Issuu on Google+

CENTRES ET REPRÉSENTANTS DU BETH LOUBAVITCH

T

E

D

PARIS - ILE DE FRANCE

E

LE CALENDRIER

VENTE DU

‘HAMETS

Horaires valables uniquement pour Paris - Ile de France

LUNDI 25 & MARDI 26 MARS au soir : LE SEDER Pour le second Sédèr, on dressera la table et l’on préparera le repas après la fin du premier jour de fête, (après 20h00).

On mettra trois Matsot l’une sur l’autre et on les recouvrira d’un napperon sur lequel on aura disposé les aliments suivants :

Je soussigné ........................................................................................... demeurant ............................................................................................... ....................................................................................................................... ....................................................................................................................... .......................................................................................................................

1. ZROA : un morceau de viande rôtie, habituellement un cou de poulet

4. ‘HAROSSET : une pâte faite de noix, de poires et de pommes 2

2. BETSA : un œuf dur 3. MAROR : des herbes amères, en général on utilise du raifort et de la salade romaine

5

1 3 6

5. KARPAS : on peut utiliser de l’oignon ou de la pomme de terre

4

6è 7è 8è

à 10h52

avant 11h54 avant 18h52* après 19h50

 Premier jour de Pessa’h  On allume uniquement à partir d’une flamme déjà existante les bougies de Yom Tov et l’on dit les bénédictions 1 et 3 après 20h00  On commence à compter le Omer  On commence le deuxième Sédèr

10è 11è

SUD M. G. Lankar 06 24 03 71 22 1, avenue Stéphane Mallarmé

EST M. I. Altabé

18è

13è

M. E. Assouline 01 45 83 62 92 Tsivot Hachem - 7, rue Fernand Widal

M. C. Touboul 01 42 51 31 87 8, rue du Marché Ordener

19

M. B. Mergui

01 48 03 07 40 53, rue Compans

M. D. Gabay

01 40 36 93 90 59, avenue de Flandre

01 43 28 45 08

è

M. M. Lachkar 01 53 61 27 15 Bnf Bercy - 18, Bd Vincent Auriol 14è 15è

NORD M. C. Mergui

06 01 78 23 39

SUD M. M. Sudry

01 45 39 20 34

NORD M. A. Marciano

SUD M. Y. Djian 01 45 75 39 66 62, rue Sébastien Mercier

16è 17è

M. H. Nisenbaum

06 15 15 01 02 2, rue d’Arsonval

Parc des Expositions M. S. Touboul

06 46 22 35 62

M. M. Azimov 9, rue Decamps et NORD M. I. Elmkies

01 56 26 00 05 27, rue Nicolo 09 81 31 51 93

M. Y. Attuil

01 44 52 72 50 47/51, rue Petit

01 42 39 31 88 74, avenue Simon Bolivar

JEUNESSE M. R. Halimi 06 34 90 11 44 20è

M. D. Atlan M. N. Berdah

01 40 24 10 60 93, rue des Orteaux 01 43 49 15 34 84, rue des Couronnes

GAMBETTA M. M. Zana 06 50 20 11 92

Bondy M. M. Ben Nephtali 01 48 02 85 14

Fresnes M. Y. Bokobza 06 46 39 87 85 La Varenne S.-Hilaire M. M. Benelbaz 06 17 81 57 47 Le Kremlin-Bicêtre M. I. Lubecki 06 27 64 84 57 Maisons-Alfort M. M. Mergui 01 48 99 72 40 Nogent-sur-Marne 5, av. Victor Hugo M. M. Lasry 01 48 77 30 60 S. Maur-des-Fossés 36 av. du Midi M. H. Drookman 01 55 97 22 22 Sucy-en-Brie M. M. Sudry 06 62 95 51 32 Villeneuve-S.-Georges M. C. Lubecki 06 13 83 31 05 Villiers-sur-Marne M. M. Mergui 01 49 30 89 66

COMPLEXE BETH ‘HAYA MOUCHKA 47/51, rue Petit -Paris 19- 01 44 52 72 50

Après Pessa’h, il est interdit d’acheter du ‘Hamets qui était en possession d’un Juif pendant Pessa’h s’il ne l’a pas vendu. Un épicier (ou restaurateur) aura soin de garder une copie de l’acte de vente qu’il pourra montrer à ses clients.

3. BAROU’H ATA ADO-NAÏ ELO-HÉNOU MÉLÈ’H HAOLAM CHÉHÉ’HÉYANOU VEKIYEMANOU VEHIGUIANOU LIZMANE HAZÉ

ECOLE DE GARÇONS Prim/Sec 18, passage S. Simoniens -Paris 2001 40 30 56 59

CRÈCHE / ECOLE PARDESS ‘HANNA 51, rue Racine -Montrouge- 01 42 31 22 61 27, avenue Jules Guesde -Sceaux-

“LECHAIM” - La Garenne-Colombes Crèche - 10, rue J.B.H. Lafolie - 01 47 60 13 68 Gan - 56, rue de l’Aigle - 01 47 80 21 78

COMPLEXE “BETH MÉNA’HEM” 12, rue Emile Zola - Fontenay/Bois 01 48 75 74 91

GAN PARDESS ‘HANNA 01 48 84 06 60 3ter, rue de Verdun - Choisy le Roi

CRÈCHE “LECHAIM” - Châtou 73, rue Léon Barbier - 01 74 13 58 30

CRÈCHE RAPHAEL-HANNA - LEVALLOIS 60, rue Danton - 06 17 01 42 44

Les deux premiers jours de la fête sont appelés “jours de Yom Tov”

.......................................................................................................................

DU JEUDI 28 MARS AU DIMANCHE 31 MARS

.......................................................................................................................

Jours de ‘Hol Hamoèd - jours intermédiaires (demi-fêtes)

.......................................................................................................................

SAMEDI 30 MARS

.................................................................... et partout où il se trouve

Chabbat ‘Hol Hamoed

Signature : ........................................

 Jeûne des premiers-nés  On arrête de manger du ‘Hamets  On brûle le ‘Hamets restant et on récite le second Kol ‘Hamira  On allume les bougies de Yom Tov et l’on dit les bénédictions 1 et 3  On commence le premier Sédèr

à partir de 19h48

17è

Il est nécessaire d’attendre une heure avant d’utiliser le ‘Hamets qui a été vendu à un non-Juif, afin que celui-ci puisse être racheté par le Rabbin.

.......................................................................................................................

Date : .................................................

 Recherche du ‘Hamets avec récitation du premier Kol ‘Hamira

M. Y. Martinez 01 46 28 03 66 21, rue de la Gare de Reuilly

2. BAROU’H ATA ADO-NAÏ ELO-HÉNOU MÉLÈ’H HAOLAM ACHÈR KIDECHANOU BEMITSVOTAV VETSIVANOU LEHADLIK NÈR CHÈL CHABBAT KODECH

> BU : les 4 coupes de vin ou de jus de raisin, les hommes s’accoudant du coté gauche. Chaque coupe doit contenir un minimum de 8,6 centilitres. En outre, il convient d’en boire la majeure partie.

MARDI 26 & MERCREDI 27 MARS

‘Hamets, établi par le Rabbin L.I. Kahn.

 Vente du ‘Hamets (par l’acte de vente)

12è

1. BAROU’H ATA ADO-NAÏ ELO-HÉNOU MÉLÈ’H HAOLAM ACHÈR KIDECHANOU BEMITSVOTAV VETSIVANOU LEHADLIK NÈR CHÈL YOM TOV

> MANGÉ : > 30g de Matsa et 19g de Maror (raifort et salade romaine), chacun en moins de 4 minutes. Pour la consommation de la Matsa les hommes doivent s’accouder du coté gauche (sur un coussin ou sur le dossier d’une chaise). Pour les Matsot faites à la main 30g correspondent à une demi Matsa.

qu’à la location des lieux suivants où ils seront entreposés :

cées dans l’acte général de procuration pour la vente du

LUNDI 25 MARS

HEURE

06 38 83 68 20 06 10 22 02 77 6, rue de la Bourse M. D. Kauffmann 01 40 09 23 27 M. L. Edelman 06 11 10 94 00 17, rue des Rosiers M. E. Marasov 01 45 65 10 92 ETUDIANTS 1, rue de l’Abbé de l’Épée 06 37 13 12 45 M. B. Apelbaum 01 43 54 72 15 M. Y. Mergui 09 81 24 01 99 M. Y. Hasky 01 53 75 36 01 122, avenue des Champs-Elysées Rav Schmouel Azimov 01 45 26 87 60 8, rue Lamartine M. C. Asseraf 01 40 16 04 75 M. C. Halimi 8, rue Legouvé 06 20 47 23 75 M. M. Cohen 06 10 96 30 84

Epinay-sur-Seine 26, rue V. Hugo M. Y. Abrahami 01 48 27 37 19 Le Pré-S.-Gervais M. Z. Sudry 01 41 71 58 75 Les Lilas M. M. Sarfati 01 48 97 29 79 Livry Gargan M. M. Arnauve 06 37 13 12 45 Montreuil M. D. Chelly 06 16 31 97 18 Noisy-le-Grand 166, rue P. Brossolette M. D. Benchetrit 01 43 05 02 45 Pantin M. M. Balouka 09 81 37 34 08 Pierrefitte M. H. Lumbroso 09 50 04 61 22 Romainville 18, rue Alexandre Dumas M. M. Guez 01 41 71 47 87 Rosny-sous-Bois M. R. Kauffmann 06 59 11 24 81 S. Ouen M. M. Asseraf 01 40 11 56 24 94 Alfortville M. M. Schoukroun 01 70 13 31 40 Bonneuil 57, rue Georges Ferrand M. N. Altabé 01 43 77 07 63 Bry-sur-Marne 94, rue de la République M. I. Asseraf 01 48 82 77 24 Champigny-sur-Marne M. E. Aouizerat 01 47 06 87 41 Choisy-le-Roi 3 ter, rue de Verdun M. M. Bensoussan 01 48 53 48 46 Créteil 21, rue des Refugniks M. H. Mellul 01 43 99 46 41 Fontenay-sous-Bois M. D. Danan 01 48 75 74 91

Ville : ..........................................................................................................

et j’accepte toutes les modalités et les conditions énon-

DIMANCHE 24 MARS

3è 4è

M. L. Asseraf M. M. Danow

Bourg-la-Reine M. L. Uzan 01 46 60 59 36 Clamart M. Y. Chiche 01 40 94 90 44 Clichy la Garenne M. E. Uzan 01 69 83 88 04 Courbevoie 47, rue de l’Alma M. C. Bensoussan 01 47 85 75 38 Garches 01 47 71 25 56 M. M. Zekri 181, rue de la Porte Jaune La Défense-Boiledieu 59, Jardins Boieldieu-Puteaux M. S. Mergui 06 23 28 96 73 Levallois-Perret 129, rue Ed. Vaillant M. C. Azoulay 01 42 70 96 71 Montrouge 4, rue R. Barthélémy M. D. Mimoun 01 46 56 79 51 Nanterre M. D. Naccache 07 60 39 50 42 Neuilly-sur-Seine M. L. Azimov 01 46 43 02 73 Rueil-Malmaison M. M. Touboul 01 47 51 85 59 Sceaux M. L. Mimoun 06 65 96 26 26 S. Cloud M. M. Zekri 01 47 71 25 56 Sèvres 1, Grande Rue M. M. Fraenkel 08 72 72 70 38 Suresnes M. M. Ouaki 06 26 68 42 58 Villeneuve-la-Garenne M. M. Asseraf 01 40 11 56 24 150, rue A. Karman 93 Aubervilliers M. M. S. Kalmenson 01 48 34 29 26 Bagnolet M. M. Zeitoun 01 43 63 29 76 Bobigny Ariel Building 22/24 av Henri Barbusse M. M. Schoukroun 06 16 50 50 17

ATTENTION !

la vaisselle ‘Hamets non nettoyée m’appartenant, de même

Avant le LUNDI 25 MARS

CE QU’IL CONVIENT DE FAIRE

1e 2è

77 Pontault-Combault 55, av. des Lilas M. Y. Amar 01 60 29 50 17 Meaux M. H. Fraenkel 01 60 44 05 43 78 Châtou M. H. Chelly 06 27 12 63 91 Maisons-Laffitte M. L. Sarfati 01 72 55 12 94 La Celle-S.-Cloud M. M. Allouche 09 50 92 96 09 Maurepas M. L. Sapira 06 19 83 96 28 Montigny-le-Bretonneux M. M. Nisenbaum 09 52 71 13 16 Poissy M. M. Sarfati 01 30 65 83 86 S. Germain-en-Laye 12 ter, av. Carnot M. M. Sebag 01 39 21 14 10 Versailles M. E. Cohen 01 39 50 86 32 91 Athis-Mons M. M. Journo 01 69 38 19 75 Massy 56 quater, rue de Longjumeau M. D. Cohen 01 69 30 72 98 Longjumeau M. Y. Celnik 06 63 59 79 27 Savigny-sur-Orge M. T. Narboni 06 12 12 22 46 S. Geneviève-des-Bois M. D. Benelbaz 01 69 83 88 56 S. Michel-sur-Orge M. C. Maslia’h 06 24 89 24 10 Vigneux M. Y. Narboni 06 61 93 00 61 1 bis, rue Raspail 92 Bois Colombes M. C. Gershovitz 01 47 60 95 19 Boulogne 1, rue des Longs Prés M. M. Sojcher 01 46 20 37 50

Pour avoir accompli comme il se doit la Mitsva du Sédèr, il faut avoir au minimum :

à la vente avant Pessa’h de toutes sortes de ‘Hamets et de

DATE

6. MAROR : des herbes amères (raifort et salade romaine)

Code postal : ...........................................................................................

donne le plein pouvoir au Rabbin L. I. Kahn pour procéder

Siège: 8, rue Lamartine 75009 Paris • Tél: 01 45 26 87 60 - Fax: 01 45 26 24 37 • Directeur: Rav S. AZIMOV

MARDI 26 MARS

MERCREDI 27 MARS

du JEUDI 28 au DIMANCHE 31 MARS

DIMANCHE 31 MARS LUNDI 1er AVRIL

LUNDI 1er & MARDI 2 AVRIL Les deux derniers jours de la fête sont appelés “jours de Yom Tov”. Le huitième jour de Pessa’h, mardi 2 avril, s’appelle A’harone Chel Pessa’h. Le Baal Chem Tov (fondateur de la Hassidout) instaura la coutume de faire, à la conclusion de la fête, un repas spécial nommé « Séoudat Machia’h » où on consomme au minimum 30g de Matsa. Le Rabbi de Loubavitch a également instauré la coutume de boire, durant ce repas, 4 verres de vin ou de jus de raisin en pensant à la prochaine venue de Machia’h.

PESSA’H SE TERMINE LE MARDI 2 AVRIL À 21h11

 Second jour de Pessa’h  Fin de la fête

à 20h02

 ‘Hol Hamoëd - Demi fêtes  On ne met pas les Téfilines  Vendredi 29 mars, on allume les bougies de Chabbat et l’on dit la bénédiction 2 avant 18h58**  Samedi 30 mars – Chabbat ‘Hol Hamoëd  Fin de Chabbat à 20h06  Veille de Yom Tov  On allume les bougies de Yom Tov et l’on dit la bénédiction 1

à 20h01*

 Chevii Chel Pessa’h - 7ème jour de Pessa’h  On allume uniquement à partir d’une flamme déjà existante les bougies de Yom après 21h10 Tov et l’on dit la bénédiction 1  A’harone Chel Pessa’h - 8ème jour de Pessa’h  On dit le Yzkor (prière commémorant la

MARDI 2 AVRIL

mémoire des défunts)

 Dans l’après-midi : Séoudat Machia’h  Fin de Pessa’h

à 21h11

 Le ‘Hamets vendu sera consommé une heure après la sortie de la fête

LEGUIDE

C

* Passé cet horaire, allumez uniquement à partir d’une flamme déjà existante ** N’allumez pas après le coucher du soleil

A

‫ב"ה‬

95 Cergy Pontoise M. M. Dawidowicz

06 10 25 15 28

5, rue des Charbonniers Domont M. H. Altabé 06 24 17 81 00 Ermont M. C. Bensoussan

06 19 67 74 76

Montmagny M. M. Sitbon

06 14 51 42 12

Soisy/Montmorency 39, av. du Gal Leclerc M. D. Abrahami 06 50 05 77 74 Sarcelles M. Y. Bitton

43, av. du 8 Mai 45 01 34 19 35 67

DU 14 AU 22 NISSAN 5773 DU DIMANCHE 24 MARS AU MARDI 2 AVRIL 2013

S.-Brice C. Commercial Les Vergers M. C. Amram 06 61 99 59 74 S.-Gratien 12, place Charles-de-Gaulle M. M. Abrahami 06 13 74 64 82

8, rue Lamartine - 75009 Paris Tél : 01 45 26 87 60 - Fax: 01 45 26 24 37 www.loubavitch.fr | chabad@loubavitch.fr Serveur vocal Le’haim : 01 76 34 77 77


UNENSEIGNEMENT

LES PREPARATIFS

DU RABBI DE LOUBAVITCH

L E S AC H ATS

LA RECHERCHE DU ‘HAMETS

• COMME UNE NAISSANCE •  DE LA MATRICE AU MONDE Le prophète Ezéchiel compare la sortie d’Egypte du peuple juif – la fête de Pessa’h, le « temps de notre liberté » – à la naissance d’un enfant. Quand celui-ci est encore dans la matrice, il est, certes, déjà entier et vivant. Cependant, il ne constitue pas une existence en soi : il mange ce que sa mère absorbe, se déplace avec elle etc. C’est seulement lorsqu’il naît qu’il atteint son plein développement tant matériel que spirituel.

 DE LA SERVITUDE À LA LIBERTÉ De même, les Juifs en Egypte constituaient déjà un peuple par bien des aspects. N’étaient-ils pas différents de ceux qui les entouraient par leurs noms, leurs vêtements et leur langue ? Pourtant, parce qu’ils étaient asservis dans ce pays, que celui-ci les avait comme « absorbés », il fallait, pour qu’ils prennent leur plein sens – qu’ils s’attachent à D.ieu – que Celui-ci les tire de ce qui n’était qu’une profonde servitude et leur donne la liberté dans sa forme la plus haute.

 VIVRE LIBRE AUJOURD’HUI Un enseignement essentiel apparaît ici. Il revient à chacun de se libérer de la servitude spirituelle dans laquelle il peut se trouver. C’est ainsi qu’il peut véritablement devenir un homme libre et mener une vie digne de ce nom, telle que la décrit la Torah de Vie. Il se retire ainsi de « l’idolâtrie étrangère » et se lie éternellement avec la Divinité. Alors, « comme au temps de la sortie d’Egypte, D.ieu nous montrera des prodiges ». {d’après une lettre de la veille de Roch ‘Hodech Nissan 5748}

Le Guide de Pessa'h 5773 est un supplément à la Sidra de la Semaine Publication éditée par “La Régie Lamartine” 102, avenue des Champs-Elysées - 75008 Paris Directeur de la publication: Y. Benhamou © Photos : Bardugo.net, Ilan Garzone © Design & Photos : LT Créative Impression : Imprimerie du Canal - 9, cité Beauharnais 75011 Paris Tiré à 170 000 exemplaires - ISSN 1762 - 5440

 DÉFINITION DU ‘HAMETS La fête de Pessa’h se caractérise par une triple interdiction concernant le ‘Hamets: le consommer, en profiter et en posséder. Le ‘Hamets est un terme désignant tout aliment ou boisson ou tout autre produit fait à partir de blé, d’orge, de seigle, d’avoine, d’épeautre ou de leurs dérivés, ayant FERMENTÉ, même si le produit n’en contient qu’une quantité très faible.

 FAIRE DISPARAÎTRE LE ‘HAMETS On nettoie méticuleusement l’ensemble de la maison, de

Après s’être assuré d’avoir vendu le ‘Hamets par l’acte de vente et avoir nettoyé méticuleusement l’ensemble de la maison, de sorte qu’en disparaissent toutes les miettes et les restes de nourriture, on recherchera le ‘Hamets dans toute la maison le Dimanche 24 mars au soir, à partir de 19h48.

sorte qu’en disparaissent toutes les miettes et les restes de nourriture. On examine les vêtements et surtout les poches, en particulier celles des enfants, les sacs et les cartables. Les sacs des aspirateurs sont changés. On inspecte les bureaux, les armoires et les tiroirs, la voiture et les locaux professionnels. Le ‘Hamets interdit de possession doit être déposé dans des pièces ou des placards fermés à clé ou par des adhésifs et vendus à un non-Juif, comme nous l’expliquerons plus loin. La vaisselle ‘Hamets doit être traitée de la même façon (pour ne pas risquer de s’en servir par erreur).

 LA MATSA CHEMOURA Prenez soin de vous procurer de la Matsa Chemoura fabriquée à la main, au moins pour le Sédèr. Vous pouvez en obtenir au: BETH LOUBAVITCH: 8, rue Lamartine - 75009 Paris et dans certaines épiceries cachères. La Matsa que l’on consomme pendant l’année n’est pas forcément Cachère pour Pessa’h. On s’assurera donc que la mention “Cachère LePessa’h” est bien inscrite sur le paquet.

 COMMENT PRÉPARER LA CUISINE On prépare la cuisine pour Pessa’h en la “cachérisant”, c’est-à-dire que l’on y fait disparaître toute trace de ‘Hamets. ♦ PLATS ET USTENSILES : Il est conseillé d’avoir une vaisselle et une batterie de cuisine exclusivement réservées pour Pessa’h. En cas de nécessité, certains ustensiles utilisés tout au long de l’année peuvent être utilisés pour Pessa’h après cachérisation. On consultera pour cela un rabbin. ♦ FOUR : Le four électrique peut être cachérisé au moyen d’une pyrolyse. A noter cependant que la pyrolyse ne permet pas de cachériser les plaques du four. Pour la cachérisation de ces plaques ainsi que pour celle de tout autre type de four, on consultera un rabbin. ♦ PLAQUES DE CUISSON : Les plaques électriques seront scrupuleusement nettoyées, ainsi que la surface qui les entoure, suite à quoi on les fera chauffer pendant 1h à la température maximum. On procèdera de même pour des brûleurs à gaz, si ce n’est que la grille devra faire l’objet d’une cachérisation à part. Pour cela, ainsi que pour les autres types de plaques (vitrocéramique et induction), on consultera un rabbin.

♦ MICRO-ONDES : On le nettoiera soigneusement. On ne l’utilisera pas pendant vingt-quatre heures, puis on y chauffera un récipient rempli d’eau (30 cl), jusqu’à l’évaporation totale de cette eau. Pendant Pessa’h, les plats mis au microondes seront soigneusement enveloppés de toutes parts. ♦ EVIER EN INOX : Il sera consciencieusement nettoyé et le siphon sera vidé. On ne l’utilisera pas à chaud pendant vingt-quatre heures, suite à quoi on l’arrosera d’eau bouillante pour finalement le rincer à l’eau froide. Pour les autres types d’éviers, on consultera un rabbin. ♦ LAVE-VAISSELLE : Il est préférable de ne pas l’utiliser pendant Pessa’h. ♦ RÉFRIGÉRATEUR, CONGÉLATEUR, ÉLÉMENTS DE CUISINE, PLACARDS, TABLES ET TIROIRS : On les nettoie méticuleusement, afin d’en retirer toutes les miettes et tous les restes. Ensuite, on recouvre, par exemple d’un papier aluminium, les surfaces entrant en contact avec la nourriture ou les récipients. ♦ NAPPES ET NAPPERONS : On les lave avec une lessive sans amidon.

 FRUITS FRAIS, VIANDES ET POISSONS Tous les fruits frais, les légumes, de même que les viandes et les poissons cachères, peuvent être utilisés à Pessa’h, à condition d’avoir été préparés selon la Loi juive et de ne pas être entrés en contact avec des aliments ou des récipients ‘Hamets. Beaucoup de communautés ont coutume de ne pas manger des “Kitniot” à Pessa’h (riz, maïs, moutarde, légumineuses telles que petits pois, fèves, haricots, ou d’autres aliments les contenant).

Il n’est pas nécessaire de faire cette recherche dans les lieux vendus pour Pessa’h. Les aliments que l’on a l’intention de vendre ou de consommer ultérieurement seront mis de côté. Avant de commencer cette recherche, il est de coutume de placer, dans différents endroits de la maison, dix petits morceaux de ‘Hamets enveloppés dans du papier. Puis, on récite la bénédiction suivante: BAROU’H ATA ADO-NAÏ ELO-HÉNOU MÉLÈ’H HAOLAM ACHÈR KIDECHANOU BEMITSVOTAV VETSIVANOU AL BIOUR ‘HAMETS. Béni sois-Tu Eternel notre D.ieu, Roi de l’univers, qui nous a sanctifiés par Ses Commandements et nous a ordonné de détruire le ‘Hamets.

Ensuite, à la lueur d’une bougie, (une coutume veut que l’on accomplisse cette recherche également à l’aide d’une cuillère en bois, d’une plume d’oiseau et d’un sac en papier dans lequel on mettra le ‘Hamets que l’on aura trouvé), on recherchera le ‘Hamets dans chaque pièce et dans tout endroit de la maison où il pourra se trouver (cave, grenier, garage ou voiture...). Cette recherche aura également lieu dans un local professionnel. Lorsque cette recherche est terminée, le premier “Kol 'Hamira” : “Que tout ‘Hamets, qui se trouve en ma possession, que je n’ai pas vu ou que je n’ai pas détruit, dont je n’ai pas connaissance, soit considéré comme inexistant et sans valeur, comme la poussière de la terre.” Puis on placera en lieu sûr le sac en papier contenant tout le ‘Hamets qu’on aura trouvé pendant la recherche, afin qu’il ne se répande pas.

LA VEILLE DE LA FÊTE

Il faut s’assurer que les produits manufacturés achetés pour la fête possèdent bien la mention “Cacher LePessa’h” sur l’emballage.

 LE JEÛNE DES PREMIERS-NÉS

Bien évidemment, les aliments à base de céréales, fabriqués sans contrôle rabbinique, sont ‘Hamets et strictement interdits à Pessa’h. C’est en particulier le cas pour le pain, les gâteaux, les petits déjeuners à base de céréales, les pâtes, la bière, la vodka, le whisky...

Lorsque D.ieu fit périr les premiers-nés de l’Egypte, Il sauva ceux des enfants d’Israël. C’est la raison pour laquelle les premiers-nés parmi les Juifs, (ou les pères de premiers-nés garçons qui n’ont pas encore atteint l’âge de 13 ans), doivent jeûner la veille de Pessa’h, lundi 25 mars, afin d’exprimer leur gratitude à D.ieu.

LES PRODUITS PHARMACEUTIQUES ETC.  De nombreux médicaments, cosmétiques, produits de beauté contiennent du ‘Hamets. On consultera les listes éditées chaque année par les autorités rabbiniques. On fera également attention à la nourriture pour animaux.

VENTE DU

‘HAMETS

Dans la mesure où il est interdit de posséder du ‘Hamets à Pessa’h, il est nécessaire de vendre à un non-Juif celui que l’on possède, de même que les ustensiles ‘Hamets (qui n’ont pas été nettoyés). Tout aura été rangé dans les placards ou dans des chambres, lors de la préparation de la maison pour Pessa’h. Ces endroits seront maintenant fermés à clé ou avec un adhésif et loués au non-juif, lors de la vente du ‘Hamets. Les modalités de cette vente étant très compliquées, elles ne peuvent être exécutées que par un Rabbin, qui, au nom de tous ceux qui lui en délèguent le pouvoir, vend le ‘Hamets, le matin précédant Pessa’h et le rachète la nuit suivant la fête.

POUR PERMETTRE AU RABBIN DE PROCÉDER À CETTE VENTE, RETOURNEZ LE FORMULAIRE CI-CONTRE PAR L’UN DES MOYENS SUIVANTS :

S D É P OS É au BETH LOUBAVITCH 8, rue Lamartine - 75009 Paris jusqu’au dimanche 24 mars à 19 heures

S PA R FA X

 PRODUITS MANUFACTURÉS

Pour les aliments des nourrissons, vérifier les composants et consulter un rabbin.

QU’EST-CE QUE LA

Néanmoins, la coutume veut, depuis plusieurs siècles, que ce jeûne puisse être supprimé si on participe à une fête de conclusion de l’étude d’un traité du Talmud. Une telle célébration a lieu, de façon générale, dans chaque synagogue. On contactera sa propre communauté pour savoir à quelle heure elle aura lieu.

 BRÛLER LE 'HAMETS Le lundi 25 mars, on arrête de manger le ‘Hamets à 10h52.On brûlera le sac et son contenu avant 11h54. On récitera ensuite le second “Kol Hamira” : “Que tout ‘Hamets, qui se trouve en ma possession, que je l’ai vu ou non, que je l’ai considéré ou non, que je l’ai détruit ou non, soit considéré comme inexistant et sans valeur, comme la poussière de la terre.” Puis on lira le texte du “Yehi Ratson” qui se trouve dans la Haggada de Pessa’h.

01 45 26 24 37 - 01 42 80 28 26 01 45 26 35 97 - 01 45 26 21 27 jusqu’au dimanche 24 mars à 19 heures

S PAR LA POSTE au BETH LOUBAVITCH 8, rue Lamartine - 75009 Paris Poster au plus tard le mercredi 20 mars (ne pas envoyer en recommandé)

S PA R INTER NET www.loubavitch.fr jusqu’au dimanche 24 mars à 19 heures Il est inutile d’avoir rangé tout le ‘Hamets pour envoyer la procuration. Il suffit de préciser les lieux où il sera déposé. Le ‘Hamets devra s’y trouver à la date de la vente effective.


UNENSEIGNEMENT

LES PREPARATIFS

DU RABBI DE LOUBAVITCH

L E S AC H ATS

LA RECHERCHE DU ‘HAMETS

• COMME UNE NAISSANCE •  DE LA MATRICE AU MONDE Le prophète Ezéchiel compare la sortie d’Egypte du peuple juif – la fête de Pessa’h, le « temps de notre liberté » – à la naissance d’un enfant. Quand celui-ci est encore dans la matrice, il est, certes, déjà entier et vivant. Cependant, il ne constitue pas une existence en soi : il mange ce que sa mère absorbe, se déplace avec elle etc. C’est seulement lorsqu’il naît qu’il atteint son plein développement tant matériel que spirituel.

 DE LA SERVITUDE À LA LIBERTÉ De même, les Juifs en Egypte constituaient déjà un peuple par bien des aspects. N’étaient-ils pas différents de ceux qui les entouraient par leurs noms, leurs vêtements et leur langue ? Pourtant, parce qu’ils étaient asservis dans ce pays, que celui-ci les avait comme « absorbés », il fallait, pour qu’ils prennent leur plein sens – qu’ils s’attachent à D.ieu – que Celui-ci les tire de ce qui n’était qu’une profonde servitude et leur donne la liberté dans sa forme la plus haute.

 VIVRE LIBRE AUJOURD’HUI Un enseignement essentiel apparaît ici. Il revient à chacun de se libérer de la servitude spirituelle dans laquelle il peut se trouver. C’est ainsi qu’il peut véritablement devenir un homme libre et mener une vie digne de ce nom, telle que la décrit la Torah de Vie. Il se retire ainsi de « l’idolâtrie étrangère » et se lie éternellement avec la Divinité. Alors, « comme au temps de la sortie d’Egypte, D.ieu nous montrera des prodiges ». {d’après une lettre de la veille de Roch ‘Hodech Nissan 5748}

Le Guide de Pessa'h 5773 est un supplément à la Sidra de la Semaine Publication éditée par “La Régie Lamartine” 102, avenue des Champs-Elysées - 75008 Paris Directeur de la publication: Y. Benhamou © Photos : Bardugo.net, Ilan Garzone © Design & Photos : LT Créative Impression : Imprimerie du Canal - 9, cité Beauharnais 75011 Paris Tiré à 170 000 exemplaires - ISSN 1762 - 5440

 DÉFINITION DU ‘HAMETS La fête de Pessa’h se caractérise par une triple interdiction concernant le ‘Hamets: le consommer, en profiter et en posséder. Le ‘Hamets est un terme désignant tout aliment ou boisson ou tout autre produit fait à partir de blé, d’orge, de seigle, d’avoine, d’épeautre ou de leurs dérivés, ayant FERMENTÉ, même si le produit n’en contient qu’une quantité très faible.

 FAIRE DISPARAÎTRE LE ‘HAMETS On nettoie méticuleusement l’ensemble de la maison, de

Après s’être assuré d’avoir vendu le ‘Hamets par l’acte de vente et avoir nettoyé méticuleusement l’ensemble de la maison, de sorte qu’en disparaissent toutes les miettes et les restes de nourriture, on recherchera le ‘Hamets dans toute la maison le Dimanche 24 mars au soir, à partir de 19h48.

sorte qu’en disparaissent toutes les miettes et les restes de nourriture. On examine les vêtements et surtout les poches, en particulier celles des enfants, les sacs et les cartables. Les sacs des aspirateurs sont changés. On inspecte les bureaux, les armoires et les tiroirs, la voiture et les locaux professionnels. Le ‘Hamets interdit de possession doit être déposé dans des pièces ou des placards fermés à clé ou par des adhésifs et vendus à un non-Juif, comme nous l’expliquerons plus loin. La vaisselle ‘Hamets doit être traitée de la même façon (pour ne pas risquer de s’en servir par erreur).

 LA MATSA CHEMOURA Prenez soin de vous procurer de la Matsa Chemoura fabriquée à la main, au moins pour le Sédèr. Vous pouvez en obtenir au: BETH LOUBAVITCH: 8, rue Lamartine - 75009 Paris et dans certaines épiceries cachères. La Matsa que l’on consomme pendant l’année n’est pas forcément Cachère pour Pessa’h. On s’assurera donc que la mention “Cachère LePessa’h” est bien inscrite sur le paquet.

 COMMENT PRÉPARER LA CUISINE On prépare la cuisine pour Pessa’h en la “cachérisant”, c’est-à-dire que l’on y fait disparaître toute trace de ‘Hamets. ♦ PLATS ET USTENSILES : Il est conseillé d’avoir une vaisselle et une batterie de cuisine exclusivement réservées pour Pessa’h. En cas de nécessité, certains ustensiles utilisés tout au long de l’année peuvent être utilisés pour Pessa’h après cachérisation. On consultera pour cela un rabbin. ♦ FOUR : Le four électrique peut être cachérisé au moyen d’une pyrolyse. A noter cependant que la pyrolyse ne permet pas de cachériser les plaques du four. Pour la cachérisation de ces plaques ainsi que pour celle de tout autre type de four, on consultera un rabbin. ♦ PLAQUES DE CUISSON : Les plaques électriques seront scrupuleusement nettoyées, ainsi que la surface qui les entoure, suite à quoi on les fera chauffer pendant 1h à la température maximum. On procèdera de même pour des brûleurs à gaz, si ce n’est que la grille devra faire l’objet d’une cachérisation à part. Pour cela, ainsi que pour les autres types de plaques (vitrocéramique et induction), on consultera un rabbin.

♦ MICRO-ONDES : On le nettoiera soigneusement. On ne l’utilisera pas pendant vingt-quatre heures, puis on y chauffera un récipient rempli d’eau (30 cl), jusqu’à l’évaporation totale de cette eau. Pendant Pessa’h, les plats mis au microondes seront soigneusement enveloppés de toutes parts. ♦ EVIER EN INOX : Il sera consciencieusement nettoyé et le siphon sera vidé. On ne l’utilisera pas à chaud pendant vingt-quatre heures, suite à quoi on l’arrosera d’eau bouillante pour finalement le rincer à l’eau froide. Pour les autres types d’éviers, on consultera un rabbin. ♦ LAVE-VAISSELLE : Il est préférable de ne pas l’utiliser pendant Pessa’h. ♦ RÉFRIGÉRATEUR, CONGÉLATEUR, ÉLÉMENTS DE CUISINE, PLACARDS, TABLES ET TIROIRS : On les nettoie méticuleusement, afin d’en retirer toutes les miettes et tous les restes. Ensuite, on recouvre, par exemple d’un papier aluminium, les surfaces entrant en contact avec la nourriture ou les récipients. ♦ NAPPES ET NAPPERONS : On les lave avec une lessive sans amidon.

 FRUITS FRAIS, VIANDES ET POISSONS Tous les fruits frais, les légumes, de même que les viandes et les poissons cachères, peuvent être utilisés à Pessa’h, à condition d’avoir été préparés selon la Loi juive et de ne pas être entrés en contact avec des aliments ou des récipients ‘Hamets. Beaucoup de communautés ont coutume de ne pas manger des “Kitniot” à Pessa’h (riz, maïs, moutarde, légumineuses telles que petits pois, fèves, haricots, ou d’autres aliments les contenant).

Il n’est pas nécessaire de faire cette recherche dans les lieux vendus pour Pessa’h. Les aliments que l’on a l’intention de vendre ou de consommer ultérieurement seront mis de côté. Avant de commencer cette recherche, il est de coutume de placer, dans différents endroits de la maison, dix petits morceaux de ‘Hamets enveloppés dans du papier. Puis, on récite la bénédiction suivante: BAROU’H ATA ADO-NAÏ ELO-HÉNOU MÉLÈ’H HAOLAM ACHÈR KIDECHANOU BEMITSVOTAV VETSIVANOU AL BIOUR ‘HAMETS. Béni sois-Tu Eternel notre D.ieu, Roi de l’univers, qui nous a sanctifiés par Ses Commandements et nous a ordonné de détruire le ‘Hamets.

Ensuite, à la lueur d’une bougie, (une coutume veut que l’on accomplisse cette recherche également à l’aide d’une cuillère en bois, d’une plume d’oiseau et d’un sac en papier dans lequel on mettra le ‘Hamets que l’on aura trouvé), on recherchera le ‘Hamets dans chaque pièce et dans tout endroit de la maison où il pourra se trouver (cave, grenier, garage ou voiture...). Cette recherche aura également lieu dans un local professionnel. Lorsque cette recherche est terminée, le premier “Kol 'Hamira” : “Que tout ‘Hamets, qui se trouve en ma possession, que je n’ai pas vu ou que je n’ai pas détruit, dont je n’ai pas connaissance, soit considéré comme inexistant et sans valeur, comme la poussière de la terre.” Puis on placera en lieu sûr le sac en papier contenant tout le ‘Hamets qu’on aura trouvé pendant la recherche, afin qu’il ne se répande pas.

LA VEILLE DE LA FÊTE

Il faut s’assurer que les produits manufacturés achetés pour la fête possèdent bien la mention “Cacher LePessa’h” sur l’emballage.

 LE JEÛNE DES PREMIERS-NÉS

Bien évidemment, les aliments à base de céréales, fabriqués sans contrôle rabbinique, sont ‘Hamets et strictement interdits à Pessa’h. C’est en particulier le cas pour le pain, les gâteaux, les petits déjeuners à base de céréales, les pâtes, la bière, la vodka, le whisky...

Lorsque D.ieu fit périr les premiers-nés de l’Egypte, Il sauva ceux des enfants d’Israël. C’est la raison pour laquelle les premiers-nés parmi les Juifs, (ou les pères de premiers-nés garçons qui n’ont pas encore atteint l’âge de 13 ans), doivent jeûner la veille de Pessa’h, lundi 25 mars, afin d’exprimer leur gratitude à D.ieu.

LES PRODUITS PHARMACEUTIQUES ETC.  De nombreux médicaments, cosmétiques, produits de beauté contiennent du ‘Hamets. On consultera les listes éditées chaque année par les autorités rabbiniques. On fera également attention à la nourriture pour animaux.

VENTE DU

‘HAMETS

Dans la mesure où il est interdit de posséder du ‘Hamets à Pessa’h, il est nécessaire de vendre à un non-Juif celui que l’on possède, de même que les ustensiles ‘Hamets (qui n’ont pas été nettoyés). Tout aura été rangé dans les placards ou dans des chambres, lors de la préparation de la maison pour Pessa’h. Ces endroits seront maintenant fermés à clé ou avec un adhésif et loués au non-juif, lors de la vente du ‘Hamets. Les modalités de cette vente étant très compliquées, elles ne peuvent être exécutées que par un Rabbin, qui, au nom de tous ceux qui lui en délèguent le pouvoir, vend le ‘Hamets, le matin précédant Pessa’h et le rachète la nuit suivant la fête.

POUR PERMETTRE AU RABBIN DE PROCÉDER À CETTE VENTE, RETOURNEZ LE FORMULAIRE CI-CONTRE PAR L’UN DES MOYENS SUIVANTS :

S D É P OS É au BETH LOUBAVITCH 8, rue Lamartine - 75009 Paris jusqu’au dimanche 24 mars à 19 heures

S PA R FA X

 PRODUITS MANUFACTURÉS

Pour les aliments des nourrissons, vérifier les composants et consulter un rabbin.

QU’EST-CE QUE LA

Néanmoins, la coutume veut, depuis plusieurs siècles, que ce jeûne puisse être supprimé si on participe à une fête de conclusion de l’étude d’un traité du Talmud. Une telle célébration a lieu, de façon générale, dans chaque synagogue. On contactera sa propre communauté pour savoir à quelle heure elle aura lieu.

 BRÛLER LE 'HAMETS Le lundi 25 mars, on arrête de manger le ‘Hamets à 10h52.On brûlera le sac et son contenu avant 11h54. On récitera ensuite le second “Kol Hamira” : “Que tout ‘Hamets, qui se trouve en ma possession, que je l’ai vu ou non, que je l’ai considéré ou non, que je l’ai détruit ou non, soit considéré comme inexistant et sans valeur, comme la poussière de la terre.” Puis on lira le texte du “Yehi Ratson” qui se trouve dans la Haggada de Pessa’h.

01 45 26 24 37 - 01 42 80 28 26 01 45 26 35 97 - 01 45 26 21 27 jusqu’au dimanche 24 mars à 19 heures

S PAR LA POSTE au BETH LOUBAVITCH 8, rue Lamartine - 75009 Paris Poster au plus tard le mercredi 20 mars (ne pas envoyer en recommandé)

S PA R INTER NET www.loubavitch.fr jusqu’au dimanche 24 mars à 19 heures Il est inutile d’avoir rangé tout le ‘Hamets pour envoyer la procuration. Il suffit de préciser les lieux où il sera déposé. Le ‘Hamets devra s’y trouver à la date de la vente effective.


UNENSEIGNEMENT

LES PREPARATIFS

DU RABBI DE LOUBAVITCH

L E S AC H ATS

LA RECHERCHE DU ‘HAMETS

• COMME UNE NAISSANCE •  DE LA MATRICE AU MONDE Le prophète Ezéchiel compare la sortie d’Egypte du peuple juif – la fête de Pessa’h, le « temps de notre liberté » – à la naissance d’un enfant. Quand celui-ci est encore dans la matrice, il est, certes, déjà entier et vivant. Cependant, il ne constitue pas une existence en soi : il mange ce que sa mère absorbe, se déplace avec elle etc. C’est seulement lorsqu’il naît qu’il atteint son plein développement tant matériel que spirituel.

 DE LA SERVITUDE À LA LIBERTÉ De même, les Juifs en Egypte constituaient déjà un peuple par bien des aspects. N’étaient-ils pas différents de ceux qui les entouraient par leurs noms, leurs vêtements et leur langue ? Pourtant, parce qu’ils étaient asservis dans ce pays, que celui-ci les avait comme « absorbés », il fallait, pour qu’ils prennent leur plein sens – qu’ils s’attachent à D.ieu – que Celui-ci les tire de ce qui n’était qu’une profonde servitude et leur donne la liberté dans sa forme la plus haute.

 VIVRE LIBRE AUJOURD’HUI Un enseignement essentiel apparaît ici. Il revient à chacun de se libérer de la servitude spirituelle dans laquelle il peut se trouver. C’est ainsi qu’il peut véritablement devenir un homme libre et mener une vie digne de ce nom, telle que la décrit la Torah de Vie. Il se retire ainsi de « l’idolâtrie étrangère » et se lie éternellement avec la Divinité. Alors, « comme au temps de la sortie d’Egypte, D.ieu nous montrera des prodiges ». {d’après une lettre de la veille de Roch ‘Hodech Nissan 5748}

Le Guide de Pessa'h 5773 est un supplément à la Sidra de la Semaine Publication éditée par “La Régie Lamartine” 102, avenue des Champs-Elysées - 75008 Paris Directeur de la publication: Y. Benhamou © Photos : Bardugo.net, Ilan Garzone © Design & Photos : LT Créative Impression : Imprimerie du Canal - 9, cité Beauharnais 75011 Paris Tiré à 170 000 exemplaires - ISSN 1762 - 5440

 DÉFINITION DU ‘HAMETS La fête de Pessa’h se caractérise par une triple interdiction concernant le ‘Hamets: le consommer, en profiter et en posséder. Le ‘Hamets est un terme désignant tout aliment ou boisson ou tout autre produit fait à partir de blé, d’orge, de seigle, d’avoine, d’épeautre ou de leurs dérivés, ayant FERMENTÉ, même si le produit n’en contient qu’une quantité très faible.

 FAIRE DISPARAÎTRE LE ‘HAMETS On nettoie méticuleusement l’ensemble de la maison, de

Après s’être assuré d’avoir vendu le ‘Hamets par l’acte de vente et avoir nettoyé méticuleusement l’ensemble de la maison, de sorte qu’en disparaissent toutes les miettes et les restes de nourriture, on recherchera le ‘Hamets dans toute la maison le Dimanche 24 mars au soir, à partir de 19h48.

sorte qu’en disparaissent toutes les miettes et les restes de nourriture. On examine les vêtements et surtout les poches, en particulier celles des enfants, les sacs et les cartables. Les sacs des aspirateurs sont changés. On inspecte les bureaux, les armoires et les tiroirs, la voiture et les locaux professionnels. Le ‘Hamets interdit de possession doit être déposé dans des pièces ou des placards fermés à clé ou par des adhésifs et vendus à un non-Juif, comme nous l’expliquerons plus loin. La vaisselle ‘Hamets doit être traitée de la même façon (pour ne pas risquer de s’en servir par erreur).

 LA MATSA CHEMOURA Prenez soin de vous procurer de la Matsa Chemoura fabriquée à la main, au moins pour le Sédèr. Vous pouvez en obtenir au: BETH LOUBAVITCH: 8, rue Lamartine - 75009 Paris et dans certaines épiceries cachères. La Matsa que l’on consomme pendant l’année n’est pas forcément Cachère pour Pessa’h. On s’assurera donc que la mention “Cachère LePessa’h” est bien inscrite sur le paquet.

 COMMENT PRÉPARER LA CUISINE On prépare la cuisine pour Pessa’h en la “cachérisant”, c’est-à-dire que l’on y fait disparaître toute trace de ‘Hamets. ♦ PLATS ET USTENSILES : Il est conseillé d’avoir une vaisselle et une batterie de cuisine exclusivement réservées pour Pessa’h. En cas de nécessité, certains ustensiles utilisés tout au long de l’année peuvent être utilisés pour Pessa’h après cachérisation. On consultera pour cela un rabbin. ♦ FOUR : Le four électrique peut être cachérisé au moyen d’une pyrolyse. A noter cependant que la pyrolyse ne permet pas de cachériser les plaques du four. Pour la cachérisation de ces plaques ainsi que pour celle de tout autre type de four, on consultera un rabbin. ♦ PLAQUES DE CUISSON : Les plaques électriques seront scrupuleusement nettoyées, ainsi que la surface qui les entoure, suite à quoi on les fera chauffer pendant 1h à la température maximum. On procèdera de même pour des brûleurs à gaz, si ce n’est que la grille devra faire l’objet d’une cachérisation à part. Pour cela, ainsi que pour les autres types de plaques (vitrocéramique et induction), on consultera un rabbin.

♦ MICRO-ONDES : On le nettoiera soigneusement. On ne l’utilisera pas pendant vingt-quatre heures, puis on y chauffera un récipient rempli d’eau (30 cl), jusqu’à l’évaporation totale de cette eau. Pendant Pessa’h, les plats mis au microondes seront soigneusement enveloppés de toutes parts. ♦ EVIER EN INOX : Il sera consciencieusement nettoyé et le siphon sera vidé. On ne l’utilisera pas à chaud pendant vingt-quatre heures, suite à quoi on l’arrosera d’eau bouillante pour finalement le rincer à l’eau froide. Pour les autres types d’éviers, on consultera un rabbin. ♦ LAVE-VAISSELLE : Il est préférable de ne pas l’utiliser pendant Pessa’h. ♦ RÉFRIGÉRATEUR, CONGÉLATEUR, ÉLÉMENTS DE CUISINE, PLACARDS, TABLES ET TIROIRS : On les nettoie méticuleusement, afin d’en retirer toutes les miettes et tous les restes. Ensuite, on recouvre, par exemple d’un papier aluminium, les surfaces entrant en contact avec la nourriture ou les récipients. ♦ NAPPES ET NAPPERONS : On les lave avec une lessive sans amidon.

 FRUITS FRAIS, VIANDES ET POISSONS Tous les fruits frais, les légumes, de même que les viandes et les poissons cachères, peuvent être utilisés à Pessa’h, à condition d’avoir été préparés selon la Loi juive et de ne pas être entrés en contact avec des aliments ou des récipients ‘Hamets. Beaucoup de communautés ont coutume de ne pas manger des “Kitniot” à Pessa’h (riz, maïs, moutarde, légumineuses telles que petits pois, fèves, haricots, ou d’autres aliments les contenant).

Il n’est pas nécessaire de faire cette recherche dans les lieux vendus pour Pessa’h. Les aliments que l’on a l’intention de vendre ou de consommer ultérieurement seront mis de côté. Avant de commencer cette recherche, il est de coutume de placer, dans différents endroits de la maison, dix petits morceaux de ‘Hamets enveloppés dans du papier. Puis, on récite la bénédiction suivante: BAROU’H ATA ADO-NAÏ ELO-HÉNOU MÉLÈ’H HAOLAM ACHÈR KIDECHANOU BEMITSVOTAV VETSIVANOU AL BIOUR ‘HAMETS. Béni sois-Tu Eternel notre D.ieu, Roi de l’univers, qui nous a sanctifiés par Ses Commandements et nous a ordonné de détruire le ‘Hamets.

Ensuite, à la lueur d’une bougie, (une coutume veut que l’on accomplisse cette recherche également à l’aide d’une cuillère en bois, d’une plume d’oiseau et d’un sac en papier dans lequel on mettra le ‘Hamets que l’on aura trouvé), on recherchera le ‘Hamets dans chaque pièce et dans tout endroit de la maison où il pourra se trouver (cave, grenier, garage ou voiture...). Cette recherche aura également lieu dans un local professionnel. Lorsque cette recherche est terminée, le premier “Kol 'Hamira” : “Que tout ‘Hamets, qui se trouve en ma possession, que je n’ai pas vu ou que je n’ai pas détruit, dont je n’ai pas connaissance, soit considéré comme inexistant et sans valeur, comme la poussière de la terre.” Puis on placera en lieu sûr le sac en papier contenant tout le ‘Hamets qu’on aura trouvé pendant la recherche, afin qu’il ne se répande pas.

LA VEILLE DE LA FÊTE

Il faut s’assurer que les produits manufacturés achetés pour la fête possèdent bien la mention “Cacher LePessa’h” sur l’emballage.

 LE JEÛNE DES PREMIERS-NÉS

Bien évidemment, les aliments à base de céréales, fabriqués sans contrôle rabbinique, sont ‘Hamets et strictement interdits à Pessa’h. C’est en particulier le cas pour le pain, les gâteaux, les petits déjeuners à base de céréales, les pâtes, la bière, la vodka, le whisky...

Lorsque D.ieu fit périr les premiers-nés de l’Egypte, Il sauva ceux des enfants d’Israël. C’est la raison pour laquelle les premiers-nés parmi les Juifs, (ou les pères de premiers-nés garçons qui n’ont pas encore atteint l’âge de 13 ans), doivent jeûner la veille de Pessa’h, lundi 25 mars, afin d’exprimer leur gratitude à D.ieu.

LES PRODUITS PHARMACEUTIQUES ETC.  De nombreux médicaments, cosmétiques, produits de beauté contiennent du ‘Hamets. On consultera les listes éditées chaque année par les autorités rabbiniques. On fera également attention à la nourriture pour animaux.

VENTE DU

‘HAMETS

Dans la mesure où il est interdit de posséder du ‘Hamets à Pessa’h, il est nécessaire de vendre à un non-Juif celui que l’on possède, de même que les ustensiles ‘Hamets (qui n’ont pas été nettoyés). Tout aura été rangé dans les placards ou dans des chambres, lors de la préparation de la maison pour Pessa’h. Ces endroits seront maintenant fermés à clé ou avec un adhésif et loués au non-juif, lors de la vente du ‘Hamets. Les modalités de cette vente étant très compliquées, elles ne peuvent être exécutées que par un Rabbin, qui, au nom de tous ceux qui lui en délèguent le pouvoir, vend le ‘Hamets, le matin précédant Pessa’h et le rachète la nuit suivant la fête.

POUR PERMETTRE AU RABBIN DE PROCÉDER À CETTE VENTE, RETOURNEZ LE FORMULAIRE CI-CONTRE PAR L’UN DES MOYENS SUIVANTS :

S D É P OS É au BETH LOUBAVITCH 8, rue Lamartine - 75009 Paris jusqu’au dimanche 24 mars à 19 heures

S PA R FA X

 PRODUITS MANUFACTURÉS

Pour les aliments des nourrissons, vérifier les composants et consulter un rabbin.

QU’EST-CE QUE LA

Néanmoins, la coutume veut, depuis plusieurs siècles, que ce jeûne puisse être supprimé si on participe à une fête de conclusion de l’étude d’un traité du Talmud. Une telle célébration a lieu, de façon générale, dans chaque synagogue. On contactera sa propre communauté pour savoir à quelle heure elle aura lieu.

 BRÛLER LE 'HAMETS Le lundi 25 mars, on arrête de manger le ‘Hamets à 10h52.On brûlera le sac et son contenu avant 11h54. On récitera ensuite le second “Kol Hamira” : “Que tout ‘Hamets, qui se trouve en ma possession, que je l’ai vu ou non, que je l’ai considéré ou non, que je l’ai détruit ou non, soit considéré comme inexistant et sans valeur, comme la poussière de la terre.” Puis on lira le texte du “Yehi Ratson” qui se trouve dans la Haggada de Pessa’h.

01 45 26 24 37 - 01 42 80 28 26 01 45 26 35 97 - 01 45 26 21 27 jusqu’au dimanche 24 mars à 19 heures

S PAR LA POSTE au BETH LOUBAVITCH 8, rue Lamartine - 75009 Paris Poster au plus tard le mercredi 20 mars (ne pas envoyer en recommandé)

S PA R INTER NET www.loubavitch.fr jusqu’au dimanche 24 mars à 19 heures Il est inutile d’avoir rangé tout le ‘Hamets pour envoyer la procuration. Il suffit de préciser les lieux où il sera déposé. Le ‘Hamets devra s’y trouver à la date de la vente effective.


CENTRES ET REPRÉSENTANTS DU BETH LOUBAVITCH

T

E

D

PARIS - ILE DE FRANCE

E

LE CALENDRIER

VENTE DU

‘HAMETS

Horaires valables uniquement pour Paris - Ile de France

LUNDI 25 & MARDI 26 MARS au soir : LE SEDER Pour le second Sédèr, on dressera la table et l’on préparera le repas après la fin du premier jour de fête, (après 20h00).

On mettra trois Matsot l’une sur l’autre et on les recouvrira d’un napperon sur lequel on aura disposé les aliments suivants :

Je soussigné ........................................................................................... demeurant ............................................................................................... ....................................................................................................................... ....................................................................................................................... .......................................................................................................................

1. ZROA : un morceau de viande rôtie, habituellement un cou de poulet

4. ‘HAROSSET : une pâte faite de noix, de poires et de pommes 2

2. BETSA : un œuf dur 3. MAROR : des herbes amères, en général on utilise du raifort et de la salade romaine

5

1 3 6

5. KARPAS : on peut utiliser de l’oignon ou de la pomme de terre

4

6è 7è 8è

à 10h52

avant 11h54 avant 18h52* après 19h50

 Premier jour de Pessa’h  On allume uniquement à partir d’une flamme déjà existante les bougies de Yom Tov et l’on dit les bénédictions 1 et 3 après 20h00  On commence à compter le Omer  On commence le deuxième Sédèr

10è 11è

SUD M. G. Lankar 06 24 03 71 22 1, avenue Stéphane Mallarmé

EST M. I. Altabé

18è

13è

M. E. Assouline 01 45 83 62 92 Tsivot Hachem - 7, rue Fernand Widal

M. C. Touboul 01 42 51 31 87 8, rue du Marché Ordener

19

M. B. Mergui

01 48 03 07 40 53, rue Compans

M. D. Gabay

01 40 36 93 90 59, avenue de Flandre

01 43 28 45 08

è

M. M. Lachkar 01 53 61 27 15 Bnf Bercy - 18, Bd Vincent Auriol 14è 15è

NORD M. C. Mergui

06 01 78 23 39

SUD M. M. Sudry

01 45 39 20 34

NORD M. A. Marciano

SUD M. Y. Djian 01 45 75 39 66 62, rue Sébastien Mercier

16è 17è

M. H. Nisenbaum

06 15 15 01 02 2, rue d’Arsonval

Parc des Expositions M. S. Touboul

06 46 22 35 62

M. M. Azimov 9, rue Decamps et NORD M. I. Elmkies

01 56 26 00 05 27, rue Nicolo 09 81 31 51 93

M. Y. Attuil

01 44 52 72 50 47/51, rue Petit

01 42 39 31 88 74, avenue Simon Bolivar

JEUNESSE M. R. Halimi 06 34 90 11 44 20è

M. D. Atlan M. N. Berdah

01 40 24 10 60 93, rue des Orteaux 01 43 49 15 34 84, rue des Couronnes

GAMBETTA M. M. Zana 06 50 20 11 92

Bondy M. M. Ben Nephtali 01 48 02 85 14

Fresnes M. Y. Bokobza 06 46 39 87 85 La Varenne S.-Hilaire M. M. Benelbaz 06 17 81 57 47 Le Kremlin-Bicêtre M. I. Lubecki 06 27 64 84 57 Maisons-Alfort M. M. Mergui 01 48 99 72 40 Nogent-sur-Marne 5, av. Victor Hugo M. M. Lasry 01 48 77 30 60 S. Maur-des-Fossés 36 av. du Midi M. H. Drookman 01 55 97 22 22 Sucy-en-Brie M. M. Sudry 06 62 95 51 32 Villeneuve-S.-Georges M. C. Lubecki 06 13 83 31 05 Villiers-sur-Marne M. M. Mergui 01 49 30 89 66

COMPLEXE BETH ‘HAYA MOUCHKA 47/51, rue Petit -Paris 19- 01 44 52 72 50

Après Pessa’h, il est interdit d’acheter du ‘Hamets qui était en possession d’un Juif pendant Pessa’h s’il ne l’a pas vendu. Un épicier (ou restaurateur) aura soin de garder une copie de l’acte de vente qu’il pourra montrer à ses clients.

3. BAROU’H ATA ADO-NAÏ ELO-HÉNOU MÉLÈ’H HAOLAM CHÉHÉ’HÉYANOU VEKIYEMANOU VEHIGUIANOU LIZMANE HAZÉ

ECOLE DE GARÇONS Prim/Sec 18, passage S. Simoniens -Paris 2001 40 30 56 59

CRÈCHE / ECOLE PARDESS ‘HANNA 51, rue Racine -Montrouge- 01 42 31 22 61 27, avenue Jules Guesde -Sceaux-

“LECHAIM” - La Garenne-Colombes Crèche - 10, rue J.B.H. Lafolie - 01 47 60 13 68 Gan - 56, rue de l’Aigle - 01 47 80 21 78

COMPLEXE “BETH MÉNA’HEM” 12, rue Emile Zola - Fontenay/Bois 01 48 75 74 91

GAN PARDESS ‘HANNA 01 48 84 06 60 3ter, rue de Verdun - Choisy le Roi

CRÈCHE “LECHAIM” - Châtou 73, rue Léon Barbier - 01 74 13 58 30

CRÈCHE RAPHAEL-HANNA - LEVALLOIS 60, rue Danton - 06 17 01 42 44

Les deux premiers jours de la fête sont appelés “jours de Yom Tov”

.......................................................................................................................

DU JEUDI 28 MARS AU DIMANCHE 31 MARS

.......................................................................................................................

Jours de ‘Hol Hamoèd - jours intermédiaires (demi-fêtes)

.......................................................................................................................

SAMEDI 30 MARS

.................................................................... et partout où il se trouve

Chabbat ‘Hol Hamoed

Signature : ........................................

 Jeûne des premiers-nés  On arrête de manger du ‘Hamets  On brûle le ‘Hamets restant et on récite le second Kol ‘Hamira  On allume les bougies de Yom Tov et l’on dit les bénédictions 1 et 3  On commence le premier Sédèr

à partir de 19h48

17è

Il est nécessaire d’attendre une heure avant d’utiliser le ‘Hamets qui a été vendu à un non-Juif, afin que celui-ci puisse être racheté par le Rabbin.

.......................................................................................................................

Date : .................................................

 Recherche du ‘Hamets avec récitation du premier Kol ‘Hamira

M. Y. Martinez 01 46 28 03 66 21, rue de la Gare de Reuilly

2. BAROU’H ATA ADO-NAÏ ELO-HÉNOU MÉLÈ’H HAOLAM ACHÈR KIDECHANOU BEMITSVOTAV VETSIVANOU LEHADLIK NÈR CHÈL CHABBAT KODECH

> BU : les 4 coupes de vin ou de jus de raisin, les hommes s’accoudant du coté gauche. Chaque coupe doit contenir un minimum de 8,6 centilitres. En outre, il convient d’en boire la majeure partie.

MARDI 26 & MERCREDI 27 MARS

‘Hamets, établi par le Rabbin L.I. Kahn.

 Vente du ‘Hamets (par l’acte de vente)

12è

1. BAROU’H ATA ADO-NAÏ ELO-HÉNOU MÉLÈ’H HAOLAM ACHÈR KIDECHANOU BEMITSVOTAV VETSIVANOU LEHADLIK NÈR CHÈL YOM TOV

> MANGÉ : > 30g de Matsa et 19g de Maror (raifort et salade romaine), chacun en moins de 4 minutes. Pour la consommation de la Matsa les hommes doivent s’accouder du coté gauche (sur un coussin ou sur le dossier d’une chaise). Pour les Matsot faites à la main 30g correspondent à une demi Matsa.

qu’à la location des lieux suivants où ils seront entreposés :

cées dans l’acte général de procuration pour la vente du

LUNDI 25 MARS

HEURE

06 38 83 68 20 06 10 22 02 77 6, rue de la Bourse M. D. Kauffmann 01 40 09 23 27 M. L. Edelman 06 11 10 94 00 17, rue des Rosiers M. E. Marasov 01 45 65 10 92 ETUDIANTS 1, rue de l’Abbé de l’Épée 06 37 13 12 45 M. B. Apelbaum 01 43 54 72 15 M. Y. Mergui 09 81 24 01 99 M. Y. Hasky 01 53 75 36 01 122, avenue des Champs-Elysées Rav Schmouel Azimov 01 45 26 87 60 8, rue Lamartine M. C. Asseraf 01 40 16 04 75 M. C. Halimi 8, rue Legouvé 06 20 47 23 75 M. M. Cohen 06 10 96 30 84

Epinay-sur-Seine 26, rue V. Hugo M. Y. Abrahami 01 48 27 37 19 Le Pré-S.-Gervais M. Z. Sudry 01 41 71 58 75 Les Lilas M. M. Sarfati 01 48 97 29 79 Livry Gargan M. M. Arnauve 06 37 13 12 45 Montreuil M. D. Chelly 06 16 31 97 18 Noisy-le-Grand 166, rue P. Brossolette M. D. Benchetrit 01 43 05 02 45 Pantin M. M. Balouka 09 81 37 34 08 Pierrefitte M. H. Lumbroso 09 50 04 61 22 Romainville 18, rue Alexandre Dumas M. M. Guez 01 41 71 47 87 Rosny-sous-Bois M. R. Kauffmann 06 59 11 24 81 S. Ouen M. M. Asseraf 01 40 11 56 24 94 Alfortville M. M. Schoukroun 01 70 13 31 40 Bonneuil 57, rue Georges Ferrand M. N. Altabé 01 43 77 07 63 Bry-sur-Marne 94, rue de la République M. I. Asseraf 01 48 82 77 24 Champigny-sur-Marne M. E. Aouizerat 01 47 06 87 41 Choisy-le-Roi 3 ter, rue de Verdun M. M. Bensoussan 01 48 53 48 46 Créteil 21, rue des Refugniks M. H. Mellul 01 43 99 46 41 Fontenay-sous-Bois M. D. Danan 01 48 75 74 91

Ville : ..........................................................................................................

et j’accepte toutes les modalités et les conditions énon-

DIMANCHE 24 MARS

3è 4è

M. L. Asseraf M. M. Danow

Bourg-la-Reine M. L. Uzan 01 46 60 59 36 Clamart M. Y. Chiche 01 40 94 90 44 Clichy la Garenne M. E. Uzan 01 69 83 88 04 Courbevoie 47, rue de l’Alma M. C. Bensoussan 01 47 85 75 38 Garches 01 47 71 25 56 M. M. Zekri 181, rue de la Porte Jaune La Défense-Boiledieu 59, Jardins Boieldieu-Puteaux M. S. Mergui 06 23 28 96 73 Levallois-Perret 129, rue Ed. Vaillant M. C. Azoulay 01 42 70 96 71 Montrouge 4, rue R. Barthélémy M. D. Mimoun 01 46 56 79 51 Nanterre M. D. Naccache 07 60 39 50 42 Neuilly-sur-Seine M. L. Azimov 01 46 43 02 73 Rueil-Malmaison M. M. Touboul 01 47 51 85 59 Sceaux M. L. Mimoun 06 65 96 26 26 S. Cloud M. M. Zekri 01 47 71 25 56 Sèvres 1, Grande Rue M. M. Fraenkel 08 72 72 70 38 Suresnes M. M. Ouaki 06 26 68 42 58 Villeneuve-la-Garenne M. M. Asseraf 01 40 11 56 24 150, rue A. Karman 93 Aubervilliers M. M. S. Kalmenson 01 48 34 29 26 Bagnolet M. M. Zeitoun 01 43 63 29 76 Bobigny Ariel Building 22/24 av Henri Barbusse M. M. Schoukroun 06 16 50 50 17

ATTENTION !

la vaisselle ‘Hamets non nettoyée m’appartenant, de même

Avant le LUNDI 25 MARS

CE QU’IL CONVIENT DE FAIRE

1e 2è

77 Pontault-Combault 55, av. des Lilas M. Y. Amar 01 60 29 50 17 Meaux M. H. Fraenkel 01 60 44 05 43 78 Châtou M. H. Chelly 06 27 12 63 91 Maisons-Laffitte M. L. Sarfati 01 72 55 12 94 La Celle-S.-Cloud M. M. Allouche 09 50 92 96 09 Maurepas M. L. Sapira 06 19 83 96 28 Montigny-le-Bretonneux M. M. Nisenbaum 09 52 71 13 16 Poissy M. M. Sarfati 01 30 65 83 86 S. Germain-en-Laye 12 ter, av. Carnot M. M. Sebag 01 39 21 14 10 Versailles M. E. Cohen 01 39 50 86 32 91 Athis-Mons M. M. Journo 01 69 38 19 75 Massy 56 quater, rue de Longjumeau M. D. Cohen 01 69 30 72 98 Longjumeau M. Y. Celnik 06 63 59 79 27 Savigny-sur-Orge M. T. Narboni 06 12 12 22 46 S. Geneviève-des-Bois M. D. Benelbaz 01 69 83 88 56 S. Michel-sur-Orge M. C. Maslia’h 06 24 89 24 10 Vigneux M. Y. Narboni 06 61 93 00 61 1 bis, rue Raspail 92 Bois Colombes M. C. Gershovitz 01 47 60 95 19 Boulogne 1, rue des Longs Prés M. M. Sojcher 01 46 20 37 50

Pour avoir accompli comme il se doit la Mitsva du Sédèr, il faut avoir au minimum :

à la vente avant Pessa’h de toutes sortes de ‘Hamets et de

DATE

6. MAROR : des herbes amères (raifort et salade romaine)

Code postal : ...........................................................................................

donne le plein pouvoir au Rabbin L. I. Kahn pour procéder

Siège: 8, rue Lamartine 75009 Paris • Tél: 01 45 26 87 60 - Fax: 01 45 26 24 37 • Directeur: Rav S. AZIMOV

MARDI 26 MARS

MERCREDI 27 MARS

du JEUDI 28 au DIMANCHE 31 MARS

DIMANCHE 31 MARS LUNDI 1er AVRIL

LUNDI 1er & MARDI 2 AVRIL Les deux derniers jours de la fête sont appelés “jours de Yom Tov”. Le huitième jour de Pessa’h, mardi 2 avril, s’appelle A’harone Chel Pessa’h. Le Baal Chem Tov (fondateur de la Hassidout) instaura la coutume de faire, à la conclusion de la fête, un repas spécial nommé « Séoudat Machia’h » où on consomme au minimum 30g de Matsa. Le Rabbi de Loubavitch a également instauré la coutume de boire, durant ce repas, 4 verres de vin ou de jus de raisin en pensant à la prochaine venue de Machia’h.

PESSA’H SE TERMINE LE MARDI 2 AVRIL À 21h11

 Second jour de Pessa’h  Fin de la fête

à 20h02

 ‘Hol Hamoëd - Demi fêtes  On ne met pas les Téfilines  Vendredi 29 mars, on allume les bougies de Chabbat et l’on dit la bénédiction 2 avant 18h58**  Samedi 30 mars – Chabbat ‘Hol Hamoëd  Fin de Chabbat à 20h06  Veille de Yom Tov  On allume les bougies de Yom Tov et l’on dit la bénédiction 1

à 20h01*

 Chevii Chel Pessa’h - 7ème jour de Pessa’h  On allume uniquement à partir d’une flamme déjà existante les bougies de Yom après 21h10 Tov et l’on dit la bénédiction 1  A’harone Chel Pessa’h - 8ème jour de Pessa’h  On dit le Yzkor (prière commémorant la

MARDI 2 AVRIL

mémoire des défunts)

 Dans l’après-midi : Séoudat Machia’h  Fin de Pessa’h

à 21h11

 Le ‘Hamets vendu sera consommé une heure après la sortie de la fête

LEGUIDE

C

* Passé cet horaire, allumez uniquement à partir d’une flamme déjà existante ** N’allumez pas après le coucher du soleil

A

‫ב"ה‬

95 Cergy Pontoise M. M. Dawidowicz

06 10 25 15 28

5, rue des Charbonniers Domont M. H. Altabé 06 24 17 81 00 Ermont M. C. Bensoussan

06 19 67 74 76

Montmagny M. M. Sitbon

06 14 51 42 12

Soisy/Montmorency 39, av. du Gal Leclerc M. D. Abrahami 06 50 05 77 74 Sarcelles M. Y. Bitton

43, av. du 8 Mai 45 01 34 19 35 67

DU 14 AU 22 NISSAN 5773 DU DIMANCHE 24 MARS AU MARDI 2 AVRIL 2013

S.-Brice C. Commercial Les Vergers M. C. Amram 06 61 99 59 74 S.-Gratien 12, place Charles-de-Gaulle M. M. Abrahami 06 13 74 64 82

8, rue Lamartine - 75009 Paris Tél : 01 45 26 87 60 - Fax: 01 45 26 24 37 www.loubavitch.fr | chabad@loubavitch.fr Serveur vocal Le’haim : 01 76 34 77 77


CENTRES ET REPRÉSENTANTS DU BETH LOUBAVITCH

T

E

D

PARIS - ILE DE FRANCE

E

LE CALENDRIER

VENTE DU

‘HAMETS

Horaires valables uniquement pour Paris - Ile de France

LUNDI 25 & MARDI 26 MARS au soir : LE SEDER Pour le second Sédèr, on dressera la table et l’on préparera le repas après la fin du premier jour de fête, (après 20h00).

On mettra trois Matsot l’une sur l’autre et on les recouvrira d’un napperon sur lequel on aura disposé les aliments suivants :

Je soussigné ........................................................................................... demeurant ............................................................................................... ....................................................................................................................... ....................................................................................................................... .......................................................................................................................

1. ZROA : un morceau de viande rôtie, habituellement un cou de poulet

4. ‘HAROSSET : une pâte faite de noix, de poires et de pommes 2

2. BETSA : un œuf dur 3. MAROR : des herbes amères, en général on utilise du raifort et de la salade romaine

5

1 3 6

5. KARPAS : on peut utiliser de l’oignon ou de la pomme de terre

4

6è 7è 8è

à 10h52

avant 11h54 avant 18h52* après 19h50

 Premier jour de Pessa’h  On allume uniquement à partir d’une flamme déjà existante les bougies de Yom Tov et l’on dit les bénédictions 1 et 3 après 20h00  On commence à compter le Omer  On commence le deuxième Sédèr

10è 11è

SUD M. G. Lankar 06 24 03 71 22 1, avenue Stéphane Mallarmé

EST M. I. Altabé

18è

13è

M. E. Assouline 01 45 83 62 92 Tsivot Hachem - 7, rue Fernand Widal

M. C. Touboul 01 42 51 31 87 8, rue du Marché Ordener

19

M. B. Mergui

01 48 03 07 40 53, rue Compans

M. D. Gabay

01 40 36 93 90 59, avenue de Flandre

01 43 28 45 08

è

M. M. Lachkar 01 53 61 27 15 Bnf Bercy - 18, Bd Vincent Auriol 14è 15è

NORD M. C. Mergui

06 01 78 23 39

SUD M. M. Sudry

01 45 39 20 34

NORD M. A. Marciano

SUD M. Y. Djian 01 45 75 39 66 62, rue Sébastien Mercier

16è 17è

M. H. Nisenbaum

06 15 15 01 02 2, rue d’Arsonval

Parc des Expositions M. S. Touboul

06 46 22 35 62

M. M. Azimov 9, rue Decamps et NORD M. I. Elmkies

01 56 26 00 05 27, rue Nicolo 09 81 31 51 93

M. Y. Attuil

01 44 52 72 50 47/51, rue Petit

01 42 39 31 88 74, avenue Simon Bolivar

JEUNESSE M. R. Halimi 06 34 90 11 44 20è

M. D. Atlan M. N. Berdah

01 40 24 10 60 93, rue des Orteaux 01 43 49 15 34 84, rue des Couronnes

GAMBETTA M. M. Zana 06 50 20 11 92

Bondy M. M. Ben Nephtali 01 48 02 85 14

Fresnes M. Y. Bokobza 06 46 39 87 85 La Varenne S.-Hilaire M. M. Benelbaz 06 17 81 57 47 Le Kremlin-Bicêtre M. I. Lubecki 06 27 64 84 57 Maisons-Alfort M. M. Mergui 01 48 99 72 40 Nogent-sur-Marne 5, av. Victor Hugo M. M. Lasry 01 48 77 30 60 S. Maur-des-Fossés 36 av. du Midi M. H. Drookman 01 55 97 22 22 Sucy-en-Brie M. M. Sudry 06 62 95 51 32 Villeneuve-S.-Georges M. C. Lubecki 06 13 83 31 05 Villiers-sur-Marne M. M. Mergui 01 49 30 89 66

COMPLEXE BETH ‘HAYA MOUCHKA 47/51, rue Petit -Paris 19- 01 44 52 72 50

Après Pessa’h, il est interdit d’acheter du ‘Hamets qui était en possession d’un Juif pendant Pessa’h s’il ne l’a pas vendu. Un épicier (ou restaurateur) aura soin de garder une copie de l’acte de vente qu’il pourra montrer à ses clients.

3. BAROU’H ATA ADO-NAÏ ELO-HÉNOU MÉLÈ’H HAOLAM CHÉHÉ’HÉYANOU VEKIYEMANOU VEHIGUIANOU LIZMANE HAZÉ

ECOLE DE GARÇONS Prim/Sec 18, passage S. Simoniens -Paris 2001 40 30 56 59

CRÈCHE / ECOLE PARDESS ‘HANNA 51, rue Racine -Montrouge- 01 42 31 22 61 27, avenue Jules Guesde -Sceaux-

“LECHAIM” - La Garenne-Colombes Crèche - 10, rue J.B.H. Lafolie - 01 47 60 13 68 Gan - 56, rue de l’Aigle - 01 47 80 21 78

COMPLEXE “BETH MÉNA’HEM” 12, rue Emile Zola - Fontenay/Bois 01 48 75 74 91

GAN PARDESS ‘HANNA 01 48 84 06 60 3ter, rue de Verdun - Choisy le Roi

CRÈCHE “LECHAIM” - Châtou 73, rue Léon Barbier - 01 74 13 58 30

CRÈCHE RAPHAEL-HANNA - LEVALLOIS 60, rue Danton - 06 17 01 42 44

Les deux premiers jours de la fête sont appelés “jours de Yom Tov”

.......................................................................................................................

DU JEUDI 28 MARS AU DIMANCHE 31 MARS

.......................................................................................................................

Jours de ‘Hol Hamoèd - jours intermédiaires (demi-fêtes)

.......................................................................................................................

SAMEDI 30 MARS

.................................................................... et partout où il se trouve

Chabbat ‘Hol Hamoed

Signature : ........................................

 Jeûne des premiers-nés  On arrête de manger du ‘Hamets  On brûle le ‘Hamets restant et on récite le second Kol ‘Hamira  On allume les bougies de Yom Tov et l’on dit les bénédictions 1 et 3  On commence le premier Sédèr

à partir de 19h48

17è

Il est nécessaire d’attendre une heure avant d’utiliser le ‘Hamets qui a été vendu à un non-Juif, afin que celui-ci puisse être racheté par le Rabbin.

.......................................................................................................................

Date : .................................................

 Recherche du ‘Hamets avec récitation du premier Kol ‘Hamira

M. Y. Martinez 01 46 28 03 66 21, rue de la Gare de Reuilly

2. BAROU’H ATA ADO-NAÏ ELO-HÉNOU MÉLÈ’H HAOLAM ACHÈR KIDECHANOU BEMITSVOTAV VETSIVANOU LEHADLIK NÈR CHÈL CHABBAT KODECH

> BU : les 4 coupes de vin ou de jus de raisin, les hommes s’accoudant du coté gauche. Chaque coupe doit contenir un minimum de 8,6 centilitres. En outre, il convient d’en boire la majeure partie.

MARDI 26 & MERCREDI 27 MARS

‘Hamets, établi par le Rabbin L.I. Kahn.

 Vente du ‘Hamets (par l’acte de vente)

12è

1. BAROU’H ATA ADO-NAÏ ELO-HÉNOU MÉLÈ’H HAOLAM ACHÈR KIDECHANOU BEMITSVOTAV VETSIVANOU LEHADLIK NÈR CHÈL YOM TOV

> MANGÉ : > 30g de Matsa et 19g de Maror (raifort et salade romaine), chacun en moins de 4 minutes. Pour la consommation de la Matsa les hommes doivent s’accouder du coté gauche (sur un coussin ou sur le dossier d’une chaise). Pour les Matsot faites à la main 30g correspondent à une demi Matsa.

qu’à la location des lieux suivants où ils seront entreposés :

cées dans l’acte général de procuration pour la vente du

LUNDI 25 MARS

HEURE

06 38 83 68 20 06 10 22 02 77 6, rue de la Bourse M. D. Kauffmann 01 40 09 23 27 M. L. Edelman 06 11 10 94 00 17, rue des Rosiers M. E. Marasov 01 45 65 10 92 ETUDIANTS 1, rue de l’Abbé de l’Épée 06 37 13 12 45 M. B. Apelbaum 01 43 54 72 15 M. Y. Mergui 09 81 24 01 99 M. Y. Hasky 01 53 75 36 01 122, avenue des Champs-Elysées Rav Schmouel Azimov 01 45 26 87 60 8, rue Lamartine M. C. Asseraf 01 40 16 04 75 M. C. Halimi 8, rue Legouvé 06 20 47 23 75 M. M. Cohen 06 10 96 30 84

Epinay-sur-Seine 26, rue V. Hugo M. Y. Abrahami 01 48 27 37 19 Le Pré-S.-Gervais M. Z. Sudry 01 41 71 58 75 Les Lilas M. M. Sarfati 01 48 97 29 79 Livry Gargan M. M. Arnauve 06 37 13 12 45 Montreuil M. D. Chelly 06 16 31 97 18 Noisy-le-Grand 166, rue P. Brossolette M. D. Benchetrit 01 43 05 02 45 Pantin M. M. Balouka 09 81 37 34 08 Pierrefitte M. H. Lumbroso 09 50 04 61 22 Romainville 18, rue Alexandre Dumas M. M. Guez 01 41 71 47 87 Rosny-sous-Bois M. R. Kauffmann 06 59 11 24 81 S. Ouen M. M. Asseraf 01 40 11 56 24 94 Alfortville M. M. Schoukroun 01 70 13 31 40 Bonneuil 57, rue Georges Ferrand M. N. Altabé 01 43 77 07 63 Bry-sur-Marne 94, rue de la République M. I. Asseraf 01 48 82 77 24 Champigny-sur-Marne M. E. Aouizerat 01 47 06 87 41 Choisy-le-Roi 3 ter, rue de Verdun M. M. Bensoussan 01 48 53 48 46 Créteil 21, rue des Refugniks M. H. Mellul 01 43 99 46 41 Fontenay-sous-Bois M. D. Danan 01 48 75 74 91

Ville : ..........................................................................................................

et j’accepte toutes les modalités et les conditions énon-

DIMANCHE 24 MARS

3è 4è

M. L. Asseraf M. M. Danow

Bourg-la-Reine M. L. Uzan 01 46 60 59 36 Clamart M. Y. Chiche 01 40 94 90 44 Clichy la Garenne M. E. Uzan 01 69 83 88 04 Courbevoie 47, rue de l’Alma M. C. Bensoussan 01 47 85 75 38 Garches 01 47 71 25 56 M. M. Zekri 181, rue de la Porte Jaune La Défense-Boiledieu 59, Jardins Boieldieu-Puteaux M. S. Mergui 06 23 28 96 73 Levallois-Perret 129, rue Ed. Vaillant M. C. Azoulay 01 42 70 96 71 Montrouge 4, rue R. Barthélémy M. D. Mimoun 01 46 56 79 51 Nanterre M. D. Naccache 07 60 39 50 42 Neuilly-sur-Seine M. L. Azimov 01 46 43 02 73 Rueil-Malmaison M. M. Touboul 01 47 51 85 59 Sceaux M. L. Mimoun 06 65 96 26 26 S. Cloud M. M. Zekri 01 47 71 25 56 Sèvres 1, Grande Rue M. M. Fraenkel 08 72 72 70 38 Suresnes M. M. Ouaki 06 26 68 42 58 Villeneuve-la-Garenne M. M. Asseraf 01 40 11 56 24 150, rue A. Karman 93 Aubervilliers M. M. S. Kalmenson 01 48 34 29 26 Bagnolet M. M. Zeitoun 01 43 63 29 76 Bobigny Ariel Building 22/24 av Henri Barbusse M. M. Schoukroun 06 16 50 50 17

ATTENTION !

la vaisselle ‘Hamets non nettoyée m’appartenant, de même

Avant le LUNDI 25 MARS

CE QU’IL CONVIENT DE FAIRE

1e 2è

77 Pontault-Combault 55, av. des Lilas M. Y. Amar 01 60 29 50 17 Meaux M. H. Fraenkel 01 60 44 05 43 78 Châtou M. H. Chelly 06 27 12 63 91 Maisons-Laffitte M. L. Sarfati 01 72 55 12 94 La Celle-S.-Cloud M. M. Allouche 09 50 92 96 09 Maurepas M. L. Sapira 06 19 83 96 28 Montigny-le-Bretonneux M. M. Nisenbaum 09 52 71 13 16 Poissy M. M. Sarfati 01 30 65 83 86 S. Germain-en-Laye 12 ter, av. Carnot M. M. Sebag 01 39 21 14 10 Versailles M. E. Cohen 01 39 50 86 32 91 Athis-Mons M. M. Journo 01 69 38 19 75 Massy 56 quater, rue de Longjumeau M. D. Cohen 01 69 30 72 98 Longjumeau M. Y. Celnik 06 63 59 79 27 Savigny-sur-Orge M. T. Narboni 06 12 12 22 46 S. Geneviève-des-Bois M. D. Benelbaz 01 69 83 88 56 S. Michel-sur-Orge M. C. Maslia’h 06 24 89 24 10 Vigneux M. Y. Narboni 06 61 93 00 61 1 bis, rue Raspail 92 Bois Colombes M. C. Gershovitz 01 47 60 95 19 Boulogne 1, rue des Longs Prés M. M. Sojcher 01 46 20 37 50

Pour avoir accompli comme il se doit la Mitsva du Sédèr, il faut avoir au minimum :

à la vente avant Pessa’h de toutes sortes de ‘Hamets et de

DATE

6. MAROR : des herbes amères (raifort et salade romaine)

Code postal : ...........................................................................................

donne le plein pouvoir au Rabbin L. I. Kahn pour procéder

Siège: 8, rue Lamartine 75009 Paris • Tél: 01 45 26 87 60 - Fax: 01 45 26 24 37 • Directeur: Rav S. AZIMOV

MARDI 26 MARS

MERCREDI 27 MARS

du JEUDI 28 au DIMANCHE 31 MARS

DIMANCHE 31 MARS LUNDI 1er AVRIL

LUNDI 1er & MARDI 2 AVRIL Les deux derniers jours de la fête sont appelés “jours de Yom Tov”. Le huitième jour de Pessa’h, mardi 2 avril, s’appelle A’harone Chel Pessa’h. Le Baal Chem Tov (fondateur de la Hassidout) instaura la coutume de faire, à la conclusion de la fête, un repas spécial nommé « Séoudat Machia’h » où on consomme au minimum 30g de Matsa. Le Rabbi de Loubavitch a également instauré la coutume de boire, durant ce repas, 4 verres de vin ou de jus de raisin en pensant à la prochaine venue de Machia’h.

PESSA’H SE TERMINE LE MARDI 2 AVRIL À 21h11

 Second jour de Pessa’h  Fin de la fête

à 20h02

 ‘Hol Hamoëd - Demi fêtes  On ne met pas les Téfilines  Vendredi 29 mars, on allume les bougies de Chabbat et l’on dit la bénédiction 2 avant 18h58**  Samedi 30 mars – Chabbat ‘Hol Hamoëd  Fin de Chabbat à 20h06  Veille de Yom Tov  On allume les bougies de Yom Tov et l’on dit la bénédiction 1

à 20h01*

 Chevii Chel Pessa’h - 7ème jour de Pessa’h  On allume uniquement à partir d’une flamme déjà existante les bougies de Yom après 21h10 Tov et l’on dit la bénédiction 1  A’harone Chel Pessa’h - 8ème jour de Pessa’h  On dit le Yzkor (prière commémorant la

MARDI 2 AVRIL

mémoire des défunts)

 Dans l’après-midi : Séoudat Machia’h  Fin de Pessa’h

à 21h11

 Le ‘Hamets vendu sera consommé une heure après la sortie de la fête

LEGUIDE

C

* Passé cet horaire, allumez uniquement à partir d’une flamme déjà existante ** N’allumez pas après le coucher du soleil

A

‫ב"ה‬

95 Cergy Pontoise M. M. Dawidowicz

06 10 25 15 28

5, rue des Charbonniers Domont M. H. Altabé 06 24 17 81 00 Ermont M. C. Bensoussan

06 19 67 74 76

Montmagny M. M. Sitbon

06 14 51 42 12

Soisy/Montmorency 39, av. du Gal Leclerc M. D. Abrahami 06 50 05 77 74 Sarcelles M. Y. Bitton

43, av. du 8 Mai 45 01 34 19 35 67

DU 14 AU 22 NISSAN 5773 DU DIMANCHE 24 MARS AU MARDI 2 AVRIL 2013

S.-Brice C. Commercial Les Vergers M. C. Amram 06 61 99 59 74 S.-Gratien 12, place Charles-de-Gaulle M. M. Abrahami 06 13 74 64 82

8, rue Lamartine - 75009 Paris Tél : 01 45 26 87 60 - Fax: 01 45 26 24 37 www.loubavitch.fr | chabad@loubavitch.fr Serveur vocal Le’haim : 01 76 34 77 77


UNENSEIGNEMENT

LES PREPARATIFS

DU RABBI DE LOUBAVITCH

L E S AC H ATS

LA RECHERCHE DU ‘HAMETS

• COMME UNE NAISSANCE •  DE LA MATRICE AU MONDE Le prophète Ezéchiel compare la sortie d’Egypte du peuple juif – la fête de Pessa’h, le « temps de notre liberté » – à la naissance d’un enfant. Quand celui-ci est encore dans la matrice, il est, certes, déjà entier et vivant. Cependant, il ne constitue pas une existence en soi : il mange ce que sa mère absorbe, se déplace avec elle etc. C’est seulement lorsqu’il naît qu’il atteint son plein développement tant matériel que spirituel.

 DE LA SERVITUDE À LA LIBERTÉ De même, les Juifs en Egypte constituaient déjà un peuple par bien des aspects. N’étaient-ils pas différents de ceux qui les entouraient par leurs noms, leurs vêtements et leur langue ? Pourtant, parce qu’ils étaient asservis dans ce pays, que celui-ci les avait comme « absorbés », il fallait, pour qu’ils prennent leur plein sens – qu’ils s’attachent à D.ieu – que Celui-ci les tire de ce qui n’était qu’une profonde servitude et leur donne la liberté dans sa forme la plus haute.

 VIVRE LIBRE AUJOURD’HUI Un enseignement essentiel apparaît ici. Il revient à chacun de se libérer de la servitude spirituelle dans laquelle il peut se trouver. C’est ainsi qu’il peut véritablement devenir un homme libre et mener une vie digne de ce nom, telle que la décrit la Torah de Vie. Il se retire ainsi de « l’idolâtrie étrangère » et se lie éternellement avec la Divinité. Alors, « comme au temps de la sortie d’Egypte, D.ieu nous montrera des prodiges ». {d’après une lettre de la veille de Roch ‘Hodech Nissan 5748}

Le Guide de Pessa'h 5773 est un supplément à la Sidra de la Semaine Publication éditée par “La Régie Lamartine” 102, avenue des Champs-Elysées - 75008 Paris Directeur de la publication: Y. Benhamou © Photos : Bardugo.net, Ilan Garzone © Design & Photos : LT Créative Impression : Imprimerie du Canal - 9, cité Beauharnais 75011 Paris Tiré à 170 000 exemplaires - ISSN 1762 - 5440

 DÉFINITION DU ‘HAMETS La fête de Pessa’h se caractérise par une triple interdiction concernant le ‘Hamets: le consommer, en profiter et en posséder. Le ‘Hamets est un terme désignant tout aliment ou boisson ou tout autre produit fait à partir de blé, d’orge, de seigle, d’avoine, d’épeautre ou de leurs dérivés, ayant FERMENTÉ, même si le produit n’en contient qu’une quantité très faible.

 FAIRE DISPARAÎTRE LE ‘HAMETS On nettoie méticuleusement l’ensemble de la maison, de

Après s’être assuré d’avoir vendu le ‘Hamets par l’acte de vente et avoir nettoyé méticuleusement l’ensemble de la maison, de sorte qu’en disparaissent toutes les miettes et les restes de nourriture, on recherchera le ‘Hamets dans toute la maison le Dimanche 24 mars au soir, à partir de 19h48.

sorte qu’en disparaissent toutes les miettes et les restes de nourriture. On examine les vêtements et surtout les poches, en particulier celles des enfants, les sacs et les cartables. Les sacs des aspirateurs sont changés. On inspecte les bureaux, les armoires et les tiroirs, la voiture et les locaux professionnels. Le ‘Hamets interdit de possession doit être déposé dans des pièces ou des placards fermés à clé ou par des adhésifs et vendus à un non-Juif, comme nous l’expliquerons plus loin. La vaisselle ‘Hamets doit être traitée de la même façon (pour ne pas risquer de s’en servir par erreur).

 LA MATSA CHEMOURA Prenez soin de vous procurer de la Matsa Chemoura fabriquée à la main, au moins pour le Sédèr. Vous pouvez en obtenir au: BETH LOUBAVITCH: 8, rue Lamartine - 75009 Paris et dans certaines épiceries cachères. La Matsa que l’on consomme pendant l’année n’est pas forcément Cachère pour Pessa’h. On s’assurera donc que la mention “Cachère LePessa’h” est bien inscrite sur le paquet.

 COMMENT PRÉPARER LA CUISINE On prépare la cuisine pour Pessa’h en la “cachérisant”, c’est-à-dire que l’on y fait disparaître toute trace de ‘Hamets. ♦ PLATS ET USTENSILES : Il est conseillé d’avoir une vaisselle et une batterie de cuisine exclusivement réservées pour Pessa’h. En cas de nécessité, certains ustensiles utilisés tout au long de l’année peuvent être utilisés pour Pessa’h après cachérisation. On consultera pour cela un rabbin. ♦ FOUR : Le four électrique peut être cachérisé au moyen d’une pyrolyse. A noter cependant que la pyrolyse ne permet pas de cachériser les plaques du four. Pour la cachérisation de ces plaques ainsi que pour celle de tout autre type de four, on consultera un rabbin. ♦ PLAQUES DE CUISSON : Les plaques électriques seront scrupuleusement nettoyées, ainsi que la surface qui les entoure, suite à quoi on les fera chauffer pendant 1h à la température maximum. On procèdera de même pour des brûleurs à gaz, si ce n’est que la grille devra faire l’objet d’une cachérisation à part. Pour cela, ainsi que pour les autres types de plaques (vitrocéramique et induction), on consultera un rabbin.

♦ MICRO-ONDES : On le nettoiera soigneusement. On ne l’utilisera pas pendant vingt-quatre heures, puis on y chauffera un récipient rempli d’eau (30 cl), jusqu’à l’évaporation totale de cette eau. Pendant Pessa’h, les plats mis au microondes seront soigneusement enveloppés de toutes parts. ♦ EVIER EN INOX : Il sera consciencieusement nettoyé et le siphon sera vidé. On ne l’utilisera pas à chaud pendant vingt-quatre heures, suite à quoi on l’arrosera d’eau bouillante pour finalement le rincer à l’eau froide. Pour les autres types d’éviers, on consultera un rabbin. ��� LAVE-VAISSELLE : Il est préférable de ne pas l’utiliser pendant Pessa’h. ♦ RÉFRIGÉRATEUR, CONGÉLATEUR, ÉLÉMENTS DE CUISINE, PLACARDS, TABLES ET TIROIRS : On les nettoie méticuleusement, afin d’en retirer toutes les miettes et tous les restes. Ensuite, on recouvre, par exemple d’un papier aluminium, les surfaces entrant en contact avec la nourriture ou les récipients. ♦ NAPPES ET NAPPERONS : On les lave avec une lessive sans amidon.

 FRUITS FRAIS, VIANDES ET POISSONS Tous les fruits frais, les légumes, de même que les viandes et les poissons cachères, peuvent être utilisés à Pessa’h, à condition d’avoir été préparés selon la Loi juive et de ne pas être entrés en contact avec des aliments ou des récipients ‘Hamets. Beaucoup de communautés ont coutume de ne pas manger des “Kitniot” à Pessa’h (riz, maïs, moutarde, légumineuses telles que petits pois, fèves, haricots, ou d’autres aliments les contenant).

Il n’est pas nécessaire de faire cette recherche dans les lieux vendus pour Pessa’h. Les aliments que l’on a l’intention de vendre ou de consommer ultérieurement seront mis de côté. Avant de commencer cette recherche, il est de coutume de placer, dans différents endroits de la maison, dix petits morceaux de ‘Hamets enveloppés dans du papier. Puis, on récite la bénédiction suivante: BAROU’H ATA ADO-NAÏ ELO-HÉNOU MÉLÈ’H HAOLAM ACHÈR KIDECHANOU BEMITSVOTAV VETSIVANOU AL BIOUR ‘HAMETS. Béni sois-Tu Eternel notre D.ieu, Roi de l’univers, qui nous a sanctifiés par Ses Commandements et nous a ordonné de détruire le ‘Hamets.

Ensuite, à la lueur d’une bougie, (une coutume veut que l’on accomplisse cette recherche également à l’aide d’une cuillère en bois, d’une plume d’oiseau et d’un sac en papier dans lequel on mettra le ‘Hamets que l’on aura trouvé), on recherchera le ‘Hamets dans chaque pièce et dans tout endroit de la maison où il pourra se trouver (cave, grenier, garage ou voiture...). Cette recherche aura également lieu dans un local professionnel. Lorsque cette recherche est terminée, le premier “Kol 'Hamira” : “Que tout ‘Hamets, qui se trouve en ma possession, que je n’ai pas vu ou que je n’ai pas détruit, dont je n’ai pas connaissance, soit considéré comme inexistant et sans valeur, comme la poussière de la terre.” Puis on placera en lieu sûr le sac en papier contenant tout le ‘Hamets qu’on aura trouvé pendant la recherche, afin qu’il ne se répande pas.

LA VEILLE DE LA FÊTE

Il faut s’assurer que les produits manufacturés achetés pour la fête possèdent bien la mention “Cacher LePessa’h” sur l’emballage.

 LE JEÛNE DES PREMIERS-NÉS

Bien évidemment, les aliments à base de céréales, fabriqués sans contrôle rabbinique, sont ‘Hamets et strictement interdits à Pessa’h. C’est en particulier le cas pour le pain, les gâteaux, les petits déjeuners à base de céréales, les pâtes, la bière, la vodka, le whisky...

Lorsque D.ieu fit périr les premiers-nés de l’Egypte, Il sauva ceux des enfants d’Israël. C’est la raison pour laquelle les premiers-nés parmi les Juifs, (ou les pères de premiers-nés garçons qui n’ont pas encore atteint l’âge de 13 ans), doivent jeûner la veille de Pessa’h, lundi 25 mars, afin d’exprimer leur gratitude à D.ieu.

LES PRODUITS PHARMACEUTIQUES ETC.  De nombreux médicaments, cosmétiques, produits de beauté contiennent du ‘Hamets. On consultera les listes éditées chaque année par les autorités rabbiniques. On fera également attention à la nourriture pour animaux.

VENTE DU

‘HAMETS

Dans la mesure où il est interdit de posséder du ‘Hamets à Pessa’h, il est nécessaire de vendre à un non-Juif celui que l’on possède, de même que les ustensiles ‘Hamets (qui n’ont pas été nettoyés). Tout aura été rangé dans les placards ou dans des chambres, lors de la préparation de la maison pour Pessa’h. Ces endroits seront maintenant fermés à clé ou avec un adhésif et loués au non-juif, lors de la vente du ‘Hamets. Les modalités de cette vente étant très compliquées, elles ne peuvent être exécutées que par un Rabbin, qui, au nom de tous ceux qui lui en délèguent le pouvoir, vend le ‘Hamets, le matin précédant Pessa’h et le rachète la nuit suivant la fête.

POUR PERMETTRE AU RABBIN DE PROCÉDER À CETTE VENTE, RETOURNEZ LE FORMULAIRE CI-CONTRE PAR L’UN DES MOYENS SUIVANTS :

S D É P OS É au BETH LOUBAVITCH 8, rue Lamartine - 75009 Paris jusqu’au dimanche 24 mars à 19 heures

S PA R FA X

 PRODUITS MANUFACTURÉS

Pour les aliments des nourrissons, vérifier les composants et consulter un rabbin.

QU’EST-CE QUE LA

Néanmoins, la coutume veut, depuis plusieurs siècles, que ce jeûne puisse être supprimé si on participe à une fête de conclusion de l’étude d’un traité du Talmud. Une telle célébration a lieu, de façon générale, dans chaque synagogue. On contactera sa propre communauté pour savoir à quelle heure elle aura lieu.

 BRÛLER LE 'HAMETS Le lundi 25 mars, on arrête de manger le ‘Hamets à 10h52.On brûlera le sac et son contenu avant 11h54. On récitera ensuite le second “Kol Hamira” : “Que tout ‘Hamets, qui se trouve en ma possession, que je l’ai vu ou non, que je l’ai considéré ou non, que je l’ai détruit ou non, soit considéré comme inexistant et sans valeur, comme la poussière de la terre.” Puis on lira le texte du “Yehi Ratson” qui se trouve dans la Haggada de Pessa’h.

01 45 26 24 37 - 01 42 80 28 26 01 45 26 35 97 - 01 45 26 21 27 jusqu’au dimanche 24 mars à 19 heures

S PAR LA POSTE au BETH LOUBAVITCH 8, rue Lamartine - 75009 Paris Poster au plus tard le mercredi 20 mars (ne pas envoyer en recommandé)

S PA R INTER NET www.loubavitch.fr jusqu’au dimanche 24 mars à 19 heures Il est inutile d’avoir rangé tout le ‘Hamets pour envoyer la procuration. Il suffit de préciser les lieux où il sera déposé. Le ‘Hamets devra s’y trouver à la date de la vente effective.


Le guide de Pessa'h 5773