Page 1

Numéro 19

HÉRAULT Bulletin de liaison destiné aux membres de la Ligue

pour la Protection des Oiseaux de l’Hérault LPO INFO HERAULT - Juin 2012 - Page 1

EDITORIAL

Sommaire : Page 1 L’Edito du Président Page 2 Assemblée Générale... Page 3 La Pie-grièche... Suivi de la reproduction... Retour sur la vague

Depuis cent ans, la Ligue pour la Protection des Oiseaux se bat pour l’étude et la protection des oiseaux et, depuis quelques années, pour les écosystèmes dans lesquels ils vivent. C’est ainsi que, sous l’égide de Meridionalis, nous lançons une vaste enquête pour mieux connaître la distribution départementale de la Loutre. Cette évolution, rendue nécessaire par les enjeux environnementaux de notre époque, nous incite à être chaque jour plus présents dans les instances de concertation, de faire entendre notre voix lors des enquêtes publiques, d’aller à la rencontre du public sans cesser de parcourir le terrain pour affiner notre expertise. En ce début d’année 2012, nous avons assisté à une campagne acharnée pour les élections présidentielles et avons constaté combien la protection de l’environnement et la défense de la biodiversité ont été absents des débats. Espérons qu’une fois les passions politiques retombées, une prise en compte de ces problèmes permettra de ralentir, voire enrayer, la dégradation du milieu naturel. A notre niveau, et alors qu’en six ans, la LPO Hérault, forte de ses 653 membres, est devenue une association phare et un acteur majeur de la défense de l’environnement de notre département, nous devons continuer d’étudier, de témoigner, de protéger pour transmettre une nature riche au sein de laquelle il fera bon vivre.

Le Président, Pierre Maigre.

de froid... Page 4

Page 5 et 6 La LPO anime...

La Loutre Page 7 A votre objectif... Le saviez-vous ? L’oiseau de notre région... Page 8 Mieux connaître

Busard cendré mâle

©

Christian Rambal

Le Centre  Régional  de  Sauvegarde  de  la  Faune  Sauvage  ouvre  enfin  ses  portes. Nous  vous  invitons  à  son  inaugura:on  le  Samedi  23  juin  à  10  h. (Afin  de  faciliter  l’organisa3on,  merci  de  confirmer  votre  présence).

Meridionalis La sortie du Centenaire...

Adresse u3le  :  15  rue  des  Cigales  -­‐  Route  de  Loupian  34560  Villeveyrac Tél  :  04  67  78  76  24  ou  06  29  81  66  31


LPO INFO HERAULT - Juin 2012 - Page 2 Assemblée Générale du 31 Mars 2012 ___________

Après avoir   constaté   la   présence   de   nombreux   adhérents   et   comptabilisé  les  pouvoirs,  le  quorum  étant   a9eint,   le  Président  ouvre   la   séance. Il   remercie   la   commune   de   Villeveyrac   qui   a   mis   gracieusement   à   disposiAon   de  notre   AssociaAon,  la  salle   des  Rencontres  pour  la  tenue  de   ce9e  Assemblée  Générale.  Il  rappelle  l’ordre  du  jour   tel  qu’il  figurait  sur   les   convocaAons   et   précise  que  les   différentes   présentaAons  viendront   en   complément   des   informaAons   qui   ont   été   transmises   par   écrit   aux   membres. Rapport  moral Le  Président   rappelle  que  2012  sera  l’année  du   Centenaire  de   la  LPO  et   retrace   les   nombreuses   acAons   entreprises.   Il   indique   qu’avec   l’ouverture   du   Centre   Régional   de  Sauvegarde  de   la   Faune   Sauvage,   la   LPO   Hérault   disposera   d’une   structure   Pilote   en   Languedoc-­‐Roussillon   regroupant   l’ensemble   des  services  autour   d’une  unité  de  soins  adaptée   © Paulette Raulet aux  enjeux  environnementaux,  d’un  programme  scienAfique  et  d’un  ouAl   de  sensibilisaAon-­‐éducaAon  desAné  aux  scolaires  et  au  grand  public. Confiant  dans  la  moAvaAon  et  la  compétence  des  bénévoles  et  des  salariés,  il  affirme  sa  confiance  dans  l’avenir. Soumis  au  vote,  le  rapport  moral  est  adopté  à  l’unanimité. Rapport  d’ac-vités Le  Président  précise  que  la  LPO  Hérault  a  mené  de   nombreuses  acAons,  en  progression  sensible,  qui  témoignent   de  l’évoluAon  de   l’AssociaAon.  Il  rappelle  les  acAvités  qui  se  sont  développées  dans  divers  secteurs  : Vie  associaAve,  ExperAses  «  éolien-­‐photovoltaïque  »,  Suivis  d’espèces,  Autres  études,  ProtecAon,  AnimaAon-­‐sensibilisaAon. Ainsi,  au  cours  de  l’année  2011,  la  LPO  Hérault  a  traité  38  dossiers  et  proposé  148  animaAons  pour  4  718  personnes. Soumis  au  vote,  le  rapport  d’ac3vité  est  adopté  à  l’unanimité. Rapport  financier La  Trésorière,  Denise  BOEGLER,  présente  les  comptes  de  l’AssociaAon. Le  compte  de  résultats  provisoire  fait  apparaître  un  total  de  dépenses  de  279  275  €  pour  des  rece9es  de  230  749  €. Toutefois,  il  est  à  noter   que  des  travaux  (ou  prestaAons)  réalisés  en   2011  (montant  environ  30  000  €)  n'ont   pu  être   facturés  qu'en   2012. Par   ailleurs,  en   ce   qui   concerne   l’invesAssement   «   Centre  de   Sauvegarde   »,   les  rece9es  (subvenAons,   dons,  partenariats)  d'un   montant   de   149   210   €   sont   imputées   au   compte   de   bilan   et   sont   amorAssables   au   même   Atre   que   les   dépenses   de   la   construcAon. Denise  BOEGLER  présente  le  budget  prévisionnel  qui  s’établit  à  343  000  €.         Soumis  au  vote,  le  rapport  financier  est  adopté    avec  3  absten3ons Elec-ons  au  Conseil  d’Administra-on 7  candidats  se  sont  présentés.  Après  vote  des  adhérents  et  dépouillement,  ont  été  élus  :

Yves CORROY,  Marc  ETTORE,  Gabriel  Gay,  ChrisAan  Kaux,  Pierre  Maigre,  Paule9e  Raulet  :  146  voix.   Marie-­‐Thérèse  Pébret  :  145  voix.     Composi'on  du  Bureau  –  Année  2012 Président  :     Vice-­‐Président  :     Vice-­‐Présidente  :     Vice-­‐Président  :     Secrétaire  :     Trésorière  :    

Pierre MAIGRE Alain-­‐Jean  LOISEAU Micheline  BLAVIER Marc  ETTORE Paule9e  RAULET Denise  BOEGLER

Interven-ons des  salariés Ø Nicolas  SAULNIER  a  présenté  le  point  sur  le  Plan  NaAonal  d’AcAon  «  Faucon  crécerelle9e  », Ø Valérian   TABARD   a   récapitulé   les   différentes   acAons   réalisées   en   maAère   d’animaAon-­‐   communicaAon-­‐ éducaAon, Ø Denis  REY  a  présenté  le  point  des  travaux  concernant  l’Outarde  canepeAère, Ø Lucie   YRLES   et   Maëlle   KERMABON   ont   présenté   l’état   d’avancement   des   travaux   du   Centre   Régional   de   Sauvegarde  de   la  Faune  Sauvage   (avec  l’aide  d’un  diaporama  réalisé  par  Valérian)  et   lancé  un  appel  à  bénévolat   pour  son  foncAonnement. L’Assemblée  Générale  se  termine  après  la  projecAon  d’un  film  sur  le  Centenaire  de  la  LPO  et  le  pot  de  l’amiAé.


LPO INFO HERAULT - Juin 2012 - Page 3

La Pie-grièche à poitrine rose, fleuron des plaines viticoles du Languedoc-Roussillon Les premières prospections dans les bastions historiques ont d’ores et déjà commencé. Les premiers individus de Pie-grièche à poitrine rose ont été observés le 27 Avril en France. Cette espèce est une migratrice méditerranéenne. Elle niche uniquement en Languedoc-Roussillon. Pour se reproduire, elle choisit les mosaïques viticoles en installant ses nids dans les rares arbres dits de « haut jet » tels que les platanes aux abords du village. Cette petite insectivore, de 17 cm de longueur, est l’espèce de passereau la plus menacée de France, avec un total de 16 couples nicheurs recensés sur l’ensemble du territoire national en 2011. Au vu de sa rareté, cette Pie-grièche constitue l’une des pépites du Languedoc-Roussillon et de l’ensemble de la métropole française. Mais défendre la Pie-grièche à poitrine rose, c’est défendre la viticulture respectueuse de l’environnement, car sans agriculture, les paysages favorables à cette espèce disparaîtraient. Sa présence est un privilège, gage de la haute qualité environnementale de ce territoire. Ainsi, le maintien de pratiques agroenvironnementales respectueuses de l’environnement, autant dans la préservation de ses arbres de nidifications que de ses habitats d’alimentation, est une nécessité qui garantira l’avenir de cette espèce et la qualité de ce territoire exceptionnel.

!

Adeline Pichard

Résultats des suivis de la reproduction 2011 effectués par Jean-Pierre Ceret

-

Circaète Jean-le-Blanc : très bonne année 2011, 36 sites suivis donnent 29 jeunes à l’envol (4 poussins disparaissent, 2 œufs n’éclosent pas, un couple, ou plutôt un trio, ne se reproduit pas) Grand-duc d’Europe : mauvaise année 2011, 27 sites sont contrôlés, 11 couples donnent 16 jeunes à l’envol (dont un échec), 2 nichées s’envolent probablement avant les contrôles Milan noir : les 2 couples de Ceyras donnent respectivement 1 et 3 jeunes à l’envol (l’un des jeunes de la nichée de 3 est sauvé après chute du nid, en présence de l’observateur)) Vautour moine : le jeune fait son premier saut du nid le 3 octobre 2011. Il s’émancipe le 10 février 2012 au 127ème jour après l’envol. Il est nourri pour la dernière fois le 29 janvier 2012, soit 119 jours après l’envol ! On est loin des 30 à 45 jours indiqués dans la littérature !

Retour sur la vague de froid Début février, les températures sont descendues jusqu'à -10 degrés en pleine nuit et 5 degrés en pleine journée pendant presque 2 semaines. Cette situation inhabituelle dans l'Hérault a rendu les oiseaux vulnérables et en a fait des cibles faciles pour le froid. Les oiseaux d'eau se nourrissant dans les étangs et les lagunes du littoral n’ont pas réussi à s’alimenter (surface de l’eau ou sol gelés), ils se sont affaiblis et sont devenus très sensibles au froid. Dans le département de l’Hérault, 225 oiseaux dont 159 flamants roses ont été signalés morts (voir tableau cidessous). Grâce à votre mobilisation et au travail en réseau avec acteurs du territoire et autres associations naturalistes 69 flamants roses (dont 23 de l’Hérault et 46 de l’Aude) ont pu être capturés et envoyés vers le centre de soins de Pont de Gau, l’unité de soins temporaire de Sigean et chez Yves Corroy à Frontignan. Cet épisode de froid souligne l’importance des centres de sauvegarde pour la faune sauvage et l’effort de mobilisation de chacun ! L’ouverture prochaine du Centre de Sauvegarde de Villeveyrac permettra d’accueillir notamment toutes les espèces d’oiseaux d’eau de l’Hérault et évitera ainsi les transferts sur de longues distances comme nous avons dû le faire lors de cette situation d'urgence. Lucie Yrles

Nombre d’Oiseaux accueillis en février

ESPECES Aigre9e garze9e Bécasse  des  Bois Flamant  rose Grèbe  huppé Héron  cendré Moue9e  rieuse Œdicnème  criard Poule  d'eau Talève  sultane Vanneau  huppé

NBR 2 2 159 2 1 2 1 2 52 3

Flamants roses© Lucie Yrles


LPO INFO HERAULT - Juin 2012 - Page 4

Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage La construction de ce Centre arrive à son terme. Etabli sur 7 000 m2 de garrigue, il se compose d’une unité de soins pouvant accueillir oiseaux, mammifères (jusqu’à la taille du Renard ou du Blaireau) et reptiles (Cistude d’Europe et Emyde lépreuse, deux tortues d’eau douce). Bâtiment© Paulette Raulet Quatre pièces spécialement équipées sont ainsi complétées par 19 volières et cinq boxes à mammifères. Deux bureaux permettent aux salariés d’assurer leur travail administratif alors qu’une salle exposition permet l’information du public. Une unité d’hébergement de stagiaires se compose d’un ensemble chambre-salle de bain-coin cuisine et salle de détente. Le jardin pédagogique assure la découverte, par le public, des cinq pôles déclinés (mare, verger, garrigue, spirale aromatique et nichoirs). A l’issue d’une gestation difficile et même si tous les problèmes financiers ne sont pas entièrement réglés, le Centre a ouvert ses portes début Juin. Deux artistes de valeur et adhérents à la LPO Hérault (Annie Kirsch et Ben Truscott) se sont associés spontanément à cette réalisation en offrant une œuvre tout spécialement conçue évoquant « l’oiseau libre » et « le retour à la liberté ». De nombreux partenaires (collectivités locales, fondations, entreprises, «Le retour à la liberté» oeuvre de B.Truscott particuliers) ont contribué au financement de ce Centre qui dote ainsi ©Micheline Blavier notre région d’une unité pilote. Les dons (possibilité d’obtention d’un reçu de déductibilité fiscale) peuvent être adressés à LPO Hérault 3, Impasse Saint-Exupéry 34110 Frontignan. Maëlle et Lucie, titulaires du certificat de capacité « soins à la faune sauvage », assurent le fonctionnement du Centre avec le concours de bénévoles et stagiaires.

Pierre Maigre

"Si vous souhaitez relayer la campagne "Ralentir sauve des vies humaines... et animales, Levez le pied", des affiches sont à votre disposition à notre siège à Villeveyrac".

«Oiseaux libres» réalisés par A.Kirsch ©Micheline Blavier

Le Centre, vedette de FR3 national ©Paulette Raulet


LPO INFO HERAULT - Juin 2012 - Page 5

La LPO Hérault anime…

© LPO34

Indissociable de la démarche de préservation, l’éducation à l’environnement permet à tous les publics d’acquérir les connaissances, les valeurs, les comportements et les compétences pratiques pour participer de façon responsable et efficace à la prévention, à la solution des problèmes de l’environnement et à la gestion de la qualité de l’environnement. Afin de préserver les milieux naturels et les espèces sauvages, l’éducation à l’environnement permet de transmettre des connaissances et d'éveiller le sens critique pour favoriser des comportements respectueux de l’environnement. Notre association propose ainsi une déclinaison locale du projet éducatif commun au réseau LPO avec des projets pédagogiques adaptés au contexte héraultais. Un animateur diplômé (BPJEPS-LTP, BTS GPN, Licence SVT) épaulé par des bénévoles et les chargés de conservation de l’Association, intervient auprès de tous les publics (scolaires, jeunes hors temps scolaire, étudiants, grand public, public touristique, publics spécifiques, professionnels,…) en veillant à : - développer le respect de soi-même, des autres et de la nature, - favoriser la solidarité entre les Hommes, les générations et les territoires, - éveiller la responsabilité de chacun envers son environnement. Nous disposons d’outils pédagogiques innovants et d’un catalogue d’animations, conférences, formations, et expositions. Notre Association bénéficie des agréments « Jeunesse Éducation Populaire » et « Association Complémentaire de l’Enseignement Public ». En 2011, l’ « Éducation à la Biodiversité » proposée par la LPO Hérault, c’était près de 120 journées d’animations proposées à plus de 4 600 héraultais. Vous pouvez consulter l’offre pédagogique et les conditions d’interventions sur http://herault.lpo.fr/ Pole_animation.htm ou contacter notre chargé de mission : valerian.tabard@lpo.fr, 06.81.37.81.63

Programme Refuges LPO du département :

Ce semestre, découvrez les actions pouvant être mises en place dans les établissements à vocations pédagogiques. Dans l’Hérault, 16 établissements ont reçu l’agrément Refuges LPO en signant une convention de trois ans avec la LPO Hérault et la LPO France. Le projet consiste à accompagner ces structures dans la création d’un Refuge LPO dans leur établissement et leur proposer les éléments indispensables pour bien commencer. Il s’adresse tout autant à un public jeune dans les établissements scolaires qu’à des personnes âgées dans les institutions spécialisées. Par exemple, créer un Refuge LPO dans une cour d’école représente un formidable support pédagogique pour réaliser des activités que ce soit l’apprentissage de techniques d’observation de la nature ou des travaux pratiques de petits aménagements. Ce projet présente également une forte dimension intergénérationnelle. Par exemple, pour les personnes âgées , quoi de plus excitant que d’aller remplir chaque jour, les mangeoires de graines de tournesol, afin que ceux, ne pouvant se déplacer, puissent observer, par la baie vitrée du salon, les allées et venues des mésanges en train de se rassasier ! Les nostalgiques de leur jardin pourront, peut-être, faire un jardin biologique, semer un mélange de graines pour réaliser une pelouse fleurie et d’autres encore construire mangeoires et nichoirs. Valérian Tabard


LPO INFO HERAULT - Juin 2012 - Page 6

Les familles, les amis, les enfants peuvent aussi participer à la réalisation de ce projet en apportant leur expérience, leurs suggestions, leur savoir-faire. La création d’un Refuge LPO dans une cours d’école entraîne certaines modifications dans les méthodes d’entretien, notamment la gestion des espaces enherbés et arborés (cf. Charte des Refuge LPO). Ainsi, dès le début du projet, le personnel concerné doit être associé au projet dans lequel il pourra jouer un rôle important. Le projet permet d’aborder : - L’étude de la biodiversité d’un espace choisi et le lien entre les actions de l’homme et sa préservation, - La participation à l’aménagement en faveur de la biodiversité du site par les enfants avec l’aide de techniciens de la LPO Hérault, - Le suivi de la nature au fil des saisons et des aménagements sur l’espace choisi. Le projet peut faire l’objet d’un rendu des enfants (expositions, plaquettes) afin d’élargir la démarche au grand public : parents d’élèves, personnel de la Mairie… L’entrée d’un établissement dans le réseau des Refuges LPO s’accompagne de la réception d’un coffret d’accueil spécifique comportant tous les éléments indispensables à la création du Refuge.

Valérian Tabard

La Loutre La Loutre est un mustélidé amphibie vivant au sein des cours d’eau Héraultais riches en poissons. Ce petit mamifère, qui a connu un fort déclin au début des années 70, dû notamment à la dégradation des habitats aquatiques ainsi qu’à une pression de chasse importante, est maintenant protégée en France par la loi de 1976 relative à la préservation de la nature et la directive européenne habitat/faune/flore (92/93). Depuis une dizaine d’années, la Loutre a vu sa population réoccuper des anciens territoires autrefois abandonnés. Bien que cette recolonisation soit encourageante, une grande attention reste toutefois nécessaire au vu de la fragilité de cette espèce et des nombreuses menaces qui pèsent encore sur elle (pollution des eaux, collision routière, destruction des habitats.). Dans le cadre de la déclinaison régionale du Plan National d’Action Loutre (document d’orientation tenant compte des menaces pesant sur l’espèce et ayant pour objectif la conservation de l’espèce), la LPO Hérault, membre de l’Union d’associations naturalistes du Languedoc-Roussillon, Meridionalis, a lancé un appel à prospection en 2012. Plus d’une trentaine de bénévoles ont répondu à cet appel et plus de la moitié des rivières de l’Hérault ont ainsi pu être prospectées. Les indices directs (de visu, vivante ou morte…) ou indirects (épreintes, empreintes), ont ainsi permis d’analyser la répartition de la Loutre en Hérault. Un grand merci aux bénévoles ayant participé à ces prospections. Toutes vos observations sont donc les bienvenues, vous pouvez dès lors les transmettre par mail à l’adresse suivante : adeline.pichard@lpo.fr. Adeline Pichard

Loutre © Stéphane Raimond


LPO INFO HERAULT - Juin 2012- Page 7

LE SAVIEZ-VOUS ? - Quand l’Homme copie la nature : de nouveaux lasers inspirés par les couleurs des oiseaux. Le mécanisme central de tout laser est le piégeage de la lumière dans un milieu en général limité par deux miroirs. Depuis quelques années les chercheurs explorent une autre voie. En 2011, des physiciens de l’université Yale à New Haven (Connecticut) ont révolutionné cette deuxième voie en s’inspirant des caractéristiques de certains oiseaux dont les couleurs sont particulièrement brillantes tels le Martin-pêcheur pour mettre au point des lasers sans miroirs. Cette découverte permet d’espérer une nouvelle génération de lasers plus efficaces et plus économiques. Source : La Science au présent 2012, Encyclopaedia Universalis. - Quand l’Homme détruit la nature : relevé des victimes de la route constatées entre mars et octobre 2011 sur un territoire héraultais d’environ 1000 km2 Mammifères : 2 Renards, 3 Blaireaux, 23 Hérissons, 14 Fouines, 1 Genette (ne sont pas comptés les nombreux Lapins) Oiseaux : aux nombreux Moineaux, Hirondelles, Martinets, Choucas des tours… écrasés à l’envol du nid, on peut ajouter 2 Cochevis huppés, 1 Huppe fasciée, 1 Etourneau sansonnet, 1 Merle, 3 Petits-ducs scops, 1 Chouette hulotte Reptiles : sur un minimum de 54 (beaucoup disparaissent avant découverte) 1 Orvet, 41 Couleuvres appartenant à cinq espèces, 1 Lézard vert, 11 Lézards ocellés. Relevé effectué par notre adhérent Jean-Pierre Ceret sur les routes et chemins parcourus lors du suivi de la reproduction 2011 des Circaète Jean-le-Blanc, Grandduc, Milan noir et Vautour moine.

A votre objectif ! Cette rubrique est la vôtre. Vous êtes nombreux à photographier les oiseaux et certains documents sont originaux, attendrissants ou tout simplement beaux. Nous les publierons donc dans le Bulletin LPO Info Hérault, permettant ainsi au plus grand nombre de partager votre émotion. Aujourd’hui, nous vous proposons une photo de Paul Casabianca, qui nous communique ce magnifique cliché de Faucon crécerellette.

Faucon crécerellette

© Paul Casabianca

Micheline Blavier

UN OISEAU DE NOTRE REGION La Grive musicienne ( Turdus philomelos ) L’origine de mon nom : philos (ami) et mélos (chant) est une référence directe à la qualité de mon chant sonore et musical. Je m’essaie même à des imitations du chant d’autres oiseaux pour ponctuer mes mélodies et part ainsi dans des improvisations pour votre plus grand plaisir. Dans la langue française, on m’appelle parfois Grive de vigne, Grive de vendange en rapport à mes habitudes qui consistent à me gaver de raisin l’automne venu. Je suis la plus commune des Grives bien que mes populations soient en diminution dans plusieurs régions et je Grive musicienne© Micheline Blavier suis certainement l’un des oiseaux les plus chassés en France notamment dans le Sud- Est. J’apprécie les zones boisées avec des sous-bois épais et les haies fournies ponctuées d’arbres. Pour me nourrir, j’affectionne les vers et les limaces et escargots et j’ai d’ailleurs une technique éprouvée qui consiste à casser leur coquille sur une pierre qui va me servir d’enclume. Je mange également des baies et des fruits. D’ailleurs vous m’avez peut-être aperçue durant l’hiver dans votre jardin pour peu qu’un point d’eau soit mis à disposition. Un autre moyen d’attirer ma présence si vous possédez des arbres fruitiers, laissez quelques fruits à l’automne que j’apprécierai une fois tombés au sol. Vous pouvez également favoriser ma présence par certains arbres et arbustes tels que par exemple l’Aubépine, le Mûrier noir ou le Houx. Bien que je sois plutôt craintive, l’hiver reste la meilleure saison pour m’observer, période durant laquelle je me joins aux bandes de Grives mauvis, car le reste du temps je suis plutôt solitaire. Il est d’ailleurs temps de m’occuper de ma descendance aussi je vous laisse car j’ai du travail qui m’attend. Virginie Lopes


LPO INFO HERAULT - Juin 2012 - Page 8

Mieux connaître Meridionalis Créée en 1996, l’Association Meridionalis, dont le siège social est situé à Montpellier, regroupe différentes associations naturalistes départementales : G.O.R. (Groupement Ornithologique du Roussillon), LPO Aude, COGARD (Centre Ornithologique du Gard), A.L.E.P.E. (Association Lozérienne d’Etudes et de Protection de l’Environnement), LPO Hérault. Interlocutrice régionale des Pouvoirs Publics, Meridionalis porte plusieurs Plans Nationaux d’Actions (P.N.A.) et en délègue la réalisation aux associations départementales : Outarde canepetière, Grand butor, Pie-grièche à poitrine rose, Vautour percnoptère, Loutre d’Europe… En outre, Meridionalis a mis en place et gère la banque de données « Faune-LR » permettant ainsi de récolter, valider et analyser de très nombreuses observations concernant les oiseaux mais aussi les mammifères de notre région. Cet outil indispensable améliore la connaissance que nous avons des groupes faunistiques cités. Animée par un salarié (Stéphan AGNEZY), Meridionalis assure l’édition d’une revue publiant des articles ciblés sur la faune de notre région. Adresse : Meridionalis Carré Montmorency - 477, Allée Henry II de Montmorency 34000 Montpellier Tél. 04 67 58 76 47 Pierre Maigre

Focus sur une sortie : la montée du Centenaire Dimanche 8 janvier, une vingtaine de personnes étaient présentes, au départ du sentier du Pic Saint Loup à Cazevieille, pour une « ascension » qui marquait, pour l’Hérault, le début des festivités du centenaire de la LPO. 358 mètres de dénivelé plus tard, cette randonnée qui est un classique de la région Montpelliéraine, a mené le groupe au sommet du Pic. En cette période, les Accenteurs alpins descendent des hauteurs pour profiter de conditions météo plus favorables. Nous avons ainsi eu la chance d’observer des oiseaux bagués par Pierre Maigre. Il faut dire que ceux-ci ne se montrent guère farouches et n’hésitent pas s’approcher des promeneurs en quête d’un peu de nourriture. Pour les plus attentifs ou les plus chanceux (c’est selon), le Tichodrome échelette a fait quelques apparitions sur la face nord du Pic. La météo clémente a permis de faire un piquenique avec vue panoramique sur la falaise de l’Hortus.

Photo

© Valérian Tabard

Avis aux amateurs … mais attention le week-end les places sont chères et il vaut mieux arriver tôt ! Virginie Lopes

LPO HERAULT

– 3 impasse Saint-Exupéry- 34110 FRONTIGNAN Tél. : 06 29 81 66 31 Mail : herault@lpo.fr Site : http://herault.lpo.fr

LPO INFO HERAULT

Bulletin édité par la LPO Hérault Ont participé à divers titres à ce numéro : Micheline Blavier, Paul Casabianca, Jean-Pierre Ceret, Alain Cottalorda, René Dumoulin, Virginie Lopes, Pierre Maigre, Christian Rambal, Stéphane Raimond, Paulette Raulet, Adeline Pichard, Valérian Tabard.

Venez rencontrer un de nos conseillers dans l'une des 43 agences Société Générale Aveyron, Hérault et Lozère.

La SOCIÉTÉ GÉNÉRALE est partenaire de la Ligue pour la Protection des Oiseaux de l’HERAULT

Bulletin LPO Hérault Info n°19 (juin 2012)  
Bulletin LPO Hérault Info n°19 (juin 2012)  

Bulletin semestriel d'information de la LPO Hérault

Advertisement