Issuu on Google+

n째35 / septembre 2012 / GRATUIT

MONTPELLIER Cultures et tendances urbaines


Sommaire Let’smotiv - septembre 2012 #35

Emmanuel Poncet © Alph. B. Seny // Imany © D.R. // Wrong © Quentin Dupieux

8 News

16

Portfolio Steevie Gee

22

Rencontre

Emmanuel Poncet

26 Top 30 Rentrée culturelle

42

Musique Paloma, Les IG, Zik Zac, Marsatac, Incroyable Festival, Sigur Ros, Subsonic, chroniques…

62 Cinéma Wrong, God Bless America  66 Expositions Visa pour l'Image, Transit, FRAC LR...

74

Littérature et livres Pierres Vives, O Tour de la bulle, LR2L, Chapiteaux du livres, chroniques

84 Dossier Crous 90 Agenda concerts

98

Vinylmania


C U LT U R E

n 5ème éditio

15 et 16 • © Illustration : Ulysse ! ©Vents D’Ouest/ Fenech/ Maddy/ Danjou - 2012

septembre

ODYSSEUM

dédicaces, caricatures, animations, jeux, ateliers, expositions…

ODYSSEUM Montpellier Place de France Tramway : ligne 1 Sortie Autoroute n°29

montpellier-agglo.com


Let'smotiv Montpellier BP 2172 - 34027 Montpellier Cedex 1 Tél. : +33 9 53 02 46 96 redaction.med@letsmotiv.com

www.letsmotiv.com Let’smotiv Montpellier est édité par la S.a.r.l. Plus2média, membre du réseau Let’smotiv Magazines

Ont collaboré à ce n° : Thibaut Allemand, François Annycke, F.X Béague, Alain Boucher, Clara Cambraye, Paul Carra, Mathieu Dauchy, Audrey Jeamart, Florian Koldyka, Vincent Lançon, Hakima Lounas, Laurent Masri, Lionel Medart, Laëtitia Medioni, Simon Morin, Judith Oliver, Hilaire Picault, Alex Terror. Couverture : Steevie Gee - steviegee.com - avec l'aimable autorisation de l'Agence Stem - stemagency.com

Responsable de l’édition : Ludovic Deleu ludovic.deleu@letsmotiv.com Rédaction : Céline Cauvi, Gaëlle Reynaud Direction Artistique / graphisme : Mathieu Dumay contact@rizblanc.fr

administration : redaction.med@letsmotiv.com Impression : Imprimerie Ménard - 31682 Labège diffusion : LR Communication Let’smotiv est une publication d’Urban Press www.urban-press.com

L’éditeur décline toute responsabilité quant aux visuels, photos, libellés des annonces, fournis par ses annonceurs, omissions ou erreurs figurant dans cette publication. Tous droits d’auteur réservés pour tous pays. Toute reproduction, même partielle, par quelque procédé que ce soit, ainsi que l’enregistrement d’informations par système de traitement de données à des fins professionnelles, sont interdites et donnent lieu à des sanctions pénales. Magazine gratuit - Membre de l’OJD, Bureau de la presse gratuite d’information. Ne pas jeter sur la voie publique.


Paloma, Régie personnalisée de la SMAC / Licences d’entrepreneur de spectacles : 2-1050816 et 3-1050817 - artwork Tabas

SEPTEMBRE à DÉCEMBRE CONFÉRENCES / EXPOS / CONCERTS : DJ SHADOW / DEATH IN VEGAS / JUAN ROZOFF / DIONYSOS / THE DODOZ WATERLLILLIES MARSATACfestival SET & MATCH / FOWATILE / REFLEX / VON PARIAHS / SPOEK MATHAMBO / SEBASTIAN LE KLUB DES LOOSERS / BREAKBOT / SIMIAN MOBILE DISCO / BUSY P / WOODKID / JOHN TALABOT / THE ZOMBIE KIDS / DJ KENTARO / MURKAGE / CHRISTINE / MIX UP MAROC / PARA ONE / JORIS DELACROIX / CITIZENS! / SUCCESS JUPITER / C2C / FRANÇOIZ BREUT / MAÏ LAN / GALLON DRUNK CENTRE NATIONAL DU RAP soirée 1995 / GREMS ODEZENNE / LA RUMEUR / LA FRONCE / EL GUSTO / H.F. THIÉFAINE / HAROLD MARTINEZ / BAND OF GYPSIES CAROLINA CHOCOLATE DROPS / MATHIS HAUG / SHAKA PONK / WAX TAILOR / KRAZY SPACE / AGORIA / WORAKLS / CAMILLE / ELECTRIC ELECTRIC / BOYS NOIZE / ARCHIVE / ETIENNE DE CRECY / THEE SATISFACTION / SHABAZZ PALACES / TWO DOOR CINEMA CLUB / TINARIWEN / BOMBINO / ELECTRIC ELECTRIC / MARVIN / THE CAST OF CHEERS / IZIA / THE BOTS / JESUSISMYGIRLFRIEND / EZ3KIEL extended / RODRIGO y GABRIELA / TY SEGALL C.N.R. soirée O. PUCCINO / YOUSSOUPHA / LA FRONCE / REVOLVER / SALLIE FORD & TSO / STEPHAN EICHER... Paloma est cofinancée par l’Union européenne. L’Europe s’engage en Languedoc-Roussillon avec le fonds européen de développement régional.


news |

8

En bref…

À vos marques ! Les Découvertes du Printemps de Bourges changent de nom ! Depuis 1985, l'outil de repérage labellisé devient ls Inouïs du Printemps de Bourges Crédit Mutuel. Une trentaine d'Antennes couvrant tout le territoire, voire même la Belgique, la Suisse, le Québec et l'ile de la Réunion détectent une trentaine de jeunes artistes ou des groupes pour les programmer sur le festival. La formule : appel à candidatures et auditions régionales. Pour le Printemps de Bourges 2013 qui se déroulera du 23 au 28 avril. ❥ L'appel à candidatures sera lancé dès le 3 septembre sur le site www.printemps-bourges.com

Pantone humain

© Angelica Dass

Réalisé par l'artiste brésilienne Angelica Dass, Humanae est un inventaire chromatique des différentes pigmentations humaines (en constante évolution). La couleur de peau de chaque volontaire renvoie à une référence du fameux nuancier Pantone. Et le fond de chaque photo reflète à son tour le ton exact du sujet. Troublant, mais pas de panique ! Il ne s'agit pas d'une obscure collecte d'ADN ou d'un douteux tableau de classification raciale. Voyez-y plutôt une ode à la diversité, aux couleurs, aux différences... et un beau challenge à relever pour les prochaines pubs Benetton. ❥ www.humanae.tumblr.com

Télex

L'atelier Juxtapoz prépare un projet « hors les murs ». À partir du 21 septembre, en partenariat avec l'association parisienne LEM.U.R, ils mettent en place un mur galerie dans les rues du Cours Julien, à Marseille. Tous les mois un artiste urbain investira un panneau de 3m X5m.


agueda, Portugal © Patricia Almeida

Colorful umbrellas

© DR

Pour supporter cet été inconstant (juillet pourri, août suffocant), on aurait dû faire un tour à Agueda. Là-bas, le studio Ivotaveres avait tout prévu. Pour ré-enchanter le pavé portugais, les artistes ont modelé la lumière en couvrant une rue entière de parapluies multicolores. Bientôt à Cherbourg ? ❥ www.ivotavares.net

Au pied du nid

Rock de cuisine

Un chouette cadeau pour les mômes, qui change des traditionnels lit-voiture ou lit de princesse. Partant du principe que le cocooning signifie littéralement «  rester dans le nid  » (à peu de choses près, hein) O*GE Creative Group a mis au point un lit en forme... de nid. C'est bête comme chou, mais ça ravira toutes les mères-poules !

Un élément pour garder au frais vos dernières compositions ! Ou ce qui peut les accompagner... Ce frigo conçu à partir de pièces d'amplis Marshall, d'une valeur de 240 euros, arbore la signature de son mythique concepteur et des boutons de contrôle qui montent jusqu'à 11 ! De quoi entamer vos répétitions en  pleine forme.

❥ www.oge-architects.com

❥ marshallfridge.com

148 000 000

C'est le nombre, en livres sterling, qu'est prêt à débourser un Anglais pour reformer les Guns N'Roses dans son line-up originel (oui, avec Slash et Duff !). Bonne idée ! à l'inverse, c'est ce qu'il faudrait nous verser pour accepter de voir les Guns dans le line-up actuel.


news |

10

Coopérative musicale Initié début 2012, le projet de coopération musiques actuelles en Sud Vaucluse continue sur sa lancée. Les trois strucutres : Akwaba (chateauneuf de Gadagne), la Gare de Coustellet (Maubec) et le collectif Freesson (Montfavet) repartent pour un second programme commun. Une série de soirées, concerts et rencontres s'organisent jusqu'en décembre 2012. Place au live avant tout et c'est un très beau plateau qui inaugure la rentrée. Body / Head, soit Kim Godon de bassiste et chanteuse des mythiques Sonic Youth, aux côtés de Bill Nace, compagnon de longue date, connu pour ses exactions free noise à Boston. Quant à Spain, ils ont choisi la Gare pour une unique date dans le Sud. ❥ Les

23/09, 28/11 et 22/12

Ezella

La main verte

Comme prévu et annoncé en mai dernier, le site Ezella.org fait peau neuve, mené par deux compères passionnés de musique qui perfectionnent leur «  joujou 2.0  ». Nouveau logo, nouveaux partenariats, nouvelle charte éditoriale et toujours autant de découvertes musicales. Depuis 2005, c'est grâce à des articles colorés, drôles et éclectiques (et une cadence franchement honnête) que leurs goûts et dégoûts s'expriment sans prétention. Et ça, c'est très important.

Voilà qui va réjouir une tripotée d'amateurs. La première édition d'ExpoGrow, première foire internationale du cannabis dans la ville frontalière basque d’Irun (un salon, un festival et un forum). Non, ce n'est pas une blague, et c'est Green House Seed Company (leader du marché depuis 1985) qui sponsorise l’événement. Musiques, fiesta et ganja, en gros, c'est le tempo. Dj's la journée et concerts live le soir, un Kannabia Graffiti Show et une Canna X-Treme (contest de skate).

❥ www.ezella.org

❥ Les 14,15 et 16/09 à Irun (Pays Basque) www.feriamarihuanacannabis.com

Télex

Un Disque un jour, le concept est dans le titre, affiche déjà 520 chroniques au compteur. Un rendez-vous quotidien pour découvrir ou redécouvrir des albums, tous styles de musique confondus qui réserve son lot de bonnes surprises. www.undisqueunjour.com


news |

12

Mange des tomates mon amour... Non ce n'est pas une blague et même un plan presque tendance, des tomatologues existent et s'amuse à répertorier ses 20 000 (oui oui) variétés et le Monde Magazine en a fait sa Une cet été. Montpellier Agglomération et la commune de Clapiers organiseront le 6e Festival de la Tomate le dimanche 2 septembre, de 9h à 17h, au parc municipal Claude Leenhardt. Une occasion unique de faire (re)découvrir ses richesses insoupçonnées.

Marbour 2012 Folk & Trad Pour clore en beauté une saison riche en sensations, La Grange / Le Bouillon Cube au Causse de la Selle se cale sur les journées du Patrimoine en organisant un festival Folk Trad le week-end du 14 et 15 septembre, pendant deux jours, au rythme des danses traditionnelles, on verra se produire neuf groupes sur deux scènes. ❥ www.bouilloncube.fr

Télex

La 3e édition du festival de graffiti Marbour Events est de retour à Marseille, les 7 et 8 septembre prochains. À cette occasion, graffeurs et artistes viennent de toute l'Europe pour faire découvrir aux marseillais cet art de la rue haut en couleur. Cette nouvelle édition se déroulera dans les jardins du Mas Marbour dans le 12e arrondissement. Durant les deux jours du festival, autant d'artistes que de techniques seront à découvrir. Jace, Peeta, Heng ou encore Supervan sont parmi les 80 graffeurs attendus.

Du 18 au 22 septembre, l’établissement et service d’aide par le travail (ESAT) La Bulle Bleue, organise Ouverture(s), un évènement pluridisciplinaire. Grand bol d’humanisme sur http://labullebleue.fr


magie mentale

Scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau

R éalité non ordinaire Scorpène

Un spectacle hors norme ! Un choc des réalités auquel on ne résiste pas.

mardi 9, mercredi 10, jeudi 11, vendredi 12, 20h30

Octobre

Chay Skalli - Sète

Nouveau !

Abonnements et places en ligne Points de vente Chai Skalli : 04 67 74 66 97

www.scenenationale-sete-bassindethau.com


news |

14

Techno Parade Si le week-end du 14/15 septembre est riche en sensations dans nos contrées, il y a aussi d'autres options, comme celle de prendre le train pour Paris et rejoindre la Techno Parade des dinosaures de Technopol. Événement festif et urbain aux revendications électroniques qui cette année affiche un parrain indiscutable (Agoria), nomme le Maroc comme invité d'honneur et investira pour la première la grande Halle de la Villette pour ces soirées nocturnes d’après défilé. ❥ Le

15 septembre à Paris

Jazzpanazz La nouvelle est aussi triste que symbolique. Alors que Paloma s’apprête à déployer ses flambants neufs équipements, le Jazzpanazz, petit club nîmois vient de fermer ses portes après un an de concerts et d’abnégations nocturnes. Les raisons sont nombreuses, mais la place n'est pas ici pour détailler et analyser les divers soucis des producteurs privés, mais plutôt de souhaiter un bon courage et surtout de beaux rebonds à OGW et sa bande.

Télex

La fondation E-Fractions Editions prévoit de s’installer sur Montpellier en plus de ses quartiers parisiens. Outsiders littéraires, leurs évènements hybrides ne passent jamais inaperçus. Affaire à suivre…


Traverse de Colombiers - Montflourés contact : zingazanga@ville-beziers.fr www.ville-beziers.fr

OCTOBRE 2012 Jeudi 18 Mathieu Madenian Vendredi 19 Mon meilleur copain avec Dany Brillant Samedi 20 Daniel Guichard Jeudi 25 Suzanne Vega NOVEMBRE 2012 Mardi 06 Sexion d’Assaut Vendredi 09 Jamel Debbouze Jeudi 15 Lady Oscar avec Amanda Lear Samedi 17 Noelle Perna ‘‘Mado remet sa tournée’’ Mercredi 21 Julien Clerc Jeudi 22 Casse Noisette Saint Petersbourg Ballet Théâtre Vendredi 23 Frédéric François Dimanche 25 Irish Celtic Mardi 27 Julien Doré


Contes et légendes Illustration http://steviegee.com // Avec l'aimable autorisation de l'Agence Stem (www.stemagency.com) texte ¬ Vincent Lançon

S

tevie Gee, donc. Prononcez « Djii ». Oui, comme les Bee Gees ou Mouloudji. On lui a demandé. Et c'est à peu près la seule chose qu'on certifie à propos de cet artiste insaisissable, «  fils d'un guitariste de jazz manouche et d'une diseuse de bonne aventure  ». Peut-on le croire aujourd'hui à trentedeux ans, « marié-deux enfants et un chat dans le Nord de Londres » ? On a connu vie plus trépidante, surtout pour un type devenu illustrateur après, au


portfolio |

17

choix, s'être fait virer de la Marine pour son comportement « trop hardcore », ou avoir été pêcheur en haute mer du côté du Nouveau-Mexique. Nourri à Sonic Youth et Dennis Hopper, Raymond Pettibon et Ernest Hemingway, armé de ses marqueurs et de Photoshop, l'Anglais affiche une production variée, au trait vif et incisif. Émanent de ces dessins un sentiment d'urgence, une envie d'accomplir les choses vite et bien, laissant la priorité au jeu de mot, à l'humour potache,

et à un certain esprit de subversion désabusé. Ces illustrations rappellent parfois celles de Macbess (notre portfolio de septembre 2011), traversées par un esprit rock'nroll – ou affilié. Elles reflètent une Amérique des années 50 fantasmée, gavée de références aux comics, aux films d'action, au surf, à la moto, à la baston de rue ou aux Indiens. Sans jamais se prendre au sérieux, cette œuvre instinctive provoque un heureux déplacement spatio-temporel. On s'y croirait ! /


portfolio |

19


Rencontre

Emmanuel Poncet à pleins tubes

Propos recueillis par ¬ Thibaut Allemand photo ¬ Alph. B. Seny

elle la ritourn de e m is n a » « Le méc me fascine 


littérature |

23

Da Funk des Daft Punk - 1996 / Baby One More Time de Britney Spears - 1998 / Blue Monday de New Order - 1983

« Il y a quelques années, je rédigeais une chronique hebdomadaire, dans Libération, intitulée Tubes à essai, se souvient Emmanuel Poncet. Or, un soir un collègue éméché m'a chopé au col, pour me hurler « Non mais t'as pas bientôt fini avec Britney Spears ?! » On a failli en venir aux mains ! » Le journaliste en rit aujourd'hui, mais y voit également une anecdote symptomatique du rapport qu'entretient une certaine intelligentsia avec les succès populaires. L'une des nombreuses questions soulevées par son ouvrage, Éloge Des Tubes. Rencontre. Quel est le point de point de départ de votre ouvrage ? C'est I Gotta Feeling, des Black Eyed Peas, qui m'a littéralement obsédé. Ce que j'aime, dans les tubes, c'est cette effraction. On se fait hacker le cerveau au-delà de nos belles intentions esthé-

tiques et de notre bagage culturel. I Gotta Feeling est emblématique  : un morceau viral, téléchargé sur iTunes et vu sur YouTube des millions de fois. Surtout, c'est un tube de synthèse, qui condense tous les ingrédients des titres commerciaux d'aujourd'hui  : >


I Gotta Feeling des Black Eyed Peas - 2010. Produit par le DJ français David Guetta : un record absolu (700 millions de vues sur YouTube, téléchargé 7 millions de fois, 14 semaines en tête des charts aux USA).

Can't Get You Out of My Head de Kylie Minogue - 2000. 10 millions d'exemplaires vendus à travers le monde. Le virus auditif le plus redoutable selon le professeur James Kellaris de l'Université de Cincinnati.

un riff de guitare, une ligne de basse accrocheuse, des exclamations de type «  mazeltov !  » et une comptine «  monday, tuesday ». David Guetta l'a qualifié de « hook of the hook », et c'est exactement cela  : l'hameçon des hameçons. C'est très démagogique, mais ça ne me pose aucun problème. Je peux également être touché par un blockbuster intelligemment écrit et efficace. Vous citez Phil Spector, qui clamait « Il faut que ça reste stupide ». Plus c'est con, plus ça marche ? Oui, sauf qu'il y a con et con. Prenons Sensations, d'Arthur Rimbaud, « Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers / Picoté par les blés, fouler l'herbe menue... », ça a l'air gnangnan dit ainsi,

mais les grandes œuvres d'art sont toujours sur une ligne de crête entre le coup de génie et le truc de faiseur cynique, le sublime et le ridicule, le stupide et le Beau. Les Daft Punk le racontent très bien : au moment de composer Da Funk, l'un des deux trouvait la mélodie géniale et l'autre, franchement pas terrible. Mais leurs arrangements ont fait de ce morceau un classique. Enfin, Spector a beau dire ça, il a quand même créé le mur du son, accordant un soin extrême aux arrangements. Donc c'était une stupidité raisonnée. Peut-on prédire si une chanson sera un tube ? Il n'y a heureusement aucun algorithme ou formule secrète. Mais certains y tra-


littérature |

25

vaillent. Prenons l'exemple de Rihanna. Elle s'entoure d'une myriade de producteurs et compositeurs, mais pas seulement. Dans son équipe, on trouve Ester Dean, 26 ans, chargée de trouver des hooks, de noter des bouts de mélodies ou de phrases entendues dans la rue ou ailleurs. Ce sont des reflets de l'air du temps que Rihanna pourra inclure dans ses chansons. Or, la formule a ses limites : Umbrella a marché sur les dancefloors du monde entier. Mais les titres plus récents, comme S&M, sont ratés, on voit trop les ficelles. Certes, un morceau peut être mauvais et marcher, mais je crois que les auditeurs font le tri. Nous aurions dû commencer par là  : un tube, est-ce toujours un succès commercial ? Non, pas forcément. Au moment où je vous parle, mon tube du moment, c'est Trouble In My Mind, de Pusha T avec Tyler, The Creator. Je l'ai entendu dans un magasin et il ne m'a pas quitté depuis. De la même manière que Black Eyed Peas m'avait obsédé en 2010. Comme dix ans auparavant, Kylie, Oxmo Puccino ou Antipop Consortium. Un tube renferme évidemment une définition commerciale, mais il peut également s'agir d'un hit underground, un morceau electro pointu. Je ne fais pas de distinction, et je pense que l'on est au-delà des codes esthétiques. C'est le mécanisme de la ritournelle qui me fascine.

Umbrella de Rihanna - 2007. Numéro 1 pendant 10 semaines au Royaume-Uni. 10 millions d'ex. vendus. Un record dans les années 2000.

De ritournelle, justement, il est souvent question dans l'ouvrage... Les ritournelles se trouvent aussi bien dans un disque d'electro minimale que dans un morceau commercial. Certains psychiatres expliquent que tout se joue avant cinq ans. Est-on marqué à vie par une mélodie que l'on aurait entendue tout petit, voire in utero ? Est-on à la recherche d'une pulsation originale qu'on essaie de retrouver à travers toutes ces boucles  ? À quoi peut bien nous renvoyer la ligne de basse d'un Daft Punk ou d'un New Order qui nous colle des frissons ? J'aime l'idée que l'on aurait un thème musical inconscient, enfoui. Une musique que l'on chercherait toute sa vie en achetant des disques. Une variation infinie autour d'un même thème. /

❥à

lire : Emmanuel Poncet, Éloge Des Tubes (Éd. Nil), 234p., 18,50€


Top 30 top 30 |

26

Textes : Céline Cauvi, Gaëlle Reynaud, Simon Morin, Alex Terror et Ludovic Deleu

Rentrée culturelle automne 2012

Puisque septembre c'est encore l'été (on a parfois tendance à l'oublier), laissons les salles de concert démarrer en douceur, les théâtres peaufiner leurs saisons et les musées et galeries poursuivre leurs expositions d'été. Let's Motiv profite de cette brève accalmie pour dresser une liste des plus belles promesses de cette rentrée culturelle 2012. Attention notez que le classement réalisé dans les pages suivante est chronologique.


1

Festival

Festipop Les Ventres bleus de Frontignan calmés, on peut regarder les solides qui restent en place. Organiser des festivals à des fins solidaires, c'est encore possible ? Après moult coopérations caritatives, le Festipop a déjà fait ses preuves et l'édition 2012 ne change pas de cap : direction la Roumanie et un soutien aux associations de Timisoara (ouest du pays) réhabilitant des maisons d'accueil pour enfants défavorisés. Une programmation qui fusionne allègrement chanson, électro et reggae dub, avec les inlassables Zoufris Maracas (que l'on ne présente presque plus tant ces garçons avalent des kilomètres de tournées), les inénarrables Hilight Tribe ou la dubstep maligne du britannique Bar9. Soundsystems dans les arènes de Frontignan, compagnies de cirque et de danse venues de Roumanie et convivialité de bon augure. Un beau programme.

❥ Les 07 et 8/09 à Frontignan (34) http://festipop.spf34.org

Black & Basque Tous ceux qui s'intéressent à lire entre les lignes des conneries énoncées par Jules-Edouard Moustic (oui, celui de Groland) savent à quel point, en plus d'être basque, il est un mélomane remarquable, ex-animateur de radio pirate dans la cabane au fond de son jardin et érudit de bonnes sauces oldies. Dans un formidable élan, il s'est mis à coordonner depuis deux ans l'organisation d'un festival. Black & Basque croise les genres. Trombone Shorty, IAM et Manu Dibango, avec Sandra N'kake, Push Up et Tony Allen en soutien logistique : pour résumer, la quintessence du groove de chez nous. Les jeunes Chlorine Free, absolument à découvrir, seront de la partie, tandis que conférences, performances street-art et manifestations autour de la culture basque feront rayonner les jardins de Bayonne d'une fort belle manière. Banzai ? Non plutôt Gonzo !

❥ Du 07 au 09/09 à Bayonne (64) www.blackandbasque.com

2

Festival


Rencontres

3

Les assises du bonheur Créé en 2010, l'Observatoire international du Bonheur est une initiative associative regroupant avocats, chercheurs, enseignants, étudiants et citoyens. Un collectif un brin utopique mais absolument pas fumiste, considérant que la recherche du bonheur étant une quête si ardue qu'elle devient sérieuse. L'ONU vient de mettre cette notion au programme des priorités du millénaire et l'OIB organise sa deuxième édition des Assises du Bonheur, au Théâtre de la Mer de Sète (heureux décor) sur le thème : « développement et bonheurs durables ». Que du…

❥ Les 14 et 15/09 à Sète - www.oib-france.com/fr

Festin de Pierres

Arts de Rue

Cette 4e édition du festival des arts de rue traversiers en Méditerranée (comprendre arts de rue et arts mixtes, ou encore pluridisciplinaires...) retrouve les chemins de la découverte. À travers douze propositions, entre cirque, jongle, marionnettes, musique, danse et théâtre les routes s'ouvrent sur les univers délirants des compagnies invitées. Des performances triées sur le volet avec une place particulière pour la création régionale. Un rendez-vous familiale et populaire pour prolonger un peu les frissons estivaux.

4

❥ Les 22 et 23/09 à Saint Jean de Védas (34) www.saintjeandevedas.fr

Littérature

5

ZAL & Squeeze La revue Squeeze, ou l'histoire d'un ovni littéraire dont le voyage continue. Deux années d'existence, et la sortie d'un sixième numéro pour la rentrée. Et toujours le même principe ; appels à texte et contraintes par rubrique, un projet ambitieux, indépendant, et soumis à la participation active des auteurs locaux, des plumes connues, d'autres moins . à suivre de près, en octobre, leur deuxième édition de la ZAL (Zone d'Autonomie Littéraire) de Squeeze, soit neuf heures de rencontres et d'animations pour faire passer le(s) mot(s).

❥ Le 20/10 à Montpellier (Salle Pétrarque) http://revuesqueeze.com


6

Cinéma

Rencontres du Court Malgré l'essor d'internet et de la diffusion numérique, le court-métrage souffre toujours d'un déficit d'image aux yeux du grand public. Trop souvent assimilé à un exercice scolaire en marche-pied vers la gloire et la production d'un long, ce format hors commerce agit justement en laboratoire d'idées, zone libre de création où cinéastes jeunes pousses comme vieux briscards osent. Belle occasion donc de réviser certains jugements hâtifs que ces Rencontres du Court, plongée en apnée dans ce qui se fait de mieux sur la durée. D'autant plus que la manifestation se pare cette année d'un volet humaniste : toutes les recettes des séances seront ainsi reversées à Perce-Neige, l’association fondée par Lino Ventura au bénéfice des personnes handicapées mentales. Et puis une masterclass sur le scénario par l'immense Jean-Claude Carrière, ça ne se refuse pas.

❥ Du 28 au 30/09 à Montpellier www.rencontresducourt.fr

Scorpène Il est beau et son cerveau possède quelques doux atouts que le monsieur ne se lasse pas d'exploiter. Scorpène, du nom d'un poisson évoqué par Lautréamont dans son œuvre phare, offre un instant spectaculaire, dans tous les sens du terme : mentaliste, c'est-à-dire qu'il opère de magie et de manipulation mentale, cet ancien joueur d'échecs s'adjoint les services d'un metteur en scène et d'autres, pour créer ce qui se veut un instant de réflexion commune autour de l'invisible, du réel, et de la manipulation. Premier spectacle de la saison sétoise (qui, notez le, enchaîne sa seconde saison hors les murs (ou plutôt au Chai Skalli) avant de réintégrer son théâtre tout neuf en septembre/octobre 2013 – oui oui il va falloir ramener les fauteuils que vous avez aidé à déménager ) Réalité non ordinaire n'entre dans aucune case allouée au spectacle vivant, et c'est tant mieux. Et pourvu que ça dure !

❥ Du 09 au 12/10 à Sète www.theatredesete.com

7

Performance


8

Exposition

Gromiam Nous nous sommes penchés en large - et de travers- cet été sur cette rétrospective du Groland sur les quais de Sète. Nous fûmes aussi enchantés de lire des confrères (et sœurs) osant le terme de « bobo » devenu, sans la validation d'Alain Rey, un qualificatif résumant bizarrement le public amateur  de ce salutaire bordel visuel et cathodique. Apprécier Mickael Keal, Moustic et surtout Francis Kuntz est donc un plan «  bobo  ». Fichtre  !Fort à parier que Choron (godfather du genre) aurait pris un A/R pour tancer cette plume qui, de plus, s'exprime à la première personne (même Pivot dans le JDD n'ose plus). Bref, le plus important reste de savoir que Gromiam s’étire jusqu'en novembre, qu'un défilé de mode plutôt sensationnel est en chantier en octobre, que le passeport GRD est encore en jeu et qu'un finish miam-miam glou-glou clôturera ce périple.

❥ Gromiam au MIAM à Sète jusqu'au 11/11 www.miam.org

Cirque en marche Tout ce qu'on connaît actuellement de la programmation de la 7e édition de Cirque en marche, c'est ce qui se jouera au Cratère, scène nationale d'Alès et c'est déjà pas mal : Undermän, ce sont des porteurs abandonnés par leurs voltigeurs, qui font alors voler des poids improbables. Hors-pistes et Lonely Circus se partagent des soirées pour deux créations aux spectres larges. L'une autour de musique et équilibre, l'autre autour de danse et cirque. Baro d'Evel Cirk Compagnie revient pour un mélange entre musique, graphisme et cirque à deux têtes et quatre bras. Catastrophe et bouleversement, quant à lui, nous convie dans un chapiteau plus que bancal, où il est nécessaire de tenir en équilibre. Allégorie d'un monde en ruines ? Ça reste à voir... assurément.

❥ Du 07 au 11/11 au Cratère à Alès www.polecirqueverrerie.com - www.lecratere.fr 04 66 86 45 02

9

Cirque


Musique

10

Dub Station Après un été chargé, les fameuses soirées reprennent du service avec notamment une vingtième édition à Dock des Suds. Pour l’occasion c’est un grand nom de la scène dub anglaise: Vibronics qui viendra nous présenter un set, composé en grande partie de ses propres productions et dubplates, il sera accompagné de deux MC de renom Echo Ranks et YT. La nouvelle génération du reggae digital sera aussi à l’honneur avec pour la première fois à Marseille le duo Riddim Tuffa accompagné du chanteur El Fata. Plus de détails en octobre.

❥ Le 06/10 à Marseille - www.musicalriot.org

Kawenga Dans le cadre des ateliers bricolowtech, Kawenga propose un rendez-vous avec deux artistes, deux frères : Jacopo, constructeur-marionnettiste, concepteur de dispositifs visuels pour le spectacle et directeur de la compagnie Anonima Teatro, et Attila : musicien acousmaticien, explorateur sonore. En écho à la création minestra cruda accueilli en résidence en 2011, il est question de rendre le son physiquement présent et de fabriquer de nouveaux objets sonores dans lesquels les lois qui lient le son à sa production, à l’espace et à sa réverbération jusqu’à l’arrivée dans nos oreilles deviennent matière au service de l’acte créatif.

11

Performance

❥ Le 13/10 à Montpellier - www.kawenga.org

Musique

12

Is what?! Cincinnati, Ohio. Un beatboxer qui te dira, sans rire, qu'il s'appelle Napoléon. Une contrebasse. Des cartes de visite, signalant ex-Isley Brothers, sur un coin de table. Un vinyl de Buckshot Lefonque qui te nargue. Un joli coup, ce quatrième album, pour le crew nordaméricain. Things That Go Bump in the Dark (sortie le 1er octobre) est une nouvelle pièce du pont, qui tient depuis plus de 15 ans, entre le free-jazz, le hip-hop et le groove. Beaucoup d'influences, de jalons et de métriques martyrisés et un virage black-rock manié avec plus d'assurance. Comme quand ils reprenaient du Led Zep en scred'. Et en live ? Valeur sûre.

❥ Le 11/10 à Victoire 2 (Montpellier)


Cinéma

13

Headshot Il y a quatre ans, dans ces mêmes colonnes, on vous parlait enamouré de Ploy, comédie dramatique sauce thaï signée Pen-Ek Ratanaruang. Difficile donc de passer à côté de son nouveau métrage, un Headshot dans la droite lignée de la filmo du maître, œuvre d'une élégance rare brassant appétit zen, volutes criminelles délirantes et fines observations sur les rapports humains. Alors un tueur qui se prend d'entrée de jeu une balle dans la tête, reste quelques mois dans le coma puis se réveille. Mais le monde a changé entre temps. S'avançant en film noir, le film devrait réserver son lot de surprises.

❥ Sortie le 31 octobre

Skins Party Music for The Jilted Generation, classique de la scène rave 90's signé Prodigy, la modernité en plus, roulant à 1000 à l'heure, entre dirty house et grime. Parce qu'au final, ce gros son que propose Gigi Barocco, Tim Ismag, South Central et Modek, tous programmés à cette soirée, est bien l'enfant bâtard des vieux tubes prodigesques, Voodoo People en tête. Breaks salvateurs, synthés saturés, injonctions vocales trafiquées, tout est réuni pour un gros morceau de clubbing épuisant. Amateurs de deep house et de tourneries technoïdes, passez en revanche votre chemin, vous risqueriez l'apoplexie.

14

Clubbing

❥ Le 12/10 à la Villa Rouge à Montpellier

Exposition

15

Drawing Room 4 Fort d'une fréquentation croissante et d'une visibilité confirmée Drawing Room affichera sa 4e édition en novembre au Carré Sainte-Anne. Le salon du dessin contemporain de Montpellier élargit son champ d'action au-delà des frontières régionales. Exigence de diversité et d'émulation, on retrouve cette année les galeries Domi Nostrae de Lyon, Gourvennec Ogor de Marseille, Lieu Commun de Toulouse et la galerie Philippe Pannetier de Nîmes. L’École de Beaux Arts abritera l’événement visuel de la foire, une œuvre panoramique projetée de l'artiste autrichien Peter Kogler.

❥ Du 21 au 25/11 à Montpellier www.drawingroom.fr


Festival

16

Gamerz L'hybride GAMERZ, événement consacré au jeu et aux détournements dans la création contemporaine propose sa 8e édition. Cette année, près de 50 artistes internationaux présentent des installations multimédias dans six lieux culturels de la ville. Un circuit d'expositions entièrement gratuit autour des métamorphoses de la société, des crises financières aux prophéties apocalyptiques. Largement saluée par la communauté geek et au-delà, par la presse spécialisée, la programmation de Gamerz plonge les designers, chercheurs, artistes et musiciens dans une dynamique créative et originale.

❥ Du 19 au 28/10 à Aix-en-Provence www.m2fcreations.fr

Telerama Dub Festival Le Telerama Dub Festival fête ses dix ans. Autant d'années consacrées à défendre et promouvoir la scène dub internationale de ses origines à ses diverses déclinaisons. Pour l'occasion, des groupes reviennent marquer cette programmation spéciale, autour de découvertes et de sounds system. Montpellier et Marseille sont les étapes du festival parisien dans la région. Victoire 2 reçoit Zenzile, Bass Crafters et Orfaz, soit deux pointures et un petit génie. Du côté du Cabaret Aléatoire, on prend les même et on souhaite la bienvenue au Dub Invaders ((High Tone Crew Sound System) pour un live ultra basses. ❥ À Montpellier le 08/11 et Marseille le 09/11 www.teleramadubfestival.fr/

Exposition

18

17

Festival

Art Contemporain L-R Un bien bel outil se prépare pour la rentrée. C'est un portail Internet, concocté par le FRAC Languedoc Roussillon, financé par l'Union Européenne. Un projet d'envergure, puisqu'il s'agit de mutualiser les moyens et les structures de tout le territoire. Une mise en réseau bienvenue, pour la promotion et la diffusion de la dynamique artistique territoriale. En ligne, on trouvera annuaire, agenda, parutions et artistes au complet. Pour suivre le lancement du site en temps et en heure, il suffit de s'abonner à la page Facebook du FRAC LR dès maintenant. Davantage de détails dans notre numéro d'octobre.

❥ www.artcontemporain-languedocroussillon.fr


19 Théâtre

Pierre Molinier Pierre Molinier, c'est le fanion du fétichisme le plus subtil. Photographe, modèle, peintre et artiste complet, il transgresse les genres et les pratiques sexuelles, avec la joie d'un enfant à la gourmandise inassouvie, avec l'émoi d'un anarchiste devant l'incendie d'un commissariat. Celui qui prêchait l'évangile du bordel généralisé s'est suicidé quatre ans dans les années 70 après avoir décrit méticuleusement les étapes de cet acte final, avec une légèreté à l'image de sa vie faite art. Seconde adaptation théâtrale d'un entretien avec Molinier, ce spectacle pensé et manœuvré par l'innovant metteur en scène Bruno Geslin jongle entre vidéo, voix enregistrée de Molinier, et trois acteurs gainés de résilles. Adults only, mais jouissance pour toute-s. Fort probablement.

❥ "Mes jambes, si vous saviez quelle fumée..." Les 02 et 03/10 au Théâtre de Nîmes Du 23 au 25/10 au 13 vents à Montpellier Theatre SortieOuest à Béziers en octobre

Actoral vs Sonorités Deux festivals, deux villes. Le premier, c'est actoral, festival des écritures contemporaines. Thomas Clerc le parraine cette année, et ouvre les réjouissances par une "performance inédite". Edouard Levé fera l'objet d'une série de propositions : un hommage à cet artiste multiple, auteur, photographe, etc., à la langue cruelle et diaphane, sera rendu au travers de multiples propositions. Le second festival, Sonorités, fidèle à son exploration du texte au son, "augmente", avec une programmation toujours plus riche et un terrain de jeu plus vaste. Notons l'arrivée au sein de ce collectif d'artistes, de Frédéric Dumond (auteur et plasticien) et d'Emmanuel Adely (auteur). On en reparlera.

❥ Actoral du 25/09 au 13/10 à Marseille www.actoral.org - (0)4 91 37 14 04 Sonorités du 11 au 13/10 à Montpellier www.sonorites.org

20 Performances


21 Musique

34 tours La cuvée 2012 du dispositif à belle allure avec une confirmation (les chansons swinguées du duo Scotch & Sofa), une révélation (le blues hop sur 3 pattes de Kussay et ses Smokes ) et une sacrée découverte (Muhadib, fines mélodies pop joliment torsadées). Le 34 tours investira en novembre les murs de Victoire 2 pour deux soirées à fort potentiel sold-out avec le retour des Bumcello (presque miraculeux quand on connaît les carnets de commandes et copinages de Ségal et Ateef), la seconde balle (nouvel album en septembre chez Sony) du fortiche combo rock The Bewitched Hands et de (la probable consécration) Hugh Coltman, repéré depuis longtemps dans nos pages et proprio du grain de voix soul le plus mélodique de nos expatriés anglais. Tout ce beau monde jouera ensemble le temps d'un week-end, sans peur et pas cher. Vous êtes prévenus.

❥ Les 16 et 17/11 à Victoire 2 à St Jean de Védas/Montpellier

What Next C'est une sacrée soirée que nous propose Urs Schönebaum pour sa première mise en scène. Ce créateur lumière qui a travaillé, entre autres, avec Jean-Paul Scarpitta et Bob Wilson, 'scusez du peu, réunit en une même soirée deux opéras contemporains issus de deux générations de compositeurs. Le premier, "what next?" ("quoi ensuite?" ou «  et quoi d'autre ?» selon l'humeur du traducteur) d'Elliott Carter, raconte l'incommunicabilité des êtres, dans un non-dialogue à la suite d'un accident qui réunit 6 personnes. Comme un "anti-what next", Mathis Nitschke répond Jetzt, "maintenant". Dans une succession de scènes, il raconte l'évolution du langage humain. On n'en saura pas beaucoup plus, c'est le premier opéra de ce jeune compositeur... que de nouveautés !

❥ Le 30/11 et 02/12 à l'Opéra Berlioz à Montpellier

22 Opéra


Breakdance

23

Da Storm Succursale (dans le noble sens du terme) de leurs collègues d'Attitude à Montpellier (BOTY France et Mondial) l'association nîmoise Da Storm multiplie les pains (dans le bon sens du goût). Bâtisseur de l'excellent festival automnal Tout Simplement Hip Hop (Du 27 octobre au 03 novembre...détails de l'affaire le mois prochain) ,l'équipe essaime en périphérie. Après Vauvert, c'est Bagnols-sur-Cèze qui aura la chance d’accueillir une battle digne du nom avec un plateau de danse hip hop de haut niveau puisque européen en compagnie de la fine fleur du beau geste breakdance.

❥ Le 16/09 à Bagnols-sur-Cèze (30)

Jazz 70 Les festivals de jazz aiment les ambiances estivales, entre juin et août, les cigales au taquet, les fonds de poches bien remplies et les touristes sans soucis. Juan, Nice, Ramatuelle, Vienne, Marciac, Sète, Marseille sont aussi respectables que finalement prévisibles avec leurs caravanes d'all stars, grassement rétribués (souvent à juste titre) et quelques découvertes en ouverture. Nîmes Jazz Agglo, cornaqué par l'association jazz 70 joue le décalage avec une programmation dans le ton, mais aussi fureteuse. Peterson, Fonseca ou Miller en sont les premiers noms. En attendant la suite.

24

Musique

❥ Du 27/09 au 20/10 à Nîmes

Performances

25

ZAT #5 Après une ZAT 4 en demi-teinte puisque subissant un calendrier particulier (le transhumant week-end de Pâques), une météo venteuse et capricieuse et un quartier de Celleneuve (que nous aimons beaucoup mais moins sexy que Méric ou Antigone), la ZAT (pour Zone Artistique Temporaire) manifestation municipale poursuit sa semestrielle implantation et posera son barnum (arts de rues, musiques, performances et autres bizarreries transculturelles) dans le quartier des Arceaux à Montpellier. Le(s) lieu(x) s'y prête(nt) à merveille et on attend avec impatience la teneur du programme des festivités.

❥ Les 09, 10 et 11/11 à Montpellier


Disque

26

Flaming Lips Un nouvel album des Flaming Lips est toujours un événement. Véritable groupe dada adepte de rock en poudre d'escampette, de blagues décousues et de concerts-fête foraine, la bande emmenée par Wayne Coyne a toujours su garder un petit caillou noir au fond du crâne, garant d'une certaine gravité. Une gravité qui risque bien d'éclater au grand jour avec cet album sobrement intitulé The Terror et inspiré par les morceaux que leur bassiste, Steven Drodz, à l'époque junk à l'héroïne, enregistrait en solitaire. Steven va bien mieux aujourd'hui.

❥ The Terror (Bella Union/Coopérative Music) Sortie en novembre

BOTY Cela faisait quelques années que l'on restait sur notre faim. 4 heures de chorégraphies pour seulement 45 minutes de battle, de clash, de lutte, de force et de beauté gestuelle. Le déséquilibre était évident, frustrant. Testées cet été lors des qualifications nationales dans les arènes de Nîmes le BOTY mondial change lui aussi ses règles et élargie sa compétition. Pas le top 14 de l'ovalie, mais presque. Les deux crews les plus fins seront qualifiés directement en demi-finale (comme d'hab) et 4 autres compagnies batailleront en quart. Pour résumé, on passe de 3 à 5 battles. C'est peut être un détail pour vous, mais pour nous ça veut de dire beaucoup.

27

Danse

❥ Le 17/11 à Montpellier (Parks & Suite Arena)

Musique

28

Mardi Gras Brass Band On revient souvent aux nombreux albums de la fanfare allemande. Un son unique (pour label unique, Hazelwood), hors-temps, hors-circuit. De ceux que l'on rêve, dans notre indigne profession, de remplacer pour un temps sur scène, entouré de cette douzaine de félés faisant tourner un groove imparable. Des environnements originaux et toujours bien sentis, une fragrance (nostalgique) de patchouli au coin des lèvres. Vu en live une fois, il y a sept ans, ils tenaient à peine sur la petite scène montée pour l'occasion. Mais avec classe, naturellement.

❥ Le 14/12 au Secret Place à Saint-Jean de Védas/Montpellier


29 Danse

Pina Bausch Ten Chi sera (re)joué une seule fois en France cette année et c'est le Théâtre de Nîmes (dont le programme de la saison 12/13 est splendide... nous en reparlerons) qui s'adjuge cette belle exclusivité. C'est donc sans tarder qu'il faudra réserver pour espérer voir ce ballet de Pina Bausch, qu'elle créa lorsqu'elle et sa compagnie sont parties à la découverte du pays du soleil levant. Le Tanztheater Wuppertal avait été accueilli en résidence dans plusieurs pays, et à chaque fois une création émergea de la rencontre avec une histoire et une culture inconnues. Sous une averse de délicats flocons de neige, les danseurs et surtout les danseuses exultent dans une chorégraphie lumineuse et fantomatique, où burlesque et tragique se succèdent. La société japonaise actuelle est l'objet de la pièce, entre danse et théâtre.

❥ Les 6, 7, 8 et 9/12 au Théâtre de Nîmes

I Love techno 2 Après avoir affiché complet l'année dernière, le festival belge de référence I Love Techno (depuis 1995) rempile pour une seconde édition montpelliéraine. Annoncés et désormais attendus par les amateurs comme la grand-messe électronique annuelle, ils sont nombreux dans les starting-blocks pour avoir les premiers noms de la programmation. Dès le mois de juillet, l'organisation annonçait une nouveauté. Une blue room consacrée à la scène dubstep et drum'n'bass, en plus des deux autres salles dédiées à l'électro et la techno. Dans le détail, on parle de Para One, Gesaffelstein, Zeds Dead, Dave Clarke, Etienne de Crecy, The Hacker. La blogosphère spécialisée s'affole et attend religieusement la suite des événements de cette affiche pas encore complète. Du lourd, du culte et des basses ? Ou la recette d'une fin du monde avant l'heure.

❥ Le 15/12 au Parc des Expositions (34)

30 Clubbing


Paloma, Régie personnalisée de la SMAC / Licences d’entrepreneur de spectacles : 2-1050816 et 3-1050817


evenement |

43

s e L

s

e l a n o i at n r e t n i

d e la

guita

re

Lignes de conduite Avec ses 15 ans d'âge, les IG sont devenues incontournables lors de chaque rentrée musicale. Le festival se déploie de plus en plus largement entre la fin septembre et mi-octobre à Montpellier et dans son agglomération. En attendant de préciser le programme (riche et pluriel), les particularités (nombreuses) et les nouveautés (notables) de cette nouvelle édition dans notre numéro d'octobre, on pointe ici, en guise de hors-d’œuvre, les venues de six groupes et artistes forts en gueules et en thèmes. Textes ¬ Céline Cauvi et Ludovic deleu photo ¬ Imany © D.R


Caravan palace Après un passage tonitruant lors de la dernière Fiesta Sète au Théâtre de la mer, le combo parigo continue de défendre sur scène son dernier opus «  Panic  » et s’attaquera ici à un autre lieu chargé d'histoire et d’effluves marines dans les remparts sud d'Aigues-Mortes. Un cadre investi pour la première fois par les Internationales qui devrait bien se prêter à la douce folie fusionnelle de cette caravane sonore qui mixe avec une irrévérence débonnaire le swing des manouches et les cadences des machines. ❥ Le 29/09 à Aigues-Mortes (30)

Carmen maria Vega L'interprète de La Menteuse, titre phare de son premier album du même nom, peut se targuer d'avoir conquis la critique avec son nouveau Du chaos naissent les étoiles sorti en avril dernier. Opus dont Mark Plati (The Cure, David Bowie) signe le mixage. Carmen Maria Vega, chanteuse à textes effrontés accompagnée par son compositeur Max Lavégie ne se prive pas de chevaucher les styles. Swing, tango, rock, les mélodies s’enchaînent, les mots se déchaînent, «  toujours grossière, jamais vulgaire  ». Teintée d'une bonne dose de dérision. ❥ Le 05/10 à la Cigalière à Sérignan (34)

Mina Tindle Bon, quand il fut évident qu'il faudrait un jour parler de Mina Tindle à l'écoute du splendide single Pan, on s’était promis d’éviter les allégories faciles. Mais comment ne pas tomber dans le panneau tant la demoiselle sautille avec sa voix et fait mouche à chaque refrain. Estampillée «  revelation folk  » (un titre décerné une bonne douzaine de fois par mois) cette française d'origine espagnole, épaulée par le « coupable » JP Nataf se produira au Jam, soit le lieu parfait pour découvrir ou se ravir de son Taranta inaugural. ❥ Le 09/10 au Jam à Montpellier


We Have Band Le trio londonien a diablement réussi l'exercice difficile du second album quand le premier fait encore couler de l'encre. Après Whb, (pour We Have Band), Ternion confirme les espoirs des fans. Leur identité n'est pas usurpée et leur brillant mélange d'une new wave extatique emboutie par une électro sensuelle, sur des airs pop assumés, continue son chemin. Produit par Luke Smith (aussi producteur du second album de Foals), l'album apparaît plus personnel aussi, nourrie par deux années de tournée. ❥ Le 19/10 au Rockstore à Montpellier

L Forcement avec un pseudo aussi bref, L se fait généralement coller une « initiale » et ne sort pas en premières lignes quand on tape son nom dans les moteurs de recherche. Une façon de se faire remarquer ? Pas certain tant la demoiselle cultive une élégance singulière et s'est vite fait une place de choix dans le haut des paniers de la chanson française (la vraie, celle qui s’écrit et non se gueule). Une fois de plus, difficile de ne pas évoquer B à son sujet, tout en lui souhaitant le même succès. ❥ Le 11/10 au Théâtre Jacques Cœur à Lattes

Stuck in the sound Un troisième album pour fêter une décennie de rock français parmi les plus ovationnés. Stuck in the Sound prend son temps pour distiller ses tubes rock'n'roll. Leur troisième opus, Pursuit ne démord pas d'une recette originale ultra demandée hors de nos frontières. C'est le goût du live et leur énergie sur scène qui fait le succès du quatuor. Qualité versus quantité, de morceaux énervés en ballades traînantes. Le tout servi par la voix schizophrénique de José Reis Fontao et de ses influences mixtes. ❥ Le 03/10 au Rockstore à Montpellier


Marsatac

Deux temps, trois mouvements texte ¬ Céline Cauvi - photo ¬ Mf Doom © D.R

La saga Marsatac continue son parcours nomade pour sa 14e édition. Et quel chemin parcouru depuis le début ! Du Frioul au Palais Longchamp, de l’esplanade du J4 à la Friche Belle de Mai, autant d’expérimentations et tentatives musicales à cheval entre têtes d’affiche survoltées et formations émergentes déjantées. Retour aux (presque) sources, tandis que la Friche se refait une beauté pour 2013, et direction le Dock des Suds pour la troisième fois. Marsatac s’adapte rapidement et se décline sans arrêt, à coup de piqûre de rappels hors saison des Winter Calling aux Spring Session. C’est aussi l’un des premiers festivals locaux à prendre d’assaut les réseaux sociaux, partisans d’une proximité bon enfant aux allures de « viens boire un coup à la maison ». Pari gagné, puisque l’événement est désormais incontournable et largement identifiable. Foin d’éloges consensuels, les faits sont là. Et preuve s’il en est d’une tentaculaire expansion, cette édition est en fait un double combo. La nouvelle SMAC Paloma, à Nîmes, accueille la première partie du festival. Beau programme pour inaugurer cette première saison musicale tandis que le Docks des Suds prend le relais le week-end suivant. L’occasion de doubler les propositions évidemment et de déployer géographiquement l’offensive polymorphe. Difficile d’être exhaustif, mais on peut déjà dire que Nîmes profitera des infra basses de Joris Delacroix, Para One et Busy P. à Marseille, on retrouve Kas Product, énorme surprise pour les amateurs d’une cold wave culte et sans pixels made in 80’s. Quant aux coqueluches de l’été C2C, les gangstas trublions Foreign Beggars, Breakbot et Kap Bambino, les deux versants en profiteront ! Alors quoi ? À l’attaque ! /

Du 20 au 22/09 à Nîmes à Paloma Du 27 au 29/09 à Marseille à Dock des Suds www.marsatac.com

musique |

47


musique |

48

texte ¬ Clara Cambraye - photo ¬ © D.R.

texte ¬ Céline Cauvi - photo ¬ © D.R.

Sigur Ros

Subsonica Open Air

Impossible d’écrire ces quelques lignes sans parler de Rock en Seine et la soirée d’ouverture stellaire du groupe islandais. À l’unanimité, prestation sensuelle et onirique. Impossible d’en attendre moins de la part des quatre chaman post rock, dont une décennie suffit à les consacrer rois du live et des tranchées lunaires. Trois ans d’absence, (soit autant d’attente dévote) c’est long. Leur sixième album, Valtari, prévu pour mai prochain, promet son lot de mélancoliques harmonies, ciselées par l’archet du chanteur Jonsi, sous lequel la guitare gémit puis s’envole. Cordes et claviers, piano ou xylophone, et arpèges de guitare dessinent cet univers délicieusement glacial et puissant dans les rails d’un interminable voyage alternatif. Attention, à l'heure où nous écrivons ces lignes quelques poignées de places restent disponibles. /

Délicat sujet que celui des nuisances sonores en centre ville (ici ou d'ailleurs) surtout en terme de musique amplifiée. Depuis 1991 l’association Subsonic assure la promotion de la culture rock locale (ou pas) et met des studios à disposition de 150 groupes depuis 2001. Sauf que, 8 ans plus tôt, un voisin (oui un seul) porte plainte inlassablement malgré l'arrêt des concerts et de très coûteux aménagements d'insonorisation. Une salutaire pétition est (re)lancée (//lolaproduct. com) et loin de se laisser abattre, les troupes, soudées, de l'équipe de Sylvie Martin continue d'organiser des shows cases ailleurs et prépare son annuelle Subsonica Open Air. Gros rendez-vous rock'n'roll, amical et festif, au nom des (raisonnables) décibels et du live, soutenu cette année par les montpellierains de Marvin, entre autres. /

❥ Le 11/09 à Arles

Le 08/09 à Montpellier sur l'esplanade Charles de Gaulle (entrée libre)


musique |

51

Zik Zac

rentrée des Classes texte ¬ Simon Morin - photo ¬ Slow Joe & The Ginger Accident © Hervé All

15e édition du Zik Zac Festival : pas de mauvais jeu de mots avec le nom de la ville, ni de sensationnalisme en annonçant deux des plus gros groupes de live français, présents ces 21 et 22 septembre, au pied du magistral viaduc de l'Arc de Meyran. Starter de la rentrée, l'équipe de La Fonderie d'Aix tente, une fois de plus, de croiser les essences. Headliners de qualité – Zebda et le Peuple de l'Herbe – et invitations de formations plus rares. On a pas dit exclusives, mais jouant le jeu du Zik Zac. Deluxe, local de l'étape, pour un retour au bercail après une tournée que l'on espère inspirante. D'Aix également, la folk d'Isaya, qui calmera les Hyphen Hyphen (de Nice) et le chant brûlant de Daby Touré. Surtout, réentendre l'excellent chanteur indien Slow Joe, et découvrir le duo «  palestisraëlien  » Boogie Balagan. Ces derniers cultivent avec brio le rock à papa où l'on se fout de bien prononcer Shakespeare. Et on conseille leur album Lamentation Walloo, plutôt puissant. Comme l'allemand Sebastian Sturm. Très bon disque sorti en 2011, et le voilà sur scène, calé entre Zebda et Zoufris Maracas. Attirer la scène roots d'outre-rhin : gage de qualité et vrai pari de programmation. Et sinon, une vraie découverte : le quartet afro-rock toulouso-tchadien (?) la Seconde Méthode, sélection de Bourges 2012, qui ne demande qu'à se roder et affûter ses pérégrinations. Saupoudrer le tout des désormais traditionnelles sessions de graff live, et on sera (vraiment) bon. /

Les 21 et 22/09 au viaduc de l'Arc de Meyran à Aix-en-Provence www.zikzac.fr - 04 42 63 10 11


musique |

52

texte ¬ Clara Cambraye photo ¬ DJ Prosper © D.R

Incroyable festival 2+2=5

Jamais deux sans trois et c’est chose faite. Sous l’impulsion d’Art Collectif (2+2=5) et Melting Pot Music (Incroyable festival), structures dédiées à la promotion d’événements musicaux dans la région de Montpellier, ce festival protéiforme ouvre la saison avec tapage. Seize groupes et huit djs, soit une bonne équation pour des gars qui affichent clairement leurs carences mathématiques. La part belle sera faite aux formations émergentes locales, découvertes régionales et autres prises de risques sonores nationales. Un rendez-vous en deux temps avec une soirée d’ouverture gratuite sur l’esplanade Charles de Gaulle, à l’ombre du kiosque Bosc  : belle proposition, organisée en collaboration avec le bar à (bonnes) bières le Black Sheep et son Black Sheep Lazy Sundaze Collective, projet musical inédit de Neil Conti, ténor es batterie (frappeur chez Bowie, Jagger, Lenox…). La suite toujours à l’air libre, cette fois dans le patio du Secret Place le week-end du 15 septembre. Belle caravane sonore avec dans le désordre Winston McAnuff (soit un mec toujours vert) Djemdi (didgeridoo boosté aux percussions satellisées), DJ Prosper (futur champion olympique à Rio 2016 du blind test mashé), Deluxe (locataire du label des Chinese Man ) ou Hag (nouveau projet solo de Push -ex Electric Buttocks- ex (ou néo?) meilleur bassiste du monde de Montpellier). Quelques exemples d'un alléchant cabinet de curiosités. / ❥

Le 01/09 sur L’esplanade Charles de Gaulle à Montpellier – Entrée libre Les 14 et 15/09 au Secret place à Saint Jean de Védas/Montpellier http://festival2plus2egal5.fr


Graphisme Logo, charte, print, tous supports

Photographie Reportage, événementiel, packshot, retouche …

contact@rizblanc.fr www.rizblanc.fr

Références HFB Pharma * Pizza Hut * Contrepoint Shop Majestic * Esprit Beauté * Yomi Domaine de Sauzet * Le Tao des Cinq


disques |

54

Yeasayer Flagrant World | Mute / Naïve Trop têtu pour se résoudre aux formats pop établis, Yeasayer compose de sinueuses lignes rythmiques, délibérément complexes. Évoquant tour à tour Holy Fuck ou Animal Collective, Flagrant World prolonge les expérimentations du précédent album (2010). Équipés de nouveaux séquenceurs ElecTribe, les New-yorkais mènent une danse funèbre : voix vocodée et batteries synthétiques capitonnent les boucles. Psychédélique, païen, et inspiré par l'un des albums berlinois de Bowie (Lodger, 1979), ce disque évoque les craintes de son auteur (Demon Road), le dernier soupir (Blue Paper, référence au certificat de décès ?) ou encore le souhait d'immortalité (Longevity). Henrietta rend ainsi hommage à feu Henrietta Lacks, dont les cellules (connues sous le nom de lignée HeLa) sont les premières à avoir été cultivées in vitro. Leader en plein doute, Chris Keating revient à l'essentiel, à ses premiers penchants pour le R&B contemporain. Ça tombe bien, le cousin clinquant du hip-hop n'est-il pas le support idéal pour s'épancher sur des beats futuristes ? Florian Koldyka

Waka Flocka Flame Triple F Life Friends, Fans, and Family | Warner Bros Atlanta constitue l'un des foyers du rap gangsta m'as-tu-vu (T.I.) ou déconnant (Outkast). Bon, c'est aussi la ville de Martin Luther King, mais on vous épargnera ici le couplet sur le hiphop et ses revendications politiques. Normal, il est question de crunk, un sous-genre local qui se roule dans la fange à 80BPM. Fils de l'ancienne productrice de Gucci Mane (un bon départ, donc), Waka Flocka Flame balance son argot de cancre belliqueux directement dans les jugulaires. Son Triple F bénéficie de featurings attendus (Nicky Minaj, Ludacris, Drake), avec des textes bas du front, une rafale de mots creux et de thèmes roturiers : filles, drogues & guns, bref la routine. Si le délicat 50 cent a déjà pris neuf balles, combien pour cette brute épaisse ? Florian Koldyka


chroniques TWIN SHADOW

Rich Aucoin

Confess | 4AD/ Naïve

We’re All Dying To Live | Platinum/ Differ-ant

Twin Shadow  : La référence à la dualité est significative, il y a bien quelque chose d’ambivalent dans les morceaux de l’Américain George Lewis Jr. Ce son très daté new wave eighties pourrait être un peu rance, mais il est paradoxalement la bande-son idéale de 2012, des soirées «  moustache  » et du déhanché dont on n’a eu honte qu’entre 1990 et 2010. De même ces pop songs endimanchées, aux rythmiques presque house sont tempérées par la gravité qu’incarne à merveille la voix de crooner de Lewis (qui rappelle  Morrissey sur certains titres comme The One). Twin Shadow confirme le bien qu’on avait pensé de Forget voici deux ans avec ce Confess à la beauté sidérante : dix titres d'une singulière qualité. Mathieu Dauchy

Ce disque pourrait être étiqueté AOC du Canada. Rich Aucoin, songwriter baba cool, a réuni près de 500 de ses compatriotes – musiciens, choristes, amis… – pour enregistrer ce  We’re All Dying To Live qui annonce clairement son optimisme. C’est à un album plein de couleurs, plein de gens, donc, et même plein tout court (22  pistes) qu’on a affaire, sans pour autant verser dans le vide-poche. Le gourou Rich a composé de belles pièces pop-folk dont l’origine canadienne est confirmée par une grandiloquence typique et des arrangements luxuriants. Si l’ensemble a tendance à partir dans tous les sens (et parfois même dans des impasses), le disque contient ça et là de petites merveilles (le tube It) qui méritent qu’on s’y attarde. Mathieu Dauchy

MALKA SPIGEL Every Day Is Like The First Day | Swim~/ Differ-Ant Minimal Compact, c’était infiniment plus que Joy Division sur un lit d’houmous, et Malka Spigel, la bassiste du quintette israélien, n’est pas seulement l’épouse de Colin Newman (de Wire). On ne peut plus personnel, son troisième album solo, tout en arpèges et motifs hypnotiques, confine même à l’ambient (ce que laissaient entrevoir les essais du couple, avec Githead). C’est une suite plus qu’un album : déclinées en variations atmosphériques, ses mélopées dessinent les contours d’une rêverie où l’exil, le nomadisme restent prégnants – et poignants dans leur expression. Propice à la méditation, ce disque collaboratif (il bénéficie – entre autres - de contributions de Johnny Marr, Alexander Balanescu et LoneLady), se voit d’ailleurs autant qu’il s’écoute. François-Xavier Béague


evenement |

57

Libre envol Parler en 2012 de la SMAC de Nîmes quand on couvre l'actualité des musiques actuelles en LanguedocRoussillon depuis 15 ans est à la fois un exercice historique et un plaisir simple. À nous donc de ne pas s'égarer dans l’inventaire des ondulations qui ont enfanté cet équipement. Mais surtout se réjouir que le 7 septembre prochain verra naître la salle de concert la mieux équipée de France. Et enfin constater que le projet culturel et musical qui l'accompagne est à l'avenant. C'est à dire ambitieux, pointu et savamment piloté.

texte ¬ Ludovic Deleu - photo ¬ © D.R.


evenement |

58

Ou il serait question de la fameuse (et vaine) rivalité entre Nîmes et Montpellier. Baston locale qui se résume finalement à d'obscures conditions de pratiques automobiles et de frontières culturelles territorialement mal définies (pîches vs branchés – Le Gard qui regarde vers l'est  ; Marseille et la Provence - l'Hérault plutôt vers l'ouest; Toulouse et l'Espagne). Quelques indices qui depuis les travaux des politiques de décentralisation n'ont plus lieu d’être. Les drapeaux et le régionalisme étant des concepts complètement dépassés, n'en déplaise aux Corses, aux Bretons ou aux Basques. Bref, seul le folklore perdure finalement et il faut reconnaître que les trajets se sont considérablement réduits depuis les progrès des bagnoles, des (auto)routes et du rail. Donc aller voir un concert à Nîmes (quand on vient de Montpellier, Sète, Béziers, Arles ou Alès) n'est plus


une aventure à condition de respecter les contrôleurs des radars (attention, 700 millions d'euros de PV en 2011, ce n'est plus de la sécurité routière, mais une considérable start-up) et la législation stupéfiante en cours (nous éviterons ici de nous exprimer sur cet épineux sujet). Alors Paloma s'implante sur un territoire plutôt figé (jusqu’alors seul le Théâtre de Nîmes et son Odéon proposaient en saisons des concerts aventureux et novateurs), mais les tissus associatifs et producteurs sont riches de propositions depuis longtemps (Tout simplement hip hop, Jazz 70, le CSCS du Valdegour, Kourt'echel, pour n'en citer que quelques-uns). Quant à la nouvelle scène locale ? Elle est ultraactive, en tout cas aussi vive que celle de Montpellier où Rinocérose reste l'étalon local depuis 10 ans (deux pleines pages dans l'Express et Télérama cet été) sans avoir sorti d'album depuis 3 ans.


Paloma fait peu de concessions au commerce et prend de sacrés risques. Pour leur premier trimestre, seul Thiéfaine, Camille ou Stephan Eicher (artistes certes populaires, mais forts en écritures et non soupçonnables de compromis mercantiles) pourraient remuer le caillou dans la chaussure d'un pourfendeur underground mal intentionné. Alors, on va pas en faire des tonnes, mais que dire quand une salle subventionnée inaugure son bordel avec DJ Shadow, Death in Vegas et Juan Rozzof plutôt que convoquer les gagneurs en vogue des circuits et pétarader tout azimuts. On va donc dire merci puisque qu'en plus c'est gratuit et que la probable grande foule attirée par ce splendide plateau volontairement old school pourra aussi voir et entendre la fine fleur des découvertes que Paloma (c'est une de leur mission) accompagnera tout au long de l'année - Waterlillies,


Mofo Party Plan, Set & Match, Pony Taylor, entre autres. Que penser aussi de voir que le Marsatac, indiscutablement le festival le plus cool, electro et funky de la moitié sud de la France, viendra une semaine avant sa sauterie Marseillaise, réveiller nos torpeurs post-estivales. Sans parler d'un centre national du rap, des venues exclusives d'Archive ou Wax Taylor, on en passe et des meilleures. La semaine dernière nous avons interviewé le directeur, Fred Jumel (ex patron de la Vapeur à Dijon, de L'antipode à Rennes, des réseaux Fédurock et autres instances majeures du mieux écouter et produire dans nos contrées). Plus la place ce mois-ci. On l'invite le mois prochain… /

Paloma Inauguration du 07 au 09/09 à Nîmes - Entrée libre www.paloma-nimes.fr

evenement |

61


texte ¬ Audrey Jeamart photo ¬ Quentin Dupieux

cinéma |

63

Wrong

Après la claque Rubber (2010), ou l’épopée meurtrière d’un pneu télékinésique, on attendait Quentin Dupieux (alias Mr Oizo) au tournant. Il revient avec un film régi par l’absurde, déjà présenté au dernier festival de Sundance. Wrong s’avère décalé, iconoclaste, mais surtout, très drôle. La journée commence mal pour Dolph. Son chien Paul a disparu. Le maître désemparé se lance donc à la recherche du toutou, une quête qui le mènera jusqu’à une mystérieuse société d’enlèvements d’animaux. Précisons que Dolph (excellent bien que méconnu Jack Plotnick) vit dans un monde où le réveil passe de 7:59 à 7:60, où une simple commande de pizza se transforme en discussion de dix minutes sur le logo de la société, et qu’il travaille dans un bureau où tombe une pluie diluvienne. Des situations d’autant plus drôles qu’elles paraissent normales dans un monde où l'étrangeté domine, proche de La Quatrième Dimension. Démonstration par l'absurde Cette œuvre doit beaucoup à sa galerie de personnages, et à ses acteurs. Autour du Dolph et de son jeu dramatique renforçant le décalage, gravitent un jardinier à l’accent à couper au couteau (Éric Judor, héros de Steak, le premier long-métrage de Dupieux, sorti en 2007), un détective bonhomme, ou le complètement barré Master Chang. Surtout, le film regorge de détails drolatiques à dénicher dans le scénario et au détour d'un plan. Ainsi, il ne s’essouffle pas, et rebondit avec bonheur d’un non-sens à un autre. L'image est particulièrement soignée, Dupieux abandonnant l'appareil photo 5D Mark II de Rubber pour renouer avec le 35mm. Vous vous demandiez si Wrong tiendrait la route ? Rassurez-vous, le troisième film de Dupieux en a vraiment sous le capot. / ❥ Wrong, de Quentin Dupieux, Avec Jack Plotnick, Eric Judor, Alexis Dziena, Steve Little, William Fichtner...Sortie le 05/09


cinéma |

64

texte ¬ Alex Terror photo ¬ D.R.

Idiocratie La vie est étonnante. Prenez par exemple la franchise Police Academy, comédies potaches des 80-90, films ne valant pas tripette mais au capital sympathie toujours intact pour ceux qui ont grandi avec. Souvenir d'une galerie de personnages aussi idiots qu'attachants, notamment Zed, le punk hurleur dont on se demandait bien les raisons de son engagement dans les forces de l'ordre. Et étonnement donc cette année de retrouver son interprète, Bob Goldthwait à l'écriture et à la réalisation de ce God Bless America hyper offensif, rejeton taré du cinéma de John Waters. Apprenant qu'il est atteint d'une tumeur cérébrale incurable, Franck part en croisade contre la bêtise crasse de ses contemporains. Une croisade au rire qui se bloque dans la gorge plusieurs fois et qui se terminera sur un plateau de télé réalité dans un bain de sang salvateur. Difficile de rendre compte de l'étrange mix d'émotions qui bouleverse le spectateur à la vision du film. Exposant avec force les tares de ses contemporains (absence d'empathie, exploitation crasse des plus bas instincts, haine de l'autre), la charge s'avère plus que sévère, et si l'on rit devant tant d'idiotie affichée, on ne peut s'empêcher d'acter une certaine vérité amère: sous un vernis de civilisation, l'homme est bien resté un loup pour l'homme. Alors bien sûr, ce n'est pas toujours d'une grande subtilité, mais reconnaissons un véritable jusqu'au-boutisme et un sentiment d'urgence qui détonnent au sein d'une production globale aseptisée, petit caillou merdeux salopant le joli jardin wasp. Zed a bien fait de quitter la police. / ❥

God Bless America de Bobcat Goldthwait Sortie le 10/10


exposition |

67

Visa Pour l'image texte ¬ Céline Cauvi photo ¬ L'onde choc Grecque © Angelos Tzortzinis / AFP (haut) + ©Aris Messinis / AFP (bas)

Le festival international de photojournalisme présente sa 24e édition. Dans les pas d’une année bouillonnante d’actualité géopolitique intense et dramatique. Incontournable par le fond, populaire par la forme, l’événement est une somme de réalités en vingt-sept expositions. Feu CQFD, l’heure est au savoir. C’est le postulat de cette nouvelle fournée de reportages et de rencontres. Dire les choses ne suffit pas, à l’instar de les entendre. Étude, observation, apprentissage et expérience, sont les seuls déterminants nécessaires lorsque le miroir aux alouettes cathodique fait vœux de chasteté. Même si depuis l’avènement des multiples réseaux sociaux l’impression quasi unanime d’avoir un œil sur le monde n’épargne personne. En tout cas, pas les twittos et autres facebook-addict, qui passent allègrement des Pussy Riot aux faux ongles en capsules réutilisables et tous ces nouveaux journalistes du quotidien. Piège de l’immédiat, la réflexion fait défaut dans les mémoires vives et l’outil ne fait pas l’homme. Syrie, Afghanistan, Corée, Afrique du Nord : tout le monde en parle, et les avis se pressent sur la toile. Un sacré dédale aux allures de braderie. Et le métier de reporters prend toute l’ampleur de son relief face à ces agressions ignorantes. Des cimetières électroniques, aux mariages forcés, les images ne trompent pas. Sans omettre la rétrospective du travail de Rémy Olchik, tué cette année à Homs en Syrie. Preuve d’un nuage de souffre dont il est sérieusement temps de s’occuper. Sortir de l’écran, de l’à peu près, et se confronter aux faits, tels qu’ils sont. À l’abri d’édulcorants insipides. /

Festival international du Photojournalisme Du 01 au 16/09 à Perpignan (Semaine professionnelle du 03 au 09/09) www.visapourlimage.com -


exposition |

68

texte ¬ Céline Cauvi photo ¬ New Mexico Desert 2008, 2011 © Menini Fiorenza

30 ans du FRAC

Questions d'Images Déjà bien entamé et tentaculaire cette année 2012, l'anniversaire du FRAC Languedoc Roussillon se poursuit jusqu'au mois de décembre. Fondée en 1982, la collection publique d’art contemporain représente la diversité des enjeux de la création artistique des années 1960 à aujourd’hui. Liée à sa tutelle, elle a pour vocation principale d’acquérir des œuvres et de les exposer dans les différents lieux d'expositions du territoire. Pour l'occasion, les partenaires de l’événement dans les cinq départements de la région ouvrent leurs portes. À Nîmes, le Carré d'Art se fait l'écrin d'une sélection d’œuvres photographiques, vidéographique ou cinématographique. Questions d'Images (Visages de Sable) s'attache aux « techniques d'enregistrement du réel ». Une discipline tournée vers le portrait où les chairs s'expriment. Mutines, libertines, absentes ou présentes, les figures défilent sous l’œil des différents artistes contemporains (re)présentés. Pour n'en citer qu'un, (mais pas des moindres), Noritoshi Hirakawa, qui ne s'est jamais lassé de regarder sous les jupes des filles et de provoquer leur déséquilibre. Une réflexion sur ce médium privilégié docile et parfois imprévisible. Et la question du témoignage, évidemment, la trace laissée d'un moment révolu. Un thème qui constitue le deuxième volet de l'exposition Questions D’images avec Les Témoins de Benoit Broisat, accueilli par l’École Supérieure des Beaux Arts de Nîmes. Un programme double pour célébrer 30 ans de propositions et de collections aussi novatrices que stimulantes. / ❥

QUESTIONS D’IMAGES (VISAGES DE SABLE) du 07/09 au 31/12 à Carré d’Art – Musée d’art contemporain de Nîmes LES TÉMOINS de BENOÎT BROISAT du 07/09 au 15/10 à l’École supérieure des beaux-arts de Nîmes - www.fraclr.org


PIÈCES À CONVICTION

MICHEL FRANÇOIS

2012 29.06 > 30.09

CENTRE REGIONAL D’ART CONTEMPORAIN LANGUEDOC-ROUSSILLON 26 quai Aspirant Herber 34200 sète - FRANCE

tel :33 (0)4 67 74 94 37 http//crac.languedocroussillon.fr ouvert tous les jours sauf le mardi 12h30 à 19h week-end 15h à 20h entrée libre

Michel François, Froissé, 2010. ©Michel François. Courtesy the artist and kamel mennour, Paris


Transit Photo 10 ans texte ¬ Céline Cauvi - photo ¬ © Alexa Brunet

Largement identifiable hors de ses propres murs, le collectif de photographes Transit organise une rétrospective d'anniversaire pour ses dix ans. Une exposition inédite et la publication d'un livre marquent l’événement. Le résultat d'un travail intelligible et consciencieux.


exposition |

71

Donner son point de vue. Au sens propre, c'est le travail quotidien des photographes du collectif Transit. Une somme de regards, portés sur la société contemporaine, depuis dix ans. Des travaux personnels aux expositions collectives, tous partagent la détermination de montrer, ce que le commun des mortels n'a pas le temps ni l'opportunité de voir. Autant d'arrêts sur image et de témoignages motivés par la nécessité d'information, d'observation et de recul. La spécificité documentaire est un parti pris pour Alexa Brunet, Alexandra Frankewitz, Bastien Defives, David Richard, Nanda Gonzague, Yohanne Lamoulère et Valentine Pignet, chargée de projet. Depuis juillet 2002, ils confectionnent un précieux kaléidoscope sensible et critique, attentif aux multiples facettes des histoires d'Hommes. Les expositions se succèdent jusqu'à cette date anniversaire. Politique, travail, ruralité, urbanités, identité(s), pauvreté, conflit, les champs d'actions se complètent et se croisent. Puisque la cohérence fait partie intégrante du projet. Une condition évidente, qui s'exprime par un investissement pérenne dans la vie culturelle et photographique régionale. Action Curateurs d'expositions hors les murs, collaborateur des grandes manifestations photographiques régionales, d'Arles à Visa pour l'Image, associé aux Boutographies, la décennie est bien remplie. Avec une constance bienvenue, quand il s'agit de saisir les mutations et leurs symptômes dans un environnement hyperactif. Les séries personnelles des photographes et l'ensemble des images du collectif constituent un fond contemporain éclectique qui fait peu de cas des frontières. D'ailleurs, pour fêter dignement et symboliquement dix ans d'activisme documentaire, le collectif publie son premier ouvrage. Chaque photographe livre pour l'occasion, un reportage inédit, objectifs dirigés sur la France. Six histoires, six visions, des quartiers nords de Marseille au Bugarach pré-apocalypse. Des territoires qui changent, évoluent et ceux qui le subissent, mineurs étrangers isolés ou obéissants incivils. Des idéaux, des questions et des alternative aussi. Et tout ça, c'est très joli sur le papier, mais en images, en perspective, c'est une toute autre expérience. Une exposition fera écho à La revue des dix ans du collectif Transit, et vice versa, nourrit d'archives et de séries nouvelles. Un beau parcours, et surtout, beaucoup de détermination. /

Du 01 au 08/09 dans le cadre de Visa pour l'Image à Perpignan (Casa Musicale) Du 27/07 au 28/10 à Montpellier, Salle Dominique Bagouet (Esplanade Charles de Gaulle) Avec Alexa Brunet, Alexandra Frankewitz, Bastien Defives, David Richard, Nanda Gonzague, Yohanne Lamoulère. Souscription en ligne du livre des 10 ans : 15 € au lieu de 21 € (144 pages – 24x32 cm) www.transit-photo.com – 04 67 60 85 81


exposition |

73

Marché Photo texte ¬ Céline Cauvi - photo ¬ Arnaud Laroche

Les associations Grain d'Image et A La Barak proposent une nouvelle manifestation photographique. Un travail d'équipes presque inédit, pour mettre sur pied un marché photo. Des ventes directes et accessibles, de l'artiste au public. De la flânerie au coup de cœur, il n'y a qu'un pas. Montpellier et la photographie ont une longue, dynamique et intense histoire. L'association Grain d'Image, à l'origine des incontournables Boutographies, est un soutien actif aux artistes qu'elle défend, suit et promeut. À l'instar des deux fondatrices d'A La Barak, où la photographie contemporaine s'exprime à travers les yeux d'une série d'artistes locaux. D'ateliers en rencontres, la proximité est au cœur du projet. D'où l'idée ingénieuse d'un marché photo à la salle Pétrarque. Littéralement  : vingt photographes, des tirages, et des amateurs d’œuvres photographiques, avertis, mécènes ou novices. Mais surtout, aucun risque de virer au violet en regardant le prix de la pièce convoitée sur la feuille volante posée au fond de la galerie. Les prix des photographies présentées démarrent à 100 € pour un tirage original signé, et à 250 € pour un tirage original signé et numéroté. Une aubaine pour les bourses modestes (toute proportion gardée). Donc une idée maligne pour développer un marché de la découverte photographique contemporaine dans la région de Montpellier et surtout un rencard bienvenue entre les amateurs de l'image arrêtée et leurs créateurs en mal de visibilité. /

Les 22 et 23/09 à Montpellier à la salle Pétrarque www.alabarak.com


Pierre Vives à fond sur les formes ! C'est le nouveau bâtiment « d’exception » de la ville de Montpellier. Mais alors que sa vocation première est d’être un lieu public réceptionnant les archives départementales, les services logistiques des sports en Hérault et une médiathèque interactive, Pierres Vives va d'abord attirer l’attention sur un aspect : celui de sa forme et de son ouvrage. Car le bâtiment est imposant, impressionnant même, vaisseau de verres et de pierres aux courbes massivement harmonieuses (oui c'est possible). Et s'il sera forcément (et lui aussi massivement) commenté, jaugé et jugé, il ne faut surtout pas oublier (c'est même essentiel) sa localisation. Un quartier de la Paillade qui n'avait pas vu depuis fort longtemps dans son secteur une telle force de moyens et de propositions, alliant sports, loisirs et cultures. Et rien que pour cela, Pierres Vives a déjà les atouts de la préciosité.

texte ¬ Ludovic Deleu - photo ¬ © D.R.

evenement |

75


Avant le projet, il y a la signature. Car oui, c'est «  Zaha Hadid  », tout comme c’était « Jean Nouvel » lors de la création et de l'inauguration de l’hôtel de Ville de Montpellier en novembre dernier. Singulière similitude, Hadid ayant, comme Nouvel, obtenu le prix Pritzker, Oscar international du mieux construire. Elle fut d'ailleurs (en 2004) la première femme à s'adjuger cette précieuse récompense faisant de cette irako-britannique une des conceptrices les plus prisées du monde, spécialiste de l'harmonie entre courbes, lignes et angles, une gageure quand on commande des banches de béton par milliers. Alors, soyons clair. Dans nos bureaux, à l'unanimité et même à une heure tardive, c'est à main levée que nous apprécions ces projets dans lesquels la fine fleur de l'archi mondiale est convoquée à mieux penser nos bâtiments publics, leurs espaces et leurs formes, extérieures et intérieures. Mais aussi mieux penser la qualité de travail des personnels qui les font vivre (et donc qui accueillent, nous, les citoyens), considérations trop souvent oubliées dans les bilans et autres jugements réactifs. Mais au combien primordiales. Évidemment, les notions

de budgets (souvent fort dispendieux) se posent également. Mais c'est en général à l’épreuve du temps qu'ils se jugent, il sera donc temps d'en reparler. Pour le reste c'est surtout l’implantation de lieu qu'il faut pointer, le Conseil Général, commandeur et responsable du bâteau, œuvrant depuis plusieurs années pour que les habitants de la Paillade, quartier pas chaud, mais vraiment sensible, ne soient pas juste invités à prendre le tramway pour profiter des équipements de la ville, loin de leurs logements. Pierres Vives casse cette routine périphérique et c'est bienvenue. Pour finir, nous avons eu la chance de visiter le chantier en finition et nous ne manquerons pas de vous en détailler les particularités les prochains mois après son inauguration et sa mise en œuvre. La médiathèque (non de prêt, mais de consultation interactive) est d'une exceptionnelle richesse technique et documentaire, les deux halls d’accueil sont dédiés à des expositions fixées ou projetées, un auditorium sera à disposition en collaboration avec structures locales et associatives et recevra également des artistes de renoms, tout au long de l'année. /


evenement |

77

Inauguration et ouvertures les 14 et 15 septembre (Visites guidées, spectacles, musiques, démonstrations sportives, performances, parades, marionnettes, illuminations et embrasements) Plus de détails sur pierresvives.herault.fr Pierres Vives : 907, avenue du Professeur Blayac à Montpellier Tramway : arrêts Stade de la Mosson, Halles de la Paillade


O tour de la bulle texte ¬ Hilaire Picault - photo ¬ la Famille Poissart © Didier Tronchet

Pour sa 5e édition, le festival BD de l'agglo prolonge le sillon des années précédentes  et d'une programmation familiale à tous points de vue. Voyons ensembles les incontournables. Les plus exigeants suivront un itinéraire bis. En voiture et bullez jeunesse !

Les nombreux invités des éditions Soleil et Ankama raviront les amateurs de chevaliers aux yeux démesurément larges ou de sorcières nymphettes trop «  kawaii  » (votre fils fan de Naruto vous traduira). Menez-les sans tarder vers la relecture de Gulliver de Kokor, un fan de Lucky Luke aux univers poétiques. Leurs aînés ne voudront pas manquer l'exposition sur le Monde de Troy développée autour du best-seller Lanfeust et ses séquelles médiévales fantastiques. Côté humour, notons Dadou qui a profité de la notoriété rafraîchie (derrière les oreilles) de notre Nicollin municipal, et profitez surtout de Fabrice Tarrin : vos bambins liront ainsi un fidèle de Spirou et vous les péripéties d'un lémurien qui a bien du mal avec les filles... Dans l'autre case À vous qui regretterez l'absence du vivier indépendant ou du lauréat d'Angoulême 2012 qui vivent en nos murs, restent quelques irréductibles : Ptiluc et ses rats revenus aux affaires l'an dernier chez Fluide Glacial, Aurel qui achève le mandat Sarkozyste, et l'indispensable Fabcaro (qui a écrit rien de moins que 7 livres en 2 ans !) et son compère Fabrice Erre déjà évoqué dans nos pages. Foncez saluer Tronchet, père du misérable Jean-Claude Tergal, et découvrir Fred Neidhardt dont la visite scolaire de l'Allemagne de l'Est vous rappellera des souvenirs. Une odyssée d'homme... /

Les 15 et 16/09 à Montpellier – Quartier Odysseum 40 auteurs – Dédicaces, expositions, ateliers, animations, jeux... www.montpellier-agglo.com – Entrée libre

littérature |

79


littérature |

80

texte ¬ Celine Cauvi - photo ¬ Ed. Indigènes © D.R.

texte ¬ Clara Cambraye - photo ¬ Daniel Mermet © D.R.

Rentrée littéraire en L-R

Les Chapiteaux du Livre

En terme de rentrée littéraire, la région Languedoc Roussillon est loin d'être à la traîne. Puisqu'en la matière, le territoire est parsemé d'éditeurs indépendants (94), et d’événements autour du livre et des mots, du théâtre à la lecture jeunesse. Pas peu fière donc, d'arriver en septième position sur la moyenne nationale de publications proposée pour cette cuvée 2012. L'association Languedoc Roussillon Livre et Lecture jugule toute l'année, les échanges entre les acteurs de ce délicat tissu culturel. Elle soutient, entre autres, les éditions Ultima Necate, émanation de Mare Nostrum, volet roman noir, surnaturel et ésotérisme. Les éditions Indigènes aussi, fortes du succès d'Indignez-vous  ! de Hessel, qui propose trois ouvrages pour une nouvelle et prometteuse collection : Femmes où en êtes-vous ? À vos marques... pages. /

Suite à la cuvée 2011 consacrée à la nature, c’est tout naturellement que la 5e édition des Chapiteaux du livre s’attache à l’Homme et son environnement. La Médiathèque départementale de l’Hérault et le théâtre sortieOuest restent fidèles à la recette originale. Au menu  : conférences, rencontres avec des auteurs, salon d’éditeurs, ateliers des métiers du livre et de l’environnement, et expositions. Beau cadeau, la présence de Daniel Mermet, présentateur de la mythique émission Là bas si j’y suis de France Inter, et co-réalisateur du brillant documentaire Chomsky et Cie. Sa conférence évoquera l’information et le pouvoir à travers son expérience radiophonique (soit plus d’une centaine de sujets) entre investigations et grands reportages hors du formatage médiatique et proche de la tradition du journalisme critique et engagé. /

www.lr2l.fr

Du 26 au 30/09 à sortieOuest à Béziers


Restaurant d‘amerique latine EL CHIVITO

54 rue de L'Aiguillerie 34000 à Montpellier

Restaurant d‘amerique latine EL CHIVITO


livres |

82

LES DÉSARÇONNÉS Pascal Quignard | Éd.Grasset Montaigne, Abellard, Agrippa d'Aubigné... Tous écrivant après une chute de cheval ; tous désarçonnés. Victimes de la même déconvenue, Saul devient Saint-Paul, La Palisse maréchal de France se mue en expert de la tautologie. Les exemples sont nombreux mais Pascal Quignard ne s'arrête pas à cette série d'anecdotes. L'image du désarçonné lui permet de reprendre cette vaste entreprise intitulée Le Dernier Royaume, initiée en 1998 avec La Vie Secrète. Ce septième tome regroupe des aphorismes, poèmes, contes, analyses philosophiques, légendes, mythes... Différentes formes approfondissent les mêmes sujets : qu'est-ce qui définit l'homme ? Qu'est-ce qui le distingue de l'animal ? La violence, la guerre, la politique ? L'amour ? Le plaisir ? Le symbole du cheval est également largement analysé : image de la soumission volontaire, champ lexical riche de sens (mors, remords, anicroche, amants se chevauchant...). Puis, la chute rappelle l'expérience de vie et de mort - telle que l'auteur l'a vécue d'ailleurs. Avec au final, en creux, la définition de l'écrivain lui-même : celui qui vit en dehors du groupe (« J'arrête d'obéir, je quitte la meute, j'écris »). 341 p., 20€. François Annycke

Que nos vies aient l'air d'un film parfait Carole Fives | Éd. Le Passage Après un recueil de nouvelles (Quand Nous Serons Heureux, prix Technikart 2009), un texte pour la jeunesse et une œuvre co-écrite avec Amandine Dhée, Carole Fives livre ici son premier roman. Nous sommes dans les années 80 ; un frère et une sœur sont déchirés par le divorce des parents, utilisés dans un conflit qui les dépasse. Le point de vue est changeant : le « je » est tour à tour celui de la sœur, du père, de la mère et du frère, Tom, à qui s'adresse le livre. Ce roman mêle profondeur des sentiments et justesse de la langue. Comme la chanson qui en a inspiré le titre, la petite musique mélancolique de Carole Fives distille son amertume sucrée bien après que la dernière des pages soit digérée. Preuve qu'il a su toucher. 160p., 14€. François Annycke


chroniques The Zumbies – Vol. 2

Le Roi pâle

J. CDM & Y. Lindingre | Éd. Fluide Glacial

David Foster Wallace | Éd. Le Diable Vauvert

Et si la rentrée littéraire prenait un goût de viande rouge ? Au menu, quatre zombies vert pomme et des bananes gominées. Oubliez Walking Dead, ici on nage dans le gore rétro et risible des Contes de la Crypte (le comics – pas l’émission). Pitch improbable : un groupe pop mort d’une erreur de dopage (sic) revient à la vie pour électriser une France apocalyptique à coups de rock’n’roll. Prétexte pour un roadmovie en tube Citroën donc mais aux guitares carburant à la gamme blues. Après un lancement incognito en 2009, les auteurs révélés à Angoulême se font plaisir dans ce 2e tome, invoquant Phil Spector, Link Wray ou Abbey Road dans leurs bayou et volcan au trait anguleux sur similigravure minimaliste. Yeah, c’est rien de dire que cet album ferait le bonheur des Cramps. Hilaire Picault

L'entreprise semblait désespérée ou impossible. Mener le processus d'édition d'un livre à son terme malgré la mort de son auteur. Surtout dans le cas d'un perfectionniste comme David Foster Wallace... Le roman étrange qui en résulte traite de l'ennui dans une agence du centre des impôts de l'Illinois. Les changements de point de vue, passages autobiographiques et longues descriptions retiennent le temps. Personnages et paysages subissent aussi cette distorsion de la réalité, comme une plongée dans un monde si aseptisé qu'il en devient intriguant. Entre Kafka et W ou le Souvenir d'enfance (1975) de Perec, l'écriture riche et cumulative de Wallace cultive un univers raffiné. Le roi est pâle mais le livre, riche et profond. 656p., 29€. François Annycke

LE SERMON SUR LA CHUTE DE ROME Jérôme Ferrari | Éd. Actes Sud « Le monde est comme un homme : il naît, il grandit et il meurt. » Ce monde, cela peut être Rome (comme dans le sermon de Saint-Augustin qui a donné le sujet et le titre de cet ouvrage), un village corse, ou partout ailleurs. Chaque individu crée le sien, le construit et le voit disparaître. Poursuivant une œuvre qui mêle la profondeur philosophique au roman, Ferrari plonge dans l'esthétique tragique de l'âme humaine pour en tirer un texte à l'écriture exigeante, où le beau et l'atroce se côtoient. Cet éclairage singulier sur l'un des textes fondateurs de nos sociétés contemporaines amène le lecteur à une vertigineuse réflexion en miroir : le livre (et même ce numéro de Let's Motiv !) n'est-il pas lui-même un monde condamné à la disparition ? 193p., 19€. Paul Carra


CROUS Culture au point dossier réalisé par ¬ La rédaction - photo ¬ D.R


dossier |

85

Chaque saison, le service culture du Crous de Montpellier se creuse les méninges pour proposer aux étudiants un programme pluriel, équilibré, sensé. Car si le Pass Culture reste un séduisant sésame pour aller voir et/ou entendre la riche diversité culturelle de la ville en collaboration avec les lieux de diffusions à des tarifs minimaux, la mission principale du Crous version culturelle reste de produire des propositions et non des invitations, des ateliers et non des guichets. Bref des appels à participer, créer, collaborer, se rencontrer autour des pratiques artistiques et amateur(e)s. La session 2012/2013 poursuit les explorations dernières (théâtre, danse, musique, cirque...) et propose quelques innovations. Détails pratiques.


Théâtre

Danse

Avec la Danse, c'est la pratique la plus développée avec, en point d'orgue, les rencontres In Vitro au printemps (et ses 3 mois de représentations) durant lesquelles les participants profitent du confort technique du Trioletto. En parallèle du nouveau projet Bâtiment B, chambre 214 (voir page 89), la compagnie Primesautier d'Antoine Wellens (au Trioletto, tous les lundis, avec un effectif de 14 étudiants) et la compagnie l'Ecorcobalisse d'AnneSophie Dionot (aux Arceaux, même jour et même capacité) s'adressent aux novices comme aux plus expérimentés et aboutiront pour chacun à des représentations en fin d'année.

Avec un CCN majeur nationalement, un festival de Danse international étalon et les deux plus grandes Battle de l'année (Le BOTY France en juillet dans les Arènes de Nîmes et le BOTY international en novembre à l'Aréna P&S) Montpellier est une bouillonnante ville de danse, dans toutes ses variations modernes. Version hip hop avec la compagnie MCR de Kader Amzert, plus contemporaine avec Pauline Bréguiboul (cie Corps é cris )ou plus écrite avec Elsa Decaudin, la danse reste un des pivots des ateliers cette année. Ils se déroulent aux Arceaux et au CCN, respectivement les jeudis et mercredis soirs et le lundi au CCN.


Cirque

Photographie

On ne présente plus l'école et compagnie de cirque Balthazar... sauf aux nouveaux arrivants ! Leurs artistes proposent une initiation aux arts du cirque  pour découvrir les sensations en hauteur sur le trapèze, le tissu, la corde, expérimenter la boule d’équilibre, le fil, mais aussi s’essayer au jeu d’acteur et clownesque. Pour s’étonner, se faire plaisir, échanger et partager des sensations nouvelles dans un esprit ludique et convivial, sous le chapiteau du Centre des arts du cirque au Domaine d'O (Stage d’une semaine pendant les vacances de février 2013).

La photographie sera la une des deux pratiques du nouvel atelier/projet Bâtiment B/Chambre 214. Le photographe Nanda Gonzague (du collectif Transit) propose de travailler sur le quotidien de la vie en Cité U, de réfléchir aux particularités de ce territoire singulier, de décrypter les habitudes et les pratiques de ses habitants. À travers des mises en scène inspirées de situations réelles, le groupe construira de manière artistique, poétique et documentaire des images qui habilleront par la suite les murs des bâtiments et des couloirs des cités U (5 séances d'une journée entre novembre et décembre).


Cinémix

Plug' n' Play

Bon, on va pas faire semblant. Nos fidèles lecteurs le savent, Alex Terror fait partie de la rédaction du magazine que vous tenez entre les mains. Alors forcément quand nous avons appris qu'il allait animer un atelier cinemix nous nous sommes inquiétés. Mais seulement au sujet de sa présence dans nos bureaux et nos colonnes cinéphiliques et absolument pas pour les étudiants qui s'inscriront à cet atelier tant le bonhomme manie avec excellence le verbe, le son et l'image, mêlé à une érudition disons... terrifiante (forcément). Tous les mercredis à la maison des étudiants de l’UM2 (Effectif : 8 étudiants).

Deuxième saison pour cette «  académie  » musicale dans laquelle étudiants musiciens sont invités à bâtir un groupe de funk/soul. Pourquoi ce genre en particulier ? Parce qu'il permet (pas à l'infini mais presque) d’accueillir le plus grand nombre de musiciens  : section cuivres, cordes, percussions, guitares, chanteurs. Bref le bigband reste possible, chose moins facile dans le folk métal, le gansta rap, la biguine ou le reggaeton (quoique). L'année dernière Green Mice a inauguré le concept, le chef de bande (et d'orchestre) se nomme Baptiste Clerc et ce projet est supporté par la salle Victoire 2 (Répétitions tous les mardis dans leurs studios).


Chant

Batiment B, chambre 214

Création d’un groupe vocal autour d’un répertoire pop, jazz, chanson (M. Jackson, Queen, Camille, Brassens etc...). Le travail d’atelier portera sur le rythme dans les différents styles musicaux, la justesse, le fondu des voix, l’oreille musicale, l’autonomie, la musicalité. Attention ceci n'est pas une chorale classique même si les morceaux choisis seront chantés a cappella à plusieurs voix et accompagnés de percussions vocales. Cet atelier de création aboutira sur des concerts en fin d’année et sera piloté par Pascale Gautier  ; Tous les mercredi, salle polyvalente de la Cité U Colombière).

Nouvel atelier dirigé par la cie Primesautier ayant pour sujet "la cité Universitaire", à destination des étudiants de tout âge vivant en Cité U intéressés par cette expérimentation documentaire qui consistera à s’interroger sur leur quotidien afin de dresser une « cartographie théâtrale » sur un territoire, sur une communauté, sur la vie dans un « village étudiant ». Il s’agira ensuite de choisir la forme artistique finale. Cet atelier est ouvert à tous, aucune pratique théâtrale antérieure n'est demandée, seule nécessité : une réelle motivation et une forte implication dans le projet. (Tous les mardis au Trioletto).

Renseignements et inscriptions : Crous de Montpellier – 2 rue Monteil à Montpellier www.crous-montpellier.fr - 04 67 41 50 96


concerts Mar 04.09 BLACK SHEEP Montpellier HAWKS + CAFÉ FLESH 21h - 6 € Mer 05.09 PLEINE LUNE Montpellier TREMIX 21h - 4 € BLACK SHEEP Montpellier JAM OPEN YOUR SOUL INVITE DJOOL 21h30 - 4/5 € Jeu 06.09 BLACK SHEEP Montpellier NO MORE WAITING + ODYSSEY + FALSHAPE 20h - 5 € INSTANT T Nîmes MARTIEN LUTIN SWING 20h30 - gratuit Ven 07.09 ANTIROUILLE Montpellier TILT THE BASS #1 - AKAGE VS JACK HICHAM + PLAZOLMAN + HEAVY RAIN + XII 00h - 5 € KIOSQUE BOSC Montpellier LES ESTIVALES - SWEETY GIRLS 18h30 - gratuit

CORUM Montpellier LES ESTIVALES LAS VEGAS WEDDING 18h30 - gratuit ARÈNES DE FRONTIGNAN Frontignan FESTIPOP - FADER PENETRATORS + CHILL BUMP + ZOUFRIS MARACAS + CALVERTRON + DAWA HIFI + ECHO RANKS + DISRUPT & SPENG BOND 19h - 13.95 € GUINGUETTE DES AMOUREUX St Mathieu de Tréviers SLOBODAN SALIJEVIC ORKESTARSERBIE 20h - 3 € SECRET PLACE St Jean de Védas HATESPHERE 20h - 13 € FAMOURETTE GUINGUETTE Aniane CONJUNTO JALEO 20h30 - gratuit PLEIN AIR Capestang FESTIVAL SCEN'ART DE RUE ELECTRIC DUCKS 20h30 - gratuit PLEINE LUNE Montpellier DJ NAKAYÉ + JO ROMANO + SPOILT BASTARD + CHALLAWAN 21h - 3 € RACHDINGUE Villajuiga DAVE CLARK + JORIS DELACROIX 23h - nc

Sam 08.09 PLEIN AIR Capestang FESTIVAL SCEN'ART DE RUE FANGA + LNP ROOTS FAMILY 18h30 - 6 € ARÈNES DE FRONTIGNAN Frontignan FESTIPOP - HIGH RANKIN + BAR9 + HILIGHT TRIBE + BROAD RUSH + PANDA DUB + BROTHERCULTURE + MANASSEH 19h - 13.95 € ESPLANADE CHARLES DE GAULLE Montpellier SUBSONICA OPEN AIR - MARVIN + THE ANOMALYS + THE MOPARS + THEE ATOM BRAIN 19h - gratuit AU DÉBOTTÉ Montpellier MANOUCHENKO TRIO 20h15 - gratuit FAMOURETTE GUINGUETTE Aniane AOC ON STAGE 20h30 - gratuit COUR DU COLLÈGE Vauvert COURANT SCÈNE - WALLY + YETI 20h30 - nc PLEINE LUNE Montpellier LA SEVERA MATACERA 21h - 3 € BLACK SHEEP Montpellier REVERSO MECANIC + CYD JOLLY ROGER + OK CHANNEL 21h - 6 €

Scen’art de Rue

Festival

Scen’art de rue est toujours debout et c’est tant mieux. À Capestang, en plein air, un verre dans chaque main, sous un soleil traditionnellement peu avare de sa présence. L’occasion aussi, de voir sur scène des groupes locaux, soit Electric Ducks et Fanga, entre autres. Des rythmes populaires et festifs pour un événement à tout petit prix. ❥ Du 07 au 09/09 à Capestang (34) Fanga © D.R


agenda |

91

Dim 09.09

Ven 14.09

PLEIN AIR Capestang FESTIVAL SCEN'ART DE RUE LA FAMILLE GOLDINI 12h - gratuit

LE CHAPEAU ROUGE Carcassonne ENTERRE SOUS X 19h - gratuit SECRET PLACE St Jean de Védas 2+2=5, L'INCROYABLE FESTIVAL - DELUXE + DJEMDI + REVERSO MECANIC + FABRICE + VALENCIA MOTEL + HAG + DJ PROSPER + DRAGONGAZ + KVAL 19h30 - 8/14 € INSTANT T Nîmes FÉRIA DES VENDANGES 20h - gratuit FAMOURETTE GUINGUETTE Aniane NOSTALGIC SONG 20h30 - gratuit PLEINE LUNE Montpellier SALSA TREMEND’H 21h - 4 € BLACK SHEEP Montpellier ELECTRIC ELECTRIC + GUEST 21h - nc EL MÉDIATOR Perpignan FESTIVAL JAZZÈBRE - SOIRÉE DE PRÉSENTATION DE LA 24ÈME ÉDITION + RUE TRIVALLE 21h30 - gratuit HEAT CLUB Montpellier OPENING SAISON 2 - ACT 1 / DJ FLOWFLY + ALEX EVANDER 23h - nc

PLEINE LUNE Montpellier NELSON PISANGO 21h - 3 € Mar 11.09 THÉÂTRE ANTIQUE Arles SIGUR ROS 20h - 45 € Jeu 13.09 INSTANT T Nîmes FÉRIA DES VENDANGES 20h - gratuit BLACK SHEEP Montpellier THE NAPOLEONS + VOLIN QUARTET 21h - 5 € PLEINE LUNE Montpellier REGGAE POSITIVE MOOVING VIBRATION 21h - 3 € ANTIROUILLE Montpellier MAH FAMILY SHOWCASE SLZ + VINCENT MALVILLE + ARTHUR ROUSSEL + BUZZY GUY 00h - 5 €

L’Agglo au rythme du jazz

RACHDINGUE Villajuiga BASS & FURIOUS - ZEDS DEAS FEAT. MT EDEN + EYE DOLLS + GUESTARACH + YELLIE DJ 23h - 15/20 € ANTIROUILLE Montpellier BACK 2 SCHOOL - DJ FLORE + DJ LOLITA + MC LAY-D 00h - 3/6 € Sam 15.09 SECRET PLACE St Jean de Védas 2+2=5, L'INCROYABLE FESTIVAL - WINSTON MCANUFF MEETS MYSTY K DUB + NEIL CONTI & THE LAZY SUNDAZE + THE ANGRY DEAD PIRATES + YAA + JULIEN FORTIER + LES PLEUREUSES + ELECTROBUGZ + A_LDRIC + STEODUB 19h30 - 8/14 € INSTANT T Nîmes FÉRIA DES VENDANGES 20h - gratuit AU DÉBOTTÉ Montpellier DAVID VILAYLECK BAND 20h15 - gratuit FAMOURETTE GUINGUETTE Aniane CONJUNTO JALEO 20h30 - gratuit MAIRIE - SALLE DES RENCONTRES Montpellier IDIR 20h30 - 17 €

Festival

Les 5 premiers artistes de la programmation du festival gardois organisé par Jazz 70 sont sortis. De Nîmes à Milhaud, St Gervesy et La Calmette les références s’enchaînent. Dans le désordre, Lucky Peterson feat Tamara Peterson, Eddy Louiss Octet, Marcus Miller, China Moses & Rafael Lemonnier Quintet et Roberto Fonseca. Une belle avalanche de cadors, du jazz au blues. ❥ Du 27/09 au 20/10 à Nîmes marcus miller © D.R


concerts BLACK SHEEP Montpellier ANAS IBN MALEK + WALRUS RESIST + GUEST 20h30 - 6 € PLEINE LUNE Montpellier LES BALLETIS DE PAPET 21h - 10/12 € HEAT CLUB Montpellier OPENING SAISON 2 ACT 2 / G-MARTIN + SANDY 23h - nc Dim 16.09 INSTANT T Nîmes FÉRIA DES VENDANGES 20h - gratuit PLEINE LUNE Montpellier SPOON DRIFT 21h - 3 €

Jeu 20.09 PALOMA Nîmes MARSATAC - FOREIGN BEGGARS + C2C + ELECTRIC GUEST + JORIS DELACROIX + JOHN TALABOT + CITIZENS! + MURKAGE + FOWATILE + SET & MATCH 20h - 18/22 € ANTIROUILLE Montpellier DEMI PORTION + DJ ROLEX 20h - 5/7 € INSTANT T Nîmes SOUND SYSTEM - GREG FAUGERE + FUNK OLD SCHOOL 20h30 - gratuit PLEINE LUNE Montpellier BLOODY LION MEETS ANTHONY JOHN 21h - nc Ven 21.09

Mer 19.09 INSTANT T Nîmes GUEULOIR AU COMPTOIR SOIRÉES À TEXTES 20h - gratuit BLACK SHEEP Montpellier GROUND BOY + JESUS CHRIST FASHION BARB + GRAND BALCONY TWANG MACHINE 21h - 5 € PLEINE LUNE Montpellier IFO 21h - 3 €

SITE DU VIDE-GRENIERS DU SOLEIL Aix en Provence ZIK ZAC FESTIVAL - BOOGIE BALAGAN + DELUXE + GARI GREU + SLOW JOE & THE GINGER ACCIDENT + ZEBDA 18h - 12/22 € PALOMA Nîmes MARSATAC - SKREAM & SGT POKES + DJ KENTARO + WOODKID + KAP BAMBINO + SUCCESS + PARA ONE + MIX UP MAROC + VON PARIAHS + TOTAL WARR +

Le Garage Électrique

JUPITER 20h - 18/22 € MAISON DE LA MUSIQUE / CAP DECOUVERTE Le Garric ROCK IN OPPOSITION - KAFA & B. DE LA FUENTE + CARAVAN + ONE SHOT 20h - 20/30 € FAMOURETTE GUINGUETTE Aniane SARAH 20h30 - gratuit BLACK SHEEP Montpellier 12:51 RACECAR & LORD FAZ + DJ DEPOSE 21h - 5 € ANTIROUILLE Montpellier RECLAIM THE BASS - SEUIL + ORIGINAL UNIT 23h - 10/15 € HEAT CLUB Montpellier GLOBAL MUSIC ALEX EVANDER + GUEST 23h - nc RACHDINGUE Villajuiga NOISIA + ELISA DO BRASIL 23h - 18/20/22 € Sam 22.09 MAISON DE LA MUSIQUE / CAP DECOUVERTE Le Garric ROCK IN OPPOSITION MAGMA / THINKING PLAGUE / TONY LEVIN 13h - 20/30 €

Rock

Le Garage Électrique (émérite structure d’accompagnement et de conseil en musique d’aujourd’hui) invite au Black Sheep. Deux combos sélectionnés parmi les groupes sélectionnés dans le réseau ressources musiques actuelles national dont les Nantais de Vagina Town et Etiquette (aka Mr Merveilleux) aux univers intenses et déjantés. Une rentrée sous le signe du rock et belle occasion d’oublier l’été. ❥ Le 29/09 à Montpellier


SITE DU VIDE-GRENIERS DU SOLEIL Aix en Provence ZIK ZAC FESTIVAL - BAT POINT G + DABY TOURE + HYPHEN HYPHEN (THE HYPHEN) + ISAYA + LE PEUPLE DE L'HERBE + SEBASTIAN STURM + ZOUFRIS MARACAS 18h - 12/22 € SECRET PLACE St Jean de Védas GUANA BATZ + ULTRATECKEL 20h - 25 € PALOMA Nîmes MARSATAC - BUSY P + SEBASTIAN + REFLEX + BREAKBOT + THE ZOMBIE KIDS + SIMIAN MOBILE DISCO DJ SET + KLUB DES LOOSERS + CHRISTINE + SPOEK MATHAMBO + NGUZUNGUZU + LA SHARK 20h - 18/22 € INSTANT T Nîmes SIEURS ET DAMES 20h30 - gratuit FAMOURETTE GUINGUETTE Aniane SWING LORRAINE 20h30 - gratuit BLACK SHEEP Montpellier OLIBOY SKIBOY & THAT DOVE + TATAPOOM + LE NOM DU GROUPE 21h - 6 € PLEINE LUNE Montpellier SOIRÉE OPEN YOUR SOUL 21h - nc

HEAT CLUB Montpellier CLUBBING MUSIC - VIDAL RODRIGUEZ + SANDY 23h - nc ANTIROUILLE Montpellier DOGZ IN MOTION - DJ NETIK + FTP KREW + ANTIDOT + TOWELIE + 23h - 7/9 € Dim 23.09 MAISON DE LA MUSIQUE / CAP DECOUVERTE Le Garric ROCK IN OPPOSITION - CHRISTIAN VANDER + FAT32 + MR LE DIRECTEUR 11h - 10 € AKWABA Chateauneuf de Gadagne KIM GORDON + BILL NACE (BODY/HEAD) + DAS SIMPLE 18h - 24.80 € Mar 25.09 SECRET PLACE St Jean de Védas JEFF HERSHEY AND THE HEARTBEATS + THE RAINDROPS 20h - gratuit PLEINE LUNE Montpellier SEED JA ET MOONSON 21h - 5 €

Arts en Scènes Les Arts en Scènes de Luc-La-Primaude multiplient les propositions pour faire vivre la fête en milieu rural. Animations, théâtre de rue, ciné-gouter, projections, l’événement se veut familial et populaire. Sans pour autant oublier les amateurs de bon son avec une soirée finale sous chapiteau. Un plateau chaloupé et exigent avec trois valeurs sures : 1995, Tha Trikaz et Dj Pone. ❥ Du 05 au 13/10 à Luc La Primaude (12)

agenda

|

93

Jeu 27.09 DOCK DES SUDS Marseille MARSATAC - DE LA SOUL’S PLUG 1 & 2 PRESENT FIRST SERVE / DOOM / A STATE OF MIND / EL-P / DAFUNIKS / EPIC RAIN / GHOSTPOET / HEYMOONSHAKER 20h - 22/26/30 € BLACK SHEEP Montpellier SOIRÉE CINQUIÈME SAISON 21h - gratuit ANTIROUILLE Montpellier OPEN YOUR SOUL - JP FONKY AND THE SOUL EXPLORERS 21h - 6 € Ven 28.09 SECRET PLACE St Jean de Védas THE REAL GREASE NIGHT 20h - 5 € DOCK DES SUDS Marseille MARSATAC - NOISIA + ORELSAN + FLUX PAVILLON + SPANK ROCK + FOREIGN BEGGARS + 1995 + C2C + MADEON + DOPE D.O.D + MIX UP MAROC + SPOEK MATHAMBO + DILEMN LIVE + AUCAN + MURKAGE + GREMS 20h - 24/28/33 € FAMOURETTE GUINGUETTE Aniane THIERRY GAUTIER TRIO 20h30 - gratuit

Festival


concerts EL MÉDIATOR Perpignan LES MADELEINES + THE MAGICS SHOOK HEADS 21h - 8/10 € PLEINE LUNE Montpellier TREMEND'H 21h - 4 € CARGO DE NUIT Arles SEFARAT AL KHAFAÂ 21h30 - 8/10/12 € BLACK SHEEP Montpellier GRUGRÜ + SEC 21h30 - 5 € HEAT CLUB Montpellier GLOBAL MUSIC - DJ SPANK + ALEX EVANDER 23h - nc Sam 29.09 DOCK DES SUDS Marseille MARSATAC - 2MANYDJS DJ SET + JAMES MURPHY + DON RIMINI + JAMES HOLDEN + BAXTER DURY + STUCK IN THE SOUND + NATHAN FAKE + BREAKBOT + KAP BAMBINO + KAS PRODUCT + JUVENILES + CLUB CHEVAL + LA FEMME + MINA MAY + EREVAN TUSK + BRNS + MEKANIK KANTATIK 20h - 24/28/33 € AU DÉBOTTÉ Montpellier CLAUDIA JAZZ 4TET 20h15 - gratuit CORUM Montpellier Les IG - IMANY + JULIETTE 20h30 - 31/40 € FAMOURETTE GUINGUETTE Aniane CONJUNTO JALEO 20h30 - gratuit ARÈNES Baillargues Les IG - DEBOUT SUR LE ZINC 20h30 - 13/16 € SALLE DE LA GERBE Grabel Les IG - THIBAUT CAUVIN 20h30 - 8/10 € REMPARTS SUD Aigues Mortes Les IG - CARAVAN PALACE 20h30 - 16/18 € INSTANT T Nîmes DUO MIDNIGHT BLUES 20h30 - gratuit

CENTRE CULTUREL Cabestany FESTIVAL JAZZÈBRE - LES VOYAGEURS DE L’ESPACE CINÉ-CONCERT 21h - 6/8/10 € PLEINE LUNE Montpellier ARGAN FUSION 21h - 3 € HEAT CLUB Montpellier CLUBBING MUSIC - MICHAEL CALFAN + SANDY 23h - nc Dim 30.09 GARE SNCF Rivesaltes AU TRAIN OÙ VA LA MUSIQUE AVEC LA FANFARE DU FESTIVAL 09h - 10/21/25 € PARC LONGCHAMP Marseille MARSATAC - AIRES LIBRES 10h - gratuit CRAC Sète Les IG - MOHAMED ABOZEKRI 17h - gratuit JAM Montpellier Les IG - FIVE GUITAR PROJECT 19h - 17/19 € PLEINE LUNE Montpellier FAMILEA MIRANDA 21h - 3 € Mer 03.10 MÉDIATHÈQUE D'AGGLOMÉRATION JEAN DE LA FONTAINE Lavérune Les IG - ANTHONY ALBORGHETTI CHANTE DICK ANNEGARN 16h - gratuit LE ROCKSTORE Montpellier Les IG - STUCK IN THE SOUND 20h30 - 23/25 € Jeu 04.10 VICTOIRE 2 St Jean de Védas EIFFEL + PENDENTIF 20h - 19 € CHAI DU TERRAL St Jean de Védas Les IG - N'GUYEN LE 20h30 - 25/28 €

Ven 05.10 SECONDE NATURE Aix en Provence ZIK ZAC FESTIVAL - STEREOBOX + MC2 19h - 5 € ZÉNITH Montpellier LES NUITS ZEBREES DE RADIO NOVA 19h30 - sur invitation CHAPITEAU Luc la Primaude FESTIVAL ARTS EN SCÈNE FIREDOG EMPIRE + SHOOTING STARS + THE EMPTY JOKES 20h - 5 € CIGALIÈRE Sérignan Les IG - CARMEN MARIA VEGA 20h30 - 23/25 € CHAI DU TERRAL St Jean de Védas Les IG - EGYPTIAN PROJECT 20h30 - 23/26 € SALLE DES FÊTES Vendargues Les IG - L'HERBE FOLLE 20h30 - 8/10 € EGLISE Saint Bres Les IG - HOT CLUB DE MONTPELLIER 20h30 - 5/7 € EL MÉDIATOR Perpignan BASS ADDICT - FAR TOO LOUD + THA TRICKAZ + PRO7 'LE CATCHEUR' + PZYON + RAZHIEL + VJ BGOOD 21h - 10/15 € LE CHAPEAU ROUGE Carcassonne BOULEVARD DES AIRS 21h - 8/10/12 € Sam 06.10 AU DÉBOTTÉ Montpellier COMBO 20h15 - grat SALLE GEORGES BRASSENS Lunel Les IG - VICENTE AMIGO 20h30 - 34/36 € SALLE GEORGES DEZEUZE Clapiers Les IG - BLUES BOUND 20h30 - 8/10 €


barbecue Sans information, on pourrait croire que c’est un

chacun a le droit d’être informé. Agissons ensemble sur rsf.org

Soutenez RepoRteRS SanS fRontièReS. achetez le nouvel album. en vente paRtout 9€90

a ec le soutien de av


clubbing |

96

Zeds Dead © D.R

culture club Rachdingue

Dave Clarke + Joris Delacroix le 07/09 Bass & Furious : Zeds Dead feat MT Eden + Guestarach + EyeDolls le 14/09 Noisia + Elisa Do Brasil + Takine le 21/09 à Vilajuiga (proche de Figueras en Espagne) - www.rachdingue.com Le Rachdingue inaugure la rentrée avec la collaboration des toulousains de Première Pression. Un travail à deux mains initié au début de l'été entre le survolté club espagnol et les producteurs de Garorock, tenanciers de la salle du Phare à Toulouse. La programmation de l'illustre dancefloor bien connu des amateurs de sensations électroniques s'en trouve agrémentée d'une bonne dose de musiques actuelles et de tête d'affiches internationales. L'occasion de draguer un peu plus largement le public frontalier et au-delà. Et sans rien rogner du cocktail des infatigables nuits espagnoles. De quoi prolonger l'été et la canicule. Trois plateaux pour trois soirées electro, dupstep et drum'n'bass. De quoi sacrément quadriller le secteur. Première salve avec Dave Clarke et Joris Delacroix. L'indétrônable pilier de la scène techno depuis la fin des années 80, insatiable globe trotter est passé maître dans l'art de se faire désirer. Il est suivi par un nouveau venu, auquel deux années ont suffi pour imposer sa deep house atmosphérique dans les clubs français. Une Bass & Furious plantera la seconde partie de ces rendez-vous chargés avec les kidz de Zeds Dead, à coup de dirty basses et beats fluos. Autres pointures, autre genre, Elisa Do Brasil, escortée par Noisia, le jeune génie du brakebeat. On ne sait pas qui du Rachdingue ou du public va le plus trembler. > LM


98

Chaque mois Le Comptoir du Disque et Let’s Motiv vous racontent les petites histoires des grandes pochettes de disque.

V i N Y LM A

Beastie Boys

NiA

Paul's Boutique

Laissons de côté les anecdotes, histoires backstage et autres loufoqueries. Cette cover a une histoire simple et l'évoquer nous permet avant tout de saluer la mémoire de Adam «  MCA  » Yauch décédé en mai dernier et que nous n'avions pu jusqu'à présent honorer dans nos pages. Honorer pour son immense contribution à la musique actuelle (en général) et au hip hop (en particulier), mais aussi pour ce Paul's Boutique dont il fut un des instigateurs. Devenu quasi culte depuis, ce cliché fut réalisé par le photographe Jeremy Shatan en 1989. On imaginait alors les 3 comparses aller s'alimenter en fripes chez Paul dans le Lower Eat Side, quartier de NYC et base du groupe. Mais la boutique n'existait pas. Ou du moins n'existait plus. Et en tous cas pas dans ce coin de la ville, les BB ayant simplement apporté avec eux, comme décor, cette

plaques de devanture pour réaliser ce cliché panoramique. Depuis le 99 Rivington Street est devenu un lieu de pèlerinage pour certains (pas Abbey Road certes, mais dans le genre oui) et fut principalement occupé par divers fast food. Jusqu’à un incendie en 2011. Quand à Paul ? On le cherche toujours.

Compositions : Dust Brothers (John King et Mike Simpson) et Beastie Boys (Michael "Mike D" Diamond - Adam "MCA" Yauch · Adam "Ad-Rock" Horovitz) Sortie : 1989 – Capitol/EMI - Photographe : Jeremy Shatan

Le Comptoir du disque 2, Place Pétrarque - 12, rue de la Petite Loge - 34000 Montpellier ✆ 04 67 60 91 71 - contact@lecomptoirdudisque.fr


OPÉRA NATIONAL ET ORCHESTRE NATIONAL

THÉÂTRE DES 13 VENTS

DE MONTPELLIER LANGUEDOC-ROUSSILLON

THÉÂTRE DE VILLENEUVE-LÈS-MAGUELONE

MONTPELLIER DANSE CENTRE CHORÉGRAPHIQUE NATIONAL DE MONTPELLIER LANGUEDOC-ROUSSILLON

MUSÉE FABRE

DOMAINE D’O CARRÉ SAINTE-ANNE GALERIE SAINT-RAVY

CARRÉ RONDELET

FESTIVAL DE RADIO FRANCE ET MONTPELLIER

TRIOLETTO

MONTPELLIER À 100%

PAVILLON POPULAIRE

PRINTEMPS DES COMÉDIENS

HYBRIDES

PASS’CULTURE

LA CHAPELLE

CINÉ-CLUB JEAN VIGO

THÉÂVIDA

LES INTERNATIONALES DE LA GUITARE ARABESQUES

FESTIVAL DE THAU FEST’AFILM

CINÉMA LE ROYAL

CINÉMA UTOPIA

SCÈNE NATIONALE DE SÈTE ET DU BASSIN DE THAU

ZAT

QUAND JE PENSE À FERNANDE

MINE DE RIEN

CINÉMA MUNICIPAL NESTOR BURMA

Infos et vente aux kiosques Pass’Culture : www.crous-montpellier.fr

THÉÂTRE JEAN VILAR THÉÂTRE PIERRE TABARD

FESTIVAL INTERNATIONAL DU CINÉMA MÉDITERRANÉEN DE MONTPELLIER

CINÉMA DIAGONAL CAPITOLE

THÉÂTRE LA VISTA + DES OFFRES ET DE NOMBREUX AVANTAGES

CINEMED

JAM THÉÂTRE DU HANGAR

THÉÂTRE JACQUES CŒUR

VICTOIRE 2 ROCKSTORE

THÉÂTRE GÉRARD PHILIPE

LA VIGNETTE

THÉÂTRE DE L’UNIVERSITÉ PAUL VALÉRY

SECRET PLACE ANTIROUILLE

* Dans la limite Des places Disponibles

Pass’culture, le bon Plan ! 3,70 € la Place de cInéma, de 5 € à 10 € la Place de concert ou de sPectacle

le Pass’culture coûte 9 €. Il est réservé aux étudiants.

ALL ACCESS



Lets Motiv Montpellier LM 35