Page 1

Edition Valais, JAA 1920 Martigny

NO 6 4 FÉVRIER 2013

www.migrosmagazine.ch

Plaidoyer pour les océans Le réalisateur photographe Yann Arthus-Bertrand signe un nouveau film très esthétique et un brin moralisateur. | 28

soCiété i 12

A quoi servent vraiment les radars routiers? éMotions i 16

Qu’est-ce qui fait pleurer les hommes? CoUp De CHanCe i 99

Photo: Christian Kerber

Des séjours à Ovronnaz à gagner.

Veuillez annoncer le changement d’adresse à la poste s.v.p. ou au registre des coopérateurs, tél. 027 720 42 59


MAINTENANT À VOTRE MIGROS: OFFRES VALABLES DU 5.2 AU 11.2.2013,

L’ASIE EN ÊAUT1E8.2!.2013 F 5.2

7.80

DU

au lieu de 9.80

Produits Anna’s Best Asia en lot de 2 20% de réduction p. ex. Mah Mee Anna’s Best, 2 x 400 g

5.20

Sauce soja Kikkoman Less Salt 25 cl

2.90

Branche d’orchidée rose et orange

2.40

Noix Part y au wasabi 150 g

1.60

Chips aux crevettes Chop Stick 75 g


MERVEILLES DE L’EXTRÊME-ORIENT JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

30% 9.–

au lieu de 13.–

Cuisses de poulet Optigal Suisse, le kg

2.90

Nouilles chinoises Chop Stick 340 g

30% 4.35

au lieu de 6.25

Crevettes Tail-on, bio cuites, d’élevage, Equateur, les 100 g

1.70 Nouilles chinoises M-Classic 500 g

1.60

Vermicelles Chop Stick 100 g

7.10

au lieu de 9.50

6.50

Farmer’s Best Asia Miscela épicé, surgelé, 600 g

3.20

Champignons de Paris blancs Suisse / Pays-Bas, la barquette de 500 g

Fresh Thaï* Thai-Mix 25% de réduction la barquette


soMMaire 4 |

| No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

Migros Magazine |

éDitoriaL Steve Gaspoz, rédacteur en chef

Au-delà de la vitesse Le Jura est un canton qui aime à se distinguer. Alors que la majorité des cantons romands se sont équipés, de manière débridée pour certains, de quantité de radars routiers, ses députés ont récemment refusé l’achat de nouveaux systèmes. Ils n’en voient pas la moindre nécessité. Ailleurs, les radars semblent davantage faire l’unanimité politique, même si le sujet reste sensible. Notre journaliste a dû montrer patte blanche et se montrer très convaincant pour obtenir les recettes de certains cantons (lire en page 12). Il ne fait aucun doute qu’en plus d’assurer la sécurité de chacun d’entre nous, les radars représentent également une mine d’or. La tentation est donc grande d’exagérer quelque peu le nombre et les emplacements. Cela étant, il est aussi très intéressant de constater que la multiplication des machines ne signifie pas automatiquement l’explosion des rentrées financières. L’Etat de Vaud, par exemple, s’est fait remarquer en triplant le nombre d’appareils entre 2005 et 2012. Pourtant, les recettes ont stagné. Comparé à l’augmentation du nombre de véhicules, leur rentabilité a pris un sacré coup. La nouvelle s’avère plutôt réjouissante dans la mesure où cela signifie que les automobilistes respectent davantage les limitations. Dans les autres cantons romands, Valais mis à part, les flashs crépitent à un rythme toujours plus soutenu. De quoi leur prédire un avenir prometteur à moyen terme. Reste que les automobilistes se font de plus en plus à la présence des radars, il est donc temps d’embrayer sur d’autres types de «préventions». La vitesse n’étant pas tout, les Bernois se sont lancés dans la surveillance des distances de sécurité. Un créneau juteux et plein d’avenir! La répression nous agace tous, moi le premier. Mais je suis obligé d’admettre qu’elle semble nécessaire, tant le manque de respect et de connaissance du code élémentaire de la route se généralise. A quand l’introduction d’un examen périodique?

steve.gaspoz@mediasmigros.ch

12 | SOCIÉTÉ Les radars sont-ils de véritables chasseurs de primes ou d’indispensables outils de prévention des accidents? Les avis divergent.

M-Infoline: tél.: 0848 84 0848* ou +41 44 444 72 85 (depuis l’étranger). www.migros.ch/service-clientèle; www.migros.ch Cumulus: tél. 0848 85 0848* ou +41 44 444 88 44 (depuis l’étranger). cumulus@migros.ch; www.migros.ch/cumulus Adresse de la rédaction: Limmatstrasse 152, case postale 1766, 8031 Zurich, tél. 058 577 12 12, fax 058 577 12 09 redaction@migrosmagazine.ch; www.migrosmagazine.ch * tarif local

Publicité

Dans l’urgence, donner les premiers soins

www.msf.ch

CCP 12-100-2


|

sommaire

MIGROS MAGAZINE | No 6, 4 février 2013 |

| 5

58 | CUiSinE DE SAiSon Alain Frey et Céline Vonwiller, du groupe Aloan, livrent la recette de leur succès… et celle du poulet au citron.

EN BREF

6 | Les dernières informations du monde Migros.

Photos: ex-Press / Nicolas righetti-rezo / Christian Aeberhard /Mélanie Haab

INFOS MIGROS

8 | Génération M: Migros vous fait de nouvelles promesses. 36 | Plein air: skier hors piste en toute sécurité. 39 | Cumulus: les nouveautés du programme de fidélité Migros.

SOCIÉTÉ

12 | Société: les radars de la discorde. 16 | Emotions: les hommes pleurent-ils davantage aujourd’hui qu’hier? 22 | Portrait: Gérard Hulmann, forgeron et maréchal-ferrant dans le Jura. 24 | Environnement: les toits végétaux, un plus pour les villes et pour la nature. 28 | Entretien: Yann Arthus-Bertrand.

EN MAGASIN

40 | Cuisine: des recettes venues de Chine à l’occasion du nouvel an lunaire. 44 | Confiserie: Migros propose un vaste assortiment de chocolats bio. 47 | Anna’s Best: des nouveautés dans l’assortiment de pâtes fraîches préparées en un tournemain.

vOTRE RÉGION

65 | Votre coopérative régionale.

CUISINE DE SAISON

58 | Aloan: le groupe genevois qui cartonne.

AU qUOTIDIEN

71 | Voyage: le Cambodge, un pays encore préservé du tourisme de masse. 76 | Psychologie: se comparer à quelqu’un d’autre. Oui mais comment? 79 | Education: comment choisir le parrain ou la marraine de son enfant? 83 | A votre service: nettoyer son frigo. 90 | Voiture: l’Audi A3.

24 | EnVironnEMEnt Depuis quelques années, des toits végétaux naissent sur les édifices de Suisse. Un véritable plus pour l’environnement.

LE MONDE DE…

102 | Hugo Beytrison: sculpteur de masques de carnaval.

RUBRIqUES 10 | 33 | 93 | 99 | 100 |

Cette semaine. Chronique: Jacques-etienne Bovard. Jeux. Coup de chance. Cumulus: profitez des offres du moment du programme de fidélité Migros.

71 | VoyAGES Mis à terre pendant la dictature de Pol Pot, le Cambodge panse peu à peu ses plaies et dévoile ses trésors, dont le fameux temple d’Angkor.

Publicité

nos clients sont tous les mêmes: chacun veut une maison unique.

tuites: Infos gra

080 0 80 0 897

CADRA à partir de CHF 379’900.– clés en main, sous-sol inclus

Informez-vous: www.swisshaus.ch


EN BREF 6 |

| No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

MIGROS MAGAZINE |

NEWS

Swiss Music Awards: à vous de voter

La remise des Swiss Music Awards se déroulera le 1er mars 2013. En tant que nouveau Presenting Partner, Migros invite tous les mélomanes à voter pour celui ou celle qui a offert la meilleure prestation à son public et mérite le «M-Budget Best Live Act National». Sont nominés Stress, Sophie Hunger et Patent Ochsner. Ce n’est pas tout: les cinq internautes qui enverront jusqu’au 18 février les vidéos les plus originales présentant un discours de remerciements fictif pourront assister à la cérémonie (prix pour 2 personnes, nuit à l’hôtel Renaissance Tower de Zurich et virée en limousine).

Andreas Menk et deux de ses photos gagnantes.

Vote et concours: www.m-budget-live.ch.

Un jeune talent

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

20 000 Fin 2012, «Migros Magazine» a organisé un calendrier de l’avent permettant de gagner chaque jour de très beaux prix. Les lecteurs pouvaient tenter de les remporter en jouant par téléphone ou SMS. En tout, Fr. 19 890.70 ont été récoltés. Aujourd’hui, «Migros Magazine» arrondit cette somme à Fr. 20 000 et versera comme promis l’argent à Pro Juventute et à l’Atelier forêt de montagne.

Le concours de photographie d’Hotelplan est maintenant terminé. Andreas Menk a convaincu le jury avec ses clichés et gagné le premier prix, soit dix ans de vacances gratuites.

Q

uand j’ai appris la nouvelle, je n’y croyais pas», se souvient Andreas Menk, pilote militaire. C’est pourtant vrai: le Schaffhousois de 27 ans a gagné le premier prix du concours de photos d’Hotelplan et pourra partir gratuitement en vacances ces dix prochaines années (à hauteur de 2500 francs par an).

Le jury composé de Mahara Mc Kay, DJ et ex-Miss Suisse, Jonathan Heyer, photographe, et Thomas Stirnimann, CEO d’Hotelplan Suisse, a particulièrement apprécié les clichés du photographe amateur. «Les photos d’Andreas Menk donnent vraiment envie de partir en vacances. Chacune sont composées avec

LE PRODUIT FRAIS DE LA SEMAINE

Un trésor sous une carapace Pouvant peser jusqu’à deux kilos, le pomelo s’avère plus doux (mais moins juteux) que le pamplemousse. Après avoir retiré son épaisse peau comme on le ferait pour une orange, il est conseillé de peler le pomelo à vif afin d’enlever les parties les plus amères.

Nevrije Zurapi ne regrette pas d’avoir participé au Megawin de Migros, puisqu’elle a gagné une Seat Ibiza.


eN BReF | 7

Végé t al

Nez bouché? Sinupret libère!

récompensé une grande harmonie. La variété des motifs pris sous des angles et éclairages différents nous a convaincus», a déclaré Mahara Mc Kay.

Certaines photos illustrent la nouvelle campagne d’Hotelplan En tout, plus de 3000 galeries de photos ont été déposées sur internet. A noter qu’un choix de ces images illustre désormais une nouvelle campagne publicitaire du voyagiste ayant pour thème «Heureux grâce à Hotelplan». Un message qui parle sans aucun doute à Andreas Menk.

Dissout le mucus et dégage le nez à l’aide des plantes.

www.hotelplan.ch/photosvacances

Le hasard fait bien les choses: Nevrije Zurapi, vendeuse dans une station-service, va prochainement passer son permis de conduire. Si elle l’obtient, la jeune femme de Diessenhofen (TG) pourra alors conduire la Seat Ibiza blanche qu’elle vient de remporter en participant au Megawin. Nevrije Zurapi n’est qu’une des gagnantes de ce grand concours. De nombreux clients se sont en ef-

fet vu offrir une voiture, un scooter ou un vélo électrique pour une valeur totale de plus de 880 000 francs. Comme le jeu était lié à des impondérabilités, il n’était pas possible de savoir exactement si toutes les chances de gagner allaient être exploitées par les clients. C’est pourquoi Migros avait toujours annoncé des gains totaux de plus de 750 000 francs, une somme aujourd’hui largement dépassée.

Photos: Westend61/doc-stock RM Sàrl, Mirko Ries

Une pluie de gains

Disponible dans votre pharmacie. Veuillez lire la notice d’emballage. Biomed AG | 8600 Dübendorf.


GÉNÉRATION M 8 |

|

NOUVELLES PROMESSES

| No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

MIGROS MAGAZINE |

Génération M va plus loin

Dans le cadre de son programme de développement durable, Migros s’engage à tenir cinq nouvelles promesses envers la génération de demain.

G

énération M, le programme de développement durable Migros, formule cinq nouvelles promesses à l’intention des jeunes (lire ci-contre et ci-dessous), portant désormais à quarante-huit le nombre de ses engagements.

«Avec Génération M, nous affirmons notre volonté de nous engager et de nous améliorer constamment dans les domaines de la santé, de la consommation, de l’environnement, de la société et des collaborateurs», explique Herbert

Bolliger, président de la Direction générale de Migros. Un chiffre illustre de manière spectaculaire une des promesses de Migros. Ainsi, jusqu’en 2020, le distributeur mettra à disposition 1 milliard de francs pour la culture,

la formation et les loisirs. Cet engagement sera notamment lancé avec un film publicitaire dont l’actrice Bella Neri est la vedette (lire ci-dessous). Textes: Andreas Dürrenberger Photo: Mirko Ries

Un cadeau pour la société

L’actrice Bella Neri, qui anime un théâtre de marionnettes, incarne désormais l’engagement de Migros dans les loisirs, la culture et la formation.

U

Bella Neri fait vivre ses marionnettes depuis plus de cinquante ans.

n milliard de francs! Telle est la somme que Migros a promis d’investir jusqu’en 2020 dans les loisirs, la formation et la culture (lire encadré). L’actrice Bella Neri incarne le nouvel engagement de Génération M dans un spot télévisé, où elle joue le rôle d’une grand-maman qui explique à sa petitefille que Migros représente bien davantage qu’un magasin: «Chaque achat donne lieu à un investissement de Migros dans des cours ou la culture.» Bella Neri sait de quoi elle parle. L’actrice professionnelle est aussi une employée de Migros Zurich. On ne la rencontre toutefois pas à la caisse d’un magasin. Non, elle prête sa voix et ses mains au théâtre de marionnettes du parc Pré Vert de Rüschlikon (ZH). Là, les rôles se multiplient à l’infini. Bella Neri incarne jusqu’à huit personnages par représentation, de la petite fille au singe en passant par la sorcière. «Je dois pouvoir très vite permuter, explique-t-elle. Cela ne va pas toujours de soi. Heureusement, le travaille beaucoup avec les dialectes, ce qui facilite la tâche.» Bella Neri est depuis plus de cinquante ans un des pivots du parc Pré Vert. Durant sa carrière, elle a côtoyé des acteurs comme Ines Torrelli et Paul Bühlmann.

Nous promettons d’investir un milliard de francs pour les loisirs, la formation et la culture d’ici 2020.

Pour ne pas parler du célèbre marionnettiste Jörg Schneider. Son travail sur les rives du lac de Zurich ne constitue pourtant qu’une des nombreuses facettes de sa longue carrière. Elle a joué au théâtre et prêté sa voix dans des pièces radiophoniques. On l’a aussi vue dans des films et à la télévision.

Bella Neri restaure elle-même ses marionnettes Son destin d’actrice s’est très vite imposé à elle. «En classe déjà, lorsqu’il s’agissait de présenter un exposé, je ne manquais pas d’allant», se remémore celle qui a toujours pu compter sur le soutien de ses parents, tous deux artistes. Pourtant, à l’époque, de telles carrières ne faisaient pas l’unanimité, notamment parmi les habitants de son village d’Embrach (ZH), où elle a grandi et où elle habite encore aujourd’hui.


|

GÉNÉRATION M

Migros Magazine | No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

noUVeLLes proMesses | 9

Nous promettons de renoncer entièrement à vendre de la tourbe à partir de mi-2013.

Nous promettons de construire des magasins encore plus respectueux de l’environnement à partir de 2014.

Nous promettons que toutes les couches Milette seront certifiées FSC d’ici 2014.

Nous promettons d’ouvrir de nouveaux débouchés professionnels à plus de 18 000 personnes titulaires d’un certificat reconnu d’ici fin 2015.

Par des promesses et des projets, Migros s’engage à protéger l’environnement, à encourager un mode de consommation durable, à agir de façon sociale et exemplaire en faveur de la société et de ses collaborateurs ainsi qu’à promouvoir un style de vie sain. www.generation-m.ch

Son engagement au sein du parc Pré Vert a toujours été le bienvenu, puisqu’il garantit une source de précieux revenus, «notamment en été, période durant laquelle les acteurs sont souvent sur la touche». Même après cinquante ans de carrière, Bella Neri s’engage avec la même passion dans ses activités, et ses marionnettes lui tiennent toujours à cœur. Assises ou debout, une série d’entre elles sont entreposées chez elle. «Depuis quelques années, je les entretiens et je les restaure», explique-t-elle. Certaines datent des années 1940. D’autres n’ont encore jamais été utilisées. «L’indien va jouer pour la première fois cette année…», s’enthousiasme-t-elle.

Engagements en faveur de la société D’ici à 2020, un milliard de francs sera investi dans trois domaines: Le Pour-cent culturel Migros est une institution unique au monde. Selon ses statuts, Migros s’engage à verser une partie définie de son chiffre d’affaires – et non de son bénéfice – en faveur de la société. Cette manne représente une somme de près de 115 millions de francs par an. Sans le Pour-cent culturel Migros, il n’y aurait pas d’Ecoles-clubs, de chemin de fer du Monte Generoso ou de parcs Pré Vert. L’art et la culture profitent de la même manière de ces largesses. Aucune autre entreprise privée ne soutient la culture suisse de manière aussi substantielle.

Dans le sponsoring, Migros apporte aussi son soutien à de nombreuses manifestations d’envergure nationale, qu’il s’agisse d’événements sportifs, de festivals ou d’activités en faveur des enfants et des jeunes. De plus, les dix coopératives régionales s’engagent, elles aussi, afin de permettre la tenue d’une foule d’événements de proximité. Créé en 1979 avec pour devise «l’aide à l’entraide», le Fonds d’aide Migros soutient chaque année une vingtaine de projets sociaux et écologiques dans le domaine de l’aide au développement. Le distributeur met chaque année un million de francs à disposition du fonds.

Publicité

MON HISTOIRE. MA CRÉATION.

LE 14 FÉVRIER, C’EST LA ST VALENTIN Offrir ce dont elle rêve – Charms en argent sterling à partir de CHF 25. Laissez libre cours à votre inspiration chez votre partenaire PANDORA et sur www.pandora.net

Genève: Centres commerciaux de Balexert, Cornavin „Les Cygnes“ Vaud: Centres commerciaux MMM Crissier, Métropole Lausanne, Métropole Yverdon Valais: Centre commercial Métropole Sion


CETTE SEMAINE 10 |

| No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

MIGROS MAGAZINE |

SUR LE VIF

DANS L’OBJECTIF Un homme déguisé en «Momotxorro», personnage orné d’une corne et revêtu de peaux de brebis, est en route pour le carnaval du village basque de Zubieta.

L’épidémie de grippe fait son nid dans notre pays. Quelle est la situation aujourd’hui?

Nous nous trouvons dans la quatrième semaine au-dessus du seuil épidémiologique et nous sommes toujours dans une phase d’augmentation des cas. Mais c’est une évolution tout à fait normale. Selon nos derniers chiffres, il y a trentetrois cas sur mille consultations, alors qu’on en recensait vingt-trois sur mille la semaine dernière. Cette vague va-t-elle continuer d’enfler dans les semaines à venir?

Oui. Il faut encore compter deux à trois semaines avant que l’épidémie ne commence à diminuer.

Photo: Keystone /Daniel Ochoa De Olza

De ce côté-ci de la Sarine, il y a aussi beaucoup de cas de grippe intestinale. Est-ce qu’il y a un lien entre ces deux maladies?

Non! Nous savons qu’il y a des norovirus qui circulent dans toute la Suisse, comme c’est souvent le cas en hiver, mais ces derniers n’ont rien à voir avec le virus de la grippe. Vaut-il encore la peine de se faire vacciner?

Il est un peu tard de le faire maintenant parce que l’organisme a besoin de deux semaines pour fabriquer des anticorps agissant efficacement contre les virus grippaux. Est-ce que le vaccin de cette année est efficace, davantage que celui de l’an passé qui n’avait pas donné entière satisfaction?

C’est vrai que vers la fin de l’hiver dernier, nous avions eu des virus qui n’étaient pas couverts par le vaccin. Phénomène que nous n’avons pas connu cette année. Nous espérons donc qu’il n’y aura pas de mauvaises surprises d’ici à la fin de cette saison de la grippe. Certaines personnes vaccinées semblent pourtant souffrir d’une version plus modérée de la grippe...

Le vaccin n’est pas d’une efficacité totale et il n’a probablement pas protégé ces personnes à 100%. Entretien: Alain Portner

SAVIEZ-VOUS QUE…?

Le doux chant du do-ré-mi-fa-s

A

vec des « si » et des « la », on fait de la musique? Mais pas depuis toujours et pas partout. Déjà parce que le do-ré-mi-fa-sol-la-si-do n’existe que depuis le XIe siècle. C’est un moine bénédictin italien, Guido d’Arezzo, qui l’a inventé. Il a utilisé un hymne de saint Jean-Baptiste dont chaque vers commence sur un ton plus élevé que le précédent. Et à chaque ton, il a donné la première syllabe de chaque vers. Ça donnait ceci: «UT queant laxis, REsonare fibris, MIra gestorum, FAmuli Tuorum, SOLve polluti, LAbii reatum, Sancte Iohannes.» Bien que vous ayez sans doute tous compris de quoi il

Toute une gamme d’explications sur l’origine de nos notes.

s’agit, voici, pour la forme, la traduction: « Pour que puissent résonner sur les cordes détendues de nos lèvres les merveilles de tes actions, enlève le péché de ton impur serviteur, ô Saint Jean.» Le si n’existait pas; allez savoir comment ils s’en sortaient. Il n’a été rajouté qu’au

Illustration: Konrad Beck

Daniel Koch, chef de la division maladies transmissibles à l’Office fédéral de la santé publique (OFSP)

«C’est un peu tard pour se faire vacciner»


|

CeTTe SeMaINe

MIGROS MAGAZINE | No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

| 11

MES BONS PLANS

La magie d’un poète du quotidien Patricia Brambilla, journaliste

Il voit dans une branche de mimosa un prince à la chemise bouffante perlée d’or. Il ne ferme pas les yeux sur les miracles et trouve de la lumière jusque sous les ongles noirs du diable. En quinze récits, Christian Bobin traverse le réel avec la légèreté d’un ange. «L’homme-joie» de Christian Bobin, Editions L’Iconoclaste 2012.

BD – L’art de la suite... ou pas Le scénariste Yves Sente semble se spécialiser dans la continuation des séries cultes désertées par leurs créateurs. Deux sorties quasi simultanées le démontrent: pas facile de prendre le relais de Jean Van Hamme. Surtout quand il s’agit de poursuivre un récit aux ficelles déjà tirées depuis longtemps («XIII») ou de développer des histoires autour de la série mère («Les Mondes de Thorgal»). Un peu dommage, d’autant que les dessinateurs succédant à Rosinski et Vance font mieux que de supporter la comparaison. Y. Sente/Jigounov, «XIII: L’appât» (Dargaud). Y. Sente/De Vita, «Kriss de Valnor: Digne d’une reine» (Le Lombard).

L’œuvre d’une vie en noir et blanc

sol-la-si-do XVIe siècle! Et le do a alors remplacé le ut. Avant le XIe siècle, on ne faisait donc pas de musique? Bien sûr que si. Mais la gamme avait des allures d’alphabet. Dès la Grèce antique, les notes étaient désignées par des lettres: A pour la, B pour si, C pour do, D pour ré, E pour mi, F pour fa et G pour sol. Et c’est toujours le cas dans les pays protestants, anglo-saxons et germaniques. Pour apprendre la musique, on chantait ses gammes: une méthode d’exercices et de lecture musicale répondant au nom de solfège, inventée par le même moine à partir des deux notes sol et fa.

Ce même Guido d’Arezzo ne s’est pas arrêté en si bon chemin: la portée, sur laquelle on pose les notes, et les clés de sol, de fa et de do qui décident de leur hauteur, sont aussi ses trouvailles. La classique clé de sol sonne le sol proche du la du diapason (répétez la phrase rapidement à haute voix) et prévaut comme étalon officiel. Elle devait son design à la lettre G (pour sol), mais des centaines de copistes et de décennies plus tard lui ont donné sa forme actuelle de sorte de violoncelle. Idem pour la clé de fa, dérivé de la lettre F ou le C de la clé d’ut. Mais en plus déformé… Texte: Isabelle Kottelat

Le regard magnétique de Maurice Béjart, le profil aristocratique de Barbara, les sculptures de Giacometti… Marcel Imsand a immortalisé en noir et blanc les visages les plus connus comme les plus humbles du XXe siècle. Quatre cents photos données en gage d’amitié à Léonard Gianadda. «Marcel Imsand et la fondation», jusqu’au 3 mars 2013, Fondation Gianadda à Martigny.

Un road-movie des émotions Le face-à-face d’une fille en révolte et de sa mère atteinte de maladie mentale. Un duo poignant, qui en dit long sur la folie qui ressemble parfois à la liberté. «Avanti», d’Emmanuelle Antille, avec Hanna Schygulla, Nina Meurisse, Miou Miou. Sortie le 30 janvier.


société 12 |

|

circulation routière

| No 6, 4 février 2013 |

Radars: outils de prévention ou tirelires?

Les contrôles de vitesse divisent! D’un côté, il y a des automobilistes qui ont le sentiment d’être pris pour des vaches à lait. De l’autre, des collectivités publiques qui affirment vouloir améliorer la sécurité routière. Et si tout le monde avait raison?

A

l’instar de la grenouille de la fable, la quantité de radars et donc le poste «amendes d’ordre» de bien des cantons et communes enflent d’année en année. A tel point qu’aujourd’hui on recenserait en Suisse, selon des chiffres officieux (il n’existe malheureusement aucune donnée statistique en la matière et les corps de police font de la résistance lorsqu’on les interroge à ce sujet), plus de 800 appareils en fonction qui généreraient ensemble des gains estimés à quelque 470 millions de francs. Si ces hausses à répétition et ces montants mirobolants ravissent, on l’imagine, les trésoriers publics (surtout en ces temps de disette), ils font, en revanche, grimacer une part non négligeable de contribuables-automobilistes qui ont l’impression que l’Etat les empêche de presser sur le champignon et s’acharne, en sus, à les ponctionner.

les députés jurassiens refusent de nouveaux radars Le gouvernement jurassien avait ainsi prévu de doubler le nombre de ses radars en 2013 – via la location de deux appareils supplémentaires –, ce qui, par voie de conséquence, aurait… quintuplé les recettes engendrées par les contrôles de vitesse. Eh bien, cette proposition a déclenché un véritable tollé dans la République! Ou plutôt une tempête dans un verre de damassine, puisque les députés, optant pour le statu quo, l’ont finalement rejetée à une large majorité. Cet exemple est assez emblématique pour

qu’il vaille la peine de s’y attarder. D’un côté, il y avait des incivilités routières en augmentation. Et de l’autre, un déficit budgété d’un peu plus de six millions de francs. Dans ces conditions, comment résister à la tentation de résoudre, du moins en partie, ces deux problèmes d’un coup de radars magiques? Surtout lorsque l’on est, comme Charles Juillard, ministre à la fois de la Police et des Finances…

l’argument de la sécurité n’a pas séduit L’Exécutif a eu beau affirmer qu’il n’avait pas «l’intention de pomper dans le porte-monnaie des automobilistes», que son seul but était de «freiner certains comportements sur la route», il s’est finalement retrouvé bien seul face à des opposants qui l’accusaient d’user de ce subterfuge dans le seul but de renflouer les caisses de l’Etat. Un sentiment partagé d’ailleurs par une bonne frange de la population (l’association Mobilitant.org avait déposé à cette occasion une pétition munie de plus de 6200 signatures) et même par le Syndicat de la police jurassienne qui s’était fendu d’un communiqué pour bien souligner que ses membres comptaient «être perçus en tant que protecteurs des citoyens et non comme chasseurs de primes». «Le projet jurassien visait à faire de l’argent, très clairement», déclare sans ambages Pascal Prince, président de Mobilitant.org. Ce dernier s’en prend

Nombre d’automobilistes voient les radars comme de véritables «chasseurs de primes».

Migros Magazine |


|

SOCIÉTÉ

Migros Magazine | No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

CirCULation roUtiÈre | 13

59

55

Autant de statistiques que de cantons JU: seule la police jurassienne a été capable de nous fournir les recettes liées aux contrôles de vitesse. Les autres cantons, eux, nous ont communiqué le montant des amendes d’ordre comprenant l’ensemble des infractions à la circulation routière. Mais l’on peut raisonnablement estimer que les radars représentent grosso modo le 80% du total de ces gains.

50

GE: Genève n’a pas été en mesure de communiquer davantage de chiffres. Quant au montant indiqué sous 2012, il correspond en réalité à la totalité des contraventions encaissées par ce canton en 2011.

45

25,6 mio. 40 35

BE: les premiers chiffres, pour Berne, datent de 2008 et nous les avons fait figurer dans la colonne 2005.

1 2000

25

40,4 mio.

20

24

10

GE

? ?

2000

2005

2

2

25

2005

2012

2012

15

NE

10

3

2000

4 2005

VD

2,3 mio.

3

2000

2005

36,5 30

20

15,9 10

6,1 1,4

0,5 BE

FR

GE

JU

NE

VD

VS

?

2000

2005

2012

5,1 mio. 2012

3

Accidents en baisse Dans notre pays, les routes sont heureusement plus sûres aujourd’hui qu’hier. On déplorait 1773 décès en 1971 contre 320 en 2011, alors que le trafic, lui, doublait pratiquement durant ce même laps de temps de quarante ans. Tout le monde s’accorde pour dire que cette baisse des accidents graves est due à l’amélioration des véhicules et des infrastructures routières. Et qu’elle est appelée à durer parce que les constructeurs automobiles perfectionnent sans cesse la sécurité des quatre-roues. Silvan Granig de Road Cross tempère: «Certes les accidents sont en baisse, mais on a encore atteint un record en matière de retraits de permis en 2010 à cause des excès de vitesse. Donc, le comportement des automobilistes, lui, n’a pas vraiment changé…»

6

6 VS 1,1 mio.

2000

40

0

8

BE

2012

1,9 mio.

50,5 en millions de francs

6,4

FR

3

Total des amendes d’ordre en 2012 50

20

4,9 mio.

2012

2005

JU

12,6 mio. 14 12,7 mio. 6 mio.

2000

2

30

5

15

5

2

0,4 mio.

0,2 mio.

5

29,2 mio.

47

2005

2012

Nombre de radars Estimation des recettes générées par les radars (env. 80% du montant total des amendes d’ordre).


MERVEILLES ERVEILLES DE L’EXTRÊME-ORIENT ’ASIE EN L’A ÊAUT18E.2!.2013 F 5.2 DU

OFFRES VALABLES DU 5.2 AU 11.2.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

30% 9.80

au lieu de 14.–

Rouleaux de printemps J. Bank’s aux légumes ou au poulet en lot de 2 surgelés, p. ex. rouleaux de printemps au poulet, 2 x 6 pièces

9.70

Gingembre, bio Pérou, le kg

20% 1.90

au lieu de 2.40

Tous les fruits secs, noix, et mélanges p. ex. cerneaux de noix Sun Queen, 100 g

19.80

Assortiment d’orchidées en pot de 12 cm, la plante

5.–

Infusion au citron et au gingembre Yogi, bio 15 sachets


|

SOCIÉTÉ

MIGROS MAGAZINE | No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

|

CIRCULATION ROUTIÈRE | 15

«La vitesse reste la cause no 1 des accidents mortels en Suisse»

«Une augmentation du nombre de radars fixes a pour effet une baisse du nombre d’accidents»

Silvan Granig, de Road Cross

Magali Dubois, porte-parole du bpa

ensuite «à ces autophobes qui veulent punir les pendulaires» ainsi qu’aux limitations de vitesse actuelles qu’il juge dépassées: «Elles datent de 1982 et devraient être revues à la hausse comme cela se fait d’ailleurs dans de plus en plus de pays européens. La vitesse ne tue pas, mais c’est un facteur aggravant.» «Les radars sont nécessaires parce que la vitesse reste la cause n° 1 des accidents mortels de la circulation en Suisse», rétorque Silvan Granig, responsable des relations publiques auprès de Road Cross, la fondation de défense des victimes de la route. Cela dit, il admet quand même l’existence de radars tirelires, de «radars énervants» selon son expression, mais ne les cautionne pas. «C’est et cela doit rester des instruments au service de la sécurité routière.»

Le lobby automobile dubitatif Niklaus Zürcher, le directeur général de l’ACS (Automobile Club de Suisse), enfonce encore le clou: «Dans certains cantons, on ne peut pas s’empêcher de penser que les recettes en provenance des contrôles automatiques de la circulation ne constituent pas seulement un effet secondaire bienvenu, mais sont devenues le but principal des installations. Il faut vigoureusement s’opposer à ces tendances.» Certes, mais il faut aussi s’assurer que les automobilistes respectent la loi et donc les limitations. S’appuyant sur des études réalisées dans de nombreux pays, Magali Dubois, porte-parole du bpa (Bureau de prévention des accidents), précise à ce

sujet qu’une «augmentation des radars automatiques fixes (visibles) a pour effet de réduire de 16% le nombre d’accidents avec blessés (graves ou non) et même de 39% le nombre d’accidents fatals.» Puisque ce sont les machines à traire les automobilistes qui irritent, ne faudrait-il pas tout simplement installer des radars uniquement le long des tronçons à risques comme le suggère Pascal Prince? «Il est effectivement censé de cibler les endroits accidentogènes avant tout, répond Magali Dubois. A titre d’exemple, plus de la moitié des accidents mortels ont lieu hors localité, mais seulement 3% des contrôles de vitesse s’y déroulent.» Reste qu’il est tout aussi important, selon Silvan Granig, d’en poser ailleurs: «Le mieux est quand même d’en mettre un peu partout de façon à renforcer le sentiment subjectif que l’on peut être contrôlé à tout moment. Ce n’est que comme cela qu’il est possible de changer les comportements.» Evidemment,

cet argument ne va pas plaire à celles et ceux qui, parfois, se lâchent et roulent à tombeau ouvert.

Une formation à la conduite avant 18 ans? Or justement, parmi ces derniers, figurent en tête de liste les foufous du volant, les novices du bitume… «Les accidents dus à des excès de vitesse sont souvent causés par de jeunes conducteurs manquant d’expérience», confirme Niklaus Zürcher. Celui-ci plaide donc pour une formation anticipée afin que les teenagers puissent conduire «avant leur dix-huitième anniversaire dans le cadre de courses accompagnées par des personnes appropriées». Une piste à suivre? En attendant, il y a un moyen simple et efficace de ne pas passer à la caisse: il suffit de… respecter les limitations de vitesse! Texte: Alain Portner Photos: Keystone / LDD Infographie: Werner Gämperli

Le paradoxe du Montana Etat situé au nord des Etats-Unis et comptant un petit million d’habitants, le Montana a, entre 1995 et 1999, tenté une expérience à la fois audacieuse et originale: supprimer les limitations de jour sur autoroute et laisser ainsi le soin aux conducteurs de juger de la vitesse à adopter. Eh bien, contrairement à ce que l’on pourrait penser, les automobilistes, se sentant sans doute davantage responsabilisés, n’ont guère appuyé sur le champignon. Mieux, ils ont fait preuve de plus de courtoisie et de prudence aussi (ils mettaient, par exemple, davantage leur ceinture de sécurité

qu’auparavant!) avec, pour conséquence, une baisse significative du nombre des décès. Tout semblait donc rouler jusqu’au jour où la cour suprême des Etats-Unis, jugeant anticonstitutionnelle l’initiative du Montana, a obligé cet Etat à faire marche arrière et à réinstaurer des limitations de vitesse. Résultat: la courbe des accidents mortels est remontée dès l’année suivante. Conclusion de Pascal Prince de Mobilitant.org: «Lorsque l’on fait confiance en l’humain qui conduit, les choses se passent mieux que lorsqu’on lui impose des règles trop restrictives.»


soCiété 16 |

|

éMotions

En pleine campagne électorale en 2008, Barack Obama est submergé par les émotions alors qu’il évoque le souvenir de sa grand-mère qui vient de décéder.

| No 6, 4 février 2013 |

Migros Magazine |


|

société

Migros Magazine | No 6, 4 février 2013 |

|

éMotions | 17

Qu’est-ce qui fait pleurer les hommes?

De nos jours, il n’est plus si rare de voir une larme couler le long de la joue d’un mâle et une telle démonstration ne porte plus nécessairement atteinte à sa virilité. Cinq personnalités romandes nous parlent de ce qui les émeut, tandis qu’un psychologue explore l’évolution des larmes masculines dans l’Histoire.

L

e geste est sobre, mais ne passe pas inaperçu. S’adressant en direct à la nation au lendemain de la fusillade de Newtown dans le Connecticut, le président Barack Obama s’interrompt en évoquant les victimes, la voix coupée par l’émotion. Essuie une larme au coin de l’œil. Puis reprend le cours de son allocution. «Que la séquence ait été ou non orchestrée par son équipe de communication, le fait que l’un des hommes les plus puissants du monde affiche ainsi ouvertement sa peine est bien un signe du temps qui passe, relève le psychologue français Patrick Lemoine, auteur d’un ouvrage intitulé Le Sexe des larmes. Aujourd’hui, ces messieurs peuvent pleurer sans que cela ne porte atteinte à leur virilité.» Exit donc les figures machos à la JeanClaude Van Damme et à la Schwarzenegger, ces armoires à glace dépourvues de sentiments! «Le nouveau prototype du séducteur, même s’il peut être grand et baraqué, rougit et ne rechigne pas à verser une larme, poursuit le spécialiste. D’ailleurs, même James Bond, qui a toujours été un bon représentant du mâle de son époque et qui jusque-là n’avait jamais pleuré, a l’œil humide dans Skyfall, le dernier volet de ses aventures.»

Les larmes étaient autrefois vues comme un signe de virilité Passionné par le sujet, Patrick Lemoine rappelle également que ce n’est qu’à la fin du XVIIIe siècle que les larmes commencent à être mal vues chez les hommes. «Jusque-là, elles étaient plutôt perçues comme un signe de virilité en temps de guerre. Ainsi dans L’Illiade, Achille pleure la mort de son ami Patrocle.» De même au Moyen Age, Char-

«Même si aujourd’hui j’ai cessé de m’interdire de pleurer, je n’y arrive pas» Marc Bonnant, avocat «J’appartiens à une génération à laquelle on a répété dès le plus jeune âge que les hommes ne pleuraient pas. De nos jours, une telle injonction peut paraître ridicule, mais à l’époque, elle faisait partie du code de virilité. Dès lors, même si j’ai éprouvé du chagrin dans ma vie, il n’a jamais pris la forme de sanglots. A la mort de ma mère, j’ai vécu un véritable effondrement psychique, mais je n’ai pas versé une seule larme. et même si aujourd’hui j’ai cessé de m’interdire de pleurer, je n’y par-

«En Argentine, il n’est pas mal vu de montrer ses émotions» Antonio Hodgers, conseiller national «Mes dernières larmes? elles étaient liées à la joie d’avoir ma famille auprès de moi le soir de Noël. il m’arrive souvent de pleurer, de bonheur ou de tristesse. Je suis originaire de Buenos Aires, et dans la culture du tango, il n’est pas mal vu de montrer ses émotions. Cela n’atteint en rien la virilité: au contraire, faire état de son chagrin est un signe d’assurance, davantage que de le masquer. Je peux aussi pleurer en écoutant de la musique, en regardant un film, ou même devant le téléjournal:

les images concernant la situation à Gaza ou en Syrie me remuent beaucoup. D’une manière générale, je suis ému devant les touches d’humanité qui survivent à la misère et à l’adversité. Quant aux larmes d’un Obama ou d’un Bush après des catastrophes comme la tuerie de Newtown ou les attentats du 11 Septembre, si elles sont sincères, elles ne me dérangent pas du tout. C’est plutôt aux médias de conserver une certaine pudeur dans le traitement de ce type d’image.»

viens pas: le principe est devenu une nature. il m’arrive d’être intensément ému, notamment lorsque je me promène dans certains lieux où souffle l’esprit de l’homme, comme le forum romain, le Parthénon à Athènes, ou encore devant le Mur des Lamentations à Jérusalem, mais cette émotion ne se traduit pas par des larmes. Par ailleurs, les pleurs des autres me désemparent, je suis pétrifié devant ce qui est manifestement un appel au secours: je ne peux que constater mon impuissance.»


Nous promettons à Manon d’investir un milliard de francs pour les loisirs, la formation et la culture d’ici 2020. Grâce au Pour-cent culturel Migros et à son sponsoring, Migros apporte une contribution importante sur le plan social et culturel – tout à fait dans l’esprit de son fondateur Gottlieb Duttweiler. Avec cette promesse et de nombreuses autres promesses concrètes, nous nous engageons pour la génération de demain.

Plus sur generation-m.ch


|

société

Migros Magazine | No 6, 4 février 2013 |

lemagne et son armée restent inconsolables lorsque le héros de La Chanson de Roland est tué par les Sarrasins. «Plus tard, au XVIIe siècle, il était de bon ton de sangloter en assistant aux tragédies de Corneille ou de Racine.» Le tournant s’opère sous Napoléon, «qui représente la loi et l’armée. Alors que Louis XIV pleurait facilement, l’empereur ne se laisse pas aller et le peuple s’identifie à lui.»

|

éMotions | 19

«Il est rare chez moi que les larmes jaillissent» Jean Liermier, directeur du théâtre de Carouge «il y a quelque temps, un ami m’a complimenté sur mon fils de 3 ans 1/2, en sa présence. Le petit m’a alors lancé un regard qui a duré une bonne minute et dans ses yeux brillait le plaisir. il voyait que j’étais fier de lui et en éprouvait visiblement un bonheur sans limites. Cet acte d’amour – et de dépendance: il s’en remettait entièrement à moi – m’a ému aux larmes, même si par pudeur j’ai réussi à les contenir. il est rare chez moi qu’elles jaillissent: quand c’est le cas – je me souviens notamment du décès d’un comédien avec qui

«Pleurer désarme l’agressivité» Il faudra attendre le début du XXIe siècle et l’avènement du métrosexuel, ainsi que l’émotion publique d’un autre président américain, George W. Bush, au lendemain des attentats du 11 Septembre, pour que les larmes se remettent à couler plus facilement sur les joues de ces messieurs. Un progrès pour la gent masculine, estime Patrick Lemoine: «Pleurer soulage, agit comme une catharsis et désarme l’agressivité. Au lieu de cogner

j’avais travaillé – c’est plus fort que moi, un réel lâcher-prise. Cela dit, j’ai perdu beaucoup de gens dans ma famille et depuis la mort de mon petit frère, il y a vingt ans, je ne pleure plus de la même façon. Mais je reste convaincu qu’on ne doit pas refouler ses émotions. il m’arrive également d’avoir les yeux embués lors d’événements qui peuvent paraître futiles. Le haka des All Blacks avant les matchs de rugby me donne la chair de poule. C’est comme s’ils invoquaient les esprits: ce genre de rituel m’émeut.»

Publicité

NOUVEAU PROFITEZ EN MAINTENANT ! OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 05.02. PROFITEZ-EN 05 02 AU 18.02.2013 18 02 2013 SUR LA CANETTE DE RIVELLA ROUGE 0.33 L, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK.

20x POINTS

Canette Rivella Rouge 0.33 L

1.10

Disponibles dans les plus grands magasins Migros

Rivella est en vente à votre Migros


SOCIÉTÉ 20 |

|

ÉMOTIONS

| No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

sans réfléchir – à l’image de James Bond, toujours lui – les hommes prennent davantage le temps de sentir, de penser.» Un phénomène que le psychologue met en parallèle avec l’habitude qu’ont pris les garçons de se faire la bise entre eux, jusque-là «un truc de filles». Bien sûr, reconnaît-il, «tout dépend du milieu. Je ne suis pas sûr que dans certaines campagnes les larmes aient un succès fou.»

«J’ai plus de facilité aujourd’hui à exprimer ce que je ressens» Gaëtan, chanteur pour enfants «Alors qu’il y a quelques années j’avais tendance à cacher mes émotions, à coller à l’archétype de l’homme qui ne pleure pas, j’ai davantage de facilité aujourd’hui à exprimer ce que je ressens. Les mœurs se sont assouplies: verser une larme n’est plus synonyme de faiblesse, et c’est tant mieux. Ce qui m’émeut avant tout? La musique bien sûr, mais également les rapports humains, ce que l’on ressent face à des amis, à la famille, de même que les nondits. Je me souviens aussi d’une

«Les femmes pleurent plus facilement quand elles se retrouvent en position d’échec» Il évoque également les différences culturelles entre les pays, les Chinois ayant par exemple beaucoup moins de réticences à pleurer que les Maghrébins. Reste à savoir si hommes et femmes sanglotent pour les mêmes raisons, d’aucuns affirmant volontiers que les larmes de monsieur sont souvent plus justifiées que celles de madame. «Dans la mesure où on se fait avant tout du bien à soi-même et que pleurer constitue un moyen de communication, je me refuse à croire qu’il existe des raisons qui ne soient pas valables», souligne le spécialiste. Il n’empêche que les déclencheurs varient selon les genres: «A l’instar d’un Bush ou d’un Obama, les larmes masculines coulent plus facilement lors de circonstances publiques ou officielles, comme un enterrement ou un défilé militaire. Tandis que les femmes pleurent davantage quand elles se retrouvent en position d’échec ou réduites à la passivité.» Texte: Tania Araman Photos: Keystone / Thierry Parel / EPA / Jean Revillard-Rezo

1er février 2009: Roger Federer exprime sa douleur après avoir perdu la finale de l’Open d’Australie contre Rafael Nadal.

MIGROS MAGAZINE |

«J’ai eu les larmes aux yeux quand j’ai appris mon élection» Mathias Reynard, conseiller national et enseignant «Sans vraiment avoir de réticences à pleurer, cela ne m’arrive pas très souvent. Il faut vraiment qu’il s’agisse d’un moment très fort, chargé d’émotion, pour que je perde le contrôle. Mes dernières larmes remontent au décès de ma grand-mère: un épisode très marquant de ma vie. Je me trouvais en Amérique de Sud, loin de ma famille, quand on m’a annoncé la nouvelle: c’était d’autant plus difficile... Dans un autre registre, je me souviens également d’avoir eu les yeux

humides lorsque j’ai appris mon élection au Parlement. J’étais sur un plateau de télévision et je ne m’y attendais pas du tout. L’émotion est montée et j’avais des tremblements dans la voix. Tant que c’est sincère, je ne vois pas pourquoi un homme politique devrait cacher ses larmes. Mais il ne faudrait pas que cela devienne un jeu, un instrument médiatique. Sinon, je suis assez sensible à l’injustice de ce monde, à la misère et aux inégalités qui touchent aussi notre pays.»

ez sur Retrouv gazine.ch igrosma nnus www.m mes co des hom rsent i u q ve es. des larm

rencontre à l’issue d’un de mes concerts, lors d’une séance de dédicace: une petite fille m’a offert une fleur qu’elle avait cueillie dans son jardin. J’ai été remué par ce geste, et le sentiment a perduré puisque j’ai gardé la fleur quelque temps. Chaque fois que je la regardais, je revoyais cette petite frimousse qui me disait: tiens, c’est pour toi. Cela dit, je reste pudique: si je montre assez facilement mes émotions devant mon épouse, j’ai plus de réticence avec les gens que je connais moins.»


SIMPLY CLEVER

ANRTIX N G A G ALITÉ-P

12x

QU

ŠKODA Fabia

ŠKODA Yeti

p. ex. ŠKODA Octavia Combi

dès CHF 20’760.–*

dd com

NPA» + v o t re A D O K S S) c« 0 ct./SM SMS ave o 723 (2 r é m u n au

Nous faisons de la place: profitez dès maintenant et jusqu’à fin février d’offres sensationnelles sur tous les véhicules en stock. Et informez-vous aussi chez votre partenaire ŠKODA au sujet de notre leasing attractif à 1.9%**. ŠKODA. Made for Switzerland. www.skoda.ch

*ŠKODA Octavia Combi Twenty 1.4 l TSI, 90 kW/122 ch, 6 vitesses, avec Jumbo Box, capteurs de parcage arrière, prise audio, SunSetet liaison multimédia en option, prix recommandé CHF 27’460.–, bonus EURO CHF 4’700.–, prime de stock CHF 2’000.–, prix final CHF 20’760.–. **Exemple de leasing (financement par l’intermédiaire d’AMAG LEASING AG): même modèle, prix d’achat au comptant CHF 20’760.–, premier versement 20% CHF 4’552.– (non obligatoire), taux d’intérêt annuel effectif 1.92%, durée 48 mois, 10’000 km/an, mensualités de leasing de CHF 132.90/mois, assurance casco complète obligatoire non comprise. L’octroi d’un crédit est interdit s’il entraîne le surendettement du consommateur. Véhicule présenté: ŠKODA Octavia Combi Ambition 1.2 l TSI, 77 kW/105 ch, 6 vitesses, avec jantes en alliage léger Pegasus, barres de toit noir et couleur effet nacré en option, prix recommandé CHF 30’760.–, bonus EURO CHF 4’700.–, prime de stock CHF 2’000.–, prix final CHF 24’060.–. Consommation globale: 5.7 l/100 km, émissions de CO2: 134 g/km, catégorie de rendement énergétique: C. Moyenne de tous les véhicules neufs vendus: 153 g/km. Toutes les offres et les actions sont valables pour les véhicules en stock avec immatriculation du 3.1 au 28.2.2013. Best Cars 2013, gagnant qualité-prix, auto-illustrierte, édition 1/2013.


société 22 |

|

portrait

| No 6, 4 février 2013 |

Migros Magazine |

L’homme qui veille aux sabots des chevaux

Il est l’un des derniers en Suisse à pratiquer les métiers de forgeron et maréchal-ferrant. Rencontre avec le Jurassien Gérard Hulmann, passionné d’histoire et défenseur des anciennes traditions.

C

’est en forgeant que l’on devient forgeron.» L’expression prend tout son sens lorsqu’on observe Gérard Hulmann à la tâche. Ses coups sur l’enclume sont si précis et réguliers qu’on pourrait les assimiler au tic-tac d’une montre suisse. En plus assourdissants, bien sûr. «Il est très important de conserver un rythme, explique le forgeron. Pour la qualité du travail, mais aussi pour ne pas trop se fatiguer le bras!» C’est en suivant les conseils de son père, agriculteur et grand passionné de chevaux, que Gérard Hulmann, 53 ans, se lance à la sortie de l’école dans un apprentissage de maréchal-ferrant à Saignelégier (JU). A l’époque, la formation était complétée par un enseignement des techniques de forgeron. Aujourd’hui, c’est à un apprentissage de serrurier qu’elle est couplée. «Une bonne maîtrise de la forge est pourtant indispensable à un ferrage de qualité», regrette-t-il. Ce métier-là n’existe plus en Suisse. La seule façon d’apprendre cette profession est de collaborer avec un forgeron qui connaît encore les anciens savoirfaire. «La plupart des personnes encore actives dans ce secteur forgent grossièrement le fer, puis terminent le travail dans le détail avec des machines. Ils ne font que «singer» le métier, comme on dit dans le Jura!»

La forge, Gérard, ça le connaît. Avec son marteau et son enclume, il parvient en quelques coups à fabriquer de petits bijoux en fer comme de gros portails. Passionné d’histoire, il aime à recréer des armes comme on savait les fabriquer à la fin du Moyen Age. Avec son disciple Marc Grélat, qu’il a lui-même formé au métier, ils participent à plusieurs fêtes médiévales chaque année en y apportant leurs deux tonnes de matériel néces-

Gérard Hulmann: «Une bonne maîtrise de la forge est indispensable à un ferrage de qualité.»

saires au travail du fer, dont un énorme soufflet qui permet d’attiser le feu. Sur leur banc, on peut y acheter épées, hallebardes, couteaux, pièces d’attelage, mais aussi pendentifs et autres décorations.

Jules césar est passé par là Côté histoire, Gérard Hulmann est du genre calé. «C’est tout près d’ici que Jules César a établi un campement

lorsqu’il est passé par le Jura pour envahir la Gaule, nous apprend-il sur le pas de la porte de la forge de son collègue à La Malcôte, petit hameau niché au cœur du col des Rangiers. Visiblement, le maréchal-ferrant a réponse à tout, même lorsqu’on tente de lui poser une colle. Pourquoi le fer à cheval est considéré comme un portebonheur? «Parce qu’au bas Moyen Age le fer coûtait si cher que seuls les seigneurs avaient les moyens de ferrer leurs


|

SOCIÉTÉ

MIGROS MAGAZINE | No 6, 4 février 2013 |

|

PORTRAIT | 23

s s photo D’autre Hulmann rd ra de Gé sa forge dans ww. sur w zine.ch aga ro mig sm

il est important de garder à l’esprit que c’est le fer qui doit être adapté au sabot, et non l’inverse!»

Un métier où le coup d’œil compte Et pour cela, il ne suffit pas de savoir manier le marteau. «La qualité indispensable à tout maréchal-ferrant est le coup d’œil et une bonne mémoire visuelle. En observant marcher un cheval, je sais souvent déjà comment le ferrer. Mais attention, il s’agit d’être minutieux! Un millimètre de décalage sous un sabot et c’est le garrot qui peut être tordu jusqu’à dix centimètres!» Des qualités toujours d’actualité, car le métier a très peu évolué depuis plusieurs siècles. «Les nouveaux appareils, alliant radiographies ou capteurs sur les pattes n’ont jamais réussi à amener de meilleurs résultats que le travail artisanal. C’est le coup de patte qui fait toute la différence!»

«Il faut être amoureux des animaux pour exercer ce métier»

«Je connais les 400 chevaux que je suis presque par cœur»

chevaux, répond le maréchal-ferrant. Les serfs suivaient souvent les convois royaux pour récupérer les fers décollés des pattes des chevaux. Leur prix était tellement élevé que la trouvaille leur permettait d’accéder à la propriété. La loterie de l’époque quoi!» Aujourd’hui Gérard Hulmann habite Vendlincourt. Le métier de maréchalferrant occupe «99,9%» de son temps. Son aire de travail: l’Ajoie. Et à en croire son téléphone mobile qui ne cesse de

sonner, on comprend vite que sa liste de clients est bien fournie et très fidèle. «Je suis environ 400 chevaux, que je dois visiter tous les 2 à 3 mois, selon la vitesse de la repousse de leurs sabots. Je les connais pratiquement tous par cœur! Je m’occupe de chevaux de toutes sortes: pur-sang, demi-sang, Franches-Montagnes… Le métier ne change pas beaucoup d’une race à l’autre. Le but est de réussir à trouver une certaine symbiose entre la forme du pied et le fer. Et puis

Sous la puissante carrure de Gérard Hulmann on devine en fait une grande sensibilité lorsqu’on l’écoute parler. Une qualité indispensable à tout maréchalferrant s’il veut être à l’écoute des besoins les plus subtils des chevaux. «Il faut être amoureux des animaux pour exercer ce métier. On travaille ici avec du vivant!» Contrairement au métier de forgeron, celui de maréchal-ferrant n’a pas à craindre pour son avenir. «Il y a plein de jeunes qui désirent se lancer dans la profession. Il y a quinze ans, nous n’étions que sept à la pratiquer dans le canton du Jura. Aujourd’hui on en compte presque trente-cinq! Pas toujours facile donc de faire sa place en trouvant la confiance des éleveurs. Et de rivaliser avec des collègues qui ont une expérience aussi longue que celle de Gérard Hulmann. Texte: Alexandre Willemin Photos: Daniel Rihs


soCiété 24 |

|

enVironneMent

| No 6, 4 février 2013 |

Migros Magazine |

Les toits aussi se mettent au vert

La végétation signe son grand retour en ville. Ecologistes et architectes du paysage ont mis au point des techniques pour recréer de véritables écosystèmes sur les bâtiments.

A

l’heure des débats face au mitage du territoire suisse, une solution permet de minimiser notre atteinte à l’environnement. Pour compenser ces surfaces arrachées à la nature, pourquoi ne pas recréer un espace vert sur le toit? L’invention ne date pas d’hier. Les grands architectes d’autrefois comme Le Corbusier ou l’Autrichien Hundertwasser en avaient déjà eu l’idée. Mais ce n’est qu’aujourd’hui que les toits dits «végétalisés» commencent à connaître un véritable succès. Et dans ce domaine, la Suisse a une longueur d’avance. La ville de Bâle détient même le record mondial: environ 23% de ses toits plats accueillent déjà de la végétation. Une couverture qui devrait atteindre les 30% d’ici à 2020. Des chiffres spectaculaires qu’explique la seule loi cantonale du pays à Bâle-Ville qui oblige toute nouvelle construction à

toit plat d’être recouverte de végétation. Et c’est justement dans la cité rhénane que nous emmène Nathalie Baumann, collaboratrice scientifique au Centre de compétences toitures végétalisées de l’Université des sciences appliquées de Zurich. Quelques étages en ascenseur et une longue échelle gravie plus tard, nous

voici sur le toit d’un grand bâtiment de verre et de béton, à deux pas de la gare principale. «Lors de la construction de cet édifice il y a une dizaine d’années, nous avons voulu recréer le paysage qui existait à cet endroit avant que l’urbanisation ne s’y installe, explique la scientifique. Le Rhin déployait autrefois ses Mur végétalisé filtrant dans une station de lavage de véhicules agricoles.


|

SOCIÉTÉ

MIGROS MAGAZINE | No 6, 4 février 2013 |

|

ENVIRONNEMENT | 25

«Notre but est de créer des écosystèmes autosuffisants sur les toits» Nathalie Baumann

méandres jusqu’ici! Nous avons donc choisi de recouvrir son toit de sable et de galets.» Un processus qui se révèle bien plus compliqué qu’il n’y paraît. «La plupart des entreprises proposent des toits végétalisés bon marché mais qui n’offrent qu’une faible plus-value environnementale, regrette Nathalie Baumann. Notre but est de créer un écosystème autosuffisant. Nous sélectionnons donc précisément les plantes qu’on veut y disposer. Nous n’utilisons que des substrats naturels qui contiennent déjà microbes, bactéries, insectes et araignées. Une vie végétale et animale est donc en mesure de s’y développer rapidement!» Et il n’y a pas que les petits animaux qui apprécient ces surfaces. «Les reptiles, s’ils parviennent à grimper jusque-là, s’y plaisent en général, car la température sur les toits est plus éle-

vée de quelques degrés. Les oiseaux qui pondent leurs œufs à même le sol décident eux aussi fréquemment de s’y établir. Impossible en effet pour un renard ou un chat d’accéder à ces surfaces!»

Des petites collines primordiales pour les insectes Pour renforcer l’aspect naturel de ces toits, de petites collines sont généralement érigées. Car «dans la nature, un sol totalement plat n’existe pas». Une caractéristique primordiale pour le développement de certains insectes. Des troncs ou de grandes pierres sont également amenés sur les toits: «Des perchoirs très appréciés par les oiseaux!» Les habitants des villes peuvent eux aussi y trouver un avantage. «En été la chaleur peut monter jusqu’à 80 degrés sur un toit en bitume. La végétation permet de réduire la température jusqu’à

3 degrés dans la pièce se situant en dessous du toit et jusqu’à 5 degrés tout autour du bâtiment.» Ces infrastructures engendrent bien sûr quelques coûts supplémentaires. «Au minimum, il faut débourser 20 fr. par mètre carré pour couvrir un toit de végétaux. Mais on compte environ 35 fr. pour un espace susceptible de recréer une véritable biodiversité, et jusqu’à 100 fr. pour une végétation intensive, qui pourra accueillir de hautes plantes.» Si l’investissement est important, il peut se révéler lucratif sur le long terme. «La végétation aide à réduire les pertes de chaleur à l’intérieur des bâtiments en hiver. Elle permet également de prolonger la durée de vie des toits plats. Si ces infrastructures doivent être rénovées généralement tous les vingt ans, la végétation et le substrat peuvent doubler voire tripler pendant cette période!» De l’autre


CIRCUIT TURQUIE

8 jours de voyage demi-pension incluse dès

CHF

! om p r i s

tc ites To u t!eHsôtels ! Touteess leless tvaisxes

695.–

e ! Tout e Genève ! Vols dpension ! Le guid !Demi-

Istanbul

Prestations comprises:

! Vols de ligne aller/retour de Genève avec Turkish Airlines ! Toutes les taxes d’aéroport ! Circuit selon programme dans un bus moderne ! Toutes les entrées des visites décrites dans notre programme ! 7 nuits dans des hôtels 4 étoiles ! 7 petits-déjeuners ! 7 dîners variés ! Accompagnement durant tout le voyage par notre agent uniquement francophone et exclusif pour les clients de net-tours

Témoins fascinants de l’histoire de la culture occidentale, en plein air...

Bursa Canakkale Troja Ayvalik

Climat idéal durant le circuit: la période printanière est certainement la meilleure pour ce voyage. Il ne fait plus si chaud pour les visites bien que les températures sur la Riviera turque avoisinent les 20-25 degrés durant la journée.

Pergamon

Lors de ce voyage fantastique vous découvrirez outre la trépidante métropole d’Istanbul et la région magnifique bordant la mer de Marmara, également des lieux historiques et mythiques de l’Antiquité, mondialement connus comme Troie et Pergame. Nulle part ailleurs vous ne trouverez autant de témoins fascinants de l’histoire de la culture occidentale, en plein air!

" Des prix très bas grâce à la vente directe " Nous sommes membre du fonds de "

garantie légal de la branche suisse du voyage Droit de résiliation gratuit dans un délai de 7 jours après réservation effective

Circuit 8 jours avec demi-pension incluse Troie

La Mosquée Bleue, Istanbul

" R

.HF 30b0le pour C e d n la o Va éd u c t i ’action!

prix d u 2 mars! dans le incluse rvations jusqu’a les rése

Prix par pers. en chambre double Circuit 8 jours/7nuits 07.03. – 14.03.13 14.03. – 21.03.13 21.03. – 28.03.13 28.03. – 04.04.13 04.04. – 11.04.13 11.04. – 18.04.13 18.04. – 25.04.13 25.04. – 02.05.13 02.05. – 09.05.13 09.05. – 16.05.13 16.05. – 23.05.13

Voyage 2913

Prix normal

Prix d‘action

995.– 995.– 995.– 1045.– 1095.– 1095.– 1095.– 1095.– 1145.– 1195.– 1195.–

695.– 695.– 695.– 745.– 795.– 795.– 795.– 795.– 845.– 895.– 895.–

Prestations non comprises: Frais de réservation CHF 15.– p.p.. Supplém. chambre individuelle 249.–. L’assurance combinée frais d’annulation et aide SOS CHF 35.– p.p.

1er jour / Genève – Istanbul: Vol de Genève en direction d’Istanbul. A votre arrivée à Istanbul, vous serez accueillis par notre guide de voyage parfaitement francophone. Nuitée et dîner à Istanbul. 2ème jour / Istanbul – La fabuleuse Byzance: Aujourd’hui vous visiterez la célèbre Sainte Sophie, mondialement connue. L’une des plus grandes églises, basiliques du monde chrétien qui est devenue mosquée puis musée. Sur l’ancienne place de l’hippodrome qui fut à l’origine une place de réunion populaire, nous visiterons les trois monuments: l’obélisque de Théodose 1er, la colonne murée et la colonne serpentine. La Mosquée bleue, le sanctuaire le plus important de l’islam. L’après-midi visite du Palais Topkapi qui s’érige sur l’une des sept collines entre la corne d’or, le Bosphore et la mer de Marmara. 3ème jour / Istanbul – Çanakkale: Aujourd’hui vous partirez en direction de Çanakkale en passant par le détroit des Dardanelles, paysage admirable. Arrivée à Çanakkale avec visite de cette ville de province typiquement turque. Vous aurez ainsi un aperçu de la vie quotidienne d’une ville turque modernisée

Réservez de suite chez VAC à La Chaux-de-Fonds:

et ayant gardé ses origines. Nuitée et dîner à Çanakkale. 4ème jour / Çanakkale – Troie – Ayvalik: Le matin départ vers Troie et „voyage“ vers la scène d’Homer dans l’Iliade, l’œuvre grecque la plus ancienne de la littérature occidentale. Cette ville mythique qui pendant longtemps passa pour un lieu fictif rempli de légendes jusqu’à ce que l’allemand Heinrich Schliemann au 19ème siècle commença ses excavations. De par ses fouilles, il prouva la véracité des récits homériques. Aujourd’hui, nous pourrons nous émerveiller de la muraille de la ville avec ses portes, ses remparts et tours saintes qui sont restées cachées pendant des siècles de l’humanité. La route continue vers Ayvalik. Nuitée et dîner à Ayvalik. 5ème jour / Ayvalik – Pergame – Ayvalik: Vous longerez la côte en direction de Pergame, anciennement Pergamon. Nous nous promènerons le long de l’acropole de Pergamon et contemplerons le théâtre le plus incliné de l’antiquité, les fondations de l’autel de Zeus, les installations urbaines, les temples et les vestiges d’une des bibliothèques les plus connues au monde. Retour vers Ayvalik pour y dîner et y passer la nuit. 6ème jour / Ayvalik – Bursa: Au travers de paysages variés vers la ville de Bursa, l’ancienne capitale ottomane. Cette ville est une des villes les plus importantes de toute la Turquie pour le textile. La visite se terminera par la mosquée Ulu et par un coup d’œil au superbe bazar de soieries. Nuitée et dîner à Bursa. 7ème jour / Bursa – Istanbul – la mosquée de Süleymaniye – le Bazar Egyptien: Départ de Bursa vers Istanbul en passant sur le pont du Bosphore. Visite de la mosquée impériale Süleymaniye qui est considérée comme la plus belle et la plus impressionnante d’Istanbul. Nous visiterons ensuite le Bazar Egyptien nommé également le bazar d’épices. 8ème jour, Istanbul-Genève: Transfert à l’aéroport et vol de retour vers Genève.

✆ 0848 840 905 Lundi au vendredi 7h30 à 20h et samedi 8h à 12h

ou auprès oder die du bureau profes.: Profi–Line:

0848 14 25 36

Lun au ven 9h à 12h + 13h30 à 18h

www.net–tours.ch

Organisation et réalisation: net– tours, Glattbrugg


|

société

Migros Magazine | No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

côté de la Sarine, les toits verts sont moins répandus. Mais des recherches de grande envergure sont menées à la Haute Ecole du paysage, d’ingénierie et d’architecture de Genève (hepia). Sur le bâtiment du Centre de formation professionnelle nature et environnement de Lullier, on profite des rénovations d’un toit plat pour y construire un espace de 1200 m2 qui servira à tester divers substrats et végétaux avec des épaisseurs de terre différentes. «C’est une chance d’avoir pu réaliser ce projet ici, au cœur de notre école, se réjouit Eric Amos, professeur à la filière architecture du paysage. Il servira à la formation de nos étudiants bien sûr, mais aussi à des entreprises de construction qui pourront la faire visiter à leurs clients.»

environneMent | 27

Une technique que maîtrisaient déjà nos ancêtres

«Nous voulions créer un mur nécessitant peu d’entretien» Laurent Daune

Des murs capables de filtrer les poussières Un peu plus loin, c’est un centre de lavage pour les engins du centre de formation qui est en construction. Ici, ce n’est pas seulement le toit, mais les murs qui seront recouverts de végétaux! Ils devraient accueillir au printemps l’innovation d’un groupe de recherche interdisciplinaire de l’hepia, associé à l’école de Changins et à l’entreprise Creabeton Matériaux. Primée au Salon des inventions de Genève, leur technique de construction comporte de nombreux avantages: «Notre but était de créer un mur nécessitant peu d’entretien, avec un faible arrosage mais capable de filtrer les poussières présentes dans l’air, accueillir une végétation diversi-

|

Au néolithique déjà (de 12 500 à 8000 av. J.-C.), la végétation intégrée aux bâtiments servait de toiture à certains édifices. Elle fait partie encore de l’architecture typique de certaines régions européennes, notamment dans les pays scandinaves. Ce type de construction est également très présent chez les anciens peuples d’Amérique du Nord. Les matériaux nécessaires à leur fabrication – un épais mélange de terre et de végétaux herbacés enracinés – présentaient l’avantage d’être disponibles en tout endroit. Pour éviter que les charpentes de ces bâtiments ne pourrissent, on disposait une couche protectrice entre les poutres de bois et le

fiée et changer l’image des murs borgnes, indique le professeur Laurent Daune, de la filière architecture du paysage. C’est donc entourés d’agronomes, d’architectes, de techniciens et d’un céramiste que nous menons le projet.» Un céramiste? Oui, car la couche qui permet de maintenir le substrat dans une position verticale est en fait de la céramique. Les murs du nouveau bâtiment pourraient servir également à l’expérimentation d’un autre système novateur qui permet de purifier les eaux usées: le biobed.

substrat végétal. Suivant les régions, il pouvait s’agir de tuiles de bois ou de plaques d’écorces de bouleau. Des matériaux qui ont été remplacés par des surfaces plus efficaces dans l’architecture moderne comme des bâches en matière plastique ou d’autres éléments étanches. Sans oublier de mentionner encore les très célèbres jardins suspendus de Babylone, érigés vraisemblablement au VIe siècle av. J.-C. par le roi Nabuchodonosor II. Si on les considère comme l’une des sept merveilles du monde antique, c’est parce qu’il semble que pour la première fois on eut l’idée de créer des jardins perchés sur les toits.

«L’eau transite en circuit fermé à travers les substrats intégrés aux murs, explique Véronique Guiné, collaboratrice scientifique pour la filière agronomie. Ces matériaux permettent de dégrader les pesticides et de fixer les métaux lourds encore présents dans le liquide. Notre système pourrait trouver sa place dans les exploitations agricoles mais également dans les villes!» A coup sûr, la nature n’en a pas fini d’envahir nos cités. Texte: Alexandre Willemin Photos: Christian Aeberhard et Alban Kakulya

Publicité

MAGNESIUM BIOMED ACTIV ®

Complément alimentaire sous forme de granulés à boire, avec magnésium, potassium et vitamine C

NOUVE

avec vitamine C

• au goût frais de cassis • bonne absorption par le corps grâce au citrate de magnésium organique • sans gluten ni lactose En pharmacies et drogueries.

AU

Distribution: Biomed AG 8600 Dübendorf

www.biomed.ch


ENTRETIEN 28 |

|

YANN ARTHUS-BERTRAND

| No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

MIGROS MAGAZINE |

«Je suis un peu donneur de leçons»

Le réalisateur photographe signe un nouvel opus militant, «Planète Océan» . Entretien avec Yann Arthus-Bertrand, icône verte du troisième millénaire.

O

n le connaît pour le grain de ses photos. Ses prises de vue aériennes qui découpent la planète en motifs, en rectangles colorés. Images impeccables des quatre coins du globe, surtout les plus oubliés, qui ont fait les belles pages du National Geographic, de Life et de Paris Match, entre autres. Oui, l’homme est d’abord un œil, qui sait débusquer la beauté du monde. Il y a chez Yann Arthus-Bertrand, depuis toujours, une curiosité pour la planète. A part une erreur de casting à 18 ans, des velléités de cinéma et des envies de Croisette, toute son histoire s’inscrit autour du vivant et du grand air. A 20 ans, il crée une réserve animalière dans l’Allier. A 30 ans, départ pour le Kenya, avec Anne qui deviendra sa femme, pour écrire une thèse sur les grands fauves et s’inventer une vie de scientifique explorateur. C’est là qu’il découvre l’objectif, grâce aux lions qu’il observe pendant des heures. Avec les années, son travail s’est fait

plus engagé. Il fonde l’association Good Planet, lance sa maison de production Hope, dont il reverse les bénéfices pour des projets de développement durable. Tous ses films sont des plaidoyers pour le sauvetage du globe et le respect urgent de l’environnement. Des images alarmistes au commentaire parfois moralisateur. 7 milliards d’autres, Home, Forêt, Désertification, l’hélicologiste martèle son message militant. Suscite la controverse. «Il faudrait être con pour ne pas être écolo», n’hésite-t-il pas à rétorquer. A 67 ans, l’homme est devenu un chef d’entreprise à la notoriété exponentielle. Mais mieux vaut ne pas lui parler de ses dix ans de travail pour le rallye Paris-Dakar ou lui reprocher de confondre taxi et hélicoptère. Ses colères sont homériques. Et puis, il paraît qu’il prend plus souvent

le train, loue des voitures hybrides à la gare, trie ses déchets, compense le carbone. Et ne perd pas son temps. Interview express, dix minutes top chrono.

«C’est notre histoire pas celle de quelqu’un d’autre»

L’état de la planète a souvent été abordé, par les films d’Al Gore, de Nicolas Hulot, de Jacques Perrin. Qu’estce que votre film «Planète Océan» va apporter de différent?

Je pense que l’écologie a un peu évolué. C’est beaucoup plus compliqué d’agir sur l’environnement que de trier ses déchets, fermer le robinet quand on se lave les dents ou acheter bio. Dans ce film, j’essaie d’expliquer qu’il n’y a pas d’un côté les méchants pêcheurs et de l’autre les gentils consommateurs. On est tous responsables de cette civilisation de consommation à outrance. Plus on achète, plus il y a de croissance pour le

La mer vue du ciel D’abord, il y a la lenteur des images. Des courants turquoise creusant les bancs de sable quelque part dans l’hémisphère sud, les falaises safran de Shark Bay en Australie rongées par les flots. Au lieu des 8000 prises de vue qui composent habituellement un film, Yann Arthus-Bertrand a préféré les prises longues pour un documentaire de quelque 2000 images. Histoire de donner le temps au spectateur d’entrer dans l’univers fascinant de l’océan. Alors, forcément, on se noie dans des plans sublimes. Comme celui des blooms, ces explosions de vie qui surgissent à la surface des mers, donnant naissance aux planctons, organismes primitifs, micro-algues gélatineuses, qui produisent la moitié de l’oxygène que

«Planète Océan» est un véritable plaidoyer pour le respect de la nature.

nous respirons. En alternance avec les plans sous-marins s’inscrivent des images d’altitude. A la magie des mers succède la folie des hommes. La voix du

narrateur n’hésite pas à asséner les chiffres. En vrac: 4 millions de navires de pêche partent chaque jour sur l’océan. 90 millions de tonnes de poissons sau-

vages sont capturés chaque année. L’extinction du thon serait l’affaire de quelques années et 400 zones marines seraient déjà déclarées mortes. En deux cents ans, l’homme a bousculé 4 milliards d’équilibre marin, résume le réalisateur qui exhorte le citoyen aux bonnes résolutions. On l’a compris, le documentaire est militant, esthétique, moralisateur et parfois énervant. Avec cette dernière image: le Christ pétrifié et impuissant de Rio. Une façon de dire que si le ciel n’entend pas, le réalisateur, lui, ne se résigne pas. «Planète Océan», par Yann Arthus-Bertrand et Michael Pitiot. Sorti en DVD et Blu-ray chez Universal. Durée: 90 min.


|

ENTRETIEN

MIGROS MAGAZINE | No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

|

YANN ARTHUS-BERTRAND | 29

Bio express 1946 Naissance de Yann ArthusBertrand à Paris 1965 Joue dans le film «Dis-moi qui tuer» avec Michèle Morgan 1976 Part au Kenya pour étudier les lions 1991 Crée l’agence Altitude, première agence et banque de photographies aériennes 1992 Commence un inventaire des plus beaux paysages, «La Terre vue du ciel» 2005 Crée l’association écologiste Good Planet 2009 Sortie de son documentaire «Home» 2010 Reçoit la Légion d’honneur 2012 Présentation de son film «Planète Océan» au Sommet de la Terre à Rio.

pays, mais en fin de compte, ce n’est pas bon pour la planète. C’est aussi un film, contrairement à celui de Perrin, où on explique les origines, comment la vie est sortie de la mer pour arriver sur la terre. C’est notre histoire, pas celle de quelqu’un d’autre. De belles images, mais beaucoup de chiffres. N’avez-vous pas peur d’être trop moralisateur?

Vous savez, on me le reproche souvent. C’est un choix que j’ai fait et que j’assume complètement. C’est quelque chose qui nous manque beaucoup dans ce genre de films, de parler d’éthique et de morale, de ce qu’on a le droit de faire ou non. L’énorme pourcentage de poissons que l’on pêche est rejeté à la mer avant même d’être consommé parce qu’il a été étouffé dans les filets, est-ce que c’est éthique et moral? Non, je ne le pense pas. Alors, ça ne me gêne pas de faire de la morale. Mais ça reste bon enfant, je ne suis pas un prédicateur. Regarder le monde les yeux ouverts et dire ce qui va et ce qui ne va pas, c’est mon métier. On connaît votre engagement écologiste depuis des années. Mais comment est née votre conscience verte?

«Dans ce film, j’essaie d’expliquer qu’il n’y a pas d’un côté les méchants pêcheurs et de l’autre les gentils consommateurs.»

J’ai toujours été intéressé par la nature et les animaux. A 20 ans, je dirigeais une réserve zoologique. A cette époquelà, on s’intéressait plus aux animaux et aux arbres qu’aux gens. Aujourd’hui, l’espèce en voie de disparition, c’est l’homme. Si on protège les éléphants, les rhinocéros, les grandes foz sur e v u ro t h Re gazine.c rêts, c’est d’abord igrosma www.m nnonce du film pour le bien-être de -a e ». la band e Océan t è l’homme. Quand je vois n la P « les chiffres donnés par les scientifiques sur les


ACTION OFFRES VALABLES DU 5. 2. AU 18. 2. 2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

24.90

50%

Petites boîtes à tiroir le lot de 3, transparent

29.–

au lieu de 58.–

Boîtes à 6 roulettes avec couvercle le lot de 2, bleu clair/transparent

9.90

au lieu de 15.–

Boîte de rangement A5 le lot de 2, bleu clair/transparent

9.90

11.80

Corbeilles imitation rotin A5 le lot de 2, anthracite Corbeilles imitation rotin A4 le lot de 2, anthracite 15.80

au lieu de 12.80

Living Box 24 l bleu clair

18.–

l Creative Box 10 Nemo le lot de 3

WWW.ROTHO.COM

4.90

Creative Fun Box Nemo

En vente dans les plus grands magasins Migros

Rotho est en vente à votre Migros


|

ENTRETIEN

MIGROS MAGAZINE | No 6, 4 février 2013 |

projections de la vie sur la terre, le changement climatique, ne pas en prendre conscience me semble impossible. Je suis journaliste, c’est mon rôle de raconter ce qui se passe dans le monde. Je prends mon métier avec lourdeur et responsabilité, je veux faire partie des gens qui s’engagent et pas de ceux qui pleurent dans leur coin. Je pense aussi qu’agir rend heureux. La militance écolo: pensez-vous que la photographie est plus efficace que l’action politique?

Chacun fait ce qu’il a à faire. Le politique fait son boulot, avec une vision souvent électorale. Moi je fais mon métier avec des images, mais je n’ai pas d’électeurs à qui faire plaisir. De toute façon, nous vivons en démocratie, c’est nous qui dirigeons. Le bloc politique nous ressemble, on a les dirigeants que l’on mérite.

«Je pense qu’agir rend heureux»

Dans le quotidien, quels sont vos gestes écologiques?

Comme je suis un peu donneur de leçons, j’essaie de faire le maximum. Je me chauffe avec du bois, j’ai une voiture électrique. Il y a peu de temps, j’ai fait un grand pas: je suis devenu végétarien. Je ne mange plus de viande et très peu de poisson. A la conférence de Rio, on a projeté un film sur la déforestation au Brésil, où on voit le problème de l’élevage, le soja qui arrive par millions de tonnes pour nourrir les bêtes. D’un seul coup, j’ai décidé de devenir végétarien, alors que j’en parlais depuis très longtemps. Il faut un petit déclic et la conscience arrive. Mais ça ne me dérange absolument pas, c’est un pas que j’ai franchi naturellement. Cela dit, je fais des films avec des hélicoptères... Même si je compense tous mes vols avec des actions pour le développement durable, je ne suis pas parfait. La photo aérienne est votre écriture depuis 1991. Comment et pourquoi avez-vous adopté ce point de vue?

A 30 ans, je suis parti au Kenya pour faire une étude de comportement sur les lions. Et pour gagner ma vie, j’étais pilote de montgolfière. Je survolais tous les jours avec mon ballon le territoire sur lequel je travaillais avec ma femme. La photographie aérienne donnait une vision complètement différente, une vue globale et intéressante. Et puis j’adore voler. Quand je suis rentré en France, je ne suis pas devenu scientifique, mais photographe. Est-ce que le regard d’en haut, quasi divin, a fait naître en vous une autre manière de voir les choses?

C’est devenu une spécialité. On a inventé une sorte de photographie, une façon différente de voir le monde. La vision globale, très fractale, montre que l’infiniment grand ressemble à l’infiniment petit. L’aérien nous met bien à notre place. Vue du ciel, il n’y a pas d’un côté la nature et de l’autre les villes. Les villes font partie de la nature, comme une fourmilière dans la forêt. C’est un ensemble. Est-ce qu’à force d’aimer la nature, d’en photographier la beauté, on ne devient pas misanthrope?

Pas du tout, au contraire. Dans les projets que je fais avec ma fondation, comme 7 milliards d’autres, on a réalisé 7000 interviews à travers le monde. Dans mon prochain film Human, ce sera un mélange de photographies aériennes et d’interviews de gens au sol. Je reviens de plus en plus à l’humain. Après trente ans de photographie, quelle image rêvez-vous de capturer encore dans votre objectif?

J’ai accompli mes rêves. Autrefois, j’aurais adoré aller dans une navette, mais en fin de compte, ça ne m’intéresse pas beaucoup. J’ai la chance formidable de réaliser mes rêves. Et je rêve de bien le faire. Entretien: Patricia Brambilla Photos: Christian Kerber / Yann A.-Bertrand

|

YANN ARTHUS-BERTRAND | 31

Gagnez un appareil photo numérique Canon Comme Yann Arthus-Bertrand, êtes-vous aussi passionné par la photo et par la nature? Si c’est le cas, faites-nous parvenir vos plus beaux clichés.

1er Prix:

Appareil photo numérique à objectif interchangeable Canon EOS60D EF-S 18-35 Kit, d’une valeur de Fr. 1488.ainsi qu’un Blu-ray «Planète Océan».

2e Prix:

Un appareil photo numérique compact Canon PowerShot S110, noir, d’une valeur de Fr. 568.- ainsi qu’un Blu-ray «Planète Océan».

3e Prix:

Une imprimante photo compacte Canon SELPHY CP900, noire, d’une valeur de Fr. 138.- ainsi qu’un Blu-ray de «Planète Océan».

4e–10e Prix:

un DVD «Planète Océan» Avec un peu de chance, gagnez un appareil photo digital Canon ou l’un des autres prix mis en jeu d’une valeur totale de fr. 2500.-. Tous les prix sont offerts par Canon. Un jury désignera les meilleures photos. Informations sur le concours et conditions de participation sur: www.migrosmagazine.ch

Publicité

Votre talent est très recherché 1100 places d’apprentissage dans plus de 40 professions: migros.ch/formation_professionnelle, facebook.com/migros.newtalents


Adhérez maintenan t: w w w.famigros.ch

Valable en février pour les membres de Famigros.

* VALABLE CHAQUE MERCREDI DU 6.2 AU 27.2.2013 UNIQUEMENT POUR LES MEMBRES DE FAMIGROS. Utilisable dans tous les supermarchés Migros de Suisse sur présentation de la carte Famigros à la caisse lors du règlement des achats. Excepté les sacs à ordures taxés et vignettes d’élimination, vignettes, consignes, Taxcards, prestations de service, téléchargements, cartes iTunes, cartes SIM, bons, cartes cadeau et Smartbox. Non utilisable dans les marchés spécialisés, les boutiques en ligne et les magasins OBI. Non valable pour les commandes.

MGB www.migros.ch W

10%

tous les mercredis sur tout l’assor timent * des supermarchés.


|

CHroniQUe | 33

Migros Magazine | No 6, 4 février 2013 |

iMpULsion

Homo ejectus tatonicans furax, ou le «plan de cuisson à écran tactile»

Jacques-Etienne Bovard, professeur et écrivain

Il y a eu homo erectus, puis faber, puis sapiens. Mais la vie continue, et maintenant il faut parler d’homo ejectus tatonicans furax, le nouvel archétype de l’espèce humaine. C’est un hominidé d’intelligence ordinaire, qui s’efforce de mener une existence convenable à l’ère du «câble», de la «toile», de la «3D», et surtout du «plan de cuisson par induction à écran tactile». Il a en moyenne 50 ans. Son cas est remarquable, parce que dans sa jeunesse il n’était qu’un sapiens et que cela suffisait à son bonheur, tant le monde était simple: son téléphone ne possédait qu’un cadran à 10 chiffres, sa télévision 4 chaînes francophones en comptant «la Suisse», il lisait des livres qui avaient des pages, et il rôtissait des côtelettes sur une bête cuisinière électrique ou à gaz parfaitement fiable, parce qu’elle avait été conçue par des congénères qui avaient eux-mêmes cuisiné ne serait-ce qu’une fois durant leur vie. Puis la météorite numérique s’est abattue sur la Terre, et le dès lors exsapiens, malgré tous ses efforts pour rester dans la course, s’est retrouvé largué (ejectus). Le doux rêveur! Parvenu à la fleur de l’âge, assez savant et habile de ses mains pour faire face à la plupart des situations, il croyait pouvoir pagayer serein sur l’estuaire radieux de sa maturité. Que nenni non point! De toutes parts humilié par les moindres gadgets, «planté», «bo-

gué», sommé de s’«upgrader» sans cesse sous peine d’exil social, le voici au contraire condamné à une forme inédite du combat pour la survie de l’espèce: le maladroit et angoissant tâtonnement du bout des doigts sur des surfaces de plus en plus petites, lisses et conceptuelles, tout en compulsant des modes d’emploi de plus en plus babéliques, tentaculaires et moches (tatonicans). Par exemple, en essayant de désactiver les multiples «sécurités» de ce foutu imbécile de «plan de cuisson par

«Malgré tous ses efforts pour rester dans la course, il s’est retrouvé largué» induction à écran tactile», qui se met à faire «tut tut tut», à clignoter et à s’éteindre sous les côtelettes, parce qu’il a reçu une dérisoire goutte d’eau, ayant été conçu par des génies si fulgurants qu’ils n’ont pas pensé qu’on avait les mains assez habituellement mouillées en cuisinant. Et c’est là que, trahi, désemparé, fou de rage, l’ejectus tatonicans se révolte, et rejoint l’Ancêtre (appelé aussi le «maillon manquant») à travers des vociférations pré-hominiennes (furax). Ouarrrrgh! A quand le retour au feu de bois? A la MASSUE!!!

Nos chroniqueurs sont nos hôtes. Leurs opinions ne reflètent pas forcément celles de la rédaction.

Publicité

Un an de bonne cuisine pour Fr. 39.– seulement 12 numéros de Cuisine de Saison pour Fr. 39.– au lieu de 58.80*. Abonnez-vous sur www.saison.ch/fr/abo ou au 0848 877 848.

*Vente à l’unité


Publireportage

Rabais de 10 % chaque mercredi Du 6 au 27 février 2013, les membres de Famigros bénéficient chaque mercredi d’un rabais de 10 % sur tout l’assortiment* des supermarchés Migros.

10% Le carnaval est la manifestation annuelle la plus importante pour la ville de Lucerne.

Le gène du carnaval est-il héréditaire? Chroniques de la vie familiale: dans la chronique du club sur www.famigros.ch, une mère vous relate chaque semaine une tranche de sa vie quotidienne. Cette semaine, Nicole Simmen. «Non, pas envie», s’écrient-elles d’une seule voix de leur chambre. Je viens de leur demander si on ne retournerait pas au carnaval de Lucerne cette année. La Lucernoise que je suis est consternée. Mes Zurichoises de filles n’ont aucun sens de la tradition. Lorsque, comme moi, on a vécu les 23 premières années de sa vie à Lucerne, on a les confettis dans le sang, que l’on veuille ou non. Le déguisement de carnaval fait partie de la garde-robe de base, tout comme le bikini ou la combinaison de ski!

Brindacier et lançaient des confettis dans les cheveux de leur grand-mère. J’en étais sûre et certaine: la prochaine génération du carnaval était devant moi.J’aitoutbonnementignorélessignescontraires, lorsqu’elles ôtaient leur perruque dans le bus ou qu’elles s’essuyaient énergiquement le visage avec la serviette du hot-dog (maculée de ketchup) pour enlever leur maquillage. Du coup, leur bouche ouverte durant le défilé était-il un signe de terreur effroyable et non d’enthousiasme, comme je l’avais cru?

En 35 ans, je n’ai jamais manqué un seul carnaval et je ne peux POINTS donc me résoudre à baisser les bras. Les costumes de Pocahontas de l’an dernier sont à la cave, prêts à être enfilés. «Maman, avec ma veste d’hiver dessous, j’ai l’air d’un sumo!», s’exclame Adhérer et profiter du coupon Cumulus l’aînée. J’insiste: «Mais les fan«Points Cumulus multifares sont tellement chouette!» pliés par 10»comme «Tu n’as pas encore remarqué offre de bienvenue: www.famigros.ch qu’ils jouaient super faux?», demande la petite. Dernier joker, les J’ai bricolé mon premier masque au jarfriandises. Tous les enfants din d’enfants, défilé dans le cortège adorent les bonbons qui leur sont jetés du cortège. avec mes camarades de classe et rencontré mon Erreur: «Mamaaan, tu n’as qu’à les acheter à Migros, premier amour au carnaval, évidemment. Même comme ça, on n’aura pas besoin de les ramasser par après avoir déménagé à Zurich, je suis toujours allée terre.» Des paroles dévastatrices qui me sont jetées à Lucerne pour le carnaval: comme célibataire, à la figure en pur zurichois. Je capitule. «Alors quoi?» femme mariée, sans enfants et plus tard, avec eux. Elles se regardent brièvement et me répondent, Encore petites, mes filles étaient juchées sur les rayonnantes: «Le Bonhomme hiver!» épaules de leur grand-père avec des tresses de Fifi

* Vous trouverez les détails de l’offre sur www.famigros.ch

Points Cumulus multipliés par 5 sur les vacances balnéaires

5x POINTS

10x

Les membres de Famigros reçoivent des points Cumulus multipliés par 5 pour l’offre en Grèce (Corfou). 1 semaine au Mareblue Beach Resort **** à partir de Fr. 595.–, prix fixe par enfant à partir de Fr. 395.–, p. ex. le 10 mai 2013. Vous trouverez les détails de l’offre sur www.famigros.ch/avantages

Toutes les offres valables uniquement pour les membres de Famigros. * Détails complets sur www.famigros.ch/avantages


Croisières francophones en « 100% tout inclus », excursions facultatives

L’Horizon Votre bateau :ine de 721 cabines

dès Fr.

1’595.-

par pers. en cab. dble

8 jours / 7 nuits

Formule tout inclus, consommez sans compter

La formule le tout inclus i l comprend nd :

Navire à taille huma

 Transfert aller - retour en car Buchard tout confort  Tous les repas à bord (petit déjeuner, dîner, goûter, souper, snack ou buffet de minuit)

 Le vin servi à table durant les repas (blanc, rosé et rouge)  Les boissons à volonté alcoolisées ou non (eaux, jus, cafés, sodas,

Croisière Tosca 1er jour ............... Suisse romande - Marseille (France)

Transfert en car de Suisse romande à Marseille. Navigation en direction de l’Afrique du Nord.

2e jour ...................................................... Journée en mer Navigation en direction de Tunis.

3e jour ......................................................... Tunis (Tunisie)

Arrivée du bateau à 08h00 à Tunis et départ à 15h00. Navigation de nuit en Méditerranée.

4 jour ................................................... La Valette (Malte) e

Arrivée du bateau à 07h00 à La Valette et départ à 14h00. Navigation de nuit en direction de l’Italie.

5e jour ......................................................... Salerne (Italie) Arrivée du bateau à 09h00 à Salerne et départ à 19h30. Navigation de nuit en direction de Civitavecchia, Rome.

6e jour .................................Civitavecchia, Rome (Italie)

Arrivée du bateau à 08h00 à Civitavecchia et départ à 19h00. Navigation de nuit en direction de Gênes.

7e jour............................................................. Gênes (Italie)

Arrivée du bateau à 8h00 à Gênes et départ à 18h00. Navigation de nuit en direction de Marseille.

8e jour ................ Marseille (France) - Suisse romande

Petit déjeuner. Arrivée du bateau à 9h00 à Marseille. Débarquement et voyage retour. NON INCLUS DANS LE PRIX

KLes dîners à l’aller et au retour KVos dépenses personnelles (boutiques, galerie photos, communications téléphoniques, Internet et blanchisserie) KLes excursions facultatives KL’accès et les soins au SPA KLe service médical KLe casino KLes consommations non comprises dans la formule tout inclus et autres prestations à la demande KAssurance annulation et assistance obligatoire Fr. 104.- (sauf si vous êtes en possession du livret ETI ou d’une assurance similaire) Devises : euros, dinars tunisiens TND / Passeport obligatoire, valable 6 mois après la date de retour

RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS Une entreprise familiale à votre service depuis 1953 !

  

bières, vins, liqueurs et cocktails servis au verre dans tous les bars, restaurants et discothèque du navire) Les pourboires du personnel Les taxes portuaires Les animations, spectacles et infrastructures à bord (discothèque, piscine, jacuzzis, salle de fitness)

Infrastructures fr à bord Grande piscine surplombant la mer entourée de jacuzzis, solarium sur deux étages et espace scénique extérieur. Le Marché Gourmand : buffet, bistrot, grill et sa magnifique terrasse vue mer et le restaurant Le Splendide. Pour la remise en forme et la détente, une salle de fitness ainsi qu’un Spa et un salon de beauté sont à disposition, sans oublier une salle de spectacle sur deux niveaux, une discothèque, un casino, 2 cafés et 4 bars avec « musique live » pour les soirées festives et animées. PRIX DE LA CROISIÈRE TOSCA DU 28 JUILLET AU 4 AOÛT 2013

Prix selon catégories, par pers. en cab. dble  Confort : cabines extérieures, 14,50 m2 Fr. 1’780. Prestige : cabines extérieures, 16,50 m2 Fr. 1’960. Prestige Balcon : cabines extérieures avec balcon, 16 m2 Fr. 2’060. Réduction dès 17 ans, 3e et 4e lits (dans une même cabine) Fr. 310. Tarifs enfants de 2 à - de 17 ans, 3e et 4e lits (dans la cabine des parents) Fr. 510. Supplément cabine individuelle (uniquement en Confort et Prestige) Fr. 530.Rabais de Fr. 150.- par pers. adulte pour toute réservation avant le 22 mars 2013 PRIX DE LA CROISIÈRE TOSCA DU 8 AU 15 SEPTEMBRE 2013 Prix selon catégories, par pers. en cab. dble  Confort : cabines extérieures, 14,50 m2 Fr. 1’595. Prestige : cabines extérieures, 16,50 m2 Fr. 1’760. Prestige Balcon : cabines extérieures avec balcon, 16 m2 Fr. 1’870. Réduction dès 17 ans, 3e et 4e lits (dans une même cabine) Fr. 310. Tarifs enfants de 2 à - de 17 ans, 3e et 4e lits (dans la cabine des parents) Fr. 510. Supplément cabine individuelle (uniquement en Confort et Prestige) Fr. 360.Rabais de Fr. 150.- par pers. adulte pour toute réservation avant le 22 mars 2013 LIEUX DE DÉPART Ligne 1 : Sierre - Sion - Leytron - Martigny - Monthey - Aigle - Chailly Vevey- Lausanne - Morges - Nyon - Genève / Ligne 2 : Fribourg – Avenches – Payerne – Moudon / Ligne 3 : La Chaux-de-Fonds – Boudevilliers – Neuchâtel – Boudry – Yverdon / Ligne 4 : Bulle – Châtel-St-Denis

3 adresses

vir pour mie ux vous ser

LEYTRON (VS) - ECUVILLENS (FR) - GIMEL (VD)

N0 1 en Suisse romande Les conditions générales de BUCHARD Voyages S.A. s’appliquent

027 306 22 30

info@buchard.ch - www.buchard.ch

Demandez nos catalogues voyages et vacances balnéaires 2013

plus de 130 destinations !


infos migros 36 |

|

sponsoring

| No 6, 4 février 2013 |

migros magazine |

Le hors-piste dans le respect de la nature Les Snowdays du Club alpin suisse enseignent aux jeunes skieurs et snowboardeurs la bonne attitude à adopter lorsqu’ils sortent des sentiers battus. Migros est à leurs côtés en tant que sponsor principal.

S

ophia s’enfonce dans la neige jusqu’aux genoux. Essoufflée, elle parvient au sommet de la pente et rejoint le guide Frédéric Toggenburg qui est aussi chasseur à l’occasion. «Une fuite dans la neige demande une énergie considérable», commente le moniteur à l’intention des six participants du cours. Tel était justement le but de ce petit exercice: montrer concrètement l’effort imposé à un animal qui est dérangé en hiver. «Cette perte d’énergie affaiblit la bête et peut même la faire mourir d’épuisement», indique le guide à qui il est déjà arrivé de tomber, à la fin de la saison, sur une dépouille d’animal mort dans ces conditions, «un spectacle peu réjouissant». Frédéric Toggenburg et Christian Auer s’occupent de la section Jeunesse du Club alpin suisse (CAS). Ils encadrent aujourd’hui un petit groupe d’adolescents lors d’un week-end à St-Antönien (GR). La campagne Respecter, c’est protéger du CAS et de l’Office fédéral de l’environnement y est au cœur des activités. «Hormis les précautions à adopter vis-à-vis de la faune, le thème des avalanches est bien sûr notre priorité»,

Loin des pistes, les jeunes apprennent à bien se comporter pour, notamment,

explique Frédéric Toggenburg. Il enseigne ainsi à la jeune génération comment décrypter sur le terrain les signes annonciateurs du danger. «Le vent est l’un des principaux facteurs de risque, et les pentes chargées de neige fraîche sont des zones particulièrement exposées», insiste ce professionnel de la montagne.

apprendre à dégager une personne ensevelie Linus, lui, aime surfer hors des pistes et participe aux Snowdays pour la deuxième fois. «Je suis revenu pour rafraîchir mes connaissances», déclare cet étudiant de Suhr (AG). Il a assimilé quelques principes importants, comme le fait «de ne pas s’aventurer sur une pente de plus de 30 degrés sans être accompagné d’un guide quand le danger d’avalanche est présent». Il est également résolu à respecter les zones de tranquillité et les sites de protection de

la faune. «Ce cours est très instructif», conclut Linus, avant de passer à l’exercice suivant. A l’aide de l’appareil de recherche des victimes d’avalanche, il doit repérer l’instrument de son collègue enfoui sous la neige. «Nous l’avons trouvé», annoncent les jeunes gens, avant que leur guide ne leur explique comment dégager une personne ensevelie et la préparer pour être évacuée. Une fois rentrés à l’auberge, les participants planifient au chaud leur course du lendemain. «Notre but est de gravir l’Eggberg», indique Frédéric Toggenburg. Il s’agit de calculer le temps nécessaire pour vaincre ce sommet qui culmine à 2202 mètres. Comment se présente la situation par rapport aux dangers d’avalanche? Quelle est la déclivité des pentes? Sont-elles couvertes de neige fraîche? Existe-t-il des aires de protection pour la faune? Pour répondre


|

INfoS MIGroS

Migros Magazine | No 6, 4 février 2013 |

sponsoring | 37

Frédéric Toggenburg du Club alpin suisse sensibilise les jeunes aux dangers de la montagne.

sponsoring by

Migros soutient le Club alpin suisse (Cas)

Sophia maîtrise désormais les règles de base à respecter.

ne pas effrayer la faune.

A 18 ans, Linus aime le ski hors-piste. Il participe aux Snowdays pour la deuxième fois.

Depuis janvier 2012, Migros est l’un des trois principaux sponsors du Club alpin suisse, club dont nous célébrons cette année le 150e anniversaire. Le distributeur est partenaire exclusif des festivités et soutient diverses activités comme les Snowdays ou le camp destiné à la jeunesse Basecamp 13 qui se déroulera cet automne. «Nous sommes heureux d’avoir trouvé en Migros un partenaire solide qui nous soutient plus particulièrement dans notre secteur Jeunesse», relève Peter Mäder, secrétaire général du CAS. Les cours Snowday 2013 sont d’ores et déjà complets. Une nouvelle édition aura lieu en 2014. N’oubliez pas de vous inscrire suffisamment à l’avance. Informations sur les activités jeunesse du CAS: www.sac-cas.ch (rubrique «Jeunesse»).

à toutes ces questions, les jeunes participants consultent les sites de référence sur leur smartphone ou chargent les applications nécessaires avant d’étudier la carte de randonnée de Swisstopo, où les sites réservés au repos de la faune sont indiqués.

Lors des Snowdays, la bonne humeur est toujours au rendez-vous.

Une superbe descente attend les élèves à la fin du cours Frédéric Toggenburg collabore depuis dix ans aux Snowdays. «Sensibiliser les jeunes à l’environnement et les rendre attentifs aux dangers naturels sont de belles missions», relève-t-il. La majorité des adolescents comprennent le concept de zones de tranquillité et de sites de protection de la faune et les accueillent favorablement, d’autant plus qu’ils n’impliquent pas «de renoncer aux plaisirs de la randonnée». Démonstration ce dimanche sur le terrain. La conquête de l’Eggberg est le

moment fort des Snowdays – en particulier la magnifique descente pour rejoindre St-Antönien. Sophia a beaucoup apprécié cette expédition, tout comme le reste du week-

end. «J’aime les sports de plein air et je suis maintenant plus consciente des règles à respecter.» Texte: Rolf Zenklusen Photos: Thomas Hablützel


SAVOUREZ L’ASIE. Recette et photo: www.saison.ch

OFFRES VALABLES DU 5.2 AU 11.2.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

CUISSE DE POULET RÔTIE Plat principal pour 4 personnes Ingrédients: 1 tige de lemon-grass, 2 cs d’huile de sésame, 4 cuisses de poulet, 2 gousses d’ail, 2 cs d’huile d’arachide, 2 cs de graines de sésame, ½ oignon, 4 cs d’huile de tournesol, 3 cs de vinaigre de riz, sel, poivre, 200 g de chou chinois, 1 dl de sauce Hot Sweet Chili

30%

9.–

Huile de sésame Chop Stick 190 ml 5.45

au lieu de 13.–

Cuisses de poulet Optigal Suisse, le kg

Préparation 1. Préchauffer le four à 200 °C. Hacher fin la tige de lemon-grass. L’ajouter à la moitié de l’huile de sésame et verser sur les cuisses de poulet. Presser l’ail par-dessus. Arroser de l’huile d’arachide et tourner les volailles dans cette marinade. Les disposer ensuite sur une plaque chemisée de papier sulfurisé et faire rôtir au milieu du four durant env. 40 min en badigeonnant les cuisses de temps en temps. 2. Faire griller à sec les graines de sésame dans une poêle antiadhésive jusqu’à légère coloration. Hacher fin l’oignon et le mélanger au reste de l’huile de sésame et à l’huile de tournesol. Incorporer les graines de sésame et le vinaigre. Relever de sel et de poivre. Couper le chou chinois en lamelles et les mélanger à la sauce à salade au sésame. Servir avec les cuisses de poulet et la sauce pimentée aigre-douce. Temps de préparation env.15 min + cuisson env. 40 min Par personne, env. 39 g de protéines, 46 g de lipides, 20 g de glucides, 2750 kJ / 650 kcal

Chou chinois Suisse, le kg Prix du jour

Sauce Hot Sweet Chili Chop Stick 300 g 3.75


|

INFOS MIGROS

MIGROS MAGAZINE | No 6, 4 février 2013 |

|

CUMULUS | 39

Plus de clients en profiteront Benedikt Zumsteg, responsable Cumulus, s’exprime sur les innovations que propose désormais la carte-client Migros.

J

usqu’à présent, lorsqu’un client Cumulus achetait pour plus de 1000 francs de marchandises à Migros en l’espace de deux mois, il recevait une prime de 10 francs en plus des points Cumulus normaux. A partir de 1500 francs d’achat, la somme de 15 francs tombait dans son escarcelle et à partir de 2000 francs, il recevait un bon de 20 francs. Ce système est maintenant supprimé, et la prime à l’achat est remplacée par un nouveau concept qui profitera à davantage de clients. Nous avons interrogé Benedikt Zumsteg, responsable Cumulus à Migros, sur les nouveautés qu’offre la carte-client préférée des Suisses. Les primes à l’achat viennent d’être supprimées. Pourquoi?

Parce que le nombre de clients Cumulus pouvant en profiter était insuffisant. Le nouveau système sera plus avantageux.

la fin du mois suivant sur tout achat effectué dans les magasins Migros ou dans les marchés spécialisés. Près de deux millions de clients recevront ainsi des points Cumulus supplémentaires alors qu’ils n’étaient que 700 000 environ à en profiter avec l’ancien système. Le versement habituel sous forme de bons Cumulus bleus reste inchangé. Y aura-t-il d’autres changements?

La carte Cumulus doit être dissociée d’un simple programme de rabais et doit aussi permettre aux clients de profiter d’avantages en dehors de Migros. Grâce au partenariat avec Ticketcorner par exemple, les clients Cumulus bénéficient de tarifs préférentiels sur de nombreux concerts et manifestations sportives. Nous allons d’ailleurs continuer dans cette voie avec Cumulus Extra.

Dans son envoi Cumulus, le client trouve déjà aujourd’hui des offres spécialement adaptées à ses besoins, par exemple des chaussures de jogging SportXX s’il est mordu de course à pied. Cette tendance à proposer des offres personnalisées va se poursuivre. De plus, le client pourra bientôt choisir de recevoir les offres soit sur papier, comme cela était le cas jusqu’ici, soit sous forme électronique.

Qu’est-ce que cela signifie concrètement?

La sécurité des données du client sera-t-elle garantie?

Dans quelle mesure?

La prime à l’achat est remplacée par un nouveau coupon bonus. Dès 100 francs d’achat, le client recevra à la caisse un coupon «Points Cumulus multipliés par 2», et à partir de 500 francs, un coupon «Points multipliés par 5». Ces bons sont valables jusqu’à

Avec les coupons bonus, les clients recevront des points Cumulus supplémentaires.

Les clients pourront échanger leurs bons Cumulus bleus chez l’un de nos partenaires, dont la compagnie Edelweiss Air. Ainsi, en échange d’un bon Cumulus de 20 francs, ils recevront un bon Edelweiss Air d’une valeur de 150 francs. Selon le même principe, ils pourront bé-

néficier de rabais sur des nuits d’hôtel ou des offres bien-être. Et l’éventail d’offres s’élargit sans cesse. Proposerez-vous à l’avenir des offres spécialement destinées à certains groupes de clients?

Bien sûr. Nous allons même au-delà des dispositions légales. Depuis 2002 déjà, la carte Cumulus bénéficie du label de qualité pour la protection des données Good Priv@cy. La carte Cumulus est la carte favorite des Suisses. La preuve: plus de trois millions de personnes en ont une! Ces chiffres prouvent que nos clients nous accordent une grande confiance, cela est primordial pour nous. Entretien: Christoph Petermann Photo: Siggi Bucher

Infos: www.migros.ch/cumulus.

«La carte Cumulus est la favorite des Suisses», sait Benedikt Zumsteg, responsable du programme.


EN MAGASIN 40 |

|

ASIE

| No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

Repas de fête à la chinoise

L’Empire du Milieu célèbre ces jours-ci son nouvel an, lequel s’accompagne comme chez nous de repas festifs. Participez vous aussi à la fête avec trois recettes typiques.

E

n Chine, le nouvel an coïncide avec la nouvelle lune prévue pour dimanche prochain. Dans l’Empire du Milieu, 2013 sera placée sous le signe du serpent d’eau, un excellent présage puisque selon un vieux dicton chinois, la famine ne frappe jamais durant

l’année du Serpent. Et sûrement pas pendant les festivités, car en Chine comme ailleurs, on fait bombance, on mange et on boit allégrement au rythme frénétique des baguettes qui s’agitent. Même si les us et coutumes chinoises nous semblent parfois étranges, il faut bien re-

connaître que la cuisine est fantastique, comme en témoignent les quelques recettes que nous avons ramenées de notre périple dans les provinces du Guangxi, du Shaanxi et du Sichuan.

Texte: Nicole Ochsenbein Photos: Vera Studer, Getty Images, istock, laif

RECETTE

Poisson à la bière sur lit de légumes

Plat principal pour 4 personnes INGRÉDIENTS

2 gousses d’ail, 1 peperoncino, 100 g de poireau, 150 g de tomates pelées en boîte ou de tomates cerises, 140 g de pousses de bambou en boîte, rincées et égouttées, 600 g de filets de pangasius, sel, poivre, 2 cs de farine, 3 cs d’huile d’arachide, 1 cs de cassonade, 1 dl de bière sans alcool, 3 cc de sauce soja, 1 cc de sauce de poisson. PRÉPARATION Couper l’ail en 2 dans le sens de la longueur et l’émincer finement. Couper le peperoncino en rondelles. Epépiner selon les goûts. Emincer finement le poireau. Couper les tomates en 2. Mélanger le tout aux pousses de bambou. Tamponner le poisson avec du papier ménage et partager en 4 portions. Saler, poivrer et passer dans la farine. Chauffer un peu d’huile dans une grande poêle ou un wok. Rôtir le poisson par portions environ 1 minute sur chaque face et retirer de la poêle. Ajouter les légumes, les faire revenir environ 3 minutes tout en remuant. Saupoudrer de sucre et caraméliser légèrement. Verser la bière, la sauce soja et la sauce de poisson, porter à ébullition. Remettre le poisson dans la poêle, cuire environ 2 minutes. Servir avec du riz. Temps de préparation: env. 30 min.

MIGROS MAGAZINE |


|

EN MAGASIN

MIGROS MAGAZINE | No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

ASIE | 41

Chine Province du Guangxi Curcuma moulu Bio Max Havelaar, 30 g, Fr. 1.35

Cette province du sud de la Chine se caractérise par ses rizières en terrasses, ses rivières et ses montagnes escarpées. Son climat subtropical favorise la culture du riz et de la canne à sucre. Spécialités régionales: nouilles de riz, poisson, canard.

Nouilles chinoises Chop Stick, 340 g, Fr. 2.30 au lieu de Fr. 2.90*

Huile de sésame Chop Stick, 190 ml, Fr. 4.35 au lieu de Fr. 5.45*

Province du Shaanxi

Situé en plein cœur de la Chine, le Shaanxi est un véritable musée à ciel ouvert avec ses innombrables sites historiques et lieux de culte. Dans sa cuisine savoureuse, le mouton, l’agneau, le porc et les entremets à base de farine tiennent une place en vue.

RECETTE

Sambal oelek Chop Stick, 100 g, Fr. 1.40 au lieu de Fr. 1.80*

Brochettes d’agneau marinées

Plat principal pour 4 personnes

INGRÉDIENTS: 1 cc de poivre noir, 1 cc de poivre de Cayenne

gros grains, ½ cc de cumin, ½ cc de coriandre moulue, ½ cc de paprika doux, ½ cc de cannelle moulue, ½ cc de curcuma, ¼ cc de noix de muscade râpée, 15 g de gingembre, 0,5 dl d’huile de tournesol, 600 g de quasi d’agneau, 12 brochettes en bois, sel, huile à rôtir

PRÉPARATION Broyer fin le poivre, le poivre de Cayenne et le cumin dans un mortier. Ajouter la coriandre, le paprika, la cannelle, le curcuma et la noix de muscade. Verser le mélange d’épices dans une jatte. Râper fin le gingembre par-dessus, arroser le tout d’huile. Couper la viande en dés d’environ 1 cm de côté, ajouter au mélange et bien remuer. Laisser mariner 4 à 8 heures à couvert au réfrigérateur. Piquer la viande sur les brochettes, saler. Saisir par portions dans un peu d’huile environ 4 minutes à feu vif sur toutes les faces. Servir avec du riz accompagné de dés d’ananas étuvés dans le beurre et de sauce soja. Temps de préparation: environ 30 minutes + marinade (4 à 8 heures).

Sauce Szechuan Chop Stick, 200 g, Fr. 2.35 au lieu de Fr. 2.95*

* Prix d’action du 5 au 11 février: 20% de rabais sur tous les produits de Chop Stick, Saitaku, Nissin, Kikkoman

Filets d’agneau, les 100 g, prix du jour


Publireportage

A proximité: les bains thermaux à Loèche-les-Bains et la piste de luge Col de la Gemmi–Daubensee. cff.ch/gemmi

Profitez de l’hiver.

Grindelwald-First. Profitez des joies de la glisse sur les nombreuses et attractives pistes de luge dans la région du First, avec en prime, un somptueux panorama. Pour les plus téméraires, un vol à plus de 80 km/h sur le First Flieger complètera cette journée aux sports d’hiver. cff.ch/grindelwald-first

RailAway CFF vous emmène aux sports d’hiver à prix réduit! cff.ch/shop-loisirs

Snow’n’Rail – directement au sommet des pistes. Découvrez les plus beaux domaines skiables de Suisse grâce aux offres combinées Snow’n’Rail! 20% de réduction sur le voyage en train, transfert et forfaits ski 1, 2 ou 6 jours à prix réduit. cff.ch/snownrail

En manque d’idées pour vos loisirs? RailAway CFF vous propose de nombreuses activités variées pour profiter pleinement des journées hivernales. Découvrez la Suisse grâce aux offres combinées comprenant le voyage en train et les prestations complémentaires à prix réduit. Informations et achat en ligne sur cff.ch/shop-loisirs

La beauté magique des sommets enneigés, de Sunnbüel au col de la Gemmi. Une randonnée hors du commun dans les Alpes. Le sentier historique du col, qui mène de Sunnbüel (1934 m) dans l’Oberland bernois au Daubensee gelé et au col de la Gemmi (2314 m) en Valais, sillonne le flanc de montagnes vertigineuses et passe devant des auberges rustiques où il fait bon s’arrêter.

Vivre la magie du ski de fond à la vallée de Conches. Enneigement garanti et soleil à profusion, voici ce que la vallée de Conches vous offre à des altitudes allant de 1250 à 1350 m. Des tracés pour tous les niveaux offrent, au cœur du paysage féérique de la haute vallée de Conches, des moments de pur plaisir à tous les amateurs de sports d’hiver! cff.ch/conches

30% DE RÉDUCTION OFFRES VALABLES DU 5.2. AU 18.2.2013 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR L’ASSORTIMENT BRITA

Le plaisir de l‘eau fraîche MAXTRA de BRITA réduit le calcaire, le chlore et les métaux comme le plomb et le cuivre, améliorant ainsi le goût du thé, du café, des boissons fraîches et des plats..

30%

5 0 15.7 u de 22.5 au lie

www.brita.ch

rantes Cartouches filt s ce piè 3 RA XT MA

30%

19.45

au lieu de 27.80

Filtre à eau MARELLA avec clapet de remplissage pratiqu e

BRITA est en vente à votre Migros


|

Migros Magazine | No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

en Magasin

|

asie | 43

Filets de pangasius Bio surgelé, 300 g, Fr. 7.20

Escalopes de poulet Optigal, Suisse, les 100 g, Fr 3.30

Cannelle moulue Bio Max Havelaar, 27 g, Fr. 1.40

Province du Sichuan

Le Sichuan est situé dans une plaine fertile. Il est célèbre pour abriter le grand panda et pour sa cuisine très relevée qui fait un usage généreux du poivre de Cayenne et des piments rouges, notamment dans ses plats aigres-doux.

reCette

Poulet à l’étuvée sauce aigre-douce

Plat principal pour 4 personnes

Wok à manche, diamètre: 30 cm, vert, Fr. 9.80

Gingembre Bio, Pérou, le kg, Fr. 9.70

INGRÉDIENTS

4 blancs de poulet d’environ 130 g, 200 g de sauce Szechuan, 0,5 dl d’eau, ½ bouquet de coriandre, 2 gousses d’ail, 15 g de gingembre, 1 piment rouge, 2 petits oignons nouveaux, 1 cc d’huile de sésame PRÉPARATION Porter un peu d’eau à ébullition dans une poêle ou un wok. Disposer les blancs de poulet sur une assiette dans un panier vapeur, le placer dans la poêle ou le wok, cuire à feu moyen à couvert environ 14 minutes. Retirer du feu, laisser reposer environ 5 minutes. Porter à ébullition la sauce Szechuan mélangée à de l’eau. Retirer du feu. Hacher fin la coriandre (avec les tiges), l’ail et le gingembre. Epépiner le piment rouge selon les goûts, couper en fines rondelles avec les oignons nouveaux. Ajouter le tout à la sauce avec l’huile de sésame. Couper le poulet en tranches, badigeonner de sauce. Servir avec des nouilles chinoises. Temps de préparation: environ 30 minutes. Recettes de

Pousses de bambou Chop Stick, 140 g, Fr. 1.10 au lieu de Fr. 1.40*

* Prix d’action du 5 au 11 février: 20% de rabais sur tous les produits de Chop Stick, Saitaku, Nissin, Kikkoma


EN MAGASIN 44 |

|

BIO

| No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

MIGROS MAGAZINE |

L

’envie de sucre est ancrée quation avec la demande de en nous et donc tout à matières premières (cacao, fait naturelle. Et le plailait, sucre, etc.). sir de déguster une friandise Oursons sans colorants n’est pas incompatible avec artificiels un style de vie sain. En effet, tout est question de meEnfin, ces précieuses maLe label Bio de Migros défend sure. La consommation quotières premières passent des critères très stricts s’agissant de la culture entre les mains minutidienne d’une petite pordes matières premières. tieuses des chocolatiers, tion de chocolat contribue à La priorité absolue est améliorer la bonne humeur qui réalisent de délicieuses accordée à la préservation de la nature, aux matières en augmentant le niveau de créations. Les bâtonnets premières et aux produits sérotonine dans le cerveau. d’amande qui parfument les naturels ainsi qu’au bien-être Par ailleurs, savez-vous ce rochers bio sont ainsi grillés des animaux. qui distingue le chocolat bio au four avant d’être mélangés au chocolat. Les confidu chocolat traditionnel? La chaîne d’approvisionnement en matières seurs façonnent ensuite délicatement premières. Dans les pays producteurs, les chaque pièce. paysans sont tenus de cultiver le cacao, la Les truffes bio exigent quant à elles vanille ou la canne à sucre selon des direc- un processus complexe en trois étapes et tives bio strictes. L’utilisation de produits sont emballées manuellement. Les ourphytosanitaires chimiques est proscrite, sons de gomme bio appréciés de tous ne les nuisibles et les mauvaises herbes étant contiennent que des colorants naturels combattus au moyen de méthodes natu- (extraits végétaux) et leurs arômes prorelles ou mécaniques (binage, p. ex.). Des viennent exclusivement de concentrés de contrôles sur place menés par des orga- jus de fruits. Il en va de même des barres nismes de certification indépendants re- croquantes au sésame, qui sont fabriquées connus par l’Etat garantissent le respect de selon une recette traditionnelle grecque. ces prescriptions et permettent de s’assu- Issues des quatre coins du monde, les rer que les matières premières sont de qua- matières premières naturelles qui entrent dans leur composition sont sélectionnées lité élevée et constante. avec le plus grand soin. Traçabilité des matières En résumé, pour s’accorder un petit premières plaisir sucré sans mauvaise conscience, Une fois arrivées en Europe, les graines de il convient de faire attention à la quantité cacao sont transformées en une pâte, qui et au logo. Ce sont votre corps et la nature est ensuite expédiée en Suisse. Chaque qui vous remercieront! acteur de la chaîne doit être mesure d’atTexte: Heidi Bacchilega Photo: Hans-Jörg Walter tester l’origine de toutes les matières premières. Des organismes accrédités se chargent de vérifier leur traçabilité par le Dans le cadre de Génération M, biais d’audits réguliers en Suisse. En Une partie de Migros s’engage en faveur outre, un juste équilibre des flux de mardu développement durable et y contribue de manière essentielle chandises contribue à ce que la quantité par le biais de son label Bio. de chocolat fabriquée soit en parfaite adé-

Chocolat noir aux canneberges Bio, 100 g, Fr. 2.–* *En vente dans les plus grands magasins.

Chocolat au lait aux noisettes Bio, 100 g, Fr. 2.–* *En vente dans les plus grands magasins.

Napolitains Bio, 300 g, Fr. 8.50* *En vente dans les plus grands magasins.

Truffes Bio, assortiment, 138 g, Fr. 11.50*

*En vente dans les plus grands magasins.


|

EN MAGASIN

MIGROS MAGAZINE | No 6, 4 février 2013 |

|

BIO | 45

Confiseries bio

Croquer de temps à autre un peu de chocolat permet de se sentir de meilleure humeur en augmentant son taux de sérotonine. Et lorsqu’on veut se préserver ainsi que la nature, on opte pour des douceurs en qualité bio.

Rochers au lait Bio, 94 g, Fr. 7.90* Branches Bio, 115 g, Fr. 3.40*

*en vente dans les plus grands magasins.

*en vente dans les plus grands magasins.

Barres croquantes au sésame Bio, 3 x 45 g, Fr. 3.95*

*en vente dans les plus grands magasins.

Oursons de gomme Bio, 150 g, Fr. 2.90*

*en vente dans les plus grands magasins.


EN MAGASIN 46 |

|

FOOD

| No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

MIGROS MAGAZINE |

BON & BON MARCHÉ

Omelettes savoureuses env. Fr. 8.60

Souper pour 4 personnes ■ Fouetter 3 œufs, 2,5 dl de lait, 1 pincée de sel et 100 g de farine blanche jusqu’à obtention d’une pâte bien lisse. Env. Fr. 2.90 ■ Faire revenir 125 g de lardons dans une poêle. Retirer du feu et réserver. Couper un poireau en fines rondelles et étuver environ 3 minutes à feu moyen dans la graisse à rôtir. Réserver. Env. Fr. 3.10 ■ Verser dans la poêle 1 cc d’huile d’olive et 1⁄4 de la pâte pour chaque omelette. Retourner au bout de 2 minutes environ. Répartir les lardons, le poireau et 150 g de feta concassée sur les 4 omelettes et terminer la cuisson. Env. Fr. 2.60

Sain, délicieux et vite fait

Une recette originale à base de produits traditionnels: de la feta grecque dans une omelette.

Bon pour les papilles Les producteurs de ce jambon cru le laissent sécher pendant plusieurs mois à l’air frais des Alpes. Et ils utilisent des fines herbes et des épices pour en arrondir la saveur subtile. Bio et suisse! Jambon cru du Valais Bio, les 100 g, Fr. 8.60*

* En vente dans les plus grands magasins.

Bon pour les fringales Vous avez l’estomac dans les talons mais vous n’avez pas le temps de sortir faire les courses? Dans ce cas, mieux vaut vous constituer quelques provisions de plats Subito. Du riz à l’aigre-doux aux cornettes au fromage en passant par le risotto au parmesan, ils sont tous succulents et se préparent en un tournemain. Cornettes au fromage Subito, 180 g, Fr. 2.70

Bon pour les os Tous les enfants ou presque savent que le calcium est essentiel pour la santé des os et des dents. Mais une alimentation déséquilibrée, l’absorption de certains médicaments, les effets de l’âge ainsi que d’autres circonstances peuvent provoquer une carence en calcium. Il peut donc s’avérer utile de satisfaire ses besoins en calcium par des compléments alimentaires. Les sticks de calcium Axamine sont riches en citrate de calcium organique, une substance que le corps fixe et utilise particulièrement bien. Ils contiennent en outre des vitamines D3 et K et peuvent être ingérés directement et sans liquide. Sticks de calcium Axamine, 24 pièces, Fr. 13.80


|

EN MAGASIN

MIGROS MAGAZINE | No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

|

ANNA’S BEST | 47

Prontissimo Bonne nouvelle pour les amateurs de pâtes! Deux nouveautés viennent en effet enrichir l’assortiment de pâtes fraîches d’Anna’s Best: les ravioli vitello saltimbocca, une spécialité romaine farcie à la viande de veau, au jambon cru et à la sauge, et les fiori, des pâtes rondes garnies de roquette et de mascarpone. Les deux variantes se caractérisent par leur farce généreuse. Un peu de beurre et quelques copeaux de parmesan suffisent à arrondir leur saveur. Et elles sont prêtes en un clin d’œil: une minute et demie dans de l’eau bouillante légèrement salée, et le tour est joué! En plus, vous bénéficiez de 20 points Cumulus sur les deux variétés jusqu’au 18 février.

! Fiori rucola e mascarpone Anna’s Best, 200 g, Fr. 4.50* ! Ravioli vitello saltimbocca Anna’s Best, 200 g, Fr. 4.50* * En vente dans les plus grands magasins.

Publicité

OFFRES VALABLES DU 5.2 AU 11.2.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

3.25

au lieu de 4.10

1.90

au lieu de 2.40

Tous les fruits secs, noix et mélanges (sauf M-Budget) 20 % de réduction p. ex. cerneaux de noix Sun Queen, 100 g

4.15

au lieu de 5.20

Tous les fruits secs, noix et mélanges (sauf M-Budget) 20 % de réduction p. ex. figues de Smyrne Sun Queen, 500 g

Tous les fruits secs, noix et mélanges (sauf M-Budget) 20 % de réduction p. ex. noix de cajou Sun Queen, 200 g

MGB www.migros.ch W

20% DE RÉDUCTION


en Magasin 48 |

|

De notre assortiMent

| No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

Migros Magazine |

Divines fragrances

Réchauffe et soulage

Du travail de pro!

La nouvelle gamme Essence se décline en trois fragrances: Spring, un parfum printanier idéal pour l’arrivée des premiers beaux jours, Summer Rain, aussi rafraîchissant qu’une averse au cœur de l’été, et Candy Shop, pour tous ceux qui ont décidé de vivre pleinement leurs rêves. Capiteux, sensuels et tout simplement irrésistibles! Essence, p. ex. like a day in a candy shop, 50 ml, Fr. 9.80*

Les raideurs de la nuque, des épaules et du dos peuvent être extrêmement désagréables. Heureusement, Power Gel Axanova soulage les douleurs et élimine les tensions en diffusant une chaleur intense. Il est recommandé d’appliquer ce produit par petites doses lors des premières utilisations. Power Gel Axanova, 50 ml, Fr. 14.80*

La brosse en caoutchouc Paddle lisse la chevelure très facilement tout en massant délicatement le cuir chevelu. Sa grande surface permet de démêler efficacement et en douceur, de coiffer et de donner forme à vos cheveux. Brosse à cheveux Professional Hair Paddle, Fr. 14.90*

* En vente dans les plus grands magasins.

* En vente dans les plus grands magasins.

* En vente dans les plus grands magasins.

Fraîcheur et bien-être

Cheveux de rêve Syoss est une gamme de soins capillaires de qualité professionnelle pour une utilisation à domicile. Le nouveau shampoing à l’huile de la marque Syoss permet de venir à bout des cheveux secs et fourchus. Il est complété par un après-shampoing et une «cure en spray». C’est la chaleur du foehn qui permet au produit de donner sa pleine mesure. Syoss Oleo Intense Thermo Care Shampoo, 500 ml, Fr. 6.70* * En vente dans les plus grands magasins.

Turbo-protection A chaque utilisation de la chasse d’eau, une petite roue entre en action pour assurer un mélange optimal de l’eau et du produit. Résultat de l’opération: les toilettes sont efficacement protégées contre les impuretés et les dépôts calcaires. Hygo WC Maximum Turbo, 38 g, Fr. 3.60* * En vente dans les plus grands magasins.


SEMAINES DE PR

OFFRES VALABLES DU 5.2 AU 11.2.201

2.55

au lieu de 3.20

Tous les bâtons fourrés aux noisettes et chaussons aux poires, bio inclus 20% de réduction p. ex. bâtons fourrés aux noiset tes, 4 pièces, 220 g

1.70

au lieu de 2.15

Raccard Tradit ion en bloc et en tranches, bio inclus 20% de réduction p. ex. Raccard en bloc ma xi, les 100 g

6.10

au lieu de 7.20

Lait M-Drink UHT, bio, 4 x 1 litre 15% de réduction

6.80

au lieu de 8.60

Tous les chewinggums Stimorol en lot de 2 20% de réduction p. ex. Spearmint, 2 x 84 g

2.30

au lieu de 2.90

Tous les biscuits ChocMidor à par tir de 2 paquets –.6 0 de moins l’un p. ex. Carré, 100 g

3.60

au lieu de 4.50

Toutes les barres de céréales et les biscuits Farmer 20% de réduction p. ex. barres de céréales Farmer Soft Choc aux pommes, 290 g

8.20

au lieu de 10.30

Tous les cafés instantanés en sachets 20% de réduction p. ex. Cafino en sachet, 550 g

33%

1.90

au lieu de 2.85

Pâtes Agnesi, 750 g 50% de contenu en plus, p. ex. cravat tine, 500 g + 250 g gratuits

3.50

au lieu de 4.40

Pom Teddies Original ou au paprika en lot de 2 20% de réduction p. ex. Pom Teddies Original, 2 x 100 g


RIX IMBATTABLES

13, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

2.–

au lieu de 2.50

Toutes les moutardes et mayonnaises Thomy 20% de réduction p. ex. mayonnaise à la française, 265 g

50%

1.40

au lieu de 1.80

Tous les jus Gold en emballages de 1 litre et de 3 x 25 cl 20% de réduction p. ex. jus multivitaminé, 1 litre

1.45

1.15

au lieu de 1.85

Tout l’assor timent de litières et d’aliments pour animaux M- Classic 20% de réduction p. ex. ragoût pour chat, en sachet, 4 x 100 g

50%

3.45

au lieu de 6.90

Tous les produits Handymatic Supreme (excepté le sel régénérant), p. ex. produit d’entretien, 250 ml

au lieu de 1.45

Toutes les boissons bio 20% de réduction p. ex. thé froid aux herbes des Alpes, bio, 1 litre

50% 2.15

au lieu de 4.35

Tous les sets de table, ser viettes, nappes et rouleaux de nappe en papier Cucina & Tavola et Duni p. ex. ser viettes en papier «Orchidée», 33 x 33 cm, FSC, 20 pièces Valable jusqu’au 18.2

5.50

au lieu de 11.–

Tous les Pepsi et les Schwip Schwap en emballages de 6 x 1,5 litre p. ex. Pepsi Regular

40% 4.50

au lieu de 7.50

Ice Tea en brique, en lot de 10 citron, light ou pêche, p. ex. Ice Tea au citron, 10 x 1 litre

50%

11.10

au lieu de 22.20

Tous les couteaux et ciseaux de cuisine Cucina & Tavola ainsi que les couteaux de cuisine Victorinox p. ex. couteau à pain Victorinox Valable jusqu’au 18.2


POUR LES CHASSEURS DE BONNES AFFAIRES OFFRES VALABLES DU 5.2 AU 11.2.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

4.55

50%

au lieu de 5.70

Mouchoirs en papier et ser viettes à démaquiller Linsof t en emballages multiples 20% de réduction p. ex. ser viettes à démaquiller Linsof t en cube, FSC, en lot de 3, 3 x 90 pièces

9.80

Papier hygiénique Soft et essuie-tout ménager Twist avec motifs de la Saint-Valentin p. ex. papier hygiénique Soft SaintValentin, 18 rouleaux

69.–

au lieu de 119.–

Trolley Titan Arizona avec 4 roulet tes, extensible disponible en 3 tailles et en diverses couleurs, p. ex. 54 cm, bleu

*En vente dans les plus grands magasins Migros.

19.90

Pantalon en maille polaire pour homme diverses couleurs, tailles S–XXL

7.80

au lieu de 9.80

Produit de nettoyage et détartrant en lot de 2 20% de réduction p. ex. Potz Calc, 2x1l

50%

124.50 au lieu de 249.–

Aspirateur Electrolux Essensio ZEO5415 Valable jusqu’au 18.2

15.–

au lieu de 30.10

Elan Power Fresh en emballages super- économiques 4,875 kg

19.90

au lieu de 24.90

Tous les molletons 20% de réduction p. ex. molleton Lion, 100% coton, élastiques de maintien aux 4 coins, 90/190 cm Valable jusqu’au 18.2

33% 5.90

au lieu de 8.85

Art icles de soins dentaires Candida en emballages multiples p. ex. Fresh Gel, 125 ml Valable jusqu’au 18.2


LISTE D’ÉCONOMIES OFFRES VALABLES DU 5.2 AU 11.2.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK FRUITS & LÉGUMES

Laitue pommée rouge Anna’s Best, 150 g 2.30 au lieu de 2.90 20% Tomates en grappe, Espagne, la barquette de 1 kg 2.20 Chou-fleur, Italie / Espagne, le kg 2.50 Champignons de Paris blancs, Suisse / Pays-Bas, la barquette 3.20 Fresh Thaï, Thai-Mix, la barquette de 500 g 7.10 au lieu de 9.50 25% * Kiwis, Italie, la barquette de 6 pièces 1.30 Oranges blondes, Espagne, le filet de 2 kg 2.65 au lieu de 3.95 33% Oranges sanguines, bio, Italie, le filet de 1 kg 2.60 Pommes de terre Amandine, Suisse, 1,5 kg 3.30 au lieu de 4.80 30% Courgettes, Espagne, le kg 3.20 au lieu de 4.60 30% Kiwis, Italie, le kg 2.90 au lieu de 4.20 30% Mandarines Nadorcott, Espagne, le filet de 2 kg 4.60 au lieu de 6.60 30% Walker Champion, «De la région.», le kg 20.– au lieu de 25.–

POISSON & VIANDE

Saucisses de Vienne M-Classic en lot de 5, Suisse, 1 kg 7.90 au lieu de 13.50 40% Viande des Grisons, finement prétranchée, Suisse, 97 g 5.90 au lieu de 7.65 20% Steaks hachés, viandes diverses, bio, Suisse, 4 pièces, 460 g 9.20 au lieu de 11.50 20% Cuisses de poulet Optigal, Suisse, le kg 9.– au lieu de 13.– 30% Crevettes Tail-on, bio, cuites, d’élevage, Equateur, les 100 g 4.35 au lieu de 6.25 30% Cou de porc fumé, Suisse, le kg 9.50 au lieu de 16.– 40% Filet mignon de porc, Suisse, les 100 g 3.45 au lieu de 5.20 33% Emincé de poulet, Allemagne, les 100 g 1.65 au lieu de 1.95

Suprême de cabillaud, MSC, de pêche durable dans l’Atlantique NordEst, les 100 g 2.65 au lieu de 3.80 30% Filet de thon, océan Indien, les 100 g 4.15 au lieu de 5.20 20%

Pour vos achats, détachez ici.

PAIN & PRODUITS LAITIERS

Tous les pains frais bio –.40 de moins, p. ex. couronne soleil, bio, 360 g 2.20 au lieu de 2.60 Lait M-Drink UHT, bio, 4 x 1 litre 6.10 au lieu de 7.20 15% Fromage des vignerons, env. 450 g, les 100 g 1.75 au lieu de 2.50 30% Raccard Tradition en bloc et en tranches, bio inclus, p. ex. Raccard en bloc maxi, les 100 g 1.70 au lieu de 2.15 20% Tilsit à la crème, bio, les 100 g 1.50 au lieu de 1.90 20%

FLEURS & PLANTES

Toutes les tulipes, p. ex. le bouquet de 10 6.– au lieu de 7.50 20% Assortiment d’orchidées, en pot de 12 cm, la plante 19.80

AUTRES ALIMENTS

Smarties mini ou en rouleaux géants rose vif en lot de 2 et Smarties en canettes en lot de 3, p. ex. rouleau géant rose, 2 x 170 g 5.–

Toutes les tablettes de chocolat bio, Max Havelaar, p. ex. lait/noisettes, bio, Max Havelaar, 100 g 1.70 au lieu de 2.– 15% Tous les chewing-gums Stimorol en lot de 2, p. ex. Spearmint, 2 x 84 g 6.80 au lieu de 8.60 20% Tous les biscuits ChocMidor, à partir de 2 paquets –.60 de moins l’un, p. ex. Carré, 100 g 2.30 au lieu de 2.90 Biscuits en rouleaux Chocky, au chocolat ou au lait, en lot de 3, p. ex. au chocolat, 3 x 250 g 6.20 au lieu de 7.80 20% Toutes les capsules de thé Delizio, p. ex. Herbal Relax, 20x 16 capsules 5.90 ** Tous les cafés instantanés en sachets, p. ex. Cafino en sachet, 550 g 8.20 au lieu de 10.30 20% Tous les cafés bio, Max Havelaar, p. ex. café en grains, bio, Max Havelaar, 500 g 6.60 au lieu de 8.30 20% Infusion Tetley Superfruits Cranberry Rhubarb, 20x 20 sachets 3.50 NOUVEAU *,** Toutes les confitures bio, p. ex. confiture de myrtilles Extra, bio, 350 g 3.05 au lieu de 3.60 15% Tous les miels bio, p. ex. miel de fleurs liquide, bio, 250 g 2.55 au lieu de 3.– 15% Tous les produits Kellogg’s, p. ex. Special K Classsic, 500 g 3.95 au lieu de 4.95 20% Barres de céréales Farmer Soft à la cannelle, 12 barres, 20x 240 g 4.40 NOUVEAU *,** Toutes les barres de céréales et les biscuits Farmer, p. ex. barres de céréales Farmer Soft Choc aux pommes, 290 g 3.60 au lieu de 4.50 20% Tous les fruits secs, noix, et mélanges, p. ex. cerneaux de noix Sun Queen, 100 g 1.90 au lieu de 2.40 20% Pizzas Deliziosa Prosciutto Crudo ou Piadina en lot de 2, p. ex. pizzas Prosciutto Crudo, 2 x 410 g 6.60 au lieu de 13.20 50% Rouleaux de printemps J. Bank’s aux légumes ou au poulet en lot de 2, surgelés, p. ex. rouleaux de printemps au poulet, 2 x 6 pièces 9.80 au lieu de 14.– 30% Lasagne à la mexicaine M-Classic, surgelée, 20x 600 g 6.20 NOUVEAU *,** Mélanges de légumes Farmer’s Best Asia, surgelés, 900 g 6.80 au lieu de 9.75 30% Filets de pangasius, bio, surgelés, 300 g 20x 7.20 NOUVEAU *,** Rivella rouge en canettes 20x de 33 cl 1.10 NOUVEAU ** Tous les Pepsi et les Schwip Schwap en emballages de 6 x 1,5 litre, p. ex. Pepsi Regular 5.50 au lieu de 11.– 50% Tous les jus Gold, en emballages de 1 litre et de 3 x 25 cl, p. ex. jus multivitaminé, 1 litre 1.40 au lieu de 1.80 20% Ice Tea en brique, en lot de 10, citron, light ou pêche, p. ex. Ice Tea au citron, 10 x 1 litre 4.50 au lieu de 7.50 40% Toutes les boissons bio, p. ex. thé froid aux herbes des Alpes, bio, 1 litre 1.15 au lieu de 1.45 20% Quinoa bio, p. ex. quinoa rouge bio, 400 g 3.95 au lieu de 4.70 15% * Toutes les graines de céréales et les légumineuses bio, p. ex. millet, bio, 500 g 2.35 au lieu de 2.80 15%

Sauce tomate au basilic Agnesi en lot de 3, 3 x 400 g 6.45 au lieu de 8.10 20% Pâtes Agnesi, 750 g, 50% de contenu en plus, p. ex. cravattine, 500 g + 250 g gratuits 1.90 au lieu de 2.85 33% Les vinaigres et les huiles, bio, p. ex. vinaigre de pomme, bio, 50 cl 1.85 au lieu de 2.20 15% Les moutardes et mayonnaises Thomy, p. ex. mayonnaise à la française, 265 g 2.– au lieu de 2.50 20% Ketchup Heinz, bio, 580 g 3.35 au lieu de 3.95 15% Moutarde ou mayonnaise, bio, p. ex. mayonnaise, bio, 265 g 2.05 au lieu de 2.45 15% Cornichons et concombres aux fines herbes, bio, p. ex. concombres aux fines herbes, bio, 270 g 2.20 au lieu de 2.60 15% Tous les assortiments Kikkoman, Chop Stick, Nissin et Saitaku, p. ex. nouilles instantanées au poulet, 85 g –.85 au lieu de 1.10 20% Pom Teddies Original ou au paprika en lot de 2, p. ex. Pom Teddies Original, 2 x 100 g 3.50 au lieu de 4.40 20% Tous les bâtons fourrés aux noisettes et chaussons aux poires, bio inclus, p. ex. bâtons fourrés aux noisettes, 4 pièces, 220 g 2.55 au lieu de 3.20 20% Merveilles, 6 pièces, 216 g 2.30 au lieu de 2.90 20% Toutes les pâtisseries en verrines M-Classic, p. ex. à la framboise, 110 g 2.05 au lieu de 2.60 20% Sauce à salade Frifrench Vitafrench, aha!, 250 ml 20x 3.20 NOUVEAU *,** Toutes les choucroutes et les choux rouges réfrigérés bio et M-Classic, p. ex. choucroute M-Classic, cuite, 500 g 2.30 au lieu de 2.90 20% Raviolis au saltimbocca de veau ou Fiori roquette et mascarpone Anna’s Best, 20x 200 g 4.50 NOUVEAU ** Cappellettis M-Classic au jambon ou aux champignons en lot de 3, 3 x 250 g 9.– au lieu de 12.90 30% Soupe de carottes au gingembre, bio, 400 ml 20x 3.40 NOUVEAU ** Produits Anna’s Best Asia en lot de 2, p. ex. Mah Mee Anna’s Best, 2 x 400 g 7.80 au lieu de 9.80 20% Tous les Grande Caffè en lot de 3, p. ex. espresso, 3 x 150 ml 2.50 au lieu de 3.15 20%

NON-ALIMENTAIRE

Tout l’assortiment de litières et d’aliments pour animaux M-Classic, p. ex. ragoût pour chat, en sachet, 4 x 100 g 1.45 au lieu de 1.85 20% Toute la gamme de maquillage Manhattan, p. ex. couche de finition Pro Shine 11 ml 7.10 au lieu de 8.90 20% Produits capillaires Syoss et Taft en lot de 2, p. ex. shampooing et rinçage Syoss Oleo Intense en emballage combiné, 2 x 500 ml 10.70 au lieu de 13.40 20% Mouchoirs en papier et serviettes à démaquiller Linsoft en emballages multiples, p. ex. serviettes à démaquiller Linsoft en cube, FSC, en lot de 3, 3 x 90 pièces 4.55 au lieu de 5.70 20% Articles de soins dentaires Candida en emballages multiples, p. ex. Fresh Gel, 125 ml 5.90 au lieu de 8.85 33% **

Société coopérative Migros Valais *En vente dans les plus grands magasins Migros. **Valable jusqu’au 18.2 Vous trouverez plus d’informations sur les prix, les produits et les réductions sur les étiquettes des articles dans cet encart.

Divers gels douche en emballages multiples, p. ex. gel douche pH-Balance en sachet de recharge, le lot de 2, 2 x 500 ml 9.40 au lieu de 11.80 Les gels douche et déodorants Rexona en emballages multiples, p. ex. gel douche Sport, 3 pour 2, 3 x 250 ml 5.50 au lieu de 8.25 Perles de bain Antistress et huile de bain Pure détente Kneipp, p. ex. huile de bain Pure détente, 100 ml 9.80 ** Produits Kneipp aux fleurs d’amandiers en emballages multiples, p. ex. lotion corporelle Fleurs d’amandier, 2 x 200 ml 19.90 au lieu de 27.– Laxatif Sanactiv, 10 sachets-portion 20x 6.90 NOUVEAU *,** Pantalon en maille polaire pour homme, diverses couleurs, tailles S–XXL 19.90 Sweat-shirt bio pour garçon, avec capuche, tailles 134–164 20x 25.– NOUVEAU *,** Elan Power Fresh en emballages super-économiques, 4,875 kg 15.– au lieu de 30.10 50% Produits de lessive Elan et adoucissants Exelia en lot de 2, p. ex. Exelia Florence, 2 x 1,5 l 10.40 au lieu de 13.– 20% Tous les produits Handymatic Supreme (excepté le sel régénérant), p. ex. produit d’entretien, 250 ml 3.45 au lieu de 6.90 50% Manella Style Hands and Dishes Grapefruit, 500 ml 20x 3.90 NOUVEAU *,** Produit de nettoyage et détartrant en lot de 2, p. ex. Potz Calc, 2 x 1 l 7.80 au lieu de 9.80 20% Papier hygiénique Hakle Camomille, FSC, quadruple épaisseur, 9 rouleaux 20x 7.60 NOUVEAU ** Papier hygiénique Soft et essuie-tout ménager Twist avec motifs de la Saint-Valentin, p. ex. papier hygiénique Soft Saint-Valentin, 18 rouleaux 9.80 Désodorisant pour aspirateur Migros Fresh Lemon, avec huile de citron véritable, 20x 4 sachets 2.60 NOUVEAU *,** Tous les couteaux et ciseaux de cuisine Cucina & Tavola ainsi que les couteaux de cuisine Victorinox, p. ex. couteau à pain Victorinox 11.10 au lieu de 22.20 50% ** Tous les articles de préparation de l’eau Brita, SodaStream, Cucina & Tavola et M-Classic, p. ex. cartouches pour filtre à eau Cucina & Tavola Duomax, 3 cartouches, 11.55 au lieu de 16.50 30% ** Trolley Titan Arizona avec 4 roulettes, extensible, disponible en 3 tailles et en diverses couleurs, p. ex. 54 cm, bleu 69.– au lieu de 119.– Aspirateur Electrolux Essensio ZEO5415 124.50 au lieu de 249.– 50% ** Diverses boîtes en matière synthétique, p. ex. Roller 6 bleu, en lot de 2 29.– au lieu de 58.– Tous les sets de table, serviettes, nappes et rouleaux de nappe en papier Cucina & Tavola et Duni, p. ex. serviettes en papier «Orchidée», 33 x 33 cm, FSC, 20 pièces 2.15 au lieu de 4.35 50% ** Tous les molletons, p. ex. molleton Lion, 100% coton, élastiques de maintien aux 4 coins, 90/190 cm 19.90 au lieu de 24.90 20% **


NOUVEAU À VOTRE MIGROS 20x OFFRES VALABLES DU 5.2 AU 18.2.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 3.50

Infusion Tet ley y Superfruits Cranberr Rhubarb 20 sachets

NOUVEAU 3.20 Sauce à salade Frifrench Vitafrench , aha! 250 ml

NOUVEAU 25.– Sweat-shirt bio pour garçon avec capuche, tailles 134 –164

En vente dans les plus grands magasins Migros.

NOUVEAU 4.40 Barres de céréales Farmer Soft à la cannelle 12 barres, 240 g

NOUVEAU 6.90

NOUVEAU 6.20

Lasagne à la c mexicaine M- Classi ée, gel sur 600 g

NOUVEAU 3.90 Manella Style Hands and Dishes Grapefruit 500 ml

La xat if Sanactiv 10 sachets-portion

NOUVEAU 2.60

Désodorisant pour aspirateur Migros Fresh Lemon avec huile de citron véritable, 4 sachets

NOUVEAU 7.20 Filets de pangasius, bio surgelés, 300 g

POINTS


|

EN MAGASIN

MIGROS MAGAZINE | No 6, 4 février 2013 |

|

ÉCOLE-CLUB MIGROS | 57

Demeurer souple et tonique

Rester en forme à tout âge, c’est ce que proposent les cours de gym pour seniors de l’Ecole-club Migros. Témoignage d’une enseignante de gym douce.

M

igros s’engage à aider les seniors à rester en forme. L’une des manières d’y parvenir est de pratiquer une activité physique. Francine Bobillier, enseignante à l’Ecole-club de Neuchâtel-Fribourg, nous explique ce que la gym douce pour les aînés a de particulier. Depuis combien de temps enseignez-vous à l’Ecole-club et quelles sont vos spécialités?

Cela fait vingt-huit ans. J’enseigne la gym de fitness, la gym abdominaux et dos, de la gym douce et du Pilates. Il y a des cours pour les aînés et pour les jeunes et certains cours, comme le Pilates, mélangent les générations. Pourquoi les cours pour aînés ont-ils lieu le matin ou l’après-midi?

En général, les aînés se lèvent tôt et aiment avoir des activités dans la journée. Ils n’aiment plus trop sortir ou faire des activités physiques le soir, cela les fatigue trop. A midi, ce n’est pas dans leur mentalité. En revanche, mes élèves aiment bien aller boire un café ensemble après le cours, avant de rentrer chez elles.

Francine Bobillier, enseignante à l’Ecole-club Neuchâtel-Fribourg, pendant un cours de gym douce pour aînés.

Quels sont les besoins spécifiques des seniors qui participent à vos cours?

tout ce qu’elles peuvent. En gym douce, on travaille plus lentement et plus en profondeur. Pour varier, on utilise différents petits engins, haltères, élastiques, petits et gros ballons, etc.

C’est surtout de rester mobiles, souples, toniques! C’est pourquoi nous travaillons la souplesse mais faisons également des renforcements musculaires, notamment des abdos, très chers à ces dames. Sans oublier la coordination et l’équilibre.

Comment prenez-vous en compte les besoins de vos participantes?

Elles ont toutes leurs bobos, on est à leur écoute, on adapte le rythme et l’intensité. Mais elles sont très volontaires et font

Photo: David Houncheringer

Est-ce le cours qui s’adapte au groupe ou le groupe qui s’adapte au cours?

Vous n’avez donc que des élèves femmes?

Oui, pour le moment, et c’est dommage, car à un certain âge les messieurs ne font souvent plus rien. Pourtant, les cours sont mixtes. Et c’est sympa d’avoir un ou deux hommes, j’en ai déjà eu. Ils sont très bien accueillis et cela crée une bonne ambiance de groupe.

de la gym mais c’est aussi la sortie de la semaine. Elles sont reconnaissantes et c’est très gratifiant de les voir sourire et rire. Texte: Anne-Isabelle Aebli

«Les aînés ont besoin de rester mobiles.»

C’est plutôt le cours qui s’adapte aux participantes. Entre ceux du mardi et du mercredi, il y a des différences. Le cours du mardi est un peu plus rapide, car les participantes sont un peu plus jeunes. Elles ont entre 60 et 75 ans. Quel âge a votre élève la plus âgée?

Elle aura 90 ans cette année.

Qu’appréciez-vous particulièrement dans ces cours pour aînés?

Leur contact et leur amitié qui sont magnifiques! Les participantes ont plus de temps. Pour certaines, ce n’est pas que

Spécial pour seniors Ces cours favorisent votre santé et vous aident à rester mobile à tout âge: gym douce, gym du dos, Pilates, aqua gym et yoga. Participez au cours souhaité à l’ecole-club Migros la plus proche de chez vous. Les cours sont proposés surtout en matinée ou dans l’après-midi. Tél. 0844 844 900 www.ecole-club.ch


cuisine de saison 58 |

|

aloan

| No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

Aloan, au rendezvous du succès Nominé aux Swiss Music Awards 2013, catégorie Suisse romande, le groupe genevois Aloan confirme son assise dans le paysage musical suisse. Rencontre autour d’un poulet au citron avec la chanteuse Lyn M et le producteur Alain Frey.

Le couple accompagne son poulet au citron d’une salade aux saveurs d’Asie.

J «C’est autour de ce plat que tout a commencé»

amais je n’aurais pensé devenir chanteuse.» Curieuse confession de la part d’une femme dont le timbre séduit dès les premiers accords... Pourtant Céline Vonwiller, alias Lyn M, la voix du groupe Aloan, assure que ce sont les aléas de la vie qui l’ont menée sur ce chemin. Une histoire de rencontres. C’est en effet au hasard d’une audition dans son école – elle s’était tout de même inscrite à un cours de chant – qu’elle fait la connaissance d’Alain Frey, créateur, batteur et producteur de la formation. Aujourd’hui, accompagnés de quatre autres musiciens, ils en sont à leur cinquième album et leur cote ne cesse de grimper. C’est dans leur appartement genevois (ils forment aussi un couple à la ville) qu’ils nous reçoivent. Au menu, poulet au citron. Un choix de recette mûrement réfléchi, puisque «c’est autour de ce plat que tout a commencé il y a plus de dix ans, se souvient Alain Frey. J’avais invité l’ingénieur du son Serge Garcia à manger, et

je lui avais préparé cette spécialité. C’est lors de cette soirée qu’a germé l’idée de créer un collectif de musiciens.»

le groupe prend peu à peu forme Car avant de devenir un groupe à part entière, Aloan fonctionnait comme terrain d’expérimentation. Jusque-là batteur dans plusieurs formations, Alain Frey s’était mis à la production musicale et invitait régulièrement des chanteurs à prêter leur voix à ses compositions. De ces collaborations est né en 2001 un premier album «qui n’a pas grand-chose à voir avec ce que nous faisons maintenant, reconnaît le Franco-Suisse. Mais l’expérience m’a permis de dégotter les musiciens avec lesquels j’avais envie de poursuivre l’aventure.» C’est ainsi qu’il recrutera d’abord le rappeur David Granite, puis Céline Vonwiller. «Lors de cette fameuse audition, j’avais été marqué par sa voix, raconte

Migros Magazine |


|

Migros Magazine | No 6, 4 février 2013 |

CUISINe De SaISON aLoan | 59

Céline Vonwiller et Alain Frey forment un couple à la ville comme sur scène.


l des Festiveas Marti voyagKallnach, à 02.03 28.02 –ent, rabais de sem Divertis yage tion, vo réserva it! tu ra g r en ca

Côte amalfitaine et les Pouilles La Vienne impériale charmante et variée A l’exception du massif du Gargano DATES DES VOYAGES - 9 JOURS et des plateaux calcaires qui A 1. 23 - 31 mars s’élèvent derrière Bari, les Pouilles B 2. 05 - 13 octobre sont une région plate dans laquelle on cultive des céréales et qui est PRIX PAR PERSONNE recouverte d’oliviers, de vignes et chambre à 2 lits CHF 1'145.de prés. chambre à 1 lit CHF 1'360.1er jour, Suisse - Chianciano Terme: assurance SOS / voyage de votre lieu de départ à frais d’annulation CHF 25.Chianciano Terme, via Aoste. Option: siège double 2e jour, côte d’Amalfi - Salerne: voy- à usage individuel CHF 180.age direct jusqu’au golfe de Salerne. Puis vous suivez la côte amalfitaine qui fait partie des routes panoramiques les plus spectaculaires d’Europe. Dans la PRESTATIONS soirée, vous arrivez à Salerne. 3e jour, Trani - Castel del Monte - • Voyage en car de luxe 5 étoiles Torre Canne: vous traversez la • 8 nuitées avec buffet de petit déjeuner botte de l’Italie pour atteindre Trani. Puis vous découvrez Castel • 8 repas du soir del Monte. Dans la soirée, vous • Visite guidée de Lecce arrivez à Torre Canne. • Entrées et visites selon 4e jour, excursion à Gallipoli - Santa programme Maria di Leuca - Otrante: Gallipoli est située sur une île rocheuse du • Guide local du 4e au 6e jour golfe de Tarente. Via Santa Maria di Leuca vous suivez une route HOTELS magnifique qui longe la côte pour Bons hôtels arriver à Otrante. à Chianciano Terme, Rimini 5e jour, excursion à Martina Franca Très bons hôtels - Alberobello: vous partez pour la région des trulli, ces singulières à Salerne, Torre Canne, Vieste

<wm>10CFWMsQ4CMQxDvyhV7CSXlI7ottMNJ_YuiJn_n6BsDF78_HwcI5r-ct_Px34NKNzF4NVrRKFBGaPIpp4xFOxU2A2hRs_MP0PcE6aYayMKYZ9woYDTYVtUzMVX_T1Qtvfz9QGWj0pnhQAAAA==</wm>

maisons en pierre avec leur toit conique typique. En contraste, la vieille ville de Martina Franca est construite dans les styles baroque et rococo hauts en couleurs. Plus tard vous atteignez Alberobello. 6e jour, excursion à Lecce - Ostuni Cisternino: visite guidée de Lecce. Poursuite du voyage à Ostuni. A Cisternino vous visitez une fabrique d’huile d’olive. 7e jour, Monte Sant'Angelo - Vieste: la situation de Sant’Angelo est époustouflante. Plus tard, vous arrivez à la presqu’île de Gargano. 8e jour, San Marino - Rimini: en longeant la côte adriatique, vous arrivez à San Marino. Plus tard vous rejoignez Rimini. 9e jour, Rimini - retour: retour en Suisse à votre lieu de départ.

LIEUX DE DEPART Route A Kallnach*, Bienne, Neuchâtel, Genève, Yverdon, Lausanne, Martigny Route B Kallnach*, Fribourg, Genève, Lausanne, Vevey, Martigny *Parking gratuit à disposition

RESERVATIONS: 021 320 34 34

Ernest Marti SA, 3283 Kallnach, marti@marti.ch

Vienne est ancienne, Vienne est contemporaine – et tellement variée: des superbes édifices de style baroque en passant par l’Art nouveau «doré» jusqu’à l’architecture contemporaine, découvrez les nombreuses facettes de cette ville captivante. Vous serez enthousiasmé! 1er jour, Suisse - Neuhofen: voyage de votre lieu de départ à Neuhofen an der Ybbs. Demi-pension. 2e jour, balade en bateau sur le Danube - Krems - Vienne: voyage à travers la vallée de Strudengau jusqu’à Melk. Visite de l’abbaye bénédictine. L’après-midi vous appréciez une balade en bateau agréable sur le Danube à travers la Wachau. Vous arrivez à Vienne dans la soirée. Demi-pension. 3e jour, Vienne: un guide local vous fait découvrir, entre autres, l’opéra, le Hofburg, le parlement, l’hôtel de ville et la maison de Hundertwasser. Une balade à travers la vieille ville jusqu’à la Cathédrale Saint-Étienne complète cette visite. Après-midi libre. Petit déjeuner. 4e jour, Vienne - excursion Wienerwald - Heurigen: visite guidée du château de Schönbrunn. En fin d’après-midi vous roulez à travers la forêt idyllique de Vienne. Le soir vous vous rendez dans une taverne typique. Un bon repas accompagné d’un verre de vin local et de musique typique vous permet de relaxer dans la bonne humeur. Demi-pension. 5e jour, Gut Aiderbichl - Kufstein: le refuge Aiderbichl est situé au cœur d’une nature intacte et s’occupe des personnes nécessiteuses et des animaux laissés-pourcompte. Poursuite du voyage à Kufstein. Demi-pension. 6e jour, Wattens - retour: l’univers des cristaux Swarovski vous transporte dans un monde époustouflant plein d’imagination et de réalité scintillante. Après la visite, retour en Suisse à votre lieu de départ. <wm>10CAsNsjY0MDQx0TU2NLGwtAAAWULn3Q8AAAA=</wm>

DATE DU VOYAGE - 6 JOURS 1. 26 - 31 mai PRIX PAR PERSONNE chambre à 2 lits chambre à 1 lit assurance SOS / frais d’annulation Option: siège double à usage individuel

CHF 995.CHF 1'205.CHF

25.-

CHF

120.-

PRESTATIONS

• Voyage en car de luxe 5 étoiles • 5 nuitées avec buffet de petit déjeuner

• 3 repas du soir • 1 repas du soir dans une taverne Heurigen avec musique typique

• Balade en bateau sur le Danube de Melk à Krems

• Visite guidée de Vienne • Entrées et visites selon programme

HOTELS Très bons hôtels à Neuhofen, Vienne, Kufstein LIEUX DE DEPART Genève, Lausanne, Yverdon, Neuchâtel, Bienne, Kallnach* *Parking gratuit à disposition

Siège double à usage individuel

Les prix sont valables lors d'une réservation par www.marti.ch. Les autres centrales de réservation facturent habituellement un montant pour frais de dossier. Les conditions générales de voyages et de contrat de Ernest Marti SA s'appliquent.

Voyages ment exclusive le pour s ones! francoph


|

CUisine De saison

Migros Magazine | No 6, 4 février 2013 |

|

aLoan | 61

«Pretty Freaks», le précédent album d’Aloan, est resté quatorze semaines dans les charts helvétiques.

Alain Frey.» Cette première collaboration n’aboutit finalement à rien de concret, mais titille la curiosité de Céline qui découvre à cette occasion Aloan, alors à ses prémices. Deux ans plus tard, en 2005, le producteur refait appel à la chanteuse, cette fois-ci pour lui proposer une place au sein du groupe. Tout en évoluant dans des formations musicales amatrices, la Genevoise exerçait alors le métier de... graphiste! Une profession qu’elle pratique encore aujourd’hui en indépendante durant les périodes creuses. C’est elle par ailleurs qui dessine toutes les pochettes des albums. Le credo du groupe? S’imprégner des influences chères à chacun des musiciens qui le composent. Une touche d’électro, une pointe de rap, une bonne rasade de rock’n’roll, et même un soupçon de musique country, sans oublier le pop et la guitare sèche: c’est tout cela à la fois, Aloan! «Et puis, nos goûts évoluent au fil du temps, relève Alain Frey. Nous n’écoutons pas les mêmes choses qu’il

goûts et Dégoûts

Secrets de cuisine Pour vous, cuisiner c’est... Elle: Hyper-important! C’est prendre du temps pour une activité que j’estime essentielle. Lui: Un des rares moments dans les villes occidentales où l’on retourne aux sources. Qu’avez-vous toujours en réserve? Ensemble: Du Cenovis! Que ne mangeriez-vous pour rien au monde? Elle: Tout ce qui est abats... Lui: rien ne me dégoûte. Au contraire, si on me propose quelque chose de bizarre et d’inhabituel, j’aurais envie d’essayer.

Quel est votre plat favori? Elle: N’importe quel plat agrémenté d’herbes aromatiques. Quand je vais acheter un bouquet de menthe fraîche ou de basilic au marché, j’adore en respirer le parfum. Lui: Je suis très grillades. J’apprécie notamment les racks d’agneau. Avec qui rêveriez-vous de partager un repas? Elle: Avec Patti Smith. Je suis en train de lire son livre, et il y a quelque chose d’extrêmement doux et intelligent qui s’en dégage. Pourtant, je connais assez mal sa musique. Lui: Avec Mike Horn. J’ai lu plusieurs bouquins sur ses périples.


|

CUISINE DE SAISON

MIGROS MAGAZINE | No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

oulisses rez les c réalisée v u o c é D to nce pho de la séa cet article sur h r u po gazine.c igrosma www.m

y a dix ans, et cela influence notre propre production.» Les compositions d’Alain et Céline, lui pour la musique, elle pour les paroles, sont également empreintes d’une recherche constante de nouveauté. Même si Pretty Freaks, leur précédent album, a rencontré un énorme succès en 2009 – quatorze semaines dans les charts helvétiques, et un titre de groupe suisse de l’année décerné par la chaîne alémanique DRS – ils ont préféré s’en éloigner pour leur nouvelle galette. «Nous avons eu besoin de prendre du recul avant de nous lancer sur le suivant, raconte Céline Vonwiller. On nous attendait avec un disque plus commercial, mais finalement No Fear, No Bravery est un album assez introspectif. Notre démarche va donc à l’encontre des recommandations actuelles: convaincre en trente secondes.» Une prise de risque volontaire – «Nous avons besoin de nous mettre en danger» – qui se retrouve dans le titre de l’opus. «Peur (fear) et bravoure (bravery) sont intrinsèquement liées. Si l’on n’a pas conscience des dangers encourus, on peut pas vraiment parler de courage...» Pour l’heure, le pari est réussi. L’album a séduit les fans, même s’il n’a pas encore atteint le succès de Pretty Freaks. Mais Alain Frey et Céline Vonwiller sont confiants: «Après tout, cela ne fait que six mois que le disque est sorti.»

A la conquête d’un nouveau public La prochaine étape? Après avoir assis leur position au niveau national – non seulement ils ont enflammé les scènes romandes mais sont aussi appréciés de l’autre côté de la barrière de röstis – ils espèrent conquérir un nouveau public au-delà des frontières helvétiques. «On planche sur une éventuelle tournée en France.» Quant à leur clip What the hell is it for, un bijou d’humour aux accents délicieusement rétro, il est en lice aux Journées de Soleure, dans la catégorie «Best Swiss Video Clip»... Texte: Tania Araman Photos: Nicolas Righetti / Rezo

Sur le Net: www.aloan.ch

|

ALOAN | 63

Poulet au citron et salade saveurs d’Asie Une recette d’Aloan

«Nous ne cherchons pas à convaincre en trente secondes» PLAT PRINCIPAL POUR 4 PERSONNES 8 morceaux de poulet, p. ex. cuisses inférieures et hauts de cuisse sel, poivre ail et gingembre en poudre 3 cs d’huile d’olive 3 citrons bio 2 cs de graines de sésame

2. Râper le zeste et exprimer le jus des citrons. Faire dorer les graines de sésame dans une poêle antiadhésive sèche. Déposer chaque morceau de poulet sur un carré de feuille d’aluminium, relever de zeste et de jus de citron, puis parsemer de sésame. Fermer les papillotes. Les placer sur une plaque ou dans un plat réfractaire et poursuivre la cuisson au four env. 30 min.

Salade: 3 carottes 1 bouquet de coriandre 1 bouquet de menthe 1 mangue 100 g de pousses de haricots mungo 250 g de petites crevettes cuites 1 petit citron vert 3 cs d’huile d’olive 1 cs de sauce soja sel, poivre

3. Pour la salade, râper grossièrement les carottes. Réserver un peu de coriandre, hacher le reste ainsi que la menthe. Détailler la mangue en dés. Dans un saladier, réunir les carottes, les herbes aromatiques, la mangue, les pousses de haricots mungo et les crevettes. Exprimer le jus du citron vert, le mélanger avec l’huile et la sauce soja, saler et poivrer. En assaisonner la salade. Décorer de coriandre réservée et servir avec le poulet.

1. Préchauffer le four à 220 °C. Entailler les morceaux de poulet à l’aide d’un couteau tranchant. Saler, poivrer et relever d’ail et de gingembre en poudre. Dans une poêle, faire rissoler le poulet de tous les côtés dans l’huile durant env. 20 min.

Préparation: env. 20 min + cuisson à la poêle env. 20 min + cuisson au four env. 30 min Par personne, env. 54 g de protéines, 44 g de lipides, 25 g de glucides, 3000 kJ/720 kcal

Dès maintenant dans votre kiosque favori pour Fr. 4.90 ou par abonnement sur www.saison.ch Douze numéros pour seulement Fr. 39.-


ACTION

OFFRES VALABLES DU 5.2 AU 18.02.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Des produits de soins efficaces en qualité Kneipp.

3 POUR 2

13.u 8de 200.70 au lie

he Baume douc amanaux fleurs d’ 3 de t lo en dier l 0m 3 x 20

17.50

12u.–de 15.80

au lieu de 25.–

Crème intense aux fleurs d’amandier en lot de 2 2 x 50ml

au lie

s Crème pour le urs fle x au ns ai m d‘amandier en lot de 2 2 x 75ml

Kneipp est en vente à votre Migros et sur LeShop.ch

OFFRES VALABLES DU 05.02 AU 11.02.2013 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Edition limitee

6.90

au lieu de 8.20

Smarties Mini Duo-pack

6.50

Smarties Cane Trio-pack

5.00

tte

Smarties Tube géan t Duo-pack ROSE

2 x 17 0g

3x 70 g

2 x 21 6g

Smarties est en vente à votre Migros


|

votre région

Migros Magazine | No 6, 4 février 2013 |

Migros VaLais | 65

Et maintenant, dansez! La danse a ceci d’extraordinaire qu’elle permet de stimuler l’organisme et de se dépenser tout en s’amusant. De plus, sa pratique développe la coordination ainsi que la mémoire. Dans ses centres du valais romand, l’ecole-club propose des cours en tous genres: jive-rock, flamenco, hip hop, latino-tropicale, orientale (y compris pour mère et fille),

VaLais

danse de salon, claquettes. D’autres rendez-vous de danse s’adressent aux enfants dès 3 ans. Pour plus d’informations ou pour une procédure d’inscription, connectez-vous sur www.ecoleclub.ch ou contactez les centres de Sion (027 720 65 20), Martigny (027 720 41 71) ou Monthey (024 471 33 13).

Améliorer sa coordination et développer sa mémoire sont deux bienfaits de la danse.

Migros Valais fan du FC Sion

Sponsor officiel de l’équipe sédunoise, la coopérative vend aussi, en exclusivité, des marchandises portant les couleurs et le logo du club.

Photos: Kost; Didier Bérard

Les échoppes proposent une vaste palette d’accessoires et de vêtements taillés pour les fans, grands et moins grands.

P

armi les symboles forts du Valais, il en est un qui véhicule une charge émotionnelle particulièrement puissante: le FC Sion. Tout le canton, ou presque, suit les résultats du club et réagit avec passion à chaque match disputé,

comme ce fut encore le cas lors du match de Coupe de Suisse face au SC Kriens. Voici plusieurs années que Migros Valais est sponsor du FC Sion. Depuis deux ans, le service traiteur de l’enseigne s’occupe par ailleurs de la restauration du

Platine Club, l’espace lounge du Stade de Tourbillon qui accueille ses membres dans un cadre élégant et convivial. Récemment, Migros Valais s’est engagée davantage dans son soutien au club en devenant sponsor officiel du FC


votre région 66 |

|

migros valais

Sion. De plus, on trouve désormais en exclusivité dans cinq points de vente du canton (voir la liste ci-dessous) des «fan shop», c’est-à-dire des emplacements dédiés à la vente de matériel officiel estampillé FC Sion. On y propose des maillots, des sweat-shirts, des écharpes, mais aussi des fanions, des coussins, des nounours ainsi que plusieurs autres articles à l’effigie du club. Certains vêtements sont disponibles en taille enfant, pour les plus jeunes supporters.

gros succès après seulement quelques mois L’opération, qui a démarré il y a quelques mois à peine, rencontre un grand succès. Les articles les plus populaires sont ceux qui portent le nom de Gennaro Gattuso. Depuis son arrivée dans le mythique club de football valaisan, le champion du monde italien fait la fierté des supporters. Texte: Sidonie Roth

Les «fan shops» FC Sion Migros a aménagé des «fan shops» fC Sion dans les magasins suivants: ! Migros Monthey La verrerie ! SportXX de Martigny Quartz Center ! Migros Sion Métropole ! SportXX de Sierre rossfeld ! Migros Hobby-Center de Brigue-Glis

Changements d’adresse: les changements d’adresse sont à communiquer à la poste. Le journal suivra automatiquement à la nouvelle adresse. Abonnement à «Migros Magazine»: MIGROS VALAIS, 1920 Martigny, tél. 027 720 44 00. E-mail: registre.cooperateurs@migrosvs.ch INTERNET: www.migrosvalais.ch SERVICE CULTUREL: direction des Ecoles-clubs, rue des Finettes 45, 1920 Martigny, tél. 027 720 44 00.

| No 6, 4 février 2013 |

migros magazine |

Promesses pour des lendemains sereins

L’Ecole-club de Martigny présente une exposition qui décline le développement durable en textes et en images artistiques.

P

remier préjugé: le développement durable est un terme «politiquement correct» pour désigner l’écologie. Deuxième préjugé: appliquer les principes de développement durable implique d’importants sacrifices. A l’heure où le développement durable – le vrai, pas celui des préjugés – devient une nécessité pour les collectivités comme pour les particuliers, la Fondation pour le développement durable des régions de montagne (FDDM) entend en brosser un portrait plus réaliste et ô combien plus attrayant. A l’Ecole-club de Martigny, elle présente une exposition mêlant photographies et littérature. Rien de rébarbatif làdedans, rien de moralisateur, rien d’abscons. Le directeur de la FDDM, Eric Nanchen, présente la manifestation, la fondation et ses ambitions.

Eric Nanchen est le directeur de la Fondation pour le dévelop­ pement durable des régions de montagne depuis 2004.

Eric Nanchen, mettons-nous d’accord sur les termes: qu’est-ce que le développement durable?

Il s’agit d’un processus qui englobe tout à la fois l’écologie, le contexte économique et les aspects sociaux. Ces trois éléments sont indissociables et fonctionnent selon le principe du maillon faible. Imaginons que votre organisme se porte à merveille mais que votre foie ne fonctionne plus: c’est la fin. Il en va de même avec le développement durable: il n’est pas possible de négliger l’une ou l’autre de ces dimensions. Et qu’est-ce que la FDDM?

En 1998, le Grand Conseil valaisan a adopté une charte du développement durable. La FDDM a alors été créée avec la mission de veiller à sa concrétisation. Nous avons pour tâche d’appuyer les collectivités qui souhaitent mettre en pratique le développement durable. Pour cela, nous travaillons sur quatre axes: nous accompagnons le canton et les communes; nous proposons nos services aux établissements scolaires et aux étudiants; nous organisons des événements tels que le SlowUp; et, enfin, nous nous impliquons dans la coopération en collaboration avec la Direction du développement et de la coopération (Département fédéral des affaires étrangères). Où en est le Valais dans ce domaine?

Le développement durable est un projet de société qui repose sur des valeurs. Le


|

Votre région

Migros Magazine | No 6, 4 février 2013 |

|

Migros VaLais | 67

Valais est en chemin. Sur certains points, on développe des choses formidables, mais d’autres aspects sont plus sensibles. L’important est de savoir reconnaître les erreurs du passé pour ne plus les reproduire. Certaines bonnes idées d’hier sont devenues les fléaux d’aujourd’hui; il faut oser en prendre conscience. Maintenant que les choses sont claires, parlons de l’exposition. Quel est son fil rouge?

Le Valais a pris seize engagements en matière de développement durable. L’exposition illustre ces engagements avec des portraits et des textes littéraires. Les photos sont très belles et les textes suffisamment succincts pour permettre une visite agréable.

«Les portraits et les textes illustrent l’engagement du Valais.»

Quels sont les seize engagements dont vous parlez?

Il y en a trop pour tous les citer, mais en voici quelques-uns: promouvoir le développement d’un tourisme durable, garantir une agriculture durable et multifonctionnelle, assurer un marché du travail équilibré soutenant le dynamisme du tissu économique, maintenir et améliorer les ressources vitales, veiller à la cohésion sociale par l’intégration et le respect, ou encore promouvoir la santé. Quel objectif poursuivez-vous avec cette exposition?

Celui de personnaliser le développement durable, grâce aux portraits. L’exposition souligne le fait que derrière chaque engagement, il y a Monsieur et Madame Tout-le-Monde. Chacun est en mesure d’y participer. Nous avons choisi une approche culturelle et esthétique afin que la population prenne du plaisir à redécouvrir cette thématique. Cela prouve qu’il est possible de développer un projet de société sympathique et que le développement durable repose plus sur la responsabilité que sur l’austérité, contrairement aux idées reçues. Qui a réalisé les portraits?

Il s’agit de Brian Walker, photographe lausannois de talent. Les tirages sur plexiglas exposés à l’Ecole-club sont superbes et rendent bien hommage à son travail. Pourquoi ne pas avoir choisi un photographe valaisan?

La FDDM accueille depuis plusieurs années des personnes de toute la Suisse désirant effectuer leur service civil en son sein. Brian Walker fut l’un de ces civilistes, tout comme Pascal Chauvie qui a

«Favoriser le développement culturel»: tel est l’engagement n° 13 de l’Etat du Valais en matière de développement durable.

conçu le dossier pédagogique de l’exposition. Cette exposition a-t-elle déjà été présentée dans le passé?

Oui, à plusieurs reprises. Elle a tourné notamment au château de Loèche, à Berne, à Rio et dans la salle des pas perdus du Grand Conseil, à Sion. Rio! Vraiment?

Vraiment! Bien que la FDDM ne soit pas très connue du grand public, elle est un acteur reconnu du développement durable. Elle a été choisie pour présenter le plan d’action pour le développement durable du Canton du Valais à Rio de Janeiro, dans le cadre de la Conférence des Nations unies en juin 2012. Nous y avons co-organisé plusieurs événements.

Cela semble étonnant de découvrir à présent cette exposition à l’Ecole-club. Mais nous sommes fiers d’exposer ici! C’est une belle opportunité de faire le lien entre privé et public. De plus, Migros est un acteur engagé qui véhicule des valeurs, qui s’implique pour la culture et l’enseignement, qui agit en faveur du développement durable. Pour la FDDM, il s’agit d’un cadre privilégié. Propos recueillis par Mélanie Zuber Photos: Mélanie Zuber et Brian Walker

16 engagements – 16 portraits Une exposition de la Fondation pour le développement durable des régions de montagne, à découvrir jusqu’au 23 février à l’Ecole-club de Martigny. Du lundi au vendredi de 8 h à 20 h; le samedi de 8 h à 12 h. Entrée libre. www.fddm.ch


OFFRES VALABLES DU 4.2 AU 8.2.2013

Profitez!

Semaine Asia Emincé de volaille sweet & sour

Nouillettes au beurre, salade du jour

12.80 Disponible dans vos restaurants Migros

Rouleau de printemps aux légumes ou au poulet

Mini rouleaux de printemps “Asia” 5 pièces, sauce à choix

Sandwich au poulet et légumes chinois

1.80

2.80

6.50

Disponibles dans les Take Away Migros


SEMAINE GOURMANDE OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 5.2 AU 11.2.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

14.-

au lieu de 18.-

Gruyère AOC salé kg

13.50

Emmentaler AOC doux kg

23.-

Raclette du Valais AOC kg

Société coopérative Migros Valais www.migrosvalais.ch

24.50

L’Etivaz AOC kg

22.Sbrinz AOC kg

19.50

Vacherin Fribourgeois AOC doux kg

20.-

Tête de moine 1/2 meule kg


NOUVEAU PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRE VALABLE DU 5.2 AU 18.2.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

20x POINTS

HAKLE® UN SOIN NATUREL AVEC 4 PLIS PLUS DE DOUCEUR POUR PLUS DE SOIN

4 PLIS

® soin Hakle un l re tu a n de x extraits enrichi au 9 rouleaux , e ill camom

7.60

Hakle® – à l’extrait de camomille, pour soigner naturellement. Si doux, si éprouvé et si précis que vous gagnerez une véritable sensation de propreté.

Les petits détails qui font la différence

Hakle est en vente à votre Migros


|

Au quOTIDIEN

MIGROS MAGAZINE | No 6, 4 février 2013 |

|

VOyAGE | 71

Cambodge: un millénaire en deux semaines

Ruines séculaires, vestiges de la colonisation française ou témoignages de la terrible période des Khmers rouges, ce pays encore épargné par le tourisme de masse est un concentré d’histoire.

Photo: istockphoto

Le temple d’Angkor Vat, entouré d’un fossé imposant, témoigne du savoir­faire de la civilisation khmère.

D

ébarquer en Asie du Sud-Est, pour qui n’y a jamais mis les pieds, reste une expérience forte malgré la modernisation galopante. Lorsque l’on traverse les rues de la capitale, Phnom Penh, il y a tant à voir et à sentir: les visages, les sourires, les vêtements, les stands où l’on cuisine du riz frit et des nouilles, les tuk-tuk qui insistent pour vous mener à votre destination (et ne se laissent pas impressionner par votre refus), la circulation chaotique… «C’est le dernier moment pour visiter le Cambodge avant que les tour-opérateurs n’apportent le tourisme de masse, surtout à Siem Reap et peut-être dans le sud», observe Céline Goumaz, Suissesse qui vit dans ce pays depuis quatre ans.

Son hôtel, qui doit ouvrir ses portes tout prochainement dans la capitale culturelle, est en plein chantier, à l’image du pays qui se réveille.

une merveille préservée dans un écrin de verdure La redécouverte des ruines des temples d’Angkor, en 1863, lorsque la France a colonisé l’Indochine, a placé le Cambodge sur la carte du monde. A son apogée, au XIIIe siècle, la capitale de l’empire khmer s’étendait sur plus de mille kilomètres carrés et comptait près de 750 000 habitants. L’on ne saurait manquer de visiter ces temples, éparpillés sur un immense territoire: 300 kilomètres séparent Angkor Vat, le bâtiment principal –

celui qui figure aussi sur le drapeau national –, du plus éloigné des monuments datant de la même époque, Preah Vihear, revendiqué par la Thaïlande. De bon matin, la route qui mène aux sites se transforme en un immense chaos de bus climatisés, voitures privées, tuk-tuk, vélos... qui font halte au temple principal. Ça se bouscule un peu, mais dès que l’on s’éloigne des larges allées, la foule s’évapore et l’on se retrouve enfin seul à arpenter les ruines séculaires. Elles se trouvent dans un état de conservation divers: certaines sont encore de véritables palais quand d’autres ont été envahies par la forêt vierge. Régulièrement, de nouveaux temples sont redécouverts et s’ajoutent à la liste. La meil-


33% DE RÉDUCTION 33%

33%

6.70

11.25

Solution buccodentaire Candida Parodin 2 x 400 ml

Brosses à dents medium Candida Multicare* 6 pièces

au lieu de 10.–

33%

7.80

au lieu de 11.70

Dentifrice Candida White Micro-Crystals 3 x 75 ml

MGB www.migros.ch W

TOUS LES PRODUITS DE SOINS DENTAIRES CANDIDA EN EMBALLAGES MULTIPLES OFFRES VALABLES DU 5.2 AU 18.2.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

au lieu de 16.80

33% 6.60

au lieu de 9.90

Dentifrice Candida Sensitive Professional 3 x 75 ml

33%

33% 5.90

au lieu de 8.85

Dentifrice Candida Peppermint 3 x 125 ml

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

33% 6.40

au lieu de 9.60

Chewing-gum Candida Fresh Classic 3 x 30 pièces

5.90

au lieu de 8.85

Dentifrice Candida Fresh Gel 3 x 125 ml


|

AU QUOTIDIEN

MIGROS MAGAZINE | No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

|

VOYAGE | 73

leure manière de visiter le site consiste à prendre un ticket pour trois jours, que l’on peut répartir sur une semaine. Car entre deux visites, l’on a souvent besoin d’une respiration et la région de Siem Reap a beaucoup d’autres activités à offrir (lire encadré).

Un réel échange avec les habitants

La culture par les papilles Pourquoi ne pas participer à un cours de cuisine cambodgienne sur place? Nous l’avons fait à Siem Reap, au restaurant Temple club. L’on choisit une entrée, un plat principal et un dessert parmi la carte de menu, puis l’on se rend au marché pour acheter les ingrédients et découvrir des légumes inconnus. Le Khmer Amok, mets national à base de poisson, requiert doigté et patience, alors que le duo courge – lait de noix de coco est un excellent dessert simple à préparer.

De l’autre côté du lac de Tonlé Sap, la région de Battambang, jardin potager et verger du Cambodge, est bien plus tranquille. Les pluies des derniers jours menacent le fleuve, objet de toutes les conversations. Un homme en scooter s’approche et voudrait savoir si nous sommes d’accord de venir donner une leçon d’anglais. Bunnarath Som vient d’une famille pauvre, qui l’a placé chez les moines bouddhistes à 7 ans. Il y a reçu une éducation et de bonnes notions d’anglais. Devenu agriculteur – comme 70% de la population – il a souhaité partager ce qu’il a appris. «J’ai demandé au chef du village si je pouvais emprunter les salles de cours entre quatre et six heures pour enseigner la langue de Shakespeare. Pour moi, c’était très important que cela reste gratuit, tout le monde est bénévole.» Les élèves de la première volée de l’école du village de Slarkram, à quelques kilomètres, sont devenus enseignants et chaque jour Bunnarath Som fait un tour en ville – en partenariat avec les hôtels – pour trouver des touristes volontaires. «Les enfants ont l’occasion de découvrir d’autres cultures en même temps qu’ils apprennent l’anglais.» Malheureusement, ce jour-la, il pleut tellement fort que chacun s’est précipité chez lui, de peur que la montée des eaux ne coupe la route. La leçon est annulée. Le lendemain, un tuk-tuk nous emmène à la gare du train bambou. Il s’agit d’une ligne d’une quinzaine de kilomètres, construite par les Français en 1930, qui sert à acheminer matériel et vivres. Deux axes d’acier sont posés sur des rails déformés par le temps. Par-dessus se trouve trouve un plateau de bambou et un moteur diesel est installé à l’arrière. C’est parti pour un voyage cahoteux et bringuebalant dans le temps. Lorsque nous faisons face à un train venu de l’autre di-

Le train de bambou est suffisamment léger pour devenir un train «à l’emporter».

Pratique

Un parapluie joliment assorti au «kesa», la robe orange traditionnelle des moines bouddhistes.

rection, le plus léger doit sortir de l’axe. Nous descendons du train, démontons le plateau, portons les axes sur le bas-côté. Puis il faut «reconstruire» le véhicule avant de repartir. Soudain, le chauffeur freine brusquement, descend et revient quelques pas en arrière en courant avec son bâton qu’il frappe frénétiquement au sol. Le revoilà, large sourire, un serpent mort à la main: «Soupe! Good!» Le pays voudrait assainir son réseau en ruine. La ligne reliant Kampot à Phnom Penh, construite par les Français, vient d’être rouverte mais pour l’heure seuls des convois de marchandises l’empruntent. La partie nord est en cours de rénovation, «mais nul ne sait quand ce chantier pharaonique sera achevé, car les entreprises chargées de sa réhabilitation rencontrent d’énormes difficultés tant

! S’y rendre: vols quotidiens depuis Genève via Bangkok ou Canton pour Phnom Penh ou Siem Reap. Il faut un visa que l’on peut obtenir à l’arrivée pour 25 dollars, valable un mois, ou à organiser au Consulat général du Royaume du Cambodge en Suisse. ! Le meilleur moment pour visiter le pays se situe entre octobre et février, lorsque les températures ne montent pas trop haut et qu’il ne pleut quasiment pas, mais l’on peut y aller toute l’année. Aucun vaccin n’est obligatoire, cependant des précautions, notamment contre la malaria, sont à prendre. Un médecin saura vous conseiller. ! De nombreuses compagnies de bus circulent à travers tout le pays avec plusieurs départs par jour. Nous recommandons Capitole et 168 Sorya, plus confortables. Compter six heures pour relier Phnom Penh et Sihanoukville. Il faut savoir que les bus sont toujours pleins. L’on peut également circuler par bateau sur le Mékong et sur le lac Tonlé Sap. Une autre possibilité consiste à louer une voiture avec chauffeur.

Gare aux mines! Le Cambodge demeure l’un des pays les plus minés au monde. Le sud est relativement préservé, mais ne vous éloignez pas des routes et sentiers. Le site d’Ankgor, autrefois miné pour éviter que les Khmers rouges ne le détruisent, a été passé au peigne fin, mais par précaution les autorités recommandent là aussi de rester sur les chemins.


|

AU QUOTIDIEN

MIGROS MAGAZINE | No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

|

VOYAGE | 75

Un coup de cœur Derrière la ville fantôme de Kep, au bord de la mer, une piste part à travers la forêt et rejoint un élevage de papillons. L’on peut se balader dans les sentiers, s’arrêter sur un banc, siroter un café (dont les plantations se situent à quelques kilomètres de là). Plus loin, cette même piste débouche sur la «Jasmine Valley», un éco-resort perdu dans la jungle, tenu par un couple d’Australiens. Chaque bungalow est unique et construit avec le bois de la forêt alentour. Le restaurant sert des légumes du jardin cultivés sans pesticides. www.jasminevalley.com

ez sur Retrouv gazine.ch m s igro a www.m o exclusive du id une v é ambou. train b

Si l’ancien Cinéma Royal peine à éblouir de ses lumières, il a toutefois le mérite de rappeler une certaine ambiance d’antan.

financières que techniques», observe Céline Goumaz.

Les heures sombres de l’histoire contemporaine De retour à Phnom Penh, il est temps de faire face à l’histoire terrible des Khmers rouges. La visite de l’ancienne école transformée en prison S-21 se révèle à la fois passionnante et effrayante. Durant les années 1975-1979, le régime de Pol Pot a instauré «l’an zéro», remaniant tout un pays. L’agriculture est alors le seul travail admis. Il n’y a plus ni universités ni hôpitaux. Les citadins sont envoyés aux champs tandis que les machines de la vie moderne sont bannies et l’instruction abolie. Pour une chanson fredonnée, une observation, les gens sont condamnés aux travaux forcés ou déportés dans des camps d’où personne ne revient jamais. Il suffit de porter des lunettes de vue – interprétées comme un signe «intellectuel» – pour être considéré comme un traître à la cause. 20 000 personnes auraient péri dans cette prison. Salles de torture, cachots

et expositions temporaires se succèdent. En 2012, Douch, directeur de la prison, a été condamné à perpétuité pour crime contre l’humanité. Le procès est abordé dans une salle. Les portraits des dictateurs ont été tagués d’insultes par un peuple à la mémoire toujours vive.

Détente au sud dans une ambiance coloniale Loin de l’agitation des capitales économiques et touristiques, le sud du pays est un havre de paix. Première halte à Kampot, petite ville qui a un air de patelin de province français des années cinquante. Les façades du vieux cinéma et du théâtre n’ont pas changé mais il n’y a guère plus qu’un bazar à l’intérieur. «Avec un petit ravalement de façades, la cité pourrait être inscrite au patrimoine de l’Unesco», nous vante l’Office du tourisme. Les nouvelles constructions ont été bâties sur le même modèle. Notre hôtel, composé de moulures et de fer forgé, n’a que trois ans mais sent déjà le renfermé. A la réception, Novembre, prénommé ainsi parce qu’il est né en ce

mois, est ravi de pratiquer son anglais balbutiant. Il raconte qu’il aime suivre les matchs de la première ligue anglaise et n’est jamais allé à Phnom Penh. Il dort là, juste derrière le comptoir, sur un matelas dans l’hôtel de son oncle.

Un courant d’air marin et fantomatique Dernière escale à Kep, au bord de la mer. Cette petite ville est en plein essor, nous promet-on. Autrefois lieu de villégiature des Français en mission, leur maison sont toujours là, en ruine, dans un quartier surnommé «ville fantôme». Durant le régime khmer, il était interdit d’habiter ces maisons qui ont été pillées jusqu’à la moindre plaque de carrelage. Le marché aux crabes grouille de clients, mais la plage n’est guère attirante. Peu importe, l’endroit est si calme que l’on s’y repose avec délice de son long voyage. Les amateurs de sable blanc embarqueront sur de petits bateaux qui les conduiront dans les îles paradisiaques alentour, dont la plus célèbre est l’Ile au lapin.

Publicité

ONLINE MAGAZINE La plateforme interactive et multimédia aux contenus passionnants venant de Migros Magazine. Jetez-y un coup d’œil: www.migrosmagazine.ch.

www.migrosmagazine.ch

Texte et photos: Mélanie Haab


SOCIéTé 76 |

|

PSYCHOLOGIE

| No 6, 4 février 2013 |

MIGrOS MaGazInE |

L’art de bien se comparer

Se mesurer à autrui peut être bénéfique pour l’estime de soi et participer au sentiment de bonheur. Pour autant que l’on s’y prenne correctement.

L

a scène est connue. Dans les vestiaires d’une salle de sport, Madame regarde avec envie sa voisine, une jeune femme souriante aux courbes parfaites, mais ne voit pas, juste à côté d’elle pourtant, une quinquagénaire qui peine à retrouver son souffle. Et de l’autre côté du mur, Monsieur admire discrètement les muscles saillants du bel éphèbe s’habillant en face de lui, mais tourne le dos au collègue vieillissant doté d’une généreuse bedaine. Ce faisant, Madame et Monsieur se comparent à autrui de manière dévalorisante, alors qu’il serait si facile d’opter pour un mode de pensée constructive.

Tout dépend du point de vue Pour cela, le choix du point de référence est essentiel. En effet, il est forcément frustrant de vouloir se mesurer à des personnes exceptionnelles. Par contre, placer le curseur de son point de vue plus bas sur l’échelle des valeurs permet d’augmenter son estime de soi (lire encadré), et par conséquent son sentiment de bonheur. L’art consiste donc à privilégier les comparaisons dites «descendantes», qui favorisent une bonne image de sa personne, aux comparaisons dites «ascendantes», qui mettent l’individu sous pression en plaçant la barre trop haut. Ainsi, dans notre exemple, le sportif aura tout intérêt à se comparer à moins apte que lui («Malgré mon âge, je suis capable de battre au tennis des adversaires plus jeunes que moi»), tout comme il ne manquera pas de se comparer à lui-même («Depuis que j’ai repris le sport, j’ai une bien meilleure condition physique qu’auparavant.»)

«Toute pensée procède de la comparaison.»

Une approche des plus méthodiques Dans son dernier ouvrage*, le psychologue fribourgeois Yves-Alexandre Thalmann a longuement développé la méthode. «Je suis parti du principe que

toute pensée procède de la comparaison, même si celle-ci n’est pas forcément explicite. Par exemple, le seul fait de dire je suis manuel est une mise en relation par rapport à la catégorie des intellectuels, explique l’auteur. Du coup, comme les comparaisons sont omniprésentes et qu’il n’est pas possible de les éviter, il

faut apprendre à les utiliser à bon escient.» En soi, la démarche paraît fort simple et présente l’avantage de pouvoir être appliquée dans quasiment tous les moments de la vie, par exemple en se disant: «Mon collègue est mieux payé que moi? Ce n’est pas grave, je gagne suffisam-


|

soCiéTé

Migros Magazine | No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

|

PsYCHoLogie | 77

Monsieur Top, Monsieur Bof et moi L’estime de soi peut très rapidement – et qui plus est inconsciemment – changer selon son entourage immédiat. C’est ce que révèle une expérience filmée par le Laboratoire de psychologie de l’Université de Lorraine, en France. Dans une pièce vide, un candidat postulant pour un emploi doit remplir la première partie d’un questionnaire en notant ses qualités et compétences. Puis vient la pause. Entre alors un individu d’apparence négligée et aux atti-

L’important est de ne pas perdre pied en voulant se comparer aux autres.

tudes vulgaires. Il s’agit de Monsieur Bof, un complice des psychologues. Durant nonante secondes, les deux postulants se font face. Après ce laps de temps, le cobaye doit remplir la seconde partie du questionnaire. Résultat: son estime de soi va aussitôt s’améliorer. A l’inverse, lorsque la scène se répète cette fois avec un Monsieur Top en costardcravate arrivant avec une mallette remplie de documents, la personne observée aura une nette tendance à se

dévaloriser. Conclusion: l’estime de soi n’est pas stable. Face à un concurrent jugé comme peu inquiétant, elle a tendance à augmenter, alors que face à un compétiteur considéré comme apte au poste, elle marque une baisse.

Voir le film de l’expérience sur la comparaison sociale: www.canal-u.tv (entrer le terme «comparaison» dans le moteur de recherche).

Photo: Paul Bradbury

«Il faut accepter d’évoluer progressivement.»

ment pour vivre décemment» ou «Ma sœur est toujours mieux habillée que moi? Et alors, j’ai de quoi m’habiller élégamment en toutes saisons» ou encore «Nos voisins semblent plus amoureux que nous? Au moins, nous sommes toujours ensemble. Beaucoup ne peuvent pas en dire autant.»

Dans la réalité, prendre le pli de la comparaison judicieuse exige de l’entraînement. «La lecture de mon livre ne suffit pas, avoue YvesAlexandre Thalmann. Acquérir ces automatismes demande du temps. Par ailleurs, il faut accepter d’évoluer progressivement et ne pas vouloir changer son mode de pensée d’un coup.» De plus, il faut préciser que l’art de bien se comparer ne peut être la panacée dans la recherche du mieux-être. «Je m’adresse avant tout à des personnes qui connaissent de légères baisses de moral, explique le psychologue. L’outil n’est en soi pas suffisant pour traiter des pathologies plus graves, même s’il peut être intégré dans des psychothérapies.» Il est du reste bon de rassurer le lecteur: la peur de prendre la grosse tête et de tomber dans l’égocentrisme à force de se répéter qu’on est meilleur que les autres n’a pas lieu d’être. «J’ai déjà donné plusieurs cours sur la comparaison et n’ai jamais connu de tels cas.»

La théorie de la relativité Il est également important de souligner que le but n’est pas ici de dénigrer autrui, mais de considérer à juste titre

ce que l’on possède et ce que l’on vaut. «Les gens heureux sont en général des personnes qui sont conscientes de ce qu’elles ont et qui savent en être reconnaissantes», sait Yves-Alexandre Thalmann qui se base sur les théories de la psychologie positive, une discipline née dans les années 1990 aux Etats-Unis. Et de poursuivre: «L’ennemi numéro 1 du bonheur, c’est l’oubli. L’oubli d’être en vie, d’avoir un revenu, d’avoir un toit ou d’avoir tout simplement de l’eau chaude lorsqu’il fait froid.» De même, vouloir constamment obtenir ce qui nous manque ne rend pas heureux. «La personne qui souhaite être riche ne sera jamais satisfaite, car elle voudra toujours plus d’argent», analyse le Fribourgeois. Notons enfin qu’il existe aussi des comparaisons ascendantes bénéfiques. C’est le cas notamment lorsqu’un patient souffrant d’un cancer pense aux personnes de son entourage qui ont réussi à vaincre la maladie. Dans cet exemple, se mesurer à autrui n’est alors plus un frein, mais bel et bien un moteur. Texte: Pierre Wuthrich

* Yves-Alexandre Thalmann: «Comparez-vous! et vous serez heureux», Editions Jouvence, 2012


LA NATURE SAIT CE QUI EST BON. MGB www.migros.ch W

OFFRES VALABLES DU 5.2 AU 11.2.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

1.70

au lieu de 2.–

Toutes les tablettes de chocolat Bio Fairtrade 15 % de réduction p. ex. tablette de chocolat lait / noisettes, 100 g

6.85

au lieu de 8.10

Tous les vinaigres et les huiles Bio 15 % de réduction p. ex. huile d’olive, 50 cl

9.20

au lieu de 11.50

Steaks hachés, viandes diverses, Bio 20 % de réduction Suisse, 4 pièces, 460 g

2.50

au lieu de 2.90

Tous les pains frais Bio –.40 de réduction p. ex. pain fermier, 320 g

1.50

au lieu de 1.90

6.60

au lieu de 8.30

6.10

Tous les cafés Bio Fairtrade 20 % de réduction p. ex. café moulu, 500 g

Lait M-Drink UHT, Bio 15 % de réduction 4 x 1 litre

au lieu de 7.20

Tilsit à la crème, Bio 20 % de réduction les 100 g


|

au quotidien

Migros Magazine | No 6, 4 février 2013 |

|

éducation | 79

Des sorties en toute complicité permettent de tisser des liens durables.

Des parrains et marraines de choix La religion tient aujourd’hui un rôle moins important dans notre société qu’auparavant, mais la tradition d’offrir un parrain et une marraine à son enfant rencontre toujours le même succès. Quelques conseils pour attribuer ce rôle aux bonnes personnes.

O

n choisit ses amis, pas sa famille.» Le parrain et la marraine d’un enfant, eux aussi, résultent du choix des parents. «Notre société se caractérise aujourd’hui par un processus d’individualisation, explique Gaëlle Aeby, assistante à l’Institut des sciences sociales de l’Université de Lausanne et spécialiste des questions familiales. Nous avons tendance à accorder de plus en plus d’importance à nos amis, choisis à notre gré, alors que les rapports fa-

miliaux deviennent plus fragiles. Les parrains et marraines, sélectionnés par les parents, sont donc eux aussi valorisés par la société. D’amis, ils deviennent des membres privilégiés de notre parenté dite fictive ou spirituelle. Et lorsqu’ils sont issus de la parenté, ils renforcent des liens familiaux préexistants.» Les parents, même athées, décident souvent d’offrir un parrain et une marraine à leurs enfants. Si autrefois ceux-ci avaient pour tâche d’accompagner leur

filleul dans son parcours de chrétien, les spécialistes parlent aujourd’hui d’un rôle de «compagnon de vie».

un rôle en accord avec les valeurs familiales Pour dénicher les plus aptes à cette fonction, les impératifs ne sont donc plus tout à fait les mêmes. «C’est aux valeurs morales, éducatives et existentielles des parrains et marraines que les parents sont le plus attentifs», annonce


au quotidien 80 |

|

éducation

| No 6, 4 février 2013 |

Migros Magazine |

fectue souvent pour renforcer une relation déjà forte, il arrive parfois que la situation dérape. «Les parrains et marraines font partie de la parenté proche, explique Gaëlle Aeby. Or ce sont aussi les conflits qui définissent une famille! Si les attentes des parents ne sont pas respectées, la situation peut vite s’envenimer et, dans certains cas, les relations avec les parrains et marraines ne se maintiennent pas dans la durée. Tout comme dans une famille, il arrive parfois qu’on coupe tout contact avec certains membres.» Grégoire Zimmermann ajoute: «L’enfant peut souffrir si son parrain ou sa marraine ne sont pas assez présents. Il vaut donc mieux en changer! Les cadeaux ne suffisent pas. Ils ne sont qu’un symbole du lien qui devrait unir le filleul à son parrain ou à sa marraine.»

une distance saine par rapport aux parents Bénéficiant d’une relation privilégiée, l’enfant se confiera souvent volontiers à son parrain ou marraine.

Grégoire Zimmermann, psychologue du développement à l’Université de Lausanne.

une réelle présence vaut plus que tout Pour augmenter les chances d’une relation profonde avec les enfants, la disponibilité est primordiale. «Je conseille aux parents de choisir des personnes qui vivent à proximité du foyer familial, poursuit le psychologue. Ce n’est qu’avec une fréquence élevée de contacts qu’une certaine complicité naîtra. Un parrain qui vit à l’étranger et envoie ses cadeaux par la poste, ce n’est bien sûr pas idéal!» Certains parents optent donc pour des personnes qui semblent plus disponibles: les célibataires ou ceux qui n’ont pas d’enfants. «Un critère, pourtant, qui

ne garantit pas forcément un engagement plus conséquent de la leur part!» Du côté du parrain et de la marraine, il s’agit aussi de bien réfléchir à ce que représente ce choix. «On ne devrait accepter une telle proposition que lorsqu’on se sent vraiment prêt à s’investir, met en garde le professeur Zimmermann. Il est essentiel de dialoguer au préalable avec les parents pour connaître leurs attentes. Bien souvent, les parrains et marraines donnent leur accord immédiatement, par crainte d’apparaître comme trop hésitants.» Le lien qui unit le parrain et la marraine aux parents est presque aussi important que celui qui le lie à son filleul. Il existe même un mot pour exprimer cette relation: le compérage. Bien que le choix du parrain et de la marraine s’ef-

Si tout se déroule bien, cette relation peut être très bénéfique au développement de l’enfant. «C’est une chance pour les filleuls de bénéficier de contacts réguliers avec un adulte autre que ses parents, reconnaît le psychologue. Les parrains et marraines peuvent souvent mener avec leur filleul des discussions moins chargées affectivement que leurs parents ne le pourraient.» Un rôle qui pourrait gagner encore en importance, aujourd’hui où près d’un mariage sur deux s’achève par un divorce. «Les parrains et marraines peuvent faire figure d’interlocuteurs neutres, vers lesquels les enfants peuvent se confier, poursuit le psychologue. Mais attention! Ils sont parfois instrumentalisés par un des deux parents. A ce moment-là, cette relation pourrait perdre son caractère bénéfique et même avoir un impact négatif sur l’enfant.» Texte: Alexandre Willemin

ParoLe d’eXPert

«On cherche en premier dans la famille proche des orphelins» Une croyance populaire prétend que la garde d’un orphelin revient à sa marraine ou à son parrain. Qu’en estil d’un point de vue légal?

De tels cas sont réglés par le code civil. Les parrains-marraines n’ont aucune obligation de s’occuper de leurs filleuls orphelins. La loi ne leur prévoit pas non plus de facilités particulières s’ils ont le désir d’obtenir la garde de ces enfants.

Cette croyance vient de l’ancien temps. Avant qu’un système social soit mis en place, les parrains et marraines avaient le devoir moral de subvenir aux besoins des enfants lors du décès des parents. A qui est confié un orphelin en Suisse?

C’est l’autorité compétente qui désignera la personne la plus apte à devenir tuteur ou obtenir le droit

de garde de l’enfant. On cherche en premier dans la famille proche des orphelins. Dans la majorité des cas, ce sont oncles et tantes ou grandsparents qui sont choisis. Dans la mesure du possible, les fratries ne sont pas séparées. Que vaut un testament indiquant une personne en particulier comme tuteur de ses enfants?

Un testament peut être écrit bien avant un décès. Il est possible que les vœux exprimés à l’origine aient évolué au cours du temps. Ce document n’a qu’une valeur morale. Il n’empêchera pas de lancer une procédure pour déterminer qui est la personne la plus apte à remplacer les parents. Le souhait des parents ne sera donc pas forcément exaucé.

Photos: Getty images

Heinz Wernli, chef de l’autorité centrale vaudoise en matière d’adoption


ALI PORTE LE NOUVEAU SUPERSIZE FALSE LASH LOOK MASCARA DE MANHATTAN, LES COULEURS VIENNENT DE LA PALETTE EYESHADOW 03 « MISSION TO MARS » ET LE NAIL POLISH 02, TOUS LES DEUX FONT PARTI DE SUPERNOVA LIMITED EDITION

OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 05.02 AU 11. 02. 2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUS LES PRODUITS MANHATTAN

NOUVEAU!

L’EFFET PUSH-UP POUR LES CILS !

EXPRESS YOURSELF!

MATES LE STYLE: WWW.MANHATTAN-COSMETICS.CH RAJOUTEZ-NOUS SUR Disponibles dans les plus grand magasins Migros

MANHATTAN est en vente à votre Migros


Singles Ensemble Des voyages à partager sans modération Informations Dates et prix Prix par personne en chambre individuelle Brésil, au rythme de la samba 05.10.13 – 14.10.13 CHF 5595.18.01.14 – 27.01.14* CHF 5995.Réd. chambre double CHF -630.TP / J / GRU RTP 7090 Thailande, d’île en île 16.11.13 – 27.11.13* Réd. chambre double TP / J / BKK RTP 7092

CHF 3675.CHF -425.-

Cuba Libre 02.11.13 – 12.11.13* 08.02.14 – 18.02.14* Réd. chambre double TP / J / HAV RTP 7092

CHF 3295.CHF 3575.CHF -285.-

* Prix et programme sujets à modifications Non inclus • assurance obligatoire multirisques • frais de réservation

Brésil, au rythme la samba Magie dude Rajasthan

Thaïlande, d’île en île

Cuba Libre

1er jour: GENÈVE – SAO PAULO – IGUAÇU Vol à destination d’Iguaçu et arrivée dans la nuit. 2e jour: IGUAÇU Découverte des chutes côté brésilien. 3e jour: IGUAÇU Visite des cataractes du côté argentin, puis tour en zodiac au pied des chutes. 4e jour: IGUAÇU – SAO PAULO – PARATY Vol pour Sao Paulo et départ pour Paraty, petit port de pêche aux maisons coloniales. 5e jour: PARATY Dégustation de caïpirinha et croisière dans la baie de Paraty. 6e jour: PARATY – RIO DE JANEIRO Départ pour Rio et visite de cette ville qui possède un pouvoir de séduction incroyable. 7e jour: RIO DE JANEIRO Découverte du célèbre Corcovado, puis cours de samba. 8e jour: RIO – SALVADOR DE BAHIA Vol pour Salvador de Bahia et visite du quartier historique du Pelourinho. 9e/10e jours: SALVADOR DE BAHIA – GENÈVE Journée libre pour profiter de l’ambiance bahianaise et des plages de la région. Vol de retour et arrivée à Genève le lendemain.

1er/2e jours: GENÈVE – BANGKOK Vol à destination de Bangkok, arrivée tôt le matin et visite de la ville. 3e jour: BANGKOK Promenade à vélo suivi d’un massage thaï traditionnel. 4e/5e jours: BANGKOK – TRANG Matinée libre pour le shopping et vol pour Trang. Le lendemain journée entière libre pour vous reposer de la frénésie de Bangkok. Trang est le point de départ pour les îles paradisiaques que vous allez découvrir ces prochains jours. 6e jour: TRANG – KOH MOOK Ferry jusqu’à l’île de Koh Mook. 7e/8e jours: KOH MOOK – KOH BULON Départ pour Koh Bulon. Snorkeling, sortie en bateau, balades et farniente seront au programme des ces deux jours. 9e/10e jours: KOH BULON – KOH LIPE Trajet en ferry jusqu’à Koh Lipe. Si le paradis existe, vous y êtes! Des plages de sable blanc et une eau limpide vous invitent à la détente. Imaginez-vous un cocktail à la main au bord d’une plage de rêve après avoir fait du kayak de mer… 11e/12e jours: KOH LIPE – GENÈVE Transfert en bateau, vol à destination de Bangkok et vol de retour. Arrivée à Genève le lendemain.

1er jour: GENÈVE – LA HAVANE Vol à destination de La Havane et arrivée dans la soirée. 2e jour: LA HAVANE Visite de la vieille ville et de la ville moderne dans une vieille américaine des années 50. 3e jour: LA HAVANE – VINALES En route vers Vinales, visite d’une fabrique de cigares et balade à cheval. 4e jour: VINALES Journée consacrée à la visite des principaux centres d’intérêts de la Vallée de Vinales. 5e jour: VINALES – CIENFUEGOS Continuation en direction de Cienfuegos et arrêt à une ferme traditionnelle en cours de route. 6e jour: CIENFUEGOS – TRINIDAD Visite de Cienfuegos et départ pour la «ville musée» de Trinidad pour un cours de salsa. 7e jour: EXC. PARC DE GUANAYARA Découverte du parc et retour à Trinidad en fin de journée. 8e/9e jours: TRINIDAD – VARADERO En route vers Varadero, visite du musée à la mémoire du Che. Le lendemain, détente au bord de la plage et baignade. 10e/11e jours: VARADERO – GENÈVE Transfert à la Havane et vol de retour. Arrivée à Genève le lendemain.

Prestations Vols avec TAP Air Portugal de Genève à Sao Paulo et de Salvador à Genève (via Lisbonne) en classe éco. - taxes d’aéroport et hausse carburant (val. CHF 520.-, déc. 12) - 3 vols internes, leurs taxes et hausses carburant (val. déc. 12) - circuit en bus climatisé selon programme - 8 nuits dans des hôtels 3* et 4* (standard locaux) - pension complète du dîner du 1er jour au petit-déjeuner du 9e jour - toutes les entrées et visites mentionnées au programme - guide francophone local à chaque étape - documentation de voyage

Prestations Vols de Genève à Bangkok et retour en classe éco. taxes d’aéroport et hausse carburant (val. CHF 415.-, déc. 12) - 2 vols internes, leurs taxes et hausses carburant (val. déc. 12) - circuit en bus climatisé selon programme - 2 nuits dans un boutique-hôtel à Bangkok - 7 nuits dans des resorts 2-3* - demipension du dîner du 2e jour au petit-déjeuner du 11e jour - toutes les entrées et visites mentionnées guide francophone de/à Bangkok - accompagnateur thaïlandais (parlant anglais) durant tous les transferts au sud - documentation de voyage

Prestations Vols de Genève à La Havane et retour en classe éco. taxes d’aéroport et hausse carburant (val. CHF 502.-, déc. 12) - circuit en bus climatisé selon programme - 7 nuits dans des hôtels de catégorie moyenne - 2 nuits dans une resort 4* à Varadero en All Inclusive pension complète du petit-déjeuner du 2e jour au petit-déjeuner du 10e jour - toutes les entrées et visites mentionnées au programme - guide francophone local à chaque étape - carte touristique (visa) - documentation de voyage

Remarques Prolongation balnéaire sur les belles plages thaïlandaises, brésiliennes ou cubaines sur demande. D’autres circuits sont disponibles dans notre nouvelle brochure SINGLES ENSEMBLE, disponible sur notre site internet, par téléphone ou dans toutes les agences de voyages. Destinations proposées : • Turquie • Ladakh • Namibie • Sénégal • Porto et région du Douro • Nouvel An à Prague

Renseignements et réservation MTCH SA, TOURISME POUR TOUS Voyages spéciaux - CH1001 Lausanne Tél: 021 341 10 80 - fax 021 341 10 20 voyagesspeciaux@tourismepourtous.ch

OU DANS VOTRE AGENCE DE VOYAGES LA PLUS PROCHE. Cette offre est soumise aux conditions de contrat et de voyage Hotelplan Suisse, disponibles sous www.tourismepourtous. ch ou dans toutes les agences de voyages. Sous réserve de changements de programme.


|

MIGROS MAGAZINE | No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

AU QUOTIDIEN

|

À VOTRE SERVICE | 83

En suivant les conseils de Schaublina Sarquah, dix minutes suffiront pour nettoyer votre frigo.

À DÉCOUVRIR SUR INTERNET Chaque semaine, découvrez une nouvelle idée de création. Par exemple dans les domaines de la décoration, de la cuisine, des soins du corps et du jardinage.

Fiche technique

Ce dont vous avez besoin

! 2 récipients remplis d’eau tiède ! un demi-citron (ou mieux encore, du jus de citron en flacon) ! chiffon doux en microfibres ! liquide vaisselle ! vinaigre

Un frigo étincelant de propreté

Le réfrigérateur n’est pas à l’abri des bactéries et des mauvaises odeurs. Pour éviter le problème, une seule solution: le nettoyer régulièrement. Les conseils de Schaublina Sarquah, apprentie au secteur «Intendance» du COFOP.

U

ne fois par mois: c’est la fréquence à laquelle il est vivement conseillé de nettoyer son frigo… Une tâche impossible? Schaublina Sarquah, apprentie au secteur «Intendance» du COFOP, est là pour vous guider. Et le résultat en vaut la peine. ! Il s’agit tout d’abord de vider le frigo, ce qui permet un tri radical du contenu en fonction des dates de péremption.

! On en profite pour dégivrer le bac de

congélation. ! Il suffit de quatre ingrédients basiques pour obtenir un résultat impeccable: du liquide vaisselle et de l’eau pour le nettoyage général, du jus de citron pour les joints et du vinaigre pour neutraliser les odeurs et désinfecter l’espace. ! Le nettoyage dans sa totalité ne prend qu’une dizaine de minutes. Schaublina

Sarquah a même un conseil pour ne pas voir ce temps passer: mettre de la musique, et danser si nécessaire! ! Après avoir rangé vos produits dans un frigo brillant de propreté, parions que la tâche vous paraîtra nettement moins rébarbative le mois suivant… Texte: Véronique Kipfer Photos: Vicky Althaus et Loan Nguyen


30% DE RÉDUCTION OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 5.2. AU 18.2.2013 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUS LES APPAREILS ET BOUTEILLES RÉUTILISABLES SODASTREAM Chaque set contient: • 1 appareil à gazéifier • 1 bouteille SodaStream de 1 litre • 1 cylindre contre avance de location à 60L, remplissage de CO2 inclus

30%

62.85

au lieu de 89.80

30%

69.85

au lieu de 99.80

Appareil Dynamo, blanc & gris, 60 l Des boissons pétillantes sans transpor t de bouteilles.

30% 6.85

au lieu de 9.80

Bouteille SodaStream 1 litre

Appareil Jet, titan & silver, 60 l Des boissons pétillantes en 3 secondes.

En vente dans les plus grands magasins Migros

www.sodastream.ch

Soda Stream est en vente à votre Migros

NOUVEAU OFFRES VALABLES DU 29.01 AU 11.02.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DES STOCKS SUR TOUTES LES COLORATIONS COLOR MASK

20x POINTS

LA 1ère

COLORATION MASQUE INNOVATION MONDIALE Colorations Color Mask, différentes nuances

15.80

Color Mask est en vente à votre Migros


|

AU QUOTIDIEN

MIGROS MAGAZINE | No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

On s’y met! Retrouvez les explications détaillées sur www.migrosmagazine.ch. Nettoyer son frigo comme un pro.

|

À VOTRE SERVICE | 85

Schaublina Sarquah, secteur «Intendance»

Chaque semaine, un(e) apprenti(e) nous présente une facette de son métier, au travers d’une démonstration pratique. Et nous parle de sa formation, de son quotidien et de ses projets.

Ce qu’il faut pour réaliser l’opération «frigo propre». Une fois sa formation en intendance terminée, Schaublina Sarquah aimerait devenir hôtesse de l’air. Contrôler les dates de péremption des aliments.

Verser le vinaigre dans le récipient placé au centre du réfrigérateur.

stuces tes les a u o t z e r o sur Découv d’un frig h. e g a y o t du net gazine.c ils igrosma x conse www.m ombreu n e d : s its En bonu kage des produ c o t de s és. réfrigér

«L’intendance? Cela correspond tout à fait à ce que je recherchais comme formation.»

Son prénom: Schaublina Son nom: Sarquah Son âge: 19 ans Son cursus: après avoir terminé l’école obligatoire, elle a «voulu voir en quoi consistait l’intendance». Le métier lui a plu et, après un entretien, elle a été acceptée au COFOP en 2012. Sa formation actuelle: elle est en deuxième année AFP et termine en juin. Pourquoi ce métier? «J’aime particulièrement le service, l’accueil et communiquer avec les gens.»

Est-elle contente de son choix? «Oui, cela répond tout à fait à ce que je cherchais comme formation.» Ses projets professionnels: «Mon rêve d’enfant était de devenir hôtesse de l’air. Grâce à mon expérience dans l’intendance, j’aimerais pouvoir me lancer ensuite dans cette formation.» Son rêve: «Partir en vacances aux Etats-Unis! J’y suis déjà allée en 2010 et j’ai eu un vrai coup de foudre, surtout pour New York. Les gens sont si accueillants, si chaleureux!»


Au QuOTIDIEN 86 |

|

À VOTRE SERVICE

| No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

VOS QuESTIONS

Bourgeons récalcitrants J’ai un «spathiphyllum» depuis de nombreuses années et qui a beaucoup grandi. Le problème est qu’il met de nombreux boutons, qui ne se développent jamais. Ils deviennent beiges, mous, puis je les coupe. Merci de vos conseils. Christiane Rollero Boimond, sur www.migrosmagazine.ch Céline Bernard, horticultrice, Jardinerie de StTriphon, Pépinières Girod SA. Ce problème peut être dû à divers facteurs, et il est difficile de vous répondre sans détails supplémentaires. Votre plante a peutêtre trop d’eau? Ou peut-être trop d’engrais a-t-il brûlé les racines? Mais en principe, si c’est l’un de ces

problèmes qui est en cause, on devrait pouvoir observer également des taches sur les feuilles. Par ailleurs, peut-être avez-vous déplacé votre plante? Elle n’aime pas les changements de lieu, craint les courants d’air et a besoin de beaucoup de lumière. Si vous désirez lui redonner des forces, vous pouvez attendre le printemps, puis la diviser. Pour ce faire (ainsi que pour toute plante en touffe, par exemple la fougère), la sortir du pot et diviser la touffe en plusieurs plus pe-

tites, soit à l’aide d’une bêche (si la plante est très grosse), soit avec un sécateur ou une truelle. Attention, ne pas trop casser les racines! Replanter chaque petite touffe dans un pot légèrement plus grand que son diamètre (environ 2 cm de plus) et dans un terreau pour plantes d’intérieur ou du terreau universel. Arroser, puis laisser sécher entre deux arrosages. Vérifier que les racines restent blanches, et qu’elles reprennent (cela nécessite deux-trois semaines, voire plus).

MIGROS MAGAZINE |

Je ne parviens pas à enlever des taches de graisse d’origine alimentaire qui se sont déposées sur les dallettes en béton sablé de mon balcon. J’ai essayé plusieurs produits du commerce mais sans succès. Pouvez-vous m’aider?

Françoise Gobet, sur www.migrosmagazine.ch

Bonjour, avez-vous essayé avec de la terre de Sommières? Cette argile très fine (qui se répartira donc bien dans les petits interstices de vos dalles), que vous pouvez acheter dans n’importe quelle droguerie, est un excellent dégraissant et détachant. Il suffit d’en saupoudrer généreusement sur les taches, puis de la laisser agir quelques heures (cinq-six heures, voire une nuit). Dépoussiérez ensuite avec une brosse: les taches devraient avoir disparu.

Ecrivez-nous! Soumettez-nous vos questions de jardinage, nettoyage, travaux d’entretien ou problèmes de droit, à l’adresse: www.migrosmagazine.ch, rubrique «Au quotidien», onglet «A votre service». Nous y répondrons dans la mesure du possible. Publicité

La plus belle des façons de dire «Je t‘aime».

Box St-Valentin, 171g

Un Baci est un doux baiser composé d‘une noisette enveloppée de crème de gianduja très fine et d‘un soupçon de chocolat noir. Disponibles dans les plus grand magasins Migros

Canette, 250g

Baci est en vente à votre Migros


¯

A NE PAS MANQUER – 20% DE RÉDUCTION SUR TOUTES LES BARRES DE CÉRÉALES FARMER. OFFRE VALABLE DU 5.2 AU 11.2.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK.


MAX

Rêves d’opéra à Vérone Voyage exclusif à la première Aida au centenaire!

4 jours de voya

à ge, y.c. entrée

l’opéra dès

Fr. 595.-

Compris dans le prix: ✓ Trajet en car spécial confortable à Vérone et retour ✓ 3 nuitées dans un hôtel 4 étoiles à Vérone ou aux alentours

0 ans Grand jubilé - 10 ena di Verona»! «Festival dell‘ar

✓ 3 x petit-déjeuner sous forme de buffet ✓ 2 x dîner 3 services à l’hôtel ✓ Tour guidé intéressant de Vérone

Offre spécial 32 - du 13 au 16 juin 2013!

✓ Entrée à l’opéra AIDA dans l’Arène de

Votre programme de voyage:

Vérone le 14 juin 2013 cat. D/E

1er jour, jeudi 13 juin 2013 Trajet en car spécial confortable via la vallée d’Aoste, Milan, Brescia vers la région de Vérone où l’hôtelier nous attend avec un délicieux menu 3 services.

AIDA

Verdi avait, dès le début, conçu Aïda comme un opéra des superlatifs qui réunit à la perfection tous les éléments du genre: des scènes de chœur fastueuses et des rythmes de marche captivants, des récitals lyriques sur la nature, des airs splendides et des duos romantiques s’enchaînent harmonieusement. La célèbre marche triomphale avec ses fanfares claironnantes et ses superbes chœurs constitue tant sur le plan musical que scénique l’un des chefsd’œuvre du «grand opéra italien».

La ville Vérone - patrimoine culturel mondial

✓ Excursion au lac de Garde & Valpolicella

2e jour, vendredi 14 juin 2013 Après un petit-déjeuner copieux, un tour de ville guidé intéressant nous fait découvrir Vérone, la ville de Roméo et Juliette. Les vastes places de la vieille ville sont bordées de palais Renaissance grandioses ainsi que d’églises romanes et gothiques. Le marbre rose de Vérone et les briques rousses confèrent à la ville une lueur délicate uniforme, qui est le reflet discret de sa riche histoire et des traditions vivantes. L’amphithéâtre romain construit au 1er siècle est le cadre du plus célèbre Festival d’Opéra et attire, depuis la représentation mémorable d’Aïda en 1913, des amateurs d’opéra du monde entier. L’après-midi est à votre disposition à Vérone. Vous avez le temps d’admirer et de savourer avant le grand moment de notre voyage - la représentation de l’opéra Aïda - dans l’Arène de Vérone. 3e jour, samedi 15 juin 2013 Immédiatement après le petit-déjeuner, notre trajet d’aujourd’hui nous mène à travers la région viticol du Valpolicella qui s’étend de Vérone jusqu’aux rives du lac de Garde. Nous visitons une cave de vins et avons la possibilité de déguster les vins exquis du terroir. Nous visitons ensuite Garda, la perle du lac de Garde. Le lac de garde est le plus beau dans ses habits fleuris du printemps. La végétation méditerranéee de cyprès, d’oliviers, de myrtes et de lauriers roses, les palais vénitiens élégants, la belle promenade le long du lac et la vieille ville avec ses coins et recoins vous séduiront à coup sûr. Nous poursuivons notre trajet ensuite vers la magnifique presqu’île de Sirmione et la localité pittoresque du même nom. Nous y avons le temps de savourer un délicieux capuccino au bord du lac ou de visiter les Grottes de Catulle bien connues. Le soir, notre hôtel 4 étoiles nous servira à nouveau un excellent dîner.

✓ Visite d’une cave de vins typique, y c. dégustation ✓ Assistance efficace d’un guide suisse

Nos prix spéciaux pour vous: prix par personne en chambre double:

hôtel 4 étoiles

Fr. 595.-

Non compris/en option: Supplément chambre individuelle Fr. 150.Entrée pour une catégorie supérior à l’opéra: Poltroncine laterale Fr. 90.Vous choisissez votre lieu de départ: Genève, Lausanne, Yverdon, Neuchâtel, Nyon Bienne, Martigny, Montreux, Fribourg

SUISSE

AUTRICHE ITALIE Lac de Garde

Milan

Sirmione

Vérone

L‘Arène de Vérone:

4e jour, dimanche 16 juin 2013 Après le petit-déjeuner, nous repartons pleins de souvenirs inoubliables pour la Suisse. Sirmione au Lac du Garde

Arena di Verona - l‘opéra plus belle!

Places limitées! Réservez illico & profitez!

Tel. 0848 00 77 99

Holiday Partner, 8952 Schlieren Votre spécialiste pour des voyages en groupe!

www.car-tours.ch


20% DE RÉDUCTION OFFRES VALABLES DU 5.2 AU 18.2.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK, SUR TOUS LES PRODUITS TAFT ET SYOSS EN LOT DE 2, EXCEPTÉ LES COLORATIONS

7.90

au lieu de 9.90

Taf t p. ex. aérosol Ultra, en lot de 2, 2 x 250 ml

10.70

au lieu de 13.40

Syoss p. ex. shampooing et aprèsshampooing Oleo Intense, en emballage combiné, 2 x 500 ml

Syoss et Taft sont en vente à votre Migros


VOITURE 90 |

|

AUDI A3

| No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

MIGROS MAGAZINE |

Exemplaire aussi dans la neige

La petite Audi a fait preuve d’un comportement sans faille sur des routes glissantes. L’habitacle Je ne suis pas une grande fan des 3 portes. L’accès aux places arrière est toujours périlleux et fait perdre du temps en entrant comme en sortant du véhicule. Ce point mis à part, l’A3 est confortable et offre une ambiance calfeutrée.

Le coffre Il dispose de divers petits gadgets astucieux comme des caches et des arrimages pour crochet. La banquette arrière se rabat selon un rapport 40:60 et, grâce au plancher réglable en hauteur, offre une surface quasiment plane.

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

Par Leïla Rölli, chroniqueuse automobile

Un jour de test, la route était couverte de neige et beaucoup d’automobilistes étaient en difficulté. Dans cette nouvelle Audi A3, j’étais pourtant parfaitement à l’aise et me sentais en totale sécurité. A vrai dire, je craignais davantage le comportement étrange d’autres usagers que les capacités de mon véhicule. Son anti-patinage fort fiable me

donnait presque l’impression d’être sur une route sèche. Incroyable, d’autant plus que la voiture de la semaine était une deux roues motrices et non la fameuse version «quattro». Quelques kilomètres avant d’arriver à Haute-Nendaz où je retrouvais des amis pour quelques jours, j’ai rattrapé l’un d’eux sur la route. Fabien roulait en 4×4, mais, malgré les

15 centimètres de neige fraîche qui recouvraient la route, je n’avais pas l’impression de m’en sortir moins bien que lui. Au contraire, il faut dire que cette petite Audi est redoutable! Elle grimpe partout et offre des accélérations dynamiques. De plus, son moteur 2.0 TDI consomme relativement peu, grâce aux multiples technologies


VOITURE

MIGROS MAGAZINE | No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

|

AUDI A3 | 91

Le tableau de bord Jolie dehors comme dedans, l’A3 est dotée d’un tableau de bord fort bien dessiné. Les buses d’aération cerclées de chrome donnent un effet cockpit et se marient parfaitement avec le design classe et dynamique de la console. Les instruments sont clairs et agréables à regarder. Petit plus, l’écran couleur 7 pouces rétractable qui regroupe toutes les informations.

Le look Racée, la nouvelle Audi A3 affiche un look plus masculin, plus agressif et surtout très réussi! Chic et sportive, elle séduit de face comme de profil, notamment grâce à sa calandre bien dessinée, ses phares étroits et ses longues fenêtres latérales. L’arrière, peut-être pour ne pas en faire trop, est très banal.

Le moteur Des accélérations surprenantes et une efficacité redoutable! Le moteur 2.0 TDI développe un couple maximal de 320 Nm à 1750 tr/min et atteint les 100 km/h en 8,6 secondes. Pourtant, il ne consomme que 4,1 l/100 km en moyenne, pour des émissions minimes de CO2 de 106 g/km.

Fiche technique Audi A3 (3 portes) Moteur / transmission: 2.0 TDI. 4 cylindres, 1968 cm3, 150 ch. Boîte manuelle 6 vitesses. Performance: 0-100 km/h = 8,6 s. Vitesse de pointe: 216 km/h Dimensions: Lxlxh = 423,7 cm x 177,7 cm x 142,1 cm. Poids à vide: 1355 kg. Consommation: mixte: 4,1 l/100 km. Emission de CO2: 106 g/ km. Etiquette énergie: A. Prix: à partir de Fr. 35 750.-

od

oy en

èle

ne

su

te st é

i ss e

ÉMISSION DE CO2 EN G/KM

200

180

159 160

140

120

m

m

et ce, en dépit de ses grandes jambes. Bien que la voiture ait été pleine à craquer, elle n’en a pas pour autant perdu son étonnant dynamisme, elle fonçait comme le diable à la descente!

100 106

dont il est équipé, comme la récupération d’énergie de freinage. Au retour, Sten et Arthur m’ont accompagnée jusqu’à la gare de Lausanne. Dans le coffre agrandi par une partie de la banquette rabattue, nous avons trouvé de justesse de la place pour nos trois sacs et deux snowboards. Sten, assis à l’arrière, était un peu à l’étroit, mais semblait pourtant être confortablement installé,

80

|


0 e 00 u 10 tiq e ou h s d b .c lu tre asa z p no ic re s m uv an ur co ts d e s D é d ui l ig n o n pr e

Lit de bébé NINO Avec sommier à lattes, hauteur réglable, barreaux latéraux amovibles, blanc, imitation frêne

avant 279.– maintenant

252.–

% 0 1

r u o p s le b u e m sur les é et enfant béb29.1 au 25.2.2013

Fauteuil pour enfant JIMMY Structure en bouleau moulé, habillage en coton rouge

avant 50.– maintenant

45.–

du

Armoire BILL 3 compartiments, 2 portes, 2 tiroirs, 1 abattant, corps blanc, façade anthracite/vert

Lit surélevé FLEXA WHITE Avec échelle, sans matelas ni textiles, laqué blanc, montants en bouleau massif nature

avant 299.– maintenant

270.–

avant 569.– maintenant

micasa.ch

513.–

Réduction valable du 29.1 au 25.2.2013 sur tout l’assortiment de meubles pour bébé et enfant. Excepté les sommiers et les matelas. Disponible dans tous les magasins Micasa et la boutique en ligne.

Les magasins Micasa près de chez vous: FR: Avry Centre, Avry GE: MParc La Praille, Carouge JU: MParc Delémont, Delémont NE: Marin-Centre, Marin VD: Micasa Zone Littoral Parc, Etoy VS: Quartz Center, Martigny


jeux

MIGROS MAGAZINE | No 6, 4 février 2013 |

| 93

MOTS FLÉCHÉS: VALEUR TOTALE DES GAINS 750 FRANCS

A gagner, 5 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun!

EN PLUS: à gagner, 5 bons d’achat Migros d’une valeur de 50 francs chacun pour la case bleue! Téléphone Composez le 0901 591 905 (Fr. 1.–/appel depuis le réseau fixe). SMS Envoyez MMF5 suivi de la solution, vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.–/SMS). Chances égales et sans frais supplémentaires par wap http://m.vpch.ch/MMF12415 (gratuit depuis le réseau portable) Délai de participation: dimanche 10.02.2013, à minuit

A LO REG R TA CA U • DEA CA LO RTE REGA CA C A R TA E • AU • ART CADE KK CARTE H E NA R T E • E SECN K K GE G CH G S CEHSG C E SGCEHSE N K K A R T E • C A R T E C A D E A U • C A R TA R E G A L O E NHK E N K K A R TE • C KA ARTE RTE CADE • C AU • C A R TA ART REGA E C LO AD EAU • C A R TA REG A LO

|

Monte-escaliers

CH-9620 Lichtensteig Tél. 071 987 66 80

www.hoegglift.ch

Solution n° 5: FLANERIE

Comment participer

Téléphone Composez le 0901 591 901 (Fr. 1.–/appel depuis le réseau fixe). SMS Envoyez MMF1 suivi de la solution, vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.–/SMS). Exemple: MMF1 CHAT Pierre Lexemple Rue Lexemple 22 8000 Modèleville Carte postale (courrier A) Migros Magazine, mots fléchés, case postale, 8074 Zurich Internet www.migrosmagazine.ch/motsfleches Délai de participation: dimanche 10.02.2013, à minuit Le recours juridique est exclu. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. Pas de versement en espèces. Concourir au moyen d’un logiciel de participation automatisé est exclu.

monteescalier

le Livrab ite! de su

www.rigert.ch · 021 793 18 56 Nouveau en Suisse romande

Gagnants n° 4: Florence Granges, Fully VS; Madeleine Christinat, Moléson-sur-Gruyères FR; Roland Durussel, Prilly VD; François Gubler, Colombier NE; Michel Luyet, Genève; Josiane Bender, Martigny VS; Rosette Küenzi, Savagnier NE; Henri Ducrest-Murri, Fribourg; Janine Boillat, La Chaux-de-Fonds NE; Anne-Marie Migy, Fregiécourt JU Gagnants «en plus» n° 4: Isabelle Rufener, Tannay VD; Claude van Laer, Hauteville FR; Jean-Pier Proellochs, Asuel JU; Michèle Sanglard, Le Bouveret VS; Marie-Claire Cattaneo, Bienne BE


jEux 94 |

| No 6, 4 février 2013 |

MIGROS MAGAZINE |

2

QUIZ: VALEUR TOTALE DES GAINS 300 FRANCS

A gagner, 3 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun! Répondez aux questions du quiz. En reportant les lettres correspondant aux bonnes réponses dans la grille de solution, vous trouverez le mot code. 1. La fondation Pro Juventute s’engage pour les …? P jeunes

O personnes âgées

R animaux

2. En quelle année a été mis en service le funiculaire de Fribourg? O 1809

E

1919

A 1899

3. Où est situé le siège social de la Société de la Loterie Romande? A Genève

T

Lausanne

L

Neuchâtel

I

flash

4. Un … désigne le fait de réussir une ascension à la première tentative. K perfect

U longline

5. Quel canton est relié avec le Valais par le col du Grimsel? R Uri

N Berne

AC/DC

A Aerosmith

Délai de participation: dimanche 10.02.2013, à minuit

I

Le recours juridique est exclu. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. Pas de versement en espèces. Concourir au moyen d’un logiciel de participation automatisé est exclu.

Scorpions

7. Quel cavalier de saut d’obstacles a remporté la médaille d'or olympique? R P. Schwizer

U S. Guerdat

S W. Muff

8. Comment s’appelle l’acteur qui interprète Monk? E

H. Grant

T

H. Laurie

R T. Shalhoub

2

3

4

5

6

7

Solution n° 5: LENTILLE Gagnants n° 3: Jeanine Ebiner, St-Léonard VS; Marlise Jucker, Genève; Angela Sonderegger, Chéserex VD

Solution: 1

Téléphone Composez le 0901 591 902 (Fr. 1.–/appel depuis le réseau fixe). SMS Envoyez MMF2 suivi de la solution, vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.–/SMS). Exemple: MMF2 CHAT Pierre Lexemple Rue Lexemple 22 8000 Modèleville Carte postale (courrier A) Migros Magazine, quiz, case postale, 8074 Zurich Internet www.migrosmagazine.ch/motsfleches

M Tessin

6. Quel groupe de rockeurs a mis en vente une collection de vins? E

Comment participer

8

PAROLI: VALEUR TOTALE DES GAINS 300 FRANCS

A gagner, 3 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun! Remplissez la grille avec les dix mots. La solution se lit dans les cases orange, de bas en haut: elle ne donne pas forcément un mot.

A

AGNATH I E AGREGANT ANT I RO I S CARA I BES L I NCEULS OCC I TANE PRELAT I N RETRA I TE S T E R E UMS UN I TA I RE

Solution n° 5: STAEI Gagnants n° 4: Verena Germond, Yverdon-les-Bains VD; Hélène Crausaz, Porrentruy JU; Adriana Popovici, Lausanne

Comment participer

Téléphone Composez le 0901 591 903 (Fr. 1.–/appel depuis le réseau fixe). SMS Envoyez MMF3 suivi de la solution, vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.–/SMS). Exemple: MMF3 AHESR Pierre Lexemple Rue Lexemple 22 8000 Modèleville Carte postale (courrier A) Migros Magazine, paroli, case postale, 8074 Zurich Internet www.migrosmagazine.ch/ motsfleches Délai de participation: dimanche 10.02.2013, à minuit Le recours juridique est exclu. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. Pas de versement en espèces. Concourir au moyen d’un logiciel de participation automatisé est exclu.


|

jEux | 95

MIGROS MAGAZINE | No 6, 4 février 2013 |

BIMARU

PONTS

Le chiffre à côté de chaque colonne et de chaque ligne indique le nombre de cases occupées par les navires. Ils ne peuvent pas se toucher et doivent être complètement entourés par l’eau, sauf s’ils touchent le bord.

Chaque cercle représente une île. Le chiffre à l’intérieur du cercle indique le nombre de lignes (ponts) qui passent sur cette île. Les ponts qui relient les îles voisines ne sont que des traits horizontaux ou verticaux. Les îles peuvent être reliées avec des lignes simples ou doubles. Au final, toutes les îles sont reliées les unes aux autres. 2 4 5 3 3 Des intersections, des ponts diagonaux et des liaisons avec plus 3 3 de 2 lignes ne sont pas autorisés.

4 0 4

6

1 2 4

Solution n° 5:

0 3 1 1 2

4

2

1

2

1

1

3

2

2

LE COIN DES ENFANTS

ÉNIGMES

3 4 1

2 3 3 3

8 3 2

1 3 4

4 3 2 3

3

1 5 5 4

3 1 2

1 2

3 Solution n° 5:

4 3

3

3

2

3

4

4

3 3 3

2 5 3

1 1 2

2 4 1

3 5 3

3 2

3 2 8 3

2

2 3

3 2 4

2 2

3

HUGO L'EXPLORATEUR DES PROFONDEURS En jouant, Hugo a découvert une grotte géante dans la glace. Il est impatient de l’explorer en profondeur. Malheureusement, il a oublié de laisser des repères sur son chemin et s’est complètement perdu. Peux-tu l’aider à sortir de la grotte?

LA PHOTO DE NINA

Pendant les sports d’hiver, Nina prend photo sur photo. Comme le paysage est beau sous la neige! 10 différences se sont glissées dans la deuxième photo. Entoure-les.

REJOINS-NOUS AU CLUB LILIBIGGS

Des surprises t’attendent, comme des jeux, des devinettes, le magazine du club et des événements super. Inscris-toi gratuitement ici: www. lilibig gs.ch


jEux 96 |

| No 6, 4 février 2013 |

MIGROS MAGAZINE |

SUDOKU: VALEUR TOTALE DES GAINS 500 FRANCS

A gagner, 5 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun! Remplissez les cases blanches avec les chiffres 1 à 9. Chaque chiffre ne peut apparaître qu’une seule fois dans chaque rangée, chaque colonne et chacun des neuf blocs 3×3. La solution s’affiche dans les cases orange, de gauche à droite.

1 4 5 3 8 2 9 6 4 9

8 6 3 4 7 1 5 2

4 Comment participer Téléphone Composez le 0901 591 904 (Fr. 1.–/appel depuis le réseau fixe). 7 SMS Envoyez MMF4 suivi de la solution, vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.–/ Exemple: MMF4 234 Pierre Lexemple Rue Lexemple 22 8000 Modèleville 8 1 SMS). Carte postale (courrier A) Migros Magazine, sudoku, case postale, 8074 Zurich 2 Internet www.migrosmagazine.ch/motsfleches 5 6 Délai de participation: dimanche 10.02.2013, à minuit 8

6 3 2 7 4 1

Solution n° 5: 674 5 2 8 3 4 7 1 9 6

9 7 3 1 8 6 4 5 2

4 6 1 5 2 9 8 3 7

8 5 6 7 3 1 9 2 4

3 9 7 2 6 4 5 1 8

Le recours juridique est exclu. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. Pas de versement en espèces. Concourir au moyen d’un logiciel de participation automatisé est exclu.

2 1 4 8 9 5 7 6 3

6 3 5 4 1 8 2 7 9

1 8 2 9 7 3 6 4 5

7 4 9 6 5 2 3 8 1

Gagnants n° 4: Marianne Hodel, Zweisimmen BE; Laurence Guntern, Sierre VS; Lea Stamm-Hohl, Schleitheim SH; Hans Blatter, Ittigen BE; Heidi Henny, Treycovagnes VD

Publicité

us z-vo t! nne en Abo tuitem gra

Le magazine

du bien-être et du développement durable

01/2013

L’huile de palme et l’environnement Les enfants et leurs habitudes à table L’hiver et ses plaisirs

Reflet des nouvelles tendances, Vivai, le magazine du bien-être et du développement durable édité par Migros, est une véritable source d’inspiration. Le monde étant devenu complexe, on peut avoir envie de se simplifier la vie. Dans Vivai, vous trouverez des idées toutes simples pour y parvenir, mais aussi pour motiver vos enfants à manger plus sainement, ainsi que les meilleurs «spots» pour profiter des joies du patinage cet hiver.

Tout simple

IMPRESSuM MIGROS Magazine Construire case postale 1766, 8031 Zurich Hebdomadaire du capital à but social www.migrosmagazine.ch Tirage contrôlé: 504 252 exemplaires (reMP 2012) Lecteurs: 605 000 (reMP, MACH Basic 2012-2) Direction des publications: Monica Glisenti

Abonnez-vous dès aujourd’hui gratuitement sur: www.migros.ch/vivai, par mail à: commande.vivai@mediasmigros.ch ou en appelant le 0800 180 180.

Directeur des médias Migros: Lorenz Bruegger Rédaction: redaction@migrosmagazine.ch Téléphone: 058 577 12 12 fax: 058 577 12 09 Rédacteur en chef: Steve Gaspoz Rédacteur en chef adjoint: Alain Kouo Département Magazine: Tania Araman, Patricia Brambilla, Pierre Léderrey, viviane Menétrey, Laurent Nicolet, Alain Portner, Alexandre Willemin

Département Actualités Migros: Daniel Sidler (responsable), Pierre Wuthrich (coordinateur pour la Suisse romande), Jean-Sébastien Clément, Andreas Dürrenberger, Béatrice eigenmann, Christoph Petermann, Anna Meister, Michael West Département Shopping & Food: eveline Schmid (responsable), Heidi Bacchilega, emilia Gamito, Dora Horvath, Stefan Kummer, Sonja Leissing, fatima Nezirevic, Nicole Ochsenbein, Claudia Schmidt, Jacqueline vinzelberg, Anette Wolffram Mise en pages: Bruno Boll (responsable), Daniel eggspühler, Marlyse flückiger (direction

artistique), Werner Gämperli, Nicole Gut, Gabriela Masciadri, Tatiana vergara Photolithographie: rené feller, reto Mainetti Prépresse: Peter Bleichenbacher, Marcel Gerber, felicitas Hering Service photo: Olivier Paky (responsable), Lea Truffer (resp. pour la Suisse romande), Susanne Oberli Correction: Paul-André Loye Médias électroniques: Sarah ettlinger (resp.), Laurence Caille, véronique Kipfer, Manuela vonwiller

Secrétariat: Stefanie Zweifel (responsable), imelda Catovic Simone, Nadja Thoma, Nicolette Trindler Communication & coordination des médias: eveline Schmid (responsable), rea Tschumi Département des éditions: rolf Hauser (chef du département) Alexa Julier, Margrit von Holzen edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 058 577 13 70 fax: 058 577 13 71 Thomas Brügger, (responsable annonces), Carina Schmidt (responsable marketing), Marianne Hermann, Patrick rohner (responsable Media

Services), Nicole Thalmann (responsable service interne). Annonces: annonces@migrosmagazine.ch Téléphone: 058 577 13 73 fax: 058 577 13 72 Abonnements: abo@migrosmagazine.ch Sonja frick (responsable), Téléphone: 058 577 13 13 fax: 058 577 13 01 Editeur: fédération des coopératives Migros Imprimerie: Ci Lausanne, 1030 Bussigny Tamedia SA, Zurich


Vivez d’inoubliables vacances en famille

Réservez tôt et économisez jusqu’à

36%

*

Center Parcs vous invite à vivre une expérience fantastique en pleine nature. Cottages originaux, cadre reposant, activités variées en plein air et à l’intérieur – la formule Center Parcs est unique en son genre. Sport ou détente, plaisirs aquatiques ou aventure à ciel ouvert : tout est à proximité, vous n’avez qu’à choisir votre programme. Partez à la découverte des domaines Center Parcs !

www.centerparcs.ch, hotline 0848 11 22 77 (CHF 0.08/min.) ou dans votre agence de voyages *En combinant réservation anticipée et réduction famille, vous économisez jusqu’à 36%* !

L’offre de la semaine:

App. vacances

Vacances

BainsdeSaillon Location à la semaine, studios dès

Fr. 395.– /appartements dès 560.–/Location possible dès 2 jours. Cure thermale 3 semaines Fr. 900.–. Sailloni-Vacances Tél. 079 637 45 89 www.sailloni.ch

Accompagnement de qualité dans un environnement familier. Pour toute la vie.

www.aide-soins-domicile.ch

<wm>10CAsNsjY0MDA20zWzMDM0sQAAWD3KWQ8AAAA=</wm>

<wm>10CFWMKw4CQRAFT9ST9_rHNCPJug2C4NsQNPdXZHCIclV1nisGftyO-_N4LAKWkjPpc-msQfPFihHFRSIV1CtK3cuBP1_cLzSwtyOkIBslamLeFWjqPvSuEePzen8BHOTxoYAAAAA=</wm>


Loèche-les-Bains OffresTop hiver printemps Offres été //automne 2010 4 2010 janvier 09 au 30 avril 09 6lejanvier au 26 mai 2013 dudès 04dès juillet au 21 novembre 2010

Hôtel Alpenblick

à côté du Burgerbad www.alpenblick-leukerbad.ch alpenblicklbad@bluewin.ch tél. 027/4727070, fax. 027/4727075 3954 Loèche-les-Bains 3 nuitées avec demi-pension

3 nuitées entréesavec au demi-pension Burgerbad, sauna et bain 3deentrées au Burgerbad, sauna et bain vapeur, vapeur accès libre au téléférique de le la Gemmi, 1 billet aller/retour pour téléférique Leukerbad plus Card de la Gemmi

Fr.396.– 375.–par parpersonne personne Fr.

nuitéesavec avec demi-pension 55 nuitées demi-pension entréesauauBurgerbad, Burgerbad, sauna et vapeur, bain 55 entrées sauna et bain de vapeur accès libre au téléférique de la Gemmi, 1 billet aller/retour Leukerbad plus Card pour le téléférique de la Gemmi

Fr. Fr.660.– 625.–par parpersonne personne 7 nuitées demi-pension nuitéesavec avec demi-pension 7 entrées sauna et bain entréesauauBurgerbad, Burgerbad, sauna et vapeur, bain accès libre au téléférique de la Gemmi, de vapeur Leukerbad plus Card pour le téléférique 1 billet aller/retour

Nous accompagnons les paraplégiques. À vie. Les victimes bénéficient de notre réseau de prestations unique : des soins médicaux compétents, une prise en charge et une rééducation professionnelles, ainsi qu’un accompagnement compréhensif – jusqu’à un âge avancé. www.paraplegie.ch

de 896.– la Gemmi Fr. par personne

Fr. 845.– par personne

Supplément pour la chambre individuelle Fr. 10.– par jour sur tous les arrangements. La plus grande piscine thermale alpine de l’Europe (Burgerbad) est à votre disposition le jour d’arrivée dès 12h 00 12h00 (sauf le jour du départ).

Nous vous secourons là où personne d’autre n’a accès. Devenez donateur: 0844 834 844 ou www.rega.ch


|

COUP DE CHANCE

MIGROS MAGAZINE | No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

WELLNESS ALPIN | 99

Les Bains d’Ovronnaz permettent de se ressourcer dans un cadre 100% nature et tout à fait exceptionnel.

Buller agréablement dans les bains thermaux

«Migros Magazine» offre trois séjours d’une semaine Wellness pour deux personnes dans le cadre enchanteur des Bains d’Ovronnaz.

R

ésidence Hôtelière ***, centre de détente et de wellness et cadre enchanteur: les Bains d’Ovronnaz proposent des séjours uniques de spa à la montagne. Se laisser aller au cocooning entre les mains de thérapeutes experts, profiter des vertus et des bienfaits des eaux thermales tout en jouissant d’une vue et d’un ensoleillement généreux, se relaxer dans un environnement 100% nature, voici l’offre exceptionnelle des Bains d’Ovronnaz, à tout moment de l’année.

Le nouveau spa ouvrira à Pâques Bains de bulles qui caressent le corps, massage ou simple instant de détente dans l’un des trois bassins intérieurs et extérieurs: tout est prévu pour que chaque hôte passe un moment de pur plaisir. Ainsi, ce ne sont pas moins de douze sortes de massages qui sont proposés dans cette véritable oasis de bienêtre. Parmi ceux-ci: des massages relaxants ou toniques aux huiles essentielles bio ou à l’huile d’argan, ou des massages ayurvédiques et thaïs qui rééquilibrent les énergies et harmonisent le corps et l’esprit.

Pour répondre encore mieux à la demande des hôtes, les Bains d’Ovronnaz étoffent un peu plus leur offre et ouvriront à leur clientèle leur nouveau spa dès Pâques 2013. D’une surface totale de 1000 m2, il se composera notamment de trois hammams, deux saunas, un grand jacuzzi pouvant accueillir quinze personnes, une salle de repos et une autre de relaxation. De plus, un fitness flambant neuf et un espace de détente viendront compléter cette zone innovante, en réservant également un lieu aux adeptes du naturisme. Déjà riches de leurs spécificités, comme l’accueil des petits ou les cures complètes de wellness, les Bains d’Ovronnaz améliorent ainsi encore considérablement leur offre de détente et de bien-être. Les Bains d’Ovronnaz, c’est aussi une résidence hôtelière importante, proposant un large éventail d’offres en hébergement, allant du séjour hôtelier à la simple location d’appartements en passant par des offres forfaitaires incluant le logement, les soins et les bains thermaux. Plus d’info: www.thermalp.ch

Les bassins intérieurs et extérieurs seront bientôt complétés par un nouveau spa.

Participer et gagner! «Migros Magazine» et Thermalp, les bains d’Ovronnaz tirent au sort trois semaines Wellness pour deux personnes, d’une valeur de Fr. 762.-. Le séjour comprend six nuits dans un studio ou un deux-pièces situé au nord (frais de voyage à la charge des participants). ! Répondez à la question suivante: Où se situe le Thermalp? ! Par téléphone: en appelant le 0901 560 089 (Fr. 1.–/appel à partir du réseau fixe) en indiquant la réponse et vos noms et adresse. ! Par SMS: en envoyant un SMS avec le mot GAGNER, suivi de la réponse ainsi que votre adresse au numéro 920 (Fr. 1.–/SMS). Exemple: GAGNER, réponse, Adam Premier, rue du Paradis 1, 9999 Jardinville. ! Par internet: www.migrosmagazine.ch/ coupdechance ! Par carte postale: Migros Magazine, «Bains d’Ovronnaz», case postale, 8099 Zurich. ! Date limite de participation: dimanche 10 février 2013. Les gagnants seront avertis par écrit. Le versement en espèces de la contre-valeur ne peut être exigé. Toute correspondance et le recours à la voie judiciaire sont exclus. Les collaborateurs de «Migros Magazine» ne sont pas autorisés à participer.


DES POINTS. DES ÉCONOMIES. DU PLAISIR.

VACANCES À LA NEIGE EN EUROPE

OUVRIR UN DÉPÔT-TITRES ET PROFITER

Vous appréciez la vie mondaine de certaines stations ou plutôt la quiétude d’un domaine skiable familial? Vous préférez un chalet rustique à un appartement moderne, ou le contraire? Qu’à cela ne tienne! Chez Vacando, vous trouverez le logement de vos rêves en Suisse, en France et en Autriche.

Les transactions boursières sont très avantageuses à la Banque Migros. Le montant de chaque transaction reste le même pour un ordre inférieur à Fr. 100 000.–: Fr. 40.– pour un ordre passé via Internet et Fr. 100.– pour un ordre téléphonique de quel que type que ce soit (sur actions, obligations ou sur près de 19 000 fonds de placement).

Valable: pour les réservations du 4 au 24.2.2013 (départs du 9.2 au 23.3.2013) Prix: p. ex. une semaine du 16 au 23.2.2013 dans un chalet pour 6 personnes à Nendaz (Valais), Fr. 1639.– plus frais de nettoyage (référence: CH1961.640.1). Profitez: réservez en ligne sur www.vacando.ch ou par téléphone au 043 810 91 56 (24h/24) et recevez 1000 points Cumulus supplémentaires sur tous les logements de vacances en Suisse, en France et en Autriche. N’oubliez pas d’indiquer votre numéro Cumulus lors de la réservation. Remarque: offre exclusive de Vacando, le seul prestataire suisse de locations de vacances avec rabais Cumulus. Vacando vous propose plus de 25 000 appartements et maisons de vacances. Plus d’informations: www.vacando.ch

Valable: jusqu’au 28.3.2013 Profitez: en ouvrant un dépôt-titres avec un premier versement d’au moins 10 000 francs ou en transférant un dépôt existant à la Banque Migros, vous recevez 5000 points Cumulus supplémentaires en guise de bienvenue. Remarque: ouverture limitée à un seul dépôt par client. Plus d’informations: www.banquemigros.ch/tarifforfaitaire

✁ N° Cumulus:

5000 POINTS

Nom / prénom: Rue, n°: NPA et localité:

1000

POINTS

Je suis déjà client(e) de la Banque Migros: oui non Je souhaite ouvrir un dépôt-titres. Je souhaite transférer un dépôt-titre à la Banque Migros.


DAVANTAGE DE RABAIS CUMULUS: www.migros.ch/cumulus

Cartes de crédit

5.3

Meilleure note : Enquête de satisfaction 07/2012

CUMULUS-MASTERCARD: 3000 POINTS DE BIENVENUE

PLAISIR ET DÉTENTE AUX BAINS DE ZURZACH

Demandez votre Cumulus-MasterCard gratuite et recevez 3000 points Cumulus de bienvenue. Vos avantages: carte principale et carte supplémentaire sans aucune cotisation annuelle. Et ce, ni aujourd’hui ni dans les années à venir. Ce moyen de paiement pratique permet non seulement de payer dans le monde entier, mais aussi d’y collecter des points Cumulus! A propos, la Cumulus-MasterCard a obtenu en 2012 la meilleure note (5.3) à l’enquête de satisfaction clientèle de Comparis.

Situé dans un quartier paisible de Bad Zurzach, l’hôtel zur Therme**** possède un accès direct aux bains thermaux en plein air les plus grands de Suisse. Vous pourrez donc vous rendre en peignoir de bain à l’espace wellness. De quoi vous incitez à la détente! L’offre comprend (taxe de séjour incluse): – 2 nuits en chambre double avec buffet de petit-déjeuner – bon de Fr. 50.– par personne pour le restaurant – entrée gratuite aux bains et à l’espace wellness

Valable: jusqu’au 31.3.2013 Profitez: demandez la Cumulus-MasterCard gratuite et recevez 3000 points Cumulus de bienvenue! Vos avantages: – pas de cotisation annuelle, ni aujourd’hui ni à l’avenir – collecte de points Cumulus dans le monde entier – carte partenaire gratuite Remarque: formulaire de demande de la Cumulus-MasterCard disponible à Migros, sur www.cumulus-mastercard.ch ou au 044 439 40 27. Plus d’informations: www.cumulus-mastercard.ch

3000

POINTS

Valable: du 4.2 au 12.5.2013 (excepté la période du 28.3 au 1.4.2013) Prix: Fr. 239.– par personne en chambre double au lieu de Fr. 320.– Profitez: réservez gratuitement avec votre carte Cumulus au 00800 100 200 27 ou sur www.myswitzerland.com/ cumulus. Vous bénéficierez d’un rabais de 25% et collecterez cinq fois plus de points Cumulus. Remarque: offre valable par personne et par séjour, sous réserve de disponibilités. Paiement par carte de crédit. Des frais de traitement de Fr. 30.– seront ajoutés en cas de paiement sur facture. Plus d’informations: www.thermalquelle.ch/hotel-zur-therme

25%

DE RABAIS

POUR TOUTE QUESTION SUR CUMULUS: INFOLINE CUMULUS 0848 85 0848


LE

MONDE DE...

|

HUGO BEYTRISON

| No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

MIGROS MAGAZINE |

102 |

Le sculpteur du carnaval

Il taille, creuse, découpe l’arolle pour en faire surgir des figures grimaçantes. Hugo Beytrison à Tour (VS), maître du travestissement, lève un coin du masque.

U CARTE D’IDENTITÉ Nom: Hugo Beytrison Naissance: le 29 avril 1974 à Sion Signes particuliers: ours mal léché. Il aime: se réveiller sans radio-réveil. Il n’aime pas: la société actuelle qui nous oblige à tout faire vite. Un grand rêve: «J’aimerais pouvoir finir de restaurer mon mayen, avant ma retraite. Quand il sera fini, j’y passerai sans doute une partie de l’été.»

ne odeur de bois saisit les narines, des copeaux jonchent le sol brut, tandis qu’un feu crépite dans le fourneau en pierre ollaire. «C’est ma maison et mon atelier, je fais comme les anciens qui travaillaient le bois là où ils vivaient», dit aussitôt Hugo Beytrison. Une stature d’ours, le bouc jovial et l’œil pétillant, l’homme est connu comme le loup blanc dans tout le val d’Hérens. C’est lui qui taille les masques de carnaval, lequel se réveillera justement le 12 février prochain à Evolène. Depuis une vingtaine d’années, cet ébéniste passe les mois d’hiver à sculpter l’arolle, «un bois noble, tendre et léger». Il aime travailler à l’ancienne, sans raboteuse, en creusant à la gouge la demi-lune d’un tronc coupé en deux. «Dans l’esprit, j’aime bien suivre la tradition, faire perdurer ce qui peut l’être.» Mais dans la forme, c’est une autre histoire. Sa créativité a fait exploser l’habituelle galerie de monstres. Félins, diables grimaçants, animaux mythologiques et même un Balrog cornu tiré du Seigneur des anneaux sont venus grossir la folle sarabande des figures inquiétantes. «Je trouvais les masques de l’époque trop gentils, un peu gnangnan. J’avais besoin de visages plus piquants, envie d’exprimer le mal de l’humanité, ce qu’on aimerait bannir, mais qui revient toujours. Et puis, le carnaval évolue, les masques doivent évoluer aussi.» En tout, il a déjà réalisé plus de 300 masques et exécute une quinzaine de commandes par année. Ses prochaines créations: un dragon, un aigle et un tigre à dents de sabre. Qu’il taillera avec précision, soucieux d’inscrire dans le bois sauvagerie et rugissement. Son favori? Un taureau furieux à la mâchoire articulée, qu’il a souvent porté. «Je vais toujours au carnaval, même si j’ai moins besoin de me déguiser. C’est un exutoire, une façon de se défouler et de tromper les longs hivers rigoureux.» Texte: Patricia Brambilla

Mon préféré «Purgatory» est un de mes masques préférés. Je l’ai réalisé en 1992, en m’inspirant d’une pochette d’Iron Maiden. C’est un visage à double face, que j’ai longtemps porté à Carnaval. Et que je porte encore à l’occasion.»

Mon lieu de ressourcement «J’ai hérité de la cabane de chasse de mon père, sur l’alpage de Bréonna dans les grands espaces non construits d’Evolène. J’aime m’y rendre avec ma femme et mes chiens, juste pour passer du temps ensemble. Un fourneau, deux lits, une porte et une fenêtre. C’est rudimentaire, mais je préfère ce qui est simple aux dernières technologies.»

Mes outils «Il me suffit d’une dizaine de ciseaux, gouges de sculpture et pieds-de-biche pour sculpter un masque. Mais il m’arrive d’utiliser la perceuse pour faire les narines… Je ne suis pas contre le modernisme!»

Photos: Isabelle Favre

PARTICIPEZ! Vous souhaitez apparaître dans cette rubrique? Rendez-vous sur www.migrosmagazine.ch/ societe/portrait


|

MIGROS MAGAZINE | No 6, 4 FÉVRIER 2013 |

LE MONDE DE...

|

HUGO BEYTRISON | 103

Mes compagnons «Nous avons deux chiens, «Adhara», un cane corso, et «Sirius», un boxer. Deux noms d’étoiles dans la constellation du Chien. Ce sont de vrais compagnons, un peu bruyants parfois… «Sirius» est de nature curieuse, il vient souvent me tenir compagnie quand je travaille.»

Mon dada «Je m’amuse à sculpter les panneaux de porte. J’ai commencé avec les blaireaux, que ma femme aime beaucoup, puis j’ai réalisé les hiboux. Il me reste encore deux portes à l’étage… Je préfère représenter la vie des animaux plutôt qu’une scène villageoise.»

Ma passion «Les masques, je les fabrique pendant deux mois intensifs. Si je devais en réaliser toute l’année, je me lasserais. Le reste du temps, je fais un peu d’ébénisterie, des meubles à l’ancienne, qui durent et donnent une âme à la maison.»


x i r p d eu r ab l e d

rs d e d i ve x i r p e l l e m e n t e r, co m m e b a r u d e f r u i t. ai s s e e t i t- d éj e u n d b s s u o j r p le Mig po u r l e co n fi t u r e o u s e l c i ar t , la l e c afé

ABLE R U D E BAISS

% 1 , 9 8.90 avant 9.80

Nescafé Gold Finesse Smart Pack, qualité suisse, 150 g

DU R E S S I BA

ABLE

% 1 , 9 8.90 avant 9.80

Nescafé Gold De Luxe Smart Pack, qualité suisse, 150 g

BL E A R U D BAISSE DU

RABLE

% 9 , 1 -1

BAISSE

1.85

avant 2.10

Actilife Oméga-3 1 litre

BAISSE DU R

ABLE

-9,8 % 1.85 avant 2.05

Actilife Breakfast 1 litre

% 6 , -10 2.95 avant 3.30

Confiture de fraises Extra 500 g

ABLE R U D E BAISS

% 5 , 2 1 2.10

avant 2.40

Marmelade d’oranges amères Extra 500 g

MGB www.migros.ch W

e s s i a B

Migros-Magazin-06-2013-f-VS  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you