Page 1

Les 16 Rendez-Vous

QU’IL NE FALLAIT PAS RATER !

N°176 – Juillet 2017

INTERVIEW EXCLUSIVE

PATRICK CHÊNE

Du Tour de France au Mont Ventoux

OPEN TENNIS PARC

Toutes les photos de la première édition

GASTRONOMIE

Le pari fou des Troisgros

d’Eden

UN JARDIN


N°176 – Juillet 2017


Consommations mixtes (43 AMG inclus) : 4,5-8,4 l/100 km - CO2 : 116-194 g/km.

Classe C Cabriolet. Sensations à découvert.

Etoile 69

ecoute@mercedes-lyon.fr

Mercedes-Benz Etoile 69

www.groupechopard.mercedes.fr

l Lyon 9 - 89, rue Marietton l Villefranche-sur-Saône - Avenue de l’Europe l Vienne - 142, avenue du Général Leclerc l Saint-Fons - 65, boulevard Lucien Sampaix The best or nothing : le meilleur, sinon rien.


lp

EDITO

LE CHANT DU DÉPART

E

lle a dansé plus d’un été Bien cinq ans, si j’ai bien compté Une fois avec un Ayrault fatigué Une autre avec un Valls endiablé Puis un Cazeneuve très amoché Presque autant que l’éducation nationale Qui va vraiment très très très mal Le bal tragique est enfin terminé Abandonnée par les Villeurbannais Privée de voix, elle veut pourtant chanter A défaut de nous avoir enchantés Vous dansiez belle Kacem ? Eh bien chantez maintenant Des chansons un peu gnan gnan Pourtant labellisées par la Sacem.

Justin Calixte Retrouvez Justin Calixte chaque semaine sur lyonpeople.com

Lyonpeople.com n°176 - Juillet 2017 Sur une idée originale de Marc Engelhard et Nicolas Winckler Couverture : Michel et César Troisgros photographiés par Jean-Luc Mège Directeur de la publication Nicolas Winckler - nicolas@lyonpeople.com Rédacteur en chef Marc Polisson - marco@lyonpeople.com Journaliste Morgan Couturier - morgan@lyonpeople.com Conseillère éditoriale Françoise Petit - francoise.petit@lyonpeople.com Direction artistique Nathalie Dupuy / Animal Créatif Graphiste Maquettiste Valérie Barranco - valerie@lyonpeople.com Graphiste Maquettiste Ghislain Laîné - ghislain@lyonpeople.com Photographe webmaster Fabrice Schiff - fab@lyonpeople.com Ont collaboré à ce numéro Jean-Alain Fonlupt, Christian Mure, Nadine Fageol, Guillaume Resin, Alissia Ahr et Laurette. Photographes Jean-Luc Mège, Pierre Sage, Saby Maviel et Anik M Chef de Publicité Axelle Lamiche - axelle@lyonpeople.com - 06 11 19 04 43 Comptable Valérie Vacher - valerievacher@lyonpeople.com Agence Coyote Diffusion Bruce Mathieu - bruce@lyonpeople.com Supplément gratuit du www.lyonpeople.com. Impression Chirat. Ne peut être vendu. Ne pas jeter sur la voie publique. La reproduction des textes, dessins et photographies publiés dans ce numéro sont la propriété exclusive de Lyonpeople, une marque de Jetpeople.com SARL au capital de 178 030€. RCS Lyon 493 132 252 Elle se réserve tous droits de reproduction dans le monde entier. Dépôt légal à parution. ISSN : 1952-7772. Abonnement pour 1 an = 49€.

100 000 lecteurs tous les mois Etude Médiamétrie 05/2005

Lyonpeople est certifié par l’OJD BP 6171 - 69469 Lyon Cedex 06 Tél. : 04.72.82.97.78 Fax : 04.72.43.92.05


SOMMAIRE

Juillet 2017 NEWS PAGE 8 La vie lyonnaise JACQUES MARCOUT ALAIN ISAAC-SIBILLE PAGE

12 La vie politique

PAGE

LES NOUVEAUX DÉPUTÉS

14 La vie économique

BLANCHISSERIE DU GRAND LYON

PAGE

Pour nous situer... Villefranche-sur-Saône 6 minutes Lyon 18 minutes Mâcon 25 minutes Roanne 55 minutes Genève 1h30 Paris by TGV 2h20 Saint-Tropez 3h50 New-York 8H25

16 La vie culturelle

KRYSTEL BREDA - TRISTAN SAX

PAGE

18 La vie gastronomique

DADDY POULE CUISINES BERNOLLIN

PAGE

20 People at home

PATRICK CHÊNE, VIGNERON DANS LE SUD

26 EN COUVERTURE La saga Troisgros PAGE

PAGE

32 Evasion ÉTÉ

AGENDA MEGÈVE AGENDA DOMBISTE PAGE

36 PEOPLE SPORT

Olympique Lyonnais Open Parc Tennis

AU COLOMBIER Restaurant en bord de Saône PRIVATISATION PARTIELLE OU TOTALE POUR VOS ÉVÉNEMENTS

PAGE

46 Auto

ESSAI MERCEDES

JOURNÉE CIRCUIT TRIDENT

PAGE

52 PEOPLE EVENTS

MOIS PAR MOI

LES EVENEMENTS

QU’IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ouvert du lundi soir au dimanche midi

CARNET MONDAIN

SPÉCIAL FOCH

Les 12 Rendez-Vous

QU’IL NE FALLAIT PAS RATER !

N°175 – Juin 2017

EN KIOSQUE

180 PAGES D’ENQUÊTE EXCLUSIVE

LES SECRETS

DE L’AVENUE LP JUIN 2017.indd 1

LISTE DES DIFFUSEURS SUR WWW. LYONPEOPLE.COM ou par correspondance : Lyon People* - 139, rue Bugeaud - 69006 Lyon

foch 31/05/17 11:41

126, allée du Colombier Pont de Saint-Bernard 69480 ANSE Réservation : 04 74 67 04 68 ou par mail info@aucolombier.com Menu en ligne sur www.aucolombier.com

photos © Jean-Luc Mège, Saby Maviel, Le Fotographe

BMW ALTITUDE AU LAQUAIS

*10E frais de port compris

lp


LA VIE LYONNAISE

JACQUES MARCOUT

à l’heure du changement Trois ans après « Hypnose, les secrets du bonheur », Jacques Marcout revient en librairie avec un nouvel opus consacré au changement. Ça tombe bien, il est dans toutes les têtes.

C

hemise de lin, teint halé de bon aloi, nous voilà attablés à la Brasserie des Brotteaux avec le patron de Prisme Consulting, tout juste rentré d’un voyage initiatique en Inde. Depuis qu’il a changé de job, l’ancien prince de l’évènementiel lyonnais a placé sa vie dans une démarche altruiste. « J’ai le plaisir d’aider les gens. Je me sens utile ». Une expérience de la relation aux autres et à soi-même dont il fait profiter les chefs d’entreprise qu’il coache dès potronminet et les particuliers qu’il reçoit dans son cabinet de la place Bellecour, chaque aprèsmidi, pour des séances d’hypnothérapie (80€/ heure). Avant de se coucher sur son divan, nous vous recommandons la lecture de son dernier ouvrage intitulé « Comment accepter le changement ». Est-ce la vague Macron qui submerge la couverture ? Le livre a été édité en mars, soit deux mois avant la présidentielle, mais elle est tout à fait prémonitoire. « Je ne parle pas de politique ! » assure Jacques Marcout, qui s’est néanmoins intéressé de près à tous les bouleversements qui nous perturbent au quotidien. Du changement climatique à la mondialisation, l’auteur utilise la technique de l’entonnoir pour nous impliquer dans ce processus et nous donner

Jacques Marcout est assurément un homme de son époque. De la génération instantanée. Il ne supporte pas l’attente. Ainsi en est-il de cette chronique qu’il guette fiévreusement depuis trois mois, me houspillant de temps à autre d’un « tu es encore vivant ? » téléphonique langoureux, tout en sachant pourtant pertinemment que je me consacrais corps (oui parfaitement !) et âme au Maréchal Foch et à son avenue.

des clés afin de lutter contre le stress et vivre ces transformations le mieux possible. « Je m’adresse à tous ceux qui attendent une solution de l’Etat ou des médicaments. Alors que la solution est en eux ! » La partie la plus intéressante de l’ouvrage concerne sa propre expérience. C’est suite à son burn-out, intervenu en 2004, qu’il a décidé de donner une nouvelle orientation à sa vie professionnelle. « Je suis passé par là. Je comprends beaucoup mieux les autres ! » S’il est plus zen, notre ami hypnothérapeute n’est est pas moins surbooké. « La promotion d’un livre, c’est comme une campagne électorale » souritil entre deux conférences. Mais promis, cet été, ce « cœur à prendre » s’appliquera enfin à lui-même l’un de ses plus pertinents conseils : déconnecter. Marc Polisson

« Comment accepter le changement » de Jacques Marcout Editions Dangles – 256 pages - 18€

Pour Dominique Nachury, c’est aussi l’heure du changement. A l’insu de son plein gré…

NORBERT DENTRESSANGLE

Boulimique d’hôtels particuliers C’est au tour de l’ancien siège de la Maison de l’Environnement (32, rue Sainte-Hélène à Lyon 2eme) de tomber dans l’escarcelle de l’ancien transporteur. La Métropole de Lyon propriétaire de l’immeuble l’a vendu à la SAS Dentressangle Initiative située au 30 bis, rue Sainte-Hélène dans l’hôtel particulier d’Adélaïde Yemeniz. « Ce remembrement permettant l’extension de ses bureaux nécessaire à son activité. » précise le service presse du Grand Lyon. Il a ainsi été décidé en commission permanente du 4 avril 2017, la cession de ce bien à la SCI Bureaux Sainth dont le gérant est Norbert Dentressangle au prix fixé par France Domaine, soit 1 650 000 euros pour 835 m2, révèle l’hebdomadaire Les Potins d’Angèle. Et selon son rédacteur en chef Gérard Angel, Norbert Dentressangle ne compte pas s’arrêter là puisqu’il vise carrément les deux hôtels particuliers qui abritent le Musée des Arts Décoratifs et le Musée des Tissus. Avec un carnet de chèques pesant plus d’un milliard d’euros, il peut en effet tout s’offrir à Lyon et ailleurs. lyon people • juillet 2017 • 8 •

Photo© Fabrice Schiff

lp


lp

LA VIE LYONNAISE

Voile à Nernier (lac Léman) A gauche : Franck et Cyrille A bord : Daniel Isaac, et son fils Alain

ALAIN ISAAC-SIBILLE a tiré son dernier bord I l y avait foule, samedi 29 avril 2017, en l’église Notre Dame du Point du Jour, pour rendre hommage à une figure du patronat lyonnais, éteinte quatre jours plus tôt. 8ème enfant (sur 10) de Daniel Isaac, PDG de Devay et Paule, Alain Isaac était le petitfils de l’ancien président de la Chambre de Commerce Auguste Isaac (Dognin et Cie), une personnalité incontournable (avec Aynard et Riboud) au début du XXème siècle. Dans ces familles nombreuses, où tout le monde travaille dans la soie, Alain va choisir de tisser sa toile… dans la mécanique. Après sa licence de droit, il intègre l’entreprise Brachet Pravaz Richard spécialisée dans les équipements électriques avant de bifurquer dans les gazinières et les appareils électroménagers suite au boom de la ménagère multi équipée (et pas encore déprimée). Rebaptisée CIAPEM, la société est ensuite intégrée à Thomson Brandt. Pendant 30 ans, il va diriger les usines du groupe dont il ne vivra pas la triste fin suite au lâchage de son actionnaire principal. Il connaît ensuite les joies du cumul des mandats en présidant quasi simultanément APICIL, le centre Alexis Carrel puis le Secours Catholique. Dans la tradition humaniste et sociale (à ne pas confondre avec socialiste) du patronat chrétien lyonnais. lyon people • juillet 2017 • 10 •

Bernadette et Alain Isaac Sibille entourés de leurs enfants : Franck, Serge, Laurence et Cyrille

Alain, Michel et Robert Isaac (dit Roby) dans les années 30

Frère inséparable de notre truculent ami Michel Isaac-Tresca (Lyon People n°98, spécial Boulevard des Belges), cet enfant des Brotteaux épouse en 1956 une file d’Ainay, Bernadette Sibille, dont le père Albert est négociant en métaux. Après quelques années dans le 6ème, le jeune ménage s’installe au Point du Jour, dont Bernadette (maire du 5ème puis député de la 1ère circonscription) fera son fief électoral. C’est là que grandissent leurs quatre enfants avec dans l’ordre d’arrivée le volubile et hyper actif Franck, vice-président du LOU Rugby aux lunettes improbables; Cyrille, médecin oto-rhino récemment élu député après avoir habilement surfé sur la vague En Marche et s’être infusé Macron en intraveineuse (son portrait dans Lyon People n°131, spécial Sainte Foy) ; Serge, DG de JTEKT Automotive, filiale de Toyota établie à Irigny ; et enfin Laurence, ex responsable des opérations extérieures de RTL, désormais coach pour adultes (Human Air) et pour adolescents (tonavenir.net). C’est dans la propriété familiale « Le Verdi », à Nernier, au bord du lac de Genève, qu’Alain Isaac-Sibille aimait se ressourcer. De longues heures de navigation à bord du « Loup » (prémonitoire, mon cher Franck !) et une passion de la voile héritée de son père Daniel… avant sa grande traversée vers l’au-delà. Marc Engelhard


RANGE ROVER EVOQUE

ESPRIT SAUVAGE, AMBITION URBAINE.

À PARTIR DE 299 € PAR MOIS (1) AVEC APPORT Garantie et entretien inclus pendant 3 ans Location Longue Durée sur 36 mois

Avec son design moderne et élégant, c’est en ville que le Range Rover Evoque se sent véritablement chez lui. Et grâce à son nouveau système d’infodivertissement, c’est à bord que vous vous sentirez véritablement chez vous. Land Rover Automotion Lyon Nord ZAC de Sans Souci – Chemin de Paisy 69760 LIMONEST – Tél. : 04 78 66 62 90

Land Rover Automotion Lyon Sud 12A rue des Frères Bertrand 69200 VÉNISSIEUX – Tél. : 04 78 60 60 00

landrover.fr/lyon-nord

landrover.fr/lyon-sud

ABOVE & BEYOND : Franchir de nouveaux horizons. (1) Exemple pour un Range Rover Evoque 5P Mark V Pure eD4 BVM au tarif constructeur recommandé du 24/05/2017, en LLD sur 36 mois et 30 000 km maximum,

299 €

5 400 €

soit 36 loyers mensuels de après un apport de incluant les prestations entretien et de garantie. Offre non cumulable, réservée aux particuliers valable jusqu’au 31/07/2017 dans le réseau Land Rover participant. Sous réserve d’acceptation de votre dossier par Land Rover Financial Services, nom commercial de LEASYS France, SAS au capital de 3 000 000 € – 6 rue Nicolas Copernic ZA Trappes-Elancourt 78190 Trappes – 413 360 181 RCS Versailles. Courtier en assurance enregistré à l’ORIAS no 08045147 (www.orias.fr). La prestation d’assistance est garantie et mise en œuvre par Europ Assistance, entreprise régie par le code des assurances.

730 €/mois

5 400 €.

Modèle présenté : Range Rover Evoque TD4 150 BVM HSE Dynamic avec options : après un apport de Sous réserve de disponibilité des coloris présentés. Consommation mixte norme CE 1999/94 (l/100 km) : de 4,2 à 8,2. Émissions de CO2 (g/km) : de 109 à 185.

AUTOMOTION RCS Pontoise 430 392 746

Venez découvrir le Range Rover Evoque chez votre concessionnaire :


lp

LA VIE POLITIQUE

LES NOUVEAUX DÉPUTÉS DU RHÔNE La vague macroniste (LREM) a presque tout emporté sur son passage, engloutissant même les quartiers chics de la rive gauche, fiefs historiques de la droite. A gauche, le parti socialiste est laminé. Najat Vallaud Belkacem et Thierry Braillard, ministres de François Hollande, disparaissent du paysage politique. Photos © Fabrice Schiff

1ère CIRCONSCRIPTION

THOMAS RUDIGOZ (LREM) ELLIOT AUBIN (FI)

4ème CIRCONSCRIPTION

ANNE BRUGNERA (LREM) DOMINIQUE NACHURY (LR)

7ème CIRCONSCRIPTION

ANISSA KHEDHER (LREM) 50,60% ALEXANDRE VINCENDET (LR) 49,40%

11ème CIRCONSCRIPTION

JEAN-LUC FUGIT (LREM) GEORGES FENECH (LR)

lyon people • juillet 2017 • 12 •

54,71% 45,29%

2ème CIRCONSCRIPTION

64,36% 35,64%

HUBERT JULIEN-LAFERRIÈRE (LREM) NATHALIE PERRIN GILBERT (GRAM)

60,55% 39,45%

BLANDINE BROCARD (LREM) PHILIPPE COCHET (LR)

5ème CIRCONSCRIPTION

8ème CIRCONSCRIPTION

PATRICE VERCHÈRE (LR) JOËLLE TERROIR (LREM)

53,62% 46,38%

12ème CIRCONSCRIPTION

CYRILLE ISAAC-SIBILLE (LREM) 56,25% JÉRÔME MOROGE (LR) 43,75%

3ème CIRCONSCRIPTION

53% 47%

JEAN LOUIS TOURAINE (LREM) PASCAL LE BRUN (FI)

6ème CIRCONSCRIPTION

60,25% 39,75%

BRUNO BONNELL (LREM) NAJAT VALLAUD-BELKACEM (PS)

9ème CIRCONSCRIPTION

BERNARD PERRUT (LR) MARION CROIZEAU (LREM)

13ème CIRCONSCRIPTION

DANIÈLE CAZARIAN (LREM) PHILIPPE MEUNIER (LR)

51% 49%

52,35% 47,65%

59,85% 40,15%

60,32% 39,68%

10ème CIRCONSCRIPTION

THOMAS GASSILLOUD (LREM) 63,83% SOPHIE CRUZ (LR) 36,17%

14ème CIRCONSCRIPTION

YVES BLEIN (LREM) DAMIEN MONCHAU (FN)

65,60% 34,40%

Leur biographie complète sur www.lyonpeople.com


MINI CLUBMAN. ÉDITION SPÉCIALE HYDE PARK. Inclus dans l’édition : GPS avec écran 6,5", affichage tête haute, toit ouvrant, sellerie tissu-cuir, jantes 17", climatisation automatique, projecteurs antibrouillard et rétroviseurs rabattables électriquement.

À PARTIR DE 340€/MOIS SANS APPORT. ENTRETIEN ET EXTENSION DE GARANTIE INCLUS.* MINI STORE ALTITUDE 69 6, rue Joannès Carret 69009 Lyon 04 72 53 88 88

680, avenue de l'Europe 69400 Villefranche-sur-Saône 04 74 60 30 60

www.gauduel.mini.fr *Exemple pour un MINI ONE CLUBMAN EDITION HYDE PARK. Location Longue Durée sur 36 mois et pour 30 000 km intégrant l'entretien et l'extension de garantie. 36 loyers linéaires : 339,69 €/mois. Offre réservée aux particuliers, valable pour toute commande d’un MINI ONE CLUBMAN EDITION HYDE PARK jusqu'au 30/09/2017 dans votre MINI STORE ALTITUDE 69 LYON. Sous réserve d’acceptation par MINI Financial Services Département de BMW Finance - SNC au capital de 87 000 000 € RCS Versailles B 343 606 448 TVA FR 65 343 606 448. Courtier en Assurances immatriculé à l’ORIAS n°07 008 883 (www.orias.fr). Consommation en cycle mixte : 5,2 l/100 km. CO2 : 122 g/km selon la norme européenne NEDC. L'extérieur de ce véhicule comporte des équipements de série ou en option en fonction de la finition.


lp

LA VIE ÉCONOMIQUE

BLANCHISSERIE DU GRAND LYON Une renaissance tambour battant

En proie à des difficultés financières, la Blanchisserie du Grand Lyon a retrouvé des couleurs depuis sa restructuration, entamée il y a 3 ans par son nouveau dirigeant, David La Rosa. Texte : Morgan Couturier- Photos © Fabrice Schiff

D

ix-sept tonnes de linge en une journée. Ce qui donnerait des vertiges à la plus commune des ménagères réjouit aujourd’hui le personnel de la Blanchisserie du Grand Lyon. Non pas que ses 50 employés soient des férus de corvées. Et encore. Les piles s’entassent chaque matin devant l’entrepôt, pour leur plus grand bonheur. L’activité tourne à plein régime, comme ces machines XXL d’où ressort un linge méticuleusement plié. Quoi de plus normal après tout, pour cette entreprise où transitent par milliers serviettes, draps et autres tabliers importés des hôtels, restaurants et traiteurs de la région ? Sauf pour cette société de service, frappée, il y a encore trois ans, par de sérieux soucis financiers, dont un passif estimé à 600 000€. Une tâche dans le budget que s’est empressée d’effacer son nouveau dirigeant-associé, David La Rosa, lors de la reprise en 2014, de cette historique entreprise miribelane. Soutenu par la holding grenobloise

lyon people • juillet 2017 • 14 •

de la Blanchisserie Morel-Bordet (BMB), le serial entrepreneur a su remettre l’enseigne sur des courants bien plus réconfortants. À la faveur, il est vrai, de copieux investissements. Outre la reprise de la blanchisserie (dont le prix n’a pas été communiqué, ndlr), l’as du marketing s’est également chargé d’insuffler une nouvelle dynamique à son outil industriel. « On a investi près de 600 000€. Et quasiment le triple en achat de linge, soit 1,5M€ pour renouveler l’ensemble des stocks et financer la croissance », présente ce dirigeant aux mille et unes carrières. Suffisant pour dépasser l’hostilité de sa clientèle - lassée par la mollesse des rendements -, et s’attirer la sympathie de nouveaux partenaires.

DÉMÉNAGEMENT PROGRAMMÉ « Quand j’ai repris la société, (avec Sébastien Bordet et son frère Nicolas) elle enregistrait 2,9M€ de chiffre d’affaires. On a fini 2016 avec des gains et 3,9M€ de CA. Mon objectif, c’est d’atteindre 4,4M€ d’ici la fin de l’année 2017. Nous ferions plus de résultats avec moins d’achats de linge mais il était primordial de remettre les stocks à niveau. Nos clients ont été sensibles à ces efforts, que ce soit en termes de service de linge, de mise en conformité à tous les niveaux. On a relevé le niveau de la qualité ». Les comptes plus blancs

que blanc, comme le vanterait la lessive Omo, la Blanchisserie du Grand Lyon a retrouvé sa stabilité. « Cette entreprise a trop souffert d’une valse des actionnaires et de ses dirigeants. Nous sommes là pour construire et durer », promet David La Rosa, conscient des sacrifices endurés pour remonter la pente, lui qui fut contraint de délaisser sa vie de famille le temps d’appliquer son business-plan. La promesse d’une croissance rigoureuse a ragaillardi les troupes. Un changement d’ambiance, symbolisé le 1er février dernier, par la reprise de la Blanchisserie des Monts du Lyonnais, berceau historique des blanchisseurs, dont la réputation n’est plus à faire dans la restauration haut de gamme. Une première étape dans le projet de l’ambitieux chef d’entreprise, obnubilé par la satisfaction client et la prospérité de sa nouvelle maison. « C’est normal qu’on veuille atteindre une taille critique lorsqu’on est une blanchisserie indépendante dans un marché dominé par des colosses », partage-t-il. Des rêves de grandeur que l’intéressé entend rapidement concrétiser. Depuis 6 mois, la blanchisserie recherche un nouveau terrain de jeu. « Un complexe qui fera au moins 3500m2 d’usine sur un foncier de 10 à 12 000m2 », livre-t-il. La croissance est à ce prix. La machine est lancée, reste à étendre le linge. À Lyon, comme dans toute la région.


lp

LA VIE CULTURELLE

KRYSTEL BREDA & TRISTAN JOUTARD «Glam Our Night» Duo

C’est un subtil mix entre le pur entertainment, le registre festif et le mélange assumé des répertoires, que Krystel et Tristan concoctent pour chacune de leur prestation… La qualité de leur background artistique et leur faculté à se glisser dans le désir des autres sans perdre une once de leur personnalité, prouvent que ce sont bien deux belles âmes d’artistes… Texte : Jean-Alain Fonlupt - Photos © Gilles Aguilar et Fabrice Schiff

L

a rencontre avec « la Chanteuse et le Saxophoniste » se fait d’ailleurs au cœur de l’expérience «art business» de Lyon, au Rooftop du Pavillon 52 réalisé par Rudy Ricciotti, l’architecte du superbe MuCem de Marseille. A l’origine, c’est la danse que Krystel Bréda choisit comme vecteur des émotions. Un alphabet corporel ajusté à l’urgence de son désir d’expression qu’elle apprendra, à Cannes, chez la danseusechorégraphe Rosella Hightower… Un talent révélé dont elle enseignera la couleur modernjazz à Paris et un peu partout sur la planète où l’on cherche, dans la joyeuse proximité des clubs de vacances, à conjuguer farniente et spectacle… Une transmission d’où va éclore une autre passion pour une autre forme de jubilation : la voix ! Comme la générosité

d’un artiste s’évalue aussi à sa prise de risque, c’est en chanteuse à part entière que Krystel multipliera les concerts, et, consécration méritée, qu’elle intégrera en 2015 l’Asia Tour de la célèbre comédie musicale «Roméo et Juliette» pour y déployer toutes les nuances de son timbre et de son authentique force d’interprétation. Elle choisira Lyon pour vivre en professionnelle de la musique. Avec son complice saxophoniste Tristan Joutard, formé à l’énergie du rock, la modernité baroque du «nouveau cirque» et la «Folie Douce» des tout premiers sets «instrumentiste/D’J», c’est en «Glam Our Night» duo qu’ils sont invités à marquer de leurs empreintes vocales et musicales les soirées qui comptent ou les rendez-vous «corporate»… Plus qu’en simple partenaire, c’est en alter ego que Tristan

CIE STYLISTIK

et de l’altérité. Artiste associé Maison de la Danse de Lyon, il investira - en résonnance au focus «Afrique» du festival IN - le théâtre Golovine avec son solo «Entre [Deux]», revisité 2.0 par la chorégraphe Kirsten Debrock. Un solo également programmé dans le cadre du projet «Enfants à l’honneur» et dans un parcours chorégraphique sur 4 espaces muséaux en lien avec l’exposition «Eclaireurs Sculpteurs d’Afrique»… A découvrir pour les festivaliers du 7 au 29 juillet et pour les «sédentaires» sur le clip tourné sur les berges de Saône en contrepoint des masques de Pascale Martine Tayou. vimeo.com/220467522

Entre [Deux] 2.0 en Avignon Soyons fiers de nos artistes locaux, surtout lorsqu’ils défendent leur travail dans le plus prestigieux des rendez-vous avec les arts vivants, le festival d’Avignon. C’est la Compagnie lyonnaise Stylistik du danseur chorégraphe d’origine sénégalaise Abdou N’gom qui exporte dans la cité des papes, son hip hop contemporain métissé de nouvelles gestuelles et habité par une physicalité virtuose au service du sensible lyon people • juillet 2017 • 16 •

distille l’âpre sensualité du sax et souligne avec ferveur la voix toujours impliquée de Krystel… Ces deux-là se baladent avec une élégante nonchalance et une étonnante vitalité dans le vaste répertoire revisité de la variété internationale, de la bonne chanson française comme sur les rythmes pop, house, électro. On peut compter sur leur expérience pour trouver l’impeccable unisson avec l’attente de chaque public sans «bémoliser» pour autant la justesse de leur propre proposition… Qu’ils dessinent les contours arty d’une hype party ou qu’ils mettent le feu au cœur même de la fête, ils le font avec un indiscutable et sincère enthousiasme ! Page Facebook : Glam Our Night Site web : tristanjoutard.wixsite.com/glam-our-night


Une grande idée. Tout électrique.

smart – une marque de Daimler

>> Nouvelles smart forfour & fortwo electric drive. Vos distributeurs agréés Etoile 69 >> Ecully - Rond-point le Pérollier >> Saint-Fons (Mercedes-Benz) - 65, bld Lucien Sampaix

smartlyon >> Villefranche-sur-Saône (Mercedes-Benz) - Av. de L’Europe >> Vienne (Mercedes-Benz) - 142, av. du Général Leclerc

>> Informations véhicules neufs et occasions : 04 72 18 08 94 - Du lundi au vendredi : 8h-19h. Le samedi : 10h-17h Electric drive : Véhicule électrique. Consommations mixtes des smart electric drive forfour : 13,1 kWh/100 km ; fortwo coupé : 12,9-13 kWh/100 km. Emissions de CO2 : 0 g/km. autonomie environ 160 km ; chargement sur une prise 220 V de 0 à 100 % en 6 heures. L’autonomie peut varier en fonction du style de conduite du conducteur, des conditions de route et de circulation, de la température extérieure, de l’utilisation du système de climatisation ou de chauffage, etc. Les temps de charge sont donnés à titre indicatif et n’ont pas de valeur contractuelle. Ils varient selon le type d’installation électrique.


lp

LA VIE GASTRONOMIQUE

DADDY POULE

Philippe Gauvreau on the roof top

S

i je ne l’avais pas fait : un autre l’aurait fait» résume le chef Philippe Gauvreau (53 ans) qui fit les beaux jours de la Rotonde à la Tour de Salvagny en décrochant le Graal des étoiles du Guide Michelin... On n’arrête pas un pur-sang lancé au grand galop comme il l’a ensuite prouvé en réussissant un coup de maître avec sa Brasserie Halles 9 ouverte le 23 mai 2012 à Tassin avec des prix et une déco dans l’air du temps. Il double la mise sur le toit du Phare, qui marque la nouvelle entrée sud de Tassin, avec des prix encore plus abordables pour son Daddy Poule (la cuisine au grand air) seulement ouvert depuis le 11 mai dernier et servant 200 couverts par jour. Sur sa terrasse avec une vue unique, il nous comble avec ses plats à base de poulet fermier de Loué «Label Rouge» pour un ticket moyen de 20 euros le midi et 28 euros le soir. Manon au service souriant et le sous-chef Dominique Serres (27 ans) passé par les cuisines des palaces cannois et les brasseries Bocuse donnent le meilleur d’eux-mêmes... Nous nous sommes régalés d’un inédit tout autant qu’excellent carpaccio de volaille cuit avec condiments, parmesan, bouquet de roquette (photo ci-dessous) et d’un wrap de volaille «tandoori» roquette, avocats, tomates et légumes. Le suprême de volaille de Loué «Label

Rouge» rôti sur la peau est évidemment le platvedette de ce tout nouveau restaurant au décor vraiment unique... Le burger «curcuma» de volaille croustillante compotée d’oignons, tomate, roquette aura ses partisans tout comme ses cinq Planch’ à picorer. Au dessert : la glace vanille madeleines au miel, le tiramisu au café et les fraises «melba» vous feront fondre de plaisir comme dans les publicités sur les toits de New York...

Christian Mure - Photos ©Fabrice Schiff

DADDY POULE (la cuisine au grand air) 173, avenue Charles De Gaulle 69160 Tassin la Demi-Lune (parking au sous sol) Tél. 04 74 70 07 07 www.daddypoule.com Ouvert tous les jours. Service jusqu’à 22 heures.

DÉCORATION BRUTE BOIS, BRIQUES ET MÉTAL Il n’y avait pas de toit-terrasse dans le premier projet de Christian Machefert (Efféa), maître d’ouvrage de l’ensemble immobilier. Après sa rencontre avec Philippe Gauvreau, l’architecte François Chambaud a effacé sa première copie et refait ses calculs de charge pour le mettre sur le toit. A l’intérieur, Stéphanie Latandry-Boudier (42 ans) de l’agence Hervé Moreau est l’architecte inspirée de ce décor très tendance : «On est parti

lyon people • juillet 2017 • 18 •

sur quelque chose de décalé beaucoup plus simple que le décor de sa brasserie Halles 9. Comme la ferme d’un grand-père avec ses poules et ses animaux. Un intérieur brut avec du bois, des briques et du métal. On n’a pas l’impression d’être en ville avec sa vue dégagée sur les Monts du Lyonnais. Les gens s’y sentent bien...» On confirme !

Valérie Gauvreau, les architectes Hervé Moreau, Stéphanie Lapendry-Boudier (Hm) et Philippe Gauvreau (Daddy Poule)


LA VIE GASTRONOMIQUE

Le chef Denis Davidov, Thierry Fontaine, Karine Turcas, Arnaud Bernollin, Alexis Hostiguian et Franck Turcas

Les Cuisines Bernollin INVITENT THE MAZE

Pour le dernier déjeuner de la saison, le cuisiniste Arnaud Bernollin a laissé carte blanche à l’équipe du restaurant « The Maze » (Limonest). Derrière le nouveau vaisseau gourmand de la métropole lyonnaise, le projet conjoint de Karine Turcas, Franck Turcas, et Thierry Fontaine. Entre évènementiel, communication et vie nocturne, le trio qui a fait ses preuves à Lyon est à l’origine de l’ambitieux concept « The Maze ». Un restaurant modulaire, espace cosy et espace bistro, une terrasse de 100 couverts et des afterworks avec nocturnes en mode clubbing. Ouvert depuis trois mois, « The Maze » sera officiellement inauguré en septembre prochain. Se perd-on pour autant dans les couloirs du « labyrinthe » ? C’est tout le contraire. Côté cuisine, la ligne gourmande tracée par le chef Denis Davidov, les chefs pâtissiers Alexis Hostiguian et Tony Bouchon, est fluide et franchement bluffante. Ils ont pris tranquillement les manettes du showroom Bernollin pour notre déjeuner. Régal. Photos : Saby Maviel

Denis Davidov, Arnaud Bernollin et Alexis Hostiguian

Makis de gambas dans son jus thaï

Carré de côtes d’agneau cuit entier, légumes d’été et jus d’agneau

Le cube « Maze »

CUISINES BERNOLLIN - 198, ALLÉE VIADORÉE - ANSE - TÉL. 04 74 67 04 08 CUISINES BERNOLLIN - 5, PLACE PUVIS DE CHAVANNES - LYON 6 - TÉL. 04 78 93 00 61

En anglais, le mot « Maze » signifie « labyrinthe ». La cuisine du chef Denis Davidov évite pourtant les chausse-trappes. Lisible, goûtue et élégante, elle se fait également raffinée et précise sur les saveurs. En témoigne cette entrée - « coup de coeur » des convives - proposée par le chef lors du déjeuner Bernollin. Un maki aux gambas et son bouillon thaï, gingembre et citronnelle, réduit au beurre, qui ajoute la gourmandise à la fraicheur. A suivre, le carré de côtes d’agneau, cuit entier et parfaitement manchonné, s’habille de légumes d’été. Les textures explosent, fondantes, croquantes, justement allongée par le jus d’agneau réduit. Le dessert est un vrai dessert de pâtissier. Le cube Maze, signature sucrée du restaurant, est monté sur un biscuit choco amande avec le croustillant du praliné feulletine. Sous le glaçage, une mousse au chocolat noir 64% et un insert crème brûlée à la fève de Tonka. Aérien. THE MAZE - 462 CHEMIN DE CHAMPIVOST 69760 LIMONEST - 04 72 29 28 00 •

19 • juillet 2017 • lyon people

lp


lp

PEOPLE AT HOME

lyon people • juillet 2017 • 20 •


PATRICK CHÊNE

Du Tour de France au Mont Ventoux À 61 ans, le journaliste vedette de France 2 est sorti de la petite lucarne. Installé au pied du Mont Ventoux, dans les vignes du Vaucluse, Patrick Chêne se consacre désormais à la production de son vin, le Domaine Dambrun. Une deuxième vie pour cet amateur de sport, resté pour beaucoup comme la voix du Tour de France. Texte : Morgan Couturier - Photos © Pierre Sage

H

uit secondes. Une infime particule de temps devenue l’espace de trois cents mètres, l’un des plus grands moments de l’histoire du Tour. Les amoureux de la Grande Boucle y repensent forcément. Tout de jaune vêtu, Laurent Fignon dévale la plus belle avenue du monde, escorté par un décompte terrible récité par la voix exaltée de Patrick Chêne. Journaliste pour Antenne 2, le Lyonnais vit en cet été 89, sa première expérience de commentateur, lui qu’on érige des années plus tard, comme « la voix du Tour ». Ce moment d’histoire inscrit pour l’éternité dans la légende de la plus grande course cycliste, ne saurait se dissocier du sexagénaire. Un souvenir impérissable, que le principal concerné a pourtant abandonné au panthéon de ses souvenirs, alimentés par vingt années passées à exulter devant les exploits de ces as de la bicyclette et l’ambiance populaire de sa caravane. Depuis, Patrick Chêne est passé du jaune au rouge. Une exclusion prononcée de son plein gré lorsqu’il se lance dans l’aventure d’internet, peut-être un peu lassé par cette « mafia », cette « loi du silence » dans laquelle s’est refugié le cyclisme. De cette omerta, l’homme s’en est d’ailleurs inspiré, faisant de la quiétude son quotidien, depuis son installation dans les vignes du Vaucluse, non loin du célèbre Mont-Ventoux. « C’est un hasard, mais c’est formidablement bienvenu. C’est un signe, admet-il l’esprit rattrapé par le Tour de France. Le monter à vélo ? Je pense que c’est la seule chose que je ne ferais jamais. Je n’ai jamais fait de vélo. Les gens ont toujours pensé que j’étais un spécialiste pratiquant. Mais en fait non, je suis un imposteur total ! » (rires)

« LE MILIEU DU CYCLISME EST UN MILIEU TRÈS PARTICULIER » Pour cause, le vélo est rangé depuis bien longtemps, parqué dans un coin au milieu des caisses de vins. Son vin. Le Domaine

Dambrun, développé sur treize hectares, au pied de sa propriété, acquise en 2014 avec l’aide inconditionnelle de son épouse Laurence. « On essaye de faire le plus beau vin possible, et jusqu’à présent on est plutôt satisfait car les critiques sont bonnes, révèle-t-il. Nous sommes fiers de notre vin. Il a vraiment une identité. C’est un vin de vigneron, ce n’est pas un vin de technique ». La fin ne justifie pas les moyens. Patrick Chêne s’éduque quotidiennement à son nouveau passe-temps, s’émerveillant devant la maturité de son breuvage, élevé 19 mois dans les profondeurs du chai bâti en 2016.

La bastide de Patrick Chêne, nichée dans les vignes de Caromb (84)

« C’est tout de suite devenu un vin très haut de gamme, revendique ce grand ami de l’assureur lyonnais Jean-Claude Pellissier. On assume ce côté là, parce qu’on fait partie des personnes qui veulent un vin qui a de la qualité mais également de la « buvabilité ». « Je bois un verre, j’en boirai volontiers un deuxième… ». Nous avons acheté le meilleur matériel, les meilleures cuves. Nous faisons tout à la main, les vendanges à la main, le traitement, sans utiliser de pesticides, en respectant les règles de la biodynamie ». Modeste comme un sprinteur sur les lacets de l’Alpe d’Huez, le viticulteur ne s’aventure jamais dans une glorification de sa production, laissant ses clients parler en son nom. Les superlatifs limités aux récits sportifs comme au portrait de sa femme, Patrick Chêne joue habilement des mots, jusqu’à paraphraser Jean Carmet : « Il n’y a pas de bons et de mauvais

vins. Il y a les vins honnêtes et les autres. Nous, on fait un vin honnête auquel on applique une exigence maximale ». Un trait de caractère qu’on ne peut ôter à ce père de 5 enfants et sans lequel sa carrière professionnelle aurait épousé une courbe bien moins linéaire qu’elle ne lui fut été donnée. « Une sorte d’alignement de planètes », dont il se gargarise aujourd’hui à l’heure de repenser à ce virage de la vie. Une bonne étoile aussi, tant le journaliste a surmonté les cols avec l’élégance d’un Eddy Merckx. Sans anicroche.

UN HABITUÉ DE LA PRESIDENT BOX Doté d’une voix enchanteresse dont l’aisance se ressentait aussi dans les papiers, Patrick Chêne fut redoutable sur chacun de ses terrains de jeu. Et peu importe si cette carrière fut embrassée par ennui plus que par vocation. Sur les bancs du collège, ce supporter de l’OL – que l’on croise régulièrement dans la Président Box du Parc OL, mais pas grâce à JMA – rêve de droit et de plaidoiries, sans esquisser un seul instant l’idée de se blottir dans la roue de son père, André, journaliste. « Je l’ai entendu dire cent fois ‘‘c’est le dernier métier qu’il faut que tu fasses pour avoir une vie normale’’ », admet-il. La robe d’avocat est bien plus attirante. Le temps d’écumer les bibliothèques universitaires, avant de rebrousser chemin, repu par cette vie qui ne correspond en rien à ses attentes. « Je me dis finalement, journaliste, c’est bien, déclaret-il le sourire en coin. Mais pas journaliste sportif ». Une carrière tient alors à peu de chose. Celle de Patrick Chêne plus encore. Entamée du côté des Dépêches de Dijon, où le Rhodanien alimente les informations générales, elle prend rapidement la direction des sports, rappelant à qui semble en douter, qu’on renverse rarement sa destinée. Le vice-champion de France cadet de handball profite de la défection d’un confrère pour poser ses souliers dans •

21 • juillet 2017 • lyon people


lp

PEOPLE AT HOME

les allées de la rédaction sportive. Viennent la Formule 1 et le Tour, déjà, où il est question de sacre, le deuxième de Bernard Thévenet (en 1977). Mais surtout de promotion. Le pensionnaire du team Peugeot célèbre encore sa victoire quand le rédacteur est convoqué dans les bureaux du quotidien lyonnais. Une place l’attend. « Le directeur me dit ‘‘si vous considérez que c’est un hasard que vous portez le même nom qu’André Chêne, alors je vous embauche’’. Je lui ai répondu que je ne connaissais pas ce garçon ».

« IL FAUT DIRE AUSSI QUE DANS CE PAYS, IL Y A DES CHOSES QUI VONT BIEN » Dans les travées de Gerland ou à l’Astroballe, le jeune journaliste se lie d’amitié avec Jean

Tigana, Dominique Marais et les grands gaillards de l’ASVEL que sont Alain Vincent ou Ted Evans. Un copieux carnet d’adresses que l’intéressé met à profit pour grimper les échelons, jusqu’à rejoindre en 1982, la prestigieuse rédaction de l’Equipe, puis Stade 2 trois ans après. Incollable sur le sport, Patrick Chêne l’est tout autant sur la Grande Boucle, qu’il commente jusqu’au début des années 2000, lui l’instigateur du Journal du Tour, élaboré en 1985, avec son comparse Gérard Holtz. L’homme à tout faire s’invite également au 13 heures (de 95 à 98), après avoir refusé la présentation du 20 heures. Une parenthèse de courte durée. Jean Réveillon, propulsé au sommet de la hiérarchie de la 3e chaine, le complice de Jean-Pierre Bernès se voit ramener à ses premiers amours, au poste lucratif de directeur du service des sports de France Télévisions. Il y rencontre

d’ailleurs le sien (amour), officialisé en 2000. À l’opposé, le Tour bat de l’aile et ronge la passion du journaliste. « J’en avais marre », avoue celui qui aurait pu, un temps, prendre la présidence de la course. Devant ce marasme, l’éclosion de la bulle internet se révèle bien plus fascinant. Financé par des Américains à hauteur de 10 millions d’euros, le présentateur télé développe sa société, Sporever, réputée pour sa chaîne Sports365. En parallèle, son analyse politique fait les beaux jours de LCP, où nous l’avions retrouvé en 2011. Un sens de l’observation que le viticulteur n’a pas renié. « Nous avons un pays qui va super bien avec des gens qui vont super mal et qui ont peur d’aller encore plus mal. Du coup, le politiquement correct est de dire que notre pays est une catastrophe ». Heureux dans ses vignes, Patrick Chêne ne s’en cache pas. Il n’y a pas de joie sans vin.

Laurence, sa première équipière dans cette aventure

La fierté de faire son propre vin

lyon people • juillet 2017 • 22 •

En compagnie de Thierry Braillard et Jean-Claude Pelissier au Parc OL


lp

PEOPLE AT HOME

Georges Dos Santos « Un vin de garde »

L

e caviste Georges Dos Santos fut l’un des premiers à succomber au millésime de l’ancien journaliste. Par une simple dégustation, le gérant d’Antic Wine a su déceler la passion du viticulteur. Entendre sa voix grave est aussi complexe que de se décider devant les rayons de sa boutique de la rue du Bœuf. Si Jean-Michel Aulas se faisait un plaisir d’appeler Patrick Chêne pour déplacer la retransmission des matchs de son club, à l’époque d’Orange, Georges Dos Santos peine à se défaire d’un agenda surchargé. Parce que sa culture viticole est si singulière qu’il en vient à s’épancher sur le sujet au quatre coins de l’hexagone. Pour cause, quand il en vient à s’arrêter quelques instants sur le premier millésime de Patrick Chêne, le caviste dresse une description minitieuse de ce cru vauclusien. « C’est un vin de passionné, on ressent cette volonté de bien faire les choses, en accord avec les gens qu’il côtoie. C’est un vin culinaire », présente-t-il de prime abord.

Ses bons plans Chez Serge

Assurément le repaire gourmand de Patrick Chêne et de sa femme Laurence. Quand il n’est pas sur sa moto, Serge Ghoukassian se fait un plaisir de régaler ses fidèles clients. Il faut dire que les deux hommes se connaîssent depuis des lustres. Lauréat du grand prix de la presse et du vin en 2007, le gastronome a tapé dans l’œil du journaliste à la Clusaz voilà 30 ans et ses pâtes aux truffes régalent le palais de son invité. Les vins du domaine sont, bien entendu, à la carte tout comme le château Pesquié. 90, rue Cottier - 84200 Carpentras 04.90.63.21.24

Maison Jouvaud

Grand amateur de la brocante de l’Isle-sur-laSorgue, Patrick Chêne a son rond de serviette au restaurant du quai. Il se plaît également à se restaurer avec les pâtisseries et les chocolats de la maison Jouvaud. Un petit plaisir que le viticulteur retrouve sur Carpentras et Avignon, où le pâtissier tient aussi une boutique. 40, rue de l’Évêché - 84200 Carpentras 04.90.63.15.38 lyon people • juillet 2017 • 24 •

La suite est tout aussi élogieuse. « Ce premier millésime a de la puissance, du cœur, beaucoup de puissance de par sa production dans une région chaude et aride », poursuit-il, sans oublier de pointer quelques imperfections à un vin « rustre, qui a « le défaut de la passion » de son créateur. Un « vin de garde » en somme, amené à rejoindre la caste des grandes bouteilles « dans les dix prochaines années ». « On est sur un vin dans la grande moyenne du haut de gamme », se permet de rajouter le spécialiste. De quoi corroborer les dires du principal intéressé, dont l’ambition à peine dissimulée, est de s’imposer dans les plus grands restaurants.

« Il a la volonté de faire quelque chose qui ne soit pas simplement de passage », avance l’œnologue, visiblement enivré par ces premières bouteilles. Reste à poursuivre sur la durée, le temps semble jouer avec ses vins. Patrick Chêne vise les sommets étape par étape. Dans la plus pure tradition du Tour de France.

Le cœur des hommes version domaine Dambrun

Fromagerie Auguste Vigier

Fin gastronome, l’ancien commentateur sportif ne peut éluder la question du fromage. À Carpentras, son fournisseur se nomme Auguste Vigier. « C’est digne de la mère Richard, d’ailleurs la fromagerie reprend des Saint-Marcellin affinés par madame Richard. » 23, place Maurice Charretier - 84200 Carpentras 04.90.60.00.17

La Gousse d’ail

« Le meilleur rapport qualité-prix de la région ! » affirme sans ciller Patrick Chêne, fan de la cuisine provençale de François Duclaux. Sa spécialité : des assiettes de truffes à la fleur de sel de Camargue. Rue Portail Olivier - 84410 Bédoin 04.90.12.82.02

Hôtel La Mirande

Un hôtel cinq étoiles aménagé à Avignon, dans un grand manoir au pied du Palais des Papes. Somptueux. 4, place de l’Amirande - 84000 Avignon 04.90.14.20.20

Hôtel Crillon le Brave

Ambiance provençale garantie avec cet hôtel labellisé Relais & Châteaux. Vue sur le Mont Ventoux, cet établissement reprend les locaux d’un presbytère, d’étables et d’une école. Un charme et un dépaysement disponibles à quelques kilomètres de sa villa. Place de l’Eglise - 84410 Crillon-le-Brave 04.90.65.61.61

Foire de l’Isle sur la Sorgue Patrick et Laurence Chêne ne rateraient l’évènement pour rien au monde. Ou presque. On ne compte d’ailleurs plus les emplettes décorant la pièce à vivre de leur belle demeure provençale. Si bien que dans les allées, il soit probable d’y distinguer, parmi les 100 000 visiteurs, la chevelure grisonnante du viticulteur. Inconditionnel du rendezvous de l’Assomption, ce dernier devrait découvrir bon nombre de festivités concoctées par Jacques Chalvin. En effet, pour cette édition estivale, les antiquités devront s’accommoder des expositions de véhicules anciens et de leur parade inaugurale, le vendredi 11 août. Sans oublier les traditionnelles soirées du parc, organisées quotidiennement dans la clairière de celui-ci. Un spectacle à contempler jusqu’au dimanche 15 août.


lp

EN COUVERTURE

Fanny Pralus, fiancée de César Troisgros, Marie-Pierre et Michel Troisgros lyon people • juillet 2017 • 26 •


LE PARI FOU DES TROISGROS Un jardin d’Eden

On ne saurait recommander que de casser tirelire pour découvrir le nouveau domaine Troisgros en rase campagne roannaise. 17 hectares de pur bonheur affirmant la longévité d’une famille capable de se renouveler tout en laissant place à la créativité prolifique de chacun de ses membres. Recette différente. Texte : Nadine Fageol - Photos © Jean-Luc Mège

L

e risque aurait été de ne rien faire », avec, à la rescousse, l’architecte opérant Dés lors, où loger le restaurant ? Autour d’un au nom des enfants, pour Michel et beau chêne situé entre la villa et les écuries. pour Daniel Buren, Patrick Bouchain déjà Marie-Pierre, il était temps de quitter L’arbre devenu lien intrinsèque va souder les à l’origine des Cabanes du Colombier. Et, l’emblématique maison mère à deux pas de la corps de bâtiments. deux ans de travaux pour muter une villa gare de Roanne. A l’instar des ancêtres JeanC’est ainsi que nait le plus naturel des florentine oubliée en roannais en restaurantBaptiste et Marie Troisgros qui quittent cheminements. L’arrivée au parking emmuraillé hôtel de tout premier ordre. Les Troisgros Chalon-sur Saône en 1930, afin d’assurer un de souches d’arbres en guise de clôtures passent de l’étroitesse des lieux de Roanne avenir aux enfants, Jean et Pierre. Séduits annonce un plaidoyer magnifiant dame nature asphyxiant toutes formes de mutation par un jardin mais surtout par l’activité d’une sous forme d’incursions sculpturales régulières pour se révéler sur 17 hectares Roanne florissante, haut fief textile traversé voyageant entre land art et arte povera. En « intimidant » d’Ouches, à la villa flanquée par la fameuse Nationale 7. Et voilà que 87 longeant poulailler de cocottes nanties, on d’une tour carrée dominant ferme, étang et ans plus tard, rebelotte, l’actuelle génération franchit une pergola revisitée en fer à béton prairies. Tout va s’orchestrer grâce à la Troisgros trame soigneusement l’avenir avec brute de rouille pour découvrir l’avancée magie architecturale, ingénieusement un projet que l’on pourrait baptiser, « Avé de ce qui pourrait être une cabane en acier déterminée autour d’un arbre, le chêne ; César », toujours dans corten marquant l’entrée l’objectif d’offrir un outil de l’écurie-cave que l’on de premier ordre au fils contourne pour entrer César qui a rejoint le giron par la grange-réception. familial depuis quatre ans. La pièce qui opère une L’exigeante évolution des percée de haute voltige établissements de haute jusqu’à la charpente, gastronomie se heurtait est canalisée, de part et ici à une problématique d’autre, depuis l’étage par d’ordre immobilière. Insoluble. En location, un habile jeu de miroirs l’Hôtel Moderne où la déroutant dissimulant famille Troigros a érigé vestiaires et cantine dédiés histoire hors norme, au personnel. De là, on était bien en indivision file vers le restaurant en impossible à racheter. passant par une zone L’envie était présente, plongée en pénombre, la grandissante de quitter la cave d’appoint masquant gare de Roanne. Quinze en partie l’office, le sas ans déjà, que le couple entre cuisine et salle avait repéré le domaine matérialisé sous forme La famille Troisgros a investi plus de 7 millions d’euros d’une grande famille d’avenante boulangerie à dans la rénovation de la propriété Crouzet d’industriels, fabricants la Pagnol juste chapeautée de machines textiles, à d’une béante cheminée contemporaine pour « l’armoirie familiale » déjà présente Ouches en rase campagne. « Mais nous n’étions entrer en lumière naturelle. Dans le sein du photographiquement dans le restaurant de pas prêts ». A l’époque se posait la question sein d’une béante verrière enserrant le chêne Roanne et dument rapatrié dans la nouvelle de savoir si les deux garçons, en formation de en U. Ici, luxe équivalent aussi à espace, il entité, au bar plus exactement. Grande, parce part le monde, reviendraient. Pas en peine, faut quelques secondes pour s’accoutumer les Troisgros et Marie-Pierre en tête, lancent que tellement évidente, aurait été la tentative à l’idée qu’aucun client ne vous collera au l’innovatrice aventure glamping (association de dresser restaurant dans l’enfilade des pièces train. De petites, à plus ou moins grandes, de glamour et de camping) des cabanes de la de réception de la villa aux volumes audacieux voir oblongues, une alternance de tables de Colline du Colombier autour d’une auberge affectés in fine aux lieux de vie publique de bois blond saupoudrées de sets en textiles aujourd’hui menée par Léo, le fiston cadet. l’hôtel ! blancs nuageux. « Le bois sans feuille », Etape préparatoire en quelque sorte, car toute nouvelle salle, s’affirme en restaurant lorsque le domaine de Ouches réapparait à la vente, cette fois le couple signe et lance au nirvana, trait d’union transparent chantier voilà quatre ans. Deux ans de plans entre tradition et r’évolution.

PLAIDOYER MAGNIFIANT DAME NATURE

27 • juillet 2017 • lyon people


lp

EN COUVERTURE

« Le bois sans feuille » en raison de ses colonnes porteuses, comme autant de troncs d’acier pliés en origamis ; les feuilles rassemblées au plafond dans le terreau d’une roannaise étoffe rouille ponctuée ça et là d’une envolée d’oiseaux de métal luminaire ! Si la table demeure sans contexte un grand manifeste de cette cuisine française capable de conjuguer les produits du cru aux goûts issus de la globalisation, il faut deviner encore, les envies assemblées de chaque membre de la famille. Il est peu de dire que Ouches parle de l’évolution d’une histoire familiale évoquée à la manière d’un cabinet de curiosités dans la bibliothèque de l’hôtel. La touche de MariePierre, l’épouse drôle et sarcastique dans le propos. Sacrément talentueuse dès lors qu’il s’agit de créer univers châtié. Lors de notre passage, on la trouve à dresser composition de pots en terre vernissée noire sur un muret. Marie-Pierre, l’autre âme forte qui tisse progressivement l’âme des lieux. De l’hôtel, affirmant la reconversion sans ostentation d’un lieu d’antan en maison d’hôtes puissante dans l’affirmé. Préservés les volumes, les façades et ses ouvertures et réinterprété l’intérieur dans une vision maîtrisée des trop envahissantes tendances design, ici, disséminées à juste propos. De l’irradiante blancheur du salon de la villa transformée en salle de petit-déjeuner conduite par l’effet sériel de chaises Thonet à galette en cuir blanc, s’il vous plaît. Ménagé, le grand escalier conduisant aux chambres menées en suites suggestives, aux éléments tutélaires que sont le paravent habillé de soie moirée glissé ici en tête de lit, là en cloison dissimulant dressing. Souvenir, dans chaque chambre, un meuble en enfilade, hommage aux grands noms du design pisté lors des voyages du couple inspiré. Encore, des collections de verres

lyon people • juillet 2017 • 28 •

et céramiques à déceler dans l’éclairage comme la décoration.

UN NOUVEL ART DE VIVRE À LA FRANÇAISE Passé la compréhension des volumes, vue et agencement, le plus surprenant est probablement dans ces salles de

La cave à vins lumineuse et mystérieuse bains éclairées naturellement célébrant le matériau corian, du lavabo élaboré en boudoir à la douche en passant par un modèle de baignoire contemporaine sur pieds, noir dehors, blanche dedans. Et une petite chambre habillée de lin blanc pour amoureux affamés d’énamourés. De Paris à Courchevel, à trop cantonner l’hôtellerie

haut de gamme aux over riches, Ouches annonce différence espérée ; quelque chose comme un nouvel art de vivre à la française introduisant « une notion d’espacetemps » grandement ouverte sur la nature ; celle du temps de parcourir un labyrinthe de graminées, de prairies à chevaux et d’un étang caché où siègent aimables embarcations. Étang tellement caché que la façade de la villa ne s’y reflète pas, comme nous avons pu le lire hélas, avec embarras, dans un certain magazine aéroportuaire... Sur une table de marbre comme aux abords de chaque fenêtre, des pots simples et, dans une minuscule loge, une série de bottes en plusieurs pointures afin de se promener par tous les temps. La piscine en finition, nous sommes déjà fervents d’Ouches pour son décalage. Cet endroit, autorisant une famille entière à s’exprimer dans la complémentarité de chacun. Pour une fois, la femme du chef apporte grain de sel créatif. Signe d’un couple en pur osmose, reléguant aux calendes grecques, l’épouse aux fonctions d’avant, de serveuse à dame tiroir caisse. Revivifiant le Roannais, les Troisgros donnent magnifique leçon de savoir-vivre ouvrant folles perspectives à la France profonde. Sur ce coup là, on valide la balade sur l’étang contre ces sculptures « or de price » peuplant hôtel à la mode. Dans un style franchement inattendu que tellement exemplaire, Ouches annonce des heures nouvelles, celles chantantes de la haute gastronomie encore accessible. Celle du potager où poussent déjà fèves auvergnates, 15 kg espérés à la première récolte. Lyon People vous conseille de foncer tant la démarche de la famille Troisgros est exemplaire jusqu’au point d’offrir prix découverte aux moins de 30 ans. Avé César à Ouches.


Admirable greffe contemporaine, lien entre maison-hôtel et l’écurie-cave, «Le bois sans feuilles», salle à manger largement ouverte sur jardin et prairies

... et la bibliothèque chargés de souvenirs et meubles familiaux

Dans la villa italienne, l’hôtel pensé comme une maison d’amis aux pièces nobles propices à la flânerie, «Le salon des rêves» dans la tour carrée ... Le matériau corian habille douche, baignoire et lavabo dans des salles de bain avec vue !

Envie d’un café, «les amis» disposent d’une cuisine d’appoint où sont préparés les petits-déjeuners servis au salon blanc •

29 • juillet 2017 • lyon people


lp

EN COUVERTURE

Partition à quatre mains A

u piano offrant vue sur prairie, Michel père et César fils opèrent partition à quatre mains en pure maestria. Le temps de l’union donnant lieu à cette période magique où père et fils rivalisent de créativité dans le goût revisité, les textures flirtant avec la toile du peintre naturiste et une maîtrise certaine des volumes. L’asperge déconcerte dans sa présentation brute de cueillette mais c’était sans compter sur le croquant d’une cuisson al dente magnifiée dans l’envolée d’une petite sauce pointée dans l’acidulé de l’oseille où s’en vient le blé noir. La performance est à suivre dans l’invective que propose la progression du menu. Pom, pom, pom, dans un nuage de fils de chou toasté curry : l’huître craquante. Et hop, sous un imbroglio de lamelles de légumes tissé à la roannaise, la saint jacques

en carpaccio quasi à cru. Superbe, le tendre filet de rouget juste saucé du rouge de devinez quoi ? S’ensuit, un mémorable ris de veau grillé « sim sim ». Aux fromages régionaux goûteux dans le cru et ce dessert délivrant œuf délicieusement sucré comme dans un livre enfantin. Pour avoir fréquenté trois étoilés, on a rarement vu pareille symbiose culinaire entre père et fils. Déjà, les Lyonnais, Pierre Orsi, Jacotte Brazier, Philippe Bernachon, Sébastien Bouillet, Hervé et Jean Fleury sont venus tester l’âme de l’endroit que de notre côté nous avons découvert guidé par le vrai Roannais qu’est l’horloger Jean-Louis Maier, ami d’enfance du chocolatier François Pralus, non seulement, il a ouvert à Lyon People les portes de Ouches mais offert grands vins de la bourgogne au roannais.

LE BOIS SANS FEUILLES

Cosa croccante

Bouillon de saint-jacques « Matisse »

Œuf à la coque

Marie-Pierre Troisgros et Jean-Louis Maier, l’enfant du pays

Christian Vermorel, le sommelier maison Le petit rouget rouge

Ris de veau grillé « Simsim »

Sur le bout de la langue lyon people • juillet 2017 • 30 •


CARRÉ DE SOIE - REFLETS DE SOIE Proche du pôle multimodal Carré de Soie (métro, tramway, bus...)

OULLINS - SILKEO

CHASSIEU - PRÉFACE

Proche du métro ligne B et des hôpitaux Lyon Sud

À 10min du Carré de Soie

DÉCOUVREZ NOS PROGRAMMES IMMOBILIERS NEUFS : • • • • •

Carré de Soie Chassieu Francheville Oullins Rillieux-la-Pape

• • • •

St-Didier-au-Mont-d’Or Ste-Foy-lès-Lyon Tassin la Demi-Lune Vaulx-en-Velin Village TASSIN-LA-DEMI-LUNE - TENDANCE Une adresse d’exception

VIVRE OU INVESTIR AVEC COGEDIM, DÉCOUVREZ NOS ADRESSES D’EXCEPTION DANS LA MÉTROPOLE LYONNAISE

Appel non surtaxé

Illustrations non contractuelles destinées à exprimer une intention architecturale d’ensemble et susceptibles d’adaptations. Illustrations © Scenesis, Asylum, Infime, Arka studio - COGEDIM, Société par Actions Simplifiée au capital de 30 000 000 € - RCS PARIS : 054500 814 SIRET :054 500 814 00 55 - Document non contractuel - 07/17. Conception :


lp

STYLE EVASION

Toute l’actu de Megève sur

Megeve People

MEGÈVE Les temps forts de l’été ÇA PLANE POUR NOUS

ALLEZ, AU TROT !

N

e ratez pas l’avion ! La ville de Megève organise un grand spectacle aérien de 4 heures pour célébrer ses 50 années d’aviation. Cette représentation raconte l’histoire aérienne de tout ce demi-siècle dans un show haut en en couleur et ininterrompu. Les avions qui font la légende de l’aviation sont tous là : le Bucker Jungmann ainsi que l’American T6, en passant par le Boeing Stearman ou encore le Douglas DC3, et bien d’autre avec également certains appareils modernes. Les admirateurs pourront les approcher de très près le matin sur la plateforme de l’altiport avant de profiter du spectacle offert dans le magnifique cirque de la côte 2000 l’après-midi. Venez en prendre plein la vue !

L

Samedi 5 août 2017 www.megeve.com

Du 18 au 23 juillet 2017 www.jumping-megeve.com

50 anniversaire de l’altiport

Jumping international

ème

UN BON COUP DE BLUES

Megève Jazz Contest

L

a musique dans la peau. Comme il est de coutume maintenant, le village reçoit ce concours de musique sous l’impulsion de Megève Tourisme et s’apprête à ravir les nombreux fans de jazz. Il est question ici de New Orleans Jazz comme thème principal. 14 groupes provenant de toute l’Europe ont fait le voyage jusqu’à Megève dans le but de remporter ce concours amateur mais avant tout de partager du plaisir avec les gens. Et pour finir de vous convaincre de venir assister au festival, il n’y a pas de tarifs, les prestations sont entièrement gratuites ! L’événement est donc pour tous les âges et idéal pour toutes les familles voulant profiter d’un moment convivial. Du 14 au 16 juillet 2017 www.megeve.com lyon people • juillet 2017 • 32 •

’association Megève en Selle organise la 7ème édition de son jumping prisé des cavaliers les plus prestigieux de la planète. Au menu des 6 jours, ce ne sont pas moins de 350 concurrents de 20 nationalités différentes qui s’affrontent dans 30 compétions au niveau très relevé pour se partager les 200 000 euros de dotations. Les chiffres sont éloquents : 500 chevaux, 400 boxes couverts, une tribune de 800 places, un paddock d’entraînement… L’accès est gratuit et l’ambiance extraordinaire qui y règne avec ses 25 000 visiteurs est à vivre absolument et pour tous les âges.

PIANISSIMO Stages de piano A

vec ses stages de piano, Sylvie Chatron-Michaud entend dynamiser la station mégevanne pour la quatrième année consécutive. Plus qu’une douce mélodie raisonnant dans les rues de la station, elle apporte une touche d’originalité. Organisés depuis 4 ans dans un chalet du secteur Princesse, ces stages permettent de s’initier individuellement, une demi-heure ou une heure selon les envies, sur un piano à queue et trois modèles plus ordinaires. Un cours collectif d’une heure est également dispensé aux enfants. Un apprentissage étalé sur six jours avant le bouquet final, un concert des élèves et des professeurs organisé en clôture de stages. Avec une petite nouveauté, le renfort d’un pianiste de jazz. Musique, maestros ! En juillet, du lundi 24 au samedi 29 avec concert à 19h, le dernier jour suivi d’un cocktail de fin de stage. En août, du 6 au vendredi 11 avec concert à 19h. Pour adultes et enfants (à partir de 6 ans). Plus d’infos au 06.16.28.02.01 ou par mail à stages.piano.megève@orange.fr


lp

STYLE EVASION

AGENDA DOMBISTE Eté 2017

La Dombes, terre historique située entre Lyon et Bourg-en-Bresse dans le département de l’Ain, se distingue par la beauté de ses paysages naturels. Une faune et une flore sauvage à couper le souffle, le pays aux milles étangs regorge d’activités autant culturelles qu’en harmonie avec dame nature. Par Alissia Ahr LES MUSICALES DU PARC DES OISEAUX Du vendredi 30 juin au dimanche 9 juillet 2017, tous les jours à 21h. Une importante programmation, aux sonorités endiablées et variées qui feront le bonheur de chacun : Mnozil Brass, Gérard Lenorman, Gérald De Palmas, Vincent Delerm, Cali, Salif Keita, Doolin’, Linda Gail Lewis et Tal. www.parcdesoiseaux.com - 04 74 98 05 54

FÊTE DE L’ÂNE Ton pied à l’Etrier, Les Maisons Neuves, (01320) Crans « Présentation d’ânes, défilé, démonstrations avec un grand marché artisanal et produits du terroir ». Tarif : 2€ (gratuit pour les enfants de moins de 12 ans) tonpiedetrier@aol.com - 06 85 84 12 72

SUR LES PAS DE VINCENT DE PAUL Jeudi 6, vendredi 7, samedi 8, dimanche 9, vendredi 14, samedi 15, dimanche 16, jeudi 20, vendredi 21, samedi 22 et dimanche 23 juillet Remparts du Vieux Château, (01400) Châtillon-sur-Chalaronne Spectacle de son et lumière unique et d’anthologie dans un cadre atypique au Vieux-Château de Châtillon-sur-Chalaronne. « La flamme de la Charité allumée dans le cœur des Châtillonnais en 1617, par Vincent de Paul, alors curé de Châtillon n’a fait que grandir et se transmettre. Elle rayonne aujourd’hui encore… ». Tarif adulte : de 17 à 20€ Tarif solidaire : 20€ Tarif réduit : de 6 à 15€

VISITES GUIDÉES DE CHÂTILLON-SUR-CHALARONNE Tous les mercredis, du 12 juillet au 16 août 2017, de 10h à 12h Place du Champ de Foire, (01400) Châtillon-sur-Chalaronne « Découverte de la cité médiévale : église gothique St André, Halles, Maison Saint-Vincent-de-Paul, Porte de Villars, Ancien hôpital, ponts et berges fleuris ». Tarif : 4,50€ (adulte) et 2,50€ (enfant) www.tourisme-en-dombes.com 04 74 55 02 27 FEU D’ARTIFICE ET BAL Jeudi 13 juillet 2017 de 20h à 1h Parking Halle des Sports, (01330) Villars-les-Dombes Feu d’artifice offert par la municipalité et bal du comité des fêtes. FESTIVAL CUIVRES EN DOMBES Du 30 juin au 29 juillet 2017 (01330) Villars-les-Dombes Concerts de cuivres qui se déroulent dans les hauts lieux du patrimoine dombiste (églises, châteaux, Abbaye Notre Dame des Dombes…). En parallèle du Festival, concerts gratuits organisés en contre Dombes ». Programmation complète sur : www.cuivresendombes.org 04 74 98 06 29 ou 04 72 25 72 17

lyon people • juillet 2017 • 34 •

EQUIRANDO. RANDONNÉE ÉQUESTRE SUR 4 JOURS Trec à cheval, une expérience à ne pas rater à partir de 12 ans Du mardi 18 au dimanche 23 juillet 2017, de 9h à 16h Du lundi 14 au vendredi 18 août 2017, de 9h à 16h 11, impasse de Montaplan, (01390) Monthieux « En route pour l’équirando, partez en randonnée

équestre sur 4 jours où vous découvrirez la beauté des paysages de la Dombes ». Petit groupe encadré d’une monitrice agréée. Après une journée de randonnée, vous profiterez de 3 nuits dans un gîte d’étape. www.poneyhucul.fr heikeprevalet@poneyhucul.fr - 06 68 30 41 72 BATTLE DE CLASSIQUE-JAZZ Jeudi 27 juillet 2017 à 21h Place des Halles (01400) Châtillon-sur-Chalaronne Concert de cuivres suivi d’une battle entre Big Band contre Quintette de Cuivres. Plein tarif : 22€ - Tarif réduit : 15€ (étudiant -26 ans et demandeurs d’emploi) contact@cuivresendombes.org 04 72 25 72 17 ou 04 74 98 06 29 FEU D’ARTIFICE Samedi 19 août 2017 à 22h Plan d’eau, Etang Cocagne : Route de Saint Trivier sur Moignans (01400) Sandrans Mairie-sandrans@wanadoo.fr 04 74 24 52 20 CONCOURS DE PÉTANQUE Samedi 26 août 2017 à 14h Stade Jean Decomble et Boulodrole Jean Navel, avenue des sports (01400) Châtillon-sur-Chalaronne Tarif : 10€ (adulte) Chrala.guillet@gmail.com BALADE GOURMANDE Le rallye aiguise les papilles des plus gourmands. Photo © Dombes Tourisme Dimanche 27 août 2017 de 9h30 à 11h Villards-les-Dombes (01330) Visite guidée et commentée, rythmées d’animations surprises et de pauses gourmandes dans la joie et la bonne humeur ! info@routes-touristiques-ain.com 04 74 98 01 84 ou 06 33 54 61 02


lp

PEOPLE SPORT

Tribunes VIP d’OL-Nice

FEU D’ARTIFICE POUR LACAZETTE Texte : Marc Polisson - Photos Saby Maviel

Georges Kepenekian (futur maire de Lyon ?) et Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur

C

’est par un splendide feu d’artifice que s’est conclue - comme le veut la tradition - la saison 2016-2017 de l’Olympique Lyonnais en première division, après son nul contre Nice 3-3. Les hommes de Bruno Genesio terminent à la 4ème place du classement, à 11 points du podium. Mais comme cela signifie qu’ils joueront la Ligue Europa la saison prochaine, pas de raison de faire la fine bouche. En President Box, où Gérard Collomb étrennait son nouveau maillot de ministre de l’Intérieur, les

discussions se sont concentrées sur le départ d’Alexandre Lacazette à qui le stade a offert une standing ovation pour magnifiques services rendus (100 buts marqués sous les couleurs du club !). Notre attaquant pourrait rejoindre les brumes d’Arsenal contre un chèque rondelet de 40 millions d’euros. A 25 ans, il peut rêver d’une grande carrière européenne. Qui le remplacera à la reprise du championnat ? That’s the question…

Jean-Marie Girier, chef de cabinet du Ministre de l’Intérieur et André Vallini, sénateur de l’Isère

Le sénateur Bernard Saugey, et son épouse Lucile

lyon people • juillet 2017 • 36 •

Daniel Pinsson (GAS), Richard Brumm, adjoint aux Finances et Arthur Maier (Maier Développement)

Thierry Sauvage (Olympique Lyonnais), son épouse Sophie, Eloïse Deliquiet (Olympique Lyonnais) et Edouard Cassal (Boccard)


ZONE LIVE-SHARE PARTY

Richard Brumm, adjoint aux Finances, Caroline, Clémence et Gérard Collomb

Don Édouard de Vregille, curé de Meyzieu, et Jean-Michel Aulas, président de l’OL

Thibault Gaudin (Brasserie de l’Ouest) Laurent Perrier (Casa Bianca) et Edouard Gonzalez (Laurent Perrier)

Michel Le Faou, vice-président de la Métropole, Laurence Fautra, maire de Décines, François-Noël Buffet, sénateur maire d’Oullins et David Kimelfeld, vice-président de la Métropole

Karine Dognin-Sauze, vice-présidente de la Métropole, et ses filles Carla et Céleste

Jeunesse et bonne humeur dans la nouvelle zone Live-share-party

Francis Casquet et Vincent Mas (Deloitte)

Jean-Marc Vial et Jacques Rave (Caisse d’Epargne)

Jean-Baptiste Maisonneuve (Autocars Maisonneuve) et Bernard Poncin (CCI du Beaujolais)

, La zone famille s repaire des kid

Loïc Gazil (PIA Gazil) et Jean-Luc Remilly (Setreal)

37 • juillet 2017 • lyon people


lp

OPEN PARC

AVEC TSONGA, L’OPEN PARC TIENT SA TÊTE D’OR Une rencontre sans fausse note, un premier titre sur terre battue, l’Open Parc s’est refermé sur le sacre de son ambassadeur, le Français Jo-Wilfried Tsonga. L’épilogue rêvé pour les organisateurs, comme pour le public, présent en masse pour célébrer le triomphe de leur idole. Texte : Morgan Couturier – Photos © Fabrice Schiff

U

n conte de fée est redoutable de simplicité : un récit envoûtant, une fin heureuse et le tour est joué. Cette première édition de l’Open Parc y ressemble étrangement. Parce qu’en consacrant JoWilfried Tsonga, elle a apporté au public le plus bel épilogue. La quatrième de couverture s’est rabattue sur le triomphe de la star française. Deux mois après, on se délecte encore des meilleurs moments de cette semaine dédiée aux joutes tennistiques. Parce que dans une symphonie de coups et de services gagnants, l’ambassadeur du tournoi a régalé les spectateurs et offert à son entraîneur - et directeur du tournoi -, la plus belle des satisfactions. Une conclusion parfaite pour un tournoi élaboré sur les chapeaux de roue, mais dont on salue l’organisation. D’autant que pour le natif du Mans, l’euphorie fut de courte durée. La vérité du jour n’est pas celle du lendemain et Roland-Garros fut bien moins glorieux que la semaine lyonnaise. Qu’importe le flacon, avec sa victoire en deux sets (7-6, 7-5) sur le Tchèque Tomas Berdych, le numéro 1 français s’est couvert d’or et comblé toute une équipe attachée depuis sept mois à un retour en bonne et due forme de la petite lyon people • juillet 2017 • 38 •

balle jaune. « C’est beaucoup de bonheur. De nombreux directeurs de tournoi rêvent de Tsonga vainqueur. C’est une semaine exceptionnelle et le public a répondu présent », lâchait Thierry Ascione, le cœur léger. Et pour cause, sous un soleil de plomb, le directeur du tournoi a reçu une pluie de compliments.

À commencer par l’ATP. « Ils n’avaient jamais vu autant de monde pour un 250 », s’estil félicité. Privés de tennis de haut niveau depuis la disparition du GPTL, les Lyonnais ont, il est vrai, massivement garni les travées du vélodrome. Les premiers tours ont laissé transparaitre quelques sièges vides, avant que les tribunes ne se garnissent au fil des jours.

Thierry Ascione espérait 20 000 personnes pour ce baptême grandeur nature. Il en aura finalement croisé plus de 26 000, le tournoi s’étant clôturé sur quatre journées à guichets fermés. Les fortes chaleurs et l’appel des plages méditerranéennes n’ont pas endigué l’enthousiasme du public. Preuve que le plateau sportif était solide. « On a vu de beaux matchs tous les jours, rapportait encore Thierry Ascione. La base de travail est bonne ». Perdant malheureux, Tomas Berdych n’a pas manqué de souligner « une très belle semaine ». Le cadre, la traversée du parc ont assurément séduit les acteurs. Celui-ci sera donc reconduit. Avec quelques modifications. Les organisateurs planchent sur l’agrandissement du central. Reste également à perfectionner les à-côtés. Moyennement attrayant, le village VIP souffre de la comparaison avec celui de Marie Roussille dans la fête comme dans l’assiette. Mais les nostalgiques du GPTL savent que la réputation de ce dernier ne s’est pas faite en un jour. Même conclusion pour le Zucca et ses afters. « On va profiter avant de remettre le bleu de chauffe », promet le bras droit de Gaëtan Muller. Le premier tome a peine bouclé, vivement la suite.


Manon Blache, Stéphane Morot-Sir et Aurélie Fersing (Open Parc Auvergne-Rhône-Alpes)

Georges Képénékian, 1er adjoint au maire de Lyon, Henri-Michel Comet, préfet du Rhône et son épouse Inès

Gaëtan Muller (Open Parc Auvergne-Rhône-Alpes), Isabelle Sabran (Ville de Lyon) et Stéphane Morot-Sir (Open Parc Auvergne-Rhône-Alpes)

Laye Diop (Marriott Hôtel) et Charline Bresse (Lavorel Hôtels)

Laurent Bernardeau (marketing Mercedes-Benz Lyon & Smart), Georges Ferreira (Volvo), Marie-Eugenie Dieu, son frère Pierre-Edouard Dieu (BMW Atitude) et Axelle (Lyon People)

Juan Martin Del Potro

Jérôme Carillon (Camaro Production), Thierry Ascione, directeur du tournoi de Tennis de Lyon et Simon Hoayek (Byblos Group)

Pascal Chopin (JC Decaux) et Jean-Louis Joly, DG du Medef Lyon-Rhône

Nicolas Winckler (Lyon People), Elie Cunat, Véronique Devinaz (Bijouterie Gemme), Sandrine Pouquine (Kare), Pascal Cot (Cot Contemporain), Mathilde Billon, Christelle Cimetière (EMC), Margaux Noël (Decoplus Parquet), Albert Dray et Audrey Monnot (Groupe Bernard)

39 • juillet 2017 • lyon people


lp

OPEN PARC

Gilles Simon

Maxence Rissoan et son père Richard (Allianz)

Thierry Ascione, directeur du tournoi et son poulain Jo-Wilfried Tsonga

Thibaut Aufort (Ailleurs Business), Jean-Marie Hebert (Domaine Casino Le Lyon Vert), Virginie Lacroix (Idrac Business School) et Romain Boucaud-Maitre (Chocolat Voisin)

lyon people • juillet 2017 • 40 •

Anthony Lopes (OL) et Robert Pires, champion du Monde 98

Philippe Perez (Radio Scoop) et son fils Davy

Loïc Bocqueret, Didier Trouche (Cup Service) et Stéphane Morot-Sir (Open Parc Auvergne-Rhône-Alpes)


11 - 15 aoรปt 2017

Panton Chair 1959- 1960

www.foire-isle-sur-sorgue.fr +33 (0)6 33 96 83 86 contact@antiquesartandyou.com

encart lyon people.indd 1

27/06/2017 15:27


lp

OPEN PARC

Suzie Cappelacci et Bérangère Francis (Banque Rhône-Alpes)

Karen Khachanov et des invités de la Banque Rhône-Alpes

BANQUE RHÔNE-ALPES UN PARTENARIAT BIEN AMORTI

Franck Beasse, le Canadien Milos Raonic, Eric Vernusse et Christophe Brugidou

Christophe Aussenac (ATC) et son fils

La loge de la Banque Rhône-Alpes

lyon people • juillet 2017 • 42 •

P

artenaire émérite de l’Open Parc, la Banque Rhône-Alpes s’est distinguée en loges comme dans son box du village VIP. Pour le plus grand plaisir des invités, installés au plus près des échanges. Plus de 230 clients de la banque ont pu assister aux différents matchs, témoignant une fois encore de la proximité et du relationnel que la Banque Rhône-Alpes entretien avec sa clientèle. Equipés d’une casquette ou d’un chapeau aux couleurs de l’enseigne, les invités ont goûté avec joie au retour du tennis entre Rhône et Saône. Que ce soit en loges, à quelques centimètres de l’ocre lyonnaise ou dans le box privatif du village VIP. Avec en prime, la rencontre de certains joueurs de cet Open Parc, dont Milos Raonic et Benoit Paire, lesquels ont pris le soin, entre deux matchs, d’aller au contact des clients privilégiés. Jusqu’en finale, la Banque Rhône Alpes a donc multiplié les coups gagnants. Photos © Fabrice Schiff & DR


Maître Franck Benhamou (VBA Avocats) et son épouse Nathalie

Pascale et Gilles Goldberg (Banque Rhône-Alpes)

Jacques Bourguignon, directeur général du Sofitel Bellecour et son épouse Léanne

Cathy et Frédéric Berthod, chef du 33 Cité

Flavius Man Gachet (AFPI) et Pierre Laigle (8 Laigle)

Yvon Léa (Président du Directoire de la Banque Rhône-Alpes) et des invités grenoblois

Marie-Anne Girel (Integra) et son époux Benjamin (Reverand & Piron)

Eric Vernusse (Banque Rhône-Alpes) et Pierfrancesco Carino (Volotea)

43 • juillet 2017 • lyon people


lp

OPEN PARC

ANAHOME CONSTRUCTEUR D’AMBIANCE

S’appuyant sur son énergique président, Anahome a su dynamiser les couloirs du village VIP et le court central de l’Open Parc.

O

n savait Pierre Nallet visionnaire, surtout sur les questions immobilières. Le président d’Anahome s’est montré tout aussi redoutable au jeu des pronostics pour cette première édition de l’Open Parc. En invitant dès les premiers jours, la star française et lauréate du tournoi, Jo-Wilfried Tsonga dans son box, le chef d’entreprise a eu le nez creux. Mais plus qu’une connaissance du tennis, Pierre Nallet et ses invités ont affiché une certaine expertise de la fête, animant au gré des réceptions un village VIP qui ne demandait qu’à s’enflammer. Une joie de vivre communicative, à laquelle ont succombé, entre autres, Pascal Blache et Christophe Marguin, aperçus par la suite dans les travées du central pour assister au sacre du numéro 1 français. MC - Photos © Fabrice Schiff

Pierre Nallet (AnaHome Immobilier), Jo-Wilfired Tsonga et Jean-Claude Boni (BP Constructions)

Pierre Nallet (AnaHome Immobilier), Christophe Marguin, président des Toques Blanches Lyonnaises et son épouse Nicole

Pierre Nallet (Anahome Immobilier) et Gilbert Lamothe (CDOS RML)

Catherine Nallet, Delphine Lalliard (Brune Events) et Martine Bal (SPAS des Alpes)

Maître Yasmina Belkorchia (R&K Avocats) et Sandra Eysseric (Anahome Immobilier)

Pierre Nallet (AnaHome Immobilier), Gaëtan Muller (Open Parc Auvergne-Rhône-Alpes) et Jean-Claude Boni (BP Constructions)

La loge d’Anahome Immobilier

Pierre Nallet (Anahome Immobilier) et Serge Bex (OL)

Ofra Todeschini (INC Assurances) et Géraldine Elfassy

Le magicien Pierre Manu et les demoiselles d’AnaHome Immobilier

Jean-Claude Boni, Lucie Chirat (PB Constructions), Gilbert Lamothe (CDOS RML) et Sébastien Ciocca (Anahome Immobilier) lyon people • juillet 2017 • 44 •

Alain Folliet (Folliet), son fils Geoffrey et Jean-Claude Boni (PB Constructions)

Le magicien Pierre Manu et Pierre Nallet


lp

STYLE AUTO

STÉPHANE VERNET Des étoiles plein les yeux

Créateur d’imprimés pour le prêt-à-porter féminin, Stéphane Vernet s’est revu quelques années en arrière. À bord des nouvelles Mercedes Classe E All Terrain et Classe E Coupé, le Lyonnais a renoué avec la firme allemande. Pour son plus grand plaisir et la nostalgie de certains souvenirs. Texte : Morgan Couturier – Photos © Fabrice Schiff

U

ne Mercedes ne laisse jamais indifférent, bien plus encore pour ceux dont le quotidien reste animé par le ronronnement de son moteur. Stéphane Vernet a longtemps connu cette douce mélodie, son père roulant en Mercedes E 400 Coupé avant que lui-même n’épouse les courbes de plusieurs modèles, dont un ML 63 AMG. Mais l’espace d’une matinée, le créateur n’a pu s’empêcher de regoûter aux lignes de ces flèches d’argent, jaugeant avec l’expérience d’un habitué, le potentiel des derniers-nés de la marque à l’étoile, la Classe E All-Terrain et la Classe E Coupé. Deux belles mécaniques, deux styles différents mais un coup de foudre instantané que seuls les amateurs de belles carrosseries peuvent percevoir. « À l’heure actuelle, la gamme Mercedes est la plus jolie des berlines allemandes », lâche-t-il après quelques hectomètres, déjà rompu à cet alliage de bois laqué et de cuir, propre à l’intérieur de la All-Terrain. Admiratif du vent de modernité insufflé depuis Stuttgart, le directeur de Création Vernet Entreprise se laisse absorber par l’immensité de l’ordinateur de bord, avant de s’initier aux joies du touch control, ce dernier gadget imaginé par Mercedes. Conduite souple. Le designer avale les rues lyonnaises avec la facilité d’un initié, loin d’être bridé un seul instant par l’empattement de la bête allemande. En un tour de main et de volant, cet endurci des lyon people • juillet 2017 • 46 •

breaks et SUV dompte les 194ch de ce bolide « aussi confortable sur route que rehaussé sur les chemins ». Mode sport activé, la All-Terrain se fait plus bruyante, faisant rugir ses quatre cylindres pour avertir de son arrivée. Sa robe noire défile jusqu’au restaurant « Fond Rose ». Et ravive les plus belles heures de cet entrepreneur, pourtant bien moins tourné vers le passé que l’étranger. Garé au pied de sa frangine, la

moindres aspérités de ce carrosse de 333ch, équipé de six cylindres. « On retrouve l’univers de la marque. Malgré une finition différente, c’est toujours sobre », félicite l’époux de Caroline, admiratif du double écran digital et de ces grilles d’aération façon turbine d’A380 que le constructeur est parvenu à greffer dans l’habillage carbone de cette belle sportive. « Le bruit est plus agréable, il n’y a pas photo, poursuit l’invité. Qui plus est, ça reste confortable, la voiture réagit à la moindre pression sur la pédale ». Une réactivité foncièrement utile pour ce bijou de technologie, capable d’avaler le 0 à 100 en 5 secondes. Collé au siège, Stéphane Vernet se laisse bercer par la boite 9 rapports, imperturbable devant le durcissement du volant. La traînée blanche, et ses feux cristallins, joue les prolongations. Petit détour volontaire pour prolonger le plaisir. Puis moteur éteint, fin de l’aventure. Les sensations fortes creusent l’appétit. Le déjeuner tombe à point.

Classe E Coupé, le break scintille. À l’image de la bague offerte en ces lieux par le pilote, sur la terrasse ensoleillée de cette maison bourgeoise des années 20. La suite des hostilités est tout aussi réjouissante. Les lignes sportives de la Coupé attendent cet ancien pensionnaire de circuit automobile. Lyon n’est pas Hockenheim mais le blanc diamant nacré de la Mercedes déchaine les passions, faisant ressortir les

•MODÈLE PRÉSENTÉ : E COUPÉ 400• •4MATIC - ÉDITION 1- V6-333 CH• •GAMME E COUPÉ À PARTIR DE 53 150 E TTC• •GAMME E ALL TERRAIN À PARTIR DE 62 600 E TTC•


lp

STYLE AUTO

BMW

On M

F

JOURNEE M POUR LE GROUPE ALTITUDE. Tester les limites de sa voiture est une expérience rare, d’autant plus quand il s’agit d’une BMW. Une chance offerte à quelques clients privilégiés, accueillis par Pierre-Edouard Dieu, PDG du Groupe Altitude. Ces derniers ont pu sillonner le circuit du Laquais à bord des derniers modèles de la gamme M, les sportives M2, M3 et M4. Photos © Fabrice Schiff

rein à disque pour l’une, frein en céramique pour les autres. Rayonnantes à bord du tracé sinueux du circuit du Laquais, les BMW M2, M3 et leur ainée, la M4, investies du pack performance trépignent d’impatience à l’idée d’affronter les lacets viennois. Les invités de la marque également. De toutes les activités, conduite sur route ouverte ou slalom sur piste, pousser ces bolides de 360 et 450ch jusqu’à la corde attise toutes les attentions. « Durant cette journée exceptionnelle, nos invités ont pu vivre des sensations de conduite inédites pour leur plus grand plaisir ! », confie Barbara Tixier,

lyon people • juillet 2017 • 48 •

responsable marketing. Les 6 cylindres des trois sportives aidant, les apprentis pilotes se jouent de l’agilité et la rigidité de la M2, du pouvoir d’accélération de sa devancière avec l’envie manifeste de tutoyer les chronos de leur instructeur. Satisfaits de leur prestation, les clients sont invités à prendre la mesure de ces bolides. Changement d’ambiance, changement de vitesse, les moniteurs prennent le volant, pour un baptême retentissant. Debout sur les freins, les belles allemandes suivent irrémédiablement leur trajectoire, quand à bord, les passagers, collés au siège, apprécient le spectacle. Sensations fortes garanties.


SOLDES

*

%

Odéon

by Maurizio Manzoni & Roberto Tapinassi

Tous l’univers du design • Conseil en aménagement d’intérieur

Convertible Contemporain

soldes du 28/06/2017 au 8/08/2017 sur articles signalés en magasin par étiquettes spéciales

- 50 Jusqu’à


lp

STYLE AUTO

Les organisateurs Clément Rigolot (Trident), Roger Girardon, consultant, et Thomas Moretti (Trident)

JOURNÉE CIRCUIT TRIDENT by Thomas Moretti

Pour la seconde année consécutive, les amateurs de sportives avaient rendez-vous sur le circuit de la Bresse pour une journée complète de pilotage à bord de leurs propres véhicules et de ceux présentés par les marques Nissan (Groupe Bernard), Porsche (Sonauto Lyon Nord et Lyon Sud), Lexus (Groupe Sivam), Audi (Coquillat Central Auto) et BMW Motorrad (Hélice 69 Motos). La société Trident a mis son expérience au service des 80 pilotes engagés en partenariat avec ADD Généalogie, le loueur longue durée Fast Lease, Jumfil Limas et la société Alpes Nettoyage. MP

Nissan GTR présentée par le groupe Bernard

Pause déjeuner sur le circuit

Lexus RCH 300 et LC 500 présentée en avant-première par le Groupe Sivam

lyon people • juillet 2017 • 50 •

Le généalogiste Alexandre Lombard (ADD Généalogie)

Audi R8 Spyder et Audi RS 6 performance engagées par Coquillat Central Auto

BMW R Ninet urban GS, 1200 RS et R1200 RT

Clément Rigolot et Thomas Moretti (Trident), Laurent Denis et Cédric Alexandre (Fast Lease)

Porsche Macan, Boxter et 911 GTS engagées par Sonauto


DJ RAVIN

restaurant lounge

cuisine sur braise aux saveurs du monde

bar festif

T: VENDREDI 14 JUILLE LE NG GLAM ÉLECTION DE MISS JU GNE

PA 1 MAGNUM DE CHAM VIP É RR + 1 CA RK) ENCY (PARIS, NEW-YO + 1 BOOK MODEL AG À GAGNER !!!

LA VILLA 444

444 ROUTE DE SAIN BEL - 69210, LENTILLY T 09 81 15 15 06 OUVERT DES JEUDIS APRÈS MIDI AU LUNDIS APRÈS MIDI CHIC & GLAMOUR LE SOIR GPS : LE POIRIER

En partenariat avec

PISCINE


lp

PEOPLE EVENTS

LES JOLIES SORTIES & BELLES RENCONTRES

de

Françoise Petit

MOIS par moi

francoise.petit@lyonpeople.com

L

GASTRONOMIE

a semaine du risotto vient de se terminer mettant les palais lyonnais au diapason de l’Italie. Initiée par l’agence italienne du commerce extérieur, cette opération promotionnelle s’est déroulée dans les cuisines-ateliers de l’Institut Paul Bocuse. Né en Lombardie, le risotto est dégusté en tant que « primo piatto ». 15 chefs français se sont prêtés au jeu des recettes les plus singulières. Cette spécialité nécessite le juste riz car n’est pas risotto qui veut ! Parmi toutes les variétés de riz (180), trois se détachent pour assurer texture et adhérence avec un taux d’amylose qui caractérise ce plat identitaire. Le riso carnaroli, le vialone nano et le riso arborio font grains à part mais se valent en tradition du goût. Une poignée de journalistes sous la houlette de Philippe Léveillé, chef français du restaurant étoilé italien Miramonti l’Altro ont cuisiné façon maestro le risotto ! En piste pour l’aventure, de bons coachs : Florent

Poulard (Café Terroir), Jérémy Lemaitre (Lyon’s Gastro Pub), Julien Gautier (M Restaurant et bouchon Sully), Guillaume Besson (Le Jeu de quilles), Gérard Lasne

(Le Sud), Florent Gilibert (Le Tire-Bouchon) et Francesco Santin (Marguerite/Bocuse). Bravissimo !

DANSE

Dominique Hervieu et Jean-Paul Brunet

La Maison de la Danse ne manque pas de souffle. Logique. Dominique Hervieu inspire les initiatives, audaces, challenges comme cette campagne de crowdfunding en mode KissKissBankBank pour la sortie d’un jeu vidéo. Conçu par le studio Dowino, ce divertissement pédagogique fera découvrir de manière ludique la conception d’une chorégraphie. Celle qui a succédé à Guy Darmet imprime sa griffe au fronton du pôle européen de création du 8ème, exportant même son sens des valeurs du spectacle au pays du Soleil Levant. En effet, Dominique Hervieu sera la directrice artistique de la Triennale de la Danse à Yokohama en 2018. Du Japon au numérique, en passant par des mouvements thématiques ou « arrêts sur image » dans les musées, la Maison de la Danse explore tous les territoires mettant cette saison la barre très haute pour les 20 ans de l’univers « trublionnant » de Sidi Larbi Cherkaoui. Bouleversant les codes, le chorégraphe belgo-marocain (40 ans) creuse toujours plus loin son sillon, en quête d’un dialogue entre les danses du monde entier. Vite, abonnez-vous !

La programmation 2017/2018 et les propositions de la Maison de la Danse sont à découvrir sur le site : www.maisondeladanse.com

lyon people • juillet 2017 • 52 •


Les 16 Rendez-Vous

QU’IL NE FALLAIT PAS RATER !

Photos : Cédric Tremelo - MWorks & DR

1

NOVOTEL GERLAND Un relooking extrême Gerland s’ouvre sur une nouvelle ère, emportant avec lui entreprises et … hôtels. Le Novotel en l’occurrence, lequel profite de l’été pour s’afficher sous de nouvelles couleurs et dans un style entièrement customisé. « On souhaite suivre la tendance et l’innovation des entreprises qui nous entourent », confirme Frédéric Noblet, directeur de l’hôtel. Plus qu’un coup de peinture, l’hôtel s’offre une seconde jeunesse, attestée par les tags d’animaux du street artiste lyonnais, Kalouf et la création du N’Loft, le nouvel espace de réunion de cet hôtel quatre étoiles. Chaleureuse et conviviale, cette salle – d’une capacité de 30 personnes - traduit une politique d’accueil plus fun et décontractée. Une ambiance insufflée à l’ensemble de l’établissement, 12 mois après l’entame des travaux. La créativité est tendance. Le Novotel Gerland tout autant.

2

3

LE RALLYE DU DIOIS REPREND LA PISTE AVEC SUCCÈS

LE F2 ARROSE SES 1 AN

Valence a repris goût aux crissements de pneus du Rallye du Diois, début juin. « Nous avons remis au goût du jour un rallye qui n’existait plus depuis sept ans ». Au même titre que les pilotes, à l’attaque sur le tracé sinueux du Diois, Sébastien Chartogne et Charles Marron (SC & CO), avec l’ASA Drôme ont accompli une vraie « prouesse », à savoir relancer cette épreuve mythique du championnat de France des rallyes. Les premiers virages ont rappelé le charme de cette épreuve, réputée pour sa sélection. Sur la terre, dans le centre-ville de Valence ou sur les routes escarpées des montagnes avoisinantes, les 140 équipages ont joué avec les limites de leur bolide. Ce qu’ont réalisé de belle manière Noël Tron et Justine Obrecht, auteurs du scratch à bord de leur DS3 WRC. À noter la présence du team Peugeot, première formule de promotion à affronter le parcours drômois. Mais le Rallye du Diois a déjà de la suite dans les idées, une deuxième session devrait se frotter aux routes valentinoises l’an prochain. MC

Le café-comptoir coworking a réussi son implantation, place de l’Hôpital, pour le plus grand plaisir de son propriétaire, Frédéric Fass. Que de chemin parcouru en à peine un an. Après 25 ans à œuvrer dans les couloirs du Pavillon de la Rotonde, Frédéric Fass a réussi son pari, celui d’implanter son restaurant, le F2, dans le microcosme lyonnais du 2e arrondissement. Les tapisseries d’époque ont conquis le public, satisfait par l’offre pluriel du lieu, articulée autour des différents espaces que compte l’établissement. Au bar, en salle, attablés dans le salon « miroir » ou à l’étage dans l’espace coworking, les clients ont rapidement adopté ce restaurant déjà culte de la place de l’Hôpital. Une telle réussite ne pouvait échapper aux célébrations de circonstance. Que le champagne pleuve. Santé et réussite, le meilleur reste à venir avec l’ouverture prochaine du Grand Hôtel Dieu, juste en face. MC

53 • juillet 2017 • lyon people


lp

PEOPLE EVENTS

4

IDRAC BUSINESS SCHOOL CÉLÈBRE LE 30 ANNIVERSAIRE e

DE SON VÉNÉRABLE CONCOURS CARITATIF

C

haque année, le swing est réglé comme une horloge suisse, si bien que le geste, tant apprécié des pratiquants, en perd de sa superbe. Car si les birdies et les eagles font lever les foules, le trophée de golf de l’IDRAC met à l’honneur depuis 30 ans, un tout autre geste. Aussi sublime que mémorable, et peu importe si celui-ci vient assouvir les obligations d’un stage de 3e année. Les organisateurs Caroline Aurelle et Roddy Decoursiere peuvent en prêcher la bonne parole. En saisissant le témoin au passage de relais, les deux étudiants ont conservé l’esprit solidaire flottant chaque année sur les greens du Golf Club de Lyon. Particulièrement convoité, le concours fait en effet le bonheur de l’association MBM, à qui les bénéfices sont entièrement reversés. Cet acte distingué mérite bien un juste retour des choses : un lot d’exception signé de la main du prometteur Romain Langasque, 39e au classement européen. Un joli cadeau pour le vainqueur. MC - Photos © Fabrice Schiff

L’ équipe organisatrice IDRAC Business School : Roddy Decoursiere, Romain Bicheron, Virginie Lacroix, Yann Carret et Caroline Aurelle

Michel Lopez et ses invités : Korloff

lyon people • juillet 2017 • 54 •

Jean-Nicolas Billot (golfeur pro), Pascal Blache (Maire 6ème), Stéphane Montez (Stéphane Montez), Denis de Bénazé et Pascal Auclair

Pascal Groll, Arnaud Tourrette, François Munoz et Philippe Decoursiere Equipe Quick BK

Pierre Nallet, Laurent Loire, Richard Bret et Hervé Bal : Equipe Anahome

Maison Jacoulot

Emilie Henaut (EB Agency), son époux Fabrice (Muterloger), David Chirpaz et Alain-Jean Berthelet (Berthelet)

Erwin Eckl et Claire Bourdie (Tesla)

Jacques Cocchi, Frédéric Baudon, Hervé Genand et Jean-Claude Carquillat : Equipe Fiducial

Stéphane Flamand, Yves Justel, Arielle Wodey et Alexandra : Equipe Vente à la proprieté .com

Catherine Aurelle : Aurelle Confort Rénovation


lp

PEOPLE EVENTS

5

VIGNES & VINS Ahmad Fazeli entouré de Sylvie et Michel Sandon, proviseur adjoint Lycée Colbert et Dominique Fazeli

Yves Gangloff (Domaine Gangloff), Ahmad Fazeli (Vignes et Vins) et Pascal Lachaux (Domaine Arnaud Lachaux)

INAUGURATION TRÈS FRENCH ART DE VIVRE

L Hoy Bouahom (PB Assistance), Didier Bereziat (Bereziat Ebénistes), Ahmad Fazeli (Vignes et Vins) et Jean de Bonneval

Andreas Garabédian (FSO) et Frédéric Merlin (Iméa Conseils)

Arthur et Paul Fazeli (Vignes et Vins)

Damien Gouy-Perret, directeur de cabinet du maire du 6e, Camélia (Byblos Schine) et Jean-Michel Duvernois, adjoint au maire du 6e

a très élégante boutique (conçue par CRC Samuel Jacob) d’Ahmad Fazeli et de ses fils Arthur et Paul a enfin connu l’inauguration qu’elle méritait. L’agencement et la décoration de la boutique du 11, cours Franklin Roosevelt ont été plébiscités par les invités. Pour ce faire, ce qui s’apparente à l’une des plus grandes caves de la Métropole a exhibé son raffinement, à l’image de ces jeux de lumière dévoilant la fresque d’inspiration Jean Cocteau. Le reste n’a été que délices. Pour les papilles d’abord, avec la dégustation de dives bouteilles, de gourmandises salées signées Clovis Khoury et sucrées façon Philippe Bernachon ou des fromages de Didier Lassagne. Si ce subtil mélange a su ravir les amateurs de la gastronomie à la française, Juliana Steinbach a, elle, ravi les oreilles les plus délicates et attendri le duel diplomatique mené par Anne Brugnera et Dominique Nachury, à trois jours du second tour des élections législatives. Le vin adoucit les mœurs paraît-il. Vignes & Vins peut aborder l’avenir l’esprit tranquille. Texte : Morgan Couturier - Photos © Saby Maviel

lyon people • juillet 2017 • 56 •


Ahmad Fazeli (Vignes et Vins), Franck Beasse, Vice-Président Banque Rhône-Alpes et Ludovic Moulins, directeur de l’agence Banque Rhône-Alpes du 6e arrondissement

Christine Vernay (Domaine Georges Vernay), Clovis Khoury (Maison Clovis) et Paul Amsellem (Domaine Georges Vernay)

Pascale Blache, maire du 6e, Dominique Nachury, député de la 4e circonscription du Rhône et Ahmad Fazeli (Vignes et Vins)

Le fromager Didier Lassagne et Renaud Moncada

John-David Jackson et Nicolas Lang (ASVEL)

Bassel Jawhar, Samuel Jacob (CRC Lyon) et Gérald Loctin (CRC Lyon)

Benoit Licour (SNCF) et Maître Richard Brumm, adjoint aux Finances

Ahmad Fazeli (Vignes et Vins) entouré de Laurent Combier (Domaine Combier), JeanMichel Gerin (Jean-Michel Gerin) et Stéphane Ogier (Domaine Stéphane Ogier)

Ahmad Fazeli (Vignes et Vins) entouré de Monique Gerin (Domaine Gerin) et Joceline Combier (Domaine Combier)

Ahmad Fazeli (Vignes et Vins), Ali Afshar (Warwick Champs-Elysées-Paris), Nicolas Winckler (Lyon People) et Borhane Ben Ali (Care Events)

Pierre Doucet (JFK Média), Bruno Vernay (Le Progrès) et Marco Polisson (Lyon People)

Laure Amoroso (Domaine Stéphane Ogier), Philippe Bernachon (Chocolats Bernachon) et Delphine Lalliard (Brune Events)

57 • juillet 2017 • lyon people


lp

PEOPLE EVENTS

6

L

LE LYON VERT JOUE LA CARTE BACCARA

a table de Black Jack et la roulette ont ravivé d’anciens souvenirs, que seuls les habitués peuvent encore conter. Emblématique du casino Le Lyon Vert, où les jeux traditionnels trouvaient refuge, le salon Baccara a retrouvé toute son attractivité, à

Maitre Richard Brumm, adjoint aux finances, Chantal Partouche (Casino Lyon Vert) et Gilles Pillon, maire de la Tour de Salvagny

Jean-Marie Hebert (Casino Le Lyon Vert) et Tony Bellavia (Belladrinks Havana Club)

l’occasion d’une soirée d’inauguration aussi gourmande qu’alléchante. Voué à recevoir des évènements d’entreprise, des réceptions privées, des cérémonies familiales, il a ébloui les invités de ses innombrables denrées et de ses animations, avant de s’ouvrir sur les non

moins célèbres salons mitoyens, le Chapiteau et le Grand Cercle, converti pour le spectacle, en paradis des desserts. Voilà une mise en bouche bien à propos. Banco ! MC - Photos © Fabrice Schiff

Geneviève Blanchard et Eva Partouche (Casino Le Lyon Vert)

Vinciane Neyret (Le Petit Monde) et Jean-Claude Pietrocola (Média Sport Promotion)

Aurélie Crozat (M’Joyn’Idea) et Jean-Philippe Niewenglowski (So Local Group)

Chantal Partouche (Casino Lyon Vert) et Alain Mérieux

Loïc, Dalida Benaoudia, miss Rhône 2017 et Jonathan

lyon people • juillet 2017 • 58 •

Le chef Guy Lassausaie et son épouse Marie

Nicolas Winckler (Lyon People), Catherine Condamin (Baccarat), Eric Vernusse (Banque Rhône-Alpes) et son épouse Catherine

Philippe Rejany (NRJ & France3) et le chef Jean-François Malle (La Rotonde)


prossima apertura 09/2017 45 Quai Rambaud, 69002 Lyon


lp

PEOPLE EVENTS

7

SETREAL Richard Suscillon (REN) et Jean-Pascal Denys (Brice Robert)

Marion Vialatte (OL), Coralie Ducher (Mapei) et Stéphanie Perret (OL)

SOUFFLE SES 20 BOUGIES

Q Sébastien Chabal, Stéphanie Forel (Groupe Forel Immo), Marcel Prolange (Setreal) et Philippe Saint André

Philippe Vella (Amurimmo) et Christophe Sauvage (SDA Energy)

ue de chemin parcouru en 20 ans, et plus encore depuis 5 ans, date de la reprise de cette société spécialisée dans la maîtrise d’œuvre. Malgré une météo maussade, le contractant général feyzinois a tenu à apporter un peu d’été à sa soirée d’anniversaire organisée à l’Ile (Vernaison). Sous un fond musical de circonstance, clients et salariés ont honoré la bonne santé de l’entreprise, dont le personnel ne cesse d’augmenter. Reste à savoir si Sébastien Chabal et Philippe Saint-André seront les prochains à rejoindre les rangs de l’équipe de Jean-Luc Remilly et Marcel Prolange. Les deux anciens rugbymen étaient les invités de marque de cette soirée très arrosée. Au propre comme au figuré. Et si on s’ donnait rendezvous dans 10 ans... Texte : MP - Photos © Fabrice Schiff

Lionel Perrin (HBP) et Michael Cohen (Setreal)

lyon people • juillet 2017 • 60 •

Julie Plagnat (Influence), Ludovic Cordier (Montecristo), Marcel Prolange (Setreal), Nicolas Forel (Forel-Chabal Développement) et Bertrand Lapize (Lapize)


Marcel Prolange, Jean-Luc Remilly, fondateurs de Setreal et leurs collaborateurs

Laurent Nacache (ACCF) et Mathieu Jarsaillon (Webissime)

Maxime Fouilland et Matthieu Fraichard (2F construction)

Guy Rebecchi (Espacs) et Matthieu Milloud (Volfeu alarmes)

Philippe Calandrini (Groupe Bernard), Bertrand Lapize (Lapize) et Marcel Prolange (Setreal)

Jean-Philippe Barrac (Groupe Bernard) et Stéphanie Gagnaire (Brice Robert)

Sébastien Le Guillou et Philippe Billon (Moreteau)

Eric Morello (Chieze espace vert) et Nicolas Forel (Forel-Chabal Développement)

Matthieu Stellardi (Moreteau) et Emmanuel Cuilleret (Aviva assurances)

Laurent Naël (TLA), Christophe Combarmond (Tradisol), Annie, Jean-Luc Remilly (Setreal), Sébastien Le Guillou (Moreteau) et Stéphane Andlauer (Actua)

Philippe Calandrini (Groupe Bernard), Murielle Gonod, Jean-Philippe Barrac et Georges Trindade (Groupe Bernard)

Dans 10 ans ….à bientôt

Sébastien Chabal, Dominique Pinet (Ateliers Guedj) et Marcel Prolange (Setreal)

André Font (Font TP Martinaud), Franck Messina (Setreal) et Florent Martinaud (Font TP Martinaud)

Julie Plagnat (Influence), Ludovic Cordier (Montecristo), Nicolas Forel (Forel-Chabal Développement) et Bertrand Lapize (Lapize)

61 • juillet 2017 • lyon people


lp

PEOPLE EVENTS

8

CHÂTEAU CAVALIER UN NOUVEL ÉTALON DE VALEUR L e vignoble 100% rosé cher à la famille Castel a muri l’idée d’un réaménagement de sa gamme et de son image. De la grande distribution à la restauration, Château Cavalier poursuit son développement. Deux chevaux entrecroisés, surmontés du ruisseau le Cavalier. Le Côtes de Provence bouleverse ses codes, s’affichant désormais dans des dessins résolument modernes, à l’image de l’orientation prise par sa direction. Un changement graphique que les clients ont pu percevoir au moindre coup d’œil, lors de la soirée de présentation de la nouvelle gamme. Réputé pour son rosé, le vignoble n’a donc pas lésiné sur le rouge, à l’heure d’exposer ses bouteilles. Une couleur vive, idéale pour relancer l’enseigne provençale, laquelle s’est attachée à perfectionner ses produits, que ce soit pour la grande distribution ou à destination de la restauration. Animée par Philippe Jacquet, la soirée a honoré les rosés phares de la marque, dégustés comme il se doit sur la terrasse du 33 Cité de Frédéric Berthod. Un cadre idyllique pour aborder la gastronomie, et l’alliage présumé entre ces vins et les mets lyonnais. Aux invités – parmi lesquels quelques Toques Blanches - de juger les derniers crus de la maison varoise : 360 de Cavalier, la cuvée Marafiance et l’excellent Grand Cavalier. À peine relancé, ce grand nom de la viticulture galope déjà au gré d’une nouvelle dynamique. Photos © Fabrice Schiff

Mathieu Betton (Castel), Delphine Dupont (Castel), Marie-Lou Comte (Castel), Frédéric Berthod (33 Cité), Thibaut Dusser (Castel) et Sophie Castel (Châteaux et Domaines Castel)

Hervé Bal (Editions HB) et Béatrice Grandgeorge (TBL)

Frédéric Berthod (33 Cité), Marie-Lou Comte (Castel), le sommelier Fabrice Vial (33 Cité) et Sophie Castel (Châteaux et Domaines Castel)

Virginie Vernier (Galerie Comtesses), Fabien Chazot (Transports Chazot) et la photographe Héloïse Peyre

Florence Perier et sa fille Léa (Café du Peintre)

Jacques Muriat (Sunpower), son épouse Séverine (Intermarché) et Loïc Capelli (Castel)

Julien Ravat et Marine Bartoli (JR Trendy)

lyon people • juillet 2017 • 62 •

Laurent Bourgeon, Thibaut Dusser (Castel), Frédéric Burdin (Dagier), Denis Gondcaille (Murgier), Julien Garitier (Le M Restaurant) et Erik Murgier (Murgier)

Les cavalières et leur breuvage

Un petit coup de main pour la préparation


9

« Notre partenaire sportif, le LOU Rugby, se maintient au Top 14 après une saison mémorable, et nous avons souhaité fêter cette victoire dignement ! Infiniti Groupe Bernard organisait, ce mardi 20 juin une soirée avec les principaux partenaires du LOU : 120 personnes se sont réunies afin de célébrer nos champions ! »

P

ascal Blache, maire du 6ème arrondissement de Lyon, Yann Roubert, président du LOU, ses équipes ainsi que Jean Patrice Bernard et ses collaborateurs, nous ont honoré de leur présence et ont permis de fédérer le temps d’une soirée, les valeurs de fraternité et de convivialité, aussi précieuse dans l’univers du rugby que de l’automobile. Toute l’équipe Infiniti Groupe Bernard remercie Frédéric Berthod, Chef du 33 Cité, la Maison Chapoutier ainsi que la Maison Ricard qui nous ont accompagnés tout au long de cet événement afin de nous offrir le meilleur de leur savoir-faire. Nissan Lyon Sud Groupe Bernard, fournisseur officiel automobile du LOU Rugby, prête annuellement 45 voitures au club et renouvellera sa flotte au mois de juillet afin d’accompagner, pour la 5ème année consécutive, les Rouges et Noirs! Rendez-vous fin août pour une nouvelle saison, et… ALLEZ LE LOU !

Marie-Anne Lausanne et Rios Leila (Byblos Shine)

Photos © Anik Martin - Texte : Julie Burtin

Jean-Patrice Bernard, président du Groupe Bernard, Audrey Monnot (Groupe Bernard), Yann Roubert, président du Lou Rugby, Lionel Prevost (Groupe Bernard) et Antoine Raguet, directeur marketing du Groupe Bernard

Damien Gouy-Perret, directeur de cabinet du maire du 6e, Nicolas Winckler (Lyon People)

lp

Jean-Patrice Bernard, président du Groupe Bernard, Pascal Blache, maire du 6e, Antoine Raguet (Groupe Bernard), Audrey Monnot (Groupe Bernard) et Yann Roubert, président du LOU Rugby

SUMMER PARTY CHEZ #INFINITILYON6

Olivier Chazallet (Rugbiz Wine Club), Julien Ploton (CPME), Pascal Blache, maire du 6e et Philippe Schein (SportBiz ConneXion)

PEOPLE EVENTS

Les équipes du LOU Rugby

Frédéric Berthod (33 Cité) et Jean-Patrice Bernard (Groupe Bernard)

Djamila Calla (EG Active), Philippe Rousset (Ricard) et Constance Bravais (EG Active)

63 • juillet 2017 • lyon people


lp

PEOPLE EVENTS

10

BANQUE POPULAIRE Jean-Michel Abou (Association l’Enfant Bleu) et Maître Géraldine Arbant, avocat (Bird&Bird)

L’horloger Jean-Louis Maier, Karine Fontaine, Olivier Peyne (Banque Populaire Aura) et Alexia Rabouin (Selcius)

Jérôme Auriol, Raphael Largeron, Sophie Lemaire et Sébastien Vignoli (Banque Populaire Aura)

Pascal Jullien (Banque Populaire) et Gérard Cheynet (Plast’embal)

lyon people • juillet 2017 • 64 •

Maître Albane Lafanechere (Colbert Avocat), Emilia Marazza (Banque Populaire) et Maître Catherine Couriol (Colbert Avocat)

ARMEL LE CLEACH EN GUEST À LA CONFLUENCE

L

es aléas du temps font décidément partie du quotidien d’Armel Le Cleac’h. À son arrivée sur les bords de la Saône, le navigateur breton a été accueilli par un léger crachin. Pas de quoi freiner l’enthousiasme des clients et des partenaires de la toute nouvelle Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes, 1ère banque populaire du Groupe en région, fruit de la fusion de la Banque Populaire des Alpes, du Massif Central et de Loire et Lyonnais. Il en a vu d’autres. Après 74 jours à ne côtoyer que les animaux marins, Armel Le Cleac’h n’allait pas effacer son large sourire derrière quelques gouttes de pluie. Invité de marque de la soirée de présentation de nouvelle entité Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes, le vainqueur du dernier Vendée Globe s’est offert un vrai bain de foule, au milieu des clients, sociétaires et partenaires du groupe bancaire. Arrivé sur son moyen de locomotion favori, le skipper a fait fi du tonnerre pour savourer un tonnerre… d’applaudissements. « L’audace est de croire en ses rêves et de ne rien lâcher », avait signifié le Président de la banque, Dominique Martinie pour honorer son champion. Un message loin d’être anodin, pour une banque qui soutient l’esprit d’entreprendre à travers la voile depuis 28 ans avec des exploits de grands navigateurs et désormais d’Armel Le Cleac’h. Daniel Karyotis le directeur général a, quant à lui, remercié le dernier vainqueur du Vendée Globe pour les émotions qu’il a su faire vivre aux collaborateurs et aux clients du groupe. Clou du spectacle, le marin a profité de l’attention du public pour divulguer ses futurs défis. Route du Rhum l’année prochaine, au départ de Saint-Malo à bord du trimaran Banque Populaire 9 avant d’embarquer en 2019, pour un tour du monde en solitaire de 50 jours. Texte : Morgan Couturier - Photos © Saby Maviel


Guillaume Sarrazin (Adesia), Marc Bienvenu (Interface Technologies), Christian Dahlstett (Boxen) et Claude Bernard (Interface)

Bertrand Rambaud (Siparex) et Benoit Soury (La Vie Claire)

Abdellah Dergham, Nathalie Lombardo et Jean Xavier Rapy (Casden)

Ghislaine Loze, Alain Krug (Banque Populaire) et Gwladys Chalal (Fidal)

Jacques Martin (Descours & Cabaud) et Nadège Delmas (Banque Populaire Aura)

Violaine Bellin, Daniel Karyotis et Sophie Berthier (Banque Populaire Aura)

Emmanuel Faucon (Brasserie des Brotteaux) et Nicolas Winckler (Lyon People)

Arrivée sur la Saône, escorté par les futurs champions de la FFV Jean-Luc Locato (Expertica) et Olivier Cheynis (Banque Populaire)

Mylène Roussillon, Gaëtan Thevenin (Super U), son fils Arthur

Le comité d’accueil sur la terrasse du Selcius

Débarquement en Confluencie

Armel Le Cleac’h a dévoilé aux 500 invités ses futurs défis nautiques

Samira Dead, Eric Grevet et Yann Le Gourrierec (Banque Populaire Aura)

Jean-François Croc et Geneviève Aguado Carron (Agena 2)

Valérie Escot (Banque Populaire Aura), Christophe Mayer (Dijiplay) et Alexia Rabouin (Selcius)

65 • juillet 2017 • lyon people


lp

PEOPLE EVENTS

11

LEXIMPACT, SERVIGAZ, ALÉO ASCENSEURS ET BRUN ASSURANCES

LA CROISIÈRE DE L’IMMOBILIER LYONNAIS La péniche de la Plateforme en a vu de toutes les couleurs à l’occasion de la traditionnelle soirée co-organisée par les professionnels de l’immobilier : Leximpact, Servigaz, Aléo Ascenseurs et Brun Assurances.

U

ne relation de confiance se juge à sa solidité et sa longévité. Réunis comme le veut la tradition à bord de la Plateforme, Leximpact, Servigaz, Aléo Ascenseurs et Brun Assurances – et six sociétés partenaires – ont une nouvelle fois fait la démonstration de leur complémentarité devant leur clientèle respective. Les professionnels de l’immobilier n’ont pas manqué de trinquer à la réussite de leurs affaires. Des résultats garantis en partie par la vitalité de cette congrégation. Celle-ci se porte à ravir, en témoigne ce parfum de fraternité flottant sur l’embarcation lyonnaise, où s’associaient plus de 500 personnes. D’autant qu’au cœur de la fête, les plus chanceux ont gagné le droit de prolonger le plaisir. De somptueux présents sont venus couronner cette soirée construite sur de solides fondations. Photos © Saby Maviel

Patrick Venot (Martin Maurel), Benoit Milliere (E2S), Yves Bonnot (Sarl Bonnaud), Sylvain Demottaz (Rhône-Alpes Glace Miroiterie), Jean-Charles Mespoulhé (Pistyles) et Sylvain Augier (SAE) devant l’œuvre des Birdy Kids

lyon people • juillet 2017 • 66 •

Philippe Neri (Servigaz), Frédérique Demottaz (Leximpact), Emmanuel Brun (Brun Assurances) et Serge Vendittelli (Aléo Ascenseurs)


Claudia Truchet, Jaime Cruz, Josy Capron et Sylvie Diabate (Delastre Immobilier)

Pascale Bajard (Rolin Bainson), Nathalie Danjean (Gestion et Patrimoine Lescuyer), Françoise Burgender, Patricia Fabre et Isabelle Nguyen (Citya Barioz)

Aude Gauthey, Alexandra Fernandez Pedrini, Loïc Lisi et Pauline Ronflette (Citya)

Kévin Thivand, Fanny de Pontbriand, Yoann Vaz, Gaëlle Plasencia et Fabien Charreton (Billon Bouvet Bonnamour)

Philippe Neri (Servigaz) entouré de Julie Lozano et Kelly Braun (Gindre et Lozano)

Séverine Metras, Raffi Gudelekian, Marianne Habas et Carine Comte (Nexity)

Philippe Neri (Servigaz), Olivier Levrat (Banque Martin Maurel), Céline Paradol (Régie Moliere), Gilles Delestre (Président délégué UNIS), Serge Vendittelli (Aléo Ascenseurs), Jacques Pedrini (Régie Pedrini), Christophe Tanay (Président UNIS France), Patrick Lozano (Président UNIS Rhône et Régie Lozano), Michel Carrier (Régie Carrier - Peret - Perrot)

Christian Vernat (SLCI), Stéphane Pansier et Vincent Schreck (Secti)

Christelle Augier (SAE), Laurine Gery, Aude Brialon, Anaïs Iturra et Anaïs Brun (Confiance Immobilier)

Olivier Pons (Aléo Ascenseurs), Béatrice Avramovici (Régie Gontard), Joseph Gagneux (Gagneux Services Immobilier) et David Veillon (Aléo Ascenseurs)

Florian Dumont, Melissa Jacquet (Gallichet Lemaitre) et Baptiste Durocher (Pons et Bourdin)

Laetitia Dodin, Pauline Chevrier, Maeliss Fouassier et Emilie Cuby (Oralia Rosier Modica)

67 • juillet 2017 • lyon people


lp

PEOPLE EVENTS

12

LA CAROTHÈQUE UNE GALERIE D’ART DÉDIÉE À MUTINA

A

ménagée de telle façon qu’elle s’apparente à une véritable galerie d’art, la nouvelle carothèque d’Alain Bernard est une première mondiale, de par son attachement unique à la marque italienne Mutina, le summum en matière de céramique. Une simple audition a permis de conforter l’idée. Les voix mélodieuses, si caractéristiques de nos voisins italiens, ont pris possession de la boutique d’Alain Bernard. Sa société, Bernard Ceramics, spécialisée dans la distribution de carrelage depuis 115 ans, a donc fait grâce de son local, rue de la Charité, pour héberger de manière exclusive, les créations de la prestigieuse maison italienne Mutina.

Une première dans le monde Une véritable galerie d’art aménagée sur deux étages, où les créations des plus grands designers trônent sur d’imposants panneaux. Parmi lesquelles, une esquisse du très populaire Ronan Bouroullec. Sous les yeux du président transalpin Massimo Orsini et du père spirituel de ce lieu, l’architecte Jean-Yves Arrivetz, les clients ont donc pris soin d’apprécier la qualité de ces produits. Avec peut-être déjà, pour certains, l’ambition d’ajouter l’un d’eux à leur décoration intérieure.

Sophie Turion (Agence Sophie Turion) et le couturier Max Chaoul

Lofty Kelsch (Cread Agence) et Patricia Lasserre (Institut Cread)

Yohan Begot (CJB) et Christine Meunier (Vitrophanies.com)

Photos © Fabrice Schiff

Nathalie Chanal (Carothèque) et Olivier Chatard (TreizeQuarante)

Jean-Paul Espinosa (Atelier Espinosa) et Laurence Boy (If Contemporain)

Gilbert Coudène (Ecohlcite), Nadine Alcaraz (Les Allumeurs de rêves) et Henri Germain (Germain)

lyon people • juillet 2017 • 68 •

Marielle Guinchard (Murmure), Matthieu Vergnol et son épouse Floriane (Hyggelig)

Florent Dessus (Vox), Vincent Bernard (Carothèque) et l’architecte d’intérieur Dovy Elmalan

La famille Bernard : Félix, Sybille, Alain, sa sœur Corinne de Lavison et Vincent

Les musiciens de la soirée : Chapeau et Rouslan


TOP 100 HOMMES

La radio de et

D’INFLUENCE

de

Le buzz de la rentrée

l'info

l'éco

Management French Tech Stratégie Innovation ntreprises

RÉSERVEZ VOTRE EMPLACEMENT

E

$

p Start U

Sortie : SEPTEMBRE 2017

Contactez le service commercial AXELLE : 06 11 19 04 43 axelle@lyonpeople.com

utopromo TOP100.indd 1

www.lyonpremiere.info 28/06/17 12:05


lp

PEOPLE EVENTS

13

Caroline Auclair (Lord Nelson), Sylvie Garnier (Sylvie G), le couturier Max Chaoul, Najet Masson (Akelos) et Marie-Elise Calland

Françoise Valla (Cabinets Conseils) et MarieClaude Bernard (Best Western Charlemagne)

Romain Magron et Maël Charton (Maël Charton Couture)

FASHION GLAM COUTURE

BEST WESTERN CHARLEMAGNE

C

Myriam Larriere (présidente CDSM et styliste, organisatrice de l’événement) et Lola Marois Bigard

lyon people • juillet 2017 • 70 •

e n’est pas un coup de tonnerre qui va entamer l’enthousiasme des jeunes créateurs ! Accueillie par Marie-Claude et Roland Bernard, la Fashion Glam Couture de Lyon a pris ses quartiers au Best Western Charlemagne de la Confluence les 14 et 15 juin, sous une pluie battante. Délocalisé dans les salons de réception de l’hôtel, l’évènement dédié à la haute couture, a néanmoins tenu toutes ses promesses. Au programme, le défilé organisé par Myriam Larriere (sous le parrainage de l’actrice Lola Marois-Bigard, épouse du célèbre Jean-Marie Bigard) puis un cocktail dinatoire réservé aux invités comme aux professionnels de la mode. La chanteuse Sara-Lane Roberts, qui a triomphé récemment à Paris dans la comédie musicale de Valery Zeitoun « Un été 44 », a interprété l’un des titres phares de ce spectacle. Photos © Saby Maviel


Max Chaoul (Max Chaoul Couture), Caroline Auclair et Fabrice Goulier (Lord Nelson)

Sylvain, Dian et Franck (Farot Luxe Protection)

Valérie Fontaine et Valentine Fontaine

Audrey Carrier, Valentin Pascual (Grand Hôtel des Terreaux) et Sarah Bezacier (Pralus)

Colette Bonnefoy et Annie Brassens (Best Western Charlemagne)

Odrey Brook, Miss Paris 2016-2017 du concours Miss Planète et Max Chaoul (Max Chaoul Couture)

Catherine Defourny, directrice Best Western Charlemagne et Catherine François

Lana (Good Style Little Money) et Lionel Col

Joël Madile, Nadine Gelas, Roland Bernard (Axotel) et Evelyne Haguenauer

La chanteuse Sarah-Lane Roberts et Lola Marois Bigard

Lise et Chloé (Lise et Serge)

Ophélie Joubert (NRJ), Nicole Bos, professeur à l’IUT, et Eléonore Chabert (Studio M)

Marine Guyot et Julian Jacquin (Banque Cantonale de Genève)

Mélanie et Jean-François Coulon (JFC Organisation), Jean-Pierre et Najet Masson (Akelos)

71 • juillet 2017 • lyon people


lp

PEOPLE EVENTS

14

GARAGE MÉTROPOLE LA PART DU LION I

l est souvent avancé que tout vient à point à qui sait attendre. Derrière son bureau, Jacques Perrin a longtemps émis le rêve d’accoler la bannière Peugeot à celle de Citroën au fronton de son garage de la rue Bugeaud. Quelques années après, son successeur François Munoz a baptisé un showroom flambant neuf estampillé Peugeot. Au cours de la soirée inaugurale, clients et habitants des Brotteaux ont pris soin de découvrir les courbes de la 3008 ou du SUV 5008 GT. La prise de contact réussie, l’histoire est en marche sous le signe du lion.

Ferielle Bichari (PSA) et Maxime Villard (Slica)

Maître Armelle Grolee (De Facto) et Maître Olivier Gret (Aprim)

Vincent Maureau (IRL) et Virginie du Gardin (AJY Conseils)

Audrey Geneve (Groupe Seb) et Frédéric Lamblot (Vinci)

Isabelle Lopez (Pharmacie Foch) et Guillaume Roche (Garage Métropole)

Christophe Beline (Cafpi) et Dominique Bernard (Banque Rothschild)

Elisa Gonnet, Florian de Groulard et Maëlle Vennetier (Les Domaines qui montent)

Jonathan Louis Gerard Chassaigne (Caisse d’Epargne), (Mairie deSébastien Lyon), Poette Armelle (Federaly) et Guillaume et Didier Girardon Chalvin (Torcedor) (Bigmat)

Catherine et Richard Drevet (Huyndai)

Dominique Palumbo (BMW), Jean-Luc Marcombe (Salengro Automobile), Frédéric Caparos (Ferrari) et Michel Lopez (Korloff)

Photos © Fabrice Schiff

Jacques Perrin et François Munoz (Garage Métropole)

Laurent Kabalec (Repid), Delphine Munoz et son fils Victor

lyon people • juillet 2017 • 72 •


Le grain de folie RESTAURANT - BAR - TERRASSE

Toute la saison d’été,

Bar / tapas à partir de 18h00 Restaurant à partir de 19h30

Réservations au 04 72 07 64 30 Ouvert du mardi au samedi Patio privé - Plateau de la Croix-Rousse 1, rue Dumont d’Urville - 69004 Lyon

www.le-graindefolie.com Le Grain de Folie


lp

PEOPLE EVENTS

15

Arthur Mantel, Antoine Philibert et Maxime Bouchacourt (Idrac)

Les organisateurs du trophée : Abou Ndiaye, Charles Nallet et Cédric Dossetto (Les Toqués Events)

Gil Torres (Anahome Immobilier), Christian Berthet, champion du monde de boule lyonnaise, Pierre Nallet (Anahome Immobilier) et Marco Foyot, champion du monde de pétanque

Carla Marie Gaillard (Idrac), Marine Lotige et Caroline Croon (Astus séminaires)

Maurizio Bullano (Due By Maurizio), Dominic Moreaud (Tout le monde à table) et Christophe Marguin, président des Toques Blanches Lyonnaises

TROPHÉE DE PÉTANQUE BY LES TOQUÉS EVENTS F

aire un bib est toujours jubilatoire en pétanque. Un bide l’est beaucoup moins. La pluie a longtemps fait craindre cette deuxième hypothèse. Mais entre les gouttes, Abou Ndiaye, Cédric Dossetto et Charles Nallet, tous trois étudiants à l’IDRAC, sont parvenus à mener à bien leur projet, sur le magnifique espace de la Boule Ravat Confluence. Une première manifestement réussie pour les trois jeunes hommes, animés par l’envie de pérenniser « cet événement festif où l’on réunit des entreprises, des partenaires de qualité », dixit Cédric Dossetto. Le tout alimenté par les mets du chef Christophe Marguin et de son acolyte Dominic Moreaud. Sélection de prestige oblige, sur le terrain, le niveau était tout aussi relevé que les plats des deux gastronomes. Pour les amateurs comme pour les champions du monde de la discipline. Le parrain de cette première édition, Marco Foyot peut en attester. Photos © Fabrice Schiff lyon people • juillet 2017 • 74 •

Leila Rios, Marie-Anne Laucagne (SupdeCom) et Margaux Cornille (Inseec)

Les Djs Guillaume Mathieu, Guillaume Gourbeyre et Franck Martigne (Multiversal World)

Thomas Arlin (Sophia Conseil), Savannah Vaille (La Belle Mèche) et Thibault Gachon (Solution Import)

Aurélie Alves (I Fly), Arthur Dubost (Le Sucre) et Manon Garnier (Neyrat)

Catherine Nallet et Françoise Cennini (Valréas)

Les vainqueurs : L’équipe Daniel Chapuis avec Eric, Michel et Christian Berthet, champion du Monde de boule lyonnaise 13 à 12

Nicolas Genthon (Patrimmo) et Claire Koenig

Gilles Rebuschi, Delphine Lavet et Franck Salagnat (Crédit Agricole)


lp

PEOPLE EVENTS

16

est, d’Ecully Grand Ou commerçants cully er adjoint au maire d’E ys), président des (Kr on rilh 1 Tor l, nt Miche Laure nce 2017, Sébastien mercial d’Ecully Grand Ouest Fra ss Mi , lies Ay Alicia ectrice du centre com et Joanna Elbaz, dir

MISS FRANCE 2017 AU CENTRE COMMERCIAL ECULLY GRAND OUEST

Louise, Janna, Miss France 2017 et Victoria

Véronique Neuville, Carole Decollonge, Miss France 2017 Alicia Aylies, Tommy Paillet et Christelle Martin : les heureux gagnants qui ont partagé le déjeuner avec Miss France

S

amedi 17 juin, le Centre Commercial Ecully Grand Ouest recevait Alicia Aylies, Miss France 2017

Un déjeuner était organisé pour les gagnants d’un jeu concours, suivi d’une séance de dédicaces dans le centre. Photos © Fabrice Schiff www.ecullygrandouest.com

Alicia Aylies, Miss France 2017 et Juliette Torrilhon

Les fans de Miss France 2017

Alicia Aylies, Miss France 2017, Romain Boucaud-Maitre (Chocolat Voisin) et sa fille Célia

Augustine, Alicia Aylies et Faustine lyon people • juillet 2017 • 76 •

Alicia Aylies, Miss France 2017 et JeanFrançois Savoye (Lyon People Global)

Véronique Neuville, Carole Decollonge, Laurent Torrilhon, président des commerçants d’Ecully Grand Ouest, Alicia Aylies, Miss France 2017, Sébastien Michel, 1er adjoint au maire d’Ecully, Christelle Martin, Tommy Paillet et Joanna Elbaz, directrice du centre commercial d’Ecully Grand Ouest


lp

CARNET

Carnet mondain NAISSANCE 18/06/2017 – Apolline chez Virginie Decia-Mathiolon et Jérémy Decia

MARIAGES 01/07/2017 - Marjory Housset et Frédéric Frèrejean 07/07/2017 - Joséphine Blaquier et Alexandre Aulas (photo) 08/07/2017 - Albane de Boissieu et Aymeric Manceron 22/07/2017 - Élisabeth Lapeyrere et Jean-Grégoire Ruffier d’Epenoux 04/08/2017 - Guillemette de Mijolla et Cassien Frécon

DISPARITIONS Dans nos intentions de prière, le comédien Valentin Traversi, l’ancien footballeur de l’OL Stéphane Paille et le président du Montpellier Hérault Sport Club Louis Nicollin. MEDEF LYON-RHÔNE LAURENT FIARD REMPILE POUR 3 ANS Ils n’avaient pas de raison de changer. Plus engagé que jamais sur son terrain, le MEDEF Lyon Rhône a renouvelé sa confiance en Laurent Fiard, à l’issue du conseil d’administration qui s’est tenu le 7 juin 2017. Propulsé à la présidence en juin 2014, Laurent Fiard a fait de l’entraide, de l’influence et du rayonnement des entrepreneurs sa marque de fabrique.

RICHARD SANSAVINI

à la tête du Rotary Club de Lyon

L

e mandat de Philippe de Villeneuve s’est conclu en beauté dans les salons du casino Le Lyon Vert. Le past président cède la main au nouveau gardien de « l’amitié trans-générationnelle », le souriant Richard Sansavini. Le patron d’Arrivetz maîtrise l’art de la plaisanterie comme personne. Un trait de sa personnalité que beaucoup apprécient, depuis plus de 20 ans, dans les réceptions du Rotary Club de Lyon. Au vue de cette première allocution, le président élu ne manquera pas d’animer les prochains rassemblements. Sa promesse « ensemble dans la même direction » laisse d’ailleurs présager de belles séquences. Car si sa fille tente de lui serrer la vis, Richard Sansavini peine à cacher son goût du rire. Son prédécesseur, Philippe de Villeneuve peut abandonner son collier. Le Rotary Club est entre de bonnes mains. Ce ne sont pas les lauréats du titre Paul Harris Fellow (PHF) qui diront le contraire. MC - Photos © Fabrice Schiff

Jean-Claude Accominotti, Laurent Oger et Bruno Dufour

Jean-Pierre Gitenay et Karine Gaudin

Philippe Venditelli et son épouse Valérie

Philippe de Villeneuve, son épouse Brigitte, Richard Sansavini et Pascale Rabouin

Véronique et Jean-Marc Bremens

Marie-Claude Pitance et Michel Maillon

Yann Richard du Montellier et Jean-Claude Charlin

Guy Benayoun et Anne Delaigle

LA VIE DE CHÂTEAU POUR LES PEINTRES DE JEAN LOUIS MANDON Depuis 9 ans déjà, Jean-Louis Mandon prend ses quartiers d’été dans le magnifique château de Rochebonne à Theizé en Beaujolais où il présente les œuvres des artistes qu’il expose régulièrement dans sa belle galerie de la rue Vaubecour. Parmi la vingtaine de peintres présentés figurent Pierre Montheillet, Jacques Peizerat, Jean-Pierre Pichon Martin, Hélène Lameloise et autres sociétaires du Salon du Sud-Est. Belle occasion pour faire une ballade dans la vallée d’Azergues toujours rafraîchissante et de visiter ce village qui vit malheureusement dans l’ombre de Oingt, son illustre voisin. JMR Du 6 juillet au 27 août 2017 et ouvert du jeudi au dimanche de 14h30 à 18h30

AGENDA GENTLEMAN PÉTANQUE DE MEGÈVE Le tournoi de pétanque des Lyonnais de Megève est fixé au samedi 22 juillet. Rendez-vous devant le Puck (le chantier de rénovation de l’église bloquant les terrains) à 10h. Le nombre de triplettes est limité à 40 cette année. Dîner et soirée au Palo Alto, avec le ministre de l’Intérieur en guest-star. lyon people • juillet 2017 • 78 •

Reportage complet sur www.lyonpeople.com / rubrique Les Gens


LYON PEOPLE Juillet 2017  

Lyon People, leader de la presse magazine lyonnaise

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you