Page 1

166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:26 Page1

QUE FAIRE LE WEEK-END ?

déC. 18

n°166

magaZine

l’abbaye

ViSite urbaine

un passé pas très catholique

étranges musées

Grand format

nos visites insolites

noël made in gre

ShoppinG

10 idées de cadeaux locaux

Mensuel gratuit WWW.SPOT-WEB.FR

Édition grenoble


166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:26 Page2

MÉTRO PRIME AIR BOIS


166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:26 Page3

ÉDITO/SOMMAIRE TEXTE : JÉRÉMY TRONC

P.4

déC. 18

P.6

n°166

En couverture : la strip-teaseuse, marionnette à fils, 1960, France, louis valdès. au musée des arts de la marionnette. © X. Schwebel- MAM musées Gadagne - Lyon

P.8

P.16

P.18

P.22

P.26

P.28

P.30

LE CADEAU QUI RÉCHAUFFE « Réchauffement climatique : il n’est pas trop tard  » titre Télérama en Une du numéro 3593 (et oui, déjà). Comme beaucoup d’autres journaux, l’hebdomadaire culturel remplit ses colonnes avec du déclin climatique et écologique et des rapports de scientifiques tous aussi flippants les uns que les autres. On n’hésite plus à remettre en question la survie de l’humanité. Tiens, ce que des écologistes - ces utopistes importuns -  ont annoncé il y a plus de 40 ans est en train semble-t-il de se produire. Ce sujet longtemps absent des médias ou très peu traité fait désormais la Une, avec souvent une combinaison titre/photo des plus menaçante. Heureusement, avec Télérama on ne balise pas longtemps car sur cette même Une, un autre titre nous invite à retrouver dans le magazine une longue sélection de cadeaux de Noël  : livres, disques, DVD, et surtout produits high-tech. Après avoir lu un dossier sur l’urgence climatique et la nécessité de bouleverser nos modes de vie, allons donc faire le plein de cadeaux. Bonne idée ! Quid du lien consommation/pollution  ? Oublié, déjà  ? Voilà une couverture qui illustre bien le dilemme de notre confortable société face au réchauffement. Mais Spot vous offre ce mois-ci une alternative  : une sélection de produits conçus à Grenoble même, ou à quelques kilomètres. C’est loin d’être parfait, mais on progresse.

P.4 I EN BREF 15 projets touristiques sur les rails. Un maraîcher bio à Grenoble. La via ferrata va rouvrir. Pas d’UT4M en 2019... P.6 I VISITE URBAINE Quartier de l’Abbaye. P.8 I GRAND FORMAT Étranges musées. P.16 I ÉVÉNEMENT DU MOIS Festival Jeunes Bobines. P.18 I ÉVÉNEMENTS Expositions : Dans la gueule du loup, Goulag, Montagne

et paysage dans l’estampe japonaise. Festival de l’Engrenage. Les Z’elles blanches. Festival Têtes de bois. Ice climbing Écrins. L’Aventure polaire. Aux rires etc... P.26 I SHOPPING Noël made in local. P.28 I CARNET D’ADRESSES Nell création. Tower coffee. Spiral camera. P.30 I CARNET D’ADRESSE ÉTHIQUE Microcosme.

T l’équipe To Tou Tout Toute l’l l’é l’éq l’équ l’équi l’équip vo souhaite vou vous s so sou souh souha souhai souhait

d bonnes de b bo bon bonn bonne fêf fêt fête fêtes

Décembre 18 / Spot 3


166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:26 Page4

15 projets touristiques sur les rails

AM²NAGEMENTS / Visible sur le site Grenoble Eco-biz (premier réseau des décideurs de l’Isère), un clip produit par Isère tourisme décrit les 15 projets touristiques prioritaires pour le département. Parmi eux, l’aménagement de voies vertes en Oisans, entre Allemont et Séchilienne (5M€), le projet de Téléporté entre Allemont et Oz (17M€), la modernisation des thermes d’Allevard et d’Uriage (13M€), l’ouverture du musée archéologique du lac de Paladru en 2020 (5,8M€), la modernisation de la prairie de la rencontre à Laffrey, avec la création d’un centre d’interprétation (2M€), et la rénovation de la gare du funiculaire de Saint-Hilaire du Touvet (1,3M€). > www.grenoble-ecobiz.biz

ouverture définitive du musée un maraîCher bio à grenoble AGRICULTURE / Après la promotion de Champollion en 2020 l’agriculture non marchande (jardins partagés), la

4 Spot / Décembre 18

ville de Grenoble prend le tournant d’une agriculture marchande avec la création d’une ferme urbaine de 1,2 hectares. Elle a commencé à installer ses serres au centre horticole implanté rue des Taillés à Saint-Martin d’Hères. « Avec la création d’une ferme urbaine, il s’agit de montrer qu’une agriculture biologique, respectueuse de l’environnement créatrice d’emplois est possible en ville  » précise la municipalité. Une quarantaine de fruits et légumes sera vendue localement et un élevage de poules pondeuses bio débutera en 2019. Une manière aussi de faire progresser la ville vers une plus grande autonomie alimentaire.

© Ville de Grenoble

J.F. Champollion © Photo RMN-Grand Palais

HISTOIRE / Le célèbre Égyptologue sera à l’honneur dans ce musée en cours de rénovation à Vif. Une restructuration complète des espaces de l'ancienne maison familiale permettra de découvrir la vie et l'œuvre des Champollion (particulièrement celle du déchiffreur des hiéroglyphes, JeanFrançois), de s'immerger dans l'égyptologie du XIXe siècle et de se promener dans le parc en alliant promenade et découverte. Alternant espaces de restitution et d'exposition, sur près de 300 m2 et trois niveaux, les souvenirs familiaux (mobilier, tableaux, objets d'art) serviront à évoquer le parcours exceptionnel des frères Champollion, à l'origine de la naissance de l'Égyptologie moderne. L’ouverture définitive est prévue à l’été 2020, après une ouverture temporaire d’un an et demi en 2004 à l’occasion du IXe Congrès International des Égyptologues.

la via ferrata va rouvrir !

OUTDOOR / Juste avant l’été, un éboulement de 1000 m3 de roche condamna la via ferrata de la bastille. une mesure de sécurité obligatoire qui devrait être levée début 2019 suite aux travaux entrepris : purges de blocs et éléments instables, forages et injections, et, plus récemment, une opération d’héliportage pour approvisionner du matériel et déplacer des équipements d’une paroi à l’autre. en plus, du coup, vous aurez droit à un nouveau parcours !

96

V²LO / C’est le nombre de peupliers coupés pour la création de l‘allée verte le long de l’a480. Mais 450 arbres de 15 essences différentes seront replantés. tels sont les aménagements obligatoires pour la création des 2km de voie verte, en contre-bas de l’a480, le long du Cea. les travaux, destinés à remailler le quartier de la Presqu’île, doivent s’achever à l’horizon 2022.

pas d’ut4m en 2019

TRAIL / 6 éditions et puis plouf, pas d’ultra trail des 4 massifs en 2019. déception dans le monde des coureurs vis-à-vis de cette course qui a réussi à se placer en 6 ans dans le top 10 des trails de référence. Mais les organisateurs voyaient pus grand : « notre ambition, de renforcer la reconnaissance de l'ut4M sur le plan national et de lui donner une envergure internationale, imposait un changement de dates.  » Mais à défaut d’avoir trouvé un consensus dans les temps entre les différents acteurs et donc de «  réunir les conditions pour préparer l'ut4M avec la sérénité nécessaire  », l’organisation préfère sauter 2019 et donne rendez-vous aux coureurs en 2020. Pour un trail encore plus beau  ? © omasVigliano

le nouveau musée archéologique du lac de paladru (ouverture en 2020).

© Skuleberget

TEXTE : JÉRÉMY TRONC

© BASALT Architecture A-TEAM architectes associés

EN BREF


166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:26 Page5


166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:26 Page6

TEXTE : JEAN-BAPTISTE AuDuC

en attente de réhabilitation ou de destruction, les immeubles ont été murés pour éviter les squats.

l’abbaye ChiCagoaine

LES OuVRIERS, LES GANGS ET LA CITÉ

Connu pour avoir accueilli un gang dans les années 70, le quartier est aujourd’hui au cœur d’une réflexion urbanistique. Les bâtiments vieux d’un siècle vont être rénovés entre 2020 et 2023. En attendant, c’est le stand-by.

E

n 1925, Al Capone contrôle Chicago et le business de l’alcool. En pleine prohibition, le gangster se remplit les poches. À ce moment, à Grenoble, la citéjardin de l’Abbaye est construite. Le sud de la ville, qui va accueillir de nombreux ouvriers, n’est alors qu’un vaste champ. Aujourd’hui, sur la place de la Commune, il y a un marché sur le bitume. De là, on peut embrasser tout le quartier. À gauche, une curieuse église en forme de coquillage est occupée par une communauté arménienne. À droite, les fameux HBM (Habitat Bon Marché) de 1920. Composée de 15 bâtiments (en fait 14, l’un d’entre eux a été détruit en 2017) et 244 logements, la cité forme une vraie nouveauté architecturale. Tels des chalets d’altitude, on remarque les toitures biseautées, les pierres d’angles presque bruts et des colombages décoratifs. L’an dernier, la mairie et Actis, le bailleur social, menaçaient de tout détruire pour reconstruire. Les travaux de rénovation seraient trop chers. « Il est dur de trouver

6 Spot / Décembre 18

des partenaires pour réhabiliter ces barres, tout en conservant le patrimoine », constate Thierry Chastagner, élu à la Ville de Grenoble, qui a pourtant fait le choix de la réhabilitation. « On attend de savoir si l’État va participer au financement », assuret-il en pensant à une rénovation à partir de 2020. En attendant, les anciennes barres sont à l’abandon ou presque. Il y a bien quelques passants, et deux habitants qui retapent une voiture. Et puis, une porte s’ouvre. Un petit tour dans les étages permet de constater que les portes blindées empêchent tout squat quand les caves sont complètement retournées. Seule une quarantaine d’habitants irréductibles vivent encore dans ces appartements.

gitans et quartier populaire

Ces immeubles ont accueilli tous les nouveaux venus à Grenoble et les vagues d’immigration se succèdent. Les Italiens et les Maghrébins sont rejoints par les Gitans. Ces derniers avaient déjà posé leurs tentes

et leurs roulottes sur les champs de l’Abbaye, mais ont dû se sédentariser quand le lycée Jean Bart (devenu André Argouges) est inauguré en 1966. C’est justement dans ce quartier qu’est née, dans les années 70, la « bande de l’Abbaye », de jeunes gangsters désireux de marcher sur les plates-bandes de la mafia dominante d’alors  : les ItalosGrenoblois. Au départ spécialisée dans le braquage de banques et de bijouteries, la bande s’intéresse à la prostitution, aux machines à sous et aux stupéfiants. Une terrible guerre de 25 ans pour dominer le secteur est lancée, qui fera des dizaines de victimes. Les Gitans ont imposé leur loi, un temps. Puis, le marché de la drogue s’atomise dans les années 90, pour aboutir à une répartition de territoire que l’on connaît.

la nuit porte Conseil

Le quartier s’est calmé depuis. Parfois une voiture sportive accélère et pétarade dans l’avenue Jeanne d’Arc. Le mardi de notre

© JBA

VISITE uRBAINE


© JBA

166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:26 Page7

Ci-contre : il semble tout de même y avoir de la vie dans les bâtiments fermés.

© JBA

Ci-contre bas : la place du marché doit aussi faire l’objet d’une rénovation.

visite, quelques personnes se rendent à la maison des habitants, et viennent échanger avec le DAL 38 (luttant pour que tout le monde ait un logement décent) qui y tient une permanence. Certains tentent de trouver un endroit où dormir. D’autres, parfois étrangers, demandent conseil face à une paperasse administrative déroutante. À quelques mètres de la place, sur la rue Argouges, une autre maison accueille l’association le Tremplin qui héberge des SDF en convention avec la Ville. Le quartier garde cette fibre sociale et ce réseau, propre aux quartiers populaires où l’entraide prime. En 2018, après de nombreux ateliers et réunions de concertation entre les habitants et la Ville, l’avenue, la place du marché et les immeubles devraient être rénovés quand deux autres bâtiments de la cité devraient tomber. Même si les années  20 sont loin, la cité, elle, devrait rester là.

« C’EST DANS CE quARTIER qu’EST NÉE, DANS LES ANNÉES 70, LA “ BANDE DE L’ABBAYE ” »

Décembre 18 / Spot 7


166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:26 Page8

GRAND FORMAT TEXTE : JÉRÉMY TRONC / JÉRÉMY CHAuCHE / ROMAIN VALLET

étranges musées

DES VISITES INSOLITES EN RÉGION

Pour varier les plaisirs et occuper la famille pendant les vacances, la rédaction a sélectionné une dizaine de musées étonnants, déroutants ou méconnus. Des visites hivernales hors des sentiers battus. Ou hors pistes balisées (version hivernale). 8 Spot / Décembre 18


166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:26 Page9

la demeure du chaos porte bien son nom ! Š Martial Bacquet

DĂŠcembre 18 / Spot 9


166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:26 Page10

© Jean-Marie Guétat

GRAND FORMAT / ÉTRANGES MuSÉES

espaCe histo bus dauphinois

J’AIME TROLLEY BUS / A priori, l’histoire des transports en commun de Grenoble et de l’Isère n’est guère susceptible de vous passionner ? Vous allez changer d’avis dès lors que vous pénétrerez dans l’espace Histo bus Dauphinois. Dans ce grand hangar baigné de lumière, on est immédiatement ébloui par l’alignement d’une quarantaine de vieux modèles d’autobus, de trolleybus et d’autocars. Pour certains, c’est un retour dans les jouets de leur enfance et les modèles réduits Majorette. D’autres ont en tête des images de vieux films. Enfin, les plus anciens retrouvent les véhicules de leur jeunesse, ceux qui parcouraient les rues de Grenoble et les routes de l’Isère du milieu du XIXe siècle jusqu’aux années 2000. Parmi eux, on s’attardera sur le Rochet-Schneider Torpédo, au toit entièrement découvrable. Mis en service en 1937, il a été affecté toute sa carrière au transport des pèlerins et touristes se rendant au sanctuaire de Notre-Dame de La Salette. Il roulait sur un étroit chemin empierré longeant des précipices mais n’a jamais eu d’accident malgré des freins à tambour commandés par tringles plus théoriques qu’efficaces  ! Cette histoire des transports en commun est aussi illustrée par de nombreuses photos et maquettes et par une visite de la zone de restauration, où les passionnés travaillent à la rénovation des engins. > 2 avenue Charles de Gaulle à pont-de-Claix / 06 15 58 65 55 / www.standard216.com / Gratuit / Sur réservation

10 Spot / Décembre 18

musée français de la fausse monnaie

CONDAMN²S P²P¹TES / Le gangster gaucher, le Stéphanois, l’anguille, le séminariste… Le musée de la fausse monnaie de Marcellaz ne fait pas qu’exposer les « œuvres » des faussaires de tous temps, il vous plonge aussi dans l’univers du banditisme et des faux-monnayeurs. «  À chaque faux billet, à chaque fausse pièce sont liés des affaires et des personnages que je m’efforce de mettre au jour quand j’enrichis ma collection  » explique Christian Porcheron, un des trois plus grands collectionneurs de fausse monnaie dans le monde. Son musée est, lui, très modeste : 100 m2 où sont exposés, en parallèle, la vraie monnaie et ses copies, de l’Antiquité à nos jours, de plus de cent pays. «  Il me faudrait plus de 1000 m2 pour tout exposer correctement » déplore-t-il en s’interrogeant sur l’avenir de sa fabuleuse collection. Ce passionné possède aussi des archives et d’autres pépites  : des bons du trésor falsifiés, de la monnaie de singe, des timbres fiscaux imités, des chèques contrefaits. C’est parfois très dense, assez abscons, mais tellement passionnant. Comptez 2h30 minimum la visite guidée. > 1355 route de Chapeiry à marcellaz (haute-Savoie) / 6,5 à 10 € 04 50 45 47 36 /www.fausse-monnaie.com / Sur réservation


166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:26 Page11

musée des tissus et des arts déCoratifs

© Christian Porcheron

© Lyon MTMAD - Pierre Verrier

© Lyon MTMAD - Sylvain Pretto

BEST-OF D’²TOFFES / Fermera, fermera pas ? Avec ses guest-stars improbables (Laurent Wauquiez, Bernard Pivot et Stéphane Bern en tête) et ses rebondissements incessants, le long feuilleton du Musée des Tissus et des Arts décoratifs, structurellement déficitaire depuis des années, en a dérouté plus d’un. Qu’on se rassure : la vénérable institution, installée dans deux hôtels particuliers du très chic quartier d’Ainay, n’a pas dit son dernier mot. Et c’est tant mieux, car elle abrite l’une des plus importantes collections mondiales de tissus et de textiles, la première de France. C’est précisément ce que permet de (re)découvrir depuis plus d’un an l’exposition Compositions dévoilées (jusqu’au 31 décembre, visite commentée le dimanche à 15h30). Onze salles, chacune articulée autour d’une pièce-maîtresse (une robe, un kimono, un costume…), offrent un infime aperçu des richesses que recèle le musée. On peut ainsi admirer des vêtements et des tissus très anciens et venus pour certains de très loin, comme cette toile en coton qui semble tirée d’un conte des Mille et Une Nuits. Datant de la première moitié du Xe siècle, elle est originaire de l’actuel Irak, peut-être de Bagdad… En parallèle, l’exposition Le Génie de la fabrique (également jusqu’au 31 décembre) continue de rendre hommage au talent des soyeux et des tisserands lyonnais. > 34 rue de la Charité à Lyon 2e / 04 78 38 42 00 / www.mtmad.fr / de 7,50 € à 10 €

Décembre 18 / Spot 11


166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:26 Page12

GRAND FORMAT / ÉTRANGES MuSÉES

la demeure du Chaos

© ierry Ehrmann

ART CONTEMPORAIN / Si plus personne à Lyon n’ignore l’existence de La Demeure du Chaos, tout le monde n’a pas encore fait le pèlerinage jusqu’à Saint-Romain-au-Mont-d’Or. Il est temps donc de combler cette lacune culturelle en visitant cet ancien relais de poste du XVIIe siècle transformé en musée d’art contemporain par son propriétaire, l’artiste plasticien et homme d’affaires Thierry Ehrmann. De cet immense capharnaüm post-industriel à ciel ouvert, enchevêtrement inextricable de métal rouillé et de matériaux de récup’, se dégage une atmosphère apocalyptique. Partout sur les murs, des portraits en noir et blanc des hommes (et de trop rares femmes) qui ont fait l’Histoire contemplent le visiteur : on reconnaît ainsi Einstein, Trump, Foucault, Ahmadinejad, Churchill, Mandela ou Ben Laden… Et au milieu trônent de gigantesques crânes, comme autant de vanités, ces représentations allégoriques de la mort qui ont pour but de rappeler aux humains la vacuité et la finitude de leur existence. Serez-vous sensible à la dimension politique et engagée de La Demeure du Chaos, ou y resterez-vous résolument hermétique, à l’instar de certains riverains qui mènent depuis des années une guérilla judiciaire pour faire fermer ce lieu ? > 17 rue de la république à Saint-romain-au-mont-d’or (120 km de Grenoble)/ 04 78 22 35 24 / www.organe.org / entrée libre

© L.Pascale - LaDromeTourisme

musée de la Chaussure

12 Spot / Décembre 18

LE VISITER, C’EST LE PIED ! / Une sandale aux formes géométriques inspirée des œuvres de Picasso, une autre hérissée de clous portée dans le cadre d’un rite hindouiste, une botte fétichiste, des chaussures à tête de tigre portées pour protéger les enfants des mauvais esprits… Comme tous les musées, celui de la chaussure à Romans-sur-Isère à ses pièces phares incontournables. Ce magnifique établissement sis dans l'ancien couvent de la Visitation vous invite au voyage, à la découverte de l'univers de cet objet intemporel et universel. Si la visite commence de manière assez classique, en évoquant l’histoire de la chaussure, elle se poursuit sous l'angle de la chaussure comme objet d'art et de civilisation, présentant des pièces uniques et étonnantes. Le parcours s’autorise toutes les approches : historique, géographique, artistique, esthétique, technique, économique, sociologique, anthropologique. La collection du musée, conservée dans un écrin prestigieux, lui permet d'exposer toutes les formes de chaussures, des plus anciennes aux plus contemporaines, des plus classiques aux plus extravagantes, en passant par les plus exotiques. Un lieu d'inspiration inépuisable pour les professionnels et une exceptionnelle vitrine pour les fabricants et bottiers d'hier et d'aujourd'hui. Passionnant  ! > rue bistour à romans-sur-isère (80 km de Grenoble) / 04 75 05 51 81 www.museedelachaussure.fr / 0 à 6 €


166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:26 Page13


166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:26 Page14

© Jérémy Tronc

GRAND FORMAT / ÉTRANGES MuSÉES

Conservatoire de l’informatique aConit

LA M²MOIRE DES BITS / La reconstitution d’une salle informatique des années 70 pour une publicité ? Une exposition sur l’histoire de l’informatique ? C’est à l’association ACONIT que l’on s’adresse. Ses locaux, situés au centre-ville de Grenoble, rassemblent sur 900 m2 plus de 2 000 machines permettant un vaste et complet voyage dans l’histoire de l’informatique. Autant dire que l’on hallucine parfois complètement à la vue de ces vieux calculateurs, moins puissants qu’une calculette, mais occupant une pièce complète  ! Comme le Bull Gamma 3 : il pèse plusieurs tonnes, est encombrant, coûteux, bardé de câbles et de lampes mais ne peut traiter que quelques bits en même temps. Ce n’est qu’une des nombreuses surprises de cet endroit unique en France. Grâce à des dons de particuliers, d’entreprises et de laboratoires, il possède la plus grande réserve de machines informatiques du pays. Ce n’est pas un musée, mais un entrepôt envoûtant ouvert au grand public. Dans ce dédale d’appareils vaguement rangés, des bénévoles assurent tous les mercredis après-midi des visites sur mesure et thématiques, adaptées au public. Les amateurs de jeux apprécieront le rayonnage rempli de vieilles consoles et des premiers Mac et PC. > 12 rue Joseph rey à Grenoble / info@aconit.org / 04 76 48 43 60 / pour visiter : tous les mercredis à 14h30 / Sur inscription / 0 à 5 €

musée des arts de la marionnette

AVEC OU SANS FIL / Tout beau, tout chaud. Le Musée des Arts de la Marionnette (MAM pour les intimes) vient de rouvrir ses portes après des semaines de travaux entamés mi-août. Bien au-delà d’un lifting cosmétique, l’historique musée lyonnais a revu en profondeur sa philosophie et sa mise-en-scène pour proposer une nouvelle expérience aux visiteurs. Bien que sis sur les terres de Mourguet et de Guignol, le MAM plonge les visiteurs dans le monde de la marionnette, de toutes les marionnettes. Une initiative unique en France qui vise à présenter toutes les variantes de cet art souvent réservé à tort aux enfants, de ses origines à ses évolutions les plus récentes. On découvre ainsi des marionnettes rares en provenance du musée du quai Branly et de compagnies étrangères. En tout, ce sont plus de 300 pièces de tous les continents (marionnettes, décors, affiches et répertoires) datant du XVe au XXIe siècles qui s’offrent aux curieux. La toute nouvelle scénographie place également le visiteur en acteur de son parcours. Entre deux découvertes, le public pourra manipuler et même créer son petit spectacle dans un véritable castelet. Cependant, que les amoureux de la culture lyonnaise se rassurent, une place importante reste donnée à Guignol et ses acolytes créés entre Rhône et Saône au début du XIXe siècle. > 1 place du petit Collège (Lyon 5e) / du mercredi au dimanche de 10h30 à 18h30 / de 6 à 8 € / www.gadagne.musees.lyon.fr

14 Spot / Décembre 18


166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:26 Page15

© Daniel ulmer

musée de l’eau

© Musée de l’eau

VOYAGE DANS L’EAU DE L / Faites le tour du monde des eaux minérales et des eaux de source au Musée de l’eau de Pont-enRoyans (Isère). Son bar propose à la carte plus de cinquante marques d’eau de toute la planète, que vous pouvez goûter, acheter ou consommer sur place. La Llanllyr, par exemple, est une eau très douce, aux caractéristiques typiquement galloises. Découverte en 1180, elle fait partie des eaux les plus pures du monde. L’Icelandic Glacial provient, elle, d'une source légendaire vieille de plus de 5 000 ans. Alimentée par une filtration progressive des précipitations et des fontes des neiges, elle est une des plus grandes de la planète. Vous retrouverez aussi la Voss et sa bouteille crée par Calvin Klein, ou la Bling (Tennessee), une des plus pures du monde avec sa bouteille incrustée de véritables cristaux de Swarovski (23 euros). Le bar vous permettra d’apprendre à reconnaître les différences entre chaque eau, à connaitre leur histoire et à découvrir leurs apports thérapeutiques. Terminez votre visite par la collection qui comprend désormais près de 2 000 bouteilles d’eaux du monde entier. En apportant une nouvelle bouteille en verre (de l’étanger et que le musée ne possède pas encore), vous gagnez même un repas au restaurant du musée, complexe ludique, scientifique, culturel et pédagogique consacré à l'eau sous toutes ses formes. > place du breuil à pont-en-royans (62 km de Grenoble) / www.musee-eau.com / attention : réouverture au printemps pour cause de travaux / 4,5 à 6,9 €

© Muriel Chaulet

atelier-musée du Chapeau

GALURE / Canotier, haut-de-forme, melon, panama… Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le galure à l’Atelier-musée du Chapeau de Chazelles-sur-Lyon, qui rassemble quelque 400 couvre-chefs, dont des modèles signés Jean-Paul Gaultier, Yves Saint-Laurent, Pierre Cardin, Paco Rabanne, Hermès et bien d’autres. Mais c’est surtout le feutre qui est à l’honneur dans cette région dans laquelle on a fabriqué des galurins en poil de lapin du XVIe au XXe siècles. Le dernier chapelier de Chazelles (qui, contrairement à celui d’Alice au pays des merveilles, avait toute sa tête) a en effet cessé son activité en 1997, mais l’Atelier-musée préserve cet héritage depuis 1983. Une visite guidée d’une heure trente permet de découvrir les différentes étapes de fabrication du chapeau en feutre ainsi que les nombreux métiers qui y sont associés (modiste, formier, plumassier…). Deux autres parcours thématiques (sur réservation, à partir de quatre personnes) explorent quant à eux l’architecture de l’ancienne usine dans laquelle le musée est installé (restaurée et inscrite aux Monuments historiques depuis 1999) et les évolutions de la mode du couvre-chef depuis le Moyen-Âge. Vous l’aurez compris : on vous conseille de vous rendre dans ce musée… sur les chapeaux de roue ! > 31 rue martouret à Chazelles-sur-Lyon (150 km de Grenoble) / 04 77 94 23 29 / www.museeduchapeau.com / de 3 à 6 €

Décembre 18 / Spot 15


166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:26 Page16

festival jeunes bobines

ÉVÉNEMENT Du MOIS 25 déC. 18

> 31

déC. 18

ACTEuRS EN HERBE La ville de Lans-en-Vercors s’anime pour une semaine de cinéma en direction des petits. Désormais, les films sélectionnés mettent en avant de jeunes acteurs, et proposent un grand nombre d’animations du 25 au 31 décembre.

D

e l’animation, des films drôles ou plus sérieux. Le festival des Jeunes Bobines reprend, pour sa 31e édition, son long fleuve de cinéma. Des dizaines de pellicules vont tourner, grâce au Cairn, le centre culturel et sportif de Lans-en-Vercors, qui organise l’événement. Depuis des films courts pour les 3/6 ans, à de longs métrages d’art et d’essai pour les plus grands (diffusés à la salle Cairn, ou à la Récré, autre salle de la ville), le festival embrasse largement le 7e art. Dans cette période de vacances scolaires et d’affluence dans la station, « nous souhaitons attirer les gens du plateau, mais aussi ceux qui viendront faire du ski, et même les enfants de l’agglomération grenobloise », explique Marie Soriano, directrice du centre culturel Cairn, qui gère depuis deux ans l’animation de ce festival de ciné. Plusieurs thématiques seront convoquées, avec des journées spéciales extraterrestres (avec le classique E.T l’extraterrestre qui y sera diffusé) ou des avant-premières (comme Drôle de père) proposées tout au long de cette semaine. En plus de dévorer du film, deux jurys vont devoir rendre un verdict. L’un est composé de jeunes de 13 à 18 ans qui aura en charge

16 Spot / Décembre 18

© Folivari / 02B Films / Doghouse Films / Kaïbou Production Pachamama Inc / Blue Spirit Studio / Haut et Court Distribution

TEXTE : JEAN-BAPTISTE AuDuC

d’évaluer les huit longs métrages et huit courts et décernera le prix d’interprétation d’un ou d’une jeune actrice. L’autre jury, professionnel celui-là, décernera le prix du

« PLuSIEuRS THÉMATIquES SERONT CONVOquÉES, AVEC DES JOuRNÉES SPÉCIALES EXTRATERRESTRES » meilleur court métrage en compétition du festival Jeunes Bobines.

des journées Ciné Chargées

Le programme, très dense, devrait satisfaire les attentes des jeunes loups du plateau, prêt à dévorer de la pellicule. Prenons une journée type (le mercredi 26) pour exemple. Ce jour d’ouverture officielle va voir une première rencontre pour les très jeunes

autour de comptines et d’histoires à la Médiathèque. Puis, quatre films s’enchaînent de 11  h à 16  h avant que l’atelier Balbuciné ne débute. Là, on y créera des objets de cinéma rudimentaire, comme le praxinoscope (un carrousel optique qui donne l’illusion du mouvement) ou le thaumatrope, qui s’amuse avec la persistance rétinienne. Ils seront réalisés par les petites mains d’enfants. Après s’être rempli l’esprit d’image, les gamins pourront chausser les skis, en direction du domaine de l’Aigle. Là, les (autres) enfants de la BatukaVI, la célèbre batucada de Villeneuve, accompagneront une descente aux flambeaux de l’ESF. Ils emmèneront toute la troupe vers la cérémonie d’ouverture du festival où le tapis rouge a déteint en blanc. « La batucada rentre dans cet esprit, puisqu’elle est composée d’enfants. Ils vont en profiter pour rester à la montage et participer à tout le festival », poursuit Marie Soriano. Puis, refilm à 18  h  30  avec Croc blanc, inspiré du livre de Jack London, sélectionné à Sundance. Ensuite, la cérémonie d’ouverture  en jeu de 19  h  15 animera la fin de journée, avant un ultime film mettant en scène une bande de six jeunes exclus du système scolaire.


166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:26 Page17

pachama, de Juan antin, fait partie de la sélection.

ateliers et aCtivités pour s’oCCuper

Le cinéma, s’il émerveille tout le monde, ne fait pas le poids face à l’expérimentation. Ainsi, les organisateurs ont mis un point d’honneur à mailler la semaine d’activités en tout genre. « Toutes les animations de la station et du village sont imbriquées avec le festival », poursuit la directrice qui a mobilisé largement. En effet, les enfants vont pouvoir s’essayer au doublage de films avec le Studio Gaïné, dans des ateliers gérés par des ingénieurs du son. Idem avec les effets spéciaux de Constance Savelli, qui fera la démonstration des étapes de fabrication de créatures ou de fausses blessures. Ceux-là seront payants (10 €) mais permettront une réelle immersion dans le domaine du cinéma. Enfin, le feu d’artifice accompagné (encore) d’une BatukaVI lumineuse au jardin des Lauzes finira d’amuser le plateau, comme l’Escape Game proposé par Puzzle Animation. Là encore, le thème « Vol à Cularo Studio », est adéquat. Bonne navigation !

infos Les films seront passés au Cairn (180, rue des Écoles à Lans-en-Vercors) et à la salle La Récré (110 Rue des Écoles, à Lans-en-Vercors)

Réservation pour les films possible à partir du 22 décembre / 04 76 95 50 05 / www.festival-films-enfants.fr


166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:26 Page18

ÉVÉNEMENTS

problème de cheveux drus ? utilisez de l’huile d’argan. Fishy Bob de l’artiste remko

© Remko

TEXTE : JÉRÉMY TRONC

jusqu’au 12 janv. 19

dans la gueule du loup

EXPOSITION / La dichotomie entre l’homme et l’animal ? Les artistes exposés à la galerie d’art Space junk en font fi. Chacun renouvelle à sa manière l’art de la peinture et de la sculpture animalière, devenue au XVIIe siècle, en occident, un genre à part entière. Benoît Huot travaille ainsi à partir d’animaux empaillés et les accoutre de parures qui les transforment en créatures fétiches, synthèse horrifique de la taxidermie et de l’art du carnaval. Remko expose de son côté ce qu’il appelle des crânes ethniques et excentriques. Il semble trouver son inspiration dans l’art de la parure ethnique qui apporte à chaque crâne une personnalité propre. Certains disposent ainsi d’une biographie imaginaire. Enfin Scott Hove expose une de ses œuvres- gâteaux, kitsch et inquiétante à la fois. Léger mais frais. > Galerie d’art Space Junk / 15 rue Génissieu / 04 76 26 02 83

18 Spot / Décembre 18

jusqu’au 31 mars 19

montagne et paysage dans l’estampe japonaise

EXPOSITION / C’est un voyage fabuleux sur les routes du Japon, sublimées par des virtuoses de la couleur et de la composition. C’est un témoignage précieux d’un Japon d’un autre temps, qui alimente encore bien des imaginaires contemporains. L’exposition Montagne et paysage dans l’estampe japonaise présente plus de 130 planches issues de collections publiques et privées. Elles illustrent des thèmes divers : figures de geishas, acteurs du théâtre, sumo… mais au tournant du XIXe siècle, celles-ci sont frappées de censure. Deux artistes, Hokusai (1760-1849) et Hiroshige (1797- 1858), développent alors l’estampe de paysage en renouvelant les thèmes traditionnels et le style graphique. C’est tout cet art de l’estampe qui est présenté au musée de l’Ancien Évêché, au cœur de l’âme nippone, dans ses visions et ses représentations de la nature et des paysages. > musée de l’ancien Évêché / 2 rue très-Cloîtres à Grenoble / 04 76 03 15 25 / www.ancien-eveche-isere.fr / entré libre


© Jérémy Tronc

166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:26 Page19

jusqu’au 20 mai 19

goulag

EXPOSITION / On entre dans l’exposition comme s’il s’agissait d’un goulag, des éléments de décor simulant des planches de baraquement recouvertes de givre. Ambiance… Goulag, présentée jusqu’au vingt mai au musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère, expose succinctement mais efficacement 30 ans de période stalinienne. De la fin des années 1920 au début des années 1950, 25 millions de Soviétiques et plus d’un million d’étrangers sont passés par les « camps de travail correctif » ou les « villages spéciaux de peuplement » du Goulag. Bilan : 4 millions de morts. La lumière sur cette sombre histoire se fait progressivement malgré le manque de volonté de l’État russe. Le musée est le premier en France à consacrer une exposition au Goulag. Très documentée, elle laisse place au souvenir et à l’émotion dans l’espace central où sont exposés en grand format des portraits de déportés condamnés à mort, arbitrairement. Ils répondent dignement aux portraits faits de leurs bourreaux à l’entrée de l’exposition  : Staline, Lénine, Trotski, Menjiski… > musée de la résistance et de la déportation de l’isère / 14 rue hébert à Grenoble / www.resistance-en-isere.fr

jusqu’au 30 déC. 18

marChé de noël de grenoble

ANIMATION / Au marché de Noël de Grenoble, il n’y a pas que des jouets et des idées cadeaux par millier, il y a aussi des animations. Parmi les curiosités, notez les animations proposées les 13, 14, 15, 21 et 22 décembre, place Saint-André. Vous pouvez devenir acteur du spectacle en incarnant des installations lumineuses éphémères proposées par les collectifs Fées d’hiver et Radiance 35 ! Vous transformer en guirlande, ça vous branche ? L’intérêt de la programmation culturelle du marché est aussi d’éviter en grande partie les spectacles un peu mièvres au profit de propositions artistiques de qualité  : bal balkanique, concert déjanté ou électro, contes, jonglerie enflammée, boom pour tout-petits, rap, jazz, etc. Bref, un programme qui mérite toute votre attention. > places Victor-hugo et Grenoble, square docteur martin (marché de noël équitable) / grenoble.fr/marchesdenoel

Décembre 18 / Spot 19


166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:26 Page20

ÉVÉNEMENTS

enfin, Martial lâche un peu les freins.

TEXTE : JÉRÉMY TRONC / ALICE FORGES

12 déC. 18

eoft

13 déC. 18

> 15

déC. 18

festival de l’engrenage

MUSIQUE / À l’Engrenage, on n’a (pour l’instant) plus de locaux mais on a des idées. Le bar alternatif grenoblois, fermé car ne répondant pas au cahier des charges hygiène et sécurité, a trouvé le courage de rebondir et propose trois jours durant un festival impromptu dans trois salles de Grenoble. En attendant un relogement, les bénévoles souhaitent occuper l’espace public et médiatique et faire du bruit. Au programme : des artistes locaux, dans la droite lignée de la programmation de l’Engrenage (Oya, The cat ladies, Half a John, Nico FZ…). La Bobine, le 38 centre social Tchoukar et le Bauhaus ont répondu favorablement pour l’accueil de groupes. L’entrée sera à prix libre et les recettes seront reversées en grande partie à l’association grenobloise Help SDF et à la MJC Parmentier. > Sur facebook : engrenage 38 / L’engrenage bouge toujours.

20 Spot / Décembre 18

© Blake Jorgenson

OUTDOOR / Festival itinérant, l’European outdoor film tour est là pour vous apporter une bonne dose d’adrénaline et de sensations fortes en partageant les exploits d’aventuriers, de sportifs de haut-niveau ou de doux-dingues, immergés dans le « wilderness ». La bande-annonce du festival est toujours très impressionnante et prometteuse. On y aperçoit cette année Adam Ondra dans la voie d’escalade la plus difficile au monde, de grands malades à VTT sur l’île Axel Heiberg, Tom Belz, un unijambiste qui se paye le Kilimandjaro, ou encore Jean-Yves Fredriksen, le Français qui a réussi l’exploit, très engagé, de traverser l’Himalaya à parapente. Pour cette nouvelle édition, huit films ont été sélectionnés pour vous faire vivre le meilleur des productions outdoor. > au cinéma pathé Chavant / www.eoft.eu

15 déC. 18

sainté City run

COURSE / C'est parti pour une nouvelle édition de la Sainté City Run. 4 000 participants l'an passé : serez-vous davantage cette année ? Courir dans la nuit, le froid, en plein mois de décembre, vous semblez aimer ça. Et on vous comprendrait presque : avec un son et lumières, Saint-Étienne se dévoile joliment à la nuit tombée. À admirer donc, même si c'est au pas de course. Au menu des gourmets de l'effort : un 6 et un 12 km. Cette année, la course sera le théâtre d'une tentative de record mondial  : celui du plus grand nombre de Père  Noël  à courir dans la ville. Un salon consacré au  running se tiendra du vendredi au samedi place de l'Hôtel de Ville. On vous propose même une zumba géante. Allez, on se bouge avant les fêtes, il paraît que ça donne bonne conscience.  > À Saint-Étienne (à 2h de Grenoble) / départs à 19h30 pour le 6 km et 20h15 pour le 12 km / www.sainté-cityrun.fr


166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:26 Page21

& 16

déC. 18

les Z’elles blanChes

NORDIQUE / Une journée entre filles autour d’activités nordiques et de séances de bien-être. C’est le principe de la journée Les Z’elles blanches, initiée par l'Office de Tourisme de Méaudre en partenariat avec le foyer de ski de fond et la  commune. Au programme  : des matinées plutôt sportives (au choix ski de fond, raquettes ou ski de randonnée nordique ou activités sans neige), et des après-midis détente et bien-être grâce à des ateliers de découverte (pilates, shiatsu, qi gong ou sophrologie). Un goûter à base de produits locaux attend les participantes. On peut aussi participer aux deux journées consécutives pour un week-end régénérant à la montagne, au prix modique de 50 € (sans hébergement). > méaudre / 04 76 95 20 68 / Sur inscription / leszellesblanches.jimdo.com

© Marion Cottaz

15 déC. 18

16 déC. 18

Winter sibo trail Chamrousse

COURSE PIED / Avis aux amateurs de trail court mais intense. Le Winter sibo trail de Chamrousse est taillé pour vous : 3,5 km de distance pour 600 mètres de dénivelé. Ça ressemble à un kilomètre vertical, mais en plus court. Si les chiffres de la course sont modestes, attention à ne pas sous-estimer la difficulté accentuée par la course à pied sur neige où les appuis sont moins sûrs et parfois fuyant selon la qualité du terrain, et par l’altitude. Le départ sera donné du Recoin à 1671 m (à côté du télécabine de la Croix) pour une arrivée grandiose à la croix de Chamrousse à 2250 mètres. La première moitié de l’itinéraire emprunte le GR 549, le quitte après le col de la Balme puis continue sur les pistes de ski et se termine par une montée sous le télésiège des amoureux. > À Chamrousse / www.chamrousse.com

Décembre 18 / Spot 21


166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:26 Page22

ÉVÉNEMENTS

pour aller danser le jerk. sur de la musique pop... emma stone et ryan Gosling dans la la land. en ciné-concert à la halle (lyon).

© SND

TEXTE : JÉRÉMY TRONC / JÉRÉMY CHAuCHE / BENJAMIN LEROY

16 déC. 18

la voironnaise

COURSE PIED / Avec des formats de course accessibles au plus grand nombre, la course La Voironnaise se veut populaire et fédératrice. Les coureurs nés en 2002 et avant pourront s’aligner sur le 8 km (une boucle de 2 km réalisée 4 fois). Les enfants de 11 à 14 ans peuvent participer à la course des lutins, soit 1,6 km, 800 m pour les mini lutins (7 à 10 ans) et une micro boucle pour les 3/6 ans. La formule 8 km peut se courir seul, ou en équipe de 4, mais les coureurs de l’équipe devront chacun courir les 8km. Le cumul des temps permet d’établir un classement par équipe et de gagner des lots si elle se trouve en bonne position. Au départ, les participants et les spectateurs auront droit à des dégustations, des techniques de récupération et d’un instant zumba pour se chauffer et/ou se réchauffer. Bol de soupe offert à tous les coureurs. > Voiron / www.lavoironnaise.fr

06 janv. 19

la la land à la halle

CIN²-CONCERT / Reprendre l'année après avoir bien fêté les retrouvailles familiales ou amicales, ce n'est pas toujours une mince affaire. Heureusement, avec cette projection pleine de couleurs, on a droit à du rab de bonne humeur et de légèreté. Ryan Gosling et Emma Stone sur grand écran seront accompagnés par un orchestre symphonique de 75 musiciens en live sur scène ! La direction sera assurée par le chef d’orchestre Nicolas Simon, qui veillera à donner vie à cette fresque musicale colorée et pétillante de Damien Chazelle. Une représentation exceptionnelle pour cette comédie musicale aux six Oscars en forme d'hommage aux grandes heures de la MGM et au cinéma musical de Jacques Demy. Idéal pour reprendre l'année en douceur et en musique. > À la halle tony Garnier (Lyon 7e) / À 18h / de 39 à 69 € / www.halle-tony-garnier.fr

22 Spot / Décembre 18

12 janv. 19

derby du berger

FREERIDE / Si tu freines, tu payes la tienne : cette expression que l’on entend souvent quand on participe à un derby résume l’esprit de ces compétitions : engagement, ambiance bon enfant, conviviale et amicale. Engagement car mine de rien, si on veut terminer à une bonne place, mieux vaut avoir de bonnes cuisses et pas froid aux yeux. Il y a un point de départ et un d’arrivée, ensuite, que ce soit à skis, en surf, en télémark, peu importe la manière d’arriver en bas. Seuls quelques points de passage obligés sont là pour garantir la sécurité des participants, parfois déguisés. Le départ du derby du Berger se situe au sommet des pistes du domaine skiable Cœur de Chartreuse à la Scia et l'arrivée au pied du télésiège de la combe de l'ours. Soyez prudent, mais pas trop  ! > Saint-pierre de Chartreuse / www.tropheedesderbys.com


166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:26 Page23

17 janv. 19

> 20

janv. 19

> 15

fév. 19

têtes de bois

MARIONNETTES / Têtes de Bois : un immanquable, que dis-je, une institution dans le paysage surchargé des événements lyonnais. Toujours installé à l'Espace Tonkin de Villeurbanne, le festival dédié aux arts de la marionnette viendra une fois encore ensoleiller votre hiver du 15 janvier au 15 février. Théâtre d'automates, théâtre d'ombres, marionnettes bricolées, performances clownesques  et, bien sûr, les classiques marionnettes à fil, à gaine ou à tringles. Toutes les facettes de l'art de créer et faire vivre des objets inanimés seront représentées pour autant de raisons de s'émerveiller. Des spectacles à destination des plus jeunes  mais nul doute que les adultes ne se feront pas prier pour les accompagner  ! > À L'espace tonkin (Villeurbanne) / 7 € / www.leonet.azurewebsites.net

CASCADE DE GLACE / Chaque année, les adeptes de cascade de glace (mais pas seulement) se retrouvent du côté de L'Argentière-laBessée (Hautes-Alpes) pour le plein de sports outdoor (et d’air pur). Au programme, de l'escalade éphémère avec des cascades de glace accessibles aux débutants et aux aguerris, des ateliers dédiés à la sécurité mais aussi du ski de randonnée, du free-ski et des ateliers raquettes. Enfin, deux nouveautés cette année : l'évènement accueillera un Open International de glace  ouvert à tous et une  Coupe de France. Trois  soirées films/débats  et  trois thèmes  seront également proposés : autour du mystère du voyage, l’excellence en alpinisme et l’esprit de cordée vs solo. > L'argentière-la-bessée (hautes-alpes) / www.ice-climbing-ecrins.com/ © Rȩ́mi Fabregue

15 janv. 19

© Fabien Debrabandere

iCe Climbing éCrins

Décembre 18 / Spot 23


166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:26 Page24

ÉVÉNEMENTS TEXTE : JÉRÉMY TRONC

© pxhere

ambiance Grand nord avec l’aventure polaire (Méaudre).

16 janv. 19

> 08 mars 19

les 4 noCturnes de Chartreuse

SKI DE FOND / Déguisé ou en tenue moulante de sportif, chacun participe à ce challenge de ski de fond selon ses ambitions : s’amuser et passer un bon moment avec ses potes, ou bien suer et souffrir pour la meilleure place possible. Il se déroule selon le principe du relais à l’américaine. Sur une boucle de 600 à 800 mètres, deux équipiers se relaient pendant 20, 25 ou 30 minutes selon la course choisie. Le but est de faire le maximum de distance dans le temps imparti. Le challenge est constitué de quatre courses, se déroulant à chaque fois sur un site différent : SaintHugues de Chartreuse, le Sappey, La Ruchère et le Désert d’Entremont. > massif de la Chartreuse / 06 70 76 68 62 / www.ski-chartreuse.com/nocturnes

19 janv. 19

& 20

janv. 19

aventure polaire

MUSHING / Au cœur du parc national du Vercors, la station accueille pour deux jours un championnat national de chiens de traîneaux. L’événement s’annonce épique dans les vastes étendues du parc, avec la présence de mushers nationaux et internationaux. 80 attelages de deux à douze chiens parcourront des distances de 22 à 35 km, selon leur taille. Les départs s’effectueront attelage par attelage à raison d’un toutes les minutes. Durant tout le week-end, les spectateurs pourront réaliser des baptêmes en traîneau avec un musher professionnel, participer à un bivouac polaire, assister à des démonstrations de préparation d’attelage et découvrir les différentes races de chiens (Siberian Husky, Malamute, Samoyede et groenlandais). > méaudre (55 mn de Grenoble) / 04 76 95 20 68 / www.autrans-meaudre.com

24 Spot / Décembre 18

19 janv. 19

les 2 alpes snoW trail

COURSE PIED / Lancé il y a 7 ans, les 2 Alpes snow trail séduit par son concept original : un parcours dans la neige et en nocturne, qui plus est en suivant des tracés au profil plutôt descendant. Ainsi, près de 500 coureurs se lancent à la nuit tombée avec leur frontale. Au lieu de descendre les pistes enneigées, les trailers les remontent au clair de lune pour commencer, puis redescendent sur la station illuminée.  Trois parcours sont proposés  : 10km et 760 D-, 15 km et 900 D-, et 20 km et 1200 D-. Ils empruntent les pistes de ski sur 4km avant de rejoindre les chemins de la station. Quel que soit votre choix, la lampe frontale vous sera indispensable. L'arrivée de tous les participants se fait sur la Place des 2 Alpes au cœur de la station, à 1650 m. > aux deux-alpes / Le tarif de 25 euros comprend l’inscription, la montée en télécabine, un cadeau participant et un repas chaud au palais des Sports / www.les2alpes.com


166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:26 Page25

20 janv. 19

> 26

janv. 19

aux rires etC

HUMOUR / Lancé en 2017 sous l’impulsion de Télé Grenoble et De la lumière dans la boîte, Aux rires etc est le premier festival dédié au rire et à l’humour dans l’agglomération grenobloise. Le fil rouge de la programmation  ? Il n’y en a pas vraiment. Si, la diversité, pour satisfaire les goûts de tous les publics. Ainsi, chez les humoristes pros, on passe de l’humour visuel et sonore d’Olivier Sir John (Sir John is back  !) à l’humour musical de la compagnie Swinghomme. Cinq têtes d’affiche sont programmées, mais le festival laisse aussi sa chance aux artistes émergeants dans une salle à la jauge plus réduite. Les quatre sélectionnés enchaîneront leur spectacle à la Basse-cour le 23 janvier, avant de se produire le lendemain sur la scène du théâtre en rond à Sassenage. > www.auxrires.fr

20 janv. 19

les 2 alpes mad snoW raCe

© Office de Tourisme Les 2 Alpes Monica DALMASSO

COURSE PIED / C’est bien une course à pied mais cette épreuve vous demandera de courir, sauter, ramper, grimper, glisser, porter… C’est les 2 Alpes mad snow race, une sorte de course à obstacles haute perchée, sur les sentiers damés et non damés de la station parsemés d’obstacles naturels et artificiels, avec des bosses et des zones de glisse ! Donc oubliez tous les engins de glisse, seules vos petites jambes bien musclées vous serviront pour vous dépêtrer de ce parcours imaginés par des esprits retors. Fort heureusement la course se fait à deux et vous devrez compter sur votre partenaire pour surmonter les difficultés. Déguisement et bonne humeur bienvenus ! > Les deux alpes / www.les2alpes.com


166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:27 Page26

noël made in gre

SHOPPING TEXTE : JÉRÉMY TRONC

10 IDÉES VERTuEuSES DE CADEAu

vasi snoodou

© Magali Chauvin

Vous voulez qu’on vous récapitule les bénéfices d’un achat auprès d’un créateur local, ou bien ça ira ? En plus, notre sélection vous prouvera qu’il n’est nul besoin de s’appeler Crésus (dernier roi de Lydie) pour offrir ces cadeaux vertueux dont nous faisons l’éloge dans les lignes qui suivent.

bols en Céramique

VAISSELLE / Du dessin original à la cuisson des pièces, en passant par la création des émaux, Océane Dolédec (le chant de l’émail) réalise l’ensemble du processus de confection de ses céramiques. Des pièces au décor épuré ou d’inspiration ethnique, des céramiques aux lignes contemporaines, des formes élégantes : toute la créativité de la jeune femme s’exprime dans une production sans cesse renouvelée. Preuve en est la diversité de ses modèles de bols et de tasses. Unique, beau et original. > dès 12 € / en vente à la chouette dorée / 7 rue Lieutenant Chanaron à Grenoble

un bonnet en mérinos

OUTDOOR / Dans son atelier, Hélène Debrueres, créatrice de la marque Eska, fait tout elle-même : dessin des lignes, couture et jusqu’à l’impression des images par sérigraphie à l’aide de cadres fait-maison. Sa ligne de vêtements et d’accessoires était au départ dédiée aux grimpeurs, mais Eska propose désormais une collection street wear originale et unique. Ce bonnet en laine Mérinos est tricoté main par la jeune grenobloise. De nombreux autres modèles sont proposés dans la boutique. > 39 € / en vente à la chouette dorée / 7 rue Lieutenant Chanaron à Grenoble

© Jenny ferte

V²LO / Le Vasi snoodou a été imaginé par la société grenobloise Vasimimile spécialisée dans la création d’équipement pour les cyclistes. La Vasi snoodou remplace le traditionnel chasuble de visibilité. Il s’agit d’une écharpe cousue dans ses extrémités, composée de matière fluorescente et renforcée de bande rétro réfléchissante. Elle se porte de différentes manières : en tour de cou, en bandoulière, sur les épaules, ou accrochée au sac à dos. Idéale pour une balade ou une virée nocturne. Pratique, malin et 100% made in France (Drôme). > 24 € / 5 coloris disponibles / revendeurs et commandes en ligne : www.vasimimile.fr

braCelets Cuir/tissus porte-monnaie d'é. té fleurs d’éléganCe BIJOU / Des sacs à la petite maroquinerie, Elisa Tisseyre (Réza cuir) imagine et conçoit tout de A à Z dans son atelier à Laval (Belledonne). Ses produits en cuir sont soulignés de biais en tissus permettant de personnaliser chaque produit. Ses portemonnaie, ses pochettes, ses étuis à lunettes ou ses bracelets feront des cadeaux originaux et uniques très appréciés et à prix abordable. > dès 15 € / en vente à la chouette dorée / 7 rue Lieutenant Chanaron à Grenoble

26 Spot / Décembre 18

MAROQUINERIE / Formée à la maroquinerie par la maison de luxe Hermès, Élise Té impose à ses créations les mêmes exigences de qualité et de finition. On trouvera dans sa boutique ou au marché de Noël place Docteur Martin ses articles de petites maroquinerie, tous cousus main et rehaussés de tissus de liège véritable : porteclés, porte-cartes, porte-monnaie ou carnet. Des petits cadeaux uniques et précieux. > de 15 à 40 € / 137 cours berriat / marché de noël équitable

MODE / Dans son atelier grenoblois (têt-enl’air), Delphine Baffier fait vivre un savoir-faire ancien tout en le modernisant : modiste chapeaux. Des créations prêt-àporter ou sur-mesure à porter au quotidien, ou à l’occasion de fêtes et de cérémonies. Delphine Baffier créée aussi des petits accessoires pour affirmer votre style tous les jours  : bandeau floral ou fleurs à fixer dans les cheveux. La petite touche élégante pour vous distinguer. > dès 12 € / en vente à la chouette dorée / 7 rue Lieutenant Chanaron à Grenoble


166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:27 Page27

savons bio

COSM²TIQUE / À 20 ans, Valentin Michel cherchait une idée de cadeau originale à offrir à ses proches et s'est lancé dans la fabrication de savons, à Sainte-Agnès (Belledonne). Sous la marque Nous le savons, il propose de nombreux savons solides, avec une exigence écologique et de qualité très forte (saponification à froid). Les ingrédients sont tous bio, certains proviennent même de son jardin cultivé en permaculture. Nous le savons propose deux packs à offrir. L’un composé de cinq savons aux usages différents, un autre avec un savon, un déodorant et un liniment. > 23 € le pack de cinq savons / www.nouslesavons.fr

le séparateur d’œufs un rhum arrangé VAISSELLE / « Je combine le design, l'art et l'artisanat pour créer des objets drôles, utiles et modernes pour la maison » annonce Yván MaGo, créateur de la marque grenobloise Mago Lab. Il réalise tout de A à Z, avec des méthodes artisanales et la volonté d’optimiser l'utilisation des matériaux et de l'énergie. Deux exemples des objets ingénieux qu’il conçoit  : le pot de fleurs porte-lunette, et le birdy,  un bol en forme d’oiseau qui permet de séparer le blanc des jaunes d’œufs en un tour de main. Malin. > 24,9 € / mago lab, designer céramique / 88 rue anatole france à Grenoble / 06 65 98 38 41 www.etsy.com/shop/maGoLab

ALCOOL / Grands amateurs de rhum, Guillaume Quintin et Adrien Thurel proposent sous la marque Les Frères Pirates sept recettes de rhum arrangé de qualité. Ils délaissent les formules les plus classiques au profit de saveurs originales et plus locales : chardon bleu, miel, fraise mais aussi combava, cannelle, vanille ou gimgembre. La filtration après macération permet de stabiliser et d’harmoniser les recettes, d’une belle finesse  : priorité aux saveurs du rhum AOC, délicatement relevées des arômes naturels des fruits et des épices. > 25 € la bouteille de 50cl / revendeurs et commande en ligne : www.lesfrerespirates.com

BOUTIQUES ET MARCHÉS DE NOËL

Pour trouver des objets de créateurs d’ici et d’ailleurs, direction les bonnes adresses (postales ou de sites internet) suivantes. LA CORDE À LINGE C’est une boutique proposant uniquement des produits de créateurs locaux en circuits courts. 5 rue Génissieu à Grenoble / 09 80 96 10 19 / www.lacordealinge-grenoble.com

bières maltobar

MOUSSE / Nichée dans le cœur historique de Grenoble, cette microbrasserie propose autant de grands classiques (belges, ipa, stout...) que des bières très originales, brassées avec des matières premières bio. Pour Noël, les deux brasseurs, Quentin et Benoît, ont imaginé deux cuvées spéciales : la Pepper Noël (bière blanche triple aux poivres, 8,5% alc.) et la Raide Hotte (bière ambrée gingembre et piments grenoblois, 4,5% alc. existe en trois puissances). Les saveurs sont toujours parfaitement dosées et équilibrées. Un pack découverte de six bouteilles sera du plus bel effet au pied du sapin. > 15 € le pack de 6 X 33cl. Vente à la brasserie (rue très Cloître) et au marché de noël équitable / www.maltobar.fr

LA CHOUETTE DORÉE C’est une boutique au centre-ville de Grenoble rassemblant quatre créatrices. 4 rue du lieutenant Chanaron à Grenoble / www.lachouettedoree.fr/boutique.php

LA FABRIQUE ISÉROISE elle regroupe des créateurs amateurs et professionnels. des événements et le site internet permettent de mettre en avant le fait-main local. www.lafabriqueiseroise.strikingly.com

C'EST FAIT ICI C’est le réseau des artisans-créateurs qui produisent vos objets du quotidien, sur Grenoble et les environs. www.cestfaitici.fr

LE MARCHÉ DE NOËL DE GRENOBLE il rassemble un peu tout type de commerçants dont des artisans créateurs. Le chapiteau place du docteur martin est particulièrement orienté consommation locale et solidaire. places Grenette, Victor-hugo et docteur martin

LA BOUTIQUE ÉPHÉMÈRE DE CRÉATEURS DE CROLLES elle rassemble jusqu’au 5 janvier douze créateurs locaux. 38 rue des Grives à Crolles / www.boutiquecreateurscrolles.wordpress.com/

Décembre 18 / Spot 27


166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:27 Page28

CARNET D’ADRESSES TEXTE : JEAN-BAPTISTE AuDuC

spot a testé pour vous ! *****

*****

nell Création Boucles d’oreilles créoles. © Nell

BIJOU / Depuis 4 ans, elle bricole dans son coin. Clara Goudault, jusque-là animatrice radio (sur France Bleu par exemple), a décidé de quitter une certaine précarité de l’emploi pour se lancer dans l’aventure du bijou. Ces trois derniers mois ont été consacrés exclusivement à cela. « Je fais tout à la main. Lors d’un dimanche gris, j’ai commencé à bricoler pour m’occuper. Mes proches ont apprécié, et m’ont poussée à continuer. » Elle vend ses productions tous azimuts, sur les marchés ou sur internet, où l’on aime ce qui est fait-main et local « C’est une valeur ajoutée, et cela marche bien pour moi, même si cela demande beaucoup d’investissement. » Ainsi, ses collections inspirées de voyages (parfois imaginaires) reprennent des noms de villes comme Malmö ou Ispahan. Sur son site, l’on découvre des bracelets fins en or rose agrémentés de pierres semi-précieuses (20 €) ou des boucles d’oreilles créoles en laiton, perles et pompon en tulle. Cet hiver, elle participera à différents salons et marchés de Noël avec l’association Fabrique iséroise. > 06 82 60 92 83 / www.nellcreation.fr

« SES COLLECTIONS INSPIRÉES DE VOYAGES (PARFOIS IMAGINAIRES) REPRENNENT DES NOMS DE VILLES. »

toWer Coffee, le Coin posé « IL S’AMuSE à RÉALISER DES CAFÉS AVEC DES MÉTHODES D’EXTRACTIONS DOuCES. »

28 Spot / Décembre 18

CAF²/ À l’abri de l’effervescence de la place Vaucanson et en face du square Docteur Martin, Pierre a repris le flambeau. Depuis quelques semaines, il a rouvert ce café où il sert du local : « J’achète mes produits à la Brûlerie des Alpes, et je fais de tout  : des lattes, du chocolat chaud et de petites pâtisseries… », explique le patron, pompier à ses heures. S’il s’amuse à réaliser des cafés avec des méthodes d’extractions douces — « cela permet d’obtenir un café aux notes florales, parfois de frangipanes » —, son travail est dur. Pierre, ancien ingénieur dans la micro-électronique, a désiré se reconvertir dans un métier plus humain. Mais, cafetier, il s’en est rendu compte, n’est pas de tout repos, d’autant qu’il a refait la déco, gère ses approvisionnements, etc. Mais il a réussi son objectif  : « créer un lieu pour recevoir tranquille ». Surtout, il s’est installé avec un mantra  : « faire un café simple et bon. Et je souhaite d’être reconnu pour cela. » > du mardi au samedi, de 9 h à 18 h30 / 6, place docteur Léon martin à Grenoble / 04 76 43 22 23


166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:27 Page29

le photographe fabrique lui-même les appareils photos. © Benoit Capponi

le sténopé, un retour aux sourCes

PHOTO / « C’est un marché de niche, et j’en vends aux USA ou en Belgique », s’amuse Benoit Capponi, artisan de la photo. Depuis 4 ans, il fabrique lui-même ses appareils photo sténopé. « Le sténopé, c’est le principe de la chambre noire en photo, sauf que l’on remplace l’objectif photo par un simple trou. Ceux que je fabrique sont adaptés pour des films standard (6x6 ou classique 24x36) », poursuit ce pro de la photo argentique. L’artiste et artisan part de bois de noyer brut qu’il va travailler dans son atelier en Ardèche. Puis, retour à Grenoble où il vient réaliser les finitions. Surtout, Ben vient d’ouvrir un local rue Chenoise où il expose quelques-uns de ses modèles d’appareils (il en a quatre), mais aussi des photos d’artistes qu’il rencontre grâce à une revue spécialisée. Son local lui permet de rayonner en ville, tout en proposant des formations sur la photo (prise de vue, développement argentique, etc.) Un stage complet se négocie autour de 150 € quand l’appareil, en moyenne, coûte 140 €. > 16 rue Chenoise, à Grenoble / www.facebook.com/spiralcamera/

« L’ARTISTE ET ARTISAN PART DE BOIS DE NOYER BRuT qu’IL VA TRAVAILLER DANS SON ATELIER. »

le canapé vous tend les bras pour une pause café. © JBA

Décembre 18 / Spot 29


166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:27 Page30

CARNET D’ADRESSE

spot a testé pour vous ! *****

TEXTE : JEAN-BAPTISTE AuDuC

*****

des terrariums en autosuffisance. © Microcosme

miCroCosme, des plantes en boîte

PLANTES / « Beaucoup de gens ne comprennent pas pourquoi leur ficus perdent leurs feuilles, mais c’est qu’il n’apprécie pas les conditions. » Jacques Grande, qui a créé Microcosme a apporté sa solution : enfermer des plantes tropicales dans un terrarium. Lancé depuis un an sur les internets, il envoie ses kits de terrariums à travers la France depuis son QG de Pontcharra. « Les plantes poussent avec une vitesse correcte et nécessitent une taille tous les cinq mois, quand un seul arrosage annuel suffit », poursuit Jacques Grande, qui vend ses merveilles de 30 à 120 €. En commandant sur internet, vous recevrez un kit de construction avec une notice de fabrication. Sinon, Jacques Grande dispose d’une boutique éphémère, où il proposera des produits tout faits. > magasin éphémère à Lyon, jusqu’au 24 décembre : 16, rue des pierres plantées, à Lyon dans le 1er arrondissement / www.facebook.com/ateliermicrocosme

« LES PLANTES POuSSENT AVEC uNE VITESSE CORRECTE ET NÉCESSITENT uNE TAILLE TOuS LES CINq MOIS, quAND uN SEuL ARROSAGE ANNuEL SuFFIT. »

proChain numéro.

ÇA VOUS DIT ? ON MONTE EN STATION.

janvier / février 2019 n°167 - sortie le 16 janvier

© pxhere.com

Le ski oui, mais quoi d’autre ? Les stations évoluent.

SPOT est un magazine du groupe UNAGI. 12, rue Ampère - 38000 Grenoble. S.A.R.L. au capital de 97 561,88 euros. RCS Grenoble : 413 508 581. Tél. : 04 76 84 44 60. Fax : 04 76 21 25 11. Mail : contact@spot-web.fr Directeur de la publication : Sébastien Rousset (srousset@groupe-unagi.fr - 04 76 84 44 61) Responsable de rédaction : Jérémy Tronc (jtronc@spot-web.fr - 04 76 84 79 38) Service commercial - Publicité : Sébastien Roy (sroy@groupe-unagi.fr - 04 76 84 79 36) / Mélodie Houet (mhouet@groupe-unagi.fr – 04 76 84 79 30) / Renaud Goubet (rgoubet@groupe-unagi.fr – 04 76 84 44 64) Ont collaboré au numéro : Jean-Baptiste Auduc. Benjamin Leroy. Alice Forges. Romain Vallet. Jérémy Chauche. Assistante de direction : Magali Pochot (contact@spot-web.fr) Design : www.michelbarthelemy.com Maquettiste : Léa Alvarez Infographiste : Melvin Martin Responsable diffusion : Jean-Maxime Morel Tirage : 30 000 exemplaires en libre service, diffusés par DiffusionActive Impression Rotimpres (Espagne) La rédaction n’est ni responsable des textes publiés qui engagent la seule responsabilité de leur auteur, ni des erreurs ou omissions. Toute reproduction de SPOT est strictement interdite. www.spot-web.fr

30 Spot / Décembre 18


166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:27 Page31


166SPOTG_01_32.qxp_Spot-Mag 06/12/2018 15:27 Page32

VFD

Profile for Magazine SPOT

QUE FAIRE LE WEEK-END A GRENOBLE ? Mensuel des loisirs urbains, événements et du tourisme régional.  

Magazine SPOT Décembre 2018 - édition GRENOBLE / Visites : Étranges musées

QUE FAIRE LE WEEK-END A GRENOBLE ? Mensuel des loisirs urbains, événements et du tourisme régional.  

Magazine SPOT Décembre 2018 - édition GRENOBLE / Visites : Étranges musées

Profile for lpsgre
Advertisement