Programme Saison 21*22 - Partie 12 (janvier / août)

Page 1

e mm s, a r g Pro férence s, con des jection o r p iers… atel rieur té à l’in

janvier – août 22

programme



« Plus que jamais un lieu de croisement et de rencontre » On vient au lieu unique pour toutes sortes de raisons : voir un spectacle, découvrir une exposition, assister à une rencontre, prendre un verre ou partager un repas avec des amis, se plonger dans un livre ou participer à un atelier de création, danser toute la nuit, découvrir un nouveau groupe, rencontrer des artistes en résidence, parmi tant d’autres aventures possibles.  Parfois aussi, on passe comme ça, sans projet ni programme, pour se laisser surprendre – ou même pour y trouver ce qu’on ne savait pas qu’on était venu chercher.  Le lieu unique, c’est ça : un endroit où on fait des rencontres et des découvertes imprévues, où on débat, où on se confronte à des questions nouvelles et des formes artistiques non conventionnelles, et où, dans tout ce bouillonnement, adviennent parfois des moments qu’on n’attendait pas, pour se retrouver ou s’oublier. Car le lieu unique se veut un espace de liberté : liberté de parole, liberté d’accès, liberté de création. Cette liberté, nous continuerons à la cultiver et l’explorer dans les mois et les années à venir, dans un esprit d’ouverture à toutes les cultures contemporaines et à tous les publics, avec une attention particulière pour celles et ceux que nous ne connaissons pas encore, ou pas encore assez. Notre volonté de s’ouvrir à tous les langages contemporains se traduira également par des actions en faveur de la diversité des formes et des expressions et par une implication plus forte dans l’accompagnement des artistes. Sur ce point, l’année 2022 marque pour le LU une étape importante, avec l’ouverture de la libre usine dans le quartier de Malakoff. Dotée d’un grand plateau et d’un studio de répétition, la libre usine est un lieu de création artistique, dédié au théâtre, à la danse et à la musique, et plus largement à toutes les formes artistiques.  Ce nouvel équipement représente un tournant pour le lieu unique, car avec lui, nous bénéficions pour la première fois d’un outil entièrement dédié à la production, qui va permettre d’accueillir des résidences artistiques et d’apporter un nouvel appui à la création. 1


La libre usine est aussi un lieu de partage avec les habitant·e·s de Malakoff, qui proposera des temps d’ouverture et des sorties de résidences, programmera des événements et développera des projets artistiques tournés vers le quartier. Voilà donc de belles occasions d’approfondir durablement les liens tissés avec le quartier de Malakoff depuis plusieurs années. Ce projet est lancé à l’initiative de la Ville de Nantes, qui prend part avec le lieu unique à la programmation du studio de répétition. La libre usine a aussi vocation à être utilisée par les autres institutions culturelles du territoire au bénéfice d’une large palette de pratiques, depuis la phase initiale d’imagination des œuvres jusqu’à leur réalisation et à leur diffusion.  Cette nouvelle page prend tout son sens dans le nouveau projet de la Scène nationale, qui devient plus que jamais un lieu de croisement et de rencontre.  Cette variété des approches et cet intérêt pour les mutations du monde actuel se retrouve dans la programmation de ce premier semestre 2022, qui s’annonce excitante et riche, que ce soit avec de grands noms dont les créations irriguent des pans entiers de la création contemporaine (Meredith Monk, Ryoji Ikeda, Anne Teresa De Keersmaker, l’emblématique So Schnell de Dominique Bagouet revu par Catherine Legrand, Teenage Fanclub...), ou avec des artistes menant des recherches parmi les plus singulières et passionnantes aujourd’hui (le collectif L’Avantage du doute, Jonathan Capdevielle, Emilie Rousset, Aldous Harding, Olivia Grandville, Joris Mathieu, Ondine Cloez, Gisèle Vienne, Bassekou Kouyaté, Guillaume Bailliart et le groupe Fantômas, Rodrigo Amarante, le collectif Das Plateau, Schweigman&, Ashley Chen, Christophe Honoré, Vimala Pons, Pauline Peyrade, Colette Sadler et Leïla K, Alice Dourlen, Jonathan Seilman et Paul Loiseau...). Sans oublier les grands rassemblements que sont Atlantide, les Étoiles du documentaire ou le Battle, ni la multitude de rencontres et de projections tout au long de la saison. En somme, toutes sortes de raison de venir et revenir au lieu unique. Eli Commins, directeur

2


calendrier jan— août 2022 janvier 2022 jeu

jeu

06>13 mar jeu

11>13 sam

15

sam

20h

Christophe Honoré, Le Ciel de Nantes | au Grand T

théâtre

p.6

20h

L’Avantage du doute, Encore plus, partout, tout le temps

théâtre

p.7

20h

Sayat Nova – La couleur de la grenade Alice Dourlen, Jonathan Seilman, Paul Loiseau

musique

p.8

danse

p.9

théâtre

p.10

danse

p.11

22•23

dim

sam 21h dim 18h

Colette Sadler, Learning from the Future + Leïla Ka, Pode Ser

ven dim

21h dim 18h

Marco Berrettini, Jonathan Capdevielle & Jérôme Marin, Music All

28>30

février 2022 ven

sam

04•05

Battle Opsession

mer mer

Schweigman&, Spectrum

09>16 lun

mar

21•22

20h

jeu dim

Ondine Cloez, L’art de conserver la santé Atlantide, les mots du monde à Nantes

24>27

performance p.12 danse

p.13

festival

p.39

mars 2022 jeu

20h

Les Percussions de Strasbourg, Ryoji Ikeda, 100 Cymbals

musique

p.14

08•09

20h

Das Plateau, Poings

théâtre

p.15

ven

20h

Aldous Harding

musique

p.16

danse

p.17

03 mar

mer

11

mar

15•16

mer

20h

Dominique Bagouet / Catherine Legrand, So Schnell

mar

jeu

20h

Vimala Pons, Le Périmètre de Denver

théâtre

p.18

mar

ven

20h

Émilie Rousset et Louise Hémon, Les Océanographes | au TU-Nantes

théâtre

p.19

ven

sam

Les Étoiles du documentaire

festival

p.39

mar

mer

danse

p.20

22>24 22>25 25•26 29•30

20h

Ashley Chen, Distances

3


avril 2022 06•07

mer

jeu

20h

Joris Mathieu en compagnie de Haut et Court, En Marge !

théâtre

p.21

12>24

mar

dim

20h

Festival Variations, musiques pour piano et claviers

festival

p.39

mar

12•13

mer

20h

Anne Teresa de Keersmaeker, Variations Goldberg , BWV 988

danse

p.22

mar

20h

Meredith Monk, Cellular Songs | au théâtre Graslin, Nantes

musique

p.23

20•21

20h

Gisèle Vienne, L’Étang

théâtre

p.24

23

sam

20h

Tigran Hamasyan

musique

p.25

dim

17h

Laurie Anderson

musique

p.26

20h

Guillaume Bailliart, Faillir être flingué

théâtre

p.27

danse

p.28

19

mer

jeu

24 jeu

ven

28•29

mai 2022 mar

mer

03•04

20h

Olivia Grandville, Le Cabaret Discrépant

05

jeu

20h

Teenage Fanclub | à La Barakason, Rezé

musique

p.29

08

dim

19h

Rodrigo Amarante

musique

p.30

lun mar

20h

Yoann Bourgeois et Patrick Watson

cirque musique

p.31

exposition

p.48

musique

p.32

cirque

p.33

16•17 20>août 28

Félicie d’Estienne d’Orves, Deep Fields

mai

sam

21

20h

Bassekou Kouyaté

juin 2022 mer

dim

01>12

20h

Cirque Trottola, Campana

Profitez des meilleurs tarifs sans engagement avec la carte LU, rentabilisée dès le deuxième spectacle

(voir pages 46-47)

4


5


théâtre

Christophe Honoré Le Ciel de Nantes Dans une salle de cinéma abandonnée, une partie de la famille de Christophe Honoré se retrouve pour raconter un film imaginaire jamais réalisé : Le Ciel de Nantes. En six chapitres, ils jouent et chantent les scènes d’une saga familiale. C’est l’histoire et le destin d’une famille française sur trois générations : du lendemain des bombardements alliés sur Nantes en 1943 jusqu’à aujourd’hui. Il y a Mémé Kiki et certains de ses dix enfants. Il y a aussi le père Puig, banni pourtant depuis des années. Et s’ils sont tous réunis, c’est parce qu’un de leurs petits-enfants, celui qui fait du cinéma, a quelque chose à leur dire. Christophe Honoré marie dans Le Ciel de

6

Nantes le théâtre et le cinéma pour donner une forme inédite, sensible et tendre au récit familial et à ce qui se transmet sans se parler. Que reste-t-il du passé que nous partageons ? De quoi peut-on hériter quand il n’y a comme patrimoine rien que des vies détruites ? Comment sauver sa peau sans avoir le sentiment de trahir les siens ?

du jeu 6 au jeu 13 janvier à 20h au Grand T (ven 7 à 20h30, sam 8 à 17h30) durée 2h15 | de 12 à 30€ en coréalisation avec le Grand T . en audio description le 7 janvier . petite fabrique le 8 jan


théâtre

L’Avantage du doute

Encore plus, partout, tout le temps Depuis dix ans, les comédiens du collectif L’Avantage du doute nous font rire par leurs caricatures subtiles et leur implacable sens de l’observation. Avec cette nouvelle création qui embrasse des sujets aussi vastes que l’éco-anxiété, la surinformation, la fonte des glaces ou la domination masculine, ils signent une fiction loufoque fermement enracinée dans le réel.

L’écriture, le jeu, la mise en scène, tout est réfléchi en groupe. Ce fonctionnement démocratique, par les désaccords qu’il génère, met le doute au centre du processus créatif. Face aux sujets sociaux complexes auxquels ils s’attaquent, leurs textes soignés, leur finesse, leur simplicité et leur drôlerie font toujours mouche. Car, sous le vernis de l’humour, ces mots sont la manifestation de l’engagement politique de ce collectif d’utopistes, qui a fait de l’autodérision un art.

D’âges, de formations et de parcours différents, les membres de la compagnie ne se seraient pas croisés sans la rencontre avec les comédiens belges du Tg STAN. Ensemble, ils expérimentent ce qui leur tient à cœur : la création collective.

du mar 11 au jeu 13 janvier à 20h durée 1h45 | de 8 à 24€ coproduction le lieu unique . lecture-sandwich mer 12 jan à 12h30 au salon de lecture 7


musique / ciné-concert

“Sayat Nova – La couleur de la grenade” de Sergueï Paradjanov Alice Dourlen, Jonathan Seilman, Paul Loiseau Plus qu’un ciné-concert, un véritable trip : Alice Dourlen, Jonathan Seilman et Paul Loiseau mettent en musique les images oniriques du film culte de l’Arménien Sergueï Paradjanov. Et en révèlent toute la beauté et les pouvoirs presque magiques. Sayat Nova, la couleur de la grenade est une œuvre qui ne cesse d’irriguer la pop contemporaine, de Nicolas Jaar, qui en a tiré une nouvelle bande originale, à Lady Gaga, qui s’en est inspirée pour un clip. Réalisé en 1969, le film raconte la vie du poète arménien du XVIIIe siècle, Sayat Nova. Mais c’est avant tout un poème visuel dans lequel décors, chairs, symboles et lumières forment un véritable sortilège.

8

Pour le mettre en musique, le compositeur nantais Jonathan Seilman a fait appel à deux talents de la scène française psychédélique : Alice Dourlen, dont on connaît les expérimentations hypnotiques sous le nom de Chicaloyoh ; et Paul Loiseau, membre du trio progressif La Terre Tremble !!! Trois visions au grand angle, trois voix libres pour sublimer la puissance incantatoire de l’image.

sam 15 janvier à 20h | 10/15€ création 2021 coproduction le lieu unique


danse

Colette Sadler, Learning from the Future

+ Leïla Ka, Pode Ser Expérience introspective, recherche d’une identité chorégraphique… La figure du solo dans la danse est souvent le moyen pour un artiste d’envisager le corps comme le nœud entre différentes tensions symboliques, signifiantes, politiques et historiques. En témoignent Learning from the Future de Colette Sadler et Pode Ser de Leïla Ka, deux solos féminins à l’écriture ciselée, réunis ici dans le cadre du festival Trajectoires. Le posthumain de demain sera-t-il une figure dématérialisée, un être vivant ou un cyborg d’apparence humaine ? Imaginant la disparition des corps, la chorégraphe Colette Sadler s’aventure du côté de la science-fiction et imagine,

avec Learning from the Future une fascinante chorégraphie aux propriétés biomécaniques, comme prise dans le vertige d’algorithmes complexes. Nourrie par son expérience en danse urbaine et contemporaine, la danseuse et chorégraphe Leïla Ka met en perspective dans Pode Ser (peut être en portugais) son parcours de danseuse (notamment chez Maguy Marin) et flirte librement entre différents genres chorégraphiques. Dans une forme de combat solitaire, cette première pièce plusieurs fois primée révèle le talent d’interprète et le potentiel d’écriture de Leïla Ka. sam 22 à 21h et dim 23 janvier à 18h | durée 1h10 | de 8 à 24€ dans le cadre du festival Trajectoires 9


théâtre

Music All

Marco Berrettini, Jonathan Capdevielle & Jérôme Marin Chorégraphes ou metteurs en scène, Marco Berrettini, Jonathan Capdevielle et Jérôme Marin sont avant tout des amoureux du spectacle, capables de multiples métamorphoses. Autour du music-hall, théâtre de tous les possibles, ces trois performeurs brillent de mille feux.

et jouent la comédie. Au programme : des numéros de music hall déglingués, une Whitney Houston au bord de l’implosion… Une pièce vivante qui allie chorégraphie, théâtre, chant et musique live pour montrer une autre face du music-hall qui, à force de vouloir faire briller ses étoiles trop vite ou trop longtemps, révèle la fragilité et la monstruosité de son show-business.

Temple de la musique, des plumes et des paillettes, de la variété, le music-hall offre des instants de grâce, permet de connaître la gloire – ou les pires ratages. Les trois chorégraphes n’avaient jamais travaillé ensemble : c’est leur fascination pour ce divertissement qui les réunit. Sur une aire d’autoroute abandonnée, lieu de transit propice aux rencontres furtives et aux abandons, des vedettes chantent, dansent

ven 28 et sam 29 janvier à 21h, dim 30 janvier à 18h | durée 2h de 8 à 24€ | création 2021 coproduction le lieu unique dans le cadre du festival Trajectoires

10

. playlist-sandwich jeu 27 jan à 12h30 au salon de lecture . rencontre sam 29 jan


danse Dès 6 ans

Battle Opsession Désormais organisé autour de deux temps forts distincts – en octobre, pour la musique, et en février, pour la danse – le festival Hip Opsession poursuit une exploration libre de la culture hip hop. Son événement international le Battle Opsession marque l’ouverture du volet danse avec près de deux cents danseur•euse•s invité•e•s. Le Battle Opsession rassemble parmi les meilleur·e·s danseurs et danseuses au monde, au sein d’un lieu unique transformé en arène. Au centre, le cercle où ils et elles s’affrontent, en solo ou par équipe, au sein de différentes catégories : popping, locking, house, hip hop (pour les danses debout),

3vs3 et top rock (pour le breaking). Autour, le jury, les DJ’s et les inimitables maîtres de cérémonie assurent le show. Et partout, des cercles improvisés dans lesquels les danseur•euse•s se retrouvent, échangent et se défient. À mi-chemin de la compétition et de la performance artistique, le Battle Opsession réunit le meilleur de la culture hip hop, ses valeurs de dépassement, de respect et de partage. À partir de minuit, le Battle laisse place à une after party gratuite ! ven 4 et sam 5 février de 10 à 21€ en partenariat avec Pick Up Production, dans le cadre du festival Hip Opsession Danse

11


Installation – performance

Schweigman& Spectrum

Que se passerait-il si nous arrêtions de réfléchir, si nous débranchions notre cerveau un instant pour plonger dans un espace de perception uniquement physique ? Notre corps est le premier moyen dont nous disposons pour appréhender la vie, notre principale boussole. C’est ce que souhaite nous rappeler la compagnie néerlandaise Schweigman& ; avec ses performances à la croisée des arts vivants et plastiques. Certaines études tendent à démontrer que les couleurs dans lesquelles nous plonge la lumière du Soleil auraient, par le biais de leurs fréquences, des effets substantiels sur nos organismes. 12

Spectrum en fait la démonstration, en immergeant le spectateur dans un halo de lumière enveloppant. Placé dans une position idéale et relaxante, le spectateur est prêt à en ressentir tous les bienfaits. Un peu comme dans une œuvre de James Turrell, l’univers chromatique riche et hypnotique produit l’effet « Ganzfeld » : une forme de saturation des sens qui ouvre les champs de la perception et offre un instant suspendu et poétique. du mer 9 au mer 16 février durée 1h | 10€ mar-ven : 13h / 14h15 / 15h30 / 16h45 / 18h45 / 20h sam : 14h / 15h15 / 16h30 / 17h45 / 19h45 / 21h dim : 14h / 15h15 / 16h30 / 17h45 / 19h45 | relâche lun 14 fév ! déconseillé aux personnes ayant des acouphènes ou des graves problèmes de dos


danse

L’art de conserver la santé

Ondine Cloez Quels types de gestes caractérisent les hommes et les femmes du Moyen Âge ? Que reste-t-il des gestes du passé dans nos imaginaires ? Avec L’art de conserver la santé, la chorégraphe Ondine Cloez imagine, par le biais d’aphorismes puisés dans un recueil de médecine écrit au XIIIe siècle, une réponse poétique et subtilement anachronique. C’est en cherchant des informations sur la culture des plantes médicinales pour son jardin que la chorégraphe Ondine Cloez découvre Régimen Sanitatis Salernitanum, recueil de courts poèmes rédigés en alexandrins. Cet ouvrage aujourd’hui

oublié compile les préceptes d’hygiène et de médecine de son époque, des conseils pratiques teintés d’humour destinés à être facilement mémorisés puis transmis par la tradition orale. Accompagnée des deux danseuses, Anne Lenglet et Clémence Galliard, Ondine Cloez met en musique ses aphorismes et explore subtilement l’imaginaire qui sépare les corps d’aujourd’hui et ceux d’hier, les gestes quotidiens perdus au fil des générations : une recherche sensible, poétique et toujours juste entre la pensée et le corps.

lun 21 et mar 22 février à 20 h durée 1h | de 8 à 24€ . rencontre avec l’équipe artistique le 22 fév . petite fabrique le 22 fév, 19h30

13


musique

Ryoji Ikeda, 100 Cymbals

par Les Percussions de Strasbourg Une soirée, dix percussionnistes, cent cymbales pour un spectacle qui mêle performance visuelle, conceptuelle et musicale. Ou quand, de l’abstraction et du son pur, naissent la lumière et l’harmonie. Simple disque de laiton et de bronze, que l’on emploie plutôt pour souligner un temps fort que pour occuper le devant de la scène, la cymbale joue ici le premier rôle ! Créé en 2019 à Los Angeles, 100 Cymbals laisse surgir toute la multitude des strates harmoniques de l’instrument. Figure clé de la musique et de l’art électronique, le compositeur et artiste visuel Ryoji Ikeda est connu pour y mêler

phénomènes physiques et notions mathématiques. Quant aux Percussions de Strasbourg, elles sont, depuis leur création en 1962, l’un des groupes phares de la musique contemporaine. 100 Cymbals sera précédé de But what about the noise of crumpling paper, portrait sonore que John Cage consacra en 1985 au fondateur du mouvement dada, Hans Arp.

jeu 3 mars à 20h durée: 1h | de 8 à 24€ en coréalisation avec la Soufflerie, scène conventionnée de Rezé


Das Plateau théâtre

Poings texte de Pauline Peyrade

Pour la seconde fois, le collectif Das Plateau met en scène la jeune dramaturge Pauline Peyrade. Émouvant récit d’une relation toxique, Poings aborde la question de la violence au sein du couple et montre la puissance de la résilience. Un homme et une femme se rencontrent dans une rave party : à partir de ce début de relation, Poings raconte la progression implacable des mécanismes de violences conjugales, du viol jusqu’à la fuite.

En jouant sur un effet de double voix, le collectif Das Plateau compose le portrait d’une femme divisée, déchirée. Par un jeu de reflets et l’usage de la vidéo, le spectacle s’immisce à l’intérieur du couple, à l’abri des regards, dans le huis clos d’une relation. Poings réussit l’alliage d’une mise en scène audacieuse avec une écriture dramatique d’une puissante actualité. mar 8 et mer 9 mars à 20h durée 1h15 | de 8 à 24€ . lecture-sandwich mer 9 mars à 12h30 au salon de lecture . débrief mer 9 mars

15


musique

Aldous Harding Avec son troisième album, Designer, la Néo-Zélandaise Aldous Harding est entrée plus que jamais en pleine maîtrise de son art : une folk moderne, à l’élégance folle, dans laquelle se déploient des histoires au cœur plus sombre qu’il n’y paraît. De prime abord, tout semble exactement à sa place, harmonieux, presque léger, dans le troisième album d’Aldous Harding, Designer, sorti en 2019 : une perle de folk souple et sensuelle, faite de touches de piano dont on peut presque percevoir l’éclat, d’accords de guitare dont on peut ressentir le grain et la qualité du bois, le tout survolé 16

par la grâce extrême de sa voix. Mais, entre les lignes de textes énigmatiques (du tubesque Barrel à Heaven Is Empty), se cache quelque chose de mystérieux et d’inquiétant, une dose de venin, un coup de fouet, une vérité impossible à cacher. C’est ce contraste fascinant qu’explore depuis ses débuts l’artiste. Et qu’on admire en live comme on viendrait écouter une série de poèmes harmonieux et abstraits, dont on ne comprend que trop bien, d’instinct, la justesse et l’inquiétante portée.

ven 11 mars à 20h de 8 à 24€


danse

Dominique Bagouet / Catherine Legrand So Schnell

Œuvre emblématique du chorégraphe Dominique Bagouet, So Schnell vient de fêter ses 30 ans. Après avoir initié la reprise d’une autre pièce de son répertoire, Jours étranges (présentée en 2016 au lieu unique), Catherine Legrand remonte aujourd’hui So Schnell, et redonne vie à cette pièce exaltante qui n’a pas été jouée sur scène depuis plus d’une décennie. Créée en 1990, So Schnell célèbre – comme l’écrivait Dominique Bagouet – « la joie presque subversive de danser sans donner prise au fatal ». Sur la Cantate BWV26 de Jean-Sébastien Bach et des sons mécaniques de machines à tricoter

(référence à l’entreprise familiale accolée à sa maison d’enfance), Bagouet imagine une danse allègre, joueuse et pleine d’énergie. En 1992 une nouvelle version voit le jour, mais Dominique Bagouet décède quelques semaines avant la première. Catherine Legrand – ancienne interprète de Dominique Bagouet – redonne corps à cette pièce : exit la scénographie et les costumes colorés d’origine, la reprise se concentre sur l’écriture de Bagouet qui, en trente ans, n’a rien perdu de sa radicale vitalité. mar 15 et mer 16 mars à 20h durée 1h | de 8 à 24€ . petite fabrique le 15mars, 19h30 . rencontre avec l’équipe artistique le 16 mars

17


théâtre

Vimala Pons Le Périmètre de Denver Inscrit au sein d’une série d’expérimentations menée par Vimala Pons avec Tsirihaka Harrivel, Le Périmètre de Denver interroge notre rapport à la réalité. La performeuse Vimala Pons joue avec notre capacité à modifier nos souvenirs jusqu’à la mythomanie, à manipuler l’information, à changer la fable en réalité. Vimala Pons a choisi de tester sur ellemême les effets d’un concept mélangeant physique quantique et philosophie, le « Périmètre de Denver ». Imaginons l’existence simultanée de plusieurs 18

mondes, créés par diverses formes de récits en marge de ce que nous appelons « la réalité » : spéculations, autosuggestion, approximation fabulatoire, ou exagération consciente. Le Périmètre de Denver étudie l’ensemble de ces décalages, et l’on finit par croire dur comme fer à l’improbable ! Sur scène, la performeuse se transforme physiquement pour rendre palpable ce fascinant concept. Armée de trois chronomètres et de six grands objets qu’elle n’hésite pas à déconstruire de façon spectaculaire, l’artiste bouleverse de façon réjouissante notre perception du monde. du mar 22 au jeu 24 mars à 20h durée 1h30 | de 8 à 24€ création 2022 coproduction le lieu unique


théâtre

Les Océanographes Émilie Rousset et Louise Hémon Années 50. Anita Conti embarque à bord d’un chalutier et devient la première femme océanographe française à filmer en Atlantique les pêcheurs de morue, les « racleurs d’océan ». Les jeunes metteures en scène et cinéastes, Émilie Rousset et Louise Hémon, dressent un portrait vivant de cette incroyable aventurière. Auteure d’une documentation exceptionnelle sur la vie des marins pêcheurs, Anita Conti, réalisatrice, photographe et auteure, a inspiré, par la force de son caractère et la qualité de son regard artistique, un spectacle où se conjuguent arts visuels et sonores.

Cette odyssée en mer lui rend hommage en liant ses travaux, images d’archives et anecdotes de bord, à des images réalisées grâce aux nouvelles caméras sous-marines et à des témoignages d’océanographes d’aujourd’hui. Ce portrait diffracté, porté par deux comédiennes habitées, révèle la modernité du combat d’une scientifique inspirée qui pressentit très tôt l’impérieuse nécessité de la protection des océans.

Dès 12 ans

du mar 22 au ven 25 mars à 20h au TU-Nantes | durée 1h30 de 6 à 16€ | création 2021 en coréalisation avec le TU-Nantes dans le cadre de Soyouz

19


danse

Ashley Chen Distances

Avec sa nouvelle création Distances, le chorégraphe Ashley Chen aborde un sujet qui coïncide étrangement avec l’actualité : quelles distances régissent nos interactions en société ? Troisième volet d’un triptyque sur les états de notre société contemporaine, ce nouveau spectacle nous parle de l’espace vital entre les individus. Ancien interprète dans la Merce Cunningham Company, Ashley Chen développe une écriture chorégraphique singulière basée sur l’engagement physique.

20

Dans la continuité de cette recherche sur la vélocité, Distances compile et fait surgir un flot d’images puisées dans l’histoire et la culture populaire. Dans un élan continu, dix danseuses anonymes (aux visages cachés par des foulards), à l’énergie sans bornes, mettent à l’épreuve les dynamiques de groupe. Avec pour référence le travail de l’anthropologue américain Edward T. Hall, qui a analysé les distances et rapports interindividuels, Ashley Chen compose et décortique une foule de personnages et de situations en mouvement perpétuel. mar 29 et mer 30 mars à 20h | durée 1h | de 8 à 24€ . playlist-sandwich 30 mars à 12h30 au salon de lecture . petite fabrique 29 mars, 19h30


théâtre

En Marge !

Joris Mathieu en compagnie de Haut et Court En Marge ! est une fiction d’aujourd’hui qui interroge, près d’un siècle après Le Loup des steppes de Hermann Hesse dont elle s’inspire librement, la complexité toujours vivace de trouver son identité et sa place dans un monde devenu difficile à suivre. Sur scène, un homme se livre à un monologue aux allures de stand-up, son « flow » a la puissance d’un cri d’où s’échappe un concentré de ces quatrevingts dernières années. Face à lui, un mur d’écrans déverse des cascades d’images. Dans cette mise en scène pop, l’introspection succède à l’exposition

comme les deux versants d’une même réalité. Car l’histoire est aussi celle d’une rencontre, véritable ou fantasmée, de deux êtres que tout semblait opposer, à l’exception d’un besoin essentiel d’exister, En Marge ! assurément. En Marge !, comme son titre l’évoque, questionne avec lucidité mais sans résignation, la nécessité de se mettre à l’arrêt, l’impossibilité de continuer sur une voie dont le sens nous échappe. mer 6 et jeu 7 avril à 20h durée 1h20 | de 8 à 24€ coproduction le lieu unique . rencontre avec l’équipe artistique le 7 avril . lecture-sandwich le 7 avril à 12h30 au salon de lecture 21


danse

Anne Teresa De Keersmaeker / Rosas Variations Goldberg, BWV 988 Pour l’une de ses rares apparitions sur scène, Anne Teresa De Keersmaeker danse un magnifique solo dédié aux Variations Goldberg de Bach, l’occasion pour elle de traverser avec virtuosité les strates géologiques de son œuvre. Depuis ses premières pièces au début des années 80, Anne Teresa De Keersmaeker s’est imposée comme l’une des grandes figures de la danse contemporaine. Faisant de la musique son terrain de recherche et d’expérimentation, de Steve Reich à John Coltrane, en passant par Brian Eno et l’Ars Subtilior (style de la musique du

22

Moyen Âge), chaque œuvre musicale est l’occasion de remettre en jeu son langage chorégraphique. Après Partita 2 (présenté en 2014 au lieu unique), Mitten wir im Leben sind / Bach6Cellosuiten en 2017 puis The six Brandenburg Concertos en 2018, Anne Teresa De Keersmaeker poursuit son exploration de la musique de Bach et prend aujourd’hui appui sur les fameuses Variations Goldberg. Accompagnée au piano par le jeune prodige Pavel Kolesnikov, la chorégraphe et danseuse sonde l’essence même de son écriture, et signe un solo aussi virtuose que sensible. mar 12 et mer 13 avril à 20h durée 2h | de 8 à 24€ | dans le cadre du festival Variations


musique

Meredith Monk Cellular Songs

Embrasser l’infiniment grand comme l’infiniment petit en un pas de danse ou une note chantée : c’est l’ambition de Cellular Songs, la nouvelle pièce de Meredith Monk, légende américaine de la musique contemporaine vocale. Sa voix a beau prendre tous les chemins possibles, elle nous parle, intimement, à chaque fois. Née en 1942, la New-Yorkaise Meredith Monk est une pionnière de la musique contemporaine vocale, dont le travail, aussi essentiel que celui d’un Steve Reich ou d’une Björk, met en musique nos questionnements métaphysiques. Sa dernière création, Cellular Songs (2018) est le nouveau chapitre d’un cycle

de pièces de théâtre musicales tournées vers notre environnement. Après On Behalf of Nature, qui interrogeait l’état précaire de l’écologie, Cellular Songs se concentre sur ce qui fait l’essence même de l’existence. Accompagnée par un ensemble vocal féminin, Meredith Monk mêle voix, lumières, violon et piano dans une œuvre contemplative, qui envisage les mutations de l’infiniment petit comme un écho à l’incessant mouvement qui compose nos vies. mar 19 avril à 20h au théâtre Graslin, Nantes | de 5 à 25€ dans le cadre du festival Variations en coréalisation avec Angers Nantes Opéra 23


théâtre

Gisèle Vienne L’Étang

Pour tester l’amour de sa mère, un adolescent simule un suicide. Heureusement, tout finit bien… enfin, en apparence. Gisèle Vienne met en scène l’auteur suisse allemand Robert Walser en invitant le spectateur à ressentir le trouble des sentiments et des identités au sein de la cellule familiale, entre jeu et sincérité. La metteuse en scène, chorégraphe, plasticienne et marionnettiste, Gisèle Vienne (venue au lieu unique avec Crowd en 2019) donne vie à l’univers troublant de Robert Walser (1878-1956) : entre

24

désirs et fantasmes, transgression et humour, L’Étang met en scène un enfant qui s’imagine mal-aimé. En développant un travail sur les voix et le son avec son complice de longue date et compagnon du lieu unique, le musicien Stephen O’Malley, et avec deux comédiennes – Ruth Vega Fernandez pour jouer les adultes et Adèle Haenel le personnage principal et les adolescents – Gisèle Vienne met en lumière les sous-textes de L’Étang dans un jeu de mises en abîme chorégraphiques. mer 20 et jeu 21 avril à 20h durée 1h25 | de 8 à 24€ | dans le cadre du festival Variations . audiodesciption le 21 avril


musique

Tigran Hamasyan Pianiste prodige aux influences diverses, ce citoyen du monde fier de ses racines arméniennes pioche dans le jazz, le rock, la musique classique ou folklorique pour ériger, seul ou en groupe, un répertoire personnel d’une rare sensibilité. Visiblement, ce jeune homme n’aime pas se répéter. Sa discographie déjà pléthorique (huit albums et la bande originale du film japonais They Say Nothing Stays the Same de Joe Odagiri) est là pour en témoigner.

Ce cinéphile déclaré et pianiste virtuose, capable, entre autres, de rejouer à l’oreille des classiques de Led Zeppelin et d’autres groupes de rock dès l’âge de trois ans, a depuis accumulé prix, récompenses et distinctions. Pourtant, sur disque comme sur scène où l’improvisation s’invite toujours avec bonheur, Tigran Hamasyan ne laisse jamais sa virtuosité – pourtant époustouflante – l’emporter sur ce qui est pour lui le rôle du musicien : susciter des émotions. sam 23 avril à 20h de 8 à 24€ | dans le cadre du festival Variations 25


musique

Laurie Anderson Pionnière de la musique électronique, l’Américaine est de retour en France pour un nouveau spectacle. Un pas de plus dans le fertile terrain sonore, poétique et politique qu’elle explore depuis plus de 50 ans. Elle est celle avec qui tous ont voulu travailler : de Philip Glass à Jean-Michel Jarre en passant par William Burroughs, Wim Wenders, Lou Reed (qui fut son compagnon et époux, avant sa disparition en 2013) et même la NASA. Laurie Anderson est l’un des piliers de la musique 26

électronique, dont les explorations sont allées de l’expérimentation la plus pure à une pop qui résonne en chacun de nous : en 1981, on trouve en tête des charts anglais O Superman, son titre culte, extrait de son premier album, Big Science. Laurie Anderson, violoniste de formation, ne s’interdit aucun médium, aucune innovation pour refléter les questionnements politiques, technologiques et intimes des époques qu’elle a traversées. Avec, toujours, une extrême modernité. dim 24 avril à 17h de 20 à 30€ | dans le cadre du festival Variations


théâtre

Guillaume Bailliart Faillir être flingué À l’écart de l’imagerie habituelle, Guillaume Bailliart et le groupe Fantômas adaptent le western Faillir être flingué de la romancière Céline Minard. Ou comment exploser un genre généralement cinématographique et littéraire grâce à la puissance du théâtre. Publié en 2013, Faillir être flingué s’est immédiatement imposé comme une variation magistralement réarmée de la conquête de l’Ouest. La fantaisie langagière, l’incongruité des situations, l’histoire palpitante, ont d’emblée séduit Guillaume Bailliart, qui les déploie sur le plateau sous la forme d’un récit choral.

Avec ses multiples personnages (chasseurs de primes, tenancières de saloon, médecins, blanchisseurs chinois, musiciennes et coureurs de prairies), ses aventures humaines comme son sens de l’espérance, le spectacle éconduit le pathos au profit d’un vrai sens du délire. Riche d’une puissance utopique et politique, cette adaptation raconte avec inventivité la naissance d’une civilisation. jeu 28 et ven 29 avril à 20h durée NC | de 8 à 24€ | coproduction le lieu unique . rencontre avec l’équipe artistique le 29 avril . lecture-sandwich le 29 avril à 12h30 au salon de lecture

27


danse

Olivia Grandville Le Cabaret Discrépant Passionnée par les démarches artistiques insolites, la chorégraphe Olivia Grandville puise dans un mouvement artistique d’avant-garde – dont elle garde l’esprit subversif et l’énergie juvénile – pour inventer un cabaret désopilant, colloque sérieusement loufoque, qui tient autant du happening que de la performance. Le Cabaret Discrépant rend hommage au lettrisme, mouvement pluridisciplinaire d’une grande inventivité formelle et poétique né au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

28

En donnant corps et voix au Premier Sonnet Gesticulaire de Maurice Lemaître et au Manifeste de la danse Ciselante d’Isidore Isou, la chorégraphe réveille joyeusement l’idéologie radicale et utopiste de la pensée lettriste. Invitée pour la première fois en 2013 au lieu unique, Olivia Grandville avait présenté l’audacieux et désopilant Cabaret Discrépant, qui a fait le tour des scènes mondiales (Festival d’Avignon, Belgique, Brésil…). (Re)voir cette pièce hors norme est l’occasion de mettre en perspective son parcours artistique entre nos murs.

mar 3 et mer 4 mai à 20h durée 1h10 | de 8 à 24€


musique

Teenage Fanclub Depuis trente ans, ce groupe écossais, qui a compté parmi ses fans les plus fervents feu Kurt Cobain de Nirvana, distille des chansons empreintes d’une rare élégance mélodique, en digne héritier des glorieuses années 1960. Contemporain de Blur ou Oasis, le groupe reste aujourd’hui l’un des secrets les mieux gardés de la scène pop britannique. Formé à Glasgow en 1989, Teenage Fanclub revendique dès ses débuts des influences essentiellement américaines, que ce soit des groupes cultes, comme Big Star, ou

populaires, à l’instar de The Byrds ou The Beach Boys. En une dizaine d’albums studio – dont l’encensé Bandwagonesque, publié en 1991, ou l’excellent Here, paru en 2016 – ces Écossais n’ont trahi ni leurs idéaux artistiques, ni un incroyable savoir-faire pour composer des chansons aux mélodies en apesanteur. Leur nouvel album, Endless Arcade, en est la preuve.

jeudi 5 mai à 20h à La Barakason, Rezé | de 15 à 20€ en coréalisation avec La Soufflerie, scène conventionnée de Rezé et Stereolux 29


musique

Rodrigo Amarante En attendant son deuxième album Drama à paraître à l’été 2021, on savoure l’univers de celui qui a su marier à merveille la tradition acoustique brésilienne et les expérimentations pop électroniques avec Cavalo, son premier disque. Un nouveau chapitre de la musique brésilienne, à la fois sensible et moderne, plus actuel que jamais. Rodrigo Amarante, chanteur au charisme apaisant, est un voyageur au long cours. Découvert au début des années 2000 au sein du groupe Los Hermanos, il a ensuite 30

largué les amarres pour explorer davantage les horizons traditionnels, pop et rock qui le nourrissent depuis toujours. Depuis 2013, Rodrigo Amarante navigue seul : avec son premier album Cavalo, il mêle l’héritage de compatriotes, comme Tom Zé ou Vinicus de Cantuaria (bossa nova, tropicalisme), à des touches de guitares électriques, de cuivres ou de notes synthétiques, ce qui donne à son disque une modernité inédite. Les plus attentifs auront reconnu sa voix chaude au générique de la série Narcos, avec Tuyo, titre digne de la « saudade brasileira », cette mélancolie rugueuse chère à Caetono Veloso. dim 8 mai à 19h de 8 à 24€


cirque – musique

Yoann Bourgeois et Patrick Watson La Blogothèque et le lieu unique ont en commun d’être à l’origine de créations inédites, tournées vers l’hybridation des arts et ancrées dans leur époque. Portées par l’énergie d’une collaboration neuve, les deux structures s’associent pour faire émerger des formes scéniques et prises de parole artistiques nouvelles. Ici, elles font dialoguer le musicien canadien Patrick Watson et le metteur en scène, danseur et acrobate Yoann Bourgeois. C’est en pleine pandémie que Patrick Watson et Yoann Bourgeois ont commencé à échanger. Partageant la même stupeur et les mêmes inquiétudes face à une situation inédite et aux dérèglements sociaux et écologiques qu’elle implique, ils ont imaginé un spectacle qui en dépasse, par sa portée poétique, les horizons bouchés :

« Nous prenons nos responsabilités d’artistes. Car l’exigence d’un monde meilleur se joue aussi symboliquement, dans les imaginaires, contre d’autres imaginaires. » Accompagnés d’une troupe de cinq autres performers, ils évoluent dans une scénographie qui dévoile peu à peu des espaces d’où l’on chute ou auxquels on se raccroche, qui vous lâchent et vous portent à la fois. À la beauté aérienne des mouvements et des jeux de lumière répondent la fragilité et les nuances déployées par la folk du Canadien. Pour transcender, et peut-être mieux comprendre, notre quotidien.

lun 16 et mar 17 mai à 20h de 24 à 35€ coproduction le lieu unique

31


musique

Bassekou Kouyaté Virtuose du n’goni, guitare traditionnelle malienne, Bassekou Kouyate marie avec ferveur passé et présent pour créer une musique sans frontières ni œillères. Héritier d’une tradition familiale, Bassekou Kouyate est presque naturellement passé maître dans l’art du n’goni et, depuis le milieu des années 2000, il est à la tête d’un groupe dont l’identité sonore repose sur cet instrument traditionnel, ancêtre du banjo, décliné en plusieurs tonalités.

32

Avec sa femme au chant, trois autres joueurs de n’goni et des percussionnistes, il a déjà enregistré cinq albums et créé un répertoire grisant et électrisant qui l’a mené aux quatre coins de la planète. Invité à jouer avec les plus grands, de Taj Mahal à Ali Farka Toure en passant par Sir Paul McCartney ou Damon Albarn au sein d’Africa Express, Bassekou Kouyate est devenu l’ambassadeur de luxe d’une tradition en perpétuelle (r)évolution.

sam 21 mai à 20h | de 8 à 24€

Dès 12 ans


cirque

Cirque Trottola Campana

Deux personnages en quête de lumière arrivent d’un ailleurs. Ils ont connu la lueur des tréfonds, ils cherchent l’éclat des sommets. Stupeur ! Des regards convergent vers la piste. Des spectateurs sont là, autour d’eux… Après Matamore, co-signé avec le Petit Théâtre Baraque et joué plus de trois cents fois en France et à l’étranger, le Cirque Trottola revient à sa cellule originelle : un duo devenu quatuor avec les multiinstrumentistes touche-à-tout Thomas Barrière et Bastien Pelenc. Avec leurs instruments nus ou trafiqués, installations bizarres et autres machines sonores, ils sont les compagnons de cordée de cette ascension menée par Titoune et

Bonaventure, interprètes fascinants qui aimantent toutes les émotions. Car la patte Trottola, singulière, n’a pas changé : faite d’exploits virtuoses (trapèze volant, portés acrobatiques…) et d’impalpables petits riens, ces instants fugitifs où une mimique, un regard ahuri ou un dos fatigué sont les détails du paysage pointilliste qu’ils font de la condition humaine. Dans Campana, la cloche sonne et le temps passe, inexorablement… Et il est temps. Le temps de retrouver ces artistes singuliers qui explorent la piste pour y déplier délicatement les ourlets de l’âme humaine.

Dès 10 ans

du mer 1er au dim 12 juin à 20h sous chapiteau Cours St-Pierre (relâche les 3, 6, 7 et 10 juin) durée 1h30 | de 8 à 24€ 33


34


autour des spectacles petite fabrique Ateliers pour enfants

– Atelier théâtre et cinéma / 8-12 ans Autour de Le ciel de Nantes Par Catherine Le Moullec, metteuse en scène et l’association Creative Make

Comédiens ou cinéastes en herbe ? Les enfants vont improviser, pratiquer des jeux d’expression, de diction au gré d’extraits de textes théâtraux sur les liens familiaux. Et pour finir on filmera ! samedi 8 janvier à 17h30 au Grand T 5€ / enfant - Réservations sur la billetterie en ligne du Grand T : www.legrandt.fr

– Atelier arts plastiques et techniques naturelles / 6-10 ans Autour de L’art de conserver la santé d’Ondine Cloez Animée par l’association les Ecolorés

rencontres avec les artistes Bord de plateau à l’issue de la représentation

– Music all, Marco Berrettini, Jonathan Capdevielle et Jérôme Marin : sam 29 janvier, animée par Anne Rauturier

– L’art de conserver la santé, Ondine Cloez : mar 22 février, animée par Henri Landré

– So Schnell, Dominique Bagouet par Catherine Legrand :

mer 16 mars, animée par Matthias Groos

– En Marge !, Joris Mathieu :

jeu 7 avril, animée par Anne Rauturier

– Faillir être flingué, Guillaume Bailliart : ven 29 avril, animée par Henri Landré

Cet atelier d’initiation à la pratique de l’impression végétale a pour but de faire découvrir un échantillon des nombreuses couleurs et surprises que nous réserve la nature. Les enfants participeront à une œuvre végétale collective et repartiront avec leurs papiers imprimés.

débrief

– Atelier de danse / 6-10 ans Autour de So Schnell de Dominique Bagouet par Catherine Legrand

mer 9 mars, après la représentation (durée : 1h15)

mardi 22 février de 19h30 à 21h15 – atelier 1

Un atelier animé par une professionnelle de l’intelligence collective pour partager entre spectateurs les impressions et sensations, à l’issue du spectacle. – autour de POINGS, de Das Plateau, d’après le texte de Pauline Peyrade :

Animé par Lucie Collardeau

La danse de Dominique Bagouet nous transmet joie et énergie. Les enfants goûteront au plaisir de traverser la gestuelle ludique de cette danse, joueront avec les sons : des machines à la musique de Bach ! mardi 15 mars de 19h30 à 21h15

– « Le cri du Pangolin » Atelier de danse / 6-10 ans Autour de Distances d’Ashley Chen Animé par Lucie Collardeau.

C’est l’histoire d’un Pangolin qui se métamorphose au fur et à mesure de son voyage : du Pangolin au Koala, au Toucan, à l’Orang Outan ... Avec quelques activités simples et ludiques, les enfants traversent et vivent les espaces : grotte, forêt, ville, montagne. mardi 29 mars de 19h30 à 21h15

35


lectures & playlists par les artistes de la saison au salon de lecture, sur l’heure du déjeuner (12h30) — Histoires de pistages sauvages avec Mélanie Bestel et Maxence Tual (L’Avantage du Doute) mercredi 12 janvier

Une femme et un ours échappés du spectacle s’installent au salon de lecture. La femme vient lire des récits de pistage sauvage. Suivre les traces d’un ours, de quoi s’agit-t-il ? Et que se passe-t-il lorsqu’il sent sa présence ?... — Musiques populaires revisitées par Marco Berrettini, Jonathan Capdevielle et Jérôme Marin mercredi 27 janvier

Pour ce spectacle hommage au Music-Hall, les artistes ont travaillé avec les musiques populaires qui le nourrissent, jusqu’à transformer un tube rapide de Michael Jackson en une bossa nova ou une chanson de Mylène Farmer en un slow italien… Cette rencontre sera l’occasion de partager ces références musicales — Pauline Peyrade, une auteure de théâtre d’aujourd’hui avec Céleste Germe (Das Plateau) et Pauline Peyrade mercredi 9 mars

Céleste Germe et Pauline Peyrade se sont rencontrées en 2017 autour de la création de Bois Impériaux. À deux voix, elles proposent un moment de lecture autour du dernier texte de Pauline Peyrade : L’âge de détruire.

— Voyages psychédéliques en musique avec Ashley Chen et Pierre Le Bourgeois mercredi 30 mars

Avec pour point de départ Atom Heart Mother de Pink Floyd, l’environnement acoustique de Distances a été pensé comme une expérience psychédélique agrémentée d’ambiances sonores collectées durant de nombreux périples. Le résultat est une série de paysages sonores qui invitent à voyager, à comprendre autrement les sons du monde réel. — Le Loup des Steppes au XXIe siècle avec Joris Mathieu jeudi 7 avril

Pour concevoir En Marge ! Joris Mathieu s’est inspiré de ses souvenirs du Loup des Steppes d’Hermann Hesse. En faisant résonner des extraits du Loups des Steppes avec des lectures d’aujourd’hui, le metteur en scène tisse des ponts entre deux époques. — Céline Minard, romancière insaisissable avec Guillaume Bailliart vendredi 29 avril

Un parcours de lectures à travers l’œuvre de Céline Minard : de la Chine contemporaine au Japon ancien, de la conquête de l’Ouest au Moyen-Âge fantasmatique, entre roman policier, science-fiction, poésie ou récit philosophique, voyageons à travers les mondes et les genres. —

Playlists et lectures animées par Henri Landré de Jet FM, enregistrées pour une diffusion sur la chaîne soundcloud du lieu unique

36


le salon de lecture Un espace libre d’accès où chacun peut venir lire les ouvrages proposés. Plusieurs milliers de livres (des formes courtes, des livres illustrés, des catalogues), consultables sur place, sont mis à disposition de tous : habitués du lieu unique, flâneurs du dimanche, enfants... Tout au long des semaines, des ateliers, rencontres, débats sont organisés… Les grands rendez-vous : – Les nuits de la lecture les 21 & 22 janvier – Les lectures sauvages – lectures et playlists « sandwich » (sur l’heure du déjeuner) : voir page 36 – Les Ateliers en famille : – Les curiosités du salon de lecture : zoom sur des éditeurs, artistes, auteurs originaux. du mardi au samedi, 14h-19h et les dimanches pendant les vacances scolaires 15h-19h programme au semestre, disponible ici :

les rendez-vous du bar Le bar du lieu unique est un endroit de passage, un espace où l’on se rencontre, où l’on (se) découvre... Un coin idéal pour une lecture solitaire, un rendez-vous d’affaires, un déjeuner en amoureux, un concert ou une soirée entre amis... Du matin jusqu’au soir, la radio interne du lieu unique diffuse des playlists curieuses, mélange de musiques d’avant-garde ou populaires, de sonorités éphémères ou éternelles. le lieu unique propose un programme de soirées, du jeudi au samedi : – des concerts live – des soirées club (jusqu’à 4h du matin), – des soirées « chill out » où le public est assis à table pour écouter des DJs Le bar du lieu unique invite des artistes locaux, nationaux ou internationaux, avec une couleur musicale exigeante et large d’esprit. tout au long de la saison | entrée libre programme bimestriel disponible ici:


labo utile Le labo utile est un vaste programme de débats, rencontres, ateliers, conférences et projections pour décrypter le monde d’aujourd’hui. Les propositions qui le composent se veulent accessibles à tous, favorisant la curiosité, la mixité des publics et des savoirs. Le labo utile est structuré en plusieurs axes :

questions de société Les sciences humaines et sociales sont un formidable outil pour nous aider à réfléchir, et permettre de rendre plus intelligibles les questions qui agitent la société. Tout au long de l’année, des chercheurs – philosophes, sociologues, anthropologues, historien·ne·s, politologues, mais aussi médecins, scientifiques… – viennent partager leur réflexion, leurs analyses et nous aident à donner du sens au monde qui nous entoure.

sciences — le goût de l’avenir

La citoyenneté à l’heure de l’anthropocène Le Cnam Pays de la Loire et le lieu unique proposent des rencontres et débats pour analyser les transformations en cours et à venir dans la société. Développer l’esprit critique en vue de participer à des prises de décision éclairées est nécessaire dans un monde en profonde mutation, qui se complexifie sans cesse, et dont les repères sont de moins en moins lisibles.

doc à LU — cinéma documentaire Le cinéma documentaire d’auteur occupe une place importante dans la production cinématographique et son public ne cesse de s’élargir. Son inventivité, la frontière ténue qui parfois s’opère entre réel et fiction, son ouverture aux formes expérimentales, en font un genre cinématographique passionnant, en constante évolution. Les œuvres documentaires, extrêmement diverses par leurs regards, leurs écritures, leurs formes, abordent les réalités du monde et en révèlent la complexité. De très nombreux films, cependant, ne circulent que dans les festivals, les lieux culturels, et ne bénéficient pas toujours d’une sortie en salles de cinéma et sont donc invisibles pour une large partie du public. Ce sont ces films que le lieu unique s’attache à faire découvrir avec les rendez-vous réguliers intitulés Doc à LU : des coups de cœur qui nous viennent d’un peu partout dans le monde, et l’occasion de dialoguer avec leurs auteur(e)s. le lieu unique est le référent de la Cinémathèque du Documentaire pour la région Pays de la Loire.

Programme détaillé disponible sur www.lelieuunique.com et dans la brochure labo utile (disponible au lieu unique ou sur demande, auprès de la billetterie)

38


événements • jan — juin 2022 du jeu 24 au dim 27 février 2022

du mar 12 au dim 24 avril 2022

Atlantide

Festival Variations

les mots du monde à Nantes, festival des littératures Sous la direction artistique d’Alain Mabanckou, la dixième édition d’Atlantide, Les Mots du Monde à Nantes portera haut les mots de l’engagement, de la liberté et de l’ouverture à l’autre. Poésie de l’oralité, fiction ou essai, conte ou roman graphique : toutes les littératures dessineront pendant quatre jours dans la Ville de Nantes de véritables aires de partage ou s’épanouiront débats littéraires et sociétaux. entrée libre | en coréalisation avec La Cité des Congrès de Nantes Programmation courant décembre 2021| www.atlantide-festival.org ven 25 et sam 26 mars 2022

Les Étoiles du documentaire Deux journées intenses de projections et de rencontres avec leurs auteur(e)s pour fêter le film documentaire dans toute sa diversité. Le festival Les Étoiles du documentaire met chaque année en lumière une sélection de trente documentaires et reportages exceptionnels, à découvrir en novembre à Paris, puis en région sous la forme de mini-festivals. Le lieu unique, engagé depuis 2014 dans la diffusion du cinéma documentaire d’auteur, et La Plateforme, pôle cinéma audiovisuel des Pays de la Loire, ont construit ensemble cet événement en partenariat avec la Scam et la Cinémathèque du documentaire et projettent 8 films choisis parmi les 30 récompensés par la Scam. entrée libre | en coréalisation avec La Plateforme, pôle cinéma audiovisuel des Pays de la Loire, en partenariat avec la Scam et La Cinémathèque du documentaire

musiques pour piano et claviers Créé avec la Fondation BNP Paribas, le festival propose, pendant plusieurs jours, de multiples concerts pour mettre en valeur la richesse créative du clavier dans le domaine des musiques classiques, jazz, électroniques, expérimentales, improvisées ou traditionnelles. Spectacles déjà annoncés : - Anne Teresa De Keersmaeker, Variations Goldberg les 12 & 13 avril - Meredith Monk le 19 avril - Gisèle Vienne, L’Étang les 20& 21 avril - Tigran Hamasyan le 23 avril - Laurie Anderson le 24 avril avec la Fondation BNP Paribas programme détaillé disponible courant janvier 2022 sur le site internet du lieu unique et sur www.festival-variations.fr

accueil d’événements organisés par des structures culturelles partenaires sam 2 avril 2022

La grande braderie du livre entrée libre | avec la Bibliothèque municipale de Nantes 39


artistes associés Olivia Grandville

chorégraphe associée Amorcée en janvier 2017, l’association entre Olivia Grandville et le lieu unique arrivera à son terme en juin 2022. Au cours de ces quatre années de riches collaborations, Olivia Grandville a présenté cinq créations : À l’Ouest (2018), Olivia Grandville & Zuiho Taiko (2019), Jour de Colère (2020), Klein (2020) et La Guerre des Pauvres (créé en 2021, en streaming pour cause de pandémie), ainsi que deux reprises : Nous Vaincrons les Maléfices (2021 en streaming) et Foules (2018). La chorégraphe a également inventé un espace temporaire de création chorégraphique qui a été installé dans une salle du lieu unique durant quatre mois : le Dance Park (2019). Pour cette dernière saison d’association, Olivia Grandville a proposé une nouvelle création, Débandade (novembre 2021) ainsi qu’une reprise : Le Cabaret Discrépant (mai 2022). Toute l’équipe du lieu unique se réjouit de sa nomination à la direction du CCN de La Rochelle, à partir de décembre 2021.

Stephen O’Malley musicien compagnon

Figure emblématique de la scène doom metal, Stephen O’Malley, alias SOMA, est le fondateur ou cofondateur d’un nombre incalculable de groupes, comme Burning Witch, Sunn O))) ou Khanate. Pour la deuxième saison consécutive, il s’associe au lieu unique. L’occasion pour lui de montrer une palette d’intérêts et de collaborations vaste, éclectique et exigeante. Il a invité Kali Malone & Puce Mary, ainsi qu’Anna Von Hausswolf à l’automne. Il aura une carte blanche dans le festival Variations, avec plusieurs invités. 40

accueil d’artistes en résidence le lieu unique participe chaque année à plusieurs programmes de résidences, en partenariat avec des institutions culturelles françaises ou internationales. Durant ces temps de travail, le lieu unique accueille des artistes français et étrangers et leur propose également de les mettre en relation avec le public et les professionnels français.

résidences croisées internationales À l’automne commence la résidence croisée avec le Québec, avec le soutien de la Ville de Nantes, du Conseil des Arts et des Lettres du Québec (CALQ). La plasticienne nantaise Marjorie Le Berre se rendra à Montréal, et le lieu unique accueille l’artiste québécois Jasmin Bilodeau (jusqu’en janvier 2022).

programme CHIMERES Le dispositif expérimental CHIMERES, initié en 2018, accompagne des projets en R&D (recherche et développement). Ce programme de résidences, initié par le ministère de la Culture et de la Communication, associe le lieu unique et le TNG (Lyon). En 2020, de nouveaux partenaires ont intégré le projet : l’Espace des arts, scène nationale de Chalon-sur-Saône et le CND, Centre National de la Danse. Cette année, le lieu unique présente À l’origine fut la vitesse de Philippe Gordiani et Nicolas Boudier, premier spectacle issu des résidences CHIMERES.


la libre usine

lieu de création artistique dans le quartier de Malakoff Avec l’ouverture de la libre usine, Nantes se dote d’un nouveau lieu consacré à la création de spectacles dans les domaines des arts vivants.

partage avec les habitant·e·s, qui ouvrira ses portes au public lors de rendez-vous dédiés et développera des projets artistiques sur le territoire.

Conçue pour être un outil de répétition adapté à toutes les formes de spectacle vivant, la libre usine se met avant tout au service des artistes et à la disposition de leurs équipes pour les accompagner dans leur parcours d’expérimentation, de création et de réalisation des oeuvres. Elle est composée du studio de répétition (qui permet d’accueillir des formes plus légères, et est piloté avec la Ville de Nantes) et de l’Atelier de production (une grande salle pour les productions de grande envergure).

La libre usine est inaugurée le 4 décembre 2021 et accueille en résidence, dans l’Atelier de Production : Marilyn Leray pour son spectacle Martin Eden (résidence et spectacle présenté au lieu unique en octobre 2021), Guillaume Bariou (décembre 2021), Olivia Grandville (résidence et spectacle présenté au lieu unique en novembre 2021), Sayat Nova (Alice Dourlen, Jonathan Seilman, Paul Loiseau - résidence en janvier, spectacle présenté au lieu unique en janvier 2022), Enrico Ticconi et Ginevra Panzetti (résidence en mars 2022), Guillaume Bariou (résidence en avril), Stephen O’Malley (résidence en juin).

Située en bord de Loire dans le quartier de Malakoff, la structure est aussi un lieu de

41



informations, renseignements, billetterie 02 40 12 14 34 billetterie@lelieuunique.com guichet ouvert du mardi au samedi, de 12h à 19h, et jusqu’à 20h les soirs de spectacle entrée quai Ferdinand-Favre www.lelieuunique.com

personnes à mobilité réduite Afin d’être accueillies au mieux, merci de bien vouloir vous signaler auprès de l’équipe accueil-billetterie lors de votre réservation et à votre arrivée au lieu unique.

informations sur les dispositifs d’accessibilité Équipe des relations aux publics. — Émilie Houdmon : 02 51 82 15 22 / emilie.houdmon@lelieuunique.com — Céline Gouze : 02 51 82 15 51 / celine.gouze@lelieuunique.com — Charline Gasrel : charline.gasrel@lelieuunique.com

nous écrire le lieu unique BP 21304 44013 Nantes Cedex 1

43

43


informations pratiques points de vente des billets — Guichet du lieu unique – 02 40 12 14 34 — Billetterie en ligne : www.lelieuunique.com (frais de réservation 0,80€ par billet) — Certains spectacles sont en vente dans les points Fnac, Carrefour, Magasins U, Géant. Renseignements au 0 892 68 36 22 (0,34€/min)

comment venir ?

Notre adresse entrée quai Ferdinand-Favre Transports en commun BusWay, ligne 4 / Tramway, ligne 1, arrêt  : Duchesse Anne Bus C2 / C3 / 54 - Arrêt : lieu unique Les parkings les plus proches Duchesse Anne, La Cité des Congrès de Nantes, Allée Baco (accessible aux personnes à mobilité réduite) Emplacement Bicloo devant le lieu unique

préparer votre venue • L’horaire indiqué sur les billets correspond au début du spectacle. Veuillez prendre vos précautions pour arriver en avance, surtout si vous venez en voiture : il n’est pas toujours facile de trouver une place de stationnement aux abords du lieu unique. • L’entrée en salle se fait en général 30 min avant le début du spectacle (sauf exception). • Une fois les portes fermées, les spectateurs retardataires ne pourront plus prétendre à l’accès dans la salle. • Bon à savoir ! Des places de spectacle se libèrent presque tous les soirs, n’hésitez pas à tenter votre chance 30 min avant le début de la repésentation, en vous présentant directement à l’accueil-billetterie. • La direction peut être amenée, en cas de nécessité, à modifier le programme, la distribution des spectacles et l’horaire d’ouvertures des salles.

44

échanges • Tout échange sera facturé 2€ par billet. • Seuls les billets achetés au tarif « carte LU » peuvent être échangés gratuitement, et cela dans la limite des places disponibles et avant la représentation initiale.

précautions sanitaires Les mesures sanitaires sont susceptibles d’évoluer : nous vous invitons à consulter régulièrement notre site internet www.lelieuunique.com pour connaître les dernières adaptations. — Pass sanitaire : afin d’accéder aux différents espaces du lieu unique, chaque visiteur devra présenter de façon obligatoire son pass sanitaire. Détails des modalités du pass sur www.lelieuunique.com — Du gel hydroalcoolique est à disposition aux entrées de salle et à l’accueil, n’hésitez pas à l’utiliser !


repères le lieu unique renforce chaque année sa politique d’accessibilité afin d’offrir au public des conditions dans lesquelles personnes valides et personnes en situation de handicap puissent partager ensemble le plaisir de la découverte.

• accessibilité • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • public aveugle et malvoyant Spectacles en audiodescription – Le ciel de Nantes, Christophe Honoré

ven 7 jan – en partenariat avec Accès Culture – visite tactile du plateau en-amont du spectacle.

– Battle Hip Opsession sam 5 fév

public sourd et malentendant – Visite bilingue du lieu unique

en LSF par Lila Bensebaa, et en français par Hélène Defromont. En partenariat avec Culture LSF sam 5 mars à 15h30

– Hip Opsession, Battle ven 4 et sam 5 fév 2022

– L’Étang, Gisèle Vienne

jeu 21 avr – en partenariat avec Valérie Castan – atelier corporel et visite tactile du plateau en amont du spectacle.

public à mobilité réduite Propositions naturellement accessibles

Nous vous conseillons de vous signaler auprès de l’équipe accueil-billetterie.

Les concerts et les conférences du labo utile sont naturellement accessibles.

public déficient mental et psychique Le service des relations aux publics accompagne les personnes déficientes mentales ou en situation de soutien psychologique.

• venir en famille • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • Dès 6 ans – Battle Opsession Dès 10 ans – Campana, Cirque Trottola

Dès 12 ans – Les Océanographes, Emilie Rousset et Louise Hémon, au TU-Nantes – Bassekou Kouyaté

45


tarifs : billets à l’unité et carte LU

nou

u vea

les billets à l’unité

Les tarifs des spectacles à l’unité sont indiqués directement sur les pages des spectacles et dans le tableau ci-contre. Tarif plein, tarifs avec carte : voir le tableau ci-contre Tarif réduit : voir le tableau ci-contre

s’applique aux étudiants de moins de 30 ans, aux moins de 18 ans, demandeurs d’emploi, titulaires de Cart’s, intermittents du spectacle, plasticiens inscrits à l’URSSAF artistes/auteurs, bénéficiaires du RSA, personnes bénéficiant du minimum vieillesse ou de l’allocation AAH, groupes de 7 personnes minimum (pour les billets à l’unité uniquement).

Tarifs spécifiques — Carte Blanche

le lieu unique est adhérent du dispositif Carte Blanche de la Ville de Nantes.

— Pass Culture

le lieu unique est membre du dispositif « Pass Culture » : réservez via l’application dédiée ou enregistrez-vous pour bénéficier des offres

— Le tarif structures associées

la carte LU

Avec la carte LU bénéficiez des tarifs les plus avantageux Le principe est simple : vous achetez la carte et vous vous engagez à voir au moins un spectacle dans la saison. Vous bénéficiez par la suite du tarif « carte LU » sur tous les spectacles de la saison en cours. Réservez vos spectacles en début de saison ou tout au long de l’année* *dans la limite des places disponibles

tarif de la carte : 10€ tarif plein — 7€ tarif réduit*

carte lu

accordé, pour certains spectacles seulement, aux abonnés TU-Nantes ; Grand T, théâtre de Loire-Atlantique ; La Bouche d’Air ; Angers Nantes Opéra ; Piano’cktail ; Théâtre ONYX (Saint-Herblain) ; La Soufflerie (Rezé) ; Le Théâtre, scène nationale (Saint-Nazaire) ; Le Quai (Angers) ; Le Grand R (La Roche-sur-Yon) ; Le Carré (Château-Gontier) ; Stereolux (Nantes) ; aux titulaires de la carte Cezam et Ciné-Liberté du Katorza.

*voir bénéficiaires du tarif réduit ci-dessus

46

dd 2

2122.in

uunique

CarteLie


tarif avec carte LU SPECTACLES JANVIER > JUIN 2022

tarif plein

tarif réduit

plein

réduit

Christophe Honoré, Le Ciel de Nantes

30

15

25

12

L’avantage du doute, Encore plus, partout, tout le temps

24

12

17

8

A. Dourlen, J. Seilman, P. Loiseau, Sayat Nova, ciné-concert

15

10

10

10

Colette Sadler, Learning from the Future + Leïla Ka, Pode Ser

24

12

17

8

M. Berrettini, J. Capdevielle & J. Marin, Music All

24

12

17

8

Schweigman&, Spectrum

10

10

10

10

Ondine Cloez, L’art de conserver la santé

24

12

17

8

Ryoji Ikeda, 100 Cymbals par Les Percussions de Strasbourg

24

12

17

8

Das Plateau, Poings

24

12

17

8

Aldous Harding

24

12

17

8

Catherine Legrand / Dominique Bagouet, So Schnell

24

12

17

8

Vimala Pons, Le Périmètre de Denver

24

12

17

8

Émilie Rousset et Louise Hémon, Les Océanographes

16

10

10

6

Ashley Chen, Distances

24

12

17

8

Joris Mathieu en compagnie de Haut et Court, En Marge !

24

12

17

8

A. T. De Keersmaeker, Variations Goldberg, BWV 988

24

12

17

8

25

12

17

10

Meredith Monk, Cellular Songs

cat 1 cat 2

10

8

6

4

Gisèle Vienne, L’Étang

24

12

17

8

Tigran Hamasyan

24

12

17

8

Laurie Anderson

30

20

20

20

Guillaume Bailliard, Faillir être flingué

24

12

17

8

Olivia Grandville, Le Cabaret Discrépant

24

12

17

8

Teenage Fan Club

20

15

15

15

Rodrigo Amarante

24

12

17

8

Yoann Bourgeois et Patrick Watson

35

30

24

24

Bassekou Kouyaté

24

12

17

8

Cirque Trottola, Campana

24

12

17

8

Nota bene: les tarifs du Battle sont détaillés sur www.lelieuunique.com

les avantages de la carte LU :

— des tarifs avantageux pour tous les spectacles de la saison — échange des billets possible sans frais (avant la représentation initialement choisie et dans la limite des places disponibles) — 50 % de réduction sur le prix de la carte Ciné-Liberté du Katorza — Avantages tarifaires auprès des structures associées — Elle vous permet d’inviter ponctuellement la personne de votre choix sur certains spectacles à un tarif exceptionnel de 5€. 21 11:53

09/07/20

La carte est nominative et incessible. Elle est valable sur l’ensemble de la saison 2021–22.

47


Deep Fields

Félicie d’Estienne d’Orves « Nous affirmons qu’il existe une infinité de terres, une infinité de soleils et un éther infini. » — L’Infini, l’Univers et les Mondes, Giordano Bruno, 1584. Artiste plasticienne dont le matériau est la lumière, Félicie d’Estienne d’Orves imagine des installations et performances qui font appel à une connaissance des phénomènes du réel et s’intéressent à la définition des limites de l’espace, physique et cosmologique, par la lumière et sa vitesse. Dans le sillage des land artists des années 1970, l’artiste dessine une nouvelle topographie de l’art en arpentant cette terra incognita qu’est l’espace. Cette première exposition monographique présente plusieurs oeuvres développées autour de champs de perception dits « profonds », expression inspirée par l’image prise par le télescope spatial Hubble en 2016. Cliché d’une région du ciel vide en apparence, l’image du « Champ profond de

48

n itio s o exp ’été d

Hubble » a révélé, dans une fenêtre de quelques millimètres, près de trois mille galaxies lointaines embrassant une perspective cosmique de plus de treize milliards d’années-lumière. Le « Hubble Deep Field » est une photographie dont chaque galaxie contient des milliards de soleils, une preuve visuelle de l’infinité des mondes décrite par le philosophe italien Giordano Bruno dès le XVIe siècle. À travers ces paysages représentés par l’imagerie et les modèles scientifiques, la plasticienne interroge notre rapport au réel et nos perceptions qui sont désormais multiples, parallèles, ubiques.

du 20 mai au 28 août entrée libre du 20 mai au 1er juillet : mar – sam 14h-19h / dim 15h-19h du 2 juillet au 28 août : tous les jours de 10h à 19h dans le cadre du Voyage à Nantes


partenaires le lieu unique, scène nationale de Nantes, est subventionné par :

la saison s’est construite avec la participation de (par ordre d’apparition) :

le festival Variations est conçu et mis en œuvre avec :

les partenaires médias du lieu unique :

nos actions de médiation se sont mises en place avec :


L’équipe du lieu unique Direction : Eli Commins Secteur artistique : Patricia Buck (arts visuels), Yves Jourdan (danse), Nicolas Rosette (théâtre, cirque), Isabelle Schmitt (sciences humaines, cinéma), Pierre Templé (musique) Chorégraphe associée : Olivia Grandville Administration et production : Yves Jourdan (directeur adjoint), Capucine Chagneau, Gilles Crusson, Marie Keraudran, Louise Savina Technique et bâtiment : Erwan Colin (directeur technique), Marion Brochier, Gaël Chavignaud, Maxime Delamarre, Feteh Djiljeli, Frédérique Gageot, Nicolas Hourman, Alexandre Le Callonec, Peyo Peronnet, Benoît Quinchard, Adrian Riffo, Mathilde Rossignol, Guillaume Sanchez Secrétariat général : Fleur Richard (secrétaire générale), Karim Gabou, Hélène Garnier, Elsa Gicquiaud, Céline Gouze, Ann’Lise Haubert, Charline Gasrel, Émilie Houdmon, Tanguy Massines, Irina Slatineanu, Cécile Trichet Avec également les agents d’accueil et le renfort de nombreux vacataires et intermittents du spectacle. La saison 2021-22 a été imaginée avec la direction artistique de Patrick Gyger. Toute l’équipe le remercie pour ces dix années à la direction du lieu unique et lui souhaite de belles réussites dans ses nouvelles fonctions. Bonne route à Guillaume Debien! Illustration de couverture : © Eliseo H. Zubiri Identité visuelle : Praline Programme imprimé par Allais sur du papier issu de forêts durablement gérées avec des encres végétales. Licences L-D-20-1682 / L-D-20-1683 / L-D-20-1684

Crédits photos p.6 Le Ciel de Nantes © Jean-Louis Fernandez · p.7 Encore plus, partout, tout le temps © Jean-Louis Fernandez · p.8 Sayat Nova © Sergueï Paradjanov · p.9 Colette Sadler © Giorgio Perrotini + Leïla Ka © Guy Henri · p.10 Music All © Gregory Batardon · p.11 Battle Opsession © David Gallard · p.12 Schweigman& © Schweigman& · p.13 Ondine Cloez © Arya Dil · p.14 Les Percussions de Strasbourg © Henri Vogt · p.15 Das Plateau © Simon Gosselin · p.16 Aldous Harding © Clare Shilland · p.17 So Schnell © Caroline Ablain · p.18 Vimala Pons © V. Pons - L. Gangloff · p.19 Les Océanographes © DR · p.20 Ashley Chen © Ory Minie · p.21 En Marge ! © Nicolas Boudier · p.22 Anne Teresa De Keersmaeker © Anne Van Aerschot · p.23 Meredith Monk © Christine Alicino · p.24 Gisèle Vienne © Estelle Hanania · p.25 Tigran Hamasyan © Lus Kaos · p.26 Laurie Anderson © Ebru Yildiz · p.27 Guillaume Bailliart © les Films Jacques Leitienne · p.28 Olivia Grandville © Yves Godin · p.29 Teenage Fanclub © DR · p.30 Rodrigo Amarante © Eliot Lee Hazel © LU · p.31 Yoann Bourgeois et Patrick Watson © Conner Lee · p.32 Bassekou Kouyaté © Thomas Dorn · p.33 Cirque Trottola © Philippe Laurençon · p.37 Salon de lecture © LU + Bar © KGB · p.48 Félicie d’Estienne d’Orves © DR



« Je suis debout et je me contente de regarder, tâchant de choisir une boîte à ouvrir – une boîte que j’ouvrirai également dans laquelle je trouverai un livre que je lirai. Il faut que je réfléchisse à mon projet sonore, et le fait de lire les mots des autres, d’habiter leur esprit pendant un certain temps, a toujours été un point d’entrée pour mes propres pensées. » — Valeria Luiselli, Archives des enfants perdus

le lieu unique, centre de culture contemporaine, est la scène nationale de Nantes. Il est subventionné par la ville de Nantes, le ministère de la Culture et de la Communication – Drac des Pays de la Loire, le conseil régional des Pays de la Loire et le conseil départemental de Loire-Atlantique.


Millions discover their favorite reads on issuu every month.

Give your content the digital home it deserves. Get it to any device in seconds.