Page 1

www.lyonpeople.com

LES 12 RENDEZ-VOUS

qu’il ne fallait pas rater

N°117 - Mars 2012

EDITION SPECIALE 100% féminin

TOP 50 DES FEMMES D’INFLUENCE CAROLE DUFOUR à KGB « SI J’ÉTAIS PRÉSIDENT »

Les lyonnaises SOUS LES PROJECTEURS EN 2012

LP MARS 2012.indd 1

06/03/12 09:16


LP MARS 2012.indd 2

06/03/12 09:17


LP MARS 2012.indd 3

06/03/12 09:17


LP MARS 2012.indd 4

06/03/12 09:17


EDITO Mars 2012

© Fabrice Schiff

Restaurant Spécialités Italiennes

FEMMES, FEMMES, FEMMES !

Justin Calixte

PS : la belle Isabelle Sabran passe à la 44 place. Je l’aurais bien vue à la première.

Lyonpeople.com n°117 - Mars 2012 Sur une idée originale de Marc Engelhard et Nicolas Winckler

Sib ue t Ta ble au : Pa ul

S

i vous êtes misogyne, antiféministe, machiste ou quelque chose dans le genre, refermez vite ce Lyon People, il pourrait vous faire du mal. En effet, page après page, il n’y en a que pour les femmes. Mais attention pas n’importe lesquelles. Uniquement les influentes. Comme si elles ne l’étaient pas toutes ! Influentes et lyonnaises, bien sûr. C’est l’une d’entre elles, la toujours tellement trop gentille, Françoise Petit qui s’y est collée. Sacré boulot… encore plus astreignant que son bouquin sur les AOC. Si vous êtes une Lyonnaise médecin, avocate ou directrice de recherche au CNRS, il y a peu de chance de vous retrouver dans ce classement. Nos « Lyonnaises d’influence » sont davantage des « Lyonnaises people » qui préfèrent la lumière à l’ombre. Parmi elles (bizarre !) il y a un nombre impressionnant d’attachées de presse. Il y a même Isabelle Dejeux. C’est dire ! A en croire la trop bienveillante Françoise Petit, toutes ces femmes d’exception passent leur temps à faire œuvre de bienfaisance ou à dépasser leurs limites dans des raids improbables ou des treks exotiques. On comprend mieux pourquoi les hommes se sentent obligés de se réfugier dans les bistrots people de Lyon, histoire de trouver encore un peu de goût à l’existence. è

CAFFE

MILANO MERCIERE

Couverture : © Anton Maltsev Directeur de la publication Nicolas Winckler nicolas@lyonpeople.com Rédacteur en chef Marc Polisson marco@lyonpeople.com Conseillère éditoriale Françoise Petit francoise.petit@lyonpeople.com Graphistes Maquettistes Valérie Barranco & Loïc Huguet pao@lyonpeople.com Webmaster Fabrice Schiff webmaster@lyonpeople.com. Ont collaboré à ce numéro Christophe Magnette, Jean-Marc Requien, Yves Espaignet, Alain Vollerin, Jean-Alain Fontlupt, Jean-Jacques Billon, Julien Smati & Johanne Seguin. Photographes Jean-Luc Mège, Christelle Viviant, Fabrice Schiff, Saby Maviel & Peter Winckler Chef de Publicité Elodie Aguettant elodie@lyonpeople.com 06 11 19 04 43 Attaché commercial Bruce Mathieu bruce@lyonpeople.com 06 15 55 20 52 Assistante commerciale Vérane Letord-Vaché verane@lyonpeople.com

100 000 lecteurs tous les mois Etude Médiamétrie - 05/2005

Lyonpeople est certifié par l’OJD BP 6171 - 69469 Lyon Cedex 06 Rédaction Tel 04.72.82.97.78 Publicité Tel 04.72.43.02.47 Fax : 04.72.43.92.05

Supplément gratuit du www.lyonpeople.com. Impression Chirat. Ne peut être vendu. Ne pas jeter sur la voie publique. La reproduction des textes, dessins et photographies publiés dans ce numéro sont la propriété exclusive de Lyonpeople, une marque de Jetpeople.com SARL au capital de 186 420 €. RCS Lyon 493 132 252. Elle se réserve tous droits de reproduction dans le monde entier. Dépôt légal à parution. ISSN : 19527772. Abonnement pour 1 an = 49 €.

OUVERTURE 7/7 Midi et soir 44, rue Mercière - Lyon 2 Tél. 04 72 41 74 63 milano.merciere@orange.fr MARS 2012

LP MARS 2012.indd 5

5

06/03/12 09:17


LP MARS 2012.indd 6

06/03/12 09:17


SOMMAIRE Mars 2012 NEWS

8 La vie lyonnaise

10 La vie politique 12 La vie économique 14 La vie culturelle 18 La vie gastronomique 20 Brèves de comptoir 22 Si j’étais président P. 14

DOSSIER

TOP 50 DES FEMMES LYONNAISES 25

P. 25

PEOPLE 64 Illiana Cocquerel 66 Château Perrache 68 Le Barthologue de Jérémy Pied P. 64

STYLE

70 Auto

74 Gastro 76 Shopping

P. 74

VU ! 78 Moi par mois 80 Les 12 soirées qu’il ne fallait pas rater ! P. 96

ET AUSSI… 98 Carnet mondain

+

P. 98 d’infos sur

www.lyonpeople.com

LP MARS 2012.indd 7

MARS 2012

7

06/03/12 09:17


NEWS LA VIE LYONNAISE Par Marc Polisson

BATAILLES DE VERDUN (ET DE LYON) EN HOMMAGE AUX MORTS D’HIER ET DE DEMAIN

SONDAGE WEB Pour la Saint Valentin, vous invitez votre bien-aimée :

26,20% • A diner au champagne dans un bon resto ? 21,93% • A rester chez elle car vous êtes fauché ?

• A passer en mode « Maigret » (une soupe, une petite pipe et au lit) ?

40,11% 11,76%

• A découvrir le cadeau que vous lui offrez ? Joueurs, nos internautes ? Ça tombe bien, nous le sommes aussi.

SONDAGE DE MARS Combat de femmes. Qui remportera la quatrième circonscription en juin ? Photos © Marco

• Nora Berra • Nicole Hugon (FN) • Dominique Nachury (UMP) • Najat Vallaud-Belkacem (PS) Evelyne Haguenauer (PS) et Nora Berra (UMP). Réunies par le radical Robert Batailly.

C

haque année, l’association « Ceux de Verdun » organise la commémoration de la sanglante bataille dont l’on fêtait le 96ème anniversaire. Discours et dépôt de gerbes en présence de nombreux gradés de la politique s’apprêtant elles aussi à livrer combat… La cérémonie débute dans une ambiance bon enfant avec un Robert Batailly taquin, qui chambre Pierre-Alain Muet en l’apostrophant au micro : « Tu peux venir me serrer la main, ça ne te fera pas perdre les élections ». Batailles électorales en perspective, il y a du monde devant la borne de Verdun installée par Edouard Herriot, place Carnot. Au premier rang, le député JeanLouis Touraine, représentant Gérard Collomb, au coude à coude avec son ex(-future) concurrente Nora Berra. Qui s’en va bombarder Belkacem et Nachury, fleur au fusil. Il laboure sa circonscription comme les obus ont labouré la terre de Verdun : Emmanuel Hamelin se profile à un jet de grenade de Pierre-Alain Muet qui lui a piqué son fauteuil de député en 2007 (contre-attaque en juin). Eternels rivaux du 2ème, Roland Bernard – entouré de ses gardes du corps Nadine Gelas et Evelyne

Haguenauer - s’est posté à un coup de crosse du maire Denis Broliquier. Plus bronzé qu’Albéric de Lavernée. Pour séparer les belligérants, le préfet Michel Tournaire et quelques vieux grognards comme Gilbert Chabroux, le général Perraldi, le colonel Jacques Labeille, le général Barrié… et 56 porte-drapeaux. Deux figurants en tenue bleu horizon ferment la marche. C’est après l’envoi des couleurs et l’hymne national que Robert Batailly, de sa voix inimitable, a rendu un vif hommage aux poilus de Verdun dont son père fit partie. « Verdun, on ne passe pas, et les Allemands ne passèrent pas » rappela l’ami Robert, qui revivait en live et dans sa propre chair les souffrances des combattants de 1916. Jean-Louis Touraine a, de son côté, salué le courage des combattants d’hier et d’aujourd’hui, engagés en Afghanistan et ailleurs. Nora Berra a ensuite lu un message du Ministre de la Défense Gérard Longuet. Petite-fille de spahi, la secrétaire d’Etat à la Santé, sortira-t-elle indemne de la guerre qu’elle a déclaré à l’état-major UMP du Rhône ? La sonnerie aux morts lui semblait dédiée. Avec Nicolas Chatin de Chastaing

Emmanuel Hamelin et Denis Broliquier. La droite lyonnaise s’apprête à partir à la bataille des municipales en ordre dispersé. Gégé ne leur dira jamais assez merci.

Nora Berra passe les troupes en revue. Plus nombreuses que dans la circonscription qu’elle convoite.

Votez sur www.lyonpeople.com

La sonnerie aux morts. Dédiée à toutes les ambitions qui seront fauchées en juin prochain.

La gerbe de la Mairie du 2ème portée par Denis Broliquier, accompagné des scouts d’Europe de la 7ème Lyon

Evelyne Haguenauer comme à la maison. L’adjointe aux anciens combattants était en terrain conquis.

RENDEZ-VOUS TELEX

La gerbe de la Ville de Lyon portée par Evelyne Haguenauer et Jean-Louis Touraine.

8

LP MARS 2012.indd 8

Beaucoup de monde cette année au chevet des poilus de Verdun.

L’édition 2012 du gala de bienfaisance MBM aura lieu lundi 23 avril à l’Abbaye de Collonges. Avec le parrainage de Paul Bocuse. Réservations auprès d’Elie Cunat. J J J Jean-Claude Caro fête les 20 ans du Caro de Lyon mardi 25 avril 2012 J J J Les boxeurs du JALB sont de retour sur le ring du Casino Lyon Vert pour une soirée exceptionnelle vendredi 29 juin. Réservations auprès de Philippe Liucci.

MARS 2012

06/03/12 09:17


LP MARS 2012.indd 9

06/03/12 09:17


NEWS LA VIE POLITIQUE Par Jacques Boucaud

JEAN-PIERRE RAFFARIN ENTARTÉ À LYON

Pause-café chez Alain Barge au Grand Café de Genève. Le soutien de personnalités de poids comme l’ancien Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin n’aura pas suffi à sauver le soldat Berra.

Photos © Fabrice Schiff et Smart Angel Media

NORA BERRA FEMME AMBITIEUSE

L’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a été «victime d’un entartage» vendredi 24 février après-midi à Lyon, dont l’auteur a été interpellé, a-t-on appris de source policière. Jean-Pierre Raffarin s’apprêtait à entrer dans la librairie Decitre pour dédicacer son livre, «Je marcherai toujours à l’affectif», lorsqu’il a été heurté au visage «par de la chantilly étalée sur une sorte de carton», selon la même source. L’auteur de l’entartage, un homme de 25 ans sans antécédents judiciaires, a été arrêté et placé en garde à vue. Convoqué le 27 avril devant la justice, il risque une condamnation pour «violences». La secrétaire d’Etat à la Santé, Nora Berra, aux côtés de l’ancien chef du gouvernement, s’est dévouée pour aller lui acheter une nouvelle cravate chez Tie Rack, rue Victor Hugo.

La commission d’investiture de l’UMP a désigné la vice-présidente du conseil général Dominique Nachury, candidate aux législatives dans la 4e circonscription du Rhône. La secrétaire d’Etat est quant à elle investie dans la 3e. Elle annoncera « en temps voulu » sa décision. D’aucuns dans son entourage pense qu’elle a pris le melon.

A

une femme, Nora Berra, l’UMP aura donc préféré une autre femme, Dominique Nachury pour en affronter une troisième dans la 4e circonscription du Rhône, la socialiste Najat Vallaud-Belkacem, porteparole de François Hollande. L’honneur est sauf, la parité pas encore : l’UMP présente seulement trois candidates. C’est mieux qu’en 2007 quand elle alignait quatorze hommes dans les quatorze circonscriptions du Rhône. Mais derrière ce débat se cache un autre, violent, qui a opposé la secrétaire d’Etat à la Santé Nora Berra, à la vice-présidente du conseil général Dominique Nachury. Résumé des épisodes précédents : Dominique Perben n’a pas encore annoncé qu’il ne briguera pas un deuxième mandat de député du Rhône que déjà sa suppléante Dominique Nachury a annoncé en décembre sa propre candidature. Elle a rapidement le soutien de la fédération UMP du Rhône et de ses parlementaires, sauf Perben qui ne goutte guère à la précipitation de sa suppléante. Puis est entrée en scène Nora Berra, jusqu’ici candidate dans la 3e. « Cette circonscription me ressemble et je suis élue du 8e. La population est très diversifiée, très dynamique (…) C’est en cela qu’elle est intéressante » avait-elle déclaré au Progrès en avril 2011. Seulement voilà, la 4e qui porte le nom de « circonscription des ministres » (Barre puis Perben en ont été les députés) est sociologiquement plus favorable à la droite que la 3e qui a élu le socialiste Jean-Louis Touraine en 2007. Et comme les ambitions de la secrétaire d’Etat sont

aussi fortes que son ascension fut rapide, elle a décidé de « planter les électeurs de la 3e » se plaint un élu UMP, et de partir dans la 4e. Le combat entre les deux femmes a fait rage en février, chacune affirmant sa légitimité. A cause de son « ancrage » affirmait Dominique Nachury, ancienne maire du 6e, comme secrétaire d’Etat martelait Nora Berra. Au point que la première a envisagé de maintenir sa candidature même sans investiture de l’UMP, tandis que la seconde a présenté sa candidature comme « irrévocable ». Le jeudi 23 février, Nora Berra a expliqué sur RTL que ce sont ses origines algériennes qui poseraient problème à la fédération du Rhône. Certes, depuis plusieurs semaines certains de ses cadres évoquent en off - ce « handicap » dans une circonscription très conservatrice, mais aller dire que Nora Berra est victime de discrimination de la part de l’UMP, c’est oublier un peu vite que si Dominique Perben est allé la chercher à Neuville-sur-Saône pour mener campagne en 2008 dans le 8e arrondissement ; si la tête de la liste UMP dans le Rhône lui a été accordée aux régionales de 2009 ; et si François Fillon lui a proposé un poste de secrétaire d’Etat aux Aînés la même année alors que Rachida Dati quittait le gouvernement, ce sont bien ses origines qui en ont fait une étoile montante. Au nom de la diversité voulue par le président de la République. Et penser que Nora Berra pouvait obtenir l’investiture dans la 4e serait mal connaître le poids de la fédération UMP du Rhône, l’une des plus importantes en France. Le ministre de la

TELEX Mustapha Ghouila, militant du 8e arrondissement, vient d’être nommé par la fédération UMP du Rhône chargé de mission, en charge des questions sur la diversité. Et ça commence fort avec le cas Nora Berra. J J J Exclu par Marine Le Pen du Front National en juillet 2011, le Vénissian Yvan Benedetti a succédé à Pierre Sidos à la tête de l’Œuvre Française. 10

Dominique Nachury

Justice Michel Mercier a sans doute pesé lui aussi, qui devait bien ça à Dominique Nachury : En 2004 il lui aurait promis la première vice-présidence du Conseil général avant d’y installer Dominique Perben – à sa demande puis en 2011 Michel Forissier, nouvel élu de l’assemblée départementale. Investie dans la 3e, Nora Berra a tenu une conférence de presse dès le lendemain de la réunion de la Commission d’investiture. Pour… ne rien dire de ses intentions. « Je l’annoncerai en temps voulu » a-t-elle simplement indiqué. Au Café du Pond, la secrétaire d’Etat a lu devant une dizaine de journalistes une déclaration écrite dans laquelle elle présente la décision de l’UMP comme étant une « faute politique, éthique et morale », évoquant « l’hostilité des caciques de la fédération du Rhône ». Sa déception paraît grande puisqu’elle compte sur un mandat de parlementaire pour tenter de ravir le leadership de la droite lyonnaise à Michel Havard, adversaire désigné de Gérard Collomb pour les prochaines élections municipales. Car en cas de victoire de la gauche aux législatives, la secrétaire d’Etat pourrait redevenir simple conseillère municipale d’opposition. En attendant que Nora Berra veuille bien préciser ses intentions concernant les législatives, les électeurs de la 3e circonscription se retrouvent Grosjean comme devant. Car tant qu’elle est investie, Lionel Lassagne, lui aussi candidat, ne peut faire campagne sous la bannière UMP. « Elle a été trop gâtée, trop vite » estime un de ses anciens soutiens qui déplore qu’elle ait pris « la grosse tête ».

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 10

06/03/12 09:17


LP MARS 2012.indd 11

06/03/12 09:17


NEWS LA VIE ÉCONOMIQUE PATRIMONIALE Par Yves Espaignet

CÉLINE GALOSELVA LA GÉNÉRATION DES ENTREPRENEURES RESPONSABLES ISABELLEMOR TREUILJ OUE L’ATOUT « MATIÈRE GRISE »

rapports, de faciliter un dialogue au sein d’un bâtiment dont la mission première est l’activité ». Le lieu est un espace de vie où la politique de ressources humaines s’intègre dans la logique partagée par les utilisateurs. D’autres projets sont en cours d’élaboration comme le « Comptoir étic » au Carré de Soie qui se veut être une pépinière pour les toutes petites entreprises, offrant des espaces partagés, des services regroupés, des bureaux de passage. « Nous cherchons à créer sur Lyon une « étic halles » pour recevoir des producteurs et des artisans acteurs du développement durable » annonce Céline Galoselva. Cette initiative s’apparente à la Cité de la consommation responsable de Marseille. Sans oublier de citer le projet du centre d’activités « Mundo » à Montreuil où se retrouve la philosophie de cette entreprise aux couleurs « arc-en ciel » puisqu’il s’agit un ensemble de 1600 m2 aux normes HQE (haute qualité environnementale) qui recevra une cinquantaine d’entreprises sociales et de coopératives éthiques. Il n’est pas étonnant que cette jeune société attire les regards. En 2011, le Sénat et le Ministère de la Ville en font une lauréate du Concours des Talents de la Cité. En février de cette année, Céline Galoselva s’est vue attribuer par l’association European Professional Women’s Network le prix « entrepreneure responsable » 2012. (1)

étic est implantée à l’espace Carco (pépinière d’entreprises) à Vaulx-en-Velin.

TELEX DE LYON FOIRE Du 16 au 26 mars, la Foire de Lyon ouvre les portes de sa 94ème édition. Chaque année, la directrice du salon, Véronique Szkudlarek cherche à surprendre les visiteurs par des expositions aux thèmes originaux. L’édition 2012 sera celle de la « Conquête de l’Ouest et des Indiens d’Amérique » à voir à « l’expoWOW ». J J J 12

ISABELLE VIDAL SAIT S’ADRESSER AUX FEMMES Isabelle Vidal surfe sur la vague d’engouement suscitée par son site commercial Wanimo. Elle collectionne les récompenses entrepreneuriales en 2011 avec deux des neufs « Trophées des Femmes de l’Economie Rhône-Alpes ». Lancé en 2006, le site wanimo.com est désormais le leader français de la distribution sur internet de produits et services pour les animaux de compagnie. Il apporte en plus des informations santé et des conseils sous l’onglet « e-veto ». Comment expliquer un succès aussi impressionnant ? Le chiffre d’affaires dégagé par ce e-commerce a été multiplié par dix en cinq ans pour atteindre 15 millions d’euros en 2011 et l’objectif 2012 de 20 millions d’euros n’est pas dissimulé. Il est vrai que le parcours professionnel d’Isabelle Vidal démontre qu’elle est une spécialiste du marketing ciblant la population féminine. Son site Wanimo s’adresse aux « Pets Parents », les propriétaires d’animaux de compagnie dont 87% sont des femmes.

Photos © Guillaume Perret, E. Rull et Fabrice Schiff

E

lle avance sans presser le pas mais avance sans cesse afin de réaliser ses projets. Cécile Galoselva a donc créé en 2010 la société « étic – Foncièrement Responsable » spécialisée dans l’immobilier dit solidaire et responsable « pour permettre de répondre aux besoins d’accueil d’associations et d’acteurs du développement durable sans grands moyens ». Tout est dit ou presque, âgée de 37 ans, elle a déjà accompli un long périple à l’étranger. De son parcours étudiant aux USA, elle reviendra diplômée mais aura découvert de nombreux aspects de la société américaine. Quelques années dans une société de conseils à Paris l’amènent à chercher de nouvelles formations. Elle va à Oxford pour décrocher un MBA. Elle se forme à l’entrepreneuriat social et intègre pendant six ans l’équipe d’Ethical Property, fondée par le journaliste de la BBC, Jamie Hartzell. Cette société britannique gère désormais vingt centres immobiliers regroupant plus de 250 associations et ONG. « Avec « étic » (1) est développée la même logique d’action ici, en France et la gestion de l’immeuble « Woopa » de Vaulx-en-Velin nous a été confiée avec la volonté d’apporter une animation innovante des lieux associant le personnel de toutes les entreprises présentes » précise Céline Galoselva. L’esprit est d’avoir une gestion minimisant l’impact environnemental et ce, tant par les locaux conçus que par leur utilisation avec des « locataires impliqués » : « Cela demande d’établir de nouveaux

Elle ouvre à Lentilly un nouvel équipement industriel pour mieux développer sa ligne de mobilier métallique au design affirmé par la renommée agence lyonnaise Avant-Première. Isabelle Mortreuil est à la tête de Matière Grise, une société lancée en 2004 qui compte désormais douze salariés et dont l’ambition est de multiplier par deux son chiffre d’affaires cette année (1 millions d’euros). Elle sait pouvoir compter sur sa solide expérience de commerciale mais également de communicante. En effet, elle a créé à Lyon, en 1997, l’antenne régionale de l’Agence Extreme. L’audace est sa règle, une règle partagée avec son mari Pascal lorsqu’ils font l’acquisition de l’entreprise Poncin, spécialisée dans le travail de la tôle. Ils recherchent une nouvelle dynamique tant dans la production que dans les débouchés d’où l’idée de présenter un nouveau mobilier de jardin aux formes inédites. La démarche aboutit à la création de Matière Grise. Une société qui applique depuis longtemps la règle tant appréciée désormais du « made in France ».

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 12

06/03/12 09:17


LP MARS 2012.indd 13

06/03/12 09:17


NEWS LA VIE CULTURELLE Par Alain Vollerin

RÉSURRECTION DE ROBERT COMBAS LES JOURNALISTES ENTERRÉS VIVANTS DECO & DESIGN LE SALON DES TENDANCES

Photo © Adagp, Paris, 2012

La déco est-elle l’apanage de la gente féminine ? Le rendez-vous lyonnais des tendances design tendrait à le laisser penser, puisque il a été imaginé par deux jeunes femmes qui ont su également s’imposer, à travers leurs salons ID d’Art, dans la mode, les accessoires et l’univers de l’enfant. Virginie Convert et Marie Sciberras ont un vrai talent pour débusquer les créateurs qui font l’environnement de demain et l’objet, le meuble, le matériau qui colle parfaitement à l’intérieur moderne. Pour ce salon «Déco & Design» elles ont sélectionné luminaires, photographies, tables basses, fauteuils, linge de maison, coussins, art de la table, toiles contemporaines… Adepte du Feng Shui, fan de l’épure, accro à l’ambiance cosy ou aux univers arty, les esthètes (des deux sexes) doivent impérativement réserver leur week-end du 30 mars au 1er avril à l’Embarcadère (2e). JAF Robert Combas, La fanfare du ragelade, 1985 - Acrylique sur toile - 167 x 216 cm

I

l faut que ça marche. Il faut du monde dans les conférences de presse à la mairie. Donc, on accrédite n’importe qui, avec des conséquences épouvantables. J’avais honte des journalistes lyonnais pendant la présentation de l’exposition de Robert Combas, dans un salon doré de l’Hôtel-de-Ville. Des questions idiotes. Insensibles, incultes journalistes locaux pas même capables de consulter le dossier de presse. Pourtant, ils avaient le temps. Robert Combas ayant saisi le micro, il s’engagea dans une logorrhée interminable, dont il a le secret. Si, vous avez un jour un problème pour assurer une soirée. Si, vous avez peur qu’il y ait des blancs, des vides. Faites appel à Robert Combas. Avec lui, on ne s’ennuie jamais. Il a toujours quelque chose à dire. Quand il tient un micro, il ne le lâche plus. Ils sont comme des frères jumeaux. La preuve, il a même décidé pour prolonger ce long tutoiement de remonter un groupe avec des potes, pas des musiciens d’accompagnement, mais des vrais amateurs prêts à toutes les aventures. Robert Combas, l’aventure, il aime ça. Tout doit être une prise de risque, une manière atavique de sortir du rang, de la multitude. La multitude, il en a fait une belle partie de son œuvre. Pas un pouce de vide, ni un index, ni rien. Tout le format est rempli, plein, comme son crâne toujours en ébullition. Au début, il y avait des vides comme dans

14

les toiles de Jean-Michel Basquiat qu’il a beaucoup regardées. Il a su s’en éloigner pour devenir une des figures tutélaires de la Figuration Libre. Qui ne connaît pas l’œuvre de Robert Combas ? Personne, me direz-vous. Tout le monde connaît Combas qui entre parenthèses est né à Lyon. Combas, c’est un peu comme Ben, son ami, avec lequel il a plusieurs fois exposé. Vous ne me croirez pas, il y avait dans la salle une pseudo journaliste suffisamment « hardie » pour poser une question ridicule et nous avouer ensuite quelle ne connaissait pas la peinture de Combas. Je rêve… De qui se moque-t-on ? 3000 m2 d’exposition, dont deux niveaux consacrés à un parcours chronologique et thématique, avec un projet exceptionnel qui entre bien dans les théories muséales de Thierry Raspail : transformer le musée en atelier d’artiste. 300 œuvres exposées. Un délire. Quand on pense au temps qu’il faut pour bien en regarder, comprendre et ressentir une seule. A un moment, on a vu le Gégé arriver, les mains dans les poches, le nez en l’air, droit sur la tribune de presse, s’écriant : « Alors, Robert, ça va ?... ». Le Combas, il avait l’air tout troublé. Y s’attendait pas à tant de familiarité de la part du Gégé. Tout arrive. Gégé, dis-nous, si on te gêne… Appelle-le Bob pendant que tu y es…. Y avait aussi le David Tran du Progrès. Pas modeste le journaleux. Y voudrait jouer au critique.

Y manque de souffle, de vraies connaissances. Plusieurs décennies qu’il survole le monde de l’art. Fallait lire son papier le lendemain. Un autre parla de Punk. « Pas du tout ! », répondit Combas. Et deux plombes de plus, pour expliquer que le Punk, c’était autre chose. La Culture, si c’était si simple, si facile, possible pour tout le monde. Si nous étions égaux, Hollande (Gouda 1er) serait président. Comme la vie serait belle. « Vous m’avez cru. Patate crue ! » disait ma mère. Hélas ! Il n’en est rien. Robert Combas avec son ami Lucas Mancione plasticien, vidéaste et musicien, donneront avec le groupe les Sans Pattes, 4 concerts sur la durée de l’exposition, autour d’un par mois. Suivez les événements : projection du film réalisé par Olivier Kowalski, conférences de Cyrille Bonin, d’Hélène Trespeuch, de Philippe Dagen. Les amis de Robert Combas passeront dans son « atelier » pour des rencontres, des débats improvisés avec le public. En attendant le catalogue publié chez Somogy avec préfaces des commissaires Thierry Raspail et Richard Leydier : 500 reproductions, bilingue, 400p. 45€. L’adjoint à la culture Georges Képé avait des raisons d’être satisfait par le vote de la loi reconnaissant le génocide arménien. Quand, je pense que les verts ne l’on pas votée… En conclusion, la bonne nouvelle, c’est que Robert Combas va mieux. Pour conclure à sa façon : « On commence par le début, et on finit par la fin… » Du 24 février au 15 juillet 2012 Robert Greatest Hits Mac de Lyon - Cité Internationale Toutes les photos du vernissage sur www.lyonpeople.com

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 14

06/03/12 09:17


LP MARS 2012.indd 15

06/03/12 09:17


NEWS LA VIE CULTURELLE Par Jean-Alain Fonlupt

SI CARMEN M’ETAIT CONTEE D’AMOUR, DE FEU, DE SANG Et puisque cette édition de mars célèbre la femme, qui mieux que Carmen pouvait en illustrer la troublante et fascinante complexité ?

Photos © Michel Cavalca

F

igure emblématique du sexe qui, à partir d’elle, ne devrait jamais plus être qualifié de faible, la gitane-cigarière de l’opéra de Bizet s’est imposée comme LA référence de la séductrice. Oui, elle le revendique, elle séduit par manigance mais elle vit avec passion. Parce que Carmen est libre plus qu’elle n’est dangereuse, elle aime qui elle veut, quand elle veut (« Si tu ne m’aimes pas, je t’aime et si je t’aime, prends garde à toi ») avec une fougue qui n’a d’égale que l’intensité de son désir de plaire et de posséder l’autre. Une modernité d’attitude qui fit d’ailleurs scandale lors de la création de l’oeuvre en 1875. Crime de lèse-majesté machiste, elle conduit la danse effrénée des passions, sans compromis, jusqu’au drame. Avec elle, la femme échappe à la prédation du désir, pour imposer son sens de la relation amoureuse. Et il n’est pas question chez Carmen de virilité déguisée, elle est femme et le reste. Sensualité, charme, intelligence, elle conserve dans sa prise du pouvoir affectif l’essence même de sa nature… Oui, Carmen est forte, même si elle s’effondre dans l’impitoyable arène des sentiments sous la lame aiguisée de jalousie d’un Don José éperdument désespéré. C’est cette «femme absolue» que le spectacle «Si Carmen m’était contée» nous invite à rencontrer et à comprendre. Un spectacle qui mêle les voix à la musique, l’opéra à la danse flamenco et aux commentaires d’une autre femme de caractère, Eve Ruggieri, dont on connaît le talent pour évoquer les destins remarquables. Notre «dame récitante» va nous plonger avec délice dans le foisonnement de la partition de Bizet, une véritable suite de «tubes» connus des plus profanes : «L’amour est un oiseau rebelle», «Près des remparts de Séville», «Avec la garde montante» et autres «Toréador en garde» et «La fleur que tu m’avais jetée». L’Orchestre et les Chœurs de l’Opéra National d’Ukraine - Lviv dirigé par Grigori Penteleïtchouk partageront le plateau avec, entre autres superbes interprètes, la mezzo-soprano Marie Kalinine (Carmen) et le ténor Philippe Do (Don José). Sept gitans espagnols souligneront grâce aux guitares, percussions, castagnettes et tambourins les accents flamencos utilisés par le compositeur, alors que dix danseurs puiseront dans les codes de la danse andalouse pour illustrer la séduction, la passion, l’amour et le drame… Du grand et beau spectacle vivant pour tous !

MERYL TANKARD LES OMBRES DU BOLÉRO Moins connue que Pina Bausch chez qui elle a été danseuse, Meryl Tankard est pourtant l’une des plus talentueuses chorégraphes de la planète Terpsichore. De son Australie natale aux plus grandes scènes internationales, elle se consacre aussi à la comédie musicale, l’opéra, la réalisation TV. Sa notoriété est telle qu’elle est choisie pour concevoir la cérémonie d’ouverture des JO de Sidney en 2000. On retrouve Meryl Tankard dans un programme du Ballet de l’Opéra de Lyon qu’elle partage avec William Forsythe et Jiri Kylián. C’est sa version du célébrissime «Boléro» de Ravel qui est à l’affiche. Une approche très originale de l’oeuvre dans laquelle les danseurs apparaissent en silhouette se découpant sur un «rideau-écran» comme à travers un filtre magique… L’effet visuel est à la fois envoûtant et mystérieux… A l’Opéra de Lyon du 3 au 7 avril.

A la Halle Tony Garnier le 8 avril 2012

SHY’M EN APESANTEUR On n’est pas complètement fan de sa pop à la sauce frenchy, mais il faut bien reconnaître que Shy’m vient de vivre une année «en apesanteur» (reprise de Calogero). Car outre son (avantageuse) plastique (Ah ! sa non-robe aux NRJ Music Awards !) et une habile Aurélie Cabrel façon de surfer sur la vague Audrey Lamy des nanas stars, la belle bouge DEUX FEMMES ET…UN HOMME comme une déesse et pose sur Déterminée à occuper le devant de la scène des rythmes accrocheurs un joli malgré le nom imposant du père, Aurélie Cabrel brin de voix. Certes, Riha et Gaga exorcise son trouble avec un premier opus : ont quelques lustres d’avance, «Oserais-je». Du rock hexagonal à haut voltage n’empêche que Shy’m se paye à découvrir au Transbo ce 10 mars J J J pour 30 dates les plus grandes Théâtre, cinéma, télé, one-woman show, salles de l’Hexagone (Zénith de Audrey Lamy sait tout faire. Elle vient partager ses «Dernières avant Vegas» au Transbo le Paris en mars). Ceux qui se sont 29 mars J J J Exception qui confirme la règle rués sur son album «Prendre l’air» ou qui l’ont plébiscité féminine de ce numéro, le peintre lyonnais pour «Danse avec les stars» qu’elle a remporté haut la jambe, Jean Couty sera à l’honneur d’une expo d’une seront à son concert du 27 mars dans une Halle Tony Garnier soixantaine de peintures majeures ou inédites qui devrait faire grimper la température. Merci d’avance pour ce et de dessins préparatoires à la Maison Forte coup de pouce météorologique ! de Vourles, jusqu’au 18 mars. 16

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 16

06/03/12 09:17


LP MARS 2012.indd 17

06/03/12 09:17


NEWS LA VIE GASTRONOMIQUE Par Jean-Jacques Billon

Photos © Fabrice Schiff et DR

INCH’KA SAVEURS ORIENT’HALLES…

U

ne femme arménienne ne peut pas se marier si elle ne sait pas faire la cuisine ». Une condition que d’aucun(e)s ne trouveront pas fémininement correcte! Elle n’en serait pas moins toujours en vigueur selon Sandrine Bodikian à laquelle Armand Bahadourian, son père, a confié la gestion du restaurant «Inch’ka», minuscule annexe de son grand vaisseau au cœur des Halles de Lyon où il apporte toutes les saveurs de l’Orient méditerranéen. «Chez nous, la cuisine est une affaire de femmes dont on se transmet les secrets de mère en fille» insiste Sandrine qui a donc choisi Sevan Aroyan, comme chef de cuisine. Une jeune

femme, née en Syrie de parents arméniens, initiée dès l’enfance dans l’art de confectionner hommos (purée de pois chiches à la crème de sésame), taboulé, keufte (boulettes de viande), karne yarek (aubergines farcies), dolma (feuilles de vigne) et autres plats et desserts riches des influences arméniennes, syriennes et libanaises. Arrivée en France, elle a complété ce savoir-faire en bénéficiant des conseils de sa compatriote Haykanouch Arakélian, responsable du laboratoire traiteur de la maison Bahadourian. Ainsi a-t-elle élargi son répertoire aux couscous, tajines et pastillas d’Afrique du Nord. Autant de

plats aux saveurs d’ailleurs, proposés en version originale à la carte d’Inch’ka («Quoi de neuf» en arménien, ndlr) où les tables – des casiers remplis d’épices– sont une invitation au voyage vers des horizons méditerranéens. Première escale au Liban avec les traditionnels mezzés, assortiment d’entrées où se côtoient un délicat tarama subtilement assaisonné, un hommos onctueux et suave, un taboulé au boulgour, frais, croquant et généreusement persillé, quelques tranches d’un aromatique soudjouk, délicieux saucisson de bœuf épicé, de fines lamelles de pasterma, tendre viande de bœuf séchée, de croustillants beureks garnis de viande et de fromage, feuilles de vignes et aubergines grillées. L’usage veut que l’on partage; la générosité de l’assiette - règle d’or imposée par Armand - le permet et la raison y invite si l’on veut prolonger la croisière gourmande jusqu’aux desserts… Choix difficile entre le chich taouk libanais, brochette de poulet mariné aux épices, servie avec légumes grillés et riz pilaf agrémenté d’amandes et de pignons de pin, la moussaka grecque, les moelleuses keuftés arméniennes ou leur variante, les kebbe , sorte de paupiettes de viande et de boulgour. Des spécialités aux goûts affirmés certes, mais épicées avec modération, que l’on appréciera tout particulièrement arrosées d’un verre de Château Ka; ce cru libanais tendrement aromatique, chaleureux et fruité, s’accorde à merveille avec cette cuisine qui invite le soleil à table. Halles Paul Bocuse – 102, cours Lafayette - Lyon 3 04 72 84 84 84 Du mardi au dimanche de 10h à 14h; du jeudi au samedi de 10h à 19h. Plats du jour à 15 €, 16,95 € et 19,95 €. Menus à 19,90, 25 et 29,90 € + carte. Plats à emporter (sur commande)

TELEX Félicitations à Fabrice Chaffardon et Akira Nhishigaki : L’art et la manière (7è) et L’ourson qui boit (1er) font leur entrée dans l’édition 2012 du Michelin des Bonnes petites tables, guide distinguant les restaurants offrant un excellent rapport qualité prix avec au moins un menu complet à 29 euros maximum. Même récompense pour l’Embarcadère à Jassans-Riottier. J J J Cours de cuisine «à la plancha» gratuits pour les visiteurs de la Foire de Lyon, du 16 au 26 mars. J J J Concours de cuisine, dégustation et vente de produits régionaux : la deuxième édition du Grand marché des AOC se tiendra à Bourg-en-Bresse (Ainterexpo) les 17 et 18 mars, avec la Suisse en invitée d’honneur. J J J Découverte des vignerons du Rhône tout le mois de mars chez Georges Dos Santos qui accueille quelques grands noms du terroir les samedi 17 et 24 de 10h à 19h, au Georges Five, rue du Bœuf. 18

LES TABLES RONDES LES BONHEURS DE SOPHIE Dans ce 6è arrondissement où les bonnes adresses se multiplient, celle-ci nous avait échappé. Quatre ans déjà, pourtant, que Sophie Gauthey a ouvert Les Tables Rondes pour être enfin dans ses meubles. Elle y propose une cuisine traditionnelle avec le «tout maison» pour règle absolue, des entrées aux desserts. Bourguignonne, la jeune femme avoue une prédilection pour les plats généreux comme sa succulente terrine de lièvre aux noisettes et pruneaux, la quenelle de brochet (maison bien sûr), les ravioles au foie gras, le magret de canard aux cèpes, le ris de veau aux morillons et bien sûr les gibiers apportés en saison par son chasseur de père. Moins ambitieux, mais tout aussi délicieux le menu du jour joue également la diversité, offrant selon le marché des suggestions comme pintade fermière ou filet mignon en croûte, pavé de cabillaud rôti ou lotte à l’armoricaine. Mention particulière pour les desserts dont une tarte Tatin majuscule, un baba au rhum XL, un millefeuille aux fruits rouges et autres douceurs d’enfance … Merci à Joseph Viola, de nous avoir soufflé cette adresse à retenir. 64, rue Ney - Lyon 6 - 04 78 52 98 17 Plat du jour 10 €, formules à 13,50, 16,50 et 22 € Menu carte à 26,50 €. Fermé samedi et dimanche.

COSY CORNER «POUR MANGER UN PETIT BOUT, TRANQUILLOU…» Non loin de la cathédrale Saint-Jean, tout à côté du temple du Change, le Cosy Corner a lui aussi ses fidèles. Parmi eux, plusieurs restaurateurs du quartier en ont fait leur cantine. Bon signe! Venues d’autres horizons professionnels - entre journalisme et prêt à porter - Laurence et Isabelle ont choisi de vivre au quotidien leur passion commune pour la restauration en ouvrant ce «petit troquet sympa où l’on vient manger un petit bout tranquillou...» Tout est fait maison; et très bien fait, comme le très demandé hamburger au reblochon, hommage de Laurence à sa Savoie natale, ou sa fameuse tartiflette. Salades, omelettes, planches de charcuterie et assiettes du canut jouent la complicité avec les petits vins coups de cœur choisis par les filles. Même bonheur au dessert entre cheesecake et tiramisu, fondant chocolat et tarte aux pralines. 1, rue Soufflot - Lyon 5 - 04 78 42 74 80 A l’ardoise : plats de 11,50 € à 15,50 €, desserts à 5 €. Ouvert du mercredi au dimanche midi et soir (service non stop jusqu’à 1h le samedi et dimanche).

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 18

06/03/12 09:17


MARS 2012

LP MARS 2012.indd 19

19

06/03/12 09:17


NEWS BRÈVES DE COMPTOIR

Halles de Lyon

Paul Bocuse

avec

Par Marc Polisson

PASSAGE À L’EURO DEMANDEZ L’ADDITION !

C

’est un sujet récurrent de toutes les conversations. Et pas seulement au bistrot du coin. Pour de nombreux Lyonnais, la hausse vertigineuse des prix est essentiellement due au passage à l’euro. Fantasme ou réalité ? Lyon People est parti à la recherche de ses vieilles notes de frais. En douze ans, l’indice général des prix a augmenté de 21%. Mais selon l’INSEE, la hausse des prix dans la restauration a atteint 30% *. Nos restaurateurs lyonnais sont-ils dans la bonne fourchette ?

+11% Grand Café des Négociants

+74%

Les éleveurs crient famine, mais l’entrecôte des Négos a quasiment doublé de prix (à défaut de volume), malgré la baisse de la TVA. Et le pigeon, il est à combien ?

Brasserie des Brotteaux L’italienne a disparu de la carte mais l’assiette brasserie est toujours l’un des bestof de Manu Faucon qui se révèle être le plus raisonnable dans sa quête de rentabilité.

*Source : Capital – octobre 2011 (page 72)

TE LEX TELEX

+25% Brasserie de l’Est Dans la brasserie de Monsieur Paul aux Brotteaux, on applique également une politique tarifaire respectueuse du porte-monnaie de ses très nombreux afficionados. 20 0

Le retour des Planches. L’affaire qui a fait l’objet de multiples rumeurs lance sa saison dès la mi-avril. J J J Michel Chabran sur les planches parisiennes. Le chef de Pont de l’Isère grimpera sur scène dans le cadre de « Lectures des sens » au studio-théâtre de la Comédie Française le 2 avril 2012. J J J « L’AtipiK » nouveau lounge café a ouvert ses portes au 19, quai Saint Antoine. 5 espaces privatisables, un intérieur refait neuf et vraiment sympa avec vue sur Fourvière à l’étage. J J J DéKaLé mais accueillant. Ce nouveau restaurant du 47, rue Garibaldi, bénéficie d’un excellent bouche-à-oreilles grâce à la gentillesse de son personnel. J J J Les faux poulets cuits aux patates. La Maison Poulaga a été placée en liquidation judiciaire le 4 janvier 2012. J J J Le restaurant de Laurent Bouvier, détruit par un incendie pourrait renaitre de ses cendres sous la forme d’une boulangerie Paul. J J J

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 20

06/03/12 09:17


LP MARS 2012.indd 21

06/03/12 09:17


Carole Dufour a choisi Valéry Giscard d’Estaing

« Voter est un droit, c’est aussi un devoir civique. »

22

LP MARS 2012.indd 22

Librement inspiré du portrait présidentiel de Georges Pompidou. Sur une idée de Thierry LAHON, réalisation Marina pour à KGB studio création. Lyon People et à KGB s’engagent à faire parvenir à tous les candidats de l’élection Présidentielle ces 7 propositions…

Boire • Manger • Danser

RÉPUBLIQUE DE L’à KGB

MARS 2012

06/03/12 09:17


PEOPLE PRÉSIDENTIELLE

Ah, si j’étais Président… Jusqu’en mai 2012, chaque mois, nous demandons à une personnalité lyonnaise quel serait son programme si elle était élue président de la République.

Carole DUFOUR

Carole Dufour, femme de tête : elle est incontournable dans l’univers des événements lyonnais, de la gestion du centre de presse du procès Barbie à celui du G7, de l’organisation du concert de Jean-Michel Jarre pour la venue du Pape Jean-Paul II, à la réunion, en 2011, de tous les grands chefs du monde en hommage à Paul Bocuse. En vraie « mère lyonnaise », elle sait concocter pour ses amis chefs d’entreprise la soirée dont on va parler, dont on va se souvenir. Mais aussi une femme de cœur avec son implication très forte dans le retour à l’emploi des femmes de plus de 45 ans : grâce à Force Femmes qu’elle préside, 125 femmes ont retrouvé un travail à Lyon en 2011.

« Je choisirai Nicolas Sarkozy comme Premier Ministre. Son expérience, une fois reconnues les erreurs passées, nous fera gagner du temps, et sera sans doute précieuse pour affronter les mois difficiles qui s’annoncent. Je lui proposerai, au sein d’un gouvernement réduit, de confier le Ministère de la Ville à Gérard Collomb, que je pense à même d’impulser une nouvelle dynamique aux territoires. »

1

EDUCATION

4

SECURITE

Il faut réformer l’école en initiant l’entreprenariat dès le collège et en Récréer une police de proximité dans les quartiers et développer multipliant les stages en entreprise dans le secondaire. Etendre à les systèmes de vidéosurveillance de la voie publique. l’orientation scolaire la défiscalisation déjà existante pour le soutien des élèves déjà en difficulté. SANTÉ

5

2

INNOVATION Il faut développer l’hospitalisation à domicile dont le budget Il faut miser sur les PME innovantes en donnant plus de moyens à ne représente aujourd’hui que 5% de l’offre hospitalière. OSEO et en favorisant les investissements des particuliers, des entreprises et des banques dans les start-up.

6

3

EMPLOI DÉPENSES PUBLIQUES Favoriser le temps partiel qui peut apporter une amorce de réponse Il faut réduire le train de vie de l’Etat mais aussi des collectivités au problème du chômage en évitant aux salariés de perdre leurs territoriales. Il ne sert en effet à rien de réduire la taille des cabinets qualifications et de rester inactifs. ministériels, en laissant s’instaurer par ailleurs une embauche démesurée dans les villes, les départements et les régions. DROIT DE VOTE DES ÉTRANGERS

7

Je soumettrai la question du droit de vote des étrangers aux élections locales à un référendum populaire.

NOUVEAU

Retrouvez tous nos candidats sur le site www.ahsijetaisprésident.com

Le restaurant de nuit de Lyon du mercredi au samedi de 18h a 3H du matin (dernier service)

à KGB

2, rue des bons enfants - Lyon 7 e Réservations 04 37 28 63 30 / www.kgb.fr

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 23

23

06/03/12 09:17


LP MARS 2012.indd 24

06/03/12 09:17


TOP

50 LE CLASSEMENT 2012 p. 26 à 30

Nathalie CHAIZE

p. 32

Les hors-concours

p. 34 à 60

Le classement

p. 62

Jeunes talents

DOSSIER COORDONNÉ PAR

Délibérations gourmandes. Le jury 2012 accueilli à la table du Théodore par Robert Perret, Agnès Guillaume, Françoise Petit, Jocelyne Vidal et Nadine Fageol.

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 25

Photos © Jean-Luc Mège & Fabrice Schiff

FRANÇOISE PETIT

25

06/03/12 09:17


Photos © Jean-Luc Mège

TOP 50

26

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 26

06/03/12 09:17


Nathalie Chaize N°1 DU TOP 50 Sur la première marche de notre classement des 50 femmes qui comptent, une créatrice discrète qui ne va pas sans Yves Casile à la ville comme à la mode. En 26 ans, le couple qui a consolidé la marque Nathalie Chaize prend ancrage à l’export et ouvre deux boutiques à Paris. Etoffe. Par Nadine Fageol. MARS 2012

LP MARS 2012.indd 27

27

06/03/12 09:17


TOP 50

O

n leur piquerait bien leur duplex, bigrement bien orienté, gansé de balcons et terrasses tout en angle avec vue panoramique sur le Confluent mutant, et à droite les balmes ravinant jusque dans la Saône à tel point que le quai est régulièrement fermé. Inséparables à la ville comme à la mode, l’histoire de Nathalie Chaize et Yves Casile prend corps à l’école d’architecture. Petite bifurcation, l’étoffe remplace le béton,

démarre dès lors une histoire comme cousue de fil blanc. Sélectionnés individuellement, en 1985, ils gagnent à Paris le concours Djaa la mode face à un joli parterre de jeunes talents… C’est dit, ils se lancent, 700 € chacun en poche dans un local au-dessus de chez Jacotte Brazier rue Royale. À elle les femmes, à lui les hommes, deux collections ; durant dix ans, ils font leurs armes distillant du pur esprit branchouille. Pas facile, « Les banques ne nous aimaient pas et le vol de ma collection au salon à Paris a sonné le coup de grâce, j’ai cessé de dessiner ». Yves s’efface pour devenir numéro deux, l’homme de l’ombre, celui qui va structurer la marque Nathalie Chaize dans les chiffres comme à l’organisation. Finalement un mal pour un bien. La marque va prendre son véritable essor dans un loft rue de la Quarantaine puis dans l’atelier à Champagne au Mont d’Or où Nathalie étudie ses prototypes au centimètre. Débarrassée des contraintes de gestion, Nathalie s’émancipe, affirme son style, se détache de l’utra branché pour le féminin Z 28

bien pensé, architecturalement coupé et détaillé. Les Lyonnaises dans le coup arborent ses robes chinées dans la boutique de la rue Mercière. Avec celle de la rue Gasparin agencée par le talentueux Rémy Tessier avant son départ pour le grand monde des yachts, la marque prend du galon. Dès lors elle l’utilise comme espace expérimental. Ici, elle échange avec ses clientes sur la nouvelle collection d’accessoires, ses sacs font un tabac sans incendier le porte-monnaie. Ici,

elle installe une braderie permanente des fins de séries. Ici, elle instaure la bibliothèque, un fauteuil à deux pas des cabines et une étagère sur laquelle elle donne à lire ses coups de cœur, Haruki Murakami, Paul Auster, Alain Finkelkrauft… Où l’on découvre que la frêle et discrète Nathalie Chaize va jusqu’au bout des choses pour révéler un univers de passions. Ils rentrent du salon du Prêt à Porter, fourbus mais heureux, « La fidélité paye, avant les clients étaient toujours à l’affût de

Vodka toujours en bonne place à coté de Nathalie sur la banquette régulièrement customisée. Ici de la soie grise emballée façon Cristo avec un fil ton sur ton. En bas, osmose parfaite entre ces deux là. Yves l’homme de l’ombre, veille à la bonne marche de la marque que Nathalie façonne de manière très personnelle, elle a ainsi instauré une petite bibliothèque dans chacune de ses boutiques !

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 28

06/03/12 09:17


LP MARS 2012.indd 29

06/03/12 09:17


TOP 50 Z nouveautés, en ce moment ils se recentrent sur la qualité ». À une mode tapageuse, elle préfère la touche féminine actualisée par des matières que cette lyonnaise prend un malin plaisir à débusquer. Car l’architecte qui sommeille en elle affectionne les étoffes souples produisant leur effet, cuir light, lin laqué, finition peausserie ou galuchat et maille cloutée. Et ajoute le détail qui fait mouche sur une robe trapèze dorée façon cuir dont la longue lanière dorsale permet de remonter la fermeture sans contorsion. Cette année, l’imprimé qu’elle réalise, à partir de photos retravaillées à la palette graphique, se fait électoral : et hop une robe bleu,

blanc, rouge bluffante en soie fluide aux couleurs fondues. 2012, l’année d’une marque, qui arrive à maturité, Yves a même ressorti ses crayons pour dessiner le mobilier des nouvelles boutiques de Paris (10, rue du Jour dans le 1er et 13, rue Gustave Courbet dans le 16ème). Fort bien accueillie sur les salons de Tokyo et Osaka, Nathalie Chaize est désormais implantée sur 20 points de vente au Pays du Soleil Levant. Ensuite, il y aura les salons de Moscou, Milan et Madrid. Entre temps une semaine ailleurs pour tout oublier et lancer les jalons de la collection été 2013. Dans l’appartement où l’on se sent un peu en vacances, Vodka

alias Jojo, femelle carlin s’installe d’elle même dans les clichés sur la banquette régulièrement customisée par Nathalie qui a opté cette fois pour un emballage à la Christo en soie grise. Bien que devenu trop spacieux depuis le départ de Paloma à Paris, pour rien au monde ils ne quitteraient leur nid d’aigle où chaque printemps une canne s’en revient couver dans un recoin de la terrasse supérieure. Major de sa promotion à Esmod Paris, Paloma est actuellement en stage chez Chantal Thomas. Il y a fort à penser qu’un jour une ligne de dessous chics verra le jour griffée Casille ou Chaize ? Qu’importe, cette famille conjugue travail avec talent. o NF

Aux premières loges face au Confluent, où qu’elle se trouve dans l’appartement, Nathalie, qui porte une robe de sa collection printemps été 2012, dispose d’une vue imprenable sur la Saône et ses méandres.

30

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 30

06/03/12 09:17


LP MARS 2012.indd 31

06/03/12 09:17


TOP 50 HORS-CONCOURS ALESSANDRA SUBLET A la hausse – Née le 5 octobre 1976 à Feyzin

E

Photo © Nico

t PIF dans la PAF, elle n’en fi nit pas de révolutionner le monde de l’animation télé où il faut bien l’avouer il ne se passe pas grand-chose. De ce ton léger qui n’appartient qu’à elle, Allessandra a imposé une certaine spontanéité en guise de style qui parfois l’embarque dans la bourde aussi vite balayée d’un de ses tonitruants éclats de rire. Bécasse la p’tite Sublet ? Alors pourquoi tout le who’s who parisien accourt cadeaux à l’appui à ses dîners dans son loft accompagné d’une gentry faune de chroniqueurs dont l’homme le plus écouté de France, « Patou », alias Patrick Cohen qui a fi nalement pris ses marques, décoincé aux côtés de la belle, de la bête, des mignons et des cuisinières… L’une d’entre elles, Julie Andrieu assurant déjà régulièrement l’intérim, devrait prendre les commandes en juin durant le congé de maternité de la belle. Forte de l’illustration sonore en live acoustique de sa quotidienne, Alessandra aura entre temps présenté « Les Victoires de la Musique ». Et quand on lui parle égarements capillaires, elle botte en touche, « coiffeur, stylisme, on forme une équipe, on teste, on s’amuse ». Les deux émissions suivantes, Alessandra avait la coiffure raccord… Nadine Fageol

Elle en a fait du chemin depuis son titre de Miss Lyon 2001

SYLVIE TELLIER Miss Endemol – Née le 28 mai 1978 à Nantes

E

Alessandra mutine sur la plage de la Cabane Bambou pour Lyon People en août 2009 Photo © Studio Sainte-Maxime

lue miss France en 2002, en dix ans, Sylvie Tellier est devenu calife à la place du calife. Avec son petit air de jeune femme bien mise, dans le coup, tralala itou, elle est arrivée à prendre la tête de la direction générale de la société Miss France propriété d’Endemol. Celle qui voulait devenir avocate a su se rendre indispensable. Et de caresser la reine mère dans le sens du poil en lui écrivant un livre à sa gloire. Une fois entrée chez Endemol il lui a suffi de grimper les marches en poussant la dame de Fontenay progressivement sur le côté, éloignée, ringardisée, évacuée. Sursaut de la vieille dame en noir et blanc à qui on ne la fait pas, une déclaration de guerre avec le concours Miss National. Bref, du soap opéra grandeur nature avec la panoplie des ingrédients à succès à commencer par un cheptel de beautés plus ou moins futées, dénudées ou mises à nu. Et cerise sur le diadème, tombé du sac à dos de la petite à Disney Land, Alain Delon en prince consort nommé membre du jury à vie ! NF

SYLVIE TESTUD Actrice à facettes – Née le 17 janvier 1971 à Lyon 4

Photo © Fabrice Schiff

«

32

L’effrontée » de Claude Miller aura un effet détonateur sur Sylvie Testud. L’adolescente décide, elle aussi, de rompre avec sa timidité et ses complexes. Lyonnaise, elle s’inscrit au cours de Christian Taponard, puis rejoint Paris, le Cours Florent et in fi ne le Conservatoire National d’Art Dramatique. La suite de l’histoire force le respect. Une carrière prolifique, truffée de rôles forts et de récompenses. Son interprétation dans « Stupeur et tremblements » et surtout « Sagan » confi rme son goût pour la transformation. Discrète, elle dévoile cependant son enfance et ses errances en prenant la plume. On apprend que la « gamine », blonde dans une famille napolitaine, ne ressemblait à personne, ou du moins si, à son père absent. Aujourd’hui, le physique est resté juvénile, seules les mains jouent les trouble-fêtes. Derrière un minois sans artifi ce, crépite un caractère bien trempé et un esprit bouillonnant. On l’attend nature, elle arrive très féminine. On l’imagine lointaine, elle se montre accessible. On la pense réservée, elle parle sans retenue. Aujourd’hui, quatorze ans se sont écoulés depuis « Karnaval », son premier grand rôle. Un temps mis à profit pour multiplier les premiers, les deuxièmes etc… Maman de Ruben, Esther fait désormais partie de sa vie. Son premier long métrage « La vie d’une autre » est actuellement à l’affiche. Petit bémol pour son dernier livre « Chevalier de l’ordre du mérite » qui a essuyé de mauvaises critiques. Parions qu’il en faudra davantage pour désarçonner cette belle actrice et femme affi rmée. Agnès Guillaume

Festival de Cannes 2005 2005 Au Festival de Cannes MARS 2012

LP MARS 2012.indd 32

06/03/12 09:17


TOP 50 SOPHIE JOVILLARD Globetrotteuse télégénique – Née en 1973 à Lyon ’EFAP peut conduire à tout, le JT comme le bout du monde. Laissons de côté Laurence Ferrari pour savourer un focus sur Sophie Jovillard. Sur les traces de sa sœur Sylvie, Sophie se destine au métier d’attaché de presse. Un stage à RTL lui ouvre les yeux. Désormais, elle vise le journalisme. TLM lui donnera ses premières cartes. Son minois ravissant, son sourire, sa carnation, sa voix naturellement posée lui valent l’amour des caméras et l’intérêt des directeurs d’antenne. France 3 Bourgogne puis Méditerranée lui confient des magazines consacrés à la culture et à la découverte. Les chaînes de voyages lui feront également les yeux doux. Il faut dire que l’animatrice a le goût du travail. Les années passent et ne semblent avoir aucune prise sur son visage angélique. Le rêve rejoint la réalité quand France 5 lui propose en 2006 de présenter l’émission « Echappées Belles ». Le voyage, les rencontres font désormais partie de son quotidien. Son passeport a de quoi faire pâlir de jalousie tous les baroudeurs à une différence près, les déplacements sont limités dans le temps, les tournages s’effectuent avec le minimum de repérage pour conserver la fraicheur des interviews, mais à Paris, une équipe prépare les émissions et organise l’agenda de Sophie. Depuis que Jérôme Pitorin a rejoint les troupes de Bo Travail (la société de production), la jeune femme peut voguer sur d’autres aventures. On peut lire son éditorial dans le mensuel Lonely Planet ou la découvrir dans un nouveau format pour France 2 « Paris en plus Grand ». Le principe, une minute pour découvrir un lieu insolite. Seule sa vie privée reste une énigme. AG

Photo © Fabrice Schiff

L

Sophie Jovillard, marraine de la promotion 2009 de l'EFAP

FLORENCE FORESTI De Lyon à Hollywoo – Née le 8 novembre 1973 à Vénissieux

Photo © Jean-Luc Mège

U

Le 4 octobre 2006, elle se plie de bonne grâce au rituel de l'interrogatoire à KGB Lyon People mené par Marco et Nico

n humour survolté, des textes et des pupilles qui pétillent… Florence Foresti transforme les choses de la vie en scénarii à hurler de rire. L’accouchement ? « Une gueule de bois qui dure neuf mois ». « Les fi lles douées en amour ? On dirait des paquets de coton hydrophile ». Depuis qu’elle a quitté son écran d’infographiste d’EDF pour crever ceux de la télé avec Stéphane Bern puis Laurent Ruquier, l’ex Taupe Model lyonnaise cartonne. De la lycéenne « super vénère » à « Brigitte la bimbo », ses personnages loufoques génèrent d’époustouflants one-women shows. Primé au Festival d’Antibes, « Manquerait plus qu’elle soit drôle » consacre en 2001 le talent de l’humoriste préférée des Français. Le DVD d’un autre spectacle « Florence Foresti fait des sketches » se vend à 700 000 exemplaires, comme celui de Fucker Mother, joué deux ans à guichets fermés devant un million de spectateurs. D’un bond sur le Walk of Fame, Florence Foresti assure aussi devant les 2,1 millions d’inconditionnels d’Hollywoo : « I have assurance, do you know Chevallier et Laspalès ? ». Jocelyne Vidal

LIANE FOLY… Née le 16 décembre 1962 à Lyon 7

Liane Foly invitée par Marie Rigaud au printemps de Pérouges 2009

es souvenirs de vacances à Vegas de Line Renaud et Jacques Chirac, les secrets du régime de Roselyne Bachelot, la vie de night-clubbeuse de Jeanne Moreau… La galerie de voix ne désemplit pas au micro de Liane Foly (Elaine Falliex à l’état civil). Collectionneuse de tubes, des Petites Notes à la Chanteuse de Bal, cette grande amoureuse de Lyon, « un berceau familial et amical » brûle les planches de France et de Navarre avec La Folle part en cure. Dans la foulée d’un premier one woman show, « La Folle Parenthèse », une douce Foly s’empare à nouveau de la belle. « Cette parenthèse d’humour et d’imitations aura duré cinq ans, c’était un désir de longue date d’être en scène en exprimant différentes disciplines, je suis heureuse d’avoir osé ! » Entrecoupées de textes surréalistes, les imitations de voix tour à tour graves et suraiguës, telle celle de Roselyne Bachelot, qui a exigé quatre mois de travail, emballent un public invité à redécouvrir la chanteuse Liane Foly dans sa ville natale, du 1er au 6 février, à la faveur du nouveau spectacle des Enfoirés. JV

Photo © Rémi Rigaud

L

Remerciements à Laurie-Anne Jomard et Marion Larreché MARS 2012

LP MARS 2012.indd 33

33

06/03/12 09:17


TOP 50 NORA BERRA

1 (40)

NATHALIE CHAIZE Styliste

C

elle qui rêvait d’être architecte a bien bétonné sa passion annexe ! Allurée avec une simple petite robe et des cheveux au vent, Nathalie Chaize aborde son succès avec le sourire d’une femme qui sait attendre. Toutes ses collections se parent de rituels singuliers avec une priorité couleur, « après, la forme suit presque instinctivement » dit-elle. Une émotion, un voyage, une musique lui apporte la note de cœur pour dessiner de justes silhouettes. Lyon People anticipe sa consécration sur les podiums nationaux en la nommant number one !

Nathalie Chaize habille non seulement les Lyonnaises mais les femmes de Paris et des grandes capitales, résultat d’un travail de fond, d’abnégation et de volonté de partager son éthique de mode. Nathalie ouvre sa saison sous forme d’invitation à lire ses choix d’imprimés, un zeste de graphisme, un soupçon d’histoire, et beaucoup de poésie : « d’un coup de cadre, d’un jet d’encre, les oiseaux s’envolent, les souvenirs reviennent ». La lauréate du Trophée des Femmes Chefs d’Entreprise – catégorie export – aime aussi la sobriété des tissus unis dopée en sensualité par des teintes gaies, glamour, intenses. L’art et la matière, l’art et la manière, Nathalie Chaize en use et en abuse dans sa façon de griffer sa marque. Curieuse, à l’écoute, les yeux qui balayent les habitudes de vie de chacun, chez nous ou ailleurs, elle nous livre le fruit de ses ressentis. Chaque collection est une aventure, renouvelée 50 fois depuis ses premiers croquis de mode 50 un chiffre porte-bonheur pour la gagnante du TOP 50 ! Une femme avec une entreprise nommée C 347. C pour Chaize et Casile le nom son mari, associé, 3 pour la création, 4 pour l’équilibre et 7 pour la perfection !

E

lle a gravi tous les étages de l’ascenseur social. Son destin, Nora Berra l’a sculpté comme une artiste de la politique au grand dam (ou drame !) de quelques élus machos ! L’ex conseillère municipale de Neuville-sur-Saône devenue quasi ministre en passant par le parlement européen se plait à servir la France, référence au Général De Gaulle, le président tant admiré par ses parents : « Quelle que soit la fonction, il faut donner du sens à son engagement car ce qui prime c'est l'intérêt général. Il est vrai que le conseil des ministres permet d'aborder les sujets de dimension nationale et internationale mais je garde mon esprit sans cesse tourné vers les Lyonnais quant à l'impact de ces politiques ». Belle femme taquinée ou appréciée des médias côté Ardisson ou Petit Journal, Nora Berra craque pour sa ville dont elle aime les traditions, les valeurs humanistes, la gastronomie, l’héritage médical et l’OL ! Le successeur de Roselyne Bachelot ne ménage, pas ses efforts pour le bien-être des Français. Vaccinée contre l’échec, Nora Berra jouit d’une étonnante santé morale : « J'ai la chance d'avoir, à côté de ma vie de ministre, une vie fi nalement assez simple, comme n'importe quelle autre lyonnaise ». Les semaines à venir seront plus complexes avec la campagne électorale abordée sans ambiguïté : « je suis convaincue d'une chose : le chef de l'Etat mène une politique courageuse et tient, aux Français, un discours sincère et authentique. En tant que membre du gouvernement, je m'implique et je m'impliquerai avec force et détermination pour expliquer le bilan de Nicolas Sarkozy. J'irai au combat avec ma sensibilité et mes convictions, avec ce que je suis et ce en quoi je crois. Je suis une femme de terrain car pour moi, c’est sur le terrain que se fait la politique. » Dont acte.

2

CAROLINE COLLOMB

MARIE-ODILE FONDEUR

Juriste – Chargée de mission à la région Rhône-Alpes

Directrice Générale du Sirha

O

n peut la croiser dans le métro, au sortir d’une voiture officielle ou au supermarché. Dans chaque situation, Caroline Collomb reste discrètement rayonnante… Fidèle à son engagement pour une vie harmonieuse Madame Collomb orchestre avec maestria vie professionnelle à la Région, vie publique avec son maire de mari et vie familiale. L’équilibre de chacun c’est le credo des Collomb : « Nous investissons beaucoup dans l'éducation des enfants et Gérard essaie de passer du temps avec Alexandre et les fi lles. Clémence est en CE1, je dois superviser ses devoirs tous les soirs même si elle devient de plus en plus autonome. Nos fi lles pratiquent tennis, escrime, scoutisme pour Clémence, gym, natation, danse pour Camille, ce qui occupe bien mes mercredis et mes samedis ! » Les week-ends libres (ils sont rares) s’enrichissent de séances lecture, vidéos ou bouffées d’air pur dans le Vercors. Les grandes vacances sont quant à elles mieux planifiées. « L’été, nous partons à l’étranger au bord de la mer avec le Club Med et nous retrouvons un petit groupe de Lyonnais, ce qui nous permet de nous ressourcer tout en profi tant des enfants et de nos amis ! ». Caroline Collomb bien dans ses certitudes, mène apparemment une vie normale tout en regrettant, faute de temps quelques sorties, restaurant ou opéra. S’ils font salles de sport à part, Caroline et Gérard partagent tout et surtout des convictions telles que l’amitié et la fidélité : « Je conçois l'amitié comme une relation de partage, d'échange donc un enrichissement mutuel. J'attache également beaucoup d'importance à des valeurs telles que la loyauté et la fi délité qui permettent d'établir une relation de confi ance mutuelle dans la durée. » C’est sûr, Caroline tient la distance.

3

34

Secrétaire d'État chargée de la Santé

=

E

=

lle est mille choses à la fois, ses cartes de visites sont XXL et sa vie at home comme on en rêve petite : « Je cultive des plantes vertes, cela me rappelle mon grand-père qui faisait des greffes d'arbres fruitiers, j'adore aussi les marchés qui me permettent de respirer l'âme de la ville et cuisiner pour ma famille et mes amis. » Cette fi lle d’agriculteurs a même écrit un livre, « Le Bonheur est dans la cuisine » qui décrit le plaisir de cuisiner ensemble en réinventant les recettes. Marie-Odile femme d’intérieur, joue à l’extérieur de bien belles partitions : « J'ai beaucoup de plaisir à tout concilier car chaque activité enrichit l'autre. Fière de mon aventure professionnelle, et soucieuse d’exigence, pleine de ressources, je suis passée de l’entreprise à la politique et je suis heureuse de participer à la vie de la cité lyonnaise et jouer un rôle dans le développement économique de la région. Une organisation exigeante, un investissement personnel, qui ne seraient pas possible sans passion, sans empathie. Tout cela ne se fait pas sans les équipes qui travaillent avec moi, à la ville comme chez GL Events. La confi ance pérenne de mes clients et la reconnaissance de mes collaborateurs sont des facteurs énergisants. » Sportive, musicienne (elle joue du piano), coquette, Marie-Odile se détend en lisant, en fréquentant l’Opéra ou l’Auditorium avec son mari ou en faisant du shopping avec ses fi lles. Très souvent en déplacement pour ses multiples missions, la nouvelle commissaire générale d’Europain (une ligne de plus sur sa carte de visite) avance, dotée d’une somme de qualités qui dérange parfois : « Si j’ai pu connaître quelques turbulences, elles m’ont permis d’affi rmer ma capacité à rebondir et à grandir ». (6) Quatrième de notre TOP, Marie-Odile Fondeur gagne du terrain !

4

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 34

06/03/12 09:17


LP MARS 2012.indd 35

06/03/12 09:17


TOP 50 NAJAT VALLAUD BELKACEM

ELISABETH BRISSY QUEYRANNE

Adjointe au Maire de Lyon

Conseillère municipale de Bron

L

es enfants de Najat ont un papa formidable, c’est la maman qui le dit avec une belle tendresse : « Je jongle pour les voir, voler des baisers entre deux trains ou deux rendez-vous, rire avec eux… C'est le soir seule dans ma chambre d'hôtel à Paris ou ailleurs après une réunion publique, une émission de télé ou un bureau national qu'ils me manquent le plus et que je sens physiquement leur absence. C'est souvent dur, mais je repars le lendemain en trouvant une photo d'eux endormis sur mon téléphone au réveil... merci le papa ! » On pourrait rester sur cette impression, mais la porte-parole de François Hollande, est aussi une femme programmée pour gagner des combats comme imprégnée des forces de son village natal, Beni Chiker au Maroc, haut lieu de la résistance (contre l’occupation espagnole). Najat Vallaud Belkacem qui a suivi tous les pas de Ségolène Royal depuis 2007 s’est exercée avec elle au pouvoir. Même dans l’ombre des ténors du PS, la Lyonnaise a trouvé la lumière lui donnant l’éclat médiatique de ces derniers mois. Sourire craquant, yeux revolver, discours al dente, Najat passe bien à l’écran, on se l’arrache sur les plateaux télé : « Il reste moins de trois mois de bagarre, j'y suis plongée sans réserve et sans état d’âme. C'est un travail de fou, constamment sur la brèche, sur le terrain, répondant aux médias, disponible en tous lieux et à toute heure au contact des Français. C'est comme nager un cinquante mètres en apnée, j'attends la bouffée d'air libératrice du happy end électoral ! » Avec tout ça, Najat refuse de mettre Lyon entre parenthèses et avance avec des idées de terrain comme celles de défendre un modèle de politique associative, faire éclore de nouveaux projets et de nouvelles structures à Montchat ou dans la 4eme circonscription où elle (21) souhaite succéder à Dominique Perben. Et puis… sûrement en perspective, un quartier de rêve du côté de Matignon !

5

C

’est une femme engagée qui ne se laisse pas faire et argumente tout ce qui pourrait la déstabiliser. Son sens de la justice, sa façon de concevoir la solidarité, sa passion pour la culture lui permettent d’éclairer sa vérité : « En 2011, je me suis battue contre une manière dépassée de faire de la politique dans une ville, en dehors des vieux clivages Droite, Gauche. Je suis restée fi dèle à mes idées. J’ai défendu une conception de la culture, une conception de la démocratie, dans une équipe municipale. Cela m’a valu d’être privée de mon poste d’adjointe à Bron. Mon retrait de délégation par le maire ne constitue pas pour moi une sanction. Avec 7 autres « dissidents », ensemble nous vivons une histoire forte autour de la solidarité et de l’engagement. » On ne fera pas taire Elisabeth Brissy Queyranne. Les sujets qui lui tiennent à cœur comme la lutte contre le cancer résonnent de son propre passé médical : « J’entends continuer à m’engager dans ce sens notamment avec le projet VENUS, pour sensibiliser les femmes à la prévention dans les quartiers populaires où la santé passe trop souvent au second plan et où certains sujets restent tabous ». Des paroles et des actes. Dans sa ville, avec l’association Espoir Cancer, la conseillère municipale organisait en novembre une soirée de gala et une vente aux enchères de tableaux animée par le commissaire-priseur Jean Martinon. Grand succès et gros chèque remis au Centre Léon Bérard. Pour les élections présidentielles, Elisabeth Brissy Queyranne formule un seul vœu, « que le débat politique ne soit pas rabaissé, alors que l’on a tant besoin d’espoir et d’idées nouvelles ». Sur un terrain plus local, l’épouse de Jean-Jack Queyranne, président de la Région Rhône-Alpes soutiendra une femme, Hélène (4) Geoffroy candidate aux prochaines législatives. Du politiquement correct.

6

JOSIANE BEAUD

FLORENCE VERNEY-CARON

Directrice régionale de la SNCF

Dirigeante du Groupe 45 – Consul des Seychelles

L

es instants trop courts qu’elle s’octroie sur son agenda TGV c’est pour s’adonner au vélo, à la course à pieds ou à la randonnée. Le sport qui ressource, oxygène est la meilleure des soupapes pour Josiane Beaud qui règne sur un réseau où circulent au quotidien 1700 trains ! Auréolée des insignes de Chevalier dans l’Ordre National de la Légion d’Honneur, la directrice régionale de la SNCF reste imperturbable aux commandes de son navire de fer. En décembre dernier, la mise en place des nouveaux horaires sonnait une petite révolution qu’il a fallu gérer comme tant d’autres situations qui mettent en relation l’humain et le souci de modernisation. Cette année, défi supplémentaire pour Josiane Beaud : « L'enjeu principal de SNCF Rhône-Alpes sera de faire progresser la qualité de service offerte à ses voyageurs, afi n de faciliter leur quotidien. Sur ce réseau rhônalpin saturé, oui, c'est un défi permanent lancé aux cheminots que je dirige. Tant par la mobilité proposée - TER, TGV, Transports urbains, modes

C

7

=

doux - que par son action en faveur de l'emploi, SNCF Rhône-Alpes est un acteur majeur dans le développement local en rapprochant les territoires et les hommes ». Passionnée par ses missions, les challenges, affrontant la difficulté comme une invitation à réussir, aucun sujet ne rebute cette Savoyarde au caractère affi rmé qui s’est imposé dans un monde macho. Josiane Beaud est claire, précise, déterminée quand elle dit : « Mon moteur est un engagement personnel pour un service public effi cace, dans l'intérêt général. »

ette addict du boulot avoue avec fierté : « C’est une partie importante de ma vie. J'ai la chance d’imaginer sans cesse et de créer avec ou pour des personnalités de grande qualité, d'avoir la facilité de transformer les diffi cultés en opportunités et d'être toujours justement informée. » Florence Verney-Carron s’épanouit sur la scène de ses enthousiasmes professionnels. La femme aux yeux rieurs et à la discipline de fer se résume en une formule : « Tout m'intéresse et tout m'amuse. » Défricheurs d’idées avec son mari Georges du potentiel

8

Confluence, la dirigeante du Groupe 45 s’acclimate d’univers différents devenant même accroc du ballon ovale ! Sa passion du rugby, c’est Olivier Ginon qui lui a inoculée en lui confiant la communication corporate du LOU. Sa conception du travail sans relâche, une fois ludique, toujours sérieuse Florence l’explique lucidement : « Je crois que j'ai réussi à ne pas trop me fourvoyer, à éviter l'imposture, à être fi dèle à ce que je rêvais d'être, à nouer des amitiés nombreuses, solides et indéfectibles. » Mais tout n’est pas toujours pour le mieux dans le meilleur des mondes… dans ce cas la maman reprend du service se nourrissant de tendres complicités avec ses fi ls, Boniface et Archibald. Et le soleil revient pour Madame le consul des Seychelles. Vive les saveurs de l’archipel et des bords de Saône ! Avec les Toques Blanches, Florence Verney-Carron a imaginé des cours de cuisine entre étudiants seychellois et lyonnais. Miam-miam les influences et le piment de la vie. Une année aux parfums de projets pour notre number 8 qui place 2012 sous le signe de l'amour, toujours l'amour !

(5)

36

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 36

06/03/12 09:17


LP MARS 2012.indd 37

06/03/12 09:17


TOP 50 E

NAJET JOUADI

VÉRONIQUE GARNODIER

Secrétaire particulière du maire de Lyon

PDG de Charlott’

lle ne veut officiellement pas figurer au palmarès des femmes les plus influentes de Lyon (mais est secrètement ravie d’en faire partie). Il est vrai qu’en apparence et aux yeux du microcosme lyonnais, Najet Jouadi n’est pas la personnalité féminine qui justifie une place aussi flatteuse dans le TOP 50 de Lyon People. Il faut savoir que la secrétaire particulière du sénateurmaire de Lyon et Président du Grand Lyon est toujours incontournable à la mairie centrale. Considérée comme une femme un peu mystérieuse et autoritaire, ses qualités sont reconnues car c’est

9

une fidèle parmi les fidèles de Gérard Collomb. Cela mérite d’être signalé et souligné. Avec lui à ses côtés comme le fut Annie Mesplède dès la première heure, Najet Jouadi vit la même passion humaine et professionnelle au crépuscule du deuxième mandat de son « boss ». L’ancien maire du neuvième n’oublie pas ceux et celles qui l’ont hissé en coulisses en haut de l’affiche municipale. Najet, à ne pas confondre avec Najat beaucoup plus exposée aux médias en ce moment comme porteparole de François Hollande, est encore et toujours le sésame pour obtenir une audience à l’Hôtel de Ville auprès de Gérard Collomb. Pour toutes demandes d’interventions, Madame Jouadi saura vous questionner telle une journaliste pour connaître les motifs de votre appel et justifier un rendez-vous dont elle jugera elle-même l’importance. Ses fi ltres protègent son patron de toutes demandes d’audiences fantaisistes ou inutiles. Contactée par nos soins pour réactualiser son portrait, Najet Jouadi ne s’est pas manifestée à temps. Pour des impératifs de bouclage, nous n’en ne saurons pas plus sur Najet Jouadi 2012 !

(8)

U

n press-book de star, un profi l de CAC 40, un C.A à déstabiliser un trader, bref Véronique Garnodier, peu connue du grand public affiche une réussite insolente avec Charlott’ sa société de vente directe de lingerie féminine. Née à la Croix-Rousse au pays des canuts, Véronique avait en « soie » toutes les raisons de se lancer dans un business où le textile est roi. Pourtant c’est dans les clubs de gym qu’elle s’échauffe à 23 ans, âge de son accession à la propriété ! Après quelques entraînements dans la diététique sportive, et dopée d’un master en gestion, elle joue les pionnières en pensant au bonus des petites culottes vendues at home. L'histoire de Charlott' commence comme un conte de fées. L’entreprise connait aujourd’hui la plus forte progression de son marché, autour de 32 millions d’euros en 2011. Le concept permet aux femmes de se réunir et de partager un moment convivial autour d'un produit glamour et d’un slogan : « Les dessous chics qui nous rassemblent » et qui rassemblent 600 000 clientes dans l’hexagone ! Adepte du « savoir être » plutôt que du « savoir-faire », cette maman de deux garçons, se lance souvent des défi s à vélo dans l’Atlas marocain ou sommets alpins entre deux galas présentant ses collections. Véronique Garnodier prévoit des commissions doublées pour ses milliers de vendeurs dans la perspective d’une progression de 30% cette année ! 15 ans pour transformer une idée en tendance (le hiving : on privilégie désormais la vie à la maison qui devient l'axe principal de l'épanouissement personnel et professionnel). 2012. Retour aux années 50 pour les formes et thématique florale pour les dessins. Exit le string, avec l’arrivée des culottes hautes, style boxer. Charlott’ risque de doubler sa surface de vente et continuer sa politique de séduction !

10

SOPHIE DEFFOREY

L

PDG d’ Aquasourçà

a fi lle de Denis Defforey, le charismatique fondateur des hypermarchés Carrefour, est dans une dynamique naturelle avec Aquasourçà qu’elle a créée de toutes pièces. Atavisme familial que de réussir ce que l’on imagine. Et Sophie Defforey d’imaginer une société d’investissement réussissant à donner un autre éclairage aux projets de solides PME et PMI de la région ou d’ailleurs. Dans cette activité (10) où il faut quantifier les risques, partager l’expérience de dirigeants déjà bien installés, injecter du capital, la PDG d’Aquasourçà est comme un poisson dans l’eau : « C’est avant tout la passion pour les entreprises, leurs dirigeants et leur savoir-faire, qui reste la base de notre métier ». Toutes les sociétés que Sophie Defforey a déjà mis dans son caddy, dont celle du génial trublion des vins de la Vallée du Rhône Michel Chapoutier, ont une valeur ajoutée : « Oui, toutes, car avec chacune d’elles, nous avons écrit une histoire avec des succès variés. Dans notre accompagnement, nous avons pu vivre aussi des expériences riches, humaines et professionnelles ». Chez Aquasourçà, l’intervention en capital s’effectue dans le plus grand respect des convictions de chacun : « La stratégie que nous bâtissons ensemble est au service des projets de l’entreprise. Et non pas l’inverse ». Cette politique de soutien est payante : plus de 35 participations, 2,1 milliards d’euros de CA cumulé représentant un effectif de 11.000 personnes. Sophie Defforey-Crepet ne va s’arrêter en si bon chemin et va sûrement réserver à son univers d’autres surprises de taille. Son bel enthousiasme pour la vie en général, ses échappées ski en hiver, golf en été font de cette maman de quatre enfants une super femme indépendante.

11

38

12 (9)

CAROLE DUFOUR Directrice Agence Idées en Tête

E

lle a toujours une idée à la seconde et ce n’est pas l’âge légal de sa retraite qui va freiner son entrain. Carole Dufour reprend même du service pour mettre en scène sa conception de la communication. La preuve par « l’annonce faite à autrui », pièce interprétée par des femmes qui ont dépassé la quarantaine en recherche d’emploi. Présidant l’antenne régionale de l’association Force Femmes, Carole Dufour encadrait cette théâtralisation d’entretiens professionnels, scénario al

dente pour convaincre les recruteurs. Entre deux Bocuse d’Or, Carole fait un peu l’impasse sur les grands messes de la gastronomie hors mis le dîner de gala des toqués. La fondatrice d'Idées en Tête confiait les fourneaux à une vingtaine de personnalités cornaquées par Philippe Gauvreau. Les bénéfices de la soirée furent reversés au « Petit Monde ». Plus institutionnelle, mais ô combien passionnante la mise en valeur des Talents de Rhône-Alpes : « La Région m’a confi é cette mission, mettre en avant, à travers des colloques abordant différentes thématiques, les nombreuses entreprises leaders dans leur secteur d’activité. Après les industries du sport et des loisirs tels Rossignol, Lafuma, Beal, Babolat, et autres, c’est le thème de l’image, du cinéma et des jeux vidéo qui sera prochainement abordé. » Extra muros, Idées en Tête s’est vu confier l’entière organisation du « Mont Blanc Art Discovery » qui se tiendra du 3 au 13 août. Petite infidélité à Megève pour notre golfeuse des montagnes qui stationnera à Saint-Gervais en plein été pour un budget au sommet. Motif : un salon d’Art Contemporain plébiscité par 15 000 visiteurs en 2011 et présentant une cinquantaine d’artistes.

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 38

06/03/12 09:17


by

Ju n e

© Fabrice

Schiff

n t Rimo soie Ga n os e r u s e t u 9 Ha et 12 9 10 ir + Bel A

on e U So Jupe Se s 59 euro

studio n MKT a je + e Chemis 5euros 69 et 7

euros June 59 y B s c a S

aris Eleven P T shirt s 39 euro

euros cken 49 a r B y ll o Robe M euros June 59 Sac By

inouï by

Ju ne

32, cours Franklin Roosevelt - Lyon 6 ème - Tél. 04 78 41 88 81 MARS 2012

LP MARS 2012.indd 39

39

06/03/12 09:17


TOP 50 CLAUDIA STAVISKY

13 (11)

ANNE-MARIE BAEZNER Directrice Générale Eurexpo

U

ne année sans SIRHA ne laisse pas de répit pour autant à Anne-Marie Baezner. C’est sur ses épaules que repose l’ossature lyonnaise de GL Events via le Centre de congrès de la Cité internationale, la Sucrière et le Château Saint-Priest. La directrice d’Eurexpo et du « pôle destination Lyon » a de quoi occuper ses journées, souvent ses week-ends ! Les parcs d’expositions et centres de conventions qu’elle gère comme un chef d’entreprise se remplissent comme des salles de spectacle remisant la crise au vestiaire : « Mon rôle est plutôt celui d’un chef

«

d’orchestre faisant jouer ensemble toutes les équipes pour le bénéfi ce des clients ». En renforçant l’attractivité des sites du Groupe, Anne-Marie Baezner s’engage à faire pâlir la concurrence des villes de congrès. Discours sur la méthode avec zeste d’optimisme : « Ici ce n’est pas les 3A mais ABC : Accueil, Business et Convivialité ». Lyon, rien que Lyon, tout pour Lyon ! La Présidente du directoire d’Eurexpo mène aujourd’hui une carrière exemplaire forte de ses ex succès professionnels chez Arthur Andersen ou Renault Trucks. Mariant charme et rigueur, la DG d’Eurexpo veille sur un monde où la communication directe est reine. 2012, déjà sur les rails se bonifie de mois en mois pour être qualifiée « d’année innovante » analyse Anne-Marie Baezner qui garde en mémoire une belle image 2011. L’inauguration du hall Paul Bocuse et ce geste précis : « Lorsque Jérôme met sa main sur celle de Paul pour l’aider à marquer son empreinte dans le ciment, pour moi c’était un moment magique et plein d’émotion ! »

E

lle ose, elle s’engage, elle créée, elle dirige. Claudia Stavisky sans cesse en mouvement tient parfaitement sa place au Théâtre des Célestins que Gérard Collomb considère comme l'emblème de notre paysage culturel. C’est vrai, les Célestins sont devenus le théâtre de tous les Lyonnais, du fait de sa politique qui met la création au centre de sa relation avec les artistes. La « Maison » de Claudia Stavisky, forte de la diversité de ses abonnés affiche des résultats méritant une standing ovation. Ses 95% de taux de fréquentation, le rayonnement national et international de ses productions, la pluralité des spectacles vivants proposés contribuent à sa bonne côte dans le concert des théâtres publics. La fi lle spirituelle d’Antoine Vitez a du se battre plus qu’une autre pour arriver à s’imposer : « C’est sûr que le fait d'être une femme ne m'a pas facilité la tâche, plutôt le contraire. Aussi privilégiée que soit ma situation d'aujourd'hui, j'ai tous les jours conscience des barrières à franchir, des doses supplémentaires d'énergie à déployer pour chaque pas y compris dans mon propre milieu. Il reste encore beaucoup de travail pour arriver à l'égalité homme-femme ! ». Et Claudia de s’engager personnellement, en tant que citoyenne et artiste, non pas en faveur de la « discrimination positive », mais juste pour la « non discrimination ». Depuis son arrivée aux Célestins, la parité existe : 50% de femmes avec le même salaire que les hommes, et une quantité très importante de pièces écrites et/ou mises en scène par des femmes. En ce qui concerne ses choix politiques, Claudia Stavisky joue François Hollande : « Il s'agit encore (13) une fois d'un engagement personnel, je ne suis pas encartée, mais je n'ai jamais caché mes convictions de gauche ».

14

SYLVIE RAMOND

DOMINIQUE HERVIEU

Conservateur du Musée des Beaux-Arts

Directrice générale de la Maison de la Danse

Un musée pour tous, et tous au musée » est le leitmotiv de Sylvie Ramond profondément attachée à mettre du vivant sur les œuvres du passé et aiguiser les regards sur des propositions contemporaines. « Ainsi soit-il », extrait de la collection privée d’Antoine de Galbert, en résonnance avec la biennale, fut à ce titre une réussite « populaire » avec un public extrêmement jeune. Attirer les enfants vers l’art c’est aussi la démarche de la directrice du musée des Beaux-Arts. Pendant les vacances scolaires ou les dimanches matin, visites et ateliers permettent une jolie approche du milieu. Sylvie Ramond a effectué l’essentiel de sa carrière au Musée d’Unterlinden de Colmar, c’est en 2004 qu’elle prend les clefs de SaintPierre pour asseoir de grands projets comme l’acquisition d’une toile de Poussin. Gérard Collomb commenta alors chaleureusement ce coup d’éclat : « Cette acquisition n’aurait pas été possible sans le remarquable travail de Sylvie Ramond, qui a su conforter la place de cette institution au premier plan de la scène culturelle européenne. » Les collections du musée des Beaux-Arts de Lyon s’enrichissent ce mois-ci de trois œuvres de Pierre Soulages grâce à une mobilisation exceptionnelle du Club du musée Saint-Pierre, de la Ville de Lyon, du Fonds Régional d’Acquisition des Musées - Région Rhône-Alpes et Direction Régionale des Affaires Culturelles - et du Cercle Poussin. En octobre, Sylvie Ramond consacrera une importante exposition à l’artiste en partenariat avec la Villa Médicis renforçant ainsi les collections d’art moderne de son musée. Discrète, efficace, peu bavarde sur sa vie privée, Sylvie Ramond affiche cependant une passion par procuration : « j’avoue emmener mon fi ls voir les matches de l’OL ! ». (14) L’art au stade, bientôt au musée ?

15

40

Directrice du Théâtre des Célestins

E

lle veut surprendre et a des munitions pour attaquer son ère au pays de Darmet ! Imprégnée de « mouvements » depuis l’âge où l’on arbore son premier tutu, Dominique Hervieu construit très jeune son édifice chorégraphique. La danse contemporaine, mettra ses pointes aux oubliettes à l’heure de fréquenter l’école Peter Goss, le divin Alwin Nicolaïs ou le facétieux Hervé Diasnas. En 1981, sa rencontre avec José Montalvo sera déterminante dans sa carrière, un style nouveau est donné aux corps dans l’espace, une complicité artistique donne naissance 7 ans plus tard à la célèbre Compagnie Montalvo-Hervieu. Installée depuis juillet 2011 dans le fauteuil du créateur de la Maison de Danse, Dominique Hervieu signera sa première Biennale tout bientôt : « Je rêve d’une grande fête des arts de la scène, ou l’on pourra découvrir et faire découvrir des danses venues du monde entier, où l’on pourra vivre des expériences inédites avec les artistes ou encore participer à des ciné bals ». L’élan de la danse à Lyon se poursuit. Dominique Hervieu bénéficie d’une légitimité incroyable à la seule lecture de sa biographie ! L’ex directrice du Théâtre National de Chaillot est une femme comblée par moult récompenses reçues avec la candeur d’une petite fi lle ayant bien travaillé : prix d’interprétation, trophées, awards pour la réalisation de documentaires et insigne de chevalier de la légion d’honneur. Quand Dominique Hervieu marie audace et répertoire, ses créations restent en mémoire. Sur la grande scène lyonnaise qui lui est offerte, on imagine que ses programmations auront le goût du triomphe avec en point d’orgue la biennale de la danse : « une année avec un festival resserré et plus intense, les fabriques d’artistes dans la ville, 4000 amateurs qui se lancent dans un défi lé renouvelé ».

16

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 40

06/03/12 09:18


NOS AVANT-PREMIÈRES PRIX DE LANCEMENT

1995

Canapé 3 places Prix après le 31 mars : 2610€

SALON JAGUAR

- RCS Paris B 421 347 055 - 02/2012 - 207055

Canapé 3 places L. 224 x H. 73 x P. 112 avec têtières relevables Habillé de cuir vachette, fleur corrigée ép.1.3/1.5 mm, tannage au chrome. Structure sapin massif renforcé par panneaux de particules. Suspensions sangles élastiques entrecroisées, coussins d’assise mousse polyuréthane densité 30 kg/m3. Appui-tête, accoudoirs et cales reins mousse polyuréthane densité 18 kg/m3. Piètement métal - Coloris Chromé Finition : Vernis brillant. Existe également : canapé L. 204, L. 184, fauteuil et pouf assortis.

Flashez pour toutes nos avant-premières

FOREST

ALBATRE

PACHA

ALIX

DEMON

ou rendez-vous sur www.mobilierdefrance.com/actualite

mobilierdefrance.com

SAINT-PRIEST 53, route de Grenoble Tél. 04 78 90 23 26 LP MARS 2012.indd 41

VILLEFRANCHE-SUR-SAÔNE 60, avenue de l’ Europe Tél. 04 74 60 33 10 06/03/12 09:18


TOP 50 C

LAURENCE RENAUDIN

CLAIRE SADDY

Fondatrice et directrice de l’Agence Laurence Renaudin

Présidente de Supplément d(â)me

’est son bébé et il est tout de charme vêtu. Le Marché de la Mode Vintage a pris de l’ampleur grandissant avec amour et élégance. Ce rendez-vous très prisé de la fringue millésimée arbore sa onzième année en juin. Laurence Renaudin qui « porte si bien la toilette » comme on disait autrefois sait naturellement mettre en lumière l’univers des femmes et le fait savoir via son agence. La presse lyonnaise ne néglige pas ses invitations qui ont du style. « Lolo » (son surnom) avec ses dossiers de presse mitonnés (15) puise son énergie dans la passion du travail. Son truc ? Mettre en réseau son magnifique carnet d’adresses et avoir une vision transversale de l’actualité dans la mode, l’art, la musique, le design etc… 2011 fut pour elle riche d’autres communications avec Nature Capitale, les 100 ans de la maison Giraudet ou le Colloque Francophone Opale. Les grands messes que son agence organise pour l’Université de la Mode, ou le grand prix de la mode ont en commun la valorisation de Lyon. Echanges, rencontres, expositions, séduisent des Parisiens en vue qu’ils soient Pierre Bergé ou Axel Kahn quittant quelques heures Paris pour la capitale de la soie. Nathalie Chaize, Louise Della, Serge Bensimon lui font confiance, toujours souriante, Laurence apporte aussi son expertise aux colloques sur le thème « défi er le temps une affaire de mode ». Du Laurence Renaudin tout craché, l’association des Femmes Chefs d’Entreprises ? « Je partage avec elles leurs valeurs de ténacité professionnelle ». Divers secteurs d’activités (les courtiers en assurances par exemple) attirent cette pro de la com qui demeure incontournable dans le paysage de la com à Lyon.

17

«

Pardon pour le délai de réponse, mais j’étais sous l’eau… avec bouteilles ! » Un rire de cascade coule de la bouche qu’aurait pu dessiner Jane Austen, femme de lettres anglaise, à l’humour tout aussi décalé. Auteure de deux romans, fan d’escalade et de plongée sous-marine, Claire Saddy réunit sur sa chevelure miel, les casquettes d’un multi-entrepreneur de haute volée. La lumineuse présidente de Supplément d(â)me a la niaque. Qu’elle fasse passer en un an, le cap des 90 adhérents et des 480 sympathisants à son réseau de Femmes d’Influence… Qu’elle tutoie le ciel « en cordée de nanas » dans le Massif des Ecrins… Claire semble voler au-dessus des obstacles. La jeune dirigeante à la tête d’oxymore, a une volonté de fer. Diplômée de La Sorbonne en audit, gestion fi nancière et Ressources Humaines, elle préside l’incubateur Rhône-Alpes Première et dirige Tipi Formation, une entreprise de conseil en innovation. Avec « Le 2ème âge de l’émancipation féminine » de Dominique Meda pour livre de chevet, Claire Saddy carbure au Bonheur National Brut. « Je pense que c’est en partie grâce aux femmes que l’on peut avoir une alternative de développement économique plus harmonieuse », dit-elle en plantant sur l’interlocuteur ses prunelles pailletées d’or. Le lancement au Grand Lyon, de l’Observatoire de l’Entrepreneuriat féminin, le partenariat avec le World Entrepreneurship Forum, la création d’un jeu vidéo sur la parité… Autant de temps forts du cercle vertueux tissé par Supplément d(â)me. Une association qui ouvre grandes ses portes aux hommes, dans le sillage d’Antoine. A dix ans, le fi ls féministe de Claire marche déjà sur les traces d’une émule de Gandhi : « Soyons le changement que nous voulons voir dans le monde. » JV

18

MARIA-ANNE PRIVAT-SAVIGNY Directrice des Musées Gadagne – Conservateur en chef du patrimoine

R

aconter des histoires, ouvrir la porte, donner du sens, créer du lien et du plaisir… tout un programme pour cette femme d’esprit. En février 2011, Maria-Anne Privat-Savigny prend les rênes des Musées Gadagne. Derrière son rouge à lèvres, son foulard ultra féminin et son allure étudiée, Madame revendique l’utilisation du masculin pour son titre de conservateur en chef. « J’ai entendu des blagues sur la féminisation d’un titre où le militantisme frôle le ridicule ». Pour autant, cette femme de tête ne s’en laisse pas compter. « Je pense sincèrement que les années à venir vont être dominées par les femmes ». Les Lyonnais ont découvert son visage en 2004, année de sa nomination au Musée des Tissus et des Arts décoratifs et sa griffe en 2006 lors de l’exposition consacrée à Léonard. « Je me souviens d’une belle aventure humaine qui a fait redémarrer le Musée ». Les compteurs exploseront en 2009 avec les robes de papier. « On est passé de 71 000 à 133 000 visiteurs ». Madame vit son métier à 100% et à 100 à l’heure. « Je suis sur mon 4ème poste. Chaque challenge nécessite une remise en question. On ne peut pas se contenter d’un copier-coller. La ville est venue me chercher avec une volonté politique d’ouvrir les Musées Gadagne sur la cité, à la fois professionnelle, universitaire, économique… ». Réponse de la bergère, une première exposition sur la gastronomie remarquée et des compteurs à la hausse. Sorti du cocon et de son contexte, le bel oiseau se veut discret. On apprend que Maria-Anne a fait ses études chez les Maristes. Après sa prépa HEC, elle rejoint l’Essec à Paris en 1990. Pour s’oxygéner et formaliser des acquis personnels, elle s’inscrit à l’Ecole du Louvre. Bientôt quadra, elle est mère de trois garçons et une fi lle. Elle évoque son plaisir à écouter du Bel Canto, à boire un verre à l’Espace place Bellecour. Elle ne serait pas contre un poste au Victoria and Albert Museum à Londres… AG MARS 2012 42

19

LP MARS 2012.indd 42

20 (18)

MUGUETTE DINI

M

Sénatrice du Rhône

uguette Dini a été élue sénatrice du Rhône le 26 septembre 2004. Retraitée de l’enseignement, c’est une femme sereine et expérimentée qui siège au Palais du Luxembourg : « L'enseignement m’a appris la patience et oblige à mettre en œuvre la maxime : “Ce qui se conçoit bien, s'énonce clairement”. Dans mon travail au Sénat, cette approche a toujours été capitale pour moi : ne m'engager que sur les terrains que je maîtrise parfaitement ». L’épouse de Paul Dini est une femme qui a des choses à vivre et à transmettre grâce aux commissions qu’elle anima,

anime ou préside : affaires sociales, délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes, mission commune d'information sur le fonctionnement des dispositifs de formation professionnelle etc… Vice-présidente de la commission sénatoriale pour le contrôle de l'application des lois, Muguette Dini est aussi une militante éclairée au sein de l’Union Centriste et Républicaine dont elle est vice-présidente : « être “centriste” permet d'aborder les sujets sans a priori partisan et de reconnaître qu'il peut y avoir du bon dans les deux points de vue opposés de droite et de gauche. C'est un enrichissement personnel et démocratique. J'ai de très bonnes relations et je crois, être respectée par tous mes collègues ». Le Sénat est une assemblée moins médiatisée que le Palais Bourbon, les élus moins bavards devant les caméras. Muguette Dini en atteste : « Il est très diffi cile de faire parler du Sénat, qui fait pourtant partie de l'éducation civique au collège. Je saisis toutes les occasions de faire de la pédagogie, aussi bien auprès des jeunes que des adultes. Tous sortent de ces rencontres, persuadés de l'intérêt du Sénat mais c'est malheureusement une goutte d'eau dans l'océan ». Reste à regarder Public Sénat !

06/03/12 09:18


LP MARS 2012.indd 43

06/03/12 09:18


TOP 50 «

OLIVIA CUIR

ANNIE MESPLÈDE

Directrice de l’agence Esprit des Sens

Directrice de Cabinet adjointe au Maire de Lyon

Femmes, si vous osiez : le monde s'en porterait mieux ! » C’est Aude de Thuin qui le dit, qui l’écrit dans un livre présenté au Wine & Business, club présidé à Lyon par Bruno Alart dont Olivia Cuir assure la communication. Slogan, clin d’œil aux machos, maxime, qui va comme un gant à la directrice d’Esprit des Sens. Son actualité 2011 fut riche en négociations et décisions capitaless pour l’avenir d’une agence dédiée à l’art de vivre : « De nombreuses sociétés sont venues agrandir notre portefeuille de clientèle déjà fourni, après Fermob, (22) Grange, Eurocave, Robopolis, cette année la Walt Disney Company nous a fait confi ance pour l'ouverture de leur nouvelle boutique de la Part-Dieu, Eiffage pour le projet du Grand Hôtel-Dieu, la société stéphanoise Focal JM Lab et le groupe hôtelier savoyard Temmos, pour leur communication presse. » Olivia Cuir, dans la peau d’une chef d’entreprise affi ne sa propre stratégie. Derrière son sourire qui ferait craquer le plus aguerri des hommes se cache une femme qui peut décrocher la Une. Dans cette optique, la création de « Rendez-vous 21 » à New York, aurait toutes les chances de devenir un showroom lumineux sur l'art de vivre français. Esprit des Sens se met sur orbite pour non seulement traverser l’Atlantique mais prouver qu’une agence lyonnaise peut accéder à tous les rêves. Lyon justement cœur de cible d’un spectaculaire événement qui a fait ses preuves en 2010 et revient en 2012. A « Lyon Design en Ville », s’ajoutent d’autres idées d’Olivia comme Kitchen M@de Paris, un échange original entre les mondes culinaires et ceux d'Internet. EDS ? Trois lettres, une ambition, celle d’une jeune femme qui a repris en solo les rennes d’une société fière de grandir en équipe.

21

E

44

elle qui a cru en Gérard Collomb dès la première heure alors que beaucoup doutaient de ses capacités à imposer sa personnalité ne cherche pas les honneurs. Depuis le premier mandat du maire de Lyon, Annie Mesplède est une femme sur qui Gérard Collomb peut compter. A ses côtés, elle a occupé plusieurs postes stratégiques, du pôle de la communication en passant par sa garde rapprochée comme conseillère spéciale ou directrice du service événements et animation. A ce titre, Annie Mesplède a contribué aux plus grands succès de l’histoire festive lyonnaise que ce soit le 8 décembre, les guinguettes ou les nuits sonores. Les projets continuent à pleuvoir dans ses cartons pour ensoleiller la ville avec notamment le Festival des fleuves. Il devrait se dérouler en juillet 2013 pour attirer les touristes qui rejoignent le Sud et donner aux Lyonnais le goût singulier de l’aventure urbaine ! (mieux que l’image du tunnel de Fourvière). En attendant ces moments empruntés à la Renaissance, se profi le l’élection présidentielle avec sa cohorte de meetings politiques, de sondages, de perspectives. Rien ne viendra perturber la façon de fonctionner de la

discrète Annie Mesplède, qui n’aime de la lumière que celle du 8 décembre. Passionnée d’événements décalés, la directrice de cabinet adjointe de Gérard Collomb trouve Lyon de plus en plus belle et assure que l'année 2012 déjà passionnante donne envie de toujours la faire bouger. Directrice de publication de Lyon Citoyen, Annie Mesplède détient les bons outils pour transmettre les informations.

22 (20)

CÉLINE MELON

MARIE RIGAUD

Arty l’Amour de l’Art

Directrice du « Printemps de Pérouges »

lle a la classe, le charme, et l’amour de l’art ! Avec [ARTY] créée en 2008, Céline Melon joue sérieusement à approcher la création contemporaine et le monde l’entreprise car dit-elle « faire le choix de l’art contemporain permet aux entrepreneurs de prendre en compte les évolutions de la société dans laquelle elle s’inscrit. Les œuvres donnent à penser ce qui ne peut être que profi table pour notre société ». Et (22) d’argumenter encore : « S’introduire dans une entreprise, c’est non seulement un moyen, pour l’artiste, de partir à la rencontre d’un public plus large mais c’est également une façon de renouveler notre regard sur la création contemporaine en confrontant le monde du réel (l’entreprise) et le monde de la création (artiste). » Ses coups de cœurs ont la valeur affective et émotionnelle qui lui permet d’avancer entre candeur nécessaire et lucidité due à l’expérience. Lors de la dernière biennale d’art contemporain, Céline s’est trouvée des héros sous pesant le poids de la mémoire exprimé dans l’installation de Robert Kumirowski. Flattée aussi de la sélection d’un artiste lyonnais par Victoria Northon : « Oui, une certaine fi erté à voir les dessins de Christian Lhopital retenus pour la biennale et présentés au MAC ». Des œuvres, des artistes et des voyages incroyables en TGV pour Madame « Arty l’Amour de l’Art ». Entre la rue Burdeau et un quai de gare, la magie est de parler à William Klein venu himself fêter les 30 ans de la galerie du Réverbère. On ne peut rêver mieux. Autre univers et retour de « Design en ville », qui prendra cette année une nouvelle dimension. Rencontres inattendues sur un parcours itinérant organisé dans 6 villes de France. Rançon du succès de la première édition co-signée avec Olivia Cuir.

23

C

24 (28)

M

arie Rigaud c’est un cocktail de fruits qui pétille comme un vin effervescent, une vraie personnalité. Longtemps célibataire, pour mieux régir sa liberté de chanter, mademoiselle « printemps de Pérouges » est à la ville Madame Arnaud Bernollin, maman de Quitterie. « La vie de famille, c’est ce qu’il y a de plus précieux. Aujourd’hui je fête mes 40 ans et me sens bien dans mes talons ! ». La quarantaine rugissante, elle a su concentrer tous ses rêves en 15 ans de festival. Ses choix ont le parfum particulier des voix, des instruments, des artistes de tous horizons. Chaque

concert est une histoire humaine, une rencontre comme avec Bobby MC Ferrin : « C’était magnifi que, avec ce maître de l’art vocal, une salle 3000 comble, internationale, branchée, tout le monde chantait l’ave maria à l’unisson… » Le « Printemps de Pérouges » 2012 dévoile ses premiers bourgeons dès le 4 avril grâce à « Naturally 7 », meilleure formation vocale internationale du moment. La campagne pour gagner du public est lancée : « Nous aussi nous rentrons en campagne, c’est vrai que le contexte n’est pas facile, mais on n’est pas du genre dans la Maison à battre en retraite, au contraire, il faut attaquer dans ces moments-là, plus que jamais en tentant l’audace et le risque notamment un projet de soirée “clubbing” à la cité internationale avec Bob Sinclar sur le toit de l’amphithéâtre ou encore le prestigieux concert de Natalie Dessay et Michel Legrand ». Parce qu’elle sait décrocher la lune, Marie Rigaud qui n’hésite pas à monter sur scène avec des pointures comme Roberto Alagnat, attend de voix ferme Stevie Wonder. Un duo qui fera la Une de son futur recueil de notes et d’anecdotes. Marie Rigaud, auteure le printemps prochain, une corde de plus à son arc !

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 44

06/03/12 09:18


LP MARS 2012.indd 45

06/03/12 09:18


TOP 50 A

AGNÈS BENOIT

MARIE-ANNE MAIRE

Attachée de presse du Maire – Président du Grand Lyon

Directrice de la Communication et des Relations extérieures de la SNCF Rhône-Alpes

ussi à l’aise hier dans l’écriture, l’analyse, la gestion d’une rubrique culturelle qu’aujourd’hui dans l’univers politique auprès d’un élu, Agnès Benoit vit avec passion sa formidable reconversion. L’ex journaliste a trouvé sa voie, second souffle d’une carrière épanouissante à bien des égards. Le choix de quitter le monde des médias ne fut même pas cornélien selon la jeune femme : « Lorsque l’on croit qu’être journaliste est un métier valorisant, on a tout

=

25

faux, dire non à une profession qui fait rêver c’est se remettre en question pour s’épanouir dans d’autres univers ». Exit la carte de presse que certains exhibent comme un trophée. Finis aussi les papiers calibrés au signe près, place aux ex confrères invités à réaliser des interviews sur les projets et réalisations de Gérard Collomb. Agnès fait partie de ces femmes pétillantes et efficaces qui jonglent avec le temps pour harmoniser leurs rôles de maman ou d’amoureuse sans grignoter sur l’espace de travail ! Question travail, la belle Agnès ne chôme pas, le sénateur-maire, est sur tous les fronts, il faut suivre, voir anticiper. L’attachée de presse de Gérard Collomb transmet tout sourire l’information d’une ville qui se bouge. Petit inventaire : savoir qu’il y a eu 880 projets au Grand Lyon en 2011, se réjouir de la valorisation culturelle de Lyon, du développement durable, du nouveau pôle de loisirs à la Confuence, des futures rives de Saône, des exceptionnelles biennales, du Carré de soie, d’une autre Part-Dieu etc… Agnès Benoit tient le cap sur l’idée d’une ville qui excelle rompant ainsi avec le pessimisme à la lyonnaise.

es compétences lui valent d’être très sollicitée lui donnant le pouvoir de choisir sa vie professionnelle. Marie-Anne Maire trop modeste pour avancer un tel compliment préfère traduire ce talent par « le fi l conducteur de ma carrière professionnelle est mon goût des autres, mon envie d’apprendre chaque jour et mon désir d'être en action. » Sa formation initiale, orientée vers la communicationmédias, lui a permis, dès 1988, d’intégrer la rédaction d'un grand titre de la presse quotidienne régionale, Lyon Figaro. 10 ans plus tard elle en était responsable d'édition. Toujours promue par ses qualités de femme à capter la bonne info, les bonnes personnes, le bon fonctionnement, Marie-Anne rejoint en 2004 le Cabinet de Jean-Jack Queyranne à la Présidence de la Région Rhône-Alpes : « Durant 7 années passionnantes, en partenariat avec les acteurs du monde économique, je me suis pleinement investie dans le développement à l'international ». 7 ans convaincants au bout desquels l’ex journaliste eut envie de tourner de nouvelles pages. En 2011, Marie-Anne décide de donner un nouvel élan à son parcours professionnel en rejoignant la SNCF, en tant que Directrice de la Communication et des Relations extérieures. Challenge qui n’inquiète pas cette fonceuse adorant découvrir d’autres univers, affronter d’autres équipes et personnalités de la trempe de Josiane Beaud. Marie-Anne Maire donne le ton de ce bonheur professionnel qui se déguste sans modération : « Ma recette c'est sans doute le travail collaboratif au service d'un objectif commun ».

26

MARIE-CHRISTINE LOMBARD

SANDRINE FRIH

PDG de TNT

Vice-Présidente du Grand Lyon

C

hevelure de jais et teint de neige, cette ravissante brune a rejoint le palmarès des 25 dirigeantes les plus influentes en Europe selon le Financial Times. La gestuelle élégante et la voix ample de Marie-Christine Lombard, PDG lyonnaise de TNT Express N.V., l’un des leaders mondiaux du transport, règle le chassé-croisé hebdomadaire de 4,7 millions de colis dans deux cents pays. Pouvoir et séduction naturelle font bon ménage dans la vie de la dirigeante d’une « équipe » de 83 000 personnes. « Etre une femme patron n’est pas si diffi cile, déclare-t-elle, j’ai bénéfi cié pour ma part, de rencontres déterminantes ; il y a des hommes éclairés qui lisent dans le parcours d’une femme, l’expertise qu’ils souhaitent développer. Roger Caille, Peter Baker et bien d’autres m’ont donné cette opportunité. » Débauchée de chez Paribas en 1993 par Roger Caille, l’executive woman s’est attachée très tôt à ouvrir une brèche dans un bastion masculin où à peine 5% de femmes dirigent les sociétés cotées en Bourse. MBA de l’ESSEC en poche, elle entame sa carrière aux USA, acquiert notamment chez Chemical Bank et Paribas, une solide expérience des affaires internationales. Directeur fi nancier de Jet Services à 35 ans, elle gravit les échelons de la présidence de TNT Express France et fait bondir de 10% par an, le chiffre d’affaires de la division Express de TNT qu’elle préside dès 2004. Aujourd’hui PDG de TNT Express N.V., la dame n’est pas du genre à s’endormir sur ses lauriers. « En pleine régression de la place des femmes dans le monde économique, fustige-t-elle devant les 350 femmes d’affaires réunies à l’Hôtel de Ville par l’association Supplément d(â)me, il faut faire valoir la parole des femmes et revendiquer sans se résigner. » JV

27

46

S

E

lle est dans les starting-blocks pour accompagner un homme de terrain. Après les présidentielles, Sandrine Frih se fera l’avocate de Thierry Braillard, campagne des législatives oblige. Petit parti aux fiertés de gauche, le PRG de Jean-Michel Baylet nourrit de grandes ambitions dans la première circonscription où se présente l’adjoint aux Sports de Gérard Collomb : « Le radicalisme colle bien à Lyon, historiquement nous sommes en terre radicale, et puis je me trouve bien dans ce parti, on s’est rendu compte aux primaires socialistes de nos valeurs comme celles de défendre une Europe fédérale ». Sandrine Frih est sérieusement engagée dans ce « combat » tout en prenant un plaisir salutaire à vivre les choses, les événements qui lui donnent cet incroyable enthousiasme. Très tôt, cette belle rousse s’est distinguée des autres. A 16 ans, Sandrine obtient une mention au baccalauréat. A 20 ans, elle a déjà ingurgité trois années de Droit des affaires avant de toucher à la bande FM et au monde du théâtre. On ne formate pas une femme qui suit ses intuitions, qui avance avec son Karma et porte les tendances au Club Med ou dans des boutiques de mode. La politique ou

=

plutôt les sens du devoir civique arrivent telle une évidence alors que rien ne disposait Sandrine à être au cœur d’un conseil municipal et vice-présidente du Grand Lyon. Mère de trois enfants, optimiste de nature, l’heureuse élue avoue que pour garder les pieds sur terre et la tête sur les épaules, inutile de se prendre trop au sérieux, « il faut aimer partager, être un peu guerrière mais attention pas trop méchante ! ». Sandrine Frih traduit la bonne santé des femmes qui réussissent à mener de front vie publique et vie privée. Arrêt sur image. Une soirée tartiflette au ski en famille. C’est ça qui donne la pêche !

28 (30)

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 46

06/03/12 09:18


LP MARS 2012.indd 47

06/03/12 09:18


TOP 50 PATRICIA HOUG

S

Directrice de La Sucrière

on arrivée à la Sucrière lui a permis de couper le cordon ! C’est la maman qui parle : « petit clin d'œil à Romain mon fi ls, baigné dans l'art depuis toujours, et qui doit enfi n s'épanouir sans moi à la galerie Houg depuis que je l’ai quittée ». Tout le monde est content dans la famille et Patricia of course : « En 2011, Olivier Ginon m'a fait l'honneur de me proposer de m'occuper de la direction du site de la Sucrière. La perspective de vivre un lieu où Art et Evénement allaient être l'orientation m’a bien sûr séduite ». Lancé officiellement cette année, ce nouveau site renforce l’offre lyonnaise du groupe GL Events, déjà gestionnaire d’Eurexpo Lyon, de la Cité Internationale et du Château de Saint-Priest. Cet espace de 6 500 m2 va accueillir une programmation orientée à la fois culture, créativité, communication mais aussi convivialité et festivité. Lieu emblématique de la Biennale d’Art Contemporain de Lyon, le site proposera des expositions culturelles tout au long de l’année, et se positionne sur le créneau événementiel, dîners de gala, salons, défi lés de mode, concerts… Esprit Sucrière, Patricia Houg annonce avec fierté un programme culturel ponctué deux grands rendez-vous :

P

CAROLINE AUCLAIR en mai, l'exposition très attendue de l'artiste japonaise Chiharu Shiota «Labyrinth of Memory» dont ce sera la plus grande installation jamais réalisée ; en septembre, «L'art contemporain raconté aux enfants» de l’artiste Gianni Colosimo, avec pour commissaire d'exposition Patrick Amine en collaboration avec le Centre Pompidou de Metz : « Je suis très heureuse de cette programmation et de la confi ance qui m'est donnée pour réaliser ces projets » se plait à commenter Patricia Houg.

29 (50)

n peu, beaucoup, passionnément informée. Caroline Auclair est arrivée crescendo au poste qu’elle occupe par sa capacité à récolter de l’info. Son carnet d’adresses quand elle était journaliste en faisait pâlir plus d’un. Il fallait que Caro sache tout. Profession : chasseuse de scoop pour sa rubrique économique. Du chef d’entreprise, pas du people. Depuis deux ans, la directrice des relations institutionnelles du Groupe Cardinal – leader en immobilier de bureaux dans la région RA et 10ème en (29) national – a trouvé ce qu’elle attendait : « J’ai la chance de travailler au sein d'un groupe en pleine croissance. Son chiffre d'affaires a augmenté de 30 % en 2011 et on va affi cher +35 % en 2012 et 2013. J'adore mon job, j’ai la chance de travailler avec un homme brillant qui a dix idées à la seconde. C'est fatigant parfois, mais passionnant. Les enjeux sont importants car chaque contrat se chiffre à plusieurs dizaines de millions d'euros et nous passons deux à cinq ans avec le client. Beaucoup d'humain, d'échanges... bref, je me sens bien. » Cette année début de chantiers plutôt conséquents avec Euronews à Confluence, Veolia au Carré de Soie et Manitowoc à Ecully. Pour ces belles vitrines du Groupe, Caroline Auclair assure les relations avec les politiques, les grands comptes et les journalistes. Désertant un peu Lyon car ses réseaux sont bien en place, elle aborde d’autres villes qui font appel au Groupe Cardinal lui permettant de repérer d’autres codes urbains que ce soit à Saint-Etienne, Clermont-Ferrand, Paris, Marseille ou Bordeaux. Côté perso, même s’il est difficile de conjuguer vie de famille et vie professionnelle, « tout roule » affi rme sincèrement l’épouse de Pascal et maman de trois enfants de 10, 14 et 17 ans.

30

ISABELLE SCHWARTZ

SOPHIE TURION

Directrice de la Communication Région Rhône-Alpes

Directrice Agence Sophie Turion

lus qu’un territoire, la Région est un pays, Isabelle est donc dircom d’un pays comme le Danemark ! Rhône-Alpes ? La surprise pour Isabelle Schwartz pourtant rodée à de grandes missions : « Quand on prend conscience du potentiel de la 2ème région de France, on comprend l'ampleur de l'action à mener pour donner de la lisibilité et de la visibilité à une institution qui bouge énormément mais qui reste largement méconnue des rhônalpins. Alors qu'elle intervient beaucoup dans leur quotidien, les lycées, la formation, l'enseignement supérieur, la culture, le sport, en matière de développement, d'aménagement, de transport... ». Titulaire d'un doctorat en sciences politiques, Isabelle débute sa carrière comme assistante parlementaire auprès d'Hubert Dubedout, député-maire de Grenoble. Sa vie familiale l’invite à fonctionner en mode nomade : Paris, Strasbourg, Lyon et avant Dijon où Isabelle Schwartz devient journaliste. Puis, direction Moscou pour créer son agence de communication à l’attention des entreprises françaises. Belle expérience pour signer son retour à Lyon, et intégrer après quelques idées d’indépendance la sphère Gérard Collomb comme dircom adjoint. Aujourd’hui à la Région, l’enjeu séduit Isabelle : « Toute la question est de communiquer juste pour créer du lien et donner une cohérence à tout cela. C'est passionnant et complexe à la fois! Un vrai défi ! ». Histoire de garder la forme, la dircom de Jean-Jack Queyranne prend l’air : « Je marche, c'est une vraie ressource pour moi. Plaisir d'être dehors et de laisser aller mes pensées. J'adore. Courir me procure la même sensation. J’aime aussi les voyages, découvrir et arpenter des villes à pied ». Et puis il y a l’importance des amis « essentiels pour moi, mais avec des échanges natures et simples. Sans prise de tête ». (34)

31

48

U

Directrice des relations Institutionnelles Groupe Cardinal

32 T

=

oujours en forme, sur le terrain, positive, Sophie Turion est une thérapie en période de crise, son agence suit le mouvement. Sophie c’est une fi lle de paroles, hyper pro, et fait rare, qui ne critique jamais personne. Gérant les relations media et publiques d’événements phares de la vie lyonnaise, elle maîtrise de grosses machines : foires, expositions, salons, ou des créneaux plus institutionnels comme l’année dernière, les 30 ans de Brice Robert ou la Soirée des Maires du Rhône. 2011, c’était aussi une incursion en Suisse avec le fromage star de notre pays voisin, le gruyère.

Sophie Turion avait monté un scénario gastronomique et touristique autour de la Route du Gruyère AOC. Goût des bons produits, et originalité d’une communication à la Rotonde pour que les moteurs dialoguent avec les saveurs lors du salon de l’Automobile. Sophie remet le turbo en 2012, l’année commence fort pour celle qui travaille à 100% sur la Foire Internationale de Lyon, le plus grand événement grand public régional (16/26 mars à Eurexpo). Les Indiens d’Amérique apporteront l’essence de leurs cultures lors de l’exposition qui leur est consacrée. Egalement au programme de mars, Lyon Model’Show un nouveau rendez-vous dédié au modélisme, (22/25 mars). Avec sa foison de projets, l’année, bien commencée chez Sophie Turion, se poursuivra avec des ouvertures de boutiques, de jolis événements déco et en juin le plus bel événement privé de l’agence : le mariage d’AnneSophie Chatain, son inséparable collaboratrice. Congratulations.

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 48

06/03/12 09:18


LP MARS 2012.indd 49

06/03/12 09:18


LP MARS 2012.indd 50

06/03/12 09:18


LP MARS 2012.indd 51

06/03/12 09:18


TOP 50 ISABELLE SALOMON

SOPHIE MOREAU

Attachée de presse Région Rhône-Alpes

Présidente Association Courir pour elles

=

33 L

a jeune femme avait déjà beaucoup d’expérience professionnelle avant d’intégrer la grande maison Régionale. Une expérience riche de communications plurielles, humaines, multiculturelles. Directrice du mensuel Côte, elle avait fait de ce magazine une belle vitrine de la vie chic lyonnaise avant de s’expatrier pour une mission ERAI en Inde. Goût du risque, des voyages, de l’aventure, des mentalités différentes. Isabelle Salomon officie depuis 4 ans maintenant à la Région Rhône-Alpes en tant que responsable du service presse et relations publiques.

Elle se nourrit toujours d’univers différents et vogue avec cette mosaïque de fonctionnement personnelle : « J'ai rejoint Jean-Jack Queyranne un an et demi avant la campagne des régionales avec de vrais objectifs de conquête ». Ayant conscience qu’il ne faut pas être militante au sens politique du terme pour faire ce job, Isabelle avoue en revanche son admiration pour l’homme, la personnalité, le Président de la Région Rhône-Alpes pour qui elle travaille : « J e le trouve brillant et intègre et j’adhère à sa curiosité pour une région aux territoires riches et si divers ». Dans le nouveau vaisseau de l’Hôtel de Région aux lignes architecturales qui lui plaisent, Isabelle Salomon est à l’aise, elle se souvient qu’à ses débuts à Charbonnières, pas évident de s’imposer ou plutôt de débarquer dans un monde bien cadré avec des gens qui vous attendent au tournant : « La découverte de ce nouveau milieu fut enrichissante mais pas si facile : le casting, les codes et le vocabulaire étaient différents de l'univers que je connaissais ». Mais à la Confluence c’est une autre page de l’histoire pro d’Isabelle qui s’est ouverte.

Je regarde la vie avec une vision XXL » Sophie Moreau donne le ton, son énergie elle la met au service de « Courir pour elles »… Sa passion du sport et des défi s lui ont forgé un mental de « yes, I can do it ! » La présidente de cette belle association rappelle qu’une 1 femme sur 8 est touchée par le cancer et que l’activité physique reste le meilleur moyen de prévention. La jeune maman qui va au bout de ses rêves parvient à convaincre et à croiser les réseaux pour mettre tout le monde sur les starting-blocks ! Mesdames Mercier, Queyranne et Collomb ont pris en chemin le souffle de l’association : « Le but est de faire fi des différences politiques et prendre conscience que la santé est primordiale, je suis contente de savoir que de plus en plus de femmes se mettent au sport en se fi xant l’objectif de participer à Courir Pour Elles ». Sophie Moreau réussit l’exploit de rassembler 40 000 coureurs et d’assurer une animation « rose » par exemple pour la Journée de la Femme. Rose, une couleur porte bonheur qui a bousculé le dress-code élyséen un certain 10 octobre : « en effet, le 10 octobre dernier, j’étais fi ère de porter ce tee-shirt rose et du coup, d’avoir reçu les félicitations de notre Président, pour le travail bénévole de notre association ». L’on connaît l’engouement de Nicolas Sarkozy pour la course… En mai, il pourrait s’inscrire peut-être à celle de Lacroix-Laval. Qui sait ! Sophie Moreau, battante, obstinée donne tout d’elle-même pour cette cause : « Même enceinte jusqu’aux dents, je n’ai jamais capitulé, il faut contourner les obstacles, fuir l’adversité, s’entourer de personnes bienveillantes et positives et enfi n regarder les autres avec un maximum d’empathie ». Joli credo.

34

LAURA GEORGES

MARIE-LAURE REYNAUD

Défenseur de l’Olympique Lyonnais Féminin

PDG Quenelles Giraudet

S

urnommée « le Roc » par Bruno Bini, le sélectionneur de l’équipe de France, Laura Georges est, depuis 2007, le dernier rempart de l’OL féminin avant les buts. Des qualités physiques et un esprit compétiteur hissent cette joueuse dans le top 50. Un bel exemple pour les poussins… Evidemment si l’OL Land évoque pour vous un titre de fi lm, le nom et le visage de Laura Georges vous laissent muet de tous commentaires. Les sportifs et les supporters ont plus sûrement l’œil qui frise. Laura Georges joue à Lyon depuis 2007. Son joli sourire campé sur un physique longiligne tacle les clichés de la footballeuse un rien masculine. Qui est cet ovni de 27 ans ? Née à Le Chesnay en région Parisienne, Laura grandit au Château de Versailles où son père a un logement de fonction. Lorsque les portes se ferment sur le dernier visiteur, elle taquine le ballon sur les pelouses des piqueniques. A douze ans, par commodités surtout, par envie un peu, elle rallie le PSG. La « gamine » est douée et intègre le centre de formation de Clairefontaine. Sa vie prend un autre rythme mitraillée d’entrainements, de matches le week-ends, de stages et déplacements. Les vacances se réduisent à une peau de chagrin mais la discipline paie. Elle n’est pas encore majeure quand elle joue son premier match en Equipe de France. Dix ans plus tard, le ballon rond est toujours au centre de sa vie. Il y a son contrat avec l’OL Féminin, son poste de défenseur central, les titres de Championne de France et d’Europe. Cette consécration en 2010 vaut à l’équipe l’intérêt des média. Il y aura forcément un après foot. « Pourquoi pas l’évènementiel sportif ou le développement du foot féminin ? ». Sur le terrain, Laura Georges ne se pose pas de questions. « Je suis une joueuse assez simple. J’ai un jeu aérien et une forte présence dans les duels. J’ai le moral pour rester debout ». AG

35

52

«

E

lle aurait pu se contenter d’avoir réussi à réveiller une société endormie. En mettant de la couleur et des idées sur les Quenelles Giraudet, Marie-Laure Reynaud s’est transformée en styliste et chef d’entreprise redoutables. Bar à soupes, desserts à boire, collections singulières de quenelles, tout est devenu possible dans la maison centenaire. La méthode Reynaud pour « haute-couturiser » une spécialité locale consiste à relever des défi s quels qu’ils soient. Originaire de Grenoble, la ville où l’on sait gravir les sommets, cette fi lle d'industriels débute

36

sa vie d’étudiante par l'Institut Supérieur de Gestion à Paris. Pas suffi sant pour Marie-Laure ! L’élève brillante fi le vers la Californie pour intégrer l'Université de San Francisco et obtient un MBA International Business. Parfaitement bilingue et largement diplômée, des challenges l’attendent dans son pays, sa région. Belles perspectives d’avenir. L’étudiante est devenue une femme accomplie, d’endurance qui tient depuis 20 ans les rênes de la Maison Giraudet ayant instauré la parité totale au comité de direction. Sports, voyages, rallyes des gazelles, des pharaons, Dakar en Argentine (sa voiture rose fi nit 25ème) composent ses aventures physiques et humaines : « Je cherche mes limites, j’ai besoin d’adrénaline ». Pas une minute à perdre, Marie-Laure Reynaud qui aurait rêvé être pilote d’essai, apprend à voler sur d’autres avions que des mirages, goûte à tous les univers, le ski extrême, les grands espaces de glisse dans les Alpes ou au Canada. Madame la pédégère mène sa vie tambour battant en perpétuel recherche d’émotions et de passions qui lui donnent envie de refaire le monde chaque matin.

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 52

06/03/12 09:18


LP MARS 2012.indd 53

06/03/12 09:18


TOP 50 ANNE-SOPHIE PANSERI

ISABELLE BERNARD

PDG de Maviflex

Présidente Club de supporters OL Ang’elles

A

vant de connaître les joies et les contraintes de diriger, Anne-Sophie Panseri s’est musclé les idées en intégrant Decathlon où il fallait plancher sur le matériel d’occasion et la création de Trocathlon. Précédemment, elle avait réussi quelques studieuses études entre DUT Techniques de Commercialisation et maîtrise en communication. Attirée par l’entreprise familiale de son père, la fi lle du patron de Mavil plonge volontairement dans l’univers un peu masculin de son destin. La présidente des Femmes Chefs d’Entreprises anticipa en quelque sorte sa profession de foi : « Les femmes doivent se mobiliser et devenir force de proposition pour défendre les intérêts de leurs entreprises. Au travers de rencontres et d’échanges avec les acteurs de l’économie de Rhône-Alpes, nous pourrons mieux connaître les orientations économiques et prendre part aux discussions. Le monde économique est en perpétuelle évolution, les femmes dirigeantes et cadres supérieures pourront se former et s’informer en nous rejoignant dans un cadre d’échanges conviviaux ». Anne-Sophie Panseri est à la tête de Maviflex, société spécialisée dans la fabrication de portes souples industrielles, fusion de Mavil et Fil, mais aussi directeur général de Pil (Peinture Industrielle Lyonnaise). Cette mère de trois enfants accorde beaucoup d’importance aux valeurs familiales et humaines, ses passions vont également vers la culture des peuples, les voyages, la lecture la mer. Pour Anne-Sophie Panseri, la vie est un belle aventure humaine et d’affi rmer, que pour avancer, il fallait « agir, construire, progresser, apprendre, rencontrer les autres, aider ».

37

E

éline, lookée, élégante, Isabelle Bernard s’est construit hors image une personnalité de femme très indépendance d’esprit. Celle qui a tout pour être heureuse ne lâche pas prise à l’heure où beaucoup d’autres se complaisent dans une vie de long fleuve tranquille ! Que ce soit au stade de Gerland, au Wine & Business, à la Région Rhône Alpes pour la sortie de l’annuaire de la Presse, Isabelle se plait à entrer en contact avec les gens ; qu’il s’agisse de Jean-Jack Queyranne, de Nora Berra ou d’un décideur croisé dans un cocktail en ville. Normal d’échanger, c’est son nouveau challenge. Spécialiste en ingénierie événementielle, Isabelle Bernard apporte désormais ses compétences et son réseau relationnel à Elyséa Travel France. Comme conseil en communication et relations publiques, elle accompagne cette structure parisienne dans sa stratégie de développement avec la Chine : « J’ai déjà reçu à Lyon mes associés chinois de Shanghai pour deux gros projets qui sont en train de sortir de terre ». Cela ne laisse pas de répit à l’épouse de Jean-Patrice Bernard s’est aussi investie dans le foot féminin, une première nationale dont elle peut être fière : « J'ai eu une année 2011 très chargée, notamment en créant OL Ang'Elles, ce 1er club de supporters en France pour une équipe féminine de football, une équipe qui se porte bien puisque fi naliste de la Champions League 2010 et vainqueur 2011 ». Comme pour les « garçons », les supporters VIP des « fi lles » ont un traitement de faveur quand ils/elles se retrouvent au Club des 100. Mais il y a encore beaucoup à faire pour arriver à la parité entre le salaire d’un Gomis et d’une Laura George. L’Olympique Lyonnais Ang’Elles via Isabelle Bernard jouera peut-être, qui sait, un jour le rôle d’arbitre dans l’harmonie des gains !

38

=

ISABELLE GLEIZE

FLORENCE POIVEY

Directrice du Village des Créateurs

Présidente du Prisme

lle a tissé sa toile dans un domaine qui, au départ, n’était pas le sien. Une Parisienne dans un cabinet de courtage devenue lyonnaise et incontournable dans la mode, la déco et le design. Lyon, son port d’attache depuis 1986 contribue à son enthousiasme tous azimuts : « J'ai toujours plaisir à faire visiter Lyon, lorsque je reçois sur le plan professionnel des journalistes français ou étrangers, des créateurs parrains de nos événements... Ils et elles sont unanimes comme Agatha Ruiz de la Prada, devenue une amie ». Celle qui se déplace en ville uniquement en vélo ou en TCL est le moteur des jeunes entreprises pour les aider à se professionnaliser à pérenniser leur business. Show room d’explication du 22 ou 24 mars à la Part-Dieu sous le parrainage de Stella Forest. Isabelle Gleize comme une mère de compagnons du devoir fait vivre son village et son jardin secret : « J’ai la chance d’avoir une famille formidable, Jean-Christophe l'homme de ma vie, Jean-Cédric et Eléonore, nos enfants que je vois trop peu, prise par mes activités passionnantes et envahissantes. La qualité des échanges, les moments partagés sont si intenses, enjoués, complices... »

54

F

39

E

=

Cette bulle d’amour se retrouve en Lozère pendant les vacances. Que du bonheur. A Lyon, Isabelle est le guide idéal pour dénicher une bonne table par pure passion de la gastronomie, la même dégustera un bon vin millésimé avec des amis qui aiment plaisanter, rire, danser. L’ex directrice d’ESMOD se donne le temps d'aller découvrir des merveilles dans les expos et tout particulièrement au Musée des Tissus de Lyon puis « chiner, acheter la Xème tasse à café si fi ne et si poétique de préférence 19ème et voyager ». Cet été, ce sera le Brésil !

levée en Suisse, « son jardin naturel », épanouie par une vie harmonieuse, honorée pour son travail d’une Victoire des Autodidactes, Florence Poivey pourrait se satisfaire de ces critères de bonheur ! C’est sans compter sur ses capacités à transformer en bonus tout ce qu’elle entreprend. Sa PME spécialisée dans les pièces plastiques pour les industries pharmaceutiques et vétérinaire atteint plus de 20 millions de CA. Une réussite basée sur un modèle de management : « Les hommes et les femmes qui composent mon entreprise sont au cœur de ma passion d'entrepreneur ». Un credo pour la vice-présidente de la Fédération Nationale de la Plasturgie. Florence Poivey puise naturellement son équilibre auprès de sa formidable famille : « dans chaque journée il y a un temps privilégié pour mon mari et mes enfants. C'est une respiration qui m'est indispensable ». Celle qui a vécu pendant 8 ans en Australie, Arabie Saoudite, Liban et USA aime apprendre des autres. Aujourd’hui, son succès l’interroge : « Est-ce le fait d'être une femme qui inspire mon action ou tout simplement ma propre personnalité, le curseur est diffi cile à placer ». Au Prisme, on ne s’est pas posé la question grâce au souffle d'ouverture insufflé par Richard Brumm et Vincent Labruyère. Le Club créé par Roger Caille est un lieu de convivialité que Florence Poivey préside avec fierté : « Nous sommes tous et toutes des dirigeants en exercice, issus d'un spectre d'activités économiques voulu très large. Un lieu privilégié pour mieux se connaitre, échanger en liberté et s'enrichir mutuellement, s'ouvrir et se nourrir l'esprit ». Autre monde. Florence se plait à changer de tenue pour s’évader, voyager sans fard avec Yves, son mari (PDG d’Eras Ingénierie), à la rencontre des peuples des hauts plateaux himalayens, andins ou africains. Une femme au sommet de l’authenticité.

40

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 54

06/03/12 09:18


LP MARS 2012.indd 55

06/03/12 09:18


TOP 50 COLETTE SIBILLIA & RENÉE RICHARD Halles de Lyon Paul Bocuse

E

44

=

EX-AEQUO

=

E

lles ont en commun la célébrité et le fait aujourd’hui d’avoir vendu chacune leurs marques de fabrique !Aux halles, charcuteries et fromages seraient un peu orphelins si Coco et Renée avaient déserté leurs petits théâtres gourmands.

C

JEANINE PALOULIAN

ISABELLE SABRAN

Journaliste, vice-présidente du Club de la Presse

Chef du Protocole Lyon et Grand Lyon

’est une femme de terrain, intègre, exigeante dont la vie professionnelle s’est appuyée sur deux axes, la politique et la religion. Jeanine Paloulian c’est une exception lyonnaise qui exerce le journalisme comme un sacerdoce : « J'ai "pratiqué" 4 présidents de la République, 4 papes, et j'en suis à mon 5ème archevêque de Lyon ! J’ai interviewé aussi le Dalaï Lama, Mère Térésa ou Sœur Emmanuelle, et à peu près toutes les sommités religieuses ». Quand elle dit « pratiqué », cela signifie présence rapprochée pour témoigner. Trois fois dans le même avion que Jean-Paul II : « J'ai couvert de nombreux voyages du pape non seulement pour des quotidiens mais aussi pour RFI, j'ai même réalisé un fi lm documentaire sur la venue de Jean Paul II à Lyon ». Celle qui fut longtemps professeur de journalisme à l’université continue à se passionner pour son métier en faisant des piges religieuses et en animant à la Thatcher l’émission « Polémique » sur TLM. En pleine campagne électorale, Jeanine exulte : « J’aime scruter les candidats, analyser leurs propos, repérer leurs rares moments de vraie sincérité (!). Les voir transpirer va nécessairement m'inspirer car j'aime aussi le raconter aux lecteurs, auditeurs ou téléspectateurs ».

56

lles sont toujours là les icônes des bons produits qui se dégustent au comptoir d’un bistrot ou entre amis avec un bon verre de beaujolais. Colette, de plus en plus détendue, Renée, plus stressée avec son sens du devoir exceptionnel au point de ne jamais rater un réveil de Saint-Marcellin ! Colette Sibilia et Renée Richard, se partagent systématiquement la vedette quand se pointent caméras ou stylos portés par des cadreurs TV ou des journalistes culinaires. Impensable d’échapper à ces femmes qui ont marqué de leur personnalité le monde de la gastronomie. Sans atteindre la côte de popularité de Paul Bocuse, leur maître de palais. Mais… les fi lles ou sœurs spirituelles de l’empereur de Collonges s’en rapprochent, en duo, elles enregistrent des records d’articles et sujets de reportages les concernant. Du Figaro à Gala, d’une messe du 20 heures, en passant par les bonnes adresses de Jean-Luc Petit Renaud, les halles sont devenues star. Grâce à nos ambassadrices, le ventre de Lyon a pris un goût de patrimoine mondial de l’humanité. Incroyables destins que ceux de Mmes Richard et Sibilia qui ont fait fortune bon cœur avec des cervelas pistachés, saucissons à cuire ou rosette de Lyon et une sélection des meilleurs produits laitiers. De vraies artistes.

43 La vice-présidente très active du Club de la Presse, club dont elle a suivi l’évolution depuis les années 80, partage son temps entre Lyon et Montbrison. Dans sa maison, avec ses 3500 livres et ses deux chats, Jeanine Paloulian sait être cette femme d’intérieur qui reçoit ses amis autour d’un verre de condrieu et de goûteuses recettes arméniennes. La même infatigable journaliste voudrait « agrandir ses plages de silence », refaire du golf, marcher dans le Forez… Pas le temps !

C

’est une femme clef qui a côtoyé les plus grands de ce monde. Depuis 1989, Isabelle Sabran c’est aussi le visage du protocole, des bonnes manières, du savoir-vivre. Son travail à la mairie de Lyon vient de s’étendre au Grand Lyon, logique, compte tenu de sa solide expérience : « J’ai participé à l’organisation d’une trentaine de visites de Chefs d’Etat, j’aime ce « tourbillon » de cortèges, les caméras, c’est un vrai spectacle, une explosion. Tout va très vite et l’adrénaline est à son comble » Ces moments d’exception, Isabelle les considère comme des cadeaux de la vie. Comment résister, dit-elle, au regard, à la vivacité de Sœur Emmanuelle, au charisme d’une Hillary Clinton, saluant la foule d’un grand « Hello » digne d’une star hollywoodienne, à l’anticonformisme de Jim Harrison, sa cigarette provocatrice dans le Grand Salon, à l’élégance de Clint Eastwood lors du Festival Lumière ? Témoin discrète d’histoires humaines, Isabelle Sabran s’est imprégnée de temps forts auprès d’Hélie de Saint Marc et André Laroche, tous deux déportés ou d’une cérémonie de la Médaille des Justes à Yad Vashem. Flash-back plus festif, la réception improvisée de la 1ère victoire de l’OL en championnat de France : « La plus spontanée, la plus gaie, la plus sincère ».

Isabelle Sabran est entrée à l’Hôtel de Ville comme chargée des Relations Extérieures, Raymond Barre rebaptisa le service « protocole » comme pour imiter Matignon. Aujourd’hui, notre princesse de l’amabilité rayonne avec le même éclat. Récemment, pour ses 50 ans, Gérard Collomb lui avait réservé une jolie surprise. « J’ai rougi comme une jeune fi lle ». BernardHenry Levy entonnant « joyeux anniversaire », un bouquet de fleurs à la main. Rien que pour elle.

44 (49)

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 56

06/03/12 09:18


LP MARS 2012.indd 57

06/03/12 09:18


TOP 50 NATHALIE PRADINES

BÉRYL MAILLARD

Fondatrice Agence Bonne Réponse

Consul de Saint-Domingue

N

athalie Pradines est du genre optimiste, et met l’ambiance pour certifier que cette année sera « en couleur et en kaléidoscope » Son agence, « Bonne Réponse » s’est posée les bonnes questions en temps et en heure pour relier information et communication avec des partenaires issus de collectivités, de l’industrie ou des commerces, relations presse et institutionnelles comprises. Son éthique est synthétisée par cette phrase : « Ressources pour construire et constituer une structure repère, compétences pour s'impliquer dans une communauté de projet, talent pour partager rêve, valeur, sens du service. » Région Rhône-Alpes, Veolia Propreté, Korloff ou l’Auberge de l’Ile et bien plus ont dit « oui » aux arguments de la lauréate 2012 du Trophée TPE, lors de la dernière édition de la Fête de l’Entreprise CGPME. Dans un contexte général anxiogène, il est presque incongru d’embaucher. Qu’à cela ne tienne, « Bonne Réponse » affiche sa mine des beaux jours sur le sujet. En parallèle à son développement, il y a eu recrutement de deux collaborateurs supplémentaires. Egalement au programme, des choses qui donnent le moral, car valorisantes,

C

45

=

de nouvelles missions pour Nathalie, notamment au sein de la CCI en tant qu'élue et mandataire. C’est dans un registre différent que la même Nathalie s’est distinguée en créant une Société Anonyme Sportive Professionnelle du Lyon Basket Féminin. Actionnaire, administratrice et vice-présidence (partagée avec Philippe Grillot), l’ancienne diplômée de l’EFAP croise réseaux et univers avec une facilité déconcertante. Sans « Bonne Réponse » quand se referme la porte de son bureau, Nathalie goûte à la liberté de penser aux vacances « pour rire, aimer voir le monde avec un grand M ».

ODILE MATTÉI

MARIE GAUDEL Dirigeante Agence Clair de Lune

E

58

=

46

Journaliste France Télévisions

lle cartonne avec son « Goûtez Voir » émission qui fait la part belle aux cuisiniers parfumant de leurs recettes 12 départements ! La Région Rhône-Alpes et la Région Auvergne réunies sur un même plateau, c’est une histoire de terroirs, d’aventures humaines et d’anecdotes de clochers exclusives. Odile Mattei, qui orchestre ce programme culte du dimanche sur France 3, conserve de tournages en tournages le même regard candide sur ces acteurs de campagne, véritables aristocrates paysans qui nous régalent de leurs produits cultivés avec amour. Marraine de nombreux salons gastronomiques, toujours heureuse de s’impliquer dans les villages ou l’on fête les fromages, les lentilles ou le vin, Odile c’est l’amie fidèle des chefs. Étoilés ou non, ces artisans du goût accueillent chaque semaine la petite équipe de France 3 sous l’œil de velours de son assistante Nathalie Sanchez, qui mène énergiquement le roadbook pour que tout soit aux petits oignons ! Dans la rue, « la dame de la télé » se fait arrêter gentiment, un petit autographe, un mot sympa : « Vous êtes dans la vie comme à la télé, proche des gens ! ». Odile Mattei n’est pas qu’une image, une belle quinqua élégante à la ville comme à l’écran, c’est une femme de cœur toujours attentive aux autres, qui fonctionne avec ses convictions et ses valeurs humanistes. Chaque année, avec « Triangle Humanitaire », elle participe à la vente de sculptures en bronzes de l'artiste Gandema au profit des enfants du Burkina Faso. L’occasion de revoir ses amis de l’association lyonnaise dont la mission dans le monde est la lutte contre la pauvreté et pour l’intégration sociale. Un programme qu’Odile suit… loin des caméras.

47

’est une leçon d’optimisme que de croiser Béryl Maillard, toujours au zénith de la forme, bronzée, souriante avec le reflet des palmiers dans les yeux ! Lionne ascendant Sagittaire, Madame le Consul de Saint-Domingue est une femme aux multiples passions, option vive la vie : les amis, le soleil, la mer sans oublier les sports, ski, golf, voile, danse, gym ! Cette fi lle de soyeux qui aimait trabouler, repérer les bonnes adresses gourmandes, orchestre des soirées qui n’engendrent pas la mélancolie. Très « sixième » -produit- dit-elle de Sainte Marguerite, puis du boulevard des Belges, Béryl prépare pour bientôt une fête dominicaine au rythme de la salsa, du merengue et zeste de mamajuana ! Sous ce ciel musical, les manifestations consulaires ont du piment, sont colorées et donnent la pêche, c’est le moins que l’on puisse dire. Mais l’exotisme peut-être aussi lyonnais : « Je suis une lyonnaise à fond, il se passe toujours quelque chose à Lyon, la ville est riche, magnifi que, lorsque mon Ambassadeur vient, il est enchanté, la liste des centre d’intérêts est longue, festivals divers et variés, musées superbes, Biennale de la Danse, Institut Lumière, il faut être diffi cile pour s’ennuyer ici du reste je suis Ambassadeur Only Lyon et même si j'adore voyager, je suis toujours contente de revenir ». Revenir respirer la Roseraie du Parc de la Tête d’Or, ou le soleil de la presqu’île. Béryl Maillard calcule souvent son bonheur en temps vers ses destinations fétiches : Megève, deux heures, Gigaro, quatre heures. Les rares week-ends où Madame le Consul reste à Lyon c’est pour chiner aux Puces avant d'aller jouer au golf. Quelle énergie !

=

E

n bonne voisine elle attend avec impatience l’ouverture du bar à vin (B&Wine) de Mathieu Viannay. Marie Gaudel n’aura pas de mal à se familiariser avec les appellations proposées par le chef doublement étoilé. Forte de son passé à Inter Rhône et douée pour la dégustation, Marie Gaudel, amie des sommeliers compte de nombreux clients dans le milieu viticole. Ceux-ci ne résident pas uniquement dans la Vallée du Rhône puisque tout récemment elle vient de rentrer l’appellation Chinon en Loire, les Champagnes de Vignerons et le négociant Bonfi ls dans le Languedoc. Clair de Lune éclaire le secteur du tourisme avec autant d’éclat que la lumière des cépages. La montagne, le soleil, la mer inspirent Marie, elle décroche des stations de skis, des stations balnéaires, des espaces et des territoires peuplés de bons produits comme la truffe. Chaque « contrat » de l’agence s’accompagne d’une aventure humaine qui va bien à l’équipe : « Il y a toujours autant de fi lles dans cette équipe » se réjouit Marie Gaudel : « 9 en tout et un premier bébé Clair de Lune qui est aussi une fi lle ! » La maman de l’Agence qui cartonne sans faire de bruit prend son bâton de pèlerin pour communiquer de l’exclusif « une nouveauté avec Huttopia, la société lyonnaise qui table sur un camping Nature, on adore ! ». Pleine lune sur le développement de l’agence, et hop, on achète des bureaux sur la plage de Gruissan avec l’idée de faire des vagues ! Côté gastronomie régionale, les fi lles boivent du petit lait avec la com’ de la Crème et le Beurre de Bresse fraîchement AOC. Pour tenir le coup rien de tel qu’un Red Bull : « On vient de signer avec la marque pour la mise en place de leur relation presse produit ». Marie Gaudel est infatigable, toujours par monts et par vaux, son job, c’est sa raison d’aimer la vie, les gens, les bonnes choses.

48

=

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 58

06/03/12 09:18


LP MARS 2012.indd 59

06/03/12 09:18


TOP 50 2

012 offre une nouvelle ère Dejeux à l’agence où travaille Isabelle. Petit P ajustement pour grands challenges : Nouveau N Monde DDB PR fusionne avec DDB Live, l’agence d’évènements et de communication corporate du groupe DDB. Au programme de ce mini m remaniement, le renforcement des équipes à Paris, la création d’équipes transversales. t Parmi les évènements marquants m gérés par DDB Live en 2011, deux grosses locomotives qu’Isabelle Dejeux D a convoyées : la SNCF et l’Elysée ! « Nous avons médiatisé le 8 septembre l’inauguration de la ligne TGV Rhin-Rhône, par Nicolas Sarkozy en présence de 2000 personnes, puis inauguré deux nouvelles gares TGV Agence Nouveau Monde DDB PR vertes à Besançon et Belfort ». Cette dernière opération s’est déroulée en présence de Nathalie Kosciusko-Morizet, l’ex ministre de l’Ecologie devenue depuis porte-parole de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy, directeur général de la SNCF. Fréquentant deux adresses, l’une à Paris, rue d’Amsterdam dans le 8ème et l’autre à Lyon quai Rambaud dans le second, Isabelle Dejeux s’imprègne doublement des spécificités d’une agence culte se positionnant sur la réflexion stratégique, le marketing opérationnel ou les relations presse. Dans sa ville, elle s’est régalée de la médiatisation d’Atoubus le 28 août, aux côtés du Sytral et de Keolis. Décidemment toujours sur la bonne voie dans le transport peu commun, la belle Isabelle ! Lorsqu’elle est à quai, celle qui aime flâner dans les rues comme une touriste s’attarde au marché Saint-Antoine, se balade à fleur de Saône dans le nouveau quartier Confluence où sont installés les bureaux. Son regret ? « Les semaines sont trop courtes quand on passe trois jours à Paris… et je rate malheureusement trop d’évènements lyonnais, mais mon bonheur est de profi ter du week-end pour m’occuper de mon fi ls de 6 ans ».

49

ISABELLE DEJEUX

60

EVELYNE HAGUENAUER Adjointe au Maire de Lyon

T

oujours de bonne humeur et des petites larmes à l’œil quand vient le temps des honneurs : « 2011 a été bien sûr une année riche et surtout empreinte d’une grande émotion quand j’ai reçu en juillet dernier les insignes de chevalier dans l’Ordre du Mérite National ». Evelyne a surpris quand la « Grande Zoa » qui chante les papiers d’Arménie est venue agrafer sa médaille sur sa poitrine. Régine et Evelyne ont eu en commun une histoire très forte qui remonte à la guerre. Oublié le spectacle, c’était un grand moment d’humanité. L’élue du 7ème arrondissement poursuit avec la même générosité de cœur son mandat d’adjointe avec ses propres devises : « Etre sur le terrain, être auprès du maire Gérard Collomb chaque fois qu’il le faut, respecter nos concitoyens en les écoutant, et en leur apportant dans la mesure du possible l’aide qu’ils nous demandent ». A quelques semaines des élections présidentielles et législatives, quand il faudra afficher ses convictions ou ses choix, Evelyne Haguenauer le fera : « J’essayerai d’apporter ma « pierre » à ces campagnes de façon assidue ». Bonne vivante, curieuse, toujours là où on l’attend, la déléguée à la Mémoire et aux Anciens Combattants est une femme comblée en public comme en privé. Avec sa famille et ses amis, elle adore partager des bons moments et des fous rires : « J’aime rire, cela est important et cela fait du bien, je crois ». Résultats assurés sur le visage enjoué de l’adjointe au maire de Lyon.

50 (35)

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 60

06/03/12 09:18


Costume sur Mesure dès 200 € Chemise sur Mesure dès 59 € Mariage et cérémonie 43 rue Juliette Récamier 69006 Lyon www.pernac.com

LP MARS 2012.indd 61

06/03/12 09:19


TOP 50 TALENTS DE DEMAIN LISA BRON La femme pressée

C

réatrice coup sur coup de Lyon’ne puis des 69EMES, à 24 ans, la petite grenobloise sème son grain poivré dans l’univers de la presse féminine secteur pourtant quasi moribond. Correspondante au Dauphiné Libéré depuis l’âge de 16 ans, elle suit en parallèle une licence de Philosophie et déboule à Lyon pour fi naliser un master de Sciences Politiques, l’une des portes d’entrée au journalisme. Stagiaire chez Lyon Capitale, elle n’hésite pas à suggérer à sa direction de créer un féminin. Banco. Pendant six mois, elle compile toute la presse féminine pour défi nir Lionne qui ne franchira pas le cap du septième numéro faute de pub ou plutôt de commerciales pour la vendre. Qu’importe, prend son baluchon et s’en va créer sa société de presse les 69ÈMES hébergée par le Village des Créateurs, c’est dire si l’on croit en elle. « Je fais exactement ce dont j’ai envie, un 120 pages sans restriction de sujets ». À 1€ le numéro, elle cible les 30-35 ans actives sans restriction. Derrière le ton bon enfant déjà de vrais partis pris « tout est testé et approuvé », les produits de beauté confiés aux lectrices, l’entretien avec le mannequin sans phare… Et un drolatique Photomaton où chacun cherche son chat, un musicien, une chérie, un job, un tatoueur… Elle ne compte pas ses heures, tombe 70 % du bimestriel tout en peaufi nant l’événementiel, soirée célibataire, pour les Nuits Sonores, enfants… Souriante, sincère, généreuse, elle avoue « c’est un plaisir de se retrouver devant 120 plages blanches » et de confier la 69ème page à un activateur de la vie lyonnaise. NF

La belle aux rubans de soie

E

Photo © Jean-Luc Mège et DR

SONIA PHILIPPOT lle a toujours été fascinée par les actrices aux robes sublimes qui prenaient encore plus de relief à Hollywood, L.A ou Paris un soir d’oscar. Tissus et paillettes, mettent en beauté les femmes au même titre qu’un maquillage. Sonia Philippot aussi belle qu’un premier rôle s’est engouffrée dans cet univers à sa manière. Son art tout simple prend de l’ampleur quand elle l’explique : « Notre peau révèle une couleur, les deux sont complémentaires, les bijoux que je créée sous la marque Jeito sont en parfaite harmonie avec les désirs, les humeurs, le dressing de chaque femme » Les bijoux Jeïto ; bracelets, boucles d’oreilles, colliers sont principalement réalisés dans des étoffes et des rubans pour être portés comme un vêtement et non un accessoire. Effet garanti avec un ruban chiné chez les soyeux, assorti au vernis à ongles qui enlace le poignet : « C’est aussi une nouvelle façon de transformer, utiliser, détourner la soie chère à notre ville » explique la jeune femme passionnée de haute couture. Tout ce qui est beau et bon l’inspire, les voyages, la gastronomie, la déco. Elle apprécie plus que d’autres la magie de la vie depuis un grave accident qui lui a donné la force de renaître. En quête de nouvelles influences, Sonia remet en question chaque collection, c’est sa façon de traduire une exigence. Sur des thèmes comme la Saint-Valentin le mois dernier, ou le mariage prochainement, Jeïto lance un service sur-mesure destiné aux particuliers mais aussi aux boutiques et créateurs. FP

ALEXIA DE SANTIS Happening au pluriel

U

n sens de la communication innée chez cette annecienne, formée à l’Efap, qui a traîné ses guêtres dans les pages nocturnes de Lyon People avant de prendre le train en marche pour Paris direction les sociétés de production d’événementiels. Chez Public Système puis NRJ où elle fusionne avec Jean-Claude Beaumont pour créer Les Gens, une structure de création d’événements à ramifications variables de classiques à ultra pointus. Entre Paris et Lyon, ils chassent et repèrent les gens de talents dans leurs métiers. Un réseau de partenaires rameuté dans l’aventure Alimentation Générale qui a fait sensation l’an dernier avec ses soirées récréatives « en jauge limitée » dosant habilement gastronomie, musique et art, le tout dans un lieu inhabituel comme l’appartement boutique design de Marie Luce… Valeur cardinal, l’humain ; fi l rouge, le goût des autres et le collectif. « On voudrait pérenniser ce genre d’événements à Lyon ». Ce sont eux qui ont lancé le toit terrasse du Sucre au Confluent à raison d’une soirée hebdomadaire pendant 2,5 mois montant et redémontant à chaque fois le décor de leurs happenings culinaires que l’on devrait retrouver mi-mars pour le très attendu Omnivore Festival. NF

62

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 62

06/03/12 09:19


LP MARS 2012.indd 63

06/03/12 09:19


Photos © Christelle Viviant

Photo © Christelle Viviant

PEOPLE STORY

Illana – interior design INTÉRIEUREMENT VÔTRE ! Suisse, Paris, Megève, Lyon... Anne Cocquerel se plaît à apposer sa griffe de décoratrice aux six coins de l’Hexagone. Et bien au-delà. Spécialiste dans la décoration et aménagement d’intérieur, sa société, Illana, embellit votre intimité, les âmes et les cœurs ! Par Christophe Magnette quoi rêvait-elle, Anne Cocquerel, lorsqu’encore adolescente, là-haut, à Dunkerque, elle se destinait à une carrière dans l’esthétisme ? Touchait-elle déjà aux prémices de son activité d’aujourd’hui ? Le beau, l’harmonie des couleurs. Sans doute. Après plusieurs expériences de management dans le prêt-à-porter dans son Nord natal, l’animation commerciale de trois salles de fitness détenues avec son mari Christophe (PDG d’Oscar développement) et surtout la mise au monde de son trio de garçons (Valentin, 19 ans ; Enzo, 15 ans et Sacha, 9 ans), notre maman comblée se lance naturellement dans la décoration d’intérieur. Nous sommes en 2009. « Nous étions en week-end à SaintTropez dans une maison ancrée dans un écrin exceptionnel : la maîtresse des lieux m’a demandé conseil pour son intérieur, les sols, les murs, l’ameublement. » Pour de simples retouches en matière de design ou un projet clé en mains, Anne Cocquerel s’échine à proposer un projet sur-mesure, en collaboration avec les plus grandes marques ou le talent de jeunes créateurs. C’est simple, elle s’occupe de tout pour votre intérieur, qu’ils s’agissent d’un hôtel, d’un

L

A

64

bureau ou d’un appartement ! Et sa méthode est immuable : « Je m’efforce de comprendre le mode de vie de mes clients, leurs besoins, leurs envies. S’ensuit, ensuite, la phase d’exécution : création du projet, prises de cotes, perspectives, commandes, stockage et installation du mobilier en collaboration avec notre équipe de poseurs. » A l’écoute mais également force de proposition, au plus près des nouveautés – « je visite beaucoup de salons professionnels » - Anne Cocquerel se complaît à offrir aux yeux de ses propriétaires des espaces aux volumes fonctionnels, aux lignes contemporaines mâtinées d’un souffle de fraîcheur made in Illana ! O

’OUTDOOR, QUAND L’EXTÉRIEUR SE VEUT LA CONTINUÉ DE L’ESPRIT « MAISON » En quelques années, Anne Cocquerel s’est forgée une vraie renommée sur ce secteur d’activité : l’aménagement de terrasses. « L’extérieur que nous prônons se doit d’être en adéquation avec l’intérieur que nous pensons, estime-t-elle. Cet équilibre, cette complémentarité sont la conjugaison de multiples facteurs. » Les possibilités sont pléthore et Anne, tel un chef d’orchestre, s’applique à élaborer la bonne partition. Manutti, Rausch, Vondom, Joli etc. quelques-unes parmi les plus grandes marques de l’outdoor collaborent d’ailleurs avec notre brune aux yeux bleus. Illana – interior design Appartements – maisons – chalets – hôtels – bureaux Anne Cocquerel : acocquerel@me.com 10, avenue Foch – 69006 Lyon 136, route de la Plate 74120 Megève Tél : 04 72 85 68 58 www.illana.fr

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 64

06/03/12 09:19


LP MARS 2012.indd 65

06/03/12 09:19


PEOPLE STORY HÔTEL MERCURE CHÂTEAU PERRACHE Une nouvelle directrice qui ne manque pas de tempérament ! Avis de grands changements…

«J

e suis une femme de défis… J’aime le challenge ! » Avec son charmant accent espagnol, son verbe allègre et dynamique, la nouvelle directrice de l’Hôtel Mercure Château Perrache, annonce un vent de renouveau sur l’établissement lyonnais. Classé monument historique avec son style «Art Déco», ses boiseries et ses magnifiques salles de réception, l’hôtel est un lieu mythique qui a tout de suite séduit Marta Pardo-Badier, en charge désormais de son développement commercial, de sa communication et de son management. Pour attirer une clientèle d’affaire et de loisirs internationale, la jeune femme ne manque pas d’atouts et d’ambition. Ses 2 mots d’ordre : élégance et modernité. « Je souhaite conserver ce qui fait l’âme du lieu tout en apportant une touche de renouveau ». Changement de mobilier dans le hall d’accueil, rénovation des parties communes, renouvellement de la carte du restaurant, soirées tapas au bar de l’hôtel… Notre jeune directrice est animée par la passion du métier et une énergie débordante, forte de son expérience acquise dans l’hôtellerie au sein de Disneyworld, Disneyland, Mariott, Sofitel Nice Acropolis ou encore Mercure Bibliothèque Austerlitz. «J’aime le contact direct avec les clients de cultures différentes, les écouter, anticiper leurs attentes… Je suis sur le terrain, n’en déstabilisent certains de me voir tous les matins dans les cuisines !» Et c’est bien là toute la touche personnelle de Marta Pardo-Badier, «latine» dans son sens de l’accueil et des relations humaines. «L’important pour moi est de réussir à créer un lien et fidéliser la clientèle». Particulièrement adapté aux réceptions et séminaires avec sa capacité d’accueil de 200 personnes en réunion, 400 personnes en cocktail et ses salons privés classés, le Mercure Perrache a de nombreux atouts que sa nouvelle directrice entend bien faire valoir. Avec son sourire et son incroyable dynamisme, nul doute qu’elle saura relever le défi. O Sophie Guivarch

Photo © Fabrice Schiff

Hôtel Mercure Lyon Centre Château Perrache 12, cours de Verdun-Rambaud et Esplanade de la Gare – Lyon 2 Tél. 04 72 77 15 00 h1292-gm@accor.com www.mercure.com

66

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 66

06/03/12 09:19


LP MARS 2012.indd 67

06/03/12 09:19


LE BARTHOLOGUE

de Jérémy Pied

Photo © Saby Maviel

Chaque mois, un illustre représentant du monde sportif s’allonge sur le divan de l’infirmier Barth, ancien interné des hôpitaux de Lyon qui délaisse caméras et micros pour enfiler blouse blanche et stéthoscope. L’attaquant de l’OL se prête au jeu ce mois-ci sur le divan d’Iceo.

68

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 68

06/03/12 09:19


Que fais-tu quand tu ne fais rien ? Internet, musique et rangement. Je ne sais pas d’où ça vient mais je suis de plus en plus maniaque. En arrivant à Icéo, tu écoutais quoi dans ta voiture ? Milk Coffee Sugar, c’est un groupe que j’ai découvert en première partie de Ben Oncle Soul. Je te le recommande ! Quand as-tu pleuré pour la dernière fois ? C’est bizarre que tu me poses cette question, ma copine m’a dit dernièrement que je ne pleurais jamais... Je peux facilement pleurer de rire, mais pleurer de tristesse je n’y arrive pas... Que pourrais-tu dire de plus dur sur toi ? Je pense tellement à ma carrière, au foot, que je peux devenir très égoïste... Que va dire ta copine en lisant cette interview ? Déjà elle va être contente, comme mes parents. Elle va sans doute me tailler pour certaines de mes réponses ! (Rires) Qu’est ce qui te rend fou de joie ? Gagner ! Tout le temps ! Mais ça va du foot à des choses beaucoup plus quotidiennes : réussir ce que j’entreprends, quel que soit le domaine, ça ça me rend heureux. Quelle est la partie de ton corps que tu détestes ? Mes fesses ! J’ai l’impression qu’elles sont trop grosses... Bafé Gomis me dit toujours que j’ai un cul de black !

ICEO

restaurant paquebot 147, avenue Jean Jaurès Lyon 7 - 04 72 73 00 00

Tu t’énerves facilement ? Sur le terrain j’ai beaucoup de sang-froid, mais c’est vrai que dans la vie de tous les jours, il ne faut pas trop me chauffer sinon tu vas me trouver ! Même si cela n’arrive pas souvent. Que vas-tu vas faire en sortant d’Icéo ? Bah je vais à l’entrainement...

Quel est le joueur de l’OL le plus drôle ? Ishak Belfoldil qui est parti à Bologne en Italie. Je te jure que le mec est marrant. As-tu une phrase fétiche ? Qui ne tente rien n’a rien, mais qui le tente ne l’a pas forcément... Ton dernier texto c’était quand et pour qui ? (Il prend son portable et regarde ses SMS) C’est pour mon meilleur ami, qui va vendre mes meubles sur internet car je change tout chez moi. As-tu déjà volé dans un magasin ? Non. Jamais. J’ai trop peur. Par amour, est-ce que tu pourrais prendre 15 kg ? Waouh ! Elle est dure ta question... Oui, mais après ma carrière. A base de chips et de bière, le tout devant des matchs à la télé ! (Rires). As-tu un toc ? Les portes mal fermées, les choses pas à leur place... Heureusement que ça fait rire ma copine, car ça doit être chiant. A quand remonte ta dernière cuite ? C’est loin... 5, 6 ans peut être avec les mecs du centre de formation en vacances. Il y avait Max Gonalons notamment... Penses-tu souvent à la mort ? A partir du moment où ça peut arriver à n’importe quel moment, quelque soit ton âge, ton statut... bien sûr que j’y pense. C’est facile de vivre avec toi ? Ça dépend, pas forcément... Je suis chiant, susceptible et parfois même lunatique. On change, c’est toi qui me poses une question... Est-ce que tu es prêt à arrêter de cloper comme un con si on gagne la Ligue des Champions face au Barca 3/0 ?

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 69

69

06/03/12 09:19


STYLE AUTO

Photos © Saby Maviel - Mandrak Studio

Il semblerait que Léo ait apprécié son nouveau siège auto made by Mercedes-Benz !

MATHILDE & LÉO ONT TESTÉ POUR VOUS

La nouvelle Mercedes-Benz Classe B

Par une belle matinée ensoleillée mais fraîche de cette fin d’hiver, Mathilde Di Giovanni, s’est prêtée au test de la Mercedes classe B. Cette jeune maman travaille au sein de l’agence Truche Publicité, elle fait partie des 4 associés de cette agence familiale qui fête ses 50 ans cette année. Accompagnée de son fils Léo, Mathilde a passé au crible le monospace compact lancé en octobre au salon de l’automobile de Lyon, et le bilan ressort positif. JS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES DE SPORT LA CLASSE B200 CDI BLUEEFFICIENCY 100KW/136ch DIN, ligne Sport. ance Moteur 4 cylindres, boîte 6 vitesses, puiss rés à l’avant, feux et clignotant à „ Extérieur : Disques de frein perfo lamelles dans le ton argent brillant deux technologie LED, grille de calandre à 18’’ bicolores avec inser ts chromés, jantes alliage 46cm /simili cuir ARTICO avec surpiqûres, tissu en s ieure intér s iture Garn : ieur Intér „ nt, pédalier spor t en acier inoxydable inser ts décoratifs en finition alvéolée arge s de préhension perforées et inser t zone et volant spor t 3 branches en cuir et chromé. à assistance variable. „ Fonctionnel : Direction paramétrique extra-urbain, pour une émission de cycle en km 0 L/10 3,8 : „ Consommation 115g de CO2 (g/km) „ Son prix : 32 000 €

LP MARS 2012.indd 70

+ La caméra de recul de série, le Stop and Start, un régulateur de vitesse intelligent Distronic, l’aide au stationnement et le radar de recul.

- Le design de la face arrière donne un côté plus « mou » à la ligne de la voiture, alors que l’ensemble paraît plus agressif et plus sportif. Son avis général : « Personnellement, je l’adore, c’est une belle surprise. Elle est tendance, élégante et possède de belles lignes pour un monospace. J’aime la conduite souple et agréable, et le toit doublement vitré permet aux enfants à l’arrière de regarder le ciel. Elle convient très bien aux familles jeunes et dynamiques. J’ai apprécié également les commandes vocales qui allument la radio sur la station demandée, vous enregistrent le trajet où vous souhaitez vous rendre, ou appellent les contacts de votre téléphone. C’est très pratique pour une maman avec des enfants, cela apporte un brin d’assistance. »

06/03/12 09:19


LP MARS 2012.indd 71

06/03/12 09:19


STYLE AUTO

Photos © Nico

Nos hôtes : Laurent Bernardeau (Responsable marketing Mercedez-Benz et smart Lyon) et Frédéric Blanc (Directeur Commercial Mercedes-Benz et smart Lyon)

ON A TESTÉ POUR VOUS…

Les essais 4-Matic givrés de Mercedes-Benz

C’est sous un ciel dégagé et le pied au plancher que Lyon People et les invités de Mercedes-Benz Lyon se sont rendus à l’Alpe d’Huez, sur le circuit de glace, pour tester «en live» la flotte de 15 berlines et 4x4 équipées de la transmission intégrale 4-MATIC - quatre roues motrices permanentes.Trois ateliers (neige/glace, route et piste tout terrain) composent cette journée pratique. Nous avons pu nous familiariser et expérimenter, sous les conseils d’instructeurs spécialisés de la marque, cette technologie spécifique à Mercedes-Benz, sous le regard approbateur et bienveillant des skieurs et snowboarders de la station !

Le nouveau Mercedes-Benz GLK

Le nouveau Mercedes-Benz Classe M

Le nouveau Mercedes-Benz Classe M 4-MATIC, une adhérence exceptionnelle, son moteur diesel 250 BlueTec ne rejette que 158 g/km de CO2. Les sociétés vont à nouveau pouvoir se tourner vers le M grâce à une baisse significative de la TVS.

LP MARS 2012.indd 72

Le nouveau Mercedes-Benz coupé CLS dans sa nouvelle déclinaison 350 CDI de 265 ch, au dynamisme redoutable ! Equipée des 4 roues motrices en permanence, cette berline hyper luxueuse peut rouler sur tout type de revêtement, en toute confiance !

06/03/12 09:19


Elle contrôle tout, sauf vos émotions. Nouvelle Mercedes Classe M

995 € / TTC

A partir de

mois sans apport*

Avec Garantie Complémentaire Financière**

158 g de CO2 /km, 6 l/100 km en cycle mixte

Mercedes-Benz Lyon

lyon.mercedes.fr

Lyon Vaise

Vénissieux

Villefranche/Saône

89/91, rue Marietton 04 72 85 78 00

32, allée des Savoies - Bld L. Bonnevay 04 78 78 50 78

Avenue de l’Europe 04 74 60 49 49

*En Location Longue Durée : Exemple pour une Mercedes Classe M 250 BlueTEC 4MATIC Sport BVA, équipée de la peinture métallisée au prix tarif remisé du 03/01/2012, proposée en Location Longue Durée sur 48 mois, avec 48 loyers mensuels de 995 €TTC dont la perte financière : CF (soit 48,24 €TTC/mois) et pour un kilométrage contractuel maximum de 60 000 km. Frais de dossier 500 €TTC inclus dans le 1er loyer. Modèle présenté : Mercedes Classe M 250 BlueTEC 4MATIC Sport BVA, équipée de la peinture métallisée et de l’ILS (Intelligent Light System) au prix tarif du 03/01/2012, proposée en Location Longue Durée sur 48 mois, avec 48 loyers mensuels de 1 169 €TTC dont la perte financière : CF (soit 53,72 €TTC/mois) et pour un kilométrage contractuel maximum de 60 000 km. Frais de dossier 500 €TTC inclus dans le 1er loyer. Offre valable à ces conditions et exclusivement sur ce véhicule chez les Distributeurs participants, commandé entre le 02/01/2012 et le 31/03/2012 et livré avant le 30/06/2012, sous réserve d‘acceptation du dossier par Mercedes-Benz Financial Services France S.A. – 9, rue de Chaponval – 78870 Bailly. RCS Versailles N° 304 974 249, N° ORIAS 07009177. ** La garantie Complémentaire Financière résulte de la souscription par Mercedes-Benz Financial Services France aux polices d’assurance respectives N°842.4133 auprès de COVEA FLEET SA (Siège social : 160, rue Henri Champion - 72100 Le Mans. Entreprise régie par le code des Assurances). Consommation mixte hors AMG de 6,0 à 8,8 l/100 km. CO2 de 158 à 206 g/km. MARS 2012

LP MARS 2012.indd 73

73

06/03/12 09:19


Photos © Christelle Viviant

PEOPLE GASTRO

La Machonnerie DANS LES CUISINES BERNOLLIN On avait l’habitude de le retrouver derrière les fourneaux de Daniel et Denise. Désormais Joseph Viola a entrepris de se dédoubler. En ce début d’année, il a pris les commandes de La Machonnerie, un célèbre bouchon de Saint Jean qu’il compte façonner à sa manière. L’établissement sera rebaptisé cet été. L’ancien chef de Léon de Lyon est venu présenter la carte de son nouveau bébé à Patricia Demange et Laurence Echavidre, invitées d’Arnaud Bernollin. Le cuisiniste qui a visiblement pris goût à la camaraderie de brigade dans les cuisines du Casino Lyon Vert (lire page 88) va-t-il franchir le pas en se présentant au concours du MOF cuisiniste ? Des travaux pratiques et une expérience du feu qu’il met au service de ses clients en leur concoctant des cuisines design et fonctionnelles. Par Marc Polisson PATRICIA DEMANGE

LAURENCE ECHAVIDRE

Patricia Vareilles, épouse de Gilles Demange, a créé en 1992 TCO, une société de formation commerciale, management et coaching. Son entreprise intervient dans l’univers de l’ameublement au niveau national pour le compte d’enseignes renommées (Roche Bobois, Mobilier de France, Sofinco). Elle forme les vendeurs et les responsables de magasins.

Surnommée « la baronne », Laurence est ingénieur d’affaires chez Canon France à Limonest. Depuis 20 ans dans le métier, elle a connu les grandes années du copieur chez Fac Similé avant d’évoluer tout en restant dans son cœur de métier : la gestion documentaire.

Velouté de cœur d’artichaut aux copeaux de jambon Serrano

niel et Denise a D EN BOÎTE Pâté-croute champion du Monde, foie-gras, madeleines… vous pouvez désormais déguster toutes les gourmandises de Joseph Viola à la maison. Ananas rôti aux épices accompagné d’un G.H. Mumm rosé en magnum

Joue de bœuf confit aux vins du Beaujolais et son gratin de macaronis

Cuisines Bernollin - 27, rue du 3 septembre 1944 - Anse - Tél. 04 74 67 04 08 - Cuisines Bernollin - 5, place Puvis de Chavannes - Lyon 6ème - Tél. 04 78 93 00 61 74

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 74

06/03/12 09:20


pete doherty

vient s’habiller chez jordan malka...

et vous ?

4, rue du Platre - 69001 LYON Tél. 04 78 72 77 84 Lundi-Samedi : 10h-19h30

Photos © Jeff Nalin Photos © Fabrice Schiff

www.jordan-malka.com

Nouveau Cadre – Tables d’hôtes Ponton pour sports nautiques et pétanque Ouvert 7 jours / 7 de juin à septembre À 20 minutes de Lyon – École de cuisine

LP MARS 2012.indd 75

06/03/12 09:20


STYLE SHOPPING L’ENDERMOSPA LPG® LYON 6 vous présente HUBER® MOTION LAB, seule technologie au monde permettant d’activer rapidement la combustion de graisses tout en renforçant les muscles profonds : gainage garanti ! Enfin une méthode simple, ludique et efficace pour retrouver la forme sans trop d’effort. En position debout, vous travaillez sur un plateau oscillant pour sculpter le bas du corps, des poignées munies de capteur de force complètent l’exercice pour le haut de corps tout en améliorant incroyablement l’élégance de votre posture. Vous rêvez d’un corps mince, ferme et galbé avant l’été? Notre équipe endermospa LPG a conçu pour vous un plan d’attaque combinant les technologies Huber®Motion Lab et Cellu M6®, consacrez 1 heure de votre temps, 2 fois par semaine pour relever le challenge ! Retrouvez-nous vite pour un bilan personnalisé Endermospa LPG Lyon 6, 81 rue Garibaldi, tél. 09.52.03.15.58 www.lpgsystems.fr/endermospa/ .fr/endermospa/

HUBLOT, enfin chez Maier... Pour la première fois, Hublot présente une Classic Fusion équipée d’un mouvement chronographe. Avec un cadran noir mat, ses deux compteurs, les indexes bâtons et un guichet date à 6H, cette nouveauté d’un diamètre de 45 mm est équipée du mouvement mécanique automatique HUB1143. Elle est proposée dans une version titane ou une version en King Gold 18K, une couleur d’or particulièrement intense, fruit d’un alliage précieux développé par Hublot. Prix : 25 600 euros En vente désormais chez Maier Haute Horlogerie - 91, rue Président Herriot, Lyon 2, tél. 04 78 42 08 81, www.maier.fr

Une journée plaisir... BEAUMONT & FINET eet la collection MESSIKA De Depuis plus de 170 ans, la maison Beaumont & Finet a mais pour même m objectif : rendre les fem femmes plus belles à travers une sélection dee grandes ma marques mais aussi des bijoux sur-me sur-mesure Beaumont & Finet créés au sein de d l’atelier attenant à la boutique. Coup de coeur pour les bijoux Messika qui se distinguent par leur le esprit contemporain alliant classicisme, moder modernité et délicatesse... partir de 620 euros. Beaumont Ligne Move à parti & Finet - 100, 100 rue Pdt E. Herriot, Lyon 2, tél. 04 78 28 17 77 - www.beaumont-finet.com

MULBERRY une exclu en Rhône-Alpes chez FLUXUS ! C’est en apprenant que la «it» girl britannique Alexa Chung s’était appropriée le modèle Bayswater de la griffe qu’Emma Hill, la directrice artistique de Mulberry, décida de rééditer le modèle en lui apportant quelques modifications, et ce afin de coller au mieux à l’univers d’Alexa. Le résultat est pour le moins réussi, ledit sac semblant avoir été conçu pour se fondre parfaitement dans le style old school/tomboy/preppy chic de la jeune femme. Cette besace/cartable, aujourd’hui devenu un «it» bag, existe en deux tailles (classique et oversized) et se décline au fil des saisons, dans des cuirs et coloris différents. A partir de 990 euros. 23, Cours Franklin Roosvelt, Lyon 6, tél. 04 78 92 98 87 - www.fluxus-lyon.com

Envie de bouger son body ? Rendez-vous

à l’Appart

Opéra ! Sur des rythmes «Caliente», retrouvez les cours de Zumba que propose l’Appart Opé ra chaque lundi, mercredi et vendredi au 18 rue Joseph Serlin, Lyon 1er. Une bonne manière de se défouler tout en perdant des kilos, le tout dans une bonne ambia iance ! ian

Collection OTTWA par Karim Rashid pour BoConcept Cette nouvelle collection d’inspiration nordique, rend hommage à la ville d’Ottawa au Canada, où Karim a suivi ses études. Pour BoConcept, il a accepté de recréer une ambiance complète : des tasses, aux luminaires, en passant par les chaises, bahuts, tables,... Ottawa se veut être une collection minimaliste et extrêment fonctionnelle, mêlée d’une touche un peu sensuelle, féminine et douce. Pour Karim «Intégrer la fonctionnalité à un design ne se résume pas au seul aspect mécanique. C’est une véritable expérience. Cela doit se faire de manière intelligente et en parfaite harmonie, apporter confort et être source d’inspiration.» Venez découvrir cette nouvelle collection en exclusivité dans les boutiques BoConcept : 10 cours Liberté, Lyon 3, tél. 04 72 60 16 28 et 208 route de Grenoble, Saint Priest, tél. 04 78 90 83 54. 76 6

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 76

06/03/12 09:20


Photo © Saby Maviel

STYLE SHOPPING

Le Dressing & Le Dressing Sport Créée par deux amis passionnés de mode, Pascal Petrucci et Pascal Faugier, la boutique accueille depuis 2001 une clientèle fidèle venue chercher les conseils ô combien avisés de ces derniers. Mais depuis deux ans, le Dressing Sport offre un nouveau registre plus sportswear chic, de quoi varier les plaisirs de leur collection de prêt à porter. Par Johanne Seguin

L

es clients habitués ne s’y trompent pas, et se donnent rendez-vous rue Jean de Tournes découvrir des pièces incontournables sur Lyon. ETRO, un must des marques italiennes, est l’une de ces exclusivités lyonnaises, et pas des moindres. Des couleurs vives, des motifs fantaisie, que l’on retrouve également dans la ligne de costumes pour homme, très chic et sobre avec néanmoins un détail coloré dans les coutures ou finitions qui feront la différence. Les marques emblématiques de la boutique ne sont pas laissées de côté pour autant, telles que Christian Lacroix, Hugo Boss, PT01 ou encore Paul Smith et ses nombreux accessoires sur le thème de la bayadère, rayé et coloré connaît toujours autant de succès auprès des addicts de la marque Londonienne. La collection Façonnable prendra place dans les rayons dès cet été, pour vous proposer toujours le meilleur choix autour de pièces d’exception. De quoi

parfaire votre garde-robe avec des chèches bariolés, des imprimés assortis aux couleurs de la collection printemps été, ou plus classiques et à la fois très tendance, comme l’incontournable cardigan revisité en laine d’été et cachemire, ou bien en coton soyeux qui apportera une touche d’élégance à votre tenue. Les garçons n’ont pas oublié d’habiller vos pieds messieurs, en vous proposant un large choix de modèles de la maison italienne Santoni ou encore Serafini. Un coup de cœur pour le blouson en daim bleu marine assorti d’un pantalon beige avec un pull rouge aux coudières en peau... Un must pour ce printemps ! Les différentes ambiances présentes dans les deux boutiques signent bien la tendance de cet été et éclatent en couleurs sur les portants et étagères de la boutique tout de blanc maculé. Le Dressing vous propose une extension de sa collection en face avec des pièces plus détente, en mode sport chic. Le Dressing Sport, est un lieu épuré qui laisse pétiller

les couleurs des pantalons corail Scotch&Soda, des perfecto d’été Parajumpers, des chèches Denim and Supply by Ralph Lauren ou encore la ligne US Polo et leurs cols fantaisie, la dernière marque arrivée dans les rayons. Le Dressing et Le Dressing Sport, deux lieux plébiscités par les Lyonnais chics et branchés qui aiment cette combinaison des deux lieux, notamment pour le choix de tout type de tenue grâce aux collections raffinées et branchées, choisies avec goût par les deux amis et associés. Un accueil personnalisé, des conseils avisés par une équipe professionnelle qui saura faire de vous un homme au style unique. O Le Dressing et le Dressing Sport 1 et 6, rue Jean de Tournes - Lyon 2 - 04 78 42 56 33 et sur www.le-dressing.com

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 77

77

06/03/12 09:20


VU ! CHRONIQUE

MOIS PAR

moi

Les jolies sorties et belles rencontres de Françoise Petit.

U

ne galerie, des cimaises, une artiste Marie-Claire Vidal. Peintures, dessins, et sculptures ont habillé les magnifiques volumes de « l’œil Ecoute ». Ce lieu créé par Michèle Neyret mettait en scène pour trop peu de temps, hélas, les œuvres d’une femme aiguisant son talent sur un thème « amoureux… » Toute une histoire que Philippe Marc Jocteur a cautionné en proposant un buffet rouge pralines, couleur de l’émotion. Regard passionné également d’Evelyne et Philippe Brethes confirmant que l’œil écoutait bien quai Romain Rolland ! Entourant Marie-Claire Vidal de nombreux amoureux d’art et des amies telles, Brigitte, Alice, Catherine ou Andrée.

L

a sortie de l’annuaire du Club de la Presse s’est déroulée cette année à l’Hôtel de Région en présence de Jean-Jack Queyranne, de Jacqueline Roz-Maurette, Présidente du Club et tout le bureau (Jeanine Paloulian, Françoise Petit, François-Nicolas d’Alincourt, François Chignac, Michel Texier, Frédéric Poignard). Le délégué général Serge Tonioni, Jocelyne Meggiolaro ont contribué à la réussite de l’événement. Belles retombées à découvrir sur le site de Lyonpeople) et photo souvenir avec Nora Berra.

S

ilvya Terrade est une sacrée professeure, son école est une véritable faculté d’esthétique ! Les cours prodigués dans ce temple de la pédagogie-beauté font référence. Ici naissent de belles idées efficaces en accord avec l’époque comme la socio esthétique et la formation en hygiène professionnelle du maquillage permanent, tatouage ou perçage corporel. Et puis il y a l’Atelier de maquillage, 27 rue Juliette Récamier dans le sixième. On apprend à se faire les yeux, une belle bouche ou l’on s’achète de jolies palettes de fards à paupières, des gloss, des fonds de teint etc… Cliente assidue Patricia Perrin, qui avec Bérénice est en train de créer l’association « Talents aiguilles ». Avec en bonus Odile Mattei. Venez voir !

P

atricia Bozzi a de l’art dans les mains ! Devenue artiste par goût des défis, elle transforme, tord, habille le papier pour en faire de magnifiques bijoux qui n’ont rien de fragiles. Au contraire ses créations semblent fermes comme de la pierre, précieuses comme des éclats de talent. Sa démarche « écolo », ne transpire pas dans son univers d’objets denses et colorés. L’explication vient du fait que Patricia Bozzi travaille le papier avec du verre fondu, du cuir ou des fils de cuivre. La dame de « Détours de Papier » anime des ateliers pour enfants ou adultes (http :detoursdepapier.free.fr) 04 72 27 14 82 et 06 09 96 81 78. Vous pourrez la rencontrer lors des journées des métiers d’art les vendredis 30 et samedi 31 mars après-midi. Chambre de Métiers et de l’Artisanat. Autre info la 3e édition de Lyon Vieux Papiers les 31 mars et 1er avril. Ce salon se déroulera au Double Mixte et réunira des marchands professionnels spécialistes de la carte postale, du livre ancien, de la photo, de la philatélie, des affiches, vieilles revues et autres documents anciens. www.lyonvieuxpapiers.com 78

L

e 28ème salon des Vins de Tain l’Hermitage fut l’occasion d’introniser quelques personnalités dignes de rentrer dans la Confrérie du Crozes-Hermitage. Jean-François Piège, étoilé, médiatisé par TOP Chef fila à l’anglaise avant la photo immortalisant les nouveaux chevaliers : Grégory Cuilleron, Top modeste malgré sa notoriété montante, Pierre-André Durand Préfet de la Drôme, sobre of course, et moi larme de crozes à l’œil. Odile Mattei était adoubée marraine à vie de ce salon. Qu’on se le dise !

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 78

06/03/12 09:20


Un style élégant et un tempérament

sportif

(1)

125c c à partir de

(2)

99€/mois www.alexismotos.com

60, chemin de la Bruyère 69570 Dardilly Tél. 04 72 52 76 76 5, avenue Jean Jaurès 69007 Lyon Tél. 04 78 72 39 39

Un crédi rédit édit vous vous engag g ee et doi doitt êt ê rre e rembo rembo mboursé mbo ursé ursésé - Vé V rifi fiez fi ez vos vos c apac p cités ités té de d remb em ourssement emen ment avant de vous vous u enga g ger ger. er. (1) XMAX M 125 25 : TARIF TARIF A F PUB PUBLIC L IC CONS LIC CONSEILL EILLEE AU 06/ EILL 06 02/2 0 2012 0 (4 012 4199 9 € TTC T ). ) Incl n uant an le l cont ontrôle rôle le des niv niveaux eaux , posee et plaqu ea l uee d’imma d’imma mmatric mma t ulat tric ullation ion n et 5 lit itres res e d’es ’essenc senc en e.Le L s frais frais a d’im d’ mmatr matr atricul c atio on ( cart ca e g grise) se) e)sont sont à la la ch charge arg du clie arge ient nt et peuv n uve t vvarier uven er sel selon on les les régio g ns. ns (2) exe e mple de d fin nancem ncement ent en n : po pour l’ach l’ach hat d’un d’un u YAMA YA HA XMAX X MAX A 125 1 neu 12 neuff au a pri pr x de 419 41 9 € ( crédi créd rédi dit lié lié à une e vent ven e), avec ec app pport o de ort d 1090 090€ € , rembo rembo m ursaable en n 36 me m nsua nsualité lité téés de 99 99€ € et une ne dern dernière de iè men ière mensual sual u ité ual t majo orée de 2099. 9 5 € ( hors 9. horss assu s ranc rances ess ffacul ac acul tatives) tati ves) es . Co C ûtt ttotal otall du ot d créd rédit itt 2590. 90 5 €. M Montan ta t ttotal dû par parr l’emp l’emp em runt emp n eur e 6789 7 9.5 .5 5 € Votr Votree conces c nces co nce ce sion nnair na e yamaha yamaha peu e t re repren prendre pre pren dre votr ott e vé v hicu h c le au tterme me du u contr ontrat ont att p pour our le m monta o t n onta nt de votre vvotre dern d ière èr éch héanc éancee majoré majoré joréee so soit it 2099. 2099.5 099. 99 5 €. Vo oirr ccondi on ond ondi nd tion tionss chez chez le concessi conc e onna essi onnaire ire yama yamaaha parti parti articipa cipant cipa nt à l’o ’ péra pération tion.. Off fre vala tion valable ble aux part particul iculiers icul iers du d 1/02 1/02/201 /2012 /201 2 au 31//12/2 1 012 pour pou l’aachat d’u d’un n scoote scoote terr yamaha yamaha xma xmaxx 125 125 neuf homol homol o ogué 201 2012. 2. Sous rése 2 réserve rve d’ac d’accept cept ep atio ation n par par FFinanc nanco-si o-siège o-si ège soci social al : 1 rue louis louiss Lic Lichou h 2948 hou 29480 0 LE RELEC RELEC E Q KE K RHUO HUON. UO N N. SA au cap pital t de 5800 0 0000 000 0 €-rcs bre b st B3381 33 3 3879 8795.So 5.Sociét 5.So ciétéé d ciét de cou c rtag ta e d’ d assu uranc rances ees N o Or O ias i 0701 07019193 9193.. Financ 9193 Financ nanco o es e t un unee filial lialee du crééd dit i mutu u el arkéa é . Su Surave rave venirnir soci nirs été t anon an yme m à di direct rec oire rect re ett consseil e d de surve v illaance c au capit apital a al enti ent n èrem èrement en libé ent béré ré de de 400000 40 0000 0 0 000 000€ €. Entrep Entrep e rrisee rég régis is par par le le code code des assur assurrance a ess SI REN 330 0 0331 03 27 RCS RCS brest res ; Socié ociété té soumi soumi um see au contrô contrô ôle de l’auto l’auto autorité rité de e cont on rôle r p d pru dent e iel el (sec (secteur teur ass s uran ss ur ces) ces)-61 -61 rue u tait itbout bout u 750 75009 09 0 9 Paris aris-Siè -Siè i g ge so ocia cial : 232 rue géné général ra ral PPaul a et BP BP 10 03-29 3-29802 802 2 BRES RESTT cedex9 cedex dex9 e -www w .sur suraven su ave ir.f aven ir.frr

LP MARS 2012.indd 79

06/03/12 09:20


VU ! PEOPLE EVENTS

LES 12 ÉVÉNEMENTS

qu’il ne fallait pas rater + de photos sur

www.lyonpeople.com

1

Photos © Fabrice Schiff

ES, KTAILS, BEFORE, AFTER, VERNISSAG RETROUVEZ CHAQUE MOIS LES COC E. ITAL CAP RE QUI ONT ILLUMINÉ NOT PETITS FOURS ET BEAUX ATOURS

SMART CAR2GO LA NOUVELLE SOLUTION MOBILITÉ EN VILLE

C’est sur le parvis de l’Hôtel de ville que s’est déroulé le lancement de la mise à disposition de 200 Smart Fortwo en ville, afin de favoriser l’utilisation de voitures partagées, et ainsi poursuivre sur la voie des solutions de mobilité durables. JS

2

MICHÈLE VULLIEN CHEVALIER DE LA LÉGION D’HONNEUR

Une belle soirée s’est profilée au centre culturel de Dardilly où de nombreux proches et collègues de Michèle Vullien, maire de Dardilly, étaient présents lors de son élévation au grade de Chevalier de la Légion d’honneur des mains de Josiane Beaud, sa marraine. L’occasion de sabrer le champagne de Venoge avec Thierry Brochet pour la remercier de ses nombreuses actions envers la communauté, en particulier dans le domaine des transports. JS

80

3

DÉDICACES DES JOUEURS DE L’OL BAR DE GLACE MDA

Lors de l’Happy Hour du jeudi 19 janvier, les quelques 200 personnes présentes au Complexe ont eu la bonne surprise de voir venir des joueurs et joueuses de l’OL pour une séance de dédicaces. Y. Gourcuff, J. Pied, J. Birand, M. Sissoko, B. Gomis, pour les joueuses C. Franco, C. Abily, S. Bonhaddi et S. Bompastor étaient là pour signer des autographes, discuter avec les convives et découvrir le nouveau décor du Bar de Glace.

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 80

06/03/12 09:20


LP MARS 2012.indd 81

06/03/12 09:20


Les invités de MDA

Sophie Sargentini et Sylvain Maricourt (CMCIC Capital Finance)

Nelly Rousset et Jean-Louis Legrand (Adidas)

LES 12 RENDEZ-VOUS

avec

qu’il ne fallait pas rater

Anthony Kawula (Crédit Immobilier de France) et Severine Lecrivain (Pretty Smile)

Gérard Girod (Caisse d’Epargne Rhône-Alpes), Eric Bruneau (Clinique St Vincent de Paul) et Jérôme Combet (EDF)

Naomie, son père Pascal Payet-Morice et Laurence Dellaguardia (Parlez-moi d’Immo)

Eric Chetail (Cerise & Potiron), Snejana Stefanovic (OL) et Christian Coulot (Renault Lyon Ouest)

Victor et Christian Lafaye (Sainte Foy Immobilier)

Jean-Paul Charbit (Solvimo Ecully & Lyon 9) et le magicien Pierre Manu

Denis de Bénazé (Idrac) et Saâd Bendourou, consul général du Maroc

Photos © Fabrice Schiff

OL PEOPLE

Maître Sébastien Ginon et maitre Xavier Ginon

Jean-Michel Aulas, président de l’OL, Gérard Collomb, sénateur maire de Lyon et Thierry Braillard, adjoint aux sports

Gérard Houiller et Barth (OL TV)

4 LIGUE DES CHAMPIONS

LES TRIBUNES VIP D’OL - NICOSIE

L’Olympique lyonnais a pris une option sur la qualification pour les quarts de la Ligue des champions en battant l’Apoel Nicosie 1 à 0, en 8e de finale aller. Les Lyonnais ont inscrit l’unique but de la partie grâce à leur attaquant Alexandre Lacazette (58e). Dominateur, l’OL n’a jamais été mis en danger par l’équipe chypriote, qui avait terminé en tête de son groupe devant des têtes d’affiche de la scène européenne comme le FC Porto et le Zenit Saint-Pétersbourg.

82

Gérard Collomb et Jérôme Seydoux, PDG de Pathé

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 82

06/03/12 09:20


s

LP MARS 2012.indd 83

06/03/12 09:20


VU ! PEOPLE EVENTS

+

LES 12 RENDEZ-VOUS

qu’il ne fallait pas rater

de photos sur

5 DOUBLE MIXTE

LA CGPME FÊTE L’ENTREPRISE

Les lauréats 2012

Photos © Fabrice Schiff

www.lyonpeople.com

Nouveau succès pour la fête de l’entreprise organisée conjointement par le Progrès et la CGPME. Plusieurs milliers de patrons étaient réunis au Double Mixte pour assister au sacre de 10 d’entre eux récompensés dans le cadre des trophées régionaux de l’entreprise. MP

LE PALMARÈS 2012 1. Trophée de L’innovation : Pascal Jacquesson (Keolis) 2. Trophée de l’environnement : Philippe Bossanne (Huttopia) 3. Trophée de la responsabilité sociétale de l’entreprise : Alain Sitbon (Dom’Ici) 4. Trophée de l’international : Stéphane Le Roux (SpineWay) 5. Trophée du développement territorial : Pascal Favrin Guichard (Saveurs du Coin) 6. Trophée de la transmission d’entreprise : Arnaud Bernollin (Cuisines Bernollin) 7. Trophée de la TPE de l’année : Nadine Pradines (Bonne Réponse) 8. Trophée du meilleur espoir : Michaël Fleury (Artilinky) 9. Trophée du chef d’entreprise de l’année : Stéphane Maureau (Evasol) 10. Trophée de la femme chef d’entreprise de l’année : Nadine Ferri (EC Mat Loc) 11. Trophée coup de cœur jury : François Reberat (Buzz e Bizz)

84

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 84

06/03/12 09:20


Philippe Meysonnier, nouveau bâtonnier de Lyon et Jacques Chalvin, directeur du Double Mixte

Jean-Marc Jaumouille (Fiducial) et Nathalie Pradines (Bonne Réponse)

Franck Morize (CGPME) et Gérard Collomb, sénateur maire de Lyon

Christian Missirian (EDF) et Philippe Bossanne (Huttopia)

Marc Jean (Le

Progrès), Fran

çois Turcas (C

GPME) et Chris

tian Missirian

Josiane Beaud (SNCF) et Pascal Favrin Guichard (Saveur du Coin) (EDF)

Jean-Paul Babey (Alptis) et Alain Sitbon (Dom’Ici)

L’équilibriste

Alexei Mruz du

cirque Médra

no

Philippe Grillot, président de la CCI de Lyon, Pierre Fanneau, directeur général du Progrès, Bernard Fontanel, président du Medef Lyon et Alain Audouard, président de la Chambre de métiers

Jean-François Carenco, préfet du Rhône, Nora Berra, secrétaire d’Etat à la Santé et Pierre Fanneau, directeur général du Progrès

Pierre Fanneau, directeur général du Progrès, François Turcas (CGPME) et André Comte-Sponville Les députés Christophe Guillotteau et Michel Havard

Le jongleur Vladimir (Cirque Médrano) Marc Fraysse (Cofely GDF Suez), François Turcas (CGPME) et Jean-Noël Joatton (Crédit Agricole)

François Reberat (Buzz e Bizz) et Olivier Delorme (Delorme Automobiles) MARS 2012

LP MARS 2012.indd 85

85

06/03/12 09:20


VU ! PEOPLE EVENTS

Le procureur général Jean-Olivier Viout et Pierre Jamet, conseiller maître à la Cour des Comptes

François Turcas, président de la CGPME

LES 12 RENDEZ-VOUS

qu’il ne fallait pas rater

Bernard Sinou, directeur général de la Chambre du Commerce et d’Industrie de Lyon et Jean-Claude Carle, vice-président du Sénat

Roland Bernard, vice-président du Grand Lyon, Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon, et Bernard Fontanel, président du MEDEF Rhône

Jean-Paul Schimdt, ancien directeur délégué du TER en Rhône-Alpes, Lucien Durand, conseiller général Honoraire et Georges Barriol, vice-président du Conseil général

Josiane Beaud et Bernard Rivalta, président du Sytral

Josiane Beaud félicitée par sa maman et Nora Berra, secrétaire d’Etat à la Santé

Stéphane Volant, secrétaire général de la SNCF, Françoise Grossetête, député européen et Michel Forissier, vice-président du Conseil général

Jean-Paul Muduy, président de la CRCI et Patrice Raulin (Aéroports de Lyon)

Hubert Haenel, membre du Conseil Constitutionnel

Achille Lanzualo, président de la Chambre de Commerce Italienne et Gérard Geoffray, ancien président du Conseil économique et social

Jean-Jack Queyranne, président du Conseil régional, Guillaume Pépy, président de la SNCF et le député Michel Havard

Photos © Saby Maviel

Marc Béchet, directeur général de Rhône-Alpes Tourisme, le sénateur Jean Besson, la journaliste Jeanine Paloulian et Jean-Claude Frécon, sénateur de la Loire

+

de photos sur

Le préfet Jean-François Carenco

www.lyonpeople.com

6 CHEVALIER DE LA LÉGION D’HONNEUR JOSIANE BEAUD

Du beau monde dans les salons de la préfecture du Rhône à l’occasion de la remise des insignes de Chevalier de la Légion d’Honneur à la directrice régionale de la SNCF. Entourée de nombreuses personnalités, Josiane Beaud était parrainée par Hubert Haenel, membre du Conseil Constitutionnel. MP Josiane Beaud et ses collaborateurs

86

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 86

06/03/12 09:20


MARS 2012

LP MARS 2012.indd 87

87

06/03/12 09:21


VU ! PEOPLE EVENTS

Tatiana Marques-Gomez, épouse du footballeur Cris

qu’il ne fallait pas rater

Silvio Iacovino, directeur général du Sofitel

Marine Lloris, Leticia Bastos, Patrizia Campos, Caroline Reveillere et Anita Lovren

Serge Manoukian (OL), Caroline Collomb et Bruno Deschamp (Banque Rhône-Alpes)

Arnaud Bernollin, PDG des Cuisines Bernollin

L’architecte Albert Constantin

Photos © Fabrice Schiff et Peter Winckler

Arthur Bahadourian, son épouse et Guy Benhamou, directeur général du Casino le Pharaon

Belle brochette de serveurs VIP

Daniel Paillaseur, président de Korloff

LES 12 RENDEZ-VOUS

Pierre Nallet, PDG d’AnaHome Immobilier

Jean-Claude Pietrocola (Média Sport Promotion), Christophe Neyret et le docteur Christine Dubost

Carole Dufour

DÎNER DE GALA DES TOQUÉS

7 CASINO LYON VERT

Seconde fournée. Chaud !

Un vrai moulin que les cuisines du Lyon Vert, un soir de février. Au piano, des cuisiniers d’un soir venus renforcer la brigade du chef Philippe Gauvreau. Qui a du mal à en placer une face à Albert Constantin. L’architecte distribue les tâches à Pierre Nallet, Silvio Iacovino, Nicolas Fafiotte, Arnaud Bernollin et Marie-Odile Fondeur. Au service, Frédéric Fass et Geneviève doivent également gérer une trentaine de serveurs particulièrement indisciplinés. Les uns et les autres sont chaleureusement applaudis lors de leur entrée dans la grande salle du Cercle par les 280 convives qui avaient répondu présent au dîner des toqués organisé par Carole Dufour en partenariat avec la Banque Rhône-Alpes et Korloff. A l’issue de cette soirée gastro-caritative, un chèque de 17 390 euros a été remis à l’association Petit Monde. MP Philippe Gauvreau, Frédéric Fass et Nicolas Fafiotte

88

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 88

06/03/12 09:21


LP MARS 2012.indd 89

06/03/12 09:21


VU ! PEOPLE EVENTS

LES 12 RENDEZ-VOUS

Photos © Fabrice Schiff

qu’il ne fallait pas rater

Les lauréates avec « Voyage au cœur de la chimie »

CLUB DE LA PRESSE

8 CONSEIL RÉGIONAL

Petits fours et fontaine en chocolat pour le lancement de l’annuaire du club de la Presse de Lyon. Jacqueline Roz-Maurette, présidente du club, espère « un excellent cru pour cette année 2012 ». La remise des trophées de la communication a récompensé Arkema et l’agence Treize Avril pour « Voyage au cœur de la chimie » ainsi que RFF et l’agence Médiacité pour «Joue pas aux cons». JS

Jacques Marcout (Prisme International) et Eric Lamoulen (Sacuel)

Laurence Chabbat et Eugénie Farkouh (Agence Actitudes)

Isabelle Rousset (Aéroports de Lyon), Pascal Auclair (FMI) et Claire Saddy (Supplément Dame)

François Nicolas d’Alincourt (RCF) et Béatrice Gontard (Concorde)

90

Nora Berra, secrétaire d’Etat à la Santé, Frédéric Poignard (Le Figaro) et Françoise Petit (Lyon People)

Catherine Cervoni (agence Catherine Cervoni) et Anne Francemayne (Domo Déco)

Coline Jouan (RP Freelance) et Coryne Nicq (agence Coryne Nicq)

Jean-Pierre Buchaille (Groupe La Poste) et Yves Rioton (Séminaires Business)

Didier Bonnay (SNC Lavalin) et Julien Mansanet (Agence 14 Septembre grand sud)

Isabelle Salomon (Région Rhône-Alpes), Jacqueline Roz-Maurette, présidente du Club de la Presse et Nathalie Gateau (Apicil)

Francis Brochet (Le Progrès) et Anne-Sophie Condemine, adjointe à l’emploi

Isabelle Bernard (OL) et Laurence Renaudin

Véronique Valty (Véronique Valty Communication) et Laurence Gamboni (Terre de Roses)

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 90

06/03/12 09:21


OUVERT 7 j / 7

Implanté à Ste Foy les Lyon 5, Place Xavier Ricard

BOULANGERIE PÂTISSERIE ARTISANALE

Tél. 06 23 21 76 89

S

A

D S E N I SO A P U X R U

Lyon 3 (Place Voltaire) 71, rue Paul Bert

Livraison aux professionnels de l’hôtellerie, restaurateurs, traiteurs et possibilité de livraison pour vos mariages, anniversaires, soirées...

LP MARS 2012.indd 91

06/03/12 09:21


VU ! PEOPLE EVENTS

Stéphane Abitbol (Voyages Marietton) et

Sarah Malouche (Tunis Air)

LES 12 RENDEZ-VOUS

qu’il ne fallait pas rater

François-Xavier de Bouard (AS Voyages), Laurent Abitbol (Marietton Investissements) et Jean-Pierre Mas (AS Voyages)

Photos © Fabrice Schiff

Olga Klotz, Géraldine et Maguy Abitbol

9

OPÉRATION SÉDUCTION DE LA TUNISIE ABBAYE DE COLLONGES

Accueilli par Laurent Abitbol (Voyamar), Stéphane Abitbol (Voyages Marietton) et Dominique Duc (Aérosun), le ministre du tourisme tunisien a fait escale à Lyon pour assurer la promotion de son pays Elyès Fakhfakh a choisi la France pour son premier voyage officiel, afin de défendre les paysages qui font le caractère de la Tunisie, mais également pour rassurer les Français sur la sécurité rétablie. JS

REMISE DE LA MÉDAILLE DU TOURISME AU MINISTRE ELIES FAKHFAKH…

Franck Demortière (Havas Voyages) et Nico (Lyon People)

Jean-Michel Rey (Havas Voyages), son épouse Catherine et Julien Berbottino (Voyamar)

Véronique Roux et Stéphanie Marrolliat (Havas Voyages)

… QUI FAIT DE MÊME AVEC LAURENT ABITBOL

Olivia Thibaud et Lau

rent Abitbol

Dino Cinieri, député de la Loire, Marie Quiblier- Sanial Le ministre du tourisme tunisien Elies Fakhfakh (Mondial Evasion) et Emmanuel Hamelin au micro de Maurice Fusier (France Info)

Emmanuel Hammelin

92

et Elies Fakhfakh

Laurent Abitbol (Marietton Investissements) et le ministre du Tourisme tunisien Elies FakhFakh

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 92

06/03/12 09:21


LA TECHNIQUE DE VOS ÉVENEMENTS

WWW.

EUROSONO.COM EURO SONO ALEX T’REM

Parc D’yvours, Batiments B9 2 rue D’yvours 69540 Irigny Tél. : 04 72 44 34 34 Fax. : 04 78 17 27 54 eurosono@eurosono.com

SON - LUMIÈRE - VIDÉO - SCÈNE STRUCTURE DISTRIBUTION ELECTRIQUE

LP MARS 2012.indd 93

06/03/12 09:21


VU ! PEOPLE EVENTS

Christelle Bardet (Féminin Rhône-Alpes), Françoise Petit (Lyon People) et l’humoriste Laurent Gerra

Karine Fontaine (Sotheby’s) et l’horloger Jean-Louis Maier

Nico (Lyon People), Catherine et son époux Olivier Delorme (Delorme Automobiles)

qu’il ne fallait pas rater

Nathalie d’Ambrosio (OL), Stéphane Guiochon (Le Progrès) et Camille Vautier (Sofitel)

Pierre-Yves Gas (Agence Proxi’com) et Alain Trescartes (LCL)

Florie Thielin, Catherine Descours (Sofitel) et Florence Kahn (Mérial)

Denis Broliquier, maire du 2ème, Stéphanie-Anne Pinet (Mairie du 2ème) et Jean-François Bourrec (Brainstorming)

Franck Sciessere, directeur de la Cour des loges et Marie Bugnet (Parc de Miribel-Jonage)

Alain Desvilles (Les trois Dômes Sofitel) et son épouse Marie-Claire

André-Claude Canova (Soierie Canova), Marco (Lyon People) et Eric Obeuf

Pierre Chambon (à KGB), Nico (Lyon People) et Thierry Lahon (à KGB)

Jean Terret (Champagne Taittinger) et Jérôme Rotrou (Sofitel) Elodie, Jean-François, Philippe, Philippe, Franck et Camille

Philippe Vorburger et Béryl Maillard, consul de Saint Domingue

Photos © Fabrice Schiff & Saby Maviel

Guy Malher, ancien président de la CCI et Eric Vernusse (Banque Rhône-Alpes)

LES 12 RENDEZ-VOUS

Dominique Colliat, directrice générale Sofitel Europe et Carine Iacovino

+

de photos sur

www.lyonpeople.com

10 SOFITEL BELLECOUR

LES 40 ANS DE LA CHANDELEUR

Marie-Louise Mathon (Sofitel), Daniel Greth (Salon 47 Sofitel) et Marie-Claire Desvilles (Sofitel)

Placée sous le signe des seventies, la Chandeleur du Sofitel a soufflé ses 40 bougies en présence du Tout Lyon. Le palace dirigé par Silvio Iacovino n’avait pas lésiné sur les buffets de crêpes salées et sucrées comme sur les bulles champagnisées. Une soirée lyonnaise arrosée dans sa totalité au magnum Taittinger, ça ne se voit pas tous les jours. MP

94

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 94

06/03/12 09:21


LES 12 RENDEZ-VOUS

VU ! PEOPLE PARTY

+

qu’il ne fallait pas rater

de photos sur

www.lyonpeople.com

L’équipe d’Olivier Bertrand Distribution présente Nautic, son nouveau Rosé

11 OLIVIER BERTRAND DISTRIBUTION SALON DES VINS ROSÉS

C’est le premier signe d’un futur changement de températures… Le rosé prépare sa saison phare en présentant sa collection été 2012 dans le cadre de l’ApériKlub. Réunis par Olivier Bertrand Distribution, restaurateurs et cafetiers lyonnais ont pu tranquillement élaborer leur carte estivale en compagnie des vignerons et des propriétaires. MP

Charlotte Mourey (Agence Panama) et Fabienne Dumas

Pascale Deletraz et Catherine Benichou (Hôtel Richelieu)

Albert Dray et Pauline Martin (Café du Pond), Olivier Sumeire (Famille Sumiere)

Marc Jarillot et son épouse Sandrine (L’Artisan Cuisinier)

Eric (Broc Bar), Malina et Mickaël (Le Jade)

Sam (Le Nathy), Baptiste Demeure (Le Montgolfier) et Sabrina (Le Nathy)

Claude Henriques et Juju Lequin (Le Bourgogne)

Sandra Fournet et Bastien Marzocca (Ayers Rock Boat)

Photos © Fabrice Schiff

Paulo (First Révolution), Marc Chabert (AperiKlub) et Dominique Lafoy

Christine Planchon, son époux Christian et Angel Ranauro (La Plancha) Delphine Streck (Sport Liberté), Alain Barge, sa fille Caroline (Grand Café de Genève) et Paulo (First Révolution)

Marie Pakloglou (Pub Danois), Yannick Tatoulian (OBD) et Michel

Olivier Farissier (Le Sass), Alain Lemasson et Arnaud Delaire (OBD) MARS 2012

LP MARS 2012.indd 95

95

06/03/12 09:21


LES 12 RENDEZ-VOUS

VU ! PEOPLE PARTY

vain Maurizio (Sass), Syl

qu’il ne fallait pas rater

ple)

ss) et Marco (Lyon Peo

(Docks 40), Olivier (Sa

Laurent (Faith), Reynald, Carole, Jean-Claude

Elodie

Didier, Priscillia et Estelle (Dynamiss)

Christophe, Didier et Laurent

Fathia Chanelet et ses amies

Philippe Bianco et Tony Goupil

+

de photos sur

www.lyonpeople.com

12

Noémie (Le Charle’s)

Photos © Charlène B

Jennifer et Claude (Mini Store)

Une soirée tout feu, tout flamme

Chloé et Chloé (Maison Sibilia – Halles de Lyon)

Didier et Sophie, Christian Têtedoie, Emilie et Jérôme

INAUGURATION DU HALL DE LA BOURSE WELCOME ON BOARD !

Didier Dantzikian a replongé ! Le créateur des FBI cafés vient de racheter le Karma, rebaptisé Hall de la Bourse. Un classy bar aux deux visages, avec une petite restauration le jour et qui passe en mode festif dès la nuit tombée. Un effort tout particulier a été apporté sur l’éclairage tout en leds. Sa 8ème ouverture à Lyon en 15 ans de nuit pour Captain Didier. MP Hall de la Bourse – 37, rue de la Bourse – Lyon 2 – Tel 04 78 03 59 63 Ouvert du lundi au samedi à partir de 11h

96

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 96

06/03/12 09:21


LP MARS 2012.indd 97

06/03/12 09:22


CARNET ndain

mo

NAISSANCES

10/02/2012 Romy chez Coralie et Laurent Asensio 13/02/2012 Marius chez Lionel Girodit et Elodie Leroy

MARIAGES 04/03/2012 Mélanie Cohen et Anthony Snobeck 31/03/2012 Delphine Floccard et Benjamin Levenq

DISPARITIONS Dans nos intentions de prière Maître Louis Chaine, président honoraire du Conseil supérieur du notariat, l’architecte Robert Levasseur et le chanoine Paul Chaniac.

DISTINCTION Le Mérite de Louis Brun C’est dans les salons du restaurant de Pierre et Geneviève Orsi que Louis Brun, Inspecteur Principal de Police Judiciaire puis Contrôleur Judiciaire près La Cour d’Appel de Lyon, a été promu au grade d’Officier dans l’Ordre national du Mérite. Le garde des Sceaux Michel Mercier lui a remis ses insignes en présence de nombreux amis et personnalités.

ANNIVERSAIRE LES 90 ANS DE MICK MICHEYL DAVE EN CADEAU SURPRISE Née à Lyon le 8 février 1922, Mick Micheyl (à l’état civil, Paulette Michey) a sculpté ses succès sur vinyle et sur acier. L’ancienne meneuse de revue au Casino de Paris a soufflé les 90 bougies de son gâteau d’anniversaire dans les salons de l’Hôtel de Ville en présence de ses amis du show-biz rameutés par Michel Monaco. MP

Gérard Collomb, sénateur maire de Lyon, le chanteur Michel Monaco et Mick Micheyl

DISPARITION

A ma Vigne. L’envol de Joséphine Pour Joséphine Giraud (87 ans), pas question de retraite à 60 ans. Ca la faisait éclater de rire. Monsieur Paul et Joséphine La dernière fois que je l’ai vue, c’était en novembre 2011, toujours fidèle au poste. Et puis, voilà que Marco m’apprend la triste nouvelle de sa disparition. Elle rejoint ses fidèles clients, Paul Karachayas et Raymond Barre, qui se régalèrent de son steak-frites inoubliable et de sa fameuse tarte à l’orange. Dieu sait si j’étais heureux de faire découvrir cette adresse à mes amis qui étaient tous tombés sous le charme de Joséphine Giraud. Ca ne sera plus jamais pareil même si j’en suis sûr, son fils Patrick continuera de faire vivre ce magnifique lieu où nous avons partagé de si bons moments. Après Ginette du Knox le mois dernier, Dieu rappelle à lui une sacrée cuisinière ; ils vont faire bombance, là-haut. Ici-bas, il nous restera les souvenirs. JMR

Alain Faurite (France 3) et Andrée Michon, présidente déléguée régionale Comité Miss France Maurice Fusier (France Info), son épouse Marie-Christine, Mick Micheyl, Jean-Christian Gerra et son épouse Nicole

Georges Pithioud et Lise Faucon

Jean-Paul Cara, Mick Micheyl et Gérard Collomb

Arrivée de Dave sous les flashs et les applaudissements

Annie Vuillerme, Jean-Marc Guillermain, Isabelle Sabran et Amaury de Lausnay (Protocole de la ville de Lyon) Simone Langlois ette pousse la chansonn

98

Colette Basset-Dias, Philippe Ducloux, c conseiller de Paris et Marie-Claude Girard, présidente du Zonta

Retrouvez ce reportage dans son intégralité sur www.lyonpeople.com – rubrique Les Fêtes

Photos © Fabrice Schiff et DR

Lucienne. Une vamp au micro

MARS 2012

LP MARS 2012.indd 98

06/03/12 09:22


LP MARS 2012.indd 99

06/03/12 09:22


LP MARS 2012.indd 100

06/03/12 09:22


Lyon People Mars 2012  

Magazine leader de la presse magazine lyonnaise

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you