Page 1

ARTITALIE C O N T E M P O R A R Y 17 Rue du Nord, L-2229, Luxembourg tel. +352 20 10 17 46 https://www.house17.lu

Via Ozanam 7 - 10123 Turin tel. +39 011 76 30 397 - +39 011 276 26 10 info@littlenemo.it - www.littlenemo.it

SANTO ALLIGO Å’UVRES 1982/2019


ARTITALIE SANTO ALLIGO Å’UVRES 1982/2019 House17, Luxembourg 2 Mai / 11 Juillet 2019 Vernissage Jeudi 2 Mai 2019 heures 18,30/23,00

17 Rue du Nord, L-2229, Luxembourg tel. +352 20 10 17 46 https://www.house17.lu

C O N T E M P O R A R Y Via Ozanam 7 - 10123 Turin tel. +39 011 76 30 397 - +39 011 276 26 10 info@littlenemo.it - www.littlenemo.it


SANTO ALLIGO par Armando Audoli et Adriano Olivieri

Exposition organisée par Little Nemo Art Gallery, House 17 et Marco Gastaldi et curée par Sergio Pignatone

Santo Alligo naît en Sicile mais dès ses 5 ans il suit sa famille à Turin. Après son diplôme d’Art céramique il devient l’assistant de la céramiste Anna Maria Carusi, à cette époque engagée dans la réalisation de grands bas-reliefs en terre-cuite patinée. Il entre très jeune dans l’agence de publicité Armando Testa, où sur l’impulsion de ce dernier Santo crée l’hippopotame Pippo, personnage pour la marque des couches bébé Lines, devenu très célèbre en Italie. Dans son bref essai, l’historien et critique d’art Manuel Carrera écrit: «parmi les protagonistes absolus du Carosello conçus et crées chez Studio Testa c’est l’hippopotame Pippo qui demeure à ce jour l’un des plus inoubliables, jusqu’au point de frôler le mythe. Celui qui le créa fut un jeune et doué Santo Alligo, après sa formation chez la Civica Scuola d’Arte Ceramica. La création de Pippo fait pleinement partie de son iter artistique et l’on peut donc la considérer sa première importante expérience en tant que sculpteur contemporain.... De toute façon, à part l’image il nous reste de Pippo une vivacité sans égal et une fraîcheur qui est le fruit heureux et impérissable de la créativité de Santo Alligo».

Graphiste et illustrateur publicitaire, Alligo travaille pour des imporantes agences et industries italiennes, tels Ferrero, Esselunga, San Pellegrino et Levi’s et j’en passe. Il crée ainsi des images où l’idée et l’expertise technique se fondent, voir: Facciasciutta et Trisapore dont Federico Zeri a dit: «Des belles inventions, à vrai dire parfois splendides». D’ailleurs on trouve la même créativité dans quelques affiches publicitaires crées pour les Championnats du Monde d’Escrime, l’Association Antiquaires d’Italie, Torino Calcio. A partir de 1966 il commence à modeler des portraits de terre-cuite caractérisés par une adhésion introspective au modèle qui représentent, comme l’a dit Adriano Olivieri, «la production la plus proche à la sensibilité d’Alligo. Cet exigu corpus d’œuvres crées au cours des années soixante et soixante-dix - les yeux mouillés aux sources d’Arturo Martini et Gemito – a quelque chose de frappant. En effet l’on dirait qu’un souffle vital exhale de ces sujets qui n’ont pas eu le temps de réaliser qu’ils ont déjà été traduits en argile. En un rien de temps Alligo saisit la vie de l’individu et il nous la rend sous forme de matière rêche, et modelage rustique tout proche au vérisme des Etru-


sques et des Romains. Ce n’est pas l’art des idéals esthétiques des Grècs, mais l’art qui s’inspire à la réalité comme chez les Latins; exemple: le portrait de Piero, 1975, regard perçant et paupières langoureuses que l’on trouve dans certaines visages de la ligné des Antonini; le portrait de Nino, vrai comme certaines visages d’empereurs romains qui ont les traits de paysans de la Maremme du Latium; le portrait de la mère Paola, véritable mater materia, et encore celui de son épouse Mariolina fixée dans un cachet de symétrique beauté». Vers la fin des années ’80 il conçoit des sculptures représentant des objets d’utilisation courante, tels le polo Lacoste ou encore le Pull en laine dont Vittorio Sgarbi a dit «sculptures qui parlent... objets éternels qui ont une âme».

Lacoste, terre cuite polychrome, 1993/94

Les sculptures de Alligo, tout à fait pièces uniques, ont fait l’objet de nombreuses expositions, collectives comme personnelles: Terrecotte (Turin 2014), Antologica 1960/2014 (Rome 2014), Urgenze plastiche (2014-15, Milano), The Fringe of the Art World (Turin 2017). Depuis 1985 il a participé à de nombreuses expositions collectives, entre autre: De Tiziano à De Chirico, la recherche de l’identité (Palerme, Ascoli Piceno, Cagliari, 2003/2004); Les années du boom, de la reconstruction à la contestation. Art au Piémont de 1946 à 1968 (Bra 2012); Le jeux de l’Art et dans l’Art, l’Art au Piémont du XXème siècle à aujourd’hui (Bra 2013); Contrastes (Turin 2013); Artistes de Sicile (Favignana et Palermo, 2014) que le “New York Times” a considéré l’exposition du siècle; Le trésor d’Italie (Expo Milano, 2015); Expo art Italienne (Varedo, 2015) et enfin, De Giotto à de Chirico, les trésors cachés (Salò, 2016); Nuove proposte (Torino, 2017, 2018). Son œuvre Domenica. Finalmente! est exposée à l’Expo Mondiale de Milan en 2015. Armando Audoli, le responsable de sa dernière exposition à Turin, et critique d’art exprime ainsi sa vision de l’artiste: «Tout en se rapportant au langage de l’art plastique figurative traditionnelle, Santo Alligo est un artiste parfaitement contemporain». Comme il est «contemporain» par sa personnalité, en tant que personnage, c’est à dire en tant que personne, dans son acception latine, scénique. Santo Alligo, il faut le souligner, est un personnage authentique, animé par une naïveté toute personnelle, par moments enfantine, par moments sulfureuse. Comme est naturel son talent créateur, dépourvu de structures ou d’artifices, sans sophistications ou falsifications. On ne peut connaître véritablement l’œuvre de Santo sans le connaître personnellement, tant il est mû par une théâtralité impulsive, véritable, frénétique. Même la dimension intellectuelle de Alligo, d’une hétérogénéité trahis-

Piero, terre cuite, 1975

Nino, terre cuite, 1975

sant un irrésistible caractère éclectique, est fondamentale pour comprendre les diverses facettes de sa sculpture, où convergent avec une désinvolture candide ses archaïsmes siciliens, un amour passionné pour l’illustration, suggestions provenant de la bande dessinée ou de la publicité, citations cinéphiles et/ou bibliophiles, et un penchant sournois pour l’idée déroutante ou provocante. Sa dernière exposition présente un florilège généreux d’œuvres en terre-cuite, bronze, aluminium et bois (parfois avec des éléments en résine ou plexiglas), réalisées par l’artiste à partir des années ’70, avec une attention particulière sur ses œuvres des trois dernières années. Derniers travaux avec lesquels Alligo a touché les cordes expressives qui distinguent depuis toujours son univers poétique parfois agité, en atteignant une synthèse idéale de ses codes conceptuels et visuels: de l’œuvre laconique Mort d’un poussin, à l’œuvre surréaliste Digital portrait à Domenica. Finalmente!, au dyptique Enfant à jamais au spectaculaire l’Homme invisible, de Frontières barbelées chargé d’implications

Mariolina, terre cuite, 1975

politico-sociales, à un énigmatique Dialogue, un bronze particulièrement complexe, suspendu entre détachement ironique et mystère existentiel. Les mains extraordinairement habiles de Alligo donnent vie à toute matière, dans une dialectique continue et compulsive, qui ne connaît de répit. Nous avons déjà observé ailleurs combien est significative l’inclinaison pluri-matérielle des dernières créations de Alligo, en l’encadrant dans un discours d’imitation de la réalité qui a commencé déjà dans les années ’90, sans pour autant négliger la portée projective de ce penchant, un reflet capricieux d’un lointain désir d’enfance, de stupeur et de jouissance polymorphe» Dans ses dernières œuvres, tels Coca in the sky ou Flying Vespa, Alligo a inséré des fragments de réalité à l’aide de surfaces réfléchissantes qui développent des objets en trois dimensions dans un espace illusoire. Cet effet de suspension aérienne provoque ainsi un évènement perceptif qui capture les significations et les superstructures de l’icône de masse représentée.


1. Veste en cuir bronze, 1982, cm 75x50

2. Charlot/Chaplin terre cuite polychrome, plexiglas, 1986/2014, cm 50,5x50,5


3. Attente terre cuite peinte, plexiglas, 2013, cm 35x40x20

4. Vieille Sperry terre cuite polychrome, cuir, plexiglas, 2013, cm 31x17x10,5


5. “Dimanche�. Finalement! terre cuite polychrome, bois, plexiglas, 2014, 50x70

6. Facettes jesmonite, plexiglas, acrylic, 2015, cm 30x35x42


7. Frontières barbelées terre cuite engobée, fil barbelé, 2016, cm 60x30x53

8. Mort d’un poussin terre cuite polychrome, résines, plexiglas, 2015, cm 40x80


9. Digital portrait terre cuite polychrome, plexiglas, LED, 2015, cm 23x50x53

10. Papillons Barilla terre cuite polychrome, plexiglas, 2015, cm 80x80


11. Passion de sang terre cuite, feuille d’or, LED, 2015, 75x55

12. Deux sur cinq terre cuite patinée, 2015, h. cm 50


13. Dommage, c’était une bonne cuvée terre cuite émaillée, plexiglas, marbre, 2016, cm 60x70x31

14. Enfant à jamais terre cuite, 2016, cm 25x32x15 Collection privée, Luxembourg


15. Quadrature du cercle aluminium, fer, 1975/2019, cm 55x55x44

16. Homme invisible terre cuite, ciment, sable, plexiglas, 2017, cm 185x50x43


17. Allez vous faire foutre bronze, rĂŠsine, 1975/2017, cm 60x50

18. Dialogue bronze, cèdre, 2017, cm 80x50x53


19. Tour de passe-passe bronze, aluminium réfléchissant, 2017, cm 70x100x40

20. Double image dans le même espace bronze, terre cuite, aluminium réfléchissant, 2017, cm 64x29x31


21. Double portrait bronze, 2018, cm 44x34

22. Coca in the sky bronze, aluminium rĂŠflĂŠchissant, 2018, cm 60x60x12


23. Coca in the sky (triplette) résine, aluminium réfléchissant, 2018, cm 80x50x12

24. Ce n’est pas une pipe résine, aluminium réfléchissant, 2019, cm 70x45x12


25. Flying Vespa (1) bronze, aluminium réfléchissant, 2018, cm 90x60x15

26. Flying Vespa (2) résine, aluminium réfléchissant, 2018, 90x60x15


LITTLE NEMO

LES ARTISTES

LES MAITRES DE LA BANDE DESSINEE ET DE L’ILLUSTRATION Dino Battaglia / Franco Bruna / Duilio Cambellotti Guido Crepax / Attilio Micheluzzi / Andrea Pazienza Ferenc Pintér / Hugo Pratt / Karel Thole...

LES ARTISTES DE LA GALERIE Santo Alligo / Stefano Babini / Roberto Baldazzini Jordi Bernet / Enrique Breccia / Bruno Brindisi Larry Camarda / Sergio Cavallerin / Giorgio Cavazzano Marco Cazzato / Andrea Felice / Massimiliano Feroldi Massimiliano Frezzato / Omar Galliani / Titti Garelli Cinzia Ghigliano / Agron Hoti / Milo Manara / Lara Molinari Paolo Mottura /Massimo Rotundo / Paolo Eleuteri Serpieri SeSar / Giovanni Ticci / Sergio Tisselli / Sergio Zaniboni…

Profile for Little Nemo edizioni

ART ITALIE - Santo Alligo  

2 Maggio - 26 Giugno 2019 - House17, Città del Lussemburgo

ART ITALIE - Santo Alligo  

2 Maggio - 26 Giugno 2019 - House17, Città del Lussemburgo

Advertisement