Page 1

Numéro 20

HÉRAULT Bulletin de liaison destiné aux membres de la Ligue

pour la Protection des Oiseaux de l’Hérault LPO INFO HERAULT - Novembre 2012 -

EDITORIAL Sommaire : Page 1 L’Edito du Président Page 2 Le bénévolat à la LPO Le Gypaète barbu Page 3 Le Faucon crécerellette Le Butor étoilé Enquête hirondelles 2012 Brèves... Page 4

Dans quelques semaines, va s’achever cette année 2012 marquée par le centenaire de la LPO. Cent ans de combats avec leurs lots de victoires et de défaites, cent ans d’espoirs et de désillusions. Cette année aura aussi été celle de la décision, tant attendue et espérée, de la Cour de cassation, confirmant la notion de « Prix du vivant » opposable aux pollueurs et destructeurs qui n’ont aucune considération pour notre Environnement et sa biodiversité. Cette année aura encore été celle de l’organisation, par notre association, du 43ème Conseil National qui a regroupé, à Sète et durant trois jours, près de 120 délégués venus de toute la France. Cette année aura enfin été celle de l’ouverture, tant attendue, du Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage situé à Villeveyrac. L’accueil très favorable réservé par les autorités et le grand public, le nombre et la diversité des pensionnaires recueillis, soignés et relâchés confirment l’intérêt d’une telle structure au service de la biodiversité. D’ores et déjà, les projets d’actions pour 2013 sont au cœur de nos réflexions et l’impérieuse nécessité de participation des bénévoles se fait sentir. Ce n’est qu’avec le concours actif du plus grand nombre que nous pourrons atteindre tous nos objectifs. Le Président, Pierre MAIGRE

Page 5 Jardin pédagogique Une histoire de Grandduc... Page 6 Chardonneret

La LPO France en réunion...

Page 7

élégant © A. Cottalorda

Du TOURNESOL pour les Oiseaux

Clin d’oeil botanique

Avec les premiers frimas, il devient important d’aider nos amis les oiseaux à passer l’hiver. Pour vous aider à remplir vos mangeoires, la LPO Hérault vous propose des sacs de 5kg de A votre objectif... Tournesol (idéal pour mésanges et autres passereaux) au prix de 10 euros. Plusieurs points de livraison sont prévus : L’oiseau de notre région... - Clermont l’Hérault : Gabriel GAY (gabrielgay @netcourrier.com - tél. 06 79 68 12) - Lodève : Christian KAUX (christiankaux@sfr.fr – tél. 06 15 11 50 73) Page 8 - Frontignan : Pierre MAIGRE (pierre.maigre34@free.fr – tél. 06 14 54 27 35) - Sète : Paulette RAULET (paulette.raulet@9online.fr – tél. 06 18 93 48 77) Groupe local grand - Montpellier : Valérian TABARD (valerian.tabard@lpo.fr – tél. 06 81 37 81 63) - Vente lors des Montpellier rencontres du Groupe local « Grand Montpellier » des 30/11 et 21/12 (sur réservation). ERDF et la LPO... - Villeveyrac : Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage (herault@lpo.fr – 09 67 18 76 24 /06 29 81 66 31)

L’intégralité des recettes servira au fonctionnement du centre de sauvegarde. En achetant du Tournesol vous faites donc une double bonne action !


LPO INFO HERAULT - Novembre 2012 - Page 2

Le bénévolat  :  «  être  membre  de  la  LPO  Hérault,  c’est  pouvoir  s’inves<r  concrètement  pour  protéger  la  nature  » Vous souhaitez donner de votre temps à notre association, nous vous proposons pour cela plusieurs missions, suivant vos compétences et disponibilités. La LPO France a mis en place un programme « Bénévolat » au niveau national. La LPO Hérault structure désormais l’offre de bénévolat sur ce même modèle. Les missions des bénévoles LPO sont très variées et offrent la possibilité à tous de s’investir à nos côtés. Voici les 6 profils bénévoles LPO identifiés et des exemples d’activités (liste non exhaustive) :

Naturaliste: vous aimez observer la faune et la flore. Vous portez un intérêt à la conservation de la nature et des espèces. Exemples d’activités : participer aux inventaires et comptages naturalistes, faire part de vos observations ornithologiques, surveiller les nids des espèces protégées en période de reproduction, participer au suivi des espèces en migration et au baguage des oiseaux communs… Spécialiste : vous aimez écrire, animer des sites Internet, bricoler. Vous avez un talent artistique. Vous pouvez participer aux travaux administratifs, créatifs et de logistique de l'association. Exemples d'activités : rédiger des articles du bulletin, créer des panneaux d'expositions d'affiches de présentation d'événements... Ambassadeur de la nature : vous aimez communiquer, transmettre vos passions, défendre vos idées, faire connaître la LPO autour de vous. Exemples d'activités : animer les événements de la LPO, informer et conseiller les visiteurs sur les stands... Chantiers : vous souhaitez participer à des chantiers pour la préservation de la nature. Exemples d'activités : entretien et restauration de sites naturels, construction, installation et consolidation de nichoirs... Secouriste de la nature : vous souhaitez venir en aide aux animaux sauvages en détresse. Vous pouvez intervenir tout au long de l'année au sein du Centre Régional de Sauvegarde mais aussi ponctuellement. Exemples d'activités : transport et soins aux animaux blessés, ramassage des oiseaux en difficulté lors des vagues de froid, entretien des locaux de soins et du matériel... Sentinelle de la nature : attentif et vigilant, vous êtes un relais d'informations auprès de la LPO lors du constat de toute atteinte à l'environnement autour de chez vous. Exemples d'activités : mise en place d'une veille dans votre commune, actions de surveillance de sites sur lesquels la LPO assure un suivi, repérage des trafics d'oiseaux sur Internet... - Comment faire? 1/ Consultez les offres disponibles sur le site : http://herault.lpo.fr/benevolat.htm 2/ Vous ne trouvez pas votre bonheur? Proposez vos compétences en remplissant un formulaire sur le même site 3/ Votre proposition ne correspond pas à nos besoins du moment ? Vous avez la possibilité de vous inscrire à notre mailing list "Bénévoles" (le préciser dans le formulaire)

Etat des lieux de la réintroduction du Gypaète barbu dans les Grands Causses Ce projet porté par la LPO Grands Causses consiste à lâcher de jeunes individus afin que ceux-ci forment un noyau de population dans les Grands Causses et, par leurs déplacements, établissent des échanges entre les populations alpines et pyrénéennes. De plus, l’arrivée de cette espèce dans les Grands Causses complète la réintroduction de la cohorte des vautours européens dans cette région emblématique. Ainsi, sur les 3 oiseaux relâchés sur le site en 2012, l’un est mort de maladie et les deux autres (Cardabelle et Basalte) se portent à merveille et commencent à découvrir la liberté dans les Grands Causses. Soyez attentifs dans l’Hérault, car l’émancipation de ces oiseaux les mènera prochainement à explorer les territoires Héraultais favorables à la présence de ces éboueurs de la nature.

Gypaète barbu

© B.Berthemy

Prévenez-nous de toute observation que vous réaliseriez sur cette espèce. (denis.rey@lpo.fr) Denis Rey


LPO INFO HERAULT - Novembre 2012 - Page 3

Le Faucon crécerellette : à vos jumelles Avec plus de 145 couples répartis sur 5 villages environnant la commune de St-Pons-de-Mauchiens, la colonie de Faucons crécerellettes héraultaise figure aujourd’hui comme l’une des plus importantes du territoire français. Quel bel exemple pour une espèce qui, dans les années 80, figurait parmi celles dont les populations françaises étaient des plus préoccupantes, avec seulement 2 couples recensés en plaine de Crau ! Aujourd’hui, parallèlement à l’expansion démographique, nous observons une expansion spatiale de cette colonie. De nouveaux villages hébergent de petits noyaux de reproduction, discrets les premiers temps, puis, au fil des saisons, plus visibles. Les secteurs privilégiés par la Crécerellette sont les plaines viticoles entourant le causse d’Aumelas ainsi que la basse plaine de l’Aude.

Aquarelle de Falco naumanni

C’est pourquoi nous avons besoin de vous : toutes vos observations de l’espèce nous sont utiles et pour les plus motivés, nous organisons chaque année, fin avril, dans le cadre du Plan National d’Action et sous la coordination de la DREAL-LR et de la LPO mission rapace, une formation à la reconnaissance et à la prospection de l’espèce.

© F.Desbordes Le Butor étoilé (Botaurus

stellaris), aussi appelé le "boeuf des marais", est une espèce inféodée au milieu roselier et sédentaire dans le s u d d e l a F ra n c e . C e t t e espèce, inscrite à l'annexe 1 de la directive oiseaux, a fait l ' o b j e t , d u ra n t l a s a i s o n 2008-2012, d'une déclinaison régionale du Plan National d'Action Butor Etoilé. C'est ainsi que 2012 fut l’année des recensements nationaux de cette espèce. Ces derniers ont permis de dénombrer en Hérault, 12 mâles chanteurs en 2012. Un grand merci à tous les bénévoles ayant participé à ce comptage.

Butor étoilé

©

Ch. Egreteau

Brèves, brèves, brèves….. Faune-LR s’ouvre aux mammifères... Moins d’un an après son ouverture officielle aux oiseaux, et plus de 300 000 données saisies, la base de données en ligne Faune LR s’ouvre aux mammifères. Mais attention, la qualité et l’exemplarité de cette base sont de rigueur. Il est donc demandé aux observateurs de s’abstenir d’y saisir des observations douteuses en privilégiant, au préalable de la saisie, une procédure rigoureuse d’identification à partir de la li tt érat ure s péc ial isée, ou en s e rapprochant d’experts compétents.

Adeline Pichard

Enquête nationale Hirondelles 2012 Nous avons relayé l’enquête nationale Hirondelles pour le département de l’Hérault. Cette enquête avait pour but de récolter un maximum de données sur nos 4 espèces nicheuses (Hirondelle rustique, de fenêtre, de rochers et rousseline). Vous avez été ainsi nombreux à saisir vos observations sur faune-lr. Par ailleurs, 5 villes et villages par département ont été sélectionnés afin d’avoir des tendances de population. Bédarieux, St Jean-de-Fos, StThibéry, Mèze et Grabels ont ainsi été suivis pour l’Hérault. Les bénévoles y ont dénombré par exemple respectivement 60, 322, 154, 132 et 36 nids d’Hirondelles de fenêtre. L’enquête se poursuit avec 5 nouveaux villages en 2013 ; si vous souhaitez suivre les Hirondelles de votre village, contactez Valérian au 06.81.37.81.63 avant la fin de l’année 2012. Plus d’information sur le site de l’observatoire des Hirondelles : http://www.enquete-hirondelles.fr

Hirondelle de fenêtre

© J.Fouarge


LPO INFO HERAULT - Novembre 2012 - Page 4

Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage De l’idée au projet et à sa réalisation, plusieurs années auront été nécessaires. Le chemin aura été long et difficile car nombre de problèmes ont dû être réglés : recherche de terrain d’accueil, élaboration du projet et financement des investissements, réalisation des travaux et divers aménagements. Cette œuvre collective a nécessité beaucoup de travail et d’énergie et seule une mobilisation exemplaire d’administrateurs, de bénévoles, des collectivités locales, de fondations, d’entreprises, d’adhérents et sympathisants dynamisés par Lucie Yrles et Maëlle Kermabon a permis sa concrétisation. Le 23 juin 2012, des représentants des collectivités locales (Région LR, Conseil Général de L’Hérault, Communauté de Communes du Nord du Bassin de Thau, nombreuses municipalités), des administrateurs, des financeurs, des membres de la LPO et des sympathisants ont donc participé à l’inauguration officielle du Centre. Après les prises de parole successives de Pierre MAIGRE (LPO Hérault), Michèle PINGUET (Viceprésidente LPO France), Alain JEANTET (Maire de Villeveyrac), Christophe MORGO (Conseil Général), et Yves PIETRASANTA ( Viceprésident de la Région LR, Président de la CCNBT), une visite du bâtiment a été organisée. Y.Piétrasante, A. Jeantet, Ch. Morgo, F. Veaute, P. Maigre, J. Bovis, M. Pinguet

©

M.Blavier

Le fonctionnement de l’unité de soins a été présentée par Lucie et Maëlle et la découverte du jardin pédagogique a précédé le verre de l’amitié préparé par des bénévoles et rassemblant près de 250 convives.

Quatre mois seulement après l’ouverture du Centre, un premier bilan peut être établi et les chiffres sont éloquents : 860 accueils ont été enregistrés, concernant 835 oiseaux et 25 mammifères. Les animaux en détresse, souvent amenés par des particuliers mais aussi par diverses associations (dont SOS Nature) et des services publics (gardes, pompiers) provenaient de l’Hérault, bien sûr, mais aussi du Gard, de l’Aude et des Pyrénées Orientales. Par ailleurs, le Procureur de la République et le service des Douanes nous ont confié des oiseaux qui avaient été saisis chez des trafiquants.

Inauguration

©

LPOHérault

En terme d’effectifs, parmi les espèces les plus fréquemment recueillies, on notera le Martinet noir, le Moineau domestique, la Tourterelle turque, le Goéland leucophée mais aussi le Faucon crécerelle, le Petit-duc scops et la Chevêche d’Athéna. Plusieurs espèces remarquables ont également été enregistrées : Faucon crécerellette, Cigogne blanche, Grand-duc d’Europe, Circaète Jean-le-Blanc, Faucon pèlerin, Faucon hobereau, Œdicnème criard, Rollier d’Europe. Les mammifères n’ont pas été oubliés : Renard roux, Ecureuil roux, Hérisson d’Europe, Lièvre d’Europe, divers chiroptères …


LPO INFO HERAULT - Novembre 2012 - Page 5

Pour les oiseaux, les principales causes d’accueil sont la chute du nid ou l’envol prématuré, le saturnisme et la collision avec des véhicules automobiles. La prise en charge massive des pensionnaires n’a été possible que grâce à un engagement total de Lucie et Maëlle assistées de nombreux bénévoles, de Clio Lepri (SCV – Service Civique Volontaire) et de plusieurs éco volontaires. Le Centre a également bénéficié du concours dévoué du docteur vétérinaire NODET et de plusieurs de ses confrères. Que tous soient ici chaleureusement remerciés. Nos descendants ne connaîtront que ce que nous leur aurontslaissé en héritage… Pierre Maigre Photo aérienne des volières

©

LPO Hérault

Jardin pédagogique : doucement, sans bruit, ils s’installent… En pleine forme, les arbustes des haies prennent leurs aises, les arbres fruitiers s’enracinent plus profondément, les plantes aromatiques s’étalent. Les « indigènes », asphodèles, chèvrefeuilles, cistes, coronilles, dame-d’onzeheures, iris nains, molènes, phlomis… attendent patiemment le printemps prochain pour nous offrir leur cortège d’odeurs et de couleurs. La nuit, le Crapaud rôde à la recherche de ses proies ; au chaud soleil d’été le Lézard ocellé fait sa sieste sur son tas de pierres favori tandis que son cousin le Lézard vert se réfugie au frais sous les fondations du box aux mammifères. La couleuvre abandonne sa mue. Des petites guêpes ont colonisé les refuges de pierres ou de briques de la très belle spirale écologique pour plantes aromatiques et de l’hôtel quatre étoiles construit tout spécialement pour les insectes. Les nichoirs n’attendent que les nichées des oiseaux volant aux alentours ou de retour de leur voyage migratoire. La vie fourmille au Jardin pédagogique sous les regards attentifs de tous ceux qui, au fil des mois, ont débroussaillé, pioché, brouetté terre et pierres, désherbé, creusé, planté, arrosé, sarclé, taillé, installé le goutte à goutte, conseillé, construit, avec une âme d’artiste, spirale de pierres sèches, nichoirs, Maison à insectes © M.Blavier maisons à insectes. Qu’ils soient tous remerciés, tous les bénévoles et sympathisants LPO, Olivier Filippi, pépiniériste, pour ses dons et conseils, le Centre de traitement des déchets Oïkos pour l’apport du terreau et du paillis, Gilles Fichou et l’Association Pierres d’Iris, Christian Kaux (La Cabane aux Oiseaux) pour ses nichoirs et sa superbe « Maison bleue » pour insectes, la Fondation Nature & Découvertes pour son soutien, les enfants du Centre de loisirs de Villeveyrac pour leur aide à l’installation des nichoirs, l’IME de Sète et les bénévoles qui s’attellent chaque semaine à l’entretien de ce « Conservatoire de la biodiversité », vitrine du programme Refuges LPO. Le jardin est ouvert au public tous les jours de 9h à 17h. Un petit livret-jeu est disponible à l’accueil. Pour les groupes, la visite peut être guidée par notre animateur, Valérian Tabard. Micheline Blavier Contacts :Pierres d’Iris : pierresdiris@free.fr La Cabane aux Oiseaux : lacabaneauxoiseaux@gmail.com Valérian Tabard : valerian.tabard@lpo.fr, tél. 06 81 37 81 63

Une histoire de Grand-duc qui finit bien Chaque oiseau recueilli a sa petite histoire comme ce Grand-duc d’Europe trouvé sur la commune de Saint-André-de-Roquelongue dans l’Aude le 7 octobre dernier. Le malheureux était pris au piège dans un bassin de décantation, incapable de s’envoler ! Grâce à la mobilisation d’habitants de Saint-André-de-Roquelongue, l’oiseau (un immature) a été capturé et conduit par un « rapatrieur » bénévole jusqu’au Centre de Sauvegarde. Le Grand-duc est arrivé chez nous le 10 octobre très affaibli, le plumage entièrement souillé. Pour éviter plus de stress, nous l’avons laissé tranquille la première journée, il était affamé ! Dès que son état l’a permis, nous avons dû le laver, comme on lave les oiseaux mazoutés et le garder au chaud le temps de séchage. Deux jours plus tard, il volait dans la volière et avait retrouvé toutes ses forces. Il a finalement été relâché sur la commune de Villeveyrac le 22 octobre, sur un site propice à l’espèce.

Lucie Yrles

Relâcher de Goélands leucophées par le CPIE du Bassin de Thau, l’ARDAM et la LPO Hérault Raquel Hadida

©


LPO INFO HERAULT - Novembre 2012 - Page 6

La LPO France en réunion à Sète Organisé par la LPO Hérault sous la dynamique impulsion de Paulette RAULET, avec le concours du pôle « Vie Associative », de la LPO France et de plusieurs bénévoles, le 43ème Conseil National s’est déroulé à Sète du 28 au 30 septembre 2012. Accueillie au centre familial du Lazaret (Corniche, Sète), cette manifestation a réuni près de 120 délégués (Présidents, Administrateurs, Directeurs) provenant de toute la France.

De gauche à droite : P. Maigre, A. Bougrain-Dubourg, J.B. Giordano, J. Cl. Gros, J.M. Taillade

© P. Raulet

A cette occasion, Pierre MAIGRE a présenté le fonctionnement de la LPO Hérault, les grands dossiers suivis sur le plan départemental et a évoqué les premiers résultats enregistrés dans le cadre du Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage.

L’ouverture du Conseil a été réalisée en présence de MM Jean-Baptiste GIORDANO (Questeur au Conseil Régional LR), Jean-Marie TAILLADE et Jean-Claude GROS (Adjoints au Maire de la ville de Sète) qui se sont déclarés surpris (et enchantés) de l’importance de la LPO et des actions engagées tout au long de l’année. Allain BOUGRAIN-DUBOURG, Président de la LPO France, a pu analyser la situation « politique » de la protection de la biodiversité dans notre Pays après les récentes réunions organisées par le Gouvernement. Il s’est en outre réjoui de la décision de la Cour de cassation confirmant la condamnation du groupe Total dans l’affaire de l’Erika et reconnaissant la notion de « prix du vivant ». Les travaux du Conseil ont ensuite porté sur le bilan des manifestations organisées à l’occasion du centenaire de la LPO, des actions proposées dans le cadre du Fonds d’Initiatives pour la Vie Associative, les partenariats envisagés avec des entreprises et bien d’autres sujets liés au fonctionnement de notre association. Si le temps maussade des premiers jours avait incité les délégués à une participation studieuse aux débats, le soleil du dimanche après-midi a permis la visite (guidée par Maëlle) du Centre de Sauvegarde de Villeveyrac alors que dans le ciel un Milan royal faisait des orbes en compagnie d’un vol de Cigognes…

Participants au Conseil National

© P. Raulet

Pierre Maigre

   Refuges  LPO  et  Établissement  d’Hébergement  pour  Personnes  Agées  Dépendantes  (EHPAD)   Tout   au  long  de  notre  vie,  nous  souhaitons  être  considérés  dans  chacune   de  nos  dimensions  humaines  :   physique,  psychique,  sociale   et   culturelle.  La  vieillesse  s'accompagne   souvent  d'une  perte  d'iden=té  sociale.  Il  est  alors  nécessaire   pour   la  personne   de  trouver   de   nouveaux   modes  d'intégra=on   et   d'iden=fica=on   sociale.  En   EHPAD,  chacun   est   arrivé   avec   son   histoire,  ses  envies,  ses  craintes,   et   le   repli   sur   soi   peut   vite   apparaître   comme   un   refuge  rassurant.   D'autant   plus  que  dans   ce   contexte,  le  soin  se  concentre  essen=ellement  sur  le  corps,  sur  lequel  la  personne  âgée  n'a  plus  forcément  une  grande  maîtrise.   C'est   pourquoi  en  EHPAD,   la  personne  doit  trouver,   en  plus  d'un  hébergement  confortable   et   d'un   accompagnement   adapté   à  sa   situa=on   de   dépendance,   un   lieu   convivial   où  trouver   un   certain   bien-­‐être,  la  possibilité   de  s'épanouir   et   de   créer   de   nouveaux   liens.  C'est   là  qu'intervient   l'anima=on  :  plus  qu'un  moyen   de  passer   le   temps,  elle   est   la  créa=on  de   liens,   de   «  vivre  ensemble  ».   Elle  se   doit  de  susciter   désir  et  plaisir.   Comme  le  dit   Claudine  Badey-­‐Rodriguez,  psychologue  clinicienne  spécialiste  de  la   personne   âgée  :  «  Avec  les  personnes  très  âgées,  nous  n'avons  pas  d'autre  choix  que  de  jouer   aux   pêcheurs  de  vie  avec  nos  épuise<es  à  pe>ts   bonheurs  ». La   LPO  s'inscrit  totalement  dans  ceTe  op=que  de  par  son  objet  même.  En   effet,  qui   n'a  pas   cherché   à  reconnaître  une  plume  avec   ses  pe=ts-­‐enfants  au   détour   d'un   chemin,  qui  ne  s'est  pas  ému  d'une  hirondelle  faisant   son  nid...  Ce  sont  des  moments  de  pe=ts   bonheurs  tout  simples,  faciles  à  retrouver.  Ils  font   appel  à  la  mémoire,  aux   divers   sens  et  peuvent  enclencher  du  dialogue,  du   lien,   qui  peuvent  être  pérennisés  par  des  ac=ons  tout  au  long  de  l'année. Des  EHPAD  d’Agde,  LaTes,  Florensac,  Le  Crès,  Cournonsec  ont  ainsi  déjà  rejoint  le  réseau  des  Refuges  LPO   établissement  et  mis  en   place  des  anima=ons  avec  leurs  résidents…  parlez-­‐en  autour  de  vous  !  Renseignements  :  valerian.tabard@lpo.fr  ou  06.81.37.81.63  

Sophie Cossin  (  stagiaire  pôle  anima=on  LPO  Hérault  )


LPO INFO HERAULT - Novembre 2012- Page 7

Le Pain de coucou Petite, 5 à 8 cm de haut, et élégante, des fleurs délicates à cinq pétales d’un blanc éclatant (parfois rose pâle ou veinées de mauve), des feuilles à trois folioles ressemblant à celles du trèfle, l’Oxalide petite oseille aime les sous-bois ombragés et humides, les bords des ruisseaux, les rochers surplombant les cascades… Rare en région méditerranéenne, dans notre département on la rencontrera dans les milieux soumis à l’influence des masses d’air issues de l’Atlantique tels le Somail ou l’Espinouse. C’est une plante animée ! Chaque nuit ou lorsqu’il pleut, les folioles se rapprochent les unes des autres et la feuille se ferme. Le fruit, lorsqu’il est mûr, éclate et les graines sont alors projetées alentours. Mais pourquoi l’Oxalide petite oseille (Oxalis acetosella), la bien nommée Surelle, à la saveur acide d’oseille, est-elle surnommée Pain de coucou, Lo pan de cocut en occitan ? Le Coucou, notre populaire Coucou gris Cuculus canorus, ne se nourrit pourtant pas de graines ! Discret, il chasse à l’affût les insectes et plus spécialement les chenilles. Mais à l’instar de la toute aussi discrète Petite-Oseille, c’est un messager du printemps. Tout comme le Pain de coucou fleurit en avril, le Coucou revient d’Afrique en ce joli mois « Lo primièr d’abril, lo cocut canta mort o vitu » (Le 1er avril, le coucou chante mort ou vif), promesse des beaux jours à venir.

A votre objectif ! Cette rubrique est la vôtre. Vous êtes nombreux à photographier les oiseaux et certains documents sont originaux, attendrissants ou tout simplement beaux. Nous les publierons donc dans le Bulletin LPO Info Hérault, permettant ainsi au plus grand nombre de partager votre émotion. Aujourd’hui, nous vous proposons une photo de Pierre Maigre, qui nous communique ce cliché de Renard roux surpris en fin d’après-midi.

Micheline Blavier Renard roux Pain de coucou

© P. Maigre

© M.Blavier L’oiseau de notre région, le Rougegorge familier

Bien qu’il soit l’un des passereaux les plus populaires, connaissons-nous vraiment le Rougegorge ? C’est un oiseau facile à observer et l’un des rares aussi peu farouche. Le jardinier le connaît bien, il n’hésite pas à venir à quelques centimètres de sa bêche lorsqu’il retourne la terre, à la recherche de vers. Fait remarquable, il chante presque toute l’année ! Pour notre plus grand plaisir, son chant mélodieux et inventif égaie même les mois d’automne et d’hiver, à moins qu’il ne fasse trop froid. Mais ne nous trompons pas sur sa signification, c’est un avertissement sonore : « N’entrez pas, je suis chez moi ». Car sous son air sympathique, cette petite boule de plumes cache un tempérament bien trempé. La défense de son territoire, tant en été qu’en hiver, nous montre à quel point il peut être agressif. Même si bien souvent les joutes vocales et la mise en avant de son plastron orangé permettront de régler les problèmes de voisinage, des combats mortels entre mâles ont été signalés. Lorsqu’il se sent menacé, le Rougegorge hoche la tête de haut en bas et va parfois jusqu’à s’arracher quelques plumes avec son bec pour les jeter en l’air en démonstration de sa colère. D’octobre à mars, nous accueillons les populations nordiques venant s’ajouter aux populations autochtones qui sont en grande partie sédentaires. Des oiseaux de pas moins de 16 pays différents ont été contrôlés en France en migration ou en hivernage. Le Rougegorge recherche sa nourriture en sautillant sur le sol mais ce n’est pas sa seule technique, il peut également pratiquer l’affût lorsqu’il se trouve en sous-bois. Essentiellement insectivore, son régime alimentaire varie en fonction des ressources. Dans la garrigue par exemple, il consomme des miettes de gland. C’est également un visiteur des mangeoires, mais sa fréquentation va dépendre de la manière dont la nourriture est mise à disposition car il recherche la plus grande partie de sa nourriture au sol. Les dangers qui guettent le Rougegorge sont nombreux et rares sont ceux qui atteindront l’âge adulte. Le braconnage reste encore aujourd’hui une pratique Rougegorge © V. Lopes répandue en Europe du sud. En Provence, ce commerce lucratif alimente même certains restaurateurs. Malgré tout, le Rougegorge est une espèce en expansion. Cela ne veut bien sûr pas dire qu’il faut être moins vigilant car sur le long terme, comme pour toutes les espèces sauvages, les évolutions des milieux et du climat sont les menaces les plus importantes. Pour en savoir plus : Le Rougegorge, Georges et Mireille Olioso. Collection les sentiers du naturaliste Editions Delachaux et Niestlé.                                  Virginie Lopes


LPO INFO HERAULT - Juin 2012 - Page 8

Groupe Local Grand Montpellier - Saison 3 C’est reparti pour une nouvelle saison en partenariat avec la ville de Montpellier et la Maison Pour Tous Frédéric Chopin. La vocation du Groupe Local étant de permettre aux adhérents d’échanger et de se rencontrer, cette année encore des soirées thématiques sont organisées dans le cadre des rendez-vous durables de la Maison Pour Tous Frédéric Chopin. Chaque mois, dès 19h00, chacun peut se retrouver pour échanger puis, à partir de 20h00, différents sujets sont abordés tels que la migration, la lutte contre le braconnage ou les oiseaux mal aimés par exemple. Mais c’est également l’occasion de revenir sur des programmes comme le suivi Chevêche et l’enquête nationale sur les hirondelles où des participants apporteront leur témoignage. Des sorties autour de Montpellier sont également proposées par les membres et chacun peut ainsi faire découvrir un lieu qu’il affectionne pour observer les oiseaux mais aussi la faune sauvage et la flore. Lors de la participation de la LPO Hérault à des manifestations, les membres du Groupe Local viennent apporter leur soutien en assurant le stand de l’association. Ils réalisent également des suivis d’espèces comme l’Outarde canepetière ce qui s’avère très utile pour les salariés en charge des études. Le champ d’action du Groupe Local est très large et chacun, par ses envies ou les sujets qui lui tiennent à cœur enrichit le groupe. Si vous habitez Montpellier et ses alentours, n’attendez plus pour nous rejoindre. Retrouvez toute l’actualité du Groupe Local sur le blog http://lpo34grandmtp.canalblog.com

Faire un don pour aider à financer les aménagements du Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage encore à réaliser, tout en se faisant plaisir à déguster ou offrir pour les fêtes de fin d’année, un grand « Minervois » 2005 dans sa belle bouteille tradition superbement marquée à l’effigie de l’Aigle de Bonelli (dont notre département héberge près du quart de la population française) ? Oui, c’est possible. Pour chaque don de 60 euros enregistré à la LPO 34 avant le 15 décembre 2012, 3 cartons de 6 bouteilles couchées vous seront livrés à domicile par nos soins avant les fêtes. Contact : A.J. Loiseau, tél. 06 61 87 62 04

ERDF Hérault et la LPO Hérault : partenariat et actions conjointes Dans le cadre d’un partenariat instauré avec notre Association depuis déjà plusieurs années, ERDF Hérault participe activement à la préservation des espèces vulnérables. En effet, si les ouvrages électriques ne sont pas une cause majeure de mortalité pour un grand nombre d’oiseaux, ils peuvent représenter un réel danger pour certaines espèces menacées. En pratique, ERDF a entrepris dans les régions concernées la mise en place de protections qui empêchent les animaux de se poser sur les armements du réseau, évitant ainsi l’accident fatal. En plus de ces aménagements sur le terrain, ERDF Hérault a souhaité aller plus loin en portant l’action de la LPO auprès des élus du département. Philippe Malagola, directeur, et son équipe ont donc profité de leur rencontre annuelle avec les élus de l’Hérault, le 28 juin dernier, pour aborder le sujet de la protection avifaune. Un atelier a été mis en place afin de faire découvrir aux participants les différentes espèces d’oiseaux vulnérables, l’action de la LPO ainsi que celle d’ERDF. Cet atelier, animé par Pierre Maigre (Président de la LPO Hérault) et Laurent Roux (agent ERDF très investi au sein de la ligue), a remporté un vif P. Maigre et A. Bougrain-Dubourg découvrent l’exposition succès et a permis aux élus d’avoir un aperçu significatif de réalisée par ERDF © P. Raulet l’action conjointe des deux entités.

LPO HERAULT

– 15 rue des Cigales - Route de Loupian 34560 Villeveyrac Tél : 04 67 78 76 24 Mail : herault@lpo.fr Site : http://herault.lpo.fr Centre Régional de Sauvegarde, même adresse - Tél 09 67 18 76 24 / 06 29 81 66 31

LPO INFO HERAULT

Bulletin édité par la LPO Hérault Ont participé à divers titres à ce numéro : Bruno Berthemy, Micheline Blavier, Sophie Cossin, Alain Cottalorda, François Desbordes, Christophe Egreteau, Jules Fouarge, Raquel Hadida, Alain-Jean Loiseau, Virginie Lopes, Pierre Maigre, Adeline Pichard, Paulette Raulet, Denis Rey, Nicolas Saulnier, Valérian Tabard , Lucie Yrles

Bulletin LPO Hérault Info n°20 (novembre 2012)  

Bulletin semestriel d'information de la LPO Hérault

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you