Page 1

n°17 / mars-avril 2010 / GRATUIT

méditerranée Cultures et tendances urbaines


Sommaire

© Bruno Morandi/LightMediation // Yolande Moreau et Gérard Depardieu © Mammuth // © Clemens Behr

Let’smotiv - mars-avril 2010 #17

8 édito

10

News 18 Portfolio Brian Walker

26

Rencontre Géraldine De Marjerie : danse avec les looks

32 Reportage Les couleurs de Holi

40 Mode Dressing project by Nicolas Fleure

50

Musique Sourya, Garorock, Printemps de Bourges, Smooth, Printival, Peuple de L'Herbe, TILT Festival

66 Cinéma Mammuth, Moon

70

Portfolio Clemens Behr 76 Exposition MRAC, Festival Delco, Tomi Hungerer, BD Aix 86 Spectacles Hybrides, Mefistofele, GRIM, Sans Objet, Carnaval de Martigues 102 Littérature Le Printemps des Poêtes

104

Chroniques livres, cd, dvd, jeux vidéos

110 Agenda concerts

126 Electro & clubbing 130 Décryptage


Let'smotiv Méditerranée BP 2172 - 34027 Montpellier Cedex 1 Tél : +33 467 63 15 62 - Fax : +33 499 61 51 12 redaction.med@letsmotiv.com Let’smotiv Méditerranée est édité par la S.a.r.l. Plus2média, membre du réseau Let’smotiv Magazines Rédaction : Ludovic Deleu - redaction.med@letsmotiv.com agenda : Caroline Page - agenda.med@letsmotiv.com Graphiste : Fabien Guiraud - contact@fabulousdesign.fr Publicité : Nicolas Laboucarié - pub.med@letsmotiv.com antenne marseille : Sandra Ernandez letsmotiv.marseille@1001media.fr

Ont collaboré à ce n° : Thibaut Allemand, Clemens Behr, Emma Belasco, Bobie, Carisse Busquet, Céline Cauvi, Léa Daniel, Mathieu Dauchy, Nicolas Fleuré, Carole Lafontan,Valérie Lassus, Jean Marron, Nicolas Mathé, Laetitia Médioni, Bruno Morandi, Baptiste Ostré, Fabien Pomiès, Gaëlle Reynaud, Maxime Rockatansky, Alex Terror, Eric Truffade, Brian Walker. Couverture : Brian Walker, www.lickthesun.com

Let’smotiv est une publication d’Urban Press, www.urban-press.com 18 rue des Couteliers - 31000 Toulouse Tél : +33 561 14 03 28 - Fax : +33 561 14 25 22 - info@urban-press.com Directeur de la Publication : Laurent Buoro Directeur du Développement : Loïc Blanc Rédaction nationale : redaction@letsmotiv.com Rédacteur en chef réseau : Nicolas Pattou Rédactrice en chef adjointe : Léa Daniel Secrétaires de rédaction : Carole Lafontan, Judith Oliver Direction Artistique : pao@letsmotiv.com Cécile Fauré, Christophe Gentillon

Let’smotiv Toulouse

18 rue des Couteliers - 31000 Toulouse Tél : +33 561 14 03 28 - Fax : +33 561 14 25 22 redaction.tlse@letsmotiv.com

Let’smotiv Lyon

5 place Louis Chazette - 69001 Lyon Tél : +33 482 53 05 71 - Fax : +33 482 53 05 70 redaction.lyon@letsmotiv.com

Let'smotiv Bordeaux

31-33 rue Buhan - 33000 Bordeaux Tél : +33 556 52 09 95 - Fax : +33 556 52 12 98 redaction.bordeaux@letsmotiv.com

Publicité Nationale : Stéphanie Ganet, +33 561 14 78 37 pub@letsmotiv.com Régie publicitaire : Proxirégie : salvatore@proxiregie.fr Administration : adm@urban-press.com Impression : Imprimerie Ménard, 31682 Labège Papier issu de forêts gérées durablement

Let’smotiv Lille

114 rue Barthélemy Delespaul - 59000 Lille Tél : +33 362 64 80 09 - Fax : +33 362 64 80 07 redaction.nord@letsmotiv.com

Let’smotiv Bruxelles

114 rue Barthélémy Delespaul - F-59000 Lille Tél : +33 362 64 80 09 redaction.bruxelles@letsmotiv.com

Let'smotiv Portugal

Rua Ofélia da Cruz Costa, 922, 2°dto, 4455-138 Lavra Tél : +351 968 604 752 revista.sai@letsmotiv.com

www.letsmotiv.com L’éditeur décline toute responsabilité quant aux visuels, photos, libellé des annonces, fournis par ses annonceurs, omissions ou erreurs figurant dans cette publication. Tous droits d’auteur réservés pour tous pays. Toute reproduction, même partielle, par quelque procédé que ce soit, ainsi que l’enregistrement d’informations par système de traitement de données à des fins professionnelles, sont interdites et donnent lieu à des sanctions pénales. Magazine gratuit - Membre de l’OJD, Bureau de la presse gratuite d’information. Ne pas jeter sur la voie publique.


En bref…

Tremplin Milonga © D.R.

Tremplin Milonga Loin d’être un simple concours corporate en forme de crash-test de son matériel en live, le tremplin de la célèbre chaine d’instruments de musique s’installe dans le paysage français des meilleurs dispositifs d’aide aux groupes émergents. En effet avec plus de 1000 musiciens inscrits en 2008, 30 000 votants sur le site, une web radio et des concerts de sélections organisés en battle de mars à juin dans les magasins en région (Nîmes et Marseille pour chez nous), Milonga met tout en place pour que les musiciens indépendants puissent exprimer leur talent, découvrir la professionnalisation et que la finale à la Cigale fasse sortir une nouvelle pépite. ❥ Inscriptions et votes sur www.tremplin-milonga.com

L’affaire tourne au sale ?

© DR

Télex

On savait Tintin un tantinet ethnocentrique, voici que sa famille joue la censure. Les éditions Moulinsart s’acharnent en effet contre Gordon Zola, l’auteur d’une série de romans parodiques intitulée Les aventures de Saint-Tin. À l’issue d’une saga... judiciaire cette fois, le tribunal a débouté les accusations de contrefaçon et de plagiat pour ne garder que le « parasitisme  ». L’auteur de L’ire noire, Saint-Tin au Gibet, du Crado Pince Fort ou encore de L’Affaire tourne au sale a fait appel au nom du droit à la parodie. ❥ www.leopardmasque.com

L’armée de l’air américaine a dû retirer une campagne télévisée qui utilisait abusivement un titre des White Stripes. Le duo refuse que « Fell in Love with a Girl » encourage « le recrutement dans une guerre qu’il ne soutient pas », sans préciser s’il s’agit du conflit en Irak ou en Afghanistan.


Où sont les femmes ? Le mois de février a été fécond en recherches fantasques sur la gent féminine. On a ainsi appris, grâce à deux universités australiennes, que le nombre d’amants d’une femme tient moins à sa beauté qu’à la diversité de ses gènes (dits CMH). Quelques jours plus tard, un tout autre sondage, anglais celui-ci (Philips Sensual Massagers), confirmait les talents prophétiques de Lio : les brunes embrasseraient mieux (51 %) et seraient plus douées pour la conversation (63 %). L’on désespérait de découvrir quelque chose de sérieux quand sortit une étude sur les entreprises du CAC40, prouvant que plus la direction est féminisée, plus l’entreprise est performante. À retrouver dans la revue du CNRS, Travail, genre et sociétés. Ouf !

© Elliott Erwitt, Magnum Photos

Un Américain à Paris

Big bazar

Alors que l’Agence Magnum vend ses archives pour assurer son avenir, Elliott Erwitt, l’un de ses plus illustres représentants, expose à Paris. Un retour à la maison pour cet Américain de 81 ans, fils d’immigrés russes, né en France. Doté d’un sens de la dérision féroce, Erwitt a été portraitiste de stars, photojournaliste, avant de se distinguer avec de surprenants clichés de chiens. Personal Best, sélection de ses œuvres favorites, est à voir à la Maison Européenne de la photographie (MEP) jusqu’au 04.04. ❥ www.elliotterwitt.com

Belle initiative au restaurant L'Episode du côté des Arceaux (Mtp) puisque se déroulera dimanche 11 avril la première édition de Bazar au Brunch!, soit une attrayante proposition mêlant brunch, vidéos et brocante. On pourra ainsi se délecter d'une savoureuse collation tout en regardant un florilège de vidéos colorées et ravissantes venus du Monde entier et en chinant paresseusement. Un beau moment à taille humaine en perspective, l'équipe nous réservant de plus une petite surprise pour les enfants.

Le Mandala fête ses 25 ans ! 3 soirées au programme : les 5, 6 et 7.03. Entrée libre sur invitation. www.lemandala.com // C’est la révolution dans les toilettes : un supermarché de Grande-Bretagne commercialise du papier toilette enrichi en cachemire. À 2,60 € pièce, c’est toujours moins cher qu’un pull ! Pas très classe, mais tout confort.

news |

11


news |

12

L’Islande, nouvel Eldorado ? Le monde du journalisme, en perpétuelle quête de liberté et d’indépendance, aurait-il trouvé son Eldorado en Islande ? Le Parlement islandais réfléchit à la question en examinant un projet de loi (IMMI : Icelandic Modern Media Initiative) visant à renforcer la législation sur les libertés de la presse sur Internet. De facto, il s’agit surtout d’attirer groupes de presse et journalistes étrangers afin de rétablir l’économie du pays, frappé de plein fouet par la crise. Soutenu par le célèbre site de scoops Wikileaks, le texte prônerait, entre autres, une protection accrue des sources sur la toile, ainsi que l’interdiction pure et simple du filtrage. Par ailleurs, Alain Genestar prendrait déjà des cours d’islandais.

Bouche à oreille

Babel Med Music

Une envie d'écouter différemment de la musique ou plutôt de la déguster ? Pourquoi pas tester les soirées Mix en Bouche. ces rendez-vous nomades sur Marseille regroupent mélomanes et gastronomes dans des ambiances plus festives qu'autour d'une simple table de restaurant. A chaque session, un nouveau chef est aux manettes pour composer un menu découverte élaboré à prix raisonnable, tandis qu'aux platines un Dj assure le service en sélectionnant ses meilleurs crus. Bon appétit ! Prochain rendez-vous le 02 Avril au Oogie lifestore. ❥ mixenbouche.com

Depuis six ans la caravane culturelle et économique de la world music se donne rendez-vous dans la cité phoceenne pour tracer son itinéraire à venir. Arche de Noé du métissage, le Dock des Suds accueillera 3000 intervenants et plus de 30 groupes pour 3 jours et 3 nuits de concerts et de rencontres professionnelles fecondes. Un rendez-vous majeur, à partir duquel émergent les sonorités chaloupées des formations qui vont nous faire vibrer et transpirer pour l’année à venir. ❥ www.dock-des-suds.org

Télex

34 tours, le dispositif départemental héraultais qui a pour objectif d’aider à la professionnalisation des groupes de musiques actuelles du département lance son appel à candidature pour l’opération 2010. Au bout pour les gagnants, de la formation et des concerts avec des têtes d’affiches. Infos sur www.addm34.fr


news |

14

Desperate housewife Le jour, c’est une table basse comme une autre. Idéale pour une tea party entre amis. Le soir, on range le service en porcelaine car Home Disco sort le grand jeu ! Des rayons laser, des fumigènes à gogo, des enceintes haute-fidélité... il n’y a plus qu’à brancher un iPod et c’est parti pour une nuit de folie. L’auteur de cet objet futuriste n’est autre que Moritz Waldemeyer, ingénieur et designer bien connu pour ses collaborations avec Bono, Rihanna ou plus récemment avec Ok Go. Sa passion... les Leds. Ces petites lumières nouvelle génération qui consomment peu d’énergie. Cette disco table a été créée en réponse à un challenge créatif lancé en décembre dernier par le magazine Wallpaper*. Attention, danseuse non fournie ! ❥ Prix sur demande.

Un grand bond en avant En novembre 2009, c’est l’euphorie. Supra crée l’événement dans le petit monde de la sneaker. La marque de footwear annonce que la Skytop a pris quelques centimètres (ciel !). Son nouveau profil devrait faire des jaloux sur le marché : protection contre le froid, flexibilité maximale pour faire corps avec son skate, caoutchouc vulcanisé... Trois coloris sont proposés. Ils ne sont pas faciles à trouver et encore moins à porter. ❥ Skytop II, de Supra : 109 € pour les noires ; 139 € pour les 2 bleues et les blanches.

Hissez le pavillon ! On avait aperçu des docks iPod en forme de gramophone, mais celui-ci dépasse toutes nos attentes ! Cette création signée Matt Richmonds, directement inspirée des appareils de la belle époque, cultive habilement une vraie fausse usure. Ce bijou n’est, hélas (temporairement) plus disponible. ❥ iVictrola Gramophone, 425 $ pièce.


news |

16

À géométrie variable Pour la petite marque Spinthread, la recette du bonheur tient à quelques fils de coton et une toute petite chaînette. Travaillés par des orfèvres, ces matériaux bruts deviennent des bijoux poétiques. Colliers, broches... même les plus rétives se laisseront hypnotiser par les motifs géométriques en trompe-l’oeil fabriqués main par Marañón. ❥ Bijoux par Spinthread sur Etsy ou Flickr.

Mon oeil ! Bless – duo terrible made in Berlin – a conçu une collection de vêtements et d’accessoires printaniers mêlant l’insolite et l’insolent. Ines Kaag et Désirée Heiss détournent les codes et s’en amusent. La chemise se greffe au t-shirt, le col tailleur au pull trop long... les lunettes ne laissent rien filtrer, mais donnent à voir ! Union et opposition, voilà les thèmes qui ont inspiré leurs créations. Oserons-nous ? ❥

Lunettes, de Bless : 255 €.

Souvenir, souvenir

Vintage, rigolo, décalé... ces cadres photo vous détourneront de vos écrans plats souvent trop fades. Et pour une fois, c’est vous la star du programme ! Soapstar Frame sur Urban Outfitters, environ 20 €.


3!%:

* !##53%

6%.$2%$)-!) ( :%.)4(35$-/.40%,,)%2

2ENSEIGNEMENTS#%nWWWTICKETSUDCOM

,/#!4)/.3&.!#n#!22%&/52n'³!.4n-!'!3).35 %52-). n777&.!##/777!,)!3 02/$5#4)/.&2 %4$!.3,%30/).43$%6%.4%(!")45%,3

16Art

,ICENCES

WWWSAEZMU


Les couleurs de Holi texte ÂŹ Carisse Busquet photos ÂŹ Bruno Morandi/LightMediation


reportage |

19

Uttar Pradesh, Fête de Holi, Fête de la couleur et du printemps qui célèbre les amours de Krishna et Radha.


reportage |

20

La seule évocation de ce nom fait naître un sourire sur le visage de tout Indien, car c'est de loin la fête la plus débridée du calendrier hindou. Ancienne célébration agraire, Holi a conservé de son lointain passé de bacchanale printanière, le goût des excès et des sous-entendus grivois. Iconoclastes, ces festivités brisent les tabous et les conventions en inversant les rôles rigidement fixés par la société de castes. Plongée dans l'ambiance haute en couleur de cette parenthèse enchantée.

L

a fête célébrée dans toute l’Inde du Nord dure généralement deux jours. Les réjouissances à proprement parler commencent le second jour, baptisé dhulheti. C'est alors l’apothéose. Dans tous les villages et petites villes de cette région, des foules énormes se rassemblent devant les temples. Depuis les toits et les étages des maisons, les habitants lancent des poignées de pigments sur les passants, qui rétorquent et badigeonnent leurs voisins. Des nuages verts, jaunes, rouges, mauves et bleus se répandent dans l’atmosphère. Hommes et femmes, méconnaissables sous cette pluie de couleurs, ressemblent à des personnages de contes de fées perdus dans un décor irréel. Devant le parvis des temples, dans une nuée polychrome, les fidèles honorent la Krishna, mains levées, esquissant le très beau geste du namaste avec leurs paumes jointes. Il règne au sein de cette foule une atmosphère empreinte de gaieté bruyante et de dévotion intense. Dans ce curieux

mélange de déchaînement et de recueillement, la joie est palpable.

La Lutte des castes Et pour cause. Lors de cette fête, nul ne doit s’offusquer d’être chahuté ou rhabillé en arc en ciel, exception faite des personnes âgées. Holi est considérée comme la fête des shudras, ces Indiens de caste inférieure qui forment la majorité de la population hindoue. Les shudras, souvent opprimés, couvrent de pigments les Hindous des plus hautes castes, parfois dans un flot d'insultes, renversant ainsi les rôles. Le temps d’une fête, l’ordre social, la hiérarchie et le pouvoir établis sont sapés, comme l'indique le principal adage de la fête : « le tyran est tyrannisé et le seigneur est rabaissé ». Cette inversion des rapports de force s'applique également aux femmes, habituellement calmes et dociles. Lorsqu'elles entrent dans le jeu, elles se défendent bec et ongles, malmènent les hommes à grands renforts de bâtons et de poudres colorées. >


« L'extrême hiérarchisation de la société s’estompe sous une averse de couleurs vives. » Celles qui osent s’aventurer à l’extérieur sont souvent la cible de plaisanteries grivoises et d’attouchements plus ou moins osés. Car la « folie d’Holi » débouche parfois sur une certaine permissivité et licence sexuelle. En effet, les Hindous célèbrent non seulement la victoire du bien sur le mal, mais aussi les jeux amoureux de Krishna, considéré par les Hindous comme le protecteur des pauvres. Frivolité, insouciance... l'extrême hiérarchisation de la société s’estompe sous une averse de couleurs vives.

La peau de Krishna Selon le Bhagavata Purana, le dieu Krishna, — huitième manifestation de Vishnou — serait né à Mathura. Pour les krishnaïtes fervents ou bhakta, Holi commémore les badinages de Krishna, le divin adolescent, avec les gopi (jeunes gardiennes de vaches). Selon une légende populaire, Krishna déplora un jour, devant sa mère, le fait d’être doté d’une peau sombre qu’il comparait non sans gêne au teint clair de Radha, son amante. La mère du jeune dieu enduisit alors le visage de Radha de poudre vermillon, inaugurant ainsi le jeu des couleurs. >


reportage |

26

Aussi, pendant plusieurs jours d’affilée, des processions, accompagnées de danses populaires, se rendent dans les nombreux temples du Braj Bhoomi dédiés à Krishna. Les bumb, énormes tambours, rythment les chants de Holi, célébrant l’amour éternel de Krishna et de Radha. Ils sont fréquemment interrompus par les participants qui hurlent à l’unisson les noms de Radha et Krishna : « Shri Radha ! » « Shri Krishna ! »

United Colors Jadis les Indiens utilisaient des couleurs végétales, censées posséder des vertus médicinales. Aujourd’hui, elles sont presque toutes chimiques... et parfois toxiques, ou point de provoquer allergies intoxicales et d'endommager l’épiderme. Mais les jeunes se livrant à ces joutes chromatiques ne semblent guère s’en soucier. Et s’enduisent le corps avec une énergie et un enthousiasme toujours intacts. En

mars, mois qui marque le début de l’éphémère printemps indien, il fait déjà très chaud. Pour étancher leur soif, les participants absorbent de grandes rasades de thandai, un cocktail rafraîchissant. Sous sa forme officielle, il s'agit d'un mélange d’eau, de lait, d’amandes, de pétales de rose, de graines de pavots, de cardamome et d’anis. Mais les jeunes Indiens ajoutent souvent une forte dose de bhang (décoction de feuilles de marijuana pilées) ou de l’alcool. La fête ne dure jamais trop longtemps, en fin de matinée ou en début d’après-midi, les groupes commencent à se disperser ; les jeunes rentrent chez eux, parfois en titubant, afin de récurer énergiquement les traces de tout débordement... Les pigments nettoyés laissent alors apparaître les vrais visages des shudras, qui retrouveront leur place tout en bas de l’échelle de la société indienne. /


Clemens Behr 3 D, installation, graphisme // Dortmund, Allemagne // www.clemensbehr.com

Happy origami Vous voulez faire plaisir à l’artiste allemand Clemens Behr ? Offrez-lui des déchets : boîtes en carton, bons vieux scotchs bien épais ou même sacs poubelle. Il transformera cet improbable stock en œuvre d’art éphémère. À tout juste 24 ans, cet étudiant en design graphique cite le mouvement dada, Marcel Duchamp ou Kurt Schwitters comme références. Et dresse un pont solide entre l’Arte Povera (ses installations sont toujours composées de matériaux pauvres « au charme esthétique particulier »), le street art novateur de Blu et le graff en 3D de Daim. Un joyeux bordel coloré, explosif même. Un véritable maillon fort entre l’ingéniosité du design motion de Pierre Vanni et l’onirisme des bricolages du génialissime Michel Gondry. Comme ce dernier, Clemens Behr préconise une spontanéité à toute épreuve, reconnaissant se passer de croquis pour mieux suivre l’image qu’il a en tête. Cette démarche caractérise d’ailleurs tout son cheminement artistique. Au détour d’une rue ou dans l’intimité d’une galerie, il construit son monde avec le cœur, à la manière d’un enfant qui jouerait avec des montagnes de Lego®. Baudelaire a écrit : « Le génie, c’est l’enfance retrouvée à volonté ». Cet adage a, sans aucun doute, trouvé son incarnation en Clemens Behr. /

texte ¬ Carole Lafontan

texte ¬ Carole Lafontan


portfolio |

29

â?– Remember Tomorrow, Barcelona (2009)


1 1. 3. Dark graffiti scenes - 2. Logo par bishop pour le site toutpourlesyeux.com â?–


2

3

4

❖ 1. Autoportrait, Barcelona (2009) - 2. Sans légende - 3. Installation, pour fêter les 10 ans du magasin The Mazine, Mülheim, Allemagne - 4. Mur réalisé pour Zooom Prod., Salzburg (Autriche)


1

2

❖ 1. Installation en extérieur, Barcelona (2009) - 2. Installation dans le métro, Barcelona (2009) 3. Installation en extérieur, Barcelona (2009)


3


musique |

34

propos recueillis par ¬ Hakima Lounas photo ¬ Sourya © Eglantine Aubry

Sourya Euro-stars

Sourya n'est ni une championne de patinage artistique, ni la nouvelle chanteuse à la mode à Damas. Non, Sourya c'est le groupe parisien qu'Alan McGee, patron de Creation Records et leader d'opinion s'il en est, décrit comme le meilleur groupe français actuel. Vous l'aurez compris, la pop mélancolique du quatuor aura séduit les angliches avant nous (déjà 30 dates au compteur dans la perfide Albion). Calé sur le réseau de Greenwich, Let'smotiv donne la parole aux auteurs du vibrant Dawdlewalk. Comment définissez-vous votre musique ? On associe des sons acoustiques à une production électronique. Comme, on écoute beaucoup d'électro, cela nous semble naturel... On est de vrais nerds ! Notre studio, c'est comme un laboratoire dans lequel on passe notre temps à triturer des sons. Pendant que vous cherchiez un label, les baby rockers vendaient leurs disques par milliers. Pas trop dégoûtés ? Au début, oui. Comme on ne joue pas la même musique que ces groupes, les

maisons de disques ne s'intéressaient pas trop à nous. Mais dans l'absolu, c'est pas plus mal, en sortant notre disque plus tard, on ne s’est pas fondu dans la masse. Et les journalistes sont d'ailleurs plutôt enthousiastes. Les majors vous reprochaient notamment de chanter en anglais... Oui... Au moment d'écrire les chansons, l'anglais est venu naturellement. Certaines maisons de disques nous ont demandé de tout traduire. On a refusé. Pas question de faire des concessions !


« Content d'avoir le même problème que Benabar ! » En live, vous utilisez une Nintendo DS. C'est votre petit côté kids ? Quand on tournait en Angleterre, on a dû trouver un moyen de voyager léger pour limiter les dépenses. Julien a pris un ordinateur et un petit synthé, Rudy aussi tandis qu'Arnaud avait sa boite à rythmes. Et moi (ndlr Sourya), j'ai découvert le programme synthétiseur de la Nintendo DS. C'est venu comme ça et maintenant c'est de notoriété publique. ❥

Pour ou contre le piratage ? Quand l'album est sorti, j'attendais qu'une chose : qu'il soit piraté ! Pour l'instant on est vraiment dans une phase où ça nous permet de nous faire connaître. Un mois après la sortie, on le trouvait en téléchargement sur Internet. J'étais vraiment content. Content d'avoir le même problème que Benabar (rires) ! Finalement, les gens viennent plus nombreux aux concerts, et Sourya en live, pas moyen de le pirater... /

Sourya : Dawdlewalk (Massive Central/Discograph) Disponible Le 12/03 au Cabaret Aléatoire à Marseille (dans le cadre des Outerspace Series #2) Le 26/03 à Victoire 2 à Montpellier


événement |

36

textes ¬ Celine Cauvi, Ludovic Deleu et Alex terror photo ¬ Duchess Says © D.R.

On ne s'en lasse pas. Chaque mois d'avril (le 14ème désormais) le Garorock hurle de plus en plus fort. Soit une programmation toujours plus pléthorique, fourbu, fourni et foreuse, qui brasse les genres avec une singulière irrévérence. Mini sélection en forme de quartet, anti exhaustive mais non moins alléchante.


Mr oizo [electro] Pour le grand public, Monsieur Oizo se résume à Flat Eric, cette petite marionnette jaune fan de techno qui lui vendit des "blue jeans" à la fin des 90's. Pour le neoclubber, c'est le pote de Justice, affilié Ed Bangers et pourvoyeur de breaks particulièrement abrasifs. Pour le cinéphile, le plumitif électrique reprend son blase et signe Quentin Dupieux des films atypiques, cauchemars hilares répondant aux titres laconiques de "Mon Film", "Steak" et "Rubber" (son nouveau film à sortir cette année, soit l'histoire d'un pneu vengeant son peuple massacré. Oui, un pneu). Une valse des étiquettes faisant du monsieur un artistes des plus passionnants en cette période de frilosité artistique. Démonstration sur scène, là où l'énergie de ce drôle d'oiseau se fait déflagration sonique.

hypnotic brass ensemble [hip hop jazz] C'est une histoire de famille. Une épopée qui réunit sous le signe des cuivres les huit fils du musicien jazz Phil Cohran, multi-instrumentiste de Sun Ra dans les années soixante et mentor des Earth Wind and Fire. La fanfare cultive le groove d'une passion héritée, et soulève de forts accents hip hop soul, résolument modernes. Du jazz au rocksteady, la révolte des banlieues s'exprime, résignée, parfois triste. Les cuivres et les percussions font monter la pression et assurent des mélodies enjouées très chaloupées, pour faire vivre l'espoir. La batterie, seul membre extérieur au clan familial, est très soutenue et les cymbales sont explosions. Lorsque l'un des cuivres entame un solo, les autres sont groupés et font trainer les notes comme un escadron prêt à partir au combat, d'un seul homme.

Garorock du 02 au 04/04 à Marmande (47) Vendredi 2 : Popof Live / Pendulum Dj Set / Raggasonic / Archive / Mickey 3d / Nouvelle Vague / Cea / Le Matos Le Peuple De L’herbe / Heavy Trash / Izia / Solillaquists Of Sound / Scratch Perverts / Deliquent Habits / Pony Pony Run Run / Poni Hoax / Krazy Baldhead / Casa Crew… Samedi 3 : The Whip / Mr Oizo / Wax Tailor / Ghinzu / Alpha Blondy


évènement |

39

mos def [rap]

heavy trash [rock'n'roll]

Parmi le colossal contingent rap (De la Soul, Delinquent Habits, Sollilaquists, Beatnuts, Antipop Consortium (sans parler des dérivations hip hop de Wax Tailor, Pone ou Doctor Flake) Mos Definitely est sans conteste l'attraction majeure du week-end. Elevé au biberon flexible de la Native Tongue et aux briques safrané de Brooklyn, Dante Terrell Smith a eu la chance (ou la malchance) de commettre deux méfaits discographiques aux répercussions irrémissibles. Un splendide Black Star en 1998 avec son homie Talib Kweli (sur le feu et regretté label Rawkus) et un Black On Both Sides, l'année suivante, premier solo incandescent, cousu de velours rythmique et d'intelligence verbale. Depuis, il fait l'acteur, change de label toutes les moitiés d'albums et s'essaie aux fusions avec plus ou moins de bonheur (plutôt moins). Reste le live et les planches sur lesquelles Mos Def excelle et irradie.

En vacances prolongées du Blues Explosion, Jon Spencer a déclaré sa flamme rockabilly à Matt Verta- Ray (Madder Rose, Speedball Baby). Trois brûlots au compteur en cinq ans, inutile de dire qu’il ne s’agit nullement d’un sport ni d’un passe-temps. Le duo d’essence rare gomina/Gibson est la réincarnation, stupéfiante de classe, de la flamme primitive rock’n’roll. Amours défuntes, riffs assassins, jupes plissées, hymne au cunnilingus (« Gatorade »), si le monde tournait rond, Heavy Trash serait LA religion œcuménique.

Rebelution / The Subs / Don Rimini / Nneka / Java / Danakil / Hypnotic Brass Ensemble / X Syndicate / Duchess Says Miss Platnum / We Have Band / Eiffel / The Heavy… Dimanche 4 : Dj Pone / De La Soul / Mos Def / Sepultura / Renan Luce / Alice Russel/ Doctor Flake / Antipop Consortium / Alborosie / Mass Hysteria / Piers Faccini / Le Catcheur Et La Pute Zenzile / Ce’cile / Zebra Live / Disiz La Peste…


musique |

40

texte ¬ Jean Marron photo ¬ Weepers Circus © Nadia Wicker

10 de cœur Chef d’œuvre en péril, la chanson française indépendante est moribonde, vampirisée par le marketing tv. Les festivals dédiés au style accusent cette baisse de régime et pourtant ils s’avèrent des outils indispensables à l’éclosion des nouveaux talents. Le Printival en est le modèle type, qui voudra insuffler l'esprit créatif et libertaire de Boby Lapointe dans la programmation de sa 10ème édition. Ainsi, le Foyer des Campagnes de Pezenas servira de tremplin aux auteurs compositeurs de la nouvelle scène avec pour chaque soirée deux actes prévues: un plateau "découvertes locales" dès 19h à prix serré (Nicolas Fraissinet, Rue Rouge…) et concert des têtes d’affiches à partir de 21h. Entame en fanfare avec une maousse bing bang soirée d’anniversaire le mercredi où les parrains des précédentes éditions (Anne Sylvestre, Gilbert Lafaille, David Sire…) rendront hommage au maître Boby. Le lendemain, ce sont les chansons tendres et rocailleuses de Loïc Lantoine qui profiteront du passage d’une formation duo à un quatuor plus complet scéniquement avec l’apport des multi-instrumentistes Joseph Doherty et Eric Philippon (ex La Tordue). Vendredi, les Weepers Circus imposeront leur vision tragicomique du monde dans un spectacle musical boosté à l’énergie rock. Poète urbain, Florent Vintrignier quittera samedi la Rue Ketanou pour rejoindre l’avenue de la liberté, là où la circulation sonore sera moins festive mais plus limpide et émancipée. ❥

Printival Boby Lapointe Du 21 au 24/04 au Foyer des Campagnes à Pézenas (34) www.printivalbobylapointe.com


17>20 Spectacles

mars 2010

Concerts

Clip’n’remix

PERPIGNAN

FESTIVAL

Arts numériques

www.tilt-festival.org Hiroaki Umeda > Herbaliser > Cie Adrien M > Yuksek > Mr. Oizo > Khalid k > Le peuple de l’herbe > Niklas Roy > Data ...

T H É A T R E D E L’ A R C H I P E L ÉTABLISSEMENT PUBLIC DE LA VILLE DE PERPIGNAN SCÈNE CONVENTIONNÉE POUR LES ARTS CROISÉS

FEDER


musique |

43

texte ¬ Ludovic Deleu photo ¬ Adrien M © D.R.

Game open Depuis plusieurs années, le festival TILT avait semble t-il anticipé la récente fusion artistique des différents lieux de diffusion et de production de Perpignan en déployant sa vision spectrale d'une création contemporaine et numérique de haute volée. Cette huitième édition mise haut, beau et fort. Certes, sur l'affiche, les cadors des boucles numériques, du groove digital ou des laptops compressés trustent les premier rangs telles d'alléchantes têtes de gondoles. La doublette aromatisée Peuple de l'Herbe/The Herbaliser ou la battle acide Yuksek/Mr Oizo ne sont pas véritablement des exclusivités mais leurs associations sur le même plateau à fière allure. Mais derrière ce finish tonitruant au Médiator, il ne faudra pas manquer d'aller goûter au repos des positions assises des quatres propositions artistiques mêlant (la marque de fabrique du festival) arts vivants et explorations numériques. Après le work in progress de Khalid K le mercredi (donc pour ❥

les enfants aussi), la nouvelle création d'Adrien Mondot et de sa compagnie poursuivra son travail du réhabilitation contemporaine du jonglage, exercice forcément marqué par sa forte image cirquassienne. Un jongleur informaticien qui fera place le samedi à un autre artiste hors- norme, le japonais Hiroaki Umeda, penseur/danseur qui n'a de cesse d'explorer les rapports homme/ machine et excelle dans ses solos en utilisant des lumières artificielles programmées comme autant de compagnons de scène. Une double expérience qui jouira du confort du Théâtre de Perpignan et qui sera la plus belle introduction à une nuit électronique défragmentée.

TILT Festival du 17 au 20/03 à Perpignan - www.tilt-festival.org Khalid L, le 17 (El Mediator). Cie Adrien M, le 18 (El Mediator). Taoufiq IzeddIou, le 19 (Théâtre), Hiroaki Umeda, le 20 (Théâtre). Concerts : The Herbaliser / Le Peuple de l’Herbe / Scratch Bandits Crew / Jessie Evans / Curry & Coco, le 19. Mr Oizo / Yuksek / Data / MeNeo / Curry & Coco / Noblesse oblige, le 20.


musique |

44

texte ¬ Léa Daniel photo ¬ © Greg Brehin

Amicalement votre La promesse d’un troisième album du trio nantais a fait longtemps bruisser d’envie les blogs d’initiés. Et ils avaient bien raison de frémir… Avec The Parade, Smooth continue son humble exploration musicale. En 2006, on leur avait décerné la médaille de la french touch au moment même où leur discographie assemblait délicatement une magnifique mosaïque d’influences aussi diverses que variées. En 2010, Smooth a trouvé son style et n’a pas peur de le graver dans le sillon. Tour à tour physique, organique, électronique ou puissante, leur musique puise ses racines dans le désir que ces trois musiciens ont de nous surprendre. Mélomanes avertis, ils n’hésitent pas à chanter, sampler, composer puis interpréter des boucles mélodieuses au détour desquelles on peut respirer l’air funky des seventies ou l’atmosphère saturée des années rock. « Give me hope, give me wishes,… give me rules, give me limits… », sont les premières paroles d’« Another Life » qui dérive du côté folk de la force et s’écoute au casque, à fond, les cheveux dans le vent ! Guitare, chant, basse, clavier et sampler, sont les cinq branches de la bonne étoile de Smooth qui incarne plus que jamais le mariage insolite des ambitions instrumentales et électroniques. Ce rêve se poursuit sur scène avec une élégante énergie cinétique, cinématographique, systématique. Et leurs tricks marchent à tous les coups ! ❥

smooth Le 07/05 au Cargo de nuit à Arles (13) The Parade (Do you like/Discograph), disponible


L’association Printival présente

2010

PÉZENAS du 21 au 24 avril

Foyer des campagnes Fête des 10 ans avec invités surprises ! Loïc Lantoine Weepers Circus Florent Vintrigner Flow Batlik Zédrus

Rue Rouge Chozpareï C ie du P’tit Vélo Nicolas Fraissinet www.printivalbobylapointe.com

Rens-Rés. > 04 67 210 287


Printemps de Bourges Trampoline sonore texte ¬ Maxime Rockatanskiy photo ¬ Mekanik Kantatik © BRX

Géant protéiforme, le Printemps de Bourges dresse chaque année en ouverture de cession festivalière la playlist de la belle saison à venir. Étoiles de la chanson, challengers de la scène indépendante ou pures découvertes débarquées des quatre coins de l’Hexagone, le Printemps est toujours un label-étalon où les groupes en vogue adorent tester leur potentiel scénique.

Grâce à un savoir-faire organisationnel rodé par 34 printemps, le mammouth bourgeois s’avère totalement inoxydable. à chaque fois qu’on a cru le pachyderme à bout de souffle, rongé par son ton consensuel, il a su rebondir, captant la bande son de demain à la volée et s’ouvrant aux formes musicales innovantes. Encore une fois, ce laboratoire sonore servira de courroie de transmission des nouvelles habitudes de consommation du live des jeunes générations, comme le prouve cette Rock'n'Beat Party protubérante qui fera croiser le fer au rock et à l’électro pendant une nuit durant (Pony Pony Run Run, Vitalic, Mr Oizo, Brodinski…).

Les plus aventuriers n’oublieront pas de faire un tour à l'église Saint-Pierre et sa curieuse programmation neoclassique avant d’aller squatter la salle du 22 de longues nuits durant, pour s’adonner à des expériences sonores radicales : l’abstract hip-hop biotechnologique de Doctor Flake, l’afro-disco synthétique de Gazelle ou le rock déstructuré de Chain and the Gang y seront, entre autres, à voir et à entendre. Mais le Printemps c’est aussi et avant tout le premier tremplin de France avec son fameux réseau découvertes qui permettra à 31 artistes émergents de fouler les planches du festival. 4 groupes de nos régions ont


musique |

47

franchi le cap des sélections. En Paca, grâce au travail de fond de l’UDCM, ce sont 3 formations totalement éclectiques qui rejoindront la capitale du Cher. Si nous serons en terrain connu avec le folk occitan de Sam Karpiénia et la pop juvénile de Quadricolor, les compositions futuristes de Mekanik Kantatik attisent la curiosité. Son installation electro-organique autour d’un piano dérangé promet des com❥

positions fantasques où pop et techno risquent de rentrer en collision. Plus à l'ouest (de la méditerranée), avec ses deux guitares et une batterie, le combo montpelliérain CobSOn est aussi atypique que puissant. Ces riffs de guitares acérés menés par la voix suave d’Anna Muchin sont d’une terrible efficacité et renvoient aux prémices libertaires du rock’n’roll. Rahh lovely !

Le printemps de Bourges Du 13 au 18/04 à Bourges (18) www.printemps-bourges.com Tournée de l'UDCM – Soyez Early (avec Sam Karpiénia, Quadricolor et Mekanik Kantatik) : le 26/03 au Cargo de Nuit à Arles (13) et le 3 avril a l'Akwaba à Châteauneuf de Gadagne (84) www.udcm.net


musique |

48

texte ¬ Celine Cauvi photo ¬ © Gilles Garrigos

Vox populi Audacieux, le son de la tribu Lyonnaise emprunte au hip hop, au jazz, au dub et à leurs ressorts rythmiques, toujours agrémentées de scories cinématiques et autres emprunts télévisuels. Leur nouvel album Tilt, sorti en novembre dernier, est une nouvelle plongée en eaux troubles. Un univers futuriste, planté dans un décor musical industriel, où filent les sonorités funky, les samples et les effets quasi galactiques. Les compositions sont bouillantes et des lignes de basses simples mais efficaces, fidèles à leur recette magique. Ça va vite, ça pulse et l'œillade beat box, assurée par JC001, MC fraichement débarqué de Nothing Hill, permet aux furieux de creuser leurs influences anglo-saxonnes, à la recherche d'un groove haletant. Le Peuple de l'herbe entame une tournée tonitruante, prêt à transporter le public jusqu'aux limites de sa résistance physique. Autour de ses as des platines subtiles et rageuses, la foule retrouve, le temps d'un set, le lien nécessaire pour abolir les frontières de la médiocrité ambiante qu'ils dénoncent. ❥

Le peuple de l'herbe Le 19/03 à El Mediator à Perpignan (festival Tilt) Le 20/03 au Rockstore à Montpellier Le 24/03 au Cabaret Aléatoire à Marseille


Satan l'habite texte ¬ Alex Terror photo ¬ D.R.

Comme chaque année à la mi-mars, le festival Itinérances pose ses valises aux portes des Cévennes et déploie les fastes d'une fête placée sous l'égide d'un cosmopolitisme bon teint. Cette année pourtant, les festivités sentiront le soufre au moins par deux fois...

Décidé à fêter un enfant du pays ayant réussi, Itinérances offre en effet une carte blanche à la maison d'édition Au Diable Vauvert. Belle occasion de fêter les 10 ans de la boutique à cornes et de revoir sur grand écran certaines turpitudes diaboliques parmi les plus marquantes en la matière. Du fondateur Le Diable au Couvent de Méliés à l'iconoclaste El Dia de la Bestia d'Alex de la Iglesia, en passant par l'inoubliable "Exorciste" de William Friedkin (en espérant que ce soit le montage de 73...) et l'invivable Maison du Diable de Robert Wise, un siècle de cinéphilie démoniaque se déroulera sous nos yeux effrayés. Satisfaisant à sa réputation de trublion de l'édition, Au Diable Vau-

vert nous a donc concocté une nuit fort délictueuse qui culminera forcément aux projections de Suspiria de Dario Argento, chef d'oeuvre onirique et ultra sanglant, et de l'étonnant Mais Ne Nous Délivrez Pas du Mal de Joel Seria. Pour son premier film, le réalisateur des fameuses Galettes de Pont-Aven signait en 1970 un drame rural libertaire au final pervers d'une audace folle. Autre soirée à caractère sulfureux (quoique d'un autre genre), celle consacrée au cinéma grolandais et à ses deux plus illustres représentants, Benoit Delépine et Gustave Kervern. Sulfureux car la paire, reine d'un rire à contretemps plein de tendresse à l'égard des freaks de toutes


cinéma |

51

obédiences, a intitulé cette soirée Nuit de l'Identité National Grolandaise. Soit une bien aimable provocation en ces temps de débat national crapoteux. Et comme si une bonne blague ne suffisait pas, ils nous présenteront en avant-première nationale (justement) leur dernier né, ce Mammuth applaudi récemment à la Berlinale, dans lequel se côtoient Gérard Depardieu, Anna Mouglalis, Isabelle Adjani, Siné, Bruno Lochet et leur égérie, Yolande Moreau. Le tout sur fond de retraite dépressionnaire ❥

et de road-movie charentais. Outre le gros morceau que constitue Mammuth, l'amateur pourra se repaître de l'intégrale du duo, puisque la triplette "Aaltra/Avida/Louise Michel" sera projetée au cours de cette nuit où, on l'espère, sera tenu un stand d'informations sur les démarches à suivre pour se faire naturaliser Grolandais. Histoire de joindre l'utile à l'agréable. Car il faut bien l'avouer, leur président est autrement plus fréquentable que d'autres...

Festival Itinérances Du 19 au 28/03 à Alès (30) www.itinerances.org Mammuth de Benoit Delépine et Gustave Kervern - sortie le 21/04


Con comme la Lune texte ¬ Alex Terror photo ¬ D.R.

Tout le monde ne le sait pas, l'industrie du cinéma va mal. Très mal, même. Et si l'année 2009 a été une année record en termes de bénéfices, ne vous y trompez pas, ce n'est que l'ultime sourire du condamné, dernière rémission avant extinction des feux de la rampe. D'où ce requiem pour un con. À les entendre, les grands studios seraient sur le point de mettre la clé sous la porte, saignés à blanc par le piratage. On ne fera pas ici le procès d'un discours nauséeux comme une fin de banquet (où quand les convives, repus, rotent et pètent à table de contentement tout en charriant la qualité du service), l'idée étant plutôt d'illustrer l'indécence de ces cris d'orfraie en s'attachant au parcours d'une production sacrifiée sur l'autel du.... de la... euh, je sèche, là... Moon est un film de science-fiction à petit budget réalisé par Duncan Jones (soit Zowie, fils de David Bowie) commençant en trouble métaphysique « à la Tarkovsky » (la première partie, très Solaris) et évoluant vers le techno-thriller ludique et engagé. Porté par un Sam Rockwell qua-

siment seul(s) à l'écran, le film s'est mis à faire le tour de festivals du monde entier dès la fin de sa production, engrangeant ici et là récompenses et louanges de spectateurs enthousiastes: itinéraire d'un enfant gâté appelant à une sortie en salles remarquée, oserions-nous si le film ne le méritait pas. Mais le film, remarquable, le méritait. Toujours estil que son distributeur, Sony Pictures (pourtant pas le dernier des manchots sur cette planète à gogos), n'a pas vu l'affaire du même œil. Et alors que le bond technologique impulsé par internet pousse à une simultanéité des sorties nationales (en mesure juste et évidente de lutte contre le piratage), Moon s'est vu distribué à la va-que-je-te-pousse, sortant en salles au cours de l'été dernier


cinéma |

53

sur les territoires anglosaxons, puis en DVD dans la foulée à l'automne chez les mêmes. Pour les autres, c'est carnaval. Prenons la France, par exemple. Alors que la presse spécialisée se faisait l'écho des bons retours reçus par Moon dès sa présentation au festival de Sundance en janvier 2009, le film était annoncé sur nos écrans en mars 2010... soit neuf mois après son bal des débutants outremanche et six mois après son premier rip uploadé sur le réseau P2P. C'est un peu ballot, avouons-le. Tellement ballot que le distributeur français, pris d'un accès de lucidité (ou alors peut-être vient-il seulement de découvrir internet), a dé❥

cidé au dernier moment de déprogrammer le film des écrans hexagonaux et de le sortir directement en DVD en juin prochain. Dommage pour un film fort joliment manufacturé qui méritait les fastes larges de nos salles obscures. Alors à Sony et aux autres poussahs de l'industrie, ces quelques vers d'un certain Serge G. : « Sur ta figure blême - Aux murs des prisons - J'inscrirai moi-même : "Pauvre con" ».

PS : à la mémoire de Moon, All The Boys Love Mandy Lane, I Know Who Killed Me et de toutes les autres pellicules de qualité bloquées à nos frontières.

Moon de Duncan Jones (ne sortira pas) en mars 2010.


mode |

54

Anaelle : Robe Shyde (chez E2M@), Emeline :Chemise Sophie, Jeans et ceinture Golden Goose Deluxe Brand (GGBD) Charlotte : Pull Superdry, Ceinture Karen Millen


Photographe ¬ Nicolas Fleuré // Stylisme ¬ Nicolas Fleuré et Emmanuel Delpiroux // Maquillage ¬ Charlotte Descouens Coiffure ¬ Rémi Fournier // Modèles ¬ Anne-Sophie, Emeline, Anaëlle, Charlotte et Margaux

Dressing project


AnaĂŤlle : Combinaison Franklin & Marshall


Charlotte : Pull Superdry, Ceinture Karen Millen, Collants New Look


Charlotte : Débardeur Blend She, Salopette en jeans Notify (à l’Atelier)


AnaĂŤlle : Robe Shyde (E2M@), Collants Dim


Anne-Sophie : Cardigan Hurley, Jeans Bershka, Collants Dim, Escarpins Zara


Émeline : Robe Gestuz (chez Lili Léone)


Anne-Sophie : Veste Kulte (Corezone), Chemise Superdry, Jean Carhartt, Talons Zara


Margaux : Doudoune et short Hurley, Collants American Apparel


BOBO

ient style, vier (Mar ty) all Margerie) et Oli e dans une rdr so dé Géraldine (de du sé et sens maîtri décontraction » bon enfant. e casual wear ambiance « barb


Géraldine de Margerie Danse avec les looks Propos recueillis par ¬ Thibaut Allemand Photos ¬ Olivier Marty

Le Dictionnaire Du Look répertorie, avec ironie, les allures d’aujourd’hui, de la caillera au bobo, du teufeur au punk à chien, de l’emokid au bcbg. Un ouvrage qui a divisé la rédaction. « On nous le présente comme de la pop sociologie ? Et puis quoi encore ? Pourquoi pas de la physique quantique à la cool tant qu’on y est  !?  » s’offusquaient certains. On a donc pris le parti d’en rire, prenant l’ouvrage pour ce qu’il est : une chouette lecture de plage en plein hiver, un livre léger et mordant écrit par des gens sérieux mais pleins d’humour. Puis, on a contacté Géraldine de Margerie. Charmante, sympathique, parfois imprécise, mais enthousiaste. Capable aussi de saillies ultra-parisianistes qui pousseraient l’ironie au stade terminal, si elles n’étaient tristement sérieuses. Converser avec elle, c’est un peu comme s’habiller le matin : il faut trier.

rencontre |

65


EMO

Bling Bling

re

derriè n mal de vivre Elodie cache so . mment effilée va sa e ch mè une

Comment avez-vous eu l’idée d’un tel livre ? Ayant été mannequin pour des marques comme APC ou Vanessa Bruno, je connaissais l’envers du décor. Et puis, j’ai toujours aimé cataloguer les jeunes, les styles, et je me suis rendu compte qu’il manquait un outil pour comprendre d’où venaient ces différents looks, du port du baggy aux chaussures délacées. Dans les années 1980, Hector Obalk, Alexandre Pasche et Alain Soral avaient signé Les mouvements de mode expliqués aux parents. C’est une véritable bible, beaucoup plus sociologique et uni-

Manteau de fourrure, cha înes en or, lunettes de marque : le rappeur ST porte sur lui l'équivalent du PIB de la Côte-d'Ivoire.

versitaire que notre ouvrage (ndlr : n’exagérons pas  !). Avec Olivier Marty, on voulait la réactualiser. Et créer un herbier du look qui recenserait tous les socio-types, mais de façon détachée et drôle, beaucoup plus ludique. Cet humour, était-ce une façon de vous protéger de vos éventuels détracteurs ? Derrière, il y a quelque chose de sérieux. Cela dit, je voulais que ce soit un peu taquin, car cette recherche du look par les jeunes est touchante. C’est important pour eux et ça l’est aussi pour moi.


rencontre |

67

looké-décalé

Alicia ou la Passion de la toile de Jouy, des brillants aux oreilles et des bracelets fantaisie.

sunset beach ée privée. » « Désolé, c'est une soir

« On voulait créer un herbier du look, drôle et ludique. » Cela m’a replongée dans mon adolescence, où il fallait, chaque jour, choisir ses vêtements pour montrer qui l’on est, s’inventer et exister par ses habits. Aviez-vous fixé un quota de profils pour votre livre ? Au début, j’avais relevé plus d’une centaine de socio-types. J’en ai conservé une cinquantaine, et exclu certains, assez isolés et très

urbains. Il y avait de nombreux profils gays, comme la « coiffeuse  », par exemple, qui est le prototype de l’homosexuel de province, avec des mèches, un peu ringardos (rires). Il y avait également « l’hétéronormé », soit un gay qui s’habille comme un hétéro. Comment avez-vous enquêté ? Je suis allée sur le terrain. Je connaissais certains socio-types


rencontre |

68

« Le punk à chien n’est pas facile d’approche. » gays ou bobos dans mon entourage. Mais je suis allée à la rencontre des skateurs, des baby-rockeurs ou des emo. C’était très important de passer quelques aprèsmidis avec eux, d’entendre leur façon de s’exprimer. D’ailleurs, d’une tribu à l’autre, un mot ne veut pas dire la même chose – le squat du baby rockeur n’a rien à voir avec celui du punk à chien, par exemple. Pour les emos, je les ai découverts à Bastille, puisqu’ils y passent leurs journées assis sur les marches. Ils étaient heureux de pouvoir rétablir la vérité sur quelques clichés  : ils véhiculent une image morbide alors que ce sont des gamins épanouis ! Des clichés que vous entretenez vous-mêmes, en transcrivant leurs citations en langage sms… Oui, mais ils ont tous des blogs, et écrivent tous comme ça. C’est la génération « Kikoolol », ils ne sont pas illettrés, mais écrivent n’importe comment ! Y a t-il eu des tribus plus difficiles à joindre ? Le punk à chien n’est pas facile d’approche, mais un ami bosse dans le milieu associatif, et j’ai pu en rencontrer certains. Bon, j’avoue que pour les cailleras, en

tant que fille, on n’a pas hyper envie d’aller traîner en cité. Et c’est par le biais de Mohamed, qui pose dans la catégorie rappeur bling bling, que j’ai pu faire connaissance avec des amis à lui. Et c’était super, car la caillera qui pose dans le livre est très drôle, avec beaucoup de recul sur sa culture, adorable, gentil et bien élevé (ndlr. incroyable !). Ce sont les deux seuls socio-types que j’ai eu du mal à appréhender. Quel socio-type ne pouvez-vous pas supporter ? Les « sunset beach ». Voir quelqu’un avec une Rolex et des lunettes Dolce&Gabbana, ça m’effraie un peu. C’est très drôle de voir des gens se dire branchés, alors qu’ils ont tout faux. Justement, le no-look n’est-il pas traité avec un peu de mépris ? Pas du tout, c’est de la taquinerie. J’adore le « no-look » aussi. La majorité des gens sur terre est « nolook  » et on l’est tous à nos heures. Le «  no-look  » est plus libre, et ne mise pas sur l’apparence pour exister. On peut évidemment penser, au premier abord, qu’il est sans saveur et sans conversation. Mais chaque personne est merveilleuse (sourire ironique) !


Punk à chien Luc, jamais sans son chie

n.

Quelles sont vos prévisions pour les six mois ou l’année à venir ? Le filon baby rocker est épuisé, laissant place à d’autres branches du rock. Tout ce qui est redskin, ska ou rockabilly va cartonner. Les redskins et rockab’ d’aujourd’hui ont quarante-cinq ans, mais on voit de plus en plus de mômes de dix-sept ans en Fred Perry et consorts. Je ne parle bien sûr que de modes populaires, sous les projecteurs. Le « looké-décalé » va perdurer, ainsi que « l’ultra classique », ce que les magazines féminins appellent le tradi-branché. Je déteste cette appellation, c’est un mélange entre un look sophis❥

baby-rockeur mine décoiffée : T-shir t déchiré et ti indemne sor pas st Arthur n'e de son week-end.

tiqué moderne et un classicisme BCBG – comme dans les films de Claude Sautet, en somme ! En conclusion, quelle est la différence entre la mode et le look ? Le look est une réappropriation subjective de la mode ou comment un individu écrit sa propre mode en s'inspirant ou non des tendances du moment. Il a davantage à voir avec une personnalité, un style qu'avec un phénomène de société. La mode est une tendance universelle vestimentaire, matérielle, intellectuelle, à une époque donnée à laquelle on choisit ou non de se plier. /

À lire / Dictionnaire Du Look, Géraldine de Margerie (texte) et Olivier Marty (photos), éd. Robert Laffont


portfolio |

70

Brian Walker Photographie, graphisme // Australie // www.lickthesun.com

texte ¬ Youness Hamelat

Like a robot À l’ère du numérique, tout semble possible. On « Photoshop(e)®  », on agrandit, on retouche, on efface tout et on recommence. Une méthode «  tableau magique » qui permet certainement aux pseudo photographes de pulluler. Discerner le bon grain de l’ivraie relève de la haute voltige, mais il y a des indices qui ne trompent pas. Comme chez Brian Walker, qui signe notre couverture, ce mois-ci. L’Australien fustige avec brio, et non sans humour, toute une iconographie populaire autour de la publicité et de l’évolution de la mode. Un peu à l’image de David Lachapelle, dont 1 il avoue s’inspirer. La femme-objet y apparaît sous des angles surréalistes, tantôt poupée, tantôt mannequin ou automate. Réducteur ? C’est normal, le photographe joue la carte de la provocation jusque dans les mises en scène colorées et décalées des corps, souvent peu vêtus, immortalisés dans des postures étranges. Affichée sous un abribus, l’image donnerait de l’urticaire à n’importe quelle Isabelle Alonso. Et pourtant, entre irrationnel et hyperréalisme, derrière ses images parodiques, une dimension féministe ne semble pas exclue. De là à voir Walker comme un chantre de la cause féminine... il n’y a qu’un pas que l’on n’osera guère franchir. /


2


3


4


5


6

❖ 1. Greasy Spoon, 2007 / 2. Send and Receive, 2008 / 3. Redrum, 2007 / 4. Lipstuck, 2007 / 5. Batteries Included, 2006 / 6. Fifty Lashes, 2007 / 7. Noodle Philosophy, 2007


7


La tour de Babel texte ¬ Maxime Rockatansky photo ¬ © Cocktail Designers, Précisions sur les vagues #2

Avec deux expositions imposantes qui flattent la rénovation d’un nouvel espace, le Musée de Sérignan affiche ses ambitions de tout nouveau Musée Régional d’Art Contemporain pour devenir une tête de pont de l’aménagement culturel en région Languedoc. Une volonté politique forte au service d’une idée folle : implanter durablement un centre d’art contemporain majeur loin de la métropole.

Déjà correctement pourvu avec ses 2000 m2 d’espaces d’exposition, de cabinets d’arts graphiques ou de salles vidéos, le Musée marque sa nouvelle stature avec la réfection de sa grande salle du bas. Encore fallait-il convenablement habiller cet imposant plateau. C’est le collectif lyonnais Cocktail Designers qui pend la crémaillère ce printemps. à la fois pop et kitch tout en étant minimal, l’espace orné de palmier, transat et fontaine disposés avec parcimonie nous pousserait presque à un abandon hédoniste si l’intrigante installation sonore Précisions sur les Vagues ne nous attirait pas irrésistiblement au fond de la pièce. Dans ce kiosque à musique d’anticipation, Célia Houdart a eu le désir de mixer les

poèmes marins de Marie Darrieussecq à la bande-son électronique de Sébastien Roux. De mini vague en tsunami, cette énorme madeleine de conscience écologique fera voyager les plus sensibles à travers les continents. Direction l’étage pour un 2ème volet non moins aérien. En effet, avec Architectures en Ligne, nous aurions pu craindre la rugosité scientifique d’œuvres pointues dédiées à l’univers de la construction. Mais les dessins et volumes choisis projetant les formes abstraites d’une architecture utopique sculptent au contraire des recueils fortement émotionnels. Ainsi Chloé Dugit-Gros, dans Suite Logique a transformé jour après jour par un dessin naif et géométrique un objet pra-


exposition |

79

tique du réel en forme rétive à la logique, mais qui nous semble incroyablement familier. Le principe d’une abstraction figurative est aussi présent dans Code des cambrioleurs, une installation composée de formes géométriques aux allures de maquette d’architecture moderniste. Celles-ci sont en fait la transposition en volume d’une série de symboles que les voleurs dessinent sur les façades des maisons, indiquant les dangers à considérer lors d’ une prochaine intrusion. Les villes futuristes de Clément Bagot se présentent sous for❥

me de maquettes géantes où les détails minutieux de ses milliers de pièces de plastique thermoformé nous renvoient à la prolifération urbaine incontrôlée des mégalopoles contemporaines. Coup de cœur enfin pour les psycho architectures de Christophe Berdaguer & Marie Péjus. Ces sculptures à l’ étrange beauté diaphane dont l’origine se trouve dans des dessins d’enfants soumis au test de Rorschach sont un saut dans les profondeurs énigmatiques de l’être où l’espace est torturé et hautement claustrophobique.

"Architecture en LigneS" et "Cocktail Designers" Jusqu'au 06/06 au MRAC (Musée Régional d'Art Contemporain Languedoc-Roussillon) à Sérignan. www.ville-serignan.fr


exposition |

81

texte ¬ Sandra Ernandez photo ¬ © Patrick Moya

Sous les pavés, les planches Déjà sept ans que les premiers jours du printemps d'Aix-en-Provence se déclinent sous le signe des bulles, des mots et des dessins. Du 22 mars au 25 avril, Les Rencontres du Neuvième Art nous exposent les raisons pour lesquelles la Bande Dessinée mérite bien cette appellation donnée un jour par le dessinateur Morris. Même si on a jamais trouvé de rapport direct entre les mammouths dessinés sur les murs des grottes de Lascaux et les livres illustré et scénarisé que nous connaissons depuis, la BD mérite bien d'être considérée comme un Art majeur et tant pis si cela fait débat. Au delà du simple festival, ses Rencontres posent la BD comme centre de gravité des manifestations et proposent une découverte de ses sources et de ses périphéries en donnant une place centrale au dessin , à ses utilisations et à ses artistes. Bien entendu, il y aura des rencontres organisées avec plus de 60 auteurs et éditeurs mais pas seulement. De nombreuses expositions proposeront de découvrir plus précisément des œuvres d'artistes aux préoccupations diverses ❥

Les rencontres du neuvième art Du 22/03 au 25/04 à Aix-en-Provence www.bd-aix.com

avec comme toile de fond des lieux d'expositions (galeries, musées, école des Beaux arts) choisis pour animer leurs univers singuliers. La Cité du livre proposera plusieurs temps forts, dont la performance « Cubde  », particulièrement conceptuelle. Cinq artistes (Hellgren, Lolmede, Moya, Durbiano, Dupré la Tour) aux univers graphiques très différents se verront chacun attribuer un cube de 4X4m, support libre à toutes les digressions figuratives. On pourra également assister à une rétrospective des films de Tim Burton. L'illustration, premier métier du réalisateur, tient une place prépondérante dans l'ensemble de son œuvre, point de départ à la magie de son univers fantastique.


exposition |

82

texte ¬ Ludovic Deleu photo ¬ Pulsation 4 (1968), collection M. Brillant Quebec, Canada © D.R.

Têtes de Delco Il est de plus en plus ardu (et c'est finalement une bonne chose) de classer les événements par rubriques. Les arts mêlés fleurissent, les festivals dédiés fusionnent, invitent et copulent avec les voisinages périphériques de leur matrice initiale et les artistes eux mêmes prennent un malin plaisir à transpercer les cloisons, sortir des ornières et s'essayer à tout. Le jeune festival Nimois Delco organisé par l'association TRIG est de ceux là et aurait pu s'inscrire dans nos pages musiques avec notamment la venue du japonais Otomo Yoshihide, orfèvre platiniste féru d'expérimentation jazz, les recherches sonores de Christian Zanesi, tête de proue du Groupe de Recherche Musique de l'INA ou les claviers démultipliés de Pascale Berthelot. Mais c'est ici sur le pendant plastique que l'on s'arrête avec l'exposition de Roger Vilder. Ce franco-canadien est connu pour être un des premiers artistes à utiliser dans les années 70 les techniques numériques dans ses œuvres. Explorateur du mouvement cinétique, son travail s'appuie sur cette esthétique du mouvement, des mobiles animés, des illusions optiques, de l'intéraction avec les éléments (le vent, le liquide) voire la participation physique du spectateur/regardeur. De l'art en mouvement donc, qui sera la pierre angulaire et mobile de ces dix jours de découvertes pluridisciplinaires. ❥

Festival Delco Du 27/04 au 07/05 à Nîmes Au Mobile Homme Théâtre, Périscope Théâtre, Galerie Phillipe Pannetier, centre socio-culturel de Valdegour, Médiatheque Marc Bernard www.myspace.com/festivaldelco


exposition |

85

texte ¬ Sandra Ernandez photo ¬ © Tomi Ungerer and Diogenes Verlag AG Zürich

Douceur bestiale Collages, peintures, dessins : les pratiques s'enchainent et sous une apparente simplicité les messages sont forts. Le Bestiaire Singulier qui peuple l'univers de Tomi Ungerer singe les hommes et les artistes esclaves d'eux mêmes et des idées qui jaillissent sans cesse. Universelle caricature que celle de l'homme en animal. L'exposition que propose l'ABD Gaston Deffere jusqu'au 24 avril est consacrée au dessinateur strasbourgeois, Tomi Ungerer. Né en 1931, c'est de son enfance qu'il tire son goût prononcé pour la nature et le dessin animalier. Il se fait connaître à New-York à la fin des années 50 en inventant Les Mellops, une famille de petits cochons humanisés singeant une famille française. Profondément marqués par la guerre du Vietnam, ses dessins deviennent militants. Il comprend alors que « pour se faire entendre il faut gueuler fort » et utilise « l'arme de trait » pour « mettre des points sur les i des autres ». Les animaux deviennent comme pour La Fon❥

taine une façon d'instruire les hommes. Souvent choisis parmi les mal aimés, ils portent avec humour les thèmes de l'injustice et de l'intolérance. Avant tout illustrateur, il cultive le goût du détail allant parfois jusqu'à l'étude anatomique mais ses livres pour enfants se veulent imparfaits car pour lui : « une histoire trop bien écrite et trop bien illustrée ne laisse plus de place à l'invention personnelle ». L'utilisation du bestiaire illustre peut-être cette intention d'ouvrir une voie vers l'imagination car l'animal humanisé peut rappeler qui l'on souhaite, suggérer sans accuser ou simplement faire sa propre autocritique.

Le singulier bestiaire de Tomi Ungerer Jusqu'au 24/04 à l'ABD Gaston-Deferre à Marseille www.cg13.fr


agenda L'OM 110 ans

Terre de cinéma

L'OM 110 ans - 110 photos

Dentelles d'architecture

Qu'on aime ou qu'on aime pas, il est impossible d'imaginer Marseille sans le football et son Vélodrome. L'OM est une institution qui rythme la vie des habitants. Les jours de match, tout le monde devant la télé, au bar ou au stade et, comble du luxe pour l'occasion, nous avons même droit à des métros supplémentaires ! Alors, le mythe méritait bien cette exposition au Palais des Arts qui retrace ses 110 ans d'existence et de ferveur quasi-nationale. ❥ Jusqu'au 09/05, Marseille (13)

Les nouvelles technologies et les nouveaux matériaux redonnent envie aux bâtiments de redevenir beaux. L'exposition que propose la MAV PACA nous montre la finesse du travail architectural lorsque la construction dépasse la simple utilité pour redevenir précieuse et esthétique. Elle revient sur le passé mais aussi nous tourne vers l'avenir où l'utilisation du dessin des dentelles s'apprête à redonner de la noblesse aux constructions. ❥ Jusqu'au 26/03, Marseille (13)

Palais des arts

MAV PACA

200 ans boucles/200 years Loop

Provence Terre de Cinéma

Avec comme point de départ une photo de télévision des années 80 prise par son grand père, l'artiste Maciek Stepinski connu en France pour son travail photographique se lance pour cette exposition dans un wall painting (une peinture murale) à la recherche de ses souvenirs. Une introspection qui tourne ses pensées du centre d'ellemême vers l'extérieur histoire peutêtre de dire à un moment : la boucle est bouclée. ❥ Du 04/03 au 03/04, Marseille (13)

Pour cette 8ème édition, le festival devient annuel. Toujours dans l'idée de mettre en avant la création cinématographique régionale et de favoriser les rencontres, la programmation s'ouvre néanmoins, cette année, vers l'extérieur en invitant le cinéma Kurde. Avec en temps fort, la diffusion du film du réalisateur Bahman Ghobadi « Un temps pour l'ivresse des chevaux » caméra d'or à Cannes en 2002. ❥ Du 25 au 29/03, Rousset (13)

Saphir Galerie Nomade


exposition |

87

Vé la coupe

Possilble(s)

Aphaïrésis

Katre

Vé la coupe

"aphaïrésis"

Chaque année, des artistes régionaux de renom (Vincent Bioulès, Alain Clément, Robert Combas, Daniel Dezeuze, Hervé Di Rosa, Jean-Pierre Formica, Patrick Loste, Claude Viallat...) mettent leur art au service de l'association Vé la coupe en offrant des œuvres mises aux enchères au profit des enfants en difficulté. Elle bénéficie également d’une collaboration avec le Musée Fabre, qui accueillera dans ses murs une soirée au profit de l’association le 12 mars prochain. ❥ Jusqu'au 14/03, Montpellier (34)

Activiste visuelle et picturale au sein du collectif montpelliérain Confetti Noir (des soirées au Baloard, des vinyles déphasés et des lives spectraux), Happynihilist accrochera ses nouvelles créations au Blablabar, rade éminemment chaleureux de l'écusson, sous un intitulé aussi énigmatique que rhétorique, visiblement en proximité des « aphérèses » et des chutes et des collages de mots et formes, propres à son travail et ses recherches. ❥ En mars, Montpellier (34)

Carré Sainte Anne - Musée Fabre

Blablabar

POSSIBLE(s)

KATRE

Depuis fin janvier l'association Excroissance et le collectif montpellierain Exit habillent pour l'hiver lieux alternatifs et galeries de la cité sous l'appellation Possible(s). Sous l'impulsion du spectacle Cairn d'Enzo Cormann (du 02 au 06 mars au Théâtre Jean Vilar), ce tissage d'exhibitions tentera, en investissant des lieux dits "incongrus" à la présentation picturale, de toucher tous Les publics et de démystifier les rapports à l'image et la création contemporaine. ❥ Jusqu'au 15/03, Montpellier (34)

Après TieRi, plasticien et photographe, au tour du graffiteur parisien Katre (swc, TER, LCF…) de jouer son numéro en nous faisant le plaisir de vernir ses œuvres au sein du arty et original Concept Store. En multipliant les disciplines (photo, graphisme, canvas…) et en produisant sans compter, Katre a su se faire un nom "From street to gallery !" Le grand public pourra ainsi découvrir, ou redécouvrir, l'énergie créative qui anime ce jeune artiste depuis plus de 15 ans. ❥ Du 03/04 au 06/05, Montpellier (34)

http://possibles1.blog4ever.com

Concept Store (4 rue de l'Université)


Marie-Claude Pietragalla

Une étoile au zénith Interview propos recueillis par ¬ Valérie Lassus - photos ¬ DR

Touche à tout sans complexes, la danseuse étoile et chorégraphe Marie-Claude Pietragalla et sa compagnie le Théâtre du corps déplacent au Zénith la troupe hétéroclite d’un impressionnant Marco Polo post-moderne. On a le sentiment que vous avez voulu, avec Marco Polo, renouer avec les grands ballets du xixe siècle, où il y avait une histoire, des héros bien identifiés… Marie-Claude Pietragalla : Il y avait en effet l’envie de revenir à cette tradition en travaillant sur un livret inspiré du Livre des Merveilles de Marco Polo ; avec la commande d’une musique originale à Armand Amar. Le héros, que nous avons créé avec Julien Derouault [chorégraphe et interprète principal] est certes moderne et projeté avec violence dans un monde tout à fait contemporain, mais nous avions vraiment un fil conducteur matérialisé par le film d’animation de Chrysoïd qui sert de scénographie virtuelle.

Vous invitez dans cette création des professionnels de nombreuses disciplines. Est-ce que ce patchwork ne risque pas de « noyer » la danse ? M.-C. P. : La technique est à mon sens un outil qui sert une histoire, donc l’idée était d’intégrer les différentes techniques (hip-hop, classique, contemporain, mât chinois...) pour les mettre au service d’un projet, pour les fondre dans une histoire. Le rôle titre aussi s’adapte à chaque nouveau tableau. Cela donne une troupe faite d’individualités fortes, d’où le challenge, intéressant, de créer une osmose. En plus, les échanges ont permis de garder intact l’esprit d’émulation. Comment décririez-vous votre langage chorégraphique ?


spectacles |

89

M.-C. P. : Je crois à un théâtre du corps, où conscient et inconscient ont une influence. Nous pensons dans la compagnie que nous avons créée en 2004 avec Julien Derouault que notre histoire, notre culture, notre société, nos rêves, nos maux sont inscrits dans notre corps, qu’il est un vecteur. « Un geste vaut mille mots  » dit un dicton chinois. Je crois que cela est vrai et que l’on peut théâtraliser le corps. Quelle est votre vision de la danse aujourd’hui ?

Pietragalla compagnie : Marco Polo, Le 25/03 au Zénith de Montpellier

M.-C. P. : En danse contemporaine, on a beaucoup voulu décortiquer, analyser le mouvement, la pensée, alors que la danse est aussi un art du sensible. Certes, on peut explorer tous les champs du possible, mais imposer de le faire avec un angle unique, et chercher à coller à une pensée faiseuse de pluie et de beau temps n’est pas constructif à mon avis. Il me semble que si le professionnalisme et le respect du public sont au rendez-vous, il est possible de faire de la danse un spectacle populaire sans que cela soit péjoratif. /


spectacles |

91

texte ¬ Sandra Ernandez illustrations ¬ © Thierry Pierras

Parenthèse optimiste Chaque année, en mars, Martigues se plonge dans une atmosphère d'excentricité communicative. Chars, costumes, parades, musique : tous les éléments seront réunis pour cette nouvelle édition d'un Carnaval Contemporain qui brise les codes des cavalcades bariolées.

Complètement désaxé ce Carnaval ? Sûrement, mais derrière les masques et les coutumes déambulatoires, c'est aussi toute une population qui s'affaire depuis le mois de septembre pour préparer l'événement. Des mois de travail pendant lesquels maisons de quartiers, foyers, acteurs associatifs fédèrent, autour de l'invention d'une histoire, un grand nombre d'habitants de la ville. Sous la direction de la compagnie Madame Olivier, le thème est lancé : la satire et le monumental seront brassés à la sauce pop art, s'appropriant le questionnement sur la consommation de masse et les couleurs lumineuses, symboles du mouve-

carnaval contemporain Du 13 au 28/03 à Martigues (13) www.mairie-martigues.fr

ment Warholien. Un objet symbolique est choisi dans chaque quartier de la cité, tel un témoin de notre époque, pour ensuite le détourner de son utilisation. L'imagination prend le relais et les projets suivent le train en marche en rivalisant de fantaisie : les boites aux lettres ne veulent plus avaler de factures, les montres ramollissent la quête du temps, l'olivier ne se laisse plus pressé ! Bref, nos us et coutumes ou nos angoisses sont transformés en rêves éveillés l'espace de parades fantasmatiques, résultats de la cohésion entre des personnes d'une même ville unies dans une seule direction, celle de la folie et de la fête.


Hybrides + 1 = Hy2 texte ¬ Eric Truffade photo ¬ Compagnie Sr.Serrano © D. R.

Plus de spectacles, plus de lieux, plus de dispositifs à destination des publics… Hybrides2 fait le pari de trouver l’équilibre entre qualité et quantité. Initié par le metteur en scène Julien Bouffier dans le cadre de sa résidence au Théâtre des Treize Vents, Hybrides2 éclot dans un contexte tourmenté. La nomination contestée de Jean-Marie Besset à la tête du Centre Dramatique National de Montpellier confère à cette deuxième édition du festival Hybrides une dimension particulière, posant implicitement la question de ce que doivent ou peuvent être les missions d’un tel lieu. Et au-delà de ses missions, quelle vision du théâtre doit-il défendre. Julien Bouffier et sa compagnie Adesso e Sempre, en charge de l’organisation de cette manifestation, donnent l’ébauche d’une réponse : «  Hybrides2 n’aime pas les idées toutes faites sur le théâtre et le monde mais aime beaucoup le théâtre qui questionne le monde ». A l’image du travail qu’il développe sur scène, Bouffier est adepte d’ « un théâtre sans frontière,

métissé, où l’image, la musique, la danse et les arts numériques coexistent au même titre que le texte ». Le ton est donné, ouvert, exigeant et fédérateur. Pour toucher un large éventail de personnes, Hybrides2 sort des sentiers battus en proposant des spectacles dans des lieux atypiques tels que l’Université Montpellier II, la place de la Comédie, la galerie Saint Ravy ou le Rockstore. Décloisonner, déboussoler, immerger. Quand l’équipe d’Hybrides tend la main vers le public, ce n’est pas pour lui mâcher le travail, ni pour lui servir sur un plateau d’argent du « prêt-à-penser », vite avalé, vite digéré. Lors de la première édition, le festival initiait un dispositif d’accompagnement des publics nommé


spectacles |

93

Aventure sensible. Couronnée de succès, l’aventure continue cette année, embarquant un groupe de spectateurs dans un voyage initiatique de plusieurs semaines, à la découverte de la création contemporaine et de ses dessous. Dans cet élan, Hybrides2 va encore plus loin à travers son projet Volontaires. Une fois par mois de novembre à mars, des amateurs de tous âges et disciplines se retrouvent pour des temps de pratique en théâtre, danse, cirque et photographie. à l’issue, l’objectif est de présenter sur scène en ouverture du festival le fruit de ❥

ces expérimentations. Hybrides2 est pensé comme un parcours à picorer ou à vivre pleinement, totalement. « Le matin pour pratiquer, l’après-midi pour écrire, pour échanger, le soir pour regarder, pour être surpris ». Les artistes programmés ne vous diront peut-être rien à première vue. Certains ne sont que rarement montrés en France, la plupart partage un même goût pour le débordement des formes. Vous l’aurez compris, Hybrides2 est à vivre par tous les sens.

Hybrides 2 Du 27/03 au 02/04 à Montpellier www.adessoesempre.com - www.theatre-13vents.com


spectacles |

94

texte ¬ Sandra Ernandez photo ¬ EIko Ishibashi

Sounds of vue Étranges musiques improvisées pour l'oreille néophyte! Curieuses, ça oui. Curieuses à entendre et curieuses d'apprendre car les musiques libres sont avant tout le fruit de recherches et de partages entre musiciens. Nées dans les années soixante, héritières du jazz, du rock et des musiques électro-acoustiques, elles n'ont depuis jamais cessées leur perpétuelle évolution. Exploration libre et affranchie de toutes contraintes des paysages sonores, les musiciens-chercheurs viennent de tous les mouvements. Ils s'aventurent en totale liberté et en totale égalité à la recherche musicale prenant à chaque concert le risque de la performance. C'est pour offrir des possibilités d'écoute, qu'il y a trente ans, Jean-Marc Montera et quelques amis passionnés décident de créer le GRIM (Groupe de Recherche d'Improvisation Musicale). Pendant 20 ans, les concerts sont hébergés dans des théâtres, des galerie ou des musées, ce qui leur permettra de tisser des relations étroites et d'approcher de nouveaux publics. En 1999, en collaboration avec Hubert Colas, se crée Montevideo, lieu de diffusion mais aussi de résidences qui donnent un nouvel accès à des instants de musiques rares. Avec des événements comme le festival Nuit d'hivers en décembre et le Son des Plateaux au printemps (qui accueillent des musiciens qui créent pour le spectacle vivant) ou les séances d'écoutes et de découvertes musicales « Nirvana » menées en collaboration avec l'AMI, le GRIM assume son rôle de pédagogue. ❥

2010 : 30 ans du GRIM Sons de Plateaux du 27/04 au 12/05 à Marseille (Grim/Montevidéo) www.grim-marseille.com


• 02/10 - illustration F.Diot

de Sauramps Odyssée

la c u C e n tr lt u re e s t e Co mme u n e a v e rc ia l n O d y tu re ss e u m

Livre / Musique / Vidéo / Loisirs créatifs / Papeterie / Billetterie / Presse


Mirages texte ¬ Gaëlle Reynaud photo ¬ D. R.

Que de couleurs et de mouvements, dans cet opéra un peu fou que Jean-Louis Grinda nous propose. Créé en 2007 lorsque le metteur en scène tira sa révérence à l'Opéra Royal de Wallonie, à Liège, le Mefistofele de Arrigo Boito est une œuvre réputée impossible à porter à la scène. Et pour cause! En voulant faire du Faust de Goethe une transcription pour l'opéra, Boito ne s'est pas octroyé une tâche facile: contrairement à tous ceux qui l'avaient précédé dans cette entreprise, il a décidé de monter l'ensemble du récit de Goethe, soit les deux livres qu'il écrivit à trente ans d'intervalle. À la création, en 1868, l'opéra reçut un accueil déplorable: beaucoup trop long. À la reprise, l'auteur a coupé plusieurs scènes, ce qui a pour conséquences une rapidité dans la narration et une succession de tableaux courts : ça ne facilite ni la mise en scène, ni l'interprétation par les chanteurs, ni la lecture que peuvent en faire les spectateurs. Pleinement conscient des faiblesses

dramaturgiques du livret, Grinda en joue avec légèreté et brio: une avalanche de costumes aux influences tous azimuts, une scénographie très simple et immédiatement signifiante, et ce, pour chacun des 8 tableaux, une maîtrise de la mobilité du chœur, lequel revêt une myriade d'identités différentes. La sensation qui en résulte : un étourdissant montage en kaléidoscope. Ce jouet bizarre, ce tube qui délivre aléatoirement des figures, et puis d'autres, des lumières sans logique, des images décousues dont la juxtaposition fait sens (ou pas), est évoqué dès que l'on parle de cette mise en scène. En faisant le choix du kaléidoscope, Grinda prend le risque de déplaire aux partisans du


spectacles |

97

« bon sens ». Échappant à toute logique du discours, sa mise en scène devient évocation du Chaos. Or, quoi de plus proche du Chaos que la figure de l'ennemi absolu de l'Ordre (Dieu), le Diable? Titre de cet opéra : Mefistofele. L'auteur aurait très bien pu nommer son œuvre Faust ! Pourquoi s'en empêcher ? En assumant pleinement de ne pas prendre cet anti-héros de Goethe pour centre de son opéra, Boito nous immerge dans la fascination que provoque le rire éclatant du Diable. Un rire joyeux, cruel et terrifiant. Grinda, fidèle à la lettre du ❥

compositeur, nous en offre les pierres multicolores, comme une verroterie de pacotille joliment kitsh. Un artiste joue de reflets, miroirs, illusions, prismes étourdissants. À l'image du Diable, il a toute liberté de ton et de goût. Il se rit du joliment correct, du politiquement acceptable, de esthétiquement majeur... inspiré de Brodway, de l'opérette, autant que des grands auteurs (mais QUI est grand ?), Grinda nous offre ici une révérence irrévérencieuse à l'institution opératique, pour renouveler par là-même son amour pour l'Art.

Mefistofele Les 29/04, 02 et 04/05 à Montpellier - Opéra Berlioz / Le Corum www.opera-montpellier.com


spectacles |

98

texte ¬ Ludovic Deleu photo ¬ Aglaë Bory

Robot malgré tout Danser avec un robot n'est plus un rêve. Si la fameuse magie du cinéma a permis, et permettra encore, de réaliser toutes sortes de fantasmes virtuels plaqués sur des images montées, la scène n'a que rarement jouée avec son alter ego en ferraille usinée malgré sa propension à l'improvisation. Avec Sans Objet, l'inventive compagnie 111 d'Aurelien Bory a eu l'idée un peu folle de caster une machine et de lui donner le premier rôle. Mais ici point de hi-tech from Sony, de Z-6PO flavescent ou d'androïdes made in K.Dick. Non, plutôt un bras armé massif, une grosse bécane industrielle, lourde, à poil, avec câbles apparents, sans fard, ni parures . Face à elle (à lui ?) deux hommes, acteurs, danseurs (programmeurs ?) se frottent à la bête, jonglent, sautent, dominent puis se fragilisent, composent parfois avec la mécanique programmé de leur outil géant, s'amuse souvent de l'automatisme froid de leur invité, et au fur et à mesure, s'harmonisent. Surtout Bory ne cherche pas à écrire un nouvel épisode du sempiternel dialogue rêvé entre le vivant et l'instrument. Au fil de cette heure poétique, troublante et entonnement sensible, aucune promesse ne sera faite sur une possible autonomie du robot face à l'homme. Tout est dans le titre.

Sans Objet Les 26 et 27/03 au Théâtre de Sète www.theatredesete.com


VSUEL MINE DE RIEN + TILBY

Adesso e Sempre présente le festival

UN THÉÂTRE OUVERT AUX RENCONTRES DU 27 MARS AU 2 AVRIL 2010 À MONTPELLIER Des spectacles au Théâtre de Grammont, au Théâtre Jean Vilar, à La Chapelle, au Chai du Terral et au Centre Chorégraphique National de Montpellier L-R Des événements à Kawenga, au Cinéma Diagonal, à la Galerie Saint Ravy, à La Salle 3, au Rockstore, à la Fnac, au Musée Fabre de Montpellier Agglomération et dans la ville De la recherche au Centre National des Ecritures du Spectacle - La Chartreuse de Villeneuve lez Avignon

http://hybrides.over-blog.com/

04 67 99 25 00 adessoesempre.com theatre-13vents.com

»


agenda Il était une fois Germaine

Hip Hop Inter. Championship

IL éTAIT UNE FOIS GERMAINE TILLON

LE ROI NU

Le 17/03 Martigues (13)

Du 18 au 20/03 Marseille (13)

Ethnologue et résistante, Germaine Tillon a mené une vie de femme engagée. Observatrice, elle a toujours cherché à comprendre mais aussi à aider les populations qu'elle étudiait en se servant de ses expériences passées et d'un humour constant. Xavier Marchand met en scène sa façon si particulière de voir et d'analyser le monde. Cinq comédiens traversent trois de ces textes illustrés par des documents sonores et visuels issus des archives de cette grande dame. ❥ Théâtre des salins

Ce n'est que 23 ans après avoir été écrite que Le roi nu sera jouée. Evguéni Schawrtz voulait-il voir Staline dans les traits de ce roi tyrannique ? L'adaptation que propose la compagnie Lalage est le résultat « des ateliers du roi » menés avec des enfants de plusieurs pays. Une pièce inspirée de réflexions sur l'actualité, de souvenirs de voyages et de points de vue d'enfants sur la figure du roi. Une manière d'imaginer une autre façon d'être ensemble. ❥ Théâtre de la Minoterie

ARRêTONS LE GASPILLAGE

HIP HOP INTER. CHAMPIONSHIP

Du 18/03 au 03/04 Marseille (13)

Le 20/03 Aix-en-Provence (13)

Les Informelles 2010 et les Bernardines ont décidés de s'accorder un moment dans la saison pour « s'insurger ». S'insurger contre «  le dérèglement d'une économie du théâtre et son acharnement de productivité  » en s'accordant le temps de la réflexion avec six compagnies, un acteur, un philosophe et des invités. Au programme : Mon corps est nul, Crabe Rouge, Early Morning, Service de nettoyage, Le 20 novembre, Tâtez-là si j'ai le cœur qui bat et Silence. ❥ Théâtre des Bernardines et des Argonautes

Crée en 2002, le Hip Hop International Championship a lieu chaque année aux USA. Il rassemble plus de 1500 danseurs, représentant 25 nations. Cette année, les sélections du grand sud de la France auront lieu à Aix-en-Provence sur les terres des vainqueurs de la précédente finale nationale junior les « Lil Soul Style  ». De beaux moments en perspective qu'on soit danseur ou spectateur ! ❥ Grand théâtre de Provence


spectacles |

101

Quartiers d'isolement

Art du geste en Méditerranée

Du clown, du clown, du clown

Sons de plateaux

QUARTIERS D'ISOLEMENT

DU CLOWN, DU CLOWN, DU CLOWN

Du 23 au 27/03 Marseille (13)

Du 22/03 au 03/04 Marseille (13)

Cette pièce de Zenagui Témimi retrace le parcours d'un homme révolté par lui même, ses faiblesse mais aussi par la violence générée par la misère sociale et la carcéralité. Une réflexion sur ses erreurs de parcours, la prison, les effets dévastateurs qu'à l'enfermement sur la personne humaine et l'espoir absolu d'une possible rédemption. Paroles acérées, mots crus transpercent les histoires d'hommes et de femmes qui se battent pour exister. ❥ Théâtre Gyptis

Dans la continuité de « Tendance clown  », le Daki Ling accueille durant une quinzaine deux compagnies amies. Au programme de cette colaboration, Conan de Messiani (ou la rencontre humoristique entre un trublion, un rockeur déjanté et un comique qui tue son public) et Paco chante la paix d'Arnaud Aymard. à voir aussi une création originale de la compagnie Matière Première et Spectralex. ❥ Au Daki Ling

ART DU GESTE EN MéDITERRANéE

SONS DE PLATEAUX

Du 27/03 au 02/04 Marseille (13)

Du 27/04 au 12/05 Marseille (13)

Ces représentations sont le résultat d'un projet commencé cet hiver au théâtre du Merlan et qui sera mené dans plusieurs pays. Le chorégraphe Virgilio Sieni en collaboration avec des enfants et des séniors a réalisé un travail sur la nature du geste en méditerranée et en particulier sur les petits gestes qui se perdent et s'oublient s'ils ne sont pas transmis. Transmission qui se fera au travers d'un parcours sensible dans la ville. ❥ Rdv devant le muséum d'histoire naturel

Cet événement annuel du GRIM et de Montevideo est un moment de rencontres et de réflexions pour tous ceux qui font du son pour le spectacle vivant. Les échanges sont favorisés par des discussions, des présentations et des concerts. Avec en temps fort Ohno cooperation evening où Jan Lauwers et Maarten Seghers de la Needcompany se prennent pour des fous du roi à la parole libre le tout, sur une musique originale de Jean Marc Montera. ❥ A Montevideo


agenda La Promenade du sceptique

J'aimerais pouvoir rire

LA PROMENADE DU SCEPTIQUE

FILS DE REFUGIé

Le 8/03 Montpellier (34)

Le 19/03 Clermont L'Herault (34)

Marcher, penser, écouter. La cie Groupetto met ses pas dans ceux de Diderot et de Cléobule, un des personnages de la Promenade du Sceptique. Dans leur sillage, dissertant et devisant, ils nous font (re)découvrir les textes, célèbres ou méconnus, (Rêve de d’Alembert, de Jacques le Fataliste, de la Promenade du Sceptique ou des Recherches philosophiques sur l’origine et la nature du beau) du grand Encyclopédiste. ❥ Domaine d'O

Un concert-spectacle écrit par Pierre Diaz, fils de réfugiés espagnols et petitfils de républicains. Le propos de cette création relève du témoignage, de la volonté profonde de briser le silence. 10 artistes de haut vol, musiciens, chanteurs, comédiennes et danseuses pour un spectacle total, un devoir de mémoire collective qui s'adresse à tous, à la jeunesse, aux exilés, aux combattants pour la liberté de penser, à chacun d'entre nous. ❥ Théâtre

J'AIMERAIS POUVOIR RIRE

DRôLE DE PRINTEMPS !

Les 11 et 12/03 Alès (30)

Du 20 au 22/03 Lunel-Viel (34)

En 2008, dans Déversoir, Angéla Laurier abordait les rapports familiaux en effectuant un parallèle entre sa propre folie physique de contorsionniste et la maladie mentale dans la famille. Elle poursuit ici son travail de recherche sur l'altérité à partir de témoignages sonores et filmés, pour montrer les enfants qu'ils étaient, elle, et ses autres frères et sœurs et les adultes qu'ils sont devenus. « Nous portons tous dans la fratrie une fragilité qui nous tend vers [la folie] ; pourquoi certains ont basculé ? » ❥ Le Cratère

Seconde édition pour ce festival dont le titre annonce la couleur et opte pour l'humour afin de fêter cette nouvelle équinoxe. 3 jours pour découvrir ce qu’est le mentalisme et la manipulation, avec « Mago Mentalista », partager les souvenirs et les rêves au quotidien avec « Le goût de l’Orange » et se confronter aux affres du bâtiment, avec « Vous plaisantez, monsieur Tanner ». Une manifestation chapeautée par l'Adadiff qui présentera à cette occasion sa nouvelle publication. ❥ Salle Roux


spectacles |

103

Fils de réfugié

Sans frontière

Ultramarine

bODY_rEMIX

SANS FRONTIèRE

]DOMAINES[ OSCAR GOMEZ MATA

Les 23 et 24/03 Montpellier (34)

Le 28/03 Montpellier (34)

Sans frontière met en scène 3 artistes issus de disciplines différentes pour évoquer, sous forme de performance, la question de l’origine et de la destination. En mêlant danse, écriture et musique, le chorégraphe Mitia Fedotenko et ses deux acolytes travaillent à la frontière de leurs disciplines pour mieux mettre en exergue la porosité de la frontière censée séparer leur culture natale de leur culture d’adoption. ❥ La Chapelle

Installée à Genève, la compagnie L’Alakran et son metteur en scène attitré Oscar Gomez Mata ont imposé, en une dizaine d’années, des spectacles ludiques et politiques, délirants et citoyens. Qui a déjà vu un de leurs spectacles sait que l’on peut s’attendre à tout avec ces comédiens, passés maîtres dans l’art salutaire de transgresser les codes de la représentation. Pour ce ]domaines[, ils proposeront plusieurs rendez-vous témoignant de sa conception des arts vivants comme laboratoire de vie. ❥ CCN – Studio Bagouet

ULTRAMARINE Les 24 et 27/03 Montpellier (34)

bODY_rEMIX

Au commencement, deux jumeaux, fille et garçon. Ils décident d’être l’eau et l’air. Inséparables, ils naviguent et s’envolent d’un univers à l’autre, s’inventant des aventures mystérieuses et drôles et retrouvant au fond d’eux-mêmes une parole oubliée, venue d’Afrique. Ils sont aussi des enfants d’aujourd’hui, jouant à transformer un jour de pluie en traversée, en voyage dans un monde de reflets, d’échos très lointains, qui va les transformer et les faire grandir. Par la compagnie l'Atalante ❥ Théâtre Jean Vilar

Le 08/04 Nîmes (30) Pièce maîtresse dans l'œuvre de Marie Chouinard, ce ballet fantasmatique célèbre le corps mutant. Sur pointes avec prothèses et béquilles collées au front ou vissées au bras, les danseurs s’exercent  à des mouvements novateurs Déambulateurs, cannes et bandages sont des  entraves, au même titre que les chaussons. Appareillages communs ou impromptus, de telles extensions du corps deviennent des supports qui libèrent une gestuelle inusitée. ❥ Théâtre de Nîmes


Poésie : nom féminin... texte ¬ Céline Cauvi photo ¬ D.R.

Le Printemps des Poètes est la principale manifestation nationale consacrée à cet art littéraire. Depuis douze ans, cette discipline rigoureuse, mystérieuse et onirique s'émancipe des cercles d'initiés à la rencontre du grand public. Du 8 au 21 mars, la manifestation propose le thème « Couleur femmes ». L'occasion, de célébrer, l'une des plus belle dame de la région... Dans l'univers de la poésie, la féminité est bien souvent l'apanage des muses, inspiratrices et autres objets de désirs. à l'heure où cette dernière est au centre du débat, torpillée par le voile intégral, et depuis longtemps, méprisée par la morale judéo-chrétienne, cette nouvelle édition du Printemps des Poètes pourrait bien distiller quelques leçons salvatrices. Au delà de sa propension à nourrir l'imagination masculine, la femme incarne nombre de symbole qu'elle n'hésite pas à utiliser pour elle-même. L'exposition «  Méditerranée Regards de femmes » en dit long. Les mystères féminins (maternité, intuition, sensibilité exacerbée) que de tout temps, les artistes ont cherché à capter sont désormais les meilleures armes de toutes celles, comme Gisèle Sans, Olga

Pinilla-Bruguières ou Edith Azam, qui s'expriment, avec leur plume, leur cœur et leur condition. L'évocation de la chaire, aussi, sensuelle et délicate. Une ode orchestrée par la Compagnie marseillaise l'Âmoscope, grâce aux spectacles de poésie de rue Ta peau ici. Dans le même registre, le toulousain Serge Pey met en scène ses performances et déambulations poétiques intitulées La bouche est une oreille qui voit, dont le titre est celui d'un livre d'Arlette Albert-Birot consacré au poète qui utilise des bâtons pour créer ses scansions. à parcourir le programme des évènements dans la région, toute bercée par les effluves marines de la Méditerranée, on se rend compte que c'est elle, la reine de


littérature |

105

cette fête de la versification. La formule est classique, mais elle fait le lien, entre deux rives littorales et par là même, deux continents. Alors, sous la plume des poètes languedociens et catalans, la Méditerranée devient femme, source inépuisable d'histoires légendaires.. Capricieuse, nourricière, tantôt mère ou amante, elle ouvre des perspectives à quiconque y pose un regard bienveillant. Andrée Chedid, à l'honneur de ces réjouissances, fait partie de ceux qui ont toujours creusé ce filon. Attentif au brassage culturel, indissociable de l'âme méditerranéenne, pour bâtir sans cesse de nouvelles passerel❥

les. « Poésie, source essentielle un pont entre les générations - hommage Andrée Chedid », fera revivre les plus belles lettres et héroïnes de l'artiste, aujourd'hui âgée de 90 ans. « Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts » disait Newton. La poésie en est un. Loin d'être réservée à une élite intellectuelle, même s'il reste encore quelques portes à franchir, elle défie les chapelles du genre. Pour preuve les journées « 10 ans d'écritures et de paroles autour de la Méditerranée » à Montpellier. De quoi se laisser doucement bercer, par les sons, les images et les mots.

Le printemps des poètes – 12ème édition Du 08 au 21/03 - dans toute la région méditerranéenne www.printempsdespoetes.com


chroniques Cobblestone Jazz Modern Deep Left Quartet | !K7/Pias Deux ans après leur 23 Seconds fort remarqué, Cobblestone Jazz revient avec un deuxième album filant dans le sillon creusé par le dit LP inaugural. Ainsi, en lieu et place d'une usine à gaz électroïde saupoudré d'arrangements jazzy classiques (le marronnier copier-coller qui nous a tellement gonflé chez les Garnier & co...), le powertrio continue de dérouler un savoureux tapis d'entrelacs séquences/prises live, soit une approche pure de l'idée Jazz upgradé à l'hypertechnologie. Machine à danser sensible mais sans sensiblerie, Modern Deep Left Quartet déploie ses charmes de derviche tourneur groovy sans ostentation et fait monter lentement une douce ivresse à coups de fulgurances discrètes rappelant l'humain derrière la machine. Alex Terror

Chapelier Fou 613 | Ici d’ailleurs / Discograph Pas de salut sans folie. Louis Warynski pourrait s’approprier cette devise, violoniste mariant musique classique et électro, jetant un pont entre Yann Tiersen et Amon Tobin. À 26 ans, cet habile musicien jongle entre le violon (qu’il pratique depuis ses 6 ans) et les samples. Ce serait déjà suffisamment intrigant s’il s’arrêtait là. Mais le Chapelier Fou est de surcroît touché par la grâce : chaque titre, chaque note déverse un violent flot d’émotions. Onirique, mélancolique, cette musique complexe évite à la fois l’écueil de l’intellectualisation et celui de la redondance. Doté d’un sens de l’émerveillement sans limite, il passe « de l’autre côté du miroir », dans un monde où la folie rejoint la plus saine raison. Son nom de scène n’est certainement pas dû au hasard. Sortie le 15.03. Baptiste Ostré

BADLY DRAWN BOY Is There Nothing We Could Do ? | BDB Records/Discograph Chouette ! Damon Cough (alias Badly Drawn Boy) donne quelques nouvelles. Apparu à la fin du siècle dernier durant ce qu’on nommait, faute de mieux, le New Acoustic Movement, il est moins célèbre que Kings Of Convenience, mais un peu plus que I Am Kloot. Et a publié discrètement les albums de qualité avec une régularité exemplaire. Comme à son habitude, le bonnet le plus célèbre de la pop anglaise taquine le piano, gratte sa guitare, enrobe le tout de cordes angéliques et chante ses merveilles enchanteresses d’une voix traînante et douce, mais jamais mièvre. Auteur de la bande (vraiment) originale de About A Boy (2002), il signe cette fois le soundtrack d’une série télévisée dont on ne sait rien. Pas grave : reste ces chansons d’une très grande classe. Thibaut Allemand


musique |

107

Blockhead

rocé

The Music Scene | Ninja Tune

L'être Humain et le Reverbère | Big Cheese Recs

Blockhead annonce partout qu’il s’est mis à Ableton, le fameux logiciel de MAO pour Macintosh… Tant mieux pour lui. Nous, on remarque surtout que ce producteur emblématique du label « Ninja Tunes » s’est éloigné de son terrain hip-hop pour embrasser une grande diversité d’ambiances. La profusion de samples, instrumentaux comme vocaux, évoque Wax Tailor, même si Blockhead procédait ainsi bien avant l’artiste français. En orfèvre, il sculpte chacune de ses boucles, associe des extraits musicaux en provenance des quatre coins du monde pour en tirer des pièces extrêmement élaborées. The Music Scene se place en digne successeur de Music By Cavelight, lumineux album de 2004. Mention spéciale pour l’autotune à outrance sur Four Walls. Mathieu Dauchy

On s'était laissé séduire, forcément, par le deuxième album de Rocé, Identité en crescendo, il y a 4 ans. Forcément car le bougre, féru de free jazz, y convoquait des figures aussi illustres qu'Archie Shepp et Jacques Coursil, pari couillu quand la greffe hiphop/jazz évoque plus le groove de titi d'un Oxmo que les géométries variables d'un Shepp. Back dans les bacs en 2010 pour Rocé avec ce nouvel album qui retourne fier aux cages d'escaliers, rap de rue malin et intelligible en digne frère de celui que rugit La Rumeur. On ne s'étonnera donc pas de retrouver aux commandes de la production Renaud Letang, artificier émérite derrière Feist, Gonzales & co et réalisateur des albums de la-dite Rumeur. Au final, un lp qui fait reprendre de sacrés couleurs à un hiphop français bien moribond. Alex Terror

GONJASUFI A Sufi & A Killer| Warp/Discograph Comme il est délicieux, parfois, de se planter. Le mois dernier, on s’attristait de la gueule de bois de Warp, 20 ans à peine, qui signait Lonelady (pas mal, mais bon…). Et là, sans coup férir, le label de Sheffield publie l’œuvre de la décenn… bon, l’un des grands albums de 2010, au moins. Coincé dans le Nevada, au milieu de nulle part donc, Gonjasufi mêle en vrac le psychédélisme de Captain Beefheart, le précurseur dubstep Scorn, le trip-hop de Portishead, la rage des Stooges, et enrôle des mezzins azimutés, des esprits indiens et de grands soulmen. L’association des amis du namedropping sera comblée. Le plus incroyable : en lieu et place d’un fourre-tout nauséeux, Gonjasufi signe un album complexe et cohérent, dont on n’est pas près de faire le tour. Inclassable et classieux. Sortie 8.03. Thibaut Allemand


chroniques The Sky Crawlers de Mamoru Oshiir (Wild Side) Après un Tachiguishi Retsuden ludique et expérimental, Oshii revient à son art romanesque fait de douceur et de trouble existentiel avec ce Sky Crawlers résonnant en variation uchronique de Ghost In The Shell : Innocence. Dans une veine steampunk légère et ponctué de séquences aériennes hyperdynamiques, le nouveau Oshii organise donc de longs couloirs de dialogues atones rappelant la théorie du modèle cher à Bresson où l'important n'est pas ce qu'ils (les acteurs comme leurs personnages) montrent mais ce qu'ils cachent, et surtout ce qu'ils ne soupçonnent pas qui est en eux. Découvrant, résignés, la marche de leur Monde, bloqués génétiquement entre deux âges, les Sky Crawlers trainent une bien belle mélancolie. > Alex Terror

L'Imaginarium du Professeur Parnassus de Terry Gilliam (Pathé) On ne donnait pas nécessairement cher de la peau de ce Parnassus, énième réalisation de Terry Gilliam plombée par de problèmes de production. Et quel problème ! En effet, en plein tournage, Heath Ledger, héros méphistophélique du récit, est retrouvé suicidé, laissant le casting forcément exsangue. Mais Gilliam, dans un bel élan de générosité créative, de débloquer la situation par une astuce scénaristique de pur génie, complètement raccord avec le propos du film. Et Johnny Depp, Colin Farrell, Jude Law de venir ainsi compléter le casting en lieu et place du seul Heath Ledger, laissant ce film-monde qui se raconte en se regardant raconter (à l'image de Brazil et du Baron de Munchausen) investir le champ du réel et toucher à une émotion rare. > Alex Terror

Une Affaire D'Etat d'Eric Valette (Metropolitan Film Export) Remarqué en 2003 avec Maléfique (huis-clos horrifique tendu où explosait, dans un de ces premiers rôles, un Clovis Cornillac monstrueux en taulard transexuel), Eric Valette tenta pour son deuxième long l'expérience hollywoodienne. Bien mal lui en pris, puisque marqué au short par une production castratrice, l'oeil de Valette défaillit . Rapatriement culturel d'urgence et renaissance spectaculaire du moribond puisqu'Une Affaire D'état s'avère être un formidable thriller politique sans affêteries, droit au cœur et à la tête. Signe qui ne trompe pas, Yves Boisset, notre tonton pamphlétaire préféré, a chaudement salué le film à sa sortie. Ce qui vaut pour un adoubement de première bourre. > Alex Terror


Le Serpent à plumes pour Haïti (éd. du Rocher) Les bénéfices de ce hors série du Serpent à Plumes consacré à la culture haïtienne seront reversés à l'hôpital de la communauté haïtienne. Il réunit des écrivains et des photographes, nés ou intimement liés à Haïti, grâce auxquels s'incarne toute la vitalité, la force et les couleurs de ce patrimoine, pierre inébranlable de l'édifice. Le déterminisme cynique déployé par la presse internationale à l'égard du séisme qui a ravagé l'île d'Haïti au mois de janvier a rivalisé d'analyses ésotériques. Si le pays entier est plongé dans le chaos ce n'est pas une quelconque « malédiction ». Le tremblement de terre est une chose, l'extrême pauvreté de l'île en est une autre. Et celle-ci ne date pas d'hier. 176 pages, 15 €. > Céline Cauvi

Fly Girls de Sté Strausz & Antoine Dole (éd. Au Diable Vauvert) Le Diable Vauvert fête ses dix ans. Depuis sa création, la maison d'édition gardoise publie des auteurs atypiques, et explore tous les genres avec son flair aiguisé. Nouveauté rayon musique, le duo entre la rappeuse Sté Strausz et le polymorphe Antoine Dole, déroule la frise de l'histoire du hip hop version filles. Celles qui étaient là, dès les années 80, comme Ladies Night, B-Love, Saliah à l'instar des icônes masculines. Mais aussi Princess Aniès, Kenny Arkana, la relève. Elles ont gagné leur place, imposées leurs mots et scellé leur destin à cette longue épopée culturelle, où s'exprime bien plus qu'une sensibilité artistique. Un ouvrage sous forme de fiction à travers cinquante portraits de femmes, pour mettre en lumière une facette dont le hip hop peut être fier. 128 pages, 32 €. > Céline Cauvi

Demain, c'est bien aussi... de K. Passig et S. Lobo (éd. Anabet) La procrastination est un art. Une pratique récurrente où l'on excelle parfois à remettre au lendemain ce que l'on pourrait faire le jour même. Les sempiternelles, « je le ferais demain » sont le lot quotidien de ceux pour qui « plus tard », ça marche aussi. « En passant par la rue plus tard, on arrive sur la place jamais ». Ce dicton dont l'origine est difficile à retrouver est forcément déjà tombé dans l'oreille de certains d'entre nous. Mais les deux auteurs allemands ne l'entendent pas ainsi. Pour eux, le temps n'est pas une grille d'horaires millimétrée dans laquelle il faudrait rentrer toutes nos perspectives. Prendre son temps, c'est aussi une façon d'aborder ce monde, où chaque minute compte. Mode d'emploi. 320 pages, 19 €. > Céline Cauvi

dvd | livres |

109


chroniques

texte ¬ Emma Belasco

Silent Hill - Shattered Memories - Konami | PSP - Wii Silent Hill, série mythique débutée sur Ps One en 99, avait déjà provoqué de nombreux cauchemars. Avec son univers noir, lugubre et inquiétant, elle a vite rejoint le podium des jeux de « Survival horror », s’imposant comme l’un des meilleurs du genre aux côtés de Resident Evil ou du plus récent Bioshock. Avec Shattered Memories, tout commence sur le fauteuil du psychiatre. Notre héros Harry Mason revient sur un douloureux épisode : l’intrigante disparition de sa fille Cheryl, après leur accident de voiture. Un flash-back plus tard, et nous revoilà transportés dans la sombre ville fantôme. Seulement cette fois-ci, les développeurs n’ont gardé de la ville que le nom, Silent Hill. Ici, aucune arme et pas une seule bataille contre des monstres à tête pyramidale, mais une fuite effrénée en quête de souvenirs et d’indices. Parsemé de séances chez le psy et de flash-back, le jeu favorise l’identification avec le héros et ses tourments psychologiques. Cinématiques incroyables et variées selon les actions du joueur, fins alternatives... Silent Hill revient en tête de la course à l’angoisse et n’est pas prêt de vous laisser dormir.


jeux vidéo |

111

Mass Effect 2 - Electronic arts | Xbox 360 Voici un jeu de rôle des plus captivants ! Le premier épisode avait été l’un des plus grands succès de l’année 2007. Quand il ne forme pas ses équipes et ne couche pas avec des subalternes - voire des aliens, le commandant Shepard met ses fonctions bioniques au service de sa mission : sauver l’univers. Interactif, intelligent, ce jeu s’adapte aux décisions stratégiques du joueur. Malgré une prise en main peu évidente, Mass Effect 2 relève le niveau d’un genre en mal de bons scénarios.

Tatsunoko vs Capcom : Ultimate all stars - Capcom | Wii Jeu de baston japonais dans toute sa splendeur, Tatsunoko vs Capcom met une petite torgnole à tous les amateurs de « Street Fighter ». Plus facile que son concurrent et complètement explosif, les supers pouvoirs des personnages sont poussés à l’extrême. Au point qu’écraser son partenaire avec un chien géant devient franchement hilarant. Un peu « trop » sur tous les tableaux, Tatsunoko vs Capcom promet malgré tout de bons fous rires en groupe !

100 livres classiques - Nintendo | Nintendo DSi XL Pour la sortie de sa nouvelle console de poche (mais «  de salon  »), la DSi XL, Nintendo aborde la littérature de manière ludique grâce à une bibliothèque de 100 classiques. La DSi est agrandie pour le plaisir des yeux et son stylet devient stylo. De Zola, Balzac en passant par Baudelaire et jusqu’à Oscar Wilde, chacun trouvera ici de quoi ressusciter ses souvenirs de collège et appronfondir ses connaissances sur tous ces auteurs légendaires. De quoi faire le bonheur des jeunes étudiants, de leurs parents et de tout amateur de littérature.


concerts lun 01.03 Montpellier, Pleine Lune FRANCK NICOLAS (jazz club) 21h - gratuit

mar 02.03 Marseille, Espace Julien MARSEILLE DONNE DE LA VOIX POUR HAITI : SAM KARPENIA + SYLVIE PAZ + MEZDJ + TARAB MED + BIG BUDDHA (soutien Haiti) 20h30 - 10€ Marseille, Poste à Galène BASTA PAI PAI + PATATE RATS (ska) 21h - 8€ Montpellier, Baloard Thème : Des hommes de devoir : BISTROT DES ETHNOLOGUE (conférence) 20h30 5€ Montpellier, Pleine Lune LES NOKTAMBULES (rock balkanique) 21h - gratuit

mer 03.03 Castres (81), Lo Bolegason SlamObar (slam/poésie) 19h - gratuit Marseille, Espace Julien Emergenza : ARKANIKA + INFECTED YOUTH + LITTLE D BIG G (tremplin) 20h30 - 9€ Montpellier, Mix koffee DJ ZITA SPAGIARI (electro) 21h - nc

Montpellier, Pleine Lune DAVAÏ (chanson tzigane) 21h- gratuit

jeu 04.03 Marseille, Cabaret Aléatoire ZENZILE + MOLÉCULE + JAKOMARON (electro dub) 20h30 16€ - 18€ Marseille, Cri du Port REMI VIGNOLET QUARTET (jazz) 20h30 10€ Marseille, Embobineuse SECTA BOOM (afro brocken beat) 21h 1€ Marseille, Espace Julien Emergenza : SNOOZE MACHINE + VICTOR WARD + BAZHARD (tremplin) 20h30 - 9€ Marseille, Poste à Galène JOSÉ JAMES (jazz funk) 21h -17€ Montpellier, Baloard BAR DES SCIENCES (conférence) 20h30 - nc Montpellier, JAM LE COMPTOIR DES FOUS (swing’n’roll) 21h - gratuit Montpellier, Le Rebirth SYNAPS (hardcore underground) 21h - nc Montpellier, Mix koffee DJ ZITA SPAGIARI (electro) 21h - nc

Montpellier, Pleine Lune SALOMON HERITAGE (dub) 21h gratuit Montpellier, Le Rockstore GREGOIRE (chanson) 19h - 29€

ven 05.03 Arles (13), Cargo de nuit MOLÉCULE (electro dub) 21h - 10€ - 15€ Arles (13), Cargo de nuit SKIP THE USE (rock) 21h - 10€ - 15€ Avignon, Passagers du Zinc HILIGHT TRIBE + ZENZILE 00h - 18€ - 22€ Castres (81), Lo Bolegason Festival les Salvaches : DIRTY FONZY + MARVIN + VDZ BREAK + SHAKING HEADS + LA ROTULE 50’S + DA KREW LABORATOIRE + LES COCK’S + CHRYPTO (Rock) 20h - 22€ - 12€ - 10€ Marseille, Cabaret Aléatoire OUTER SPACE SERIES #2 : BELLERUCHE (electro blues) 20h30 - 15€ Marseille, Embobineuse OTROMATIC + ALTO CLARK + STU (electro minimale) 21h - 6€ Marseille, Espace Julien Emergenza : SANTIAGO + CALIFORNIA CRESCEND + EFFY (tremplin) 20h30 - 9€

Molécule

electro dub Des invités dans tous les sens, un sens aigu de l’alchimie , voilà les ingrédients de Molécule. Entre particules sonores atmosphériques et basses carrément trip hop, le magicien et ses sorciers livrent, en plus de prestations live planantes, des compositions novatrices où le reggae dub originel côtoie des séquences diablement organiques. En tournée dans la région, ils passent à Marseille avec Zenzile, et à Montpellier aux cotés de Jako Maron. ❥ Le 04/03 au Cabaret Aléatoire à Marseille Le 05/03 au Cargo de Nuit à Arles, le 06/03 à Victoire 2 à Montpellier


agenda |

113

Marseille, Poste à Galène JIM MURPLE MEMORIAL (ska) 21h - 11€ Montpellier, Antirouille drum’n’bass Xperience : SKS + SPLIT + MC JUANITO (electro) 20h - 3€ Montpellier, Baloard JAM ON + JUST FOR ONE NIGHT (pop funk) 20h30 - 3€ Montpellier, JAM JOSÉ JAMES (jazz) 21h - 18€ Montpellier, Le Rebirth TOMAS UNDER + HARTIGNAN (electro) 21h - nc Montpellier, Mix koffee EVERY KIND OF MUSIC : JEAN VILLENEUVE + DIEDJ (electro) 21h - nc Montpellier, opera berlioz VENT D’EST : NIKOLAI ALEXEIEV + SILVIA MARCOVICI (classique) 20h30 - gratuit Montpellier, Le Rockstore LES CAMÉLÉONS (chanson) 19h - 13€ Saint jean de védas (34), Secret Place TASTE IN VIBES + 65 MINES STREET (rock) 20h - nc Saint jean de védas (34), Victoire 2 VOLO + MR ROUX (chanson) 20h - 18€ - 8€ - 5€

Sainte-croix-volvestre (09), Art’Cade 0800 + KHOD BREAKER (hip hop) 21h - 10€ - 7€ - 5€

sam 06.03 Arles (13), Cargo de nuit HINDI ZAHRA (blues world) 21h - 10€ - 15€ Castres (81), Lo Bolegason Festival les Salvaches : X-MAKEENA + INTERLOPE + BREF + KRANK + SLICECOOKERS + MC MONSIEUR + AZAZEL (hip hop/ fusion) 20h - 22€ - 12€ - 10€ Marseille, Cabaret Aléatoire BASS CULTURE : LENA + DISRUPT + KODE9 (dub) 22h - 14€ Marseille, Espace Julien Emergenza : OXYMOR (tremplin) 20h30- 9€ Marseille, Poste à Galène ADAM GREEN (folk rock) 21h - 20€ Montpellier, Antirouille reggae basement words (reggae) 20h - 7€ Montpellier, Baloard Thème : Des hommes de devoir : ARNO RIVA SHOW + DJ SPLIT (drum’n’bass) 20h30 - 3€ - 5€ Montpellier, JAM MARTIN KOUMS (afro jazz) 21h - 13€

Montpellier, Le Rebirth DJ KALIFAZ + DJ SOME ONE + MC GIGS (hip hop/scratch) 21h - nc Montpellier, Mix koffee Jackie Brown Party : DJ NAKEYE (electro soul) 21h - nc Montpellier, Pleine Lune ALMA NAGUAL (reggae rock) 21h - gratuit Perpignan, Crock’More PINK PANTHER PARTY !!! : PUNISH YOURSELF + AMBASSADOR 21 + CHEERLEADER 69 (cyber punk) 21h - 15€ Saint jean de védas (34), Victoire 2 ZENZILE + MOLÉCULE (dub) 20h - 17€ - 8€ - 5€

dim 07.03 Montpellier, Le Rebirth SID ET LES VICIEUX (punk) 21h - nc Montpellier, opera berlioz FIGURES DU SIÈCLE : LES PERCUSSIONS DE STRASBOURG (classique) 17h - gratuit Perpignan, El Médiator GREGOIRE (chanson) 20h30 - 25€ - 22€ Saint jean de védas (34), Secret Place SHEARWATER + DAVID THOMAS BROUGHTON (indie folk) 20h - 10€

Rodolphe Burger & Rachid Taha

world

On connaît le Cantique des Cantiques mis en musique par Rodolphe Burger pour Alain Bashung et Chloé Mons. En mémoire de l’ami disparu, Rodolphe Burger reprend son chef d’œuvre dans une nouvelle version qui intègre l’hébreu et le met en regard d’un poème du grand Mahmoud Darwich qui en est la version arabe. Il sera rejoint sur scène par son ami Rachid Taha qui en fidèle compagnon de route apportera toute sa flamme au projet. ❥ Le 12/03 au Théâtre Molière - Sète - www.theatredesete.com


concerts Sérignan (34), Cigalière CAMILLE SOL (chanson) 21h - 10€ - 8€

lun 08.03 Montpellier, Le Rockstore EMMANUEL MOIRE (chanson) 19h - 29€

mar 09.03 Marseille, Cabaret Aléatoire OUTER SPACE SERIES #2 : THE BELLRAYS + THE FLESHTONES + THE A-PHONES (rock soul) 20h - 15€ Marseille, Poste à Galène TURNER CODY + JAMES LEVY (folk) 21h - 10€ Montpellier, Baloard 0800 + BAYOU BILLY (rap) 20h30 - 4€ - 6€ Montpellier, JAM DAVID LIEBMAN (jazz) 21h - 22€

mer 10.03 Béziers, SortieOuest hommage Billie Holliday : DEE DEE BRIDGEWATER (jazz) 21h - 25€ Marseille, Poste à Galène MACADAM BAZAR + DAWTA JENA (reggae) 21h - 8€ Montpellier, Antirouille SYNCOPERA (hip hop blues) 20h 6€ - 5€

Montpellier, Baloard LES TONTONS FLAGUEURS (funk) 21h - nc Montpellier, Pleine Lune (flamenco) 21h - gratuit Montpellier, Zénith MARC LAVOINE (chanson) 20h - 39€ Saint jean de védas (34), Victoire 2 TONY ALLEN + NURU KANE (afrobeat) 20h - 18€ - 8€ - 5€

Montpellier, Pleine Lune ARTIKAL (reggae) 21h - gratuit Perpignan, El Médiator apero slam : KOUMEKIAM (slam) 19h - gratuit Saint jean de védas (34), Victoire 2 SKIP THE USE + SOMA (punk rock) 20h - 13€ - 8€ - 5€

jeu 11.03

Avignon, Passagers du Zinc WAX TAILOR + MINA MAY (hip hop) 00h - 21€ - 25€ Béziers, Zinga Zanga C’DRIC + APACHE ET LE QUINCHO + PETIT JEAN (chanson) 20h30 - gratuit Castres (81), Lo Bolegason CARMEN MARIA VEGA + JOHNNY MADNESS (chanson) 20h30 - 15€ - 12€ Marseille, Cabaret Aléatoire OUTER SPACE SERIES #2 : SUCCESS + LEOANRD DE LEONARD + SOURYA (rock) 22h - 14€ Marseille, Embobineuse ANDY MOOR + LAURENT PERNICE + VLADIMIR BOZAR (electro rock) 21h - 7€ Marseille, Espace Julien DA SILVA + ARNO SANTAMARIA (chanson) 20h30 - 26€

Marseille, Montévidéo GIANNI GEBBIA + EIKO ISHIBASHI (trad japonais) 20h30 - nc Montpellier, Antirouille MINITEL ROSE (hip hop blues) 20h 6€ - 5€ Montpellier, Baloard students show : VICE VERSA + JIDDY VYBBZ + LES COYOTES (rock) 20h30 - 4€ Montpellier, JAM PANSAREL + DI PIAZZA + ALLOUCHE SEXTET (jazz) 21h - gratuit Montpellier, Le Rebirth ECHEK6TM (Dub Step) 21h - nc Montpellier, Mix koffee EVERY KIND OF MUSIC : JEAN VILLENEUVE + DIEDJ (electro) 21h - nc

ven 12.03

Beat Torrent & Pony Pony Run Run electro rock Programme musclé pour cette première soirée du Festival de la Meuh Folle, organisé par les étudiants de l’Ecole des Mines. En effet, propulser successivement sur scène, Pony Pony Run Run et Beat Torrent en laisseront plus d’un sur les rotules. Le duo nantais, docteur ès science des platines, sera particulièrement à suivre, car ses scratchs experts et ses samples fédérateurs mêlent admirablement groove vintage et breakbeat destructeurs. ❥ Les 26 et 27/03 - Parc Expo d’Ales (30) - www.meuhfolle.com


concerts Marseille, Poste à Galène LA FANFARE DU BELGISTAN (fanfare) 21h - 10€ Montpellier, Antirouille HOLY PAIN (métal) 20h - 5€ Montpellier, Baloard YOUTH & SOUL SOUND SYSTEM (jazz) 20h30 - 1€ - 5€ Montpellier, Le Rebirth JEEKEY (hardstyle) 21h - nc Montpellier, Mix koffee EVERY KIND OF MUSIC : JEAN VILLENEUVE + DIEDJ (electro) 21h - nc Perpignan, El Médiator DARJILING (jazz) 20h30 - 8€ - 6€ Saint jean de védas (34), Secret Place DESTINITY + EVIL COUNTRY JACK + NECROVERDOSE (métal) 20h - 7€ Saint jean de védas (34), Victoire 2 HINDI ZAHRA + OKOU (chanson) 20h - 18€ - 8€ - 5€

sam 13.03 Arles (13), Cargo de nuit DAVID WALTERS (world) 21h - 10€ - 15€

Emilie Simon

Avignon, Passagers du Zinc SOAN (chanson) 20h30 - 18€ - 22€ Avignon, Passagers du Zinc REVOLVER + OH! TIGER MOUNTAIN (pop) 20h30 - 10€ - 12€ Béziers, Zinga Zanga Les Filles Electriques : AMANDINE BOURGEOIS + COBSON + ZITA SPAGIARI + NIKA (chanson rock electro) 20h30 - gratuit Blaye les mines (81), Salle Daniel Balavoine L’AIR RIPE AILLEURS + LES NARVALOS (chanson) 21h - 7€ Largentiere (07), chapiteau de mars PIERS FACCINI + HINDI ZAHRA (folk) 20h - 10€ - 15€ Marseille, L’Affranchi dub station no 9 : JAH VOICE + JACIN + ITAL SOUNDS (dub) 22h - 10€ Marseille, Cabaret Aléatoire ZOMBIE-ZOMBIE + LOS CHICROS + TURZI (rock) 20h30 - 11€ - 13€ Marseille, Embobineuse riot party : AMBASSADOR 21 + MALAKWA + ROSSIGNOL GENOCIDE (electro) 21h - 7€ Marseille, Espace Julien MIOSSEC + ALEXANDRE VARLET (chanson) 20h30 - 28€

Montpellier, Antirouille Night Dwarves Session (electro) 20h - 3€ Montpellier, Baloard XANTHINE + GARY POPPINS (indie pop) 20h30 - 5€ Montpellier, JAM Cosmic Groove : BIBI TANGA & THE SELENITES (soul funk) 21h - 20€ Montpellier, Le Rebirth PEACE AND LOVE COWBOY (pop rock) 21h - nc Montpellier, Mix koffee PETTIT NIKKO (funk disco) 21h - nc Montpellier, Pleine Lune CHOZPAREÏ (chanson rock) 21h gratuit Montpellier, Le Rockstore PLASTICINES (rock) 19h - 12€ Perpignan, Crock’More DYNABASSY SOUND SYSTEM 21h - 5€ Perpignan, El Médiator fiesta africa : OMAR PENE + BLICK BASSI (world) 20h30 - 18€ - 15€ Saint jean de védas (34), Secret Place HYSTERIA + EVOHE + CORPUS DIAVOLIS (brutal death) 20h - 7€

electro pop Elégant changement que celui opéré sur The Big Machine, dernier opus de la montpelliéraine qu’elle viendra défendre à domicile. Au placard les pingouins, les refrains végétaux et le doux onirisme gélatineux qui l’avait fait connaître. La princesse s’est exilée à Big Apple et cela s’entend ! Car même si son timbre de voix est toujours aussi fluet, ce virage pop dopé aux samples toniques s’avère étonnamment sexy. ❥ Le 08/04 avril - emiliesimon.artistes.universalmusic.fr


agenda |

117

Sainte-croix-volvestre (09), Art’Cade UNCOMMONMENFROMMARS (Punk/Rock) 21h - 10€ - 7€ - 5€ Sigean (11), salle coubertin MAD PROFESSOR + IPHAZE + SYNCOPERA 20h30 - 12€ - 15€

mer 17.03

Saint jean de védas (34), Secret Place TOTAL CHAOS + ROUGE KIT HASCH (street punk) 20h - 4€ - 7€

Marseille, L’Affranchi BERNARD ALLISON (blues) 20h30 - 14€ Marseille, Cabaret Aléatoire OUTER SPACE SERIES #2 : SUNDAY DRIVERS (THE) + AGOP (pop rock) 21h - 13€ - 15€ Marseille, Espace Julien DOMINIQUE A (chanson) 20h30 - 27€ Marseille, Poste à Galène JESSIE EVANS + ANDROMAKERS (pop) 21h - 12€ Montpellier, JAM RAVI COLTRANE (jazz) 21h - 22€ Montpellier, Le Rockstore YUKSEK (electro rock) 19h - 18€ Perpignan, El Médiator Tilt 2010 : KHALID K (perf plurimedia) 20h30 - gratuit

mar 16.03

jeu 18.03

Marseille, Espace Julien MICKEY 3D + CÉCILE HERCULE (chanson) 20h30 - 25€ Marseille, Poste à Galène STRUNG OUT + WAKE THE DEAD + STRAIGHTEN THINGS OUT (punk hardcore) 21h - 15€ Montpellier, Le Rebirth MAUDITE TARAF (transe) 21h - gratuit

Marseille, Cri du Port DMITRI BAEVSKY QUARTET (jazz) 20h30 - 10€ Marseille, Espace Julien BENJAMIN BIOLAY (chanson) 20h30 - 27€ Montpellier, Antirouille COLOCKS + FURYBASS (electro) 20h - 8€

dim 14.03 Montpellier, Pleine Lune ROUE LIBRE (musik tonic) 21h - gratuit Sérignan (34), Cigalière CHANSON PLUS BIFLUORÉE (chanson) 21h - 20€ - 17€

lun 15.03

Montpellier, JAM ROGER MORAND (accordeon jazz) 21h - gratuit Montpellier, Pleine Lune JOKE AIR + suce mon beat (jungle) 20h30 - gratuit Montpellier, Le Rockstore DIDIER SUPER (chanson) 19h - 16€ Perpignan, El Médiator tilt : ADRIEN M. (performance plurimedia) 20h30 - 12€ - 8€ Saint jean de védas (34), Secret Place SUPERSUCKER (rock) 20h - 8€ Saint jean de védas (34), Victoire 2 BERNARD ALLISON (blues) 20h - 17€ - 8€ - 5€

ven 19.03 Albi (81), Le Jour de fête KATEL 20h - nc Avignon, Passagers du Zinc KID BOMBARDOS + PONY TAYLOR (rock) 20h30 - 8€ - 10€ Béziers, Zinga Zanga SANSEVERINO + SMOKY JOE COMBO (chanson) 20h30 - nc Castres (81), Lo Bolegason JOY + HELLUVAH + DJ MOULE (Chanson) 20h30 10€

The French Cowboy

pop rock

Ex Little Rabbits (Federico Pellegrini), backind Band de Katerine, garçon d’honneur des Vedettes, entre autres piges dans les bons sillons de la pop frenchy, les cowboys français (qui sont aussi nantais) sortent leur 3ème opus, transi de rêves américains à tendance sudiste, plus proche de la poussière des grands espaces et des fanfreluches des côtes ensoleillées, mise en bouteille par le producteur Jim Waters. ❥ Le 09/04 au Cabaret Aléatoire à Marseille Le 08/05 à Victoire 2 à Saint Jean de Védas


concerts Marseille, Cabaret Aléatoire JACK DE MARSEILLE + DYED SOUNDOROM (electro) 22h - 12€ Marseille, Espace Julien BRIGITTE FONTAINE (chanson) 20h30 - 29€ Montpellier, Antirouille UNE TOUCHE D’OPTIMISME + LES JUDAS + TOTUM ORKESTRA (chanson) 20h - 10€ - 8€ Montpellier, Le Rebirth ANABOLIK (hardcore) 21h - nc Montpellier, Mix koffee GREMS + RAZIEK + GORDO (hip hop) 23h - nc Perpignan, Crock’More VENDETTA (Rock Pop) 21h - 5€ Perpignan, El Médiator tilt : elmediator.club : LE PEUPLE DE L’HERBE + THE HERBALISER + SCRATCH BANDITS CREW + JESSIE EVANS + CURRY AND COCO (electro) 21h - 20€ - 17€ Saint jean de védas (34), Victoire 2 Habana di Primera (salsa) 20h - 22€ - 5€ Sainte-croix-volvestre (09), Art’Cade Soirée 3,4 !!! : PIERRE DAYRAUD (hip hop) 19h - gratuit

sam 20.03 Arles (13), Cargo de nuit BERNIE BONVOISIN (rock) 21h - 12€ - 18€ Béziers, Zinga Zanga DIAM’S (rap) 20h30 - nc Carmaux (81), Salle Beregevoy OPIUM DU PEUPLE + BOB’S NOT DEAD + THE TWELVE + CAUTION WET FLOOR (rock) 20h30 - 5€ Decazeville (12), Salle du Laminoir MAGHREB UNITED + MAD PROFESSOR + BOMBORO KOSSO (rap/reggae/dub) 20h30 - 15€ - 12€ Marseille, L’Affranchi GÉRARD BASTE DES SVINKELS (hip hop) 20h30 - 12€ Marseille, Cabaret Aléatoire DIRTYPHONICS + GREMLINS + REDA + LUCID (drum’n’bass) 23h - nc Marseille, Cri du Port jazz poets quartet : SERGE CASERO (jazz) 20h30 - 10€ Marseille, Embobineuse soiree pink ponk : CRISTEL DUTORCHON + THE MOUSTACHE MAMA + LES SOEURS SIAMOISES (electro) 21h - 6€ Marseille, Espace Julien JACQUES HIGELIN + LIONEL MELKA 20h30 - 32€

L’Incroyable Festival

Montpellier, JAM jobim project : PAULINHO LÊMOS (jazz) 21h - 15€ Montpellier, Le Rebirth AL CORE (hardcore) 21h - nc Montpellier, Mix koffee Shaft : DJ PALUMBO (electro soul) 22h - nc Montpellier, Pleine Lune MAXXIMUS (p funk) 20h30 - gratuit Montpellier, Le Rockstore LE PEUPLE DE L’HERBE (dub electro) 19h 20€ Perpignan, Crock’More V.C.V (rock) 21h - 5€ Perpignan, El Médiator Tilt : elmediator.club : YUKSEK + MR OIZO + MENEO + DATA + NOBLESSE OBLIGE + CURRY AND COCO (electro) 21h - 22€ - 19€ Saint jean de védas (34), Secret Place Lux Day : Tribute Aux Cramps : WASHINGTON DEAD CATS + JUNGLE FEVER + PALAVAS SURFER + MIKE HEY NO MORE (tribute) 20h - 11€

dim 21.03 Saint jean de védas (34), Secret Place CORRADO’S + TAKE OFF (blues rock) 20h gratuit

performances

Dans un décor surréaliste et avec la participation de la Cie BruitQuiCourt, l’Incroyable Festival s’installe au Baloard en prémices de la « grande messe » du 29 mai au Domaine de Grammont. Avec 7 concerts, un buffet à volonté et beaucoup de surprises dont la projection du film montpelliérain « Houtch’n’Houtch ». Ce mini festival de 3 jours servira de parfaite mise en bouche et sera une ode à la scène locale indépendante. ❥ Du 08 au 10/04 au Baloard - www.incroyable-festival.com


agenda |

119

Sérignan (34), Cigalière Création Passengers : RITA CIOFFI + RINÔÇÉRÔSE (danse écorchée) 21h - 10€ - 8€

lun 22.03 Marseille, Espace Julien INFECTIOUS GROOVES (métal funk) 20h30 - 20€ Montpellier, Antirouille BERNIE BONVOISIN (chanson rock) 20h - 18€ - 15€

mar 23.03 Montpellier, Pleine Lune (forro n’ chorro) 20h30 - gratuit Montpellier, Le Rockstore THE GLADIATORS (reggae) 19h - 21€

mer 24.03 Marseille, Cabaret Aléatoire LE PEUPLE DE L’HERBE + MONSTROPLANTES (electro hip hop) 20h30 - 19€ Marseille, Espace Julien BERNIE BONVOISIN (rock) 21h - 27€ Montpellier, Antirouille LES CASTAFIORES (chanson) 20h - 10€ - 7€ - 5€ Sérignan (34), Cigalière ANAÏS (chanson) 21h - 28€ - 26€

jeu 25.03 Marseille, Embobineuse RATURE + PIERRE CHIFFON 21h - 6€ Marseille, Espace Julien SOMA + ASYL (rock) 20h30 - 18€ Marseille, Montévidéo PASOLINI OU LA RAGE SUBLIME : BRUNO CHEVILLON (poeme chanson) 20h30 - nc Montpellier, Antirouille EMILIE CHICK (electroacoustique) 20h - gratuit Montpellier, Le Rockstore REVOLVER (pop rock) 19h - 19€ Perpignan, El Médiator TRIO D’EN BAS (jazz experimental) 21h - 8€ - 5€ Saint jean de védas (34), Victoire 2 MINISTÈRE DES AFFAIRES POPULAIRES (MAP) (hip hop) 20h - 17€ - 8€ - 5€

ven 26.03 Argein (09), L’Estrade FANFARE VAGABONTU + SILVO ELECTRIC CLUB + KUMPANIA BEATS (Guitare) 21h - 7€ Arles (13), Cargo de nuit Soyez early! : QUADRICOLOR + MEKANIK KANTATIK + SAM KARPENIA (découvertes Bourges) 21h - 8€

Castres (81), Lo Bolegason THE DIRTY CLUB + CARMEN 113 (Rock) 20h30 - 7€ Marseille, Embobineuse GARY LUCAS + SYLVAIN VANOT + IGLOO (rock psyche) 21h - 10€ - 12€ Montpellier, Antirouille ONDUBGROUND + BIGA RANX & RUGGED (electro) 20h - 7€ Montpellier, Le Rebirth SYNAPS (hardcore underground) 21h - gratuit Saint jean de védas (34), Victoire 2 PACO VOLUME + SOURYA (rock) 20h - 14€ - 8€ - 5€ Sainte-croix-volvestre (09), Art’Cade CHE SUDAKA + ALCARY NINE (Hip hop/Reggae) 21h - 10€ - 7€ - 5€

sam 27.03 Arles (13), Cargo de nuit PACO VOLUME + GREG FONTAINE (pop folk) 21h 10€ - 15€ Castres (81), Lo Bolegason ELS CREMATS + GEORGES VIDAL (Rock) 20h30 10€ Marseille, Embobineuse MISS TETANOS + DRONE JUICE + DRONE NOWHERE (electro rock) 21h 6€

Les Boukakes & El Calife

world

Si, pour votre mille et unième nuit de fête, vous rêvez d’être emporté par un conte musical onirique et métissé foncez ce soir là à Victoire 2. Car El Calife et Les boukakes sont de parfaits passeurs sonores qui jettent un pont entre l’Orient et l’Occident. Le premier mêle ses nappes arabisantes au groove de la soul, tandis que les seconds apportent la nervosité des guitares heavy aux volutes aériennes du raï. ❥ Le 10/04 à Victoire 2 - www.boukakes.com


concerts Marseille, Espace Julien LES MASSILIADES : DEBOUT SUR LE ZINC + KABBALAH + REDLIGHT (festif) 20h30 - 19€ Montpellier, Mix koffee super fly : JEAN VILLENEUVE + DIEDJ (soul) 22h - nc Montpellier, Pleine Lune ONE DUB GROUND (electro rumba) 20h30 - gratuit Montpellier, Le Rockstore BEAT TORRENT (electro) 19h - 14€ Payzac (07), salle de la blache CHAPELIER FOU + JOKARI PLAYER (electro) 20h - 10€ - 15€ Perpignan, Crock’More THE DARK (tribute The Cure) 21h - 4€ Saint jean de védas (34), Secret Place GUIGOO NARKOTEK + STRESSSTYLERZ + HOTSTYLERZ (rock) 20h - 10€ Sérignan (34), Cigalière SOUAD MASSI (world) 21h - 28€ - 26€

lun 29.03 Montpellier, Le Rockstore WHY ? + JOSIAH WOLF (rock) 19h - 16€

mer 31.03 Montpellier, Pleine Lune 1 BEAT 2 BOUCH’ (slam) 20h30 - gratuit Montpellier, Le Rockstore NEW YORK SKA JAZZ ENSEMBLE (reggae ska) 19h - 16€ Sérignan (34), Cigalière KHALID K (chanson) 21h - 10€ - 8€

jeu 01.04 Perpignan, El Médiator MICKEY[3D] (chanson pop) 21h - 22€ - 19€ Saint jean de védas (34), Secret Place ULTRA VOMIT (métal) 20h - 13€ Saint jean de védas (34), Victoire 2 HOCUS POCUS + M. JAY (hip hop) 20h - 23€

ven 02.04 Marseille, Cabaret Aléatoire MICHAEL MAYER + JENNIFER CARDINI + SEB BROMBERGER (electro) 23h - 13€ - 15€ Marseille, Espace Julien LES FATALS PICARDS (chanson) 20h - 22€

Montpellier, Le Rockstore KAMELOT + ADAGIO (métal) 19h - 25€ Perpignan, El Médiator LOS VAN VAN (cubain) 21h - 26€ - 23€ Saint jean de védas (34), Victoire 2 VICTOR DEME (world) 20h - 18€ - 8€ - 5€

sam 03.04 Marseille, Cabaret Aléatoire WILD BEASTS (pop) 20h30 - nc Montpellier, Le Rockstore LES FATALS PICARDS (chanson) 19h - 22€ Montpellier, Sound Station PANTHERE BLANCHE VS BLOC (electro) 21h - nc Perpignan, Crock’More THE LAST KILLERS (rock) 21h - 4€ Perpignan, El Médiator NOSFELL (chanson) 21h - 15€ - 12€ Saint jean de védas (34), Secret Place RALPH + AZAZEL (rock) 20h - 5€ Saint jean de védas (34), Victoire 2 BAZBAZ CAMILLE (chanson) 20h - 17€ - 8€ - 5€

Speech Debelle

hip hop

Speech Debelle est une découverte étonnante et gourmande. Les cuivres audacieux prennent place aux côtés d’une batterie caressante et d’envolées instrumentale s portées par un violon. Le flow de la londonienne, signée chez Big Dada, est une suite de vers lancés avec force et sincérité où la belle se raconte. Cette rappeuse donne à l’exercice une dimension poétique et funky, sur des compositions taillées dans le hip hop et ses influences les plus anciennes, du jazz au blues. ❥ Le 11/04 au Cabaret Aléatoire à Marseille


concerts dim 04.04 Montpellier, Pleine Lune GIPSY JAZZ SESSION 20h30 - gratuit Saint jean de védas (34), Secret Place ZERO ABSOLU (rock) 21h - nc

mar 06.04 Montpellier, Le Rockstore THE BLOODY BEETROOTS (electro) 19h - 27€

mer 07.04 Perpignan, El Médiator THE BLOODY BEETROOTS + SOMETHING À LA MODE (electro) 21h - 22€ - 19€ Saint jean de védas (34), Secret Place THE TOASTERS (ska) 20h - nc

jeu 08.04 Montpellier, Zénith EMILIE SIMON (pop rock) 20h - 29€

ven 09.04 Marseille, Cabaret Aléatoire FRENCH COWBOYS (pop folk) 20h30 - 13€ - 15€

Montpellier, Pleine Lune SOUNDS 4 ELEMENTS (tribalo rock) 20h30 - gratuit Perpignan, El Médiator MUSIC IS NOT FUN + POPOPOPOPS (THE) (pop rock) 21h - 10€ - 13€ Saint jean de védas (34), Secret Place GÂTECHIEN + KAKI KING (post punk) 20h - nc Saint jean de védas (34), Victoire 2 KARIMOUCHE (chanson) 20h - 15€ - 8€ - 5€

sam 10.04 Marseille, Cabaret Aléatoire DAS POP + MUSIC IS NOT FUN (pop) 21h - 13€ - 15€ Montpellier, Le Rebirth PEACE AND LOVE COWBOY (pop rock) 21h - gratuit Montpellier, Le Rockstore ZAK LAUGHED (rock) 19h - 16€ Saint jean de védas (34), Secret Place AGNOSTIC FRONT + UNFIT (brutal hardcore) 20h - nc Saint jean de védas (34), Victoire 2 LES BOUKAKES + EL CALIFE (chanson) 20h - nc

dim 11.04 Marseille, Cabaret Aléatoire SPEECH DEBELLE (hip hop) 20h30 - 10€ - 12€ Perpignan, El Médiator SEPULTURA + CROWBAR + HAMLET (trash métal) 21h - 22€ - 19€

mar 13.04 Marseille, Dock des Suds RODRIGO Y GABRIELA (world) 20h30 - nc

mer 14.04 Marseille, Espace Julien THEE SILVER MT. ZION MEMORIAL ORCHESTRA + NEVCHEHIRLIAN (rock progressif) 20h30 - 22€ Saint jean de védas (34), Secret Place STREET DOGS (rock) 20h - 8€

jeu 15.04 Marseille, Cabaret Aléatoire BLACK JOE LEWIS (soul blues) 21h - 18€ Perpignan, El Médiator HOCUS POCUS + LEXICON (hip hop) 21h - 18€ - 15€

Thee Silver mountain zion

rock

Groupe étalon du rock indé américain d’obédience expérimentale, multiforme et insensible aux compromis de l’époque, les Thee Silver mountain zion sont de ces groupes de l’ombre, adulés par certains et capables de tout sur scène, du meilleur comme de l’encore meilleur. Plusieurs fois annoncés, et de plus en plus rares dans nos contrées, leur passage peut être raisonnablement considéré comme un événement. ❥ Le 14/04 à l’Espace Julien à Marseille Le 16/04 au Secret Place à Montpellier


agenda |

123

ven 16.04

dim 18.04

Marseille, Dock des Suds VITALIC (electro) 20h30 - nc Marseille, Espace Julien SYLVIE PAZ (chanson) 21h - gratuit Montpellier, Le Rebirth MELTING ZONE (tzigane) 21h - gratuit Montpellier, Sound Station beat’n’juice (jungle/ drum’n’bass) 21h - gratuit Perpignan, El Médiator DANAKIL (reggae dub) 21h - 17€ - 14€ Saint jean de védas (34), Secret Place THEE SILVER MT. ZION MEMORIAL ORCHESTRA (post rock) 20h - 14€

Saint jean de védas (34), Secret Place STRYCHNINE (punk rock) 20h - nc

sam 17.04 Montpellier, Pleine Lune LES SPACE JAHOURT (chanson rock) 20h30 - gratuit Montpellier, Le Rockstore AMEL BENT (chanson) 19h - 23€ Perpignan, El Médiator THE INTELLIGENCE + LOS SANTOS (garage rock) 21h - 7€ - 5€

mer 21.04 Marseille, Cabaret Aléatoire BRIAN JONESTOWN MASSACRE (rock) 21h - 18€ Montpellier, Le Rockstore LUKE (rock) 19h - 22€ Pézenas (34), Foyer des Campagnes Printival Boby Lapointe : ANNE SYLVESTRE + DAVID SIRE + OLIVIER L’HOTE (chanson) 21h - 15€ - 20€ Saint jean de védas (34), Secret Place MALTED MILK (blues funk) 20h30 - nc

jeu 22.04 Marseille, Espace Julien LUKE (pop rock) 20h30 - 21€ Montpellier, Le Rockstore TÉTÉ (rock) 19h - 26€ Perpignan, El Médiator REVOLVER + DIVING WITH ANDY (pop rock) 21h - 15€ - 12€

Pézenas (34), Foyer des Campagnes Printival Boby Lapointe : BATLIK + LOÏC LANTOINE (chanson) 21h - 15€ - 20€ Pézenas (34), place gambetta Printival Boby Lapointe : CRISTINE (chanson) 12h30 - gratuit Saint jean de védas (34), Secret Place SCOTT H. BIRAM (blues rock) 20h30 - nc Sérignan (34), Cigalière VINCENT DELERM (chanson) 21h 28€ - 26€

ven 23.04 Marseille, Espace Julien TÉTÉ (blues folk) 20h30 - 24€ Montpellier, Le Rockstore GAETAN ROUSSEL (rock) 19h - 25€ Perpignan, Crock’More CHRYSALIDE + BAHNTIER (cyber punk) 21h - 8€ Perpignan, El Médiator BIJOU SVP (rock) 21h - 13€ - 10€ Pézenas (34), Foyer des Campagnes Printival Boby Lapointe : ZEDRUS + LES WEEPERS CIRCUS (chanson) 21h - 15€ - 20€

Pierre Boulez

expérimentations Opéra, cinéma, spectacles, installations, concerts, rencontres, le festival Les Musiques déploiera son M majuscule comme de coutume durant cette quinzaine exploratrice. Certes pointu et exigeant (voire élitiste), le GMEM marseillais poursuit cependant de bâtir ces précieuses passerelles entre technologies contemporaines et arts mêlés, symbolisé, par exemple, par la présence de l’inlassable créateur Pierre Boulez. ❥ Du 17/04 au 01/05 - www.gmem.org


concerts Pézenas (34), place gambetta Printival Boby Lapointe : GIROUETTE (chanson) 12h30 - gratuit Saint jean de védas (34), Victoire 2 KOACHA (sortie d’album) 20h - gratuit

sam 24.04 Montpellier, Le Rockstore VITALIC + MIRROR (electro) 19h - 27€ Perpignan, El Médiator GAETAN ROUSSEL (chanson) 21h - 22€ - 19€ Pézenas (34), Foyer des Campagnes Printival Boby Lapointe : FLORENT VINTRIGNER + FLOW (chanson) 21h - 15€ - 20€ Pézenas (34), place gambetta Printival Boby Lapointe : TALIHN (chanson) 12h30 - gratuit Saint jean de védas (34), Secret Place STUNTMAN (hardcore) 20h30 - 8€

dim 25.04 Saint jean de védas (34), Victoire 2 EZ3KIEL + HINT + VUNENY (dub rock) 20h - 17€ - 8€ - 5€

Sérignan (34), Cigalière RAQUEL TAVARES (fado) 21h - 20€ - 17€

mar 27.04 Marseille, Montévidéo AN OHNO COOPERATION EVENING (performance musique) 20h30 - nc

mer 28.04 Marseille, Poste à Galène JIL IS LUCKY (pop) 21h - 15€ Montpellier, Zénith RENAN LUCE (chanson) 20h30 - nc Perpignan, El Médiator UNKNOWN PROJECT (experimental) 21h - gratuit

jeu 29.04 Marseille, Cabaret Aléatoire CHINESE MAN + SHANTEL & BUCOVINA CLUB ORKESTAR (electro world) 21h - nc Marseille, Dock des Suds RENAN LUCE (chanson) 20h30 - nc Perpignan, El Médiator TV GHOST + HAIR AND THE LOTA (garage rock) 21h - 7€ - 5€

Montpellier, Jean Vilar DIMONE + MADAME BLANCHE (chanson pop) 21h - 10€ - 13€ Saint jean de védas (34), Victoire 2 BELLE DU BERRY + DAVY KILEMBE (chanson) 20h - nc

ven 30.04 Marseille, Poste à Galène ABSYNTHE MINDED (pop) 21h - 14,5€ Marseille, Cabaret Aléatoire ANDY MC KEE (jazz) 20h30 - 19€ Nîmes, Théâtre du Periscope AYMERIC DE TAPOL + CHRISTIAN ZANESI (festival Delco) 20h30 - 11,7€ Saint jean de védas (34), Victoire 2 MEDINE (Din Records Tour) 20h - nc

sam 01.05 Saint jean de védas (34), Secret Place AS THEY BURN + DESPISED ICON 20h - 13,5€ Perpignan, Crock’More L’ESPRIT DU CLAN + FROM HEAVEN WE FALL (métal) 21h - 6€

Juan Rozoff

funk L’ex petit Prince français du funk a rechaussé ses crampons fin 2009 avec un « maison Rozoff » éclectique sur le label Underdogs. Un disque plus sage, mais plus mature, forcément, le parisien ayant vu passer un paquet de trains depuis son éclosion début 90. Sur scène, en revanche, Juan est hors compétition, toujours bien entouré et maestro dans l’expression d’un funk vieille école, cuivré et millésimé. ❥ Le 30/04 au Cargo de nuit à Arles


Guide des salles de concert

AIX EN PROVENCE (13) PASINO 21 av de l'Europe & 04 42 59 69 00 ARLES (13) CARGO DE NUIT 7, avenue Sadi Carnot & 04 90 49 55 99 AUBAGNE (13) MJC L'ESCALE Les Aires Saint-Michel & 04 42 18 17 17 • THÉÂTRE COMOEDIA cours du Maréchal Foch AUBORD (30) LE HANGAR AVIGNON (84) AKWABA Châteauneuf de Gadagne & 0 490 22 55 54 • PASSAGERS DU ZINC 23 Rte de Montfavet & 04 90 89 45 49 BÉZIERS (34) THÉÂTRE MUNICIPAL Allées Paul Riquet & 0 467 36 82 82 • ZINGA ZANGA Traverse de Colombiers & 04 67 36 82 82 CAPESTANG (34) SALLE POLYVALENTE DE CAPESTANG CASTELNAUDARY

(11) THÉÂTRE DES 3 PONTS Rue du Général Dejean CASTRES (81) LO BOLEGASON 69 rue d'Auque & 05 63 62 15 61 CLERMONT-FERRAND (63) LA COOPÉRATIVE DE MAI Rue Serge-Gainsbourg & 04 73 144 800

FRONTIGNAN (34) SALLE DE L'AIRE Quai des Jouteurs & 0467186864 GIGNAC (34) ESPACE CULTUREL & 0 467 57 01 69 GRAULHET (81) FORUM MUNICIPAL DE GRAULHET 63 Avenue Saint Exupéry & 05 63 34 27 34 ISTRES (13) L'USINE RN 569 Route de Fos & 04 42 56 02 21 MARSEILLE (13) L'AFFRANCHI 212 boulevard de Saint Marcel & 0 491 35 09 19 • LE BABY 2 rue André Poggioli & 06 88 84 64 87 • CABARET ALÉATOIRE 41 rue Jobin & 04 95 04 95 09 • CITÉ DE LA MUSIQUE 8 rue Bernard du Bois & 04 91 39 28 28

• CRI DU PORT 8 rue du pasteur heuzé & 04 91 50 51 41 • DAN RACING 17 rue Poggioli & 06 09 17 04 07 • DOCK DES SUDS 12 rue Urbain V & 0 491 99 00 00 • DÔME 48 avenue Saint Just & 04 91 1 21 21 • EMBOBINEUSE 11 boulevard Bouès & 0491506609 • ESPACE JULIEN 31 Cours Julien & 0 491 24 34 10 • GROTTE DES ACCOULES • INTERMÉDIAIRE 63 Place J Jaures & 04 91 47 01 25 • LOUNGE 42 rue des trois rois & 0 610 21 78 74 • MACHINE À COUDRE 6 rue J. Roque & 04 91 55 62 65 • MONTÉVIDÉO 3 impasse Montévideo & 0491 379735

• PARADOX 127 rue d'Aubagne & 04 91 63 14 65 • POSTE À GALÈNE 103 rue Ferrari & 0

491 47 57 99 • THÉÂTRE DU GYMNASE 4 rue du Théâtre Français & 0820 000 422 MONTFAVET (84) SALLE POLYVALENTE DE MONTFAVET MONTPELLIER (34) ANTIROUILLE 12 rue Anatole France & 0 467 06 51 68 • BALOARD 21 boulevard Louis Blanc & 0 467 79 36 68 • CHAPELLE GÉLY 170 rue Joachim du Bellay & 04 67 42 08 95 • CHAPELLE DE LA MISÉRICORDE • OPÉRA COMÉDIE 11 bd Victor Hugo & 04 67 60 19 80 • CORUM Esplanade Charles de Gaulle & 04 67 61 67 61 • ESPACE RICHTER • JAM Rue Ferdinand de Lesseps & 04 67 92 02 40 • KAWENGA 21 bd Louis Blanc & 04 67 06 51 66 • LIVING ROOM • MPT VOLTAIRE • MAISON DES CHOEURS Place Albert 1er • MOJOMATIC 1 bis rue Cambaceres & 06 20 83 31 10 • PLEINE LUNE 28 Fb Figuerolles & 04 67 58 03 40 • LE ROCKSTORE 20 rue de Verdun & 0 467 06 80 00 • TRIOLETTO 75 av. de Augustin Fliche & 04 67 41 50 09 NÎMES (30) CAFÉ OLIVE 22 bd Victor Hugo & 0466678910 PERPIGNAN

(66) AUDITORIUM DU CONSERVATOIRE 1 rue des Joglars • CASA MUSICALE 1 rue Jean Vielledent & 04 68 62 17 22 • CROCK'MORE Z.I 45 av du Dr Toreilles & 0 603 95 04 39 • EL MÉDIATOR Avenue du général Leclerc & 04 68 66 18 55 SAINT

AMBROIX (30) CENTRE CULTUREL SAINT JEAN DE VÉDAS (34) SECRET PLACE

Zone Industrielle de la Lauze & 0 612 58 37 81 • VICTOIRE 2 Mas de Grille & 0 467 47 91 00 SAINT PONS

DE THOMIÈRES (34) SITE SAINTE-CROIX-VOLVESTRE (09) ART'CADE Village & 0 561 04 69 27 SÈTE (34) PÉNICHE LE NEW CAPRICORNE Quai Paul Riquet VITROLLES (13) MOULIN À JAZZ Domaine de Fontblanche & 04 42 79 63 60

agenda |

125


Cebb

Adam Beyer

Nazca

electro

& clubbing |

126

electro & clubbing Marseille

Le cabaret Aléatoire Friche de la Belle de Mai ; 41, rue Jobin www.cabaret-aleatoire.com ✆ 04 95 04 95 09 jeu 04/03 : Soirée Bass Culture : Kode 9, Disrupt et MC soom T, Lena, MC2 (16€-14€/22h)

Le Lounge 42 rue des 3 Rois www.myspace.com/lelounge13006 jeu 04/03 : Soirée No Such Thing As Techno Music : Dj phoenix, Andy james, Myster hichnikof, Chica underground (2€/21h)

ven 12/04 : BoOmbass #3 : Mem Pamal, Generale Hydrophonyck, Stazma The Junglechrist, MeisTterfackt, L'Atomiste, Prosper Youpla Boom ! (10€/22h-6h)

Musicomania 1 boulevard de la Cartonnerie www.myspace.com/lessomnambulles ✆ 06 99 20 82 95 sam 17/04 : Les Somnam'Bulles présentent Dream Catchers : Phace, Flatmate, Probe 1, Contact, BRK (12€-10€/22h-6h)

La Noche

Au Garage

40 rue du Plan Fourmiguier www.lanocheclub.net ✆ 04 91 54 43 87

Hôtel de la Musique 2, Traverse du Portugal (10e arr.) http://myspace.com/boombassparty

ven 19/03 : Soirée Disturb Beats #1 (soutien) : Chixx, MC2, Misty, Mikimix, BRK , Mc Gossip, Raptus, Yamoy, Mc Bestone (5€/21h-6h)


Du 01/03 au 06/03 au Parc Expo à Nîmes (30)

Anthony Rother

« If the kids are united » chantaient Les Sham 69 en 1978 (une éternité, autant dire). 2010, « the kids are united » leur répond la clique derrière cette soirée-anniversaire célébrant cinq années de bacchanales électriques. Au programme, de la tête de série clubby puisque l'on pourra se dandiner sur l'électro sèchement groovy d'Anthony Rother, ainsi que sur l'incontournable (ce mois-ci) Michael Mayer. Pour le côté sombre de la Force, on peut compter sur The Advent vs. The Industrializer et Adam Beyer pour distiller la dose de darkness nécessaire à toute soirée réussie. Outre les poids-lourds de cette édition, on retrouvera les inévitables locaux de l'étape, loin d'être déméritant évidemment. Coincé entre les reconnus Danzca et Delon & Grine, on notera le père Cebb, venu défendre son live et ça, c'est toujours méritant. ❥ www.myspace.com/unitedbooking

montpellier

Rockstore

Sound Station

20 rue de Verdun http://www.rockstore.fr ✆ 04 67 06 80 00

1 rue du Pont de Lattes www.myspace.com/soundstationbarmtp sam 06/03 : Soirée DB Night Dwarves ven 12/03 : Urban Bass sam 13/03 : Collectif Golden Touch ven 26/03 : Kuantum, Plazolman, TSeb DJ sam 27/03 : Roboy @ Sound Station sam 03/04 : Panthère Blanche vs Bloc sam 10/04 : Soit dit en passant sam 17/04 : Soirée Teckyo ven 23/04 : Beckenbauer & Friends

Antirouille 12 Rue Anatole France ✆ 04 67 06 51 68 ven 05/03 : Orbiter rec., Drum'n'bass X-perience : Mc Juanito, Split, Bootsy, Hisoka (3€/21h-1h)

sam 17/03 : Yuksek (18/21€/20h) sam 20/03 : Le Peuple de L'Herbe (21.8€/19h30) sam 27/03 : Beat Torrent, Dj Lolita (14.75€/20h) sam 24/04 : Vitalic vs Mirror (27.50€/20h30)

Mix Koffee 13 rue du Grand St Jean www.myspace.com/mixkoffeeklub ven 05/03 : Every Kind of Music : Jean Villeneuve, Diedj sam 06/03 : Jackie Brown Party, Dj Nakeye sam 20/03 : Shaft : Dj palumbo

electro

united

& clubbing |

127


Michael Mayer Le 02/04 au Cabaret Aléatoire à Marseille (13)

Le presque homonyme du fameux tueur de la série Halloween revient hanter les nuits du Grand Sud avec, dans ses bagages, des échantillons gratuits de cette fameuse Eau de Cologne sonore qui a fait sa renommée. En effet, fondateur de l'iconique label Kompakt, Mayer peut se targuer d'être l'ombre bienveillante (le monsieur étant d'une discrétion absolue) planant sur la destinée de ce fameux courant de techno minimale qui, de Cologne à Berlin, dessina un joli sourire à l'Allemagne au cours de la décennie précédente. En 2010, Mayer peut aussi se flatter d'avoir sorti son label de l'impasse créative dans laquelle la scène minimale s'est enfoncée en ouvrant son catalogue à une pop résolument flâneuse. Mais c'est en qualité de dj efficace et émérite qu'il viendra au Cabaret, soutenu par Jennifer Cardini et Seb Bromberger, fils de Dominique. Nan, j'déconne:). ❥ www.cabaret-aleatoire.com Michael Mayer

electro

& clubbing |

128

electro & clubbing Villa Rouge Route de Palavas www.la-villarouge.fr ven 05/03 : Live David Carretta, nomenklatur, Paul Nazca ven 12/03 : Amplifik'art laurent Ai, Shade, Lionel Dany

La Dune www.ladunemontpellier.com sam 13/03 : Sandy & Greg Delon sam 20/03 : Agoria sam 27/03: Cebb & Nhar Special Live Act sam 03/04 : Felix Krocher

Perpignan

Casa Musicale 1 Rue Jean Vielledent www.casamusicale.net ✆ 04 68 62 17 22

sam 06/03 : Soirée à Contre Sens #2 : Tambour Battant, Signal Electrique, Dj Haze Snalatac, Vj Madmat, SebKuc… (9€/20h)

El Médiator www.elmediator.org ven 19/03 : Tilt Festival 2010 : Le Peuple de L'herbe, Herbaliser, Scratch Bandits Crew, Jessie Evans, Curry & Coco (20€/21h) sam 20/03 : Mr Oizo, Yuksek, Data, Noblesse Oblige, Curry & Coco (22€/21h)

Le Crockmore ZI la Vigneronne www.myspace.com/crockmore sam 06/03 : Pink Panther Party : Punish Yourself, Ambassador 21, Cheerleader 69 (15€/21h) ven 23/04 : Chrysalide, Bahntier, Sonic Area (8€/21h)


décryptage |

130

texte ¬ Bobie photo ¬ D.R.

De profondis,

Vanité de l’art ou art des vanités ? Du crâne enchâssé de diamants de Damien Hirst aux reliquaires anciens que d’os dans nos musées ! Conscient de sa propre finitude, l’animal pensant qu’est l’être humain est fasciné par sa tombe, théâtre d’ombres comme tout acte social. C’est bien le sens ironique de l’exergue de cette série du plasticien TTY : "En 1913, Stéfan Zweig écrivait « A Vienne, on regardait la fin du monde comme un spectacle". En ce début de XXIème siècle, on peut regarder la fin de l’homo sapiens comme un spectacle." Sorte de Dorian Gray, ce photographe clinicien interroge souvent Eros et Thanatos. Ici, la société future est flashée tel un zoo grotesque, une foire aux monstres grimés où nous sommes tant voyeurs qu’exhibitionnistes. Un éclairage clair-obscur pour un tableau qui fixe le jouir de la petite mort dans une vitrine aseptisée. Car le propre de notre siècle né sur les cendres irradiées d’Hiroshima est de reconnaître dans chaque grain du sablier l’avance inexorable du massacre final. Si l’apocalypse ne date pas d’hier, son biopic tient plus du docudrama que de l’œuvre de fiction classique. Aux romantiques qui y verront un miroir de l’an mille, l’esthétique glacée de ces avatars numériques nous renvoie la terreur d’un holocauste à venir sur fond de priapisme, le fameux « croître et multiplier » biblique. Ainsi de la question du devenir de l’espèce émerge presque insidieusement un thème cher à la science-fiction, celui de la mutation génétique. Changer pour survivre, mourir pour pouvoir renaître, le chemin de la transcendance via la descendance. L’évolution devient quête mystique avec le coït comme prière et nos gênes en chapelet. Face à la certitude que ni les Dieux, ni les Hommes ne nous sauveront, ne demeure qu’une seule vraie énigme : qui obtiendra les droits sur cette révolution forcément médiatique ?

TTY : The museum of HomoSapiens / Sexuality Room (2010, série de sept photographies). http://www.saatchi-gallery.co.uk/yourgallery/artist_profile/Tty+./107847.html


ide es a d , s… i p ro suiv rtistique n u sa au, rése ésidence n u r s, , des oupe 3 g r i ff u s i o n d à la

U

> ? m L-Ri

s

n o l l i s s u o R > c s o e d u e q u i s g u n M La r u e t a b u Inc

<

s. tacle Spec s e ale D idion r é M e La e, tif d i s ineri o u p s q i o ar nd en est u otidi La M u s t q r e u L-Rim nc sd

t co > ilitan E M L R um ME PA gne... Alb meparle

L’HVOapMeur, Allemcae.com/lhom La

vril en a e u q . u dis cienda.. d e i a t L’H sor nith, é Z s cert lillies

yspa

w.m

> ww

S> E I L L I ERLL ic ; con

aterl w s T e u A h t M W z Opéra ce.com/

es

urg e Bo d a s p che p s em ore w.my Print u Rockst e t r > ww e 0a uv déco mars 201 le 26 bson o que c s / i d m e du ce.co sorti yspa

N>

O COBS

w.m

> ww

Renseignements > www.l-rim.org


letsmotiv mediterranee no 17 mars  

letsmotiv mediterranee no 17 mars avril 2010

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you