Issuu on Google+

Edition Aar, JAA 3321 Schönbühl-Shoppyland

Publicité

«Il est grand temps de faire une nouvelle révolution.»

www.dacia.ch


Le 23 janvier, c’est la révolution! L

e 23 janvier, les représentants Dacia vous proposent une journée portes ouvertes. Vous êtes cordialement invité à venir découvrir les atouts révolutionnaires des modèles Dacia. Dacia offre ce que ses concurrents se contentent de promettre: une qualité exceptionnelle à un prix bien en deçà des véhicules neufs classiques. Dans le monde, plus d’un million de Dacia ont déjà été fabriquées. Jamais des voitures n’ont été aussi abordables. Une petite révolution! Pourquoi les véhicules Dacia sont-ils si révolutionnaires? Dacia a renoncé au superflu, mais pas à la qualité. Le nombre de variantes des différents modèles est volontairement limité et aucune option électronique superflue n’est intégrée. Cela réduit d’une part de façon conséquente les coûts de production et accroît d’autre part la robustesse et la fiabilité des véhicules. Chaque véhicule neuf bénéficie par ailleurs d’une garantie de 3 ans. La technologie et le réseau de distribution de Renault. Dacia bénéficie des développements Renault qui font leur preuve depuis longtemps. Et sous chaque capot, un moteur Renault garantit une technologie de pointe. Enfin, le réseau des représentants Dacia s’appuie sur celui de Renault, ce qui permet de limiter les coûts de distribution. Ce sont autant d’économies pour le client. Le déplacement vaut le détour. Des véhicules qui répondent aux attentes de chacun. Grand break familial ou berline,

«Un vent de révolution souffle sur les concessions Dacia.» voiture de loisir ou véhicule professionnel robuste: quels que soient vos besoins, vos souhaits pourront être exaucés le 23 janvier à un prix très accessible. Nous nous réjouissons de votre visite. Celles et ceux qui se décideront pour Dacia Logan MCV, Logan Van ou encore une Logan Pick-Up, recevront en cadeau* un jeu complet de roues d’hiver. Pour plus d’informations sur les véhicules Dacia à des prix révolutionnaires, téléphonez au 0800 000 220 ou visitez le site www.dacia.ch.

«J’apprécie le côté pratique et fiable de ce véhicule sans luxe superflu.» Silvio Bellin, Bussigny.

«Pourquoi payer cher juste pour une image alors qu’on peut tout avoir pour un prix raisonnable?». Isabelle Fallot, Vallorbe.

«Une voiture fonctionnelle et accessible à tous.» Aoife O’Leary, Savigny.

DACIA. Des véhicules accessibles à tous. Dès Fr. 9 900.–. Modèles illustrés (équipements supplémentaires incl.): a) page de couverture: Logan MCV 1.6 16V 104 ch, 1 598 cm 3, 5 portes, consommation de carburant 7,5 l/100 km, émissions de CO 2 178 g/km, catégorie de rendement énergétique C, Fr. 17 200.–; Logan MCV 1.4 75 ch, 5 portes, Fr. 12 900.–; Sandero Lauréate 1.6 87 ch, 1 598 cm 3, 5 portes, consommation de carburant 7,2 l/100 km, émissions de CO 2 170 g/km, catégorie de rendement énergétique D, Fr. 14 000.–; Sandero 1.2 75 ch, 5 portes, Fr. 9 900.–. b) cette page : Sandero Lauréate 1.6 Fr. 13 900.–, Sandero Stepway 1.6 Fr. 13 500.–, Logan Lauréate 1.6 Fr. 15 400.–, Logan MCV Lauréate 1.6 Fr. 15 900.–, Logan Pick-Up Ambiance 1.6 Fr. 13 844.–, Logan Van Ambiance 1.6 Fr. 13 844.–. Garantie: 36 mois/100 000 km (au 1er des 2 termes atteint). *Offre réservée aux clients particuliers dans le réseau participant et valable sur les véhicules identifiés jusqu’au 31.01.2010.

www.dacia.ch


ANIMAUX 69

Les astuces de nos amies les bêtes pour survivre à l’hiver. Edition Aar, JAA 3321 Schönbühl-Shoppyland

www.migrosmagazine.ch, www.mi www .migro grosma smagaz sma gazine gaz ine.ch ine .ch,, CONS CONSTRUIRE C ONSTRU ONS TRUIRE TRU IRE

NO 3, 18 JANVIER 2010

TÉMOIGNAGES 12

Photos Siggi Bucher, Keystone

ACTUALITÉ MIGROS 28

Coca-Cola, Thomy, Nescafé et Pampers désormais à Migros. EN MAGASIN 36

Une délicieuse raclette valaisanne!

Changements d’adresse: à la poste ou au registre des coopérateurs, tél. 058 565 84 01 E-Mail: serviceabo@gmaare.migros.ch

Confidences de mamans de miss Brigitte Fäh – mère de Linda, Miss Suisse 2009 – et trois autres mamans de reines de beauté racontent ce que l’élection de leur fille a changé dans leur vie.


LE FROMAGE DANS PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES

Pour une fondue particulièrement onctueuse, laissez de tremper le mélange es fromage 1 à 2 heur ant av dans du vin froid de le faire fondre. gal! Mmmmh, un vrai ré

40% 1.20

au lieu de 2.–

Raccard Tradition maxi, en bloc, les 100 g

2.–

au lieu de 2.55

Épis de maïs Condy le bocal de 190 g

2.30

au lieu de 2.90

Concombres aux fines herbes Condy le bocal de 270 g

Société coopérative Migros Valais * En vente dans les plus grands magasins Migros.

1.40

Ananas en morceaux 140 g

1.20

Champignons de Paris bruns, de la région, les 100 g


S TOUS SES ÉTATS. DU 19.1 AU 25.1.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

13.50 au lieu de 17.–

Fondue Tradition 2 x 400 g

17.90

Fondue Sélection aux truffes 600 g

5.20

Raccard fumé 200 g

1.90

au lieu de 2.40

Toutes les sauces à fondue Gourmet 20% de réduction par ex. sauce cocktail

32.90

4.40

Pommes de terre à raclette Suisse, le sac de 2,5 kg

Caquelon à fondue* avec taches noires façon vache

4.50

Raclette Léger 200 g

8.90

Fondue moitié-moitié 400 g

14.90 Four à raclette Single*


6 | Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

ÉDITORIAL Steve Gaspoz, rédacteur en chef

Mère, un dur métier Maman, ce n’est pas un métier facile! Entre l’envie de rendre

heureuse et épanouie sa progéniture et les contraintes éducatives et sociales, le jonglage est constant. A l’adolescence précoce ou tardive, c’est pratiquement un travail à temps plein qui attend la plupart des mères. Mais lorsqu’un changement aussi rapide qu’une élection de miss bouscule l’ordre familial, elles ont intérêt à accrocher leur ceinture. A l’instar des mères de reines de beauté que notre journaliste Mélanie Haab a rencontrées (lire notre récit en page 12).

M-Infoline: tél. 0848 84 0848* ou +41 44 444 72 85 (depuis l’étranger). m-infoline@migros.ch; www.migros.ch M-CUMULUS: tél. 0848 85 0848* ou +41 44 444 88 44 (depuis l’étranger). m-cumulus@migros.ch; www.m-cumulus.ch Adresse de la rédaction: C. p. 1751, 8031 Zurich, tél. 044 447 37 37, fax 044 447 36 02 redaction@migrosmagazine.ch; www.migrosmagazine.ch

Du jour au lendemain, elles perdent une part de leur statut. Certes,

une maman reste une maman. Mais dès le matin suivant l’élection, les relations se trouvent profondément modifiées, chahutées. Celle qui était alors la fille, la petite fille, devient subitement l’objet de l’attention de tous, une marionnette extraordinaire qui passe de main en main, de média en média, de rendez-vous en rendez-vous. Elle n’est plus seulement son enfant, mais «l’icône» de tout un chacun.

La mère, elle, se trouve quasi réduite à son rôle de génitrice. Quand

Photos Caroline Imsand / François Wavre-Rezo / Nicolas Righetti-Rezo / Joëlle Neuenschwander

* tarif local

on s’intéresse à elle, c’est pour découvrir un peu plus qui est sa fille, comment elle était bébé, comment elle a vécu l’élection. Mais jamais on ne demande à une maman quel est son rôle. Comment elle éponge les larmes de la miss lorsque la pression se fait trop forte, comment elle supporte de voir sa fille affichée aux yeux de tous, comment elle ressent les attaques assassines de la presse people? Quoi qu’elle fasse, c’est normal, puisqu’elle est la mère d’un éphémère prodige.

Si une miss doit être forte, sa mère plus encore. Car quand la

première flanche, c’est la deuxième qui doit prendre le relais. Quoi qu’il arrive, quoi qu’elle pense, elle se doit de résister. Elle est le roseau dans la tempête. Heureusement, des compensations existent. Ainsi la plupart se félicitent d’avoir eu la chance de rencontrer du monde et de voyager. Tandis que toutes insistent sur le fait que l’année de règne permet à la mère et à la fille de se rapprocher, de renforcer leurs liens. Une belle récompense!

steve.gaspoz@migrosmagazine.ch

MIEUX VIVRE 74 Pour affronter ses phobies dans un environnement sécurisé, un laboratoire de l’Université de Neuchâtel a développé un appareil faisant appel à la réalité virtuelle en 3D. «Migros Magazine» a testé pour vous.


CETTE SEMAINE

|7

INTERNET 64

RÉCIT 20

La Lausannoise Sandrine Szabo, spécialiste des réseaux sociaux, explique le bon usage des communautés en ligne.

La console de jeu Wii fait de plus en plus d’adeptes dans les EMS romands. «Migros Magazine» est allé voir à quoi s’amusent les aînés de la Maison bourgeoisiale de Bulle (FR).

RÉCITS

EN MAGASIN

Mamans de miss

12

Mauvaise foi

16

Quatre mères de reines de beauté racontent comment leur vie a changé depuis l’élection de leur fille. Les entourloupes verbales sontelles le propre de l’homme, de la femme, ou des deux?

EMS

20

24

ACTUALITÉ MIGROS 28

Les marques Coca-Cola, Nescafé, Pampers et Thomy arrivent sur les étals Migros.

31

Avec le label TerraSuisse, Migros s’engage en faveur de la biodiversité.

CUISINE DE SAISON 52

Alimentation

Marlyse Pietri, la patronne des Editions Zoé, revient sur sa passion pour les livres pendant que son mari Maxime prépare un poulet au vinaigre.

33

Asperges blanches du Pérou: une aide pour toute une région.

Internet

64

Animaux

69

Mieux vivre

74

Les réseaux sociaux. Leurs stratégies pour survivre à l’hiver. La thérapie 3D contre les phobies.

RUBRIQUES Migros Flash Temps présents Minute papillon Mots fléchés / Impressum

Logement en studio ou appartement 6 nuits sans service hôtelier Entrée libre aux bains thermaux Forfait de ski 6 jours Accès au sauna / fitness Peignoir et sandales

9 10 23 77

RÉUSSITE Michèle Burnet

Des automates plein la tête.

Publicité

Ski + bains thermaux

59

VIE PRATIQUE

Le directeur de l’Office fédéral de la statistique à propos du nouveau recensement de la population.

Développement durable

52

VOTRE RÉGION Votre coopérative régionale

ENTRETIEN

Grande nouveauté

CUISINE DE SAISON Marlyse et Maxime Pietri

Comment les retraités s’amusent comme des fous grâce à une console de jeu.

Jürg Marti

La raclette avec les sonneurs de toupins de Torgon en Valais 36 Restaurants Migros: des plats savoureux à prix avantageux 49

696 2 bassins extérieurs à 34/36° 1 bassin intérieur à 33° 1 whirlpool à 39°

CH-1911 Ovronnaz / Valais - Tél. 027 305 11 00 - info@thermalp.ch - www.thermalp.ch

78


ACTION

PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 19.1 AU 1.2.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Offre valable sur tous les soins dentaires Candida en emballages multiples.

3 pour 2

8.60

au lieu de 12.90

Tous les dentifrices Candida en emballages multiples p. ex. dentifrice Candida White MicroCrystals, 3 x 75 ml

3 pour 2

7.90

au lieu de 11.85

Tous les dentifrices Candida en emballages multiples p. ex. dentifrice Candida Sensitive Plus, 3 x 100 ml

33%

6.70

au lieu de 10.–

Tous les solutions bucco-dentaires Candida en emballages multiples p. ex. eau dentaire Candida Parodin Plus, 2 x 400 ml

33%

6.70

au lieu de 10.–

Toutes les solutions bucco-dentaires Candida en emballages multiples p. ex. eau dentaire Candida Sensitive Plus, 2 x 400 ml

3 pour 2

6.40

au lieu de 9.60

Tous les chewing gums Candida en emballages multiples p. ex. Candida Sensitive Gum, 3 x 30 pièces

3 pour 2

8.40

au lieu de 12.60

Tous les chewing gums Candida en emballages multiples p. ex. Candida Calcium Gum, 3 x 30 pièces


MIGROS FLASH

Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

NEWS

LeShop.ch sur iPhone Désormais, tout l’assortiment de LeShop.ch est disponible via votre iPhone. Grâce à une technique exclusive, les commandes peuvent être effectuées offline, ce qui permet d’économiser les frais de connexion. De plus, l’application de LeShop.ch est la plus rapide de sa catégorie. www.LeShop.ch

Soutien à la bande dessinée Le Pour-cent culturel Migros promeut dorénavant la bande dessinée. Cet engagement se traduit notamment par des soutiens à des festivals (BD-Fil à Lausanne), à des aides à la publication de BD et de magazines (y compris leur traduction) ainsi qu’à des participations à des projets contribuant à la sensibilisation de la création. www.pour-cent-culturel.ch/ contributions

Photos Robert Bösch/swiss-image.ch, Baumann/Mauritius

Vacances à prix M-Budget La nouvelle brochure été de Vacances Migros recense des pp qualité-prix qu offres au rapport im imbattable. To est fait Tout po que les pour ré réservations se fassent ai aisément gr grâce à des fo forfaits transparents, des prix fixes enfants, des formules «Tout compris» attrayantes et des offres M-Budget avantageuses. Parmi les nouveautés, citons la destination de Side (Turquie) au départ de Genève. www.vacances-migros.ch

|9

En train à deux à travers la Suisse Dès le 19 janvier, Migros proposera à nouveau en exclusivité des cartes journalières CFF Duo valables pour deux personnes.

M

igros aime le train! Du coup, elle offre à ses clients la possibilité de voyager à travers toute la Suisse à petits prix avec les transports publics. Pour cela, il suffit de se procurer la carte CFF Duo, qui sera disponible du 19 janvier au 8 février en exclusivité à Migros. Condition: un des deux voyageurs doit posséder un abonnement CFF demi-tarif.

Disponible jusqu’à épuisement du stock au prix préférentiel de 54 francs, le précieux sésame est valable jusqu’au 28 février 2010 sur tout le rayon de validité de l’abonnement général des CFF (train, bateau, car postal, bus, tram, etc.). Si, en semaine, les bénéficiaires devront entamer leur périple dès 9 h, il n’y a pas de restrictions

d’horaire les samedis et les dimanches. Profitez des prochaines vacances d’hiver pour partir à la découverte de la Suisse. Que diriez-vous par exemple d’une excursion à Zermatt? Par ailleurs, Migros Magazine organise un tirage au sort en page 36 de cette présente édition avec notamment des cartes Duo CFF à gagner.

LE PRODUIT FRAIS DE LA SEMAINE

Précieux céleri

Déjà mentionné par Homère dans «L’Odyssée», le céleri jouit d’une réputation flatteuse, puisqu’il serait aphrodisiaque. Particulièrement pauvre en calories et riches en minéraux de grande qualité, le céleri constitue un légume d’hiver de choix.


10 | Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

SUR LE VIF

«Il y a assez de place pour les castors» Près d’Avenches (VD), un rongeur a provoqué des inondations en creusant un terrier. En quinze ans, les castors sont passés de 350 à 1600 en Suisse. L’avis de Christof Angst, biologiste responsable du Service Conseil Castor, Berne. Faut-il s’inquiéter de l’augmentation du nombre de castors?

Non, pas du tout. Il faut s’en réjouir, parce que le castor est un promoteur de la biodiversité. Les agriculteurs ne sont pas du même avis…

On a corrigé tous les cours d’eau, surtout dans les zones agricoles. Il n’y a des désagréments que dans les endroits où ces cours d’eau manquent d’espace. Là où on laisse s’épanouir la nature, de tels problèmes n’existent pas. Dans le Seeland, on en arrive pourtant à abattre ce mammifère, alors qu’il a été réintroduit.

Il s’agit d’une information gonflée par les journalistes. Toutes les espèces protégées en Suisse, lynx, loup, ours, castor, loutre, aigle royal, ne peuvent être tirées

qu’en cas de dégâts exceptionnels, selon la loi fédérale sur la chasse. Donc rien de neuf pour le Seeland. Cela pose quand même la question de l’utilité de la réintroduction des animaux…

On a réintroduit toutes ces espèces dans les années 50, 60 et 70. Depuis lors, à l’exception du gypaète, plus une seule. Le loup et l’ours entrent d’eux-mêmes en Suisse, sans rien demander. De plus, je déteste que l’on dise, «il y a trop de». Le terme «trop» est humain. Pour un éleveur de moutons, un loup qui tue un mouton, c’est déjà trop. Tant que les animaux se reproduisent, cela signifie qu’il reste de la place. Et pour le castor, il y a encore assez de place.

Propos recueillis par Virginie Jobé

IMPULSIONS TRAIT POUR TRAIT

Dessin de Burki paru dans «24 heures» du 14 janvier 2010

Google entame un bras de fer avec le gouvernement chinois.

Baronne Nadine de Rothschild

Gourmande de la vie A l’heure de la dictature des régimes et de l’hégémonie des yaourts 0 %, je revendique le droit à la différence! Je demande le retour au goût, au plaisir et aux kilos! Après des années à se cacher, à se torturer l’estomac et l’esprit, la gourmande a droit à une réhabilitation. J’en appelle au bon sens et à tous les sens d’ailleurs, pour reconquérir ce qui fait le charme

de l’existence: manger, savourer, déguster. Ne dit-on pas qu’il faut dévorer la vie à pleines dents? Entre passer à table et affronter son destin, il n’y a pas de différence. La démarche est la même: il faut y aller le cœur battant et saliver d’impatience. Curiosité, joie de la découverte, enthousiasme devant l’inconnu, notre attitude doit être


TEMPS PRÉSENTS

| 11

MES BONS PLANS par Laurent Nicolet, journaliste

Photo Kyodo News / Maxxppp / Keystone

A voir: Mon courroux, coucou! Jean Carmet, Le Pen ou Patrick Poivre d’Arvor dans le box des accusés, Desproges en procureur impitoyable. C’était sur France Inter entre 1980 et 1983. Certaines séances ont été filmées. A retrouver en DVD, avec les menaces du magistrat Desproges: «Bonjour, ma colère! Salut, ma hargne! Et mon courroux, coucou!» «Le tribunal des flagrants délires», Universal

DANS L’OBJECTIF

légère, sans mauvaise conscience, et surtout sans limite. Je l’avoue, j’ai toujours eu un bon coup de fourchette et ma philosophie est plus épicurienne que stoïcienne. Pour moi, les plaisirs de la chair ont bien des attraits et la gourmandise est un joli défaut. Et si c’est un péché, alors il est bien véniel. J’aime le pétillement qu’il allume dans l’œil, le sourire qu’il pose sur les lèvres, le petit bout de langue qu’il fait apparaître et qui rappelle celui de l’enfant. D’ailleurs, si la gourmandise nous met de bonne humeur, c’est parce qu’elle est indéfectiblement liée à l’enfance. Elle nous rappelle les bonheurs d’alors, l’odeur du chocolat chaud, la pâte à gâteau qu’on mangeait crue. Messieurs, méfiez-vous d’une femme qui ne se contente que de trois haricots verts et d’une feuille

de salade. Elle picorera tout autant dans la vie. Et peut-être bien au lit. En amour aussi, on se savoure, on se déguste, on se dévore. Mais je n’ai pas besoin de vous le dire. Spontanément, le regard d’un homme se porte vers celle qui sait être gaie et enjouée à table. Qui ne dit pas non à un verre de bon bordeaux. Qui sait apprécier un Brie onctueux ou peut s’offrir dans un moment de folie, avec un grand éclat de rire, un gros baba au rhum! Et qui, l’œil coquin, vous murmurera ensuite qu’elle connaît un moyen imparable pour brûler les calories superflues. Alors pour conclure, je n’aurais qu’un mot, celui de Ruy Blas: «Bon appétit, messieurs!», auquel je rajouterai le mien: «Bon appétit, mesdames!» > Nos chroniqueurs sont nos hôtes. Leurs opinions ne reflètent par forcément celles de la rédaction.

Jeter de l’ancre sous glace

Ces marins du «Shirase», un brise-glace de l’armée japonaise, tirent de toutes leurs forces sur ces câbles afin de jeter l’ancre sous la glace à proximité de la station scientifique «Showa», basée en Antarctique. Le navire a eu six jours de retard sur l’horaire prévu en raison d’une glace exceptionnellement épaisse cette année.

A lire: Zoran est arrivé. Loin des chessexeries et de leur marketing mortifère, voici Mlle Tamara qui n’aime qu’une chose: lire des livres tout en savourant des fruits. D’ailleurs les bouquins, c’est comme les pommes ou les abricots: certains pourrissent plus vite que d’autres. Un auteur serbe «fantastique» à découvrir. Zoran Živkovic´, «La bouquineuse», Editions Xenia. A voir: Essai transformé. Morgan Freeman en rêvait, Clint Estwood l’a fait: un sublime portrait de Nelson Mandela, brossé à travers l’histoire (vraie) de la victoire sud-africaine en coupe du monde de rugby juste après son élection. Sobre et intelligent. «Invictus», de Clint Eastwood, en salle. A lire: Les rimes de Victor. Du lourd, du massif, Hugo le poète en amant, en père, en grand-père... et en 896 pages. Victor Hugo «Poésies intimes», Omnibus. Pour annoncer un événement: memento@migrosmagazine.ch


12 | Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

Profession: maman de miss

Jouer les chaperons et les psys, gérer le volume de courrier, ménager ses autres enfants, la vie d’une mère de reine de beauté tient du casse-tête.

A

u sein de l’organisation de Miss Suisse existe une petite tradition symbolique méconnue: le soir de l’élection, alors que toutes les attentions se focalisent sur la nouvelle reine de beauté, les mères se transmettent, en coulisse, le titre officieux de maman de miss. C’est alors comme si une tempête emportait tout sur son passage. Du jour au lendemain, une famille est projetée sous les feux de la rampe, sans aucune formation préalable. Car l’élection d’une jeune femme au titre de «plus belle fille du pays» a des répercussions sur tout son entourage. Nous avons voulu savoir comment l’on devient maman de miss. Est-ce chose aisée de laisser sa petite fille devenir tout à coup une femme convoitée par tous? Comment vit-elle le regard des autres? Joue-t-elle davantage le rôle de manager ou d’amie? Et surtout, comment évolue ce lien si particulier entre une mère et sa fille? Mélanie Haab Photos François Wavre-Rezo / Siggi Bucher


RÉCIT REINES DE BEAUTÉ

| 13

Brigitte Fäh et Linda, 22 ans, Miss Suisse 2009, Benken (SG)

«Quand elle rentre à la maison, Linda redevient ma petite fille.» «Qu’est-ce qu’ils pouvaient se disputer ces deux-là!» soupire Brigitte en désignant Linda et son grand frère Fabio (23 ans). A l’heure du repas, plutôt que de crier «A table», elle lance: «Venez vous disputer», tant les soupers ressemblent à des guerres de tranchées auxquelles se mêle parfois la benjamine, Sina (17 ans). «Pourtant, les maîtresses d’école me disaient toujours qu’ils étaient appliqués.» Mis à part les disputes, Linda est plutôt sage, dit merci, travaille bien. Même l’adolescence se passe plutôt bien. «Elle connaissait les règles et les respectait. Bien sûr, j’ai passé pour une mauvaise mère parfois», raconte Brigitte Fäh. Maman n’en a jamais rien su, mais dans la bouche de Linda, «aller dormir chez une copine» signifiait plutôt sortir s’amuser jusqu’au petit matin. Dotée d’une jolie voix, Linda commence à se produire dans les villages voisins – répertoire soul et pop – chaperonnée et encouragée par sa mère. De même, c’est l’âge des premières séances photos. «Elle m’a mise en garde contre les personnes mal intentionnées qui rôdent dans ce milieu. Mais elle me fait confiance. J’ai eu la chance de rencontrer les bonnes personnes», réalise Miss Suisse 2009.

Linda Fäh, Miss Suisse 2009, aux côtés de Brigitte «ma maman, mon amie, mon assistante».

Afin de resserrer les liens, Brigitte emmène chaque année ses deux cadettes faire du shopping dans une ville européenne: Milan, Barcelone et récemment Londres. Pour Sina, l’élection a été un cap difficile. «Elle ne se plaint pas, mais elle est renfermée, c’est dur», regrette la maman. Pourtant, elle a toujours pris le soin de traiter également ses deux filles. Quant à Brigitte, après le choc de l’annonce et le battage médiatique qui s’est ensuivi, elle note seulement la différence de volume de courrier. «Linda est restée égale à elle-même, avec un bon caractère. Quand elle rentre à la maison, elle redevient ma petite fille.» Celle-ci acquiesce: «Elle est ma maman, mon amie, mon assistante. J’apprécie de revenir après mes journées chargées et simplement de m’asseoir au salon.» Parfois, elles vont se promener juste les deux, histoire de décompresser, ou filent pour une séance de fitness. Quant à la suite, Linda Fäh ne l’envisage pas encore. «Peut-être que durant les neuf mois de règne qui me restent, une porte va s’ouvrir quelque part.» Brigitte fait la moue, elle a une idée de la suite: «Il faudra bien qu’elle quitte le nid, qu’elle se mette en ménage. Si possible pas trop loin.»

Durant l’année de règne de sa fille Lauriane, Monique Gilliéron a côtoyé un monde nouveau qu’elle explorait telle une ethnologue.

Monique Gilliéron et Lauriane, 25 ans, Miss Suisse 2005, Prilly (VD)

«Je n’avais que la crainte qu’elle se brûle les ailes.» «Lauriane a été une enfant facile, drôle et déjà très persévérante. Elle se donnait les moyens de faire ce qu’elle souhaitait.» Monique Gilliéron est intarissable lorsqu’il s’agit de parler de ses quatre enfants. Son aînée possède un trait de caractère particulier: «Elle n’est pas du tout câline et ne montre pas ses sentiments. Notre relation est particulière, empathique. On sait ce que ressent l’autre, sans être démonstratives. L’arrivée du portable nous a permis d’écrire ce qu’on ne s’était jamais dit.» Lauriane pratique la danse de compétition et maman est de tous

les concours: «Elle m’accompagnait presque partout en Europe. C’était un grand soutien!» reconnaît Lauriane. Inscrite à l’élection de Miss Suisse, elle remporte le concours haut la main. «Elle dégage quelque chose, possède une aura», note Monique, aussitôt assaillie des «Mon Dieu, que vous devez être fière de votre fille!» Mais c’est alors qu’elle découvre l’envers du décor, les voyages en train à des heures tardives, l’angoisse d’une mère, la nuit, les pleurs au téléphone, les petites phrases hors contexte qui font les choux gras de la


14 | Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

presse. «On a écrit qu’elle avait la grosse tête, car elle avait refusé de répondre à une interview. Pour une maman, c’est difficile de lire cela. Mais j’ai dû apprendre à ne pas réagir.» Pour Lauriane, le rôle de maman de miss est essentiel: «Notre relation s’est renforcée durant mon année de règne, car je me sentais très seule, malgré toutes les personnes autour de moi. Elle a été mon psy.»

Monique Gilliéron retient aussi les bons moments, l’avalanche de lettres, venues du monde entier, qu’elle gérait, les compliments des gens. «J’ai côtoyé un monde nouveau, que j’explorais telle une ethnologue. Au bal de la CroixRouge, je me suis retrouvée assise à la table de la princesse de Thaïlande, à côté de ma fille rayonnante, au centre de toutes les attentions. Je n’avais que la crainte

qu’elle se brûle les ailes, elle n’avait que 21 ans.» Aussitôt sa couronne rendue, Lauriane est partie pour Los Angeles, avec la ferme intention de devenir actrice. «J’ai gagné un concours et vécu une année particulière. J’ai ensuite passé à autre chose. Aujourd’hui, ma famille me manque. Mais c’est rassurant de savoir que quoi qu’il arrive, maman me soutiendra.»

Antonia Lorétan et Lolita, 50 ans, Miss Suisse 1982, Crans-Montana (VS)

«J’ai accompagnée ma fille à Miss Monde.»

L’élection de Lolita à Miss Suisse 1982 a marqué un tournant dans la relation avec sa maman Antonia.

«Elle est née! Mais qu’est-ce qu’elle est moche!» Le papa de Lolita Morena court dans tout le petit village situé dans le centre de l’Italie pour annoncer sa venue au monde. «Elle était prématurée, couverte de poils et rapidement, elle est devenue un gros bébé», se souvient Antonia Lorétan, alors âgée de 20 ans. Deux ans plus tard, le papa de Lolita décède. Maman débarque en Suisse, à Neuchâtel pour travailler dans une usine de cigarettes, confiant sa fillette à ses beaux-parents. En 1964, mère et fille sont réunies, en Suisse. «On était en plein dans les années Schwarzenbach (n. d. l. r: plusieurs initiatives pour le renvoi des étrangers ont passé devant le peuple, avec des slogans émotionnels). Je parlais avec l’accent italien, les enfants se moquaient de moi», raconte Lolita. Heureusement, les deux femmes sont dotées d’un fort caractère et se font leur place. Antonia se remarie et devient une Lorétan. L’adolescence de Lolita se passe sans encombre. «Sauf lors de sa première boum. Nous sommes allés la chercher à minuit. Elle était furieuse et nous a demandé de l’attendre au coin de la rue», pouffe la maman. Mais elles redeviennent graves lorsqu’elles évoquent le cancer du sein qui frappe brutalement Antonia à 38 ans. Pendant de longs mois, elle

est soignée, jusqu’à l’ablation puis enfin la rémission. Sur le moment, Lolita ne saisit pas vraiment la gravité de la situation. «C’était irréaliste, j’étais en Angleterre, lorsqu’elle a été opérée. A aucun moment je n’ai pensé devenir orpheline», souligne-t-elle. Le destin s’acharne et c’est son beau-père que le crabe emporte. L’élection présente un tournant dans la relation mère-fille. «Elle a désorganisé ma vie, opéré un grand tri parmi mes connaissances. Et maman était ma seule famille», explique Lolita. Antonia confirme: «Ça a tout bouleversé. Grâce à elle, j’ai rencontré beaucoup de gens, je l’ai même accompagnée à l’élection de Miss Monde!» Suivent des années de séances photos et émissions de télévision. Jusqu’à ce que Lolita devienne à son tour mère d’un petit garçon. La dynamique familiale change du tout au tout, Loris devient le centre de toutes les attentions. C’est la famille à l’italienne, tout tourne autour du bébé. Antonia prend très à cœur son rôle de grand-mère – pardon, de nonna. «Je suis sévère avec lui, à tel point que parfois il demande à Lolita de jouer les arbitres.» Bientôt, Lolita Morena et Loris, aujourd’hui 17 ans, déménageront du côté de Neuchâtel où demeure Antonia, histoire de réunir la famille.


RÉCIT REINES DE BEAUTÉ

| 15

Nancy de Cocatrix et Marianne, 22 ans, Miss Suisse romande 2008, Sion (VS)

«On se dit tout, on est de vraies amies.» Nancy de Cocatrix: «Lorsque Marianne a été élue Miss Suisse romande, je n’y croyais pas. Je ne pensais pas qu’elle gagnerait.» Publicité

Depuis toute petite, Marianne fait preuve d’une grande indépendance de caractère. A l’inverse de son frère «très gâté», selon maman, elle est plutôt du genre garçon manqué et casse-cou. «C’était une petite peste, déjà elle aimait être devant l’appareil photo», rit Nancy de Cocatrix. A l’adolescence, le conflit entre les deux porte avant tout sur l’horaire des sorties: «Aux Philippines, d’où je viens, les jeunes filles de moins de 18 ans n’ont pas le droit de sortir, et j’essayais de le faire comprendre à Marianne, qui ne voulait rien savoir.» Heureusement, les tensions ne durent jamais longtemps, et quand Marianne décroche ses premiers contrats de mannequinat, Nancy s’inquiète: «J’avais toujours un peu peur, mais je la laissais faire. Lorsqu’elle a été élue Miss Suisse

romande, je n’y croyait pas, je ne pensais pas qu’elle gagnerait.» La vie de la famille est bouleversée. Dans un premier temps, Nancy joue les chaperons. Puis sa fille se débrouillant seule, elle se contente de lui donner des conseils et de tendre l’oreille quand elle en a besoin. «Elle m’a vraiment soutenue quand j’étais fatiguée, quand je n’avait pas le moral», raconte Marianne de Cocatrix. Surtout, elle a été d’un grand secours, lorsque la miss, de retour d’une soirée, s’endort dans le train et se retrouve à Brigue. «J’ai été la chercher, à une heure du matin, depuis Sion», sourit Nancy. Un regard suffit à révéler la confiance et l’admiration mutuelles. «On se dit tout, on est de vraies amies», conclut la maman de miss.


16 | Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

La mauvaise foi déclinée au masculin et au féminin Face au policier comme autrefois face à son professeur d’école, le recours aux entourloupes verbales est un réflexe bien ancré. Trucs, astuces et décodage.

L

a mauvaise foi, c’est un gène hérité de la famille du côté de ma mère. Il est gros comme un éléphant et il m’a fallu trois ans d’analyse pour m’en débarrasser à peu près.» Hélène Bruller, illustratrice de bandes dessinées, raconte comment elle a usé intensivement de cet outil durant des années pour se défendre face à l’adversité. Dans ses livres, le personnage principal – qui s’appelle lui aussi Hélène Bruller – abuse de la mauvaise foi en toute occasion. Les prétendants pas toujours sincères sont démasqués et en prennent pour leur grade. Mais, assure celle qui est aussi la femme du célèbre Zep, le trait est forcé. Et

dans les «vrais» couples d’aujourd’hui, qui de Monsieur ou de Madame utilise le plus la mauvaise foi? «Elle s’exprime différemment chez les hommes et chez les femmes. Ces dernières ont tendance à dramatiser un événement, alors que chez les hommes, elle prend la forme d’un gros mensonge», observe Anne Chaudieu, thérapeute de couple à Genève. Qui casse au passage un grand mythe: «La mauvaise foi n’est pas inhérente à tous les couples.» Alors dans quelle situation y fait-on recours? «C’est la roue de secours des personnes qui ne supportent pas la contrainte sociale. Quand je suis confrontée à une trop forte pression, je perds mes

Pour être de mauvaise foi sans en avoir l’air

On ne saurait utiliser qu’une seule méthode pour prétendre ne pas être l’auteur du crime. Car la manière systématique qu’on aurait à toujours répondre: «Je ne sais pas» ou «Ce n’est pas ma faute» finirait immanquablement par paraître suspecte. Il faudrait donc, idéalement, panacher les réponses, en appliquant une différente par situation. Vous pouvez aussi employer la réponse qui pose une autre question, par exemple, à «Qui a renversé le sucre?», répondre: «On n’avait pas parlé de remplacer les étagères branlantes de cette armoire?» Ou, si vous savez bien bluffer, monter sur vos grands chevaux: «Comment osez-vous m’accuser d’un tel crime? Moi qui vous ai si souvent tiré de situations délicates!» Effet garanti.

nerfs («Bonjour maman! Non, je vais bien, mais non, je suis pas fatiguée, mais toi aussi t’as une gueule de cadavre!)», rigole Hélène Bruller.

En retard à cause du bus scolaire

Souvenez-vous: lorsque vous étiez sur les bancs d’école, n’avez-vous jamais accusé un pneu de vélo pour expliquer votre retard? La rage de dent de votre petite sœur pour un devoir pas fait? «Lorsque les élèves sont confrontés à une mauvaise note, ils ont deux réactions: la colère ou la mauvaise foi («C’est dégueu, je méritais plus m’sieur!»). Dans ce cas, je leur demande de formuler leurs doléances par écrit, et ça s’arrête là», témoigne Laurent Droz, professeur au gymnase de Chamblandes, à Pully (VD). Dans d’autres cas, la mauvaise foi peut s’avérer plus grave. Comme durant ce travail de maturité, où une élève dont la triche était manifeste a nié durant un quart d’heure, même confrontée au texte plagié. L’enseignant est conscient qu’un peu de mauvaise foi fait forcément partie du jeu. «Mais je suis toujours étonné, quand je leur demande s’ils ont fait leurs

devoirs, du nombre qui répond simplement que non.»

Un feu rouge? Où ça?

Un grand classique: un feu un peu trop vert foncé, un verre de vin un peu trop plein, et c’est le coup de sifflet de l’agent. Aux «Je vous assure que ma vitesse était adaptée» succèdent les «Mais je n’ai rien bu» ou encore les «Je n’ai pas vu le panneau». Mais les policiers ne sont pas dupes: «Ils sanctionnent


RÉCIT MAUVAISE FOI

sur la base d’éléments avérés et sont assermentés, donc la personne peut raconter ce qu’elle veut, prévient Jean-Christophe Sauterel, officier de presse de la Police cantonale vaudoise. Parfois, à chaud, les gens sont honnêtes, reconnaissent leur faute, mais ensuite reviennent sur leur déclaration.» Le hic, c’est qu’un prévenu n’est pas tenu de dire la vérité, c’est au juge d’apprécier la conformité des propos et l’étendue de la bonne

volonté. «Le fait d’être de mauvaise foi peut aussi être contreproductif, car nous tenons compte de la collaboration de la personne ou non», conclut Jean-Christophe Sauterel.

Faute! Faute! Y a penalty là!

Finale de la Coupe de Suisse de football, un joueur chute lourdement, se roule par terre en grimaçant. Pur bluff ou y a-t-il eu une faute, Monsieur l’arbitre? «Les

joueurs qui simulent finissent toujours par se trahir, dans leur manière de se relever, de boitiller, de fixer l’arbitre ou au contraire de fuir son regard», note Philippe Leuba, ancien arbitre, aujourd’hui conseiller d’Etat vaudois. Dans les matchs à grand enjeu, n’y aurait-il pas une plus forte tentation de se jeter par terre et accuser l’équipe adverse? «La mauvaise foi n’est pas une question d’argent, chez les juniors aussi il y a de la simulation, et quand un ballon

| 17

sort, les deux équipes le réclament, donc l’une sait forcément qu’elle a tort. C’est l’une des traductions de l’esprit partisan et passionné du football. Autrement dit, tous les moyens sont bons.» En troquant son short d’arbitre pour le complet de politicien, le libéral vaudois ne s’est pas complètement senti en décalage. Au contraire, il voit un lien entre les deux et donne régulièrement des conférences sur ce sujet. Le maître mot: «écouter tout


18 |

RÉCIT MAUVAISE FOI

le monde sans se laisser influencer». De toute façon, s’il veut être réélu, un politicien doit être personnellement convaincu de ce qu’il avance. «Avec la mauvaise foi, nous aurions l’impression de tromper nos électeurs qui ne sont pas dupes et ne nous rééliraient pas», estime Philippe Leuba. Chaque parti propose ses idées et ses initiatives. Le jeu consistet-il donc, lorsqu’on provient d’une formation adverse, à systématiquement être contre toute proposition? «Non, car ainsi on resterait

sourd à de bonnes idées. Dans ma carrière parlementaire, j’ai plusieurs fois défendu des projets aux côtés de Josef Zisyadis (extrême

Publicité

Cette semaine, croissant et café

3.50

Durée de l’offre du 19 au 25.1.2010, dans la limite du stock.

C’est ici que se rencontre toute la Suisse. A prix avantageux.

Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

gauche), bien qu’on ne soit absolument pas du même parti.»

Et alors, qui abuse de la mauvaise foi?

La moitié des participants au sondage publié sur le site internet de Migros Magazine estime que les deux sexes sont à égalité en ce qui concerne le bon usage de la mauvaise foi... Mais 32% nomment les hommes champions et 15% les femmes. Nos experts en mauvaise foi sont divisés. «Les garçons sont davantage de mauvaise foi. En revanche, les filles sont plus manipulatrices», selon Laurent Droz. Dans les couples, les torts sont partagés, estime Anne Chaudieu, «c’est le maintien d’une forme de sécurité, une manière de prendre le pouvoir et manipuler l’autre». Quant à Jean-Christophe Sauterel, il n’observe pas de tendance particulière. Philippe Leuba le reconnaît à demi-mot, prenant une grande respiration: «Que celui qui n’a jamais péché me jette la première pierre. Cela m’arrive d’user d’argument dont la vérité est relative. Utiliser la mauvaise foi n’est pas un grave péché, mais persévérer sur cette voie, oui.» Quant à Hélène Bruller, elle a procédé par étapes pour soigner sa mauvaise foi: autrefois, aux accusations (fondées ou non), elle réagissait au quart de tour d’un sec «Mêle-toi de ce qui te regarde, grosse truie». Peu à peu, elle s’est adoucie et s’amuse à prendre les

inquisiteurs à rebrousse-poil. «J’ai atteint le degré subliminal, qui consiste à abuser de la bonne foi, et prends presque du plaisir à assumer, à m’excuser, à demander pardon à genoux. C’est plutôt à Zep que revient la médaille d’or de la mauvaise foi!» Mélanie Haab Illustrations François Maret

RÉSULTATS DU SONDAGE EN LIGNE

«Qui sont les champions de la mauvaise foi?» 15 %

Les femmes

53 %

Egalité!

32 %

Les hommes

1407 personnes ont donné leur avis du 4 au 14 janvier 2010.

Donnez votre avis sur d’autres thèmes sur notre site internet:

www.migrosmagazine.ch


HABILLEZ-VOUS CHAUDEMENT.

17.90

4.50

Tisane relax Bona Dea, 30 g

Semelles thermiques

29.90

l’un

Leggings Thermobalance pour femme* tailles S-XL, disponibles en écru et en noir

29.90

l’un

Shirts à manches longues Thermobalance pour femme* tailles S-XL, disponibles en écru et en noir

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

2l’un9.90

Shirts à manches longues Thermobalance pour homme* tailles S-XL, disponibles en gris et en noir

2l’un9.90

Collants d’hiver Thermobalance pour homme* tailles S-XL, disponibles en gris et en noir

34.90

Pantoufles pour femme en peau de mouton* disponibles en brun


20 | Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

Quand les seniors s’adonnent au bowling virtuel

Le bricolage, c’est ringard. Maintenant, on joue à la Wii en EMS. En pleine expansion dans les homes romands, la console de jeu a déjà de nombreux adeptes. Reportage à la Maison bourgeoisiale de Bulle (FR).

M

oi, j’aimerais celle à gauche s’il vous plaît», «Euh, la verte peut-être», «La rose! C’est la gauchère». Sont-ce les voix de petites filles qui choisissent une poupée, une marionnette ou un nouveau jouet? Non, pas du tout! Il s’agit de quatre mamies, pressées de désigner le personnage qu’elles incarneront le temps d’une partie de bowling sur la console de jeu Wii. Et ni une chaise roulante, ni un déambulateur, ni une main tremblante ne les arrêteront. «J’ai été surpris de voir avec quel engouement les résidants entraient dans le jeu, raconte Christian Rime, directeur des EMS bullois. La Wii reste un investissement moindre par rapport aux nombreuses retombées positives.»

La boxe virtuelle ne les passionne pas

Depuis le mois d’avril 2009 et une fois par semaine, de trente minutes à une heure selon les volontés des participants, les poignets s’échauffent devant les quilles à dégommer. «Nous avons choisi le bowling pour le mouvement qu’il requiert, du bas vers le haut, plus simple que de la droite vers la gauche, indique Isabelle Montagnon, animatrice. Le golf demande trop d’efforts, la boxe ne les intéresse pas.» Précision, les dames s’investissent plus volontiers que les messieurs dans le jeu. Le geste demeure

parfois hésitant. Faut-il lâcher le bouton avant ou après avoir lancé son bras? Comment bien empoigner la manette? L’animatrice est là pour les encourager, pour rendre le mouvement plus facile. «Je constate de vrais progrès, déclare l’animatrice. Il ne faut pas oublier que la plupart des participants ont plus de 80 ans. A cet âge, appuyer sur le bouton de la console et lancer virtuellement la boule n’est pas évident.» Mobilisation des articulations, capacités de coordination et visuelles, entraînement des réflexes et de la motricité fine, autant d’éléments mis en avant grâce à la console. Pourtant, l’infirmier-chef des lieux, Serge Chatton, considère que cela reste secondaire. «Des expériences ont été réalisées sur des patients atteints de la maladie de Parkinson. En utilisant la Wii trois fois par semaine, on constate des améliorations. Ici, nous n’avons pas de visées médicales. Il ne s’agit pas d’un traitement. Les résidants adorent, c’est le principal.» Irma Maillard, 85 ans, exerce ses talents avec ferveur depuis que la console est arrivée à la Maison bourgeoisiale. «J’aime faire descendre toutes les boules! Il faut bien lancer le bras, comme ça.» D’ailleurs, elle termine souvent première, non sans fierté. A ses côtés, Joséphine Cochard, 89 ans, avoue qu’elle aimerait bien gagner. Tout en précisant dans un éclat de rire

que finalement, tout cela a peu d’importance. «L’esprit de compétition demeure malgré les années, remarque Isabelle Montagnon. Je trouve formidable tout ce qu’ils ont encore en eux. C’est aussi une compétition pour soi-même. Et puis, il y a l’aspect relationnel. Le fait d’être en groupe motive.»

Pas de Wii en chambres individuelles

L’animatrice passe la manette d’une main à l’autre, installe la bride autour du poignet, positionne le personnage avant le lancer. «Personne n’est dévalorisé, insiste-t-elle. Pour tous, la console est une nouveauté. Ils partagent ces instants.» Cependant, des velléités de posséder une Wii dans sa proche chambre se sont déjà fait

Dans les rangs de derrière, on critique, on rit, on applaudit.


RÉCIT LA WII EN EMS

| 21

L’animatrice Isabelle Montagnon encourage Ines Carrel très concentrée au moment de lancer la balle.

entendre. Impensable, «on perdrait le côté social», souligne le directeur de l’établissement. Les commentaires vont bon train, ça rigole. «Oh, ça, c’est énergique! Elle est partie à une vitesse!», «Celle-là, elle est bien au milieu», «Ouh, c’est beau!» Y compris parmi les spectatrices. Car l’ambiance se crée aussi dans le public. Adélaïde Combat, 87 ans, ne manquerait pour rien au monde ce rendezvous. «Je viens à chaque fois et je continuerai tant que j’arriverai à me déplacer. Un peu timide, je préfère regarder plutôt que de

jouer.» Comme Philomène Guillet, 89 ans, qui vient parce que «ça change. Au lieu de ne rien faire, je viens m’amuser.»

L’arrière-petit-fils vient donner des conseils

Spare, Strike, les quilles tombent, les rires pleuvent. Pâquerette Papaux, 76 ans, ne rate pas une occasion de se marrer. Surtout lorsque la boule de ses adversaires dévie de sa trajectoire: «C’est pas permis d’aller à gauche, on te l’a déjà dit pourtant!» Et d’entonner une chanson en l’honneur de leur petit visiteur du jour,

Jérémie, 13 ans, venu voir son arrière-grand-mère et qui s’est improvisé coach. Avec une certaine satisfaction. «C’est cool. La Wii fait plaisir aux gens. Je reviendrai.» Seul homme sur la piste, Michel Thürler, 67 ans, demeure plus calme. Ce qui n’empêche pas ses yeux de briller quand il marque des points. «Le fait de pouvoir réaliser virtuellement quelque chose, sans risques et sans conséquences, de ne rien casser, permet de retrouver une certaine confiance en soi, indique l’infirmier-chef. On maintient des facultés physiques

et mentales et on acquiert des compétences.» Mme Cochard garde son bras trop longtemps vers l’avant, lâche un gros mot. On rigole derrière. Les participants commencent leur neuvième partie, l’avant-dernière. M. Thürler réussit un strike. Les bravos fusent. Après l’annonce des résultats – Mme Maillard a encore gagné – tout le monde applaudit. «Cela montre que les EMS ne sont pas que des mouroirs, souligne le directeur. Ça bouge aussi. On continue à y vivre.» Virginie Jobé Photos Caroline Imsand


NATURE MORTE: 11.40 4.45 2,5 kg *

3.95 2 kg *

* En vente dans les plus grands magasins

3.00

Filet de 3 kg *

Les meilleurs prix garantis sur plus de 500 produits. www.m-budget.ch


Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

CHRONIQUE MINUTE PAPILLON

| 23

Ça, c’est inouï! Tout à l’heure, je me suis mis en Jean-François Duval, quête de trouver journaliste une Bible dans mon appartement. J’ai beaucoup cherché, car j’ai des milliers de livres, mais il m’a fallu me rendre à l’évidence: quoique né dans la tradition protestante, je n’ai pas de Bible chez moi. A l’époque lointaine où je vivais chez mes parents, je me rappelle qu’au hasard des tiroirs, on pouvait tomber sur trois ou quatre exemplaires, de l’énorme Bible d’un quelconque aïeul jusqu’à l’édition de poche reçue à l’occasion d’une confirmation. Si je cherche une Bible , c’est que je voudrais

me replonger dans le livre de la Genèse, à fin de comparaisons. Cet après-midi, je me suis en effet rendu en librairie. Sans m’arrêter devant l’ultime Chessex, Le dernier crâne de M. de Sade, sous cellophane puisque l’écrivain vaudois y rivalise d’ardeur et de talent avec le divin marquis dans les scènes de sodomie et de coprophagie avec une gamine de 12-15 ans (la cellophane est double puisque Chessex s’est lui-même chargé de draper son texte dans un premier chapitre d’avertissement au lecteur), j’ai longé le rayon des livres de poche où les œuvres de Sade lui-même, philosophe jusqu’au-boutiste du siècle des Lumières, peuvent sans

problème être feuilletées par les mains les plus innocentes. J’étais en quête d’un objet autrement plus sub-

versif et transgressif. Au passage, mon œil a accroché le Happy Sex de Zep, qui dépasse en audace et innovation les œuvres des deux premiers, puisque le créateur de Titeuf y montre une jeune femme faire le meilleur usage de la semence de son amoureux: elle l’utilise comme pâte dentifrice pour se brosser les dents. Ni Sade ni Chessex n’y avaient songé. Enfin, je suis parvenu devant l’objet inouï de ma quête: la Genèse, telle que vient de l’illustrer le grand dessinateur américain Robert Crumb. Inouï, car je vous le demande, quoi de plus convenu aujourd’hui que le scandale et la transgression? En vérité, Chessex, Sade et Zep sont aujourd’hui à la pointe du politiquement correct. En accord parfait avec la demande du marché. Crumb, lui, non. Crumb, c’est autre chose. Dans les années 60, bédéiste phare de la contre-culture, Crumb dessina Fritz the Cat, puis illustra certaines nouvelles de Charles Bukowski, grand buveur devant l’Eternel (j’eus une petite correspondance avec Crumb à ce sujet). Aujourd’hui, quoique non croyant mais nous assurant avoir «fidèlement retranscrit chaque mot du texte original», il prend tout le monde à rebours et nous dessine carrément la Genèse sur deux

cents pages. Il va jusqu’à rendre à Dieu le Père sa grande barbe blanche – et ça, à notre époque, c’est vraiment ce que j’appelle du subversif! Il nous montre la terrible colère de l’Eternel devant sa propre créature, si décevante qu’il se propose de l’éradiquer de la surface de la Terre. Dieu, mieux que Chessex, Sade et Zep réunis, s’aperçoit qu’il a créé un scandale vivant. Slavoj Žižek, un philosophe slovène que je suis

en train de lire, rappelle «qu’il n’y a rien de plus ennuyeux et de plus opportuniste que de céder constamment à l’appel de nouvelles transgressions et provocations artistiques». Dans notre monde postmoderne, la transgression est consacrée. Or, une transgression consacrée est-elle encore une transgression? Non. Les œuvres sous cellophane sont simplement là pour en donner l’illusion. Et si, aujourd’hui, c’était l’imagerie traditionnelle, fondamentalement croyante – Dieu portant une longue barbe blanche – qui était véritablement de l’ordre de la représentation corrosive et subversive? A preuve que la figure du Taliban ou du djihadiste fait aujourd’hui autrement peur à l’Occident que celle, bien fatiguée, du marquis de Sade. Nous sommes devenus désespérément politiquement corrects: aucun d’entre nous n’osera affirmer que Dieu porte une grande barbe blanche. Crumb, si. Là, moi je dis «Bravo».

Publicité

nant Mainte ur aussi po les Kids

La recette contre la toux pour toute la famille Bisolvon Sirop contre la toux fluidifie les mucosités visqueuses, libère les voies respiratoires et facilite l’expectoration. Sans sucre et à l’agréable arôme de cerise. Veuillez lire la notice d’emballage.


24 | Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

«Le consommateur profite directement du recensement fédéral»

Une enquête sur la population aura lieu cette année en Suisse. Mais le système va changer: fini le long questionnaire à remplir. Les explications de Jürg Marti, directeur de l’Office fédéral de la statistique (OFS).


ENTRETIEN JÜRG MARTI

| 25

Bio express ➔ Naissance le 2 mai 1963, à Granges (SO) ➔ Il obtient sa licence en sciences économiques de l’Université de Saint-Gall en 1990, son doctorat en 1994 ➔ Mariage en 1995, naissance de ses deux enfants en 1996 et 1999 ➔ De 1990 à 2002, il acquiert de l’expérience professionnelle dans des travaux scientifiques, la promotion économique et le conseil d’entreprise ➔ En septembre 2002, il est nommé vice-directeur de l’Office fédéral des transports, dont il dirige la division Surveillance ➔ Depuis le 1er janvier 2009, il dirige l’Office fédéral de la statistique ➔ Passionné de ski alpin et de lecture

légera les travaux des communes et des personnes interrogées. Vous planifiez d’utiliser le numéro d’assurance sociale comme identifiant. N’y a-t-il pas de problème de protection des données?

Jürg Marti est convaincu que le recensement a des répercussions plus grandes que ce que l’on imagine.

Le bon vieux recensement qui revenait tous les dix ans a vécu?

A partir de cette année, l’enquête exhaustive réalisée tous les dix ans en Suisse sera remplacée par un recensement annuel de la population basé sur les registres des communes, complété par des enquêtes par échantillonnage (lire encadré sur le fonctionnement du nouveau système). La Suisse disposera ainsi d’un système statistique moderne. Le rythme décennal avait été introduit en 1850 et respecté, à deux exceptions près, jusqu’à l’an 2000.

A l’heure où tous les registres sont informatisés, est-il encore pertinent d’interroger les gens?

Les registres administratifs ne

contiennent pas toutes les informations nécessaires. Par exemple, lors de la prochaine enquête suisse sur la santé, en 2012, il y aura des questions sur les habitudes alimentaires. Ces informations ne figurent naturellement dans aucun registre. Pourquoi le système change-t-il en 2010?

Il faut privilégier l’actualité des données et l’éventail des thèmes traités, plutôt que détailler en profondeur les informations. De plus, grâce à ce nouveau système, la Confédération et les cantons réaliseront une économie de cent millions par rapport au recensement de 2000, pour un système qui fournira désormais des résultats chaque année. Enfin, cela al-

La protection des données est au cœur des préoccupations de l’OFS. On n’a pas besoin d’informations personnelles pour produire des statistiques, elles sont anonymisées. Mais grâce à ce numéro, nous avons la possibilité de faire des observations sur le long terme: quelle formation aboutit à quel travail, quels sont les changements professionnels effectués. Une statistique n’est pas un flash, elle devient parlante quand elle s’étale sur plusieurs années, pour avoir des points de repère. Les enquêtes seront-elles désormais aussi effectuées par internet?

Nous choisissons la méthode la plus appropriée en fonction du thème étudié et des questions posées. L’enquête structurelle se fera par questionnaire envoyé par la poste, mais nous prévoyons aussi la possibilité de le remplir via internet. Pour celle sur la population active, par contre, l’interview téléphonique est la méthode qui convient le mieux, car elle contient des questions filtrées. Lorsqu’on reçoit un appel de l’OFS, on a l’obligation de répondre aux enquêtes. Quelle est l’idée là-derrière?

L’obligation se justifie pour certaines enquêtes, notamment pour le relevé structurel du recensement et l’Enquête suisse sur la population

active (ESPA). Ces deux études demandent de très larges échantillons. Les personnes qui n’y répondent pas devraient donc être remplacées par d’autres. Par ailleurs, l’OFS mène un grand nombre d’enquêtes non obligatoires qui donnent d’excellents résultats. La possibilité existe d’amender ceux qui ne répondent pas. Pourquoi ne pas plutôt rémunérer ceux qui font l’effort de répondre?

Pour certaines enquêtes, on distribue des bons, ou de petits cadeaux. Mais c’est délicat, car on doit avoir un échantillon neutre, tiré au hasard. Si on donne par exemple 100 francs à tous ceux qui participent, les gens qui ont besoin d’argent répondront plus volontiers, donc l’échantillon risque de ne plus être représentatif. Est-ce qu’avec ce nouveau recensement il y aura aussi des questions inédites?

Oui. Il y a, par exemple, dans le domaine de la migration et de la mobilité: «Avez-vous vécu à l’étranger pendant au minimum un an sans interruption?» ou «Avez-vous la nationalité suisse depuis la naissance?», de même que des questions sur les activités physiques et la mobilité des gens.

Combien de temps faut-il attendre pour recevoir les premiers résultats?

Les premiers résultats seront déjà disponibles après huit mois! Avant, cela pouvait prendre trois ans. Collecter des informations, c’est une chose. Mais ensuite, il faut contrôler la qualité des données, puis les faire parler. On tra-


26 |

ENTRETIEN JÜRG MARTI

Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

vaille avec les registres de 2630 communes de Suisse qu’il a fallu harmoniser et une enquête annuelle auprès de 200 000 personnes, cela prend du temps.

De quoi auront l’air les prochaines enquêtes?

A l’avenir, nous pensons utiliser davantage encore les données des registres administratifs, un système très efficace, car les chiffres sont rapidement disponibles. Il n’y aura plus de recensement tous les dix ans. Les enquêtes par sondage seront combinées aux données des registres et formeront la base de nos statistiques.

Savez-vous déjà s’il y aura des résultats qui vont surprendre, par rapport au dernier recensement?

Oui, par exemple en ce qui concerne les pendulaires, qui devraient montrer que la mobilité a encore augmenté au cours des dernières années. Quels projets concrets peut-on lier aux résultats des derniers recensements?

Le recensement fournit des informations sur la population, sur son évolution et sa répartition territoriale. Elles servent ensuite de base de décision et de planification à l’échelle fédérale, cantonale et communale. Elles sont utilisées pour élaborer des stratégies politiques dans différents domaines, tels que les transports, le logement, l’aménagement du territoire... Mais concrètement, il n’y a pas une liste des résultats.

Tous les résultats sont accessibles à tout un chacun. Nous diffusons des données, mais c’est ensuite aux offices fédéraux et aux autres utilisateurs de les exploiter. Pour le simple individu, cela ne sert à rien?

Bien sûr que si, car vous êtes les consommateurs des décisions prises, vous profitez de ces mesures concrètes. Par exemple, les CFF établissent leurs horaires entre autres sur la base des données du recensement sur la population. L’Office fédéral des assurances sociales s’appuie sur les scénarios démographiques pour développer des modèles de financement de l’AVS.

Une fois les statistiques publiées, ont-elles toutes un impact?

«Les statistiques servent à élaborer des stratégies.» Le recensement nouveau est arrivé

Dès 2010, il n’y aura plus de grand questionnaire envoyé à toute la population. Pour les données de base, l’Office fédéral de la statistique se basera sur les registres administratifs des communes, dont le fonctionnement a été uniformisé, et publiera tous les ans les résultats. En complément, chaque année, une enquête structurelle sera menée auprès de 200 000 personnes. L’exploitation des registres et de l’enquête structurelle sera encore complétée et approfondie par des enquêtes thématiques se succédant sur cinq ans, auprès de 10 à 40 000 personnes, portant sur les sujets suivants: Mobilité et transport, Formation de base et formation continue, Santé, Familles et générations, Langue, religion et culture. Cela permettra d’avoir un éventail large de données sur des thèmes très divers. http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/news/00/03.html

Et des effets au niveau régional?

Les cantons et les communes s’appuient sur les chiffres du recensement pour planifier l’ouverture de classes d’école supplémentaires, ou la construction d’établissements pour personnes âgées. En quoi est-ce utile pour les entreprises?

Certaines ont recours aux statistiques de la population pour faire des études de marché, choisir les lieux où implanter leurs succursales et la taille de celles-ci. Les caisses de pension et les compagnies d’assurance-vie, elles, ont besoin de données démographiques pour calculer les risques et établir les tableaux de primes en fonction de l’âge.

Elles répondent à un mandat politique ou à des besoins de nos clients. Dans ce sens, elles ont toutes un impact certain. Pensez-vous que les travaux de l’OFS participent à l’élaboration des lois?

Oui. L’OFS fournit des données en toute indépendance et facilite la prise de décision démocratique. Souvent, ces informations statistiques mettent en évidence le besoin d’une intervention politique. Qui établit les questions et selon quels critères?

Elles sont élaborées sur la base des règles et des recommandations de l’Union européenne, de l’OCDE et de l’ONU, et de discussions avec les cantons et les autres utilisateurs. Cette coordination au niveau international permet de comparer les résultats des pays. Quel rôle stratégique les statistiques ont-elles dans les discussions entre pays?

Elles peuvent être un atout considérable lors de négociations, par exemple dans le domaine des migrations, du trafic transfrontalier, des indicateurs économiques tels que le PIB, le niveau de formation...

Propos recueillis par Mélanie Haab Photos Joëlle Neuenschwander

Publicité

Informez-vous: www.swisshaus.ch

VOUS AVEZ UNE IDÉE FIXE. NOUS AVONS DES PRIX FIXES.

FIALA CHF 481’400.–, clés en main, sous-sol inclu


Enfin une assurance-vie sans examen de santé!

Des perspectives sûres PRIVILÈGE est la seule assurancevie liée à des fonds en Suisse que les personnes âgées de plus de 50 ans peuvent souscrire sans examen de santé. C’est précisément un âge où l’on souhaite se couvrir en vue de dépenses futures, ce dont nous tenons compte. Voilà pourquoi nous vous garantissons un versement à l’échéance

PRIVILÈGE

s Pour le es n person de âgées ns a 50 à 7 5 Vos avantages en matière de sécurité financière:

du contrat ainsi qu’un capitaldécès qui couvre votre conjoint ou votre famille. Que vous souhaitiez financer votre voyage culturel, la transformation de votre appartement ou ayez d’autres projets en tête, c’est PRIVILÈGE qu’il vous faut.

o gratuit: r é m u n u Infos a 882 ou 0800 881 .ch/privileg erali www.gen

• Garantie d’acceptation pour les nouveaux clients • Chances de rendement supplémentaires grâce aux placements en fonds • Capital garanti en cas de vie ou de décès • Pas de questionnaire de santé pour les nouveaux clients jusqu’à CHF 100’000.– • Libre désignation des bénéficiaires • Placement d’épargne assorti de privilèges fiscaux

Bon pour une offre gratuite Oui, je souhaite recevoir une offre pour PRIVILÈGE.

Madame

Veuillez établir l’offre PRIVILÈGE sur la base de la prime mensuelle suivante: (cocher le montant désiré)

CHF 150.–

CHF 200.–

Nom: CHF 500.–

autre prime mensuelle (en CHF)

Rue/n°: NPA/localité:

(inscrire la prime désirée, mais au minimum CHF 80.–)

Date de naissance:

Mode de paiement souhaité:

Profession:

mensuel Je paie par:

trimestriel* LSV/DD*

semestriel* annuel* bulletin de versement

*En optant pour ces modes de paiement, vous profitez de prestations plus élevées.

(minimum 10 ans, maximum 20 ans, âge terme maximum 85 ans)

19

(jour/mois/année)

Nationalité:

Permis de séjour:

Tél. privé:

Tél. prof.:

B

C

Adresse e-mail:

Durée d’assurance souhaitée: ans ou jusqu’à mon 85e anniversaire

Prénom:

Vous recevrez 2500 points CUMULUS lors de la souscription. Valable uniquement chez Generali Direct

Mon numéro Cumulus:

2099

(figure sous le code-barres de votre carte CUMULUS) Le numéro CUMULUS est exclusivement utilisé pour l’attribution du cadeau d’inscription et sera ensuite effacé.

Envoyez ce bon aujourd’hui même à: GENERALI Direct, Case postale 1038, 8134 Adliswil 1, ou au numéro de fax gratuit 0800 888 020. Info gratuite 0800 881 882 · www.generali.ch/privileg · Date limite d’envoi: 26 février 2010

1097/9779

CHF 125.–

Monsieur


28 | Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

«Nos clients veulent aussi ces Migros élargit dès aujourd’hui son assortiment avec les marques Coca-Cola, Nescafé, Pampers et Thomy. Chef du marketing Migros, Oskar Sager explique pourquoi ces articles complètent idéalement les marques maison et renforcent ainsi l’attractivité du distributeur.

Q

uel est le dénominateur commun entre Thomy, Pampers, Coca-Cola et Nescafé? Tout le monde ou presque connaît ces noms! Par ailleurs, toujours plus de clients souhaitent pouvoir se procurer ces articles de marque à l’endroit même où ils ont l’habitude d’effectuer leurs achats quotidiens. C’est pourquoi, dès aujourd’hui, Migros a décidé d’ajouter progressivement à son assortiment les produits les plus demandés de ces quatre grandes marques connues internationalement. Cette initiative ne s’exerce cependant pas aux dépens des articles Migros, très prisés de la clientèle, que l’on pourra continuer d’obtenir aux mêmes conditions avantageuses. Oskar Sager, chef du marketing de la Fédération des coopératives Migros, expose ci-après les raisons pour lesquelles Migros a décidé d’étoffer son assortiment. Migros a-t-elle vraiment besoin de produits de marque supplémentaires qui ne proviennent pas de ses industries?

Vous savez, les produits de marque ne constituent pas une nouveauté dans notre assortiment: ils y sont présents depuis des décennies. Parfois, nous les proposons en exclusivité. Parfois, ils sont également vendus par d’autres détaillants. Aujourd’hui, nous introduisons quatre nouvelles marques, ce qui nous permet de compléter notre offre. Il s’agit d’articles internationalement ré-

putés auxquels de nombreux clients sont très attachés. En les proposant ainsi à la vente, nous répondons aux attentes des personnes appréciant ces produits et leur offrons la possibilité d’effectuer l’ensemble de leurs achats à Migros. Cela veut-il dire que Migros ne croit plus en ses produits maison?

Non, nous n’abandonnons pas le concept de nos produits maison. Dans notre assortiment, si l’on excepte les produits frais, la part des produits de marque s’élève à 10%. Et cela restera ainsi à l’avenir. Les 90% restants proviennent de Migros. C’est ce qui nous rend précisément uniques: nous produisons et distribuons notre propre assortiment. D’une part, cela nous permet d’offrir à nos clients le meilleur rapport qualité-prix et, d’autre part, nous pouvons garantir que nos articles sont produits dans des conditions qui respectent l’environnement et répondent à des critères sociaux. Coca-Cola, Pampers, Nescafé et Thomy sont donc les articles de marque qui manquaient encore aux clients Migros…

Oui. Ces marques bénéficient auprès de nombreux clients d’un grand capital de sympathie. Elles inspirent confiance. De nombreuses personnes y tiennent impérieusement. Les produits alternatifs, même s’ils sont plus avantageux et tout aussi bons, ne les intéressent pas.

Oskar Sager, chef du marketing Migros, souhaite que les clients puissent trouver un vaste choix sous un même toit.

Les nouveautés à Migros Dès cette semaine, Migros va introduire progressivement les produits suivants dans son assortiment: les bouteilles en PET de Coca-Cola Regular, Light, Zero et sans caféine ainsi que les boîtes de Coca-Cola Regular et Zero; les couchesculottes Newborn, BabyDry, Active Fit et Easy Up de Pampers ainsi que les lingettes humides Babyfresh et Babyfresh Sensitive de Pampers; les articles Thomy Thomynaise Light, Sauce tartare, Aux herbes, de même que les moutardes mi-forte, relevée, forte et Dijon Thomy ainsi que la mayonnaise à la française Thomy en bocal et en tube; les variétés Luxe, Finesse et Espresso de Nescafé.


ACTUALITÉ MIGROS

| 29

produits» Ne craignez-vous pas que les clients Migros privilégient le Coca-Cola au thé froid Migros?

Non, cela n’est pas comparable. Avec ces quatre grandes marques, nous ne faisons qu’étoffer un assortiment qui est déjà vaste.

A l’avenir, Migros va-t-elle encore proposer de nouveaux articles de marque?

Cela n’est pas prévu. En effet, les principaux articles de marque sont désormais représentés dans l’assortiment Migros. Comme

toujours, nous plaçons toutefois au premier plan les attentes de notre clientèle. Et celles-ci continueront de jouer un rôle décisif à l’avenir. Propos recueillis par Daniel Sidler Photo Siggi Bucher

«Nous étoffons notre déjà vaste assortiment»

Tout schuss: Ueli Maurer s’est bien amusé avec les jeunes du camp de ski Juskila.

Ueli Maurer au camp de ski Juskila!

Nescafé, Coca-Cola, Thomy et Pampers sont désormais disponibles à Migros.

Début janvier, six cents jeunes ont pu, grâce au sponsor qu’est Migros, participer gratuitement au camp de ski Juskila à La Lenk (BE), la plus importante manifestation du genre en Suisse. C’est Ueli Maurer en personne qui a inauguré cette semaine à la neige organisée par Swiss-Ski. «Etre ici à La Lenk me donne envie de retomber en enfance», a expliqué le conseiller fédéral et ministre des sports. Mais le politicien ne s’est pas contenté de tenir un beau discours. Il a lui aussi tenu à accompagner les groupes de skieurs sur les pistes. Au final, Ueli Maurer aura passé une journée entière à La Lenk, en compagnie de Matthias Remund, directeur de l’Office fédéral du sport, et du snowboardeur Gian Simmen, médaillé olympique en halfpipe. Il a ainsi pu se rendre compte au mieux de l’ambiance qui régnait dans la station. Pour la bonne marche du camp, près de cent cinquante collaborateurs se sont engagés bénévolement. Sans eux, les inscrits n’auraient pas pu vivre pareille semaine. ds


ACTUALITÉ MIGROS

Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

| 31

Pour le bien de la diversité

Markus Jenny aime observer les oiseaux trouvant refuge dans les parcelles de terre agricole laissées en jachère.

«En achetant du pain TerraSuisse, j’entends chanter l’alouette des champs» Migros s’engage en faveur de la biodiversité avec le label TerraSuisse lancé en collaboration avec les paysans d’IP-Suisse et la Station ornithologique suisse de Sempach (LU). Le point avec Markus Jenny, collaborateur scientifique auprès de cet institut de recherche. L’Organisation des Nations unies (ONU) a proclamé 2010 «année internationale de la biodiversité». Que peut-on en attendre?

L’idée de l’ONU est de sensibiliser le public du monde entier à l’importance de la biodiversité et aux menaces qui pèsent sur elle. Le but est d’inciter les gens à s’impliquer pour mieux la défendre. Vous savez, toute notre vie dépend de la biodiversité. La biodiversité est-elle si vitale?

Oui, sans biodiversité, il n’y a pas de vie possible sur terre. Elle fournit d’innombrables prestations à l’espèce humaine, que ce soit dans le cycle de l’eau, la chaîne alimentaire, la pollinisation, la régulation du climat ou la protection contre les espèces nuisibles.

La biodiversité a aussi des incidences sur notre bien-être, car nous aimons nous détendre dans les milieux naturels, riches en espèces variées. Quelles sont les espèces animales et végétales qui sont les plus menacées en Suisse?

Citons entre autres la perdrix grise, le lièvre d’Europe, l’abeille sauvage ou le bleuet des champs. Ces espèces ont un mode de vie spécifique et évoluent souvent dans des paysages aménagés. Elles sont menacées d’extinction du fait de l’utilisation intensive que nous faisons de leur milieu de vie. Les espèces dites généralistes, comme les renards, les corneilles ou les pissenlits, s’adaptent en revanche plus facilement à la présence humaine.

L’ONU a proclamé 2010 année internationale de la biodiversité. Ce faisant, elle veut attirer l’attention du public sur la diversité des espèces, les différents milieux naturels, les écosystèmes et le patrimoine génétique. La fondation privée de la Station ornithologique suisse de Sempach (LU) est un institut de recherche qui se consacre à l’étude et à la protection des oiseaux. Il s’implique également au niveau pratique, via des projets dans le domaine agricole. La Station ornithologique est convaincue que la protection des oiseaux et la protection de la biodiversité sont indissociables. «Pour protéger les oiseaux, il faut d’abord protéger leur écosystème», affirme d’ailleurs Markus Jenny, scientifique auprès de la Station ornithologique.

Que fait la Station ornithologique suisse pour favoriser la biodiversité?

En tant qu’institut de recherche, nous tâchons de trouver des solutions en partenariat avec différents intervenants tels que les agriculteurs, les forestiers et les chasseurs. Nous effectuons aussi un travail de lobbyisme, afin que nos propositions soient entendues par les milieux politiques. Votre travail porte-t-il ses fruits?

Oui, nous sommes parvenus à favoriser la biodiversité. Notre engagement a d’ailleurs également des incidences sur le plan politique, notamment sur la législation concernant l’agriculture. Mais l’évolution se fait lentement en politique. Il est

Migros s’engage aussi en faveur de la biodiversité. En étroite collaboration avec plus de 20 000 paysans de l’association IP-Suisse et la Station ornithologique, elle a lancé le label TerraSuisse. Les producteurs souhaitant vendre leurs produits sous ce label doivent se conformer à des critères écologiques stricts et créer de nouveaux biotopes pour les espèces animales et végétales rares. www.migros.ch/biodiversite


ILE DE MADÈRE L’île aux fleurs dans l‘océan Atlantique

GARANllement à S A B X I ne PR xception

Prestations incluses:

CHF

 Vols aller/retour de Genève vers Funchal avec TAP Portugal via Lisbonne Taxes d‘aéroport Transfert de l’aéroport à l’hôtel de votre choix aller/retour 7 nuitées à l‘hôtel de votre choix avec copieux buffets de petit-déjeuner  Guide francophone sur place

  

– . 9 99

ee 1 semain

tion

P r i x d ‘a c TI !

Vo l s de ! G e nèv e

Et lors du crochet à Lisbonne:  Transferts aller/retour de l’aéroport à l’hôtel et 2 nuitées en hôtel 4 étoiles avec buffet de petit-déjeuner inclus  Tour panoramique gratuit

Océan Atlantique

Profitez d’une réduction de CHF 300.incluse dans le prix d’action! Valable pour les réservations jusqu’au 28 février !

Dates / Prix par personne en chambre double Février Mars Avril Mai Juin Juillet

Mer Ven Mer Ven Mer Ven Mer Ven Mer Ven Mer Ven

3 5 3 5

2 2 4 2

10 12 10 12 7 9 5 7 9 11 7 9

17 19 17 19 14 16 12 14 16 18 14 16

24 26 24 26 21 23 19 21 23 25 21 23

31 28 30 26 28 30

www.madeira.fourviewshotels.com

Bienvenue à l’hôtel Oasis! Cet hôtel première classe très apprécié d’une clientèle fidèle est construit sur une colline d’où vous découvrez une vue imprenable sur la mer au bleu profond. Ici, vous vous sentirez de suite à l’aise et dès votre arrivée vous serez relaxés. Le village de Caniço n’est qu’à 10 minutes à pied et par la navette de l’hôtel vous atteindrez en 15 minutes Funchal, le lieu principal de l’île. Les 224 chambres arrangées avec goût ont toutes une vue de mer sur le côté et sont équipées d’un bain/douche/WC, climatisation, TV par satellite, sèche-cheveux, minibar, coffre-fort et balcon avec vue mer sur le côté. Equipement/divertissement: La piscine extérieure avec eau de mer est chauffée. Les sportifs seront comblés. Chaises longues, parasols et serviettes de bain sont disponibles gratuitement. Le soir, un programme de divertissement et de la musique live ainsi que d’autres représentations viendront agrémenter cette offre attrayante. Pour plus de détails sur cette prestation, veuillez consulter le site internet.

28 30

Voyage 1510 B Semaine prolongation 499.– 499.–

Pestana Bay Appart–Hôtel ★★★★(★) www.pestana.com

279.– 35.–

Prestations non comprises: l’assurance combinée frais d’annulation et aide SOS CHF 35.– par personne • Frais de réservation CHF 10.– par personne.

Programme d’excursions pour seulement CHF 149.– Lors de ces 3 excursions, découvrez les plus beaux endroits de l’île aux fleurs. Notre guide vous conduira dans les lieux les plus sauvages de l’île et vous pourrez y découvrir ses plus beaux recoins. Itinéraire ouest: mercredi et vendredi/ Itinéraire est: dimanche / Excursion la Vallée des Nonnes et Monte: samedi (déjeuner facultatif).

Réservez de suite chez VAC à La Chaux-de-Fonds:

Madère

Maroc

Hôtel Four Views Oasis

L‘île de Madère, un paradis de fleurs, surnommée le jardin flottant de l’Atlantique, offre Grande Canarie toute l’année des conditions climatiques exceptionnelles favorisant une faune et une flore chatoyantes. Partez en excursion à la découverte de cette belle île et prenez le temps de flâner dans les charmantes bourgades ou dans Funchal, la capitale.

Hôtel Four Views Oasis ★★★★

Four Views Osasis avec petit-déjeuner Voyage 1510 A Prix normal Prix d‘action Semaine 1 semaine 1 semaine prolongation 1299.– 999.– 399.– 1399.– 1099.– 399.– Suppléments par personne: Ch. individ. par semaine: 279.– Demi-pension facultative par jour: 35.– Vue face à la mer par semaine: 100.– Pestana Bay avec petit-déjeuner Prix normal Prix d‘action 1 semaine 1 semaine 1399.– 1099.– 1499.– 1199.– Suppléments par personne: Ch. individ. par semaine: Demi-pension facultative par jour:

Votre lieu de vacances

L‘impressionnant relief escarpé de l‘île

Cet hôtel 1ère classe appartient à une des meilleures chaînes d’hôtel de Madère et se distingue par sa situation époustouflante. A seulement 5 km de Funchal, l’hôtel dévoile une vue fantastique sur la mer et sur la baie du Praia Formosa d’où s’élève la falaise de Cabo Girao, l’une des plus hautes du monde. Un service gratuit de bus vers Funchal est à votre disposition tous les jours. Les 206 chambres studios sont très bien équipées avec kitchenette, bain/douche/WC, climatisation, TV, téléphone, coffre-fort louable ainsi qu’un superbe balcon avec vue imprenable sur l’océan. Equipement/divertissement: Piscine avec pool-bar, un restaurant avec terrasse et un bar avec musique live font de vos vacances un endroit de détente. Pour plus de détails sur cette prestation, veuillez consulter le site internet.

✆ 0848 840 905

ou sur internet: www.net–tours.ch

Lundi au vendredi 7h30 à 20h et samedi 8h à 12h

Lisebinoclnuns e r a p t e h c Cro ur panoramiqu to

CHF

249.–

L’occasion est trop belle de faire un crochet par Lisbonne pour découvrir la capitale du Portugal à votre retour de voyage. Dans la matinée (mercredi ou vendredi), vol de Funchal (Madère) en direction de Lisbonne. Vous serez accueillis par notre guide francophone qui vous conduira au centre-ville dans votre hôtel 4* (buffet de petit-déjeuner compris). Après-midi libre. Le soir venu, laissez-vous emporter par le charme du Bairro Alto, quartier animé au centre de Lisbonne, un lieu où survivent encore les traditionnels locaux de fado, bars à la mode et restaurants. Le lendemain votre guide vous emmènera à la découverte de l‘attrayante ville de Lisbonne pour un tour panoramique et y découvrir ses curiosités. Transfer le lendemain à l‘aéroport et vol de retour. Prestations comprises dans le prix: Vol Funchal – Lisbonne, tour panoramique gratuit de la ville de Lisbonne, transfert à l’hôtel, 2 nuitées en hôtel 4 étoiles en chambre double avec buffet de petit-déjeuner inclus, transfert à l’aéroport et vol de retour vers Genève. (supplément chambre individuelle CHF 120.–).

Pestana Bay Ocean Appart-Hôtel

Vos avantages –  Des prix très bas grâce à la vente directe  Nous sommes membre du fonds de garantie légal de la branche suisse du voyage  Droit de résiliation gratuit dans un délai de 7 jours après réservation effective Organisation et réalisation: net–tours


ACTUALITÉ MIGROS

Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

encore à noter que les changements sont plus rapides lorsque le marché s’implique. C’est le cas avec Migros qui s’engage en faveur de la biodiversité…

Oui, de concert avec l’association de paysans IP-Suisse, Migros a repris notre idée d’améliorer l’état de la biodiversité. A cette fin, elle a lancé – il y a plus de trois ans déjà – le label TerraSuisse. Par ce geste, Migros a fait œuvre de pionnier.

Est-ce donc ainsi qu’a vu le jour le partenariat entre Migros et la Station ornithologique suisse?

Oui, ce partenariat représente une chance majeure de favoriser la biodiversité dans le domaine de l’agriculture. Nous autres experts, avons besoin de partenaires tels que les paysans d’IP-Suisse – qui sont plus de 20 000 – et Migros pour que nos revendications trouvent concrètement forme. Que pensez-vous de l’engagement de Migros en faveur de la biodiversité?

Migros a reconnu l’importance de la biodiversité, de même que la possibilité de l’intégrer dans la production agricole. De plus, elle parvient à sensibiliser ses clients à cette problématique. Ce label ne se résume pas à une simple étiquette, il se réfère à des actions très concrètes. En achetant du pain TerraSuisse, j’ai l’impression d’entendre chanter l’alouette des champs! La station ornithologique garantit donc la qualité effective de ce label?

Exactement. Nous avons formulé des directives, que les paysans doivent appliquer s’ils veulent pouvoir vendre leurs produits sous le label TerraSuisse.

Propos recueillis par Daniel Sägesser Photo David Zehnder

Des pousses d’une exploitation modèle

| 33

Pour autant qu’elles soient transportées par bateau, les asperges péruviennes restent respectueuses du climat. De plus, leur culture constitue une source de revenus pour des milliers de familles.

E

n Europe, la saison des asperges commence fin mars. Pourtant, à Migros, le client peut d’ores et déjà en trouver des blanches. Environ 90% d’entre elles proviennent du Pérou. Un non-sens écologique? Pas pour Heinz Schmid, directeur de l’organisation indépendante Climatop. A la demande de Migros, ce spécialiste de l’environnement et son équipe ont établi le bilan climatique de différents produits et examiné les asperges péruviennes à la loupe. «Nous avons calculé les émissions de CO2 produites tout au long de la chaîne, soit de leur culture à la gestion des déchets, en passant par leur emballage et leur transport.» Résultat: les asperges du Pérou présentent une empreinte climatique proche de celle de leurs cousines européennes. Comment cela est-il possible? Les turions sont acheminés en Europe par bateau*. «Leur impact sur le climat est environ dix fois plus faible que pour les asperges importées par avion», évalue Heinz Schmid.

Une chance pour une région pauvre

Par ailleurs, le producteur péruvien possède une exploitation d’un genre particulier, comme Heinz Schmid a pu s’en rendre compte par lui-même. En effet, les asperges sont cultivées à deux pas de la mer, dans d’anciennes zones désertiques de la région de La Libertad. «L’arrosage se fait par un réseau d’eau de fonte d’un glacier, selon un procédé écologique de goutte à goutte», relève Heinz Schmid.

A la haute saison, l’entreprise familiale péruvienne Danper est à même de créer huit mille places de travail, lesquelles garantissent l’existence de quelque 16 000 familles. De plus, l’exploitation offre des perspectives aux jeunes gens de cette région extrêmement pauvre: environ deux tiers des ouvriers sont âgés de 18 à 32 ans, et 60% des salariés sont des femmes. L’entreprise se distingue encore par de bonnes prestations sociales et dispose de son propre centre de santé. «Je suis prudent avec les superlatifs, résume Heinz Schmid, mais il s’agit ici effectivement d’une entreprise des plus exemplaires.» Christoph Petermann

* Disponible à Migros dès fin janvier.

Les asperges blanches péruviennes: une aide pour toute une région.


REMÈDE CON PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES

Tout simplement délicieux! Vous trouverez la recette e de la soupe à l’org h sur www.saison.c 14 Mot-clé: soupe3

2.10

Viande de bœuf pour pot-au-feu TerraSuisse les 100 g

3.20

Saucisses de Vienne M-Classic 4 pièces, 200 g

3.10

Jambon roulé fumé à cuire, les 100 g

Société coopérative Migros Valais

2.–

Lard fumé à cuire TerraSuisse les 100 g

2.10

Soupe à l’orge des Grisons M-Classic 420 g


TRE LE FROID. DU 19.1 AU 25.1.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

5.50

2.90

Poireaux Suisse, le kg

1.50

Soupe ABC le sachet de 68 g

Céleri-rave Suisse, le kg

1.60

Boulettes de viande et vermicelles le sachet de 74 g

2.50

Velouté aux morilles Premium le sachet de 40 g

5.60

Bouillon de légumes la boîte de 225 g

2.30

Crème aux champignons Instant Soup 5 portions

2.30

Velouté de tomate Instant Soup 5 portions


36 | Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

PLAISIRS HIVERNAUX SUISSES Gagnez des prix bien de chez nous

Quand les cloches sonnent, sonnent…

1er – 3e prix: 3 x 2 billets pour la fête fédérale de lutte suisse et des jeux alpestres à Frauenfeld du 20 au 22 août 2010 (places assises d’une valeur de Fr. 145.–). 4e-13e prix: 10 cartes journalières Duo CFF d’une valeur de Fr. 54.– (valables du 19.01. au 28.02.2010). L’une des deux personnes au moins doit posséder un abonnement demi-tarif.

Les sonneurs de toupins de Torgon, dans le canton du Valais, aiment la fête, se faire entendre et, bien entendu, la raclette.

Migros propose aussi dans ses magasins des cartes journalières Duo CFF jusqu’à épuisement du stock. Tentez votre chance: par téléphone en appelant le 0901 560 017 (Fr. 1.-/ appel) en indiquant vos nom et adresse. par SMS en envoyant SWISS, puis vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.-/SMS). Par exemple: SWISS, Pierre Lexemple, Rue Lexemple 1, 9999 Modèleville. par courrier en envoyant une carte postale (courrier A) à Migros Magazine, SWISS, Case postale, 8099 Zurich. Délai: 24 janvier 2009. Les gagnants seront informés par écrit et leurs noms publiés sur migrosmagazine.ch. Le versement en espèces de la contre-valeur ne peut être exigé. Toute correspondance et le recours à la voie judiciaire sont exclus.

1re PARTIE: SONNEURS DE TOUPINS / 2e PARTIE: LUTTE SUISSE

Le groupe de sonneurs de toupins «Les S’naillons», de Torgon (VS), compte aussi des jeunes et des femmes. Les cloches magnifiquement décorées peuvent peser plus de dix kilos.


C’EST BON POUR LE MORAL! MORAL! PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 19.1 AU 25.1.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

ûter Pourquoi ne pas go rte à la délicieuse ta tte aux brocolis? Rece h .c sur www.saison Mot-clé: brocoli002

le kg

2.90 Brocoli Italie/Espagne

50%

7.20

au lieu de 14.40

Pizzas Lunga Prosciutto ou Toscana Anna’s Best en lot de 3 par ex. Prosciutto, 3 x 270 g

2 kg

5.90

Tulipes Arlequin le bouquet de 10

2.95 Oranges blondes Espagne, le filet

Les articles M-Budget, Sélection et ceux bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de toutes les offres.

40%

13.20 au lieu de 22.–

Escalopes de poulet importées, le kg

40%

1.20 au lieu de 2.–

Raccard Tradition maxi en bloc la pièce d’env. 750 g, les 100 g

2.50

Pommes Golden Suisse, le kg


LA FRAÎCHEUR QUI SE MAN AN PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 19.1

gers: Délicieusement lé re au les sablés au beur urs. sucre candi aux fle Recette sur www.saison.ch 0 Mot-clé: beurre30

12.80

au lieu de 14.25

Beurre de choix Floralp en lot de 5, 5 x 200 g

33%

2.95

au lieu de 4.70

Chipolatas de veau, TerraSuisse ou Swiss Bacon, TerraSuisse par ex. chipolatas de veau, Suisse, 6 pièces/150 g

33% 6.–

au lieu de 9.–

Gnocchis de pommes de terre M-Classic et gnocchis au basilic Anna’s Best en lot de 2 par ex. gnocchis de pommes de terre M-Classic, 2 x 550 g

9.90

Azalée Christine 12 cm, la plante

3.90

au lieu de 4.50

Pain rustique à la farine d’épeautre 500 g


GE AUSSI AVEC LES YEUX. AU 25.1.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

6 pour 4

33%

3.40

34.–

au lieu de 5.10

au lieu de 51.–

Boules de Berlin le sachet de 6 pièces/ 390 g

Filet mignon de porc de Suisse, le kg

12.80

au lieu de 18.50

Forêt noire 650 g 12.80 au lieu de 18.50 2 pièces 4.60 au lieu de 6.40

15.–

au lieu de 19.–

Côtelettes de porc de Suisse, le kg

28.–

au lieu de 35.–

3.50

au lieu de 5.50

Ananas du Costa Rica, la pièce

12.–

au lieu de 17.–

Fontal suisse fabriqué en Valais, 1/1, 1/2, 1/4 meule, 350 g, le kg

Tout l’assortiment de saumon frais, d’élevage norvégien 20% de réduction par ex. filet de saumon sans peau, le kg

4.80

au lieu de 6.50

Poireau vinaigrette de Turquie, le kg

Société coopérative Migros Valais


SIAMO SEMPRE CONVENIEN DES PRIX ENCORE PLUS PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 19.1

40%

9.30

au lieu de 11.70

4.50

Champignons mélangés ou champignons de Paris en lot de 3 20% de réduction par ex. champignons mélangés, 3 x 200 g

au lieu de 7.50

Eau minérale Vittel en emballages de 6 x 1,5 litre

33% 1.20

au lieu de 1.50

Toutes les sauces tomate en briques 250–500 ml 20% de réduction par ex. sugo all’italiana, 250 ml

6.40

au lieu de 9.60

Chewing-gums Trident en emballages multiples par ex. Trident Senses Blue Dream Mint, 2 x 54 g

40%

2.20

au lieu de 2.50

Toutes les pâtes Garofalo* à partir de 2 paquets –.30 de moins l’un par ex. penne ziti rigate, 500 g * En vente dans les plus grands magasins Migros.

2.55

au lieu de 3.20

Chaussons aux poires et bâtons fourrés aux noisettes 20% de réduction par ex. bâtons fourrés aux noisettes, 4 pièces/220 g

7.90

au lieu de 13.20

Tranches d’ananas en lot de 6 6 x 565 g


NTI, ORA SIAMO IMBATTIBILI. S AVANTAGEUX QU’HIER. AU 25.1.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

2 pour 1

3.80 au lieu de 7.60

Coated Peanuts Excellent en boîtes* Wasabi, Thai Chili, Tom Yum, Lemongrass ou Soy & Ginger, par ex. cacahuètes au wasabi, 2 x 150 g Valable jusqu’au 1.2

2.50

au lieu de 3.–

Toutes les confitures et gelées en bocaux, 185–500 g à partir de 2 produits –.50 de moins l’un par ex. confiture d’abricots Extra, 500 g

3.20

au lieu de 3.90

Tous les produits de nettoyage Potz à partir de 2 produits –.70 de moins l’un par ex. spray détergent pour vitres Potz, 500 ml Valable jusqu’au 1.2

30% 5.50

au lieu de 7.90

Ramequins surgelés, 12 pièces/840 g

30%

11.20 au lieu de 16.–

Nuggets de poulet Don Pollo surgelés, élaborés en Suisse avec de la viande de poulet du Brésil et d’Argentine, 1 kg

3.80

au lieu de 4.80

Tous les sirops en bouteilles PET et les concentrés Soda 20% de réduction par ex. sirop de framboise, 1,5 litre

40%

7.25

au lieu de 9.10

Tout l’assortiment de litières pour chat Fatto 20% de réduction par ex. Fatto Compact Hygiene White, 8 litres

9.60 au lieu de 16.–

Essuie-tout ménager Twist, FSC, en emballages multiples par ex. Twist Classic, 16 rouleaux


VOTRE PORTE-MONNAIE VOUS DIT MERCI. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 19.1 AU 25.1.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

9.10

au lieu de 11.40

Divers produits pour le bain et savons en lot de 2 par ex. savon liquide pH balance, le lot de 2 recharges, 2 x 500 ml

11.60

au lieu de 14.50

Tous les produits Zoé 20% de réduction par ex. crème de jour raffermissante Zoé Revital IP 15 au Liftonin et au Pearlpurin Valable jusqu’au 1.2

7.80

au lieu de 11.70

Produits I am Hair en emballages multiples par ex. shampooing Volume I am Hair (3 pour 2), 3 x 400 ml

33%

6.60 au lieu de 9.90

Articles de soins dentaires Candida en emballages multiples par ex. dentifrice Candida Fresh Gel en lot de 3, 3 x 125 ml

30%

13.15

6.20

au lieu de 7.80

Tout l’assortiment Sanactiv 20% de réduction par ex. spray nasal à l’eau de mer, 20 ml Valable jusqu’au 1.2

5.–

au lieu de 6.30

Tout l’assortiment Secure contre l’incontinence à partir de 2 produits 20% de réduction par ex. Secure Ultra Light, 28 pièces Valable jusqu’au 1.2

40%

au lieu de 18.80

23.70

Papier hygiénique Hakle, FSC, en emballages multiples par ex. papier hygiénique Hakle Sunny Orange, 24 rouleaux

Total en flacons de 5 litres Aloe Vera, Classic, Color ou Suisse Alpine

au lieu de 39.50


ÉCONOMISEZ AVEC PLAISIR. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 19.1 AU 25.1.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Boulangerie/Pâtisserie De la boulangerie de votre marché Migros: Couronne rustique 350 g 3.10 De la boulangerie de votre marché Migros: Pain provençal 400 g 2.70 au lieu de 3.10

M-Traiteur Pâté à la viande de Suisse, 2 pièces 4.80 au lieu de 5.30

Produits laitiers Tous les yogourts Excellence, 150 g par ex. à la framboise –.80 au lieu de –.95

Volaille Aiguillette de canard Le Gaulois de France, kg 35.– au lieu de 39.–

40%

Hygiène/Cosmétiques Valable du 19.1 au 1.2 Sur tous les produits Zoé 20% de réduction

25.65

Valable du 19.1 au 1.2 sur tout l’assortiment Wilkinson 25% de réduction

au lieu de 42.75

Total Suisse Alpine XXL 7,6 kg

Valable du 19.1 au 1.2 Sur tout l’assortiment Sanactiv 20% de réduction

Maintenant

179.– avant 199.–

Panasonic FS62 EG-K* 10,1 mégapixels, écran 2,5", zoom optique 4x, objectif Leica Vario Elmarit, stabilisateur d’image optique Valable jusqu’au 1.2

Société coopérative Migros Valais * En vente dans les plus grands magasins Migros et melectronics.

Maintenant

249.– avant 299.–

Aspirateur Jewel 9076/02* puissance 2000 W, filtre HEPA H13, rayon d’action de 10 m, avec embout pour sols Tri-Active Valable jusqu’au 1.2


DES NOUVEAUTÉS IRRÉSISTIBLES. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 19.1 AU 1.2.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 1.80

Pain toast à l’épeautre en portions, TerraSuisse une alternative aussi saine que savoureuse aux toasts traditionnels, 190 g

NOUVEAU 15.90

Produit de lessive complet ou pour le linge de couleur Total minimax, Champion CO2 impact minimal sur l’environnement, performances maximales, 2,1 kg ou 1,155 litre

NOUVEAU 3.50 Riz parfumé, Max Havelaar, 1 kg

NOUVEAU 2.80 Gouttes à la vitamine D3 Actilife la vitamine D3 contribue au maintien d’une ossature saine; à l’huile de tournesol bio, 10 ml

En vente dans les plus grands magasins Migros.

NOUVEAU 8.90 American Snack Beef Jerky Suisse, seulement 3% de matières grasses, les 100 g

NOUVEAU 19.– Thermomètre/ hygromètre numérique d’intérieur pour contrôler la température et l’humidité de l’air, piles incluses

NOUVEAU 1.20 Dolce Ticinese Classico ou Chocolat toute la douceur du sud, par ex. chocolat, 55 g

NOUVEAU 4.90 Chicken Burger Léger un plaisir sans remords, 165 g


EN MAGASIN

| 45

/ 3e PARTIE: LANCER DU DRAPEAU ET CORS DES ALPES

C

omme le grondement du tonnerre, le bruit sourd et pesant des cloches rompt le silence des alpages et fait trembler les vitres des maisons. Mais au sein des «S’naillons», un groupe de sonneurs de toupins de Torgon, dans le Bas-Valais, l’ambiance est détendue et chaleureuse: une fois par mois, ses membres se réunissent dans le cadre de grands événements comme le 1er Août, des fêtes d’entreprises et des rencontres nationales réunissant d’autres sociétés similaires. La tradition de sonner les toupins est largement répandue en Suisse, notamment en Valais, mais aussi en Suisse centrale et orientale, avec des différences régionales assez marquées.

Paprika doux, en poudre, 37 g, Fr. 1.-

Poires Beurré Bosc, suisse prix du jour

Ananas en tranches, 140 g, Fr. 1.40


46 | Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

PLAISIRS HIVERNAUX SUISSES 1re PARTIE: SONNEURS DE TOUPINS La forme et les matériaux utilisés pour les cloches ne sont pas partout les mêmes et influencent la façon dont les sonneurs exercent leur «art». Dans certaines régions, ces derniers portent deux cloches attachées à une sangle alors que dans d’autres cantons, comme en Valais, ils n’en portent qu’une seule, qu’ils balancent d’une jambe à l’autre. On se perd aussi en conjectures quant à l’origine de cette coutume qui, souvent, est en rapport avec le carnaval ou la Saint-Sylvestre. Sonner les cloches permettait, semblet-il, d’éloigner les mauvais esprits. Aujourd’hui, les sonneurs se produisent dans les fêtes de musique et des costumes populaires ainsi que dans le cadre de la fête fédérale de lutte (à laquelle nous consacrerons un article dans une prochaine édition de Migros Magazine). Mais revenons en Valais. Après avoir fait la démonstration de leur talent, les «S’naillons» s’apprêtent à savourer ensemble une raclette, la spécialité valaisanne par excellence. Là encore, un certain flou entoure l’origine du plat. Il semble que des bergers ou des vignerons aient «inventé» la recette du fromage fondu en laissant – par inadvertance ou volontairement, personne ne sait vraiment – une meule près d’un foyer. Considérée aujourd’hui comme un plat national, la raclette est connue dans sa forme actuelle depuis le début du XXe siècle. Anna-Katharina Ris Photos Daniel Rihs

Françoise Braillard et Arnold Gex-Collet aiment savourer simplement la raclette: avec des pommes de terre et des cornichons.

Four multifonction Hot Stone 8 Mio Star, pour raclette et grillades pour 8 personnes, Fr. 129.-* * En vente dans les plus grands magasins et les Melectronics.

Concombres Condy, poids égoutté: 270 g, Fr. 1.50** au lieu de Fr. 1.90

Câprons fins Condy, poids égoutté: 90 g,

Petits oignons Condy, poids égoutté: 125 g, Fr. -.80** au lieu de Fr. 1.-

au lieu de Fr. 2.40

** Prix actions valable du 19 au 25 janvier 2010.

*** En vente dans les plus grands magasins.

Fr. 1.90**/***


EN MAGASIN

| 47

Raclette: entorses à la tradition autorisées La raclette divise les gourmands. Si certains la préfèrent classique, d’autres osent des expériences culinaires. Alors que les Romands la mangent simplement avec des pommes de terre, des cornichons, des petits oignons et un peu de poivre, les Suisses alémaniques tentent des expériences considérées comme sacrilèges de ce côté-ci de la Sarine! Pourtant, certaines variantes méritent d’être testées, comme celles que nous vous proposons: ➔ Les condiments (paprika, noix muscade, thym ou même curry) donnent au fromage des saveurs particulières. ➔ Certains accompagnements

Fromage à raclette au poivre Raccard, les 100 g, Fr. 2.25

Fromage à raclette Surchoix Raccard, les 100 g, Fr. 2.25

Choix de fromages à raclette Raccard, 350 g,

Fr. 8.70***

*** En vente dans les plus grands magasins

Champignons, suisse, prix du jour

(champignons, oignons, poivrons ou maïs en grains) peuvent cuire en même temps que le fromage. Des fruits (par exemple des poires) et des fruits secs apportent une touche d’originalité. ➔ Les fours à raclette modernes possèdent le plus souvent un gril intégré, sur lequel il est possible de faire revenir des tranches de lard et des petits morceaux de viande. ➔ Pour bien digérer la raclette, il est recommandé de boire du thé aux herbes et de manger des ananas, qui contiennent des enzymes facilitant la dégradation des protéines et des graisses. ➔ Utilisez les restes de fromage pour préparer des croûtes au fromage ou des gratins.

Pommes de terre fermes à la cuisson, suisse, le sac de 2,5 kg, prix du jour


www.

.ch depuis 108 ans fidèle aux voyages

Maroc - au royaume des rois Andalousie et Madrid Casablanca - Marrakech - Erfoud - Fès

Grenade - Séville - Madrid - Barcelone

C’est un pays qui se distingue de DATE DU VOYAGE tous les autres pays du monde par 1. 20 mars - 01 avril sa diversité géographique, historique et culturelle.

L’Andalousie est la contrée située DATES DES VOYAGES le plus au sud de la péninsule 1. 26 mars - 04 avril ibérique et représente pour beau2. 01 - 10 octobre coup encore toujours l’Espagne classique.

1er jour, Suisse - Perpignan: voyage de votre lieu de départ à Perpignan, via Orange - Nîmes. Demi-pension. 2e jour, Barcelone - à bord: embarquement sur le ferry. Demi-pension. 3e jour, à bord - Tanger - Rabat: le soir vous quittez le navire. Vous gagnez tout d’abord Rabat. Pension complète. 4e jour, Casablanca - Marrakech: vous roulez en direction du sud pour gagner Casablanca. Vous atteignez Marrakech dans la soirée. Demi-pension. 5e jour, Marrakech: vous serez enthousiasmé par le charme oriental de Marrakech! Le soir, vous dégustez un repas typiquement marocain. Demi-pension. 6e jour, Ouarzazate: poursuite du voyage dans le Haut Atlas et passage du col Tizin Tichka. Demi-pension. 7e jour, Erfoud: voyage à Boumalne crochet par les imposantes gorges du Dadès. Dans la soirée vous apercevez la ville oasis d'Erfoud. Demi-pension. 8e jour, Erfoud - Fès: en direction du nord vous atteignez Fès. Demi-pension. 9e jour, Fès: la magnifique vieille ville possède un héritage culturel impressionnant. Demi-pension. 10e jour, Meknes - Tanger - à bord: voyage à Meknès, l'une des quatre villes royales et à nouveau à Tanger où vous embarques sur le ferry. Demi-pension. 11e jour, à bord: profitez de ce jour de repos en mer. Pension complète. 12e jour, Barcelone - Montpellier: vous arrivez à Barcelone et poursuivez en direction de Montpellier. Demi-pension. 13e jour, Montpellier - retour: retour en Suisse à votre lieu de départ.

PRIX

13 jours

CHF 2'145.-

chambre à 2 lits / cabine double intérieure chambre à 2 lits / CHF 2'250.cabine double extérieure chambre à 1 lit / CHF 2'620.cabine individuelle intérieure chambre à 1 lit / CHF 2'815.cabine individuelle extérieure assurance SOS / frais d’annulation oblig. CHF 25.Option: siège double à usage individuel CHF 260.PRESTATIONS • Voyage en car de luxe 5 étoiles • 12 nuitées avec buffet de petit déjeuner • 2 repas de midi • 12 repas du soir • Soirée marocaine • Traversées en ferry Barcelone Tanger - Barcelone en cabine avec douche, WC • Entrées et visites selon programme • Guide local en Maroc HOTELS Bons hôtels à Perpignan, Montpellier Très bons hôtels à Rabat, Marrakech, Ouarzazate, Erfoud, Fès

1er jour, Suisse - Perpignan: voyage de votre lieu de départ à Perpignan. 2e jour, Murcie: vous longez la Costa Brava, Costa Dorada et Costa Blanca pour atteindre Murcie dans la soirée. 3e jour, Grenade: profitez de la magnifique route qui vous mène au pied de la Sierra Nevada. Visite des habitations de troglodytes de Purullena. Puis arrivée à Grenade. Un tour de ville guidé vous fait découvrir entre autres le palais de l'Alhambra. 4e jour, Grenade - Séville: le matin, vous avez encore un peu de temps libre, avant de poursuivre votre voyage vers Séville, capitale de l’Andalousie. 5e jour, Séville: laissez-vous prendre au charme de cette ville intéressante au cours d’une visite guidée. 6e jour, Cordoue - Madrid: brève halte à Cordoue. Poursuite du voyage vers Madrid, la capitale la plus haute d'Europe. 7e jour, Madrid - excursion à Tolède: un tour de ville vous fait découvrir entre autres le célèbre musée du Prado, vous passez l'imposant palais royal et à travers la Puerta del Sol. L’après-midi, voyage à Tolède. 8e jour, Tarragone: à travers une région pleine de diversités, par Saragosse et Lerida, vous arrivez à Tarragone. 9e jour, Barcelone - Montpellier: visite guidée de Barcelone. Par Gérone Perpignan et Narbonne vous arrivez vers le soir à Montpellier. 10e jour, Montpellier - retour: retour en Suisse à votre lieu de départ.

LIEUX DE DEPART Kallnach*, Bienne, Neuchâtel, Yverdon, Lausanne, Genève

PRIX

10 jours

CHF 1'525.-

chambre à 2 lits chambre à 1 lit assurance SOS / frais d’annulation oblig. Supplément voyage 2 Option: siège double à usage individuel

CHF 1'960.CHF

25.-

CHF

70.-

CHF

200.-

PRESTATIONS

• Voyage en car de luxe 5 étoiles, non fumeur

• 9 nuitées avec buffet de petit déjeuner

• 9 repas du soir • Visites guidées de Grenade, •

Séville, Madrid, Tolède et Barcelone Entrées et visites selon programme

HOTELS Bons hôtels à Perpignan, Montpellier Très bons hôtels à Murcie, Grenade, Séville, Madrid, Tarragone LIEUX DE DEPART Route A Kallnach*, Bienne, Neuchâtel, Yverdon, Lausanne, Genève Route B Kallnach*, Fribourg, Vevey, Lausanne, Genève *Parking gratuit à disposition

*Parking gratuit à disposition

Les prix sont valables lors d'une réservation par www.marti.ch. Les autres centrales de réservation facturent habituellement un montant pour frais de dossier.

Réservations: 021 320 34 34 Ernest Marti SA, 3283 Kallnach • Courriel: marti@marti.ch

Les conditions générales de voyages et de contrat de Ernest Marti SA s'appliquent

A B

Siège double à usage individuel


Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

EN MAGASIN

| 49

Savoureux et avantageux

Les restaurants Migros flattent les papilles de tous leurs hôtes avec des délices culinaires proposées à des prix abordables.

D

Photo Gerry Nitsch

ans les restaurants conviviaux et sans fumée de Migros, chacun y trouve son compte, sans grever son budget. De la grand-maman à l’apprenti en passant par la mère au foyer et le manager, chacun s’y sent bien. Il en va de même pour Billy Can, étudiant en langue à l’Ecole-club de Zurich. Dans le restaurant Migros tout proche, il profite presque chaque jour de la vaste offre de petits-déjeuners. «A la pause, je m’offre un croissant avec de la confiture ou du miel, une salade de fruits et un café, ce qui ménage mon maigre budget.» A midi, le choix se fait plus cornélien. Faut-il choisir un des

menus changeant chaque jour ou composer soi-même une assiette au buffet? Quelle que soit votre décision, vous pourrez savourer des mets équilibrés et frais à petits prix. Et si vous aimez les douceurs de l’après-midi, la célèbre tourte Forêt-Noire de Migros ne saurait manquer dans votre assiette. Conseils: n’hésitez pas retirer un carnet de bons pour le café. Le onzième petit noir vous sera ainsi offert. Autre avantage: les enfants sont traités comme des princes. S’ils ont moins de 12 ans, ils peuvent choisir leur menu et leur boisson parmi l’offre actuelle. Ils recevront en prime un chouette jouet Lilibiggs. HB

L’offre des restaurants Migros est vaste et saura vous surprendre. Bien vu: il n’est pas besoin de casser sa tirelire pour y savourer des spécialités traditionnelles, de saison ou végétariennes.


Brosse à dents pour la

SUISSE

PRIX

SUPER AVANTAGEUX –

SENSATION

DE PROPRETÉ COMME CHEZ L‘HYGIÉNISTE DENTAIRE Oral-B, la marque de brosses à dents la plus utilisée par les dentistes eux-mêmes dans le monde.

* 0 .9 59 Brosse à dents accu PC-500

Système de nettoyage rotatif à pulsations avec technolgie 3D, ., 20 000 pulsations/min , on ssi contrôle de pre minuteur, 1 brossette Precision Clean / 7178.608

* Seulement disponible dans tous les melectronics et les plus grands magasins Migros.

Oral-B® est en vente à votre Migros


EN MAGASIN

Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

| 51

Photo Keystone

En route pour Big Apple!

Rafraîchissante et riche en vitamines ainsi qu’en fibres, la bière blanche Erdinger sans alcool est disponible à Migros. Saviez-vous que cette boisson contenait moins de calories que la plupart des boissons isotoniques? Pour ces raisons, Erdinger sans alcool soutient tous les coureurs ambitieux en organisant un grand casting. A gagner: un programme de préparation personnalisé supervisé par Markus Ryffel, médaillé d’argent sur 5000 m aux JO de Los Angeles. Est compris dans le prix un dossard de départ pour le marathon de New York, le plus célèbre au monde. Dès la mi-mars, le gagnant bénéficiera d’un suivi d’entraînement approfondi avec conseils diététiques, analyse technique et préparation spécifique à la course programmée en novembre. Un régime qui n’exclut pas, bien sûr, de savourer de temps en temps une bière Erdinger sans alcool! Bière blanche Erdinger sans alcool, 6 x 33 cl, Fr. 8.40*

Inscrivez-vous au casting pour le marathon de New York! Toutes les personnes âgées de plus de 18 ans peuvent y participer. Informations complètes disponibles sur le site www.erdinger-alkoholfrei.ch.

* En vente dans les plus grands magasins.

Publicité

Conservez votre mobilité

grâce au soutien d’Axamine Glucosamin

Conservez votre mobilité en vous alimentant sainement et en faisant suffisamment d’exercice. Axamine Mobility® Glucosamin vous soutient dans vos efforts ! Un complément d’alimentation à base de glucosamines est particulièrement important pour les personnes d’âge mûr et les sportifs. Leur propre production de glucosamine ne suffit en effet généralement plus à maintenir leurs articulations en bonne santé. Pastilles Axamine Mobility® Glucosamin avec 750 mg de sulfate de glucosamine, vitamines C, E, B 6, zinc et sélénium.

1 x par jour Paul Singer, 83 ans 4 fois champion suisse de tennis sénior

Le sulfate de glucosamine est un composant essentiel des tissus conjonctifs, du cartilage articulaire et des ligaments. La vitamine C est nécessaire à la bonne santé des os et des vaisseaux sanguins. La vitamine E est importante pour le maintien des fonctions musculaires. La vitamine B 6 est nécessaire au métabolisme des protéines. Le zinc soutient les fonctions du métabolisme permettant de produire de l’énergie. Quant au sélénium, ses propriétés antioxydantes protègent l’organisme. www.axanova.ch

Axamine est en vente à votre Migros


52 | Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

E

n janvier 1975 sortait le premier livre estampillé Zoé: De la misère en milieu étudiant. Cela fait donc trente-cinq ans que cette maison d’édition romande existe, trente-cinq ans qu’elle mène un combat acharné pour survivre, défendre des textes et faire connaître des auteurs d’ici et d’ailleurs. Trente-cinq ans: la moitié d’une vie au service du livre, celle de l’opiniâtre Marlyse Pietri. Cette femme de tête, que l’on dit farouchement indépendante, qui n’aime guère les concessions, a hésité à nous accueillir. «Je ne fais jamais à manger, je sais juste allumer le gaz!» C’est son mari, chroniqueur culinaire au Temps, qui s’y colle toujours avec bonheur. «La cuisine, c’est le territoire de Maxime. Ma présence l’enquiquine. Je suis ici pire que la mouche du coche.»

Le charme désuet des demeures d’antan

Après s’être assurée que son époux serait bel et bien de la partie, elle a accepté de nous ouvrir grand les portes de son appartement genevois. L’intérieur possède le charme désuet des maisons bourgeoises d’antan: vastes pièces aux parquets grinçants, lustres de verre accrochés aux plafonds, cuisine aux murs ornés d’anciennes faïences. «Nous avons refusé qu’elle soit refaite et agencée!» Une magnifique cuisinière – un outil de pro – trône là, entre un évier fatigué et un plan de travail encombré. Le maître-queux, que la situation semble beaucoup amuser, nous accueille l’œil goguenard. Pas comme le poulet qu’il s’apprête à dorer. Ce Corse d’origine se met aux fourneaux. Mieux vaut ne pas le déranger. Confirmant cette im-

Secrets de cuisine

se Pietri, cuisiner Pour vous Marly c’est... un homme que Regarder cuisiner, rit avec ar t ur j’aime et qui me no et imagination. at favori? Quel est votre pl favori. C’est la t pla de Je n’ai pas esse, l’équilibre et variété qui m’intér nsistances. le mélange des co z-vous Que ne mangerie de? pour rien au mon Du crocodile. ujours en Qu’avez-vous to réserve? dans mon sac, Du pain complet, chaque jour. z-vous partager Avec qui aimerie un repas? et, un maître. Avec Frédy Girard

pression, ce pince-sans-rire nous désigne la porte d’un geste théâtral avant de balancer sa réplique: un «Dehors!» franc et sonore. Notre hôte s’installe dans un bow-window aux fenêtres donnant sur un petit jardin. Les branches des arbres ploient sous le poids d’une neige fraîchement tombée. On se sent apaisé face à ce paysage hivernal, face aussi à ce visage aux yeux bleus d’une grande douceur. Marlyse Pietri fait penser un peu aux héroïnes des romans russes qu’elle dévorait à l’adolescence… «J’ai appris à lire vers 5-6 ans, une période durant

Marlyse Pietri: «La cuisine, c’est le territoire de Maxime. Ma présence

La passeuse de textes

Marlyse Pietri, la patronne obstinée et passionnée des Editions Zoé, revient sur trente-cinq ans de mari, dore avec art un poulet au vinaigre.


CUISINE DE SAISON

| 53

COUPER le poulet fermier en 4 morceaux.

FAIRE DORER les morceaux de viande dans la sauteuse. PRÉPARER un mélange de vin

blanc sec et de vinaigre de vin, puis ajouter dans la sauteuse.

l’enquiquine. Ici, je suis pire que la mouche du coche.»

et son marmiton

d’aventures littéraires pendant que Maxime, son chroniqueur culinaire


54 | Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

laquelle j’ai été souvent malade.» Ses premières lectures? Les aventures de Babar. Une affiche de l’éléphant-roi est d’ailleurs punaisée dans la cuisine d’où nous parviennent justement de prometteurs effluves. «L’enthousiasme que j’ai connu avec Babar, je l’ai encore avec les textes que je découvre aujourd’hui.» Le temps n’a pas altéré son enthousiasme ni sa fraîcheur d’esprit. Fillette, ce qu’elle préférait, c’était déambuler entre les rayonnages de la bibliothèque de sa petite ville du Nord vaudois et se réfugier dans des romans «qui vous ouvrent à de nouveaux univers, qui vous rendent plus lucide sur les rapports humains». «Bon, j’aimais aussi beaucoup le chocolat», ajoute-t-elle avec malice.

Retour en Suisse quatre ans plus tard

A 18 ans, Marlyse Pietri a pourtant quitté la patrie de Lindt, Cailler, Frey et consorts, direction les EtatsUnis. «J’avais envie de partir de la Suisse définitivement. Je trouvais notre pays sinistre. J’ai travaillé làbas comme secrétaire dans une entreprise d’informatique.» Quatre ans après, retour à la case départ! «J’ai senti que j’étais une vraie Européenne, que je ne serais jamais une Américaine.» Suivent de longues études (Ecole d’interprète d’abord, université en histoire ensuite) qu’elle finance en donnant des cours d’anglais. Puis quelques années d’assistanat dans le département du professeur Bergier. Mais l’odeur si particulière des bouquins – ce mélange d’encre, de colle et de papier qui manquera toujours cruellement aux ebooks – la rattrape… En 1975, elle fonde avec d’autres utopistes de son acabit les Editions Zoé. «On a démarré dans un cadre associatif, sans chef. C’était l’après 68.» Huit ans plus tard, elle se retrouve seule à la barre. Aujourd’hui, cette ardente défenseuse de l’écrit en sourit, même si son parcours ressemble davantage à une traversée en galère qu’à une virée en yacht. Sa fierté? Avoir tenu bon le cap jusqu’ici. «Toutes les passions enchaînent. L’essentiel, c’est que la maison ait rempli sa mission principale, soit découvrir et suivre l’œu-

Marlyse Pietri a pour l’heure consacré trente-cinq ans de sa vie au service du livre.

«L’essentiel est que la maison ait découvert et suivi l’œuvre de bons écrivains.» vre de bons écrivains – ceux qui ont quelque chose de personnel à dire – et la faire connaître en Suisse et également en France.» Le catalogue des Editions Zoé recèle quelque 660 titres, dont six seulement peuvent être considérés comme des best-sellers parce qu’ils se sont vendus à plus de 20 000 exemplaires. «On aime des auteurs et, même s’ils ne marchent pas, on s’en fout!» Marlyse Pietri ne boude pas volontairement le succès, mais elle ne le recherche pas non plus. «On ne fabriquera jamais un objet pour avoir de la réussite.» Aucune compromission, on vous dit!

Et cette pugnacité a fini par payer, pas plus tard que l’an passé, quand Matthias Zschokke – l’un de ses poulains – a décroché le prix Femina étranger pour son roman Maurice à la poule. «A ma connaissance, c’est la première fois qu’un livre publié hors de France reçoit l’un des grands prix littéraires d’automne. C’est une récompense à l’optimisme, à l’obstination. Ça me confirme qu’il faut garder foi dans ce que l’on fait. » Cette éditrice poids plume ne nourrit aucun complexe face aux poids lourds de l’édition française. «Notre travail est reconnu jusqu’à

Paris.» Elle est même plutôt fière de son parcours, fière de son bébé. «Bien sûr que Zoé, c’est mon bébé! D’autant que je n’ai pas d’enfant. Tant mieux du reste, car ce métier requiert beaucoup d’implications personnelles, trop sans doute pour pouvoir le concilier avec une vie de famille.» A bientôt 70 ans, entourée de collaborateurs fidèles et fiables, Marlyse Pietri songe bien sûr à la retraite. «Confier ma maison d’édition et de diffusion à d’autres? Oui, mais sans précipitation.» Son mari nous hèle. L’heure est grave? Non, le poulet est au poil! Madame rejoint Monsieur. «Je n’aurais pas pu faire ma vie avec Maxime si je n’avais pas été gourmande.» Complices à table, complices au long cours aussi bien en amour qu’en humour, ces deux-là se sont bien trouvés. Alain Portner Photos François Wavre / Rezo


CUISINE DE SAISON

| 55

Le poulet au vinaigre de Marlyse et Maxime Pietri

Plat principal pour 4 personnes. Une recette faisant partie du patrimoine culinaire de la région Rhône-Alpes.

PRÉPARATION

INGRÉDIENTS POUR 2 PERSONNES

De savoureuses recettes sur www.saison.ch Pour s’abonner: 0848 87 7777, abonnements@saison.ch (39 fr. seulement pour 12 numéros)

Un poulet fermier coupé en 4 morceaux: 2 cuisses avec leurs pilons, 2 blancs avec leurs ailes. Et le reste de la carcasse? Pour faire un bouillon à l’intention d’un prochain risotto. Graisse neutre de bonne qualité 15 cl de vinaigre de vin blanc 5 cl de vin

1. Faire dorer les morceaux de poulet dans une graisse neutre de bonne qualité (dans une sauteuse non couverte). Quand les morceaux de poulet sont dorés, évacuer la graisse de cuisson. 2. Remettre les morceaux de poulet dans la sauteuse. Ajouter 2 dl d’un mélange de vin blanc sec et de vinaigre de vin (les proportions? Selon le goût, par exemple 15 cl de vinaigre de vin blanc et 5 cl de vin). 3. Installer la sauteuse sur un feu tranquille pour laisser cuire le poulet, couvercle à peine entrouvert. Tourner après 10 min. (Vérifier cette cuisson à la pointe du couteau, environ 20 min).

4. Et si la sauce est trop liquide? Après avoir mis les morceaux de poulet au chaud, en attente, mettre la sauteuse sur grand feu pour réduire le jus. Suggestions: l’accompagnement? Des tagliatelles fraîches cuites al dente. Le vin? Selon entente, mais un joyeux Goron fera l’affaire.

Préparation: env. 40 minutes. Valeur nutritive: Par personne (un poulet fermier de 1,4 kg prévu pour 4 pers.), 66 g de protéines, 41 g de lipides, 1 g de glucides, 2650 kJ / 640 kcal


56 | Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

PETIT PRÉCIS CULINAIRE

Polyvalent

Il existe environ huit mille variétés de riz. Andrea Pistorius, collaboratrice au magazine «Cuisine de Saison», nous en dévoile les principales caractéristiques.

Entre le riz chinois et américain: le riz tessinois

L’Asie, en particulier la Chine et l’Inde, est la principale région de culture du riz, suivie par les EtatsUnis. En Europe, on trouve des exploitations en Italie, au Portugal, en Espagne et en France, mais aussi, depuis quelques années, au Tessin, plus précisément dans la plaine de Magadino et dans le delta de la Maggia.

Recette de la salade de riz à la mexicaine

Rincer 150 g de riz long grain plusieurs fois jusqu’à ce que l’eau reste limpide. Verser dans une casserole et recouvrir d’eau froide jusqu’à environ 2 cm au-dessus du riz. Remuer et porter à ébullition. Couvrir et poursuivre la cuisson 5 min à feu très doux. Arrêter le feu et laisser reposer le riz encore 10 min sur la plaque de cuisson, sans soulever le couvercle. Bien laisser refroidir le

Les grains de riz pour risotto sont plus épais et plus courts que les autres variétés et contiennent une forme spéciale d’amidon. Plus la part de cette dernière est élevée, plus le risotto sera onctueux et crémeux. Attention: ne pas laver le riz pour risotto avant utilisation.

riz. Egoutter 1 petite boîte de maïs et 1 de haricots rouges, ajouter au riz. Assaisonner avec 2 cs de jus de citron et 2 cs d’huile d’olive. Epépiner 1 poivron et 1 piment rouge et les découper en petits dés. Laver 1 tomate et couper en dés, ciseler finement 1 bouquet de persil. Mélanger le tout et relever avec du sel aux herbes et du poivre ainsi que, selon les goûts, du Tabasco.

Que faire des restes de risotto?

Disposer les restes de risotto aux tomates, à la courge ou aux champignons dans un plat à gratin. Couper des tomates fraîches en tranches et les répartir sur le riz, ou verser 1 petite boîte de tomates hachées. Assaisonner avec un mélange d’épices italiennes, de sel et de poivre. Parsemer de dés de mozzarella et cuire environ 20 min dans le four préchauffé à 200° C.

Riz complet

Recette du riz grillé

Couper ½ poireau en fines rondelles. Hacher finement 1 oignon et 1 gousse d’ail. Epépiner et hacher finement 1 piment rouge. Chauffer 2 cs d’huile de tournesol, faire revenir le poireau, l’oignon, l’ail et le piment. Ajouter 1 carotte finement râpée ainsi que 500 g de riz cuit et refroidi. Faire revenir. Couper en dés 2 tomates et ajouter au mélange avec 2 cs de ketchup, 1 cs de sauce soja et 1 cc d’huile de sésame. Cuire 5 minutes. Parsemer de coriandre fraîche hachée et arroser de quelques gouttes de jus de citron vert. Suggestion: utiliser un reste de riz de la veille pour cette recette.

Le riz complet n’a pas été poli. Cela signifie que le grain conserve sa couche externe et son germe. Ce procédé permet de préserver une grande partie des vitamines et des minéraux du riz.

Photos iStockphoto, Fotolia

P

eut-on imaginer l’alimentation asiatique sans le riz? Pas vraiment. Depuis environ sept mille ans, il en constitue en effet l’un des ingrédients de base. En Chine, lors des fêtes familiales et des cérémonies, un bol de riz est même placé sur la table pour les membres de la famille décédés, ce qui leur permet de participer symboliquement aux festivités. Pour la petite histoire, ce sont les Maures qui ont apporté le riz d’Afrique du Nord en Europe, en 711, lorsqu’ils ont envahi la péninsule ibérique. Aujourd’hui, le riz constitue un moyen de subsistance incontournable pour une grande partie de l’humanité.

Riz pour risotto


CUISINE DE SAISON

Riz long grain

Avec des grains d’environ 6 à 8 mm, durs et translucides, le riz long grain reste ferme à la cuisson et ne colle pas. Le riz basmati en est une variété particulièrement aromatique utilisée dans la cuisine indienne.

Riz sauvage

Le riz sauvage n’est en réalité pas une variété de riz: il s’agit de la graine d’une plante aquatique qui, à l’origine, poussait naturellement en Amérique du Nord. Ses grains sont allongés et de couleur brun foncé. Son arôme distille de légères notes de noisette. Pour une saveur optimale, Migros propose un mélange à base de riz sauvage et de riz long grain parboiled. Excellent avec de la viande.

Riz rond

De consistance plutôt molle et collante à la cuisson, le riz rond se prête à la préparation de nombreuses recettes sucrées, dont le riz au lait.

| 57


ACTION OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 19.1 AU 1.2.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUS LES PRODUITS.

r SMS ! sur vite pa z e illustré ip ic Part ’est pas n i u q te t le con Quel es age? ll uge ? l’emba eron ro tit Chap e ant ? P e rm L o A) u bois d a e ll e B) La B tel ? ! el et Gre au 9889 C) Häns e lettre E et la z HAKL Envoye

bonn

Gagnez l’un des 10 week-ends à l’hôtel féerique de Braunwald! Surfez sur www.hakle.ch et assurez-vous de vivre cet événement enchanteur pour toute la famille.

13.1de518.80 au lieu

5.90de 7.80

Hakle monde féerique 24 rouleaux

au lieu

Lingettes Hakle Fresh en lot de 2 monde féerique 2 × 42 mouchoirs

13.15 au

lieu de 18.80

Hakle Sunny Orange 24 rouleaux

Hakle est en vente à votre Migros


Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

VOTRE RÉGION MIGROS VALAIS

Lionel Saudan a élaboré le label Valais Tradition en 2007.

Le Valais en bouche

Une semaine de promotion sur les produits estampillés Valais Tradition dans les magasins Migros.

Photos Didier Bérard / DR

C

haque région fait valoir ses coutumes culinaires et éprouve une certaine fierté à les partager. Le Valais n’échappe pas à la règle, naturellement. Mais alors que d’autres cantons se spécialisent dans la préparation de plats cuisinés, le nôtre excelle dans la préparation de choses simples, savoureuses, dont le grand mérite est la qualité des ingrédients. Un morceau de fromage, de la charcuterie, une tranche de pain de seigle et un verre de vin: la tra-

dition ne se perd pas en fioritures. Elle se présente sous un jour à la fois brut et noble. On pourrait la croire fruste; elle est finesse. En tant qu’entreprise valaisanne, Migros Valais tient à mettre en évidence la production agricole et alimentaire de la région. L’enseigne a introduit voilà plusieurs années le label de la région, qui distingue les fruits et les légumes, les fleurs et les plantes, les viandes et les poissons, les fromages et les produits

Le Valais a développé des recettes gourmandes.

| 59


60 | Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

Le boucher du

André-Michel Carron travaille au magasin Migros

D

L’assortiment Valais Tradition comprend des spécialités de charcuterie.

d’épicerie élaborés sur le sol valaisan.

Deux labels pour le canton

Un nouveau label, Valais Tradition, complète cet assortiment. Il désigne les denrées élaborées dans notre canton selon des recettes du cru mais avec des matières premières provenant d’autres régions de Suisse. Ce label s’applique aux charcuteries fines – viande séchée, jambon cru, lard et saucisson secs – qui, en raison d’un déficit de viandes indigènes, sont produites avec des viandes provenant d’élevages hors canton. A l’exception de la matière première, ces spécialités ont une identité purement valaisanne. Leurs recettes sont anciennes et circulent dans le cercle familial restreint. Chaque producteur tient secrets les mélanges d’épices dans lesquels marinent les viandes.

Un assortiment disponible à Migros

Autrefois, chaque maison valaisanne possédait une cave ou un raccard où l’on séchait les viandes. Le but premier relevait da-

vantage du besoin de survie que de la recherche du goût; il s’agissait de constituer des réserves de nourriture et de conserver la viande. Aujourd’hui, quelques personnes font encore boucherie; elles achètent des pièces de viande, les préparent et les assaisonnent, puis les suspendent en cave. Les autres s’en remettent aux entreprises de production. Migros Valais travaille avec quatre de ces entreprises: Fleury à Granges, Cher-Mignon à Chermignon, Ebener à Bramois et Zuber à Stalden. Chacune propose de la viande séchée, du jambon cru, du lard et des saucisses confectionnés selon des recettes anciennes et éprouvées. Cette semaine, la coopérative propose dans l’ensemble de ses points de vente d’intéressantes réductions de prix sur ces produits estampillés Valais Tradition. Mélanie Zuber

es gens qui sortent de l’ordinaire? A Migros, il n’y a que ça!» Jean-Yves Héritier, gérant de Migros Fully, mène une équipe de dix-neuf personnes. Parmi elles, le boucher André-Michel Carron, «une figure qui sort du lot», selon ses dires. «C’est la joie de vivre incarnée. De 7 à 8 heures, tous les matins, il siffle et il chante; je ne l’ai jamais vu énervé. A moins qu’il ne siffle quand il est énervé...», plaisante-t-il. Fully est le dernier petit magasin Migros du Valais doté d’une boucherie. «C’est une plus-value pour le magasin, poursuit JeanYves Héritier. André-Michel Carron a sa clientèle propre, des gens qui viennent dans notre enseigne pour son service.» Rencontre avec cet homme apprécié aussi bien pour sa bonne humeur que pour ses talents de boucher. André-Michel Carron, de quelles qualités doit faire preuve un bon boucher?

Il en faut plusieurs! La connaissance du produit et la cordialité vis-à-vis du client, mais aussi la souplesse, le conseil à la clientèle et la rigueur. »Pour ma part, j’apprécie tout particulièrement le contact avec les clients et la mise en valeur des produits. Est-ce que la clientèle vous est fidèle?

Elle est très fidèle. Certaines personnes viennent tous les jours à la boucherie pour acheter une pièce de viande. A Fully, Migros est un petit magasin de village. Je connais le client; je sais ce qu’il veut avant qu’il me le dise. Que faites-vous quand vous ne travaillez pas à Migros?

J’ai une grande passion: la chasse. Elle occupe tous mes loisirs, durant presque tous les mois de l’année. Quand je ne chasse pas, je fais des repérages ou j’entraîne mes chiens.

Un nouveau magasin à Fully Jean-Yves Héritier a de quoi se réjouir: un nouveau magasin Migros se construit à Fully et il ouvrira ses portes au mois de juin 2011. Une nouvelle qui suscite également la satisfaction et l’impatience des villageois. «Nous travaillons pour l’instant sur une surface de près de 600 m2, ce qui est très petit, explique le gérant. Nous ne pouvons proposer un assortiment suffisamment large pour répondre aux attentes de chacun. Mais nous aurons bientôt un superbe outil de travail flambant neuf, spacieux et confortable.» Le prochain magasin se situera à proximité de Charrat et dans un quartier résidentiel en pleine

expansion. Pour l’heure, l’équipe de Migros Fully accueille 850 à 1100 clients par jour, ce qui représente une excellente fréquentation. La clientèle est fidèle et régulière. Il faut cependant veiller tout particulièrement à la qualité des produits. «De nombreux Fulliérains travaillent dans le milieu agricole; ils sont très critiques, il faut que la marchandise soit irréprochable.» Saviésan, Jean-Yves Héritier est gérant de Migros Fully depuis octobre 2008. Auparavant, il travaillait comme gérant aux restaurants de Sierre et Martigny. Plus anciennement, il a œuvré pendant douze ans dans les restaurants Migros.


VOTRE RÉGION MIGROS VALAIS

| 61

village

de Fully où il attire une clientèle nombreuse.

Jean-Yves Héritier et André-Michel Carron se réjouissent de l’ouverture d’un nouveau magasin Migros à Fully en 2011.

Photos Mélanie Zuber / Alice Zuber

Quels chiens?

Deux chiennes brunos du Jura. L’une d’elles a décroché une sixième place à un concours de niveau national. »On juge les chiens sur leur beauté et sur leur aptitude à la chasse. Les anciens disent qu’il

faut user une paire de souliers pour avoir un bon chien; cela vous donne un aperçu de la patience à déployer. Heureusement, quand on choisit un animal avec une bonne ascendance, on a plus de chances d’avoir un bon partenaire de chasse.

Est-ce que vous préparez le gibier de votre chasse?

Oui. Je le dépèce et le prépare pour qu’il soit prêt à être cuisiné. En revanche, je ne me mets pas volontiers aux fourneaux. Je cuisine parfois une pièce de viande le dimanche, mais je confie tou-

jours les sauces et autres finitions à ma femme. »Je me sens plus à l’aise avec les activités de boucherie. Pendant la foire du lard par exemple, je prépare toujours quelques salaisons.

Propos recueillis par Mélanie Zuber

Changements d’adresse: les changements d’adresse sont à communiquer à la poste. Le journal suivra automatiquement à la nouvelle adresse. Abonnement à «Migros Magazine»: MIGROS VALAIS, 1920 Martigny, tél. 027 720 44 00. E-mail: sarah.rywalski@migrosvs.ch INTERNET: www.migrosvalais.ch SERVICE CULTUREL: direction des Ecoles-clubs, place du Manoir, 1920 Martigny, tél. 027 720 41 71


TYPIQUEMEMENT VALAISAN. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 19.1 AU 25.1.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

7.40de 8.70 au lieu

Saucisse de la race d’Hérens du Valais 2 pièces

6.70

au lieu de 8.10

Saucisse à l’ail du Valais la pièce de 220 g

7.85

au lieu de 9.15

Viande séchée du Valais 100 g

Société coopérative Migros Valais www.migrosvalais.ch

5.30de 6.20 au lieu

Jambon cru du Valais 100 g


Le bon go没t est toujours de saison. Commandez vite votre abonnement!

T茅l. 0848 87 77 77 www.saison.ch


64 | Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

Bien «réseauter», nouvelle compétence branchée Facebook, Linkedin et les autres réseaux sociaux sont devenus indispensables dans beaucoup de vies privées. Et professionnelles. Plongée dans des eaux pas si troubles, pour y voir plus clair.

S

alut, ça twitte? Non? Pas davantage sur Facebook, Linkedin, Plaxo ou Xing? Pourtant, plus de doute: sur internet, les réseaux sociaux s’imposent jour après jour comme un incontournable moyen de communication planétaire. A l’image de l’e-mail ou du téléphone mobile, le «web participatif» modifie en profondeur non seulement notre vie sociale, mais de plus en plus aussi notre vie professionnelle. «Peut-être que tel site aujourd’hui leader ne le sera plus demain, relève Jim Pulcrano, spécialiste du sujet et professeur à l’IMD de Lausanne. Mais si les acteurs peuvent changer, la technologie est là pour durer.» Bref, il s’agit d’un profond changement de paradigme dans notre façon d’aborder l’autre, que ce soit pour entrer en communication, axer le marketing d’un produit ou avoir accès à une incroyable masse d’informations sur un sujet donné. L’erreur étant de croire qu’il ne s’agit que de s’échanger des «salut, ça va?» avec des connaissances perdues de vue «dans la vie réelle» depuis longtemps. La révolution est en marche. Et elle concerne tout autant l’adolescent – branché en permanence sur les blogs – que le chef d’entreprise ou le chasseur de têtes. «De plus en plus de responsables de relations humaines à la recherche de la perle rare dénichent sur les réseaux sociaux les profils qui les intéressent. Et beaucoup d’entre-

prises mettent en corrélation les informations des dossiers qui les intéressent avec les profils des candidats trouvés sur les réseaux sociaux professionnels», explique Sandrine Szabo, directrice de la société Netinfluence, à Lausanne, et spécialiste des réseaux sociaux. Désormais, la capacité à «réseauter» comme la bonne gestion de son image sur internet deviennent des domaines de compétence à l’importance croissante. Petit cours accéléré.

Une histoire de définition

Au fond, qu’est-ce qu’un réseau social? On l’a dit, il s’agit de bien plus que de «poker» (littéralement «taper sur l’épaule») ses amis sur Facebook, ou de rejoindre des groupes virtuels plus ou moins farfelus. «De manière générale, on pourrait les définir comme la connexion entre des individus qui se connaissent dans le but de partager des informations et de tenir les autres membres au courant de ce que l’on fait», souligne Sandrine Szabo. Tout fonctionne donc selon le principe qui se trouve à l’origine des grandes trouvailles d’internet, qu’il s’agisse d’Ebay, d’Amazon ou de Wikipedia: la confiance.

Plusieurs types de réseaux

Une même dénomination regroupe l’immense et le confidentiel, le très sérieux et le complètement loufo-

que. «D’autant qu’il faut se souvenir que celui qui rencontre la plus forte croissance actuelle, Facebook, a commencé comme outil spécialisé pour universitaires américains. Alors qu’à l’inverse, un site comme MySpace fut d’abord très grand public avant de devenir le principal outil de promotion des groupes musicaux et l’une des principales sources d’approvisionnement des maisons de disques», rappelle Sandrine Szabo. Difficile de se retrouver devant un tel foisonnement, mais grosso modo: il y a d’abord les réseaux purement professionnels ou presque, comme Linkedin (mais aussi Vladeo ou Xing). Grâce à la commande «groupe», chaque membre a accès à tous les experts d’un domaine qui l’intéresse. «Pour moi, c’est ce qui concerne la production de mon entreprise Netinfluence: le Web 2.0 et les applications iPhone, note encore Sandrine Szabo. Je peux ainsi facilement parler à une sorte de petite communauté informelle qui s’est créée autour de chaque thème.» Des gens souvent très compétents, travaillant parfois aux antipodes, auxquels la jeune femme n’aurait jamais eu accès par un autre biais. Ensuite, les réseaux dits «mixtes», pouvant servir à la fois à entretenir des relations de camaraderie virtuelle et à peaufiner un profil professionnel. C’est le cas de Facebook. S’y pose la question des frontières entre vie privée et vie profession-

Sandrine Szabo utilise beaucoup de sites de réseaux sociaux pour son entreprise Netinfluence.


VIE PRATIQUE RÉSEAUX SOCIAUX

| 65

nelle. A chacun de jauger la pertinence de montrer ses photos de vacances ou de raconter sa dernière biture. Reste que votre patron ne serait peut-être pas ravi de constater que vous entretenez d’excellentes relations avec des personnes travaillant pour la concurrence. Sandrine Szabo a résolu le dilemme par la radicalité: «Même sur Facebook, je ne mets strictement rien de personnel.» La spécialiste conseille de se montrer prudent sur ce que l’on balance sur la Toile. Faire attention à son intimité, éviter les insultes et propos racistes, même pour plaisanter. Et se montrer aussi respectueux des autres que dans la vie courante. Parce qu’il ne faut pas oublier qu’internet a une mémoire: «Les gens se sentent protégés devant leurs écrans. Et pensent qu’une fois que c’est écrit, c’est du passé, comme cela le devient pour eux.» Grossière erreur. «Le truc le plus piégeux, ce sont les photos. Il est facile de vérifier les clichés sur lesquels on apparaît et de les effacer.» De plus en plus de responsables de RH pratiquent en effet le criblage d’informations sur internet pour se faire une idée des candidats potentiels.

Le nouveau marketing

Ça s’appelle le marketing communautaire et c’est en plein boom. Les exemples sont aussi connus que nombreux, depuis que l’on attribue une partie du succès de la campagne de Barack Obama à une impressionnante mobilisation sur Facebook savamment orchestrée par Chris Hugues, l’un des gourous de la nouvelle communication. Jean-Claude Biver, le patron des montres genevoises Hublot, commence la plupart de ses journées par un passage en revue des groupes auxquels il est inscrit. Et pas seulement par plaisir. Un client s’avoue déçu de sa belle Big Bang en panne? «J’agis directement en lui proposant une réparation gratuite ou une extension de garantie. Cela permet de conserver la confiance des clients.» Champion du buzz et des coups médiatiques, Jean-Claude Biver le sait bien: «Il est clair que sans ce type de marketing, notre marque ne se serait pas im-


Pour une St Valentin pleine de magie... Evian-les-Bains

Marrakech

Paris

Cocooning en duo à Evian

Féerie à Marrakech

Paris, La ville de l’amour

Le Buddha-bar spa au Hilton Evian-les-Bains, le Marrakech est la destination idéale pour célé- Paris, ses lumières, ses quartiers animés et enSPA tendance ! chanteurs, ses musées, ses artères commerbrer une St Valentin originale et envoûtante. ciales et ses restos typiques – quelle ville étinQue c’est bon de quitter son chez-soi, le temps Flâner main dans la main dans ses souks, par- celle d’autant de feux et offre une telle palette d’un week-end romantique pour se reposer en tager un repas aux chandelles, profiter de tem- de divertissements, toujours sous l’œil d’Eros, couple à Evian-les-Bains... L’hôtel Hilton abrite pératures déjà douces en février (plus de 20° C), Dieu de l’Amour ? un spa étonnant, le Buddha-bar Spa. Un lieu se détendre lors d’un massage en duo à l’huile unique contemporain d’inspiration bouddhiste ; d’argan, c’est un séjour de rêve que nous vous Vous logez à l’hôtel de Noailles 4*, situé au son design et son ambiance qui témoignent de proposons de vivre, en amoureux. Vivez un cœur du quartier chic et animé de l’Opéra, à la rencontre entre l’orient et l’occident, invitent conte de fées en logeant aux Jardins de la Mé- côté des restaurants, théâtres et magasins. dina 4*, authentique Riad princier. les visiteurs à un séjour de bien-être.

Du 01 au 28 février 2010 (à choix)

Du 11 au 14 février 2010

Du 13 au 14 février 2010

Prix par pers.en chambre double

Prix par pers. en chambre double

Prix par pers. en chambre double

CHF 260.-

CHF 995.-

CHF 599.-

Pour tous les amoureux, afin de passer un mo- Pour tous les amoureux, afin de passer un mo- Pour tous les amoureux, afin de passer un moment privilégié à 2, nous vous offrons : ment privilégié à 2, nous vous offrons : ment privilégié à 2, nous vous offrons : 1 nuit en chambre double Guest avec petit-déjeuner - Soin spécial St-Valentin «Passionnement Luminescence» - accès à la zone humide du Buddha-bar Spa (piscine extérieure, bassin de relaxation, sauna, hammam), salle de fitness et cours de lifestyle - prêt du peignoir et des serviettes pour les soins - 1 coupe de champagne à l’arrivée (dès 2 nuits réservées) - documentation de voyage.

vol Royal Air Maroc Genève - Marrakech en classe R - les taxes d’aéroport - les transferts - 3 nuits en chambre double, avec petit-déjeuner - un dîner gastronomique aux chandelles pour 2 personnes (hors boissons) - un hammam gommage au savon beldi - un massage relaxant en duo à l’huile d’argan (30 min.) - une coupe de champagne - accueil VIP en chambre - documentation de voyage.

billet de train 2ème classe de Lausanne, Neuchâtel ou Genève pour Paris et retour (base abo. 1⁄2 tarif) - réservation des places assises - 1 nuit en chambre double avec petitdéjeuner buffet - vin mousseux en chambre - 1 dîner aux chandelles (hors boissons) - documentation de voyage.

Non inclus Non inclus Non inclus l’assurance multirisque obligatoire - frais de réservation. l’assurance multirisque obligatoire - frais de réservation. l’assurance multirisque obligatoire - frais de réservation.

Organisation et réservations Tourisme Pour Tous, 1001 Lausanne. Par tél. au 021 341 10 40 / 50 / 80, courriel : voyagesspeciaux@tourismepourtous.ch ou dans votre agence de voyages. Offres sous réserve de modifications, soumises aux conditions générales de contrat et de voyage de MTCH SA.


VIE PRATIQUE RÉSEAUX SOCIAUX

Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

posée aussi vite.» La plupart des grandes entreprises, des médias, de l’administration ou des régies fédérales sont présentes sur Twitter. Tous les spécialistes le disent: le montant du marketing en ligne, encore faible chez nous avec à peine 5 % des dépenses, s’apprête à exploser. Certains publicitaires utilisent les blogs les plus fréquentés pour vendre leurs produits de manière déguisée. Sur Facebook, les rassemblements autour d’une marque ou d’une autre font fureur, comme les groupes dédiés à tel ou tel produit emblématique (trois mille cent fans pour Cenovis et plus de… trois millions pour Nutella). Dans un autre genre, une PME voulant se lancer sur un marché cible n’hésitera pas à puiser sur Linkedin de précieuses informations, par exemple sur la pertinence de telle ou telle campagne de lancement d’un produit. Une option

(payante) permet en effet de sonder un groupe de personnes triées sur le volet.

Des petites et grandes stars

Twitter et Facebook regorgent de stars anglo-saxonnes. Ces derniers mois, la diffusion en direct sur l’un ou l’autre réseau de méga-concerts (U2, Kiss) a rencontré un joli succès. Et si la contagion s’avère forcément plus rapide dans ces pays où sont nés les réseaux les plus connus, elle atteint désormais largement nos régions. Darius Rochebin, présentateur du journal 19.30 de la TSR, avoue utiliser sa liste de dix mille amis sur Facebook pour chercher des invités ou des témoins. Le patron du Paléo Festival, Daniel Rossellat, a mené campagne sur la Toile lors de sa candidature couronnée de succès à la municipalité de Nyon. Pierre Léderrey Photo Loan Nguyen

Les dix commandements 1) Faire des choix: que cherche-t-on? Quel type d’usage (purement ludique, réseautage, informatif, etc.)? 2) Se concentrer sur un ou deux sites (à moins de s’en servir comme outils de travail). 3) Protéger sa sphère privée. 4) «Donner pour recevoir»: les effets se produisent si l’on a soi-même pris la peine d’informer ou d’aider d’autres membres au préalable. 5) Si possible, ne pas s’en tenir au purement virtuel, en rencontrant les gens «dans la vraie vie» (IRL, pour «in real life»). 6) Ne pas mentir, la confiance restant le moteur de cette connexion planétaire. 7) Surveiller et analyser sa réputation de manière régulière, surtout si l’on est actif sur plusieurs réseaux, forums, blogs et autres sites participatifs. 8) Animer son réseau pour éviter qu’il ne devienne rapidement une coquille vide (remarque valable également pour son site ou son blog). 9) Avoir le réflexe rencontre = connexion, ce côté magique des réseaux sociaux. 10) Attention à la perte de temps. Une moyenne d’une quinzaine de minutes par jour efficacement employées suffit à entretenir un réseau de qualité. Qualité ne rimant que rarement avec quantité, d’ailleurs.

Publicité

50% de rabais

sur tous les textiles et toutes les chaussures marqués.

Dans tous les magasins SportXX et tous les rayons sport des magasins Migros. Valable jusqu’au 1. 3. 2010 ou jusqu’à épuisement du stock.

44 SportXX en Suisse.

| 67

www.sportxx.ch

Argovie Brugg – Neumarkt; Buchs – Wynecenter; Oftringen – OBI-Center; Spreitenbach – Tivoli; Wettingen – Landstrasse 99; Bâle Allschwil – Paradies; Bâle – Claramarkt; Bâle – Dreispitz; Füllinsdorf – Schönthal; Berne Berne – Marktgasse; Berne – Westside; Brügg – Centre; Langenthal – MParc; Schönbühl – Shoppyland; Fribourg Avry-sur-Matran – Avry-Centre; Genève Carouge – MParc La Praille; Genève – Centre Balexert; Grisons Coire – MParc Kalchbühl; Jura Delémont – MParc; Lucerne Sursee – Surseepark; Ebikon – MParc; Neuchâtel La Chaux-de-Fonds – Métropole; Marin – MParc; Schaffhouse Herblingen – Herblinger Markt; Schwyz Lachen – Feldstrasse 6; Soleure Langendorf – MParc; Saint-Gall Abtwil – Säntispark; Buchs – MParc; Mels – Pizolpark; Rapperswil – Zentrum Migros Bahnhof; Wil – MParc (Churfirstenstr. 54); Tessin Morbio Inferiore – Serfontana; Thurgovie Amriswil – amriville Stadtmarkt Oberthurgau; Vaud Crissier – Centre Commercial; Zoug Steinhausen – Zugerland; Zurich Bülach – Süd; Dietikon – Löwenstrasse; Regensdorf – Zentrum; Wallisellen – Glattzentrum; Winterthour – parc Grüze; Winterthour – Neuwiesen; Uster – Uster-West; Zurich – Brunaupark; Zurich – City Magasins M-Sport: Argovie Bremgarten – MM Bremgarten; Berne Thoune – Zentrum Oberland; Genève Chêne-Bourg – Migros ChêneBourg; Nidwalden Stans – Länderpark; Schwyz Schwyz – Mythen Center; Soleure Olten – Sälipark; Vaud Romanel-sur-Lausanne – MMM Romanel-sur-Lausanne; Montagny – Expo Centre; Nyon – Brico Loisirs; Valais Glis – Brico Loisirs; Zurich Wädenswil – MMM Wädenswil; Wetzikon – MMM Wetzikon


Une découverte suisse qui promet

Et si vous n'aviez plus jamais mal aux pieds ?

En lisant le texte ci-dessous, vous découvrirez que la majorité des problèmes que vous rencontrez avec vos pieds peuvent provenir d'un défaut dans la courbure de votre voûte plantaire. C'est ce qu'un podologue suisse a découvert. Les résultats et le soulagement peuvent être quasi immédiats. C'est pourquoi la société IncoSan vous propose de tester sous garantie et sans engagement défintif les Semelles "Miracle" Swissco. En plus, elles sont pratiquement invisibles dans vos chaussures.

Lequel de ces maux vous fait souffrir ?

U

n podologue suisse a mis au point de véritables semelles"Miracle". Imaginez, elles supprimeraient presque instantanément bien des problèmes, douleurs et souffrances que vous pourriez avoir avec vos pieds et surtout, surtout... elles les empêcheraient de réapparaître. Essayez-les et vous verrez que cela faisait très longtemps que vous n'aviez plus été aussi bien avec vos pieds. Et si, grâce à ces semelles, tous vos problèmes de pieds disparaissaient ? Si vous souffrez de l'un ou de plusieurs des problèmes décrits ci-dessus... alors, réjouissezvous. Un podologue suisse (spécialiste qui s'occupe des pieds) a mis au point de véritables semelles "miracle". Les fameuses Semelles SwissCo®. Oui, vous avez bien lu: une semelle "Miracle" qui apporterait un soulagement immédiat et qui empêcherait les problèmes de réapparaître. Comme les "miracles", il faut souvent les voir pour y croire, la société Incosan a décidé de vous permettre de les tester sous garantie et sans engagement définitif, pendant 30 jours pour constater par vous-même les bienfaits de ces extraordinaires semelles. Comment fonctionnent ces semelles "Miracle" Ce podologue suisse a découvert que la plupart des problèmes que vous pouvez ren-

❒ Cors aux pieds ❒ Durillons ❒ Oignons ❒ Pieds plats ❒ Douleurs sous la plante des pieds ❒ Affaissement de la voûte plantaire ❒ Crampes dans les pieds et orteils ❒ Douleurs dans les talons ❒ Douleurs dans les chevilles ❒ Jambes douloureuses ❒ Douleurs dans le bas du dos contrer avec vos pieds sont souvent le résultat de pieds mal soutenus. Avec le temps, votre voûte plantaire s'affaisse. Vos pieds se déforment provoquant des douleurs aux talons, aux chevilles, aux mollets, aux

Glissez ensuite vos pieds dans vos chaussures. Vous verrez immédiatement la différence. Vos pieds seront aussi confortables qu'un bébé dans son berceau. Grâce aux Semelles SwissCo® les os de vos pieds

Douleurs dans le bas du dos

Jambes douloureuses

Plante des pieds douloureuse Douleurs dans les chevilles

Cors Durillons Oignons

Crampes dans les orteils

Affaissement ou douleurs de la voûte plantaire

jambes, au dos et souvent même, en plus, des crampes douloureuses. Vos doigts de pieds subissent des contraintes qui provoquent des douleurs insoutenables. Les chairs sont martyrisées. Les ongles entament les parties molles et plus le temps passe plus vos pieds vous font mal. Fort heureusement, ce podologue a inventé la semelle SwissCo® pour vous aider. En fait, ces semelles se déposent dans vos chaussures (sans pour autant en réduire la pointure, comme c'est souvent le cas avec des semelles) et deviennent totalement invisibles pour l'extérieur.

Douleurs dans les talons

(qui comptent parmi les os les plus sensibles du corps humain) retrouveront bien-être et soulagement. Les chairs pourront se détendre et les douleurs disparaître.

Comment tester sous garantie ces Semelles "Miracle"? Pourquoi acheter sans essayer? C'est l'un des nombreux avantages chez Incosan: vous permettre d'essayer chaque produit avec une garantie : de satisfaction. Indiquez votre pointure et renvoyez le bon ci-contre. Par retour vous recevrez les Semelles directement adaptées à vos

pieds. Glissez-les dans vos chaussures, faites quelques pas et appréciez votre nouvelle façon de marcher sans gêne. Vous ne pourrez bientôt plus vous en passer. N'hésitez pas... profitez maintenant de cette offre d'essai exceptionnelle et découvrez sans risque ce qu'un podologue suisse a imaginé pour vous faire oublier vos problèmes de pieds. Incosan – Ebni 15- CP 57- 9053 Teufen Tél. 0848 748 649 - Fax. 071 335 80 19 info@incosan.com

BOIà renvoyer DNESSAI à Incosan – Ebni 15- CP 57- 9053 Teufen Tél. 0848 748 649 - Fax. 071 335 80 19 info@incosan.com je ne veux plus souffrir des pieds et je voudrais essayer les semelles SwissCo®. Si je ne suis pas entièrement satisfait des résultats obtenus pendant les 30 jours d'essai, je vous renverrai les semelles et je ne vous devrai rien.

OUI,

Pointures : du 36 au 46

1 paire : Fr. 49,2 paires : Fr. 87,- Vous économisez Fr. 11,4 paires : Fr. 139,- Vous économisez Fr. 49,J’indique ici ma pointure ............................

Nom ........................................................ Prénom ................................................... Adresse ................................................... NPA/Localité .......................................... ................................................................. Tél. .............../.......................................... 2150

Participation aux frais d'envoi, seulement Fr. 6,95 seront facturés en sus.

Commandes urgentes

I° 0848 748 649


ANIMAUX SURVIVRE À L’HIVER

Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

| 69

Les canards évitent les étendues d’eau gelées et se nourrissent de moule zébrée. Ici en balade au zoo de Servion (VD).

En hiver, les animaux souffrent en cachette

Hibernation, changement alimentaire: la faune qui reste en Suisse à la mauvaise saison multiplie les stratégies de survie pour pallier le froid et le manque de nourriture. Mais gare aux trop longues périodes de gel.

E

n hiver, randonneurs et autres promeneurs ignorent souvent le calvaire enduré par les bêtes restant en Suisse durant la mauvaise saison. «Les mois d’hiver représentent une période critique de grande mortalité pour beaucoup d’espèces. Sous nos latitudes en tout cas, parce que dans le désert par exemple, davantage d’eau et moins de chaleur sont plutôt accueillis comme une bénédiction par les animaux.» Conservateur au Musée d’histoire naturelle de Genève, Manuel Ruedi est comme

tous les amoureux et fins connaisseurs de la nature: il espère que l’hécatombe vécue l’année dernière ne se reproduira pas cette année. «Le nerf de la guerre reste la nourriture.» Plus de fruits sur les arbres, plus d’insectes, des semaines de neige et de gel où il est impossible de fouiller le sol pour y trouver à manger: si la nature se repose, selon l’adage, le règne animal adopte différentes stratégies de survie. D’abord, les moins mal lotis, que nous ne ferons qu’évoquer: les migrateurs et les hibernants. De

nombreuses espèces d’oiseaux fuient nos latitudes pour des cieux plus cléments. «Autre solution: débrancher l’organisme et jouer sur l’économie, relate joliment Manuel Ruedi. Le loir, le hérisson, la marmotte, la taupe, le blaireau, les chauves-souris s’endorment dès les premiers frimas. Ils se roulent en boule dans un terrier ou une tanière. Ou, lorsqu’il s’agit de reptiles et de batraciens, se réfugient sous des pierres ou des tas de feuilles. Leur température corporelle descend jusqu’à s’aligner sur celle du

lieu où ils se trouvent. Leur organisme se met en veille, suffisamment gavé pour tenir bon jusqu’au printemps avec une dépense d’énergie minimale. «Pour eux, le risque principal, outre le moment du réveil toujours délicat, consiste à être dérangés et contraints de se réveiller pour aller se cacher. L’animal dépense alors une énorme quantité d’énergie qui peut lui être fatale.» (lire encadré). Et puis il y a les autres, qui nous intéressent ici: les résistants. «La première chose à savoir est que le


ACTION

OFFRES VALABLES DU 19.01 AU 15.02.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUS LES PRODUITS DE SOIN NIVEA BABY Achat minimal: Fr. 20.– Valable du 19.01 au 15.02.2010

Tous les produits de soin Nivea Baby

5.– CHF

RABAIS

Disponible dans tous les grands magasins Migros en Suisse. Si un multiple du montant minimal d'achat est atteint, plusieurs coupons de rabais peuvent être remis en paiement.

LA BEAUTÉ EST SOIN www.NIVEA.ch/baby

Nivea est en vente à votre Migros

Valable jusqu’au 30 avril 2010

Bon d’une valeur de:

CHF 10.– Valable lors de l’achat d’une offre combinée de la brochure «Destination loisirs».

Le plein d’idées pour vos escapades dans la brochure «Destination loisirs» disponible à votre gare, auprès de Rail Service 0900 300 300 (CHF 1.19/min) ou sur www.cff.ch/railaway-brochures

Exemple de prix: Offre combinée «Papiliorama Chiètres/Kerzers», 2e classe avec demi-tarif, au départ de Lausanne, CHF 31.00 au lieu de CHF 41.00 Pay-Serie: 0209 0000 4084 Le bon est à échanger dans la plupart des gares suisses à l’achat de votre excursion. Le RailBon n’est pas cumulable (1 seul bon par personne). Pas de paiement en espèces/pas de remboursement.

RailAway

RailBon

RailAway

Mettez vos envies sur les rails.


ANIMAUX SURVIVRE À L’HIVER

Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

| 71

«programme» saisonnier d’une espèce n’est pas immuable. Il évolue selon les conditions de vie. Ainsi le grand murin, l’une des plus grandes chauves-souris de Suisse, hiberne chez nous alors qu’il reste actif toute l’année en Espagne où l’hiver est moins rude.» Cela posé, quelques exemples choisis.

CARNASSIERS En général, ils s’en sortent mieux que les herbivores. Même s’ils produisent de gros efforts pour attraper leurs proies, ces dernières s’avèrent plus visibles et souvent plus faibles qu’en été ou en automne (mais cela ne fonctionne pas avec le lièvre ni avec l’hermine, dont le pelage devient blanc pour mieux se camoufler). A cet égard, le lynx (ou le loup) semble particulièrement adapté aux frimas.

Le renard est protégé du froid par son pelage, deux fois plus épais en hiver. Il survit aussi grâce aux détritus des villes. Quant à la chouette effraie, elle peut tenir trois ou quatre jours sans manger.

Le renard Maître Goupil possède une arme fatale contre le froid: un pelage hivernal deux fois plus épais offrant une confortable isolation thermique, «même si aucune fourrure n’est en l’espèce aussi efficace que les plumes des oiseaux». Il ne cherche donc pas spécialement à s’abriter des éléments, fonctionnant de manière très opportuniste comme à son habitude. «Carnassier, il se nourrit de tout ce qu’il trouve, notamment de cadavres de ceux qui ont succombé au froid, oiseaux ou petits mammifères.» Sans oublier le garde-manger urbain, ouvert toute l’année, qui attire aussi d’autres «profiteurs» comme les fouines ou les rats. «Ce qui n’empêche pas une mortalité importante», précise Manuel Ruedi.

Alors que le bouquetin (ci-dessus) reste en altitude, le chamois doit descendre dans la forêt subalpine pour se nourrir. Problème: les randonneurs l’empêchent de chercher calmement de quoi se sustenter.

La chouette effraie Nommée aussi chouette des clochers, elle vit en plaine. Se nourrissant principalement de souris (contrairement à sa cousine la hulotte qui grignote aussi des petits volatiles), elle subit de plein fouet les périodes prolongées d’enneigement. «Elle doit alors chasser là où la neige fond le plus vite: au bord des routes. Avec l’hécatombe que l’on connaît en raison du trafic automobile. La

buse se trouve dans la même situation.» Comme le renard, ce type d’organisme peut heureusement tenir trois ou quatre jours sans rien avaler. Après...

HERBIVORES

Les ongulés Le cerf ou le chevreuil adaptent leur régime, se nourrissant de li-

chen ou grattant l’écorce des arbres. Bien protégés contre le froid, ils peuvent aussi tenir plusieurs jours sans rien avaler, ou à peine. En revanche, ils ont besoin d’une quantité de nourriture relativement importante pour générer suffisamment de chaleur. En altitude, le bouquetin fait figure de dur à cuire, restant en haute montagne où il trouve tout de même de quoi subsister. Mais il privilé-

gie les versants sud, moins enneigés. C’est un peu moins vrai pour le chamois, qui doit descendre des cimes dans la forêt subalpine. Son territoire est alors menacé par l’extension des domaines skiables, et le garde-chasse doit fréquemment le nourrir pour l’aider à passer le cap. Le ski hors piste ne l’aide pas à survivre, tout comme le tétras-lyre déjà bien affaibli.


72 |

ANIMAUX SURVIVRE À L’HIVER OMNIVORES

Un seul exemple, mais symptomatique: celui du sanglier. Il va «faire du lard lors des importantes glandées automnales» et se maintenir dans les forêts de basse altitude où le froid ne reste pas trop rude.

Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

viennent passer l’hiver chez nous», rappelle le scientifique. Les poissons, eux, «produisent une sorte d’antigel qui les protège»... pour

RONGEURS Plutôt fourmi que cigale, l’écureuil emmagasine dans son gîte de quoi résister au manque de nourriture: noisettes bien sûr, mais aussi céréales et glands lui permettront de grignoter de temps en temps.

ET DANS L’EAU?

Les canards se déplacent vers les plans d’eau non gelés. «Depuis l’apparition de la fameuse moule zébrée dans les années 60, de nombreux canards et oiseaux d’eau

Les poissons ne craignent pas le froid, mais redoutent le gel.

autant qu’il reste un peu d’eau sous la glace. La grenouille, elle, se terre au fond d’un étang et «ralentit son activité métabolique au maximum.» Pierre Léderrey Agence Sutter, Keystone, Prisma, Wildlife

Publicité

Cette semaine, strudel aux pommes et café

3.50

Durée de l’offre du 19 au 25.1. 2010, dans la limite du stock.

C’est ici que se rencontre toute la Suisse. A prix avantageux.

Le sanglier, qui reste à basse altitude, est omnivore, ce qui lui permet de trouver suffisamment de nourriture. Ici au zoo de Servion.

Encore un hiver meurtrier? L’hiver 2008-2009 a été particulièrement long et rigoureux en Suisse. Et les animaux sauvages en ont payé un lourd tribut, avec un nombre d’individus morts enregistré dans les Alpes le plus élevé depuis des décennies. Cerf élaphe, bouquetin, chamois, chevreuil et sanglier ont subi une véritable hécatombe, avec des chiffres parfois trois fois plus élevés qu’à l’accoutumée. Pour expliquer ces lourdes pertes, l’Office fédéral de l’environnement évoque la notion d’équilibre énergétique perturbé. Si à la fin de l’hiver, entre février et avril, la couche de neige est encore épaisse, comme ce fut le cas l’année dernière, de nombreux animaux meurent de faiblesse. Leurs réserves de nourriture et

de graisse s’avèrent épuisées et les sources de nourriture sont encore trop peu nombreuses. Nul ne sait encore quand le printemps viendra réchauffer l’atmosphère. En attendant, les professionnels rappellent aux randonneurs en raquette ou à ski de respecter les «zones de tranquillité», délimitant les espaces où la faune ne doit pas être dérangée. Sous peine d’une dépense d’énergie supplémentaire et potentiellement fatale. Dans le même ordre d’idée, parmi la trentaine d’espèces recensées de chauves-souris, certaines viennent du nord passer l’hiver chez nous. Leurs réserves vitales étant limitées, tout surplus d’effort aura potentiellement de graves répercussions.


Grâce à ce soutien dorsal je me sens renaître!

Plus jamais de mal au dos pénible

Jusqu’à CHF 75.de réduction par personne**

Du rêve à portée de main

• travailler sans douleur • être assis confortablement • savourer enfin une bonne nuit de sommeil

Les plus belles croisières – le plaisir et la qualité

Bon de commande N°Art. 1490 Fr. 69.– 128-46

(Nombre) Bandage lombaire avec 5 aimants N°Art. 1495 Fr. 89.–

Prénom

Rue/n° Code postal/ville N° de téléphone A envoyer à:

Trendmail SA, Service-Center, Bahnhofstr. 23, 8575 Bürglen Tél. 071 634 81 25, Fax 071 634 81 29

• Les tulipes du nord de la Hollande

Amsterdam – Texel – Amsterdam du 18 au 25.04.2010 à bord du MS SWISS RUBY**** superior Dès CHF 2425.- / personne

• De la mer d’Ijssel à la ville hanséatique

Amsterdam – Hambourg du 25.04 au 02.05.2010 à bord du MS SWISS RUBY**** superior Dès CHF 2380.- / personne

• De capitale en capitale

Prague – Berlin du 16 au 22.05.2010 à bord du MS SWISS RUBY**** superior Dès CHF 2390.- / personne

• Le nord du Portugal au fil du Douro

Porto – Vega de Terrón – Porto du 22 au 29.05.2010 et du 25.09 au 02.10.2010 à bord du MS DOURO CRUISER**** Dès CHF 2495.- / personne

• Charmante croisière sur la Seine

Oui, veuillez m’envoyer contre facture (à 10 jours) et frais d’envoi

Nom

1990.-*

* Mâcon – Viviers: voyage en bus, PC, en cabine double pt. princ. arr., excl. excursions facultatives, assurance, pourboires et frais de dossier CHF 15.-/pers.

Tous ceux qui souffrent de mal au dos seront enchantés du soulagement qu’offre ce bandage lombaire de 23 cm de large. Ce bandage étonnant a été conçu afin d’effectuer une légère pression sur les reins et de soutenir la colonne vertébrale et le ventre. C’est seulement en portant ce bandage lombaire que vous serez convaincu de son efficacité incroyable. Si vous souffrez de crampes, d’irritations nerveuses, si vous ne vous tenez pas comme il le faudrait ou si votre ventre n’est pas assez musclé, alors ce bandage lombaire vous aidera. Avec sa fermeture velcro qui lui permettra de s’adapter parfaitement à vous également, il vous apportera un confort total jour et nuit. Savourez ce sentiment incroyable de ne pas avoir de douleurs, dans votre profession, en travaillant au jardin, au sport ou bien pendant que vous faites le ménage. Lavable sans problème. Complémentairement au modèle standard, il existe une nouvelle version avec 5 aimants intégrés dans la partie dorsale. Un dos en bonne santé et sans douleur dépend d’un soutien permanent!

(Nombre) Bandage lombaire

Dès CHF

Paris – Honfleur – Paris du 15 au 22.09.2010 à bord du MS RHÔNE PRINCESS*** Dès CHF 2190.- / personne

• La magie du sud de la France

Mâcon – Arles – Viviers du 17 au 24.07.2010 à bord du MS SWISS PEARL**** avec piscine Dès CHF 1990.- / personne ** Réservez avant le 31.01.2010 et profitez d’un rabais allant jusqu’à CHF 75.- par personne

021 963 83 34 Grand-Rue 98, 1820 Montreux

Commandez notre catalogue ou réservez en ligne sur www.flotel-tours.ch


74 | Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

Quand la thérapie virtuelle Demain, les psys troqueront-ils leur divan contre des simulateurs pour que leurs patients puissent s’entraîner à apprivoiser leurs peurs? La technologie existe – nous l’avons d’ailleurs testée pour vous –, mais elle n’est encore utilisée que par une poignée de cliniciens en Suisse! Reportage.

U

ne personne sur dix souffrirait de phobie, développerait – selon la définition du Petit Robert – «une crainte excessive, maladive face à certains objets, actes, situations ou idées». On peut ainsi avoir peur de l’avion, du vide, des petites bêtes (insectes, araignées, serpents, souris…), des grands espaces et des lieux publics ou simplement des autres. Ces troubles psychologiques se traitent le plus souvent par le biais de la thérapie comportementale et cognitive. Ici pas de longues séances sur le divan pour remonter aux traumatismes de l’enfance: il s’agit d’une approche concrète et courte pour apprendre à modifier des conduites qui handicapent le quotidien. En très résumé, le patient imagine des scénarios stressants et essaie de se relaxer dans le même temps, puis il affronte progressivement ses appréhensions in vivo pour se désensibiliser, se déconditionner. Or, depuis quelques années, il existe sur le marché un nouveau moyen susceptible de simplifier le travail des comportementalistes: la thérapie virtuelle. Forgé dans les années 80 (il servait alors à soigner des vétérans de la guerre du Vietnam hantés par des souvenirs douloureux), cet outil permet de simuler un événement pénible, d’immerger le patient dans un univers en trois dimensions afin de lui faire revivre une scène choc dans un environnement rassurant. Comment? C’est ce que nous avons voulu savoir, en nous faufilant comme des rats dans le discret laboratoire de réalité virtuelle de

l’Institut de psychologie du travail et des organisations de l’Université de Neuchâtel. Situé au troisième étage d’un bâtiment labyrinthique, dont l’architecture n’aurait pas fait tache dans l’ex-Allemagne de l’Est, ce sanctuaire dédié à la science ressemble davantage à une cellule monastique qu’à un espace résolument high-tech. Au premier coup d’œil seulement, parce que cette pièce sans fenêtre, d’environ trois mètres sur quatre, recèle quelques merveilles de la technologie. «Nous avons là un casque doté de capteurs de mouvements, deux ordinateurs et quatre caméras infrarouges», précise Manuel Bachmann, l’un des gardiens de ce temple de la recherche.

Le patient doit signer un contrat avant la thérapie

Annick Darioly, sa consœur, nous explique qu’il faut en principe signer un contrat de confiance avant toute expérimentation. «Il n’y a pas de risques prévisibles, mais des gens peuvent avoir des vertiges, des bouffées de chaleur, etc.» Nous voilà prévenus. «Mais rassurez-vous, en quatre ans, nous n’avons encore jamais rencontré de problème.» Ces deux assistants-doctorants avouent d’emblée peu s’intéresser à la thérapie virtuelle en tant que telle. «Ici, nous étudions les interactions entre médecin et patient, entre supérieur et subordonné, entre recruteur et candidat.» Leur système informatique de pointe est doté d’un logiciel spécialement destiné aux acrophobes,

Evitement et traitements

Même s’ils savent pertinemment que leurs peurs ne sont pas fondées, les phobiques n’arrivent pas à contrôler leurs angoisses. Ils adoptent donc des techniques d’évitement afin de ne pas avoir à réfé le rt faire face à leurs démons. Comme préférer les gares aux aé aéroports, prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur, ou, plus radical, se couper du monde. Etant donné que ces solutions peuvent s’avérer très handicapantes socialement parlant, certains d’entre eux prennent leur courage à deux mains pour attaquer le mal à la racine. Ils ont alors le choix entre plusieurs traitements: de surface via des médicaments aux propriétés calmantes (anxiolytiques, bêtabloquants…) ou en profondeur par le biais de l’hypnose, de la thérapie comportementale et cognitive, voire de la psychanalyse. Avec souvent de bons résultats à la clé.


VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

| 75

soigne des phobies réelles à ceux qui ont la hantise des hauteurs. C’est celui-là que nous allons tester! Curieuse, la photographe ne résiste pas à la tentation de coiffer le casque pour un petit galop d’essai. Mais elle ne galope pas… Au contraire, elle avance à petits pas sur la moquette usée de cette chambre close, s’accrochant au câble qui la relie aux machines, au monde réel. On la sent entièrement plongée dans une autre dimension dont elle émerge avec le sourire et en s’exclamant: «On s’y croirait, c’est impressionnant!»

Un gouffre profond à traverser virtuellement

Notre journaliste traverse un gouffre, accompagné d’Annick Darioly.

A mon tour! Une image en 3D, de qualité relativement sommaire si on la compare à celles des jeux vidéo d’aujourd’hui, se substitue à la réalité. Je regarde tout autour de moi. Le paysage change naturellement en fonction des mouvements de ma tête. Le décor: une route au milieu de nulle part. L’action: traverser le gouffre inquiétant qui s’ouvre dans la chaussée, juste devant moi. J’avance un pied, puis l’autre. Avec une extrême prudence. Comme si tout cela était vrai, comme si je pouvais vraiment chuter, m’écraser. Longue d’un mètre cinquante, la planche en bois sur laquelle je

me trouve s’avère particulièrement étroite. Je n’en mène pas large… Pourtant, je ne suis pas vraiment sujet au vertige. J’ai un petit peu peur du vide, mais sans plus. Dès lors, on comprend mieux pourquoi il arrive à certaines personnes de faire des «cybermalaises». Ouf! Me voilà enfin de l’autre côté. Annick Darioly et Manuel Bachmann m’invitent à tomber virtuellement. Je m’exécute pour de rire et un «splash!» sonore et sinistre met fin à l’expérience. Cette technologie, qui permet d’exorciser les troubles du patient en l’aidant à apprivoiser petit à petit et sans risque des situations anxiogènes, n’est pour l’heure utilisée que par une poignée de cliniciens en Suisse. «Un tel équipement coûte cher», relèvent nos hôtes. Dommage, car ces traitements virtuels – même si ce ne sont pas des remèdes miracles! – obtiennent des résultats probants (des études ont montré que leur efficacité s’avérait comparable à celle des thérapies d’exposition traditionnelles) et simplifient grandement le travail des thérapeutes qui n’ont plus à prendre l’avion, à aller au vivarium ou à se rendre au bar avec leurs patients… Alain Portner Photos Joëlle Neuenschwander

Publicité

Votre spécialiste en cas de maux de gorge

Disponible en pharmacies et drogueries. Veuillez lire la notice d’emballage.

Ma u x d e gorge?


ACTION ACTION 25% VALABLE DU 19.1 AU 1.2.2010 SUR TOUS LES PRODUITS WILKINSON

RASOIR

TONDEUSE

RÉVÉLEZ-VOUS

14.15

au lieu de 18.90

p. ex. rasoir Quattro for Women Bikini

14.90

au lieu de 19.90

p. ex. rasoir Quattro Titanium Precision

Wilkinson est en vente à votre Migros Vacances

VERRE D'ALORS!

Escapade neige &

328.-

Roulez gratuitement une année sur l'autoroute!

Nouvelle année = nouvelle vignette autoroutière

4

Sur présentation de cette annonce, pour chaque réparation ou chaque remplacement de pare-brise vous recevrez gratuitement une vignette 2010! (Offre valable du 1er décembre 2009 au 31 janvier 2010)

Thunstrasse 162 Bethlehemstrasse 40 Rue du Milieu 16a Altsagenstrasse 5 Hauptstrasse 12 Feldstrasse 11 Heinrich-Stutz-Strasse 2 Langgasse 137 Tössfeldstrasse 35 Untere Brühlstrasse 50 Siewerdtstrasse 99 Avenue Blanc 53 Route du Crochet 1 Rue des Draizes 80 Croix du Péage 28 Via Monda 1 Via Arbigo 78 Via Cantonale

031 938 48 48 031 994 19 80 032 341 64 91 041 342 14 40 062 897 58 90 061 403 10 20 044 777 25 30 071 244 57 41 052 214 11 15 062 752 05 15 043 333 52 83 022 731 84 90 026 466 56 01 032 731 03 45 021 351 78 78 0840 30 60 90 0840 30 60 90 0840 30 60 90

infonord@desa-autoglass.com www.desa-autoglass.com

Vos vacances en France. Une adresse de charme

www.chateau-belle-epoque.com

L’offre de la semaine:

Annonce gratuite

Muri BE Berne Bienne Horw Hunzenschwil Oberwil Urdorf St-Gall Winterthour Zofingen Zurich Oerlikon Genève Givisiez Neuchâtel Villars-Ste-Croix Camorino Losone Pambio-Noranco

Que pour les personnes privées! Validité dans les filales DESA.

Le spécialiste tout près de chez vous!

Mirage? Offrez à des enfants une bonne formation

scolaire.

Avec 50 francs par mois, prenez en charge un parrainage! Tél.022 306 12 50 www.devenirmarraine.ch


MOTS FLÉCHÉS

Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

TOURNOYANTE FÉLICITES

A gagner

5 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun.

ÉGALISES SANS OVULATIONS

POUAH

4

MONNAIES

RIVIÈRE

À MOI

TENTATIVE VOLCAN

SAULES

12

PARAIENT

ASEPTISERAIENT NÉGATION

ÉPREUVE

| 77

6 ROUE

3

Comment participer:

FAMEUX URINE

Par courrier (courrier A): Migros Magazine, Mots fléchés, CP, 8957 Spreitenbach Par courriel: www.migrosmagazine.ch/motsfleches Par SMS: envoyez MMF puis la solution au numéro 919 (Fr. 1.-/SMS ) Par téléphone: composez le 0901 567 568 (Fr. 1.-/appel) et communiquez la solution ainsi que votre adresse sur le répondeur. Délai: votre carte postale, votre courrier électronique ou votre appel doit nous parvenir au plus tard dimanche 24 janvier 2010, à 18 heures. * C * U * S * A * B * I * J *

B O N N E A N N E E * F R A I

* N O I R C I S S E S * A R E

A * P * E C I E R G T A R I E E * E T E S Monte-escaliers plus d’informations: * Pour www.hoegglift.ch L E A S I L * * P N * G A R G E A * O * P R O T N I S S E HÖGG Liftsysteme AG CH-9620 Lichtensteig Tel. 071 987 66 80 www.hoegglift.ch

* E S T * D * A * A * O B E I

O R * E N E R G U M E N E S *

2

CHAPEAU

* I L E O N * E T E R N I T E

R E U S S I T E * R E E R A S

BOUQUINÉ

FATIGUÉ COLLES POUPON

FRISÉE

TENTE GROS TITRES

PIÈCES D’ÉCHECS HURLA

ÉCLOS SÉDUCTRICE

Mot: réjouissance

Gagnants Mots fléchés n° 1

PIERRE STRONTIUM

www.saison.ch

8

Solution Problème n° 2

Maya Wiederhold, Montreux (VD); Piero Fantini, Veyrier (GE); Madeleine Kränzlin, La Tour-de-Peilz (VD); Bernadette Ecœur, Collombey (VS); Georgette Fleury, Porrentruy (JU).

VOTANTS

VENT SEC

TENDU

BOND

À POIL

ÉCHANGE

7 10

1 MÉTAL BLANC

9

ISOLER DES FIBRES ALU

SAINT NICKEL ALLOUER

FLEXIBILITÉS

11

5 © Alain Dubois

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

IMPRESSUM MIGROS Magazine Construire case postale 1751, 8031 Zurich Hebdomadaire du capital à but social www.migrosmagazine.ch Tirage contrôlé: 508 186 exemplaires (REMP octobre 2009) Lecteurs: 612 000 (REMP, MACH Basic 2009-2) Direction des publications: Monica Glisenti Direction de Limmatdruck SA: Jean-Pierre Pfister Directeur des médias Migros: Lorenz Bruegger

Responsable de projets: Ursula Käser Rédaction: redaction@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 37 Fax: 044 447 36 02 Rédacteur en chef: Steve Gaspoz Rédacteur en chef adjoint: Alain Kouo Département Magazine: Patricia Brambilla, Laurence Caille, Mélanie Haab, Virginie Jobé, Pierre Léderrey, Laurent Nicolet, Alain Portner

Département Actualités Migros: Daniel Sidler (responsable), Pierre Wuthrich (coordinateur pour la Suisse romande), Béatrice Eigenmann, Jonas Hänggi, Florianne Munier, Christoph Petermann, Daniel Sägesser, Michael West Département Shopping & Food: Jacqueline Jane Bartels (responsable), Eveline Schmid (adj.), Heidi Bacchilega, Anna Bürgin, Tina Gut, Dora Horvath, Martin Jenni, Fatima Nezirevic, Nicole Ochsenbein Anna-Katharina Ris Mise en pages: Daniel Eggspühler (responsable), Werner Gämperli (adj.) Layout: Diana Casartelli,

Marlyse Flückiger, Nicole Gut, Bruno Hildbrand, Gabriela Masciadri, Tatiana Vergara Photolithographie: René Feller, Martin Frank, Reto Mainetti Prépresse: Peter Bleichenbacher, Marcel Gerber, Felicitas Hering Service photo: Tobias Gysi (responsable), Regula Brodbeck (resp. pour la Suisse romande), Anton J. Erni, Franziska Ming, Susanne Oberli, Olivier Paky, Christina Rohner, Ester Unterfinger, David Zehnder Correction: Paul-André Loye Internet: Laurence Caille Secrétariat: Jana Correnti (responsable),

Publicité

VOTRE HÉRITAGE, C’EST L’AVENIR DE NOS PATIENTS

Pour commander notre brochure legs, contactez-nous au 0848 88 80 80. WWW.MSF.CH | CP 12-100-2

Imelda Catovic, Cony Kappeler Sylvia Steiner Département des éditions: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Bernt Maulaz (chef du département), Simone Saner Abonnements: abo@migrosmagazine.ch Sonja Frick (responsable), Téléphone: 044 447 36 36 Fax: 044 447 36 24 Annonces: annonces@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 50 Fax: 044 447 37 47 Reto Feurer (chef du département), Nicole Costa, Verena De Franco, Yves Golaz, Maya Matzenauer,

Janine Meyer, Hans Reusser, Patrick Rohner (chef projet média), Eliane Rosenast, Kurt Schmid, Jasmine Steinmann, Nicole Thalmann Marketing: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Jrene Shirazi (cheffe du département) Editeur: Fédération des coopératives Migros

IMPRIMERIE Centre d’impression Edipresse, 1030 Bussigny


78 | Migros Magazine 3, 18 janvier 2010

Des automates plein la tête

Dans l’atelier de Michèle Burnet au Grand-Saconnex (GE), les poupées de porcelaine prennent vie. L’animatrice de ce monde enchanté semble sortie d’un conte de fées. Récit…

I

l était une fois une collection, de lithographies de mode. Un siècle de costumes, de 1830 à 1930. «Ma grand-mère me les donnait afin que je les découpe et en fasse des poupées de papier.» Des reproductions de crinolines, Michèle Burnet passe aux tissus, puis aux vêtements d’époque. Sa fille grandit et rêve d’une robe 1900 pour la course de l’Escalade. «J’ai tellement eu de plaisir à la confectionner que j’ai eu envie de créer des modèles réduits. Le caoutchouc et le plastique ne me plaisaient pas. Je me suis rabattue sur la porcelaine.» Le hasard a suivi son cours. Dans un avion, la Genevoise rencontre une Américaine qui lit The Doll Artisan, une revue spécialisée sur les poupées. «Je la lui ai pratiquement arrachée des mains! Grâce à une offre, j’ai pu réaliser dix jours de stage aux Etats-Unis, sans parler couramment l’anglais. Après ça, je savais ce qu’il fallait pour fabriquer les mannequins.» En 1983, Michèle Burnet expose sept pièces dans la vitrine d’une amie bijoutière. Deux jours suffisent à les vendre toutes. Et parce qu’elle n’est pas du genre Belle au bois dormant, l’entrepreneuse se dit que ses modèles mériteraient de marcher, se poudrer le nez ou faire des bulles au son d’une douce musique. «Le ménage et la vaisselle ne m’intéressaient pas. Ce projet m’est venu naturellement.» Il lui faudra près de dix ans pour mettre au point sa technique. Ses études de physique et de chimie l’aident à élaborer avec précision les dessins des mouve-

CCarte d’identité Mi Michèle Burnet, automatière. au Na Naissance: 9 février 1948 à Paris. Et civil: mariée, Etat trois filles, un garçon, deux petites-filles. Signe particulier: l’indépendance, je fais ce que je veux, quand je veux, avec qui je veux. Elle aime: l’informatique, sa famille, l’histoire, les recettes anciennes, recevoir des amis à la maison. Elle n’aime pas: les machos, je m’en méfie. Un grand rêve: exposer en Chine, ce peuple m’interpelle. Pour le reste, je suis comblée et n’en demande pas plus.

ments. Elle travaille la nuit, oubliant le temps, mais pas d’emmener ses quatre enfants à l’école. Chaque automate, unique, nécessite trois à quatre mois de labeur: Mozart à l’âge de 5 ans qui joue du Haendel, Joséphine de Beauharnais qui lit en pleurant une lettre de Napoléon, «écrite par mes soins à la plume d’oie sur du parchemin, un passage célèbre de leur correspondance». Elle expose à travers le monde entier, aux Etats-Unis, en Russie, au Japon, invitée au musée national de Kyoto, «quinze automates à accomplir en deux ans, j’en ai fait un ulcère à l’estomac!» Car la grand-mère aux doigts de fée travaille toujours seule, éprise d’indépendance. «J’établis une complicité avec mes personnages et leur histoire. Une passion de quatre mois.» Virginie Jobé Photos Nicolas Righetti / Rezo

MON MÉTIER MA PASSION «Je lis beaucoup, Jules Verne, Alexandre Dumas, Victor Hugo, les romans historiques. Là, je viens d’acquérir «Mademoiselle de la Ferté», un livre ancien. Je n’aime pas le neuf, mais au contraire les livres qui ont été lus, relus et aimés. Avec l’impression de participer à leur transmission.»

«A la base, je suis chimiste. Je me suis intéressée à la formule qui permet de fabriquer la porcelaine et très vite, j’ai eu envie de donner vie à mes poupées. Dans la mémoire collective, l’automate représente l’animation des vitrines de luxe. Un rêve… Je fonctionne au plaisir.»


RÉUSSITE MICHÈLE BURNET

| 79

MON AUTOMATE PRÉFÉRÉ «Claire de bulles (photo) m’a rapporté de nombreux prix, notamment aux Etats-Unis dans un concours de poupées. C’est l’un des premiers automates que j’ai réalisés. Un soufflet à l’intérieur envoie de l’air par le bras. Un véritable défi pour qu’elle exécute la bonne bulle!»

MA COLLECTION «J’ai commencé ma collection de figurines en biscuit porcelaine il y a une quinzaine d’années. Surtout les porte-allumettes que l’on pose sur la cheminée. Chaque pièce a une histoire. La plus précieuse date du XVIIIe siècle et comprend un cygne, une tulipe et un elfe.»

MON OUTIL DE PRÉDILECTION «Ce pied à coulisse m’a été offert par un collectionneur qui m’a commandé un automate pour un orgue de barbarie. Un objet qu’il convient de respecter, m’a-t-il tout de suite précisé. Malheureusement, l’homme est décédé avant que j’aie terminé. Il s’agit d’une passation, un outil très chargé en émotion.»


SAVOUREUSEMENT SUISSE PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 19.1 AU 25.1.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Une saveur bien e estivale: la piadin italienne. Recette h sur www.saison.c 05 h0 Mot-clé: sandwic

5.70

6.60

Salami Rapelli Classico prétranché, 118 g

Grisoni 200 g

9.90

Viande des Grisons prétranchée, 110 g

1.60

au lieu de 2.40

Swiss Bacon TerraSuisse les 100 g

2.30

Saucisson vaudois les 100 g

4.30

Assiette tessinoise Rapelli les 100 g

5.90

Jambon cru des Grisons finement prétranché, 100 g


Migros Magazin 03 2010 f VS