Issuu on Google+

PROJETS EN ÉCOLE D’ARCHITECTURE PROJETS EN STAGE MASTER

LUCIE FOURNIER

BTS DESIGN D’ESPACE ARCHITECTE DIPLÔMÉE D’ÉTAT

PORTFOLIO


MASTER 2 BÉZIERS, LE TERRITOIRE ET SES RICHESSES ENTRENT EN VILLE VIA VIGNES - INFORMATIONS - ART CULINAIRE

4

SEMESTRE 10-PFE - UTOPIES MÉTROPOLITAINES

ENTRE GRAVIÈRE ET GARONNE, RÉSEAUX NATURELS COMME SUPPORTS DE MIXITÉ DES LOGEMENTS ÉVOLUTIFS

11

SEMESTRE 9 - LES NOUVEAUX TERRITOIRES DE L’HABITAT, LACOURTENSOURT, ENTRÉE NORD DE TOULOUSE

STAGE MASTER "FORMATION PRATIQUE

17

CARTEL ARCHITECTES : ISABELLE AOUSTIN ET SÉBASTIEN NICHÈLE (TOULOUSE) STAGE À TEMPS PARTIEL DU 08/10/2015 AU 04/04/2016 - 53 JOURS OUVRÉS

MASTER 1 SAINT -SULPICE, À LA CROISÉE DES VALLÉES, UN CARREFOUR D’ÉCHANGES LABORATOIRE ET MAISON DE L’AGRICULTURE RAISONNÉE, FERME PÉDAGOGIQUE, HÉBERGEMENTS

28

SEMESTRE 8 - UTOPIES FERROVIAIRES

RÉHABILITATION DU 88 ALLÉES JEAN JAURÈS

34

SEMESTRE 7 - CONCEPTION D’UN IMMEUBLE COLLECTIF MIXTE À TOULOUSE

LICENCE 3 METS-EN MOI

40

Semestre 6 - TERRITOIREs RURAUX EN PROJET, LE MÉZENC (HAUTE-LOIRE)

LICENCE 2 NATURE URBAINE - PROMENADE LE LONG DU SICHON, BIBLIOTHÈQUE DE QUARTIER ET LOGEMENTS À VICHY

48

Semestre 4 - PROJETER LES LIEUX PUBLICS ET L’ÉDIFICE PUBLIC

LE BELVÉDÈRE - UN CENTRE DE LOISIRS ORADOU-LAFAYETTE À CLERMONT-FERRAND

54

SEMESTRE 3 - CONSTRUIRE L’ÉDIFICE PUBLIC

SOMMAIRE


SITUATION

BÉZIERS, UN CARREFOUR DANS LA NOUVELLE RÉGION

Béziers est situé dans le bassin méditerranéen, sur une acropole au sein de la plaine, au croisement du canal du Midi et de l’Orb. Elle se situe dans un territoire aux nombreuses richesses, notamment le tourisme, concentré le long du Canal du Midi et de la mer, qui ne profite pas à la ville de Béziers (450 000 visiteurs aux 9 écluses, 80 000 visiteurs en ville par an). L’agriculture et plus particulièrement la viticulture est une ressource historique de la ville.

Canal du Midi Massifs

Autoroute Aéroports

Projet LGV Voie ferrée

Gare actuelle Future Gare LGV

LE CANAL FIL CONDUCTEUR DU TOURISME

Ports de plaisance Lieux remarquables liés au canal

Lieux remarquables

UN TERRITOIRE AGRICOLE RICHE

Voie Domitienne

Vignobles

Vergers

Vignobles AOP

Vignobles IGP

CONSTATS TROIS FRAGILITÉS: ÉTALEMENT URBAIN, INONDATIONS, RELIEF

Lorsque l’on se place à l’échelle de la ville, ces richesses laissent place à des fragilités : - Inondations : les crues de l’Orb engloutissent régulièrement les bâtiments de la plaine. (peu entretenus, délaissés) - L’étalement urbain est incontrôlé, il défigure la morphologie urbaine - ville entourée d’une myriade de villages. Les quartiers pavillonnaires empiètent sur les terres agricoles alors que le centre ville se vide et est laissé à l’abandon. - Relief : La topographie marquée donne à la ville sa position de citadelle, l’image caractéristique de façade de ville. Elle créée une rupture entre la ville haute et les faubourgs, la plaine.

1. Étalement urbain Centre historique Étalement Zones de développement futur d’après le PLU et ZAC planifiées

2. Inondations

3. Relief Ligne de crète, limite entre la ville haute et basse

2. L’eau engloutie la plaine

INTENTIONS Béziers souffre du manque de connexions entre la ville et son territoire, qui peut offrir un cadre de vie idéal, entre mer et montagnes. - Contenir la ville dans ses limites, supprimer les bâtiments de la zone inondable. Réhabiliter, densifier le centre-ville. - Régénérer la plaine fertile, rendre à l’agriculture ces terres, nourries par les crues, diversifier l’agriculture. - Relier la ville haute et la ville basse, la plaine. Valoriser des parcours existants et créer des articulations entre le centre-ville et le canal. Créer un seuil entre la ville et sa campagne.

3. La ville perchée sur son acropole

TROIS PRINCIPES SOURCE DE PROJET 1. Contenir la ville Ceinture de la ville Anciennes ZAC et ZAU rendues à l’agriculture Centre ville rénové Offre de logements déplacée

1. Sceller la ville dans ses limites, reinvestir le centre historique

Déplacement du projet de la gare LGV

De Février 2016 à Juillet 2016 ENSA TOULOUSE

2. Régénérer la plaine fertile

Projet urbain M1/M2 avec Adèle Chalumeau, Cyrielle Fabre, Anaïs Garcia et Ingrid Jung.

3. Relier la ville haute et la ville basse

Priorité donnée à l’agriculture

2. Régénerer la plaine pour rendre les terres fertiles à l’agriculture

Voie domitienne Parcours Franchissements

ENSEIGNANTS : Uli SEHER Marc RAYMOND Luc LARNAUDIE Alexandre MOISSET Jérôme CLASSE

S10-PFE

1. L’habitat individuel qui s’empare des terres agricoles

Zone inondable PPRI Cours d’eau, fleuve, canal

Projets Nouvelle gare LGV

3. Franchir le pas de la ville haute à ce qui l’entoure

UTOPIES MÉTROPOLITAINES BÉZIERS

BÉZIERS, LE TERRITOIRE ET SES RICHESSES ENTRENT EN VILLE


Il y a une dualité entre Béziers - ville sur son acropole, et le canal - associé au faubourg, dans la plaine avec peu de liens entre les deux. Le challenge de ce projet urbain associé aux projets architecturaux, est de redonner une synergie durable entre Béziers et son territoire.

PROJET URBAIN : ACTIONS MISES EN PLACE POUR RÉSOUDRE LES FRAGILITES Contenir la ville dans ses limites Réinvestir les logements vacants du centre ville Création d’un quartier flottant sur l’ancien bras du canal

Les projets architecturaux sont situés aux articulations stratégiques, pour signaler et porter les parcours, franchissements identifiés comme structurants. Ils font liens (passerelles et ascenseurs urbains) entre la ville haute et la plaine de Béziers pour exploiter pleinement tout le potentiel de ce territoire.

Régénérer la plaine fertile Repenser le découpage parcellaire pour tendre vers des exploitations maraichères, des vergers plus durables

- La nouvelle gare TGV est intégrée dans Béziers pour créer un unique pôle mutimodal TER+TGV en lien avec la ville et le Canal. Les transports sont retravaillés et des parkings silos sont créés afin de réduire la place de la voiture en ville.

Mise en place de jardins partagés, de jardins familiaux en accession à la propriété pour les citadins Developpement de réseaux d’irrigation responsables

- Les modes de transports doux sont développés, les berges de l’Orb et des parcours sont aménagés permettant un accés rapide à la campagne. Des lieux offrant un panorama sur la plaine (rachat de jardins privés, anciens parkings) sont aménagés afin de rendre le point de vue aux Biterrois et aux touristes. Ils forment une continuité de belvédères.

Relier la ville haute et la ville basse Valoriser les parcours existants et créer de nouvelles connections Mettre en place des franchissements haut bas pour attenuer la limite dûe au relief

- Les logements et commerces prévus en extension sont replacés dans le centre-ville vacant, une aide à la rénovation sera proposée. Le centre-ville est décentré, ainsi il est près de la plaine agricole. Les habitants du centre, auront la priorité pour acheter ou louer un lopin de terre dans la plaine pour y faire par exemple son jardin potager. - Une nouvelle offre de logements est proposée : un quartier flottant au niveau de l’ancien port Notre-Dame, comme réponse à la construction en zone inondable.

Retrouver et révéler la voie domitienne Mise en valeur des belvedères, redonner la vue sur la plaine fertile Implantation des équipements aux articulations stratégiques des parcours en lien avec les propositions urbaines

DES ÉQUIPEMENTS STRUCTURANTS

- Développer les vergers et maraîchages dans la plaine fertile pour diversifier l’agriculture face au changement climatique et pour favoriser une consommation de produits en circuits courts (marchés de producteurs). - Un parc de sports et loisirs est aménagé sur les « îles » inondables. VIA VIGNES INFORMATIONS ART CULINAIRE

LE PONT DES SAVOIRS , ENTRE TERRE ET TERRITOIRE

S10-PFE

UTOPIES MÉTROPOLITAINES BÉZIERS

PASSERELLE-CAPITAINERIE, POLE MULTIMODAL, ILES DES SPORTS ET LOISIRS

BÉZIERS,LE TERRITOIRE ET SES RICHESSES ENTRENT EN VILLE


IMPLANTATION Le projet vient s’implanter sur l’ancienne voie domitienne qui permettait le transport du vin et des marchandises, support d’un parcours identifié comme structurant pour la ville. Le site est un parking dans le faubourg, en contrebas des belvédères mis en place dans le projet urbain. Le site est caractéristique avec une pente d’environ 11 mètres de dénivelé. Le projet vient à l’articulation entre la ville haute et la ville basse, il joue le rôle de connexion entre activité urbaine et production maraîchère de la plaine. Il vient faire le lien haut/bas et ainsi rapprocher l’habitant de son territoire grâce à un accès plus simple et rapide entre ces deux entités grâce à un ascenseur urbain. La circulation est revue, le pont vieux devient piéton. Un parking est intégré au programme (130 places > existant) afin de limiter le nombre de voitures en centre ville et d’accueillir les visiteurs potentiels.

Un projet à l’articulation de la ville et la plaine - qui fait le lien entre la ville haute et la ville basse

LES BELVEDÈRES

Le Biterrois était connu pour un vin médiocre et produit en grande quantité. Aujourd’hui, la filière viticole biterroise souhaite changer son image avec une nouvelle politique de qualité. La vigne fait partie de son patrimoine historique, on observe un savoir-faire très présent, de nombreuses appellations et une dynamique de domaines. La destination « Béziers, Canal du Midi, Méditerranée » vient de décrocher le label national oenotouristique « Vignobles et découvertes ». Ce territoire souhaite ainsi valoriser l’oenotourisme pour attirer davantage ou d’autres publics. L’implantation d’un espace oenotouristique va permettre de relier les domaines viticoles et le vin à Béziers, de les faire entrer dans la ville et devenir un lieu de visite ou une étape clé dans les circuits oenotouristiques existants et futurs.

S10-PFE

UTOPIES MÉTROPOLITAINES BÉZIERS

VIA VIGNES - INFORMATIONS - ART CULINAIRE


OENOTOURISME ET GASTRONOMIE COMME LEVIER DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE espace oenotouristique

Le projet a pour but d’attirer les touristes dans Béziers, mais doit aussi profiter aux habitants afin de créer un lieu de vie, de sortie et de découverte. Ce pôle a pour vocation de mettre en valeur les produits du territoire biterrois, les saveurs et arômes de la culture méditerranéenne.

office de tourisme Restaurant - bar à vins Cave et épicerie fine

Ce projet a pour vocation l’accueil du grand public avec des professionnels, oenologues, viticulteurs (interventions, évènements...) Il comprend des espaces d’exposition proposant l’explication du cycle de vie la vigne, des différentes étapes du travail du vin, la présentation des cépages et histoire du terroir ainsi qu’un espace de dégustation. Un espace supplémentaire, accueillera des expositions temporaires ou des évènements.

g

Parkin

L’escale culinaire comprend un espace restaurant et un bar à vins. La cuisine utilisera des produits locaux provenant de la plaine fertile ainsi que du vin de la région afin de favoriser les circuits courts. Une boutique, rassemblant une cave à vins et épicerie fine, propose à la vente des produits et vins de la région. Un espace d’informations permet de conseiller aux visiteurs des circuits ou autres lieux oenotouristiques ainsi que les lieux attractifs de la ville. INTENTIONS Béziers s’est construite grâce une succession de murs de soutènement en pierre à flanc de colline, découpant le paysage. Ils créent sa façade urbaine, et font partie intégrante de l’image emblématique de la ville. Le projet vient s’adapter à la pente du terrain et réinterprète les murs de soutènement, les murs en terrasses : massifs, épais... L’architecture devient topographique, le projet se construit suivant différents paliers.

IMPLANTATION DANS LE SITE

Le projet intègre un parcours, sur le tracé de l’ancienne voie domitienne amenant le visiteur de la plaine à la ville et inversement.

Photos maquette 1/200

S10-PFE

UTOPIES MÉTROPOLITAINES BÉZIERS

UNE ARCHITECTURE TOPOGRAPHIQUE

VIA VIGNES - INFORMATIONS - ART CULINAIRE


UNE ARCHITECTURE TOPOGRAPHIQUE Le parcours architectural, basé sur le tracé de la voie domitienne sert de colonne vertébrale, autour de laquelle s’organise les différentes parties du programme. L’ascension se fait par palier. Depuis le pont vieux, on passe dessous la terrasse du restaurant qui marque le seuil bas du projet. Cet espace couvert ouvert peut accueillir le marché ou d’autres évènements avec des rangements attenants.

B

En prenant l’escalier, on arrive sur l’espace public principal au coeur du projet. Il devient un parvis pour l’espace oenotouristique et la boutique, et terrasse pour le bar. On poursuit l’ascension en suivant l’axe de la via, un escalier extérieur transperce le volume de l’espace d’exposition et permet d’atteindre l’office de tourisme et le belvédère attenant - prolongation de l’espace public de la rue.

B

PLAN NIVEAU 2 - OFFICE DE TOURISME B

Un autre escalier en structure légère amène au toit de l’office de tourisme «panorama», dernier espace terrasse menant à une passerelle qui permet de rejoindre l’ascenseur en passant au-dessus de la rue. On a un deuxième accès à l’ascenseur urbain depuis la rue. Ainsi, différents itinéraires sont possibles pour accéder à la ville haute depuis le site de projet : - un parcours rapide par passerelles et ascenseur urbain - un cheminement (non PMR) dans la pente, allées en lacet (pente forte) pour prendre son temps - en suivant la voie domitienne

A

B

A A

A

B

B

PLAN NIVEAU 0 - PARKING

S10-PFE

UTOPIES MÉTROPOLITAINES BÉZIERS

PLAN NIVEAU 1 - RESTAURANT / BAR À VINS - ESPACE OENOTOURISTIQUE - BOUTIQUE

VIA VIGNES - INFORMATIONS - ART CULINAIRE


ÉCRITURE ARCHITECTURALE Le bâtiment est construit en pierre massive brute pour réinterpréter les murs de soutènement existant. Ce matériau issu directement du sol est une expression du terroir, son utilisation permet de concilier le projet avec le paysage et l’inscrire de façon cohérente dans son environnement urbain. L’utilisation de la pierre massive engendre une rigueur dans l’écriture. Le dispositif constructif du projet est simple, les murs sont construits à partir de blocs de pierre suivant un module (2.10m x 1.05 m x 0.50 m) utilisable debout ou couché ; ainsi les autres dimensions découlent de celles-ci. (cf axonométrie éclatée)

COUPE FACADE AA

Les murs de pierre ne sont pas isolés et font 50 cm d’épaisseur pour des performances de confort thermique, hiver comme été grâce à son inertie. Sur le plan environnemental, la pierre massive répond aux grandes préoccupations écologiques actuelles. Elle n’utilise aucune énergie pour sa fabrication puisqu’elle existe à l’état naturel et peu d’énergie est nécessaire à son extraction et son assemblage. Les ouvertures ont été pensées de façon à conserver l’aspect massif de l’édifice, donner l’impression d’un mur tout en amenant de la lumière naturelle dans les différents espaces. Pour l’espace oenotouristique, des patios permettent d’éclairer naturellement les espaces intérieurs. Pour les autres programmes, un jeu d’espacement des modules permet de créer des fentes en façade filtrant la vue et rythment la lumière à l’intérieur. COUPE FACADE BB

S10-PFE

UTOPIES MÉTROPOLITAINES BÉZIERS

VIA VIGNES - INFORMATIONS - ART CULINAIRE


SITUATION Le site est l’entrée Nord de Toulouse, entre l’autoroute et la Garonne, un territoire périphérique où activités et habitat se confrontent ou s’imbriquent. CONSTATS Le territoire est structuré par une série de fractures Nord/ Sud peu ou pas franchissables. Le seul point de passage au-dessus de la voie ferrée et du canal latéral est situé au niveau de l’écluse ; il est étroit et dangereux. Le piéton n’a pas sa place dans ce territoire envahi par la voiture.

XVIIIème - route de Paris

1856 - Canal latéral et voie ferrée

1970 - développement zone d’activités

Une périphérie urbaine marquée par des coupures et le risque d’inondation

1980 - autoroute

Aujourd’hui

Des poches de qualité

Certains endroits peuvent être relevés pour leurs qualités spatiales, sociales, urbaines. Le caractère de ces « poches de qualité » existantes tient principalement à leur aspect végétal ou au rapport qu’ils ont avec l’eau. Ces endroits sont des atouts à révéler, à réaménager afin d’en faire des lieux plus attractifs. ENJEUX Divers projets territoriaux vont amener le territoire à muter en particulier avec l’arrivée de la ligne à grande vitesse (ajout d’une voie, réaménagement des haltes, système de tram-train : Lacourtensourt-Toulouse centre 10 min).

ÉCLUSE

La demande de logements de la métropole est importante, des solutions doivent être trouvées afin de ralentir l’étalement urbain d’où la question du devenir de ses périphéries urbaines. Un potentiel franchissement de la Garonne est en cours de réflexion mais avant cela il manque un axe Est-Ouest permettant de relier Aucamville à la Garonne

GARONNE

De Septembre 2015 à Janvier 2016 ENSA TOULOUSE Projet urbain avec Pauline Macaigne

ESPACES NATURELS ET AGRICOLES

CANAL LATÉRAL VOIE FERRÉE DÉPARTEMENTALE

AUTOROUTE ACTIVITÉS INDUSTRIES

HABITAT INDIVIDUEL

ZONE VERTE QUINZE SOLS

Zone inondable PPRI

Fracture naturelle

Activités, Entrepôts, industries

Habitats

Courbes topographiques

Fractures artificielles

Commerces

Équipements

BERGES PARCELLES GARONNE MARAÎCHÈRES

BERGES PARC ANCIENNE GRAVIÈRE CANAL FEUILLERAIE AIRE DE LOISIRS ET BOIS

ENSEIGNANTS : Anne PÉRÉ Claude BRANGER Alain GRIMA INTERVENANT : Gaël FARIGOULES, ingénieur - développement durable

S9

LES NOUVEAUX TERRITOIRES DE L’HABITAT LACOURTENSOURT, ENTRÉE NORD DE TOULOUSE

Les différentes séquences urbaines sont presque monofonctionnelles avec en bord de Garonne, une bande agricole, au centre une zone de travail et à droite une zone résidentielle.

ENTRE GRAVIÈRE ET GARONNE


INTENTIONS URBAINES

ÉCOLE CRÈCHE CENTRE DE TRI BUREAUX ÉQUIPEMENT RESTAURANT BUREAUX BIBLIOTHÈQUE SPORTIF MARCHÉ CONSERVERIE CAFÉ CULTUREL HALTE

- Franchissement et atténuation des fractures urbaines Le réseau viaire est requalifié avec un aménagement piéton afin de pouvoir traverser le site sans faire usage de la voiture. Nous renforcons le rôle stratégique d’articulation que joue l’écluse en y implantant la nouvelle halte de Lacourtensourt. Elle permettra la liaison entre les deux entités paysagères grâce à une passerelle piétonne permettant la desserte des quais et le franchissement du complexe canal/voie ferrée/départementale.

COUPE D’INTENTION NOUVELLE HALTE

FRANCHISSEMENT ET AXE EST/OUEST

LA HALTE COMME ARTICULATION

MAQUETTE D’ÉTUDE VOIRIES ET CHEMINEMENTS

PARC

PLACE JARDINS PLACE PÉPINIÈRES LAC ARBORICOLES PRINCIPALE PARTAGÉS SECONDAIRE

PLACE PRINCIPALE VUE DE LA PASSERELLE

- Aménagement d’un axe Est/Ouest Nous utilisons les réseaux naturels et «poches de qualité» pour tisser un parcours de déplacements doux reliant Aucamville à la Garonne, où viennent se greffer des espaces publics. Il permet les franchissements nécessaires : passage sous l’autoroute, franchissement au niveau de la halte et, pourquoi pas, de la Garonne dans le futur.

PLACE PRINCIPALE - CROQUIS D’AMBIANCE

- Introduction d’une diversité sociale et programmatique L’axe Est/Ouest sert de fil conducteur pour introduire divers programmes : espaces publics, équipements, services, commerces de proximité et bureaux. - Proposition de solutions contre l’étalement urbain Les opérations de logements seront multiples : diversité d’échelles, de formes, de modes d’habiter, de relations au site, et enfin, modularité des espaces. Des logements intermédiaires encadrent le lac - Valorisation des parcelles agricoles et maraîchères sur la zone inondable Fruits et légumes relayés par le marché local, le restaurant, et la conserverie.

0

200

ESQUISSE URBAINE PÉPINIÈRES ARBORICOLES

COUPE TERRITORIALE

S9

LES NOUVEAUX TERRITOIRES DE L’HABITAT LACOURTENSOURT, ENTRÉE DE VILLE NORD DE TOULOUSE

RÉSEAUX NATURELS COMME SUPPORTS DE MIXITÉ


RAPPORT AU SITE ET IMPLANTATION La parcelle d’intervention est située au Nord du lac de l’ancienne gravière, entre une voirie Nord/Sud et l’autoroute. Un espace tampon est aménagé avec un mur anti-bruit plus haut que l’actuel et des arbres. L’implantation des logements est organisée en lanières avec différentes bandes du Nord au Sud (cf plan rez-dejardin) La bande en bord de rue est prévue constructible et peut servir de parking, de jardin, de pièce en plus : un garage, un atelier, un bureau (artisan, créateur, travailleur indépendant).

Crèche

Cabinet de professions libérales

RUE BANDE CONSTRUCTIBLE JARDIN AVANT LOGEMENT JARDIN D’HIVER

DISTRIBUTION ET PROGRAMME Chaque unité d’habitation R+2 regroupe 4 logements : deux T3 simplex en rez-de chaussée (15 logements), et deux T4 duplex en R+1 (17 logements). L’accès aux logements se fait par des venelles piétonnes. Au rez-de-chaussée, une mixité d’activités est possible, comme proposé une crèche sur l’angle et un cabinet pour des professions libérales.

JARDIN ARRIÈRE

JARDIN DU DUPLEX Voirie Nord/sud

LAC

DES LOGEMENTS ÉVOLUTIFS ÉVOLUTION - ANTICIPATION - APPROPRIATION L’habitant est acteur de son logement, il faut donc réfléchir à comment lui donner des clés pour lui permettre d’investir son logement et prévoir le cadre de son évolution. Les logements de base sont des T3 et T4, typologies correspondant à la demande et aux possibles habitants intéressés par le quartier : de jeunes familles recherchant l’équivalent d’une maison individuelle avec jardin, proche de Toulouse. Ces logements offrent une alternative et sont durables : ils donnent la possibilité aux habitants de les aménager et adapter librement aux modes d’habiter, aux changements, à leurs besoins et envies au cours de leur vie. Un logement prend 3 trames, deux pour le plan courant de base et une trame laissée disponible pour que le logement puisse s’agrandir. Les espaces sont capables d’évoluer comme nos vies évoluent en offrant le même type de choix que la maison individuelle (évolution de l’aménagement intérieur et extension) et de grands espaces «extérieurs» avec pour chaque logement un jardin d’hiver, et vrai jardin.

Autoroute

PLAN REZ-DE-JARDIN

COUPE - rapport au site Structure mixte, composée de poteaux métalliques et dalles alvéolaires permettant la construction de plateaux libres de grande portée.

Schémas distribution et répartition logements

S9

LES NOUVEAUX TERRITOIRES DE L’HABITAT LACOURTENSOURT, ENTRÉE NORD DE TOULOUSE

Axonométrie structure

ENTRE GRAVIÈRE ET GARONNE


LES TYPOLOGIES CARACTÉRISTIQUES Les deux appartements T3 (rez-de-chaussée) et T4 (R+1 et R+2 - R+3 jardin serre) sont superposés. Ils sont organisés autour d’une gaine centrale où se regroupent les pièces humides : cuisine, salle de bain et wc. Les plateaux libres et la gaine centrale permettent une liberté d’aménagement, une possibilité de retourner le plan, de développer différentes typologies. Les chambres sont proposées au Nord-Ouest et les séjours au Sud-Est, pour que ces espaces de vie puissent profiter de la vue, de l’orientation, pour la lumière naturelle et les bénéfices thermiques.

B

SURFACES T4+ (17 logements) TOTAL 85,84m2 séjour cuisine wc salle de bain chambre 1 salle d’eau chambre 2 chambre 3 dégagements

COUPE AA

B SURFACES T3+ (15 logements) TOTAL 72,71 m2

B

séjour cuisine wc salle de bain chambre 1 chambre 2 dégagements

Chaque logement a un un jardin d’hiver, cette pièce en plus non chauffée est appropriable selon les envies des habitants. L’hiver, il sert de tampon thermique (et acoustique) et devient un espace extérieur l’été.

B

23,20 m2 8,67 m2 1.60m2 5,70 m2 10,56 m2 11,78 m2 11,5 m2

jardin d’hiver 29,96 m2 jardin avant 60 m2 jardin arrière 182 m2 surface d’extension possible 35 m2

A

A

B

T3 SIMPLEX - une proposition d’aménagement

BANDE CONSTRUCTIBLE

LES NOUVEAUX TERRITOIRES DE L’HABITAT LACOURTENSOURT, ENTRÉE DE VILLE NORD DE TOULOUSE

0

A

A

B

COUPE BB

S9

jardin d’hiver 29,96 m2 jardin serre R+3 30 m2 jardin 182 m2 surface d’extension possible 62m2

ÉVOLUTIVITÉ / EXTENSION

Les habitations sont traversantes, pour profiter de cette double orientation, les fenêtres et ouvertures à galandage sont alignées afin de laisser rentrer la lumière mais aussi pour un côté pratique de ventilation naturelle.

Chaque appartement a de larges espaces extérieurs. L’appartement du rez-de-chaussée bénéficie d’un double jardin : avant permettant de prendre du recul par rapport à la rue et le jardin arrière en long. Le T4 duplex bénéficie d’un jardin extérieur en bord de lac ainsi qu’un jardin serre (R+3) accessible depuis le jardin d’hiver en double hauteur par un escalier colimaçon. Cette surface non chauffée laisse toute appropriation possible. Cette serre peut être un atout pour un jardin potager, de plus les plantes peuvent permettre de filtrer l’air et un système de récupération des eaux de pluie sera mis en place pour l’arrosage. Il bénéficie aussi d’une grande terrasse au Nord-Ouest, sur le volume de l’appartement inférieur.

A

A

25,58 m2 8,19 m2 1.94m2 3,94 m2 11,70 m2 5,07 m2 9,17 m2 9,11 m2 11,14 m2

JARDIN AVANT

ÉVOLUTION POSSIBLE

T4 DUPLEX - une proposition d’aménagement

LOGEMENT

JARDIN D’HIVER

ÉVOLUTION POSSIBLE

JARDIN ARRIÈRE

10

RÉSEAUX NATURELS COMME SUPPORTS DE MIXITÉ


NOTICE ÉNERGÉTIQUE

ÉTÉ

HIVER

IMPLANTATION / ORIENTATION 18h 10h

14h 15h 16h 18h 17h 14h 15h 16h

14h 15h 16h

11h 12h

16h

8h

17h

8h

9h 11h 10h 12h

13h 14h

9h 10h 11h 12h

18h

ZONAGE ET STRATÉGIE THERMIQUE La façade Sud-Est est constituée d’une enveloppe double-peau, un jardin d’hiver, espace tampon (thermique et acoustique) entre les séjours vitrés et l’extérieur. Cet espace est modulable selon les conditions d’ensoleillement, ses utilisations.

16h 9h

17h

Les logements sont traversants avec les espaces de vie vers le lac pour profiter de la vue et de l’orientation Sud-Est, pour la lumière naturelle et les bénéfices thermiques.

16h

9h 10h

11h

12h 13h 14h

Coupes incidences rayonnement solaire en été

Coupes incidences rayonnement solaire en hiver

Schéma stratégie thermique en été

Schéma stratégie thermique en hiver

Cet espace devient un régulateur thermique pour les espaces intérieurs : - stratégie été : il devient un vrai balcon en ouvrant les ventaux vitrés. Cet espace peut être ombragé pour protéger la paroi vitrée intérieure et éviter la surchauffe pour le rez-de-chaussée avec le débord du plancher supérieur et pour le duplex avec les brise-soleil. Pour pouvoir ventiler la serre du duplex, des ouvertures pilotées sont prévues en toiture. Les appartements sont ventilés naturellement, ils sont traversants et aménagés tel que l’air puisse circuler d’une façade à l’autre avec l’ouverture des baies et portes. - stratégie hiver : le jardin d’hiver, les vitrages fermés permet de s’isoler du froid extérieur et faire du solaire passif. Il permet de capter la lumière et la chaleur du rayonnement solaire hivernal bas. Cette chaleur est alors stockée dans le béton des dalles alvéolaires et redistribuée grâce à l’inertie thermique. Ce système permet ainsi réduire le coût de la consommation énergétique des habitants. Le comportement et le bon sens des habitants sont importants dans la gestion du confort d’été et hiver.

Schéma volume chauffé (orangé), non chauffé (bleuté)

S9

LES NOUVEAUX TERRITOIRES DE L’HABITAT LACOURTENSOURT, ENTRÉE NORD DE TOULOUSE

ENTRE GRAVIÈRE ET GARONNE


CARTEL ARCHITECTES agence créée en Janvier 2015 par : Isabelle AOUSTIN, architecte DE (2006) - HMONP (2007) Sébastien Nichèle, architecte DE (2008) - HMONP (2009) 47 Boulevard de la Gare 31500 Toulouse contact@cartel-architectes.com www.cartel-architectes.com Pour ce stage de Master, j’ai voulu intégrer une petite agence qui met en jeu un travail d’équipe à petite échelle. Ce mode de fonctionnement me paraissait intéressant en tant que stagiaire, pour être au plus près des choses, pour pouvoir suivre tout ce qu’il se passe, l’avancée des différents projets etc. Mon premier stage dans ce type d’agence a été sans doute le plus enrichissant donc j’étais très motivée pour renouveler l’expérience. Cette jeune agence travaille aussi bien sur des projets neufs que des réhabilitations et des extensions de bâtiments existants. Elle traite principalement des projets privés mais répond aussi à des commandes publiques et candidate ainsi à des appels d’offres de marchés publics de maîtrise d’oeuvre ou des concours d’idées. Leur écriture architecturale est simple, sobre, élégante et efficace. Les deux associés s’occupent de tout, de la conception jusqu’à la réception du chantier. Ils se répartissent les projets au fur et à mesure qu’ils arrivent, suivant leurs disponibilités. Chacun travaille sur ses projets pour que ce soit plus simple à gérer, mais ils échangent dessus, demandent un avis ou conseil, points ensemble, etc. Pour les concours, c’est différent, il y a un vrai travail d’équipe avec les stagiaires dès le départ. Durant ce stage, des responsabilités m’ont été confiées, j’ai travaillé sur les projets en cours (neufs, rénovations, extension) à différentes phases et j’ai pu suivre l’un d’eux du relevé au PRO. J’ai pu faire des visites de chantiers en cours. J’ai également pu participer à l’élaboration de documents pour un concours d’idées et pour un concours de maîtrise d’oeuvre pour lequel l’agence avait été sélectionnée. Ce stage m’a permis d’acquérir les compétences et la rigueur nécessaire à l’élaboration d’un projet.

CARTEL ARCHITECTES : ISABELLE AOUSTIN ET SÉBASTIEN NICHÈLE STAGE À TEMPS PARTIEL DU 08/10/2015 AU 04/04/2016 - 53 JOURS OUVRÉS

STAGE MASTER "FORMATION PRATIQUE"


KR19 - ESQUISSE, AVP DOSSIER PERMIS

Plan de masse - existant

Vue depuis la rue - vue depuis le jardin

L’agence a eu la mission complète pour la réhabilitation lourde et l’extension d’une maison existante individuelle à Toulouse. C’est une maison de ville sur deux niveaux avec combles et dépendance au fond du jardin. Du fait que j’ai effectué ce stage à temps partiel, j’ai pu suivre ce projet du relevé à la phase PRO. Cette famille souhaite remodeler complètement cette maison qu’elle envisage d’acheter, bien située mais pas du tout à leur goût. Ils veulent changer la disposition des pièces, aménager les combles en abaissant le plancher haut du R+1 et créer une extension au RDC de 50m2 pour agrandir la surface existante. Et désirent par la suite réaménager la dépendance au fond du jardin. Le relevé de la maison et sa dépendance, encore habitées par les futurs anciens propriétaires, fut ma première tache du stage avec Isabelle. J’ai ainsi mis en pratique les techniques de relevé puis j’ai mis au propre entièrement l’état des lieux des plans, coupes et façades. Isabelle a ensuite recherché les aménagements possibles suivant la demande et a fait deux propositions différentes et pertinentes. Elle m’a confié la conception du réaménagement de la chartreuse du jardin en deux chambres et une salle de bains ou dépendance T2. Les maîtres d’ouvrage ont souhaité voir ce que donnerait un extension à deux niveaux, j’ai donc fait des propositions de volumétries sur logiciel 3D d’après la règlementation du PLU pour leur montrer que ce n’était pas forcément avantageux en surface et pas très esthétique en façade. J’ai travaillé avec elle sur la façade sur rue d’après les plans qu’elle avait dessiné pour redonner un rythme et proportions aux ouvertures.

Plan de situation

Plan de masse - projet

Coupe état des lieux

Coupe version choisie par les maîtres d’ouvrage

CARTEL ARCHITECTES : ISABELLE AOUSTIN ET SÉBASTIEN NICHÈLE STAGE À TEMPS PARTIEL DU 08/10/2015 AU 04/04/2016 - 53 JOURS OUVRÉS

STAGE MASTER "FORMATION PRATIQUE"


KR19 - AVP ÉTAT DES LIEUX

VERSION CHOISIE PAR LES MAÎTRES D’OUVRAGE

Plan combles

Plan combles

Plan R+1

Plan R+1

Plan RDC

Plan RDC

CARTEL ARCHITECTES : ISABELLE AOUSTIN ET SÉBASTIEN NICHÈLE STAGE À TEMPS PARTIEL DU 08/10/2015 AU 04/04/2016 - 53 JOURS OUVRÉS

STAGE MASTER "FORMATION PRATIQUE"


KR19 - AVP

ÉTAT DES LIEUX

VERSION CHOISIE PAR LES MAÎTRES D’OUVRAGE

Façade sur rue

Façade sur rue

Coupe transversale

Coupe transversale

Façade sur jardin

Façade sur jardin

Vue perspective extérieure (Sébastien Nichèle)

Nous avons rencontré les maîtres d’ouvrage afin de leur présenter l’esquisse et recaler les choses suivant leurs demandes et envies. Je me suis occupée de constituer le dossier du permis de construire avec le dessin des différentes pièces graphiques demandées ainsi que la perspective extérieure réalisée par Sébastien et la notice par Isabelle. Pour les clients, c’est le projet de leur vie et ils y investissent beaucoup donc ils veulent qu’il corresponde à ce qu’ils imaginaient-rêvaient et soit parfait pour leur façon d’habiter. De ce fait, pour satisfaire leur demande, il faut recaler les plans plusieurs fois et ainsi reprendre les différents éléments de l’AVP.

CARTEL ARCHITECTES : ISABELLE AOUSTIN ET SÉBASTIEN NICHÈLE STAGE À TEMPS PARTIEL DU 08/10/2015 AU 04/04/2016 - 53 JOURS OUVRÉS

STAGE MASTER "FORMATION PRATIQUE"


KR19 - PRO

Photos démolition intérieure - démolition gros oeuvre après fin de mon stage

J’ai réalisé les plans et façades pour la phase PRO signalant les parties à démolir ou à boucher pour l’entreprise de gros oeuvre. J’ai aussi fait le plan d’implantation de la piscine pour qu’elle puisse creuser le trou. Avec ce projet, j’ai été confrontée à la dimension réelle du bâtiment existant, une chose que l’on aborde pas forcément à l’école même si j’ai choisi de travailler sur l’existant pendant différents semestres. Ce fut pour ma part très enrichissant de suivre un même projet dans la durée, de suivre les choix des clients, de voir l’avancement et le progrès de la définition du projet au fil des phases.

Plan démolition RDC

Façade démolition sur rue

Coupe démolition

CARTEL ARCHITECTES : ISABELLE AOUSTIN ET SÉBASTIEN NICHÈLE STAGE À TEMPS PARTIEL DU 08/10/2015 AU 04/04/2016 - 53 JOURS OUVRÉS

R+1

Combles

Façade démolition sur jardin

STAGE MASTER "FORMATION PRATIQUE"


A

SJ17 - AVP

15

14

13

12

9

8

7

6

11

10

5

4

3

2

1 16

CHAMBRE D'AMIS 15.9 m²

SALLE D'EAU 4.9 m²

A

Plan R+1

A 60 0

SURFACE PLANCHER 173.7 m²

15

14

13

9

8

7

12

11

6

10

5

4

1 16

SALON 20 m²

CUISINE 25.9 m²

SALLE A MANGER 17.2 m²

Les maîtres d’ouvrage ont contracté une mission partielle - demande de permis de construire pour la construction d’une maison individuelle neuve avec piscine à Vigoulet-Auzil. Le terrain, issu d’une division parcellaire, est «biscornu» pour avoir un accès à la rue.

3

2

Plan de situation - Photo de la partie constructible du terrain.

+ 218.9 m

234

80

642

PP 93x204

160

ENTREE 4.4 m²

+ 216.56 m

120 610

126

PP 83 x 204

58

182

200 250

70

10

626

10

7

7.2 m² SALLE DE BAIN

SALLE D'EAU 3,58 m²

8

6 5

3

200

300

4

B

9

+ 212.3 m

CHAMBRE ENFANT 2 13.2 m²

11

CHAMBRE ENFANT 1 13.2 m²

50

12

PP 83 x 204

+ 212.8 m

B

+ 212.8 m

60

3.2 m² BUANDERIE

14 13

55

PP 83 x 204

60

1.6 m² SANITAIRE

200

+ 215.3 m

PP 83 x 204

180

DRESSING 3,90 m²

426

270

PP 83 x 204

90

CIRCULATION 13.1 m²

100 32

90

+ 213.3 m

+ 210.3 m

107

400

107

A

Plan rez-de-jardin

Façade Nord 642

+ 218.9 m

420

1232,5

318

+218.9 m

34

914,5

360

+ 216.56 m

34

+ 216.56 m

126

284

610

+ 215.13 m

+ 215.3 m

+ 216.56 m

1601 34

284

422

90

275

90

105

90

75

90

75

90

75

90

+ 215.3 m

34

+ 213.7 m 626

250

250

250

160

376

376

+ 215.3 m

126

582

610

360

234

188

264

LIMITE DE PROPRIETE

+ 212.8 m

+ 212.8 m

+ 212.8 m

+ 212.5 m

340

Le terrain étant en pente, j’ai fait une maquette de la parcelle pour voir l’intégration au site. Nous avons proposé deux scénarios d’implantation et organisations internes très différentes : un avec des bandes parallèles à la pente par Isabelle, ma proposition avec des barrettes perpendiculaires à la pente.

614 492

CHAMBRE PARENTS 17.1 m²

+ 215.3 m

J’ai travaillé sur ce projet dès le départ, j’ai lu les règlementations du PLU. La partie constructible est restreinte, une seule zone d’implantation est possible. D’autres données PLU importantes : la hauteur de la construction par rapport au point le plus bas du terrain naturel avant travaux, le pourcentage de pente des toitures. L’adaptation au site est un point primordial du PLU : respecter la pente de terrain en modifiant le moins possible par déblais ou remblais la topographie naturelle (terrassements en escalier et non une seule plateforme quand la pente est supérieure à 10%).

Façade Sud

Façade Est

+ 210.3 m

654 32

590

32

+218.9 m

41,8

88,5

+218.9 m

234

Nous avons rencontré les clients pour le rendu d’esquisse, qui ont choisi ma version. J’ai ensuite procédé aux modifications demandées (chambre amis au dessus du salon, modification salle d’eau suite parentale, choix baies). J’ai produit les documents d’avant-projet et de permis (sauf notice et perspective).

570 538

32 32

1589 1525

32

+ 216.56 m

30

126

41,8

610,3

610,3 664,7

376

1200

20

550

426 250

20

220

590

200

20

30

30

626

250

250

250

332,5

376,3

450

2

LIMITE DE PROPRIETE

406,3

L’étude thermique a été menée, d’après les prescriptions de la RT2012, le maître d’oeuvre propose plutôt une isolation extérieure pour des raisons d’économie.

82,5

200

288,5

+ 216.56 m

30

1093,5

1053,5

Coupe transversale AA

CARTEL ARCHITECTES : ISABELLE AOUSTIN ET SÉBASTIEN NICHÈLE STAGE À TEMPS PARTIEL DU 08/10/2015 AU 04/04/2016 - 53 JOURS OUVRÉS

Coupe longitudinale BB

STAGE MASTER "FORMATION PRATIQUE"


ÉTAT DES LIEUX

VERSION CHOISIE H 37cm

Ce projet consiste au réaménagement du R+1 et des combles d’une petite maison en briques à Fronton. Le plancher haut du R+1 sera surbaissé afin de gagner de la surface habitable comme pour le projet KR19. Ainsi un escalier et une trémie seront créés pour donner un accès aux combles. Le R+1 sera entièrement repensé selon leurs besoins.

H - 42cm

H mur maçonné + 5cm

LOCAL : CHAMBRE 3 7.2 m² MURS : SOL : PLAF : -

Plan combles

HSP: 324cm H sous porte : 200cm

HSP : 230cm

H sous porte : 200cm

HSPoutre : 271cm

HSP: 334cm

HSP: + 250 cm -

Plan R+1

LOCAL : CHAMBRE 2 12.3 m² MURS : SOL : PLAF : -

LOCAL : DRESSING 3.7 m² MURS : SOL : PLAF : -

N0-P001 93 x 203

LOCAL : CIRCULATION 3.50 m² MURS : SOL : PLAF : -

LOCAL : SAN 1.9 m² MURS : SOL : PLAF : -

N0-P001 93 x 203

LOCAL : CHAMBRE 1 4.8m² MURS : SOL : PLAF : -

H 153 cm AL 78 cm

H sous porte : 200cm

HSP : 227cm

LOCAL : SALLE D'EAU 4.3 m² MURS : SOL : PLAF : -

N0-P001 93 x 203

HSP : 230cm

HSP: 324cm H sous porte : 200cm

H dressing: 215cm

H 154cm AL 78 cm

HSP: + 289 cm -

HSP: + 249 cm -

Plan R+1

Avec Isabelle, nous avons effectué le relevé sur site sans oublier les combles. J’ai ensuite procédé à la mise au propre du relevé. Nous avons toutes deux travaillé sur deux propositions de réaménagement.

compteur

compteur

H 178 cm AL 63,5 cm

PF 97 X 224

Plan RDC

Plan RDC

Coupe

Coupe

CARTEL ARCHITECTES : ISABELLE AOUSTIN ET SÉBASTIEN NICHÈLE STAGE À TEMPS PARTIEL DU 08/10/2015 AU 04/04/2016 - 53 JOURS OUVRÉS

HSPoutre : 229cm

PP 95 X ...

H + 22cm

HSPoutre : 229cm

H + 22cm

PF 97 X 224

HSP: + 248 cm HSP: + 226 cm -

HSPoutre : 211cm

H 128 cm AL 95 cm

HSP: + 248 cm HSP: + 226 cm -

HSPoutre : 211cm

H 128 cm AL 95 cm

H 178 cm AL 63,5 cm

Là aussi, on conserve la structure de cette petite maison et on combine les différents espaces à l’intérieur. Il faut savoir optimiser tous les espaces, sans perte de place dans les circulations ou autre. Le challenge pour ce projet est avec l’abaissement du plancher, d’arriver en haut de l’escalier à la plus grande hauteur sous combles tout en gardant une hauteur satisfaisante au niveau en-dessous.

HSF: 174cm

HSF: 174cm

Plan combles

Vue de la façade de la maison - vue de la chambre et plancher combles

N0-P001 93 x 203

H mur maçonné + 5cm

RS20 - ESQUISSE

PP 95 X ...

0

0.5

2.5 m

STAGE MASTER "FORMATION PRATIQUE"


CONCOURS LSH - LIGHTHOUSE SEA HOTEL À SYRACUSE

Coupe

Ce concours d’idées a été lancé par l’État italien afin de transformer les bâtiments côtiers en structures touristiques-hôtelières afin de les sauver de la détérioration, profitant de leur position stratégique près de la mer. Le phare des falaises Murro di Porco, réduit à une simple lanterne inhabitée, a connu une dégradation progressive. Le site est magnifique, il offre un panorama infini sur la mer. Le projet consiste à venir adosser une architecture mesurée, tramée dans un site tourmenté par son relief et sa matière. La priorité du projet est de conserver la vue depuis le phare sur l’horizon. Afin de préserver cette plateforme rocailleuse avec sa végétation aride et de protéger son patrimoine, nous avons travaillé le projet en contrebas du phare, en s’appuyant sur le relief du site. Les éléments de programme choisis s’intègrent dans des volumes qui suivent les courbes de niveaux. La rampe d’arrivée sur le site est dessinée comme une dalle sur l’horizon, un ponton qui s’avance sur la mer. Des emmarchements - aussi espace de contemplation - mènent ensuite à une offre programmatique diversifiée : à gauche l’ensemble des équipements accessibles au public (galerie d’Art, restaurant, base nautique, …) et à droite la partie hôtellerie (20 suites luxe), privée, accessible uniquement aux clients de l’hôtel.

Coupe

Photo de la maquette (Charles Favereau - stagiaire)

J’ai participé à la conception lors des « points concours », le projet a été essentiellement dessiné par Charles, en stage à temps plein. J’ai réalisé trois coupes façades sur autocad et les ai rendu sur illustrator. Nous avons eu les résultats une fois mon stage fini ; malheureusement nous n’avons pas été lauréats ni mentionnés. Façade

CARTEL ARCHITECTES : ISABELLE AOUSTIN ET SÉBASTIEN NICHÈLE STAGE À TEMPS PARTIEL DU 08/10/2015 AU 04/04/2016 - 53 JOURS OUVRÉS

STAGE MASTER "FORMATION PRATIQUE"


CONCOURS OLC L’agence CARTEL Architectes a présenté sa candidature pour participer au concours de maîtrise d’oeuvre pour la construction de la maison des associations d’Onet-le-Château en Aveyron avec BETEM bureau d’études techniques, EMACOUSTIC ingénieurs acousticiens, TREC économiste. L’équipe a été retenue face à deux agences Ruthénoises plus expérimentées.

A0 rendu concours (Isabelle Aoustin, Sébastien Nichèle, Charles Favereau et moi même)

J’ai prolongé mon stage jusqu’au rendu du concours (5 Avril 2016) pour pouvoir participer à l’élaboration du dossier de candidature de cet appel d’offre de marchés publics de maîtrise d’oeuvre. Pendant la conception, comme pour l’autre concours, on faisait des points tous ensemble pour avoir l’avis de chacun, donner son point de vue. De plus, vu qu’on travaillait dans le même espace, l’échange est permanent, on suit ce qu’il se passe. Pour ce concours, je me suis occupée de la coupe et du plan masse au 500, pièces graphiques indispensables à la compréhension du projet, de son environnement et de l’aménagement paysager. Malheureusement, l’agence n’a pas été lauréate.

Plan masse

Profil sur aménagements du site CARTEL ARCHITECTES : ISABELLE AOUSTIN ET SÉBASTIEN NICHÈLE STAGE À TEMPS PARTIEL DU 08/10/2015 AU 04/04/2016 - 53 JOURS OUVRÉS

STAGE MASTER "FORMATION PRATIQUE"


SITUATION

ST-SULPICE, L’HISTOIRE D’UN TERRITOIRE

Le site d’étude va de Toulouse à Gaillac, autour de la ligne de train Toulouse-Albi. Avec mon équipe nous avons décidé de travailler sur Saint-Sulpice, dans le Tarn (81). NOUVELLE APPROCHE Afin d’aborder sous un angle différent le projet urbain et architectural, nous avons travaillé en parallèle des méthodes classiques, une approche sensible du territoire. (cartogaphie, maquettes-objet, stop motion)

Tout commence par une rencontre naturelle

Au fil du temps leur union s’amplifie Marchant dans leurs pas, l’Homme se déplace Les arbres en sont témoins

CONSTATS En haut, a cartographie présentée tente d’exprimer notre ressenti du paysage, ses tracés et son histoire. La maquette centrale représente notre vision de la commune de Saint-Sulpice, un carrefour naturel, à l’intersection des axes entre Toulouse/Albi et Montauban/Castres.

mais les champs gagnent du terrain

évoluant sans cesse (1948)

(1975)

(2015)

UN CARREFOUR À VALORISER

Les cartes en bas expriment nos intentions de projet selon les thématiques des enjeux. L’ensemble du projet concorde pour ouvrir la ville vers la confluence et valoriser ce lieu d’échanges tout en gommant les failles qui le divisent. Un côteau sauvage

Des terres agricoles

Des rivières, des failles, des limites Des transports des brèches, des entailles

Ville divisée qui tourne le dos à la rivière

Les trois failles les plus marquées : les vallées tracées par le Tarn et l’Agoût. La quatrième faille : voie ferrée. L’incision : l’autoroute qui scie le paysage. Les blocs, assemblages de bois, traduisent l’imbrication/confrontation des champs et du bâti. Le plus haut bloc illustre le relief, côteau marqué par un parcellaire ancien (plus petit), peu cultivé et habité. La ville s’inscrit sur la portion basse, tournant le dos aux cours d’eaux et s’étalant vers le sud-ouest. Une croix, un carrefour. Des limites, des faiblesses qui deviennent des atouts

SAINT-SULPICE,UN TRAIN-TRAM NOMMÉ PROJET

De Février 2015 à Juin 2015 ENSA TOULOUSE Production artistique et sensible avec Adèle Chalumeau et Anaïs Garcia ENSEIGNANTS : Francine ZARKOS et Philippe LAMY Projet urbain avec Adèle Chalumeau, Romain Condomitti, Carole Ficat, Mathilde Dubreuil, Olivier Duffillot et Anaïs Garcia ENSEIGNANTS : Uli SEHER Marc RAYMOND Jacques TORRES Alexandre MOISSET Jérôme CLASSE

S8

UTOPIES FERROVIAIRES SAINT-SULPICE

Relief : côteau indompté conservé

Transport : statut de carrefour accentué Eau: réseau d’irrigation révélé, investi

Agriculture : cultivée, raisonnée

Extension de la ville anticipée

Végétation : continuité des tracés

Projets - un réseau - placés de façon à nouer l’architecture au maillage urbain

À LA CROISÉE DES VALLÉES, UN CARREFOUR D’ÉCHANGES


ENJEUX

CONSTATS STRUCTURANTS DU PROJET URBAIN

SAINT-SULPICE, UNE SITUATION DE CARREFOUR

Infrastructures de transport Comment raccorder St Sulpice aux réseaux de transports, qui aujourd’hui empêchent les franchissements - les liaisons avec le territoire plus vaste ? Différentes actions : - Mise en place d’un Train-Tram pour assurer d’avantages d’arrêts, multiplier les connexions le long de l’axe ferroviaire. - Ralentissement de la portion d’autoroute qui borde le Sud de la ville pour faciliter les raccordements aux voieries et les accès à la ville. Multiplication des aires de covoiturage, et aménagement des axes d’entrée de ville (piétons et vélos) Trame verte et bleue Le deuxième enjeu s’appuie sur la présence de l’eau : revalorisation des canaux d’irrigation et berges requalifiées aménagées. La végétation est complémentaire : renforcement et ajout de haies bocagères le long des canaux pour participer à une augmentation de la biodiversité. Cette trame permet des parcours alternatifs à la voiture : vélo et piétons, des liens inter-quartiers.

Séparation de la ville par le train

La ville tourne le dos à la rivière

Voies ferrées anciennes voies ferrées routes

minutes

Durée du trajet train

autoroutes

minutes

Durée du trajet en voiture (de gare à gare)

Bourg

Zone d’activités

Zonage de la ville

Habitat Agriculture intensive à proximité de l’habitat

STRUCTURE DU PROJET URBAIN DENSIFICATION 2 typologies Hameaux : habitat individuel groupé + centralité de services de proximité (de 7 hbts/ha à 20 hbts/ha)

MUTATION AGRICOLE culture en ville Artère traversante : habitat intermédiaire + Rez-de-chaussée de services de proximité (de 15 hbts/ha à 90 hbts/ha)

Parcelles maraîchères

RÉSEAU ALTERNATIF trame verte & bleue Canaux Chemins

VOIES TRAM-TRAIN Ligne du Tram-Train Arrêts Tram-Train

Parcs

Densification de l’habitat Comment densifier une ville dont la démographie ne cesse d’augmenter (croissance de 6% par an)? Comment le projet urbain peut-il tirer parti de l’imbrication entre parcelles bâties/pavillonnaires et parcelles agricoles ? Prévoir la densification de la ville selon deux systèmes : - type «hameaux», habitat pavillonnaire d’une densité de 7 habitants/ha actuellement, projeté pour atteindre 20 habitants/ha avec de l’habitat individuel groupé, des espaces partagés et de petits commerces de proximité - type «artère», habitat le long d’un axe alternatif important de la trame verte et bleue reliant des équipements, passant de 15 habitants/ha à 90 habitants/ha. Agriculture La transition - articulation entre les champs de grosse exploitation et les lieux de vie accueille une agriculture qualitative : agriculture raisonnée et jardins potagers. Des percées agricoles permettent de créer des ouvertures paysagères au sein du tissu urbain.

Trame bleue

S8

UTOPIES FERROVIAIRES SAINT-SULPICE

Trame verte

Transports

Densification

Agriculture

À LA CROISÉE DES VALLÉES, UN CARREFOUR D’ÉCHANGES


Accompagnant la mise en place du Train-Tram, nous développons un axe évolutif structurant la programmation de nos projets architecturaux, selon une logique de processus : Recyclage / Stockage / Transformation / Distribution / Loisirs / Zone d’agrotourisme

Végétation existante

Ruisseaux existants révélés Nouveaux arrêts tain-tram qui relient cette rive à la ville Densification de l’habitat en bord d’Agoût, dans le temps long comme hameau au temps 1

au temps 2

jardins familiaux et jardins partagés pour les Saint Sulpiciens et les Toulousains Cheminements doux aménagés pour permettre des parcours alternatifs entre quartiers ou maraîchages Implantation parcelles de Romain et Lucie

Nous intégrons la rive de l’autre côté de l’Agoût à la ville tout en conservant sa dominante agricole. Nous souhaitons développer cette ceinture entre structure naturelle (Agoût) et artificielle (voie ferrée). - Berges aménagées et requalifiées - Implantation d’un programme mixte en lien avec le nouvel arrêt de train-tram combinant une ferme pédagogique liée à de l’hébergement et une maison de l’agriculture raisonnée, lieu de communication sur cette pratique et des laboratoires de recherches.

parcelles agricoles redivisées appartenant à la ferme et maison de l’agriculture raisonnée

UNE CEINTURE AGRICOLE

Champs expérimental

Horticulture

Pâturages Prairie temporaire

Verger expérimental

Jardin expérimental

Potager

Pâturages

PLAN MASSE

S8

UTOPIES FERROVIAIRES SAINT-SULPICE

LABORATOIRE ET MAISON DE L’AGRICULTURE RAISONNÉE, ...


Ce projet revisite la typologie des fermes tarnaises anciennes, habitat linéaire connu aussi sous le nom de longère. Dans ces constructions, les différentes fonctions sont organisées côte à côte sous le même toit. Le projet se développe ainsi sous un toit à deux pans alternant entre blocs fermés, vitrés ou vides sous toitures - percées et abris pour le matériel agricole. Le projet est en construction bois sur une trame de 5 mètres et de portée de 12 mètres. Des travées vitrées, abritant l’accueil des divers programmes viennent entrecouper la longueur du bâtiment et faire signal. De plus, un jeu de façade entre bardage de bois plein et ajouré vient rythmer la façade en permettant de filtrer la lumière tout en conservant la vue depuis l’intérieur.

REVISITER LA TYPOLOGIE DES FERMES ANCIENNES

Arrêt train-tram Laboratoires et Maison de l’agriculture raisonnée

COUPE SUR ÉTABLE

Ferme pédagogique animale et céréaliaire

Hébergement COUPE SUR FERME PÉDAGOGIQUE ET HÉBERGEMENT

FAÇADE OUEST

PLAN ÉTAGE

PLAN REZ-DE-CHAUSSÉE

S8

UTOPIES FERROVIAIRES SAINT-SULPICE

... FERME PÉDAGOGIQUE, HÉBERGEMENTS


SITUATION Nous nous sommes intéressés à la question du logement collectif sous l’angle de la densification de centres urbains constitués, comme celui de Toulouse. Les allées Jean Jaurès sont le site d’étude, un axe majeur de liaison entre les deux ceintures de boulevards, une voie qui par sa largeur autorise à s’élever. Le remaniement total du quartier gare en centre d’affaires et la restitution du statut des « Allées » en « Ramblas » selon leur vocation d’origine conduisent à s’interroger sur le statut actuel de cet ensemble urbain, et sur ses potentialités de transformation dans le futur.

Une structure béton saine et tramée

L’observation des gabarits de construction fait apparaitre une réalité hétérogène avec des immeubles de hauteurs et d’époques contrastées, certains laissant apparaitre des signes de vétusté ou de conception obsolète au regard de leur environnement social et urbain. De quelle façon donner aux Allées l’échelle architecturale de leur statut urbain? PROGRAMME Nous avons présélectionné des positions urbaines stratégiques permettant de rentabiliser le droit à construire par des propositions de reconstruction (ou restructuration) d’immeubles existants, de recaler les hauteurs avec l’édification d’immeubles collectifs mixtes plus hauts. On note la justesse urbaine de quelques IGH mixtes sur les allées, avec un empilement logique des usages urbains avec au rez-de chaussée et R+1 les activités commerciales, aux niveaux +2 / +3 les activités tertiaires et au-dessus les activités résidentielles. Avec ma binôme, nous avons choisi de travailler sur la réhabilitation d’un immeuble des années 70 en R+14 qui occupe une position d’angle en haut des allées. un immeuble mixte avec des commerces Peu d’ouvertures sur les façades latérales. et bureaux

De Septembre 2015 à Janvier 2015 ENSA TOULOUSE Projet en binôme avec Anaïs Garcia ENSEIGNANTS : Meriem BEKKOUCHA Laurent GAUDU

S7

CONCEPTION D’UN IMMEUBLE COLLECTIF MIXTE LES ALLÉES JEAN JAURÈS À TOULOUSE

Une même pièce peut donner sur deux balcons sans pouvoir circuler entre, côte à côté mais séparés par un poteau. Il nous a paru donc évident de repenser les espaces extérieurs. L’esthétisme ne correspond pas à l’intérieur des logements, les extérieurs ne sont pas fonctionnels. L’impression de casier à bouteille n’est pas en adéquation avec les espaces intérieurs. Maquette commune avec les projets de l’atelier

RÉHABILITATION DU 88 ALLÉES JEAN JAURÈS


INTENTIONS La réhabilitation a pour but d’améliorer le bâtiment pour ses usagers, ses habitants. Quelle valeur ajoutée peut-on apporter à cet immeuble en terme d’habitabilité et de spatialité ? Notre projet accueille un commerce et un restaurant au rez-de-chaussée, un équipement public à l’entresol et 47 logements sur les 13 étages supérieurs. Nous avons choisi d’implanter une crèche à l’entresol, pour profiter de la toiture terrasse inutilisée. Les sous-sol ne changent pas, nous n’intervenons pas en sous-oeuvre pour des raisons de coût, notre intervention doit être dosée. Nous avons travaillé sur la morphologie du bâtiment, sur son rapport au sol. Nous avons rouvert la partie sous les arcades, au rez-de-chaussé, ainsi le décalage de la façade permet une implantation plus subtile de la tour, et donne une dimension plus humaine au bâtiment à l’échelle du piéton. Le restaurant s’agrandit et profite de l’angle en entier sur la rue plus calme, et du parvis sur les allées pour installer une terrasse. Les locaux Mas sont relogés de l’autre côté de l’entrée avec un espace accueil et expo qui profite des vitrines du côté des allées.

PLAN REZ-DE-CHAUSSÉE

L’entresol est vu comme une respiration (avant de «poser la tour») tout en densifiant l’espace arrière. L’extension permet d’ajouter de la surface pour l’équipement tout en conservant une grande terrasse pour la crèche. Cela vient aussi combler la sensation de vide face un un socle bas ; le volume suit l’oblique de la rue et vient se glisser sous la tour

PLAN ENTRESOL

S7

CONCEPTION D’UN IMMEUBLE COLLECTIF MIXTE LES ALLÉES JEAN JAURÈS À TOULOUSE

Photos de la maquette au 1/200ème

RÉHABILITATION DU 88 ALLÉES JEAN JAURÈS


Nous intervenons sur les logements à la fois à l’intérieur des appartements et en façade. Nous avons réorganisé les espaces pour les rendre plus qualitatifs et adaptés aux nouveaux modes de vie et nous proposons des typologies qui correspondent plus à la demande actuelle du marché. Une grande attention fut portée à la faisabilité du projet. Nous avons conservé les gaines existantes afin d’intervenir sur un étage à la fois. Nous sommes intervenus sur les façades, en ouvrant les pignons, et en ajoutant un espace en plus, appropriable, qui devient en hiver une pièce en plus, jardin d’hiver (tampon acoustique et thermique) et un extérieur l’été.

État existant

8x 2 T1 30 m²

1x

3x 1 T4 95 m²

1 T5 127 m²

1 T1 28 m²

Projet

1 T2 42 m²

1 T4 95 m²

1 T5 113 m²

1x 1 T5 136 m²

1 T6 153 m²

47 logements

9x 1 T2 42 m²

1x

2x 1

1

2

T2 Sud Est T2 Allées T4 41,3 m² 39,4 m² 86,9 m²

2 1 T5 T2 Sud Est 41,3 m² 111,5 m²

1x 2 T6 131,4 m²

1 T2 41,3 m²

2 T3+ 85,9 m²

47 logements

La redistribution des typologies d’appartement fut pensée avec la volonté forte de garder le même nombre de logements dans l’immeuble. Les plans courants, pensés sur la même base, peuvent évoluer en attribuant les chambres à tel ou tel appartement. Nous avons repensé l’espace intérieur en fonction des espaces ajoutés. Nous avons décloisonner les espaces. On retourne le plan et on vient placer les séjours côté sud, pour profiter d’un espace de vie plus agréable et de plus de tranquilité. Les jardins d’hiver servent sur les allées de tampon acoustique et les brise-soleil d’occultation pour les chambres, sur les allées. Nous ouvrons les façades pignon pour profiter de la vue et des orientations en ouvrant l’espace cuisine sur un balcon ajouté et en créant des espaces alcoves dans le mur qu’on épaissit avec des allèges basses et l’ameublement intégré. PLAN COURANT 1

PLAN COURANT 2

COUPE AA

S7

CONCEPTION D’UN IMMEUBLE COLLECTIF MIXTE LES ALLÉES JEAN JAURÈS À TOULOUSE

RÉHABILITATION DU 88 ALLÉES JEAN JAURÈS


La façade en modules rapportés élargit les espaces extérieurs des appartements qui deviennent appropriables et permet aussi de traiter thermiquement le bâtiment. Un module préfabriqué d’une travée s’insère entre les deux poteaux béton existants afin de garder une intervention sèche et légère (structure métallique, bac acier et plancher bois). L’extension est d’1,50 mètre, largeur dimensionnée par la charge maximale de reprise par les poteaux existants. Cet espace est modulable selon les conditions d’ensoleillement, la façade s’anime suivant les saisons, son utilisation. Cette enveloppe double-peau est composée d’un vitrage, de brises-soleil et garde-corps extérieur. Elle devient un régulateur thermique pour les espaces intérieurs. En hiver, le jardin d’hiver avec les vitrages fermés permet de s’isoler du froid extérieur et faire du solaire passif. En été, il devient un vrai balcon qu’on peut ombrager avec les brises- soleil mobiles pour éviter la surchauffe de la deuxième paroi et se protéger du soleil rasant. Les brise-soleil métalliques ont un effet irisé rougeâtre suivant le soleil, qui vient réchauffer le gris métal et chercher la couleur des allées.

Étude de l’ensoleillement pour le choix des élements de façades côté Allées

Ensoleillement été : protection de la paroi intérieure

Ensoleillement hiver : solaire passif

Schématisation du point de vue intérieur

Étude des incidences solaires, suivant la saison et l’heure 8h 9h

9h

10h

10h

11h

11h

12h

12h

13h 14h

14h 15h

16h

Cet espace extérieur ajoute un réel plus à l’appartement, de plus, il permet de reprendre la morphologie et l’esthétique de la tour, en apportant une présence dynamique à une façade casier à bouteilles, marquées par de fortes verticales.

16h 17h 18h

Hiver

Été

Détail de la structure rapportée LEGENDE 1- structure existante 1-a plancher béton épaisseur 30cm 1-b balcon béton épaisseur 15cm 1-c poteau béton épaisseur 30cm largeur 107cm Lot métallerie 2- module préfabriqué 2-a console acier 2-b profilé de rive HEA 260 2-c traverses IPE 180 2-d traverses IPE 80 2-e UPN 160 2-f UPN 100 2-g traverses acier support bac acier 2-h bac acier épaisseur 3mm + membrane étanche 2-i platine de capotage en tôle alu épaisseur 3mm, peinture irisée Hairexcel Pearl 60 marque Arval 2-j platelage bois épaisseur 30mm essence robinier 2-k joint 2-l rail pour brise-soleil coulissant 2-m rail pour vitrage coulissant 2-n caniveau filant

3- fixation de la console sur le poteau béton existant, scellement chimique Lot menuiseries extérieures 4- vitrage extérieur simple vitage coulissant 3 rails 6 vantaux de largeur Lot finitions extérieures 5- brise-soleil coulissant persiennes en feuille d’aluminium épaisseur 3mm, 2 rails et 4 brise-soleil largeur 53cm, gamme Noteal marque Technal, peinture irisée Hairexcel Pearl 60 marque Arval 6- garde-corps inox à câbles, main courante métallique 7- descente EP Lot menuiserie intérieure 8- vitrage intérieur coulissant double vitrage 8+14+8mm 2 vantaux largeur 150cm Lot finitions intérieures 9- store intérieur déroulant textile opaque 10- isolation + plaque de plâtre

un exemple d’utilisation, la Façade sur les Allées, en été brises-soleil déployés pour que le soleil ne rentre pas à l’intérieur

S7

CONCEPTION D’UN IMMEUBLE COLLECTIF MIXTE LES ALLÉES JEAN JAURÈS À TOULOUSE

RÉHABILITATION DU 88 ALLÉES JEAN JAURÈS


SITUATION

DES PAYSAGES VOLCANIQUES IDENTITAIRES

0km 1

5

10

DES RESSOURCES NATURELLES & CULTURELLES ATTRACTIVES

Le territoire d’étude est la Communauté de Communes du Mézenc et de la Loire Sauvage (17 communes), au Sud-Est de la Haute-Loire, limitrophe avec l’Ardèche. Un territoire singulier, en retrait des dynamiques urbaines. C’est un territoire rural de moyenne montagne dit «pays de hautes terres» tout en bosses et creux avec une altitude moyenne de 1000m, le point culminant est le Mont Mézenc à 1753m. L’activité est à dominante agricole. L’élevage est la principale activité des exploitations du territoire ; l’altitude moyenne élevée et les conditions climatiques limitant fortement les autres pratiques culturales. L’activité touristique commence à démarrer essentiellement grâce à une nature exceptionnelle et préservée, et un patrimoine culturel et architectural riche. En immersion, le projet a été l’occasion d’aller rencontrer les acteurs, élus locaux et les habitants de ce territoire. PROGRAMMES Avec mon groupe nous avons choisi comme thématique territoriale à analyser, explorer : TOURISME ET PAYSAGE ; qui est devenu un enjeu à investir. L’objectif était d’investir un territoire rural et de faible densité du Massif Central, d’y développer des projets territoriaux. Le but était de toucher du doigt les enjeux contemporains des territoires ruraux et réfléchir à l’implication des architectes au sein de ces territoires.

L’histoire volcanique du Mézenc a modelé le territoire et créé des paysages diversifiés et peu urbanisés : les massifs montagneux, les hauts plateaux, les vallées.

Territoire caractérisé par une pluralité de sites et monuments emblématiques.

ACCUEILS POLYCENTRIQUES

LES RUINES, DES VESTIGES CENTRALISÉS

Couleau La Blachette La Blache Crozallier Le Mas de Bouquet Le Monteil La Grangette La Grange

Charrier

Fauriette

La Combe Tenson La Ribette haute Le Vourzet Guillhaumet Chabin Agrain Rolland Le Devez La Sacreiche Braye Boureyroune Les Chanaux d’Alambre La Bourienne

Pont Malavat

Jamont

Montredon

Loustalou Maisonneuve La Garde

Bellefont Doublet Les Infruits Le Mézenc Borne Matras Camajou Le Crouzas Besseyrou

Le Devez Simondou Les Ruches Hautes

Chambon Girard

Le Tombarel

La Grange Les Parjurades

limite COMCOM

De Février 2014 à Juin 2014 ENSA CLERMONT-FERRAND Projets conçus en trinôme avec Olivia Pulcet et Estelle Roullac ENSEIGNANTS : David ROBIN Rémi JANIN Pierre GROSMOND Félix MULLE

S6

TERRITOIRES RURAUX EN PROJET ÉTAT DES LIEUX

Les hébergements touristiques se situent principalement dans les villages emblématiques du territoire, en raison de leur attractivité culturelle. Néanmoins l’offre est déséquilibrée dans la mesure où la nouvelle clientèle touristique cherche à se ressourcer et à privilégier le contact avec la nature. D’autre part, nous constatons un maillage important de chemins de randonnées.

LA GRANGE

FAURIETTE

LA COMBE

DOUBLET

ruine

Les ruines d’anciennes bâtisses agricoles en pierre se concentrent principalement dans la partie centrale du territoire avec un riche potentiel paysager, entre monts, hauts plateaux et vallées. Le réinvestissement de ces ruines en espaces habités est une des solutions que l’on met en avant pour recréer une attractivité et pour attirer un nouveau type de population.

BELLEFONT

BORNE

CAMAJOU

MÉZENC

METS-EN-MOI


STRATÉGIE TERRITORIALE

UN CONCENTRÉ DE PAYSAGES DIFFÉRENTS

Nous proposons un parcours s’appuyant sur les GR et PR pour valoriser des lieux d’exception, en passant par une diversité d’éléments fondateurs du paysages. Il relie quatres centre-bourgs leur permettant de recréer une attractivité et de constituer des «villages étape». Des gîtes d’étape complètent l’offre afin de diffuser l’hébergement touristique : au lac de Saint-Front, le rocher d’Aiglet, les ruines de la Vacheresse. La boucle est donc facilement accessible dans sa totalité ou partiellement à tous les types de randonneurs et promeneurs. Le parcours est rattaché aux différentes activités et lieux attractifs proposés dans le secteur : le lac de Saint-Front, la ferme pédagogique de Saint-Front, la ferme des frères Perrel, le parc de l’étang des Barthes, la station des Estables, ainsi qu’à l’ensemble des projets d’atelier venant redynamiser l’activité touristique : la laiterie, la raniculture, le restaurant gastronomique, la stabulation de broutards, la tannerie.

SÉQUENCE #1 - LAC / HAUTS PLATEAUX / MONTS

LE PARCOURS, LIER LES ACTIVITÉS

SÉQUENCE #2 - VALLÉE DE LA GAZEILLE

SÉQUENCE #3 - VALLÉE DE L’AUBÉPIN

UN POTENTIEL ESTIVAL

Le parcours est rattaché aux différentes activités et lieux attractifs proposés dans le secteur : le lac de Saint-Front, la ferme pédagogique de Saint-Front, la ferme des frères Perrel, le parc de l’étang des Barthes, la station des Estables, ainsi qu’à l’ensemble des projets d’atelier venant redynamiser l’activité touristique : la laiterie, la raniculture, le restaurant gastronomique, la stabulation de broutards, la tannerie. Les interventions proposées sont utilisables en période hivernale et sont également en corrélation avec le domaine skiable des Estables : l’extension de ce dernier jusqu’aux pistes du Bois de Chaudeyrac (Saint- Front) permet à la station d’accroître son activité et d’avoir une influence touristique plus conséquente. D’autre part, cette opération redonne au chalet d’Aiglet sa fonction initiale (accueil skieurs) en apportant évidemment de nouveaux usages. Le bâtiment agricole d’Aiglet devient un site d’hébergement.

UN RENOUVEAU HIVERNAL

0km

S6

TERRITOIRES RURAUX EN PROJET STRATÉGIE TERRITORIALE

1

5

METS-EN-MOI


MODULE - GÎTE D’ÉTAPE Nous réinvestissons les ruines locales en gîtes d’étape rudimentaires où le confort est réduit au strict minimum, mais qui peut également être une résidence d’artistes avec la création d’un lieu pour vivre et penser le paysage, et des espaces de pause pour permettre aux touristes, artistes et autres promeneurs de mieux appréhender le patrimoine naturel et culturel. Le module est constitué de panneaux KLH en bois préfabriqué. Leur technique de mise en œuvre est simple, rapide et ils pourront être démontés facilement. Le module d’habitation est débarrassé de tout superflu et les fonctions sont rassemblées. Il comprend, un coin cuisne mobile avec bidon d’eau et gaz, des rangements, des couchettes mobiles-cachées sous l’estrade. Un packaging à retirer au chalet d’Aiglet complète le nécessaire de vie. Deux modules viennent se greffer au module d’habitation : une terrasse en bois et un module sanitaire en bois ajouré avec des toilettes sèches et une douche solaire donnant sur l’extérieur refermable avec une bâche.

toiture zinc volet rétractable en bois, possibilité de fermer la boite en totalité module sanitaire (toilettes sèches + douche solaire)non isolé greffé au module, bardage en bois ajouré mobilier cuisine modulable (bouteille de gaz,bidon d’eau non potable) marches en bois, chutes issues de la scierie du Monastier-sur-Gazeille

panneau contrecollé KLH (fillière sèche) assemblage du module sur place

terrasse en bois greffée au module d’hébergement

baie vitrée & cadrage sur le paysage

LA GRANGE, un exemple Deux modules d’habitation sont disposés dans la ruine Grange située près de Moudeyres. Elle peut accueillir quatre personnes, en totale autonomie. En lien avec la typologie de la ruine, un espace commun, permet aux randonneurs de se retrouver autour d’une table et de profiter d’une soirée conviviale voire de l’accueil d’un artiste.

Photos site existant

Redonner vie à ces espaces délaissés par l’homme

S6

TERRITOIRES RURAUX EN PROJET MODULE - GÎTE D’ÉTAPE

METS-EN-MOI


AIGLET Contexte Le site se situe sur un plateau à proximité de la RD 500, ce dernier est traversé par le GR 40. La situation d’Aiglet offre un paysage panoramique dans un espace reculé. L’agriculteur souhaite vendre son exploitation à côté du chalet d’Aiglet, regroupant une stabulation contemporaine et un ancien corps de ferme.

Stratégie Dans le cas où il y aurait un repreneur, une activité de « woofing » sera proposée. Ce terme désigne l’accueil de personnes au sein d’une exploitation agricole dans le but de découvrir les modes de vie en échange du gîte et du couvert. Si la ferme n’est pas reprise, un nouvel usage est conféré : le bâtiment accueillera des évènements. L’hiver, les modules sont stockés dans le bâtiment, les uns sur les autres pour loger les skieurs à bas coût. Le chalet d’Aiglet qui appartient à la Communauté de Communes retrouve sa fonction première qui est de louer les skis en période hivernale en offrant de nouvelles activités et également de donner le packaging utile aux randonneurs pour dormir dans les gîtes d’étapes. SUCCESSION (reprise par un jeune couple d’ agriculteur)

INVERSION D’USAGE AVEC L’ACTIVITÉ AGRICOLE LIÉE À LA SAISONNALITÉ HIVER

woof

# le ing, terme désigne l'accueil de personnes au sein d'une exploitation agricole dans un but de découverte du mode de vie des agriculteurs en échange du gîte et du couvert (vacances actives à la campagne entre initiation et loisirs) : ete/hiver

été

arrêt de l’exploitation

SANS REPRENEUR

hiver

exploitation agricole actuelle # activité agrotouristique / le tourisme à la ferme redynamiser localement l’économie et contrecarrer la crise agricole population urbanisée en quête d’authenticité

MULTIFONCTIONNALITE ET APPORT D’USAGE

avec repreneur

ETE

# polyvalence possible du lieu

sans repreneur module d’hébergement

projections cinématographiques

Photos site existant

EXPLOITATION AGRICOLE

concerts FESTIVALS spectacles EXPOSITIONS activités sportives

POLYVALENCE DU LIEU exemple exploitation agricole

locations # diffusion touristique

CHALET D’AIGLET location de skis en période hivernale accueil des organisateurs estivaux locaux pour associations lieu de départ du circuit de randonnée + fournitures à retirer # réemploi du déja-là et apport d’un nouvel usage et d’un nouveau sens

ANCIEN CORPS DE FERME hébergement touristique

activités sportives

concert / festivals

activités évènementielles

expositions

seconde exploitation hébergement agriculteurs & WWOOF

# diffusion des hébergements touristiques

FUTURE RUINE AGRICOLE hébergement touristique par l’emploi de modules pré-fabriqués superposés

S6

TERRITOIRES RURAUX EN PROJET AIGLET

METS-EN-MOI


LAC DE SAINT FRONT Contexte Cet ensemble symbolise la fin du parcours, l’évasion et la détente dans un paysage nordique autour d’un lac logé dans un cratère d’exlosion. Ce projet est à l’initiative du propriétaire du lac afin de diversifier le tourisme du site qui accueille déjà des classes vertes et colonies. Cette nouvelle alternative touristique est composée d’un hôtel restaurant gastronomique et d’un sauna.

Stratégie Les projets architecturaux tirent parti du paysage et du cadre tout en respectant la nature dans laquelle ils s’insèrent. À ce cadre d’exception, s’ajoute un sauna collectif. Ce dernier est ouvert au public ainsi qu’aux personnes qui logent dans l’Hôtel et vient prendre place à proximité d’un milieu arboré pour bénéficier d’un rapport direct avec la végétation où la distinction entre l’intérieur et l’extérieur est effacée. En outre, dans les bains nordiques, l’immersion dans la nature est totale.

Sauna

bain nordique

casiers douches espace de change

amarrage

Photos site existant

S6

TERRITOIRES RURAUX EN PROJET LAC DE SAINT-FRONT

METS-EN-MOI


Hôtel-restaurant

L’hôtel-restaurant offre un rapport direct avec le lac. Du côté de l’hôtel, chaque chambre bénéficie d’une vue sur le lac et des saunas privatifs, donnant de l’autre côté, offrent une vue sur la nature. Dans votre chambre, tout est conçu pour vous ramener à la beauté simple du site, du lac, de la nature. Un concept ou une expérience qui donnent l’impression de vivre sur le lac. Depuis votre bain, vous avez une vue imprenable sur le paysage.

vue de l’hôtel depuis le lac

vue de l’hôtel depuis une barque

PLAN

Photos de la maquette

FACADE

restaurant COUPE SUR CHAMBRE

Détail de la toiture à pentes inversées structure bois toiture en zinc à joints debout

S6

TERRITOIRES RURAUX EN PROJET LAC DE SAINT-FRONT

COUPE SUR RESTAURANT

chambre

METS-EN-MOI


NATURE URBAINE

SITUATION

créer un nouveau cheminement piéton et vélo en partant d'une nature artificielle et maitrisée à un traitement des rives plus naturel. Les espaces publics de la bibliothèque et de la salle des associations se déploient sur le Sichon pour mettre en valeur sonCONSTATS espace de dégagement. Sur la dernière zone traitée, on retrouve l'idée du parc enUn ville et urbain qui introduit la nature dans les quartiers d'habitations. Le parcours site séquencé Des berges confisinclus inclus également également unun aspect aspect éducatif éducatif : les : les points points d'informations d'informations près près des des parcs parcs à vélos à vélos quées, murs en etet à l'entrée à l'entrée des des espaces espaces publics publics rejoignent rejoignent cette cette volonté. volonté. agglomération

Le site d’étude prend place à Vichy, une déployée entre l’Allier et le Sichon. Le territoire de projet urbain s’étend autour du Sichon, de Cusset à son embouchure, dans une épaisseur urbaine de part et d’autre du cours d’eau à investir. Un cours d’eau capricieux, maîtrisé et canalisé, une protection contre les crues.

fond d’impasse...

logements collectifs et des espaces publics

PROGRAMMES

La végétation est présente mais cachée à l’intérieur du bâti, dans les coeurs d’ilôts. Une végétation d’arrières-cours.

maisons ind., espaces privés fermés au Sichon

immeubles collectifs, berges naturelles en friche

espaces publics végétalisés : parcs, stades espaces publics végétaliés : parcs, stades, etc jardinsprivés privés jardins

Allier Allier

L’intervention urbaine consiste au réaménagement des berges du Sichon pour créer une promenade le long de la rivière. Une bibliothèque de quartier est conçue en relation avec un espace public et des logements sont implantés en lien.

2 : salle de spectacles, venelles 3 : jardins partagés et parc naturel

INTENTIONS URBAINES La rivière est remise en valeur, les deux berges sont reliées et un cheminement doux (piéton et vélo) est aménagé. Ce parcours au fil de l’eau accentue le caractère actuel du Sichon en implantant une nature artificielle et maîtrisée du côté de l’embouchure sur l’Allier jusqu’à un traitement des rives plus naturel du côté de Cusset. De nouvelles connexions entre le tissu urbain et le Sichon sont établies et le nombre de traversées possibles est augmenté avec des plateformes et passerelles publiques au-dessus du cours d’eau. À l’intérieur des ilôts, des venelles sont aménagées pour permettre d’autres parcours mais aussi de rentrer chez soi par son jardin.

espaces publics végétaliés : parcs, stades, etc jardins privés

PROJET URBAIN

1 : bibliothèque et parc urbain, venelles

L’espace public de la Bibliothèque se développe sur le Sichon pour revaloriser cette percée dans la ville. C’est une plateforme où on introduit la nature dans un quartier d’habitations d’une autre façon.

ZONE 1

ZONE 2

De Février 2013 à Juin 2013 ENSA CLERMONT-FERRAND

Nous réimplantons une nature cultivée ZONE 3 hors-sol. On passe d’un uniet agricole vers à l’autre : serres chaudes, serres froides, potagers, horticulture, etc. L’aménagement invite à la déambulation, et les activités à la découverte.

Marie Marie DÉPLAT, DÉPLAT, Lucie Lucie FOURNIER, FOURNIER, Olivia Olivia PULCET, PULCET, Estelle Estelle ROULLAC ROULLAC

Projet urbain avec Marie Deplat, Olivia Pulcet et Estelle Roullac ENSEIGNANTS : Conception urbaine : Monique BARRUEL Alexandre DUBURRE Projet architectural : François MARZELLE Arnaud BOYER

S4

Marie Marie DÉPLAT, DÉPLAT, Lucie Lucie FOURNIER, FOURNIER, Olivia Olivia PULCET, PULCET, Estelle Estelle ROULLAC ROULLAC

PLAN MASSE

PROJETER LES LIEUX PUBLICS ET L’ÉDIFICE PUBLIC PROMENADE LE LONG DU SICHON, BIBLIOTHÈQUE DE QUARTIER ET LOGEMENTS À VICHY

NATURE URBAINE


INTENTIONS ARCHITECTURALES La bibliothèque s’accroche au bâti existant afin de former un nouvel îlot. Les espaces servants du plateau de la bibliothèque sont distincts de l’espace servi. Le plateau de la bibliothèque est un espace libre avec une structure métallique peinte en blanc qui s’ouvre sur l’espace public. Des espaces végétalisés sont insérés au sein du bâtiment, la nature entre dans l’édifice. Sur le devant de la bibliothèque, l’espace public est divisé en deux. Contre la façade, se concentrent plantations, arbres et bassins afin de créer un jeu de reflets de la végétation sur l’eau et le verre qui est accentué grâce à la façade courbe. Au fond, se mélangent les autres éléments : jardinières, serres et potagers.

Végétation, arbres et arbustes Plantations de fleurs Potagers Serres froides Serres chaudes Tables à jardiner Bassins, jeux d’eau et approvisionnement des cultures avec l’eau du Sichon grâce à des pompes de relevage Kiosques, informations -vélos- abri bus - se restaurer- se poser

PLAN

COUPE AA

FAÇADE OUEST

S4

PROJETER LES LIEUX PUBLICS ET L’ÉDIFICE PUBLIC BIBLIOTHÈQUE DE QUARTIER ET LOGEMENTS À VICHY

NATURE URBAINE


Contre le bâti existant, les espaces servants forment des boîtes fonctionnelles enfermées dans un bloc béton blanc brut. Les murs sont composés de béton blanc coffrés en banches métalliques, d’isolant et de béton blanc projeté et lissé afin de donner l’impression que ces espaces forment des boîtes de béton. Une continuité visuelle et spatiale est créée entre le plateau de la bibliothèque et l’espace public. La structure est en retrait de la façade rideau afin d’avoir le verre qui monte jusqu’en haut de la toiture. Il n’y a pas de décalage entre sol intérieur et sol extérieur, en béton désactivé fin. Les limites entre l’intérieur sont brouillées afin que l’usager ait la sensation de se trouver à l’extérieur, au sein de l’espace public. La structure, fine, s’efface au profit de la vue. Sur la façade Ouest, une structure brise-soleil est mise en place ( IPE métallique et maillage métallique souple).

Détail sur la façade rideau

COUPE BB

- Structure métallique, poteaux en IPE peint en blanc, poutrelles alvéolaires - Façade rideau contreventée par des tenants - Béton désactivé pour le sol de l’espace public et pour celui de la bibliothèque afin qu’il y ait une continuité - Brise-soleil en maillage métallique

COUPE CC

FAÇADE SUD

Photos Photos maquettes maquettes

Photos maquette

Lucie Lucie FOURNIER FOURNIER

S4

PROJETER LES LIEUX PUBLICS ET L’ÉDIFICE PUBLIC BIBLIOTHÈQUE DE QUARTIER À VICHY

Photos Photos maquettes maquettes Lucie Lucie FOURNIER FOURNIER

NATURE URBAINE


Au nord de l’espace public sur dalle, six logements intermédiaires sont implantés sur une parcelle vide. (4 T3 et 2 T5) Chaque unité d’habitation R+1 regroupe 2 logements superposés. L’accès au logement supérieur se fait par un escalier intérieur. L’appartement du rez-de-chaussée bénéficie d’un jardin. Les habitations sont largements ouvertes pour que les espaces de vie puissent profiter de la vue , de l’orientation, pour la lumière naturelle et les bénéfices thermiques. COUPE AA PLAN R+1

FAÇADE SUD

PLAN RDC COUPE BB

FAÇADE OUEST

S4

PROJETER LES LIEUX PUBLICS ET L’ÉDIFICE PUBLIC LOGEMENTS INTERMÉDIAIRES À VICHY

NATURE URBAINE


SITUATION

PROGRAMMES

La parcelle se situe à Clermont-Ferrand, dans un quartier mixte (logements, équipement et commerces) entre villecentre et première périphérie. C’est une parcelle vide traversante, une friche urbaine accueillant quelques jardins potagers. Le terrain est en pente avec un fort dénivelé. Le boulevard Lafayette (anciennement rue des crêtes) est en surplomb, la rue de l’Oradou est à une altitude plus basse. La pente présente une cassure, côté l’Oradou, la pente est plus raide, forte.

La première étape est la définition d’une stratégie de densité et d’implantation permettant d’inscrire dans le site les 3 fonctions principales de l’aménagement : le centre de loisirs, une buvette en lien avec un espace public de quartier, une ou plusieurs opérations de logements

COUPE COUPE BBBB échelle échelle 1/1001/100

Pour la « future ZAC Oradou-Lafayette », un programme pionnier, est lancé, un équipement public va être implanté jouant le rôle de fertilisateur de la vie de quartier. Cet équipement est un centre de loisirs à l’échelle du quartier. Une première approche d’urbanisme a pu être étudiée avec le positionnement en plan masse de logements, parc et buvette. Le centre de loisirs est implanté du côté du boulevard, en haut de la parcelle et offre un panorama sur le paysage urbain et les montagnes. Les bâtiments de logements sont implantés en bordure de la parcelle, aux abord des rues pour préserver le centre de la parcelle vert. L’espace public est traversant, un jardin avec accés et promenade piétons reliant les deux rues. Le parc délaissé par l’homme est conservé, il contraste avec le territoire environnant. La végétation et l’existant de la friche sont conservés au maximum, une sorte de retour de la nature sauvage en ville. Une buvette-belvédère est installée dans le parc permettant de contempler les paysages.

COUPE COUPE BBBB échelle échelle 1/1001/100

La topographie du site permet de bénéficier d’une vue exceptionnelle sur la ville et la nature. Cette ouverture panoramique permet de distinguer deux lignes fortes : la limite entre le paysage urbain et le paysage naturel, et entre la montagne et le ciel.

PLAN MASSE COUPE AA

COUPE AA

COUPE DD NORD-SUD

COUPE DD NORD-SUD COUPE DD NORD-SUD

échelle 1/100

PERSPECTIVE CAVALIÈRE

échelle 1/100

De Septembre 2012 à Janvier 2013 ENSA CLERMONT-FERRAND ENSEIGNANTS : Erwan BONDUELLE Fabien PALISSE

S3

échelle 1/200

échelle 1/200

CONSTRUIRE L’ÉDIFICE PUBLIC UN CENTRE DE LOISIRS ORADOU-LAFAYETTE À CLERMONT-FERRAND

23-24 / 01 / 2013

LE BELVÉDÈRE


INTENTIONS BELVÉDÈRE : lieu élevé offrant une vue dégagée Le centre de loisirs est configuré afin d’offrir aux espaces des enfants des vues lointaines sur le paysage de la chaîne du Puy de Dôme. Tous les espaces de vie donnent sur le panorama, et sont percés de grandes baies. Les espaces relégués de l’autre côté, sont en grande partie ceux du personnel. Locaux techniques

L’espace de restauration se déploie sur le côté. FACADE NORD-EST

Rangement jeux d’extérieur Rangement jeux d’extérieur

Bureaux

Bibliothèque Salle Rangement Salle de temps multimédia pédagogique Bibliothèque calme Salle Rangement Salle de temps multimédia pédagogique calme

Préau Préau

San. Garçons 7-12 ans San. Garçons 7-12 ans

San. Ext. San.Espace Espace de vie Ext. adolescent 10-12 ans Espace Espace de vie adolescent 10-12 ans

Infirmerie

Bureaux

San. Filles 7-12 ans San. Filles 7-12 ans Espace de vie Espace extérieur Espace 7-9 ans 3-5 ans de vie Espace de vie Espace extérieur 3-5 Espace ans 7-9 ans 3-5 ans de vie 3-5 ans

Hall d’entrée

Infirmerie

San. 3-5 ans San. 3-5 ans Local rangement Coin Local de la salle sieste rangement Coin motricité de la salle sieste motricité

Salle du personnel Salle du personnel

Hall d’entrée

San. et vestiaires du personnel San. et vestiaires du personnel Loc. Loc. ménage poubelles Loc. Loc. ménage poubelles

Salle de motricité

du el lle nn Sa rso pe

ll Ha

v et n. r Sa pe du

e

tré

en

d’

c Lo m

Office

Salle de motricité

Office

Coursive

ie

er

rm Infi Salle de restauration

Coursive

Salle de restauration

ux

ea ur

B

e

ll Sa

Rangement jeux d’extérieur

Bibliothèque Salle de temps calme

Salle multimédia

échelle échelle 1/1001/100

PLAN COUPE COUPE BBBB

Préau

échelle échelle 1/1001/100

San. Garçons 7-12 ans

Bureaux

Rangement pédagogique

Bibliothèque Salle de temps calme

Rangement jeux d’extérieur

COUPE COUPE BBBB San. Filles 7-12 ans

Préau San. Ext.

Espace adolescent

Espace de vie 10-12 ans

Espace de vie 7-9 ans

t en e em iqu ng og Ra ag d pé

Espace extérieur San. 3-5 ans Ext. Espace adolescent

Salle multimédia ue ps èq th em lio e t Bib lle d San.Sa lme ca 3-5 ans

ux t je San. Garçons en 7-12 emansur ng érie a R ext Espace Coin ’ dedvie sieste 3-5 ans Espace de vie u a 10-12 ans Pré

Coursive

n. Sa t. Ex

Infirmerie lle ia Sa éd ltim u Rangement m pédagogique

s Fille n. ns Sa 12 a 7-

n. s Sa 5 an 3-

de

ité

ric

ot

m

t l en ca m Lo nge salle ra la ité e d otric m

Terrasse Coin e st sie Terrasse Salle du e personnel ac p Bureaux Es e vie ns Infirmerie d 5a ur 3rie té San. et vestiaires ex e e c du siv personnel pa s ur Es 5 an Co 3Loc. Loc. San. ménage poubelles 3-5 ans

Hall d’entrée

vie s de San. Filles çon r ce 7-12 ans a pa s Local n. G ns Es 9 an a a S 12 rangement Salle de 7motricité 7de la salle vie motricité de Espace de vie e Espace extérieur Espace s c n ans 7-9 ans 3-5 de vie pa a Es -12 3-5 ans 10 t e n ac sce p Es ole Coursive d a

Coin sieste

Hall d’entrée

Sall per

San. e du pe

Loc. ména

Office Local rangement Salle de motricité de la salle motricité Salle de restauration

Offi

Salle de resta

Terrasse

Terrass

COUPE AA échelle 1/100

COUPE AA

COUPE AA

échelle 1/100

S3

CONSTRUIRE L’ÉDIFICE PUBLIC UN CENTRE DE LOISIRS ORADOU-LAFAYETTE À CLERMONT-FERRAND

LE BELVÉDÈRE


Structure mixte mixte poteaux et murs bétonbéton Structure poteaux et porteurs murs porteurs

Détail sur salle de motricité couvertine métallique couvertine métallique substrat substrat barrière anti racine barrière anti racine membrane étanche membrane étanche partie préfabriquée enen béton partie préfabriquée béton

poteau poteau

poutre poutre

tenant vitré vitré tenant poteau poteau

COUPE AA échelle 1/100

baie coulissante baie coulissante

COUPE BB

COUPE COUPE BBBB échelle échelle 1/1001/100

tenant vitré tenant vitré

baie coulissante baie coulissante grille métallique grille métallique garde-corps garde-corps enen verre feuilleté verre feuilleté grille métallique grille métallique

revêtement revêtement chape chape dalle compression dalle dede compression prédalle prédalle

planelle planelle arase étanche arase étanche

Les espaces de ce côté garde-corps garde-corps sont ouverts de fenêtres en verre feuilleté en verre feuilleté bandeau tout le long sauf pour le hall qui fait signal avec un décroché COUPE DD NORD-SUD et de grandes baies.

23-24 / 01 / 2013

échelle 1/200

vide sanitaire vide sanitaire

Des fenêtres hautes dans la salle de motricité donnent un deuxième apport lumineux.

FAÇADE SUD-OUEST

COUPE AA échelle 1/100

Des ouvertures en toiture permettent d’éclairer le couloir naturellement..

semelle semelle

Structure mixte : poteaux et murs porteurs béton

FAÇADE SUD-EST COUPE DD NORD-SUD

23-24 / 01 / 2013

échelle 1/200

AXONOMÉTRIE

S3

CONSTRUIRE L’ÉDIFICE PUBLIC UN CENTRE DE LOISIRS ORADOU-LAFAYETTE À CLERMONT-FERRAND

VUE DE LA SALLE DE MOTRICITÉ

LE BELVÉDÈRE


UE 3.1 Projet d’architecture

LE BELVÉDÈRE

La buvette d’été est un belvédère permettant d’avoir une ouverture panoramique, favorisant la contemplation des paysages urbains et naturel. Elle modifie la perception du lieu dans le rapport entre l’observateur et le paysage

UE 3.1 Projet d’architecture

A

LE BELVÉDÈRE

N

LA BUVETTE

LA BUVETTE A

N

Créer une buvette permettant d’avoir une ouverture panoramique, favorisant la contemplation des paysages urbain et naturel.

élément en béton THP servant d’assise etc Couverture en panneaux de polycarbonate assemblés sur montants métalliques translucide incolore

Toiture reprenant l’idée d’un pliage, créant ainsi du relief. Deux couvertures afin qu’elles intérargissent avec la lumière, créant ainsi différents jeux d’ombres, de lumière et de couleurs sur le sol de la terrasse. Élements béton reprenant l’idée du pliage pour former des assises etc

poteaux cruciformes en aluminium poli

B

Réserve

Rangement

Sanitaires

B

Bar

double enveloppe en panneaux de polycarbonate (alternance translucide incolore eten translucide éléments béton THP coloré bleu-vert) sur monservant d’assises... tants métalliques

couverture en panneaux de polycarbonate translucide coloré bleu-vert

Tenant métallique entre les deux couvertures

Réutilisation Réutilisation de cette de idée cettede idée double de double peau pour peaula pour paroi la viparoi visible du sible «bloc» du «bloc» programme programme afin de afin jouer de jouer avec la avec lumière, la lumière, ses reflets ses reflets etc etc

garde-corps en verre ou plexiglass transparent

montant métallique

B

béton

Centre de danse laban, Herzog et de Meuron, Londres

COUPE BB

Paroi double peau en panneaux de polycarbonate translucide ( alternance incolore et coloré bleu-vert) suréchelle montants1/50 / rails métalliques

B

mur béton

A

Bancs en béton

garde-corps en verre ou plexiglass transparent

COUPE AA

PLAN SOUS-SOL

le polycarbonate : une matière plastique disposant d'excellentes propriétés mécaniques et d'une résistance thermique permettant une utilisation entre -135 °C et 135 °C.

échelle 1/50

échelle 1/100

A

PLAN TERRASSE

UE 3.1 Projet d’architecture

UEUE 3.13.1 Matières Matières brutes brutes

LE BELVÉDÈRE

BELVÉDÈRE LELE BELVÉDÈRE

BUVETTE LA LA BUVETTE

LA BUVETTE A

A

N N

COUPE AA

Créer une buvette permettant d’avoir une ouverture panoramique, favorisant la contemplation des paysages urbain et naturel.

Lucie FOURNIER 23-24 / 01 / 2013

échelle 1/200 poteaux cruciformes en aluminium poli

Toiture reprenant l’idée d’un pliage, créant ainsi du relief. Deux couvertures afin qu’elles intérargissent avec la lumière, créant ainsi différents jeux d’ombres, de lumière et de couleurs sur le sol de la terrasse. Élements béton reprenant l’idée du pliage pour former des assises etc

éléments en béton THP servant d’assises...

B

B

B

Rangement

Sanitaires

Réserve

Bar

double enveloppe en panneaux de polycarbonate (alternance translucide incolore et translucide coloré bleu-vert) sur montants métalliques

B

Réutilisation Réutilisation de cette de idée cettede idée double de double peau pour peaula pour paroi la viparoi visible du sible «bloc» du «bloc» programme programme afin de afin jouer de jouer avec la avec lumière, la lumière, ses reflets ses reflets etc etc

montant métallique

béton

A

Centre de danse laban, Herzog et de Meuron, Londres

UEUE 3.13.1 Matières Matières brutes brutes

LE BELVÉDÈRE

FAÇADE NORD-EST échelle 1/50

LA BUVETTE

couverture en panneaux de polycarbonate translucide coloré bleu-vert

COUPE BB COUPE BB

Tenant métallique entre les deux couvertures

échelle 1/100 échelle 1/50

garde-corps en verre ou plexiglass transparent

COUPE BB

Bancs en béton

le polycarbonate : une matière plastique disposant d'excellentes propriétés mécaniques et d'une résistance thermique permettant une utilisation entre -135 °C et 135 °C.

échelle 1/100

PLAN TERRASSE échelle 1/100 PLAN SOUS-SOL

COUPE AA échelle 1/50

échelle 1/100

A

le polycarbonate : une matière plastique disposant d'excellentes proAssemblage de panneaux priétés de poly-mécaniques et d'une résiscarbonate sur montant méttallique tance thermique permettant une utilisation entre -135 °C et 135 °C. Assemblage de panneaux de polycarbonate sur montant méttallique

double enveloppe en panneaux de polycarbonate (alternance translucide incolore et translucide coloré bleu-vert) sur montants métalliques

le polycarbonate : une matière plastique disposant d'excellentes propriétés mécaniques et d'une résistance thermique permettant une utilisation entre -135 °C et 135 °C.

Assemblage de panneaux de polycarbonate sur montant méttallique

Centre de danse laban, Herzog et de Meuron, Londres

FAÇADE NORD-EST

N

Lucie FOURNIER 23-24 / 01 / 2013

élément en béton THP servant d’assise etc Couverture en panneaux de polycarbonate assemblés sur montants métalliques translucide incolore

double enveloppe en panneaux de polycarbonate (alternance transluParoi double peau en panneaux de polycarbonate translucide ( alternance incolore et coloré cide bleu-vert) incolore et sur montants / rails métalliques translucide coloré bleu-vert) sur monmur béton tants métalliques

garde-corps en verre ou plexiglass transparent

A

Assemblage de panneaux de polycarbonate sur montant méttallique

UE 3.1 Projet d’architecture

échelle 1/100

14/01/2013

échelle 1/100

élément en béton THP servant d’assise etc

Toiture reprenant l’idée d’un pliage, créant ainsi du relief. Deux couvertures afin qu’elles intérargissent avec la lumière, créant ainsi différents jeux d’ombres, de lumière et de couleurs sur le sol de la terrasse. Lucie Élements béton reprenant l’idée du pliage pourFOURNIER former des 23-24 / 01 / 2013 assises etc

COUPE AA échelle 1/200

B

Sanitaires

Rangement

Réserve

double enveloppe en panneaux de polycarbonate (alternance translucide incolore et translucide coloré bleu-vert) sur montants métalliques

Bar

B

Couverture en panneaux de polycarbonate assemblés sur montants métalliques translucide incolore

FAÇADE FAÇADE NORD-EST NORD-EST échelle 1/100 échelle 1/50

couverture en panneaux de polycarbonate translucide coloré bleu-vert

Tenant métallique entre les deux couvertures

Réutilisation Réutilisation de cette de idée cettede idée double de double peau pour peaula pour paroi la viparoi visible du sible «bloc» du «bloc» programme programme afin de afin jouer de jouer avec la avec lumière, la lumière, ses reflets ses reflets etc etc

Lucie14/01/2013 FOURNIER 23-24 / 01 / 2013

garde-corps en verre ou plexiglass transparent

montant métallique

Paroi double peau en panneaux de polycarbonate translucide ( alternance incolore et coloré bleu-vert) sur montants / rails métalliques

béton

mur béton

A

Bancs en béton

COUPE AA

PLAN SOUS-SOL

échelle 1/50

échelle 1/100

COUPE AA échelle 1/200

COUPE BB

S3

CONSTRUIRE L’ÉDIFICE PUBLIC UN CENTRE DE LOISIRS ORADOU-LAFAYETTE À CLERMONT-FERRAND

Lucie FOURNIER 23-24 / 01 / 2013

FAÇADE NORD-EST échelle 1/50

Lucie FOURNIER 23-24 / 01 / 2013

LA BUVETTE


Portfolio Lucie Fournier