Page 26

LUMIÈRE SUR... L'ÉCONOMIE COLLABORATIVE

L'AVIS DES SPÉCIALISTES

ADLI TAKKAL BATAILLE Adli Takkal Bataille est fondateur du site dédié au Bitcoin et à la Blockchain "Le Coin Coin", président du "Cercle du Coin". .

Bonjour et merci d’avoir accepté de répondre à nos questions. Pouvez-vous vous présenter rapidement ? Je suis étudiant et je travaille en freelance dans le numérique. Passionné depuis toujours par la technologie, j'ai fait il y a quelques années, la connaissance d’un objet fascinant : le Bitcoin. Depuis plus de deux ans je suis très présent dans la communauté des monnaies numériques et de la blockchain. J’ai donc fondé un site consacré à la production d'écrits sur le sujet : Le « Coin Coin  »1. Je suis également président d’une des premières associations européennes qui promeut ces technologies dans la francophonie : « Le Cercle du Coin »2. Je co-organise des repas mensuels de discussion sur ces monnaies en France, en Belgique, en Suisse et au Luxembourg : «  les Repas du Coin  ». Enfin, je donne des conférences en essayant d’apporter un angle de réflexion particulier3 aux crypto-monnaies grâce à ma formation classique en sciences humaines4. Cependant, mon attrait pour l’entrepreneuriat me rattrape et je commence aussi à faire du conseil pour les entreprises dans ce domaine5. Le sujet est désormais sur la table, mais il est probable que beaucoup de nos lecteurs n’aient pas connaissance du Bitcoin et de la blockchain, pourriez-vous nous résumer ces concepts ? Tout d'abord, le Bitcoin utilise une blockchain (chaîne de blocs en français) qui est la technologie sous-jacente au Bitcoin. Celle-ci

26 | AEA PARIS - LE BAROMAÎTRE

permet de mettre en place une base de données décentralisée, fiable et infalsifiable. Revenons sur ces trois points : en premier lieu, cette base de données est décentralisée, cela signifie qu’elle ne possède aucune autorité centrale. En ce sens, il est impossible pour un acteur d’enfreindre les règles définies dans le code de base du protocole utilisé6. Cet ensemble de données pourrait donc se rapprocher d'une notion juridique que vos lecteurs doivent bien connaître, c’est celle des « communs ». Dans un second lieu, la blockchain est fiable par essence car il est impossible de tromper le système qui est bâti sur une architecture décentralisée (il est résiliant car sans point d’attaque central) et qui, de surcroît, fonctionne grâce à de la cryptographie ayant fait ses preuves. Enfin, dans un troisième temps, elle est infalsifiable car une fois que quelque chose est écrit dans la blockchain accompagnée de son horodatage7, cette écriture est dupliquée sur tous les ordinateurs du réseau et restera inviolable et consultable à jamais. Donc, pour résumer par analogie, la blockchain est comme un grand livre dans lequel chacun peut écrire une page, en respectant les règles d’écritures de celui-ci, sans que l'on puisse le détruire ou réécrire dessus. Le Bitcoin est donc un usage monétaire de la technologie blockchain. En effet, depuis longtemps, nos comptes ne sont que des lignes d’écritures en comptabilité double. La blockchain est avant-tout le résultat du désir de créer une réserve de valeur numérique

1 https://le-coin-coin.

fr/ : production d’articles réflexifs, suivis des actualités et dossiers. 2 http://lecercleducoin. fr/ 3 Conférence les mots et les bitcoins : https:// www.youtube.com/ watch?v=UeeTgSCE4-o 4 Classe préparatoire Littéraire, Licence lettres classiques et actuellement cursus master recherche en linguistique et applications informatiques. 5 Co-écriture et conseil sur le livre blanc « Comprendre la Blockchain » : http://www.uchange. co/#whitepaper 6 Le système fonctionne en peer-to-peer comme pour le téléchargement (souvent illégal). 7 Fait de tamponner avec l'heure et la date (similaire au tampon postal par exemple).

Le baromaitre n°3 l'economie collaborative  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you