Page 1

n°18 / mai-juin 2010 / GRATUIT

méditerranée Cultures et tendances urbaines


Vendredi 11 Juin De 19h à 4h30

Samedi 12 Juin De 17h30 à 3h30

Onet Le Château - Rodez ( 12 ) Site de la Roque

Ven 11 Juin

27,80 €

49 € Le Pass 2 jours

en prévente

Sam 12 Juin

30,80 € en prévente

Parking et camping gratuits sur le site du festival

www.skabazac.com Programmation sous réserve de modifications. Réservations : Fnac – Carrefour – Géant Hyper U - Intermarché - 0 892 68 36 22 (0,34 € / min)


Photo :©

Nic k

ns Ivi

Cypress Hill Chase & Status Live Ska P

an Laurent Garnier Live Caspa & MC Rod Azl tra Emir Kusturica & The No Smoking Orches Eiffel Hocus Pocus Lee Scratch Perry

Raggasonic Féfé Le Peuple de l’Herbe Clipse The Dynamites feat. Charles Walker Foreign Beggars Pulpalicious Molecule The Qemists Sound System VJ Milosh Les Allumés du Pouce Magi-K-Map...

www.fnac.com et points de vente habituels. CAT2 N°10002474 – CAT3 N°10002475. Conception graphique : Sandra Cantaloube.


Métisète présente

Théâtre de la Mer  1er août : ElEcTro-WorlD

RAPH DUMAS & THE PRIMAVERAS

GOTAN PROJECT 2 août : FASTE lUNDI à bAMAko

BALLAKE SISSOKO

SALIF KEITA 3 août : lA roUTE DES orIENTAlES

TITI ROBIN FAIZ ALI FAIZ 4 août : AFrIqUES VolcANIqUES

25 juillet - 7 août - 14 ème éd. bassin de Thau et quartiers sétois  25 juillet : balaruc-les-bains JALEO REAL - WILLIAM VIVANCO

STAFF BANDA BILILI

ANGELIQUE KIDJO 5 août : grooVE & FUNk SESSIoN

En partenariat avec cosmic groove

BIBI TANGA & THE SELENITES

26 juillet : Marseillan LE BAND - RENE LACAILLE

GEORGE CLINTON

27 juillet : Poussan SARAH SAVOY & THE FRANCADIANS NOVALIMA

6 août : joUTES cUbAINES

29 juillet : Ile de Thau - Sète LE GOTTA - SEPTETO NABORI 31 juillet : la ola - Plage de Sète

& PARLIAMENT FUNKADELIC

BAMBOLEO KLIMAX Y GIRALDO PILOTO

EleKtropiK Mix : DJ RKK (Nova) - SHEYLA COSTA

7 août : SAlSA y cUMbIA

Informations : 04 67 74 48 44 www.fiestasete.com

LA 33

EL HIJO DE LA CUMBIA


Sommaire Let’smotiv - mai-juin 2010 #18

Nostalgia © Maleonn // Logorama © Studio H5 // Akram Khan - Gnosis © Richard Haughton

8 édito

10

News 18 Rencontre Studio H5

24

Portfolio Maleonn

32 Reportage Ondes de choc

40 Mode Death Proof by Laurent Vilarem

48

Musique Skabazac, Chapiteuf, Couleurs Urbaines, Arabesques, Mayer Hawthorne, Les Rocktambules, VV Brown

64 Cinéma Enter the Voïd, Gérard Kikoïne, Jean-Marie Pallardy

68

Portfolio Polo Garat

84

Spectacles Montpellier Danse, Saperlipopette, Le Printemps de comédiens,

74 Exposition Boutographies, Retour de Skopje, Images Singulières,

100

104

Seconde Nature Festival de Marseille, In Vitro

Littérature Le FIRN, Le Printemps des Poêtes

Chroniques livres, cd, dvd, jeux vidéos Agenda concerts 126 Electro & clubbing 130 Décryptage

110


Let'smotiv Méditerranée BP 2172 - 34027 Montpellier Cedex 1 Tél : +33 467 63 15 62 - Fax : +33 499 61 51 12 redaction.med@letsmotiv.com Let’smotiv Méditerranée est édité par la S.a.r.l. Plus2média, membre du réseau Let’smotiv Magazines

Ont collaboré à ce n° :

Publicité : Nicolas Laboucarié - pub.med@letsmotiv.com

Thibaut Allemand, Bobie, Céline Cauvi, Léa Daniel, Valérie Lassus, Nicolas Mathé, Baptiste Ostré, Gaëlle Reynaud, Maxime Rockatansky, Alex Terror, Julien Lollinet, Arthur Baches, Laurent Vilarem, Luz Bel, Hakima Lounas, Alex Terror, Polo Garat, Emma B, Manuel Plaza, Youness Hamelat, Emma Belasco

antenne marseille : letsmotiv.marseille@1001media.fr

Couverture : Maleonn - www.maleonn.com

Rédaction : Ludovic Deleu - redaction.med@letsmotiv.com agenda : Caroline Page - agenda.med@letsmotiv.com Graphiste : Fabien Guiraud - contact@fabulousdesign.fr

Let’smotiv est une publication d’Urban Press, www.urban-press.com 18 rue des Couteliers - 31000 Toulouse Tél : +33 561 14 03 28 - Fax : +33 561 14 25 22 - info@urban-press.com Directeur de la Publication : Laurent Buoro Directeur du Développement : Loïc Blanc Rédaction nationale : redaction@letsmotiv.com Rédacteur en chef réseau : Nicolas Pattou Rédactrice en chef adjointe : Léa Daniel Secrétaires de rédaction : Carole Lafontan, Judith Oliver Direction Artistique : pao@letsmotiv.com Cécile Fauré, Christophe Gentillon

Let’smotiv Toulouse

18 rue des Couteliers - 31000 Toulouse Tél : +33 561 14 03 28 - Fax : +33 561 14 25 22 redaction.tlse@letsmotiv.com

Let’smotiv Lyon

5 place Louis Chazette - 69001 Lyon Tél : +33 482 53 05 71 - Fax : +33 482 53 05 70 redaction.lyon@letsmotiv.com

Let'smotiv Bordeaux

31-33 rue Buhan - 33000 Bordeaux Tél : +33 556 52 09 95 - Fax : +33 556 52 12 98 redaction.bordeaux@letsmotiv.com

Publicité Nationale : Stéphanie Ganet, +33 561 14 78 37 pub@letsmotiv.com Régie publicitaire : Proxirégie : salvatore@proxiregie.fr Administration : adm@urban-press.com Impression : Imprimerie Ménard, 31682 Labège Papier issu de forêts gérées durablement

Let’smotiv Lille

114 rue Barthélemy Delespaul - 59000 Lille Tél : +33 362 64 80 09 - Fax : +33 362 64 80 07 redaction.nord@letsmotiv.com

Let’smotiv Bruxelles

114 rue Barthélémy Delespaul - F-59000 Lille Tél : +33 362 64 80 09 redaction.bruxelles@letsmotiv.com

Let'smotiv Portugal

Rua Ofélia da Cruz Costa, 922, 2°dto, 4455-138 Lavra Tél : +351 968 604 752 revista.sai@letsmotiv.com

www.letsmotiv.com L’éditeur décline toute responsabilité quant aux visuels, photos, libellé des annonces, fournis par ses annonceurs, omissions ou erreurs figurant dans cette publication. Tous droits d’auteur réservés pour tous pays. Toute reproduction, même partielle, par quelque procédé que ce soit, ainsi que l’enregistrement d’informations par système de traitement de données à des fins professionnelles, sont interdites et donnent lieu à des sanctions pénales. Magazine gratuit - Membre de l’OJD, Bureau de la presse gratuite d’information. Ne pas jeter sur la voie publique.


montpellierdanse.10

30e ÉDITION

www.montpellierdanse.com

0 800 600 740

Jone San Martin, Nicole Peisi, Christopher Roman de la Forsythe Company. Photos : Dominik Mentzos.

18 JUIN 7 JUILLET


Hot Chip © DR

En bref… The Place to Beat

Quelques centaines d’artistes invités, quarante lieux investis, des dizaines de milliers de festivaliers attendus... des chiffres à la hauteur du nombre de décibels dispensés pendant une semaine aux quatre coins de la ville. L'association lyonnaise Arty Farty commet une nouvelle édition de son festival électro/indie, les bien nommées Nuits Sonores. Avec, pour dignes ambassadeurs Hot Chip, Prins Thomas, Paul Kalkbrenner, Booka Shade ou Joris Voorn. Boissons énergisantes hautement conseillées. ❥

12>16.05, Lyon, www.nuits-sonores.com

Consolons-nous !

© Bertrand Hennet

Télex

L’agence de communication Alerte Orange, à qui l’on devait déjà l’exposition « Retrogaming », s’est aussi fixé un grand pari(s) sur le toit de la Défense. Elle a transformé le lieu en autel sacré pour geeks et autres mordus du joystick. Dans ce musée d’un nouveau genre, inauguré le 14 avril, elle a réuni plus de 200 consoles, dont certaines préhistoriques. Une fresque épique et pixelisée sur le jeu vidéo et ses icônes, parsemée de rares spécimens, oubliés ou adulés. ❥ www. museedujeuvideo.com

Le photographe Arnaud Frich a remporté le record de la plus grande photo du monde, avec une vue panoramique de Paris à *26 gigapixels*. Imprimée à taille réelle, elle serait large comme deux stades de foot.... www.paris-26-gigapixels.com // Un mystérieux acquéreur s’est offert l’unique copie privée de la Liste de Schindler (la vraie, pas le film de Spielberg) pour 2,2 millions de dollars.


news |

11

Africa time Après 5 éditions nomades en Bouches du Rhône, le Festival Nuits Métis pose ses valises à Miramas les 26 et 27 juin prochain. Vitrine des résidences de créations développées tout au long de l’année par l’association, cet événement gratuit autour des musiques du monde mêle sur scène artistes internationaux (Lo’jo, Ba Cissoko…) et jeunes artistes régionaux (Kanjha Kora, Temenik Electrik…). Surtout, en nouant des liens réguliers avec les Nuits de La Saoura à Béni Abbes et le Festival Kora et Cordes de Conakry en Guinée, le festival s’ouvre à de nouveaux horizons artistiques et humains. ❥ www.nuits-metis.org

© DR

© DR

Le précieux

Street life

Qui sait que le dernier fabriquant de piano français est situé à Montpellier ? Pourtant Philippe Pons dirige un atelier de maestros qui confectionne de véritables œuvres d’arts, tant par leur qualité instrumentale, qui renvoient les meilleurs Yamaha au rang de jouet pour enfant, que par leur esthétique à l’originalité bluffante. Design aux lignes translucides et aériennes, timbre chaud et harmonieux, les pianos de la gamme Plexart sont des bijoux que vous pourrez admirer dans le show room du magasin (rond point du grand M) ou au concert de Cocorosie le 04 juin au Théâtre de la Mer à Sète. ❥ www.garypons.com

Maintenant solidement arrimé aux berges du Lez, Le Fise, plus grande compétition européenne de freestyle, offrira 4 jours de sensations aux amateurs de sport urbain. Avec plus de 1500 riders internationaux enrôlés et une myriade de disciplines au programme (roller, bmx, vtt, wakeboard…) le week end du 15 mai sera extrême ou ne sera pas. Au chapitre des nouveautés on notera le retour de la compétition de skateboard, les retransmissions des finales sur fise. tv et l’incontournable sensibilisation environnementale, marronnier de toutes les manifestations plein air de l’été. ❥ www. fise-events.net

Deux ans après le succès de Lux Populi, le Groupe F viendra illuminer de ses artifices le Pont du Gard en juin. Mélange de feux d'artifice, de flammes, de lumière, de vidéo, et de musique. Pas moins de  6 soirées de fête seront proposées aux spectateurs, les 04, 05, 11, 12, 18, 19 juin 2010. La soirée débutera à l'heure de l'apéritif avec un marché de producteurs. www.pontdugard.fr


news |

12

Funk’n’art June est un artiste plasticien nîmois qui utilise comme support la vidéo, les installations et la photographie dans le but de traiter les thèmes de l’écologie au vitriol. Après avoir composé les diverses ambiances sonores des plateformes du Showroom 3D de l'artiste, Dj OGW animera de son groove imparable le vernissage des œuvres de June pour le 1er Salon d'art contemporain du Festival de Cannes qui aura lieu le dimanche 16 Mai à l'Hôtel Carlton Intercontinental de 18h à 21h. ❥ 06 63 01 91 16 - www.jazzpanazz.com

© Tremplin Milonga

La maison de mon rêve

SMart

Manifestation transe-genre, le K-live lancera superbement la saison estivale du théâtre de la Mer à Sète le 04 juin. K comme le collectif Kubik qui s’implique dans le projet en proposant une installation d’architecture éphémère sous la forme d'un assemblage continu de cubes qui déambuleront à travers l'espace voûté de la forteresse Vauban. La partie musicale sera l’apanage du beau sexe et forcement on prendra de la hauteur. Les belles d’ Andromakers titilleront notre imaginaire avec leur electro pop délicieusement surannée, avant que Cocorosie ne nous envoie directement tutoyer les étoiles de leur psyché folk à la douce étrangeté onirique. ❥ www.k-live.fr

Après dix ans d'existence en Belgique, le dispositif ingénieux SMart arrive enfin en France. Si vous êtes musicien, comédien, sculpteur, photographe, webdesigner… et si vous avez des projets culturels et artistiques dans les cartons, SMartFr est fait pour vous. Outil de gestion administrative en ligne, SMartFr facilite toutes vos démarches administratives et vous permet de gérer à distance la totalité de votre projet. Des gestionnaires en Région vous accompagnent tout au long de vos démarches en vous laissant maître d'oeuvre de vos projets. Renseignements auprès de la structure associative Illusion & Macadam à Montpellier.

Télex

❥ 04

67 84 58 89

Appel à candidatures pour la fête de la Musique de Béziers. Les 5 groupes sélectionnés interpréteront deux titres sur la Scène "Révélation". Un jury de professionnels déterminera le palmarès, avec du preicemoney à la clé. ✆ 04 67 36 44 45 // L’école Estienne (art et industrie du livre, Paris) lance le Printemps de la Typo. Une première édition placée sous le signe de la transmission de l’écrit. www.ecole-estienne.fr


crédit photo (BB Brunes) : Mathieu Zazzo

TWIN TWIN

1re PARTIE

12 JUIN À 20H30

www.ricardsa-livemusic.com

MONTPELLIER

ESPLANADE DE L’EUROPE RICARD S.A. au capital de 54 000 000 euros - 4 et 6 rue Berthelot 13014 Marseille - 303656375 RCS Marseille Groupe Soumère - Licence 2ème catégorie : 1027566 - Licence 3ème catégorie : 1025472 -

CONCERT GRATUIT


news |

14

Un pied sur le podium Après avoir joué, avec succès, sur la popularité du Playmobil, le musée des arts décoratifs de Paris ravive d’autres fantasmes du passé. Une histoire de la mode contemporaine retrace 40 ans de création à travers les défilés qui ont marqué leur époque. L'institution décrypte, d’abord, en 150 photos et 40 vidéos la haute couture des années 70 et 80. Cette exposition à lectures multiples suscitera certainement un nouvel engouement. Non seulement pour les admirables tenues des grands couturiers, mais aussi pour l’étude de la transformation des défilés en véritables shows. Vivement le deuxième volet (90-2000), prévu cet automne ! ❥ Jusqu'au 1.10 ✆ 01 44 55 57 50

© DR

© DR _ the Guardian

Battle of the year 2010

Too fast to live, too young to die

Le Battle Of The Year fêtera ses 10 bougies le 22 mai au Zénith de Montpellier. Cette manifestation de référence du breakdance mettra du coup les petits plats dans les grands. Les 5 finalistes de 2009 accompagneront les 9 groupes sélectionnés aux qualifications pour densifier le plateau. Le Battle One Vs One, les Circle Vibes, la 1ère édition du festival du film « Les pépites du Cinéma » et l’exposition rétrospective des dix ans du Boty seront autant de rendezvous incontournables prévus la semaine en amont. Le crew vainqueur de la Finale représentera la France lors du Battle Of The Year International, qui aura lieu le 20 novembre prochain à l’Arena de Montpellier.

Les funérailles de Malcolm McLaren, tenancier de la boutique londonienne Sex, célèbre manager des New York Dolls et créateur des Sex Pistols, furent joyeusement suivies par une raya de punks tirés à quatre épingles (à nourrice). On en aurait presqu'oublié que McLaren n'était pas que le promoteur du punk rock. Après la vague No Future, cet agitateur malin s'intéresse à la world music (Bow Wow Wow), enregistre un album avec Catherine Deneuve (Paris, 1994) et préfigure le trip-hop, l'air de rien (écoutez le titre About Her). L'homme qui faisait « du cash avec le chaos » (sa célèbre devise) repose désormais non loin de... Karl Marx !

❥ www.botyfrance.com

Télex

Tous ceux que les paillottes privées des plages insupportent pourront se réfugier dans les guinguettes de l’arrière pays héraultais. Convivialité, esprit familial, bonne chère et spectacles nombreux caractérisent la guinguette La Famourette près de Gignac et la Guinguette des Amoureux près de St Mathieu de Tréviers. www.lafamourette.com - www.laguinguettedesamoureux.com


Sortez au Vous avez découvert en septembre 2009 « la collection d’hiver » du domaine d’O. Avec le printemps 2010, le domaine d’O vous présente ses festivals, de mai à septembre. Vous êtes chanceux, toutes les cultures vous attendent, choisissez ce qui vous plait… Saperlipopette, voilà enfantillages ! Festival jeune public Du 8 au 30 mai

Printemps des comédiens La route tsigane Du 3 au 27 juin

Arabesques Rencontres des arts du monde arabe 21, 22, 23 mai

Folies d’O opérette et comédie musicale sous les étoiles La vie parisienne 7, 9, 10 juillet

Nuits d’O cinéma et musique en plein air Du 19 au 28 août

Domaine d’O — 178 rue de la Carrièrasse — 34 090 Montpellier herault.fr — domaine-do-34.eu


news |

16

Battre en retraite Quelque part entre les concours de pen spinning – sorte de jonglage avec un bic – et les performances d'air guitar, on trouve ces crayons à papier qui ressemblent comme deux gouttes d'eaux à des baguettes de batterie. Un accessoire hybride qui fera un parfait cadeau de départ à un collègue spécialiste de la percu sur bureau. Et à tous nos amis batteurs en herbe. ❥ 2 crayons HB disponibles sur suck.uk, 5£

Idée lumineuse Huile de coude La dernière radio de Lexon est jolie. Elle est aussi totalement écologique puisque fabriquée à base de bioplastique de maïs (PLA) et de bambou. Elle est également très économique. Puisque la pile, c'est nous ! En actionnant la manivelle pendant 2 minutes, c'est parti pour 30 mn de bande FM. Et parce que la radio c'est presque dépassé, ce petit bijou est équipé d'un amplificateur MP3 et d'une sortie casque. Les moins courageux seront ravis d'apprendre que « Safe » se recharge également sur secteur. ❥ Safe de Lexon, environ 65€

C'est bien une bombe... mais pas de peinture. Cette torche qui projette de la lumière ultra violette s'est donné toutes les apparences d'un aérosol pour mieux tromper son monde. L'idée est simple, l'utilisation tout autant. Le kit « Glow Gaffiti » comprend une toile réactive, des pochoirs et une lampe UV. De la lumière en canette si vous préférez. Ensuite, à vous de jouer ! Morpion, ombres chinoises, messages d'amour... une fois la lumière projetée sur la toile, il faudra encore quelques minutes avant que l'image se révèle. Glow Graffiti, «  Paintwith light  », déssiné par Random International et disponible sur suck.uk, environ 50€


dr o s e d Pa N

a a s i C enLAvignon DU 8 AU 31 JUILLET 2010

7 compagnies du Nord-Pas de Calais se produisent en Avignon dans le cadre du festival Off

• PRÉSENCE PASTEUR 13 rue du Pont Trouca

• THÉÂTRE DE VERDURE

Colline des Mourgues à Villeneuve-lez-Avignon

Plus d’informations sur :

www.nordpasdecalais.fr/culture/avignon2010


rencontre |

19

Studio H5

Ludovic Houplain Now logo ! Propos recueillis par ¬ Thibaut Allemand Photos ¬ Studio H5

Le studio H5 n’a pas quinze ans, mais un legs déjà impressionnant. Tenez : une centaine de pochettes, flyers et autres typographies qui ont marqué la French Touch, des campagnes de pub pour des marques de luxe, l’habillage de Canal+, des clips pour Björk ou l’emblème de la marque Kulte. On parle beaucoup de H5 ces derniers temps, car les Frenchies ont remporté l’Oscar du meilleur film d’animation avec Logorama. Un court-métrage phénoménal durant lequel le Bibendum Michelin est lancé aux trousses du clown McDonald’s, qui a pris en otage le (sale) môme Haribo dans un décor uniquement constitué de logos. Un pitch indescriptible, pour un film halluciné. Rencontre logo…rrhéique avec le fondateur de ce studio pas comme les autres, Ludovic Houplain.


« On s’est inspiré des dialogues crus de Pulp Fiction, pour trancher avec l’aspect acidulé des logos. »

❖ Images extraites du court-métrage Logorama récompensé d'un oscar. Logorama - Réalisation : H5 (F. Alaux, H. de Crécy & L. Houplain) - Production : Autour de Minuit, Addict Films, H5, Canal+, Mikros - Images, CNC, Arcadi.


Images issues du storyboard ❖ de Logorama.

Vous précisez toujours que H5 n’est pas une agence. Pourquoi ? La plupart des agences visent d’abord la rentabilité. Nous, on privilégie l’équilibre artistique. Imposer les choses aux gens tue la création et l’envie. H5 travaille pour la publicité, le film, le luxe…. C’est une position qui a nécessité un relatif équilibre financier. Je me suis toujours dit qu’à un moment donné, on passerait le cap où l’on nous paierait suffisamment pour rester dans cette logique. Une campagne Dior, en 1999, nous a permis d’atteindre cet équilibre. Travailler pour le luxe, c’est une tout autre logique, non ? La moitié des agences de luxe ne travaille pas avec des agences de pub, mais directement avec des artistes. Si l’on est trop consensuel, sans parti pris, ça lasse les gens. Pour nous, le luxe c’est vraiment une parenthèse entre différents supports. Ceci dit, lorsqu’on répond à une commande on ne peut guère en sortir  : planning, délai, budget… Quelle fut votre première réalisation vidéo ? C’était en 1999, avec le clip de The Child, pour Alex Gopher : reposant uniquement sur de la typographie, il contait l’histoire d’un accouchement à New York, bardé de clins d’œil à Aphex Twin, Taxi Driver…

Logorama contient aussi quelques petites références au cinéma populaire US, n’est-ce pas ? Oui, on s’est inspiré de films comme Pulp Fiction, aux dialogues crus, pour trancher avec l’aspect acidulé des logos. Antoine et moi n’avons pas fait d’école de cinéma, mais on pense qu’il n’y a pas mille manières de poser une caméra… Donc on a dérushé une trentaine de films. En essayant de comprendre comment ça marche, pourquoi il y a tel mouvement – on a appris sur le tas. L’idée de Logorama était-elle en germe depuis longtemps ? Le scénario, non. Mais le concept, oui. Des clips contenant cette idée ont failli être réalisés. Pour George >


rencontre |

22

« La parade contre la censure : être hypermédiatisé dès le départ » Harrison, par exemple. Mais trop frileuse, la maison de disques nous a demandé de créer de nouveaux logos, des marques imaginaires. ça n’avait plus de sens. Plus tard, Beaubourg nous a commandé un film pour une exposition. On a donc proposé Logorama en disant :  « Pas de problème, donnez-nous un mois ! ». À terme, on n’avait pas l’ébauche d’un début de seconde d’animation. Alors que le film devait durer quatre minutes… (rires). On a beaucoup parlé des risques juridiques pris par votre film. On a vite compris que si on voulait faire ce film, il nous fallait quitter les circuits traditionnels du clip, et l’imaginer en tant que court-métrage. M6, MTV ou les majors l’auraient censuré. On a donc sollicité trois avocats ! L’un d’eux a trouvé la parade : être hypermédiatisé dès le départ. Le lancement à Cannes faisait partie de ce plan. Nous n’avons jamais eu la moindre menace depuis.

Logorama a-t-il une portée politique ? (sourire) Ce n’est pas un film altermondialiste ni contre la société de consommation. C’est un constat, que l’on retrouve chez Warhol ou Andreas Gursky. Les logos sont des

codes dans lesquels nous sommes immergés depuis des années. Comment avez-vous choisi les logos que vous souhaitiez détourner ? Les story-boards originaux ne comprenaient pas les logos – on les a cherchés ensuite, comme si on engageait des acteurs : un vrai casting, avec des recoupements de caractères, de formes. Alors, forcément, le tueur psychopathe, c’est le clown McDo. Mr Propre aurait pu avoir un côté à la Nicholson, mais il n’a même pas de jambes ! Quels autres logos auriez-vous souhaité utiliser ? Certaines séquences ont été réalisées en 2D, mais ne sont pas dans le film : Facebook, Volkswagen, Zodiac. Elles resteront à l’état de dessin. Pour finir : c’est quoi, un bon logo ? Un bon logo  fonctionne en petit et en grand, en noir et blanc et en couleurs. En fait, je préfère dire ce qu’est un mauvais logo  ; le logo SNCF ou TGV : ils flottent, il y a des dégradés, le TGV, on le retourne, c’est un escargot, c’est mou. C’est vraiment très mauvais. Dommage, car la SNCF en possédait un très bon, formé avec deux rails, dessiné par Roger Tallon. Désormais, on dirait


❖ Pochette d'album, étienne de Crécy, Superdiscount // Planches d'albums // Pochette

d'album, Demon, Midnight Funk //Image extraite du clip d'Alex Gopher, The Child, Réalisation : H5 (A. Bardou-Jacquet & H. de Crécy), 1999.

un marchand de fleurs, on lit SKF… C’est représentatif de l’époque. On se fiche du passé, un nouveau logo est créé lorsqu’un nouveau dirigeant débarque dans une boîte et déclare « Bonjour ! je vais marquer de mon ❥

empreinte cette société avec un emblème magnifique ! » Tu parles… Il y a des sociétés familiales comme Michelin qui ont su faire évoluer leur logo, le renforcer, sans changer l’identité de la société. /

À découvrir / www.h5.fr, www.logorama-themovie.com à lire / This is the end. cover art by H5, texte : Adrian Shaughnessy et Alexis Bernier, designer : H5 & deValence, photo : Pascal Béjean, fév. 2009, 244 pages, 38€


Maleonn portfolio |

24


Nostalgia Photographie, design graphique, peinture // Shanghai, Chine // www.maleonn.com

texte ¬ Carole Lafontan

« Les autres voient toujours plus clair que nous-mêmes  », lâche-t-il, dans un sourire. Ce proverbe chinois est une élégante façon d'éluder notre question. Car Maleonn n'est décidément pas à l'aise lorsqu’il s’agit de décrire son travail. En revanche, il est intarissable sur sa passion : l'image. Quand, en 1995, il sort diplômé des arts appliqués (université de Shanghai), Maleonn a une carrière de directeur d’agence de publicité toute tracée devant lui. À la tête d’un studio de films et d’une équipe de 12 personnes, il décide pourtant de tout quitter en 2004. La relation avec les clients, sur fond de rendement et d’efficacité, ne l'épanouissait pas. Sensible à la peinture et au design graphique, il se tourne


alors vers la création indépendante, surtout vers la photographie. Et s'offre son premier appareil à 32 ans ! Ce qu'il envisageait dans sa jeunesse « comme une activité purement technique, presque comme réparer une auto ou bricoler une montre  » est devenu un terrain fertile pour sa créativité débordante. Depuis, Maleonn expose dans le monde entier, accumule les récompenses. Puisant son inspiration dans la littérature et le cinéma, il collectionne des petits objets inutiles, qui habillent ensuite chacune de ses œuvres. Un sens du détail extraordinaire associé à une poésie délicieusement surréaliste... La série Nostalgia, réalisée en 2006, semble ressusciter sa jeunesse perdue et ses utopies passées. Derrière l’incongruité des scènes émergent des thèmes forts  : l’amour brisé, la fuite du temps… /


Ondes de choc texte ¬ Julien Collinet - photos ¬ Arthur Baches et Julien Collinet

En Haïti, le séisme n’a pas sévi qu’à Port-au-Prince. 230 000 morts, peut être 300 000, soit l’une des catastrophes naturelles les plus meurtrières de l’histoire. À quelques kilomètres de l’épicentre, Petit-Goâve est dévasté. Ici, dix-sept stations radio se sont associées pour continuer leurs émissions malgré tout. Une initiative bénévole, sans publicité, révélant un certain amateurisme, mais une immense détermination.


reportage |

33

Les hauts parleurs des transistors vibrent encore dans les camps de rĂŠfugiĂŠs.


reportage |

34

« Face à la sinistrose, un simple transistor à piles les raccroche au monde. »

L

e soleil tape fort et la poussière balaie Petit-Goâve. À deux heures de Port-au-Prince, la petite ville côtière de 120 000 habitants a subi le séisme de plein fouet. Il ne reste plus rien de l’église et l’hôtel de ville va être rasé. Ici, l’aide internationale arrive au compte-gouttes. Dans une cour, sous une bâche, des mères de famille font frire des bananes. À côté, des hommes discutent de l’actualité. Au milieu des chèvres et des coqs. D’autres, armés de stylos bic, griffonnent des dizaines de feuilles de papier sur une table bancale. Ils sont tous journalistes. Concurrents, il y a quelques semaines, ils travaillent de concert à un étonnant projet : les 17 directeurs de radios de Petit-Goâve ont décrété l’union locale pour continuer à émettre. Une démarche qui

peut sembler dérisoire : une grande partie des habitants de cette région a tout perdu. Mais, face à la sinistrose, un simple transistor à piles les raccroche au monde.

Reprise de l’antenne Jusqu’au 12 janvier, Élisée Sincere était fonctionnaire à la Cour des Comptes. Durant son chômage forcé, il a réussi à sauver des décombres l’émetteur de Radio Men Kontre, la station de son père. «  Je me suis débrouillé pour le réparer, on n’avait pas de technicien sous la main, j’ai donc appris sur le tas ». Grâce à ce sauvetage inespéré, chaque jour, la communauté médiatique de la ville se relaie pour émettre* de 16 h à minuit  avec, en point d’orgue, un grand « News show » de 17 h à 18 h. «  On ne peut pas diffuser toute la journée, explique Mortigène, le père d’Elisée. L’essence coûte trop cher pour alimenter le groupe électrogène  ». Trois gallons sont consommés chaque jour, soit une facture de 500 gourdes (près de 10 euros). Les caisses étant vides, les journalistes travaillent bénévolement et se cotisent pour régler la note. Malgré les drames personnels, ils sont venus dès le 14 janvier devant les locaux de Radio Men Kontre. > * sur la FM (104.1)


Dieudonné Délice et Bertonny Edouard, les deux présentateurs du journal. Dans l'inactivité ambiante, la radio sert souvent d'exutoire.


Centre-ville de Petit Goâve. / Habitant de Petit-Goâve devant sa maison détruite.

« Notre rôle est fondamental. Les gens avaient besoin d’être informés, poursuit Mortigène, ne serait-ce que pour recevoir de l’aide. Nous annonçons les distributions d’eau et de nourriture ».

Les moyens du bord La conférence de rédaction débute dès 6h du matin. Puis, chacun part en reportage jusqu’à 15 h. Jeff revient de la capitale avec une interview « exclusive » de l’ambassadeur canadien en Haïti. Il a supporté 5 h de tap-tap, les taxis collectifs locaux. À côté,  Mac Arthur pirate avec un dictaphone un reportage diffusé par RFI sur son transistor. « C’est sur les ONG. Elles dépensent un fric considérable alors qu’on crève de faim ici  », déplore-t-il. Le sujet passera dans le journal du soir. Sous une tente offerte par les Nations Unies,

Elisée peut lancer le jingle d’ouverture. Un PC vieillissant et un logiciel de montage freeware suffisent à faire tourner la machine. « C’est parti pour une heure de Bob Marley, les gens lui vouent un véritable culte ». Air Jordan aux pieds, Henri, vieux rasta édenté, la soixantaine bien consommée, apprécie. En rédaction, ça s’active, les assistants des deux animateurs n’ont toujours pas cessé d’écrire. Le fil du journal prend forme. Les deux «  stars  »,  Dieudonné Délice (Radio Klofapierre)  et  Bertonny Edouard (Radio Echo 2000) évoquent les risques du métier : « être journaliste est un métier extrêmement dangereux en Haïti ». Brignol Lindor, un ancien collègue d’Édouard a été assassiné le 3 janvier 2001 à coups de pierres et de machettes pour s’être publiquement opposé au dictateur Aristide. >


16 h, la rédaction est en ébullition.


Radio Men Kontre accueille sur sa fréquence les 17 stations de Petit Goâve.

« Être journaliste est un métier extrêmement dangereux en Haïti. » Derrière le micro 17 h. Élisée commence à installer le plateau. La table occupée par la rédac' est réquisitionnée. Il pose en urgence deux micros branchés à la console. C’est parti pour la grandmesse. Les animateurs lancent les titres, les journalistes se succèdent, dictaphone à la main, pour diffuser leurs reportages. Jeff, sans doute trop ému par son interview du jour, oublie de stopper sa K7. «  On peut prendre une photo ensemble M. l’ambassadeur ? » Sourires gênés. Actualités locales, internationales, doléances enregistrées quelques minutes auparavant seront diffusées au cours du journal. Il est déjà 18 h, la nuit vient de tomber, place au débat. Les Haïtiens en sont par-

ticulièrement friands. Hitler Sisme et Roland Laguerre (19 et 20 ans) naviguent en roue libre sur Libération.fr et BBC News pour commenter l’actu. À côté, James Crown, le rappeur s’échauffe pour son émission. Un brin mégalo, T-shirt à son nom, « James Crown the real Man », s’essaie à une impro hasardeuse plus proche de Mariah Carey que de son idole 50 Cent. «  Je passe du rap des bas quartiers à Port-Au-Prince, le centre névralgique du hip-hop Kreyol. » Le DJ de Radio Klofapierre spécialisé dans la chanson française prépare sa playlist. À minuit, le centre des médias cessera d’émettre et les Petits Goaviens s’endormiront sur un dernier tube de Gérard Lenorman. /


Photographe ¬ Laurent Vilarem (www.kubik.pro) en collaboration avec le retoucheur F. Blaszczyk // Photographes assistants ¬ B. Azais, E. Jondreville, N. Bergstrom // Modèles ¬ Stephania Matteagi, Mayui , "La Mule" // Maquilleuse - coiffure : K. Hamelle (avec les produits Helena Rubinstein) // Logistique : Vivien // Remerciements aux marques Lacoste, Schmoove et Last chance Garage (Denis et Jean-Luc) // Merci aux shops : In Situ (9 rue de l'ancien courrier), People's Rag (13 rue de l'argenterie), O Mil Yeux (1 rue en Rouan), L'Escalier (6 rue Jules Latreihe), Les 2 Zèbres (17 rue de l'argenterie)

Death Proof


mode |

41

Stephania : Polo et jupe Lacoste (Lacoste, Montpellier)


Stephania : Lunette Bruno Chassignand (O mil' yeux, Montpellier - www.omilyeux.com), Robe Obey cool breeze (L'Étage, Montpellier), chaussures Lorel REPETTO (2 ZÊbres, Toulouse) La Mule : Tee shirt Eleven, Jean Energie, Basket Vans (In Situ Originals, Montpellier - www.insitumag.fr) Mayumi : Maillot Felicita, Sandales Recoleta Sessun (People's Rag, Montpellier - www.peoplesrag.com)


Stephania : Veste verte Blair Jacket 2, Veste et Combishort OBEY (L'Étage, Montpellier), Chaussure Repetto Lorel (2 Zébres, Toulouse) La mule : Veste zippée et marinière American Apparel (In Situ Originals, Montpellier), Short Fred Perry Mayumi : Maillot Felicita, Sandales Recoleta Sessun (People's Rag, Montpellier)


Stephania : Blouse Lacoste (Lacoste, Montpellier) Charlotte : Débardeur Blend She, Salopette en jeans Notify (à l’Atelier)


La Mule : Lunette Bruno Chassignand (O mil' yeux, Montpellier), Veste et Pantalon Ben sherman, Basket Gola (In Situ Originals, Montpellier) Mayumi : Haut Alternative (L'Étage, Montpellier), Sandales Loli verni de REPETTO (2 Zébres, Toulouse) Anaëlle : Robe Shyde (E2M@), Collants Dim


La Mule : Lunette Bruno Chassignand (O mil' yeux, Montpellier), MariniĂŠre American Apparel, AnaĂŤlle Jean Energie : Combinaison (In SituFranklin Originals, & Marshall Montpellier), Chaussure Schmoove


Stephania : Robe et sac Sessun (People's Rag, Montpellier), sandale Lorel chez REPETTO (2 ZĂŠbres, Toulouse)


événement |

48


textes ¬ Luz Bel et Ludovic Deleu photo ¬ Lee Scratch Perry © D.R.

Skabazac

Classe week-end Le Skabazac ne s'embarrasse pas de concepts, de thématiques et autres astuces pour emballer son gros paquet de sons. Chaque année, début juin: it's the same good old song. De la franche électronique, du hip hop de luxe, de la sono mondiale et quelques guitares pour adoucir l'atmosphère ! Sélection en 4 temps d'un week-end hybride à souhait.


événement |

50

Dans la soul, le funk ou le jazz, il arrive souvent que des artistes de plus de 30 ans de carrière deviennent en une paire d'année des découvertes. Une reconnaissance tardive qui peut paraître incongrue. Celle de Charles Walker l'est assurément tout comme le fut celle de Sharon Jones voici 5 ans quand promoteur et label français ont eu le bon goût de payer à la dame moult allers-retours transatlantiques pour aromatiser scènes et festivals de sa souveraine médication funk. Charles Walker et ses Dynamites trainent depuis plusieurs mois dans les bons spots sudistes et suivent le même sillon : une authentique maitrise du contretemps, un coffre vocal rugissant et une bonhommie scénique qui met à l'amende toutes les divas en apprentissage accéléré et autres jeunes loups espiègles de la musique de l'âme. ❥ Scène Klub le 12/05

Voilà une tête d'affiche qui ne laisse personne indifférent. Leur tout nouvel opus Rise Up est annoncé comme le grand retour de Cypress Hill, après six ans d'absence. Le dernier album aux essais reggae (avec Damian Marley) avait laissé un goût amer à une partie de leurs fans. Pour renverser la tendance, riche d'expériences, l'icône du hip-hop américain renoue avec l'esprit des débuts. Le crew de la Côte Ouest puise dans son héritage des gangs et du rap fusion, dont il est l'un des initiateurs, avec notamment les Beastie Boys. Ici les beats nuancent le côté sombre, mais le flow nasillard de B-Real reste définitivement enragé. Bêtes de scène, appréciées pour leur discours anti-système, ces furieux adeptes de la marijuana risquent de laisser planer un énorme nuage de fumée… ❥ Grande Scène le 12/05


Les NERD étant plutôt inaccessibles, le Skabazac accueille les Clipse, anciens protégés des Neptunes désormais émancipés. Et tout porte à croire, que le festival a eu le nez fin tant ce duo maitrise la bounce electro rappeuse, dans un genre plutôt sombre, pas content, voire méchant. Absents pendant 4 ans, victimes des désormais récurrents conflits discographiques dans le milieu hip hop US, leur retour sur la bouillante scène Klub (appropriée à leurs joutes verbales fratricides) sent le souffre et les bras levés cadencés. ❥ Scène Klub le 12/05

Sociétaire de Ninja Tune, ce trio anglais jouait rock dans les 90's avant de remiser leurs instruments pour brancher leurs doigts dans les prises de leurs machines et produire une drum naturellement électrique, fruit nerveux de l'éclectisme londonien, sans clivages rythmiques, assumant avec fierté l'appellation dance music dans son sens pur. Adoubés par Mike Patton, remixeurs de Coldcut ou de Dr Octagon, ces chimistes du break sont précédés d'une réputation incendiaire sur les planches. ❥ Scène Klub le 11/05

SKABAZAC Les 11 et 12/06 à Onet le château (Rodez) (12) Vend 11 : Grande Scène : HOCUS POCUS, EIFFEL, EMIR KUSTURICA AND THE NO SMOKING ORCHESTRA, LES ALLUMES DU POUCE. Scène Klub : Molecule, Laurent Garnier, Live, Le Peuple de L'herbe, Chase & Status Live, Caspa & Mc Rod Azlan, The Qemists. Sam 12 : Magi K map, Lee Strach Perry, Raggasonic, Cypress Hill, Ska P. Scène Klub : The Dynamites feat Charles Walker, Fefe, Clipse, Foreign Beggars, Pulpalicious, Vj Milosh. www.skabazac.com


musique |

52

texte ¬ Maxime Rockatansky photo ¬ No Smoking Orchestra © D.R.

à l'assaut ! Après 9 années passées en terre natale de Castelnaudary, les activistes de l’association Alternateuf ont décidé de tout changer pour fêter les 10 printemps de leur festival Chapiteuf. Non seulement ils migrent vers la capitale audoise, mais plus fort, ils s’apprêtent à assiéger les murs séculaires de la Cité en plantant leurs célèbres chapiteaux au pied des tours. Dans ce cadre grandiose fait de pierres et de toiles, 13 chevaliers de la scène indé prendront le public à l’abordage lors de deux soirées riches de 8 heures de sons éclectiques. Évidemment le gros de la cavalerie sera à placer sous l’étendard des rythmes festifs tels Shaka Ponk, Missil ou Emir Kusturica. Plus près du ciel, la folk confessionnelle de Tété ou l’electro retro de General Elektrics mériteront que vous tendiez l’âme et l’oreille. Rap vintage (IAM) ou hip hop fusionnel (Hocus Pocus, Beat Assaillant), pas sûr que le show des vénérables anciens soit plus vitaminé que celui des jeunes pousses. Mais Chapiteuf c’est aussi un ancrage local fort. Rambalh est ainsi un projet qui réunira 30 artistes du département sur scène (La Varda, La Mal Coiffée, Du Bartas, Rue Rouge...) autour d’un échange de répertoire réorchestrant les morceaux des uns et des autres. Animations (Polemix et la Voix Off, fanfare…), rencontres pros et gestion environnementale exemplaire contribueront à donner du sens à cette première fournée en terre carcassonnaise. ❥

FESTIVAL CHAPITEUF Les 07 et 08/05 à la Cité de Carcassonne (11) Vendredi 07 : Ramblah, Tete, Beat Assaillant, IAM, Shaka Ponk, Hilight Tribe Samedi 08 : Cobson, Karimouche, General Elektrics, Emir Kusturica, Hocus Pocus, Missill www.chapiteuf.com


retrouvez le programme complet sur

www.laregion.fr

• Direction de la communication de la Région Languedoc-Roussillon • Avril 2010

du 4 au 24 juin 2010


musique |

54

texte ¬ Ludovic Deleu photo ¬ Hocus Pocus © Romain Laurent

Color me true ! En attendant les grands barnums estivaliers et ses caravanes toujours si fort pourvues en sensation rythmiques et mélodiques (rendez-vous dans notre numéro d'été qui s'annonce pléthorique) les varois de Couleurs Urbaines se paient un warm up printanier opulent et des soirées thématiques bien pensées. L'Afrique d'abord avec un Alpha Blondy qui sera entouré de ce qui se pratique de mieux en matières d'inspirations nigérianes ; l'afro beat de Fanga, certes français mais élevé au meilleur jus de la pulse de Lagos, et la soul de Nneka, elle, native du pays de Fela et diamant encore brut des fusions contemporaines. La suite avec un plateau Motivés (Mouss +Hakim et Oai Star) plus qu'identifié, l'axe toulouse/marseille fonctionnant toujours à plein régime malgré les kilomètres au compteur. Quid de passation de pouvoir sur le trône des ondulations algériennes ? Réponse sur les planches avec l'ex-roi du raï Khaled et le nouveau prince du maghreb Amazigh. Dans le genre Battle version ragga, Gentleman et Jah Mason seront eux arbitrés par Danakil avant un finish mis en son par Hocus Pocus. Ils démouleront sur scène les 16 Pieces inspirées de leur nouvelle galette. Au passage, décernons le prix du meilleur tourneur au combo hip hop nantais, tant le programme de leur tournée d'été 2010 ressemble à un véritable calendrier. ❥

COULEURS URBAINES Du 07 au 22/05 à La Seyne sur mer, Toulon et Chateauvallon - www.festival-couleursurbaines.com sam 8 : Bonobo, Is What ? – dim 9 : Daara J – mer 12 : Alpha Blondy, Fanga, Nneka – jeu 13 : Mouss & Hakim, Origines Controlées, Oaistar, Speed Caravan (Mehdi Haddab) – vend 14 : Amazigh K (Kateb), Khaled – sam 15 : Danakil, Dub Akom Band, Gentleman, Jah Mason – dim 16 : Kayna Samet, Sinik – sam 22 : Hocus Pocus, Ysae


musique |

57

texte ¬ Gaëlle Reynaud photo ¬ Hasna El Becharia © D.R.

Soleil noir C'est la cinquième édition d'un festival riche d'artistes majeurs qui se déroulera dans cet endroit décidément très animé qu'est le Domaine d'ô. Entre concerts, spectacles de danse, de conte, calligraphie, expositions, tables rondes, etc, c'est près d'une vingtaine d'événements qui se succéderont en un week-end. On peut rester sceptiques sur la pertinence des festivals spécialisés (femmes, arabes, handicapés, etc.) quant à leur capacité à exploser les barrières de la discrimination. Face à ce genre de critique, seule la qualité artistique fait loi. Exigence honorée ici. Prenons pour exemple Hasna El Becharia, cette chanteuse qui vient du Sahara avec sa voix androgyne, sa transe musicale totalement imprégnée de sacré. Dans sa voix toutes les luttes des femmes, toute la révolte contre l'oppression, soutenue et encouragée par une transe Gnawa qu'elle appelle de très loin, jusqu'à la plus extrême présence organique. ❥

Du sacré au profane. Quelle frontière entre ces deux concepts ? Le Oud de Marcel Khalifé, entre kitsch arabisant et profonde sensualité sculptée dans des arpèges caressantes, nous berce au creux d'un désir subtil, où le corps reprend toute sa valeur d'éternité. D'un autre côté, il y a les histoires de Jihad Darwiche. Avec des mots de tous les jours qui frôlent le one man show sans jamais y sombrer, il nous place dans une attention de bambins qui jubilent de plaisir. L'enfance, un temps où le Sacré est constitutif du Réel, où la jouissance d'être au monde se vit naturellement.

FESTIVAL ARABESQUES – Rencontres des arts du monde arabe Du 21 au 23/05 au Domaine d'ô à Montpellier ven 21 : Kamel El Harrachi, Marcel Khalife – sam 22 : Hassan Massoudy, Saâdia Souyah, Hasna El Becharia, Idir - dim 23 : Jihad Darwiche, Western Mehdi, Hindi Zahra, Nass El Ghiwane. http://unisonsmtp.free.fr/


musique |

58

texte ¬ Hakima Lounas photo ¬ © D.R.

Ne me quittes pas L'histoire de la musique est pétrie de chansons d’amour, de ballades sur fond de ruptures sentimentales. Comment donc renouveler legenre ? Comment rompre avec élégance ? Mayer Hawthorne proposesa version avec un Just ain't gonna work out impeccable, guide de la parfaite séparation en 2,35 minutes. Dans son clip, il arbore un sourire radieux et affiche un look tiré à quatre épingles. Stratégie un brin étrange pour se débarrasser de l'être (mal) aimé... Plus encore, Hawthorne imagine la parfaite bande-son : une soul cotonneuse, cuivrée et entêtante, inspirée de Smokey Robinson, Curtis Mayfield, Lamont Dozier ou encore Brian Holland. Pas étonnant que ces artistes soient ses maîtres à penser : Hawthorne a grandi à deux pas de Détroit, berceau de la black music où siégeait le vénéré label Tamla Motown. Oui, sa musique sonne incroyablement vintage. Mais loin de se contenter de singer ses idoles, le prodige de 29 ans offre à l'histoire de la soul une suite inespérée, en insufflant à ses compositions un vent moderne et bienfaiteur. Que ce soit sur Just ain't gonna work out ou Maybe so, Maybe no, il pose son irrésistible voix fluette sur des mélodies simples mais léchées, où batteries, claviers, cuivres et cordes sont flattés par une production contemporaine. En plus d'être musicalement irréprochable, son premier album A Strange Arrangement, déborde de romantisme. ❥

Mayer Hawthorne Le 13/05 à l'espace Julien à Marseille


musique |

60

texte ¬ Maxime Rockatansky photo ¬ Eiffel © D.R.

En route pour la joie Avis aux innombrables nostalgiques de Noir Desir, les 13éme Rocktambules de Rousson auront pour eux les contours d'une quête du Graal. En effet, le 04 juin, l’esprit des écorchés bordelais flottera sur le Près de Landas avec une programmation qui fera surgir quelques fantômes amis. Comme le combo The Hyènes composé de Denis Barthe, Jean Paul Roy (Noir Désir), Vincent Bosler (Spooky jam) et Olivier Mathios (Ten Cuidado) qui balance un rock nihiliste, jubilatoire et sans concession qu'on a vu dynamiter sur scène le "Putain de toi" de Brassens. Ou encore la bande à Eiffel, avec à sa tête un Romain Humeau au génie mélodique tourmenté qui en fait le plus proche frère d’âme du maître Cantat. Le lendemain, changement de décor avec le hip hop groovy d’Hocus Pocus et les revenants lyonnais de Babylon Circus qui clôtureront le festival de leur ska gonflé aux amphétamines du rock. Les Rocktambules savent aussi donner un coup de pouce à la scène gardoise en éclosion. Dead Side, Waterllillies et Satyriasis se verront ainsi offrir la chance de brûler les planches en compagnie de Pass, ancien vainqueur du tremplin qui présentera son 1er opus electro-rock au public. Une 13éme édition qui bénéficiera comme d’habitude d’une convivialité sans pareille assurée par 80 bénévoles motivés. ❥

FESTIVAL LES ROCKTAMBULES Les 04 et 5/06 à Rousson (30) Vendredi 4 : Dead Side, Waterllillies, Satyriasis, The Hyènes, Eiffel Samedi 5 : Transgunner, Pass, Hocus Pocus, Babylon Circus www.lesrocktambules.fr


28-29-30-31 juillet 2010

Bagnols-sUR-Cèze (30)

Photographie Mikael Amisset – Design by Cyrille Fourmy

parc arthur rimbaud

B BUNNY WAILER B JAH CURE B JOHN HOLT B BARRINGTON LEVY B RAGGASONIC B IJAHMAN B THIRD WORLD B ALBOROSIE B BIG YOUTH B WINSTON & MATTHEW McANUFF B INNA DE YARD B JAHLOVEMUZIK meets KING STUR GAV feat. U-ROY

B CHARLIE CHAPLIN B BRIGADIER JERRY B JOSEY WALES B CULTURE DAN B RAS DANIEL RAY B BLACKBOARD SOuNd JUNGLE SOuNd SySTEM B OBF SySTEM B

and many more !!!

AIRE D’ACCUEIL – PARKING – ALL TRIBES, WELCOME!

WWW.GARANCEREGGAEFESTIVAL.COM


musique |

62

texte ¬ Ludovic Deleu photo ¬ © VV Brown © D.R.

Vroum Vroum On le sait, le Ricard Live Music n'est pas un apéro géant gratuit sponsorisé par une célèbre marque jaune, ni une bacchanale improvisée via les réseaux que nos municipalités peinent à enfreindre ces derniers temps. Mélangeant souvent le boire et le manger, cette mini fête de la musique aux choix artistiques populaires sait aussi piocher dans les bonnes tambouilles mainstream. La présence de VV Brown dans cette tournée 2010 est donc du meilleur goût. Rutilante même tant cette angloportoricaine-jamaïcaine s'est adjugée en un tour de main ganté les satisfécits de la presse branchée de bonne obédience comme des grossiers tuyaux cathodiques de la TNT. Bêtement comparée à Amy Winehouse (le tarif désormais dès qu'une anglaise chante vraiment soul, ne rechigne pas à l'exercice pop et gère son début de carrière comme une diplomée en communication), la dame, ex mannequin, ex future avocate, qui cite Jackson Pollock, envoie bouler P-DIDDY quand il lui envoie un jet privé pour enregistrer à L.A et tape dans le mille avec un « Leave » qui a réchauffé l'hiver. Premier extrait d'un premier opus malin, truffé de tubes qui tiendra sans doute jusqu'à l'hiver...prochain. Reste le live, épreuve du feu pour qui convoque la musique de l'âme, se plait à admirer Ella et Billie et assure, seule comme une grande, la production de ses premières salves. Une dame forcement bien entourée. ❥

RICARD LIVE MUSIC VV Brown et BB Brunes Le 12/06 à l'esplanade de l'Europe à Montpellier Le 15/06 sur le Vieux Port - Quai d'Honneur à Marseille www.ricardsa-livemusic.com


Licence 1ère catégorie 1025131, 2e catégorie 1025107, 3e catégorie 1025105 - Conception graphique : Ogham - Illustration : Cameron Platter

Johnny Clegg The Mahotella Queens ● Hommage à Miriam Makeba meets Vieux Farka Touré ● Afrika Rocks ! BLK JKS ambo Ensemble ● The Dizu Plaatjies Ibuy ● Freshlyground ● Tumi & the Volume Mazwai ● Thandiswa r Spuy ● Nibs van de ela ● Hugh Masek ahim ● Abdullah Ibr ... ●


Un peu de Socio Cul texte ¬ Alex Terror photo ¬ Alice Arno / Comtesse Perverse © D.R.

Quand bien même la grenouille de bénitier s'agite effarée dans son bocal, difficile de rejeter d'un bloc la pornographie tant ce qu'elle dit de l'usage du grand corps social s'avère roboratif. Retour sur un certain âge d'or où l'emballage comptait autant que l'usage, total synchro avec son temps. Si la fin des sixties vit l'apogée de toutes les utopies, les années 70, roublardes comme pas deux, s'attachèrent plus particulièrement aux grandes discussions rupestres autour de la libération des mœurs, invoquant au gré de films plus qu' « olé olé » une société branlante dans tous les sens du terme, vacillante de plaisirs sur un modèle unique, celui de l'amour à la bobonne. Soldant un héritage Vieille France, la Gaule partait à la découverte du plaisir Alpha. Alpha France, d'ailleurs. Pour commencer par la fin. Sous le coup de la loi de 1975 classant d'un X infamant les films pornographiques, les salles de cinéma spécialisées sont désertées au profit des salons

particuliers, de plus en plus équipés en magnétoscopes. Profitant du boum de la VHS locative, Alpha France fait le pont entre consommations, éditant les films de Gérard Kikoïne et ses amis pour un usage domestique, avant de lier à la mi-temps des 80's un partenariat historique avec une toute nouvelle chaîne à péage, Canal+. Émois adolescents quand, dans la cour des lycées, le lundi matin, les plus débrouillards détaillaient aux moins chanceux les derniers exploits de notre Marilyn nationale, Marilyn Jess alias Patinette. Revenue de la contestation politique, la pornographie s'y redécouvrait à la hussarde, vaudevillesque, joyeuse et exubérante.


cinéma |

65

D'un pas gaillard, ce paillard de Pallardy, ancien mannequin roulant en Ferrari, franchi le rubicon du sexe cinématographique au début des 70's. Cinéaste autodidacte œuvrant aussi bien dans la pure parodie que dans le thriller érotique, le gars Jean Marie évoque encore en 2010, à l'occasion d'une collection DVD consacrée à ses exploits les plus vaillants, un désir de jouissance Rabelaisien, apolitique dans son fondement, par derrière comme par devant. Avec des titres tels que Journal érotique d'un bûche❥

ron, Réglement de femmes à OQ Corral, L'Arrière-train sifflera trois fois ou L'amour chez les poids-lourds, Pallardy pose sur toute une décennie sa patte licencieuse faite de décontraction et de grivoiserie. Soit l'antithèse parfaite d'un José Benazeraf qui, à l'opposé du pornospectre, développe la vision d'un sexe offensif, hautement politisé et anti-bourgeois. L'autre facette d'un genre noble en soi accompagnant explosions de joies et vicissitudes sociétales depuis la nuit des temps.

DVD 3 Films - Gérard Kikoïne : Les Délices du Tossing - Bordel Pour Femmes - Hôtel Pour Jeunes Filles (Alpha France) Collection DVD Jean-Marie Pallardy (Le Chat Qui Fume)


cinéma |

66

texte ¬ Alex Terror photo ¬ © Wild Bunch

Waiting for the voïd Gaspar Noé est un drôle de gaillard. Pas réputé pour son humour, le réalisateur affiche une tête de gangster raccord avec son cinéma, que certains souhaiteraient plus aimable. Noé s'en fiche, il ne fait pas des films pour être aimable. Le succès d'Irréversible a pris tout le monde de court, lui y compris, persuadé de n'avoir commis qu'un produit pour happy few de plus. On sent la roublardise, les limites du personnage, là, justement. La posture de l'Underground récupéré sans rien lâcher, une coquetterie à la Godard. Mais pas que, les grands formalistes cachant bien souvent de grands sensibles. On devine, dans la rigueur du découpage et la froideur distanciatrice, une empathie le préservant d'un quelconque snobisme. Son cinéma est violent dans la forme comme dans le fond, rare accord dans un univers d'antinomies. Maitrisé et libre. Logique et hystérique. D'où l'effet sale gosse qui le pousse à changer les règles, à écrire un film à l'envers, par exemple. Il nous a promis Enter The Voïd sensitif et trippant. On peut s'attendre à une narration de guingois et à de purs instants de suspension. Et on s'amusera, ricanant dans la file d'attente, à rapprocher Noé du grand Clouzot, hypercérébral anxieux ayant tenté lui aussi un cinéma technique de l'émotion. Son film s'appelait L'Enfer et il ne le termina pas. Après un Irréversible déjà fortement connoté, Enter The Voïd semble lui emboîter le pas. On a hâte de voir ça. ❥

ENTER THE VOID de Gaspar Noé avec Nathaniel Brown, Paz de la Huerta, Cyril Roy… Sortie le 05/05 (Wild Bunch distribution)


Licences : N° 342322 (I) - 342323 (II) - 342324 (III) ©Sébastien Klopfenstein

création musique

Le Velvet

de Rodolphe Burger Rodolphe Burger, chant, guitares Julien Perraudeau, basse, claviers Alberto Malo, batterie Johan Guillon, claviers, sampling Black Sifichi, spoken word Warren Ellis, violon Geoffrey Burton, guitare

Scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau

Théâtre Molière Sète mardi 18 20h30

mai

Points de vente : Théâtre Molière : 04 67 74 66 97 Office de tourisme de Sète

Achetez vos places en ligne www.scenenationale-sete-bassindethau.com


portfolio |

68

Le Bal des Vauriens Ce soir, assez perdu de temps Ça frappe, ça cogne dans mes tympans Allez en piste ils sont arrivés Et leur musique va exploser Chantez, chantez leur refrain Dansons ensemble au bal des vauriens Et Bordeaux 85… sera nôtre Le rythme tonne, ensorcelant Sous un déluge de hurlements La distorsion hurle à la mort Un son gerbant unicolore Ce soir, pas question de dormir Le bal n'est pas près de finir Attention ça recommence Il est temps d'entrer dans la danse

« Pim ! Pam ! Même pas mal... Punks et skinheads groupés, surins et coups de poings, blousons, ceinturons, c’est mon bal des vauriens à Toulouse en 84, des souris déglinguées volaient dans l’alcool et la fumée. À Gilles ». Polo Garat

Camera Silens Paroles de la chanson « Le Bal des Vauriens » extraite de l’album Réalité (autoproduit, 1985) du groupe bordelais Camera Silens. Fleuron du punk français des années 80, aux côtés des Bérus, d’OTH ou d’Oberkampf, Camera Silens demeure à ce jour mythique, notamment grâce à des textes forts et évocateurs. http://euthanasie.records.free.fr

Ces images sont extraites de la série « 1984 en 48 photographies » réalisée à Toulouse par Polo Garat. Le photographe toulousain avait tout juste 17 ans et réalisait là ses premiers clichés. Depuis, il a réalisé de nombreux travaux, a co-fondé le collectif Odessa et expose régulièrement en France et à l’étranger. www.odessaphotographies.com


Boutographies à la loupe texte ¬ Céline Cauvi photo ¬ Kurai © Guillaume Millet

Les Rencontres photographiques de Montpellier, les Boutographies, fêtent leurs dix ans. Bien installé, l'évènement est un lieu incontournable de découvertes. Les artistes sélectionnés par l'association Grain d'Image, réinvestissent les murs du Pavillon Populaire, du Carré Sainte Anne et du Musée Fabre. Plusieurs projections et animations accompagnent les expositions du 8 au 30 mai.

Déjouer les clichés, c'est mettre le doigt sur des initiatives insolites et des prises de risques. La sélection d'artistes des Boutographies répond à ces exigences. Qui dit photographie, dit arrêts sur image, captures d'instants fugaces ou heureuses compositions. Il y est toujours question de temps. A travers celui-ci, l'homme, la vie, et tout ce qui la compose. Et l'objectif du photographe s'empare de toutes ces fuites, ces pas, ces poses, ces surprises. Derrière les artistes exposés, soumis au vote du jury, l'hommage à la vie simple, discrète, presque muette. Celle qui regorge de plaisirs simples et de blessures mal soignées. Là où le superficiel n'a pas droit de regard, puisque de toute

façon, rien ne perce ni ne se voit, sous le mirage collectif. Village d'enfance, mystérieuses forêts, labeur nocturne, pays de l'Est, les séries présentées touchent une temporalité hybride. Autour de thèmes très modernes, où Dame Nature est célébrée sans fard, la nostalgie d'un décor passé s'étreint dans l'opacité d'une société lestée dans une course trop rapide pour la monture. Les tirages de Kurai, du grenoblois Guillaume Millet expriment un Tokyo sévère, touchant dans une perte progressive de repères sensitifs. Pourtant, un Tokyo charnel, impétueux se dessine dans un même regard. Le pas pressé synonyme des secondes qui s'égrainent à toute allure. Précieuses mais rarement émancipa-


exposition |

75

trices. Iorgis Mastyassy a choisi d'arrêter en cours de route les rapides coursiers londoniens. Portraits d'un rythme effréné, perchés sur leurs vélos, au milieu de l'assourdissant et sale tumulte de la circulation. Beaucoup de poésie compose les mises en scène ou les prises instantanées. Beaucoup d'espoir aussi. Anna Di Prospero explore quant à elle toutes les facettes de l'autoportrait. Détournements, dédoublements, cache-cache, le monde de cette italienne est une sucrerie douce-amère. Elle brouille l'image et fait œuvre d'une ❥

surexploitation de sa personne comme un pied de nez au narcissisme stérile lié aux réseaux sociaux. En marge du festival, se tiendra la première édition du Off des Boutographies lancé par l'association Buzz' Art. Un cadeau d'anniversaire qui fait le lien entre les artistes et le public. Balade surprise dans l'Écusson, musique, et expositions dans vingt lieux différents des salles galeries officielles complètent le programme. Un œil ouvert, attentif et contemplatif pour lequel l'image n'idéalise que ce qu'elle ne montre pas.

BOUTOGRAPHIES Du 08 au 23/05 à Montpellier www.boutographies.com - www.wix.com/buzzarts (festival Off jusqu'au 30/05)


exposition |

76

texte ¬ Ludovic Deleu photo ¬ Cie L'Individu © D.R.

Retour gagnant D'abord les chiffres : 14 éditions de la Biennale des jeunes créateurs d'Europe et de la Méditerranée, 10 jours d'installation en Macédoine en septembre dernier pour prés de 700 artistes et 29 productions made in France en arts visuels et appliqués, littérature, musique, théâtre, danse, cinéma. Une session 2009 qui fut, selon certains participants ou observateurs (dont nous tairons les noms), riche en sensations et collaborations diverses. Un tel dispositif valait bien un « Retour » pour suivre cette initiative privilégiant l'art en mouvement en perpétuelle incubation. Après Montpellier, c'est aujourd'hui à Marseille que l'on peut mirer les nouvelles productions plastiques des sélectionnés dans deux galeries (Galerie Montgrand des Beaux Arts & Galerie Château de Servières) ainsi que dans les jardins du Port Antique. Pour les disciplines dites « vivantes » c'est le Gymnase, Montevideo et Seconde Nature à Aix qui joueront le jeu cette année en accueillant (entre autres et dans le désordre) les compagnies Post partum et La Parenthèse, le groupe IfIf Between ou DJ Lolita. L'occasion de voir et revoir l'excellent Notre Dallas de la compagnie l'Individu, revisite musicale et bien frappée d'une certaine légende texane. ❥

RETOUR DE SKOPJE Jusqu'au 15/05 à Marseille et Aix en Provence mer 5 : Concert Nolwenn Donnet-Descartes, Kevin Laval, Thomas Barrière & Dicofone jeu 6 : Concert-Lecture et Carte blanche à IfIf Between avec Olivia Pierrugues, Thomas Barrière & Dicofone - mar 11 - Théâtre « Notre Dallas » Cie L’Individu www.bjcem.net


CONCERTS / INSTALLATIONS / PERFORMANCES / CINÉMA / WORKSHOPS / RENCONTRES

Préventes : http://billetterie.secondenature.org, Fnac et points de vente habituels

PETROFF / CAMILLE BÉQUIÉ

MODERAT | MODESELEKTOR + APPARAT + PFADFINDEREÏ MATIAS AGUAYO PANTHA DU PRINCE + VISOMAT INC RYOJI IKEDA MORITZ VON OSWALD TRIO BLACK DEVIL DISCO CLUB REDSHAPE ARCHITEQ ANYTHING MARIA ANDROMAKERS OH! TIGER MOUNTAIN MEKANIK KANTATIK RADIOMENTALE LAB[AU] ZIMOUN ARTIFICIEL CARSTEN NICOLAI NICOLAS SCHÖFFER VICTOR VASARELY


exposition |

78

texte ¬ Luz Bel photo ¬ © Mickael Ackerman / Vu

Arrêt sur images La profusion d'images n'est pas toujours synonyme de lassitude. à mi-chemin entre le perpignanais Visa pour l'image et les artistiques Rencontres d'Arles, le festival sétois de photographies Images singulières affiche une nouvelle édition flamboyante. Mais que les âmes anxiogènes se rassurent. Non, on ne sortira pas dépité de ces expositions. Moins trash que son grand frère Visa, ce rendez-vous photographique met les voiles vers le documentaire. En s'éloignant du photo-journalisme classique et de l'actu prise sur le vif, il prend ici le temps de l'analyse. Les auteurs choisis se sont parfois illustrés dans un seul sujet de leur vie. Cette photo qui se veut utile – militante - est surtout une subtile plongée dans les eaux troubles de la complexité humaine et de son monde moderne. Androgénie de Thibault Stipal, violences à Caracas de Christopher Anderson, village fantôme du Montana de Pieter Ten Hoopen ou encore racisme américain par Jacob Holdt. Sète n'a pas à rougir : ses invités prestigieux ne l'ont pas snobé. Le projet de l'association organisatrice Cétavoir, qui a commencé par la résidence de photographes, monte d'un cran. Il est même associé cette année à une référence : Christian Caujolle, fondateur du « style Libé » et de l'agence VU, est son commissaire des expositions, visibles dans toute la ville. En plus d'être gratuit, l'évènement s'annonce festif avec trois soirées de projections au chais Skalli et une soirée Radio Nova. Apéros, rencontres et débat y délient les langues. Singulier, le festival compte bien se faire une place au soleil. ❥

IMAGES SINGULIèRES Du 13 au 30/05 à Sète www.imagesingulieres.com


polar-frontignan.org

04 67 18 51 24


exposition |

81

texte ¬ Alex Terror photo ¬ POWEr-todaysart2-edJansen © Alexandre Burton et Julien Roy / artificiel

Présence du Futur Pour sa quatrième édition, Seconde Nature continue son aventure protéiforme faite de bleeps et d’enluminures électriques. Un festival envisageant un futur technologique positif et intimement lié à la création. Gros plans sur une poignée de propositions significatives.

Venu du Canada, le collectif Artificiel nous joue avec Condemned Bulbes une curieuse mélodie mélancolique aidée d’ampoules incandescentes de 1000W. En modulant l’électricité avec un gradateur, le trio fait littéralement chanter les filaments embrasés, chargeant émotionnellement un drôle de chant du cygne, les lampes à incandescence étant appelées à disparaitre au profit des lampes dites fluocompactes. On touche ici à l’éternelle fuite en avant du progrés, Condemned Bulbes mesurant la marche technique et archivant les promesses, avec un pincement au cœur mais sans nostalgie. Plus exubérant car connecté à du haut voltage, POWEr (cosigné Alexandre Burton et Ju❥

FESTIVAL SECONDE NATURE Du 02 au 12/06 à Aix en Provence (13) www.secondenature.org

lien Roy, échappés d’Artificiel) dompte la foudre au cours d’une performance où, par l’entremise de processus numériques sonores et vidéo, l’électricité brute génère images et sons. On se bornera à rappeler que la vie même n’est qu’impulsions électriques, et POWEr bien décidé à ne pas débrancher. Plus ancré dans une vision participative, le CityWall, que produit Seconde Nature, offrira justement une belle proposition pour rester branché. Expérimenté à Helsinki, l’idée est de créer un nouveau média urbain collaboratif, vaste écran tactile aux contenus informatifs, culturels, touristiques, mais aussi artistiques, ludiques… le tout consultable en solo ou par équipes.


agenda Parades

Off Sète

Le long du 38ème parallèle

FRAC

Jusqu'au 30/05 Malves-en-Minervois (11)

Du 07 au 31/05 Sète (34)

Daphné Nan Le Sergent est née à Séoul. Son exposition est une installation photo-vidéo où l'on retrouve la DMZ, zone démilitarisée, entre la Corée du Nord et la Corée du Sud. Une frontière perçue à travers les paysages fantômatiques attenants et les fragments de vie quotidienne qui s'y organisent. La frontière et les performances du mime Won Kim sont autant d'alternatives à la mémoire. ❥ Le Château de Malves

Cette triple exposition est un chassé croisé. Half Life de Michael Ackerman et Portrait d'une P.M.E de Rajak Ohanian explorent le photo-reportage social au delà des conventions, proche de l'hommage, dans le cadre de la manifestation Images Singulières. Patrik Pion et Paule Combey proposent Ligne Externe, installations vidéos pour une introspection psychique puissante. ❥ Conservatoire Régional d'Art Contemporain

Parades

Off Sète

Jusqu'au 27/06 Aix-en-Provence (13)

Du 12 au 31/05 Sète (34)

L'univers circassien s'est longtemps dérobé aux objectifs des photographes. Jeux d'ombres, lumière tamisée, poudrée, rare, empêchaient les artistes des années 30 de capturer les prouesses de ces acrobates hors du temps. Grâce à la technologie, les clichés de la piste aux étoiles se sont multipliés. Le clown inspire et véhicule une foule de symboles que Patrick Tosan, Tina Mérandon et Rhona Bitner, entre autres, mettent en image. ❥ Galerie du Conseil Général

Partenaire du festival Images Singulières initié par le collectif Cétàvoir, l'association Off Sète met sur pied un Prix de la photographie documentaire à l'attention des explorateurs du réel, attentifs aux mutations. La sélection s'attache à des sujets contemporains, urbains, relatifs à la vie des hommes, entre labeurs et combats, non sans poésie. Dix artistes et dix lieux pour déterminer le futur lauréat. ❥ Dans toute la ville


exposition |

83

Lovely ferraille

Gérard Gasiorowski

Les Voies urbaines

Casanova forever

Lovely Ferraille

les Voies Urbaines

Jusqu'au 12/05 Marseille (13)

Du 01 au 12/06 Alès (30)

Le designer Florent Boyer détourne des bidons d'acier industriels en meubles uniques. Couleurs vives, formes et courbes modernes composent sa série Stanker. Fauteuils, bars, tabourets, autant d'objets revisités à partir d'une matière première laissée à l'abandon. Dans la mouvance du « récup'art  », soucieux de l'environnement, l'artiste donne une seconde vie à ces bidons, qui auraient pu joncher les déchetteries. ❥ Centre Design Marseille

Pour cette seconde édition des Voies Urbaines, présentée par l'association Art'attack, le public découvrira les nouvelles productions (affiches, canvas, sculptures…) des membres de ce collectif issu de la street culture. Ateliers d'initiation ouverts à tous, décryptage des arts urbains et des techniques graffiti graviteront autour de cette exposition, qui tend à devenir itinérante dans le Gard et la région. ❥ Médiathèque

Gérard Gasiorowski

Casanova Forever

Du 19/05 au 19/09 Nîmes (30)

Du 19/06 au 03/10

« Recommencer. Commencer de nouveau la peinture  ». La rétrospective de l'œuvre de Gérard Gasiorowski (1930-1986), artiste capable de se réinventer, de déconstruire son travail et proposer plusieurs lectures de son œuvre choisit d'insister sur ses contradictions, volontaires ou non. De la figuration à l'abstraction, de la peinture à la photographie, son parcours artistique éponge les sentiments les plus ambivalents de l'âme humaine. ❥ Carré d'Art

Giacomo Casanova sera au centre de la nouvelle manifestation du Fond Régional d'Art, manifestation phare de l'été 2010. L'écrivain de langue française à la réputation sulfureuse est le symbole de l'anticonformisme et synonyme de voyage, de magie, de plaisirs. La trentaine d'expositions proposées dans toute la région revisite les multiples facettes de cet épicurien, où tout est affaire d'esthétique. Plus de détails dans notre prochain numéro ❥ En région Languedoc Roussillon


Festival Montpellier Danse

La mémoire des corps Dossier réalisé par Ludovic Deleu et Luz Bel

La programmation de Montpellier Danse 2010 se devait d'être majestueuse, la somme en trois temps (passé, présent, futur) de trois décennies d'accueil et de création de danse contemporaine. Sur le papier, le défi a fière allure. Trente glorieuses ou trentième rugissante ?

Alonzo King - Refraction, Dust and Light © Franck Thibault


événement |

85


montpellier danse Il y aurait beaucoup à dire, à écrire (et bientôt à lire *) sur cette trentième édition. Il y a la date anniversaire bien sûr, la création d'un nouveau lieu aussi, et la fin d'un cycle surtout. Un bouquet final dirons certains, refermant peut être trop rapidement les décennies dans des allégories artificières, une ligne d'arrivée enfin, selon les propres mots de son directeur Jean Paul Montanari. Car préparée depuis trois ans et prenant la forme d'un aboutissement prêt à s'ouvrir à des nouveaux schémas dans sa gestion directrice et artistique, cette prestigieuse programmation fait le point sur son histoire et met un point d'honneur à laisser des suspensions pour la suite du récit. Nulle nostalgie donc. Plutôt la célébration des émotions, des souvenirs et des traces, un anniversaire, une grande bacchanale du corps en mouvement, où l'on prend plaisir à s'entourer de ses fidèles, de ses amis, de ses découvertes. Naturellement, de tous ceux qui ont construit sur scène la notoriété de ce rendez vous majeur de la danse contemporaine mondiale. Mais point d'autosatisfaction privée entre initiés car c'est avant tout le public qui est convié à partager ce grand morceau d'histoire que la page 2 du programme officiel du festival liste tel un who's who virevoltant. Alors des souvenirs certes, des hommages évidemment (les disparations l'été dernier de Pina Bausch et de Merce Cunningham retentissent forcément) mais c'est la création qui restera le socle de l'événement. Avec la chance de pouvoir assister à des créations emblématiques comme à la fertilité des nouvelles intuitions. De revoir Béjart ou de découvrir Germana Civera. De comprendre Raimund Hogue ou de frémir avec Bengolea et Chaignaud. D'admirer le Nederlands Dans Theater ou d'être troublé par Bouchra Ouizguen. De se laisser porter, tout simplement.

(*) Montpellier Danse, 30 ans de création (Actes sud) Sorti en Juin 2010 William Forsythe - White Bouncy Castle © Prue Lang


Kader Attou Si le hip-hop fait désormais partie du paysage de la danse contemporaine et institutionnelle française, c'est bien grâce à Kader Attou. Nommé directeur du CCN de La Rochelle, il est le premier danseur issu de cette culture urbaine à accéder à ce poste. Avec sa compagnie Accrorap, son regard engagé tisse le portrait d'une discipline métissée et alerte sur son temps. Pendant que ses poétiques et acrobatiques Petites histoires. com poursuivent leur tournée à succès, le chorégraphe présente sa nouvelle création Symfonia piesni zalosnych. La dizaine de danseurs se laisse porter par la voix soprano de la Symphonie n°3 dite des chants plaintifs de Gorecki. Son spectacle est à découvrir dans l'espace atypique de l'ancien lycée Mendès-France. ❥ Symfonia piesni zalosnych Du 22 au 25/06 - ancien Lycée Mendes France

William Forsythe C'est un des temps forts du festival et une évidence tant Forsythe se devait de figurer dans ce millésime. Mais c'est aussi un malicieux contrepied à toutes les spéculations car sur les trois programmes proposés point de danse (dans le sens pur du terme) mais des installations mêlant vidéos, expérimentations plastiques et interactions avec le public. C'est cette dernière orientation qui intrigue le plus: le White Bouncy Castle, château gonflable et sonorisé qui prendra ses aises sur le plateau de Berlioz. Une scène ouverte rebondissante dans et sur laquelle les spectateurs seront conviés à évoluer au gré de leurs envies, libres comme l'air ou contraints par les regards : c'est à vous de choisir. ❥ White bouncy castle Les 22 et 23/06 - Opéra Berlioz (de 10h à 19h20)

évènement |

87


Anne Tereza de Keersmaeker

Akram Khan Danseur de renom, agitateur de cultures et amoureux des rencontres, Akram Khan se pare aujourd'hui des habits de ceux qui comptent, passant en seulement dix ans du statut de découverte teintée d'un « folklorisme  » souvent expertisé avec condescendance à celui d'innovateur qui fait débat dans les cercles. Habitué des mélanges et des souples alternances entre ses racines et ses explorations contemporaines, sa nouvelle création replonge dans le Kathak, danse classique du nord de l'Inde, faite d'instants suspendus et de mouvements majestueux. Un solo, entouré de 5 musiciens, qui bénéficiera du cadre flambant neuf du nouveau théâtre de l'Agora dans la cour des Ursulines, inauguré quelques jours auparavant par le Roaratorio de Merce Cunningham. ❥ Gnosis Les 23 et 24/06 - Théâtre de l'Agora

Akram Khan - Gnosis © Richard Haughton

En venant représenter une de ces pièces majeure et fondatrice, déjà jouée à Montpellier Danse en 1985, la chorégraphe belge, coutumière des lieux, diffusera ce parfum de nostalgie qui plane sur une partie de la programmation. Elle symbolise une époque charnière, les années 80, où tout restait encore à inventer et que le festival célèbre cette année. Moins connue du grand public que ses consœurs et confrères présents cet été à Montpellier, De Keersmaeker est pourtant une créatrice respectée et adulée. Une créatrice d'une exigence rare, avantgardiste à bien des points se signalant autant dans l'abstraction pure que dans l'écriture du corps, détruisant et réinventant sans cesse son œuvre, se refusant de toujours mettre un point à la fin d'une histoire. ❥ Rosas danst rosas Le 25 et 26/06 - Théâtre de Grammont


évènement |

89

temps forts Merce Cunningham Dance cIe le 18/06 au théâtre de l'Agora Anne-Marie Porras et Salia Sanou du 18/06 au 02/07 dans l'Agglomération Germana Civera les 19 et 20/06 au Studio Bagouet Régine Chopinot du 25 au 29/06 à la chapelle de la Miséricorde Ohad Naharin le 26/06 à l'opéra Berlioz Fabrice Ramalingom le 28/06 au théâtre de l'Agora Jiri Kylian Les 29 et 30/06 à l'opéra Berlioz Raimund Hogue les 30/06 et 01/07 au th. de Grammont Alonzo King les 02 et 03/07 au théâtre de l'Agora Mathilde Monnier et Dominique Figarella du 04 au 06/07 au th. de Grammont Béjart Ballet Lausanne les 03 et 04/07 à l'opéra Berlioz

❥ Programmation complète sur www.montpellierdanse.com - 0 800 600 740 Gagnez des places au mois de juin

sur www.letsmotiv.com


spectacles |

90

texte ¬ Gaëlle Reynaud photo ¬ Krafff © D.R.

Growing ! Une programmation généreuse, comme toujours, pour cette 13éme édition d'Enfantillages. La nature, les sciences des choses en tant qu'outils au service de la nature, sont à l'honneur : nos enfants pourront apprendre des lois de la physique au travers de jeux simples et amusants, avec Les p'tits débrouillards, une bande de mordus des sciences façon boyscout qui sévit partout en France. Nous aurons aussi le plaisir d'assister à la création en direct d'une marionnette de papier, sculptée, mise en mouvement par 4 manipulateurs: dans Krafff, duel dansé, pas de deux entre un homme et cette marionnette éphémère, le feu de la grâce tourne comme un boomerang, échappe au corps parfait du danseur, transcende la méchanceté d'un papier austère et transmue les manipulateurs en choeur dionysiaque invisible. Dans un autre registre, Seule dans ma peau d'âne raconte avec sensibilité le fameux conte de Perrault, filmé par Jacques Demy. Trop souvent réduit, dans l'imaginaire collectif, à un gentil conte de fées sans épaisseur ou, au contraire, à un fait divers sordide de la rubrique pédophilie, Peau d'Âne retrouve son teint de rose au travers des yeux d'Estelle Savasta : elle devient simplement l'histoire d'une enfant qui cherche en ellemême, sous la peau d'un monstre, les amarres de l'adulte en devenir. Pourvu que ces quelques jours de festival puissent accompagner petits et grands sur le chemin de la maturité, comme une immersion dans la forêt de l'âme ! ❥

SAPERLIPOPETTE, voilà ENFANTILLAGES Du 08 au 30/05 à Montpellier et dans l'Hérault www.theatre-13vents.com - www.domaine-do-34.eu - www.herault.fr


Festival de Marseille

émotions

72

Éo

15

17 juin > 06 juillet 2010

vallier

94

Vl

temps

73

Tm …

expression

75

Exn …

écritures

16

Ur …

Informations / réservations : 04 91 99 02 50 www.festivaldemarseille.com Festival1 de danse2 et des arts multiples3 de Marseille4

Obsession – Saburo Teshigawara / Photo © Emmanuel Valette


Printemps des Comédiens Murmures et saga tsigane texte ¬ Luz Bel photo ¬ Lang Toi, Nouveau cirque du Vietnam © D.R.

Le 24éme Printemps des Comédiens aura bien lieu. Malgré le coup de gueule de son directeur globe-trotteur, dépecé de plusieurs subventions, les cultures du monde investissent à nouveau le Domaine d'ô. Des montreurs d'ours au cirque vietnamien, le folklore tsigane en tête d'affiche pose sa caravane. Le public n'a qu'à bien se tenir. L'année dernière, il s'était plaint de ne pas voir assez Bartabas sur la piste du Domaine d'O, remplacé par ses élèves de l'Académie de Versailles. Pour sa troisième venue au festival, le dresseur de chevaux vedette fait un pied-de-nez à ses précédentes créations...et aux spectateurs. Bien visible cette fois-ci puisqu'il fait cavalier seul. Mais pour le voir, il va falloir se lever très tôt. Le rendez-vous a lieu dans un clair-obscur, à l'heure où les poules dorment encore : à 5 heures du matin ! Que les fêtards ne s'y trompent pas, ceci n'est pas un after. Ni un spectacle d'ailleurs. On parlera plutôt de performance, voire d'anti-représentation. Une sorte de séance de travail dans laquelle Bartabas tente de dévoiler et

de faire ressentir cette intimité murmurée à l'oreille de son cheval Le Caravage depuis des années. Son Lever de soleil réduit l'assistance à une contemplation silencieuse. Jusqu'à la rendre voyeuse et lui donner l'impression de déranger dans ce moment de haute complicité. Mutisme total et applaudissements proscrits. La création présentée pour la première fois en 2006 au festival d'Avignon n'a jamais été photographiée, ni filmée. Écoute, regards et mouvements de ce centaure formé par Bartabas et son partenaire particulier rendent chaque lever unique, accompagné ici par deux musiciens (un Turc virtuose du ney, flûte en roseau, et un chanteur persan). Rassurez-vous, la parole est rendue à la fin


spectacles |

93 93

de cette rencontre hors champ, autour d'un café offert au public. Les fans peuvent poursuivre cette introspection dans le monde de Bartabas et de son Théâtre équestre Zingaro avec la projection en avant-première du film Galop arrière. Le reste de la programmation n'est pas pour autant dénué d'intérêt. Le directeur Daniel Bedos, a plusieurs cordes à son arc. Faute de moyens pour inviter le cirque canadien, il s'appuie sur le théâtre classique, le cirque vietnamien et surtout sur La route tsigane (sa création née à la Villette en 1994) déclinée ❥

LE PRINTEMPS DES COMEDIENS Du 3 au 27/06 au Domaine d'ô www.printempsdescomediens.com

en plusieurs spectacles : Tony Gatlif dans un hommage à Django Reinhardt, le cirque Romanès, une danseuse flamenca et des musiciens du Rajasthan (région d'origine des Roms en Inde du Nord)... mais aussi des montreurs d'ours. Ce dernier choix a valu au festival une lettre de la fondation Brigitte Bardot. Il répond que l'animal emblématique des tsiganes est beaucoup mieux traité que dans nos propres traditions, comme la corrida qui tue ses taureaux. Son public fidèle – 55 000 spectateurs en 2009 – ne lui en tiendra sans doute pas rigueur.


spectacles |

95

texte ¬ Ludovic Deleu illustrations ¬ Saburo Teshigawara, Here to here, 2007 © Bengt Wanselius

Japan Airlines Mettre le Japon à l'honneur prend aujourd'hui l'apparence d'une idée commune. Biennale, cycles, cartes blanches, thématiques et résidences ont connecté depuis des décennies l'archipel asiatique et nos lieux de représentations. Explorateur et défricheur, le festival de Marseille n'est pas du genre à adopter une posture de suiveur et propose dans sa 15éme édition une sélection pointilleuse et exclusive de créations nippones. Certes le F/D/Am/M célébrera également le Canada, rendra hommage à Merce Cunningham, investira de nombreux lieux de la cité trois semaines et proposera comme de coutume prés d'une vingtaine de propositions dont la danse est la pierre angulaire de multiples pratiques du texte, de l'image et du son. Mais c'est la danse japonaise qui devrait faire sensation. Celle du chorégraphe Saburo Teshigawara et sa bien nommée Obsession inspirée des œuvres surréalistes de Buñuel et Dali. Un duo amoureux aussi tragique qu'onirique qui se cherche et se repousse comme deux aimants magnétiques. Lui aussi d'inspiration européenne Shiro Taka❥

tani convoque Roland Barthes dans une Chambre Claire qui entremêle vidéos, textes et musiques. Fondateur de Dump Type, collectif d'artistes de Kyoto orfèvres des créations numériques et technologiques et de la fusion des langages, sa nouvelle création (inédite en France) est très attendue par les mordus des arts numériques et de danse contemporaine hors formats. Plus terre à terre mais non moins inspirée, l'élégante Megumi Nakamura présentera deux pièces. Accompagnée par le soliste Yasuyuki Shuto dans The Well Tempered et mise en musique par le violoncelliste Mori-shige dans son solo Rose Window promettant une heure de poésie et de grâce.

FESTIVAL DE MARSEILLE Du 17/06 au 06/07 à Marseille (et Aix en Provence) Au Théâtre du Merlan, Salle Vallier, Vieille Charité, Ballet National de Marseille, Musée d’Art Contemporain, Friche la Belle de Mai, L’Alhambra, Palais de la Bourse, Alcazar, Pavillon Noir… www.festivaldemarseille.com


In Vitro Spring break texte ¬ Emma B photo ¬ Compagnie Korzéart © D.R.

Outre les jours fériés mal placés et les apéros en terrasse bien mérités, avec le printemps ressurgissent des événements incontournables. Depuis 6 ans le service culturel du CROUS de Montpellier organise In Vitro, Printemps de la création étudiante, une manifestation qui offre aux jeunes créateurs une scène, une liberté artistique totale et un accompagnement technique professionnel.

Parce que naviguant dans les eaux radieuses des pratiques artistiques étudiantes donc amateurs, In Vitro échappe aux lois de l’économie de la production et propose presque trois mois de spectacles gratuits, ouverts à tous et d’une qualité surprenante. Car en effet, comme le fait remarquer le responsable du service culturel du CROUS, les créations amateurs sont majoritairement victimes de la « paradoxale définition du mot amateur qui désigne à la fois celui qui porte un intérêt particulier, a une connaissance certaine d’un sujet ou d’un objet, et la notion plus négative de dilettante  ». L’ombre du dilettantisme ne planera

donc pas au dessus d’un Trioletto bouillonnant d’énergie et de nouveauté. Un petit aperçu… Une proposition artistique suffisamment originale pour être citée ouvre ce mois de mai : les 4 et 5 mai la jeune compagnie Korzéart présentera sa pièce chorégraphique, une rencontre entre la danse contemporaine et les courts-métrages d’animation d’Arnaud Demuynck. Le résultat est étonnant, d’autant que les films de M. Demuynck flirtent souvent avec le tabou ou le dérangeant. Le programme d’In Vitro nous prouve que le théâtre est toujours la discipline la plus plébiscitée par les étudiants.


spectacles |

97

Pour notre plus grand plaisir, aucun n’aura souhaité monter sur scène pour jouer les amants de placard ou les innocentes héritières : ils préféreront affronter des textes peu ou jamais déclamés sur des planches, comme ce Peter Pan ou ce Philosophe soi-disant, pièce inédite du délectable Marquis de Sade. Question audace le Primesautier Théâtre est en première ligne avec cette proposition faite aux étudiants de l’atelier qu’il dirige de monter Sainte Jeanne des abattoirs de Brecht.

Et pour finir le parcours de découvertes des jeunes talents montpelliérains, le rendez-vous à ne pas manquer est celui du 2 juin, date des 3émes Animécoles. Des étudiants des écoles régionales d’animations, d’art et de jeux vidéos présenteront leurs films d’animations lors de cette soirée organisée en partenariat avec Animasud. Et pour ceux qui cachent des petits trésors d’animation dans les méandres de leur disque dur, il est encore temps d’inscrire votre vidéo.

IN VITRO - Printemps de la création étudiante Jusqu'au 11/06 au Trioletto à Montpellier Retrouvez le programme complet sur www.crous-montpellier.fr


agenda Orgueil, poursuite et décapitation

Crash(s), variations

ORGUEIL, POURSUITE ET DECAPITATION

CRASH(s), VARIATIONS

Les 04 et 5/05 Sete (34) Un pièce qui, comme son nom ne l’indique pas, est une pièce d’été. Une pièce languide, écrite alors que la France arrive difficilement à la dixième place des Jeux olympiques de Pékin. Toute en méandres et courbes sinueuses, la pièce révèle la voix intérieure de son auteure, Marion Aubert. L’humour grinçant de la compagnie Tire pas la Nappe fait exploser les clichés, en se penchant sur les travers des « chonchons » familiaux. ❥ Théâtre

Mythologie d’un siècle pris dans l’engrenage de la vitesse et de la technologie, Crash(s) ! Variations est une adaptation très libre du roman de J.G Ballard et se situe dans la suite du film sulfureux de Cronenberg. Dans un drive-in fantôme, au milieu de  carcasses de voitures et de gyrophares, un  couple rescapé surgit. Le public, installé dans des véhicules accidentés, est au centre d’un vertige spectaculaire. Une expérience de Bruno Geslin, extrême, corrosive et ultrasensorielle. ❥ Salle des Expositions, Stade des Costières

FANTAISIES

UZèS DANSE

Le 23/05 Sumène (30)

Du 12 au 17/06 Uzes (30)

Les deux associations gardoises Dynaform (éveil corporel du jeune enfant) & Pitchoun et Compagnie (programmation de spectacles vivants jeune public ) proposent une manifestation spécialement dédiée au jeune public, une journée atypique et originale, organisée pour les petits (et avec les grands). Au programme : Spectacles, jeux géants des cultures du monde, vide grenier, Baléti pour enfants, ateliers de création… ❥ Place du Plan

15éme édition pour l'ex petit festival gardois devenu grand labo de la danse contemporaine. Poursuivant son travail de défrichage des nouvelles formes tout en collaborant avec les scènes nationales et festivals de renom, Uzes Danse questionnera dans son édition 2010 le corps in situ dans le temps et l’espace présent, un corps et un mouvement contemporain dans une ville patrimoniale. ❥ Dans toute la ville

Du 31/05 et 04/06 Nimes (30)


spectacles |

99

Uzès Danse

Salia Ni Seydou

Que d'espoir !

Occident

LA FOLLE HISTOIRE…

QUE D'ESPOIR !

Jusqu'au 24/05 Bouches du Rhône (13)

Le 20/05 Aix en Provence (13)

….des arts de la rue ! Changement de date mais pas de décor, ni de concept. Cette 2e édition s’ouvre à des compagnies nationales et européennes (Espagne) qui dérouleront la suite du récit entamé en 2008 dans de nombreux villages du département suivant le même principe d’associer les compagnies une à une pour y présenter l’essentiel de son répertoire et du florilège de tous dans une ultime ville, rythmé par un bus expo déambulatoire. ❥ Mallemort, Velaux, Pennes-Mirabeau,

Bref, féroce, consternant et drôle, Que d’espoir ! est l’expression d’une nécessité, un théâtre de l’urgence. L'israélien Hanokh Levin écrit des sketches et des chansons qu’il met en scène, fustigeant à chaud l’actualité de son pays. Dans le style des cabarets expressionnistes, Levin décompose et démolit les valeurs qui alimentent la violence de nos sociétés, dans des raccourcis où explosent l’absurdité et le cynisme. ❥ Théâtre Antoine Vitez

Saint Rémy de Provence

SALIA NI SEYDOU Les 11 et 12/05 Marseille (13) Deux solos de la compagnie Salia nï Seydou dans une même soirée ; Le Dambé de Salia Sanou et le Concert d'un homme décousu de Seydou Boro. Deux danses qui s'étirent, se répondent, se cassent, se rejoignent, appellent les souvenirs d'enfance, confrontent les traditions et les recherches perpétuelles d'identité. Deux danseurs les plus inventifs de la nouvelle création africaine. ❥ Merlan

OCCIDENT Du 20 au 22/05 Martigues (13) Occident est une pièce noire de Rémi De Vos. Elle met en scène un couple monstrueux et comique. Il et Elle ne tiennent plus que par un jeu (de mots), une danse (de mort), un rituel (intime) qui les font se tenir encore l’un en face de l’autre. L’extrémisme dont il est question est une donnée du jeu. C’est aussi une réalité sociale facilement vérifiable. Dans une lutte de la conscience sociale contre les pulsions asociales et inversement, le rire est une solution possible. ❥ Théâtre des Salins


FIRN

De l'ellipse naît l'amnésie texte ¬ Céline Cauvi photo ¬ Denis Robert © D.R.

Du 21 au 27 juin le Festival International du Roman Noir met sur la table les questions qui dérangent sur le thème, «  Mémoire intime, Histoire collective  ». Cette manifestation largement reconnue pour son empreinte locale, de Frontignan la Peyrade à Montpellier, empêche de penser en rond et remue un genre parfois trop cantonné à ses habitudes, cinéma et illustration à l'appui. Tout le monde aimerait savoir comment son voisin compose avec son passé. Ce qu'il cache, ce qu'il est, vraiment, tout au fond. De la même façon, beaucoup se demande où vont les leçons de l'Histoire. Pourquoi le présent échappe à la mémoire ? Est-il possible d'agir sans penser à la veille, à l'avant-veille..? Toutes ces expériences vécues, traumatismes, rages, amours, frustrations, colères, qu'elles soient collectives ou individuelles, conditionnent-elles toujours la suite des évènements ? Comme dans un polar, la banalité est trompeuse. Les auteurs de romans noirs sollicitent les émotions les plus enfouies chez le lecteur. Ils font référence à des disparitions, des plaies douloureuses et des doutes permanents. Par un jeu de piste

en eaux troubles, ils s'aventurent dans le dédale des souffrances intimes. Issue d'une guerre, d'un crime, la douleur est là. Elle engendre tabous, mensonges et non-dits. Le déni et la fuite reviennent tragiquement au fil des chapitres. Julien Demay, personnage récurrent de Pascal Dessaint, figure la face cachée d'un homme perturbé, éprouvé par le poids des épreuves, des mauvais choix, de la malchance. Son roman Les Paupières de Lou, introduit des schémas psychanalytiques qui font de ces héros blessés des pistes pour comprendre la tolérance de sa propre censure. R.J Ellory, évacue une autre forme de violence, dans un style impeccable. Celle des milieux mafieux et des réseaux souterrains où l'horreur est un passe-droit. Ca-


littérature |

101

pacités d'adaptation ? De réinvention ? Le polar est une passerelle, où se mêlent Histoire, société, et cercles vicieux. Didier Daeninckx, auteur français, lutte par ses écrits contre l'obscurantisme moderne truffé de dissimulations, de négations comme le révisionnisme et les apologies colonialistes. Observateurs des faits divers, symptôme d'une réalité sociale abrupte. Denis Robert, défend lui aussi le droit à la transparence. Récemment relaxé dans l'affaire Clearstream, il mène depuis plus de dix ans des investigations dans les sphères politico-financières pour mettre à jour ❥

FIRN (Festival International du Roman Noir) Du 21 au 27/06 à Frontignan (34) www.polar-frontignan.org

de gros détournements de fonds et des trafics d'influences. Un autre genre de roman noir. Qui questionne les fondations, le ciment collectif d'une confiance relative, consensuelle. La bande dessinée l'Affaire des Affaires réalisée avec l'illustrateur français Laurent Astier, présent lui aussi, retrace l'histoire de l'enquête et du procès. Interlude pictural, André Cervera explorera le noir avec Série couleur pour le roman noir, ou du rififi sur la toile, une création du fameux peintre sétois. Programme chargé d'une immersion sans filet, dans l'envers du quotidien.


littérature |

102

texte ¬ Céline Cauvi photo ¬ New York 2003 © Julie CC / Studio 74

American dream ? La Comédie du Livre se consacre à une destination symbolique, mythique, que les auteurs ne ménagent pas. L'Amérique du Nord fascine et repousse, soluble dans ses tentaculaires artefacts. Une spirale de stéréotypes vendus trop tôt, trop vite et bientôt digérés. La vivacité littéraire des invités tire l'oreille des étalages de la grande distribution. Détonateur de la crise financière, poudrière d'économistes fanatiques, la stratégie marketing made in USA en a pris un coup. Mais l'émulation créatrice, elle, ne faillit jamais, sur ces terres protéiformes, où la diversité défie les reliefs et les origines. L'idéalisme est un leurre. Rien ne ne se construit sans failles, et la littérature américaine y plonge ses plumes. Jake Lamar, Dinaw Mengestu et Eddy L. Harris portent la voix des laissés pour compte qu'ils soient noirs ou toxicomanes. Dana Spiotta et ses critiques acérées du consumérisme, sorte d'auto-analyses non censurées, témoignent de la capacité des auteurs américains à se caricaturer. La noirceur des polars américains se décline à la lisière du vice, du drame. William Bayer capte le visage trouble d'une société recomposée où se côtoient idéologies ultra conservatrices, surexposition du sexe et éclatement des codes. D'autres, comme Pete Fromm, servent l'Amérique des grands espaces, hors d'atteintes des métropoles urbanisées, propices à la réalisation de grand défis. Tropisme consommé, Jack Kerouac n'est pas loin, Hemingway non plus. D'un continent à l'autre, la littérature peint tout, tabous compris. Reste à savoir en décrypter les signes... ❥

LA COMéDIE DU LIVRE Du 28 au 30/05 à Montpellier www.comediedulivre.montpellier.fr


disques DOUBLE U

Lonely Drifter Karen [pop folk]

[pop]

Pineapple Dream | Wool Recording En couverture, l'ananas annonce la couleur naturaliste de ce cinquième opus. Double U alias Franck Rayberolles, nous revient avec un hommage au surréalisme. Son Pineapple dream (en anglais cadavre exquis) enivre les sens dans de jûteuses compositions psychédéliques. Moins électronique que le précédent album, son univers planant surfe sur une pop folk héritée des années 60 et mâtinée d'instrumentaux organiques. Solitaire, le bidouilleur minimaliste embarque ici d'autres musiciens dans son rêve, introduit par un featuring de Leatitia Sadier, la chanteuse de Stereolab, mais aussi le très bon groupe The Suddenly Sunshine, Camille Vachin aux voix et la viole de gambe de Rolland Petruzzi. > Luz Bel

Fall of Spring | Crammed Discs Un passage du noir et blanc (ou disons du sépia) à la couleur : telle est l’impression que procure le retour des très «  Erasmus» (chanteuse autrichienne, muli-instrumentiste majorquin et batteur italien) Lonely Drifter Karen. Découvert avec ravissement il y a deux ans, le trio perd (un peu) en fraîcheur et en fantaisie ce qu’il gagne (beaucoup) en maîtrise mélodique. La désuétude exquise des ritournelles façon piano-bar et des ambiances «  Hollywood Musicals  » est ici chahutée par des accents plus franchement pop, comme pour balayer tout soupçon de passéisme. Ce qui n’empêche pas la magie d’opérer encore, ni ces chansons lumineuses de revêtir un aspect redoutablement addictif. > Manuel Plaza

Marvin [rock] Hangover the top | African tapes «  Ce sera plus dark  », nous prévenait le trio montpelliérain, en pleine gestation de ce second album. Pas de panique  : aucune neurasthénie notable chez nos champions transdisciplinaires (bras de fer et marathon sonique) ; pas la moindre altération de leurs superpouvoirs galvanisants. Coutumier des Autobahns européennes (encore visitées de long en large en ce printemps), Marvin multiplie ici les sorties d’autoroute synth-noise au profit d’itinéraires plus aventureux, enchaînant embardés vocoderisées et secousses groovy, affichant une science du gymkhana aussi impressionnante que l’est son sens de la composition et de la dérision. Plus dark ? Non. Plus fort, plus dur, plus vite, meilleur. > Manuel Plaza


Bonobo [trip-hop]

Casey [rap hardcore]

Black Sands | Ninja Tune / Pias

Libérez la bête | Ladilafé prod

Les naturalistes racontent que le Bonobo – grand singe du Zaïre – est une espèce en voie de disparition. Distingué, pacifique... son règne matriarcal n’a pas l’air fait pour durer. Ce qui n’est pas le cas de Simon Green. Ce compositeur de trip-hop aussi doué qu’il est anglais a choisi le nom de Bonobo pour « inventer » ce que l’on a coutume d’appeler le downtempo. Un genre qui n’a de cesse de séduire les amateurs d’une électro que l’on écoute plus que l’on ne danse. Pe tit génie de studio, Bonobo sample d’une main quand il interprète la plupart des passages instrumentaux de l’autre. Et avec ce quatrième album, l’une des figures de proue du label Ninja Tune n’a pas fini d’avoir le vent en poupe. La traversée en eaux calmes qu’il propose est sans rupture ni rature. > Léa Daniel

Flow mitraillette, textes saignants et instrus efficaces, Casey pose un premier essai charbonneux. Sur la braise, l’immigration (« Regard glacé »), son enfance banlieusarde («  Rêves illimités  ») et quelques brûlots sur le passé colonial français (« Primates des Caraïbes »). L’Antillaise du Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis) assène violement sa haine, explicite et assumée, d’une société en pleine crise identitaire. Uppercut polémique ? Paranoïa exacerbée  ? La férocité de ce Libérez la bête n’a d’égale que la technique de Casey, tout en allitérations frénétiques, rimes croisées et métaphores verveuses. En emboîtant le pas de Keny Arkana dans le cercle très select des rappeuses françaises, elle prouve que le rap hardcore n’est pas qu’une affaire de testostérone. En live le 20.05 au Bikini. > Youness Hamelat

Sharon Jones & the dap-kings [soul] Daptone / Differ-ant Un virage. Certes, Sharon Jones ne se lancent pas dans la nufolk et n'a pris aucun cours de yukulélé. Mais là où on attendait confiant (mais sans sauter au plafond non plus), une nouvelle collection de petites perles funk usinées dans la fabrique Daptones, la Georgienne vient relever les compteurs du revival soul avec un disque introspectif, posé et somptueusement arrangé. Sans fantaisie aucune, elle réveille quelques fantômes, se drape de nappes cuivrées, taquine le rythm and blues d'inspiration Stax et ouvre les portes de son intimité avec un titre qui annonce les choses clairement. Avec I Learned the Hard Way, Miss Jones avait deux/trois trucs personnels à régler. Et pour une fois, on a envie de s'en mêler. > Ludovic Deleu

chroniques |

105


livres Chambre 26

Gueules d'artistes

De Tecia Werbowski (éd. les Allusifs) Tecia Werbowski commet régulièrement des intrigues déroutantes. D'origine polonaise, la canadienne a le chic pour noyer en quelques pages les naïves prospections du lecteur. Après plusieurs romans plongés dans un décor slave, envoûtant et mystérieux, elle emmène cette fois le lecteur au cœur d'un polar classique, dont l'originalité se révèle grâce à son style haletant et subtil. Reine des phrases lancinantes, elle scande ses mots comme des mantras et déroule le fil de l'histoire avec agilité. Dans la baignoire d'une chambre d'hôtel, git un cadavre. Deux chiens trônent, les siens. Détail apparent, qui prend finalement tout son sens au gré des chapitres. Ou l'art d'emprunter les sentiers battus sans jamais enfoncer les portes ouvertes. 88 p, 10 €

De Philippe Bonan (Éd. Critères) Les activistes du street art sont discrets et préfèrent souvent rester dans l'ombre. Difficile de savoir quels visages se cachent derrière un style, un blaze ou une mascotte identifiable et identifiée. Le photographe Philippe Bonan a capturé une série de portraits d'acteurs de l'art urbain, dissimulés derrière leurs toiles à ciel ouvert. De Robert Combas et Roy Lichtenstein aux poseurs des Space Invaders, son objectif s'intéresse à ceux qui ont influencé, créés ou développés cette forme d'expression. Même si le marché de l'art contemporain invite depuis peu la bombe et le collage à s'exposer, les artistes n'ont heureusement pas attendu l'adoubement des élites pour mener leurs barques. Démonstration en images. 60 p, 9,90 € > Céline Cauvi

> Céline Cauvi

Pflip De Franco Matticchio (Éd. Nuages) Chez le dessinateur italien, tout se transforme. à travers plus de deux cents dessins en noir et blanc, issus de son impressionnante production, les mises en abime graphiques se succèdent. Chaque élément du décor, personnages compris, est soumis à la mutation, d'une planche à l'autre. Simple et muet, le crayonnage sensible de Franco Matticchio sent la gomme et la craie. Pas d'enfantillages pourtant, puisque les décors familiers se métamorphosent en des associations surprenantes et détournées. Cette expérience est une approche intuitive de l'imagination. Pas de suite logique, seule compte l'évolution des formes et la surprise. Mais que va donc devenir cet ourson qui regarde le feu de cheminée ? 192 p, 12,90 € > Céline Cauvi


dvd Hi Mom !

Max & Les Maximonstres

De Brian De Palma (Carlotta Films) Après une première salve l’année dernière, Carlotta poursuit la réédition des débuts de Brian De Palma avec un Hi, Mom ! qui condense avec fracas une époque politiquement agitée. Drôle de palimpseste cinéphilique où s’enquille sans hiérarchie citations de maîtres, happenings virulents et réflexion caustique sur le choc des photos, soit un peu les trois mamelles de la vie de Brian. On s’amuse beaucoup de l’effet de résonance avec le dernier film du réalisateur, ce Redacted joueur, distanciateur et moqueur, qualités évidentes de Hi, Mom ! Porté par un De Niro qui visiblement s’amuse beaucoup, Hi, Mom ! ose évoquer le plaisir du politique d’une façon extravagante et déliée et prouve la constance d’un auteur loin d’être aussi misanthrope qu’on ne le pense. > Alex Terror

De Spike Jonze (Warner) Au titre français con comme du Besson, on préfèrera le plus évocateur « Where The Wild Things Are  », annonce programmatique du livre original de Maurice Sendak comme de son adaptation ciné par un Spike Jonze visiblement fortement impliqué dans le projet. Laissant à son pair et ami Michel Gondry les effets de manche rigolos mais roublards, Jonze épure sa mise en scène en jouant des accessoires façon Terry Gilliam, conte factice touchant à la simplicité et à l’émotion pure en envisageant des bisounours taille XXL submergés par leur nature féroce. L’apprentissage de l’altérité mène forcément à la perte de l’innocence, mais rarement récit d’initiation n’aura aussi bien rendu compte de la mélancolie fébrile accompagnant le trajet. Grand livre, grand film. > Alex Terror

Le Boucher De Claude Chabrol (Opening) Drôle de diptyque que la doublette Que La Bête Meure/Le Boucher, collaborations entre Claude Chabrol et Jean Yanne qui sortirent à 6 mois d’intervalle à la fin de 1969. Deux films agressifs et antipathiques, portraits frontaux de lâches jusqu’à l’obscénité. Exalté et exaltant lorsqu’il fait entrer l’accusé, Chabrol déverrouille avec Le Boucher un peu plus son suspens policier qui tenait encore Que La Bête Meure et scrute en entomologiste une pathologie morbide et meurtrière n’épargnant aucun des protagonistes. L’amour et le pardon n’évoquent ici jamais des arguments valables, plutôt des articulations un peu vides de sens, de simples raisons sociales. Débarrassé du pathos, froidement ébranlé, Jean Yanne est monstrueux en tablier de boucher, louchant sur la belle Stéphane Audran. > Alex Terror

chroniques |

107


jeux vidéo

texte ¬ Emma Belasco

Picross 3D - Nintendo | Nintendo Dsi Attention danger, Picross 3D peut nuire à votre vie sociale. Mordus de sudoku, puzzles et autres casse-tête, n’hésitez plus et jetez-vous sur ce jeu en trois dimensions où la logique et la réflexion vous embarquent pour des heures de remueméninges. Le Picross, jeu de puzzle historique est aujourd’hui remis au goût du jour en 3D et c’est la révolution. Au début, même un joueur coutumier sera dérouté par cette nouvelle version et ces nouvelles règles. Mais grâce au didacticiel, la prise en main reste simple et rapide. L’objectif est de supprimer des blocs pour faire apparaître une forme finale mais ici, pas de clic hâtif. Les chiffres indiquent le nombre final de blocs que l’on doit garder. Les colonnes et les lignes sont bien sûr liées, imbriquées, et il faut supprimer, colorier des blocs et surtout jouer des trois dimensions en tournant et retournant son œuvre dans tous les sens afin de la terminer. Si l’exercice semble simple sur le papier, une fois le stylet en main, c’est une autre paire de manches. Déduction, raisonnement, on se gratte la tête pendant des heures. Préconisé aux néophytes autant qu’aux experts, ce jeu de puzzle à l’addiction bien réelle ravira les amateurs de jeux de réflexion.


chroniques |

109

Lips : I love the 80’s - Xbox 360 Avant de pouvoir tenter votre chance à la Nouvelle Star, entraînez-vous sur ce karaoké dédié à la culture fluo des années 80. Petit frère du Singstar de la PlayStation, Lips, sur Xbox, offre ici une sélection tout en anglais d’une quarantaine d’artistes mythiques des eighties : David Bowie, Tears for Fears, The Buggles, Police, Blondie, Culture Club… L’absence de certains hits est dommageable mais on peut toujours télécharger plus de titres sur le Lipstore.

Coupe du monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010 EA Sports | PS3, Xbox 360, Wii, DS À l’aube du grand rendez-vous footballistique, EA Sports remet le couvert avec cette nouvelle version de FIFA où hymnes nationaux et chants des supporters rythment la folie des stades. Pas de révolution dans le gameplay mais une maniabilité manifestement plus simple et rapide. Et puis, si votre équipe préférée se fait sortir dès les premiers tours cet été, vous pourrez toujours vous consoler manette en main.

Blazblue : Calamity Trigger Aksys Games | Xbox 360, PS3 Dans la série «  je vais te mettre une raclée », Blazblue : Calamity Trigger donne le change aux Street Fighters et autres jeux de combats. Ici, 12 combattants prêts à en découdre : une femme-chat, une femme vampire, une doctoresse, un aspirateur de force vitale ou encore un petit génie et sa marionnette surdimensionnée. On retrouve ainsi de drôles de persos stylés qui évoluent dans des mondes léchés aux graphismes splendides et à l’animation réussie. On regrette simplement une prise en main un peu difficile mais une fois dans le bain, c’est l’apothéose.


concerts mar 04.05

jeu 06.05

ven 07.05

Marseille, Dôme ALICIA KEYS (r’n’b) 20h 50€/42€

Marseille, Cabaret Aléatoire DJ PREMIER (electro) 21h - 22€/19€

Arles (13), Cargo de nuit SMOOTH (pop) 21h30 15€/10€

Nîmes, Théâtre Christian Liger TITI ROBIN (Drom Festival) 20h - 14€/10€/9€

Marseille, Cri du Port JEROME SABBAGH (jazz) 20h30 - 13€

mer 05.05

Marseille, Embobineuse PNEU + SHIELD YOUR EYES (noiseabilly) 20h30 - 7€/6€

Avignon, Passagers du Zinc GÉRARD BASTE + AKIRA + GARFLD (worldwide) 21h 13€/11€

Albi (81), Athanor Nomad’in Tarn 20h - gratuit Castres (81), Lo Bolegason JamObar «Tribute to Michael Jackson» (Pop) 18h30 - gratuit Marseille, Cabaret Aléatoire ALEXIS HK + USTHIAX (chanson) 20h30 -18€ Marseille, Embobineuse DOUBLE NELSON + BEX (groove indus) 20h30 - 7€/6€ Marseille, Machine à coudre MUTE + THE WAKE DEAD (hardcore mélo) 21h - gratuit Montpellier, Baloard LES FILS DE FALCO (chanson) 21h - 6€/1€ Saint jean de védas (34), Secret Place LORDS OF ALTAMONT + GUTSCRAPERS + MOUSE’N’MEN (rock) 20h - 10€/7€

Montpellier, Antirouille KARAOROCK (karaoke rock) 20h30 - 3€ Montpellier, Le Caprice OLIBOY SKIBOY (rock groove) 20h - gratuit Montpellier, JAM TERÇA FEIRA TRIO (jazz) 21h - gratuit Montpellier, Le Rockstore SEXY SUSHI + RAFALE + TEPR (electro) 20h - 15€/12€ Saint jean de védas (34), Secret Place FAUSTA (sortie 1er album) 20h - nc Saint jean de védas (34), Victoire 2 BRAIN DAMAGE + DOUBLE NELSON (rock electro) 20h 14€/12€/8€/5€

Castelnaudary (11), Chapiteaux Chapiteuf : IAM + BEAT ASSAILANT + TÉTÉ + RAMBALH + SHAKA PONK + HILIGHT TRIBE (Hip hop/Chanson/Electro) 18h 39€/24€ Castres (81), Théâtre Municipal ORCHESTRE NATIONAL DU CAPITOLE DE TOULOUSE (Orchestre/Classique) 21h 25€/22€/15€ Marseille, Le Baby PASS + BYE BYE BLONDIE (rock) 21h - 5€ Marseille, Cabaret Aléatoire SEXY SUSHI + RAFALE + TEPR (electro) 22h - 15€/13€ Marseille, Dan Racing STEREO TYPES (rock) 21h - gratuit Marseille, El Ache de Cuba ALICE MARTINEZ QUARTET (jazz) 21h - 5€

Festival d’Olt C’est parti pour la 7ème édition ! Sur les bords du Lot, les arts de rue imposent leur rythme. Le jour, la compagnie Les Baigneurs propose un spectacle intimiste, où tout se joue autour d’une baignoire, d’une danseuse et d’un musicien. Une invitation au voyage que ne contrediront pas les furieux de Speed Caravan. Teintés de rythmes orientaux dopés à l’électro, leurs riffs rock rendent hommage au retour du soleil ! ❥ Du 13 au 15/05 au Bleymard (48)


agenda |

111

Marseille, Machine à coudre CLAN EDISON (rock) 21h - gratuit Marseille, Nomad’café BONOBO + ADREYA TRIANA + SO ? MASH ! (electro) 20h - 15€/12€ Marseille, Poste à Galène DJ LIONEL (electro clubbing) 22h - 6€ Montpellier, Baloard DORIAN WOOD (folk) 21h - 5€ Montpellier, Le Caprice BUZZART + SELECTA GUILA (rare groove) 20h - gratuit Montpellier, JAM ERIN KANN (latin jazz) 21h - 14€/12€/5€ Montpellier, Le caprice BUZZART + SLAP + SELECTE GUILA (electro) 21h - gratuit Montpellier, Mojomatic THE GOLDEN HELMETS (garage punk) 21h - 4€ Montpellier, Le Rockstore FLORIAN BRINKER + SOMANOVKY + SMILE (rock) 20h - 10€/8€ Montpellier, Sound Station PLAZOLMAN + BOOTSY + LITTLE TAO (electro) 21h - gratuit

Nîmes, Chapiteaux LES DOIGTS DE L’HOMME + LA FANFARE DU BELGISTAN + DJ SOUMNAKAÏ (Drom Festival) 20h - 14€/10€/9€ Perpignan, El Médiator DJ PANIK + BRAINFUZZ + HABSTRAKT (Bang my Ear !) 21h - 10€ Saint jean de védas (34), Secret Place Get on the Scene (soirée des élèves) 20h - gratuit Saint jean de védas (34), Victoire 2 BANANE METALIK + BOB’S NOT DEAD + BRASSEN’S NOT DEAD + SATYRIASIS (soutien à Cap au Large) 20h - 14€/12€ Sainte-croix-volvestre (09), Art’Cade KIEMSA (Punk/Rock) 21h - 10€/7€/5€ Sète (34), Passerelle JEAN PHILIPPE VIRET + TRIO D’EN BAS (jazz) 20h30 - 8€/13€ Toulon, Crep des lices Festival Couleurs Urbaines : LE LUTIN (electro) 19h - 7€

sam 08.05 Bessèges (30), Centre Paul Eyriac MONSIEUR LEZARD + DA SOUND SYSTEM + SUR LES CHAPEAUX DE ROUES (Green Vibrations) 19h30 - 5€ Castelnaudary (11), Chapiteaux Chapiteuf : EMIR KUSTURICA + HOCUS POCUS + GENERAL ELEKTRIKS + KARIMOUCHE + COBSON + CHE SUDAKA + DJ MISSILL (hip hop/rock/electro) 17h - 39€/24€ Marseille, Le Baby SHANE + REDLIGHT + I AM UN CHIEN (rock) 21h - 10€ Marseille, Cabaret Aléatoire MR SCRUFF (electro hip hop) 22h - 15€/12€ Marseille, Dan Racing LUNAR FUGUE (rock) 21h - gratuit Marseille, El Ache de Cuba LA CUMBIAMBA (Musique traditionnelle tropicale) 21h - 5€ Marseille, Espace Julien JAGDISH & KREOL KONEXION + TOKLO’ TAM (world) 20h - 7€ Marseille, Machine à coudre SUNDAY SUNDAY + CAVALE + CABWAYLINGO (pop folk) 21h - gratuit

Le Velvet de Rodolphe Burger Formation rock mythique des années 60, Le Velvet Underground a influencé une pléiade d’artistes et autant de ramifications sonores. Plus qu’un groupe, un mouvement musical auquel Rodolphe Burger rend un hommage vibrant. Une évocation sous forme d’expérimentations sonores, semblables aux tribulations musicales de cette figure incontournable du paysage français qui termine ici sa carte blanche sétoise en 3 volets. ❥ Le 18/05 au théâtre Molière - Sète (34)


concerts Montpellier, Antirouille NIGHT DWARES (drum’n’bass) 20h30 - 3€ Montpellier, Baloard THE ASCENDANTS + FUCK FACTS + SIGN OF DISGUST (stoner punk) 20h30 - 4€

dim 09.05

mer 12.05

Marseille, Espace Julien L’ENSEMBLE AHBAB CHEIKH SALAH (arabo andalou) 18h - 15€/12€

Avignon, Passagers du Zinc DIZIZ LA PESTE (rap) 21h 14€/16€

Montpellier, JAM MARIANNE AYA OMAC (chanson world) 21h - 15€/12€

Marseille, Machine à coudre THE REAL MCKENZIES + BRIXTON ROBBERS + DIRTY WHEELS (punk celtic) 21h - gratuit

Montpellier, Le Caprice BECKENBAUER (electro) 21h - gratuit

Montpellier, JAM MARIANNE AYA OMAC (chanson world) 17h - 15€/12€

Montpellier, Le Rockstore PEP’S (chanson) 20h - 20€

lun 10.05

Montpellier, Sound Station PEACE AND LOVE COWBOY (rock) 21h 2€

Montauban (81), Parc du Chateau Montauriol Alors Chante ! : SOAN + LES WEEPERS CIRCUS (chanson française) 21h - nc

Nilmes (30), parc expo ADAM BEYER + ANTHONY ROTHER + MICHAEL MAYER + THE ADVENT + INDUSTRIALYZER + THOMAS P. HECKMANN + DANZCA + CEBB (United 5 years) 22h - 33€ Nîmes, Chapiteaux CIRCO ABUSIVO + DJ TAGADA + ELECTRIK GEM + GUAPPECARTO (Drom Festival) 20h - 14€/10€/9€ Perpignan, Barabul MLLE CARO (new album) 21h - nc Saint jean de védas (34), Secret Place KIEMSA + PSYKOGUN (punk rock) 20h - 15€/12€ Saint jean de védas (34), Victoire 2 JEANNE CHERHAL & LA SECTE HUMAINE (chanson) 20h - 23€ Toulon, Omega Live Festival Couleurs Urbaines : BONOBO + ISWHAT ?! (electro planant) 19h - nc

Montpellier, Baloard ALEXIS GIDEON + TESTICULE BILLY BANDANA (rap) 20h30 - 5€/4€ Perpignan, El Médiator ANDRE WILLIAMS & THE GOLD STARS (r’n’b) 21h - 14€/12€

La seyne sur mer (83), Esplanade Marine Festival Couleurs Urbaines : ALPHA BLONDY + NNEKA + FANGA (afro groove) 19h - 19€ Les pennes-mirabeau (13), Jas’rod Prog’Sud : MADRIGAL DE BORDEAUX + ECLAT + ARTI & MASTIERI (rock progessif) 20h - 15€ Marseille, Espace Julien CEDRIC B. (pop) 21h - gratuit Marseille, Montévidéo Les petites cartes postales sonores de Marseille : SABINE DE VIVIES (installation sonore) 14h - 9€/7€ Montpellier, Antirouille N’GALAM (world) 20h30 - 5€

mar 11.05

Montpellier, Baloard IAROSS (rock) 20h30 - 5€

Marseille, Cri du Port EMILIE LESBROS (jazz) 20h30 - 13€

Montpellier, Mojomatic RABIES BABBIES (punk) 21h - nc

Marseille, Espace Julien TRIO CURPO PINANA (flamenco) 20h30 - 22€/20€ Montpellier, Le Rockstore Duels Rock (tremplin rock) 21h30 - gratuit Perpignan, El Médiator HEX DISPENSERS (garage rock) 21h - 7€/5€ Saint jean de védas (34), Secret Place THE ADICTS + IRRITONES (THE) (punk legend) 20h - 15€

Montpellier, Sound Station RAPTUS + DJ PULKA + URBAN BASS (dubstep) 21h - gratuit Saint jean de védas (34), Secret Place THE EXPLOITED + AL THE BLACK CATS (punk mythique) 20h - 20€/17€ Saint jean de védas (34), Victoire 2 THE COMMITMENTS (soul) 20h - 17€/15€/8€/5€ Sérignan (34), Cigalière KYLE EASTWOOD BAND (jazz) 21h - 22€/20€


Les Elvis Platinés présentent

31 juillet 1 aout

13ème festival

2010

H in d i Z a h r a R o k i a Tr a o r é

ka Berush Dame rchestre et son O C o b so n Fa u st a s B ea ti ng Ve in

(en exc lu)

Th e He rb ali se r

(en exc lu)

Théâtre Group’ Cie la Chouing Les Piétons

crédit photo : Arnaud.IRACANE

Leeroy

ank in’ The W es Noodl

(Gard)

R e n co n tr e s de B a tu ca d a s Serge Va l e n Muri e l H o t i n et ltz

infos : 04 67 81 30 16 w w w.lestranses.org De la Scene a la Rue la fiesta en Cevennes !!! www.fci-cie.com


concerts jeu 13.05

ven 14.05

La seyne sur mer (83), Esplanade Marine Festival Couleurs Urbaines : MOUSS & HAKIM + OAI STAR + SPEED CARAVAN (ragga) 19h - 15€

Arles (13), Cargo de nuit DISIZ (rock) 21h30 - 15€/10€

Le bleymard (48), Chapiteau FAMILHA ARTUS + BAS LES PATTES + KATAWUMPUS (Festival d’Olt) 19h - 13€/11€ Les pennes-mirabeau (13), Jas’rod Prog’Sud : ELORA + KARCIUS + THE LIVING (rock progessif) 20h - 15€ Marseille, Espace Julien MAYER HAWTHORNE (soul) 20h30 - 17€ Montpellier, Antirouille PARAVERSE + OPERADISE + SEELENTOD (metal) 20h30 - gratuit Montpellier, Baloard DAMON & NAOMI + PART-TIME DRUNKS (indie rock) 21h - 8€ Montpellier, Le Rockstore GAETAN ROUSSEL (rock) 19h - 25€ Nîmes, Milonga del Angel KYRIE KRISTMANSON (jazz) 20h30 - 13€/10€

La seyne sur mer (83), Esplanade Marine Festival Couleurs Urbaines : KHALED + AMAZIGH (raï) 19h - 19€ Le bleymard (48), Chapiteau SPEED CARAVAN + FLYING TRACTORS + BACKYARD (Festival d’Olt) 19h - 15€/13€ Le bleymard (48), Espace Chapiteaux festival d’olt : CIE MUNGO + CIE LES BAIGNEURS + STALKER (festival d’olt) 15h30 - gratuit Les pennes-mirabeau (13), Jas’rod Prog’Sud : TEE + ALEX CARPANI + FIVE FIFTEEN (rock progessif) 20h - 15€ Marseille, Le Baby THE NEEDS + RUST + THE GREYGUT’S (rock) 21h - 5€

Marseille, Dock des Suds Bombass xl : BAD COMPAGNY + RESO + 69DB + PROLIX + HEDG + RAPTUS (techno) 22h - 10€ Marseille, Dôme CHRISTOPHE WILLEM (chanson) 20h - 49€/39€ Marseille, El Ache de Cuba Slma’o’therapy : MIETTES (slam) 21h - 5€ Marseille, Embobineuse BUG + GOLDEN CUP + FREUDI (experimental) 20h30 - nc Marseille, Espace Julien ALONZO (hip hop) 20h - 22€ Marseille, Poste à Galène 1969 WAS FINE + TANTRUM (rock garage) 21h30 - 11€ Montpellier, Baloard FORRO BENTIVI (forro) 21h - 7€/5€ Montpellier, Le caprice DJ LOLITA (electro) 21h - gratuit

Marseille, Dan Racing MUSICOS REVIVAL (pop rock) 21h - gratuit

Montpellier, Mojomatic SHERAFF + STONY BROKE + DIRTY SINNERS (rock’n’roll) 21h - 5€

Marseille, Dock des Suds 69DB + BAD COMPAGNY + PROLIX + RESO (electro) 22h - 10€

Montpellier, Sound Station SORRY I’M NOT FAMOUS + KRAKEN HEART (electro break) 21h - gratuit

Festipop Le Festipop rejoue sa partition gagnante : sports extrêmes, graff, danses, musiques urbaines et solidarité. Le bassin de Thau va bouger au rythme des beats hip-hop et d’un grand bataillon reggae (Jamalski, Aswad, Tonton David, Prince Jazzbo, Rickie Chaplin). Du dub aussi, avec l’anglais Biga Ras Tweed et des rares Iration Steppas. Un concentré de groove autour de tremplins musicaux très prometteurs. ❥ Du 25/05 au 05/06 à Frontignan //festipop.spf34.org


agenda |

115

Montpellier, Zénith SAEZ + GUILLAUME FAVRAY (chanson) 20h - 29€ Perpignan, Barabul LE GRAND CHOSE + ABEL (rock pop) 21h - nc Perpignan, El Médiator FREE DUB SOUND SYSTEM + WEBCAM HI-FI + ZION I (dub electro) 21h - 10€ Saint jean de védas (34), Secret Place Soirée Kick Ass (death métal) 20h - nc

sam 15.05 La seyne sur mer (83), Esplanade Marine Festival Couleurs Urbaines : GENTLEMAN + DANAKIL + JAH MASON + DUB AKOM (reggae) 19h - 19€ Le bleymard (48), Chapiteau DAVID KRAKAUER & SOCALLED + KARIMOUCHE + CQFD (Festival d’Olt) 19h - 15€/13€ Le bleymard (48), Espace Chapiteaux Festival d’Olt : THE JOHN JOHN EXP + BAL O GADJO + NOTE ONLY + CIE SACEPRIKA (festival d’olt) 15h30 - gratuit

Les pennes-mirabeau (13), Jas’rod Prog’Sud : NEMIO + BARAKA + THE WATCH (rock progessif) 20h - 15€ Marseille, Le Baby STOCKHOLM PROJECT + NAGALKA + THE NAD (rock) 21h - nc Marseille, Cabaret Aléatoire DEE NASTY + KOZI + JUST BLAZE + THE ALCHEMIST (hip hop) 22h - 17€/15€ Marseille, Dan Racing LIGHTSEEKERS + PRYDE + LA SECTION (rock hardrock) 21h - gratuit Marseille, El Ache de Cuba ALAIN JEAN & LES CORDES A LINGE + ISAYA (jazz folk) 21h - 5€ Marseille, Embobineuse MEIN SOHN WILLIAM + ALUK TODOLO + KILL THE TRILL (indus métal) 20h30 - 9€/8€ Marseille, Poste à Galène MÉLANIE PAIN (pop folk) 20h30 - 15€ Montpellier, Antirouille KOUSI + DJAMA KEITA + DEADLY HUNTA (reggae bashment) 20h30 - 10€

Montpellier, Baloard LOS ANGELITOS (salsa) 21h - 5€ Montpellier, Mojomatic LES SOLDES (garage rock) 21h - nc Montpellier, Le Rockstore BETWEEN THE ZONES + TASMA + PLAZOLMAN (soirée Yourpark) 20h - nc Montpellier, Sound Station HISOKA + SAWYER + SKAL (jungle) 21h - gratuit Montpellier, Zénith CHRISTOPHE WILLEM (chanson) 20h - 49€/39€ Saint jean de védas (34), Secret Place NIGEL LEWIS AND THE ZORCHMEN + BRAIN EATERS (psychobilly) 20h - 15€

dim 16.05 La seyne sur mer (83), Esplanade Marine Festival Couleurs Urbaines : SINIK + KAYNA SAMET (rap) 13h - 10€ Montpellier, Mojomatic JOHN MAKAY + GRAND PRÉDATEUR + EARLY PUPPETS (rock) 20h - 4€

Festival Expressions Soirée tellurique avec Hilight Tribe, chantres d’une transe haletante à base de percussions hypnotiques et de didgeridoo qui partage l’affiche avec High Tone. Fort de ses nombreuses collaborations, les sorciers du dub français offrent des prestations initiatiques, grâce à des influences d’outre-manche finement distillées. Les Lyonnais testeront les nouvelles pistes de leur opus qui sort chez Jarring Effects en mai. ❥ Le 29/05 à Béziers - Zinga Zanga


concerts lun 17.05 Montpellier, Baloard POPPY SEEDS + SUPACHIPS (rock funk) 21h30 - 5€

mar 18.05 Marseille, Cabaret Aléatoire BUSDRIVER + DJ QBERT + BLAKE WORREL (electro hip hop) 20h - 16€/14€ Montpellier, Le Rockstore KAF MALBAR & SHAKALS BAND (reggae) 20h - 25€ Sète (34), Th. Molière Le Velvet de Rodolphe burger : RODOLPHE BURGER (voyage dans le velvet underground) 20h30 - 8€/24€

mer 19.05 Montpellier, Antirouille ICON KING (hiph hop) 20h30 - 5€ Montpellier, JAM JEAN ROLAND MIQUEL + MAMO + MIRAGE + CLIF AZOR (fiesta créole) 21h - 18€/7€

Marseille, Espace Julien MICKY GREEN (pop) 20h30 - 25€

Marseille, El Ache de Cuba SANDRA GODOY (folk bresilien) 21h - 5€

Marseille, Poste à Galène AGUA DE ANNIQUE (pop rock) 20h30 - 17€

Marseille, Embobineuse MELTED MEN + NOMEX + DJ TRONC (fusion) 20h30 - 8€/7€

Montpellier, Antirouille LE SKELETON BAND + STARBOARD SILENT SIDE (rock) 20h30 - 5€

Marseille, Espace Julien MILOW + MARTIN & JAMES (pop rock) 20h30 - 22€

Montpellier, Baloard KIANGANY + TSUBA (rap) 21h - 5€ Montpellier, Le Caprice PIERRE DE BLOC + MANY NOVA (nu disco) 20h - gratuit Montpellier, JAM FERNANDO PAZ (jazz) 21h - gratuit Montpellier, Le caprice PIERRE DE BLOC + MANY NOVA (electro) 21h - gratuit Montpellier, Le Rockstore EMMANUEL DJOB (chanson) 20h - 10€ Perpignan, Barabul THE MAGNETIX (rock ) 21h - 5€

Marseille, Gebelin DIGITAL NOVA + FLORENCE MARTY TRIO + LA CRAZY PANTOUFLE + THE CLAIMS + TOKAMAK (sélection Massilia Rock) 19h30 - gratuit Marseille, Nomad’café MADJO + PLUME (chanson folk) 20h - 12€/10€ Montpellier, Antirouille CASEY + BAYOU BILLY (rap) 20h30 - 15€ Montpellier, Baloard JABRAZ (jazz world) 21h - 10€/8€ Montpellier, JAM NIUVER (chanson jazz) 21h - 18€/7€

ven 21.05

Montpellier, Mojomatic SONIC ASSASSIN (punk rock) 21h - nc

jeu 20.05

Avignon, Passagers du Zinc DJ ZEBRA (electro rock) 21h - 10€/12€

Montpellier, Sound Station BEAT N JUICE (jeungle) 21h - gratuit

Castres (81), Lo Bolegason ULTRA VOMIT + OPIUM DU PEUPLE + FROM BEHIND (Punk/Metal) 20h30 12€/9€

Béziers, SortieOuest Jazz au Jardin : FRANCK NICOLAS (jazz) 21h - 18€/22€

Nîmes, Bodéga des Costières REMY KOLPA KOPOUL + ARIEL WIZMAN (mix) 20h - gratuit

Marseille, Le Baby ANLI POLLICINO (rock) 21h - 15€

Marseille, Le Baby ELECTRIC MIND + INFECTED YOUTH (rock) 21h - 5€

Marseille, Cabaret Aléatoire GET THE BLESSING + MINIMAL ORCHESTRA (jazz) 20h - 12€/10€

Marseille, Cabaret Aléatoire BREAKBOT + BOOMBASS (electro) 23h - 15€/13€

Saint jean de védas (34), Secret Place ANLI POLLICINO (visual K) 20h - nc

Montpellier, Zénith GAROU (chanson) 20h - 50€/38€

Marseille, Cri du Port CHRISTIAN BRAZIER QUARTET (jazz) 20h30 - 13€ Marseille, Dôme GAROU (chanson) 20h - 50€/38€

Marseille, Dan Racing OMEGA (heavy metal) 21h - gratuit Marseille, Dock des Suds DIAM’S + IRMA (hip hop) 21h - 29€

Saint jean de védas (34), Victoire 2 SALOMÉ + FRANCKIE IV FINGERS + GARY POPPINS + JELYFINGER (loco repet show) 20h - gratuit Sète (34), Th. Molière QUATUOR TAKACS (musique de chambre) 20h30 - 8€/19€


concerts sam 22.05

dim 23.05

mer 26.05

Arles (13), Cargo de nuit POUM TCHACK (swing rock) 21h30 - 15€/10€

La bruguiere (30), place de la mairie AU COIN DU CERCLE + LES CHIENS D’ICASSE + KZENEGRE (soutien au journal CQFD) 19h - gratuit

Castres (81), Lo Bolegason Tchatchason : ERIC CARTIER (Slam) 19h - gratuit

Béziers, SortieOuest Jazz au Jardin : STEEVE LAFFONT + LATCHES (jazz) 21h - 18€/22€ Marseille, Le Baby THE LAST + ANYTHING MARIA (rock) 21h - 5€ Marseille, Cabaret Aléatoire PONI HOAX + DONDOLO + TIGERSUSHI LABEL NIGHT + PRINCIPLES OF GEOMETRY (rock) 21h - 15€/13€ Marseille, Dan Racing TEOJIRA (power rock) 21h - gratuit Marseille, Machine à coudre DISSONANT NATION + SHERAFF (garage) 21h - 6€ Marseille, Poste à Galène NARROW TERENCE (pop rock) 20h30 - 13€ Montpellier, Baloard PLEDGE + DJ ROOD + TSUBA + AHMAD (rap) 20h30 - 4€ Nîmes, Bodéga des Costières REMY KOLPA KOPOUL + ARIEL WIZMAN (mix) 20h - gratuit Perpignan, Barabul LA POUFIASSA DU QUARTIER + CTRL ALT SUP (rock) 21h - 6€ Perpignan, Crock’More ANLI POLLICINO + LAMIA CROSS (visual K rock) 21h - 15€ Poussan (34), skatepark Festipop : VEGETARIAN DOGS + BOOM FAYA SOUND + JAMALSKY + MISTER SHINE (Festipop) 20h - gratuit Sainte-croix-volvestre (09), Art’Cade WATCHA CLAN + ART MELODY (World n’ bass) 21h - 10€ Villajuiga, Rachdingue POPOF + DJ HAZE + DJ VAX1 (techno) 20h - nc

Marseillan (34), skatepark Festipop : NASTY KELLY + SATYRIASIS + QUAND LA DIVA S’EN VA (Festipop) 14h - nc Perpignan, El Médiator MAX ROMÉO + LES 100 GRAMMES DE TÊTES (reggae) 21h - 26€/23€

lun 24.05 Balaruc les bains (34), skatepark Festipop : TSUBA + BRAND NEW CONCEPT + LES GRANDES GUEULES (Festipop) 14h - gratuit Montpellier, Le Rockstore SLY & ROBBIE + MAX ROMÉO (reggae) 20h - 22€ Saint jean de védas (34), Secret Place A SUNNY DAY IN GLASGOW + DIVINE (pop indie) 20h - nc

Marseille, Dôme CHARLIE WINSTON + NADEAH (chanson folk) 20h - 36€ Marseille, Espace Julien PIERPOLJAK (reggae) 20h - 25€ Saint jean de védas (34), Secret Place HARLEM (pop folk) 20h - nc

jeu 27.05 Avignon, Passagers du Zinc MAX ROMÉO (reggae) 21h - 17€/19€ Marseille, Cabaret Aléatoire COCOROSIE (rock) 20h30 - 23€ Marseille, Espace Julien TEREZ MONTCALM (jazz) 20h30 - 35€ Marseille, Nomad’café ZEP + HPO (Artefada) 20h - 8€/6€ Marseille, Poste à Galène GUSH (rock) 21h - 19€

mar 25.05

Montpellier, Sound Station RUFF & KULTA SESSION (reggae ) 21h - 2€

Marseille, Embobineuse MARVIN + SLUTSPURT (big rock) 20h30 - 8€/7€

Nîmes, Jardins de la Fontaine MARCUS MILLER (Nuit des Jardins) 20h - nc

Montpellier, Baloard EXTRA LIFE (rock médiéval) 20h30 - 10€/8€

Perpignan, El Médiator AGITATE LIPS + BEYOND INSANITY + VEDANTA (talents d’ici 2010) 21h - nc

Montpellier, Mojomatic ZODIAC KILLERS (punk) 21h30 - 5€ Montpellier, Le Rockstore Duels Rock (tremplin rock) 21h30 - gratuit Saint jean de védas (34), Secret Place ZEA + KANIPCHEN-FIT + ZUN ZUN EGUI (rock) 20h - nc

Saint jean de védas (34), Secret Place SECRET CHIEFS 3 + FAT32 + CONGO FOR BRUMS (surf grindcore) 20h - nc Saint jean de védas (34), Victoire 2 PIERPOLJAK (reggae) 20h 18€


concerts ven 28.05 Avignon, Passagers du Zinc TUE LOUP + REDEYES (chanson) 21h - 4€/6€ Béziers, Zinga Zanga JAMAD’OC + L’ART À TATOUILLE + MAURESCA FRACAS DUB (culture occitane) 20h - nc Frontignan (34), Espace Omnisport Festipop : UNCOMMONMENFROMMARS + KAOPHONIC TRIBU + ONDUBGROUND + BIGA RAS TWEED + PRINCESS THUNDAH + RUBA KAPO (Festipop) 20h - 15€ Marseille, Cabaret Aléatoire DANTON EEPROM + DON RIMINI + WASHING MAJAZZ (electro) 22h - 15€/13€ Marseille, Dan Racing BLUE’S ON (blues) 21h - gratuit Marseille, Dôme JACQUES DUTRONC (chanson rock) 20h - 45€/38€ Marseille, El Ache de Cuba SYLVIE PAZ (jazz) 21h - 5€ Marseille, Embobineuse SECRET CHIEFS 3 + FAT32 + CONGO FOR BRUMS (grind) 20h30 - 10€/9€

Marseille, Espace Julien DISSONANT NATION (pop rock) 21h - gratuit Marseille, Poste à Galène BA CISSOKO (world) 21h - 7€ Montpellier, Le caprice DJ LOLITA (electro) 21h - gratuit Montpellier, Le Rockstore FLORENT VINTRIGNER + BENOIT DORÉMUS + LES NONNES HOMOLOGUÉES (L’Incroyable Festival) 20h - 19€ Nîmes, Le 9 ELECTRIK SOFA + DJ O.G.W (jazz) 20h - gratuit

Castres (81), Lo Bolegason Tchatchason : NOSFELL + MR TRISTAN (chanson rock) 20h30 - 15€/12€ Frontignan (34), Espace Omnisport Festipop : LOEFAH + COKI + THA TRICKAZ + LES GOURMETS + IRATION STEPPAS + WARRIOR QUEEN (Festipop) 20h - 15€ Marseille, Cabaret Aléatoire LES ROIS DE LA SUÈDE + GÉRARD BASTE + MENEO + DUBMOOD + MOKOTZ (geek and music) 21h - 15€/13€

Perpignan, El Médiator CÉCILE DUHIL + MRS WRONG + SIMON DE CÉRET + JP NATAF (talents d’ici 2010) 21h - nc

Marseille, Dan Racing HILLY ROAD (rock) 21h - gratuit

Sainte-croix-volvestre (09), Art’Cade IPHAZE + UNDER KONTROL + MINIMAN (Dub) 21h - 10€/5€

Marseille, Nomad’café JP NATAF (folk pop) 20h - 15€/12€

Sète (34), Théâtre Molière ENSEMBLE VOCAL HELIADE (classique) 20h30 - 8€/19€

sam 29.05 Béziers, Zinga Zanga HIGH TONE + HILIGHT TRIBE + CONTROL ALT SUP (festival Expressions) 20h - nc

Marseille, El Ache de Cuba KAZOU (chanson swing) 21h - 5€

Marseille, Poste à Galène FELOCHE (chanson) 21h - 14€ Montpellier, Baloard ONETERP + BLOSSOM + CROK (electro rap) 21h - 4€ Montpellier, Le Caprice CHRISTAL FUSION (new jazz electro) 20h - gratuit Montpellier, JAM AFRICA BANTOU

Ida Y Vuelta La grande fête populaire orchestrée par la Casa Musicale de Perpignan fête ses treize ans du 2 au 6 juin. En mettant à l’honneur la culture hip-hop, et tout ce qui a su fleurir sur le pavé, le temps d’une journée et d’un battle international. Fidèle à sa marque de fabrique, le festival mélange les couleurs musicales, des compositions berbères d’Hindi Zahra à l’acid jazz des Brooklyn Funk Essentials. ❥ Du 02 au 06/06 à Perpignan - www.casamusicale.net


agenda |

121

+ LES GOMBISTES DE MVOG MBI (world) 21h - 10€/5€ Montpellier, Le caprice CHRISTAL FUSION (electro) 21h - gratuit Montpellier, Le Rockstore PIGALLE + BOB’S NOT DEAD + LE ZOMBI ORCHESTRA + MAC ABBÉ (L’Incroyable Festival) 20h - 19€ Montpellier, Sound Station PINGOUINS SESSION (house) 21h - gratuit Montpellier, Sound Station JELYFINGER (rock) 21h - gratuit Perpignan, Barabul PAPILLON PARAVEL + HENRY BES (chanson) 21h - nc Perpignan, El Médiator MAKOU DOLIMA + D’CALLAOS (talents d’ici 2010) 21h - nc

lun 31.05 Montpellier, Baloard ILMA (rock) 21h - 1€ Saint jean de védas (34), Secret Place

BRIGITTE HANDLEY & THE DARK SHADOWS (soirée filles 7) 20h - nc

jeu 03.06 Marseille, Poste à Galène EVERTON BLENDER (reggae) 21h - 21€ Montpellier, Zénith CRANBERRIES (pop) 20h - nc

ven 04.06 Marseille, Dan Racing LES SECRÊTS DE LA MARIPOSA (rock acoustique) 21h - gratuit Marseille, Espace Julien EMMANUELLE SEIGNER (pop) 20h30 - 33€ Montpellier, JAM CASUARINA (world) 21h - 10€/5€ Montpellier, Le caprice SELECTA GUILA (electro) 21h - gratuit Perpignan, Casa Musicale ida y vuelta : HINDI ZAHRA + BROOKLYN FUNK ESSENTIEL + SABOR DE PERPINYA (Ida y Vuelta) 20h30 - gratuit Port de bouc (13),

Anse Aubran Festival des Agglos : SKIP THE USE + RAOUL PETITE + DISSONANT NATION + DJ OLIVIER NAVARRO (Festival des Agglos) 20h - 10€ Sète (34), Théâtre de la Mer k-live : COCOROSIE + ANDROMAKERS + ASTRID (pop folk) 20h - 24€

sam 05.06 Aix en provence, Salle du bois de l’aune seconde nature : MISSILL + ED RUSH & OPTICAL + SPIKI THE MACHINIST + LOUD BASS + DOCTOR P. + PATCH ME (I Step Factory II ) 00h - 15€ Marseille, Dan Racing WASTEFULL SINNERS + X-NIHILAW + DAMAS (stoner) 21h - gratuit Marseille, Dôme SEAN PAUL (soul) 20h - 38€ Marseille, Espace Julien BABYLONE JOKE + NOISYKA + ABRAXXXAS (electro) 22h - gratuit Marseille, Montévidéo KINGFISHERS AND THE MAXIMUS POEMS (Sons de Plateaux) 17h - 9€/7€/5€

Festival des Agglos Le festival des Agglos accueille les Raoul Petite pour sa 9éme édition. Le groupe colle à l’image de l’évènement, déluré et festif. Maîtres d’un rock français trublion, aux allures de fanfares, la fine équipe concocte des shows transpirants. Grâce à des scénettes hilarantes, le public est invité à participer au délire général. Même combat pour Ceux qui marchent debout, adeptes des cuivres funky fracassants. ❥ Les 4 et 5/06 à Port-de-Bouc (13) - www.festivaldesagglos.com


concerts Marseille, Montévidéo THE KINGFISHER + ALTER EGO + LOISADA, AVENUE C (pluriartistique) 17h - 9€/7€

Saint jean de védas (34), Victoire 2 SUFFOKATE + CARNIFEX + JUGGERNAUT (métal hxc) 20h - nc

Marseille, Poste à Galène LA POMPE MODERNE (chanson) 20h30 - 19€

lun 07.06

ven 11.06 Marseille, Dan Racing BARNUM (rock progressif) 21h - gratuit

Montpellier, Mojomatic THE MEAN THINGS (garage punk 60’s) 21h30 - 3€

Onet le chateau (12), Site de la Roque Skabazac : EMIR KUSTURICA & THE NO SMOKING ORCHESTRA + EIFFEL + CYPRESS HILL + RAGGASONIC + LEE SCRATCH PERRY + SKA-P + LES ALLUMÉS DU POUCE + HOCUS POCUS + MAGI-K-RAP (all styles) 18h - 26€

Sète (34), Théâtre de la Mer Quand je pense a Fernande : ALAIN SOUCHON + BIZERN (chanson) 20h - 36€

Sète (34), Théâtre de la Mer Quand je pense a Fernande : AIR (pop) 20h - 30€

jeu 10.06

sam 12.06

Marseille, Cabaret Aléatoire GIZELLE SMITH (soul) 20h30 - 18€

Carcassonne, place chenier TOTAL FESTUM (culture occitane) 14h - gratuit

Montpellier, Le Rockstore CHARLOTTE MARIN (chanson) 20h - 20€/17€

Marseille, Dan Racing MESSALIA (métal) 21h - gratuit

dim 06.06

Perpignan, Barabul THE LEGENDS (blues) 21h - 5€

Perpignan, Casa Musicale ida y vuelta : DJ RAPH DUMAS + FÉFÉ + NEW GOSPEL (Ida y Vuelta) 20h30 - gratuit

Sète (34), Théâtre de la Mer Quand je pense a Fernande : BENJAMIN BIOLAY + JACQUES HIGELIN (chanson) 20h - 32€

Montpellier, Esplanade Charles de Gaulle Ricard Live Music : BB BRUNES + VV BROWN + TWIN TWIN (Ricard Live Music) 20h30 - gratuit

Perpignan, Casa Musicale Ida y Vuelta : MELISSA LAVAUX + BEN L’ONCLE SOUL + LOS COMPADRES (ida y vuelta) 20h30 - gratuit Port de bouc (13), Anse Aubran Festival des Agglos : JUAN ROZOFF + CEUX QUI MARCHENT DEBOUT + IZMO DUB BAND (Festival des Agglos) 20h - 10€ Saint jean de védas (34), Victoire 2 SYLOSIS + THISDISTANCEE (métal hxc) 20h - nc Sète (34), Théâtre de la Mer Festipop : TONTON DAVID + ASWAD + RICKY CHAPLIN (Festipop) 20h - 20€

Marseille, Cabaret Aléatoire RAUL MIDON (rock) 20h - 20€

mer 09.06

Total Festum Manifestation tentaculaire vouée à la promotion des cultures occitanes et pilotée par la Région LanguedocRoussillon, Total Festum assurera une «Totala Fésta» du 04 au 24 juin. Concerts, «balètis», «focs de la Sant Joan», arts de la rue, banquets seront placés sous le signe de la convivencia. Le samedi 12 juin sera un temps fort à Carcassonne où la Place Chenier s’embrasera pour une journée festive et musicale. ❥ Le 12/06 à Carcassonne - www.laregion.fr


concerts Onet le chateau (12), Site de la Roque Skabazac : FÉFÉ + LAURENT GARNIER + LE PEUPLE DE L’HERBE + CHASE & STATUS + THE QEMISTS + FOREIGN BEGGARS + THE DYNAMITES FEAT. CHARLIE WALKER + MOLECULE + PULPALICIOUS + CLIPSE + CASPA (all styles) 18h - 29€

dim 13.06 Sète (34), Théâtre de la Mer Quand je pense a Fernande : RAGGASONIC + FÉFÉ (chanson hiphop) 20h - 27€

ven 18.06 Marseille, Cabaret Aléatoire TRAVESTI MONSTERS + BEAT TORRENT + LE CATCHEUR ET LA PUTE + DARYL CORN FLEXX +… (electro rock) 21h - 18€ Marseille, Cité de la Musique CHEICK TIDIANE SECK QUINTET + KARAMOKO BANGOURA (Africa Fête) 20h - 15€/13€ Marseille, Poste à Galène THE BAMBOOS (soul funk) 20h30 - 16€ Montpellier, Mojomatic Groupes et Djs (anniversaire du Mojo) 19h - nc

sam 19.06 Marseille, Dan Racing BEACHES IN SPACE (rock indé) 21h - gratuit Montpellier, Mojomatic Groupes et Djs (anniversaire du Mojo) 19h - nc

lun 21.06 Béziers (34), Théâtre Municipal Fatals Picards + Goulamas’k (chanson) 20h30 - gratuit Marseille, escale borely Massilia Rock : THE HOLD’UP + SYNOPSIS + KURKEL + PROJET LAFAILLE + DISSONANT NATION (tremplin rock) 16h - nc

mar 22.06 Marseille, Cabaret Aléatoire AIRBOURNE (rock) 21h - nc

mer 23.06 Marseille, Dôme BOB DYLAN (rock) 20h - 66€/49€

ven 25.06 Marseille, Dan Racing ROCK AVENUE (pop rock) 21h - gratuit

St pierre la mer (11), Front de Mer Lâcher de Percussions (all styles) 20h - gratuit Tournon-sur-rhône (07), Plein Air les quais Fest’Route : MICKEY 3D + TÉTÉ + NAIVE NEW BEATERS + THE HYÈNES + BILLIE (Fest’Route) 19h - 20€

sam 26.06 Marseille, Dan Racing LARSEN (pop rock) 21h - gratuit Marseille, Poste à Galène VITA (rap) 20h30 - 20€ St pierre la mer (11), Front de Mer Lâcher de Percussions (all styles) 20h - gratuit Tournon-sur-rhône (07), Plein Air les quais Fest’Route : LE PEUPLE DE L’HERBE + ASSASSIN + OMAR PERRY + GÉRARD BASTE + CUMSHOT DELUXE (Fest’Route) 19h - 20€

mar 29.06 Marseille, Poste à Galène BEHEMOTH (metal) 20h30 - 20€

Fest’route Le fleuron ardéchois des musiques actuelles remet le couvert. La 12éme édition ne déroge pas à la règle : convivialité et éclectisme, pour un meilleur mélange des genres. Un wagon d’artistes français répond à l’appel. Les rappeurs d’Assassin, la prose de Mickey 3D, les platines du Peuple de l’Herbe et les déjantés Naïve New Beaters malmèneront les articulations du public. à découvrir aussi, le nouveau délire musical de Gérard Baste. ❥ 25 et 26/06 à Tournon-sur-Rhône (07) – www.fest-route.com


dans Le pont ses états tous S p ec ta cl e co

agenda |

125

ro u p e n çu p ar le G

, 18 e t 19 J 4 , 5 , 11 , 12

u in 2010

RÉSE

Crédits photos : Groupe F - Thierry Nava - Réalisation :

DÈS MA R V E Z INT V OT R E S E N A N T O D ’E X C E P I R É E TION !

Animations musicales et pique-nique à partir de 19h.

www.pontdugard.fr 0 820 903 330 0,12€ TTC/MN BILLETTERIE : Site du Pont du Gard Fnac - Carrefour - Géant - Magasins U - Intermarché

Grand site de france®


Carl Cox

Anything Maria Pan-Pot

electro

& clubbing |

126

electro & clubbing Nimes

Le Rockstore

UNITED 5 Year

20 rue de Verdun http://www.rockstore.fr ✆ 04 67 06 80 00

Le Joy (Festival Off) 150 route de Sauve ven 7/05 > Pan-Pot, Nhar, Sandy Parc Expo 230 avenue du Languedoc ✆ 04 66 21 20 90 sam 8/05 > Adam Beyer, Anthony Rother live, Michael Mayer, The Advent vs Industrialyzer live, Danzca aka Maxime Dangles & Paul Nazca live, Cebb live, Bastien Grine vs Greg Delon, Leghau vs Jul'1, Nicolas Alcade, Thomas P Heckmann (Paf: 25€)

Montpellier

La Villa Rouge www.la-villarouge.fr ven 21/05 > Carl Cox

jeu 6/05 > Sexy Sushi, Rafale, Tepr (Paf : 12/15€)

Bar Le Caprice 1-3 rue Montpellieret ✆ 09 51 34 04 17 ven 07/05 > BuzzArt (off des Boutographies), Selecta Guila, Slap sam 08/05 > Caprice on the beach : Dj Alex Beckenbauer ven 14/05 > Lolita Caprice sam 15/05 > Anniversaire du Caprice : nombreux Dj's et Mix jeu 20/05 > Pierre De bloc, Many Nova ven 28/05 > Lolita sam 29/05 > Christal Fusion ven 04/06 > Selecta Guila, Slap (Gratuit)


Le 11/06 Fondation Vasarely à Aix En Provence (13) Difficile cette année encore de ne pas parler de Seconde Nature, drôle d’expérience proposant un concentré de modernité pluridisciplinaire. Gourmande de bpm, la modernité nous envoie en Moderat chefs d’escadrille (et le même soir) deux de ses plus vaillants artificiers. A ma gauche, Matias Aguayo, chilien teuton un brin provocateur (on se souvient de son tube Minimal où le bougre se moquait de la techno minimal avec gourmandise), auteur d’un album Ay, Ay, Ay acclamé partout. A ma droite, l’empereur de la techno dubbée, le roi du minimal qui chuinte et sue à grosses gouttes, Moritz Von Oswald, ancien membre du combo postpunk Palais Schaumburg reconverti aux joies de l’électronique au sein de Basic Channel, Rythm’n’Sound et Maurizio (entre autres projets). Assurément les deux poids lourds d’une quatrième édition aussi riche que les précédentes, où l’on retrouvera d’autres noms de renom tels que Pantha Du Prince, Carsten Nicolai et Ed Rush. ❥ www.secondenature.org

Le Sound Station

Aix-En-Provence

1 rue du Pont de Lattes www.myspace.com/soundstationbarmtp

Sextius bar

ven 7/05 > Plazolman Dj, Bootsy, Little Tao mer 12/05 > Banzaï !!, Raptus, Pulka, Urbanbass (2€) jeu 13/05 > Fizzy Breaks Party (Gratuit) ven 14/05 > Sorry I'm not famous & Kraken Heart (Gratuit) sam 15/05 > Hisoka, Sawyer, Skal, Delman (Gratuit) ven 21/05 > Collectif Beat N Juice (Gratuit) sam 22/05 > Pinguins Session (2€) jeu 27/05 > Ruff & Kultcha Sessions (2€) ven 28/05 > Insomniak Party

Le Coxx Club Galerie des Arènes 34250 Palavas-les-flots www.myspace.com/lecoxx ven 14/05 > Ascion ven 28/05 > David Carreta

13, Cours Sextius - www.omine.fr ven 7/05 > TuRkIsH BaZaR Spring Party : Dj L'Elf, Dyno, Orbeat, Onyks (Gratuit)

Le Mistral 3 Rue Frederic Mistral ✆ 04 42 38 16 49 mer 12/05 > Carl Cox

Salle du Bois de l'Aune ✆ 04 42 64 61 00 sam 5/06 > Missill, Ed Rush, Spiky The Machinist, Doctor P., Patch Me, Loud Bass (Paf : 15€)

Seconde Nature Fondation Vasarely ✆ 04 42 64 61 00 ven 11/06 > Moderat, Black Devil Disco Club, Architeq, Anything Maria, Andromakers, Sonolevitation, LAb[au], Zimoun, Carsten Nicolai… (Paf : 25/18€)

electro

seconde nature

& clubbing |

127


BOOMBASS XL Le 14/05 à Marseille Gros raout offensif au Dock des Suds le vendredi 14 mai. Oganisée par la team marseillaise Signal, la Boombass du printemps se taille XL, accueillant notamment Maldini et Vegas, deux mastards de la scène break anglaise. En effet, Maldini et Vegas sont deux figures historiques de Bad Company, team de producteurs ayant à l’orée du nouveau millénaire réinjecté du nerf dans un Drum’n’Bass de plus en plus aérienne. Certains ajouteront qu’ils en auraient plombé le genre, tant l’aspect mastoc de leur son pèse sur un large pan de dix ans de D’n’B. Difficile pourtant de renier tout d’un bloc, l’efficacité de Bad Co’ touchant à une forme de noblesse. Robofunk de métallurgiste, leur musique dépote toujours aussi sévère. Tout aussi intransigeant mais bien moins sévère, 69DB viendra parfaire l’évocation historique. Spiral Tribe Canal Historique, l’anglais a depuis longtemps abordé des rivages nettement apaisés, comparés à ces débuts tapageurs. Mais on peut lui faire confiance pour faire vrombir les subs quand il le faut. Maldini

electro

& clubbing |

128

❥ http://myspace.com/boombassparty

electro & clubbing Marseille

Le Warm Up

Le Garage

8 Boulevard Mireille Jourdan-Barry ✆ 06 67 83 50 48

2, Traverse du Portugal ✆ 06 59 21 20 71 Break Wars episode 2 sam 08/05 > Jamalski Feat Dj inspecta, Dj Festif therapy, Patch Me, Trackwasher, Kanoun, Upturn, Koreantribe (Paf : 10€)

Dock Des Suds 2 rue Urbain V http://myspace.com/boombassparty Soirée BoomBass XL ven 14/05 > Bad Company UK, Reso, Prolix, Hedj, 69DB (Paf 10€)

Espace Julien 39 cours Julien ✆ 04 91 47 34 34 Soirée Addiction 15/05 > Dj T.Tommy, S…Bastien Reyes, Nick Silva, Jason Case, Audrey Graham

Soirée Team session sam 22/05 > Alex Bau, D Carbone live, Duall Deejayz, Pronto Toscano, Plankton, amien Lapena (Paf : 20€)

Le Cabaret Aleatoire Friche de la Belle de Mai ; 41, rue Jobin www.cabaret-aleatoire.com ✆ 04 95 04 95 09 jeu /05 > Tighten Up #5 : Dj Premier (Paf : 19/22€) ven 7/05> In Bed With Wart # 2 : Sexy Sushi, Rafale, Tepr (Paf : 13/15€) sam 8/05 > Tighten Up #5 : Mr Scruff (Paf : 12/15€) sam 15/05 > The Breaks Series # 1 Dee Nasty, Just Blaze vs The Alchemist (Paf : 17/15€) mar 18/05 > THE BREAKS SERIES # 1 Bus Driver, Q Bert, Blake Worrel (Paf : 16/15€)


U <

/ m i R L

> 0 1 0 2

ous doc-R

sillo

teu

uba n Inc

s>

ique s u M r

agne m e l l A val festi ( e e u u )… lgiq Lang ), Be ce (Thau s e g e ran toin eparl Toin anada, F m l a m v i ho (fest nzah), C om/l c . a r e e c a Esp .mysp w péra w >w ue O l q s i d va festi e… , c i s u rd ock M e Bellega R @ l d lillies l s r tiva e e s n t e è f a Ar ic, /thew Mus mbules, m o c a . t e Rock yspac m s, . w urge o B > ww u, s de emp l de Tha t n i r P les… tiva , fes s Céveno f u e pit nse l Cha ’up, Tra a bson v i o t n c e / v fes e m s val C ce.co aide , a s e p festi d s , ues pro w.my suivi s artistiq n > ww u , nce eau n rés s réside u , s e e s… n, d roup > 3 g diffusio résultat s à la lent, de du ta

Le R a P Me

L’HoM

>

s>

LIe L I L L R Wate n>

o Cobs

< < <

Renseignements > www.l-rim.org

L-Rim est un dispositif de La Méridionale Des Spectacles.


le mot de la fin |

130

Un truc cool…

Kettle

En 2009, Brock Davis s'est lancé un défi : "Make something cool every day". Cet illustrateur facétieux et photographe hypersensible a terminé l'année en beauté avec 365 créations (photo)graphiques ! Voici un extrait du calendrier très personnel d'un mec définitivement cool.


Jonathan Knowles, photographe, imagine Desperados Original

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

Letsmotiv_mediterranée_18_mai_juin_2010  

Letsmotiv mediterranée numero 18 mai/juin 2010

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you