Le Mag 40

Page 1

W

Mag 40.indd 1

A

Re

to

m us sco

ns

as

ut

Er

Publications SGP P904074 (Ne paraît pas en juillet) - Mensuel N°168 - Juin 2010 - Ed. resp.: L. Geeraerts, 39 av. de la Porte de Hal B-1060 Bruxelles

o

Belgique - België P.P. 1099 Bruxelles x 1 / 7079

ur des F

ell' Ca mp

La revue officielle des Scouts et Guides Pluralistes de Belgique 39 av. de la Porte de Hal - 1060 Bruxelles Tél: 02 539 23 19 Fax: 02 539 26 05 Mail: info@sgp.be Internet: www.sgp.be

asbl

n° 40 9/06/10 20:56:53


Voici notre premier édito en tant que co-présidents. En écrivant cette phrase et en pensant à ce qu’évoquait le terme "premier" pour nous, nous en sommes venus à échanger sur notre première réunion, notre premier grand camp en tant qu’Animateur, sur toutes les choses que nous avons faites avec tant d’autres jeunes depuis nos débuts dans le Mouvement. Et la question qui nous est venue à l’esprit, c’est : « Pourquoi, pourquoi sommes-nous encore là ? » Nous avions plein de réponses possibles mais la première qui nous est apparue c’était le sourire des jeunes que nous animions tous les week-ends, à la sortie de leur réunion. Nous avons pensé à la qualité des activités que nous leur avions proposées, au sens que nous y avions mis, à la richesse des projets que nous entreprenions, à la diversité des rencontres faites tout au long de notre parcours scout. À la veille du départ au camp, nous avions envie de partager avec vous des choses qui nous tiennent à cœur en cette année particulière où nous fêtons les 100 ans de notre association. D’abord le développement durable, vaste sujet s’il en est, mais combien important dans notre monde actuel. "Le Scout aime et protège la nature" : à nous de voir, dans nos camps, comment nous pouvons par des gestes simples réduire notre impact sur la planète. Le nouvel outil "AgiTaTerre" est là pour nous y aider. Il y a aussi le défi "100 bougies" et notre slogan d’année : cela fait 100 ans que les scouts pluralistes défendent ces valeurs. Pourquoi ne pas profiter de ce défi photos pour lancer un atelier centré à la fois sur nos valeurs et sur la créativité de nos jeunes ? Enfin, il y a la réussite du camp en lui-même car qu’y a-t-il de mieux pour relancer l’année qu’un grand camp magique. À vous donc, Animateurs de tous bords de faire en sorte que pour tous nos jeunes, de celui pour qui c’est le premier à celui qui en est à son douzième, ce camp soit une fête et que nous les retrouvions tous avec nous l’an prochain.

Vivre les différences

P. 4

DOSSIeR SPéCIAL CAMP

p. 12

Près de chez vous

p. 14

ça rayonne aussi dans les écoles

p. 15

Le local d'unité

p. 16

Organiser le passage entre sections

p. 18

Pêle-mêle "Spécial Rentrée"

Ont collaboré à ce numéro : Alexandre Assez, Alain Bairamjan, Sarah Buzieaux, Nora Ghuys, Olivier Penasse, Gwendoline Possoz, Jérôme Ramacker, Pierre Servais, Guillaume Vienne. In memoriam : J-M Dezille Mise en page, illu. : C. De Moor Photos : Les scouts pluralistes

2 Mag 40.indd 2

Ensuite à tous ceux qui animent dans notre Mouvement, nous sommes impatients de les rencontrer à YATANO pour notre Congrès les 25 et 26 septembre prochains. Bon camp ! Anouck Poels, Cédric Lorne et Laurent Geeraert, co-Présidents fédéraux n

KWAD'9

p. 3

Pour terminer cet édito, deux petits mots, d’abord à nos Responsables d’Unité qui ont déjà le nez dans la rentrée pour leur dire que nous les attendons aux Assises pour partager et échanger sur nos défis à venir.

Depuis qu'elle est là, tout le monde la regarde. Une nouvelle enseigne trône fièrement au-dessus de l’entrée du Siège fédéral, Porte de Hal. Une visibilité inouïe face à une grande artère bruxelloise. Une image jeune et dynamique lisible de loin. Réalisée sur une bâche en quadrichromie, elle possède un cadre "made by scout" en bois, mi-bois et brêlages. Le visuel rappelle celui des outils de promotion de notre Mouvement. N’hésitez pas à venir lui rendre visite !

9/06/10 20:57:07

vi


vivre les différences erasmus scout

Erasmus est le nom de ce théologien humaniste qui a écrit "L’éloge de la Folie". C’est aussi celui d’un hôpital, d’une station de métro, d’une université… et d’un programme européen qui permet à des étudiants d’effectuer une partie de leurs études à l’étranger. C’est enfin le nom d’un projet que nous te proposons de vivre ! Tu pars à l’étranger pour tes études, pour ton travail ou pour toutes autres raisons ? Tu veux combiner un séjour à l’étranger avec une expérience scoute hors du commun ? Sache que tu peux continuer à animer et vivre dans une Unité scoute à l’étranger ! "Erasmus scout" t’offre la possibilité de découvrir ton pays d’accueil en t’intégrant dans un groupe local scout, le temps de ton séjour. Tu nous communiques les infos relatives à ton voyage (lieu, date etc.) ainsi que ton âge, ton parcours scout et tes envies et motivations. Nous nous occupons alors de rentrer en contact avec des scouts et guides du pays dans lequel tu te rends et nous nouons, pour toi et avec toi, un contact privilégié sur place. Il ne te reste plus qu’à les rejoindre pour une réunion, un camp, et à partager des jeux comme tu le fais dans ta Section chez nous. Une façon de découvrir le scoutisme d’ailleurs en toute simplicité ! Une opportunité de plus pour vivre les différences !

Ce projet te permet de partager notre scoutisme pluraliste belge avec d’autres jeunes qui, comme toi, s’investissent le week-end au sein de notre Mouvement mondial. Car si l’on base tous nos animations sur les fondements du scoutisme, chaque pays se les approprie à sa manière, selon sa culture, son histoire, les fédérations scoutes et guides qui y cohabitent. Les rencontres internationales ne se limitent pas au Jamboree. Avec les projets Pionniers, il est déjà possible de vivre ces différences lors d’un camp d’été. Et de prolonger cette expérience, par exemple, via ce programme "Erasmus scout". Comme quoi, être étudiant et à l’étranger, cela n’empêche nullement de faire du scoutisme. Au contraire, cela renforce la pratique de l’Animateur qui a choisi de s’y investir ! Si tu es intéressé, contacte le Service International (Olivier) au 02/539 23 19 (pendant les heures de bureau) ou par mail à international@sgp.be. Gwendoline n

Elle s’appelait Mélina, j’étais jeune Akela. Nous avions décidé ce dimanche d’emmener la Meute sur le Campus de la Plaine de l’Université Libre de Bruxelles. Pour changer d’environnement. Elle venait de Grèce et était en Erasmus pour quelques mois en Belgique. Le jeu à postes se terminait, nous rappelions les Loups pour rentrer au local. Elle n’avait pu étudier car les cris des enfants lui rappelaient trop les siens… ceux qu’elle avait laissés en Grèce. Elle était Animatrice Louveteaux et leur plaine de jeux à eux bordait la mer. Qu’importe. Un enfant s’approcha de moi : « Akela, il y a une fille qui veut te parler. » Nous avions le même âge. Elle courrait pour ne pas nous laisser partir. Dans un français presque parfait elle me dit : « Je veux venir jouer avec vous. » Les autres chefs me firent signe que oui. Nous donnions rendez-vous dimanche suivant à notre local. Elle a animé avec nous, comme nous, pendant un mois.

Mag 40.indd 3

En dehors du scoutisme, on se retrouvait à l’une ou l’autre soirée étudiante. Nous avions mutuellement envie de partager nos expériences. Elle découvrit la Mer du Nord et les louveteaux quelques mots en Grec. Ils furent tristes de la voir retourner dans son pays. Avec ses louveteaux. Galago n

9/06/10 20:57:12


Enfin, les examens sont terminés, place au soleil d’été ! Si pour certains cela signifie des heures de route en voiture vers une destination familiale, pour d’autres c’est le début d’une grande aventure : le camp d’été. Comment le définir sinon que c’est L’éVéNEMENT de l’année qui clôture plusieurs mois d’animation en Section. Le grand camp, c’est l’occasion de partir ensemble, en car ou en train, vers un monde inconnu chargé de rêves. Cela signifie aussi que l’enfant ou le jeune t’est totalement confié. Durant plusieurs jours, c’est à ton Staff de subvenir à tous ses besoins alimentaires et occupationnels, affectifs et moraux… Si l’animation hebdomadaire t’a permis de connaître ton groupe, il te faudra beaucoup de patience pour régler les petits couacs inévitables entre les filles et les garçons, ceux qui ronflent et ceux qui ne respectent pas les règles de vie, ceux qui ont toujours faim et ceux à qui papa et maman manquent dès le troisième jour. Puis il faudra tenir en haleine des mômes 24h sur 24 en renouvelant sans cesse le programme de la journée. Et gérer ta fatigue ainsi que celle des autres participants au camp… Hé, oui ! Animer des jeunes ce n’est pas seulement inventer, imaginer des activités et les réaliser ! Au-delà de l’animation, tant les aspects de la vie quotidienne en collectivité que le bien-être de chacun méritent une attention particulière. L’individu mal nourri, mal logé, mal reposé est plus irritable et a une influence souvent négative sur la vie du groupe. Le succès de ton camp réside dans ce que tu vas mettre en œuvre pour bien vivre au quotidien et de façon collective pendant plusieurs jours. Un challenge donc, mais surtout une expérience unique qu’on ne vit que dans le Scoutisme. Pour que ce camp soit des plus réussis, Le Mag t’offre un dossier spécial riche en multi-trucs utiles tant à la préparation qu’au vécu sur place. à lire dès à présent et à emporter avec soi au camp pour enrichir les décisions de Staff.

4

Le premier conseil de ce dossier se résume en trois points : • bien préparer • bien animer • bien encadrer

Mag 40.indd 4

Depuis septembre, tu t’es sans doute servi du Passeport Camp pour planifier ton année scoute. La démarche du Passeport Camp s’appuie sur trois acteurs de terrain : l’Animateur Responsable de Section, le Responsable d’Unité et un Cadre de ta Région. Ensemble, vous avez préparé un programme de camp construit et sensé. L’objectif est clair : garantir un scoutisme pluraliste de qualité. Pour t’aider dans tes derniers préparatifs, le Passeport Camp contient toute une série de fiches concrètes qu’il serait bon de consulter seul ou en Staff. Extraits de la fiche 04 "La vie au camp" • Discuter, interroger, proposer de réparer le mal fait, écarter le jeune un moment du groupe (en gardant un oeil sur lui…),voilà des pistes de réaction bien plus malignes, constructives et pédagogiques que la punition du genre "dans le coin", "faire la vaisselle", "privé de...". • S’entendre dire « T’es un con !» et réagir de façon éducative : tout un programme ! • Animer, c’est prévoir toutes les situations de camp : se mettre d’accord au préalable sur la façon d’agir en cas d’accident, discuter entre Animateurs de l’attitude à adopter en cas de problème… • Coupés de leur cocon habituel, les enfants ont besoin de deux repères majeurs : une identification des différents lieux et un rythme de vie de tous les jours. • Rien de plus désagréable, par exemple, que de voir un groupe de scouts revenir bredouille d’un jeu à postes préparé sur carte - parce que leur dernier azimut les obligeait à passer par une propriété privée (qui n’est, bien évidemment, jamais indiquée sur une carte IGN). • Avoir assez de place pour tout le monde, soit 2m2 par personne au minimum dans un dortoir. Dix personnes dans une tente 4x4, c’est trop. • Avant de partir au camp, il faut vérifier les dates de péremption des différents produits et compléter la pharmacie si nécessaire. • Est-il agréable de vivre 15 jours dans l’odeur de linge humide, sale et très sale ? Le Passeport Camp est téléchargeable dans son intégralité sur le site web fédéral.

9/06/10 21:00:39


dossier spécial camp

Les parents et le Mouvement te font confiance depuis septembre dans l’animation de ta Section, il n’y a pas de raison que cela change pour le grand camp. C’est en effet le moment de mettre le paquet sur les décors, les costumes, le cadre imaginaire… Quel plaisir de revivre l’époque de Louis XVI mais sous tentes au cœur des forêts ardennaises ! Fais-toi plaisir, embarque tes enfants et tes jeunes dans un univers féérique durant toute la période de camp. Tu verras leurs yeux émerveillés te remercier chaleureusement. Le camp correspond aussi pour certains à leur FAn3, ou la troisième étape de leur cycle de formation d’Animateur. Si tel est ton cas, les quelques lignes suivantes te sont dédiées. Durant ton "stage pratique", tu seras soutenu dans tes activités et tes interventions par un Responsable qualifié. Avec tes Castors, Louveteaux, Scouts, Guides ou Pionniers, le camp est surtout un moment agréable qui te permet d’apprendre et d’évoluer. N’hésite donc pas à demander conseils à ton référent…c’est la voie vers une Animation responsable ! C’est aussi l’occasion de réaliser le projet personnel imaginé lors du FAn 2. Prends le temps de le présenter au reste de ton Staff pour qu’ensemble vous mettiez tout en place pour le concrétiser. Enfin, petite formalité administrative, n’oublie pas de signer ton attestation de stage. Pour éviter les mauvaises surprises, assure-toi bien d’avoir suffisamment de jours de camp, de l’âge (18 ans min) et de l’expérience (brevet depuis au moins un an) du Responsable référent.

Mag 40.indd 5

Tu l’as compris : partir en camp, cela se prépare bien au-delà de la seule animation. Il est primordial de garantir le bienêtre et la sécurité des enfants ou jeunes qui te sont confiés. à toi de mettre en place par exemple un encadrement adapté au groupe et aux situations auxquelles il est exposé. n En lien avec le TEC Namur-Luxembourg et l’IBSR, les Scouts et Guides Pluralistes recommandent de porter un gilet fluo si l’on se promène le long des routes. Pour rappel, seul ou en groupe, il faut marcher sur la gauche de la chaussée le plus près possible du bord en file indienne ! Dans le cas où des jeunes (scouts et guides pour un hike, par exemple) circulent sur la voie publique, les Animateurs restent responsables ; ils redoublent de précautions et vérifient que les consignes aient été comprises et sont appliquées (ils se déplacent pour s’en assurer !). Petit conseil : étudie soigneusement l’itinéraire et évite les routes fréquentées, les nombreuses traversées de carrefours et favorise les chemins de grandes randonnées. Sur la route, encadrer le groupe signifie être visible: un animateur en début et en fin de groupe pour fermer la marche. n Le bien-être recoupe de nombreuses notions d’accueil, d’hygiène, de confort… Si si, il est possible d’installer confortablement un camp scout ! Prévois par exemple une tente sanitaire avec des bassines et l’eau qui n’émane pas de la rivière. La construction d’une douche devient rapidement un sujet de défi pour les mordus du brêlage. Le bien-être passe aussi par le respect du temps de sommeil, l’aménagement de moments et de lieux calmes sur la journée. Bref , tout ce qui permet à un enfant ou un jeune de se sentir chez lui en camp. Jérôme n

Si vous croisez en camp la , surtout ne la touchez pas. Le simple contact d’une feuille peut provoquer des brûlures graves qui s’amplifient avec l’exposition au soleil. http://environnement.wallonie.be/ berce/ En forêt ou dans la campagne, portez des vêtements couvrants, utilisez du répulsif, contrôlez la peau... Si malgré tout, vous êtes mordus par une tique, ôtez-la rapidement avec une pince spéciale ( voir en pharmacie) et désinfectez. Notez la date à transmettre aux parents. Surveillez la piqûre une fois par semaine (pendant 3 mois), si une tache rouge circulaire grandit autour de la morsure, consultez un médecin ! www.iph.fgov.be/epidemio/ epifr/plabfr/indexly.htm

Comme chaque année, les scouts pluralistes mettent en service un numéro d’urgence en cas d’accident pendant les camps.

p 6 & 7 : Intendance durable p 8 : Bon voisinage p 9 : Défis AgiTaTerre p 9 : Fermer la porte aux dépendances p 10-11 : Des jeux même quand il pleut

5

9/06/10 21:00:53


intendance durable rix : ualité/p repas q t r o p Rap us les ble à to u imbatta se ou a n terras e : e r s d Ca temp ar beau jardin p amelles : trois g vec le e ic v r e S éa proximit u jour a s r u o p nd a cuisso client, s inalité des mets rig et son o s! é s propo Il n’y a pas à dire, un camp où l’on mange mal, ça mine l’ambiance. N’est pas intendant qui veut bien. Il faut encore pouvoir estimer les quantités de nourriture nécessaires pour rassasier le groupe ou s’organiser pour servir à temps les délices du jour. Voire pour certains décrypter anticipativement la grille des menus sans oublier que, le dimanche, les magasins sont fermés !

Le choix des intendants pour un camp est donc primordial. L’équipe se compose la plupart du temps d’amis d’Animateurs, de parents ou d’équipiers d’Unité. Si la présence d’un ou une petit(e) ami(e) dans le tas peut troubler la cuisson des saucisses, il convient de constituer une équipe d’intendants un peu comme un Staff : des personnes complémentaires parvenant à s’organiser entre elles pour réussir leur mission commune. Les règles du jeu doivent être fixées dès le début autour des horaires de repas. Bien qu’il ne faille pas confondre les intendants avec l’équipe d’animation (en évitant toute ingérence sur la responsabilité d’autrui), ils se révèlent des coups de main efficaces pour un grand jeu qui demande un nombre supplémentaire d’Animateurs. Une autre façon de leur donner goût (un comble pour des intendants) au Scoutisme. En effet, de nombreux jeunes adultes découvrent encore aujourd’hui notre Mouvement par le biais de ses casseroles sur feu de bois…

6

Le rôle d’un intendant dépend de la Section pour laquelle il intervient. Si les Castors et les Louveteaux bénéficient d’un véritable restaurant de camp, les Scouts, Guides et Pionniers enfilent la plupart du temps la toque de cuisinier. Ils font leurs premiers pas aux commandes d’une cuisine simple (viande-féculent-légume) mais équilibrée. Et les questions existentielles surgissent alors : Pour une omelette, on ne prend que le jaune des œufs ? Pourquoi le poulet est-il tout noir d’un côté ? Je ne sais pas qui a lavé la casserole hier mais les croques-monsieur ont comme un goût de poisson. Peu importe finalement l’aspect (la nuit est tombée, ouf !), la plus-value de laisser les jeunes cuisiner eux-mêmes leurs repas reste cette satisfaction de l’avoir fait tout seul. Un même sentiment valorisant que l’on peut retrouver lors des concours bouffe chez les Louveteaux où les enfants rivalisent d’originalité pour concocter de délicieuses pêches au thon sur frites presque cuites. Un seul point commun : peu importe l’âge du client, chez les scouts tout le monde fait sa vaisselle.

Mag 40.indd 6

Qu’elle soit sous dur ou sous tente, l’intendance doit garantir un stockage hygiénique des aliments. Si les conserves posent moins de soucis, il n’en est pas de même pour les produits frais, laitiers ou périssables. L’intendance s’organise en conséquent, avec des malles hermétiques, des portes de frigo qui ferment, des étagères … Classer les aliments d’après les menus, par exemple, permet de visualiser directement les ingrédients manquants. Pour éviter des épidémies de bactéries, une hygiène des mains et des ustensiles de travail représentent la base d’une alimentation saine. Merci de prévoir des essuies propres et du savon, en suffisance, pour le bien-être des intendants. En parlant d’alimentation saine, la composition des menus peut sembler parfois un casse-tête chinois entre les nombreuses animations prévues au camp et les impératifs de cuisine. éviter tout de même la viande hachée cinq jours de suite. Proposer à vos enfants et vos jeunes des produits de qualité, des collations saines (d’après un proverbe anglais : « An appel a day keeps the doctor away »), de l’eau toujours à disposition … Veiller à diversifier les menus en se tournant vers de nouvelles recettes.

Pendant le camp, les intendants sont des chefs commeles autres. à la Meute, il n’est pas rare de leur donner un nom Jungle. Du coup, une bonne ambiance entre Staffs profitera autant à la qualité de vie au camp qu’à celle des aliments dans les assiettes. Jérôme n

9/06/10 21:04:27


dossier spécial camp (entre ains achats Grouper cert avec ctions voire plusieurs se tenir ob d’ in tés) af d’autres Uni chez intéressants des prix plus s locaux. les producteur

Il n’est pas nécessaire de prévoir chaque midi un repas gargantuesque : préférer de super petits déj' !

Privilég ie produit r les s qui n’ont p as fait le tour du monde en… u n jour !

BonApp’ au camp

Faire la vaissel le dans de gran ds bacs et pas à l’e au courante.

légumes Acheter des saison e et fruits d d’évin fi en vrac a les m u im ter au max conserves.

Agir p a geste r de petits s si m tels q ue c ples ouvri une r c ne p asserole , as l a un fo ur fon isser ctionner inutile ment etc. ,

Limiter les déplac ements pour l’intendance . Et oui, un aller-retour de 40 km pour 1kg de sel, c’est pas top !

s, se renseigner Trier les déchet à trouver une bulle sur les lieux où r su containers, et verre, un parc à m ueur dans la co les règles en vig cueille,… mune qui vous ac

Tu récupères 3 petites bouteilles, 4 pailles, de la terre ou de l'ouate, … et c’est parti pour le potager nomade. Coupe 2 bouteilles en deux dans le sens de la longueur (plus quelques trous percés au fond pour le surplus d’eau), la troisième servira de réserve à eau (4 trous à mi-hauteur et de diamètre légèrement inférieur aux pailles + colmatage avec de la Pât-à-fix) … Ensuite, il ne te restera plus qu’à planter dans chacune des demi-bouteilles une culture différente comme : du basilic, de la ciboulette ou toute autre chose ! Pierre et Olivier n

Mag 40.indd 7

L’Agence Wallonne pour la Promotion d’une Agriculture de Qualité (APAQ-W) intervient dans l’achat des produits wallons destinés aux repas des jeunes campeurs et de leurs accompagnateurs. I ll faut pour ce faire renvoyer un formulaire, téléchargeable sur le site www. apaqw.be, AVANT le camp et conserver les preuves d’achat. L’APAQ-W rembourse à concurrence de 6 € par participant et maximum 600 € par camp. Une initiative qui participe pleinement à notre démarche équitable de se tourner vers les producteurs locaux pour les camps. L’intendance est l’un des 5 domaines d’action repris dans l’AgiTaTerre. Elle a des impacts sur l’eau (consommée directement ou indirectement), les déchets (le meilleur déchet est celui qui n’est pas produit), le voisinage (ce n’est pas plus cher de faire ses courses chez les producteurs locaux), l’énergie et même la biodiversité. Que ce soit sur table à feu ou gazinière, la gestion d’une intendance en camp répond aux "3 R" : Réduire, Réutiliser et Recycler. Avec un peu d’imagination, c’est très facile et ne demande pas plus d’effort que d’habitude. Le Mag a compilé pour toi plusieurs idées d’actions tirées de l’AgiTaTerre à mettre en place cet été en camp. Parles-en aux intendants qui vous rejoindront car il est important de les sensibiliser à la gestion durable et de s’impliquer avec eux lors de la conception des menus.

9/06/10 21:04:40


bon voisinage En juillet et août, de paisibles villages de campagne voient subitement leur population doubler voire tripler. Des dizaines de cars envahissent les routes étroites, des centaines de sacs à dos se dandinent à la recherche d’une prairie sans vache. Le fermier, propriétaire des lieux, les accueille. Les scouts et guides installent leurs tentes. Et la Wallonie devient un terrain de jeux pour des milliers de jeunes. Pour organiser aux mieux cette cohabitation, les Mouvements de jeunesse et la Région wallonne ont mis sur pied divers outils à destination des personnes concernées.

Cette année, le Ministre des Pouvoirs locaux a décidé de renouveler l’opération Well’Camp organisée depuis 2007 en collaboration avec les Mouvements de jeunesse en Région wallonne. Définie dans la "Charte pour les camps", Well’Camp organise une cohabitation estivale entre les camps et les communes qui les accueillent. Concrètement, cela veut dire que la commune engage un étudiant qui facilitera le contact avec les Animateurs durant toute la durée de leur camp. La désignation d’un "Monsieur" ou d’une Madame camp" permet d’échanger des informations et trouver des solutions aux problèmes qui se posent. Que ce soit pour le tri des déchets, l’accès aux bois ou les nuisances sonores, le dialogue entre les communes et les mouvements doit être une priorité. Réservez donc un bon accueil à cet étudiant. Monsieur Camp peut également vous renseigner sur les actions de service qu’il est possible de faire pour la commune.

8

N’hésitez pas à les contacter pour rencontrer leur "Monsieur" camp si vous êtes concernés par l’une d’entre elle. Aubange, Bastogne, Beauraing, Braives, Ciney, Couvin, DinantI, Durbuy, Erezée, Fauvillers, Froidchapelle, Gouvy, Hamois, Havelange, Hotton, Houffalize, Jalhay, La Roche-en-Ardenne, Lierneux, Lobbes, Manhay, Momignies, Rochefort, Saint-Hubert, Sainte-Ode, Saint-Léger, Sivry-Rance, Sprimont, Stoumont, Tintigny, Trois-Ponts, Vauxsur-Sure, Vielsalm, Vresse-sur-Semois, Wellin, Viroinval, Virton, Yvoir.

Mag 40.indd 8

Une façon de s’impliquer, le temps d’un été, dans cet environnement qui vous accueille chaleureusement. Dans certaines communes, Mr Camp est un fonctionnaire communal. La "Charte pour les camps" rappelle également aux communes la démarche éducative de nos Mouvements - auxquels les feux de veillée et les marches en forêt participent - afin de préparer des dispositions facilitant leur réalisation. De leur côté, les Mouvements de jeunesse (et donc chaque Section et Unité qui les compose) s’engagent à respecter cette même Charte pour les camps. Cela signifie, par exemple, transmettre les coordonnées de l’Animateur Responsable préalablement aux autorités locales … comme prévu d’ailleurs dans notre Passeport Camp (fiche 1g). Les Animateurs veilleront aussi à ce qu’en toutes circonstances, leurs activités et ceux qui y participent, ne troublent pas l’ordre public et particulièrement la quiétude des habitants. La diffusion de musiques amplifiées sera parfois interdite, parfois tolérée dans les normes applicables généralement pour les manifestations en plein air étant entendu qu’audelà de 22 heures l’interdiction peut être de règle. La "Charte pour les camps" est évidemment téléchargeable sur notre site web. Jérôme n

En tous lieux, les hôtes sont d’autant plus hospitaliers que les vacanciers se montrent respectueux des personnes, de leur milieu de vie et de l’environnement.

Le dernier jour, de nombreux villageois étaient présents à la veillée pour chanter avec les Louveteaux !

La brochure "Camp de vacances", éditée par la Région wallonne, attire l’attention des Mouvements de jeunesse sur quelques points importants pour le bon déroulement des camps d’été. Cinq chapitres structurent le fascicule : habiter la nature, activités en plein air, circulation en forêt, gestion de l’eau et des déchêts, se nourrir. La brochure sera envoyée par courrier postal à tous les Animateurs Responsables. Si les deux exemples ici parlent d’initiatives en Wallonie, il est évident que ces conseils s’appliquent à tous camps en Belgique et à l’étranger !

9/06/10 21:06:31


dossier spécial camp

Alors Dédé, 2010, année de tous les défis ? Et oui, c’est parti "VERT" l’Action et … ça ne fait que commencer !

En plus, on peut télécharger l’AgiTaTerre sur www.sgp.be !

Pour un grand camp où chacun prend soin de lui et des autres • Bien dormir, protéger son sommeil et celui du groupe … • Prendre le temps de bien manger, équilibré, naturel … • Sourire, rire, faire plaisir … • S’emplir les poumons d’air frais, sans clopes …

Cette année a été proclamée internationalement : "Année de la biodiversité" et ce n’est pas pour rien ! La biodiversité est aujourd’hui en grand danger et malgré les engagements en 2002 de tous les gouvernements, huit années plus tard, la chute s’accélère et les pressions de l’Homme sur la nature continuent d’augmenter. Les scouts pluralistes aussi, se soucient bien sûr de l’état alarmant de notre Terre, ceux qui étaient présents à l’AG de mars ont pu s’en rendre compte, avec la présentation du tout nouvel outil "AgiTaTerre". Un outil qui donne des pistes de réflexion, des idées d’actions, des animations, des partenaires, des ressources pour tous nos Animateurs et ce pour une animation plus verte. Souvenez-vous, l'AgiTaTerre avait été présenté dans le dernier Mag...

Mag 40.indd 9

C’est pour tous les Animateurs, des castors aux pionniers, tenter d’introduire cet été un MAX de vert dans leurs animations, leurs actions. Alors, il est indispensable que vous emportiez dans vos malles cette gentille bestiole qu’est l’AgiTaTerre, celle-ci regorge d’idées, de pistes. Le défi, c’est bien sûr aussi pour tous les animateurs : agir au maximum, changer certaines habitudes, sensibiliser les jeunes, adultes de demain. Pour ceux qui étaient un peu dans le rouge et ne voyaient pas encore très vert, c’est le moment de se lancer, pour ceux qui s’impliquaient déjà, c’est l’instant pour se lancer plus de défis, de plus grande envergure ! Ces défis sont donc la mise en œuvre de certaines actions et animations proposées dans l’AgiTaTerre. Fin juin, chaque animateur recevra un courrier lui précisant ce que l’on attend de lui pour les camps, les défis à relever, ce qu’il devra ramener comme "trace" à Yatano, grand rassemblement des Animateurs en septembre. Eh oui, après ça continue, parce que l’AgiTaTerre ce n’est pas que durant les camps, c’est toute l’année ! Olivier n

• Éviter l’alcool et les substances illégales … Voilà quelques règles simples qui feront de votre camp un camp réussi. Des infos très pratiques par rapport à ces thèmes se trouvent sur la page d’accueil du site www.sgp.be. À lire en Staff. Vous pouvez également télécharger le document "Fermer la porte aux dépendances, l’affaire de tous" et créer une charte entre Animateurs ou encore avec vos adolescents. Bon camp, revenez en forme. Alain n

9 9/06/10 21:06:37


des jeux même quand il pleut e jeune aime jouer sous la pluie, patauger dans les flaques,… faut-il l’en priver ? Non, un petit crachin n’a jamais fait de tort à personne, à condition de s’organiser. La vie au grand air sous la pluie est possible. Mais laisser des jeunes trop souvent et trop longtemps sous la flotte, c’est pas le pied non plus ! Ça finit par casser le moral. Notre but n’est pas qu’ils rentrent tous malades au bercail. Il faut également prévoir de quoi se réchauffer etn sécher les effets (par l’installation de séchoirs et, si cela ne suffit pas, par une petite visite au lavoir automatique du coin). Chaque Animateur doit donc avoir dans sa besace un ensemble d’activités pouvant se dérouler sous abri. Ou alors un Mag 40 spécial camp qui a pensé à tout ! ;o)

Bien sûr, il reste les indémodables : - Loups-garous - Uno - Pictionary - Sardines - Tabou - Tas de merde -…

Basé sur le traditionnel jeu de l’oie Il pleut à torrent dehors or vous aviez justement prévu un grand jeu autour des histoires Castors ? Heureusement que vous avez pris avec vous ce Mag 40 ! Dépliez le jeu de l’oie "Pierre de Lune" que vous aurez téléchargé préalablement sur le site web fédéral et installez les enfants. C’est parti pour un tour des devises en 40 cases… à vous d’imaginer les épreuves pour chacune d’elles. Nous vous en avons déjà concoctées quelques unes. Départ "les castors" : les castors apprennent le refrain de la chanson de la Pierre de Lune ; dès qu’ils le connaissent suffisamment, ils peuvent commencer.

10

Cases "Mistigri": après une épreuve autour de la devise de Mistigri ( par exemple, les castors doivent récupérer le plus d’objets dans un endroit entouré et rempli de fils auxquels sont accrochées des clochettes que les castors doivent éviter de faire sonner), les castors apprennent le couplet de

Mag 40.indd 10

la chanson de Mistigri avec les gestes et se rappellent de la devise et de sa signification. Après, les castors peuvent avancer de 2 cases. Cases "baluchon" : kim goût ; si les castors réussissent, ils ont droit à un bonus d’une case pour l’épreuve de Tilali. Cases "un étrange animal" : photo mystère par épreuve ; si les castors ne réussissent pas l’épreuve, ils reculent de 3 cases. Cases "l’eau vint à manquer" : courses relais bouteille à remplir ; si les castors réussissent l’épreuve, ils avancent de 3 cases. Cases "une tempête détruit le barrage" : mikado géant, si les castors ne réussissent pas l’épreuve, ils reculent de 3 cases Arrivée à la "Pierre de Lune" : lorsque toutes les équipes sont arrivées (ne pas hésiter à envoyer les premiers qui ont fini aider les autres), la Colonie fait la cérémonie en réexpliquant bien le but et les devises de chaque personnage.

10/06/10 10:13:38


dossier spécial camp C’est drôle et c’est tant mieux ! dixit "Time’s up" (Asmodée) Librement inspiré du jeu "Petits meurtres et faits divers" (Asmodée) Idéal pour la Troupe, ce jeu se déroule comme un tournoi. Les équipes de scouts et guides s’affrontent à tour de rôle. Chaque équipe envoie un de ses membres dans l’autre équipe comme inspecteur. Un Animateur par groupe (jouant le greffier) leur distribue une feuille qu’ils doivent absolument tenir secrète de tous, même des membres de leur propre équipe. Une personne parmi les membres de l’équipe est coupable (le hasard l’aura désigné à la distribution des rôles). Il ne doit évidemment pas révéler son identité. Les autres sont innocentes. Sur la feuille de l’inspecteur (membre de l’équipe adverse) se trouvent le résumé, la date du fait divers, les noms et fonctions des suspects ainsi qu’une série d’indices sur eux. Ces indices ajoutent juste un contexte à l’improvisation. Sur la feuille des innocents et du coupable, en plus du fait divers et de leur identité, les suspects reçoivent deux séries de trois mots qu’ils devront obligatoirement placer dans leur alibi. L’inspecteur interroge les suspects dans l’ordre qu’il veut. Les suspects répondent à ses questions en plaçant les trois premiers mots. Un deuxième tour servira à placer les trois suivants. En réalité, tous les suspects ont les mêmes mots à placer… sauf le coupable ! A l’inspecteur de le retrouver. Le greffier a une liste des mots des coupables et des innocents pour vérifier que tous les mots soient bien prononcés et un chrono (30 secondes par alibi). A la fin des deux tours d’alibis, les joueurs décident ou non d’accorder leur crédit à l’inspecteur. Si les suspects pensent que l’inspecteur va trouver le bon coupable, ils votent pour lui et bénéficieront eux aussi de points si l’inspecteur a bel et bien trouvé le coupable. S’ils pensent qu’il va se tromper, ils ne lui accordent pas leur confiance et gagneront des points s’il se trompe. Si l’inspecteur trouve le bon coupable, il gagne des points ainsi que tous les joueurs qui lui ont accordé leur confiance, les autres en perdent. Si l’inspecteur se trompe, il perd des points ainsi que tous les suspects qui lui ont accordé leur confiance, les autres en gagnent.

Le jeu se joue en équipes et en trois manches dans lesquelles vous devrez faire deviner à votre partenaire le plus possible de personnalités sur les 40 qui auront été choisies pour la partie. À chaque fois que vous serez l’orateur, vous aurez 30 secondes pour accomplir votre mission. Rassurez-vous, pas besoin de connaître le dictionnaire par cœur, toutes les méthodes seront bonnes : analogie, jeux de mots, mimes, ce sera à vous de trouver la plus efficace ! La Meute se divise e n petits groupes (nombre pair) autour des tables. Les partenaires se font face. Lors de la première manche, l’un tire une carte et doit faire deviner à l’autre par tous les moyens la personnalité. À chaque fois qu’une personnalité sera devinée, vous passerez à la carte suivante, à vous d’en faire le plus possible durant les 30 secondes du temps imparti. Chaque personnalité trouvée vous rapportera un point. Lors de la deuxième manche, vous ne pourrez prononcer qu’un seul mot. Petit rappel important, les cartes utilisées sont remises en jeu à chaque manche, on pourra donc retrouver des personnages déjà devinés. La troisième manche est identique en tout point à la deuxième manche excepté que l’orateur n’a plus le droit de parler. Il peut seulement mimer et effectuer des bruitages (onomatopées) ! En moins d’une heure, vos louveteaux auront ainsi parcouru une bonne partie de la Jungle et des nombreux personnages ou histoires qui l’habitent. Nora n

En exemple, Le Mag vous offre ce premier fait divers en bonne et due forme. Votre inspecteur parviendra-t-il à retrouver celui qui a dévalisé le frigo de l’intendance ? Perroquet contestataire n’a qu’à bien mentir… N’hésitez pas à incorporer dans les faits divers des sujets qui feront réfléchir vos scouts et guides, ou des sujets que vous avez remarqués sensibles. Ainsi, ce jeu peut être un bon moyen de débloquer des tensions.

Mag 40.indd 11

11 10/06/10 10:13:42


près de chez vous être Animateur, c’est une responsabilité mais surtout une belle action bénévole et citoyenne. Il faut une sacrée dose de créativité, d’organisation et de générosité pour s’engager dans cette démarche. Participer à la Formation d’Animateurs : - C’est rencontrer de nouvelles pratiques, techniques, idées d’activités… - C’est rencontrer des réponses à tes questions, t’en poser d’autres pour faire avancer ton animation, tes projets scouts, ta Section, ton Unité, le Mouvement ! - C’est rencontrer d’autres personnes qui ont les mêmes penchants, passions, amours, affections, béguins, ardeurs, ferveurs, motivations que toi pour l’animation et le scoutisme ! - C’est vivre, jouer, s’amuser, raconter, échanger, confronter, essayer, tester avec d’autres animateurs… - C’est découvrir comment cela se passe ailleurs et se donner des idées pour sa section, son Staff ! - C’est s’interroger sur le rôle éducatif qu’on a à jouer auprès des jeunes de sa Section ; que leur apporter, comment et pourquoi ! MERCI à toi, Animateur, de consacrer du temps, de la motivation et de l’énergie pour le développement des Scouts et Guides Pluralistes à travers l’animation d’une Section, dans une Unité ! Au sortir de ton FAn4, tu comprends mieux le leitmotiv : « Bénévole mais pas amateur ». Parce qu’animer une Section, coordonner et diriger un Staff, monter et réaliser des projets cela ne s’improvise pas ! Rendez-vous aux FAn’s 2010-2011 !

12

La Formation des Animateurs chez les scouts pluralistes : une formation d’animateur reconnue par la Communauté française et certifiée par un brevet ! Le cursus FAn se compose de 4 étapes soit 150 heures pratiques et 150 heures théoriques. à travers ces 4 étapes, les animateurs découvrent, mettent en pratique et approfondissent tous les éléments qui composent leur action scoute auprès des enfants.

Mag 40.indd 12

10/06/10 10:14:57


retours des FAn's

Hé grave, on est dans la revue de la fédé ! Le MAG, la revue des scouts pluralistes, se veut un support au travail des Animateurs sur le terrain. C’est pour cela que l’on y retrouve une rubrique appelée "Anim'action", qui présente et explique les outils d’animation à la disposition des animateurs, qui détaille des actions des programmes de branche, qui soutient les activités de branche, qui propose des idées pour aller plus loin, pour se former, pour se spécialiser… On y découvre aussi, "Pêle-mêle", deux pages sur des activités proposées par d’autres associations ou réalisables dans certaines infrastructures, des événements culturels ou folkloriques, des ouvrages littéraires ou musicaux… Quand cela est nécessaire des informations officielles y sont aussi diffusées.

A

Félicitations aux animateurs qui ont terminé leur parcours de formation suite à la session de Pâques ! Elles et ils recevront bientôt leur brevet d’animateur décerné par la Communauté française : Delphine AEBERHARD, Denis CULLUS, Fanny DRAPPIER , Catherine FRICHETEAU, Claire JAUQUET, Hugo LOPEZ DA SILVA DUARTE, Antoine MARCELLE, Jacques MICHIELS, Gwenaëlle SCHILTZ, Julien SON, Manuel SPEYBROUCK, Alix THIES, Thibaud VAN GIJSEGOM, Nicolas VANNSON, Jérôme VERBIST. A participé à cette étape 4 après avoir suivi les 3 premières étapes : Michel SAINT-CRICQ.

pp

! s o t à o p h el

Le MAG, dans sa rubrique "Reportages", se veut aussi le reflet de ce qui se vit sur le terrain tant dans les Unités que dans les activités régionales et fédérales. On y lit donc des comptes-rendus d’activités, on y voit des photos de jeunes ou moins jeunes en action. Cette partie de la revue est surtout la vôtre. Alors n’hésitez pas à nous envoyer vos photos (de préférence des jeunes en mouvement avec un foulard, si possible en tenue scoute, un cadrage pas trop large, verticales pour paraître en couverture !) ou vos textes aussi. Pour des raisons d’impression et de qualité de l’image, les images doivent avoir une résolution ou une taille minimales si on ne veut pas avoir comme résultat des images du format d’un timbre poste : résolution d’image en 300dpi ou image dont la taille est d’au moins 1600X1200 pixels.

Mag 40.indd 13

13

10/06/10 10:15:12


mouvement Ça rayonne aussi dans les écoles ! Se montrer, se faire connaître, faire rayonner le scoutisme pluraliste, voilà une chose que nous sommes amenés à faire, que se soit en Unité parce qu’on participe à une braderie, une fête de quartier ou qu’on organise une fête d’Unité ou en "fédération" parce qu’on participe au Salon des Mandataires (voir Mag 39 en page 6), à la Journée des Mouvements de jeunesse (page 18 de ce Mag), etc. Via la COJ (Confédération des Organisations de Jeunesses Indépendantes et Pluralistes), fédération à laquelle nous appartenons, nous avons diverses occasions de nous montrer, de mieux nous faire connaître, nous les scouts pluralistes, de et dans différents secteurs de la société (politique, jeunesse, enseignement etc.) Promouvoir l’apport de notre Organisation de Jeunesse et donc du scoutisme pluraliste, voilà quelque chose d’important, que chacun de nous fait à travers son action.

14

Jeudi 1er avril, nous avons été amenés à rencontrer et animer une trentaine d’élèves de 1ère année d’humanités. Avec son action Tour des écoles, la COJ veut permettre aux jeunes de s’intéresser d’avantage au monde de l’éducation non formelle. Un monde méconnu de certains, qui ne savent pas ou n’ont souvent jamais entendu parler de : Nature et Loisirs, des Jeunesses Musicales ou … des Scouts et Guides Pluralistes ! C’est donc l’occasion d’aller à la rencontre d’un nouveau public, qui ne nous connaît pas ou mal (et oui, certains clichés sur le scoutisme ont encore la belle vie). Des jeunes, qui sans le savoir ont peut-être près de chez eux une des nos Unités, et surtout des jeunes qui seraient peut-être tentés par la grande aventure scoute.

Mag 40.indd 14

Nous nous sommes tous retrouvés à l’Institut Saint-Louis (au Botanique, à Bruxelles). Parmi d’autres Organisations de Jeunesse de la COJ, une trentaine d’élèves ont choisi de participer à notre atelier. A travers une activité, nous leur avons fait découvrir le scoutisme pluraliste, l’aventure scoute, la vie en groupe, vivre les différences. Ces jeunes ont montré un grand intérêt mais aussi des freins : l’uniforme... Il aura donc fallu discuter avec eux et leur démontrer que la vision qu’ils ont du scoutisme est parfois erronée. Mais cela, au bout de plus de deux heures d’activité, tous l’ont compris. Tous ont participé à 200 %, ont joué le jeu, ont chanté, dansé, etc. C’était probablement une grande première pour eux, "danser et chanter dans le couloir de leur propre école, filles et garçons !". Quelle énergie débordante (ndlr : heu … parfois pas évident pour nous mais ça aussi c’était le défi à relever), quelle joie de vivre, ... Et si tous ne voulaient pas retirer leurs chaussures et se mettre pieds nus pour embarquer sur notre « radeau », ce n’était pas grave, il faut pouvoir comprendre et accepter. Les portes des écoles ne nous sont pas toujours grandes ouvertes, Le Tour des écoles permet cette ouverture dans l’univers scolaire, profitons-en ! Si toi aussi en tant qu’Animateur, tu es tenté par l’expérience d’animer un public qui ne nous connaît pas bien, alors lance-toi et fais-le nous savoir, prochain tour : l’année prochaine ! Contact : olivier@sgp.be Gwendoline et Olivier n

10/06/10 10:16:48


Unités Solaris

... un enjeu pour l'Unité Bientôt la rentrée et une nouvelle année scoute qui va commencer ! Comme chaque année, il est important de pouvoir accueillir les jeunes dans un cadre agréable. Mais aussi d’avoir accès à un matériel correctement répertorié, entretenu et rangé. Rien de tel qu’un endroit convivial pour se réunir entre Staff, en Conseil d’Animation Local ou encore pour rencontrer les parents. La rentrée scoute commence donc par une remise en ordre des locaux d’Unité (et leurs alentours) ! Trier, ranger, nettoyer et rafraichir… c’est l’affaire du Conseil d’Animation Local ! Avec le Responsable d’Unité et son adjoint, avant le camp ou dès que le camp est terminé, les Animateurs se répartissent les choses à faire. L’entretien du local, c’est un projet du CAL qui s’entoure de partenaires (comme des parents bricoleurs) pour l’aider à le réaliser. Evidemment, tout ça, c’est quand on a la chance d’avoir des locaux d’Unité dignes de ce nom… Certaines Unités se réunissent dans un truc pourri visiblement à l’abandon ; quelques unes n’ont même aucun lieu couvert à elles ; d’autres parlent de le perdre… Dès lors, être bien présentes au niveau communal (politique ou autre) et poursuivre un lobbying au niveau du réseau externe, c’est un enjeu vital pour ces Unités ! Il est primordial d’expliquer aux mandataires que l’on fait quelque chose d’important pour les jeunes de la commune et qu’il faut donc nous donner des moyens (financiers ou immobiliers). L’image du local renforce également l’image de l’Unité auprès de son réseau interne. Un credo de la taille qui permet d’encore mieux rayonner ! Signalons que les communes peuvent recevoir des subsides wallons à l'infrastructure pour leurs bâtiments ... À suggérer à l'échevin de la Jeunesse ? Besoin d’un conseil, d’un coup de pouce, d’un soutien concret ? Contacte le "Soutien aux Unités" : unites@sgp.be Gwendoline n

es Des subsid urisation pour la séc d’Unités ! des locaux

tre de ée, le Minis Chaque ann mmuo C e de la la Jeuness fédés le aise, via nauté franç ts de n e Mouvem rations des sition o p is met à d Jeunesse, perr u o p ourses quelques b cué s e d Unités x u a re tt e m bourlocaux (des riser leurs imale x a m valeur ses d’une limité re b en nom , € 0 0 0 5 e d ). néanmoins

Mag 40.indd 15

Cette subvention a pour destination : - Des études de mises en conformité des locaux - La mise en conformité des locaux - L’acquisition de matériel de détection et de lutte contre les incendies - Les premiers travaux associés aux subsides. Les Unités suivantes en ont déjà bénéficié : 134°, 19°, … Pour les renseignements : alain@sgp.be

Le Mag est parti à la rencontre de trois Unités qui ont mis ce point dans leurs priorités d’année.

vière – La Lou é it n U ° 221 , RUa usieaux Sarah B

Quand vous êtes vous dits qu’il était temps de rénover le local ? Dès le début du projet de relance de l'Unité. Un seul radiateur sur trois fonctionne encore, la toiture est totalement rouillée, l'électricité plus tout à fait aux normes, les boiseries extérieures ont pourri… On a plein de boulot mais pas encore assez de sous! Qu’en pensent les jeunes et leurs parents ? Les membres de l'Unité et les parents se sentent concernés et se disent prêts à nous aider. Nous envisageons un weekend travaux ouvert à tous fin août ou début septembre (tous les lecteurs du Mag sont les bienvenus !).

emy – Dampr é it n U ° 251 , RU re Assez Alexand à quoi vont servir les subsides infra que l’Unité a reçus ? Nos locaux étaient vétustes, remis en peinture simplement. Nous avons entendu via la fédération qu'il existait un projet "sécurisations des locaux" via la Communauté Française. Nous avons envoyé un devis pour une porte coupe-feu et des châssis. Les travaux sont en cours. é St L. –Woluw é it n U ° 172 , RU e Vienne Guillaum Pourquoi faire construire un nouveau local "durable" ? L'unité grandit sans cesse et les locaux actuels ne répondent plus aux besoins des animations et des membres. Nos locaux actuels sont mal isolés et sont chauffés avec des radiateurs électriques énergivores. Qui s’occupe de ce chantier au sein de l’Unité ? Une équipe pilote a pour mission de gérer le chantier de A à Z. Elle est constituée de parents et anciens, tous bénévoles, et de membres du Staff d'Unité. Le projet intitulé "Objectif 33" a intéressé la radio Bel RTL dont un reportage diffusé fin mai est disponible sur notre site fédéral (forum "Vie du Mouvement").

15

10/06/10 10:17:34


la rentrée dans l'Unité castors

Le "passage" d’une section à une autre est un processus que les Animateurs font vivre aux jeunes en âge de se rendre dans la section suivante. Ce processus ritualisé a pour but de faciliter la transition, de préparer les jeunes qui quittent la section mais également la section elle-même qu’ils quittent et celle qu’ils rejoignent. Pour les jeunes qui vont "passer", c’est un moment important. Ils vont quitter des copains, un groupe qu’ils connaissent très bien et dans lequel ils ont évolué pendant 3 ou 4 ans. Ils s’y sont fait une place, ils sont devenus des « grands » du groupe, ceux qu’on appelle quand on a besoin d’aide, ceux qui savent, qui ont déjà vécu,… Ils vont redevenir des "petits nouveaux" qui vont devoir se faire une place dans un groupe inconnu qui fonctionne déjà, sans eux... C’est une étape positive pour eux mais souvent angoissante. En même temps, ces jeunes grandissent dans leur vie de tous les jours. Des tas de changements, de choix s’offrent à eux en dehors du cadre scout. Ils doivent gérer tout cela en plus (changer d’école, de professeurs, de copains…). Il faut donc tout mettre en place pour qu’ils vivent bien cette étape de leur vie scoute ; pour que ce soit un moment réussi pour eux, que cela reste un excellent souvenir. Le rôle des Animateurs est donc primordial. Changer de Section rime avec préparation. Cela s’organise durant toute l’année sur base d’un programme conjoint entre Sections.

Des activités de Branche Les activités de "passage" marquent la transition entre les sections : de la Colonie à la Meute, de la Meute à la Troupe et de la Troupe au Relais.

La transition entre la Colonie et la Meute se réalise à travers "Keeo" et la Cérémonie Aquatique.

16

Keeo est un loup qui est apparu dans la forêt après qu'un Castor soit parti dans la Jungle et y ait disparu. Mais il y a des détails de physionomie et de voix qui font dire à certains qu'en fait, c'est ce Castor qui s'est transformé en loup. En pratique, Keeo est un jeune louveteau (qui est dans sa première ou deuxième année à la meute) et qui a été Castor auparavant. De temps en temps, il participe à une activité de la Colonie et en profite pour parler de la Meute aux Castors qui la rejoindront l'année suivante. Keeo joue un rôle dans la Cérémonie Aquatique et aide les nouveaux louveteaux à s’intégrer à la Meute.

Mag 40.indd 16

La transition entre la Meute et la Troupe, appelée "programme maillon", comporte une cérémonie et une chanson propres à la Meute : "Faveur de Jungle". Cette cérémonie est l’étape finale du programme maillon qui facilite l’intégration du louveteau de 12 ans dans sa nouvelle section. À l'image de Mowgli rejoignant le village des hommes, l’enfant quitte durant la cérémonie la Meute pour rejoindre les Scouts et Guides. La Meute chante en chœur : « Te voilà donc atteint par l’âge de t’en aller de nos liteaux. La Piste neuve où tu t’engages t’emmène loin des Louveteaux. »

Côté Troupe, le "programme maillon" prévoit une cérémonie et un accueil imaginés et préparés par les Staffs ! Une activité "pont de singe" peut symboliser le passage, de même qu’un gouter festif au local. Les baroudeurs et les pilotes des équipes dans lesquelles les nouveaux seront accueillis veillent plus particulièrement à leur intégration. Entre la Troupe et le Relais, un "passage" s’organise autour d’une cérémonie établie au sein de la Section pour saluer les "grands" et leur souhaiter bon vent vers d’autres projets scouts.

10/06/10 10:19:53


Unités Solaris

Le "passage" d’une section à une autre est un processus, ce n’est pas qu’une cérémonie. Il est donc important de préparer un programme de "passage" en Conseil d’Animation Local dès la rentrée. Les staffs déterminent et organisent ensemble les activités et les étapes sur base des aspects suivants : • Les Animateurs ont un rôle d’accompagnateur, ils facilitent la transition tant au niveau du vécu que de l’émotionnel. • Les jeunes qui "passent" doivent pouvoir faire connaissance avec leur nouveau groupe et les jeunes qui le composent. Ils doivent quitter le groupe précédent en douceur. • Les Animateurs doivent parler de ce moment de manière positive, réconforter les jeunes, les motiver, les encourager dans leurs démarches. • La cérémonie qui intervient à la fin du programme est un moment d’accueil ! Ce n’est en aucun cas une séance d’humiliation ! Les "petits" souhaitent bonne route à ceux qui les quittent et les remercient pour tout ce qu’ils ont apporté à la section. Les "grands", quant à eux, accueillent les "nouveaux" avec un grand respect et amitié. Ce moment doit baigner dans le merveilleux ! C’est un moment magique ! Soyez créatifs (flambeaux, chants, danses, décorum…) ! Concrètement, les jeunes qui quittent une section vont être amenés à rencontrer leur nouvelle section plusieurs fois durant l’année scoute. Que ce soit lors d’activités communes aux deux sections, lors d’une journée spéciale d’accueil… et enfin d’une cérémonie. Chaque Unité possède ses propres traditions pour célébrer ce moment de transition. Rappelons qu'il doit s'agir d'un aboutissement et d'un nouveau départ fêtés par tous, et non d'un rituel initiatique mystérieux et secret ouvrant sur l'inconnu. Un passage mal géré, c’est prendre le risque de perdre des jeunes qui ont peur, qui doutent et qui préfèrent s’en aller plutôt que de tenter cette découverte. Tu entames en septembre ta dernière année comme Pionnier dans ton Relais ? Tu penses devenir animateur par après ? Un courrier spécial te sera prochainement adressé !

Pour le Relais qui accueille les scouts et guides, c’est l’occasion de vivre un défi d’envergure qui symbolisera la bienvenue chez les Pionniers. La cérémonie au cours de laquelle les aînés qui terminent leur parcours dans le Relais (pour devenir Animateur) sont à la fête est la Saga ! Celle-ci sert à marquer les grands moments et événements vécus par le Relais.

L’accueil des anciens Pionniers au sein du staff d’Animateurs est également un moment important dans la vie scoute. Il devra s’intégrer dans une équipe, apprendre à fonctionner avec elle, trouver sa place au sein de l’Unité. Tout un programme ! Le Responsable d’Unité veillera à organiser cette transition… qui se prévoit également tout au long de l’année lorsque les Pionniers vont animer dans les Sections.

Lorsqu’un jeune "passe" d’une Section à une autre, ce n’est qu’un "au revoir". Durant l’année, l’Unité vit différents événements inter-Sections. Mais ça c’est un autre sujet d’article… Gwendoline n

Mag 40.indd 17

Il y a une vie scoute après l’animation d’une Section ! Pour "x" raisons, tu as peut être décidé d’arrêter en septembre ton action d’Animateur. Sache que ton parcours dans le scoutisme peut ne pas s’arrêter là… Partage tes acquis et ton expérience, continue à baigner dans cet esprit unique qu’est l’esprit scout. Vis d’autres aventures scoutes -différentes-, poursuis ton développement personnel et continue à acquérir de nouvelles compétences (d’animation, d’organisation, de management, de techniques etc.). Par de multiples engagements, tu peux perpétuer ta contribution à préparer les citoyens de demain. Avec les études, le boulot, tu n’es pas certain de continuer cette aventure scoute avec nous ? Pourtant le loisir est quelque chose d’essentiel dans les moments de "bosse" (études et boulot) et le scoutisme sera un temps de détente, de découverte, d’apprentissage, de ressources et de rencontres. Après l’animation d’une Section, l’aventure scoute continue en : - donnant un coup de main ou en prenant une responsa bilité dans ton Unité ou lors de la conception et la pré paration d’une activité régionale ou fédérale ; - vivant la dimension internationale, en tant qu’IST (Inter national Service Team), à travers des activités telles qu’un Jamboree ou Roverway ; - devenant Cadre pour continuer à vivre et faire vivre les différences ! cadres@sgp.be n

17

10/06/10 10:19:58


La rentrée dans le Mouvement

-

Les inscriptions au Congrès des scouts pluralistes sont déjà ouvertes depuis plus d’un mois maintenant. Outre ta venue sur place, sache qu’il t’est cependant possible de participer à Yatano de deux façons originales.

Appel aux groupes de musiqu e Tu fais partie d ’un grou de mus pe ique ou tu conn quelqu’u ais n qui ? C ontacte l’ ganisatio orn (yatano@ de l’événemen t sgp.be) sur scèn e e devan t passe t un pub enthousia lic ste. Chorale, band, ro positions ck, com expérime les… tou ntat est perm chichi et is ! San s dans un e ambia convivia nce le, mets ton talen l’épreuve t à des app ments. laudisse -

Agenda

- Conférences européennes scoutes ( du samedi 17 au mercredi 21 juillet

- Les Assises de rentrée : samedi 28 a

- Yatano, le Congrès des scouts plura samedi 25 et dimanche 26 septembr

sitters

byAppel aux ba

n mais nde enfi a m e d e s à un Autr resse pa d ’a s e n ongrès. qui vité au C mies in r u te a Anim ou a des amis ’occuper Si tu as e itude d s b a h l’ t n o no est la qui quipe Yata é l’ , ts n fa d’en ters pour e baby-sit d e e h rc e h rec i de fair nd. Merc -e k e e w le passer :o)

- La Journée des Mouvements de jeun vendredi 22 octobre

- FAn1 et FAn4 Toussaint 2010 : du samedi 30 octobre au jeudi 4 nov

Pour la deuxième année consécutive, les fédérations des Mouvements de jeunesse (Guides Catholiques de Belgique, Scouts et Guides Pluralistes, Les Scouts, Le Patro) lancent un appel aux initiatives pour la Journée des Mouvements de jeunesse. En Flandre, "De Dag van de Jeugdbeweging" est devenu un rendez-vous incontournable pour les jeunes fréquentant les Mouvements de jeunesse. Avec ton aide, nous espérons que cela le devienne également dans la partie francophone du pays. Cette année, doublons d’initiatives et soyons présents dans chacune des provinces ! Y participer ? Aujourd’hui, c’est imaginer une activité originale, autour d’un petit-déjeuner/diner/goûter, pendant laquelle les différents Mouvements de jeunesse actifs dans une région se rencontrent, se fêtent et rayonnent.

18

Le projet t’intéresse ? Rendez-vous sur le site www.mouvementsdejeunesse.be Pour les Cadres, … nous comptons un peu sur toi pour y mettre ton nez. Délai de remise des initiatives : 30 juin 2010

Mag 40.indd 18

Les objectifs de la journée • Se montrer et montrer la dynamique des Mouvements de jeunesse auprès des passants et partenaires des Mouvements (responsables politiques, directeurs d’école, etc.) • Passer un bon moment entre jeunes (enfants, adolescents, animateurs, parents… de tous les Mouvements de jeunesse du coin). • Créer des liens. Contact : jerome@sgp.be

9/06/10 21:22:48


-

"W o l u d i c P a r k " Souviens-toi : "Born to be Wilder", c’était en 2009 au bois de Wilder. à vos agendas pour “Woludic Park" en octobre 2010, un nouveau regard sur la nature au parc de Woluwé. Plus d’infos : www.jeunesnatuurlijk.be/fr/ woluwe.htm

s scoutes (OMMS) et guides (AMGE) : i 21 juillet

es Les photos sont collecté ment. ère uli rég ne lig et mises en sur www.sgp.be Décompte avec nous

Les Assises de la rentrée scoute à ittre, le samedi 28 août 2010

samedi 28 août

couts pluralistes : 6 septembre

ents de jeunesse en Belgique :

2010 : jeudi 4 novembre

Nos projets vous emballent et vous désirez nous aider à faire vivre nos différences ? Vous pouvez le faire en versant un DON sur le compte n° 879-2962001-77 des Scouts et Guides Pluralistes avec la mention "DON". Si le montant de votre don égale ou dépasse 30 €, vous bénéficierez de la déductibilité fiscale et vous recevrez une attestation de notre part.

LE rendez-vous des Responsables d’Unité, Responsables d’Unité adjoints, Animateurs et équipiers d’Unité ainsi que de tous les Cadres régionaux et fédéraux. Les futurs RU et RUa sont également les bienvenus ! à la veille de la rentrée dans les Unités, à la veille d’une nouvelle année scoute, il est important de se retrouver pour le faire le plein de rencontres, d’idées et d’outils ! Entamer ensemble une nouvelle année scoute, c’est l’occasion de retrouvailles pour certains, l’occasion de faire connaissance pour d’autres. Certainement l’opportunité de tisser des liens entre tous ceux qui encadrent les animateurs et les Unités. C’est important ! Différents sujets, propres au développement et à la qualité de notre scoutisme, en lien avec l’actualité de notre Mouvement et les enjeux du moment, seront au programme des présentations, des discussions et des échanges. Au menu : les retours des grands camps, les formations, le soutien aux animateurs, le rayonnement des Unités, les réussites et les soucis des Unités. En vue de la construction de notre Plan d’Action Fédéral 2011-2014, ces Assises seront aussi le moment où chacun pourra indiquer ses préoccupations en tant que Responsable d’Unité ou de Cadre vis-à-vis des préoccupations des jeunes et de leurs loisirs, de la place du groupe pluraliste au niveau local, des ressources adultes de l’Unité, de la place de l’Unité dans la Fédération et de la place des scouts pluralistes au sein du "monde jeunesse" de la Communauté française. Lors de cette journée, le nouvel objet pour le contrat de solidarité sera présenté en avant première !

Le Magascout est ouvert tous les jours de 10h à 17h. Fermé : samedi, dimanche et jours fériés mail : magascout@sgp.be Catalogue en ligne sur sgp.be Nos articles sont aussi en vente chez :

&

• “Outdoor & Scouting” • "La Maison du Scout" Shopping Linthout,11 36a rue de la Station, 1200 - Bruxelles 1410 Waterloo tél/fax : 02 733 36 72 tél: 02 353 10 16 - fax: 02 354 35 92 Ouvert du mardi au samedi de 10h30 Ouvert du mardi au samedi à 12h et de 13h à 18h30 - fermé lundi de 10h à 18h30

Mag 40.indd 19

en vacances … à l’école, au boulot, uel de réunion ou dans un endroit habit tout seul, avec totalement insolite … de ton Unité ou d’autres personnes ume une bougie, ton cobaye … : all envoie ton cliché à prends-la en photo et e! défi100bougies@sgp.b OBJECTIF: ugies !!! 100 photos = 100 bo

Les 3 domaines des scouts pluralistes • “Heure-Nature” : 02 539 23 19 et info@sgp.be • “Les Genêts” à Cul-des-Sarts : idem • “Les Grandes Tentes” à Ittre : 067 64 63 44 (Martine Van Der Meiren) Conditions spéciales pour les membres SGP

19

9/06/10 21:23:13


Cette publication a été réalisée avec le soutien du Service Jeunesse du Ministère de la Communauté française.

Unités SOLarIS

Imprimé sur papier 100% recyclé sans chlore

l

9/06/10 21:23:44

Mag 40.indd 20

e

passag

es

ganiser

Or

s

o