Page 1

L’ALIMENTATION INTUITIVE ADIEU RÉGIME

LA GUÉRISON DES TROIS CORPS GRÂCE AU YOGA

LA DISCIPLINE UNE VRAIE LIBERTÉ DE CHOISIR

BOOSTER SON SYSTÈME IMMUNITAIRE

Soins ayurvédiques ou nordiques

+

JOSÉE

LAVIGUEUR TOUJOURS PLUS ENGAGÉE POUR LA SANTÉ

COSMÉTIQUE NATURELLE

DISTINGUONS LE VRAI DU FAUX

PRAGUE, VIENNE ET BUDAPEST SPIRITUALITÉ SUR LE DANUBE

5 RAISONS D’INTÉGRER LE TEMPEH À NOTRE MENU


Voilà trente ans que Josée s’investit à changer, petit à petit, les habitudes des Québécois en ce qui concerne l’importance de l’activité physique. Trente ans qu’elle partage sa passion et son envie de bouger grâce à ses innombrables conseils. Les choses seraient-elles réellement en train de changer ?

12

© Laurence Labat


Magazine Mieux-Être no80, Avril 2016

MIEUX VIVRE

À CHAQUE PARUTION

08 Concours 10 Mieux lire 64 Abonnement 81 Mieux trouver

52 Les carnets des Augustines;

ces herboristes apothicairesses

56 Fabriquer une crème beauté maison 60 Nos choix influencent notre santé 62 Beauté naturelle

MIEUX ÊTRE

MIEUX MANGER

12 Josée Lavigueur

66 Cahier spécial  : Cosmétique naturelle,

Donner l’envie de bouger

distinguons le vrai du faux

70  Cahier spécial  : L’innovation

MIEUX S'INSPIRER

de la farine ancienne!

16 Europe centrale

Musique et spiritualité sur le Danube

20 La guérison des trois corps par le yoga 24 Le pranayama, une expérience subtile du yoga

74  Cahier spécial  : Les bienfaits de l’aloe vera 76  Cahier spécial  : 5 raisons d’intégrer le tempeh à notre menu

78 L’alimentation intuitive,

manger sans se casser la tête

MIEUX PENSER

28 La discipline ou les regrets ? 34 La fidélité à soi, nourrir sa source intérieure 38 Y a-t-il un lien entre la beauté intérieure et la façon de se ­nourrir?

***Erratum Mieux-Être Édition Février 2016 : Une erreur s’est glissée dans le site internet de Novarnica, une trouvaille de notre dernier numéro. Nous devrions bel et bien lire novarnica.com

42 La beauté du monde réel 46 Découvrir et apprécier sa valeur pour redonner

50 La Belle d’Ivory Vienne

16

20 magazinemieuxetre.ca

5


Magazine Mieux-Être no80, Avril 2016

SUIVEZ-NOUS DÈS AUJOURD'HUI !

PRÉSIDENT Frédéric Couture | fredc@lexismedia.ca 514 394-7156 poste 201 VP DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES Mélanie Lebeault | melanie@lexismedia.ca 514 394-7156 poste 211 COMMUNICATIONS ET MARKETING Mireille Gendron | mireille@lexismedia.ca 514 394-7156 poste 204 DIRECTION ARTISTIQUE Z Communications RÉVISEURE Cassandra Poirier COLLABORATEURS Peggy Beland, Michel-Jacques Bergeron, Sophie Bienvenue, Manon Blondin, Lise Bourbeau, Anne-Marie Carreau, Noemie Crepeau, Michael Deslandes, Natacha Imbeault, Marjolaine Mercier, Mark Langlois, Antoinette, Layoun, Michael Makhan, Cassandra Poirier, Marie Portelance, Alain Renaud, Helene Renaud, Krystine Saint-Laurent, Dali Sanschagrin et Karine Verpillot VENTES NATIONALES Frédéric Couture | fredc@lexismedia.ca 514 394-7156 poste 201 VENTES QUÉBEC Mélanie Lebeault 514 394-7156 poste 211 melanie@lexismedia.ca DISTRIBUTION EN KIOSQUE Messageries Dynamiques PHOTOGRAPHIES INTÉRIEURES (sauf indication contraire) © Shutterstock. Tous droits réservés

EN COUVERTURE | Photo : Maxime Desbiens Dépôt Légal − Bibliothèque et Archives du Québec Dépôt Légal − Bibliothèque et Archives Canada. ISSN − 1718-7540 Imprimé au Canada Convention de Poste-publications − no 41771514 Retourner toute correspondance ne pouvant être livrée au Canada à : Service aux abonnés – Lexis Média Inc. 1991 Boulevard Périgny, suite 202, Chambly (Québec) J3L 4C3 Le contenu du magazine ne peut être reproduit sans autorisation écrite. Le magazine Mieux-Être se dégage de toute responsabilité concernant le contenu des publicités publiées dans ses pages. Les opinions exprimées dans les articles ne sont pas nécessairement partagées par l’éditeur. Les informations contenues dans les articles ne remplacent nullement l’avis d’un professionnel de la santé.

ABONNEMENT En ligne − www.boutiquelexismedia.ca ou postez un chèque à l'ordre de Lexis Média Inc. 1991, Boulevard Périgny, suite 202, Chambly (Québec) J3L 4C3 514 394-7156 poste 202 Prix (au Canada seulement) − 25,00 $ (taxes incluses) pour 6 numéros − 40,00 $ (taxes incluses) pour 12 numéros COMMENTAIRES OU CHANGEMENT D’ADRESSE sac@lexismedia.ca ADMINISTRATION Lexis Média Inc. 1991, Boulevard Périgny, suite 202, Chambly (Québec) J3L 4C3 T. 514 394-7156 poste 202 F. Télécopieur : 514 394-7157

Magazine Mieux-Être est une propriété exclusive de Lexis Média Inc.

Canadian Media Circulation Audit

6

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016

Nous reconnaissons l’appui financier du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du Canada pour les périodiques, qui relève de Patrimoine canadien.


Gardez le rythme avec vos besoins en probiotiques

NOUVEAU

C’est le temps idéal pour prendre soin de votre santé, et avec New Roots Herbal, vous êtes entre bonnes mains. Nos probiotiques vous donnent une multitude de choix pour les bienfaits sur votre santé, comme aider à stimuler votre système immunitaire ou prévenir la maladie, la constipation, la diarrhée et plus, tout en maximisant l’absorption des nutriments pour une meilleure santé. Nos probiotiques disposent d’une protection supérieure contre les acides gastriques avec notre enrobage entérique naturel PH5D. Vous serez donc assuré que les cellules arrivent saines et actives à vos intestins. Être proactif avec votre bienêtre général commence avec les probiotiques New Roots Herbal. Trouvez le vôtre aujourd’hui !

Trouvez le vôtre aujourd’hui : ProbioticsUrgency — Essentiel après la prise d’antibiotiques. 50 milliards de cellules vivantes pour des résultats rapides. Prendre au premier signe de rhume ou de grippe.

ProbiotiquesRécupération — Formule puissante (120 milliards d’UFC) avec 12 souches humaines pour repeupler la flore intestinale.

Travelers’Probiotic — Protège contre la diarrhée du voyageur.

AcidophilusUltra — Renforce la santé immunitaire et intestinale.

ProbioticIntensity — Formule de pointe avec un total de 18 souches dont 10 humaines, 1 végétale et 7 laitières, ainsi que du colostrum pour des effets bénéfiques maximaux.

IBSUrgency — Soulage les symptômes du côlon irritable, comme les ballonnements, la diarrhée et la constipation.

Disponibles exclusivement dans les magasins d’aliments naturels ; visitez newrootsherbal.com/magasin

Prévention et Soins ® depuis 19 85 • Notre laboratoire accrédité ISO 17025 emploie 15 scientifiques : 3 PhD, 4 MSc, et 8 BSc • Tous nos produits sont sans OGM

new r oot sher bal @N ew R oot sH R B L new r oot sher bal . com


CONCOURS

FAITES-VOUS DU BÉNÉVOLAT ? Partagez votre opinion et courez la chance de remporter

UN FORFAIT POUR DEUX PERSONNES UNE VALEU R DE AU NORDIK SPA-NATURE PLUS DE 230 $

Le forfait inclut un accès au site, aux bains (chauds, froids et tempérés), aux saunas ainsi qu’aux aires de repos. Le forfait inclut également une robe de chambre de location pour la journée et un traitement Källa. Pour participer au concours, répondez à notre question par courriel à l’adresse concours@lexismedia.ca en inscrivant « concours MIEUX-ÊTRE » dans la boîte d’objet du message. Le nom du ou de la gagnante sera dévoilé dans notre prochain numéro. Seules les réponses signées et accompagnées d’une adresse complète et d’un numéro de téléphone seront admissibles au concours.

NOUS VOUS DEMANDIONS : QUELLE EST VOTRE RECETTE « GRAND-MÈRE » POUR COMBATTRE LE RHUME ? Félicitations à notre gagnante, Chantal Landry de Québec, qui remporte un forfait Cook It, valide 3 jours, d’une valeur de 90 $. RÉPONSE DE LA GAGNANTE : Ma réponse est le repos, car que l’on prenne plein de choses, il n’y a que le temps. Bien emmitouflée dans une couverte la première journée et ne rien faire. Prendre une petite soupe. La 2e journée, s’habiller bien chaudement et aller respirer l’air de dehors. En revenant, ouvrir la porte quelques minutes pour laisser entrer l’air pur. Voilà ma façon de combattre un rhume.

8

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016


SOULAGEZ VOTRE ARTHROSE NATURELLEMENT

Le nouveau Genacol Optimum est une formule liquide améliorée et optimale qui aide à réduire la douleur aux articulations associée à l’arthrose/l’ostéoarthrite. Ce produit naturel de haute qualité contient une synergie de 4 ingrédients naturels essentiels au maintien de la santé des articulations.

COLLAGÈNE AMINOLOCK ®

LA GLUCOSAMINE

Sert de régénérateur et aide à réparer les tissus endommagés : le cartilage, les tendons, les ligaments, la peau et bien plus.

Aide à lubrifier les articulations.

MSM

SULFATE DE CHONDROÏTINE

Sert de catalyseur et aide à la synergie de tous les ingrédients.

Protège les articulations.


MIEUX LIRE

HALTE AUX KILOS : VAINCRE LA PRISE DE POIDS SANS RÉGIME La gestion de votre poids est au cœur de vos préoccupations ? Vous cherchez la solution à votre prise de poids, mais ne voulez pas faire de régime ? Halte aux kilos ! décrit en détail tous les trucs et stratégies pour retrouver son poids d’équilibre sans faire de régime et sans interdits ! Dans ce livre, vous apprendrez : quelles sont les causes de votre surpoids, comment cesser de faire le yoyo, quel type d’alimentation privilégier, comment bâtir des collations et des repas rassasiants, comment limiter le grignotage, comment augmenter sa dépense énergétique et comment se fixer des objectifs « intelligents ». Bref, vous apprendrez à devenir un mangeur conscient. Hélène Baribeau, Éditions de la semaine, 2015

ADIEU FATIGUE Dans ce livre, Yuri Elkaim révèle les clés de l’approche holistique qui lui a permis de remédier définitivement à son problème de fatigue chronique. Son plan d’action, simple et facile à suivre, se concentre sur divers aspects de votre santé : vos habitudes alimentaires, l’état de votre système digestif, votre capacité à lutter contre la pression, votre façon de faire de l’exercice, et plus encore. En transformant votre mode de vie, vous serez plus productif et parviendrez à atteindre tous vos objectifs ! Yuri Elkaim, Les Éditions de l’Homme, 2015

10

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016

260 TRUCS ET TECHNIQUES POUR UNE BEAUTÉ NATURELLE

ALIMENTS REMÈDES : PRÉVENIR ET ­SOULAGER 50 PROBLÈMES DE SANTÉ

Ce livre contient tout autant l’information que l’inspiration nécessaire pour amorcer la fabrication de produits de beauté naturels dans votre propre cuisine. À l’aide de conseils pratiques, d’instructions claires et de photographies, étape par étape, vous apprendrez à créer lotions et potions individuelles, en n’utilisant que des ingrédients naturels et biologiques, qui nourriront et soigneront votre corps. Chassez vos soucis esthétiques et évitez les pièges courants grâce aux suggestions « à l’essai » et « conseil malin ». Shannon Buck, Broquet, 2015

Dans la première section de ce livre, vous découvrirez les bienfaits pour la santé de vingt « super aliments », dont les cerises, les betteraves, les champignons, les raisins, le thé et l’huile d’olive. La seconde partie du livre détaille cinquante problèmes de santé communs et explique quoi manger – et ce qu’il est préférable d’éviter – pour prévenir la maladie et calmer les symptômes qui y sont associés. Pour chaque affection, par exemple le diabète, la migraine, la fatigue chronique, l’anémie ou l’insomnie, vous découvrirez une recette à base d’ingrédients soigneusement choisis et une liste de judicieux conseils. Pratique et accessible, l’ouvrage vous encourage à profiter des nombreux bienfaits d’une alimentation réfléchie ! Dr. Sarah Brewer, Les Éditions de l’Homme, 2015


Peut contenir des traces de

CD

inclus

CD

inclus

DVD

inclus

Prescrits par votre libraire

CD

inclus

edhomme.com


MIEUX ÊTRE ENTREVUE

Josée Lavigueur

Donner l’envie de bouger Cette année, Josée Lavigueur fête ses 30 ans de carrière. Oui, vous avez bien lu ! Voici bien la preuve qu’une vie active et saine préserve une jeunesse presque éternelle. Car il n’y a pas plus rayonnante et inspirante qu’elle. Demandez d’ailleurs à tous ceux et celles qu’elle a convaincus des bienfaits de bouger, ne serait-ce que 30 minutes par jour. Que ce soit à la télévision, par l’entremise d’un DVD ou d’un livre, ou lors d’une séance d’aérobie bien rythmée chez Énergie Cardio, à son contact, la motivation devient vite contagieuse.

Par Cassandra Poirier Photos: Laurence Labat

L’

aventure commence en 1985. À cette époque, les cassettes vidéo de Jane Fonda faisaient fureur et la demande pour ce type d’entrainement était en forte hausse. « Je suis entrée làdedans comme un poisson dans l’eau, parce que c’était comme de la danse », raconte Josée. Déjà toute petite, elle en est ­passionnée et elle suivra même sa formation de ballet. À l’adolescence, les comédies musicales soulèvent son enthousiasme, à tel point qu’elle en rêve. Mais pour ajouter une corde à son arc, Josée Lavigueur fait un ­baccalauréat en activité physique à l’université. Une décision qui sera un tournant pour la suite de sa carrière et qui la mènera d’abord à animer ses premières classes d’aérobie. « Être devant un groupe avec de la musique et faire de l’animation ; je me découvrais vraiment une nouvelle ­passion. J’ai eu cette chance de trouver très tôt une activité qui m’allumait énormément et qui m’allume encore. Je donne toujours des cours avec autant d’enthousiasme, trente ans plus tard! » Lors d’une compétition pancanadienne d’aérobie, où Josée

12

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016

remporte une médaille d’or en équipe avec ses collègues, elle attire l’attention des médias qui la mènera d’abord sur les ondes de RDS, puis de TVA. En 1999, elle trouve sa place au sein de l’équipe de Salut, ­Bonjour! qu’elle n’a pas quitté depuis, 16 ans plus tard. Si Josée reste aussi présente dans les médias et de façon encore plus importante dans le cœur des Québécois, c’est bien parce qu’elle y prend un énorme plaisir et qu’elle croit au pouvoir de bouger ! Sa ­mission : rendre l’activité sportive accessible au plus grand nombre. Personne n’est laissé pour compte. Il n’y a qu’à jeter un coup d’œil à la liste impressionnante de 30  DVD qu’elle a réalisés au cours de ces années. Et 2016 devrait voir ce nombre augmenter à 31, promet-elle. « Je ne veux pas que l’activité physique s’adresse seulement à une catégorie de personne, mais bien à tout le monde. Bouger est accessible, et surtout essentiel ! Il y a un mouvement qui est clairement en train de s’établir au ­Québec, où les gens ont compris l’importance de bouger et de faire de l’activité physique, pas pour la silhouette, mais pour la santé en priorité. »

« Il y a un mouvement qui est clairement en train de s’établir au Québec, où les gens ont compris l’importance de bouger et de faire de l’activité physique, pas pour la silhouette, mais pour la santé en priorité. »


« Dès qu’on bouge, il y a une fierté qui s’installe. Il y a une endorphine qui est réelle, on se sent mieux dans notre tête et on est plus sûr de nous. C’est un cercle positif ! »

14

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016


MIEUX ÊTRE ENTREVUE

« Les deux femmes ont à nouveau réuni leurs expertises pour offrir le livre Manger et bouger au féminin, à paraitre le 2 mars prochain, un livre s’adressant aux femmes et aux différentes problématiques qu’elles peuvent rencontrer : le manque d’énergie, la perte de poids, les défis hormonaux, etc.  »

BOUGER PLUS, S’ALIMENTER MIEUX L’important est bien de bouger, mais il n’est pas toujours évident de s’y mettre. Par quoi commencer ? Voilà une question sur laquelle Josée se penche souvent. « Ce n’est pas tout le monde qui a, dès le départ, envie de passer les portes d’un centre de conditionnement physique, mais ça peut venir avec l’assurance. Et cela commence en passant la porte de la maison et en mettant de bonnes chaussures, explique-t-elle. Dès qu’on bouge, il y a une fierté qui s’installe. Il y a une endorphine qui est réelle, on se sent mieux dans notre tête et on est plus sûr de nous. C’est un cercle positif ! » Mais plus que tout, la notion de plaisir est essentielle pour cette férue de sport qui croit toutefois en l’équilibre. « Il y aura toujours une dimension d’effort associé à l’activité physique. Ce n’est pas pour rien qu’on essaie encore de trouver des recettes miracles, mais il n’y en a pas ! Il faut se lever et bouger ! Et pour rendre cela agréable (ce qui est très possible et faisable), c’est de trouver des éléments plaisants, de se poser des questions. Qu’est-ce que je pourrais faire qui changerait ma vie ? Parce qu’elle va définitivement changer ! » Si l’activité physique est primordiale, une bonne alimentation saine et complète n’est pas en reste, bien au contraire explique Josée. « Tu ne peux pas faire le choix du virage santé dans ta vie en disant : je vais seulement bouger plus, sans manger mieux. Mais ce qui est extraordinaire, c’est que les gens commencent à comprendre que les diètes, c’est une mauvaise idée ! C’est plutôt une question de portion et de choix, et non de privation. »

C’est en voulant explorer ce thème que le projet de la trilogie Kilo Cardio a pris forme, avec Isabelle Huot et le motivateur Guy Bourgeois, ces livres combinant des menus santé, des programmes d’entrainement complets et des conseils pour ne pas perdre de vue nos objectifs. Plus de 420 000 copies de la trilogie ont été vendues, une réelle fierté pour Josée. « L’idée que les gens ont acheté ton livre, c’est excitant. Mais ce qui l’est encore plus, c’est l’idée que les gens ont acheté ton livre et l’ont tellement aimé qu’ils en ont parlé aux gens autour et qu’ils ont eu les résultats escomptés. C’est tellement motivant ! Les gens nous font confiance et c’est un privilège. Et qu’ils réussissent à atteindre leurs objectifs avec le livre, c’est le summum ! » D’ailleurs, les deux femmes ont à nouveau réuni leurs expertises pour offrir le livre Manger et bouger au féminin, à paraitre le 2 mars prochain, un livre s’adressant aux femmes et aux différentes problématiques qu’elles peuvent rencontrer : le manque d’énergie, la perte de poids, les défis hormonaux, etc. Voilà trente ans que Josée s’investit à changer, petit à petit, les habitudes des Québécois en ce qui concerne l’importance de l’activité physique. Trente ans qu’elle partage sa passion et son envie de bouger grâce à ses innombrables conseils. Les choses seraient-elles réellement en train de changer ? Serions-nous plus nombreux à enfiler nos chaussures de sport qu’avant ? Une chose est certaine, Josée Lavigueur est une figure inspirante qui nous poussera toujours à aller plus loin, à notre rythme, sans pression... et dans le plaisir !

« Si l’activité physique est primordiale, une bonne alimentation saine et complète n’est pas en reste, bien au contraire. »

CASSANDRA POIRIER Journaliste

magazinemieuxetre.ca

15


MIEUX S'INSPIRER VOYAGE

EUROPE CENTRALE PRAGUE, VIENNE ET BUDAPEST MUSIQUE ET SPIRITUALITÉ SUR LE DANUBE Musique et spiritualité se conjuguent dans ces trois capitales de l’Empire austro-hongrois, Vienne, et puis Prague et Budapest. Même si la pratique religieuse y est à la baisse, il reste que le fait spirituel persiste à travers la présence de nombreux édifices religieux et de la musique d’inspiration religieuse, tant classique que contemporaine. Et les habitants de ces trois villes se retrouvent inévitablement dans des lieux où on célèbre leur héritage musical et religieux. Spiritualité n’est pas nécessairement nommée, mais elle baigne la réalité quotidienne depuis des siècles.

Par Mark Langlois de Spiritours

Vienne ne peut que rappeler la gloire de l’Empire austrohongrois. Ses monuments grandioses se situent surtout dans l’enceinte du célèbre Ring, dominé par le palais royal (Hofburg). C’est dans sa chapelle (Hofmusikkapelle) qu’on peut entendre les Petits chanteurs de Vienne (Wiener Sängerknaben) chanter une messe de Mozart, de Schubert, ou de tant d’autres là où pendant des siècles se recueillaient les membres de la famille impériale. C’est à la cathédrale Saint-Étienne (Stephansdom) que bat le cœur spirituel des Viennois voire des Autrichiens. C’est ici que se sont tenues les funérailles d’Antonio Vivaldi en 1741, et 41 ans plus tard, l’union de Wolfgang Amadeus Mozart et Constanze Weber. La vie musicale y est toujours vivante, tant pendant les liturgies que lors des nombreux concerts spirituels qui y sont offerts.

Mais l’âme musicale des Viennois et des Autrichiens… c’est l’Opéra d’État de Vienne (Wiener Staatsoper). Un des éléments les plus importants dans le projet du Ring, il fut inauguré le 25 mai 1869 avec la présentation de l’opéra Don Giovanni de Mozart. Comme de nombreux monuments de la ville, lui aussi a subi les affres de la guerre. Et ce n’est que le 5 novembre 1955 que l’Opéra rouvre avec une représentation de Fidelio de Beethoven dirigée par Karl Böhm. On peut poursuivre sa quête de musique à travers de nombreuses salles et églises de Vienne. On dit que Brahms venait souvent se recueillir dans la tranquillité de la magnifique église baroque de l’église Saint-Charles (Karlskirche). On peut souvent y entendre des concerts sacrés offerts par divers orchestres et chorales de la ville. À quelques pas se trouve le Wiener Musikverein, port d’attache de l’Orchestre Philarmonique de Vienne.

« La présence de la musique de toutes les époques et de vestiges rappelant une recherche spirituelle et artistique diversifiée illustre bien la quête de sens et de beauté à travers l’histoire des habitants de l’ex-Empire austro-hongrois.  »

16

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016


Prague

magazinemieuxetre.ca

17


MIEUX S'INSPIRER VOYAGE

Concert de violon à Budapest

« On retrouvera la musique dans de nombreuses salles et églises de Vienne. Effectivement, pour un mélomane, Vienne est magique! Il est difficile de ne pas s’imaginer qu’on foule les mêmes pavés que ces géants – Mozart, Beethoven, Schubert, les Strauß, Mahler et bien d’autres encore! »

On retrouvera la musique dans de nombreuses salles et églises de Vienne. Effectivement, pour un mélomane, Vienne est magique! Il est difficile de ne pas s’imaginer qu’on foule les mêmes pavés que ces géants – Mozart, Beethoven, Schubert, les Strauß, Mahler et bien d’autres encore! On sera à même de constater la ferveur des Viennois devant ce grand écran à l’extérieur de l’Opéra qui permet aux enthousiastes de visionner ce qui se passe simultanément sur sa scène. Le souffle du passé, la vibration du présent et l’élan vers l’avenir se conjuguent dans la musique…

18

religion. Prague étale ses centaines d’églises, les unes plus éblouissantes que les autres. Et depuis peu, l’État a remis les lieux de culte aux églises qui les restaurent patiemment. On pense d’abord à la Cathédrale Saint-Guy à Prague (Metropolitní katedrála svatého Víta), bien campée dans l’enceinte du Château de Prague et dominant la ville derrière le Pont Charles (Karlův most). L’église Notre-Dame du Tyn (Kostel Matky Boží před Týnem) et le Mémorial de Jan Hus rappellent l’importance de ce dernier dans la pensée spirituelle du peuple tchèque. Et l’Église Notre-Dame de la Victoire /Kostel Panny Marie Vítêzné renferme la célèbre statue de l’Enfant Jésus de Prague. Bien entendu, la visite des synagogues du quartier juif de Prague (Josefov) s’impose.

Compter Prague comme ville du Danube, c’est pousser la géographie un peu fort. Cependant, son importance comme capitale sous l’Empire austro-hongrois justifie tout à fait ce positionnement.

Prague foisonne de concerts et de manifestations musicales qui se déroulent tantôt au Théâtre National (Národní divadlo), au Théâtre des États (Stavovské divadlo) où Mozart dirigea lui-même la première de Don Giovanni le 29 octobre 1787, à l’Opéra d’état (Státní opera), au Rudolfinum, salle d’attache de la philharmonique tchèque ou dans une des nombreuses salles ou églises où on offre tous les genres de musique dans un cadre enchanteur.

Dans la République tchèque, de nombreux vestiges de la présence chrétienne (catholique et hussite, particulièrement) et juive font partie intégrante du patrimoine même si une majorité de la population se dit athée ou sans

La ville elle-même et la Vltava (Moldau) qui la traverse expliquent le caractère à la fois mélancolique et patriotique de la musique de ses fils – Smetana, Fibich, Dvořák, Janáček, et Martinů pour n’en nommer que quelques-uns.

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016


C’est à juste titre qu’on surnomme Budapest « la perle du Danube ». Le parlement néo-gothique dont l’image féérique se reflète dans le Danube ne cesse d’éblouir! Du côté de Buda, le quartier du Château attire d’abord le regard avec son église gothique de Saint-Mathias (Mátyás-templom). Le Bastion des pêcheurs (Halászbástya) et Le Mont Gellért (Gellért-hegy) offrent des vues prenantes et de Buda et de Pest. Quant à Pest, elle offre un charme tout à elle! Gustav Mahler et Otto Klemperer ont été directeurs musicaux de L’Opéra d’État de Hongrie (Magyar Állami Operaház,). La splendide avenue Andrassy (Andrássy út) bordée de maisons néo-Renaissance débouche sur la Place des héros (Hősök tere), ellemême entourée du Palais des arts (Műcsarnok) et du Musée des beaux-arts (Szépművészeti Múzeum). Mais surtout, il fait bon se perdre dans les ruelles étroites où s’étalent de nombreuses boutiques et restaurants. Et on ne peut oublier que Budapest est aussi la patrie de Franz Liszt, de Karl Goldmark, de Zoltán Kodály, de Béla Bartók et de tant d’autres qui ont fait la gloire de Budapest. Et la magnifique Basilique Saint-Étienne de Pest (Szent István-bazilika) achevée en 1905 impressionne par ses dimensions et son faste. C’est l’Empereur François-Joseph lui-même qui inaugure ce temple de style néo-Renaissance.

L’INCONTOURNABLE Salon pour la famille !

24e ÉDITION

3e

ÉDITION

MONTRÉAL

PLACE BONAVENTURE 7-8-9-10 avril 2016

QUÉBEC

EXPOCITÉ 29-30 avril et 1er mai 2016

Les ponts sur le Danube, et particulièrement le Pont des Chaines (Széchenyi lánchíd), et le Pont de la ­Liberté (Szabadság híd), et le Pont Élizabeth (Erzsébet híd) (nommé en l’honneur de l’Impératrice Sissi) charment tant par la vue qu’elles offrent sur la Budapest et sur son fleuve que par leur beauté et leur histoire. La présence de la musique de toutes les époques et de vestiges rappelant une recherche spirituelle et artistique diversifiée illustre bien la quête de sens et de beauté à travers l’histoire des habitants de l’ex-Empire austro-hongrois. Au-delà du fait de la baisse actuelle de la pratique religieuse, les Autrichiens, les Tchèques et les Hongrois fréquentent toujours ces lieux de culte ancestraux… souvent pour y entendre la musique (souvent d’inspiration religieuse), mais aussi pour s’y baigner de l’ambiance et de la spiritualité qui s’en dégagent depuis des générations. Ces trois cultures communiquent leur « âme » à travers leurs trésors artistiques dont l’esprit imprègne leur quotidien.

MARIE-ÉLAINE THIBERT Marraine des Salons

Être parent, ça s’apprend !

DE NOMBREUX EXPOSANTS NAISSANCE LOISIRS

SANTÉ ÉDUCATION CONSOMMATION

Un feu roulant d’activités ! Espace Jean Coutu Haltes-bébés Mode, spectacles, conférences Achats sur place

GRATUIT POUR LES 12 ANS ET MOINS Un voyage en Europe centrale sur le même thème est organisé par Spiritours du 14 au 24 mai 2016. Mark Langlois, auteur de cet article, en sera l’accompagnateur pour la 3eme année consécutive. Pour informations : www.spiritours.com ou 514-374-7965, sans frais : 1-866-331-7965

salonmaternitepaterniteenfants.com PARTENAIRE WEB :

Suivez-nous :

EN COLLABORATION AVEC :

T. 450 227-7221

magazinemieuxetre.ca

19


yoga La guérison des trois corps par le

20

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016


MIEUX S'INSPIRER YOGA

LE CORPS DE NOURRITURE – STHULA SHARÎRA L’enveloppe physique (Anna-maya kosha) Qu’est-ce qui rend la discipline du yoga si complète ? Pourquoi les gens qui intègrent cette pratique au quotidien semblent-ils porteurs d’un grand bien-être intérieur et affichent-ils toujours une mine resplendissante? En quoi le yoga influence-t-il le fonctionnement du corps humain? Comment les bienfaits de cette discipline ancestrale s’intègrent-ils aussi rapidement en nous?

Le premier corps est celui qui est visible à l’œil nu. Celuici est composé d’une seule enveloppe, constituée de chair, de nutriments et de nourriture. C’est la partie de l’être humain, la plus grossière, qui mène vers la quête du divin. Il est nécessaire de prendre grand soin de cette enveloppe qui nous est prêtée pour une durée indéterminée, afin d’accéder au niveau supérieur de connexion spirituelle.

Par Sophie Bienvenue

Comment le soigner ? La pratique quotidienne d’enchainement de postures de yoga (asânas) procure une grande dose d’énergie ainsi que le développement d’une respiration consciente et profonde. Elle permet de garder notre cœur d’enfant bien actif, offrant du même coup une plus grande ouverture dans notre façon d’aborder la vie. Elle nous plonge dans le moment présent tout en tonifiant la musculature du corps. Les asânas, exécutées en symbiose avec la respiration (pranayama), augmentent la sécrétion de collagène dans le corps, ce qui rend la peau jeune et éclatante tout en reculant de quelques années le vieillissement de notre enveloppe charnelle.

Vous êtes-vous déjà arrêté pour vous poser toutes ces questions ? Et si la réponse se trouvait simplement à l’intérieur de nous, plus précisément dans les trois corps que compose chaque être humain… Selon les théories d’Upanishads, datant d’environ 4 000 ans (avant même le début des origines tantriques), tout individu, qu’il en soit conscient ou non, est constitué de parties fondamentales divisées sous l’appellation de trois corps ; le corps de nourriture (sthula Sharîra), le corps subtil (Sûkshma sharîra) et le corps causal (Kârana Sharîra). Ces différents corps sont représentés par une ou plusieurs couches d’énergie ou d’enveloppe. Bien que le corps humain soit subdivisé en 3  corps et 5 enveloppes, toutes ces parties sont liées l’une à l’autre. Ce faisant, si un changement survient à un niveau ­particulier de l’individu, la transformation se fera sentir dans son être tout entier. L’INFLUENCE DU YOGA SUR LES TROIS CORPS Comme son nom l’indique, le yoga signifie l’union. Il est d’abord connu en tant que philosophie en Inde pour créer un équilibre entre le corps et l’esprit afin de permettre à l’humain qui le pratique d’accéder au divin. Ultimement, la pratique du yoga libère l’individu de ses limites physiques pour l’amener vers une connexion complète avec son environnement. Le yoga est l’outil qui permet aux trois corps d’entrer en parfaite synergie pour ainsi atteindre cet état d’ultime contemplation et de plénitude.

Nourriture La façon dont nous nous alimentons joue énormément sur notre capacité à garder notre corps physique en bonne santé. Dans l’optique où nous souhaitons bénéficier d’un maximum d’énergie lors de nos activités quotidiennes, voici des habitudes de consommation à respecter : - Manger peu (sans attendre le sentiment de satiété) - Manger frais, local et biologique - Manger le plus souvent possible cru - Manger lentement (prendre le temps de déguster) - Manger en bonne compagnie, dans la joie et la gratitude Hydratation Inutile de vous rappeler l’importance de rester bien hydraté, peu importe la période de l’année. Que vous soyez en pleine canicule ou en saison hivernale, il est primordial d’ingérer au minimum 1,5 litre d’eau par jour, pour nourrir les tissus musculaires. Comme notre corps est composé à 70 % d’eau, l’absorption de la molécule H2O agit à titre de véhicule à travers tous les systèmes de l’organisme et permet ainsi la cohésion de toutes les composantes du corps humain.

« Ultimement, la pratique du yoga libère l’individu de ses limites physiques pour l’amener vers une connexion complète avec son environnement. »

magazinemieuxetre.ca

21


MIEUX S'INSPIRER YOGA

« Grâce à la visualisation et la méditation guidée, vous pourrez doucement apprivoiser le concept du lâcher-prise, en vous accordant le droit de vivre uniquement dans le moment présent. »

LE CORPS SUBTIL – SÛKSHMA SHÂRIRA Les trois enveloppes : Vitale (Prâna-maya kosha) Mentale (Mano-maya kosha) Intellectuelle (Vijnâna-maya kosha) Le deuxième corps est constitué de trois enveloppes invisibles qui sont bien réelles. Cependant, à ce jour, aucune preuve scientifique n’a démontré leur existence matérielle. L’enveloppe d’énergie vitale est composée de prâna ; une énergie qui circule à l’intérieur du corps. Celle-ci peut être ressentie grâce à des fréquences vibratoires qui influencent la matière corporelle. Également appelé souffle de vie, le prâna de nature fluide est l’instrument qui crée la vie. Sans cette énergie vitale, il ne peut y avoir de circulation, ni de respirations, ni de connexion. C’est donc cette première enveloppe qui permet une conduction idéale entre chacune des composantes du corps et de l’esprit. L’enveloppe mentale inférieure a pour fonction de guider l’esprit vers l’interprétation des cinq sens (l’ouïe, la vue, le goût, l’odorat et le toucher). C’est la partie consciente du cerveau qui nous permet de classer et incorporer

22

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016

l’information reliée à nos expériences sensorielles. Elle est reliée au corps physique qui constitue l’axe sensitif du système nerveux. Les récepteurs de sens activent la stimulation de l’influx nerveux ce qui permet de générer le fonctionnement physiologique et créer les pensées. Ces pensées se rapportent à des faits vécus dans le passé, au présent ainsi que dans la direction à prendre pour le futur. L’enveloppe de l’intellect ou du mental supérieur propose les fonctions contraires de la précédente. En effet, elle permet au cerveau de se centrer sur les aspects évaluatifs de la pensée tels que la raison, le jugement et l’intelligence. Elle fait référence à la partie inconsciente du cerveau, voire même subconsciente. C’est cette dernière qui exprime la vivacité d’esprit de l’être humain. Comment les soigner ? Activer le prâna Dans un premier temps, il est nécessaire d’activer l’énergie prânique avant de se connecter à ses sens et pouvoir ainsi entrer en contact avec son subconscient. Pour ce faire, la pratique d’un yoga de détente vous permettra de diriger votre attention vers une respiration profonde et calme. Par la suite, vous pourrez améliorer la fluidité du prâna en débutant des exercices de respirations contrôlées tels que le pranayâma du nadi shuddi, vous aidant à balancer les


deux hémisphères du cerveau ainsi que le Kapâla bhati, nommé la respiration du crâne lumineux, aussi utilisé comme technique de nettoyage du corps (kriyas). Cette dernière méthode propose de nombreux bienfaits pour le corps et pour l’esprit en nettoyant les voies respiratoires, le système digestif, en plus d’activer les influx nerveux du cerveau, permettant ainsi d’accroître la capacité mentale. Se connecter aux sensations Une fois que vous aurez réalisé ces premières étapes, vous pourrez intégrer le concept des bandhas. Cette pratique consiste à isoler certaines parties du corps à l’aide de contractions musculaires vous donnant ainsi la possibilité de ressentir les sensations dans votre corps et dans votre esprit. Avant de pratiquer ces techniques, il est recommandé de les apprivoiser avec un guide d’expérience pour en retirer le maximum de bienfaits. Accéder à l’inconscient Grâce à la visualisation et la méditation guidée, vous pourrez doucement apprivoiser le concept du lâcher-prise, en vous accordant le droit de vivre uniquement dans le moment présent. En pratiquant la méditation de votre choix, ne serait-ce que 5 à 10 minutes par jour, ultimement, vous permettrez à votre mental d’entrer en connexion avec votre subconscient et atteindre le samadhî. LE CORPS CAUSAL – KÂRANA SHARÎRA L’enveloppe Sprituelle (Ânanda-maya kosha) Le dernier corps est représenté par une seule enveloppe dite spirituelle. Elle ne peut en aucun cas se référer à une dimension tangible puisque le cœur de sa représentation se trouve dans l’âme humaine. Dans la pratique tantrique, elle se définit comme la conscience pure de l’être, comme une expression de joie immuable et de complète béatitude. Cette dernière ­enveloppe permet d’activer le corps physique dans son expression la plus grossière. Une fois le corps en mouvement, il fait naître des vibrations qui font circuler le prâna à travers les trois enveloppes du corps subtil. Complétant ainsi la manifestation totale de l’être. Comment le guérir ? La pratique des mantras, ces chants sacrés constitués de mots ou de phrases en langue sanskrite, vous permettra de transporter l’émission de votre voix en une vibration sonore qui transcende la conscience d’éveil ordinaire. Le « Aummm » ainsi que les trois « shanti » sont des mantras bien connus du monde yoguique que vous pourrez chanter avant ou après chaque séance de yoga. Une façon plus traditionnelle de guérir le corps causal est d’intégrer la pratique des quatre Nobles vérités du Bouddhisme ; la joie, la compassion, la bienveillance et l’équanimité. Cette façon d’aborder la vie signifie pour le bouddhiste le désir de voir tout être soulagé de souffrance. Cette vision propose l’amour universel et inconditionnel procurant en soi et autour de soi une parfaite fluidité prânique menant vers le samadhî, l’ultime état d’illumination.

COURS D’ESSAI GRATUIT

YOGA EN ENTREPRISE Le yoga en entreprise vise à réduire le niveau de stress des employés et des cadres, en rehaussant leur capacité de concentration.

YOGA EN PLEIN AIR Notre forfait nature vous permet de pratiquer le yoga en compagnie de vos pairs dans l’environnement extérieur de votre choix.

YOGA À DOMICILE Le yoga dans le confort de votre foyer, c’est une façon agréable de pratiquer une activité en couple, en famille ou entre amis, à votre rythme selon votre emploi du temps.

SOPHIE BIENVENUE Fondatrice et professeure de Yoga & CIE. Certifiée par Yoga Alliance en Inde. Référence : Laurier-Pierre Desjardins, (2014). Principes de Yogathérapie, révolution biologique et pouvoir de guérison du yoga. Vannes Cedex, France: Éditions Sully, 269.

www.YOGAETCIE.co

magazinemieuxetre.ca

23


MIEUX S'INSPIRER YOGA

Le pranayama une expérience subtile du Yoga

Prenez-vous parfois conscience que vous respirez ? Allez-vous même jusqu’à accompagner votre respiration par moments ? La plupart d’entre nous oublient notre souffle et pourtant, il est le tremplin de notre vitalité.

Par Noémie Crépeau

Lors de nos débuts en Yoga, c’est généralement l’accent mis sur la respiration qui rend la pratique physique si différente des autres formes d’exercices. On découvre ensuite que c’est le meilleur moyen de faire l’expérience des dimensions plus subtiles du Yoga qui mène vers la maîtrise de l’esprit et de l’énergie vitale. La pratique du Pranayama, qui permet la maîtrise du souffle, est l’une des huit dimensions de l’expérience du Yoga, tel que le mentionnent les Yoga Sutras de Pantanjali, œuvre phare de la tradition. Si ces dimensions sont un chemin vers la réalisation pour les Yogis, elles peuvent aussi mener vers une plus grande harmonie pour tous. Un des premiers buts du Yoga et du Pranayama est de retourner vers une respiration harmonieuse équilibrée, sans secousse, sans à-coups, sans pression. Ce n’est pas chose aisée, car maîtriser la respiration, c’est comme dompter un lion. Avez-vous déjà tenté la chose ? Beaucoup de patience et de délicatesse sont de mise, sinon le souffle se rebiffe avec la même force que l’animal sauvage. Il faut y aller progressivement. QU’EST-CE QUE LE PRANA ? Pranayama veut dire contrôle ou maitrise (Yama) de l’énergie (Prana). La tradition yogique affirme depuis des millénaires que cette énergie en mouvement sous-tend le fonctionnement de tous les systèmes du corps. Sans Prana, il n’y a donc pas de vie. Ainsi, à notre mort, après

24

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016

que tous les organes aient cessé leurs activités, le Prana se retire enfin, lors de notre dernier souffle. Cette énergie vitale circule par 72 000 canaux, appelés Nadis, comme l’ont recensé des Yogis très avancés, il y a des millénaires. Ces ramifications de canaux s’apparentent aux circuits des veines (avec des artères principales et secondaires), mais ils restent subtils. Invisibles, ils se confirment par l’expérience, par le ressenti. Ce sont les méridiens avec lesquels travaillent les ostéopathes. En médecine chinoise, le Prana est nommé le Chi. Du côté de la science occidentale, le Prana peine à trouver sa place et reste pour beaucoup fantomatique, inodore, incolore, insaisissable. Les Upanisads, premiers écrits sur la tradition du Yoga, affirment qu’en plus du corps physique, qui est fait de matière, il y en a un autre, un soi intérieur constitué d’énergie vitale de laquelle le corps physique est rempli. Tout comme le corps de chair, ce soi « pranique » a la forme d’une personne, on l’appelle Pranamaya kosha. Dans la tradition du Yoga, on distingue le Prana individuel du Prana universel. Si le Prana sous-tend les activités de notre corps, il supporte également le fonctionnement de toute la vie terrestre, voire cosmique. Si nous sommes nés avec une certaine quantité de ce souffle de vie, il fluctue entre autres en fonction de notre environnement et de notre mode de vie : de l’air que l’on respire, de la nourriture que l’on mange, etc.


« Lors de nos débuts en Yoga, c’est généralement l’accent mis sur la respiration qui rend la pratique physique si différente des autres formes d’exercices. On découvre ensuite que c’est le meilleur moyen de faire l’expérience des dimensions plus subtiles du Yoga qui mène vers la maîtrise de l’esprit et de l’énergie vitale. »

magazinemieuxetre.ca

25


MIEUX S'INSPIRER YOGA

DU PRANA AU PRANAYAMA

LES ÉTAPES DU PRANAYAMA

Le souffle est la manifestation externe du Prana, sa dimension visible. Si ce n’est pas tout de suite évident, le travail du souffle nous permet de faire l’expérience du Prana. C’est ce que l’on appelle Prana Vidya. Ce travail est un pont vers une forme d’expérience intérieure, par laquelle nous découvrons les mouvements de notre énergie vitale.

La première étape du Pranayama commence lorsque le souffle et l’attention se rencontrent. Grâce à votre attention, vous suivez et ressentez le mouvement du souffle dans votre corps physique.

Par le Pranayama, on travaille à éveiller, à développer et à accumuler cette énergie vitale en soi-même, sa qualité peut-être raffinée et dirigée. Si la vie quotidienne nous amène facilement à nous disperser, les techniques de respiration favorisent la condensation du Prana près de soi. Cette accumulation d’énergie vitale permet de rayonner force, santé et vitalité. Si les techniques sont utilisées correctement, l’impact est perceptible au niveau du mental comme au niveau physique, cela permet de résorber certaines maladies, d’accroître nos capacités, notre efficacité et notre volonté.

« Par le Pranayama, on travaille à éveiller, à développer et à accumuler cette énergie vitale en soi-même, sa qualité peut-être raffinée et dirigée. Si la vie quotidienne nous amène facilement à nous disperser, les techniques de respiration favorisent la condensation du Prana près de soi. »

Grâce au Pranayama, nombreux sont ceux qui découvrent de nouvelles sensations et de plus fines perceptions. Certains vont être étonnés de ressentir leurs pieds avec autant d’acuité, d’autres vont découvrir avec joies les subtilités du plancher pelvien, par exemple. Lorsque le Prana circule difficilement, nos sensations sont limitées et, pour le commun des mortels, c’est le cas. Un autre résultat de la conscience du Prana est la maîtrise du mental. En développant votre sensibilité à votre énergie vitale, vous devenez plus attentif aux forces subtiles de l’esprit qui apparaissent sous les formes de pensées, de sensations, d’émotions, d’impressions, de symboles et de savoirs.

Par exemple, la respiration abdominale est la plus connue et la plus simple des pranayamas : à l’inspiration le ventre se gonfle et à l’expiration, le nombril s’enfonce avec douceur, favorisant la sortie de l’air. La seconde étape implique le Prana. C’est un nouveau degré d’expérience, elle n’efface pas les sensations physiques, mais ajoute une nouvelle couche de perception, plus subtile, plus raffinée, moins évidente. En réalisant la technique de respiration abdominale, qui est d’abord physique, vous pouvez commencer à suivre le mouvement du souffle dans votre corps. - Lorsque vous inspirez, ressentez l’air qui glisse dans la trachée, gonfle vos poumons et descend jusque dans votre ventre, peut-être même jusqu’au creux des hanches. - Lorsque vous expirez, le mouvement de l’air remonte du creux des hanches en enfonçant le nombril, vers les poumons jusqu’aux narines. En réalité, votre attention, si elle suit le mouvement de l’air au début, finit par suivre le mouvement du Prana qu’induit la respiration. Ce mouvement du Prana est supporté, accompagné, renforcé et guidé par votre attention. Au début, il peut être utile d’imaginer ce mouvement, s’il est difficile à ressentir. C’est la seconde étape du Pranayama, le passage de l’attention à ce qui est évident à ce qui est subtil. POUR ALLER PLUS LOIN Imaginez intégrer l’expérience de la respiration et du Prana, dans une posture de Yoga. Les degrés d’expérience se superposent, vous ressentez à la fois les mouvements du corps, du souffle et de l’énergie vitale. Vous apprenez à maîtriser autant les dimensions visibles qu’invisibles de la pratique du Yoga. Le Pranayama est le chemin le plus facile vers la méditation, royaume de l’invisible.

NOÉMIE CRÉPEAU YOGALAVIE.COM Pour être au courant des retraites, des ateliers, des programmes de yoga et méditation, abonnez-vous à la newsletter.

26

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016

Voyage de Yoga et Randonnée au Maroc, 2e édition Tourisme responsable, accessible à tous Du 27 mai au 5 juin 2016 Pour information, écrivez à info@yogalavie.com


MIEUX PENSER RÉFLEXION

La discipline ou les regrets ?

Vous voudriez tant être en meilleure forme physique. Vous avez sagement planifié de faire 30 minutes de vélo stationnaire en arrivant du travail les mardis et les jeudis. Mais au moment de vous diriger vers votre appareil, vous entrevoyez votre conjoint assis sur le balcon, au soleil, une bière à la main. Vous hésitez, tentée, remplie d’envie. Finalement, vous restez disciplinée et enfourchez votre vélo. Prison ? Pas du tout !

Par Marie Portelance

SE DISCIPLINER, C’EST ÊTRE LIBRE

LA DISCIPLINE AU SERVICE DE CE QUI COMPTE VRAIMENT

Se discipliner, c’est l’art de la maitrise de soi. C’est donc la liberté de choisir ce que nous voulons vraiment. Pour arriver à intégrer une discipline personnelle, il faut arrêter de la concevoir comme une prison alors que c’est la gardienne de notre liberté de choix.

Que vous désiriez perdre du poids, écrire un livre, diriger votre propre entreprise, mettre de côté assez d’argent pour faire le tour de l’Europe, améliorer la qualité de communication avec l’être cher, diminuer votre stress, méditer chaque jour ou plus simplement garder votre maison en ordre, être à jour dans votre comptabilité ou vous faire des lunchs le midi plutôt que de manger sur le pouce, c’est la discipline qui vous permettra d’atteindre votre objectif.

Votre prison, dans cet exemple, aurait été de bifurquer de votre route, de rejoindre votre conjoint et d’abandonner votre objectif. Vous auriez alors été prisonnier de votre pulsion vers le plaisir à court terme par peur de perdre une opportunité. Bien sûr, tout est une question d’équilibre. Il n’y a aucun problème à choisir le plaisir à court terme dans des situations spéciales. Mais quand les situations spéciales se présentent tous les mardis et jeudis à l’heure pile de votre rendez-vous avec votre vélo, il est temps de regarder les choses en face ! Votre prison n’est pas là où vous le croyez ! La discipline agit comme une structure permettant de bâtir quelque chose, d’avancer dans un projet, de progresser vers un succès souhaité. Elle permet de canaliser nos forces, nos talents, notre potentiel et nos actions vers notre accomplissement personnel, vers l’atteinte d’un but qui nous est cher, vers la réalisation d’un rêve. N’est-ce pas cela, la vraie liberté ?

Laissez-moi vous partager une citation de Jean de La ­Bruyère, qui a eu un véritable impact sur moi : « Ne vous endormez pas sur vos rêves, car vous risquez de vous faire réveiller par le bruit de quelqu’un qui est en train de réaliser le sien. » Croyez-moi, ce genre de réveil est brutal. Il nous laisse aigris, avec une déception profonde face à nous-mêmes, une estime et une confiance en soi détériorées. La discipline, si on la met au service de ce qui compte vraiment pour nous, est un investissement qui rapporte beaucoup. Mais est-ce que la discipline est possible pour tous ?

« La discipline, si on la met au service de ce qui compte vraiment pour nous, est un investissement qui rapporte beaucoup. »

28

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016


magazinemieuxetre.ca

29


L’INDISCIPLINE, ÇA SE SOIGNE ! La discipline est un art : l’art de la maitrise de soi qui mène à la révélation de ce qu’on porte de meilleur. Comme pour tout art, acquérir de la discipline demande de la pratique. Comme un pianiste doit travailler ses gammes pour s’améliorer, il faut parfois s’exercer pour acquérir une plus grande discipline. Si vous êtes particulièrement indiscipliné, vous ne pouvez pas vous attendre à devenir un modèle de discipline du jour au lendemain. Mais vous pouvez vous améliorer. Vous devez commencer par vous fixer des objectifs réalistes, à votre mesure, sans vous comparer à ce qu’accomplit votre sœur, votre meilleur ami, votre voisin. Par exemple, si vous souhaitez intégrer la méditation ou le yoga à votre programme hebdomadaire, commencez par un court moment dans la semaine et non en vous imposant 3 séances par semaine. Placez-vous en situation de dépassement, mais également en situation de réussite. Graduellement, vous pourrez augmenter votre défi personnel. Aussi, donnez-vous le droit de ne pas être parfait sans abandonner complètement votre objectif. Vous est-il déjà arrivé de tricher pendant votre régime puis de vous

30

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016

dévaloriser et de vous taper sur la tête pour finalement abandonner votre démarche ? Soyez indulgent et aimezvous suffisamment pour ne pas vous saboter de la sorte. C’est à ce moment précis qu’il faut continuer. Comme le dit un proverbe japonais : « Tomber 7 fois, se relever 8 ». La discipline est un acte de courage qui nous demande de rester engagé envers soi malgré nos humeurs, malgré les difficultés rencontrées. Cependant, pour arriver à avoir cette fameuse volonté de persévérer, celle-ci doit prendre ces racines ailleurs que dans des phrases toutes faites comme « Lâche pas… t’es capable… il faut que… ». La source de la discipline se trouve en plein cœur de l’amour de soi et s’appelle la motivation. LA MOTIVATION, MOTEUR DE LA DISCIPLINE PERSONNELLE Quand un de mes fils a exprimé son rêve d’entrer au secondaire dans un collège où il pourrait suivre un programme de sports-études en hockey afin de pratiquer le sport qui le passionnait, je savais qu’il pourrait être accepté, mais qu’il devrait travailler d’arrache-pied sur sa matière « talon d’Achille », l’orthographe.


MIEUX PENSER RÉFLEXION

« La discipline est un acte de courage qui nous demande de rester engagé envers soi malgré nos humeurs, malgré les difficultés rencontrées. »

Pendant un an et demi, 4 soirs par semaine, il a pratiqué, avec discipline, son français écrit. Pour avoir été à ses côtés en tant que tuteur de français, je peux vous assurer qu’il a souffert tous les soirs pour s’astreindre à faire des dictées, des corrections de textes ou des analyses grammaticales. Chaque soir, il a fallu qu’il contacte en lui la raison pour laquelle il manquait une demi-heure de temps de loisir. Et croyez-moi, sa motivation n’était pas d’écrire sans faute. Ce qui faisait briller ses yeux, c’était l’idée de faire son secondaire en jouant au hockey. C’est au centre de lui-même, en plein cœur de sa motivation, qu’il trouvait la force de persévérer pour atteindre son objectif. La discipline est loin d’être la seule chose à ­développer pour réussir sa vie et ressentir un sentiment d’accomplissement. Mais c’est un ingrédient drôlement important dans la recette. Pourvu qu’elle prenne sa source dans notre motivation intrinsèque. Comme mon fils, dont les efforts ont été récompensés par son acceptation dans le programme de son choix, je me questionne souvent sur ce qui est le plus précieux pour moi dans la vie afin de savoir où mettre mes efforts de discipline. Puis je reste en connexion avec cette motivation intérieure jusqu’à ce que je sois dans l’action nécessaire à l’aboutissement de mon but. Parfois, c’est vraiment difficile de ne pas abandonner mon objectif à long terme au profit d’un plaisir plus immédiat. Ce qui m’aide dans ces moments-là, c’est d’être consciente qu’il y a un moment précis et bref où se fait mon choix, un moment où je bascule soit vers la discipline ou l’abandon de moi. Je sais que ce moment de choisir la discipline ou le plaisir à court terme dure souvent 30  secondes seulement. C’est cet instant très court où on décide par exemple, si on va s’asseoir devant la TV ou si on saute dans nos espadrilles. Le moment de volonté nécessaire ne dure que quelques instants, cette petite torture est de très courte durée au fond. Une fois sur le vélo, le pire est déjà passé.

MOYENS POUR FACILITER LE MAINTIEN DE LA DISCIPLINE PERSONNELLE Faire le bon choix pour soi Tous les goûts sont dans la nature; vous voulez diminuer votre stress, choisissez la méditation qui vous convient ou l’art martial qui vous motive, la thérapie qui vous rejoint. Éviter la monotonie Changez de type d’exercice physique quand vous avez envie d’abandonner votre entraînement. Vous n’êtes pas marié à votre choix de départ. Prioriser ce qui est important, accepter de perdre le reste Parfois on veut tout faire : maigrir, jouer au tennis, développer notre entreprise, passer du temps de qualité avec nos 8 enfants, travailler à temps plein pour une bonne santé financière, faire du yoga 3 fois semaine. Tout cela ne rentre peut-être pas dans un agenda humain. Faites des choix en fonction de ce qui est réellement prioritaire dans votre vie et assumez de perdre le reste pour le moment. Équilibrer effort-plaisir Trop peu de discipline comme trop peu de plaisir diminuent la pulsion de vie. Assurezvous d’équilibrer les moments d’efforts et les moments de relâchement. Se faire aider Le défi de la discipline est difficile à relever seul. Donnez rendez-vous à un ami pour votre jogging du mercredi. Apportez le diner santé à votre collègue le lundi ; à son tour, elle s’occupera de faire de même le vendredi. Téléphonez toutes les semaines à votre ami pour échanger tous les deux sur l’atteinte de vos objectifs hebdomadaires.

Parfois, pour me maintenir sur ma voie, je me remémore cette phrase du philosophe Jim Rohn : « Il y a deux grandes douleurs dans la vie. Celle de la discipline et celle du regret. » Et vous ? Qu’est-ce qui compte le plus pour vous ? Quel objectif voulez-vous atteindre ? Quel rêve vous reste-til à réaliser ? Permettez-moi de vous souhaiter une vie sans regret.

MARIE PORTELANCE, TRA, Thérapeute en relation d’aideMD MD par l’ANDC . Directrice du Centre de relation d’aide de Montréal. www.cramformation.com

magazinemieuxetre.ca

31


Passionnés des

relations humaines

Marie Portelance, directrice | Colette Portelance, cofondatice La formation professionnelle en relation d’aide par l’Approche non directive créatrice (ANDC) de Colette Portelance permet de devenir un thérapeute qualifié et un spécialiste des relations humaines, tout en apprenant à développer une meilleure relation à soi-même et aux autres. Depuis au-delà de 25 ans, le Centre a la solide réputation d’avoir des exigences de formation très élevées. Soucieux de protéger le public, il est fondamental pour le CRAM de former des spécialistes compétents qui ont intégré

dans leur propre vie les principes de la relation humaine saine, constructive, authentique et propulsive. Que vous soyez à la recherche d’une nouvelle carrière... Ou que vous désiriez développer vos aptitudes relationnelles pour rehausser votre compétence dans votre profession actuelle... Ou encore, que vous ayez tout simplement le désir d’enrichir votre cheminement et d’améliorer vos relations… Vous pouvez faire confiance à l’équipe du CRAM.

Formation professionnelle en relation d’aide par l’ANDC |

3 ans de formation à temps partiel, pour un total de 1250 heures

|

Formation reconnue, déductible de vos impôts

|

Donne accès à une corporation professionnelle (CITRAC)

|

Accès exclusif au titre de TRA, Thérapeute en relation d’aideMD

INFORMATION ET INSCRIPTION 1030, rue Cherrier, bureau 205, Montréal (Québec) H2L 1H9 Tél. : 514-598-7758 | Sans frais : 1-877-598-7758 | CRAMformation.com

Copyright 2016 © Centre de Relation d’aide de Montréal inc. CRAM, ANDC, APPROCHE NON-DIRECTIVE CRÉATRICE sont des marques enregistrées. Tous droits réservés.


PROGRAMMATION À VENIR Conférences-ateliers

Séances d’information

De 19h à 21h

De 18h à 20h « Nouvelle formule »

Québec 3 mars 2016

Montréal 16 mars 2016 Québec 22 mars 2016 Montréal 10 mai 2016 Vaudreuil-Dorion 11 mai 2016 Gatineau 24 mai 2016 Laval 13 juin 2016

Rester authentique en relation avec François Laflamme, TRA

St-Jean-sur-Richelieu 14 mars 2016 Cesser de s’oublier pour les autres avec Nicole Sheridan, TRA

Montréal 14 mars 2016 Sortir du faire et du paraître pour exister dans l’être avec Ingrid Lockett, TRA

Gatineau 4 avril 2016

Service ANDC-Aide

10 séances gratuites de thérapie Inscriptions : 514-598-7000 ou en ligne

Rester authentique en relation avec François Laflamme, TRA

Victoriaville 14 avril 2016 La confiance en soi avec Brigitte Portelance, TRA

Montréal 14 avril 2016 De l’impuissance au lâcher-prise avec Suzanne Gravel, TRA

St-Jérôme 21 avril 2016 La chance de vieillir avec Robert Décarie, TRA

Sherbrooke 27 avril 2016 Cesser de s’oublier pour les autres avec Nicole Sheridan, TRA

Québec 28 avril 2016 La confiance en soi avec Brigitte Portelance, TRA

Alma 29 avril 2016 La confiance en soi avec Brigitte Portelance, TRA

Chicoutimi 30 avril 2016 La confiance en soi avec Brigitte Portelance, TRA

Ateliers

Le sceau du père et son impact sur l’identité féminine avec Johanne Bragoli, TRA

Québec 12-13 mars 2016 Gatineau 9-10 avril 2016 Montréal 4-5 juin 2016

Montréal | Gatineau | Québec | Bruxelles

Livres suggérés


MIEUX PENSER RÉFLEXION

La fidélité à soi, nourrir sa source intérieure Par Antoinette Layoun LE COURAGE DE VIVRE Vivre, c’est être soi et écouter sa voix. Cela semble si simple… mais quand on se trouve avec les autres, ceci devient un acte de courage. Dans ma vie, me choisir fut toujours un choix demandant. La culpabilité et le doute de soi sont souvent présents lorsque mon choix peut avoir une conséquence sur les autres. Comment les autres vivront avec mon choix ? Quelle sera ma capacité à assumer mon choix et aller jusqu’au bout ? La peur de perdre, de me tromper, d’être rejetée et de me retrouver toute seule, toutes ses peurs qui envahissent ! Par exemple, faire face aux valeurs de la famille, de l’autre ou de la société. Quand mon choix n’est pas conforme à ce qui est visiblement acceptable dans les normes des traditions ou des valeurs, c’est à ce moment que j’ai le plus besoin du courage de vivre ! ÊTRE UN BON COMPAGNON POUR SOI Nous cherchons souvent les réponses à l’extérieur. Même notre valeur a souvent été en lien avec ce que les autres pensent de nous. Il est vrai que nous avons besoin d’un lien d’amour et relationnel avec les autres, mais ce lien devient toxique quand il dépasse la ligne de la fidélité à soi.

Il est bien de s’entourer de personnes importantes dans notre vie, c’est nourrissant pour notre cœur. En même temps, quand cette importance devient inconsciemment une forme de prison de conformités et de normes, elle se transforme en la plus grande trahison de soi. Au nom de l’amour, nous nous abandonnons, nous nous mettons dans une cage dorée pour plaire et se sécuriser. Par peur d’atteindre notre pleine potentialité, nous nous conformons dans la médiocrité. Voilà un entrainement pour être un bon compagnon de soi : - Prendre un temps avec soi quotidiennement - Mettre la connaissance de soi comme une priorité - Écouter son cœur, sa voix intérieure - Se permettre de rêver et de les écrire - Développer une liste de priorités pour soi - Faire un acte de courage pour soi chaque jour - Reconnaitre les espaces où je me suis perdu et tirer la leçon de mon apprentissage - Prendre un temps pour faire le bilan avec soi à la fin de la journée - Écrire 3 choses pour lesquelles je me reconnais dans la fidélité à moi

« La peur de perdre, de me tromper, d’être rejetée et de me retrouver toute seule, toutes ses peurs qui envahissent! Par exemple, faire face aux valeurs de la famille, de l’autre ou de la société. Quand mon choix n’est pas conforme à ce qui est visiblement acceptable dans les normes des traditions ou des valeurs, c’est à ce moment que j’ai le plus besoin du courage de vivre. »

34

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016


Assise sur un rocher contemplant le coucher du soleil avec le silence et la beauté de la scène, une larme coule sur mon visage… touchée par l’intimité de ce moment précieux, entre la vie et moi, j’ai eu une vision : Je me voyais marcher le long d’une plage, en compagnie d’une partie de moi, plus mûre et rayonnante, le grand Moi. Soudain en avant de nous, un grand écran géant apparu sur lequel défilaient les scènes de ma vie, les unes après les autres. Je me suis vue dans chaque période de ma vie, tout le long, il y avait des traces sur le sable. Des symboles se dessinaient avec mes pas. Des cœurs et des roses, des marteaux et des clous, et parfois, le vide, aucune trace. Nous avons poursuivi la marche, moi et le grand Moi. Je revois tous les jours de ma vie, émue par toutes ces tranches de vie. J’ai pris le temps d’arrêter et d’observer mon parcours. Je me questionnais sur le sens des symboles qui accompagnaient mes pas. J’ai remarqué que le marteau et les clous correspondaient aux moments de ma vie où je me suis trahie. Des jours plus difficiles où je me jugeais, où je me laissais définir par l’extérieur, en cherchant ma valeur à travers le regard des autres et de la société.Les jours de grandes angoisses, les jours où je me suis conformée, les jours où je me suis vendue pour la sécurité… Dans chacune de ces situations de ma vie, je me suis abandonnée et trahie, un clou à la fois… vers de plus grandes peurs et de plus grandes douleurs. Si peinée par cette réalisation, j’ai tourné mon regard vers le vide, là où il n’y avait aucune trace. J’ai remarqué que c’était les jours de ma vie où j’étais comme un automate. Je répondais aux consignes et exigences extérieures. Dans ces moments, je me voyais comme une somnambule, une fonctionnaire. Je ne voyais pas de trace de moi, je ne vivais pas, je survivais… Pourquoi… Pourquoi, me suis-je tant perdue ? J’ai donc interrogé la partie de moi qui m’accompagnait : « Pourquoi ai-je cru qu’en devenant adulte, je serai là pour moi ? Je voulais tant être aimée, être acceptée et honorée… Mais pourquoi, toi, le grand Moi, tu n’étais pas là pour moi ? J’ai remarqué que dans les moments les plus difficiles de ma vie, je me suis trahie ! Où étionsnous, toi et Moi ? Et le grand Moi a répondu : « Mais j’ai toujours été là, à tes côtés ! Tu avais des expériences à vivre afin de saisir le sens de l’amour et de l’abandon, de la fidélité et de la trahison. J’ai toujours été avec toi, je fais partie de toi ! Les jours où tes traces de pas se transformaient en cœurs, je te soufflais des mots d’amour en espérant que tu m’entendrais. Les jours où il y avait des roses avec tes pas, je te montrais le chemin pour t’honorer. Aujourd’hui, tu découvres le sens de l’amour et de la fidélité… C’est toi qui traces tes pas. Choisis de quelle façon tu avances vers l’avant, écoute ton cœur, soit là pour toi. Chaque décision dessine tes pas… quelles sont les traces que tu veux laisser ? Honore-toi, soit toujours là pour toi, fidèle à toi ! Soudainement, la vision s’est transformée, je me suis vue fidèle à moi ! J’avance vers l’avant… je m’honore pas à pas !

magazinemieuxetre.ca

35


MIEUX PENSER RÉFLEXION

LA FIDÉLITÉ À SOI PAR LA COMMUNICATION J’ai créé la communication C.O.E.U.R. comme un moyen pour se réaliser dans l’écoute et la fidélité à soi. Être en lien avec soi tout en reconnaissant la relation avec l’autre. C’est un processus que vous pouvez faire pour vous-même dans vos situations de vie. C. Connaissance/conscience de soi : prendre un temps pour s’écouter et se regarder dans ses habitudes, ses réactions, ses limites, ses besoins et ses insatisfactions. O. Ouverture à soi et à l’autre : prendre conscience que nos situations se ressemblent, qu’il y a un fonctionnement qui revient, comme l’abandon de soi, par exemple. Que nous avons tendance à responsabiliser l’autre ou l’extérieur. En nous ouvrant à soi, nous réalisons que c’est à nous d’être un bon compagnon pour soi. E. Empathie à soi et à l’autre : dans la relation avec soi, nous développons un lien d’accueil et d’amour pour soi, ce qui nous permet d’être dans l’empathie… laisser des traces de cœur avec nos pas…

Pour le corps physique, le souffle nous permet de : - Recevoir la vie - Nourrir le corps - S’oxygéner et libérer les toxines - Être en santé Pour le corps émotionnel et mental, l’observation du souffle est un outil pour : - Faire le vide - Vivre le moment présent - Écouter sa voix intérieure - Méditer - Harmoniser ses réactions émotionnelles - Calmer le mental - Habiter sa vérité intérieure

U. Union - regard, sentiment, pensée : Reconnaitre la réalité extérieure, la situation présente, et accueillir notre réalité intérieure par la connaissance/conscience et l’ouverture à soi. Faire le pont entre ces deux réalités permet de ne pas s’abandonner et d’aligner notre regard, sentiment et pensée dans la fidélité à soi.

Le chamanisme, le bouddhisme, l’hindouisme, le soufisme, le yoga, le Qi gong et bien d’autres formes de pratique enseignent la puissance de la respiration : faire un avec son souffle, faire un avec la terre et avec l’Univers.

R. Rayonnement : faire une action pour soi pour rétablir le manque et nourrir le besoin… être un bon compagnon pour soi, fidèle à soi et dans son rayonnement d’Être.

Tout se place sur mon chemin, pour le meilleur pour moi et le meilleur de tous. Voilà le mantra que je répète, une prière quotidienne, et à chaque fois que j’observe que mes pensées ou mes réactions se perdent loin de mes intentions du cœur. Créez, vous aussi, des mantras qui vous ramènent à votre source intérieure et répétez-les avec votre souffle. Plus vous vous nourrissez de vous, plus vous vous ouvrez à votre puissance et votre potentialité illimitée de réalisation.

INSPIRER ET S’INSPIRER Dans ma pratique, j’ai aussi développé le Yoga Chi et la méditation faisant partie d’un entrainement quotidien afin de rester aligné dans l’écoute de sa voix intérieure. Depuis les anciennes traditions, de l’antiquité à nos jours, la respiration est une clé importante qui nous ramène autant à la paix intérieure qu’à notre puissance. Dans ce lien intime avec notre souffle, nous découvrons tout un monde de potentialité.

ANTOINETTE LAYOUN Conférencière, auteure du best seller «Les dix clés de l’amour» et fondatrice du centre Universcité Antoinette Layoun. Créatrice de l’approche Architecture Humaine (AAH) et la communication C.O.E.U.R., thérapeute spécialisée psycho-corpospirituel et dans la pleine conscience, yogacharya (maître en yoga) et ambassadrice mondiale pour la paix. Elle anime plusieurs cours, ateliers et guide dans des voyages initiatiques.

36

« Créez, vous aussi, des mantras qui vous ramènent à votre source intérieure et répétez-les avec votre souffle. Plus vous vous nourrissez de vous, plus vous vous ouvrez à votre puissance et votre potentialité illimitée de réalisation. »

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016

CRÉER VOTRE VISION DANS LA FIDÉLITÉ À SOI

Avec un entrainement quotidien, écoutez et nourrissez votre source intérieure et voyez comment la fidélité à soi est garante de l’épanouissement et du rayonnement de soi ! Honorez-vous… Vous le méritez !

Inscrivez-vous à notre infolettre, recevez un ebook gratuit tout en restant branchés sur des infos et événements uniques. • Conférences • Yoga Chi et Méditation • Cours et Ateliers • Consultations privées • Retraites et voyages initiatiques www.antoinettelayoun.org facebook.com/ universciteantoinettelayoun


Là où le bonheur se cultive Un printemps transformateur avec Antoinette Layoun !

Atelier

Conférences-ateliers

4 conférences-ateliers incontournables plus 1 atelier complet vous sont offerts pour transformer votre vie ! Une vie à la hauteur de vos aspirations ... dans la fidélité à soi !

Crée ta vie, manifeste tes rêves Se réaliser pleinement Jeudi 24 mars, 19 h Jeudi 7 avril, 19 h Jeudi 21 avril, 19 h Jeudi 12 mai, 19 h

Les jeudis à 19 h

Réussir sa vie, dans le meilleur comme dans le pire Passion et puissance : créer sa vie efficacement L’art de la transformation : manifester ses rêves Les lois de la réussite et du bonheur

Le Livre de vie

- Oser écrire le reste de votre vie !

Dans cet atelier, vous êtes invité à envisager toutes les possibilités de création et oser réaliser vos rêves ! Sans plus attendre, c’est maintenant !

Samedi 31 avril - Mode d’emploi et enseignement du Livre de vie Dimanche 1er avril - Création et application du Livre de vie

Cours

Yoga Chi

Antoinette Layoun Lauréaute 2016 Prix du Public pour la Paix Auteure, conférencière, Yogacharya (Maître en yoga)

Yoga Chi & Méditation

Bien plus que des postures... • Développe la zénitude au quotidien • Contribue à une bonne santé • Rééquilibre le corps et l’énergie • Harmonise les émotions et les pensées

Pour cultiver la fidélité à soi chaque semaine !

Conférences | Ateliers | Thérapie | YOGA | Méditation | Téléchargez votre livre

GRATUIT !

La France | 4 au 19 Juillet 2016

VOYAGE INITIATIQUE

Ressourcement et conscience sur une terre de légendes

450 473-7848

www.antoinettelayoun.org


MIEUX PENSER RÉFLEXION

38

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016


Y a-t-il un lien entre la beauté intérieure et la façon de se nourrir? En prenant en considération que nos trois corps sont interreliés, il est certain que notre façon de nous alimenter influence nos corps émotionnel et mental. De même, nos pensées et nos émotions influencent aussi notre façon de nous alimenter.

Par Lise Bourbeau

« En réalité, être égoïste, c’est vouloir que l’autre s’occupe de nos besoins avant les siens. S’aimer, c’est apprendre à connaître ses propres besoins et décider consciemment si nous voulons les combler ou non avant de combler ceux des autres. »

magazinemieuxetre.ca

39


MIEUX PENSER RÉFLEXION

Pouvez-vous affirmer avoir de belles pensées, qui vous apportent de la lumière et de l’énergie ? Ou bien avez-vous plutôt des pensées qui vous gardent dans la noirceur, la peur, les problèmes ? Êtes-vous attiré par des gens, des lectures, des émissions qui dégagent de la beauté, de la lumière? Et comment vous nourrissez-vous ? Mangez-vous de bons et beaux aliments énergisants ? C’est à vous de choisir la beauté pour nourrir vos trois corps et vous permettre de répondre à vos besoins. Je conseille souvent d’utiliser l’alimentation pour développer la conscience, car il est plus facile d’agir au plan physique.

s’occuper de soi-même. C’est une des croyances qui nuit le plus à l’amour de soi. En réalité, être égoïste, c’est vouloir que l’autre s’occupe de nos besoins avant les siens. S’aimer, c’est apprendre à connaître ses propres besoins et décider consciemment si nous voulons les combler ou non avant de combler ceux des autres. Prenons un exemple au sujet de la nourriture. Imaginez que vous avez prévu aller manger avec une amie. Allez-vous laisser votre amie choisir le restaurant, juste par habitude de laisser les autres décider, ou allez-vous prendre un instant

Ce qui définit la beauté intérieure, c’est la capacité de rayonner, de dégager du bonheur dans l’expression, le regard, le sourire vrai et sincère. Nous sommes portés à penser qu’une personne est belle lorsqu’elle rayonne de la sorte, même si elle ne répond pas aux critères de beauté de la société.

Ce qui définit la beauté intérieure, c’est la capacité de rayonner, de dégager du bonheur dans l’expression, le regard, le sourire vrai et sincère. Nous sommes portés à penser qu’une personne est belle lorsqu’elle rayonne de la sorte, même si elle ne répond pas aux critères de beauté de la société. À l’opposé, les personnes qui se concentrent plus facilement sur les points négatifs ne sont pas en contact avec leur beauté intérieure et la beauté autour d’eux puisque la capacité à voir le beau nécessite de l’amour de soi et de la vie en général. Je vous suggère de régulièrement prendre le temps d’apprécier tout ce que vous avez trouvé beau durant la journée, autant en vous qu’autour de vous.

pour vous demander ce qui vous plairait ? Vous avez le droit de donner votre opinion ou non. L'important est premièrement d'être conscient de votre besoin et deuxièmement d'accepter le choix que vous faites consciemment.

D’autre part, chaque petit acte d’amour – par exemple le fait de vous accepter tel que vous êtes même quand vous n’êtes pas d’accord – vous rapproche de votre beauté intérieure.

Rappelez-vous que tout grand acte accompli est fait de milliers de petits actes. Donnez-vous le temps d’apprendre. Vous vous apercevrez que, peu à peu, les gens vous demanderont ce qui est changé en vous. Même si votre apparence physique n’est pas modifiée, ils ressentiront que vous dégagez plus d’amour, plus de beauté.

J’entends souvent des gens me dire qu’ils ne savent pas vraiment ce qu’ils veulent, qu’ils n’ont pas appris à s’aimer, mais plutôt à s’occuper des autres. Il est vrai que la plupart d’entre nous pensent que c’est un signe d’égoïsme de

Cela demande du courage pour changer d’habitude et on le développe en prenant des décisions. Laissez-vous vos peurs décider pour vous ? Quelques fois oui, d'autres non. C'est tout à fait humain. La conscience et l'acceptation vous aideront à vous aimer de mieux en mieux. Surtout, ne vous critiquez pas, car la critique n’aide aucunement à adopter de nouveaux comportements.

Vous aimer, c’est décider de bien nourrir vos corps physique, émotionnel et mental.

LISE BOURBEAU Fondatrice de l’école Écoute Ton Corps et auteure de 24 livres. Elle animera un voyageatelier sur l’île de Malte en mai prochain. Visitez www.ecoutetoncorps.com/voyage.

40

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016


Devenez un professionnel METC® de la Relation d’aide Une formation en 3 phases créée par Lise Bourbeau et son équipe Phase 1 - Être en rela�on avec soi Phase 2 - Être en rela�on avec les autres Phase 3 - Être en rela�on d �aide

(spécialisa�on en anima�on de groupe et/ou en individuel)

Un cheminement personnel et professionnel complet qui a pour objectif d’améliorer votre qualité de vie tout en vous permettant de devenir un professionnel compétent de la relation d'aide.

Téléchargez le dossier complet

Établissement d'enseignement reconnu par Revenu Québec et Accrédité par RHDSC (Ressources humaines et développement social Canada)

www.ecoutetoncorps.com/forma�on 514-875-1930 1 800 361-3834

PLUS DE

Être bien, ça s’apprend

30 ANS


MIEUX PENSER RÉFLEXION

La beauté DU MONDE RÉEL La vision est une manière de voir intérieure, de comprendre et de connaître les choses, sans avoir à les voir. La vision est la lumière de la compréhension. La vision ne peut être vue avec les yeux du corps, ce qui la limiterait. Elle ne s’arrête pas à la forme ; elle s’intéresse à l’être. Le fait de regarder uniquement avec les yeux du corps ne crée que jugements et comparaisons et cela nous place dans un état de division et de séparation d’avec nous-mêmes et les autres. La vision nous permet de regarder avec des yeux différents et de regarder passer les nuages de nos illusions – de voir au-delà de l’ego. Tout comme Archimède s’est écrié « Eurêka ! » après avoir trouvé la réponse à ce qu’il cherchait ; la lumière de la compréhension venait d’apparaître dans son esprit. C’est ça, la lumière de la vision : il n’y a pas de doute possible.

Par Hélène Renaud et Michel-Jacques Bergeron

42

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016


magazinemieuxetre.ca

43


MIEUX PENSER RÉFLEXION

« Avez-vous déjà trouvé laide une personne qui manifestait un acte de générosité ? La vision vous a permis de voir le bon qui émanait d’elle sans être bloqué par la forme – corps. »

P

ar exemple, pour chaque parent, si son enfant nouveauné correspond ou non aux critères de beauté, cela n’a pas d’importance. Il l’aime parce qu’il aime l’être, l’innocence, la relation, la communication, la présence. Au fond, ce n’est pas la forme extérieure qu’il aime, c’est le contenu de l’amour, ce que sa vision lui montre. Il en va de même du véritable amour. C’est l’être que nous aimons, et c’est là que nous voyons que lorsque nous ne sommes pas dans le véritable amour, tout ce que nous aimons est « ses formes ». Et lorsqu’elles ne correspondent plus à celles que nous aimons, nous rejetons l’être que nous disions aimer, alors que la vérité est que nous aimions les formes du corps ou les formes symboliques que l’autre représente : beauté physique, comportements acceptables qui correspondent à nos idéaux et nos valeurs. Par les yeux du corps, nous percevons tous des choses différentes, ce qui nous sépare des autres. Par la vision, nous avons tous la même vue : l’être, et c’est ce qui nous unit aux autres. Tout ce que nous voyons à l’extérieur n’est que perception et interprétation, de sorte que nous ne voyons pas réellement. C’est comme un aveugle qui ne peut qu’imaginer ce qu’il perçoit. Avoir la vision nous permet d’enlever nos mains sur nos yeux et de

communiquer réellement avec l’être parce qu’elle dépasse la forme en reconnaissant seulement ce qui est à l’intérieur et qui est invisible. Avez-vous déjà trouvé laide une personne qui manifestait un acte de générosité ? La vision vous a permis de voir le bon qui émanait d’elle sans être bloqué par la forme – corps. Seule la vision peut nous faire dépasser le faux (interprétation). Nous atteignons la vision lorsque nous arrêtons de regarder les formes extérieures ce qui nous permet de voir audelà de nos perceptions erronées. Nous ne communiquons qu’avec les formes, croyant que par les formes nous créons la relation, alors que la vraie relation ne s’établit qu’avec l’être. Lorsque nous cessons de voir l’autre uniquement comme un corps ou une forme avec ses défauts et ses imperfections, nous le comprenons mieux parce que nous considérons aussi son intérieur qui est le même que le nôtre. La beauté de l’autre nous apparaît alors plus évidente. Cette compassion naturelle nous permet de voir que tout comme nous, il vit des peurs et cherche à être aimé sans la limite des formes. C’est ça le bonheur que tout le monde recherche : ne pas être prisonnier d’une forme ! C’est pour cette raison que la lumière de la beauté intérieure est si importante. Personne ne peut l’éteindre, car c’est cette lumière qui éclaire complètement le monde réel.

HÉLÈNE RENAUD ET MICHEL-JACQUES BERGERON Les formations COMMEUNIQUE INC. renaudhelene@commeunique.com 450-461-2401 Voir les calendriers des événements et la boutique en ligne sur le site WWW. COMMEUNIQUE.COM Réf : Livre Couple-guide, Couple-complice, Tomes 1 et 2, édition Québec-Livres. Tous droits réservés / Les formations COMMEUNIQUE INC.

44

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016

Hélène Renaud et Michel-Jacques Bergeron sont pédagogues, auteurs, formateurs et spécialistes des relations. Grâce à leur expertise, ils agissent comme conférenciers lors de nombreux colloques et d’événements à caractère éducatif. Depuis vingt ans ils ont offert plus de 3 500 conférences. Ils transmettent leur enseignement au Québec, au Canada et en Europe. Ils sont coauteurs de sept formations, dont les formations « Comment devenir mon propre coach de vie intérieure et Couplecomplice ». WWW.COMMEUNIQUE.COM


MIEUX PENSER BOÎTE À OUTILS

Découvrir et apprécier sa valeur pour

redonner

RESPECT DE SOI-MÊME, RESPECT DES AUTRES, RESPONSABILITÉS DANS VOS ACTES–DALAÏ-LAMA Mes expériences et mon cheminement, autant professionnel que personnel, m’ont permis d’acquérir des outils afin d’évoluer en tant que personne. On me demande souvent comment je fais, comment je gagne ma vie. En somme, on ne comprend pas comment je peux gagner ma vie avec tous les projets que je chapeaute. Je peux vous affirmer que je gagne bien ma vie et que je ne suis donc pas uniquement une bénévole. Le fondement de ma démarche personnelle est de savoir ce que je veux et d’apprécier ce que j’ai dans le moment présent. Je sais, on vous le répète souvent, mais l’argent n’achète pas tout, surtout pas le bonheur. J’ai travaillé fort sur moi-même pour trouver ma recette, et j’y suis arrivée par la persévérance. Je ne dis pas que cela a été facile, car le travail sur soi en est un de tous les jours. Dans mon cheminement, en donnant de moi, j’ai rencontré des personnes extraordinaires qui ont marqué positivement ma pensée, mes actions et ma vie en général. L’idée est de prendre soin de soi pour être en mesure de redonner aux autres. Connaissez-vous votre valeur et ce que vous pouvez redonner à la société ?

Par Peggy Béland Les femmes et les filles représentent un peu plus de la moitié de la population canadienne. En 2010, les 17,2 millions de femmes formaient 50,4 % de l’ensemble de la population conservant ainsi la légère majorité démographique qu’elles détiennent depuis plus que trois décennies. Pourtant, d’après une étude réalisée par Dove concernant la vision des femmes envers leur physique, seulement 4 % des femmes avouent se trouver belles. Faites-vous partie du 4 % ? Comme le disait si bien Coco Chanel : « L’élégance c’est quand l’intérieur est aussi beau que l’extérieur ». Non ?

DÉVELOPPER LA CONSCIENCE DE SA VALEUR

Connaître ses qualités et ses forces permet de les mettre davantage à profit, par la suite au profit de notre entourage et de la société. Il est important de trouver du plaisir et/ou une utilité dans les activités que nous pratiquons. Sans compter que l’on doit d’abord s’aimer pour notre vraie beauté et le reste suivra. On doit s’aimer pour être en mesure d’aider les autres et accomplir quoi que ce soit pour ceux-ci. On rassemble ces priorités et nos passions oubliées. Après tout, la relation la plus importante que nous avons dans notre vie, n’est-elle pas celle que j’ai avec moi-même ? Piste de réflexion qui m’a aidée : si je n’avais qu’une année à vivre, que ferais-je différent de maintenant ? L’ESTIME DE SOI ET DONNER Maslow définit le besoin d’estime de soi comme le besoin de réussir ce qu’on entreprend, d’être compétent, de se respecter et d’être respecté. Une bonne estime de soi nous permet d’être positifs, d’agir selon nos désirs. Sans compter que pour vous permettre de redonner, il vous faut être en pleine forme. Voici les trucs qui m’ont aidée personnellement à faire augmenter mon estime que je partage avec vous : 1- F  aire la liste de mes valeurs fondamentales : je fais une liste sur une feuille que je peux voir tous les jours. Le fait de les voir me permet d’être plus heureuse. Elles me guident dans mes choix. 2- Être positive et essayer de voir le bon côté des choses : souvent, il est plus facile de percevoir le mauvais côté des choses. Pourtant, il y a toujours une solution à un problème. Cela demande de la pratique. Alors, je m’exerce. Dans une colonne, je mets les points négatifs, dans l’autre, les points positifs et finalement dans la dernière colonne, les solutions. 3- Me regarder avec amour et bienveillance : j’essaie tous les jours de faire de mon mieux et de m’améliorer. Je me parle et m’encourage.

« Une bonne estime de soi nous permet d’être positifs, d’agir selon nos désirs. Sans compter que pour vous permettre de redonner, il vous faut être en pleine forme. »

46

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016


magazinemieuxetre.ca

47


MIEUX PENSER BOÎTE À OUTILS

« Il est important de trouver du plaisir et/ou une utilité dans les activités que nous pratiquons. Sans compter que l’on doit d’abord s’aimer pour notre vraie beauté et le reste suivra. On doit s’aimer pour être en mesure d’aider les autres et accomplir quoi que ce soit pour ceux-ci. »

48

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016


Finalement, je renforce mon estime de moi-même et ma confiance en pratiquant le bénévolat. Il me procure un sentiment d’utilité et de réalisation. Selon une étude publiée dans le Journal of Health and Social Behaviour, le bénévolat renforce six aspects du bien-être personnel : le bonheur, la satisfaction, l’estime de soi, la maîtrise de sa vie, la santé et le goût de vivre. APPRENDRE À DIRE NON J’ai appris avec le temps à me fixer des limites. Il est effectivement vrai qu’il est agréable de se rendre utile, mais pas aux dépens de notre santé, de notre bonheur et de notre équilibre mental. Je me pose les questions suivantes : qu’est-ce que je suis prête à faire ? Qu’est ce que je veux faire ? Qu’est-ce que je peux faire avec joie ? L’idée est juste de comprendre ce qui est bon pour moi. J’essaie d’être claire sur ce que je m’engage et ce que je suis prête à faire.

À NE PAS MANQUER LE 15 AVRIL 2016

MES PETITS TRUCS PERSONNELS : 1- S  e donner un temps, un espace entre la demande et la réponse. Un faux oui et un oui à l’autre et un non à soi-même. 2- P  our vivre une expérience enrichissante : choisir ses activités pour se faire plaisir, pour se détendre ou pour exprimer ses talents. Oser demander du support ou de l’aide quand c’est nécessaire. Éliminer le plus grand nombre d’irritants. LE BÉNÉVOLAT POUR AFFIRMER SES VALEURS Le bénévolat peut donner du sens à sa vie donc favoriser l’estime de soi. Il permet de partager son talent, d’être apprécié, de se prendre en charge, de grandir, d’être créatif, améliorer la qualité de vie de la collectivité tout en ayant du plaisir. Faire du bénévolat n’est pas uniquement une façon de vous remonter le moral, mais une occasion rêvée d’aider les gens, d’acquérir des compétences et de rencontrer des personnes altruistes. Donner comporte sa récompense en soi. C’est un acte de gratitude pour la vie que je vis. L’idée est de partager une partie de ce que je suis et de ce que je sais. En fait, le rayonnement de notre beauté intérieure excède de beaucoup le don lui-même.

MISSION

DE LA FONDATION HÔPITAL SAINT-EUSTACHE Être un partenaire de premier plan dans la réalisation de la mission de notre hôpital auprès de la population. Soutenir l’Hôpital de Saint-Eustache en permettant l’acquisition d’équipements de haute technologie n’étant pas financés par le MSSS. Faciliter la prestation de soins hospitaliers de première qualité dans notre région.

PEGGY BÉLAND ALIAS LA BENEVOLISTE Ayant travaillé et investi du temps dans différentes causes humanitaires à travers le Québec, elle a contribué à faire augmenter la visibilité, la notoriété et les dons de plusieurs d’entre elles. Elle est devenue au fil du temps une spécialiste créative et innovatrice du milieu des organismes à but non lucratif. Rédactrice pour le journal web www.vitalite-regionale.com et chroniqueuse radio à Planète au 104,9/102,1, elle désire améliorer la qualité de vie de l’ensemble de la société par l’action bénévole, l’entraide, de saines habitudes de vie et une vision optimiste. Elle s’est donné comme mission de faire passer le plus de gens possible à l’action bénévole. Elle est aussi la cofondatrice de la Fondation/organisme BeneLOVE et productrice du TéléDon. Elle embrasse les causes humanistes avec son cœur. Pour plus d’informations, pour vous inscrire à son Infolettre et pour rester connectés sur les trucs de La Benevoliste et les différents événements : • Atelier Bien-être : Prendre soin de soi et des autres. • Conférences. • Journée de formation en entreprises et organismes. www.labenevoliste.com facebook.com/peggy.beland La benevoliste est propulsé par Les Systèmes de traitement d’eau Eagle et Probaclac

DEPUIS SES DÉBUTS JUSQU'EN 2015, ET GRÂCE À LA GÉNÉROSITÉ DE NOS DONATEURS, LA FHSE A OCTROYÉ PLUS DE 9,3 MILLIONS DE DOLLARS À L’HÔPITAL DE SAINT-EUSTACHE.

450 473-6811 poste 42351 www.FONDATIONHOPITALSAINTEUSTACHE.com www.TELEDON.tv

magazinemieuxetre.ca

49


MIEUX PENSER BOITE À OUTILS

La Belle d’Ivory Ceux qui reconnaissent ma référence dans le titre de mon article auront sûrement un sourire aux lèvres. Cette ancienne publicité de la barre de savon Ivory (est-ce que cela existe encore ?) nous reflétait une beauté simple, sans fard, d’une blancheur… Moi qui suis très pâle, mon grand ami m’appelait souvent de cette manière…

Pourtant, avant de me perdre plus loin dans mes souvenirs, c’est la première pensée qui m’est venue en tête lorsqu’on m’a proposé le thème « vraie beauté ». Nos standards sont tellement différents et inculqués. Il devient un exploit de se façonner sa propre image de beauté.

C’est ce que je vous invite à essayer. Une amie bien portante, et combien jolie, m’a parlé de cet exercice : lentement, elle se dévêtait pour apprécier ce corps qui lui a permis d’accomplir de si belles choses. Quand cela devenait trop difficile, soit elle prenait une pause, soit elle respirait profondément et plaçait son regard sur ce qu’elle appréciait chez elle.

Apprendre à se trouver belle (ou beau ! C’est vrai ! Les hommes aussi ont un regard critique envers eux-mêmes. Probablement conditionnés, tout comme nous, à des standards que notre société nous imprime dans notre tête consciemment ou pas), donc apprendre à se trouver belle demande de la pratique.

Un exercice pas facile à faire, croyez-moi, mais très révélateur. C’est à partir du moment où l’on peut se reconnaître nous-mêmes et s’apprécier à sa juste valeur que nous gagnons en beauté. La vraie beauté n’est pas plastique. Selon moi, la vraie beauté repose sur le vrai, le vécu et l’honnêteté.

Avouez ! Quand avez-vous l’audace de vous regarder dans un miroir et apprécier ce qu’il reflète ? Curieusement, plus on vieillit, moins on passe de temps devant la glace et même, il rapetisse pour pratiquement disparaître. Pourtant, ados, nous étions presque tout le temps à chercher un reflet…

La vraie beauté vient du cœur et d’une personnalité à faire oublier le temps qui passe. Elle irradie et amène cette lumière qui vous donne des airs d’un ange. La vraie beauté vient aussi du fait, comme le disait si bien Jacques Brel, qu’« il nous fallut bien du talent pour être vieux sans être adultes ». Un cœur d’enfant adoucit les angles et offre un élan de créativité. Nous craquons tous pour la candeur des enfants…

Par Manon Blondin

Oscar Wilde disait que « la beauté est dans les yeux de celui qui regarde ». Notre regard n’est pas toujours empreint de cette tendresse pour apprécier ce qu’il voit ou ce que les autres voient. D’ailleurs, nous sommes rapides à rejeter un compliment en le dénigrant ou en le rendant banal. Nous sommes tellement durs envers nous-mêmes et nous nous en imposons tant. Remarquez que cela fait le bonheur des chirurgiens-plasticiens. Je ne veux pas critiquer cette profession. Certains y ont recours pour accroître leur estime ou leur confiance. Si cela vous permet de gagner du respect envers vous-même et vous faire sentir mieux dans votre peau, ce choix vous appartient. Mais avez-vous pris le temps de faire le premier pas et de vous apprécier avec vos petits travers ? Je sais, tout n’est pas parfait. Nous aimerions tous être lisses comme Cher. On ne veut pas vieillir et encore moins, montrer que la vie a su faire sa marque sur nous. Mais audelà de la perfection, quelles sont les parties de votre corps que vous aimez ? Comment pouvez-vous les mettre davantage en valeur ? Les stylistes appellent ça le trompe-l’œil ou l’art de diriger le regard aux bons endroits.

50

Personnellement, j’ai des yeux espiègles et un sourire qui font oublier quelques rides… dont j’apprends à être fière. J’ai encore la taille fine… bon OK ! Assez… Non ! Pas de fausse modestie, ni de « oui, mais… ». Juste ce qui est beau pour vous, sans compromis.

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016

Je dis souvent que c’est le test de l’humilité qui est le plus dur à faire. Ensuite, les meilleures actions à prendre viennent d’eux-mêmes. Soyez indulgents envers vous-même et osez afficher vos imperfections. Quand notre regard s’adoucit face à nous-mêmes, lorsque nous devenons moins exigeants, j’ai l’impression que nous sommes mieux en mesure d’agir dans un juste équilibre. En fait, oserais-je dire que lorsque nous faisons la paix envers nous-mêmes, nous faisons rejaillir ce qu’il y a de meilleur en nous et donc, notre vraie beauté ?

MANON BLONDIN Coach d’affaires et conférencière manon@manonblondin.com 514 862-1879 www.manonblondin.com


« La vraie beauté vient du cœur et d’une personnalité à faire oublier le temps qui passe. Elle irradie et amène cette lumière qui vous donne des airs d’un ange. La vraie beauté vient aussi du fait, comme le disait si bien Jacques Brel, qu’« il nous fallut bien du talent pour être vieux sans être adultes ».

magazinemieuxetre.ca

51


« Les apothicaires et apothicairesses étaient les précurseurs des pharmaciens. Ils préparaient les mélanges et distribuaient les médicaments pour les malades. »

52

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016


MIEUX VIVRE SANTÉ

Les carnets des Augustines; ces herboristes apothicairesses Le 1er août 1639, trois jeunes religieuses hospitalières Augustines du Monastère de Dieppe (France) débarquent à Québec après une longue et pénible traversée sur le navire Saint-Joseph; traversée qui a duré plus de trois mois.

Par Krystine St Laurent

À la demande de la duchesse d’Aiguillon (nièce du Cardinal Richelieu), Marie Guenet (29 ans), Anne le Cointre (28 ans) et Marie Forestier (22 ans) devront établir un hôpital pour soigner les autochtones et les quelque 300 colons venus s’installer en Nouvelle-France. L’histoire est passionnante. Les colons sont de plus en plus nombreux, le défi des Augustines plus grand que nature. C’est le début de la colonie et la fondation de la Nouvelle-France. Prendre soin des corps et des âmes, telle était la vocation des Augustines, mais les conditions de vie difficiles, les épidémies de variole, rougeole, choléra et autres maladies menaceront le projet de coloniser la NouvelleFrance et mettront à rude épreuve les méthodes de soins, les connaissances et la vie au quotidien dans un nouveau monde. Dans un contexte aussi précaire, la connaissance des plantes médicinales est capitale. Les simples (comme on appelait les plantes médicinales aux vertus thérapeutiques), ou les composées (préparation de plusieurs simples), constituaient la base des traitements pour favoriser la guérison, réduire la fièvre, enrayer les infections, nettoyer l’air ou désengorger les poumons. Il faut se rappeler que les installations sanitaires étaient pauvres et que les conditions de vie plus que rustiques. Sirops, oxymels (mélanges de miel et de vinaigres), infusions, décoctions, tisanes, huiles infusées, vins médicinaux, cataplasmes, onguents, baumes, élixirs; la transformation des plantes pouvait prendre ­plusieurs formes selon la recette, l’effet désiré, et le mode d’administration choisi. Les Augustines étaient de vraies herboristes apothicai­ resses. Elles apportaient avec elles de France leur lot de connaissances de la botanique, du corps humain et surtout, de remèdes à base de plantes aromatiques et médicinales transmises de génération en génération. La

pharmacopée herboriste de ce temps ainsi que les livres de référence sur les plantes médicinales et leurs propriétés impressionnent par la quantité d’informations et de connaissances dont certaines demeurent extrêmement justes et à propos en 2016. UN PEU D’HISTOIRE Les Autochtones savaient eux aussi soigner avec la nature. Nous sommes tous plus ou moins familiers avec l’histoire de Jacques Cartier, qui coincé dans son navire avec son équipage (110  hommes) dans les glaces du fleuve St-Laurent pendant plusieurs semaines, assistait impuissant à la souffrance et au décès d’une grande majorité de son équipage. Tentant le tout pour le tout, Cartier demanda au chef amérindien le remède qu’ils utilisaient pour guérir ce mal qui allait éventuellement être identifié comme le scorbut. Le chef apporta une écorce d’arbre puis donna la recette de décoction et la façon de l’utiliser. Six jours plus tard, ceux qui étaient atteints étaient en bonne voie de guérison. Après plusieurs théories et débats autour de l’identité de cette plante, l’histoire nous apprend aujourd’hui qu’il s’agit de l’écorce d’Anneda, l’arbre de vie, le thuya occidentalis ou cèdre blanc dont les feuilles contiennent 45 mg d’acide ascorbique (vitamine C) par 100  g qui a sauvé le reste de l’équipage. LE JARDIN DES AUGUSTINES « Que ta nourriture soit ta médecine et ta médecine, ta nourriture », disait Hippocrate. La culture des plantes aromatiques par les Augustines permettait, non seulement de nourrir, mais également, de soigner : Absinthe, Achillée Millefeuille, Capillaire d’Amérique, Chiendent, Aristoloche, Consoude, Ail, Plantain, Mélisse, Sauge officinale, Menthe poivrée, Pissenlit, Bardane, Mauve, Armoise et autres plantes se retrouvaient dans les jardins du Monastère du Vieux-Québec.

magazinemieuxetre.ca

53


MIEUX VIVRE SANTÉ

« La pharmacopée herboriste de ce temps, les livres de référence des plantes médicinales citant leurs propriétés thérapeutiques impressionnent par la quantité d’informations et de connaissances qu’ils avaient, dont certaines extrêmement justes et à propos en 2016. »

Ce qui ne se cultivait pas localement à l’époque se commandait en France, comme en témoigne une facture datée de 1756 commandée par le Monastère de l’Hôtel-Dieu de Québec à Pierre Guillemot, apothicaire de La Rochelle : écorce de cannelle, girofle, lavande, racine de valériane, huile de muscade, gingembre, réglisse, santal rouge, quinquina, cardamome, etc. Avec un énorme souci du détail, elles écrivaient leurs recettes et comptabilisaient leurs observations des résultats. Plusieurs recettes reviennent dans tous les carnets d’apothicairesses du Monastère des Augustines, comme celle de la tisane royale ou de l’huile camphrée : Recette de Tisane royale (datant possiblement du temps de la colonie) raisins, graines de lin, réglisse, sucre d’érable, eau et brandy. Dose : un verre à vin toutes les 3-4 heures. Huile camphrée : huile d’amande douce infusée de camphre et d’essence d’orange. Frottez le thorax vigoureusement et répéter au besoin.

Découvrir l’importance des plantes et des épices dans notre histoire ne fait que soutenir l’importance de la protection de la nature. Plusieurs herbes médicinales utilisées au temps de la Nouvelle-France sont toujours utilisées de nos jours. Bien sûr, il y a des recettes cocasses, mais beaucoup de plantes citées pour leurs bienfaits sont toujours bel et bien là pour soigner, apaiser, tonifier, stimuler la digestion, réduire le stress ou l’inflammation. L’histoire des Augustines est une leçon d’humanité. Grâce à leur courage, ces femmes pionnières jadis cloitrées ont participé à l’édification d’une nation et ont su faire rayonner leurs valeurs dans notre société : la compassion pour la souffrance humaine, le respect de la personne, l’interdépendance du corps et de l’âme et la volonté de soigner. Elles ont désormais choisi de léguer leur patrimoine et de transmettre leur histoire à la société à travers un nouveau projet unissant culture, santé et mieux-être au service de la société contemporaine. Il est possible de le découvrir au www.monastere.ca

Ces carnets sont incroyablement bien conservés et accessibles aux archives du Monastère. Il est facile d’oublier le temps lorsque l’on découvre ces richesses de notre patrimoine… Les Autochtones ont aussi influencé les recettes de carnets des Augustines. La capillaire d’Amérique (herba capillaris), par exemple, ou fougère du Canada, a été une plante de grande importance, tant au niveau économique que curative.

54

Selon Pehr Kalm, botaniste suédois qui lors d'un voyage en Amérique du Nord à l’été 1749 a écrit : « Je me suis laissé dire par plusieurs personnes à Albany et au Canada, que l’on y fait grand usage de ses feuilles au lieu de thé dans les cas de consomption, de rhume et dans toutes les maladies de la poitrine. Les Indiens parcourent les bois en ce moment à la recherche de la plante, aussi en envoie-t-on des quantités considérables en France chaque année. ».

KRYSTINE ST LAURENT Conférencière dynamique, auteure, chroniqueuse télé + radio et spécialiste en Santé + Vitalité + Ayurveda, Krystine St Laurent est productrice et animatrice de l’Émission Santé! La Vie! Herboriste et aromathérapeute certifiée, elle a œuvré comme infirmière dans plusieurs spécialités durant plus de 20 ans. Passionnée, elle simplifie de façon concrète ce dont le corps a besoin pour maintenir une santé et une vitalité naturellement accessible à tous. Fondatrice de l’entreprise Terre d’Hysope et créatrice de la gamme d’huiles herbales infusées ayurvedique Inspirata Nature, elle elle fait partie de l’équipe de santé gobale du Monastère des Augustines. Elle est formatrice agrée en Santé Parfaite, progamme officiel du Chopra Center [Deepak Chopra]. Pour découvrir Inspirata nature : www.inspiratanature.com Suivre sur Facebook : inspiratanature

Le ginseng américain aussi a été cueilli massivement pour le vendre aux marchands montréalais qui l’exportaient vers la France. Kalm note dans ses écrits : « Les Amérindiens se livrent à la course à travers les forêts canadiennes et vendent ensuite le fruit de leur travail aux marchands de Montréal. La plante est exportée en France pour être transportée par la suite en Chine. Cependant, si l’on continue encore pendant plusieurs années à faire la guerre au ginseng de cette manière, c’est-à-dire sans laisser en place un ou deux plants pour propager l’espèce, il risque de ne plus y avoir de ginseng dans les forêts canadiennes. » Déjà, en 1750, il y avait un souci de pérennité des ressources.

Références Lebrun, Francois. Se Soigner Autrefois : Médecins, Saints Et Sorciers Aux XVIIe Et XVIIIe Siècles. Paris : Ed. Du Seuil, 1995. Print. La vie médicale au Canada français, Volume 1, octobre 1972, Les presses de l’Université Laval Lessard, Rénald. Au Temps De La Petite Vérole : La Médecine Au Canada Aux XVIIe Et XVIIIe Siècles. Québec : Septentrion, 2012. Print. http://www.biopterre.com : ginseng d’Amérique fiche technique L’union Médicale du Canada, tome 70, numéro 7, juillet 1950 François Rousseau, Le régime des malades à l’hôtel Dieu de Québec, lesa cahiers d’histoire de l’Université Laval, les Presses de l’Université Laval, 1983 François Rousseau : La croix et le scalpel, Histoire des Augustines et de l’hôtel Dieu de Québec, vol II 1892-1989 Document de travail de Catherine Gaumont, Ethnologue et directrice du musée du Monastère des Augustines. [merci Catherine pour le partage de ta passion !] www.monastere.ca

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016


Une douceur naturelle délicieusement bonne pour vous. Notre famille de produits stévia est la meilleure alternative au sucre de table et aux édulcorants artificiels. En plus de prévenir la carie dentaire et d’améliorer la digestion, ils sont sans danger pour le diabète et l’hyperglycémie. • Stevia Sugar En Poudre — Idéal pour la cuisson et les pâtisseries. • Stevia Poudre Blanche Concentrée — Parfait pour ceux qui recherchent un extrait 100 % pur. • NOUVEAU Smooth Stevia — Vous serez étonné par sa douceur naturelle, délicieuse et sans arrière-gout. À saupoudrer sur vos breuvages et desserts préférés. Disponible exclusivement dans les magasins d’aliments naturels ; visitez newrootsherbal.com/magasin

Prévention et Soins ® depuis 19 85 • Notre laboratoire accrédité ISO 17025 emploie 15 scientifiques : 3 PhD, 4 MSc, et 8 BSc • Tous nos produits sont sans OGM

new r oot sher bal @N ew R oot sH R B L new r oot sher bal . com


MIEUX VIVRE HERBORISTERIE

56

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016


Fabriquer une crème beauté maison

Avec le temps froid, plusieurs se retrouvent avec une peau plus sèche. On ne sait pas toujours quoi utiliser avec les nombreuses crèmes du commerce contenant trop souvent des additifs chimiques nocifs.

Par Natacha Imbeault et coll. de l’Herbothèque

H

eureusement, il est possible de fabriquer soimême des crèmes maison, toutes naturelles et tellement nourrissantes pour la peau. Voici une recette simple, idéale pour nourrir la peau, l’assouplir et prévenir sa déshydratation. Pour faire une crème naturelle, il faut émulsionner ensemble deux bases : une huileuse et l’autre aqueuse. Ce sont deux éléments qui ne se mélangent habituellement pas naturellement. Faire une crème, c’est comme faire une mayonnaise maison. Il faut aller très doucement lorsqu’on vide le mélange aqueux dans l’huile et prendre le temps pour bien émulsionner les ingrédients. On obtient ainsi une crème extraordinaire qui s’applique très bien et qui nourrit la peau. Si on va trop vite, le mélange ne prendra pas bien. Il sera aussi bénéfique pour la peau, mais n’aura pas une texture aussi intéressante. Une recette de base donne habituellement à peu près deux tasses de crème, car il faut une quantité minimum pour faire une bonne émulsion. Vous pourrez l’ajuster selon vos préférences et vos besoins en changeant l’arôme, en utilisant différentes huiles et en adaptant les ingrédients à votre type de peau. Si vous avez des réactions allergiques ou une peau extrêmement sensible, essayez un petit peu de crème, par exemple, sur le dedans de votre bras pendant deux jours et attendez deux jours pour vous assurer que vous n’avez pas de réaction.

magazinemieuxetre.ca

57


MIEUX VIVRE HERBORISTERIE

CRÈME Partie 1 - 100 ml d’huile de calendule (une macération de fleurs de calendule [Calendula officinalis] dans l’huile) ou de camomille – voir plus loin comment la fabriquer soi-même - 125 ml d’huile de pépins de raisin - 40 ml de beurre de karité - 40 ml de beurre de coco - 30 ml de beurre de cacao - 5 ml de vitamine E - 30 ml de cire d’abeille (râpée* et bien tassée. Petit truc, huiler la cuillère à mesurer pour pouvoir retirer la cire facilement). *Pour râper de la cire d’abeille, il faut utiliser une râpe qui ne servira qu’à cela, car c’est TRÈS difficile à nettoyer par la suite (pour ne pas dire impossible…) Partie 2 - 165 ml d’eau de fleur d’oranger, de rose ou d’hamamélis pour les peaux plus grasses - 85 ml de gel d’aloès - 10 à 15 gouttes d’huile essentielle au choix (lavande, sapin, etc.). - On peut mettre jusqu’à 60-70 gouttes d’huile essentielle, à ce moment-là, la crème servira en même temps de parfum naturel. Méthodologie Mettre tous les ingrédients de la partie 1 dans une grande tasse en verre. Déposer la tasse dans un chaudron qui a environ 5 cm d’eau dedans. Chauffer à feu doux jusqu’à ce que tous les ingrédients du mélange soient fondus et que le mélange soit homogène. Retirer la tasse du chaudron et bien essuyer l’eau qui serait à l’extérieur de la tasse. Laisser reposer jusqu’à ce que la tasse soit tiède au toucher. Pendant que le premier mélange repose, mélanger dans une tasse à mesurer les ingrédients de la partie 2. Dans un mélangeur ou à l’aide d’une mixette à main, incorporer les ingrédients de la partie 2 dans la partie 1 ; ajouter très doucement en un mince filet au premier mélange tiédi en mélangeant en même temps à une vitesse assez rapide jusqu’à l’obtention d’une texture comme une mayonnaise. Empoter et étiqueter. Vous pouvez garder votre crème dans n’importe quel petit pot bien stérile. Il est préférable d’empoter dans plusieurs pots plutôt qu’un ou deux gros pots. Ceci permettra une meilleure conservation. Se conserve environ 6  semaines à la température ambiante et 24 mois au réfrigérateur. Empoter et bien étiquetter. Conserver un pot pour usage immédiat et mettre les autres au réfrigérateur. Appliquer la crème au besoin sur le visage et le corps. Laisser pénétrer quelques minutes. Comme les huiles et beurres utilisés ne sont pas modifiés pour permettre une pénétration complète de celles-ci dans la peau, si votre peau n’est pas très sèche, votre corps ne l’absorbera pas totalement. Si c’est votre cas, essuyez simplement l’excédent que le corps n’aura pas absorbé.

« Pour faire une crème naturelle, il faut émulsionner ensemble deux bases : une huileuse et l’autre aqueuse. Ce sont deux éléments qui ne se mélangent habituellement pas naturellement. »

Macération dans l’huile avec des plantes sèches Pour faire une macération dans l’huile, choisir l’huile de base nécessaire selon l’usage prévu. L’huile d’olive est intéressante, car elle ne rancit pas faci­ lement et se conserve très longtemps; elle extrait bien les principes actifs et pénètre bien dans la peau. On peut par la suite y combiner d’autres huiles en complément selon l’effet désiré. Pour la macération dans l’huile, l’usage de plantes séchées est préférable. Le produit sera beaucoup plus stable, il durera plus longtemps et rancira moins vite. Une huile faite avec des plantes séchées durera plus de 10 ans si elle est bien entreposée. Mettre une partie de plantes pour une partie d’huile (1:1) dans un pot en vitre. Mélanger et ensuite presser pour enlever le surplus d’air. Mettre dans un endroit frais, à l’abri de la lumière. Brasser et vérifier le mélange tous les deux à trois jours pendant les deux premières semaines. Ensuite, laisser macérer pour un total de 10 à 12 semaines. Filtrer dans un tissu de coton et presser fermement. Laisser décanter 24  heures et embouteiller. Étiqueter. On peut faire une huile avec des plantes fraîches, mais cela est plus compliqué et dépasse le sujet de cet article.

« Si vous avez des réactions allergiques ou une peau extrêmement sensible, essayez un petit peu de crème, par exemple, sur l'intérieur de votre bras pendant deux jours et attendez deux jours pour vous assurer que vous n’avez pas de réaction. »

58

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016


PROPRIÉTÉS DE QUELQUES INGRÉDIENTS : Il est possible de jouer avec les ingrédients. Si vous respectez les ratios de corps gras (partie 1) et de liquides aqueux (partie 1), vous obtiendrez de bons résultats et cela vous permettra de choisir les ingrédients en fonction de votre peau. Calendule (Calendula officinalis) : la calendule est la plante de choix pour la peau. Elle est cicatrisante, anti-inflammatoire, calmante, antifongique et antiseptique. On l’utilise lors de blessures, de maladies et d’autres troubles de la peau : engelure, dartre, érythème, rougeur, dermatose, coupures, irritations diverses, etc. Elle calme la douleur, favorise la guérison, et prévient l’infection et l’enflure des blessures, des coupures, des ulcères, etc. En cosmétologie : on utilise la calendule surtout avec les peaux sèches, déshydratées, matures, irritées. Elle convient bien à tous les types de peau. Elle raffermit également les tissus.

Institut de formation en herboristerie et médecine traditionnelle

Avec vous depuis plus de 20 ans à cultiver la santé

Explorer l’herboristerie, c’est vivre dans un univers de passion et d’amour. Plus de 2800 heures de formations et ateliers offerts en personne ou à distance

Camomille allemande (Matricaria recutita) : la camomille allemande est très anti-inflammatoire et elle est calmante. En cosmétologie : on l’utilise avec les peaux sèches et sensibles. Cacao (Theobroma cacao) : c’est un beurre émollient et adoucissant. Il protège la peau des conditions climatiques et calme la peau irritée.

Pour le plaisir... • Participez à nos ateliers et formations courtes • Faites la formation d’herboristerie familiale • Visitez nos jardins médicinaux et éducatifs • Procurez-vous les documents que nous éditons

Coco (Cocos nucifera) : le beurre de coco hydrate, redonne de la souplesse et de la brillance. Il est adoucissant et émollient. Il nourrit et protège. Son contenu en vitamine E lui confère des propriétés cicatrisantes. Karité (Butyrospermum parkii) : le beurre de karité est très nourrissant, protecteur et réparateur. Il a une légère action protectrice contre les rayons ultraviolets (environ 10 FPS).

Pour faire carrière...

Pépin de raisin (Vitis vinifera) : c’est une huile très légère qui est facilement absorbée par la peau. Elle est très équilibrée en acides gras.

À vous de trouver la spécialisation qui résonne en vous ! • Herboriste thérapeute-naturopathe • Herboriste clinicien-naturopathe • Aromathérapeute

Olive (Olea europea) : l’huile d’olive est riche en acides gras mono-­ insaturés et en vitamines (notamment A et E). Elle adoucit, apaise, aide à la cicatrisation, équilibre et nourrit la peau. Elle convient à tous les types de peaux.

CONCLUSION Nous sommes tellement exposés de part et d’autre par une multitude de produits chimiques dont on ne connaît pas vraiment encore les effets sur la santé et de plusieurs autres qui sont dangereux qu’il est bien d’éliminer ce qui peut l’être. Amusez-vous en faisant vos créations et prenez soin de vous naturellement. Ce sera bon pour vous et pour la planète également, car ces produits sont ce qu’il y a de plus écologique.

Avec nous, soyez des artisans cocréateurs et guérisseurs de notre monde.

NATACHA IMBEAULT Maître herboriste et Hta (Herboriste thérapeute accréditée), auteure, conférencière, thérapeute multidisciplinaire et directrice de L’Herbothèque, un institut qui offre des formations en santé naturelle, en personne et par correspondance, partout dans la francophonie. www.herbotheque.com ou 819 326-4516. Ressources : Le webzine Herbes et Vie www.herbesetvie.com, la section Herbo-Vie du site Internet de l’Herbothèque (www.herbotheque.com) ainsi que le site Internet (www.passeportsante.net) contiennent une multitude d’informations gratuites sur la santé naturelle et les plantes. N’hésitez pas à les consulter !

www.herbotheque.com

Références : Divers livres des formations de l’Herbothèque

1/3 Vertical.indd 1

819 326-4516 magazinemieuxetre.ca 2014-11-26 59 15:40


MIEUX VIVRE SANTÉ ALTERNATIVE

« Notre défi en tant qu’individu est de pouvoir vivre et réaliser que chaque choix, chaque décision, chaque geste que nous faisons ont un impact non seulement sur nous, mais aussi sur les autres. »

60

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016


Nos choix

influencent notre santé

Avez vous déjà rêvé à une société où il n’y aurait plus de guerres, de maladies, de haine ? Ou l’on reviendrait à de saines habitudes, en toute simplicité, et où la communication et l’écoute seraient réelles et non virtuelles… Pierre Rabbhi a dit un jour « C’est dans les utopies d’aujourd’hui que sont les solutions de demain ». J’aime à penser que nous sommes tous au bon endroit, avec le monde que l’on a et avec notre réalité du moment. Notre défi en tant qu’individu est de pouvoir vivre et réaliser que chaque choix, chaque décision, chaque geste que nous faisons ont un impact non seulement sur nous, mais aussi sur les autres. C’est extrêmement intéressant de voir que dans notre société de consommation de masse, il y a aussi l’autre face, le côté inverse, à l’instar du yin et du yang. Je parle ici de l’individualisme et du retour à soi qui est aussi important et tangible que l’autre face du casse-tête. Je me rends compte avec le temps, l’expérience et le cheminement, que nous sommes à la fois dans un monde où l’Homme est entouré et fait partie d’un tout, mais aussi qu’il est seul en tant qu’individu. Il est merveilleux de le constater, car l’équilibre est ici. Avec ces 2 notions qui semblent contradictoires. Alors, la question qui se pose est la suivante : mes choix, en tant qu’individu faisant partie d’une entité, sont-ils les mêmes ? Dois-je privilégier la société dont je fais partie ou alors ne penser qu’en terme d’unicité, propre à moi seul ? Si je vous disais que pour ma part, tout part de soi ! Ma conviction, loin d’être une parole d’Évangile, vous autorisera peut être à faire la part des choses et élaborer votre propre opinion. Malheureusement, nous sommes constamment influencés, bombardés d’images, de slogans, d’idées. Comment réussir à savoir vraiment ce que nous voulons ? Avons-nous encore cette capacité de faire nos propres choix sans être influencés ? En toute modestie et avec mon bagage de novice souhaitant toujours aller plus loin, voici quelques pistes pour vérifier si vous êtes influençable ou non.

ÊTES-VOUS DU STYLE CAMÉLÉON EN VOULANT RESSEMBLER À TOUT LE MONDE OU PLUTÔT EN MODE REBELLE À NE S’APPARENTER À PERSONNE ? Assurément, il y a un équilibre entre les deux. Trop de l’un ou l’autre n’est pas forcément mieux. À vouloir intensément ressembler à tout le monde, on s’oublie et finalement on est plus soi même en se projetant alors dans la réalité des autres, en cautionnant des choix pas forcément révélateurs de vos idéaux. À être trop différent ou rebelle, on tombe dans un monde où l’EGO devient prédominant et la provocation constante, en devenant un mode d’expression agressant et épuisant pour rester à contre-courant. Est-ce bien constructif et révélateur de son moi le plus profond ? Pour terminer, je poserai simplement ces questions, que nous devrions idéalement nous poser avant chaque choix à faire : est-ce que je fais ce choix en mon âme et conscience ? Est-ce que je le fais en me respectant et parce que cela me rend heureux et me fait du bien ? Ou bien estce pour les autres, pour faire plaisir aux autres, pour ce que cela va m’apporter, ou encore par peur du jugement ou par obligations diverses ? Croyez-vous en votre capacité à vouloir le meilleur et de le voir comme un défi de vie ? Ces interrogations pleines de sens et évolutives, je l’espère, vous permettront de décortiquer, de préférer un choix plutôt qu’un autre, que ce soit au niveau alimentaire, personnel, professionnel. Avec définitivement une répercussion au niveau de votre santé, de votre bien-être et de votre vie de tous les jours, dès le lever jusqu’au coucher. L’année 2016 est encore jeune, vous pouvez influencer votre santé et votre vie à tout moment. Et ce n’est pas une question de temps, mais plutôt le temps d’une question, qui déterminera vos préférences et votre évolution.

VOUS SENTEZ-VOUS BIEN AVEC VOTRE VIE PRÉSENTEMENT ? Et par ressentir, je parle à la fois de l’extérieur et de l’intérieur, car l’un ne va pas sans l’autre. Des signes que vous ne l’êtes pas forcément peuvent être le stress, la mauvaise humeur, la dépression, l’épuisement continuel ou encore le surendettement, le syndrome de personnalités multiples selon les situations, les gens que vous rencontrez…

KARINE VERPILLOT Coach en alimentation, praticienne en gestion du poids, naturopathe, conférencière, chroniqueuse https://vimeo.com/121610626 https://vimeo.com/129245144 Site Web / Facebook / Instagram / Twitter

magazinemieuxetre.ca

61


MIEUX VIVRE BEAUTÉ

Beauté naturelle BOOSTE RECHERCHÉ !

Fatigués. Down. Le teint terne et la goutte au nez ? Bien oui : nous sommes en février. On grelotte, on se sent faible. Pas facile de se trouver « cute » la peau sèche et les yeux creux ! Qu’à cela ne tienne ! On profite de cette période froide et grise pour s’offrir des soins enveloppants ou vivifiants, des traitements chaleureux ou chocs, qui boosteront notre système immunitaire grâce à leurs actifs et leurs bienfaits. Pour ce faire, deux approches : la façon réconfortante inspirée de l’ayurvéda ou le coup de fouet, façon nordique !

Nous savons tous que la période hivernale est plus propice à la fatigue, aux infections bactériennes et virales, à la fièvre, au rhume, aux maux de gorge et au coup de froid. Côté beauté, notre peau en prend un coup, rougie, déshydratée, craquelée… Elle semble nous crier « pitié ! Protégez-moi ! » Le teint, lui, se brouille et manque d’éclat… Bref, règle générale, ce n’est pas en ces temps d’austérité solaire que l’on se sent au top ! Une parfaite motivation pour prendre doublement soin de soi en aidant notre système immunitaire à mieux résister aux changements climatiques et ainsi, être moins sensibles aux temps torrides ! L’APPROCHE RÉCONFORTANTE Dans la médecine ayurvédique, une médecine indienne ancestrale qui intéresse de plus en plus les Occidentaux, en particulier au niveau de l’esthétique et de la beauté, le système immunitaire est non seulement relié à la force du corps, mais aussi à l’esprit. Toute l’approche de l’ayurvéda qui est holistique, c’està-dire qui tient compte de l’être dans son entièreté, vise la recherche de l’équilibre. Ainsi, les violentes variations climatiques perturbent notre équilibre et déstabilisent celui de notre système immunitaire.

« Dans un pays comme le nôtre, il faut tenter de le maintenir solide, égal à lui même, hiver comme été, affirme Anita Sharma, originaire de l’Inde où elle a étudié la médecine ayurvédique, et fondatrice du Centre Ayurveda Mtl. Faible, il est la porte d’entrée à des troubles physiques, mais aussi psychiques », ajoute-t-elle. Saviez-vous que quelqu’un qui a un bon système immunitaire résiste mieux aux influences et émotions négatives que quelqu’un au système affaibli ? De plus, les contraintes sur notre système immunitaire sont aujourd’hui amplifiées, dû à la pollution, à notre alimentation industrialisée et au stress omniprésent qui le surcharge et l’affaiblit. Si vous vous sentez vidé, les batteries à plat, comme en ayurvéda toute personne est traitée de façon unique, je recommande d’emblée une consultation. Selon la personne, son rythme de vie et en lien avec les Doshas, soit les trois énergies essentielles, Vata, Pitta et Kapha, un maître de l’ayurvéda pourra conseiller la personne dans son alimentation et dans les actions souhaitables pour retrouver et conserver une belle force immunitaire. Toutefois, pas obligatoire d’avoir une consultation pour « booster » notre être en profondeur avec un Abhyanga. Ce massage vigoureux sous forme de friction est prodigué à l’huile chaude ! Huile infusée de plantes en lien avec notre propre constitution. Plus qu’enveloppant, ce soin réconforte l’âme et renforce le corps.

« Saviez-vous que quelqu’un qui a un bon système immunitaire résiste mieux aux influences et émotions négatives que quelqu’un au système affaibli? De plus, les contraintes sur notre système immunitaire sont aujourd’hui amplifiées, dû à la pollution, à notre alimentation industrialisée et au stress omniprésent qui le surcharge et l’affaiblit. »

62

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016


À LA MAISON

« Pour booster notre système immunitaire, le choc thermique n’a pas son pareil! Outre les nombreux spas où il est possible de pratiquer la thermothérapie, soit la combinaison de sauna chaud et d’immersion en eau froide, le simple fait de combiner à la maison bain chaud et douche froide est un moyen efficace de se revivifier tout en augmentant ses propres défenses. »

On s’inspire des traitements ayurvédiques et on opte pour l’automassage à l’huile chaude parfumée. Pour ce faire, on chauffe légèrement une huile d’amandes, ou une autre huile végétale à laquelle on ajoute, une fois chauffée, quelques gouttes d’huile essentielle de rose ou de lavande. L’idée est de ne pas lésiner sur l’huile (au moins une demi-tasse par traitement, voire une tasse) appliquée comme suit : après le bain, on reste dans la baignoire et l’on s’enduit de cette huile en longs mouvements de friction en partant des pieds vers le haut du corps jusqu’au cœur et ensuite, des mains jusqu’au cœur en terminant par le cou, le visage et le crâne si l’on souhaite passer la nuit avec l’huile dans les cheveux. Sinon, on évite la tête. On frictionne jusqu’à ce que toute l’huile ait bien pénétré, mais on reste bien huilée avant d’enfiler des vêtements « mous » que l’on ne craint pas de tacher. Avant le dodo, notre lait d’or nous attend ! En Inde, le lait d’or est presque vu comme un remède à tout ! L’ingrédient principal du lait d’or est le curcuma qui contient de la curcumine, un polyphénol aux extraordinaires propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. On dit de ce breuvage qu’il renforce le système immunitaire et aide divers problèmes de peau ! Afin d’aider à la biodisponibilité de la curcumine, on y ajoute du poivre noir. Ainsi, la recette va comme suit : on réalise d’abord une pâte de curcuma que l’on pourra garder au réfrigérateur et utiliser quand bon nous semble. Personnellement, j’aime en préparer deux à la fois, soit une avec poivre pour la consommation et une sans pour me faire des masques vivifiants au curcuma ! Dans une petite casserole, faites chauffer à feu moyen 1/4 de tasse de curcuma en poudre, 1/2 cuillérée à café de poivre noir moulu et 1/2 tasse d’eau filtrée. On remue constamment jusqu’à l’obtention d’une pâte épaisse que l’on peut conserver au frais une fois refroidie. Pour le lait d’or, on chauffe simplement une tasse de lait d’amande à laquelle on ajoute 1/2 cuillérée à café de pâte de curcuma et du miel au goût ! Pour les masques, on mélangera au moment souhaité notre pâte délayée dans un peu de lait, de yaourt et de miel. L’APPROCHE COUP DE FOUET Pour booster notre système immunitaire, le choc thermique n’a pas son pareil ! Outre les nombreux spas où il est possible de pratiquer la thermothérapie, soit la combinaison de sauna chaud et d’immersion en eau froide, le simple fait de combiner à la maison bain chaud et douche froide est un moyen efficace de se revivifier tout en augmentant ses propres défenses. Si l’on en a le courage, des saucettes sauvages en rivières sont les bienvenues au fil de l’hiver ! À la façon du spa La Ferme de l’Hôtel Germain à Baie-St-Paul, le bain de glace redonne lui aussi un booste puissant et une mine d’enfer au teint terne. Pour se faire, à la maison, on concassera finement de la glace que l’on s’appliquera sur le visage et le corps avant et après une immersion dans notre bain ! DALI SANSCHAGRIN

Des produits sains, haut de gamme, conçus pour tous les membres de la famille. Aucun ingrédient pétrochimique et parfum synthétique.

SELENHYA, UNE GAMME À DÉCOUVRIR !

PROFITEZ DE NOTRE OFFRE D’UNE DURÉE LIMITÉE ! Obtenez 15 % de rabais sur achat en ligne de tout produit de la gamme SELENHYA. CODE PROMO : ME300416

Cette offre prend fin le 30 avril 2016.

Les produits SELENHYA ont été élaborés afin de répondre aux besoins particuliers d’une peau déhydratée et dévitalisée. Ses principaux ingrédients actifs confèrent à cette gamme unique un pouvoir restructuant et hydratant. GRAINE DE CAROUBE L’extrait de graine de caroube, aux vertues réparatrices, active le processus naturel de recontruction des cellules.

SELENIUM Anti-oxydant puissant, il corrige les dommages causés par les radicaux libres et ralenti le phénomène de viellissement cellulaire.

ACIDE HYALURONIQUE Notre acide hyaluronique d’origine végétale agit comme un réservoir d’eau naturelle. Elle offre une hydratation optimale pour une défense sans pareil face aux agressions extérieures tels le soleil, la pollution et le climat.

JOANESENS.COM 514 825-4325

magazinemieuxetre.ca

63


ABONNEMENT

POUR UNE VIE SAINE ET INSPIRANTE Un guide de vie pratique, rempli de conseils et de suggestions pour un art de vivre inspirant, régénérateur et pour nourrir tant la beauté intérieure qu'extérieure.

Seulement

40,00 $ pour 12 numéros (2 ans)

ABONNEZ-VOUS EN LIGNE

SUR MAGAZINEMIEUXETRE.CA OU BOUTIQUELEXISMEDIA.CA

□ 12 NUMÉROS (2 ANS) □ 6 NUMÉROS (1 AN) [40,00$ taxes incluses]

□ M . □ Mme.

[25,00$ taxes incluses]

Prénom

Nom

Adresse

App.

Ville

Province

Code Postal

Téléphone

□ MASTER CARD

No. de carte de crédit

□ VISA

Courriel

□ C HÈQUE

Libeller le chèque au nom de Lexis Média inc. 1991, Boulevard Périgny, suite 202, Chambly (Québec) J3L 4C3

Expiration (mois | année)

Code CVC

Signature ME80_AVRIL_2016

Allouez de 8 à 12 semaines pour la réception de votre premier numéro. Offre valide au Canada seulement, jusqu'au 15 avril 2016.


CAHIER SPÉCIAL en collaboration avec

Montréal 11,12 et 13 mars 2016 (Palais des congrès) Québec 19 et 20 mars 2016 (Centre des congrès)


MIEUX MANGER EN COLLABORATION AVEC

La santé de la peau, c’est votre santé.

66

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016


Cosmétique naturelle, DISTINGUONS LE VRAI DU FAUX

Embellir, soigner la peau, c’est embellir la personne tout entière. Évitez de faire des erreurs en vous laissant séduire par une industrie habile à vous faire dévier.

Par Alain Renaud J’aimerais vous expliquer comment on peut facilement éviter de mauvaises surprises. Même disponible en boutique spécialisée, le produit de soin corporel n’est pas forcément fiable et conforme à vos attentes normales. Les produits et emballages peuvent comme ailleurs être créés pour attirer un achat sans véritable considération pour la santé dans la mesure où ils ne sont pas clairement certifiés biologiques. Il faudrait vous soigner et nourrir votre peau avec la même sécurité que vous choisissez vos aliments biologiques. S’y retrouver, c’est un jeu qui en décourage plusieurs… l’internet donne l’explication des noms techniques du lexique international officiel (INCI). Attention, c’est facile d’être induit en erreur. IMPRÉCISION : NOM DES INGRÉDIENTS Tocophérol signifie vitamine E. Glycérine est l’extrait d’un corps gras, considéré comme inoffensif. Extrait de plante, c’est une tisane faite à partir de feuilles, racines ou fleurs. Tout cela paraît parfaitement naturel. D’accord, mais quand on nomme un ingrédient, on nomme en fait une catégorie chimique sans en identifier l’origine exacte. Ici, les chemins se séparent en deux directions opposées : certifié (avec le logo) ou non certifié. Si les vitamines E, extraits de plante et glycérine font partie d’une liste qui est approuvée par un certificateur biologique reconnu internationalement comme Ecocert (incluant obligatoirement le logo), vous êtes sur la bonne voie, car une équipe dédiée a tout inspecté pour vous, c’est pur, végétal et bon pour vous.

Si au contraire, l’emballage vous attire et vous rassure parce que vendu en boutique de produits naturels, mais sans logo. Attention, attention. Notre exemple des trois ingrédients pourraient provenir du pétrole sans qu‘il en soit fait mention. SI NON CERTIFIÉ Si la liste n’est pas appuyée par le logo officiel enregistré d’un certificateur biologique et clairement identifié comme « certifié biologique par… », attention ! Par exemple, la vitamine E pourrait provenir de fèves soya modifiées génétiquement ou bien issue du pétrole. La glycérine est potentiellement extraite de gras animal ou de pétrole directement. L’extrait de plante pourrait être une solution reconstituée à partir de substances synthétiques tout simplement. PRÉOCCUPATION Qui vérifie tout cela ? Le magasin, le distributeur, le fabricant, les gouvernements ? Ce n’est surtout pas leur responsabilité. Écrivez-leur, ils le confirmeront. Vous comprenez pourquoi il faut des entités qui vérifient tout et remontent la filière complète. Les certificateurs sont même chapeautés par des organismes internationaux leur donnant le droit d’apposer une certification biologique officielle, elle-même agréée par les gouvernements. Le certificateur contrôle la source des ingrédients, incluant chaque étape de transformation, la sécurité des matériaux d’emballages et la véracité de tous textes qui concernent le produit certifié. Vous ne pourrez pas de façon isolée distinguer le vrai naturel du faux.

« Même disponible en boutique spécialisée, le produit de soin corporel n’est pas forcément fiable et conforme à vos attentes normales. Les produits et emballages peuvent comme ailleurs être créés pour attirer un achat sans véritable considération pour la santé dans la mesure où ils ne sont pas clairement certifiés biologiques. »

magazinemieuxetre.ca

67


MIEUX MANGER EN COLLABORATION AVEC

CE QU’ON CRAINT « Sans contrôle indépendant externe, le transformateur ou le distributeur pourrait diluer son extrait végétal à d’autres matières moins chères et nocives, impliquant des allergies possibles. C’est pourquoi chaque étape est vérifiée par les inspecteurs dans le cas de cosmétiques biologiques. »

L’ORIGINE DE LA COSMÉTIQUE DE SYNTHÈSE Dès les années 1920, la création des cosmétiques synthétiques faits à partir de la fragmentation du pétrole a révolutionné les pratiques de l’hygiène corporelle. Finis les savons de pays, grisâtres et déformés, maintenant les passions de toutes et chacun se délectèrent des nouveaux coloris, des parfums inconnus, des hydratants « miraculeux » à base d’huile minérale… merci les bulles infinies et onctueuses. Le monde est séduit. Les découvertes de la « nouvelle cosmétique basée sur le pétrole » créèrent des industries colossales qui basaient leurs succès sur le rêve et le plaisir, sans considérer alors les méfaits sur la peau et le déséquilibre environnemental qui s’en est suivi. La publicité vante toujours les mérites de ces dérivés de pétrole si bien séduisants. On classe les flacons multicolores dans les tablettes « beauté-santé ». Les déguisements du pétrole réussissent merveilleusement.

Un exemple pour illustrer comment la certification est une étape majeure pour confirmer qu’un produit nature l’est véritablement. Si un extrait de plante n’est pas certifié biologique par un organisme reconnu, alors un transformateur peut utiliser des cuves qui ont servi à l’extraction de matières dangereuses pour transformer son extrait, tout en prétendant qu’il est naturel à 100 %. Dans le cas d’un extrait biologique, le rôle du certificateur est d’aller à la source sur le terrain pour vérifier toutes les étapes de transformation et inspecter les documentations sur place. Sans contrôle indépendant externe, le transformateur ou le distributeur pourrait diluer son extrait végétal à d’autres matières moins chères et nocives, impliquant des allergies possibles. C’est pourquoi chaque étape est vérifiée par les inspecteurs dans le cas de cosmétiques biologiques. Le pire est que des fabricants de bonne foi ne saisissent pas la gravité de certaines étapes contrôlées par des gens qui n’ont pas la compétence.

Remarquez, la liste est interminable. Elle est impossible à détailler pour une personne tant ces poisons demandent une somme d’expertises difficile à compiler. Seule une équipe multidisciplinaire chevronnée peut discerner ce qui est bon pour l’humain, et sans risque non plus pour la planète !

Pour votre santé, une vraie certification indépendante et non reliée à un seul pays vous assure : 1. Aucun agent synthétique inapproprié. 2. Les matériaux des emballages respectent les normes les plus sévères pour le recyclage. 3. Aucun animal n’a été sacrifié (ni ingrédient ni tests cliniques). 4. Aucune collecte de matière n’a engendré de déforestation (palme). 5. Toutes les étapes de fabrication sont documentées et authentifiées. 6. Les formulations respectent les plus hautes exigences pour un pourcentage à haut niveau de matières végétales biologiques certifiées. 7. Le certificateur a vérifié physiquement les déclarations du formulateur des ingrédients de base, et celles du fabricant, y compris les informations qui entourent le produit (étiquettes, dépliants, sites web). Pas de place pour induire les gens en erreur. 8. Interdiction de tout ingrédient ou processus qui comporte­rait des risques raisonnables pour la santé humaine selon les connaissances scientifiques les plus à jour.

Remarquez que les progrès de la science permettent d’isoler depuis peu des réactions de la peau. Certains éléments forment un cocktail plus dangereux que chacun séparément. On sait maintenant que certains mélanges forment des réactions mutagènes (cancer). Seule la certification peut établir que des ingrédients ne sont pas dangereux parce que c’est leur engagement formel.

En guise de conclusion, il faut questionner les autorités, leur demander pourquoi la certification des cosmétiques n’est pas réglementée comme c’est le cas pour les aliments, alors qu’on nourrit notre peau au quotidien. Sachez-le, on trouve encore des produits cosmétiques avec l’appellation « biologique » qui n’ont aucun logo. Le goût du risque !

LA CHIMIE SUR LA PEAU : EUPHORIE RISQUÉE Dans les années 60, les études et les statistiques mettent en lumière les risques dermatologiques encourus par l’usage de la synthèse dans les produits de soin corporels. Plusieurs années de recherches ont établi les risques réels des ingrédients de synthèse : parabens, silicones, Sodium Laureth Sulfate, PEG et glycérine (d’origine pétrolière ou animale), etc..

ALAIN RENAUD Recherche et Développement, chez DRUIDE (Druide.ca) Conférences d’Alain Renaud à l'Expo manger santé et vivre vert : Montréal : samedi 12 mars à 13 h 30 sur la scène Vivre

68

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016


MIEUX MANGER EN COLLABORATION AVEC

70

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016


L’innovation DE LA FARINE ANCIENNE! Connaissez-vous vraiment bien la farine, son histoire et ses tendances?

Par Anne-Marie Carreau

magazinemieuxetre.ca

71


MIEUX MANGER EN COLLABORATION AVEC

vraiment la farine, Connaissez-vousConnaissez-vous vraiment bien la bien farine, histoire et ses tendances? son histoire et sesson tendances?

Par Anne-Marie Carreau Par Anne-Marie Carreau L’industrie de la meunerie a bien évolué depuis les premiers moulins à eau et à vent qui ont vu le jour avec l’arrivée des premiers colons au Canada. Les tout premiers moulins étaient constitués de deux meules circulaires qui broyaient les grains de blé placés entre celles-ci. C’est à la fin du 18e siècle que le premier moulin mécanisé a fait son apparition. Inventé par l’anglais James Watt, le moulin à vapeur a complètement révolutionné la manière de moudre le blé, facilitant ainsi le travail du meunier. C’est à l’époque de la révolution industrielle que, de l’autre côté de l’Atlantique, la meule est délaissée au profit des rouleaux d’acier. Cette nouvelle méthode permet de diviser la mouture en plusieurs étapes par le principe de pulvérisation. Entre chaque étape, la matière est tamisée séparant les différents types de farine. Jusqu’à aujourd’hui, l’industrie de la meunerie utilise toujours ce même procédé. Bien sûr, la technologie a évolué permettant au meunier d’automatiser sa production et de la contrôler à distance grâce à des applications sur son téléphone intelligent. Alors, quelle est la nouvelle grande innovation dans l’industrie de la meunerie si la dernière avancée majeure date du 19e siècle ? La réponse ne se trouve pas du côté technique, mais plutôt stratégique. La chaîne de valeur a révolutionné l’industrie de la meunerie, mais aussi la chaîne agricole et boulangère. Le principe de la chaîne de valeur est de créer des alliances avec les agriculteurs, les meuneries et les boulangers afin de créer une farine de très grande qualité. Cela se fait grâce au partage du savoir-faire et de l’expertise de chacun des acteurs de l’industrie. C’est la collaboration, la transparence ainsi que le partage de l’information qui donnera un avantage stratégique face aux entreprises qui évoluent seules. Le résultat dépasse largement la somme de chacune des parties et chacun en ressort gagnant. De cette manière, il est beaucoup plus facile de répondre à la demande en innovant par le biais du développement, par exemple, de nouveaux produits, de nouveaux procédés ou de nouvelles variétés de blé qui offriraient un meilleur rendement en culture biologique. Un autre avantage majeur qu’apporte la chaîne de valeur est la diversification des produits.

Sachant que le blé est une composante centrale dans notre alimentation, il est donc important de varier. Alors, pourquoi ne pas utiliser des farines de spécialité, c’està-dire faites à partir d’autres céréales que le blé ? Une forte tendance se dessine chez les boulangers qui créent des pains à partir de farines de grains anciens. Ce qui distingue ces grains est le fait qu’ils ont conservé leurs propriétés dites ancestrales. Ils sont reconnus pour leurs qualités nutritionnelles supérieures tant au niveau des vitamines qu’au niveau des fibres et leur saveur est différente comparativement au blé. De plus, ils ne sont pas issus d’une hybridation croisée généralement faite pour augmenter le rendement pour les agriculteurs. Parmi la catégorie de grains anciens, deux sont particulièrement populaires. Il s’agit du Khorasan et de l’épeautre, qui peuvent remplacer la plupart des farines tout usage dans les recettes de pains et de pâtisseries. LA FARINE DE KHORASAN Le blé de Khorasan est une variété de blé cultivé depuis des milliers d’années. Originaire de la Mésopotamie, son nom fait référence à une région du nord-est de l’Iran. Il a ensuite été importé aux États-Unis au début des années 1950. C’est seulement dans les années 1980 et avec la montée en popularité d’une alimentation naturelle que le blé de Khorasan est passé d’une culture marginale à une culture plus commerciale. Un fait très intéressant, le blé de Khorasan se cultive très bien en agriculture biologique et son grain est deux à trois fois plus gros que le grain de blé. La farine de Khorasan est reconnue pour sa haute valeur en protéines comparativement à la farine de blé entier. Elle possède également une forte teneur en zinc et en magnésium. On peut reconnaître la farine de Khorasan par sa couleur légèrement orangée. Pour ce qui est du goût, il rappelle des notes de beurre, de noisette, presque sucré, mais sans amertume. On l’utilise surtout dans les recettes de pâtisseries qui demande beaucoup de beurre comme les brioches et les sablés, car cela va faire ressortir ses saveurs naturelles. Il ne faut toutefois pas se restreindre à ces recettes. La farine de Khorasan est excellente pour la fabrication de pains et de pâtes alimentaires. Elle leur donnera une couleur magnifique.

« Sachant que le blé est une composante centrale dans notre alimentation, il est donc important de varier. Alors, pourquoi ne pas utiliser des farines de spécialité, c’est-à-dire faites à partir d’autres céréales que le blé ? »

72

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016


« Le principe de la chaîne de valeur est de créer des alliances avec les agriculteurs, les meuneries et les boulangers afin de créer une farine de très grande qualité. Cela se fait grâce au partage du savoir-faire et de l’expertise de chacun des acteurs de l’industrie. »

LA FARINE D’ÉPEAUTRE La première mention de l’épeautre remonte à l’Ancien ­Testament. C’est dans la région caucasienne que l’on retrouve ses origines. Au Moyen Âge, l’épeautre va se populariser en Europe et en Asie. Par contre, sa culture va presque disparaître au profit de d’autres, car l’enveloppe du grain, que l’on nomme la balle, est très coriace ce qui demande une étape supplémentaire lors de sa transformation en farine. Toutefois, c’est pour cette raison que l’épeautre est aujourd’hui cultivé de nouveau. La balle agit comme enveloppe protectrice pour le grain, le protégeant ainsi contre les maladies et la moisissure. Cela en fait maintenant une variété très convoitée pour l’agriculture biologique. La farine d’épeautre peut facilement remplacer la farine de blé dans toutes vos recettes, il suffit d’ajouter plus de liquide, car elle en absorbe davantage. Son goût est délicat, sucré avec une légère acidité et sans amertume. En plus de sa facilité d’utilisation, elle supporte très bien les ingrédients volumineux. Donc, idéale pour faire des muffins aux carottes ou un pain aux raisins. C’est la farine à avoir en tout temps pour la confection de vos pâtisseries et boulangeries. La farine d’épeautre a des valeurs nutritionnelles très intéressantes. Elle est riche en protéines, mais également en magnésium, en zinc et en fer. Si vous désirez en connaître davantage sur ces deux farines, l’Expo Manger Santé et Vivre vert est l’occasion idéale. Elle se déroulera du 11 au 13 mars au Palais des Congrès de Montréal et du 19 au 20 mars au Centre des Congrès de Québec. De plus, le concours de Meilleur Artisan Boulanger 2016 aura lieu durant ces deux fins de semaine. Pour en savoir davantage, visitez le site Internet www.expomangersante.com.

ANNE-MARIE CARREAU Chargée de projets La Meunerie Milanaise lamilanaise.com Conférences de la meunerie milanaise à l'Expo manger santé et vivre vert : Montréal, samedi 12 mars à 12h45 sur la scène Vivre Québec, dimanche 20 mars à 13h15 sur la scène Santé

magazinemieuxetre.ca

73


MIEUX MANGER EN COLLABORATION AVEC

Les bienfaits de

l’aloe vera Vous connaissez certainement l’Aloe vera, ce nom vous est familier, car on utilise cette plante dans toutes sortes de produits cosmétiques ou de divers autres produits de beauté. On la retrouve sur la liste des ingrédients de produits comme les shampoings, crème hydratante et cicatrisante, baume, gel de douche, etc. Bien souvent, les compagnies ajoutent l’Aloe vera en quantité microscopique uniquement pour qu’elle soit présente sur la liste d’ingrédients et ainsi bénéficier de sa notoriété à des fins purement marketing.

74

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016

En fait, l’Aloe vera est une plante grasse des pays chauds qui contient dans ses feuilles un gel aux multiples propriétés. On en fait l’usage depuis plus de 5 000 ans, elle figure sur les plus vieux manuscrits égyptiens découverts jusqu’à maintenant, dont le fameux papyrus Ebers qui est le plus ancien document médical répertorié jusqu’à aujourd’hui. Cette plante formidable est riche en antioxydants, en vitamines et enzymes, et elle a des propriétés adoucissantes et hydratantes sur les muqueuses de l’organisme. L’Aloe vera est une plante des milieux arides qui stocke l’eau dans ses feuilles. Aussi, l’eau est le principal ­constituant de la feuille et représente de 98 à 99 % de son poids. La matière sèche qui ne représente donc que 1 à 2 % est constituée à 60 % de polysaccharides. La feuille d’Aloe vera contient plus de 75 composés actifs (polysaccharides, composés phénoliques, acides organiques) ainsi que 20 minéraux, 20 acides aminés et 12  vitamines. Les principaux métabolites

secondaires sont des composés phénoliques de type anthrone et chromone. Mais, malgré les très nombreuses études sur cette plante, il est difficile d’identifier un ou des actifs précis responsables de ses propriétés. L’aloe vera n’a pas encore livré tous ses secrets. Les jus ou gels d’Aloe vera de haute qualité peuvent être utilisés directement sur la peau, mais son utilisation sous forme de jus ou gels buvables est de plus en plus indiquée en raison des bienfaits qu’ils offrent à l’intérieur du corps ; particulièrement pour le système digestif. Noter bien que la fabrication maison d’un extrait de feuille d’Aloe vera ne peut être utilisé que de façon topique en application sur la peau, car la feuille contient des ingrédients qui peuvent être nocifs s’ils sont ingérés. Les jus et gels destinés à être ingérés doivent être préparés par des compagnies responsables qui s’assurent que leurs produits ne contiennent aucun produit nocif. Le gel est simplement du jus gélifié par l’ajout d’agents épaississants ou gommes.


« Les jus ou gels d’Aloe vera de haute qualité peuvent être utilisés directement sur la peau, mais son utilisation sous forme de jus ou gels buvables est de plus en plus indiquée en raison des bienfaits qu’ils offrent à l’intérieur du corps; particulièrement pour le système digestif. »

En utilisation topique, le gel ou le jus d’Aloe vera a des propriétés variées : - Stimulation de la production de collagène. - Traitement des brûlures grâce au gel frais de la plante. - Plusieurs études ont montré que le gel frais obtenu à partir de la partie centrale de la feuille diminue le processus inflammatoire et accélère la cicatrisation. - Lutte contre le vieillissement cutané. Pour une utilisation interne, les jus et les gels d’Aloe vera se prennent purs à raison de plusieurs cuillérées à soupe par jour pour calmer et adoucir toutes les irritations, inflammations du conduit digestif, de l’estomac au côlon. Grâce à ses propriétés prébiotiques, il est très efficace pour rééquilibrer et renforcer la flore intestinale. Il aide à soulager les brulements d’estomac, à diminuer l’acidité gastrique, à soulager les ballonnements et les inflammations. L’amélioration des fonctions digestives, l’apport de nutriments rares et essentiels améliorent la vitalité, la résistance, la circulation et l’élimination naturelle des toxines. La particularité de ses polysaccharides en fait un antioxydant très efficace. L’Aloe vera, traité sans aloïne, sous forme de gel ou de jus ne présente aucune nocivité, même à long terme. Le jus ou le gel peuvent être ajoutés à d’autres jus ou à des préparations de style smoothie santé si on le consomme pour ses vertus antioxydantes ou prébiotiques. Par contre, il est préférable de le consommer seul si on désire maximiser ses effets bienfaisants sur le système digestif. La qualité est primordiale : chercher les gels et les jus purs, de plantes qui sont issues de cultures bio ou contrôlées, ayant subie une extraction à froid, et ce procédé à froid doit être respecté tout au long du traitement du produit, même après l’embouteillage. Donc, chercher un produit non pasteurisé. Assurez-vous que les gels soient fabriqués avec de la gomme xanthane ou de caroube pour vous assurer une fabrication à froid. Éviter les gels fabriqués avec les carraghenanes ou mousse d’Irlande qui nécessitent une solubilisation à chaud et qui peuvent apporter des problèmes de santé grave tels que le révèlent des études récentes. Évitez également les boissons contenant peu ou pas de jus d’Aloe vera, car il s’agit en fait de boissons et non de véritables jus, et ils contiennent une large dose de sucre ajouté nocif pour la santé. Vérifier bien la liste d’ingrédients, car certains produits s’affichent comme jus, mais ne contiennent que peu de jus d’Aloe vera dilué dans d’autres jus de fruits. MICHAEL DESLANDES Biologiste et Président de Land Art www.landart.ca Conférences de Michael Deslandes à l'Expo manger santé et vivre vert : Montréal, samedi 12 mars à 13h15 sur la scène Santé Québec, dimanche 20 mars à 12h45 sur la scène Santé

magazinemieuxetre.ca

75


5 raisons D’INTÉGRER LE TEMPEH À NOTRE MENU TRÈS NUTRITIF

Profitons de l’année internationale des légumineuses pour découvrir et intégrer le tempeh à notre menu hebdomadaire. Le tofu vous plaît, le tempeh vous régalera. Voyons pourquoi et comment le découvrir et l’adopter.

Par Michael Makhan Le tempeh, originaire d’Indonésie, est un aliment fermenté fait à partir de la fève soya. Le procédé de fermentation augmente substantiellement la valeur nutritive de la fève soya déjà très pourvue en nutriments. Il occupe une place privilégiée dans l’alimentation des Asiatiques. Il demeure beaucoup plus méconnu que le tofu même s’il est plus nutritif et plus savoureux que ce dernier. Cependant, il gagne lentement mais sûrement en popularité sur la table des personnes désireuses de diminuer leur consommation de viande. Voyez combien il est facile de tomber amoureux de ce superaliment.

76

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016

Protéines de qualité Le principal intérêt réside dans sa teneur en protéines complètes (19,5 %), ce qui peut être comparé hautement aux sources de protéines animales. La fermentation augmente la valeur nutritive, la digestibilité, la saveur, attendrit les fèves, raccourcit le temps de cuisson et agit favorablement sur la flore intestinale. Qui dit mieux ? Lipides bons pour la santé du cœur Pauvre en lipides, les acides gras qu’il contient sont surtout polyinsaturés. Il ne renferme pas de cholestérol, car ce dernier n’existe pas dans le règne végétal. De plus, la fève soya contient de la lécithine, indispensable dans tous les tissus nerveux, notamment le cerveau. Un autre atout de taille pour les tailles fortes : il s’avère peu calorifique. Seulement 157 kilocalories par 100 grammes de tempeh. Une portion équivaut à 100 g de tempeh cuit. Vitamines et Minéraux La fermentation augmente aussi les teneurs en vitamines et minéraux, spécialement les vitamines du complexe B, dont une petite quantité de la fameuse B12 essentielle à la santé de notre système nerveux. Les végétaliens doivent apporter une attention particulière à cette vitamine et consommer des aliments enrichis en B12 comme des boissons de soya ou certaines levures alimentaires. Le tempeh contient du fer, du calcium, du phosphore et du potassium. Il contient aussi des phytostérols très bénéfiques pour notre santé cardiaque. Fibres alimentaires La viande et aussi le tofu ne contiennent aucune fibre alimentaire alors que le fameux tempeh nous en procure 3 g par portion de 100 g.


MIEUX MANGER EN COLLABORATION AVEC

Il demeure beaucoup plus méconnu que le tofu même s’il est plus nutritif et plus savoureux que ce dernier. Cependant, il gagne lentement mais sûrement en popularité sur la table des personnes désireuses de diminuer leur consommation de viande.

Tendre à l’intérieur et croustillant à l’extérieur, ce tempeh est un véritable péché mignon.

ÉCONOMIQUE Le tempeh au Québec se détaille environ 5 $ pour un paquet de 240 g ce qui constitue un atout de taille pour les personnes à faible budget. On le retrouve souvent dans les congélateurs des magasins d’aliments naturels et dans certains supermarchés, dans les produits congelés biologiques. Il a l’aspect de pâtés rectangulaires d’environ 2 cm (3/4 po) d’épaisseur. Il est recouvert d’un duvet blanc. On trouve également des galettes de tempeh burger marinées et vendues en petites portions. ÉCOLOGIQUE Le soya, étant situé au début de la chaîne alimentaire, requiert beaucoup moins d’eau et possède la capacité de fixer l’azote dans le sol et ainsi l’enrichir au lieu de le dévitaliser. Une prise de conscience de la santé, de l’état de nos sols et de la nécessité d’un partage plus équilibré des protéines dans le monde nous font choisir de plus en plus les légumineuses, dont le tempeh. La majorité du tempeh que nous retrouvons au Québec est BIOlogique, donc exempte de résidus de pesticides et sans OGM. De plus, il est fabriqué chez nous, une excellente façon de manger local. SAVOUREUX Le tempeh est savoureux. Étant le produit d’une fermentation et ayant conservé la fève entière, il s’y développe des arômes de noix et de champignons. Sa texture compacte surprend agréablement la plupart des palais. Nous retrouvons le tempeh dans les magasins d’aliments naturels sous différentes variétés : nature, mariné, fumé, aux algues ou encore, incluant des céréales ou des graines. FACILE À CUISINER Le tempeh se vend frais ou congelé sous forme de carré compact. Il se conserve une semaine au réfrigérateur, plusieurs mois au congélateur et une fois précuit, il est bon jusqu’à 1 mois. Il doit être consommé cuit, rien de plus simple. Le servir en filet, en cubes, en tranches ou émietté. Mariné, il devient gastronomique, grillé, on en redemande, haché, il simule la viande, à la vapeur, il est très doux, au four, il se savoure. Il est en tout point versatile et facile. Essayez-le dans un hamburger, dans une sauce pour vos pâtes, sur des brochettes de légumes, dans une salade, râpé, sur les pizzas, etc.. Les possibilités sont multiples. C’est le plat principal de choix pour vos repas santé. Une belle découverte en perspective !

MICHAEL MAKHAN Chef et co-propriétaire du restaurant Aux Vivres et Noble Bean auxvivres.com noblebean.com

FRITES AU TEMPEH AVEC MAYO VÉGÉTALIENNE AU CARI

- 2 paquets de huit onces (240 g) de tempeh Noble Bean - 4 c. à soupe de mayonnaise végétalienne - 2 c. à soupe de poudre de cari - ½ tasse de semoule de maïs - 1 c. à soupe de sel - 4 c. à soupe d’huile végétale - 1 c. à thé de jus de citron frais 1. Pour faire la trempette, battez ensemble la mayonnaise, la poudre de cari et le jus de citron. Réservez. 2. Coupez le tempeh sur la longueur en bâtonnets de ¼ de pouce. 3. Dans une grande poêle, versez un pouce d’eau et amenez à ébullition. Par petites quantités, faites cuire le tempeh à couvert pendant 10 ­minutes, puis égouttez. 4. Ajoutez le sel à la semoule. Pendant que le tempeh est encore humide, roulez-le dans la mixture. 5. Dans une grande poêle, faites chauffer l’huile à feu moyen fort. 6. Par petites quantités, faites sauter le tempeh 2 minutes par côté ou jusqu’à ce qu’il prenne une couleur dorée. Épongez à l’aide d’une serviette de papier. 7. Servez chaud, accompagné par la mayo au cari.

Démos-culinaires de Michael Makhan sur la scène Démo-Culinaire à l'Expo manger santé et vivre vert : Montréal : samedi 12 mars à 13 h 45 et dimanche 13 mars à 10 h 45 Québec: samedi 19 mars à 12 h 45 et dimanche 20 mars à 13 h 45

magazinemieuxetre.ca

77


MIEUX MANGER DOSSIER

78

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016


L’ALIMENTATION INTUITIVE manger sans se casser la tête

Quand il est question de perte de poids, les Canadiens dépensent beaucoup. En 2014, c’est 6,09 milliards de dollars américains qui ont été dépensés dans l’industrie de l’amaigrissement et on évalue que ce marché devrait atteindre 8,33 milliards de dollars américains en 20191. Avec cette faramineuse somme d’argent dépensée, on pourrait s’attendre à ce que les gens soient plus minces. Malheureusement, les statistiques sont bien mauvaises… Affichant un taux d’échec allant de 85 à 95 % au terme de cinq ans1, les régimes sont loin d’être efficaces. Plusieurs personnes qui suivent des diètes reprennent même plus que le poids perdu au départ. Tout porte à croire que c’est le portefeuille des gens qui a fondu et que les kilos en trop sont encore là. Plutôt déprimant. En fait, l’industrie de l’amaigrissement est la seule qui vit de ses échecs, car les miracles se font encore attendre…

Par Marjolaine Mercier

En plus de coûter cher aux Canadiens, les régimes comportent des risques pour la santé psychologique et physique2. En voici plusieurs : - Effet « yo-yo » des régimes drastiques - Fonte musculaire et perte d’eau - Diminution du métabolisme de base - Déshydratation - Hypotension - Troubles de la digestion (constipation, diarrhée) - Perturbation hormonale - Perte de cheveux - Crampes musculaires - Carences nutritionnelles en protéines, en lipides, en calories et en certaines vitamines et minéraux comme le fer et le calcium - Anémie ou ostéoporose - Déséquilibre électrolytique, arythmie et arrêt cardiaque - Regain de poids associé aux tentatives répétées de régimes - Développement d’une relation malsaine avec la nourriture et avec le corps - Perte de contact avec les signaux de faim et de satiété - Fatigue - Mal de tête - Difficulté de concentration et diminution de la productivité - Diminution de l’estime de soi - Insatisfaction corporelle - Sentiment d’échec et de culpabilité - Préoccupation excessive à l’égard du poids - Développement de troubles alimentaires (anorexie, boulimie, hyperphagie, orthorexie, etc.). *C  es risques dépendent de la durée du régime, de la méthode choisie et de la sévérité de la restriction calorique.

ADIEU RÉGIME Qui a dit qu’il fallait souffrir pour être belle ? L’alimentation intuitive est une approche positive qui préconise l’écoute des signaux de faim et de satiété pour réguler sa prise alimentaire. Avec cette approche, on mange ce que l’on aime lorsqu’on a faim, on s’hydrate suffisamment pour répondre à sa soif et on prend le temps de savourer pour apprendre à ressentir et respecter sa satiété. Résultat ? Pas de privation, donc moins d’excès! Les gens qui mangent ce dont ils ont envie lorsqu’ils ont faim sont satisfaits et ont donc moins de rages que ceux qui se restreignent ou tentent de le faire. Simpliste comme approche ? En voici les grandes lignes, établies par les nutritionnistes Evelyne Tribole et Elyse Resch et traduites par Karine Gravel Dt.p.3 : 10 PRINCIPES DE L’ALIMENTATION INTUITIVE 1) Rejeter la mentalité des diètes qui crée de faux espoirs 2) Honorer sa faim lorsqu’elle est modérée 3) Se permettre de manger tous les aliments souhaités 4) Cesser de catégoriser les aliments comme étant « bons » ou « mauvais » 5) Considérer sa sensation de satiété pour savoir quand cesser de manger 6) Découvrir la satisfaction et le plaisir de manger 7) Vivre ses émotions sans nécessairement utiliser la nourriture 8) Respecter son corps tel qu’il est, dans au moment présent 9) Être physiquement actif par plaisir, et non pas pour perdre du poids 10) Honorer sa santé et ses papilles gustatives par ses aliments préférés

magazinemieuxetre.ca

79


MIEUX MANGER DOSSIER

Voici quelques trucs pour arrêter de manger avant d’être « trop rempli » :

« Il faut donc se permettre des collations si la faim se fait sentir et briser l’automatisme de finir l’assiette si la satiété est présente. Pour redevenir un mangeur intuitif, on écoute son corps, le vrai, le spécialiste ! »

PAR OÙ COMMENCER ? Redevenir un mangeur intuitif représente une véritable réconciliation avec son corps. Avec les régimes, on se bat contre lui, tandis qu’avec l’alimentation intuitive, on l’apprivoise et on apprend à lui faire confiance en écoutant et en respectant ses signaux.

En résumé, une vraie faim indique que notre corps réclame de la nourriture et la satiété indique que la quantité d’aliments consommée est suffisante. ET LA PERTE DE POIDS ?

Plus concrètement, certains comportements seront à changer. En effet, des phrases telles que « finis ton assiette si tu veux du dessert », « pas de gaspillage » et « on ne mange pas entre les repas » perdent leur sens puisqu’il s’agit de critères externes au corps. Il faut donc se permettre des collations si la faim se fait sentir et briser l’automatisme de finir l’assiette si la satiété est présente. Pour redevenir un mangeur intuitif, on écoute son corps, le vrai, le spécialiste !

Avec l’alimentation intuitive, on souhaite d’abord et avant tout retrouver une relation saine avec les aliments. La perte de poids, c’est le bonus à la démarche. Les personnes au-dessus de leur poids génétique pourront, au fil du temps, constater les bienfaits d’une telle approche sur leur poids. Mieux vaut perdre lentement et sûrement pour le maintenir, car avec les régimes, c’est vite perdu, mais tout aussi vite retrouvé !

LA BASE : RECONNAITRE SA FAIM

ÉVITER LES PIÈGES

La vraie faim est associée à des sensations telles qu’un creux dans l’estomac, un tiraillement, des petits gargouillements. Elle signifie que le corps a besoin de nourriture maintenant, mais pas forcément d’une grande quantité. On doit différencier la faim de « l’envie de manger ». Cette dernière n’est pas caractérisée par les signes physiques comme la faim et ne s’intensifie pas avec le temps. Il est possible d’avoir envie de manger par ennui, parce qu’on est triste ou encore stressé. En mangeant souvent dans ces situations où la faim n’est pas présente, c’est à ce moment que le corps emmagasine les surplus caloriques sous forme de graisses corporelles. L’idée est donc de manger quand la faim moyenne se fait sentir, ce qui respectera le corps et ses besoins. Trop mangé ? Inutile de culpabiliser, simplement attendre que la faim apparaisse à nouveau pour manger.

Attention aux régimes déguisés. Quand on compte des points, on pèse les aliments, ou l’on utilise une application qui compte les calories, on est en « mode régime ». Et s’il y a du contrôle, la perte de contrôle n’est pas loin. La privation rend les aliments tellement plus attirants, au point où certaines personnes ont l’impression de manger comme s’il s’agissait de leur dernier repas à vie.

LA SATIÉTÉ Lorsqu’on mange, l’estomac se remplit peu à peu et envoie, à un certain moment, des signaux au cerveau pour lui indiquer qu’il est rassasié, qu’il a reçu suffisamment de calories. La faim a disparu, la satisfaction est atteinte, on est rassasié, mais sans lourdeur, on est à satiété. On peut même se sentir « assez léger pour courir ».

MARJOLAINE MERCIER Nutritionniste, diététiste Membre de l’ordre professionnel des diététistes du Québec Tél : 438-882-1719 | info@marjolainemercier.com

www.marjolainemercier.com

80

- Prendre le temps de mastiquer et de goûter les aliments - Prendre une pause à la moitié de l’assiette pour constater que l’intensité de la faim a diminué - Manger lentement et dans un endroit tranquille pour détecter la diminution du goût et de l’intérêt lorsque la satiété est atteinte

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016

SE REPROGRAMMER Manger quand on a faim et arrêter quand on a plus faim peut sembler simple, mais quand on a passé 20 ans à ignorer ses signaux, il se peut fort bien qu’ils soient flous au début. Se permettre de manger de tout peut aussi être inquiétant pour ceux qui ont l’impression que leur estomac est un puits sans fond. Un accompagnement peut être nécessaire. D’ailleurs, de plus en plus de nutritionnistes préconisent l’approche de l’alimentation intuitive pour retrouver une relation saine avec la nourriture et gérer sainement son poids. Trop coûteux ? Les coûts associés à divers produits amaigrissants varient en moyenne entre 300 et 1 000 $. À ce prix, vous pouvez bénéficier de plusieurs consultations en nutrition et de conseils personnalisés. Sur ce, bonne dégustation !

Références : 1. Association pour la santé publique du Québec. La face cachée et l’imposture des produits, services et moyens amaigrissants. État des lieux 2008-2014. 2015 2. Extenso. Diètes populaires : les risques pour la santé des régimes restrictifs. Université de Montréal. Consulté en ligne : http://www.extenso.org/article/ dietes-populaires-les-risques-pour-la-sante-des-regimes-restrictifs/ 3. Karine Gravel. Manger avec sa tête ou selon ses sens : Perception et comportements alimentaires. 2013. http://theses.ulaval.ca/archimede/ meta/30068


MIEUX TROUVER RÉPERTOIRE

1/4 Horizontal.indd 1

2015-01-05 08:30

Jeûne et Méditation

DEPUIS PLUS DE

à Val Santé

30 ans

Un nouveau forfait « lumineux »

JEÛNES • ALIMENTATION VIVANTE • CURES DE JUS valsante.com | 450 834-8484

DANS LA LUMIÈRE DE LA VÉRITÉ

MESSAGE DU GRAAL L’oeuvre de Abd-ru-shin «Dans la Lumière de la Vérité» - Message du Graal donne au lecteur une vue d’ensemble des lois de la nature et de la création. Il explique l’origine de toute vie et répond clairement aux questions de la vie restées sans réponse telles: • Quelle est notre mission en tant qu’être humain? • D’où venons-nous? • Où allons-nous après la mort? • Le secret de la naissance • Quel est le sens de notre vie? etc. POUR COMMANDER OU POUR INFORMATION: Publications Alexander Bernhardt Graal Canada C.P 3572, Chénéville(Qc) J0V 1E0 | info@alexander-bernhardt-canada.com

www.alexander-bernhardt-canada.com

magazinemieuxetre.ca

81


VENEZ RENCONTRER L'ÉQUIPE DE

11-12 et 13 mars 2016 Palais des congrès de Montréal Kiosque 1010

29-30 avril et 1er mai 2016 Palais des congrès de Montréal

Kiosque 818

82

M I E U X ÊTR E | AVR I L 2016


Est-ce que votre vessie nuit à votre jeu ? ProstatePerform peut vous aider. Après 40 ans, les hommes commencent à convertir la testostérone en dihydrotestostérone, une forme nuisible de testostérone. Plus vous avez de testostérone, plus vous êtes prédisposé à produire de la dihydrotestostérone dysfonctionnelle. Votre prostate peut commencer à enfler, car la dihydrotestostérone peut créer la division cellulaire et une croissance rapide de la prostate. Les hommes en santé avec des niveaux élevés de testostérone auront plus de testostérone à potentiellement convertir en dihydrotestostérone. Le terme scientifique pour une prostate enflée est « hyperplasie bénigne de la prostate » (HBP). Un consensus entre l’HBP et le développement potentiel de maladie grave de la prostate a été établi auprès de la communauté scientifique.

Vous vous levez pour uriner la nuit ?

peut changer cela !

Votre vessie se vide par l’intermédiaire d’un tube urinaire (urètre) qui traverse la prostate. Quand celle-ci commence à enfler, elle pèse sur l’urètre et limite l’écoulement de l’urine. Tout comme un test de pression artérielle sur votre bras, la pression intense de la prostate qui enfle commence à presser sur l’urètre, ce qui vous empêche d’uriner facilement. Vous pouvez vous retrouver avec une difficulté à uriner, et avec un débit réduit à un filet. La nuit, vous pouvez avoir du mal à dormir — ainsi que votre partenaire —, car vous vous levez plusieurs fois pour uriner.

Procurez-vous ProstatePerform aujourd’hui et changer votre vie en seulement 7 à 10 jours !

Deux gélules de ProstatePerform par jour est tout ce dont vous avez besoin. Les ingrédients ont été testés cliniquement pour fonctionner mieux que les médicaments pharmaceutiques, sans effets secondaires tels que l’impuissance. New Roots Herbal établit la norme — aucun autre produit pour la prostate ne surpasse cette formule. Disponible exclusivement dans les magasins d’aliments naturels ; visitez newrootsherbal.com/magasin

Prévention et Soins ® depuis 19 85 • Notre laboratoire accrédité ISO 17025 emploie 15 scientifiques : 3 PhD, 4 MSc, et 8 BSc • Tous nos produits sont sans OGM

new r oot sher bal @N ew R oot sH R B L new r oot sher bal . com


rachellebery.ca

DÉCOUVREZ UN NOUVEAU MONDE DE SAVEURS… • Fruits et légumes 100 % bio • Viandes fraîches entièrement

naturelles ou biologiques • Coin bistro avec un plein menu de spécialités maison • Vaste gamme de produits équitables et sans gluten • Fine variété de thés et d’épices en vrac • Choix complet de produits de soins naturels, suppléments et vitamines • Et plus encore!

12 ÉPICERIES RACHELLE-BÉRY À DÉCOUVRIR MONTRÉAL 2346, rue Beaubien Est 905, rue Fleury Est 505, rue Rachel Est

4810, boul. Saint-Laurent 7055, boul. Saint-Laurent 1150, rue Sainte-Catherine Est

VILLE DE MONT-ROYAL

SAINT-SAUVEUR

1289, boul. Laird

377, rue Principale

BOUCHERVILLE

MONT-TREMBLANT

100, boul. de Mortagne

909, rue de Saint-Jovite

QUÉBEC (SAINTE-FOY) Aliments de Santé Laurier 2700, boul. Laurier

GRANBY 132, rue Principale

Mieux-Être Avril 2016  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you