Page 1

n째135 / mars 2011 / GRATUIT

Toulouse Cultures et tendances urbaines


DAVID GUETTA>CYPRESS HILL THE TING TINGS>METRONOMY DIONYSOS>CHARLIE WINSTON THE SPECIALS>MODESELEKTOR

C2C>CITIZENS!>IZIA>THE BLOODY BEETROOTS DJ SET>PUPPETMASTAZ ORELSAN>FOREIGN BEGGARS>1995 SKIP THE USE...

>>>>>>>>>>>>>ET ENCORE + DE GROUPES À VENIR !

8/9/10 JUIN 2012>>MARMANDE (Sud-Ouest) PLAINE DE LA FILHOLE>>>>3 SCÈNES PLEIN AIR>>>>CAMPING Billetterie dans les points de vente habituels. Programmation sous réserve de modification. Infoline 05 53 64 44 44

DIGITICK.COM

GAROROCK.COM

LOGO EN QUADRI UTILISATION SUR FOND CLAIR

LOGO EN NOIR UTILISATION SUR FOND CLAIR

LOGO EN BLANC UTILISATION SUR FOND FONCE

INFO CONCERT .COM

Licences n°2-1043663 / n°3-1043664 - Mr POWER - Photo : Pierre Lavergne - Service communication - Ville de Marmande

LE CRÉDIT MUTUEL DONNE LE


Sommaire Let’smotiv - mars 2012 #135

© Miss.Tic // Orelsan © David Tomaszewski // © Roman Klonek

6 News

12 Rencontre Normand Baillargeon. Trivial poursuite ?

16

26 40 48

52 62 72

76 88

92 98

Portfolio Roman Klonek touche du bois ! Musique Orelsan, Les nuits du Slam, Les Airs Solidaires… Cinéma Bellflower, Oslo, 31 août, Cinélatino, Hasta la Vista… Interview Florent Chavouet au Festival Indélébile Exposition Passage(s), Urb'art #5, Miss.Tic, Agenda… Théâtre & danse Festival Des Migrations, Bullet Park, Agenda… Chroniques Livres, dvd et cd Agenda concerts & soirées Clubbing Guide restaurants, bars & clubs Le mot de la fin Janol Apin : Métropolisson


Let’smotiv Toulouse 18 rue des Couteliers - 31000 Toulouse Tél : +33 561 14 03 28 - Fax : +33 561 14 25 22 redaction.tlse@letsmotiv.com Let’smotiv Toulouse est édité par la S.a.r.l. Urban Press Membre du réseau Let’smotiv Magazines Urban Press, S.a.r.l. au capital de 10 900 euros RCS Toulouse 424 996 304 Dépôt légal à parution - ISSN : 1621-1944 Directeur de l’édition : Laurent Buoro Rédaction : C. Lafontan - L. Daniel - B. Ostré GraphisteS : Julie Leblanc - Christophe Gentillon Publicité : Damien Larrieu - Sophie Hemardinquer pub.tlse@letsmotiv.com

Ont collaboré à ce n° : Thibaut Allemand, François Annycke, Thomas Delafosse, Philippe Dynamo, Youness Hamelat, Sébastien Iwansson, Maylis Jean-Préau, Valérie Lassus, Gabriel Loridon, Laurent Masri, Alex Masson, Nicolas Mathé, Fabien Pomiès, Mathilde Raviart, Gilles Rolland, Olivia Volpi Couverture : Toy, Roman Klonek, www.klonek.de

www.letsmotiv.com Let’smotiv Montpellier

BP 2172 - 34027 Montpellier Cedex 1 Tél : +33 467 63 15 62 - Fax : +33 561 14 25 22 redaction.med@letsmotiv.com

Let'smotiv Bordeaux

9 rue André Darbon - 33300 Bordeaux Tél : +33 524 07 80 43 redaction.bordeaux@letsmotiv.com

Let’smotiv Lille

114 rue Barthélemy Delespaul - 59000 Lille Tél : +33 362 64 80 09 - Fax : +33 362 64 80 07 redaction.nord@letsmotiv.com

Let’smotiv Bruxelles

114 rue Barthélémy Delespaul - F-59000 Lille Tél : +33 362 64 80 09 redaction.bruxelles@letsmotiv.com

Let’smotiv est une publication d’Urban Press, 18 rue des Couteliers - 31000 Toulouse - Tél : +33 561 14 03 28 - Fax : +33 561 14 25 22 www.urban-press.com - info@urban-press.com Directeur de la Publication : Laurent Buoro Directeur du Développement : Loïc Blanc

Publicité Nationale : Damien Larrieu, +33 561 14 78 37 pub@letsmotiv.com

Rédacteur en chef : Nicolas Pattou Rédactrice en chef adjointe : Léa Daniel Secrétaires de rédaction : Carole Lafontan, Thibaut Allemand

Régie publicitaire : Proxirégie : salvatore@proxiregie.fr

Direction Artistique : pao@letsmotiv.com Cécile Fauré, Christophe Gentillon

Impression : Imprimerie Ménard, 31682 Labège Papier issu de forêts gérées durablement

Administration : adm@urban-press.com

L’éditeur décline toute responsabilité quant aux visuels, photos, libellé des annonces, fournis par ses annonceurs, omissions ou erreurs figurant dans cette publication. Tous droits d’auteur réservés pour tous pays. Toute reproduction, même partielle, par quelque procédé que ce soit, ainsi que l’enregistrement d’informations par système de traitement de données à des fins professionnelles, sont interdites et donnent lieu à des sanctions pénales. ı Magazine gratuit Membre de l’OJD, Bureau de la presse gratuite d’information. ı Let'smotiv est imprimé sur du papier certifié PEFC. Cette certification assure la chaîne de traçabilité de l’origine du papier et garantit qu'il provient de forêts gérées durablement. Ne pas jeter sur la voie publique.

10-31-2029


Let'sMotiv présente

Jeudi 5 avril 19h30 >21h

Vernissage expo Roman Klonek

n°136 avril 12

21h >2h

Soirée WE des Curiosités Bigflo & Oli YAA (Sauvageries Release Party)

after DJ set YAA vs Weekend Team

Sortie du nouveau Let'sMotiv

La Dynamo, 6 rue Amélie - Tlse / www.letsmotiv.com


Copie conforme ? Ces «  Twin Towers  » qui devraient sortir de terre à Séoul en 2016 suscitent de vives réactions de la part des associations de victimes du 11-septembre. Il faut dire que la ressemblance est frappante. Ces deux tours jumelles de 260 et 300 m de haut se rejoignent au 27e étage pour former un audacieux «  nuage de pixels  » offrant des équipements commerciaux et résidentiels. Les architectes néerlandais, à l’origine du projet, se sont excusés et ont assuré qu’ils n’avaient jamais pensé au World Trade Center en concevant les plans. Simple maladresse, vrai acte manqué ou coup de pub préparé ?

En ligne de mire Bring me at the end of the universe © Ciou

On l’évoquait déjà le mois dernier, la galerie d’art contemporain GHP vient de renaître sous la forme d’un store online. Fidèle à sa ligne artistique - orientée dessin, street art et arts graphiques -, faisant la part belle aux artistes qu’elle a jadis défendu dans ses murs (mais pas que), GHP donne la possibilité de s’offrir des prints en édition limitée, numérotés et signés, à un prix raisonnable. Quand elle ne propose pas des livres d’art, des posters, des sérigraphies et des goodies bien sentis. Ah qu’il est bon de la revoir parmi nous et de rêver à un giclee print (comprenez une impression sur toile) de Dran, Ciou, Mist, Yann Taillefer... et tant d’autres ! ❥ www.ghp-store.com

Télex

Deuxième Loto culturel le 13.03 à la Dynamo (19h à 22h). De nombreux lots (vinyles, livres, instruments de musique...) à gagner et Rashaad le Magnifique aka Julian Babou & DJ Cofrindo à l’animation. lotoculturel.wordpress.com // Les inscriptions au 5e prix Sacem Trenet de Narbonne sont ouvertes jusqu’au 11.05. Jeunes talents de la chanson francophone, à vous de jouer. ! www.festivaltrenet.com

© Mvrdv The Cloud

En bref…


Contrôle technique

news |

7

Les élections approchant, les sites Owni.fr et iTélé viennent de lancer le véritomètre. Le principe ? Les grands thèmes de la campagne (économie, santé, éducation, immigration, sécurité...) sont abordés à travers les chiffres du chômage, de la dette, des indicateurs de croissance, etc. Tirés de sources officielles (INSEE, ministère de l'intérieur, des finances, etc.), on confronte ensuite ces données aux discours des candidats. Pour l'heure, Marine baratine, quand Jean-Luc semble le plus proche des faits. Ludique, ergonomique et utile ! ❥ http://itele.owni.fr/

© Stéphanie Pichon

On dit M !

Is Back !

Aux confins de deux quartiers populaires, la Reynerie et Bellefontaine, la Médiathèque Grand M s’apprête à ouvrir ses portes. Véritable lieu de vie, les habitants pourront profiter d’un espace architectural moderne, réalisé dans une démarche HQE : toit végétalisé, puits de jour, panneaux solaires, jardins zen pour un bâtiment de plus de 1400 m2. Mais aussi de 24 000 livres neufs, d’un fonds de films récents en dvd et d’une belle collection de cds hip-hop et musiques du monde. Cerise sur la biblio, machines à café et larges plages d’ouverture, dimanche compris !

Les plus jeunes étaient encore en coucheculotte, les autres en parlent des étoiles plein les pupilles... Le Carnaval de Toulouse est de retour après 20 ans d’absence ! La fidèle équipe du COCU (Comité Organisateur du Carnaval Universitaire) transforme de nouveau la ville en grand feu de joie, en partenariat avec la Mairie de Toulouse et l’association Samba Résille. Le carnaval revient en prônant une grande fête toulousaine sans prétention politique. Oyé, oyé, parez-vous de vos plus beaux costumes et venez festoyer. ❥ 21.03, une trentaine

Ouverture le 27.03, 37 rue de la Reynerie, www.bibliotheque.toulouse.fr ❥

de chars défileront à partir de 18h30 entre les allées Jean-Jaurès et le Port Viguerie, www.carnavaldetoulouse.fr

Retour à l’âge de bière : tous les 3e mardi de chaque mois, le bar La fille du Brasseur (Aucamville) organise une visite de 1h30 de sa brasserie. Toutes les étapes de fabrication de la bière sont expliquées, comme dans un véritable musée. Prochain rendez-vous le 20.03. www.lafilledubrasseur.com // Entendu à la rédac : « Il est bien le site de Pôle Emploi ? »


news |

8

Moins fort ! Agi-Son lance une vaste campagne de sensibilisation à l’écoute intensive de baladeur MP3 sous le slogan «  Moins fort, moins souvent, mais pour longtemps ». Et gare à ceux qui seraient tentés de faire la sourde oreille, les chiffres parlent  : 1 jeune sur 4 présenterait une perte auditive pathologique  ! Afin d’y remédier, l’association propose des conseils simples et une campagne d’affichage dans les transports en commun de plusieurs villes françaises  : Limoges, Nancy et Toulouse. On trouve aussi un site Internet ludique et pratique, avec des quizz, des infos et des témoignages d’usagers et d’artistes tels que Cali et Yuksek. De quoi tendre l’oreille, non ? ❥ www.mp3-ecoute.org

© Katia Broussy

Arnaud Ben’ in da place

La Nuit du chasseur

Arnaud Bernard tient encore et toujours la dragée haute en terme d’initiatives. La preuve avec l’ouverture de deux espaces de rencontre et de création. D’un côté, Maison Blanche, porté par l’association Art’ Maniak, accueille et valorise les arts et cultures populaires à travers des ateliers et des événéments quotidiens (concerts, expos...). Le parrainage de Mouss & Hakim (Zebda) n’étonnera personne. À quelques pas de là, un autre café culturel associatif, Chez Ta Mère, s’inaugure ce 17.03 et annonce déjà tout un tas de chouettes concerts. ❥ Maison Blanche,

Pour la 10e année consécutive, la Poney Session va ravir les amateurs de snow et de fun. Autour d’un thème déjanté et décalé - « Chasse & pêche » -, elle réunira les meilleurs riders du circuit international de freestyle (TTR 4* slopestyle). Sans oublier du bon son avec la venue exceptionnelle de Danger en live (10.03 à la Cidrerie d’Ancizan, 16/20 €) et une soirée Carte blanche au magazine Vice avec les scratcheurs DJ Skillz et DJ Pace (9.03 à la Patinoire, grat). Préparez les doudounes, gilets camouflage et bottes en caoutchouc, le week-end sera fou ! ❥ Du 7 au 11.03, Saint-Lary Soulan,

10/12 rue Arnaud Bernard // Chez Ta Mère, 1 rue des Trois Piliers, www.cheztamere.org

Télex

www.poneysession.com

Dernière minute : pour son 30e anniversaire, Campus FM n’est pas à la fête. Dans une mauvaise passe financière, la station de radio indépendante lance un appel aux dons afin de redresser la barre. Pour soutenir cette institution locale, rendez-vous le 3.03 place Yitzhak Rabin avec une programmation spéciale. Pour donner ou vous renseigner : www.campusfm.fr


Programmation

MARS

LUN 05

JEU 08 VEN 09 SAM 10 DIM 11 MAR 13

MER 14 JEU 15

VEN 16 SAM 17

DIM 18 MAR 20

MER 21

JEU 22 VEN 23

DIM 25 LUN 26 MAR 27

MER 28

JEU 29

VEN 30

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . .. . . . .. . .. . . . .. . .. . . . .. . .. . . . .. . .. . . . .. . .. . . . .. . . . . . .. .

JEU 01 SAM 03

Tremplin ARTIST'UP Demi-Finale

Soirée Happy Bassday Connexion Improvisée #3 Vincent FERRAND & Guest SOKO Soirée GUACHAFITA DAVYD VENER TEA LIGHT LADIES FIRST : R'SATZ + ANDROMAKERS Tremplin ARTIST'UP Demi-Finale BEFORE ST PATRICK : BOOZE BROTHERS + TARA'S FOLK CARNAVAL KUMPANIA Toulouse Soul Club #4 feat. GEORGE MAHOOD THE FLESHTONES + guest LE TOULOUSE ACOUSTIQUE REFAIT SON CINEMA LA SEMAINE DU ROCK : JUDIE + THE GABELT + THE HOP HOP HOP THE RUSTY BELLS Release Party First Album

La programmation du printemps LA SECONDE MÉTHODE + ÉLECTRO BAMAKO

AGORA FIDELIO DARK DARK DARK + JENS BOSTEEN SLEEPPERS, ciné-concert Dr Jekyll & Mister Hide + A BACKWARD GLANCE ON A TRAVEL ROAD MAGIC DICE : FUMUJ SOUND SYSTEM / GAY PREGNANT + RITUEL

Nuits Sonores tour : SPITZER + REWORKS + LAPETITE crew FOKLORE PARTY

plus de détails sur

connexion-cafe.com

ConnexionCafé 8rueGabrielPéri31000Toulouse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .......................................


news |

10

Un anniversaire prometteur Les Nuits Sonores fêtent leurs 10 ans (16 au 20.05). Après Londres et Bordeaux, le festival lyonnais s’invite à Toulouse en s’associant de nouveau avec La Petite, après deux éditions de La Petite invite # Nuits Sonores. Il faut donc une programmation prometteuse pour marquer le coup. No problem. Reworks (Palma) et Sptizer (InFiné) se chargent de l’affaire, après le live de Bruma (Le Cabanon Rec / Bdx). Avant de laisser la place au crew de La Petite, qui va, lui aussi pour l’occasion, passer derrière les platines. Un warm up à décoiffer les chignons les plus sévères. ❥ 29.03, Connexion Café, 21h,

Arrêt au stand 2e édition pour ce Marché de Printemps qui met à l’honneur aussi bien les stands bien fournis de petits créateurs locaux à la réputation bien aiguisée - Gilen, Jhano, Nikko Kko et Sigrid de Industribal en tête qu’une savoureuse cuisine printanière. Au menu ? Tee-shirts, créations textiles, goodies, illustrations, reproductions en séries limitées... sans oublier un accueil des plus chaleureux dans ce petit bar si sympathique qu’est La Loupiote ! Alors, prêts pour vous arrêter au stand (créatif, of course) ? ❥ 17.03, La Loupiote (39 rue de La Loupiote, 16h à 22h, 05 61 42 76 76

Télex

© DR

© Jhano

7 €, www.lapetite.fr

Retromania !

Tout a commencé par une mauvaise blague, lancée sur le web en 2010 par le site américain Thinkgeek : créer un boitier vintage pour l'iPad, une borne d'arcade à la fois encombrante et un peu clinquante, l'iCade. Devant l'engouement d'internautes nostalgiques du temps d'Asteroids, Pong ou Battlezone, la société ION Audio a commercialisé le produit. Une manière de combiner le bouton poussoir, le stick analogique et l'écran tactile. Tout ça pour la modique somme de 99€ ! - ne reste plus qu'à s'offrir l'iPad... ❥ www.ionaudio.com

La Nuit des Publivores fait son grand retour à Toulouse. Après 5 ans d’absence, et sous l’impulsion des étudiants de l’École Européenne de Communication, cette nuit de découverte des publicités du monde entier sera au Gaumont Wilson le 5.04. Zut, le même soir, y a Let’s Strip // Entendu à la rédac : « On est passé du côté obscur de la semaine » Darth mardi.


21

www.carnavaldetoulouse.fr


Normand Baillargeon

Triviale poursuite ?

on mmari and e / Fla t Allem Thibau Alain Delorm ¬ r a p © is argeon recueill propos ormand Baill ¬N photo

rencontre |

12

Ça commence avec un sous-ministre, Frédéric Lefebvre, qui cite Zadig et Voltaire comme son ouvrage de chevet. Ça continue avec un Nicolas Sarkozy qui évoque Roland Barthes en prononçant « Barthès ». Oui, comme le joueur de foot. Et nous tous de se gausser devant ces ignares qui nous gouvernent. Et ça se conclut avec Normand Baillargeon, essayiste québecois et libertaire, qui pose une question simple : est-il indispensable d'être cultivé ? Derrière cette question provoc', se profile une autre interrogation : qu'est-ce que la culture générale ?


Comment définiriez-vous la culture générale ? J'essaie d'en proposer un modèle assez modeste. La culture générale serait la manière la plus large possible de parcourir toutes les formes de savoirs. Et je dis bien « la plus large  », car bien que qualifiée de « générale », elle néglige souvent de nombreux domaines.

Comme les sciences, auxquelles vous consacrez une belle partie de l'ouvrage ? Par exemple. La culture générale idéalisée est très nettement artistique, littéraire et humaniste. Or, afin que cette culture soit réellement « générale », elle doit être complétée d'un bagage mathématique et scientifique. Il est impossible de comprendre >


rencontre |

14

le monde et d'exercer une citoyenneté pleine et entière sans maîtriser un minimum de références scientifiques et mathématiques. Cet idéal remonte aux Lumières, à Condorcet : une union des maths, des sciences, des lettres et des humanités. Vous évoquez même un snobisme anti-maths ! Oui. C'est la seule des formes de savoir où l'on peut sans mal être fier d'être incompétent. Personne ne se vante de ne pas savoir qui est Bach, Shakespeare ou Molière. Ce phénomène est étrange, mais universel. Cela tient sans doute à l'enseignement, basé sur l'utilitarisme. Or, les mathématiques ont une valeur intrinsèque qui n'a pas à être justifiée par une utilité supposée.

tard qu'ils n'auraient jamais décodé l'ADN sans le travail de la biologiste moléculaire Rosalind Elsie Franklin, dont le nom est passé à la trappe. Il y a des contre-exemples, comme Marie Curie, mais ce n'est rien à côté de l'immensité des oublis ciblés. La culture générale reste un héritage de l'Histoire et reproduit les conditions matérielles objectives dans laquelle on vit, avec ses biais et ses exclusions. Y-a-t-il des rapprochements entre culture populaire et « haute » culture ? Pendant longtemps, au nom de la distinction, pour reprendre le terme de Pierre Bourdieu, la haute culture se définissait en opposition à la culture populaire. Depuis 50 ans environ, ces rapports changent : à l'université, on peut désormais étudier Hendrix ou les Beatles en musicologie et faire un mémoire de littérature sur Brassens. Je m'en réjouis, car des éléments issus de la culture populaire sont dignes de faire partie de cette culture générale. Mais il faut éviter de tomber dans le relativisme du tout-culturel.

« Internet est la source d'une grande illusion »

Pourquoi dites-vous que la culture générale est « excluante » ? On peut émettre des réserves sur le caractère « général » de cette culture. Je la trouve sexiste, entre autres, car dans beaucoup de formes de savoirs, les contributions féminines ont été occultées. Prenons un exemple : au début des années 1960, James Watson et Francis Crick ont reçu le prix Nobel pour leur découverte de l'ADN. Mais ils ont reconnu plus

à propos de culture populaire, vous évoquez également les bourses du travail du xixe siècle. Je suis frappé, lorsque je viens en


« Pour critiquer la culture générale il faut justement en avoir » N. Baillargeon

France, par le nombre d'anciennes bourses du travail. C'était des lieux qui, en plus d'être des lieux de combat, de solidarité et d'entraide, étaient marqués par un profond respect pour la culture, le savoir et l'éducation. Soit les trois piliers pour l'émancipation individuelle et collective. Aujourd'hui, la classe ouvrière n'a plus ces endroits, et je le crains, s'est même détournée de l'envie de culture. De son côté, l'école a tendance à répondre aux exigences économiques en préparant à l'emploi. Il s'agit de « compétences » et non de « connaissances ». Le rapport au savoir, et donc à la culture générale, est totalement différent. Internet a-t-il pris le relais de ces bourses du travail ? Pour l'heure, c'est vrai, on peut réel-

lement se cultiver sur le Web. On trouve même de nombreux sites pédagogiques absolument passionnants. Mais c'est également la source d'une grande illusion, selon laquelle la transmission de savoirs ne serait plus nécessaire, puisqu'il suffirait de piocher des informations sur la Toile. Or, un savoir préalable est nécessaire avant de s'attaquer à la masse de données dont dispose Internet, ne serait-ce que pour trier le vrai du faux ! /

à lire /N. Baillargeon, Liliane Est Au Lycée, Éd. Flammarion, Coll. Antidote, 114 p., 8 €


Roman Klonek

portfolio |

17


Touche du bois Sérigraphie, peinture sur bois // Düsseldorf, Allemagne // www.klonek.de

Düsseldorf, fin des années 90 : étudiant en arts graphiques, Roman Klonek se découvre une passion pour la gravure sur bois. 13 ans plus tard, cet illustrateur d'origine polonaise n'en démord pas. Au contraire, il produit encore, à la force de ses mains (et d'un travail fastidieux !), une trentaine d'œuvres par an. Sa démarche obéit toujours au même tiercé gagnant : d'abord, un crayonné sur papier. Puis, le travail de composition sur ordinateur. Enfin, l'étape cruciale : la réalisation. Armé d'une sorte de gouge ou de burin, Klonek découpe sa planche de sorte qu'à chaque passage sous presse, seuls les motifs souhaités d'une couleur donnée apparaissent. Et prend ainsi le contrepied de la norme, en faisant de chaque affiche sérigraphiée une œuvre unique. Son style personnel allie couleurs primaires, teintes fortes et petits personnages fantasques, « aux confins de l'image de propagande, du folklore traditionnel et de la pop ». Cette esthétique trouve ses racines dans les dessins-animés


texte ¬ Carole Lafontan

d'Europe de l'Est des années 30, dont Roman est fan depuis sa tendre enfance – son père collectionnait les vieux films d'animation en Super 8 en provenance de Pologne et de Russie. Klonek s'offre au quidam à travers des expositions visibles dans le monde entier (de Paris à Berlin ou de São Paulo à Londres), dans la presse magazine ou pour des multinationales telles que Pepsi, MTV ou Sony. Mais ne déroge jamais à un principe, valable dans son art comme dans sa vie, celui de l'indépendance : « Je fais toujours ce que je veux ». Encore plus fort qu'un épisode de Bolek i Lolek, une série d'animation télé polonaise qu'on ne saurait que trop vous conseiller. / ❥

LET’S STRIP THE ARTIST 5.04, La Dynamo, 19h30 à 2h, grat, 05 61 14 03 28, www.letsmotiv.com Vernissage expo Roman Klonek de 19h30 à 21h + Soirée Le Week-end des Curiosités : Yaa « Sauvageries Release Party » + Bigflo & Oli + After mix Weekend Krew dj set, 21h à 2h


Let’s strip the artist

Une curieuse reprise

texte ¬ Baptiste Ostré - photo ¬ YAA © Fiona Torre

Après plusieurs mois d’absence, la Let’s Strip the Artist renaît le jeudi 5.04 à la Dynamo, avec l’expo des œuvres de Roman Klonek et en partenariat avec le Week-End des Curiosités (24 au 28.05).

Bonne excuse pour fêter chaque mois la sortie du Let’smotiv en votre compagnie et mélanger musique, art – et alcool -, les Let’s Strip The Artist se sont arrêtées après un an d’existence, la faute à « un problème de type grec»*. Le soutien des lecteurs


musique |

27

Week-End des Curiosités. Le 10.02, la salle de concert de Ramonville a dévoilé l’affiche de la deuxième édition. « Il n’y a pas vraiment de festival de musiques actuelles sur Toulouse, on pense qu’il y a la place pour ça », expliquait Antoine Fantuz, du Bikini, l’an dernier. L’objectif semble en passe d’être accompli avec un lineup mixant allègrement têtes d’affiche (Zebda, IAM, Dionysos, SebastiAn) et figures émergentes comme !!! (Chk Chk Chk) et 1995. En attendant ce gros Week-end, du 24 au 28.05 prochain, rendez-vous à la Dynamo pour découvrir deux groupes défendus par les Curiosités. La pop des minots de YAA, qui présenteront, pour l’occase, leur nouveau single « Sauvageries ». Et Bigflo & Oli, duo de jeunes rappeurs à la langue bien pendue qui devrait rapidement être sur les lèvres des connaisseurs. Du côté de Let’smotiv, l’équipe se prend à espérer que ce nouveau tour de piste ne soit pas le dernier. À moins de faire d’un one-shot un grand show. /

a toutefois donné envie à l’équipe du magazine de reprendre l’aventure. Nous vous avions quitté en octobre dernier lors d’une pré-Nuits Sonores, festival électronique lyonnais en visite à Toulouse. La reprise se devait d’être à la hauteur. Let’smotiv s’allie donc avec le Bikini et le tourneur Bleu Citron pour programmer une Let’s Strip sous le parrainage du

* « Suite à des problèmes de type grec, je ne pourrai être votre obligé à Cannes ». Lettre de Jean-Luc Godard à Thierry Frémaux pour justifier son absence au Festival du Film en 2010

LET’S STRIP THE ARTIST 5.04, La Dynamo, 19h30 à 2h, grat, 05 61 14 03 28, www.letsmotiv.com Vernissage-expo Roman Klonek de 19h30 à 21h + Soirée Le Week-end des Curiosités : YAA « Sauvageries Release Party » + Bigflo & Oli + After mix Weekend Krew dj set, 21h à 2h


musique |

29

Les Nuits du Slam Le rendez-vous des mots texte ¬ Nicolas Mathé - photo ¬ La Tribut du Verbe, Lyon © DR

Créé pour promouvoir l’expression d’une poésie moderne, percutante et originale, le festival Les Nuits du Slam est à l’image de la discipline, décalé et mobile. Sous la houlette du groupe Enterré sous X, la 5e édition fait étape le 17.03 à Mix’Art Myrys avec toujours la même recette, une création nationale, un tournoi et une scène ouverte. Âme, autrement, caractère, chez, confier, histoire, naturel, penchant, songe, transports… Voici les dix mots à partir desquels a été confectionnée la création nationale qui sera jouée à Mix’Art Myrys pour la Nuit du slam toulousaine. Vu la liste, l’histoire devrait transporter l’âme autrement qu’en confiant le songe chez le penchant naturel du caractère. Ok, ça ne veut rien dire et mis dans cet ordre, ça ne sonne pas terrible non plus, mais on peut faire confiance à la poésie des slameurs pour donner à chaque syllabe une musicalité et faire de ces lettres un joli voyage. La base de départ : « dix mots qui te racontent », et douze slameurs sur scène, voilà à peu près tout ce que l’on sait et c’est plutôt excitant. D’autant qu’après Lyon en 2011, les 5 collectifs organisateurs des Nuits du Slam se sont cette fois retrouvés à Toulouse pour une résidence de quatre jours. Pas de chauvinisme exacerbé, non, c’est juste qu’à Toulouse, le collectif organisateur se nomme Enterré sous X, un groupe dont on connaît bien l’univers fou, l’amour de la langue française mais aussi l’art de la distorsion. Un groupe qui aime aussi partager via des ateliers d’écriture et c’est bien là le cœur des Nuits du Slam puisqu’après le spectacle, un tournoi (présélections de 16h à 19h) ainsi qu’une scène ouverte offriront à tous une chance de chuchoter ou de crier. Bref, de s’exprimer. / ❥

17.03, 20h30, grat, Mix’Art Myrys, 05 62 72 17 08, www.nuitsduslam.fr


musique |

31

DJ Krush

+ Doctor Flake + Monsieur Grandin

Fusion transcendantale texte ¬ Gilles Rolland - photo ¬ DJ Krush © DR

Le fil rouge ? Assurément le trip-hop ! Amateur ou curieux ? Le déplacement est conseillé, voire recommandé. Du Japon à la France, le Bikini ouvre ses portes à trois grands sorciers de la discipline. Trois artistes en recherche permanente habités d’un souci d’efficacité constant. Direction le pays du soleil levant. Dans sa prime jeunesse, Hideaki Ishii fraye avec les gangs avant de recevoir en pleine poire l’uppercut sonore du hip-hop. Aujourd’hui, si le style de celui que l’on appelle désormais DJ Krush a évolué, on ressent dans ses créations trip-hop une somme d’influences complexes, entre free jazz, rap et scratch. Le tout présenté dans l’écrin d’une tradition asiatique exigeante et sophistiquée. Incontournable, DJ Krush est l’exemple typique du franc-tireur posé et influent. Son style n’est d’ailleurs pas si éloigné de celui de Doctor Flake, même si l’échantillonnage caractérise davantage ce dernier. Diplômé autodidacte, ce docteur en médecine trip-hop découpe, réarrange et pioche son inspiration dans le gigantesque catalogue de la musique moderne. De quoi faire de ce beatmaker bien de chez nous, un praticien tout à fait recommandable. Recommandable, Monsieur Grandin l’est aussi assurément. Grâce à sa patte unique qui, si elle se construit sur le squelette d’un hip-hop/trip-hop ambiant, s’articule autour de multiples collaborations. Sur scène, la musique pilote un spectacle vivant, où les intervenants surgissent. Sur les planches ou au travers de projections vidéos. À cheval entre le théâtre underground et le set musical qui fusionne les beats, les riffs de guitares et les voix, la prestation de Mr Grandin est épique. / ❥

1er.04, 22h, 17 /18 €, Le Bikini, Ramonville, 05 62 24 09 50, www.lebikini.com


musique |

33

Orelsan

Rappeur à deux visages texte ¬ Youness Hamelat - photo ¬ © Wahib Chehata - David Tomaszewski

Fraîchement auréolé d’un Disque d’Or et de trois nominations aux Victoires de la Musique, Orelsan est en tournée hexagonale depuis le début de l’année. À Toulouse, c’est au Phare que le rappeur posera ses punchlines. L’occasion de (re)découvrir le nouvel agitateur du rap français. Dans des temps immémoriaux, le rap français connut son heure de gloire à travers une poignée d’artistes amourachés d’une certaine idée du hip-hop. On parle ici du début des années 90. Depuis, rien ou presque. En somme, le « rap de droite » (le package autotune/Hummer/filles en bikini) comme l’appelait IAM dans Saison 5 est devenu la norme. Un marasme clinquant où quelques Rocé et autre Oxmo Puccino vivotent pendant que Gil Scott Heron se retourne dans sa tombe. Derrière ce manichéisme très prosaïque, l’hybride Orelsan s’est fait une place bien au chaud dans le paysage du rap français. Des débuts tonitruants avec un amour de clip à 5 millions de vue (la chanson « Saint-Valentin ») qui a presque achevé Simone Veil. Un premier album (Perdu d’avance chez Wagram Music) qui retourne l’Assemblée nationale. Et le dernier en date, Le chant des sirènes, qui finit de classer le garçon de Basse-Normandie dans le giron des impertinents modernes. Un euphémisme et une contre-vérité puisqu’il se joue des étiquettes. « […] Je suis un mélange d’hardcore et de farfelu […] », résume-t-il dans le titre « Différent ». Tantôt amuseur, tantôt révolté, Orelsan brasse des tas de sujet qui parlent aux générations Facebook. Et lorsque d’aucun le traite de misogyne ou d’homophobe, lui conseille de « lire entre les lignes ». Des lignes qui frisent souvent la démagogie mais qui ont le mérite de faire bouger le rap français. Première partie assurée par les deux trublions locaux Bigflo & Oli. /

14.03, 20h, 20 € / 26 €, Le Phare, 05 34 30 17 48, www.premiere-pression.com


musique |

34

texte ¬ Philippe Dynamo - photo ¬ Dark Dark Dark © Tod Seelie

Dark Dark Dark + Jens Bosteen

Pop pop pop de chambre

Avec un nom comme ça, on pourrait d’abord penser à un groupe de types à la peau diaphane habillés tout en cuir noir (avec quelques touches de sombre) en train de gargariser sur des rythmes apocalyptiques. Raté. On est loin du metal, très loin même et les guitares, quand il y en a, ne sont pas électriques. Eux disent qu’ils font de la pop de chambre, sans doute parce qu’ils n’ont pas besoin d’électricité pour jouer, c’est plus piano, accordéon, clarinette et cordes. Dark Dark Dark, c’est d’abord la rencontre de Nona Marie Invie et Marshall LaCount qui un jour se sont rejoints avec leurs influences diverses : folk minimal, musique traditionnelle d’Europe de l’Est, jazz Nouvelle-Orleans ou americana, cette country alternative qui ne passe pas à la radio, même aux États-Unis. À l’écoute, la musique de Dark Dark Dark ne l’est pas du tout. Si une pointe de mélancolie perce ça et là, on ressent plutôt une certaine sérénité comme avec Beirut, Alela Diane ou même une Emily Loizeau épurée. Au final, une pop sans électronique, singulière et apaisante, et la voix magnifique et intense de Nona Marie qui nous emportent vers des grands espaces, la nature à perte de vue, en prise directe avec nos émotions. C’est la troisième fois que Dark Dark Dark débarque en France, la deuxième à Toulouse (grâce au partenariat entre l’asso Olibanum Les Pavillons Sauvages et La Centrifugeuse). Première partie assurée par le prometteur Jens Bosteen. Il s’agirait de ne pas rater ça. / ❥

26.03, 20h, 8 / 10 €, Connexion Café, 06 30 71 52 59, www.la-centrifugeuse.fr


musique |

36

texte ¬ Nicolas Mathé - photo ¬ Raashan Ahmad © DR

texte ¬ Baptiste Ostré - illus. ¬ © DR

Les Airs Solidaires

The Inspector Cluzo

À peine 5 ans d’existence et on se prend déjà à guetter la programmation des Airs Solidaires avec une excitation que cette cuvée 2012 ne déçoit pas. Toujours aussi pointue, variée et dense en pépites, elle aura comme point d’orgue un plateau de rap US exceptionnel composé de CunninLynguists et de Raashan Ahmad, ancien pilier de Crown City Rockers. Le reste ? Une diva malienne (Mamani Keita), des maîtres français de l’afrobeat (Fanga), des descendants des Chemical Brothers labellisés Ninja Tune (The Qemists) et des jeunes surdoués du dub (OnDubGround). Avec tout ça, on en oublierait presque la raison d’être du festival et les nombreux évènements (débats, expos, projections…) organisés toute la semaine autour, cette année, du thème de l’immigration. /

Le sympathique artwork de French bastards, second album de The Inspector Cluzo, donnait une nouvelle image de ce duo apparu en 2008. Les joyeux cabochards, s’amusant à maltraiter batterie et guitare dans un mélange saturé de funk et de rock, posaient une première piste du sérieux de leur démarche. Sorti le 20 février, le dernier-né va plus loin : poursuivant la collaboration avec le dessinateur taiwanais Chris Chaos, l’album est couplé à une bande-dessinée. Ce qu’on savait moins, par-contre, tient dans leurs origines gasconnes, désormais revendiquées avec The Two Mousquetaires et le titre « Adishatz ». Des racines retrouvées qui n’entravent en rien leur valeur scénique : amplis à fond de cale pour une tornade sonore. Milady en perd ses collants. /

Du 16 au 24.03, Salle du Cap, Bikini et différents lieux, 5 / 7 €, www.lesairssolidaires.org

14.03, 20h30, La Dynamo, 16 €, www.fuckthebassplayer.com


musique |

38

texte ¬ Mathilde Raviart - photo ¬ Sly Johnson © DR

texte ¬ Fabien Pomiès - photo ¬ Dilemn © DR

Festival Les Ptits Bouchons

Le Printemps des Étudiants

Un événement de ce nom ne peut avoir lieu qu’à Gaillac ! L’idée d’envahir d’un festival la petite ville tarnaise, idéalement située entre Toulouse et Albi, n’est pas nouvelle pour Arpèges & Trémolos. Après avoir tenté, en vain, de délocaliser de Albi le géant Pause Guitare, l’association créée les Ptits Bouchons. « Un événement à la taille de la ville », selon le coordinateur Tristan Lévêque. À taille humaine donc. Le festival, partagé entre chanson et musiques actuelles, fait le grand écart entre des artistes comme Chinese Man et Juliette. Prend d’assaut un chapiteau pour une scène découverte québécoise et un hommage à Boby Lapointe.  Tout en s’invitant chez des vignerons pour des concerts acoustiques suivis de dégustations de vins. Sortez les tire-bouchons, c’est le printemps. /

Pour sa 15e édition, le Printemps de Étudiants conserve ses fondamentaux avec une programmation éclectique, fournie en manifestations culturelles. La musique, bien sûr, tiendra le haut du pavé. Au menu, une expo-concert, un cabaret, une concert métissé avec Azad Lab et une soirée électro avec Dilemn en tête d’affiche. Mais surtout de quoi ravir les amateurs de hip-hop avec la venue tant attendue de La Rumeur (29.03 à la Dynamo). Ce groupe tout droit venu des Yvelines est une référence absolue de l’underground en France. Sans diffusion radio, les Parisiens se sont forgés une belle réputation grâce à leurs prestations scéniques et surtout un opus, L’Ombre sur la Mesure (2002), qui a marqué les esprits. Le quatuor de Mc’s s’apprête d’ailleurs à sortir une nouvelle galette. À ne pas rater ! /

Du 29.03 au 1er.04, Gaillac (81), Pass 85 €, 05 63 60 55 90, www.lesptitsbouchons.net La prog : Cali, Sanseverino, Sly Johnson...

Les 22, 23 & du 29 au 31.03, Toulouse, www.myspace.com/printempsdesetudiants


cinĂŠma | 40


Oslo, 31 août Fin de saison texte ¬ Alex Masson - photo ¬ © Memento Films

Le nouveau petit prodige du cinéma danois fait d’une journée d’été un sommet de mélancolie hivernale. Il peut se passer beaucoup de choses en une journée. Surtout si l’on ne sait pas si l’on en fera celle d’un retour à la vie ou celle de son suicide. C’est tout le suspense d’Oslo, 31 août, le second film de Joachim Trier. On y colle aux pas d’Anders, un trentenaire qui passe le dernier test de sa cure de désintox’ : une journée de temps libre pour renouer avec le monde. Sauf que si Anders est peut-être sevré de son addiction pour l’héroïne, une autre maladie s’est injectée dans ses veines : une sévère depression. Ce n’est rien de dire que le climat d’Oslo, 31 août est sépulcral. Anders n’y croisera d’ailleurs quasiment que des fantômes de son ancienne vie : un ancien pote avec qui il faisait les quatre cents coups, des membres de sa famille qui ont mis une distance nécessaire entre eux et lui, ou des anciennes petites amies. Puisqu’il s’avère incapable de se noyer dans un lac - lors d’une incroyable scène d’ouverture -, Anders va se plonger dans ce qu’il reste de son passé le temps de cette journée de fin d’été. Oslo, 31 août en profite pour composer le puzzle, non pas d’une seule âme en souffrance, mais d’une jeune génération danoise, de ces grands enfants qui retardent leur entrée dans l’âge adulte. Trier les observe se débattre de leurs vies avec intelligence : pas de jugement, pas plus de complaisance. Juste un portrait âpre et mélancolique, porté par une mise en scène immersive suivant Anders, guide dans un univers dont il doit devenir étranger s’il veut survivre. Oslo, 31 août devenant le compte à rebours de cette douloureuse mue entre mal de vivre et mélancolie. / ❥

De Joachim Trier. Avec Anders Danielsen Lie, Ingrid Olava... Sortie le 29.02 chez Memento Films


cinéma |

42

texte ¬ Baptiste Ostré - photo ¬ L'Empire des Sens, Nagisa Oshima © DR

Zoom Arrière

Les ciseaux de la censure Inventeur malgré lui de l’expression Dupont-Lajoie, Yves Boisset s’est vu décerner le titre d’homme « le plus censuré de France ». En cause, des sujets (Le juge Fayard) jugés trop politiques par des financiers frileux. Présent le 10 mars pour une rencontre de cinéma, le cinéaste a récemment résumé sa situation : « Aujourd'hui, on a plus besoin d'interdire les films, puisqu'ils ne se font pas ». L'assertion ne se vérifie pas toujours, la censure étant une créature mutante, évoluant selon les âges, les pays et leurs situations politiques. « La censure est à la fois ultra-contemporaine et une marque profonde de l'histoire du cinéma », explique Natacha Laurent, directrice de la Cinémathèque. D'où le choix, pour ce 6e festival Zoom Arrière, de l'explorer selon différents axes. Dont un focus sur le cinéma iranien, pour lequel « la censure existe au quotidien » - et mène parfois jusqu'à la prison. Une situation qui n'est pas sans évoquer les Films Lapins, productions est-allemandes interdites par le régime dans les années 60/70. Plus proche de nous, un volet sur la guerre d'Algérie rappelle que la France n'a pas toujours été exemplaire dès lors qu'on titille d'un peu trop près les sujets qui fâchent. Complété par la question inévitable du porno et un panorama d'œuvres « emblématiques » (Orange Mécanique, Salô...), ce festival de films interdits tient son credo : « La liberté n'est jamais définitive. C'est une conquête permanente ». / ❥

9 au 17.03, Cinémathèque, ABC, UGC..., 05 62 30 30 10, www.lacinemathequedetoulouse.com


"Après

le bac, une école en 3 ans

pour m’ouvrir à l’international

et construire mon projet”

www.bachelor-open.com Rencontrez-nous Portes Ouvertes : 14 mars Journée de sélection : 21 mars

Le Bachelor Open Toulouse est un programme de l'établissement d'enseignement supérieur technique privé IGS.


cinéma |

44

texte ¬ Baptiste Ostré - photo ¬ Os Ultimos Cangaceiros © DR

Cinélatino

L’Arcalt fait le Topo Depuis plusieurs années, le Festival du Cinéma d’Amérique Latine désirait rendre hommage à Alejandro Jodorowsky, surréaliste cinéaste franco-chilien. Le vœu sera exaucé lors de ces 24e rencontres synonymes de changement : autrefois Rencontres Cinémas d'Amérique Latine, le festival opte désormais pour un sobre Cinélatino (qui rappelle l'autre festival de culture ibérique, Cinespaña). Pas de grands bouleversements pour autant. Bien que mis à mal en 2011 lors de l'annulation de l'Année du Mexique en France, le festival semble sur de bonnes bases et retrouvera les traditionnelles compétitions (longs, courts et documentaires). En vingt-quatre éditions, son goût de la découverte est lui aussi intact – cette année, ce sera au tour d'un curieux cinéma uruguayen d'être à l'honneur, ainsi que Cuba vu par des réalisatrices -. Tout ne sera pas pour autant aussi psychédélique qu'El Topo ou La Montagne Sacrée, films cultes du maître des tarots marseillais. Il y a d'ailleurs un point noir au tableau, et de taille : la disparition, en août dernier, de Raùl Ruiz (Les Mystères de Lisbonne). Cet autre cinéaste franco-chilien était un familier du Cinélatino, auquel il avait rendu visite à deux reprises. Une relation qui a poussé l'Arcalt, association à la tête du festival, à lui préparer un hommage en forme de retour au Chili, incluant une version restaurée de son tout premier film, La Maleta. / ❥

Du 23.03 au 1er.04, Toulouse (Cinémathèque, ABC, Utopia, Cratère) et région, 05 61 32 98 83, www.cinelatino.com.fr


cinéma |

46

texte ¬ Alex Masson - photo ¬ © UFO Distribution

texte ¬ Alex Masson - photo ¬ © Les Films 13

Bellflower

Hasta La Vista

L’une des bonnes nouvelles du cinéma indépendant américain de cette année s’appelle Evan Glodell. Bellflower, son premier film ressemble à un drôle de croisement entre le cinéma d’anticipation de Richard Kelly (Donnie Darko, Southland Tales) et les premières heures de Steven Soderbergh (Sexe, mensonges et vidéo). Soit un mélange inédit de chronique sentimentale désabusée et de portrait d’un monde qui s’écroule. Ici on customise des bagnoles et des lance-flammes pour se croire dans Mad Max 2 mais on doit faire face à une apocalypse amoureuse. Même si un rien mal dégrossie, cette bal(l)ade sur la route d’un enfer sentimental impose un cinéaste à surveiller des plus prometteurs. /

Si vous n’avez toujours pas pu voir Intouchables parce que les salles persistent à être complètes, Hasta la Vista est une formidable alternative. Comme dans le film phénomène, il y est question d’un regard différent sur le handicap, mais sur un ton plus franc : trois handicapés belges entament un périple pour aller se faire dépuceler dans un bordel en Espagne. Une femme valide accepte de les y conduire. Road trip en fauteuil roulant, Hasta la vista est un étonnant feel-good movie prenant de beaux chemins de traverse, laissant Intouchables au péage quand ces trois pieds nickelés n’écoutant que leurs hormones font une queue de poisson à certains clichés que l’énorme succès du moment n’évite pas toujours. /

De Evan Glodell. Avec Jessie Wiseman, Tyler Dawson… Sortie le 28.03 chez UFO Distribution

❥ De Geoffrey Enthoven. Avec Robrecht

Vanden Thoren, Gilles De Schrijver… Sortie le 7.03 chez Les Films 13


Š Florent Chavouet


Florent Chavouet

« Jamais la création n’a été aussi libre » En seulement deux publications, Florent Chavouet a insufflé un vent de fraîcheur sur la création graphique. Innovants dans leurs formes, entre bd, carnets de voyages et faux guides touristiques, Tokyo Sanpo et Manabé Shima (Éd. Picquier, 2009 et 2010) sont des pépites d’observation et d’humour dont les planches originales sont exposées dans le cadre du Festival Indélébile. Rencontre ! propos recueillis par ¬ Nicolas Mathé Êtes-vous surpris de voir votre travail exposé après seulement deux livres ? Oui un peu. Je n’ai pas fait de livre en pensant exposer un jour. D’ailleurs, quand je suis parti au Japon en 2006, je ne pensais pas non plus faire de livre. Je suis parti parce que je n’avais pas de boulot à l’époque. C’était une opportunité et puis j’avais l’envie de dessiner dehors. Ce n’est qu’en rentrant en France avec mes dessins sous le coude que j’ai cherché à en faire quelque chose. Aviez-vous déjà en tête ce format hybride entre bd, guide et carnet de voyage ? Au début, je me servais de mes dessins comme portfolio pour montrer

mon style graphique. Je pensais peut-être faire de l’illustration ou des couvertures tout en cherchant des éditeurs. J’ai mis une bonne année à en trouver et le premier à dire oui a été le bon. Après c’est en discutant avec lui qu’est né l’aspect guide. Mes dessins partaient dans tous les sens, c’était un peu trop bordélique pour être édité de manière brute. Vos deux livres parlent du Japon, qu’est-ce qui vous attire dans ce pays ? On me pose souvent la question et j’ai du mal à y répondre. Je n’étais pas dévoreur de manga par exemple. J’ai commencé à m’y intéresser au lycée, ça a été doux et progressif, jusqu’à mon premier voyage en 2001. J’ai adoré et je me suis juré d’y retourner. >

exposition |

49


exposition |

50

Par contre, j’ai une passion pour la géographie et la notion de l’espace au Japon est très intéressante. Les intérieurs notamment sont très stimulants visuellement. C’est une sorte de bordel rangé, c’est très chargé. Ça donne envie de tout dessiner. J’ai essayé de poser mon regard d’Occidental sur tout ça. Le succès est venu assez vite, estce que vous avez évolué entre Tokyo Sanpo et Manabé Shima ? La grosse différence, c’est que pour Manabé Shima, je suis parti là-bas

rendez-vous en avril

C’est reparti pour Indélébile, le festival qui fait le point chaque année sur l’état de l’édition graphique et narrative. Un évènement construit autour d’un week-end de rencontres à l’école des Beaux-Arts (28 et 29.04) et d’un parcours d’expositions qui débute en mars et dure tout le mois d’avril. Gratuites, ces expositions montreront encore une fois le foisonnement artistique et la variété créative de la bd contemporaine. Une véritable promenade pour les yeux au cours de laquelle on pourra se plonger dans les univers collectifs de la revue Jade, de Fremok, des éditions Misma ou encore 6 Pieds Sous Terre dont on fête les 20 ans. Trois de ses sociétaires (Bouzard, Thierry Duba et Ambre) sont d’ailleurs à l’honneur, tout comme les gravures sur bois d’Olivier Deprez. Un bel échantillon et autant le dire, on est loin de Tintin.

en sachant que j’allais être publié. Ça change l’approche, forcément, on y pense. C’est un peu tétanisant, j’ai pu être tenté de m’autocensurer. Mais je l’ai bien vécu et au final, ne me demandez pas lequel je préfère, ce sont deux livres différents qui correspondent à deux périodes différentes de ma vie. Le Festival Indélébile soutient l’édition indépendante, est-ce que cela signifie quelque chose pour vous ? Je connais peu ce monde car j’en ai une très faible expérience mais c’est évidemment une bonne chose. Ça apporte de la fraîcheur à la publication même si aujourd’hui toutes les grosses maisons d’édition ont des collections graphiques à part. Les gros mastodontes rigides essayent de combler l’espace entre eux et les structures plus libertaires mais ce sont bien les indépendants qui insufflent ce mouvement. Et aujourd’hui, la création n’a jamais été aussi libre. Pas forcément au niveau du graphisme car il y a beaucoup de cannibalisme entre les auteurs mais pour les formats et les thèmes, c’est évident. Et en même temps, c’est bien que les anciennes structures, les « 46 pages cartonné », existent toujours. Tout ça est très stimulant, quand on y réfléchit, on se sent libre. Vous devez donc avoir d’autres projets ? Oui, je peux déjà dire que mon troisième livre sera différent. Ce ne sera plus un témoignage mais une fiction avec des lieux et des personnages inventés. Par contre, ça se passera toujours au Japon, ça, je ne lâche pas l’affaire (rires). <

Du 26.03 au 21.04, Librairie Ombres Blanches (salle des Conférences), www.indelebile.org


Š Florent Chavouet


1

2 3

4

5

1- Sylvain Chauveau © Charlotte Hubert / 2- Franck Fontana & Emmanuelle Sans, Blanc des envies 3- Blanc dérivé, blancs à la dérive / 4- Cousu de fil blanc / 5- Matières Blanches


Passage(s)

Design immaculé texte ¬ Sébastien Iwansson

Qu’il soit à l’affiche de salons et foires internationales de Tokyo à Saint-Étienne, en couverture de magazines spécialisés ou dans tous les intérieurs, le design fait partie intégrante de notre environnement. Il a décidé cette année de se faire une petite place dans le marasme culturel toulousain. Constamment tiraillée entre le fonctionnel et l’esthétique, cette discipline se nourrit aussi bien des arts, des techniques et des sciences humaines que des sciences de la nature pour créer les objets de notre quotidien. « Il y a souvent des difficultés de compréhension de ce qu’est le design, avoue Delphine Talbot, co-organisatrice de l’événement, c’est une des raisons pour laquelle on a créé la biennale de Design Arts et Transmission ». Pour sa première édition, cet événement, initié par l’Université Toulouse II le Mirail, explore toutes les facettes du design : de l’art plastique au numérique, de la production à l’édition sans oublier les catégories spécifiques que sont le design haute-gamme, le design lumière ou encore l’éco-design. « L’idée de la transmission est également importante pour nous, ajoute Delphine, cette biennale permet de donner de la visibilité au travail de la nouvelle génération ». Quand au choix du « blanc » comme thématique pour cette édition de lancement, il s’est imposé de lui-même. « Comme c’est l’édition 0, explique-t-elle, il nous a semblé naturel que le point de départ soit une page blanche ». En plus des nombreux colloques et expositions de design d’objets dans des lieux aussi divers que des galeries d’art, des boutiques et des lieux d’enseignements, cette biennale sera aussi l’occasion d’admirer une performance dansée de Michel Raji, d’écouter une performance sonore de Pierre Jodlowski et de participer à un apéro blanc dans la rue Mercié. / ❥

Passage(s), Biennale de Design, d’Arts et de leurs modes de transmission Du 1er au 11.03, à Toulouse (Université de Toulouse ll le Mirail, MJC Roguet, ESAV, CMAV, Centre culturel Bellegarde…) et Montauban, www.biennale-passages.com

exposition |

53


exposition |

55

Miss.Tic

« Femme mur » texte ¬ Maylis Jean-Préau - photo ¬ © Miss.Tic

« Habiter la ville », voici la thématique annuelle choisie par la Bibliothèque de Toulouse. Pour l’explorer, quoi de mieux que d’inviter une artiste dont les œuvres, justement, habillent et habitent véritablement les murs ? Elle s’appelle Miss.Tic, elle crée des pochoirs porteurs de sens et des slogans provocateurs (« Le temps est un sérial qui leurre »). C’est à voir d’urgence. À Paris, ses images de femmes sexy et indolentes font désormais partie du paysage urbain. Voilà plus de 30 ans que Miss.Tic pose sa griffe un peu partout, dans la rue surtout : des beautés brunes, déposées sur différents supports grâce à la technique du pochoir, accompagnées d’une phrase courte et percutante. Venue du théâtre de rue, cette artiste féminine et féministe a été inspirée par les fresques politiques de l’Amérique Centrale et par la naissance du hip-hop aux États-Unis. De retour en France dans les années 80, elle prend le nom de Miss.Tic, en clin d’œil à la sorcière du Journal de Mickey. Le sort en est jeté. Un peu magicienne, Miss.Tic commence dans la clandestinité avant de devenir l’une des street-artistes les plus emblématiques de sa génération. Provocatrice, inlassable travailleuse de mots... Miss.Tic reste indéfinissable. Pour comprendre cette poétesse hors-norme, il faut faire une balade urbaine au milieu des 77 œuvres exposées à la médiathèque. Deux parcours ont été conçus. « Le mur a un grain, moi aussi » aborde le thème « Habiter la ville ». « Soyons heureuses en attendant le bonheur » met en avant la féminité. Avec Miss. Tic, le street art est vraiment à la fête. En parallèle de l’exposition, sont organisés, concours photo (pour (re)découvrir les œuvres de street art sur la région), atelier de graff avec le graffeur toulousain Posh (7.04), conférence (11.04)... / ❥

17.03 au 29.04, Médiathèque José Cabanis, grat, 10h à 19h (mar au sam), 14h à 19h (jeu), 14h à 18h (dim), 05 62 27 40 00, www.bibliotheque.toulouse.fr


exposition |

56

texte ¬ Fabien Pomiès - photo ¬ Inti Castro © DR

Urb’art # 5 Chili con arte

Pour sa cinquième édition, Urb’Art prend un accent chilien avec une large place accordée aux œuvres d’Inti Castro, un artiste dont la réputation est grandissante. Habitué à recouvrir les murs des quatre coins du globe avec ses immenses fresques colorées, son travail sera cette fois-ci exposé au sein des Campus IGS lors de cette exposition itinérante qui partira de Toulouse en direction de Lyon puis Paris. De quoi certainement inspirer les étudiants qui pourront ensuite laisser voguer leur créativité lors d’ateliers pédagogiques animés par le pluridisciplinaire Voodöo et son association Le M.U.R. En marge de l’exposition, un concours est aussi organisé sur le plan national. « La seule contrainte pour les élèves, c’est le gabarit qui est identique pour tous. Ensuite, libre à eux d’utiliser les techniques qu’ils veulent. Nous désignons à la fin de chaque semaine trois gagnants régionaux qui s’affronteront à Paris pour remporter une œuvre d’Inti Castro », confie Céline Griffoulière, responsable communication et développement du Campus IGS de Toulouse. La semaine se terminera en beauté avec un show live du collectif Akrylonumerik, utilisant le support numérique pour créer de vastes fresques virtuelles réalisées à partir de la superposition image par image de leurs graffs. / ❥

Du 12 au 16.03, grat, Campus IGS (Blagnac), 05 61 71 18 91, www.urbart.fr


Le manque de RADIO LIBRE

nuit gravement

à la liberté Radio Campus a besoin de vous ! Journée spéciale samedi 3 Mars sur 94FM Pour en savoir plus : www.campusfm.fr

Fotolia © Dragos Iliescu


exposition |

58

texte ¬ Philippe Dynamo - photo ¬ © Ida Jakobs

texte ¬ Sébastien Iwansson - photo ¬ © CleanGraphics

Vincent Fortemps

Exquisite Corpse

Dessinateur de bd, co-inventeur de la cinémécanique, procédé qui permet de projeter des images créées en direct, Vincent Fortemps a passé quelques mois dans l’atelier du maître-verrier toulousain Jean-Dominique Fleury pour expérimenter la technique particulière de la peinture sur verre. Un autre support pour ses dessins faits de strates aux silhouettes à la fois si proches et si lointaines et aux paysages tellement contrastés. De cette rencontre est née une installation claire-obscure où la lumière permet d’aller au plus profond du noir, ponctuée d’une performance et d’un concert, avec la Chatte à la Voisine, autour de l’hypnotique new-yorkaise Lydia Lunch (24.03), artiste révolutionnaire majeure ; un télescopage entre les univers graphique et sonore du plasticien. /

Si ça vous fait mal au cœur de voir disparaître progressivement les petits imprimeurs traditionnels au profit des impressions numériques, alors cette expo est faite pour vous. As de la sérigraphie, Marco/CleanGraphics, du collectif Exquisite Corpse, se borne à transcender cette technique d’impression ancestrale. « On fait du print d’art entièrement à la main, explique-t-il. Il y a parfois des erreurs, mais ça fait aussi partie du charme de ce procédé  ». Aussi cette exposition fait-elle la part belle à autant d’artistes (Dran, Darkimey, Bom-k, Jaw, Lime, Blo, Sowat, Brusk, Geb...) que de techniques. S’échappant des murs de l’Usine, l’expo  se prolonge même dans l’espace public via une «  chasse aux trésors » (un concours photo inédit) avec des affiches sérigraphiées disséminées en plein air. /

Du 14 au 31.03, 8/10 €, Théâtre Garonne, www.theatregaronne.com 14.03 > Trio Hoye & guests, 20h, entrée libre 24.03 > Lydia Lunch’s Putan Club, 20h30, 13 / 15 €

Du 2 au 16.03, L’Usine, Tournefeuille, 05 61 07 45 18, www.lusine.net


agenda Industrie Clinique © Charly

Industrie clinique Charly dessine et peint jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de place sur sa toile, son bout de papier. Aussi, ses petites créatures fantasques évoluant dans un univers industriel étrange de s’imprimer dans nos rétines. ❥ Jusqu’au 31.03, Green Galerie, 09 51 43 45 45

Petites histoires dans Biarritz Superbe travail en noir & blanc que celui du photographe biarrot Alain Etchepare, qui vit aujourd’hui entre la France et la Turquie. Des images qui veulent stimuler l’imaginaire du spectateur devant des édifices érigés par l’homme, avec onirisme mais sans didactisme. Pari réussi ! ❥ Jusqu’au 6.04, Galerie Passage à l’Art,

Petites Histoires Dans Biarritz © Alain Etchepare

Stratégies des espaces, séquence # 1 Si le centre d’art est vu comme un espace stratégique, qu’en est-il pour l’œuvre ? C’est ce à quoi tâchent de répondre les artistes invités pour l’occasion : Claude Cattelain, Jagna Ciuchta, Laurent Le Deunff, Sebastian Freytag, Jean-Luc Moulène et Benoît Police. ❥ Jusqu’au 7.04, Centre d’art BBB, 05 61 13 37 14

Explorez Mars Nouvelle exposition à la Cité qui permet, à travers une approche sensorielle et originale, de prendre part à l’aventure qui se déroule en ce moment à 9 mois de voyage spatial de la Terre, en suivant Curiosity, le dernier-né des robots martiens. Un événement ! ❥ Jusqu’au 3.07, Cité de l’Espace, 0820 377 223 (0,12 € / min)

05 61 59 77 41

Movie-Miento

Des hommes, des femmes, des métiers

Expo du photographe toulousain Fabien Ferrer autour d’instants volés, le temps - éphémère - d’un cliché. Un déclic pour délivrer un parfum d’éternité et suggérer à nos imaginaires le fil d’un scénario inabouti car toujours fixé sur des scènes suspendues. ❥ Jusqu’au 6.04, Aux Ateliers d’Art, Blagnac,

Expo-photo à la chambre 4x5 de Diba Sahra (Shirley Herment), une disciple et amie de François Nussbaumer. Un travail qui tend à montrer ces hommes et ces femmes, ordinaires et singuliers, qui forment le cœur de métier et les échoppes de notre ville rose. ❥ 6 au 22.03, Espace Bonnefoy,

05 61 71 76 65

05 67 73 83 60


exposition |

61

Des Hommes, Des Femmes, DesMetiers © Shirley Herment

© Sanna Kannisto, Passiflora vitifolia, 2003

Collectivement Seul © Herbot

Fotograf à Fronton © DR

Cheminements

Collectivement seul

2e édition de Cheminements en partenariat avec le Centre d’art et photographie de Lectoure. Au RDC, les images de Bea­trix von Conta montrent comment la nature reprend sa place dans le paysage urbain contemporain. À l’étage, les images de déambulations de Charline Lacau au cœur d’espaces urbains marginaux, cachés ou abandonnés. ❥ 6 .03 au 28.04, Espace Croix-Baragnon,

Derrière cette expo intrigante se cache Herbot, aussi connu sous les pseudonymes de René Apallec ou Jek. Cet artiste prolifique crée, sous l’influence du maître Max Ernst, des collages impressionnants, qui touchent autant au cinéma qu’à la poésie, à la mythologie qu’à la politique. ❥ 1 3 au 31.03, Galerie Lulu Mirettes,

05 62 27 61 62

Traverse Vidéo 15e édition pour ces Rencontres expérimentales qui rassemblent art vidéo, installations, photos, cinéma et performances sur la thématique « Faut voir ». Un parcours artistique dans une quinzaine de lieux emblématiques de la ville. ❥ 7 au 24.03, Toulouse (Lycée des Arènes, ESAV, Goethe Institut…), 05 62 13 10 00

05 81 60 60 75

Labo Organika Cette expo rassemble des œuvres que la plasticienne iranienne Golnaz Behrouznia, aura créées durant sa résidence de cinq semaines à l’ENAC. De curieuses chimères qui se situent à la rencontre des sciences de la nature, de l’imaginaire et des arts. ❥ 1 3.03 au 5.04, ENAC (salle L. de Vinci), lun, mar & jeu (12h à 14h) et sur rdv, 05 62 17 45 00

Sanna Kannisto

Fotograf@Fronton

La spécialité de cette artiste finlandaise ? La photographie de faune et flore en milieu artificiel. Tout autant que l’application de méthodes de travail proches des sciences naturelles et des pratiques anthropologiques et archéologiques. Une démarche insolite ! ❥ 7 .03 au 22.04, Galerie du Château d’Eau,

Un salon photographique organisé par le club photo amateur de Fronton, actif depuis 1972, qui croise les regards et les publics. Au programme, expo de plus de 300 photos, rencontres, invités d’honneur (Sylvain Lagarde...), bourse photo, démos... ❥ 1 6 au 18 et 24 & 25.03, Espace G. Philippe,

05 61 77 09 40

Fronton, www.fotograf-a-fronton.fr


Macbeth

Descente aux enfers… texte ¬ Valérie Lassus - photo ¬ © Paul Koudounaris

... ou visite éclairée dans les obscurs méandres de l’âme humaine ? En créant Macbeth, Laurent Pelly monte l’œuvre la plus noire de William Shakespeare : une histoire de meurtres en série au service du pouvoir. Un engrenage dément né de la convoitise. Dans un théâtre, prononcer le nom « Macbeth » porte malheur. C’est une pièce redoutable qui est sortie de l’esprit du dramaturge anglais. Sur fond de guerre entre l’Écosse et la Norvège, un général victorieux, Macbeth, prend la place de son hôte, le roi Duncan, en le tuant. Tantôt poussé par son effroyable femme, tantôt inspiré par les sorcières ou son imagination, il est un instrument de mort considérant le pouvoir avec autant d’envie que de crainte. Égaré par le remords et la peur d’être découvert, il enchaîne les assassinats jusqu’à sa propre fin. « Certaines âmes ont des dents (...) », écrit Victor Hugo à son sujet. Laurent Pelly imagine un labyrinthe pour dérouler ce qui est pour lui une tragédie de l’enfermement. En effet, l’atmosphère est étouffante, les personnages tâtonnent, se perdent, hallucinent. Ainsi les tyrans s’accrochent-ils à cette farce du pouvoir : à coups de poignard et à grand renfort de murs. Comme souvent dans les pièces de Shakespeare, surnaturel et fantasmagorie interviennent pour révéler la faiblesse des hommes, leur cupidité, leur lâcheté, leur sauvagerie. Mais si le monstre Macbeth nous paraît plus abominable que d’autres - morts ou vivants -, c’est sans doute parce qu’il n’agit pas par procuration. À la fin de ces trois heures en noir et rouge, c’est avec un certain soulagement que le spectateur, terrassé, revient dans un monde où l’illusion masque habilement la folie des hommes. / ❥

Du 29.02 au 24.03, 16h (dim), 19h30 (mer et jeu), 20h30 (mar, ven et sam), 7 à 23 €, TNT, 05 34 45 05 05, www.tnt-cite.com

théâtre & danse |

63


théâtre & danse |

65

Festival des migrations La face cachée de l’exil texte ¬ Valérie Lassus - photo ¬ Le syndrome de l'exilé, Babacar Cissé © DR

Alors que l’on cultive vaillamment la haine de l’Autre, via la peur et le mensonge, toute voix levée contre cette tendance autodestructrice fait avancer l’humanité. Le choix, pour l’édition 2012 du festival « C’est de la danse contemporaine », de mettre en lumière ceux qui connaissent Des migrations va dans ce sens. Au repli sur soi, à la tentation communautaire, aux barrières de sécurité, aux frontières Schengen, l’art répond qu’il faut s’ouvrir et développer son esprit critique en le nourrissant. Pour comprendre ce que l’exilé ressent, on peut aussi regarder ce que son corps raconte. Christian Rizzo a ainsi travaillé avec le danseur turc Kerem Gelebek sur une palette de sentiments liés à l’éloignement (solitude, nostalgie, déracinement) et tout ce que l’émigration comporte comme défis d’adaptation (changer de langue, d’identité). Babacar Cissé évoque Le syndrome de l’exilé, à savoir l’abandon (d’une terre, d’une culture, d’une famille, d’une partie de soi) et nous en fait percevoir la douleur. Être ici et avoir envie d’être là-bas, c’est ce que Tayeb Benamara exprime dans Là-bas. Et puis il y a l’humour, celui de Germaine Acogny, chorégraphe et danseuse, pionnière de la diffusion de la danse moderne africaine et de la diaspora, qui associe à ses pas une coutume d’Afrique de l’ouest, « la parenté plaisanterie ». Songook Yaakaar, est un exercice d’auto dérision qui égratigne aussi le public... L’ironie grinçante de Nelisiwe Xaba se déploie dans Sakhozi says no to the Venus. La Sud-africaine imaginant ici les réactions hexagonales si Sarah Baartman, que l’on appela en France la Vénus Hottentote, voulait revenir en France aujourd’hui. Tsss tsss, pas sérieux de résister par le rire ! /

Du 16 au 30.03, 18h, 19h, 21h, 8 à 28 € (hors tarifs réduits et tarifs pass), CDC (Studio), Théâtre Le Vent des signes, Saint-Pierre-des-Cuisines, centre culturel Alban-Minville, Théâtre Sorano, La Fabrique (université du Mirail), 05 61 59 98 78, wwwcdctoulouse.com


théâtre & danse |

66

texte ¬ Valérie Lassus - photo ¬ © Collectif Les Possédés

Bullet Park

Sous le gazon, le vide 1969, l’opulence caractérise encore les États-Unis. Certes, un président chéri a été assassiné et au Vietnam, c’est la Bérézina. Le vernis craque un peu, mais au sein des douillettes banlieues de la middle class, l’illusion tient le haut du gazon. C’est l’âge d’or. Pesant, surtout pour un écrivain grand observateur de la classe moyenne qui voit arriver le massacre par le vide. John Cheever a su mieux que quiconque écrire sur ces gens dont la vie est conforme en tout point à ce que l’on attend d’eux, au prix du sacrifice de leur existence intérieure. Une impression de déjà vu ? C’est normal. C’est avec une pointe de sadisme que l’écrivain place ses personnages de laboratoire dans des situations pour eux impensables. Il instille cruellement le doute et, horreur, ébranle les certitudes. Dans son roman Bullet Park, il imagine un adolescent dégoûté qui, un jour, refuse de se lever. Le début de la fin. Rodolphe Dana mène ses compagnons Les Possédés, désormais bien connus à Toulouse, en pensant au présent. C’est en évoquant l’univers des séries américaines que les acteurs, plus vrais que nature (car se plaçant volontairement « en marge » du plateau et au plus proche de nous), incarnent ces Américains déboussolés, étrangement comiques et touchants, lointains et si proches. / ❥

Du 1er au 10.03 (relâche les 4 et 5), 20h, 9 à 22 €, Théâtre Garonne, 05 62 48 54 77, www.theatregaronne.com


coproduction garonne

13..17 mars

Sécheresse Ea Sola et pluie avec le soutien de la Ville de Toulouse dans le cadre de la coopération Toulouse - Hanoï

05 62 48 54 77

1 ave du Château d’Eau / M° St-Cyprien République / www.theatregaronne.com licence n°1050565-566-567

/ graphisme : t2bis.eu

/ photographie :

Ea Sola


théâtre & danse |

68

texte ¬ Valérie Lassus - photo ¬ Tata Milouda © Ngilozi

texte ¬ Maylis Jean-Préau - photo ¬ © Antony Voisin

Empalot s’Agit(e) en ville

L’Atelier du Peintre

Du théâtre de terrain, c’est ce dont il s’agit avec l’Agit, compagnie de théâtre itinérant, engagée dans des projets ayant à cœur de rapprocher la culture de tous, en allant vers chacun. En cette année de travaux à Empalot, la 13e édition de « l’Agit à Empalot » se déroule au Grand Rond, sous deux chapiteaux où vont se croiser : une fameuse slameuse, Tata Milouda, une Singulière troupe de cirque, un clown de talent qui nous fait du théâtre classique, Sébastien Osmont, de la zique avec la Fanfare HP et Veridik, de la danse avec Ballet Kongo, etc. L’idée, c’est que tout le monde vienne papoter culture en toute simplicité, « que la parole vive, circule, que chacun s’approprie le chapiteau en porte-voix », écrit l’Agit. C’est l’agora au jardin ! /

Chaque nouvelle création du Cirque Plume offre un univers déjanté et poétique. Cette histoire-là dure depuis 1984, quand dans un coin de la Franche-Comté, une bande de saltimbanques crée un spectacle vivant et burlesque, précurseur du nouveau cirque français. Pionnier dans l’aventure, l’auteur et metteur en scène Bernard Kudlak signe avec L’Atelier du Peintre, la 9e création de la compagnie. Comme toujours, on y retrouve des circassiens plus que talentueux au service d’un propos universel. Mais cette fois-ci, l’univers de la peinture s’installe sous un chapiteau mué en musée imaginaire. Les toiles et les outils s’animent, Vélasquez est mis à contribution, les artistes jonglent avec des gags et des rêves... Et quand les gardiens déboulonnent, c’est tout le Cirque Plume qui sort du cadre. /

Du 6 au 11.03, entre 10h et 22h30, 0 à 9 € (3 € pour les spectacles jeune public), Boulingrin, jardins du Grand Rond, 05 61 24 85 48, agit-theatre.org

14 au 25.03, 20h30 (mer au sam), 15h (dim), La Grainerie (Balma), 18 à 29 €, www.la-grainerie.net


Danse ContemporaIne Du 16 au 30 mars 2012 • toulouse

Afrique du Sud, Algérie, Espagne, France, Maroc, Nigeria, Sénégal, Tunisie, Turquie

www.cdctoulouse.com • 05 61 59 98 78

© Tayeb Benamara - N° de licence : 1031887/1026089/1026090

Festival International CDC - Des migrations


agenda Jean-Luc Sasportes & Saitoh Tetsu © DR

Jean & Béatrice © DR

Jean-Laurent Sasportes & Saïtoh Tetsu Le 2.03

Sécheresse et pluie

Rencontre exceptionnelle entre JeanLaurent Sasportes, danseur soliste de la Cie de Pina Bausch, et Saïtoh Tetsu, contrebassiste virtuose japonais, sur le terrain libre de l’improvisation. Une première en France. ❥ 1 9h, Le Ring, 6/10 €, 05 34 51 34 66

C’est un voyage au cœur du Vietnam d’Ea Sola. Elle crée ce spectacle en 1995 avec des danseuses amateurs de 50 à 76 ans ayant traversées la guerre. Repris aujourd’hui avec autant de force, tant dans la danse que dans l’atmosphère qui s’en dégage. Bouleversant. ❥ 2 0h ou 20h30, Théâtre Garonne, 12/15€,

Sylvie Guillem : « 6 000 miles away » Les 10 et 11.03 La rencontre incroyable entre la plus grande danseuse de sa génération, Sylvie Guillem, et trois des plus grands chorégraphes de notre époque (William Forsythe, Jiri Kylian et Mats Ek). Un événement que cette création inédite. ❥ 2 1h (sam) et 15h (dim), Odyssud, 50/65 €, 05 61 71 75 15

Jean & Béatrice Du 10 au 17.03 Dans ce conte moderne, les codes de la séduction sont décortiqués et détournés. Béatrice, du haut de sa tour au 33e étage, promet une récompense à celui qui la délivrera de sa solitude. Jean, en chasseur de primes expérimenté, fait monter les enchères. Le texte, drôle et émouvant, réinvente l’amour avec sincérité. ❥ 2 1h (sam 10.03 et du mar au sam), Fil à Plomb, 8/12 €, 05 62 30 99 77

Du 13 au 17.03

05 62 48 54 77

Le Printemps du Rire Du 19 au 31.03 Créé en 1995, Le Printemps du Rire est l’un des plus importants festivals d’humour européens. Il réunit cette année 52 spectacles dans 20 salles toulousaines. Têtes d’affiche, jeunes talents de la région, une version frenchy du Yo Mama ricain... ❥R  ésa dans les lieux de spectacles, 05 62 21 23 24, www.printempsdurire.com

La Princesse en pièces Du 20 au 24.03 détachées Une princesse angoissée à l’idée de prendre la régence du royaume, un précepteur avide de pouvoir, un complot… tous les éléments du conte sont réunis. Sauf que la princesse se révolte. Entre poésie et marionnettes. ❥ 1 9h30 (mar au jeu) ou 21h (ven & sam), TPN, 8 à 12 €, 05 62 21 51 78


Sécheresse et Pluie © Ea Sola

You Need A Coach My Friend © Gilles Vidal

Lalala Gershwin © Laurent Paillier

Body Evidence © DR

Courteline en dentelles

Lalala Gershwin

Du 20 au 29.03

Du 22 au 25.03

Les échantillons de la bêtise humaine mis en scène par Jérôme Deschamps à travers de courtes pièces grinçantes d’un Courteline riant des hommes. Un ping-pong scénique hilarant avec la complicité de Michel Fau. ❥ 2 0h (mar au jeu) et 20h30 (ven & sam),

Chorégraphes du métissage, José Montalvo et Dominique Hervieu proposent un voyage au cœur de l’Amérique multiraciale des années 1920-1930. Un poème bigarré autour de l’œuvre de Gershwin. ❥ 2 1h (ven & sam) et 15h (dim), Odyssud,

Théâtre Garonne, 9/22 €, 05 62 48 54 77

You need a coach my friend Du 20 au 31.03 Le Groupe TSH (emmené par Anne Lefèvre) décloisonne les genres du « dire » avec cette création poétique. Une femme, mi-ado mi-adulte, perdue entre présent et passé, cherche un sens à l’existence. ❥ 2 0h30, Théâtre Le Vent des Signes, 10/13 €, 05 61 42 10 70

Tournoi du XV de la LUDI Du 22 au 24.03 La Ligue Universitaire D’Improvisation (LUDI) propose un tournoi de théâtre d’impro prometteur. Le temps d’un weekend, la France, la Belgique et la Suisse s’affrontent à coup de grandes tirades et d’histoires folles. Que le meilleur gagne ! ❥ 2 0h, Salle du Cap (Univ Paul Sabatier), 3 € (par soir) / 7 € le w-e, www.luditoulouse.org

10/18 €, 05 61 71 75 15

Dopo la Battaglia Du 28 au 31.03 Le chorégraphe Pippo Delbono met en scène une suite de tableaux chantant et dansant les poèmes de Kafka, Rilke, Artaud, Dante… En italien, les comédiens et danseurs explorent « la vérité même de la folie ». ❥ 1 9h30 (mer & jeu) et 20h30 (ven & sam), TNT, 23 €, 05 34 45 05 05

Body Evidence

Le 30.03

Seul sur scène, Opiyo Okach raconte par la danse et l’impro, la puissance du corps. Entre tradition et modernité, le chorégraphe kenyan axe son travail sur « la transgression, le décentrement, le déplacement des frontières ethniques, culturelles, géographiques et temporelles et leurs conséquences sur le corps ». ❥ 2 1h, Studio de danse de Tournefeuille, grat sur résa, 05 62 13 21 52

théâtre

& danse |

71


disques AIR Le Voyage Dans La Lune | EMI Cela faisait longtemps que le cinéma muet n’avait pas fait autant parler de lui. Après The Artist l'an passé, voilà que Georges Méliès revient sur le devant de la scène, avec un Voyage Dans La Lune enfin haut en couleurs. Cent dix ans après la première sortie du film, ces 15 minutes de féérie fantaisiste ressortent en version originale couleur restaurée : on le découvre psyché avant l’heure (enfin, psyché-pastel). Quel rapport avec la musique ? Tant qu’à le parer de nuances chatoyantes, autant lui donner une bande originale assortie. Le duo Air a saisi ses meilleurs instruments pour l’occasion, peignant touche par touche un habillage sur mesure. Mais quinze minutes, c’est bien court : Air double donc la dose pour ce concept-album. Qui réussit le tour de magie de coller à la fois au film et à l’air du temps, moderne malgré (ou grâce à) des synthés et mellotrons d’une autre époque. C’est évidemment cosmique et spatial, planant d’un bout à l’autre. Ici intensément électronique, là parcouru de secousses rock d’une batterie malmenée, sautillant puis angoissant, grave puis léger… On évitera le jeu de mot final sur la place de Air au firmament des étoiles de la musique électronique, mais on n’en pense pas moins. > Olivia Volpi

Speech Debelle Freedom Of Speech | Big Dada / La Baleine Reconnaissable à son flow si particulier et à sa petite voix qui oscille volontiers, Speech Debelle cultive une œuvre plus généraliste, avec des chansons aux accents révolutionnaires, en écho aux événements qui ont secoué l’Angleterre l'été dernier. Kwes (Micachu, Damon Albarn, Dels, The XX), son producteur fraîchement signé chez Warp est pour beaucoup dans le résultat final de ce deuxième album. Réalisé avec un laptop, un clavier Midi, Freedom Of Speech verse parfois dans le son FM, au risque de s'attirer les foudres de puristes qui sentent le vieux drap. Artiste hip-hop, Speech Debelle l’est pourtant bel et bien, même si son disque dépasse le genre, et en bouscule les codes et règles. > Thomas Delafosse


chroniques |

73

Wallis Bird

Cordzam’

Wallis Bird | Kaiserlich Koeniglich / Bird Records / Differ-ant

Alujà | Indépendant

Wallis Bird est une jeune Irlandaise expatriée en Angleterre qui mélange les genres avec brio. Sans transition, elle nous berce avec des ballades folk délicates et feutrées, accompagnée de son groupe, nous transcende avec des hymnes rock au groove irrésistiblement contagieux. Sa voix est rauque et puissante, on pense à Janis Joplin, pourtant la belle avoue ne l’avoir écoutée que très récemment. Elle préfère citer Paul Simon ou Tom Waits comme influences majeures. Les Britanniques ont une capacité certaine pour retransmettre une énergie live en studio. En voici une nouvelle preuve avec ce disque frais, voire revigorant. Spontanéité et générosité semblent être les maîtres mots. À consommer sans modération ! > Gabriel Loridon

Après avoir brassé les saveurs de Irlande avec Irish Pudding, leur premier effort, les quatre violonistes de Cordzam’ traversent l’Atlantique pour plonger dans la culture brésilienne. Concept album centré sur l’amour contrarié d’une amazone et d’un fils de guerrier, issus de camps opposés, Alujà illustre le récit épique d’une romance tragique et passionnée. Succession de compositions inédites, Alujà bouillonne, entre lyrisme classique, rythmiques brésiliennes, harmonies vocales et interludes électro-acoustiques. Loin des clichés, le quatuor livre une œuvre totale qui encourage l’évasion. Un disque passionnant et immersif, aux allures de B.O. de film, dont l’écho demeure profondément universel. À découvrir les 7, 9 et 10.03 à la Cave Poésie et le 11.03 au Noctambule (Albi). > Gilles Rolland

The 2 BEARS Be Strong | Southern Fried Records Souvent, les adultes déguisés en peluches ont envie de faire du bien aux autres. Costumés en ours, les 2 Bears Joe Goddard (Hot Chip) et Raf Rundell (label Greco-Roman) veulent qu’autour d’eux les corps s’agitent, suent et rebondissent. Voici donc leur premier album, Be Strong. Piochant avec allégresse dans ce que les clubs ont fait de mieux pour les dancefloors, 2 Bears passent house, funk et autre percussions caribéennes au filtre pop. Quand ils essaient de coller au plus près du modèle d’origine, le résultat est trop propre pour plaire. En revanche, quand ils y ajoutent dérision et légèreté, le résultat est plutôt emballant, chaud et frais, bon remède à la grisaille de saison. On sent la patte de joyeux drilles pour qui le fun, c’est la vie. > Olivia Volpi


livres Présents

Clint Fucking Eastwood

De Franck Magloire | Éd. Seuil L'action se déroule e n t ro i s te mp s , durant la même journée : matin, après-midi, soir. Un jeune homme nommé Christophe est renversé par une voiture. Tandis que Brigitte, sa mère est hospitalisée après une attaque. Autour d'eux s'animent cinq protagonistes : le père de Christophe, sa sœur, l'infirmière, le criminel, le témoin. Tour à tour, le narrateur s'attache à leur vision de l'histoire. Christophe et Brigitte, eux, sont moins secondaires qu'ils n'en ont l'air, puisqu'ils apparaissent en creux dans les autres récits et les relient tous. Chacun reste avec ses questions sans réponses, et ses souvenirs en souffrance. Un roman polyphonique construit sur ces errements de vie, l'épaisseur de l'âme humaine. 286 p., 18,50 € > François Annycke

De Stéphane Bouquet | Capricci « Dernier ratage en date », selon l’auteur de ce vif essai, J.Edgar a redressé la côte de Clint Eastwood après les paresseux Invictus et Au-Delà. Ancien critique aux Cahiers (revue plutôt pro-Eastwood), Stéphane Bouquet dézingue le mythe de l’Inspecteur Harry en évitant le piège des accusations de fachisme qui perdurent depuis les 70’s. Sans passer sous silence ses divergences idéologiques, Bouquet ne cherche pas tant à choquer qu’à être suffisamment détaché pour analyser le personnage. Parfois d’une mauvaise foi rapidement excusée, tant il ne manque ni d’humour ni d’esprit, il décortique notre rapport à un Eastwood fétichisé en icône d’une Amérique en pleine dévirilisation. Faire face à nos propres contradictions pourrait le rendre énervant. Il est au contraire brillant. 96  p., 7,95 € > Baptiste Ostré

Le Journal d’Eva Braun D’Alain Régus | Éd. Pierregord Aux heures sombres de la guerre, Eva Braun se demande si son amant, Adolf Hitler, l’autorisera à rester ou non jusqu’à la fin du repas. Les mots de son journal sont ceux d’une femme prête à tous les sacrifices pour être auprès de celui qu’elle aime. Enfermée dans la résidence bavaroise du chancelier, elle l’attend. Ignorant tout des horreurs de la guerre, soumise volontaire à un bourreau, Eva Braun est aveugle. Le témoignage d’une fille naïve, attirant presque la pitié. Cet ouvrage, romancé à partir de l’authentique journal, nous interroge sur la puissance et les limites de la fascination. Eva était-elle amoureuse ou obnubilée ? Où se situe la frontière entre les deux états ? Par son écriture et ses recherches, Alain Régus livre un portrait troublant d’une enfant devenue ombre. 398 p., 20 € > Mathilde Raviart


dvd Portrait d’une enfant déchue De Jerry Schatzberg | Carlotta Films Parfaite illustration du délicat exercice de traduction, le titre français du premier film de Jerry Schatzberg (Puzzle of a downfall child) perd une bonne part de sens. S’il s’agit bien de brosser les traits d’une jeune mannequin au destin fulgurant (et à la chute itou), le portrait est éclaté. Éparpillé au point qu’une pièce manquera toujours. Au point que le film, in fine, ressemble plutôt à une déconstruction. Perdue dans une mémoire et des souvenirs défaillants, Faye Dunaway y trouvait le deuxième rôle d’une vie, après Bonnie & Clyde. En 1970, Schatzberg, lui-même photographe de mode, filmait un monde embrassant le vide pour se débarrasser de la douleur d’exister. Après des années d’invisibilité, ce peu flatteur Portrait d’une enfant déchue mérite sa réhabilitation. > Baptiste Ostré

Hors Satan De Bruno Dumont | Pyramide Vidéo Étrangement, Hors Satan rappelle Valhalla Rising, film pré-Drive de Nicolas Winding Refn. Même découpage de l’espace brouillant les repères, similarité d’une bande-son travaillée à grands coups de rafales de vent, cousinage des personnages principaux, anges exterminateurs sans nom. Le tour de force est au diapason : faire surgir la métaphysique à l’intérieur de l’image. Louvoyant à la limite de l’expérimental, et assumant seul le montage, Bruno Dumont donne à son alternance de gros plans et de plans (très) larges un rythme qu’on ne lui connaissait pas. Cela n’enlève rien à l’exigeance d’une quête spirituelle ne laissant aucun cadre au hasard. Pour la première fois, Dumont donne sa confiance à la mise en scène. Sa foi, c’est le spectateur. Le cinéma, sa croyance au sacré. > Baptiste Ostré

This must be the place De Paolo Sorrentino | ARP Sélection Copieusement assassiné à Cannes, This Must Be The Place n’a pas réglé le cas Paolo Sorrentino (Il Divo), considéré autant comme le sauveur du cinéma italien que la preuve de sa putréfaction avancée. Le film est à l’image de son comédien : mi-Robert Smith dépressif mi-Ozzy Osbourne neurasthénique (ou l’inverse), Sean Penn tombe dans un épuisant numéro à Oscar tout en signant sa perfomance la plus séduisante peut-être depuis l’avocat cocaïné de L’impasse. Pour le seul risque qu’il prend à évoquer l’Holocauste à travers une rock-star déchue improvisée en chasseur de nazi, This Must Be The Place mérite de fermer les yeux sur son esbrouffe un peu vaine. Sorrentino réussissant par ailleurs à désarmorcer les pièges du pathos à coup de séquences à la bizzarerie réjouissante. > Baptiste Ostré

chroniques |

75


concerts & soirées Jeu 01.03 SALLE DU SÉNÉCHAL LES RADIOPHONIES DÉCONCERTANTES 12h30 - grat CLASSICO CAFÉ HOT CLUB 19h - grat LE CHAT PASSE ALYSS 19h - grat LE TXUS C'EST PAS GRAVE 19h30 - grat LA DYNAMO SLOW JOE AND THE GINGER ACCIDENT 20h - 7/15e

LE BIKINI (RAMONVILLE) IUT SANS FRONTIÈRES : MELTING POT PARTY 2012 20h30 - nc THÉÂTRE PAUL ELUARD (CUGNAUX) FILM NOIR : STEPHAN OLIVA 21h - 5 à 9e C. CULT. LÉONARD DE VINCI YAA + LE PRINCE MIIAOU 21h - nc ÔBOHEM DJ OFF WOOD 21h - grat LE MANDALA STÉPHANE LACHAISE TRIO 21h30 - 9/6e BIJOU GIEDRÉ 21h30 - 15/12e

SALLE DES FÊTES (LABÈGE) EXHUMED + ROTTEN SOUND + MAGRUDERGRIND 20h - 12e

CAVE POÉSIE OLIVIER BENSA & CÉCILE CARDINOT 21h30 - 8 à 12e

LES TILLEULS ELECTRAEL + GUEST 20h - nc

PETIT VOISIN DEJA MU & THISISIT 21h30 - e

SALLE NOUGARO DIDIER LABBÉ QUARTET + THEO NDINDWA 20h30 - 9 à 13e

L'AUTRE WE LOVE VINYL PAR YES'IN 22h - grat

CONNEXION CAFÉ NO TIME FOR LULLABIE'S + CASUAL + ATOMIK SHEEP 20h30 - 6e

MULLIGAN'S PUB SONG 22h - grat L'ELEKTRO MODERN TALK

Qui est à l’Appareil Tropical ?

23h - grat

Ven 02.03 PETIT LONDON THE AND + LA CANTINE DE FRANÇOISE MERLU 19h - grat L'IMPRO LE FREE DU HAZARD 19h30 - grat SAMBA RÉSILLE ENTERRÉ SOUS X 20h - nc LA DYNAMO THE EXCITEMENTS + TOULOUSE SOUL CLUB 20h - 8/10/12e RIO GRANDE (MONTAUBAN) WINSTON MCANUFF & BAZBAZ ORCHESTRA 20h30 - 14/18e SALLE ALIZÉE (MuReT) DICK ANNEGARN 20h30 - 19 à 25e LA DERNIÈRE CHANCE (EX-RAGTIME) CONSCIOUS EMBASSY 21h - 3e CRI'ART (AUCH) ERYN NON DAE + BULWERIA BIFAX 21h - 5e LES DOCKS (CAHORS) IZIA 21h - 20e

Dub to dubstep

Suite au succès de la 1e édition, les associations L’Appareil Tropical et WahWah remettent le couvert avec Qui est à L’Appareil Tropical ? 2e rappel, une soirée navigant entre dub et dubstep. Primo, place au live act de Silent Frequencies, un projet dubstep de deux musiciens et producteurs montpelliérains. Puis le dub fédérateur des Dijonnais Teldem Com’Unity prendra d’assaut la salle du Cap alors que les inclassables Toulousains de Bustic Plaster enflammeront le dancefloor. Le collectif Move Your Fingers, lui, assurera la performance audiovisuelle pour ravir tous les sens ! silent FREQUENCIES © DR

❥3  .03, 20h, 5 €, Salle du Cap


SAMBA RÉSILLE ENTERRÉ SOUS X 21h - nc ÔBOHEM PLACE DES ARTS + FISCAL PARADISE + DJ VINODILO 21h - 6e THÉÂTRE PAUL ELUARD (CUGNAUX) STEPHAN OLIVA 21h - 5 à 9e CAVE POÉSIE OLIVIER BENSA & CÉCILE CARDINOT 21h30 - 8 à 12e PETIT VOISIN BUNKORE 21h30 - Part. libre LE MANDALA RODINKA 21h30 - 9/6e CONNEXION CAFÉ MIX PAR JAMES 22h - 3e

CONTEST EDEN 23h - 8e

21h - grat

L'ELEKTRO DOGGY STYLE : DOODZ + R-GZ 23h - grat

Sam 03.03 SALLE ALBERT CAMUS (CUGNAUX) CONCERT DES ORCHESTRES DE L'EMEA 17h - Part. libre -

ÔBOHEM DJ NO BREAKFAST + CANALH + LAUNDRY MIX 21h - grat CONNEXION CAFÉ SOIRÉE "BASSDAY" 21h - 3e LE MANDALA LE FREE DU HAZARD 21h30 - 9/6e

PETIT LONDON WELLINGTON 1084 20h - grat

AMANITA MUSCARIA DANISCO (FOR BEAUTY) + MOTTO 21h30 - 5e

SALLE DU CAP BUSTIC PLASTER + TELDEM COM'UNITY + SILENT FREQUENCIES 20h - 5e

CAVE POÉSIE OLIVIER BENSA & CÉCILE CARDINOT 21h30 - 8 à 12e

O CRÉE LOUCHE (ENGOMER) THE TAIKONAUTS 21h - nc

LE CRI DE LA MOUETTE KAHINA + GUESTS + DJ 22h - nc

GESPE (TARBES) WINSTON MCANUFF & BAZBAZ ORCHESTRA + NILS 21h - 16/18e

L'AUTRE BAR JACKIN' BY SAINT MATH 22h - grat

SALLE ERNEST RENAN SOULEYMAN 21h - nc

LE BIKINI (RAMONVILLE) CONGOROCK + GESAFFELSTEIN + DIFUZION 23h - e

LA LOUPIOTE EZZA 21h - grat

WHITE CLUB

agenda |

77

L'EPISODE RAVE IN THE CAVE MIX 22h - grat LE CRI DE LA MOUETTE DJ LACABRE + GUESTS + DJ 22h - nc PETIT VOISIN BLACKOUT SOUND SYSTEM + POSITIVE SOUND 22h30 - 5e L'ELEKTRO FETOO + DISSONANTEORY + KHK 23h - grat

LA DERNIÈRE CHANCE (EX-RAGTIME) DJ ROCKIN ROBIN

L'AUTRE YES'IN + DR SCHWARTZMANN 23h - grat

La Buissonnière de Noisepresso Tantôt folk, blues, rock ou pop, le talentueux Oh !  Tiger Mountain touche à tout. Usant d’un minimalisme savant, il propose des ballades guitare/voix au croisement d’influences ambitieuses  : Tom Waits, Nick Drake ou Brian Eno ne sont pas loin... Et puisqu’il s’agit de mélange de genres, Noisepresso a choisi les délicieux Internationale Hyper Rythmique et la ravissante T.Teen pour compléter ce plateau éclectique. Aftermix assuré par Dj Popissimo (Friends of P). ❥8  .03, 21h, 5 €, Cri de la Mouette, www.noisepresso.com

Oh Tiger Moutain © Eva EDavier

Pop-folk


concerts & soirées WHITE CLUB SLUTEGARDEN + EARTHQUAKE + NEOFLUXX 23h - 10e

EUGÉNIE URSCH 21h30 - 6/10/12e

BM CLUB (COMPLEXE DU RAMIER) WILL BAILEY 23h - nc

LE TXUS FONKY BOEUF 19h30 - grat

Dim 04.03

CAVE POÉSIE CORDZAM' 19h30 - 8 à 12e

LA DYNAMO RAGGA BALÈTI 16h - 6e LE CACTUS QUASI BLUES 19h - grat

Lun 05.03 CONNEXION CAFÉ VINCENT FERRAND + DAVID HAUDRECHY + ROLLAND OSSART 20h - 5e

Mar 06.03 ZÉNITH SHY'M 20h - nc ODYSSUD (BLAGNAC) VOCA PEOPLE 21h - 21 à 35e RIO GRANDE (MONTAUBAN) IZIA 21h - nc BIJOU

Mer 07.03

L'ESQUILE LA GAUDRIOLE 20h - grat SAINT DES SEINS HYPNOSE + NEPHALOKIA 20h - nc PETIT LONDON PEDRO DE LA HOYA 20h - grat LA LOUPIOTE BOEUF REGGAE/SKA 20h30 - grat ÔBOHEM CREDO 21h - grat ODYSSUD (BLAGNAC) VOCA PEOPLE 21h - 21 à 35e LE MANDALA JAM SESSION : TON TON SALUT 21h30 - 5e BIJOU EUGÉNIE URSCH 21h30 - 6/10/12e

LE CRI DE LA MOUETTE GEOD 22h - nc L'ELEKTRO DA F**KING DAY ! 23h - grat WHITE CLUB 100PIT' PARTY : DJ FLY + MADZIKILLA SAW + MR SUPA 23h - 10e

Jeu 08.03 LE CHAT PASSE LOVEL BONES 19h - grat CLASSICO CAFÉ TRIPLE SCOTCH 19h - grat LE TXUS MATAYO INCOGNITO 19h30 - grat SAINT DES SEINS MY OWN PRIVATE ALASKA 20h - grat LES TILLEULS THE OLD GUYS + DEAD LIKE ME 20h - nc PETIT LONDON MIX PERSONALITY PARTY N°7 20h - grat LA COMÉDIE DE TOULOUSE BOUDU LES COP'S 20h30 - nc CONNEXION CAFÉ

Soko

Folk Soko est une artiste multiforme : elle est aussi à l’aise au cinéma qu’avec la chanson. Repérée sur Myspace, 2 EPs et des clips faits maison lui suffisent, en 2008, pour être à l’affiche de grands festivals internationaux. Son premier album (I Thought I Was An Alien, Because) est à peine sorti que sa pop folk ahurissante a déjà séduit des milliers de fans à travers le monde. Sur scène, ce petit phénomène - Stéphanie Sokolinski de son vrai nom -, est accompagnée d’un seul guitariste. Un show intimiste et profond à ne pas manquer.

© DR

❥ 8.03, 20h30, 17 €, Connexion Café, www.bleucitron.net


SOKO 20h30 - 17e

ORYA 23h - 8e

LO BOLEGASON (CASTRES) BRIGITTE + DÉLINQUANTE 20h30 - nc

L'ELEKTRO SEB AQUERON 23h - grat

SALLE NOUGARO TRIO TENZA 20h30 - 9 à 13e

Ven 09.03

L'AUTRE SAM DEEMSAAR + AFTER 22h - grat

PETIT LONDON LA CANTINE DE DADA & ANTOINE : SEASICK 6 19h - grat

JARDIN DU GRAND ROND EMPALOT S'AGITE EN VILLE : FANFARE HP 22h30 - 0 à 9e

LE CRI DE LA MOUETTE T.TEEN + INTERNATIONAL HYPER RYTHMIQUE… 21h - 5e ÔBOHEM TOUR # 5 "ASSO YA SOUND" 21h - grat LA DERNIÈRE CHANCE (EX-RAGTIME) OUT OF SCHOOL ACTIVITIES + RAGE 21h - 5e BIJOU MADELEINE BESSON 21h30 - 6/10/12e PETIT VOISIN ISABELLE BONADEI, ONE WOMAN SHOW 21h30 - 4e LE MANDALA STREET SOUND QUINTET 21h30 - 9/6e MULLIGAN'S PUB SONG 22h - grat WHITE CLUB LOKO DRISS + DJ PEHA +

CAVE POÉSIE CORDZAM' 19h30 - 8 à 12e SAMBA RÉSILLE KARAOKÉ AKOUSTIK 20h - nc CONNEXION CAFÉ DJ NO BREAKFAST + CANALH + LAUNDRY MIX 21h - 3e LE MANDALA TRIO ELBASSAN 21h30 - 9/6e

SAINT-LARY (SAINT-LARY SOULAN) PONEY SESSION : SOIRÉE VICE AVEC DJ PACE & DJ MRC 22h - grat

LE CRI DE LA MOUETTE PROJET LAFAILLE + DAS REGALEK 23h - 5e WHITE CLUB CITIZEN KAIN + DJ BEUN + DJ LUIS CUNHA 23h - 10e L'ELEKTRO NATH MORÉNO 23h - grat LE BIKINI (RAMONVILLE) TOULOUSE DUB CLUB #4 : JAHTARI FT AFRIKAN + SIMBA + KING ALPHA 23h - nc

BIJOU MADELEINE BESSON 21h30 - 6/10/12e

Sam 10.03

PETIT VOISIN SOIRÉE UNDERCOVER JMBROLIK 22h - nc

CAVE POÉSIE CORDZAM' 19h30 - 8 à 12e

ÔBOHEM SOIRÉE USA GIRLS : DJ CHANH VEGAS 22h - grat

CHAPITEAU (MÉRENVIELLE) LUDOLADIVA + KAVINSKY + A-TRAK 20h - 24e

Dirty Dancin’ Is 5

Dubstep / drum & bass

Voilà cinq ans que les soirées Dirty Dancin’ invitent la crème de la scène dubstep/drum&bass anglaise et remplissent le Bikini à chaque édition. Pour fêter cet anniversaire comme il se doit, trois formations : Ed Rush & Optical du prestigieux label Virus Recording, véritables légendes et fondateurs du mouvement Neurofunk, Delta Heavy, producteur drum & bass révélation du label Ram Records, et Funtcase alias James Hazell (Circus Records) qui produit un son dubstep des plus dirty. Cerise sur la bougie, un warm up assuré par Vandal Crew et le visuel par les VJ’s Rabbitkillerz. ❥ 10.03, 23h, 12 €, Le Bikini, 05 62 24 09 50, www.lebikini.com

Delta Heavy © DR

agenda |

79


concerts & soirées LA DERNIÈRE CHANCE (EX-RAGTIME) BUSTIC PLASTER 21h - grat LE MANDALA PAKA PAKA 21h30 - 9/6e CIDRERIE (ANCIZAN) PONEY SESSION : DANGER + DJ SKILLZ 22h - 16/14e LE CRI DE LA MOUETTE HUMAN PLAYER + GUEST + DJ 22h - nc CONNEXION CAFÉ DAVYD VENER 22h - grat JARDIN DU GRAND ROND EMPALOT S'AGITE EN VILLE : VERIDIK 22h30 - 0 à 9e PETIT VOISIN THE SLAUGHTERS 22h30 - 3e L'AUTRE DEXIMA 23h - grat LE BIKINI (RAMONVILLE) ED RUSH & OPTICAL + DELTA HEAVY + FUNTCASE 23h - 12e PÉNICHE ST LOUIS SOUL TRAIN 23h - 5e CLASSICO CAFÉ DJ FAB FROM TOULOUSE

23h - nc WHITE CLUB PLEASUREKRAFT + MAT DENUM + MODLIGHT 23h - 12e L'ELEKTRO HIGH MAINTENANCE IN TOULOUSE 23h - grat

Dim 11.03 CONNEXION CAFÉ TEA LIGHT 18h - 5e LE CACTUS ECHAPPÉE BELLE 19h - grat

Lun 12.03 PETIT LONDON SISSTERS + DES ARK 20h - grat LE BIKINI (RAMONVILLE) CHARLIE WINSTON 20h30 - nc SAINT DES SEINS THE WAVE PICTURES + SKINNY MINNIES 20h30 - 5/7e

Mar 13.03 CONNEXION CAFÉ R-ZATZ + ANDROMAKERS + LINA AND 20h - 3 /6 e

SALLE NOUGARO TEREZ MONTCALM 20h30 - 15 à 23e LE BIKINI (RAMONVILLE) COEUR DE PIRATE 20h30 - nc BIJOU RENÉ LACAILLE 21h30 - 12/10e

Mer 14.03 LE TXUS SOIRÉE MEXICAINE 19h30 - grat LE PHARE (TOURNEFEUILLE) ORELSAN + BIG FLO & OLI 20h - 20/22/26e SAINT DES SEINS I PILOT DAEMON + THE RODEO IDIOT ENGINE 20h - nc CONNEXION CAFÉ EMILIE K + I ME MINE + THE MINT TIN AMP 20h - 6e L'ESQUILE LA GAUDRIOLE 20h - grat LA DYNAMO INSPECTOR CLUZO 20h30 - 16e ÔBOHEM SOUS LES NUAGES 21h - grat

Rzatz + Andromakers + Lina And...Électro pop trip-hop Cette fois encore, Jerkov frappe un grand coup avec sa soirée Ladies First, 100 % féminine. Ces nanas-là ont l’électro rétro, drum ou pop dans la peau. La Lyonnaise Rzatz (Jarring Effects), embarque les plus durs à cuire avec des beats électro trip-hop voyageant entre High Tone et Ez3kiel. Les Aixoises de Andromakers voguent sur une vague électro pop envoûtante, proche de Portishead. Tandis que Lina and… livre une électro plus métissée aux résonances de guitares folk. Andromakers © DR

❥1  3.03, 20h, 3 € (pour les dames) / 6 € (pour les messieurs), Connexion Café, www.jerkov.net


LE MANDALA AIRTISS 21h30 - 9/6e

BIJOU PRESQUE OUI 21h30 - 6/10/12e

L'ELEKTRO SISPÉO 23h - grat

MULLIGAN'S PUB SONG 22h - grat

Jeu 15.03

WHITE CLUB LAUNDRY MIX + SNOT ROCKET… 23h - 6e

LE TXUS PEPE ALGIE 19h30 - grat LES TILLEULS MOLLY MCHARREL + LAME SHOT 20h - nc PETIT LONDON MIX VICIOUS CIRCLE 20h - grat CONNEXION CAFÉ THE BOOZE BROTHERS + TARAS FOLK 20h - 6/8e LE BIKINI (RAMONVILLE) ALDEBERT 20h30 - nc ESPACE CROIX BARAGNON ROCIO BAZAN 20h30 - 5 à 10e LE CRI DE LA MOUETTE PETER Z + MERCI TARZAN + HOP HOP HOP 21h - nc PETIT VOISIN TMTA 21h30 - 3e

20h30 - 5 à 10e SALLE NOUGARO TIREUX D'ROCHES 20h30 - 9 à15e LE CRI DE LA MOUETTE THE RUNNING CATS + BESIDE YOU + WYSE 21h - nc EL MÉDIATOR (PERPIGNAN) TILT 2012 : AGORIA + PARA ONE + NASSER 21h - 17/20e

L'ELEKTRO SERRATO RUIZ 23h - grat

PETIT VOISIN ART QU'ON SÈME 21h30 - 5e

Ven 16.03 PETIT LONDON LA PETITE CANTINE DE MARIE : ELECTRAEL + MIX 19h - grat

BIJOU PRESQUE OUI 21h30 - 6/10/12e

L'IMPRO BARBITURIK 19h30 - grat

AMANITA MUSCARIA JACK DUPON + GRUGRU 21h30 - 5e

SAMBA RÉSILLE GRAIL'OLI 20h - nc

LE MANDALA NIZAR ROHANA TRIO 21h30 - 9/6e

CONNEXION CAFÉ STEREO PARTIZAN + DILOLULA + KUMPANIA BEATS 20h - 6/8e

L'AUTRE DJ BRICE ABSOLUT + AFTER 22h - grat WHITE CLUB DAUKEV + SEB DANOVA… 23h - 6e

LE BIKINI (RAMONVILLE) LES AIRS SOLIDAIRES : MAMANI KEITA + FANGA + IVORY SOUL 20h30 - nc

LE RAMIER NOISIA + ELISA DO BRASIL + MR MAGNETIX 23h - 12e

ESPACE CROIX BARAGNON ROCIO BAZAN

Semaine du Rock

La scène locale à l’honneur

C’est devenu une habitude, sur toute une semaine en mars, la ville rose vibre au rythme du rock. Pour cette Semaine du Rock 8e édition, Progrès-Son déniche encore et toujours nombre de talents émergents, offrant un cocktail savamment équilibré entre concerts et bonne humeur. Voilà donc les différents bars du centre ville investis. De précieux lives en prévision avec, entre autres, I Me Mine, Two Hats and a Cats, No Time For Lullabies, The Gabelt, Alone With Everybody, Judie... Et plus si affinités. ❥D  u 19 au 25.03, Cri de la Mouette, La Dynamo, L’Autan, L’Esquile, Le Communard, Connexion Café, l’O’Bohème, Le Chapeau Rouge, 0 à 5 €, http://progres.son31.free.fr

Dispenser The Dispenser © pixbynot

agenda |

81


concerts & soirées L'ELEKTRO YOAN L MIT 23h - grat

RIO GRANDE (MONTAUBAN) EMMETT BROWN EXPERIENCE 20h30 - nc

PETIT VOISIN THE FABULOUS SHEEP 22h30 - 5e

Sam 17.03

MUSIQUE DRUGSTORE DIRTY GREED + GASMONEY 21h - grat

L'AUTRE OWLS AM TANZEM 23h - grat

CONNEXION CAFÉ TOULOUSE SOUL CLUB # 4 (FEAT GEORGES MAHOUD) 21h - 5e

L'ELEKTRO VINCE TETON + DIRTY BASS + BROKE BRAINHACKER 23h - grat

SALLE ERNEST RENAN AFINCAO 21h - 3 à 8e

WHITE CLUB NOISEBUILDER + NEOFLUXX… 23h - 10e

EL MÉDIATOR (PERPIGNAN) TILT 2012 : ETIENNE DE CRÉCY + TAMBOUR BATTANT + DON RIMINI 21h - 17/20e

Dim 18.03

LA LOUPIOTE SHOP DE PRINTEMPS 16h - grat MIX'ART MYRYS 5E NUIT DU SLAM : ENTERRÉ SOUS X 16h - Part. libre THÉÂTRE DU CAPITOLE PRÉSENCES VOCALES : JOHN CAGE PROJECT 19h - 10 à 20e LE TXUS BLACK MARKET SESSIONS 19h30 - grat SALLE DU CAP LES AIRS SOLIDAIRES : THE QEMISTS + ONDUBGROUND + KDS 20h - 5e PETIT LONDON SYNDROME WPW 20h - grat ANCIENS ENTREPÔTS SPIE LES AFFEKTES + PUNK HAINE ROLL + HOLY HOLSTER 20h - Part. libre LO BOLEGASON (CASTRES) LE PEUPLE DE L'HERBE 20h30 - nc

ÔBOHEM RUBY CUBE 21h - grat SALLE GAROSSOS (BEAUZELLE) LES BALLYSHANNONS + GARLIC BREAD 21h - 10/7e C. SOCIO-CULTUREL (CARBONNE) L'ASSO'S ÉPICÉE : GARANCE 21h30 - e LE MANDALA ZARBITURIC 21h30 - 9/6e LE CRI DE LA MOUETTE JOE'S FUNKY BUSINESS + DJ 22h - nc

Toulouse Acoustique # 12

THÉATRE DE L'ARCHIPEL (PERPIGNAN) TILT 2012 FOR KIDS : MISSILL + JACK DE MARSEILLE 16h30 - 6/8e LE CACTUS JAZZ BUNNY AND THE PIMP 19h - grat ÔBOHEM FESTIVAL LES AIRS SOLIDAIRES : GRIFOLKLORE 19h - grat CONNEXION CAFÉ THE FLESHTONES + GUEST 20h - 14/15e

Lun 19.03 LE COMMUNARD ALONE WITH EVERYBODY + LE COMMON DIAMOND 19h - grat

Musiques de films

Vous connaissez les films par cœur, est-ce pareil pour leur musique ? Les groupes de la scène indépendante toulousaine s’y collent. Détrompez-vous, ce n’est pas une soirée karaoké. Cats on Trees, Rufus Bellefleur, Manimal, Agora Fidelio... et bien d’autres ajustent leurs instruments pour reprendre les BO dansantes de films comme Las Vegas Parano, Pulp Fiction, Dirty Dancing, O’Brother, Gladiator et Cie. En première partie, les super-héros de B.r.E.f (comics core) rangent leurs amplis pour un set… acoustique  ! De quoi réviser vos classiques. © jouch

❥ 20.03, 20h, 7 €, www.connexioncafe.fr, www.bref-music.com


LE COMMUNARD MIX POPISSIMO 23h - grat

Mar 20.03 L'ESQUILE I ME MINE + JELL-OO 19h - grat

HOP HOP HOP 20h - 5e SAINT DES SEINS CONCERT SURPRISE + DE TOMASO PANTERA DJ SET 20h - nc

CLASSICO CAFÉ HOT CLUB DE TOULOUSE 19h - grat LE TXUS EZZA 19h30 - grat

LA LOUPIOTE BOEUF WORLD FUNK 20h30 - grat

CONNEXION CAFÉ THE RUSTY BELLS 20h - nc

SALLE ERNEST RENAN NOWROUZ 21h - 3 à 8e

PETIT LONDON JEAN JEAN 20h - grat

LE MANDALA TOUT BOSSA 21h30 - 9/6e

LES TILLEULS UNEMPLOYED + FROM WRATH 20h - nc

BIJOU CYRIL MOKAIESH 21h30 - 15/12e

SAINT DES SEINS LES 5 ANS DU SAINT 20h - grat

L'ELEKTRO SEB KHA 23h - grat

SALLE ALIZÉE (MuReT) ABD AL MALIK 20h30 - 6 à 22e

LE TXUS FONKY BOEUF 19h30 - nc

WHITE CLUB SWAG #3 : FUNKATXE + MAJOR + DJ MC LAYNE 23h - 4e

ÔBOHEM NO TIME FOR LULLABIE'S + CLONE CLOWNS + WYSE 21h - grat

L'ESQUILE LA GAUDRIOLE 20h - grat

Jeu 22.03

CONNEXION CAFÉ TOULOUSE ACOUSTIQUE 20h - 7e SAINT DES SEINS LES 5 ANS DU SAINT 20h - nc SALLE NOUGARO ROBIN MCKELLE + THE FLYTONES 20h30 - 13 à 20e BIJOU CYRIL MOKAIESH 21h30 - 15/12e

Mer 21.03

PETIT LONDON CONGER ! CONGER ! + SUPERBOCK 20h - grat CONNEXION CAFÉ JUDIE + THE GABELT +

MAISON INITIATIVES ÉTUDIANTES PRINTEMPS DES ETUDIANTS : SUZI + TOH NAL QUINTET 12h - grat SALLE DU SÉNÉCHAL CHARLYNE 12h30 - grat

CRI'ART (AUCH) BOULEVARD DES AIRS + LES BIJOUX DE FAMILLE 21h - 15/12/10e C. CULT. LÉONARD DE VINCI TRASH CROÛTES + ZOUFRIS MARACAS 21h - grat LE CRI DE LA MOUETTE

King Unique

L’Autre, ailleurs

Attention, événement ! King Unique, DJ britannique connu et reconnu pour la qualité de ses remix et de ses productions studios, est de passage à Toulouse. Un booking que l’on doit au mix bar L’Autre qui se délocalise exceptionnellement au BM Club (île du Ramier) pour une soirée sobrement intitulée « L’Autre, ailleurs ». King Unique, soit Matt Thomas de son vrai nom, distille depuis plus de 20 ans maintenant, une techno/house underground « cosmique » assez sombre et soulève les dancefloors du monde entier à coup de beats old school. En bonus ? Un after surprise ! ❥ 23.03, 23h30, 10 € / 12 €, BM Club (Complexe du Ramier), 06 35 57 19 66

© DR

agenda |

83


concerts & soirées CRAZY WAGONS 21h - nc PETIT VOISIN LAGATES 21h30 - 2e BIJOU CYRIL MOKAIESH 21h30 - 15/12e LE MANDALA SAMUEL GEOFFREY TRIO 21h30 - 9/6e MULLIGAN'S PUB SONG 22h - grat L'ELEKTRO SERGIO VICENTE 23h - grat WHITE CLUB ANDY MYERS + 5 TRAITY… 23h - 8e

Ven 23.03 PETIT LONDON LA CANTINE ANTHOMOLOGIK + IGNITION 19h - grat MIX'ART MYRYS NADJA + OFF THE INTERNATIONAL RADAR + SPLEENDRINKER'S PROJECT 19h30 - Part. libre SAINT DES SEINS LES 5 ANS DU SAINT 20h - grat

Dance or Die

SAMBA RÉSILLE REPLIK 20h - nc LA FILLE DU BRASSEUR (AUCAMVILLE) DOME ET CESZIGUES 20h - grat CONNEXION CAFÉ GARY PREGNANT + FUMUJ 20h - 1 à 6e AUDITORIUM DE L'EMEA (MURET) ROLAND DYENS 20h30 - 5 à 15e RIO GRANDE (MONTAUBAN) ELMER FOOD BEAT + MICHEL KROME 20h30 - 16/20e ESPACE CROIX BARAGNON PASIPHAE TRIO + CAUMON AND COSTA + BERCEUSES AU BUTAGAZ 20h30 - 5 à 10e LA DYNAMO DAWA DELUXE + EAU FORTE… 21h - 4e LA DERNIÈRE CHANCE (EX-RAGTIME) TRASH CROÛTES 21h - grat

BERNARDO SANDOVAL 21h30 - 12/9e PETIT VOISIN DJ MAUX 21h30 - nc LE CRI DE LA MOUETTE INSANE HATS + AFTER LILLY + SPRINGTIME ON VENUS 22h - nc DUNE / INOX CLUB FUTURBOUND & MATRIX + OPTIV 23h - 12e WHITE CLUB MISS KLYNE + ALEX K + DJ PEHA 23h - 10e L'ELEKTRO DJ KEOPS 23h - grat LE RAMIER "L'AUTRE, AILLEURS" : KING UNIQUE 23h30 - 10/12e

Sam 24.03

ÔBOHEM JELL-OO 21h - Part. libre -

LA DYNAMO TWO HATS AND A CAT + BROKEN WINDOW THEORY + DISPENSER THE DISPENSER 20h - 5e

BIJOU CYRIL MOKAIESH 21h30 - 15/12e

PETIT LONDON DJ MORUE 20h - grat

LE MANDALA

SAINT DES SEINS

Drum & bass / Jungle L’événement Dance or Die est né de l’association de plusieurs personnalités du milieu underground toulousain des années 90. Cette première édition est placée sous les cieux de la drum & bass et de la jungle, avec plusieurs DJ venus d’Outre-Manche. Les pointures incontestées Futurebound & Matrix (Viper/Virus/Ram Records) feront leur première dans la ville rose, en compagnie d’Optiv (Red Light Records) et d’Octane & DLR, ce duo de Leeds épris de basses nappées et de textures organiques. En local, place à Baadclap aka Le Lutin & Madzikilla, Dj MC Lay.D, SKS et MC Majin.

Future bound And Matrix © crowdstrudel

❥ 23.03, 23h, 12 €, Inox Club, 05 62 75 11 75, www.inoxclub.com


LES 5 ANS DU SAINT 20h - grat LE BIKINI (RAMONVILLE) LES AIRS SOLIDAIRES : CUNNINLYNGUISTS + TONEDEFF + RAASHAN AHMAD 20h30 - nc AUDITORIUM DE L'EMEA (MURET) ROLAND DYENS 20h30 - 5 à 15e SALLE PRATGRAUSSALS (ALBI) SIDILARSEN 20h30 - 7/8/9e ÔBOHEM LES PATTOS 21h - grat LA DERNIÈRE CHANCE (EX-RAGTIME) SALOMON NICK AND THE SWINGER DEMON 21h - grat LE MANDALA TRIO PANOSSIAN 21h30 - 9/6e LE CRI DE LA MOUETTE MIKY AND THE STIRRERS + LYA + DJ 22h - nc CONNEXION CAFÉ JAMES (MIX) 22h - grat PETIT VOISIN KARMELITE + SPAW 22h - 2e

L'AUTRE TONY MADE + VIK MARTY 23h - grat

SLEEPERS + A BACKWARD GLANCE ON A TRAVEL ROAD 20h - 6e

WHITE CLUB SAWGOOD + HAHN… 23h - 10e

LE BIKINI (RAMONVILLE) LE PEUPLE DE L'HERBE + FOWATILE 20h30 - nc

L'ELEKTRO DJULY + WOBBLE BOY + DISCO BANGERZ 23h - grat BM CLUB (COMPLEXE DU RAMIER) HEADS OR TEALS : MUTE + MISS STICK + THE CLAMPS 23h - nc

Mer 28.03 PETIT LONDON BOB CORN 20h - grat

Dim 25.03

CONNEXION CAFÉ GAY PREGNANT + FUMUJ SOUND SYSTEM 20h - Entrée au dé 1 à 6e

SAINT DES SEINS LES 5 ANS DU SAINT 14h - grat

LA DYNAMO BIGA RANX 20h30 - nc

LE CACTUS RONNY AND CLYDE 19h - grat

LE CRI DE LA MOUETTE KEY FUNK + SOUL SYSTEM 21h - nc

CONNEXION CAFÉ AGORA FIDELIO 20h - 8e

LE MANDALA CELANO BAGGIANI 21h30 - 9/6e

Lun 26.03

WHITE CLUB THOMAS ROMAIN + FRIENDS 23h - grat

CONNEXION CAFÉ DARK DARK DARK + JENS BOSTEEN 20h30 - 8/10e

L'ELEKTRO Q-LOX + KHK 23h - grat

Mar 27.03

Jeu 29.03

CONNEXION CAFÉ

CLASSICO CAFÉ

Elmer Food Beat + Michel Krome

Rock décalé

Les Nantais de Elmer Food Beat n’ont pas encore tiré leur révérence. Une Victoire de la Musique, un Disque d’Or... mais surtout des tubes déjantés (« Daniela », « La caissière de chez Leclerc », « Le plastique c’est fantastique »...) qui ont fait rire la France entière. Après plusieurs années d’absence, depuis leur séparation en 1993, ponctuées par quelques retours furtifs, le groupe semble être bien décidé à se remettre en selle. Ne les ratez pas ! Première partie assurée par le groupe Michel Krome pour la sortie de son maxi Le meilleur de Michel Krome… pour l’instant. ❥2  3.03, 20h30, 16 à 20 €, Le Rio Grande (Montauban), www.lerio.fr

Elmer Food Beat © DR

agenda |

85


concerts & soirées BOSS QUERAUD SWINGBAND 19h - grat LE TXUS LA MALA CABEZA 19h30 - grat LES TILLEULS ENTERRÉ SOUS X 20h - nc PETIT LONDON GILLES POIZAT + SATHÖNAY 20h - grat LE PHARE (TOURNEFEUILLE) CARAVAN PALACE 20h - 21/25e MIX'ART MYRYS LA RUE LÀ-BAS ... 20h - Part. libre ESPACE CROIX BARAGNON QUARTET EMILE PARISIEN 20h30 - 5 à 10e LE BIKINI (RAMONVILLE) LA GRANDE SOPHIE + PENDENTIF 20h30 - nc

ÔBOHEM SISTER SLACKS 21h - grat CONNEXION CAFÉ REWORKS + SPITZER + BRUMA 21h - 7e LA DYNAMO LA RUMEUR + 10VERS & FURAX BARBAROSSA 21h - 14/16e PETIT VOISIN THE WANDERERS 21h30 - 3e BIJOU LES FOURMIS 21h30 - 6/10/12e LE MANDALA DEMAZADI 21h30 - 9/6e MULLIGAN'S PUB SONG 22h - grat

SELECTORS 20h - 13/15e L'ELEKTRO BISE / SADAM &FRIENDS 20h - grat PETIT LONDON SOIRÉE "DANCE & COQUILLETTES" 20h - grat SAMBA RÉSILLE MISTER CHOUF 20h - nc ESPACE CROIX BARAGNON QUARTET EMILE PARISIEN 20h30 - 5 à 10e RIO GRANDE (MONTAUBAN) GREMS + ENTEK + SON OF KICK 20h30 - 10/14e SALLE ALIZÉE (MuReT) LE PRINTEMPS FAIT SON JAZZ 20h30 - 15/20e

L'ELEKTRO FARFA 23h - grat

SALLE DE SPECTACLES (GAILLAC) LES PTITS BOUCHONS : ANAKRONIK ELECTRO ORKESTRA + SLY JOHNSON + CHINESE MAN 20h30 - 17/19e

O CRÉE LOUCHE (ENGOMER) ECHO6 21h - grat

WHITE CLUB DJ FONG FONG + GUESTS 23h - nc

ÔBOHEM MONKEYSHINES 21h - grat

LE CRI DE LA MOUETTE RIT SO KA + ORIGINAL GOLAN + SONA 21h - nc

Ven 30.03

GESPE (TARBES) HILIGHT TRIBE + HUSS MASCHINEN PROJEKT 21h - 14/16e

SALLE DE SPECTACLES (GAILLAC) LES PTITS BOUCHONS : CALI 21h - 15/29e

LA DYNAMO LA CUMBIA CHICHARRA + LA TORMENTA + KALAKUTA

Caravan Palace

Électro swing

Après un premier album éponyme hissé au rang de Disque de Platine (150 000 ex. vendus) en 2008 et un succès inattendu, le phénomène Caravan Palace, continue son bonhomme de chemin. Un nouvel album - Panic ! (Wagram) - en poche, ces réinventeurs du jazz swing manouche à la sauce électro, se lancent dans une grosse tournée française qui se poursuivra sur les grandes scènes des festivals. Creusant avec talent et énergie le sillon d’un électro swing novateur. Impossible aujourd’hui de passer une soirée sans un track endiablé du Caravan, qu’on se le dise ! © DR

❥2  9.03, 20h, 20,80 € / 25 €, Le Phare (Tournefeuille), 05 34 30 17 48, www.premiere-pression.com


CONNEXION CAFÉ FOKLORE PARTY 21h - 3e CRI'ART (AUCH) MELTONES + LADYLIKE DRAGONS 21h - 13/10/8e LA DERNIÈRE CHANCE (EX-RAGTIME) ECHO6 21h - grat BIJOU LES FOURMIS 21h30 - 6/10/12e LE MANDALA ELECTRORGANIK 21h30 - 9/6e LE CRI DE LA MOUETTE REVERSATILE + VÖRSE + LES2SHÉ 22h - nc MIX'ART MYRYS I STATION + SALOMON HERITAGE + ITAL SOUNDS 22h - Part. libre PETIT VOISIN TROLLEEPY 22h - 3e LE BIKINI (RAMONVILLE) LES CURIOSITÉS #12 : DROP THE LIME + MAELSTROM + CANBLASTER 23h - grat/5e WHITE CLUB ISYS + KEN AKI + SOUL ONE 23h - 8e

Sam 31.03 CHAPITEAU (GAILLAC) LES PTITS BOUCHONS : SCÈNE QUEBECOISE : MATHIEU LIPPÉ + PATRICE MICHAUD + MORAN 16h - 9e LA DYNAMO ORQUESTRA VOADORA + DJ CRIOLINA 19h - 7/9e SALLE DE SPECTACLES (GAILLAC) LES PTITS BOUCHONS : SANSEVERINO + CHARLELIE 20h - 15/28e SALLE DU CAP DA KREW LABORATOIRE + DILEMN + MC YOUTHSTAR 20h - 5/15e LO BOLEGASON (CASTRES) NASSER + FLAT CAKE 20h30 - nc CHAPITEAU (EMMAÜS LESCAR-PAU) VOLO + CEUX QUI MARCHENT DEBOUT 20h30 - 7e PETIT LONDON CHRISTOPHE LARRIEU 21h - grat FENIÈRE (PAVIE) SCARECROW (EX-SYNCOPERA) + MISS WHITE + ECHO6 21h - nc SAINT DES SEINS

Soirée 100 % Cumbia

agenda |

87

BETTY PAGE PARTY 21h - grat LA LOUPIOTE M&M'S TRIO 21h - grat LA DERNIÈRE CHANCE (EX-RAGTIME) SYSTEM SANS GAIN + BIOTOXX… 21h - grat LES DOCKS (CAHORS) HIGH TONE + BRAIN DAMAGE 21h - 15/12e LE MANDALA ABDU SALIM 21h30 - 12/9e CONNEXION CAFÉ JAMES (MIX) 22h - grat LE CRI DE LA MOUETTE THE BANYANS 22h - nc PETIT VOISIN UN DE C JOURS 22h30 - grat L'AUTRE ALEX LOGICKARMA 23h - grat LE BIKINI (RAMONVILLE) EMALKAY + P.MONEY + DJ CAPTAIN CRUNCH 23h - 16/18e L'ELEKTRO IN DA TRANCE : ELOY 23h - grat

Latino

Pour sa 50 soirée, le collectif Kalakuta se met à l’heure d’été et nous emmène sous le soleil d’Amérique du Sud. Avec la danse colombienne nommée « cumbia », issue d’un métissage entre Afrique Noire, culture amérindienne et espagnole, à l’honneur. Les spécialistes du genre : le big band marseillais La Cumbia Chicharra et leurs cousins locaux La Tormenta assureront le live, tandis que les DJ Kalakuta Selectors prolongeront la fiesta jusqu’à la fermeture ! e

❥ 30.03, 20h, 13 à 15 €, La Dynamo, www.kalakutaprod.org

© DR


nasser © DR

culture club Tilt Festival 2012

Du 16 au 18.03 > El Médiator + Le Carré, Perpignan (34) 10 ans déjà que, du côté de Perpignan, via l’impulsion du Théâtre de l’Archipel, l’on aime tilter la machine à coups de déhanchements sauvages et de rythmes binaires. 10 ans de haute voltige sur du haut voltage, club kids branchés sur le secteur étant appelés à s’émouvoir. En effet, c’est avec une poignée de jours d’avance que l’on fêtera l’équinoxe de printemps, bacchanales en prélude à la belle saison, week-end donc pour se désengourdir les oreilles après un hiver en sourdine. Au programme du vendredi soir, poids-lourds et nouveautés. Du côté des têtes de série, Agoria et Para One, l’un plutôt porté sur une techno aux accents de Detroit, l’autre venu du breakbeat et collaborateur à ses heures pour la variet’. Rayon outsiders, Nasser et The Shoes, chantres à leur façon d’un électro-rock convoquant gros riffs salaces et chœurs de stade. Du lourd donc, pour un vendredi soir ne s’embarrassant guère avec les présentations. Mais ce n’est rien à côté du samedi soir, déferlement de beats en tous genres convoquant le ol’timer Étienne De Crécy, l’ancien Heretik Popof (devenu petit prince des clubbers), le tout nouveau live de Don Rimini et le breakbeat sauvage de Tambour Battant. Avec, bien entendu, pour accompagner ces agapes soniques déjà bien pourvues, la crème de la scène locale (Franck de Villeneuve, Rahziel, Max Cherry...), une carte blanche au collectif toulousain Not4Kids et une dimanche aprèm pour les têtes blondes animée par Missill et Jack de Marseille. Game-over ! > Laurent Masri ❥ 21h à 4h (ven & sam), 16h30 à 19h30 (dim), 04 68 62 62 00, www.tilt-festival.org


Toulouse Dub Club # 4 9.03 > Le Bikini Une platine vinyle, un ampli et des enceintes... Un dj qui sélectionne les disques et un toaster pour animer tout ça.... C’est sous cette forme artisanale qu’ont vu le jour les premiers sound systems dans les rues de Kingston. Un demi-siècle plus tard, les technologies ont évolué, la puissance du son a explosé mais la force des soirées Toulouse Dub Club, c’est de rester fidèle à cette tradition. Pour l’occase, le Bikini se met même à l’heure jamaïcaine (rasta food, ventes de vinyles). Et après trois éditions fracassantes, la TDC ne baisse pas les basses et convie rien de moins que le fils du précurseur du dub. Omar n’a pas la folie de Lee Scratch Jahtari © DR (Perry, voyons !), mais il a assurément hérité d’une dose de talent. Jahtari, fer de lance de la scène allemande, sera aussi dans la place, accompagné de l’excellent Afrikan Simba (UK). Les fiévreux King Alpha (UK), eux, feront leur première dans le sud-ouest. Welcome to Kingston Bikini ! > Nicolas Mathé ❥ 22 h, 13/15 €, 05 61 31 04 03, www.toulousedubclub.com

Nuit du Commerce

10.03 > Domaine d’Ariane (Blagnac) Référence ultime des soirées étudiantes toulousaines, la Nuit du Commerce 2012 promet une nouvelle fois de donner du fil à retordre à tous ceux qui veulent en découdre avec le dancefloor. Dans la première salle dite « généraliste  », la mise en chauffe se fera avec un petit retour aux années 1990 grâce à We are 90’s. Une façon d’arriver à température pour l’arrivée derrière les platines du Dj français Muttonheads qui s’est fait connaître avec sa reprise de « Make Your muttonheads © DR Own Kind Of Music  » en collaboration avec Mathieu Bouthier. Souvenez-vous l’été dernier aussi, de son titre house « Trust You Again » qui avait envahi les ondes et les clubs. Pour les amoureux d’électro plus pointue, rendezvous dans la seconde salle avec La Tourette, Redial et surtout les Anglais de South Central. > Fabien Pomiès

❥ 22h, 24 € (+ navettes disponibles depuis le centre ville de Toulouse), ouvert à tous, 07 61 60 20 22, www.nuitducommerce.com

clubbing |

89


clubbing |

90

Noisia + Elisa Do Brasil + Mr MagnetiX + Dj Mc Lady 16.03 > Le Ramier

Une soirée datée J-269 ? On connaissait le penchant des Productions du Possible pour le kitsch et le mauvais goût assumé, ils s’improvisent cette fois-ci prédicateurs de l’Apocalypse. « On va pas (tous) mourir fin 2012 hein, rassure Mick, co-organisateur de l’évènement, ce sera juste un renouveau et l’occas’ de lancer une Noisia © Rutger Prins énorme fête  ». En attendant l’Apocalypse, le J-269 verra la venue du très attendu groupe néerlandais Noisia et de la Franco-brésilienne Elisa Do Brasil. «  Ce sont des groupes de drum’n’bass qui apportent beaucoup de fraîcheur à ce style musical qui commençait à tourner en rond », s’enthousiasme Mick. Mr MagnetiX et Dj Mc Lady (en warm up) feront aussi trembler la ville. Le credo de la soirée ? « Peace and Underground » ! Non sans rappeller que « la culture est essentielle dans notre société, elle offre un prétexte pour se rencontrer sous le principe de l’épanouissement. La musique, elle, est un exutoire ». > Sébastien Iwansson ❥ 23h, 10 / 12 €, www.lesproductionsdupossible.com

Les Curiosités du Bikini # 12 30.03 > Le Bikini

Le Bikini n’en finit plus de vi(b)rer électro. Une fois n’est pas coutume, c’est la douzième éditions des Curiosités qui prendra l’accent des clubs. Tout d’abord, celui du Club Cheval, quatuor du Nord-Pas-de-Calais qui parachutera deux de ses talentueux poulains : Canblaster et Sam Tiba. Deux virtuoses technos aux notes hard-tech pour l’un et exotiques pour l’autre. Autre curiosité qui vaut le déplacement, le Newyorkais Drop The Lime qui allie nu-rave, faux tropiques, grimy et soul pour un cocktail tout SAm tiba © DR simplement génial. Maelstrom, qui vient de sortir son ep USSR chez Sound Pellegrino le mois dernier, ne sera pas en reste avec sa techhouse sophistiquée. Citons au passage XPLCT (Difuzion), Mr MagnetiX (Travesti Monsters) et DJ Cold (Electro Alternativ’) qui viendront apporter un peu de liant à cette déferlante de curiosités. > Youness Hamelat ❥ 23h, 5 € / grat (pour les adhérents), 05 62 24 09 50, www.lebikini.com


clubbing |

91

Engine-Earz Experiment © DR

culture club Soirée Code # 4

31.03 > Le Bikini

Né dans les bas-fonds londoniens, le dubstep a depuis conquis une large frange d’amateurs à travers le globe. Chez nous, le concept des Soirées Code a largement prouvé sa valeur et rallie sans cesse plus de monde autour d’affiches dub fiévreuses. Face au succès des trois premiers épisodes, les associations Reg@rts et Ombilikal remettent le couvert au Bikini. Les pointures du genre ont répondu présent et l’évènement d’aller bien plus loin que la simple succession d’artistes. Il faudra ainsi compter sur les Rabbit Killerz et sur Ta Dne, chargés de la scénographie, pour une immersion totale, entre projections vidéos et trouvailles esthétiques inspirées. Le cadre posé, ce ne sont rien de moins que les dignes représentants du dubstep qui viendront fouler les planches du Bikini. La crème de la crème, avec notamment le génie de Birmingham, Emalkay, accompagné par le flow flamboyant de P. Money (ex Fatal Assassins), le très sollicité DJ Captain Crunch, le producteur Xkore et SynTax 3rr0r. Sans oublier les rois de la fusion dubstep/électro/rock, Engine-Earz, qui, en plus d’imposer une musique contagieuse et énergique, sont également portés sur le saupoudrage intensif de sonorités indigènes. Du lourd pour un set nocturne intensif, qui ne tirera sa révérence qu’au petit matin. > Gilles Rolland ❥ 22h30, 16 à 18 €, 05 62 24 09 50, www.lebikini.com, www.asso-regarts.com, www.ombilikal.org


| bars

BEAUCOUP

9 place du Pont Neuf 05 61 12 39 29

& clubs |

LE CHAT PASSE

13, rue des Couteliers 05 61 25 06 62

LE DELICATESSEN 11 bis, rue Riquet (face à la CAF)

Ouvert du mer. au dim., de 11h à 2h (3h le sam). Le célèbre bar gay friendly a fêté ses 12 ans d’existence. Avec toujours la même recette : café/resto sur sa terrasse ensoleillée l’après-midi (cuisine créative, brunch). De 20h à 0h, les plats s’avèrent plus sophistiqués avec produits régionaux et vins du terroir. Et la nuit, transformation du bar en club électro branché pour des soirées endiablées.

www.lechatpasse.com Miaou !... Le Chat Passe est là, le nouveau Bar-Tapas des Couteliers. Vins, Bières et cocktails de bon aloi s’y retrouvent à l’heure de l’apéro. Les Happy-hours du Chat, le piano jazz et les scènes ouvertes s’y donnent rendez-vous pour passer une bonne soirée. Ouvert du lun au sam à partir de 16h… la nuit, tous les chats sont gris. + D'infos sur le WEB.

Bar-tapas. Ouvert tous les jours à partir de 16h. Tapas de 19h à 23h. Bonne ambiance garantie, bon état d’esprit exigé ! Une déco qui mérite le détour, un voyage dans le temps et l’espace. Réservations de groupes possibles.

Breughel l’ancien

LE CRI DE LA MOUETTE

La fille du brasseur

Canal de Brienne, Square Héraclès - 05 62 30 05 28

49 route de Paris, Aucamville, 09 51 53 71 57

Pour les vrais amoureux de la bonne musique ! Dernière création du patron du légendaire Erich Coffie, dans une péniche, il vous propose du merc au sam à partir de 22h des concerts funk, blues, groove, soul, rock, électro et électro-jazz (entrée 3 à 5 €). Du jeu au sam ts les concerts sont suivis d’une after assurée par différents DJs jusqu’à 5h.

http://lafilledubrasseur.com Un concept inédit ! D'excellentes bières produites sur place, une ambiance conviviale mais aussi vins, jus de fruit, et assiettes de tapas, le tout en provenance de producteurs locaux. En bonus, diffusion des matchs sur grand écran et visite de l'unité de production ; le brasseur vous y dévoile les secrets de fabrication de sa bière. + loc. tireuse

30, rue de la Chaîne (pl. Tiercerettes) 05 61 14 91 38 www.breughel.fr Placé dans le triangle des Bermudes, c’est une taverne où l’on peut se retrouver entre amis et à l'heure de l’apéro autour de bonnes bières belges ou d’excellents mojitos. Il n'y a ensuite qu’un pas à faire pour se restaurer dans l'un des nombreux restos qui l’entourent et reprendre des forces avant de revenir voir un bon concert ou faire chauffer le dancefloor !


© Getty Images

guide |

93

LE FILOCHARD

LA LOUPIOTE

MULLIGAN’S

39, rue Réclusane (St-Cyprien) 06 72 17 45 79

39, grande rue Saint-Michel 05 61 14 04 21

Tous les jours de 17h à 2h. Humour et musette, simplicité et caractère : voilà un bistrot, un vrai ! Coup de rouge, olives, gouda au cumin et chouchen à tous les étages et cerise sur le gâteau : coucher de soleil gratuit tous les soirs ! Concerts gratuits tous les mois et Zik à l’image du bistrot.

Du lundi au vendredi 17h30/2h. Sam 2h et + si affinités. A la lueur de la Loupiote, les gens se rencontrent, les genres et les âges se confondent, les verres trinquent, le tout sur une musique festive et métissée. Tapas, bières belges à la pression, bons p’tits vins, expos, concerts et scènes ouvertes le mercredi. La Loupiote, un p’tit bar qui n’est pas prêt de s’éteindre !

Irish Pub, proche du métro Saint-Michel. Ouvert 7j/7 jusqu’à 2h du matin. Concert les jeudi, vendredi et sam. Soirées étudiantes le mardi (Pub-Quizz) et jeudi (Pub-Songs) avec pinte de bière à 4€, Sky-TV. Concerts le vendredi et le samedi. Salle à l’étage. Le bar Irlandais par excellence !

L’IMPRO

LE MANDALA

ôbohem (anciennement El Camino)

6 & 8, pl. du Pont-Neuf 05 61 14 91 37

7, rue Léon Gambetta 05 61 21 78 94 Ouvert du lundi au samedi de 7h à 2h. Une blue note affirmée côté musique dans une ambiance feutrée. Animations musicales et expositions diverses.

23 rue des Amidonniers 05 61 21 10 05 www.lemandala.com Lieu incontournable entre jazz club traditionnel et scène expérimentale, voilà 26 ans que le Mandala fait vibrer nos oreilles! Concerts éclectiques du mer au sam à 21h (6/9 €). De mai à sept (jeu à sam, 18h), apérosconcerts gratuits sur la terrasse en prime ! Et au fil de l’année Leçons de Jazz & Jam sessions. Ouverture du bar les soirs de concert à 18h à partir d’oct.

138 grande rue St-Michel 05 67 68 55 64

Bar culturel ouvert du mar. au dim. : expos ts les mois avec vernissage 1er mar. de chaque mois, matchs d’impro théâtrale ts les mar. suivants, concerts et soirées à thème, scènes ouvertes musicales un dim. sur 2. Un petit creux ? Profitez aussi des tapas, charcuterie, fromage, etc… Jeux de société à dispo dans la chaleur d’une ambiance conviviale, détendue et boostante!


guide |

94

& clubs |

© Getty Images

| bars

LE PÈRE PEINARD

LE Petit voisin

VASCO LE GAMMA

Seule ambition affichée : être le bar le plus sympa de Toulouse.Déco authentique,équipe chaleureuse, et musique irréprochable ! Tapas gratuits les jeudis à 20h, happy hour de 18h à 19h30 et toute la soirée les lundis. Le bar est ouvert à partir de 17h, sauf les dim... Le dancefloor est ouvert du jeu au sam.Bonne ambiance garantie, mais bon état d'esprit exigé...

Du lun au ven 7h30/2h et sam 10h/6h. Bar choc au cœur du tumultueux quartier des BeauxArts. Tapas à 3,50 €, mojito à 5 €, soirées musicales en soussol du jeu au sam et expositions. Depuis plusieurs années, des artistes ont ajouté à ce lieu déjà convivial ; originalité et bonne humeur, faisant de ce bar un pôle attractif pour des soirées entre amis. Rendez-vous au P.V.

De sa terrasse ensoleillée à sa cave toulousaine (disponible sur réservation), le Vasco est un bar-tapas où les soirées s’enchaînent : quizz le mercredi et blind test le dernier samedi du mois. Ouvert 7j/7, de 8h à 2h. Et tous les midis, le chef vous propose sa variété de plats du jour à partir de 9€.

Le PETIT bouchon

LE TXUS

ZOOM CLUB

La musique de Monsieur V, vous a fait danser , rire et chanter. Enfin un bistrot où il officie tous les soirs. Convivial et festif, ce petit bar accueille ses clients dans un cadre rustique. On peut y déguster ses breuvages, ses élixirs et sa fameuse boustifaille. Ouvert du dimanche au vendredi de 17h à 2h et le samedi de 17h à 3h.

Underground : se dit d’un bar de type populaire et chaleureux où les échanges et l’animation artistique sont constants. Institution locale à réputation inter-galactique, son meilleur représentant reste selon les spécialistes le Txus et son Ch’ti de patron. Ouvert 6/7 de 18h30 à 2h. Happy Hour tous les jours. « Jeudis Musicaux ». Des bières belges. Des gens bien. Viendez !

www.zoomclub.fr En plein cœur de Toulouse, le Zoom Club vous accueille du mer au dim, de 0h à 7h. Il est le parfait cocktail entre tradition et modernité avec une surprenante cave voutée et de magnifiques bars à leds. Doté d’un carré VIP et d’un espace fumeur, il assure une programmation évènementielle toute l’année. Venez danser, faire la fête sur le son du Dj Tony G-First.

1, rue des Chalets 05 61 63 81 82

34, rue de la Colombette 05 61 14 91 39

37, rue Peyrolières 05 61 22 65 22

9, rue St-Charles (Arno Ben) 08 72 22 76 25

1, place de l’Estrapade 05 61 50 68 11

1 bis rue du Puits Vert facebook/zoomclub.toulouse


restaurants

BEAUCOUP

Le Bijou

CASANOU

123 avenue de Muret 05 61 42 95 07

22 rue des Couteliers 05 61 25 69 89

Restaurant, bar, café qui propose un service continu de midi à minuit. Cuisine moderne avec entre autres de belles assiettes composées, la Caesar Salade et le Beaucoup Burger... Vous apprécierez la terrasse ensoleillée avec vue sur le Pont Neuf pour vous accueillir toute la journée en plein cœur de la " ville rose ". Sans oublier que c'est un des 1er restaurants à Toulouse à servir un vrai brunch le sam. et dim. Du mer. au dim. à partir de 11h.

www.le.bijou.net La cantine est modeste et le but est ambitieux : il s'agit de proposer une alimentation de qualité à base de produits frais pour un prix modique et avec un menu renouvelé chaque jour ! À partir de 8C. Service restaurant de midi à 14 h et de 19h30 à 23 h. Merci de réserver : nous cuisinons des produits frais et il est important de prévoir combien vous serez.

www.casanou.fr Mardi au samedi soir, service jusqu’à 23h. Spécialités poisson, cuisine fine et inventive autour du voyage. Formule 16€ le midi. Le soir, poisson en croûte de sel, préparé devant vous. Assiette découverte de poissons crus et mi-cuits à partager en entrée, ou en plat. Tous les plats sont faits maison selon la marée. Endroit idéal pour passer un bon moment autour d’une belle assiette.

CLASSICO

LES DELICES DE SATURNIN

FIL A LA UNE

www.classico-cafe.com Brasserie le midi, et apéro dînatoire le soir du mer au sam avec une cuisine vous faisant voyager autour du monde. Le Classico, c’est toujours un bar musical avec en plus des soirées DJ’s électro, des live piano jazz / bossa. Bref, le lieu idéal pour manger et sortir. Ouvert du lun au sam de 9h à 2h et le sam jusqu’à 5h.

Ouvert tous les jours (lun au sam de 9h à 19h et dim de 14h à 19h). Petit déj jusqu’à 11h, tartes salées, cakes, soupes ou salades géantes le midi pour des prix plus qu’abordables (formule lycéen/étudiant à 6,50C), le lieu est aussi l’endroit idéal pour une pause gourmande avec ses pâtisseries maison et sa vingtaine de thés. L’occasion de profiter d’une terrasse ensoleillée avec vue imprenable sur la basilique Saint-Sernin.

www.filalaune.fr Vos envies seront bien servies ! Viande au poids et vraies frites maison accompagnées de 2 sauces surprises ou spécialités de tastous. Sans oublier les assiettes du midi, 3 grandes salades sur les thèmes de la mer, du potager et du terroir. La carte s’étoffe chaque jour de nouvelles suggestions de viandes ou de poissons. Une cuisine pour toutes les faims et toutes les bourses.

9 place du Pont Neuf 05 61 12 39 29

37 rue des Filatiers 05 61 53 53 60

21 place Saint-Sernin 05 31 15 03 68

8 place Pont Neuf 05 62 26 27 14


guide |

97

L'himalaya-Le toit du monde

KARTING CAFE

Le peilharote

www.himalayaresto.com Bienvenue sur le Toit du Monde. C'est une invitation au voyage et à l'ouverture aux autres. Cuisine Népalaise, Tibétaine et Indienne, vous pourrez aussi apprécier les tapas du monde et prolonger le plaisir de la découverte en goûtant à des vins du monde sélectionnés ou un alcool exotique. La convivialité est de mise dans cet établissement aux multiples facettes. Ouvert 6/7-formules groupe.

www.defikart.fr Situé au cœur du karting Défi Kart, le restaurant offre une vue panoramique sur la piste. Vous ne résisterez pas à sa terrasse ombragée et aux recettes du chef ! Véritable artisan culinaire il vous concocte, au gré du marché, de délicieux plats à la fraîcheur garantie. Ouvert le midi du lun au ven / le soir du jeu au sam. Et pour commencer la soirée rien de tel que quelques tours de piste.

Au Peilharote, "tout s'achète sauf le patron". En effet, ce restaurant/brocante propose à ses clients de manger, bien sûr, mais aussi de repartir avec ce qu'ils veulent. Côté cuisine, l'établissement propose des saveurs authentiques, celles que l'on ne retrouve que chez nos grands-mères et qui font danser nos papilles. Une bonne cuisine du Sud-Ouest ! En résumé : des plaisirs simples et des produits frais.

LE PERY

LA RÉGALADE

Le Sans Mensonge

www.lepery.com Nouvelle carte, nouvelle ambiance, nouveau propriétaire, Le Pery se met au goût du jour et vous accueille du lundi au vendredi (7h30-2h), le samedi (10h-3h) et le dimanche (10h-18h). Le Pery, c’est une brasserie le midi, une belle carte de tapas le soir et des brunchs tous les dimanches.

Ouvert du lundi au vendredi, midi et soir. Cuisine traditionnelle et régionale. Spécialités : cassoulet maison, farandole aux 3 foies gras, coquille Saint-Jacques aux cèpes… Menus de 19 à 26,50 e et le midi 12 e.

Dans un cadre sympathique et chaleureux, régalez vos papilles tout en admirant l'expo du moment. Ouvert 7 jrs sur 7 de 19h à 23h, l'ambiance s'adapte aussi bien à un repas cosy qu'à une petite fête entre amis. La cave vouté peut être réservée partiellement ou entièrement pour des fiestas culinaires entre bons vivants. Souvenez-vous au "sans mensonge" on ne se ment pas!!! Une bonne adresse...

20 rue Peyrolières 05 61 23 91 74

22 rue Gabriel Péri 05 61 62 13 62

6 rue Garcia Lorca 05 62 73 40 80 / 05 61 47 14 14

16 rue Gambetta 05 61 23 20 11

23 rue des Blanchets 05 61 29 20 49

40 rue Peyrolières 05 61 22 73 50


le mot de la fin |

98

Photographe pour l'AFP le jour, Janol Apin ne rejoint pas son terrier le soir venu. Non ! Cet adepte du jeu de mots et de la mise en scène insolite court d'autres lièvres dans le métro parisien. L'animal bondit de station en station et signe des clichés poétiques et ludiques. À lire / Métropolisson (Éd. LaCarothe) - À visiter / www.janol-apin.com


16 17 18 mars

s

Vendredi 16 mar

21h>4h

elmediator

ne agoria | Para o er s the sh+ oVJ erasBBit| kinllaersz samedi 17 mars

21h>4h

elmediator

etienne de crecy f o don rimini | PoPnt ta Bater tamBo+ uVJ r raBBit kill z s

dimanche 18 mar

16h30>19h30

le carre

missill kids le Jack de maroosdeil + VJ Bigh

for

68 62 62 www.TILT-fesTIvaL.org | 04

00

Let'sMotiv Toulouse n°135 - mars 2012  

Magazine de cultures et tendances urbaines

Advertisement