte pas les calories.» ➔ «Cette manière anarchique de manger est uniquement due à mon travail, aux horaires déstructurés que cela impose à ma semaine. Il arrive qu’un petit-déjeuner face office de souper. Du coup, j’ai pris pas mal de poids au cours de ces dix dernières années. Aujourd’hui, je me suis stabilisé, même si je reste en surpoids par rapport à la norme IMC (indice de masse corporelle). Je me déplace uniquement à vélo, ce qui me permet de compenser un peu. Et je fais quand même attention à ma santé, je n’ai aucun souci de ce côté-là. Même si je fonctionne avant tout au plaisir, à l’envie, dans ma manière de manger, les repas que je me prépare sont la plupart du temps équilibrés.»

Menu type: «Je mange au MacDo une à deux fois par semaine. J’adore ça: si je m’écoutais, j’irais beaucoup plus souvent. Je choisis toujours le même menu, le BigTasty, et je dois avouer qu’il est bien calorique! Et je complète avec un bon dessert...» ➔ «J’ai découvert le MacDo quand j’avais 8 ans, à Bienne, avec mon parrain. Je vivais dans un petit village du Jura bernois. A l’époque, il n’y avait pas ce genre de fast-food. J’ai tout de suite aimé. Et quand je suis arrivé à Genève, c’est le premier endroit où je suis allé. Outre le fait que j’aime le goût, c’est aussi une solution de facilité. Avec ma femme, on n’a pas forcément envie de faire la cuisine le soir. Ce qui me sauve, c’est que je ne grignote pas en dehors des repas. Et à midi, je prends mes repas à la cantine de mon entreprise et je commande le plat du jour, avec viande, féculents, et bien sûr des légumes, même si je dois me forcer à les manger. Ça me fait un menu équilibré. Et je vais plus ou moins régulièrement au fitness.»

Menu type: «Mes repas se composent d’un jus de légumes, ainsi que d’une grande salade composée d’algues, de pousses, de graines et de céréales germées. Je me prépare également mes propres crackers, à base de graines de lin.» ➔ «J’ai toujours mis un point d’honneur à m’alimenter de manière saine, mais je suis devenue végétalienne il y a cinq ans. A l’époque, je vivais avec un colocataire porté sur ce type de nourriture. Je m’y suis intéressée et des problèmes de santé m’ont finalement poussée à m’y mettre moi-même. Aujourd’hui, même si je suis rétablie, je continue à me nourrir de cette façon. J’y ai pris goût. Vous n’avez pas idée du nombre de possibilités que l’alimentation crue offre, c’est hallucinant! J’ai suivi une formation aux Etats-Unis pour devenir chef gourmet et je compte même ouvrir un restaurant take away à Genève.»

SONDAGE EN LIGNE Donnez votre avis sur d’autres thèmes sur notre site internet:

www.migrosmagazine.ch


18 | Migros Magazine 13, 28 mars 2011

Lieux d’éternité, les cimetières changent de visage

A Lausanne (ici au cimetière de Montoie), 30% des corps incinérés finissent dans une tombe.

Des allées rectilignes de pierres tombales veillant sur des corps inhumés? Une image du passé! Désormais près de 85% des défunts finissent dans un crématorium. Avant de rejoindre un caveau commun ou le sommet d’une montagne.

E

t tout le reste n’est que poussière. Ou cendres, en l’occurrence. Au crépuscule de notre vie, nous sommes de plus en plus nombreux à choisir d’être incinérés plutôt qu’inhumés. Plus de deux Suisses sur trois privilégient la crémation plutôt que la décomposition. Du côté de Lausanne, qui possède à Montoie le plus important crématorium romand et le second de Suisse après Zurich, «ce chiffre tourne désormais autour de 85%», reconnaît Edmond Pittet, responsable des Pompes funèbres générales de la capitale vaudoise. Ce croque-mort à l’élégance élancée a beaucoup réfléchi à notre manière d’envisager notre pro-

pre fin. Il en a même écrit deux livres. «Au fond, avec le succès de la crémation, de moins en moins de morts prennent le chemin du cimetière. Comme si l’on acceptait moins bien cette fin inéluctable.» Et la tendance ne se limite pas aux cantons réformés: le four crématoire de Sion fonctionne depuis une décennie, et Fribourg – où 80% des défunts sont incinérés contre à peine 20% il y a trente ans – a inauguré le sien en avril dernier. Le Jura reste ainsi le seul canton romand à ne pas disposer de son installation. Si nous ne nous distinguons pas en la matière de nos voisins, nous avons en revanche été pionniers en notre continent. C’est en

effet à Zurich, vers 1870, que s’est ouvert le premier crématoire d’Europe. Après de timides succès, le nombre de clients a grimpé gentiment après la Seconde Guerre mondiale. «Lorsque j’ai commencé, il y a trente-cinq ans, le pourcentage était déjà de 65%.»

«Dans certaines situations, l’ensevelissement s’impose» Patron de l’Office lausannois des inhumations, Jean-Pierre Sanga cite pour sa part le chiffre de 87%. Avant d’ajouter que le 100% ne sera jamais atteint, «ne serait-ce qu’en raison des religions comme l’islam ou le judaïsme qui l’interdisent». Edmond Pittet abonde: «Dans certaines situations, l’ensevelissement


RÉCIT SOCIÉTÉ

| 19

«A Lausanne, environ 85% des personnes choisissent de se faire incinérer» Edmond Pittet,

responsable des Pompes funèbres générales.

La partie moderne du cimetière de Montoie.

s’impose de lui-même. Lorsque la mort est soudaine, notamment, on ne veut pas faire immédiatement disparaître le corps. Pour que ce ne soit pas plus violent encore. J’ai souvent constaté que c’était également le cas lors de la disparition de petits enfants.» Et puis 30% des corps incinérés finissent tout de même dans une tombe; deux tiers nécessitant même un nouvel emplacement. «En général de plus petite taille, logiquement, que celle contenant un cercueil. Et les autres? La mode est au Jardin du souvenir, sorte de caveau collectif, de chambre souterraine dans laquelle sont versées les cendres des défunts. «A Lausanne, chacun peut venir y déposer des

fleurs en surface, ce qui n’est pas toujours le cas, explique Jean-Pierre Sanga. Beaucoup de communes s’en équipent et viennent nous demander conseil.» Autre élément prisé, le columbarium, petite muraille parsemée de niches dans lesquelles sont glissées les urnes. Payant contrairement au Jardin du souvenir, mais restant moins cher qu’une tombe. De plus, cette dernière doit être entretenue et, de l’avis général, les visites à long terme se font de plus en plus rares. «Ainsi les personnes âgées privilégient l’incinération, sachant bien que leurs descendants n’iront pas au cimetière», reconnaît le directeur d’une autre entreprise locale de pompes funèbres.

Un cimetière quasiment déserté

A Lausanne, et il en est ainsi un peu partout en Suisse, le contraste est désormais frappant: Montoie, qui n’accueille que des tombes cinéraires, est plein.

Lorsque les cendres sont dispersées

Dernière mode en date, la dispersion des cendres d’un défunt. Les chiffres exacts diffèrent d’un spécialiste à l’autre, mais environ entre 20 et 30% des urnes sont rendues aux familles. Parfois pour rester dans une urne de décoration sur la cheminée. Mais le plus souvent pour être, comme l’on dit, rendu à la nature. L’amateur de haute montagne verra ainsi ce qui reste de son enveloppe corporelle s’envoler au sommet de son ascension préférée grâce à une entreprise proposant ce type de services. L’amoureux du Léman pourra voir son urne couler des jours heureux au fond du lac, grâce aux bons soins d’une société de navigation. Il faut dire qu’étonnamment la Suisse est en la matière l’un des

pays les plus permissifs d’Europe. «Cela dépend des cantons, mais sur Vaud par exemple, on fait à peu près ce que l’on veut pourvu que les autres réglementations ne soient pas enfreintes», confirme Jean-Pierre Sanga, responsable de l’Office lausannois des inhumations. Enfin pour autant qu’on n’en fasse pas commerce, puisque par exemple la commercialisation d’une mise à l’eau de cendres est, elle, soumise à autorisation. Mais, en matière d’originalité, la palme revient sans doute à la société suisse Algordanza qui propose moyennant (grosse) finance à ses clients d’ici et d’ailleurs de transformer les restes de l’être cher en… diamant. Histoire qu’il soit éternel?


20 |

RÉCIT SOCIÉTÉ

Tout le contraire de l’immense surface du splendide cimetière du Bois-de-Vaux, «construit à l’époque où la majorité des disparus étaient mis en terre». Comme les autres spécialistes, Jean-Pierre Sanga ne prévoit pas de retour en arrière. On commence à se demander que faire des terrains désormais désertés. D’autant qu’après vingt-cinq à trente ans les concessions (morceaux de terrains vendus) et autres tombes à la ligne (emplacements souvent gratuits pour les habitants d’une commune) sont de toute manière désaffectées. Bref, à quoi ressembleront les nécropoles de demain? Dans certains cas, comme au Bois-de-Vaux, la mise au patrimoine empêche toute idée de reconversion. Ailleurs, en revanche, la question titille déjà les autorités. A Zurich, où 190 cimetières occupent 1,2 million d’hectares, des

Migros Magazine 13, 28 mars 2011

fonctionnaires ont entrepris de mesurer l’importance des terrains pouvant être affectés à d’autres fins. On parle aussi d’expositions culturelles, voire de prairies rendues aux moutons. «Cette réflexion prend de l’ampleur», reconnaît Alfred Wittwer, l’un des responsables de l’entreprise biennoise Sanu qui dispense des formations en développement durable. «Autrefois, les cimetières se trouvaient en périphérie des zones urbanisées. Avec le développement urbain, ils se retrouvent aujourd’hui au milieu de nos cités. Non seulement ils commencent à représenter des îlots de biodiversité, mais, le terrain devenant rare, on les considère désormais autant comme un lieu de sépulture que comme une possibilité de ressourcement pour les vivants.» L’architecte de la ville d’Yverdon-les-Bains, Markus Baertschi,

«Des religions interdisent l’incinération» Jean-Pierre Sanga,

chef du service lausannois des inhumations.

parle de réflexion à «moyen terme»: «Le cimetière représente déjà un lieu de passage pour les habitants des quartiers sud se rendant au centre historique. Avec le parc qui le borde, il constitue un ensemble intéressant et nous réfléchissons à renforcer sa fonction paysagère.» Edmond Pittet n’y voit pas d’inconvénient. Pas davantage aux promenades ou aux pique-niques «pour autant que ces activités respectent les défunts. Indépendamment du côté sacré, auquel croient les catholiques mais pas les réformés, le cimetière me paraît demeurer très stabilisant pour une communauté, pour autant qu’il soit toujours considéré comme un lieu particulier. Parce que c’est aussi un pilier social mesurant le respect que l’on s’accorde les uns aux autres.» Pierre Léderrey Photos Carine Roth-arkive

Publicité

30% DE RÉDUCTION OFFRES VALABLES DU 29.03.2011 AU 11.04.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUT L'ASSORTIMENT DIM

6.20

au lieu de 8.90

5.50de 7.90

9.00de 12.90

7.35de 10.50

nt Collant Voile Résista Transparent et ultra résistant, enfilage rapide grâce à repère avant arrière

Collant Diam‘s Voile Galbé Semi-transparent, ue tricotage morphologiq - légèrement galbant

Collant Sublim Voile Brillant Brillance soyeuse, résistance améliorée et douceur prouvée

au lieu

au lieu

au lieu

www.dim.ch

Mi-bas Voile x2 Fin et transparent, nouvelle bord-côté confortable et invisible

DIM est en vente uniquement dans les plus grands magasins Migros.

DIM est en vente à votre Migros


À saisir maintenant! avant 99.–, maintenant

49.50 surface antibactérienne

avant 399.–, maintenant

239.–

Siège de W.-C. Capri Siège en Duroplast blanc. Avec abaissement automatique. Lunette amovible pour le nettoyage, avec fixation rapide. 6756.594

Déshumidificateur idificateur t NLE N LE 20 E EINHELL 400 W, pour des locaux de max. 50 m3. TAR* incl., 6142.071 142.071

avant 79.90, maintenant

47.90 249.–

Chaise longue relax Avec coussin à rayures en coton de 4 cm d’épaisseur, structure en tube d’acier, revêtement par poudrage gris. Jusqu’à épuisement du stock, 7531.017

Ensemble de meubles de jardin, 9 pièces 4 chaises pliantes avec coussin, 1 table, L x l x H: 150 x 90 x 71 cm, en matière synthétique. Jusqu’à épuisement du stock, 7531.063

avant 22.90, maintenant nan nt

17.– effet longue durée

avant 39.80, maintenant

19.90

Phalaenopsis Orchidées papillon en diverses couleurs, avec 2 hampes florales dans un pot de 15 cm. Préfèrent les emplacements lumineux sans ensoleillement direct. Arroser régulièrement. 2822.006

*TAR: taxe anticipée de recyclage, tous les prix sont indiqués en francs suisses.

Liste des magasins et inscription à la Newsletter sur

www.doit-garden-migros.ch

Actions valables du 29.3 au 4.4.11, sauf indication contraire.

Actara G MAAG Contre les pucerons, les mouches uchees s. blanches et les otiorrhynques. Agent actif: thiaméthoxame. 6584.013


22 | Migros Magazine 13, 28 mars 2011

Jesus Luz, DJ dans l’ombre de Madonna Le musicien était de passage en Suisse pour présenter sa collaboration avec le Neuchâtelois Yves Larock. Sa notoriété gagnée grâce à sa relation avec la reine de la pop, le Brésilien l’assume. Rencontre.

E

n apercevant Jesus Luz au fond d’une suite du luxueux Kursaal, à Berne, on comprend tout de suite pourquoi Madonna a craqué. Des yeux couleur océan, un corps de rêve – oui, il est mannequin aussi –, la fraîcheur de ses 24 ans. Durant un an et demi, le musicien a partagé la vie de la diva. Ce n’est pas pour parler de son ex qu’il a récemment posé les pieds en Helvétie, mais bien pour présenter Running Man, fruit de sa collaboration avec Yves Larock, la star des DJs suisses. A côté de ses propres singles Until Tomorrow et Milky Way (qui sort bientôt), le Neuchâtelois Y a en effet remixé le premier single du DJ brésilien.

Chez des amis communs à New York

C’est aux Etats-Unis que les deux compères ont fait connaissance, chez des amis communs, à New York. «Yves Larock est très connu au Brésil, souligne Jesus Luz. Ma collaboration avec lui est donc vraiment très positive pour ma carrière.» Dans la vie du Brésilien, la musique est indispensable, om-

niprésente. «J’en écoute du réveil au coucher au point que mon entourage me demande parfois d’arrêter. Je ne peux pas vivre sans elle.» Il faut dire aussi qu’il a grandi en musique, dans une famille comptant un oncle rocker, un chanteur de samba, une maman danseuse et un père guitariste. Lui a appris à jouer de la flûte et du piano. Adolescent, Jesus Luz écoutait beaucoup de rock and roll. «Puis je suis devenu fan, voire obsédé par la musique électronique. Quand j’ai commencé à avoir du succès comme mannequin, j’ai pu m’investir dans le DJ-ing à New York.» Se voit-il déjà au sommet de l’affiche, à l’instar de David Guetta? «Je n’ai pas envie de devenir une célébrité. J’apprécie de pouvoir partager ma musique avec un public, de présenter mes idées, mes projets. Je veux quelque chose de vrai. Je ne veux pas être une star sous les feux des projecteurs.» Le star-system, le jeune homme connaît déjà, pour avoir fréquenté la reine de la pop, dont il


RÉCIT MUSIQUE Jesus Luz: «La chose la plus sexy qu’une femme puisse faire, c’est d’être honnête avec moi.»

Même, il jure que ça ne le dérange pas qu’on lui parle sans cesse de son ex. «Je comprends la curiosité de certains. Cela fait partie du jeu», assure-t-il. Mais lui n’en parle pas. «C’est trop personnel», argumente-t-il. Sûrement. Sans compter qu’il a l’interdiction formelle de dévoiler un seul petit secret sur la star américaine. Sa relation passée a fait les choux gras de la presse people notamment à cause de la différence d’âge: vingt-huit ans. D’aucuns l’ont qualifié de toy boy (homme jouet) de Madonna. «Je ne prête pas beaucoup d’attention à ce genre de commentaires, parce qu’il m’est arrivé plein de belles choses dans ma vie. C’est juste un pour cent des commentaires que je reçois. Ceux qui disent cela ne me respectent pas. Je préfère écouter ceux qui jugent ma musique», rétorque-t-il calmement.

Un désir de paternité

Jesus Luz a partagé la vie de Madonna pendant un an et demi.

est maintenant séparé depuis une année. «Notre rencontre m’a plongé dans ce monde-là. C’était difficile pour moi de comprendre ce qui m’arrivait. Mais j’ai appris à gérer cette situation.» Oui, il est bien conscient que les gens s’intéressent à lui aussi – si ce n’est surtout – en raison de son étiquette d’ex-petit ami de. Ennuyeux? «C’est un cadeau d’avoir été connecté avec une personne aussi spéciale. Cette rencontre m’a ouvert des portes, je n’ai alors aucune raison de me plaindre de cette situation.»

Actuellement cœur à prendre – «je travaille comme un fou, je n’ai pas le temps» – , le DJ compte bien se marier et avoir des enfants un jour, «dans cinq ou dix ans». Non, assure-t-il, il n’est pas séduit uniquement par les femmes plus âgées que lui. «J’ai eu des petites amies de mon âge. Mais parfois, il est difficile de rencontrer une fille mûre, de croiser quelqu’un qui partage mes idées.» Pour le séduire, pas besoin d’être un canon. C’est du moins ce qu’il prétend, soutenant qu’une relation basée uniquement sur l’apparence ne peut pas durer. «La chose la plus sexy qu’une femme puisse faire, c’est d’être honnête avec moi.» En matière de séduction, cet homme plein d’humour – dit-il – fait honneur à ses origines latines en se décrivant comme un romantic lover. «J’aime offrir des fleurs, ouvrir la porte de la voiture, ce genre de choses. Mon père est ainsi, donc je pense que je tiens de lui.» Assidu dans ses carrières de mannequin et de DJ, le beau gosse se verrait bien faire du cinéma. Plus jeune, il a suivi des cours de théâtre et tourné dans des telenovelas. Ce qui lui plairait: interpréter un personnage un peu fou dans

| 23

un film de science-fiction. Jouer dans une comédie romantique, aussi. Avoir plusieurs cordes à son arc lui permet d’envisager l’avenir sereinement. Bien sûr, son physique joue un rôle non négligeable dans sa carrière. Il n’empêche qu’il n’a pas peur de vieillir, ajoutant que cela fait partie de la vie. Reste que l’Apollon est né au Brésil, pays où la chirurgie esthétique est aussi commune qu’un plombage. «D’ailleurs, ma grand-mère et ma mère en ont déjà fait. Cela dit, je n’aime pas la chirurgie, j’espère que je n’en ferai jamais.»

Il est très fier de ses yeux bleus

Ridé ou pas, Jesus Luz pourra compter sur ses yeux, la partie de son corps qu’il préfère. «Je pense qu’ils sont très expressifs.» Ses atouts de charme, il les tient de ses ancêtres. «Cela ne vient ni de mon père ni de ma mère, mais de mon grand-père dont les deux parents avaient les yeux bleus. Je suis très chanceux (rires).» Il n’est pas le seul veinard de la fratrie. «L’un de mes deux frères a aussi de magnifiques yeux bleus et des cheveux blonds. Il a l’air plus européen.» Un rêve? «Etre heureux dans ma vie, avec ma famille et mes amis, partager ma musique et du bonheur avec des gens partout dans le monde. C’est un cadeau de Dieu, vous savez...» Dieu justement tient une place importante dans la vie du bien prénommé Jesus Luz. «Ma vie spirituelle est l’une des choses les plus importantes dans ma vie, elle me permet de garder l’équilibre, de garder le contact avec Dieu. En œuvrant comme DJ, je constate que le monde de la nuit est plein de tentations. Dès lors, il est très important d’avoir une bonne connexion avec soi et avec Dieu. Alors, je fréquente l’église de ma maman, la kabbale, je pratique le yoga, la méditation, j’échange avec un ami bouddhiste. Je suis ouvert à tout, j’essaie d’agir dans le respect de Dieu.» Laurence Caille

Photos André Albrecht / Getty

➔ Jesus Luz: www.myspace.com/ djjesusluz ➔ Yves Larock: yveslarock.com


24 | Migros Magazine 13, 28 mars 2011

Ces petites bêtes qui font du

Nouvelle mode: l’homme recherche de plus en plus le bien-être auprès des animaux. Sangsues, asticots et, derniers venus, Garra rufas. Plongée dans l’aquarium des poissons pédicures. Au Fish Spa de Cugy (VD).

D

ans un local baigné de lumière, six sièges de bois naturel, coussins bruns assortis, invitent à la relaxation. Un décor orientalisant, jardins zen miniatures, bouddhas et palmiers d’intérieur pour une atmosphère tout en silence et chlorophylle. Entrer dans le Fish Spa de Cugy, c’est s’offrir un moment de détente… les pieds dans l’eau. Oui, puisque devant chaque siège trône un aquarium où valsent une centaine de petits poissons à la robe grise insignifiante. Lesquels n’attendent qu’une seule chose: boulotter les peaux mortes des pieds fatigués. Aberrant? Pas tant que ça. Le Garra rufa est un cyprinidé utilisé depuis une centaine d’années en Turquie pour soulager psoriasis et eczéma. Dépourvues de dents, leurs petites bouches aspirent les squames de l’épiderme par microsuccion et procurent un effet nettoyant qui renvoie la pierre ponce à son tiroir. Mieux. Les petits poissons dispenseraient même un massage s’apparentant à de la réflexologie: ils allègent les jambes lourdes et stimulent la circulation du sang.

Une enzyme désinfectante et anti-inflammatoire

Du coup, la mode des poissons docteurs, comme on les a baptisés là-bas, s’est étendue à la Thaïlande, aux Etats-Unis, à la France avant d’apparaître en Suisse. A Genève d’abord, puis à Cugy (VD), depuis janvier dernier. Où Andréa Délitroz et Vinciane Schopfer viennent d’ouvrir un Fish Spa. Encadrées par une réflexologue et une podologue, elles ne tarissent pas d’éloges sur ces poissons d’eau douce: «Bien sûr, ils ne vont pas guérir les maladies, mais ils amènent un confort certain. D’autant que leur

bouche contient de l’anthraline, une précieuse enzyme au pouvoir désinfectant et anti-inflammatoire.»

Heures de travail des poissons réglementées

Pour assurer une hygiène parfaite, chaque aquarium est muni de lampes UV, de pompes à charbon actif, et l’eau est filtrée trois fois par

heure. La nouvelle loi sur la détention des animaux veut que les petits ouvriers ne travaillent pas plus de quatre heures d’affilée par jour. Un gardien d’animaux spécialisé en aquariophilie vient même contrôler chaque jour la qualité de l’eau, l’état des filtres et la santé des poissons. «Ceux-ci sont considérés comme des vertébrés sauva-

ges et sont donc soumis à une législation stricte, d’autant qu’on les fait travailler», soupire Andréa Délitroz. Qui s’interroge: «Pourtant, on ne les dérange pas, ils ont ce réflexe inné de nettoyer tout le temps. Est-ce pire que les cirques avec leurs tigres enfermés dans quelques mètres carrés?» Nourris matin et soir de flocons vitami-


REPORTAGE ANIMAUX

| 25

bien N’asticotez plus l’asticot!

Une séance de 30 minutes redonne une peau de bébé à vos pieds.

Dans les bacs, lampes UV, pompes à charbon actif et filtres assurent une hygiène parfaite.

nés, ils disposent encore ore d’une zone de retrait et de sable clair conforme à leur habitat naturel. Bichonnés, choyés comme des coqs en eau douce, les Garra rufas sont en réalité des poissons nettoyeurs de la famille des carpes, plutôt sociables, curieux, pas craintifs pour un sou. Plongez un objet, une main ou une

pierre dans l’eau et les voilà qui arrivent à toutes nageoires ageoires pour se coller à l’intrus. Une séance dure trente minutes, sablier en main. Commence par un lavage des pieds, puis une désinfection, histoire de ne pas contaminer les aqua-

riums. Les pieds dans l’eau à 26 °C, le temps s’écoule autrement. Un chas’éc touillis agréable, un tourbillon touill auss aussi léger qu’un nuage de papillons, un picotement. Les Garpill ra rufas s’activent, suçotent, volettent, se collent à vos orteils, le remontent sur le cou-depied, vibrionnent sous

A part auprès des pêcheurs évidemment, l’asticot ne bénéficie pas du même capital sympathie que feu Paul le poulpe ou Heidi, l’opposum qui louche. C’est navrant parce que cette petite bête – la larve de la mouche verte plus précisément – sauve des bras et des jambes de temps en temps! Comment? En mangeant les tissus morts et infectés, facilitant ainsi la cicatrisation des plaies. Précieuse auxiliaire du corps médical, elle est même considérée officiellement comme un médicament aux Etats-Unis. Au CHUV, on est d’ailleurs en train d’expérimenter l’asticothérapie avec de bons résultats. «On a, par exemple, soigné une dame qui souffrait d’un ulcère qui ne guérissait pas malgré un très long suivi, relève l’infirmière Stéphanie Lowe, experte en plaies et cicatrisation à la consultation ambulatoire du service de chirurgie septique de l’établissement lausannois. Les asticots ont nettoyé sa plaie en trois jours et cette patiente est aujourd’hui en voie de guérison.» Et de conclure: «A l’avenir, on va sans doute avoir de plus en plus recours à cette technique, parce qu’elle est efficace et qu’elle est moins lourde et coûte moins cher qu’une prise en charge classique.»

A.P.


PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRE VALABLE DU 29.3 AU 11.4.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

SOIN MODELANT POUR LE COU Le soin modelant intensif pour le cou et le visage ZOÉ REVITAL raffermit la zone du menton et du cou jusqu’à 10%. Il redesge, sine le contour du visa atténue visiblement les rides et lisse le décolleté. Soin modelant intensif pour le cou et le visage Zoé Revital 50 ml

20.50

MGB www.migros.ch W

NOUVEAU


REPORTAGE ANIMAUX

Migros Magazine 13, 28 mars 2011

| 27

Lorsque la sangsue soigne… vos talons sans faiblir. Et vous laissent le derme aussi velouté qu’une peau de bébé. Effet de gommage garanti, paraîtil, pendant trois jours. «Ils déposent comme un enduit, c’est l’équivalent d’une excellente pommade qui apaise les peaux même les plus crevassées. Ce n’est vraiment pas un traitement de luxe ou de cosmétique, mais un soin qui a toute son utilité. Evidemment, ils ne peuvent rien faire contre un ongle incarné, mais pour le reste, ils remplacent une séance chez le pédicure.»

Bientôt peut-être l’immersion totale

Si certaines personnes viennent juste avant de partir en vacances pour se faire de jolis pieds, 70% des clients recourent aux poissons pédicures pour de vrais problèmes de peau, même si le traitement n’est pas encore remboursé par les assurances maladie. «A peine deux mois après l’ouverture, on nous réclame déjà la baignoire pour une immersion totale. Tout est prêt, mais nous attendons l’autorisation de Berne.»

Patricia Brambilla Photos Isabelle Favre / Siggi Bucher

Infos sur www.zenfishspa.ch et www.naturalfishspa.ch

Dr Dominique Kaehler Schweizer, médecin, spécialiste en psychothérapie et en médecine traditionnelle européenne, auteur de «Thérapie par les sangsues» (Ed. Jouvence).

80% des cas. Ça a été attesté par plusieurs études cliniques. Autrement, on traite aussi les hématomes et les furoncles avec succès.

Concrètement, comment ça se passe? Quelles vertus Je fais une anamnèse. Je attribue-t-on aux regarde s’il n’y a pas de sangsues? contre-indications: L’hirudothérapie n’est anticoagulation, hémophiplus la même qu’il y a lie, anémie… Ensuite, je cent ans. Dans le temps, pose des sangsues, généon utilisait des sangsues ralement de quatre à sept, Dominique Kaehler Schweizer: «Les sangsues uniquement pour l’effet sur l’endroit à traiter. La peuvent soigner beaucoup de choses.» saignée qui reste sangsue reste à sa place aujourd’hui encore jusqu’à ce qu’elle soit important. Mais depuis, rassasiée et tombe. On on a découvert que la sangsue empêche la nécrose du greffon, fait un très gros pansement parce possédait une salive contenant évacue le sang coagulé et rétablit que ça saigne. Et puis, les gens quelque cent enzymes très une bonne circulation. On peut rentrent chez eux. profitables pour la santé. aussi l’utiliser en orthopédie, mais Enzymes qui, grâce à leurs effets ce n’est pas encore bien connu. Que deviennent ces assistananticoagulant, anti-inflammatoire, Pourtant, la sangsue est très tes vampires une fois gorgées antidépresseur, antidouleur ou efficace pour traiter les hématodu sang de vos patients? antibiotique, peuvent soigner mes, les indurations ou les On les tue par congélation, parce beaucoup de choses. articulations qui restent gelées. qu’on ne peut plus s’en servir, même pour la reproduction. En On s’en sert d’ailleurs dans les Et vous, dans quels cas fait, on les élève un à deux ans services hospitaliers de prescrivez-vous l’application pour un seul et unique usage. Le chirurgie plastique et reconsde ces bestioles peu ragoûtantemps pour elles de passer du tructive! tes? statut de parasite à celui de La sangsue, c’est la seule solution On a beaucoup d’indications. Mais médecin, puis de mourir en héros! Propos recueillis pour sauver un greffon qui est la première, c’est l’arthrose du par Alain Portner engorgé, congestionné. Elle genou. Ça enlève la douleur dans

Les bijoux sont agrandis.

Publicité

Notre offre inclut la collection PREMIUM by CARAT

du 29 mars au 11 avril

20%

sur les bijoux or 18 carats & acier exceptées les marques

708.–

644.–

au lieu de 885.– inclus chaîne

au lieu de805.– inclus chaîne

896.–

au lieu de 1‘120.–

Genève: Centres commerciaux de Nyon La Combe, Planète Charmilles, Migros Chêne-Bourg, Vibert Vaud: Centres commerciaux de Crissier, MMM Chablais Centre Aigle, Marché Migros Romanel Valais: Centres commerciaux de Martigny-Manoir, Monthey, Migros Brigue, Sierre, Viège, Zermatt

588.–

au lieu de 735.–

Genève: Centres commerciaux de Balexert et Cornavin „Les Cygnes“ Vaud: Centres commerciaux Métropole Lausanne et Métropole Yverdon Valais: Centre commercial Métropole Sion


PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 29.3 AU 11.4.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 1.50

tionnés par conditionn Avant d’être condi Sun Queen, les fruits ont longuement mûri au soleil. A peine récoltés, ils sont traités et mis en conserve immédiatement dans leur propre jus. Un traitement délicat qui permet de préserver les vitamines, les substances nutritives et la fraîcheur naturelle des fruits. Un en-cas pratique et bon pour la santé.

Moitiés de pêches Sun Queen 250 g

NOUVEAU 1.70

Tranches de mangue* Sun Queen 250 g

NOUVEAU 2.20 Macédoine de fruits exotiques* Sun Queen 275 g

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

NOUVEAU 1.60 Moitiés d’abricots Sun Queen 250 g

NOUVEAU 1.80 Moitiés de poires Sun Queen 240 g

NOUVEAU 1.10 Tranches d’ananas Sun Queen 136 g

MGB www.migros.ch W

NOUVEAU: DES FRUITS AU JUS GORGÉS DE SOLEIL.


CHRONIQUE MINUTE PAPILLON

Migros Magazine 13, 28 mars 2011

| 29

Y’a pas photo Alors que je promenais mon Jean-François Duval, chien sous les arjournaliste bres, je m’approchai d’un petit groupe de gens qui baladaient chacun le leur dans un parc alentour. Ces personnes étaient plongées dans une vive discussion. «Y’a pas photo!» s’exclamait l’une. «Ah oui, c’est que du bonheur», rétorquait une autre. «Oui, mais résultat des courses, fit une troisième…» «Pardon, disje, mais je serais heureux de me mêler à votre conversation; éventuellement pourrai-je y ajouter mon grain de sel.» Tout le groupe parut ravi de mon intervention, le cercle s’élargit, on m’y fit une place; mon chien, pas cabot pour deux sous, s’assit et dressa ses oreilles, car rien de ce que les humains échangent ne le laisse indifférent et, du simple fait que nous formions un cercle, c’était que du bonheur pour lui, car il avait l’impression privilégiée d’appartenir à une meute. Pour lui, il n’y avait pas photo, il faisait partie du cercle des élus. La conversation se poursuivait. C’était un vrai festival de Y’a pas photo, de Résultats des

courses, de C’est que du bonheur. Moi, je ne savais trop que dire. Tout à coup, mon voisin me jeta : «Vous êtes bien d’accord, hein, y’a pas photo?» Je faillis me désintégrer, car

même si j’entendais cette expression depuis au moins trois ans, je ne savais pas du tout ce qu’elle signifiait exactement. Comment répondre? Ce type-là m’avait confondu. Il avait mis le doigt sur ma grande ignorance de la langue française. «Euh, fis-je, je serais ravi de vous répondre, mais auparavant, puisque vous m’en offrez l’occasion, éclairez-moi et apprenez-moi ce que veut dire l’expression Y’a pas photo? D’où vient-elle? Comment a-t-elle fait irruption dans la langue française, dans votre bouche et dans celle d’à peu près tout le monde?» On me regarda avec des yeux ronds, et mon chien leva les siens vers moi avec compassion.

d’après Google ouvrait sa gueule de sphinx et il tapait sur l’écran «Que veut dire y’a pas photo?» Deux secondes s’écoulèrent. «Alors, résultat des courses?» interrogea notre voisine, avec un air gourmand. «Ah, c’est que du bonheur, ces petits appareils, jubila Monsieur Y’a Pas Photo, tandis qu’il sélectionnait le Wiktionnaire. Voici la réponse à notre énigme.» Et il nous lut à haute voix: «L’expression vient des turfistes qui parient dans les courses hippiques; ils l’utilisent quand il n’est pas nécessaire de recourir à la photo (prise automatiquement) pour déterminer quelle paire de naseaux a franchi la ligne d’arrivée en premier.»

«Y’a pas photo, ça veut dire «y a aucun doute», expliqua mon questionneur. «Oui, fit Monsieur

Madame Vous Savez Qui eut un hennissement: «Ça alors, je parie que c’est une expression cou-

C’est Que Du Bonheur, c’est une manière de dire «c’est évident». «C’est clair, résuma Madame Résultat Des Courses, ça veut dire qu’y a pas à y regarder à deux fois.» Mon chien toussota et d’une voix timide risqua: «Certes, certes, mais comment est née cette expression qui renvoie si bizarrement au monde de la photographie?» Je hochai la tête, car la remarque de mon chien me semblait pertinente. On s’entre-dévisagea avec perplexité. Nul ne connaissait la réponse. «Y’a pas photo, fit mon vis-à-vis, il nous faut immédiatement sortir de notre perplexité. J’ai ici de quoi tirer cette affaire au clair.» Il tira donc de sa poche son Iphone, l’instant

sine de «résultat des courses»; elle aussi trouve certainement son origine dans les courses hippiques.» «Qui eût cru que nous devions tant aux turfistes?» nota le propriétaire de l’Iphone en rangeant dans sa poche la bouche de sphinx qui avait si bien tranché l’énigme. «Quelle éclairante petite promenade étymologique, et quelle belle victoire technologique», commentai-je à mon tour. Aucun doute, ce matin au parc, le résultat des courses était si net que c’en était que du bonheur: y avait pas photo, nous repartions tous le cœur haut et victorieux. Hip! hip! hip!

Publicité

6

ex

ECH

A

L NTI

LON



cl

ACTION POINTS FLORALP POUR PÂQUES:

Collectionnez 6 points sur les emballages Floralp et recevez un succulent lapin en beurre de choix pour le déjeuner de Pâques. Commandes et informations uniquement sur www.floralp.ch ou via l'Infoline 031 359 57 00 . Date limite de participation : 11 avril 2011.

us

if


30 | Migros Magazine 13, 28 mars 2011

«Nous sommes nourris et façonnés par le langage» Dans son dernier ouvrage, le philosophe français Michel Lacroix plaide pour la valorisation d’une parole positive et tolérante, parce que si je suis bien la somme de mes actes, «je suis aussi ce que je dis». Votre livre a quelque chose de la méthode Coué. Proposer une éthique du langage aujourd’hui: n’est-on pas loin du compte?

Un philosophe qui s’intéresse à la morale tente de dessiner un idéal en contrepoint du réel. Je souligne par ce biais nos imperfections, j’essaie d’indiquer quelles améliorations sont possibles. Du coup, je n’ai pas honte de dessiner les contours d’une parole éthique. Et puis la méthode Coué consiste à dire que tout va bien. Et, justement, je ne le pense pas. Vous évoquez le terme de rêve, d’ailleurs...

Absolument. En laissant entrevoir un changement profond dans la vie sociale et familiale à travers un changement dans notre manière de nous exprimer. Mais l’urgence ne se situe-t-elle pas du côté des actes?

Sans doute. Mais j’ai la conviction que depuis au moins deux siècles l’éthique a été un peu obsédée par cette primauté de l’action. «Nous sommes la somme de nos actes», comme l’écrivit Malraux. Je n’en disconviens pas. Je pense cependant que l’éthique ne peut pas se désintéresser de ce que nous disons. L’action ne doit pas nous obnubiler. Parce que vous rappelez que la parole nous définit en tant qu’être humain.

Oui, fondamentalement nous sommes littéralement nourris et façonnés par le langage. Nous sommes humains parce que nous parlons et parce que l’on nous parle.

Et pourquoi formuler maintenant cette éthique du langage?

D’abord parce qu’au cours des dernières décennies, les sciences humaines ont beaucoup progressé dans la connaissance de ce domaine. Elles ont mis le doigt sur l’importance du langage dans le devenir psychologique des individus comme dans le fonctionnement des institutions. La psychiatrie, la psychologie, la linguistique pragmatique: tout cela renforce l’importance prise par cette dimension du langage. Et puis?

Dans l’histoire de l’humanité il y a eu un face-à-face avec la nature, puis avec la machine dans la révolution industrielle. Maintenant nous nous trouvons clairement dans un face-à-face des hommes et des femmes entre eux. Et cela nous amène à porter notre regard sur la responsabilité que nous

«Le langage peut devenir le lieu même de la barbarie»

avons en tant qu’êtres de communication, sur le bien ou le mal que nos paroles distillent.

lieu même de la barbarie. Comme si le pire et le meilleur pouvaient en sortir.

Jusqu’à maintenant, la principale de ces responsabilités constituait ce que vous appelez un devoir de vérité. Or vous militez pour la prise en compte d’autres exigences.

Vous le rappelez: cette primauté accordée par la philosophie à l’action date de Kant au moins.

Oui nous sommes dans une ère de transparence. Et globalement, dans la sphère privée comme dans l’espace public, nous attendons un souci d’authenticité. Alors certes c’est important: mon langage doit refléter la réalité. Mais il n’y a pas que cela. Il faut aussi prendre en compte les effets affectifs sur autrui. Le fait que ce que je dis peut être agréable ou non, causer de la peine ou de la joie, libérer ou aliéner l’autre. Il faut tenir compte de l’impact émotionnel sur la relation. Je suis un passeur de mots, écrivez-vous…

Une dimension à laquelle je tiens beaucoup: toute personne qui parle, vous, moi, donne vie à la langue qui est la nôtre, à l’ampleur de sa richesse. Et je pense que nous avons une responsabilité envers cet héritage. «Ma patrie, c’est le langage», comme disait Camus. Dans ce cas-là, le langage devient rempart contre la barbarie.

Absolument. Et selon l’usage que l’on en fait, il produit l’inverse. Regardez son usage chez les nazis, le coefficient de mensonge, la parole autoritaire: il devient alors le

Eh bien je pense qu’il faut changer notre paradigme. Naturellement les actes malfaisants, nuisibles, sont profondément condamnables, et relèvent d’ailleurs des lois. Néanmoins, les paroles peuvent faire autant de mal. Vous pouvez désespérer un enfant, un collaborateur. Dans le monde du travail, c’est l’exemple du harcèlement moral et l’on voit bien la difficulté pour la justice d’en rendre compte. Quand je prononce une parole positive, c’est un peu comme un acte solidaire. Les personnes engagées expliquent qu’elles pensent être les premières bénéficiaires de leur action. Il en est de même lorsque j’ai su trouver les mots justes pour consoler quelqu’un, pour l’accompagner, pour exprimer mon amitié ou ma tendresse. Vous avez testé?

Tout à fait. Et je reconnais que ce n’est jamais facile, parce que cela demande toujours de sortir de soi. Mais votre éthique du langage nécessite quand même un minimum de culture, une rhétorique, bref un certain élitisme, non?

C’est certainement vrai pour quelques règles qui supposent un certain niveau de connaissance. En revanche, se montrer attentionné ou positif me


ENTRETIEN MICHEL LACROIX

| 31

Michel Lacroix, agrégé de philosophie, est maître de conférences des Universités.


Départs de Genève Faites le plein de soleil.

Grande Canarie

HM K LPA APAPRI

De Genève à Las Palmas avec Edelweiss Air le je 16, 23, 30.6.11 Apparthôtel Principado B B B i, Playa del Ingles, appartement, occupation par 2 personnes avec demi-pension

Cos

De Genève à Cos avec Hello le ma 24, 31.5, 7.6.11* Marmari Palace B B B B i, Marmari, double avec demi-pension

695.–

au lieu de 945.–

845.–

au lieu de 1195.– * supplément 200.–

1 semaine

HM K AYT ASTSOR

De Genève à Antalya avec Tailwind le sa 7, 14, 21.5, 4*, 11*, 18.6.11* Hôtel Asteria Sorgun Resort B B B B Side, double vue parc tout compris

Tenerife

1 semaine

1 semaine

HM K KGS MARPAL

Turquie

Last e Minut

795.–

au lieu de 966.– * supplément 100.–

1 semaine

795.–

HM K TFS PARSA

De Genève à Playa de las Americas avec Edelweiss Air le lu 30.5, 6, 13, 20, 27.6.11 au lieu de 1025.– Appartements Parque Santiago III B B B Playa de las Americas, studio 2 personnes sans repas

Crète

1 semaine

HM K HER MAREBL

De Genève à Héraklion avec Edelweiss Air le sa 4, 11, 18*, 25.6.11* Mareblue Village B B B B, Chersonissos, double tout compris

Grande Canarie

HM K LPA IFAINT

De Genève à Las Palmas avec Edelweiss Air le je 16, 23, 30.6.11 IFA Interclub Atlantic B B B, San Augustin, double tout compris

Tenerife

HM K TFS HESTRO

De Genève à Tenerife avec Edelweiss Air le lu 30.5, 6, 13, 20, 27.6.11 Hôtel Hesperia Troya B B B i Playa de las Americas, double vue mer avec demi-pension

795.–

au lieu de 945.– * supplément 100.–

1 semaine

895.– au lieu de 1095.–

1 semaine

895.–

au lieu de 1120.–

Prix en CHF par personne avec taxes d’aéroport et de sécurité + supplément carburant. Réductions enfants: 20% 2–12 ans (taxes et supplément carburant en sus). Compris: vol aller–retour en classe économique, transferts, logement et repas selon offre, assistance. Non compris: assurance multirisque obligatoire de CHF 30.– à CHF 70.– et taxe forfaitaire éventuelle de votre agence de voyages. Nombre de places limité. Cette offre est soumise aux conditions générales de contrat et de voyage de MTCH SA. Prix au 28.3.11.

À réserver maintenant!

0848 82 11 11

www.hotelplan.ch ou dans l‘agence de voyage

32 |

ENTRETIEN MICHEL LACROIX paraît à la portée de tous.

Pour d’aucuns l’usage d’un vocabulaire grossier tient pourtant de la provocation volontaire.

Il ne faut pas figer le langage dans des formules, l’enfermer dans une carapace. Il faut de la liberté, de l’authenticité, de la spontanéité, comme dans toute relation. En même temps rien n’empêche de conserver une certaine exigence. Au XIXe siècle, il était courant de nommer les gens par un sobriquet du type «le bossu» ou «le bègue.» L’époque actuelle n’accepte plus que l’on stigmatise les gens à travers des traits physiques dépréciatifs, et c’est très bien. Même chose dans l’éducation, où le parent sait depuis Piaget et la psycho-pédagogie de l’enfant qu’il n’est pas bon de l’étiqueter.

Oui, tout adulte se garde de ces mots qui «tuent», prend également soin de la manière dont on se parle au sein du couple. A l’école, on a pris conscience de l’importance du relationnel audelà de la didactique: comment est-ce que je parle à mon élève lorsque j’enseigne. C’est devenu fondamental. Parmi les domaines d’application que vous évoquez, il y a celui de la solidarité. Où vous dites que la manière de parler

«Il ne faut pas figer le langage dans des formules, l’enfermer dans une carapace»

Le dernier ouvrage de Michel Lacroix: «Paroles toxiques, paroles bienfaisantes: pour une éthique du langage.» de ceux que l’on aide importe autant que l’aide elle-même. Un peu de bien-pensance?

J’ai longtemps fait moi-même du soutien scolaire dans le cadre du Secours catholique, et j’ai des souvenirs précis de comportements limites de collègues qui parlaient des élèves en des termes presque méprisants. Cela me gênait. Mon langage doit être aussi respectueux que mes actes face à des personnes dans le besoin, quel qu’il soit. Il y a là une question de cohérence morale. Et de manière générale, toute personne est-elle respectable?

Je redeviendrais très kantien: tout un chacun est respectable. L’essence d’être humain doit être considérée jusque dans le pire criminel. Même si ce dernier en a fait bien mauvais usage. Tout homme a droit au respect de ce qu’il est virtuellement en tant qu’être humain, voilà. Se retrouver seul contre tous constitue l’une des potentielles difficultés de cette éthique de la parole. Et là, vous prônez ce que vous nommez la «parole résistante»?

Je ne pense pas que l’on se retrouve aussi esseulé. On l’a dit, il existe des progrès dans les mœurs linguistiques, des exigences nouvelles, des chartes d’accueil ou de bon voisinage, une meilleure ma-


Graphologie Développement personnel Découvrez les secrets de votre personnalité

Notre graphologue étudiera les grandes lignes de votre écriture

Votre analyse gratuite Recopiez ce texte au stylo bille sans oublier de le signer

Amour Santé Chance Travail Réussite

Née d’un mouvement déterminé de la main, l’écriture résulte d’une impulsion émise par le cerveau, centre moteur de l’organisme qui conditionne l’exercice des facultés mentales, les émotions et les sensations. Ce dernier enregistre vos besoins, tendances, désirs et passions. Le mouvement responsable de la trace d’encre, qui correspond donc à une impulsion du cerveau, traduit à la fois la pensée, les remous intimes et la vie physique.

www.graphologie.com

Ne payez rien Offre réservée aux personnes majeures

Mme Adresse :

Mlle

M.

Nom :

Bon à découper et renvoyer à : Serubi Graphologie – PBM - Rue de la Gare 2 Case postale 170 - 1162 Saint-Prex

Joignez seulement 4 timbres de 1.- à votre envoi pour frais de dossier.

................................................................

Prénom :

...................................................................................

........................................................................................................................................................................................................................

Code postal :

...................

Localité :

Je suis né(e) le : . . . . . . . / . . . . . . . / 19. . . . . . .

....................................................................................................................

J’écris de la main

droite

gauche

Tél. :

...............................................

MMF 21/03/2011




   % $    %'  !            

    

               

" %-!*! & %%-+  /%!&*) % #&-  .

     

" %-!*! &        ) % #&-  .

% 0%- %+ #+ (#/+ *%+ $+!%+ !*&+

#$1 +- % 0%-  0&-* !*&+


ENTRETIEN MICHEL LACROIX

Migros Magazine 13, 28 mars 2011

nière de parler à ses enfants. Cela fait son chemin. Mais il est vrai que l’on peut se retrouver face à de l’hostilité. Et là, oui, je pense qu’il convient de rester le plus longtemps possible dans le langage. Je suis convaincu que dans bien des situations il permet de préserver sa dignité, et de faire valoir ses droits. Je fais partie des gens qui ne sont pas doués pour cela, parce que je suis très émotif. Mais sur le plan privé comme professionnel, beaucoup des conflits peuvent être désamorcés par les mots.

| 35

Bio express Naissance: 1946, à Paris. Etat civil: marié, père de trois enfants adultes, «un journaliste, un médecin et une éditrice». Trois petits-enfants. Normalien, agrégation de philosophie. Aujourd’hui maître de conférences des Universités. Auteur d’une douzaine d’ouvrages, dont «Le Culte de l’émotion» (2001) et «Se réaliser» (2009). Intérêt depuis longtemps pour la psychologie.

Avec cette importance donnée au verbe, difficile de ne pas songer à la parole biblique. Etes-vous croyant?

(Sourire) Je suis catholique et baptisé. Et même si j’éprouve un grand respect pour l’institution de l’Eglise, sa contribution au processus de la civilisation européenne, je me range plutôt dans les agnostiques. Mais la morale évangélique reste bien sûr une magnifique morale.

Feriez-vous de cette éthique du langage le ferment de ce renouveau du contrat social souvent évoqué?

Pourquoi pas. Finalement le lien social tient à la fois du juridico-politique, de l’économie, de la solidarité, mais aussi de la linguistique. Notre langage est un moyen de traduire cette philia, cette amitié que Platon mettait au centre de la Cité. Un de vos concitoyens, Bertrand de Jouvenel, parlait du rôle du politique comme de l’entretien de la «chaleur de l’amitié sociale». La parole que nous échangeons constitue l’un des carburants de cette amitié sociale. Et paradoxalement, en apparence en tout cas, le langage est

à la fois ce qui nous lie et ce qui nous distingue comme individus.

Votre personnalité, et la mienne, diffèrent de manière assez mystérieuse en partie à cause d’un inné mais aussi en raison de l’empreinte de nos parents et de nos premiers éducateurs. Et dans cette empreinte, le langage que nous avons entendu autour de nous a joué un rôle décisif: la manière dont on nous a parlé, dont on a parlé de nous, dont on nous a présenté le monde. Cette expérience première me paraît

«Beaucoup de conflits peuvent être désamorcés par les mots»

fondamentale: je suis la somme de ce que je dis aux autres, mais aussi de toutes les paroles que j’ai entendues, et qui se sont incarnées en moi.

Propos recueillis par Pierre Léderrey Photos Kai Jünemann

A lire: Michel Lacroix, «Paroles toxiques, paroles bienfaisantes: pour une éthique du langage», Editions Robert Laffont

Publicité

10% RABAIS SUR PNEUS* jusqu’au 9.4.11

Sur les pneus de Bridgestone, Continental, Dunlop, Goodyear, Michelin, Pirelli et Semperit

* Base : liste de prix pour membres du TCS, été 2010. Non cumulable avec d’autres promotions. Migrol Auto Service, Partenaire officiel Adam Touring

Infos: www.migrol.ch ou tél. 0844 21 21 21

Partenaire


36 | Migros Magazine 13, 28 mars 2011

L

es marques fortes qui s’engagent en faveur de l’environnement et de la société jouissent de la confiance et de la sympathie des consommateurs. Migros fait bien évidemment partie de celles-là. Aux yeux des consommateurs suisses en effet, Migros est le distributeur numéro un en matière de protection de l’environnement. Tel est le résultat d’une étude menée par le magazine Reader’s Digest dans laquelle les Suisses ont pu nommer librement les marques qu’ils jugeaient les plus dignes de confiance. En tout, plus de 33 000 lecteurs de seize pays européens – dont 1675 en Suisse – ont participé à cette enquête, onzième du nom et actuellement la plus grande en son genre. Le résultat est on ne peut plus clair: dans la catégorie «Commerces de détail», Migros a reçu la meilleure note pour son engagement en faveur de la protection de l’environnement, loin devant la concurrence. En effet, 49% des personnes interrogées ont placé Migros à la première place, devant Coop avec 32% des suffrages et Volg avec 5%.

Les clients préfèrent les marques responsables

Près de deux tiers des consommateurs suisses donnent leur préférence aux marques ayant une forte sensibilité écologique. Parallèlement, ils sont 62% à être convaincus que la thématique de la performance environnementale importe peu aux grandes entreprises. Et cela quand bien même les consommateurs estiment de plus en plus que ce critère est déterminant dans leurs décisions d’achat. Fait réjouissant pour Migros, les sondés ont placé le distribu-

Environnement: Migros plébiscitée Dans la plus vaste enquête européenne menée auprès des consommateurs, l’engagement de Migros en faveur de la protection de la nature est le mieux noté.


ACTUALITÉ MIGROS

teur pour la deuxième fois consécutive sur la première marche du podium des acteurs les plus engagés dans la défense de la nature.

Leader dans la protection de l’environnement En % des sondés.

Migros 49%

Coop 32%

Volg 5%

Landi 2%

Aldi 2%

Max Havelaar Denner 2% 2%

Claro 2%

1 re place 2 e place 3 e place 4 e place 5 e place 6 e place 7 e place 8 e place «Quelle marque a, à votre avis, la meilleure réputation en ce qui concerne la protection de l’environnement?»

Grande crédibilité sociale En % des sondés.

Max Havelaar Migros 54% 13%

L’engagement de Migros en faveur de la nature est salué par les consommateurs.

Coop 6%

Fair Bourgeon Trade Bio Switcher Nestlé 6% 2% 2% 1%

| 37

Claro 1%

1 re place 2 e place 3 e place 4 e place 5 e place 6 e place 7 e place 8 e place «Quelle marque est, à votre avis, réellement la plus crédible en ce qui concerne la question des conditions de production équitables.»

«Migros va encore renforcer son engagement»

Pour Yakum Kambir, responsable du marché publicitaire de Reader’s Digest Suisse, le résultat du sondage s’explique par le fait que «le marché récompense les entreprises qui investissent de manière ciblée dans la gestion des marques en tenant compte des besoins avérés des consommateurs et du rôle qu’elles jouent dans la société». Il n’est donc guère étonnant que Migros occupe également le haut de l’affiche en matière de crédibilité sociale. A la question: «Quelle marque est, à votre avis, réellement la plus crédible en ce qui concerne la question des conditions de production équitables», Migros est citée juste après Max Havelaar. Ici, «équitable» est synonyme de conditions de travail écologiques et socialement acceptables dans les pays de production. «Nous nous réjouissons de la confiance que nous accordent les consommateurs et nous leur promettons de renforcer encore notre engagement écologique», déclare Herbert Bolliger, président de la Direction générale de Migros. Deux récents exemples viennent illustrer les efforts consentis: Migros est le premier détaillant en Suisse à équiper ses meubles réfrigérés pour produits frais de portes en verre, en vue de réduire de 50% leur consommation d’électricité. De plus, le distributeur s’est engagé, d’ici à 2013, à réduire de 10% l’impact environnemental des emballages de ses deux cent cinquante produits les plus vendus. Christoph Petermann


ACTUALITÉ MIGROS

Migros Magazine 13, 28 mars 2011

| 39

Ambassadrice des idées Migros

Durant sept ans, Elena Mattle, présidente de Forum elle, a transmis les valeurs de Gottlieb Duttweiler. Aujourd’hui, cette dynamique Tessinoise cherche la femme qui lui succédera.

E

lena Mattle est une femme active. Cette sexagénaire à la silhouette élégante pratique volontiers le jogging au bord du lac de Zurich. Un de ses trajets favoris passe aux pieds d’une statue de femme tendant les bras avec un aplomb qui correspond bien à Elena Mattle. Cette Tessinoise d’origine n’a jamais craint les défis. A Milan, elle a étudié les sciences politiques, puis, à Zurich, elle a travaillé dans un hôpital en tant que responsable de l’organisation. Mariée depuis plus de trente ans, elle est mère de quatre enfants adultes. Et si une de ses filles est handicapée mentale, elle en parle sans gêne aucune.

10 500 membres dans toute la Suisse

Aujourd’hui, c’est une phase captivante de sa vie qui prend fin. Après avoir présidé durant sept ans Forum elle, l’organisation féminine de Migros, elle cherche quelqu’un pour lui succéder (lire encadré). Elena Mattle présente un bilan plus que satisfaisant. En effet, le nombre de membres n’a cessé d’augmenter durant sa présidence. Ainsi, l’organisation compte actuellement 10 500 membres, soit mille de plus qu’avant son entrée en fonction. «Je me suis toujours appliquée à faire mieux connaître la large palette d’activités de notre organisation», commente la présidente sortante. Pour une modeste contribution de 20 à 30 francs par année, les membres peuvent participer à une foule de manifestations traitant différents sujets dans le domaine de la santé, la société ou la culture. Les coopératrices appren-

nent par exemple comment prévenir l’ostéoporose grâce à la pratique du sport et à une nourriture riche en calcium, ou s’en vont à la rencontre d’artistes.

Les femmes se font entendre à Berne

Les membres de Forum elle sont régulièrement invitées à explorer les coulisses des entreprises Migros. Elles s’initient par exemple au développement de produits de lessive écologiques dans les laboratoires de Mifa SA. «Nous voulons être les ambassadrices des valeurs de Migros. Le développement durable et la responsabilité sociale en font partie.» Forum elle a déjà une longue histoire derrière elle, car c’est en 1957 que Gottlieb Duttweiler a institué la structure de base de l’organisation, à savoir l’Association suisse des coopératrices Migros. Le fondateur de Migros a même obtenu que des membres de cette association puissent siéger dans les commissions fédérales. De ce fait, les femmes ont donc pu faire entendre leur voix à Berne, bien avant que le droit de vote ne leur soit accordé. Depuis le début, elles ont milité pour les valeurs de Migros et influencé certaines causes politiques, comme la libéralisation du commerce en Suisse. Elena Mattle a toujours été enthousiasmée par la personnalité du fondateur de Migros. Et quand on lui demande quel est son principal modèle, elle s’accorde un instant de réflexion avant de répondre: «Gottlieb Duttweiler, bien sûr!» Michael West Photo Victoria Loesch

Elena Mattle a fait souffler un vent nouveau sur Forum elle.

Poste à repourvoir

Forum elle compte seize sections réparties dans toute la Suisse et organise chaque année 900 événements portant sur des thèmes de société, de santé et de culture. La fonction de présidente centrale est un poste à 50% rémunéré avec un salaire de 50 000 francs par an. Forum elle recherche une femme entre 35 et 55 ans ayant de l’expérience dans le domaine de la gestion d’une organisation à but non lucratif. Les candidatures peuvent être adressées à elena.mattle@span.ch ou à Monika Tonelli, Strittackerstrasse 31, 8406 Winterthour. Infos: www.forumelle.ch


40 | Migros Magazine 13, 28 mars 2011

«Je veux devenir gérant de

Migros forme actuellement 3328 apprentis. Parmi eux, Florian Zbinden, futur gestionnaire de commerce de détail. Très bien entouré dans sa formation, il souhaite rester à Migros une fois son apprentissage achevé.

L

a variété dans son travail, Florian Zbinden y est habitué. Ce jeune homme de 19 ans suit un apprentissage de gestionnaire de commerce de détail dans un magasin Migros de Berne. Situé au centre-ville, l’enseigne emploie cent cinquante collaborateurs et peut se targuer d’avoir la plus forte affluence de toute la société coopérative Migros Aar. On peut même y croiser des «people». Ce matin-là, la chanteuse folk irlandaise Shirley Grimes y fait par exemple ses courses. Bernoise d’adoption, elle cherche de la confiture bio pour ses enfants et s’adresse spontanément à Florian Zbinden, lequel se fait un plaisir de conseiller son illustre cliente – avec amabilité et compétence.

«Migros s’occupe bien de ses collaborateurs»

Florian Zbinden en est à sa troisième année de formation. Il s’est spécialisé dans la vente de produits alimentaires et de denrées d’agrément. Et il en connaît un rayon... C’est que lui et ses onze collègues apprentis sont fort bien chaperonnés par Severin Maibach, qui porte la double casquette de maître de formation et gérant adjoint. Severin Maibach a également fait toute sa carrière à Migros. Au fil du temps, il est devenu un modèle pour Florian Zbinden. «Migros s’occupe bien de ses collaborateurs», relève le formateur. Il en va de même de ses apprentis. Ce que confirme Florian Zbinden: «Je me sens super bien suivi. De plus, je fréquente non seulement l’école professionnelle, mais aussi un grand nombre de

cours de formation internes. Enfin, j’ai des perspectives d’évoluer dans la hiérarchie.» Mais ce n’est pas seulement grâce à son apprentissage que le futur spécialiste de la vente est bien armé pour le contact avec la clientèle. D’un naturel avenant, Florian Zbinden explique: «Je suis très communicatif. J’aime beaucoup le contact avec les gens, qu’ils soient clients ou membres de notre équipe.» Florian Zbinden aime son travail. Si cela se voit, cela se sait aussi au sein de Migros. Plusieurs gérants de magasins l’ont déjà approché. Un premier jalon se dessine d’ores et déjà pour la suite de sa carrière: «J’ai déjà reçu d’un magasin de Berne l’offre de travailler au rayon fruits et légumes. Je pourrais rapidement y prendre des responsabilités. Cette offre, je l’accepterai sûrement après mon service militaire.» Sûr qu’il ne se laissera pas détourner de son objectif durant son école de recrues, lui qui a un objectif affirmé: «Je veux devenir gérant de magasin.» Daniel Sägesser Photos Severin Novacki

Se former à Migros? Migros propose des formations dans quarante professions, que ce soit dans le commerce de détail, l’industrie ou les services. Il reste encore des places d’apprentissage vacantes. Infos: www.migros.ch/ formation_professionnelle ou facebook.com/Migros.newtalents

Florian Zbinden aime conseiller les clients Migros. Dans son travail, il rencontre

«Les intéressés doivent se dépêcher de postuler» Edith Rutschmann est responsable de la coordination de la formation au sein du groupe Migros.

Y a-t-il encore des places d’apprentissage libres à Migros pour la prochaine rentrée qui aura lieu à la fin de l’été?

Oui, et cela pratiquement dans la quarantaine de professions que l’on peut apprendre au sein du groupe Migros. Nous cherchons

par exemple des apprentis pour les différents métiers du commerce de détail. Mais il y a également encore des places d’apprentissage pour les futurs employés de commerce, les bouchers-charcutiers ou les conducteurs de camion, par exemple.


ACTUALITÉ MIGROS

magasin»

| 41

Paroles d’apprentis «Mon travail est très varié, intéressant et riche en surprises. Ici, il règne un climat de travail positif, et je suis très bien entourée.» Rahel, 21 ans, en deuxième année de formation d’employée de commerce.

«Ce qui m’intéresse, ce sont les camions, et à Migros, il y en a beaucoup. Mon champ d’activité est vaste. Il va de l’entretien des véhicules aux réparations plus compliquées.» Simon, 17 ans, en deuxième année de formation de mécanicien en maintenance d’automobiles.

«Nous avons une bonne ambiance de travail. Les relations sont plutôt décontractées, et j’ai beaucoup de responsabilités.» Regula, 19 ans, en deuxième année de formation de conductrice de camion.

de nombreux consommateurs, dont la chanteuse irlandaise Shirley Grimes. Mais le délai de dépôt des candidatures expire bientôt…

Non, nous recrutons jusqu’à fin juin. Je conseille cependant aux jeunes intéressés de postuler le plus rapidement possible. Quelles conditions un jeune doit-il remplir pour envoyer son dossier à Migros?

Elles sont diverses. Selon la profession, les connaissances scolaires, les aptitudes, les dispositions demandées diffèrent. Un élément est toutefois commun à tous les candidats: il est primordial qu’ils sachent où ils postulent. Il faut que leur intérêt soit authentique

et qu’ils se préparent, par exemple en compulsant les nombreuses sources d’information qu’ils peuvent obtenir lors de cours d’initiation, auprès des services d’orientation professionnelle ou sur internet. Quelle la meilleure façon de poser sa candidature à Migros?

Il faut que le candidat exprime avec franchise son engagement personnel et ses motivations. Je lui conseille aussi de déposer sa candidature pour plusieurs places de différents secteurs. S’il échoue d’un côté, peut-être aura-t-il plus de chance d’un autre…

«J’apprécie la diversité des activités. Je travaille non seulement dans les entrepôts, mais également au bureau de poste. Migros est un bon employeur et me soutient dans tous les domaines.» Armen, 19 ans, en troisième année de formation de logisticien CFC.


HighTech – la pile alcaline la plus puissante

Les piles au lithium durent jusqu’à 7 fois plus longtemps

Maintenant

le

Avant

7047.327

7047.102

59.90 79.90

Maintenant

37.40 Avant

Maintenant

le

49.90

22.40 Avant

p. ex. chargeur 1 heure

Pour les piles rechargeables NiMH AA/AAA, avec 2 piles AA 2450 mAh / 7047.267

p. ex. chargeur Quattro

Pour les piles rechargeables NiMH AA/AAA + 9 V, avec 4 piles AA 2450 mAh / 7047.309

p. ex. pile AA 2450 mAh 7047.077

Les offres sont valables au 11.4.2011 ou jusqu’à épuisement du stock. Vous trouverez ces produits et bien d’autres encore dans tous les melectronics et les plus grands magasins Migros. FCM

Sous réserve d’erreurs et de fautes d’impression.

le 29.90

p. ex. pile AAA 1000 mAh 7047.089

11.15 Avant

p. ex. pile AA au lithium

p. ex. pile AA HighTech 7047.019

Maintenant

le

sur tous les chargeurs/pil e rechargeable s Energizer et les piles High Tec s h et au Lithium

le 9.95

p. ex. pile 9 V HighTech

Avant

25%

7.45

Maintenant

le 14.90

p. ex. pile AAA au lithium 7047.103


ACTUALITÉ MIGROS

Migros Magazine 13, 28 mars 2011

| 43

Colorer la vie

La vie n’est pas un long fleuve tranquille. C’est pourquoi Orphée Stoller offre un soutien précieux à son amie Laetitia Aramini.

O

rphée Stoller, une Jurassienne de 35 ans fière de ses racines et qui habite aujourd’hui à Bevaix (NE), est une femme dynamique qui sait faire preuve de compassion: «J’aime aider autrui.» Alors, lorsqu’elle a fait la connaissance de Laetitia Aramini dans des conditions difficiles – elles souffraient toutes deux de problèmes de santé – Orphée Stoller a naturellement ouvert ses bras à sa nou-

Merci de tout cœur!

velle amie. C’était il y a trois ans. Aujourd’hui, si Orphée Stoller va mieux, elle continue d’offrir son soutien à Laetitia Aramini. «Nous nous voyons peut-être une fois par semaine. Nous allons manger une pizza, nous faisons du shopping ensemble; je la conseille. Parfois, je lui offre le coiffeur. C’est toujours bon pour le moral d’avoir une nouvelle coupe de cheveux et de se faire maquiller.»

Dans le cadre de l’année européenne du bénévolat, l’initiative «Merci de tout cœur!» lancée par le Pour-cent culturel Migros souhaite mettre en valeur celles et ceux qui aident autrui sans pour autant faire partie d’une institution. Vous souhaitez remercier quelqu’un qui fait le bien autour de lui? Appelez le 0848 08 09 08 (tarif local) ou rendez-vous sur le site internet www.mercidetoutcoeur.ch

L’union fait la force: Laetitia Aramini (à g.) et Orphée Stoller.

Se considérant un peu comme sa coach de vie, Orphée Stoller redonne confiance à son amie. «Laetitia a beaucoup de talent, elle dessine très bien et crée des bijoux. C’est avec toute mon affection que je l’aide. Je veux vraiment qu’elle s’en sorte.» Pour sa part, Laetitia Aramini sait la chance qu’elle a d’avoir rencontré une personne qui accepte

de donner de son temps: «Orphée est à mon écoute. Elle m’aide à avancer, à mettre mes points forts en avant et me fait comprendre que je suis comme tout le monde. Pour tout cela, j’aimerais lui dire que je l’aime et la remercie d’être auprès de moi dans ces moments difficiles.»

Pierre Wuthrich Photo Xavier Voirol/Strates

TRÉSOR DE NOS ARCHIVES

«Toutoutou youtou»

A

h… Véronique et Davina: ça vous rappelle quelque chose? Les deux Françaises ont popularisé la mode de l’aérobic dans toute la France – et par là même en Suisse romande – avec leur célèbre émission Gym Tonic diffusée alors sur Antenne 2. De 1981 à 1987, chaque dimanche matin, la ménagère de moins de 50 ans qui ne faisait pas de génuflexions à l’église poussait les meubles de son salon pour lever la jambe devant son téléviseur.

Evidemment, la déferlante aérobic a aussi atteint l’Ecole-club. La preuve avec ce cliché pris lors d’un cours au milieu des années 1980. On admirera les tenues. Madame a opté pour un juste-au-corps fort échancré et Monsieur porte des «cuissettes» heureusement aujourd’hui disparues. Ne manque que la musique pour se replonger dans les années 1980. Vous souvenezvous de celle de Gym Tonic: «Toutoutou youtou…» www.veronique-et-davina.com


44 | Migros Magazine 13, 28 mars 2011 1re partie Décoration ➔ 2e partie Décoration de Pâques ➔ 3e partie Des œufs colorés

Colorants express, Fr. 4.20

Colorants à effets marbrés et nacrés, Fr. 4.20

Colorants «Un drôle d’œuf moucheté», Fr. 4.20

Colorants à effets marbrés,

Fr. 4.20

Colorant «Œuf pailleté», Fr. 4.20

Colorants «Des œufs en or»,

Fr. 4.20

4e ppartie Tout chocolat ➔ 5e partie Brunch pascal


EN MAGASIN

| 45

➔ 6e partie Menu de Pâques

Des œufs pour tous

Eveline et sa fille Anna ont décidé de teindre cette année quatre-vingts œufs! De quoi en offrir à toutes les personnes chères.

P

Dans la bonne humeur, Eveline et sa fille Anna décorent les œufs en faisant preuve de créativité. Tulipes, 20 pièces, Fr. 14.90, machine à peindre les œufs, Fr. 6.90, œufs suisses Heidi, élevage en plein air, 6 pièces, Fr. 3.80

our Anna Fesation. Anna se lix, l’imporcharge des tâches tant est de les plus faciles; s’amuser! Pendant elle colle des déque sa maman an calcomanies sur ca Eveline met une les œufs, badile ge bonne couche de geonne ces dereté niers de colorant ni colorant pailleté sur des œufs durs, s, dans la machine da FFin in prêt prêt elle prend son traraà peindre et les vail un peu plus à décore à l’aide de pour Pâquess la légère, préfétampons. La famille Felix, composée de Pierre rant badigeonner Eveline prend et Eveline, les parents, ainsi que de le nez de sa mère quant à elle la Luca et Anna, les enfants, prépare au lieu d’exercer tête des opéraces prochaines semaines Pâques et sa créativité sur tions plus délicavous distille ses bons plans. l’œuf qu’elle a glistes: à l’aide de la sé dans la très prapompe achetée à tique machine à peindre. Eveline Migros, elle a vidé les œufs destila laisse faire, tout heureuse que sa nés à la décoration et en a teint fille travaille avec autant de joie et d’autres avec le colorant bariolé «Shake it». Il ne lui reste mainted’enthousiasme. Cette année, les deux filles de nant plus qu’à nacrer les œufs. Le parrain, la marraine et la la famille Felix ont placé la barre très haut: en une journée, elles en- meilleure copine d’Anna peuvent tendent teindre pas moins de qua- se réjouir: cette année, tous recetre-vingts œufs en utilisant diffé- vront en cadeau des œufs colorés rentes techniques! Même si elles teints avec amour. peuvent compter sur le vaste assorAnna Bürgin timent de colorants Migros, cela reste une gageure et une entreprise Conseils de bricolage et recettes: qui nécessite une certaine organi- www.migros.ch/paques


46 | Migros Magazine 13, 28 mars 2011

Trucs et astuces 1

2

3

Décoration d’œufs de Pâques avec ec pelures d’oignons et herbes 1re étape: porter à ébullition au moinss 1,5 l d’eau contenant des pelures d’oignon. Note: plus les pelures sont nombreuses et plus elles restent longtemps dans l’eau, plus la teinture sera foncée. 2e étape: badigeonner de blanc d’œuf les herbes que vous aurez précédemment cueillies ou achetées (dents-de-lion, persil, coriandre, etc.) et les coller sur les œufs crus. Placer ces derniers dans un bas fermé à l’aide d’une ficelle. 3e étape: faire cuire les œufs à feu doux dans la décoction de pelures u’ils d’oignon pendant 15 min jusqu’à ce qu’ils es acquièrent une belle couleur. Sortir les œufs de la casserole, enlever le bas et laisser refroidir. Corbeille tressée, oval, nature,

Fr. 12.90

Anna a concocté un petit nid de Pâques coloré pour sa copine. Autocollant de Pâques scintillant, Fr. 2.90 Lot de tampons en bois, Fr. 6.90 Corbeille en rotin avec hanses, Fr. 5.90


INCROYABLEMENT FRAIS PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 29.3 AU 4.4.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

nier: Rendez-vous printa s salade avec tartine Vous aux fines herbes. trouverez la recette h/fr/ sur www.saison.c tous univers-migros et tre vo les ingrédients à Migros.

30%

–.90 au lieu de 1.30

Laitue iceberg Espagne, la pièce

50%

5.–

2.95

Ananas Costa Rica/ Panama, la pièce

au lieu de 10.–

Corbeille de printemps Heidi la pièce

Les articles M-Budget, Sélection et ceux bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de toutes les offres.


RENDEZ-VOUS DU CÔ PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 29.3

rraInspiration médite s farnéenne: courgette chée. cies à la viande ha recette Vous trouverez la h/fr/ sur www.saison.c tous et s univers-migro tre les ingrédients à vo Migros.

2.–

au lieu de 2.50

Salade mixte Anna’s Best 20% de réduction 250 g

1.50

Courgettes Espagne/Italie, le filet de 750 g

3.80

au lieu de 4.20

Melons Charentais du Maroc, la pièce Société coopérative Migros Bâle

9.80

Cœurs de salade pommée de Suisse, préemballés, le kg

2.50

au lieu de 3.60

Doucette bio de Suisse, le sachet de 100 g


TÉ DES MARAÎCHERS. ARAÎCHERS. AU 4.4.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

6.–

au lieu de 6.80

Fenouil bio Italie/Espagne, préemballé, le kg

PRIX CRAQUANTS 30%

1.45 au lieu de 2.10

Carottes Suisse, le sac de 1 kg

9.–

au lieu de 10.50

Asperges blanches d’Espagne, la botte de 1 kg

1.90

au lieu de 2.50

Feuille de chêne De la région, la pièce

le kg

3.40 au lieu de 4.80

Raisin blanc et bleu d’Afrique du Sud, au détail

le kg

2.60 Pommes Topaz de Suisse, au détail ou préemballées


QUAND LA FRAÎCHE PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 29.3

e fait Un chef-d’œuvre vit fumé au bien fait: saumon uce concombre avec sa us miel-moutarde. Vo sur trouverez la recette niverswww.saison.ch/fr/u ingrémigros et tous les ros. dients à votre Mig

40%

11.70

au lieu de 19.50

Saumon fumé de l’Atlantique d’élevage, Norvège, 300 g

3.20

au lieu de 4.50

Crevettes Tail-on Thaïlande/Indonésie (élevage), barquette env. 500 g, les 100 g

Société coopérative Migros Bâle

7.50

au lieu de 9.50

Viande hachée de poulet Optigal 20% de réduction Suisse, 500 g

30% 4.90

au lieu de 7.–

Poitrine de dinde Don Pollo, le lot de 2 barquettes finement prétranchée, Allemagne, 2 x 137 g

6.70

au lieu de 8.35

Viande des Grisons produit suisse, prétranchée, en maxi-barquette fresh, la barquette de 110 g


UR SE MET MET À TABLE. AU 4.4.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

33% 9.95

au lieu de 15.25

Saucisses de Vienne M-Classic avec moutarde, le lot de 5 paquets Suisse, 20 pièces, 1 kg

PRIX CRAQUANTS 40%

6.35

au lieu de 10.60

Jambon de campagne, le lot de 2 barquettes, TerraSuisse 2 x 156 g

50%

28.–

au lieu de 32.50

Brochettesflambeau de Suisse, au détail et en libre-service, le kg

–.95 au lieu de 1.90

Boulettes de viande produit suisse, préemballées, les 100 g

40%

1.25

au lieu de 1.80

Ragoût de porc de Suisse, au détail et en libre-service, les 100 g

17.–

au lieu de 30.50

Jambon roulé Quick M-Classic produit suisse, pièce env. 800 g, le kg


CHEZ NOUS, LA FRAÎ PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 29.3

2.90

au lieu de 3.70

10.90

Œufs français élevage en plein air, 53 g+, la boîte de 6 pièces

Tulipes Arlequin le bouquet de 20

1.40

au lieu de 1.75

3.80

au lieu de 4.50

Emmental surchoix 20% de réduction les 100 g

Camembert Cœur Tendre fromage français à pâte molle, la pièce de 220 g

5.65

1.80

Mini Babybel 20% de réduction 15 pièces, 375 g

Raccard surchoix bloc fromage suisse à pâte mi-dure, préemballé, les 100 g

au lieu de 7.10

Société coopérative Migros Bâle

au lieu de 2.25

3.90

Œufs de Pâques + 1 mini Mirador gratuit d’élevage au sol, Suisse, 8 pièces, 50 g+

1.35

au lieu de 1.70

Gruyère doux fromage suisse à pâte dure, préemballé, les 100 g


CHEUR EST DE MISE! MISE! AU 4.4.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

6 pour 4 3.40 au lieu de 5.10

Boules de Berlin 6 pièces/390 g

2.80

au lieu de 3.50

Tous les yogourts et drinks Lactaform en lot de 4 20% de réduction par ex. yogourt aux céréales, 4 x 125 g

30%

10.90

au lieu de 15.60

Raviolis tomate/ail, le lot de 2 paquets, bio 2 x 500 g

3.60

au lieu de 4.80

Biberlis appenzellois 25% de réduction 4 x 75 g

2.40

au lieu de 3.–

Tous les Yogo Drinks le lot de 3, 3 x 200 ml

3.35

au lieu de 4.20

Gâteau de Pâques 20% de réduction 340 g

5.85

au lieu de 11.70

Tortellini ricotta-épinards M-Classic triopack, 3 x 250 g

30% 5.–

au lieu de 7.20

Produits Cornatur en lot de 2 par ex. escalopes végétariennes, 2 x 180 g


À LA CHASSE AUX PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 29.3

50%

6.50 au lieu de 13.–

Crispy de dinde Don Pollo, pané, surgelé élaboré en Suisse avec de la viande de dinde du Brésil, 1 kg

3.20

au lieu de 4.–

Tous les gratins, cannellonis et lasagnes M-Classic, surgelés 20% de réduction par ex. lasagnes alla bolognese, 450 g

3.65

au lieu de 4.90

Petites meringues au chocolat, 350 g, ou biscuits mousse, 290 g 25% de réduction par ex. petites meringues au chocolat *En vente dans les plus grands magasins Migros.

30%

9.50

au lieu de 13.60

Croissants au jambon Happy Hour, surgelés l’emballage de 2 x 12 pièces

9.20

au lieu de 11.50

Tous les champignons séchés en sachets 20% de réduction par ex. morilles, séchées, 20 g

40%

3.40 au lieu de 5.70

Eau minérale Aproz 6 x 1,5 litre et Aproz Plus* 6 x 1 litre par ex. Aproz Classic, 6 x 1,5 litre

30%

13.40

au lieu de 19.20

Crevettes Pacific Prawns Costa, surgelées 600 g

7.90

Napolitains Frey assortis (Lait extrafin, Giandor, Crémant et Splendor), 390 g


BONNES AFFAIRES. AU 4.4.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

9.95

au lieu de 13.50

Biscuits Walkers, le lot de 3 paquets 25% de réduction Highlanders, Chocolate Chip ou Chocolat Chunk, par ex. Shortbread Highlanders Walkers, 3 x 200 g

14.–

au lieu de 19.–

Mélange de Pâques Frey 1 kg

33%

13.05

au lieu de 19.50

Aliment humide Exelcat en sachets 24 x 100 g, en barquettes 16 x 100 g ou snackies 6 x 60 g par ex. ragoût à la viande Exelcat, 24 x 100 g

30% 2.55

au lieu de 3.70

Tous les mélanges à pâtisserie et desserts en poudre par ex. mélange pour cake tyrolien, 450 g

1.70

au lieu de 2.15

Toutes les moutardes et mayonnaises Thomy 20% de réduction par ex. mayonnaise, en tube, 265 g

40%

13.25 au lieu de 22.10

Papier hygiénique Soft en emballages multiples , par ex. Soft Comfort, FSC 32 rouleaux

40%

2.85

au lieu de 4.80

Crackers salés Party, le lot de 3 paquets 3 x 180 g

30% 3.95

au lieu de 5.70

Grains de maïs M-Classic, le lot de 6 6 x 285 g


ÉCONOMISEZ FUTÉ. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 29.3 AU 4.4.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

3.40

au lieu de 4.30

Tout l’assortiment pH Balance 20% de réduction par ex. gel douche pH Balance, 250 ml Valable jusqu’au 11.4

2.85

au lieu de 3.60

Tous les désodorisants Migros Fresh 20% de réduction par ex. spray Migros Fresh Aqua, 300 ml Valable jusqu’au 11.4

2.80

au lieu de 3.40

Tout l’assortiment Hygo pour l’entretien des W.-C. à partir de 2 articles –.60 de moins l’un par ex. Hygo Ocean Clean, 750 ml Valable jusqu’au 11.4

50%

2.50 au lieu de 5.–

Toutes les lignes de couverts Cucina & Tavola par ex. cuillère à soupe ou fourchette Barcelona, lavable en machine Valable jusqu’au 11.4

8.–

au lieu de 10.–

Essuie-tout ménager Twist en emballages multiples par ex. Twist Style, FSC, 8 rouleaux

3.20

au lieu de 3.90

Tous les produits de nettoyage Potz à partir de 2 articles –.70 de moins l’un par ex. détergent pour salle de bains Potz Power Protect, 500 ml Valable jusqu’au 11.4

2.40

au lieu de 2.90

Films alimentaires et feuille d’aluminium Tangan à partir de 2 articles –.50 de moins l’un par ex. feuille d’aluminium N°42, 30 m x 29 cm Valable jusqu’au 11.4

*En vente dans les plus grands magasins Migros et **SportXX ou ***Do it + Garden.

14.90

Caleçons, shorts et slips pour homme, emballages multiples par ex. shorts, le lot de 3, tailles S-XL, diverses couleurs Valable jusqu’au 11.4


LISTE D’ÉCONOMIES. OFFRES VALABLES DU 29.3 AU 4.4.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

5.20

FRUITS & LÉGUMES Ananas, la pièce 2.95

au lieu de 6.50

Melons Charentais, du Maroc, la pièce 3.80 au lieu de 4.20 Raisin blanc et bleu, d’Afrique du Sud, au détail, le kg 3.40 au lieu de 4.80 Pommes Topaz, de Suisse, au détail ou préemballées, le kg 2.60 Carottes, le sac de 1 kg 1.45 au lieu de 2.10 30% Courgettes, le filet de 750 g 1.50 Asperges blanches, d’Espagne, la botte de 1 kg 9.– au lieu de 10.50 Fenouil bio, Italie/Espagne, préemballé, le kg 6.– au lieu de 6.80 Laitue iceberg, la pièce –.90 au lieu de 1.30 30% Salade mixte Anna’s Best 2.– au lieu de 2.50 20% Doucette bio, de Suisse, le sachet de 100 g 2.50 au lieu de 3.60 Feuille de chêne, De la région, la pièce 1.90 au lieu de 2.50 Cœurs de salade pommée, de Suisse, préemballés, le kg 9.80

Tout l’assortiment d’articles pour le soin des pieds Pedic 20% de réduction par ex. baume hydratant Pedic, 75 ml Valable jusqu’au 11.4

POISSON, VIANDE & VOLAILLE

49.90

au lieu de 79.90

49.90

Coffre à coussins*/*** 119 x 46 x 58 cm (L x l x H) Valable jusqu’au 11.4

Pour vos achats, détachez ici.

Veste de pluie unisexe Rukka Nik*/** tailles S-XXL, couleur anthracite Valable jusqu’au 11.4

Viande hachée de poulet Optigal, 500 g 7.50 au lieu de 9.50 20% Brochettes-flambeau, de Suisse, au détail et en libre-service, le kg 28.– au lieu de 32.50 Ragoût de porc, de Suisse, au détail et en libre-service, les 100 g 1.25 au lieu de 1.80 Crispy de dinde Don Pollo, pané, surgelé, 1 kg 6.50 au lieu de 13.– 50% Saucisses de Vienne M-Classic avec moutarde, le lot de 5 paquets, 20 pièces, 1 kg 9.95 au lieu de 15.25 33% Jambon de campagne, le lot de 2 barquettes, TerraSuisse, 2 x 156 g 6.35 au lieu de 10.60 40% Poitrine de dinde Don Pollo, le lot de 2 barquettes, finement prétranchée, 2 x 137 g 4.90 au lieu de 7.– 30% Boulettes de viande, produit suisse, préemballées, les 100 g –.95 au lieu de 1.90 50% Viande des Grisons, produit suisse, prétranchée, en maxibarquette fresh, la barquette de 110 g 6.70 au lieu de 8.35 Jambon roulé Quick M-Classic, produit suisse, pièce env. 800 g, le kg 17.– au lieu de 30.50 40% Saumon fumé de l’Atlantique, 300 g 11.70 au lieu de 19.50 40%

Crevettes Pacific Prawns Costa, surgelées, 600 g 13.40 au lieu de 19.20 30% Crevettes Tail-on, Thaïlande/ Indonésie (élevage), barquette env. 500 g, les 100 g 3.20 au lieu de 4.50

PAIN & PRODUITS LAITIERS Gruyère doux, fromage suisse à pâte dure, préemballé, les 100 g 1.35 au lieu de 1.70 Emmental surchoix, les 100 g 1.40 au lieu de 1.75 20% Raccard surchoix bloc, fromage suisse à pâte mi-dure, préemballé, les 100 g 1.80 au lieu de 2.25 Camembert Cœur Tendre, fromage français à pâte molle, la pièce de 220 g 3.80 au lieu de 4.50 Mini Babybel, 15 pièces, 375 g 5.65 au lieu de 7.10 20% Tous les yogourts et drinks Lactaform en lot de 4 20% Tous les Yogo Drinks, le lot de 3, 3 x 200 ml 2.40 au lieu de 3.–

FLEURS & PLANTES Tulipes Arlequin, le bouquet de 20 10.90 Bouquet Dana, bouquet Italie, le bouquet 9.90 Corbeille de printemps Heidi, la pièce 5.– au lieu de 10.– 50%

AUTRES ALIMENTS Œufs de Pâques + 1 mini Mirador gratuit, d’élevage au sol, 8 pièces, 50 g+ 3.90 Œufs français, élevage en plein air, 53 g+, la boîte de 6 pièces 2.90 au lieu de 3.70 Tortellinis ricotta-épinards M-Classic, triopack, 3 x 250 g 5.85 au lieu de 11.70 Raviolis tomate/ail, le lot de 2 paquets, bio 30% Produits Cornatur en lot de 2 30% Gâteau de Pâques 3.35 au lieu de 4.20 20% Boules de Berlin 3.40 au lieu de 5.10 6 pour 4 Biberlis appenzellois, 4 x 75 g 3.60 au lieu de 4.80 Mélange de Pâques Frey, 1 kg 14.– au lieu de 19.– Napolitains Frey assortis, 390 g 7.90 Biscuits Walkers, le lot de 3 paquets 25% Petites meringues au chocolat, 350 g, ou biscuits mousse, 290 g 25% Crackers salés Party, le lot de 3 paquets, 3 x 180 g 2.85 au lieu de 4.80 40% Croissants au jambon Happy Hour, surgelés, l’emballage de 2 x 12 pièces 9.50 au lieu de 13.60 30%

Tous les mélanges à pâtisserie et desserts en poudre 30% Eau minérale Aproz 6 x 1,5 litre et Aproz Plus 6 x 1 litre 40% Tous les gratins, cannellonis et lasagnes M-Classic, surgelés 20% Tous les champignons séchés en sachets 20% Toutes les moutardes et mayonnaises Thomy 20% Grains de maïs M-Classic, le lot de 6, 6 x 285 g 3.95 au lieu de 5.70 30%

NON-ALIMENTAIRE Aliment humide Exelcat en sachets 24 x 100 g, en barquettes 16 x 100 g ou snackies 6 x 60 g 33% Toutes les lignes de couverts Cucina & Tavola 50% Valable jusqu’au 11.4 Essuie-tout ménager Twist en emballages multiples Films alimentaires et feuille d’aluminium Tangan, à partir de 2 articles –.50 de moins l’un Valable jusqu’au 11.4 Papier hygiénique Soft en emballages multiples 40% Tout l’assortiment Hygo pour l’entretien des W.-C., à partir de 2 articles –.60 de moins l’un Valable jusqu’au 11.4 Tous les produits de nettoyage Potz, à partir de 2 articles –.70 de moins l’un Valable jusqu’au 11.4 Auxiliaires de lavage Total en emballages économiques 30% Valable jusqu’au 11.4 Tous les désodorisants Migros Fresh 20% Valable jusqu’au 11.4 Slips mini ou panties pour femme, le lot de 4, par ex. slips mini, tailles S-XL, diverses couleurs 11.90 Valable jusqu’au 11.4 Slips midi pour femme, le lot de 5, tailles S-XL, diverses couleurs 9.90 Valable jusqu’au 11.4 Hauts pour femme, le lot de 2, ou slips taille basse pour femme, le lot de 3, par ex. hauts pour femme, le lot de 2, tailles S-XL, diverses couleurs 14.90 Valable jusqu’au 11.4 Caleçons, shorts et slips pour homme, emballages multiples, à partir de 13.90 Valable jusqu’au 11.4 Pyjama avec short pour homme, tailles S-XL, diverses couleurs 19.90 Valable jusqu’au 11.4 Parapluie de poche 7.90 au lieu de 12.90 Valable jusqu’au 11.4

Société coopérative Migros Bâle Vous trouverez plus d’informations sur les prix, les produits et les réductions sur les étiquettes des articles dans cet encart.


PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 29.3 AU 11.4.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 9.80

Produit pour l’intestin Actilife soulage en cas de constipation, 10 sachets de 14,4 g

NOUVEAU 2.60

Mélange de noix Party Mexico mélange de cacahuètes, graines de courges, amandes et grains de maïs grillés et épicés, 150 g

NOUVEAU 11.50

Truffes assorties boîte cadeau garnie de truffes au lait, noires et désormais aussi de g truffes blanches, 256

NOUVEAU 5.60 Caruso India Limited Edition café à la saveur équilibrée, 100% à base de grains d’arabica, 250 g

En vente dans les plus grands magasins Migros.

NOUVEAU 3.30 Pain d’Elisabeth aux graines 400 g

NOUVEAU 6.90

Birchermuesli Reddy Berries, bio muesli aux fruits avec sultanines, canneberges et framboises, 700 g

NOUVEAU 2.40 Soupe Mediterranea Premium, en sachets 40 g / 2 portions

NOUVEAU 4.80 Canne à pêche pour chat Best Friend

MGB www.migros.ch W

TOUT NOUVEAU, TOUT BEAU!


EN MAGASIN

| 59

Coqs et coquetiers rigolos Fabriquer la crête des coqs en découpant du carton mousse (Crepla). Coller la crête sur l’extrémité la plus large de chacun des œufs teints. Confectionner les becs avec la pointe d’un crayon de couleur et les coller sur les œufs. Peindre les yeux et les jambes à l’aide de peinture pour fenêtre. Ajouter une plume décorative en guise de queue. Plumes, Fr. 3.25*, peinture pour fenêtre, Fr. 5.95* * En vente dans les Do it + Garden Migros.

Guirlande de fleurs, Fr. 6.90

Carotte en tissu, divers motifs,

Fr. 3.90

Cochon décoratif, divers motifs,

Fr. 4.90

Des serviettes pour décorer les œufs Découper en carré la partie imprimée d’une serviette multi-couches en papier. Badigeonner les œufs durs à l’aide d’une colle spéciale pour serviettes (disponible dans les magasins de bricolage) ou de colle blanche Cementit diluée (disponible à Migros). Laisser sécher un peu la colle. Avant que celle-ci ne soit complètement sèche, enrouler la serviette découpée autour de l’œuf et bien lisser. Couper les bouts de serviette qui dépassent avec des ciseaux et laisser sécher.

Petits œufs en sucre, 300 g,

Fr. 2.30

Tampons pour œufs de Pâques, Fr. 5.50

Colorants pour œufs, Fr. 4.20

Colorants pour œufs «Shake it!», Fr. 4.90

Serviettes en tissu Cucina & Tavola, FSC, 3 couches, 33 x 33 cm, 20 pièces, Fr. 4.35


ACTION OFFRES VALABLES DU 29.3 AU 11.4.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Fondation Warentest titre:

«Alldays est le meilleur» Une sensation de fraîcheur qui dure jusqu’à 12 h !

7.70

au lieu de 9.65

Alldays Normal Emballage géant, 80 pièces

7.7.7750 au lieu de 9.70 statt 9.65

Alldays Alld Large ays No al Embalrm lage géant, Megap ack, 80 Stk. 68 pièces

5.85

au lieu de 7.80

Always Ultra Normal Pack éco, 32 pièces

14.20

au lieu de 17.75

NOUVEAU avec plus de contenu

18.55 au

lieu de 23.20

Tampax Regular 2 x 40 pièces

Tampax Compak Regular 2 x 24 pièces

Alldays, Always et Tampax sont en vente à votre Migros


EN MAGASIN

Migros Magazine 13, 28 mars 2011

Trois lapins pour Christa

Des prix d’une valeur de Fr. 20 000.–

Où jouer? Sur le site internet www.chocolatfrey.ch, sur Iphone grâce à l’application ou encore avec le coupon de participation que porte chaque lapin.

Chocolat Frey vous présente Funny, Lucky, Sunny et Christa Rigozzi.

P

rès de 70 000 gourmands ont envoyé des propositions de noms pour les trois savoureux lapins colorés de Chocolat Frey. C’est ainsi que sont nés Funny, Lucky et Sunny et leur caractère. A l’occasion de leur baptême, Christa Rigozzi, l’ex-miss Suisse très friande de douceurs, s’est enthousiasmée. «J’adore le chocolat. Ces lapins colorés sont savoureux à l’intérieur et branchés à l’extérieur. Cela ne peut que me plaire.» Christa Rigozzi a aussi estimé que ce baptême devait être fêté de manière adéquate, et ce, avec un concours. Gagnez ainsi des prix d’une valeur totale de Fr. 20 000.– en jouant au Scrabble (lire colonne ci-contre).

Comment jouer? Comment s’appellent les trois lapins de Chocolat Frey? Placez les lettres de Scrabble dans le bon ordre afin de trouver leur nom. Prix: 1er-3e prix: une Vespa 50 LX2 4e-10e prix: un Ipod Nano 8 GB 11e-20e prix: 1 jeu de Scrabble 21e-57e prix: un bon d’achat Migros d’une valeur de Fr. 50.-

Photo Gerry Nitsch, coiffure et maquillage Eva De Vree

Lapins de Pâques Chocolat Frey, 170 g, Fr. 6.50

F U N N Y Rions un peu

Funny sait détendre l’atmosphère. Distillant partout autour de lui sa bonne humeur, il met tout le monde à l’aise, même lorsque l’ambiance est glaciale.

| 61

58e-108e prix: un bon d’achat Migros d’une valeur de Fr. 20.-

L U C K Y

Bonne chance

Nouvel amour, nouveau travail? Offrez le lapin Lucky qui a toujours de la chance. Avançant insouciant dans la vie, il sait qu’il est toujours suivi par la bonne fortune.

S U N N Y La tête haute

Sunny est un optimiste-né, un lapin qui traverse la vie en faisant des bonds de joie. Et si tout ne se passe pas comme prévu, il sait voir le bon côté des choses.

Sillonnerez-vous bientôt les rues sur cette Vespa aux couleurs du lapin Lucky? Nous vous le souhaitons. Délai de participation: 9 mai 2011.


VALEUR FR.

Achat minimal: Fr. 40.– Valable du 29.03 au 25.04.2011

6.60

RABAIS

Aptamil Junior, parce que grandir implique des besoins nutritionnels spécifiques. De son premier anniversaire jusqu’à ses 36 mois, les besoins nutritionnels de votre enfant restent spécifiques, notamment au niveau des apports en fer, protéines et acides gras essentiels. La consommation quotidienne d’Aptamil Junior* contribue à prévenir les déséquilibres alimentaires et apporte à votre enfant les nutriments nécessaires à sa croissance. Nos conseillères en nutrition vous renseignent volontiers au 0800 55 06 09 ou sur notre site : www.milupa-aptamil.ch

Tout l’assortiment Aptamil Junior 12+ et 18+

Aptamil Inspiré du modèle du lait maternel – confirmé par la science.

Utilisable dans les plus grands magasins Migros de Suisse. 1 coupon de rabais par offre sera accepté. Non cumulable avec d’autres coupons.

* Dans le cadre d’une alimentation équilibrée. Consommation journalière recommandée : 500ml.

Aptamil est en vente à votre Migros


EN MAGASIN

Migros Magazine 13, 28 mars 2011

Q

uand on pense à l’Espagne, toute une série d’images défilent en vrac dans la tête: les flamencos endiablés, Penélope Cruz, Pablo Picasso, Pedro Almodóvar, sans oublier les nombreuses spécialités culinaires qui mettent l’eau à la bouche, à commencer par la paella. Les desserts sucrés ne sont pas en reste. Ainsi, la fameuse crème catalane, recouverte d’une fine couche de caramel et traditionnellement servie dans un ramequin en terre cuite, est tout simplement irrésistible. L’élaboration de la croûte est un vrai travail d’orfèvre puisqu’il s’agit de caraméliser le sucre à l’aide d’un chalumeau de cuisine. Si vous ne possédez pas cet ustensile, un bec Bunsen pourra faire l’affaire. Ce fleuron de la cuisine catalane fait aujourd’hui son entrée dans la série limitée España de Crème d’or. La variante glacée est enrichie avec un coulis caramel et, comme nous sommes en Suisse, avec une tombée de crème du pays. Une touche «made in Switzerland» que l’on retrouve aussi dans la seconde nouveauté de la gamme España, la glace «Almendras, Naranjas & Mandarin», un mélange fondant de glace à l’orange, aux amandes et au coulis de mandarine. NO

Un peu d’Espagne pour le dessert Offrez-vous une escapade gourmande dans la péninsule Ibérique sans quitter la Suisse: Crème d’or revisite deux desserts espagnols sous forme de glace.

Les nouvelles glaces de la série limitée España de Crème d’or apportent une note rafraîchissante bienvenue. «Almendras, Naranjas & Mandarin» Crème d’or, édition limitée España, 1000 ml, Fr. 10.80

Photo F1 Online

| 63

«Crema Catalana» Crème d’or, édition limitée España, 1000 ml, Fr. 10.80


W

33% MOINS CHER OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 29.03 AU 04.04.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK.

13.05

au lieu de 19.50

Sachets Exelcat 24x 100 g et barquettes 16x100 g 33% moins cher p. ex. sachet Exelcat Ragout Sélection 24x 100 g

URIS O S X U A E S S A H C ® : T A C L E X E

INSTANTANT ET GAGNEZ NA TE IN MA EZ GRATT QUIDE! 5’000.– EN LI F CH À ’ U SQ NÉMENT JU

ts à gratter et us trouverez les bille Vo is. ur so de s ur se is. meilleurs chas une trappe à sour ’500.– attendent les elcat® signalé par Ex el nn io ot Un total de CHF 10 om pr quet ns dans chaque pa d’autres informatio

Exelcat est en vente dans votre Migros


EN MAGASIN

Migros Mig Ma Magazine Mag g azine inees12, 12 2 21 mars mar ars 2011 ar 201 20 né an nssles Dagros

1960, le poulet au four attirait toutes les attentions.

| 65

L’aile ou la cuisse?

Considéré comme un mets de roi il y a encore cinquante ans, le poulet est aujourd’hui un incontournable de notre alimentation.

O

ptigal est synonyme de volailles de qualité issues d’une production suisse respectueuse des animaux. Cette marque a été créée en 1961, à une époque où la production helvétique de volailles était quasiment inexistante et où notre pays importait des Etats-Unis des poulets surgelés vendus plutôt cher et considérés comme des mets de choix. En janvier 1960, Migros faisait la promotion de poulets américains proposés à 4 fr. 80 le kilo et de poulardes au lait néerlandaises, un produit de luxe vendu à 7 francs le kilo. Compte tenu de l’inflation, ces deux produits coûteraient aujourd’hui 21 et 29 francs le kilo. A la fin des années 1960, le poulet était encore considéré comme un plat du dimanche. Mais au fil des ans, la volaille s’est démocratisée et, dès 1975, Migros a proposé des cuisses de poulet dans tous ses magasins. Aujourd’hui, les Suisses dégustent onze kilos de volaille par an et par habitant, un engouement qui s’explique notamment par la multiplicité des recettes et par la composition de la viande, pauvre en graisses et riche en protéines. Optigal propose un large assortiment de volaille allant des poulets entiers aux différents morceaux, marinés ou non. DH

Photos Ullstein Bild, SK

Elevage respectueux

Poulet Optigal (prix par 100 g): escalopes de poulet, Fr. 3.20, cuisses de poulet, Fr. 1.30, ailes de poulet au paprika, Fr. 1.45, mini-filet, Fr. 3.60, viande hachée de poulet, 500 g, Fr. 7.50 au lieu de Fr. 9.50* * Prix action valable du 29 mars au 4 avril 2011.

Les éleveurs d’Optigal permettent à leurs volailles d’accéder à un jardin d’hiver. La nourriture qu’ils leur donnent est exempte d’antibiotiques, de farines animales et d’OGM. Des contrôles indépendants sont de plus garants de transparence et de confiance.


66 | Migros Magazine 13, 28 mars 2011

Equilibré et léger

C’est le stress toute la journée, au bureau comme à la maison? Pour rendre la journée plus digeste, au propre comme au figuré, Migros étoffe et améliore son offre Délifit dans ses take-away et ses restaurants.

L

e principe Délifit est simple: privilégier les plats qui rassasient sans pour autant rester sur l’estomac. Qu’il s’agisse de snacks ou de repas complets, ces produits sont préparés chaque jour avec les meilleurs ingrédients afin que la qualité soit irréprochable. Migros propose un assortiment Délifit de base dans ses take-away et ses restaurants de toute la Suisse. Il comprend des sandwichs au pain complet, des salades avec sauces, des müeslis croustillants et des birchers ainsi que des fruits en portion. Variant selon les saisons, des menus – tous pauvres en graisses et en sucres – viennent compléter l’éventail de l’offre. Quel est le véritable plus de Délifit? Sandro Bedin, chef du développement de la gastronomie Migros,explique:«Prenonsl’exemple de la miche que nous utilisons

aussi pour les sandwichs. Il s’agit d’un pain complet riche en fibres. La mastication qu’il nécessite et son long séjour dans l’estomac favorisent la sensation de satiété.» Les salades des take-away contiennent au moins 150 g de légumes, alors que le müesli croustillant équivaut à une portion de calcium et au minimum une demiportion de fruits frais. Des quantités correspondant aux recommandations de la Société suisse de nutrition (SSN) sur les apports quotidiens pour un adulte. Qui plus est, les repas équilibrés ne sont pas hors de prix: les menus et les snacks Délifit sont abordables pour les apprentis et les étudiants. Vous ferez même des économies, car vous serez rassasié pendant longtemps et n’aurez aucune envie de vous jeter sur une confiserie. DW

«Les salades Délifit sont si variées! J’y ajoute souvent un petit pain complett et suis ainsi en forme pour l’après-midi.»

Stefan Tobler, futur spécialiste en marketing rketing

Gardez la ligne et le sourire

Compte tenu de l’évolution de nos modes de vie, une alimentation variée devient de plus en plus importante – même si l’on a peu de temps à consacrer à ses repas. Avec le vaste choix de plats équilibrés Délifit, vous vous sentirez léger et en forme toute la journée. Retrouvez des conseils de cuisine et des recettes savoureuses sur www.delifit.ch. Tous les prix varient en fonction des régions.

Savoureuse salade Délifit, composée à partir du riche buffet de salades.


EN MAGASIN

| 67 6

Sandro Bedin est chef du développement de la Gastronomie Migros.

«Mon snack préféré pour la paus pause? Un müesli crous croustillant aux fruits. C’est frais et léger.»

Quels sont les avantages de Délifit?

La fraîcheur ainsi que la saisonnalité des produits sont garanties. De plus, les plats, préparés avec un minimum de matières grasses et de sucres, sont savoureux, naturels, légers et très digestes.

Gabrielle Beninger, Be femme au foye foyer et mère de famille

Quelle est la particularité de Délifit?

Photo Gerry Nitsch, coiffure et maquillage Eva De Vree

L’association des différents produits, qui s’appuie sur la pyramide alimentaire de la Société suisse de nutrition (SSN), assure une alimentation équilibrée.

Plat Délifit au saumon, avec maximum 600 calories et 25 g de matières grasses.

Sandwich Délifit au pain complet, avec viande séchée, jeunes pousses et légumes.

Quelle est la différence entre les sauces à salades Délifit et les nombreuses autres sauces toutes prêtes?

Les sauces à salades Délifit sont préparées avec de l’huile d’olive et de colza, de grande valeur nutritive. Les cinq variétés (italienne, française, balsamique, miel-moutarde ainsi que César) ne contiennent pas plus de 15% de matières grasses, c’est-à-dire environ 9 g (2 cc) par portion de 60 ml. Elles sont donc très peu caloriques.

Müesli Délifit croustillant avec séré vanillé ou yogourt et fruits.


68 |

EN MAGASIN

Migros Magazine 13, 28 mars 2011

BON & BON MARCHÉ

FR. 8.70

Pâtes au chorizo

ANCIEN

Repas pour 4 personnes

NOUVEAU

NOUVEAU À MIGROS

Bio et fruité

Inventé par le Dr Bircher-Benner, le birchermüesli était à ses origines un repas plutôt frugal. Au fil des décennies, la recette s’est heureusement étoffée. Aujourd’hui, Migros propose un nouveau bircher bio aux baies dans sa gamme Reddy. Raisins, canneberges et framboises s’accordent parfaitement avec le mélange d’avoine, de seigle et de blé. Birchermüesli Reddy Berries, Bio, 700 g, Fr. 6.90* * En vente dans les plus grands magasins.

➔ Emincer finement 1 petit oignon. Retirer la peau de deux petits chorizos, les couper en dés et les faire revenir à feu vif dans un peu de beurre. Ajouter 400 g de tomates pelées et laisser mijoter à feu doux pendant une demi-heure. Environ Fr. 5.60

Encore plus fines

Les gaufrettes fourrées sont un grand classique en matière de biscuits. Elles sont désormais vendues dans un emballage plus pratique, l’ouverture étant facilitée par une bande d’arrachage intégrée. Quant à la recette, elle a aussi été améliorée: les gaufrettes sont encore plus fines qu’avant. Les biscuits croustillants sont disponibles dans plusieurs variétés: chocolat, vanille, noisette, orange et citron. Ces deux dernières variétés convenant également aux diabétiques. Gaufrettes, par exemple au chocolat, 235 g, Fr. 2.45

➔ Couper quelques olives vertes dénoyautées en rondelles et incorporer à la sauce. Porter brièvement à ébullition, saler, poivrer et ajouter une pointe de crème entière. Environ Fr. 1.20 ➔ Cuire al dente 500 g de spaghetti dans de l’eau bouillante salée, égoutter et servir avec la sauce. Environ Fr. 1.90 Conseil: accompagner d’une salade avec une vinaigrette au citron.

NOUVEAU À MIGROS

Faits à la main

NOUVEAU À MIGROS

Les Choco Flakes sont un mélange savoureux de cornflakes croustillants et de chocolat au lait suisse de qualité. Cette nouvelle création, élaborée à la main avec le plus grand soin, existe aussi avec du chocolat noir. Choco flakes au chocolat au lait, 90 g, Fr. 5.40

+

Boissons à emporter

Exemptes de colorants artificiels et d’agents conservateurs, les boissons «Orange», «Citro» et «Grapefruit» sont désormais aussi disponibles en bouteille de 50 cl. De quoi pouvoir savourer sa boisson favorite quel que soit l’endroit. Orange M-Classic, 50 cl, Fr. –.60*

* En vente dans les plus grands magasins.

+


DÉSORMAIS, Fr. 9.– DE REMISE SUR LE MEILLEUR PRODUIT DE SA CATÉGORIE.

.

01 1

SEMA IN E

28

03

TS DUI RO

S

S MEILLEURS E D P

– 3 0. 0 4 . 2

VALEUR FR.

Achat minimal: Fr. 24.80 Valable du 28.3 au 30.4.2011

9.–

RABAIS

Tous les rasoirs Gillette Fusion ProGlide ou ProGlide Power La perfection au masculin™

Utilisable dans les plus grands magasins Migros de Suisse. Si un multiple du montant d’achat est atteint, plusieurs coupons de rabais identiques à celui-ci peuvent être remis en paiement. Non cumulable avec d’autres coupons.

Gillette est en vente à votre Migros


70 | Migros Magazine 13, 28 mars 2011

Adieu doudoune, bonjour t-shirt

Avec le retour des beaux jours, les bambins se réjouissent de pouvoir à nouveau jouer en plein air. Une activité encore plus agréable lorsqu’on porte des vêtements confortables et tendance.

L

a nature s’éveille, et les températures se font plus clémentes. Du coup, forcément, il devient de plus en plus difficile de résister à l’envie de prendre un bon bol d’air frais. Les enfants surtout sont ravis à l’idée de passer leurs après-midi avec leurs copains sur une place de jeux. Pour cela, ils ont besoin de vêtements confortables afin de pouvoir se dépenser sans compter. Dans toutes les aires de jeux, le toboggan constitue assurément le

pôle d’attraction. Quoi de plus grisant en effet que de dévaler la pente à toute allure? Qui plus est, cette activité permet de renforcer les capacités de coordination des enfants et de prendre confiance en soi. Quant à vous, quand êtes-vous monté sur un toboggan pour la dernière fois? Lancez-vous! Rien de tel qu’une belle descente avec vos enfants, pendant que votre conjoint prend des photos.

Heidi Bacchilega


EN MAGASIN

| 71

Pour elle et lui

Sur la corde à linge: T-shirt, Bio Cotton, tailles 98 – 128,

Fr. 14.90

Chemise à manches courtes, 98 – 128, Fr. 17.90 T-shirt Hello Kitty, 98 – 128, Fr. 17.90 Short boxer Cars, le lot de 2, 98 – 152,

Fr. 9.90

Shorty Hello Kitty, 98 – 152, Fr. 12.90 T-shirt, Bio Cotton, 98 – 128, Fr. 14.90 Sur la clôture: Veste, Bio Cotton, 98 – 128,

Fr. 24.90

Elle porte: T-shirt, Bio Cotton, 98 – 128, Fr. 14.90 Veste en velours, 98 – 128, Fr. 29.90 Jeans, 98 – 128,

Fr. 24.90

Ballerines, 27 – 35,

Fr. 24.90

Il porte: Pantalon, 98 – 128,

Photo Bernd Emmerling, stylisme Eva Emmerling

Fr. 24.90

T-shirt à manches longues 2 en 1, Bio Cotton, 98 – 128, Fr. 19.90 Chaussures de loisirs, 28 – 35,

Fr. 34.90

Tous ces articles sont en vente dans les plus grands magasins.

Toboggan,

Fr. 94.90* * En vente dans les Do it + Garden de Migros.


72 |

EN MAGASIN

Migros Magazine 13, 28 mars 2011

Apprendre à écrire en s’amusant

Avant même d’avoir l’âge d’aller à l’école, de nombreux enfants aimeraient apprendre à écrire. Pour faciliter leurs premiers pas dans cet art difficile, il est important d’opter pour des crayons ergonomiques qui préparent à es une bonne tenue de l’objet. S’appuyant sur des recherches récentes en graphomotricité, Pelikan a développé un ingénieux concept es d’apprentissage de l’écriture en quatre étapes baptisé Griffix. Pour les premiers rudiments, re: l’enfant de 3 ou 4 ans utilisera un crayon de cire: on il apprendra à le tenir et à contrôler la pression en formant une pince avec le pouce, le majeurr et ionl’index – des petits creux permettant de positionner parfaitement les trois doigts. Le modèle initial est conçu aussi bien pour les droitiers que pour les gauchers, le choix de la main ne se précisant qu’à une étape ultérieure. Ce matériel est proposé avec un cahier d’écriture Griffix, dans lequel vos chères têtes blondes pourront s’amuser à former leurs premières lettres.

Crayon de cire Griffix, jaune, bleu, rose, l’un,

Fr. 13.50*

Recharge pour crayon de cire Griffix, 3 pièces,

Fr. 2.90*

Cahier d’exercices pour apprendre à écrire Griffix,

Fr. 2.90*

* En vente dans les plus grands magasins.

Publicité

A der n ma ment! m co tuite gra

La revue

du bien-être et du développement durable

Mars 2011/02

D’où ça vient? Qui l’a fait? Eaux, thés et jus Studios de fitness en liesse

Véritable source d’inspiration, Vivai, le magazine Migros du bien-être et du développement durable, est une mine d’idées et d’astuces. Dans le numéro de mars, entre autres sujets: la suissitude, un concept qui cartonne; comment producteurs et consommateurs se rapprochent; se délester de tout ce qui nous encombre inutilement. A commander dès maintenant gratuitement sur www.migros.ch/vivai, par mail à commande.vivai@limmatdruck.ch ou en appelant le 0800 180 180.


EN MAGASIN

Migros Mig gro ros s Ma Magazine Maga ga ine 13, 13 28 28 mars mar ars 2011 20

1

Chic, glamour et sauvage

2

3

Avec ses imprimés léopard, ses couleurs de la savane et ses accessoires exotiques, la nouvelle ligne Ellen Amber vous invite à un safari urbain.

4

6 9

5 8 7

La collection de vêtements pour femme de Migros, réunie sous la marque Ellen Amber, se présente sous un nouveau jour. Tous les vêtements et accessoires, des t-shirts basiques aux blouses à la fois discrètes et sexy, témoignent de l’amour de la marque pour le mélange des genres, les détails et les matériaux naturels. 1. Chapeau de paille avec perles en bois et coquillages, Fr. 17.90 2. Tunique blanche en coton avec éléments décoratifs, Fr. 49.90

3. Blouse avec motif léopard et ceinture, Fr. 39.90 4. Bermuda en toile denim blanche avec ceinture tressée, Fr. 49.90 5. Débardeur violet, Fr. 9.90 6. T-shirt à paillettes kaki, Fr. 29.90 7. T-shirt fuchsia en coton avec broderies, Fr. 29.90 8. Lunettes de soleil Sombra, Fr. 39.90 9. Foulard avec motif peau de serpent, l’un, Fr. 17.90

| 73


74 | Migros Magazine 13, 28 mars 2011

L

a sympathique gouaille ivoirienne mêlée à la fameuse rigueur helvétique dans un seul homme: Jérôme Aké, 48 ans, est un personnage. «Une appellation d’origine incontrôlée», rigole-t-il. Dans sa rue à Vevey, qu’il surnomme «la rue de l’apéro», le sommelier connaît chaque commerçant. On lui fait déguster des vins à l’aveugle, et sous l’œil médusé de son auditoire, il trouve toujours la provenance des divins nectars. Aujourd’hui, c’est son ami boucher Ruchet qui, en apportant le poulet de Gruyère qu’il va cuisiner, a décidé de lui lancer le défi. L’expert hume, inspecte la robe, goûte. «Il vient d’un pays du Sud. Un vin de terroir, granitique. Soit de la côte catalane, soit du Roussillon… C’est un espagnol.» Bingo! «Et il est encore plus doué quand il parle de fromages, s’enthousiasme le boucher. Il connaît même le prénom des producteurs. Il faut deux vies pour le suivre.» Ses plus grands fans – sa femme Sara et ses deux petits garçons – ne démentiront pas. Monsieur Aké court partout et relève tous les challenges.

Il raconte son amour pour les grands crus

Dans la cuisine familiale, le maître d’hôtel de l’Auberge de l’Onde (Saint-Saphorin, VD) papillonne entre le four, les téléphones (il possède plusieurs mobiles), sa sauce, raconte son amour pour les grands crus, sa passion pour les livres sur le vin, les problèmes en Côte-d’Ivoire. «Je passe des heures

Secrets de cuisine er c’est... Pour vous, cuisin t, je ne veux d je prépare un pla an qu is Un plaisir. Ma me mets derrière cuisine. En fait, je personne dans la recevons ement quand nous les fourneaux uniqu e cuisine. mm e du temps, ma fe des invités. Le rest at favori? Quel est votre pl goustines, la s gambas, les lan Le ! er ng ma re do J’a i un bon pied pintade. Mais auss la ut rto su , lle lai vo s plats de grandons, des tripes. Le de porc, des rogn la viande de Quand on cuisine mère, en somme. i les abats. , on apprête auss brousse en Afrique au monde? z-vous pour rien Que ne mangerie ents. rp uterelles et les se Les criquets, les sa ures à he s de : je peux passer Et puis les huîtres r. ale av ne peux pas les les humer, mais je e? ujours en réserv Qu’avez-vous to que des pâtes, s lle te s, périssable Des denrées non u comme le de sardines. Un pe du riz, des boîtes en cas de disette. nts, pour survivre faisaient nos pare ager un repas? teriez-vous part Avec qui souhai précie parle de vin et ap Un inconnu qui me la nourriture.

sur internet pour connaître l’avancée des événements. Une partie de ma famille vit à Abidjan et se retrouve prise entre les tirs croisés. Les Ivoiriens n’ont pas besoin de ça.» Son pays d’origine, il en est fier. Enfant, celui qu’on appelait Aké Béda – nom de son père suivi de son deuxième prénom, «les Béda étaient tous docteurs dans la famille et mes parents pensaient que j’en deviendrais un» – travaillait dans les champs.

Un sommelier vaudois haut Venu de Côte-d’Ivoire pour parfaire sa formation, Jérôme Aké n’a plus jamais quitté Lavaux. 16 points au GaultMillau, il épate ses convives. Idem dans sa cuisine familiale à Vevey, autour d’un


CUISINE DE SAISON JÉRÔME AKÉ

Jérôme Aké a cuisiné un poulet de Gruyère amené par un ami boucher.

| 75

DÉBITER le poulet en morceaux.

MÉLANGER le tout avec le thym, le Sabal Oelek et l’huile.

FAIRE CUIRE env. 45 minutes. RECUEILLIR le jus de cuisson et le réserver.

en couleur

Aujourd’hui maître d’hôtel à l’Auberge de l’Onde à Saint-Saphorin, poulet aux épices.


76 | Migros Magazine 13, 28 mars 2011

Jérôme Aké: «Il est important d’écouter le vin, pas ses émotions.»

Quand il se baladait devant les grands restaurants, son nez restait en alerte. «Ah, les odeurs. Elles me faisaient rêver, car dans la restauration, on sait qu’on ne mourra jamais de faim.» C’est donc naturellement qu’il s’intéresse à l’école hôtelière de sa capitale, la première du genre en Côte-d’Ivoire. A 20 ans, il réussit les six présélections. La journée, le jeune homme apprend la cuisine et le service. Le soir, «pour gagner des sous», il sert au Wafou, une institution française de renommée à Abidjan. Sa motivation l’aidera à monter les échelons, de chef de rang, il deviendra maître d’hôtel, fera des stages en France. Un professeur de gestion lui conseille d’aller suivre des cours en Suisse. «Je ne savais même pas que ce pays existait. Venu pour une formation à l’Institut des hautes étu-

des de Glion-sur-Montreux en 1989, je n’ai finalement plus quitté la région.»

Un repas adapté aux palais européens

Le sommelier tend son plat de poulet épicé, «smell! Alles guete?» De l’anglais et du suisse allemand pour présenter un doux mélange de senteurs africaines et de garrigue, car notre hôte a adapté le repas de son enfance aux palais européens. S’il s’est parfois senti très seul à son arrivée en Suisse, il n’a jamais cessé de s’intéresser à la culture et aux habitudes de son nouveau milieu. Les expressions d’ici n’ont presque plus de secrets pour lui. Et de se souvenir de la première fois où quelqu’un lui a dit, ça joue? «Je ne comprenais pas. Je regardais la monnaie d’un client et il m’a demandé, ça joue? Comment ça, ça joue. Qui joue?»

Mais ce qui l’a le plus marqué reste la découverte des vins helvétiques. Sa boutade: «J’ai toujours rêvé de devenir président de la Côte-d’Ivoire. Eh bien, je ne peux plus, non seulement parce que je suis trop vieux, mais aussi parce que je suis tombé dans le chasselas.» Le goût des cépages, de leur histoire, il l’a appris avec le grand cuisinier Denis Martin et sa femme, lorsqu’il travaillait pour eux. «Il ne faut jamais parler après le premier verre, juste attendre le deuxième. Et écouter le vin, pas ses émotions.» Son brevet en poche, il passe sa

maîtrise au Mirador Kempinski, au Mont-Pèlerin (VD). On le pousse à participer à des concours. Une réussite: en 2003 et 2005, il fait partie des meilleurs sommeliers romands. Pourtant, Jérôme Aké ne réitérera plus l’expérience. «C’est fini. Le titre de «meilleur» ne sert à rien. La logique des concours fait oublier la notion de plaisir, de rencontre, de partage.» Son véritable succès: les soirées vigneronnes qu’il organise depuis 2006, le premier jeudi du mois et sept fois par an, à l’Auberge de l’Onde. A chaque plat son vin, son

«Enfant déjà, les odeurs me faisaient rêver»


CUISINE DE SAISON JÉRÔME AKÉ

| 77

Le poulet de Gruyère rôti aux épices façon Aké Une recette de Jérôme Aké

De savoureuses recettes sur www.saison.ch Pour s’abonner: 0848 87 7777, abonnements@saison.ch (39 fr. seulement pour 12 numéros)

créateur et son histoire. «L’idée est de mettre en valeur un vigneron en le plaçant au centre de la gastronomie.» Les clients en redemandent. Le sommelier se transforme volontiers en show man, même si le terme lui déplaît. «Je ne me prends pas au sérieux. Ce sont les recherches et la préparation des soirées, qui ne s’improvisent pas, qui me demandent le plus de travail.» Soucieux de promouvoir au mieux les vins romands, l’Ivoirien d’origine a même permis à deux «ennemis jurés» de se réunir, le canton de Vaud et le Valais. Une syrah de la famille Grognuz, à La Tour-de-Peilz, et une autre de Vétroz de Jean-René Germanier ont donné naissance à l’Onde noire. Une cuvée confidentielle que l’on ne déguste qu’à l’Auberge de Saint-Saphorin. «J’ai voulu montrer qu’il était possible de mélanger deux grands terroirs. Dans le monde du vin, je demeure intercantonal.» Virginie Jobé Photos Laurent de Senarclens

Prochaines soirées vigneronnes à l’Auberge de l’Onde: 7 avril et 5 mai. Réservations et informations: www.aubergedelonde.ch ou au 021 925 49 00.

INGRÉDIENTS POUR 4 PERSONNES

1 poulet d’env. 1,7 kg, p. ex. poulet de Gruyère, débité en morceaux sel, poivre au citron 1 gousse d’ail 1 branchette de thym 3 cs de Sambal Oelek 3 cs d’huile d’olive 50 g de beurre Sauce: 1 oignon 1 cs de beurre 400 g de tomates pelées concassées, en boîte 1 dl d’eau 2 cs de beurre de cacahouètes ½ cube de bouillon de volaille sel VALEUR NUTRITIVE Par personne, env. 43 g de protéines, 46 g de lipides, 8 g de glucides, 2550 kJ / 610 kcal

PRÉPARATION

1) Disposer les morceaux de poulet dans un plat à gratin. Les assaisonner de sel et de poivre au citron. Y presser l’ail. Mélanger le tout avec le thym, le Sambal Oelek et l’huile. Laisser mariner env. 30 min à couvert. Préchauffer le four à 180 °C sur la fonction gril. 2) Répartir le beurre en noisettes sur le poulet. Faire cuire env. 45 min dans la moitié inférieure du four. Recueillir le jus de cuisson et le réserver. Réduire la température du four à 150 °C. Tourner les morceaux de poulet dans le plat et les faire croustiller pendant env. 30 min.

3) Pour la sauce, hacher l’oignon. Faire fondre le beurre et y faire suer l’oignon. Ajouter les tomates, l’eau, le beurre de cacahouètes, le bouillon et le jus de cuisson réservé. Laisser mijoter la sauce env. 5 min à feu doux. Rectifier l’assaisonnement avec du sel. Servir le poulet avec la sauce. Suggestion Accompagner de riz, p. ex. riz basmati ou au jasmin. Préparation: env. 25 min; cuisson au four: 75 min; repos dans la marinade: 30 min


ACTION OFFRES VALABLES DU 29.3 AU 11.4.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK RÉDUCTION SUR TOUS LES PRODUITS NIVEA STYLING ILLUSTRÉS

11.50

au lieu de 14.40

Différents gels en lot de 2 Ultra Strong, Aqua Gel, Creme Gel 2 x 150 ml Baume lissant en lot de 2 straight & easy 2 x 150 ml

11.50

au lieu de 14.40

Mousse de coiffage en lot de 2 Ultra Strong, Volume Sensation, Diamond Gloss, Color CrystalGloss 2 x 150 ml

8.40

11.–

Spray capillaire en lot de 2 Ultra Strong 2 x 250 ml

Spray capillaire en lot de 2 Volume Sensation, Diamond Gloss, Color CrystalGloss 2 x 250 ml

au lieu de 13.80

www.NIVEA.ch

au lieu de 10.50

Nivea est en vente à votre Migros


Migros Magazine 13, 28 mars 2011

VOTRE RÉGION MIGROS JURA-BÂLE

| 79

Le maître du chamamé

A 73 ans, l’accordéoniste argentin Raúl Barboza reste infatigable. Il continue à défendre avec passion le chamamé, la musique traditionnelle du nord-est de l’Argentine. Il sera en concert le 6 avril à Delémont.

C’

est un déferlement d’énergie positive qui s’apprête à envahir la salle Saint-Georges de Delémont. L’accordéoniste argentin Raúl Barboza viendra y interpréter ses plus beaux airs de «chamamé», la musique traditionnelle de son coin de pays. Non, il n’y a pas que le tango en Argentine, il y a aussi le chamamé. Cette musique pétillante vient du nord-est du pays, et plus particulièrement de Corrientes, la contrée d’origine de Raúl Barboza. Ce genre musical est aussi joué au Paraguay ainsi que dans l’ouest et le sud du Brésil, là où habitent les Indiens Guaranis. Parce que le chamamé inclut des éléments culturels guaranis, ainsi que des airs de polka, de mazurkas ou de valses, arrivés en même temps que les migrants du centre de l’Europe au XIXe siècle. Des migrants chargés d’histoire, comme les Allemands de la Volga, ces Germaniques qui avaient été invités à s’installer en terre russe en échange de privilèges financiers offerts par l’impératrice Catherine II de Russie. Le mélange d’une musique, aux racines guaranies avec ce Schottische d’Europe centrale, associée à la guitare espagnole, à l’accordéon accompagnant les immigrés italiens puis au violon, a créé des mélodies pleines de contrastes et de vie.

Un premier album à l’âge de 12 ans

Né à Buenos Aires en 1938 de parents d’origine guaranie, Raúl Barboza a tout naturellement grandi bercé par ces airs tantôt enjoués, tantôt sentimentaux. A l’âge de 7 ans, il reçoit de son père son premier accordéon, et est très vite appelé «Raúlito el mago», petit Raoul

le magicien. A 12 ans, il sort un premier album et dès l’âge de 15 ans, il fonde son propre groupe avec lequel il tournera en Argentine pendant dix ans. Puis se succèdent les albums et les tournées, en URSS, au Japon et même au Vatican. Finalement, recommandé par le grand Astor Piazzolla, il s’installe à Paris et contribue à faire connaître et diffuser le chamamé en dehors des frontières argentines, ce qui lui vaudra un prix et une reconnaissance internationale. A 73 ans, accompagné des compères de son quartet avec qui il joue régulièrement, Raúl Barboza reste infatigable, réussissant même à insuffler sa passion en chacun de ses spectateurs. Il joue avec les genres, ajoutant tango ici, flirtant avec la musette ailleurs...

Astor Piazzolla est fan

Le 6 avril, à Delémont, il sera accompagné de deux musiciens, Nardo Gonzalez à la guitare et Lincoln Almada, à la harpe et au «cajón», un instrument de percussion d’origine péruvienne. Et si certains sont encore réticents à courir écouter Raúl Barboza, voici un magnifique hommage du génial Astor Piazzolla qui mettra fin à leurs derniers doutes: «Je serais incapable de jouer un chamamé, d’abord il faut être né dans cette région d’Argentine et ensuite il faut être né Barboza pour avoir cet incroyable «swing» correntino, comme Cocomarola, Santa Ana et maintenant Raúl Barboza. C’est normal, Raúl n’est pas un commerçant comme la plupart de ceux qui jouent un chamamé ancien et médiocre. C’est un lutteur et il mérite mon estime et mon admiration.» Jacqueline Parrat

Où et quand?

Mercredi 6 avril 2011, à 20 h 30 – Salle Saint-Georges, Delémont Entrée: Fr. 25.– / Tarif réduit Fr. 20.– / Jusqu’à 25 ans: Fr. 10.– Organisation: CCRD (Projet Musiques d’Ici et d’Ailleurs) Raúl Barboza raconte des histoires musicales qui touchent le cœur de tous les hommes.

Changements d’adresse: les changements d’adresse sont à communiquer à la poste. Le journal suivra automatiquement à la nouvelle adresse. Abonnement à «Migros Magazine»: MIGROS BÂLE, 4002 Bâle, tél. 058 575 55 44. E-mail: reg@migrosbasel.ch


80 | Migros Magazine 13, 28 mars 2011

Le printemps des salades

Le maraîcher Marcel Bosshard et sa sœur Christine dirigent une exploitation maraîchère de 30 hectares à quelques kilomètres de Bâle, sur sol allemand. De là proviennent une grande partie des salades «De la Région» vendues par Migros Bâle.

C

hez les Bosshard, le chiffre porte-bonheur est à coup sûr le «3». Il revient dans les trois générations de la famille et semble apporter avec lui paix et prospérité. Franz Bosshard, horticulteur spécialisé dans les plantes ornementales et ancien gérant de l’entreprise maraîchère du même nom, a trois enfants, tous adultes aujourd’hui. Son fils Marcel, qui a repris l’entreprise en janvier 2011, est maître maraîcher et l’heureux père de trois rejetons. Sa sœur Christine, qui travaille avec lui, a, elle aussi, trois bambins. Quant à la troisième fille, elle vit au Canada et, comme il se doit, elle a aussi donné naissance à trois bébés. Marcel Bosshard a d’abord appris le métier de mécanicien-électricien, puis il est devenu maraîcher. Sa sœur Christine a œuvré, elle, comme infirmière avant de faire un apprentissage de commerce. Ensemble, ils exploitent depuis janvier l’entreprise maraîchère à Ottenbach, en Allemagne. Ils apprécient la présence, les conseils et le coup de main de leur père qui les aide, sans interférer dans les détails. Franz Bosshard explique pour sa part que les choses n’ont pas tellement changé

pour lui. «Je vis toujours au rythme de l’entreprise, mais je n’ai plus la même pression.» Marcel, son fils, confirme: «Nous nous entendons bien et notre père nous laisse les mains libres.»

La salade pommée ouvre le bal

C’est à 7 kilomètres du centre de la ville de Bâle à la sortie de la Wiesental, entre l’autoroute et la ligne de chemin de fer, que se situe cet espace agricole si particulier. Les salades, qui au début mars poussent encore sous serre, prospèrent ensuite en pleine terre, protégées par des tunnels bas. Plus tard dans la saison, lorsque le soleil réchauffe la terre, les belles vertes se passent de protection et s’éclatent sur quelque 30 hectares en plein air. Les différentes variétés se succèdent au rythme des mois. En avril, la salade pommée ouvre le bal et reste en tête des plus appréciées. Avec elle et à sa suite, on trouve l’iceberg compacte et la lollo verte ou rouge qui a perdu quelque peu de sa notoriété par rapport aux années 80. La feuille de chêne prend alors ses quartiers et, plus tard dans l’année, on trouve encore la chicorée.

Les enfants des deux familles Bosshard posent devant leur maison à Weil/Ottenbach (D).

Les installations modernisées de l’exploitation sont situées juste après la douane.


VOTRE RÉGION MIGROS BÂLE

| 81

Une tradition ancienne

Malgré une urbanisation croissante, la culture des fruits et légumes dans les environs de la ville de Bâle a survécu jusqu’à aujourd’hui.

Il y a trois ans, les Bosshard ont démarré la production de la batavia, un mélange entre la pommée et l’iceberg. Marcel Bosshard précise que les salades sont aussi soumises aux caprices de la mode ou tout au moins aux tendances culinaires toujours changeantes. Son père poursuit: «Il y a vingt ans, les consommateurs ont découvert la lollo.» Et de se rappeler le succès de cette jeune première parmi les habitants de ce pays. «Nous en livrions des camions entiers», ajoute-t-il avec le sourire. Aujourd’hui, l’engouement est retombé. Elle a été remplacée par la batavia qui a gagné en popularité, certainement en grande partie parce qu’elle est en vente toute l’année. Actuellement, c’est la pommée qui tient la vedette. Tendre et fraîche, elle marque le printemps à sa façon. Ensemble avec ses consœurs, elle est le signe annonciateur d’une cuisine légère et digeste qui laisse oublier l’hiver et ses plats plus consistants. Texte et photos Priska M. Thomas Braun

I

l y a plus de cent ans, un certain Hans Dahler se lançait dans la culture des légumes à Bâle-Kleinhünigen, une exploitation doublée à l’époque d’un restaurant. Après son déménagement à Weil/Ottenbach (D), trois générations de Dahler se sont succédé à la tête de l’entreprise jusqu’en 1977, date à laquelle ils l’ont remise en amodiation à Franz Bosshard. En 2005, Rudolf Dahler a vendu l’exploitation qui s’étendait alors sur 60 hectares à son gérant. Une convention étatique, qui permet depuis 1926 l’exploitation de la zone franche entre l’Allemagne et la Suisse, constitue une particularité du domaine des Bosshard. Cette convention entre la Suisse et ses voisins autorise l’utilisation des sols agricoles dans une zone de dix kilomètres au-delà de la frontière. Marcel Bosshard peut donc importer ses produits en Suisse sans avoir à payer de droits de douane, les préparer et les vendre sous l’appellation suisse.

Depuis 1926, une convention étatique permet l’exploitation de la zone franche entre l’Allemagne et la Suisse.

La nature à portée de ville

Aujourd’hui, l’exploitation occupe dix-huit employés fixes. Au moment de la récolte, l’équipe est renforcée par quelque huitante temporaires. Pendant longtemps, les Polonais constituaient la plus grande partie de cette troupe, mais aujourd’hui ce sont surtout des Roumains qui viennent à la rescousse. Marcel Bosshard, qui a grandi sur place, et a apporté son aide alors qu’il était encore adolescent, surtout en conduisant le tracteur, n’est que louange pour ces tra-

Des salades poussent en rangs rapprochés dans les serres et en plein air dans les environs immédiats de Bâle.

vailleurs qui, selon la loi allemande, sont autorisés à venir travailler deux mois sur son domaine. «Certains sont au rendezvous depuis vingt ans. Ils sont assidus et tenaces et le dur travail de l’agriculture ne leur fait pas peur. Nous ressentons les effets du décollage économique en Pologne. Il y a en effet toujours moins de personnes en provenance de ce pays, mais en revanche nous employons toujours plus de Roumains dont la plupart

logent sur notre exploitation.» Un fidèle couple de cigognes fait également partie de ce petit paradis agricole caché derrière la frontière. Chaque année, il revient s’installer sur la cheminée centenaire de l’ancienne jardinerie. Au printemps, on peut par ailleurs entendre le chant du rossignol qui niche dans la réserve naturelle «Lange Erlen» qui jouxte le domaine. Texte et photos Priska M. Thomas Braun


VOS PAPILLES GUSTATIVES SERONT COMBLÉES. OFFRES VALABLES DU 29.3 AU 4.4 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK.

Une note asiatique irrésistible: savoureux rôti roulé aux piments, au gingembre et à la coriandre. Vous trouverez la recette sur www. saison.ch/m-malin et tous les ingrédients bien frais à votre Migros.

12.5018.– au lieu de

Rôti de porc, épaule provenance: Suisse au détail ou en libre-service le kg

4.30

au lieu de 5.20

Filet d’agneau de Nouvelle-Zélande au détail ou en libre-service les 100 g

2.80

au lieu de 3.25

Brochettes flambeau provenance: Suisse la barquette de 3 pièces les 100 g

11.4014.– au lieu de

Cuisses de poulet marinées provenance: Suisse en libre-service, le kg

Cuisses de poulet nature provenance: Suisse au détail ou en libre-service, le kg le kg 10.40 au lieu de 13.–

3.10

au lieu de 3.80

8.25

au lieu de 16.50

Charcuterie de volaille Don Pollo provenance: Suisse prétranchée en midi-barquette le kg

Société coopérative Migros Bâle

4.60 5.70 au lieu de

Gendarmes fumés M-Classic produit suisse, en filet 3 paires 300 g

Filet de cabillaud MSC provenance: Norvège au détail ou en libre-service les 100 g


Pour 39 francs des assiettes qui ne seront plus jamais ennuyeuses.

ent m e n n o Ab pour n a n ’u d et Fr. 39.– adeau: votredeccuisine

e au le livre urmand r de Fr. 15.–. o g e in «Cuis e valeu n» d’un tenant: ie id t o u q ain andez m Comm 848 77 0848 8

80049526

Vous pouvez aussi commander un abonnement d’une année à Cuisine de Saison pour seulement Fr. 39.– sur www.saison.ch/fr/abo

Le bon goût est toujours de saison.


84 | Migros Magazine 13, 28 mars 2011

Voir la vie en Mind Mapping

Parce que le cerveau ne fonctionne pas de manière linéaire, les cartes dites heuristiques se révèlent très efficaces pour prendre des notes, résumer un livre, mais aussi pour planifier un déménagement par exemple.

A

l’évocation du mot «vacances», quelles images viennent à l’esprit? Certainement un soleil, la mer ou peut-être la montagne, des paysages, un goût de pastis ou de glace au chocolat, une sensation de bien-être irrépressible… Tout cela à la fois, un peu en même temps, dans un joyeux désordre. Le cerveau, petit ordinateur à la puissance extraordinaire, travaille de façon globale: «Il est à même d’absorber, d’interpréter et de se rappeler l’information selon des modalités plus créatives, plus multiformes et plus spontanées que la parole ou l’écrit ne le permettent (qui fonctionnent de manière linéaire, n.d.l.r)», déclare Tony Buzan, psychologue anglais qui, fort de ce constat, a créé la technique du Mind Mapping en 1974 déjà. Méthode de mémorisation, d’organisation des idées, de réflexion, elle fait appel aux mots et images-clés mis en relation entre eux. Finies donc les longues phrases qui noircissent les pages pour résumer une idée, exposer un concept. Place à la couleur, aux images, aux associations d’idées, aux bulles. A la créativité, quoi. Le but du Mind Mapping consiste précisément à faire travailler les deux parties du cerveau. L’hémisphère gauche, siège de la logique, de l’ordre, de l’abstraction, de l’analyse, mais aussi l’hé-

misphère droit, lieu des émotions, de la créativité, de la rêverie, de l’imagination.

«Qui aide à la découverte»

Appelé aussi carte heuristique, autrement dit «qui aide à la découverte», le Mind Mapping se révèle extrêmement utile pour mémoriser des informations – un cours en vue d’un examen – résumer un livre, mais aussi pour mettre ensemble des idées disparates et en développer de nouvelles; pour réaliser un brainstorming; ou lorsqu’on se trouve face à un choix, un achat, un déménagement, une destination de vacances. En bref, les cartes heuristiques sont un précieux secours pour organiser sa pensée. Très employée chez les AngloSaxons, la technique se fait toujours davantage connaître chez les francophones. Elle a néanmoins eu quelques difficultés à séduire. «Elle est souvent perçue comme un fouillis incompréhensible par les francophones, conditionnés par la logique thèse, antithèse synthèse, explique Yves Germanier, professeur de communication à la Haute Ecole d’ingénierie et de gestion du canton de Vaud et qui enseigne le Mind Mapping depuis une vingtaine d’années. Il a fallu attendre 2004 pour qu’un premier livre sur le sujet soit écrit par un Français!» Aujourd’hui, en Suisse, la méthode

est enseignée aux apprentis, aux cadres de l’armée, dans des cours de méthode de travail et dans une certaine mesure dans les hautes écoles et les universités. Comment ça marche? Pour démarrer, c’est simple, il suffit de se munir d’un crayon et d’une feuille de papier A4 à l’horizontale et sans lignes, afin de ne pas brider l’imagination. «La plupart des utilisateurs que nous connaissons commencent par élaborer des cartes avec de simples mots-clés et des branches «fils de fer». Puis s’enhardissent et libèrent leur créativité au fur et à mesure qu’ils «s’autorisent» à dessiner, et à mettre de la couleur, commentent Pierre Mongin et Xavier Delengaigne, auteurs d’Organisez votre vie avec le Mind Mapping. Au centre de la page, inscrire le thème central. Par exemple: «déménagement»; «carrière»; «ma retraite» ou encore «le Printemps arabe» ou «la Seconde Guerre mondiale» s’il s’agit de réaliser un exposé pour l’école sur le sujet. Puis l’entourer.

Sans suivre un mode de pensée linéaire

Du centre, tracer des traits et inscrire des mots-clés. Puis à partir de là tracer de nouvelles branches, plus fines, et noter de nouveaux mots-clés. Sauter d’une branche à l’autre sans suivre


VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

| 85

EN BREF

Des aides sur la Toile Le Mind Mapping français a son site internet: www.petillant.com. La page présente le concept, des exemples, mais donne également une bibliographie et la liste des logiciels informatiques utilisables pour réaliser des cartes heuristiques. Certains sont gratuits: Freeplane sur www.sourceforge.net, en français, disponible pour Mac, Windows et Linux. Ainsi que Freemind. Et d’autres payants, tels que Mindview, téléchargeable depuis le site: www.matchware.com/fr

Des livres à lire sur le Mind Mapping Très utilisé dans les pays anglo-saxons, le Mind Mapping a eu de la peine à séduire dans les pays francophones.

Pour se documenter sur les cartes heuristiques et s’initier à cette pratique, on peut recommander, outre les deux ouvrages cités plus haut: «Mind Map, dessine-moi l’intelligence», de Tony et Barry Buzan, Edition d’organisation, ainsi qu’«Organisez vos idées avec le Mind Mapping», de Pierre Mongin, J.-L. Deladrière, F. Le Bihan, D. Rebaud, Editions Dunod, 2004.

La plus grande carte du monde La plus grande carte heuristique du monde vient de Singapour. Elle a été réalisée en 2007 par 1500 élèves issus de 15 lycées. Equivalente à la surface de deux courts de tennis, la carte a été dévoilée en présence de Tony Buzan, le père du Mind Mapping.


Les glucides font aussi grossir

86 |

VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

Les lipides sont-ils vraiment responsables de l’obésité? Ou est-ce que ce sont les produits contenant de l’amidon, si vantés, tels que le pain, les pâtes et le riz, qui sont également responsables des kilos superflus? 37% des Suisses, hommes et femmes confondus, sont trop gros. On en connaît les raisons: une alimentation malsaine et un manque d‘activité physique. Ce n’est pas seulement un problème d’esthétique, mais aussi un facteur de risque pour la santé. Jusqu’alors, c’étaient avant tout les graisses alimentaires qui étaient considérées comme la cause principale du surpoids. Aujourd’hui, toujours plus de personnes pensent que les glucides en sont responsables. De récentes découvertes scientifiques montrent que la recommandation officielle selon laquelle il convient de se nourrir le moins gras possible tout en couvrant 60% de ses besoins énergétiques par des glucides ne correspond plus à la réalité de notre époque marquée par un comportement trop sédentaire. En effet, lorsque la consommation de glucides dépasse les besoins du corps, l’excès de glucides est converti en graisses de réserve. Mais comment se débarrasser ensuite de ces réserves? Une alimentation saine et réduite en calories ainsi qu’une activité physique suffisante sont indispensables pour contrôler durablement le poids. Des préparations modernes peuvent être utilisées en complément.

Carbosinol-Biomed™ Réduit l’absorption des calories provenant des glucides. Il contient un complexe glycoprotéinique végétal qui empêche la division des glucides sous forme d’amidon en molécules de sucre dans l’intestin grêle et permet ainsi d’éliminer jusqu’à deux tiers des glucides complexes dans les selles.

www.CarbosinolBiomed.ch Disponible dans les pharmacies et les drogueries.

Infoline: 0800 240 633 Biomed AG, Überlandstrasse 199, 8600 Dübendorf

Le Mind Mapping peut aussi servir à planifier ses vacances.

un mode de pensée linéaire, en laissant libre cours à l’esprit. Ensuite, on peut faire des flèches et tirer des traits pour mettre en relation des éléments. «Le cerveau a la capacité de créer un nombre infini d’idées, de représentations et de concepts», rappelle Tony Buzan. La carte heuristique est donc faite pour fonctionner sur ce modèle et constitue une image sur papier de la pensée qui va irradier vers l’extérieur, un peu comme les nervures d’une feuille. Plutôt que d’user de grandes tirades, les spécialistes recommandent de travailler par mots-clés voire carrément en se servant de symboles. Avantage? Un gain de place. Et surtout, il est plus difficile de réaliser des associations d’idées avec des phrases entières. De même l’emploi de lignes courbes et de couleurs pour stimuler la créativité ainsi que la mémoire est fortement conseillé.

Pierre Mongin et Xavier Delengaigne vont même jusqu’à recommander quatre tons différents. Yves Germanier relativise: «Avant tout, il faut amener les utilisateurs à adapter le Mind Mapping à leurs besoins et travailler au cas par cas.» Enfin, l’enseignant se refuse à voir la carte heuristique comme la solution miracle pour mener à bien une réflexion ou mémoriser un cours. «Il s’agit d’un outil parmi d’autres. De plus, les gens qui ont un mode de pensée très linéaire ou qui sont très auditifs ne se retrouveront pas dans le Mind Mapping.» Céline Fontannaz Photo Getty et LDD

A lire: «Muscler son cerveau avec le Mind Mapping», Tony Buzan, Editions Eyrolles. «Organisez votre vie avec le Mind Mapping», Pierre Mongin et Xavier Delengaigne, Interéditions.

Un poulet sur mon oreiller La plupart des méthodes mnémotechniques utilisent des images, à commencer par «la méthode des lieux» qui remonte à l’Antiquité déjà. L’idée est «qu’une disposition ordonnée, rangée dans une image mentale, est nécessaire à une bonne mémorisation», rappelle Pierre Mongin. Pour se souvenir d’une série d’objets disparates – une liste d’achats par exemple – il est extrêmement efficace de faire appel à la méthode des lieux. Pour ce faire, prendre un espace. A tout hasard, la chambre à

coucher. Fermez les yeux puis visualisez un emplacement précis, comme votre oreiller. Associez-le avec un objet de votre liste. Un poulet, par exemple. Puis choisissez un autre lieu tout proche et imaginez-le en lien avec un autre objet: la brosse à dents sur la table de nuit. Plus c’est saugrenu, mieux vous vous en souviendrez! Poursuivez ainsi en créant un circuit. Dans le magasin, il vous suffira de refaire le tour, mentalement, de votre chambre à coucher pour vous rappeler la liste de vos achats…


Toscane / Italie

Toscane

Lucca, Pise, Florence, San Giminiano, Sienne 5 jours dès Fr.

695.-

par pers . en ch. dble

Demi-pension (+ dîner du 2e jour inclus), excursions incluses, visites guidées

La Toscane : Palazzi, villas et églises se dressent dans un paysage enchanteur strié d’oliviers, de vignobles et de cyprès. Vous y trouverez aussi de nombreux chefs-d’oeuvre de la Renaissance, sans compter un délicieux Chianti pour arroser vos pâtes.

Une en treprise familiale à vo tre service depuis 1953 !

ses 3 ad res vous servir pour mieux

2e jour : Pise, Lucca (visite guidée) 3e jour : Sienne (visite guidée), San Giminiano 4e jour : Florence (visite guidée)

N°1 en Suisse romande

5e jour : Retour en Suisse

DATES DES SÉJOURS 2011

4 au 8 avril ...........Fr. 695.25 au 29 avril..... Fr. 730.(Pâques) 9 au 13 mai ......... Fr. 730.23 au 27 mai ...... Fr. 730.13 au 17 juin....... Fr. 730.20 au 24 juin...... Fr. 730.-

22 au 26 août ...... Fr. 730.-

29 août au 2 sept. ..... Fr. 730.-

5 au 9 sept.......... Fr. 730.26 au 30 sept..... Fr. 730.10 au 14 oct........ Fr. 695.17 au 21 oct........ Fr. 695.-

LEYTRON VS ECUVILLENS FR GIMEL VD

LIEUX DE DEPART : Ligne 1 : Sierre - Sion - Leytron - Martigny / Ligne 2 : Payerne - Avenches - Fribourg - Bulle - Châtel-St-Denis / Ligne 3 : La Chaux-de-Fonds - Boudevilliers - Neuchâtel - Boudry - Yverdon / Ligne 4 : Genève - Nyon - Morges - Lausanne - Vevey - Chailly - Aigle - Monthey

info@buchard.ch www.buchard.ch

INCLUS DANS LE PRIX : Voyage en car tout confort - air conditionné - frigo - W.-C. - vidéo - sièges inclinables - cale-pied - etc. » Le coup de fendant du patron à l’aller et au retour » Grand Hôtel Guinigi****, chambre double avec salle de bains, W.-C., etc. » Demi-pension (+ dîner du 2e jour inclus) » Toutes les excursions et visites guidées mentionnées au programme » Boissons gratuites dans le car durant le voyage aller-retour

0273062230

PLUS

NON INCLUS DANS LE PRIX : Les repas de midi (sauf 2e jour dîner inclus) » Les boissons aux repas » Assurance annulation et assistance obligatoire Fr. 33- (sauf si vous êtes en possession du livret ETI ou d’une assurance similaire) » Supplément chambre individuelle Fr. 120. - (limitées)

ROS G I M S R UNIVE ’ L E D E CULT S E L C I T R DE 20 0 A

.c s r a t s www.m

pOur les fans De la MigrOs

Les conditions générales de BUCHARD Voyages S.A. s’appliquent

RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS

1er jour : Suisse - Lucca


88 | Migros Magazine 13, 28 mars 2011

L’Ethiopie, sur les traces de Fascinant, magnifique, couvrant une riche histoire vieille de milliers d’années, le pays ouvre ses portes au tourisme, malgré une réalité sociale encore difficile.

C’

est un paysage lunaire. La de marche, nous apercevons enfin terre est rouge, à peine quel- son portique blanc, seul élément ques buissons çà et là. Au visible. Ici vit l’ermite Aba Tesfayé. loin des montagnes qu’on dirait dé- Depuis plus de cinquante ans, il posées par hasard. Mais le silence n’est pas redescendu de la montane dure pas. Bien vite, de partout gne et vit des offrandes des pèleaccourent des enfants autour de la rins. voiture. Curieux, espiègles, ils poA l’intérieur de l’édifice, des sent mille questions, quémandent peintures retracent la vie des bienune birr (la heureux, dont monnaie locale, saint Georges soit environ qui revient dans cinq centimes). toutes les reC’est qu’il n’y a présentations que nous aurons pas beaucoup de véhicules sur l’occasion de cette route. voir durant noNous somtre voyage. Un mes dans le grand rideau camassif de grès che le Saint des Saints. Au sol, rouge du Gheon vient d’insralta, au nord taller des dalles de l’Ethiopie, en pierre. sur les hauts plateaux à près De multiples de 2500 mètres Partout en Ethiopie, on rencontre facettes d’altitude, dans beaucoup d’enfants travailleurs. la région du TiL’Ethiopie est gray. Autour, les un pays comfalaises tombent à pic. Impossible plexe, dont la grande histoire se de les voir, mais elles renferment mélange à la petite, aux légendes environ cent soixante églises tail- et à l’interprétation personnelle. lées à même la roche. «La mauvaise conservation des Mal connues, ces chapelles sont monuments ajoute à la difficulté pourtant le reflet de la riche histoire de connaître son passé», regrette du pays. Une histoire dont les pre- Luigi Cantamessa. Venu une premiers récits datent de 1000 av. J.-C. mière fois pour une mission scienet la reine de Saba, mais qui, proba- tifique en 1991, il est tombé sous blement, remontent à très loin, le charme de ce pays, dans lequel puisque c’est à quelques centaines il vit désormais six mois par année. de kilomètres de là que reposait, Fondateur de Géo-Découverte, à depuis plus de trois millions d’an- Genève, il a aussi créé des circuits nées, le squelette de l’australopithè- touristiques à travers l’Ethiopie. que Lucy. Du porche de Maryam Korkor, Entourés d’enfants, nous enta- le paysage s’étale à perte de vue. Le mons la montée à l’église de Ma- coucher de soleil est splendide. Proryam Korkor, bâtie probablement che de l’équateur, l’astre «tombe» au VIIIe ou IXe siècle selon les scien- littéralement, et il nous faut bien tifiques. Après une heure et demie vite redescendre.

L’église Saint-Georges, à Lalibela, a été creusée dans le sol puis taillée d’un seul bloc. Elle fait partie d’un ensemble d’églises.

Informations pratiques L’Ethiopie se visite plutôt entre septembre et mai. Il est recommandé de s’y rendre en voyage organisé ou, du moins, d’être accompagné d’un guide, car il est difficile de s’y déplacer seul. Il est impossible pour un particulier de louer une voiture. Les routes sont peu ou pas indiquées et souvent en mauvais état.

Le lendemain, sur la route qui mène à Axoum, nous traversons une autre région montagneuse, faite de sommets pointus et de falaises. Le 4≈4 soulève la poussière

S’y rendre: par exemple avec Turkish Airlines, départs quotidiens de Genève, via Istanbul pour Addis Abeba. Pour se rendre d’une étape à l’autre, Ethiopian Airlines relie les principales villes du pays. Un visa est nécessaire, il s’obtient auprès de l’ambassade, à Genève. Si vous partez en voyage organisé, l’agence se charge de cette démarche. Ambassade d’Ethiopie, rue de Moillebeau 56, 1211 Genève 19, mission. ethiopia@ties.itu.int, tél. 022 919 70 10

sur la piste. C’est là, à Yeha, que le temple de la reine de Saba avait été érigé. Lors d’un voyage à Jérusalem, la belle femme rencontre le roi Salomon. Cette entrevue


VIE PRATIQUE VOYAGE

| 89

Lucy

L’ermite Aba Tesfayé est arrivé à 14 ans à l’église de Maryam Korkor au sommet d’une montagne. Il n’est jamais redescendu.

Tour opérateur: Géo-Découverte, Voyages culturels, rue du Cendrier 1214, 1201 Genève, tél. 022 716 30 00, ou avenue de la Gare 6, 1003 Lausanne, tél. 021 321 47 37. www.geo-decouverte.com

Davantage de renseignements sur le site du Département fédéral des affaires étrangères: www.eda.admin.ch/eda/fr/home/reps/ afri/veth/rheth.html

Conseils aux voyageurs: aucun vaccin n’est obligatoire, cependant celui contre la fièvre jaune est recommandé, de même que des médicaments contre la malaria, surtout si vous voyagez dans le sud.

Livres de voyage: «Ethiopie, au fabuleux pays du prêtre Jean», de Luigi Cantamessa, dans la série des guides Olizane (6e édition, avril 2010). Lonely Planet «Afrique de l’Ouest» (2007) ou «Ethiopia & Eritrea» (en anglais, 2009).

sera fructueuse puisqu’à son retour à Yeha, elle met au monde le futur souverain Menelik Ier, qui fonde la dynastie salomonide. «Cela expliquerait la présence de

personnes de confession juive en Ethiopie», suppose Luigi Cantamessa. Axoum, autrefois ville caravanière, était un passage

Jour de marché à Lalibela. Les gens sont venus de partout pour vendre ou acheter.

On se croirait dans un western lorsqu’on traverse les montagnes de Gheralta.


Loèche-les-Bains

Mer, soleil et insouciance: Pour les familles!

Offres / automne 2010 OffresTop TopÊtÊ hiver / printemps lejanvier 4 2010 janvier avril 09 09 2011 auaunovembre 0130mai 2011 dudès 04dès juillet au09 21 2010

HĂ´tel Alpenblick

3 nuitÊes demi-pension nuitÊesavec avec demi-pension 33 entrÊes sauna et bain vaentrÊesauauBurgerbad, Burgerbad, sauna et de bain peur et peignoir, libre accès pour le tÊlÊfÊrique de vapeur de la Gemmi, Leukerbad plusleCard (Sportare1 billet aller/retour pour tÊlÊfÊrique na, de ski pour enfants, Ring-Jet) de paradis la Gemmi

Fr.396.– 375.–par parpersonne personne Fr.

5 nuitÊes demi-pension nuitÊesavec avec demi-pension 5 entrÊes sauna et bain vaentrÊesauauBurgerbad, Burgerbad, sauna et de bain peur et peignoir, libre accès pour le tÊlÊfÊrique de vapeur de la Gemmi, Leukerbad plusleCard (Sportare1 billet aller/retour pour tÊlÊfÊrique na, de ski pour enfants, Ring-Jet) de paradis la Gemmi

    

à côtÊ du Burgerbad www.alpenblick-leukerbad.ch alpenblicklbad@bluewin.ch tÊl. 027/4727070, fax. 027/4727075 3954 Loèche-les-Bains

                 



      

Fr.660.– 625.–par parpersonne personne Fr.

7 nuitÊes demi-pension nuitÊesavec avec demi-pension 7 entrÊes sauna et bain vaentrÊesauauBurgerbad, Burgerbad, sauna et de bain peur et peignoir, libre accès pour le tÊlÊfÊrique de vapeur de la Gemmi, Leukerbad plusleCard (Sportare1 billet aller/retour pour tÊlÊfÊrique na, de ski pour enfants, Ring-Jet) de paradis la Gemmi

Fr.896.– 845.–par parpersonne personne Fr.

SupplÊment pour la chambre individuelle Fr. 10.– par jour sur tous les arrangements. La plus grande piscine thermale alpine de l’Europe (Burgerbad) est à votre disposition le jour d’arrivÊe dès 12h 00 (sauf le jour du dÊpart).

Vacances pour familles:

www.reka.ch

Profitez davantage de vos vacances. Au bord de la MÊditerranÊe, dans de merveilleux golfes ourlÊs de plages de sable fin. Accordez-vous un sÊjour sans souci dans l’un de nos lotissements de villÊgiature familiaux avec piscine, animations pour petits et grands et bien d’autres plus.

Italie

Toscane

Village de de Village vacances Reka Reka vacances

Village de vacances Reka Golfo del Sole: Appartement de 2 pièces avec 5 lits, 09.04 – 21.05.2011

Italie

Sardaigne

dès CHF 602.–* prix promotionnel sur rÊservation jusqu’à 60 jours avant le dÊpart

Club-HĂ´tel Tirreno: Appartement de 2 pièces pour 2 adultes et 2 enfants (<12 ans), 11.06 â&#x20AC;&#x201C; 09.07.2011 dès CHF 1540.â&#x20AC;&#x201C;*

Italie

Lac de Garde The Garda Village, Sirmione: Bungalow de 2 pièces avec 4 lits, 11.06 â&#x20AC;&#x201C; 02.07.2011

20% Promo

dès CHF 885.â&#x20AC;&#x201C;*

* Prix par semaine et rabais mentionnĂŠs compris; sans les frais de dossier ni les frais accessoires individuels selon catalogue/Internet 2011.

RĂŠservation et commande de catalogue: Reka, 3001 Berne TĂŠlĂŠphone 031 329 66 99 www.reka.ch

Lâ&#x20AC;&#x2122;offre de la semaine:


VIE PRATIQUE VOYAGE

Migros Magazine 13, 28 mars 2011

obligé pour le trafic d’Afrique vers le Moyen-Orient et capitale de l’empire de Menelik Ier. Selon notre guide, «ce riche royaume aurait la même importance que Jérusalem». Une gigantesque nécropole, dont seule une partie a été mise au jour, est couverte de stèles d’une hauteur de 3 à 30 mètres. A travers la ville, on dénombre pas moins de trois cents obélisques et stèles dont certains datent d’avant Jésus-Christ. On mesure alors l’ampleur de cette civilisation.

Un lieu saint classé au patrimoine mondial

Mais il y a plus renversant encore. En arrivant à Lalibela (par vol interne) sur le flanc de la montagne, nous découvrons le dédale des églises creusées dans le sol. De loin, on ne voit rien, mais à nos pieds, la roche a été excavée et taillée d’une pièce pour en faire un lieu saint, classé à l’Unesco. Une journée durant, nous sillonnons les tunnels qui mènent d’un édifice à l’autre. Le site est immense. Selon les recherches de Luigi Cantamessa et d’un archéologue, il resterait néanmoins une partie à découvrir. «L’orientation, avec le septième ciel à l’est et Adam à l’ouest, me fait penser que, sur le côté sud, un groupe de bâtiments est enterré quelque part. Si seule-

| 91

EN BREF

L’Ethiopie culinaire

Autant prévenir, ce n’est pas pour sa gastronomie que le pays se visite. On notera toutefois le plat national, l’Injera, galette au tef (une céréale qui ne pousse qu’en Ethiopie), sur laquelle sont disposés différents mets: des lentilles, des haricots, de la viande de bœuf, de la purée de pois chiches, etc. Les pâtes constituent l’autre plat national. Autre point fort, le café et sa cérémonie. Au restaurant, il faut le commander avec le repas, car il nécessite une demi-heure de préparation.

Dans les villages, la peau de chèvre est séchée puis raclée pour en faire du parchemin.

ment quelqu’un voulait bien lancer les recherches...» La ville de Lalibela est à l’aube d’une nouvelle ère, comme tout le pays: les petites huttes rondes au toit de paille côtoient les hôtels récents. Au marché, on trouve de tout, des denrées alimentaires aux slips en dentelles, en passant par des épices et des animaux. A perte de vue, les étals attendent leurs clients. «Et encore, on est en période de carême, normalement, il y a encore le marché aux bêtes à côté.» Mais c’est lorsque nous retournons à la capitale, Addis Abeba, que le contraste nous frappe. Toutes ces

voitures, tout ce bruit, tous ces hauts bâtiments jurent avec l’ambiance biblique du pays. Le centreville, qui accueille le siège de l’Union africaine, fleurit désormais d’immeubles et d’hôtels de luxe. Il y aurait tant à dire sur ce pays, ses huitante tribus et ses nonante millions d’habitants qui vivent avec deux dollars par jour. Il a vu le premier chemin de fer africain, vécu sous occupation italienne, connu le communisme, la guerre civile et la famine. Mais il a toujours su se relever et cherche aujourd’hui à s’ouvrir au monde. Texte et photos Mélanie Haab

Quid de la sécurité L’Ethiopie est un pays paisible, où l’on se sent en sécurité. Gare toutefois aux pickpockets en ville. La situation politique est stable depuis des années. En revanche, près des frontières avec la Somalie, l’Erythrée et le Soudan, les échauffourées sont fréquentes. Des zones, notamment au sud-est, sont fortement déconseillées aux touristes à cause de la présence de mines et un contexte tendu. Renseignez-vous avant votre départ sur l’itinéraire que vous comptez emprunter.

Publicité

Papotez chez nous au meilleur prix. 29.90

Samsung C3010

Carte SIM et crédit de conversation de Fr. 15.– inclus, verrouillage SIM / 7945.499

Prepaid

Vous aimez papoter au téléphone à un prix imbattable? Alors M-Budget Mobile est fait pour vous! Avec M-Budget Mobile, vous téléphonez au tarif unitaire avantageux (Fr. 0.28/minute, Fr. 0.10/SMS) sur tous les réseaux suisses et vers toute l’Europe. Complément d’information dans votre magasin Migros ou sur www.m-budget-mobile.ch. Enregistrement obligatoire lors de l’achat. Maximum 3 enregistrements/appareils par personne. Les produits M-Budget Mobile sont en vente à


92 | Migros Magazine 13, 28 mars 2011

En finir avec l’urgence. Vite!

Comment résister au culte contemporain de l’instant et de la vitesse sans se couper du monde? En choisissant la décélération plutôt que la décroissance, la réflexion plutôt que la lenteur, estime Gilles Finchelstein, directeur de la Fondation Jean-Jaurès.

E

n dessous de 80 km/h, le bus explose. Personne n’a oublié Speed, le film avec Keanu Reeves et Sandra Bullock. Une intrigue dans laquelle Gilles Finchelstein, directeur de la Fondation Jean-Jaurès, veut voir le symbole de notre époque: «Au-dessus de 80 kilomètres par heure on vit, en dessous on meurt.» Dans son dernier ouvrage, La dictature de l’urgence, il diagnostique un double «culte de la vitesse et de l’instant». Un mouvement irrésistible comme si «après les grandes découvertes, faute de pouvoir encore conquérir l’espace, il ne restait plus qu’à conquérir le temps».

De la nourriture à la culture

Ce ne sont pas que des mots. Finchelstein a les preuves. Le temps de préparation des repas par exemple a diminué d’environ 25% depuis les années 80, grâce au microondes et aux plats précuisinés. La durée des films en salle s’est réduite – on en a même vu qui ne sont restés qu’un seul jour à l’affiche. Le cinéma représente d’ailleurs un terreau fertile pour l’urgence: de cinq ans dans les années 80, le délai est passé aujourd’hui à quatre mois entre la sortie en salle d’un long métrage et son passage à la télévision ou sa commercialisation en DVD. Plus étonnant: nous parlons plus vite. Depuis quelques années, la diction s’est accélérée. Finchelstein l’a vérifié en comptant les mots dans la chronique de l’analyste politique Alain Duhamel sur

Europe 1. De 185 mots par minute aux alentours de l’an 2000, on est passé aujourd’hui à 199. «En dix ans, cela fait 8% de mots de plus à la minute!» La mode, de son côté, ne se contente plus d’une collection par saison. Désormais, c’est trois ou quatre, avec même des mini-collections liées à des événements ponctuels comme Halloween, la Fête des pères, la Saint-Valentin. Pas forcément pour la paix intérieure du consommateur, comme le souligne le sociologue Guillaume Ener: «Le temps d’apprendre à vivre avec, il est déjà trop tard. La jupe boule aura chassé le bermuda.» Que dire alors de la finance: «La durée moyenne de détention d’une action sur le marché de New York est passée de huit ans en 1960 à cinq ans en 1970, trois ans en 1980, deux ans en 1990 et un an depuis 2000.» Une folle sarabande qui touche aussi l’économie réelle, avec des entreprises contraintes de publier désormais leurs résultats «tous les semestres, voire tous les trimestres». Le veau d’or porte le joli nom de «rentabilité à court terme» et le «toyotisme» a remplacé le taylorisme d’autrefois. Voici l’ère du juste à temps. Zéro stock. Zéro délai. Zéro défaut. Zéro panne. Zéro papier. Résultat, on est passé chez PSA Peugeot Citroën par exemple de 30 heures pour la fabrication d’une voiture en l’an 2000 à 26 en 2009 et un objectif de 22 en 2012. Notons aussi que depuis quelques années «ce sont les services

des urgences qui se sont imposés comme le mode d’entrée normal à l’hôpital». L’urgence n’est plus vitale mais ressentie comme telle avec un patient qui consulte désormais aux urgences «dans l’heure qui suit son problème». Le plus fort, c’est que toute cette vitesse ne se traduit par aucun gain de temps: «Nos déplacements quotidiens sont passés de 5 km par jour en 1936 à 45 km

aujourd’hui. Nous allons plus vite, mais nous allons plus loin et au total le temps moyen consacré aux transports quotidiens est resté stable.» C’est comme avec les e-mails, c’est même pire avec les e-mails, deux fois plus rapides certes à rédiger qu’une lettre ordinaire, mais voilà: nous en envoyons désormais quatre fois plus que de lettres autrefois: «Il en résulte une augmentation de 100%


VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

| 93

Les trois mauvaises fées de l’accélération

Finchelstein distingue trois explications – technique, politique et morale - données habituellement à l’accélération générale de la société. La numérisation d’abord, avec des machines aux capacités de stockage, aux vitesses de transmission et de calcul démultipliées. Quelque 2500 chansons dans un Ipod en 2001, 30 000 aujourd’hui, le Mac Book Pro 300 fois plus rapide que le premier Mac Plus. Symbole de cette onde de choc: Facebook, «troisième pays le plus peuplé du monde». Ou encore ce «minimum social» devenu aussi important que le «minimum vital», générant des dépenses informatiques et techniques considérées comme tout aussi inévitables que celles du panier de la ménagère, pour «rester en phase avec le monde». La mondialisation libérale ensuite qui fait tourner l’économie 24 heures sur 24, et a doublé la main-d’œuvre. «Un marché qui contribue à la victoire du court terme sur le long terme et de la vitesse sur la lenteur, pour le meilleur comme pour le pire.» Et c’est ainsi, comme l’affirme John Chambers, l’ancien PDG de Cisco, que «dans le monde d’aujourd’hui, ce n’est pas le gros qui mange le petit, c’est le rapide qui mange le lent». L’explication morale postule enfin qu’entre urgent et argent il n’y a qu’une voyelle de différence. Que la concentration des richesses ces dernières années, ainsi que la certitude que «la cupidité c’est bien», comme le disait le héros de «Wall Street», ont contribué à «mettre la société sous tension».

du temps consacré à la correspondance.»

«Prendre son temps est souvent le moyen d’en gagner»

Face aux leviers si puissants – techniques, politiques et immoraux – qui génèrent de l’urgence (lire encadré), Finchelstein juge trop partielles et individuelles les réponses de la décroissance, ou des mouvements «slow»: slow

food, slow cities, slow sex, etc. Il leur oppose la «décélération», à savoir la création de «moments et d’espaces» de «réflexion, de maturation, de concertation, de négociation». Avec la conviction que «prendre son temps est souvent le moyen d’en gagner», et même «d’être plus efficace». Là, Finchelstein sort un exemple fameux: «Que se passe-t-il chez Google? Les salariés sont incités à passer

20% de leur temps à effectuer des recherches personnelles. C’est à ce 20% là que Google doit la moitié de ses grandes innovations.» Pour le reste, Finchelstein prône une action politique qui redonnerait «du sens au temps», en réintégrant aussi bien l’histoire que le souci des générations futures. Il faut dire qu’il est aussi un des conseillers de Dominique StraussKahn, l’homme qui rêve en 2012 de devenir calife à la place d’un calife connu pour avoir fait de l’accélération une méthode de gouverne-

ment. Mais cela, c’est une autre histoire, qui ne change pas le diagnostic global: «L’urgence est de sortir de la dictature de l’urgence, l’urgence est de retrouver le temps long.» Celui-là même que vantait le peintre Fernand Léger à l’architecte Le Corbusier: «La vie sérieuse marche à trois kilomètres à l’heure, c’est-à-dire au pas d’une vache sur une route.» Laurent Nicolet

Illustration François Maret

A lire: Gilles Finchelstein, «La dictature de l’urgence», Fayard


94 | Migros Magazine 13, 28 mars 2011

Une histoire peut changer la vie

Les séries TV cartonnent, les lecteurs MP3 débordent de chansons, les bibliothèques de DVD, romans et BD en tous genres: la fiction a envahi le quotidien. Elle se révèle très utile en termes d’apprentissages, pour comprendre qui on est et faire des choix de vie.

C’

est l’histoire d’une jeune fille qui écoutait assidûment les chansons d’un groupe de rock. Les paroles lui firent découvrir Sartre et Camus: une révélation qui la guida dans le choix de ses études et vers un engagement politique. Un livre, une musique ou un film qui jouent les déclics, on a tous entendu ou vécu ce genre d’expérience. Tania Zittoun, professeure à l’Institut de psychologie et éducation de l’Université de Neuchâtel, en connaît des dizaines: l’influence de la fiction sur la vie des gens, ce qu’ils apprennent des expériences culturelles au sens large, c’est l’un de ses terrains de recherches depuis une quinzaine d’années. En particulier auprès d’adolescents et de jeunes adultes. «On peut changer une trajectoire de vie avec la fiction», assuret-elle. Les personnes qui vivent par exemple des périodes de transition – ruptures, divorces, déménagements, chômage, etc. – y trouvent de l’aide, des informations pour résoudre leur situation, des alternatives possibles. Une jeune maman a ainsi découvert dans la lecture de romans historiques des gestes maternels qui l’ont marquée et la guident aujourd’hui avec son propre enfant.

Et même les séries TV qui cartonnent auprès des jeunes peuvent participer à leur développement. Contrairement à ce qu’on peut imaginer, ils ne sont d’ailleurs «ni dupes, ni passifs, ni manipulés», selon Dominique Pasquier, auteur de La culture des sentiments. Dans son livre qui décortique notamment le phénomène d’Hélène et les garçons qui a marqué toute une génération dans les années 90, elle constate que «les enfants et ados utilisent la fiction comme une expérience du monde et ses personnages comme des modèles de vie. Il faut leur ressembler pour arriver à être soi.»

«C’est aussi très actif de regarder un film»

Parce qu’on met de soi dans la fiction, on s’identifie. Et ce qu’on y met évolue en même temps que l’histoire. Alors, forcément, on n’en ressort pas tout à fait pareil. «Nous alimentons les personnages avec nos impressions, nous les habillons de nos expériences. C’est très, très actif de lire un livre, mais aussi très actif de regarder un film», relève Tania Zittoun. Fonctionnant sur le mode de l’imaginaire, du «comme si», les histoires permettent de vivre les émotions qu’on ne peut pas

Livres, séries TV ou BD: la fiction a une influence sur la vie des gens.


VIE PRATIQUE GRANDIR vivre dans la vie quotidienne de manière «sécurisée». Pour autant qu’on soit capable de garder à l’esprit la frontière entre fiction et réalité (lire l’encadré). On trépigne de trucider le méchant; on est soulagé quand il est tué, car on l’aurait fait de nos propres mains, tout en sachant que les conséquences ne seraient pas les mêmes. «C’est la même et vieille idée que la catharsis: l’antique théâtre grec où les spectateurs allaient collectivement déverser leur rage et leur colère avec les personnages principaux. Mais quand c’était fini, c’était fini!» compare la psychologue.

Une mise à distance importante

Parce qu’elle comporte justement des seuils d’entrée et de sortie bien marqués – on se rend compte quand on plonge dans une histoire et quand on en ressort –, la fiction permet une mise à distance importante: une fois la lecture ou le film terminés, on peut réfléchir à ce qu’on a vu ou lu. «On découvre des choses sur soi sur lesquelles on n’avait peut-être pas pu mettre de mots. La fiction permet ainsi de nommer des choses en nous, de se rendre compte de notre situation personnelle, de comprendre d’autres personnes. Elle aide aussi à se représenter des choses qui n’existent pas, mais qui pourraient exister.» A anticiper.

«L’ailleurs semble du coup moins inquiétant»

Visionner des films anglais peut ainsi préparer à un voyage en Grande-Bretagne, par les représentations qu’ils véhiculent. «Le futur, l’ailleurs semblent du coup beaucoup moins inquiétants.» Ou quand lire l’histoire d’une héroïne brutalisée par son compagnon qui arrive à reconquérir son indépendance crée des idées de vie possibles. «La fiction aide à relire sa propre histoire et à donner un sens à ce qu’on vit – ce qui fait partie de nos besoins psychologiques élémentaires», conclut Tania Zittoun. Isabelle Kottelat Photo Getty

| 95

Séries TV: pires ou pas pires? Des cadavres disséqués en gros plan, un rythme ébouriffant et plus aucun thème tabou: les séries TV actuelles ne font pas dans la dentelle. Elles évoluent en fonction des émotions, des thèmes et des angoisses d’époque, pense Tania Zittoun. Elles nous permettent aussi de faire des apprentissages. «Regarder une série à la télévision active des compétences, comme connaître les règles du genre, par exemple celles des polars. Prenez «24 Heures Chrono», une des premières à faire fonctionner quatre écrans en parallèle. Cela ne pose pas de problème aux jeunes d’aujourd’hui. Ils développent des capacités pour

suivre. D’ailleurs, dans la plupart des séries télévisées actuelles, il y a au moins quatre histoires qui se croisent.» En outre, à l’époque des «Drôles de dames» et autres «Columbo», un épisode était construit autour d’un problème à résoudre. Aujourd’hui, l’énigme s’étale sur 50 ou 200 épisodes. On est obligés de regarder la suite pour savoir. Une fidélisation tout actuelle? «Pas bien différente des feuilletons dans les journaux des siècles derniers qu’il fallait acheter chaque jour. Et tous les grands auteurs de l’époque se faisaient connaître par ce biais», nuance la professeure de psychologie.

Accompagner les enfants dans la fiction Le débat sur la violence des images fait toujours rage quant aux conséquences sur les jeunes. «Les images touchent en nous des choses qu’on n’est pas toujours capables de comprendre», analyse Tania Zittoun. Dans son étude auprès de deux cents enfants de 11 à 13 ans, le psychiatre Serge Tisseron constatait que les images violentes étaient surtout «dangereuses pour les enfants qui avaient vécu un traumatisme. Mais pas seulement. Tous les enfants en sont perturbés parce qu’elles bousculent leurs repères, Publicité

créent de l’angoisse et donc favorisent l’agressivité en groupe.» L’adulte a un grand rôle d’accompagnement à jouer. En premier lieu, il s’agit d’éviter que les plus jeunes ne soient confrontés à des images qui ne sont pas de leur âge. Des images d’autant plus nocives si elles sont imposées. Puis de discuter avec elle ou avec lui de la manière dont le film est confectionné - le sang, les effets spéciaux, la musique – pour lui rappeler que c’est de la fiction. Enfin de parler de ce que le film a pu provoquer sur le plan des émotions.


96 | Migros Magazine 13, 28 mars 2011

Ma semaine en BMW X1 Le SUV du constructeur bavarois allie agilité et élégance tout en offrant confort et espace à ses passagers. L’habitacle

Hyper-confortable, il recèle de nombreux rangements astucieux et autres porteboissons. Le dossier central de la banquette arrière se transforme en accoudoir grand luxe avec porte-gobelets. Modulable et bien pensé.

LLee coffre

Grâce aux dossiers de la banquette arrière à rabattement individuel (40/20/40), il offre de multiples possibilités. Trois snowboards ou quatre paires de skis peuvent y être chargés et laisser suffisamment de place pour quatre passagers.

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

Par Leïla Rölli, chroniqueuse automobile Le dimanche, surtout quand il fait grand beau, ce n’est pas fait pour rester chez soi! Fortes de ce

constat, ma sœur et moi avons convié trois amies pour une petite virée dominicale. Hésitant entre une berline et un 4×4, le X1 m’a donné l’impression que mes passagères risqueraient d’être un peu à l’étroit sur cette banquette arrière débordant de cuir. Quoi de plus indiqué pour tester une hypothèse que de la confronter à la réalité?

Au point de rendez-vous, ma sœur, blottie sur son siège avant chauffant, ne se voyait pas céder sa place et être reléguée sur une assise gelée. Le soleil de mars, aussi radieux soit-il, n’est pas encore celui qui transforme les habitacles en hammams. Mes a priori quant au manque de place se sont envolés lorsque j’ai vu qu’une paire de jumelles, leurs

sacs surdimensionnés ainsi que Carolane et sa jambe plâtrée étaient installées confortablement, souriantes et prêtes au départ. Les béquilles de cette dernière ont pris place dans le coffre sans peine et, étonnamment, notre grande blessée nous a assuré être à l’aise et bénéficier de suffisamment d’espace pour étendre sa jambe.


TEST BMW X1

La boîte de de vitesses es automatique 6 rapp or

Le tableau ddee bboorrdd

ts Avec Steptron ic, elle permet des passages de vi tesses précis et rapides lors d’ accélérations douces, mais marque un temps avant de réagir, pied au plancher.

Agréable au to ucher et à la vu e, il est intuitif et si mple d’utilisatio n, principalemen t grâce à la mol ette de commande qui permet de se balader très fa cilement dans le menu de l’ordin ateur de bord.

La technolloog

ie Bluetooth , service de naviga en ligne G tion oogle, ass istance en ligne 7/7 2 4 /24, cam éra de rec hi-tech, s ul ièges ava n t électriqu avec mém es orisation, etc. Et po sécurité: ur la contrôles de motric en descen it é te, du frein ag courbe, d e la dynam e en ique de la stabilité e t j’en pass e… le TOP !

Fiche technique

200

180

160 167

140

120

m su oye iss nn m e e te od st èle é

Emission de CO2 en g/km

100

toujours un temps avant de donner une réponse. Mais lorsqu’elle se décide à partir, elle part pour de bon! Mêlant agilité et élégance, elle mériterait toutefois de meilleures suspensions. Je lui ai également trouvé un petit bémol, le X1 fait du bruit. En effet, on entend un peu trop les roues et la mélodie du moteur ne rime pas forcément avec celle du bonheur.

80

Pendant le voyage, alors qu’Isabelle étalait ses achats de vacances sur l’accoudoir central et que sa sœur Ines s’amusait avec la molette de commande de l’ordinateur de bord, je me familiarisais avec le X1. Exactement 204 chevaux, ce n’est pas rien! Le modèle testé étant automatique, les réactions se sont fait un peu attendre: quand on enfonce la pédale d’accélération, la voiture marque

BMW X1 EfficientDynamics Moteur / transmission: BMW X1 xDrive 23d. 4 cylindres, 1995 cm3, 204 ch. Boîte automatique 6 rapports. Performance: 0-100 km/h = 7,3 s, vitesse de pointe: 223 km/h. Dimensions: Lxlxh = 445,4 cm x 179,8 cm x 154,5 cm. Poids à vide: 1670 kg. Consommation: mixte: 6,3 l/100 km. Emission de CO2: 158 g/km (manuelle) et 167 g/km (automatique). Etiquette énergie B. Prix: à partir de Fr. 56 000.-

| 97


REMPLACEZ VOS FENÊTRES Triple verre isolant à isolation thermique SOLAR+

intercalaire inox

SANS MAJORATION

„CELUI QUI RÉNOVE MAINTENANT A TOUT COMPRIS!”

Action du 1er mars au 30 juin 2011 Vous trouverez de plus amples informations sous www.internorm.ch ou au 0800 910 920 www.internorm.ch

Pour 39 francs des assiettes qui ne seront plus jamais ennuyeuses. 80049526

Vous pouvez aussi commander un abonnement d’une année à Cuisine de Saison pour seulement Fr. 39.– sur www.saison.ch/fr/abo

Le bon goût est toujours de saison.


MOTS FLÉCHÉS

Migros Magazine 13, 28 mars 2011

DÉCALERONS JAPPERAI

HALAGE VOYAGE

A gagner

F O R C A * A N I S E * U L M

8

* R * O * U R O U T E S A S * E M U T E R * S E Monte-escaliers * L www.hoegglift.ch G L * E A S * * I F * A * E * A E N * G A R P T I O N * E A R * T R E N A G E U HÖGG Liftsysteme AG CH-9620 Lichtensteig Tel. 071 987 66 80

* * E M E U T E S * A E R E R

TOMBAS

7

11

Par courrier (courrier A): Migros Magazine, Mots fléchés, case postale, 8099 Zurich Par courriel: www.migrosmagazine.ch/motsfleches Par SMS: envoyez MMF puis la solution au numéro 919 (Fr. 1.-/SMS ) Par téléphone: composez le 0901 333 104 (Fr. 1.-/appel, tarif depuis un réseau fixe) et communiquez la solution ainsi que votre adresse sur le répondeur. Délai: votre carte postale, votre courrier électronique ou votre appel doit nous parvenir au plus tard dimanche 3 avril 2011, à 18 heures. * T R A N S P O R T E U R * E

DÉFILER RÉUNIRA

ERBIUM PORT DE FINLANDE SOLDER

Comment participer:

G U E R I E * I C E F I E L D

DÉMONTRERAS CABAS

OBJECTIF ÉLIMERA

5 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun.

* A * T * D * L * J * P * I *

INDIVIDU

| 99

B A S E S * E R E * R E U S S

Solution Problème n° 12

STAND FORAIN LACET

Stéphane Sirisin, Granges (VS); Jean Pierre Sallin, La Tine (VD); Jacqueline Chenaux, Bôle (NE); Yolande Pasteur, Genève (GE); Louis Voisard, Bienne (BE).

JAVEAU PASSER À L’ACTE

PETITS RÔLES AU

ÉCLOS

MONNAIE

4

LIBERTAIRE

12 THÉÂTRE

TRÈS ÉPRIS

3 ARGENT

GÉNISSE

AVARE

ORIGINE

À MOI

www.saison.ch

VARLOPE LENTILLES

CIL

1

INFUSIONS

RECUEIL

Mot: municipalité

Gagnants Mots fléchés n° 11

GOULOTS

SOUCI

ROUE ÉQUIPA UN NAVIRE

5

ESPRIT RÉSERVOIR NICKEL ESPION ROYAL

ROBES BELLE BALLE ÉTONNERAIENT TRIANGLE

9 AFFERMÉ

SAISONS

PAPILLON DIURNE

2

10

6 © Alain Dubois

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

IMPRESSUM MIGROS Magazine Construire case postale 1751, 8031 Zurich Hebdomadaire du capital à but social www.migrosmagazine.ch

Projets et évenements: Eveline Schmid (responsable), Denise Eyholzer Rédaction: redaction@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 37 Fax: 044 447 36 02

Tirage contrôlé: 502 316 exemplaires (REMP octobre 2010) Lecteurs: 577 000 (REMP, MACH Basic 2011-1)

Rédacteur en chef: Steve Gaspoz Rédacteur en chef adjoint: Alain Kouo

Direction des publications: Monica Glisenti Direction de Limmatdruck SA: Jean-Pierre Pfister Directeur des médias Migros: Lorenz Bruegger

Département Magazine: Tania Araman, Patricia Brambilla, Laurence Caille, Céline Fontannaz Mélanie Haab, Virginie Jobé, Pierre Léderrey, Laurent Nicolet, Alain Portner

Département Actualités Migros: Daniel Sidler (responsable), Pierre Wuthrich (coordinateur pour la Suisse romande), Béatrice Eigenmann, Andreas Dürrenberger, Florianne Munier, Christoph Petermann, Daniel Sägesser, Michael West Département Shopping & Food: Jacqueline Jane Can (responsable), Gerda Portner, Heidi Bacchilega, Anna Bürgin, Tina Gut, Dora Horvath, Sonja Leissing, Fatima Nezirevic, Nicole Ochsenbein, Anna-Katharina Ris, Caudia Schmidt Mise en pages: Daniel Eggspühler (art direckor), Werner Gämperli (adj.) Layout: Marlyse Flückiger, Nicole Gut, Bruno Hildbrand,

Gabriela Masciadri, Tatiana Vergara Photolithographie: René Feller, Martin Frank, Reto Mainetti Prépresse: Peter Bleichenbacher, Marcel Gerber, Felicitas Hering Service photo: Tobias Gysi (responsable), Christina Rohner (resp. pour la Suisse romande), Susanne Oberli Correction: Paul-André Loye Internet: Laurence Caille Secrétariat: Stefanie Zweifel (responsable), Imelda Catovic Simone, Doris Fischer, Nadja Eppenberger

Publicité

VOTRE HÉRITAGE, C’EST L’AVENIR DE NOS PATIENTS

Pour commander notre brochure legs, contactez-nous au 0848 88 80 80. WWW.MSF.CH | CP 12-100-2

Département des éditions: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Lorenz Bruegger (chef du département, a.i.), Nadia Falce Abonnements: abo@migrosmagazine.ch Sonja Frick (responsable), Téléphone: 044 447 36 36 Fax: 044 447 36 24 Annonces: annonces@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 50 Fax: 044 447 37 47 Stephan Gartenmann (responsable), Thomas Brügger, Nicole Costa, Yves Golaz, Hans Reusser, Kurt Schmid

Service Interne: Nicole Thalmann (responsable), Verena De Franco, Christine Kummer, Janine Meyer, Danielle Schneider, Jasmine Steinmann Marketing: Alexander Oeschger (responsable), Maya Bächtold, Alexa Julier Media Services: Patrick Rohner (responsable), Eliane Rosenast Editeur: Fédération des coopératives Migros IMPRIMERIE Centre d’impression Edipresse, 1030 Bussigny


100 | Migros Magazine 13, 28 mars 2011

Une fille de fer

Laure Juillerat vient de remporter les championnats suisses de bras de fer à Kirchdorf, dans le canton de Berne. Une médaille de plus à son palmarès déjà bien fourni. Rencontre avec une battante.

Des règles strictes

Et interdiction de pratiquer en dehors des cours et des championnats. Bars et discothèques ne sont pas des terrains de jeu. «En 2010,

j’ai demandé que cette clause soit ajoutée sur la feuille d’inscription. Quand j’ai réalisé que les petits nouveaux ne se rendaient pas compte des risques.» L’an passé, l’Ajoulote s’est occupée de l’entraînement d’hommes de 17 à 27 ans, «qui me respectent et me soutiennent».

Une école de vie

Son sport, elle y croit dur, comme bras de fer. Il lui a permis d’apprendre la patience, la rapidité, à se concentrer. «Le mental reste très important. Le respect de l’autre aussi. Je serre toujours la main avant et après les combats.» Motivée, «une fois le stress et la peur surmontés», la ferriste a réussi à se faire une place aux championnats suisses, et surtout aux mondiaux de 2006, 2009 et 2010, dans la catégorie moins de 70 kilos. «A Las Vegas, j’ai pu descendre Heidi Anderson, une pointure en Suède. Sur le moment, je n’arrivais pas à réaliser.» En Suisse, elles ne sont pas plus d’une dizaine à être licenciées dans cette discipline. C’est ce peu d’adversaires qui la pousse à participer aux événements internationaux. Sans sponsors pour l’appuyer, la Jurassienne paie ses déplacements grâce au porte-à-porte et à ses économies. «Aucun grand organisme ne veut admettre que c’est un sport. Alors je me débrouille seule.» Virginie Jobé

Infos: www.armsport.ch (site en allemand)

MA PASSION

Photos Pierre-Yves Massot-arkive / Fotolia

J’

ai envie qu’on parle du bras de fer en tant que sport. Pas qu’on vienne me tripoter les bras pour voir s’ils sont musclés. Je ne me permettrais pas de tâter les cuisses des coureurs…» Directe et franche, Laure Juillerat n’a pas froid aux yeux, ni aux mains. Et a l’habitude de répondre aux sarcasmes depuis qu’elle s’est mise à cette activité, «parce qu’elle sort du commun.» En 2002, lorsque la Jurassienne s’est inscrite au Bras de Fer Ajoulot, ses camarades de classe se sont illico moqués de cette nouvelle passion, peu féminine. «Un garçon m’a traitée de poids lourd en cours d’allemand. Mais je me suis vengée pendant un cours d’italien. On a fait un bras de fer, et je l’ai descendu.» Car attention, dans ce sport, non reconnu au niveau fédéral – «il faudrait qu’il s’agisse d’une discipline olympique pour qu’il le soit» – on «descend» et on «se fait descendre». Mais selon des règles très strictes. Les combats, qui ne durent parfois qu’une seconde, se déroulent sous le regard avisé d’un arbitre. On «tire» de la main gauche et de la main droite. Ce qui demande un entraînement certain. Course, tour des machines de fitness, musculation des doigts, le corps entier est mis à l’épreuve.

«Expliquer le bras de fer à des personnes qui n’y comprennent rien est parfois compliqué. On pense que c’est un hobby, comme les fléchettes. Alors qu’en Suède par exemple, les enfants en font à l’école durant les cours de gym. Je ne suis pas méchante et je ne hurle pas pendant les combats. Parce que je trouve cela moche. C’est un sport fair-play, merveilleux, incroyable! Il faut qu’il soit reconnu.»


RÉUSSITE LAURE JUILLERAT

| 101

Carte d’identité

Laure Juillerat, ferriste. Naissance: le 18 décembre 1986 à Delémont (JU). Etat civil: célibataire, en couple. Signe particulier: «Un peu folle, avec une bonne énergie et de l’humour.» Elle aime: les sorties avec les amis, le sport en général, les animaux. Elle n’aime pas: «Les hypocrites, les malhonnêtes, ces gens me prennent la tête!» et le fenouil. Son rêve: «Réussir à monter sur la première marche du podium au niveau mondial.» Son projet: «Devenir éducatrice de l’enfance (0 à 12 ans). Je passerai mes examens en juin.»

MES MÉDAILLES «Depuis que j’ai commencé le bras de fer, j’ai obtenu des médailles chaque année aux championnats suisses. Ce qui ne veut pas dire grand-chose. Je ne les méritais pas forcément puisque j’avais peu d’adversaires. En 2009, en Italie, j’étais fière de recevoir mon premier diplôme au niveau mondial pour le bras gauche. J’ai voulu venger mon bras droit l’année suivante. Et j’ai réussi à avoir deux médailles!»

MES ANIMAUX DE COMPAGNIE «Mon cochon d’Inde s’appelle «Poupette». J’ai aussi trois chats: «Pika», «Canaille» et «Filou». Ils m’attendent à l’entrée quand je rentre, ne me font jamais la gueule. Ce que j’apprécie chez les animaux, c’est qu’ils ne me jugent pas. Plus tard, j’imagine avoir ma petite ferme avec un âne, des bisons, des poules.»

MON GROUPE DES JEUNES «Après de nombreux déménagements, je me suis installée à Bure et j’ai décidé de m’intégrer au groupe des jeunes. Je suis très attachée à ce village. C’est phénoménal de faire partie d’une équipe qui organise des soirées spectacles. Nous avons créé le Bure’lesk Festival et je me prépare à présider sa septième édition, l’année prochaine.»

MA DESTINATION DE RÊVE

«Soleil, sable blanc, eau bleue, n’importe où, du moment qu’il fait chaud. Le froid et la nuit quand je me lève, ça me déprime. J’ai eu la chance d’aller à Sainte-Maxime en France, en Espagne et, grâce aux championnats du monde en Italie, à Rosolina Mare en 2009, j’ai pu profiter de la mer.»


DÉLICATESSES PRINTANIÈRES. MGB www.migros.ch W

PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 29.3 AU 4.4.2011 ET JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Offres de Pâqu es pa envoyez «PAQUE r SMS : S» au 8080 (service SMS gr atuit).

la

pièce

2.95 Ananas Costa Rica/Panama

ANANAS GRILLÉ AVEC COULIS DE FRAISES Recette pour 4 personnes

INGRÉDIENTS: 250 g de fraises, 1 cs de jus de citron, 2 cs de sucre liquide (Sucrisse), 1 ananas mûr, 2 cs d’huile de tournesol, 2 brins de menthe PRÉPARATION: émincer les fraises, les mélanger avec le jus de citron et le sucre, réduire le tout en purée. Couper l’ananas en quatre, sans retirer le toupet de feuilles. Prélever la chair en coupant le long de l’écorce, retirer éventuellement le cœur dur. Huiler les quartiers d’ananas. Les faire dorer env. 5 min dans une poêle à griller ou à frire, à feu moyen. Replacer les quartiers d’ananas dans leur écorce et les couper en bouchées. Hacher la menthe et en parsemer l’ananas. Servir avec le coulis de fraises. Plus de recettes sur www.saison.ch

Fraises Espagne/Italie la barquette de 500 g prix du jour

Sucrisse sucre liquide 250 ml 3.95

Menthe poivrée le sachet prix du jour


MIGROS MAGAZINE

ROSMARIE AUGUSTIN

ÉLISABETH DELIEUTRAZ

ALICE VALSANGIACOMO

«Leggo i miei eggo «Azione» perché pe «Les articles de fond sur les qu tout. Enfin, n, tout «Je lis pr presque genitori genito tori ri la la leggono» legg le ggon gg ono» on o» dépend du temps dont je dispose» enfants, la psychologie me plaisent» ge

0 0 0 5 3 aine 3 0 ROSITA IGLESIAS

ROSITA IGLESIAS

ROSITA IGLESIAS

Magazine» s ro ig M « t n e s li s d n a 577 000 Rom ione» z A « t n e s li is o in s s e T 0 zin» a g a 118 00 -M s ro ig M « t n e s li maniques 2 340 000 Suisses alé ! Merci de votre fidélité

MAËLLE GASSER

«Ich lese gerne die Reportagen üb über fremde Länder»

CAMILLA ET ALLISON MOLINA CAMI

«Je lis les actions et certains «Je lis les actions et certains «Leggo «Azione» perché «L «Je lis les actions et certains comodo per fare la spesa» article, selon qui est interviewé. » article, selon qui est interviewé. » article, selon qui est interviewé. » è c

ÉLISABETH TORGLER ÉLIS ÉL

«M «Migros Magazine» vaut davantag tage que la réclame qu’il contient»

NUNZIATO SCHILIRO

«Je lis ce qui m’intéresse, comme «La recette et les sujets qui la cuisine, par exemple» parlent de Genève me plaisent»

MAURO HUBER

«Meine Frau liest es von der ersten bis zur letzten Seite»

HÉLÈNE

MANUEL RODRIGUES

JACOB MULLER

MARIE-THÉRÈSE BOGENSBERGER

«Je regarde les actions et les offres»

RACHAEL TANDON ET ESHAN

CATHERINE FRANCHI ET ÉLIANE PERRET

«De grands efforts sont faits sur les produits bio»

«Quand la couverture est bonne, ça donne envie de lire»

«On y découvre de bons articles. J’aime lire le courrier des lecteurs»

«Je regarde d’abord les articles, ensuite la pub et les actions»


CARLA NESSI

«Leggo «Azione» perché è una rivista viva e cultralmente ricca»

PAOLA PALAZZO

JEAN-JACQUES ENGEL

MILENA MADASCHI ET MATTEO TEOO

MONICA PONGELLI ET JEREMY

IRENA SOKOL

«Il est bien conçu. La couverture «Leggo «Azione» perché hé è me donne envie de le lire ou pas» propositivo e ben strutturato» urat ur ato» at

«Leggo «Azione» per le varie informazioni»

ALEXANDRA FREIBURGHAUS

STEFANIA CAMPANA ET NADIA

«J’aime les sujets qui parlent des «Leggo «Azione» perché voglio gens, d’alimentation et d’écologie» essere informata sulla Migros»

«Je le lis le premier jour et je découpe la recette de cuisine»

UMBERTO PAGLIARI

SOSAME BERICHE ET BASKIM KARUZ «Ce sont les actions qui nous intéressent»

e abon Vous n’êtes pas encor azine.ch .migrosm Rendez-vous sur www

né?

ag

BARBARA ET JOANNA BOLLHALDER

SUSANNE DEMIERRE

PATRICIA MORET

GAELLE BIGLER

«Wir reissen immer die Reisegeschichten aus»

«Je regarde les nouveautés, les reportages et les actions»

«Je lis les grands titres, puis fais un choix selon mes intérêts»

«Leggo «Azione» perché la cultura mi piace»

«Ce que j’aime? Tout! Je le lis «La famille, les thèmes de société de la première à la dernière page» et la psychologie m’intéressent»

ISABELLE ET SOPHIE BOISOT

JASMIN BOLLIGER

PIERRETTE ET SYLVIE GIROUD

«J’aime beaucoup les sujets sur «Am liebsten lese ich das les ados, car je suis enseignante» Migros Magazin auf dem Sofa»

«Il m’est très utile depuis que je ne reçois plus de quotidien»

MARKUS, ROLF, ANDREAS

«Wir finden die Beiträge abwechslungsreich»


Migros Magazin 13 2011 f BL