Issuu on Google+

ANIMAUX 26

A Genève, un centre accueille les rapaces en détresse. NO 9, 28 FÉVRIER 2011

Edition Aar, JAA 3321 Schönbühl-Shoppyland

.ch,, CONSTRUIRE CONS CONS ONSTRU TRUIRE TRU IRE www.migrosmagazine.ch,

AUX FOURNEAUX 62

Photos Christophe Chammartin et Fred Merz-Rezo

En solo sur scène

Laurent Deshusses s’apprête à présenter son premier one man show. Confidences en cuisine à quelques jours de la première.

ACTUALITÉ MIGROS 34

Les plus beaux parcours pour Nanos. EN MAGASIN 38

Les produits bio sont à l’honneur à Migros. Changements d’adresse: à la poste ou au registre des coopérateurs, tél. 058 565 84 01 E-mail: serviceabo@gmaare.migros.ch


LA NATURE SAIT

PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU

IO ! PROMOTION B MAINTENANT S. O R G I M E R T O ÀV 1 au 14. 3. 201

33%

Du 2 2 . 2

3.30

au lieu de 5.–

Salade californienne, bio 250 g

2.50 Carottes, bio Suisse le sac de 1 kg

–.60

au lieu de –.75

Tous les yogourts de 180 g et de 500 g, bio 20 % de réduction p. ex. à la fraise, 180 g

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

20.40 au lieu de 25.60

Fondue moitié-moitié en lot de 2, bio 20 % de réduction 2 x 600 g

4.70

Pommes Topaz, bio Suisse, le kg


CE QUI EST BON. 2.70

au lieu de 3.40

Tous les pains de longue conservation, bio 20 % de réduction p. ex. pain de seigle complet, rond, 500 g

MGB www.migros.ch W

1.3 AU 7.3.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

3.90

1.40

Sandwich au salami, bio 20 % de réduction 145 g

Toutes les conserves, bio 20 % de réduction p. ex. grains de maïs, 285 g

au lieu de 4.90

au lieu de 1.80

4.95

au lieu de 6.20

2.55

au lieu de 3.20

Tous les jus et jus dilués, bio 20 % de réduction p. ex. jus d’orange, 1 litre

30% 4.80

au lieu de 6.90

Crevettes cuites, bio d’élevage, Équateur, 110 g

5.75

Graines de courge et de tournesol, bio, 20 % de réduction p. ex. graines de courge, 400 g

au lieu de 7.20

Tous les cafés bio Max Havelaar 20 % de réduction p. ex. café moulu, 500 g

15.90

au lieu de 19.90

Vêtements pour bébé et enfant, Bio Cotton* 20 % de réduction (excepté les articles bénéficiant déjà d’une réduction) p. ex. pyjama pour garçon


4 | Migros Magazine 9, 28 février 2011

PORTRAIT 24

ÉDITORIAL

Ancien international de football, Christophe Bonvin a choisi de faire de ses passions – les livres et le vin – un métier. Rencontre dans la librairie du Valaisan à Martigny.

Steve Gaspoz, rédacteur en chef

Rentier: la belle vie! A peine entré dans le monde professionnel que déjà il faut penser à sa retraite. Les bonnes conditions de telle ou telle entreprise

* tarif local

Par contre, la conception qu’on s’en fait n’a cessé d’évoluer au cours des dernières décennies. D’une accession à un repos bien

Photos Laurent de Senarclens, Isabelle Favre, François Wavre-Rezo, Fred Merz-Rezo

M-Infoline: tél.: 0848 84 0848* ou +41 44 444 72 85 (depuis l’étranger). m-infoline@migros.ch; www.migros.ch M-CUMULUS: tél. 0848 85 0848* ou +41 44 444 88 44 (depuis l’étranger). m-cumulus@migros.ch; www.m-cumulus.ch Adresse de la rédaction: C. p. 1751, 8031 Zurich, tél. 044 447 37 37, fax 044 447 36 02 redaction@migrosmagazine.ch; www.migrosmagazine.ch

font d’ailleurs partie des arguments fréquemment mis en avant lors d’entretiens d’embauche. Même si personne ne sait aujourd’hui à quel âge et sous quelles conditions un jeune travailleur s’en ira en pension dans un demi-siècle. La seule chose assurée, c’est que la retraite est un acquis social de l’après-guerre auquel les travailleurs de tous âges et de tous bords tiennent fermement.

mérité après des années de travail usant, elle est aujourd’hui davantage vue comme le commencement d’une nouvelle vie. Le cliché du grand-père pantouflard a cédé la place à l’image plus dynamique des groupes de retraités sans cesse en vadrouille. Il faut dire que l’état de santé de la population suisse et, par conséquent, son espérance de vie n’ont cessé de s’améliorer au cours du temps. Une personne de 65 ans peut aujourd’hui espérer vivre plusieurs décennies encore. Ce qui n’est évidemment pas sans poser quelques problèmes, notamment d’ordre financier. Car pour conserver l’équilibre

entre salariés et rentiers, il faudrait aussi travailler plus longtemps. Alors qu’au contraire, une grande partie des travailleurs n’aspire qu’à une chose: partir le plus rapidement possible à la retraite pour «enfin profiter de la vie». Personne ne se fait pourtant d’illusions: l’âge de la retraite sera progressivement repoussé et les rentes diminuées. Reste à savoir quelles contreparties obtiendront les travailleurs en échange de ces sacrifices. Et il en faudra si l’on veut éviter de glisser dans une stérile guerre des générations.

SOCIÉTÉ 18 Sellier, facteur d’arc ou encore relieur: des Romands ont délibérément choisi d’exercer un métier d’antan. Rencontre avec des passionnés, dont Sandra Aeschlimann, de Bôle (NE), blanchisseuse itinérante.

steve.gaspoz@migrosmagazine.ch

Publicité

Informez-vous: www.swisshaus.ch ou 0800 800 897

À CHACUN SES GOÛTS. ET SA MAISON SWISSHAUS.

VIVA CHF 322‘090.–, clés en main


CETTE SEMAINE

|5

SANTÉ 74 Comment préparer son corps au retour du printemps? Des spécialistes livrent leurs conseils.

RÉCITS

Société

La retraite, une période d’intense activité.

Portraits

Ils pratiquent des métiers d’antan.

Reconversion

L’ancien footballeur devenu libraire.

Reportage

SOS rapaces en détresse.

ENTRETIEN

Patrick Delaroche

ACTUALITÉ MIGROS

Nanomania

Les plus beaux parcours pour Nanos.

Merci de tout cœur!

Elle conseille les propriétaires de lapins du monde entier.

EN MAGASIN

18

Laurent Deshusses

24

Les informations de votre coopérative régionale 69

CUISINE DE SAISON

62

VOTRE RÉGION VIE PRATIQUE

26

32

38

Santé

74

Plein air

79

Psychologie

84

Auto

86

Se préparer au retour du printemps. La grimpe sur glace. Le lâcher prise. La Fiat 500.

41

42

Thé froid aux herbes bio

59

Désormais aussi en PET.

61

Les collants qui ne filent plus.

Alimentation

Ils adorent les produits bio et expliquent pourquoi.

SOCIÉTÉ 12

Habillement

12

RUBRIQUES

Migros Flash Temps présents Minute papillon Voyage lecteurs Mots fléchés / Impressum

RÉUSSITE

Grégoire Hotz Champion suisse des rallyes.

6 8 31 91 93 94

Aujourd’hui, pour de nombreux Suisses, la retraite rime avec période d’intense activité. Témoignages.

Publicité

3000 points CUMULUS. Avec la CUMULUS -MasterCard gratuite*, vous collectez des points CUMULUS à chacun de vos achats, à Migros et en dehors de Migros, dans 29 millions de commerces du monde entier. Si vous commandez une CUMULUS -MasterCard entre le 1er février et le 31 mars 2011 et que votre demande est acceptée, vous recevrez 3000 points CUMULUS en guise de bienvenue.

Cotisation annuelle:

CHF 0.–*

Demande: cumulus-mastercard.ch/3000, à votre Migros ou en appellant le 044 439 40 27 *Aucune cotisation annuelle pour la carte principale et la carte supplémentaire, ni dans les années qui suivent.

L’émettrice de la CUMULUS -MasterCard est GE Money Bank SA.


6 | Migros Magazine 9, 28 février 2011

M-way au salon

NEWS LE CLIN D’ŒIL DE LA SEMAINE

Une maison unique

A Genève, la plateforme pour l’électromobilité de 3 au 13 mars sa voiture électrique Think City ainsi et motos écologiques.

Gabriel (5 ans) et Maxime (2 ans et demi), de Sonvilier dans le Jura Bernois, ont la chance d’avoir un papa attentionné. Celui-ci leur a en effet construit une maison unique au monde. Durant les travaux, les deux enfants ont appris que les emballages pouvaient trouver une deuxième vie: la maison – qui atteint une honorable hauteur de 186 cm, dispose de deux fenêtres et d’une cheminée – se compose en effet de 313 briques de lait, thé froid et jus d’orange M-Budget. Plus de cent tubes de colle et de nombreuses heures de travail ont par ailleurs été nécessaires avant que Gabriel et Maxime puissent pendre la crémaillère.

A vous la Turquie Fascinant pont entre l’Europe et l’Asie, la Turquie se prête particulièrement bien à des vacances balnéairess en famille. Le pays séduit par ses longues plages, sa mer transparente, ses hôtels modernes, sa population on accueillante et son attrayant rapport qualité-prix. Dans sa nouvelle brochure estivale «Turquie», Hotelplan propose des vols directs de Genève et Zurich, ch des prix fixes pour les enfants et des rabais en cas de réservation anticipée. La nouvelle brochure estivale «Turquie» est disponible dans les succursales Hotelplan et Travelhouse, dans les lounges Globus Voyages, ainsi que dans toutes les bonnes agences de voyages. De nombreuses offres sont également disponibles sur www.hotelplan.ch

LE BAROMÈTRE DES PRIX

Choisissez la nouvelle confiture Migros Quelle nouvelle confiture voulez-vous voir cet automne dans l’assortiment Migros? Les utilisateurs de Migipedia sont invités à donner leur avis. Grâce à cette plateforme internet, les consommateurs pourront non seulement faire part de leurs idées, mais aussi voter pour un projet et participer à son développement. www.migipedia.ch

La gamme de véhicules électriques M-way sera présentée au salon de l’auto de des matériaux recyclés, comme ici dans le magasin de Zurich.

Photos S. Guerne, Keystone, Florian Haenggeli/WWF, Fotolia

Le prix du fromage à raclette fond. L’emballage familial Raccard (900 g) passe ainsi de Fr. 21.- à Fr. 19.80. Quant aux prix des chips M-Classic, ils sont eux aussi revus à la baisse. Les chips nature (280 g) coûtent désormais Fr. 3.90 au lieu de Fr. 4.80, et les chips au paprika (280 g) sont proposés au prix de Fr. 4.20 au lieu de Fr. 5.–

D

u 3 au 13 mars se tiendra à Genève le Salon international de l’automobile. M-way, la plateforme de Migros pour l’électromobilité, exposera sa gamme de véhicules électriques dans le Pavillon vert, un espace de 3000 m2 réservé aux constructeurs présentant des systèmes de propulsion respectueux de l’environnement.

Magasins M-way prévus à Genève et Lausanne

Les visiteurs pourront notamment y admirer et tester la petite cita-

dine Think City ainsi que les vélos, scooters et motos électriques de M-way. Dans le stand futuriste faisant la part belle aux matériaux recyclés – développement durable oblige –, les personnes intéressées trouveront également des réponses concrètes à toutes leurs interrogations concernant les véhicules et le courant vert bien sûr, mais aussi l’entretien ainsi que les questions inhérentes au financement et aux assurances. «Nous somme un interlocuteur de choix, explique Thomas Schröder, directeur marketing de


MIGROS FLASH

de l’auto

|7

Participe gratuitement à un des camps Nature du WWF

Migros présentera du que ses vélos, scooters

Avec le WWF, les enfants partent à la découverte de la nature. En tant que sponsor principal des programmes du WWF destinés aux enfants et aux adolescents, Migros met en jeu des places pour les camps Nature francophones de l’organisation de défense de l’environnement. Depuis 1961, le

WWF se bat pour un monde meilleur. Ses camps constituent une occasion idéale de découvrir les richesses de la nature et de sensibiliser la jeune génération aux problèmes environnementaux. En cette année de jubilé, une cinquan-

taine de camps de plus seront organisés. La liste des camps (trekking avec des lamas, trottinette dans les Franches-Montagnes, etc.) est disponible sur internet. Informations et participation: www.migros.ch/wwf-fr

Joker en rupture de stock Genève dans un stand construit avec

M-way. En effet, nous proposons une flotte complète de véhicules et de services.» Lancée l’automne dernier, M-way a déjà vendu quelque soixante voitures électriques via son seul et unique magasin situé à Zurich et grâce à sa plateforme Business to Business, ce qui correspond parfaitement aux projections. «Nous espérons pouvoir ouvrir cette année encore une enseigne à Genève et à Lausanne», confie Thomas Schröder. Le futur est en route. Soyez de la partie. Infos: www.m-way.ch

La semaine dernière, lee SuperNano Luxibus n’était malheureusement plus disponible dans chaque magasin jusqu’à l’heuree de fermeture. Bien qu’il y ait déjà eu milaires par le quatre opérations similaires passé, la demande a été cette fois-ci extraordinaire. Des problèmes de livraison pourraient donc aussi survenir dans certains ux magasins lors des deux prochaines journées joker. «Nous avons réagi et faisons actuellement produire de grandes quantités de Nanos», elt, explique Roman Reichelt, responsable du projet à Nanos DJ Migros. Si les SuperNanos mp Starlight et Megachamp uer, ue r, lles es venaient donc à manquer, oupon ou clients recevront un coupon ront p luss lu contre lequel ils pourront plus tard recevoir un joker. Ce coupon onib ible que ue ne sera toutefois disponible ercredis, ces deux prochains mercredis, os. comme les SuperNanos.

Les Le s quatre quat qu atre at re jokers jok oker ers er s sont sont particulièrement part pa rtic rt icul ulière reme ment me nt d demandés. eman em andé dés.


8 | Migros Magazine 9, 28 février 2011

SUR LE VIF

«Une voiture doit être vue et touchée» Pas moins de 170 premières mondiales ou européennes: du 3 au 13 mars, le 81 e Salon international de l’automobile va encore faire le plein de public comme d’exposants (260). Un succès insolent contrastant avec le déclin annoncé de la déesse bagnole. Coup de phare avec Rolf Studer, directeur de la manifestation genevoise. Pression écologique, prix du litre à la pompe, bouchons et autres répressions routières: comment expliquer que la voiture fasse toujours rêver?

La mobilité individuelle reste un besoin fondamental, un droit et une liberté immense. Avec un quart des premières faisant appel à des technologies alternatives, l’industrie automobile prouve qu’écologie et mobilité individuelle ne sont pas incompatibles. Avec le développement d’internet, quelques clics suffisent pour découvrir les nouveaux modèles. Pourquoi la foule se presse-t-elle encore au Salon?

Une voiture se vit et se découvre. Il faut la toucher, la voir de près

dans des stands mettant en valeur des gammes toujours plus larges. Comme une histoire d’amour: me correspond-elle? Me vois-je à son volant? Il y a toujours une liste d’attente. Pourquoi?

Quelque 45% de nos 700 000 visiteurs (chiffres 2010) viennent de France voisine, d’Italie et d’Allemagne. Nous faisons partie du top five avec Tokyo, Detroit, Francfort et Paris. Comme nous n’avons pas d’industrie à défendre, les marques apprécient d’être traitées sur un pied d’égalité. Et c’est le seul salon européen annuel.

Propos recueillis par Pierre Léderrey

TRAIT POUR TRAIT

IMPULSIONS

Dessin de Ben paru dans «Le Matin» du 21 février 2011

Marie-Thérèse Porchet née Bertholet

Coup de cœur Il s’en est passé des choses la semaine dernière! Lundi matin, avec les dames de l’immeuble, nous avons convoqué la Lopez du cinquième pour lui rappeler que même si les Suisses avaient voté pour conserver les armes à la maison, ça n’incluait pas les armes chimiques, et qu’elle était donc priée de ne plus lever les bras quand elle fait les vitres de l’allée.

Vendredi, j’étais sur scène à Davos pour ma grande première avec le Phil Dankner Orchester. C’est un grand spectacle de variétés qui sera en tournée cette année dans toute la Suisse alémanique et dont je suis une des invitées vedette, avec le très populaire Carlo Brunner, qui fait des miracles avec sa clarinette, et Jan Bühlmann (Mister


TEMPS PRÉSENTS

|9

MES BONS PLANS par Patricia Brambilla, journaliste

Photo Wang Xiwei / China Foto Press

A écouter: Le retour des nomades. On les aime pour leur musique inclassable, loufoque, à la frontière tzigane et rock alternatif. Les quatre saltimbanques de Cergy-Pontoise sont enfin de retour, ouvrant le feu festif de leurs chansons à danser. Entre poésie tendre et ska caustique. Les Ogres de Barback, «Comment je suis devenu voyageur». Sortie le 15 mars.

DANS L’OBJECTIF

Schweiz 2010), qui j’espère en fera aussi avec la sienne! Lui, quand je le vois, c’est plus la Truie, c’est le Cougar qui se réveille en moi… Et enfin samedi soir, avec Jacqueline, on a regardé Les Coups de Cœur d’Alain Morisod. Ce que j’aime dans cette émission, c’est que tous les téléspectateurs de la TSR y trouvent leur bonheur: de 60 à 90 ans, personne n’est oublié! Samedi dernier, on sentait que tout le monde avait le trac parce que l’émission était en direct. En direct, ça veut dire qu’elle a lieu en même temps qu’on la regarde et que toutes les bêtises que disent les animateurs ne pourront pas être coupées au montage. C’est d’ailleurs pour ça qu’on n’y voit plus Lolita! Bon, j’avoue que si on a regardé, c’est avant tout pour voir le

sketch de Laurent Deshusses. Vous vous demandez qui c’est? Laurent, c’est une sorte de Massimo Lorenzi, mais qui ne parle pas que de sport! Jacqueline et moi on était déjà folles de lui quand il jouait le coiffeur dans Bigoudi. Même mon fils était folle de lui! C’est d’ailleurs là que j’ai commencé à avoir des doutes… Deshusses, il nous fait mourir de rire! Alors quand j’ai appris que son premier one man show commençait cette semaine à Genève, je me suis précipitée pour réserver, vous pensez! Mais j’ai décidé d’y aller sans Jacqueline, parce qu’il lui fait tellement d’effet qu’elle risque de saloper son siège! Lire aussi en page 62 > Nos chroniqueurs sont nos hôtes. Leurs opinions ne reflètent par forcément celles de la rédaction.

L’art du camouflage

Afin de ne pas effrayer les pandas dont ils ont la charge, les chercheurs de la réserve naturelle de Wolong, dans la province du Sichuan (Chine), se déguisent en plantigrade géant lorsqu’il s’agit d’approcher les animaux. Sur cette photo, un scientifique relâche dans la nature l’un de ses protégés jugé capable de vivre seul.

A visiter: Rétrospective multicolore. Faut-il présenter Albin Christen? Ses personnages ont toujours l’air joyeusement étonné et ses oiseaux vivent hors cage. Affiches, dessins de presse ou montres, tout est bon pour accueillir l’univers éclatant et enchanté de l’artiste lausannois. Expo «Un monde en couleurs», Théâtre du Crochetan, Monthey, jusqu’au 9 avril. A voir: Départ pour la Chine. Il était une fois un conte d’Andersen. Une histoire d’empereur et de rossignol au chant libre... A écouter et voir en famille, avec un prologue sur la poésie, la danse et la musique. «Le rossignol chinois» par la Cie Les Boréades. Théâtre de Vevey, le 6 mars, à 17 h. A voir: Drame historique. En Bolivie, deux amis consacrent un film à un prêtre opposé aux exactions des premiers conquistadors. Face à une révolte de la population indienne, ils doivent opérer un choix douloureux entre le drame d’hier et celui d’aujourd’hui. «Même la Pluie», d’Icíar Bollaín, en salle.


PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 1.3 AU 14.3.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

4.15

au lieu de 5.20

Tous les détergents spéciaux Pial et Potz Xpert 20 % de réduction p. ex. Potz Xpert Multi-Javel-Cleaner, 500 ml

3.30

au lieu de 3.90

Tout l’assortiment Hygo WC, à partir de 2 produits, –.60 de moins l’un* p. ex. gel Hygo Maximum Power, 750 ml

33%

Tous les détergents Potz en lot de 2 1.50 de moins p. ex. détergent pour les vitres Potz, flacon original et recharge, 2 x 500 ml

5.25

au lieu de 7.–

Tous les détergents Migros Plus en lot de 2 25 % de réduction p. ex. crème détergente Migros Plus, 2 x 500 ml

Chiffons universels en microfibre 6 pièces

au lieu de 10.05

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

au lieu de 7.40

12.–

6.65 Eponges de nettoyage universelles en cellulose 3 x 2 pièces

5.90

4.50

Brosses à vaisselle Snake 4 pièces

MGB www.migros.ch W

PRÊT POUR LE MÉNAGE DE PRINTEMPS?


COURRIER DES LECTEURS

Migros Magazine 9, 28 février 2011

«Migros Magazine» no 8 du 21 février. A propos de l’article «Animal, qui es-tu?»

«Seul l’être humain tue par pur profit»

Bravo à Sophie Michaud Gigon pour cette affirmation: «L’augmentation de la population humaine, voilà le véritable danger!» Nous nous prétendons supérieurs aux animaux, alors que nous n’avons pas l’intelligence de maîtriser notre utilisation des ressources terrestres. J’entendais les affirmations des chasseurs, «justifiant» les tirs de chevreuils, de cerfs, de sangliers et autres gibiers, par la fallacieuse affirmation de «devoir réguler les populations». Cela me fait bondir! Seul l’être humain tue

par pur profit. Seul l’être humain est capable de détruire pour régner. (…)

B.R. (nom connu de la rédaction)

«Migros Magazine» no 8 du 21 février. A propos de l’entretien avec Pascal Décaillet

«Il manque des exemples concrets»

La SSR a certes hérité d’une position monopolistique dont elle cherche à se débarrasser depuis de nombreuses années. Beaucoup de progrès ont déjà été réalisés et une adaptation au nouveau paysage médiatique est en cours, ce qui ne semble du reste pas plaire à certains éditeurs de journaux. Il aurait été souhaitable que Pascal Décaillet donne quelques

exemples concrets d’améliorations à apporter encore, au lieu de rendre des comptes un peu gratuitement. Son exemple des séries américaines n’est pas pertinent: elles ne sont certes pas d’un niveau intellectuel très élevé, mais captivent l’attention de nombreuses «mamies». Leurs réactions sont indignées lors d’une interruption de leur diffusion. (…) Jacques Favre,

ancien président du Conseil des programmes SRTR, Vallorbe

«Esclaves de leur TV»

Je pense qu’il faudrait baisser la redevance et réduire la programmation télévisuelle. Il n’est pas

| 11

nécessaire d’avoir deux chaînes jour et nuit et il n’est pas salutaire de diffuser autant de programmes sans aucune valeur. Oui, les débats politiques et les programmes culturels sont importants ainsi que les actualités et les débats sociaux et philosophiques, en plus des documentaires. (…) La programmation devrait être conçue pour élever le niveau intellectuel et spirituel des spectateurs (…). La TV n’est pas bonne non plus pour les relations sociales. (...) Avant l’ère de la télévision, les gens chantaient, jouaient, discutaient beaucoup plus et lisaient davantage. Bien sûr, tous ne sont pas esclaves de leur TV, mais la tentation est trop grande. (…)

Livia Varju, Petit-Lancy

Ecrivez-nous! Un article de «Migros Magazine» vous fait réagir? Ecrivez-nous en mentionnant clairement vos nom, prénom, adresse et numéro de téléphone: Migros Magazine, Boîte aux lettres, case postale 1751, 8031 Zurich; redaction@migrosmagazine.ch Publicité

–.60 DE RÉDUCTION SUR CHAQUE PAQUET DE BISCUITS CRÉA D’OR DÈS L’ACHAT DE 2 ARTICLES. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 1.3 AU 7.3.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

1.65

au lieu de 2.25

Bricelets Créa d’Or 100 g

2.35

au lieu de 2.95

Croquandines aux amandes Créa d’Or 100 g

2.80

au lieu de 3.40

Biscuits au beurre Créa d’Or 125 g

MGB www.migros.ch W

ACTION


12 | Migros Magazine 9, 28 février 2011

«J’ai une vie tout aussi remplie qu’avant» Marie-Hélène Miauton, 60 ans, Grandvaux (VD)

«La retraite, c’est merveilleux!» André Clerc, 71 ans, Farvagny (FR)

Ma retraite, ma nouvelle vie

Depuis l’entrée en vigueur de l’assurance vieillesse, la conception de la fin de la vie professionnelle a beaucoup changé. Aujourd’hui, cette période est résolument placée sous le signe de l’activité. Témoignages.

D

epuis 1948, année d’introduction de l’Assurance-vieillesse et survivants (AVS) et les premières rentes mensuelles fixées à 40 francs, le profil des retraités suisses a beaucoup évolué. Il y a septante ans, «il y avait des vieux pauvres, mais pas beaucoup de vieux», remarque Jean-Pierre Fragnière, président du conseil scientifique de l’Institut universitaire âges et générations (INAG) à Sion. C’est d’ailleurs pour eux que l’AVS a été instituée. «L’âge légal de la retraite avait été fixé à 65 ans, ce


RÉCIT SOCIÉTÉ

| 13

«Je suis trop active pour penser à m’arrêter» Raymonde Favre, 59 ans, Semsales (FR)

«J’ai découvert que j’avais désormais du temps» Michel Jenny, 66 ans, Corcelles (NE)

qui correspondait à l’espérance de vie. C’était donc une assurance pour ceux qui dépassaient la moyenne, explique le professeur en sciences sociales. Quand mon père est décédé à 61 ans à la fin des années soixante, c’est à peine si l’on considérait qu’il était jeune.»

L’espérance de vie ne cesse de progresser

Mais aujourd’hui, la Suisse est devenue l’un des pays où la durée de vie des hommes et des femmes est la plus élevée au monde et l’espé-

rance de vie ne cesse de progresser. Alors que les filles et garçons nés en 1876 avaient une espérance de vie d’environ 40 ans (respectivement 42,4 et 39,1), ceux nés en 2006 vivront en moyenne jusqu’à 80 ans (respectivement 84 et 79,3), soit deux fois plus longtemps! Désormais, les plus de 60 ans ont pour la plupart encore plusieurs décennies de vie devant eux. Autant dire qu’on n’aborde plus la retraite de la même manière qu’au début du XXe siècle. «Il faut reconstruire une vie, c’est

tout un acte. Les retraités ont trente ou quarante ans devant eux. On ne peut pas rester à ne rien faire. Vieillir, ça s’apprend. Il faut meubler la retraite, lui donner un sens, poursuit le spécialiste. Aussi, il faut gérer l’angoisse, savoir lâcher un peu la bride. La vie sociale est très importante. Il faut partager, échanger, être solidaire.» Au vu des témoignages suivants, il semble en tout cas que la retraite s’envisage sous le signe de l’activité, qu’elle soit profession-

nelle, sportive, artistique ou associative.

Laurence Caille Photos Laurent de Senarclens

Jean-Pierre Fragnière, «Les retraites. Des projets de vie», Ed. Réalités sociales. L’auteur a publié aux mêmes éditions: «Solidarités entre générations» et «Les relations entre les générations. Petit glossaire.» www.jpfragniere.ch

Lire la suite en page 15


Coupe claire sur les prix! avant 749.–, maintenant

197.– Tondeuse à gazon à essence BH 40 Pour surfaces jusqu’à 400 m2, moteur de 123 cm3 et 1,7 kW, largeur de coupe 40 cm, collecteur d’herbe de 60 l, hauteur de coupe réglable sur 6 positions de 2,0 à 9,0 cm, 27 kg. 6307.322

VOTRE AVANTAGE CUMULUS Toutes les tondeuses à gazon

Vous trouverez les coupons de rabais en supplément du courrier CUMULUS du mois de mars 2011 ou auprès du service clientèle de votre magasin Do it + Garden Migros.

Tondeuse à gazon sans fil 36 A Li GARDENA Accu au lithium-ion de 36 V/3,0 Ah, puissance par charge de l’accu 150–300 m2, largeur de coupe 36 cm, hauteur de coupe réglable sur 5 positions de 2,7 à 6,5 cm, collecteur d’herbe de 40 l, 15,4 kg. TAR* incl., 6304.668

64.50

Set perceuse-visseuse sans fil BT-CD 18 + kit 3.6 EINHELL Perceuse-visseuse sans fil BT-CD 18–2: temps de charge 3–5 h, capacité de l’accu 1300 mAh, positions de couple 21+1. Visseuse sans fil BT-SD 3.6 F: 3,6 V, capacité de l’accu 800 mAh, temps de charge 5 h. Accessoires de série: jeu de 23 embouts, mallette de transport et de rangement. TAR* incl., 6160.753

67.– Tondeuse à gazon électrique EH 32 Pour surfaces jusqu’à 250 m2, 1000 W, largeur de coupe 32 cm, collecteur d’herbe de 40 l, hauteur de coupe réglable sur 3 positions de 3,0 à 6,0 cm, 12 kg. TAR* incl., 6307.319

avant 19.90, maintenant

avant 49.90, maintenant

24.95

13.30 économe en eau et en énergie

Tréteau ét télescopique tél i Charge admise 160 kg, réglable en hauteur jusqu’à 1,30 m. 6616.086 *TAR: taxe anticipée de recyclage, tous les prix sont indiqués en francs suisses.

Liste des magasins et inscription à la Newsletter sur

www.doit-garden-migros.ch Actions valables du 1.3 au 14.3.11, sauf indication contraire.

100.–

Avec votre coupon de rabais personnel CUMULUS: Achat minimal Fr. 298.– RABAIS Valable du 1.3 au 31.3.2011

avant 129.–, maintenant

49.90

Coffre à coussins Idéal pour ranger les coussins et les autres articles de jardin. L x l x H: 119 x 46 x 58 cm. Jusqu’à épuisement du stock, 6470.736/6471.069

549.–

Set de douche Aruba Comportant un manche en ABS chromé, avec régulateur de débit PCW 10 l/min, 8 fonctions, système anticalcaire et flexible de douche en métal ½" x 180 cm. Jusqu’à épuisement du stock, 6757.695


RÉCIT SOCIÉTÉ

Migros Magazine 9, 28 février 2011

André Clerc, 71 ans, technico-commercial retraité, Farvagny (FR) «La retraite, c’est merveilleux! Selon moi, il ne faut rien changer dans sa vie, mais vivre autrement, profiter de l’instant présent. La formation a toujours été mon dada. Lorsque je travaillais

aux Entreprises électriques fribourgeoises – aujourd’hui le Groupe E – j’ai toujours donné des cours à mes apprentis. Juste avant de partir à la retraite en 2000, j’ai commencé à enseigner à l’école professionnelle, activité que j’ai cessée quand j’ai eu 65 ans. Jusqu’à l’année dernière, j’officiais aussi en tant qu’expert aux examens. J’avais pourtant envoyé ma démission à 65 ans, mais elle avait été refusée... Une fois par semaine, je donne encore des cours intensifs à des jeunes qui préparent les examens de fin d’apprentissage. Le jeudi, je vais marcher. Une vingtaine de fois par année, j’officie comme guide à la Société anonyme pour l’incinération des déchets du canton de Fribourg et de la Broye vaudoise auprès de groupes, souvent des enfants. J’apprends beaucoup avec eux, leurs questions fusent. Pour un

retraité, c’est la plus belle chose que je puisse rencontrer à l’heure actuelle. De temps à autre, je vais garder mes petits-enfants. Depuis plus de cinquante ans, je joue aussi de la basse dans deux sociétés de musique. Je pense que ces activités me maintiennent en forme et les contacts avec les jeunes valent tout l’or du monde. Ma fille me gronde parfois. Elle me dit: «Il faut que tu te calmes un peu». Peut-être que ne rien faire m’effraie un peu. C’est pour ça que j’insiste sur l’importance d’être en bonne santé. J’ai été malade l’année dernière. Je suis guéri, mais j’ai depuis des problèmes d’articulations. C’est ce qui me retient d’aller au Népal en septembre prochain. Depuis que je suis à la retraite, j’y suis allé deux fois pour m’occuper de l’installation électrique d’un hôpital. J’ai l’espoir d’y retourner. Je

ne voudrais en tout cas pas quitter cette terre sans avoir vu l’Everest! L’avenir, je l’envisage positivement. Vieillir? Mon amie qui a 73 ans me dit que je n’accepte pas de vieillir... La seule chose que je demande, c’est de ne pas perdre la mémoire. Alors, je m’efforce de l’entraîner en faisant des mots fléchés, entre autres. Des projets, j’en ai toujours eu, je ne peux pas m’arrêter. C’est bien la retraite. Avant d’y être, je n’y avais jamais pensé. Je crois que je vis une belle retraite parce que j’ai eu une belle vie professionnelle. D’après moi, les deux choses sont liées. Idéalement, il faudrait diminuer progressivement son temps de travail jusqu’à la retraite.»

Lire la suite en page 17

MGB www.migros.ch

Publicité

Enfin des menus tout prêts aussi frais que sur l’emballage!

NOUV EAU

Les nouveaux Fresh cups sont des plats fraîchement préparés et acheminés à Migros dans les 24 heures. Prêts à être dégustés en 3 minutes.

| 15


20% DE RÉDUCTION PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 1. 3. AU 7. 3. 2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK 20% de réduction sur tous les aliments et compléments alimentaires Actilife

1.65

au lieu de 2.10

Boisson à base de jus de fruits aux oméga-3 Actilife 1l

4.30

au lieu de 5.40

Actilife Benecol à la fraise 6 x 65 ml

4.20

au lieu de 5.30

Préparation à base d’huile végétale Balance 50 cl

4.70

au lieu de 5.90

Magnésium Actilife 20 comprimés effervescents

1.40

au lieu de 1.75

1.60

au lieu de 2.–

Galettes de riz complet au yogourt Actilife 6 pièces

7.10

au lieu de 8.90

Actilife ImmunPRO 30 pastilles à sucer

Margarine Actilife Balance 250 g


RÉCIT SOCIÉTÉ

Migros Magazine 9, 28 février 2011

Marie-Hélène Miauton, 60 ans, fondatrice de M.I.S. Trend, Grandvaux (VD) «Durant ma carrière, je n’ai jamais réfléchi à ma retraite. J’avais déjà assez à faire sans me préoccuper d’un futur qui me semblait lointain. L’an dernier, au moment de remettre mon entreprise, le mot a été prononcé par mon entourage: «Que vas-tu faire?» Cela m’a prise de court car je n’avais pas, et je n’ai toujours pas, l’impression d’aborder ma retraite. En effet, je continue les activités développées en parallèle à mon métier, et j’en ajoute encore de nouvelles que je n’ai pas eu le temps de faire auparavant. Donc une vie tout aussi remplie qu’avant. Tant que j’ai la chance de ne pas être atteinte dans ma santé. J’ai vu mes parents, tous les deux fonctionnaires, contraints de prendre leur retraite et se chercher dès lors des activités nouvelles. Ils ne l’ont pas très bien vécu. Il faut dire que, contrairement à moi, ils se sont exclusivement et brillamment consacrés à leur profession, alors que j’ai toujours accumulé des tâches différentes: l’entreprise, le sport, les engagements associatifs, l’écriture, l’amitié, et j’en passe. Sans doute est-ce cette façon de vivre qui m’a préparée à une retraite active. Mais je comprends que d’autres, plus âgés ou plus fatigués, aient envie de lever le pied. Dans le fond, il y a autant de retraites que d’êtres humains, et toutes sont légitimes. La seule chose qui compte est d’aborder ce temps sereinement, avec lucidité et sans tabou: bien sûr, la mort est au bout, mais ne l’était-elle pas déjà avant, depuis notre premier cri? Et il n’est pas bon d’en guetter l’heure. Elle doit nous faucher. Debout.»

R Raymonde d FFavre, 59 ans, restauratrice, Semsales (FR) «La retraite? Je n’ai même pas 60 ans, je n’y pense même pas! Je prends toujours des décisions

Michel Jenny, 66 ans, responsable commercial à la retraite, Corcelles (NE) «J’ai été heureux dans ma vie professionnelle en général et au journal «Die Neue Zürcher Zeitung» en particulier, mais je reconnais que j’ai un peu passé ma vie au travail. J’ai pris ma retraite à 64 ans. Après avoir quitté mon activité, je me suis désencombré de la paperasse professionnelle. Puis, j’ai découvert que j’avais désormais du temps. Bien sûr, je m’étais imaginé lire, écouter de la musique, profiter de la compagnie de ma femme et de mes petits-enfants. Mais ça n’occupe pas une journée entière! A un moment donné, je me suis même trouvé mal à

| 17

rapidement et à court terme. Pareil pour ma retraite. Je ne dessine pas de grands projets pour cette période: pourvu que je puisse faire de la marche en Valais! Tant que j’ai la santé, c’est bien. Je prends les jours comme ils viennent. J’ai fait vingt ans de politique. Si on m’avait dit un jour que je deviendrais syndique, j’aurais dit: «Mais vous êtes fou?» Lorsque j’ai cessé mes activités politiques en 2006, j’ai aussitôt repris l’Auberge du Sauvage à Semsales. Avec mon mari, nous profitons tout de même de quelques semaines de vacances par année. Je prendrais volontiers ma retraite le plus tard possible. Je

suis trop active pour penser à m’arrêter. Et puis, je ne veux pas fixer de limites temporelles à ma vie professionnelle. Y a-t-il un âge idéal pour partir à la retraite? Je suis très libérale! Je serais favorable à ce que chacun puisse prendre sa retraite quand il le désire. Si quelqu’un souhaite prendre sa retraite plus tôt et qu’il s’assume financièrement, très bien. En revanche, si une personne souhaite travailler plus longtemps, je n’y vois pas d’inconvénient! Personnellement, je ne pense pas pour autant travailler jusqu’à 80 ans: à cet âge, on n’a plus la force. Une chose est sûre, je donnerai un coup de main jusqu’à la fin de mes jours.»

l’aise. Trois à quatre mois après la retraite, j’ai tourné en rond durant trois jours. Puis, je me suis lancé dans la sculpture. J’ai d’abord réalisé des crayons de couleurs en bois, pour égayer notre jardin. Ensuite, je me suis mis à la sculpture en fer. Je m’étais essayé à cet art plusieurs années avant la retraite avec un forgeron à qui j’avais apporté un tas de ferraille. C’est lui qui m’a appris les gestes de base. Pour moi, la sculpture ne représente pas un métier. C’est plus une nouvelle vie que j’avais envie d’inventer. Comment j’ai commencé la sculpture? C’est quelque chose que j’avais en moi et qui ne se déclenchait pas. J’adore travailler le fer corrodé, redonner vie à un bout de fer, créer la métamorphose. Je m’y consacre chaque fois que j’ai du temps. Depuis que j’ai commencé, j’ai monté deux expositions. Pour organiser mon temps entre la sculpture, les voyages et la Provence, où nous possédons un vieux moulin, j’établis un calendrier. Vous voyez? Durant l’hiver, lorsqu’il fait froid, je conçois des projets, je prépare des fiches pour chacune des œuvres réalisées. Ma retraite: je vis une autre histoire. J’appréhendais cette période. Le moment venu, j’ai découvert une disponibilité d’esprit et aussi une envie inconsciente d’exister encore après la phase

professionnelle. Peu de gens oseront le dire, mais il y a aussi un besoin qu’on ne vous oublie pas. On dramatise peut-être un peu trop. Je me rends compte que je n’ai pas plus de temps qu’avant, je me dis que je travaille.»

RÉSULTATS DU SONDAGE EN LIGNE

«A quel âge souhaitez-vous prendre votre retraite?» 8%

A 75 ans

57 %

A 55 ans

35 %

A 65 ans

1510 personnes ont donné leur avis sur notre site internet du 14 au 24 février 2011.

Donnez votre avis sur d’autres thèmes sur notre site internet:

www.migrosmagazine.ch


18 | Migros Magazine 9, 28 février 2011

Ils pratiquent des métiers d’antan Sellier, facteur d’arc, relieur: des professions obsolètes? Certains n’hésitent pas à tout plaquer pour démontrer le contraire, même s’ils restent peu nombreux. Leur but: continuer à transmettre un savoir-faire. Reportage.

O

n annonçait la mort de l’artisanat il y a cent ans déjà, remarque Isabelle RaboudSchüle, ethnologue et conservatrice du Musée gruérien à Bulle (FR). Pourtant, l’intérêt pour les savoirs anciens demeure. Et avec la globalisation, l’utilisation d’internet, on trouve des artisans et des collectionneurs pour tout.» Selon l’ethnologue, ce sont surtout les exigences qui ont changé. Dans les années 70, avec la montée de la vague folk, on recherchait le côté brouillon, brut, les imperfections des bols d’un potier ou des pulls en laine tricotés à la maison. Les années 80 ont vu exploser le nombre de marchés et de publications liés à l’artisanat. «Il y a une quinzaine d’années, des banquiers suisses alémaniques ont tout quitté pour travailler les vignes tessinoises, se rappelle Isabelle Raboud-Schüle. Avec les idées que l’on projette de l’artisanat: la proximité de ce que l’on imagine être la nature et l’attrait de la liberté, l’une des grandes valeurs helvétiques depuis l’apparition de la Défense spirituelle.» Aujourd’hui, les œuvres faites à la main sont devenues un réel luxe. Et les démonstrations dans les ateliers n’ont plus la cote. «L’artisan actuel crée des œuvres uni-

ques, qui vont au-delà de l’utilitaire. L’acheteur n’a plus envie de comprendre comment ça fonctionne. On va chez un artisan parce que c’est lui, qu’il a un parcours de vie intéressant. On cherche de l’émotionnel. Une tendance nouvelle encouragée par les médias et la téléréalité.»

Une autre vie avant l’artisanat

Les quatre artisans que nous avons rencontrés mettent un point d’honneur à satisfaire pleinement leurs clients. En prenant leur temps, en écoutant. Tous ont eu une autre vie avant l’artisanat. A un moment clé de leur existence, un retour aux sources s’est imposé à eux. Par besoin de faire travailler leurs mains, avec leur touche personnelle, mais aussi pour offrir un petit supplément d’âme au monde et transmettre un savoir. «A la base, les métiers manuels exigeaient d’abord de maîtriser des techniques. Maintenant, il faut en plus être créatif. L’artisanat évolue en fonction des modes. Il s’adapte, se modernise. Un boisselier qui se sert d’outils du XVIIIe siècle profitera quand même de la lumière électrique.» Virginie Jobé Photos François Wavre / REZO

Denis Droz: «Avec les arcs, j’ai appris la patience.»


RÉCIT SOCIÉTÉ

| 19

Denis Droz, 57 ans, facteur d’arc sur les hauts de Nyon (VD) Denis a travaillé trente-sept ans en tant qu’aiguilleur du ciel puis comme expert et manager. En se préparant à la retraite, il a eu un tilt: il fallait qu’il trouve «un projet d’envergure dans le temps, que je gère ma retraite comme une carrière». En 2007, le Vaudois se met au tir à l’arc. Très vite, ce hobby se transforme en passion. Couronné quatre fois champion suisse, il fait connaissance avec le monde des tireurs, qui lui présentent les arcs du Fribourgeois François Merlin, bientôt à la retraite et sans successeur. «A l’époque, j’hésitais entre quatre possibilités de «reconversion»: moniteur de tir, réflexologue, diacre et facteur d’arc. Tout le savoir de Merlin allait disparaître. J’ai donc décidé de racheter son entreprise et son nom, pour que ce qu’il a créé continue à exister.» Dès octobre 2009, un jour par semaine, le maître lui enseigne le métier. Même si l’homme est bricoleur, «quarante jours de formation pour arriver à travailler seul, c’était presque un exploit. Mes arcs m’ont fait transpirer, jurer et m’ont apporté une telle belle satisfaction aussi. J’ai appris la patience». Le facteur d’arc travaille sur commande et à 60%, car sa femme désire le voir un peu plus maintenant qu’il est à la retraite. Pour vendre une de ses œuvres, il prend deux heures de son temps. «On discute, j’essaie de savoir ce que le client recherche. A la base, ma démarche n’est pas commerciale. Je ne vends pas un arc, c’est le client qui vient à moi. Le fait de recevoir une retraite me le permet.» Infos: www.merlinbows.com

L’artisan essaie de donner une âme à chacune de ses créations.

Lire la suite en page 21


Nanoblingbling – le joker tout rayonnant est là! Viens chercher ton DJ Starlight tout rayonnant le mercredi 2 mars 2011: chaque client reçoit ce joker tant convoité pour tout achat à partir de Fr. 60.– dans tous les magasins Migros, Do it + Garden Migros, melectronics, Micasa, SportXX y compris Outdoor ou sur LeShop.ch. Viens chercher le plus méga des joker: le Megachamp doré est disponible le 9 mars 2011. Chaque joker est disponible jusqu’à épuisement du stock: 1 joker au maximum par achat.

www.nanomania.ch

MGB www.migros.ch W

Un iqu 2 m em ars ent le : le D J m e rc Sta red rlig i ht !


RÉCIT SOCIÉTÉ

Migros Magazine 9, 28 février 2011

| 21

Bernard Capt, 63 ans, relieur à Neuchâtel Bernard Capt a d’abord appris le métier d’horloger. «Mais travailler en usine ne me plaisait pas.» Attiré par les voyages, il s’engage dans la marine et parcourt le monde. De retour en Suisse, il s’intéresse à la micromécanique. Et dans les années 70, il devient l’un des premiers informaticiens. Un challenge stimulant jusqu’à ce que la profession se popularise, que ça devienne «pesant». Son amour des beaux livres et les quelques cours de reliure qu’il a suivis l’incitent à s’intéresser à l’atelier d’un Neuchâtelois, Monsieur Tavares, qui part à la retraite. «J’avais 45 ans et je voulais retrouver un métier manuel. L’occasion se présentait, je l’ai saisie.» Avec ses économies et une aide de la banque, il rachète la boutique et surtout, reprend les clients de l’ancien relieur. «Partir de zéro, je ne l’aurais pas fait. Et durant mes deux ans de formation, j’étais payé un peu plus qu’un apprenti.» Le Neuchâtelois d’adoption s’initie à la dorure, aux machines à coudre et aux presses à gaufrer. Si son salaire demeure variable, cela ne l’a jamais inquiété. Il est ravi de l’indépendance acquise, de pouvoir s’organiser comme il le souhaite, de profiter d’une occupation de solitaire. Pourquoi ce métier? Parce qu’il aime les discussions avec ses clients, trouver ce qui les réjouira, leur procurer l’objet dont ils rêvaient. Infos: www.reliure-artisanale.ch

Sandra Aeschlimann: «Chez moi tout est possible. On peut tout me demander.»

Sandra Aeschlimann, 47 ans, blanchisseuse itinérante à Bôle (NE) La Neuchâteloise a touché à tous les métiers avant de trouver son «paradis». A 15 ans, elle quitte la maison, fait un apprentissage d’assistante en hôtellerie. Une profession qu’elle aura peu l’occasion de pratiquer. «Au début, je manquais d’expérience. Et avec les années, on m’a reproché de ne plus être à niveau.» Employée de maison, palefrenière, vendeuse, ouvrière, elle crée même une première entreprise, de nettoyage, avant de se marier. «Mon fils est né et j’ai arrêté pendant quatre ans. Ensuite, j’ai eu un job dans un home, à la buanderie. C’est là que j’ai tout appris, la diversité des linges et des textiles.» Un jour, Sandra Aeschlimann a un «flash»: Lessive Concept, un petit commerce de proximité dans lequel elle pourrait repasser et faire la lessive, ce qu’elle adore, et être chez elle, libre. Avec un plus: aller chercher et rapporter le linge chez les clients. «Tout s’est monté dans ma tête. J’ai confectionné mes premiers flyers à la main et je les ai distribués

partout.» En 2006, elle dégote une surface commerciale à Bôle, achète deux machines à laver chez Emmaüs, prend son fer à repasser, sa planche et s’installe. «Je rigole quand on parle de blanchisserie artisanale. Je ne vais pas laver le linge à la rivière. Maintenant, j’ai des machines semi-professionnelles et des sécheuses. Ce qui me différencie des autres: chez moi, tout est possible. On peut tout me demander.» Lavage à la main, avec des produits bio, du savon de Marseille, que ce soit un particulier, ou un commerçant. Ses prix défient toute concurrence. «Je cherche juste à en vivre, sans grandes ambitions.» Même si les fins de mois restent difficiles, même si la concurrence industrielle lui mène la vie dure, elle tient bon. «Ce qui compte, c’est le savoir-faire. Il faut rester simple, accessible pour contribuer, un peu, à l’âme du village.» Infos: Lessive Concept, tél.: 078 755 04 46, email: lessconcept@gmail.com

Bernard Capt: «A 45 ans, je voulais retrouver un métier manuel. J’ai saisi cette chance.»

Lire la suite en page 23


$SFBUF JU

Invitation à la grande

Dates de rendez-vous:

fête des cartables!

Samedi 11 - 16 heures: 5 mars Tägi, Wettingen 12 mars BXA, Bassersdorf 19 mars Südpol, Kriens Lucerne 26 mars Islerhalle, Soleure 9 avril Heuried, Zurich 16 avril Gymnase Bäumlihof halle de gym 6, Bâle 18 juin Genève-Acacias (9 - 18 heures) Office World inhouse 18 juin Lausanne (9 - 17 heures) Office World inhouse Mercredi 13 - 17 heures: 23 mars Burgbachsaal, Zoug 30 mars Schlossgutsaal, Berne Münsingen 6 avril Titthof, Coire Eine grosse Party 13 avril Petit manège, Winterthour

230 cartables tendances à essayer et à tester Pénètre dans un univers d‘aventures et choisis ton cartable préféré! Laisse-toi maquiller et bricole ton cornet surprise.

Nouveau: la fête des cartables est Nouv désormais aussi sur Facebook! Deviens un fan et profite de nombreux avantages.

erwartet Dich mit:

Chaque enfant recevra un cadeau et pourra participer au tirage au sort principal avec 6 super prix à la clé. Plus d‘infos et itinéraire sous www.cartables.ch

3D avec crins naturels

reiburg Co. KG/F GmbH &

249.249.-

*

CHF

Kit cartable

© Christo phorus Ve rlag

Tous les prix sont indiqués avec la TVA et en CHF. Sous réserve de données inexactes ou d‘erreurs typographiques. Les rabais ne sont pas cumulables avec d‘autres rabais/bons de rabais.

CHF

No. cde

12143500

Rodeo Horse

269.269.-

CHF

Kit cartable Premium

CHF

Cartable Easy II

12143600

Green Mamba

249.249.-

No. cde

CHF

12143400

Icebreaker

249.2 49.-*

extra léger

seulement 850 g

12158100

Country Love

12156000

CHF

169.1 69.-*

Kit cartable

Kit cartable ERGO Light 912 No. cde

Peeindre & Gaggner!

No. cde

statt 0.00

*

Kit cartable Black John

269.2 69.-*

Kit cartable Premium

statt 0. 0.00 00

169.69.-* CHF 1 10875800

statt stat attt 0. at 0.00 00

*

No. cde

statt stat st attt 0. at 0.00 00

No. cde

stattt 0. 0.00 00

stattt 0. 0.00 00

No. cde

10857300

Monster

Lucky Delfin

Relie les chiffres dans le bon ordre en commençant avec le 1 rouge. Que vas-tu découvrir? (petit secret: cela à affaire avec les chevaliers).

Gagne une des 3 forteresses Playmobil ou un des 3 châteaux Playmobile avec une couronne de princesse!

38

1

39 2

37 36

8

32 33

30

6 5

7

26 4 3

9

29 27

34

CHF

25

12

13 14

11 15

18 19 16

17

20

22

23

21

Nom | prénom

Date de naissance

Rue

NPA | localité

Je suis une princesse un prince

E-mail

Conditions de participation: toutes les personnes sont autorisées de participation excepté les collaborateurs/ trices d’Office World et les membres de leur famille. Aucune correspondance ne sera échangée. Le recours par voie judiciaire est exclu. Les gagnant(e)s seront averti(e)s par écrit.

69.6 9.-*

Etui d‘écolier

28

10 24

CHF

35

31

249.2 49.-*

No. cde

CHF

Kit cartable ERGO Light 912 No. cde

12156100

10867900

Monster

34.90 34.90

*

Sac de sport World Champion

No. cde

10863400

Monster

*Nombreux motifs disponibles jusqu‘à épuisement du stock.

Cit City-Shop Baden, Bâle Dreispitz, Pratteln*, City-Shop Bâle, Berne-Schönbühl, City-Shop Berne, Gen Genève-Acacias*, Coire, Lucerne-Reussbühl*, Sursee, City-Shop Emmen, City-Shop Stans, St.GallWinkeln, Win Egerkingen*, Lausanne, Zoug Steinhausen, Dietikon, Zurich-Altstetten, Regensdorf, Glattzentrum*, Gla Winterthour-Grüze, Dübendorf *avec centre de meubles Commandes: Com www.officeworld.ch | Français 0844 822 815 | Deutsch 0844 822 816 | Italiano 0844 822 814 | Fax 0844 822 817 ou directement dans votre magasin Office World


RÉCIT SOCIÉTÉ

Migros Magazine 9, 28 février 2011

| 23

Olivier de Mestral, 32 ans, sellier à Nyon (VD) Après avoir terminé une école de commerce, Olivier de Mestral a travaillé dix ans dans une grande banque privée genevoise. Et puis, il est «tombé amoureux» d’un artisan, le sellier Jean Müller, à qui il apportait son équipement d’équitation pour des réparations. «Pendant trois ans, le soir en sortant du travail, je me suis rendu dans son atelier. Pour apprendre.» Il obtient son brevet de sellier en onze mois, plutôt qu’en trois ans, et décide de monter son entreprise, grâce à ses économies et au matériel fourni par son maître qui prenait sa retraite. Son salaire confortable s’est envolé: depuis deux ans, le Vaudois paie ses factures, sans réaliser de bénéfices. «Ma femme a épousé un gérant de fortune et fini avec un sellier, rigole-t-il. Seul, je ne me serais peut-être pas permis de faire le saut.» Bien que bricoleur, il a souffert à ses débuts. Peu patient, mais

Par amour du travail du cuir, Olivier de Mestral a quitté la banque pour devenir sellier. Un choix qu’il n’a jamais regretté. ambitieux, le trentenaire a parfois dû recommencer une pièce entière pour une simple erreur de point. «Je n’aime pas l’éphémère. Les meilleurs objets doivent résister au temps.» Un quart de son travail est effectué à la machine, le reste à la

main. «Par souci de rentabilité. Je ne vis pas dans l’utopie. Si je le pouvais, je fabriquerais tout à la main.» Une fois par semaine, il se déplace auprès de clients potentiels. «En étant sur la braise, on se rassure un minimum. Le bonheur

sourit aux audacieux.» Le business plan précis du Vaudois – «plus qu’atteint pour l’instant» – va lui permettre d’engager bientôt un apprenti. «Je m’y sens obligé. La transmission du savoir-faire reste très importante. Ensuite, l’inventi-

vité et l’innovation aident à se différencier.» S’il n’estime pas encore avoir sa «patte», le sellier compte bien se perfectionner. «La fierté viendra dans soixante ans…» Infos: www.olivierdemestral.ch


24 | Migros Magazine 9, 28 février 2011

Les livres et le vin, son nouveau terrain

Après avoir fait d’un hobby - le football - son premier métier, puis de son goût du vin sa profession actuelle, l’ancien international Christophe Bonvin a choisi de satisfaire une autre de ses passions – la lecture - de façon tout aussi drastique: en s’offrant une librairie.

L’

entraîneur d’une équipe nationale de foot qui surprend un de ses joueurs en train de lire La Peste de Camus dans le bus, la scène peut sembler improbable. Elle a eu lieu pourtant: l’entraîneur s’appelait Roy Hodgson, l’équipe, c’était la Nati, et le «coupable», l’attaquant valaisan Christophe Bonvin. Depuis 1997, l’ancien international est actif dans le commerce du vin. Restait à étancher cette vieille soif de lecture qui ne l’a jamais quitté. Aussi, il y a deux ans, lorsque la vénérable Librairie catholique de Martigny est à remettre, il se porte acquéreur, avec sa femme, également passionnée par l’écrit. Le couple rebaptise l’enseigne Des livres et moi. Deux ans que ça dure et Christophe Bonvin continue de se voir comme un petit veinard, capable désormais de réunir ses deux passions dans une même activité: à la librairie, il organise de temps à autre ce qu’il appelle «des dégustations de livres et des présentations de vins». Une stricte parité est respectée lors de ces séances: un livre, un cru. La dernière fois, entre quatre vins et parmi trois autres coups de cœur, Christophe a présenté un livre de Philippe Besson En l’absence des hommes. «Un ouvrage d’une grande subtilité d’écriture, d’une grande beauté». L’affaire pourtant n’était pas gagnée d’avance: «Les personnes présentes étaient de grands et solides gaillards, des copains, et l’histoire que raconte Besson est celle d’un jeune homme de 16 ans qui a une aventure charnelle avec un soldat et une aventure plus

intellectuelle avec Marcel Proust.» Mais tout s’est bien passé… Proust sur blanc, tout fout le camp? «Parfois il n’y a aucun lien entre les livres et les vins, parfois on arrive à trouver des similitudes. Je mets plutôt en avant le côté émotionnel, ça n’a rien de très intellectuel. On parle du vin, puis de la vie».

«Un moment de respiration, d’oxygénation»

C’est aussi à cela que lui sert cet endroit: de lieu de méditation, ou presque: «Dans une librairie, les gens se mettent de façon spontanée à parler doucement. Pour moi, c’est un moment de respiration. J’aime le silence qui règne ici. Mais c’est un silence qui n’exclut pas le partage et la rencontre.» Une atmosphère assez différente, évidemment, de celle qu’on trouve dans les carnotzets où l’emmène sa profession d’ambassadeur du vin. «Là, les gens se désinhibent très vite. Il nous arrive de discuter de tout et parfois sans même évoquer le vin». Désinhibition mais prudence: «Lors des dégustations je recrache tout, et je demande aux gens de vider leur fond de verre». Pas question pourtant de jouer les ascètes: «La modération, c’est bien, mais pas tout le temps. Il faut savoir parfois aller au-delà et se faire plaisir.» C’est comme avec les livres, capables de conduire un ancien footballeur sur des chemins bien improbables. Actuellement, Christophe Bonvin est en train de lire un jeune auteur d’origine sibérienne, né en Transnitrie, et émigré en Italie, Nicolaï Lilin, qui a la parti-

cularité d’être aussi tatoueur. Son livre Urkas «raconte un peu la vie des bandits là-bas et j’en suis au passage où il explique la signification des tatouages». Pour autant, l’ancien sportif ne se cantonne pas aux écrivains contemporains et confesse relire Tolstoï, «chaque trois ou quatre ans. Pas tout, mais une bonne partie. C’est un peu ma valeur refuge. Je me demande chaque fois comment il faisait pour écrire 900 pages de même valeur, qu’on n’ait jamais envie de lâcher. Je suis admiratif, moi qui arrive à peine à écrire trois lignes qui tiennent debout». On peut toujours s’imaginer qu’au foot le vieux Léon ne devait pas valoir grand-chose. Christophe Bonvin ne nourrit en tout cas aucun regret de n’avoir pas fait d’études supé-arieures. Sa formation s’était limitée à «une école de commmerce. Je crois que je n’avais pas les capacicités, c’était le maxiximum que je pouvais is réaliser, associé au foot. Je n’étais pas très rès doué à l’école.» Reste qu’entre les livres, le vin et le foot, c’est le ballon rond qui a été l’expérience la plus exigeante à vivre: «Bien sûr, on vit des moments d’une autre intensité: quand on marque un but contre Liver-

Christophe Bonvin (en rouge), le 5 juin 1995 lors de la finale de la Coupe suisse entre le FC Sion et GC.


PORTRAIT CHRISTOPHE BONVIN

| 25

pool à Anfield Road, ou qu’on joue le match d’ouverture de l’Euro à Wembley devant 80 000 spectateurs, comme j’ai eu la chance de le faire, on est envahi d’émotions qui sont fortes, qui sont vives.»

Photos Isabelle Favre / Keystone

Une angoisse terrible avant les matchs

Mais il explique avoir toujours douté de sa valeur de footballeur: «Ce n’est qu’à la fin de ma carrière que j’ai pu me dire que j’avais quand même le niveau.» A tel point que les jours de match, il était victime à chaque fois, «ce n’ est pas très poétique à dire, de diarrhées terribles. Et deux jours avant, j’avais de la peine à communiquer avec ma femme, j’étais déjà dans la partie. C’est la première fois que je le dis, j’ai parfois souffert de faire ce métier de footballeur». Du coup, le voilà qui s’insurge contre l’idée reçue que tous les sportifs sont «des écervelés. On leur demande d’être performants, pas de prononcer des conférences philosophiques. Il n’est pas toujours évident de descendre dans l’arène. Il faut être très fort dans sa tête». En comparaison, l’univers de la dégustation lui semblerait une sorte de paradis terrestre: «J’essaie d’être un passeur d’émotion et dans ces moments-là, je n’ai même pas l’impression d’être en train de travailler.» Surtout que le vin, comme les livres, ne génère pas le genre de stress et d’angoisse qui pouvait paralyser le footballeur au moment du shoot: «Si un jour je me sens en petite forme lors d’une dégustation, personne ne le remarquera. Mais quand tu joues à Tourbillon, que tu n’es pas bien, que tu loupes tes deux premiers ballons, ça n’échappe à personne.» Christophe Bonvin aurait pu sans doute aussi faire carrière dans la diplomatie, doué qu’il semble être dans l’art précieux d’éviter les sujets délicats. Il réussira, ce matinlà, à parler pendant dix minutes du FC Sion actuel sans proférer la moindre allusion à son pittoresque président, préférant évoquer l’entraîneurBernardChallandes(n.d.l.r.: remercié la semaine dernière). «Un ex-bibliothécaire. Il a promis de passer à la librairie un de ces jours.» Laurent Nicolet


26 | Migros Magazine 9, 28 février 2011

Un toubib pour petits et grands Tranquille et passionné, Ludovic Bourqui a installé sur ses terres, à Genève, un centre de soins pour les rapaces. Et se démène, bec et ongles, pour subvenir aux besoins de tous ses pensionnaires. Visite des volières.

E

xactement 5000 m2 de terrain électrifié dans la campagne genevoise, vingt-huit cages et quelque septante-six pensionnaires. Un centre de détention haute sécurité? Pas du tout. Un centre de réadaptation pour les rapaces, mis sur pied en 2010, par la volonté d’un seul homme: Ludovic Bourqui, maraîcher de métier, qui partage sa vie en deux passions, les légumes et les volatiles. «Depuis tout petit, j’ai vu mes grands-parents soigner les lièvres blessés, les chouettes qui tombaient de la grange. Je n’aimais pas l’école, mais j’ai toujours aimé les animaux. J’ai ça dans le sang, c’est tout!», lancet-il pour toute explication. Une vraie vocation qui l’amène à travailler dix-huit heures par jour, entre son magasin d’alimentation et les oiseaux, qu’il faut nourrir sept jours sur sept. C’est donc sur ses terres à Bardonnex, à côté de sa maison, qu’il a installé l’infirmerie et les volières. Chez lui, c’est l’arche de Noé: autour de la mare, d’immenses poules Brahma aux plumes d’or côtoient des canards carolins, un couple de cygnes noirs et des oies, «pour manger l’herbe tout autour et prévenir si quelqu’un approche. Ce sont de vrais chiens de garde!» Mais c’est essentiellement pour les rapaces que Ludovic Bourqui, entouré par une poignée de bénévoles, a fondé son centre de soins. Après dix ans de formation au centre ornithologique de Genthod, il en connaît un rayon sur les emplu-

Le refuge accueille septante-six pensionnaires.

més. «Nourrir, faire les premiers soins, remettre une aile en place et changer les bandages, je peux tout faire sauf les opérations. Pour tout ce qui est intervention chirurgicale, radios, on collabore avec une clinique vétérinaire.» Buses de Harris, faucons sacres, milans, chouettes harfang ou hulottes, grands-ducs, autant de rapaces qu’il a pris sous son aile. Récupérés de parcs en manque de place, abandonnés par des particuliers, empoisonnés ou accidentés de la route. Comme ce faucon crécerelle, qui s’agite dans sa volière, une aile brisée contre un pare-brise. Ou cet autour des palombes, choqué contre un fil, une clavicule cassée. Ou encore ces buses qui chassent le campagnol sur les talus d’autoroute et se font faucher par les voitu-

«J’ai toujours aimé les animaux. J’ai ça dans le sang, c’est tout!»


RÉCIT ANIMAUX

emplumés

| 27

EN BREF

Adresses utiles Un oisillon abandonné, une buse trouvée sur le bas-côté? Après les premiers gestes, mieux vaut l’apporter assez vite dans un centre de soins. Les contacts en Suisse romande : ➔ Zoo de la Garenne à Le Vaud (VD), www.lagarenne.ch ➔ La Vaux-Lierre à Etoy (VD), www.vaux-lierre.ch ➔ Centre de réadaptation des rapaces, Bardonnex (GE), www.crr-geneve.ch ➔ Centre ornithologique de réadaptation à Genthod (GE), 079 624 33 07 ➔ Parc zoologique du Bois du petit château à La Chaux-deFonds, www.mhnc.ch ➔ Musée d’histoire naturelle à Fribourg, www.fr.ch/mhn ➔ En Valais, il n’existe pas de centre de soins, mais la vétérinaire Elvira Schmid, à Fully, prend en charge les oiseaux trouvés dans la région. www.au-petit-chat.ch

Les nourrir en hiver?

Maraîcher de formation, Ludovic Bourqui a mis sur pied son centre de soins l’an dernier.

Comme pour les mésanges et autres rouges-gorges, la question se pose pour les rapaces: faut-il les nourrir en hiver, et si oui, comment? On se doute que les petites graines ne contenteront pas ces prédateurs. Le soigneur Ludovic Bourqui a installé une plateforme de nourrissage à quelques mètres de sa maison, pour les mois les plus durs de l’hiver, quand la neige recouvre le sol ou que le baromètre affiche des températures négatives. De décembre à février, il leur donne de la viande crue (poulet, bœuf ou autre, mais pas de graisses) en grosses tranches. L’oiseau peut les emporter et les déchiqueter à sa guise. Evidemment, mieux vaut ne pas installer la plateforme de nourrissage à un endroit de grand passage. L’idéal: au milieu d’un champ avec des arbres à proximité, où le rapace peut aller se percher avec sa proie.


28 |

RÉCIT ANIMAUX

Migros Magazine 9, 28 février 2011

res. «On a dû les opérer, mais maintenant ils vont bien. On pourra les relâcher dans un mois.»

Une immense volière de 40 mètres de long

Mais pas question de les remettre directement dans la nature. Après la convalescence et avant le grand envol, les oiseaux font toujours un séjour dans une immense volière, 40 m de long, une serre de maraîcher reconvertie en piste d’essai. Là, treize buses et trois milans font justement leurs échauffements. Se lancent contre les grillages en filets souples, sans se blesser. «Doucement, on se calme! Ils sont excités, ils ont envie de partir. Mais c’est encore trop tôt, il risque de refaire froid.» Avant de les libérer, il faudra encore les baguer, vérifier que toutes leurs plumes sont en place, regarder la stabilité de leur vol.

Un faucon pèlerin aux ailes impossibles à réparer

Si 60% des pensionnaires retrouvent leur indépendance, d’autres ne pourront jamais repartir. Comme ce faucon pèlerin handicapé, à l’aile cassée, impossible à réparer. «On ne peut rien faire pour lui. Il ne pourra plus que voleter du sol au poteau…Je vais le garder ici», observe Ludovic Bourqui en soupirant. Avant de se tourner vers une autre volière, où trépigne un autre faucon crécerelle: une petite femelle, appelée Bacchus. «Voilà le résultat d’une erreur de l’être humain. Ce faucon est en pleine forme, mais il a été nourri par des gens comme une perruche. Et maintenant, on ne peut plus le relâcher parce qu’il est trop imprégné de l’humain. Il ne sait plus se débrouiller seul, se bat avec les autres faucons et attaque l’homme pour demander à manger». Quand il s’approche du grillage, l’oiseau tacheté arrive aussitôt en piaillant. S’agrippe à ses doigts, donne des coups de bec jusqu’à faire perler le sang. Mais l’homme ne bronche pas. «J’ai déjà failli perdre un œil à cause d’un faucon pèlerin. Et j’ai été transpercé par une chouette Harfang, qui s’est agrippée à mon ventre. Un beau piercing! Heureu-

Environ 60% des volatiles qui séjournent au centre retrouvent leur indépendance. Avant d’être libérés, les oiseaux sont bagués et la stabilité de leur vol est contrôlée.

sement que j’ai un peu de graisse!», rigole Ludovic Bourqui. Pas rancunier, ni craintif. Juste heureux de les voir s’envoler, reprendre de l’assurance dans le ciel libre. Et profondément admiratif de ces oiseaux de proie, sauvages, farouches, au vol puissant. Quand il entre dans la cage d’Einstein, une femelle milan semi-apprivoisée, il enfile son gant de fauconnerie, ralentit ses gestes. Lui parle doucement, d’une voix calme et basse. L’homme et l’oiseau sur son poing forment une étrange statue hiératique. «Elle fait un peu la tête quand on va la chercher, mais après elle ne bouge plus. Je la garde pour les représentations dans les écoles», explique le soigneur. Parmi les hôtes au long cours, quelques harfangs (la chouette de

«Il faut que je les entende la nuit, sinon je n’arrive pas à dormir» Harry Potter) et des hiboux grandsducs, en parfaite santé, mais abandonnés par leurs propriétaires. Comme Alphonse, qui accueille les visiteurs en se balançant sur ses pattes, roulant d’immenses yeux oranges, ses aigrettes dressées et poussant des hou-hou-hou dis-

suasifs. Il a droit à son émission de radio, France Info en continu. «C’est pour l’habituer au bruit dans les classes, qu’il soit moins effrayé quand je l’emmène en visite auprès des écoliers».

Il se réincarnerait volontiers en aigle

Sûr que Ludovic Bourqui aime tous ses pensionnaires. Un à un. Que s’il pouvait choisir, il se réincarnerait plus volontiers en aigle qu’en humain. «La nuit, tous mes protégés chantent, crient, s’appellent. Il faut que je les entende, sinon je n’arrive pas à dormir.»

Patricia Brambilla Photos Fred Merz-Rezo

Infos sur www.crr-geneve.ch

Les bons gestes Que faire quand on se trouve nez à bec avec un rapace blessé? L’attraper si possible avec des gants ou, à défaut, un linge ou une veste. L’installer ensuite dans un carton avec des

trous d’aération et un peu de papier de ménage à l’intérieur. Ne pas lui donner à boire ni à manger tant que le diagnostic n’a pas été posé. Il vaut mieux, en effet, que l’oiseau soit à jeun

s’il doit être opéré dans la foulée. L’apporter au plus vite dans un centre de soins (liste des adresses romandes dans l’encadré en page 27).


DREW BARRYMORE

Fini la peau brillante! nouv nouveau eau fond de teint matifiant Clean oil-control Découvrez le nouveau fond de teint matifiant Clean de Covergirl. Sa formule douce et légère unifie votre teint sans dessécher pour un fini mat et naturel. Utilisez-le seul ou avec la poudre compacte Clean oil-control pour un teint naturellement impeccable toute la journée. Drew porte le fond de teint matifiant Clean oil-control 525 Beige Chamois.

Covergirl est est en vente à votre Migros Covergirl en vente à votre Migros


W

20% DE RÉDUCTION OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 1.3 AU 7.3. 2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DES STOCKS SUR TOUT L’ASSORTIMENT EXELCAT

2.60

au lieu de 3.25

P. ex. sachets de Ragoût Sélection Exelcat, 4 x 100 g

N’OUBLIEZJAMAIS SON EXELCAT®. CAR VOTRE CHAT SAIT EXACTEMENT CE QU’IL VEUT: DE LA NOURRITURE HUMIDE EXELCAT® AVEC DE LA VIANDE FRAÎCHE ET SAVOUREUSE COMME SOURCE DE PROTÉINES PRÉCIEUSE.

Exelcat est en vente à votre Migros


CHRONIQUE MINUTE PAPILLON

Migros Magazine 9, 28 février 2011

| 31

Le vertige des multivers C’est fou comme notre vision du Jean-François Duval, monde évolue en journaliste fonction des époques. Il va de soi que nous ne «voyons» pas le monde tel que le voyaient les Grecs et les Romains ni comme l’homme médiéval pour lequel la Terre était le centre du monde, autour de laquelle même le soleil tournait… Notre relation au monde varie aussi à très court terme. Moi, par exemple, rien que dans le bref cours de mon existence, j’ai connu au moins deux visions du monde résolument antithétiques. Quand j’avais 15 ans, le grand débat philosophique qui avait cours depuis belle lurette, c’était celui

de l’Absurde, qu’entretenaient ces maîtres à penser qu’étaient Sartre (La Nausée, 1938) et Camus (Le Mythe de Sisyphe et L’Etranger, 1942). A la suite de Husserl et Heidegger, ces auteurs phares pour plusieurs générations peignaient l’homme comme un être solitaire, un étranger, sans lien aucun avec l’univers, en état de complète déréliction (ouvrez votre Petit Robert), «jeté là», sur la planète Terre, sans que sa présence soit en rien justifiée, et sans qu’aucun sentiment d’appartenance soit légitime. Ça n’avait rien de rigolo, aussi Camus s’employait-il à nous trouver des raisons de ne pas nous suicider: faute de mieux, Sisyphe, qui roulait absur-

dement son rocher au sommet d’une montagne pour qu’il en redégringole tout aussitôt, lui parut la meilleure figure du bonheur à nous proposer. Bref, le réel, les choses, l’existence, la conscience d’être, l’univers et nous-mêmes, TOUT ETAIT ABSURDE.

bleau de Mendeleïev, les minéraux, les bactéries, les ratons laveurs, la mouche tsé tsé, Angelina Jolie et moi-même, nous fassions tous partie de la même grande famille.

Aujourd’hui, la notion d’Absurde a complètement disparu. Tout juste évoque-t-on encore cette

De nouvelles visions de l’univers et de la place que nous y tenons émergeront. Aujourd’hui déjà, des scientifiques considèrent que le big bang, s’il a bel et bien donné naissance à notre propre univers, avec son temps et son espace particuliers, n’a représenté qu’un moment, une phase extrêmement chaude qui s’inscrit cependant dans une Histoire beaucoup plus vaste. Notre univers, avec ses milliards de galaxies en expansion, pourrait n’être qu’un tout petit confetti parmi des milliards d’autres univers possibles, aux lois physiques peut-être bien différentes du nôtre. Pour en parler, le terme qui est en train d’émerger est celui de «multivers» (il ne saurait tarder, je prends tous les paris, de faire son apparition dans les dictionnaires). Stupéfiant, non? Ce qui m’épate d’ailleurs le plus, c’est combien nous continuons à mener nos vies quotidiennes comme si tout était parfaitement naturel, allait de soi. Si je devais fonder une nouvelle philosophie ou une nouvelle religion, sur quoi la fonderaisje? Sur le vertige, je crois. Car le vertige est aujourd’hui ce qui est le plus assuré.

notion au sens kafkaïen, quand il nous arrive de nous perdre dans les méandres de l’administration et de la bureaucratie – forme d’absurdité dont l’une des dernières illustrations fut le film Brazil de Terry Gilliam, en 1984. Mieux, l’idée d’une humanité absurde a cédé la place à son exact contraire. Les scientifiques (lisez Hubert Reeves) nous expliquent que nous sommes des «poussières d’étoiles», ils nous rappellent que les atomes et particules élémentaires qui nous constituent étaient déjà là au tout début de notre univers, juste après le big bang. Réconfortant! Nous ne sommes plus des étrangers dans l’univers, nous n’y avons pas été précipités absurdement, non, nous entretenons avec lui des liens amicaux et fondamentaux. Quand j’entends ça, je saute de joie, je suis porté par un immense mouvement d’affection envers le big bang, j’aimerais le serrer entre mes bras, lui faire l’accolade en m’exclamant, «Ah, mon vieil ami!». Je me réjouis que les étoiles, les trous noirs, la matière et l’énergie noire, les éléments du ta-

Cette vision de l’univers passera évidemment comme les autres. Ainsi va l’histoire des idées.

Les bijoux sont agrandis.

Publicité

du 1er au 14 mars

20% sur les bijoux argent exceptées les marques

71.20

au lieu de 89.–

95.20

au lieu de 119.–

Genève: Centres commerciaux de Nyon La Combe, Planète Charmilles, Migros Chêne-Bourg, Vibert Vaud: Centres commerciaux de Crissier, MMM Chablais Centre Aigle, Marché Migros Romanel Valais: Centres commerciaux de Martigny-Manoir, Monthey, Migros Brigue, Sierre, Viège, Zermatt

87.20

au lieu de 109.–

Genève: Centres commerciaux de Balexert et Cornavin „Les Cygnes“ Vaud: Centres commerciaux Métropole Lausanne et Métropole Yverdon Valais: Centre commercial Métropole Sion


32 | Migros Magazine 9, 28 février 2011

«Le bonheur formaté tout public n’existe pas» La psychanalyse peut aider à déjouer les nombreux obstacles psychiques qui nous empêchent d’être heureux. Loin de l’injonction de réussite extérieure, le psychiatre Patrick Delaroche explicite dans son dernier livre de vraies conditions comme l’estime de soi et la liberté. Au fond, votre livre n’est-il pas un encouragement à venir vous voir?

(Il sourit) Un peu oui, je le confesse. J’interroge les lecteurs sur d’éventuels conflits en eux. Et en même temps, je leur explique qu’ils ne peuvent pas forcément les résoudre seuls. Mais disons que cette dernière démarche n’est pas obligatoire. D’autant que le psychanalyste n’offre pas de garantie de résultat. En tout cas pas en termes d’accession au bonheur.

Il en serait bien incapable. Comme la guérison, elle non plus jamais certaine, le bonheur vient en plus.

Au fond, à vous lire, parvenir au bonheur ressemble un peu à un chemin de croix.

J’aurais de la peine à vous contredire. Plusieurs conditions sont requises. Les acquérir n’est pas facile. Notez que c’est déjà bien de le vouloir. D’ailleurs, votre ouvrage se montre plus prolixe à expli-

quer ce que le bonheur n’est pas plutôt qu’à le définir.

Chacun trouve son bonheur où il peut. Un bon gros bonheur identique pour tout le monde, ça n’existe pas. Alors, parmi les conditions requises, vous précisez qu’il faut connaître son désir.

Sûrement. Ce qui s’avère compliqué, parce que les désirs doivent être intégrés à notre vie psychique pour ne pas rester des pulsions extérieures, mal acceptées. Le bonheur implique l’ensemble de l’esprit et, sinon l’absence de contradiction en nous, du moins leur acceptation. La solution ne serait-elle pas d’éteindre ses désirs, ou de les juguler? Certaines philosophies religieuses comme le boudhisme ou l’ascèse chrétienne y aspirent.

Je ne le pense pas, non.

Pourquoi, parce que désirs et pulsions constituent en quelque sorte votre fond de commerce?

Non, là vous êtes un peu méchant (rires). Parce que la sexualité existe. Inutile de le nier. Bien sûr, certains moines arrivent, paraît-il, à la sublimer. Mais bon... L’époque nous enjoint à réaliser tous nos désirs. Une chimère, comme le bonheur et la réussite obligatoires?

Bien sûr. Notamment parce que présenté comme un besoin impérieux, le bonheur occasionne surtout frustration et angoisse. Sexualité limitée au plaisir, amour fusionnel, idéal dévorant, quand ce n’est pas jouissance d’une répétition comme les addictions de toute sorte ou bonheur pulsionnel restreint par la satisfaction à l’instar de la boulimie: la recherche acharnée de ces succédanés de bonheur laisse, à l’évidence, insatisfait. Le bonheur ne vous paraît pas davantage dans le culte du corps, dans ce que vous appelez «l’orgasme du moi».

Certaines personnes semblent tout entières tournées

Psychanalyste freudien, Patrick Delaroche vit et travaille comme analyste à Paris.


ENTRETIEN PATRICK DELAROCHE

Bio express En bon psychanalyste freudien, afin de «laisser la possibilité et le droit à ses patients de fantasmer ce qu’ils veulent», Patrick Delaroche ne donne jamais de renseignements personnels. Tout juste saura-t-on qu’il est né, vit et travaille - comme analyste à Paris, et qu’il fut longtemps membre de l’Ecole freudienne. Sa formation initiale est la pédopsychiatrie. Il a d’ailleurs dirigé un hôpital de jour pour adolescents pendant plus de trente ans dans la capitale française. Aujourd’hui, il pratique le psychodrame à la Salpétrière, et forme de futurs confrères.

| 33


34 | Migros Magazine 9, 28 février 2011

vers un désir narcissique. Par exemple, elles disent ne pas pouvoir aimer. Et oui, elles ne me paraissent pas très heureuses.

psychanalyse, elle, essaie de résoudre cette tension entre la sexualité au sens large et tout ce qui fait office de limites depuis l’enfance.

Le bonheur n’est pas non plus, dites-vous, dans la jouissance à tout prix.

L’une des vraies possibilités de bonheur consiste à vivre avec l’amour d’un ou d’une partenaire.

Contrairement au plaisir, la jouissance se paie dans sa chair. Certains essaient de vivre de l’une à l’autre, mais cela ne peut durer longtemps. Parce que la jouissance absolue mène in fine à la mort. Et de plaisirs en plaisirs?

Là, pourquoi pas. Mais à condition que l’on se sente en accord avec soi-même, bien dans sa peau. Et ce n’est au fond qu’à ce moment-là que les plaisirs arrivent. Donc on en revient au point de départ. A propos d’origine, vous citez l’une des découvertes de Freud: tout se passe pendant l’enfance. Du coup ne sommes-nous pas tous un peu fichus?

Oui, oui, disons que nous sommes en tout cas conditionnés, et qu’il faut parvenir à s’en dégager. Un petit côté péché originel, au fond.

Justement. Il représente une façon d’expliciter l’énigme de notre culpabilité. Pourquoi les hommes se sentent-ils toujours coupables alors qu’ils n’ont, enfin pour la plupart d’entre eux, rien fait de mal? C’est notre bonne vieille culpabilité, inhérente au désir par essence conflictuel. Nous avons donc d’un côté ce bon vieux «moi» qui veille, et de l’autre nos pulsions. Et, ditesvous, le grand atout de la psychanalyse est de permettre d’accorder les deux. Ce qui n’est pas gagné d’avance, précisément.

Exact. Pour reprendre Aristote, le plaisir va de pair avec les vertus. La philosophie a constaté cela. La

«On a accusé la psychanalyse de tout ramener au sexe, ce qui est faux»

Oui. Et en même temps, il ne faut pas attendre son bonheur de l’autre. Mais dans la relation.

Voilà.

Et vous rappelez que cette relation ne peut être que le fruit d’un compromis. Que l’on est moins enclin à faire de nos jours. Mais au fond pourquoi ne pourrait-on pas trouver son bonheur en passant d’un partenaire à l’autre?

En général, les gens qui viennent me voir, et qui ne vont pas très bien, se trouvent précisément dans ce schéma. Et c’est toujours la faute de l’autre lorsque cela ne va pas. Donc enchaîner les aventures, comme l’on dit, n’est pas dommageable en termes de morale publique. Mais parce que cela entre en contradiction avec notre aspiration profonde.

On peut dire cela. Nous avons tous un idéal. La difficulté consiste à pouvoir se façonner une éthique personnelle, pas quelque chose d’imposé. Soit par les parents lorsque l’on est petit, soit plus tard par la société ou un conjoint. Donc un slogan comme «jouissez sans entrave», attaquant la morale bourgeoise, ratait sa cible?

C’est de la foutaise. On a accusé la psychanalyse de tout ramener au sexe, ce qui est faux parce que le patient se construit une échelle de valeurs au moins aussi valable que, disons, celle promue par l’ordre bourgeois à l’époque de Freud.

«La psychanalyse n’a pas tout compris, certains psys ce sont parfois trompés.»

Pourquoi ce mécanisme?

Grossièrement: en naissant, l’enfant est un dieu. Et parfois un dieu et demi, ce qui pose problème, mais là n’est pas le sujet. En tout cas à un moment donné, il se rend compte qu’il ne l’est plus. Il cesse de représenter le centre du monde. Il se fabrique alors un idéal de jouissance qui est rapidement culpabilisé. Parce qu’il sent bien qu’il n’est pas viable. Du coup, il se construit ce que nous appelons un surmoi, une instance qui empêche cette jouissance absolue, et en même temps la désigne. Puis il se fabrique un idéal à soi, qui concilie les deux antagonismes de la morale et du désir. Voilà.

Du moi idéal à l’idéal du moi, pour parler psy.

(Il rit) Je n’osais pas le dire.

Et si cela s’avère relativement simple à expliquer, la réalité s’avère beaucoup plus compliquée. Pourquoi?

A cause de ce fichu inconscient. Tiens, l’autre jour un adolescent me racontait que tout allait bien petit, qu’il adorait son père. A l’adolescence, il s’est mis à le détester. Sans vraiment comprendre pourquoi. Eh bien la psychanalyse peut l’aider à y voir plus clair, à expliciter nos mécanismes intérieurs. Et contrairement à une vérité reçue, on n’en conclut pas


ENTRETIEN PATRICK DELAROCHE

je le veux, et pas parce qu’on me l’a imposé. Au fond, on revient à la morale personnelle. Et pour se la forger, il faut la liberté. Autre condition sine qua non du bonheur?

Tout à fait. A commencer par la liberté de penser ou celle du corps. Vous citez beaucoup Freud. Parce que dans un sujet comme celui-ci, on en revient toujours à lui?

Je pense qu’il n’a pas été dépassé, en tout cas lorsque l’on évoque l’inconscient. Même par Lacan, que j’ai par ailleurs bien connu. Ses apports les plus importants restent à mon sens ceux qui permettent de comprendre Freud. En revanche, son système concernant l’inconscient ne fonctionne pas. En tout cas pas avec mes patients. Je vois le «Livre noir de la psychanalyse» dans votre bibiliothèque. J’imagine que vous n’avez pas été surpris de la virulence de l’attaque?

spécialement que c’est la faute des parents.

Non, au début on est très remonté contre eux. Beaucoup moins à la fin. Parce que l’on a compris que la plupart du temps ils nous ont beaucoup aimé, sans pouvoir échapper à ce type d’enjeu.

Revenons maintenant aux conditions du bonheur. L’estime de soi en est une autre. Pourquoi?

Je la définis comme le fait, une fois que l’on a été aimé, de parvenir à s’aimer et enfin à aimer l’autre. S’aimer dépend de la façon dont on a été aimé, en termes techniques l’on dira investi et désinvesti. Et on s’aime davantage si notre

mère nous a bien désinvesti. Heureusement, cela peut se rattraper à l’âge adulte. Vous me rappelez la définition de l’investissement?

C’est un terme militaire, repris par Freud dans le sens de la façon dont on met sa libido sur quelqu’un. L’estime de soi se construit donc à partir de la relation symbolique à l’autre. L’adolescent, lorsqu’il comprend que sa mauvaise image de soi va de pair avec son sentiment de toute puissance, se rend compte qu’il se trouve dans le narcissisme, pas dans l’estime de soi. Celle-ci se construit lorsque l’on intègre les interdits reçus d’ailleurs. On peut se dire: je m’interdis cela parce que

Non. On a l’habitude. Et puis vous savez, les critiques contemporaines de Freud furent bien pires encore. Cela dit, la psychanalyse n’a pas tout compris, certains psys se sont parfois trompés, par exemple en voulant guérir les homosexuels ou en assimilant l’autisme à une maladie psychogénétique. On sait aujourd’hui que c’est faux. Vous recevez vos patients ici, dans votre appartement qui est aussi votre cabinet. En limitezvous le nombre ?

Oui, oui, je ne pratique pas comme ces lacaniens qui remplissent leur salle d’attente avec des séances courtes (grand sourire). Et si on ne sent pas la fatigue avec les malades, elle est bien réelle. Actuellement je ne dépasse pas cinq ou ou six personnes par jour de consultation.

| 35

Vous ne faites pas partie des psys les plus médiatiques. Comment voyez-vous cette surreprésentation de certains de vos confrères: du cirque ou une nécessaire vulgarisation?

Disons que je ne pense pas qu’un psychiatre puisse s’exprimer en tant que maître de sagesse. D’autant que nous ne sommes pas forcément tous d’accord. Et même, les disputes de la corporation ne sont pas rares...

Ne m’en parlez pas (il rit). Que voulez-vous, nous ne sommes pas des surhommes. Mais les chirurgiens ou les orthopédistes s’attaquent-ils avec autant de véhémence?

Là où la technique entre en jeu, il y a forcément moins de querelles de fond. Cependant dans un hôpital, notamment, les luttes de pouvoir demeurent intenses. Par ailleurs, les psychanalystes ne sont pas forcément recommandables. Contrairement au psychiatre qui doit être médecin, chacun peut s’en proclamer. Parfois indûment. Précisément parce qu’ils ne sont pas médecins?

Non, parce qu’ils n’ont pas terminé leur propre analyse. Sinon, je ne pense pas qu’il faille absolument avoir fait médecine, même si personnellement cela m’aide beaucoup dans mon travail. Pour terminer, je dois bien sûr vous demander si vous vous sentez heureux.

Eh bien, je vous ai déjà répondu sur ce point, non? C’est dans votre enregistrement. (vérification faite, absolument pas. Un acte manqué, sans doute...)

Propos recueillis par Pierre Léderrey Photos Kai Jünemann

* Patrick Delaroche, «Psychanalyse du bonheur», chez Albin Michel.


COMPTE RENDU DE TEST

121

JUSQU’À

Zentrum Paul Klee.

50% MEILLEUR MARCHÉ

Art et culture, testés pour vous par Sergio, Benoît et Beat. décider de souffler notre propre boule de verre à la Glasi de Hergiswil puis, dans le parc, d’en faire un arrangement très personnel. Un artiste sommeille en chacun de nous!

Les couleurs! Les formes! Les surfaces! Alors que Beat était pris sous le charme des polygones musicaux, Sergio se divertissait à la vue des poupées de Klee et Benoît regrettait que les adultes ne soient pas admis au cours Creaviva. Il s’est résolu à effectuer une promenade architecturale afin d’admirer le Musée de Renzo Piano qui est en fait une authentique sculpture paysagère. Sa fascination était telle qu’il a effectué trois fois le tour du centre pour en photographier chaque recoin!

Taquinez aussi la muse et regardez en toute tranquillité nos comptes rendus de tests sur cff.ch. Vous y trouverez de nombreux conseils pratiques et 400 autres excursions journalières.

? ne ee d’u Kl cks la de Che F et ro il om Ra r CF umé én dix ye n FF, pr es nvo ) au C le n d d’e MS sse rne. st z l’u uffit ar S dre Be l e gne s s 0 p à l’a 24 és ue ga ou .2 le 30 Q e, ! Il v F – sta le, . t aviest s: anc 0.– CH po sta 2011seronl’obj ut ur ch F 5 S ( arte e po : 31.3n.antse ferace. Teoest co de CH SM r c as ’envosi gagoursonndarnidiquateursdu r a c on eu e a p », Délatei ds etelecocnocrreasvpoieojullabt oerxcslu.s C un p eur d ion p 4 ou lture c C an it. ne à l s on ur t l g n c r c u r s Le F s c o ga r é u u u. F on va solu 923 «Cu s a d’a reco xcl s C c e e Le p d

ec Av

Pendant ce mois placé sous le signe de l’art, nous nous sommes laissé inspirer par les œuvres les plus connues de Paul Klee.

Cette remarquable profusion artistique nous a inspirés au point de

*

Nous vous souhaitons un mois de mars passionnant.

* Zentrum Paul Klee Voyage en train/transfert (50%), entrée (50%) comprenant le guide audio (avec réduction).


LES EXPERTS EN LOISIRS

JUSQU’À

30%

LE CONSEIL DE SERVICE DE SERGIO

Bien manger – même pendant les déplacements.

MEILLEUR MARCHÉ

Que serait un voyage sans les délices du wagon-restaurant InterCity? Les pâtes sont mes favorites, alors que Benoît ne saurait se passer de son croissant et Beat a «bien mangé» après un sandwich au fromage. Réservez votre place au wagon-restaurant – au guichet ou au tél. 0900 300 300 (CHF 1.19/min depuis le réseau suisse). Le supplément de CHF 5.– pour la réservation de chaque place par personne est déduit du prix des consommations.

LES TROIS TESTEURS DE LOISIRS RECOMMANDENT: LE CONSEIL DE SERVICE DE BENOÎT

En 1 classe, nous voyageons comme des grands seigneurs. re

En train, il me faut suffisamment de place pour mes longues jambes, et bien sûr mon équipement photographique. C’est pourquoi je choisis la 1re classe où je suis tranquille et peux me relaxer en regardant par la fenêtre. Offrezvous aussi ce luxe.

LE CONSEIL DE SERVICE DE BEAT

Elargissez votre horizon artistique. Ancien instituteur, j’apprécie beaucoup les précieuses contributions pédagogiques de la nouvelle brochure artistique de RailAway. Elle est désormais disponible dans toutes les gares. Vous y apprendrez tout ce qu’il faut savoir des œuvres fascinantes de nos musées en Suisse et pourrez aussi profiter des offres RailAway. Informations détaillées sur cff.ch/expositions

Passeport musées tessinois. Voyage en train et en bus (30%) et Passeport musées pour 3 jours à prix réduit. Musée Suisse des Transports, Lucerne. Voyage en train (30%), transfert à prix réduit, entrée (30%) ou billet combiné (10%). Jardin des Glaciers, Lucerne. Voyage en train, transfert et entrée (30%). Avec parc, tour panoramique, musée et labyrinthe des glaces. Matterhorn glacier paradise. Voyage en train, téléphérique Zermatt–Matterhorn glacier paradise et retour ainsi que l’entrée au Palais de glace (30%). Technorama Winterthour. Voyage en train, transfert à prix réduit et entrée (30%). Glasi (verrerie) de Hergiswil. Voyage en train et soufflage d’une boule de verre (30%), entrée gratuite. Axporama. Voyage en train et en bus (30%), visite gratuite du Centre d’Axporama, réduction de 40% sur un bon pour consommation d’une valeur de CHF 10.–. · Offre valable du 1er au 31 mars 2011. · Les réductions ne peuvent être accordées que pour les offres vendues au guichet. · Informations détaillées à propos de ces offres aux guichets CFF ou sur cff.ch.


38 3 8 | Migros Migros Magazine Magaz Ma gazine gaz ine 9, 28 février fé er 2011 201

Une piste pour mes Nanos

L’imagination n’a pas de limites lorsqu’il s’agit de construire un toboggan pour ses Nanos. «Migros Magazine» vous présente les huit plus beaux parcours créés par des enfants des quatre coins de la Suisse.

Sammy, 5 ans, et Paddy, 4 ans, Kaufdorf (BE)

«Nous avons construit notre parcours en mousse avec le parrain de Paddy. Ensuite, nous l’avons peint en rouge pétant. Une copine de maman a trouvé que cela ressemblait à une œuvre d’art moderne. En tous cas, les Nanos descendent la piste super vite.»

Ewan, 3 ans, Combremont-le-Petit (VD)

Kim et Timon, tous deux 7 ans, Bâle

«J’ai planté les clous avec mon papa, et peint le circuit avec ma maman. A cause des clous, on ne sait jamais où les Nanos vont tomber. Le Nano qui arrive là où il y a le plus de points a gagné.»

«Mon frère jumeau et moi avons réuni dans notre chambre tout ce qu’on pouvait trouver. On a même pris nos meubles pour construire le toboggan. Avec des Lego, on a bâti un tremplin et on organise des Jeux olympiques pour Nanos. Ils adorent ça, et nous aussi.»

Simea, 4 ans, Kindhausen (AG)

«Notre circuit ressemble à un flipper plein de couleurs. Nous avons utilisé des boîtes vides de capsules de café, des bouteilles en PET, des rouleaux de papier et des cartons d’œufs pour le construire. A cause des obstacles, le chemin des Nanos n’est jamais le même.»


ACTUALITÉ MIGROS

| 39

DJ Starlight vous attend le 2 mars

Il scintille, a le rythme dans la peau et fait danser tous les habitants de Nanomania avec sa musique: voici le SuperNano DJ Starlight! Véritable star dans la tribu des Pinkies, DJ Starlight est un des quatre Nanos joker. Il sera disponible dans les magasins Migros et les marchés spécialisés le mercredi 2 mars uniquement et ce, à partir d’un achat de Fr. 60.–. Offre jusqu’à épuisement du stock.

Kilian, 10 ans, Roy, 8 ans, et Timon, 5 ans, Meiringen (BE)

«Les Nanos roulent depuis le sommet d’un pommier à travers un tuyau d’aspirateur. Un de nous monte sur l’arbre, le deuxième chronomètre les temps, et le troisième remonte les Nanos avec une ficelle et un pot de yogourt. Pingping est le .» plus rapide avec 7.46 secondes.»

Loui 6 ans, Louis, Bassecourt (JU)

«Mon papa et moi avons construit un circuit avec une vieille planche. Je l’ai ensuite colorié. J’aime bien le tourniquet au milieu. On ne sait jamais où il va diriger les Nanos. Le but est de finir la course dans la case à 20 points.»

www.nanomania.ch

Marco, 9 ans, Zofingue (AG) «Mon parcours se compose d’un toboggan à bille, d’une partie de circuit Hot Wheels et d’une planche dans laquelle on a planté des clous. Lorsqu’un Nano passe sur le pont, il fait tomber les dominos et pousse un autre Nano qui termine le parcours. J’aime bien ces réactions en chaîne.»

Leana, 3 ans, et Kilian, 6 ans, Seedorf (BE)

«Je voulais un jeu qui soit aussi intéressant pour ma petite sœur. J’ai alors construit une piste pour chaque clan de Nanos. Ma sœur doit trouver quel Nano appartient à quel parcours et apprend ainsi leur nom. Ce qui est marrant, c’est que chaque Nano dévale différemment sa piste.»


Sur AXE EXCITE Bodyspray, Roll-On, gel douche, aprèsrasage & EdT

Valable du 1.3. au 14.3.2011 Disponibles dans les plus grands magasins Migros

AXE est en vente Ă  votre Migros


ACTUALITÉ MIGROS

Migros Magazine 9, 28 février 2011

| 41

Les lapins comme trait d’union

A Vernier (GE), Esther Van Praag conseille bénévolement, via internet, les propriétaires de lapins du monde entier.

L

es lapins lui disent merci. Leurs propriétaires aussi! De son domicile à Vernier (GE), Esther Van Praag s’occupe bénévolement d’un site internet dédié à la santé de ces adorables rongeurs, aux maladies qui les touchent et à la manière d’en prendre soin. «J’avais des lapins et j’ai toujours été très intéressée par l’aspect médical. Mais j’avais de la peine à

Merci de tout cœur!

trouver des informations, y compris auprès des vétérinaires. Alors je me suis lancée dans la création de ce site en 2003», explique-telle modestement. Depuis, la biologiste y consacre tout son temps libre. Presque chaque jour, elle reçoit des demandes d’aide ou de conseils qui lui parviennent du monde entier. Depuis une année, Esther van Praag

Dans le cadre de l’année européenne du bénévolat, l’initiative «Merci de tout cœur!» lancée par le Pour-cent culturel Migros souhaite mettre en valeur celles et ceux qui aident autrui sans pour autant faire partie d’une institution. Vous souhaitez remercier quelqu’un qui fait le bien autour de lui? Appelez le 0848 08 09 08 (tarif local) ou rendez-vous sur le site internet www.mercidetoutcoeur.ch

Esther Van Praag, de Vernier (GE), et Michel Gruaz, de Vufflens-la-Ville (VD), partagent la même passion pour les lapins.

épaule aussi un éleveur et expert cunicole de Vufflens-la-Ville (VD). Elle relit les articles liés aux maladies des lapins qu’il écrit pour le journal alémanique Tierwelt et lui fournit moult informations complémentaires. «Je suis impressionné par son dévouement à cette cause, sa grande disponibilité et la qualité de son site internet. C’est un chef-d’œuvre: j’ai été stupéfait quand j’ai ap-

pris qu’une seule personne le gérait, et de manière non professionnelle qui plus est», apprécie Michel Gruaz. Rien de plus naturel pour Esther Van Praag. Qui se réjouit d’avoir pu rendre service à de nombreux propriétaires de lapins et les aiguiller vers des vétérinaires. Isabelle Kottelat Photo Céline Michel

Infos: www.medirabbit.com

TRÉSOR DE NOS ARCHIVES

Dans la caverne d’Ali Baba

S

i les célèbres camions-magasins Migros ont connu le succès dès leur lancement en 1925, les épiceries ont, elles aussi, rapidement rencontré l’adhésion des consommateurs. La première enseigne Migros a été inaugurée à Zurich en 1926 déjà. Investissement consenti pour l’aménagement des locaux: à peine 200 francs... La photo publiée ci-contre est plus récente: elle montre un magasin Migros de Berne, tel qu’il se

présentait en 1935. Les marchandises s’entassent jusqu’au plafond et ont envahi jusqu’au dernier recoin du comptoir. Dans cette caverne d’Ali Baba, les vendeuses essayent tant bien que mal de servir les clients qui attendent patiemment leur tour. Le premier magasin en libreservice de Suisse ne fera son apparition qu’en 1948. Cette innovation est bien évidemment signée Migros. Michael West


42 | Migros Magazine 9, 28 février 2011

Les produits bio ont le vent Migros est allée à la rencontre des consommateurs qui accordent une grande importance aux Portraits d’une coursière engagée dans l’humanitaire et d’un peumologue, par ailleurs aussi

«Consommer de façon réfléchie, c’est déjà un début»

C

oursière à vélo, Stefanie Inhelder exerce un métier qui ne porte pas atteinte à l’environnement. Chaque jour, elle sillonne les rues de Zurich pour livrer de précieux documents et met un point d’honneur à privilégier un style de vie écologique.

Pour quels produits préférezvous le bio?

Depuis quand achetez-vous des produits bio?

Le plus important est de se nourrir de façon équilibrée, de cuisiner avec amour et de faire beaucoup d’exercice, ce qui n’est pas trop difficile dans mon métier...

Ma conversion au bio a été progressive. Avec le temps, j’ai commencé à acheter de plus en plus de produits bio, notamment parce que l’offre a beaucoup augmenté. Pourquoi privilégiez-vous le bio?

On est ce qu’on mange. Pour moi, continuer à gaspiller les ressources de la planète à grand renfort d’engrais artificiels et d’OGM n’a pas de sens. Le bio ne résout certes pas le problème, mais il montre la voie à suivre, soit consommer de façon plus réfléchie. C’est déjà un début, non? Qui vous a initié au bio?

J’ai été influencée par mes parents quand j’étais petite, puis par des amis. J’ai franchi un cap important lorsque j’ai pris conscience des quantités de nourriture que nous gaspillons chaque jour.

Avant tout pour les aliments. Pour ce qui est des soins corporels, j’utilise essentiellement des cosmétiques naturels. Vous sentez-vous mieux depuis que vous mangez bio?

Vous engagez-vous dans d’autres domaines pour la protection de l’environnement?

Avec une amie, j’ai créé il y a une année et demie un petite école à Ifakara, en Tanzanie. L’établissement accueille des enfants trop pauvres pour se payer le matériel scolaire et les frais d’écolage. Le bio est-il actuel?

Se doter d’une conscience écologique est dans l’air du temps. Beaucoup d’entreprises et de politiciens s’emparent du sujet. J’espère que nous pourrons progresser dans le domaine. La terre pourrait en avoir besoin. Propos recueillis par Silke Bender

Très engagée ée en faveur de la e protection de ement, l’environnement, elder Stefanie Inhelder mme travaille comme ne coursière, une profession ble. écocompatible.


INCROYABLEMENT FRAIS PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 1.3 AU 7.3.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

ande: La tentation est gr cake courgettespommes-noix. Vous trouverez la recette h/fr/ sur www.saison.c tous univers-migros et tre les ingrédients à vo Migros.

40%

1.70 au lieu de 2.90

Courgettes Espagne/Italie, le filet de 750 g

33% 1.80

au lieu de 2.70

Filet de porc fumé, Suisse, les 100 g

40%

1.05 au lieu de 1.80

Gruyère salé (excepté les emballages maxi), env. 500 g, les 100 g

Les articles M-Budget, Sélection et ceux bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de toutes les offres.


HOMMAGE HO MMAGE MAGE À PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 1.3

laitue Légère et digeste: es iceberg aux tomat us et au pecorino. Vo trouverez la recette h/fr/ sur www.saison.c tous univers-migros et tre vo à s les ingrédient Migros.

33%

3.30

au lieu de 5.–

Salade California, bio 250 g

1.–

Laitue iceberg Espagne, la pièce

–.60

Citrons d‘Espagne, pièce

Société coopérative Migros Valais

4.70

Pommes Topaz, bio Suisse, le kg

3.15

Poires Williams Afrique du Sud, le kg


LA FRAÎCHEUR. AU 7.3.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

PRIX CRAQUANTS 30%

2.50

Carottes, bio Suisse, le sac de 1 kg

2.65 au lieu de 3.80

Oranges sanguines Italie, le filet de 2 kg

33%

3.90

Rampon de Suisse, 125 g

1.95 au lieu de 2.90

Pommes Golden du Valais, le kg

33%

1.75

au lieu de 2.15

Avocats Espagne/Mexique, la pièce

3.10

au lieu de 4.60

Tomates en grappe d’Espagne, le kg


FAITES VOT PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 1.3

Le vert lui sied à sur merveille: saumon e. poireaux à la crèm recetVous trouverez la .ch/ te sur www.saison et fr/univers-migros s nt tous les ingrédie à votre Migros.

30%

9.90

au lieu de 14.40

Saumon sauvage Sockeye, MSC de pêche durable, Alaska, l’emballage de 2 x 100 g

3.60

au lieu de 4.50

Côtelettes d’agneau 20% de réduction du Valais, 100 g

Société coopérative Migros Valais

5.60

au lieu de 7.10

Salami Milano M-Classic, le lot de 2 barquettes 20% de réduction prétranché, Italie, 2 x 132 g

30% 9.85

au lieu de 14.10

Jambon de campagne fumé Malbuner, le lot de 3 barquettes prétranché, Suisse, 3 x 100 g

24.80 au lieu de 31.–

Gigot d’agneau 20% de réduction du Valais, le kg


RE MARCHÉ! ARCHÉ! AU 7.3.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

30% 1.30

au lieu de 1.90

Cuisses de poulet, TerraSuisse épicées, 2 pièces, les 100 g

17.60 au lieu de 22.–

Escalopes de dinde 20% de réduction de France, le kg

PRIX CRAQUANTS 30%

2.30 au lieu de 3.30

Steaks de filet de porc marinés, Suisse, 4 pièces, les 100 g

40%

11.20 au lieu de 18.80

Jambon roulé épaule de Suisse, le kg

33%

11.50

au lieu de 14.50

Saucisse aux choux de Suisse, le kg

1.90 au lieu de 2.85

Filet de Pangasius du Vietnam, les 100 g


COMMENT COM CO MMENT RÉSISTER À PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 1.3

20.40

6.90

au lieu de 25.60

Fondue moitiémoitié en lot de 2, bio 20% de réduction 2 x 600 g

23.–

au lieu de 28.80

Tomme Tourbillon, bio 1/2, 1/4, le kg

2.55

au lieu de 3.20

Tous les sandwiches et canapés Anna’s Best et bio 20% de réduction par ex. au thon, 175 g Société coopérative Migros Valais

Lasagnes alla bolognese M-Classic l’emballage de 800 g

23.–

au lieu de 28.–

Aletsch «Grand Cru» fabriqué en Valais, 1/1, 1/2, 1/4, le kg

33% 4.40

au lieu de 6.60

Lait entier UHT 4x1l

33% 9.–

au lieu de 13.50

Raviolis M-Classic fromage et pesto, le lot de 3 paquets 3 x 250 g

–.60

au lieu de –.75

Tous les yogourts bio de 180 g ou de 500 g 20% de réduction par ex. moka, 180 g


TANT DE FRAÎCHEUR? AU 7.3.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

30%

5.70

14.–

Frangipane gâteau, 420 g

Leckerlis de Bâle 2 x 1 kg

au lieu de 6.90

8.70

au lieu de 11.60

Poulet Sweet & Sour avec riz Anna’s Best en lot de 2 2 x 370 g

au lieu de 20.–

2.55

au lieu de 3.20

Tous les gâteaux non réfrigérés 20% de réduction par ex. tarte de Linz, 400 g

2.90

au lieu de 3.20

Pain de seigle AOC du Valais, 500 g

10.90

3.70

Tous les œufs de Pâques colorés par ex. d’élevage au sol, Suisse, 6 pièces, 50 g+

au lieu de 12.90

12.90

Bouquet Fiona avec tulipes et branches de myrtillier, le bouquet

Roses de 50 cm, Max Havelaar le bouquet de 10


ÉCONOMIES À N PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU

50%

1.40

4.90

au lieu de 1.80

Tous les jus Gold 1 litre ou 3 x 25 cl 20% de réduction par ex. jus multivitamines, 1 litre

au lieu de 9.80

Tous les Pepsi en emballages de 6 x 1,5 litre

1.30

40%

au lieu de 1.60

Toutes les tablettes de chocolat Frey et M-Classic de 100 g (excepté les tablettes Suprême et les emballages multiples), à partir de 2 tablettes –.30 de moins l’une par ex. Noxana Valable jusqu’au 14.3

5.20

au lieu de 6.60

Ananas en tranches Sun Queen, le lot de 6 6 x 136 g

*En vente dans les plus grands magasins Migros.

10.–

au lieu de 15.60

Branches Frey Eimalzin, Classic, Bicolore ou Noir l’emballage de 30, par ex. branches Eimalzin

1.10

au lieu de 1.40

Toutes les sauces en sachet Bon Chef à partir de 2 sachets –.30 de moins l’un par ex. sauce au curry, 30 g

4.10

au lieu de 6.90

Madeleines nature M-Classic, le lot de 3 paquets 3 x 225 g

50%

2.10

au lieu de 4.20

Chips nature ou au paprika M-Classic en sachet par ex. chips au paprika, 280 g


E PAS LOUPER. 1.3 AU 7.3.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

8.90

Miel de fleurs liquide ou crémeux, 1 kg par ex. miel de fleurs sauvages liquide

30% 9.50

au lieu de 13.60

Escalopes de poitrine de poulet Don Pollo, marinées, surgelées élaborées en Suisse avec de la viande de poulet du Brésil et d’Argentine, 1 kg

4.15

au lieu de 5.20

Tous les strudels et les tartelettes M-Classic, surgelés 20% de réduction par ex. strudel au fromage et au jambon, 420 g

2.35

Toutes les farines spéciales par ex. farine pour tresse, TerraSuisse, 1 kg

2.85

au lieu de 3.60

Tout l’assortiment Al Fez* 20% de réduction par ex. houmous, dip aux pois chiches, 160 g

50%

5.15

au lieu de 10.30

Pizzas M-Classic Margherita, l’emballage de 3 pièces, surgelées 3 x 380 g

40%

2.60

au lieu de 3.25

Tout l’assortiment Exelcat 20% de réduction par ex. ragoût Sélection en sachet, 4 x 100 g

10.20 au lieu de 17.–

Essuie-tout ménager Twist en emballages multiples par ex. Twist Recycling, champion CO2, 16 rouleaux


PETITES ÉCONOMIES. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 1.3 AU 7.3.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

15.80 au lieu de 21.–

Lessive pour le linge fin Yvette, le lot de 2 par ex. Yvette Care en sachets de recharge, 2 x 2 litres

50%

7.95

au lieu de 15.90

Tous les produits de lessive Total par ex. Total Color en sachets de recharge, 2 litres

12.90 au lieu de 17.–

Sacs à ordures Cleverbag Herkules 5 rouleaux

7.30

au lieu de 9.30

Liquide vaisselle Manella, le lot de 3 2.– de moins par ex. Manella Passion Fruit & Bamboo, 3 x 500 ml

3.–

au lieu de 4.–

Produits Molfina et o.b. en lot de 2 par ex. protègeslips Bodyform Air Molfina, 2 x 36 pièces

2.85

au lieu de 3.80

Rondelles d’ouate et cotons-tiges Primella, le lot de 2 par ex. rondelles d’ouate, 2 x 80 pièces

95.20 au lieu de 119.–

Tout l’assortiment de pantalons pour femme et homme 20% de réduction par ex. pantalons Dockers pour homme Valable jusqu’au 14.3

*En vente dans les plus grands magasins Migros et **Do it + Garden ou ***melectronics.

13.90

Sous-vêtements pour homme par ex. caleçons pour homme, le lot de 3 Valable jusqu’au 14.3


LISTE D’ÉCONOMIES. OFFRES VALABLES DU 1.3 AU 7.3.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK FRUITS & LÉGUMES Oranges sanguines, le filet de 2 kg 2.65 au lieu de 3.80 30% Pommes Topaz, bio, le kg 4.70 Valable jusqu’au 14.3 Pommes Golden, du Valais, le kg 1.95 au lieu de 2.90 33% Poires Williams, Afrique du Sud, le kg 3.15 Citrons, d’Espagne, pièce –.60 Tomates en grappe, d’Espagne, le kg 3.10 au lieu de 4.60 33% Courgettes, le filet de 750 g 1.70 au lieu de 2.90 40% Carottes, bio, le sac de 1 kg 2.50 Laitue iceberg, la pièce 1.–

10.60

Migros Fresh Natural Perfume, le lot de 2 parfums: Oriental Vanilla, Paradise Rain ou Cherry Flower, 2 x 100 ml

Salade California, bio, 250 g 3.30 au lieu de 5.– 33% Rampon, de Suisse, 125 g 3.90

POISSON, VIANDE & VOLAILLE

maintenant

19.90 avant 34.90

50%

11.90 au lieu de 23.80

Piles Energizer Ultra+ 8 + 4 gratuites*/*** Valable jusqu’au 14.3

Pour vos achats, détachez ici.

Projecteur LED portable 3 W*/** rendement lumineux 225 m, câble 1,5 m IP 44, tension 230 V/50 Hz Valable jusqu’au 14.3

Cuisses de poulet, TerraSuisse, épicées, 2 pièces, les 100 g 1.30 au lieu de 1.90 30% Escalopes de dinde, de France, le kg 17.60 au lieu de 22.– 20% Steaks de filet de porc, marinés, 4 pièces, les 100 g 2.30 au lieu de 3.30 30% Jambon roulé épaule, de Suisse, le kg 11.20 au lieu de 18.80 40% Filet de porc, fumé, les 100 g 1.80 au lieu de 2.70 33% Côtelettes d’agneau, du Valais, 100 g 3.60 au lieu de 4.50 20% Gigot d’agneau, du Valais, le kg 24.80 au lieu de 31.– 20% Escalopes de poitrine de poulet Don Pollo, marinées, surgelées, 1 kg 9.50 au lieu de 13.60 30% Saucisse aux choux, de Suisse, le kg 11.50 au lieu de 14.50 Salami Milano M-Classic, le lot de 2 barquettes, prétranché, 2 x 132 g 5.60 au lieu de 7.10 20% Jambon de campagne fumé Malbuner, le lot de 3 barquettes, prétranché, 3 x 100 g 9.85 au lieu de 14.10 30% Saumon sauvage Sockeye, MSC, l’emballage de 2 x 100 g 9.90 au lieu de 14.40 30% Filet de Pangasius, du Vietnam, les 100 g 1.90 au lieu de 2.85 33%

PAIN & PRODUITS LAITIERS Pain de seigle AOC, du Valais, 500 g 2.90 au lieu de 3.20

Gruyère salé excepté les emballages maxi, env. 500 g, les 100 g 1.05 au lieu de 1.80 40% Tomme Tourbillon, le kg 23.– au lieu de 28.80 Aletsch «Grand Cru», fabriqué en Valais, le kg 23.– au lieu de 28.– Fondue moitié-moitié en lot de 2, bio, 2 x 600 g 20.40 au lieu de 25.60 20% Tous les yogourts bio de 180 g ou de 500 g 20% Lait entier UHT, 4 x 1 L 4.40 au lieu de 6.60 33%

FLEURS & PLANTES Roses de 50 cm, Max Havelaar, le bouquet de 10 10.90 au lieu de 12.90 Bouquet Fiona, avec tulipes et branches de myrtillier, le bouquet 12.90

AUTRES ALIMENTS Tous les œufs de Pâques colorés Points Cumulus x 20 Poulet Sweet & Sour avec riz Anna’s Best en lot de 2, 2 x 370 g 8.70 au lieu de 11.60 Lasagnes alla bolognese M-Classic, l’emballage de 800 g 6.90 Raviolis M-Classic fromage et pesto, le lot de 3 paquets, 3 x 250 g 9.– au lieu de 13.50 33% Tous les sandwiches et canapés Anna’s Best et bio 20% Pizzas M-Classic Margherita, l’emballage de 3 pièces, surgelées, 3 x 380 g 5.15 au lieu de 10.30 50% Tous les strudels et les tartelettes M-Classic, surgelés 20% Frangipane, gâteau, 420 g 5.70 au lieu de 6.90 Toutes les tablettes de chocolat Frey et M-Classic de 100 g, à partir de 2 tablettes –.30 de moins l’une Valable jusqu’au 14.3 Branches Frey Eimalzin, l’emballage de 30 pièces 10.– au lieu de 15.60 Madeleines nature M-Classic, le lot de 3 paquets, 3 x 225 g 4.10 au lieu de 6.90 40% Tous les gâteaux non réfrigérés 20% Leckerli de Bâle, 2 x 1 kg 14.– au lieu de 20.– 30% Chips nature ou au paprika M-Classic en sachet 50% Toutes les farines spéciales points Cumulus multipliés par 20 Miel de fleurs sauvages liquide, 1 kg 8.90 Tous les Pepsi en emballages de 6 x 1,5 litre 4.90 au lieu de 9.80 50%

Tous les jus Gold 1 litre et 3 x 25 cl 20% Tout l’assortiment Al Fez 20% Ananas en tranches Sun Queen, le lot de 6, 6 x 136 g 5.20 au lieu de 6.60 Toutes les sauces en sachet Bon Chef, à partir de 2 sachets –.30 de moins l’un

NON-ALIMENTAIRE Tout l’assortiment Exelcat 20% Essuie-tout ménager Twist en emballages multiples 40% Rondelles d’ouate Primella, 2 x 80 pièces 2.85 au lieu de 3.80 Protège-slips Bodyform Air Molfina, 2 x 36 pièces 3.– au lieu de 4.– Liquide vaisselle Manella, le lot de 3, 2.– de moins Lessive pour le linge fin Yvette, le lot de 2 15.80 au lieu de 21.– Tous les produits de lessive Total 50% Tous les auxiliaires de lavage et de repassage Total 20% Valable jusqu’au 14.3 Sacs à ordures Cleverbag Herkules, 5 rouleaux 12.90 au lieu de 17.– Tout l’assortiment de pantalons pour femme et homme 20% Valable jusqu’au 14.3 Slips mini ou maxi pour femme, le lot de 5 9.90 Valable jusqu’au 14.3 Pyjama pour femme à partir de 17.90 Valable jusqu’au 14.3 Sous-vêtements pour bébé et enfant, par ex. panties pour fillette, le lot de 3 7.90 Valable jusqu’au 14.3 Slips, shorts et débardeurs pour homme, emballages multiples à partir de 13.90 Valable jusqu’au 14.3 Sac à dos 14.95 au lieu de 29.90 50% Valable jusqu’au 14.3 Tous les articles de préparation de l’eau M-Classic, Brita et Soda Club 30% Valable jusqu’au 14.3

NOUVEAUTÉS Biscuits Chocky au chocolat ou au lait, 250 g 2.70 NOUVEAU Valable jusqu’au 14.3 Cacahuètes Lime & Chili Premium, 150 g 3.80 NOUVEAU Valable jusqu’au 14.3 Collants, bas et chaussettes qui ne filent pas (ligne Comfort) 14.50 NOUVEAU Valable jusqu’au 14.3

Société coopérative Migros Valais Vous trouverez plus d’informations sur les prix, les produits et les réductions sur les étiquettes des articles dans cet encart.


PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 1.3 AU 14.3.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 3.80

Cacahuètes Lime & Chili Premium le mariage réussi du piquant du piment et de la fraîcheur de la limette, 150 g

NOUVEAU 3.60 Raviolis aux légumes Premium raviolis aux œufs farcis aux épinards et à la ricotta avec sauce à la ratatouille, 420 g

NOUVEAU 14.50 Collants, bas et chaussettes qui ne filent pas (ligne Comfort), par ex. collants Revolution

En vente dans les plus grands magasins Migros.

NOUVEAU 4.80 Mini-Comtesse désormais disponible en petit format pratique, 200 g

NOUVEAU 2.70 Chocky au chocolat ou au lait biscuits croustillants fourrés au chocolat ou à la crème au lait, nouvelle qualité suisse, 250 g

NOUVEAU 8.–

Filet Gourmet Julienne Pelican, MSC délicieux filets de cabillaud d’Alaska recouverts de julienne, surgelés, 400 g

NOUVEAU 14.50 Les Peintures Frey ces magnifiques plaquettes de chocolat sont de véritables chefs-d’œuvre décorés avec les meilleurs ingrédients, 162 g

NOUVEAU 3.90

Jus de fruits mélangés, bio ce jus de fruit rafraîchissant est désormais disponible en qualité bio, 75 cl

MGB www.migros.ch W

FAITES LE PLEIN DE NOUVEAUTÉS!


EN MAGASIN

| 55

en poupe

produits issus de l’agriculture biologique. adepte de la petite reine. Le bio est à l’honneur à Migros: Raccard Surchoix, en tranches, 400 g, Fr. 9.70, pommes de terre fermes à la cuisson, 1 kg, prix du jour, sirop d’herbes des Alpes, 50 cl, Fr. 4.40, mélange randonnée Sun Queen, 200 g, Fr. 3.20, slip pour femme, Fr. 11.90, bananes Max Havelaar, le kilo, prix du jour, jus de pomme dilué, 50 cl, Fr. –95 au lieu de Fr. 1.20*, biscuits complets Sésame noisette, 200 g, Fr. 3.10**, miel de nectar cristallisé, 250 g, Fr. 3.20** * Prix action valable du 1er au 7 mars 2011. ** En vente dans les plus grands magasins.


56 | Migros Magazine 9, 28 février 2011

L’histoire du label Bio Le label Bio de Migros, tel qu’on le connaît aujourd’hui, est né en 1995. A l’époque, l’assortiment se limitait aux fruits et légumes. D’autres articles comme les produits laitiers, les œufs, le pain et les pâtisseries, mais aussi la viande et le poisson, allaient suivre bientôt. Aujourd’hui, Migros propose sous le label Bio plus de 1000 références allant du chocolat à la mayonnaise en passant par le thé et les aliments pour bébé. DES POULES BIEN TRAITÉES DONNENT DE BONS ŒUFS Lorsque les poules pondeuses sont bien nourries et bien soignées, elles pondent d’excellents œufs bio. Une alimentation équilibrée est donc particulièrement importante pour leur bien-être ainsi que pour la qualité de leurs œufs. Les œufs bio sont exempts d’additifs chimiques et d’OGM. Dans les élevages bio, les poules disposent de suffisamment d’espace pour se mouvoir sans stress et vivre une vie sociale conforme aux besoins de l’espèce. Ces animaux nous remercient de ce bon traitement en nous gratifiant d’œufs sains et de grande qualité.


EN MAGASIN

Pneumologue, Andreas Paky veille à privilégier une alimentation saine et équilibrée: «Pour moi, manger bio signifie également ne consommer de la viande qu’une fois par semaine.»

«Je me sens meilleur humainement parlant»

S

pécialiste en médecine interne et en maladies pulmonaires, Andreas Paky connaît l’importance de respirer un air pur. Il essaie donc de rejeter le moins possible de CO2 et passe plus de temps à vélo qu’au volant de sa voiture. «Un jour, j’irai jusqu’au cercle polaire à vélo, et ma femme fera la voiture-balai.» Depuis quand achetez-vous des produits bio? Le bio est à l’honneur à Migros: Crevettes marinées, surgelées, 200 g, Fr. 8.10, viande séchées des Grisons, les 100 g, Fr. 9.40, concombres aux fines herbes, 270 g, Fr. 2.75, moutarde à gros grains, 200 g, Fr. 2.30, saucisses de Vienne, 2 x 100 g, Fr. 3.60, cocktail de légumes Biotta, 50 cl, Fr. 1.65 au lieu de Fr. 2.10*, camembert suisse, 125 g, Fr. 3.10, pain carré clair, 265 g, Fr. 2.–, yogourt moka, 180 g, Fr. –.60 au lieu de Fr. –.75* * Prix action valable du 1er au 7 mars 2011.

| 57

Je n’achète pas grand-chose moimême, car c’est ma femme qui se charge des courses. Elle achète bio depuis que ces produits existent. Au tout début, elle se fournissait dans de petits magasins. Pourquoi privilégiez-vous le bio?

Pour moi, le bio symbolise le développement durable et des élevages écologiques. Le bio, c’est aussi le respect de la nature et des êtres vivants. Pour quels produits privilégiezvous le bio?

Mon épouse achète divers articles bio ainsi que des produits certifiés Max Havelaar, par exemple. L’important pour moi, c’est que les producteurs soient correctement rémunérés et que le travail des enfants soit interdit.

Les produits bio sont-ils plus goûteux?

Ce n’est pas un critère décisif pour moi. Ce n’est d’ailleurs pas pour des questions de goût que j’achète des produits bio, mais parce que je suis convaincu de la pertinence du concept. Vous sentez-vous mieux depuis que vous mangez bio?

Je ne ressens aucune différence sur le plan physique, mais je me sens meilleur humainement parlant. Vous engagez-vous dans d’autres domaines pour le développement durable?

Je me rends tous les jours au travail à vélo et vais chaque année au congrès des pneumologues à bicyclette. C’était à Barcelone l’an dernier, et ce sera à Amsterdam cette année. Quel est votre produit bio favori dans l’assortiment Migros?

Le camembert.

Le bio est-il actuel?

Oui, le bio, c’est l’avenir. J’espère qu’il ne sera pas simplement relégué au rang de produit marketing.

Propos recueillis par Heidi Bacchilega

CONCOURS

Une semaine de vacances bio à gagner! Participez au concours bio dans les magasins Migros. Répondez à la question figurant sur le coupon de participation et déposez celui-ci dans l’urne prévue à cet effet jusqu’au 14 mars 2011. Avec un peu de chance, vous gagnerez avec votre famille l’une des trois semaines de vacances d’été mises en jeu à l’hôtel bio Ucliva de Waltensburg (GR) ou d’autres magnifiques prix.


ACTION OFFRES VALABLES DU 1.3 AU 14.3.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK RÉDUCTIONS SUR TOUS LES PRODUITS NIVEA CREME, NIVEA SOFT, NIVEA HAND, ET NIVEA BODY ILLUSTRÉS ET BIEN D’AUTRES ENCORE

6.30

12.90

Boîte NIVEA Creme le lot de 2, 2 x 150 ml

Pot NIVEA Soft le lot de 2, 2 x 300 ml

20%

7.90

au lieu de 9.90

Crème pour les mains NIVEA Soft&Intensive le lot de 2, 2 x 100 ml Baume pour les mains NIVEA SOS le lot de 2, 2 x 50 ml

20%

13.10

au lieu de 16.40

Lotion corporelle douceur ou Lotion corporelle hydratante express NIVEA le lot de 2, 2 x 400 ml

au lieu de 15.70

20%

9.50

au lieu de 11.90

Lait corporel nourrissant NIVEA le lot de 2, 2 x 400 ml

20%

15.65

au lieu de 19.60

Lotion corporelle raffermissante NIVEA Q10 PLUS le lot de 2, 2 x 250 ml

www.NIVEA.ch

au lieu de 7.80

Nivea est en vente à votre Migros


EN MAGASIN

Migros Magazine 9, 28 février 2011

Croquant

Migros propose désormais des cerneaux de noix Sun Queen en qualité bio. S’ils font très bonne figure sur un plateau de fromage, ils entrent également dans la préparation de desserts (gâteaux, parfaits, etc.). Cerneaux de noix Sun Queen, Bio, 100 g, Fr. 3.30

BON & BON MARCHÉ

FR. 8.50

Gratin de poireau

NOUVEAU À MIGROS

Repas pour 4 personnes

➔ Préchauffer le four à 180 ˚C. Laver 1 poireau et le couper en fines rondelles. Disposer 400 g de lentilles rouges dans un saladier. Env. Fr. 3.20

NOUVEAU À MIGROS NOUVEAU À MIGROS

Chocolaté

Le chocolat bio est toujours plus apprécié. Il était donc normal que Migros étoffe son assortiment. C’est désormais chose faite avec les truffes bio. Ces bouchées fondantes au chocolat blanc, noir ou au lait que l’on aimera déguster chez soi peuvent aussi constituer une petite attention à offrir à une personne chère. Truffes assorties, Bio, 138 g, Fr. 11.50*

➔ Ajouter les rondelles de poireau, 2 dl de bouillon de légumes et 1,5 dl de crème entière dans le saladier. Bien mélanger le tout, saler et poivrer. Env. Fr. 2.30 ➔ Incorporer la masse dans un plat à gratin préalablement beurré et cuire environ 15 min au milieu du four. Sortir du four et façonner quatre creux dans la masse à l’aide d’une cuillère. ➔ Casser un œuf frais entier dans chacun des creux et poursuivre la cuisson 15 min. Env. Fr. 3.Conseil: servir avec une salade de carottes.

* En vente dans les plus grands magasins.

Désaltérant

Le très apprécié thé froid bio aux herbes des Alpes suisses est désormais aussi proposé en petite bouteille (PET) de 33 cl. Il en va de même pour l’infusion de la félicité bio et le jus d’orange bio. De quoi assouvir idéalement les petites soifs. Thé froid aux herbes des Alpes suisses, Bio, 33 cl, Fr. 1.Infusion de la félicité, Bio, 33 cl, Fr. 1.Jus d’orange, Bio, 33 cl, Fr. 1.50

| 59

NOUVEAU À MIGROS

Crémeuse

L’assortiment déjà fourni de fromages Migros s’enrichit d’une tomme à la crème bio. Elaboré avec du lait pasteurisé, ce fromage à pâte molle suisse crémeux à souhait peut se consommer au déjeuner, tartiné sur une baguette encore tiède ou avec des pommes de terre en robe des champs. Sortez la tomme du réfrigérateur au moins une demi-heure avant de la consommer pour que ses arômes puissent donner leur pleine mesure. Tomme à la crème, Bio, 120 g, Fr. 2.80

+


Rendez-nous visite au

www.

Festival des voyages Marti

à Kallnach,

.ch

du 3 au 5 mars

Divertissement, rabais de réservation, voyage en car gratuit!

La Corse

Dresde, Berlin et Iéna

Bonifacio - Ajaccio - Calanches - Calvi - Bastia

Un voyage plein de trésors culturels

Découvrez ce magnifique coin de DATES DES VOYAGES terre! La Corse est aussi appelée 1. 15 - 20 mai «la montagne en Méditerranée». Et 2. 22 - 27 mai cela à juste raison. Le plus haut 3. 29 mai - 03 juin sommet de l’île, le Monte Cinto, culmine à 2710 mètres. Le paysage 4. 04 - 09 septembre corse est extrêmement varié. 5. 11 - 16 septembre 6. 18 - 23 septembre 7. 25 - 30 septembre 1er jour, Suisse - Toulon - à bord:

La renommée mondiale de Dresde DATES DES VOYAGES repose sur ses riches collections 1. 29 mai - 04 juin d’art ainsi que sur ses monuments 2. 28 août - 03 sept. publics impressionnants. Berlin, de son côté, la capitale de l’Allemagne compte parmi les lieux les plus importants de l’histoire allemande ce qui est également représenté par ses nombreuses curiosités. PRIX

voyage de votre lieu de départ à Toulon. Pendant la nuit, traversée en ferry vers la Corse. Petit déjeuner. 2e jour, Bonifacio - Ajaccio: arrivée de bon matin dans la ville portuaire de Bastia. Vous atteignez Bonifacio. La ville est située sur un plateau calcaire de 60 m de hauteur. Excursion en bateau aux grottes du Dragon. Vers le soir vous arrivez à Ajaccio. Demi-pension. 3e jour, Ajaccio: toute la journée est consacrée à Ajaccio, la ville natale de Napoléon. Une visite guidée vous fait découvrir la deuxième ville corse par sa grandeur. Après-midi libre. Demi-pension. 4e jour, excursion aux gorges de la Spelunca - les Calanches - Cargèse: vous atteignez les imposantes gorges de la Spelunca. Continuation pour Porto aux fascinantes Calanches. Par Cargèse vous rentrez le soir à Ajaccio. Demi-pension. 5e jour, Calvi - Bastia - à bord: vous passez Corte et Ponte Leccia pour rejoindre Calvi. L’après-midi vous traversez le désert des Agriates et rejoignez Bastia. Temps libre au centre dans cette ville pittoresque avant l’embarquement sur le ferry vers la France. Petit déjeuner. 6e jour, Toulon - retour: retour en Suisse à votre lieu de départ, via la vallée du Rhône.

PRIX

6 jours

B A A B A B A

CHF 995.-

chambre à 2 lits / cabine double intérieure chambre à 1 lit / CHF 1'210.cabine individuelle intérieure assurance SOS / frais d’annulation oblig. CHF 25.Options siège double CHF 120.à usage individuel cabine extérieure CHF 30.chambre vue mer CHF 90.CHF 110.Supplément PRESTATIONS • Voyage en car de luxe 5 étoiles • 5 nuitées avec buffet de petit déjeuner • 3 repas du soir • Traversées en ferry Toulon-BastiaToulon en cabine avec douche, WC • Promenade au bateau aux grottes du Dragon • Visite guidée d’Ajaccio (Voyage 2) • Prestations

1er jour, Suisse - Dresde: voyage de votre lieu de départ à Dresde, via Nuremberg. Demi-pension. 2e jour, Dresde: pendant une visite guidée, vous voyez entre autre le «Zwinger», la «Frauenkirche», le «Fürstenzug» et le château. Reste de la journée à libre disposition. Petit déjeuner. 3e jour, Forêt de la Spree - Berlin: une promenade en barque sur les voies d’eau romantiques de la Forêt de la Spree vous fait découvrir toute la beauté de cette réserve naturelle protégée. Poursuite du voyage pour rejoindre Berlin, la capitale d'Allemagne. Demi-pension. 4e jour, Berlin: un guide local vous fait découvrir les curiosités comme la porte de Brandebourg, le Kurfürstendamm et le bâtiment de la Diète de l’Empire. Ensuite temps libre. Petit déjeuner. 5e jour, excursion à Potsdam: Potsdam se trouve à quelques pas de Berlin avec sa fastueuse construction du Nouveau Palais et le célèbre château Sanssouci. Avec un guide connaisseur, vous admirez ce château. Petit déjeuner. 6e jour, Iéna: après avoir traversé l’ancienne région de la RDA, vous atteignez Iéna. Demi-pension. 7e jour, Iéna - retour: retour en Suisse à votre lieu de départ.

7 jours

chambre à 2 lits chambre à 1 lit assurance SOS / frais d’annulation oblig. Option siège double à usage individuel

CHF 975.CHF 1'155.CHF

25.-

CHF

140.-

PRESTATIONS • Voyage en car de luxe 5 étoiles • 6 nuitées avec buffet de petit déjeuner • 3 repas du soir • Promenade en barque dans la Forêt de la Spree • Visites guidées de Dresde et Berlin HOTELS Très bons hôtels à Dresde, Berlin, Iéna LIEUX DE DEPART Route A: Genève, Lausanne, Yverdon, Neuchâtel, Kallnach*, Bienne Route B: Genève, Lausanne, Fribourg, Kallnach* *Parking gratuit à disposition

LIEUX DE DEPART Route A: Genève, Lausanne, Yverdon, Neuchâtel, Kallnach*, Bienne Route B: Genève, Lausanne, Fribourg, Kallnach* *Parking gratuit à disposition

Les prix sont valables lors d'une réservation par www.marti.ch. Les autres centrales de réservation facturent habituellement un montant pour frais de dossier.

Réservations: 021 320 34 34 Ernest Marti SA, 3283 Kallnach • Courriel: marti@marti.ch

Les conditions générales de voyages et de contrat de Ernest Marti SA s'appliquent

B A

Siège double à usage individuel


EN MAGASIN

Migros Magazine 9, 28 février 2011

Maille à partir avec vos bas?

Un collant qui file est particulièrement gênant. Heureusement, avec les nouveaux collants Lycra Fusion, ce désagrément appartient définitivement au passé.

U

ne maille filée attire tous les regards, au grand dam de celles qui en sont les victimes, même si elles ont de belles jambes! Du coup, ce désagrément est la hantise de millions de femmes. Pendant des si��cles, les remailleuses – une profession aujourd’hui en voie de disparition – ont essayé en vain de mettre fin à ce problème. Celuici se produit lorsque les collants sont tricotés à l’aide d’un seul fil et non pas cousus. Lorsqu’un trou apparaît, il déclenche une

réaction en chaîne, et c’est la catastrophe! Les mailles filées appartiennent désormais au passé grâce à l’invention d’une fibre révolutionnaire – appelée Lycra Fusion – et d’une nouvelle technique de tricotage par thermofixation qui rend les fibres plus souples et plus résistantes. A Migros, vous trouverez des collants, Stay up, socquettes et chaussettes Lycra Fusion sous la ligne Revolution. Les collants soyeux et mats existent en noir ou couleur chair.

Stay up Revolution, 20 deniers,

Fr. 14.50* Socquettes Revolution, 20 deniers,

Fr. 6.90*

Collants fins Revolution, avec renforcement à la taille, 20 deniers, Fr. 14.50*

* Du 1er au 14 mars 2011, multlipliez vos points Cumulus par 20 sur tous les collants indémaillables.

| 61


62 | Migros Magazine 9, 28 février 2011

A

mes sensibles, s’abstenir. Sieur Deshusses a l’humour caustique. Qu’il cuisine un plat à l’ail, «familial, qui désinfecte tout le système, à éviter lorsque l’on forme un couple illégitime», qu’il raconte le bonheur d’être papa de deux adolescents, «une recommandation aux pères: virez vos filles, faites des garçons» ou qu’il s’insurge contre les velléités d’égalité des femmes, «enceintes, on leur caresse le ventre. Les hommes, on ne leur caresse pas les c…». Ces quelques farces pour cacher son trac, juste avant de présenter son premier one man show. «Un spectacle décevant, minable et misogyne, c’est annoncé. Ça faisait longtemps que j’y pensais. Différents projets ont repoussé le moment de s’y mettre sérieusement. Et puis, cela s’est imposé à moi.» A 47 ans, le Genevois a voulu aborder des grands sujets, comme le vin dans les pizzerias, les concours d’Air guitare et des questions moins importantes, telle que la réincarnation ou les médicaments.

La cuisine comme lieu d’inspiration

Des digressions sur ce qu’il a vécu, écrites sur la table de la cuisine, quand il y a de la place. Un endroit qui allie tous les éléments qui lui parlent, «amour, alcool, littérature et nourriture, les quatre mamelles de l’existence». L’humoriste n’est pas du genre à se balader avec un stylo et un calepin dans la poche, encore moins à posséder un bureau. «Un projet naît d’une pensée. Je le structure petit à petit dans ma

Secrets de cuisine r c’est... Pour vous, cuisine ns stress, avec ne «pour soi» - sa isi cu Je différencie la autres», où le la cuisine «pour les un truc simple - de t mélangé avec er des convives es plaisir de voir mang en somme. réussi… Sucré salé l’inquiétude du plat at favori? Quel est votre pl ime beaucoup plats favoris, car j’a de t tô plu is ra rle Je pa t surtout qu’il s que l’aliment, il fau plu is Ma . es os ch de nt la choucroute, stant. Bien qu’aima l’in ec av de or cc s’a juillet, je ne tin en plein mois de si on me la sert le ma récier. suis pas sûr de l’app au monde? z-vous pour rien Que ne mangerie er les rognons illette. On peut ajout Le cumin et l’andou fois ule n mangez qu’une se mal lavés: vous n’e dans votre vie.

urs en réserve? Qu’avez-vous toujo se rend ensables quand on Des sardines. Indisp la fait un Ce r. ne isi cu ne sait pas chez quelqu’un qui ersation. ns problème la conv fond, et on tient sa nez-vous? par semaine cuisi Combien de fois olescents. Du pour mes deux ad Quatre fois, à midi, ils sont contents. je remue le tout et plâtre, de la farine, un repas? us aimé partager Avec qui auriez-vo se serrent ’ils qu ur nce Pilate. Po Po et t ris Ch ssu Jé pas mal un coup et... j’aurais la main, qu’on boive r poser. de questions à leu

tête. Quand je prends le crayon, c’est que j’ai le tout, ou que je dois faire la liste des courses. Comme le sommeil, l’inspiration reste la seule chose qu’on ne trouve pas lorsqu’on la cherche.» Et de remuer avec frénésie les noix de Saint-Jacques

Deshusses et coutumes

Après un discret passage dans la nouvelle série de la TSR, «T’es pas la seule!», Laurent Deshusses le comédien genevois cuisine à l’instinct. Coup de bluff ou dextérité? Chez lui, tout est à prendre au


CUISINE DE SAISON LAURENT DESHUSSES

| 63

«Amour, alcool, littérature et nourriture sont les quatre mamelles de l’existence.»

FAIRE SUER l’ail dans l’huile chaude.

AJOUTER le persil puis les noix de Saint-Jacques.

SAUPOUDRER de farine. MOUILLER avec le vin blanc et porter à ébullition.

en cuisine

se lance dans le one man show. A quelques jours du grand saut, deuxième degré...


Avec LI LIST STER ERIN INE E®, bénéfi éficiez i d’une bouche h absolument fraîche, propre et saine. Effet immédiat! LISTERINE® combat efficacement les bactéries nuisibles responsables de la plaque dentaire, des de s ir irri rita tati tion ons s de des s ge genc nciv ives es et de la ma mauv uvai aise se hal alei eine ne. Et ce, mêm ê e au nivea eau u de des s ge genc ncives es,, en entr tre e le es de dent nts s et sur la langue, où le brossage des dents seul est insuffisant. Le tout en préservant l’équilibre de la flore buccale.

Le n°s1de bouche !

ain mondial des b Maintenant auss

i disponible chez

*

.

Hotlin Hotl ine e gratui grat gr atui uite te d’e ’ex ex xp per per perts erts tss en en h hygi hy ygiè gièn iè ène ne eb buc bu uc cc a ccal cc ale: le: e: 008 0800 00 260 26 260 0 00 00, ou sous www. w listerrin i e.ch h * Euromonitor 2009

Une explosion de propreté dans toute votre bouche

Disponibles dans les plus grand m magasins Migros

Listerine est en vente à votre Migros


Migros Magazine 9, 28 février 2011

CUISINE DE SAISON LAURENT DESHUSSES

| 65

«Ah les pâtes, si on les rate! Et les noix, elles ont peu rendu d’eau. D’habitude, elles ne sont pas comme ça.»

dans la poêle d’une main en égouttant les spaghetti de l’autre. «Ah, les pâtes, si on les rate! Et les noix, elles ont peu rendu d’eau. D’habitude, elles ne sont pas comme ça. Il me faut un truc pour prendre le machin!» Sous ses airs nonchalants, le pitre revendiqué admet être angoissé et perfectionniste, «je mets de l’importance où il n’y en a pas beaucoup. Optimiste qui se cache, pessimiste gai, parfois sarcastique… En fait, je suis rarement content de moi. C’est peutêtre mon moteur.» Un peu comme Louis de Funès, qui lui a valu ses premiers rires. Dans les années 70, assis devant son poste, face à La Folie des grandeurs, Laurent s’esclaffe. «Mes parents ne m’avaient jamais entendu rire autant.» Il attendra d’avoir 18 ans pour oser imaginer que faire rire pourrait devenir son job. Sa première pièce: Le père Noël est une ordure, dans le rôle de Pierre Mortez, «c’est

«Je suis rarement content de moi. C’est peut-être mon moteur» cela oui». «Le public a apprécié, l’envie était là. Mais on ne décide pas devenir comédien. C’est un état, ce qu’on est réellement au fond de soi.» Que penser alors de ses débuts à la télévision? Car à 20 ans, Laurent Deshusses a été le premier présentateur de la TSR, tâche confiée uniquement aux femmes jusque-là. «Une erreur de casting, au sens propre du terme. J’étais sur le plateau, je servais à boire et j’ai imité une speakerine. On m’a engagé. Six mois. A 20 ans, j’en étais fier. Mais ça m’a aussi aidé à comprendre ce que je ne voulais pas faire…»

Encore un chouia de vin blanc dans la sauce, et l’on aborde Les gros cons, la série qui l’a fait connaître sur la chaîne Canal+ dans les années 90. «On a simplement envoyé une cassette et ils ont adoré. C’était la grande époque. On passait dans l’émission Nulle part ailleurs. Antoine de Caunes a été très correct et protecteur avec nous.» Aujourd’hui, ces sketchs – parodies du boulanger, du fan de cyclisme, du baba ou encore du gynécologue – cartonnent sur internet. «Ça a vraiment décollé. Tout n’est pas réussi, mais ça a marqué. Il y a des boulangers qui m’écrivent pour me dire que maintenant,

quand ils pétrissent, ils reprennent la phrase: «salope de Brigitte». J’assume tout.»

«Je suis cohérent dans mes incohérences»

Le comédien ne tient cependant pas à revenir sur son parcours, «j’ai déjà raconté tout ça. Mais quand je vois ce que j’ai accompli, je me rends compte que je suis cohérent dans mes incohérences». Théâtre, cinéma, et de nombreuses séries TV – L’ours Maturin et la famille Wallace pour TF1, Bigoudi, sur la TSR, aux côtés de Maria Mettral, «vraiment adorable», Sauvetage, Paul et Virginie, Petit déballage entre amis et dernière née, qu’il a écrite et réalisée, Photo Sévices, plus de 30% de parts de marché. Il glisse au passage sa participation au téléfilm de Claude Goretta Sartre l’âge des passions en 2005, «je jouais un journaliste, un de ces petits rôles


® Marque déposée de Kimberly-Clark Worldwide Inc. ©2010 KCWW

R , SU .CH E T EZ VI DN N A R

0 0 0 À S 0 C 1FRAN G

G

ER N G A

!

Kleenex Extra est extra grand ®

et extra résistant. Extra pratique ! Procurez-vous le plus grand mouchoir en boîte. Même en cas de très gros rhume, Kleenex® Extra vous aide à vous sentir mieux.

Kleenex Extra. Extra grand. Extra résistant. ®

Kleenex est en vente à votre Migros


Migros Magazine 9, 28 février 2011

dans lesquels il ne faut pas se faire remarquer». En bon Genevois, il a foulé les planches de La Revue, «un monument ici». Et s’y est cassé deux fois le ménisque, le gauche et le droit, devant le public. «La prochaine fois, j’essaierai de me fracturer les coudes pour changer.» Bientôt, on le verra au cinéma, dans Bob et les Sex pistaches d’Yves Matthey, «un film intellectuel». En grignotant un spaghetti cru, Laurent Deshusses évoque le film où il n’apparaîtra jamais, «Kickboxer, avec Van Damme, je ne serais pas bon» et le personnage qu’il aimerait incarner, «un rôle à la Hugh Grant dans une comédie britannique romantique, avec une certaine distance. Mais en Suisse, il ne faut pas s’autoriser à avoir ce genre de rêve. C’est à Paris et à Hollywood que ça se passe. Moi, je suis heureux où je suis. Bon, je vais aller faire du vélo. Du vélo d’appartement.»

CUISINE DE SAISON LAURENT DESHUSSES

Pâtes aux noix de Saint-Jacques façon persillade

Une recette de Laurent Deshusses

Virginie Jobé Photos Christophe Chammartin / Rezo

Dates de son prochain spectacle, «Laurent+Deshusses»: 1er, 2, 3 et 25, 26, 27 mars au théâtre de l’Alhambra à Genève. Infos: www.laurentdeshusses.ch

PRÉPARATION 1) Hacher le persil et l’ail. Cuire les spaghetti al dente dans un grand volume d’eau bouillante salée. Egoutter.

INGRÉDIENTS PLAT PRINCIPAL POUR 4 PERSONNES

De savoureuses recettes sur www.saison.ch Pour s’abonner: 0848 87 7777, abonnements@saison.ch (39 fr. seulement pour 12 numéros)

2 bouquets de persil 6 gousses d’ail 500 g de spaghetti sel 4 cs d’huile d’olive 600 g de noix de SaintJacques, crues 1 cs de farine 2,5 dl de vin blanc poivre

2) Entre-temps, faire suer le persil et l’ail dans l’huile. Ajouter les noix de Saint-Jacques et faire revenir le tout pendant env. 5 min. Saupoudrer de farine. Mouiller avec le vin et porter à ébullition. Saler et poivrer. Dresser les spaghetti sur des assiettes, puis les noix de Saint-Jacques dessus.

Préparation: env. 20 min Valeur nutritive: Par personne, env. 26 g de protéines, 18 g de lipides, 98 g de glucides, 2950 kJ / 710 kcal

| 67


CROATIE

8 jou ement à nnell exceptio

– . 9 9 1 1

CHF

Prestations incluses:

 Acheminement en bus gratuit depuis la Romandie à Zurich aller/retour

 Vols de Zurich vers Split avec SWISS  Taxes d’aéroport  Circuit en bus moderne avec toutes les excursions incluses selon programme

 7 nuitées dans de très beaux hôtels 1ère classe à Starigrad (3 nuits) et Drvenik (4 nuits)  7 x copieux buffets de petit-déjeuner et 7 x buffets sous forme de dîners variés  Durant tout votre séjour, vous serez accompagnés d‘un guide francophone  Documentation de voyage informative

Parc national de Plitvice

Bosnie Ile de Pag Herzégovine Zadar Sibenik Mostar Split Trogir Makarska Ile de Brac Drvenik Orebic Ston Adriatique Korcula Dubrovnik

Notre grand succès! Voici déjà huit ans que nous concoctons pour nos clients ce voyage unique. A l‘unanimité, ils reviennent enthousiastes des paysages merveilleux de la côte Adriatique. Tous les trésors que possède la Croatie vous sont dévoilés. Un crochet vers la capitale mondialement connue: Mostar en BosnieHerzégovine et naturellement également Dubrovnik, la perle de l‘Adriatique, font partie de ce séjour captivant.

pension incluse

Profitez d’une réduction de CHF 300.incluse dans le prix d’action!

Valable pour les réser vations jusqu’au 26 mars! Vols de Zurich (bus gratuit de Genève à Zurich aller/retour) Prix normal circuit demi-pens. 1499.– 1499.– 1499.– 1499.– 1499.– 1499.– 1499.– 1499.– 1499.– 1499.– 1499.– 1499.– 1499.–

Prix d‘action circuit demi-pens. 1199.– 1199.– 1199.– 1199.– 1199.– 1199.– 1199.– 1199.– 1199.– 1199.– 1199.– 1199.– 1199.–

Sem. prolongation

Supetrus Resort demi-pens.

599.– 599.– 599.– 599.– 599.– 599.–

pas de prolongation possible

599.– 599.– 599.– 599.– 599.–

pas de prolongation possible

Service de bus gratuit aller/retour:

Acheminement gratuit depuis Genève, Nyon, Lausanne, Yverdon, Neuchâtel, Bienne vers l‘aéroport de Zurich.

Prestations non comprises: Supplém. chambre individuelle circuit CHF 199.– • Supplém. chambre individuelle sem. prolong. CHF 249.– • L’assurance combinée frais d’annulation et aide SOS CHF 35.– • Frais de réservation CHF 10.– par personne. Facilités d’entrée: les citoyens suisses n’ont besoin que d’une carte d’identité valable.

Réservez de suite chez VAC à La Chaux-de-Fonds:

IS S! Croatie

Et durant la semaine de prolongation:  Transferts sur l‘île de Brac  7 nuitées au Supetrus Resort avec demi–

Circuit Croatie 8 jours Voyage 3011 Prix par pers. en chambre double Samedi, 14.05.11 Samedi, 21.05.11 Samedi, 28.05.11 Samedi, 04.06.11 Samedi, 11.06.11 Samedi, 18.06.11 Samedi, 25.06.11 Samedi, 03.09.11 Samedi, 10.09.11 Samedi, 17.09.11 Samedi, 24.09.11 Samedi, 01.10.11 Samedi, 08.10.11

SW Vo l ave c

Votre programme de voyage 1er jour, Romandie/Zurich – Split – Trogir: Acheminement en bus gratuit depuis la Romandie à Zurich. Vol de Zurich à Split et accueil par notre assistance de voyage. Votre circuit commence dans un bus confortable et continue vers Trogir. La vieille ville cernée par la mer, est protégée par l’UNESCO. C‘est un plaisir renouvelé de flâner tout en admirant les maisons formant un lacis de ruelles médiévales. La route se poursuit en direction de Starigrad où vous vous restaurez et passerez les trois prochaines nuits à l’hôtel Alan****. 2è jour, Zadar – Šibenik – Pag: Visite des villes de Zadar et Šibenik. La vieille ville de Zadar située sur une presqu’île abrite d’innombrables curiosités culturelles et historiques. Puis la route continue vers Šibenik, la ville au bord d’une baie profonde à l’embouchure de la rivière Krk. Un des monuments importants est la Cathédrale St-Jacques de Šibenik, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Šibenik a une très jolie vieille ville avec un centre animé de boutiques, tavernes, cafés et bars. 3è jour, Parc national de Plitvice: Le parc national de Plitvice avec ses seize lacs bleu turquoise fait partie des curiosités d‘Europe classées au patrimoine de l‘UNESCO. Ce parc, décor naturel des scènes du film „Winnetou“, vous laissera un inoubliable souvenir. 4è jour, Mostar – Drvenik: Aujourd’hui, nous vous conduisons à Mostar, la capitale de la Bosnie-Herzégovine. L‘emblème de Mostar n‘est autre que le Stari Most, „le vieux pont“ arc-bouté enjambant la Neretva. Symboles de la vie des divers peuples de BosnieHerzégovine, le pont et la vieille ville sont entrés au patrimoine mondial et culturel de l‘UNESCO. Sur votre route, vous pourrez admirer le lac rouge et le lac bleu. Dîner et nuitée à l’hôtel Bella Vista**** à Drvenik, où vous passerez les 4 nuits suivantes. 5ème jour, Dubrovnik: Promenade à travers la région viticole la plus réputée de Croatie, en direction de Dubrovnik – „la perle de l’Adriatique”. Cette ville portuaire garde en effet au travers de ses superbes monuments et de ses rues pavées, les témoignages de son riche passé historique. En pénétrant dans la vieille ville, par un pont-levis et depuis les remparts qui l‘encerclent, laissez votre imagination vous transporter en plein âge d‘or de la Renaissance. Une visite guidée de cette ville s’impose.

✆ 0848 840 905 Lundi au vendredi 7h30 à 20h et samedi 8h à 12h

ou sur internet: www.net–tours.ch

ou auprès du bureau profes.: 0848 14 25 36 Lundi au vendredi 9h à 12h et 13h30 à 18h

tion

P r i x d ‘a c rs

Trogir, la ville pittoresque

6è jour, journée libre: Petit-déjeuner à l’hôtel puis la journée est libre pour vous reposer. 7ème jour, Ston – Orebic – Korcula: Vous longez la route côtière jusqu’à Ston. Les villes jumelles Mali Ston et Ston sont réputées pour leur ostréiculture et mytiliculture. Traversée avec le ferry vers Korcula. Visite de la ville de Korcula, ville natale de l‘explorateur Marco Polo qui demeure l‘un des plus extraordinaires paradis écologiques méditerranéens. Elle est fière de ses églises et de ses édifices architecturaux. 8è jour, Makarska – Split – Zurich/Romandie ou prolongation: Votre route se poursuit le long de la Riviera aux plages immaculées de Makarska. Retour vers Split avec la visite de la vieille ville. Puis, vol de retour de Split vers Zurich et bus gratuit de Zurich vers la Romandie, ou bien trajet à votre hôtel pour la semaine de prolongation.

Prolongation semaine balnéaire

Emplacement remarquable de votre hôtel Supetrus

Hôtel Supetrus Resort ★★★★ www.adriastar-hotels.hr Imaginez un endroit tranquille, au milieu d’une pinède, c’est ici que se niche ce complexe de vacances à l’allure méditerranéenne sur la ravissante île de Brac. Situation: sur la côte est de l’île de Brac, directement en bord de mer, à 10 min. à pied du centre de la petite ville de Supetar. Equipements: cet hôtel rénové en 2005 dispose de jardins méditerranéens, 3 piscines avec terrasse (nombre limité de parasols et chaises longues), 2 bars, marché, 2 restaurants et disco. Hébergement: les 420 chambres modernes sont réparties sur un complexe de 12 bâtiments et disposent de bain/douche, WC, sèche-cheveux, tél, TV sat. et balcon ou terrasse. Sport, divertissements: programme d’animations en journée et en soirée, salle de fitness. Payants: whirlpool, hammam, sauna, massages, courts de tennis et sports nautiques en bord de mer.

Vos avantages –  Des prix très bas grâce à la vente directe  Nous sommes membre du fonds de garantie légal de la branche suisse du voyage  Droit de résiliation gratuit dans un délai de 7 jours après réservation effective Organisation et réalisation: net–tours, Glattbrugg


Migros Mig ros Magazine Ma Magaz gazine gaz ine 9, 28 février févri fé vrier er 201 2011

VOTRE RÉGION MIGROS VALAIS

| 69 69

Photos Mélanie Zuber

Biofruits est équipé d’une installation permettant de trier les pommes en trente-deux catégories de calibre et de couleurs.

«Le bio, c’est l’avenir»

Le label biologique ne cesse de se développer. Rencontre avec Sébastien Berner, producteur pour Biofruits à Vétroz, fournisseur de Migros Valais.

L

e bio, c’est bien. Dans l’absolu. Mais consommer un produit bio qui vient de l’autre bout du monde est un peu saugrenu. Heureusement, il ne faut pas toujours choisir entre soigner son corps et se soucier de l’impact écologique de ses repas: l’entreprise Biofruits, à Vétroz, regroupe des producteurs bio valaisans. Migros Valais distribue ses produits. Rencontre avec Sébastien Berner, jeune producteur et membre de l’organisation. Sébastien Berner, qu’est-ce qui vous a motivé à produire bio?

Je l’ai fait pour une question de philosophie. Il serait faux de croire qu’il s’agit d’un calcul de rentabilité. Bien sûr, le bio se vend bien, mais les coûts de production sont considérablement plus élevés que ceux des produits issus de l’agriculture traditionnelle. Le bio fait-il partie de votre vie?

Tout à fait. J’essaie de manger bio autant que possible, et mon enfant d’un an est nourri uniquement avec

des aliments issus de la culture biologique. Le label garantit des produits sans résidus chimiques. C’est meilleur non seulement pour la santé, mais également pour le sol. En tant qu’agriculteur, je veux transmettre aux générations futures une terre fertile et non polluée. Avez-vous toujours travaillé le bio?

On peut dire ça, oui. Je me suis lancé dans l’agriculture en 2000, en collaboration avec mon père qui avait converti son exploitation au bio un ou deux ans auparavant. Je loue des terrains qui étaient précédemment cultivés de manière traditionnelle. Il m’a fallu une période transitoire de trois ans avant d’être estampillé Bio. Pendant cette période, je cultivais bio mais je commercialisais ma production sans label. C’est un investissement lourd et les agriculteurs sont souvent réticents à se lancer dans cette étape. Quelles différences y a-t-il entre une exploitation dite biologique et

Biofruits en bref Située à Vétroz, l’entreprise Biofruits a été fondée en 2005 sur l’initiative d’agriculteurs bio désireux de développer en commun des outils industriels de stockage et de conditionnement. Aujourd’hui, trois pommes bio sur quatre vendues en Suisse proviennent de Biofruits. une exploitation de type traditionnelle?

Le bio implique de renoncer à la chimie pour privilégier des procédés de travail mécaniques. Par exemple, nous ne répandons pas de désherbant chimique sur les lignes d’arbres fruitiers, mais nous désherbons mécaniquement cinq à six fois par année. L’investissement en temps est considérable! Pouvez-vous côtoyer des exploitations non biologiques?

Notre voisinage exerce une in-

fluence directe sur notre production. Si notre exploitation est contiguë à une exploitation traditionnelle, nous devons cultiver la zone frontière de manière bio mais commercialiser notre production par le canal traditionnel. Ainsi, nous ne vendons pas d’aliments bio qui auraient pu être contaminés par la chimie répandue sur les terrains voisins. Est-ce que tous les produits de maraîchage se prêtent au bio?

Les résultats qualitatifs sont très variables selon les produits et les variétés. Prenons l’exemple des abricots: en exploitation biologique, la longévité des arbres est moindre. Les agriculteurs rechignent à choisir un mode de culture qui les contraint à renouveler 10% de leurs vergers chaque année. Pour poursuivre avec cet exemple, certaines variétés d’abricots conviennent bien à un traitement bio, comme l’orange red ou le bergarouge que je produis. D’autres, comme le luizet,


70 | Migros Magazine 9, 28 février 2011

ne donnent pas de bons résultats. Aux débuts du mouvement bio, on voyait beaucoup de fruits et légumes abîmés, d’aspect bien moins engageant que ceux de l’agriculture traditionnelle.

Cette image-là a vécu. Les défauts sont de moins en moins acceptés et le bio devient également beau. Pour cela, nous travaillons avec des variétés de produits spécifiques. On les nomme «résistantes». En réalité, «tolérantes» serait un terme plus approprié. Quelles denrées produisezvous?

Principalement des pommes. La pinova, une variété résistante jaune à stries rouges, dont le goût marie agréablement douceur et acidité. La topaze, autre variété résistante, dont la forme légèrement aplatie évoque les fruits d’antan. Il y a également la jazz, très rouge, à la saveur douce. Et aussi la gala, la braeburn, la regold... Faut-il toutes les citer? Non, arrêtons-nous là. A part les pommes, que cultivez-vous?

Des poires, des abricots, des asperges vertes et j’élève des arbres de pépinière.

Constatez-vous une différence de goût entre les produits biologiques et les autres?

Pour certains aliments, comme les carottes ou le lait, c’est flagrant. Je suppose que le volume de production plus faible qui découle des modes de cultures biologiques permet une plus forte concentration du goût. Les Valaisans sont-ils sensibles au bio?

Ils s’intéressent davantage à consommer des produits locaux, une démarche qui fait sens. Puisque je fais du bio local, je suis gagnant sur les deux tableaux! Je pense que le bio va devenir un standard. Et le nouveau partenariat conclu entre Migros Valais et Biofruits est un signe de reconnaissance de notre travail. Les gens se demandent parfois si le bio Migros est du vrai bio.

Réellement? Bien sûr que c’est le même! Croyez-moi, les directives bio sont strictes et les produits, qu’ils soient commercialisés à Migros ou ailleurs, font l’objet de contrôles réguliers et poussés. Propos recueillis par Mélanie Zuber

«La culture biologique s’appuie sur des méthodes anciennes, mais c’est l’avenir», prédit Sébastien Berner.

La région dans l’assiette

Le chef traiteur de Migros Valais se met aux fourneaux pour la nouvelle émission culinaire de Canal 9.

S

a recette de feuilleté roulé au fromage de la région et aux épinards a déjà fait saliver plus d’un téléspectateur. Que les amateurs de bonne chère se réjouissent, Philippe Rey présentera cette année neuf autres recettes dans l’émission culinaire de Canal 9. En dehors de ses apparitions sur un plateau télé, le cuisinier travaille à Migros Valais en tant que chef de l’unité de production traiteur. C’est là qu’une équipe d’une vingtaine de personnes préparent les salades, terrines, canapés et plats cuisinés commercialisés dans les magasins et restaurants Migros du Valais. Philippe Rey participe également à l’organisation de réceptions avec l’un ou l’autre restaurant de l’entreprise. Philippe Rey, nous vous avons découvert pour la première fois le 9 février sur Canal 9, avec la recette du feuilleté roulé. Que nous réservez-vous pour les prochaines émissions?

Passionné de cuisine et petit-fils de paysan, Philippe Rey est aussi un fervent adepte des produits de la région.

Changements d’adresse: les changements d’adresse sont à communiquer à la poste. Le journal suivra automatiquement à la nouvelle adresse. Abonnement à «Migros Magazine»: MIGROS VALAIS, 1920 Martigny, tél. 027 720 44 00. E-mail: sarah.rywalski@migrosvs.ch INTERNET: www.migrosvalais.ch SERVICE CULTUREL: direction des Ecoles-clubs, place du Manoir, 1920 Martigny, tél. 027 720 41 71


VOTRE RÉGION MIGROS VALAIS

| 71

MÉMENTO

L’invité

Gérard a 50 ans et plusieurs années de galère derrière lui. Quand il décroche enfin un emploi, il invite son nouveau patron à dîner chez lui. Et c’est la panique: Gérard et sa femme, intimidés, déploient des efforts fous pour être à la hauteur de la situation. L’heure de la rencontre approche, la tension monte, l’ambiance devient électrique... jusqu’à l’arrivée du fameux invité. Avec «L’Invité», la Compagnie El Diablo propose une nouvelle fois une comédie digne des grands boulevards parisiens. A découvrir à la Sacoche, à Sierre, le 4 mars à 20 h 30.

En compagnie de la présentatrice Ana Markovic, Philippe Rey, chef de l’unité de production traiteur de Migros Valais, cuisine sous le regard des caméras, la prochaine fois le 16 mars.

Comment avez-vous arrêté le choix de ces produits?

Pour cette émission, nous voulions mettre en valeur les produits de la région. Vous savez que Migros Valais est une entreprise valaisanne, qui privilégielesrelationscommerciales avec les acteurs économiques du canton. Nous avons par conséquent à cœur de présenter les aliments élaborés par quelques-uns de nos fournisseurs. Pour un cuisinier comme vous, est-ce que travailler des produits de la région est important?

Bien sûr! D’abord pour une question de respect de l’environnement. Mais aussi parce que, selon moi, ils ont meilleur goût. Pourquoi aller chercher plus loin ce qu’on a déjà à proximité? Je suis petit-fils de paysan. Tout gamin déjà, je ramassais des pommes, des poires, des asperges. Je suis attaché aux produits du terroir.

Revenons au tournage. Comment s’est-il déroulé?

Très bien. Il y avait une ambiance positive, c’était un moment sympathique. La cuisine de l’Ecole-club de Sion est un espace agréable et bien équipé. Ce sont cependant des conditions de travail très particulières.

Conférence de Stéphane Abry On peut voir en Stéphane Abry un modèle de détermination et de performance, qui gère des projets ambitieux tout en soutenant les efforts des autres. A la fois ultramarathonien et coach, il transmet volontiers les secrets de sa force. Entre autres activités, il anime des ateliers de développement personnel à l’Ecole-club Migros. Le 25 mars à 18 h 30, il présentera à l’Ecole-club Migros de Martigny une conférence qui a pour titre «La communication: une affaire à trois» et pour thème la communication interpersonnelle: la pensée, le ressenti et l’action. Entrée libre, sur inscription (027 720 41 71 ou eclub.martigny@migrosvs.ch) www.ecole-club.ch

Qu’est-ce à dire?

C’est intimidant de cuisiner avec quatre caméras autour de soi et une au-dessus. Et bien que l’on ne voie que la présentatrice Ana Markovic et moi à la télévision, nous étions plus d’une douzaine de personnes dans cette cuisine. Combien de temps a duré le tournage?

Une journée. Nous avons travaillé pendant sept heures pour trois émissions de cinq minutes seulement. Je n’ose pas imaginer le temps qu’a pris le tournage du film Titanic! Pour chaque scène, nous avons fait deux prises. Entre chaque prise, il fallait faire la vaisselle, nettoyer le plan de travail, visualiser la séquence pour déterminer les éléments à améliorer, effectuer les réglages pour la scène suivante, etc.

Deux fois Sierre

Avez-vous cuisiné différemment de vos habitudes pour les caméras?

Pas du tout. Je suis parti dans l’idée de cuisiner pour Ana et moi. J’ai préparé la recette telle qu’elle est présentée. Nous n’avons pas appliqué de beurre fondu sur les aliments pour les rendre plus appétissants. Votre métier, est-ce un gagne-pain ou une passion?

J’adore la cuisine depuis tout petit. C’est un art éphémère, je trouve ça merveilleux. Il y a sans cesse du renouveau. On prépare un plat, il disparaît, on en change certains aspects, on essaie de nouvelles créations... Je suis capable de travailler trois ans sur une recette avant de trouver le mode de préparation qui correspond parfaitement à ce que je souhaite.

Propos recueillis par Mélanie Zuber

Photos DR, George-André Cretton

Je ne vais pas vous dévoiler l’intégralité des recettes, mais je peux déjà vous dire que les ingrédients mis à l’honneur seront, par ordre chronologique, la truite, l’œuf, l’asperge, les spécialités sèches valaisannes, la pomme, le champignon, les légumes, le bœuf de la race d’Hérens, puis nous conclurons comme nous avons commencé: avec le fromage.

Dans moins d’un mois, Migros inaugurera un nouveau centre commercial à Sierre, dans la zone de Rossfeld. Ce magasin complétera l’offre du supermarché du centre-ville, qui restera ouvert. Les clients qui s’interrogent sur l’avenir de l’enseigne de l’avenue Général-Guisan peuvent se rassurer: Migros Valais a pleinement conscience de l’emplacement privilégié de l’enseigne et de l’importance d’être présent au cœur d’une localité telle que Sierre. Le magasin de Sierre Rossfeld a été bâti pour répondre à une demande croissante. Il n’a jamais été question de fermer le supermarché actuel. Il y aura cependant quelques petits changements dans l’assortiment. Puisque le nouveau centre sera équipé d’un vaste magasin Melectronics, le magasin actuel se séparera de son matériel électronique. Cela libérera de l’espace pour étoffer l’assortiment de produits de ménage, de linge de maison et de linge de bain.


LE MEILLEUR DE LA NATURE PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 1.3 AU 7.3.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

5.20

Pommes Jazz BIO du Valais kg

5.20

Pommes Pinova BIO du Valais kg

29.23.-

au lieu de 28.80

Tomme Tourbillon BIO du Valais kg

Société coopérative Migros Valais www.migrosvalais.ch

5.-

au lieu de 5.60

Alp Tea Classic BIO du Valais 4 x 1 litre

Truite blanche BIO du Valais kg


Pour 39 francs des assiettes qui ne seront plus jamais ennuyeuses.

ent m e n n o Ab pour n a n ’u d et Fr. 39.– adeau: votredeccuisine

e au le livre urmand r de Fr. 15.–. o g e in «Cuis e valeu n» d’un tenant: ie id t o u q ain andez m Comm 848 77 0848 8

80049526

Vous pouvez aussi commander un abonnement d’une année à Cuisine de Saison pour seulement Fr. 39.– sur www.saison.ch/fr/abo

Le bon goût est toujours de saison.


74 | Migros Magazine 9, 28 février 2011

Préparez-vous au retour du printemps

Même si l’hiver n’a pas été trop rude, notre corps a souffert d’un manque d’énergie et de soleil. Quelques gestes suffisent pour se remettre en forme avant l’arrivée des beaux jours.


VIE PRATIQUE SANTÉ

| 75

E

Sortir Au début et pendant la belle saison, aérezvous autant que vous pouvez.

n hiver, lorsque les journées se terminent déjà à 16 heures, le coussin du canapé du salon est bien plus confortable que la selle du vélo de la salle de fitness. Le manque de soleil, d’énergie et de chaleur ont considérablement mis nos batteries à l’épreuve. Chez beaucoup de gens, les mêmes symptômes apparaissent: peau blanchâtre et sèche, fatigue, carences en vitamine D et en magnésium, quelques kilos superflus... La froide saison n’a pas été sans conséquences sur le bienêtre. Mais point de lamentations! Les solutions se révèlent simples à mettre en œuvre, notamment pour la peau, dont les capacités à se régénérer sont impressionnantes. «Elle ne supporte pas la sécheresse et le froid, explique Bernard Noël, dermatologue au CHUV à Lausanne. Mais dès le printemps, elle va tout de suite mieux. On constate moins d’eczéma et de psoriasis.» On peut l’hydrater régulièrement pour la nourrir. Le premier geste consiste à ouvrir sa fenêtre et respirer. Durant les froides journées, on reste beaucoup à l’intérieur, alors que le corps a besoin d’oxygène. Prendre quelques minutes le matin permet d’évacuer le stress, de retrouver la sérénité… et de s’aérer les poumons! Tout de suite après, la seconde chose à faire est de retourner au soleil, histoire de faire le plein de vitamine D, une des carences les plus fréquentes après l’hiver. Prudence néanmoins au moment de ressortir t-shirt et jupette, précise le médecin. «Il faut s’exposer progressivement au soleil, pour que la peau s’habitue. Et il ne faut pas oublier les protections usuelles: crème, chapeau...»

Détoxiquer son corps

Le meilleur moment pour remettre son corps d’aplomb et le préparer aux agressions d’une journée intense demeure le matin. «Le métabolisme est prêt à bien éliminer, car il n’est pas encore

Manger équilibré

Au sortir de la mauvaise saison, les légumes verts, comme les brocolis, sont particulièrement recommandés.

fatigué, explique Caroline Fernandez, psycho-nutrithérapeute. Boire de l’eau tiède à jeun, voire l’agrémenter de jus de citron ou d’agrume se révèle très bénéfique.» La vitamine C et les antioxydants qu’ils contiennent agissent comme détoxiquants. «Pendant la saison froide, nos besoins en vitamines C sont plus élevés, d’où une grande fatigue à l’arrivée du printemps. Mais ce geste peut être répété tout au long de l’année.» Cet hiver a été particulièrement doux, ce qui a favorisé la dissémination des microbes. Les gens ont été davantage malades, donc ont plus puisé dans leurs réserves. «Leur système immunitaire est affaibli, il a besoin de temps pour se remettre. Ajouter à cela le stress et la pollution, deux facteurs aggravants, le corps devient plus fragile. Une bonne alimentation agit en première ligne, de manière préventive», insiste la spécialiste. Une cure de légumes et de fruits s’impose alors. «On pourrait la pratiquer deux fois par année. Les légumes verts sont particulièrement recommandés. Mais

comme ils n’ont plus la teneur en vitamine d’autrefois, il faut prendre des compléments, notamment de vitamines A, C et E», ajoute Caroline Fernandez.

Des légumes à consommer crus ou cuits

Parmi les légumes de saison sur lesquels il ne faudrait pas faire l’impasse, on trouve le fenouil, les brocolis, le chou… à consommer en alternance crus et cuits. «Crus, ils apportent les vitamines. Cuits, ils nettoient l’acidité du métabolisme causée par exemple par la viande et sont plus faciles à digérer», commente la diététicienne, qui ajoute que les vitamines ne sont pas tout. Les oléagineux, les protéines, les sucres lents ont également toute leur importance dans le cadre d’une remise en forme, et plus généralement d’une alimentation équilibrée.

Retour du régime bikini

Qui dit retour des beaux jours pense immédiatement aux kilos accumulés durant l’hiver, qu’il faudra perdre sous peine de sanction du bikini. Pas


20% DE RÉDUCTION OFFRES VALABLES DU 1.3 AU 14.3.2011 OU DANS LA LIMITE DES STOCKS DISPONIBLES SUR TOUS LES PRODUITS NIVEA VISAGE, NIVEA VISAGE YOUNG, NIVEA VISAGE VITAL ET LES PRODUITS DE SOIN POUR LE VISAGE ET DE RASAGE NIVEA FOR MEN

DÉMAQUILLAGE/SOINS HYDRATANTS

au lieu de 20.80

au lieu de 8.–

par. ex Pure & Natural crème de jour anti-rides 1 x 50 ml

ANTI-AGING & PEAUX MATURES

au lieu de 24.10

par ex. crème de jour DNAge 1 x 50 ml

À PARTIR DE 60 ANS

PEAUX MASCULINES

14.20

au lieu de 17.80

par ex. crème visage Energy Q10 1 x 100 ml

www.NIVEA.ch

par ex. tonique rafraîchissant 1 x 200 ml

19.25

À PARTIR DE 30 ANS

16.60

6.40

À PARTIR DE 40 ANS

ANTI-RIDES

Nivea est en vente à votre Migros


Migros Magazine 9, 28 février 2011

VIE PRATIQUE SANTÉ

Publireportage

| 77 Jsabella Zädow Diététicienne dipl. ES/HES

de restrictions drastiques, tes de marche énergique par jour ni de cadenas au frigo! Il suffisent déjà et ont l’avantage de s’agit de s’y prendre tôt et d’y aller permettre l’oxygénation du cerprogressivement, idéalement en veau et de faire profiter du rayonétant suivi. «Depuis environ trois nement du soleil. La natation est ans, je constaégalement un te un changesport complet, ment chez mes le vélo demeupatients, obre une possibiserve Caroline lité intéresFernandez. Ils sante… A vous viennent plus de trouver le tôt, parfois dès sport qui vous le mois de janconvient le vier, cela fait mieux.«Quand partie de leurs on se lance bonnes résoludans une actitions. C’est povité physique, sitif, car un il faut le faire sur le long terrégime commencé en hime. Souvent ver a davantales gens arrêge de chances Bouger tent après deux de réussite.» Pour mieux perdre ses kilos mois. C’est très Enfin,reste hivernaux, rien ne vaut le sport. mauvais pour le sport pour le métabolisse préparer au me, qui en est printemps. Après avoir tourné au perturbé et leur fait prendre du ralenti durant l’hiver, il ne fau- poids», prévient Caroline Ferdrait pas recommencer l’activité nandez. physique par un marathon. AllezMélanie Haab y en douceur, vingt à trente minuPhotos Getty

Préparer sa maison Non, il ne s’agit pas d’évoquer ici les éternels nettoyages de printemps. Libre à vous, selon votre seuil de tolérance, d’évaluer si votre habitation a besoin d’un sérieux coup de brosse ou non. La poussière ne connaît pas les saisons! En revanche, quelques gestes sont nécessaires. L’appartement a aussi souffert de l’hiver, et gageons qu’il a été moins assidûment aéré que durant les beaux jours. Ouvrez grand fenêtres et portes durant une grosse demi-heure afin de procéder à un changement total d’air. Sortez les matelas et tapez vigoureusement dessus. Ils sont souvent le repère préféré des acariens! Procédez de même avec les tapis, faites un shampoing à la moquette.

Laissez la lumière pénétrer à nouveau, nettoyez rideaux et vitres, vous en bénéficierez aussi. Le retour du printemps peut aussi être l’occasion d’un nouveau départ: pourquoi ne pas enfin changer ce vieux canapé? Et si on changeait le lit de place? Mine de rien, ces petits changements apportent une réelle bouffée d’air frais à votre appartement. C’est le moment également de faire le point sur l’état de vos plantes vertes, voir lesquelles ont survécu à l’hiver, lesquelles sont bonnes pour le compost. Il est encore un peu tôt pour ressortir les bacs à fleurs, mais l’on peut déjà dresser la liste des variétés que l’on souhaite planter en avril et réserver un samedi pour cette activité.

EN BREF

Se faire du bien au printemps Après avoir mis sur pied le programme de remise en forme ci-dessus, place au bien-être de l’esprit, en commençant par s’offrir un massage relaxant, qui détend la tête tout en stimulant la circulation sanguine. En choisissant avec soin l’huile de massage (antistress, antifatigue, revitalisante…), le résultat est doublement positif.

Dernière journée de ski Le ski au printemps comporte un avantage: une bonne partie des gens ont déjà remis les lattes à la cave pour sortir la table du balcon. A vous donc les grands boulevards blancs sans devoir faire la queue. Jusqu’à mi-avril, les stations restent ouvertes, offrant souvent une neige de bonne qualité. Et ce sport peut aussi avoir sa place dans le programme de remise en forme: activité physique, cure de soleil…

RECETTES

FACILES La pause repas est souvent très courte. Si vous manquez de temps pour faire la cuisine et manger tranquillement, lisez la suite !

Car une alimentation saine et variée est capitale pour votre bienêtre. Et lorsque vos journées sont stressantes, vous devez y prêter doublement attention ! Heureusement, manger équilibré n'est pas si difficile que cela, même si votre temps est compté. Le produit Quorn à base de champignon (mycoprotéine) est votre meilleur allié car il contient, outre des protéines de haute qualité, beaucoup de fibres, peu de matières grasses et pas de cholestérol. Vite prêtes et toujours délicieuses, les spécialités Quorn séduisent tout particulièrement les personnes attentives à leur alimentation. Si vous devez faire vite, rendezvous sur www.quorn.com. Vous y trouverez de délicieuses recettes, prêtes en un clin d'œil.

Lectures printanières Les dernières semaines à attendre les premières grillades sont les plus longues. C’est le moment de rattraper son retard dans les lectures. Au choix, les classiques Eric-Emmanuel Schmitt, Guillaume Musso, Marc Lévy ou encore l’excellente Claudie Gallay avec «L’amour est une île» ou «Les déferlantes», les romans palpitants de Carlos Ruiz Zafòn…

Pour être en forme chaque jour, adoptez une alimentation équilibrée mais n'oubliez pas non plus de faire des pauses régulières et de vous oxygéner. Et surtout : buvez beaucoup d’eau et mangez dans le calme. Les produits Quorn sont en vente au rayon frais Cornatur de tous les grands magasins Migros. De délicieuses recettes Quorn sur : www.quorn.com

Quorn™ et le logo Quorn™ sont des marques déposées de Marlow Foods Ltd.


OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 1.3 AU 14.3.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUS LES APPAREILS ET BOUTEILLES PET/PEN SODA STREAM | SODA-CLUB Chaque set contient: • 1 appareil à gazéifier • 1 bouteille PET de 1 litre • 1 cylindre contre avance de location à 60L, remplissage de CO2 inclus

69.9de099.90 au lieu

Appareil Genesis, G100 blanc, 60 l Appareil à boissons pétillantes

11.90

au lieu de 17.00

www.sodastream.ch

30% DE RÉDUCTION La bouteille PEN SodaStream lavable au lave-vaisselle 1 litre

6.85de 9.80

62.90

au lieu

Bouteille PET SodaStream 1 litre

au lieu de 89.90

Appareil Jet, A200 titan & silver, 60 l Des boissons pétillantes, faites maison. En vente dans les plus grands magasins Migros

Soda Stream | Soda-Club est en vente à votre Migros

Valable jusqu’au 31 mars 2011

Bon d’une valeur de:

CHF 10.– Valable sur une de ces offres: «Maison Cailler» AR art. no 9576 «Aquaparc Le Bouveret» AR art. no 5983, circ. art. no 5984 «Grindelwald-First» AR art. no 9822 «Lindner Alpentherme Loèche-les-Bains» AR art. no 5213 «Magie de l’hiver Glacier Express» circ. art. no 5707 + SC art. no 5841 + EPR Exemple de prix: offre combinée «Lindner Alpentherme», 2e classe avec demi-tarif, au départ de Lausanne, CHF 50.20 au lieu de CHF 60.20

Le plein d’idées pour vos escapades dans la brochure «Destination loisirs» disponible à votre gare, auprès de Rail Service 0900 300 300 (CHF 1.19/min depuis le réseau fixe suisse) ou sur www.cff.ch/railaway-brochures.

Pay-Serie: 0211 0000 0161 Le Rail Bon est à échanger dans la plupart des gares suisses à l’achat de votre excursion. Le Rail Bon n’est pas cumulable (1 seul bon par personne). Pas de paiement comptant, d’échange ou de revente possible.

RailAway

Rail Bon

RailAway

Mettez vos envies sur les rails.


Migros Magazine 9, 28 février 2011

S’offrir un frisson glacé Dernière née des disciplines alpines, l’escalade sur glace s’ouvre au public. Une aventure technique et musclée, à faire sous haute surveillance. Vertige à Arolla (VS) avec le guide Georges Zoganas.

Georges Zoganas: «L’escalade sur glace n’est pas un sport anodin. Il faut savoir rester humble.»

VIE PRATIQUE PLEIN AIR

V

| 79

ous savez planter un clou? Alors, vous pouvez essayer l’escalade sur glace!» C’est sur cette boutade que Georges Zoganas, 45 ans, guide de montagne de l’agence Aventure alpine à Lausanne (lire encadré), accueille les curieux. Ce sport extrême fait partie des nouvelles disciplines sportives qui ont pris leur indépendance il y a une dizaine d’années. Et trouvent un écho grandissant auprès du public, comme le prouve la floraison de stages d’initiation. «Oui, c’est ouvert à tous, pas besoin d’avoir fait de la grimpe. Bien sûr, il faut y aller avec quelqu’un d’expérimenté, qui peut ouvrir la voie et sécuriser l’accès. L’aventure peut alors devenir tout à fait ludique!» Calme, le geste mesuré, Georges Zoganas a l’ampleur apaisée des montagnes. Avec juste, dans le regard, la lueur bleu


30% DE RÉDUCTION OFFRES VALABLES DU 1.3. AU 14.3.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR L’ASSORTIMENT BRITA

Votre source à la maison • Protège les appareils ménagers du tartre • Savourez l’eau fraîche filtrée BRITA

www.brita.ch

17.40

27.30

33.95

Filtre à eau ALUNA le modèle de base

Filtre à eau MARELLA avec clapet de remplissage pratique

Filtre à eau ELEMARIS avec BRITA Meter

au lieu de 24.90

au lieu de 39.–

au lieu de 48.50

18.20

au lieu de 26.–

Cartouches filtrantes MAXTRA 3 pièces

20.30

au lieu de 29.–

Cartouches filtrantes CLASSIC 4 pièces

BRITA est en vente à votre Migros

50% DE RÉDUCTION

11.90 au

lieu de 23.80

Piles alcalines Energizer Ultra+ AA ou AAA en lot de 12

Les piles usagées doivent être rapportées au point de vente !

VALABLE DU MARDI 1.3.2011 JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Energizer est en vente à votre Migros


VIE PRATIQUE PLEIN AIR

Migros Magazine 9, 28 février 2011

glacier de ceux qui vivent à une autre altitude. C’est à la cascade de La Gouille, à Arolla (VS), dans le val d’Hérens, qu’il amène les débutants pour leur journée d’essai. Des jeunes, des assoiffés de sensations fortes, des aficionados de l’escalade, qui ont envie de s’essayer sur une autre matière. «Les gens en font une fois pour voir, tenter l’expérience. Plus souvent des hommes que des femmes. C’est un peu la bagarre, làhaut. Il fait froid, c’est dur, la glace gicle…» Sans parler de la débattue, des onglées, des coups sur les doigts qui sont le lot du grimpeur hivernal. Et des autres dangers qui le guettent, comme les chutes de glace, qu’il vaut mieux esquiver: un simple petit éclat projeté peut vous casser une dent.

Une cascade gelée de 20 mètres de haut

Escalader un cigare ou un rideau de glace, on s’en doute, ne s’improvise donc pas. Parce qu’il faut la technique, le matériel et le bon support. L’idéal, une glace dure et tendue, avec du sorbet autour. Autrement dit, plusieurs jours de températures négatives, suivis d’un léger redoux, qui ramollit juste la surface. La cascade de La Gouille, ce jour-là, est parfaite. Vingt mètres de haut sur dix de large. On pense tout à coup au Palais de glace de Tarjei Vesaas, à La Reine des neiges d’Andersen. Une féérie de draperies bleutées, de fissures et de volutes étincelantes, de fenêtres qui s’ouvrent sur la roche glougloutante où se débat l’eau clandestine. Oui, se retrouver au pied d’une cascade prisonnière du gel est un spectacle. Et une épreuve. «Il faut garder la tête sur les épaules, se coordonner, ne pas monter les uns au-dessus des autres, prendre le temps de lire la paroi dans son ensemble. Et rester humble. Ce n’est pas un sport anodin», relève le guide en révisant le matériel. Crampons, casque, dégaines, vis tranchantes, accrochées dans un ordre précis autour du baudrier. Il se concentre, avec cette jubilation intérieure du gamin devant sa boîte à outils, qui se réjouit de jouer du marteau, et enfile de simples gants de bricoleur, «pas très chauds, mais qui assurent

une bonne prise». Georges Zoganas glisse sur la paroi de glace avec méthode et légèreté. Presque sans effort, comme une ombre. Il ouvre la voie, enfonce les broches tous les deux à trois mètres et atteint le sommet en quelques minutes à peine. Moment de poésie. Mais se retrouver soi-même au pied du mur de glace est une autre affaire. Parce qu’il faut faire face à l’infranchissable. Une paroi gelée et ingrate, qu’il s’agit d’attaquer à coups de pied, avec dans chaque main un piolet tellement acéré qu’il ferait pâlir de jalousie Sharon Stone et son misérable pic à glace. Coordonner les mouvements, économiser son souffle, se débarrasser des gestes inutiles et frapper. A gauche, à droite. Trouver le bon swing du poignet pour enfoncer le piolet qui rebondit sur la glace dure comme du caillou. Les talons dans le vide, comme un étrange animal bardé d’acier et vissé à la verticale, à l’insu de toutes les lois de la pesanteur. Moment de barbarie. Tous les guides, au cours de leur formation, affrontent l’épreuve de glace. Mais Georges Zoganas en a fait sa marotte, son terrain de jeu favori. Un vrai mordu, dont les piolets frétillent sur l’armoire dès les premiers glaçons. «J’aime ce côté éphémère, vivant. On peut grimper où on veut et faire trois fois la même cascade, ce sera à chaque fois différent. Et puis, j’aime l’engagement: le salut est en haut. Quand on commence, on doit finir.»

Un souvenir ému pour la Crack Baby

Mauvoisin, val du Trient, Argentière, val de Cogne, avec leurs cascades aux noms enchanteurs comme Le Grand Bleu, Blue Magic ou Shiva Lingam, il les a toutes faites. Avec un souvenir ému pour la mythique Crack Baby, un grade 6 à Kandersteg. 340 m de falaise et des parois jusqu’à 90°. «La première fois, on a dû s’arrêter à quelques mètres du haut, parce que la nuit tombait et que la glace était mauvaise. Mais on y est retourné.» Jamais lassé de cet univers dur, froid et hostile? Non, Georges Zoganas a encore des

| 81

Le matériel que tout grimpeur sur glace emporte avec lui.

La fusée des cimes On l’appelle la fusée, la bombe ou le speed climber. A seulement 34 ans, Ueli Steck a révolutionné l’alpinisme, dynamité tous les repères, bouleversé la discipline. En amenant la notion de sprint en haute montagne, le cavaleur bernois a en effet complètement changé l’approche des cimes. Là où le grimpeur ordinaire bivouaque, s’assure, attend les fenêtres météo, lui, il met le turbo, multiplie coups de piolets et de crampons et pulvérise tous les records. Il tourne les faces comme des pages de livres, sans y revenir. Si ce n’est pour écraser ses propres exploits. La face nord de l’Eiger,

les Grandes Jorasses et le Cervin, il les a avalés respectivement en 2 h 47, 2 h 21 et 1 h 56. Sportif d’élite, aspiré par l’altitude, il s’entraîne jusqu’à 45 heures par semaine, est suivi par un nutritionniste et un préparateur physique. Et ne s’embarrasse pas de surpoids. Un sac de 2 kg maximum, un thermos, une veste ultralégère et une paire de gants. Mais pas de corde. Dernière réussite: le Malaku (8463 m) dans l’Himalaya, coiffé en solo en septembre 2009. Mais pourquoi tant de précipitation? Pour mieux se connaître et découvrir d’autres horizons, a déclaré l’intéressé. Infos sur www.uelisteck.ch


82 |

VIE PRATIQUE PLEIN AIR

Migros Magazine 9, 28 février 2011

ET ENCORE

Pour une initiation Une dizaine de guides et d’accompagnateurs en montagne se sont unis pour offrir le meilleur des cimes. Au programme ou à la carte: randonnée à ski et en raquettes, voyages au long cours, escalade, mais aussi trekking et journées à thème. Pour tous niveaux. Infos sur www.aventuresalpines.ch

La Mecque de la glace «Pas besoin d’avoir fait de la grimpe pour s’initier à l’escalade sur glace.»

rêves qui lui poussent dans la tête comme des cimes. A commencer par Le chasseur de glace, à Mauvoisin, un filet de 150 m avec sa dentelle fine qui exige plus de doigté que de force. Ou le Ben Nevis. Avec ses escarpements enivrés de brouillards et de vents violents. «On dit que pour

aller là-bas, il faut une veste GoreTex neuve, sinon elle prend l’eau», dit-il en rigolant. Sûr qu’il va continuer d’effleurer les sommets, pendant que le quidam n’en finit pas de s’encoubler.

Patricia Brambilla Photos Laurent de Senarclens

Infos sur www.aventuresalpines.ch

L’escalade sur glace a sa Mecque et sa compétition. Chaque année, en janvier, les aficionados de la cascade se retrouvent à Kandersteg (BE), pour l’Ice Climbing Festival. Stalactites, cigares, champignons de glace en font un des plus beaux spots des Alpes. Mais c’est à Saas-Fee (VS), en janvier également, que se tiennent les Championnats du monde. Avec son arène indoor, les spectateurs suivent les grimpeurs depuis la rampe d’accès du parking.

A lire A feuilleter, pour préparer un itinéraire ou rêver au coin du feu dans son salon: L’ouvrage de F. Damilano et G. Perroux, «Cascades autour du Mont-Blanc» (Ed. Ice Connection), est riche en itinéraires, cartes et photos. Tout aussi vertigineux, «Eiskalt», d’Urs Odermatt (Ed. Panico), propose les topos de quelque quarante cascades suisses.

Publicité

Rougissez de plaisir: voici les Prix Orange!

Des hommes et des dieux Âge recommandé: dès 10 ans 24.90 au lieu de 27.90

NRJ 200% hits 2011 24.90 au lieu de 29.90

La rivière noire d’Arnaldur Indridason 26.20 au lieu de 32.80

La petite fille de ses rêves de Donna Leon 31.30 au lieu de 39.20

The social Network Âge recommandé: dès 12 ans 26.90 au lieu de 29.90

Les petits mouchoirs Âge recommandé: dès 14 ans 26.90 au lieu de 29.90

Les offres sont valables jusqu’au 21.3.2011 ou jusqu’à épuisement du stock. Vous trouverez ces produits et bien d’autres encore dans tous les melectronics et la plupart des magasins Migros. CMR

Sous réserve de modifications de prix, de visuels et d’erreurs d’impression.

www.melectronics.ch Satisfaction garantie.

Inside wikileaks de Daniel Domscheit-berg 26.70 au lieu de 33.40


ACTION

OFFRES VALABLES DU 1.3. AU 14.3.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

11.00

12.u6de015.80

o.b. ProComfort™ Mini, le lot de 2 x 32 pièces

o.b. ProComfort™ Super, le lot de 2 x 32 pièces

au lieu de 13.80

14.20

au lieu de 17.80

o.b. ProComfort™ Super Plus, le lot de 2 x 32 pièces

au lie

12.60

au lieu de 15.80

o.b. ProComfort™ Normal, le lot de 2 x 32 pièces

o.b. est en vente à votre Migros

40% DE RÉDUCTION OFFRES VALABLES DU 22.2 AU 7.3.2011 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUS LES SHAMPOOINGS GARNIER FRUCTIS EN LOT DE 3

8.55 14.25

8.55

8.55

p. ex. shampooing Garnier Fructis Force & Vitality 2en1, en lot de 3 x 250 ml

p. ex. shampooing Garnier Fructis Fresh, en lot de 3 x 250 ml

p. ex. shampooing Garnier Fructis Color Resist, en lot de 3 x 250 ml

au lieu de

au lieu de 14.25

au lieu de 14.25

Garnier est en vente à votre Migros


84 | Migros Magazine 9, 28 février 2011

Lâcher prise pour mieux avancer

Contrôler ce qui nous arrive et ceux qui nous entourent n’est que perte d’énergie. D’où un appel de plusieurs auteurs à une acceptation des choses comme de soi. Mode d’emploi.

L

a vie, c’est ce qui vous arrive pendant que vous faites d’autres projets.» C’est John Lennon qui a écrit cela, bien avant de savoir qu’il serait tragiquement abattu en pleine rue par un déséquilibré. L’auteur d’Imagine avait compris cela: l’une des clés du bonheur – ou de la joie pour parler comme les maîtres de sagesse grecs ou orientaux – consiste à ne pas vainement tenter de changer ce qui ne peut pas l’être. Comment? «En ne résistant plus à des données immuables de la vie, mais au contraire en s’ouvrant à elles», explique dans son dernier ouvrage* le psychothérapeute américain David Richo. C’est qu’à force de vouloir contrôler tout ce qui nous entoure, et en même temps nous contrôler nous-mêmes, nous gaspillons en vain notre énergie et notre plaisir de vivre. Pour sortir de ce cercle infernal, il faut entrer dans la fameuse attitude du lâcher prise, ouverture au monde en même temps qu’à nous-mêmes. David Richo rappelle quelquesuns de ces éléments sur lesquels nous n’avons aucune prise. «La vie n’est pas toujours juste. La souffrance fait partie de la vie. Tout change et a une fin.» D’autres ajouteraient qu’on ne peut pas changer les autres contre leur gré, que la lutte contre le temps qui passe reste vaine. Jacques de Coulon, dans son récent livre*, raconte que malgré son étiquette de «philoso-

phe du bonheur», il a toujours lutté contre ce qui lui paraissait être des émotions excessives. En vain, naturellement. Comme dans un «marécage, où l’on s’enfonce à mesure que l’on s’agite», il sentait qu’en «combattant l’angoisse», il ne parvenait qu’à renforcer son énergie. Autant dès lors déposer les armes: «Si cet orage fait partie de moi, pourquoi lutter contre moimême au lieu d’accueillir cette facette plus sombre de ma personne?» Voilà le lâcher prise, que l’auteur de la désormais célèbre Philosophie pour vivre heureux définit précisément ainsi: «Regarder passer la tourmente sans me laisser emporter et sans lui permettre de contaminer mes actes extérieurs.»

Les enseignements des sages d’Asie

En ancien élève de Rinpoché, ce proche du dalaï-lama qui a fondé le Centre d’études tibétaines au Mont-Pèlerin (VD), ou de Swami S. Saraswati, un sage hindou, Jacques de Coulon rappelle que ce lâcher prise constitue la base de la méditation. «Lâcher prise pour se repositionner à l’arrière-plan» et retrouver la «conscience de sa joie» et donc, la «sérénité.» Tout un programme. Pour y parvenir, les différents auteurs s’accordent à un mode d’emploi en forme de conditions. Car lâcher prise suppose d’abord l’acceptation de soi, qui passe par la mise au ran-

Quelques pistes ➔ Pour développer sa capacité à lâcher prise, il faut d’abord opérer une prise de conscience. Celle de nos limites, donc, mais aussi de nos émotions et de l’absurdité du contrôle sur ce qui ne peut être ni changé ni influencé. ➔ Cela passe forcément par un processus de deuil. C’est l’exemple de la mouche prisonnière, derrière une fenêtre. Pour rejoindre la lumière du dehors, elle se cogne inlassablement contre la vitre. Le lâcher prise passe au contraire par le renoncement à une croyance, à un résultat, à un fonctionnement. ➔ Trouver des moyens de s’ancrer dans le présent. La méditation y aide beaucoup, comme la relaxation. Mais d’autres activités plus prosaïques (bricolage, balade, jardinage, musique, sport, etc.) y amènent également. ➔ Le lâcher prise n’est pas un renoncement. Au contraire, il est acceptation de ce qui est. De ce qui nous arrive, de notre mort certaine. Seule une soumission aux événements que je ne peux influencer me permettra de prendre ma vie en main.


VIE PRATIQUE PSYCHOLOGIE Lâcher prise, c’est renoncer à la maîtrise de son existence.

cart de ce fameux ego, ce sentiment de «toute puissance» pour parler comme les psychiatres, qui pense pouvoir dominer le monde (et soimême). Et qui provoque, forcément, l’angoisse de l’échec.

«Dire oui aux choses qui ne peuvent pas changer»

Bref, «lâcher prise, c’est renoncer à la maîtrise de son existence», explique lui aussi le psychanalyste François Roustang*. Pour devenir «quelqu’un qui n’attend rien, qui n’est pas dans l’organisation et l’anticipation de tout ce qui peut lui arriver», et dès lors se retrouver «disponible» à soi comme aux choses. «Dire oui à la réalité, aux choses qui ne peuvent pas changer, c’est choisir de se retourner sur sa selle pour aller dans la même direction que le cheval (…) sans se laisser distraire par la peur ou le désir.» Les stoïciens avaient averti que rien ne sert de se soucier d’autre chose que de ce qui dépend de nous. En fait, une bonne manière de définir le lâcher prise consiste à l’opposer à son contraire: le contrôle. Or, il faut prendre conscience que nous ne pouvons changer ni les uns ni les autres. Mais cela nécessite également de me «libérer de mes obsessions», note Jacques de Coulon. Qui prend l’exemple de la feuille blanche sur laquelle est dessinée un point noir. On ne voit que lui, comme l’idiot qui regarde le doigt lorsque le sage lui montre la lune. Le philosophe propose ce petit exercice: que représente pour vous ce point obsé-

| 85

dant sur la feuille blanche de la vie? L’argent? L’apparence? Les possessions? Quel est ce «mauvais génie» qui phagocyte votre existence et vous empêche de considérer la vraie valeur des choses? Il peut prendre plusieurs aspects, entre l’obsession de soi et l’attachement à des «formes éphémères», qui fait dire «je suis en panne» en parlant de sa voiture. «Comme si les dommages de mon véhicule devenaient les miens!»

Une question fondamentale

S’il est un point où philosophie antique, psychanalyse et sagesse orientale se rejoignent, c’est dans la définition de la vie comme d’un jeu de rôles. Le mot «personne» ne vient-il d’ailleurs pas du latin «persona» signifiant… masque de théâtre? «Oubliant que je suis le fond de moimême, je joue des personnages que je n’ai souvent pas choisis. (…) Qui suis-je? Telle est la question fondamentale de toute sagesse.» Le lâcher prise aide à en prendre conscience, comme il amène à reconnaître les autres dans leurs différences et à accepter nos propres limites. Au fond, il n’est rien d’autre que cela: un acte de confiance. Pierre Léderrey Photo Getty

*David Richo, «Les cinq choses qu’on ne peut pas changer dans la vie», Ed. Payot, 2010; Jacques de Coulon, «Les méditations du bonheur», Ed. Payot, 2011; François Roustang, «Il suffit d’un geste», Ed. Odile Jacob, 2004.

Publicité

Bien dormi? zeller sommeil forte – avec valériane et houblon

• favorise

l‘endormissement et un sommeil réparateur

• 1 comprimé 1 heure avant le coucher

Max Zeller Söhne AG 8590 Romanshorn

zeller sommeil forte est un médicament phytothérapeutique. Disponible en pharmacie et droguerie. Veuillez lire la notice d‘emballage.


86 | Migros Magazine 9, 28 février 2011

De l’art de punir ses enfants

Caprices, crises et bêtises: lorsqu’il s’agit de sévir avec les plus petits, pères et mères ne savent pas toujours quelle attitude adopter. Collaboratrice à l’Ecole des parents de Genève, la psychologue Véronique Montfort leur livre quelques pistes.

P

rivé de jouets? Corvée de rangement? Au lit sans manger? En matière de punitions, difficile parfois pour les parents de très jeunes enfants de savoir sur quel pied danser! D’autant que même chez les spécialistes de l’éducation, les avis diffèrent. Certains prônant le bannissement du système sanctions-récompenses, tandis que d’autres ne jurent que par le retour à la plus stricte autorité. Pour Véronique Montfort, psychologue spécialiste en psychothérapie FSP et collaboratrice à l’Ecole des parents de Genève, une certitude: la punition est utile lorsqu’une règle est transgressée ou que l’enfant adopte un comportement manifestement négatif. «D’une part, elle donne sa valeur au règlement établi par les parents, elle le légitime; d’autre part, elle rassure le petit: il prend conscience des limites à ne pas dépasser et se sent ainsi en sécurité.» Reste à savoir ce que l’on entend par punition. A bannir absolument, selon la psychologue, l’utilisation de la force et la privation de besoins fondamentaux. «Et je ne parle pas uniquement de la nourriture. Il est également indispensable pour l’enfant de

jouer dehors, de se dépenser. Et défense de toucher au rituel du coucher, quel qu’il soit – histoire, chanson, câlin: c’est sacré.»

Une punition adaptée à chaque âge

Mais alors, qu’est-ce qu’une bonne sanction? «Avant tout, il s’agit de l’adapter à l’âge de l’enfant», poursuit Véronique Montfort. Avec un bébé de 13 mois qui n’a de cesse de plonger ses doigts dans le pot de fleurs, il suffira d’enlever de sa portée l’objet du délit. Pourquoi? «A ce stade-là, le plaisir de toucher la terre – qui correspond à une pul-

sion – surpasse la crainte de la punition.» Inutile donc de se lancer dans de grandes explications. Dès 3-4 ans, on pourra en revanche s’attaquer à la responsabilisation de l’enfant, en le plaçant devant un choix: s’il persiste dans son comportement négatif, il sera puni. Cette méthode sera d’autant plus efficace si la sanction implique la privation d’un privilège particulier, de préférence social, préconise la psychologue, comme une sortie avec un copain. Ainsi, il devra choisir entre ce plaisir à venir et celui de poursuivre sa bêtise. «A un âge où s’exprime un cer-

tain désir d’autonomie, c’est ce qui fonctionne le mieux. Il s’agit de sa décision. Et cela permet aux parents de demeurer assez calmes, de ne pas entrer dans l’émotionnel.» Attention toutefois, le privilège en question ne doit pas se situer trop loin dans le futur. «Ça ne sert à rien de le priver d’une sortie qui doit avoir lieu deux semaines plus tard. Le moment venu, le petit aura oublié pourquoi il est puni. Pour être efficace, une sanction doit être immédiate.» Autre piste donnée par la spécialiste: opter pour une punition en lien direct avec l’acte répréhen-


VIE PRATIQUE GRANDIR

| 87

A appliquer, à éviter...

sible. Ainsi, un enfant ayant renversé son assiette sur le tapis du salon contribuera au nettoyage. Un autre ayant tapé son petit frère ou sa petite sœur devra trouver un moyen de demander pardon, de se racheter, de faire plaisir à sa «victime», en lui confectionnant un beau dessin, par exemple. «Cette notion de réparation aidera par ailleurs le fautif à prendre conscience de sa responsabilité.»

Apprendre à être des parents cohérents

Important également aux yeux de Véronique Montfort, la cohérence entre les parents dans la gestion des règles. Si maman interdit la télévision après le souper et qu’en son absence papa l’autorise, l’enfant ne comprendra pas pourquoi il est puni en cas de transgression. «Il s’agit aussi de conserver la même attitude quel que soit le moment: la sanction doit être identique le lundi matin et le vendredi soir, en présence d’invités ou non.» La psychologue admet toutefois que cette consigne peut s’avérer parfois difficile à respecter, selon l’état d’excitation des enfants... et de fatigue des parents! Tania Araman Photo Design Pics

➔ Soyez équitable: qu’il s’agisse de l’enfant sage de la famille ou du fauteur de troubles, du fils ou de la fille, de l’aîné ou du cadet, usez de la même sévérité avec l’un comme avec l’autre... ➔ Ne taisez pas systématiquement votre colère: il s’agit d’un sentiment humain. En ne cachant pas la nôtre, nous autorisons l’enfant à montrer la sienne, parfois bien nécessaire pour expulser son trop-plein de frustration. Attention toutefois à ne pas agir trop impulsivement dans ces moments-là. ➔ Supprimez sans états d’âmes les séances de télévision: l’abus étant de toute façon toxique pour le développement du

petitt enfant. Durant ses premières nées, il faut chercher des années, exte pour l’éteindre. prétexte ’optez pas pour une ➔ N’optez nition qui prive les autres punition mbres de la famille d’une membres vité commune: préférez le activité cas par cas. achez passer à autre ➔ Sachez ose: ne rappelez pas à un chose: nt sa bêtise quinze jours enfant rès les faits. Une fois la après tion donnée, le punition er judiciaire casier face. s’efface. Source: ce: «Parents, osez vous faire obéir», Dr Stéphane téphane Clerget et adette Costa-PraBernadette des, éd. Albin Michel.

Conseils de lectures Recommandées par Véronique Montfort «Pour une nouvelle autorité des parents. Sans le retour du bâton», Sophie Guillou, éd. Milan. Entre l’autoritarisme et le laxisme, il y a un monde que l’auteure explore dans cet ouvrage de 1999, mais qui continue à faire référence. «Ce qui fait grandir l’enfant», Maurice Nanchen, éd. Saint-Augustin. La réponse d’un psychologue suisse aux parents désorientés. Glanées en librairie «Cahier pratique pour élever son enfant sans crier»,

ne Guibert, éd. ESI. Anne cices pratiques Exercices ur trouver les clés pour d’unee autorité paisible, rés avec humour. illustrés onner des limites «Donner ns traumatiser», sans a Zagury, Tania éd. Leduc. S. vez les Trouvez nses justes et réponses les bonnes tudes pour attitudes bien élever votree nt. enfant.

Une piste pist pi ste st e Une pert pe rtin rt inen in ente en te à pertinente suiv su ivre iv re:: la re suivre: puni pu niti tion ti on en en lien lien punition dire di rect re ct avec ave vec c la direct bêti bê tise ti se.. se bêtise.


88 | Migros Magazine 9, 28 février 2011

Ma semaine en Fiat 500 Le moteur à essence le plus propre du monde qui vrombit de bonheur! La sécurité

La 500 bénéficie de tous les équipements requis pour être à la pointe de la sécurité. Carrosserie renforcée, 7 airbags, dispositif de prétensions des ceintures, systèmes de sécurités tels que ABS avec EBD et ESP. Au crash test Euro NCAP, la Fiat a recueilli un total de 35 points sur 37.

LLee loo look

Existant en 12 coloris, la 500, avec son air rétro soutenu par ses pha res ronds et son capot bombé, rav ira aussi bien les nostalgiques que les jeunes conducteurs amateurs de petites voitur es charismatiques.

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

Par Leïla Rölli, chroniqueuse automobile A son tour, Fiat réédite une légende: La Cinquecento. Alors que chez la concurrence, souvent seul le nom permet de

faire le lien avec le modèle original, chez Fiat, on nous offre une réelle héritière de la fameuse «500 Topolino». Et la ressemblance ne s’arrête pas à un design rétro particulièrement réussi, la 500 Twin Air reproduit à la perfection les vrombissements caractéristiques du bi-cylindres de sa grand-mère… et c’est volontaire.

J’ai d’abord cru conduire une version diesel, tellement l’engin était bruyant. Mais en m’arrêtant pour faire le plein aux portes du Seeland, j’ai découvert avec stupéfaction que ce n’était pas le cas. D’ailleurs, mes voisins doivent encore bénir mes rentrées tardives. Pour gagner de l’espace, on est assis très haut.

Les tibias presque perpendiculaires au sol et le dos bien droit, ce qui m’a fortement rappelé les leçons de danse de ma prime jeunesse, lorsqu’un fil imaginaire sortant de ma tête assurait mon bon maintien. Bien que je n’aie eu aucune peine à atteindre la portière passager en tendant simplement le bras, je n’ai pas eu la


TEST FIAT 500 TWINAIR START & STOP

Le tableau tabbl eau de de bord bord

Tous les instruments ont été concentrés pour réduire la largeur du tableau. Le compte-tour, la vitesse et les autres données sont superposés dans un cercle unique. Un GPS amovible et imposant peut se brancher sur le haut de la console, mais la visibilité en est diminuée.

l giee MultiAir t h ologi LLa techn

La touche ECO

permet Si Située à droite du volant, elle de i ains et ECO de mo d’activer le ion mat som con sa nt eme fort réduire uit réd la en carburant. Cette fonction le puissance et le couple lorsque le moteur nécessite une faib le. En sollicitation, en ville par exemp masom con la vraie championne de ipée équ ent lem tion, la 500 est éga de la technologie Start & Stop.

Il s’agit d’un système révolutionnaire appliqué aux moteurs à explosion. Le nouveau système de gestion électrohydraulique des soupapes qui y est associé, assure un contrôle direct de l’air passant par les soupapes sans solliciter l’étrangleur et maximisant le contrôle de la combustion. Résultat: +10% de puissance +15% de couple à bas régime et -10% de consommation et d’émissions.

Fiche technique

200

180

160 167

140

120

m te od st èle é

m su oye iss nn e e

Emission de CO2 en g/km

95 100

couvercle: réactive, efficace, je l’ai juste trouvée un petit peu plus gourmande que ce que promettaient les chiffres du catalogue. Détail pour le moins étonnant, alors que ce modèle semble faire craquer bon nombre de demoiselles, aucun miroir de courtoisie ne se cache dans le pare-soleil du conducteur.

Fiat 500 TwinAir Start & Stop Moteur / transmission: Essence TwinAir Start & Stop 2 cylindres Turbo 0,9 l, 875 cm3, 85 ch. Boîte manuelle 5 rapports. Performance: 0-100 km/h = 11.9 s Vitesse de pointe: 173 km/h. Dimensions: Lxlxh = 355 cm x 163 cm x 149.0 cm Poids à vide: 930 kg. Consommation: mixte: 4,1 l / 100 km Emission de CO2: 95 g/km. Etiquette énergie A. Prix: A partir de Fr. 18 200.et Fr. 20 500.- pour la motorisation du test.

80

sensation d’être à l’étroit. Certes, la banquette arrière m’a servi de coffre pendant toute la durée du test, mais la 500 n’est pas destinée à être une voiture utlrafonctionnelle. La 500, c’est plutôt un style de vie, une philosophie. J’ai eu beaucoup de plaisir à conduire cette descendante du «pot de yaourt» qui n’a pas omis de mettre un turbo sous son

| 89


Vivez d’inoubliables vacances en famille

Réservez tôt et économisez jusqu’à

36%

*

Center Parcs vous invite à vivre une expérience fantastique en pleine nature. Cottages originaux, cadre reposant, activités variées en plein air et à l’intérieur – la formule Center Parcs est unique en son genre. Sport ou détente, plaisirs aquatiques ou aventure à ciel ouvert : tout est à proximité, vous n’avez qu’à choisir votre programme. Partez à la découverte des domaines Center Parcs !

www.centerparcs.ch, hotline 0848 11 22 77 (CHF 0.08/min.) ou dans votre agence de voyages *En combinant réservation anticipée et réduction famille, vous économisez jusqu’à 36%* !

1 sur 3 sera atteint de cancer. C’est pourquoi la Ligue contre le cancer est plus indispensable que jamais. www.liguecancer.ch | Dons CP 30-4843-9


VOYAGE LECTEURS ITALIE DU SUD

Migros Magazine 9, 28 février 2011

| 91

Bellissima Italia

Pas besoin de partir loin pour profiter d’un dépaysement bienfaisant et du soleil. «Migros Magazine» et Tourisme Pour Tous vous emmènent dans le sud de l’Italie.

Dates et prix Prix par personne en chambre double 21.05.11 – 29.05.11 Fr. 2390.17.09.11 – 25.09.11 Fr. 2390.Suppl. ch. ind. Fr. 395.TP / L / FCO RTP 090 Prestations: vols Alitalia Genève-Rome et Bari-Genève (via Rome) en classe éco. Taxes et hausse carburant (Fr. 155.-, val. fév. 2011). Ferry Sorrente-Capri et retour. Transferts de/à l’aéroport. Circuit en bus climatisé. 8 nuits dans des hôtels 4* (standard local). Demi-pension. 1 déjeuner à la ferme. Toutes les visites, entrées et la dégustation selon programme. Guide local francophone pendant les excursions. Accompagnateur francophone au départ de Genève. Documentation de voyage.

Accroché sur la côte amalfitaine, Positano ne pourra que vous séduire.

R

ien qu’en y pensant on a le sourire aux lèvres, l’odeur de labonnechèreetdulimoncello nous titille les narines, l’accent chantant nous berce de ses douces consonances. Découvrez avec nous la Rome éternelle, Capri la romantique, le charme de la côte amalfitaine et finalement les sites spectaculaires des trulli ou des grottes de Castellana. 1er jour: Genève – Rome. Vol pour Rome. Arrivée, accueil et visite (Forum, Colisée) d’une des plus belles capitales au monde. 2e jour: Rome – Sorrente. Découverte de la Cité du Vatican. Visite du musée, de la chapelle Sixtine et de la Basilique Saint-Pierre. Temps libre puis départ pour Sorrente, belle ville située à env. 3 h de Rome, au sud de Naples. 3e jour: Capri. Traversée en ferry à Capri, magnifique île ancrée dans des eaux azures et qui a inspiré tant de chanteurs et de peintres. Tour de l’île et visite d’Anacapri, découverte à pied des jardins

d’Auguste. Retour en ferry à Sorrente. 4e jour: Sorrente et la côte amalfitaine. Découverte de Sorrente, posée sur une terrasse rocheuse surplombant la mer. Arrêt auprès d’un producteur de spécialités locales et dégustation: vin, huile d’olive, mozzarella et limoncello. Déjeuner sur place puis départ pour la côte amalfitaine et visite des villages de Positano et d’Amalfi. 5e jour: Pompéi et Vésuve. Excursion à Pompéi (site classé au patrimoine mondial de l’Unesco) et sur le mont Vésuve, le seul volcan d’Europe encore actif. 6e jour: Sorrente – Naples – Matera. Départ pour la visite de Naples, ville portuaire à l’ambiance particulière. Puis route vers l’est, traversant en partie la botte, jusqu’à Matera (env. 3 h 30). 7e jour: Matera – Bari. Visite des «sassi», anciennes maisons creusées dans le tuf et classées au patrimoine mondiale de l’huma-

Non inclus: assurance obligatoire multirisque (Européenne Assurances Voyages SA) à Fr. 47.-. Frais de réservation. Remarques: groupes de min. 15, max. env. 24 pers. Programme sous réserve de modifications. Ci-dessus: Rome l’éternelle et les trulli, habitations typiques du sud.

nité. Découverte de la région des trulli, du nom des habitations typiques qui caractérisent l’endroit. Arrêt à Alberobello puis aux grottes de Castellana qui offrent un spectacle grandiose de voûtes naturelles pouvant atteindre 40 m de haut. Route jusqu’à Bari (env. 1 h 15). 8e jour: Bari. Visite guidée de Bari, après-midi libre pour vos derniers achats ou rêveries italiennes. 9e jour: Bari – Genève. Tôt le matin, transfert à l’aéroport, vol pour Genève (via Rome).

Organisation: Tourisme Pour Tous, voyages spéciaux, 1001 Lausanne. Offre soumise aux conditions générales de contrat et de voyage de MTCH SA, disponibles dans les agences de voyages ou sur tourismepourtous.ch.

Infos et réservations Par téléphone au 021 341 10 80 ou par courriel: voyagesspeciaux@tourismepourtous.ch


spinas | gemperle

Le plein de montagne:

Pour les familles!

Vacances pour familles:

www.reka.ch

Profitez de plus de vacances. Au cœur des magnifiques montagnes de Suisse, dans nos villages de vacances Reka parfaitement aménagés pour les familles. De la garderie d’enfants au zoo-câlins en passant par la piscine et les espaces jeux, tout est prêt et conçu pour plus de vacances pour toute la famille.

Valais Zinal

Village de de Village vacances Reka Reka vacances

Village de vacances Reka Zinal: Appartement de 3 pièces avec 6 lits, 30.04 – 02.07.2011 dès CHF 553.–*

Jura

Montfaucon

Village de de Village vacances Reka Reka vacances

Village de vacances Reka Montfaucon: Maison de 3 pièces avec 6 lits, 30.04 – 18.06.2011 dès CHF 875.–*

Valais

Ovronnaz Maison de vacances Rhodos: Appartement de 3 pièces avec 6 lits, 12.03 – 16.07.2011 dès CHF 868.–* * Prix par semaine, sans les frais de dossier ni les frais accessoires individuels selon catalogue/ Internet 2011.

Réservation et commande de catalogue: Reka, 3001 Berne Téléphone 031 329 66 99 www.reka.ch

Choisissez des appareils respectueux de l’environnement:

wwf.ch/topten


MOTS FLÉCHÉS

Migros Magazine 9, 28 février 2011

RENIASSES SCLÉROSÉES

HAILLON

A gagner

RUSH

5 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun.

* * S U * T * R * P * S * A A

P R E S B Y T E R E S * I L I

* I N T E R N E * O I G N O N

G A T E R * T R O N C O N N E

B

T

T

E

S

I

N

E

MANIE

TROIS FOIS

BAUDETS PLANTATIONS

10

TRANCHANTS DE PATINS

4

* S * R * V * P T E N E R I F E * M A T E L A S L E G E R * R O * S E N Monte-escaliers U T * T www.hoegglift.ch * R A I N I D S * E U S A L L A * L A I * R * N R E N T I E R E * * T * S C I E I F * O S E * S * A B O U L E * O N D

RAVIRAIENT

CHAPEAU ÎLE DE FRANCE

3

Par courrier (courrier A): Migros Magazine, Mots fléchés, case postale, 8099 Zurich Par courriel: www.migrosmagazine.ch/motsfleches Par SMS: envoyez MMF puis la solution au numéro 919 (Fr. 1.-/SMS ) Par téléphone: composez le 0901 333 104 (Fr. 1.-/appel, tarif depuis un réseau fixe) et communiquez la solution ainsi que votre adresse sur le répondeur. Délai: votre carte postale, votre courrier électronique ou votre appel doit nous parvenir au plus tard dimanche 6 mars 2011, à 18 heures.

L

ENTRAÎNA

TAXI-GIRL LIQUIDE COLORÉ

Comment participer:

HÖGG Liftsysteme AG CH-9620 Lichtensteig Tel. 071 987 66 80

ÉRODA

| 93

FERA ROUTE PRISON

PRASÉODYME ACCORD

2 ABER SUR L’ORNE

ENDUIT SUÇA

12 POÈMES LYRIQUES

6 VILLE DU JAPON ÉTUI

EXISTES INSCRIRA LE JOUR

Solution Problème n° 8

RÉSINE FÉTIDE NOTE

Mot: blondinettes

UNE DES ÎLES WALLIS

www.saison.ch

8

BANANIER BISON D’EUROPE

PREMIER VIGNERON PLANTE

RIDEAU ROULANT

MAGISTRAT LETTRE GRECQUE

Gagnants Mots fléchés n° 7

Lucas Zoppi, Apples (VD); Didier Vonlanthen, St-Martin (FR); Mathieu Kamerzin, Crans-Montana (VS); Zita Deslarzes, Versegères (VS); Nicole Schwaller, Ponthaux (FR).

MÂLE DE FAUCON

7

ALORS INTERPRÈTES

11

5 RADIUM

PÉPITE

CÉSIUM

NOTE

1 ARTICLE DÉFINI CONTRACTÉ

À ELLE

TEST

9 © Alain Dubois

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

IMPRESSUM MIGROS Magazine Construire case postale 1751, 8031 Zurich Hebdomadaire du capital à but social www.migrosmagazine.ch

Projets et évenements: Eveline Schmid (responsable), Denise Eyholzer Rédaction: redaction@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 37 Fax: 044 447 36 02

Tirage contrôlé: 502 316 exemplaires (REMP octobre 2010) Lecteurs: 583 000 (REMP, MACH Basic 2010-2)

Rédacteur en chef: Steve Gaspoz Rédacteur en chef adjoint: Alain Kouo

Direction des publications: Monica Glisenti Direction de Limmatdruck SA: Jean-Pierre Pfister Directeur des médias Migros: Lorenz Bruegger

Département Magazine: Tania Araman, Patricia Brambilla, Laurence Caille, Céline Fontannaz Mélanie Haab, Virginie Jobé, Pierre Léderrey, Laurent Nicolet, Alain Portner

Département Actualités Migros: Daniel Sidler (responsable), Pierre Wuthrich (coordinateur pour la Suisse romande), Béatrice Eigenmann, Andreas Dürrenberger, Florianne Munier, Christoph Petermann, Daniel Sägesser, Michael West Département Shopping & Food: Jacqueline Jane Can (responsable), Gerda Portner, Heidi Bacchilega, Anna Bürgin, Tina Gut, Dora Horvath, Sonja Leissing, Fatima Nezirevic, Nicole Ochsenbein, Anna-Katharina Ris Mise en pages: Daniel Eggspühler (responsable), Werner Gämperli (adj.) Layout: Marlyse Flückiger, Nicole Gut, Bruno Hildbrand,

Gabriela Masciadri, Tatiana Vergara Photolithographie: René Feller, Martin Frank, Reto Mainetti Prépresse: Peter Bleichenbacher, Marcel Gerber, Felicitas Hering Service photo: Tobias Gysi (responsable), Christina Rohner (resp. pour la Suisse romande), Susanne Oberli Correction: Paul-André Loye Internet: Laurence Caille Secrétariat: Stefanie Zweifel (responsable), Imelda Catovic Simone, Doris Fischer, Nadja Eppenberger

Publicité

VOTRE HÉRITAGE, C’EST L’AVENIR DE NOS PATIENTS

Pour commander notre brochure legs, contactez-nous au 0848 88 80 80. WWW.MSF.CH | CP 12-100-2

Département des éditions: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Bernt Maulaz (chef du département), Nadia Falce Abonnements: abo@migrosmagazine.ch Sonja Frick (responsable), Téléphone: 044 447 36 36 Fax: 044 447 36 24 Annonces: annonces@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 50 Fax: 044 447 37 47 Stephan Gartenmann (responsable), Thomas Brügger, Nicole Costa, Yves Golaz, Hans Reusser, Kurt Schmid

Service Interne: Nicole Thalmann (responsable), Verena De Franco, Christine Kummer, Janine Meyer, Danielle Schneider, Jasmine Steinmann Marketing: Alexander Oeschger (responsable), Maya Bächtold, Alexa Julier Media Services: Patrick Rohner (responsable), Eliane Rosenast Editeur: Fédération des coopératives Migros IMPRIMERIE Centre d’impression Edipresse, 1030 Bussigny


94 | Migros Magazine 9, 28 février 2011

Le fou du volant

Fils et petit-fils de pilotes automobiles, le Neuchâtelois Grégoire Hotz a décroché six titres de champion suisse des rallyes. Un exploit unique dans les annales de ce sport dont il est fier évidemment, mais qui n’entame en rien sa modestie légendaire.

L

Carte d’identité Nom: Grégoire Hotz. Date de naissance: 8 février 1974. Etat civil: marié, deux enfants. Signe particulier: «Je suis toujours souriant et de bonne humeur.» Il aime: «Manger, le sport et le cinéma.» Il n’aime pas: «Les gens qui ne tiennent pas leurs promesses.» Un projet: «Si j’ai l’opportunité d’aller aux championnats d’Europe des rallyes, je fonce! Mais seulement avec un budget qui tient la route.» Un rêve: «Participer aux championnats du monde des rallyes, évidemment.»

e garage des frères Hotz marque l’entrée du village de Travers. Comme chaque jour, Grégoire, l’aîné, a revêtu sa tenue de mécano. Un bleu de travail immaculé. L’atelier, il n’a plus trop le loisir d’y aller. «Ça m’arrive encore de temps à autre. Quand les gars me voient débarquer, ils savent que je viens là pour me faire plaisir.» Sourire. Derrière lui, alignées en rang d’oignon, une jolie collection de coupes qu’il a glanées en une quinzaine d’années de rallye automobile. Ce Neuchâtelois est même entré dans la légende l’automne passé, lorsqu’il a remporté haut la main son sixième titre national. Une première! «J’ai su bien m’entourer. C’est une victoire d’équipe avant tout», tient-il à préciser, modeste.

«J’ai commencé à conduire à l’âge de… 6 ans»

Bon, c’est sans doute aussi le résultat d’un long cheminement et d’un lourd héritage familial. «Mon père et mon grand-père étaient pilotes automobiles. Et moi, je peux bien l’avouer maintenant qu’il y a prescription, j’ai commencé à conduire à l’âge de… 6 ans!» Sur les genoux de son papa et ensuite seul, avec un coussin dans le dos et un autre sous les fesses.

«Ma première épreuve, c’étaient les «100 tours de Lignières». J’avais 13 ans. Alors, on pouvait s’attendre à ce que je déboule à 18 ans en rallye comme une météorite.» Eh bien, non! Son paternel met son veto, de peur sans doute que son fils ne perde la vie au volant comme ce fut le cas de son propre père bien des années auparavant. Greg ronge son frein. «J’ai participé à quelques courses sur circuit, mais sans faire de grands résultats.» A 22 ans, il revient à la charge: «Que tu m’aides ou pas, j’y vais!» Le chef du clan Hotz donne finalement son feu vert. On est en 1996. Trois ans plus tard, l’enfant prodige devient champion suisse de rallye pour la première fois mais pas pour la dernière… Cette saison, pourtant, le Michel Vaillant du Val-de-Travers lèvera le pied. «Au niveau suisse, j’ai fait le tour! Et puis, ma femme m’a fait comprendre que ça commençait à faire beaucoup.» Il s’alignera quand même au départ d’une ou deux manches, histoire de ne pas perdre la main et d’avoir sa dose d’adrénaline. «La compétition, c’est ma soupage de décompression.» Sa passion également. Alain Portner Photos Xavier Voirol-Strates / Swiss-Image


RÉUSSITE GRÉGOIRE HOTZ

| 95

MA VOITURE «C’est une Peugeot 207 S2000, une voiture préparée pour le championnat du monde des rallyes qui vaut 285 000 euros. Je la loue bien sûr, mais j’y suis quand même très attaché. Je lui parle souvent. Pour moi, c’est bien plus qu’un simple tas de pièces assemblées!»

MES ANGES GARDIENS «Je n’ai pas eu la chance de connaître mon grand-père paternel qui s’est tué au rallye de Monte-Carlo en 1952. La seule course que ma grand-mère, qui était sa coéquipière, n’a pas faite avec lui… J’ai l’impression qu’ils me protègent. A l’arrivée, je les remercie toujours d’avoir bien veillé sur moi.»

MON ENTREPRISE «Le garage où je travaille, c’est mon père qui l’a créé. On l’a repris officiellement avec mon frère Valentin en 2010. Lui s’occupe de tout ce qui est gestion et vente. Et moi, du service après-vente, de la mécanique. On est dix-sept actuellement avec les apprentis.»

MA PASSION

«Quand je suis en course, je ne pense à rien, j’écoute mon navigateur qui dicte le tempo, j’ai l’impression d’être un pilote de chasse… La vitesse, je suis né avec, je vis avec. C’est clairement une drogue. D’ailleurs, ça fait des années que je dis que je vais arrêter, mais je finis toujours par revenir.»

MON COIN DE PAYS «Un peu vieux jeu, je suis très attaché à mes racines. En déplacement, il m’arrive souvent d’avoir l’ennui du Val-de-Travers, une région sans bruit, sans souci, idéale pour se ressourcer en famille. J’adore, par exemple, faire découvrir le Creux-du-Van à Caroline et Gauthier, mes deux enfants.»


Tout l’assortiment Migros Valable dans tous les magasins Migros et marchés spécialisés en Suisse sur présentation de votre carte CUMULUS. Sont exclus: les sacs à ordures taxés et vignettes d’élimination, consignes, vignettes, prestations de service, Taxcards, téléchargements électroniques, bons et cartes cadeau. Seul le coupon original est valable. Non cumulable avec d’autres coupons CUMULUS. Non valable chez OBI, dans les restaurants Migros, Saveurs et Take Away Migros. Valable sur un achat unique. Les points CUMULUS supplémentaires ne sont pas indiqués sur le ticket de caisse, mais comptabilisés à une date ultérieure.

Achat minimal : Fr. 150.– Valable du 28.2 au 6.3

.2011

Tout l’assortiment Migros spécialisés en Suisse sur asins Migros et marchés res taxés Valable dans tous les mag Sont exclus: les sacs à ordu S. ULU CUM carte votre présentation de tations de service, Taxconsignes, vignettes, pres tion, mina coupon d’éli le ettes Seul et vign cadeau. roniques, bons et cartes cards, téléchargements élect lable avec d’autres coupons CUMULUS. Non cumu Non ble. original est vala urs et Take Away Migros. restaurants Migros, Save valable chez OBI, dans les S supplémentaires ne sont ULU CUM ts poin Les ue. . Valable sur un achat uniq isés à une date ultérieure de caisse, mais comptabil pas indiqués sur le ticket

Coupon à points

Valable du 28.2 au 6.3.2011

ns Coupo squ’au les ju valab 3. 2011 6.

Coupon à points

Profitez maintenant de points CUMULUS mutlipliés par 5 ou par 10!

Du 28.2 au 6.3.2011, profitez encore plus! Découpez simplement les coupons à points et présentez-les à la caisse avec votre carte CUMULUS lors de votre prochain achat.


Migros Magazin 09 2011 f VS