Page 1

LES 14 RENDEZ-VOUS

qu’il ne fallait pas rater  N°161 - Mars 2016

MARIE RIGAUD Les 20 ans du Printemps de Pérouges DOSSIER SPÉCIAL

TOP 50

DES FEMMES D’INFLUENCE


N째161 - Mars 2016


Édito Mars 2016

Interrogation

D

eux sondages récents ont retenu mon attention. Commençons par le premier : 4 Français sur 5 ne soutiennent plus l’action du Président de la République. Cela veut donc dire que 1 Français sur 5 croit encore en François Hollande et lui fait confiance. Ça représente quand même 20% d’entre nous qui s’y retrouvent dans le flou tout sauf artistique de ce quinquennat apocalyptique qui n’en finit pas. Ça me semble beaucoup ! Gérard Collomb conduisit, en son temps au sein de son parti, un courant baptisé « ligne claire » qui finalement dût faire allégeance au flou furieux de Hollande. Quand je le verrai, je lui demanderai qu’il m’explique. L’autre sondage révèle qu’un Français sur cinq quitte l’école sans savoir lire. Cela prouve que depuis 50 ans l’éducation nationale confiée à des idéologues incompétents, va de mal en pis. Et ce n’est pas en supprimant l’accent circonflexe que ça va s’arranger. Mais mon propos n’est pas là : depuis trente ans, j’ai déjà beaucoup donné dans ce registre. Non ! Je m’interroge seulement sur la concomitance de ces deux sondages qui laisse à penser que l’électorat de François Hollande serait composé exclusivement des analphabètes (sans accent circonflexe !) de notre beau pays, auxquels s’ajouteraient les journalistes et chroniqueurs de Canal+ et ITV... Et bien sûr Julie Gayet ? Et peut-être Najat Vallaud Belkacem…

Justin Calixte Lyonpeople.com n°161 - Mars 2016 Sur une idée originale de Marc Engelhard et Nicolas Winckler Couverture : Didier Michalet & Karen Firdmann - DMKF Directeur de la publication Nicolas Winckler - nicolas@lyonpeople.com Rédacteur en chef Marc Polisson - marco@lyonpeople.com Conseillère éditoriale Françoise Petit - francoise.petit@lyonpeople.com Graphiste Maquettiste Valérie Barranco - valerie@lyonpeople.com Photographe webmaster Fabrice Schiff - fab@lyonpeople.com Ont collaboré à ce numéro  Jean-Marc Requien, Yves Espaignet, Christophe Magnette, Christian Mure, Sophie Guivarch, Agnès Guillaume, Nadine Fageol, Catherine Lagrange, Jocelyne Vidal et Laurette. Photographes Anik M, Saby Maviel, Val-fpg & Elia Kuhn Chef de Publicité Axelle Lamiche - axelle@lyonpeople.com - 06 11 19 04 43 Comptable Valérie Vacher - valerievacher@lyonpeople.com Lyon People Global Jeff Savoye - jfsavoye@lyonpeople.com, Alexia Charlon - alexia@lyonpeople.com, Amandine Belluz - amandine@lyonpeople.com Agence Coyote Diffusion Bruce Mathieu - bruce@lyonpeople.com Supplément gratuit du www.lyonpeople.com. Impression Chirat. Ne peut être vendu. Ne pas jeter sur la voie publique. La reproduction des textes, dessins et photographies publiés dans ce numéro sont la propriété exclusive de Lyonpeople, une marque de Jetpeople.com SARL au capital de 178 030 €. RCS Lyon 493 132 252. Elle se réserve tous droits de reproduction dans le monde entier. Dépôt légal à parution. ISSN : 1952-7772. Abonnement pour 1 an = 49€. 100 000 lecteurs tous les mois Etude Médiamétrie - 05/2005

Lyonpeople est certifié par l’OJD BP 6171 - 69469 Lyon Cedex 06 Tél. : 04.72.82.97.78 Fax : 04.72.43.92.05

Ce magazine comporte des encartages du Guide « Votre Maison » et du Printemps de Pérouges.


Mars 2016

p.10 p.18

Comme Restaurant en Provence

sommaire

Situé sur les bords de Saône

p.20

dossier spécial p.25

à Collonges au Mont d'or, Comme en Provence, élégante bastide du XIXe siècle, vous accueille dans un cadre d'exception 7 jours sur 7 midi et soir sauf le dimanche soir. Vous retrouverez dans un lieu privilégié et rare toutes les saveurs de la Méditerranée grâce à une cuisine simple, légère, fraîche aux milles parfums du Sud.

TOP 50 DES FEMMES D’INFLUENCE CLASSEMENT 2016 p.60 p.84

12h/13h30 Menu

p.86 + d’infos sur www.lyonpeople.com

.

.

.

du lundi au dimanche 19h30/21h30 Fermé le dimanche soir

Formule

.

à partir de 22 euros (hors boisson)

28, rue de la Plage 69660 Collonges au Mont D'Or www.commeenprovence.com

Tél. 04 72 27 82 91


Photos : Fabrice Schiff

NEWS LA VIE LYONNAISE / Par Marc Polisson

PACTE DE PERFORMANCE Mehdy Metella adoubé par Pierre Nallet

L

e jeune athlète de 23 ans, humble et souriant, a interrompu son programme d’entraînement pour signer un contrat de partenariat dans le cadre du Pacte de Performance, un projet initié par le secrétaire d’Etat aux Sports, Thierry Braillard et que nous avons détaillé dans notre édition de février. Originaire de Guyane et frère cadet de la championne de natation Malia Metella, Mehdy est arrivé en métropole en 2011 pour rejoindre le Cercle des Nageurs à Marseille et suivre une formation professionnelle. Il aurait pu d’ailleurs arriver plus tôt en métropole, appelé par le centre de formation de… l’Olympique Lyonnais, club qu’il supporte fièrement, et même chez les Phocéens nous confiait-il en voyant dans le bureau de Pierre Nallet un maillot d’Alexandre Lacazette. Le président d’AnaHome Immobilier, grand amateur de sport, est investi dans les partenariats sportifs aux côtés du jeune golfeur Garry Stal (Golf Club de Lyon) et du champion de pétanque Jean-

Marc Foyot. Son nouveau poulain a en tête la XXXIème Olympiade à Rio, tout en se concentrant sur « les championnats de France où je m’engage sur le 100 mètres crawl et le 100 mètres papillon ». C’est dans cette dernière nage qu’il excelle, il en détient le record français sur 100 mètres, affichant un palmarès consistant avec de l’or aux relais 4 x 100 à Berlin et Kazan, ainsi qu’à Doha et Chartres en 4 x 50. C’est lors des championnats du monde de Kazan en 2015 qu’il bat successivement le record de France puis son propre record ( 51 s 39 puis 51 s 24), et décroche le bronze au relais 4 x 100 quatre nages, puis l’or au 4 x 100 nage libre aux côtés de Jérémy Stravius, Florent Manaudou, et Fabien Gillot. Loin de chez lui, Mehdy demeure fidèle à sa ville natale, Cayenne, dont il concrétise la devise « Le travail procure la richesse » au travers de ce soutien financier reçu en échange de ses droits d’images et d’un rôle de représentation pour AnaHome. Baudouin Wisselmann

L’INTOX DU MOIS LE VRAI-FAUX DÉPART DE THIERRY FRÉMAUX

Des salades ! Et lyonnaises qui plus est, que ce mini-buzz autour du départ de Thierry Frémaux. Le directeur de l’Institut Lumière aurait été « chassé » en fin d’année dernière par un grand groupe de télécommunication qui lui proposait un poste de direction. Suspense insoutenable… le temps qu’il rédige un communiqué annonçant… qu’il ne donnait pas suite à cette proposition mirobolante. Qui a pu croire une seconde qu’il allait abandonner la lumière... des projecteurs pour un poste obscur, fût-il très bien payé ? Eh bien pas mal de gogos, si l’on jette un coup d’œil sur les réseaux sociaux. Même Gégé y est allé de sa petite larme. Heureusement, le désopilant Jérôme Manin a gardé toute sa lucidité : « Le titre de plus gros égo de Lyon est préservé ! » Côté finances, tout va bien pour Frémaux : il cumule son salaire de directeur de l’Institut Lumière et celui de sélectionneur du Festival de Cannes (payé par l’association organisatrice l’AFFI).

10

Lyonpeople / Mars 2016

LE CONCERT DES CURE EN MODE VIP

C’est le concert mythique à ne rater sous aucun prétexte. La venue à Lyon du groupe The Cure sera l’évènement musical de l’automne. Lyon People vous propose d’y assister à la Halle Tony Garnier le 17 novembre 2016 en mode VIP (Concert + cocktail + parking). Attention, les premiers arrivés seront les premiers servis. Contact : Jean-François Savoye 06 09 43 05 35


A LIRE SUR LE WEB DE LYONPEOPLE.COM FONTAINE BARTHOLDI Un nouveau voyage pour le char de la Garonne La statue de la place des Terreaux va connaitre un énième déplacement, en plusieurs morceaux cette fois, à l’occasion de sa prochaine rénovation. L’article de Baudoin Wisselmann en rubrique Dernière minute

Le programme complet des NUITS SONORES

Laurent Garnier, Seth Troxler, Leroy Burgess et plus de 140 autres artistes sont au programme de la 14ème édition du festival de musiques électroniques et indépendantes, « Nuits Sonores » présenté par l’association Arty Farty du 4 au 8 mai 2016.

« On peut tous s’accorder 3 minutes de bien-être »

L’article de Baudoin Wisselmann en rubrique Spectacles

EN BREF

PATHÉ CORDELIERS La dernière séance

Ce petit multiplexe de 1 050 places de la Presqu’île lyonnaise ne sera pas remplacé. Il laissera la place à un projet immobilier, peut-on lire dans l’hebdo InterMedia. Sans que cette nouvelle fermeture ne suscite de réactions chez les bobos cultureux fans de Thierry Fremaux, depuis longtemps convertis aux bienfaits de la spéculation immobilières version ANF, propriétaire des murs, qui n’a pas renouvelé le bail. Créé en 1879, ce cinéma de notre enfance a connu plusieurs vies sous les enseignes Scala (café – concert) puis 7 Nefs…

GAUCHE CAVIAR Guy Walter

A chaque chose malheur est bon. Les Lyonnais ont enfin découvert l’existence de la Villa Gillet par le biais du scandale financier qui touche son directeur Guy Walter. Où l’on apprend que notre très socialisant homme de culture qui cumule aux Subsistances touche un salaire mensuel de… 10 600 euros, soit une augmentation de 55% en cinq ans ! ! Non content de ce traitement faramineux, Guy Walter fait chauffer la carte bleue du contribuable : 57 000 euros de frais sur l’année 2013. Interrogée par Lyon People, le service presse de la mairie centrale a refusé de nous communiquer les salaires des autres directeurs d’institutions culturelles.

FRANC-MAÇONNERIE Tuyaux percés

A l’image de l’hebdomadaire l’Express, et dans le but de redresser ses ventes catastrophiques, le mensuel Lyon Capitale nous a resservi le mois dernier son marronnier sur les francs-maçons. Dans le cahier politique, deux révélations : Michel Havard et Pascal Blache seraient frangins ! Renseignement pris auprès des intéressés, ils démentent en bloc. Et toc ! Tout l’échafaudage construit autour de la complicité Collomb-Blache s’écroule comme un château de cartes. Au rayon gastronomie, on était ravi de passer à table avec les frangins cuisiniers, mais là aussi que du réchauffé. Et pourtant, il y a toute une bande de jeunes chefs lyonnais qui sont initiés (on se demande d’ailleurs bien pourquoi) et ils ne sont pas cités…

LA MÉTHODE FACILE ET EFFICACE POUR LA PRÉVENTION, LE SPORT, LA SANTÉ, LE MIEUX-ÊTRE, OU SIMPLEMENT POUR RESTER JEUNE ET EN FORME ! La Cryothérapie Corps Entier (CCE) est l’application d’un froid sec et intense, jusqu’à -196°C, sur la totalité du corps à l’intérieur d’une cabine spécifique, la tête restant à l’extérieur. En 3 minutes seulement votre corps élimine le stress, la fatigue et les calories. Il se retrouve régénéré et soulagé.

SENSATION DE SOI

52, rue Sala 69002 Lyon 04 72 31 08 70 www.sensationdesoi.com


Photo : Fabrice Schiff

NEWS LA VIE POLITIQUE / Par Marc Polisson

LA « BELLE » DE MICHEL HAVARD

D

epuis deux ans, il s’est fait discret sur le plan politique pour pouvoir se consacrer à son projet professionnel. Cet éloignement temporaire a suscité des réactions plutôt amènes venant de son propre camp. On n’est jamais trahi que par les siens… Attablé au Bénédicte, son quartier général du Point du Jour, Michel Havard revient sur cette année 2015 « mise entre parenthèses. » « Je finalise ma prise de participation dans une société de fabrique de containers à déchets employant 30 personnes et basée à Vénissieux et je conserve mon activité de conseil dans le domaine de l’incinération pour un fabricant de fours. » La Trajectoire du papillon – nom de sa société – l’occupe désormais à plein temps. « Je me régale. Je suis dans le cœur de la vie d’un patron de PME. Je peux mesurer l’écart entre les préoccupations d’un chef d’entreprise et le discours politique. » Et d’en déduire très logiquement qu’il faut « baisser les charges sur le coût du travail et financer des formations qui offrent des débouchés dans la vraie vie. » Quid de la politique ? « En 2014, je suis sorti lessivé de la campagne des municipales. D’autre part, il a fallu que je rétablisse mes comptes » explique-t-il sans fausse pudeur. « Quand tu n’es pas fonctionnaire ou rentier, c’est compliqué. Je devais reconstruire une vie professionnelle qui me permette de retrouver une stabilité. » Voilà qui est fait. Côté perso, « tout va bien ». Love love

12

Lyonpeople / Mars 2016

avec sa compagne Valérie, il a la joie de vivre au quotidien avec ses grands enfants Victoria, étudiante à l’ISCPA et Mathieu qui prépare le baccalauréat. Tous les feux sont désormais au vert pour son retour dans une arène politique qu’il n’a jamais vraiment quittée. « En 2015, j’ai assisté à tous les conseils municipaux et assumé mes responsabilités de président de groupe. » 2016 sera l’année de son réengagement total car les échéances électorales arrivent à vitesse grand V. Désormais engagé derrière Alain Juppé (lire encadré), Michel Havard mobilise déjà ses troupes pour reconquérir son poste de député perdu au profit de Thierry Braillard en 2012. « Je ne crois pas du tout à la candidature de Caroline Collomb. Je ne sais pas quel accueil réserveraient les électeurs à une candidate qui n’a d’autre mérite que d’être la femme du maire » sourit-il. Ce sera donc « la belle » avec le secrétaire d’Etat aux Sports. Pas simple quand on sait que 4000 voix lui ont manqué en 2012. « Certes, mais Thierry Braillard a un peu oublié qui l’a fait roi. Cette fois, Gérard Collomb ne l’aidera certainement pas autant. Pour rappel, il avait fait 6 semaines de campagne à ses côtés ! » Et son passage au ministère des Sports ? « Son action ministérielle ne restera pas dans les annales. Mais tant mieux pour lui d’avoir vécu cette expérience ! » Pour l’emporter, Michel compte s’appuyer sur la dynamique impulsée par Laurent Wauquiez : « il va être la locomotive

de toute la région » assure-t-il. Avant de nous quitter, dernier aparté sur l’hypothèse FrançoisNoël Buffet. On prête au sénateur-maire d’Oullins des visées sur le fauteuil de maire de Lyon, le graal de Michel Havard : « Les électeurs lyonnais sont vaccinés contre les parachutages et nous ne ferons pas cette erreur en 2020 ». Ne reste plus qu’à convaincre Laurent Wauquiez du bien-fondé de son analyse…

PRIMAIRES DES RÉPUBLICAINS MICHEL EN PINCE POUR JUPPÉ

Il n’y a encore pas si longtemps, le leader de la droite lyonnaise était encore un fan de Sarkozy. Mais ça, c’était avant. « De par son expérience, je pense qu’Alain Juppé est le plus à même de rassembler une large majorité de Français pour pouvoir réaliser ces réformes indispensables (éducation, retraites, dépenses publiques). Il est aussi le mieux placé pour rassembler une large majorité d’électeurs : celles et ceux de la droite et du centre bien sûr mais aussi celles et ceux qui ne croient plus aux discours de la classe politique et qui peuvent trouver dans la personnalité et l’expérience d’Alain Juppé des raisons de lui faire confiance. » Dans un sondage IFOP paru le 10 janvier dans le Figaro, le maire de Bordeaux caracole en tête des candidats à la primaire à droite avec 38% d’intentions de vote. Nicolas Sarkozy est relégué à 29%, Bruno Le Maire et François Fillon étant crédités de 12%.


Photos : Fabrice Schiff

NEWS LA VIE SCOLAIRE / par Jocelyne Vidal

LES ENFANTS PRÉCOCES ont leur école

U

ne école de 34 élèves, du CP à la Terminale, avec une équipe pédagogique de 17 personnes pour dispenser un enseignement sur mesure aux enfants intellectuellement précoces… Vous l’aviez rêvé ? Mireille Roger l’a fait. Accompagner jour après jour, le parcours d’enfants à haut potentiel, vers leur épanouissement d’adultes surdoués mais assumés, tel est son objectif. Avec le concours d’une équipe pédagogique étoffée de sophrologues et psychologues, la créatrice de l’EDEIP, Ecole des Enfants Intellectuellement Précoces de Lyon, inscrit sa démarche bien au-delà de la réussite scolaire. Comment avez-vous eu l’idée de créer la première école lyonnaise dédiée à ces enfants ? Diplômée de l’EM Lyon, j’ai entamé une reconversion professionnelle qui m’a amenée à passer le concours de l’IUFM. Devenue enseignante en primaire à La Tour de Salvagny, dès que le dernier de mes trois enfants fût entré au CP, j’avais déjà ma petite idée derrière la tête : « un jour, tu auras ton école !»

Quel a été le déclic ? Après avoir accueilli dans ma classe un enfant précoce qui avait incité toute l’école à se mobiliser pour lui trouver une pédagogie adaptée, j’ai été confrontée à la précocité intellectuelle de mon propre fils, à la scolarité perturbée en 3ème par des attitudes rebelles, ingérables et génératrices de conflits nécessitant un accompagnement psychologique. Entre-temps, j’avais démissionné de l’enseignement pour monter en 2007 une structure de soutien scolaire : MRIT, initiales de Mireille Roger Impulsons leur Talent. Trois

14

Lyonpeople / Mars 2016

ans plus tard, l’Ecole des Enfants Intellectuellement Précoces accueillait son premier élève : un enfant de CE1 qui ne supportait pas d’aller en classe. Il vivait dans son monde peuplé de dessins d’une incroyable finesse. Nous avons eu à cœur de remettre les pieds sur terre à cet enfant « funambule », en le raccrochant progressivement aux apprentissages classiques. Quels sont les critères d’identification d’enfants intellectuellement précoces ? Une attitude de rébellion ou d’effacement, voire de retrait, la sur-adaptation aux désirs des parents… Autant de signes du mal-être de ces enfants dont le haut potentiel intellectuel s’accompagne paradoxalement d’un déséquilibre entre les composantes cognitives, émotionnelles, relationnelles et créatives de l’intelligence. La précocité de ces enfants devient vite un handicap, en amplifiant toutes les situations de la vie familiale ou scolaire où ils se donnent souvent pour mission de régler d’égal à égal avec les adultes, des problèmes qui ne sont pas de leur ressort. Quelle est la pédagogie mise en place par l’E.D.E.I.P. pour pallier ces difficultés ? Nos élèves arrivent avec un sac à dos chargé. Leur esprit est empêtré d’idées et de questionnements qui les empêchent d’être libres, disponibles pour un apprentissage. Vigilance et rassurance sont donc les maîtres mots de notre pédagogie axée sur l’approfondissement, l’enrichissement, l’accélération des acquisitions au rythme de chaque élève, incité à se prendre en charge, à se fixer des objectifs, en concertation avec les parents que nous réunissons six fois par an. Conçues en fonction d’une liste de compétences à travailler, des séries d’exercices ponctuent les « contrats » et plans de travaux

personnalisés, évalués régulièrement par une équipe d’enseignants étoffée d’une sophrologue, d’un psychologue et d’un coach , toujours disponibles pour aider les enfants à gérer leurs émotions ou à débloquer des problèmes relationnels ou d’apprentissage. Le chinois et la philosophie sont au programme dès leur plus jeune âge. Organisé en modules assez souples pour permettre un glissement progressif d’un niveau de classe à l’autre, l’enseignement de l’E.D.E.I.P. se distingue aussi par des cours de Chinois dispensés à tous les élèves, dès le CP. La philosophie est enseignée dès la 3ème aux élèves initiés par ailleurs aux échecs et à l’art théâtral pour ne pas perdre une pépite du trésor qu’ils ont dans la tête !

L’E.D.E.I.P. EN BREF Etablissement laïc privé hors contrat, l’EDEIP accueille les Enfants Intellectuellement Précoces tout au long de l’année. Un test de QI, accompagné d’un commentaire de psychologue, atteste le haut potentiel des élèves. Les frais de scolarité s’élèvent, selon le niveau, du CP à la terminale, de 5 500 à 6 400€ par an. EDEIP Lyon - 27, rue Raoul Servant - Lyon 7 Tel. 04 37 37 86 65


Photo : Fabrice Schiff

NEWS LA VIE ÉCONOMIQUE / par Christophe Magnette

PRIX ENERGIES CITOYENNES Mise au vert !

V

aloriser les stratégies énergétiques initiées par les collectivités locales et territoriales, tel est l’enjeu de la 7e édition des Prix Energies Citoyennes (PEC), en partenariat avec le Groupe Moniteur, lancée en 2010 par ENGIE Cofely, filiale du Groupe ENGIE (Ex GDF SUEZ) et son directeur des relations institutionnelles, Marc Fraysse. Il en est fier, très fier même : “C’est mon plus beau bébé [sic], ma plus grande fierté”. Plutôt à l’aise dans l’art de la rhétorique, Marc Fraysse a conscience du poids des mots. Et donc de la portée de son discours. “J’ai senti, il y a quelques années, que nous devions créer une vitrine qui récompense les actions en faveur de la transition énergétique visant à améliorer la vie de nos concitoyens au quotidien. Nous n’avons pas attendu la tenue d’une Cop21 pour prendre conscience que les enjeux environnementaux constituent un défi majeur pour notre génération et celles à venir. D’ailleurs, c’est bel et bien les retours d’expériences, les initiatives novatrices et l’esprit d’ouverture que j’ai constatés lors de mes nombreux déplacements qui m’ont amené à créer ce Prix. Résultat, en six années d’existence, les Prix Énergies Citoyennes sont devenus une référence pour les collectivités locales et territoriales. Un véritable label qui crédibilise et légitime leurs actions.” Entré au sein d’Elyo Sud-Est en 2006 (qui devint Cofely GDF SUEZ l’année suivante, et désormais ENGIE Cofely), Marc Fraysse se plaît donc toujours, “à faire le tour de l’Hexagone à

la rencontre d’élus enclins à faire de la société de demain, un monde responsable et citoyen.” Rencontres, forums, états généraux, la création des PEC s’imposaient presque de facto, à croire l’ancien député de Villeurbanne. Questions liées aux réductions de consommation énergétique, relatives aux phénomènes de pollutions et de baisse des coûts, les candidats aux PEC ne parlent plus seulement de politiques énergétiques mais interviennent également sur le développement économique et les créations d’emplois inhérentes aux stratégies environnementales. L’ambition pour cette édition 2016 ? “Nous aspirons à mobiliser toujours davantage de candidats (entre 80 et 150 en moyenne), assure Marc Fraysse et ce malgré le sérieux [sic] du dossier de candidature. La construction de la Ville intelligente prend évidemment en compte les énergies renouvelables mais également les transports, l’amélioration de l’habitat, des espaces verts etc… tout cela dans un esprit de performance énergétique. Et vous savez quoi ? Chaque année, nous sommes stupéfaits par l’avant-gardisme des projets qui nous sont soumis.” Des dossiers de candidature qui seront examinés par un jury indépendant par catégories de taille et suivant trois angles : la maîtrise de l’existant, la vision stratégique et les actions exemplaires. “Les PEC sont un engagement pour favoriser le « mieux vivre ensemble » mais surtout, j’espère qu’à travers ces distinctions nous créons des dynamiques d’émulation entre les territoires : il faut que la question écologique soit à la mode !” Pour l’heure,

“Créer des dynamiques d’émulation entre les territoires”

16

Lyonpeople / Mars 2016

le Grand Lyon, Sathonay-Camp, Villefranche-surSaône et Lamure-sur-Azergues sont parmi les très rares collectivités rhodaniennes à avoir trouvé grâce aux yeux du jury. Seront-elles rejointes au palmarès des PEC par d’autres organismes du département ou de la Métropole ? Réponse le 12 mai 2016 lors de la remise des prix au sein du Conseil économique, social et environnemental.

UN JURY XXL

Nathalie Croisé, présidente du jury, Catherine Chabaud (marraine des Prix Energies Citoyennes), Jean-Louis Borloo, Pierre Monzani, Denis Merville, Jean-Luc Moudenc, Caroline Cayeux, Marc Teyssier d’Orfeuil, Gilles Berhault, Yolaine de la Bigne, François Grosdidier, Vincent Baholet, Olivier Régis, Vanik Berberian et Arnaud Garrigues.

QUI PEUT CONCOURIR ?

L’ensemble des collectivités françaises (communes, groupements de communes, structures intercommunales, départements, régions etc.) peuvent le faire.

4

Le nombre de catégories récompensées : inférieure à 20 000 habitants ; entre 20 000 et 100 000 habitants ; supérieure à 100 000 habitants ; collectivités territoriales et syndicats.

Dossier de candidature téléchargeable sur le site : www.energies-citoyennes.fr ou sur simple demande par mail à l’adresse suivante : energies.citoyennes@engie.com


Photos : Fabrice Schiff

NEWS BRÈVES DE COMPTOIR / par Marc Polisson

BIANCA ET MANU

L

’année 2016 démarre sous les meilleurs auspices pour Emmanuel Faucon. Le jovial propriétaire de la Brasserie des Brotteaux et du Rendezvous des Amis est bientôt papa. Ah bon ? Vous pensiez que nous allions vous dévoiler son nouveau plan amoureux ? N’en croyez rien ! Vous savez que Manu – qui cultive le goût du secret - a toujours été très discret sur la question… Nous n’évoquerons donc que sa vie professionnelle,

Une nouvelle idylle aux Brotteaux

pleinement remplie avec l’arrivée prochaine de « Bianca », son nouveau bébé sis à quelques mètres seulement de son navire amiral de la place Jules Ferry. En lieu et place du Bouchon des Antiquaires, racheté avec un pool d’amis associés, Manu Faucon a entrepris d’installer un resto italien. Il a confié à l’architecte Hervé Moreau la tâche de concevoir un décor art-déco à ce nouvel établissement dont la façade va être débarrassée des boiseries qui l’obstruent. Ce qui va avoir pour effet immédiat de

ZUCCA L’ITALIEN DE LA CITÉ

Accessible depuis la rue intérieure de la cité internationale, le Zucca est le nouveau fleuron du Mariott qui fait peau neuve. Kristel Caillère (directrice de la restauration) au sourire angélique et le champion de golf Laye Diop veillent à tout sous le regard faussement désinvolte de Jean-Claude Lavorel. L’architecte Albert Constantin peut être fier de son décor parsemé de petites bibliothèques et de nombreuses photos en noir et blanc de personnages italiens mal rasés et hirsutes dans l’esprit «Little Italy» à Manhattan. La terrasse de 90 couverts donnant sur le parc de la Tête d’Or avec l’entrée sur le parc juste en face promet un été à l’italienne de toute beauté... Au menu, passez par la Casa (A tutto prosciuto), sélection des trois meilleurs jambons (jambon cru 12 et 24 mois, jambon blanc à la truffe). Enchaînez sur Zucca qui porte le nom du restaurant (risotto signature : potiron et saucisse fraîche au fenouil) puis bifurquez sur du lourd : Spadone (dos d’espadon, petites tomates et câpres) ou Nuoro (carré de cochon rôti sur l’os, réduction de vin Cannonau), nos deux plats favoris. Le Cosme (tiramisu classique savoyardi infusé à l’espresso et à l’amaretto) termine en beauté ce repas digne de Milan... Christian Mure Zucca - Mariott Lyon Cité Internationale (Parking 1) 70, quai Charles De Gaulle - Lyon 6 - Tél 04 78 17 51 00 Ouvert tous les jours. Service jusqu’à 22h Menu du jour à 21 euros (entrée + plat) et 27 euros (entrée + plat + dessert)

18

Lyonpeople / Mars 2016

redonner tout son lustre à ce très cossu immeuble de 1913. Déjà propriétaire de la cave mitoyenne, Manu a entrepris de réunir les deux locaux qui vont développer une belle surface de 130 m2 auxquels se rajoute une mezzanine de 60 m2. Un vrai bar (enfin !) et un salon privé vont compléter le dispositif. Dans l’assiette, les hits revisités de la cuisine italienne à déguster en mai après 10 semaines de travaux. On sera là pour le baptême !

LE PÂTÉ-CROUTE DE YANNICK DECELLE CHEZ BOBOSSE

Côté pile, il officie depuis 2011 comme chef de cuisine au Caro de Lyon pour le compte de Juliette et Baudoin Darras. Côté face, il s’active pour son propre compte et sa petite entreprise ne connaît pas la crise. Son domaine de prédilection : le pâté-croute dont il a fait une marque. Sa participation au championnat du monde de la spécialité en 2014 – où il décroche le Prix de la Confrérie – a été le déclencheur de cette passion gourmande. Yannick ne compte pas s’arrêter là : il s’entraîne quotidiennement pour monter sur la première marche du podium de la prochaine édition. Ses délicieux pâtés-croutes sont désormais en vente chez Bobosse aux Halles de Lyon. www.decellepatecroute.com

TELEX Le Habana Club, rue Mercière, a été repris par Bertrand

Dalle (Barrio Club), Sylvain Larose (Selcius), Eric Macri (La Maison), Bertrand Termoz et Fetri Bouchma qui souhaitent le transformer en bar apéro puis club en mode clandestin. « Un vieux rêve de gosse d’être rue Mercière ! » s’amuse Bertrand. Ouverture en avril. *** Moins d’un an après s’être installé à la Martinière, le Wine and Burger revend le fonds de commerce mais conserve les murs de l’ex Mi Barrio. *** Le pub irlandais Flamingans a été racheté par Vincent Covolo à Jean-Luc Chapelle qui installe un Ayers à Villefranche *** Pascal Papé, rugbyman, rachète L’île à Vernaison.


Photos : Fabrice Schiff

NEWS LA VIE GASTRONOMIQUE / par Christian Mure

LE PASSE TEMPS La cuisine fusion franco-coréenne au top

L

e nouveau petit génie de la cuisine fusion franco-coréenne s’appelle Younghoon Lee (33 ans) et nous arrive de Corée du Sud... Comme nous vous l’avions annoncé en exclusivité sur notre site web, il a décroché sa première étoile dans la dernière livraison du guide rouge. Après avoir travaillé au restaurant «Bon et Beau» à Séoul où il a été piquousé à la cuisine française contemporaine, il a pris un billet aller pour Lyon. Younghoon Lee rêvait d’apprendre la cuisine française à l’Institut Paul Bocuse et il l’a fait comme l’atteste son diplôme obtenu en octobre 2012. Il a ouvert en avril 2014 son restaurant de seulement 26 couverts au décor minimaliste plutôt zen (qui sera entièrement revu l’été prochain) devenant vite l’adresse secrète chuchotée par les «passionnés».

«Mon passe-temps, c’est mon restaurant» avoue-t-il en toute modestie. Le menu du déjeuner (24 euros) est une réelle opportunité de découvrir son talent avec un veau de lait-chou-fleur-raifort-œuf de truite qui est une entrée de toute beauté... Nous avons ensuite dégusté un skrei-coquillage-shitaké-oignon rouge-aneth et un carré de porc ibérique-endive-butternut à la cuisson et à l’assaisonnement impeccables (photo ci-contre). Fromages affinés du MOF Etienne Boissy de la maison Mons présentés avec le délicat accent coréen de la ravissante Hyeran Jung. N’hésitez pas lui faire répéter les appellations fromagères juste pour le plaisir.

La glace aux marrons vous fera fondre de plaisir au dessert... La touche coréenne s’accentue le soir avec le foie gras de canard-soja-salsifis-nori-oignon cebette, la dorade meunière au sel-chou-fleur-raifortoeuf de truite, le saint pierre-topinambour-condiment au yuzu, la bavette de bœuf Wagyu-endive-légumes racines-foin, le lieu jaune de ligne-coquillage-poireau crayonfenouil et la canette fermièrelégumes racines-olive noire qui nous emmènent très très loin du côté de Séoul. Le sommelier coréen vous proposera une sélection de vins de Damien Gâteau (La Manufacture à la Croix Rousse) dont un excellent Cornas 2012 de chez Guillaume Gilles. Membre du collectif « Bande de gourmands », ce chef méticuleux adore cuisiner les poissons comme le Saint Pierre façon meunière et propose des légumes croquants, grillés et sautés. Tout en saupoudrant ses plats de miso coréen, kimchi, soja jaune, enoki (champignons). Ce genre de restaurants nous fait aimer la vie proposant un dépaysement total qui nous transporte avec joie à l’autre bout du monde... Le Passe Temps 52, rue Tronchet - Lyon 6 - Tél. 04 72 82 90 14 Fermé dimanche & lundi. Service jusqu’à 13h30 & 21h30. Déjeuner à 21 euros (entrée + plat) et 24 Euros (entrée + plat + dessert). Menu Balade à 40 euros. Menu Signature à 55 Euros.

20

Lyonpeople / Mars 2016


NEWS MEGÈVE PEOPLE.COM

MEGÈVE WINTER FESTIVAL Dans votre caddie musical, et pour 35€ vous aviez droit à une belle brochette de DJ : Cassius, Synapson, Just Marcel, Paulette Feat Ange Fandoh. Organisé en parallèle du Megève Winter Golf, le Megève Winter Festival a réuni plusieurs centaines de clubbers au Palais des Sports. Photos : Elia Kuhn

L’équipe du Super Megève

22

Reportage complet sur www.facebook.com/megevepeople

Dalila Saadi (organisatrice), Philippe Guilhem (Bijouterie Guilhem) et Thierry Chassagne (CEO Warner Music France)

Béryl Maillard (Consul de St Domingue), Michel Muzard (Ambassadeur) et Nicky Isnard-Coquand (Artiste Peintre)

Synapson

Gabrielle Beauquis, Luc Delobel, Loic Normand, Frank Finat (Chamoix sport) et Arnaud Beauquis (moniteur de ski)

Lyonpeople / Mars 2016


Sandric Barrere et Julie Maillard

Yann Poincelet et Morgane Gaiddon (Megève Winter Golf)

Paulette

Marine et Chachou Vincent (Folie Douce) et David Cerioli (Conseiller municipal de Megève)

Séverine et Julien Berthon

L’équipe Folie Douce

Just Marcel, Anna Kova, Alexandre et Paul (Synapson)

Gabrielle Beauquis, Charlotte Nuques et Caroline Giraud

Lyonpeople / Mars 2016

23


Création originale de Dominique Simon - Atelier Tandem

SOMMAIRE

TOP 50

, FEMMES D INFLUENCE

LE CLASSEMENT 2016 Page 26 Page 30 Page 32 Pages 34 à 58

Marie Rigaud Laurence Fautra Hélène Geoffroy Le classement 2016

Jury : Agnès Guillaume, Catherine Lagrange & Nadine Fageol - Photos : Fabrice Schiff, Saby Maviel & DR Lyonpeople / Mars 2016

25


Photo © Didier Michalet

TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE

O

MARIE RIGAUD VINGT ANS ET TOUS LES TALENTS !

n nous annonçait une exceptionnelle édition 2016... promesse tenue ! Pour son 20e anniversaire le festival de Pérouges, à l’image du printemps qu’il célèbre, joue le renouveau et la flamboyance dans une programmation, qui, puisque c’est le thème, donne de la voix ! On peut compter sur Marie Rigaud, directrice du festival, pour convaincre les voix les plus rares de venir se colleter à l’exigence du public et revendiquer avec enthousiasme l’éclectisme des artistes invités. Pour commenter cette programmation des 20 ans, elle s’installe, avec les précautions qu’exigent les rondeurs d’une maternité épanouie, dans l’ambiance furieusement vintage d’une cuisine formica années 60. Quand on lui demande si elle pensait mener le festival jusqu’à ses 20 printemps, elle avoue : « Non, je ne me posais pas la question mais d’année en année j’ai pris goût à ce métier... j’aime l’idée de construire quelque chose et d’en être responsable...», « de chroniqueuse sur Radio Classique, de ma passion pour le jazz, d’élève en classe de chant au Conservatoire, il a fallu que je m’émancipe pour m’initier aux arcanes de l’entreprise... mais j’aime batailler, c’est assez exaltant ! ». « Comme est tout aussi exaltante la complicité professionnelle tissée avec mes deux soeurs Anne-lise et Elsa et mon frère Rémi. Ils sont pour beaucoup dans la pérennité du festival qui ne pourrait

d’ailleurs perdurer sans nos précieux partenaires. Indispensables également, la soixantaine de bénévoles. Je ne les remercierai jamais assez de leur engagement, comme je ne peux m’empêcher d’être touchée par la confiance du public». Dès le premier coup d’oeil à la programmation version 20e anniversaire, on mesure l’ampleur du chemin parcouru et la formidable intuition qu’il faut développer pour décider de réunir sur la même affiche, Hallyday, Vianney, Les Innocents et les voir tous les trois consacrés aux Victoires de la Musique. Comment obtient-on Johnny Hallyday, le patron, le taulier, LA star incontestée du rock français ? « Eh bien, il faut être assez fou pour faire l’offre ! L’accueillir, c’est une envie que j’avais depuis longtemps sans trop y croire. C’était prendre un risque... en sortant de son dernier concert à Lyon, je me suis dit banco, je fonce... et le voilà à l’affiche du festival, c’est juste génial ! ». Où va-t-il se produire ? « Chaque édition du festival investit de nouveaux lieux, cette année on innove avec un espace vierge qu’il faut entièrement aménager : la vaste pelouse du Polo Club de la Plaine de l’Ain à Saint Vulbas qui, une fois structurée, réunira performances techniques et qualité d’accueil ». On fait évidemment confiance à Marie et ses équipes pour, le 5 juillet, permettre à notre Johnny d’allumer le grand feu de l’été !

Johnny est dans le pré...

26

Lyonpeople / Mars 2016


Têtes d’affiches et nouvelles stars

internationale de la nouvelle génération gospel, Graig Adams, fera lui, a n’en pas douter, vibrer avec ardeur le coeur des spectateurs et les pierres ancestrales du château de Chazey, dans la nuit du 9 juin. C’est le duo Mountain Men qui a été choisi pour inaugurer une nouvelle collaboration avec le Radiant-Bellevue de Caluire le 1er avril. Un environnement rêvé pour goûter à leur répertoire qui dessine sur des accords sauvages et joyeux, un monde habité par la franchise des sentiments. « Découvert sur Youtube, le groupe finlandais Steve’n’Seagulls arbore un look pas possible de fermiers définitivement roots. Leur concept est axé sur des reprises de hard rock façon pop/folk...» Comme il se la joue rural, il investira, le 2 juin, la ferme de Rapan à Pérouges. Même lieu champêtre pour Greg Zlap qui viendra cueillir le public avec un simple harmonica, électriser les foules et les amener jusqu’à la transe... Ce musicien-sorcier sera à Pérouges le 3 juin. A Pérouges où l’église forteresse servira d’écrin, le 23 juin, aux célébrissimes « Quatre saisons » de Vivaldi, interprétées par l’excellent Orchestre de Chambre d’Auvergne. Un site à l’acoustique exceptionnelle que l’archet juvénile mais déjà expert de la violoniste franco-suisse Camille Berthollet, fera sonner, en compagnie de sa soeur Julie, le 24 juin. Dans le registre lyrique, le Bel Canto retrouvera, le 20 juin, l’élégant espace du restaurant Caro de Lyon, et le 16 juin, dans l’ambiance insolite de l’atelier des Cimenteries Vicat, le grand lustre central jettera tous ses feux sur les grands airs d’un déambulatoire Viva l’opéra.

Voix d’exception, énergie survoltée, ZAZ s’impose comme l’une des artistes majeures de la scène française. Pour la soirée d’ouverture, en ambassadrice printanière (le 21 mars), elle confirmera son incroyable présence, sur le plateau de l’Amphithéâtre de la Cité Internationale de Lyon. Le festival prend un malin plaisir à nous embarquer dans des univers aussi différents que singuliers et nous invite, le 30 mars au Centre International de Saint-Vulbas, à nous immerger avec Hubert Félix Thiéfaine dans le lyrisme poétique d’un éternel troubadour rock, et, dès le lendemain 31 mars, même adresse, à plonger dans la désopilante outrance d’un Jean-Marie Bigard soudainement devenu porte-parole de la gente féminine !? Le contraste promet un excitant basculement d’un monde à l’autre... Un monde-mosaïque auquel chaque artiste apporte sa couleur, comme Christophe Willem dont l’originalité du timbre vocal légitimise complètement sa place sur la scène d’un festival dédié à la voix dans tous ses états... On le découvrira le 1er avril... heureux comme un poisson dans l’eau, au Centre International de Saint-Vulbas. Si on demande à Vianney « mais t’es où ? » le 2 avril prochain, il fera sans aucun doute mentir son titre-succès en répondant « Bien là... bien là... bien là » sur le plateau du Centre International de Saint-Vulbas où, seul avec sa guitare, il sera effectivement bien dans ses notes et ses mélodies... Il y partagera l’affiche avec Boulevard des Airs, propulsé sur les playlists grâce à leur titre «Emmène-moi» : une bouffée de poésie pour dissiper l’apnée du quotidien et s’aimer dans le vent (dixit la chanson). Le 10 juin, place au L.E.J. (lire : Lucie, Elisa, Juliette). Des musiciennes Les mêmes établissements Vicat seront efficaces qui s’imposent d’emblée, autour de la voix seule et sur les variations du à l’honneur lors de la soirée anniversaire violoncelle, comme des performeuses hors du Printemps le 15 juin. Une soirée portée pair. A découvrir dans la cour du château par l’humour du parrain du festival, de Chazey. Yuri Buenaventura, un des Didier Gustin. «Il nous a concocté piliers du Printemps de Pérouges, débarque un spectacle spécial 20 ans dans lequel avec un album de belles chansons il devrait passer en revue la plupart des françaises reprises sur des rythmes salsa voix d’artistes accueillis au fil des éditions. qu’il interprète avec fantaisie et respect. Il imite une soixantaine de personnalités L’Amphithéâtre Cité Internationale de mais son premier talent c’est le chant, Lyon fera, pour l’occasion, office de Les 3 sisters : Elsa, Anne-Lise et Marie la voix...». Pour conclure en chanson, Photo © Jean-Jacques Bernard «Salsadrome» le 25 avril. Et se transformera rejoignons tous les artistes invités, en arène andalouse le lendemain 26 pour et souhaitons avec Johnny, «de l’amour, de l’amour, de l’amour, de accueillir d’autres habitués du festival, les indémodables Chico & l’amour» à ce festival aux 20 Printemps ! The Gypsies. Des musiciens-chanteurs au sens inné de la convivialité Jean-Alain Fonlupt et à l’époustouflante virtuosité instrumentale.

Soirée anniversaire

De Victoires en trophées Tout auréolés de leur Victoires de la Musique, Les innocents viendront défendre leur album «Mandarine». Les sonorités pop-rock de leurs chansons nous embarqueront dans la ronde des rencontres et des sentiments... à la Ferme de Rapan le 4 juin. Ecouter Diane Tell, c’est plonger dans le flux des souvenirs mais aussi découvrir une artiste d’aujourd’hui. Et de surcroît l’occasion idéale, pour tout ceux qui auraient eu l’indélicatesse de s’éloigner de son univers, de «Faire à nouveau connaissance» le 11 juin au Château de Chazey. Figure

20e édition du Printemps de Pérouges – Du 21 mars au 5 juillet 2016 Tél : 0 826 30 24 68 www.festival-perouges.org www.facebook.com/leprintempsdeperouges Billetterie : Points de ventes habituels Lyonpeople / Mars 2016

27


PRINTEMPS DE PÉROUGES L’ALBUM DES 20 ANS Les plus belles rencontres

Michel Jonasz Roberto Alagna entouré des sisters !

Al Jarreau

Les lieux historiques Claude Nougaro Roberto Alagna

Les bétonnières

L’équipe de bénévoles

Photos © DR

L’Amphi 3000

28

L’aéroport Saint-Exupéry

Lyonpeople / Mars 2016


TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE

LAURENCE FAUTRA

C’est une sportive. Elle a pratiqué le volley, la natation, aujourd’hui faute de temps, elle se concentre sur le running. Elle a poussé ses filles aussi à pratiquer la natation à haut niveau. « J’aime le sport et ses valeurs, c’est un socle, comme l’éducation, c’est une façon de s’exprimer, de vivre ensemble, de se dépasser ». Propos recueillis par Catherine Lagrange - Photos : Fabrice Schiff

30

Lyonpeople / Mars 2016


UNE FEMME DANS L’ARÈNE

L

e volley, la natation, la course à pied… mais pas le foot ! C’est pourtant dans l’environnement de l’Olympique Lyonnais que l’on a découvert le visage de Laurence Fautra. Coupe blonde impeccable, sourire éclatant, petite robe noire et talons hauts, on la croise désormais au côté de Jean-Michel Aulas, dans les tribunes du Stade des Lumières, dans les rues de Décines, dans l’hémicycle de la Métropole de Lyon. Les hasards de la vie ont placé ce projet fou de Grand Stade sur son chemin et modifié sa trajectoire. Après deux décennies dans la grande distribution, Laurence Fautra, qui a le goût du défi, avait lancé sa propre entreprise. Femme d’engagement, elle avait aussi mis son énergie au service des autres. En Afrique, dans des missions humanitaires, dans le sport, par le milieu associatif. La politique n’était donc pas si loin, et en 2007, cette petite-fille d’immigré italien et fille d’un admirateur du général De Gaulle, s’engage en faveur de Nicolas Sarkozy, impressionnée par « l’énergie et le leadership » du candidat à la présidentielle. Piquée par ce nouveau combat, elle soutient dans la foulée des législatives l’UMP Philippe Meunier dans l’Est lyonnais qui pousse la Décinoise à s’engager à son tour aux municipales. Farouchement opposée au projet du Grand Stade que Jean-Michel Aulas et Gérard Collomb envisagent d’implanter dans ce secteur de l’agglomération, elle choisit donc de suivre le divers droite Sandy Sagnard, autre combattant de l’OL Land, plutôt que le candidat de l’UMP Jean-Paul Repiquet, qu’elle juge trop timoré sur le sujet. « Il ne s’agissait pas de remettre en cause l’utilité de cette enceinte sportive, mais son implantation, ici, qui était clairement imposée par Gérard Collomb et Jean-Michel Aulas » résume l’ex candidate. Michel Crédoz, le maire PS sortant, est finalement réélu, mais Laurence Fautra ressort de cette campagne électorale avec une certitude : Il lui faudra continuer le combat. « J’ai adoré cette expérience, j’y ai fait de belles rencontres, j’ai eu l’impression de devenir citoyenne à part entière, de comprendre le fonctionnement d’une ville, de porter des idées ». Aussi, c’est tout naturellement que Philippe Meunier, épaté par son tempérament de battante, lui propose aux municipales de 2012 de mener la liste contre celui qui avait

été installé, en cours de mandat dans le fauteuil de maire, Jérôme Sturla. « Je n’étais pas vraiment préparée, mais je savais qu’il fallait réagir. J’y suis donc allée, je n’avais rien à perdre ». Face à une gauche divisée, elle présente un nouveau visage et un discours ferme. Et surprise, remporte la mairie. Sa victoire est saluée comme une prouesse dans l’Est Lyonnais et dans cette commune acquise à la gauche depuis soixante ans. L’euphorie est pourtant de courte durée. A Décines, l’une des communes les plus pauvres du département, les finances sont dans le rouge, la chambre régionale des comptes rend un rapport d’inspection alarmiste, le préfet propose de mettre la ville sous tutelle. «J’ai refusé et, en chef d’entreprise, je me suis attaquée au redressement des comptes ». Et puis, il y a bien sûr le Grand Stade. On la voit désormais beaucoup avec Jean-Michel Aulas. Sur le chantier. En conférence de presse. Dans les tribunes pour l’inauguration de l’équipement qui attend maintenant d’accueillir l’Euro 2016.

Madame le maire aurait-elle tourné sa veste ?

L

es observateurs sourient. Ses détracteurs ne manquent pas de relever le changement d’attitude de l’ancienne opposante au Grand Stade. Mais Laurence Fautra est une pragmatique. « Michel Crédoz avait signé le permis de construire, Collomb, Aulas et l’Etat s’étaient mis d’accord, il était

illusoire, dans ces conditions, de penser faire reculer le projet. Le stade est devenu réalité, il s’agissait plutôt d’obtenir des garanties sur la tranquillité publique et l’emploi » plaide l’élue. En bref, le stade est là, il faut faire avec, le mieux possible. Elle se lance donc dans un bras de fer avec le président de l’OL pour faire limiter les nuisances et obtenir des compensations financières. La vidéosurveillance dans les rues de la commune ? Ce n’est pas Décines qui paiera. L’OL et l’Etat la prendront en charge. La fermeture des lotissements, nombreux dans le secteur, afin d’éviter le stationnement sauvage les soirs de match ? L’addition sera pour l’OL. Les milliers d’emplois créés sur le chantier, et puis pour l’exploitation du stade ? Elle en veut sa part pour les habitants de Décines et ceux de l’Est lyonnais. « Là encore, j’ai fini par obtenir satisfaction » se félicite la négociatrice. Des places de match à prix préférentiels pour ses administrés ? Accordées ! La taxe sur les spectacles ? Elle trouverait légitime d’en toucher une partie, mais Thierry Braillard, secrétaire d’Etat aux sports, fait la sourde oreille. Quant aux retombées de l’Euro 2016, elles sont prévues pour la ville centre, c’est-à-dire Lyon. Décines pourra-t-elle récupérer une partie du gâteau ? Gérard Collomb qui n’est pas pressé de répondre à ses demandes de rendez-vous n’a pas vraiment l’intention de partager. D’autant que la maire de Décines a l’intention de réitérer sa demande d’une desserte du Grand Stade en métro, par extension de la ligne de Vaulx-en-Velin - La Soie. « Gérard Collomb dit travailler au-delà des clivages politiques, mais dans la réalité, ce n’est pas tout à fait cela » constate-t-elle, « j’aimerai plus d’échange avec le président de la Métropole ». Avec le président de l’OL, les relations sont maintenant pacifiées. Mais pas question pour autant de faire ami-ami. Laurence Fautra reste sur ses gardes. « Pas de tutoiement, je l’appelle « Président », pas question d’accepter des invitations aux matchs autres que pour représenter Décines, pas question d’aller visiter les équipements des grands clubs d’Europe » prévient-elle. Elle poursuit son chemin avec son style : « Dans cet univers tellement masculin, conserver les codes féminins, mais se faire respecter et ne rien lâcher sur le fond. La seule chose qui me guide, c’est l’intérêt des Décinois ». Lyonpeople / Mars 2016

31


TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE

DU MAS DU TAUREAU jusqu’aux MINISTÈRES PARISIENS

P

HÉLÈNE GEOFFROY

our une surprise, c’est une sacrée surprise. La promotion ministérielle d’Hélène Geoffroy a pris tout le monde de court, que ce soit chez les journalistes de Lyon People* ou les responsables locaux du Parti Socialiste. C’est tout juste si, la veille de l’annonce, le cabinet de Gérard Collomb avait brièvement évoqué cette hypothèse avant de l’oublier aussitôt. Son vote contre la déchéance de nationalité voulue par François Hollande et Manuel Valls semblait alors un obstacle insurmontable à une telle nomination. Il est vrai que, depuis, on a découvert que logique et cohérence ne semblent pas vraiment avoir présidé à la composition de ce nouveau gouvernement. En outre, pour couronner le tout, la député-maire de Vaulx-en-Velin venait bien malgré elle de faire la une de la presse. En cause, l’embastillement de son deuxième adjoint, Morad Aggoun, mis en examen pour viol. C’est le genre d’événement qui, habituellement, vous disqualifie aussi sûr qu’un petit oubli en matière fiscale ou un rapport assassin de la cour des comptes (encore qu’en ce domaine, il existe bien des exceptions). Du coup, à quelques heures du remaniement, ceux qui imaginaient la possibilité d’une nomination locale misaient plutôt sur la possible entrée au gouvernement de Sylvie Guillaume. Surtout au moment où la France et ses principaux voisins européens doivent faire face à ce qu’on appelle la crise des migrants. L’ancienne adjointe de Gérard Collomb aujourd’hui vice-présidente du Parlement européen est effectivement l’une des élues socialistes qui connaît le mieux le délicat problème des réfugiés et du droit d’asile. Mais revenons à Hélène Geoffroy qui, bien que venue d’ailleurs, a su parfaitement s’intégrer dans le paysage politique local. Elle est née dans l’Oise voici 45 ans et a passé toute son enfance en Guadeloupe. Sans faire de bruit, elle réalise depuis une vingtaine d’années un parcours presque sans faute. Polytechnicienne de formation, elle débarque à l’ENTPE (école nationale des travaux publics de l’Etat) en 1997. L’établissement est installé sur la commune de Vaulx-enVelin ; c’est donc là qu’elle rejoint les rangs du Parti Socialiste.

La dame est brillante ; elle ne tarde pas à se faire remarquer. En 2001, elle figure en bonne place sur la liste que conduit le communiste Maurice Charrier et décroche dans la foulée un poste d’adjointe. Le maire ne tardera pas à comprendre qu’il a fait entrer le loup dans la bergerie. Aux cantonales de 2004, Hélène Geoffroy se lance dans la bataille et lamine le candidat soutenu par le PC puis s’impose facilement au second tour face à Guillaume L’Huillier (Front National). Pas question d’en rester là. Notre élue est bien décidée à jouer les Mitterrand de province en étouffant ses alliés communistes. En 2008, elle croit son heure arrivée et monte sa propre liste aux municipales. Adieu veaux, vaches, cochons, écharpe. Le réveil sera cuisant. Charrier plus conquérant que jamais l’emporte au premier tour. Hélène Geoffroy se retrouve dans l’opposition. Son mandat de conseillère générale lui permet toutefois de rester très présente sur la ville. Elle sait se faire apprécier de son député qui n’est autre que Jean-Jack Queyranne. Quand celui-ci décide de ne pas se représenter aux législatives de 2012, il lui passe le flambeau. Elle remporte l’élection haut la main et devient dans la foulée secrétaire nationale du PS, déléguée à l’exclusion. Touchée par le cumul des mandats, elle dit adieu au Conseil général. Deux ans plus tard, c’est le jackpot municipal : sa liste s’impose facilement face à celle que conduit le communiste Bernard Genin. Comme parlementaire aussi bien que comme maire, la politique de la ville n’a plus de secret pour elle. A l’inverse d’une Najat Vallaud-Belkacem, elle fait de la politique et ne se contente pas d’exceller dans la communication. Dès lors, nul ne s’étonne qu’elle hérite aujourd’hui de ce secteur dans le gouvernement de Manuel Valls. Reste qu’elle occupe désormais un poste où l’on pardonne rarement les erreurs comme celle qu’elle a commise au début de son mandat de maire. L’un de ses adjoints avait tenu des propos antisémites ; Hélène Geoffroy aurait dû le virer ce qu’elle n’a pas fait. Dix-huit mois plus tard, cette erreur demeure une tâche (probablement la seule) sur un parcours par ailleurs exemplaire. Gérard Angel

L’ antithèse de Najat Vallaud-Belkacem

32

Lyonpeople / Mars 2016

*Le Top 50 étant déjà bouclé le jour de sa nomination, elle est hors classement cette année.


TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE

1 < LAURENCE FAUTRA MAIRE DE DÉCINES-CHARPIEU

Laurence Fautra est madame le maire de la commune qui abrite le parc Olympique Lyonnais lancé en grande pompe le 9 janvier 2016. Après s’être vivement opposée à Gérard Collomb, l’élue UMP, sarkozyste, édile depuis 2014, fait désormais ami-ami avec les protagonistes du projet du stade. Dans la presse locale, Laurence Fautra s’affiche tout sourire aux côtés de Jean-Michel Aulas lors de l’inauguration du prolongement de la ligne du tram T3 et dans la foulée celle du stade. Son portrait plus détaillé à lire page 30.

JULIETTE < JARRY

34

Lyonpeople / Mars 2016

3

ELISABETH AYRAULT

<

2

Nouveau visage. Juliette Jarry est la 5ème Vice-Présidence de la Région, déléguée à l’économie de proximité, au commerce, à l’artisanat, aux professions libérales et au numérique. Diplômée de l’IEP, puis d’un Master en sciences politiques à l’Ecole des Hautes Etudes Politiques de Paris, elle crée dans la foulée Adea Présence, entreprise spécialisée dans l’aide à domicile des personnes âgées, enfants et adultes handicapés. Une première expérience professionnelle synonyme de réussite. Elle emploie 50 personnes. Juliette Jarry se dit très favorable à l’approche participative des projets. Elle promet l’adoption d’une charte éthique. Laissons-lui le temps de défaire ses cartons à la Région.

Photo © Joseph Melin

VICE-PRÉSIDENTE RÉGION AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

PRÉSIDENTE DU DIRECTOIRE DE CNR

Si la transition énergétique est un concept abscons pour vous, il n’en est pas de même pour la présidente de la Compagnie Nationale du Rhône. Intéressée en première ligne, Elisabeth Ayrault prône sans relâche le mix énergétique français pour les années qui viennent. Evidemment, l’hydraulique est au cœur de cette transition annoncée et dont dépend notre avenir sur terre. En octobre 2015, elle a lancé, à Lyon, l’Observatoire des Grands Fleuves. Ils sont 14 dont un seul en France. Devinez lequel ? Le 2ème rendez-vous est prévu cette année à Montréal sur les rives du Saint-Laurent.


COMPRENDRE LE CLASSEMENT X X

EN HAUSSE

4

La couleur verte indique que la personnalité est montée dans le classement depuis 2015.

EN BAISSE

La couleur rouge indique que la personnalité est descendue dans le classement depuis 2015.

X

Si le symbole est violet, la personnalité vient d’entrer dans le classement.

X

Si le symbole est bleu, la personnalité n’a pas bougé dans le classement.

<

HÉLÈNE LAFONT-COUTURIER

DIRECTRICE DU MUSÉE DES CONFLUENCES Son attachée de presse et les médias martèlent que la fréquentation du Musée des Confluences a dépassé les objectifs initiaux. La barre du million de visiteurs était dépassée à l’heure du bouclage de Lyon People. Si la greffe a pris, il faudra patienter jusqu’aux prochains frimas pour entonner le cocorico. A l’échelle de Rhône-Alpes, l’effet de surprise sera bientôt couleur sépia. Le très intéressant cabinet des curiosités a regagné les réserves et le nombre d’étrangers à franchir les portes du vaisseau est bien en dessous de la barre des 10%, 7% pour être précis. L’année 2016 annonce une vague de coupes budgétaires. Le new Musée tiendra-il le cap ?

5

STÉPHANIE PAIX

<

6

PRÉSIDENTE DU DIRECTOIRE DE LA CAISSE EPARGNE RHÔNE-ALPES

LAURENCE JUNOD-FANGET

<

Cette femme donne le « la » à 3 000 collaborateurs. On ne présente plus la banque de l’écureuil qui accompagne deux millions de clients au quotidien. En 2015, toute la presse évoquait la création à Genève de la filiale baptisée Banque du Léman. En 2016, Lyon People s’attarde sur la qualité des projets immobiliers auxquels la CERA est associée (Tour Incity, Immeuble New Deal Citroën) et la forte féminisation de l’entreprise (54%) dont 37% pour l’encadrement.

BÂTONNIER

Le 1er janvier 2016, Laurence Junod-Fanget a remplacé Pierre-Yves Joly dans le fauteuil convoité de bâtonnier. C’est la deuxième femme à occuper ce poste au barreau de Lyon. Son prédécesseur, Myriam Picot, maire du 7ème, vogue désormais sur la mer politique. Est-ce ce qu’envisage Laurence Jenod-Fanget ? Réponse en 2018. Pour les deux années à venir, l’avocate spécialisée en droit du travail va piloter et représenter ses pairs. Un règne débute, on reviendra sur les conclusions en fin de mandat...et après l’état d’urgence !

Lyonpeople / Mars 2016

35


TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE

7 < FLORENCE VERNEYCARRON Janvier 2016. Messieurs Courrèges, Bowie, Delpech, Galabru quittent la scène. Florence Verney-Carron fait son entrée sur la scène politique. Une certaine presse et les réseaux sociaux ont tiré à boulets rouges sur sa présence au sein de la liste de droite emmenée par Laurent Wauquiez. Grand vainqueur de Jean-Jack Queyranne, le nouveau patron la nomme 15ème Vice-Présidente de la Région Auvergne-Rhône-Alpes avec la délégation du patrimoine et de la culture. L’épouse du galeriste Georges Verney-Carron est dans son élément.

8 CATHERINE DE KERSAUSON

<

VICE-PRÉSIDENTE RÉGION AUVERGNERHÔNE-ALPES

COUR RÉGIONALE DES COMPTES Petit rappel d’usage, la Cour Régionale des Comptes contribue par ses rapports publics à l’information sur la régularité, l’efficience et l’efficacité de l’usage des fonds publics. Fin 2015, elle s’intéresse de très près à Guy Walter et sa gestion des Subsistances dont il est le directeur artistique. La Cour pointe l’insuffisante transparence de l’association sur ses activités et le statut particulier de Guy Walter, également à temps plein à la Villa Gillet, pour un salaire mensuel de 9.500 euros. On apprend aussi que le budget annuel des Subsistances repose à 90% sur des subventions, versées essentiellement par la Mairie de Lyon.

9

<

ANNIE GUILLEMOT

10

SÉNATRICE

36

Lyonpeople / Mars 2016

VÉRONIQUE TRILLET-LENOIR

<

C’est la seule femme locale présente dans l’hémicycle du Palais du Luxembourg. Elle fait en revanche partie des 11 parlementaires sur 21 qui cumulent avec une autre fonction dans un exécutif local. Si elle a démissionné en septembre dernier de ses fonctions de maire, elle a en revanche décroché la présidence du Sytral. Annie Guillemot, 60 ans, ne doit pas forcément voir d’un bon œil le nouvel outil interactif qu’a lancé Transparency International France. Au programme : recensement des revenus et activités déclarées des élus à l’Assemblée Nationale et au Sénat.

CANCÉROLOGUE

Il y a des pilules plus dures à avaler que d’autres. Deuxième sur la liste socialiste de Jean-Jack Queyranne aux élections régionales, les résultats ont eu un goût amer pour le chef d’oncologie médicale du Centre Hospitalier Lyon-Sud. Désaccords et intrigues ont ponctué l’année 2015 du professeur Trillet-Lenoir. Cette déconvenue signe-t-elle la fin de l’aventure politique de cette personnalité du monde de la santé ?


TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE

HÉLÈNE < FISCHBACH

11 < DOMINIQUE HERVIEU

DIRECTRICE DE LA MAISON DE LA DANSE

Une année concentrée sur la Biennale pour Dominique Hervieu avec une surprise annoncée sur la place Bellecour en clôture du défilé. « Aujourd’hui, c’est une nécessité de travailler sur la fonction sociale de l’art. Il peut rassembler, faire émerger de la beauté et de l’énergie à créer ensemble ». Le projet Babel unanimement salué en 2015 en est la preuve charnelle. Gros dossier à venir, celui du Musée Guimet. « L’avancée est lente, à la mesure du temps nécessaire à la réhabilitation d’un lieu patrimonial. Le musée n’est pas classé, cela réduit d’autant le calendrier. On devrait avoir une vision plus claire au printemps ». Une certitude, le lieu n’accueillera pas la Biennale 2018.

DIRECTRICE ARTISTIQUE DE QUAI DU POLAR Indice. Ce festival est entré dans la cour des grands. Mots et beaux esprits sont devenus des incontournables de la saison culturelle lyonnaise. Si le président est un homme François Pirola, l’équipe est ultra féminine avec Lucie, Melody, Lilia, Estelle, Marion, Cécile et Olivia… Réponse : Quai du Polar dirigé par Hélène Fischbach. Ce qui a changé depuis les débuts en 2005 ? A la fois tout et rien. Quai du Polar regroupe de plus en plus d’auteurs, d’amateurs du genre, de lieux, d’éditeurs. Si en plus, le prix des lecteurs devient une référence…

12

SYLVIE > ROBERT

13

PRÉSIDENTE D’EQUITA’ LYON Derrière Sylvie Robert se dévoile la Présidente du salon Equita’ Lyon qui se donne les moyens de ses ambitions : « Nous voulons que ce rendez-vous équestre devienne la référence dans le monde ». Pourquoi pas ? En 21 ans, bientôt 22, Equita’ Lyon a franchi tous les obstacles. Les passionnés sont de plus en plus nombreux à répondre présents, tout comme les compétiteurs, les éleveurs, les cavaliers et in fine les chevaux (plus de 2 000 lors de la dernière édition). Il faut reconnaître que les chevaux bénéficient d’un énorme capital sympathie. De quoi laisser certains organisateurs rêveurs…

38

Lyonpeople / Mars 2016

ISABELLE < BOURGADE

14

DIRECTRICE GÉNÉRALE DE LA LYONNAISE DE BANQUE Où va-t-elle arrêter son ascension ? Après avoir tenu le poste de Directrice Générale Adjointe, Isabelle Bourgade a franchi un nouveau cap à la Lyonnaise de Banque. Un parcours, une fidélité de plus de deux décennies dans le Groupe CIC. Côté études, Isabelle Bourgade est sortie diplômée de l’Ecole Supérieure de Commerce de Clermont-Ferrand. Elle enchaîne avec un Master de Droit Social à Lyon III. Elle est également licenciée de langues étrangères appliquées. Aujourd’hui, Madame dirige 4 000 salariés. Son domaine de compétences s’est considérablement élargi.


Lyonpeople / Mars 2016

39


TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE

15 < SOPHIE DEFFOREY PDG D’AQUASOURÇA

Les années passent et peu de changement à noter. La vie est un long fleuve tranquille et agréable pour Sophie DefforeyCreppet. Sa société d’investissement pour PME PMI poursuit sa route aux côtés de belles pépites régionales (Chapoutier, Foncière Cardinal...) Le public de la Comédie Odéon – qu’elle a financée- peut la croiser le temps d’une représentation. De la programmation comme de son organisation, rien ne lui échappe…

16

<

ANNE-MARIE BAEZNER

VÉRONIQUE < MARGERIE DIRECTRICE DU CENTRE COMMERCIAL LA PART-DIEU

Le

Centre Commercial de la Part-Dieu accueille plus de 100 000 visiteurs chaque jour et regroupe près de 240 boutiques et restaurants. En juin dernier, le Groupe Unibail-Rodamco a nommé Véronique Margerie au poste de Directrice. C’est la première femme à occuper cette fonction, ce qui méritait bien son entrée dans le Top 50. Cette quinquagénaire titulaire du diplôme d’architecte d’intérieur intègre le Groupe en 1993. Elle visite la France au gré de ses nominations dont Lieusaint en Seineet-Marne où elle dirige Carré Sénart. Elle succède à Jean-Philippe Pelou-Daniel.

17

40

Lyonpeople / Mars 2016

DIRECTRICE DE DESTINATION LYON

Elle est tout sourire Anne-Marie Baezner. L’année dernière, le Salon de l’Automobile a fait son grand retour à Lyon et comme si une joie ne suffisait pas, il a atteint un record historique avec 45 marques présentes. 2015 marque aussi une extension du site Eurexpo Lyon pour accompagner la croissance des salons leaders comme le Sirha, Equita’ Lyon, Pollutec et la Foire de Lyon. Un atout de taille dans la course folle d’Anne-Marie Baezner pour attirer de nouveaux clients dans le giron de GL Events entre Rhône et Saône.

18

VALÉRIE < LORENTZ-POINSOT DIRECTRICE GÉNÉRALE DÉLÉGUÉE DES LABORATOIRES BOIRON Valérie Poinsot, 46 ans, est la Directrice Générale déléguée du Groupe Boiron depuis 2011. L’été dernier, son visage a fait la une des tabloïds quand Christian Boiron interrogé sur sa succession a déclaré qu’elle serait la mieux placée pour devenir le patron de l’entreprise familiale. Le pavé dans la marre été lancé. De son côté, Valérie Poinsot vient de publier «Wonder Women, dites oui à vos pouvoirs» aux éditions Le Cherche-Midi. Un livre pour encourager les femmes à oser…


Offre privilège jusqu’au 31 Mars 2016

à partir de

2585 €

Canapé Séquoia 182 cms fixe 2/3 places en tissu estival 01

Convertible de France


TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE

20

19 < SIDONIE MÉRIEUX

DIRECTRICE HER VALUE

21

<

NATHALIE CHAIZE

STYLISTE

Nathalie Chaize et son staff portent les couleurs françaises et lyonnaises au-delà des frontières de l’hexagone. 200 points de ventes en France et à l’étranger. La styliste s’est attaquée à la Chine et les retours sont bons. De couleurs et de convictions, il est également question pour cette femme engagée qui a réédité la robe Bleu Blanc Rouge dont la moitié des ventes ira à des associations qui aident les victimes du terrorisme. 2015 est également une année anniversaire. La marque a fêté ses 30 ans de mode. Création, tissu ont défilé au kilomètre depuis l’automnehiver 1985. « Pour la 60ème collection, j’ai cherché à combiner la féminité qui me fascine depuis toujours avec la simplicité de porter cette féminité ».

42

Lyonpeople / Mars 2016

NAJET JAOUADI

<

Lorsqu’on parle de Sidonie Mérieux, Anne-Sophie Fauvet n’est jamais très loin. Les deux femmes sont associées au sein du cabinet HeR value, la bonne adresse pour toutes celles qui souhaitent intégrer un Conseil d’administration. Toutes deux ont suivi le programme de gouvernance « Women be European Board Ready » de l’ESSEC. Parce que les femmes s’autocensurent, la belle-fille d’Alain Merieux a imaginé en partenariat avec EM Lyon un programme de formation baptisé « Objectif administratrice » comparable à son grand frère anglais. De nouveaux visages devraient bientôt « rafraîchir » le paysage lyonnais. On croise le sien au conseil d’administration d’OL Groupe.

SECRÉTAIRE PARTICULIÈRE DU MAIRE DE LYON

A l’ère du numérique, à l’heure des outils intelligents, à la seconde des réseaux sociaux, certains cheminements sont encore dans la sphère de l’âge de pierre. Tous les i phones et autres objets de connections ne pourront pas éliminer le passage obligé par la secrétaire particulière de Gérard Collomb. C’est à elle seule, à 98%, qu’il faut s’adresser pour demander une audience avec le Maire de Lyon qui peut se reposer sur elle pour gérer son agenda de sénateur-maire-président... Et 2016 ne fera pas exception à la règle.

FRÉDÉRIQUE < PLASSON -ALMARAZ PDG D’APRIL ENTREPRISE ET DIRECTEUR GÉNÉRAL D’ALP Cette femme active pourrait être montrée du doigt pour le cumul des postes. Frédérique Plasson-Almaraz est, il est vrai, Président Directeur Général d’APRIL Entreprise et Directeur Général d’ALP. Deux sociétés de Bruno Rousset qui proposent aux entreprises des solutions d’assurances collectives. Titulaire d’un Executive MBA obtenu en 2007 à l’EM Lyon, elle a rejoint ALP Prévoyance en 2009, en qualité de Directrice commerciale et en est devenue Directrice générale en 2011. Cette jolie blonde est une femme de tête qui s’engage pour ses pairs. Elle était évidemment présente au Printemps des Entrepreneurs organisé par le MEDEF.

22


TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE

24 VALÉRIE DURAND-ROCHE

<

23

DIRECTRICE DE L’HÔPITAL EDOUARD-HERRIOT

<

LAURENCE EYMIEU

DIRECTRICE RÉGIONALE DE SNCF MOBILITÉ 2016 sera l’année des grands travaux pour Laurence Eymieu. La Directrice Régionale de SNCF Mobilité était aux côtés de son homologue Gilles Cheval, directeur de SNCF Réseau, pour présenter au club de la presse la liste des différents chantiers à venir. Lyon à 2 heures de Clermont-Ferrand, c’est pour demain avec la liaison directe annoncée. Les Clermontoises vont bientôt faire leur shopping entre Rhône et Saône en toute simplicité…

Valérie Durand-Roche dirige HEH, l’un des plus grands hôpitaux de France. Le seul au sein des Hospices Civils de Lyon à conserver un ancrage en centre-ville. Un établissement dédié essentiellement aux urgences. Un site auquel de nombreux Lyonnais montrent un attachement farouche. Cet établissement pavillonnaire, emblématique, conçu par Tony Garnier ne va pas disparaître mais connaître une importante réhabilitation. La première tranche de ce chantier ultra-sensible s’achèvera en 2018.

<

CAROLINE COLLOMB

25

<

CAROLINE COURTIADE

PRÉSIDENTE DE LA CHAMBRE DES NOTAIRES DU RHÔNE Pas de révolution pour Caroline Courtiade qui poursuit son mandat et maintient le cap fixé. La Présidente de la Chambre des Notaires du Rhône était ravie de pouvoir régulariser par acte authentique électronique un accord de jumelage entre la chambre des notaires du Rhône et celle de Budapest. Reste à le faire entrer dans les us et coutumes.

46

Lyonpeople / Mars 2016

26

DIRIGEANTE DE LA SECTION PS DU 5ème ARRONDISSEMENT L’épouse de Gérard Collomb, conseillère au tribunal administratif de Toulon depuis le 1er juillet 2015 a finalement renoncé à mettre le cap sur les législatives de 2017 avec en point de mire la 1ère circonscription, fief de Thierry Braillard. Histoire de naviguer dans les traces de l’apparatchik socialiste, Caroline Collomb avait fait son entrée politique en prenant la direction de la section PS du 5ème arrondissement. La jeune femme avait déjà botté en touche les élections régionales. Mais sa candidature mettait la pression au milieu masculin et sur son mari qui a finalement sifflé la fin de la récré.


PRÊT-A-PORTER & CHAUSSURES HOMME PAUL SMITH KARL LAGERFELD STONE ISLAND ARMANI BILL TORNADE AERONAUTICA MILITARE PAL ZILERI LAB PATRIZIA PEPE MARCHAND DRAPIER CP COMPANY ATPCO DIGEL DEEPEND

Visuel : Digel

PAUL SMITH SHOES CESARE PACIOTTI ALBERTO GUARDIANI PAUL & JOE NATIONAL STANDARD ATELIER VOISIN

ELUE MEILLEURE BOUTIQUE DE STYLE LYONNAISE PAR GQ LE MANUEL DU STYLE

4-5, RUE DE L’ANCIENNE PRÉFECTURE 69002 LYON TÉL 04 72 77 51 47 TÉL 04 78 92 82 14

www.tramps.fr


TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE

SYLVIE < CAUDRILLIER DIRECTEUR RÉGIONAL AIR FRANCE-KLM CENTRE-EST

28 MARIE RIGAUD

<

27

Sylvie Caudrillier a été nommée en juillet dernier Directeur Régional Air France-KLM Centre-Est. Elle succède à Antoine Biton. Elle est surtout la première femme à occuper cette fonction à Lyon. A 50 ans, Madame dispose d’une solide expérience au sein de la compagnie où elle est entrée en 1997 en tant que Chargée des grands comptes à Paris. Elle a occupé plusieurs postes à l’étranger avant de rejoindre Lyon. Sylvie Caudrillier est diplômée de l’Ecole Supérieure de Commerce de Grenoble et diplômée en économie de l’université de Barcelone. Elle va s’attacher à remettre la compagnie nationale au cœur du business lyonnais.

DIRECTRICE DU PRINTEMPS DE PÉROUGES

Telle une prairie à la fois sauvage et domptée, les voix du Printemps de Pérouges fleurissent chaque année dès le 21 mars. Marie Rigaud, en chef d’orchestre, promet une programmation 2016 d’exception, tout en rythmes et tessitures, pour célébrer le 20ème anniversaire du festival. ZAZ, L.E.J., Yuri Buenaventura, Vianney, Thiefaine, Christophe Willem... Comme à son habitude, la manifestation investira des lieux de spectacle emblématiques ou décalés. Et cerise sur le gâteau, Johnny Hallyday est annoncé le 5 juillet au Club Polo de la Plaine de l’Ain à Saint-Vulbas. Allumez le feu…

30

29 VICE-PRÉSIDENTE DE LA MÉTROPOLE

En tant que Vice-Présidente du Grand Lyon, Karine Dognin-Sauze conduit une politique d’innovation pour une nouvelle économie numérique locale. Elle est adjointe à la Ville de Lyon en charge des relations internationales, des affaires européennes, de la coopération décentralisée et de la solidarité internationale. Cette professionnelle du marketing a fait carrière chez Electronic Arts Inc, GL Events, et a fondé Witty Cie(s), une société dédiée au marketing de l’innovation. Elle est également au Comité exécutif de LUCI (réseau international de l’éclairage urbain) et d’Eurocities. Tout se tient.

48

Lyonpeople / Mars 2016

<

<

KARINE DOGNIN-SAUZE

SOPHIE MOREAU

PRÉSIDENTE DE COURIR POUR ELLES

La première édition de «Courir pour elles» a eu lieu en 2010 au parc de Lacroix Laval. Succès pour une course montée avec les tripes qui réunit pour sa première édition 1 650 participantes et verse 15 000 euros pour les associations de lutte contre le cancer. En 2016, Courir pour elles s’installe à Parilly. L’objectif est resté le même : réunir le plus grand nombre de personnes (+ de 12 000), transmettre un message de prévention, et collecter toujours plus de fonds. Sophie Moreau s’est vue remettre le 11 février 2016 les insignes de chevalier dans l’ordre national du Mérite des mains de Simone André, figure tutélaire du monde associatif lyonnais (lire page 86).


TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE

MARIE-LAURE < REYNAUD

32

PRÉSIDENTE DE FEMMES CHEF D’ENTREPRISES RA Marie-Laure Reynaud, mère de trois enfants, Grenobloise installée à Lyon, a reçu en 2015 les insignes de Chevalier dans l’Ordre National de la Légion d’honneur des mains de Marie-Christine Oghly, vice-présidente du Medef. Présidente de la délégation Rhône-Alpes du réseau Femmes chef d’entreprises, cette quinquagénaire, férue de voyage, sportive accomplie, a dynamisé l’entreprise bressane Giraudet avant un départ forcé. Battante, elle a rebondi et fondé avec sa fille aînée, Morgane, une société agroalimentaire et cosmétique bio High Garden.

31

<

CÉLINE MELON-SIBILLE

DIRIGEANTE D’ARTY

Céline Melon-Sibille n’est pas forcément connue du grand public. En 2007, cette femme à la plastique digne d’une muse crée sa propre entreprise Arty l’Amour de l’Art. Objectif : ouvrir des passerelles entre sa passion, notamment pour le design, et le monde de l’entreprise. Parmi ses réalisations, arrêtons-nous sur «Femmes de Design» qui a cartonné en 2014. L’idée étant de proposer à 10 femmes, 10 lieux pour dévoiler 10 regards sur le design.

33

<

DIRECTRICE DU MUSÉE DES BEAUX-ARTS Sylvie Ramond est en poste au Musée des Beaux-Arts de Lyon depuis 2004. Elle est née à Bourg-en-Bresse. Elle est historienne de l’art et conservatrice en chef du patrimoine. La création d’un club de mécènes conjuguée au lancement de souscriptions publiques a permis l’acquisition de pièces importantes, dont une œuvre maîtresse de Nicolas Poussin en 2016. En dix ans, la fréquentation du Musée affiche de belles couleurs. D’ailleurs ce fleuron figure dans le top 10 du 12e palmarès des musées français réalisé par le Journal des Arts. A venir : une exposition «Autoportraits, de Rembrandt au selfie» puis en fin d’année, une autre sur Matisse.

50

Lyonpeople / Mars 2016

CÉCILE CONAN

<

SYLVIE RAMOND

34 COMMISSAIRE-PRISEUR

Un début d’année théâtral pour Maître Conan qui a animé la prestigieuse vente aux enchères de 78 costumes de scène appartenant au théâtre des Célestins. Des pièces uniques, superbes, et toutes portées lors de représentations. Total récolté 37 000 €. Cécile Conan était également associée à l’événement en tant que mécène.


TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE

36

35

<

BLANDINE PEILLON

DIRIGEANTE DE JOURS DE PRINTEMPS

Son nom attire la sympathie. Blandine Peillon est unanimement saluée pour son empathie, l’écoute de son prochain et son dynamisme bondissant. Son agence Jours de Printemps, créée en 2008, se porte comme un charme. Elle emploie plus d’une centaine de personnes. C’est un peu pour elles que Blandine Peillon a co-organisé les Trophées des Services à la Personne. Le savoir-être est dans l’ère du temps et cela nous fait du bien.

MARIE SCIBERRAS < VIRGINIE COUVERT < CLAIRE ROMARIE-POIRIER CRÉATRICES ID D’ART Elles sont trois, ni plus ni moins. Marie Sciberras, Virginie Couvert et Claire Romarie-Poirier sont connues du grand public via leurs manifestations regroupées sous l’enseigne ID d’ART. La triplette s’est imposée dans le paysage lyonnais et commence à être une référence dans le monde du salon des créateurs. Après des débuts à l’Embarcadère, les filles ont investi la Sucrière en 2014 et changé de nom de code. Du 1er au 4 avril prochain, l’édition 2016 « Le Printemps des Docks » déclinera 4 thématiques : décoration, mode, enfant et saveurs sur 3 400 m2 d’espace. Certains doivent lorgner sur la petite entreprise…

37

<

DOMINIQUE NACHURY

DÉPUTÉE DE LYON

Elle refuse d’être étiquetée et ne veut pas endosser le rôle du poids qui fait basculer la balance. Certes, mais la députée de la 4ème circonscription du Rhône a fini par se perdre aux yeux des journalistes à force de discrétion. Fin décembre 2015, elle fait son retour dans la presse aux côtés de Catherine Di Folco, sénatrice Les Républicains. Les deux élues ont cosigné la demande de grâce présidentielle lancée par la députée Valérie Boyer, pour Jacqueline Sauvage. Une sexagénaire condamnée à 10 ans de réclusion pour le meurtre de son mari qui la battait et violait leurs filles depuis de très, trop, longues années. Elle souhaite rempiler l’an prochain.

52

Lyonpeople / Mars 2016

PASCALE < RENAUX

38

DIRECTRICE BOUTIQUE LEJABY Pascale Renaud, ancienne journaliste de mode a été nommée directrice de la création et de l’image de la boutique Lejaby. Une première pour la marque de lingerie qui proposait jusqu’à présent ses modèles directement aux consommatrices. Les vendeuses arborent un mètre de couturière pour vous proposer la pièce qui épousera parfaitement votre silhouette ou noter vos mensurations pour la réalisation de pièces uniques. Les messieurs ont la possibilité d’un achat coup de cœur ou faire broder les (ou vos) initiales sur le modèle Nuage…


Un printemps De-Ligh t au Silk Brasserie le Chef Christian Lherm concocte des plats De-Light : des assiettes pleines de fraîcheur et de légèreté. Des saveurs à déguster d’avril à juin, chaque mardi au Silk Brasserie.

Le Silk Brasserie

Ouvert tous les jours du 12h à 15h et de 19h à 23h30 SofItel Lyon Bellecour - 20 Quai Gailleton - 69002 Lyon 04 72 41 20 80 - www.sofItelsilk.com Follow us

Un vent de légèreté souffLe sur les séminaires

Salon panoramiqu e Beaujeu

La gastronomie minceur s’invite à la table de votre évènement ! Le Chef Christian Lherm s’inspire de la gastronomie du SofItel Quiberon Thalassa Sea & Spa et diversiFIe à nouveau l’offre évènementielle du SofItel.


TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE

ISABELLE < DARNAULT CO-DIRIGEANTE C GASTRONOMIE

7

ÈME

MYRIAM PICOT

VICE-PRÉSIDENCE DE LA MÉTROPOLE

Voilà une femme à qui une autre, en l’occurrence Laurence Junod-Fanget pourrait passer un petit coup de fil. Ces deux avocates ont en commun d’avoir siégé au poste très convoité de Bâtonnier de Lyon. Pour Myriam Picot, cela remonte à 2010. Aujourd’hui, le chiffre 7 semble lui porter bonheur. Elle est madame le Maire du 7ème arrondissement de Lyon et la 7ème Vice-Présidence de la Métropole déléguée à la culture. Du secret ?

<

39

40

<

La société C Gastronomie fondée par Christophe Foulquier et Isabelle Darnault est l’outsider lyonnais qui met les bouchées doubles. C’est aussi l’histoire de l’ascension fulgurante d’un traiteur qui a le vent en poupe avec la complicité du groupe Bocuse. Les laboratoires Boiron ont été leur premier gros client. D’autres ont pris le relais. En sept ans, l’entreprise a multiplié ses troupes et ses points de vente. Le succès donne des ailes aux patrons. C Gastronomie prévoit l’ouverture d’une enseigne courant 2016 à Dubaï.

FRANÇOISE PETIT

ADJOINTE AU MAIRE DU 5ème

CATHERINE < CERVONI COMMUNICANTE 2.0 Douce, discrète et efficace ! Cette attachée de presse 2.0 s’est construit une incroyable notoriété. Classée en 2014 par augure.com/fr parmi les dix bloggeuses medias sociaux les plus influentes dans l’univers de l’art de vivre et des voyages. Repérée ensuite par les logiciels de la Content Marketing Academy de New York qui l’intègre dans la liste des 100 influenceurs connectés ! Tweet, re-tweet et commentaires, Pinterest, Instagram… Catherine est sur le pont de 9h à 23h. À son activité de communicante spécialiste réseaux, on lui demande de développer des programmes de formation. Pressentie parmi les intervenants du salon E-marketing à Paris en avril. Bref, on like.

54

Lyonpeople / Mars 2016

41

L’actualité municipale de Françoise Petit se décline en un guide et un festival. Le premier sortira cet été. L’élue du 5ème veut proposer, aux touristes notamment, un parcours pédestre à la découverte du patrimoine, hors des sentiers battus, lové sur la colline de Fourvière. Le 2ème concerne la cuisine francochinoise. La première édition verra le jour à la rentrée 2016. Plus proche dans le temps, en juin, le public pourra retrouver la plume de cette chroniqueuse dans le dossier spécial « Patrimoine & Gastronomie » que concocte Lyon People. Sa planche : le destin des femmes de chef.

42


TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE

FRANÇOISE < SIBILIA-PUPIER

43

RESTAURATRICE Une page est tournée. Françoise Sibilia-Pupier prend son envol après 25 années passées aux Halles dans le giron maternel. Atterrissage rue Mercière où après la brasserie Chez Moss, la quinqua a racheté Mercière Express et plus récemment le Bouchon aux vins, à Jean-Paul Lacombe. Dans le carnet rose, il faut désormais composer avec les Halles Mercières et le Bouchon Colette. Touche masculine avec le chef Laurent Bouvier qui coordonne l’activité des trois enseignes. Quand les Filles prennent la place des Mères…

WENDY < RENARD CAPITAINE DE L’OL FÉMININ Attention à son coup de pied arrêté. Wendy Renard et son mètre quatre-vingt-sept fait trembler les stades. Par chance pour Lyon, elle est le capitaine de l’OL féminin. Cette sportive née à la Martinique en 1990 est également le capitaine de l’équipe de France. Bref, elle incarne l’un des plus beaux palmarès du foot féminin. Les supporters (de plus en plus nombreux et assidus sur les gradins) garderont les yeux bien ouverts en 2019 pour la Coupe du Monde.

45

CATHY < QUENTIN-NATAF

GÉOLOGUE On peut la croiser au planétarium de Vaulx-en-Velin ou à l’Observatoire de Saint-Genis Laval. Cathy Quentin-Nataf, géologue au laboratoire Terre Planète Environnement de l’Université Claude Bernard Lyon I et spécialiste de la surface des planètes, aime transmettre sa passion. Elle (38 ans) et son équipe ont tout simplement proposé un site d’atterrissage pour le robot européen baptisé ExoMars. Mission prévue en 2018 pour rechercher des traces de vie microbienne sur la planète rouge. Moins loin de chez nous, Cathy Quentin-Nataf pourrait très bientôt animer des conférences au Musée des Confluences.

56

Lyonpeople / Mars 2016

ISABELLE < BERNARD 46

PRÉSIDENTE OL ANG’ELLES OL Ang’Elles, c’est le fan club de l’OL féminin qui véhicule des valeurs positives dans le fair-play et la bonne humeur, le respect d’autrui et du sport. Depuis 2011, date de sa création, Isabelle Bernard en est la cheville ouvrière. Un engagement salué le 12 mars 2015 quand elle a reçu les insignes de chevalier de la Légion d’Honneur des mains de Jean-Marc Le Gars, président de la Cour d’Appel administrative de Lyon. « L’OL Féminin mérite largement le titre de meilleur club féminin mondial qu’il vient d’obtenir pour la 2ème année consécutive, ce qui est exceptionnel. Une quinzaine de nos joueuses participeront aux JO de Rio dans leurs équipes nationales respectives et nous souhaitons aux Françaises d’atteindre le podium. »

44


bar restaurant terrasse

o capot

51, montée des Forts 69300 Caluire et Cuire

04 78 72 97 17

O CAPOT

RN6 - 28, aveNue GéNéRal de Gaulle 69410 ChampaGNe au moNt d’oR

04 72 17 01 16

celio.com

O PLATANES

O PLATANES

38, Avenue de Lanessan 69410 Champagne-au-Mont-d’Or

04 78 40 62 06


TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE

TABATA < BONARDI CHEF Première femme nommée à la tête d’un établissement de Paul Bocuse, Tabata Bonardi a quitté le Marguerite Restaurant, installé dans la belle villa de la famille Winckler à Monplaisir. Les versions de ce départ précipité divergent : elle a démissionné ou été démissionnée ? Peu importe. La belle et talentueuse chef brésilienne souhaite prendre sa revanche en ouvrant son propre établissement à Lyon (à l’angle des rues Vendôme et Sèze). Affaire à suivre.

CAROLE < GRANADE-SEGERS 49

58

Lyonpeople / Mars 2016

48

DIRECTRICE DE RECHERCHE CNRS C’est lorsqu’elle entre à l’École Normale Supérieure à Paris, qu’Alice Guionnet se découvre une passion pour les mathématiques. Elle soutient, en 1995, une thèse sur la dynamique des verres de spin. Depuis plus de dix ans, elle officie à l’ENS de Lyon et planche sur les matrices aléatoires. En 2009, elle décroche le prix Loeve, la plus prestigieuse récompense internationale dans le domaine des probabilités. Directrice de recherche CNRS au sein du laboratoire UMPA, elle est mère de trois enfants et prêche pour sa paroisse. « Le métier de chercheur est plein d’attraits pour une femme : reconnu, plutôt stable et surtout passionnant. Il faut que les femmes s’orientent davantage dans cette voie et il faut le leur faire savoir ». CQFD.

47

50 ENJOYPHOENIX

<

PRÉSIDENTE DE BOOSTINLYON Lyonnaise d’adoption depuis l’automne 2011, Carole GranadeSegers met ses compétences aux services des entrepreneurs. Doublement diplômée de l’Ecole Polytechnique et HEC, elle a passé 15 ans à San Francisco dont 9 en tant que directrice générale de la Chambre de Commerce Franco-Américaine. Madame a accompagné des centaines de start-up. Son expérience, son expertise sont indéniables et une richesse pour l’agglomération. Elle préside BoostInLyon, un espace de co-working lyonnais pour entrepreneurs déjantés. Si vous ne connaissez pas son visage, Lyon People vous offre une longueur d’avance.

ALICE < GUIONNET

YOUTUBEUSE

Tous les parents connaissent via leur chère progéniture, surtout du genre féminin, Enjoy Phoenix. N’en déplaise à notre rédac chef Marco, la jeune femme a une influence, laquelle n’est pas le propos, sur ses congénères. Elle a dépassé le million d’abonnés sur la chaîne YouTube. Son autobiographie Enjoy Marie s’est vendue à plus de 175 000 exemplaires. Ses apparitions en public créent l’hystérie. Ses autographes s’arrachent. Le reste du temps, la jeune femme âgée de 20 ans twitte, danse, blogue… Ses posters décorent les chambres. Ses amours s’étalent dans la presse et sur les réseaux sociaux. Marie Lopez, victime de harcèlement dans ses vertes années, a trouvé sa voix ou plutôt le filon.


BOUCHON COMPTOIR BRUNET

23, rue Claudia (Parking Cordeliers)

Lyon 2 04 78 37 44 31 Plat du jour Formule déjeuner Menu Lyonnais Menu de saison

w

w

w

.

Comptoir Brunet_Mars 2016.indd 1

b

o

u

c

h

o

n

l

y

o

n

n

a

i

s

b

r

u

n

e

t

12€ 19€ 26€ 31€

.

f

r

01/03/16 14:18


PEOPLE SPORT

LOU RUGBY - AIX EN PROVENCE La chevauchée continue I

l ne fallait pas arriver en retard au Matmut Stadium, pour ce match opposant le LOU Rugby à Aix en Provence. En effet, il a suffi de 46 secondes et d’une première offensive lyonnaise pour que Romanet inscrive le premier essai, qui sera suivi du coup du chapeau (3 essais consécutifs) marqué par l’international Fidjien Nalaga complété par un essai de Feanrs et Loursac. C’est donc au total six essais qu’ont inscrit les gones (contre deux pour Aix en Provence), ce qui leur permet d’engranger le septième bonus offensif de la saison. Une large victoire saluée par 6852 spectateurs dans des conditions météo agréables. Cela sent bon le top 14.

Texte : Jean-Marie Nauleau - Photos : Fabrice Schiff

60

Yann Roubert, président du LOU Rugby, Yann Cucherat, adjoint aux sports et Erick Rostagnat (GL Events)

Sandra Hubert, Patrice Martinez (Proxim) et Catherine Arbaud (LOU Rugby)

Olivier Brunet (BTP Rhône), Norbert Fontanel (Fontanel) et Philippe Boni (Serely)

Mathieu Renaud (LOU Rugby), Catherine et son époux Alain Ladreyt (Abscisse)

Wayne Clancy (ILL) et Patricia Lazorko (Lafarge)

Francis Héritier (Caps), Franck Isaac-Sibille (LOU Rugby) et Serge Dubois (Caps)

Lyonpeople / Mars 2016


Le capitaine du LOU Rugby Julien Bonnaire et l’auteur du livre «Talonneur Brisé» Tony Moggio

Stéphane Grando (Konica-Minolta France) et Valérie Mikaelian (Allianz)

Frédérique Berthet (SCP Gauvin), Maitre Eric Gauvin et Julie Berthet (Université Lyon II)

Noémie Lechiara, Mélodie Bertrand et Marianne Cordonnier (Couleur Rugby)

Mathieu, Michel Tessandier (Petabit) et son épouse Sandra (Sirac)

Fred Poulenay (Société Générale) et Franck Desperrier (Dirce)

Hervé Reynaud (Les Voiles du Grand Large), Tony Goupil (Champagne Pommery), Michel Lopez (Korloff) et Guillaume Robert-Delore (Mondial Protection)

Christophe Serna, président d’Aix en Provence Rugby, Franck Isaac-Sibille (LOU Rugby) et Patrick Boulin (Rugby Club)

Marine Pele (BNP Paribas) et Laurent Decrenisse (Le Rhône)

Mathieu Chapuis (EIA Electronique), Virginie Col (Welcome by Virginie) et François Laurenceau (AIE Electronique)

Nathalie d’Ambrosio (OL) et Magalie Rome (CPAM)

Fabien Bay (Crédit Mutuel) et Christophe Rome (Aéroports de Lyon)

Yann Roubert, président du LOU Rugby, Alexandre PugetRostand (Greaty) et Gilles Teisseyre (Arcturus Group)

Gilles Blaise (Saentys) et Marie-Aude Vannier (Grosvenor)

Lyonpeople / Mars 2016

61


Photo : Saby Maviel

PEOPLE SPORT

62

Lyonpeople / Mars 2016

Retrouvez le blog de Barth sur

ICEO

restaurant paquebot 147, avenue Jean Jaurès Lyon 7 - 04 72 73 00 00


LE BARTH’ OLOGUE

d’Anthony Réveillère Chaque mois, un illustre représentant du monde sportif s’allonge sur le divan de l’infirmier Barth, ancien interné des hôpitaux de Lyon qui délaisse caméras et micros pour enfiler blouse blanche et stéthoscope. L’ancien défenseur de l’OL Anthony Réveillère, aujourd’hui retraité du football, se prête à nouveau au jeu ce mois-ci sur le divan d’Iceo. Que regrettes-tu le moins depuis la fin de ta carrière ? Les mises au vert ! Les vols incessants et tous ces moments à tuer le temps dans les chambres d’hôtels. Et le plus ? Tout simplement le foot. Je vais te faire une confidence, pour ma première au Parc OL, j’aurais préféré être sur la pelouse plutôt qu’en tribune, une frustration ! As-tu eu le fameux coup de blues d’après carrière ? Je sais que ça existe et je comprends mais en ce qui me concerne, c’était une décision mûrement réfléchie donc je n’ai pas eu ce coup de moins bien. A propos de ta carrière justement, avec le recul, que regrettes-tu ? Tu sais dans une carrière il se passe tellement de choses. Je repense parfois à la proposition que m’avait faite La Fiorentina en 2008 mais ce n’est pas un regret. En revanche, en 2013, quand l’OL me demande de prolonger et que je refuse, là j’ai une interrogation, je pense d’ailleurs que je jouerais encore pour l’Olympique Lyonnais. Quand les gens t’arrêtent à Lyon, de quoi te parlent-ils ? (Il réfléchit) Le 3-0 à Gerland face à Madrid et puis il y a souvent des gens qui me disent simplement merci et ça me touche, ça veut dire que je n’ai pas trop mal bossé (Il sourit). Quelle émission de TV ne rates-tu jamais ? Ça va peut-être te surprendre mais je ne suis pas du tout télé. Depuis cet été, j’ai dû regarder 2 ou 3 matchs en entier. Quel est l’endroit à Lyon où tu te sens le mieux ? Elle est compliquée ta question, je me sens bien partout à Lyon, les gens sont sympathiques et chaleureux. Pourrais-tu prendre un appart avec un joueur de foot ? Impossible, j’aime trop mon indépendance.

C’est facile d’être ton pote ? Oui, si tu es honnête avec moi il n’y aura jamais de souci même si nous, les joueurs, avons un côté très méfiant, un poil parano. Tu penses parfois à la mort ? Jamais, ce n’est pas quelque chose qui me hante, on a un destin et c’est comme ça. Le milieu du foot est-il plus dégueulasse qu’un autre milieu ? Plus, je ne sais pas mais oui, il est très compliqué. Il faut sans cesse composer avec. Avec le temps je me suis blindé, c’est le mental qui prime. Qu’écoutais-tu dans ta voiture en arrivant ? J’ai zappé entre Sun et Skyrock. Que feras-tu dans deux ans ? J’envisage une formation pour devenir directeur sportif d’un club. A quand remonte ta dernière grosse cuite ? (Il rigole) Cet été pour fêter la fin de ma carrière. Quel est le joueur le plus drôle avec qui tu as évolué ? Éric Abidal, il n’arrête jamais, une pile ! Je n’ai jamais vu ça ! Et le plus casse-couilles ? Toifilou Maoulida, un super mec mais un sacré casse-bonbons. D’ailleurs tout le monde le surnommait « Filou le relou ». Avec le Nouveau Stade, penses-tu qu’à ton époque nous aurions pu gagner la Ligue des Champions ? Ça, c’est très difficile à dire, mais un outil pareil forcément ça aide, c’est un plus. Que vont dire tes proches en lisant le Barthologue ? Que c’est bien moi, enfin j’espère (Il sourit). Maintenant on change, c’est toi qui me poses une question… Quelle vision avais-tu de moi lorsque tu bossais à l’OL, sachant que comme toi, j’avais l’impression que tu ne m’appréciais pas (nos rapports étaient plutôt froids) ?

Lyonpeople / Mars 2016

63


PEOPLE•EVENTS

par

M

ois oi

Les jolies sorties & belles rencontres de Françoise Petit Photos : DR

Cette édition fait la part belle aux femmes, deux d’entre elles m’ont paru mériter un éclairage particulier, il s’agit d’Emmanuelle Chaleat-Valayer, médecin de médecine physique et Agnès Fontaine, scientifique. Ces deux femmes ont en commun d’avoir été accompagnées dans leur communication par deux hommes : le Dr François Niforos, chirurgien plasticien et le Dr Jean-Pierre Martin, oncologue médical. Le premier est à l’origine d’un dîner de gala pour faire émerger l’idée que la toxine botulique peut soigner des enfants atteints de troubles neuromusculaires, le second a initié l’écriture d’un véritable ouvrage d’éducation thérapeutique.

L’AUTRE VISAGE DU BOTOX

METTRE EN MOTS LES MAUX…

F.P : Comment est née l’idée de placer dans un autre univers un produit anti rides comme la toxine botulique ? François Niforos : « J’ai commencé les injections de toxine botulique (BOTOX) il y a plus de 20 ans chez les patients avec des paralysies faciales pour traiter les spasmes musculaires du visage qui les déformaient. A l’époque, peu de médecins maitrisaient le produit, et nous l’avons adapté à l’esthétique. Tout naturellement, aujourd’hui, après avoir tellement ouvert de perspectives, après avoir formé tant de confrères, il était normal et souhaitable de rétablir le lien avec la pathologie et le traitement des enfants handicapés. Ce diner de charité, c’est le retour aux origines ! Ce dîner fut un véritable succès. 20.000 euros ont été récoltés pour le Centre des Massues, vous attendiez vous à un tel élan de générosité ? Je suis heureux d’avoir pu générer un tel élan de générosité et je suis fier de mes amis et convives de ce soir-là, l’éthique dans la vie c’est communicatif ! Très heureux aussi de la présence d’Emmanuelle Chaleat-Valayer, tellement impliquée dans son rôle de médecin auprès des enfants au Centre des Massues. Je dois aussi particulièrement remercier mes amis Lorenz Baumer, joaillier place Vendôme, Philippe Guilhem, bijoutier à Megève pour les superbes bijoux qu’ils ont offerts pour la vente aux enchères. Le laboratoire Allergan a également fait un très joli chèque pour la Croix Rouge. Je le répète, l’éthique c’est communicatif ! Quel est l’état d’esprit d’un chirurgien qui a su faire cohabiter «superficiel» et «essentiel», l’autre visage du botox comme vous le dites ? Finalement la réponse à cette question est déjà contenue dans les précédentes. A l’heure où la médecine esthétique est tellement galvaudée et abîmée par des pratiques plus commerciales que médicales, j’ai voulu un peu signifier à ma façon que la chirurgie esthétique doit être pratiquée avec déontologie, avec le recul et la sagesse qui s’imposent pour un vrai bien être retrouvé chez nos patients quels qu’ils soient.

64

Lyonpeople / Mars 2016

A

gnès Fontaine nous propose un livre singulier qui aborde un sujet particulier : le cancer du sein. « C’est un livre voulu par un homme mais écrit par une femme », cet homme c’est le Docteur Jean-Pierre Martin, oncologue médical. L’ouvrage ne s’attaque pas aux causes mais à la façon de « vivre » son cancer. 20 témoignages évoquent ce thème douloureux à travers un traitement éditorial quasi joyeux. « Un conte plein d’émotion qui se lit comme un thriller » www.medicatrix.be


PEOPLE•EVENTS

VU !

14Événements +

de photos sur lyonpeople.com

qu’il ne fallait pas manquer Photos : Fabrice Schiff, Anik M & Yves Neyrolles

01

PAUL BOCUSE COULÉ DANS LE BRONZE

Réunis au pavillon du tourisme, place Bellecour, les chefs MOF de la région lyonnaise ont soufflé avec quelques jours d’avance les 90 bougies du « pape de la gastronomie », nonagénaire et toujours plus légendaire au point d’être statufié de son vivant. L’hommage rendu par OnlyLyon Tourisme est de bronze, Paul Bocuse assis, grandeur nature, bras croisés esquissant un sourire malicieux, comme ravi de poser pour la postérité. La tenue de cuisine et les expressions du visage respectées avec justesse et précision n’ont pas laissé le public insensible qui, une fois la statue dévoilée, a assailli de questions le sculpteur, Thierry Portier.

02

FESTIV’HALLES RÉGALE 1500 LYONNAIS

L’association des commerçants des Halles de Lyon (Claude Polidori et Nathalie Dantin) a organisé en collaboration avec Pierre Yves Gas (Agence Proxi’com) la seconde édition de la soirée Festiv’Halles, ce mardi 26 janvier 2016. Le tout Lyon était présent (+ de 1500 personnes) pour cette fête annuelle de la gourmandise organisée en partenariat avec le Parc des Oiseaux. Rendez-vous en septembre pour la prochaine édition de la Fête des écaillers.

66

Lyonpeople / Mars 2016

03 LA PRIMATIALE SAINT JEAN À CHŒUR OUVERT

Quel bonheur de pouvoir à nouveau admirer la nef de la primatiale Saint-Jean Baptiste, débarrassée de ses échafaudages ! L’inauguration marquant la fin des deux premières tranches des travaux de restauration a réuni de nombreuses personnalités autour du cardinal Philippe Barbarin et de Gérard Collomb, sénateur-maire. Cette cérémonie a été l’occasion pour le préfet Delpuech de remettre les insignes de la légion d’honneur à Ahmed Benzizine, chef de chantier pour l’entreprise Comte.


O L •P E O P L E

04

David Venditelli et Laetitia Jacotey (Score Agencies)

Laura et Benjamin Uzel Maier

Serge Mathieu (Novali), Victor Bosch (Le Radiant) et Michel Masson (Lling Music)

Maitre Richard Brumm, adjoint aux finances, Nathalie Echinard et Pascal Obispo

Raymonde Carlut et Annie Manoukian

Ghislaine Aulas et Michèle Barrot

Florent Manaudou, champion du monde de natation et Sébastien Le Guillou (Moreteau)

Marc Fraysse (Cofely GDF Suez) et François-Noël Buffet, sénateur-maire d’Oullins

Christophe Guilloteau, président du Département du Rhône, Michel Noir et Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon

Sébastien Bouillet, Pascal Blache, maire du 6ème et Alain Potiron (Champagne Mumm)

Jean-Luc Remilly (Setreal) et Christophe Coutal (Moorea Plage St Tropez)

Les tribunes VIP

OL - PSG

Certains soirs, les rêves deviennent réalité. Des soirs où l’arbitre commet peu d’erreurs. Des soirs où il est impossible de dégager une individualité car la performance collective ne mérite surtout pas d’être minimisée par la mise en lumière d’un joueur plutôt qu’un autre. Des soirs où vous passez par tous les états en regardant un match. Des soirs où vous êtes dans un stade de dingue avec une ambiance folle. Ce soir-là, c’était ce dimanche 28 février 2016, l’OL nous a fait vibrer en battant le monstre PSG sur le score de 2-1 devant 56 000 spectateurs. Texte : Franck Girardet Photos : Fabrice Schiff

68

Lyonpeople / Mars 2016

Le chanteur Pascal Obispo, l’acteur Clovis Cornillac, Michel Noir, Jean-Michel Aulas, président de l’OL, Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG et Jean-Claude Blanc, directeur général du PSG


• Pompe à Chaleur • Climatisation • Ventilation

06 98 41 73 00 17 bis, rue Marius Paire - 69630 CHAPONOST

ars m 6 2 u a S 5 E S Du U E N I FFRES LUM

Jacquin Freres_Mars 2016.indd 1

15/02/16 11:46

LES O

SALM SAS - RCS COLMAR B 326 784 709 - Photos non contractuelles

** ! S T R E D OFF lairants LE

éc Les fonds cuisines-schmidt.com *Catégorie Aménagement de l’habitat - Étude Inference Operations - Viséo Conseil - mai à juillet 2015 - Plus d’infos sur : www.escda.fr. **Voir conditions en magasin.

LYON 3e -

(CERTIFIÉ ISO 9001 EN COURS)

42 cours de la liberté - 04 78 59 70 13

LYON 6e - CERTIFIÉ ISO 9001 145, rue Vendôme - 04 78 52 62 13

AP A4 Horizontal - Surclassement CUISINE.indd 1

SCHMIDT_mars 2016.indd 1

CHAMPAGNE-AU-MONT-D’OR - CERTIFIÉ ISO 9001 GIVORS - CERTIFIÉ ISO 9001 RN6 32, av. Ch. de Gaulle - 04 78 35 28 62

ZONE COMMERCIALE Vallée du Gier - 04 72 24 00 30

SAINT-PRIEST (RN6) - CERTIFIÉ ISO 9001

VAUGNERAY - CERTIFIÉ ISO 9001 12, route de Bordeaux - 04 78 45 88 00

115, route de grenoble - 04 78 90 85 32

19/01/2016 15:41

01/03/16 16:19


PEOPLE•EVENTS

05

Maîtres Jean Antony, Jean-Patrick Hernandez, Jeannie Mongouachon et Damien Durez

QUORUM AVOCATS Samuel Bonnaire en renfort

A l’occasion de son arrivée au sein de l’équipe de Quorum Avocats, Maître Samuel Bonnaire, avocat en droit fiscal, a organisé une soirée privée dans les salons du restaurant Hippolyte autour de savoureuses côtes de bœuf et de délicieux cocktails. Le cabinet d’affaires Quorum Avocats compte désormais 5 associés (Jean Antony, Benjamin Dumont, Damien Durez, Jean-Patrick Hernandez, Jeannie Mongouachon) ainsi qu’une douzaine d’avocats exerçant, à titre individuel, dans des matières complémentaires. Photos : Val-fpg

Maître Samuel Bonnaire, Marie-Laure Lapierre (OZEA) et Damien Cartel (C Conseil)

QUORUM AVOCATS 1, rue de la République Lyon 1 Tél. 04.78.30.15.31 contact@quorum-avocats.fr www.quorum-avocats.fr Diana Sadoudi, Maîtres Jeannie Mongouachon et Anne Portier

Maître Samuel Bonnaire, Damien Cartel (C Conseil) et son épouse Cécile

70

Lyonpeople / Mars 2016

Maîtres Caroline Camiere et Jeannie Mongouachon

Maîtres Sarah Fouilland-Milleret et Christopher Cassavetti

Maître Samuel Bonnaire, Yasmine El Moktari (Foncia) et Florent Beroujon (Groupe Le Conservateur)


1

22

Depuis 1983

A

. 62.rue.mercière.lyon2 . 04.78.03.04.44

bar à huîtres assiettes charcuterie & fromages .lyon2.. 04.78.03.04.44 62.rue.mercière petite restauration vente à emporter

CHEZ MOSS.indd 1

HALLEs

les

les

HALLEs

Restaurant 62 . de poissons, fruits de mer & crustacés . 44 ru e . . 04 Nouvelle carte 3 . m er .. 04. 78 0 ciè re . Vente à emporter . 62.rue.mercière.lyon2 . 04.78.00.00.00 Lyon2

BOUCHON TRADITIONNEL Angle rues Mercière et Ferrandière .. Lyon 2 62.rue.mercière.lyon2 04.78.00.00.00 Sélection de Colette Tél. 04 78 42 04 09 01/03/16 10:17


PEOPLE•EVENTS

06

DS AUTOMOBILES ACCOMPAGNE LES TOQUES BLANCHES LYONNAISES pour la Battle contre les marseillais

Match gastronomique Episode 2. Inspirée du meilleur du savoir-faire français, la marque DS perpétue les valeurs d’innovation, d’excellence et d’avant-garde héritées de la DS de 1955. L’association de DS Automobiles aux Bocuse d’Or et à la Coupe du monde de Pâtisserie 2015 (partenaire « Voiture Officielle »), ainsi qu’aux Toques Blanches Lyonnaises en janvier 2015 fait écho à l’ambition de la Marque : incarner dans l’automobile le savoir-faire français du luxe. Dans ce contexte, DS Automobiles organisait ce dimanche 24 janvier la seconde manche d’un concours opposant chefs lyonnais et chefs marseillais. Les hostilités gastronomiques ont eu lieu à Marseille à l’occasion du salon Food in Sud et ont vu les équipes de Gourmediterranée et celles des Toques Blanches Lyonnaises placées sous les baguettes respectives de Gérald Passédat / Lionel Lévy et de Christophe Marguin / Joseph Viola s’opposer lors de 3 manches particulièrement disputées. Sous l’œil avisé du président de jury Michel Sarran et de Guillaume Gomez (MOF, Président des Cuisiniers de la République), les Lyonnais prirent leur revanche. Photos : Fabrice Schiff & Chris

Les lyonnais ont pris leur revanche et gagnent la battle

Philippe Menguy(DS Automobiles), Joseph Viola, Aline Germain (DS Automobiles), Lionel Levy et Marc Gimenez (Ricard)

Le Coach Joseph, ses deux poulains Christophe Roure et Mathieu Viannay

Les chefs devant leur partenaire DS Automobiles

Les marseillais prêts pour le combat de chefs

Les vainqueurs

Les supporters des gones, qui se déplacent même de la capitale

Stéphane Porato et les deux équipes

Le président du Jury Michel Sarran et les Toques Blanches Lyonnaises Départ pour le centre d’entrainement Robert Louis-Dreyfus de l’OM

72

Lyonpeople / Mars 2016


L A S O L U T I O N T E C H N I Q U E D E V O S É V É N E M E N T S E T I N S TA L L AT I O N S P É R E N N E S

INSTALLATION HOTELS BARS AMBIANCE DISCOTHÈQUES RESTAURANTS SALLES DE CONFÉRENCES PRESTATION ÉVÉNEMENTIEL CONGRÈS INAUGURATION SÉMINAIRES LANCEMENT DE PRODUITS

W W W. E U R O S O N O . C O M

EURO SONO ALEX T’REM PARC D’YVOURS, BATIMENTS B9 / 2 RUE D’YVOURS / 69540 IRIGNY / TÉL. : 04 72 44 34 34 / FAX. : 04 78 17 27 54 / EUROSONO@EUROSONO.COM

Fabricant depuis 1913

Guide

la nuit

Un billard ... Une table ... Les deux !

Date de sortie : 25 mars Diffusion : 25 000 exemplaires RÉSERVEZ VOTRE EMPLACEMENT PUBLICITAIRE JEAN-FRANÇOIS SAVOYE : 06 09 43 05 35 ou par mail jfsavoye@lyonpeople.com

36, rue Auguste Comte - 69002 Lyon

Tél : 04 78 37 39 51

www.billards-rivet.com


PEOPLE EVENTS

Le chanteur Quinze (Soul Legend)

07

Vincent Leroux (Paul Bocuse), Aline Germain (DS Automobiles) et Jérôme Bocuse

Alain Guillaume (FFVE) et son épouse Anne

Aline Caillet (Dutel) et Brigitte Gevardi (Solvay)

Olivier Slenczinski (DS Automobiles), Candice Augugliaro (Le Progrès) et Edouard Perret (DS Automobiles)

Patrick Fournet (Videlio) et Bernadette Piccinini (Lagoona)

Laurent Duc, président UMIH et Benoît Toussaint (Paul’O)

Le chef Gilles Reinhardt (Paul Bocuse)

Gilles Maysonnave (Comptoir Brunet), Julie Domerc et Pierre-Edouard Noël (Brake France)

Philippe Menguy, Christophe Nobis, Aline Germain (DS Automobiles) et Vincent Leroux (Paul Bocuse)

LA NOUVELLE DS 3 FAIT SON SHOW à l’Abbaye de Collonges

Avant d’aller briller au salon de Genève, la Nouvelle DS 3 s’est offert une avant-première gourmande, en compagnie des Toques Blanches lyonnaises. Un bijou. Discret, élégant, dont la beauté se déniche dans le détail, sa valeur demeure dans la précision de sa taille. Un design racé, une allure altière, cette parisienne demeure fidèle aux aspirations de l’ère DS, avantgardiste. Son charme ? Outre la furieuse boite auto EAT6 des phare LED-Xénon, et un freinage urbain automatique, elle réconcilie le conducteur avec la technologie. Les gadgets sont répudiés, ce sont les noces des logiciels intuitifs et du smartphone. Dans un univers entièrement connecté, le système Mirror Screen pourra accueillir autant les Android que les iOS. L’innovante Connect Box, vient enfin dévoiler tout les secrets de la voiture à son conducteur. Un ensemble expressif et séduisant personnalisable à souhait, le tout monté jusqu’à 208 ch. Photos : Fabrice Schiff

74

Lyonpeople / Mars 2016


PEOPLE EVENTS

08

JULIEN ANDLAUER Actua présente son pilote Porsche 2016

Afin de clôturer sa saison 2015, et présenter ses ambitions pour 2016, le jeune pilote lyonnais recevait ses amis et sponsors chez Laurent Nael au centre service Porsche de Saint Etienne. Photos : Jonathan Cortes

Julien Andlauer

Armelle Naël (Centre service Porsche Saint-Etienne) et Loïc Gazil (Pia Gazil)

Pascal Maume (Kiloutou) et Julien Andlauer

John Michelin, Romain Dumas (Pilote officiel Porsche), Michel Morey (Avocat MDL), Vincent Beltoise (pilote Porsche Cup), Morgan Pezzo (chef de projet grand prix INSA) et Vincent Gauthier (champion olympique de ski handisport)

Kevin Piza, Benjamin Paul et Dimitri Van Buggenhout (BR Performance)

Georges Journet (SPI) et Félix Greck (Multis Imprimerie)

Gérard Cormorèche, président du Crédit Mutuel Sud-Est, Sandy Leonelli (One System) et Geoffroy Cormorèche (Sarl Cormorèche)

Bruno Bony et Laurent Naël (Centre service Porsche Saint-Etienne)

Stéphane Andlauer, Renaud Devidal (Audi Bourgoin), Julien Dannonay (Action Karting) et Franck Lecat (Concession Audi)

Patrick Lohste (Yokohama), Isabelle Exbrayat, Frédérique Thalamy et Gaétan Valleix (Sainte Loc)

Julien Andlauer et le traiteur Pierre Martinet

Eva Andlauer et Lina Monegat, Véronique Bouche (Firststop), Danielle Duez et Thierry Bouche (Mairie de Ste Foy les Lyon) La Porsche Cup 2016 – Actua

Sébastien Chetail (Sainteloc), Christian Demigneux (Actua) et Bruno Hernandez (Laser Croissance)

Jean-Luc Remilly (Setreal), Baptiste Bosser (Was.light) et David Raffin (Actua)

Lyonpeople / Mars 2016

75


PEOPLE EVENTS

09

LE MARTINI est de retour !

Après plusieurs années de purgatoire, Le Martini - haut lieu historique d’affaires lié au bâtiment dans les années 70/90 au même titre que l’Habit Rouge - retrouve son nom de baptême et reprend vie grâce à Patrice et Narguize Sinanian. Anciens propriétaires du Bon Coin, revendu en 2015, le couple de restaurateurs a confié les fourneaux au chef Jean-Sébastien Navarro qui a développé une carte mêlant harmonieusement les classiques de la cuisine lyonnaise et de savoureuses spécialités arméniennes. Une nouvelle qui a réjoui les gourmets présents lors de la soirée inaugurale dont Pierre Nallet, artisan de cette reprise bienvenue. Photos : Anik M 12, avenue Foch – Lyon 6 – Tel 04 78 93 16 61 - Fumoir Ouvert à midi du lundi au samedi + jeudi et vendredi soir Entrée + plat 18€ - entrée + plat + dessert 22€

Pierre Nallet (Anahome Immobilier), Patrice et Narguize Sinanian, leur fils Philippe

Pascal Blache, maire du 6ème et Patrice Sinanian

Le chef Jean-Sébastien Navarro (Le Martini), Patrice Sinanian, son épouse Narguize et leur fille Alice (Le Martini)

Patrice et ses amis

Narguize et Patrice Sinanian (Le Martini), Delphine (Brune Events), Sophie Braillard (Arlim Immobilier), Catherine Nallet (Anahome) et Hélène Gorizian (MG Distri)

Arthur Stambulyan (NHQ nettoyage), Fabrice Wodey (Centre Porsche), Michel Monard (RH Triumviart), Patrice Simanian (Le Martini) et Marc Rizos (Victoria Propreté)

Le docteur Denis Servot, Alice Sinanian (Le Martini), le docteur Valérie Maguet et Patrice Sinanian (Le Martini)

Patrice Sinanian, Jean-Claude et Sylvie Gazarian (Rinascimento Lyon)

76

Lyonpeople / Mars 2016

Michel Lopez (Korloff), Jean-Luc Marcombe (Salengro Automobiles) et Dominique Palumbo (BMW Gauduel)

Mathieu Servot (SIL), Philippe Sinanian (Le Martini) et Thibaud Marsero (Brings)

David La Rosa (Blanchisserie du Grand Lyon), Yves Barbier (Foncière Vauban) et Patrice Sinanian

Nicolas Winckler (Lyon People), Patrice Sinanian et son épouse Narguize, Pierre Nallet (Anahome), Marco Polisson (Lyon People) et Mickaël Gorizian (MG Finances)


GRAND JEU CONCOURS DU 12 OCTOBRE AU 12 AVRIL 2016

1 voiture à gagner *

sur tirage au sort à partir de 80 € par addition *Tirage au sort sous contrôle d’hussier Voiture exposée sur la terrasse du restaurant

PLUS QUE 4 SEMAINES POUR PARTICIPER AU TIRAGE AU SORT

IMAGINE,

Un seul et même lieu, 1300 m2 d'espaces atypiques répartis sous trois chapiteaux. Prestation son et lumière haut de gamme incluse Team Building : Ateliers découverte des arts du Cirque Propositions artistiques "à la carte" 500 personnes en dîner 850 personnes en conférence

Rue de la Gare - 01 240 St Paul de Varax Tél. 04 74 42 51 97 / 04 74 42 02 84 contact@restaurant-leduverger.fr

www.restaurant-leduverger.fr

IMAGINE c'est aussi : - L'organisation d'arbres de Noël - Des déjeuners et dîners spectacles Cabaret-Cirque - Une école de Cirque - Un spectacle de CIrque traditionnel à Noël

Cirque Imagine, 5 avenue des canuts 69 120 Vaulx en Velin 04 78 243 243 www.cirqueimagine.com

Création graphique : GWD Marion Triverio

HÔTEL RESTAURANT LE DUVERGER


PEOPLE•EVENTS

Magali Blasco (Galderma) et Alexandra Andonian, médecin esthétique

10

Rachel Alzraa (Street Conexion) et le docteur Ouri Cohen (Cleage)

Sandra Domingo (DS Design), Laure Delvigo (Blush Magasine), Christian Drillien (Christian Drillien Ongles), Christine Margossian (Salon de Coiffure MC Genève)

Rachel Dumais (Klesia), Sophie Chartier (Happy & So), Lionel Smia (Carré Vip Production) Joanna Dimitriadis (Grand Lyon Metropol) et Mona Taschini (Happy & So)

Docteur Ouri Cohen entouré du professeur Ali Mojallal, chirurgie plastic et Michael Veber, chirurgien plasticien

Franck Sayac, dentiste, Elodie Laforet, manequin, Marie Allain, photographe, Michel Campoy (CMI) et Aurélie Pez (Cleage)

Professeur Ali Mojallal, chirurgie plastique, Michael Veber, chirurgien plasticien, Fouad Belfkira, chirurgien plasticien, docteur Ouri Cohen, Bertrand Durantet, médecin esthétique et Richard Vedovato, dentiste esthétique

CLEAGE

Vernissage de Marie Allain Le centre de chirurgie et de médecine esthétique Cleage accueillait le 4 février le vernissage de l’exposition de photos « Ines », qui se tiendra au cabinet de Ouri Cohen jusqu’au 5 mai 2016. La série de nus profonds et sensuels de Marie Allain tentent d’animer le côté onirique de notre vision, une recherche de l’esthétique dont l’hôte des lieux est familier. L’équipe de Cleage réunie pour le cocktail avec Ouri Cohen, Aurélie Pez et Mélanie Mathias, recevait d’autres membres de l’univers de la chirurgie esthétique dont le professeur Ali Mojallal, Amandine et Franck Lamy, Richard Védovato et Fouad Belfkira. Le secteur pharmaceutique aussi était représenté avec Philippe Castello (Sanofi) et Magali Blasco (Galderma), également celui de la mode, avec Margaux Boschat (Hourra Models), Rachel Alzraa (Street Connexion), Laurence Carry (Lolo Chatenay), et Elodie Laforet, mannequin chez AB models. Photos : Saby Maviel

78

Lyonpeople / Mars 2016

Annabelle Foucault et Mélanie Mathias (Cleage)

Marc Cohen gynécologue, docteur Serge Atlan, anesthésiste, docteur Ouri Cohen et André Safar, gynécologue

Adrien Demolis (VIP Models), Muriel Renard, coiffeuse, maquilleuse et Mickael Thonnard (VIP Models)

Lili ex du 42, Jean-Claude Caron, brocanteur, son épouse Elisabeth et Astrid Chaduc, architecte

Marie Allain, photographe entourée d’Aurélie Pez et du docteur Ouri Cohen (Cleage)

Amandine Lamy, médecin esthétique, son époux Franck, chirurgien de l’obésité

Maria Sagnard, médecin esthétique et Fouad Belfkira, chirurgien plasticien


PEOPLE•EVENTS

11

Marion Ploton (CGPME) et son époux Julien (Terre Adélie)

Fabrice Goenaga (Cap Office) et Charles Chazet (UXAM)

Certification de sécurité incendie « Verislect » par Bureau Veritas pour L’« AGENCE TOUS RISQUES » Remise de la certification par Bureau Veritas

L’entreprise lyonnaise « Agence Tous Risques » spécialisée dans la maîtrise et la prévention du risque incendie s’est vue dernièrement remettre la certification de Sécurité Incendie “VeriSelect“ par Bureau Veritas. « Ce label de qualité » est une garantie de fiabilité et de professionnalisme. Les deux créateurs dirigeants, Bertrand Bourgeron et Eric Péhau, ont organisé une soirée à la Maison Cellerier aux Halles de Lyon pour célébrer ce nouvel élan pour l’agence. La législation relative aux normes de sécurité incendie évoluant régulièrement, le maire du 6ème arrondissement Pascal Blache, attentif à la sécurité était également présent. Texte : Baudouin Wisselmann - Photos : Fabrice Schiff & Victoria Nowak

Philippe Durand (Bureau Véritas Certification), Bertrand Bourgeron (Agence Tous Risques), Eric Pehau (Agence Tous Risques) et Jacques Matillon (Bureau Véritas Certification)

Thierry Bourgeron (GL Events), Alain Cellerier et son fils Pierre-Guy (Cellerier)

Adeline Chazit (HRCP) et Guy Bouvier

80

Lyonpeople / Mars 2016

Guillaume Souy (Siemens), Jean-Léon Faure (Faure Collecte d’huile) et Thierry Rousson (Cap Office)

Steve Lacom (INEO) et Laurent Daublain (Syloc)

Patrice Pattier (ATR), Richard Khettar (Derichebourg) et Félix Navarro (ATR)

Jean-Pierre Rinaudo (Vulcain), Véronique Mazzocchin et Christian Micollet (Kalori)

Le commissaire divisionnaire Jean-Marc Rebouillat, Thierry Bruel (Estête) et Franck Dietsch (Comète Group)

Le J.A.B, presque au complet


AP TOUT Lyon 207x130 mm - 2015_Mise en page 1 01/03/2016 18:26 Page1

Fichier sélectif de 22 000 personnes, Lyonnaises de cœur, d’origine ou d’adoption, toutes concernées par l’identité, l’environnement et la vie lyonnaise

Ouvrage sur commande 93€

ÉDITÉ DEPUIS 1904 www.letoutlyon.com

Date de sortie : 4 avril 2016 Diffusion : 25 000 exemplaires

Immobilier

STAGE DE FOOT

SONNY ANDERSON DU LUNDI 11 AU VENDREDI 15 AVRIL 2016 DE 9H00 A 17H30 AU STADE DE L'HIPPODROME À LA TOUR DE SALVAGNY.

Toutes les informations et inscriptions sur la page Facebook STAGE DE FOOT SONNY ANDERSON

Réservez votre emplacement

dossier spécial immo

Contactez notre service commercial Axelle : 06 11 19 04 43 - axelle@lyonpeople.com Jean-François : 06 09 43 05 35 - jfsavoye@lyonpeople.com


PEOPLE•EVENTS

12

ENGIE OPEN METROPOLE 42 Un événement Media Sport Promotion

Lorsque l’agence Media Sport Promotion a pris les rênes de l’organisation de ce tournoi international de tennis féminin en janvier 2015, Jean-Claude Pietrocola avait 4 objectifs : l’augmentation du prize money de 25 000 à 50 000 dollars ; l’installation du court central au palais des sports d’Andrézieux-Bouthéon ; attirer des joueuses classées dans le top 100 mondial et enfin faire vibrer les décideurs foréziens en conviant 300 chefs d’entreprise au Zénith de Saint-Etienne pour une grande soirée économique et sportive, en présence de Gaël Perdriau (maire de Saint-Etienne) et Jean-Claude Schalk (maire d’Andrézieux-Bouthéon). Objectifs atteints ! Vivement 2017 avec de nouveaux défis !

Finale simple avec Laurent Pietrocola (Média Sport Promotion), Gérard Peycelon (BNP Paribas), Estelle Verney-Carron (Média Sport Promotion), Jean-Claude Schalk (maire d’Andrézieux-Bouthéon, vice-président Saint-Etienne Métropole), Marie-Camille Rey (viceprésidente en charge des sports de la région Auvergne Rhône-Alpes), Anne-Catherine Meynckens (Engie), Jean-Claude Pietrocola (Média Sport Promotion), Jean-Yves Bonnefoy (adjoint aux sports conseil départemental de la Loire), entourant les joueuses lors de la finale. 300 entrepreneurs présents au Zénith

André Mounier (CCI Lyon métropole Saint-Etienne) et Pierre-André Hafner (président du CSBJ) bien entourés !

Jean-Claude Schalk, maire d’Andrézieux-Bouthéon entouré de MarieCamille Rey, vice-présidente de la Région Auvergne Rhône-Alpes, Brigitte Masson, adjointe aux sports de Saint-Etienne, Anne-Catherine Meynckens, ajointe au délégué Rhône-Alpes pour Engie, Gérard Peycelon, directeur régional BNP Paribas et Estelle Verney-Carron (Média Sport Promotion)

Amandine Hesse, meilleur espoir français classée 159eme mondiale WTA

Marie-Camille Rey entourée de Lionel Boucher (adjoint au maire de Saint-Etienne) et de Badr Boukhrissi (président de l’académie gourmande)

Anne-Sophie Mestach, finaliste du simple et vainqueur du double

Stéphanie Voegele, vainqueur de la finale simple

Romain Patouillard (Média sport promotion), Estelle Verney-Carron (Média Sport Promotion) et Gaël Perdriau (maire de Saint-Etienne et président de Saint-Etienne métropole)

Le palais des sports d’Andrézieux-Bouthéon pouvant accueillir 2000 personnes

Alizé Lim, meilleur espoir français classée 157eme mondiale WTA Romain Patouillard (Média Sport Promotion), Anne Catherine Meynckens (Engie), Marie-Camille Rey( vice-présidente région Auvergne Rhône-Alpes), Jean-Claude Schalk (maire d’Andrézieux-Bouthéon), Jean Wallach (président de la Ligue de Tennis du Lyonnais) et la gagnante Stéphanie Voegele

82

Lyonpeople / Mars 2016

Océane Odin, meilleur espoir français, sélectionnée en Fed Cup contre l’Italie


PEOPLE EVENTS

13

Eric Langelier, François Lecreff (Lexus) et le comédien Thierry Lhermitte

Thierry Lhermitte

Corinne Merlin (Mauboussin), Pierre-Yves Gas (Agence Proxi’com) et Geneviève Watine

Laurette et Paul Meyer

Paola Coppola Bottazzi, vice-consul d’Italie

Stéphane Targe (Miroiterie Targe) et Vincent Targe (Régie Vincent Targe)

Dominique Juge (Leansey) et Julie Charpin (By Charpin)

Arthur Maier (Maier Developpement) et l’architecte Thierry Jalibert

Thibaut Grange (Clinique du Parc) et Emmanuelle Coulon

Bruno Boyadjian, Anne Michelin (Maison Rousseau) et le violoniste Rouslan Rubstov

Emilien Agron (Lexus), Hendrik Koopman (Idrac) et son épouse Théa

Pierre-Jean Vottero (Tri-Haut), Laurent Labbadi (Lamat) et Jean-Christophe Guillot (ACBG)

LANCEMENT DES NOUVELLES LEXUS HYBDRIDES

Thierry Lhermitte en guest star De l’avis unanime des heureux invités de la soirée de lancement, les nouveaux véhicules de la marque Lexus ont « une sacrée gueule ». Avec une particularité qui, dans la conjoncture climatique actuelle fait toute la différence, c’est la seule gamme 100% hybride au monde. De quoi ravir François Le Creff, directeur Lexus Sivam Lyon et son équipe qui ont présenté les nouveaux modèles Lexus RX, Lexus RC et Lexus GS en présence de Thierry Lhermitte. Le comédien était le maître de cérémonie de cette soirée qui a joué la carte caritative par l’organisation d’une tombola dont les recettes ont été intégralement reversées à la Fondation pour la Recherche Médicale dont il est le parrain.

Photos : Fabrice Schiff

Lyonpeople / Mars 2016

83


PEOPLE•EVENTS

14

INAUGURATION DU ZUCCA Mariott Lyon

Night and day dans la rue intérieure de la cité internationale. Ouvert depuis le 23 novembre à la place de la «Brasserie du Hilton» - enterrée sans fleurs ni couronnes -, le nouvel italien de l’hôtel Mariott est très réussi. Plusieurs centaines de gourmets se sont régalés lors de la soirée inaugurale. Photos : Fabrice Schiff & Victoria Nowak

Laye Diop (Marriott Hôtel), Jean-Claude Lavorel (Lavorel Hôtels) et Jean-Alexandre Ouaratta, chef étoilé du Château de Bagnols

Sandrine Vivier (Consultance Patrimoine), Christophe Marguin, président des Toques Blanches Lyonnaise, Amandine Avrillon (Consultance Patrimoine) et Hervé Bal (Editions HB)

84

Carole Dufour (Idées en tête), Guy Benhamou (Casino Le Pharaon) et Marie Rigaud (Printemps de Pérouges)

Gérard Auboeuf (Only Lyon), Anne-Sophie Condemine, adjointe à l’Emploi et l’horloger Jean-Louis Maier

Dora d’Ambrosio et Christophe Verpillot (Valority)

Claude Polidori (Halles de Lyon), Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon et l’architecte Albert Constantin

Maitre Cécile Conan et Michèle Artige-Dherbey (MDH Conseil)

Erick Roux de Bézieux (Syntagme) et son épouse Elodie et Caroline Auclair (Lord Nelson)

Houria Naji (De Neuville Chocolatier), Gérard Angel (Les Potins d’Angèle) et Sonia Philippot (Jeïto Bijoux)

Estelle Blanchard, Audrey Bresset, Jérôme Auclair (Azur Hélicoptère) et Margaux Dini

Denis Broliquier, maire du 2ème, Jean-Claude Lavorel (LH) et Pascal Blache, maire du 6ème

Delphine Vale-Lavorel (Apotecnia Kelis), Fabrice Reynard (La Villa Borgo), sa fille Marine et Maxime Lavorel (L’Horloge)

Le couturier Max Chaoul, Victor Bosch (Le Radiant) et son épouse Dominique

Lyonpeople / Mars 2016


B L A N C H I S S E R I E • I N D U S T R I E L L E

Depuis 30 ans, de nombreux clients & institutions nous font confiance

pourquoi pas vous ?

HÔTELS RESTAURANTS CLUBS CAFÉS TRAITEURS EVÈNEMENTIEL

Simplifiez vous le linge ! La blanchisserie du Grand Lyon prend en charge la gestion totale de votre linge.

Pratique et efficace ! Personnalisation de votre linge

381, rue de la Traille - 01700 Miribel

04 78 57 03 64

www.blanchisseriedugrandlyon.com dlr@blanchisseriedugrandlyon.com


CARNET MONDAIN Naissance 10/02/2016 Luca chez Morgane Imani et Alexandre Vincendet, maire de Rillieux-la-Pape

Disparitions Dans nos intentions de prière, Madame Georgette Abattu ; Monsieur Bernard Audras ; Monsieur Laurent Favier, patron de l’agence Comète ; Monsieur Yves Charbin ; Le comte Guy de Faletans ;

Nominations Jean-Marie Chanon a été élu président du conseil d’administration de la Banque Populaire Loire et Lyonnais. Il succède à Jean BrunetLecomte. *** Suite à la démission de Vincent Michelot, le 15 février dernier, Gilles Pollet a été nommé administrateur provisoire de Sciences Po Lyon par la rectrice de la région Auvergne/Rhône-Alpes. LÉGION D’HONNEUR Promotion du 1er janvier 2016 La dernière promotion de la Légion d’Honneur compte plusieurs Rhodaniens. Parmi les épinglés du nouvel an, au grade de chevalier : Elisabeth Ayrault, présidente de la Compagnie Nationale du Rhône ; Hélène LafontCouturier, directrice du Musée des Confluences ; Karine Dognin-Sauze, vice-présidente de la Métropole de Lyon (photo); Blanche Souci, professeur émérite à l’Université Lyon III et Henri Reynaud, conseiller diplomatique du Préfet de Région Rhône-Alpes. Une petite moisson côté lyonnais.

Sophie Moreau Chevalier dans l’ordre national du Mérite

A

48 ans, la fondatrice de Courir pour elles s’est vue remettre les insignes de chevalier de l’Ordre national du Mérite des mains de Simone André dans les salons de la mairie du 6ème en présence de Pascal Blache et de Nicole Chevassus sous les applaudissements des partenaires et bénévoles de l’association qui lutte contre les cancers féminins. Avec l’aide de sa belle-sœur Christine et de son amie Christine Le Guilloux, Sophie Moreau monte Courir pour elles en 2009, qui mariera ses deux aspirations, le sport et le caritatif. Dès la première édition, en 2010, la course connaît un vrai succès avec 1600 participantes, la progression est exponentielle, 3000, 4000, 6000… jusqu’à cette année, avec des inscriptions complètes à hauteur de 12 000 inscrites. Texte : Baudouin Wisselmann - Photos : Saby Maviel

Simone André, ancien adjointe au maire de Lyon épingle Sophie Moreau

Jeanine Chambat et le docteur Marc Istier (Ligue contre le Cancer-Comité du Rhône)

Simone André, Pascal Blache, maire du 6ème et Dominique Nachury, député

Alain Bouhy (Marathon du Beaujolais), Nathalie Roux, kinésithérapeute et Joël Lainé (ASO, Comité directeur du Marathon de Paris)

Marco (Lyon People) entouré de Nicole Chevassus, ancien maire du 6ème et Sophie Moreau, présidente de Courir Pour Elles

Fabienne Levy, Pascal Chopin (JC Decaux), Marie-Thérèse Rabatel et Yann Cucherat, adjoints au maire de Lyon

Agenda caritatif DÎNER DE GALA MBM C’est l’un des rendez-vous caritatifs les plus suivis. Chaque année, Elie Cunat, Michel Lopez et Thierry Monneri réunissent plus de 300 convives à l’Abbaye de Collonges. Le but de cette soirée est de récolter des fonds destinés aux enfants malades porteurs de trisomie 21, de cancer et de leucémie, via les associations Geist 21 et Léon Bérard. L’édition 2016 aura lieu le lundi 4 avril sous le parrainage de Nicolas Gagneux, président de 6ème Sens Immobilier. Renseignements et réservations des tables : 06 03 12 38 06 et eliecunat@gmail.com

Sophie Moreau entourée des membres de sa famille

Photos © Fabrice Schiff et Saby Maviel

86

Lyonpeople / Mars 2016

Reportage complet sur www.lyonpeople.com – Rubrique Les Gens


LYON PEOPLE MARS 2016  

Lyon People, leader de la presse magazine lyonnaise

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you