Issuu on Google+

EN CUISINE 52

La cavalière Christina Liebherr brille aussi derrière les fourneaux. Edition Aar, JAA 3321 Schönbühl-Shoppyland

www.migrosmagazine.ch, CONSTRUIRE

ENTRETIEN 26

«Mandela m’a choisi»

Photos Gerry Nitsch / Pierre-Yves Massot-arkive.ch

Morgan Freeman, l’interprète du leader noir sud-africain dans le film «Invictus», se livre à «Migros Magazine».

ACTUALITÉ MIGROS 31

Migros soutient la biodiversité. EN MAGASIN 35

Du riz pour tous les goûts.

Changements d’adresse: à la poste ou au registre des coopérateurs, tél. 058 565 84 01 E-Mail: serviceabo@gmaare.migros.ch Publicité

CUMULUS-DEALS en pages 84/85

NO 7, 15 FÉVRIER 2010


L’ASIE DANS PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES

iaQue serait un plat as sissez tique sans riz? Réus us la cuisson du riz à to ule les coups avec la bo eà nt ve à riz pratique. En votre Migros.

3.–

au lieu de 3.75

Tous les riz Basmati et Wild Rice Mix de 1kg 20% de réduction p. ex. riz Basmati 1kg (excepté riz Max Havelaar)

12.90

Boule à riz en inox* Ø 14,5 cm

3.60

au lieu de 4.50

Tous les riz Basmati et Wild Rice Mix de 1kg 20% de réduction p. ex. Wild Rice Mix 1kg (excepté riz Max Havelaar) * En vente dans les plus grands magasins Migros.

4.90

Cuillère à riz* rose ou verte

4.90 Baguettes en bambou* 6 paires


L’ASSIETTE. DU 16.2 AU 22.2.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

3.90

au lieu de 4.90

Tous les produits Nissin, Kikkoman et Saitaku 20% de réduction p. ex. sauce wasabi Saitaku* 280 g

2.80

au lieu de 3.50

Tous les produits Nissin, Kikkoman et Saitaku 20% de réduction p. ex. sauce soja Kikkoman, 15 cl

4.70

au lieu de 5.90

Tous les produits Nissin, Kikkoman et Saitaku 20% de réduction p. ex. sauce wok Kikkoman au miel et à l’ail, 290g

3.80

au lieu de 4.80

Tous les produits Nissin, Kikkoman et Saitaku 20% de réduction p. ex. pâte wasabi Saitaku*, 43 g

2.80

au lieu de 3.50

Tous les produits Nissin, Kikkoman et Saitaku 20% de réduction p. ex. riz à sushi Saitaku*, 500 g

33% 2.90

au lieu de 4.50

Crevettes tail-on cuites d’élevage Thaïlande env. 200 g, les 100 g

8.80

au lieu de 11.–

Nasi Goreng et Mah Meh Anna’s Best en lot de 2 20% de réduction p. ex. Nasi Goreng Anna’s Best, 2× 350 g

3.10

Fenouil Italie, le kg


4 | Migros Magazine 7, 15 février 2010

RÉCITS 10

ÉDITORIAL

Une fois par semaine, Erica Hatt, retraitée, tient une table d’hôtes pour seniors chez elle à Lavey-les-Bains. Rencontre de trois retraités qui voient dans le bénévolat l’occasion du maintien d’une vie active.

Steve Gaspoz, rédacteur en chef

L’âge ne compte pas Le bénévolat, c’est réservé aux jeunes! C’est du moins ce que l’on

pense le plus souvent à l’énonciation de ce mot. Qui n’a pas en mémoire ces jeunes vendeurs de pâtisseries au profit de causes diverses, ces ado partant au bout du monde pour œuvrer dans l’aide humanitaire ou ces scouts qui effectuent leur bonne action le samedi matin? Des clichés, mais toujours d’actualité. Et c’est tant mieux! Ce que l’on connaît moins, c’est le nombre de personnes retraitées qui mettent leurs compétences au profit de la communauté.

M-Infoline: tél. 0848 84 0848* ou +41 44 444 72 85 (depuis l’étranger). m-infoline@migros.ch; www.migros.ch M-CUMULUS: tél. 0848 85 0848* ou +41 44 444 88 44 (depuis l’étranger). m-cumulus@migros.ch; www.m-cumulus.ch Adresse de la rédaction: C. p. 1751, 8031 Zurich, tél. 044 447 37 37, fax 044 447 36 02 redaction@migrosmagazine.ch; www.migrosmagazine.ch

Et pourtant eux aussi sont des milliers. A l’instar des trois person-

nes que nous vous présentons dans ce numéro (lire en page 10). La retraite, pour eux, ce n’est pas profiter d’un repos bien mérité après des décennies de labeur, mais le commencement d’une nouvelle étape de la vie. Après avoir vendu leurs services à un employeur, et donc à la communauté, ils les offrent gratuitement. D’après les chiffres de l’Office fédéral de la statistique, en 2007, environ une personne sur quatre, tous âges confondus, exerçait une activité bénévole. Pas de différence donc entre les jeunes et les moins jeunes. Quelle

que soit sa forme, le bénévolat est aujourd’hui indissociable de la vie du pays. Et nombre de secteurs ne pourraient tout simplement plus fonctionner sans lui. Le sport populaire et les aides à la personne, par exemple. Mais dans le domaine du bénévolat, comme dans la société, les choses évoluent et on voit aujourd’hui se développer de nouvelles tendances. Le mentorat en est une. S’il n’est pas révolutionnaire en soi, il connaît pourtant un essor considérable.

* tarif local

Photos Mathieu Rod / Carine Roth-arkive.ch / Thierry Parel

Nombreux sont les retraités à mettre leurs compétences à profit.

Que ce soit pour le lancement d’une entreprise, de projets d’utilité publique, associatifs. S’ils ont pu rendre service à l’économie jusqu’à 65 ans, nulle raison que leur expérience ne puisse servir aux plus jeunes. Alors que la cohésion sociale s’étiole, que la lutte des âges s’annonce, la revalorisation de l’expérience des aînés est peut-être l’un des chemins qui permettra de désamorcer le clash intergénérationnel. Et si le bénévolat était en fait le véritable ciment de la société?

steve.gaspoz@migrosmagazine.ch

RÉUSSITE 86 Dans son atelier de Genève, Nathalie Grange-Vas crée des bagues et des colliers embellis avec des mots. Découverte.


CETTE SEMAINE

|5

RÉCIT 20 Jean-Claude Protta, spécialiste suisse des prises de vue sousmarines, a créé un accessoire indispensable à «Océans», le dernier film de Jaques Perrin.

RÉCITS Bénévolat

AUX FOURNEAUX 10

Rencontre avec trois Romands qui ont décidé de consacrer leur retraite aux autres.

Soutien

16

Cinéma

20

Ils aident les patrons à bien licencier. Les caissons sous-marins de Jean-Claude Protta.

Migros s’engage pour la biodiversité.

Monde du travail

Ils travaillent de nuit pour le bien-être des consommateurs.

26

Marc Jaeger, herpétologue, possède plus de 500 serpents, mygales et autres caïmans. Rencontre.

31

33

Les mille et une façons d’apprêter le riz. 35 La recette d’un délicieux potage au céleri et au safran. 40 Coca-Cola, Thomy, Pampers, Nescafé: de nouvelles marques à Migros. 50

Publicité

C’est ici que se rencontre toute la Suisse. A prix avantageux.

Les informations de votre coopérative régionale

59

Mieux vivre

64

Animaux

69

Deuil

75

Grandir

78

Voiture

80

Rencontre avec un amoureux de reptiles Mettre des mots sur les maux.

EN MAGASIN

ANIMAUX 69

VOTRE RÉGION

Le stress n’est pas une fatalité!

ACTUALITÉ MIGROS Environnement

52

VIE PRATIQUE

ENTRETIEN Morgan Freeman

Christina Liebherr

Les ados heureux existent! Les sièges pour enfants.

RUBRIQUES Migros Flash Temps présents Minute papillon Mots fléchés / Impressum Cumulus

6 8 25 83 84

RÉUSSITE Bijoux

Nathalie Grange-Vas.

86


6 | Migros Magazine 7, 15 février 2010

MIGROS-NEWS

Application pour iPhone numéro 1 L’application pour iPhone de LeShop.ch connaît un succès impressionnant. Lancée il y a un mois à peine, elle a déjà conquis 26 000 utilisateurs qui l’ont téléchargée sur leur téléphone portable. Ce faisant, le programme est devenu l’application gratuite Lifestyle la plus appréciée sur iTunes. Et les commentaires des clients rédigés sur ce site sont des plus élogieux.

Des voyages en français Seul voyagiste sur le marché romand à offrir des circuits purement francophones, Tourisme Pour Tous publie sa nouvelle brochure, «Circuits francophones». Le voyagiste propose cette année soixante-six circuits à découvrir en petits groupes exclusivement francophones de vingt personnes au maximum. Profitez-en pour partir en Tanzanie, au Japon et au Pérou ou encore pour aller à la découverte de l’Antarctique à bord du «Boréal», un superbe bateau battant pavillon français. www.tourismepourtous.ch

Quatre nouvelles succursales romandes

CHIFFRE DE LA SEMAINE

89 115

Le concours de dessin pour enfants a enthousiasmé les clients Migros. En une semaine seulement, pas moins de 89 115 internautes ont admiré les œuvres des jeunes artistes présentées sur internet!

Il reste encore six courses avant la finale du Grand Prix Migros à Schönried.

Tout schuss!

Les flocons de neige tombent en abondance pour jeunes skieurs! Qui s’éclatent lors des courses du

Photos Reuters, bab.ch, Pénélope Henriod, LDD

La Banque Migros a le vent en poupe: ses succursales poussent aux quatre coins du pays. L’institution s’est fixé comme objectif d’ouvrir vingt offices en trois ans. Chaque nouvel établissement crée jusqu’à six places de travail. Prochaine étape romande: Martigny (VS). Cet office ouvre ses portes le 26 mars prochain et sera le 58e du groupe. Suivront cette année encore les banques de Bulle (FR), Genève-La Praille (GE) et La Chaux-de-Fonds (NE).

L

es enfants raffolent des courses Migros! A fin janvier, les organisateurs du Grand Prix Migros ont enregistré plus de 800 inscriptions de plus que l’année dernière – 6241 au total – à la même époque. «Les courses «mini race» destinées aux enfants nés en 2003 et 2004 rencontrent un grand succès», se réjouit Nora Weibel, responsable de la communication du

Grand Prix Migros. Cette épreuve a pour ambition de donner la possibilité aux plus jeunes de participer à une compétition. Il s’agit souvent des petits frères et sœurs des participants au Grand Prix Migros qui peuvent ainsi goûter aux joies de la compétition. Seule différence: les mini races ne sont pas chronométrées et il n’y a pas de classement. «C’est juste pour le plaisir», souligne Nora Weibel.


MIGROS FLASH

|7

Aux petits soins du climat

Les consommateurs peuvent faire un geste pour le climat même en se coiffant: les sprays pour cheveux de Migros viennent de recevoir la distinction «approved by Climatop». L’étude de l’organisation indépendante démontre que les sprays causent environ 50% d’émissions nocives en moins que les bombes aérosols. Ainsi, un kilo de laque d’une bombe aérosol produit durant son cycle de vie – soit de sa fabrication à son élimination en passant par son utilisation – jusqu’à 8 kg de CO2. Tandis qu’un spray n’en génère qu’à peine 3 kg. L’économie réalisée correspond à la quantité de CO2 émise par une voiture moyenne pour un trajet de plus de 35 km. Le label Climatop distingue sept sprays à cheveux des marques Migros Golden Hair, I am et Magic-Styling.

Michelle Obama, belle grâce aux pommes.

Le secret de Michelle

L’épouse du président américain Barack Obama sait ce qui la rend encore plus belle: les cosmétiques contenant de l’extrait de Uttwiler Spätlauber, une pomme dont les propriétés agissent en faveur de la régénération et de la protection cellulaire de la peau. Les produits «Zoé Effect PhytoCellTec Night Renewal Booster» et «Zoé Effect PhytoCellTec Lip & Eye Flash Program» contiennent la substance active de la pomme miracle. Après une longue absence, ces articles prisés seront progressivement réintroduits à Migros.

le bonheur des Grand Prix Migros. Six courses sont fixées: Adelboden (21 février), Carì (28 février), Hoch Ybrig (6 mars), Wildhaus (7 mars), Lenzerheide (14 mars) et Nendaz (20 mars). Les 650 skieurs sélectionnés lors des manches de qualification sont automatiquement inscrits à la finale qui aura lieu à Schönried du 26 au 28 mars 2010. A noter qu’un enfant ne peut participer qu’à une seule course de qualification par saison. www.gp-migros.ch

LE PRODUIT FRAIS DE LA SEMAINE

Oui au plaisir!

Compter les calories? C’est stressant! Ce constat résulte d’une étude de l’Université de Columbus (USA). Les chercheurs ont observé que les participants qui faisaient toujours attention aux calories étaient moins résistants que les autres et aussi plus sensibles aux virus. Le plaisir modéré est le nec plus ultra d’une alimentation saine. Et la part de gâteau en fait partie. La préférée des Suisses: la forêt-noire au kirsch. Disponible à Migros, évidemment.


8 | Migros Magazine 7, 15 février 2010

SUR LE VIF

«Les Romands n’hésitent pas à s’inscrire au chômage» En Suisse, le taux de chômage a atteint 4,5% en janvier. A l’exception de Fribourg, tous les cantons romands se situent au-dessus de la moyenne nationale. Genève et Neuchâtel sont particulièrement touchés, avec 7,3% de sans-emploi. Les explications de Giovanni Ferro-Luzzi, directeur de l’Observatoire universitaire de l’emploi de l’Université de Genève. La Suisse romande est plus touchée que la Suisse alémanique. Pour quelles raisons?

La Suisse alémanique compte davantage de cantons ruraux, qui sont traditionnellement moins concernés par le chômage que les cantons-villes tels que Genève. Jura et Neuchâtel affichent un taux élevé en raison de la crise dans le secteur horloger. Enfin, on peut se demander si en Suisse romande on ne s’inscrit pas plus facilement au chômage que de l’autre côté de la Sarine. Il s’agirait d’une différence culturelle. En 2008, on annonçait pourtant que la région lémanique était plus dynamique que Zurich. Paradoxe?

Pas nécessairement. Il y a un socle de chômage plus élevé en Suisse romande, mais indépendant de la conjoncture. On peut avoir une forte croissance dans un domaine et du sous-emploi dans un autre. Quelles perspectives pour 2010?

Le Secrétariat d’Etat à l’économie prévoit la sortie de la récession mais le sous-emploi pourrait stagner voire augmenter en Suisse: des sociétés ont mis leurs employés au chômage partiel donc elles n’engageront pas immédiatement. D’autres arriveront peutêtre au bout du délai autorisé pour le chômage partiel et devront donc licencier. Enfin, cela dépendra de la conjoncture internationale. Propos recueillis par Céline Fontannaz

TRAIT POUR TRAIT

IMPULSIONS

Dessin de Chappatte paru dans «Le Temps» du 10 février 2010

Jacques-Etienne Bovard, professeur et écrivain

Que du bonheur! En réponse amicale aux succulents 100 mots à sauver et 100 expressions à sauver de Bernard Pivot, voici le non moins délicieux 99 mots et expressions à foutre à la poubelle de Jean-Loup Chiflet. J’admire ces Don Quichotte de la langue, qui nous offrent de si savoureuses passes d’armes lexicographiques, comme j’aime d’ailleurs tous les collectionneurs de mots rares, argotiques, précieux, d’ici,

de là, d’antan ou «tendance». Romanciers, poètes, essayistes sont couronnés de nombreux prix: en verra-t-on récompenser aussi quelques brillants glossophiles, surtout quand ils savent si bien assortir l’érudition et l’humour? Ainsi donc, Pivot voudrait «sauver» ceux-ci, Chiflet «foutre à la poubelle» ceux-là. L’un et l’autre savent bien, j’en mets ma main au feu, que leurs discours, fussent-ils


TEMPS PRÉSENTS

|9

MES BONS PLANS par Patricia Brambilla, journaliste

Photo Marcelo Sayao / EPA

A visiter: Fleur bleue. Des toiles comme des pans de ciel grisés et grisants. Et une sculpture métallique: un arbre dégarni, dont les feuilles poussent au fil de l’expo, mots ou dessins laissés par les visiteurs. «Le ciel est bleu, les fleurs aussi» par Christelle B. Espace culture et projets, à Lausanne. Jusqu’au 26 fév. www.cultureetprojets.ch

DANS L’OBJECTIF

répercutés à 500 000 exemplaires, n’auront aucune influence sur la survie ou la disparition d’aucun de ces mots. La langue est une mer certes favorable aux censeurs et linguistes de tous bords, bienveillante aux poètes et propice aux pirates de tous poils, mais reste sourde à toutes les protestations imaginables. Elle seule fait son tri. Autant se mettre debout sur une barque pour haranguer les harengs. N’importe, le jeu des mots en vaudra toujours la chandelle. Or, si les vibrants autant que vains appels pivotiens à la sauvegarde de «s’esbaudir», «fesse-mathieu» ou «péronnelle» me touchent, les proscriptions de Chiflet à la fois m’amusent et me scandalisent un peu. «Foutre à la poubelle» un anglicisme paresseux comme «solutionner», quand on a le superbe «résoudre��, soit; mais pourquoi diable

vouloir jeter le cordial «jubilatoire», se priver du suggestif «je te raconte pas», étouffer le réticent mais si pratique «j’ai envie de dire»? La langue est aussi une jungle, où les créatures trop bizarres sont bientôt éliminées. Vous vous rappelez la «dichotomie» tant prisée des intellectuels snobs, il n’y a pas vingt ans? Pfuit! La «séparation» a tranché. Et le lourd «incontournable»? En voie de contournement, tiens. Et le mol «vachement»? En voie de disparition. Chouette, n’est-ce pas? C’est dire s’il faut profiter, en ces temps de noirs soucis qui nous «gavent grave au niveau du vécu», de répéter le plus souvent possible qu’«y a pas de souci»! > Nos chroniqueurs sont nos hôtes. Leurs opinions ne reflètent par forcément celles de la rédaction.

Derniers préparatifs

Cet homme apporte les dernières retouches au char d’une école de samba qui défilera dans les rues lors du célébrissime carnaval de Rio de Janeiro. Les festivités, qui ont débuté ce week-end, durent quatre jours. Plus de 700 000 visiteurs sont attendus pour l’occasion.

A lire: Harmonie du cœur. Le Feng Shui, l’art taoïste d’équilibrer les énergies, a été utilisé à toutes les sauces: maison, bureau, jardin. Voilà une nouvelle version appliquée à l’univers de l’amour. Ou comment booster son couple et sa libido en repensant sa déco. «Le Feng Shui de l’amour» d’Astrid Schilling. Ed. Pocket 2010. A écouter: De père en fils. Facéties verbales, bulles d’air et d’humour pour ce deuxième album tout en finesse. De son père, il a gardé l’élégante désinvolture, la déprime en moins. Pierre se cherche de nouveaux amis. Il risque fort d’en trouver! «Piteur’s Friends» de Pierre Souchon. CD Naïve/Musikvertrieb. A voir: Hollywood s’installe à Baker Street. Enième adaptation de Conan Doyle. Sans doute pas la plus fidèle, mais pas la moins réussie. Une action trépidante et un duo Sherlock-Watson explosif aux prises avec une machination aux relents de magie noire. «Sherlock Holmes», de Guy Ritchie. Pour annoncer un événement: memento@migrosmagazine.ch


10 | Migros Magazine 7, 15 février 2010

Ces retraités qui se consacrent Certains ne veulent pas que leurs compétences professionnelles se perdent lorsqu’ils deviennent rentiers. D’autres voient dans le bénévolat l’occasion du maintien d’une vie active. Tous veulent se rendre utiles. Portraits.

E

n politique, dans une association sportive, une œuvre caritative ou un organisme d’entraide: il existe de multiples façons d’entrer dans l’action bénévole, dans cet engagement citoyen qui appartient aux éléments fondateurs du vivre ensemble voire, peut-être, de la démocratie elle-même. «En Suisse, la majorité des bénévoles se retrouvent parmi les 40-60 ans, et plutôt du côté des femmes en tout cas pour ce qui concerne les tâches impliquant des contacts et le médicosocial», rappelle Karine Tassin, responsable du secteur auprès de Pro Senectute Vaud.

Un savoir et des compétences à offrir

Mais il suffit d’une soirée d’été au Paléo Festival pour s’apercevoir que les jeunes répondent présent lorsque le contexte les motive. En revanche, avant sa propre retraite, on ne sait pas toujours que beaucoup de seniors s’activent pour apporter leur aide, en offrant des compétences acquises durant leur long parcours professionnel. Sous des formes très variées, souvent tournées vers les plus âgés que soi. Auxquels on apportera une aide administrative ou technique, un service de voiturage, la préparation de repas, des cours dans de multiples domaines, voire

A Lavey-les-Bains, Erica Hatt (debout, en rouge) tient une table d’hôtes pour aînés chaque mercredi.

tout simplement une présence bienveillante. Nous avons rencontré trois de ces nombreux seniors qui ne désirent pas que la fin de l’activité salariée devienne synonyme d’achèvement de la vie active. Si les motivations appartiennent à chacun, certains traits communs se dessinent. Pour les exemples connus à Pro Senectute, cela

«La majorité des bénévoles se retrouvent du côté des femmes»

concerne plutôt des personnes au bénéfice d’un bon niveau d’instruction, socialement et professionnellement bien intégrées. «Avec, grosso modo, deux catégories, qui ne s’excluent d’ailleurs pas forcément: des personnes déjà bénévoles avant leur retraite et qui prolongent cet engagement. D’autres qui intègrent cette volonté dans une préparation à


RÉCIT SOCIAL

| 11

aux autres Erica Hatt, Lavey-les-Bains (VD) Tient une table d’hôtes pour aînés Pas une seconde à perdre en cuisine. Dans un peu moins de deux heures, à midi, ce sera le coup de feu. A Lavey-les-Bains, chaque mercredi depuis octobre dernier, Erica Hatt tient une table d’hôtes un peu particulière. Ses invités? Des aînés en provenance de toute la région chablaisienne. «Comme ils n’ont pas ou plus le permis, trois chauffeurs bénévoles vont les chercher et les ramener depuis Saint-Maurice (VS), Monthey (VS) ou Ollon (VD).» Un seul des convives a moins de 70 ans, sept d’entre eux ont franchi le cap des 80 ans.

leur retraite, afin notamment de conserver un réseau social et d’éviter l’ennui.» Pour les bénévoles du 3e âge comme pour les autres, le plaisir fait partie intégrante de la démarche. «Tout comme il existe une saine dialectique entre ce que cela apporte pour soi et ce que l’on donne aux autres.» De même, une motivation solidement an-

crée et bien définie permettra à la démarche de perdurer. Que ce soit de l’altruisme, le désir de rencontrer, d’aider ou de se sentir utile, la volonté de manifester concrètement ses convictions morales ou religieuses. Pierre Léderrey Photos Mathieu Rod / Nicolas Coulomb / Pierre-Antoine Grisoni-Strates

Avec neuf personnes qui ne manqueraient ce rendez-vous communautaire et gustatif pour rien au monde, la table affiche complet. «Au-delà, il faudrait une licence et je deviendrais un restaurant, sourit cette maman d’un grand fils. Ce groupe est le premier du genre dans le canton, et la formule rencontre déjà un joli succès. En principe, chacun aurait la possibilité de s’inscrire jusqu’à la veille. «Mais là, ils confirment de fois en fois. Sans doute que je ne cuisine pas trop mal», rigole-t-elle. Sa motivation? Le plaisir de cuisiner et de recevoir, surtout

pour des seniors qui font rarement la cuisine et mangent le plus souvent en solitaire. «Ils aiment bien venir un peu en avance, pour papoter. Certains demandent s’ils peuvent donner un coup de main. L’un d’entre eux m’aide d’ailleurs à faire le service. C’est très sympa et gratifiant, parce que je sens que c’est utile.» Longtemps mère au foyer, Erica ne manque pas d’organisation. Mais nourrir sa petite troupe demande quand même de retrousser les manches. D’autant que l’âge des convives nécessite de soigner l’équilibre alimentaire. Développé de concert avec une collaboratrice de Pro Senectute, ce nouveau concept aura mis neuf mois à démarrer. «Il a fallu rédiger des flyers, rencontrer les autorités locales, trouver des chauffeurs. Ça prend du temps.» Erica doit offrir des repas bien équilibrés, avec une entrée, un plat et un dessert, le tout ne dépassant pas 15 francs par personne pour un menu de trois plats, boissons comprises. «A moi de me débrouiller pour entrer dans mes frais. Parfois il reste même quelques francs, mais ma principale motivation est ailleurs: c’est la joie de donner.»

Lire la suite en page 13


Payez tout simplement moins! 299.–

599.–

En exclusivité chez nous

Pas de perte de puissance d’aspiration

Avec kit allergies d’une valeur de Fr. 99.–

NOUVEAU En exclusivité chez nous

Aspirateur DC22 allergy parquet

Puissance 1100 W, filtre HEPA (lavable), avec embout de sol Flat-Out et embout pour sols durs, 5 ans de garantie / 7171.364

Maintenant

399.–

Aspirateur Ultra Active ZUA3815

Puissance 2000 W, sans sac à poussière, filtre HEPA, rayon d’action 12 m, avec protection Ergoshock pour les meubles / 7171.363

33%

Maintenant

199.– Avant

299.–

Avec station de nettoyage

Avant

33%

Rasoir 3-390 CC

Alimentation accu/secteur, système de coupe triple, avec coupe-favoris / 7178.584

Les offres sont valables du 16.2 au 1.3.2010 ou jusqu’à épuisement du stock. Vous trouverez ces produits et bien d’autres encore dans tous les magasins melectronics et les plus grands magasins Migros. FCM

Sous réserve de modification de prix, de modèles et d’erreurs d’impression.

599.–

Épilateur laser 20

Épilation simple et sûre, la technologie laser élimine le poil à la racine et permet de retirer jusqu’à 20 poils en quelques secondes seulement, alimentation secteur, avec mallette / 7178.418 Modèle pour 60 poils également disponible, Fr. 799.– / 7178.478


RÉCIT SOCIAL

Migros Magazine 7, 15 février 2010

| 13

Rodrigue Arbex, Genève Veut créer des lieux de rencontre intergénérationnels A 65 ans, dont près de la moitié en tant que pédiatre, il a rangé sa blouse blanche. Un peu pour laisser la place à la jeune génération de ses confrères. «Mais surtout parce que je voulais voir autre chose», sourit ce Genevois qui fut notamment responsable du service de l’hôpital de Nyon entre 1974 et 2006, mais aussi médecinchef adjoint du Comité international de la Croix-Rouge. Pas besoin d’une longue auscultation pour deviner les prémices d’une retraite plutôt active. S’il n’a pas l’intention de s’accrocher à son cabinet nyonnais, il n’éprouve aucune envie «de passer des heures à choisir trois vis dans un brico pour m’occuper». En fait, il caresse depuis un certain temps déjà un projet qui lui tient à cœur: la création de lieux intergénérationnels. Car trente ans de pratique auprès de jeunes parents lui ont permis de constater le cruel besoin de possibilités de placement pour enfants. «J’ai reçu beaucoup de mamans contraintes de renoncer à travailler faute de trouver une solution de garde. Alors qu’il me semble évident que c’est à la société de s’organiser pour que la création de familles se fasse au mieux.» D’un côté de la pyramide des âges, la Suisse manque cruellement de crèches et de garderies. De l’autre, des aînés de plus en plus nombreux se retrouvent souvent coupés de toute relation avec les jeunes générations. Quand ce n’est pas de toute relation tout court. «Alors qu’enfants comme seniors ont tout à gagner à nouer ce type de contacts. Il y va du respect des personnes âgées comme d’une transmission de connaissances et de valeurs.» Rodrigue Arbex tombe alors sur un article du «Monde» consacré à un concept

Monique Bolognini, Pully (VD) Membre d’Innovage

Le rêve de Rodrigue Arbex: créer en Suisse un EMS avec une crèchegarderie intégrée. original aperçu dans le Val-deMarne: un établissement médicosocial (EMS) avec une garderie intégrée. «J’ai été le visiter en 1996 déjà. Le succès de l’endroit tient à une conception d’ensemble: des lieux séparés bien sûr, mais avec des parties communes pour les résidents désireux d’entrer en contact avec les enfants.» Sitôt en retraite, il participe à un séminaire dispensé par le réseau romand Innovage, lancé à l’initiative du Pour-Cent culturel Migros. Dans ce cadre notre pédiatre ficelle en 2008 son projet baptisé «Mixâge». «C’est mon épouse, avocate toujours en exercice, qui a trouvé ce joli nom. Il s’agit donc, à l’exemple de ce qui se pratique déjà dans bien des régions d’Europe, d’associer dans un même lieu une résidence pour personnes

âgées et une crèche-garderie.» Sur le papier, tout le monde s’accorde avec lui du bien-fondé de la démarche. Une première structure a d’ailleurs failli voir le jour à Genève, «juste avant de capoter pour des raisons financières». Eternels problèmes de coût, mais aussi de personnel, «qui n’est pas interchangeable entre ces deux univers». Cela n’empêchera peut-être pas un lieu basé sur les préceptes de Mixâge d’ouvrir. Mais en attendant, pragmatique, Rodrigue Arbex se réoriente avec des ambitions à la baisse: «Je vais aller convaincre les garderies de recevoir régulièrement des seniors, sur l’exemple de l’initiative pilote Popaie de la Ville de Lausanne que j’accompagne avec d’autres.»

«Je reste une sociologue, pas une retraitée. Et je préfère le terme de senior à celui de personne âgée», souligne Monique Bolognini. A 67 ans, l’ancienne responsable de l’unité de recherche du SUPEA (Service universitaire de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent) à Lausanne n’a rien perdu de son acuité intellectuelle. Voilà deux ans qu’elle a abandonné tant bien que mal une «activité passionnante» et un poste à responsabilité occupé durant les quinze dernières années. «C’était en 2006. Fonction publique oblige, le CHUV dont nous dépendons ne permet pas de prolonger indéfiniment.» Déjà répondante depuis une dizaine d’années sur un service d’écoute, Monique Bolognini entend parler alors du réseau Innovage, que le Pour-cent culturel Migros lance en Suisse romande sur l’exemple d’une initiative allemande datant de 2001. Son but? Encourager des seniors hautement qualifiés à développer des initiatives et à s’engager bénévolement dans des projets d’utilité publique. Les seniors font bénéficier des organisations non lucratives de leur expérience, réalisent des projets en collabora-


FESTIVAL DE LÉGUMES. MES. Ce délicieux soufflé aux épinards vous mettra l’eau à la r bouche! Recette su www.saison.ch. 300 Mot-clé: épinards

3.70

Épinards à la crème, surgelés 800 g

3.60

Jardinière de légumes surgelée 450g

4.25

Épinards en branches surgelés 800 g

2.80 Petits pois potagers surgelés 500 g

69.90

Poêle Titan haute Diamètre 28cm, convient aux cuisinières à induction

3.90

Rosettes de brocoli surgelées 500g

3.50

Rosettes de chou-fleur surgelées 500 g


RÉCIT SOCIAL

Migros Magazine 7, 15 février 2010

tion avec d’autres institutions ou par leurs propres moyens. Monique Bolognini fera partie de la première volée de la formation, en compagnie de seize autres personnes de différents horizons, «pour rester quelqu’un et faire le deuil de la recherche et de l’enseignement universitaires».

«S’engager avec enthousiasme ne suffit pas»

Après avoir lancé un projet de lieux de rencontre intergénérationnels toujours en chantier, la sociologue reprend les rênes d’Innovage Suisse romande, qu’elle entend bien dynamiser davantage, tout en restant axée sur les valeurs de transmission, de partage et de convivialité qu’elle partage pleinement. Parmi la vingtaine de membres, certains «développent leurs propres projets, d’autres sollicités par des mandats exté-

rieurs, exclusivement à but non lucratif et de courte durée, afin de ne pas entrer en concurrence avec des professionnels plus jeunes». Il s’agit par exemple d’aider des adolescents migrants à trouver des places d’apprentissage. Ou de favoriser les échanges avec les jeunes. «Nous faisons dans la proximité, mais nous avons aussi plusieurs actions de consulting dans le tiers-monde, au Brésil ou au Burkina Faso.»

| 15

Evidemment, après une vie de labeur, certains membres rechignent un peu à se plier à de nouvelles séances et autres procès-verbaux. Des règles administratives pourtant indispensables. «S’engager avec enthousiasme ne suffit pas, la reconnaissance du temps que l’on donne passe par la définition de termes contractuels.»

Monique Bolognini est à la tête d’Innovage Suisse romande.

A terme, cette grande amatrice de voyages, membre du Conseil communal de Pully (VD), verrait bien Innovage Suisse romande devenir une structure autonome, tout en restant fédéré aux cinq autres centres de Suisse. Et si elle conserve désormais davantage de temps pour elle, son agenda se remplit presque aussi vite qu’avant.

Publicité

Réalisez des gains dans l’immobilier suisse, sans devenir propriétaire. Avec le nouveau Mi-Fonds (CH) SwissImmo. Profitez maintenant de l’évolution du marché immobilier suisse. En tant qu’un des plus grands prestataires de financements immobiliers de Suisse, nous vous proposons un fonds de fonds largement diversifié. Celui-ci est investi dans les meilleurs actions et fonds immobiliers suisses. Le nouveau Mi-Fonds (CH) SwissImmo est un complément idéal pour toutes les stratégies de placement. Informations complémentaires: Service Line 0848 845 400 ou www.banquemigros.ch/swissimmo Vous pouvez souscrire le fonds jusqu’au 26 mars 2010, 12h00 sans commission d’émission.

Les indications contenues dans cette annonce sont à titre informatif uniquement. Le Mi-Fonds (CH) SwissImmo est un fonds de placement de droit suisse. Les placements doivent s’effectuer uniquement sur la base du contrat de fonds ou du prospectus simplifié du Mi-Fonds (CH) SwissImmo. Le contrat de fonds ainsi que le prospectus simplifié sont disponibles gratuitement auprès de la Banque Migros SA. Le domicile de paiement et de distribution du Mi-Fonds (CH) SwissImmo est la Banque Migros SA, Zurich.


16 | Migros Magazine 7, 15 février 2010

Ils aident les patrons à bien licencier Pour les Vaudois Jean-Pierre Monney et Véronique Bellanger, une mise à la porte réussie profitera aussi à l’employé. Explications.

U

n licenciement réussi? «Quand le patron et l’employé peuvent se serrer la main.» Et accessoirement quand le second a signé la lettre tendue par le premier. Jean-Pierre Monney exerce une profession un peu particulière: il aide les patrons à bien licencier. Oui, oui, comme George Clooney dans son dernier film, In the Air. Sauf qu’il prend beaucoup moins l’avion, ce quinquagénaire vaudois au regard direct et à la poigne solide, tous deux entretenus notamment sur les circuits de vitesse moto. A Lausanne, sa société Valeur Plus fait plutôt dans la PME que dans la multinationale. Aujourd’hui prend donc des allures d’exception puisque sa collègue Véronique Bellanger s’occupe d’un groupe de chômeurs issus «de l’importante restructuration d’une grosse entreprise américaine avec plus de trois cents personnes remerciées». La jeune quadragénaire rayonnante a rejoint Valeur Plus en 2005 et elle s’occupe plus particulièrement du coaching et de la formation d’adultes. «Lorsque l’on se retrouve sans travail, surtout s’il s’agit d’une désagréable surprise, il faut du temps pour lâcher prise et se sentir prêt à une nouvelle étape professionnelle. Notre cours d’accompagnement au licenciement, payé le plus souvent par l’employeur, aide à franchir cette étape. En plus d’offrir des outils

«L’employeur détient la clé de la réussite ou de l’échec d’un entretien» pour rédiger un bon CV actualisé ou se préparer à un entretien d’embauche.» L’un assiste les coupeurs de têtes, l’autre panse les plaies? Pas si simple. Car pour Jean-Pierre Monney et Véronique Bellanger, tout le monde gagne à surmonter au mieux l’épreuve du licenciement. «Se séparer de collaborateurs, surtout lorsqu’il n’y a rien à leur reprocher, est une épreuve à laquelle peu de petits patrons sont préparés», assure-t-on ainsi chez Valeur Plus. Du coup, on doute de sa décision. Voire on la repousse à plus tard, alors que l’on s’y résout souvent après avoir envisagé toutes les autres possibilités.

Première tâche: déculpabiliser

Jean-Pierre Monney: «Lorsqu’un responsable s’adresse à nous, notre première tâche consiste à déculpabiliser. En comprenant la nécessité d’une perspective désagréable, voire

Véronique Bellanger et Jean-Pierre Monney, associés chez Valeur Plus à

angoissante, mais indispensable pour le futur de la société.» Même s’il arrive plus souvent qu’à son tour que cela n’offre qu’un répit avant la fermeture pure et simple. Et puis il y a la préparation à l’entretien tant redouté. Là encore, c’est du «win-win». «Si l’entrevue dérape, explique Jean-Pierre Monney, le responsable va se sentir d’autant plus coupable.» De son côté, le collaborateur remercié re-

partira frustré ou en colère. «Et plus il le sera, plus il mettra du temps à s’en remettre. Et donc à repartir d’un bon pied vers d’autres perspectives», ajoute Véronique Bellanger. Pour éviter ce douloureux faceà-face, pourquoi ne pas se contenter d’une petite lettre? D’abord parce que ce n’est déjà pas très sympa dans une multinationale, et tout simplement impensable ailleurs.


RÉCIT TRAVAIL

| 17

«J’avais besoin d’être accompagné émotionnellement» Serge est patron d’une PME actuellement très active dans le marketing, le graphisme et la communication. Il y a un peu plus de quatre ans, les couleurs s’avéraient moins éclatantes. «Nous traversions une période de restructuration et de réorientation. Alors que nous n’étions qu’une poignée, il a fallu se séparer de deux personnes, dont l’une participait à l’aventure depuis le début.» Guère préparé à affronter ce type de situation, Serge fait appel à Valeur Plus. «Je n’éprouvais aucun doute quant au bien-fondé de ce choix. Mais j’avais besoin d’en parler, d’être accompagné émotionnellement. Il fallait aussi m’aider à concevoir un solide plan d’accompagnement ultérieur, notamment en matière de formation. Je ne voulais pas lâcher les gens comme ça.» Après trois semaines de préparation, Serge s’est senti prêt. «Et les choses se sont passées aussi bien que possible. J’avais appris à ne pas trop me situer dans l’émotionnel, ce qui est d’autant moins évident dans une petite structure comme la nôtre où l’on connaît bien les gens. En même temps, je me sentais suffisamment conforté pour être à l’écoute.» Aujourd’hui, la PME a retrouvé des couleurs, «nous avons plein de travail et engagé du personnel». Les deux anciens salariés ont trouvé un nouvel emploi qui leur convient. Serge se montre donc convaincu que la démarche était la bonne. «Un patron est aussi un être humain et il se sent seul dans ce genre de situation. Pouvoir en parler et recevoir les conseils d’un gestionnaire en entreprise avec un regard extérieur, c’est important. Je crois que trouver les mots justes permet de regarder l’avenir en face. Pour ceux dont on doit se séparer aussi.»

«Je ne voulais pas lâcher les gens comme ça»

Lausanne.

«Le collaborateur a toutes les chances de vous détester durablement, ou en tout cas de renforcer son sentiment d’injustice. Il faut aussi penser au reste de l’équipe. Sur eux, l’effet sera dévastateur.» C’est pourquoi la communication interne aura aussi une grande importance. Idéalement, d’ailleurs, «elle sera effectuée par les deux personnes concernées, ensemble». Avec la poignée de mains, la lettre

reçue et acceptée, il s’agit là du troisième objectif à atteindre. Et ce n’est pas le moindre. «La motivation future de ceux que j’appelle souvent les survivants en dépend.»

Assumer ses décisions

Impossible d’y couper. Et là, pas de doute, celui qui prend la décision doit l’assumer. «C’est l’employeur qui détient la clé de la réussite ou de

l’échec d’un entretien. L’autre n’a pas demandé à être là. Et en plus il reçoit une mauvaise nouvelle.» Bien préparer le fond comme la forme fera toute la différence. «Lorsque nous sommes là, relate Jean-Pierre Monney, ça se passe généralement le mieux possible. La décision a été formalisée, tout le monde est au clair. Le collaborateur remercié accepte la situation, il n’y aura pas de suite juridique.»

A l’inverse, inutile de rêver à une ambiance façon Bisounours. Véronique Bellanger: «Il faut accepter que l’employé se fâche ou qu’il trouve cela injuste. Il doit pouvoir exprimer ce qu’il ressent.» Le travail en amont effectué avec Valeur Plus permettra alors, le cas échéant, de répondre à l’habituelle, et terrible, interrogation: pourquoi moi? «Là, il faut expliquer, mais pas se justifier»,


UNE ÉQUIPE DE CHOC. PROFITEZ MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 16.2 AU 1.3.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 4.40

Plus votre détergent est puissant, moins vous frotterez! La saleté ne fait pas peur à nos spécialistes en nettoyage Potz Xpert. Ils éliminent en un tour de main les salissures les plus tenaces comme les restes de brûlé, les traces de calcaire ou les moisissures. Les siphons bouchés sont désormais du passé et la cuisine et la salle de bains retrouvent leur brillance d’origine.

Détergent universel et pour le sol Potz Xpert*, 1 l

NOUVEAU 5.20 Multi-Javel-Cleaner Potz Xpert* 500 ml

NOUVEAU 5.90 Multi-Power-Cleaner Potz Xpert* 750 ml

NOUVEAU 5.90 Dégraissant universel Potz Xpert 750 ml

* Observer les précautions d’emploi figurant sur l’emballage.

NOUVEAU 5.90 Détergent pour siphons Potz Xpert Power-Gel*, 1 l


RÉCIT TRAVAIL

Migros Magazine 7, 15 février 2010

note Jean-Pierre Monney. C’est-à-dire? D’après notre spécialiste, préciser s’il s’agit d’une question économique, ou alors de réorientation du poste. «Mais le patron doit en rester au factuel. Le reste, l’affectif, le choix de telle personne plutôt qu’une autre, appartient simplement à son rôle de décideur. Il y a réfléchi, il pense que c’est la meilleure solution, c’est tout.» Prendre ses responsabilités, une fois encore. C’est pourquoi le «je» sera davantage de rigueur que le «on», qui permet de se cacher derrière un choix collectif. Véronique Bellanger évoque aussi la situation du côté du salarié: «Admettre passe par entendre la situation. Même si, sur le moment, le sentiment d’injustice domine. C’est un premier pas.» Elle-même licenciée autrefois, elle se remémore «une rencontre complètement bâclée, le sentiment que l’on m’annonçait cela comme on prend un café».

Annoncer des licenciements est un moment délicat qui se prépare.

Autres éléments qui doivent être réglés avant l’entrevue: les conditions du départ. «Si l’entreprise en a les moyens, elle doit investir dans un bon plan d’accompagnement, incluant par exemple un cours de réorientation. A long

terme, c’est capital en termes d’image.» Dans la mesure du possible, l’employeur entrera en dialogue sur les circonstances: «A moins qu’il faille absolument verrouiller l’accès à des éléments confidentiels, com-

| 19

me un fichier clients, il n’y a pas de raison de forcer à un départ immédiat. A l’inverse, le collaborateur peut souhaiter ne pas passer encore trois mois au milieu de ses collègues; et il lui sera par exemple simplement demandé de terminer les dossiers en cours.» Dans In the Air, avec un beau cynisme mécanique, George Clooney sort une formule-clé du genre «tous ceux qui sont montés tout en haut se sont retrouvés tout en bas» pour mettre un terme aux atermoiements. Une attitude naturellement outrée, même si Valeur Plus insiste sur le fait qu’avec «un peu de recul émotionnel, il n’est pas impossible de rebondir et de transformer cette circonstance en opportunité.» D’autant que d’après les statistiques, une majorité de Suisses changent d’orientation professionnelle durant leur vie active. Pierre Léderrey Photos Loan Nguyen et Getty

Publicité

ACTION

OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 16.2 AU 22.2.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUTES LES BOISSONS RIVELLA EN EMBALLAGE DE 6 BOUTEILLES

10.8de013.50 au lieu

Rivella 6 x 1,5 l Rouge, Bleu, Vert

5.55de 6.95 au lieu

Rivella 6 x 0,5 l Rouge, Bleu, Vert, Jaune

Découvre plus sur l’histoire Suisse des jeux olympiques d’hiver : www.rivella-2010.ch Rivella est en vente à votre Migros


20 | Migros Magazine 7, 15 février 2010

Vitesse argentée des sardines, bal des méduses. Le film «Océans» réinvente les fonds marins. Avec des images qui tiennent le spectateur en apnée. Grâce à Jacques Perrin, bien sûr, et à Jean-Claude Protta, spécialiste suisse des prises de vue sous-marines.

L’ingénieur des océans

U

n bureau presque ordinaire dans la zone industrielle de Genève. Pourtant, c’est là que s’est fabriqué un accessoire indispensable à la réalisation du film Océans, de Jacques Perrin. Oui, car pour capturer ces images inédites des fonds marins, filer à la vitesse d’un banc de thons en chasse, épouser le flanc farceur d’un dauphin, danser au milieu des méduses dorées, bref ne pas lâcher les poissons d’une nageoire, il fallait des appareils particuliers, sur mesure, pour abriter les quatre vidéos et la caméra 35 mm du tournage: des caissons parfaitement étanches, faciles à manier.

Des caissons taillés dans l’aluminium

«99% des images du film ont pu être réalisées grâce à mes caissons hydrodynamiques», dit simplement Jean-Claude Protta, de la société suisse Subspace Pictures à Genève. Une carrure de grand cétacé, l’indolence joviale du poisson lune, 68 ans pas encore affichés. Il est un des rares, si ce n’est le seul fabricant de caissons sous-marins en Suisse. Leur point fort: leur légèreté. «Il faut absolument diminuer le poids et le volume pour que l’appareil reste maniable dans l’eau. Mes caissons sont taillés dans la masse d’aluminium et ne pèsent que 32 kilos sur terre.» Avec, autre avantage, des boutons de réglage placés à l’extérieur du boîtier. «Cela permet de changer, en cours de plongée, les réglages de caméra, comme les contrastes de couleur, la balance des noirs et des blancs.»

Jean-Claude Protta et ses caissons sous-marins.


RÉCIT JEAN-CLAUDE PROTTA C’est donc dans son petit atelier qu’il fait l’assemblage, assure luimême le montage méticuleux de toutes les pièces. «Si vous oubliez un joint, c’est la catastrophe!» Un tour, une fraiseuse, de la limaille de fer éparpillée partout sur la moquette couleur étoile de mer. Au mur, deux grands posters rappellent au visiteur que l’homme n’est pas qu’un technicien, mais aussi plongeur et photographe à ses heures: une rascasse volante et un mérou à l’œil d’or rencontrés tous deux en mer Rouge.

| 21

La caméra est fixée sur un stabilisateur avant d’être immergée.

L’océan comme fil rouge d’une vie

S’il y a trois catégories d’hommes, les vivants, les morts et ceux qui partent en mer, Jean-Claude Protta fait clairement partie de la dernière. Plus vivant sous l’eau que sur terre. Sa vie tout entière mériterait d’ailleurs à elle seule un long métrage. Il a fait de l’océan son terrain de jeu depuis toujours, ou presque. A cause d’un grand-père qui l’emmenait pêcher aux petites heures sur le lac Léman et surtout d’un film, vu à 12 ans et resté dans sa mémoire, Le sixième continent, de Folco Quilici. «Je me suis promis alors que quand je serais grand, j’aurais aussi un bateau et j’irais en mer Rouge.» Une double passion, donc: la plongée et la photo. Les grands fonds marins et la profondeur de champ. «Quand je plonge, j’ai besoin de tenir quelque chose dans mes mains. Ou alors il faut que je couse des poches à ma combinaison», lâche-t-il en riant. Pas étonnant qu’il ait bricolé son tout premier caisson à 16 ans déjà. Pour abriter le vieux Kodak à soufflet de son grand-père, un assemblage de ferraille soudée «avec du cuivre et du laiton, tout ce qu’il ne fallait pas faire. Ça prenait l’eau, il y avait des problèmes d’électrolyse. Mais j’ai quand même réussi à faire quelques photos!» Plus sérieusement, à 20 ans, il se construit un bateau avec des potes. Et sept ans plus tard, son brevet de plongée en poche, il largue les amarres pour les Antilles. Sa vie prend alors le large, fait des aller-retour, devient un grand voyage façon Ulysse. Il rentre en Suisse, repart avec un nouveau ba-

Un plongeur capture des images de méduses dorées.

teau, et toujours ce même cap en tête, la boussole du cœur obstinément aimantée sur son premier rêve: la mer Rouge. Méditerranée, Alexandrie, Port-Suez. «Là-bas, il y a six millions de plongeurs par année aujourd’hui. En 1980, il n’y avait personne, on nageait avec les requins», se souvient Jean-Claude Protta. Un voyage qui a duré dix ans. A parcourir les mers, toutes les mers du globe. Sûr qu’il connaît mieux l’élément liquide que les continents. L’océan Indien, l’île Maurice, les Seychelles, les Philippines, la Nouvelle-Calédonie, la Papouasie… Avec, au retour, une sirène dans ses bagages: sa femme, plongeuse genevoise, rencontrée aux Maldives. Un retour sans amertume, «librement consenti», où il reprend son métier d’ingénieur électronique, dans son petit local et

recommence à fabriquer des lampes de plongée, d’abord, puis des caissons. Très vite, la BBC et la RAI lui passent commande. Aujourd’hui, c’est la société de production Galatée. On connaît la suite.

«Il n’y a pas de longs discours, c’est juste beau»

Le film de Jacques Perrin, il l’a déjà vu bien sûr, en avant-première. «Je suis allé à la projection un peu dubitatif, craignant le docu pleurnichard pour Madame Michu. J’ai horreur de ces diarrhées verbales écologiques! Mais là, j’ai été épaté. Le boulot de post-production est formidable. Ce film m’a vraiment fait rêver.» 470 heures d’images ramenées à 1 h 43. Huit minutes de commentaires en tout. «Il n’y a pas de long discours, c’est juste beau. Et je crois que les images suffisent pour donner l’en-

vie aux gens de protéger cette Terre.» Le succès, pour Jean-Claude Protta. Déjà une chaîne de TV allemande lui a téléphoné pour un reportage. Mais l’homme garde son sang-froid. «Il aurait mieux valu que ça arrive avant. A mon âge, je songe plutôt à ralentir la production.» En tête, il mijote ses prochaines vacances. Direction les îles Andaman, entre l’Inde et la Thaïlande. «J’espère voir du gros, raies manta, requins…» Avec, dans ses bagages, 60 kilos en soute et 30 kilos de sac à main, sa combinaison de plongée, le matériel d’éclairage, une caméra et un caisson bien sûr! Patricia Brambilla Thierry Parel / LDD

A voir: «Océans», de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud. 1 h 43. Sur les écrans de Suisse romande.


ACTION OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 16.2. AU 1.3.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

ENCORE PLUS DE

CONTRE LES TRACES BLANCHES DE DÉO

NOUVEAU

9.90

au lieu de 12.80

Rexona déodorant Crystal Clear Aqua aérosol DUO 2 x 150 ml

9.50

au lieu de 11.90

Rexona déodorant Crystal Clear Aqua Roll-on DUO 2 x 50 ml

9.35

au lieu de 11.80

Rexona déodorant Crystal Clear Aqua Stick DUO 2 x 40 ml

Rexona est en vente à votre Migros


ACTION OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 16.2. AU 1.3.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

3 pour 2

7.90

au lieu de 11.85

Rexona gel douche Sport Trio, 2in1 Trio, Aloe Vera Trio, Tropical Power Trio 3 x 250 ml

Sport

2 in 1

Aloe Vera*

Tropical Power

NOUVEAU

7.60

au lieu de 9.50

Rexona déodorant Cotton Dry aérosol DUO 2 x 150 ml

6.30

au lieu de 7.90

Rexona déodorant Cotton Dry Roll-on DUO 2 x 50 ml

8.95de 11.20 au lieu

Rexona déodorant Biorythm aérosol DUO 2 x 150 ml

8.95de 11.40 au lieu

Rexona déodorant Biorythm Roll-on DUO 2 x 50 ml

9.90

au lieu de 12.80

Rexona déodorant Crystal Clear Aqua aérosol DUO 2 x 150 ml

9.50

au lieu de 11.90

Rexona déodorant Skin Care Nutritive Roll-on DUO 2 x 50 ml

9.35

au lieu de 11.80

Rexona déodorant Crystal Clear Aqua Stick DUO 2 x 40 ml

9.50

au lieu de 11.90

Rexona déodorant Crystal Clear Aqua Roll-on DUO 2 x 50 ml

* Disponibles dans les plus grand magasins Migros

Rexona est en vente à votre Migros


r e v e r o f s d n e i fr

13.90

Rexona Girl Set avec un big bag gratuit, disponible immédiatement

JUSQU`À ÉPUISEMENT DU STOCK

Rexona est en vente à votre Migros


CHRONIQUE MINUTE PAPILLON

Migros Magazine 7, 15 février 2010

| 25

Je suis allé et revenu Je commence par vous parler de Jean-François Duval, Serge Gainsbourg, journaliste mais sachez tout de suite que cette chronique va incessamment bifurquer. Je sors de Gainsbourg, vie héroïque, le film de Joann Sfar. Ce film m’a remis en mémoire le tube que Gainsbourg enregistra avec Brigitte Bardot puis avec Jane Birkin: Je t’aime, moi non plus, chanson dans laquelle revient, de manière lancinante, un motif qui n’est pas dépourvu d’intérêt. Il s’agit de ces moments où Gainsbourg souffle à l’oreille de Birkin «Je vais et je viens… au creux de tes… reins». A mon avis, cette phrase contient toute l’histoire de l’humanité. Sans l’expérience qu’elle évo-

que et mis à part le plaisir auquel elle renvoie, aucun bébé ne naîtrait jamais. Sans allées et venues du type Je vais et je viens… au creux de tes… reins, pas de perpétuation possible de l’espèce humaine. Si toutefois aller et venir n’avait pas d’autre portée, j’arrêterai là cette chronique. Je ne le fais pas, car au-delà de toute connotation amoureuse, il faut insister sur le rôle essentiel des allées et venues. Imaginez la scène. En des temps anciens, un homme primitif, à un moment donné, quitte son groupe, son clan, sa tribu. Il s’en

écarte pendant quelques heures ou quelques jours… Peut-être va-t-il chasser, pêcher, explorer, parcourir des forêts giboyeuses, franchir des espaces désertiques, qu’importe! cet homme va vivre dans un espace et un temps complètement ignoré de ses semblables, vivre dans un monde différent. Puis le voilà de retour. Les autres se pressent autour de lui. Il dit: Je suis allé là-bas et, voyez, je suis revenu. Le clan tout entier est suspendu à ses lèvres. Il faut

que l’homme en dise plus. Qu’il raconte tout ce qu’il a vu et vécu en chemin. Eux n’ont rien connu de tout cela, ils exigent donc que cet homme leur restitue son expérience au plus près, à travers des mots, afin qu’ils puissent tout se figurer en imagination. Lorsqu’il s’exécute, on assiste à rien moins qu’à la naissance du tout premier Grand Récit, comme disent les anthropologues. C’est évidemment un pas beaucoup plus gigantesque que celui d’Armstrong lorsqu’il se rendit sur la Lune et en revint. Imaginez: toute la tribu est réunie autour du voyageur. Et l’homme qui est allé et revenu rend compte de son périple. Mais qu’as-tu vu et que t’est-il arrivé en chemin? lui demandent-ils tous. Ça s’est passé comment, dis-nous? Et tout au bout, qu’y avaitil? Comment étaient le sol, la roche, la végétation, les animaux? Y a-t-il là-bas des ruisseaux, des rivières, des océans? As-tu

escaladé des montagnes? De quoi t’es-tu principalement nourri? As-tu rencontré d’autres hommes? Des monstres? Des dieux? Le petit groupe d’hommes et de femmes veut tout savoir, dans le détail. De chacune de leurs ques-

tions naît comme une nouvelle science. Ils disent: comment as-tu trouvé ton chemin? Et c’est l’astronomie qui est née. Y avait-il des montagnes, des lacs? Et c’est la géographie qui est née. As-tu rencontré d’autres hommes, comment vivaient-ils? Et c’est l’ethnographie qui est née. De toutes les précisions que l’homme donne sur son petit périple aller et retour sont nées toutes les sciences, humaines et objectives. Géologie (il y avait tel genre de cailloux), botanique (j’ai vu des arbres portant des aiguilles), sociologie (j’ai aperçu au-delà du lac un feu, il y a probablement d’autres hommes), astronomie (j’ai marché dans la direction de telle étoile), mathématiques (il y a du gibier en grand nombre), apprentissage des langues (ces autres hommes que j’ai aperçus parlent un autre langage que nous), etc. Oui, voilà, en germe, ce que contenaient ces quelques mots basiques «Je suis allé jusque là-bas, et je suis revenu.» Ne trouvez-vous pas qu’après ces quelques considérations, un éclairage absolument neuf tombe sur les «Je vais et je viens»… du tube de Gainsbourg?

Publicité

Votre spécialiste en cas de maux de gorge

Disponible en pharmacies et drogueries. Veuillez lire la notice d’emballage.

Ma u x d e gorge?


26 | Migros Magazine 7, 15 février 2010

«Aujourd’hui, je suis un roi!»

L’acteur américain Morgan Freeman était récemment de passage en Suisse pour présenter son dernier film «Invictus». Il interprète Nelson Mandela qui a fait vibrer les Sud-Africains à l’unisson lors de la Coupe du monde de rugby en 1995.

Bio express

Né à Memphis dans le Tennessee (Etats-Unis) en 1937, Morgan Freeman a commencé sa carrière dans une troupe de danseurs et de musiciens. Ensuite, il foule les planches de théâtre, joue dans des téléfilms et feuilletons avant d’apparaître au cinéma dans «Le prêteur sur gages» en 1965.

Le dernier film de Clint Eastwood retrace un moment magique de l’histoire sud-africaine, où le président Nelson Mandela réussit à forger la nation arc-en-ciel en rapprochant les Noirs des Blancs.

I

nvictus, le dernier film de Clint Eastwood, cartonne en salle. Il retrace un moment fort – et authentique – de l’histoire sudafricaine lorsque le président Nelson Mandela fait le pari de transformer son pays en une «nation arc-en-ciel». Soit de rapprocher les Noirs et les Blancs. Afin d’y parvenir, il les amène à vibrer à l’unisson pour les Springboks. Pour réaliser cela, le capitaine François Pienaar (interprété par Matt Damon) doit amener son équipe en finale de la Coupe du monde de rugby. Et gagner. Rencontre avec la star hollywoodienne charismatique Morgan Freeman.

Pourquoi teniez-vous tant à jouer dans un film sur Nelson Mandela?

Cela remonte à 1994, lors de la publication de sa biographie, Un long chemin vers la liberté. Les médias lui ont alors demandé qui pourrait interpréter son rôle au cinéma. Il m’a cité moi. Dès lors, je savais que je jouerais un jour Mandela. Un honneur?

Oh oui, bien sûr. Etre choisi par un homme de cette stature représente forcément un grand honneur. J’étais certain de l’interpréter un jour. J’ai seulement douté que je puisse apprendre l’accent sud-africain...

Dans le film, vous parlez comme Mandela!

Tant mieux! J’ai appris l’accent en quelques jours. Nelson Mandela a vu le film?

Oui, il l’a vu.

L’a-t-il apprécié?

Bon, il ne s’est pas levé et retourné pour dire: «Oh, quelle belle performance, c’est un film fantastique» ou «J’aime la mise en scène». (rires) Vous voyez, il a 91 ans. C’est un long film… Pas loin de deux heures…

Rester assis à son âge tient de la performance. Il était éveillé et a

Avec «Invictus», Morgan Freeman est nominé pour la cinquième fois aux Oscars, cette fois-ci comme meilleur acteur. Il a reçu en 2004 l’Oscar du meilleur second rôle dans «Million dollar Baby» de Clint Eastwood (avec qui il a également tourné «Impitoyable»). Les autres nominations se rapportent aux «Evadés» de Frank Darabont, «Miss Daisy et son chauffeur» de Bruce Beresford et «La Rue» de Jerry Schatzberg. L’acteur américain a donné la réplique à Jack Nicholson («Sans plus attendre»), Angelina Jolie («Wanted»), Robert Redford et Jennifer Lopez («Une vie inachevée»), Ben Affleck («L’Attrape-rêves»).


ENTRETIEN MORGAN FREEMAN Morgan Freeman a été nominé pour l’Oscar du meilleur acteur pour son interprétation de Nelson Mandela dans «Invictus».

| 27

beaucoup souri. J’étais à côté et j’observais ses réactions. J’ai constaté avec joie qu’il appréciait. (La productrice Lorie McCreary nous montre la photo de Mandela, Freeman et elle au cinéma). Qu’est-ce qui vous a le plus marqué chez Mandela?

Je crois que l’homme dans son entier m’impressionne. Tout le monde convient qu’il est remarquable de sortir d’une prison aussi étroite que Robben Island après vingtsept ans de détention sans colère. C’est peut-être une période trop longue pour éprouver de tels sentiments. Non seulement Mandela n’a pas ressenti de colère après sa libération, mais en plus il était convaincu de pouvoir devenir le leader de son peuple. Il avait aussi l’assurance que le pardon sauverait son pays. Cela atteste de la grandeur d’un esprit humain généreux et compatissant. C’est impressionnant. Que vous a appris cette interprétation?

Que je pouvais.

Mandela est comme un personnage de conte de fées...

Mandela est un grand homme dont l’action humanitaire a permis d’attirer l’attention sur l’Afrique. Notre film lui ajoute une dimension féerique. Plus précisément le fait que le capitaine blanc des Springboks conduit son équipe – pas brillante du tout – en Coupe du monde de rugby. Contre toute attente, elle a remporté la victoire dans son propre pays. Et réunit par la même occasion un pays divisé. C’est pourtant une histoire vraie. Mandela est un homme plein de vertus: il sourit tout le temps – comme vous – trouve de l’inspiration dans chaque chose et est maître de son destin. Quelle est la qualité la plus importante?

Je ne pense pas qu’il y en ait une qui a davantage de poids que les autres. Dans son discours au capitaine des Springboks François Pienaar, il dit que le pays est affamé. Le pays a besoin de quelque chose sur quoi tout le monde peut concentrer son attention.


LES BIENFAITS DE LA MER DANS VOTRE ASSIETTE.

plat de Saviez-vous qu’un besoins s vo poisson couvre en et e iod en journaliers éments -él go oli s Ce ? sélénium pour le sont très importants ones rm ho métabolisme des au t an Qu thyroïdiennes. de en outre sélénium, il possè dante. xy tio an n tio une ac

7.–

Filet Gourmet Napoli Pelican, MSC, surgelé 400 g

4.90

Saumon en croûte avec épinards Pelican* surgelé, 320 g

3.20

Brochette de pangasius mariné*, 2 pièces, les 100 g

7.70

Filet Gourmet à la Provençale Pelican, MSC surgelé, 400 g

4.20

Poisson au four Costa, colin d’Alaska*, MSC surgelé, 360 g

2.90 Poisson au safran* les 100 g

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

2.90

Crevettes en manteau de pommes de terre*, les 100 g


ENTRETIEN MORGAN FREEMAN

Migros Magazine 7, 15 février 2010

Comme un tournoi sportif. En ce sens, le rugby peut être considéré comme une religion en Afrique du Sud. Le sport en a la même force, la même puissance.

avez joué beaucoup de rôles et j’imagine que certains d’entre eux sont restés en vous.» Mais je ne pense pas que cela soit vrai parce que mon esprit friserait la surpopulation. Je pense qu’une partie de chaque rôle est effectivement en vous, sinon vous ne reconnaissez pas celui que vous essayez de jouer.

Etait-ce facile de jouer Mandela?

Bon, vous avez besoin d’être chaque personnage que vous interprétez. Donc, afin d’«être» Nelson Mandela, je devais m’approprier les sensations de Nelson Mandela, me sentir proche de lui. Je lui ai parlé, je l’ai observé dans différentes situations, j’ai noté ses gestes, ses réactions et la manière de se tenir. Par exemple, lorsque Mandela écoute quelqu’un, on dirait qu’il est absent.

Avez-vous eu des difficultés à ressortir du personnage?

Non, c’était facile. Vous êtes un pro!

Oui, merci. (rires) Que retenez-vous de votre vie?

Jouer Mandela: une responsabilité morale?

Jouer un rôle est une responsabilité énorme. Je m’efforce d’être le plus réaliste possible. Dans ce cas, nous avons essayé de saisir l’esprit Mandela. L’Afrique du Sud était à la veille d’une crise...

Non. Elle était en crise.

Comparons cette situation à celle des Etats-Unis d’Obama...

Vous ne pouvez pas, vous exagérez.

Peut-être. Mais pensez-vous qu’Obama pourrait provoquer un pareil miracle avec un titre de champion du monde de football lors de la coupe qui se déroule cet été en Afrique du Sud?

En aucun cas. Il ne faut pas comparer des pommes et des carottes. Les Etats-Unis ne sont pas au bord du gouffre ni à la veille d’une guerre civile comme l’était l’Afrique du Sud à l’époque. Nous, les Américains, ne nous serrons pas à la gorge comme les Zoulous, les Afrikaneers ou les partisans de l’apartheid qui aspiraient à s’emparer du pouvoir. Cela n’existe pas aux Etats-Unis. N’y a-t-il plus de problème de racisme aux Etats-Unis?

Heu... Nous avons un président noir. Ce n’est pas le racisme que vous vous attendez à voir.

| 29

«Jouer un rôle est une responsabilité énorme» Avez-vous souffert de racisme?

Je n’en ai pas souffert, je l’ai supporté. Et aujourd’hui?

Aujourd’hui, je suis un roi. Et vous avez joué le rôle d’un dieu!

Et j’ai joué Dieu (rires)... (dans «Bruce tout-puissant», en 2003) Pensez-vous que le film va changer quelque chose en Afrique du Sud?

Très. J’aime pourtant les sports d’équipe. J’en ai pratiqué à l’école, mais je n’étais pas bon. Par contre, la voile, l’équitation, le vol me réussissent. Mais s’agit-il de disciplines sportives? Les courses de voitures, oui, j’en fais depuis longtemps. Mandela est un homme sage, il a 91 ans. Vous vieillissez aussi, donc devenez sage?

Hé, hé, hé, attention. Je vieillis, je ne deviens pas plus vieux.

Le film ne va peut-être rien changer, mais il réveillera certainement des souvenirs. C’est d’ailleurs ce qui est en train de se produire. Parce qu’il s’agit d’un moment magique de l’histoire de l’Afrique du Sud que ses habitants ont vécu. Et qu’ils vivent encore dans ce même pays.

Votre vie a-t-elle changé après ce rôle?

Le film illustre le pouvoir du sport. Vous êtes plutôt adepte des sports individuels… Etes-vous solitaire?

Suis-je un homme meilleur? (demande-t-il à la productrice. Qui répond: il est déjà un homme bon.) Quelqu’un m’a dit une fois: «Vous

Excusez-nous!

(rires).

Non, Dieu merci! Pourquoi?

Pour devenir un meilleur homme en jouant un homme bon?

(Il sourit). Vous pensez qu’il y a deux ou trois bons moments? Il y en a des milliers! Des rencontres, notamment celle de ma productrice Lori McCreary, une femme qui travaille si dur et qui est si chic, si efficace. Nous sommes amis depuis dix-huit ans et partenaires de travail depuis quinze années supplémentaires. C’est comment de travailler avec Clint Eastwood?

C’est notre troisième film ensemble. Le résultat de notre collaboration a été récompensé par un Oscar du meilleur second rôle dans Million dollar baby. Des projets avec Clint Eastwood?

Oh oui, absolument. Nous préparons une autre histoire vraie sur un musicien.

Quelle est votre relation avec la Suisse?

Je n’ai pas de relation avec la Suisse. C’est mon troisième séjour en Suisse. J’ai reçu un prix l’année dernière à Zurich au Festival du film. Je suis aussi venu au Festival du film de Genève il y a quelques années où j’ai pu profiter de la région. Vous devez au moins avoir une montre suisse?

Oh, j’en ai deux ou trois!

Propos recueillis par Laurence Caille et Mathias Haehl Photos Gerry Nitsch et Warner Bros.

www.invictusmovie.ch


PROMOTION Livre pour enfants gratuit sur nites.ch ry .d www

i c u o s s n a s it u n e Pour un . s e n r u t c o n s e it u f malgre les L’énurésie est un trouble plus fréquent qu’on ne le croit. Après l’asthme, c’est même la maladie chronique la plus répandue. Les origines souvent physiques de l’énurésie nocturne peuvent être bien traitées. Reste que, pour les enfants concernés, les «accidents» nocturnes sont extrêmement désagréables. Les parents doivent donc faire preuve d’empathie et de sens pratique.

Achaat min nimal: Frr. 12.990 Vallablee duu 16.22 au 155.3.220100

3.– CHF

En plus du traitement prescrit par le médecin, les sous-vêtements de nuit Huggies® DryNites® s’avèrent d’une grande aide. Avec Huggies® DryNites®, les parents évitent à leur enfant de mouiller son lit et lui épargnent tous les désagréments qui en résultent. Et comme les Huggies® DryNites® ne ressemblent pas à des couches mais à des sous-vêtements, les enfants ont plaisir à les porter. Avec Huggies® DryNites®, votre enfant passe une nuit sans souci malgré les fuites nocturnes.

- Testez les DryNites et beneficiez d’un rabais de 3 SFr! ®

RABAIS

Tout l’assortiment DryNittes

Utilisa able e dan ns to ous le es magasin agas ns Migro os de e Su uis sse.. Si un n multip ultiple e du mon nta ant d’ac chatt minima al est st a atte ein nt, plussie eurss cou upons s de ra abais is p peuvent être e remis s en paiem men nt.

Pour plus d’informations sur l’énurésie et DryNites®, appelez Kimberly-Clark au 0800 838 420 ou consultez le site www.drynites.ch

Huggies DryNites est en vente à votre Migros


ACTUALITÉ MIGROS

Migros Magazine 7, 15 février 2010

| 31

Reconnaître la valeur de la biodiversité

Ils œuvrent pour la protection de la nature et des paysages: Bernhard Kammer (à g.), responsable du label TerraSuisse de Migros, et Christian Schürch, agriculteur IP-Suisse.

Ecologie sur le terrain

Avec son label TerraSuisse, et grâce à l’engagement de 20 000 paysans IP-Suisse, Migros soutient la biodiversité dans notre pays.

M

igros s’engage pour la qualité de vie de ses clients. Et comme la diversité biologique et paysagère – ou biodiversité – contribue de manière décisive à cette même qualité de vie, il était logique que celle-ci fasse partie des principales préoccupations de Migros. Pour cette raison, le distributeur a lancé il y a trois ans le label TerraSuisse en collaboration avec les paysans de l’association IPSuisse et la Station ornithologique suisse de Sempach. «Migros veut pouvoir proposer à ses clients des produits proches de la nature et respectueux des animaux», explique Bernhard Kammer, responsable de ce label Migros. Et pour le prouver, il a rendu visite à Christian Schürch, un agriculteur de la région bâloise. Tout comme ce dernier, les paysans IP-Suisse élèvent leurs

animaux en groupe dans des espaces adaptés à leurs besoins et leur permettent de sortir régulièrement en plein air. Dans la culture des champs, les produits phytosanitaires sont utilisés avec parcimonie et seulement si nécessaire. Les fermiers doivent aussi appliquer certaines mesures écologiques sur leur terrain, afin de favoriser la faune et la flore menacées. Christian Schürch a par exemple aménagé des jachères, entretient des haies et cultive des arbres à haute tige.

Créer des biotopes pour protéger certaines espèces

Les paysans choisissent dans un catalogue de mesures celles qui leur conviennent le mieux, en fonction de leur exploitation. Pour chaque mesure, les paysans se voient attribuer des points, le but étant d’atteindre un certain nom-

bre de points. Des contrôles sont effectués sur place et la Station ornithologique suisse vérifie dans les domaines agricoles comment les biotopes évoluent au cours du temps et si les mesures prises favorisent le développement des espèces rares. De cette manière, TerraSuisse contribue de façon significative à encourager la biodiversité en Suisse. Avec Christian Schürch et tous les paysans IP-Suisse, ce sont en tout 20% de l’ensemble des agriculteurs suisses qui s’engagent pour une plus grande variété dans la nature. «Les petits ruisseaux font les grandes rivières», souligne Bernhard Kammer. En effet, en réunissant leurs forces, les paysans IP-Suisse accomplissent un geste considérable en faveur de l’environnement. A noter également que les jachères, les haies et les vieux arbres rendent les paysages

L’Organisation des NationsUnies a proclamé 2010 année internationale de la biodiversité. Par biodiversité, on entend la diversité des espèces, la richesse du patrimoine génétique des organismes vivants et la variété des écosystèmes. Migros a décidé de s’engager pour cette cause. Elle y contribue notamment en aménageant des sites pour ses entreprises respectueux de l’environnement - ses efforts en la matière ont du reste été loués – ainsi qu’avec TerraSuisse. Ce label a été lancé en étroite collaboration avec les 20 000 paysans de l’association IP-Suisse et la Station ornithologique suisse de Sempach. Il garantit une agriculture proche de la nature. Par ailleurs, cette année, Migros s’engage aux côtés du WWF et d’autres partenaires, afin d’attirer l’attention du public sur l’importance de la biodiversité. A cet égard, la formation des enfants et des jeunes joue un rôle primordial. Pour inaugurer cette action, «Migros Magazine» vient d’organiser un grand concours de dessin destiné aux enfants: les six plus belles œuvres viendront orner les sacs réutilisables Migros durant l’été prochain. www.migros.ch/biodiversite

plus variés et créent des espaces de détente agréables pour nous autres clients qui aimons les parcourir», poursuit Bernhard Kammer. «En privilégiant des produits TerraSuisse, les clients ont la possibilité de récompenser les efforts accomplis par les paysans en faveur des hommes, des animaux et de la nature», résume Christian Schürch. Notons enfin que les articles TerraSuisse ne concurrencent pas les produits bio, mais au contraire les complètent. Daniel Sägesser Photo Paco Carrascosa


OFFRES VALABLES DU 16.2 AU 1.3.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK RÉDUCTIONS SUR TOUS LES PRODUITS NIVEA HAND, NIVEA SOFT, NIVEA CREME ET NIVEA BODY ILLUSTRÉS ET BIEN D’AUTRES ENCORE

6.30

5.80

au lieu de 7.80

au lieu de 7.–

NIVEA crème le lot de 2 boîtes 2 x 150 ml

NIVEA Soft le lot de 2 tubes 2 x 75 ml

9.90

18.90

au lieu de 11.90

au lieu de 23.80

Crème pour les mains NIVEA Q10 PLUS ou Beautiful Age en lot de 2, 2 x 100 ml

Lotion corporelle NIVEA Beautiful Age en lot de 2, 2 x 250 ml

17.90

13.60

Lotion corporelle NIVEA Q10 PLUS en lot de 2, 2 x 250 ml

Lotion corporelle NIVEA Body Lotion ou Soft Milk en lot de 2, 2 x 400 ml

au lieu de 22.40

www.NIVEA.ch

ACTION

au lieu de 17.–

LA BEAUTÉ EST SOIN Nivea est en vente à votre Migros


ACTUALITÉ MIGROS

Migros Magazine 7, 15 février 2010

| 33

Les héros de la nuit

Ils cuisent le pain, conduisent des trains de marchandises, impriment les journaux. Sans ces gens qui travaillent régulièrement pendant que les autres dorment, la Suisse ne fonctionnerait pas. Les dispositions qui réglementent leurs activités sont remises en question.

L

e travail de Stefan Lerf est celui d’un chef d’orchestre. En pleine nuit, à Schönbühl, dans le canton de Berne, ce quadragénaire se doit d’être parfaitement lucide: sur une rampe de chargement, il dirige une équipe d’hommes qui s’emploient à charger des camions de produits laitiers et d’autres denrées alimentaires. Il leur faut répartir la marchandise de manière qu’elle ne fasse pas tanguer les poids lourds. Pendant que la Suisse dort encore, Stefan Lerf prépare le ravitaillement de plus de 140 magasins Migros. Pour que les consommateurs puissent acheter des produits frais le lendemain matin, Stefan Lerf travaille toute la nuit. Sans des gens comme lui, la Suisse ne pourrait pas fonctionner: les travailleurs nocturnes pilotent des flux de marchandises, conduisent des trains, cuisent du pain, découpent la viande, impriment les journaux, tout cela afin que, pendant la journée, les autres Suisses puissent profiter des commodités usuelles.

Entre 19 heures et 6 heures

Les recensements de l’Office fédéral de la statistique montrent que plus de 900 000 salariés dans notre pays accomplissent au moins une partie de leur activité professionnelle durant la nuit, entre 19 heures et 6 heures. On estime à 85 000 le nombre de personnes travaillant de nuit sans alternance dans 1900 entreprises. «Sans alternance» signifie que ces femmes et ces hommes accomplissent un travail de nuit pendant plus de douze semaines consécutives. Bien qu’il soit relativement répandu, il n’en demeure pas moins que le travail de nuit sans alternance repose sur une base fragile. Selon un arrêt du Tribunal fédéral de mars 2009, ce genre d’emploi n’est autorisé que dans des cas excep-

«A chacun son rythme»

Le conseiller aux Etats soleurois Rolf Büttiker (PLR) s’occupe depuis des années du travail de nuit. Il est aussi président de l’Union professionnelle suisse de la viande (UPSV).

Vous voulez continuer à autoriser le travail de nuit sans alternance. Pourquoi? Tout employé doit pouvoir choisir son propre rythme. Le travail de nuit sans alternance repose sur le volontariat. Pourquoi devrait-on interdire ce modèle à des collaborateurs alors qu’il leur apporte des avantages personnels et que leurs familles en tirent aussi un bénéfice?

A l’image d’Ana Kojic, employée chez Jowa, près de 1 million de personnes sont concernées par le travail de nuit en Suisse.

tionnels. «Or cela ne correspond ni à la réalité suisse ni aux besoins des employés concernés», estime Michael Rothen, responsable du droit du travail et de la politique du travail à la Fédération des coopératives Migros.

Le travail de nuit, un choix

Une étude du Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco) le montre également. Dans les années 2006 à 2008, une enquête de satisfaction menée auprès de travailleurs de nuit de 64 entreprises est parvenue à la conclusion suivante: «le travail de nuit sans alternance est effectué à la demande explicite des

collaborateurs». En guise de motivation, les personnes interrogées avancent par exemple la meilleure «compatibilité entre profession et famille» ou les «jours de congé supplémentaires». Une consultation sur le travail de nuit sans alternance a lieu en ce moment à Berne. Les organisations des travailleurs et des employeurs, les associations de branches et les cantons négocient un compromis. Le Conseil fédéral rendra sa décision à fin mars au plus tard. On décidera alors si les travailleurs de nuit devront travailler plus souvent la journée. Michael West Photo Paco Carrascosa

N’y a-t-il pas le risque que des salariés soient employés de nuit contre leur volonté? Ce risque n’existera que si une disposition légale générale oblige les employés à faire partie d’équipes ayant des horaires variables. Si de petites entreprises doivent, de temps à autre, faire appel à leurs travailleurs de nuit pour faire des heures de jour, cela signifie que leurs collaborateurs officiant de jour devraient parfois travailler de nuit. Il est pratiquement impossible à ces petites entreprises d’engager des travailleurs de nuit supplémentaires. Quel intérêt particulier les employeurs ont-ils au travail de nuit sans alternance? Une productivité élevée n’est possible qu’avec des collaborateurs motivés. Je suis convaincu que l’obligation de mettre en place des équipes à horaires variables ferait baisser cette motivation.


15% DE RÉDUCTION OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 16.2. AU 22.2.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUS LES PRODUITS KNORR

5.70 6.75 au lieu de

1.35

KNORR Fond de Légumes Granulé, sans graisse 250g

au lieu de 1.60

*

KNORR Potages p.ex. Crème de bolets/ Cœur d‘avoine

*

2.70

2.65 3.15

au lieu de 3.20

au lieu de

KNORR Sauce de rôti liée tube de 150g

KNORR Bouillon barre p.ex. Bœuf spécial/ Légumes/Poule

Chaque jour

un

happy end.

* Disponibles dans les plus grand magasins Migros

KNORR est en vente à votre Migros et sur LeShop.ch


EN MAGASIN

Migros Magazine 7, 15 février 2010

| 35

BIENVENUE EN ASIE De nombreuses variétés de riz en vente à Migros sont cultivées en Thaïlande et en Inde.

Festival de riz

Parti d’Asie, le riz a conquis tous les continents. C’est pourquoi nous vous proposons ci-après des recettes européenne, africaine et asiatique, ainsi qu’une création tout helvétique: le riz casimir.

Photos Alamy, Ruth Küng

Q

u’on le déguste avec des baguettes, à la main, à la cuillère ou à la fourchette, le riz est un globe-trotter hors pair. Cultivée à 90% en Asie, cette céréale est exportée partout dans le monde et est toujours plus appréciée. Rien qu’en Europe centrale, sa consommation a été multipliée par trois ces trente dernières années. Et en Espagne, plus personne n’oserait imaginer une fête populaire sans paella géante. Le village de Sueca, près de Valence, va même jusqu’à organiser, chaque année en septembre, un festival dédié à ce plat. En Suisse par contre, c’est plutôt le riz casimir qui a la cote. Apparue pour la première fois en 1952 sur la carte d’un restaurant Mövenpick, cette spécialité est immédiatement devenue le symbole

de l’exotisme à l’état pur. Aujourd’hui encore, cette couronne de riz qui abrite en son centre un émincé au curry est plébiscitée par les Helvètes. Cela dit, avec une consommation annuelle par habitant d’un peu plus de cinq kilos, les Suisses font pâle figure à côté des Birmans. En effet, ces der-

niers en avalent deux cents kilos chaque année et sont, de fait, champions du monde en la matière. Ci-après, Migros Magazine vous propose de jeter un coup d’œil à la cuisine espagnole, sud-africaine et birmane. Bien évidemment, la recette du riz casimir ne saurait manquer à l’appel.

Découvrez nos recettes en pages suivantes


36 | Migros Magazine 7, 15 février 2010

BIENVENUE EN ASIE Le riz est plus qu’un accompagnement

Galettes de riz complet au chocolat noir, 100 g, Fr. 2.-

Pour décorer le riz casimir, des fruits (ananas, pêches, cerises bigarreaux, kiwis, bananes) sont les bienvenus. Si vous ne disposez pas de moule à savarin pour former la couronne de riz, utilisez une louche pour réaliser le creux central.

SUISSE

Riz casimir

Vinaigre de riz Saitaku, 150 ml, Fr. 2.80*/** au lieu de Fr. 3.50

Plat principal pour 4 personnes

* En vente dans les plus grands magasins. ** Action valable du 16 au 22 février.

Riz au lait, vanille, 200 g, Fr. 1.35

INGRÉDIENTS

Wild Rice Mix, 1 kg, Fr. 3.60** au lieu de Fr. 4.50

40 g de beurre 2 cs de farine 2 cs de curry 2,5 dl de bouillon de volaille 1 dl de lait 1 dl de crème 1 petite conserve d’ananas 2 cs d’huile 600 g d’émincé de veau 1 banane 1 kiwi 4 moitiés de pêche Quelques cerises bigarreaux en conserve

PRÉPARATION

Boisson au riz UHT, certifiée aha!, 5 dl, Fr. 1.65

Faire fondre le beurre. Faire revenir la farine et le curry à petit feu sans cesser de remuer. Mouiller avec le bouillon, le lait et la crème. Laisser mijoter pendant 15 min à feu doux. Verser 5 cl du jus de la conserve d’ananas dans la sauce.

Faire chauffer l’huile dans une poêle. Faire revenir la viande sur toutes ses faces. Ajouter à la sauce et réserver au chaud. Entre-temps, cuire le riz sauvage en suivant les instructions de l’emballage, puis dresser en couronne sur un plat à l’aide d’un moule à savarin. Disposer la viande au centre et napper de sauce. Décorer avec les fruits avant de servir. Astuces Selon les goûts, faire revenir brièvement les fruits dans du beurre et parsemer le riz casimir d’amandes effilées grillées.


EN MAGASIN

| 37

EUROPE

Paella aux fruits de mer

Riz à grain long parboiled Max Havelaar, 1 kg, Fr. 3.-

Plat principal pour 4 personnes

INGRÉDIENTS

1 oignon 3 gousses d’ail 300 g de filet de sole 4 cs d’huile d’olive 12 crevettes 200 g d’anneaux de calamar 1 cc de paprika en poudre 2 sachets de safran moulu 600 g de riz parboiled

400 g de tomates en conserve, hachées 1 l de bouillon de poisson 300 g de moules ½ bouquet de persil plat 1 citron

PRÉPARATION

Hacher finement l’oignon et l’ail. Couper les filets de poisson en

petits morceaux. Faire chauffer l’huile dans une poêle à paella ou dans une grande poêle à frire. Faire revenir brièvement les crevettes, retirer et réserver. Disposer les calamars et le poisson dans la poêle et faire revenir. Ajouter l’oignon et l’ail et étuver. Ajouter le paprika, le safran, le riz et les tomates. Mouiller avec le bouillon

de poisson. Disposer joliment toutes les moules et les crevettes dans la poêle et couvrir simplement avec du papier aluminium. Poursuivre la cuisson à feu moyen env. 20 min jusqu’à ce que le liquide se soit évaporé. Hacher le persil plat et parsemer sur la paella. Couper le citron en quartiers et servir.

S’il existe en Espagne d’innombrables variantes de paella, le safran entre immanquablement dans la préparation de toutes ces recettes. Le nom «paella» désigne la poêle (paellera) dans laquelle le plat est cuit, traditionnellement au feu de bois.


38 | Migros Magazine 7, 15 février 2010

BIENVENUE EN ASIE AFRIQUE DU SUD

Curry Cape Malay

Riz basmati, 4 x 125 g, Fr. 3.90

Plat principal pour 4 personnes

INGRÉDIENTS

80 g d’abricots secs 700 g de ragoût de bœuf 2 oignons 2 gousses d’ail 15 g de gingembre 1 poivron vert 1 piment 1 aubergine 3 cs d’huile 3 cs de curry ½ cc de cannelle en poudre 4 clous de girofle

2 feuilles de laurier 400 g de tomates en conserve, hachées 1 cc de vinaigre de vin rouge 500 ml de bouillon de bœuf 5 cs de confiture d’abricots 180 g de yogourt nature Sel, poivre

PRÉPARATION

Faire tremper les abricots dans de l’eau chaude pendant 2 heures. Couper la viande en bouchées.

Hacher les oignons et l’ail, râper le gingembre finement. Après les avoir épépinés, couper le poivron en dés et hacher finement le piment. Détailler les abricots en lanières et l’aubergine en dés. Faire chauffer la moitié de l’huile dans une grande poêle, étuver les oignons, l’ail et le gingembre en remuant. Ajouter les épices et faire revenir jusqu’à ce qu’un fumet se dégage. Retirer le mélange de la poêle et réserver. Faire chauffer la

seconde moitié d’huile, faire revenir la viande sur toutes ses faces à feu vif. Ajouter le mélange d’oignons ainsi que tous les ingrédients restants, à l’exception de la confiture et du yogourt. Couvrir et laisser mijoter à petit feu env. 40 min jusqu’à ce que la viande soit tendre. Incorporer la confiture d’abricots et le yogourt avant de servir. Saler et poivrer. Servir avec du riz basmati et des rondelles de banane.

Les gourmets retrouveront des influences malaise, indienne, afrikaner et anglaise dans la gastronomie sud-africaine. La cuisine Cape Malay y occupe une place très importante.


EN MAGASIN

| 39

Le riz: incontournable en Thaïlande

Galettes de riz Thai Kitchen, 120 g, Fr. 2.80*

La cuisine birmane est moins relevée que la cuisine thaïe et utilise moins d’épices que la cuisine indienne. Au Myanmar (Birmanie), le riz constitue l’ingrédient phare de tous les repas: on le déguste même au petit-déjeuner avec des légumes! Par ailleurs, on utilise les doigts de la main droite pour le manger.

ASIE

Curry de poulet birman

Nouilles de riz Thai Kitchen, 250 g, Fr. 2.30* * En vente dans les plus grands magasins.

Plat principal pour 4 personnes

INGRÉDIENTS

Riz parfumé Max Havelaar, 1 kg, Fr. 3.50

3 tiges de citronnelle 2 oignons 4 gousses d’ail 15 g de gingembre 4 cuisses de poulet 2 cs d’huile d’arachide Sel Poivre noir 1 cc de poivre de Cayenne 1 cc de curcuma ½ cc de coriandre moulue 230 g de tomates en conserve, hachées 2,5 dl de lait de coco 2 cs de sauce de poisson 2 pommes de terre à chair ferme 1 bouquet de coriandre

PRÉPARATION

Retirer les épaisses feuilles extérieures de la citronnelle et hacher finement la partie intérieure.

Hacher également les oignons, l’ail et le gingembre. Supprimer la peau des cuisses de poulet. Couper les cuisses en deux. Chauffer l’huile dans une grande poêle. Y faire revenir le poulet sur toutes ses faces, retirer et réserver. Etuver les oignons et l’ail dans la même huile. Y déposer à nouveau le poulet, rectifier l’assaisonnement avec le sel, le poivre noir et le poivre de Cayenne. Ajouter la citronnelle, le curcuma, la coriandre, les tomates, le lait de coco et la sauce de poisson. Laisser mijoter 30 minutes. Couper les pommes de terre en dés de 1 cm et ajouter. Laisser mijoter encore 30 min jusqu’à ce que la viande et les pommes de terre soient cuites. Hacher finement la coriandre et en parsemer le plat. Servir avec du riz parfumé.

Crackers au riz Oriental Mix, 50 g, Fr. 1.50

Snack de riz au piment Chop Stick, 70 g, Fr. 2.40


40 |

EN MAGASIN

Migros Magazine 7, 15 février 2010

Instant de réconfort

Rien de tel qu’une tasse de thé pour se faire du bien! Surtout s’il s’agit d’une des trois nouvelles infusions Kneipp aux senteurs harmonieuses. La variété «Fitness & Vitalité» à la citronnelle et à la canneberge, la version acido-basique régulatrice à la menthe et à l’orange ainsi que le thé vert au jasmin sont tous trois exempts d’arômes artificiels.

NOUVEAU À MIGROS

Infusion Fitness & Vitalité Kneipp, 20 sachets, Fr. 4.80

NOUVEAU À MIGROS

Plaisir sans lactose

Frais, fruités et exempts de lactose, les drinks au yogourt mangue et pomme-poire viennent étoffer l’assortiment d’articles «aha!». Ces produits présentent l’avantage de pouvoir être consommés par tous, intolérants au lactose compris.

Drink au yogourt certifié «aha!», pomme-poire ou mangue, 500 ml, l’une, Fr. 2.20

BON & BON MARCHÉ

FR. 5.40

Potage au céleri et safran

Pour 4 personnes

➔ Hacher 1 gousse d’ail et 1 oignon. Etuver dans 1 cs d’huile d’olive jusqu’à ce qu’ils deviennent translucides. Env. Fr. –.60 ➔ Peler 600 g de céleri-rave et couper en petits morceaux. Etuver brièvement. Mouiller avec 8 dl de bouillon. Env. Fr. 2.60 ➔ Ajouter 1 sachet de safran de 125 mg. Prélever le zeste de 1 orange bio et en exprimer le jus. Incorporer le tout. Laisser mijoter env. 20 minutes. Réduire le potage en purée à l’aide d’un mixeur plongeur. Saler, poivrer. Env. Fr. 2.20 Astuce: servir avec de la crème fouettée et des pignons grillés.

+

+

Concentré d’énergie

Les comprimés effervescents «Fit for Work» d’Actilife à l’arôme d’orange et de pamplemousse ont été spécialement conçus pour répondre aux besoins des personnes actives. Ils contiennent en effet les huit vitamines B ainsi que du magnésium et du calcium, susceptibles d’avoir une action bénéfique sur le système nerveux. En période de stress et d’activité intense, les comprimés Actilife font office de compléments alimentaires. «Fit for Work» Actilife, 20 comprimés effervescents,

Fr. 4.90*

* En vente dans les plus grands magasins.

NOUVEAU À MIGROS


C’EST BON POUR LE MORAL! MORAL! PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 16.2 AU 22.2.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

: Une saveur divine ruit ef la neige de grap o gelée sur carpacci r su de kiwi. Recette www.saison.ch Mot-clé: kiwi301

40%

les

100 g

1.95

1.75

au lieu de 3.30

Filet de porc mariné Suisse/Allemagne, les 100 g

Kiwis Italie, la barquette de 1 kg

30%

33%

6.65

au lieu de 9.50

5.80

Produits Cornatur en lot de 2 par ex. nuggets végétariens Cornatur, 2 x 225 g

au lieu de 8.70

Fettuccine Anna’s Best en lot de 3 3 x 250 g

40%

–.95 2,5 kg 9.90

Bouquet de tulipes Surprise le bouquet

2.60

au lieu de 1.60

Appenzeller Classic (excepté les emballages Maxi ou autres portions), la pièce d’env. 450 g, les 100 g

Pommes de terre fermes à la cuisson Suisse, le sac de 2,5 kg

Les articles M-Budget, Sélection et ceux bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de toutes les offres.


LA FRAÎCHEUR QUI SE MAN AN PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 16.2

s Ne vous privez pa to ia ch d’un Latte mac tte sur fait maison! Rece www.saison.ch Mot-clé: lait300

9.50

au lieu de 12.50

Lait M-Drink UHT Valflora en lot de 10 10 x 1 litre

4.20

au lieu de 5.20

Tous les fromages frais Cantadou en lot de 2, 2 x 125 g par ex. ail & herbes de Provence

50%

18.–

au lieu de 22.–

Raccard Family, 900 g 30 tranches

1.70

33%

au lieu de 3.40

5.95

Jambon roulé cuit, pasteurisé, TerraSuisse Suisse, les 100 g

Bresaola della Valtellina I.G.P. Italie, 100 g

au lieu de 8.90


GE AUSSI AVEC LES YEUX. NGE AU 22.2.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

30%

30%

13.50

4.40

au lieu de 19.60

au lieu de 6.30

Saumon fumé Scotland, bio, en lot de 2, 2 x 100 g Écosse

6.80

au lieu de 9.20

Asperges vertes du Mexique, la botte 6.80 au lieu de 9.20 le kg 6.80 au lieu de 9.20

Entrecôte TerraSuisse viande suisse, les 100 g

11.20 au lieu de 14.–

Poulets suisses le lot de 2 20% de réduction le kg

30% 1.95

au lieu de 2.80

–.75

Tranches de porc cuisseau TerraSuisse viande suisse, les 100 g

Tous les yogourts Excellence 20% de réduction le gobelet de 150 g

au lieu de –.95

7.80

au lieu de 9.80

Tourte forêt-noire entière ou 2 parts 20% de réduction par ex. tourte forêt-noire, 440 g

2.10

au lieu de 2.85

Jambon de derrière Vivaldi 25% de réduction en tranches, les 100 g

30% 2.80

au lieu de 4.10

Betteraves rouges Anna’s Best cuites, pelées, le kg

Société coopérative Migros Aar


SIAMO SEMPRE CONVENIEN DES PRIX ENCORE PLUS PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 16.2

40%

4.15

6.–

au lieu de 5.20

Toutes les infusions Yogi, bio, et toutes les infusions Bona Dea* 20% de réduction par ex. infusion bonne nuit Yogi, bio, 15 sachets

au lieu de 10.–

Petit beurre au chocolat au lait en lot de 4 4 x 150 g

30% 2.25

5.85

Mini-sandwiches M-Classic et petits pains au beurre M-Classic –.40 de moins par ex. minisandwiches, 10 pièces/300 g

Tablettes de chocolat M-Classic en lot de 6 Gianova, Chocolata, Crémant ou Bona Splitter, par ex. Gianova, 6 x 100 g

au lieu de 2.65

33% 5.40

au lieu de 8.10

Chewing-gums Airwaves en lot de 3 Green Mint ou Menthol/Eukalyptus (avec concours), 3 x 35 g * En vente dans les plus grands magasins Migros.

au lieu de 8.40

6 pour 4

3.40

au lieu de 5.10

Boules de Berlin le sachet de 6 pièces/390 g

3.30

Tous les fruits secs, les noix et les mélanges Sun Queen et M-Classic par ex. noisettes entières M-Classic, 200 g

6.20

au lieu de 7.80

Tous les cafés en grains en sachets de 1 kg* 1.60 de moins par ex. café Boncampo


NTI, ORA SIAMO IMBATTIBILI. S AVANTAGEUX QU’HIER. AU 22.2.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

2.30

au lieu de 2.90

Toutes les confitures Favorit et Pure Fruit 20% de réduction par ex. confiture d’abricots Favorit, 350 g

50%

13.– au lieu de 26.–

Emincé de poulet en lot de 2 surgelé, élaboré en Suisse avec de la viande de poulet du Brésil, 2 emballages d’env. 350 g chacun, le kg

au lieu de 19.90

Red Bull Standard ou Sugarfree en lot de 12 12 x 250 ml

30%

4.95

au lieu de 6.20

Tout l’assortiment Vite Fait surgelé 20% de réduction par ex. légumes au beurre, 750 g

50%

10.80

7.90

Tous les Rivella en lot de 6 20% de réduction par ex. Rivella rouge, 6 x 1,5 litre

Papier à photocopier Papeteria en lot de 2, FSC blanc, A4, 80 g/m2, 2 x 500 feuilles

au lieu de 13.50

16.90

au lieu de 15.80

7.95

au lieu de 11.40

Pizzas Favorita M-Classic, 3 pièces surgelées, 3 x 350 g


VOTRE PORTE-MONNAIE VOUS DIT MERCI. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 16.2 AU 22.2.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

30%

à partir de

39.90

50%

Chaussures de loisirs pour femme et homme* par ex. chaussures de loisirs pour homme Valable jusqu’au 1.3

4.45 3 pour 2

4.–

au lieu de 6.–

Lingettes imprégnées Soft par ex. Soft Comfort en lot de 3, 3 x 50 pièces

13.50

au lieu de 16.90

Articles Nano et produits de nettoyage pour le sol Twist* 20% de réduction par ex. système de nettoyage Twist Valable jusqu’au 1.3

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

au lieu de 16.90

Tous les verres, les pichets en verre et les carafes en verre Cucina & Tavola par ex. ligne de verres en cristal Castello, verres à vin rouge, 46 cl, 2 pièces Valable jusqu’au 1.3

5.90

au lieu de 8.90

Tout l’assortiment de sous-vêtements John Adams pour homme* par ex. slip pour homme

11.80

54.40 au lieu de 68.–

Toutes les planches à repasser* 20% de réduction par ex. Solid 120 x 40 cm, hauteur réglable en continu 60–100 cm Valable jusqu’au 1.3

au lieu de 7.40

Produits de nettoyage Potz en lot de 2 1.50 de moins par ex. détergent pour salle de bains Potz, flacon original et recharge (observer les précautions d’emploi sur l’emballage), 2 x 500 ml

3.20

au lieu de 4.–

Essuie-tout ménager Twist 20% de réduction par ex. Twist Classic, FSC, 4 rouleaux Valable jusqu’au 1.3


ÉCONOMISEZ AVEC PLAISIR. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 16.2 AU 22.2.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Charcuterie Gendarmes 20% de réduction le filet, 3 x 100 g 4.50 au lieu de 5.70 Assortiment charcuterie 25% de réduction en tranches, le kg 13.80 au lieu de 18.50 Saucisse à rôtir des Alpes 25% de réduction 2 x 140 g 3.90 au lieu de 5.20 Duetto di Parma (Coppa/Salami) en tranches, 180 g 7.50

Fleurs/Plantes Panicule d’orchidée Cymbidium, avec verdure la pièce 10.90 Orchidées avec cache-pot la plante 14.90 Mini-roses avec gypsophile Max Havelaar le bouquet 11.90

Frais et déjà prêt Salade du mois Anna’s Best 20% de réduction 200 g 3.10 au lieu de 3.90

Fromage Mini Babybel 20% de réduction le filet de 15 x 25 g 6.90 au lieu de 8.75 Mozzarelle bio, le lot de 2 20% de réduction 2 x 150 g 3.90 au lieu de 4.90 Gruyère bio mi-salé les 100 g 1.75 au lieu de 2.15 Fromage à la coupe: Saint-Albray les 100 g 2.70 au lieu de 3.20 Fromage à la coupe: Gorgonzola Dolce les 100 g 1.60 au lieu de 2.05

Garnitures/Potages Tout l’assortiment Knorr 15% de réduction par ex. bouillon de légumes Knorr, 109 g 2.65 au lieu de 3.15

Légumes Tomates grappes bio d’Espagne, le kg 4.90 au lieu de 6.90 Oignons bio de Suisse, le sac de 3 kg 5.40

Œufs Œufs suisses bio 20% de réduction 6 pièces de 53 g+ 3.90 au lieu de 4.90 4 pièces de 63 g+ 2.75 au lieu de 3.45

Poisson Suprême de saumon provenance: élevage, Norvège, les 100 g 3.90 au lieu de 4.60

Produits laitiers

29.90

Traversins de plumes Tha en lot de 2*/*** garnissage: pures plumettes de canard neuves, grises, housse: 100% coton soft, lavable à 60 °C 2 x 65/100 cm Valable jusqu’au 1.3

Crème fouettée Valflora en bombe, le lot de 2, 2 x 250 ml 7.30 au lieu de 9.20 Tous les sérés Quark M-Classic en lot de 4, 4 x 125 g 20% de réduction par ex. à la fraise 2.20 au lieu de 2.80 Tous les drinks Lactaform 4 x 100 g et les yogourts Lactaform 4 x 125 g 20% de réduction par ex. drinks à la vanille 2.80 au lieu de 3.50

Viande Rumpsteak de bœuf TerraSuisse 20% de réduction viande suisse, les 100 g 4.95 au lieu de 6.30 Filet de bœuf TerraSuisse viande suisse, les 100 g 6.95 au lieu de 8.40

Volaille Escalopes de poulet pané élaborées en Suisse avec de la viande de poulet du Brésil, 700 g 9.50

Restaurants Migros du 15.2 au 20.2 Hit de la semaine: Emincé de veau Casimir (provenance: Suisse) Riz et fruits 14.50

Société coopérative Migros Aar * En vente dans les plus grands magasins Migros, ** melectronics ou *** Micasa.

50% Maintenant

35.– avant 70.–

Brosse à dents à accu Advance Power 900 D9013 Oral-B*/** 7600 oscillations rotatives par min, autonomie de 30 min, avec 1 brossette, diverses couleurs Valable jusqu’au 1.3


DES NOUVEAUTÉS IRRÉSISTIBLES. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 16.2 AU 1.3.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 4.90

Fromage de montagne des Grisons, bio 10 tranches/160 g

NOUVEAU 2.60 Branches Eimalzin désormais disponibles en emballage de 5, 5 x 25 g

NOUVEAU 2.90 Mini-bananes Lilibiggs Équateur, le sachet

En vente dans les plus grands magasins Migros.

NOUVEAU 4.20 Rondines de fromage Léger à la tomate et au basilic 4 pièces/160 g

NOUVEAU 3.20

Rouleaux aux noisettes fourrés de crème aux noisettes, avec éclats de noisettes, 4 pièces/150 g

NOUVEAU 3.95 Chips Salt & Vinegar Zweifel Original au sel marin, 170 g

NOUVEAU 6.20 Axe Twist Déodorants (roll-on et aérosol), gel douche et produit après-rasage, par ex. déo aérosol Axe Twist, 150 ml

NOUVEAU 5.20 Tablettes de chocolat Sélection 80% Cacao Trinidad et 100% Cacao Madagascar par ex. 80% Cacao Trinidad (chocolat noir surfin élaboré à partir de cacao pur), 80 g


EN MAGASIN

Migros ros Ma Magazine Magaz gazine gaz ine 7, 15 février févri fé vrier er 2010 2010

AUPARAVANT

| 49

DORÉNAVANT

Un emballage qui fait la part belle à la tradition

Si leurs nouveaux emballages suffisent à ouvrir l’appétit, les spécialités qu’ils contiennent n’auront de cesse de le satisfaire. Exempts de colorants, de conservateurs et d’arômes artificiels, les biscuits Tradition ressemblent à s’y méprendre à ceux faits maison. La gamme se décline en huit variétés, dont les biscuits Vital riches en graines de tournesol et de lin ainsi qu’en flocons d’avoine et en sésame, les Nusshörnli, les petits cœurs au citron ou encore les Cremisso fourrés au délicieux chocolat. Laissez-vous tenter!

Dans la gamme «Tradition»: Biscuits Vital, 200 g, Fr. 3.20, Cremisso, 175 g, Fr. 3.10, Nusshörnli, 140 g, Fr. 2.80, Petits cœurs au citron, 200 g,

Fr. 2.80

Publicité


50 | Migros Magazine 7, 15 février 2010

De nouvelles marques à Coca-Cola, Thomy, Pampers et Nescafé sont des marques aussi réputées qu’appréciées. Désormais, elles viennent compléter l’assortiment des plus grands magasins Migros.

V

otre humeur a tendance à virer au maussade si vous buvez un autre breuvage que du Nescafé le matin, si vous ne pouvez pas accompagner votre choucroute avec une noisette de moutarde Thomy, si vous êtes privé(e) de la délicieuse sensation du CocaCola qui pétille dans votre gosier ou encore si vous ne pouvez décidément pas emmailloter les fesses de votre petit dernier dans des couches-culottes Pampers? Si c’est le cas, vous êtes alors sans doute ce que les économistes appellent «fidèle à une marque». Chez bien des consommateurs cet attachement est même absolument indéfectible! Consciente du phénomène, Migros a intégré un certain nombre d’articles de marque à son assortiment, répondant ainsi aux souhaits réitérés de ses clients. Du coup, le distributeur n’a vraiment pas à rougir de son slogan: «M comme meilleur». Bien sûr, la fidélité fonctionne avec tous les grands noms. Que les inconditionnels de Pepsi, Milette, Noblesse ou encore M-Classic soient donc rassurés: Migros continuera à l’avenir à proposer ces articles. En complétant son assortiment, Migros devient cependant encore plus attrayante. En effet, sous un même toit, vous pourrez bénéficier d’une vaste palette de produits vendus au meilleur prix. Et comme il y en a pour tous les goûts, vous n’aurez que l’embarras du choix. Dora Horvath

Qui dit pause-café, dit Nescafé

Il suffit de verser un peu de poudre dans la tasse, d’ajouter de l’eau chaude, de remuer et le tour est joué! Créé en 1938, Nescafé est aujourd’hui une marque des plus appréciées: il s’en boit 4200 tasses par seconde dans le monde! Les variétés «De Luxe» et «Finesse» se dégustent avec du lait ou de la crème, alors que l’«Espresso» se savoure volontiers tel quel, avec ou sans sucre.


EN MAGASIN

| 51

Migros

Du Coca-Cola pour tous les goûts A Migros, Coca-Cola se décline en version classique, light, zero et sans caféine. A noter que les variétés classique et zero sont également disponibles en canette.

Avec Pampers, bébé est toujours au sec!

Thomy relève vos plats Les moutardes et les mayonnaises Thomy vous permettent de préparer toutes sortes de sauces, marinades et salades. Egalement disponible chez Thomy: la sauce tartare.

Pampers accompagne fidèlement les premiers pas de vos chères têtes blondes. Ces couches-culottes sont adaptées aux différents stades du développement de l’enfant.


52 | Migros Magazine 7, 15 février 2010

O

n l’imaginait arrogante parce qu’elle est descendante de bonne lignée (sa famille a fait fortune dans les machines de chantier, l’aéronautique et l’électroménager, notamment), on se la figurait hautaine parce qu’elle fait partie de l’élite des cavaliers de notre pays… Eh bien, on avait tout faux! Christina Liebherr ne présente pas le profil type de l’enfant gâtée. Au contraire, elle est plutôt du genre réservée, sauvage presque. «Je suis timide, c’est vrai! J’aimerais bien être différente, ça me faciliterait la vie.» Nous, on la préfère ainsi: simple, franche, spontanée. Cette jeune femme – elle a fêté ses 30 printemps l’année dernière – nous accueille à la Baumetta, à Riaz, un manège ultramoderne qui jouxte l’autoroute Bulle-Fribourg. Sa deuxième maison. «Je passe sans doute plus de temps ici que chez moi.» De verre et d’acier, avec d’immenses arbres de métal qui soutiennent la charpente («Comme à la gare de Lyon et à l’aéroport de Stuttgart.»), cet écrin a été entièrement financé par son père. «Il a voulu créer le meilleur environnement possible pour moi et pour d’autres sportifs prometteurs également.»

Plus à l’aise sur un paddock qu’en cuisine

La cuisine s’avère tout aussi bien équipée que le centre équestre. Que du matériel pro, y compris la lignée de frigos Liebherr, évidemment! Même si elle y semble moins à l’aise que sur un paddock, Christina n’est pas amazone à reculer devant un tel obstacle: «J’aime bien faire à manger quand j’ai du temps.» Ses connaissances culinaires, elle les doit à sa mère et aux cours d’économie familiale

Secrets de cuisine oi pour vous? Cuisiner, c’est qu cessité. Un plaisir et une né

e ujours en réserv Qu’avez-vous to chez vous? du lait. Des corn-flakes et é? Votre plat préfér accompagné Un steak de bœuf rissolées. rre te de pommes de se aux noisettes us mo la Et au desser t, de ma maman. geriez-vous Quel mets ne man de? pour rien au mon Du boudin! zonnalité aimerie Avec quelle pers repas? vous partager un t. an Gr L’acteur Hugh

qu’elle a suivis durant sa scolarité à Bulle. Mais ne lui demandez pas de vous préparer un steak de cheval. «J’en ai goûté une fois sans le savoir. J’ai trouvé ça très bon et je me suis même resservie. Trois jours après, on m’a dit ce que c’était. Je n’en remangerais plus.» Le moment est peut-être mal choisi pour quêter des nouvelles de No Mercy, le fidèle coursier avec lequel elle a connu ses plus belles émotions en compétition, son hongre hollandais volant qui s’est grièvement blessé – rupture du tendon à l’antérieur gau-

Christina, une amazone Fille d’une riche famille et cavalière de renommée internationale, la Gruérienne Christina Liebherr le manège ultramoderne de la Baumetta à Riaz. L’occasion rêvée de parler cheval autour de filets


CUISINE DE SAISON CHRISTINA LIEBHERR

| 53

HACHER finement les fines herbes et les noix.

Christina Liebherr: «J’aime bien faire à manger quand j’ai du temps.»

dans l’âme

nous reçoit avec simplicité dans sa deuxième maison: de sandre à sa façon.

MÉLANGER avec la chapelure, la moutarde et l’huile d’olive. RÉPARTIR cette pâte sur les

filets.

FAIRE suer les tomates avec l’ail.


54 | Migros Magazine 7, 15 février 2010

che – l’été passé à Aix-laChapelle. «Il va bien, il ne boite plus, on peut à nouveau le monter. Mais il ne fera plus de concours…» C’est la fin d’une longue complicité sportive. Ce crack du saut, qui finira paisiblement sa vie dans les verts pâturages de la Baumetta, ne sera pas facile à remplacer. «Surtout dans mon cœur.» Un voile de mélancolie trouble un instant son regard bleu Adjani. Très déterminée, cette Gruérienne n’a pourtant qu’une idée en tête: se remettre en selle au plus haut niveau. «Mon objectif principal pour cette année, c’est de participer aux championnats du monde en octobre dans le Kentucky.» On sent qu’elle piaffe d’impatience à l’idée de retrouver les sensations fortes vécues lors d’un grand prix, ces septante secondes palpitantes durant lesquelles cavalière et monture ne font qu’un. «C’est court et intensif, le parcours est millimétré, on n’a pas le droit à l’erreur, il faut être concentrée à 100%.» Une faute, une hésitation et le podium s’envole!

Treize chevaux à soigner chaque jour

Les vraies bêtes de course doivent donc posséder de nombreuses qualités pour espérer gagner: vélocité, équilibre, force, endurance, souplesse, esprit combatif et courage lorsqu’il s’agit de franchir des haies placées à 1 m 60 de hauteur. Qualités qui sont également celles de notre hôte. Mais que ne partagent pas encore les successeurs de No Mercy. Sur les treize chevaux dont elle s’occupe quotidiennement avec l’aide d’une écuyère et de deux grooms, deux semblent se détacher du peloton: Lilas de la Chaise et Callas Sitte. «Avec eux, il reste juste quelques réglages à faire, quelques détails qui font toute la différence.» Le cœur de cette trentenaire bat pour l’équitation. Son temps, elle le partage entre les entraînements (sept heures de monte par jour), la préparation des compétitions, les déplacements et les concours (une bonne trentaine par année). Une vie à bride abattue, un job à 150% qui ne lui rapporte pas assez d’argent pour nouer les deux bouts ni bien sûr pour faire tourner

Le manège de la Baumetta à Riaz est un peu la deuxième maison de Christina Liebherr.

«Mon objectif principal de cette année est de participer aux championnats du monde en octobre» un tel manège. «J’ai la chance d’avoir tout en un: un mécène, un propriétaire et un père.» Ça doit faire pas mal de jaloux sur le circuit? «Je me fiche de ce que pensent les gens! J’ai fait mes preuves et obtenu la reconnaissance des autres cavaliers sur le plan international. Tous savent que c’est dur d’arriver jusque-là.» Et dire que cette aventure hippique a commencé lorsque cette Fribourgeoise était haute comme trois pommes, quand sa mère a dé-

cidé que ce serait sain pour ses mômes de s’investir dans une activité en plein air: l’équitation en l’occurrence. «J’avais 8 ans et j’ai été tout de suite la plus mordue des trois.» Une année plus tard, ses parents lui offrent un poney pour sa première communion. A 12 ans, la cadette de la famille participe à son premier concours. Elle en enchaînera des centaines d’autres. «Une fois qu’on a attrapé le virus, on n’en guérit pas!» Son visage d’ange s’éclaire d’un large sourire.

Christina Liebherr n’imagine toutefois pas faire de la compétition jusqu’à 40 ans. «Il faut savoir arrêter au bon moment.» Comme l’échéance paraît lointaine, elle n’a pas encore vraiment songé à sa reconversion… Il y a les chevaux naturellement et elle possède aussi un diplôme d’agente en tourisme. Fonder une famille? «Beaucoup de cavaliers ont eu des enfants dernièrement, c’est un peu à la mode! Moi, je ne sais pas si j’en veux ou pas, je suis peut-être trop égoïste pour cela.» Surtout, l’âme de cette amazone brûle d’un feu trop intense pour qu’elle puisse déjà songer à freiner sa chevauchée fantastique, à brider sa dévorante passion! Seul le galop l’enivre. Le trot, ça sera pour plus tard… Alain Portner Photos Pierre-Yves Massot / arkive.ch

www.christinaliebherr.ch


CUISINE DE SAISON CHRISTINA LIEBHERR

| 55

Les filets de sandre aux herbes

Plat principal pour 4 personnes. Une recette de Christina Liebherr

INGRÉDIENTS POUR 4 PERSONNES 600 g de filets de sandre 2 cs de jus de citron sel, poivre ½ bouquet de basilic ½ bouquet de persil plat ½ bouquet de ciboulette ½ bouquet de cerfeuil ½ bouquet d’aneth 4 cs de noix 3 gousses d’ail 2 cs de chapelure 3 cs de moutarde 5 cs d’huile d’olive 1 oignon 6 tomates 2 cs de vinaigre balsamique

PRÉPARATION 1) Préchauffer le four à 200° C. Disposer les filets de sandre dans un plat à gratin et les arroser du jus de citron. Saler et poivrer.

De savoureuses recettes sur www.saison.ch Pour s’abonner: 0848 87 7777, abonnements@saison.ch (39 fr. seulement pour 12 numéros)

2) Hacher finement les fines herbes et les noix. Y presser 2 gousses d’ail. Ajouter la chapelure, la moutarde et 3 cs d’huile d’olive et mélanger. Répartir cette pâte sur les filets. Faire cuire env. 20 minutes au milieu du four. 3) Entre-temps, hacher l’oignon et la gousse d’ail restante. Couper les

tomates en quartiers. Faire suer le tout dans le reste de l’huile. Couvrir et laisser mijoter 5 minutes. Assaisonner de sel, poivre et vinaigre balsamique. Dresser les tomates sur des assiettes et disposer les filets dessus. Préparation: env. 30 min; cuisson au four: env. 20 min Valeur nutritive Par personne, env. 35 g de protéines, 21 g de lipides, 21 g de glucides, 1750 kJ / 420 kcal.


56 | Migros Magazine 7, 15 février 2010

PETIT PRÉCIS CULINAIRE

Oignon

Une grande famille

Fort en goût et plutôt relevé, l’oignon jaune à la peau dorée est la variété la plus connue. Astuce: peler l’oignon, le blanchir et couper en rondelles épaisses. Arroser de vinaigre et d’huile d’olive et saler.

Collaboratrice au magazine «Cuisine de saison», Andrea Pistorius vous dit comment préparer poireau, oignon, ail et ciboulette pour réussir tous vos plats.

Comment apprêter le poireau et la ciboulette

Poireau: retirer la racine et couper la tige dans la longueur, écarter les feuilles sous l’eau et bien rincer. Couper en rondelles ou en morceaux juste avant de le cuire à la vapeur, à l’étuvée dans du beurre ou dans de l’huile d’olive, ou encore en soupe. Ciboulette: ne pas faire revenir ou cuire à feu vif, car elle perdrait en arôme et en minéraux. Couper de préférence aux ciseaux directement au-dessus du plat déjà dressé. Ne jamais broyer ni hacher, ce qui altérerait le goût.

Comment conserver les alliacées

Poireau: il se conserve deux semaines dans le bac à légumes du réfrigérateur. Etant donné qu’il dégage une forte odeur, emballer au préalable dans du film alimentaire. Ciboulette: l’idéal est de la déguster fraîche. Placée dans un sachet plastique au réfrigérateur, elle garde toute sa fraîcheur pendant quelques jours. Oignon: dans un endroit sec à l’abri de la lumière, il se conserve un bon mois. Remarque: la proximité des oignons faisant germer

les pommes de terre, ne pas les stocker ensemble.

Quelques astuces supplémentaires

Poireau: si vous avez l’estomac fragile, assaisonnez le poireau avec de l’anis ou du cumin et accompagnez-le de pommes de terre. Ciboulette: achetez-la en pot, afin de toujours avoir des herbes fraîches sous la main. Un plant de ciboulette a une durée de vie de plusieurs années. Pour redonner de la vigueur aux pousses, cueillir les fleurs violettes comestibles. Toujours arroser à l’eau tiède. Oignon: si vous devez en cuisiner beaucoup, couvrez-les d’eau bouillante et trempez-les dans l’eau froide après 2 minutes. La peau se retirera alors sans problème. Ail: couper les gousses en deux dans le sens de la longueur et retirer le germe permet d’adoucir le goût de l’ail.

Le recette de l’ail en bocal

Pour un bocal de 3 dl: peler 200 g de gousses d’ail, les couper en deux dans le sens de la longueur et retirer le germe. Piquer 1 piment rouge en plusieurs endroits avec une aiguille. Chauffer le tout dans une poêle avec 1 cc de grains de poivre blanc, 2 clous de girofle, 1 brin de romarin, 1 feuille de laurier, 3 dl de vinaigre de fruits et 1 cs de sel. Mijoter brièvement, sans cuire toutefois. Passer au chinois. Chauffer env. 1 dl d’huile d’olive à 80° C. Verser l’ail et les épices dans un bocal, recouvrir avec l’huile chaude et fermer. Laisser reposer au moins 2 semaines. L’ail se conserve alors env. un an.

Oignon nouveau

Avec l’oignon nouveau, aussi appelé oignon de printemps, pas de déchets. On utilise en effet le bulbe blanc nacré, mais également la partie verte. Astuce: retirer la peau extérieure de l’oignon et couper la partie verte à la moitié. Laver les oignons et faire revenir dans du sucre caramélisé avec du beurre.

Photos iStockphoto

P

oireau, oignon, oignon nouveau, ciboulette, ail: on ne saurait imaginer une cuisine sans ces plantes alliacées. Elles donnent du pep à vos plats et constituent la garniture par excellence de certains mets. Ainsi, sans poireau, impossible de confectionner un papet vaudois, cette spécialité à base de saucisse aux choux et de pommes de terre. Et sans ail, point de spaghetti «aglio e olio»!


CUISINE DE SAISON

Ail

Entouré d’une enveloppe blanche, l’ail est formé d’une gousse principale autour de laquelle s’articulent les autres. L’arôme est très prononcé et le jus collant. Astuce: cuit avec la peau, l’ail peut être tartiné sur du pain grillé.

Ciboulette

Poireau

A l’instar de l’oignon et de l’ail, le poireau appartient à la famille des alliacées. Les poireaux de printemps et d’été sont de couleur vert clair, alors que ceux d’automne et d’hiver sont de couleur vert foncé. Astuce: il constitue une garniture à la fois surprenante et relevée dans une omelette ou avec du poisson.

Les longues feuilles, qui ressemblent à des brins d’herbe, ont un léger goût d’oignon. Elles doivent leur saveur particulière aux huiles essentielles sulfurées qu’elles contiennent. Astuce: ciseler la ciboulette et l’incorporer à une purée de pommes de terre.

| 57


ACTION

OFFRES VALABLES DU 16.2 AU 1.3.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUS LES EMBALLAGES MULTIPLES ELMEX

OFFRE FAMILIALE: LA PROTECTION ANTICARIES POUR TOUS. 7.70de 9.80 au lieu

Tous les dentifrices elmex® en lot de 2

En vente dans les plus grand magasins Migros

elmex est en vente à votre Migros


VOTRE RÉGION MIGROS AAR

Migros Magazine 7, 15 février 2010

| 59

BRÈVES

Produit de la semaine

Beurre Bio. Les produits Bio de Migros répondent aux directives de l’ordonnance suisse relative aux produits de ce type et à celles très strictes de Migros Bio. 200 g: Fr. 3.90

Offre Ecole-club Coach diplômé en alimentation Ecole-club Business. Le domaine de l’alimentation vous passionne et vous aimeriez approfondir vos connaissances en matière de nourriture saine et équilibrée pour en faire profiter d’autres personnes? Informations sous: www.ecole-club.ch/business tél. 0844 373 654

InterMezzo Récemment, et parce qu’il y a longtemps qu’il ne l’avait vue, le porte-parole de Migros Aar décide de rendre visite à Livia Anne Richard, à Hinterkappelen (metteure en scène du spectacle «Einstein»). Il pénètre donc dans le bâtiment qu’il connaît et se retrouve soudain dans un cabinet de gynécologie. «Vous avez rendez-vous?» demande aimablement l’assistante. Trop étonné pour réagir, notre homme ne pense même pas à répondre: «Oui, pour une échographie.» Très vite, il s’avère que Livia Anne Richard était en phase de déménagement dans le Mattenquartier à Berne mais la nouvelle locataire des lieux avait déjà emménagé pour une bonne moitié dans les locaux laissés par l’artiste.

Des cours éprouvés dans des nouveaux locaux.

Prenez le train de la formation sur le quai 1

L’Ecole-club et FlowerPower ont pris leurs quartiers à Soleure.

L’

Ecole-club et Flower Power se sont installés à Soleure, directement près de la gare, au centre de la ville et dans un cadre des plus modernes. L’adresse est tout simplement «Quai 1» et sert également d’indicateur. Il suffit en effet de descendre à la gare et de changer de train pour monter dans celui de la formation, du fitness ou du wellness. Les objectifs du voyage sont nombreux et vont des cours de langue à ceux de danse en passant par des formations créatives, le fitness, l’informatique, l’entraînement de force, le sauna et la diététique. L’infrastructure et l’architecture sont évidemment au top de ce qui se fait actuellement. Des pièces claires et un concept de couleurs rafraîchissant contribuent au bien-

être. Des engins d’entraînement gérés par ordinateur ou le colarium, une sorte de solarium allié au collagène qui aide à réduire les rides, comptent parmi les nouveautés. La palette de possibilités de formation s’est également largement agrandie avec notamment le cursus SVEB1, la formation pour les formateurs. L’Ecole-club et Flower Power ouvrent leurs portes au public pour une visite des lieux. Tout le personnel se réjouit d’ores et déjà de l’y accueillir.

Journée portes ouvertes

Une journée portes ouvertes aura lieu le samedi 27 février, de 10 heures à 16 heures. Vous pourrez participer gratuitement à une leçon de Pilates, de

Fight Power ou de Country Line Dance, prendre part aux séances d’information relatives aux cours, vous faire maquiller et photographier, passer un test linguistique, visiter le centre de fitness ou écouter une conférence sur la diététique «My Balance». is

Informations Ecole-club Soleure: tél. 058 568 96 00, www.ecole-club.ch, Flower Power, Fitness & Wellness Soleure, tél. 032 622 77 50 www.flowerpowerfitness.ch


60 | Migros Magazine 7, 15 février 2010

L

e mouvement a été fondé en 1907 par l’anglais BadenPowell. L’idée scoute s’est répandue rapidement et des groupes ont vu le jour dans tous les pays du globe. Le scoutisme a ainsi gagné une dimension internationale qu’il a conservée jusqu’à aujourd’hui. En Suisse aussi, de nombreuses nouvelles unités ont été créées. Lorsque les deux associations, celle pour les filles et celle pour les garçons, ont fusionné en 1987, le Mouvement Scout de Suisse (MSdS) qui réunit tous les groupes du pays, était né. Six cents groupes régionaux en font aujourd’hui partie.

Scout malgré tout se présente

En Suisse, on trouve également un grand nombre de groupes offrant un programme pour les enfants et les jeunes souffrant d’un handicap. SMT (Scout malgré tout) jouit dans notre pays d’une longue tradition, le premier groupe pour handicapés ayant vu le jour en 1924 dans un sanatorium de Leysin. Les troupes actuelles peuvent compter jusqu’à septante membres, mais beaucoup ont en règle générale un effectif plus restreint. SMT a pour objectif d’offrir à des juniors souffrant d’un handicap physique ou mental des activités diversifiées, des week-ends et des camps où ils peuvent développer leurs aptitudes et compétences, sans être confrontés aux barrières quotidiennes. Pour les personnes souffrant d’un handicap, les scouts ouvrent des perspectives exceptionnelles. Ils sont en effet souvent liés fortement à des structures et installations existantes. Dans le cadre de SMT, ils peuvent s’extraire du quotidien et faire des expériences multiples. Un nouvel environnement permet de relever des défis dans la bonne humeur et de manière ludique tout en laissant à la créativité un rôle essentiel. Les jeunes peuvent apprendre à mieux se connaître et découvrir aussi leur environnement. Le rôle des camarades (avec ou sans handicap) est ici essentiel, tout comme celui de la nature et de l’espace dans lequel ils évoluent. Ce contact non seulement permet une meilleure intégration

Une partie du groupe SMT Bienne.

L’histoire du mouvement scout

Le scoutisme est probablement le mouvement de jeunesse le plus connu dans le monde. Depuis plus de cent ans, les scouts de toute la planète s’engagent dans des projets passionnants. mais peut être pour tous les participants un enrichissement. Dans un entourage où règne la tolérance, la peur des contacts disparaît, on s’ouvre davantage aux autres en prenant appui sur ce qui réunit, le handicap du partenaire devient accessoire. La section pour handicapés a été fondée en 1963 par André Meier – dit Moineau – avec pour objectif d’offrir aux invalides des

possibilités de loisirs dans le cadre de l’organisation scoute. En 1984, la fondation SMT voyait le jour à Bienne. Une baraque fut mise en place à Nidau et transformée en maison d’accueil. En s’inspirant des idées altruistes de Moineau, la fondation ouvrait un centre à Bienne pour les handicapés. Celui-ci étant devenu à son tour trop étroit, un ancien pensionnat de jeunes filles fut racheté

à La Neuveville pour servir de résidence à vingt-quatre personnes. En 1995, Moineau remettait la direction du secteur scout tout en restant encore quelques années à la tête de la fondation. Aujourd’hui, les scouts se partagent entre les Wölfli (louveteaux: 8 à 13 ans), les Pfader (éclaireurs: 14 à 20 ans) et un groupe autonome regroupant des anciens (plus de 20 ans). D’autres informations sur


VOTRE RÉGION MIGROS AAR gros Aar, une institution de la région a bénéficié d’un don spécial. C’est ainsi que le SMT Bienne a reçu le 17 septembre 2008 un chèque d’une valeur de 3000 francs. Ce dernier fut remis à Pitry, la responsable du département, lors de la conférence de presse. Pour ce généreux cadeau, tous les bénéficiaires disent un grand MERCI!

| 61

Enfin arrivé!

Les sculptures fantaisistes de Peter von Wattenwyl, autrefois exposées au Shoppyland à Schönbühl, ont trouvé un nouveau chez-soi.

Une date importante: le 30 janvier 2010

En 2009, les responsables de SMT Bienne se sont retrouvés à la maison des scouts. Ils y ont fait de l’ordre, nettoyé et repeint. Grâce à l’argent de Migros, du matériel et des outils ont pu être achetés et remplacés. Sofas, coussins, posters et rideaux multicolores ont transformé les lieux en un endroit accueillant et confortable. Le chèque a permis également de créer une section t-shirts. Chaque année en janvier, tout le département SMT Bienne se retrouve. Cette année, la rencontre qui a eu lieu le 30 janvier dernier a également permis d’inaugurer le nouvel intérieur et le département t-shirts. Les louveteaux, les éclaireurs et les anciens ont ainsi fêté la nouvelle année et les locaux rafraîchis en compagnie de leurs parents, du conseil de fondation, en dégustant des gâteaux et en participant à des jeux dans la bonne humeur générale.

Encadrement demandé!

Un des coins confortables dans la maison des scouts.

SMT Bienne vous attendent sur la page www.ptabiel.ch

Un grand merci

En 2008, le marché spécialisé Migros SportXX se dotait d’un nouveau concept de magasins «Outdoor by SportXX». Le 18 septembre de cette même année, les deux premières surfaces de ce type ouvraient en Suisse, respectivement à Zurich et au Bielerhof. Comme il est d’usage lors d’inauguration dans le cadre de Mi-

Comme d’autres associations ou clubs, SMT Bienne manque de chefs, ce qui a conduit ces dernières années à dissoudre deux groupes. On recherche donc de nouveaux responsables (bénévoles)! Les personnes intéressées, motivées et ouvertes, aimant la nature et le contact avec des jeunes handicapés peuvent se renseigner et s’annoncer pour un stage sans engagement en cliquant sur la page d’accueil de SMT Bienne. M.A. Adresses utiles Mouvement scout Suisse: www.pbs.ch Scouts canton de Berne: www.pfadibern.ch Sections SMT: ww.pfadiheim.ch/fr/ le-scoutisme/facettes/ SMT Biel/Bienne: www.ptabiel.ch

L’hôtel Murten accueillera les sculptures de Peter von Wattenwyl.

L

e nouvel Hôtel Murten, une petite merveille au cœur de la ville des Zähringen sise au bord du lac de Morat, a ouvert ses portes il y a quelques mois. De grands moyens, mais aussi un engagement sans faille de Dominic Zuber et de son équipe, ont permis de réaliser un hôtel avec restaurant et salle pour les manifestations qui, en peu de temps, a trouvé sa clientèle. Une des attractions de l’établissement vient, de manière indirecte, du nouveau centre commercial Shoppyland: des sculptures fantastiques de l’artiste bernois Peter von Wattenwyl, qui avaient été exposées autrefois dans le grand centre commercial, se trouvent aujourd’hui

dans cet hôtel et font le bonheur des visiteurs petits et grands. Il y a deux ans, malgré des recherches intensives dans la région couverte par Migros Aar (Argovie, Soleure et Berne), nous n’avions pas réussi à trouver une nouvelle place pour vingt-cinq sculptures de l’artiste bernois. C’est pourquoi Morat est devenu leur nouveau lieu d’accueil; mais, par bonheur, la petite ville ne se situe pas aux confins du monde. De plus, Berne est bien représentée à l’Hôtel Murten; sur les murs sont suspendues de nombreuses peintures de Karin Frank, qui forment un contraste étonnant avec les œuvres de Peter von Wattenwyl. bo


Ce vendredi 19 février et samedi 20 février

sur tout l’assortiment * de viande et de poisson

dans tous les magasins de la société coopérative Migros Aar (cantons: AG, BE, SO).

* charcuterie, viande, volaille, poisson, excepté les produits surgelés.


Commencez agréable ent la journée. 2 petits pains ou croissants 1 café, thé ou tasse de lait 1 beurre ou margarine 1 confiture ou petit fromage

enu savoureux, bon et bon marché!

Plaisirs variés à prix gour ands.

Riz Casimir aux fruits.

Chaque semaine, dégustez un dessert différent avec votre café ou votre thé.

14.50

4.90

5.70

1.50isson chaude

Actuel du 15 au 20.2.2010

Repérez notre offre grâce au drapeau!

la 2e bo

Société coopérative Migros Aar

Nous ne jurons que par nos prix Maintenant

999.–* Avant

1199.–

12,3 mégapixels

Par ex. Nikon D 90 Kit 18-105 mm VR Enregistrement vidéo HD de 1280x760, objectif de 18 –105 mm avec stabilisateur d’image, écran de 3 pouces, fonction Live View, 4,5 photos/seconde, nettoyage du capteur intégré, avec accu / 7933.163 * Prix net après déduction du rabais de Fr. 200.–

Cette offre est valable du 16.2 au 22.2.2010 ou jusqu’à épuisement du stock. ** Si un multiple du montant minimal d’achat de Fr. 599.– est atteint, le coupon de rabais de Fr. 100.– peut être déduit plusieurs fois en paiement. Non cumulable avec d’autres réductions. Vous trouverez ces produits et bien d’autres encore dans les magasins melectronics: Aargau Bremgarten, Brugg, Buchs – Wynecenter, Oftringen – OBI Fachmarktcenter, Spreitenbach – MParc Tivoli, Wettingen Bern Bern Brünnen – Westside, Bern – Marktgasse, Bern – MParc Wankdorf, Burgdorf – Gotthelf, Brügg – Centre, Interlaken – Bödeli, Langenthal – MParc, Lyss – Zentrum Seeland, Münsingen, Schönbühl – Shoppyland, Thun – Zentrum Oberland, Worb Solothurn Egerkingen – Gäupark, Langendorf – MParc Ladedorf, Olten – Freizeitland Sous réserve de modifications de modèles, de prix et d’erreurs d’impression.

Réduction de 100.–** sur tous les appareils photo reflex à partir de 599.–


64 | Migros Magazine 7, 15 février 2010

Le stress n’est pas une fatalité!

Cueillir le stress à la racine, parce qu’on peut faire quelque chose d’utile et de créatif de cette énergie avant qu’elle n’intoxique: c’est la piste de quelques auteurs qui invitent à changer d’état d’esprit.

C’

est raté. Vos bonnes résolutions pour la nouvelle année sont déjà à l’eau: vous démarrez 2010 aussi stressé que vous avez terminé 2009. Malgré une bonne volonté de prendre du temps pour vous, de bien respirer, de mieux vous organiser et les innombrables astuces de détente vantées tous azimuts. Rien n’est perdu. Plusieurs auteurs et spécialistes proposent de prendre le stress par l’autre bout, en amont. Avant qu’il ne se transforme en maux de dos ou de tête, en anxiété ou en palpitations ininterrompues. En gros, agir avant qu’il ne reste que les symptômes à soigner. Parce qu’à l’origine du stress, affirment ces auteurs, c’est avant tout une question d’hygiène mentale, de façon de voir les choses. Il ne tient donc qu’à nous d’en choisir une autre.

Nous sommes responsables de notre stress

«Nous sommes directement responsables d’une bonne partie du stress que nous vivons», lâche Isabelle Filliozat, psychothérapeute qui ne frappe pas avec le dos de la cuillère dans son ouvrage au titre provocateur Utiliser le stress pour réussir sa vie. Physiologiquement, le stress peut se définir comme une réaction de l’organisme à toute sollicitation, comme l’effort d’adaptation, d’ajustement à un environnement en mouvement, à ce qui est nouveau, au changement. En fonction des conditions, des croyances, de l’éducation et de la personnalité, on bloque. Cette résistance provoque des tensions énormes qui mènent tôt ou tard à l’épuisement ou à la crise,

explique Isabelle Filliozat. Et autant abandonner tout de suite l’idée nostalgique d’un bon vieux temps où tout était plus facile. Le stress a traversé tous les âges comme réaction universelle aux défis de l’environnement. La différence d’avec l’homme des cavernes, c’est que lui utilisait pratiquement ces montées d’adrénaline pour fuir devant l’ours, alors qu’aujourd’hui on ne sait plus comment utiliser cette énergie mobilisée dans notre organisme. Et plus on est stressé, plus on s’enferme dans des comportements inadaptés, utilisant des réactions auto-

RÉSULTATS DU SONDAGE EN LIGNE

«Le stress est-il votre allié?»

matiques qui ne marchent pas, souligne Jacques Fradin, docteur en médecine, dans son Intelligence du stress. C’est que nous ne sommes pas tous égaux face au stress. Certaines personnes traversent les turbulences sans plier, tandis que n’importe quel événement devient agression ou peur panique chez d’autres. Les différences génétiques, l’héritage d’une certaine vulnérabilité donnent quelques explications. Mais pas toutes. Souvent, changer de travail, de conditions de vie ne fait rien à l’affaire. Car ce n’est pas la situation qui est stressante, mais l’interprétation qu’on en fait: les événements ne sont que des déclencheurs pour Isabelle Filliozat ou Stéphanie Milot, auteur québécoise qui situe l’origine du stress dans un mélange de peur et d’impuissance. Le mot d’ordre général? Changer de stratégie!

Nos mimiques, nos pensées influencent notre vécu

11 %

Toujours

21%

Jamais

68%

Parfois

1338 personnes ont donné leur avis du 1er au 11 février 2010

Donnez votre avis sur d’autres thèmes sur notre site internet:

www.migrosmagazine.ch

A défaut d’avoir tout de suite le bon état d’esprit, faisons déjà comme si, en changeant d’attitude, et le reste suivra, assurent les spécialistes. Ou un proverbe pour illustrer le propos: si vous n’êtes pas responsable de la tête que vous avez, vous êtes responsable de la gueule que vous faites. Quel rapport? Nos mimiques comme nos pensées influencent notre vécu. En se composant un visage crispé ou triste, on se sentira crispé ou triste. «Même Einstein a admis l’impact des pensées sur le corps, appuie Anne Ducreux, pionnière dans l’enseignement de techniques antistress à Genève. Pour elle, ce principe est accrédité par les décou-

vertes de la physique quantique selon lesquelles «nous sommes dans un monde vibratoire où le semblable attire le semblable. Le positif appelle le positif, de même, les gens qui se plaignent souvent voient plutôt les choses en noir et fréquentent des personnes négatives», explique la dame qui reconnaît avoir vécu cinquante ans sous stress, cumulant les coups du sort comme le décès de son mari. Jusqu’à ce qu’elle en ait marre et se mette à rechercher d’autres voies. Elle se formera à divers enseignements orientaux notamment, des techniques qu’elle enseigne depuis vingt ans, lors d’ate-


VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

| 65

EN BREF

Un coût en milliards Le coût du stress se chiffre toujours en milliards de francs dans les pays européens. En Suisse, l’étude de référence de Daniel Ramaciotti et Julien Perriard, publiée en 2003, l’estimait à plus de 4 milliards. Si on ajoute les coûts liés aux accidents et maladies professionnels, on obtient 7,8 milliards de francs, ce qui correspond à un peu plus de 2,3% du Produit intérieur brut (PIB) de la Suisse.

Les maladies du stress Le stress ouvre la porte aux maladies cardiovasculaires, à l’anxiété, à la dépression, au burn-out. On lui doit aussi les infections à répétition, par exemple, parce que le mécanisme du stress baisse l’immunité. De nombreux auteurs, tels qu’Isabelle Filliozat, vont plus loin en mettant le stress à l’origine de toutes les maladies, comme le diabète, le cancer ou même l’ostéoporose.

Le stress en images liers dédiés au stress. Elle vient de mettre sur les rails l’association Art de voir Art de vivre, histoire de passer le flambeau à ses élèves.

Changer sa façon de voir les choses

Repérer les pensées négatives et les éliminer ou les remplacer par des affirmations positives, c’est son premier conseil. Changer de mots pour supprimer des tensions qu’on se met inconsciemment, c’est aussi une idée d’Isabelle Filliozat: entre «Il faut que je fasse la vaisselle» et «Je vais faire la vaisselle», goûtez combien la quantité

d’énergie mobilisée est moindre. Histoire de voir comment le stress au lieu d’intoxiquer peut rendre libre et créatif, elle invite ainsi chacun à remettre en cause ses schémas de pensée, à cultiver sa capacité à sortir du cadre – à ce sujet, on trouve dans son livre un petit exercice stupéfiant ou comment relier 6 points par 4 traits sans lever le crayon. «Pour se mettre à l’abri des conséquences néfastes du stress, il vaut mieux prendre des risques que se mettre à l’abri! Ceux qui échouent dans la vie sont ceux qui fuient le stress, qui choisissent la

voie de la facilité. Ceux qui réussissent sont ceux qui choisissent de faire ce qu’ils ne savent pas encore faire pour apprendre toujours plus.» Le stress qui rend plus intelligent, c’est aussi la thèse avancée scientifiquement par Jacques Fradin. Il fait part de récentes découvertes en neurosciences cognitives qui montrent que le stress, chez l’homme, est un moyen d’expression indirect de son intelligence supérieure (ou cortex préfrontal). Dès lors, selon lui, «la vraie question est de savoir comment utiliser pleinement cette forme d’intelligence et ainsi trai-

Comment fonctionne notre organisme lorsque nous sommes stressés, quelles sont les différences entre un stress ponctuel et un stress chronique au travail? Le site de l’Institut national de recherches et de sécurité pour la prévention des accidents professionnels propose des explications sous la forme d’une animation très explicite. A voir sur: http://www.inrs.fr/actus/ AnimationStress.html


Circuit en Cappadoce 599.– 8 jours incluse dès ension demi-p

Notre prix inclut toutes les prestations suivantes:

          

s t utes les visi axes e t u t To ls  to tes les

Vols de Genève aller et retour avec SUN EXPRESS e (une filiale de Lufthansa) ou PEGASUS AIRLINES  hôt uide  tou e v è n g Encas servis à bord à l’aller comme au retour Ge le Taxes d‘aéroport ols de pension  V  iCocktail de bienvenue la dem Pourboires (hôtel et bagagistes) Circuit selon notre programme, à bord d’un car moderne et climatisé Toutes les entrées des visites décrites dans notre programme 7 nuitées en hôtels exclusivement 4 étoiles (locales) sur tout le voyage 7 petits-déjeuners sous forme de buffet durant tout le circuit 7 dîners variés (grand choix) Votre programme de voyage Accompagnement de A à Z durant tout le voyage par notre agent uniquement francophone et Embarquez avec nous pour un circuit exclusif pour les clients de Net-tours vers un site féerique! Partez à la décou-

Et pendant la semaine de prolongation:  

r is! s  p m o c te

7 nuitées en hôtel 1ère classe Club Paraiso Verde Formule„All Inclusive“ avec 3 repas principaux (buffets), boissons locales alcoolisées, snacks, café/thé Transferts en bus moderne

Economisez CHF 200.-!

En réservant jusqu’au 14 mars, vous paierez ce voyage au prix d’action suivant: Dates et prix (par pers. en chambre double) Voyage 2210

Prix normal Prix d‘action sem. circuit circuit prolong. Voyage 5: 31.03.–07.04.10 799.– 599.– 499.– Circuit 8 jours / 7 nuits

Voyage 6: 07.04.–14.04.10

799.–

599.–

499.–

Voyage 7: 14.04.–21.04.10

799.–

599.–

499.–

Voyage 8: 21.04.–28.04.10

799.–

599.–

499.–

Voyage 9: 28.04.–08.05.10

799.–

599.–

pas poss.

Voyage 10: 15.05.–22.05.10

899.–

699.–

599.–

Voyage 11: 22.05.–29.05.10

899.–

699.–

599.–

Voyage 12: 29.05.–05.06.10

899.–

699.–

599.–

Voyage 13: 05.06.–12.06.10

899.–

699.–

599.–

Voyage 14: 12.06.–19.06.10

899.–

699.–

599.–

Voyage 15: 19.06.–26.06.10

899.–

699.–

599.–

Voyage 16: 26.06.–03.07.10

899.–

699.–

599.–

Prestations non comprises: Supplém. chambre individuelle CHF 149. – pour circuit / 249.– semaine prolongation, l’assurance combinée frais d’annulation et aide SOS CHF 35.–. Frais de réservation: CHF 10.– par personne.

Réservez de suite chez VAC à La Chaux-de-Fonds:

tion

P r i x d ‘a c avec

Cappadoce – une région unique à ne pas manquer

CHF

Sud de la Turquie Göreme

Konya verte de fantastiques paysages monSerhatli tagneux, de villes souterraines et d’églises Obrukhan Antalya Belek rupestres byzantines. 1er jour, Genève – Antalya: Après 3½ heures de Méditérranée vol, accueil à votre arrivée par notre guide puis transfert et nuitée à Antalya. 2è jour, Antalya – Konya - Mevlana: Départ pour Konya, la patrie du plus mystique des poètes persans, Mevlana. Visite du couvent Mevlana, rendu célèbre par les derviches tourneurs La piscine de l‘hôtel Club Paraiso Verde transformé aujourd’hui en musée d’art islamique. Vous passerez la nuit à Konya. 3è jour, Konya – Serhatli – Cappadoce: Sur la route vers la Combinez votre circuit avec une semaine Cappadoce, visite de Sultanhani, le plus grand caravansérail balnéaire de prolongation très reposante ! seldjoukide. Votre route vous conduit dans la ville souterraine de Serhatli. Dans cette région, on pense qu’il existe cinquante de ces villes souterraines très peu ouvertes au public. Le soir, vous atteindrez votre hôtel où vous séjournerez 3 nuits. www.paraisoverde.com.tr 4è jour, Cappadoce: Profitez aujourd’hui de la vue inoubliable Cet hôtel 1ère classe, ouvert au printemps 2005, est situé sur cette superbe région de Cappadoce, ses massifs mondans un endroit calme dans la région de Belek. tagneux aux formes lunaires et féeriques. L’étrangeté de ces Equipements: très vaste club de vacances, séparé de la paysages a été provoquée par un volcan dont les éruptions à longue plage de sable et de fins galets par un bras de mer répétition rejetèrent des quantités de cendres alentour. Au VIIè dans un panorama naturel protégé. Grand hall d’entrée siècle, les premiers habitants s’y réfugièrent suivis ensuite par avec lobby bar, cinéma, coiffeur, très beau jardin avec deux des moines installés dans des églises, couvents, chapelles. grandes piscines (1100m2), toboggans. Chaises longues et 5è jour, Cappadoce – Göreme: Visite de Göreme et de sa faparasols gratuits à la piscine et à la plage. Restaurant à la meuse vallée. Ici, la nature s’est abandonnée à la fantaisie. carte et copieux buffets servis au restaurant principal. PisciDes paysages saisissants de parois rocheuses, pyramides de ne couverte avec centre wellness. tuf et cheminées de fée. Continuation dans la vallée de SiméHébergement: les 583 chambres sont bien équipées de on, nommée aussi la vallée des «Moines». Vous serez éblouis bain/douche/WC, climatisation, minibar, sèche-cheveux, TV par l’originalité et la perfection de ces pyramides de tuf en par satellite et balcon ou terrasse. ayant l’occasion de les approcher de plus près à Uchisar. Dans Sport/divertissement: vous disposez gratuitement de l’après-midi, introduction à l’art du tissage traditionnel dans courts de tennis, pédalo, canoë, mini golf ainsi que d’un une fabrique de tapis. centre de fitness. Animation assurée tout en douceur dans 6è jour, Göreme – Obrukhan: En route pour le fameux carala journée et en soirée avec des shows attrayants. vansérail seldjoukide d’Obrukhan. Votre journée continue en „All Inclusive“: avec buffets, boissons même les boissons traversant les superbes paysages de la chaîne du Taurus vers alcoolisées locales ainsi que les snacks sont compris. Antalya où vous resterez les deux dernières nuits. Votre lieu de vacances Belek: Belek, l’ancien petit port de 7è jour, Obrukhan – Antalya: Visite d’Antalya, la plus belle ville pêche, s’est aujourd’hui métamorphosé en un petit paradis de la Riviera turque. Vous y découvrirez le minaret cannelé Yivde vacances doté d’une des meilleures infrastructures hôteli, la porte d’Hadrian et l’ambiance animée qui règne dans le lières. Idéalement situé d’une part, près des vestiges antiques marché et les rues adjacentes. Votre tour s’achève par la visite d’Aspendos et de Pergé et d’autre part, de l’animation des vildes cascades de Karpuzkaldran. les d’Antalya et d’Alanya, ce coin bénéficie d’un emplacement 8è jour, Antalya – Genève: Transfert à l’aéroport pour votre très apprécié et de longues plages de sable s’étendant sur 10 voyage de retour vers Genève ou transfert à votre hôtel pour km avec de fantastiques possibilités balnéaires et nautiques. une semaine de prolongation à Belek.

✆ 0848 840 905

ou sur internet: www.net–tours.ch

Lundi au vendredi 7h30 à 20h et samedi 8h à 12h

Hôtel Club Paraiso Verde ★★★★★

Vos avantages –  Des prix très bas grâce à la vente directe  Nous sommes membre du fonds de garantie légal de la branche suisse du voyage

 Droit de résiliation gratuit dans un délai de 7 jours après réservation effective

Organisation et réalisation: net–tours


Migros Magazine 7, 15 février 2010

VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

| 67

ACTION OFFRES VALABLES DU 16.2 AU 1.3.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

79.–

au lieu de 99.–

Jelly Acier inox / 7601.127 Également disponible en argenté / 7611.128

Stress au travail: interdit! Prendre le mal à la racine, c’est aussi ce que préconise Dominique Chouanière, chercheuse à l’Institut de santé au travail à Lausanne et spécialiste du stress et des risques psychosociaux au travail. Mais la doctoresse préfère attaquer le stress par sa face professionnelle, autrement dit, par les contraintes organisationnelles dans les entreprises dont on sait qu’elles sont délétères. Pour elle, on peut faire tout le travail personnel qu’on veut, il s’avère inefficace dans la durée face à des conditions de travail défavorables. «On a identifié certains facteurs qui entraînent du stress chronique. C’est en particulier le cas lorsqu’il y a un déséquilibre entre l’effort que vous demandez aux gens et le manque de marge de manœuvre à leur disposition. Parmi quelques autres facteurs: l’exposition à la violence des usagers en augmentation dans le milieu médical, les conflits éthiques où on demande aux employés de faire des choses en désaccord avec leurs valeurs, comme la vente de crédits à des personnes vulnérables, ou

l’insécurité de l’emploi.» En fonction des événements personnels, du style de vie, une personne pourra résister plus ou moins longtemps, précise la spécialiste. «Mais le stress, à savoir un surrégime de l’organisme, provoque, quand il s’inscrit dans la durée, toujours des problèmes de santé. Nos organes ne sont pas faits pour être surstimulés dans le long terme. Le surrégime se tolère durant quelques jours, ou quelques semaines, le temps d’un examen ou d’un rapport. Mais il doit être cassé quand il devient chronique.» D’autant qu’il fait partie des risques psychosociaux censés être évalués et maîtrisés, affirme Dominique Chouanière. Il tombe sous le coup de la loi comme les autres risques professionnels, physiques et chimiques! Tous les employeurs sont tenus de les évaluer et d’en protéger leurs employés. Il faut juste appliquer cette loi! Plus facile à dire qu’à faire. En Suisse romande, seule une poignée d’entreprises a sollicité l’Institut de santé au travail pour une telle évaluation. «Ces causes de stress sont connues des scientifi-

ter les causes profondes du stress». Et ça s’apprend aussi, selon lui. En bref, conclut Isabelle Filliozat, si on ne peut éviter complètement le stress, parce que nous rencontrons sans arrêt des agents

stresseurs (lire l’encadré), au moins peut-on éviter de maintenir notre organisme en état de tension permanent. Isabelle Kottelat Illustrations François Maret

ques depuis une vingtaine d’années, mais elles commencent seulement à être prises en compte.» Parce que les chefs d’entreprise ignorent souvent la législation et les mécanismes du stress chronique. «Pour beaucoup, c’est encore un truc de mères seules avec enfants qui sont débordées», glisse la spécialiste. Les responsables craignent en outre de remettre en cause leur organisation pensant que ça va leur coûter cher et pénaliser la productivité. Pourtant, un reformatage complet n’est pas nécessaire, pas plus qu’une augmentation des postes de travail. «Il s’agit plutôt de mettre de l’huile là où il y en a besoin.» Quant à la rentabilité, c’est plutôt l’inverse qui se produit. Responsable de projet pendant cinq ans en France, Dominique Chouanière a suivi des entreprises dans cette démarche. «Les chefs nous ont dit que le bénéfice économique de ce travail était énorme, car l’absentéisme et le présentéisme s’améliorent et souvent très vite.» Plus d’infos sur www.i-s-t.ch.

Plus d’infos: «Utiliser le stress pour réussir sa vie », Isabelle Filliozat, Ed. Dervy Poche. «L’intelligence du stress», Jacques Fradin, Ed. Eyrolles. «Pour mieux vivre avec le stress… changez votre état d’esprit», Stéphanie Milot, Ed. de l’Homme. http://artdevoirartdevivre.blogspot.com/

79.–

au lieu de 99.–

Digi Boîtier en acier inox / 7601.119 Modèle pour homme également disponible / 7611.120

59.–

au lieu de 79.–

Brilliant Acier inox, bracelet en cuir / 7601.116 Également disponible en blanc / 7611.117 Également en vente chez melectronics.


Publirepor tage

10 ans de système HAT Déjà plus de 10 000 kilomètres de conduites de chauffage au sol assainies de l’intérieur. Avec son système HAT, LSE System AG a révolutionné l‘assainissement du chauffage au sol. A l‘occasion de notre anniversaire «10 ans de système HAT», nous vous invitons à fêter avec nous cette «success story». Nous vous accordons une remise de 50% sur l’analyse d’état de votre chauffage au sol et, le cas échéant, vous conseillons sur les éventuelles mesures d’assainissement à prendre. gène plus élevée, les pièces métalliques du circuit sont plus facilement attaquées, augmentant le volume de dépôts. Un cercle vicieux qui peut entraîner la panne totale des circuits de chauffage

Conduite de chauffage au sol en plastique, encrassée et fragilisée

Protection durable grâce au système HAT / la conduite à paroi rénovée

Depuis 10 ans, les chauffages au sol devenus anciens n’ont plus besoin d’être remplacés: le plus souvent ils peuvent être assainis à moindres frais de l’intérieur – sans casser les planchers. Et sans bruit, sans interruption de l’activité ni déménagement, et à un coût nettement plus avantageux qu’un assainissement complet. Le problème Entre les années 1970 et le début des années 1990 notamment, les circuits de chauffage au sol ont été réalisés avec des conduites en matière plastique. En raison de sa structure moléculaire, cette matière est devenue perméable à l’oxygène et s’est fragilisée. Le processus de vieillissement permet à l’oxygène de migrer dans le circuit de chauffage fermé et d’attaquer les éléments métalliques de l’installation. Des particules de rouille et des dépôts obturent les circuits de chauffage. Conséquences: certaines pièces deviennent difficiles à chauffer et la demande énergétique en résultant fait augmenter les factures de chauffage. Si rien n’est fait, l’humidité gagne la maçonnerie et, au pire des cas, l’ensemble du système peut tomber en panne. Il est contradictoire de rincer les conduites avec de l’eau. En effet, cette opération ne fait qu’aggraver le problème, car le rinçage apporte de l’oxygène frais dans le circuit fermé. En présence d’une teneur en oxy-

Analyse de l’eau L’analyse de l’eau fournit des indications précises sur le degré de fragilisation des conduites en plastique, luimême basé sur l’analyse des paramètres en présence. Aujourd’hui encore, cette méthode est sous-estimée. Les méthodes d’analyse intégrant un faible nombre de paramètres, comme par exemple le pH ou la conductivité de l’eau, sont insuffisantes. L’eau du circuit de chauffage prélevée est analysée sur place dans un laboratoire de pointe et, 60 minutes plus tard, l’analyse renseigne sur l’état des conduites et les risques encourus. L’assainissement L’analyse d’état précoce permet de faire des économies par la prévention. Si les conduites en plastique commencent à se fragiliser et que leur état est diagnostiqué de manière précoce, l’assainissement du circuit de chauffage par l’intérieur peut éviter le remplacement de l’ensemble du système. Dans un premier temps, l’eau restant dans le circuit de chauffage est vidangée à l’aide d’air comprimé spécial et recyclée de manière écologique. Ensuite, il faut nettoyer la paroi intérieure des conduites. L’effet de ce nettoyage est similaire à celui du papier de verre. On utilise pour cela un compresseur spécial qui injecte sous pression un mélange abrasif sans produits chimiques composé selon l’état de l’installation. En passant dans le circuit, ce mélange

élimine les dépôts de boues et les incrustations. Même les coudes et intersections les plus isolés sont nettoyés. A l’extrémité du circuit, la machine recycle le mélange de granulat et de dépôts dus à la corrosion. La conduite est maintenant lisse. Le volume de résine époxy requis pour l’assainissement intérieur du circuit est prélevé par une machine de mélange et de dosage entièrement automatique. Ensuite, la résine est injectée uniformément par air comprimé, adhère à tous les recoins du circuit et recouvre l’intérieur des conduites d’une deuxième peau jusqu’à ce que l’excès de produit ressorte de l’autre côté du circuit. La pression et le volume d’air sont ensuite réduits immédiatement pour que la résine époxy adhérant à la paroi ne puisse pas s’échapper. Le revêtement stoppe le processus de vieillissement et prévient toute fragilisation des conduites. Au bout de 48 heures, la résine époxy est dure et résiste aux contraintes. Les conduites anciennes ont été complètement rénovées. Et, preuves à l’appui, la vie utile du chauffage au sol est augmentée d’au moins vingt ans. Pour en savoir plus sur l’assainissement de votre chauffage par le sol: LSE-System AG Park Rohrbühl Sihleggstr. 23, 8833 Wollerau Infoline gratuite 0800 42 00 42 Fax 044 786 79 10 info@lse-system.com www.hat-system.com

Grande offre anniversaire:

«10 ans de système HAT, l’assainissement du chauffage au sol par l’intérieur»

Remise de 50

Remise anniversaire de 50% sur l’analyse d’eau de votre chauffage au sol: seulement 395 francs au lieu de 790 francs. Cette analyse comprend un diagnostic d’état et, le cas échéant, un conseil sur les éventuelles opérations d’assainissement à réaliser.

❏ Oui, veuillez analyser l’état de mon chauffage au sol au demi-tarif. Nom

Prénom

Rue Année de construction de votre propriété

NPA/Localité

Date

Signature

Votre numéro de téléphone

A envoyer par courrier ou fax à: LSE System AG 8832 Wollerau Sihleggstr. 23 Fax: 044 786 79 10 / Infoline gratuite 0800 42 00 42

%


VIE PRATIQUE ANIMAUX

Migros Magazine 7, 15 février 2010

| 69

Marc Jaeger pose avec «Samantha», un petit caïman de 4 ans. Une fois adulte, ce reptile mesurera jusqu’à 2 mètres.

La douceur des serpents

Qui a dit que les reptiles et autres arachnides étaient méchants? En tout cas pas Marc Jaeger, herpétologue, qui possède plus de 500 animaux du genre et ne cesse de démontrer leur sympathie. Rencontre à Collombey (VS), où il expose 150 de ses protégés.

L

es serpents ne sont pas agressifs. Seule la peur les pousse à se défendre. Quand on les connaît, on s’y attache autant qu’à un chien ou un chat.» Bronzé comme en plein été, en tenue de ranger, le chapeau évasé et le short court, Marc Jaeger, 37 ans, admire sa progéniture. Ses animaux sont

un peu devenus ses enfants. En deux mois à Collombey (VS), dix différentes espèces se sont accouplées. 200 à 300 bébés pointent le bout de leur langue chaque année dans sa ménagerie à Zurich. Une fierté non dissimulée. «Cela prouve qu’ils sont heureux.» Et bien nourris. Plus de 7000 rats l’an sont ava-

lés. Conservés au congélateur bien sûr, car la nouvelle législation interdit de donner des animaux vivants.

«Une vue et une ouïe parfaites»

Tendres caresses aux pythons, guili-guili aux lézards à collerette,

appels affectueux à ses deux caïmans, Samantha et Schnappi, des petits de 4 ans, qui pourront mesurer jusqu’à 2 mètres une fois adultes. «Ils sont très intelligents, ont une vue et une ouïe parfaites. Grâce à leur montre intérieure, dix minutes avant que je leur donne à manger, ils


ACTION OFFRES VALABLES DU 16.2 AU 1.3.2009 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUS LES PRODUITS L’ORÉAL PARIS STUDIOLINE EN LOT DE 2

NOUVEAU

AUX MICRO-FIBRES DE SOIE

Taig Khris

24H DE TENUE, L’EFFET SOIE EN + 14.2017.80

13.75

p. ex. Silk&Gloss Spray fixant, fixation ultra-forte, 2 x 250 ml

p. ex. Silk&Gloss Mousse fixante ou volume, fixation forte, 2 x 200 ml

au lieu de

au lieu de 17.20 Eva Longoria

* Disponibles dans les plus grands magasins Migros

L’Oréal Paris est en vente à votre Migros


VIE PRATIQUE ANIMAUX

Migros Magazine 7, 15 février 2010

| 71

Pour manipuler ce cobra royal, l’herpétologue doit se protéger: le serpent peut cracher son venin à plus de 2 mètres.

sont prêts à m’accueillir. Quand je les approche, ils me reconnaissent.» Tout chou, tout mignons, mais «capables d’arracher un doigt sans problème». N’importe qui ne peut pas posséder un scorpion ou un cobra cracheur. Beaucoup craquent sur les bébés pythons de 60 centimètres.

Erreur. «Les vendeurs oublient de dire qu’à l’âge adulte ils atteindront 6 à 8 mètres. Cela nécessite de la place et beaucoup d’argent.» A savoir un terrarium à la bonne taille: la longueur du serpent, les trois quarts pour la largeur et une hauteur variable. Cela dépend si l’animal vit par terre ou dans les arbres.

Le venin tue… et sauve «Il n’existe pas deux espèces qui aient le même venin. Aussi bien chez les reptiles que chez les arachnides.» La queue des scorpions, la peau de certaines grenouilles, les crochets d’une vipère peuvent laisser des traces. Par exemple, les serpents à sonnette, que l’on ne trouve que sur le continent américain, possèdent un mélange de neurotoxines paralysantes et d’hémotoxines (qui s’attaquent aux tissus nerveux et au sang). Lorsque leurs crochets injectent ce venin à l’homme, ce qui reste rare, il risque d’enfler, la paralysie musculaire, la destruction des tissus, voire la mort. Une horreur, mais aussi une richesse exploitable dans le domaine de la médecine. Marc Jaeger collabore avec un institut de recherches français dans le but de fabriquer des médicaments à base de ce que l’on croyait être uniquement du poison. Les nombreuses substances chimiques contenues dans le venin, surtout les enzymes, participent à la guérison des maladies du sang. «Les chercheurs s’y intéressent aussi pour soigner le cancer.» L’herpétologue s’occupe de l’extraction du venin, «seulement sur commande. L’animal n’apprécie pas vraiment ces instants.» Image connue: saisi derrière la tête, le serpent mord dans une membrane qui surplombe un flacon, afin que l’on récolte son poison. Cette technique le stresse, puisqu’il est en position de défense. Un mal pour un bien. «Le venin créé pour tuer peut permettre de vivre. C’est pour cette raison qu’il est important d’aider la recherche.»

Ce python vert vit en Australie, en Indonésie et en Nouvelle-Guinée.

«Un python de 5 ans mesure environ 4 mètres. J’en ai trois. Dans quelques mois, je devrai doubler la taille de la cage, qui m’a coûté 10 000 francs.»

Des achats non réfléchis

En plus, il faut une multitude de permis avant d’acquérir les espèces venimeuses. Beaucoup sont vendus clandestinement, puis relâchés en pleine nature, loin d’un biotope favorable, au détriment de nos faune et flore. Marc Jaeger ne le sait que trop. Les autorités l’appellent souvent pour déloger un inopportun. «Les animaux exoti-

ques sont à la mode. Malheureusement, on les oublie et ils se retrouvent chez le voisin.» L’herpétologue prodigue aussi des conseils dans toute la Suisse aux policiers et aux pompiers. Comment attraper un boa, le manipuler? Les risques encourus et où l’apporter. «Une partie des animaux que je possède ont été confisqués à la douane ou chez un vétérinaire. Surtout des reptiles.» Pour débuter, Marc Jaeger recommande les «inoffensifs, faciles à manipuler, mais toujours lentement et doucement», c’est-à-dire ceux qui n’ont pas de venin et dont les morsures ne


72 |

VIE PRATIQUE ANIMAUX

Migros Magazine 7, 15 février 2010

À SAVOIR SUR...

La mygale

Contrairement aux idées reçues, la plupart des mygales ne sautent pas. Pour se défendre contre les prédateurs, certaines araignées frottent leurs pattes sur l’arrière du corps, ce qui fait s’envoler des poils urticants. Risque encouru par le propriétaire: irritation de la peau et parfois des voies respiratoires. «Il ne faut jamais souffler sur une mygale, précise l’herpétologue. Ça l’effraie, donc elle se défend.» Son venin n’est pas mortel pour l’homme. Détail: la mygale mue, comme les serpents. Attention à ne pas confondre l’animal avec sa mue…

Pour se défendre, la mygale frotte ses pattes sur l’arrière du corps, ce qui fait s’envoler des poils urticants.

Le faux-corail Ce serpent aux rayures magnifiques laisse penser qu’il est venimeux. «Alors qu’ils sont très gentils, remarque Marc Jaeger. Aucun problème pour les avoir à domicile.» Dans la nature, ils mangent des petits rongeurs et d’autres serpents. En terrarium, une souris par semaine suffit. Vérifier la température et l’humidité de la cage est autant nécessaire que d’aménager une place où il pourra se cacher. A lire: «Le faux-corail - Lampropeltis triangulum», de Dieter Schmidt, Ed. Animalia (2007)

L’agame barbu A caresser dans le sens de l’écaille, sous peine d’avoir l’impression de toucher du papier de verre, le dragon barbu reconnaît son propriétaire! Le cou du mâle noircit lorsqu’il veut impressionner les femelles. Dans un groupe, le dominant dodeline de la tête afin de montrer qui est le chef. Les autres lèvent la patte en signe d’acquiescement. Ce lézard se nourrit d’insectes et de végétaux. Menacé, il ouvre grand la gueule et déploie sa barbe d’épines. A lire: «L’agame barbu», de Werner Preisser, Editions Artémis (2008)

Un basilic à plumes aussi appelé lézard Jésus-Christ.

sont pas dangereuses. Couleuvres des blés, faux-corails ou agames barbus par exemple. Avec trois règles de base avant tout achat: se renseigner sur l’animal en question, en potassant des bouquins, en réalisant des recherches sur internet, auprès de l’éleveur. Savoir comment les reptiles et arachnides vivent dans la nature pour trouver le terrarium adéquat. Et prévoir un espace suffisant. «Ils grandissent vite, y compris les tortues. A chaque mue, les serpents s’allongent.» A vérifier constamment: la température dans la cage et son taux d’humidité – la plupart exigent un climat tropical, l’utili-

sation d’un vaporisateur est nécessaire –, la quantité de nourriture et d’eau nécessaire au bien-être de son nouvel ami.

Une longue histoire avec les reptiles

L’herpétologue zurichois s’est pris d’affection pour les scorpions à 4 ans déjà, lorsqu’il les attrapait par la queue en Afrique. «Mon père chassait à l’époque. Au Kenya, en Tanzanie, en Ouganda. J’ai fait des safaris à chacune de mes vacances jusqu’à 25 ans. D’ailleurs, je me sentais plus à la maison en Afrique qu’en Suisse.» A 8 ans, il élève sa première couleuvre. Puis

une deuxième, et d’autres reptiles suivent. Adulte, il exerce son job d’organisateur d’événements la journée et s’inquiète de ses protégés la nuit. «Pendant cinq ans, je n’ai dormi que deux à trois heures par jour. Le temps de passer en revue chacun des terrariums. Depuis 2009, j’ai décidé que mon hobby devait être mon métier.» Sa compagne Patricia, trapéziste de formation, éprouve la même passion que lui. Ils créent des spectacles. Elle, en danseuse de serpents, lui en fakir. Leur grand rêve: ouvrir un zoo et une ferme de crocodiles en Suisse. Pour l’instant, le lieu reste à définir. Les investisseurs manquent. «Le Tessin semble le plus adapté au niveau climat. Les crocodiles ont besoin de chaleur. Nous imaginons une sorte de jardin d’hiver qui puisse s’ouvrir en été.» Si adorables que ça, ces bébêtes? «Fascinantes! Elles méritent d’être respectées. On les tue parce qu’on les méconnaît. Nous essayons d’enseigner aux enfants leur utilité sur Terre. Les futures générations protégeront la planète.» Virginie Jobé Photos Carine Roth

A voir: «Reptile-Expo» à Collombey, jusqu’au 21 février. Infos: www.giftschlangen.ch (en allemand) ou au 079 421 23 68.


OFFRES VALABLES DU 16.2 AU 1.3.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK 20% DE RÉDUCTION SUR TOUS LES PRODUITS NIVEA VISAGE, NIVEA VISAGE YOUNG, NIVEA VISAGE VITAL ET NIVEA FOR MEN PRODUITS DE SOIN DU VISAGE ET DE RASAGE

7.90

au lieu de 9.90

Gel nettoyant ou tonique rafraîchissant 1 x 150 ml ou 1 x 200 ml

16.70

au lieu de 20.90

Crème de jour anti-rides Q10 PLUS Light 1 x 50 ml

18.30

au lieu de 22.90

Crème de nuit ou sérum Teint Optimal 1 x 50 ml chacun

www.NIVEA.ch

ACTION 6.30

au lieu de 7.90

Lingettes démaquillantes soignantes 1 x 25 pces

23.90

au lieu de 29.90

Crème de jour ou crème de nuit Expert Lift 1 x 50 ml

14.20

au lieu de 17.80

Crème ou gel pour le visage Energy Q10 1 x 100 ml

LA BEAUTÉ EST SOIN Nivea est en vente à votre Migros


Costa Brava / Espagne

7 jours dès Fr.

795.-

par per s. en ch. dbl

e

Le « Paradis bleu » de Chagall

TOSSA DE MAR Pension complète (sauf repas aller et retour et dîner du 4e jour), excursions incluses

1er jour....................... Suisse - Tossa de Mar

Départ le matin des grandes localités de Suisse romande en direction de Lyon, Nîmes, Perpignan. Repas de midi libre en cours de route. Arrivée en fin d’après-midi à Tossa de Mar. Installation à l’hôtel, souper, soirée libre.

2e jour .......... Tossa de Mar en petit train, ..............................................après-midi libre

Petit déjeuner buffet. Découverte de Tossa de Mar en petit train routier: la vieille ville, les remparts et ses tours, la rue piétonne et la vue sur le magnifique paysage côtier. Dîner à l’hôtel. Après-midi à votre disposition pour vous promener dans les rues de Tossa ou en bord de mer. Souper à l’hôtel, soirée libre.

3e jour ....................... Excursion en bateau .................. et jardin botanique de Blanes

Petit déjeuner buffet. Le matin, excursion en bateau le long de la côte, en direction de Sant Feliu de Guixols. Retour à l’hôtel pour le dîner. L’après-midi, départ pour Blanes. Découverte du parc botanique de Marimurtra, l’un des plus beaux d’Europe avec reconstitution d’un jardin subtropical, d’un jardin tempéré et d’un jardin méditerranéen. Retour à l’hôtel en fin d’aprèsmidi. Souper, soirée libre.

vestiges romains, quartiers médiévaux et les plus beaux exemples de l’art nouveau et des avantgardes du XXe siècle. Dîner libre. L’après-midi, poursuite de la visite guidée de la capitale, véritable musée à ciel ouvert, avec les rues piétonnes de ses vieux quartiers, ses espaces verts et un splendide front maritime. Retour à l’hôtel en fin d’après-midi, souper, soirée libre.

5e jour ... Gérone et Palamõs, avec guide

Petit déjeuner buffet. Départ pour Gérone. Découverte du centre historique avec ses ruelles étroites et sinueuses, et de l’ancien quartier juif. Retour à l’hôtel pour le dîner. L’après-midi, départ pour Palamõs par la route de la corniche. Visite du Musée de la pêche qui présente le passé, le présent et l’avenir de la pêche en Méditerranée. Ce musée a reçu le prix du musée européen de l’année en 2005 avec mention spéciale. Retour à l’hôtel en fin d’après-midi. Souper, soirée libre.

6e jour ................... Marché à Tossa de Mar, ............................................... après-midi libre

Petit déjeuner buffet. Le jeudi est jour de marché: olives, noix, miel et légumes côtoient vêtements, bijoux et antiquités. Visite libre du marché. Dîner à l’hôtel. Après-midi libre pour vous balader dans la ville ou vous détendre en bord de mer. Souper à l’hôtel, soirée libre.

4e jour .................... Excursion à Barcelone, ........................................................avec guide 7e jour................................ Retour en Suisse Petit déjeuner buffet. Départ pour Barcelone et découverte de la capitale de la Catalogne, ville cosmopolite et méditerranéenne où se côtoient

Petit déjeuner buffet. Départ pour le voyage retour. Arrêt en cours de route pour le dîner libre. Arrivée en Suisse en fin d’après-midi.

RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS :

3 adres ses

pour mieux vous servir

Votre hôtel : Delfin*** à Tossa de Mar. Situé dans la rue piétonne, à 100 m de la plage. Chambres avec salle de bains, sèche-cheveux, téléphone, coffre-fort individuel, minibar, TV satellite, climatisation et chauffage. Bar, salle de TV, restaurant-buffet climatisé, ascenseur, solarium. DATES DES SÉJOURS 2010

3 au 9 avril ............................................................................................Fr. 795.24 au 30 avril ..................................................................................Fr. 795.22 au 28 mai ..................................................................................... Fr. 810.5 au 11 juin .......................................................................................... Fr. 810.4 au 10 septembre...............................................................Fr. 895.11 au 17 septembre...........................................................Fr. 895.18 au 24 septembre.......................................................... Fr. 810.25 septembre au 1er octobre.......................... Fr. 810.2 au 8 octobre............................................................................... Fr. 810.LIEUX DE DÉPART

Ligne 1 : Sierre - Sion - Leytron - Martigny Monthey - Aigle - Chailly - Vevey - Lausanne Morges - Nyon - Genève / Ligne 2 : Bulle - Fribourg - Avenches - Payerne - Lucens - Moudon / Ligne 3 : La Chaux-de-Fonds - Boudevilliers - Neuchâtel Boudry - Yverdon INCLUS DANS LE PRIX

Voyage en car tout confort - air conditionné - frigo - W.-C. - vidéo - sièges inclinables - cale-pied - etc. » Le coup de fendant du patron à l’aller et au retour » Hôtel Delfin***, chambre double avec salle de bains, W.-C., etc. » Pension complète (sauf repas aller et retour et dîner du 4e jour) » Vin aux repas » Guide les 4e et 5e jours » Toutes les excursions et visites mentionnées au programme » Boissons gratuites dans le car durant le voyage aller-retour NON INCLUS DANS LE PRIX

Les repas à l’aller et au retour et le dîner du 4e jour » Assurance annulation et assistance obligatoire Fr. 29.- (sauf si vous êtes en possession du livret ETI ou d’une assurance similaire) » Suppl. chambre individuelle Fr. 158.- (limitées) RABAIS ENFANTS

de 2 à 12 ans, 3e lit................................................Fr. 250.dès 13 ans, 3e lit ........................................................ Fr. 80.-

[ VALAIS ] [ VAUD ] [ FRIBOURG ] Rte de Saillon 13 - 1912 Leytron Rte de l’Aérodrome 21 - 1730 Ecuvillens Rte d’Aubonne 26 - 1188 Gimel Tél. 027 306 22 30 Tél. 021 828 38 38 Tél. 026 411 08 08 info@buchard.ch lecoultre@buchard.ch ecuvillens@buchard.ch

Semaine suppl. en demi-pension...............Fr. 530.Départ du 5 juin, retour de nuit le samedi 19 juin, arrivée le dimanche 20 juin (voir programme balnéaire)

Les conditions générales de BUCHARD Voyages S.A. s’appliquent


VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

Migros Magazine 7, 15 février 2010

| 75

Le travail de deuil est un processus qui dure bien au-delà de l’enterrement.

Des mots sur les maux du deuil

Pour sortir de la peine, il ne suffit pas toujours de laisser le temps passer. Il faut surtout savoir la dire, histoire de mieux s’en détacher. Traversée de la douleur avec deux praticiennes en relation d’aide qui proposent des ateliers spécialisés.

G

eneviève Bénon-Brahier, la voix d’une extrême douceur. Et Micheline Stouder, le regard d’un vert transparent qui invite à la confidence. Deux femmes, deux trajectoires différentes, mais une même mission: l’envie forte d’aider les autres. Elles

ont donc quitté l’enseignement pour devenir, en cours de vie, praticiennes en relation d’aide. Une formation, des séminaires, un cheminement. Avec, à l’arrivée, des ateliers ouverts au public, intitulés «Oser mettre en mots son deuil».

Pourquoi ressasser la mort? «On vit dans une société qui cache la mort, on n’en parle pas volontiers. Combien de personnes disent «c’est fait» à la sortie d’un enterrement?» souligne Geneviève Bénon-Brahier. Alors que rien n’est fait. Que le travail sur soi n’est ja-

mais fini, ni sa croissance intérieure. «Le deuil laisse une cicatrice qui parfois se réveille et dont il faut prendre soin.» Depuis septembre 2008, elles accueillent donc des participants, deux fois par année, l’automne dans les Fran-


ACTION

OFFRES VALABLES DU 16.2 AU 1.3.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUS LES PRODUITS FRUCTIS DE GARNIER EN LOT DE 2 ET DE 3

11.–

au lieu de 13.80

3 pour 2

p. ex. laque Elastic Fix 24H Garnier Fructis Style Ultra Strong en lot de 2 x 250 ml

9.80de 14.70 au lieu

p. ex. shampooing Garnier Fructis Nutri-Repair en lot de 3 x 250 ml

Garnier est en vente à votre Migros g

50% DE RÉDUCTION Les piles usagées doivent être rapportées au point de vente !

VALABLE DU MARDI 16.2.2010 AU LUNDI 1.3.2010

Changer les piles de votre appareil auditif : un jeu d’enfant ! Le distributeur EZ Change évite la manipulation des piles et permet de les installer avec précision dans tous les types d’appareils auditifs. ™

9.90de 19.80 au lieu

Avec le dispenser les piles sont • simples à utiliser • simples à insérer • simples à conserver

Energizer EZ Change simplement pratique ! ™

p. ex. Energizer EZChange 8 x Type 13 s Egalement disponible dans les formats 10, 312 et 675

Disponibles dans les plus grands magasins Migros

Energizer est en vente à votre Migros


VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

Migros Magazine 7, 15 février 2010

| 77

ches-Montagnes, le printemps à Cugy (VD). Histoire d’aider les douleurs cachées à se dire. Parce que dire, c’est prendre conscience, donc commencer à guérir. D’un grand deuil. Mais pas seulement. De tous les petits deuils, séparation, maladie, perte d’emploi, souffrances enfouies. «C’est parfois un amoncellement de petits chagrins, qui pousse les gens à venir. De même qu’un deuil peut en faire ressurgir d’autres.»

Des compagnes de route à l’écoute

Thérapeutes, les deux animatrices? «Non, nous sommes plutôt des accompagnatrices ou des compagnes de route», corrige Micheline Stouder. Des compagnes de route qui enveloppent les participants de leur écoute. Reformulent des propos, apportent phrases, poèmes, textes de soutien. Et proposent des exercices à deux ou en groupe. Comme raconter son deuil à une personne, chargée ensuite de le retransmettre au groupe. Une façon d’entendre son histoire et de commencer à la mettre à distance. Parmi les participantes, essentiellement des femmes, de 20 à 80 ans. Qui viennent pour mettre des mots sur la souffrance d’un enfant parti trop tôt, le suicide d’un proche, un être quitté, ou pour travailler en amont sur le vieillissement de leurs propres parents.

Geneviève Bénon-Brahier et Micheline Stouder, praticiennes en relation d’aide.

Marylin, la cinquantaine, fait partie de celles-là. «J’avais perdu mon papa trois ans auparavant. Il était décédé d’un cancer, mais il y a des choses qu’on ne règle pas avec un enterrement ou le seul passage du temps.» Pas d’attente particulière, juste l’envie de déposer, une fois pour toutes, ce sentiment de tristesse collé à ses épaules. Il a fallu affronter la crainte de se retrouver là, dans un groupe aux visages inconnus. Entre six et douze personnes. De devoir parler devant les autres, se mettre à nu.

Infos pratiques Le prochain atelier «Oser mettre des mots sur son deuil» aura lieu au centre œcuménique de Cugy, du 22 février au 17 mai (une séance tous les quinze jours), de 19 h 15 à 21 h 30. Rens. et inscriptions: genemicheline.ateliers@gmail.com Geneviève Bénon-Brahier et Micheline Stouder proposent aussi des ouvrages aux participants, des livres à emporter ou à picorer. Notamment: «Accueillir la mort» d’Elisabeth Kübler-Ross (Ed. Pocket), «Ce lien qui ne meurt jamais» de Lytta Basset (Ed. Albin Michel), «Derniers fragments d’un long voyage» de Christiane Singer (Ed. Albin Michel), «Vivre son deuil et croître» de Rosette Poletti (Ed. Jouvence). Mais aussi des livres pour enfants, pour la gaieté des couleurs et leur façon d’aborder le deuil avec une certaine sérénité, comme «La croûte» de Charlotte Moundelic et Olivier Tallec (Ed. Flammarion) ou «La grande tricoteuse» d’Agnès Guimaud et Marion Arbona (Ed. Les Heures bleues).

«Mais le groupe nous porte aussi. Personne n’est jamais reparti triste de ces séances», constate Marylin.

A chaque fois, une création manuelle

Il faut dire que, lors de ces ateliers organisés en six rencontres, tout est fait pour que l’énergie passe. Que le cœur s’ouvre. Que les mots fassent graines. D’abord l’accueil, où chacun reçoit une bougie, lesquelles seront allumées en cercle. Et puis, à chaque fois, une création manuelle, en terre, en peinture ou en mots permet aux participants d’explorer des sentiers inconnus à l’intérieur d’eux-mêmes. «La première séance, on a reçu de la terre à pétrir. Il fallait laisser nos mains libres de travailler. Je pensais que je n’arriverais à rien! Mais il en est sorti quelque chose», se souvient Marylin. Pour les uns, un arbre, une grotte, pour les autres une fontaine, une empreinte. «Pas besoin d’être artiste, de créer une œuvre. Il s’agit juste de prendre conscience qu’il y a quelque chose de grand au fond de nous. C’est en constatant ce grand que l’on peut rebondir après un deuil, une séparation», explique Geneviève Bénon-Brahier. Retrouver la joie qui se cache derrière une tristesse aussi profonde soit-elle, retrouver

les pulsions de vie qui nous habitent au-delà du brouillard de la douleur. Pendant les séances, les règles de conduite sont claires. Clause de confidentialité, aucun jugement, expression à la première personne et surtout interdiction de quitter la salle même sous le coup d’une forte émotion. En six réunions, toutes les étapes du deuil seront explorées. De la tristesse à la colère en passant par le pardon et surtout l’héritage laissé par la personne disparue. Ainsi, lors de la dernière rencontre, le groupe est invité en extérieur autour d’un feu. Où tout sera brûlé, objets, peintures, lettres écrites au cours de l’atelier. Seul un objet symbolique de l’héritage sera gardé, tandis qu’un autre symbolisant la souffrance du deuil sera lui aussi jeté au feu. On brûle des photos, des paquets de cigarettes, on repart avec une petite boîte, une alliance. «Il n’est jamais trop tard pour travailler son deuil. En tout cas, j’ai pu explorer des choses, les mettre en mots, en pensées. Avant, il y avait toujours un peu de regrets, de colère quand je pensais à mon père. Maintenant il me reste de la joie. Tout est calme», conclut Marylin.

Patricia Brambilla Caroline Imsand et Keystone


78 | Migros Magazine 7, 15 février 2010

N

on, les ados ne sont pas tous paumés, violents, drogués, anorexiques, déprimés ou suicidaires. La plupart d’entre eux sont heureux et vont bien, merci pour eux. On n’en parle pas, c’est tout. Dorénavant, c’est chose faite: volontairement provocateur, le sociologue français Michel Fize remet les pendules à l’heure avec son Antimanuel d’adolescence. Ce spécialiste de la jeunesse et de la famille, qui tient aussi une nouvelle rubrique dans Pédagogies Magazine où il répond aux parents déboussolés, n’en est pas à son coup d’essai. Et toujours avec beaucoup d’humour. Sa bibliographie résonne de titres aussi évocateurs que son Manuel illustré à l’usage des ados qui ont des parents difficiles ou L’adolescent est une personne… normale, à travers lesquels l’auteur dénonce sans relâche la vision sombre et pessimiste trop souvent véhiculée au sujet de ce qu’on appelle malencontreusement l’âge ingrat.

Vus à travers un prisme déformant

«Notre civilisation qui accorde tant d’importance au tragique et au sensationnel conduit à déformer notre vision des choses et des hommes parce qu’elle ne sait plus reconnaître une réalité qu’à partir de ses aspects insolites et pathologiques», explique Michel Fize. Et de pointer du doigt l’adolescence vue à travers le prisme des journaux, de la télévision et des discours d’experts, qui apparaît toujours exacerbée et caricaturée. Parce que mis à part cette petite proportion de jeunes qui ont des conduites à risques très graves, les adolescents heureux existent! Selon une enquête internationale menée dans 41 pays, dont la Suisse, 87% des 11-14 ans vont bien, voire très bien. Pour preuve aussi ces témoignages recueillis dans le canton de Vaud de jeunes collégiennes, Amélie, Kayla et Yasime, qui portent un jugement globalement positif sur l’adolescence. La quasi-totalité des parents ne connaissent d’ailleurs pas de conflits majeurs avec leurs

adolescents et sont plutôt fiers de leur progéniture, malgré ici ou là quelques difficultés de communication surmontées. Et cette crise d’adolescence, alors, décrite partout comme tempétueuse? Pour Michel Fize, il ne faut pas confondre adolescence et puberté. Les changements biologiques n’entraînent pas forcément le jeune sur la pente de la révolte. La fameuse crise d’adolescence n’est donc pas un passage obligé. Et le sociologue va plus loin. Elle ne serait d’abord que le résultat de l’opposition des parents au besoin d’affirmation des enfants. Pour lui, lorsqu’il y a quelque chose qui cloche, ce n’est ni l’ado ni les parents qui sont en crise (encore que, le cap des 40-50 ans sonne souvent l’heure de bilans peu agréables), c’est la relation parents-ados qui dysfonctionne et qui doit être réparée. Comment? En rééduquant les parents. Pressés de tous côtés, ils ne font décidément jamais juste, ces parents… «Mon projet n’est pas de les culpabiliser, mais de les aider, de les rassurer, de leur indiquer la bonne marche à suivre.» L’Antimanuel d’adolescence déborde en effet de conseils aux parents qui sont invités à exercer leurs 3C, c’est-à-dire Connaître, Comprendre leurs ados et Communiquer avec eux. Resserrer la vis aussi, comme le suggèrent bon nombre de spécialistes d’aujourd’hui? Point du tout. Il s’agit moins d’éduquer que d’avoir une bonne relation, rétorque le sociologue: «L’adolescence n’est plus le temps de l’autorité, des règles, des interdits.»

Les valeurs qui permettent de vivre en société

Tout est joué à 10 ans, assène-t-il catégoriquement. «C’est dans les premières années qu’on doit avoir fixé aux enfants un certain nombre de règles, posé un certain nombre de repères, c’est-à-dire leur nommer les valeurs auxquelles on croit et qui permettent de vivre en société. La justice, la tolérance, le respect de l’autre font partie des apprentissages fondamentaux des enfants. Ils n’ont pas de connaissances spontanées.

L’enfance est le temps de ces apprentissages, de l’éducation. Plus tard, c’est trop tard. Tout ne sera pas complètement perdu, mais beaucoup plus difficile.» C’est qu’avec l’adolescence vient le temps de l’autonomie. La mission des parents consiste à favoriser la prise d’indépendance, de responsabilités, puisque le but ultime et unique de l’éducation, c’est la liberté, rappelle Michel Fize. Cela signifie aider le jeune à se

gouverner soi-même. Ou concrètement à décider librement du choix de son métier, du type de loisirs qu’il aime, du type de musique qu’il veut écouter. Evident? Pas forcément. «L’ado doit pouvoir choisir librement ses amis, sans un censeur qui lui dit ce n’est pas le bon ou tu devrais…», venant de parents craignant les mauvaises fréquentations. Concrètement, c’est laisser l’ado prendre des risques, faire des expériences. «Lui inter-

Les adolescents heureux existent!

Inutile de trembler d’avance: la crise d’adolescence n’est pas obligatoire. Dans son dernier ouvrage, le sociologue Michel Fize livre à l’attention des parents inquiets quelques clés pour un passage réussi vers l’âge adulte.


VIE PRATIQUE GRANDIR dire d’avoir une moto, c’est dommage, et cela signifie un parent qui n’a pas assez confiance.» Parce que c’est la peur qui est l’ennemi numéro un de l’adolescence. «A force d’avoir peur de tout, les parents nous empêchent de vivre», résume Camille, 14 ans. «Les parents d’aujourd’hui sont souvent des morts de peur, et c’est le plus mauvais mode de gouvernement de ses enfants», complète Michel Fize. Bien sûr, la montée

des conduites addictives, le chômage, la crise, tout cela a créé des parents d’aujourd’hui inquiets pour tout. «On peut comprendre. Mais il faut savoir maîtriser son angoisse et ses peurs, la peur, c’est la chose au monde qu’on transmet le mieux.» D’autant plus que le rôle fondamental des parents, c’est de «rassurer et de dédramatiser. La vie d’un ado d’aujourd’hui ressemble à un parcours du combattant,

il faut être bon à l’école, avoir les bons diplômes, choisir le bon métier. Même en cas d’échec, il faut savoir ne pas surdramatiser. L’échec scolaire n’a jamais tué personne! provoque Michel Fize. Il y aura toujours une école, une voie qui va convenir à celui qui est momentanément en échec.» Le parent doit être quelqu’un qui encourage: «Un passeur d’espoir».

Isabelle Kottelat Photo Prisma

Selon une enquête menée dans 41 pays, 87% des 11-14 ans vont bien, voire très bien.

| 79

Quelques règles pour des adolescents heureux ➔ Un contrat de parentalité. L’approche de l’adolescence nécessite de redéfinir les règles du jeu familial. Michel Fize suggère l’instauration par écrit d’un contrat de parentalité, ou des règles consenties et négociées ensemble, un genre de codes des infractions et sanctions: l’ado sait ainsi à l’avance à quoi il s’expose. Par exemple, s’il ne rentre pas à l’heure prévue, sa prochaine sortie sera annulée ou son argent de poche diminué. Peu importe le type de sanction, l’important c’est qu’elle ait été définie au préalable, en accord avec l’adolescent. On peut commencer dès l’âge de 10 ans. ➔ Pas touche à sa chambre. La chambre d’un ado, c’est un de ses moyens d’affirmer sa personnalité. Aucune ingérence ne saurait être autorisée selon le sociologue. Hormis pour cause de salubrité publique quand le linge sale souille le linge propre ou que des débris alimentaires à même le sol dégagent une odeur nauséabonde. ➔ Respect et amour. Dans la même idée de respect de son intimité, ne pas le forcer à la confidence, tout en sachant l’écouter, de manière patiente et intéressée, au moment où il souhaite s’exprimer. Enfin, lui dire combien nous l’aimons, combien il est important pour nous. A lire: «Antimanuel d’adolescence. Toute la vérité, rien que la vérité sur les adolescents», Editions de l’Homme. «L’adolescent est une personne… normale», vient de sortir en Pocket. «Manuel illustré à l’usage des ados qui ont des parents difficiles», Editions du Temps.


80 |

VIE PRATIQUE VOITURES

Migros Magazine 7, 15 février 2010

Des enfants assis bien comme il faut Dès le 1er avril, les enfants de moins de 12 ans ou de moins de 1 m 50 devront obligatoirement être installés dans des sièges adaptés à leur taille. Explications.

D

ès le 1er avril 2010, les enfants âgés de moins de 12 ans – ou mesurant moins de 150 centimètres – auront l’obligation d’être installés dans un siège homologué et adapté à leur taille. De ce fait, de nombreux enfants qui voyageaient jusqu’ici comme des passagers adultes devront être réinstallés dans des sièges spéciaux. En appliquant enfin ce règlement, la Suisse ne fait que s’aligner sur les pays européens, conformément aux recommandations des accidentologues. Jusqu’ici, les enfants entre 7 et 12 ans pouvaient voyager soit dans un siège d’enfant, soit dans un siège normal muni d’une ceinture de sécurité à trois points. Mais le problème, c’est que cette dernière est adaptée à la morphologie d’un adulte. En raison de leur croissance, les enfants ne sont pas parfaitement protégés par un tel dispositif. Et l’argument selon lequel les véhicules roulent moins vite en Suisse que dans les autres pays ne tient pas. Car la plupart des ac-

Avec le nouveau règlement sur les sièges, la Suisse s’aligne sur les pays européens.

cidents dont les enfants sont victimes se produisent à des vitesses inférieures à 50 km/h. Bien entendu, il est possible de ressortir d’un placard les sièges d’enfants qui n’étaient plus utilisés. A condition qu’ils soient homologués. Pour être réglementai-

res, ils doivent porter le label ECE R 44 et un numéro de série commençant par «03» ou «04». En l’absence de l’autocollant ad hoc, il convient de se renseigner auprès du fabricant. En règle générale, les sièges d’enfants actuellement dans le commerce sont en conformité avec le standard ECE R 44. En revanche, ceux produits avant 1997 n’y répondent pas encore et ne devraient donc plus être utilisés. En cas de contrôle de police, l’utilisation de sièges non homologués est passible d’une amende de 60 francs. Les sièges d’enfants usagés posent problème aussi, car ils peuvent avoir été endommagés lors d’un accident, sans que cela se voie. Mais même le meilleur siège d’enfant n’est vraiment utile que s’il est utilisé correctement. Pour tout complément d’information, veuillez vous référer au test de sièges d’enfants 2009 réalisé par le TCS et le Bureau de prévention des accidents (bpa). Andreas Faust

Testés et homologués

Ces trois sièges Do it + Garden Migros offrent le niveau de sécurité requis: à l’issue du test du TCS, ils ont obtenu l’appréciation «très recommandé». Römer Baby Safe Plus, jusqu’à 13 kg, Fr. 249.-

Römer King Plus, de 9 à 18 kg, Fr. 379.-

Römer Kid Design Felix, de 15 à 36 kg, Fr. 299.-

Publicité

s Avec en plu

Des économies 10 Fr. minutées: seulement 28 ct/min! 39.90 e de crédit d * n o ti conversa

Samsung E2120, avec carte SIM et Fr. 15.– de crédit de conversation, verrouillage SIM / 7945.443

* Du 26.1 au 28.2.2010, tout nouveau client M-Budget reçoit un crédit de conversation gratuit de Fr. 10.– après la première recharge de crédit. Cette opération doit être effectuée jusqu’au 31.3.2010 au plus tard. Avant cela, il est nécessaire d’effectuer au moins un appel ou d’envoyer un SMS. M-Budget Mobile ne vous facture que 28 ct/min pour les appels vers tous les réseaux suisses et vers toute l’Europe. Vous trouverez plus de renseignements dans votre Migros et sur www.m-budget-mobile.ch. Enregistrement obligatoire lors de l’achat. Maximum de 3 enregistrements/appareils par personne. Également en vente chez melectronics.


Sylvia: J’avais tellement perdu de poids en 1 semaine que j’ai annulé mon rendez-vous pour une chirurgie gastrique!

ENFIN!

Un traitement naturel contre l’obésité a été développé.

Sylvia nous raconte comment grâce à un procédé révolutionnaire elle a perdu 22 kg en 7 semaines alors qu’elle était désespérée et décidée à se faire poser un ballon gastrique. sés et j’avais 25 kilos en trop. J'avais tellement essayé de procédés miracles que je ne croyais plus à rien. Je ne trouvais plus rien à m’habiller, je n'osais pas sortir et la plage était devenue un supplice. Mais le pire, c’étaient les réflexions de mon mari et de mon fils que je ne veux pas rapporter ici. Enfin, au niveau affectif avec mon mari cela devenait catastrophique. Et puis un jour, à la télé, j’ai vu une émission sur les chirurgies gastriques pour les personnes qui souffrent et qui n’arrivent pas à maigrir. En réalité, il s’agit de placer un ballon dans l’estomac. Par conséquent, on ne peut pas manger beaucoup et donc on maigrit. Au bout du rouleau et prête à tout pour redevenir une vraie femme, je suis allée voir mon médecin. Je lui ai dit que je voulais faire cette opération. Finalement, nous avons fixé une date pour l’intervention. J’avais pris une décision radicale et j’étais convaincue du résultat. Le jour après, j'ai confié cette décision à ma meilleure amie Monica. Le lendemain, elle m’a appelé pour me dire que son mari qui est ingénieur biologiste, avait entendu parler d’un nouveau procédé qui assure le même effet, mais qui évite les inconvénients d’une intervention chirurgicale. Il s’agissait d’une sorte de poudre qui gonfle pour atteindre un volume multiple dans l’estomac et permet d’agir comme le ferait un ballon gastrique. Deux jours après, elle était devant ma porte avec le paquet contenant la poudre miracle qu’il fallait prendre sous forme de capsules. Quand j'ai lu la composition, j’ai constaté qu’il s’agit d’un dispositif médical certifié et à 100% naturel qui n'entraîne aucun effet secondaire nocif. Je pensais surtout à mon opération qui approchait (c’était dans 10 jours). Je me suis dit que ce serait une

bonne occasion de m'y habituer. Alors j'ai pris 3 capsules une demi- heure avant chaque repas principal et l’effet a été immédiat. Je mangeais ce que je j’aimais, mais je ne n'avais plus ces pulsions qui vous font grignoter toute la journée. Après 3 jours, j'avais perdu 1,5 kilos et en fin de semaine, la balance a affiché 3,5 kilos de moins. Il me restait 3 jours avant l'opération. J’ai appelé mon médecin pour lui raconter ce qui m'arrivait. Quand je lui ai parlé de la composition de PLANTO-SLIM (c'est le nom de ces capsules qui contiennent cette poudre miracle), il n'a pas été étonné.Il m'a dit que j’avais réalisé naturellement ce que je m’étais préparé à faire avec une opération chirurgicale. Nous avons décidé ensemble d’annuler mon opération et de suivre les résultats ensemble chaque semaine. Evidemment, j’ai continué à perdre du poids régulièrement. Le premier mois j’avais perdu exactement 13 kilos – et cela sans faire aucun effort particulier. Je mangeais ce que j’aimais, à ma faim avec un sentiment de satiété que j'avais oublié depuis longtemps. Je me sentais en pleine forme. J’ai perdu 22 kilos après 7 semaines. Là, mon médecin m’a dit stop c’est assez. J’avais peur de reprendre du poids en arrêtant de prendre PLANTO-SLIM. Pour éviter donc l’effet yoyo bien connu, je prends tout simplement 2 capsules de PLANTO-SLIM avant des repas particulièrement riches en calories, mais c'est tout. J’ai enfin la silhouette dont j’ai si longtemps rêvé et avec mon mari j’ai des relations affectives plus belles que jamais auparavant.

POURQUOI PLANTO-SLIM AGIT COMME UN BALLON GASTRIQUE NATUREL

PLANTO-SLIM agit selon le même principe que le ballon gastrique qui est introduit dans le cadre d'une opération (ce ballon doit remplir l’estomac). La différence c’est que PLANTO-SLIM est à 100% naturel. Chaque jour vous perdez du poids sans sensation de faim. Découvrez-en les raisons ci-dessous … 1) Sensation de satiété pour longtemps

Les capsules PLANTO-SLIM sont remplies de poudre de glucomannane de konjac, un extrait végétal de la racine de konjac spécialement traité. En prenant cette poudre avec de l'eau, celle-ci gonfle dans l'estomac jusqu'à atteindre 200 fois son volume normal et forme une masse gélatineuse qui enferme les composants alimentaire broyés. Ainsi, vous mangez nettement moins que d’habitude car votre estomac est rempli plus rapidement. Grâce à

cette sensation de satiété durable et agréable vous ne ressentez plus de sensation de faim omniprésente. La poudre elle-même est éliminée de manière naturelle sans être digérée. PLANTO-SLIM peut être pris à volonté.

2) Réduit l’absorptionde calories

En outre, PLANTO-SLIM retarde l'absorption de graisses et réduit la quantité de glucides qui sont absorbés par la nourriture. Le résultat? Non seulement, vous mangez moins, mais aussi vous absor-

bez moins de calories de ce que vous mangez. De cette manière, vous perdez automatiquement de poids et ce, sans avoir faim un seul instant.

3) Remboursement garanti

N'hésitez pas et commandez PLANTO-SLIM encore aujourd’hui. Si vous ne perdez pas de poids avec PLANTO-SLIM, nous vous remboursons votre argent sans discuter. C’est honnête, n’estce pas?

Avalées avec de l’eau, ces capsules agissent comme un ballon gastrique naturel.

+

+

=

=

➔ Si vous souhaitez perdre du poids normalement, prenez 2 capsules avant chaque repas principal.

➔ Si vous souhaitez perdre du poids rapidement, prenez 3 capsules avant chaque repas principal.

Trendmail SA, Service-Center Bahnhofstr. 23, 8575 Bürglen TG

Tel. 071 634 81 25, Fax 071 634 81 29 www.trendmail.ch

BON DE COMMANDE

OUI, je commande contre facture (10 jours) + participation aux frais d'envoi (Fr. 5.90) comme suit:

Veuillez cocher ci-dessous le régime souhaité: ❏ PLANTO-SLIM régime 10 jours (64 capsules)

No d'art. 3601

Fr. 48.–

PLANTO-SLIM régime 1 mois (192 capsules) ➔ Recommandé pour des résultats optimaux!

PLANTO-SLIM régime 2 mois (384 capsules)

No d'art. 3606

au lieu de Fr. 288.–

Monsieur

No d'art. 3603

au lieu de Fr. 144.–

seulement Fr. 98.– !

seulement Fr. 178.– !

Madame

Nom: Prénom : Rue/N°: NPA/lieu:

A envoyer à: Trendmail SA, Service-Center, Bahnhofstr. 23, 8575 Bürglen TG

205-240

on histoire est somme toute assez banale... M Pour résumer, entre 23 ans, quand j’ai eu mon fils unique, et hier si je puis dire, 10 ans s’étaient pas-


Entreprises Avant de jeter votre vieux salon,

D É C L A R AT I O N

demandez-nous une offre! Parce que le recouvrement du rembourrage vaut presque toujours la peine. Nous recouvrons également votre ancien salon d’étoffe ou de véritable cuir nappa. Service express en 10 jours seulement. Salon de remplacement gratuit. Garantie 10 ans. Conseils à domicile, aussi le soir, dans toute la Suisse. Demandez nos échantillons et découvrez notre assortiment de rêve. Atelier de rembourrage I tél. 079 403 39 93 Schoffelgasse 3 I 8001 Zürich

Escapade neige &

DʼIMPÔTS

328.-

comptabilité et conseil financier indépendant, se déplace: André Gudet,Tél. 077 419 08 74 gudet_conseil@yahoo.com

4

L’offre de la semaine:

Vacances Vos vacances en France. Une adresse de charme

www.chateau-belle-epoque.com Les animaux ont aussi droit à la justice

Donnez une voix en justice aux animaux maltraités

L’avocat de la protection des animaux soutient la police et les autorités dans les cas de cruautés commises envers les animaux

www.avocatdesanimaux.ch

Actions promotionnelles ensoleillées: bien-être et destinations exclusives en économisant jusqu’à 70%

LA MER ÉGÉE DANS TOUTE SA SPLENDEUR Venise

taxes portuaires incluses

dès CHF

925.–*

15.02.10 ergoasw.ch

PROTECTION SUISSE DES ANIMAUX PSA

Protection Suisse des Animaux PSA, Compte postal 40-33680-3, Mention «Avocat de la protection des animaux»

Split

MSC Magnifica**** Corfou

Athènes Mykonos

Katakolon (Olympie)

MSC Armonia (8 jours) No. 109

MSC Magnifica (8 jours) No. 118

Splendour of the Seas (8 jours) No. 101

Prix par personne en occupation double

(taxes portuaires incluses):

Cabine

MSC Armonia, No. 109 Croisière familiale REKA d’été Cat. Prix officiel Prix Joker

MSC Magnifica, No. 118 Croisière familiale REKA d‘automne Cat. Prix officiel Prix Joker

Splendour of the Seas, No. 101 Promotions royales printemps/automne Cat. Prix officiel Prix Joker (25.09.)

Intérieure standard Intérieure supérieure Extérieure standard Extérieure supérieure Extérieure premium Balcon standard Balcon supérieure Minisuite avec balcon 3ème / 4ème lit sup. enfant 3ème / 4ème lit sup. adulte Voyage aller / retour en car adulte Voyage aller / retour en car enfant

1-3 4-5 6-7 8 9-10 – – 11

1 2-3 5 4 – 6-7 8-9 12

N J G F – D2 D1 JS

1910.– 2250.– 2540.– 2630.– 2660.– – – 3630.–

1255.– 1455.– 1655.– 1855.– 1955.– – – 2355.– 190.– 985.– 215.– 130.–

1730.– 1800.– 2100.– 2180.– – 2400.– 2480.– 3450.–

1055.– 1155.– 1355.– 1455.– – 1655.– 1755.– 2755.– 190.– 855.– 215.– 130.–

1999.– 2559.– 3249.– 4099.– – 4799.– 7249.– 9599.–

925.–* 1095.– 1245.– 1295.– – 1855.– 1955.– 1995.– ab 684.– ab 684.– 215.– 130.–

IMPORTANT : Le nombre de cabines disponibles à ce prix spécial est limité : soyez rapides ! Les cabines extérieures de catégorie 6 pour le MSC Armonia et de catégorie 5 pour le MSC Magnifica ont une vue partiellement masquée. Prestations incluses : Croisière dans la catégorie de cabine choisie, taxes portuaires, pension complète à bord, libre utilisation des infrastructures, spectacles et divertissements, disco et musique live, accompagnement de voyage francophone. Prestations non-incluses : Acheminement aller/retour (cf. tableau), boissons et dépenses personnelles, excursions facultatives guidées, pourboires (env. Euro 6.– par pers. par jour), assurance annulation facultative (entre CHF 30.– et CHF 55.– par pers.) frais de dossier (CHF 20.– par facture).

DÉPARTS :

MSC Armonia****, No. 109 : 19. - 26.07.2010 MSC Magnifica****, No. 118 : 02. - 09.10.2010 Splendour of the Seas****, No. 101 : 08. - 15.05.2010 (Ascension) / 22. - 29.05.2010 (Pentecôte) / 25.09. - 02.10.10 / 09. - 16.10.10

D'AUTRES OFFERS HALLUCINANTES sur www.cruisecenter.ch : No. 102 : Embarquez pour Santorin à bord du Splendour of the Seas. 15. - 22.05.10 dès CHF 955.– Naviguez sans être menés en bateau !

Téléphone 021 351 89 89

www.cruisecenter.ch


MOTS FLÉCHÉS

Migros Magazine 7, 15 février 2010

ÉPARGNES APOTHICAIRE

A gagner

5 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun.

PARFOIS DE VIE TYPE

CHANTEUR DE CHARME AGIRAIENT

EN SOI GRANDE ÉCOLE

NOUAS HARO

CHICANER ÉCLOS

12

8

FÉTIDES

6

ÉPÉE AFFLUENT DU

DE L’ŒIL

9 DANUBE

Comment participer:

R H O M B E N C E P H A L E S

* I C E L U I * G L A C U R E

P L A N E T O L O G I E * T *

* O * A * G O D E N D R R I N A * A * N A R I N Monte-escaliers * G Pour plus d’informations: B E www.hoegglift.ch * * L A * R C R * P * O * I T I E U S E S T R I E R A I N E M E R E E * A S

RIVIÈRE

HÖGG Liftsysteme AG CH-9620 Lichtensteig Tel. 071 987 66 80 www.hoegglift.ch

* O M E R T A S * I L * A N I

A N I S E E S * C E L E S T E

1 MÉTRO

CERTAIN

u Et la vie a d

5

MÉLODIE

PAREIL

mordant!

INSTABLE

NATTER

Essayez-les maintenant!

CAPUCIN BONI

ARBUSTE DÉTALER

3

Solution Problème n° 6

Mot: thermométrie

4

SOCLE DES LANGUES

Gagnants Mots fléchés n° 5

Bernard Chassain, Misery (FR); Philippe Bron, Marin (NE); Annette Boand, Sion (VS); Simone Augsburger, Buttes (NE); Anna Béguin, La Sagne (NE).

10

ATOME GRAND FÉLIN

CITERNE

Par courrier (courrier A): Migros Magazine, Mots fléchés, CP, 8957 Spreitenbach Par courriel: www.migrosmagazine.ch/motsfleches Par SMS: envoyez MMF puis la solution au numéro 919 (Fr. 1.-/SMS ) Par téléphone: composez le 0901 567 568 (Fr. 1.-/appel) et communiquez la solution ainsi que votre adresse sur le répondeur. Délai: votre carte postale, votre courrier électronique ou votre appel doit nous parvenir au plus tard dimanche 21 février 2010, à 18 heures. * P * A * V * O * D * F * C *

| 83

POUFFÉ ÉLIMER

RETIRAS DOUZE MOIS

PÉRIODE COURT COURS

GOSSE FEMMES DE CONTES

TROUBLÉE

2

LISP

SE REND HISSÉE

MET EN DOUTE

11

TRANSPIRERAS

7

VEDETTE

© Alain Dubois

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

IMPRESSUM MIGROS Magazine Construire case postale 1751, 8031 Zurich Hebdomadaire du capital à but social www.migrosmagazine.ch Tirage contrôlé: 508 186 exemplaires (REMP octobre 2009) Lecteurs: 612 000 (REMP, MACH Basic 2009-2) Direction des publications: Monica Glisenti Direction de Limmatdruck SA: Jean-Pierre Pfister Directeur des médias Migros: Lorenz Bruegger

Responsable de projets: Ursula Käser Rédaction: redaction@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 37 Fax: 044 447 36 02 Rédacteur en chef: Steve Gaspoz Rédacteur en chef adjoint: Alain Kouo Département Magazine: Patricia Brambilla, Laurence Caille, Céline Fontannaz, Mélanie Haab, Virginie Jobé, Pierre Léderrey, Laurent Nicolet, Alain Portner

Département Actualités Migros: Daniel Sidler (responsable), Pierre Wuthrich (coordinateur pour la Suisse romande), Béatrice Eigenmann, Jonas Hänggi, Florianne Munier, Christoph Petermann, Daniel Sägesser, Michael West Département Shopping & Food: Jacqueline Jane Bartels (responsable), Eveline Schmid (adj.), Heidi Bacchilega, Anna Bürgin, Tina Gut, Dora Horvath, Martin Jenni, Fatima Nezirevic, Nicole Ochsenbein Anna-Katharina Ris Mise en pages: Daniel Eggspühler (responsable), Werner Gämperli (adj.) Layout: Diana Casartelli,

Marlyse Flückiger, Nicole Gut, Bruno Hildbrand, Gabriela Masciadri, Tatiana Vergara Photolithographie: René Feller, Martin Frank, Reto Mainetti Prépresse: Peter Bleichenbacher, Marcel Gerber, Felicitas Hering Service photo: Tobias Gysi (responsable), Regula Brodbeck (resp. pour la Suisse romande), Anton J. Erni, Franziska Ming, Susanne Oberli, Olivier Paky, Christina Rohner, Ester Unterfinger, David Zehnder Correction: Paul-André Loye Internet: Laurence Caille Secrétariat: Jana Correnti (responsable),

Imelda Catovic, Cony Kappeler Sylvia Steiner Département des éditions: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Bernt Maulaz (chef du département), Simone Saner Abonnements: abo@migrosmagazine.ch Sonja Frick (responsable), Téléphone: 044 447 36 36 Fax: 044 447 36 24 Annonces: annonces@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 50 Fax: 044 447 37 47 Reto Feurer (chef du département), Nicole Costa, Verena De Franco, Yves Golaz, Maya Matzenauer,

Janine Meyer, Hans Reusser, Patrick Rohner (chef projet média), Eliane Rosenast, Kurt Schmid, Jasmine Steinmann, Nicole Thalmann Marketing: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Jrene Shirazi (cheffe du département) Editeur: Fédération des coopératives Migros

IMPRIMERIE Centre d’impression Edipresse, 1030 Bussigny

Publicité

Le bon goût est toujours de saison. Commandez vite votre abonnement! e-mail: abonnements@saison.ch, fax: 062 746 35 71, www.saison.ch


84 | Migros Magazine 7, 15 février 2010

CUMULUS-DEALS

1. Migrol

2. Forfaits de ski

3. Banque Migros

Profiter trois fois chez Migrol

Jusqu’à i 22% de rabais

5000 points pour les ordres en Bourse

Offre 1: carburant Profitez du 15 au 28 février 2010 d’un rabais de 3 centimes par litre sur le prix actuel du carburant (excepté gaz naturel) à la pompe. Il suffit de présenter la carte CUMULUS. Offre valable dans toutes les stations avec shop et endroits avec la publicité correspondante «Rabais CUMULUS 3 ct./litre» pendant les heures d’ouverture du shop. Non cumulable avec d’autres actions et réductions. Profitez également pour collecter des points de bonus CUMULUS à l’achat de carburant Migrol et en faisant vos courses dans une boutique Migrol. Action et points de bonus CUMULUS non valables pour la Migrol Company Card.

Le site www.ticketportal.com vous permet de télécharger des forfaits de ski pour différentes destinations. Vous devez pour cela commander* la carte-billet CUMULUS correspondante avec puce RFID intégrée (Fr. 5.–) sur www.M-CUMULUS.ch.*

Indépendamment du volume traité, le tarif forfaitaire proposé par la Banque Migros pour les ordres d’achat ou de vente en Bourse et la transparence des droits de garde en font une adresse de choix pour les transactions sur titres. Jusqu’au 31 mars 2010, vous recevrez 5000 points CUMULUS à l’ouverture d’un dépôt d’un montant minimal de 10 000 francs. Ces conditions s’appliquent aussi au transfert d’un dépôt à la Banque Migros. Complément d’informations auprès de la Service Line 0848 845 400 ou sur www.banquemigros.ch.

Offre 2: mazout* Les clients privés qui commandent jusqu’à 10 000 l de mazout reçoivent, en plus des 100 points de bonus crédités par 1000 l, 500 points de bonus CUMULUS par commande. Valable pour les nouvelles commandes jusqu’au 24 février 2010. Offre 3: révision de citerne* Les clients privés bénéficient d’un rabais hivernal de 50 francs par commande de révision de citerne. Valable pour les nouvelles commandes avec exécution entre le 15 février et le 31 mars 2010.

* Vous pouvez utiliser cette carte pour faire vos achats.

Aperçu de vos avantages • Plus de file d’attente aux caisses • Rabais permanent de 3% sur les forfaits journaliers et les abonnements jusqu’à sept jours • Bonus hebdomadaires: profitez d’un rabais supérieur à 3% certains jours ou certaines semaines • Réservation en ligne rapide et simple

Stations de ski Zermatt Région de la Jungfrau Disentis Splügen Sedrun-Andermatt Villars/Les Diablerets Villars/Les Diablerets Feldis

10.4–2.5 8.3–28.3 1.3–13.3 15.3–28.3 8–14.3 / 5–11.4 15.2–5.3 6.3–11.4 1.3–7.3

22% 20% 15% 13% 10% 10% 20% 10%

Tarif forfaitaire pour actions, obligations, fonds de tiers: Fr. 100.– (via Internet: Fr. 40.–), Mi-fonds: 1% du volume de transaction, Fr. 50.–* maximum (via Internet: gratuit) Droits de garde pour titres suisses et étrangers: 0,19 %** par an, pas de taxe postale. Mi-fonds et obligations de caisse de la Banque Migros: moins de la moitié du barème normal de droit de garde. * émission seulement, le rachat est gratuit. ** TVA en sus, droit de garde minimum: 30 francs par an.

Régions de ski: Andermatt, Disentis, Grindelwald-First, Kleine Scheidegg, Männlichen, Mürren, Schilthorn, Les Diablerets, Sedrun, Splügen, Villars-Gryon, WilerLauchernalp, Zermatt, Feldis

* Commandes au 0844 000 000 (tarif normal de communication) ou sur www.migrol.ch en indiquant votre numéro CUMULUS.

1.19

COLLECTIONNEZ DES POINTS: dans tous les magasins Migros, Restaurants Migros, Gourmessa, Migros France, Melectronics, SportXX, Micasa, Do it + Garden Migros, Obi, Migrol, Ex Libris, www.exlibris.ch,


Migros Magazine 7, 15 février 2010

Découvrez d’autres CUMULUS-Deals sur www.M-CUMULUS.ch 4. Travel.ch

| 85

INFOLINE 0848 85 0848

Appels depuis la Suisse: Lu–Ve 8–17 h (8 ct./min), 17–19 h (4 ct./min) Sa 8–16 h (4 ct./min) Appels depuis l’étranger: +41 44 444 88 44, Lu–Ve 8–19 h, Sa 8–16 h; Fax 044 272 44 48 (pour les changements d’adresse) E-Mail/Internet: M-CUMULUS@Migros.ch, www.M-CUMULUS.ch

5. LeShop.ch

6. Eurocentres

Voyages intervilles: rabais de 50 francs

1000 points chez LeShop.ch

Cours de langues: rabais de 150 francs

Profitez des offres de travel.ch dans 67 villes et économisez 50 francs sur votre prochaine réservation. Vous collectez aussi des points CUMULUS (1 franc = 1 point CUMULUS). Tapez www. travel.ch/cumulus_fr et entrez le numéro de bon eeed-d8d3-45fb lors de la réservation. Valable uniquement pour les réservations sur Internet jusqu’au 28.2.2010 pour les départs jusqu’au 31.10.2010.* Montant minimal de la réservation: Fr. 500.–.

LeShop.ch vous propose tout ce qu’il vous faut pour un repas de la Saint-Valentin: champagne, fleurs et une myriade de recettes savoureuses avec recherche automatique des ingrédients. De plus, LeShop.ch vous offre 1000 points* CUMULUS pour votre commande jusqu’au 21 février 2010. 1. Faites vos courses sur www.LeShop.ch. 2. Lors de votre inscription, entrez votre numéro CUMULUS dans votre compte client (si vous êtes nouveau client) 3. Entrez le code 100211CUM1000 sous «code avantage» à la fin de votre commande, à l’étape «Bons & Cadeaux». Vos courses sont livrées directement à votre porte et les 1000 points CUMULUS automatiquement crédités.

Apprenez une langue rapidement et de manière ciblée, grâce à une méthode d’apprentissage et à un profil à votre mesure. Eurocentres met en place avant le début du cours un programme personnalisé, adapté à chaque participant.

Je suis déjà client/e de la Banque Migros

Nom Prénom Adresse NPA, lieu Téléphone pendant la journée Votre n° CUMULUS 2 0 9 9

* Offre valable une seule fois par ménage (commande minimale: Fr. 99.–). Frais de livraison: de Fr. 7.90 à Fr. 15.90. Conditions de commande et de livraison sur www.LeShop.ch.

Achat minimal: ouverture d’un dépôt de titres avec montant minimal d’investissement de titres de Fr. 10 000.–. L’action se limite à une ouverture de dépôt par client. Valable du 15.2 au 31.3.2010

5000 points CUMULUS pour l’ouverture ou le transfert d’un dépôt

p. ex. cours de base de 4 semaines à Toronto: 20 leçons par semaine, hébergement en demi-pension et chambre individuelle dans une famille d’accueil, sans le voyage, Fr. 2109.– au lieu de Fr. 2259.– (prix 2010)

150.–

RABAIS

Envoyer à: Eurocentres, Seestr. 247, 8038 Zurich avec mention du numéro CUMULUS. Coupon non cumulable.

partenaire Migros, LeShop.ch, Vacances Migros, Switzerland Travel Centre, travel.ch, Vacando, Mobility, Banque Migros, M...MasterCard

Réservation minimale: 2 semaines Valable pour les réservations du 15.2 au 16.4.2010 (indiquer le rabais CUMULUS à la réservation) Valable pour les cours débutant entre le 15.2 et le 6.12.2010

Cours de langues Eurocentres (publiés dans le catalogue principal)

0601105

Sur www.travel.ch/cumulus_fr, vous collectez des points sur* • les voyages intervilles • les hôtels • les vols de ligne • les voitures de location * pas de points CUMULUS sur les offres de dernière minute et les vacances balnéaires.

Infos et réservations: Eurocentres, Seestrasse 247, 8038 Zurich, numéro gratuit 0800 855 875 www.eurocentres.com, team-ch@eurocentres.com

VALEUR CHF

* Non cumulable avec d’autres offres. Seul 1 bon par carte CUMULUS sera accepté. Pas de rabais sur les vols, les hôtels, les voitures de location et les vacances balnéaires.

Aperçu de vos avantages • Cours de préparation Cambridge et Delf • Mélange harmonieux de nationalités • Accès gratuit à Internet W-LAN dans toutes les écoles Concours sur www.eurocentres.com


86 | Migros Magazine 7, 15 février 2010

Poèmes en bijoux

Des mots sur des bagues et des colliers. Comme des messages discrets pour donner sens au quotidien. A découvrir avec Nathalie Grange-Vas, créatrice de bijoux à Genève.

S

ur une étagère à casiers, des dizaines de petites boîtes, des bocaux de verre, remplis de perles en bois, en corail, en coquillages. «J’ai une vraie fascination pour les matériaux. On peut faire un bijou avec n’importe quoi, des rubans et un bout de fourchette.» Ou même avec des petits animaux en plastique. Comme ces fesses de biche montées en trophée à arborer en broche sur le revers d’une veste qui ne se prendrait pas au sérieux. Justement, ne comptez pas sur elle pour faire la tête. Nathalie Grange-Vas, 42 ans, s’inspire de tout, dort très peu, a le regard aussi étincelant qu’un cassique de bord de mer et le rire toujours à portée de main. Dans son atelier exigu, mais fertile à la création, situé dans une arrière-cour de Carouge, elle suit donc le cours vagabond de ses intuitions. La nature, les fleurs, les animaux. Mais aussi les inclinaisons du cœur et ses humeurs. Pour des bijoux tout en simplicité et originalité.

Des phrases d’un ami écrivain

Une de ses belles trouvailles: marier le verbe et les matières. «Je voulais des mots. J’aimais l’idée que porter une phrase peut déclencher un contact. Alors j’ai demandé à un ami écrivain, Sébastien Ripari, de m’en proposer.» Ainsi sont nés les bijoux Abaris, du nom d’un antique chaman grec. Des sautoirs qui alternent perles de résine mate et plaques gravées de credo brefs. «Il faut que la vie devienne art» ou «L’essentiel est dans l’émotion». Mieux: «Je programme mon hasard». Dernière création en date, des bagues ludiques en plexiglas. Quatre éléments avec des mots à jouer, à combiner. Comme la bague «Je t’aime/je m’aime» à décli-

CCarte d’identité Nathalie Grange-Vas, Na cr créatrice de bijoux Na Naissance: le 7 janvier 19 1968 à Genève. Et civil: mère de quatre Etat gr grands enfants. Signe particulier: un rire explosif et une énergie communicative. Elle aime: les relations simples, les choses légères, les musiques indiennes. Elle n’aime pas: tout ce qui est prise de tête, la neige et le froid. Un grand rêve: pouvoir continuer à voyager. Garder une valise prête pour embarquer n’importe où n’importe quand, pas forcément loin ni longtemps. Il y a aussi plein d’endroits où je voudrais retourner, comme l’Australie ou la Thaïlande.

ner avec un peu, beaucoup, passionnément ou pas du tout. A chaque fois, des bijoux tout en légèreté et pétillance mutine, avec leur petit lot de messages. Sans prétention. «Ce sont des accessoires de plaisir. Apporter un moment de joie aux gens me suffit. Je n’imagine pas tomber dans le mystique ni changer l’ordre du monde.» Un rêve de petite fille, cet univers de perles? Non. Les princesses à paillettes, pas vraiment son truc à Nathalie Grange-Vas. Mais depuis toujours, le plaisir de fabriquer des choses. Autrefois danseuse, des études d’ethnographie inachevées, elle s’est attelée sérieusement à sa passion il y a une quinzaine d’années. Sans aucun regret. «Finalement, les bijoux font voyager aussi, puisqu’ils combinent l’ailleurs et la beauté.» Patricia Brambilla Photos Mathieu Rod / Fotolia

MON PORTE-BONHEUR

«C’est un pendentif de Ganesh, dieu indien, que ma fille m’a prêté. Elle me l’a confié au moment où je lançais une nouvelle gamme de bijoux il y a six mois. J’ai alors dit qu’il ne quitterait plus mon cou tant que tous mes vœux ne seraient pas réalisés.»


RÉUSSITE NATHALIE GRANGE-VAS

| 87

MON PÉCHÉ MIGNON

«Le chocolat! Pas forcément sous une forme sophistiquée, mais plutôt les plaques parsemées de grains de cacao, par exemple. Ou épicées au chili ou à la fleur de sel. Comme je ne fume pas, j’en grignote un peu tout le temps à l’atelier!»

MON RESTO «Le Coup-de-Girafe aux Eaux-Vives. J’aime aller y boire un café le matin ou y manger une de leurs fameuses croustades au fromage de chèvre, miel et figues. Servie avec une belle salade verte, c’est super bon! En plus, la déco fait très brocante, avec de vieilles lampes, des meubles dépareillés. On peut s’avachir dans les canapés, on s’y sent comme à la maison!»

MA PASSION «Je fais des bijoux toute la journée! Je travaille tout le temps, je répare, je fabrique, je soude et, le soir, je dessine les croquis. Heureusement, je n’ai pas besoin de beaucoup d’heures de sommeil… Mon inspiration? Comme j’ai pas mal voyagé avec mes quatre enfants en Asie et en Australie, ça nourrit mon imaginaire.»

MA CRÉATION FÉTICHE «Je porte peu de bijoux, parce que je n’aime pas les sentir. Mais celui-là, qui peut se mettre en bracelet ou en sautoir, est très léger. Juste quelques plaques gravées «Je te cherche - tu me trouves» montées sur un fil de lin noir. En plus, il sera en vente au pavillon de France de l’expo universelle à Shanghai. Il faut que je commence à les fabriquer, je dois en réaliser septante!»


UN AMOUR DE POMMES! PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 16.2 AU 22.2.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

ûté ce Avez-vous déjà go n? dessert d’exceptio guées Les pommes merin sont un vrai régal! Recette sur www.saison.ch. 8 Mot-clé: pommes31

3.50

Pommes Jazz* Suisse, le kg

6.60

Pommes Gala bio Suisse, le kg

sac avec tranche-pommes gratuit

8.20

Rondelles de pommes Sélection* sans pelure, 130 g

2.50

Jus de pomme TerraSuisse* clair, 1,5 l

4.40 –.60

Yogourt M-Classic pommes/mangue 180g

Société coopérative Migros Aar * En vente dans les plus grands magasins Migros.

Bâtons de céréales Farmer Soft Choc pomme, 290g

4.40

Muesli Farmer Croc pommes & cannelle, 500g


Migros Magazin 07 2010 f AA