__MAIN_TEXT__

Page 1

ĂŠdition

+

Communication


édition + Communication L’astrolab*, une agence pluridisciplinaire et créative

*

*

Communication visuelle L’astrolab, agence conseil en communication visuelle, intervient sur tous les aspects liés à votre image (identité visuelle, charte graphique, affiche, programme…).

Conseil en communication éditoriale L’astrolab, agence conseil en communication éditoriale, est spécialisée dans l’édition déléguée de programmes culturels, journaux institutionnels, publications internes…


Domaines d’expertise *

Suivi de fabrication Photogravure Planning de fabrication Impression de points réguliers sur l’état d’avancement du projet

*

Conseil en communication Audit Définition d’une stratégie de communication éditoriale Élaboration d’actions ciblées Plan de communication plurimédia Relations presse et relations publiques Gestion de l’image éditoriale

*

*

*

* * *

*

*

Conception rédaction Définition d’une ligne éditoriale Sommaire, arborescence et hiérarchisation Animation du comité de rédaction Rédaction, réécriture et correction Traduction

*

*

*

*

Conception graphique Identité et charte graphique (print, web, vidéo) Édition et mise en page Graphisme et direction artistique Gestion de production iconographique (photo et illustration) Exécution et gravure

*

*

*

*

Marketing interactif édition de contenus interactifs (web, web Tv, mobile) animation et modération des communautés Vidéos virales Buzz marketing Gestion et optimisation du trafic

*

*

*

*

*

*

Rédaction * Debriefing *

*

*

Conception web Audit Cahier des charges Création graphique Animation Intégration Développement Contenus éditoriaux Maintenance Traduction Hébergement

*

*

*

*

*

* *

*

*

Diffusion étude et création de réseaux de diffusion sur-mesure Distribution et réassort Compte-rendu des campagnes et justification de diffusion

*

*


édition Création de magazine Publireportage Tiré à part


n°150

/

avril

2019

/

GraTUiT

Art & CulturE

Hauts-de-France / Belgique


LM magazine

magazine culturel mensuel gratuit - depuis 2005 LM magazine est une source d’information reconnue par les professionnels de la Culture et le grand public en France et en Belgique. 132 pages de décryptage, regroupant articles de fonds, reportages internationaux, interviews, portraits, chroniques et agendas. L’édition papier (35 000 exemplaires) est complétée par un site web : www.lm-magazine.com


ÉCRANS

EN LIBERTÉ ! © Claire Nicol

NO LIMIT Flic ripou, braquage en combinaison de latex et amours contrariées. Tels sont, dans le désordre, les ingrédients du nouveau film de Pierre Salvadori. Une comédie délibérément foutraque, se jouant autant des codes du policier que de la romance. Déjantée ? Assurément. Réussie ? À voir… vonne, inspectrice de police, se retrouve veuve après la mort en exercice du commandant Jean Santi. Par un concours de circonstances, elle réalise que l’homme qu’elle aimait, célébré comme un héros, se révèle être un imposteur, un ripou. Pire, un innocent croupit en prison depuis huit ans à sa place. Mortifiée, la poli-

cière commence à filer cet ex-détenu traumatisé, se faisant spectatrice puis complice de ses comportements de plus en plus transgressifs... Pour les virées destructrices d’Adèle Haenel et de Pio Marmaï, le réalisateur des Apprentis et de Hors de prix ne s’est fixé aucune limite. Colorée, enlevée, la mise en scène sert ce débordement

Célébrer l’imaginaire

poésie d’En liberté ! ne réside donc pas dans son écriture. En revanche, les "légendes" sur Santi qu’Yvonne raconte chaque soir à son fils, courtes séquences parodiques façon James Bond, soulignent l’importance de la fiction dans nos vies et, finalement, son rôle d’exutoire. N’est-ce pas aussi la mission du cinéma ? Marine Durand

À l’humour sous acide, Salvadori ajoute les grosses ficelles d’une triple intrigue sentimentale... Déclarations qui tombent à plat, dialogues trop travaillés pour être honnêtes. La

DE PIERRE SALVADORI, avec Adèle Haenel, Pio Marmaï, Audrey Tautou, Vincent Elbaz… Sortie le 31.10

reportage

# 70

Y

libérateur, questionnant au passage le bien-fondé des normes sociales. Ainsi, quelques gags patauds (une partouze SM, un psychopathe trimballant les restes de sa tante dans des sacs de supermarché) parviennent à nous arracher des rires.

Carnaval d'alost satire de partout ! Chic, c'est carnaval ! De Binche à Dunkerque, chacun soigne son gille, repasse son beste clet'che ou révise ses chansons paillardes. à alost non plus, on n'a pas peur du ridicule (il ne tue pas). Début mars, cette charmante bourgade flamande devient le royaume de l'exubérance et, surtout, de la parodie. Ici, les puissants de ce monde en prennent pour leur grade lors d'un exercice de dérision des plus salutaires pour la démocratie.

# 10

Texte Julien Damien Photo Gert Swillens

* création de maquette * mise en page * recherche iconographique * traitement photographique

* secrétariat de rédaction

* correction

* rédaction

* diffusion

* interview

* postproduction


Société – Reportage 14

Kusturica Dream Texte Elisabeth Blanchet Photo E. Blanchet / Festival Kunstendorf © Slobodan Pikula

en janvier se tient le dixième festival du film et de la musique de Küstendorf, au cœur du village bâti par le réalisateur emir Kusturica, dans les montagnes du sud-ouest de la Serbie. Une belle occasion de découvrir l’univers passionnant et un peu mégalo de celui que, dans les Balkans, tout le monde nomme « le Professeur ».

écriture Nom de nom ! Jamie et Damon sont tous les deux nés en 1968, soit l'année du singe, à en croire l'astrologie chinoise. D'où leur blaze : Gorillaz. Leur destin aurait-il été le même s'ils avaient vu le jour pendant le cycle de la chèvre ? Du cochon ?

peaux de banane

automat

ique

Derrière une dégaine de voyou, Gorillaz n'en reste pas moins engagé. Demon Days a ainsi été composé en réaction aux attentats de 2001, Plastic Beach se veut écologique et le dernier, Humanz, écrit avant la présidentielle américaine, s'écoute comme un pamphlet contre l'argent roi, imaginant Donald Trump à la tête de la Maison Blanche… « J'ai voulu faire un disque d'anticipation politique, mais la réalité nous a rattrapés », avoue Damon Albarn après coup. « Mais la bonne nouvelle pour vous, c'est que je n'ai pas imaginé que Marine Le Pen serait votre présidente ». Merci.

Comment pondre une bonne chanson ? Rien de plus fastoche pour Gorillaz. Re-Hash, le morceau qui ouvre leur premier album (2001), aurait été écrit en balançant des magnets sur la porte d'un frigo… On attend leur premier bouquin avec impatience.

La pLaNète Des siNges

BRuxELLES, 22.11, Forest National, 20 h 30, Complet !

les frères taloche Jamie et Damon cultivent une amitié toute particulière. quand il se sont rencontrés, le premier considérait le second comme « un trou du cul ». Autre signe d'affection : en 2001, lors des MTv video Music Awards, à New-york. Pintés à la vodka, ils se font virer de la salle. Nos deux lads se finiront à coups de poing sur les trottoirs de Manhattan.

L'armée des 12 singes

© Linda Brown

© DR

© Jamie Hewlett

un gRouPe CoMPoSé De MeMBReS ViRtueLS, DaMon aLBaRn et JaMie HeWLett à La Baguette DePuiS 1998, DeS inVitéS PReStigieux… Bon, on a tout Dit ou PReSque SuR goRiLLaz. SûR ? à La VeiLLe De LeuR ConCeRt à BRuxeLLeS, et à L'oCCaSion De La SoRtie De LeuR CinquièMe aLBuM, HuManz, VoiCi Deux ou tRoiS PetiteS CHoSeS que VouS ignoRiez Peut-êtRe.

Parmi les featurings de luxe, on en a choisi 12 (histoire de trouver un bon titre de rubrique) : Neneh Cherry, De La Soul, Ike Turner, Dennis Hopper (Demon Days, 2005), Snoop Dogg, Mark e. Smith, Lou Reed (Plastic Beach, 2010), Little Dragon, Bobby Womack (The Fall, 2011), Grace Jones, Benjamin Clementine et… Jean-Michel Jarre (Humanz, 2017), l'une des idoles de Damon Albarn, « Ben oui, j'ai 49 ans. J'ai eu mon premier synthé en 1983. oxygen fait partie de mes classiques ». OK Damon…


s w e N Sur le cul

© Lauren Ko

Jamais trop imbus de leur petite personne, nos amis les chats adorent exhiber les contours de leur intimité – après avoir défoncé le canapé, souvent. Ce dessous de verre de haute qualité a été crocheté avec un fil 100 % coton et ornementé de petits boutons noirs pour les yeux. Il rend hommage à une belle tradition féline, tout en égayant les tables les plus distinguées. etsy.com/fr/shop/GwensHomemadeGifts

Bonne pâte

© DR

Mêler cuisine et art, ce n'est pas toujours de la tarte... sauf avec la pâtissière, styliste et photographe Lauren Ko. Cette Américaine utilise des couleurs, textures ou ingrédients des plus variés et s'inspire de motifs textiles ou architecturaux pour produire des garnitures géométriques assez alléchantes. Show devant ! www.lokokitchen.com

La maille a toujours la cote, surtout avec Kate Jenkins. Depuis 12 ans, cette Britannique reproduit des légumes, fruits de mer et toutes sortes d'aliments avec de la laine. Dans ces filets, elle a ici crocheté des dizaines de sardines, moules ou crevettes, pour ce qui demeure sa plus grande installation... à ce jour. Toujours prête à en découdre, la brave dame espère voyager autour du monde pour y tricoter les spécialités locales. En mai, on la trouvera ainsi au Handmade Festival de Barcelone, où elle exposera dans une boulangerie divers pains et gâteaux – en taille patron, forcément. katejenkinsstudio.co.uk

Après la crocs-chaussette ou la claquette-banane (cf LM 142), voici... la crocs-banane ! Le géant du sabot en plastique s'est associé à la marque américaine PizzaSlime pour enfanter ce superbe accessoire de mode. Comptez tout de même plus de 260 euros pour avoir la classe... à quand la tong-moufle ? La cagoulesantiag ? store.pizzaslime.com

© PizzaSlime x Crocs

Capitaine CroChet

THÉÂTRE & DANSE

#8

news

© Emma Wood

SoRtez LeS crOcS

Fan de rock devenu critique rock puis humoriste rock, chroniqueur d’ "Actualiziks" azimutées sur France Inter, Daft Punk clownesque, second rôle impayable au cinéma… Thomas VDB a une carrière rythmée, mais le syndrome du mal de dos pendant les concerts a fini par le rattraper. Ce quadra peut-il espérer mieux que la tendresse d’un "bon chienchien", comme l'annonce ce très personnel quatrième spectacle ? Pouvez-vous nous rappeler votre parcours ? Je suis né en 1977 et j’ai sorti ma première blague à six ans. Mon cousin m’a demandé : « Il est tatoué ce chien ? ». Ce à quoi j’ai répondu « bien sûr qu’il est à moué ». Ça a été une révélation. J’ai commencé à jouer la comédie en 1998 et me suis lancé dans le théâtre de rue.

THOMAS VDB ON PEUT RIRE DE TOUTOU

# 94

Propos recueillis par Mathieu Dauchy Photo Laurent Bricard

Vous avez aussi été journaliste musical, n'est-ce pas ? En parallèle, j’ai effectivement eu la chance de collaborer au magazine Rock Sound. Le journalisme n’était pas ma motivation première mais j’étais – et suis toujours – un fan de musique. Cette expérience m’a permis d’approcher certains de mes héros. Justement, quelles furent ces rencontres marquantes ? En rejoignant cette rédaction j’avais une liste d’artistes que je rêvais d’aborder. J’ai ainsi pu interviewer Brian May, moi l’immense fan de Queen, mais aussi Rivers Cuomo de

Weezer ou encore le groupe anglais The Cult. Qu’écoutez-vous en ce moment ? J’ai du mal à suivre l’actualité musicale, je l’ai fait trop assidûment pendant des années… Je me repasse donc beaucoup d'anciens groupes. Ça fait vieux con de dire ça, mais je me sens parfois dépassé par les goûts des jeunes. Skrillex par exemple, ça sonne comme une machine à laver, c’est affreux ! Je ne comprends pas ces artistes cherchant à se montrer inventifs à tout prix. Si un genre n’a jamais été créé, il y a une raison ! Cette année, j’ai quand même découvert quelques trucs : Sloan, Giuda... Et puis j’adore Kanye West ! Comment définiriez-vous votre humour ? Il me fait beaucoup rire ! Plus sérieusement, j’essaie de me moquer du monde, mais pas des gens. J’aime bien jouer au débile, comme je le fais avec Mathieu Madénian, en ne suite disant rien, comme un clown.


n°131 / juillet-août 2017 / GRatuit

n°132 / septembre 2017 / GrAtUIt

Hauts-de-france & belgique

Hauts-de-france & belgique

Art & CulturE

Cultures et tendances urbaines

Cultures et tendances urbaines

n°129

/

mai

2017

/

GRaTUiT

n°136 / janvier 2018 / GraTUiT

Art & CulturE

Hauts-de-France / Belgique

n°143 / septembre 2018 / GrAtUIt

Art & CulturE

Hauts-de-France / Belgique

Hauts-de-France / Belgique

n°137 / février 2018 / GrATUiT

Art & CulturE

Hauts-de-France / Belgique

n°138 / mars 2018 / GraTUIT

Art & CulturE

Hauts-de-France / Belgique


n°134 / novembre 2017 / GrATUIT

n°133 / octobre 2017 / GrAtUIt

/

mai

2018

/

n°141

Art & CulturE

/

juin

2018

/

GRATuiT

Art & CulturE

Hauts-de-France / Belgique

Hauts-de-France / Belgique

Art & CulturE

Hauts-de-France / Belgique

Hauts-de-France / Belgique

Hauts-de-France / Belgique

GRaTUiT

n°148 / février 2019 / GrATUiT

Art & CulturE

Art & CulturE

Art & CulturE

Hauts-de-France / Belgique

n°140

n°135 / décembre 2017 / GrATUIT

n°149

/

mars

2019

Art & CulturE

/

GraTUIT

Hauts-de-France / Belgique

n°142 / juillet-août 2018 / GRatuit

Art & CulturE

Hauts-de-France / Belgique


Kariboo

magazine trimestriel culture et loisirs - 2002-2010 Kariboo offre un contenu riche et varié (tourisme, loisir, culture, habitat,…), destiné à un public âgé de 30 à 55 ans, actif, mobile et curieux. Tirage : 20 000 exemplaires.

14 - 15 Enquête

Société

L’école maternelle

Toulouse & Midi-Pyrénées Le magazine de toute la famille

Gratuit

en sursis ? L’avenir de l’école maternelle est au cœur des débats entre le gouvernement, les

#33 - déc. / jan. / fév. 2010

enseignants et les parents d’élèves. Le ministre de l’Éducation, Xavier Darcos, a réaffirmé son attachement à cette école et démenti toute intention de la supprimer par sa réforme. Pourtant, plusieurs rapports officiels récents ont ravivé cette crainte, en particulier pour la scolarisation dès 2 ans. Pourquoi voudrait-on supprimer la maternelle ? Et d’abord, à quoi sert cette école que le monde entier nous envie ? > par Léa Vilmer

E

lle n’est pas obligatoire, elle est aussi gratuite, et la quasi-totalité des enfants de 3 ans y sont inscrits. L’école maternelle est une exception « à la française » qui ne date pas d’hier. Créée en 1881 sous la IIIe République, grâce aux idées novatrices d’une certaine Pauline Kergomard, l’école, selon l’arrêté de juillet 1882, avait déjà pour missions de « donner aux enfants au-dessous de l’âge scolaire les soins que réclame leur développement physique, intellectuel et moral, et de les préparer ainsi à recevoir avec fruit l’instruction primaire ». À l’époque, les enfants de 2 à 6 ans ne s’y bousculent pas encore. Ce n’est qu’après les années 1950 et la généralisation du travail des femmes, que la maternelle fera classe comble. Un succès jamais démenti depuis. Aujourd’hui, elle accueille 2,5 millions d’enfants et détient le record de satisfaction des parents : un sondage CSA de 2008 indique que 94 % des parents

d’enfants scolarisés en maternelle jugent qu’elle fonctionne bien, contre 76 % pour l’école élémentaire. Pour les parents, la confiance est totale et le mode de garde gratuit et idéal. Oui, mais pas seulement, avertissent les professionnels. L’école maternelle est avant tout la première école. Celle des premiers apprentissages qui participent activement au développement de l’enfant.

Apprendre à apprendre Christine, enseignante de maternelle en ZEP (zone d’éducation prioritaire), explique : « Les deux principaux objectifs, en maternelle, sont l’acquisition du langage et la vie en collectivité. À l’issue des trois ans, l’enfant devient un élève. Pour cela, chaque niveau est adapté à son développement cérébral ». Alors, concrètement, que font nos bambins ? En petite section, le tout-petit apprend à trouver sa place dans le groupe, à tenir

© DR - Istock

Toulouse & Midi-Pyrénées Des idées pour le temps libre des 0-12 ans

#25 - déc. / jan. / fév. 2008

Rock’n’snow Mode ★ Culture ★ Société ★ Escapades ★ Forum ★ Loisirs ★ Agenda

Forum 22 - 23

de parents

> Illustrations : Yannick Robert

Parole

Thomas, 4 ans, ne parle toujours pas correctement. Dois-je consulter ? Stéphanie, 26 ans Tout d’abord, il faut relativiser et cerner le problème : est-ce un souci de prononciation (confondre caché et cassé par exemple) ? Ses phrases sont-elles courtes et/ou mal construites ? A-t-il des difficultés à prononcer certaines lettres ? Demandez à votre pédiatre ce qu’il en pense. Il pourra faire quelques tests simples, notamment d’audition, et vous conseiller une visite chez l’ORL si nécessaire. C’est ce qui s’est passé pour Amaury, 4 ans : des otites céreuses à répétition l’empêchaient de bien entendre. La pose de diabolos a suffit à régler le problème. S’il s’agit d’une difficulté de prononciation, quelques séances chez l’orthophoniste peuvent suffire à remettre les choses dans l’ordre. Ethan, 5 ans, travaille chaque semaine pour réussir à appeler son frère « Swan » et non pas « Touane ». Enfin, si vous avez l’impression que votre fils manque de vocabulaire, lisez-lui des histoires, employez des synonymes pour décrire des objets et des situations. Et tout devrait rentrer dans l’ordre rapidement ! > G. CX.

Coucher

C’est la guerre tous les soirs pour aller se coucher. Comment mettre mon fils de 6 ans au lit facilement ? Jean-Pierre, 34 ans L’instauration d’un petit rituel du coucher peut aider l’enfant à trouver ses repères. Il est important que l’heure du coucher soit toujours la même. Il s’agit également de le rassurer avant l’arrivée de la nuit. Peut-être a-t-il peur des monstres sous le lit ? Depuis que leur fille a 3 ans, Christelle et son mari ont mis en place un rite quotidien : « On la prévient qu’à la fin de la série télévisée, il faut se laver les dents, faire pipi. Puis on la couche et on lui lit une histoire qu’elle a choisie. » Peut-être que l’enfant a l’impression de ne pas avoir passé assez de temps avec ses parents ? Prenez un petit moment pour qu’il vous raconte sa journée, demandez-lui s’il a des soucis. « Privilégiez également les moments calmes », préconise Lilana. Mais attention, le rituel du coucher ne doit pas être l’occasion de repousser l’heure. Restez ferme. L’enfant doit savoir qu’il y a des limites et que le soir est aussi réservé aux parents, pas l’apanage des enfants. > G. CX.

Éducation

Famille

Comment gérer les disputes entre frères et sœurs ? Claire, 29 ans « Les chamailleries permettent aux frères et sœurs d’apprendre la communication, la négociation, le partage, le respect de l’autre et des règles », dédramatise Anne Gavini, auteur du livre 10 astuces de parents pour gérer les disputes entre frères et sœurs. Et si l’objet de la dispute varie selon l’âge, le principe reste immuable : par leurs cris, les enfants veulent attirer l’attention des parents. Pas de quoi s’inquiéter, sauf si ces disputes interviennent à un rythme soutenu. Il faut alors en chercher la cause. L’un des enfants se sent-il lésé ? Est-il jaloux de l’autre ? Difficile de savoir qui a tort ou raison. Ne prenez pas position et laissez-les régler leur différend, seuls dans une autre pièce. Posez des règles et interdisez qu’ils en viennent aux mains. Louise, maman de trois enfants, conseille de leur expliquer les bases de la négociation. Si Rose veut la télécommande, d’accord, mais seulement pour une émission. Après, ce sera au tour de Marius, même si le programme déplaît à sa sœur. > G. CX.

À quel âge doit-il s’habiller tout seul et comment s’y prendre pour y parvenir ? Philippe, 31 ans On estime qu’à partir de 3-4 ans, un enfant sait s’habiller tout seul. Mais ce n’est pas une obligation et certains petits malins voient dans ce moment une manière de se faire chouchouter. Commencer par le déshabillage est plus facile que le contraire. Faire glisser le pantalon le long de ses jambes ou ôter scratchs ou fermetures de ses chaussures est possible dès 2 ans. Ensuite, demandez-lui d’enfiler son pyjama. Les matières souples et les grandes encolures lui faciliteront la tâche. Donnez-lui quelques trucs : d’abord la tête et ensuite les manches du teeshirt et du pull. Préférez les vêtements simples : pression plutôt que bouton et fermeture éclair. Et n’oubliez pas la « récompense » : « Seuls les grands savent s’habiller ! » Karine, qui travaille en crèche, félicite l’enfant qui réussit à se vêtir seul, même si ses chaussettes sont à l’envers ! > G. CX.

Astuce

Comment lui faire garder ses lunettes ? Sylvie, 36 ans Aïe, quel sujet délicat ! Le jour où la mère d’Antonin est revenue de chez l’ophtalmologiste et a annoncé à son mari que leur fils allait porter des lunettes, le monde s’est écroulé. Pour Christian, 42 ans : « Ça allait être pour Antonin un handicap insoutenable. J’entendais déjà la mélodie moqueuse du crapaud dans la cour de récréation… J’étais triste comme jamais, il n’avait que deux ans et demi. Au départ, la seule façon de lui faire garder ses lunettes, c’était de mettre un élastique ! » Ensuite, les parents d’Antonin ont beaucoup discuté avec lui. Ils lui ont expliqué les choses simplement et ils ont même fabriqué des lunettes à son doudou !

L’hiver en fête Mode ★ Culture ★ Société ★ Santé ★ Forum ★ Loisirs ★ Agenda

[ Venez déposer vos questions ou vos astuces sur redaction@urban-press.com ]

* direction artistique

* mise en page

* brief photographe

* création de maquette

* recherche iconographique

* illustration

* traitement photographique

R 27770 - 25 - F : 2,50  - RD

Vos questions


Toulouse & Midi-Pyrénées Des idées pour le temps libre des 0-12 ans

#27 - juin / juillet / août 2008

Dossier été parcs à thèmes Mode ★ Culture ★ Société ★ Santé ★ Forum ★ Loisirs ★ Agenda

R 27770 - 27 - F : 2,50  - RD

Prenez le large !


C o mm u n i c a t i o n c u l t u r e ll e Identité visuelle, charte graphique Programme, affiche, flyer édition déléguée


Fabrica / Métropole Européenne de Lille (MEL) Le magazine des fabriques culturelles - (bi-annuel) - 2012-2019

Des lieux atypiques, une programmation foisonnante, une avalanche d’évènements artistiques aux quatre coins de la Métropole. Pour s’y retrouver, Fabrica offre un panorama de l’actualité des Fabriques Culturelles. Soit un réseau de 11 structures complémentaires qui soutiennent la création sous toutes ses formes. Désormais, la culture dans la métropole, c’est dans la poche !

10

aCCOmPagner

initié par la mel en 2005, ce dispositif d'accompagnement est dédié à la pratique musicale amatrice. Des noms aujourd'hui bien connus ont fait leurs premiers pas ici, tels shiko, shiko, ivory lake ou lena Deluxe pour n'en citer que trois. Durant toute l'année, tour de Chauffe favorise ainsi la professionnalisation de groupes issus des hauts-de-france ou de belgique via un bilan scénique, des résidences ou la mise à disposition d'un studio ! au départ porté par la ferme d'en haut, le nautilys et les arcades, ce réseau n’a cessé de s’étoffer au fil des ans, avec la participation d’autres fabriques, avant de s’imposer comme un rendez-vous eurorégional. en novembre, place au festival, histoire de mesurer le chemin parcouru. le public découvre alors ces artistes en première partie d'une tête d'affiche - cette année, on attend Warhaus ou frànçois and the atlas mountains ! en parallèle est dévoilée à travers "avant le tour" une autre pépinière d'artistes. le but ? offrir à toujours plus de groupes des clefs de progression. enfin, cette 12e édition peaufine son image en accueillant l'un des plus grands noms de la photographie musicale, richard bellia, qui immortalisera nos lauréats !

23.11

iLLa J Lille, maison Folie moulins / Flow (page 15)

tour de chauffe # 12 Le principe © robert Winter

* refonte du document et du logo

* rédaction en chef

*c  orrections d’auteur

* direction artistique

* secrétariat de rédaction

* validation

* recueil documentaire (visuels & dossiers de presse)

* suivi de fabrication

* exécution graphique

* traitement photographique

* aide à la diffusion


du 02 au 16.02

Le petit moi(s) Lomme, maison Folie Beaulieu (page 44)

1.

# eveiller

SuSciter, provoquer la manifeStation, l'apparition d'un Sentiment, d'une aptitude (chez quelqu'un), leS faire naître. Ex : Au Colysée, Babïl éveille les plus jeunes aux joies de la parole.

2.

2. Tirer quelqu’un du sommeil. Ex : Au Nautilys, la compagnie Balles et Pattes réveille les enfants pour mieux explorer l'obscurité et affronter les cauchemars…

Slap'stic © gilles destexhe

44

éveILLer

éveILLer

45

+6

spEctAclE

07 & 08.02 - le ViVat

ans

double jeu (sophie agnel & Lionel Palun) sur scène, un pianiste virtuose et un magicien des images. avec un piano à queue, un pianojouet, des boîtes à musique, des caméras et un écran de projection, sophie agnel et Lionel Palun font dialoguer ces lutheries visuelles et numériques. dans une succession de tableaux sollicitant le regard comme l’écoute, la musicienne et l’ingénieur en physique jonglent avec les ambivalences (le simple et le double, la mémoire et le présent, le réel et  l’imaginaire, le petit et le grand).

© eric sneed

armentières – Le vivat, 9 h 30 & 14 h, 4 €, www.levivat.net

+3

spEctAclE

09.02 - le nautilys

Sale frousse © éric grundmann

spEctAclE / FEstivAl

Du 02 au 16.02 - maison Folie beaulieu

+3 ans

Le petit moi(s) il n'y a pas d'âge pour aimer l'art. La preuve avec ce (petit) mois de théâtre, de musique, de cirque, de films ou de lectures (on en passe) à destination des enfants de 3 (à 103) ans ! après avoir goûté aux joies de la littérature avec la compagnie Par-dessus bord, nos bambins partent à la découverte… de l'univers ! dans R-O-B-O-T, racagnac Productions les transporte dans un "space opéra" de poche, empli de musique et de marionnettes. tout aussi (mal) barrée, la peintre-clownesse de Sale frousse les plonge dans un monde abstrait, en agitant ses pinceaux et rouleaux sur une vitre transparente.

ans

+3

spEctAclE

27.02 - les arCaDes

ans

écoute à mon oreille

petit penchant

(Cie du Créach’)

(Cie Les Pieds dans le Vent)

C'est l'histoire d'un garçon différent. attachant, poétique, il vit au milieu de ses dessins, sa peinture, sa boîte à secrets… Lucas est un enfant de la lune. Petit, il parlait dans sa tête, alors sa sœur a écouté à son oreille et a tout entendu. Comment fait-on pour garder un secret ? a-t-on le droit d’en avoir  ? sur scène, trois personnages nous emmènent à pas de velours dans leur monde intérieur, et nous dévoileront peut-être une part de leur intimité…

surtout, ne pas tomber ! Le suspense est total. Comment vont-ils s’y prendre pour ne pas glisser  ? sur un plan incliné, un homme (plutôt costaud) et une jeune femme (menue) se partagent l’espace minuscule à l’aide d’une corde. on retient son souffle, on admire la performance millimétrée et, à la fin, on sourit de leur connivence. délicat et poétique, ce petit pas de deux séduit petits et grands par ses trouvailles comiques.

comines – Le nautilys, 16 h, gratuit, ville-comines.fr

Faches thumesnil – Les Arcades 15 h 30, 6 €, www.ville-fachesthumesnil.fr

Lomme – maison Folie Beaulieu, divers horaires, 3,10 € > gratuit, www.ville-lomme.fr programme : Bal pour enfants (02.02) // Cie Par-dessus bord - à quoi ça sert un livre ?, Cie musique à voir - tout est bien qui finit bien (06.02) // racagnac Productions - R-O-B-O-t (09.02) théâtre du sursaut - Sale frousse (13.02) // Cirque Content pour peu - Entre le zist et le geste, Les Ateliers de Pénélope - La Symphonie du coton (14.02) // Cie Skat théâtre - Slap'stic (16.02)

d'après robert Parke © dr

© Karl autrique


Le magazine des Fabriques CuLtureLLes – janvier- juillet 2019

n°18


Le magazine des Fabriques CuLtureLLes – février- juillet 2018

n°16


Théâtre municipal de Béthune

programme de saison & communication - 2015-2019 Le Théâtre de Béthune accueille les pièces de boulevard et les artistes phares du paysage culturel français qui font l’affiche des grandes scènes parisiennes. Ainsi, depuis plus d’un siècle, sans autre prétention que de distraire, il perpétue la grande tradition du théâtre populaire. Au programme également : de la chanson, de l’humour, de la musique classique et de la danse contemporaine.

* refonte de l’identité graphique

* mise en page

* rédaction en chef

* direction artistique

* t raitement et retouche photographiques

* rédaction tous textes

* campagne de communication : programme de saison et programme du Théâtre de boulevard, affichage, annonces presse, habillage de façade…

* recueil documentaire (visuels & dossiers de presse)

* secrétariat de rédaction * corrections d’auteur * suivi de fabrication


TERTO N

21. 12. 201 8

eTT es - Les TR IPL Le de Be LLe vIL

rt) (ciné-conce bo) (Chicos Mam

- TU TU

(Marion Motin / Cie Swaggers)

+ VéRIN O

31.01.2 019 - GRAN D CORp S

MALA DE 07.02.2 019 - FILLS MONK EY 16.03.2 019 - CAMIL LE & JULIE BERTH OLLET 22.03.2 019 - TIKEN JAH FAKOL Y 28.03.2 019 - c’esT encO Re MIeUx L’aPRè s-MId I 30.03.2 019 - hUMa ns (Cie Circa) 02.04.2 019 - MOTIO n ue. sur la voie publiq - Ne pas jeter

& ME

16. 12. 201 8

12.01.2 019 - In The MIddL e

15.01.2019 - sILence, On TOURn e! 24.01.2 019 - GUILL ERMO GUIz

04.04.2 019 27.04.2 019 09.05.2 019 23.05.2 019 805 806 / 3-1083 804 / 1-1083 Lic 1 - 11083

av ec

- Fa Me 07. 10. 201 8 IDA N - AS AF AV 13. 10. 201 8 CO HE N - AV ISH AI 06. 11. 201 8 ELE KT RIK S - GE NE RA L 07. 11. 201 8 ce Fa - Face à 8 201 11. 15. HAWA II - GI RL S IN 17. 11. 201 8 - JEA NF I 22. 11. 201 8 CE NT - VIK TO R VIN 08. 12. 201 8 BIO LAY - BE NJAM IN 13. 12. 201 8 UpAU D pO L LVI

(B. Bouchelaghem / Cie Zahrbat)

LA BAJON LUC LANG EVIN La RaIsO n d’aYM é BRIGIT TE

Devís l Rueda + Anna Artwork © Danie

- FEU ! CH AT 21. 09. 201 8 - da ns e 29. 09. 201 8 ca RM en

w w w. t h e at r e - b e t h u n

e.fr


Photo : Frau an der Mauer © Frauke Thielking - Imprim : sergentpapers.com LIc 1 - 11083804 / 1-1083806 / 3-108380w5

WilliAm shelleR Puggy je vOus écOute Feu ! chAtteRtOn ROveR AlDebeRt nORmAn POckemOn cReW DiOnysOs incOnnu à cette ADResse les 7 DOigts De lA mAin ne me RegARDez PAs cOmme çA thOmAs DutROnc sOPhiA ARAm le synDROme De l’écOssAis yuRi buenAventuRA chRistOPhe mAthieu mADeniAn OliviA Ruiz PietRAgAllA / DeROuAult Aux FRAis De lA PRincesse les FRAnglAises Alex lutz O.n.l.

vous ! AbonnezThéâTre de BéThune - Boulevard vicTor hugo - F - 62400 BéThune 03 21 64 37 37 - www.TheaTre-BeThune.Fr - FNAc, TIckeTNeT eT DIgITIck

ous ! Abonnez-v

Dominique A Jean-Claude

Stéphane

Guillon

humour

oRAnGe Blossom

eRic Antoine

18-19

G A l l o t tA

les chiche cAPon

Raphael

— Ciné ConCert — « the cAmeRAmAn »

u n d d i e a u t o m at e n

naCh Irma

B us ter avec l’Orchestre keAtoN NatIONal de lIlle

ARthuR h

danse

a n g e l i n PReljocAj

abonnez - vous !

musique

les innocents un Poyo Rojo

h u b e Rt- F é l i x

t h i é fA i n e

stePhAn eicheR

concert

Feu! Chatterton danse aveC Carmen Fame asaF avidan avishai Cohen General elektriks Girls in hawaii JeanFi viktor vinCent

BenJamin Biolay / melvil PouPaud les triPlettes de Belleville tutu

humour

in the middle vérino + Guillermo Guiz Grand CorPs malade

théâtre

Fills monkey Camille & Julie Berthollet tiken Jah Fakoly humans motion la BaJon

danse

ThéâTre de BéThune - Boulevard vicTor hugo - F - 62400 BéThune 03 21 64 37 37 - www.TheaTre-BeThune.Fr - FNAc, ticketNet et Digitick

luC lanGevin BriGitte

ThéâTre de BéThune - Boulevard vicTor hugo - F - 62400 BéThune 03 21 64 37 37 - www.TheaTre-BeThune.Fr - FNAC, TICkeTNeT eT DIgITICk

Illustration : Daniel Rueda + Anna Devís - Imprimerie : La Centrale - Lens LIC 1 - 11083804 / 1-1083806 / 3-108380w5

Photo : Arthur h © Léonore Mercier

Lic 1 - 11083804 / 1-1083806 / 3-1083805

SaiSon


Saison 1 7 - 18 16.09.17 – FRèRE ANIMAL 2 29.09.17 – CALI 03.10.17 – MIChAëL GREGORIO (J’ai 10 ans) 08.10.17 – JE N’AIME pAs LE CLAssIquE, MAIs AvEC GAspARd pROust J’AIME bIEN ! 14.10.17 – vINCENt dELERM 21.10.17 – FRANCOIs MOREL (La vie… titre provisoire) 08.11.17 – ALA.NI 10.11.17 – MAthIEu bOOGAERts + ALbIN dE LA sIMONE 14.11.17 – LE CIRquE LE ROuX (the eLephant in the room) 19.11.17 – AdAMO 10.12.17 – ALdEbERt (enFantiLLaGes 3) 15.12.17 – EMILY LOIzEAu 18.01.18 – CAROLINE vIGNEAuX 26.01.18 – à dROItE, à GAuChE 02.02.18 – OLdELAF 10.02.18 – COMpAGNIE 3E étAGE (petites virtUosités variées) 14.02.18 – MARIANNE JAMEs (miss Carpenter) 24.02.18 – LEs sAMsONItE (on n’est pas qUe des vaLises) 15.03.18 – pIERRE pALMAdE (aimeZ-moi) 21.03.18 – MARIAGE Et ChâtIMENt 22.03.18 – CAMILLE 24.03.18 – L’ORChEstRE dE pICARdIE 05.04.18 – JuLIEttE 07.04.18 – ALtAN (mUsiqUe irLandaise) 12.04.10 + 13.04.18 –

Saison 1 7 - 18

Saison 1 7 - 18

COMpAGNIE XY (iL n’est pas enCore minUit)

Saison 1 7 - 18

15.04.18 – uN ANIMAL dE COMpAGNIE 19.04.18 – AIRNAdEttE (Le pire Contre attaqUe) 17.05.18 – FRANCOIs-XAvIER dEMAIsON 26.05.18 – COMpAGNIE hYbRIdE (trans) 03.06.18 – MA bELLE-MèRE Et MOI, 9 MOIs ApRès


Illustration : Sonia © Tyler Spangler - Imprimerie : La Centrale - Lens LIC 1 - 11083804 / 1-1083806 / 3-108380W5

- vo u s ! z e n n o Ab FRÈRE ANIMAL 2 CALI MICHAËL GREGORIO GASPARD PROUST VINCENT DELERM FRANCOIS MOREL ALA.NI MATHIEU BOOGAERTS + ALBIN DE LA SIMONE LE CIRQUE LE ROUX ADAMO ALDEBERT EMILY LOIZEAU CAROLINE VIGNEAUX À DROITE, À GAUCHE OLDELAF PETITES VIRTUOSITÉS VARIÉES / 3e ÉTAGE MARIANNE JAMES ON N’EST PAS QUE DES VALISES PIERRE PALMADE MARIAGE ET CHÂTIMENT CAMILLE L’ORCHESTRE DE PICARDIE JULIETTE ALTAN COMPAGNIE XY UN ANIMAL DE COMPAGNIE AIRNADETTE FRANCOIS-XAVIER DEMAISON TRANS / COMPAGNIE HYBRIDE MA BELLE-MÈRE ET MOI, 9 MOIS APRÈS THÉÂTRE DE BÉTHUNE - BOULEVARD VICTOR HUGO - F - 62400 BÉTHUNE 03 21 64 37 37 - WWW.THEATRE-BETHUNE.FR - FNAC, TICKETNET ET DIGITICK


Atelier Lyrique de Tourcoing

programme de saison et livret d’opéra - 2013-2015 L’Atelier Lyrique de Tourcoing (qui fut dirigé par Jean Claude Malgoire) a exploré en plus de 30 ans d’existence quatre siècles de musique. Au fil des saisons, il s’est affirmé comme une scène originale permettant au public de découvrir ou de se familiariser avec quantités d’œuvres.

* refonte de l’identité graphique

* illustration

* secrétariat de rédaction

* direction artistique

* création typographique

* corrections d’auteur

* prise de vue

* communication

* suivi de fabrication

* traitement et retouche photographiques

* mise en page * rédaction en chef


Artwork © Maja Egli info@lastrolab.com

6 mars 2020

Les Amants magnifiques

Symphonie n°9

Lully / Molière

Ludwig van Beethoven

24 au 30 nov. 2019

20, 22, 24 mars 2020

Vercingétorix

La Cambiale di matrimonio

Dans le cadre des Belles Sorties

Gioacchino Rossini

5 & 6 déc. 2019

3 avril 2020

Messe de minuit In nativitatem domini Marc-Antoine Charpentier

10 & 12 jan. 2020

Symphonie n°39 Extraits de la Trilogie Da Ponte Wolfgang Amadeus Mozart

7, 9, 11 fév. 2020

La Passion et la Résurrection du Christ Marc-Antoine Charpentier

15 & 17 mai 2020

Symphonie n°5

Le Christ au Mont des Oliviers Ludwig van Beethoven

7 juin 2020

Der Wanderer

L’étoile

Le Voyageur ou Petite histoire du Lied germanique

Emmanuel Chabrier

Haydn / Schumann / Beethoven / Schubert

+33 (0)3 20 70 66 66 atelierlyriquedetourcoing.fr

Licence 2-134374

15 & 16 nov. 2019


Illustration © Johanna Goodman info@lastrolab.com

– Opéra COnCert théâtre musiCal musique saCrée –

Licence 2-134374

+33 (0)3 20 70 66 66 atelierlyriquedetourcoing.fr


Maïlys de Villoutreys © Rozenn Quéré

CONCERT

TARIF - C

CORÉALISATION ATELIER LYRIQUE DE TOURCOING ET VILLE DE MARCQ-EN-BARŒUL

Jeudi 8 novembre 2018 - 20 h 30 Marcq-en-Barœul, Église du Sacré Cœur vendredi 12 avril 2019 - 20 h Les-Rues-des-Vignes, Abbaye de Vaucelles Avec le soutien du Département du Nord Dimanche 14 avril 2019 - 11 h Paris, Théâtre des Champs Elysées Maïlys de Villoutreys soprano Paul Figuier contreténor La Grande Écurie et la Chambre du Roy

Alessandro SCARLATTI (1660-1725) 1724

Giovanni Battista PERGOLESE (1710-1736)

Paul Figuier © Arnaud Arberola

Voici l’occasion d’entendre deux versions musicales différentes, écrites sur un même texte en latin : le « Stabat Mater », une séquence dramatique entre toutes, au milieu du xviiie siècle. C’est un poème, une méditation sur les douleurs de la Vierge Marie pendant la passion du Christ. Les premiers vers sont bouleversants : « Debout, la Mère des douleurs pleurait tout auprès de la croix où son fils agonisait ; et son âme qui gémissait, pleine de deuil et de tristesse, par le glaive fut percée… » Ce poème a inspiré de très nombreux compositeurs jusqu’à nos jours. Parmi eux se trouvaient Alessandro Scarlatti et Giovanni Battista Pergolèse. En 1724, Alessandro Scarlatti, considéré comme le plus grand compositeur napolitain de la fin de l’ère baroque en Italie, reçoit la commande d’un Stabat Mater venant des Chevaliers de la Vierge des Douleurs. Une fois écrit, il sera régulièrement chanté le Vendredi saint jusqu’en 1736. Cette année-là, les Chevaliers de la Vierge des Douleurs passent commande d’un nouveau Stabat Mater, qu’ils voulaient plus moderne, à un jeune homme de 26 ans, compositeur très talentueux : Giovanni Battista Pergolèse. Miné par la tuberculose, le malheureux n’a plus que deux mois à vivre, il se retire au couvent des Capucines de Puzzuoli où il parvient à achever son sublime Stabat Mater avant de s’éteindre. C’est aujourd’hui son œuvre la plus populaire. Maïlys de Villoutreys, soprano entendue dans La Petite Messe solennelle de Rossini ou encore le Magnificat de Bach, et Paul Figuier, contreténor découvert la saison dernière dans le Magnificat de Bach, sauront cette fois encore vous émouvoir lors de ce concert.

1736 page – 11

Caspar David Friedrich, Le Voyageur au-dessus de la mer de nuages, 1818, Huile sur toile © Kunsthalle de Hambourg, Hambourg © DR

h

Un certain regard

Alain Buet

(baryton)

Le Winterreise ou Voyage d’hiver de Franz Schubert pour voix et piano sur les poèmes de Wilhelm Müller composé en 1827 est un pur chef-d’œuvre musical romantique qui a largement contribué à me donner l’envie de m’engager sur la voie du chant. Il m’a fallu une bonne quinzaine d’années de réflexion avant de m’attaquer à ces 24 lieder comme un alpiniste fasciné, paralysé et attiré par la magie d’une montagne. Le choix du pianiste est d’une grande importance, selon le compagnon, le voyage sera toujours différent ; il est en quelque sorte un premier de cordée puisque Schubert a fait commencer tous les chants (lieder) du cycle par un prélude pianistique, les mots du chanteur devant suivre la voie ouverte et fusionner avec la musique pure. David Violi est un magnifique pianiste / poète avec lequel j’ai hâte de partager cette aventure pour Jean Claude Malgoire et le public de Tourcoing.  Les textes de Wilhelm Müller expriment les souffrances causées par la perte de l’être aimé au travers des 24 poèmes qui sont 24 états de l’âme d’un homme en perdition dans le froid de l’hiver. Comment ne pas penser aux sans-abris, aux migrants, aux réfugiés, aux exilés de notre temps auxquels nous dédierons ce concert.

Alain Buet © Jean Pierre Leclercq

page – 15


Illustration © Christine Kim info@lastrolab.com Licence 2-134374

23 | 25 | 27 mars 2018

8 | 10 avrIL 2018

oPÉra

oPÉra-ThÉâTrE

CLauDE DEbussy

JEaN CoCTEau / FraNCIs PouLENC

PELLÉas ET mÉLIsaNDE

La voIx humaINE

TourCoING ThéâTre MunICIpaL rayMond devos

+33 (0)3 20 70 66 66 www.atelierlyriquedetourcoing.fr


© Sofia Bonati - society6.com/sofiabonati info@lastrolab.com Licence 2-134374

ConCert du nouvel An La musique classique au cinéma dimanche 15 janvier 2017 15h30 tourCoing Théâtre Municipal Raymond Devos

Mélodies FrAnçAises Nature, Amours

1er récital Naissance vendredi 20 janvier 2017 20h

2e récital La Connaissance Billetterie +33 (0)3 20 70 66 66

www.atelierlyriquedetourcoing.fr

dimanche 22 janvier 2017 15h30 tourCoing Auditorium du Conservatoire

© Sofia Bonati - society6.com/sofiabonati

Avec l’aide de

05 / 07 / 09 février

La CambiaLe di matrimonio

info@lastrolab.com

OPÉRA / Gioachino Rossini MALGOIRE / SERRANO

03 / 05 mars CRÉAtiOn MOndiALe

Voyage dans L’empire mongoL

Licence 2-134374

tHÉÂtRe MUSiCAL / François-Bernard Mâche QUATUOR DEBUSSY / PATIÈS

TOURcOING théâtre Municipal R. devos

Billetterie +33 (0)3 20 70 66 66

www.atelierlyriquedetourcoing.fr

Avec l’aide de


15 | 17 | 18 MARS 2016 TO U R C O I N G T H É ÂT R E M U N I C I PA L R . D E V O S

DIDON ET N

15

LE COMBAT DE TANCREDE ET CLORINDE OPÉRA | HENRY PURCELL | CL AUDIO MONTEVERDI

MISE EN SCÈNE ANDREAS LINOS DIRECTION MUSICALE JEAN CL AUDE MALGOIRE

Renseignements - billetteRie OPÉRATION SOUTENUE PAR LA RÉGION

La culture au cœur

+33 (0)3 20 70 66 66 www.atelierlyriquedetourcoing.fr

OPÉRATION SOUTENUE PAR LA RÉGION

La culture au cœur

+33 (0)3 20 70 66 66 www.atelierlyriquedetourcoing.fr RÉSERVATION :

Avec l’aide de

info@lastrolab.com

20 / 22 / 24 mai TOURCOiNG

© antonio Mora

info@lastrolab.com

© Antonio Mora

Avec l’aide de

Licence 2-134374

L’a

édition

+

Licence 2-134374

CommuniCation

olab*

info@lastrolab.com

info@lastrolab.com

© Antonio Mora

Photo © Antonio Mora

16

2 & 4 février 2016 TOUrCOiNG ThéâTre Municipal r. Devos

licence 2-134374

Licence 2-134374

ThéâTre MunicipAL r. Devos

GiOaChiNO ROssiNi

riChard WaGNer Direction musicale JeaN ClaUde MalGOire opéra en concerT

Direction musicale JeaN ClaUde malGOiRe Mise en scène ChRisTiaN sChiaReTTi Présentation de la signature Cette signature regroupe : - l'emblème de la Région Nord-Pas de Calais - un rédactionnel qui détermine la typologie d'intervention - un slogan qui illustre l'ambition de la politique régionale en faveur de la culture. elle permet de signer et de personnaliser les différents supports de communication des partenaires culturels de la Région.

Avec l’aide de

16

+33 (0)3 20 70 66 66 www.atelierlyriquedetourcoing.fr

OPÉRATION SOUTENUE PAR LA RÉGION

La culture au cœur

Avec l’aide de

+33 (0)3 20 70 66 66 www.atelierlyriquedetourcoing.fr


la grande ĂŠcurie et la chambre du roy coffret anniversaire 50 ans / 2 livrets et un double CD - 2016


Fondé en 1966 par Jean Claude Malgoire, l’ensemble La Grande Écurie et la Chambre du Roy explore un vaste répertoire, du XVIIe siècle au contemporain.


Jacques Doucelin,

Haendel, Rinaldo Diapason

Critique musical au Figaro durant de nombreuses années, tient une chronique sur concertclassic.com

Un demi siècle pour rajeunir la musique ancienne

(septembre 1977) Maurice Mehl

« JC Malgoire et ses musiciens de La Grande Écurie ont magnifiquement exploité le raffinement sonore de leurs instruments baroques »

Cahiers du disque (novembre 1977)

« ... Cette publication du premier enregistrement de «Rinaldo» constitue l’un des événements majeurs de cette rentrée, et peut-être de l’année entière... Tous les mélomanes sont concernés par la souveraine beauté de cette haute réussite ».

Le matin (2 novembre 1977) Claude Samuel

« Avec Jean Claude Malgoire, cette musique souvent empesée respire, danse, tourbillonne, s’épanouit... Elle est enfin sortie du musée ! »

18

REPèRES

50ans 2016

annéE du 50E annIVERSaIRE dE la GRandE éCuRIE Et la CHamBRE du Roy marquée par un certain nombre de concerts souvenirs dans les lieux emblématiques de la carrière de l’ensemble (Tourcoing, Chapelle Royale du Château de Versailles, Théâtre des Champs-élysées, Festival de La Chaise-Dieu) ■ Concerts qui nous permettent de retrouver des complicités « historiques », Véronique Gens, Philippe Jaroussky, Nicolas Rivenq, Alain Buet, Le Chœur de Chambre de Namur etc. dans un répertoire allant de lully à maHlER en passant par BERlIoz et WaGnER etc.

Voici sans doute une figure des plus nobles de la musique française. Cor anglais solo de l’Orchestre de Paris juste avant l’arrivée de Charles Munch en 1967, Jean Claude Malgoire devint dans le même temps le père fondateur de la musique à l’ancienne dans l’Hexagone : un pionnier de la première heure, de celle où il n’y a que des coups à prendre, mais aucune subvention. Ainsi créa-t-il voilà juste un demisiècle avec une poignée de camarades du Conservatoire de Paris la première formation baroque française baptisée « La Grande Écurie et la Chambre du Roy ». Il avait retenu la leçon de Boulez concluant à la nécessité de créer des ensembles spécifiques au répertoire d’aujourd’hui, en l’appliquant à celui d’hier. C’est le côté Astérix de Jean Claude Malgoire qui cache sa détermination derrière la bonhomie de son sourire et la broussaille de sa barbe. C’est peu dire qu’il a essuyé les plâtres en France avec La Grande Écurie et la Chambre du Roy faisant tout à la fois œuvre de musicologue, de défricheur et de chef à mains nues… C’était l’époque où les cordes en boyau couinaient, où les cuivres primitifs canardaient en arrachant les oreilles des aficionados de Karajan qui, emporté sur les sommets de la gloire par l’essor du microsillon, avait porté à la perfection la technique de jeu et le son de ses philharmonies de Vienne à Berlin. Comparaison n’est certes pas raison, mais ça grognait grave sur France Musique ! Et pourtant, notre hautboïste avignonnais avait trouvé une maison de disques… étrangère (C.B.S.) pour graver les premiers travaux aboutis de sa Grande Écurie et la Chambre du Roy.

19

En 2008, j’ai pu jouer les Sonates du Rosaire de F.I. Biber dans le cadre de la musique en Bohème au 17e siècle. Il suit aussi mon parcours de transmission où j’enseigne le violon ancien au Conservatoire de Genève. Il n’a jamais confisqué pour lui les territoires de la musique.

Il dirige comme un peintre dessinant une fresque, comme un sculpteur façonnant la matière… Sa façon de faire de la musique reste une référence pour moi. Il dirige comme un peintre dessinant une fresque, comme un sculpteur façonnant la matière, et au moment du concert, il ose l’émotion, il ose le cœur. Ceci peut sembler évident – ou un peu mièvre. En réalité, c’est chose rare. Le plus bel exemple que je garde en tête, c’est le concert donné à l’Opéra de Paris pour les cinquante ans de James Bowman avec, au menu, un magnifique programme de musique anglaise. Le matin du concert, James se réveille avec la gorge très prise « James ne pourra vraisemblablement pas chanter ce soir », nous dit Jean Claude. Concert sold out. Et puis James est venu. Il a chanté avec un filet de voix, mais quelle voix ! J’en ai encore des frissons. C’était une vraie leçon de musique, et d’humilité. Avec ce filet de voix, il a rendu, sans effets de puissance, la quintessence même de la musique. L’émotion était d’une incroyable intensité. Je

Parution : livret des commémorations du ministère de la Culture 2016

crois aussi que c’est cette confiance que donne Jean Claude qui a permis à James d’oser aller chercher dans ses limites la beauté de la musique. Quel honneur et bonheur d’avoir été invitée en août 2016 et revenir jouer la St-Matthieu à la Chaise-Dieu avec La Grande Écurie !

52

53

REPèRES 1978

Première apparition au Festival de Schwetzigen (Allemagne) ■ Importante tournée dans les principales villes d’Allemagne Fédérale ainsi qu’en R.D.A. ■ Tournée en Italie et Pays-Bas.

1979

Audition du Messie de HaEndEl au Festival de Saint Denis ■ Festival de La Grange de Meslay  ■ Tournée dans l’Océan Indien (La Réunion)  ■ Tournée aux U.S.A. et Canada  ■ Début de collaboration avec Le Festival de La Chaise-Dieu.


All rights of the producer and of the owner of the recorded work reserved. Unauthorized copying,hiring,lending, public performance and broadcasting of this record prohibited.

1660 1996

Direction artistique Jean Claude Malgoire

* direction artistique

* création typographique

* traitement et retouche photographiques

* mise en page

* illustration

* suivi de fabrication

* secrétariat de rédaction

2 CD

50 e anniversaire 4 sièCles De Musique


La cave aux poètes

programme de saison et communication - 2012

Visuel de couverture d’après une photo de nZca/Lines © robert Self

La Cave aux Poètes est une salle de concert spécialisée dans les musiques actuelles. Ce lieu atypique offre depuis 25 ans une programmation éclectique et pointue.

16 rue du grand chemin - roubaix 03 20 27 70 10 - contac t @c aveauxpoet es.c om www. cav e au xpoe tes.c om

septeMbre octobre noVeMbre déceMbre

2012 /9

PrograMMation SepteMbre - déceMbre

Jeudi 13 septembre \ 19 h 30 (présentation de saison) 8 / 6 e – gratuit pour nos abonnés !

02.11 07.11 sinGtanK + Weekend affair

pop rock & synth pop

« De tubes caustiques en poésie désenchantée, Mustang se réapproprie un rock dégoulinant de groove sexy, miraculeusement réconcilié avec le chant en français.» - Magic

MonoGRenaDe + Head Full of Flames

MUSTANG

folktronica / 17

08.11 16.11 18.11

neo rockab & indie rock /8

ROUBAIX à L’ACCORDÉON

tHe PoPes + steve axel B.

nZca/Lines + im takt synthpop & dance rock

trad rock irlandais

various hip hop

/ 10

/ 19

12.10 25.10 Les Yeux D’Là tête + slivo electric Klub + DJ Pushit balkan beat party / 11

scRatcH BanDits cReW + Pomrad + unno

GReat Mountain FiRe + caandides pop rock & art pop tropicale

/ 14

/ 20

freak blues & funk / 12

BatPointG + Horla Patrie

rap & chanson à la boîte à musiques / 13

KiDs teMPo cLuB : Les Frères casquette

spectacle jeune public / 16

(indie rock / F)

Face à l’hégémonie d’un indie rock édulcoré et passé à la moulinette électronique, le neo rockab matiné de chanson et de pop de mustang fait figure d’objet violent non identifié. Non pas qu’on ait un problème avec l’ultra-modernité des productions actuelles (au contraire), mais Mustang nous scotche littéralement par sa capacité à fusionner des genres souvent délaissés et jamais associés, le tout, sans anachronisme et avec un naturel déconcertant. Imaginez la progéniture moderne d’Elvis et de Bashung, animée par l’énergie et les vibrations de la Stax. Cousins français des Arctic Monkeys, the scales (ex Dark Lemon Juice) se chargent de chauffer proprement la scène à grand renfort de rock frondeur et incisif. Sans prétention, n’at-on pas affaire à un lancement de saison du meilleur aloi ?

indie punk à la condition publique / 22

20.11 02.12 14.12 LYDia LuncH’s Putan cLuB + the Rustle of the stars punk expérimental / 23

MiDi JaZZ / MiDi BRuncH avec La Palma jazz & fooding

sHiKo sHiKo + Guest

rock déviant à la sauce mexicaine

/ 24

/ 26

édito / 4 côté face / 5 Playstation / 7 Pogrammation / 8

billetterie / 28 actions culturelles / 31 accomPagnement / 32 informations Pratiques / 33 Partenaires / 34

17.10 20.10 31.10 suMMeR ReBeLLion + Fla$$h

(neo rockab pop / F)

+ the sCales

PaPieR tiGRe + electric electric

Mustang produces a poppy neo rockabilly that some might identify as a UFO. With a bewildering natural talent, they mix genres that are often left aside : imagine the musical bridge between Elvis and Alain Bashung.

en -

© JB Mondino

13.09 26.09 MustanG + the scales

/ 18

C’est Cadeau ! Ce ConCert est gratuit pour nos abonnés, C’est donC l’oCCasion idéale de rejoindre le CerCle des privilégiés de la Cave aux poètes. 8 e seulement pour obtenir une jolie Carte à votre effigie et profiter d’une flopée d’avantages (ConCerts gratuits, réduCtion de 4 e par ConCert, tarifs réduits Chez nos partenaires, Cadeaux, etC.).


/ 25

Dimanche 25 novembre \12 h 15 e (concert et brunch compris)

septeMbre

midi jazz la palma + CHEF SImON

(nu-jazz/F)

octobre

midi brunch (cuisine nouvelle/F)

noVeMbre

Avec les Kids Tempo Clubs, les Midis-Jazz/ Midis-Brunch font parties des nouveaux rendez-vous de la saison. Un dimanche par trimestre, la Cave aux Poètes invite un groupe et un cuisinier à composer l’accord parfait entre art culinaire et musique, sur le principe de la synesthésie (phénomène neurologique par lequel plusieurs sens sont associés). Si l’on accorde naturellement une couleur à un chiffre, par le même mécanisme une musique peut avoir son pendant gustatif. Pour cette première édition, le Chef Simon - mélomane et artisan d’une cuisine aux saveurs inédites - conçoit le brunch idéal pour accompagner le jazz de La Palma. Étrange coïncidence, le groupe lillois aux deux albums majestueux a d’ailleurs choisi son nom en référence à un… restaurant !

déceMbre

© Ben Flinois

2012

Once every three months, la Cave aux Poètes invites a band and a chef and asks them to create the perfect compromise between food and music, according to the principle of synesthesia. The first edition welcomes Chef Simon along with the jazzy La Palma.

EN -

/ 27

Samedi 15 décembre \20 h 30 8/6/4e

shiko shiko

IN MEXIKO

© Christophe Bardey

FichtrE ! Déjà DEux aNS paSSéS aux côtéS DES Faux NippoNS DE Shiko Shiko ! réSiDENcES DE créatioN iNSpiréES, SortiES D’Ep rEmarquéS, coNcErtS azimutéS… L’accompagNEmENt Du groupE LiLLoiS aura été, pour LE moiNS, richE EN ExpériENcES Et EN SuccèS. FiN prêtS, iLS prENNENt LEur ENvoL EN 2013, aprèS avoir Fêté royaLEmENt cES DEux aNNéES DE coLLaboratioN – Et Surtout, avEc uN NouvEau LivE Et uN aLbum DaNS La bESacE !

17.10 (Roubaix à L’accoRdéon) sUMMeR ReBeLLION

08.11 tHe POPes

neo rockab & indie rock

freak blues & funk

trad rock irlandais

+ the scales

+ Fla$$h

26.09 NZCA/Lines

20.10 (Roubaix à L’accoRdéon) BAtPOINtg

synthpop & dance rock

rap & chanson

+ Im takt

+ Horla Patrie

+ spécial Guest

La Cave aux Poètes has been supporting local band Shiko Shiko the past two years. To celebrate the end of this thrilling collaboration, the guys are throwing a mexican party with mariachis, a pinata, a dance contest and many other suprises.

EN -

ROUBAIX à L’ACCORDÉON 12 >20.10 12.10 (Roubaix à L’accoRdéon) Les YeUX D’Là tête + slivo electric Klub + DJ Pushit balkan beat party

Mardi 20 novembre \20 h 30

Au bar l’Alimentation de la Condition Publique (Roubaix)

10 / 8 / 6 e

31.10 KIDs teMPO CLUB :

20.11 LYDIA LUNCH’s PUtAN CLUB

Les Frères Casquette spectacle jeune public

+ Weekend Affair

(Math punk / F)

Liés par une démarche explorative et un projet inédit (la fameuse « la Colonie de Vacances » quadriphonique), Papier Tigre et Electric Electric évoluent parallèlement, en poursuivant le même dessein. Celui de porter haut les couleurs du noise punk actuel, de lui offrir un renouveau électrisé et excitant. En trois albums aux constructions savantes, à la furie généreuse et aux mélodies malignes, les nantais de Papier Tigre n’ont pas volé les épithètes élogieux qu’on leur attribue systématiquement. Electric Electric remplit également sa part du contrat en nous gratifiant d’un math rock sans concessions, à mi-chemin entre Shellac et The Rapture à ses débuts. Parfaitement complémentaires, les deux groupes offrent une belle leçon d’inventivité et promettent un live jouissif et salvateur.

+ electric electric indie punk

+ the Rustle of the stars punk expérimental

02.12 MIDI JAZZ / MIDI BRUNCH avec La

pop rock & synth pop

Palma jazz & fooding

07.11 MONOgReNADe

14.12 sHIKO sHIKO

folktronica

rock déviant à la sauce mexicaine

+ Head Full of Flames

+ guest

Lydia Lunch

putan club (perForMance punk/us)

+ the rustle of the stars (aMbient/F)

© DR

+ electric electric

© Jérôme Blin Collectif Bellavieza

(noise rock / F)

+ Pomrad + Unno

18.11 PAPIeR tIgRe

10 / 8 / 6 e

papier tigre

16.11 sCRAtCH BANDIts CReW

25.10 gReAt MOUNtAIN + Caandides FIRe pop rock & art pop tropicale

02.11 sINgtANK

▲ Concert dans le cadre du projet européen

/ 23

Dimanche 18 novembre \19 h

+ steve Axel B.

various hip hop

(rock déviant / F)

« Mes amis ! Après deux années de suivi par la Cave aux Poètes, il est temps de nous envoler dans la galaxie afin de poursuivre notre voyage interstellaire. Nous tenons à remercier l’équipe de la Cave pour cet accompagnement qui fut bénéfique pour le développement de Shiko Shiko, et également toutes les personnes qui nous ont aidé (elles sont très nombreuses , elles se reconnaîtront). Afin de fêter dignement la fin de notre collaboration, nous organisons une dépendaison de crémaillère sans la surveillance des parents. Au programme : le Mexique amigos ! Rien de plus marrant qu’une soirée à thème bien clichée. Donc, au programme  : concert de mariachis, piñata, contest de danse et autres surprises qui rendront ennuyeuse toute autre soirée dans l’univers. Venez partager avec nous ce bon moment ! » SHIKO SHIKO

flashback

13.09 MUstANg

Figure planquée du mouvement No Wave et de l’underground newyorkais, Lydia Lunch a enchaîné les collaborations glorifiantes, de Brian Eno à Nick Cage en passant par Sonic Youth. Peu connue du grand public, la sulfureuse Lydia s’est forgée une réputation de choc auprès de ses pairs. En parfaite anticonformiste, elle place chacune de ses performances (car c’est bien ce dont il s’agit) sous le signe de la malséance, déshabillant la société de son manteau de conformité à coups de lectures incisives et de concerts apocalyptiques. Un spectacle unique qui devrait mettre un terme aux derniers doutes : l’esprit punk n’est pas encore mort. Et en guise d’introduction contemplative, The Rustle of the Stars livreront le secret de leur ambient expérimentale à la mélancolie cinématique. Le calme, avant la tempête… Lydia Lunch is one of the figureheads of the No Wave movement and of the New York underground world. She multiplied successful collaborations such as Brian Eno and Nick Cage. Each of her performance is composed of biting readings and apocalyptical concert.

EN -

Papier Tigre aims to bring an exciting and electrifying revival to the current noise punk music. With their three albums erutidely constructed, they generously offer their rage sprinkled with clever tunes.

EN -

▲ Concert organisé en partenariat avec la Condition Publique.

▲ Concert coréalisé avec Ah Bon ? Production.

* conseil en communication * direction artistique * graphisme * suivi de fabrication


Lille Art Fair / ART UP

programme de la Foire d’art contemporain - 2012

Art Up ! est la première foire d’art contemporain en région Hauts-de-France.


à la rencontre

Vanité III © Gérard Rancinan

Xavier Ronse Gallery Belgique - Mouscron

Autoportrait 1421 © Laurent Dauptain

France - Reims

Sise dans le quartier Boulingrin, nouveau centre culturel, financier et gastronomique de Reims, la galerie du Cardo est née de la passion d’un couple de chirurgiens dentistes. Elle défend aussi bien les artistes émergents que confirmés dans une approche résolument éclectique. Comme le prouvent les trois artistes invités : l’expressionniste Ruta Jusionyte, l’impressionniste Christophe Lachize et le cubiste Maxime Frairot.

The Bourrico © 2nNyss

Galerie du Cardo

Galerie Emeraude France - Le Touquet

Fondée en 2004 dans un ancien entrepôt de 300 m², la galerie Emeraude met en scène sur deux niveaux, les œuvres d’une trentaine d’artistes. Parmi eux : les illustres peintres français Arthur Van Ecke, Édouard Pignon et Ladislas Kijno. Mais aussi des sculpteurs tels que Delphine Brabant ou Pierre Charlon.

Galerie Claudine Legrand

RADIAL Art Contemporain

Collectionneuse, Claudine Legrand ? « C’est un grand mot, répond-elle modestement. Disons que plus jeune, lorsque mes amies achetaient des machines à laver, je préférais m’offrir une toile ». De fait, avec un grandpère collectionneur et un frère peintre, Claudine Legrand a baigné dans l’art. Abstraites ou figuratives, les esthétiques présentées dans sa galerie (fondée en 1990) contiennent toujours « une force et une poésie ». En témoigne l’Anglais Ashley qui travaille depuis 10 ans autour d’un poème celte du xiie siècle ou de Laurent Hours, dont la fantaisie n’a d’égal que la minutie de son trait. Laurent Hauptain réalise quant à lui un travail introspectif depuis 20 ans à travers des autoportraits.

« Authenticité, force et matière », tels sont les trois credos de Radial Art Contemporain. La galerie alsacienne affiche une esthétique résolument tournée vers l’authenticité et la prise de risque. En témoignent les talents présentés à Lille Art Fair : des sculptures de Til Augustin aux propositions de Lars Strandh, en passant par le travail pictural du strasbourgeois Fredd Croizer, les formes minimales d’expressions sont à l’honneur.

France - Paris

France-Perpignan

« Art contemporain est un terme obsolète, explique Roger Castang. Il correspond à l’aprèsguerre. Je considère que les nouvelles formes esthétiques apparues dans les années 2000 relèvent de l’Art Actuel ». Amoureux des œuvres nonconformistes des pays de l’Est et de la photographie avant-gardiste, Roger Castang est surtout un passionné des formes émergentes – vidéo, photo... - et des relectures comme celles de 2Nyss revisitant les classiques de Delacroix ou Géricault. En outre, Castang présente ici les Pritchard’s. Monsieur sculpte, madame peint, et le couple offre des tranches de vie à travers des personnages surdimensionnés. Enfin, Thierry Evrard travaille la matière au point de provoquer la confusion : photo ou peinture ? Allez savoir ! Allez voir, surtout.

France Lille

Rift © Martin Hollebecq

Attention : personnage totalement atypique  ! Coiffeur de profession, Xavier Ronse a d’abord exposé sa collection dans son salon, avant de créer, entre deux coups de ciseaux, sa propre galerie. Sans aucun préjugé, ce passionné représente des photographes, plasticiens et peintres venus du monde entier. En 2007, il découvre une œuvre d’Alexandre Nicolas (voir p. 11) chez un concurrent. Commence alors une longue et fructueuse collaboration. Personne n’a oublié les héros de BD inclus dans du cristal de synthèse présentés l’an dernier ici-même. L’artiste revient avec une surprise, et prouve que l’art contemporain n’a rien de... rasoir !

Galerie Naclil Créée en 2008, la galerie NACLIL défend surtout la figuration narrative libre et l’expressionnisme. Se présentant comme « gardienne des sens », elle accompagne son public dans l’appréciation de la création contemporaine. Elle réserve ici une place de choix au sculpteur Marc Petit et aux plasticiens Dante Kopin et StepK.

CastanGalerie

Sans titre © Christophe Lachize

Folding © Les Graphiquants

France - Paris

Située en plein cœur de la Sologne, dans un cadre verdoyant de 2000 m², la galerie Capazza est un lieu d’exception. En rénovant une vieille bâtisse du xviiie siècle voici 37 ans, les Capazza ont soigné l’écrin autant que les œuvres. Et quelles œuvres ! On y trouve le travail de 130 artistes de notoriété internationale dans des registres aussi divers que la peinture, la photographie, l’orfèvrerie ou la céramique... à Lille Art Fair sont présentées les sculptures majeures de Georges Jeanclos (auteur du portail principal de N-D de la Treille, à Lille), le « travail plastique et psychologique » de Jean-Louis Kolb et les peintures de Michel Madore, qui interrogent le corps et la figure humaine. En outre, cet accrochage s’accompagne de nombreux évènements : lectures, projections de films, rencontre avec Tzvetan Todorov, concerts… (voir p. 16)

France - Strasbourg

Intumescence rouge © Fredd Croizer

Galerie Lazarew

9

France - Nançay The Waiting © Joseph Loughborough

Ume 11 © Georges Jeanclos

de quelques galeries

Citant aussi bien Télémaque, Arman ou Combas, Alexandre Lazarew privilégie les coups de cœur et les rencontres. Fondée en 2010 au cœur du Marais, sa galerie cultive un esprit spontané et urbain. Ici, Lazarew dévoile avant tout le travail d’Olivier Catté, des Graphiquants et de Samuel. Le premier utilise exclusivement du carton d’emballage, qu’il creuse et lacère pour révéler des formes architecturales pures. Les seconds travaillent sur les volumes et les ombres d’un papier plié ou froissé, qu’ils déclinent sur différents supports. Enfin, Samuel, jeune créateur dunkerquois, utilise une technique picturale inédite afin de créer des images en relief.

Les galeri es

Galerie Capazza

Portfolio

Sculptures & volumes 8

Fidèle à notre volonté d’aborder l’art contemporain dans toutes ses dimensions, nous offrons une large place aux sculptures et autres volumes. Sans limites dans le temps ou l’espace, ces œuvres imposantes ou fragiles, parfois rares mais toujours précieuses, sont signées de noms souvent prestigieux. Il ne tient qu’à vous de les découvrir !

11

Légendes 1. Sans titre, Acier inoxydable © Abelardo espejo Tramblin galerie Bs ART 2. Sculpture ardoises © Renaud Matgen - galerie Richard nicolet 3. Compression Murale © César, galerie Pieters 4. Sculpture Feutre © nadineVergues - galerie nicole gogat 5. Ange © Marc-Petit - galerie nac Lil 6. Masque d’Orang-Outan © Quentin garel, galerie Mazel

6

7. Het varkentje, Metal Art work © Luc de Prest - Art gallery 826 8. Chico Sol, sculpture en résine © Juan Ripollès 9. Persée I © Christophe Charbonnel, galerie Bayart 10. The Sequence June © Arne Quinze 11. Arbre Adam Et Eve © georges Jean-Clos, photo galerie Capazza

4

7

9

1

11

2

3

5

10

* création du concept graphique

* rédaction en chef

* validation

* direction artistique

* secrétariat de rédaction

* suivi de fabrication

* exécution graphique

* corrections d’auteur

* t raitement photographique


rio loco

festival pluridisciplinaire Mairie de Toulouse - 2009

LeS TempS fORTS Cœur de fête 17-21 juin prairie des filtres

Festival international des musiques du monde organisé à Toulouse, Rio Loco reflète chaque année la richesse culturelle d’un pays. En 2009 ce fut le maghreb central. L’œuvre de l’artiste Mustapha Boutadjine a été retenue comme emblème de cette 15e édition.

★ Soirée d’ouverture

★ Projets inédits & créations

mercredi 17 juin

Rencontre inédite entre Najat Aatabou et Justin Adams

Khaled

Projet spécial de Karim Ziad et Ifrikya invitant Hamid el Kasri, Bojan Z et Julien Lourau

★ Soirée de clôture dimanche 21 juin

Kamel el-Harrachi, Maurice el Médioni, Abdelkader Chaou et Sid Ahmed Lahbib en hommage au chaâbi algérois...

rachid taha

13

Cœur de fête

dimanche 21 juin

RacHId TaHa Prairie des Filtres – Scène Pont-Neuf – 22h ★ Rock Fusion ★ Algérie

Dans un de ses précédents albums, Rachid Taha posait cette lancinante question, Tékitoi, rédigée façon SMS, qu’il martèle en duo avec Christian Olivier, leader des Têtes Raides. Appartenant à cette race de provocateurs-nés, bien dans la tradition de la chanson engagée, donc énervante et dérangeante pour le système, Rachid a surtout conservé la foi militante de ses débuts, en 1980, avec la formation Carte de Séjour. Rocker toujours, pionnier en matière de techno, révolutionnaire avec sa manière de revisiter le patrimoine (les très expressifs Diwân et Diwân2), il incarne, encore et encore, de sa voix éraillée, une chanson intelligente par les mots et les réflexions, même dans sa phase la plus rythmiquement musclée, car, avec lui, on ne danse jamais idiot. Il a toujours délivré (et partagé) la musique qu’il aime, comme sa version arabisante du Rock The Casbah des Clash. Rachid ne fait pas de raï, il déraille (positivement) et on le suit toujours avec intérêt dans ses délires pertinemment orchestrés.

Juin 2009

Rachid Taha : voix - Hakim Hamadouche : luth - Guillaume Rossel : batterie Yves Aouizerate : claviers - Rachid Belgacem : percussions - Jean-Marie Brichard : basse - Stéphane Bertin : guitare

© Bernard Benant

37

Cœur de fête Avec le soutien de

Prairie des Filtres – Scène Village – 18h30 ★ Nu Folk ★ Maroc Née à Khouribga (Maroc), sur le plateau des phosphates, Hindi est la descendante légitime d’une longue lignée de musiciens berbères, dont l’emblématique formation Oudaden. Elle en impose avec son filet de voix furieusement doux et agréable et un style dépouillé, empreint de naturel et de fraîcheur. Elle a su, surtout, réussir l’indispensable synthèse entre des influences jazz, soul, reggae et folk-song (celles de Joan Baez, entre autres) assumées sans complexe aucun et des touches orientales, gnawa et amazighes clairement revendiquées. C’est dire que le phosphatage prend bien.

© DR

TRIO jOacHIm KüHn,

majId BeKKaS eT RamOn LOpeZ "KaLImBa"”

jeudi 18 juin

HIndI ZaHRa

Zahra Hindi : chant - Thomas Naim : guitare - Abdemur Djemai : guitare & oud Kaloo Noan : batterie & percussions

Prairie des Filtres – Scène Village – 23h30 ★ Jazz Blues ★ Allemagne / Maroc / Espagne Bien connu au Maroc des amateurs de la transe gnawa, Majid Bekkas, natif de Salé, a côtoyé des bonnes pointures du jazz comme Louis Sclavis, ou Klaus Doldinger. S’il demeure toujours prêt pour de nouvelles aventures métissées, Majid tient, par-dessus tout, à la sauvegarde de l’esprit originel du soufisme populaire chérifien. Donc, même additionné de jazz, comme ce sera le cas lors de cette soirée, rehaussée par la présence pianistique de Joachim Kühn et celle, percussive, de Ramon Lopez, son chant, sur fond de gumbri ou de luth, respecte la tradition. Joachim Kühn : piano - Majid Bekkas : gumbri, oud, guitare - Ramon Lopez : batterie, percussions

© Arne Reimer

21

ALGÉRIE / MAROC / TUNISIE

* r éalisation de tous les supports de communication (programme, billets, insertions publicitaires, affiches, bâches, flyers…). * conseil et accompagnement graphique

central

central Cœur de Fête

ALGÉRIE MAROC TUNISIE

17 - 21 Juin

Prairie des Filtres

Maghreb

Maghreb

SOmmaIRe p. 13

Les temps forts

p. 14 - 49 p. 14 p. 18 p. 24 p. 30 p. 36

Cœur de fête Mercredi 17 juin Jeudi 18 juin Vendredi 19 juin Samedi 20 juin Dimanche 21 juin

p. 41 p. 47 p. 48 p. 49

Arts Visuels Espace image Restauration et artisanat Village culturel et associatif

Maghreb dans la ville p. 51

Les temps forts

p. 52 - 87 Maghreb dans la ville Des expos, des performances… Informations pratiques

p. 88 p. 89 p. 90 p. 91 p. 92 p. 94

Week-end Rio Loco Avec la collaboration de Réservations, billetterie, tarifs, informations Accès au festival Plan du Maghreb dans la ville Plan de la prairie des filtres 11

* carte de vœux / e-cards

* réalisation du programme

* insertions presse

* supports du festival (signalétique, affiches, bâches, flyers, dvd…)

* papeterie (cartes de correspondance, cartes de visite…)


nou

on : dia o.fr om org

Maghreb central ★ 2009 ★ ALGÉRIE / MAROC / TUNISIE

en,

Maghreb central

20 09 o oc oL Ri

ALGÉRIE / MAROC / TUNISIE

u est

p ne

on ucti rod

de la M

airie de Toulouse - Fabriqué

en It alie p

ar P o zz oli

Maghreb central

20 09 oits réservés. Copie et t Tous dr ransm issio n

ALGÉRIE / MAROC / TUNISIE Une coproduction

©

Mu

s

www.rio-loco.org

ta p h

aB ou

ta

dj

i

ne

ani

DVD promotionnel interdit à la vente


Blue Box

consumer magazine / Teddy Smith - 2008-2009 Mode et culture. Consumer magazine de la marque Blue Box (enseigne de magasins de vĂŞtements multimarques).


* création du concept original éditorial et graphique

* direction artistique * exécution graphique * iconographie et constitution

d’une banque images produits


Grand Toulouse infos

magazine de la Communauté Urbaine toulousaine - 2008-2011 Tout ce que la métropole offre à ses administrés. Une vitrine représentative de la diversité des habitants du Grand Toulouse sur papier journal. Depuis sa création en 2008, la maquette a été revue 2 fois. 36 pages, 3 numéros/an, 350 000 ex.

www.grandtoulouse.fr

Le magazine de la communauté urbaine • été 2011 • n°

25

Construire la métropole

La Fabrique est en action. Cette démarche novatrice définit les grandes orientations du projet métropolitain pour les vingt prochaines années. Le futur parc des expositions témoigne de ce renouveau.

p .4

La rue piétonne du futur parc des expositions © OMA

dossier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p ..14

Zoom sUr . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p ..28

Loisirs – CULtUre. . . . . . . . . p ..32

Fabriquer la métropole du futur

Le marché d’intérêt national et communautaire

Bases de loisirs, fêtes… Un été métropolitain


8 ♦ Brèves

GRAND TOULOUSE INFOS N°25

Brèves ♦ 9

GRAND TOULOUSE INFOS N°25

Une usine exemplaire et durable

Les biotechnologies misent sur le carbone

Table ronde sur les transports Une table ronde sur le thème des transports aura lieu, à l’automne, avec les présidents des groupes politiques de la communauté urbaine du Grand Toulouse. « Face à l'engorgement de la métropole, les déplacements sont plus que jamais notre priorité. C'est pourquoi nous devons dépasser les clivages pour adopter ensemble, au plus vite, un plan des déplacements urbains ambitieux » souhaite Pierre Cohen. ♦

destination métropole :

la communauté urbaine sur tLt

Une nouvelle émission consacrée à la communauté urbaine a vu le jour sur la locale tLt, en mars dernier : « destination métropole » est un magazine de 13 minutes animé par Bruno Canredon qui met en lumière, deux fois par mois, une ville de la métropole toulousaine. interview du maire, focus sur des actions ou des projets, visites et rencontres… émaillent ce programme destiné à mieux faire conna tre aux métropolitains l’actualité de leur territoire. Les créneaux de diffusion et de rediffusion sont calés sur les jours suivants : lundi 18 h / 20 h / 22 h mardi 8 h / 13 h - mercredi 17 h 10 - jeudi 11 h 30 / 14 h 15 - samedi 16 h 15 / 23 h 45 dimanche 7 h 15 / 17 h 30. > Ce magazine fait aussi l’objet d’une diffusion sur le site Internet du Grand Toulouse, www.grandtoulouse.fr

Avec les biotechnologies, la bioéconomie offre de nouvelles perspectives de croissance pour l’économie mondiale. L’Inra et l’Insa ont lancé au mois d’avril le projet Toulouse White Biotechnologie (TWB). Il vise à favoriser le développement d’une économie basée sur l’utilisation du carbone renouvelable. Il s’agit de concevoir et construire des outils biologiques (enzymes ou micro-organismes) ouvrant sur de nouvelles voies de production durable. Les biotechnologies blanches mettent les micro-organismes et les enzymes au service d’un très grand nombre d’applications industrielles. Cela va de la chimie aux biocarburants, en passant par le papier, les produits alimentaires et non alimentaires, ainsi que le textile ou les détergents. Le projet TWB est porté par l’unité mixte de recherche Inra-CNRS et Insa de Toulouse sur les biotechnologies et les bioprocédés, Inra Transfert (la filiale de l’Inra chargée des transferts de technologies et de la gestion de projets), ainsi que l’École Supérieure d’Éthique des Sciences (ESES) de l’Institut catholique de Toulouse. TWB bénéficie également de l’appui du PRES - Université de Toulouse. Le consortium est composé des instituts publics de recherche et de formation, impliqués dans le projet, de pouvoirs publics locaux, d’un grand nombre d’entreprises du secteur industriel et d’investisseurs. Les pôles de compétitivité IAR et Agrimip Innovation ainsi que les collectivités territoriales seront également partenaires de ce projet novateur. ♦

La communauté urbaine a engagé une réflexion globale sur le traitement des eaux usées du bassin versant de l’Hers Mort. À court terme, certaines des usines de ce secteur vont en effet se retrouver en situation de non-conformité ou de surcharge. C’est le cas de la station de dépollution de Castelginest, qui fait actuellement l’objet d’une extension afin de regrouper et d’épurer les effluents issus des communes de Castelginest, SaintAlban, Gratentour, d’une partie d’Aucamville, Fonbeauzard et Launaguet, et de la zone industrielle de Saint-Jory (Fenouillet). Le chantier avance à grands pas. Il a été visité le 30 juin dernier, en présence d’Henri Matéos, président de la commission Eau et Assainissement de la communauté urbaine, Grégoire Carneiro, maire de Castelginest et vice-président du Grand Toulouse, Ghislaine

Un état des lieux sur l’économie solidaire

La métropole a reçu le Ceser

La communauté urbaine a décidé de lancer un diagnostic territorial collaboratif sur l'Économie sociale et solidaire (ESS). Il s’agit d’élaborer un état des lieux des initiatives économiques solidaires du territoire. Ce travail doit également permettre d’effectuer une série de préconisations pour engager avec les différents acteurs une politique de développement de l’économie sociale et solidaire. Au cours des derniers mois, de nombreux ateliers ont été mis en place dans la communauté urbaine de manière à rassembler le plus grand nombre d’informations sur le sujet. Pour la métropole, ce diagnostic collaboratif doit être l’occasion d’engager une dynamique partenariale pour un développement local solidaire et durable. ♦

28 ♦ Zoom sur

GRAND TOULOUSE INFOS N°25

Marché d'intérêt national… et communautaire C’est un marché géant réservé aux professionnels, producteurs, grossistes, acheteurs… qui a vocation communautaire. Plate-forme agroalimentaire des « Halles du sud-ouest », le marché d’intérêt National (miN), présidé par isabelle Hardy, approvisionne l’ensemble de la métropole et constitue un poids lourd de l’économie locale et régionale. il va faire peau neuve.

Cabessut, conseillère générale du canton de Fronton, et Marc Abadie, directeur général de l'Agence de l'eau Adour-Garonne. Les performances de la future usine, d’une capacité de 60 000 équivalent/habitant, autorisent des niveaux de rejets plus stricts que la réglementation. Par respect pour les riverains et l’environnement, l'unité de traitement sera inodore et silencieuse. Le bâtiment, qui formera une continuité architecturale avec l’existant, fonctionnera avec l’éclairage naturel. Les murs en façade seront en verre. Le chauffeeau sera solaire. Les calories produites par les surpresseurs d’air seront récupérées pour chauffer les locaux. Le compostage des boues, entièrement normalisé, permettra de produire un compost commercialisable. Les travaux, d’un montant de 10,5 millions d’euros HT, s’achèveront en septembre 2012. ♦

C’est la première fois que le Conseil économique, social et environnemental régional (Ceser) se réunit à la communauté urbaine, à l’invitation de Pierre Cohen. Jean-Louis Chauzy, président du Ceser, a pu réaffirmer, le vendredi 20 mai, la vocation de cette assemblée consultative, riche de 119 experts venus de tous les horizons (décideurs économiques et politiques, artisans, commerçants, professions libérales, tissu associatif, organisations syndicales…). « La cohésion territoriale et sociale est au cœur des travaux du Ceser », précise-t-il. Pierre Cohen a tenu à souligner le caractère exceptionnel de cette réunion : « la communauté urbaine s’inscrit dans une démarche de métropole de rayonnement et de solidarité. Elle doit se développer sans nuire aux autres collectivités. Les apports du Ceser, qui a un regard complet sur l’ensemble de la région et sur l’aménagement du territoire, seront très utiles à la réflexion que nous menons sur la place et le rôle de la métropole toulousaine ». Un des objectifs essentiels de cette collaboration est de conforter le rang européen de la métropole.

Zoom sur ♦ 29

GRAND TOULOUSE INFOS N°25

du champ… à l'assiette 55 000 m²

18 hectares

de surface locative

(dont 8 ha bâtis)

126

6 050 acheteurs abonnés

entreprises

400

producteurs

346 m€ de chiffre d’affaires opérateurs

L’intérieur du MIN, la réserve alimentaire de la métropole.

L

e site est ouvert 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. L’activité varie selon les types de produits acheminés, exposés, achetés… C’est une vraie ruche, tôt le matin ou la veille de week-ends ou de fêtes. Le MIN est toujours le siège d’une dynamique intense, avec son défilé de camions, ses professionnels et ses espaces bien définis et réglementés, les services annexes proposés par

la SEM gestionnaire du site. Cinq secteurs d’activités y sont représentés : les fruits et légumes, l’horticulture, la marée (poissons et crustacés), les produits carnés (dans l’annexe de La Vache), le cash & carry (libre-service de gros « payé et emporté »). Une scène bien réglée, où se côtoient dans un ballet incessant tous les acteurs de cet immense marché. Les producteurs sont installés sur le « carreau » pour

la vente, de gré à gré, de fruits, légumes, plantes et pépinière. Les grossistes se tiennent dans une allée marchande. Sont aussi présentes les entreprises de distribution, de logistique et de cash & carry. Leurs clients sont les détaillants des marchés de plein vent, les magasins spécialisés, les alimentations générales et les spécialistes de la Restauration Hors Foyers (RHF) : restaurants, hôtels, cafés,

restaurations collective, scolaire et professionnelle. S’y ajoutent la grande distribution, les collectivités, les associations et, enfin, les grossistes des départements voisins.

Près de 900 emplois À proximité du centre de Toulouse et des grands axes de communication, le MIN de Toulouse se situe au 2e rang national en offre

900 emplois

de gammes, au 3e rang en tonnage écoulé de fruits et légumes, au 7e en chiffre d’affaires. Les acheteurs de fleurs y viennent depuis tout MidiPyrénées. Il offre aux producteurs indépendants régionaux des débouchés réguliers. La promotion des produits de la région fait d’ailleurs partie de ses axes stratégiques de développement, comme la distribution de produits alimentaires dans toute la région. De par son activité, le MIN génère environ 900 emplois et jusqu’à 2 000 induits avec les intérimaires et saisonniers. 2 200 tonnes de déchets sont, chaque année, collectées sur place et recyclées. Depuis peu, deux associations sont accueillies sur le site : le Secours Populaire et les Restos du Cœur. Exclusivement réservé aux professionnels, le MIN est toutefois accessible au grand public pour le temps du déjeuner, avec ses quatre établissements réputés : « Karo », « Chez Moustache », « La Brasserie des Primeurs », « Chez Marc ».

Nouveaux investissements Bernard Keller, président de la commission Développement économique et Emploi de la communauté urbaine rappelle que « le MIN est un outil d’identification extrêmement important, qui mérite

* création graphique

* exécution graphique

* direction artistique

* illustration / infographie

une attention particulière car il participe à l’aménagement de ce territoire du Nord toulousain. Il s’agit en effet d’inscrire l’agriculture périurbaine et les industries agroalimentaires comme un axe stratégique du développement économique de la métropole et de l’emploi. » Le MIN a connu différentes phases de modernisation, en relation avec l’évolution des mises aux normes, la création ou l’extension d’activités. La prochaine, pour la période 2011 – 2014, prévoit des investissements d’un montant de plus de 18 millions d’euros avec, notamment, la mise aux normes d’un restaurant, la réalisation du projet « Serres – Carreau Pépinière – Occitaflor » et la mise aux normes du bâtiment administratif. Ces opérations seront financées par une subvention de 5,1 millions d’euros, répartis à parts égales entre la communauté urbaine et la ville de Toulouse. Pour Isabelle Hardy, présidente du MIN et adjointe au maire de Toulouse en charge du Commerce et de l’Artisanat : « parmi les axes de développement de cette plateforme d’approvisionnement mais aussi d’initiatives en terme de débouchés pour les productions de proximité, nous souhaitons favoriser encore plus les circuits courts et augmenter le nombre d’acteurs locaux de ces productions diversifiées. » ♦

repères 1962 : création des miN par Charles de Gaulle, avec pour

objectif de réunir sur un même lieu l’offre et la demande du secteur agroalimentaire et de l’horticulture. À ce jour, il en existe 19 en France.

1964 : naissance du miN de toulouse

1997 : le miN de toulouse prend l’appellation commerciale « Les Halles du sud-ouest »

1998 – 2009 : création de nouvelles activités telles que la mûrisserie, l’activité cash & carry, la mise en place de l’activité fleurs et horticulture… 2009 : la communauté urbaine prend la compétence du miN, assurée depuis1967 par la Ville de toulouse. La société d’économie mixte du miN, délégataire de service public, a en concession la gestion du site et son aménagement. elle emploie 35 salariés.

2011 : les projets concernent la nouvelle halle aux fleurs et plantes vertes, le carreau fruits et légumes de 21 000 m², la reconversion de la halle occitaflor en pavillon secteur fournitures, la mise en conformité du bâtiment administratif et du 4e restaurant…

Les Halles du sud-ouest 146, avenue des États-Unis 31200 Toulouse

Tél. : 05 61 47 68 48 Email : mint@hdso.fr Site : www. hdso.fr


Grand Toulouse

rapport d’activité - rapport sur la qualité de l’eau - 2008-2010

Exercice imposé, le rapport annuel est aussi un terrain d’expression privilégié. La communauté urbaine souhaitait exploiter pleinement ce potentiel sous-estimé pour restituer l’activité de 2008, 2009 et 2010.

RappoRt d’activité 37 communes 8 pôles de proximité 707 295 habitants * insee 2008 460 km²

2010

* création graphique * direction artistique * exécution graphique

Rapport

* suivi de fabrication

annuel

* illustration

sur le prix et la qualité

des services

publics

* infographies

de l’eau potable, de l’assainissement collectif et non-collectif

2009

Rapport d’activité 2009 grand toulouse

chapitre 1

6

96 délégués autour de Pierre Cohen / p. 8 Quatre nouvelles compétences / p. 12 Huit pôles territoriaux / p. 14 Mutualisation des services du Grand Toulouse

Service public de production et distribution d’eau potable 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9

Les indicateurs de performance du service . . . . . . . . . . . . . Présentation générale. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Le patrimoine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les modes de gestion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les données clientèle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La production d’eau potable . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Le réseau de distribution . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les travaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Tarification du service . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les données financières . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

et de ceux de la ville de Toulouse / p. 16

Le Grand Toulouse

devient communauté urbaine p.14 p.16 p.18 p.20 p.22 p.26 p.29 p.33 p.34 P.37

13

Intranet :

Direction générale

Le mot « Intranet » a été inventé par Jim Clark de la société Nescape pour désigner l’internet de l’intérieur des entreprises et des collectivités. L’Intranet peut être considéré comme un portail d’accès à un ensemble de ressources administratives, informatives, managériales favorisant la communication, la coopération et la coordination entre nous. L’intranet doit être vu comme un outil fédérateur permettant de : • Porter la vision de l’organisation de la Direction Générale • Accompagner la conduite du changement (ex : collaboration sur la construction des documents, téléprocédures avec workflow…)

1

Communication

Po Po Co Q

nd ?

5

co rre sp

CellU onda

le INTRANeT

nt intranet pour chaq

ue s

i erv

ce

ou rc e

s

H

CCAS

DO

NNéeS Mairie de Toulouse

extérieur - clients - fournisseurs - salariés éloignés CO mm UN

MA CollECTIvITé : Accessibilité W3C Actualités Lettre d’information Notes de service Ressources Procédures (formulaires) Messagerie Annuaire Organigramme général Délibérations Grands projets

AUTé

S lOU URbAINe DU GRAND TOU

e

MES ProJETS : Actualités Applications métiers Favoris Espaces projets Communautés mON SeRvICe : Actualités Ressources Notes internes Organigramme service

leS UNIveRS De l’AGeNT

MA CArrIèrE ET vIE SoCIAlE : Ressources RH Textes légaux Vie sociale

d’information tème

ua

t?

4

un

3 000 vététistes

Sys

?

m me n

En y mettant toutes les ressources nécessaires suivant une organisation transversale : le comité technique est l’instance décisionnaire du projet intranet sous la responsabilité de Jérémie DaussinCharpantier, DGA Organisation et Management Communauté Urbaine du Grand Toulouse - Mairie de Toulouse. Le comité de projet est l’instance qui suit la phase opérationnelle du projet. Il est piloté par le chef de projet utilisateur communication interne, Patrick Caussade – Mairie de Toulouse, le chef de projet informatique Christine Dumas – DSI Grand Toulouse en présence de l’assistance à maîtrise d’ouvrage SQLI. Une cellule Intranet assurera par la suite le pilotage général. Les correspondants de chaque service seront régulièrement consultés par la cellule intranet avec laquelle, ils travailleront très régulièrement, en particulier pour faire évoluer le site, valoriser le travail des équipes, leurs réalisations…

T Ne

GESTIoN

La création de la communauté urbaine conjuguée à la volonté de Pierre Cohen de mutualiser les services conduit à la création d’outils communs. C’est le cas pour Intranet… Les enjeux et les objectifs de ce nouveau portail sont : • passer d’un outil simple d’information à un outil de partage et de circulation de l’information • proposer un Intranet qui soit également un outil d’aide à la gestion et à la décision • faire que chacun ait un rôle actif en étant fournisseur d’informations

La famille du Grand Toulouse s’est agrandie et compte parmi elle des collaborateurs en provenance des communes et syndicats de communes de l’agglomération. Certains avaient déjà un intranet d’autres vont découvrir ce nouvel outil. Le nouvel Intranet qui verra le jour vers la fin octobre s’adressera à tous les agents des trois collectivités : Mairie de Toulouse, CCAS (Centre Communal d’Action Sociale), Communauté Urbaine du Grand Toulouse.

e DU PROJeT IN TRA

Re ss

Intranet combine plusieurs objectifs : • l’ouverture et l’accès à l’information aux agents sur le terrain • la mise en commun des ressources des services • l’accès aux logiciels de gestion • la mise en place de fonctions collaboratives

ur qui

3

équipe projet

TAN C

nisation et la sécurité sur le parcours, classent notre marathon au niveau de la 5e place des marathons nationaux.

s ne ai

2

i?

urquo

isa an rg

n tio

39

38

um

O

Qu

IN S

oi ?

Direction des systèmes d’information

mission communication interne

bilan par compétence

?

Pilote

Questions fréquemment posées

Marathon et Fil vert événementiels durables Au fil des années, le marathon du Grand Toulouse ne cesse de prendre de l’ampleur et de gagner en notoriété. Le Fil vert fait lui aussi partie du paysage. Confirmation en 2009 de l’ancrage de ces deux rendez-vous sportifs et festifs, également bénéfiques pour l’image de l’agglomération.

Samedi 24 et dimanche 25 octobre 2009, 3 173 marathoniens et 352 équipes relais (pour 1 408 relayeurs), soit 4 581 participants au total, s’étaient donné rendez-vous à l’occasion de la troisième édition du marathon du Grand Toulouse. Cette course, qui conjugue grande manifestation sportive et fête populaire puisque de nombreuses animations (plus de 40 en 2009) jalonnent son parcours, a été classée parmi les meilleurs marathons de France par la presse spécialisée. Entièrement redessiné pour séduire et attirer tous les professionnels et amateurs de cette discipline, le tracé de cette édition a permis aux coureurs de découvrir ou redécouvrir les richesses de l’agglomération toulousaine.

Planning prévisionnel de réalisation : ➜ Début mai : la société retenue passe à la réalisation, une cellule intranet est constituée ➜ Juin et juillet : les correspondants dans les services élaborent les 1ers contenus et documents ➜ Juillet à octobre : tests, formation des correspondants, saisie des contenus ➜ Fin octobre : ouverture du portail

départements représentés lors du marathon.

pays

28 pays, 1 200 volontaires, 4 581 coureurs pour offrir à tous, la possibilité de participer à cet événement sportif emblématique, le marathon du Grand Toulouse proposait aussi une épreuve handisport. Le parcours en relais permettait quant à lui de relever le défi en équipe. Sans oublier la coupe du Rotary, prix de l’originalité récompensant l’équipe relais la mieux déguisée… Ni le prix du mérite, attribué, pour son courage et sa persévérance, au dernier marathonien passant la ligne d’arrivée. Encore une fois, le marathon du Grand Toulouse a suscité un vif engouement. Si 58,5 % des inscrits étaient des Midi-pyrénéens et 46 % des habitants de la Haute-Garonne, 87 départements et 28 pays étaient par ailleurs représentés, confirmant la dimension internationale prise par l’événement. En 2009, la logistique a mobilisé 1 200 volontaires et 15 000 heures de travail d’une centaine d’agents territoriaux pour la pose de 3 000 barrières de sécurité et le balisage de 8 km de rue. Il est à noter que la qualité de notre orga-

plus local, mais tout aussi convivial, le Fil vert est une randonnée VTT qui offre au grand public l’occasion de partir à la découverte du réseau vert et cyclable des communes du Grand Toulouse. Cette manifestation, si elle fédère les habitants du Grand Toulouse autour d’un événement festif, permet aussi la sensibilisation des participants et spectateurs aux modes de déplacements doux, à la pratique du sport et au respect de l’environnement. Pour sa XVIIe édition tenue les 13 et 14 juin 2009, plus de 3 000 amateurs de vélo tout terrain se sont élancés sur les sentiers et chemins balisés de l’ouest de l’agglomération, parcourant les communes de pibrac, Brax, Aussonne, Mondonville, Cornebarrieu, Colomiers, Tournefeuille et l’ouest de Toulouse. Quatre parcours, allant de 10 à 36 km, étaient proposés afin de répondre aux attentes de tous les publics, des plus jeunes aux plus confirmés.

Bases de loisirs : des espaces vraiment verts ! Le Fil vert, tout comme le marathon du Grand Toulouse, permettent l’un comme l’autre de mettre en avant les nombreuses bases de loisirs, parfois méconnues, que compte notre agglomération. à leur propos, l’année 2009 a été marquée par la préparation d’une démarche de développement durable pour l’entretien des espaces verts des bases de loisirs du Grand Toulouse. Cette gestion éco-

Rapport d’activité 2009 grand toulouse

logique, applicable dès 2010, se veut non polluante (absence d’engrais ou pesticides nonnaturels), favorable à la biodiversité végétale et animale et à l’activité biologique des sols, mais aussi économe en eau (choix des espèces) et en énergie (limitation des tontes). Rappelons que les bases de loisirs du Grand Toulouse représentent une surface totale de plus de 600 hectares. poumons verts de notre agglomération, elles sont dédiées à la pratique du sport, ainsi qu’à la promenade et la détente des habitants de l’agglomération.

L’an I de l’Agenda 21 communautaire La volonté d’innovation et d’exemplarité du grand toulouse en matière environnementale ne se limite pas à la gestion des espaces verts. 2009 a ainsi vu la collectivité lancer son agenda 21, dont une partie est réservée au plan climat énergie territorial. Celui-ci se traduit par la mise en place d’une pluralité d’actions : insertion de clauses environnementales dans les commandes publiques, participation du grand toulouse comme territoire d’expérimentation sur le thème de la ville durable, lancement d’une étude de faisabilité d’un projet de « ressourcerie » (détournement des encombrants valorisables, voués à l’incinération ou l’enfouissement, par la création d’une filière de réemploi et revente par un chantier d’insertion)… preuve de sa pleine prise de conscience des enjeux environnementaux, le grand toulouse a fait du développement durable un critère transversal à l’ensemble de ses services et actions.

Le parcours du marathon du grand toulouse a permis aux coureurs de découvrir ou redécouvrir les richesses de l’agglomération toulousaine.


petit Capitole

« Le magazine municipal des parents toulousains » / Mairie de Toulouse - 2007-2010 Petit Capitole est une publication trimestrielle et gratuite éditée par la mairie de Toulouse. Elle s’adresse aux familles toulousaines et se présente sous la forme d’un supplément encarté dans le magazine Capitole infos. Brèves, articles, interviews, romans-photos, agendas rendent compte des actions de la mairie dans l’aménagement du territoire et plus largement de ses initiatives en matière d’éducation sportive, culturelle et citoyenne.

* création de l’identité visuelle, de la charte graphique du magazine et de sa ligne éditoriale

* création de maquette

* création d’illustrations

* e  xécution de mises en page

* direction artistique

* traitement photographique

* suivi de fabrication

* suivi de conception


Cadence

consumer magazine / SNCF - TER Midi-Pyrénées - 2011 Actualité commerciale, suivi des grands chantiers et zooms sur nos modes de vie, à grignoter à bord des trains qui sillonnent la Région, en confort et en douceur. Diffusé par courrier aux abonnés et mis à disposition dans les gares. 16 pages, bimestriel, 15 000 ex.

n°12 | avril | 2011

RénéEs

u TER Midi-Py

des clients d le magazine

Le PLan de déPLacements entrePrises itinéraire bis

le Pde encourage l'adoption de modes de transports alternatifs à la voiture pour les déplacements domicile-travail

Pause déjeuner Pause musicaLe À toulouse, tous les jeudis un concert gratuit entre 12 h et 14 h


7

6

PlAn RAil :

dEs PAniERs à PoRTéE dE TRAin !

PREmiER bilAn du disPosiTiF mis En PlAcE PouR lEs usAGERs

À la gare d'Auterive, le 9 juin prochain, les Paniers Fra cheur TER fêtent leur 1 an ! Une belle bougie pour un concept toujours plus plébiscité par les consommateurs. Retour sur une idée simple et « gagnantgagnant » ! il y a un peu moins d’un an, se mettait en place dans les gares d’auterive, colomiers, muret, Portet et saint-sulpice, un service appelé « Paniers Fra cheur du teR ». la Région midi-Pyrénées devenant alors l’une des premières à proposer un tel service. le principe est simple. dans chacune des gares concernées, des producteurs locaux s’installent, une fois par semaine, pour vendre leur production sous forme de panier ; 4 à 6 kg de fruits et légumes frais et savoureux pour 13 €, et 11 € seulement si vous

En 2011,

le service s’étend… En mai : gare de Gaillac En juin : gare de Cahors En juillet : gare de Pamiers

Après des débuts difficiles en mai, toutes les équipes de la SNCF mobilisées ont eu raison des difficultés de transports engendrées par les travaux sur les lignes du quart nordest de la Région. êtes abonné au service (abonnement directement dans la gare de votre choix). Voici donc une belle occasion de changer ses habitudes et d’opter pour une solution pratique, économique et écologique ! Pour les producteurs locaux, ce service est une excellente opportunité de se faire conna tre. côté consommateur, c'est le moment de profiter régulièrement d'un circuit court de distribution et d'une qualité de produits inégalable. après un an de bon et loyaux services, le 9 juin, en gare d’auterive, on célébrera donc, en présence d’élus de la Région, le premier anniversaire des « Paniers Fraîcheurs teR » avec une pluie de cerises - stars de la saison. cet anniversaire sera fêté sous le signe d'un franc succès. la preuve : certains vont jusqu’à prendre le teR, simplement pour aller chercher leur Panier !

le Plan Rail 2007/2013 lancé par la Région a pour objectif d’améliorer l’état des lignes sur toute la région midi-Pyrénées. mais les lourds travaux qu’il induit représentent donc certains désagréments. Pour pallier la suspension de circulation des trains circulant sur l’ariège et le tarn, la sncF a tout de suite mis en place un réseau de bus très dense. un car n’ayant pas la même capacité d’accueil qu’un train, la compagnie s’est vite retrouvée face à « un trop grand nombre d’usagers au retour des vacances scolaires du mois de mai » nous explique Philippe lascaux, directeur de la Production teR à la sncF midi-Pyrénées. « une hausse de la fréquentation que nous n’avions pas prévue et qui a forcément entrainé de petits dysfonctionnements la première semaine » poursuit-il. mais cela fut vite résolu par l’augmentation du nombre d’autobus mis à disposition des passagers. des réunions quasi quoti-

diennes entre les différentes équipes de la sncF, mais aussi des rencontres avec les associations d’usagers ont permis et permettent encore d’améliorer chaque jour le dispositif de substitution afin de permettre la fluidification du trafic.

En avant la concertation

certains usagers ont regretté, par exemple, de ne pas pouvoir s’arrêter aux stations de métro qui se trouvent sur le parcours emprunté par les bus. la compagnie a ainsi pu satisfaire cette requête. l’été se profile et, après étude par les équipes des habitudes de fréquentation, le nombre de bus mis à disposition sera adapté sans pour autant que les horaires et trajets ne soient modifiés. un premier bilan plutôt positif, des travaux du Plan Rail lancés par le conseil Régional et des moyens humains renforcés en gare pour guider, informer et orienter les usagers au mieux.

2

3

lEs PyRénéEs sous lEs PRojEcTEuRs découvrir un territoire qui regroupe 17,7 millions d’habitants, où l’on parle sept langues et qu’on n’apprécie jamais mieux… qu’à pied ! du 25 juin au 9 juillet, c’est la grande traversée : 4 parcours de randonnée inédits, au départ de collioure ou du petit port basque de Fontarable, donnent l’occasion de flâneries ou de marches sportives originales, qui convergent vers le Val d’azun, pour une arrivée toute en fête.

© dominique Viet

trois régions françaises, quatre autonomies espagnoles et la principauté d’andorre,

regroupées au sein de la ctP – communauté de travail des Pyrénées - lancent une

vaste manifestation de promotion du massif, « 2011, année des Pyrénées ». Objectif :

Tous lEs TRAnsPoRTs sonT suR lA cARTE

GRAnd ToulousE : un PlAn climAT oPéRATionnEl dès décEmbRE 2011 le grand toulouse lance un Plan climat à l’échelle des 37 communes qui composent la communauté. avec un objectif ambitieux : adopter un plan d’actions dès décembre 2011. la méthode ? à partir d’un diagnostic sur les émissions de gaz à effet de serre générées sur le territoire, assurer la co-construction d’actions. une démarche participative réalisée à travers 8 ateliers thématiques. c’est Pierre Radanne, expert climatique, qui accompagnera la collectivité tout au long de sa démarche.

Plus de 200 événements sont prévus tout au long de l’année, www.pyrineo.eu

En bref

LA CAnTinE : dE LA CoMMunAuTé viRTuELLE à LA CoMMunAuTé RéELLE l’idée arrive tout droit des états-unis, importée il y a deux ans par silicon sentier à Paris. à toulouse, c’est la mêlée numérique qui a décliné le concept de « la cantine », installant au début de l’année ce lieu d’échanges et de rencontres sur le boulevard matabiau. 200 m2 dédiés à l’expérimentation, au partage, au co-working, avec

un accès wifi très haut débit. espace ouvert aux acteurs de l’économie numérique, on y vient pour travailler, participer à des conférences ou rencontrer des porteurs de projet, chefs d’entreprises innovantes, étudiants… à découvrir absolument ! Renseignements et tarifs sur le site http://lacantine-toulouse.org

Plus d’infos : www.planclimatgrandtoulouse.fr

CAdEnCE TER Midi-PyRénéEs est un magazine de la snCF délégation TER Midi-Pyrénées 9, Bd de marengo - BP 95209 - 31079 toulouse - cedex 5

directeur de la publication : thierry Bauchet - Rédaction : ageel - Crédits photos : sncF, dominique Viet, Patrice nin, laurent moynat, mairie et Office de tourisme d'albi, nouveau monde ddB, i stock, Fotolia - direction artistique, conception, réalisation : ageel - tirage : 25 000 ex. - diffusion : imd - impression : imprimerie ménard, 31682 labège - dépôt légal à parution

* création graphique

* suivi de fabrication

* direction artistique

* iconographie et constitution d’une banque images

* exécution graphique * illustration

Sommaire

il aura fallu quatre ans à l’équipe de mobigis pour lancer mobianalyst, un logiciel d’aide à la décision dédié au transport public. l’outil permet aux collectivités de visualiser, sous forme de cartes, l’ensemble du réseau de transport d’une zone donnée. Pour laurent dezou, directeur technique de la Pme innovante, « l’utilisation d’une interface cartographique est très parlante ; tous les scénarii d’évolution d’un réseau peuvent être envisagés ». le Pays tolosan a déjà commandé un diagnostic de la mobilité sur son territoire.

2

Actualités

4

sur la ligne 3 nouvelles offres teR, les « Paniers Fraîcheur du teR », Bilan du Plan rail

8

Aiguillage Rencontre avec le fondateur de la plateforme boursière Wiseed

10

Focus Pourquoi les Français sont-ils auto-dépendants ?

12

Escale 24 h à albi

14

Correspondance les jardins du museum


conception rĂŠdaction Programme culturel Plaquette de saison Newsletter


Le Tandem

Scène nationale Arras-Douai - 2017-2019 Ouvert au soutien à la jeune création comme à des spectacles de référence, le TANDEM Douai-Arras privilégie le croisement des disciplines et la découverte des courants artistiques incontournables de la scène européenne et internationale.

Saison 2018-19

r ome Douai . Hippod e A r r a s . T hé â t r

* rédaction (interview et article) * secrétariat de rédaction * correction et validation


25

DAN SE COPRODUCTION Durée : 1h Tarif B

CECILIA BENGOLEA FLORENTINA HOLZINGER INSECT TRAIN FR ANCE

D’un côté, l’Argentine Cecilia Bengolea, figure incontournable de la danse contemporaine. De l’autre, l’Autrichienne Florentina Holzinger, reconnue pour ses propositions féministes. Les deux chorégraphes placent leur imagination au service d’une pièce fantasmagorique pour quatre danseuses devenues… des insectes géants. La première collaboration de ces artistes aux univers si singuliers s’avérait prometteuse et nous voilà en effet plongés dans une succession de tableaux métaphoriques. Concernées par les problématiques écologiques et l’influence de l’activité humaine sur la nature, Cecilia Bengolea et Florentina Holzinger invitent les insectes à « occuper leurs corps ». Elles transforment du même coup le plateau en un drôle de microcosme. Voilà donc une mante religieuse défiant une fourmi sur pointes, une araignée suspendue dans les airs, prête à fondre sur ses proies, ou encore une créature non-identifiée se débattant dans une étrange peinture verte. Sur scène aux côtés de leurs interprètes, la ballerine japonaise Erika Miyauchi et la danseuse contorsionniste italienne Valeria Lanzara, Bengolea et Holzinger explorent une large variété de mouvements, navigant de l’Afrique aux Caraïbes, agitant leurs carapaces et silhouettes poilues sur du dancehall et de la cumbia. Ce voyage éblouissant en terre chorégraphique inconnue interroge nos capacités d’adaptation, Douai . Hippodrome Salle Malraux dans un fourmillement d’idées, évidemment.

Novembre 09

Vendredi 20:00

Navette au départ d’Arras à 19:15

Conception Cecilia Bengolea, Florentina Holzinger . Interprétation Cecilia Bengolea, Florentina Holzinger, Erika Miyauchi, Valeria Lanzara Régie générale et création lumières Dominique Palabaud . Régie générale Marc Pichard . Régie et création son Jesse Broekman . Création costumes Coco Petitpierre Réalisation costumes Anne Tesson . Assistante stagiaire costumes Aliénor Figueiredo . Administration et production Barbara Coffy, Jeanne Lefèvre, Clémentine Rougier . Diffusion Sarah de Ganck – Art Happens

28

THÉ ÂTR E

AUTOUR DU SPECTACLE Ciné-droit 120 Battements par minute de Robin Campillo le mercredi 14 novembre à 20:00 et une programmation cinéma sur-mesure à découvrir en novembre

COPRODUCTION Durée estimée : 2h30 Tarif B

CHRISTOPHE HONORÉ LES IDOLES FR ANCE / SUISSE

Novembre

Ils s’appellent Jean-Luc Lagarce, Bernard-Marie Koltès, Hervé Guibert, Serge Daney, Cyril Collard et Jacques Demy. Ces six auteurs ont marqué toute une génération, à commencer par Christophe Honoré. Toutes ses idoles, Vendredi hélas, furent emportées par le Sida. Ce spectacle leur 20:00 rend un vibrant hommage. Samedi 19:00 Dans Nouveau Roman, créé en 2012, Christophe Honoré racontait la naissance dans les années 1960 d’un courant Navette au départ d’Arras le 15 novembre à 19:15 littéraire, convoquant de grandes figures de la littérature : Charles Simon, Alain Robbe-Grillet, Nathalie Sarraute, Michel Butor, Marguerite Duras ou Françoise Sagan. Guidé par le souci de la transmission, le cinéaste et metteur en scène s’intéresse dans cette création à une autre génération d’artistes : celle des années 1980-90, et de l’émergence du Sida… Cette pièce revient sur le parcours de chacun d’eux. Elle restitue leur refus des formes convenues et dévoile en filigrane leurs productions, dont pas mal de chefs-d’œuvre. Évidemment, ceux-ci furent souvent indissociables de leur vie, mêlant l’amour et la mort (citons Les Nuits fauves de Cyril Collard, toutes les pièces de Jean-Luc Lagarce…). Ce spectacle raconte aussi le combat de ces hommes face à la maladie, l’attente du dernier souffle… Incarnés par des interprètes indifféremment masculins ou féminins, dans un décor évoquant un quai de métro parisien, ces Idoles parties trop vite ont encore des choses à dire, y compris sur notre époque. En cela, leurs écrits et attitudes constituent un héritage précieux. Douai . Hippodrome Salle Malraux

15 16 17

Jeudi 20:00

Conception et mise en scène Christophe Honoré . Avec Youssouf Abi-Ayad, Harrisson Arévalo, Jean-Charles Clichet, Marina Foïs, Julien Honoré, Marlène Saldana et la participation de Teddy Bogaert . Scénographie Alban Ho Van . Dramaturgie Timothée Picard . Lumière Dominique Bruguière Assistant création lumière Pierre Gaillardot . Costumes Maxime Rappaz . Assistant à la mise en scène Teddy Bogaert


61

DAN SE

AUTOUR DU SPECTACLE Conférence Jan Fabre, plasticien, chorégraphe et créateur scénique : avant-garde ou provocation ? le lundi 17 décembre à 18:30 au Musée des Beaux-Arts d’Arras (voir page 120)

COPRODUCTION PREMIÈRE FRANÇAISE Durée : 50 min Tarif B

JAN FABRE

LA GÉNÉROSITÉ DE DORCAS Troubleyn . Jan Fabre BELGIQUE

Décembre Nous retrouvons Jan Fabre, le sulfureux plasticien et metteur en scène flamand avec un nouveau solo qu’il offre à l’un de ses « guerriers de la beauté » comme il qualifie ses interprètes, ici l’époustouflant Matteo Sedda. Jeudi 20:30 Personnage biblique méconnu, Dorcas (aussi nommée Tabitha) fut l’une des premières disciples du Christ, morte Navette au départ de Douai le 20 décembre à 19:30 d’une maladie inconnue, puis ressuscitée par l’apôtre Pierre. Elle est surtout passée à la postérité pour ses bonnes œuvres, usant de ses talents de couturière pour habiller les miséreux. C’est de cette générosité que s’inspire Jan Fabre pour nourrir ce nouveau solo. Saluant le dévouement du danseur italien Matteo Sedda, qui prit part au processus créatif de Mount Olympus, une performance théâtrale de 24 heures, Jan Fabre imagine pour ce danseur une chorégraphie du dénuement. Plongée dans la pénombre, la scène accueille la gestuelle expressive du soliste. Tel un mage dans son habit noir, Sedda évolue sous des cieux piqués d’aiguilles colorées, qu’il fiche dans son habit au gré de mouvements de bras saisissants. Ses mains et ses pieds tricotent à toute allure, comme l’aiguille sur le tissu, pour nous faire offrandes de ses habits dans un strip-tease… religieux ! Du Mount Olympus, on retrouve aussi le Belge Dag Taeldeman à la direction musicale. Ses tambours, basses et voix montent en puissance, accompagnent le danseur vers un état supérieur, une extase, voire une résurrection.

Arras . Théâtre

Salle à l’italienne

19 20

Mercredi 20:30

Plasticien, performeur, écrivain, chorégraphe et metteur en scène, cet esthète frondeur — volontiers iconoclaste — pratique l’art comme un combat pour la beauté. LE MONDE

Concept, chorégraphie et direction Jan Fabre . Musique Dag Taeldeman . Performer Matteo Sedda . Scénographie et costume Jan Fabre Dramaturgie Miet Martens . Technicien Geert Vanderauwera . Responsable de production Sebastiaan Peeters

73

67

100% PHIA MÉNAR

DANSE MUSIQUE Durée : 1h10 Tarif B

Non seulement Romances inciertos évoque les originalités de genre propres à l’époque où les castrats jouaient les demoiselles, et les sopranes les damoiseaux, mais il se dote lui-même d’un éventail d’identités qui le transforment en caméléon de l’histoire de la musique.

D

PERFOR MANCE Durée : 1h30 Tarif B

L I B É R AT I O N

FRANÇOIS CHAIGNAUD NINO LAISNÉ ROMANCES INCIERTOS

PHIA MÉNARD

CONTES IMMORAUX - PARTIE 1 MAISON MÈRE Compagnie Non Nova

Un autre Orlando

FR ANCE

FR ANCE

Janvier Librement inspiré d’Orlando de Virginia Woolf, personnage fascinant qui vécut trois siècles et changea de sexe, ce spectacle inclassable se vit comme une expérience sensorielle. Espagne ancestrale, sonorités traditionnelles et travestissements jubilatoires nourrissent ces Romances inciertos. Reconnu internationalement pour son travail avec Cecilia Bengolea (que nous accueillons également cette saison), le danseur, chorégraphe et performer François Chaignaud poursuit sa mue perpétuelle, en quête de beauté. Cette fois, il s’associe au plasticien, vidéaste et musicien Nino Laisné pour balayer définitivement les distinctions de genre et les frontières artistiques. Ensemble, ils imaginent un opéra-ballet en trois actes, avec en toile de fond le Siècle d’or espagnol. François Chaignaud y glisse sa sculpturale silhouette dans les habits de la Doncella Guerrera (partie à la guerre sous les traits d’un homme), de l’archange San Miguel (dans sa version voluptueuse) et de la Tarara (gitane andalouse et androgyne au cœur brisé). Pour la première fois, il ose aussi le chant, mêlant sa voix Douai . Hippodrome aux sons d’instruments baroques. Au bandonéon ou à Salle Malraux la viole de gambe, les instrumentistes oscillent entre les Jeudi styles et les époques, de mélodies écrites au XVIe siècle 20:00 à des compositions contemporaines. Flamenco, jota, balNavette au départ let de cour ou contemporain surgissent au détour de la d’Arras à 19:15 chorégraphie.

Janvier 17

À la fois déesse et maçon, Phia Ménard trace et découpe, plie et scotche d’immenses plaques de carton ondulé. Mardi Avec une résolution de guerrière, elle trouve le bon point 20:00 d’appui pour soulever les cent-cinquante kilos de murs Jeudi 20:00 et de toit de cette Maison mère. Mais au-dessus d’elle, l’orage gronde, et un nuage approche… Navette au départ d’Arras le 31 janvier à 19:15 Premier des trois volets de ses Contes immoraux, Maison Mère est avant tout affaire de construction, de destruction et d’éternel recommencement. À l’origine de ce spectacle, il y a une commande de la Documenta 14, exposition quinquennale d’art contemporain. S’inspirant du plan Marshall (plan de reconstruction des villes européennes bombardées lors de la seconde guerre mondiale), Phia Ménard n’entreprend rien de moins que de construire sous nos yeux un « village Marshall », un Parthénon de carton, pour sauver une nouvelle fois l’Europe. Fidèle à son processus créatif, en prise avec les corps et la matière, la performeuse nantaise bâtit sous nos yeux cette maison de 6x9x3 mètres. Après avoir bataillé pour construire l’édifice, Phia Ménard se voit rattrapée par une réalité pluvieuse ; une goutte, quelques gouttes, un déluge et se retrouve ensevelie sous son ouvrage. Écho à sa propre histoire familiale, Phia Ménard ne se laisse pas pour autant enterrer vivante, ni pétrifier par la beauté des ruines. Douai . Hippodrome Salle Malraux

29 31

Bâtir sans fondement, faire parler les ruines, convoquer les dieux et déesses, s’apprêter pour des oracles, batailler sur le résultat, enfreindre la patine du marbre, régurgiter la peste brune. PHIA MÉNARD

Conception, mise en scène et direction musicale Nino Laisné . Conception, chorégraphie, danse et chant François Chaignaud . Bandonéon Jean-Baptiste Henry Violes de gambe François Joubert-Caillet, Robin Pharo, Thomas Baeté . Théorbe et guitare baroque Daniel Zapico, Pablo Zapico . Percussions historiques et traditionnelles Pere Olivé . Création lumière et régie générale Anthony Merlaud . Régisseur son Charles-Alexandre Englebert . Création costumes Carmen Anaya, Kevin Auger, Séverine Besson, María Ángel Buesa Pueyo, Caroline Dumoutiers, Pedro García, Carmen Granell, Manuel Guzmán, Isabel López, María Martinez, Tania Morillo Fernández, Helena Petit, Elena Santiago . Chef peintre Marie Maresca . Peintre Fanny Gaudreau . Retouches images Remy Moulin, Marie B. Schneider . Construction Christophe Charamond, Emanuel Coelho . Administration de production Barbara Coffy, Jeanne Lefèvre, Clémentine Rougier, Céline Peychet . Diffusion Sarah De Ganck - Art Happens

Écriture et dramaturgie Phia Ménard, Jean-Luc Beaujault . Scénographie et interprétation Phia Ménard . Composition sonore et régie son Ivan Roussel Régie plateau Pierre Blanchet, Rodolphe Thibaud . Costumes et accessoires Fabrice Ilia Leroy . Photographies Jean-Luc Beaujault Co-directrice, administratrice et chargée de diffusion Claire Massonnet . Régisseur général Olivier Gicquiaud . Chargée de production Clarisse Mérot Chargé de communication Adrien Poulard . Attachée à la diffusion Anaïs Robert

74

77

100% PHIA MÉNAR THÉÂTR E

D

100% PHIA MÉNAR PERFOR MANCE

DÈS 5 ANS

AUTOUR DU SPECTACLE

Durée : 50 min Tarif A Placement libre

Découvrez le tableau Suzanne au bain au Musée du Louvre Lens et Suzanne et les vieillards au Musée des Beaux-Arts d’Arras

Spectacle accessible aux sourds et aux malentendants en partenariat avec Accès Culture et avec le soutien d’Iris Optic Séances scolaires 31 janvier à 10:00 et 14:00 1er fevrier à 10:00

Durée : 1h30 Tarif B

D

Phia Ménard crée des spectacles à vivre, pas seulement à voir ; des spectacles où le public est amené à ressentir dans son propre corps des émotions qu’il ne soupçonne même pas. Elle, qui se confronte sur scène aux limites physiques, attend du spectateur qu’il s’abandonne sans réserve. TÉLÉR AMA

GAËLLE BOURGES

PHIA MÉNARD SAISON SÈCHE

LE BAIN

Compagnie Non Nova FR ANCE

Association Os FR ANCE

Gaëlle Bourges puise dans l’histoire de l’art pour créer des pièces mêlant danse, chant et théâtre. Elle se passionne plus particulièrement depuis une quinzaine d’années pour le nu féminin et le regard, voire le désir qu’il suscite. Avec Le Bain, elle s’adresse pour la première fois au jeune public. Soucieuse de décloisonner théâtre et désir, mais aussi de déconstruire les clichés accolés au nu et aux genres, la native de Boulogne-Billancourt place pour la première fois son sujet de prédilection à hauteur d’enfant. Le Bain les invite à se familiariser avec la représentation des corps dans l’histoire de l’art. Comment ? En les plongeant dans deux toiles du XVIe siècle : Diane au bain, d’après François Clouet et Suzanne au bain du Tintoret. Et comme par magie, ces tableaux prennent littéralement vie ! La voix de Gaëlle Bourges nous guide dans la forêt où nous découvrons trois interprètes, trois poupées, quelques lapins, grenouilles, têtes de cerf et autres accessoires de toilette. Se rejoue alors la scène dans laquelle la déesse de la chasse transforme Actéon, le chasseur (voyeur) des Métamorphoses d’Ovide, en cerf. Puis nous voilà plongés dans le Livre de Daniel de l’Ancien Testament, aux côtés de Suzanne en pleine toilette épiée par deux vieillards. Seront-ils eux aussi punis d’avoir regardé ? Du théâtre Arras . Théâtre d’objets malicieux, poétique et sacrément instructif.

Février Salle Reybaz

01

Vendredi 19:00

Conception et récit Gaëlle Bourges avec des extraits d’Actéon (Les Métamorphoses d’Ovide, livre III, traduit du latin par Marie Cosnay, Éditions de l’Ogre, 2017) Avec Helen Heraud, Noémie Makota, Julie Vuoso . Chant Helen Heraud, Noémie Makota, Julie Vuoso . Lumières Abigail Fowler . Création musicale Stéphane Monteiro alias XtroniK avec, pour À la claire fontaine Alban Jurado (guitare classique), Michel Assier Andrieu (transcription guitare), Arnaud de la Celle (clarinette), Anaïs Sadek (flûte traversière) et pour le morceau The Three Glance, Gaëlle Bourges, Helen Heraud, Noémie Makota, et Julie Vuoso (chant), Christian Vidal (piano) . Extraits musicaux Maurice Ravel Daphnis et Chloé, (Berliner Philharmoniker, Pierre Boulez, ed. deutsche grammophon) & Pièce en forme de Habanera, tiré de Maurice Ravel : Master Music for flute & piano, Laurel Zucker and Marc Shapiro . Répétition chant Olivia Denis . Création costume Clémence Delille . Régie générale, régie son Eliott Hemery

Février

Des murs immaculés, un plafond, un espace confiné dans lequel sept femmes tentent d’évoluer. Leur gestuelle est puissante, précise, autant que leur objectif : mettre à bas le patriarcat. Comme souvent chez Phia Ménard, la scène est le lieu de tous les possibles, et le théâtre semblable à un sport de combat. La matière, les couleurs et les corps sont les outils de cette fronde contre le pouvoir exercé par les hommes. Saison sèche est une proposition protéiforme, au croisement de la danse, de la poésie, des arts plastiques et du cinéma anthropologique. La pièce s’inspire très directement du documentaire Les Maîtres fous de Jean Rouch. Ce film nous donne à voir le rituel de possession des Haoukas (secte apparue au Niger en 1927). Ce rituel permet à ces personnes de sortir d’un état de soumission et de se sentir, un temps, les seuls maîtres de leurs vies. Dans Saison sèche, les protagonistes, le visage peint, entament également un étrange rituel : elles traquent au plus profond de leur chair les traces de l’assignation des genres, pour mieux s’en défaire. Leurs gestes éruptifs ont un effet sur les murs qui les entourent ; l’édifice suinte, vibre, se ramollit… Celle qui fut garçon et jongleur avant de devenir performeuse, chorégraphe et plasticienne, poursuit sa réflexion sur l’identité et son combat contre les normes. Un voyage inédit, puissant, à l’issue duquel chacun se sent libre d’être soi.

Douai . Hippodrome Salle Malraux

05

Mardi 20:00

Navette au départ d’Arras à 19:15

Dramaturgie et mise en scène Phia Ménard, Jean-Luc Beaujault . Scénographie Phia Ménard . Création et interprétation Marion Blondeau, Anna Gaïotti, Elise Legros, Phia Ménard, Marion Parpirolles, Marlène Rostaing, Jeanne Vallauri, Amandine Vandroth . Composition sonore et régie son Ivan Roussel . Création lumière Laïs Foulc Régie lumière Olivier Tessier . Régie plateau Benoît Desnos, Mateo Provost, Rodolphe Thibaud . Costumes et accessoires Fabrice Ilia Leroy . Construction décor et accessoires Philippe Ragot . Photographies Jean-Luc Beaujault . Co-directrice, administratrice et chargée de diffusion Claire Massonnet . Régisseur général Olivier Gicquiaud Chargée de production Clarisse Mérot . Chargé de communication Adrien Poulard . Attachée à la diffusion Anaïs Robert


88

DAN SE DÈS 6 ANS COPRODUCTION

AUTOUR DU SPECTACLE Atelier danse en famille le mercredi 13 mars de 14:30 à 16:30 (voir page 121)

Durée : 50 min Tarif A Placement libre Séances scolaires Jeudi 14 mars 10:00 & 14:00 Vendredi 15 mars 10:00

ROBYN ORLIN EMMANUEL EGGERMONT TWICE

FR ANCE / AFRIQUE DU SUD

Mars

La Sud-africaine Robyn Orlin et le Français Emmanuel Eggermont créent chacun leur premier spectacle pour l’enfance. Pour le programme Twice, leurs deux écritures chorégraphiques très différentes interrogent nos identités. Elles sont incarnées par un même duo de danseuses. Le défi pour les deux chorégraphes est de construire un programme de deux pièces pour deux danseuses ; Jihyé Jung (Corée du Sud) et Wanjiru Kamuyu (Kenya). Dissemblances esthétiques et artistiques, sont à l’origine de ce programme double. Robyn Orlin, maniant à merveille l’ironie et la satire, puise dans les problématiques qui traversent son œuvre depuis près de 30 ans, à savoir les questions de la discrimination et de l’exclusion sociale, reconsidérées ici à travers le prisme du harcèlement scolaire. Avec une joyeuse malice, la sud-africaine convoque une vive émulsion émotionnelle. Emmanuel Eggermont, dans un style plus minimaliste, sonde notre regard à travers le phénomène de persistance rétinienne et notamment des phosphènes, ces taches colorées qui persistent quelques secondes, sous nos paupières, quand on a fixé un point lumineux. Il crée une variation chromatique et chorégraphique en suspension qui semble s’inspirer de l’impressionnisme et du Pop art. Avec ces deux pièces d’environ vingt minutes chacune, Twice invite le jeune spectateur à faire l’expérience de l’altérité et de la complexité du monde. Est-ce dès l’enfance que s’enracinent la peur et le rejet de l’autre ?

Arras . Théâtre Salle Reybaz

15

Vendredi 19:00

Chorégraphies Emmanuel Eggermont, Robyn Orlin . Interprétation Jihyé Jung, Wanjiru Kamuyu (distribution en cours)

112 20

DanSE

FACE À LA MER

Durée : 2h20 Tarif B

DANSE DÈS 10 ANS Durée : 1h Tarif B

BaccHanTES

KADER ATTOU MOURAD MERZOUKI

( PRéLUDE PoUR UnE PURGE ) Marlene Monteiro Freitas

DANSER CASA

PORTUGAL

MAROC

Marlene Monteiro Freitas cultive l’étrangeté. Après avoir délivré un poème surréaliste (Jaguar) lors d’une carte blanche au TANDEM en 2016, elle revient avec treize performeurs pour de carnavalesques Bacchantes. Un spectacle hors normes où les corps se déchaînent. La danse de Marlene Monteiro Freitas se caractérise par une énergie féroce et un goût immodéré pour la métamorphose. Chaque création de la Cap-Verdienne promet un saut dans un monde tragi-comique. Cette fois, elle entraîne sa troupe dans une intense bacchanale inspirée de la tragédie d’Euripide. Incarnant une messagère de Dionysos, elle présente ainsi une cohorte de musiciens et de danseurs : tous de blanc vêtus, ceux-ci évoluent côte à côte dans une fièvre qui s’intensifie. On croise des personnages aux visages transfigurés, mi-pantins articulés à la gestuelle saccadée, mi-histrions aux yeux hagards. Le tout est mené tambour battant au son de trompettes et de percussions. Extase furieuse et énergie échevelée Douaihippodrome sont l’apanage de ces tonitruantes Bacchantes. Une pièce Salle Malraux où l’humain se trouve inextricablement écartelé entre Mardi raison et folie. 20:00

Kader Attou et Mourad Merzouki n’avaient pas travaillé ensemble depuis 20 ans. Figures de proue du hip-hop contemporain, les directeurs respectifs des Centres Chorégraphiques Nationaux de La Rochelle et de Créteil révèlent l’effervescence de la jeunesse marocaine, dans une création en hommage à Casablanca. Partager. Échanger. Ces verbes animent depuis toujours Kader Attou et Mourad Merzouki. Cofondateurs du collectif Accrorap en 1989, les deux complices ont chacun atteint les sommets de l’art chorégraphique. L’envie de transmettre leur savoir est toutefois restée intacte. Le duo a fait de Casablanca le berceau de cette nouvelle création, mettant en lumière le talent de danseurs marocains émergents. Et quel talent ! Sélectionnés parmi près de 200 candidats, huit virtuoses mêlent popping, locking, parkour, acrobaties et danse contemporaine. Danser Casa a été conçu comme un « voyage entre les époques et les techniques du hip hop, explique Kader Attou. Celui-ci comporte une dimension universelle, mais se nourrit de l’endroit où on le pratique, de chaque culture ». C’est la fougue de « Casa la blanche » que l’on retrouve dans l’ondulation des corps au diapason, Douai . Hippodrome l’enchaînement de figures dessinant une chorégraphie Salle Malraux expressive et habitée. Après une tournée acclamée au Jeudi Maroc, la bande débarque dans l’Hexagone, dressant un 20:00 pont bienvenu entre les deux rives de la Méditerranée. Vendredi

Juin

Octobre 11 12

12

Navette au départ d’Arras à 19:15

20:00

Navette au départ d’Arras le 11 octobre à 19:15

Direction artistique et chorégraphie Kader Attou, Mourad Merzouki . Avec Ayoub Abekkane, Mossab Belhajali, Yassine El Moussaoui, Oussama El Yousfi, Aymen Fikri, Stella Keys, Hatim Laamarti, Ahmed Samoud . Assistants chorégraphes Virgile Dagneaux, Christophe Gellon Lumières Madjid Hakimi . Musique Régis Baillet-Diaphane et musiques additionnelles . Costumes Émilie Carpentier

FACE À L A MER

75

27

DanSE / THéâTRE

En trente ans, le chorégraphe, metteur en scène et réalisateur a multiplié les spectacles souvent mémorables, allant de la danse pure au théâtre, à la performance, au cinéma, avec toujours la tension, le risque, le conflit, l’énergie d’innover.

THéâTRE DocUmEnTaiRE Durée : 1h30 Spectacle en arabe et en anglais, surtitré en français Tarif A

Durée : 1h50 Spectacle en anglais, surtitré en français Tarif B

l a libre belgique

Stage de danse contemporaine (voir page 118) Colloque Les Danses contemporaines de Belgique les jeudi 23 et vendredi 24 novembre de 9:00 à 17:00 (voir page 119)

Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue du spectacle le 14 novembre

ziG ziG Laila Soliman ÉGYPTE

mocKUmEnTaRY

oF a conTEmPoRaRY SaVioUR Wim Vandekeybus . Ultima Vez BELGIQUE

novembre 14 15

20:00

Février

Héraut de la nouvelle vague flamande qui déferla dans les années 1990, Wim Vandekeybus fut révélé avec des pièces fiévreuses mêlant théâtre, musique, chorégraphie Vendredi 20:00 et vidéo, parmi lesquelles Speak Low If You Speak Love, présentée au TANDEM en 2016. Il se tourne désorNavette au départ d’Arras à 19:15 mais vers la science-fiction pour interroger la figure du Messie. Dans un futur lointain, l’humanité est sur le point de disparaître, frappée par un mal mystérieux. L’action se déroule dans une safe room où sont abritées (ou enfermées ?) sept personnes : elles ont toutes été choisies par un « messie » qu’on ne verra jamais mais dont la voix (d’enfant) plane au-dessus de nous. Ces « élus », qui ont tous des origines et des corps différents, vont ainsi se retrouver sur une planète inconnue. Il y a là, entre autres, une Tawainaise spécialiste des arts martiaux, une Russe mariée plusieurs fois pour survivre ou l’interprète aveugle Saïd Gharbi, dans le rôle du prophète... Pourquoi eux ? Vontils s’entendre ? Théâtre et danse s’entremêlent dans une chorégraphie sauvage, soutenue par une bande-son époustouflante concoctée par l’Ircam*. Inspirée par les films de science-fiction des années 1970 et 1980 (tel THX 1138 de Georges Lucas ou La Dernière Tentation du Christ de Martin Scorsese), cette pièce pose une question ô combien d’actualité : pourquoi avons-nous créé un dieu ? Début de réponse dans ce spectacle total. Et immanquable. Douaihippodrome Salle Malraux

02

* Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique

En 1919, des Égyptiennes ont pris la parole pour dénoncer des viols commis par l’armée d’occupation britannique et réclamer justice. La dramaturge et metteuse en scène Laila Soliman réhabilite le combat de ces femmes tout en interrogeant la persistance de ces crimes à notre époque. Le théâtre peut-il dire l’horreur de la guerre, l’impuissance des civils (et principalement des femmes) face à la barbarie des Hommes (et surtout des hommes) ? De nombreux dramaturges s’emparent de ces questions brûlantes. Parmi eux, la Cairote Laila Soliman. Cette auteure de 36 ans s’est plongée dans les archives d’un procès bien réel : celui de soldats britanniques qui, en 1919, ont fait irruption dans un village égyptien et violé une douzaine de ses habitantes. Dans un décor à la sobriété exemplaire, ce théâtre documentaire met en scène les témoignages poignants des victimes. Quatre comédiennes racontent et réfléchissent à haute voix, soutenues par une violoniste. Elles incarnent successivement les juges et les témoins, les militaires et les victimes, les femmes d’hier et celles d’aujourd’hui. Ainsi, elles mettent en perspective les drames intimes qui, de l’Europe Centrale au MoyenOrient, en passant par l’Afrique, ont encore lieu. Car arrasthéâtre le viol est malheureusement encore aujourd’hui utilisé Salle à l’italienne comme une arme de guerre, condamnant les femmes au Mardi silence plus sûrement que n’importe quel tribunal. Une 20:30 œuvre nécessaire et salutaire. Mercredi Navette au départ de Douai le 14 novembre à 19:45

Mise en scène Laila Soliman . Avec Mona Hala, Reem Hegab, Sherin Hegazy, Zainab Magdy, Nancy Mounir . Production, direction d’acteurs et lumière Ruud Gielens Recherche historique Katharine Halls . Consultant décor Nagy Shaker . Consultant en recherches visuelles Heba Farid . Régie générale Omar Madkour Equipe technique Mazen Mounib, Ahmed Saleh, Hassan Eid, Mohamed Talaat . Traduction Katharine Halls, Shadi El Hosseiny . Création affiche Adham Bakry Website Design Ola Abulshalashel . Production Ebtihal Shedid

Régie et chorégraphie Wim Vandekeybus . Créé et interprété par Anabel Lopez, Maria Kolegova, Yun Liu, Saïd Gharbi, Jason Quarles, Flavio D’Andrea . Aussi créé avec Daniel Copeland . Aussi interprété par Wouter Bruneel . Texte Bart Meuleman & Ultima Vez . Assistant artistique Jerry Killick , Aïda Gabriëls Dramaturgie Aïda Gabriëls, Jerry Killick . Scénographie Wim Vandekeybus, Meryem Bayram . Musique et création sonore Charo Calvo Co-création sonore et réalisation informatique musicale IRCAM Manuel Poletti . Voix Saviour Maxim Daish Belay . Assistant mouvement German Jauregui Création lumière Davy Deschepper, Wim Vandekeybus . Stylisme Isabelle Lhoas assistée d’Isabelle De Cannière . Coordination technique Davy Deschepper Diffusion sonore Bram Moriau assistée de Martin Antiphon (Ircam) . Régie plateau Tom de With . SFx Zephyr Wildlife, Saskia Verreycken


Le Phénix

Scène nationale Valenciennes - 2010-2019 Une scène ouverte à tous les genres artistiques. Elle convie auteurs, metteurs en scène, compositeurs, chorégraphes et interprètes créant une œuvre singulière et innovante.


* r édaction (interview et article) * secrétariat de rédaction * correction et validation

er, cha va berloquer, humain. ins à s'mémére, cha va batiller, , gruger, défreumer les umer l'plache d'el Poterne et u coup, maronner aveuc el z'autes, aux, in va dévaler le pinaque et querquer ses batteries, s'raconter lles, des étincelles plein s'tiéte. udées plus qu'il n'in faut, in va s artistes. In s'ra bin, in s'ra contint erveillé d'avoir zieuté l'dallache. t ch'tintoin? e ! Et l'théâte i-é à tertousse, indroit. oi chucher un jus ! cheux qui n'in n'ont point, in reuve toudis eune séquoi pou I suffit ed démander. r, t'as les prunelles ed tes mirettes déjà. er, ichi t'es à t'masonne, et fait à t'mode.

man et Guy Placard, printemps 2010)

saison 2010-2011

phenix.fr

ephenix.fr

www.lephenix.fr

saison 2011-2012 saison 2011-2012

2014 2015

Flashez ce code et rentrez toute la saison du phénix directement dans votre agenda !

saison

2 0 1 7-2 0 1 8


3 QUESTIONS à

14

q GRAND RENDEZ-VOUS

> BRAHIM BOUCHELAGHEM

Davaï Davaï chorégraphie Brahim Bouchelaghem DANSE durée : 1 h05 grand théâtre / tarif B

mardi 18 oct. 2011 > 20 h Faites la première partie de Davaï Davaï ! Ateliers hip-hop avec la Cie Zahrbat Ces ateliers, ouverts aux danseurs hip-hop amateurs du Valenciennois, auront lieu les 28, 29 et 30 sept. 2011 + répétition générale, lundi 17 oct. 2011 > 18 h-21 h. Présence indispensable à l’ensemble des ateliers. Nombre de places limité. Mais aussi > master class Ateliers hip-hop avec la Cie Zahrbat samedi 1er oct. > de 16 h-18 h : master class animée par Brahim Bouchelaghem, ouverte aux danseurs amateurs de toutes disciplines (hip-hop, contemporain, jazz et classique). tarif > 10 € renseignements et inscriptions : service des relations publiques > 03 27 32 32 00

e

Le jeune chorégraphe excelle dans une culture urbaine ouverte et pose ses valises à Valenciennes, avec neuf danseurs hip-hop virtuoses de SaintPétersbourg ! Un cri déchire la ville : «Davaï Davaï !» Une complainte furieuse et animale, une suffocation. Ces danseurs-là tirent du macadam moscovite toute leur vitalité. En cet été 2009, les Top 9 sont les rois du monde, vainqueurs de la compétition internationale de danse hip-hop, la Battle of the Year 2008. Brahim Bouchelaghem, lui, trace une route pavée de bonnes fées, de Mourad Merzouki à Kader Attou, en passant par Carolyn Carlson. La rencontre entre ces chantres de la culture hip-hop se fera à Saint-Pétersbourg, une ville perpendiculaire où rien ne roule très droit. Les danseurs du collectif sont obsédés par un art qu’ils n’envisagent que comme un moyen de survie. Impossible de faire parler ces gars-là. «Davaï Davaï !» Bouchelaghem ose, et tire de ces fragiles confessions, mises bout à bout comme on retrace un souvenir, un moment de scène où la pudeur déployée émeut tendrement. Magnifique !

interprétation TOP 9 Stanislav Vaytekhovich (Wolt), Konstantin Eliseytsev (Kosto), Dmytro Li (Flying Buddha), Maxim Shakhov (Simpson), Dmitry Bagrov (Rezk), Dmitry Kolokolnikov (Komar), Oleksiy Bulgakov (Robin), Anton Savchenko (Tony Rock), Brahim Bouchelaghem musique originale Aleksi Aubry Carlson musique additionnelle René Aubry et Armand Amar slam Dmitry Kolokolnikov (Komar) scénographie Brahim Bouchelaghem lumières Philippe Chambiong réalisation Pierre Briant vidéo Bénédicte Alloing et Pierre Briant

production compagnie zahrbat, top 9, centre chorégraphique national roubaix nord-pas de calais, centre de danse du galion d’aulnay-sous-bois avec le soutien de l’institut français de saint-pétersbourg, la fondation bnp paribas, la région nord-pas de calais, la communauté urbaine de lille, la ville de roubaix, le centre culturel français de moscou, kannon dance, open look festival et du centre culturel tjibaou de nouméa (nouvelle-calédonie) manifestation organisée dans le cadre des années croisées france russie 2010

Quelles ont été les difficultés ? «Pénétrer leur intimité. Les faire parler d’eux. Les mener jusqu’à eux-mêmes. Cette rencontre, c’est un voyage, un drôle de parcours du combattant. Au début, ils ne parlaient que de battles, comme d’une obsession. J’ai dû insister : “Raconte-moi autre chose.”» Et alors ? «Et l’un d’eux a commencé à parler de son père, qui buvait

beaucoup. Tout est parti de là. J’ai tracé un canevas et c’est devenu, dans le spectacle, cette bouteille qui valse autour de lui et l’emmène dans une danse ivre de malheur. Les autres ont suivi.» Quel souvenir garderez-vous de cette collaboration ? «La transformation, sous mes yeux, de ces techniciens hors pair en interprètes. Une immense fierté.»


L’a

édition

+

olab* Communication

28 rue François de Badts 59 110 La Madeleine info@lastrolab.com +33 (0)6 67 21 87 09 +33 (0)3 62 64 80 08

Profile for LM magazine

BOOK L'astrolab  

Agence d'édition et de communication (rédaction, graphisme, diffusion)

BOOK L'astrolab  

Agence d'édition et de communication (rédaction, graphisme, diffusion)

Profile for letsmotiv
Advertisement