Issuu on Google+

1—

SUD


2—

SUD


Président

édito

'Bon'jour !

Jacques de la Chaise jacques@lebonbon.fr Design original tom@lebonbon.fr Rédacteur en chef Arnaud Chaillou chaillouarnaud@gmail.com Graphiste Gaëlle Lepetit Secrétaire de rédaction

C’est toujours émouvant la création d’une revue, la création tout court

Anne -Charlotte Anris

d’ailleurs… Incertain, passionnant, palpitant, une aventure à part

Rédaction

entière.

Capucine Jaillon, Charlotte Marie, Oriane Rousset, Émilie Leriche,

J’ai le plaisir de vous annoncer, au nom de toute l’équipe, la naissance du

Macha Binot, Yohanna Uzan,

Bonbon Sud ! Le Bonbon a pour mission de créer un lien, une proximité

Arnaud Bouin, Étienne Pugliesi-Conti,

entre vous et les commerçants qui animent et donnent de la vie à notre

Charles Guillet, Julien Rocher

belle ville.

Photographes Liz Vogel, Perrine Coudurier,

À travers un vrai contenu journalistique dans lequel vous découvrirez

Antoine Garnier, David Fitt,

toutes les facettes de notre chère cité, le Bonbon entend favoriser les

Jin Balacco, François Van Zon,

échanges, en proposant un système de bons de réduction prédécou-

Julien Rocher, Arnaud Chaillou

pés : les Bonbons. En les remettant à vos commerçants préférés, vous

Illustrateurs

bénéficierez ainsi de remises incitatives : pourquoi ne pas profiter d’une

Florence-Laetitia Alavedra-Juncosas

pizza artisanale offerte à emporter chez Enzo ou bien d'un cours de

Chef de pub

yoga gratuit chez Shakti ?

Lionel Ponsin pub@lebonbon.fr

Ces petits Bonbons ludiques et amusants sont tout autant une réponse

06 33 54 65 95

à la crise du pouvoir d’achat, qu’un moyen pour nos commerçants de

Petites annonces

continuer à apporter un supplément d’âme à notre environnement. Une

annonce@lebonbon.fr

façon de mettre en avant, très simplement, l’échange, l’ouverture, les

Contactez-nous

rencontres…

hello@lebonbon.fr 01 48 78 15 64

Le Bonbon sera disponible chez tous vos commerçants de proximité.

Le Bonbon 31 bis, rue Victor Massé 75009 Paris

Jacques de la Chaise Président

SIRET 510 580 301 00016 ISSN : en cours Dépot légal : à parution

Régie Publicitaire pub@lebonbon.fr 06 33 54 65 95

1—

SUD


tous les vendredis au Bus Palladium

Pour être sur la liste gratuite et prioritaire ≥ Envoyez un mail à : party@lebonbon.fr 6, rue Fontaine Paris 9 e / M° Pigalle


sommaire

Mai 2011

6. Hugo Desnoyer

10. Teki Latex

14. L'imprévisible Mouss

34. Guillaume Ayné

38. Marc Marynowski

44. Tatiana Monteiro

5. Le Bon Timing

20. La Bonne Cause

34. Le Bon Homme

6. Le Bon Commerçant

22. Le Bon Astro

36. Les Bons Shops

10. La Bonne Étoile

24. Le Bon Moment

38. Le Bon Artisan

12. Les Bons Plans

27. Le Casse Bonbon

40. La Bonne Parisienne

14. Le Bon Art

30 Les Bons P’tits Diables

42. Les Bons Snapshots

16. Le Bon en Arrière

32. Le Bon Jeu

44. Le Conte est Bon

18. Le Bon Look

33. Le Bon Écolo

46. Le Bon Agenda

3—

SUD


le bon timing spectacle

Les évènements à ne pas manquer !

Gala Salsabor à l'Équinoxe – Palmeraie La célèbre école de danse afro-caribéenne de Paris revient à la Palmeraie pour fêter ses 13 ans. Cocktail dînatoire dansant, spectacle de danse latine, concert live latino, soirée dansante... tous vos sens seront en éveil ! Samedi 21 mai 2011 dès 20h L'Équinoxe-Palmeraie, rue du Colonel-Pierre-Avia Informations : 01 42 71 61 61 – rdv@salsabor.fr

concerts

Jam session à L'Imprévu Mouss et sa bande vous accueillent à la Jam session la plus prisée de Paris. Pléthore de musiciens plus talentueux les uns que les autres enchaîneront des titres divers et variés. Le rendez-vous des potes !

DR / DR

Tous les samedis de 17h à 21h 35, rue Didot 75014 Paris 01 45 43 25 75

5—

SUD


6—

SUD


le bon commerçant

Texte Capucine Jaillon & Arnaud Chaillou Photo Liz Vogel

Hugo Desnoyer L'eau à la bouche… Amoureux de la viande, des bonnes choses de notre

Alain Ducasse du Plaza Athénée, Manuel Martinez

terroir, passionné par son métier, toujours en quête

du Relais Louis XIII, Le Bristol, L'Arpège, Le Dôme…

de belles bêtes… Rencontre simple et touchante

et aussi, plus près de nous et pour le régal des fins

avec un boucher costume cravate… la classe!

gourmets du quartier, Le Severo, L'Assiette, Le Jeu de quilles où il aime faire bonne chère.

« En 1998, avec ma femme Christiane, on a ouvert la

Face à ces grands noms, Hugo reste chaleureux et

première boucherie, et même en vacances, je passais

humain, défenseur de valeurs simples, chevalier de

la journée de ferme en ferme, avec les éleveurs, à

l'or rouge, où bien manger et bien vivre sont les vrais

chercher la viande la plus belle… dans des endroits

signes de noblesse. Il parle avec délicatesse du "tou-

improbables… » Depuis 13 ans donc, la chair sélec-

cher de la viande", matière noble, et on ressent son

tionnée par Hugo Desnoyer est l'objet d'une atten-

appétit et sa connaissance du produit, qui lui vien-

tion toute particulière : c'est un soin, c'est une

nent d'un travail acharné mené depuis plus d'une

recherche… que dis-je ?… c'est un art !

dizaine d'années.

La légende s'est écrite d'elle-même, petit à petit.

En effet, il a sillonné les routes de France... jusqu'à

Grâce à son épouse, également, « une belle femme,

en perdre son permis. 60 000 kilomètres par an pour

délicate » qui a toujours réservé à la clientèle un vrai

déceler les perles bovines et ovines de nos provinces.

accueil, proche des gens, signe de haut de gamme.

ça sonne comme un poème à la Prévert, une errance

Mais cette légende a depuis bien longtemps dépassé

à la Péguy : vaches Limousine en Haute-Vienne,

les frontières du quartier. Hugo se montre lui-même

veaux de Corrèze, porcs fermiers du Sud-Ouest,

surpris par l'ampleur du phénomène, au lendemain

Salers, Cantal, Aveyron, Aubrac… Sa passion ? « Aller

de son entretien avec François Bunel à France Inter.

chercher les bêtes au fin fond des campagnes, là où

Figure médiatique, il a été l'invité du Grand Journal, il

les éleveurs font un travail remarquable. » Il dit être

fournit l'Assemblée nationale et une kyrielle de chefs

un simple passeur… qui va loin… jusqu'en Asie, ou en

et de restos de prestige : L'Atelier de Joël Robuchon,

Afrique… où en plein été, il livre du… pot-au-feu !

7—

SUD


le bon commerçant

« Autrefois, on était en contact avec les bêtes, et maintenant, le Salon de l'agriculture est le seul moyen pour les Parisiens de toucher veaux, vaches, cochons, poulets qu'on aime tant et qui nous rappellent nos racines… » Un brin nostalgique, et on le comprend. Nous, au Bonbon, on adhère, on veut les vaches dans les rues de Paris !!! Libérez les moutons et les dindes !!! On dit que bon nombre de stars viennent des quatre coins de la capitale pour ses délices et lorsque l’on demande des noms, il répond avec aplomb : «  les vraies stars pour moi ? Les gens du quartier qui me font confiance et me suivent depuis plus d’une décennie… Et les éleveurs, ceux qui mettent dix ans à élever une belle Charolaise. » à voir les beaux morceaux que tu nous sers Hugo (exemple photo ci-contre), on a pas de mal à comprendre les raisons de ton succès !!

Boucherie Hugo Desnoyer 45, rue Boulard – 75014 Tel/Fax : 01 45 40 76 67 www.regalez-vous.com Modèle Emily D’Angelo MUA Yann Boussand Larcher II

8—

SUD


la bonne étoile

Texte Charlotte Marie Photo David Fitt

Teki Latex Tekilatoi ? "Gangsta-Bisounours", "Bâtard sensible" ou encore

Tes premières scènes, tu les as faites ici ?

"Teki-le-grand-frère" ? Non, en fait, aucun sobri-

Non ! Il n'y a pas vraiment de "scènes" à faire dans

quet au monde ne sera à la hauteur de ce qu’est Teki

le 15e (rires). Je me rappelle d'un genre de "scène

Latex. Teki, c’est d’abord l’amour, c’est l’amour de la

rap" organisée pour la fête de la Musique à Beau-

bonne zik, c’est la création du label parisiano hip-

grenelle ; je devais avoir 14 ans. Sur scène, il y avait

hop/électro Institubes, c’est le groupe TTC, c’est l’en-

Tido, que je ne connaissais pas encore et avec qui

volée solo, c'est ses collaborations avec Gonzales,

j’allais, quelques années plus tard, fonder TTC. Pen-

Lio, Philippe Katerine. Teki, c’est le bon vivant par

dant quelques étés, il y a eu le festival Sous la plage

essence et en plus c’est notre voisin ! Ô Père Latex

vers le parc André-Citroën. Je me souviens même

raconte-nous.

être monté sur scène avec DJ Feadz, Oizo et Jackson.

Qu’est-ce qui t’a amené dans ce quartier ?

Définis-moi le 15e en trois mots qui commencent par

Le destin puisque j'y suis né. J'y ai vécu toute ma vie,

la lettre T.

même si je ne suis pas du genre à avoir une "vie de

Je dirais tout simplement les 3T, le groupe de

quartier", je connais assez bien l'axe Convention-

musique constitué des trois neveux de Michael Jack-

Vaugirard-Pasteur-Cambronne.

son. Ils auraient adoré vivre dans le 15e !

Tes meilleurs souvenirs d’enfance ?

C’est quoi ta cantine ?

J'ai arpenté les massifs rocheux du parc Georges

J'ai la chance d'avoir deux restos extrêmement bons

Brassens, j'ai connu le Burger King et l'UGC Conven-

à deux pas de chez moi. Le Bélisaire, rue Marmontel,

tion avant qu'ils ne disparaissent. Quand j'étais

un bistrot tradi couronné par un "bib" dans le guide

gamin, je jouais souvent dans une sorte de passage

Michelin pour son excellent rapport qualité/prix. Le

piéton entre la rue Olivier-de-Serres et la rue de Vau-

Dirigeable, rue d’Alleray, un peu plus moderne mais

girard, c'était un endroit rempli de chats, dont les yeux

sympa et savoureux.

brillaient dans l'obscurité, ça m'a beaucoup marqué.

10 —

SUD


Pour prendre un drink ?

High Powered Boys. Il y a un maxi du Suédois Style

Au Général Beuret, place du Général Beuret ou au

Of Eye qui arrivera avant l'été et un premier maxi

Dupont, le grand classique à Convention.

commun d'Orga et moi en tant que Sound Pellegrino Thermal Team, nom sous lequel nous tournons en

Et ta girlfriend, tu l’emmènes où ?

tant que DJ depuis les débuts du label. Nous diffu-

Loin du 15e, à Eurodisney !

sons un podcast toutes les semaines qui est quasiment 100% made in 15e et qu'on enregistre chez

Sur le plan pro, c’est une page qui se tourne pour Ins-

moi tous les mardis. Je m'apprête aussi à sortir un

titubes, mais de nouvelles aventures avec ton label

maxi en collaboration avec Para One début mai chez

Sound Pellegrino. Peux-tu nous en parler ?

Marble, le nouveau label fondé par Surkin, Bobmo et

J'ai fondé Sound Pellegrino il y a deux ans, un peu

Para. Enfin, je collabore aux albums des Birdy Nam

avant la fin d'Institubes, avec Orgasmic. Nous en

Nam et de L-Vis 1990 qui devraient sortir d'ici la

sommes à la 19 e sortie, l'excellent UDON/WORK des

rentrée.

11 —

SUD


les bons plans

Texte & photo Julien Rocher

Paris Vtwin Passion Né pour être sauvage Dans le 15e arrondissement de Paris déambule le

Ce projet de partager avec le plus grand nombre ce

métro suspendu au milieu des volutes célestes de la

culte voué aux vieilles motos de collection n’était pas

ville. En dessous, s’y cache dans un petit passage, le

gagné d’avance. Mais depuis 5 ans, à force de téna-

Paris Vtwin Passion.

cité et d’orgueil pour ce goût des engins vintage, ce pari fou a été remporté. Les heureux élus détenteurs

Dans ce renfoncement symbolique de notre urba-

du permis moto se déplaceront sur la plus stylée des

nisation à outrance, des hommes en cuir vous pro-

Harleys, ou tout aussi authentique, une vrombis-

posent de louer de superbes motos d’époque pour

sante Triumph. Il n’y a plus qu’à se laisser pousser

vivre votre "road trip" et foncer à travers les grands

la moustache, ressortir les santiags du placard, une

espaces du bassin parisien.

bonne paire de Ray-Ban aviator et s’aventurer dans ce lieu pétri de contre-culture américaine.

La culture indépendante du cinéma américain des années 1960 et le film Easy Rider sont restés comme

Et n’ayez crainte, le propriétaire des lieux vous

des chefs-d’œuvre de liberté proclamée par les

accueillera plus chaleureusement qu’aucun conces-

bikers. Dès lors, vous aussi vous décidez d’abandon-

sionnaire auto n’a pu le faire. On the road again, baby !

ner femme et enfants pour foncer dans cette quête effrénée du "moi intérieur" et de rouler tout un weekend, le nez dans le guidon. En passant le pas-de-porte orné de briques rouges, on rentre dans un univers digne d’un bar des Hells Angels. Flipper, vieux canapé en cuir coulant et photos de strip-teaseuses chevauchant la moto de vos rêves, autant dire que l’on s’imagine comme Marlon Brando dans L’équipée sauvage. Si l’on ose demander

5, passage des Charbonniers - 75015

de louer un scooter, moyen de locomotion insipide,

Tél. : 01 47 34 01 01

cette éventualité est balayée d’un revers de la main

www.parisvtwinpassion.com

dont les doigts sont ornés de bagues à tête de mort.

email: info@parisvtwinpassion.com

12 —

SUD


les bons plans

Texte Arnaud Chaillou

Pizza Enzo La pizza artisanale surgelée à la recherche d’une pizza d’exception à vous mettre

conservation trouva le moyen de créer la première

sous la dent ? Oubliez l’Italie, ça se passe en bas de

pizza ARTISANALE surgelée, pas celle qu’on trouve

chez vous, direction Denfert-Rochereau et plus pré-

dans le commerce loin de là, celle qui conserve tout

cisément LA rue Daguerre !

le goût et l’arôme d’une pizza traditionnelle et qu’on peut faire soi-même chauffer à la maison.

Chers amis sudistes parisiens, pas besoin de s’appeler Sherlock Holmes et de mener une enquête pour

Il s’est dit lui-même surpris, la première fois qu’il l’a

savoir que dans le quartier, quand on veut déguster

goûtée, dix jours après l’avoir congelée, par ce goût

une pizza, on court chez Enzo. En effet, sa réputa-

resté intact, comme s’il venait de la faire… Et là

tion n’est plus à faire. Depuis plus de vingt ans, il fait

encore, le succès est au rendez-vous car en moins

le bonheur des petits et des grands gourmands qui

d’un an, ce n’est pas moins de 5 000 pizzas vendues

savent bien (le secret se transmet de génération de

car maintenant, classe ultime, vous pouvez propo-

fidèles en génération de fidèles…) que si vous vou-

ser à vos amis de se régaler d’une de ces merveilles

lez savourer votre pizze dans son restaurant intime

culinaires même en pleine nuit, même au petit matin,

et sobrement chic, vous avez grandement intérêt

comme si vous étiez attablés rue Daguerre !!!! Et en

à avoir réservé à l’avance. Le hasard n’est vraiment

plus, grâce au Bonbon, Enzo vous en offre une pour

pour rien dans son succès, car avant tout, la grande

trois achetées !

force d’Enzo pour perpétuer dans le temps les saveurs uniques qu’il nous propose est de toujours

Vous êtes donc maintenant au parfum, et si vous

rester en cuisine, de continuer à nous faire partager

désirez vous en délecter à domicile, pas de pro-

ses recettes originales, nées du mariage des conseils

blème, Enzo livre sur tout Paris à partir de 4 pizzas

de sa "Mama" et des ficelles apprises de son expé-

commandées sur son site ou par téléphone mais,

rience de 40 ans dans la restauration .

comme dans son restaurant, mieux vaut réserver à l’avance car la liste est longue…

Une question se pose malgré tout, comment faire 72, rue Daguerre - 75014

profiter de sa cuisine les gourmets des quatre coins de la capitale, sans avoir à quitter son fief chéri ?

Tél. : 01 43 21 66 66

Et

www.pizzaenzo.fr

la

réponse

sonna

comme

une

évidence,

notre maestro, grâce à un procédé technique de

13 —

SUD


14 —

SUD


le bon art

Texte Macha Binot Photo François Van Zon

L'imprévisible Mouss POUR LE PARTAGE MUSICAL Le « Bon Art » se veut être une mise en lumière d’un

Sa vision de cette scène ouverte : créer de la convi-

talent proche de nous mais que l’on ne connaît pas

vialité entre des musiciens désireux de rentrer en

assez dans le quartier. Dans le numéro 1 du Bonbon

contact avec le public et des spectateurs en attente

des 14 et 15e arrondissements, nous avons mieux !

de nouvelles perf’ musicales. D’ailleurs, le mélange

Nous avons Mouss ! Cet homme, lui, déniche les

se fait régulièrement. On passe de spectateur à

talents ! Musicien de cœur, il se produit avec son

musicien puis, on écoute les autres pour encore

groupe le JMM Blues pour un blues subtile et éner-

apprendre et partager…

gique au Petit Journal Montparnasse ou encore à l’Utopia. Il prête aussi depuis deux ans son oreille

Parce qu’il est pour le mélange, pour le partage d’un

musicale à une collaboration avec L’Imprévu, le bar

moment musical ! Il a su fidéliser sur sa passion, et

de François, pour une Jam session tous les samedis

le résultat est convainquant ! Lors d’une rencontre à

soirs. Une Jam session, c’est une scène ouverte au

Saint-Malo pour une Jam session, trois groupes qui

cours de laquelle tous les petits, grands, modestes

représentaient la sélection de L’Imprévu ont fini dans

et confirmés de la voix, de la gratte ou de la ryth-

le quatuor de tête !

mique viennent exposer leurs talents. Maintenant, il pense à nouveau à lui, à sa musique Et la règle d'or ici reste : « pas de jugement ! »

et nous prépare un album pour la fin de l’année. Il va

Mouss a conscience que l’exercice est déjà bien com-

vraiment s’y livrer, nous expliquer qui il est. Il dit de

plexe. Jouer en live, c’est un peu comme se mettre à

son opus qu’il sera masculin, très rock et français

nu devant le public et tous ne sont exhibitionnistes…

parce qu’il considère que cette dernière n’est pas

Du coup, Mouss conseille, reprend et aime à porter sa

assez représentée. Nous on a hâte d'écouter !

sélection du soir. « Le feeling de la double croche, les ambiances qui s’accélèrent crescendo de 17h à 21h

À samedi Mouss !

pour mettre nos sens en éveil et revenir avec envie le samedi suivant. Ici, la critique n’est que constructive

L’Imprévu

et l’écoute bienveillante et jamais au grand jamais

35, rue Didot - 75014

destructrice ! » Depuis 20 ans que cet autodidacte

Tél. : 01 45 43 25 75

pratique les notes, il a conscience qu’il faut barouder

www.limprevu.fr

avant de pouvoir se créer son univers musical.

15 —

SUD


le bon en arrière

Texte Émilie Leriche

La légende de la tombe-Issoire sur les pas d’un illustre géant… Oyez oyez, damoiselles et damoiseaux, voici contée

Guillaume se trouva dans l’embarras car il ne pouvait

la légende du géant Isoré.

emporter le corps de ce géant, pour le moins encombrant. Il décida donc de lui couper la tête et de la pré-

Au XIIe siècle, cette voie était un des axes principaux

senter devant le roi, comme symbole de sa bravoure

de Lutèce qui permettait aux voyageurs de rejoindre

sans pareille. Le corps du colosse gisait à terre, et nul

Orléans. Caché dans la forêt, qui à l’époque venait

ne pouvait le déplacer. Voilà pourquoi sa tombe fut

jusqu’aux portes de Paris, un véritable colosse

creusée à l’endroit même où il était tombé, donnant à

de plus de 4 mètres de haut détroussait et parfois

cette voie le nom de la Tombe d’Isoré, transformé au cours de l’histoire pour donner naissance à

assassinait les pèlerins en chemin vers

la rue de la Tombe-Issoire.

Saint-Jacques-de-Compostelle et les

Cette légende a servi de base pour

voyageurs en tous genres. Les crimes de ce géant, qui se nommait Isoré,

mettre en place un projet péda-

arrivèrent aux oreilles du roi qui

gogique sur le thème des géants,

convoqua ses plus preux cheva-

dans l’école maternelle du 77

liers pour le mettre hors d’état

rue de la Tombe-Issoire. Corinne

de nuire. Cependant, tous furent

Béoust,

défaits par ce terrible bandit.

quartier, connue pour ses per-

artiste

sculpteur

du

Le climat d’insécurité sur les

formances artistiques sur les

grands axes de Lutèce ne pouvait

façades de la rue du Couédic, a réalisé, tout en s’inspirant des des-

plus durer. Le roi envoya chercher

sins des écoliers, une représentation

le grand et valeureux Guillaume

originale et insolite du géant Isoré et

d’Orange qui vivait en ermite dans les

l’a accrochée sur la façade de l’école. Mal-

Cévennes. Guillaume traqua Isoré et réussit à le défier

heureusement, la sculpture du géant n’est plus

dans un combat singulier, qui n’est pas sans rappe-

présente depuis juin 2010, mais elle a marqué tous

ler celui de David contre Goliath. Guillaume terrassa

les habitants du quartier qui levaient la tête au ciel,

Isoré qui s’écroula de ses 4 mètres de haut, dans un

ébahis devant la taille incommensurable de ce ter-

tel fracas qu’on dit qu’il fit trembler tout Lutèce…

rible géant médiéval.

16 —

SUD


le bon écolo

Texte Thibault Le Gall & Étienne Pugliesi-Conti Photo Étienne Pugliesi-Conti

La bonne heure est dans les près Le BIO-MAN du 13e Lundi soir. Métro Tolbiac. C’est encore le week-end

Douze ans plus tard, c’est toujours une affaire qui

par ici, on dirait la campagne, rue du Moulin-des-

roule. Jean-Michel fait revenir ses petits oignons de

Prés, en plus.

la Drôme provençale, perdue dans les montagnes et

J’avais déjà repéré ce petit resto avec le tag de Miss

y organise régulièrement des stages de cuisine bio !

Tic sur la porte, mais je ne l’avais jamais franchie :

Le prochain s’y déroule du 16 au 20 juillet, c’est bon,

La Bonne Heure, restaurant bio. C’est parti, on com-

Thibault et moi on y va ! Jean-Michel nous parle de son équipe, aux fourneaux depuis longtemps,

mande. Une bière - bio - et un verre de vin -

qui innove tous les jours, invente des

tout aussi bio - plus tard, nos assiettes

plats aux couleurs des saisons : le

arrivent, une tarte aux champignons-courgettes

et

mafé, c’est le mets de mai, mais

saumon

sauce moutarde pour Thibault et

aussi un tian provençal, risotto

des ravioles au caviar d’auber-

ou gaspacho. La rime en O. J’ai

gine sauce crème tamari pour

fini mon digestif depuis un

moi avec tout plein de bons

moment déjà et j’en prendrais

légumes vapeur. Et là... c’est

bien un deuxième... Thibault

comme chez mamie, de la vraie

me dit que c’est pas sérieux, mais qu’on reviendra pour le

sauce de derrière les fagots, du

boire. De toute manière, on doit

parmesan en gros morceaux, du

goûter le crumble et le fondant

pain complet, et des bonnes rations.

choco. Oui... bio ! Et en plus, il paraît que

Nos deux plats avalés, on félicite le patron pour sa cuisine dont il sort pour s’asseoir à notre table... et la conversation est lancée, en

si on lui rapporte un Bonbon, Jean-Michel offre son apéro bio !

même temps que trois digestifs. Jean-Michel nous raconte. Le bio, c’est toute sa vie : présent à la pre-

La Bonne Heure - restaurant végétarien bio

mière Bio-Cop de 1976 à Annecy, il a travaillé quinze

Jean-Michel Delvigne

ans dans une PME de laquelle sont sortis les pre-

72, rue du Moulin-des-Près - 75013

miers plats cuisinés bio, puis il a monté son restau-

01 45 89 77 00

rant en 1999 avec son frère. Voilà pour sa bio. Ha ha !

17 —

SUD


le bon homme

Texte Arnaud Boin Photo Antoine Garnier

Guillaume Ayné Culture et Indépendance Il y a des jours où l’on échangerait bien sa vie avec

2e tour. Et puis il y a eu celle du CPE, en 2006. J’ai

celle de Guillaume Ayné. D’abord, parce qu’il incarne

d’abord intégré SOS en simple militant, puis tout est

le parfait mélange entre avoir une belle gueule et

allé très vite. En 2007, j’étais le vice-président de SOS

savoir s’en servir. Et puis, parce qu’être directeur

Racisme Paris, puis en 2008, SOS Racisme France a

général de SOS Racisme à 27 ans, chapeau mon pote !

créé un poste pour moi, celui de directeur général.

Tu te bats beaucoup pour les autres mais toi, qui

Quel regard as-tu du 15e ?

es-tu ?

Le 15e a beaucoup changé. Si on regarde la place

Je suis né dans le 15e, mais je suis un enfant du

Cambronne, où l’on trouvait un vendeur de couscous,

monde. J’ai beaucoup vécu ici, mais aussi à Montréal

c’est devenu extrêmement chic. Et malheureuse-

puis à Amsterdam, dans des quartiers très cosmopo-

ment, une petite frontière s’installe entre le 15e sud

lites. Et puis j’ai souvent changé d’écoles. Certaines

et le 15e nord. Et il faut absolument, notamment par

étaient profondément déshumanisées, ou très peu

le biais de la carte scolaire, réussir à maintenir ce

pluridisciplinaires. D’autres, au contraire, offraient

métissage, cette mixité sociale, qu’était le 15e.

un enseignement de qualité. À la fac d’Amsterdam par exemple, quand on fait du droit international,

Un bar du 15e pour draguer une nana ?

on apprend aussi les sciences sociales, ce qui déve-

Le Général Beuret 1. Un des bars les moins chers de

loppe considérablement notre approche de l’huma-

Paris et une très bonne ambiance.

nisme. Je n’avais pas trouvé ça à Assas, et ça change tout.

Et pour en draguer dix ? Là je dirais Le Dernier Métro 2. Mais j’aimerais bien

Dans quel contexte es-tu devenu le DG de SOS ?

que tu précises dix nanas ou dix mecs ! Je pourrais

Tout a commencé quand j’ai pris conscience de l’im-

très bien être homosexuel, ou même bi, je veux bien

portance des mobilisations. La première que j’ai faite

draguer dix personnes !

était celle du 21 avril 2002, quand le FN est arrivé au

18 —

SUD


Un endroit du 15e à faire partager ?

au Champ-de-Mars, le 14 juillet. Avec Wyclef Jean,

Ce serait ses toits, où il y a des vues magnifiques, et

Tiken Jah Facoly, I Am, Bénabar, Youssou N’Dour,

où tu perçois l’univers minéral de Paris, qui moi me

Youssoufa. On attend entre 700 000 et 1 million de

marque beaucoup. À Beaugrenelle par exemple, il y

personnes, ça va cartonner !

a un HLM. La porte s’ouvre si tu tires fort, et une fois monté au 18e étage, c’est superbe. Les bonnes adresses Prochain RDV de SOS ?

de Guillaume Ayné

Il y en a une ribambelle. Mais le grand RDV qui

1

concerne tous les habitants du 15e mais aussi tous les Français, c’est le grand concert pour l’Égalité

19 —

SUD

9, place du Général-Beuret 2 70, boulevard de Grenelle


les bons shops

Texte Catherine Lhote

Céline Robert Une grande dame du chapeau Les femmes sont à l’honneur dans la 4e boutique de

plus ? La fabrication "made in France" et le choix de

Céline Robert, ouverte en octobre 2010 place Den-

matières nobles comme la fibre de cactus, la fibre de

fert-Rochereau. Un temple du chapeau.

banane, le cuir et la soie. Mais aussi l’accueil que Céline Robert réserve. Elle

Les chapeaux chez Céline Robert, c’est toute une

prend plaisir à recevoir ses clients, donne de vrais

histoire. Et avant tout une histoire de famille. C’est

conseils, écoute, observe et les aident ainsi à s’ex-

en effet sa grand-mère et son grand-père Fernand

primer à travers leurs futurs chapeaux. « On aime

Robert qui lui a transmis sa passion pour cet objet

nos chapeaux, on aime nos clientes. Et on aime bien

qui représente tant pour elle. Déjà toute petite, elle

prendre le temps de discuter avec les personnes qui

regardait sa grand-mère fabriquer des chapeaux

viennent, raconter l’histoire des collections et tout ce

dans son atelier et n’hésitait pas à l’aider. Après des

qui nous inspire », confie Céline.

études d’histoire de l’art, les Beaux-arts à Paris et

Mélange de fantaisie avec beaucoup de courbes et

une formation en sociologie, le chapeau s’est très

de volumes avec en toile de fond la rigueur et l’archi-

vite imposé. Et cela fait 23 ans que ça dure. Pour

tecture, voilà comment on pourrait définir l’univers

Céline, c’est tout un symbole. « Le chapeau n’est pas

de Céline Robert. L’achat doit être considéré comme

seulement un objet de mode, c’est une œuvre d’art.

un investissement. Les prix des chapeaux oscillent

C’est une rencontre tant avec la création qu’avec son

entre 45 et 300 euros mais vous serez au moins

créateur. C’est s’accaparer l’objet mais aussi son his-

certaine de ne pas avoir le même que votre voisin.

toire », explique-t-elle.

Mention particulière pour la collection Omamori, qui signifie « porte-bonheur » en japonais. C’est une col-

Le chapeau révèle pour elle une partie de notre per-

lection de turbans et bonnets qui conviendront aux

sonnalité qu’elle aime faire ressortir. Chapelière et

femmes soignées par chimiothérapie.

modiste talentueuse, Céline Robert propose plus de 26, place Denfert-Rochereau 75014

150 modèles par an avec un large choix de modèles,

Tél. : 01 43 22 35 66

couleurs et matières.

denfert@celinerobert.com Panama, serre-têtes, bandeaux, turbans, chapeaux

www.celinerobert.com

de cérémonie avec plus de 14 couleurs par saison, les

Du lundi au samedi de 11h à 14h et de 15h à 19h

modèles se suivent mais ne se ressemblent pas. Le

20 —

SUD


les bons shops

Texte Charles Guillet

À Votre Portée Dépôt-vente Laissez quelque temps le 14e tapageur, Daguerre,

On pose ses fesses sur le tabouret, sous le lustre

Denfert pour flâner rue de l’Ouest. Dans cette rue

étincelant, aux reflets Bollywood. Et on contemple

paisible, poivre et sel, un phare de couleurs vives.

les nippes vintage, extravagantes. L’œil avisé s’ar-

Au numéro 100, le dépôt-vente À Votre Portée donne

rête sur un sac de Dominica Carla Gioa, une boucle

le ton – rose bonbon – sur sa devanture ; dans sa

d’oreille signée Anaïré, un bracelet d’Aïda Nardi. Ce

vitrine, des bijoux de créateurs aux reflets insolents

dépôt deviendra une étape infaillible de votre mara-

côtoient des fripes de collections, griffées par les

thon shopping… Mais ! Vous remarquerez que j’ai

plus grands. De quoi vous faire pâlir d’envie, et perdre

tendance à ne m’adresser qu’à vous, lectrices gour-

toute notion de l’argent. Paniers percés s’abstenir !

mandes. C’est qu’hélas, peu d’hommes y trouvent leur compte. À Votre Portée n’est qu’à la vôtre, mes-

Aude vous accueillera, ravie de vous faire découvrir

dames. Et c’est tant pis pour nous.

ses pièces de collection, fière de vous initier aux secrets de ses fringues les plus folles, et de vous

En sortant, j’étais un peu paumé, mais étonnamment

aider à dénicher LA veste en tweed de chez Chanel

béat. Cette affreuse chanson de Sardou que j’avais

que vous aviez cru apercevoir dans un film de Hitch-

dans la tête, du genre qui vous hante un après-midi

cock et que vous vous étiez résignée à oublier. Mais

entier avant que vous ne puissiez la chasser à coups

par dessus tout, c’est parce qu’on s’y sent bien qu’on

de Lundi au soleil, avait disparu. J’ai été guéri dans

veut s’attarder dans ce dépôt. À Votre Portée… le nom

cette boutique, tant il fait bon se couper du monde,

lui a été soufflé par sa fille, lorsqu’Aude envisageait

contempler de loin l’agitation de la rue Raymond-Los-

encore de faire un dépôt-vente doublé d’un salon

serand, se calfeutrer entre deux sapes de luxe, chas-

de thé, d’où le jeu de mots… « por – thé ». Le nom

ser ses idées noires et chansons parasites ; chiner

final se cantonne à l’univoque, mais l’esprit boudoir

l’introuvable.

demeure, car on passerait bien quelques heures à 100, rue de l’Ouest 75014

chiner dans cette échoppe, la tête ailleurs, les mains affairées. Aude confie s’être inspirée d’Antoine et Lili,

Tél. : 01 45 41 96 78

ces boutiques dont elle aime l’univers chaleureux,

www.avotre-portee.com Ouvert du mardi au vendredi de 11h à 18h45

l’atmosphère pastel. Dans cette jungle luxuriante, on trouve pour tous les

et le samedi de 12h à 19h

goûts. Mais surtout les meilleurs.

21 —

SUD


le bon artisan

Texte Yohanna Uzan Photo Jin Balacco

Marc Marynowski LE TAPISSIER QUI A DU CHIEN ! Je suis partie comme ça rue Gassendi dans le 14e,

un stylo, mon oreille et je l’écoute, a priori il aime la

sans savoir sur qui j’allais tomber… J’ai poussé la

vie, le travail bien fait, c’est avant tout un passionné

porte, un bel atelier-boutique, une arrière-cour

de son métier, et le meilleur encore, c’est qu’il aime

lumineuse qui éclaire magnifiquement le lieu. Des

les gens.

tissus évidemment, une banquette presque nue en vitrine, des rideaux de soie, des garnitures faites

Il a vingt ans de métier, il est installé dans le 14e

de petites perles cousues main, un lin crème pour

depuis quatorze ans, sa philosophie c’est de se dire

les ambiances zen et modernes, un plafond plissé-

qu’on ne vit qu’une fois et qu’il faut faire un vrai effort

soleil auquel est suspendu un joli lustre. Un mélange

de rayonnement, et pour lui, les rapports humains

des deux, le classique ou le contemporain avec un

sont très importants. Quand on lui passe une com-

goût certain.

mande, qu’il entre chez les gens pour la première fois, « il y a une ambiance générale qui fait que tous les

Sur ma gauche, Lise, l’apprentie, retape un fauteuil,

sens sont sollicités. Je vais comprendre les goûts, ten-

elle s’échine, elle le tient entre ses bras, elle apprend,

ter de percevoir le détail, je m’applique à ressentir la

elle travaille au corps, elle lève juste sa tête pour me

personne. À travers tous les sens travaillés d’un lieu,

saluer, sans rien lâcher. Laura arrive, elle se présente,

j’aime installer une ambiance, emmener les gens dans

posée et franche, elle aussi a fait son apprentissage

un petit voyage. Il arrive souvent que je propose des

ici, maintenant elle est « le bras droit » de Marc.

collections qui sont une continuité du choix du client,

Y a pas à dire je suis bien tombée, et quand je le vois,

finalement poussé à l’extrême. En tant que tapissiers-

je manque me casser la gueule, il est beau, grand,

décorateurs, nous apportons notre vernis. »

Marc Marynowski : maître tapissier-décorateur… «  Offrir un savoir-faire technique et conseiller au « Bonjour, bienvenue ! »

niveau de la valeur décorative, pour que le client reste

Le regard bleu, la petite quarantaine, il nous invite

content longtemps. »

Jin et moi à nous asseoir, le magnéto est en place,

D’un intérieur, il peut refaire l’ensemble ou bien juste

22 —

SUD


une partie, un canapé sur mesure, des rideaux, des

composée de femmes talentueuses et sensibles

tapisseries, de la moquette tendue pour un effet

dont il tire les qualités de leur complémentarité.

ressort sur les murs, retravailler un fauteuil de style,

Reste Goliath, le petit chien australien de trois mois

créer des stores bateau. De ce métier d’art et grâce

qui n’était pas tout à fait sûr de vouloir être sur la

à son savoir-faire, il peut tirer un éventail de possibi-

photo… Mais pour ses beaux yeux, allez le voir !

lités, il travaille aussi bien le cuir, les textiles design Marc Marynowski

que les étoffes luxueuses, le plus intéressant reste

de créer du confort.

Maître tapissier décorateur 11, rue Gassendi - 75014

Marc Marynowski a du style, c’est sûr. Il a un goût assuré, une maîtrise de son art et c’est parce qu’il

Tél. : 01 43 35 39 99

sait rire, qu’il est généreux que la confiance vient de

www.maitre-tapissier.com

soi. L’équipe qui l’entoure et dont il est très fier est

23 —

SUD


la bonne parisienne

Texte Sandra Serpero Illustration Agathe The Melon

Grand Air 1 — FAIRE LE VIDE Avec les cours tous niveaux de Tai Chi Chuan et de Qi Gong, on se fait du bien tout en douceur et en plein air au milieu d’un des plus beaux jardins de Paris. Sensation bien-être garantie. Tarif : 12 € la séance. Inscription et infos au 06 45 29 74 10 2 — LE SPOT Le Parc des Buttes-Chaumont avec ses 25 hectares, sa pelouse, son lac est aussi le parc parisien le plus riche en variétés d’arbres. Y’a pas mieux pour prendre un grand bol de nature et profiter des belles journées ensoleillées de printemps. (photo : parispassion.canalblog.com/) Parc des Buttes-Chaumont,19 e – Ouvert tous les jours de 7h à 22h 3 — MUST HAVE Pour habiller le pique-nique de bonne humeur, on opte pour ces bouteilles isothermes poids plume tout en couleurs. Avec elles, les boissons restent chaudes durant 8 heures et froides pendant 24 heures. De quoi prolonger le plaisir… Bouteille Thermos® – Nature & Découvertes 24,95 € - www.natureetdecouvertes.com 4 — BALADE INEDITE Paris Charms & Secrets vous ouvre les portes d’un Paris méconnu et insolite autour d’une balade en vélo électrique à la découverte des trésors cachés de la Capitale. Le tout illustré d’anecdotes mystérieuses dont on est toujours friand ! Paris Charms & Secrets – Visites 9h30 (8h30 le dimanche) 14h30 et 20h Infos sur www.ParisCharmsSecrets.com - Tél. 01 40 29 00 00 5 —BUCOLIQUE Pour paresser sur l’herbe ce petit matelas de sol impression patchwork et tout coton, vous assure le meilleur confort. Avec lui la sieste n’est pas loin… Matelas de sol "Sweetings" - La fiancé du Mékong 69,90 € www.lafiancedumekong.fr- Tél. 01 42 61 03 70

24 —

SUD


25 —

SUD


Il vous suffit de prononcer le mot magique le Bonbon au moment de payer et vous bénéficierez de l’offre annoncée !


Retrouvez encore plus de bons plans sur www.leBonbon.fr

Š Arnaud Chaillou


le conte est bon

Texte Arnaud Chaillou Photo Florence-Lætitia Alavedra-Juncosas

Tatiana Monteiro Samba ! Tatiana Monteiro est un diamant brut comme seul le

rentre dans la danse, l’avion décolle à nouveau et ne

Brésil peut nous offrir. La danse coule dans le sang

va plus s’arrêter !

de cette amoureuse des valeurs culturelles de la France, ce pays qu’elle a choisi d’aimer, malgré tous

Cette passion va permettre à notre perle de Rio de

ses défauts !

changer sa manière de percevoir la vie au travers de nombreux voyages autour du monde. D’Abu Dhabi au

Symbole du melting-pot brésilien, ce fruit d’un

Caire, de Kinshasa à Brazzaville, le point commun de

brassage ethnique est sans équivoque. La maman

la misère des rues avec Rio pousse l’artiste à faire

psychologue est brésilo-allemande, le papa kara-

de l’humanitaire et aider les enfants. La danse ne la

téka brésilo-indien qui lui a insufflé le plaisir de la

formate pas, mais révèle en elle tout ce en quoi elle

Gafieira, samba de couple des couches populaires,

croit. « Danser, c’est lâcher ses inhibitions », nous

qu’elle pratique depuis sa plus tendre enfance. Oui

avoue-t-elle.

mais voilà, faire de la danse au Brésil est à peine mieux considéré que faire le trottoir. Le désir de dan-

Partisane de Maria Bethania, chanteuse de son

ser est plus fort que tout, c’est même sa raison de

pays ou Caetano Veloso, le Brassens brésilien, elle

vivre. Alors, c’est décidé : elle saute dans l’avion il y

adore Boris Vian, les poèmes de Prévert et Les Veines

6 ans rejoindre sa sœur en France pour faire de sa

ouvertes de l’Amérique latine d’Eduardo Galeano, son

passion un art considéré et reconnu.

livre de chevet préféré. « Puiser dans deux visions, les

Tatiana s’inscrit au théâtre pour s’imprégner de la

inspirer sa danse, Tatiana nous révèle ici le meilleur

culture française. Elle commence à fréquenter les

de ses secrets.

entrelacer et en retirer une substance unique ! » Pour

clubs brésiliens de la ville, gagne ses galons dans le milieu en investissant le Brazil Tropical pour notre

C’est au sein du village Pernety que Tatiana a trouvé

plus grand plaisir. Le rythme s’accélère enfin. Tatiana

ses marques. Le quartier cosmopolite se consti-

28 —

SUD


tue entre autres d’une communauté brésilienne qui

et de ressentir cette énergie qui nous transcende et

lui permet de rester au contact de ses racines. De

nous apaise.

l’Aquarius, restaurant végétarien ou le Magicien, bar jazzy, la danseuse adore regarder les matchs de foot

Ah oui, j'allais oublier, Tatiana donne des cours (de

au café le Métro. Seul souci : quand la France bat le

danse bien sûr, pas de tennis) à l'association Vercin-

Brésil, cela ne fait pas toujours plaisir .

getorix au 181 de la rue du même nom, tous les mardis de 20h à 21h30. Samba !

De toutes façons, elle se sent autant brésilienne que française. Les deux pays font sa force : « la danse c’est rentrer en contact avec son fort intérieur », glisse-telle avec passion. La puissance de ses convictions

Brazil Tropical

nous force à l’admiration. En l’écoutant, on ressent

36, rue du Départ - 75015

en nous cette irrépressible envie de rejoindre Tatiana

29 —

SUD


le bon agenda

Agenda des manifestations culturelles

THÉÂTRE Jusqu'au 8 mai 2011 ≥ VENDREDI 13 Théo théâtre 20, rue Théodore-Deck - 75015 Paris Jeudi, vendredi, samedi à 21h15 Avons-nous plus de chances de gagner au loto ou bien de nous crasher en mer à bord d'un charter low cost entre Mulhouse et Paris ? Et si les deux survenaient le même jour ? Et si c'était un vendredi 13 ? Une comédie irrésistible teintée d'humour noir. Une Jusqu’au 3 juillet 2011

histoire moderne sur fond de crise financière et de

≥ Les Colocs dans Coming Out

société de consommation.

Café d'Edgar 58, boulevard Edgar-Quinet - 75014 Paris

CONCERT

Du lundi au vendredi à 20h. Le samedi à 18h15 et 19h45. Dimanche à 19h. Jano et Robert sont deux colocataires parfaits : glandeurs-machos-RMistes. Ils décident de trouver un colocataire pour soulager leur loyer… et plus si affinités. Suite à un quiproquo téléphonique, c’est Jean-Phil, comédien homosexuel, qui va répondre à l’annonce et bouleverser leur vie jusque là très… pépère.

Le vendredi 6 mai 2011 ≥ DIAMANT NOIR Le Petit Journal Montparnasse 20h30 (dîner) / 22h00 (concert) 13, rue du Commandant-Mouchotte 75014 Paris Tél. : 01 43 21 56 70 Vous aimez la soul et le rythm 'n' blues. Venez écouter DIAMANT NOIR dans la plus pure tradition d’Otis Redding, James Brown, Wilson Pickett, Joe Cocker, Blues Brothers. Un cocktail détonnant !

30 —

SUD


le bon agenda

Agenda des manifestations culturelles

EXPOSITION avec les "messagers de l'invisible". Les sculptures, supports de cette croyance, sont comme des cadavres dotés de pouvoirs de nuisance ou de protection. Collectées à partir des années 1960 par l'expert autodidacte Jacques Kerchache, elles deviennent le support d'un discours non plus seulement ethnographique, mais esthétique, leur conférant le statut de chefs-d'œuvre.

Jusqu’au 25 septembre 2011 ≥ VAUDOU

Jusqu’au 21 mai 2011

Fondation Cartier pour l’art contemporain

≥ Japon, Royaume des personnages

261, boulevard Raspail Paris 14e

Maison de la culture du Japon à Paris

01 42 18 56 50

101 bis, quai Branly Paris 15e

www.fondation.cartier.com

Mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi de 12h00 à

11h-20h, nocturne mardi jusqu’à 22h

19h00. Nocturne le jeudi jusqu’à 20h

Après une première tentative avortée de rétrospective

Astro Boy, Hello Kitty, Pokémon… Les personnages

de la collection Kerchache suite au décès de ce dernier,

constituent une part essentielle de la culture

la fondation Cartier organise finalement une grande

populaire du Japon d’aujourd’hui.

exposition consacrée aux sculptures traditionnelles d'Afrique de l'Ouest, plus particulièrement vaudous. Culte religieux, cette pratique associe des divinités majeures aux esprits de la nature afin de dialoguer

31 —

SUD


les bonnes adresses

Régie Publicitaire pub@lebonbon.fr 06 33 54 65 95

1 — Shakti Yoga Studio

5 — THierry 21

19, rue Lakanal - 75015

285, rue de Vaugirard 75015 - Tél. : 01 45 31 11 41

Tél. : 01 77 12 60 58

86, rue du Commerce 75015 - Tél. : 01 45 33 35 13

2 — Céline Robert

6 — Pizza Enzo

26, place Denfert-Rochereau 75014

72, rue Daguerre 75014

Tél. : 01 43 22 35 66

Tél. : 01 43 21 66 66

3 — À Votre Portée

7 — Magenta Color

100, rue de l’Ouest 75014

55, boulevard de Magenta 75010

Tél. : 01 45 41 96 78

Tél. : 01 55 26 90 20

4 —L'entrepôt

8 — Babylone Paris

7-9, rue Francis-de Pressencé 75014

22, rue du Vieux-Colombier 75006

Tél. : 01 45 40 60 70

Tél. : 01 42 84 09 41

32 —

SUD


maje

www.maje-paris.fr



Paris SUD - le bonbon 05/211