Page 1

Le RDV the Book,

365 méditations pour t’aider à découvrir la richesse de la Bible

Avec ton RDV, découvre chaque jour un texte biblique, un commentaire du texte rédigé par l’un de nos auteurs et une mise en pratique. En quatre ans, et autant de tomes, tu auras ainsi lu pas loin de la totalité de la Bible ! Plus de trente auteurs ont contribué à la rédaction du RDV the Book. Pasteurs, bénévoles, étudiants en théologie ou encore responsables de groupes de jeunes, hommes et femmes, de France, de Suisse, de Belgique ou du Québec… La variété des arrière-plans poursuit un seul but : t’aider à vivre des cultes perso intimes et puissants avec Dieu.

4


5


Le RDV the App,

une application pour t'aider à méditer

L’application du RDV accompagne le RDV the Book, en proposant des éléments complémentaires pour t’aider à méditer le texte biblique du jour et à vivre des cultes perso riches et profonds. En complément du livre, elle t’invite chaque jour dans une démarche de méditation personnelle en 6 étapes, dans lesquelles tu découvriras des vidéos, des audios, des témoignages, des images et beaucoup d’autres contenus médiatiques. Plus d’infos en p. 12-13. Rends-toi vite sur ton App Store ou ton Google Play pour télécharger gratuitement l’application du « RDV the App ». Tu n’as pas de smartphone ? Pas d’inquiétude, le RDV the Book se lit très bien sans l’application.

7


RDV the App… mais c’est quoi ? C’est la grande nouveauté de ton année 2018 ! Désormais, tu peux méditer la Bible et prendre un temps avec Dieu directement sur ton smartphone. L’application du RDV accompagne le RDV the Book, en proposant des éléments complémentaires pour t’aider à méditer le texte biblique du jour et à vivre des cultes perso riches et profonds. Chaque jour, l’application t’invite à entrer dans un chemin de méditation en 6 étapes :

Prier

Prends le temps d’entrer dans la présence de Dieu. Une musique, un texte ou une image t’aident à ouvrir ton cœur à Dieu. Lire

Trouve la référence biblique du jour dans ton RDV et lis le texte dans ta Bible.

12


Découvrir

Réfléchis au texte par toi-même. Une série de questions te sont posées pour t’aider à méditer le texte, à en faire ressortir ce qui te touche particulièrement. Approfondir

Un rédacteur a fouillé le texte biblique du jour pour t’aider à y voir plus clair. Ouvre ton RDV pour découvrir ce qu’il aimerait te partager sur ce texte. Prier

Agir

Prends le temps de te placer à nouveau dans la présence de Dieu. Une musique, un texte ou une image t’aident à ouvrir ton cœur à Dieu. C’est le moment de mettre en pratique ce que tu as lu. Une série de défis te sont proposés : choisis-en un et relève le challenge !

Grâce à la flexibilité de l’application, tu peux choisir le temps que tu souhaites passer sur chaque étape de ta méditation. Tu ne veux répondre qu’à une seule question de l’étape « Découvre » ? En un clic, tu peux passer à l’étape suivante. Tu vis un temps de prière puissant à l’étape « Prie » ? L’application attendra que tu sois prêt(e) à passer à l’étape suivante. Avec des centaines d’autres jeunes aux quatre coins de la planète, tu peux entrer chaque jour dans une démarche spirituelle autour d’un même texte de la Bible. N’attends plus : rends-toi vite sur ton App Store ou ton Google Play pour télécharger gratuitement l’application du « RDV the App ».

13


le rédacteur

Anthony Geiser Je suis marié et père de 3 enfants. J’habite en Suisse et je travaille depuis quelques années pour la Ligue pour la lecture de la Bible, dans les activités avec les ados et les jeunes. J’aime encourager les jeunes à découvrir la richesse des moments d’intimité avec Dieu. Bonne lecture !

Introduction L’histoire de Samuel se déroule à une époque où le peuple d’Israël s’est installé dans le pays promis, après avoir quitté l’Égypte. Mais la relation du peuple avec Dieu n’est plus très vivante : Dieu ne se révèle plus beaucoup. Dans ce contexte, comment Dieu va-t-il renouer un lien avec son peuple ? C’est que nous allons découvrir dans les semaines qui viennent.

14


Janvier

1

La maman de Samuel 1 Samuel 1.1-23

La demande discrète À l’époque d’Anne, lorsqu’on priait en public, on le faisait à haute voix. C’est donc parce qu’Éli n’entend pas la voix d’Anne qu’il se demande si elle est ivre. Mais elle est seulement en train de parler avec Dieu. Sa demande n’a pas pour objectif de faire du chantage, elle souhaite plutôt prouver à Dieu que sa reconnaissance sera à la hauteur de son don. Est-ce qu’il ne nous arrive pas également de faire ce genre de requêtes à Dieu : « Si tu fais cela pour moi, alors moi je ferai cela pour toi. » ?

Plus la même « La tristesse avait disparu de son visage » (v. 18). Est-ce qu’Anne a reçu une conviction ? Est-ce que quelque chose s’est passé à ce moment-là ? Le texte ne nous le dit pas. Il dit par contre que son visage a changé. Comme si Anne avait déposé son fardeau et remis à Dieu ce qui était lourd pour elle. Cela me rappelle une parole de Jésus que tu peux retrouver dans Matthieu 11.28-30. Quelle belle espérance, non ? Découvrir

époses ue tu d ? Est-ce q devant Dieu eaux e d u r q fa e s c te ? qu’estSi oui : uand tu le fais q e g n i a cela ch on : pourquo Si n er ? y a s s e s ne pa

15


Samuel arrive

Janvier

2

1 Samuel 1.24-2.11

La promesse

Juste une prière

Voilà un épisode digne d’Hollywood : des gentils, des méchants, de l’émotion, du suspens et une fin en happy end. Anne ferait une superbe héroïne de film à grand succès : un personnage en difficulté qui trouve dans la prière la restauration et l’exaucement. C’est le genre de situation qu’on aimerait vivre souvent. On prie ou on bénit quelqu’un et quelques temps plus tard on constate un exaucement dans la vie de la personne.

Et quelle prière ! C’est une belle déclaration de la grandeur et de la puissance de Dieu. Dans les lois de l’Ancien Testament, Dieu affirme qu’il y a un rapport direct entre les actes et la bénédiction qu’il accorde. En gros : tu fais du bien, Dieu te bénit ; tu fais du mal, Dieu te corrige. Mais il est quand même important de relever que cette notion n’était pas systématique, tout comme elle ne l’est pas aujourd’hui. Car le péché du monde apporte bien des malheurs dont nous ne sommes pas les auteurs. Ce qu’il faut retenir ici c’est que la loi de Dieu pour l’être humain est faite pour son bien : une bonne raison de la suivre !

Prier

Pourquoi ne pas prier et méditer la prière d’Anne (v. 1-10) et réfléchir aux passages qui te font du bien et à ceux qui te dérangent ?

16


Janvier

3

Samuel le serviteur 1 Samuel 2.12-26

Salut, je bosse pour Dieu Quand je réalise les agissements des fils d’Éli, je me demande comment cela a pu durer ? Vol, intimidation, adultère (v. 22)… Pour des gens qui bossent dans la maison de Dieu, pas fameux. Et pourtant on ne découvre aucune plainte ou révolte du peuple. Plus loin on voit une réprimande d’Éli (v. 23-25), mais pas beaucoup plus.

Qui comme exemple ? Samuel grandit avec l’exemple d’Éli et de ses deux fils (et sûrement d’autres personnes), ainsi que de ses parents qui venaient le voir une fois par année. Je ne sais pas si c’était un lieu idéal pour être formé, mais en tout cas le texte met en avant le fait que Samuel était au service de l’Éternel. Quel sera l’impact de ces « exemples » sur lui ? L’histoire nous le dira… Découvrir

Janvier

4

Les fils d’Éli 1 Samuel 2.27-3.1a

La sentence Alors qu’Éli était aux premières loges pour que Dieu lui parle, c’est un prophète qui se pointe. C’est le comble ! Et voilà Éli qui reçoit ces paroles dites prophétiques. Pour prouver qu’elles sont vraies, il y aura un signe. Ses deux fils mourront le même jour. Éli et ses fils avaient un rôle privilégié dans le Tabernacle. Cette position avait bien des avantages, mais demandait un engagement total. Ce n’était pas un petit travail qu’on faisait à la légère. Les deux fils d’Éli étaient présents dans le Tabernacle, ils étaient dans un lieu unique de la présence de Dieu, chargé d’histoire et de sens. Pourtant, le texte nous dit qu’ils « ne se préoccupaient point du Seigneur » (2.12). Et cela fait toute la différence… Nous ne sommes pas au-dessus d’Éli et de ses fils. Nous pouvons nous trouver dans des lieux privilégiés de la présence de Dieu (à l’église, dans un temps de louange, etc.) et pourtant avoir du mal à nous en préoccuper. Comment faire pour renverser la vapeur ? Prier

(e), Quel genre de d’employé u ? es-t t(e) ian tud d’é d’ami(e) ou pour arriver Les moyens que tu utilises honorables ? à tes fins sont-ils toujours laires qui mp exe s Qui sont les gen x imiter ? peu tu que et t ren tou t’en

« Seigneur, je veux te connaître, je veux être en relation avec toi. Je ne veux pas seulement faire des choses pour toi, mais je veux les faire avec toi. Amen. »

17


18


Janvier

5

1x, 2x, 3x, 4x 1 Samuel 3.1b-4.1a

Chacun à sa place Samuel était couché dans le Tabernacle où était l’arche de Dieu. C’était le lieu de la présence de Dieu. C’est dans cet endroit qu’il se révélait, qu’il avait dans le passé parlé à Moïse et à d’autres. Mais nous sommes dans une période de l’histoire où Dieu se révèle très peu et, de plus, c’est la nuit, le repos, la pause pour le serviteur. Pourtant, c’est précisément à ce moment que Dieu l’appelle.

La rencontre Samuel ne connaissait pas encore l’Éternel (v. 7). Même s’il servait l’Éternel depuis son plus jeune âge, il n’avait encore jamais fait l’expérience d’une rencontre personnelle avec lui. Pourtant, le texte nous présente un Samuel serviable, à l’écoute et fidèle. Alors que lui manquait-il pour faire cette rencontre ? Peut-être rien du tout, peut-être qu’il suffisait d’attendre que ce soit le bon moment pour Dieu ! Mais Samuel était disponible pour écouter Dieu, c’est ce qui lui a permis de le rencontrer. Agir

Est-ce que tu te prépares à l’écoute de Dieu ? Es-tu prêt(e) à te laisser surprendre par Dieu ?

19


la rĂŠdactrice

Lucie White

20


Janvier

6

L’exemple d’Abraham Romains 4.1-8 Dans le chapitre précédent, Paul explique comment Dieu sauve les êtres humains : il nous rend justes par la foi en Jésus-Christ, et non par la Loi. Et pour illustrer cette vérité, il nous présente l’exemple d’Abraham.

Un choix curieux Pourquoi Abraham ? Quand on lit la Bible dans sa globalité, on se fait une image un peu caricaturale de l’Ancien et du Nouveau Testament. On se dit que les personnages de l’Ancien Testament étaient sauvés par la Loi, c’est-à-dire par les rites et les sacrifices, tandis que ceux du Nouveau Testament sont sauvés par la foi. Mais ici, Paul nous rappelle que Dieu avait, dès le départ, établi sa justice dans le cœur de l’être humain : le salut est donc une affaire d’intimité et non de démonstration des actes.

David prépare le terrain David est souvent vu comme le précurseur de Jésus, celui qui a préparé le terrain pour sa venue. David avait justement compris que Dieu regarde au cœur et non aux sacrifices religieux (v. 6). Approfondir

nge dans ta vie Qu’est-ce que cela cha par la foi e) vé( sau été r d’avoi vres ? œu les et non par ce au jour le jour ? grâ te cet -tu vis ent Comm

21


Circoncis… ou non ?

Janvier

Romains 4.9-17

7

Une question de « timing »

Comme un signe

Paul pose la question, à savoir, à quel moment de sa vie Abraham a été déclaré juste par Dieu ? Et il répond : au moment où il était encore incirconcis. En fait, Abraham s’est fait circoncire quatorze ans après avoir été justifié par Dieu. Dieu n’a donc pas accordé sa faveur à Abraham parce qu’il la méritait en se faisant circoncire, mais à cause de sa foi ! Si la loi a pour but d’encadrer, de condamner, la foi libère et donne la vie. Elle est une confiance qui se renouvelle pour continuer à croire aux promesses de Dieu. Elle est une grâce, un merveilleux cadeau…

Un sceau, c’est la garantie visible d’une promesse ou d’un contrat. Abraham et ses descendants se sont donc fait circoncire comme signe visible de ce que Dieu a fait dans le cœur d’Abraham.

Approfondir

Quels sont les signes visibles dans ta vie qui montrent que tu as une relation avec Dieu ?

22

Pour toutes les nations ! Ce que Paul explique dans ce passage était assez révolutionnaire pour les juifs de l’époque. En effet, il est en train de dire que même les incirconcis, donc les nonjuifs, ont accès à une relation avec Dieu par la foi…


C’est quoi l’espoir ?

Janvier

8

Romains 4.18-25

L’espoir d’Abraham

L’espoir pour aujourd’hui

On nous dit que tout interdisait Abraham d’espérer : son âge, l’âge de Sara, les personnes autour de lui, peut-être même sa raison. Mais tout comme Noé, qui continue d’espérer en construisant son bateau et malgré les moqueries des gens, il avance avec foi.

Il est toujours important de remettre une histoire biblique ou un verset dans son contexte avant de se l’appliquer à soi-même. Cependant, ici Paul nous encourage explicitement à prendre ses paroles pour nous ! La foi que nous avons sera aussi portée à notre crédit, car nous croyons en Jésus qui est ressuscité !

Concrètement Il trouve sa force dans la foi, il reconnaît la grandeur de Dieu et il est absolument persuadé que Dieu est capable d’accomplir ce qu’il a promis. Quand nous prions Dieu, sommes-nous aussi absolument persuadés que Dieu est capable d’accomplir ses promesses ? Ou est-ce qu’on fait juste semblant d’y croire ?

Agir

r? Alors… c’est quoi l’espoi ta vie e vivr x-tu peu nt me Com en dégageant autour de toi cette espérance ?

23


Janvier

9

What’s next? Romains 5.1-5

Janvier

10

Mourir pour qui ? Romains 5.6-11

1ère conséquence

Pour un ami

Maintenant que nous sommes déclarés justes devant Dieu, nous sommes en paix avec lui. Le péché qui nous séparait de lui a été enlevé grâce au sacrifice de Jésus. Nous sommes réconciliés avec le Père.

Pourrais-tu prendre la place d’un ami, et mourir à sa place ? Cela mérite réflexion… Jésus est-il mort pour ses amis ? Ou a-t-il attendu qu’on croit suffisamment en lui pour que sa mort vaille la peine ?

2ème conséquence Il faut le dire « cash » : nous allons souffrir. Par contre, nous pouvons nous réjouir de nos souffrances. Non pas parce que nous sommes des masochistes qui aimons souffrir, mais parce que ces souffrances vont nous faire porter du fruit !

Quels sont les fruits ? Quand nous souffrons, nous devons persévérer, et en persévérant, nous voyons des victoires dans les épreuves et cette victoire produit… l’espérance ! Tiens, la revoilà ! On commence par espérer et on finit par espérer. La boucle est bouclée, et comme dit Paul (ou presque) : « On ne risque pas d’être déçu », car l’Esprit saint nous accompagne pendant tout le voyage en nous remplissant d’amour. Bonus !

Pour un ennemi Quand Jésus est mort, nous n’étions pas encore réconciliés avec Dieu, donc nous ne pouvions pas encore être considérés comme ses amis. Jésus est donc mort pour des personnes qui péchaient contre lui ou qui ne le connaissaient pas encore !

Pour la vie Que veut dire Paul quand il dit que maintenant que nous sommes réconciliés avec lui, nous serons sauvés par sa vie ? D’une part, que Jésus est ressuscité, donc vivant aujourd’hui, et qu’il intercède pour nous. D’autre part, qu’il nous a donnés son Esprit, qui vit en nous et nous aide à vivre comme Christ. Prier

Approfondir

vie Pense à un moment de ta où ta persévérance dans une épreuve a porté du fruit. Remercie Dieu de t’avoir er donné la force de continu age. et confie-lui le reste du voy

24

« Seigneur, tu n’étais pas obligé de mourir pour moi, mais tu l’as fait. Merci parce que même avant que je te connaisse, tu es mort pour moi. Et maintenant que je te connais, je peux vivre à fond ! Amen. »


25

RDV The Book 2018 / Extrait  
Advertisement