Page 1

Patrimoine de Castille-La Manche

IES PEDRO SIMÓN ABRIL ÉLÈVES DE FRANÇAIS 4ºESO Y 1ºBACHILLERATO


Alcaraz

C’est une commune espagnole située au sud-est de la péninsule ibérique, dans la province d’Albacete, dans la communauté autonome de Castilla-La Mancha. Alcaraz vieux etait dans la province d’Orospeda, il y a des restes dans la zone naturalle de Los Batanes.

C’est la localisation d’Alcaraz:

C’est le Salto del Caballo à Los Batanes.


Dans le XVI e siècle, les monarques catholiques régnaient, à cette époque, la Plaza Mayor fut construite et un architecte avec une grande importance est né: Andrés de Vandelvira. Il a construit certaines structures locales comme La Puerta del Alhorí. La Plaza Mayor d’Alcaraz est l’un des plus belles d’Espagne.

Dans la Plaza, nous pouvons voir deux grandes et belles tours, le Tardón et la Trinidad, aussi il y a une belle église. À Alcaraz il y a des ruines d’un vieux château dans la parte superieure de la commune. Aussi il y a des ruines d’un aqueduc.


L’église.

Dans l’église.

L’aqueduc.

María Rodríguez Sahuquillo


CASAS COLGANTES o CASAS COLGADAS

* Les maisons suspendues sont situées dans la ville de Cuenca, également appelée "Casas del Rey". * Elies sont appelées ainsi parce que pour avoir une partie d'entre-elles sont en saillie de la montagne sur la rivière Huécar. * Les maisons suspendues ont été construites en 1565. * D'autres maisons semblables sont dans les villes de Albarracín, Cantavieja, Castellfullit de la Roca, Gerona, Tarazona, Fría y Ronda.


* Las Casas Colgantes de Cuenca ont un intérêt touristique. * Elles ont été utilisées comme des maisons à usage privé et Casa Consistorial, bien qu'elles abritent actuellement une auberge restaurant et le Museo de Arte Abstracto Español.

* Nerea Muñoz Cano


La Semaine Sainte

En Espagne, la coutume du culte public des images du Christ, de la Vierge Marie ou des saints est très ancienne. Elle date du Moyen Âge. La religiosité médiévale était un acte d'affirmation communautaire. Les chrétiens de l'époque vivaient leur foi comme une expérience collective et, par conséquent, nécessairement partagée.


Les premières confréries: Dans des guildes sont apparues les premières confréries, fraternités de fidèles d'une image concrète à laquelle ils étaient affiliés par le travail, l’établissement ou le lieu de résidence. Bien que cela nous surprenne aujourd'hui, il n'y a pas si longtemps, la religion imprégnait tout, même l'élément le plus insignifiant de la vie quotidienne.Face à l'incertitude, la religion et ses images assuraient la sécurité, la tranquillité et la certitude.

Le germe de la semaine sainte: Tout au long du Moyen Âge, le trafic de reliques était très intense et lucratif pour ses trafiquants. Beaucoup étaient de simples copies des pèlerins amenés de leurs voyages en Terre Sainte, mais, vrai ou faux, le fait est que la présence de ces reliques unis aux confréries de pénitents conduit au germe de ce que nous appelons Pâques. Il manquait cependant certains éléments qui seraient ajoutés au fil du temps. La Via Crucis, par exemple, qui est la forme de base de toute station de pénitence, est apparue au milieu du XVe siècle dans le sud de l'Espagne. La semaine sainte aujourd'hui: Les processions elles-mêmes ont refait surface à la fin du 19ème siècle. Après tout, c'était une expression populaire spontanée, quelque chose qui montait, ce n'étaient pas les évêques ou le pape qui les organisaient et les maintenaient, mais les fidèles. A partir des années 40 les confréries ont connu un grand boom qui ne s'est pas encore arrêté. Beaucoup de sociologues se demandent comment il est possible que l'Espagne, pays de plus en plus laïcisé, maintienne et développe une expression religieuse comme celle-ci. Peut-être parce que ce n'est pas seulement religieux, c'est autre chose. Après tant de siècles, la pénitence pascale a été greffée dans les traditions culturelles de la population et a fusionné avec eux, l'identité, en bref, quelque chose à laquelle les ingénieurs sociaux peuvent faire peu. Les processions de la Semaine Sainte sont accompagnées de bandes de cornets et de tambours.


Jesús Hidalgo García


Lagunas de Ruidera

Le Parc Naturel de les Lagunas de Ruidera est un espace naturel protégé et l'une des grandes zones humides importantes situées dans la Comunauté autonome de Castilla-La Mancha, Espagne. Il est formé par 16 lagunes dans la vallée du rivière Pinilla. Ses prénoms sont: Blanca, Conceja, Tomilla, Tinaja, San Pedra, Redondilla, Taza, Lengua, Salvadora, Santo Morcillo, Batana, Colgada, del Rey, Cueva Morenilla, Coladilla y Cenagosa. Le parc naturel est partagé entre les municipalités: Argamasilla de Alba, Ruidera, Alhambra y Ossa de Montiel. Ces 16 lagunes sont répartiees dans 4000 hectares. Au printemps, les nombreuses couleurs d'une végétation abondante et variée, avec beaucoup des oiseaux aquatiques. L'eau au printemps atteint son débit maximum et il coule d'un lagon à l'autre formant des petites chutes d'eau. Le climat est méditerranéen, avec des périodes de sécheresse. Sa température moyenne annuelle est de 14 degrés centigrades. Les précipitations sont rares, et elles se produisent au printemps et en hiver.

Nerea Gómez Martínez


LAS TABLAS DE DAIMIEL

Le parc national est situé dans les termes de Daimiel et Villarrubia de los Ojos, dans la province de Ciudad Real, dans la communauté autonome de Castilla-La Mancha. Avec 192 025 visiteurs par an (2015), le Tablas de Daimiel est le treizième parc national d'Espagne en nombre de visiteurs.

C'est le dernier représentant d'un écosystème appelé tables fluviales, formé par le débordement des rivières Guadiana et Gigüela, favorisé par la rareté de la pente dans le terrain. Avec sa déclaration en tant que parc national, un grand pas a été fait dans la conservation de l'un des écosystèmes les plus précieux de notre planète, assurant ainsi la survie des oiseaux qui utilisent ces zones comme zone d'hivernage et d'accouplement.

Eva García Nieto


La Virgen de Cortes

Le sanctuaire de Cortes est situé sur une colline dominante au nordouest d'Alcaraz, dans la province d'Albacete, communautée autonome de Castilla-La Mancha, à quatre kilomètres de la ville. Son nom procéderait, selon la tradition populaire, du fait que les Tribunaux de Castille et d'Aragon se sont réunis en cet endroit en 1265, à l'occasion d'une entrevue entre Alphonse X de Castille et Jaime I d'Aragon, pour délimiter les territoires de la Reconquête, tous deux seraient informés de l'apparition de la Vierge en 1222, laissant un don pour l'expansion de l'église et la construction d'une auberge. On y vénère une image de la soi-disant "Virgen de Cortes", et une procession est organisée chaque année, et en 1988 un dossier a été ouvert pour sa déclaration en tant qu'Art d'Intérêt Culturel.


HISTOIRE

Neuf ans se sont écoulés lorsque le 1er mai 1222, l'apparition de Notre-Dame s'est produite. Elle est apparue à un pasteur nommé Francisco Álvarez, originaire de Solanilla, dans le creux d'un chêne. Le pasteur Francisco Álvarez était dans les montagnes de Cortes en train de paître un troupeau de moutons. Une lumière brillante, comme un éclair, passe audessus du chêne et en sort la clarté. L'image de Nra. De Cortes parmi les lumières célestes apparaît parmi les branches du chêne.Francisco a souffert une paralysie dans un bras, en étant guéri par un miracle travaillé par la vierge, de sorte que les gens croient en sa parole.

ROMERIA DU 8 SEPTEMBRE.

Le 8 septembre est un mois spécial dans le calendrier des fêtes d’Albacete, des pèlerinages mariaux très importants ont lieu. Ce jour-là est fait la manifestation religieuse la plus massive de la province et de la région de Castille-La Manche en présence de fidèles de la Sierra de Albacete, La Mancha, Murcie et l'Andalousie. Au cours de la veille et tout au long de la journée, les pèlerins arrivent à Alcaraz pour accompagner Ntra. Sra. De Cortes à son retour au Sanctuaire. Des milliers de personnes préfèrent attendre à l'ermitage. Quand elle atteint le sanctuaire, la foule est énorme (elle dépasse facilement le nombre de quatre-vingt mille pèlerins).


Pablo Palacios RodrĂ­guez


Les fêtes d'Alcaraz Alcaraz est formé par une grande quantité de fêtes patronales en honneur à la vierge de Cortes et aussi par diverses fêtes populaires.  D'abord nous commençons en janvier avec les fêtes en honneur à San Antón. Les citoyens organisent un grand feu sur la grand-place, où les habitants rôtissent de la viande et boivent pour le célébrer. Le lendemain une messe est organisée et des pains sont répartis aux assistants et le prêtre bénit les animaux de companies.  En deuxième lieu nous nous trouvons avec les fêtes en honneur à Saint-Ignace. Il est le saint du village et en son honneur une procession est organisée dans les rues et après la messe, un repas est donné pour les habitants avec une boisson et de la viande de taureau. On a l'habitude d'organiser aussi quelques courses bénéfiques et un tournoi de football.  En avril à partir de la dernière semaine, un marché médiéval est organicé sur la place et le long de la plus grande rue.


 Le 30 avril et le 1 mai on célèbre LA VIERGE de CORTES et c’est la fête des “Mayos”. À cet événement se présentent des gens de tous les lieux.  Le 25 août au soir a lieu la “Luminaria”, où les gens allume à 10 heures du soir beaucoup de lumières et des feux et le 26 dans l'aprèsmidi un pèlerinage est réalisé avec la Vierge de Cortes jusqu'au village où elle restera jusqu'au 8 de ce mois.  Et maintenant l'une des fêtes les plus importantes est la Feria du 4 au 9 septembre. Le 4 septembre les carrosses du village vont dans les rues. Les personnes se déguisent et font la fête durant tout le parcours et on donne un prix pour les trois meilleurs carrosses. Le 5, 6 et 7 il y a des courses de taureaux dans les rues et l’après-midi des corridas. Le 8 on ramène Vierge de Cortes à son sanctuaire qui est déclaré d'un intérêt touristique national et international.

Pablo Tomás Martínez


La microréserve du Rocher de la Molata et de los Batanes

Dans la province d'Albacete, Alcaraz possède une microréserve dénommée La Molata et Los Batanes. En premier lieu nous avons los Batanes qui possède une belle et grande cascade dénommée “Le Saut du Cheval”. C'est une cascade qui provoque un grand intérêt touristique pour les amateurs de la nature, ainsi que pour le milieu rural. À l'entrée à la cascade il y a un sentier par lequel on peut accéder et où les jeunes l'été vont avec les motos pour se baigner.

Dès que nous nous enfonçons dans la microréserve nous trouvons des murs rocheux et une grande quantité de végétation.


Nous trouvons aussi des zones pleines de fossiles marins comme de poissons et d'huîtres et aussi nous trouvons des restes de peinture de la préhistoire. Quelques kilomètres plus vers le haut se trouve le barrage de los batanes qui alimentait la centrale et c’est l'eau qui fournit la population d'Alcaraz. Dans la microréserve existe un monastère de l'époque du Moyen Âge mais qui dans la Guerre Civile a été détruit mais la structure se conserve encore.

Bon, nous terminons cet article de Los Batanes avec une photo depuis les hauteurs de cette microréserve, vers notre village.

Marco Tomás Martínez


Le théâtre d'Almagro

Où est-il situé? Il est situé sur la Plaza Mayor de cette ville de La Mancha. Déclaré monument national le 4 mars 1955, il conserve la structure originale du 17ème siècle.

Histoire. Les recherches historiques réalisées à la fin du XXe siècle ont révélé la date de construction du théâtre, une multitude de détails sur ses origines et son évolution. Le théâtre a été construit en 1628 par l'extension de ce qui était connu jusqu'alors comme Mesón del Toro après l'acquisition des propriétés voisines, une tâche effectuée par Don Leonardo de Oviedo, un prêtre de l'ancienne et proche paroisse de San Bartolomé el Antiguo. La première représentation dont on se réfère était en charge de la compagnie de Juan Martinez en 1629, une des douze compagnies "de Titre". Au 18ème siècle.

Curiosités Pendant l'Age d'Or, toute manifestation théâtrale était connue sous le nom de "comédie", à l'exception des autos sacramentels. Le public est allé


à la comédie, bien que ce qui était représenté était un drame ou une tragédie. Les représentations ont été organisées selon les règles suivantes... -La saison a commencé le dimanche de la Résurrection et s'est terminée le mercredi des Cendres. -Fumer était interdit, en raison du risque d'incendie. -D'octobre à avril, la comédie commence à deux heures de l'après-midi, au printemps à trois heures et quatre heures de l'été, pour finir avant le coucher du soleil. Sa durée était comprise entre quatre et six heures. Jours à celébrer La récupération de cet espace en 1952, après avoir enlevé les murs qui couvraient une partie de leurs chambres, a donné lieu au Festival de théâtre classique d'Almagro. De caractère international, il se célèbre durant les mois de juillet dans cinq espaces différents prenant comme référence le corral des comédies. Théâtre antique

Théâtre maintenant

Sandra García Aguilar


MIGUEL DE CERVANTES Miguel de Cervantes est né le 29 septembre 1547 à Alcalá de Henares, enterré le 23 avril 1616 à Madrid. Il est un romancier, poète et dramaturge espagnol. Il est célèbre pour son roman “L’Ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche”, publié en 1605 et reconnu comme le premier roman moderne. Il n'existe pas de données précises sur les études de Miguel de Cervantes. Il est probable que celui-ci n'atteignit jamais un niveau universitaire. Valladolid, Cordoue et Séville se trouvent parmi les hypothèses de lieux possibles pour ses études. Cervantes mène d'abord une vie aventureuse de soldat et participe à la bataille de Lépante en 1571, où il perd l'usage de la main gauche.


DON QUIJOTE DE LA MANCHA “L’Ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche” est un roman écrit par Miguel de Cervantes et publié à Madrid en deux parties, en 1605 et 1615. À la fois roman médiéval — un roman de chevalerie — et roman de l'époque moderne alors naissante, le livre est une parodie des mœurs médiévales et de l'idéal chevaleresque, et une critique des structures sociales d'une société espagnole rigide et vécue comme absurde. Don Quichotte est un jalon important de l'histoire littéraire et les interprétations qu'on en donne sont multiples, pur comique, satire sociale, analyse politique. Il est considéré comme l'un des romans les plus importants des littératures espagnole et mondiale.

RÉSUMÉ: L’intrigue couvre les aventures d'un pauvre hidalgo de la Manche, dénommé Alonso Quichano, et obsédé par les livres de chevalerie, qu'il collectionne dans sa bibliothèque de façon maladive. Ceux-ci troublent son jugement au point que Quijano se prend un beau jour pour le chevalier errant Don Quichotte, dont la mission est de parcourir l’Espagne pour combattre le mal et protéger les opprimés. Il


prend la route, monté sur son vieux cheval Rossinante, et prend pour écuyer un naïf paysan, Sancho Panza, qui chevauche un âne. Don Quichotte voit dans la moindre auberge un château enchanté, prend les filles de paysans pour de belles princesses et les moulins à vent pour des géants envoyés par de méchants magiciens. Il fait d’une paysanne de son pays, Dulcinée du Toboso, qu’il ne rencontrera jamais, la dame de ses pensées à qui il jure amour et fidélité. Sancho Panza, dont la principale préoccupation est, comme son nom l’indique, de se remplir la panse, estime que son maître souffre de visions, mais se conforme à sa conception du monde, et entreprend avec lui de briser l’envoûtement dont est victime Dulcinée.

RUTA DEL QUIJOTE

La route de Don Quichotte se réfère à la route suivie par le protagoniste du roman “L'ingénieux hidalgo Don Quichotte de la Manche” par Miguel de Cervantes dans ses aventures dans les terres de La Mancha. Son itinéraire officiel d'écotourisme, déclaré itinéraire culturel européen par le Conseil de l'Europe, s'étend sur 2500 km et se compose d'un réseau de routes historiques et de sentiers bétonnés bien balisés reliant


les lieux les plus intéressants aux points mentionnés dans le roman, bien que cela ne suive pas les critères strictement liés à l'œuvre littéraire. La grande majorité des aventures ont lieu à La Mancha, ce sont quelques-uns des endroits les plus importants: Albacete, Alcaraz, Toledo, Belmonte, Daimiel, El Toboso…

Alba Martínez Cuerda


TOLÈDE Tolède est une ville du centre de l'Espagne, capitale de la province du même nom et de la communauté autonome de Castille-la Manche. Tolède était connue pour sa tolérance religieuse durant la période musulmane et les communautes musulmane, juive et christianisme y cohabitaient pacifiquement.

Tolède a beaucoup de monuments et c’est un site du patrimoine mondial. Tolède est entouré par la rivière Tajo et est située dans le centre de l'Espagne, à 71 km de la capitale du pays, Madrid.


El Alcazar

La Cathédrale

Tolède a aussi certains endroits avec beaucoup de histoire et très interessants.


Musée du Greco

Mosquée de la lumière

Diana Maldonado Sánchez


Les moulins de Campo de Criptana Les moulins à vent du champ de Criptana est un ensemble de dix moulins à vent conservés dans le champ de Criptana, municipalité espagnole de la province de Ciudad Real, en Castilla-La Mancha. Ils sont répartis sur la pente et le sommet d'une colline et trois d'entre eux remontent au 16ème siècle. En 1978, ils ont été déclarés bien d'intérêt culturel.

Cortes Bonache Gabaldón


Riopar et le Río Mundo La rivière Mundo est au sud d’Albacete, situé dans la “Sierra de Alcaraz”.

Jusqu’à la chute d’eau, la vue vaut la peine, c’est impressionnant, car elle tombe de 1520 métres à 1200.

Le meilleur moment pour le visiter est au printemps, car il y a généralement plusieurs “reventones”.


Depuis 100 ans c’est un parc naturel.


Reventón (au printemps avec le dégel)

Santiago Blázquez Montoya


Le monastère d'Uclés

Le monastère de Santiago de Uclés est situé dans la ville espagnole d’ Uclés, dans la province de Cuenca et a été construit par l'Ordre de Santiago, dont la maison centrale était située là. Il a le statut d'intérêt culturel.

Histoire:

La colline sur laquelle le monastère est basé, a déjà accueilli un château celtibère dans l'antiquité. Ce sont cependant les musulmans qui ont construit une fortification avec d'imposants parapets défensifs, dont certains peuvent encore être vus aujourd'hui. Après avoir été définitivement conquis par les chrétiens, le roi Alphonse VIII cède le château à l'Ordre de Santiago en 1174, devenant son siège.


Après la fin de la Reconquête, le groupe de bâtiments a subi un remodelage radical, qui s'est terminé avec une grande partie des éléments défensifs du château et lui a donné l'apparence actuelle.

En 1836, avec la confiscation de Mendizábal, l'Ordre de Santiago a dû quitter le bâtiment. Après la guerre civile, a été consacrée à la prison pour les prisonniers politiques entre 1939 et 1943. La prison fermée, a été restaurée et a accueilli en octobre 1949 le petit séminaire de l'évêché de Cuenca, avec le nom du petit séminaire "Santiago Apóstol.

Natalia Sirvent Penalva


ALCALÁ DEL JÚCAR Alcalá del Júcar est une municipalité espagnole située au sud-est de la péninsule ibérique , dans la province d'Albacete , au sein de la communauté autonome de Castilla-La Mancha . La ville d'Alcalá del Júcar est déclarée site historique et artistique. C'est l'un des plus beaux villages d'Espagne.

Tu peux visiter: l’Église paroissiale, les habitations creusées dans les rochers, les arènes, uniques en son genre en raison de sa forme irrégulière, Les grottes de Masagó, del Diablo et del Garadén, L’Ermitage de San Lorenzo, le Pont de La Rambla… Église paroissiale

Cuevas de Masagó

Pilar Martínez Martínez


CHINCHILLA DE MONTE ARAGÓN Chinchilla de Monte-Aragón est une commune d'Espagne de la province d'Albacete dans la communauté autonome de Castille-La Manche . Elle était la capitale de la province de Chinchilla entre 1822 et 1823, sur laquelle serait créé en 1833 la province d'Albacete .La ville médiévale est clouée dans l'arrêt d'une colline du sommet de laquelle elle domine la plaine manchega . Il est lié à la capitale d'Albacete depuis sa création. Déclaré un site historique, la richesse monumentale comprend des monuments tels que le château de Chinchilla de Montearagón, l' église de Santa María del Salvador , le couvent de Santo Domingo , le Musée de la Céramique nationale ou les grottes et les bains arabes .

Le tourisme occupe un lieu proéminent dans l'économie de Chinchilla de Montearagón, déclarée Ensemble Historique Artistique en raison de sa grande richesse monumentale. Alba Pedregal Martínez


Sigüenza Sigüenza est une ville et une municipalité appartenant à la province de Guadalajara , dans la communauté autonome de Castilla-La Mancha, en Espagne. Elle est situé dans la haute vallée de la rivière Henares connue comme la "vallée de Sigüenza". Les armes:

Le drapeau:

Sigüenza a 4496 habitants. C’est une localité avec beaucoup d’histoire et a des influences du Moyen Âge, la Renaissance, l’Illustration, le Baroque et le Néoclassicisme. Grâce à celà il y a quelques monuments merveilleux à visiter.

La cathédrale:


Le château:

Ses premiers habitants ont été celtibères, quand elle était connue comme Segontia, jusqu’à ce qu’elle passe aux mains romaines. Après, les visigoths sont arrivés et après ceux-ci les musulmans.

Natalia Quijano Aparicio


Villanueva de los infantes Villanueva de los Infantes est une municipalité espagnole située au sud-est de la province de Ciudad Real , dans la communauté autonome de Castilla-La Mancha . C'est le chef du district judiciaire et la capitale de Campo de Montiel.

Monuments Plaza mayor Elle date du début du XVIIe siècle, plus ou moins, et y converge, en parfait équilibre, plusieurs tendances et styles architecturaux, les plus palpables et évidents étant l'architecture baroque et populaire espagnole de l'époque.

Calle Cervantes La Rue Cervantes commence pratiquement à la hauteur du Couvent des Dominicos de la Encarnación et va jusqu’ à la Grand-place de la ville. On trouve des magasins et des restaurants avec des terrasses, des rues historiques ou on oeut aussi profiter d'une promenade agréable.


Convento de los Trinitarios Il fait partie de la route du rêveur et est une construction qui appartient au XVIIe siècle. Il est d'un style baroque et la forme de la vierge se fait remarquer sur ses trois arcs d'entrée. L’église ouvre ses portes de 11 heures du matin à 8 heures de l'après-midi. Elle est située près de la Place de la Trinité.

Iglesia de San Andrés Apóstol Construite au XVIe siècle, sur l’ancien ermitage de La Moralité, c'est un édifice majestueux qui préside l’imposante Plaza Mayor de la municipalité.


Iglesia de la Santísima Trinidad Elle se trouve dans la vieille ville et à l’intérieur on peut visiter la sculpture en bois de Jesús Rescatado, du XVIIIe siècle., qui représente le moment avec un grand réalisme.

Jorge Noguero Montañés

Patrimoine de castille la manche  

Travail de recherches réalisé par les élèves de français de 4º ESO y 1º Bachillerato de l'IES Pedro Simón Abril d'Alcaraz.

Patrimoine de castille la manche  

Travail de recherches réalisé par les élèves de français de 4º ESO y 1º Bachillerato de l'IES Pedro Simón Abril d'Alcaraz.

Advertisement