Issuu on Google+


Let's_Motive:Let's Motive18/08/13 18/08/1315:02 15:02Page1 Page1 Let's_Motive:Let's Motive

30 OCTObRE 2013 - 2 FÉVRIER 2014 VERNISSAGE MERCREDI 30 OCTObRE à 18H30

30OCTObRE OCTObRE2013 2013- 2 - 2FÉVRIER FÉVRIER2014 2014 30 VERNISSAGEMERCREDI MERCREDI3030OCTObRE OCTObREàà18H30 18H30 VERNISSAGE

EN EN MARCHANT MARCHANT EN MARCHANT HAMISH FULTON HAMISH FULTON FULTON HAMISH

CENTRE RÉGIONAL D’ART CONTEMPORAIN LANGUEDOC ROUSSILLON

CENTRERÉGIONAL RÉGIONAL D’ART D’ART CONTEMPORAIN ROUSSILLON CENTRE CONTEMPORAINLANGUEDOC LANGUEDOC ROUSSILLON qUAIASPIRANT ASPIRANTHERbER HERbER- 34200 SèTE- FRANCE - FRANCE - 34200SèTE 2626qUAI 26 qUAI ASPIRANT HERbER - 34200 SèTE - FRANCE TEL33 33(0)4 (0)46767747494943737HTTP//CRAC.LANGUEDOCROUSSILLON.FR HTTP//CRAC.LANGUEDOCROUSSILLON.FR TEL TELENTRÉE 33 (0)4 67 12H30 74 94 37 HTTP//CRAC.LANGUEDOCROUSSILLON.FR LIbRE12H30 - 19H/ /WEEk WEEkEND END14H 14H- 19H - 19H/ /FERMÉ FERMÉLELEMARDI MARDI ENTRÉE LIbRE - 19H

ENTRÉE LIbRE 12H30 - 19H / WEEk END 14H - 19H / FERMÉ LE MARDI


Sommaire 10

En bref Styles, Games,

22

Musique Marsatac,

Numérismes, Bons plans

72

Spectacle Timber, Pierre

88

Littérature Planche

92

Agenda Musique

98

Vini Viti Vici

Gregory Porter

Cinéma Cinemed, Brian

52

Exposition Portfolio

Rigal, Festival Open, Tout Simplement HiHop, Montpellier Danse

Photo = Pierre Grosbois

Spécial Jazz, Les Internationales de la guitare, Fiesta des Suds, Vynilmania

48

Let’smotiv octobre 2013 - #46

BD Détective RollMops, Fabcaro

de Palma, Hiroyuki Okiura

Fabcaro

Photo = © Chiharu Shiota

Chiharu Shiota, Stan Douglas , Hamish Fulton, Hélène Jayet


LET'SMOTIV MONTPELLIER 68 rue Pablo Casals - 34000 Montpellier Tél. : +33 9 67 27 98 49 redaction@letsmotiv.fr

WWW.LETSMOTIV.COM Let’smotiv Montpellier est édité par la S.a.r.l. LR PÔLE MÉDIAS, membre du réseau Let’smotiv Magazines

ONT COLLABORÉ À CE N° : Clara Cambraye, Laurent Masri, Lionel Medart, Laëtitia Medioni, Hilaire Picault, Marie-Pierre Soriano, Alex Terror. COUVERTURE : Chiharu Shiota - www.chiharu-shiota.com

DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : Laurent Roy RESPONSABLE DE L’ÉDITION : Ludovic Deleu ludovic.deleu@letsmotiv.fr RÉDACTION : Céline Cauvi, Simon Morin, Gaëlle Reynaud

GRAPHISME : Florence Rizo idlegraphic@gmail.com ADMINISTRATION : redaction@letsmotiv.fr IMPRESSION : Pure Impression - 34130 Mauguio DIFFUSION : LR Communication

L’éditeur décline toute responsabilité quant aux visuels, photos, libellés des annonces, fournis par ses annonceurs, omissions ou erreurs figurant dans cette publication. Tous droits d’auteur réservés pour tous pays. Toute reproduction, même partielle, par quelque procédé que ce soit, ainsi que l’enregistrement d’informations par système de traitement de données à des fins professionnelles, sont interdites et donnent lieu à des sanctions pénales. Magazine gratuit - Membre de l’OJD, Bureau de la presse gratuite d’information. Ne pas jeter sur la voie publique.


septembre-octobre 2013 CORNEILLE

STANDARDS

CIE MOEBIU S

LAMBDA

PIN

LE CID

BRAHIM B

OUCHELA GH

A DOAR LAMBDO R AGASCA MA

LA FA K FLOY D CE DE LA CACHÉE LUNE

EM

Y SAMIR ACHAABAN

© François Noël

PIERRE RIGAL

theatredenimes.com scène conventionnée pour la danse contemporaine renseignements 04 66 36 65 00 – réservations 04 66 36 65 10 z-vous sur Le Théâtre de Nîmes est subventionné par la Ville de Nîmes, le Ministère de la Culture et de la Communication - Direction régionale des Affaires culturelles Languedoc-Roussillon, le Conseil régional L.R. et le Conseil général du Gard. Partenaires : l’Hôtel Impérator (mécène), Costières de Nîmes, Les Olives Daniel, Domus, Texen, Printeam. Partenaires médias : Libération, France 3 Languedoc Roussillon, France Bleu Gard Lozère, TV Sud, Midi Libre, La Marseillaise. Licences n° 1015436-37-38 et 1045517.


EN BREF Silence Vert C’est une somme même si l’ouvrage est modeste (mais remarquablement imprimé). L’association Oudeis basée au Vigan dans le Gard et dont nous supportons régulièrement les actions dans nos pages, vient d’imprimer un catalogue/brochure/ouvrage présentant avec détails et forces de textes, ses actions de diffusion et créations centrés sur les arts numériques et médiatiques. Les rencontres du Silence Vert en 2012 y ont la part belle et cela tombe bien puisque ces nouvelles rencontres (version 2013) se préparent en décembre et viendront d’ailleurs fureter à Montpellier. On en reparle vite, par exemple le mois prochain. 10€ en commande sur www.oudeis.fr

Street-art Tandis que les deux permanents de la galerie Montana, Smole et Zest, s’exposent au sein de l’exposition événement 3P2A au centre Pierres Vives, c’est au tour de Fode de présenter sa première exposition solo. Il fait parti des premiers graffeurs de la scène locale dans les années 90, et travaille avec Montana depuis 2009. Son univers mélange les codes graffiti (bubble, coulures, lettrs, flop) à des compositions graphiques soignées et colorées. Jusqu’au 02/11 à Montpellier www.montana-gallery-montpellier.com

10 . . . . . . . . . . . . en bref


Houra Hito ! The Eclectic Ben Hito Circus s’installe dans les locaux de la Secret Place. Et ça décoiffe ! Issu de la presse BD des années 80 (Metal Hurlant, Viper, Zoulou, Flag), dessinateur publicitaire, Ben Hito prend le virage numérique et s’installe à Montpellier en 1990 et produit furieusement : affiches, plaquettes, pochettes de disques. Pour cette exposition, il sélectionne une trentaine de ces affiches les plus rock’n’roll. Une trentaine de tirages numériques grands format (pin-ups, couvertures de Rock & Folk) et une sélection des pochettes de disques et objets. Le 09/10 à Montpellier (Saint Jean de Vedas)

Toutes en formes Depuis 2 ans, la boutique galerie Metropolitan fait le lien entre décoration, design et art, en plein cœur de l’Écusson. Ce mois-ci elle prête ses murs aux femmes généreuses et colorées de l’artiste clermontois François Groslière. Une exposition résolument pop et vitaminée, haute en couleurs, sensuelle et drôle. Jusqu’au 26/10 à Montpellier

en bref . . . . . . . . . . . . 11


EN BREF Filmer l’architecture Le cycle de rencontres PERSPECTIVES a mobilisé la saison dernière 1 025 personnes sur 8 soirées, preuve que l’architecture intéresse le public. La nouvelle saison démarre le 17 octobre avec un invité de marque : Richard Copans producteur, réalisateur et photographe. Avec Stan Neumann, il est à l’origine de la collection Architectures diffusée par ARTE depuis 1995. Consacrée aux réalisations les plus marquantes de l’architecture, de ses prémices jusqu’aux dernières créations des grands architectes d’aujourd’hui, cette collection destinée à la fois au grand public et aux professionnels, se présente sous forme d’enquête sur le terrain, à la recherche du désir de l’architecte. pierresvives.herault.fr le 17 octobre à 19h.

Le Marché Photo Soit un événement photographique mettant à l’honneur la photographie contemporaine, dédié à la vente de tirages originaux. Pour sa 4ème édition, il se tiendra salle Pagézy, dans les locaux de l’ancienne mairie de Montpellier ( à proximité du centre commercial Le Polygone ). Chaque photographe ou structure investit un emplacement et bénéficie d’un espace d’accrochage. La configuration de l’ensemble permet une circulation conviviale et facilite les échanges entre les photographes et le public. L’idée est de présenter un éventail de photographes et de galeries de qualité sélectionné, proposant leurs œuvres à des prix oscillants pour la plupart entre 100 et 800 €. www.alabarak.com

12 . . . . . . . . . . . . en bref


STYLES

Cut My Bangs Se faire rafraîchir la tignasse peut parfois provoquer de mauvaises surprises. De la vieille chouette trop peu à la page aux expérimentations capillaires trop peu réalistes en pratique, sélectionner son coiffeur est souvent un joyeux tir à l'aveugle. Alors quand Cut My Bangs ouvre ses portes l'année dernière, le bouche à oreille n'a pas tardé à remplir les carnets de rendez-vous d'Orianne, coiffeuse en chef. Passionnée, c'est suite à son brillant parcours (huit ans auprès de Tony&Guy), qu'elle décide de s'installer à Montpellier dans les interstices de la rue de l’Université. Son salon de coiffure n'est pas classique, et ses techniques de coupes et de colorations non plus (bien maîtrisées par ailleurs). Cut My Bangs est un lieu convivial, ou décoration, musique et dégustation de thé cohabitent. Vintage, rétro, décalé, l'environnement ici est un savant mélange de décontraction et de style. Une histoire de goût, et de mode, branchée donc mais parfois déconnectée, hors du temps, quand le planning le permet. Alors, exit le sempiternel « c'est vous qui voyez », les conseils visagistes sont inclus. Depuis le mois de juillet, Cut My Bangs prend même soin des barbes et moustaches de ces messieurs. Cut My Barbe est né, dans la droite ligne du retour en force de ce métier oublié. Artisanal (non ce n'est pas péjoratif), pas banal et rafraichissant. Clara Cambraye

 Salon Cut My Bangs 11 rue Fournarié 34 000 Montpellier - 04 67 92 26 71 - www.cutmybangs.fr 14 . . . . . . . . . . . . . styles


théâtre

Scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau

LFemmes es

savantes Molière Denis Marleau (Canada)

mardi 12 mercredi 13

novembre

20h30 Théâtre Molière - Sète

0 4 67 74 66 97

Un mix inattendu entre classique français et fronde québécoise ! Points de vente : Théâtre Molière, Sète Abonnements et places en ligne www.scenenationale-sete-bassindethau.com


GAMES

Photo : D.R.

Oscar Barda Tignasse brune et regard doux, du haut de ses 27 ans Oscar Barda n'a pas été oublié par les fées. Co-fondateur de Them Games il est aussi le responsable de l'espace de jeux vidéo de la Gaité Lyrique à Paris. Sa passion ? Transmettre cet amour des arts, de la curiosité quand elle est une belle qualité, des sensations et du jeu, quand ils sont savamment utilisés dans les jeux vidéo. La médiathèque Pierresvives lui offre carte blanche les 23 et 24 octobre prochains. Le mercredi 23 octobre vous pourrez venir tester la sélection de jeux vidéo concoctée par Oscar Barda et l'équipe de la médiathèque de 10h à 19h. Dès 8 ans et sur tous les supports (wii, xbox, ps3, pc, ipad et nintendo ds) venez découvrir des jeux inédits, ou non commercialisés. Puis à 20h la médiathèque accueillera le Dj Alex Terror pour une soirée entre adultes autour d'une nouvelle sélection de jeux vidéo signée Barda. Le 24 entre 10h et 12h Oscar Barda offrira pour finir une conférence sur les jeux vidéo, de leur conception à la médiation que l'on peut en faire. Le tout est entièrement gratuit, what else ? Laetitia Medioni

 Les 23 et 24/10 à PierresVives à Montpellier 16 . . . . . . . . . . . . games


WWW.HERAULTMUSIQUEDANSE.FR

NOVEMBRE •VICTOIRE 2 • 20H


BONS PLANS

Pass’ Culture

Sésame, ouvre-moi texte ¬ Laurent Masri - photo ¬ © D.R.

Chaque année et chaque rentrée, on le répète haut et fort. En échange de 9 euros, le CROUS de Montpellier propose un panel de propositions culturelles plutôt canon. Musique, cinéma, théâtre, danse, les largeurs sont extras et donnent le choix (et l’envie) aux étudiants, jusqu’à 30 ans, de voir un concert à 10 euros ou un cinoche à 4. Parfois moins, tout dépend des gouts et de vos envies. A vous de bouger. Nous ne ferons pas ici d’inventaires. Naviguer dans les balcons et couloirs de l’Opera Berlioz ou Comédie, jouir des saisons de Montpellier Danse ou des 13 Vents ou festoyer dans les halls des salles de concerts du secteur (Rockstore, Victoire 2, Jam, Antirouille….) cela coute. Et c’est une affaire entendue, à l’heure où certains médias, souvent gratuits, font les mariols dans des articles qui se plaignent des prix des places de certains producteurs tout en imprimant deux pages plus loin des publicités de ces mêmes producteurs : la boucle est mal bouclée. Bref le débat sur le coup des spectacles est loin d’être clos. En attendant (ou pendant) le Pass Culture propose du moins cher mais aussi du mieux voir. Des propositions spectrales et quelques opérations transversales, des suppléments d’âme, in situ. Ça commence octobre avec les Fatals Picards à Victoire 2 (Rencontre avec le groupe, visite de la salle et invitation au concert), l’Orchestre/Opera de Montpellier pour une découverte du lieu (et invitation au concert de Bartok/Brahms le 18 octobre) ou un parcours de création au Chai du Terral à Saint-Jean de Vedas qui, selon nos informations (cela reste à confirmer) est désormais beaucoup mieux géré artistiquement. Pour finir, on vous conseille d’aller visiter l’Agora/Centre chorégraphique de danse le 10 octobre pour une pass’ Culture party qui mêlera information, collation et interaction.

 Pass’ Culture Party : Le 10/10 à l’Agora (CCN) Montpellier de 17 à 21h www.crous-montpellier.fr

bons plans . . . . . . . . . 19


NUMERISMES Photo : Antonin Fourneau - Water Light Graffiti © DigitalArti

Festival Gamerz Cette neuvième édition du festival des Arts Multimédia est non seulement plus étoffée, mais elle est plus que jamais d’actualité. Dans un monde qui a acheté 45 millions de tablettes tactiles cette année, qui oserait dire que le tout numérique est un futur lointain ? Il équipe vos voitures, remplace vos ordinateurs et met au chômage vos montres autant que vos écrans LCD pourtant pas si vieux… Si cette technologie avait forme humaine, sa présence aussi dense au sein de notre société pourrait ressembler à une colonisation. Pensez-y ! D’autant qu’elle est munie d’une intelligence artificielle et qu’elle communique à grande échelle. Alors faut-il avoir peur ? Organiser une résistance ? Non. Il suffit comme toujours d’apprendre à vivre ensemble. Et c’est ce que propose Gamerz, découvrir cet étrange colocataire. Découvrir sa musique via un ballet de parapluies mécanisés ; sa peinture par un jeu de graffitti sur LED ; sa faune avec l’installation “micro-pets” où des nano-organismes deviennent des animaux de compagnie ; et enfin sa langue, avec Infinite Stream Loop qui autogénère son langage sonore et visuel… Preuve de la globalité de l’entreprise, cette édition s’élargit (Marseille-Provence 2013 oblige) tout en puisant d’autant plus profondément dans le terroir local : sur la grande vingtaine d’artistes invités et exposés, sept sont directement marseillais ou aixois… Qu’on soit machines ou humains, recréer des liens est aussi important qu’établir des connexions. Select “add to friend”. Hilaire Picault

 Du 10 au 20/10 à Aix-en-Provence (École Supérieure d’Art, Galerie Susini, Bois de l’Aune, ARCADE PACA) www.festival-gamerz.com - 04 88 05 05 67 20 . . . . . . . numérismes


GÉOGRAPHIES VARIABLES


Le festival 2+2=5 avait fière allure cette année, entre propositions de bon gout, découvertes sans azimuts et promesses locales et festives. Dans cette dernière catégorie, on retient les Pleureuses et leurs franches déviances vocales dont un album, un vrai, est sorti ce mois de septembre. On Aime. Photo : les Pleureuses © David Rongeat - Le 13 septembre au Théâtre Jean Vilar à Montpellier


NEWS

MUSIQUE Bougies électriques Déjà 10 ans que le Garage électronique cadence la vie culturelle de Montpellier et de ses alentours. Accompagnements, diffusions, informations, formations, Mathieu Lambert et son équipe ne manquent jamais d’attention pour soutenir une culture de bon aloi. Sans fanfare ni trompette, le Garage fêtera son anniversaire à l’Antirouille avec une soirée « Poufs » à ne pas prendre au mot de la lettre. Le 24/10 à Montpellier

Stand up ! On ne va pas s’en plaindre. En l’espace de 6 mois à Montpellier, une nouvelle salle a vu le jour (La Petite Scène dans le quartier Saint-Roch) et un monument des nuits de la cité (la Pleine Lune à Figuerolles) s’est payé un très sérieux lifting. Quel rapport entre ces deux invitations ? Ces deux lieux présenteront chaque semaine des concerts certes, mais aussi et surtout du solo, stand-up et autres prises de risques debout. On vous conseille de suivre les programmes et on en parle plus en détails le mois prochain.

Fais tourner Bonne nouvelle, c’est Abel, inlassable soldat du mieux produire et écouter dans notre secteur (Rude Awakening, Head Records) qui a pris le relais de la programmation du Black Sheep (ex-Baloard). Alors on salue grandement Mathias, parti œuvrer vers d’autres horizons et on se concentre davantage sur ce lieu vital qui revigore nos soirées sonores, pointu et rarement chères. La programmation est dans notre agenda.

musique. . . . . . . . . . . 23


MUSIQUE FEEDBACK

Vitalic © D.R.

Marsatac Si la première portée du Marsatac nîmois l'année passée semblait peut-être prématurée, il faut bien avouer que, cette fois-ci, le joli bébé commence à bien marcher. Trois soirs, complets selon nos informations, où se croisèrent (au moins) deux générations de mélomanes plus ou moins avertis. Son et lumière au top (ça, c'est pour attirer les curieux) pour accueillir tout un joli monde alternatif et loin du consensuel. Les doux délires analogiques (et matinaux) de Thomas Azier, en ouverture, ont placé agréablement le mot d'ordre : le club de Paloma accueillera du lourd. On y revient plus bas. A l'autre bout, la grande salle voyait défiler, tout en solidité et en confirmation, Vitalic, Boris Bretcha, Laurent Garnier, Dave Clarke, Rone, Maya Jane Coles... Des papes de la scène techno, en somme. Pas mal d'entre nous étaient heureux de les avoir entre les deux oreilles. Ha ça ! Ça n'a peut pas parlé à tous nos jeunes, dira le vieux loup, ceux venus et ambiançant en nombre pour Kavinsky, Sexy Sushi ou encore Salut C'est Cool (ces deux derniers tenant plus de la performance que de la Musique à proprement parler, mais où est le problème quand tout le monde est content ?). Mais revenons au Club. Sur un air transmusicalien, quand on pouvait apprécier les géniaux Troumaca, le génie Robert Delong, les cérébraux Stepkids, les minots Carbon Airways, le local Zeller ou encore les énormes japonais de Polysics. Il y en avait pour tous les goûts, toutes les envies, et même les plus perverses.  Simon Morin 24 . . . . . . . . . . musique


Jazz à tous les étages texte ¬ Laurent Masri et Simon Morin photo ¬ Gregory Porter © D.R.

Le jazz est multiple, depuis fort longtemps, c’est une affaire entendue. Et allez savoir pourquoi, dans nos contrées sudistes de France, le jazz est même valeureux, costaud, voire couillu. Entre les succès estivaux de Junas dans le Gard, du Jazz à Sète au Théâtre de la mer, des gratos de Radio France ou des belles nuits des 5 continents à Marseille, les salles et les structures s’activent aussi en saison, en automne et réchauffent même l’hiver, parfois, c’est le cas. Cet automne, il y aura des grands écarts entre le Jazzebre en Roussillon et une Agglomération Nîmoise rythmée par la préscience de la bande du Jazz 70. Autour, pendant et ailleurs, le Jam se revigore, Paloma s’enrichit, les hauts cantons en Hérault swinguent, SortieOuest régale et PierresVives cadence. Une rentrée trés Bop ! 


Photo = Erik Truffaz ©D.R.

Jazzebre

Drôles de Jazz Quoi de neuf chez Jazzebre ? Pas moins que 25 piges, un bel âge pour un festival qui défend le mieux ouïr sans perdre de vue ses contrées nourricières et inspirantes, à savoir une catalogne roussillonnaise de plus en plus vigoureuse. Alors 25 ans cela se fête forcément et la programmation de cet anniversaire à des accents joliment groovy. Se permettre d’empiler dans la même quinzaine, la soul de Gregory Porter (locataire Blue Note et incontournable depuis 2 ans.) le vaudou funk d’Antony Joseph et son Spam Band (en roue libre permanente et apparemment résident français désormais) ou Erik Truffaz en quartet classique démontre une vigueur sans cesse renouvelée. Moderne donc mais sans oublier les classiques et les fondamentaux : Michel Portal sera aussi de la partie avec un trio sensationnel en compagnie du batteur Hamid Drake et de l’accordéon de Vincent Peirani. Ajoutez à cela les grattes de Nguyen Lê et John Abercrombie, le piano de Joachim Kuhn et voilà de quoi passer l’hiver au chaud, tout en résumant une myriade de propositions extra-musicales : ateliers, documentaires, expéditions musico-rurales, rencontres, lectures ou projections rythmeront ce festival d’automne. Il y en a peu. Et ils sont d’autant plus précieux. Laetitia Médioni

 Jusqu’au 20/10 à Perpignan et Pyrénées-Orientales (66) www.jazzebre - 04 68 51 13 14 28 . . . . . . . . . . musique


Photo = Avishai Cohen © D.R.

(L’agglo) au rythme du Jazz Swing Denim !

Une 7eme Edition et autant de variations. La programmation du rendezvous nîmois fidèle à la note bleue se dessine en trois axes en 2013: la nouvelle génération du jazz (Cecile McLorin-Salvant, Yaron Herman, Ben Wendel, Agathe Iracema..) Les jazzmen français et de la région (Michel Marre, Michel Altier, Laurent Coulondre, Big band de Petite Camargue...), et tous les styles de Jazz avec des références voire des maitres en la matière dans le genre (Tania Maria, Anachronic Jazz Band, Joshua Redman, Giovanni Mirabassi...). L’envie du festival semble aussi de fidéliser de grands musiciens tels qu’Avishai Cohen, et Richard Bona, avec qui l’évènement entretien de véritables amitiés. Et aussi d’en faire découvrir d’autres comme Gregory Porter ou Fatoumata Diawara qui se produiront pour la première fois en terres Gardoises. De l’éducation culturelle aussi avec des interventions en milieu scolaire, une ouverture du festival par les écoles de musiques du territoire, et une création, confiée cette année au saxophoniste et compositeur Jean Marc Padovani. Bref ça bouge dans le secteur et cela durera presque un mois. Bien joué. Laurent Masri

 Jusqu’ 21/10 à Nîmes et Agglomération. www.jazz70.fr - 04 66 02 55 46 musique. . . . . . . . . . . 29


texte ¬ Laurent Masri photo ¬ © D.R.

texte ¬ Lionel Médart photo ¬ © D.R.

Stacey Kent

Laurent de Wilde

Dans le genre fiancée préférée des français, la chanteuse jazz américaine Stacey Kent se débrouille bien. Rompue au jazz vocal tout en explorant le patrimoine écrit et chantant (Kazuo Ishiguro, Serge Gainsbourg, Fred Astaire...) Stacey Kent jouit d’une belle côte, voix cristalline et grâce garçonne de rigueur. Alors si on préfère les charmes plus canailles de légataires afro-américaines, force est de constater et donc d’entendre ( Diana Krall par exemple) que les chanteuses sont les plus grandes bénéficiaires d’une note bleue moderne, populaire voire démocratisé. Donc un Opéra (à Montpellier) et le Silo (à Marseille) pour Miss Kent. Pas loin de la gloire donc. Le 12/11 à Montpellier (Opera Berlioz) Le 14/11 à Marseille (Le Silo)

On avait rencontré Laurent de Wilde en 2006 et nous avions passé un moment succulent. Erudit, curieux, attentif et charmant, le pianiste nous avait accueilli dans son studio pour parler de jazz, bien évidemment et piano en main, forcément. A l’époque, le musicien explorait avec vigueur de nouvelles pistes sonores .Ce nouveau jazz électronique qui avait réussi à certains (Bugge Wesseltof, Nils Peter Molvaer) et vu se planter un paquet de flibustier de la fusion electroacoustique. Laurent de Wilde s’en est bien sorti mais est revenu depuis à des formes plus authentiques, ou disons plus simple. A écouter en octobre dans l’auditorium de Pierres Vives. Le 25/10 à PierresVives à Montpellier

30 . . . . . . . . . . musique


texte ¬ Laurent Masri photo ¬ © Patrice Delorme

Fleurs de Jazz

Meldhau & Guiliana

Derrière ce nom un peu (trop) fleuri se cache une initiative assez courageuse et dans tous les cas valeureuse. Un festival vagabond qui se balade en Provence dans le Vaucluse, dans les Corbières dans l’Aude ou les cantons de l’Hérault et invite de fines fleurs du double z. Quatre week-end bien remplis où conférences et rencontres précédent souvent les premières notes du soir. A noter un précieux partenariat avec les pianos d’Alain Massonneau, meubles de grande qualité qui accueilleront un panel de patricien de haute qualité (Giovanni Mirabassi, Frederic Monino, Jerome Medeville…) Jusqu’au 20/10 en LanguedocRoussillon - 06 22 80 60 92

Le pianiste Brad Mehldau et le batteur Mark Guiliana ont discuté d’une collaboration potentielle dans laquelle le premier, s’essaierai sur un piano Fender Rhodes et un arsenal de synthétiseurs vintages pendant que l’autre l’accompagnerai en live avec ses peaux. En août 2011, pendant l’ouragan Irene, les deux musiciens ont enfin eu l’opportunité de montrer leur travail en donnant un concert improvisé au Falcon, club de New York. La performance qui en résulta fut une sorte de transe, libre et olympienne, illustrant la capacité de Brad Mehldau à dissocier le jeu de ses deux mains, sur des instruments différents. A voir et vivre vers chez nous désormais. Le 14/11 à SortieOuest à Béziers, le 16/11 au Cargo de Nuit à Arles.

musique. . . . . . . . . . . 31


texte ¬ Hilaire Picault photo ¬ © D.R.

texte ¬ Hilaire Picault photo ¬ © D.R.

La Femme

Zëro

Dynamitons tous ce que vous avez entendu, La Femme n’est pas un ramassis de clichés. Groupe de filles ? Oui, mais pas que, donc on s’en tamponne. Groupe surf ? Bof, un peu de tremolo et une partielle provenance biarotte ne rend pas le groupe plus balnéaire que votre dernièr bronzage en bord de mer. Groupe à synthé ? Euh, il y a du clavier bien eighties oui, mais pour le coup l’appellation new wave serait plus juste : quelque part entre Eli & Jacno et Marie & les Garçons, voici le rock sautillant et malin de La Femme et personne d’autres sur ce terrain. Groupe récupéré ? Un peu. Les kids ont signé un contrat judicieux chez Barclay qui fait que vous en avez déjà tellement entendu parlé. N’empêche, tout reste à découvrir...en live. Evidemment, La Femme ne se dévoile pas si facilement. Le 25/10 au Rockstore à Montpellier Le 08/11 au Mediator à Perpignan

Le zéro. Ce truc qui change tout ce qu’il touche en lui-même pourrait bien être une allégorie du travail sur le son. Parce qu’à contrario des furieux qui brutalisent leur matos en espérant que le bruit tombe du bon côté pour une fois, les mecs de Zëro bidouillent avec sérieux depuis plus de 20 ans : parent lyonnais de Sonic Youth dès 1989 sous le nom Deity Guns, renommé dès 93 en Bästard, bruitisme rampant qui tire ses leçons des aînés John Cage et John Coltrane. Aujourd’hui, la bande d’Eric Aldea revient sous ce nom mathématique qui ne se veut ni mathrock ni noise à guitare, et c’est tant mieux. Si votre yin est Marvin, découvrez un yang plus Can, plus Brian Eno. Plus Zëro, infiniment plus zëro… Le 12/10 au Black Sheep à Montpellier

32 . . . . . . . . . . musique


Photo = Mathieu Boogaert s © D.R.

LES R S E E T L IN IONA NAT A DE L ARE GUIT


Ce n’est pas une croisière, certes. Mais Les IG ont ouvert fin septembre une édition costaud, qui, pour prendre un raccourci, démarre avec San Severino le 28 septembre et finit avec les Gispy Kings le 19 octobre. Rien à voir (apparemment) mais à y regarder de plus près, les vis tournent dans le même sens. Car longtemps, les IG ont mouliné avec leur intitulé à 6 cordes et ses indubitables référencements. Les festivals à thème sont presque voués à l’échec et les IG ont su s’en démarquer. Alors des guitares il y en aura en pagaille durant ces trois semaines: pop, manouche, jazz, blues, folk, soul, rock, arabe, gitane ou autres. Mais il y aura aussi multitudes de fusions et même des groupes qui jouent sans guitares et peu importe finalement. Alors après une sélection en septembre pointilleuse, on poursuit l’exploration de l’animal. Pour le reste, à vous d’en juger.Lionel Medart

 Du 28/09 au 19/10 à Montpellier/agglomération et région - www.les-ig.com : 04 67 66 36 55


Joseph Arthur Voilà un Joseph d’une franche élégance, spécialiste de la boucle échantillonnée, de piécettes pop rock bien bâties et connu pour ses peintures en direct, réalisées durant ses prestations. Monsieur Arthur a eu des débuts fulgurants, parrainé par Peter Gabriel et adoubé par Lou Reed, puis s’est brulé les ailes façon dandy dans des directions déviantes et risquées. Son retour en grâce nous semble imminent et sa venue au Rockstore aguichante. Le 18/10 au Rockstore à Montpellier (+ le 19 au Poste àGalène à Marseille)

Eric Bibb

Puggy

“Brothers in Bamako” est la rencontre du blues de Memphis d’Eric Bibb et du folk mandingue de d’Habib Koïté. Un mariage qui fonctionne parfaitement : voix grave et enveloppante chez l’américain, tendrement voilée chez le malien, guitares délicatement roots et rythmes sans artifice. Nourris de leurs racines traditionnelles respectives, les deux songwriters guitaristes y insufflent toute la richesse de leurs influences modernes. Le 12/10 à l’Opéra Comédie à Montpellier.

Puggy, ou le trio azimuté qui a osé se frotter à la reprise de Toxicity du groupe System Of A Down et s’en est sorti avec brio. Fin 2007, ils font la première partie du groupe Incubus lors de sa tournée européenne. Ils font ensuite la première partie des Smashing Pumpkins lors de leur passage à Bercy. Un succès fulgurant. Au printemps dernier, après une longue tournée à guichets fermés, ils présentent leur nouveau To Win The World que les fans s’empressent de saluer. A découvrir en live. Le 16/10 au Rockstore à Montpellier

36 . . . . . . . . . . musique


24 heures démentes C’est l’opération la plus ambitieuse des IG. Un parcours de 24 heures (du samedi matin à 8heures au dimanche, même heure) qui propose de visiter les coins de la ville sous le rythme de propositions musicales originales (concerts à la Faculté de médecine, dans l’amphithéâtre de la CCI ou à la chapelle haute). Après le troublant Rover l’année dernière, c’est Mein SohnWilliam qui retient nos attentions mais pas que. Une touche d’optimisme, Cléo T ou One man Gitar ambianceront ce parcours du combattant mélomaniaque. Les 05 et 06/10 dans Montpellier les-ig.com/24-heures-dementes

LES R INTE IONALES NAT A DE L ARE GUIT

Rachid Taha

Don Cavalli

Rachid Taha n’aurait peut-être pas eu le même parcours s’il n’avait un jour eu l’idée de reprendre avec son premier groupe Carte de Séjour une Douce France bien malmenée. Depuis, le bonhomme navigue avec mouvements dans les projets innovants (avec Steve Hillage par exemple), recup du patrimoine du maghreb et fusions de sensibilité rock. Il a du déchet mais surtout de la singularité, très souvent bien entouré sur scène. Dans un rockstore rénové, cela vaut le coup de le tenter. Le 17/10 au Rockstore à Montpellier

Des premières parties de Ben Harper ou des Black Keys, ça cadenasse une réputation et Don Cavalli est de ce genre-là. Guitariste donc, plutôt orfèvre même. Bruyant aussi, dans le bon sens du terme, même si son rock sévèrement gaulé se colore de blues, de pop ou de funk dans son dernier opus, Temperamental sorti cette année. C’est le jam qui l’accueillera et ça sent bon tant la scène de ce club est idéale pour accueillir ce genre de vacarme. Le 12/10 au Jam à Montpellier. musique. . . . . . . . . . . 37


Fiesta des Suds Le goût des autres texte ¬ Laurent Masri - photo ¬ © Mala in Cuba

Extravagante et flamboyante, la 22ème Fiesta des Suds déploie du 18 au 26 octobre, un véritable feu d’artifice sonore et pimente les nuits du Grand Sud, à en perdre le Nord… Monument atypique de l’automne marseillais, la Fiesta des Suds rassemble chaque année depuis 1992, plus de 60 000 spectateurs dans l’écrin baroque et portuaire du Dock des Suds. Dans ce décor urbain hors norme, les publics mélangés viennent s’enflammer avec passion pour les étoiles musicales planétaires et savourer l’atmosphère de ce festival global, évoquant à la fois l’esprit bouillonnant des férias, la liesse de fêtes populaires et la ferveur des grands rassemblements musicaux. Pour sa 22ème édition, la Fiesta déroule donc son majestueux tapis rouge pour les arts du monde, vivants et vibrants, transformant les soirées d’octobre en nuits de gala pour les cultures du Sud et d’ailleurs…Une édition assez flamboyante dans laquelle on retient

 Du 18 au 26/10 à Dock des Suds à Marseille

(entre bien d’autres) le retour de Ben L’Oncle Soul et ses Monophonics, la rare et précieuse Toto la Momposina et des bons gros wagons de sessions ( Dub station, Chinese Man sessions et meme une Gilles Peterson session façon Worldwide). Enfin, et surtout on signe pour le samedi 19 octobre avec un plateau extra-large cornaquée par le décidément curieux Damon Albarn (qui avez déjà bien ambiancé les 20 ans du bordel avec une revue Honest Jon’s inspirée) sous le doux nom nom d’African Express qui reunira en large et de traviole, Les Noisettes, Rachid Taha, Nick Zinner, Check Tidiane Seck, Ebony Bones, Tony Allen ou –M- : Un plateau qui risque de donnerr des sueurs aux techniciens et acceuils backstage et des frissons bouillants aux spectateurs devant. 


Photo = © D.R.

Suicidal Tendencies Hurry up !

Il faut l’avouer : Tendances suicidaires n’est pas un nom de groupe très chatoyant. Seulement voilà, si vous avez eu l’occasion de voir un jour sur scène Mike Muir, vous comprendrez vite que la forme se moque finalement du fond. Suicidal Tendencies, joue fort et lourd, du punk slappé et rappé, une étrangeté, presque labélisé par la bande de Mike en Californie. Fer de lance d’une vague fusionnelle à la fin des années 80 qui entendait des groupes comme Bad Brains, Living Colour, Urban Dance Squad, Red Hot Chili Peppers ou les Fishbone dynamiter les genres et mettre dans la même marmite 50 ans de musiques sans aucun respect mais avec jubilation. Une période formidable qui voyait punks et funksters se donner des coups de boules en rigolant, négros et blanc-becs partouzer gaiement. Depuis, la vague s’est calmée voire éteinte et si on regrette les Bad Brains (les plus fort indiscutablement) on se réjouit de voir ressurgir ces vieux flibustiers du vacarme moderne. Encore mieux c’est Inspector Cluzo, duo atomique qui ouvrera la soirée. Lionel Médart

 Le 22/10 à Paloma à Nîmes 40 . . . . . . . . . . musique


Photo = © D.R

Bertrand Belin Bertrand Belin est un artiste précieux. Donc Bertrand Belin ne s’écoute pas à la légère. Pire, une mise en pistes hasardeuse entre le fromage ou une poire, un matin nuageux, une conversation de travail, un apéritif évasif peut même rendre le bonhomme comique, tant sa voix de ténor grippé et ses rimes richement pauvres (un beau titre de son dernier disque se nomme « Ca va, ça va, ça va, ça va ») peut surprendre une écoute distraite. Mais attention, il y a du Manset et du Bashung dans la nonchalance mélodique et verbale de ce breton qui, osons, a sorti récemment avec « Parcs » le meilleur disque de chansons en français (à ne pas confondre avec chanson française) de l’année (attendons décembre cependant pour le confirmer). Nonchalant, claudiquant, parfois hésitant, Belin fait de l’americana de départementale, du blues qui ne veut pas y toucher, propose des croisières en pédalo en chantant avec une économie de mots aussi déroutante que séduisante. Belin pourrait aussi être le Badalamenti d’un David Lynch français qui, on le sait, n’existe pas. Blue Velvet en rase campagne, nous y sommes. Subtilement produit par Mark Sheridan, naviguant entre country pour bagnole et pop insomniaque, Belin prend donc la route, obligé, pour nous présenter sa came, en vrai. Dans un théâtre (Jean Vilar) à Montpellier ou à Paloma, à Nîmes, cet automne, c’est de saison, attirant et idéal. Ludovic Deleu

 Le 12/10 Paloma à Nimes (+ Armand Mélies) - Le 17/10 au Théâtre Jean Vilar à Montpellier

42 . . . . . . . . . . musique


La Grande Bouffe

On l’oublie parfois, mais le musicien, tout comme chaque simple mortel, a besoin de se sustenter. Souvent en liquide c’est vrai, mais solide aussi. Et quand il dresse le couvert, il aime parfois le faire savoir. Façon grand banquet ou junk-food, pique-nique champêtre ou ripaille au coin du feu, la nourriture apparait souvent dans les décorums de nos illustres chefs mélodiques. Anecdotique ou fort en bouche, il est enfin l’heure de passer à table. Miam ! Les covers ici exposées, chaque mois, sont d'authentiques disques vinyles, à toucher, voir ou acheter chez notre disquaire préféré. 44 . . . . . . . . . . musique


Page de gauche : Pat Cooper : Our Hero (United Artist - 1972) Page de droite/de haut en bas : Rolling Stones : Let It Bleed (London Records - 1969) Sergio Mendes & Brazil 77 : Home Cooking ( WEA - 1976) musique. . . . . . . . . . . 45


46 . . . . . . . . . . musique


Page de gauche : Musique pour Dejeuner (Vega - 1963) - Didier Lockwood Group (JMS - 1984) Catherine Ribeiro & Alpes : Ame Debout (Philips - 1972) - Max Arto : Société X (Milk Shake Records - 1985) Kleeer : Taste The Music ( Atlantic - 1982) - Raymond Souplex : Buvons...en choeur (Philips - 1964) Page de droite : OST "Diner" (Elektra - 1982) - Dino Lee (New Rose - 1985) - Bob Jams : H (CBS - 1980) Hamberguesa (Columbia - 1976)

LE COMPTOIR DU DISQUE - 2 Place Pétrarque - 12 rue de la Petite Loge - 34000 Montpellier 04 67 60 91 71 - contact@lecomptoirdudisque.fr musique. . . . . . . . . . . 47


Photo : Pulsions/Brian de Palma

CINEMA

Brian de Palma Une nuit en enfer

Si la proposition de passer une nuit entière en compagnie de Brian De Palma ne peut que nous séduire, une remarque s'impose : Brian De Palma est a-mé-ri-cain. Et malgré les années nous séparant de nos culottes courtes d'écolier, nous sommes en mesure d'affirmer (sans même passer par l'interweb pour vérifier) que le continent américain ne longe aucunement la Méditerranée, provenance censément commune à toute la programmation de Cinémed, le festival du Cinéma Méditerranéen. Alors certes, 'De Palma', ça sonne italien. Mais à ce compte-là, devons-nous nous attendre, pour les futures éditions de la 'Nuit En Enfer' du festival, à une spéciale 'Quentin Tarantino', un hommage à Robert Rodriguez, une rétro 'Abel Ferrara' (encore que l'Abel aura, lui, vraiment tourné un film italien, son beau 'Napoli, Napoli, Napoli') ? C'est dommage, on aurait pu s'éclater à une Nuit Turc devant le sublime 'Turkish Star Wars' ou se délecter des films de Nico Mastorakis, petit roitelet du bis à la grecque. Ceci dit, irons-nous jusqu'à bouder notre plaisir de voir ou revoir Carrie, Blow Out, Scarface et Pulsions sur grand écran ? Rien n'est moins sûr.Alex Terror

 Le 01/11 à Montpellier (Corum) - www.cinemed.tm.fr 48 . . . . . . . . . . . . cinéma


50 . . . . . . . . . . . . cinĂŠma


Lettre à Momo Melancolia

texte ¬ Alex Terror - photo ¬ © D.R.

Scénarisé par Mamoru Oshii, "Jin-Roh" avait, en 1999, révélé au grand public le talent de Hiroyuki Okiura, animateur clé et character designer recherché. 14 ans après un coup d'essai en coup de maître, il revient avec une fable initiatique somptueuse. Momo est une jeune fille mélancolique depuis la mort de son père. Souvenir inachevé qui la hante, une lettre du défunt où sont inscrits les seuls mots "Chère Momo". Déménageant avec sa mère sur l'île où habitent ses grands-parents, peinant à s'intégrer, elle rencontre trois yokais, monstres-fantômes grotesques du folklore japonais, apparitions gloutonnes amenées à lui faire passer le cap de son enfance difficile. On le voit, le pitch évoque naturellement certaines fables pastel du maître de l'animation japonaise, Hayao Miyazaki. Mais si "Lettre à Momo" commence dans les traces de "Mon Voisin Totoro" et "Ponyo Sur La Falaise" (une famille séparée par la mort ou le sort ; et un enfant confronté à un surnaturel bienveillant), parvenant souvent à réécrire le sentiment de perte et de solitude qui imprègne doucement ces films de Miyazaki, il trouve vite son propre rythme, débouchant sur de réels morceaux de bravoure au réalisme de mouvement troublant, maîtrise totale d'une animation fluide, découpage précis et hyper dynamique. Et pour antinomique que puissent être le noir "Jin-Roh" et le tendrement résilient "Lettre à Momo", l'oeil sait vite qui dirige le tout. Déjà un classique.

 Sortie le 25/09 (Les Films du Préau) 0 800 200 165 - www.domaine-do-34.eu

cinéma . . . . . . . . . . . . 51


PORTFOLIO

Chiharu Shiota Fils d'art texte ¬ Céline Cauvi photo ¬ © After The Dream 2013 (page 62, 63 et 64) - Accumulation 2012 (Searchin for a destination - Museum of Art Kawaga ( Couverture et page 60 et 61) - FlowingWater 2009 -Nizayama Forest MuseumToyama (page 54 et 55) - InThe silence 2011 - Hobart (page 56 et 57) - Dialogue with Absence 2010 - Aichi Triennale Nagoya (page 58 et 59) - Starway 2012 -Kiel (65) - all credits Chiharu Shiota.

Le Carré Sainte-Anne expose l’œuvre déroutante et captivante de Chiharu Shiota. Artiste japonaise, installée à Berlin depuis 1996, elle élabore rapidement ce qui deviendra son emblématique signature : de gigantesques installations de fils de laine entrelacés. Minimaliste, mais néanmoins grandiose et troublant. L'artiste tisse des toiles immenses, et file les lieux dans un dédale impressionnant. Le résultat est saisissant et bouscule les perceptions visuelles. La douceur des pelotes de laine, matière éminemment féminine, contraste avec l'impression fantomatique des robes suspendues, qui semblent encore habitées. Le cadre exceptionnel de l'ancienne église se prête à ce jeu labyrinthique lumineux. Des réseaux doux, et denses, où l'esthétisme trône, fier devant les interprétations cathartiques du spectateur. L'élégance des matériaux utilisés défient le vertige des proportions (coton satin pour la fabrication des robes démesurées). Des kilomètres de liens, d'innombrables chemins, et autant de risques de se faire piéger par l'obscure délicatesse de cet univers tentaculaire. Petit aperçu de cet After The Dream 2013 réalisée in situ, au cœur d'un des lieux d'exposition le plus atypique de Montpellier. Et visionnage des anciens travaux de la dame dans un portfolio grand format. 

 Du 04/10 au 17/11 au Carré Sainte-Anne à Montpellier

52 . . . . . . . . expositions


 Du 04/10 au 17/11 au Carré Sainte-Anne à Montpellier


Photo = Crowds & Riots, Hastings Park © Stan Douglas

Stan Douglas Proto-types

Stan Douglas est photographe certes, vidéaste aussi mais possède le talent de pointer du doigt nos ambivalences, nos déviances, nos variances dans des clichés fort composés. Dans leur conception d'abord, et leur présentation ensuite. Cette exposition à Nîmes sera consacrée à différentes séries de photographies produites entre 2008 et 2013. La dimension sociologique de son travail est aussi intéressante que ses usages techniques. « Dans la continuité de ses recherches il y est question de photojournalisme, de la rhétorique du reportage, de fiction documentaire, des médias mais aussi du devenir spectacle de l’information » explique le commissariat d'exposition. Bien. Les images sont toujours construites à partir d'une réalité existante. A travers son œuvre, Stan Douglas est un des premiers à avoir amorcé un tournant dans le conceptualisation des médias. Remise en question du story-telling et de ses acteurs. Les histoires se racontent, les sources d'origines se troublent derrière l’interprétation et la mise en scène. Avec Crowds and Riots, il explore la médiatisation d’événements publics ayant eu lieu à Vancouver. Pour Midcentury Studio, il prend pour sujet les images de l’Amérique du Nord d’après guerre (39-45) par l’intermédiaire de la figure d’un photojournaliste. Disco Angola, dessine des parallèles entre le New-York en pleine dépression des années 70 et les premiers mouvements de libération pour l’indépendance en Angola. Ambivalent ? Sûrement !Clara Cambraye

 Du 12/10 au 26/01 au Carré D'art de Nîmes - www.nîmes.fr 66 . . . . . . . . expositions


68 . . . . . . . . expositions


Hamish Fulton

Le dessus des cartes texte ¬ Céline Cauvi - photo ¬ © Amish Fulton.

Hamish Fulton se définit comme un « walking artist ». Ils sont peu nombreux à pratiquer cette discipline exigeante. Il y a consacré sa vie, et par là même, son œuvre. Le CRAC accueille une exposition inédite, spécialement réalisée pour ses murs. Depuis le début des années 70, Hamish Fulton parcourt des kilomètres, à pied. Très rapidement, à la fin de ses honorables études à la St. Martin’s School of Art de Londres, il constate que le travail d'atelier ne le satisfera pas ; trop réducteur. « Marcher transforme » affirme-t-il régulièrement. C'est ainsi que le britannique se lance de longues marches artistiques (artistic walks), à la recherche de matière pour nourrir son œuvre. C'est une expérience totale, au service de sa créativité. Hamish Fulton se plonge tout entier dans cette pratique physique, mentale, et (quasi) ethnologique. D'environnements naturels en situations urbaines, il ne fait pas que puiser, puisque tout son processus est, en soi, un acte créatif. Tous ses voyages (Tibet, Népal, Alpes, Canada, Espagne...entre autres) sont autant de performances à travers lesquelles l'artiste lui-même est objet d'étude, à l'instar de la géographie et des humanités qui s'y croisent. Ce qu'il en rapporte, et en délivre par touches minimalistes, sont des détails touchants, de photographies en wall paintings (fresques murales). Pour son projet au CRAC, il a réalisé une marche solitaire de 23 jours à travers les Pyrénées. Il a relié Hendaye à Llançà en suivant en partie le GR 11 espagnol. Un artiste investi donc, et précieux, forcément.

 Du 30/10 au 02/02 au CRAC Languedoc-Roussillon de Sète

expositions . . . . . . . . 69


Helene Jayet Colored Only

texte ¬ La rédaction - photo ¬ © Helene Jayet.

Rue du Château d’eau, dans le Xe arrondissement de Paris, le visiteur qui sort du métro débarque dans le quartier des coiffeurs afro. Ils s’alignent les uns à côté des autres, les clients débordent sur les trottoirs dans une joyeuse pagaille de mèches colorées, d’ongles peints et de coupes délurées. Il règne dans les salons une ambiance particulière faite d’insouciance, de musique à pleins tubes, de cancans et ragots et, parfois, de crépage de chignons, de vraies bagarres. 70. . . . . . . . expositions


Fascinée par ce milieu, la photographe Hélène Jayet, d’origine malienne, a commencé à vouloir le documenter en 2009, alors qu’elle est encore étudiante. Elle traîne dans le quartier, vole des images... mais se rend très vite compte que dans ce milieu fermé où tout le monde se connaît, il est impossible pour elle de passer inaperçue. De nombreux photographes s’y sont essayés, sans succès. Elle décide alors de mettre en place un vrai processus, et de mettre en scène ses sujets en les faisant poser. Elle veut photographier les coupes les plus folles et sa première série, exposée en 2010 au Festival Circulation(s), à Paris, dans le cadre de la Carte blanche donnée à la marraine de l’événement, Laura Serani, donne à voir des portraits uniques, de profil, à l’image des enseignes de coiffeurs que l’on trouve en Afrique.

Dans la deuxième partie du projet, avec les photographie présentées ici, elle pousse la logique encore plus loin et met en place un dispositif plus poussé pour retrouver le goût du studio à l’ancienne. Les langues se délient : « Les photographies, c’est important, ce sont des souvenirs » raconte cette dame originaire de Côte d’Ivoire qui se souvient que, petite, elle allait au studio en famille à Abidjan. Hélène Jayet monte un studio dans un appartement de Château d’eau et joue à son tour les rabatteuses pour trouver ses modèles. Les gens sont souvent suspicieux, tendus : on ne prend pas leur image aussi facilement ! C’est aussi ce qui fait la beauté de la démarche et du travail photographique : oser aborder les gens dans la rue, puis instaurer un climat de confiance, conclure la rencontre par la prise de vue et, enfin, offrir le portrait aux sujets. En ressort une série sur fond neutre, qui fait tout de suite penser aux photos d’identité à l’occidentale. Les poses sont hiératiques mais pas figées car dans les regards passent les émotions. Dans ce travail sur les coiffures, résonnent plusieurs références photographiques évidentes : le photographe de studio nigérian J.D ‘Okhai Ojeikere, qui a livré plusieurs séries sur les tresses et coiffures africaines. Ou encore Lorna Simpson, l’artiste afro-américaine faisant rimer cheveux et identité.

 Du 04 au 30/10 à l’espace Transit à Montpellier

expositions . . . . . . . . 71


SPECTACLES

Timber !

Fire, walk with me texte ¬ Gaëlle Raynaud - photo ¬ © D.R.

La saison d'O a démarré sur les chapeaux de roue, son domaine augmenté récemment d'un théâtre Jean-Claude Carrière aux proportions audacieuses. C'est the Suit (le Costume), mise en scène de Peter Brook d'après la fameuse pièce du sud-africain Can Themba, qui posa la première pierre vivante de ce nouveau temple des arts scéniques, il y a quelques jours à peine. La suite de la programmation pourrait faire sourire : au son d'un "Timber!", cri des bûcherons anglo-saxons lorsqu'ils abattent un arbre (devenu alors un matériau de construction, à l'instar de celui qui prédomine dans l'architecture du nouveau théâtre), des circassiens canadiens jonglent avec des rondins et sautent à travers des scies courbées façon scie musicale, transformant la scène de théâtre en joyeux bordel sylvestre, au son d'une country bien sympathique. Ils sont là en famille, du grand-père au p'tit-fils, tous barbus et bien bâtis (sauf le petit, trop jeune encore), passeurs de leurs traditions qui nous sont exotiques. À savourer en famille. Plus tard encore, le Jeu des mille euros, suite actualisée du Jeu des mille francs de notre enfance, viendra se théâtraliser dans une Anatomie du chaos. C'est le titre du projet global que Bertrand Bossard entend mener au 104, au travers de performances, expos et spectacles. Artiste associé à cet ancien squat devenu haut-lieu de la culture parisienne, ce metteur en scène entreprend une sorte de déconstruction théâtrale, qu'il déploiera dans ce théâtre flambant neuf... entre l'ironie et la subversion, quelle interprétation choisir quant à ce début de programmation ?

 Les 24, 25,26 octobre au Théâtre Jean-Claude Carrière (Domaine d’O) à Montpellier spectacles . . . . . . . . . 73


Photo = Pierre Grosbois

Pierre Rigal Standards

Pierre Rigal revient au théâtre de Nîmes, avec un spectacle sur la notion d'identité. Identité nationale, d'abord, avec un drapeau tricolore pour toute scénographie lumineuse. Accompagné de sa foule bigarrée de danseurs hip-hop, le chorégraphe questionne l'obstination à uniformiser les groupes humains : la standardisation ne peut s'appliquer à l'humain comme elle s'applique à des écrous. La scène oscille alors entre construction géométrique et joyeuseté bordélique très années 80, avec ses peintures de guerre fluo. La musique originale de Nihil Bordures se tisse dans un drapeau aux trois couleurs changeantes. Rigal s'aventure ici sur un terrain glissant, celui du discours politique, puisque la notion d'identité nationale est tout droit sortie de la bouche des énarques. Mais l'homme n'est pas dupe, il reste à sa place de chorégraphe et prétend seulement s'approprier un concept pour mieux le critiquer. À voir. Ce spectacle fait l'ouverture d'une programmation chorégraphique toujours riche et diversifiée que propose le théâtre de Nîmes. Citons notamment Alain Buffard, qui invite une jolie palette de danseurschorégraphes locaux pour danser la sensation d'être "à côté", pas au bon endroit, Mauvais genre, quoi. Citons aussi Vincent Dupont et son rituel de possession version occidentale et contemporaine, un rituel qui se veut alors singulier. Citons, bien sûr, la Compagnie Pina Bausch, la superbe Anne Lopez, ainsi que tous les spectacles jeune public, notamment les Princesses aussi ont des faims de loup, un spectacle lyrique et chorégraphique. À y regarder de plus près.Gaelle Raynaud

 Le 09/10 au Théâtre de Nîmes. 74s������������������ spectacles


Open

Libre courts texte ¬ Gaëlle Raynaud - photo ¬ © D.R.

Comme chaque année, la Vignette débute sa programmation avec des créations universitaires triées sur le volet. Cette fois-ci, Berlin et Stanford rejoignent le Conservatoire et l'Université de Montpellier, pour un festival Open qui a démarré en septembre. Shakespeare, Beckett et Kleist sont les auteurs phares de ce festival, tous trois joués en octobre. Mais à l'heure où vous lirez ces pages, il sera peut-être tout juste le moment de réserver pour Happy days (oh les beaux jours) de Beckett. Écrite par l'auteur en anglais, puis plus tard en français, cette pièce nous montre deux personnages dans le désert, dont l'une est enterrée jusqu'au cou sous un monticule de sable. Elle parle à n'en plus finir, sa parole est l'endroit où s'épanouit son désir. À ce spectacle se greffe "une journée de colloque interdisciplinaire" sur Beckett et la vieillesse, axe d'étude surprenant pour un auteur toujours d'actualité. La pièce est jouée en bilingue, ce qui ne peut que nous donner envie d'entendre ce curieux montage. Mais auparavant, foncez vite voir cette Penthésilée que les étudiants de l'Université Montpellier III vous réservent. C'est dans le droit fil de leurs cours auprès de MarieJosé Malis que ces jeunes gens ont décidé de monter une pièce de Kleist, auteur cher à la metteuse en scène. Et pas des moindres : le dilemme atroce de la reine des Amazones, tiraillée entre son devoir de féministe radicale (refuser tout contact avec des hommes) et son désir intense pour Achille (son tendon éponyme). Une tragédie profondément féministe, en somme. Mais, au fait ?! ces deux pièces ont pour héros des héroïnes ?

 En octobre au Théâtre de la Vignette à Montpellier - http://theatre.univ-montp3.fr

spectacles . . . . . . . . . 77


Photo = Dans mes cordes © Patricia Martinez

Tout Simplement Hip Hop Malgré l'annulation du BOTY l’été dernier, l'association Da Storm ne se démonte pas et se remet en selle avec la 7e édition de Tout Simplement Hip Hop. Un événement complet, qui fait le tour des disciplines des cultures urbaines aux quatre coins de la cité gardoise ; musique, danse, rap et graffiti. Des propositions inédites, internationales, déclinées autour de battles, concerts et ateliers. Pour inaugurer l’événement, (recentré particulièrement sur la danse) le théâtre de Nîmes accueille deux solos, dont la création du danseur et chorégraphe nîmois Samir Achaabany (directeur du tout nouveau Innov Dance Studio), Dans mes cordes, où il évoque sa maladie, l'épilepsie. Et Brahim Bouchelaghem présente Zahrbat, où il rend hommage à son père, rongé par l'obsession du jeu. Quant au beatbox, il revient en force cette année, avec le Battle Beatbox Masters, parrainé par Eklips, pionnier du genre en hexagone. Sans compter sur les agitateurs marseillais d'Under Kontrol, MicFlow au speak et Mr Lips dans le jury. Explosif ! La programmation rap est exclusivement française (Swift Guad et Deen Burbigo). L'occasion de présenter le résultat des ateliers pédagogiques réalisés plus tôt (Tout Simplement Minots). Le tout, dans l'enceinte de l'insatiable Paloma. Quant à la troisième étape du Circle Vibes, toujours en plein air dans l'après-midi à Sommières, avec Dire du collectif aixois 132 au graffiti, Dj Help aux platines, Eklips au micro et des bboys en forme, entre autres. L'Only Bboying 7, battle de breakdance international, pour lequel les sélections sont allées jusqu'en Belgique et en Italie cette année, clôture cet intensif et savoureuxmarathon hip hop. Clara Cambraye

 Du 15/10 au 03/11 à Nîmes et Gard - www.dastorm.fr 78s����������������� spectacles


80 s���������������� spectacles


Montpellier Danse Saison 2013/2014 texte ¬ Marie-Pierre Soriano photo ¬ Aurélien Bory/Azymut © Agnès Mellon

Le corps. C'est le corps - cette sacrée machine qui sera au cœur de la saison 2013/2014 de Montpellier Danse. Le corps « inauguré » les 8 et 9 novembre, avec Gustavia de Mathilde Monnier et la Ribot qui sauront en rire de ce corps, Tour de Didier Wanpach suivi d'une projection de Rite du même Wanpach le tout autour du forum de Libération qui réunira des chercheurs, des journalistes, des spécialistes sur le sujet. Puis c'est Alain Buffard, qui se chargera avec Mauvais genre (26 novembre au théâtre de Grammont) de nous mettre face à toutes nos ambiguïtés et à nos codes genrés. Olivier Dubois nous invitera à oser regarder le corps déserté, le corps mort en présentant Tragédie (14 février à l'Opéra Comédie). Le corps, outil de l'artisan danseur, ramènera le hip hop jusque dans l'opéra comédie où Kader Attou déploiera The roots (25, 26 et 27 février) et nous offrira l'histoire de ce courant. Puis Montpellier danse saura comme toujours nous offrir des fenêtres ouvertes sur l'Ailleurs avec notamment SADEH21 (les 17 et 18 décembre, au Corum), de la Batsheva Dance compagny ; Azimut (le 4 février au Corum), d’Aurélien Bory par le groupe acrobatique de Tanger ; Rayahzone (les 21 et 22 janvier à Jean-Vilar), des frères Thabet ; ou Sonata Hamlet (les 29 et 30 janvier à

La Vignette), de Mitia Fedotenko. Enfin et pour en quelque sorte donner le mot de la fin, ce sera Benjamin Millepied (monsieur Black Swan et imminent directeur du ballet de l’opera de Paris) avec sa compagnie le L.A. Project qui présenteront des pièces devenues des « classiques » de Merce Cunningham et William Forsythe. Montpellier Danse 2013/2014 ce sera aussi et toujours des conférences, des expositions et des résidences, des représentations sur tout un territoire. S'il est bien une équipe qui cherche et cherche encore sans relâche c'est bel et bien celle de Montpellier Danse. Apprendre à accepter d'entrer vierges dans des univers troublants, de se laisser pénétrer par des corps utilisés comme des verbes, accepter de ressentir nos corps différemment c'est déjà un grand pas, en soi. Et c'est peut-être tout le travail de cette équipe-là.

 www.montpellierdanse.fr spectacles . . . . . . . . . 81


texte ¬ Gaelle Reynaud photo ¬ © D.R.

texte ¬ Pétula Renoir photo ¬ © D.R.

Marceline Loridan-Ivens

La Distance qui nous sépare…

Alors qu'il y a quelque temps, J-M Besset écoutait sur sa radio préférée la voix d'une vieille dame raconter sa vie de déportée dans les camps nazis, lui est venue l'idée d'inviter cette femme à venir en parler sur une scène de théâtre. Ce n'est pas un spectacle, ce serait plutôt une rencontre spectacle... reste à savoir la part d'improvisation et d'écriture de cette interview mise en musique par le pluri instrumentiste Eric Slabiak, co-fondateur du groupe Les Yeux Noirs, versé dans le répertoire yiddish. Quelle sera la part offerte aux questions du public ? L'interview menée sera-t-elle très différente de ce qu'on a pu entendre à la radio ? Mais l'intérêt réel de cette rencontre, c'est d'entendre quel vent de révolte anime toujours Marcelline Loridan, cette force de la nature. Les 16 et 17/10 au Théâtre des 13 Vents à Montpellier

Sur scène, trois protagonistes : l'auteur, la comédienne et la violoncelliste. L'écriture du premier décline en six étapes les distances qui séparent le réel de l'imaginaire et vice-versa, qui éloignent soit de l'autre et soit de soi. La scène est composée d'outillage très pratique et d'un cerf-volant au dessus du plateau, métaphore de notre imaginaire libre dans la mesure de son ancrage au sol des réalités - et du mouvement des vents. Des diaporamas aux allures de courts-métrages feront office de "nouvelles technologies", et la Compagnie aux 1057 Roses décline les mots de Jean Cagnard, présent sur scène comme un agenceur de parole. Catherine Vasseur en dit les mots, tandis que Julie Läderach prolonge les mots dans l'indicible. Un poème scénique. Le 15/10 au Chai du Terral à Saint-Jean de-Védas

82 s���������������� spectacles


texte ¬ Pétula Renoir photo ¬ © D.R.

texte ¬ Gaelle Reynaud photo ¬ © D.R.

Festival Sonorités

Rencontres en Pic Saint-Loup

Neuvième édition d'un festival incontournable, Sonorités propose chaque année une brochette d'artistes, musiciens, poètes, performeurs, plasticiens, venus du monde entier pour se mélanger dans un bouillon de culture contemporaine. Partenaire du festival Actoral de Marseille, Sonorités y sera présent lors d'une soirée préliminaire. Ensuite, retour à Montpellier. Notons la présence du musicien montpelliérain Vomir, animateur radio régulier pour l'Eko des Garrigues. Thurston Moore offrira un concert que ses racines dans Sonic Youth ne sauront désavouer. Kasper T. Toeplitz nous régalera d'un électro-choc. Quant au collectif du festival, il performera dans l'installation du plasticien lumière Nicolas Villenave. Encore une belle programmation qui promet de chouettes instants. Du 10 au 12/10 à Montpellier (CCN, Esbama, La Chapelle…) www.sonorites.org

Les Rencontres au Pic St-Loup, ce sont d'abord des rencontres : toute cette région de cultures pour une grande part viticole, possède sa mémoire et son patrimoine culturel, qui ne demande qu'à se jumeler avec d'autres cultures et d'autres mémoires. Trois ans durant, un conteur est venu collecter des histoires dans les villages du festival. Cette année, c'est une compagnie de théâtre, BAO, qui s'improvise naturaliste dans la végétation diversifiée (quoiqu'un peu aride) de cette région. Saluons le fait que tous les spectacles sont à prix libre, voire, pour certains, gratuits. Rappelons que le prix libre, s'il est honoré correctement, est probablement la meilleure façon de ne générer aucune discrimination financière. Jusqu’au 17/12 en Hérault

spectacles . . . . . . . . . 83


Photo © D.R

Un Opéra de Quat’sous Réécriture au présent du mythique Opéra de quat'sous de Brecht et Weill, cette pièce de théâtre musical fut en son temps composée en quelques jours et devint best-seller de la scène théâtrale. Quoi de plus normal que des comédiens en formation revêtent le costume de Mackie Messer ou de Jenny la pute ? Augmenté de quelques tubes d'aujourd'hui, ce spectacle mis en scène par Marion Guerrero se veut un cri de révolte politique, avec cette question en exergue : "Qui est le plus grand criminel, celui qui vole une banque ou celui qui en fonde une ?" Malheureusement, si la question paraît troublante lorsqu'on l'entend, elle reçoit dans les faits une réponse bien médiocre. Cette version actualisée de l'oeuvre de Brecht saura peut-être s'inscrire en manifeste politique... Interdite en son temps, saura-t-elle être aujourd'hui aussi redoutée qu'à son époque ? Son auteur poussé à l'exil lors de la montée du nazisme, puis de nouveau en fuite, des USA cette fois-ci, parce qu'il était soupçonné de communisme, posera une critique virulente contre l'apparence de démocratie dans les pays capitalistes. Mais on continuera d'applaudir à deux mains le libérateur d'outre-atlantique, premier banquier du monde... N'est-ce pas complètement absurde ? Quoi qu'il en soit, si jouer Brecht est et demeure une expérience nécessaire au développement d'un comédien, voir ses pièces s'avère plus que jamais essentiel au développement de l'esprit critique, levier rationnel à la révolte, l'esprit des Lumières. Gaelle Reynaud

 Du 09 au 11/10 au Théâtre Jean Vilar à Montpellier Du 15 au 17/10 à la Maison de l'eau à Allègre-Les-Fumades (Dans le cadre de la Saison Du Cratère à Alès) 84 s���������������� spectacles


domaine d’O - Photo © johan persson - Conception graphique : grafism-dominique binet -licences d’entrepreneur de spectacles : 1-1056096, 2-1056097, 3-1056098 - septembre 2013


Planche BD

« Détective Rollmops »

Olivier Philipponeau et Renaud Farace Editions the Hoochie Coochie - 28 pages brochées sortie le 16 septembre

L’oulipo, ce truc intello-barbare qui révolutionna la littérature par des contraintes rigolottes, a son pendant en BD. Les enquêtes farfelues de Rollmops qui vous poussent à retourner le livre ou plier les pages le prouvent avec génie. Une inépuisable mine d’imagination. Indispensable BD, pour tous, à tout âge. 86 . . . . . . . . . . livres/BD


88 . . . . . . . . . . livres/BD


LIVRES

Fabcaro

« Carnet du Pérou » El condor se surpassa texte ¬ Hilaire Picault - photo ¬ © D.R.

La quarantaine rugissante vient avec son lot de remises en question. Dans le cas présent, celles d'un auteur de BD indé qui se dit qu'il est temps de passer dans la cour des grands. Et quand on excelle dans le comique, devenir respectable implique de traiter du réel. L'Histoire, les hommes. Enfin d'habitude... Connu depuis 10 ans pour ses albums de dérision autobiographique, et une infinité de participations presse, de Fluide à l'Écho des Savanes, de Zoo et Psikopat (et même des strips dans le Coca’Zine, glorieux ancêtre et géniteur du LM que vous tenez dans les mains), Fabcaro se lance dans un carnet de voyage dessiné après s’être essayé au roman (écrit et sans dessin) en 2006 avec Figurec (chez Gallimard, excusez du peu). Bâti sur l'adage « c'est quand on s'est perdu qu'on se trouve vraiment », le voyage devient vite un ego-trip barré. Une introspection déconnante où les flips et autocritiques caractéristiques du type qui a rencontré le succès après une année de surmenage – Fabcaro est également un prolifique auteur pour les dessinateurs James, Erre et Rochier qui font ici une apparition – sont chahutés par les hommages détournés à tout ce que la bédé compte de références. Sans prétention mais pas sans talent, Fabcaro baigne au milieu des siens. Enfin et heureusement respectable.

 Fabcaro « Carnet du Pérou » Editions 6 Pieds Sous Terre - Sortie en Octobre

livres/BD. . . . . . . . . . . 89


90 . . . . . . . . . . livres/BD


livres/BD. . . . . . . . . . . 91


CONCERTS Mar 01.10 THÉÂTRE CHRISTIAN LIGER Nîmes FEMMES EN TALENT HAUT : CARMEN MARIA VEGA 20h - 19€ Mer 02.10 THÉÂTRE CHRISTIAN LIGER Nîmes FEMMES EN TALENT HAUT : ELISABETH KONTOMANOU 20h - 11 - 16€ PLEINE LUNE Montpellier NEIL CONTY • THE LAZY SUNDAZE 20h - nc TH. JACQUES COEUR Lattes FESTIVAL LES IG BUMCELLO 20h30 - 21€ Jeu 03.10 VICTOIRE 2 Saint Jean de Védas TAMIKREST + LE CHAUFFEUR EST DANS LE PRE 20h - 18 - 15 - 11€ TH. JACQUES COEUR Lattes FESTIVAL LES IG : BJORN BERGE 20h30 - 21€ ZINGA ZANGA Béziers CHRISTOPHE 20h30 - 30 - 22 - 14€

INSTANT T Nîmes BAPTISTE PIZON 20h30 - gratuit ZÉNITH Montpellier KASSAV 20h30 - 35 - 45€ BLACK SHEEP Montpellier JAM OPEN YOU SOUL 21h - 6€ ANTIROUILLE Montpellier LE CABARET CLANDESTIN DE LA CHARMILLE 21h - nc Ven 04.10 EL MÉDIATOR Perpignan MADD VIBES BRASS BAND (ANGELO MOORE 'FISHBONE' ET CQMD) 20h - 10 - 8€ SECRET PLACE Saint Jean de Védas KING SALAMI • THE CUMBERLAND THREE + LES GRIGRIS +DJ INFERNO GROOVE PARTY 20h - 5€ SORTIEOUEST Béziers THOMAS ENHCO 20h - 16 - 13 - 11€ VICTOIRE 2 Saint Jean de Védas ELECTRO DELUXE + GUEST 20h - 21 - 18 - 14€

Alex Beaupain

92 a������������������� agenda

TH. JACQUES COEUR Lattes FESTIVAL LES IG : LES DOIGTS DE L'HOMME 20h30 - 21€ LE THÉÂTRE Narbonne IBRAHIM FERRER JUNIOR 20h30 - 28 - 26 - 24€ OPÉRA COMÉDIE Montpellier FESTIVAL LES IG : MICKY GREEN + DEAD COMBO 21h - 26 - 18€ BLACK SHEEP Montpellier FARTHEST THEORY + ALL DOGMA WE HATE + EPILEPSY 21h - 5€ PLEINE LUNE Montpellier LEILA BAILA 21h - nc ANTIROUILLE Montpellier MONSTART PRÉSENTE BOOBS ARE FUTURE • MATTHIAS ZIMMERMANN 23h30 - 15€ Sam 05.10 PALOMA Nîmes THE WEDDING PRESENT + PETIT FANTOME 20h - 8€ VICTOIRE 2 Saint Jean de Védas LES FATALS PICARDS + ODYL 20h - 22 - 19 - 15€

Chanson

De Garçon d’honneur, brillant premier opus paru en 2005, aux Chansons d’amour, récompensé en 2008 par le César de la meilleure musique, Alex Beaupain s’est imposé comme l’une des personnalités les plus talentueuses de la nouvelle scène française. Ses mélodies et ses textes ciselés composent un univers poétique singulier et racontent les rêves, les amours et les désenchantements de toute une génération. Le 11/10 à Montpellier


THÉÂTRE CHRISTIAN LIGER Nîmes FEMMES EN TALENT HAUT: NINA ATTAL 20h - 11 - 16€ CENTRE CULTUREL F-VILLON Frontignan FESTIVAL LES IG : MATHIEU BOOGAERTS 20h30 - 18€ BLACK SHEEP Montpellier OUR THEORY + LESSEN + ALL WE NEED 21h - 6€ PLEINE LUNE Montpellier BRASSENS L'IRLANDAIS 21h - nc CASA MUSICALE Perpignan FESTIVAL ONE BRUISE ONE BEER : FRED CHIVOT, THE ENTERTAINERS, RAPH DUMAS, MANU PEREZ... 21h - gratuit LE CHAPEAU ROUGE Carcassonne ANAIS + ZOB’ 21h - 15 - 13 - 11€ CROCK'MORE Perpignan DIRTYBASS 3 : HAZE + SWORZ + RAGE OF BASS (NANOOK + JOY RAGE) +MACROBIOTIK + SERGIO VICENTE 21h - 6€ CAPHARNARHUM Béziers FABULOUS SHEPP + SONIC ANGELS + PASSING BIRDS 21h30 - gratuit

ANTIROUILLE Montpellier REGGAE BASHMENT : MR LEZARD + LORD BITUM + ISIAH SHAKA + SELECTA BENTON 23h45 - 1€ Mar 08.10 CASA MUSICALE Perpignan PROTOJE + THE INDIGGNATION 21h - gratuit Mer 09.10 SECRET PLACE Saint Jean de Védas SALUT LES ANGES + VERNISSAGE BEN HITO 20h - gratuit OPÉRA COMÉDIE Montpellier FESTIVAL LES IG : CLAIRE DITERZI : 20h30 - 26 - 18€ PLEINE LUNE Montpellier NEIL CONTI AND THE LAZY SUNDAZE 21h - nc BLACK SHEEP Montpellier THE BARBACANS + LES GRISGRIS 21h - 5€ Jeu 10.10 PALOMA Nîmes STEEL PULSE 20h - 17 - 20€

Misteur Valaire Cocktail explosif que voilà : cinq potes québécois survoltés et hilarants, du hip-hop dopé à l'électro, lui-même gavé de rock, une énergie tellurique et un humour de gamins très malins. De quoi donner des frissons dans les esgourdes et de scotcher un public frénétique. Pour ceux qui les rateraient à Victoire, séance de rattrapage le lendemain au Chapeau Rouge à Carcassonne. Le 17/10 à Montpellier et le 18/10 à Carcassonne

INSTANT T Nîmes LA CONSPIRATION DE L'ARBRE 20h30 - gratuit OPÉRA COMÉDIE Montpellier FESTIVAL LES IG : RAUL MIDON 20h30 - 29€ PLEINE LUNE Montpellier CHRISTEL 21h - nc ANTIROUILLE Montpellier LES TOUFFES CHRÉTIENNES 21h - 10€ Ven 11.10 SECRET PLACE Saint Jean de Védas THE SPUNYBOYS + BROOKLYN BARMEN + DJ OLIVIA BANANA 20h - 10€ VICTOIRE 2 Saint Jean de Védas ALEX BEAUPAIN + GUEST 20h - 19 - 16 - 12€ OPÉRA COMÉDIE Montpellier FESTIVAL LES IG : CRISTINA BRANCO 20h30 - 23 - 29€ SALLE GEORGES BRASSENS Lunel FESTIVAL LES IG : DIEGO AMADOR 20h30 - 20€ JAM Montpellier THE BOXETTES 21h - nc

Electro

agenda . . . . . . . . . . 93


CONCERTS BLACK SHEEP Montpellier JACK OF HEART + THE SPACE PADLOCKS + MUMBLIN' CAVEMAN21h - 5€

GENETTE VERTE Florac FESTIVAL LES IG : JUAN DE LERIDA 20h30 - 18€

PLEINE LUNE Montpellier GITAN NOIR 21h - nc

BLACK SHEEP Montpellier ZËRO + SHUB 21h - 5€

CAPHARNARHUM Béziers TIMOTHEE LEVIS 21h30 - gratuit ANTIROUILLE Montpellier LYRICSON + MISIE SADIK 23h - 12 - 15€ Sam 12.10 SALLE GEORGES BRASSENS Lunel FRANCOIS HADJI LAZARO • PIGALLE 17h - 5 - 7€ PALOMA Nîmes BERTRAND BELIN + ARMAN MELIES 20h - 10 - 14€ LE CHAPEAU ROUGE Carcassonne CINÉ - CONCERT WHITE ZOMBIE 20h - 4€ INSTANT T Nîmes RAS DADDY GERMAIN 20h30 - gratuit

Lun 14.10 SECRET PLACE Saint Jean de Védas WHITE COWBELL OKLAHOMA + THE DRUNK BUSKERS + FRANCKIE IV FINGERS 20h - nc Mar 15.10

PLEINE LUNE Montpellier EVE'S FACTORY 21h - nc

ZÉNITH Montpellier ASAF AVIDAN 20h - 35 - 30€

CROCK'MORE Perpignan MEDIEVAL METAL NIGHT 21h - 7€

BLACK SHEEP Montpellier DEAD MEADOW + DEATH CANOE + THE MISTY MOUNTAINS 21h - 6€

EL MÉDIATOR Perpignan FESTIVAL JAZZEBRE : ANTHONY JOSEPH • THE SPASM BAND 21h - nc ANTIROUILLE Montpellier SHROOM #6 : BRIGHTLIGHT + POLARIS + STEFF NAVARRO + PLAZOLMAN 23h - nc Dim 13.10 JAM Montpellier FESTIVAL LES IG : DON CAVALLI 19h - 20€ SECRET PLACE Saint Jean de Védas BARRENCE WHITFIELD AND THE SAVAGES + LES PETROLEUSES 20h - 12€

Wu Tang Clan

Mer 16.10 VICTOIRE 2 Saint Jean de Védas PROTOJE • THE INDIGGNATION + YANISS ODUA + NATTY JEAN 20h - 22 - 19 - 15€ THÉATRE DE L'ARCHIPEL Perpignan FESTIVAL JAZZEBRE : ERIK TRUFFAZ QUARTET + LOOKING FOR ABRAXAS 20h30 - 23 - 20 - 12€ LE ROCKSTORE Montpellier FESTIVAL LES IG : PUGGY + GHOST DANCE 21h - 21€ BLACK SHEEP Montpellier TRENCH PISS 21h - 5€

Rap

5e SAISON accueille trois des neuf membres originels du Wu Tang Clan dans un Rockstore, flambant neuf. Légendaires, parfaitement underground et talentueux, U-God, Masta Killa et Inspectah Deck ont poussé la formation dans sa forme définitive depuis la sortie en 1992 de « protect ya nek » jusqu’aux sommets que l’on connaît aujourd’hui. Culte. Le 23/10 à Montpellier 94 a������������������� agenda


20h - 12 - 10 - 8€ JAM Montpellier MONTGROOVE 21h - 7€ Jeu 17.10 LE CHAPEAU ROUGE Carcassonne ELEKTRIC GEÏSHA 19h - gratuit THÊATRE JEAN VILAR Montpellier BERTRAND BELIN 20h - 15 - 11€ VICTOIRE 2 Saint Jean de Védas MISTEUR VALAIRE + THE PLANS 20h - 17 - 14€ INSTANT T Nîmes JESSE REECE 20h30 - gratuit LE ROCKSTORE Montpellier FESTIVAL LES IG : RACHID TAHA 20h30 - 25€

SECRET PLACE Saint Jean de Védas HYPNO5E + LESSEN + BETWEEN THE ZONES 20h30 - nc PALOMA Nîmes RICHARD BONA + FATOUMATA DIAWARA 20h30 - 5 - 15€ SALLE GEORGES BRASSENS Lunel FESTIVAL LES IG : HOBO BLUES 20h30 - 5 - 7€ LE ROCKSTORE Montpellier FESTIVAL LES IG : JOSEPH ARTHUR + ALBA LUA 20h30 - 21€ THÉATRE DE L'ARCHIPEL Perpignan FESTIVAL JAZZEBRE : GREGORY PORTER 20h30 - 30 - 27 - 20€

EL MÉDIATOR Perpignan SALUT LES ANGES + PALAVAS SURFERS + EVIL SURFIN JACK 21h - gratuit

PARC DE BOCAUD Jacou FESTIVAL LES IG : INTERZONE : TEYSSOT GAY • ALJARAMANI 20h30 - 18€

BLACK SHEEP Montpellier CONGER!CONGER! + JOY AS A TOY 21h - 5€

JAM Montpellier JOSE JAMES 21h - 20€

Ven 18.10 LE CHAPEAU ROUGE Carcassonne MISTEUR VALAIRE + PRIME VERS CREW

BLACK SHEEP Montpellier THE PLANS + PUCK N' FIRE 21h - 5€

Psychédélices

Sam 19.10 VICTOIRE 2 Saint Jean de Védas YOM + KABBALAH 20h - 20 -17 - 13€ SECRET PLACE Saint Jean de Védas MAN OR ASTRO-MAN? + THE OCTOPUS PROJECT + DJ VAN GOGO 20h - 20€ ZINGA ZANGA Béziers JANE BIRKIN - ARABESQUE 20h30 - 35€ SALLE PASTEUR Montpellier FESTIVAL LES IG : GIPSY KINGS 20h30 - 23 - 33€ LE ROCKSTORE Montpellier MAX ROMEO 21h - 24€ EL MÉDIATOR Perpignan DUB INVADERS (HIGH TONE CREW) + DUB ADDICT 21h - 14 - 11€ BLACK SHEEP Montpellier WAITING FOR PAST YEARS + THE WAR OF LOVE 21h - nc Dim 20.10 PALOMA Nîmes LILLY WOOD AND THE PRICK + SOPHIE HUNGER 19h - 21 - 25€

Electro

L'association Transubtil sort le grand jeu pour fêter ses dix ans. L'Espace Julien accueille l’événement, dans le quartier où Transubtil a commencé, dédié, bien évidemment, à la culture trance. Une soirée gourmande pour les amateurs de boucles et spirales psychédéliques, avec Materia, Hyper Frequencies, Driss, Kokmok, Steven Ayaska et Odd Wave. Le 02/11 à Marseille agenda . . . . . . . . . . 95


CONCERTS SECRET PLACE Saint Jean de Védas THE FUTURE PRIMITIVES + WILD CURVES 20h - nc

JAM Montpellier MIKE STERN 21h - 21 - 23€

LE CHAPEAU ROUGE Carcassonne PLACE DES ARTS + VINCENT PEREZ 21h - gratuit

BLACK SHEEP Montpellier ACIDE MOTHER TEMPLE + DOCTEUR FLAMINGO 21h - 6€

LE ROCKSTORE Montpellier WU TANG MEMBERS : MASTA KILLA + INSPECTAH DECK + U-GOG 21h - 30 - 28 - 10€

Lun 21.10

Jeu 24.10

Sam 26.10

BLACK SHEEP Montpellier WARM TOY MACHINE + THE WILD CURVES 21h - 5€

BLACK SHEEP Montpellier PUSSINBOOTS + THE NEIGHBORHOOD 21h - 5€

PALOMA Nîmes FOALS 20h - 21 - 24€

Mar 22.10

ANTIROUILLE Montpellier 10 ANS DU GARAGE ELECTRIQUE : LES POUFS 21h - nc

PALOMA Nîmes SUICIDAL TENDENCIES +THE INSPECTOR CLUZO 20h - nc BLACK SHEEP Montpellier ROBEDOOR + CANKUN + HOLY STRAYS 21h - 5€ Mer 23.10 SECRET PLACE Saint Jean de Védas BLUES SESSION : JEROME DUSFOUR + MIKE LATRELL 20h - nc ZÉNITH Montpellier TEXAS 20h - 40€

Ven 25.10 VICTOIRE 2 Saint Jean de Védas BAMBINO BAGARRE + GUEST 18h - nc EL MÉDIATOR Perpignan SHOWCASE - PAPILLON PARAVEL 18h30 - gratuit SECRET PLACE Saint Jean de Védas MANU (EX DOLLY) + NIKA 20h - 16€ LE ROCKSTORE Montpellier LA FEMME + PONY TAYLOR 20h30 - 20€

ANTIROUILLE Montpellier ELISA DO BRASIL + NIGHTDWARVES CREW 23h45 - 14 - 10 - 5€

SECRET PLACE Saint Jean de Védas BORGNE + NATREMIA + NAUAR 20h - 8€ THÉATRE DE L'ARCHIPEL Perpignan VANESSA PARADIS 20h30 - 35 - 30€ CROCK'MORE Perpignan TEMPLE OF NEMESYS + CALLING OF LORME + DEMINOR 21h - 7€ CAFÉ OLIVE Nîmes FESTIVAL TOUT SIMPLEMENT HIP HOP : DJ SETH + DJ HELP 22h30 - gratuit LE ROCKSTORE Montpellier JOAKIM + DJ BOOZIG + BARNT + DJ GARFLD 23h - 14€

Soirée Bonheur

96a������������������� agenda

Electro

Steve Lawler prend les commandes de l’Antirouille pour fêter les 2 ans de résidence des soirées Bonheur. Dj hyperactif depuis plus de quinze ans, organisateur d’événements outdoor à Ibiza, il réussit tout ce qu'il touche. Son label Viva Music est largement reconnu et prolifique outre-manche et aux États-Unis. Son electro house pousse les murs, l'Antirouille va transpirer. Le 31/10 à Montpellier


Dim 27.10 BLACK SHEEP Montpellier PIGS + SOFY MAJOR + ALABASTER 21h - 6€ Mar 29.10 SECRET PLACE Saint Jean de Védas MASCARADE + SCHÖNE CONNERIE + MP1POINT2 20h - nc LE ROCKSTORE Montpellier 65 DAYS OF STATIC 20h - 12€ Jeu 31.10 PALOMA Nîmes FESTIVAL TOUT SIMPLEMENT HIP HOP : SWIFT GUAD + DEEN BURBIGO + HALAYANE + LES SOCES 20h - gratuit SECRET PLACE Saint Jean de Védas SOIRÉE HALLOWEEN : HIGHWAY + DJ KICK ASS 20h - nc INSTANT T Nîmes SUN SOOLEY 20h30 - gratuit BLACK SHEEP Montpellier SOIRÉE HALLOWEEN 21h - nc

EL MÉDIATOR Perpignan IAM + R.CAN 21h - 25 - 22€

INSTANT T Nîmes DJ DIEZ + LORDVEENS 20h30 - gratuit

ANTIROUILLE Montpellier 2 ANS DE BONHEUR : STEVE LAWLER + LOQUACE 23h - 24 - 19€

LE CHAPEAU ROUGE Carcassonne ZOUFRIS MARACAS + L’INVITÉ DE TROP 21h - 12 - 10 - 8€

Ven 01.11 SECRET PLACE Saint Jean de Védas FESTIVAL STOMPING : BANANE METALIK + ASTRO ZOMBIES + THE MONSTER KLUB + PALIN KA RIDERS + DJ MAR(K) 666 19h - 20€ VICTOIRE 2 Saint Jean de Védas DELUXE + GUEST 20h - 18 - 15 - 11€ Sam 02.11 SECRET PLACE Saint Jean de Védas FESTIVAL STOMPING : DEMENTED ARE GO + FRANTIC FLINSTONES +THE MIDNIGHT ROVERS + WILD KARMA + DJ MAR(K) 666 19h - 20€ PALOMA Nîmes FESTIVAL TOUT SIMPLEMENT HIP HOP : BATTLE OF BEATBOX MASTERZ + SHOW EKLIPS 20h - 12 - 8€

JAM Montpellier THE BUTTSHAKERS 21h -20€ BLACK SHEEP Montpellier MOMBU 21h - 6€ Dim 03.11 PALOMA Nîmes FESTIVAL TOUT SIMPLEMENT HIP HOP : BATTLE 20h - gratuit Lun 04.11 ANTIROUILLE Montpellier ORPHANED LAND 20h00 Mar 05.11 ROCKSTORE Montpellier SUUNS 20h00 - nc

Miles Kane Un mois après la réouverture de la mythique salle du Rockstore, Miles Kane vient en tester l’acoustique. Héritier confirmé du rock anglais vintage, ancien leader des Rascals, deuxième cerveau du duo The Last Shadow Puppets, on ne regrette pas qu'il se soit consacré à sa carrière solo. Un univers entre pop sixties et rock musclé avec Don't Forget Who You Are, sorti juste avant l'été. Le 12/11 à Montpellier

Rock

agenda . . . . . . . . . . 97


Chaque mois, un vin, un cru, des goûts : le coup de coeur de L. Vehenne

Fatal Cahors Simon est un lonesome cowboy planqué dans le sud-ouest de la France. Il travaille ses sols manuellement et à l’ancienne. Conduit ses labours à l’aide d’un cheval et les sirènes de l’œnologie, moderne et techno, le laissent de marbre. Avec sa barbe et ses grandes bottes ; il façonne le cœur du vin. Ses Cahors composés de Cot et de Merlot forment une merveilleuse alliance entre le fruit (framboise) et les tanins. Des vins vivants, jubilatoires et de longue garde, ça existe, oui madame. Des jus de pur plaisir qui vous affolent les papilles et vous laissent pantois et euphorique, subitement rajeuni. Sulfités à dose homéopathique, présence d’un friselis de gaz carbonique, à carafer 2 à 3 heures (voire plus selon votre emploi du temps). Pour la petite anecdote, ses vignes ont pris la grêle cet automne et sa récolte risque d’être fortement endommagée. Comme quoi, faire du vrai bon vin, geste d’amour par excellence, reste aléatoire.

 Disponible au Vin Noir, à Montpellier, bien entendu. Dans les 10 euros le flacon. 98 v������������ vini, vidi, vici


THÉÂTRE Th. des 13 vents

MUSIQUE

Domaine d’O

EXPO

Musée Fabre Carré Sainte-Anne

MINE DE RIEN

Festival de Radio France

Carré Rondelet

Galerie Saint-Ravy Pavillon Populaire

Trioletto

CCN Montpellier Danse

Montpellier à 100%

Espace Dominique Bagouet ZAT

Ciné-club Jean Vigo

PASS’CULTURE

La Chapelle

Le Royal

Fest’Afilm Théâvida

Utopia

Nestor Burma

Diagonal Capitole

Scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau Th. Jean Vilar

Arabesques

Th. Gérard Philipe Th. Pierre Tabard

Quand je pense à Fernande Festival de Thau

CINÉMA

Jam

Th. La Vista

Les Internationales de la Guitare

Cinemed

Printemps des Comédiens

Hybrides

* Dans la limite Des places DisponiBles

DANSE

Opéra et Orchestre National

La Vignette Chai du Terral

Rockstore

Infos et vente aux kiosques Pass’Culture : www.crous-montpellier.fr

Antirouille

Th. Jacques Cœur

Victoire 2

Th. de Villeneuvelès-Maguelone

Secret Place

FESTIVALS

all access

Pass’culture, le bon Plan ! cinéma : 3,70 € concert / spectacle : 5 € à 10 €

Le Pass’CuLture Coûte 9 €. IL est réservé aux étudIants.

ARTS, LETTRES, LANGUES, SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES


théâtre la vignette université paul-valéry MOntpellier OCTOBRE OPEN Festival de la jeune création théâtrale

RECORD

Marion PEllissiER La Raffinerie × École Nationale Supérieure d’Art Dramatique de Montpellier (ENSAD) ×

MACBETH

saisOn 13 / 14 10 ans ! inventOns nOtre théâtre

NOvEmBRE

fÉvRiER

ViEjO, sOlO Y PuTO

lE PETiT EYOlf

TÊTEs-MORTEs

Une semaine de cirque

Sergio BORis (Buenos Aires - Argentine)

De Henrik iBsEN Jonathan ChâTEl Cie Elk

lE GRAin

× création × Marie lamaChèRE Compagnie interstices

Cie Mika et Pierre

maRs

dÉCEmBRE

jEunEssE D’HYPéRiOn

de William shakEsPEaRE Tim TONNdORf × École Ernst Busch de Berlin (Allemagne) ×

swAMP CluB

PEnTHésiléE

JaNviER

RABAH ROBERT

PARis nOus APPARTiEnT

avRil

de Heinrich vON klEisT Maxime ChazalET Cie Stück Théâtre × Université Paul-Valéry Montpellier iii ×

OH lEs BEAux jOuRs

de Samuel BECkETT Rush REhm Stanford Summer Theater × Université de Stanford (États-Unis) ×

× création × Philippe QuEsNE Vivarium Studio

× création × D’après La Vie Parisienne d’OffENBaCh Olivier COulONJaBlONka Cie Moukden-Théâtre

D’après le roman de Hölderlin Marie-José malis lazaRE

AnGElus nOVissiMus × création × Alain BÉhaR Compagnie Quasi

ADisHATZ / ADiEu Jonathan CaPdEviEllE

+ PROJECTiONs + PROGRammaTiON musiCalE + lEhRsTÜCk!

iNfORmaTiON / BillETTERiE T 04 67 14 55 98 RÉsERvaTiON : REsa.ThEaTRE@uNiv-mONTP3.fR

www.ThEaTRElaviGNETTE.fR Licences d’entrepreneur de spectacle : 1-1063683 / 2-1006318 / 3-1006319


LM Montpellier #46 - octobre 2013