Issuu on Google+

n掳22 / Juillet-Ao没t 2011 / GRATUIT

bordeaux Cultures et tendances urbaines


Sommaire

Deep end © DR // Burning Man © Pierre Montagnez, Vanessa Beucher // YACHT © DR

Let’smotiv - juillet-août 2011 #22

6 14

18 26

42

48

56 66 68

News Rencontre Mathieu Triclot. Super Mario Kant Reportage Burning Man Musique Pigeon John, Yacht, 14e Reggae Sun Ska... Sac de plage Sélection estivale Portfolio Ricardo AKN Expositions Rip Hopkins, Robbrecht & Daem, Freak City Designs Cinéma Deep end Chroniques DVD, Livres, bd, disques

76 High Tech La sélection du mois

78

94 98

Agenda concerts Guide Bars & restaurants Billet d'humeur


Let'smotiv Bordeaux Médiaculture - 9 rue André Darbon 33300 Bdx Tél : +33 524 07 80 42 redaction.bordeaux@letsmotiv.com Let’smotiv Bordeaux est édité par la S.a.r.l. MédiaCulture RCS BORDEAUX 528 128 324 Membre du réseau Let’smotiv Magazines Rédac : Marc Bertin - redaction.bordeaux@letsmotiv.com Graphiste : Anthony Michel - a.michel@mediaculture.net

Ont collaboré à ce n° : Thibault Allemand, Cécile Broqua, Benjamin "Silex Bélier" Cordazzo, Faustine Bigeast, Tiphaine Deraison, Guillaume "GW™" Gouardes, Carole Lafontan, Judith "Gueuze Lambic" Oliver, Gaëlle Rolin, Nicolas Trespallé, Cyril Vergès, Olivia Volpi. Couverture : Ricardo AKN

Publicité : Vincent Filet - v.filet@mediaculture.net

Let’smotiv est une publication d’Urban Press, www.urban-press.com 18 rue des Couteliers - 31000 Toulouse Tél : +33 561 14 03 28 - Fax : +33 561 14 25 22 - info@urban-press.com Directeur de la Publication : Laurent Buoro Directeur du Développement : Loïc Blanc

Publicité Nationale : Damien Larrieu, +33 561 14 78 37 pub@letsmotiv.com

Rédaction : redaction@letsmotiv.com Rédacteur en chef : Nicolas Pattou Rédactrice en chef adjointe : Léa Daniel Secrétaires de rédaction : Carole Lafontan, Judith Oliver

Régie publicitaire : Proxirégie : salvatore@proxiregie.fr

Direction Artistique : pao@letsmotiv.com Cécile Fauré, Christophe Gentillon

Impression : Imprimerie Ménard, 31682 Labège Papier issu de forêts gérées durablement

Administration : adm@urban-press.com

Let’smotiv Toulouse

18 rue des Couteliers - 31000 Toulouse Tél : +33 561 14 03 28 - Fax : +33 561 14 25 22 redaction.tlse@letsmotiv.com

Let’smotiv Méditerranée

BP 2172 - 34027 Montpellier Cedex 1 Tél : +33 499 61 51 12 - Fax : +33 467 92 26 43 redaction.med@letsmotiv.com

Let'smotiv Lyon

5 place Louis Chazette - 69001 Lyon Tél : +33 482 53 05 71 - Fax : +33 482 53 05 70 redaction.lyon@letsmotiv.com

Let’smotiv Lille

114 rue Barthélemy Delespaul - 59000 Lille Tél : +33 362 64 80 09 - Fax : +33 362 64 80 07 redaction.nord@letsmotiv.com

Let’smotiv Bruxelles

114 rue Barthélémy Delespaul - F-59000 Lille Tél : +33 362 64 80 09 redaction.bruxelles@letsmotiv.com

www.letsmotiv.com L’éditeur décline toute responsabilité quant aux visuels, photos, libellé des annonces, fournis par ses annonceurs, omissions ou erreurs figurant dans cette publication. Tous droits d’auteur réservés pour tous pays. Toute reproduction, même partielle, par quelque procédé que ce soit, ainsi que l’enregistrement d’informations par système de traitement de données à des fins professionnelles, sont interdites et donnent lieu à des sanctions pénales. ı Magazine gratuit Membre de l’OJD, Bureau de la presse gratuite d’information. Ne pas jeter sur la voie publique.


En bref… Reprise Après une importante tournée des Festivals d’été (Châteauvallon, Aigues Mortes, La Bâtie d’Urfé, Vaison, Montauban et Paris), le Malandain Ballet Biarritz présente à nouveau son Roméo et Juliette à la Gare du Midi de Biarritz mercredi 10, vendredi 12 et samedi 13 août, à 21h. S’appuyant sur la Symphonie dramatique d’Hector Berlioz, le chorégraphe s’empare de cette histoire d’amour et de mort mythique entre toutes pour soulever la pierre de ce rêve qui était trop beau. « Toute la puissance du récit vient de la danse et de la danse seule. », Le Figaro, Ariane Bavelier. ❥ www.biarritz.fr

© Elayne Goodman

Primitifs

Télex

Jusqu’au samedi 27 août, La Mauvaise Réputation présente Rock’n’Folk Art. Art brut, outsider, visionnaire, autodidacte ou tout simplement Art populaire contemporain, le Folk Art américain suscite outre-atlantique l’enthousiasme d’un nouveau public séduit par le caractère intuitif et original des œuvres. Les «  génies ordinaires  » réunis pour cette exposition sont tous originaires du Deep South, entre Memphis et le Delta du Mississippi, et restent très influencés par la culture créole du bayou. Le regard d’une autre Amérique, riche de son imagerie populaire, peuplée de musiciens légendaires, véritables outsiders du monde moderne. ❥ www.lamauvaisereputation.net

Chanteuses, contrebassistes, percussionnistes, pianistes, saxophonistes… Les femmes prennent le pouvoir à l’occasion de la 21e édition du festival Fugue en pays jazz de Capbreton, du 18 au 21 août, avec notamment Rhoda Scott Lady Quartet, Eliane Elias et Denise King. www.paysjazz.com

Giuseppe Chiavaro et Silvia Magalhaes, toute la compagnie © Olivier Houeix

news |

6


Fratelli d’Italia

© DR

© DR

Pour célébrer le 150e anniversaire de l’unification de l’Italie, la Collezione Maramotti invite jusqu’au dimanche 31 juillet le Frac Aquitaine. Green - White - Red : un parfum d’Italie dans les collections du Frac Aquitaine est conçue comme un vaste parcours à l’intérieur de l’histoire de la photographie, pour une large part américaine et européenne, depuis les avant-gardes des années 1930 jusqu’à nos jours. S’appuyant sur les trois couleurs du drapeau italien - vert, blanc et rouge -, l’exposition décline trois chapitres d’une histoire plus globale de l’humanité. ❥ www.collezionemaramotti.org

Sous marin

Slow groove

Le Muséum national d’Histoire naturelle organise une rétrospective consacrée à Jean Painlevé, intitulée «  Le cinéma au cœur du vivant », en trois temps (les 19, 24 et 26 septembre). Auteur de plus de 200 films, à la croisée de la recherche scientifique et de l’esprit rebelle de l’avant-garde, Painlevé a consacré sa vie à une radiographie luxuriante et joyeuse de l’infiniment petit, avec une prédilection pour la faune aquatique. Il a développé les technologies les plus pointues, mêlant ses images au jazz de Louis Armstrong et de Due Ellington ou aux musiques électroniques de Pierre Henry. ❥ www.mnhn.fr

Dans le cadre de la programmation estivale d’Allez les Filles, malicieusement sous-titrée «  Relâche  », l’ineffable DJ Françis propose une série de rendez-vous en forme de siestes soul ou Grazing in the grass en version originale, en hommage au tube de Hugh Masakela - popularisé notamment par le légendaire Willie Bobo trompettiste sud-africain et époux de Miriam Makeba, et qui atteint la première place des charts aux États-Unis en 1968. Au programme : canapés, transat, hamacs, sommeil, jolis rêves, voire extase, mais surtout calme et volupté... avec la complicité de DJ Eddie, sélecteur du Comptoir du jazz. ❥ www.allezlesfilles.com

Du 23 juillet au 28 août, le Centre de photographie de Lectoure, dans le Gers, présente l’Été photographique, regroupant les travaux d’Izis, Ronald Curchod, Anne-Sophie Emard, Manuela Marques, Anne-Marie Filaire, Awen Jones, Silvana Reggiardo,... Créées pour spécialement, produites par le festival ou inédites en France, la plupart des expositions seront des découvertes. www.centre-photo-lectoure.fr


news |

8

Chronos Jusqu’au mercredi 30 novembre, le Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne présente une exposition consacrée à l’Âge du Fer. L’occasion unique de présenter des objets inédits, dont certains proviennent de fouilles récentes liées aux grands travaux que connaît la région (notamment l’autoroute A65). Comment vivait-on dans les Landes de Gascogne il y a 3 000 ans ? Loin de l’image du désert humain, un panorama complet de la vie des hommes, histoire d’effectuer une véritable remontée dans le temps !

© Belle journée en perspectives

Renseignements www.parc-landes-de-gascogne.fr

Nina Hagen © Amber Gray

Femmes en rock

Légendes

Pour son cinquième été thématique, arte attaque l’histoire de la pop par le versant féminin, soit neuf semaines de programmation retraçant la conquête du genre par ses héroïnes d’Aretha Franklin à Lady Gaga. Comme à son habitude, la chaîne francoallemande propose chaque mardi, du 5 juillet au 30 août, une sélection de films, de documentaires et de concerts afin de décrypter quelques mythologies contemporaines : la It Girl, les groupes de filles, les Cheerleaders, les groupies, le cabaret New Burlesque ou même la mini jupe ! Figures cultes ou divines divas, elles ont épousé un demi-siècle de révolutions tant culturelles que sociales. ❥ www.arte.com

Jusqu’au samedi 30 juillet, la Galerie Hautefeuille (3, rue Hautefeuille, 75006 Paris) rend hommage à MarieFrance, Hélène, Gaétane, Maud et les autres à travers les photographies de Catherine Faux, Philippe Morillon et Belle Journée en Perspective. Dans les années 1970, couvertes de plumes colorées, détournant toutes les politiques traditionnelles à coup de slogans fantaisistes et provocants, ces femmes contestataires débordantes de créativité militaient contre toute forme de normalité, inspirant les milieux artistiques, devenant des égéries.

Télex

La 6e édition du Bilbao BBK se tient du 7 au 9 juillet. Outre les poids lourds du genre (Coldplay, Amy Winehouse, The Black Crowes, Blondie, Kasabian, The Chemical Brothers, Jack Johnson, 30STM) à noter la présence de The Mars Volta, Noisettes, Neon Trees Vetusta Morla, Zarama et Seasick Steve. Renseignements www.bilbaobbklive.com


news |

10

City on the move Les contours de la 14e édition des Vibrations Urbaines de Pessac se dessinent. Le festival reprend possession du site de Bellegrave du 21 au 30 octobre. À noter déjà : l’exposition Du graff à la friche de Sophie Betbeder, le Pessac Battle Arena avec des équipes du monde entier dimanche 23, la création hip hop « Carte blanche à Hamed Ben Mahi » jeudi 27, les finales de bmx les 29 et 30, General Electriks vendredi 21 et Groundation vendredi 28. Toujours plus de glisse, de street culture et de musique pendant 10 jours. www.vibrations-urbaines.net

© DR

© Columbia Pictures

Polars en série

Citoyens

Jusqu’au dimanche 31 juillet, la Cinémathèque française présente «  Perles noires  », un programme de films noirs rares et méconnus. Cette série d’incunables, sélectionnés avec amour par le critique américain Eddie Muller avec la précieuse collaboration de Philippe Garnier, témoigne de la richesse d’un genre comptant de nombreuses réussites souvent signées par des petits maîtres. Une tentative hautement subjective de (re)découvrir un versant peu exploré du cinéma hollywoodien, qui s’est épanoui des années 1930 aux années 1950. Soit 36 films à dévorer sans autre forme de procès. ❥ www.cinematheque.fr

Du jeudi 8 septembre au samedi 8 octobre, Les RDV de Terres Neuves font leur festival autour du thème  : «  L’Art peut (aussi) être une barricade  ». Engagement militant, pluralité artistique, mixité des paroles définissent la manifestation bèglaise qui joue la carte transdisciplinaire, culturelle, militante et populaire. Point d’orgue les 7 et 8 octobre avec un plateau réunissant Lilly Wood & The Prick, Th Bewitched Hands, Le Prince Miiaou, United Fools, The Jim Jones Revue, Tinariwen, Fredo Viola, Shaka Ponk et Mars Red Sky.

Télex

www.lesrdvdeterresneuves.com

La 17e édition des Pyramides de chaussures de Handicap International aura lieu le 24 septembre place Camille Jullian. L’occasion d’informer sur les ravages causés par les mines et les BASM et de recueillir des signatures pour la pétition adressée aux états afin que ces armes cessent d’être une menace quotidienne pour les civils.


news |

12

Paris/Bordeaux

© DR

© Aquashot/ASPEUROPE.COM

La Région Aquitaine accueillera le Centre Pompidou Mobile d’octobre à décembre 2012. Le Centre Pompidou Mobile est le premier musée nomade au monde, un espace d’exposition itinérant pour faire découvrir à tous les publics, et plus particulièrement à tous ceux qui n’ont jamais visité de musée, l’expérience des chefs-d’œuvre de l’art moderne. Alain Rousset, président du Conseil régional a également proposé qu’un partenariat étroit entre le Centre Pompidou et le Frac Aquitaine - qui fêtera en 2012 ses 30 ans - puisse être convenu.

The Wave

¡ Cumpleaños !

11 jours de surf du 11 au 21 août, c’est la définition du Soöruz Lacanau Pro, étape de l’ASP Men’s Star World Tour. Vainqueur l’an dernier, le Brésilien Wiggolly Dantas, 21 ans et 52 e mondial, espère bien défendre son titre. Cette 32 e édition de la plus ancienne étape européenne espère le retour d’un Français sur la plus haute marche du podium à l’image de Joan Duru, 22 ans, surprenant vainqueur 2009. Fidèle à son habitude, la petite station balnéaire vibrera aux rythmes des concerts et des soirées proposés tous les soirs.

Cet automne, du 26 septembre au 2 octobre, le Festival Biarritz Amérique Latine fête ses 20 ans ! Au programme de cette édition : un ciné-concert El Tren Fantasma (Mexique, 1927) accompagné d’une musique originale inédite composée spécialement par Joël Merah et interprétée par l’Orchestre Régional Bayonne-Côte Basque  ; des rencontres littéraires (Leonardo Padura, Paco Ignacio Taibo II, Alberto Ruy Sanchez)  ; une exposition Luz portatil consacrée à 16 photographes contemporains mexicains ; la fanfare La belle image et l’International Mariachi Juvenil Culiacan.

❥ www.sooruzlacanaupro.com

Télex

www.festivaldebiarritz.com

12 films internationaux en compétition, 4 courts-métrages en compétition, 1 film hors compétition, des prix ? Non ce n’est pas Cannes, mais le 8e International Surf Film Festival d’Anglet qui se déroule du 13 au 16 juillet sur la plage de la Chambre d’Amour ! Le Festival ouvre ses portes avec une cérémonie officielle suivie de la projection de Walls of Perception.


Mathieu Triclot Super Mario Kant Retrouvez l’intégralité de l’entretien sur Propos recueillis par ¬ Thibaut Allemand - Photo ¬ DR

« Durant toutes ces années passées à jouer, qu’est-ce qui m’engageait dans la relation à l’écran, à l’ordinateur, à la console ? ». En s’intéressant à la position du gamer, le philosophe Mathieu Triclot s’est posé ces questions. Et pas mal d’autres. Dans Philosophie des jeux vidéo, cet accro du joystick explore l’histoire des jeux, leur réception, notre relation à ceux-ci et leur influence sur nos sociétés. Entre deux game-over, Mathieu Triclot a trouvé le temps de résoudre quelques énigmes. Quelle est votre meilleure définition du jeu vidéo ? La pire erreur serait de donner une définition unique des jeux vidéo. C’est surtout la diversité et la multiplicité des régimes d’expériences qui est intéressante. Le jeu vidéo est souvent réduit à une sorte de cinéma augmenté, dans lequel on serait plus immergé. Or, l’état de joueur et celui de spectateur n’ont rien à voir  : le rapport à l’image est très différent. Au ciné, on est dans un état de relâchement, tout entier concentré sur ce qui se joue à l’écran. à l'inverse, le joueur est

dans un état d’hyperactivité. Sollicité en permanence, il ne peut jamais se laisser aller. Comment les pratiques ont-elles évolué ? On distingue d'abord trois régimes historiques : l’invention des premiers jeux, dans les universités américaines, dans les années 60. Puis l’essor de l’arcade dans les années 70. Et enfin l’apparition de la console de salon au début des années 80. Cette typologie permet de mieux comprendre le jeu et les joueurs. Ce sont trois milieux et trois publics différents. >

rencontre |

15


Ridge Racer, World of Warcraft, Tomb Raider

Quel type de jeu est actuellement le plus prisé ? Aujourd’hui, quand on pense aux jeux vidéo, on pense à des univers en 3D qu’on peut explorer. Et si le FPS (First Person Shooter ou jeu de tir subjectif) ne l'a pas inventée, il a popularisé cette 3D rapide. Au début des années 90, toute la grammaire visuelle s’est réinventée à travers cette vue à la première personne, aussi adaptée à d’autres jeux, comme Ridge Racer, sur PS1, où l'on pilote un vaisseau spatial. Et c’est le même phénomène pour le jeu en troisième personne, tel Tomb Raider. Les grands genres actuels cultivent un nouveau rapport à l’espace et à la 3D. La question de la violence associée aux jeux vidéo est-elle encore d’actualité ? Non. En revanche, il se pose aujourd’hui la question de l’addiction. Il y a un glissement dans les grandes angoisses. Il existe effectivement une forme de jeu pathologique.

Mais cette inquiétude vis à vis de l’addiction et de l’état de retrait du joueur revient avec chaque nouvelle pratique culturelle populaire. On l’a dénoncée au xixe siècle avec le roman, puis dans les années 30 avec le cinéma. La critique porte rarement sur les contenus, mais sur l’état dans lequel ça nous met : « confondant le réel et la fiction » pour le roman, « immobile, appesanti, comme paralytique » pour le cinéma. On renoue donc avec les mêmes peurs. Cet isolement est souvent reproché à un jeu de rôle comme World Of Warcraft. Et c’est ironique, car on ne peut y jouer seul. C’est un jeu de rôle massivement multi-joueurs (MMORPG). On s’y connecte sur la base d'un rendez-vous avec les membres de l’équipe. Donc c’est un jeu ultrasocialisé, avec une «  solitude à plusieurs » : on est ensemble, mais chacun face à son écran. Mieux, en Corée du Sud ou en Chine, c’est une


rencontre |

17

pratique vraiment collective : on joue dans les cyber-cafés et l'on se parle à l’écran et en dehors. Il n’y a pas de fatalité de l’isolement autour de ce type de jeu. Y a t-il des restes de ces pratiques dans les réseaux sociaux, comme Facebook ? Mais les réseaux sociaux sont des jeux vidéos ! Cela relève du même continuum. L’avatar n’est pas en 3D, mais on s’avatarise tout de même, en montrant une bonne image de soi. Notre identité est décrite par un ensemble d’indicateurs : le nombre d’amis que l’on possède et que l’on vise, ses commentaires… De même pour Twitter, où l’on attire l’attention de manière ludique : écrire un post qui sera repris, être cité, etc. Optimiser ces indicateurs procède de la mécanique du jeu. C’est pourquoi c’est chronophage, d’ailleurs.

Le jeu vidéo souffre d’une certaine illégitimité culturelle. Votre livre pourrait-il changer sa perception ? Il y a cinq ans, si j’avais présenté les jeux vidéo comme un art ou une pratique culturelle importante, on m'aurait pris pour un fou. Aujourd’hui, on est à un tournant dans la légitimité. Des chercheurs travaillent sur ces questions à l’Université. L’Agence Nationale pour la Recherche a délivré des aides pour étudier les pratiques des joueurs en France. On assiste à une reconnaissance, comme pour le cinéma après 1945. Deux gadgets technologiques qui prennent d'ailleurs leur essor avec une exploitation foraine. Les films d'abord projetés dans les foires ont cédé leur place aux jeux d’arcade. Tous deux ont développé des esthétiques remarquables, avant d’être reconnus en tant qu'art. /

A lire / Philosophie des jeux vidéo, éd. Zones, 252 pages, 19 e


texte ¬ Gaëlle Rolin - photos ¬ Pierre Montagnez, Vanessa Beucher

Burning Man reportage |

19


reportage |

20

Depuis 1990, le festival Burning Man investit une parcelle du désert du Nevada une semaine durant. Dans des conditions météo extrêmes (45°C/-5°C), la ville éphémère de Black Rock City voit le jour, à 6 heures de voiture de San Francisco. Ses 50 000 résidents temporaires deviennent alors les acteurs d'une expérience unique au monde. Dans un choc esthétique permanent, Burning Man célèbre l'anticonformisme et la «serendipity», ce hasard qui fait des merveilles. Embarquement immédiat.

U

n jour d'été sur la Playa, lande martienne située à 150 km de Reno, dans le Nevada. Un yacht sur roulettes fend soudain l'horizon. Des silhouettes dansent sur un tapis volant tandis qu'un canapé à moteur vous dépasse à 8 km/h, la vitesse maximale autorisée à Black Rock City. Le cagnard qui s'abat dès le petit matin aurait t-il eu raison de votre cerveau ? Non, c'est l'effet « trip éveillé » du Burning Man, festival créé il y a 25 ans par Larry Harvey, un utopiste décidé à rompre avec une Amérique reaganienne lobotomisée par la société de consommation. Organisé pour la première fois en 1986 sur une plage de San Francisco, l'événement a été

déplacé dans le Nevada en 1990. En plein désert. Comme pour rendre encore plus dingue cette gigantesque performance artistique, constituée, sur une semaine, de milliers de projets. « Dix événements débutent au même instant chaque jour », raconte Eddy, 30 ans, festivalier en 2007 devenu l'un des représentants français du Burning Man*. À Black Rock City, on danse - le festival compte plus de cinq cents dance-floors - et on célèbre jusqu'à son paroxysme la spontanéité et la serendipity, l'art de tomber sur un trésor en allant aux toilettes, en somme. Comme cet épisode surréaliste dont se rappelle Eddy : « En me baladant, j'ai atterri  >

* Pour préparer les futurs participants à cette parenthèse déjantée, des Burning cafés sont organisés chaque mois à Paris : www.frenchburners.org


« Un mélange de Mad Max et de Woodstock » au milieu d'une bataille au sabre laser façon Star Wars ».

Camping de l'anticonformisme Chaque édition a son thème. Cette année, on peut plancher sur les « rites de passage » et amener une création. Car les « burners » ne sont pas de simples spectateurs. Ils sont priés de prendre part au maximum à cette célébration hédoniste géante. « Là-bas, on ne voit pas des choses,

on les vit », résume Vincent, 26 ans. L'année dernière, ils étaient plus de 51  500 personnes – un record. Si la sauce prend facilement, c'est parce que les gens envoient valdinguer leurs a priori. « Que tu sois moche, gros ou petit, personne ne te refoule  », explique Eddy, qui se souvient avoir refait le monde avec un Néo-Zélandais lui préparant un petit déj dans un caddie. « à Burning Man, il n'y a rien à acheter, rien à  >


vendre », reprend Vincent. Chacun amène sa nourriture et son eau. Et ainsi débarrassés, les « burners » se lâchent et retrouvent le vrai sens de la rencontre. C’est aussi le règne de la liberté d’expression », explique Nico, un jeune Américain. «  Les participants s’habillent comme ils veulent, voire ne s’habillent pas du tout. Les esprits sont ouverts, compréhensifs, tournés vers ce qui rend heureux nos semblables. » Si les adeptes du new-age sont bien représentés, on trouve aussi des trentenaires propres sur eux et des quadra avec enfants. Mais l'atmosphère naît vraiment des anciens, qui

reviennent chaque année un peu plus azimutés. Burning Man, c'est le camping de l'anticonformisme.

Mad Max et Woodstock Et comme dans un camping, on s'y déplace à vélo. «  Le burner  » doit respecter le principe du « no leaving trace  » car les organisateurs s'engagent à rendre une parcelle immaculée. Les seuls véhicules autorisés sont donc les véhicules mutants, dont le degré de folie est validé par un comité ad hoc. « En fait, Burning Man, c'est un mélange de Mad Max et de Woodstock », résume Eddy. L'atmosphère va crescendo


jusqu'au dernier jour et la mise à feu du « Man », cet homme de bois qui donne son nom au festival, dans un gigantesque feu de joie... transcendantal. Et contrairement à ce qu'on imagine, les drogues n'y seraient pas plus présentes que dans un festival classique. «  Dans le désert, par 45°C le jour et dans un froid polaire la nuit, le bad trip

est courant et risqué », lâche Eddy. En revanche, Burning Man produit un effet à long terme sur celui qui l'expérimente. « J'ai compris ce que le festival m'avait apporté deux mois après mon retour en France », confie Vincent. « Burning Man a élargi mon champ des possibles ». Prochain départ pour l'aventure d'esprit, le 29 août. /

Festival Burning Man, du 29.08 au 5.09, 160>300€ selon frais loc. du terrain. Chiens, voitures et feux de camps interdits. à voir / l'Europe compte aussi son mini Burning Man : le festival Nowhere, en juillet dans un désert du nord de l'Espagne.www.goingnowhere.org


musique |

26

Chicken strut texte ¬ Sol Labonté photo ¬ Pigeon John © Piper Ferguson

Avec son quatrième album oscillant entre la nonchalance de Snoop Dogg et l’énergie d’OutKast, Pigeon John a su élargir son spectre musical sous la houlette du producteur Hervé Salters. Habitué du circuit, le natif du Nebraska est à l’affiche de la sixième édition du festival des Confluences. À vrai dire, ce MC ne jouit pas encore de l’aura d’une légende platinée à la Chuck D ou Ramellzee, toutefois John Kenneth Dunkin, pour l’état civil demeure abonné à la colonne «  Mic  Check» du magazine Source, dans « Next Big Things » de Spin ainsi que «  Next 100  » de URB  ! Pas mal pour un métis d’Ohama, élevé entre Inglewood et Hawthorne, ayant peaufiné son flow au mythique Good Life Café, au début des années 1990, parmi des artistes tels Kurupt, Freestyle Fellowship ou Jurassic 5. Après cette expérience formatrice, il est l’un des fondateurs (et toujours piliers) du groupe L.A. Symphony, mais ne tarde pas à composer les chansons de son premier album Pigeon John is Clueless, publié en 2001. ❥

Samples. Poursuivant avec régularité sa carrière solo, Pigeon John Is Dating Your Sister suivi par Pigeon John Sings The Blues, il s’attire les bonnes grâces de Lyrics Born qui l’intègre au sein de Quannum Projects en 2005. Un bonheur n’arrivant jamais seul, ses morceaux attirent l’attention de la publicité et de la télévision tandis que sa production bénéficie d’une plus vaste couverture critique et médiatique. Dernier opus en date, Dragon Slayer, composé avec General Elektriks, délaisse les samples au profit d’une instrumentation live. Ce disque dévoile nombre d’influences (De La Soul, A Tribe Called Quest, Beatles), entre groove et nappes electro. Une heureuse relecture du hip hop. /

FESTIVAL DES CONFLUENCES Vendredi 8 et samedi 9 juillet, Halte nautique du Fagnard, Coutras (33230). Renseignements www.lesconfluences.fr


musique |

28

La tête et les jambes texte ¬ Marc Bertin photo ¬ DR

Sous alias Yacht – Young Americans Challenging High Technology –, avance le couple, à la scène comme à la ville, formé par Jona Bechtolt et Claire L. Evans. D’obédience electro pop, le duo, désormais signé sur DFA et épaulé de musiciens, délivre une irrésistible formule dansante. À l’origine, un projet solitaire ou parallèle (c’est selon) de Jona Bechtolt, natif de Portland, Oregon, et moitié de The Blow, fier rejeton de la famille K Records. Batteur de formation, passionné d’informatique, l’oiseau quitte le lycée pour tenir les baguettes de son premier groupe punk en compagnie de son frère. C’est en 2003 qu’il signe avec Super Warren MMIV ses débuts, largement instrumentaux. Sa discographie s’étoffe régulièrement (Mega, I Believe in You. Your Magic is Real) au même titre que celle de The Blow et si cela n’était pas suffisant, le voici sideman pour Devendra Banhart, Bobby Birdman, Mirah, Little Wings, The Microphones ou bien remixeur (Architecture in Helsinki, White Rainbow). ❥

YACHT + MAMA ROSIN + INFINITE LIVEZ Mardi 12 juillet, 18h,
Lieu : Quai Sainte Croix Renseignements www.allezlesfilles.com

Blogosphère. 2009 marque un tournant considérable puisque Claire L. Evans rejoint Bechtolt et que Yacht rejoint la prestigieuse écurie new-yorkaise de James Murphy avec lequel ils ont déjà partagé l’affiche. See Mystery Lights scelle ce passage, confirmant le statut d’une formation de plus en plus en vue, de la blogosphère à la critique, et dont la démarche n’est pas s’en évoquer les riches heures de Tom Tom Club mais aussi d’autres poulains DFA tels Juan MacLean. Cet été, le navire revient au port avec Shangri-La dans sa cale, nouvelle étape d’un plan de domination des ondes et du dance floor à la croisée de la pop synthétique début 80 et de l’ironie façon Devo. Les cortex vont se déhancher. /


musique |

30

Hard Ch’nord texte ¬ Tiphaine Deraison photo ¬ DR

Lorsque Kill for peace descend du Nord, ce n’est pas dans juste pour faire découvrir les saveurs raffinées de la fricadelle mais bien pour livrer un hardcore intense à la rythmique énervée. Inclassables, puissants et énervés, ils viennent hurler leur premier album sur la scène bordelaise. Avec un nom pareil, inutile de passer par quatre chemins. Contestataire avant tout, leur rage explose dans un son purement hardcore, une belle rage puissante comparable à Terror se mélangeant à la rapidité de Trashtalk. Lourd et brut comme un boulet de canon, il n’en est pas moins ultra-rythmé là où on aurait pu s’attendre à une panoplie de clichés. Ces Ch’tis-là ont du mordant. Avec Wiped out  !, sorti le 25 juin, le quatuor n’en n’est pas à son premier effort. Après deux Ep - Looking up !, The worst to come ! -, publiés sur Don’t Trust the hype records, très bon label DIY de Lille, ils tracent leur route en live avec : 25 ta life, Terror, Walls of Jericho ou encore Death Before Deshonor. Croustillant. Avec ce nouvel album, les titres risquent de s’enchaîner comme un bon cornet de frites : bien gras et croustillant. Entre le hardcore des Bordelais de Hookline qui échauffe les muscles, le brutal hardcore de Boneyards qui fait mouliner les bras et Ritsos - au beatdown plus brûlant qu’une fièvre du samedi soir -, on ne saura plus vraiment où donner de la tête. Les aficionados ne louperont pas une occasion pareille et les autres seront surpris face à la recette simple mais efficace de ces Lillois qui rejettent la langue de bois. Une recette qui remonte aux origines d’un genre où l’esprit enragé reste sincère et vibre des cordes de guitares aux cordes vocales. / ❥

KILL FOR PEACE + RITSOS + BONEYARDZ + HOOKLINE Vendredi 15 juillet, 19h, Heretic Club Renseignements www.hereticclub.com


musique |

32

L’astre médocain texte ¬ Tiphaine Deraison photo ¬ Stephen Marley © DR

Festival vétéran du genre en France, après une édition 2010 forte de 50 000 personnes, le Reggae Sun Ska vise encore plus haut et décroche les étoiles montantes venues du monde entier. Devenu une vitrine européenne pour les plus grands, décryptage avec Fred Lachaize, directeur de l’événement. Quels sont les changements majeurs de cette édition ? Vous avez « déménagé » ces dernières années, passant de Cissac Médoc à Saint-Sauveur Médoc et désormais Pauillac, pourquoi ? Les changements majeurs : il y en a pas mal ! On a rajouté une troisième journée, une troisième scène, une tournée des plages et un festival « off »car le lieu nous le permet enfin. On avait pas de lieu cette année, puis on a trouvé un accord avec la mairie de Pauillac en parallèle de cette volonté qu’on avait depuis longtemps de passer à un festival sur trois jours ; ce qui a permis d’installer la scène Sound System. Certes, on a été trimballé à droite à gauche ces dernières années, mais on souhaite s’installer durablement et dans le Médoc, car c’est un point important de notre projet éco-responsable.

Le projet Eco-responsable est en partenariat avec l’association Méduli Nature. Quelle est votre démarche avec eux ? Depuis sept ans, on travaille ensemble car le Reggae Sun Ska est un peu leur champ d’expérimentation. On teste par exemple la gestion énergétique et les transports tous les ans. C’est notre cible. Approfondir la démarche sera possible grâce à un site durable pour le festival. On ne fait pas que des toilettes sèches et des gobelets recyclables ! En réalité il y a tout un travail dès la conception du festival et l’écriture du cahier des charges. La réflexion écologique dirige nos choix en permanence. L’impact du festival sur le lieu, la faune et la flore, les espèces protégées, la gestion de l’eau, etc. On s’est positionné depuis le départ comme des pionniers dans cette démarche. Si on ne le fait pas, on


a de quoi être inquiet pour notre futur. De plus, on a constaté l’évolution chez notre public qui est plus sensibilisé. Le Reggae Sun Ska est même consulté par des organismes nationaux ! Outre la rencontre Winston Mc Anuff & The Bazbaz Orchestra, peut-on s’attendre à quelques surprises ? Beaucoup d’artistes vont faire leur première date en France au Reggae Sun Ska. La rencontre Winston McAnuff et The Bazbaz Orchestra ne sera peut-

être pas la plus grande surprise, on les connaît bien et on les a déjà accueillis. Etana ou Romain Virgo sont les nouvelles stars jamaïcaines et celles qui nous surprendront le plus. Sur cette fameuse scène Sound System, on attend Prince Fatty feat Hallie Cook, la nouvelle coqueluche du reggae-groove anglais. Il faut savoir que Prince Fatty est le producteur qui a lancé Lilly Allen et il revient avec sa nouvelle pouliche, c’est une découverte à ne pas louper, tout comme Ladi6 de Nouvelle-Zélande. >


musique |

34

« La réflexion écologique dirige nos choix en permanence. » On ne veut pas rester uniquement dans le reggae. Ce n’est plus qu’une musique faite par des Jamaïcains pour des Jamaïcains. Notre but est de lui rendre hommage alors, bien sûr, les pères sont là, mais à un moment on cherche aussi de nouveaux talents.

d’une scène indépendante qui a fini par remplir des salles entières ! C’est une contre-culture de masse dont on fait partie. Il faut savoir qu’on s’autofinance à 95% et c’est un moteur. On reste dans une démarche pro indépendante. Non pas institutionnelle.

Qui sont ces nouveaux talents ? Le projet Harrison «  Professor  » Stafford est vraiment d’actualité, c’est un ancien de Groundation et ils font seulement trois dates en Europe dont le Reggae Sun Ska... On reste aussi attentif à la scène africaine avec Tikana Zion de Guinée et Art Melody du Burkina Faso qui font partie des 45 formations présentes. Il y toujours cette esthétique et ces mélanges hip hop, soul, groove, reggae... Danakil, Broussaï, Dub Inc sont les fers de lance d’une scène française qui actuellement monte en flèche. Quand on voit leur succès, on ne peut que les encourager car ils viennent

En tant qu’organisateur, quel est votre meilleur souvenir du festival ? On n’en fait pas cette année, mais j’apprécie beaucoup les résidences avec des shows spécifiques pour le festival même si les rencontres musicales, souvent, les artistes les font spontanément ! Que ce petit événement soit devenu un festival d’une telle envergure tout en ayant gardé le même esprit propre, c’est ce qu’il y a de plus fort. La preuve qu’il existe une vraie culture reggae au-delà des clichés des fumeurs de pétards... On s’est longtemps battu contre ça. /

14e REGGAE SUN SKA Du vendredi 5 au dimanche 7 août, Pauillac (33250) Renseignements www.reggaesunska.com


musique |

36

Summer Days (And Summer Nights!!) texte ¬ Guy Claude Pipette photo ¬ (en haut) Pendentif © DR / (en bas) April Shower © DR

Nouveau rendez-vous proposé par Bordeaux Rock, en pleine torpeur estivale, ce mini festival sis au Cap Ferret déroule le tapis rouge à quatre formations locales : Pendentif, April Shower, GRS Club et The Sunmakers. Une heureuse et bienvenue initiative complétant à propos les activités de l’association. Loin des manifestations démesurées où se rassemble l’internationale du rock (indépendant ou corporate), cette première édition avec vue sur le Bassin a déjà l’immense mérite de réveiller cette partie du département, singulièrement dépourvue de festivals à caractère musique amplifiée – une proposition certainement aux antipodes de l’animation culturelle de saison ou bien incompatible avec le tourisme balnéaire. Pourtant, point de metal à l’horizon, encore moins de stoner mais beaucoup d’amour et de pop avec la révélation du printemps de Bourges, Pendentif, jeune combo en plein buzz que l’on ne peut suspecter de négliger les vertus du songwriting ni la nécessité de soigner ses arrangements. ❥

CQFD. Gang 100% féminin, April Shower n’en finit pas d’affoler non seulement le cœur des garçons mais aussi la blogosphère jusqu’aux Inrockuptibles pour lesquels elles «  ont le culot, les mélodies en miel et les refrains amers pour chercher des noises aux héritières des Raincoats et Kate Bush ». CQFD. Théoriquement plus souples, les athlètes de GRS Club devraient faire transpirer le public sur la foi de leur post-punk taillé sur mesure pour les danses de salon. Enfin, le trio The Sunmakers pourraient aisément se voir remettre les clefs de la ville tant leur univers vintage début 60, entre surf, twist et Be-Pop-A-Lula, sied à merveille au cadre naturel somme toute idyllique de cet événement. /

BORDEAUX ROCK AU CAP FERRET : PENDENTIF + APRIL SHOWER + GRS CLUB + THE SUNMAKERS Vendredi 5 et samedi 6 août, 21h30, Le 44, Cap Ferret (33970). Renseignements www.bordeauxrock.com


musique |

38

Some kind of brightness texte ¬ Tiphaine Deraison photo ¬ DR

Après deux mois d’une intense tournée nord-américaine, Algernon Cadwallader débarque pour une unique date sur la côté ouest. L’occasion d’exposer ses oreilles au fer de lance de la dernière vague emo formée à Philadelphie, en activité depuis 2006, entre Cap’N Jazz, American Football et Braid. Ces trois amis ont grandi ensemble dans une ville dont l’ancien maire inspira le nom du groupe aussi improbable et imprononçable que leur son. Leur premier album, Some Kind of Cadwallader, n’a reçu que de bonnes critiques et le 45T Fun confirme leur passion pour les guitares distordues, les sonorités amusantes et les mélodies lumineuses. Une emo pop punk comme seuls savent le faire les Américains touchés par la grâce en dépit d’une voix criarde et manquant de justesse. Envoûtante mais déroutante, elle est aussi torturée comme un enfant perdu dans un mauvais conte de fées. L’ emo reprend enfin du niveau et sans la moindre mèche grasse et violacée venant lui couvrir les yeux. ❥

Coqueluche. Frais et hédonistes, le trio a le goût du mélange entre contretemps et sonorités parfois cartoonesques. Mélancolique parfois, toujours vivace, souvent renversant. Une sensation au souffle d’évasion inspiré par les frères Kinsella, jadis croisés chez Cap’n’Jazz ou Joan Of Arc. Un style qui s’impose dans un mouvement, dont ils pourraient être vite perçus comme la nouvelle coqueluche. Qualifiée de jam underground, leur musique séduit les rêveurs à l’imagination exaltée. Leur technique fait sonner les cordes des guitares à la manière de couteaux aux lames affûtées, déchirant mais touchant, comme une histoire d’amour qui se finit mal. /

ALGERNON CADWALLADER + 1994! + INVITÉS Samedi 13 août, 20h30, Lectures Aléatoires. Renseignements http://www.myspace.com/voiceoftheunheard


musique |

40

Geishas 3.0 texte ¬ Patrick Pulsinger photo ¬ DR

A priori trio electro, formé par Yuka, Grea et Nabe, Trippple Nippples de Tokyo a créé la sensation lors de la dernière édition du festival Les Femmes s’en mêlent par son sens aigu de la performance. Il faut avouer que ces anciennes élèves en stylisme n’ont pas à rougir face à Peaches ni Chicks On Speed. La petite histoire raconte que leur école de mode a connu jadis un certain Issey Miyake. Las, au lieu de filer direction Paname faire fortune dans le chiffon, ces fashionistas de l’extrême ont préféré hanter les nuits de la capitale japonaise et c’est à la faveur d’une soirée «  Meat  » qu’elle rencontrent – alors déguisées en serveuses-vaches distribuant du Bailey’s depuis leurs faux pis – Joseph Lamont, producteur australien qui ne tarde pas à confectionner leur écrin musical aux réminiscences 80 et 90, entre kitsch assumé, eurodance, techno et house. Cette union de raison porte rapidement ses fruits et leurs apparitions sont guettées avec une réelle impatience tant le spectacle est total. ❥

TRIPPPLES NIPPPLES Jeudi 1er septembre Renseignements www.allezlesfilles.com

Happening. «  We just want people to be happy, yeah ?  ». Avec un tel programme, beau et simple à la fois, Trippples Nippples ne ment jamais sur la marchandise  : ces demoiselles rivalisent d’ingéniosité pour confectionner les tenues les plus improbables – l’inédit motivant leur art très subjectif du déguisement comme du découpage.

 La frontière avec le happening n’est jamais lointaine. Femmes spaghettis, amazones boueuses à la Slits, costumes en riz ou Post-It™… peu importe l’accoutrement, show must go on avec chorégraphies idoines. Le genre de délice limite coupable, toutefois loin de la niaiserie des Harajuku Girls. Demeure une question  : à quand la collaboration avec Shonen Knife ? /


Seau cool

Mêlez l'utile à l'agréable, avec ce seau multioptions, parfait pour les apéros improvisés. Facilement transportable, il se charge de rafraîchir jusqu'à 15 bouteilles et de les décapsuler à l'infini. Il fallait y penser. ❥ So Cool ! en vente sur www.lateteaucube.com, 120€

Danse avec les loutres Vous avez toujours rêvé de regarder des clips sur votre iPad en nageant avec des bélugas ? Cette collection de housses étanches est faite pour vous. En spécialiste de la question (fournisseur officiel de l'armée), Aquapac présente une gamme adaptée à tous les modèles d'appareils photos, de mp3 ou d'ordinateurs. Pourquoi répondre à ses mails depuis le bureau quand on peut le faire au fond de la piscine... ❥ www.aquapac.fr


news |

43

Tout droit

ION propose une platine au design et au principe d’utilisation résolument décalés. Défiant les lois de la gravité, la Vertical Vinyl est la première du genre à se poser au mur pour une lecture des 45T et des 33 T via un adaptateur fourni. Fonctionnant sur piles, elle dispense de câbles disgracieux. Attention, l’adaptateur secteur est non fourni. A voir, ensuite, si le principe fonctionne bien, si la cellule assure un bon suivit du sillon, et si la qualité est au rendez-vous. 99e

Cellules de crise

Du temps à perdre ? Pourquoi ne pas frictionner vos neurones avec ce petit livre de jeux (il)logiques ? Labyrinthes, mots à biffer, messages codés, pseudo Où est Charlie... l'absurde étant un dogme pour l'éditeur (Marwanny Corporation), pas dit que vous compreniez tous les énoncés. Mais pour sûr, vous vous amuserez. ❥ En vente sur marwanny.biz, 5€

Tete de Bic ®!

La toute jeune marque bretonne, Artisanal Ansatz, débarque avec une série de T-shirts en hommage aux figures d’hier et d’aujourd’hui. Sur ce modèle, le label « fabriqué en France » opère une alchimie entre deux icônes nées au siècle dernier. D’un côté, la dégaine canine et filiforme du rappeur californien Snoop Dogg et de l’autre, le seul et unique stylo bille côté en bourse, le célèbre Bic® ! Le concept de la caricature griffonnée à la main, accentue les traits du personnage, et soigne définitivement votre look ! ❥ Disponible

sur lerayonfrais.fr, 55€


news |

44

Objectif : Mug ! Vous snobez les m'as-tu-vu qui défilent sur la plage, mèche au front, slip moulant et lunettes d'imposteurs. Mais refuserezvous ce plan-drague idéal ? Un mug en forme d'objectif photo, ou comment vous faire passer pour un professionnel du métier. Différentes tailles possibles, à vous de vous arranger pour avoir la plus longue. ❥ À partir de 24€ sur www. megadget.fr

Bonne frequence

En deux ans, le collectif FM Belfast n'a pas perdu sa gnaque. Et tend un joli pied-de-nez à ceux qui les auraient hâtivement classés au rayon des formations à durée déterminée. Claviers malicieux et mélodies imparables, les rois de l'électro-pop maintiennent le niveau avec ce second album taillé pour de longues nuits sur la piste. ❥

FM Belfast, Don't want to sleep / Morr Music

La roulette ruse Dans la vie, il y a deux catégories de personnes. Celles qui ont un pistolet armé de ketchup, et celles qui ont un creux. Reste à s'assurer que le premier vise bien le hot-dog du second, sinon, s'en est fini de son t-shirt. ❥ 21€ sur www.decoclico.fr


news |

46

Le bon genie

Oubliez les quartiers populaires d'Agrabah et la lampe merveilleuse. Nouveau groupe de Nicolas Ker (Poni Hoax) et de Gilb'r (fondateur du label Versatile et de Château Flight), cet Aladdin fusionne electro rock et cold wave, rage et mélancolie, le tout porté par un groove intense. Un projet imprévisible, fruit d'une double rupture amoureuse qui a mené nos cœurs brisés en studio. Le romantisme écorché de Ker, pénètre tout l'album et particulièrement A Simple Game. L'un de nos titres favoris de cet été. ❥ Aladdin, We were strong, so we got lost / Versatile|Module

Pop Corne Un peu dur de la feuille? Nous tenons la solution à tous vos problèmes. Ce magnifique haut parleur façon corne de zébu se branche directement sur votre iPhone (vendu séparément). Enceintes utilisables sur serviette de plage comme au fond du bus. ❥ 19.90€ sur www.lexon-design-store.com

Nids douillets

Pour voyager, nul besoin d'aller très loin. Il suffit de pousser l'une des 40 portes dénichées par Muriel Bensimon et Louis-Philippe Breydel, soit autant de Bed&Breakfast remarquables en Belgique. Anciens presbytères, lofts lovés dans des corps de fermes, piscines de rêve... Le plus dur sera de faire son choix. ❥ Le meilleur des chambres d'hôtes, éd. Renaissance du livre, 160p., 20€


Ricardo Akn portfolio |

48


L'art fait le mur Graffiti, illustration, street-art, photographie... // São Paulo, Brésil // www.flickr.com/photos/ricardo_akn

De la vie et du parcours de Ricardo AKN, on ne sait pas grand chose. À peine de quoi fournir quelques lignes peu inspirées au lecteur... Du genre : « Ricardo AKN, illustrateur, photographe et street-artiste, né le 28 avril 1979 au Brésil. A débuté le graffiti en 1997 et travaille régulièrement pour des grandes marques telles que Nike, Ellus, CK One ou encore Doc Dog ». Qu’importe, les œuvres d’AKN, réalisées dans les rues pour l’essentiel, parlent d’elles-mêmes. Hyper colorées, stylisées, énigmatiques, elles reflètent un pays et une ville (São Paulo) où le street-art explose depuis déjà plusieurs années. Dans ses ruelles étroites, AKN sème ses personnages singuliers : un équilibre subtil entre la folie démesurée de Picasso et


texte ¬  Carole Lafontan

la rationalité géométrique du mouvement constructiviste. L’artiste s’inscrit dans la lignée de ses compatriotes Os Gemeos, deux frères jumeaux devenus, grâce à des œuvres monumentales réalisées dans le monde entier, des légendes vivantes du graffiti. Plus confidentiel pour l’instant, Ricardo partage avec ses aînés le sens de la couleur et la maîtrise du trait. Un trait affuté dont on se demande parfois s’il ne flirte pas avec l’art des pixadores, ces acrobates mi-Yamakasi, mi-graffeurs, qui signent de leur nom les façades des gratte-ciels brésiliens à coups de gigantesques lettres noires triangulaires. Tant l’artiste brésilien semble en avoir sous le manteau, toujours prêt à nous suprendre... /


expositions |

56

Nulle part chez moi Texte ¬ Cécile Broqua & Cyril Vergès Photo ¬ Rip Hopkins

Rip Hopkins expose à la Vieille Église Saint-Vincent de Mérignac la série Another country, constituée de portraits excentriques d’expatriés anglais installés en Dordogne. Les clichés, réalisés au cours de l’hiver 2009, illustrent la démarche de cet artiste à mi-chemin entre fiction et documentaire. La couleur, la lumière, le cadrage et la dimension sociologique occupent une place déterminante dans les 68 photographies d’Another country qui mettent en scène de manière théâtrale, entre flegme britannique et extravagance, des Anglais dans leur intimité. À titre d’exemple, Rachel, 42 ans, trône nue sur son âne au milieu de son salon qui rappelle l’intérieur d’un magasin d’antiquités. Jeanne, ancienne danseuse, pose devant l’objectif dans sa cuisine bien rangée simplement vêtue d’une fourrure léopard qui laisse entrevoir des jambes interminables. Jane et John, quant à eux, sont au lit entrain de lire. Leur gros chien les sépare. ❥

Classe. Le titre Another country fait référence, selon Rip Hopkins, « à la volonté de ces Anglais qui, en tournant le dos à leur pays natal, se sont efforcés de créer en Dordogne leur terre idéale ». Il y est question d’identité perdue et retrouvée, de la difficulté de s’intégrer tout en s’aménageant la possibilité de se réinventer ailleurs. Et le photographe de rajouter : « L’entrepreneur devient artisan ; la coiffeuse, châtelaine ; le vendeur, nabab du foncier ; l’ingénieur, producteur de cinéma (…) Cela a moins de chances d’arriver en Grande-Bretagne où le système de classe dominant, fondé sur la naissance et l’éducation, borne souvent ce qui est faisable ou non ». /

Rip Hopkins, Another country Jusqu’au 21 août, vieille Église Saint-Vincent, Mérignac (33700). Renseignements 05 56 18 88 62


expositions |

58

Rythme

nombre couleur Texte ¬ Cécile Broqua & Cyril Vergès Photo ¬ Woodland Cabin in the South of Flanders, 2001-2002 © Kristien Daem

arc en rêve présente Pacing through architecture. Traversant l’architecture, exposition consacrée aux réalisations majeures du duo d’architectes flamands Paul Robbrecht et Hilde Daem, récents lauréats du concours pour les archives municipales de Bordeaux et concepteurs d’un chai pour le Château Le Pin à Pomerol. Depuis la création de leur agence en 1975, à Gand, Robbrecht & Daem se sont rendu célèbres en signant d’importantes commandes internationales et des projets prestigieux en Flandre. Le parti pris scénographique de l’exposition repose sur la notion de mouvement, de rythme de l’espace des bâtiments, et sur la diversité des contenus et de l’expérience. Le cinéaste bruxellois Maarten Vanden Abeele a filmé 6 de leurs projets clés en s’attachant à révéler la spatialité, la cadence et la structure d’un bâtiment en pleine action. On retrouve des grands projets urbains comme la place Rubens de Knokke ou le Concertgebouw de Bruges, l’extension de la Whitechapel Art Gallery à Londres. ❥

Cabane. Mais aussi un portrait de leur atelier situé dans un ancien entrepôt à bois et des constructions plus « silencieuses » et modestes : une cabane en Flandre méridionale ou la bibliothèque et résidence pour musiciens de Gaasbeek. Ces courts métrages, mis en dialogue dans l’espace d’exposition avec des documents d’archives, des esquisses, des plans et des photographies, donnent accès à leur fascination pour les systèmes de mesures et plus globalement à la complexité de leurs processus de conception. Ces « tableaux vivants » mettent en valeur la couleur, la dimension et la multiplicité des références aux thèmes classiques issus de l’architecture et de l’art contemporain émaillant par strates leurs compositions. /

Robbrecht & Daem, Pacing through architecture  Traversant l’architecture Jusqu’au dimanche 23 octobre. Renseignements www.arcenreve.com


expositions |

60

C’est pas du Mickey ! Texte ¬ Tiphaine Deraison Illustrations ¬ Freak City Design

Un marqueur en guise de médiator, Freak City Designs, gentleman mélomane, donne avec ses gangsters en perfecto et ses monstres fluos un bon coup de poing à l’iconographie punk. Décryptage d’un potentiel incontournable du dessin rock bordelais, au style bien trempé, à admirer à Total Heaven tout l’été. Record Collectors Are Pretentious Assholes, que se cache-t-il derrière ce nom ? Rien de bien profond, c’était juste un titre choisi pour marquer le coup. Une référence ironique du fait d’exposer avec un titre pareil chez notre disquaire local préféré ! C’est aussi un clin d’œil au titre d’un album de Poison Idea, ce groupe est génial et c’est pour moi un moyen de rappeler aussi mon ancien statut de collectionneur de disques punk rock. C’est aussi génial

de pouvoir présenter mon travail dans une ville que j’adore et un lieu que je fréquente depuis l’âge de 13 ans et qui a largement contribué à me construire humainement et artistiquement. C’est un symbole fort pour moi car pour moi c’est aussi l’accueil et l’ambiance du magasin qui m’ont poussé à m’investir dans la musique ! Il s’y trouve un esprit très familial. Y jouer avec mon groupe, y exposer mes affiches est une étape cruciale pour moi. >


expositions |

62

Vous êtes bordelais mais c’est votre première exposition en ville, pourtant ce ne sont vos premiers pas dans l’illustration... Effectivement, j’attendais d’avoir assez de matière que j’estimais « exposable » et mes premiers travaux - affiches, flyers réalisés pour des concerts à Bordeaux et ailleurs - ou mon fanzine CrucialxAction manquaient de maturité et de maîtrise technique. Avec le temps, j’ai affirmé mon style dans une direction plus personnelle et je me suis décidé à afficher mon travail sans honte ! Votre style mélange passion du rock et de la BD et l’exposition démarre avec le concert de votre propre groupe lors du vernissage. L’un inspire l’autre? Absolument, c’est pour moi indissociable et je ne suis pas le seul à faire cette démarche. On gravite globalement tous autour de la même scène musicale et je crois que ces deux disciplines s’inspirent mutuellement, donnent constam-

ment de la matière à explorer. En outre, il y a une sorte de tradition graphique « rock » à Bordeaux dont je ressens l’influence depuis longtemps. Je n’y pense pas forcément, mais je projette un univers rock au quotidien, en traduisant son énergie et son agressivité dans ce que je produis. Aucun travestissement, je dessine honnêtement en essayant de retranscrire les émotions que font ressentir la musique punk rock. Votre univers BD est teinté de comics modernes et d’un trait parfois classique. Quelles sont vos influences? Il y a tellement de choses et d’artistes dont le boulot me fascine qu’il est vraiment dur de tout synthétiser sans pour autant ne rien laisser transparaître de mes influences. L’art du flyer punk rock, la BD rock des années 1980, les graphismes des scènes skate et surf, les Crados, tous ces trucs ont déjà un réel dénominateur commun, qu’on retrouve immanquablement


chez moi, mais aux finalités différentes. Ajoutez-y une passion pour l’urbanisme et le design... C’est clair que cela ne m’aide pas à canaliser mon style ! Pensez-vous que l’iconographie rock ait encore sa place dans la culture contemporaine ? Oui, bien sûr qu’elle a sa place, comme elle a l’a eu à rythme régulier et sous diverses formes et considérations depuis les années 1950. Les modes agissent par cycle et le rock a déjà subi plusieurs revivals. Donc, même si son iconographie n’est pas toujours la tendance du moment, passant de hype à ringard en une poignée de secondes. Le punk rock, le grunge ou le garage ont remis ❥

tout ça au goût du jour et c’est à chaque fois une redécouverte des classiques musicaux, graphiques et vestimentaires. Si l’on examine les collections de fringues H&M™ depuis quelques années, c’est un véritable pillage en règle de l’iconographie rock  ! Le problème et c’est assez global, c’est qu’on reste dans le superficiel, l’aspect purement visuel. On ne retrouve pas l’essence même du message rock : la substance sauvage qui nous fait vibrer. Mais ce phénomène concerne avant tout le grand public, pour les activistes qui le vivent, l’iconographie rock perdure et perdurera, mais dans le cercle restreint de ceux qui savent en apprécier le sens et l’esthétique. /

FREAK CITY DESIGNS, RECORD COLLECTORS ARE PRETENTIOUS ASSHOLES Du vendredi 15 juillet au lundi 29 août, vernissage et showcase gratuit avec Stasi S.S. & The Radioactive, mardi 19 Juillet, 18h. Renseignements 05 56 31 31 03


expositions |

64

agenda Le Nuage

Pierre Labat Ruru Kita

BORDEAUX VUE DU CIEL

AFRIQUE INÉDITE

Dans le parc de l’Hermitage à Lormont, l’installation artistique baptisée Le Nuage – eu égard à sa forme - a pris place aux abords d’une étendue d’eau. Cet abri temporaire, ludique et poétique, imaginé et conçu par les associations bordelaises Bruit du frigo et Zébra3/Buy-Self, offre un couchage pour 7 personnes dans un confort minimal – pas d’eau, pas d’électricité, pas de sanitaires. Ce refuge artistique périurbain, qui se donne à voir avec ses courbes et ses arrondis généreux, peutêtre réservé gratuitement pour une nuit entre le 20 juin et le 31 octobre.

200 œuvres issues de grandes collections privées et publiques européennes, la plupart inédites, sont rassemblées au Musée d’Aquitaine. Ces objets, dont le plus ancien date du XIe siècle (statue Soninké du Mali) et les plus récents du milieu du XXe siècle, lèvent le voile sur des pratiques cérémonielles traditionnelles, telles les initiations (masques d’esprits de la nature, dont certains sont montrés avec leurs costumes rituels), ou encore la magie ou la divination (fétiches de défense ou d’attaque, aux corps chargés de clous et de «médecines»).

❥ Réservations

05 56 74 29 17

FACTEURS DE CROISSANCE Le projet Ruru Kita devait prendre forme au sein de l’Institut franco-japonais, à Fukuoka, sur l’île de Kyushu. Contraint à un retour en catastrophe en Europe, Pierre Labat a choisi de mener à bien son projet et de le dédier au Japon et à ses habitants. Il a mis au point pour l’espace de la galerie ACDC une installation singulière, en accord avec la culture dans laquelle elle devait s’insérer. Sans s’écarter de sa démarche initiale - la question de l’adaptation de l’objet à l’espace d’exposition -, il a choisi de faire intervenir une variable, à caractère évolutif. ❥ Pierre Labat, Ruru Kita, Jusqu’au samedi 6 août. www.galerieacdc.com

❥ Arts d’Afrique. Voir l’invisible Jusqu’au dimanche 21 août. www.bordeaux.fr

ALIEN RELOADED Anne-Laure Boyer développe pendant tout l’été une expérience spatiale mystérieuse dans les locaux de l’artothèque de Pessac. « Depuis plusieurs mois, il se produit un phénomène étrange. Quelque chose transpire à travers le mur. Je sais que cet endroit existe depuis toujours. C’est mon monde noir, il m’appelle, parce que je suis prête à y aller. Et vous n’aurez pas peur d’y aller avec moi parce que je vous tiendrais la main solidement. Je vous emmènerais au centre d’un tableau vivant, un lieu transfiguré. »  ❥ Anne-Laure Boyer, Le monde englouti Tous les jeudis, vendredis et samedis de 14h à 18h, jusqu’au samedi 27 août. www.lesartsaumur.com


Art et Paysage

Dystopia

LES CAVALIERS DE L’APOCALYPSE Dystopia a été inventée à partir d’un scénario proposé par l’écrivain de science-fiction et théoricien américain Mark von Schlegell. La dystopie, ou utopie à l’envers, est appréhendée ici non pas comme une fin mais comme un commencement. Hantées par les failles et le désordre, les œuvres se perçoivent aussi bien comme des visions apocalyptiques que des spéculations abstraites adressées au présent. Elles favorisent, selon le souhait de von Schlegell, une lecture de l’exposition comme œuvre de fiction.

❥ Dystopia, Jusqu’au dimanche 28 août. www.capc-bordeaux.fr

ARTISTES EN HERBE 7 jeunes plasticiens, designers et architectes ont été invités dans le cadre de la cinquième édition de la manifestation Art et Paysage à réaliser sept projets temporaires in situ sur trois sites de la commune d’Artigues-près-Bordeaux, les abords de la Médiathèque et les parcs du Château Bétailhe et de l’église et de la mairie. Parmi les réalisations, citons celle de Julia Garret qui a installé cinq toupies phosphorescentes suspendues par des fils aux branches d’un arbre. «  Un ensemble gracieux qui réinvente cinq corps immaculés dans le souvenir de chorégraphies et de costumes de Philippe Decouflé. »

❥ Art et Paysage, Jusqu’au dimanche 11 septembre. www.artigues-pres-bordeaux.com


cinéma |

66

Not another

teen movie texte ¬ Marc Bertin photos ¬ Carlotta Films

À la faveur du succès du récent Essential Killing, Jerzy Skolimowski se voit honoré par la reprise en copies neuves de son sublime, mais trop rare, joyau circa 1970 Deep End. Le cinéaste polonais, contemporain de Roman Polanski, y livre une vision tragique, juste et intemporelle des émois adolescents. Bien avant que l’industrie du divertissement ne fasse, avec un effrayant cynisme, son miel sur le dos des teenagers, la figure adolescente était pourtant envisagée avec délicatesse, comme pour mieux tenter de circonscrire sa complexité, son incandescence. Cette espèce de labyrinthe émotionnel dont personne ne sort jamais indemne. Tourné à la fin des années 1960, dans la grisaille et le frimas de l’East End londonien, Deep End suit les destinées sentimentales du timide Mike, 15 ans, récemment embauché dans un lugubre établissement de bains publics, qui tombe rapidement sous le charme de Susan, incandescente collègue plus âgée, maîtresse soumise d’un professeur d’éducation physique assez pleutre. ❥

Soho. En dépit d’un parfum pop, d’une photographie sublime et d’une bande son parfaite (Cat Stevens, Can), Deep End se pose à l’exact opposé de Blow Up, vision fantasmatique du Swinging London. Certes, Jane Asher était à l’époque la compagne de Paul McCartney, mais son glamour vibre à l’unisson des nuits interlopes de Soho. L’innocent Mike, lui, apprend vite comment gagner les faveurs des clientes (l’apparition géniale de la légende fifties Diana Dors) sous l’œil narquois des autres employés. L’amour et le désir se fracassant sur l’indifférence et la frustration, l’obsession devient forcément mortifère. Les élans du cœur sont parfois aussi désespérés que vouloir retrouver un diamant dans la neige. /

DEEP END Un film de Jerzy Skolimowski, avec Jane Asher, John Moulder-Brown, Karl Michael Vogler En salles le 13 juillet


chroniques |

68

dvd SOLO POUR UNE BLONDE

CARTE DE SONS DE TOKYO

Roy Rowland | Carlotta Films

Isabel Coixet | Bodega Films

Modèle absolu du pulp, version hard-boiled, cette adaptation nerveuse du septième roman de Mickey Spillane vaut également pour son interprète principal : l’écrivain en personne, endossant ici le trench coat et le feutre de Mike Hammer. Inconsolable depuis la disparition de sa secrétaire Velda, le pugnace privé, sauvé du caniveau et de l’alcool par le capitaine Pat Chambers, rival professionnel et amoureux, se trouve plongé dans une sinueuse intrigue à grand renfort d’espions soviétiques et d’un mystérieux tueur à gages. Mortelle course contre la montre, ponctuée de chausse-trappes, Solo pour une blonde n’a certes pas l’éclat mythique de En quatrième vitesse, toutefois cette pépite, en noir et blanc et CinémaScope, brille avec la même intensité que le regard de Shirley Eaton. > Marc Bertin

Présenté en compétition officielle à Cannes en 2009, le septième long métrage d’Isabel Coixet n’a pas rencontré la carrière de Ma vie sans moi, produit par El Deseo, société des frères Almodovar. Projet singulier, dépourvu de vedettes américaines, Carte de sons de Tokyo est une incursion, placée sous l’influence évidente de Wong Kar-Waï, suivant l’improbable rencontre entre un marchand de vins espagnol et une tueuse à gages, engagée pour l’éliminer après le suicide de sa promise. La force du film, qui joue trop souvent avec les clichés, réside dans le traitement de sa bande son puisque le récit défile grâce à la singulière figure d’un ingénieur du son, confident mutique de l’étrange exécutrice. Une errance amoureuse, empruntant parfois au thriller, dans la nuit japonaise. > Marc Bertin

PANIC SUR FLORIDA BEACH Joe Dante | Carlotta Films Wonderboy couvé par Steven Spielberg, Joe Dante se livra comme rarement avec cet hommage tout à la fois nostalgique et cinéphilique aux riches heures de la série B qui firent son éducation d’adolescent. Jouant avec intelligence de la crise des missiles de Cuba, en octobre 1962, Panic sur Florida Beach restitue, sous les cieux idylliques de Key West, la magie des « matinees », séances cultes pour jeune public dévoreur de monstres et autres créatures atomiques. Œuvre hautement personnelle, portée par un John Goodman entre Ed Wood, Orson Welles et William Castle, cette merveille signe également le chant du cygne à une certaine idée du film de genre, ses artisans, sa poésie impure mais sincère. Éloge d’une époque, désormais révolue, où les vrais magiciens habitaient le cinéma. > Marc Bertin


chroniques |

70

L’art face à la censure Thomas Schlesser | Beaux-arts Éd. A la fois très dense et particulièrement bien écrit, ce premier livre des éditions Beaux-arts se boulotte avec la même avidité qu’un roman policier. En historien de l’art scrupuleux et documenté, Thomas Schlesser déroule méthodiquement, de la Renaissance à nos jours, les formes multiples de censure imposées aux arts. Car il est ici question de peinture, majoritairement, mais aussi de caricature, de photographie ou de cinéma - chaque médium cristallisant les enjeux d’une époque. Tenant à distance tout manichéisme, le spécialiste de Courbet prend soin d’attirer notre attention sur ses formes les plus inattendues (l’auto-censure, par exemple) et déguisées. Et de montrer que chaque période de l’histoire est traversée de mouvements contradictoires. Il s’intéresse ainsi aux pressions qui émanent du milieu même de l’art (confrères, commanditaires ou critiques), à celles, plus évidentes, qui lui sont extérieures (pouvoir économique, politique, religieux, spectateurs), comme aux résistances et contournements. Pendant plus de deux cents pages, Schlesser distille anecdotes et analyses à grands renforts de doubles pages illustrées, de références et de pointes d’esprit érudites. Aucune envie de le censurer. > Judith Oliver

Morrissey - You Know I Couldn’t Last Len Brown | Éd. Camion Blanc Ces dernières années, deux biographies parfaites mais très différentes avaient retenu notre attention : celle, naturaliste et totale, d’Elvis Presley par Peter Guralnick. Et la seconde, chorale et sans faux-semblants, de Miossec par Vincent Brunner. Len Brown trace une troisième voie, très subjective, pour se pencher sur le cas Morrissey. Appuyé sur maints entretiens et souvenirs personnels de l’auteur, You Know... livre un récit à la première personne où l’admiration pour l’icône indie, jamais reniée, s’accompagne de recherches sérieuses, confrontant les faits et les perceptions. Si les fans n’apprendront pas grand’chose de neuf (Simon Goddard a tout dit), restent la vision de Brown et, surtout, la faconde de Morrissey. > Thibaut Allemand


Livres La Grande Maison

MARY ANN EN AUTOMNE

Nicole Krauss | Éd. de l’Olivier

Armistead Maupin | Éd. de l’Olivier

La Grande Maison est un livre douloureux. Sur la filiation, la transmission et l’anéantissement. Chacun des narrateurs principaux est confronté, à sa manière, à la perte et à l’introspection qu’elle induit viscéralement. Leurs voix se succèdent. Et, peu à peu, elles dévoilent les peurs paralysantes et les intrications inattendues qui gouvernent l’existence. Certaines sont alors plus prenantes que d’autres. Mais toutes ont tendance à se déverser en un soliloque fastidieux. C’est que le style de Nicole Krauss est parfois inutilement bavard, au point de friser la pose. Il n’empêche, l’auteure sème de-ci de-là quelques vérités fulgurantes sur nos motivations, des vérités qui font mouche. > Faustine Bigeast

Dans ce 8e volet des Chroniques de San Francisco, le temps a passé. Madame Madrigal, la sémillante logeuse du 28, Barbary Lane, frôle les 90 ans. Tandis que Mary Ann, en proie aux coups durs de la vie, quitte New York pour se replier sur les terres de sa folle jeunesse et trouver du réconfort auprès de Mouse, son vieil ami. La nostalgie y est sensible mais, heureusement, elle n’a pas la pesanteur de celle qui lestait le précédent épisode. Car, Armistead Maupin revient à ce qui fait le sel de son écriture : un esprit goguenard, de la tendresse et du rocambolesque. À quand la suite ? > Faustine Bigeast

Rock & Politique, l’impossible cohabitation Julien Demets | Éd. Autour du Livre, coll. Les Cahiers du Rock Fin du baccalauréat, rendez les copies : Julien Demets nous livre une longue dissertation sur les liens paradoxaux entre rock et politique. Bon élève, il multiplie les références autour de son idée initiale : le rock peut effectivement avoir un impact politique, mais si c’est intentionnel, c’est contre-nature. Une musique fondamentalement frivole ne peut pas sérieusement militer pour des causes polémiques (et la scène disco-gay, c’est du poulet  ?). Reste alors le charity business. L’idée est intéressante, mais le développement est poussif et les rapprochements sont douteux. Julien Demets oublie confortablement certains mouvements (les riotgrrrls ont 3 lignes…) et traduit les paroles sans fournir la version originale. Allez, 11/20. > Olivia Volpi


chroniques |

72

Bd SPRITE, T.1

CARTON

Yugo Ishikawa | Kaze Seinen

Collectif | La Pastèque Comme disait le poète : « L’été sera chaud, l’été sera chaud, dans les t-shirts, dans les maillots ». Nos amis québécois de la Pastèque l’ont bien compris et font monter un peu plus la température avec cette anthologie de récits simulant l’effeuillage d’une revue coquine par différents personnages. Un gamin en visite chez ses grands-parents tombe ainsi sur un magazine pour adulte et voilà qu’on lit fébrilement l’histoire en même temps que lui, puis, vient le tour d’une vieille prof acariâtre et d’un agent de nettoyage... Autour de ce concept rigolo, les participants ont su trouver un angle original, mention spéciale pour Adam qui joue le voyeur dans les cabines de piscine et pour Girard qui fait une fixation sur le cri sharapovesque des tenniswomen en plein effort, le vilain. > Nicolas Trespallé

Encore une variation apocalyptique sur la destruction du Japon ? Certes, mais Sprite la joue malin en lorgnant vers les insurpassables référents Dragonhead et Gantz. Comme toujours, ce n’est pas tant la catastrophe en elle-même qui compte que dessiner un portrait de groupe des survivants. Ici, des mignonnettes quoique débrouillardes lycéennes se retrouvent coincées dans un immeuble en compagnie de personnages qui sont autant d’archétypes sociaux du Japon déphasé d’aujourd’hui. On y croise donc un otaku dernier degré qui a passé dix ans de sa vie devant son écran d’ordinateur... La cause du chaos – une « pluie noire » inexplicable et dangereuse qui a la propriété d’arrêter le temps – sert d’accroche à cet agréable survival, un peu crade mais prenant. Super pour la plage. > Nicolas Trespallé

BUCK DANNY, L’INTÉGRALE, T.3 Hubinon & Charlier | Dupuis Damn, c’est la crise pour Buck. Démobilisé, notre brillant commandant s’étiole. La mâchoire carrée officielle de l’U.S Air Force en est réduite à faire le tour des compagnies pour mendier un job. Ce n’est guère mieux pour son pote Tumbler négligé comme un beatnik et pour le rouquin Sonny, plongeur dans un resto italien. Nostalgique des « faces de citron » qu’ils dézinguaient pendant la guerre du Pacifique, le trio décide de repartir à l’aventure en acceptant un plan méchamment louche au fin fond du Moyen-Orient. Comme on ne se refait pas, ils profitent de leur virée au soleil pour démanteler un trafic de contrebandiers. Après ce passage à vide, nos amis réintégreront l’armée pour continuer à chasser la vermine coco. Ouf, le monde libre a eu chaud ! > Nicolas Trespallé


chroniques |

74

THE SEA AND CAKE

DEPECHE MODE

The Moonlight Butterfly | Thrill Jockey/Differ-Ant

Remixes 2: 81-11 | Mute/EMI

En presque deux décennies de carrière, le super groupe chicagoan aura maintenu une direction musicale unique en son genre, subtile synthèse de parcours indie-rock, de culture pop et d’influences a priori antinomiques (kraut et jazz notamment). Ce neuvième album déploie avec toujours autant d’élégance leur stupéfiant savoir faire, porté par l’inimitable timbre de Sam Prekop, que l’on pourrait écouter à l’envie du crépuscule à l’aube. Si l’impression première peut sembler « familière  », il se dégage néanmoins de ces six titres une espèce de sensation live fort chaleureuse (à mettre peut-être au compte de la concision du disque). Une fois encore, la magie opère avec grâce. Celle d’une formation qui ne s’est jamais reniée, bâtissant une œuvre ambitieuse, intelligente et somptueuse. > Marc Bertin

Depuis ses débuts, Depeche Mode a toujours été une savoureuse chair à remixes. Pouvait-il en être autrement ? Eux qui ont défini à jamais les canons electro pop durant les années 1980. Suite logique de la compilation Remixes 81-04, le présent recueil embrasse toute la discographie, de Speak & Spell à Sounds of The Universe. Outre la possibilité de retrouver les relectures d’époque, l’intérêt d’une telle somme est de proposer de véritables inédits. Ainsi Stargate n’hésite pas face au monumental Personal Jesus tandis qu’Eric Prydz s’attaque à l’hymne Never Let Me Down Again  ; deux tentatives relativement timides au regard de l’impressionnant travail de réinterprétation signé Karlsson & Winnberg (Miike Snow) sur Tora ! Tora ! Tora ! ou celui de Röyksopp sur Puppets. > Marc Bertin

YUKSEK Living on The Edge of Time | Savoir Faire/Sound of Barclay/Universal Après s’être enfin imposé dans le paysage électronique hexagonal, quelle suite Yuksek allait-il donner à Away From The Sea, album de tous les suffrages ? La déception risque d’être grande chez les puristes du dancefloor que l’on devine plus que perplexes face à un disque affichant clairement ses intentions pop. Cela dit, malgré la présence de la mafia rémoise (Alb, The Bewitched Hands) et associés (Kim), le jeune producteur s’est également entouré de Guillaume Brière (The Shoes) et de Paul Homen Cristo alias Play Paul et frère d’un Daft Punk. Aussi l’humeur (et l’honneur ?) est sauve : Living on The Edge of Time regorge de plus d’un tube potentiel, évoquant souvent une espèce de Tubeaway Army contemporain, mené de main de maître par un garçon talentueux et visionnaire. > Marc Bertin


Disques IDAHO

SCOTT MATTHEW

You Were A Dick | Talitres/Differ-Ant

Gallantry’s Favorite Son | Glitterhouse Records/Differ-Ant

Au titre convoité (quoique) de «  America’s best-kept secret  », le cas Idaho force le respect tant le « succès » semble fuir cette incarnation idoine du slowcore. Si Mark Eitzel ou Mark Kozelek ont connu leur heure de gloire, Jeff Martin semble à jamais condamné à évoluer dans la catégorie des perdants magnifiques. Une injustice – en dépit de la dévotion amoureuse d’un noyau dur de fans – au regard d’une des plus belles discographies du genre. Reclus volontaire dans le mythique Laurel Canyon, l’homme donne enfin des nouvelles, six ans après The Lone Gunman, avec ce huitième opus imperméable à la versatilité des modes. Beau geste d’un artiste pur et insaisissable, You Were A Dick n’a pas d’âge, mais guidera pour toujours quiconque prendra le soin de s’en imprégner. > Marc Bertin

Gentleman délicieusement old fashioned, égaré dans un monde ne prêtant plus guère la moindre attention aux esprits singuliers, l’Australien Scott Matthew ne cesse de s’affirmer comme l’un des plus inestimables trésors qui soit. Homme de paroles (doué d’un songwriting hors pair) et de principes, l’ancien complice de Spencer Cobrin au sein de Elva Snow, se surpasse avec ce troisième effort, certainement le meilleur de sa jeune carrière. Avec ses chansons faussement folk flirtant avec la tradition cabaret (l’exquis Devil’s Only Child), Gallantry’s Favorite Son mériterait largement un succès digne – au hasard – de I Am a Bird Now. Matthew signant même un hit inouï, The Wonder of Falling in Love, rencontre fantasmatique entre David Bowie et Carole King. Tout simplement magnifique. > Marc Bertin

BRAND NEW WAYO Funk, Fast Times and Nigerian Boogie Badness 1979 - 1983 | Comb & Razor Sound/Differ-Ant Nouveau venu dans le paysage des crate diggers, orientés rare groove, Comb & Razor se lance dans l’exploration de la musique populaire du Nigeria, précisément sur la période post-disco. Une époque de prospérité économique sans précédent, grâce à la manne pétrolière, signant également le retour de la démocratie après 23 ans de dictature militaire. Et l’industrie musicale, elle aussi, de profiter de l’essor, investissant en masse dans des studios modernes, histoire de satisfaire l’inextinguible appétit du public pour ce boogie né sur les cendres de l’afrobeat, fusionnant aussi bien le jazz funk que la pop synthétique. Soit un recueil de 15 titres d’un mouvement unique par sa créativité, la qualité hallucinante de ses artistes et la fraîcheur inouïe à l’œuvre. > Marc Bertin


76

high tech |

Univers Technologique sélection ¬ Benjamin Cordazzo

1UP ? Autant vous l’avouer cher lecteur, nous en savons si peu au sujet de la Wii U que nous ne résistons pas à l’envie de vous en faire part. Il s’agira d’une super Wii HD 50% plus puissante que les PS3 ou Xbox 360 actuelles, équipée de sa d’ores et déjà célèbre super Wiimote à écran tactile dite Controller, dotée d’une caméra frontale et d’un stylet. C’est avec cette tablette qui n’en est pas une puisque c’est une manette, que Nintendo compte agrémenter le gameplay maison et nous ravir de nouvelles fonctionnalités comme, par exemple, continuer la partie en cours sur le super joystick quand le téléviseur se voit réquisitionné. Sortie prévue avant Noël 2012.

Télex

OSX Lion laisserait apparaître l’abandon du terme AirPort au profit du terme Wi-Fi. /// Microsoft et Samsung auraient convoité Nokia. On parle de 19 milliards de dollars mais Nokia proclame qu’il n’est pas à vendre. /// Sega c’est plus fort que toi, mais bien moins que les hackers, très en forme cette année, qui, après le site de Sony, s’en sont pris à Sonic. /// Tumblr passe devant Wordpress avec plus de 20 millions de blogs !


Bang Bang ! My wallet shut me down Les nouveaux écouteurs de Bang & Olufsen, équipés dorénavant d’une télécommande compatible avec l’incontournable iPhone. Autrement plus classe et une touche plus snob que les Monster Beats de Dr Dre. 200€, www.bang-olufsen.fr

i tape sur des bambous Ça aurait pu être un concombre, mais c’est du bambou. 100% eco-friendly. 25 à 30 $, ibamboospeaker.com www.kickstarter.com

Charentaises Cuir italien et laine allemande assemblés par une maison a double nationalité anglaise et autrichienne. iMac Slipper 29€, shop.hardgraft.com

Télex

Ceci expliquerait peut-être cela, 50% des iPhones n’ont jamais été synchronisés. /// Vivendi s’offre SFR pour 7,95 milliards d’euros. /// Le Keynote d’Apple du mois de juin signe l’abandon de l’appellation Mac pour son système d’exploitation. On ne dira plus “Mac” OSX. /// Sordide, un adolescent chinois de 17 ans a vendu un rein 2 000 euros pour s’offrir l’iPad 2 de ses rêves.


agenda |

78

concerts VEN 1/07 11e Free Music Festival [Mégamix] Gotan Project, Yaël Naïm, Lee Scratch Perry, Max Romeo & The Congos, Chinese Man, Dagoba, La Caravane Passe, Atari Teenage Riot, We Are Terrorists, Hello Bye Bye. 18:00 - Lac de Montendre, Montendre - 24-27€. Tél 05 46 49 46 45 www.freemusicfestival.com Les 24 Heures du Swing [Jazz] Julien Brunetaud Quartet & Drew Davies, Big Band des classes jazz du collège Éléonore de Provence, Classes jazz de Marciac. 18:00 - Village swing, Monségur - 5-10€. www.swing-monsegur. com/ 4e Festival Plein f’Art [Pop, rock] Licoeur Cie, The Space Cowboys, Cie Cirq’ulation locale, Cie L’arbre à Vache, Crâne Angels, Xavier Rêche. 18:30 - Parc du Vivier, TaillanMédoc - Entrée libre. Tél 05 56 35 50 60 www.taillan-medoc.fr Estivales de musique en Médoc [Récital] Piano : Yulianna Avdeeva, lauréate du concours Chopin (octobre 2010). Œuvres de Chopin et Liszt. 20:00 - Château Lafite Rothschild, Pauillac - 16-32€. Tél 06 69 32 48 19 www. estivales-musique-medoc.com Sans Additif : « Comme ça nous chante » [Chanson] 20:00 - Parc de Cazalet, Pessac - Entrée libre. Tél 05 57 02 20 20 www.scenesdete.fr

Festival Duende Cubano : « Tarde a Santa Clara » Son cubano. Raul Paz, Novel Voz, Habana Abierta. 20:30 - El Café Cantante, Barsac - Entrée libre. www.duendecubano.eu Tradethik [Musique du monde] Huma La Craba, Faburden, Ginginha Gratis. 20:30 - Salle communale, Saint Quentin de Baron - 7-10€. Tél 06 63 94 14 60 www.tradethik.fr Les 24 Heures du Swing [Jazz] Lisa Ekdahl, Peyodelo. 21:00 - Halle de Monségur, Monségur - 20-34€. www.swing-monsegur.com 4e Festival d’Art Vocal Unikalo [Lyrique] Les Nymphéales. 21:00 - Église, Lanton - Entrée libre. www.scenesdete.fr Festival de musique baroque [Récital] Groupe Vocal Arpège, Les Caractères. Cantate BWV 150 et concertos de JS Bach. Direction Jacques Charpentier, avec Luanda Sequeira, soprano Dégustation en fin de concert de vins de Sauternes. 21:00 - Église, Barsac - 1220€. Tél 06 10 49 64 44 www. festesbaroques.com Tribal Poursuite & L’Éléphant Brass Machine [Jazz fusion] 21:00 - Le Café des Moines - 3€.

Mabreuch + Pussydelic [Electro jazz] 21:30 - Le Comptoir du Jazz 6€. Tél 05 56 49 15 55 www.leportdelalune.com Blind Test + 90’s Party [Mégamix] 22:00 - Le Saint-Ex - Entrée libre. www.le-saintex.com Hype Cats + Third Mirror [Folk] 22:00 - Le Pavillon Noir - Entrée libre.   Sam 2/07 Jalles House Rock #4 [Pop, rock] Jamaica, Curry & Coco, Kid Bombardos, DJ Moule Orchestra, Hello Bye Bye, Fatty & Shorty Ramones, Be Quiet, The 666 Revelation, Klimax. Tremplin rock : Cry Baby, La famille DB, Malice, The North Odd Preppies. 15:30 - Bords de Jalles, SaintMédard-en-Jalles - Entrée libre. Tél 05 56 17 11 90 www. jalleshouserock.fr Festival Duende Cubano : « El Guateque » [Son cubano] Danza del Alma, Janet & Quincoso, Niuver. 17:00 - Peña del Güije, Barsac - Entrée libre. www. duendecubano.eu

Bursthead + Bemskiant + Hair Color Anomaly [Metal] 21:00 - Les Runes - Entrée libre. Tél 05 56 92 04 79

Tradethik [Musique du monde] Les Tortues Véloces, Le Folk Gang. 17:00 - Place du 21 juin, Saint Quentin de Baron - Entrée libre. Tél 06 63 94 14 60 www. tradethik.fr

Train’s Tone [Reggae] 21:15 - Ancien manège à chevaux du Château, La Rivière - Entrée libre. Tél 05 57 24 98 28 www.scenesdete.fr

11e Free Music Festival [Mégamix] Wu Tang Clan, Goran Bregovic, The Dø, Alborosie, South Central, Tagada Jones, Hilight


agenda |

80

concerts Tribe, La Phaze, Scratch Bandits Crew. 18:00 - Lac de Montendre, Montendre - 24-27€. Tél 05 46 49 46 45 www.freemusicfestival.com 3e Celti’Teuillac [Musique du monde] Les Jeudis Celtes, Arran, Bagad et cercle ker vourdel, Jamie clarke’s perfect, AOCeltique, FFR Celtic Fiesta. 18:00 - Stade municipal, Teuillac - Entrée libre. www. scenesdete.fr Rock in Sentout [Rock] Maras Band + LKO + Invités. 18:00 - Domaine de Sentout, Lignan de Bordeaux - Entrée libre. Les 24 Heures du Swing [Jazz] Aurore Quartet, The Doc Scanlon Pan Atlantic Swingers, Smoky Joe Combo, Andy Rey y Su Cadencia. 18:30 - Village swing, Monségur - 15-20€. www.swing-monsegur.com Tiou [Chanson] 19:00 - Église, Cabara - Entrée libre. Tél 06 76 71 15 43 www.scenesdete.fr Festival Duende Cubano : « El Guateque » [Son cubano] Kelvis Ochoa,Habana Compas Dance, Guajira Band. 20:30 - El Café Cantante, Barsac - Entrée libre. www.duendecubano.eu Archive [Rock] 20:30 - Le Rocher de Palmer, Cenon - 22€. Tél 05 56 74 80 00 www.lerocherdepalmer.fr Tradethik [Musique du monde] La Forcelle, Trio Lam, Les Semelles. 20:30 - Salle communale, Saint Quentin de Baron - 7-10€. Tél

06 63 94 14 60 www.tradethik.fr Les 24 Heures du Swing [Jazz] Sydney Bechet Memories All Stars, Ornicar Big Band & Daniel Huck. 21:00 - Halle de Monségur, Monségur - 20-34€. www.swing-monsegur.com/ La fabuleuse histoire de Georges Brassens [Chanson] 21:00 - Le Café des Moines - 3€. Niominka-Bi [Reggae] 21:30 - Le Comptoir du Jazz 7€. Tél 05 56 49 15 55 www.leportdelalune.com Bouba For Ever [R’n’B, Hip hop] Sam’s + Black Kent + Lyta + Phil Cottelon + Stervos + Zarb + Shad Murray + Jo & Friends + Ghetto Brut Collabo + Mohamed Bangoura + Lisa Bandy. 21:30 - Le Complexe - Entrée libre. Tél 05 56 39 87 74 www.lecomplexe.fr   DIM 3/07 Jalles House Rock #4 [Pop, rock] Hype Cats, Sofian Mustang, Good Old Days, Moon, The Dyin’Twist. 11:00 - Bords de Jalles, SaintMédard-en-Jalles - Entrée libre. Tél 05 56 17 11 90 www.jalleshouserock.fr Les 24 Heures du Swing [Jazz] Joseph Ganter Trio, Slobodan Sokolovic Group, Jean Carpenter, The Dynamites feat. Charles Walker. 13:00 - Village swing, Monségur - 25-30€. www.swing-monsegur.com

Festival Duende Cubano : « Descarga Total » [Son cubano] Combat Noise, Carlton Rara, “Descarga de Rumba” Eduardo Cordova. 17:00 - Peña del Güije, Barsac Entrée libre. www.duendecubano.eu Tradethik [Musique du monde] Bal Forro du Forro Da Lua, Duo Besson-Rio. 17:00 - Place du 21 juin, Saint Quentin de Baron - Entrée libre. Tél 06 63 94 14 60 www.tradethik.fr 33e Saison musicale de l’Abbatiale de Guîtres [Récital] 17:00 - Abbatiale Notre-Dame, Guîtres - Entrée libre. Tél 05 57 51 10 82 www.abbatialedeguitres.com Festival Duende Cubano : « Descarga Total » [Son cubano] Isaac Delgado, Free Hole Negro, Hommage a la chanson française. 20:30 - El Café Cantante, Barsac - Entrée libre. www. duendecubano.eu Tradethik [Musique du monde] Tres, Guillaume Lopez Trio. 20:30 - Salle communale, Saint Quentin de Baron 7-10€. Tél 06 63 94 14 60 www.tradethik.fr Crocodiles + Love Handles [Indie rock] 21:00 - Le Saint-Ex - 7-9€. www.le-saintex.com Cementerio + Invités [Metal] 21:00 - Heretic Club - Entrée libre. Tél 05 56 87 19 08 www.hereticclub.com


agenda |

82

concerts MAR 5/07 Festival Relâche : Grazing in the grass [Sieste soul] 15:00 - Placette de Munich (Quinconces) - Entrée libre. Tél 05 56 52 31 69 www.allezlesfilles.com 29e Festival International d’orgue de Bordeaux [Récital] Soliste : Iain Simmcock. Œuvres de Bach, Schumann, Mendelssohn, Reger, Brahms, Wagner. 18:15 - Cathédrale Saint-André - Entrée libre. Tél 05 56 81 78 79 Estivales de musique en Médoc [Récital] 20:00 - Château de Malleret, Le Pian-Médoc - 16-32€. Tél 06 69 32 48 19 www.estivalesmusique-medoc.com 19e Festival des Hauts de Garonne [Musique du monde] Raynald Colom Special Evocation Quintet, L’Orchestre Poly-Rythmo. 20:30 - Domaine de Beauval, Bassens - Entrée libre. Tél 05 57 80 81 78 www. lerocherdepalmer.fr Festival de musique baroque [Récital] 20:30 - Château Carbonnieux, Léognan - 12-20€. Tél 06 10 49 64 44 www.festesbaroques. com Dusty Dandy + Flying Over [Garage rock] 21:00 - Le Saint-Ex - 5€. www.le-saintex.com Le Fou du roi + Les Boulenvrac [Hip hop, punkrock] 21:00 - El Chicho - 4€. www.elchicho.fr

11e Musique en Fronsadais [Récital] Juliana Laska, violoncelle. 21:00 - Église, Galgon - Entrée libre. Tél 05 57 84 86 86 www. musique-en-fronsadais.com   MER 6/07 Festival Relâche : Grazing in the grass [Sieste soul] + Dancing in the street – la maison en vadrouille. 15:00 - Quai Sainte-Croix Entrée libre. Tél 05 56 52 31 69 www.allezlesfilles.com Tout est à vous [Festif] Avec Autour d’un Vers + Cent Noms + Dr Psykopate + Hamon + Lko + Lowell Chanteur Hors Saison + Mes Petites Amoureuses + Tzitzimitl. 15:00 - Salle des fêtes, Saint Brice - Entrée libre. Estivales de musique en Médoc [Récital] 20:00 - Château Talbot, SaintJulien-Beychevelle - 16-32€. Tél 06 69 32 48 19 www.estivalesmusique-medoc.com 19e Festival des Hauts de Garonne [ Musique du monde] Interactivo, Blitz The Ambassador. 20:30 - Parc du Castel, Floirac - Entrée libre. Tél 05 57 80 87 43 www.lerocherdepalmer.fr John Holt + Asney [Reggae] 20:30 - Le Complexe - 20€. Tél 05 56 39 87 74 www. lecomplexe.fr Junior Tom’s + Dj Tee_Tonn [Reggae] 22:00 - L’Omega - Entrée libre.

JEU 7/07 Festival Relâche : Soirée D*I*S*C*O [Disco funk] DJ Eddy, DJ Françis, DJ Marakatoo. 18:00 - Place Saint-Michel Entrée libre. Tél 05 56 52 31 69 www.allezlesfilles.com Ssedd + Far Plain [Metal] 20:00 - Heretic Club - 7€. www.herecticclub.com 19e Festival des Hauts de Garonne [Musique du monde] Andreya Triana + Calle 13. 20:30 - Parc du Château Tranchère, Cenon - Entrée libre. Tél 05 56 86 38 43 www.lerocherdepalmer.fr Festival de musique baroque [Récital] 20:30 - Château Smith Haut Lafitte, Martillac - 12-20€. Tél 06 10 49 64 44 www.festesbaroques.com Franck Monnet [Chanson] 20:33 - Onyx - 12-15€. Tél 06 68 82 58 23 www.bordeauxchanson.org DD/MM/YYYY + Invités [Indie rock] 21:00 - Le Saint-Ex -. www. le-saintex.com Alain Sourigues [Chanson] 21:00 - Château Haut Chaigneau, Néac - Entrée libre. Tél 05 57 51 31 31 www. scenesdete.fr 11e Musique en Fronsadais [Récital] Trio Pilgrim. 21:00 - Église, Asques - Entrée libre. Tél 05 57 84 86 86 www. musique-en-fronsadais.com 6e Jazz & Wine [Jazz] 21:00 - Chateau Fonplegade, Saint-Émilion - 15€. Tél 05 56 51 93 28 www.jazzandwine.org


concerts Acousteel Gang : « Mélocotón Tour » [Musique du monde] 21:00 - Centre Bourg, Cubzenais - Entrée libre. Tél 05 57 58 98 87 www.scenesdete.fr

11e Musique en Fronsadais [Récital] 21:00 - Église, Lapouyade - Entrée libre. Tél 05 57 84 86 86 www.musique-enfronsadais.com

2e Escapades Musicales [Récital] 21:00 - Kiosque de la Ville d’Hiver, Arcachon - 12-20€. Tél 05 56 22 40 72 www. lesescapadesmusicales.com

Mark Rowe + JC & The Judas [Pop, rock] 21:00 - Cercle des Poètes Disparates - Entrée libre.  

Metal Night [Metal über alles, fuckin’ douchebag !] Ad Patres + Nephalokia + Thunderland + Natremia + Bemskiant. 21:00 - Heretic Club - 7€. Tél 05 56 87 19 08 www. hereticclub.com

Baï-Kal + Florent Delvigne [New wave, pop] 21:00 - El Chicho - 3€. www.elchicho.fr

VEN 8/07 6e Festival des Confluences [Rock] The Toxic Avenger, The Dodoz, The Inspector Cluzo, La Catcheur & La Pute, DJ Stanbul, La Cie Ambroise. 18:00 - Base nautique du Fagnard, Coutras - 14-18€. www.lesconfluences.fr 19e Festival des Hauts de Garonne [musique du monde] Les Tambours du Burundi, Socalled. 20:30 - Parc du Bois Fleuri, Lormont - Entrée libre. Tél 05 57 77 07 30 www.lerocherdepalmer.fr Alain Sourigues [Chanson] 21:00 - Plaine des Sports de Saige, Pessac - Entrée libre. Tél 05 57 93 67 12 www. scenesdete.fr Les Caps Negues [Musique du monde] 21:00 - Centre Bourg - place Vayssière, Martillac - Entrée libre. Tél 05 56 72 71 20 www. scenesdete.fr 33e Saison musicale de l’Abbatiale de Guîtres [Récital] 21:00 - Abbatiale Notre-Dame, Guîtres - Entrée libre. Tél 05 57 51 10 82 www.scenesdete.fr

Youngunz « While You Sleep We Burn » [Electro] French Fries + Manaré + Alan Gay + Bambounou + Chaos In The CBD + Piu Piu + Faakz + Exces. 23:00 - H36 - 8€.  

11e Musique en Fronsadais [Récital] 21:00 - Nouvelle Salle des Fêtes, La-Lande-de-Fronsac - Entrée libre. Tél 05 57 84 86 86 www.musique-enfronsadais.com

Sam 9/07

Festival de musique baroque [Récital] 21:00 - Cathédrale, Bazas - 1220€. Tél 06 10 49 64 44 www.festesbaroques.com

Didier Ballan Jazz Ensemble : « Notes de mon moulin » [Jazz] 16:30 - Moulin, Loubens Entrée libre. Tél 05 56 71 31 45 www.scenesdete.fr

Bubble Breizh [Pop, rock] 21:00 - Le Café des Moines - 2€.  

6e Festival des Confluences [Rock] High Tone, Pigeon John, Blake Worrell, Crane Angels, Smokey Joe & The Kid, Miss Papak, SLS. 18:00 - Base nautique du Fagnard, Coutras - 14-18€. www.lesconfluences.fr

DIM 10/07

Culture 2 Rue #II [Hip hop] Droogz Brigade + Zino Kain + Dj Fu. 20:00 - Heretic Club - 5€. Tél 05 56 87 19 08 www. hereticclub.com Alba Lua + Hélène Renaut + Queen of The Meadow [Indie folk] DJs : Calmon & Larcier. 21:00 – Le Saint-Ex - 4€. Tél 05 56 87 19 08 www.lesaintex.com

33e Saison musicale de l’Abbatiale de Guîtres [Récital] 17:00 - Abbatiale Notre-Dame, Guîtres - Entrée libre. Tél 05 57 51 10 82 www.scenesdete.fr Opus Lacombe : Trio Iris, délices de cordes [Récital] 18:00 - Château Beauregard, Pomerol - 2€. Tél 05 57 51 15 04 www.scenesdete.fr 2e Escapades Musicales [Récital] 19:00 - Hippodrome, La Teste-de-Buch - 12-20€. Tél 05 56 22 40 72 www. lesescapadesmusicales.com


agenda |

84

concerts LUN 11/07 Les Grands Crus Musicaux : Bertrand Chamayou [Récital] 20:30 - Château Pape Clément, Pessac - 21-28€. Tél 05 61 91 81 91 www.grandscrusmusicaux.com   MAR 12/07 Festival Relâche : Yacht + Mama Rosin + Infinite Livez + Agnès [Electro pop] 18:00 - Quai Sainte-Croix Entrée libre. Tél 05 56 52 31 69 www.allezlesfilles.com 29e Festival International d’orgue de Bordeaux [Récital] 18:15 - Cathédrale Saint-André - Entrée libre. Tél 05 56 81 78 79 Estivales de musique en Médoc [Récital] 20:00 - Château BranaireDucru, Saint-Julien-Beychevelle 16-32€. Tél 06 69 32 48 19 www. estivales-musique-medoc.com Les Grands Crus Musicaux : Samuel Coles & Andrew Brownell [Récital] 20:30 - Château Pape Clément, Pessac - 21-28€. Tél 05 61 91 81 91 www. grandscrusmusicaux.com Festival de musique baroque [Récital] 20:30 - Maison des vins de Graves, Podensac - 12-20€. Tél 06 10 49 64 44 www. festesbaroques.com The Durgas + Katy J [Indie folk] 21:00 - El Chicho - 4€. www. elchicho.fr 6e Jazz & Wine [Jazz] 21:00 - Château Lagrange, Saint-Julien-Beychevelle - 15€. Tél 05 56 51 93 28 www. jazzandwine.org

Opus Lacombe : Trio Iris, délices de cordes [Récital] 21:30 - Église, Grayan-etL’Hopital - Entrée libre. Tél 06 84 61 84 19 www.scenesdete.fr  

Train’s Tone : « Back on the rails » [Reaggae] 21:30 - Kiosque Elie Souleyreau, Lacanau - Entrée libre. Tél 05 56 03 23 96 www. scenesdete.fr

MER 13/07

Une curieuse soirée de Madame Macario : Secret Chief + Fat 32 [Outer limits] DJ Golo. 22:00 - Le Saint-Ex - 8€. www. le-saintex.com

2e Escapades Musicales [Récital] 11:00 - Les Terrasses de la Dune, Pyla-sur-Mer - 12-20€. Tél 05 56 22 40 72 www. lesescapadesmusicales.com Festival Relâche : Boxe & Soul – Ring ouvert [Groove] + Dancing in the street – la maison en vadrouille w/ DJ Françis & DJ Eddy. 18:00 - Place Victor Raulin (Bacalan) - Entrée libre. Tél 05 56 52 31 69 www.allezlesfilles.com Les Grands Crus Musicaux : Emmanuelle Bertrand & Pascal Amoyel [Récital] 20:30 - Agassac, Ludon-Médoc - 21-28€. Tél 05 61 91 81 91 www.grandscrusmusicaux.com Les Caps Negues [Musique du monde] 20:30 - Parc de la tour Gueyraud, Sainte-Eulalie Entrée libre. Tél 05 56 38 08 83 www.scenesdete.fr La Nuit 100% Zouk Kompa [Zouk Love] 20:30 - Le Complexe - 10€. Tél 05 56 39 87 74 www. lecomplexe.fr Steve Rawles + Guillaume (Draw Me A Butt) + Clem’ (Canisquare) + Virgin Hunters + Franck Fresck [Pop rock] 20:30 - Taratata - 5€. Tél 05 56 91 41 14 Guaka + Invités [Punk rock] 21:00 - El Chicho - 4€. www. elchicho.fr

Soy [Reggae] 22:00 - L’Omega - Entrée libre.   VEN 15/07 2e Escapades Musicales [Récital] 9:30 - Cabanes tchanquées., La Teste-de-Buch - Entrée libre. Tél 05 56 22 40 72 www. lesescapadesmusicales.com Festival Relâche : Sun Ska Fever [Reggae] La caravane du Reggae Sun Ska passe à Bordeaux avec Takana Zion et Kaya Natural. 18:00 - Quai de Queyries Entrée libre. Tél 05 56 52 31 69 www.allezlesfilles.com Festival de musique baroque [Récital] 20:30 - Église, Saucats - 1220€. Tél 06 10 49 64 44 www. festesbaroques.com 6 Feet Down + D.J Pessac [Rock] 20:30 - Hell Boqueron - Entrée libre. Tél 05 56 92 96 34 8e Voûtes et voix [Récital] 21:00 - Abbatiale SaintPierre, Vertheuil - Entrée libre. Tél 06 42 51 13 40 www. amisabbayevertheuil.org Catholic Spray [Indie pop] 22:00 - Le Saint-Ex - Entrée libre. www.le-saintex.com


concerts SAM 16/07 Didier Ballan Jazz Ensemble : « Notes de mon moulin » [Jazz] 18:00 - Moulin de Paroumat, Juillac - Entrée libre. Tél 09 63 27 96 90 www.scenesdete.fr Tiou [Chanson] 20:30 - Château des Jauberthes, Saint-Pardon-deConques - Entrée libre. Tél 05 56 63 07 18 www.scenesdete.fr Festival de musique baroque [Récital] 20:30 - Église, Beautiran Entrée libre. Tél 06 10 49 64 44 www.festesbaroques.com 2e Escapades Musicales [Récital] 21:00 - Église du Moulleau, Arcachon - 12-20€. Tél 05 56 22 40 72 www. lesescapadesmusicales.com Alain Sourigues [Chanson] 21:30 - Place du 8 Mai, Vendays-Montalivet - Entrée libre. Tél 05 56 73 32 02 www. scenesdete.fr   LUN 18/07 12e Rencontres Musicales Internationales des Graves [Récital] 20:00 - Château Smith Haut-Lafitte, Martillac - 30€. Tél 06 42 47 70 15 www. musiqueengraves.com   MAR 19/07 29e Festival International d’orgue de Bordeaux [Récital] 18:15 - Cathédrale Saint-André - Entrée libre. Rosetta + City of Ships + Appollonia [Hxc] 20:00 - Heretic Club. Tél 05 56 87 19 08 www.hereticclub.com

Les Grands Crus Musicaux : Roger Murano [Récital] 20:30 - Château Smith Haut Lafitte, Martillac - 21-28€. Tél 05 61 91 81 91 www. grandscrusmusicaux.com 12e Rencontres Musicales Internationales des Graves [Récital] 20:30 - Château Bouscaut, Cadaujac - 12-20€. Tél 06 42 47 70 15 www. musiqueengraves.com 21e Musitinéraires en Pays Foyen [Baroque] 21:00 - Temple, Sainte-Foy-laGrande - Entrée libre. Tél 05 57 46 03 00 www.festival. paysfoyen.com   MER 20/07 Festival Les Cordes au vent [Jazz] 12:00 - Port de plaisance, Audenge - Entrée libre. Tél 05 56 03 81 50 www.scenesdete.fr Festival Relâche : Boxe & Soul – Ring ouvert [Groove] + Dancing in the street – la maison en vadrouille. 18:00 - Quai des Sports Entrée libre. Tél 05 56 52 31 69 www.allezlesfilles.com Les Grands Crus Musicaux : Sarah Nemtanu & Romain Descharmes [Récital] 20:30 - Château Smith Haut Lafitte, Martillac - 21-28€. Tél 05 61 91 81 91 www. grandscrusmusicaux.com 12e Rencontres Musicales Internationales des Graves [Récital] 20:30 - Château Gravas, Barsac - 12-20€. Tél 06 42 47 70 15 www.musiqueengraves. com

Didier Ballan Jazz Ensemble : « Notes de mon moulin » [Jazz] 21:00 - Salle l’escure, Lacanau - Entrée libre. Tél 05 56 03 21 01 www.scenesdete.fr Festival Les Cordes au vent [Jazz] 21:00 - Église, Audenge - 12€. Tél 05 56 03 81 50 www. scenesdete.fr Tennnis + Invités [Pop] 22:00 - Le Saint-Ex - 5€. www.le-saintex.com   JEU 21/07 33e Saison musicale de l’Abbatiale de Guîtres [Récital] Colin Andrews, Orgue. 17:00 - Abbatiale Notre-Dame, Guîtres - Entrée libre. Tél 05 57 51 10 82 www.scenesdete.fr Festival Le Grand Souk [Rock] Ross Heselton + Closed Session + April Shower + LDLF + Master Voice + Marvin + Grim Hunter Organisateur : Ville de Ribérac. 19:30 - Place Charles de Gaulle, Ribérac - Entrée libre. www.legrandsouk.com Les Grands Crus Musicaux : Trio Wanderer [Jazz] 20:30 - Château d’Yquem, Sauternes & Barsac - 29-36€. Tél 05 61 91 81 91 www. grandscrusmusicaux.com 12e Rencontres Musicales Internationales des Graves [Récital] 20:30 - Salle La Forge, Portets - 12-20€. www. musiqueengraves.com 2e Escapades Musicales [Récital] 21:00 - Port de Larros, Gujan-Mestras - Entrée libre. Tél 05 56 22 40 72 www. lesescapadesmusicales.com


agenda |

86

concerts 6e Jazz & Wine [Jazz] 21:00 - Château Meyney, SaintEstèphe - 15€. Tél 05 56 51 93 28 www.jazzandwine.org Festival Les Cordes au vent [Récital] 21:00 - Église, Audenge - 8€. Tél 05 56 03 81 50 www. scenesdete.fr Train’s Tone : « Back on the rails » [Reggae] 21:30 - Place JF Pintat, Soulacsur-mer - Entrée libre. www.scenesdete.fr   VEN 22/07 Festival Le Grand Souk [Rock] Camelia Jordana + Katerine + Two Door Cinema Club + Does It Offend You, Yeah ? + Pendentif + Tahiti 80 + The Bewitched Hands + Daily Bread + Bunny Boy + Janski Beeeats. 18:00 - Parc des Beauvières, Ribérac - 28-32€. www.legrandsouk.com 12e Rencontres Musicales Internationales des Graves [Récital] 20:30 - Château Carbonnieux, Léognan - 12-20€. www. musiqueengraves.com 2e Escapades Musicales [Récital] 21:00 - Chapelle de Piraillan, Lège-Cap-Ferret - 12-20€. Tél 05 56 22 40 72 www. lesescapadesmusicales.com Train’s Tone : « Back on the rails » [Reggae] 21:00 - Théâtre de Verdure Parc Robillard, Saint-André-deCubzac - Entrée libre. Tél 05 57 45 10 16 www.scenesdete.fr Michel Macias & Pedram Khavarzamini [Musique du monde]

21:00 - Église Saint-Martin, Margueron - 6-8€. Tél 05 57 46 17 53 www.scenesdete.fr

18:00 - Parc des Beauvières, Ribérac - 28-32€. www.legrandsouk.com

8e Voûtes et voix [Récital] 21:00 - Abbatiale Saint-Pierre, Vertheuil - Entrée libre. Tél 06 42 51 13 40 www.amisabbayevertheuil.org

Acousteel Gang : « Mélocotón Tour » [Musique du monde] 19:00 - Centre Bourg, Jugazan - Entrée libre. Tél 05 57 84 72 60 www.scenesdete.fr

Festival Les Cordes au vent [Récital] Quatuor Domaine. Extraits d’oeuvres de Ligetti, Haydn, Escaïch et Albeniz.. 21:00 - Église, Audenge - 8€. Tél 05 56 03 81 50 www.scenesdete.fr

Les Grands Crus Musicaux : Nikolaï Lugansky [Récital] 20:30 - Château Lascombes, Margaux - 21-28€. Tél 05 61 91 81 91 www. grandscrusmusicaux.com

Strange Hands + JC Satan + Regal [Psyche] 22:00 - Le Saint-Ex - 6€. www.le-saintex.com   SAM 23/07 Festival Les Cordes au vent [Récital] 15:00 - Jardin public, Audenge - Entrée libre. Tél 05 56 03 81 50 www.scenesdete.fr Sans Additif : « Comme ça nous chante » [Chanson] 17:00 - Parc de l’hôtel de ville, Mérignac - Entrée libre. Tél 05 56 55 66 00 www.scenesdete.fr 21e Musitinéraires en Pays Foyen [Musique du monde] 17:30 - Terrasse François Mitterrand, Sainte-Foy-laGrande - Entrée libre. Tél 05 57 46 03 00 www.festival.paysfoyen.com Festival Le Grand Souk [Rock] Avec Syd Matters + Gaëtan Roussel + Stupeflip + The Bloody Beetroots + Crane Angels + Violens + The Amplifetes + Mondkopf + Xyvius + Hum Land + Vorse.

Didier Ballan Jazz Ensemble : « Notes de mon moulin » [Jazz] 20:30 - Centre Bourg, Cubzenais - Entrée libre. Tél 05 57 68 70 71 www.scenesdete.fr 2e Escapades Musicales [Récital] 21:00 - Golf International, Arcachon - 12-20€. Tél 05 56 22 40 72 www. lesescapadesmusicales.com Tiou [Chanson] 21:30 - Place de la Chapelle, Carcans - Entrée libre. Tél 05 56 03 90 28 www.scenesdete.fr   DIM 24/07 21e Musitinéraires en Pays Foyen [Musique du monde] Voir le 23/07. 12:30 - Terrasse François Mitterrand, Sainte-Foy-laGrande - Entrée libre. Tél 05 57 46 03 00 www.festival. paysfoyen.com 33e Saison musicale de l’Abbatiale de Guîtres [Récital] 17:00 - Abbatiale Notre-Dame, Guîtres - Entrée libre. Tél 05 57 51 10 82 www.scenesdete.fr


concerts LUN 25/07

MER 27/07

Les Grands Crus Musicaux : Cyprien Katsaris [Récital] 20:30 - Château Cheval Blanc, Saint-Émilion - 29-36€. Tél 05 61 91 81 91 www.grandscrusmusicaux.com

Festival Relâche : Radio Moscow + She Keeps Bees + Dirty Beaches + Charlie Plaine [Heavy blues] 18:00 - Skate Park - Entrée libre. Tél 05 56 52 61 39 www.allezlesfilles.com

12e Rencontres Musicales Internationales des Graves [Récital] 20:30 - Le Cube, Villenave d’Ornon - 12-20€. www.musiqueengraves.com   MAR 26/07 Festival Relâche : Boxe & Soul – Ring ouvert [Groove] 17:00 - Les Aubiers - Entrée libre. Tél 05 56 52 31 69 www.allezlesfilles.com 29e Festival International d’orgue de Bordeaux [Récital] Jean-Baptiste Dupont. Œuvres de Bach, Reger et Liszt. 18:15 - Cathédrale Saint-André - Entrée libre. 12e Rencontres Musicales Internationales des Graves [Récital] 20:30 - Château de Rochemorin, Martillac 12-20€. www.musiqueengraves.com 21e Musitinéraires en Pays Foyen [Musique du monde] Barber Shop Quartet. Quartet vocal humoristique. Répertoire des échoppes de barbiers à la Nouvelle Orléans au début du XXe siècle. 21:00 - Salle Clarisse Brian, Sainte-Foy-la-Grande - Entrée libre. Tél 05 57 46 03 00 www.festival.paysfoyen.com

12e Rencontres Musicales Internationales des Graves [Récital] 20:30 - Maison des Vins de Graves, Podensac - 12-20€. www.musiqueengraves.com Les Caps Negues [Musique du monde] 21:00 - Lacanau - Entrée libre. Tél 05 56 03 23 96 www.scenesdete.fr 6e Jazz & Wine [Jazz] 21:00 - Château Guiraud, Sauternes & Barsac - 15€. Tél 05 56 51 93 28 www.jazzandwine.org   JEU 28/07 24e Festival de Gensac [Récital] 18:30 - Vieille Halle, Gensac Entrée libre. Tél 05 57 47 43 69 www.scenesdete.fr 12e Rencontres Musicales Internationales des Graves [Récital] 20:30 - Château Latour– Martillac, Martillac - 12-20€. www.musiqueengraves.com   VEN 29/07 40e Jazz en liberté [Jazz, swing] De 16h à 17h dans le centre ville : Le Ptit Balu. 18h dans les rues du centre ville : Inaugurations déambulatoires. 20h30 au Casino Le Miami : The New Washboard Band.

20h30 Place de l’Etoile : The Brasshoppers. 21h à la Médiathèque : Swing Sofa. 21h15 au Jardin Louis David : Le Ptit Balu – Intermède concert. 22h au Jardin Louis David : Son of Dave. 22h30 sur l’Esplanade de la Jetée : The Brasshoppers. 23h sur l’Esplanade de la Jetée : Malted Milk. 16:00 - Centre ville, Andernosles-Bains - Entrée libre. Tél 05 56 82 02 95 www.andernoslesbains.fr 20e Nuits Atypiques [Musique du monde] Staff Benda Bilili (Rep. démocratique du Congo) Rengates Steel Orchestra (Trinidad-et-Tobago) Sivan Perwer (Kurdistan) silverio Pessoa & La Talvera (Brésil, Occitanie) Tropique du Cancer (Toulouse). Pass 2 jours (29 et 30 Juillet) : en pré vente 35 euros / sur place 40 euros. 19:00 - Parc des Vergers, Langon - 20-25€. Tél 05 56 63 68 00 www.nuitsatypiques.org 12e Rencontres Musicales Internationales des Graves [Récital] 20:30 - Château de France, Léognan - 12-20€. www.musiqueengraves.com Alain Sourigues [Chanson] 21:00 - Salle Bellevue Cap d’Aulan, Cambes - Entrée libre. Tél 05 56 21 85 76 www.scenesdete.fr Sans Additif : « Comme ça nous chante » [Chanson] 21:00 - Plein air, Soulac-surmer - Entrée libre. Tél 05 56 73 29 29 www.scenesdete.fr


agenda |

88

concerts 33e Saison musicale de l’Abbatiale de Guîtres [Récital] Chants sacrés gitans en Provence. 21:00 - Abbatiale Notre-Dame, Guîtres - Entrée libre. Tél 05 57 51 10 82 www.scenesdete.fr Acousteel Gang : « Mélocotón Tour » [Musique du monde] 21:00 - Parc de Camponac, Pessac - Entrée libre. Tél 05 57 93 63 63 www.scenesdete.fr 21e Musitinéraires en Pays Foyen [Musique du monde] Cie Imagine. L’ Épicerie Zavouvitch, commerce ambulant, théâtre musical. 21:00 - Chateau Rabouchet, Pineuilh - Entrée libre. Tél 05 57 46 03 00 www.festival.paysfoyen.com And All Guns... [Folk] 21:00 - Le Chat Gourmand 5€. Tél 05 56 48 24 48 www.lechatgourmand.net   SAM 30/07 40e Jazz en liberté [Jazz, swing] 11h dans le centre ville (marché) : The Brasshoppers. 16h à 17h dans le centre ville : Le Ptit Balu. 18h dans le centre ville : The Brasshoppers. 20h30 au Casino Le Miami : Anthony Stelmaszack. 20h30 dans les vestiges Gallo Romains : Le Ptit Balu. 21h au Jardin Louis David : Marion Corrales. 21h30 sur l’Esplanade de la jetée : Raphaël Gualazzi. 23h au Jardin Louis David : Nadeah. 23h sur l’Esplanade de la jetée : The Brasshoppers – Intermède concert. 23h30 sur l’Esplanade de la jetée : Nicole Willis & The Investigators.

11:00 - Centre ville, Andernosles-Bains - Entrée libre. Tél 05 56 82 02 95 www.andernoslesbains.fr 20e Nuits Atypiques [Musique du monde] Tiken jah Fakoly, african Revolution (Côte d’Ivoire) Moussu T e Lei Jovents (Occitanie) Pad Brapad (Paris) Tambour Quartet avec Carlo Rizzo, Ravi Prassad, Adel Shams el Din, Paul Mindy (Italie, Inde). Pass 2 jours (29 et 30 Juillet) : en pré vente 35 euros / sur place 40 euros. 18:00 - Parc des Vergers, Langon - 20-25€. Tél 05 56 63 68 00 www.nuitsatypiques.org Les Caps Negues [Musique du monde] 20:00 - Salle des fêtes, Pondaurat - Entrée libre. Tél 05 56 71 23 81 www.scenesdete.fr 12e Rencontres Musicales Internationales des Graves [Récital] « Soirées Russes II ». Trio Una Corda : Thierry Koehl, violon ; Matthieu Lejeune, violoncelle ; Emmanuelle Le Cann, piano ; Marie Chilemme, alto. Programme : Sergei Rachmaninov, Alexandre Tcherepnine, Alfred Schnittke, Dimitri Chostakovitch. Dégustation offerte par le château de France. 20:30 - Château de France, Léognan - 12-20€. www.musiqueengraves.com Train’s Tone : « Back on the rails » [Reggae] 21:00 - Place de la République, Sauveterre-de-Guyenne - Entrée libre. www.scenesdete.fr

Philippe Bayle Trio [Musique du monde] 21:00 - Salle polyvalente, Cars 5€. Tél 05 57 42 15 10 www.scenesdete.fr 24e Festival de Gensac [Récital] Programme : J.S. Bach, Fantasie en sol ; W.A. Mozart, Concerto pour violon en la majeur, KV 216 Soliste : Elena Graf ; Saint-Saëns, Romance pour violon et orchestre en do majeur, op. 48 Soliste : Elena Graf F. ; J. Haydn, Symphonie n° 55 en mi bémol « Le Maître d’école ». 21:00 - Église, Sainte-Croix-duMont - 18-20€. Tél 05 56 62 01 39 www.scenesdete.fr Alain Sourigues [Chanson] 21:30 - Le Phare, Lège-CapFerret - Entrée libre. Tél 05 56 03 94 49 www.scenesdete.fr Didier Ballan Jazz Ensemble : « Notes de mon moulin » [Jazz] 21:30 - Moulin du bourg, Carcans - Entrée libre. Tél 05 56 03 90 20 www.scenesdete.fr   DIM 31/07 40e Jazz en liberté [Jazz, swing] 11h au Jardin Louis David – Messe Gospel : Vocal Colors. 12h au Port Ostréicole : The Brasshoppers. 13h au Jardin Louis David (après la messe) : Le Ptit Balu. 16h à 17h dans le centre ville : Le Ptit Balu. 20h30 au Casino Le Miami : Julien Brunetaud Trio. 21h sur l’Esplanade de la Jetée : Imany. 22h au Jardin Louis David : Trio


concerts Sclavis Romano Texier. 22h30 sur l’Esplanade de la Jetée : The Brasshoppers. 11:00 - Centre ville, Andernosles-Bains - Entrée libre. Tél 05 56 82 02 95 www.andernoslesbains.fr

; J. Haydn, Symphonie n° 55 en mi bémol « Le Maître d’école ». 18:00 - Église, Gensac - 1820€. Tél 05 57 47 43 69 www.scenesdete.fr  

A Call At Nausicaa [Pop rock] 12:00 - Quai des sports - Entrée libre. Tél 05 47 33 82 85

MAR 2/08

Pik Nik Zik [Festif] A Call At Nausicaa. 12:00 - Quai des sports - Entrée libre. Tél 05 47 33 82 85 11e Rencontres lyriques de Cambes [Récital] Opéra Bastide. Extraits opéra de Carmen.. 16:30 - Salle Bellevue, Cambes - Entrée libre. Tél 05 56 21 85 76 www.cambes33.fr 33e Saison musicale de l’Abbatiale de Guîtres [Jazz, swing] Claveciniste et organiste réputé, Aurélien Delage est professeur au Conservatoire de Bordeaux. Son programme s’intitule: « Les organistes de la Chapelle de Louis XV ». 17:00 - Abbatiale Notre-Dame, Guîtres - Entrée libre. Tél 05 57 51 10 82 www.scenesdete.fr Alain Sourigues [Chanson] 17:30 - Cave Coopérative, Sauveterre-de-Guyenne - Entrée libre. Tél 06 35 16 82 13 www.scenesdete.fr 24e Festival de Gensac [Récital] Programme : J.S. Bach, Fantasie en sol ; W.A. Mozart, Concerto pour violon en la majeur, KV 216 Soliste : Elena Graf ; Saint-Saëns, Romance pour violon et orchestre en do majeur, op. 48 Soliste : Elena Graf F.

29e Festival International d’orgue de Bordeaux [Récital] Florence Rousseau. Œuvres de Guilmant, Stanford, Franck, Tournemire, Parry et Langlais. 18:15 - Cathédrale Saint-André - Entrée libre. Bearsuit + Invités [Indie rock] 21:00 - Le Saint-Ex - 6€. Tél 05 56 52 31 69 www.allezlesfilles.com 6e Jazz & Wine [Jazz] 21:00 - Citadelle de Bourg, Bourg-sur-Gironde - 15€. Tél 05 56 51 93 28 www.jazzandwine.org   MER 3/08 Roger Biwandu Trio feat. John Beasley + Nolwenn Leizour [Groove] 19:00 - Apollo Bar - Entrée libre.   JEU 4/08 Festival Relâche : Dancing in the Street « La Maison en Vadrouille » [Groove] DJ Françis vs. DJ Eddy. 18:00 - Place Saint-Michel Entrée libre. Tél 05 56 52 31 69 www.allezlesfilles.com Acousteel Gang : « Mélocotón Tour » [Musique du monde] 20:00 - Port de Larros, GujanMestras - Entrée libre. Tél 05 57 52 57 52 www.scenesdete.fr

VEN 5/08 14e Reggae Sun Ska [Reggae, dub, dancehall] Dub Inc.,The Heptones, LKJ, Etana, Raggasonic Sound System, Pow Pow Movement, Big Youth meets Mad Professor in dub featuring The Upsetters, Andrew Tosh, Admiral T, Dub In Vo, Wicked System, Prince Fatty feat. Hollie Cook, Channel One Sound System, Vainqueur du European Reggae Contest : Dub à La Pub. 17:00 - Pauillac, Pauillac - 2630€. www.reggaesunska.com Philippe Bayle Trio [Musique du monde] 20:30 - Airial de Marahans, Captieux - Entrée libre. Tél 05 56 65 60 31 www.scenesdete.fr Tiou [Chanson] 20:30 - Le jardin des cagouilles, Sainte-Eulalie Entrée libre. Tél 05 56 38 08 83 www.scenesdete.fr Michel Macias & Pedram Khavarzamini [Musique du monde] La Manifestation se déroulera dans les rues de St Macaire. Pour ceux qui le désirent, elle sera précédée d’un repas sur l’esplanade du Prieuré, près de l’Eglise. Prix du repas: 10 euros. 21:00 - Centre Bourg, SaintMacaire - Entrée libre. Tél 06 82 68 06 61 www.scenesdete.fr 33e Saison musicale de l’Abbatiale de Guîtres [Chœur basque] Otxote Lurra. 21:00 - Abbatiale Notre-Dame Entrée libre. Tél 05 57 51 10 82 www.scenesdete.fr


agenda |

90

concerts Didier Ballan Jazz Ensemble : « Notes de mon moulin » [Jazz] 21:00 - Moulin du grand puy, Lansac - Entrée libre. Tél 05 57 68 25 99 www.scenesdete.fr 8e Voûtes et voix [Récital] Voix et cordes magiques d’Ukraine. S’accompagnant à la bandoura aux 65 cordes magiques, les princesses aux blouses chatoyantes évoquent, de leurs voix haut perchées, le vent et l’eau, la plaine et les moissons, la piété et l’amour, la terre slave et le voyage. 21:00 - Abbatiale Saint-Pierre, Vertheuil - Entrée libre. Tél 06 42 51 13 40 www.amisabbayevertheuil.org 24e Festival de Gensac [Récital] Programme : F. Mendelssohn, Symphonie en bémol pour orchestre à cordes ; José Bragato, Graciela y Buenos Aires Soliste: Marcelo Montes ; P. I. Tchaïkovski, Sérénade, op. 48. Entrée libre dans la mesure des places disponibles. 21:00 - Église, Lapouyade Entrée libre. Tél 05 57 47 43 69 www.scenesdete.fr Bordeaux Rock au Cap-Ferret [Rock] Pendentif + -April Shower + DJ Bordeaux Rock. 21:30 - Le 44, Cap Ferret - 5€. Tél 05 57 35 27 34 www. bordeauxrock.com   SAM 6/08 24e Festival de Gensac [Récital] Récital. Orchestre de Chambre de la Gironde Musique de Elgar, Fauré, Dubois 11H30 - 15h – 17h St. Avit Marcelo Montes, violoncelle Musique de Bach, Cassado, Dutilleux 11h30 -15H

-17H- Coubeyrac Julien Laffaire, clarinette et Marianne Leclerc, harpe 11h30 – 15h -17h, St. Pey-de-Castets Carte blanche à Matthieu Ben Hassen Musique à claviers à percussion, autour des instruments de percussion. 10:00 - Église, Massugas - 2325€. Tél 05 57 47 43 69 www.scenesdete.fr 14e Reggae Sun Ska [Reggae, dub, dancehall] Reggae, dub, dancehall. Patrice, Toots & The Maytals, Dubtonic Kru, Danakil, Takana Zion, Katchafire, Broussaï, Mista Savona feat. Vida Sunshyne, Ishmel McAnuff,  Hall Uni Son Feat. Echo Minott, Perfect Feat. Guiding Star, Irie Ites feat. Trinity, Jahcoozi, Ladi6. 14:00 - Pauillac, Pauillac - 2630€. www.reggaesunska.com Didier Ballan Jazz Ensemble : « Notes de mon moulin » [Jazz] 17:00 - Parc de l’hôtel de ville, Mérignac - Entrée libre. Tél 05 56 18 88 62 www.scenesdete.fr Les Caps Negues [Musique du monde] 21:00 - Halle de la mairie, Bazas - Entrée libre. Tél 05 56 65 06 65 www.scenesdete.fr Bordeaux Rock au Cap-Ferret [Rock] GRS Club + The Sunmakers + DJ Bordeaux Rock. 21:30 - Le 44, Cap Ferret - 5€. Tél 05 57 35 27 34 www. bordeauxrock.com Tiou [Chanson] 21:30 - Place du 8 mai, Vendays-Montalivet - Entrée libre. Tél 06 77 14 028 www.scenesdete.fr

DIM 7/08 14e Reggae Sun Ska [Reggae, dub, dancehall] Ky-Mani Marley, Stephen Marley, Winston McAnuff & The Bazbaz Orchestra, Luciano & Irie Vibration Band, Harrison « PROFESSOR » Stafford, Richie Spice, Burro Banton,Romain Virgo, Gappy Ranks,  Sentinel Sound System, Art Melody, Joseph Cotton / Humble I / Dj Akademy. 14:00 - Pauillac, Pauillac - 2630€. www.reggaesunska.com 33e Saison musicale de l’Abbatiale de Guîtres Récital. Erwin Van Bogaert, orgue. 17:00 - Abbatiale Notre-Dame, Guîtres - Entrée libre. Tél 05 57 51 10 82 www.scenesdete.fr 24e Festival de Gensac Récital. Trio Kiwi : Violon baroque, Kate Goodbehere ; Violoncelle baroque, Julien Hainsworth ; Orgue/clavecin , Christopher Hainsworth. Musique de G. F. Händel, J. S. Bach, M. de Lalande. 18:00 - Église, Gensac - 1315€. Tél 05 57 47 43 69 www.scenesdete.fr   LUN 8/08 Sans Additif : « Comme ça nous chante » [Chanson] 21:00 - Place Marcel Prévost, Carcans Plage - Entrée libre. Tél 05 56 03 21 01 www.scenesdete.fr   MAR 9/08 29e Festival International d’orgue de Bordeaux [Récital] Isabelle Fontaine. Œuvres de De Grigny, Langlais, Bach, Fontaine, Franck et Guilmant. 18:15 - Cathédrale Saint-André - Entrée libre.


concerts 4e Semaine Lyrique de Barie [Opérette] Croquefer ou le dernier des Paladins : Opérette en un acte de Jacques Offenbach. Le Financier et le Savetier : Opérette en un acte de Jacques Offenbach. Les deux Choristes : Saynète de Frédéric Barbier. Le Baiser à la porte : Opérette de salon de Charles Lecocq.. 19:30 - Place de la mairie, Barie - 12€. Tél 05 56 61 44 17 www.operadebarie.com 24e Festival de Gensac [Récital] F. Mendelssohn, Symphonie en bémol pour orchestre à cordes ; José Bragato, Graciela y Buenos Aires Soliste: Marcelo Montes ; P. I. Tchaïkovski, Sérénade, op. 48. 20:00 - Église, Pujols-sur-Ciron - Entrée libre. Tél 05 57 47 43 69 www.scenesdete.fr 6e Jazz & Wine [Jazz] 21:00 - Château Latour Martillac, Martillac - 15€. Tél 05 56 51 93 28 www. jazzandwine.org Acousteel Gang : « Mélocotón Tour » [Musique du monde] 21:30 - Le Gurp, Grayan-etL’Hopital - Entrée libre. Tél 05 56 09 43 01 www.scenesdete. fr   MER 10/08 4e Semaine Lyrique de Barie [Opérette] Voir le 9/08. 19:30 - Place de la mairie, Barie - 12€. Tél 05 56 61 44 17 www.operadebarie.com   JEU 11/08 24 Festival de Gensac [Récital] F. Mendelssohn, Symphonie en bémol pour orchestre à cordes e

; José Bragato, Graciela y Buenos Aires, Soliste : Marcelo Montes ; P. I. Tchaïkovski, Sérénade, op. 48. 21:00 - Église, Saint-Vincentde-Pertignas - Entrée libre. Tél 05 57 84 13 88 www. scenesdete.fr   VEN 12/08 4e Semaine Lyrique de Barie [Opérette] Voir le 9/08. 19:30 - Place de la mairie, Barie - 12€. Tél 05 56 61 44 17 www.operadebarie.com Didier Ballan Jazz Ensemble : « Notes de mon moulin » [Jazz] 20:30 - Jardins de la MTV, Pauillac - Entrée libre. Tél 05 56 59 03 08 www.scenesdete. fr 33e Saison musicale de l’Abbatiale de Guîtres [Récital] Rare à Guîtres, Thérèse Diette et Françoise Masset, deux artistes complètes et de renommée internationale, pianiste et soprane dans un récital de Lieders et Mélodies françaises de Franz Listz et autres. 21:00 - Abbatiale Notre-Dame, Guîtres - Entrée libre. Tél 05 57 51 10 82 www.scenesdete.fr 8e Voûtes et voix [Récital] Un soir à l’opéra, ses intrigues, ses drames, ses amours malheureuses.Les solistes d’Opéra Bastide vous entraînent dans le tourbillon des sentiments avec Carmen, la fresque historique avec Aïda, les subtilités amoureuses avec le Barbier.... 21:00 - Abbatiale SaintPierre, Vertheuil - Entrée libre. Tél 06 42 51 13 40 www. amisabbayevertheuil.org

SAM 13/08 4e Semaine Lyrique de Barie [Opérette] Voir le 9/08. 19:30 - Place de la mairie, Barie - 12€. Tél 05 56 61 44 17 www.operadebarie.com Algernon Cadwallader + 1994! + Guest [Récital] 20:30 - Les lectures aléatoires - 5€.   DIM 14/08 4e Semaine Lyrique de Barie [Opérette] Opérette. Voir le 9/08. 19:30 - Place de la mairie, Barie - 12€. Tél 05 56 61 44 17 www.operadebarie.com Acousteel Gang : « Mélocotón Tour » [Musique du monde] 21:30 - Rue de la Plage, Soulacsur-mer - Entrée libre. Tél 05 56 09 86 61 www.scenesdete.fr   MAR 16/08 29e Festival International d’orgue de Bordeaux Récital. Aart de Kort. Œuvres de Monnikendam, Du Mage, Vivet, Bossi et Tournemire. 18:15 - Cathédrale Saint-André - Entrée libre.   JEU 18/08 Alain Sourigues [Chanson] 20:00 - Port de Larros, GujanMestras - Entrée libre. Tél 05 57 52 59 31 www.scenesdete.fr   VEN 19/08 Alain Sourigues [Chanson] 21:00 - Cercle Ouvrier Rue Carnot, Saint-Symphorien Entrée libre. Tél 05 56 25 71 63 www.scenesdete.fr


agenda |

92

concerts 8e Voûtes et voix [Récital] Oldarra, choeur d’hommes du pays basque Des voix authentiques qui véhiculent une tradition orale, une identité forte et disent les mythes et les légendes, la montagne et l’océan, la pierre et la maison, l’Histoire et l’avenir. 21:00 - Abbatiale SaintPierre, Vertheuil - Entrée libre. Tél 06 42 51 13 40 www. amisabbayevertheuil.org   SAM 20/08 Festival Mascarock #3 [Pop, rock] 7 Weeks + Sweat Baby Sweat + La Crampe + Los Tabascos. 17:00 - Port de Saint-Pardon, Vayres - Entrée libre. Michel Macias & Pedram Khavarzamini [Musique du monde] 19:30 - Place de la République, Cadillac - Entrée libre. Tél 06 21 83 45 89 www.scenesdete.fr   MAR 23/08 29e Festival International d’orgue de Bordeaux [Récital] Mario Cifferi. Œuvres de Bach, Bossi, Liszt et Duruflé. 18:15 - Cathédrale Saint-André - Entrée libre. 10e Musiques Festiv’ [Récital] L’Europe Romantique : Berlioz, Brahms, Gounod, Grieg, Rossini, Liszt. Avec Marianne Dellacasagrande, mezzosoprano ; Roland Daugareil au violon ; Shigeru Ikushima à la clarinette ; Tamayo Ikeda et Patrick Zygmanowski au piano. 21:00 - Cinéma, Cadillac - 15€. Tél 05 56 67 03 42

Philippe Bayle Trio [Musique du monde] 21:30 - Parc de la Maison des Associations, Grayan-etL’Hopital - Entrée libre. Tél 05 56 59 54 93 www.scenesdete.fr   JEU 25/08 10 Musiques Festiv’ [Récital] L’Europe Romantique : Brahms, Grieg, Liszt. Avec Marianne Dellacasagrande, mezzo-soprano ; Roland Daugareil au violon ; Shigeru Ikushima à la clarinette, Tamayo Ikeda et Patrick Zygmanowski au piano. 21:00 - Église Saint-Siméon, Bouliac - Entrée libre. Tél 05 57 97 18 18   e

VEN 26/08 Tiou [Chanson] 19:00 - Bourg, Quinsac - Entrée libre. Tél 05 57 97 95 02 www.scenesdete.fr Philippe Bayle Trio [Musique du monde] 20:00 - Jardins de l’Ecomusée le bourg, Montagne - Entrée libre. Tél 05 57 24 95 62 www.scenesdete.fr 10e Musiques Festiv’ [Récital] L’’Europe Romantique : Berlioz, Brahms, Gounod, Franck, Liszt, Massenet, Schumann. Avec Marianne Dellacasagrande, mezzo-soprano ; Roland Daugareil au violon ; Shigeru Ikushima à la clarinette ; Tamayo Ikeda et Patrick Zygmanowski au piano.. 21:00 - Chapelle royale de Condat, Ligueux - 18€. Tél 05 57 51 15 04

SAM 27/08 Train’s Tone : « Back on the rails » [Reggae] 19:00 - Square Raoul Magna, Quinsac - Entrée libre. Tél 05 57 97 95 02 www.scenesdete.fr Philippe Bayle Trio [Musique du monde] 20:30 - Salle Jo Casamassi, Fargues-Saint-Hilaire - 5€. Tél 05 56 21 21 41 www. scenesdete.fr Rainbow Child [Blues rock] 20:30 - Congo Café - Entrée libre. Opus Lacombe : Trio Iris, délices de cordes [Récital] 21:30 - Église, VendaysMontalivet - Entrée libre. Tél 06 77 14 02 88 www.scenesdete.fr   DIM 28/08 Pik Nik Zik [Chanson] Fil de Fred et Chris 2 Nerf. 12:00 - Quai des sports Entrée libre. 33e Saison musicale de l’Abbatiale de Guîtres [Récital] Jeanne Robert & et Renault Grimoult, duo guitare violon. 17:00 - Abbatiale Notre-Dame, Guîtres - Entrée libre. Tél 05 57 51 10 82 www.scenesdete.fr   MAR 30/08 29e Festival International d’orgue de Bordeaux [Récital] Pierre Offret. Œuvres de Bach, Reger, Duruflé et Liszt. 18:15 - Cathédrale Saint-André   JEU 1/09 6e Jazz & Wine [Jazz] 21:00 - Château Faugeres, Saint-Émilion - 15€. Tél 05 56 51 93 28 www.jazzandwine.org


concerts VEN 2/09 Opus Lacombe : Trio Iris, délices de cordes [Récital] 19:00 - Église, Grezillac - Entrée libre. Tél 05 57 84 52 10 www. scenesdete.fr 2 + 3 = 5 ans de Saint-Ex [Mégamix] 21:00 - Le Saint-Ex - Entrée libre. www.le-saintex.com Alain Sourigues [Chanson] 21:00 - Salle des Fêtes Le Bourg, Saint-Antoine-sur-L’Isle - Entrée libre. Tél 05 57 69 36 53 www.scenesdete.fr 33e Saison musicale de l’Abbatiale de Guîtres [Récital] L’association Trompette et Orgue est très suivie par le public depuis Maurice André. L’abbatiale accueillera un de ses disciples, P. Dutot, et P. Lefebvre, l’élève le plus réputé de Pierre Cochereau, qui lui a succédé à Notre Dame de Paris. 21:00 - Abbatiale Notre-Dame, Guîtres - Entrée libre. Tél 05 57 51 10 82 www.scenesdete.fr SAM 3/09 Philippe Bayle Trio [Musique du monde] 12:00 - Place de l’église, Macau - Entrée libre. Tél 06 43 22 83 86 www.scenesdete.fr Train’s Tone : « Back on the rails » [Reggae] 20:30 - Terrain du Bigou, Saint-Jean-D’Illac - Entrée libre. Tél 05 57 97 03 74 www. scenesdete.fr Opus Lacombe : Trio Iris, délices de cordes [Récital] 20:30 - Église, Pompignac Entrée libre. Tél 05 57 97 76 04 www.scenesdete.fr

2 + 3 = 5 ans de Saint-Ex [Mégamix] 21:00 - Le Saint-Ex - Entrée libre. www.le-saintex.com Sans Additif : « Comme ça nous chante » [Chanson] 21:00 - Centre Bourg, Virelade - Entrée libre. Tél 05 56 27 17 70 www.scenesdete.fr

Les Caps Negues [Musique du monde] 21:00 - Sous chapiteau au Stade, Saint-Germain-du-Puch - Entrée libre. Tél 05 57 24 51 16 www.scenesdete.fr   DIM 11/09

Les Caps Negues [Musique du monde] 22:30 - Port de Macau, Macau Entrée libre. Tél 06 77 13 44 14 www.scenesdete.fr  

33e Saison musicale de l’Abbatiale de Guîtres [Récital] Chorale Arcana. 17:00 - Abbatiale Notre-Dame, Guîtres - Entrée libre. Tél 05 57 51 10 82 www.scenesdete.fr  

DIM 4/09

VEN 16/09

33e Saison musicale de l’Abbatiale de Guîtres [Récital] Élève des grands maîtres, A. Bouvet met son immense talent au service du public de l’abbatiale. Ses interprétations des pièces les plus difficiles forcent l’admiration, surtout lorsqu’on se rappelle qu’il n’est pas un professionnel ! 17:00 - Abbatiale Notre-Dame, Guîtres - Entrée libre. Tél 05 57 51 10 82 www.scenesdete.fr  

The Black Angels + Invités [Psyche] 20:30 - Le Rocher de Palmer, Cenon - 20€. Tél 05 56 52 31 69 www.allezlesfilles.com  

MAR 6/09 29e Festival International d’orgue de Bordeaux [Récital] Augustin Prudhomme. Œuvres de Bach, Reger, Durufké, Vierne, Messiaen, Langlais et Dupré. 18:15 - Cathédrale Saint-André - Entrée libre.   SAM 10/09 Opus Lacombe : Trio Iris, délices de cordes [Récital] 20:30 - Église, Cubzenais Entrée libre. Tél 05 57 68 71 35 www.scenesdete.fr

SAM 17/09 Sans Additif : « Comme ça nous chante » [Chanson] 21:00 - Caverne, Saint-Loubès - Entrée libre. Tél 05 57 97 16 05 www.scenesdete.fr Wild Poppies [Jazz vocal] 21:00 - Salle des fêtes, Mios Entrée libre. Tél 06 25 86 34 86 www.scenesdete.fr   DIM 18/09 29e Festival International d’orgue de Bordeaux [Récital] 17:00 - Cathédrale Saint-André - Entrée libre. 33e Saison musicale de l’Abbatiale de Guîtres [Récital] Ensemble Prisme. 17:00 - Abbatiale Notre-Dame, Guîtres - Entrée libre. Tél 05 57 51 10 82 www.scenesdete.fr


| bars

& clubs |

Le Cercle des poètes disparates 22, place de la Ferme de Richemond 05 57 83 23 01 Où est passé Bino ?… Au Palais des sports !!! Vous y croyez ? Le tenancier le plus rock’n’roll de la ville vient d’ouvrir un cercle ! (Pour pas un rond !) CDPD ! Le Cercle des Poètes Disparates est ouvert 7/7. On y boit (tu m’étonnes !), on ouvre grand ses yeux et ses oreilles (concerts et expos) et on y mange la fameuse « Tricandille » qui a fait la réputation du patron. Nunuches et petites bouches s’abstenir. PDG 28 rue Sainte Colombe La Pharmacie de Garde. Doté d’une grande terrasse lounge ouverte sur la place Sainte Colombe, l’ex-Inca a viré electro. Dj’s locaux aux platines, la place est chaude et la cave profonde. Le son est bon, la caïpirinha très fraîche. On y retrouve les bonnes têtes du Cafecito.

Calle Ocho 24, Rue des Piliers de Tutelle 05 56 48 08 68

Le Saint-Christophe 3, rue Saint-James 05 56 44 52 08

Ce bar est une invitation au voyage : destination Cuba, patrie du Mojito ! Au programme : salsa, rap latino, latino house, le tout dans une ambiance festive et colorée. Vous ne débourserez pas plus de 4 euros pour goûter l’un des savoureux cocktails servis par l’équipe de Richard. Commencez à l’apéro si vous n’êtes jamais venu, le dépaysement sera moins violent. Cours de salsa le jeudi à partir de 21h30.

Chaque matin, Naji va faire son marché afin de préparer son unique plat du jour. C’est la confiance qu’inspire le bonhomme qui fait office de carte. Seul à gérer son tout petit zinc, ce pro des échecs et du backgammon accueille la clientèle dans une ambiance intimiste. Pour un café matinal, un apéro, une lecture de la presse ou un plat sur le pouce. Toujours un mot gentil… C’est si rare !

Ice Bar Quai de Bacalan 05 57 00 10 15 Après Paris, Saint-Tropez, Milan, Stockholm, Londres et Copenhague, Bordeaux peut s’enorgueillir de posséder elle aussi son Ice Bar - le plus grand d’Europe ! Dès 19h, après avoir enfilé blouson, moufles et chapka (fournis à l’entrée), on peut, pour 20 euros et environ 25 minutes, déguster dans une ambiance à -10° et un décor uniquement de glace et de jeux de lumières, un cocktail à base de vodka Imperia™ servi dans un verre givré.

L’Apollo 19, Place Fernand Lafargue 05 56 01 25 05 Le vrai souci avec l’Apollo… c’est son succès. C’est toujours plein. Ce bar de quartier style bistrot, est un lieu festif où l’ambiance est toujours au rendez-vous. Au soleil la journée sur la place, ou un soir de match devant l’écran géant, le mot d’ordre est convivialité. Chaud le retour après les rhums arrangés.


© Getty Images

Le Milo’s 21, rue du Parlement-Saint-Pierre 05 56 44 81 96

Le Saint-Ex 54, cours de la Marne 05 56 31 21 04

Grand Bar Castan 2, quai de la Douane 05 56 44 51 97

Des 33 Tours collés au plafond, une lumière tamisée et une ambiance années 1970 plongent rapidement dans l’univers du Milo’s. Ce bar atypique de SaintPierre est le lieu idéal pour souffler un peu. Impossible toutefois d’apprécier le lieu sans goûter à ses maïs soufflés et dorés  : les deux anciennes machines marchent comme jadis et permettent l’assortiment peu commun mais délicieux bière & pop corn !

Temple du rock’n’roll, le Saint-Ex s’est taillé une belle réputation dans le petit cénacle des salles qui comptent en France. Lounge de luxe au rez-de-chaussée, avec comptoir en bois d’arbre et salon à cheminée de marbre attenant, l’établissement dispose également d’un second bar sans sa légendaire cave moite où les amplis se règlent sur maximum et la bière se boit au kilomètre sur fond de Doobie Brothers.

Ouvert en 1890, c’est l’un des plus anciens établissements bordelais encore en activité. Rénové en 2005, il a retrouvé sa superbe  ! Les murs de rocaille, l’imposant lustre ou encore le large auvent y sont sans doute pour quelque chose. Aux premier rayons de soleil, on n’hésite pas, été comme hiver, à profiter de sa terrasse idéalement placée face au quais ! En cas de petite faim, optez pour le croque-monsieur brioché.

Le Café Brun 45, rue Saint-Rémi 05 56 52 20 49

Le CIVB 3, cours du XXX juillet 05 56 00 43 47

Dans ce pub à l’allure début du XXe siècle, on ne peut se retrouver qu’entre amis autour d’une bonne gueuze ou d’un cidre pression. Des réclames aux murs, un piano qui attend son heure, une ambiance jazz & blues, un vieux plancher qui grince sans oublier les toilettes qui, cachées derrière une large affiche, en intriguent plus d’un, le Café Brun est le lieu parfait pour « changer d’air ».

Pour découvrir les saveurs d’un nouveau cru, être conseillé sur une appellation, un millésime ou simplement déguster un Bordeaux dans un lieu magique dédié à Bacchus, ouvrez grand les portes du Bar à Vin. Toute la palette des Bordeaux - rouges, blancs secs et doux, rosés, Clairets, crémants - s’y savoure dans un cadre propice à vous faire voyager à la découverte des appellations viticoles bordelaises.

Vous ici ? Médiaculture 05 24 07 80 42


| restaurants |

PINK FLAMINGO 12, place Fernand Lafargue 05 57 77 07 24

MOSHI MOSHI 8 place Fernand Lafargue 05 56 79 22 91

PERDI TEMPO 25, quai Richelieu 05 56 81 17 91

Ici, les pizzas sont réalisées avec des produits frais pour vous faire partager des saveurs rares et surprenantes. La pâte, fine et croustillante, est à base de farine bio française. Les enfants dessinent sur les murs, on mange sur une banquette de coiffeur années 1950 ou dans un studio de musique vintage. Livraisons à vélo ! à partir de 9,50€. Formule le midi.

Dans une salle voûtée au décor design, ambiance zen et spectacle garanti. Les plats sont réalisés sous vos yeux par les cuisiniers à la gestuelle savante. Une des meilleures adresses japonaises de la ville, réputée pour la finesse des plats chauds et la fraîcheur de ses produits, sushis, sashimis et autres makis. Comptez environ 50 euros par personne, mais c’est justifié !

Sur les quais, face à la Garonne, venez déguster un savoureux assortiment d’antipastis préparé par Pasquale, Napolitain de son état, accompagné d’un cocktail concocté avec toute la passion de Washington, le carioca, ou simplement d’un verre de vin de leur sélection... Un moment convivial à partager entre amis ou en famille dans un nouvel espace inauguré en janvier.

CHEZ MICHEL’S 31 rue du Pas-Saint-Georges 05 56 81 31 56

LES 4 SAISONS d’Estelle 104, rue Notre Dame 09 81 68 12 34

LB, La Brasserie 64, rue Saint Rémi 05 56 06 10 20

On se croirait ici dans un troquet parisien. Au cœur de Saint-Pierre, Michel est devenu le rendez-vous de la branchitude. La petite terrasse est idéale pour prendre un café, déjeuner ou dîner. Carte changeante et créative au gré du marché, s’appuyant sur les bonnes bases de la cuisine traditionnelle. Menu midi, entre 9 euros et 13,90€.

Au cœur des Chartrons, Estelle a imaginé un restaurant du midi où la carte se renouvelle tous les jours. Soupes, tartes salées et délices sucrés maison côtoient de savoureux plats composés de produits frais et de saison ! Atmosphère conviviale et déco chinée chic, on se sent tout simplement comme chez soi. Un dimanche sur deux, Estelle réinterprète le brunch. Formules de 6,50€ à 12,50€.

On y mange des plats du jour soignés (8.90€) cuisinés au retour du marché. Les formules sont d’un rapport qualité-prix irréprochable. La terrasse couverte et chauffée, donne sur une des rues piétonnes les mieux fréquentées. Plus de 30 vins au verre et un service continu 7j/7 de midi à 23h30.


LA TERRASSE SAINT-PIERRE 7, place St-Pierre 05 57 85 89 17

PLANA 22, place de la Victoire 05 56 91 73 23

LE BAR DU BOUCHER 5, rue du Parlement Ste Catherine 05 56 81 37 37

Au menu, une cuisine du marché de produits frais du Sud-Ouest. Belle sélection de vins de Bordeaux et de grands crus. Salles intérieures joliment rustique et agréable, possibilité de repas de groupes à l’étage. Ouvert 7j/7, midi et soir, service tardif. Une des plus belles terrasses de la ville. Formule déjeuner, 14,90€. Menu à 18,90€.

Ancien bar étudiant reconverti en brasserie, le Plana est devenu le resto incontournable de la place de la Victoire. On y sert des plats copieux à base de produits frais uniquement, ainsi que des desserts maison. En terrasse ou sur ses grande banquettes, Bob et son équipe vous accueille tous les jours de l’année jusqu’à minuit.

Vous choisirez votre morceau de viande comme chez le boucher, voilà la formule originale et conviviale proposée par l’ancien Herald’s devenu le Bar du Boucher. Voûtes, arcades et vieilles pierres du XVIIIe pour un dîner entre amis, grandes tablées, tapas et sangria. Pierre, Noël et Johann, anciens compères du Café Rouge, vous accueillent tous les soirs de la semaine, jusqu’à minuit.

JIN 22, rue Fernand Philippart 05 56 79 23 30

LE CAFE DU PORT 1, Quai Deschamps 05 56 77 81 18

FERNAND 7-8, Quai de la Douane 05 56 81 23 40

À dix mètres de la Place du parlement, découvrez un endroit surprenant. JIN allie la modernité du Japon actuel et la cuisine traditionnelle du pays avec une authenticité garantie. Réservé aux amateurs de Sushi, maki, sashimi et autres excellents yakitari. Plats à partir de 9€.

Ancien hangar transformé en restaurant offrant une vue sur la Garonne, le pont de Pierre et l’église Saint Michel. Deux grandes salles entourées de baies vitrées et une petite terrasse très agréable. La carte marie subtilement les délices régionaux ; idéale pour un déjeuner d’entreprise ou un dîner romantique. Ouvert 7j/7 midi et soir. Menu midi, 17€, formule groupe, 46€ par personne.

Dans ce superbe bistrot au décor intemporel on déguste une cuisine bordelaise authentique et généreuse du sud-ouest, ainsi que des fruits de mer de toute fraîcheur. L’accueil y est à l’unisson, sympathique et chaleureux. Formule du midi 13,90€. Menus soir de 27,90€ et 37,90€.


le mot de la fin |

98

texte et photo ¬ Guillaume Gwardeath™

ALL STAR Qui est smart ? Qui ne l’est pas ? Mon smartphone croit malin de me rappeler que j’ai manqué un appel de cette fille-là. « Vous avez manqué un appel de cette fille-là. » Ah ouais ? Eh bien, je te trouve un peu incomplet, pour un phone qui se dit smart. Tu vois, mon gros appareil, je n’ai pas juste loupé un appel, je crois bien que j’ai loupé quasiment toute une histoire. Elle me plaisait bien pourtant, même si j’avais piqué le pitch sur celle des Trois Petits Cochons, et que c’est moi qui avais le rôle du Cochon Pragmatique. J’aimerais juste pouvoir remonter au point de divergence, comme dans les uchronies. Que se serait-il passé si... (Si Hitler avait gagné la guerre ? Si Franklin D. Roosevelt avait été assassiné à Miami ? Si j’avais compris qu’en fait ce n’était pas le grand méchant loup, cette fille-là, et que j’aurais juste du me contenter d’ouvrir la porte de ma maisonnette de briques ?) Cendre. Je dis ça parce que c’est l’été, la saison des feux de camps, on prend du recul sur la saison écoulée, avec des pommes de terre sous la cendre dans des feuilles en alu et gros sur la patate quand on se sent comme après avoir essayé de draguer une astrophysicienne en lui demandant « et sinon, t’es de quel signe ? ». Je lève les yeux et c’est comme dans le bouquin de Kant, il y a le ciel étoilé au-dessus de ma tête (flippant) mais il y a la loi morale en moi (nickel chrome). On va quand même pas mettre des étoiles, de 1 (un peu) à 5 (beaucoup), comme pour une évaluation sur Amazon™, mais, franchement, hein, qui de nous saurait se placer hors la vie pour juger sub specie aeternitatis  de la valeur, relative ou absolue, qu’il convient d’attribuer à toutes choses ? Les deux étoiles que je poursuis, éperdument, sont imprimées sur le textile de ses Converse®. / ❥ www.gwardeath.com



let'smotiv bordeaux n°22