Issuu on Google+

1—

SUD


2—

SUD


Président

édito

'Bon'jour !

Jacques de la Chaise jacques@lebonbon.fr Design original Tom Gordonovitch tom@lebonbon.fr Rédacteur en chef Arnaud Chaillou chaillouarnaud@gmail.com Graphiste Gaëlle Lepetit

C’est toute une aventure de concevoir un magazine. Chaque mois c’est

Secrétaire de rédaction

reparti avec son lot de surprises et de rencontres. Une bonne équipe est

Anne Charlotte Anris

de rigueur, plumes et photographes de talent ! Écumer le sud de Paris

Redaction

jour après jour à la recherche des endroits improbables, des personnali-

Célia Elamé, Capucine Jaillon,

tés les plus épicées, tel est le lourd fardeau que nous portons…

Macha Binot, Yohanna Uzan, Celine Chacun, Camille Lancesseur,

Équipés d’un bloc-note et d’une belle paire de lunettes de soleil bien à

Agata Madenska, Arnaud Bouin,

la mode , nous voilà tous fins prêts à foncer sur les places disponibles

Etienne Pugliesi-Conti, Julien Rocher

des terrasses les plus ensoleillées du quartier. Les ventres vides, les

Photographes

esprits avides de nouveautés et les gosiers assoiffés de l’équipe du

Liz Vogel, Antoine Garnier,

Bonbon vont vous livrer un petit échantillon des endroits les plus aty-

Arnaud Bouin, Etienne Pugliesi-Conti,

piques et conviviaux qu’abritent nos arrondissements !

Rodolphe Baras, Arnaud Chaillou Chef de pub

Laissez-vous enivrer ce mois-ci par le Spider-Man local, le tisseur de

Arnaud Chaillou

pintes et de frites, AKA Éric, du Général Beuret, allons déguster un p'tit

chaillouarnaud@gmail.com

Tête à claques bien frais chez la belle Ingrid aux Vignobles du plaisir !

06 80 46 58 76

Quoi, vous avez encore soif les gars ? Désolé, cette fois-ci la bière sera

Grands comptes et site internet

sans alcool pour le jubilé de Bernard Lama le 11 juin au parc des Princes

Matthieu Lesne / 06 50 71 92 71

mais qu’à cela ne tienne, on pourra toujours après converser philo avec

Stagiaires

Maître Quan et ses sous-marins maison (bière/calva) !

Justine, Julien, Charles, Antoine Petites annonces

Non, pas de méprise, le Bonbon n’est pas un alcoolo, juste amateur de

annonce@lebonbon.fr

bonne chair et d’endroits chaleureux dont regorge le coin, ça promet en

Contactez-nous

attendant l’été.

hello@lebonbon.fr 01 48 78 15 64

Amicalement,

Le Bonbon 31 bis, rue Victor Massé 75009 Paris

Arnaud Chaillou Rédacteur en chef

SIRET 510 580 301 00016

Mot du Président : Régie Publicitaire

Toute l’équipe du Bonbon a l’émotion de vous annoncer la naissance de

arnaud@lebonbon.fr

www.lebonbon.fr, premier site en France à proposer des bons plans et

06 80 46 58 76

des supers bonbons en bas de chez vous par arrondissement, sur tout Paris.

1—

SUD


maje

www.maje-paris.fr


sommaire

Juin 2011

6. Général Beuret

10. Bernard Lama

14. Laurent Buraud

34. Maître Quan

38. Philippe Jolly

44. Tatiana Monteiro

34. Le Bon Homme

5. Le Bon Timing

20. La Bonne Affaire

6. Le Bon Commerçant

22. Le Bon Astro

36. Le Bon Plan

10. La Bonne Étoile

24. Le Bon Moment

38. Le Bon Artisan

12. Les Bons Plans

27. Le Casse Bonbon

40. La Bonne Parisienne

14. Le Bon Art

30. Les Bons P’tits Diables

42. Les Bons Snapshots

16. Le Bon en Arrière

32. Le Bon Jeu

44. Le Conte est Bon

18. Le Bon Look

33. Le Bon Écolo

46. Le Bon Agenda

3—

SUD


tous les vendredis au Bus Palladium

Pour être sur la liste gratuite et prioritaire ≥ Envoyez un mail à : party@lebonbon.fr 6, rue Fontaine Paris 9 e / M° Pigalle


le bon timing Spectacle

Les évènements à ne pas manquer !

Le Point Virgule fait Bobino Retrouvez les humoristes les plus doués de leur génération, Ali Bougheraba, Olivier de Benoist, Karine Dubernet, Mathieu Madenian, Thomas VDB, Walter, Donel Jack’sman… réunis pour vous présenter le meilleur de leur show. Douze artistes, douze styles d’humour… Le mercredi 8 juin à Bobino 20, rue de la Gaité / Tél. 01 43 27 47 84

Salon

Paris se livre Tout commence par un déjeuner sur l’herbe de 11h à 17h, dans un cadre idyllique et convivial. S’ensuivent défilés militaires le long de l’avenue de Paris et bal républicain sur la place du Marché, pour finir par le magistral feu d’artifices sur les coups de 23h. Vendredi 10 juin de 14h30 à 20h Samedi 11 juin de 10h à 19h Tour Montparnasse / 33, avenue du Maine

Concert

Concert Ricard S.A. Live Music Un plateau aussi éclectique que novateur le soir de la fête de la Musique sur la place Denfert Rochereau. La programmation rock offrira une déferlante de décibels pour démontrer que les jeunes artistes ont du talent à revendre : Skip the Use, Alister, le Prince Miau et The Elderberries. Mardi 21 juin à 19h30 Place Denfert-Rochereau

Musique

La fête de la musique à l’Imprévu Comme chaque année, l’Imprévu se lâche et fait sa fête de la Musique en plein air place Flora-Tristan. Les habitués de la Jam session vont vous faire leur

DR / DR / DR / DR

show rock'n’blues, ce n’est pas le village Pernety qui va s’en plaindre ! Mardi 21 juin à l’Imprévu 35 rue Didot / Tél. 01 45 43 25 75

5—

SUD


6—

SUD


le bon commerçant

Texte Arnaud Bouin Photo Antoine Garnier

Général Beuret BarMan, le super héros du XV ! Paris, dans un futur proche. Le XVe arrondissement

tout le XVIIIe arrondissement en fait. C’est là-bas que

est totalement sous la coupe de Stress-Brother, une

je vais quand je ne suis pas ici, pour m’exiler, dans

cellule mutante omniprésente construite pour fati-

des bars comme le Chéri Bibi, un petit bar branché,

guer les humains. Le Général Beuret, avec l’aide de

et puis le No Problemo. On est un peu un réseau de

Captain Éric et de toute son équipe, est armé pour

gérants de bars, on se connaît tous, on sort beaucoup

revigorer l’ADN des humains dans une lutte sans

ensemble ».

faim, ni soif. Rencontre avec Captain Éric, co-gérant co-mics.

Côté staff, il y a une réelle énergie qui émane des équipes. Arnaud, Aurélie, Erwin, Lucie… Les serveurs

« Ce qui me booste dans la vie ? Le challenge. Il m’en

représentent un réel mix de la jeunesse parisienne.

faut toujours plus, la routine m’ennuie ». Éric Simon,

Certains sont encore étudiants, d’autres fraîchement

alias BarMan, 33 ans, personnage principal du

diplômés, ils sont tous différents mais dégagent la

Général Beuret, nous accueille dans son QG haut en

même bonne humeur. Ils sont bien ici et nous le font

couleurs… Et pas n’importe lesquelles ! Celles des

sentir. Pas étonnant que le bar compte de nombreux

comics Marvel, ces bandes dessinées lues depuis

habitués ! Une bonne ambiance autour d’un verre,

quatre générations, ponctuées de Hulk, Iron Man,

c’est le meilleur cocktail qu’un bar puisse nous offrir.

Wolverine et autres X-Men salvateurs. Sous le regard

Comme dans les comics, le Général Beuret com-

étrangement familier d’un Spider-Man agrippé au

prend des univers parallèles, des microcosmes, des

plafond, le comptoir est bavard, la salle se remplit, et

réalités alternatives, des voyages dans le temps.

la terrasse est déjà pleine.

Pendant que les piliers décompressent au comptoir,

Santé ! Éric m’explique l’ambition de son bar, celle

un couple de vieilles dames converse de leur côté,

de réunir le XVe cool, à la recherche d’un excel-

des étudiants révisent en groupe et, sur la terrasse,

lent cheeseburger et d’une bonne bière, dans une

des couples cosy se prélassent au soleil. Je vois de

ambiance décalée et accueillante. La musique qu’on

jolies filles bavarder en buvant du Coca et Éric m’ex-

y écoute est plutôt rock, pas forcément connue, on

plique que la réussite d’un bar se mesure à sa clien-

pourrait se croire sur la butte Montmartre, quartier

tèle féminine. Tchin.

qu’Éric connaît particulièrement bien, tant pour ses

Dans l’univers du Général Beuret, les humains se

bars que pour ses barmen. « Je connais très bien

répartissent en deux groupes. D’un côté, les affamés,

7—

SUD


le bon commerçant qui n’ont pour but que d’affirmer leur faim dans cette brasserie aux prix raisonnables. D’un cheese d’un seul, hop, ils régénèrent leurs cellules et peuvent à nouveau dominer le monde. De l’autre, les assoiffés. Ces créatures déshydratées qui, pour quelques 2,70€ seulement, profitent de sérums de gaité appelés bières, et ainsi accélèrent l’émergence d’une nouvelle humanité. « Ça fait 5 ans que je m’occupe du Général Beuret, que je l’anime, que je lui donne plus de vie. J’ai un associé qui s’occupe du midi, moi je suis là le soir. Et en 5 ans, la clientèle ne cesse d’augmenter. Ça fait plaisir ». La convivialité du Général Beuret est depuis des années installée dans le quartier, octroyant ses super-pouvoirs à une part croissante de la population du XVe. Éric me parle du XVe commerçant, en plein développement, de sa bonne humeur et de ses habitants posés. Les soirées de fin de semaine sont festives et quand je demande à Éric le prochain gros évènement du Général Beuret, il me dit que la fête de la Musique sera rock. Pas étonnant, au vu de sa volonté de s’amuser avec nous, et de toujours relever le potentiel de son bar. Le Général Beuret est le symbole du XVe fantastique et invincible. Y aller une fois, c’est mordre à l’hameçon. Sa décoration met à l’aise, ses prix sont raisonnables, sa carte est alléchante, il y a de la place… Passez donc boire un verre avec l’équipe, elle ne demande qu’à s’agrandir, aussi nombreuse soit-elle. c

Général Beuret Bar / Brasserie / Restaurant 9, Place du Général Beuret, 75015 Tel. 01 42 50 28 62 — Ouvert tous les jours de 8h à 2h du matin

8—

SUD


la bonne étoile

Texte Célia Elamé Photo Arnaud Chaillou

Bernard Lama LE RETOUR DU JAGUAR Paris s'en souvient encore, le parc des Princes rai-

Peux-tu revenir sur le meilleur souvenir de ta carrière ?

sonne encore de son nom, l'homme qui a contribué

C'est une question qui revient très souvent et je

à l'âge d'or du PSG, Bernard Lama, un félin qui maî-

réponds toujours la même chose : c'est toute ma

trisait la balle comme s'il avait une souris entre les

carrière en elle-même. Alors pourquoi je dis ça car

pattes, il nous ouvre sa tanière…

lorsque j'étais enfant en Guyane, personne ne pensait que j'allais devenir footballeur professionnel.

10 ans après l'arrêt d'une carrière flamboyante

Depuis l'âge de 7 ans ça a toujours été mon ambition,

un jubilé exceptionnel le 11 juin 2011 au parc des

je n'étais pas du tout prédestiné à ça mais j'y suis

Princes, pourquoi 10 ans après ?

arrivé !

J'ai toujours voulu faire quelque chose, ça fait trois ans que j'y pense, après c'est une question de date,

Tu es reconnu pour tes arrêts de balles, c'est ce qui

d'opportunités car il y a beaucoup de compétitions

te différencie des autres …

internationales, ce n'est pas forcément évident. On

Oui c'est vrai, c'est tout le sens du rôle du gardien. Je

est pratiquement obligé de le faire lors d'une année

me suis toujours attaché à les arrêter car cela veut

impaire. Voilà c'est pour ça 10 ans ! Puis c'est pas

dire que, techniquement, tu as réussi le geste par-

mal c'est aussi l'âge de ma fille et elle symbolise

fait. Puis toi qui est le dernier défenseur tu deviens

aussi la fin de ma carrière, je pense que c'est un beau

le premier attaquant et la situation du jeu change.

cadeau pour ses 10 ans ! C'est clair que j'avais envie

Lorsque tu remets la balle en jeu, ton équipe est tou-

de retrouver tous mes potes aussi (sourire) !

jours en danger alors que si tu as pris ta balle non seulement ton équipe n'est plus en danger mais c'est

Ta vie depuis l'arrêt de ta carrière… ?

l'équipe adverse qui le devient car j'étais aussi spé-

Une autre aventure : reconquérir son pays ! À travers

cialiste des relances longues et rapides qui permet-

divers projets que je mène, Diambars, mon club Mon-

taient d'éliminer une bonne partie des adversaires.

tjoly, des projets industriels en même temps, j'ai allié ça avec un rôle de consultant avec les médias. J'ai la

Je pense que tu es conscient d'être une idole aux

volonté de valoriser le football, ma position aujourd'hui

yeux des Parisiens ou plutôt dans le cœur des Pari-

c'est que le sport doit servir de moteur pour l'éducation.

siens… Impressions…

Je suis revenu à la base à travers la formation des jeunes

Oui… oui j'en suis conscient, j'en suis même parfois

que ce soit avec l’association Diambars ou mon club.

très surpris, il y a des surprises agréables et c'est

10 —

SUD


vrai qu'il y a une relation très particulière avec le

As-tu des lieux dans Paris que tu affectionnes par-

public parisien, c'est clair.

ticulièrement ? Pas spécialement car Paris est une ville qui change.

Penses-tu qu'on assiste à la fin de ce sport ou qu'il a

J'ai beaucoup apprécié le XVe car ma sœur y a vécu

besoin d'une nouvelle image ?

et j'allais souvent dans le XIe faire mes courses car j'y

Le foot, c'est l'opium du peuple. Ce ne sera jamais la

retrouvais les produits exotiques. Et ce que j'aime le

fin, il a l'image que les médias veulent bien lui don-

plus dans Paris, c'est qu'on peut y avoir une vraie vie

ner. À la base, le sport c'est un message universel.

de quartier quelque soit l'arrondissement.

11 —

SUD


les bons plans

Texte & photo Agata Madenska & Arnaud Chaillou

Zango

Aux vignobles du plaisir

Repère rock.Le voyage au coin de la rue

Le plaisir est partagé

Prenez la rue Daguerre, passez les commerces de

À peine entré, je sens déjà l’ivresse de la rencontre

bouche et autres brasseries. Avancez encore un peu

avec la charmante Ingrid… Si j’avais su je me serais

jusqu’au numéro 58. Une fois la porte du Zango pas-

vêtu de mes habits du dimanche… Bon ma foi, repre-

sée, vous serez chez vous, mais ailleurs.

nons nos esprits, il s’agit maintenant d’interviewer

Ce bar-restaurant qui tire son nom de l’arbre du

la belle et surtout de choisir une bonne bouteille de

voyageur vous fera découvrir des saveurs du monde

pinard.

entier. La déco, la musique et la carte sont des incita-

Amateur de bons vins, je m’arme de mon plus beau

tions au voyage. Et si vous comptez partir avec votre

sourire et demande les conseils avisés de notre spé-

baluchon bientôt, au Zango vous pourrez feuilleter

cialiste en raisin… Et là, elle me sort du tac-au-tac,

les guides de tous les pays du monde en grignotant

j’en ai deux pour toi qui me viennent à l’esprit : si tu

quelques zatazès (zakouskis, tapas, mezzes). Si votre

es plutôt rosé, prend le Tête à claques, un vin bio du

appétit est aiguisé, offrez-vous un Marco Polo ou un

Pays de Loire 100% naturel… Celui-là te mettra pas

Paul-Émile Victor, mon petit doigt m’a dit que ce sont

la tête à l’envers ! Si tu veux plutôt un bon p'tit rouge,

les best-sellers (et ce n’est pas cher). Finissez par un

j’en ai un, le Bois-sans-soif qui devrait pas te laisser

cheesecake à se damner (rien que pour lui, j’y retour-

indifférent ! Il a l’air de te correspondre bien aussi

nerai). Vous pouvez manger à toute heure et si vous

celui-là qu’elle me dit !(comment ça aussi ???). Tout

êtes pressé, vous pouvez emporter.

ce qu’on peut chiner chez elle est fait par des petits

Le Zango, c’est aussi le lieu de rendez-vous du quar-

producteurs, de plus en plus de vins bio et natu-

tier. Installez-vous sur un tabouret et accoudez-vous

rels, mais aussi sodas, bières, jus de fruits et même

au bar avec les habitués qui vous feront vous sentir

paniers de fruits et légumes bio.

comme à la maison. Cet été, vous pourrez même vous

Une cliente, une habituée de la maison, me précise

y prélasser sur des chaises longues. Tous les jours,

qu’Ingrid fait la meilleure sangria du quartier et

jusqu’à 1h la semaine et 2h du mat le week-end,

rajoute qu’il y a aussi un fameux punch maison, fait

l’endroit est plein de voisins ou de curieux parce que

avec amour par son chéri (damned !). J’ai pris le tout,

simplement, on s’y sent bien.

voilà qui explique cet excès de franchise !

58, rue Daguerre - 75014

88, rue Didot - 75014

www.zango.fr

Tél. 01 45 40 05 20

12 —

SUD


les bons plans

Texte Julien Rocher

L' Osmoz'café Smail, générateur de lien social Smail est beau, il est cultivé, curieux de tout, et en

déguste les canapés du chef. Les flûtes de champ’

plus il fait trop bien les couscous ! L’Osmoz café relie

résonnent et la bonne humeur propage les envies

les générations. Son patron est un tisseur d’idées, un

d’un avenir meilleur.

génial cuisinier.

Le soir, les grandes tables se forment naturellement,

Ses cocktails sont fameux, ses plats régalent et

on organise les débats de demain : le dernier, sur le

plus que la belle assiette, il vous resserre une occa-

nucléaire, tendait à trouver des solutions pour un

sion de repenser le monde, de réinventer ces cafés

futur moins flippant.

où les idées se mélangent puis s’imbriquent. Déjà

Le chef est fin psychologue, il veut que tout le monde

en avance sur ses camarades, le jeune cuistot veut

ait sa place et prenne du plaisir à se retrouver. Pour

apprendre, tout connaître, note avec son petit crayon

la fête de la Musique, les groupes vont se succéder,

ce que ses chefs lui enseignent. Ils voient en lui un

entre balades jazzy et chanteuses au timbre fré-

garçon capable de se faire tout seul, d’aller de l’avant.

nétique. Aujourd’hui, six à sept artistes attendent

C’est dans ses voyages que la maturité se fait, un

pour exposer chez Smail devenu, malgré lui, un vrai

crochet par Dubaï et Ankara, et le petit devenu grand

mécène de quartier. Cette nouvelle vague de "cafés-

débarque en France et ouvre son restaurant.

ateliers" émerge dans le XIVe et permet à de nom-

L’art culinaire de Smail se définit à base d’une mul-

breux jeunes de s’exprimer dans une ville encore

titude d’identités rencontrées, qui lui confèrent son

sous le joug du dogme silencieux.

savoir-faire et sa capacité à ressentir et à tout créer.

Mais c’est Smail qui le dit, les voisins tristounets ont

Des cuisines de chez Ladurée aux nappes de l’am-

troqué leur « pas de bruit s’il vous plaît » aux soirées

bassade de France à Tunis, le soin et la rigueur sont

pleines de joie et de vie à L’Osmoz café !

la clé de voute du jeune chef de 33 ans. Depuis qu’il a ouvert L’Osmoz café il y a un an, le quartier de la rue de l’Ouest est en ébullition. Chacun parle, échange et se respecte. Ce fan de Billy Idol reçoit des groupes de piano jazz et les vernissages d’art contemporain se succèdent. C’est à la façon d'une véritable petite "factory" façon

33, rue de l’Ouest - 75014

Warhol qu'il imagine son espace. Les photographes

Tél. 01 42 18 06 09

parlent aux peintres d’art abstrait, tandis que l’on

13 —

SUD


14 —

SUD


le bon art

Texte Macha Binot Photo Liz Vogel

Laurent Buraud L'action painting de paris sud Notre rencontre fut tardive, l’échange constructif et

pensée : revenir aux origines de la peinture sans se

dans un esprit Bonbon. Laurent Buraud dit non à ce

prendre au sérieux. Et nous, on aime ! Il s’est lancé

business qui tourne autour de l’art ! Sa démarche est

totalement dans son travail il y a trois ans et lorsque

noble. Depuis tout jeune, il s’est habitué à courir les

je lui pose la question de ses activités antérieures, il

expositions. Il poursuit maintenant son exploration

me répond spontanément qu’il ne se retourne jamais

culturelle en changeant de perspective.

sur son passé. Laurent vit le présent et se projette dans le futur, du coup il ne lui reste plus de temps

Il peint. Il crée et a une seconde particularité : il

pour regarder derrière lui.

soumet ses œuvres à nos regards amateurs. Avec sa compagne, artiste elle aussi, il n’a qu’une seule

Jamais avare d‘explications sur ses techniques de

volonté : « vivre de son art par la proximité ». Vous

peinture, il nous parle de ses œuvres en pensant déjà

comprenez

l’avons

aux prochaines. Je lui soutire une information pour

repéré ! « Peu de galeries mais beaucoup d’établisse-

sa prochaine exposition : il se penchera sur le nu plus

ments de quartier ».

particulièrement. Il revient à ses explications, nous

maintenant

pourquoi

nous

parle de dripping (technique utilisée par son maître Laurent s’est fait la même remarque que grand

à penser), et nous, sans avoir fait histoire de l’art,

nombre d’entre nous. Pousser une porte de galerie

nous écoutons parce que tout paraît compréhensible

peut être intimidant et même si ces dernières sont

lorsqu’il nous l’explique.

nombreuses à faire des efforts, cette crainte réduit toujours le nombre de personnes qui ont accès à la

Laurent Buraud, un créatif dont je vous délivre un

culture. Lui, il préfère du coup exposer dans nos lieux

dernier secret : il écrit de la poésie. Il est aussi com-

de vie. Il expose à l’ Établi , rue de la Glacière jusqu’au

plet que le profil type de l’artiste plein de sensibi-

7 juin. Nous pourrons admirer l’évolution de son tra-

lité… à suivre et écouter.

vail dès le 7 juillet au Tonnerre de Brest – Paris 14. L’artiste est complètement autodidacte. Il est marqué par l’ action painting et tout le mouvement de

Laurent Buraud

Jackson Pollock. Ses œuvres s’appellent Bouillon-

Peintures et Poésies

nement, Étincelles. Il se dégage une belle énergie de

www.myspace.com/laurent.buraud

ses toiles. Prêt à jouer le jeu, sa photo représente sa

15 —

SUD


le bon en arrière

Texte Celine Chacun

Cimetière du Montparnasse Un cimetière où il fait bon vivre… Bon, à première vue un cimetière, ce n’est pas très

fourni par les services municipaux, tentaient de se

glamour… Mais figurez-vous que les touristes et

repérer entre "avenue transversale", "boulevard de

nous autres Parisiens apprécient grandement s'y

l'est", sections et divisions. N'ayant personne en par-

aventurer, s'y balader… et pour cause, avec ses 19

ticulier à visiter, je décidai de suivre mon envie : aller

hectares, ce cimetière du XIVe arrondissement est

sur la tombe de Serge (Gainsbourg). Une famille était

l'un des plus importants espaces verts de la capi-

venue lui rendre hommage. La mamie « Oh, ça fait

tale, mais pas que….

20 ans déjà, comme le temps passe vite… », a-t-elle dit en tripotant nerveusement sa petite croix autour du cou. Après un petit passage auprès de

Le cimetière du Montparnasse a été créé au

Charles Baudelaire, Man Ray, Marguerite

début du XIXe siècle, en même temps

Duras, Guy de Maupassant et de Jean

que plusieurs autres cimetières : le

Poiret, je décidai de m'intéresser aux

cimetière de Passy, près du centreville, le cimetière de Montmartre

anonymes. M'intéresser à quoi  ?,

au nord, le cimetière du Père-

me diriez-vous. Aux épitaphes :

Lachaise à l'est et le cimetière

ces dernières phrases inscrites

du Montparnasse au sud. J'aime

sur nos tombes… Mon regard

les cimetières et tout particuliè-

s'arrête alors sur une épitaphe

rement ceux de Paris. Psycho-

digne du fameux « Enfin seul… »

pathologie à tendance morbide,

du cimetière du Père-Lachaise…

diront les psy. Petite déprime due

« Paix à mes cendres, ne pas éternuer » et cette autre « Ici gît suis, ici

au retour de vacances ou aux dos-

gît reste ». Des morts me font rire. C'est

siers épineux au bureau, affirmeront

magique ! Shakespeare disait : « Mieux

les bien intentionnés. Non. J'aime les cimetières comme d'autres aiment le cinéma,

vaudrait, après votre mort, une méchante épi-

pour la vie qu'ils contiennent. Contrairement aux

taphe que, de votre vivant, un mauvais renom ». Et oui,

apparences, le cimetière du Montparnasse est sou-

les monuments funéraires parlent mieux des morts

vent plein de vie, surtout quand il fait beau. Le long

que ne le font les vivants. Ils sont l'image d'une

des allées, les visiteurs munis du plan obligeamment

fierté oubliée, un désir de passer à la postérité…

16 —

SUD


le bon écolo

Communiqué Julien Rocher

Bio Génération BIOn-appétit Depuis mai 2009, ce magasin biologique vous

supermarché bio parisien en 1993. À cette époque,

accueille du lundi au samedi. Sur deux étages, vous

la consommation de produits biologiques était une

pourrez trouver tout ce dont vous avez besoin pour

démarche marginale. La création de cette activité se

manger bio (du yaourt au vin, en passant par le qui-

présentait comme une aventure.

noa) ou pour prendre soin de votre corps (cosmé-

Vous avez peur de payer trop cher vos achats ? Ras-

tiques bio, produits d’hygiène, compléments alimen-

surez-vous, la volonté de cette enseigne est avant

taires…). Heureusement que les murs sont

tout de permettre à tous d’accéder au bio.

recouverts de couleurs vives, sinon

Ils ont ainsi mis en place la sélection

vous pourriez le chercher long-

du panier Robinson. 80 produits de

temps : il se cache au cœur du

base à petits prix qui vous per-

nouveau quartier BNF, à côté

mettront de manger bio, bon

de l’université Diderot-Paris

et à prix tout à fait accessible

VII.

toute l’année ! Algues, graines

Idéal pour votre pause du midi,

germées

vous pouvez même payer en

tielles… tous leurs produits

ticket restaurant !

ou

huiles

essen-

ont une histoire et renferment

Depuis 2010, tous les magasins

divers secrets. Vous avez peur

parisiens à l’enseigne Bio Généra-

de ne pas vous y retrouver ? Les

tion (12 magasins) ont rejoint la coo-

vendeurs sont parfaitement formés et

pérative Les Nouveaux Robinson. Un soin tout parti-

disponibles pour répondre à vos questions et vous

culier est porté au respect de tous. Le fournisseur ne

conseiller. N’hésitez donc plus ! Rendez-vous chez

vend pas à perte et ne se retrouve jamais en situation

Bio Génération !

de dépendance. Chaque acteur est différent et doit être considéré de manière unique et responsable,

Magasin Bio Génération

dans le respect de sa production. D’ailleurs, 80%

Elsa Morante

des fournisseurs sont des petits producteurs ou

1, rue Elsa Morante - 75013 Paris

transformateurs ! Vous pourrez donc trouver toutes

www.nouveauxrobinson.fr

les valeurs de cette coopérative qui a ouvert son 1er

17 —

SUD


le bon homme

Texte Camille Lancesseur & Etienne Pugliesi-Conti Photo Etienne Pugliesi-Conti

Maître Quan IL NEM QUE VOUS ! Restaurateur et philosophe, Maître Quan propose de

Pham Cong Quan est celui qui s’affaire derrière les

vous ravir les papilles et de vous donner en plus la vie

fourneaux, du matin au soir, depuis 26 ans ; sa femme

éternelle, bon programme…

et ses enfants sont au service, en salle. Avant, il était professeur de philosophie à l’université de Saïgon. À

Il était un vieux bonhomme Pham Cong Quan, la

l’arrivée du communisme, il y a 35 ans, il est parti en

moustache finement relevée, le sourire bien accro-

France avec sa famille. Maître Quan, comme on l’ap-

ché et coiffé d’un béret.

pelle, a travaillé ici et là, pendant une dizaine d’an-

Dans une petite ruelle du XVe arrondissement, se

nées, avant d’ouvrir pour de bon son petit restaurant.

trouve son refuge, un drôle de resto, Le Drapeau de la

Sa plume réserve aux plus studieux les secrets d’une

fidélité. On ne sait pas trop si c’est une bibliothèque

vie juste, charitable et courageuse.

dans laquelle on a le droit de dîner ou un restaurant

Il y a pensé longtemps après avoir constaté que

où se sont entassés tous les livres du monde. Guides

« parce que l’homme comprend mal, tout ce qu’il fait

de voyage à côté de romans de Balzac et de l’ency-

est mal fait. De là, la misère du monde. » En philo-

clopédie Universalis, posés sur des vieux magazines

sophe invétéré, il utilise son bagage intellectuel pour

politiques du siècle dernier…

s’essayer à une solution universelle.

Monsieur Quan peut, en un repas, vous nourrir l’esto-

Son credo : le capitalisme humanitaire. D’où le tient-

mac et l’aura. Sa cuisine vietnamienne est à tomber

il ? Pham Cong Quan aurait pu recevoir un soir Jésus,

par terre. Le vieux, l’étudiant, le pauvre et le nanti s’y

Bouddha et Confucius, imaginons… Ils commandent

côtoient. Idéaliste, convaincu, engagé, il prodigue

bo bun, riz cantonais et une douzaine de nems. Ils

aux curieux de son restaurant, sa « panacée univer-

se taisent d’abord. C’est tellement bon. Ensemble,

selle à tous les maux du genre humain ».

ils élaborent cet idéal de société. Le capital de leur

18 —

SUD


capitalisme ? L’argent aimant. Du verbe aimer bien

monde meilleur, La Voie, 2001.

sûr. Gagner de l’argent et s’en servir avec l’intention

Roman : Le Guerrier inconnu, La Voie, 2001.

d’aimer toujours mieux, nos parents, nos amis et

Essai philosophique : L’être tempérant : capitalisme

autrui. L’énergie créée, elle garde le cœur contre les

humanitaire universel, La Voie, 2005.

maladies ; paix et bonheur sont assurés. Pour vous convaincre, il vous dit « Si moi vous rendre heureux,

Le Drapeau de la fidélité

moi je vis longtemps » puis vous sert un repas com-

21, rue Copreaux - 75015

plet pour moins de dix euros, alcool compris. Et là,

Tél. 01 45 66 73 82

soudainement, on a envie d’y croire…

http://phamcongquan.free.fr —

Bibliographie

Tous les jours de 11h à 22h

Essai philosophique : L’Homme et le cosmos : un

19 —

SUD


le bon plan

Texte Macha Binot Photo DR

La bonne terrasse Terrasse avec vue… Douceur du mois de juin, l’ Eté et la chaleur de ces

il ! Les business boys, les bobos, les petites familles,

nuits approchent. Ce jeudi là, la soirée était idéale

les gens en transit, tous passent par cet étage pano-

pour flâner sur une terrasse… un seul caprice :

ramique en version couverte ou ouverte selon nos

« Prenons - la suspendue dans les airs cette ter-

envies.

rasse » ou plus précisément sur les toits de Paris.

Nous entrons dans ce lieu privilégié du 257, rue de Vaugirard. Tout a été revu : la déco, les lumières…

Nous arrivons rue de Vaugirard, après un bref pas-

pour ne mettre en évidence que cette vue dégagée

sage sur la ligne 12, nous levons les yeux au ciel et

sur la tour Eiffel dont la réputation n’est plus à faire !

tendons l’oreille… l’ambiance semble bonne sur les

5, 4, 3… elle scintille ! Pile à l’heure ! Moins le quart à

toits du Novotel ! La double porte s’ouvre sur un hall

ma montre pour être plus précis !

blanc parfait. Deux hôtesses nous accueillent et

« Les Toits de Paris »

comprennent vite qu’elles doivent nous faire monter

Nous nous surprenons à rêver du choix de telle ou

au ciel… au sommet de l’hôtel…

telle toiture et terrasse attenante lorsque discrète-

Ascenseur miroité, correction maquillage sous le

ment un serveur vient nous proposer un cocktail.

regard complice d’un membre de l’équipe Accor,

Il sont tous plus créatifs les uns que les autres ! Aux

ouverture des portes : « Bienvenue sur une des vues

fruits de saison, aux couleurs explosives, c’est un

les plus imprenables de la tour Eiffel ! » Ils ont tout

étonnement gustatif ! Le pari est gagné : une vraie

prévu dans ce bar où se croisent le costume-cravate

parenthèse dans notre vie urbaine ! C’est bon de

qui sort du boulot et le cuir et petit jean branché qui

vivre à Paris certains soirs ! La nuit tombe, nous nous

sort aussi du travail… mais pas le même semble-t-

affalons dans les canapés à l'intérieur.

20 —

SUD


Au fond, un DJ mixe, selon l’humeur du moment, un

Il nous propose aussi des soirées ponctuelles dans

rythme qui nous fait bouger les cheveux ou simple-

cet éphémère ! Renseignez-vous !

ment la pointe de notre talon aiguille.

Paris by night a des côtés magiques… cachés sur les hauteurs du XVe, je vous invite à les découvrir…

La soirée se prolonge, le service est toujours aussi agréable, nous nous sentons privilégiés dans cette alcôve. Les gens échangent, se saluent. Nous remar-

Novotel Paris Vaugirard Montparnasse

quons que, de manière instinctive, nous nous tour-

257, rue de Vaugirard - 75015

nons tous vers les baies vitrées. La vue est tellement

Tél. 01 40 45 10 00

agréable, cette tour Eiffel encore et toujours !

Du 15 mai au 30 septembre 2011

Le Novotel Vaugirard vient d’ouvrir son bar éphémère

de 17h à 1h du matin

et ce jusqu’au 30 septembre, tous les jours de 17h à

Métro ligne 12 - station Vaugirard

1h du matin.

21 —

SUD


le bon artisan

Texte Yohanna Uzan Photo Arnaud Bouin

Philippe Jolly LE FACTEUR DE PIANOS Philippe Jolly a installé son atelier-boutique dans

lui plaît. « Ce qui est intéressant quand on travaille

le XIVe, il est facteur de pianos. D’abord prof de

avec des produits naturels, c’est qu’il y a toujours des

philosophie, et il n’y a pas que sa moustache qui le

variantes, alors que les produits chimiques utilisés

confirme… il a gardé dans la pratique de son métier

sur les pianos modernes produisent toujours le même

une idée très belle de la manière dont on doit faire

résultat, il n’y a pas de défauts, il n’y a pas de quali-

et vivre les choses. Bien sûr, il accorde, il répare et

tés non plus, c’est mort. » Alors il retravaille des pla-

il restaure les pianos, mais sa particularité vient du

quages en palissandre, il crée des claviers en buis,

fait qu’il est un des rares à toucher à de belles pièces

il ravive les incrustations de laiton, il révise toute la

anciennes datant de 1830 à 1940. Alors, il récupère

mécanique, il récupère les bois anciens.

les pianos qu’on voudrait jeter, il en achète d’autres et il s’en occupe, puis il en vend certains, les autres il

« Mon critère c’est que ça soit vivant, qu’il se passe

continue de les chérir.

un truc. La nature, mère de la diversité, disparaît des pianos modernes, on la remplace par du plastique et

« C’est ce que je dis à mes clients en rigolant, mais

de la ferraille, même le bois n’est pas le même, il est

c’est vrai : ne vous inquiétez pas si vous n’achetez pas

séché dans des étuves… Le bois du vieux piano sonne

le piano, ça ne me gêne pas je l’aime plus que vous… »

bien parce qu’on l’a laissé se reposer, il y avait encore

Philippe travaille à l’ancienne sur de l’ancien, il uti-

cette importance de laisser faire le temps, c’est pour

lise des colles d’os de bœuf, des vernis à base de

ça que les vieux pianos vieillissent bien. Ah ! Celui-là

résine d’arbre ou d’arbuste parce qu’il sait une chose

a 150 ans, est-ce qu’il a encore quelque chose à dire ?

importante : le plus beau est l’unicité de chaque ins-

Eh bien oui, même si c’est petit, il y a des trésors. Les

trument, monsieur Jolly est contre la standardisa-

pianos modernes ne sont pas mauvais mais ils n’ont

tion et plus un piano est différent d’un autre, plus ça

presque pas d’existence, pour un acteur de cinéma

22 —

SUD


on dirait qu’il n’a pas de présence, c’est un problème

d’en faire et travailler. Ce qui fait qu’un morceau est

d’ontologie, il est là mais il n’est pas vraiment là ! »

musical, c’est impossible à transmettre, ça ne s’explique pas, si vous ne comprenez pas, ce n’est pas la

Et il s’assoit, il joue Mozart sur le piano qu’il a fabri-

peine… C’est l’histoire du désir, c’est l’amour qui est

qué lui-même, parce qu’un piano de cette époque

le dictateur là-dedans. »

était introuvable, il s’est pris au jeu d’en recréer un en essayant de retranscrire et de respecter l’esprit et l’univers sonore du maître. Et il y a une harmonie entre la pièce musicale et la sonorité de l’instrument,

Facteur de pianos

il y a une relation, quelque chose de la proportionna-

25, rue Boulard - 75014 Tél. 01 43 27 96 28

lité. C’est parce qu’il croit en de vraies émotions, ce

www.pianoforte-jolly.fr

qu’il faut transmettre c’est l’amour des choses. « La musique ça ne s’apprend pas, il faut avoir envie

23 —

SUD


la bonne parisienne

Texte Sandra Serpero Illustration Agathe The Melon

I love my toutou 1 — Palace canin Un hôtel labélisé quatre pattes ? Conçu pour nos compagnons domestiques, ce nouveau lieu, situé à proximité du bois de Vincennes, offre à Médor des demi-journées ou des journées de garderie ainsi que des séjours à thème dans un cadre idyllique et avec toute une palette de soins bien-être. Infos et réservations sur www.actueldogs.com 2 — Mon chien va se faire une beauté Chez Canicrèche, on ne plaisante pas avec le poil ! Ici, on maîtrise les techniques des coupes standard pour toutes les races. Les chiens sont toilettés avec le plus grand soin et ressortent beaux comme des camions ! Canicrèche 32, rue Turbigo 75003 – Tél. 01 42 71 59 09 3 — Trouvez l’amour grâce à Milou ! Prêtes pour un remake des "101 dalmatiens" ? Le site www.rencontremonchien.com répertorie des heureux propriétaires de chiens qui cherchent l’âme sœur. Alors on prépare les croquettes, les gamelles, les chandelles et on lance les invits’ ! On le sait, y’a de l’amour au bout de la laisse… 4 — Ayez du chien… Avec ce joli pull « Dress Caniche » de la jeune marque franco-colombienne éthique Warmi. Élue reine de la maille, la créatrice Sylvia Toth enchante notre dressing avec ses vêtements réalisés à la main qui ne manquent pas de mordant ! En vente à La Cour, 60 rue Tiquetonne 75002 250 € - www.warmi.fr © Laurent Toth

5 — Tout, tout pour mon toutou Dans ce city store de 150 m2, ça déborde de jouets qui couinent, de paniers moelleux, de sacs de transport, de colliers trendy, de gourmandises savoureuses, de produits de soins… Un vrai shopping-dog pour combler tous ces besoins ! Moustaches 32, rue des Archives 75004 – www.moustaches.fr

24 —

SUD


Il vous suffit de prononcer le mot magique le Bonbon au moment de payer et vous bénéficierez de l’offre annoncée !


Retrouvez encore plus de bons plans sur www.leBonbon.fr

Š AC + AG


le conte est bon

Texte Capucine Jaillon Photo Rodolphe Baras

Patrizia et Joao Venez boire un peu de joie, à La Commédia La Commédia, un café-restau où l’on a le droit

points de ralliement de tout le village de la mairie.

d’écouter ce que se dit à la table d’à côté… On y

Patrizia me raconte avec chaleur sa belle histoire :

cultive “la liberté d’être bien”…

venue d’Italie il y a vingt-sept ans, elle a découvert cet endroit, y a travaillé quand c’était encore une piz-

Le soleil dans la voix, à la napolitaine… C’est avec

zeria puis, des années plus tard, a repris le flambeau

cette musicalité délicate et rieuse que Patrizia et

en compagnie de Joao, son mari (et de bientôt sûre-

Joao m’accueillent ce samedi matin pour évoquer

ment leur petit rayon de soleil, Giorgia). Ils aiment

leurs hôtes, de passage ou habitués de ce restau du

faire vivre l’endroit grâce à des expos, des concerts.

XIVe aux couleurs de la passion. Noir et rouge Carmen

Musique et spectacles ont leur place régulièrement,

sont les couleurs choisies pour donner à la déco une

tel vendredi soir, tel après-midi, du jazz souvent, me

chaleur, une note intimiste et artistique.

dit Joao en vrai passionné. En ce moment, les hôtes peuvent découvrir les photos d’une artiste vivant

Patrizia et Joao s’occupent depuis belle lurette de ce

dans l’immeuble : Danielle, une photographe qui a

lieu chéri par les gens du quartier, une terrasse très

pris des clichés de la place Jacques Demy, dont les

animée lors de belles soirées d’été, un restau cha-

lignes vues d’en haut ressemblent à des Mondrian.

leureux à l’heure du déjeuner : La Commédia. Entrer

Ces images nous parlent du quartier, de sa beauté,

ici pour un déjeuner, un dîner ou juste pour boire un

de ces arbres superbes qui couronnent la place du

demi ou un café, c’est respirer un peu de cet air pari-

Marché, lieu d’échanges et de rencontres. Nos deux

sien où circulent la curiosité envers l’autre, l’intérêt

tourtereaux connaissent bien leur clientèle, archi-

pour les arts, et la soif d’amitié.

tectes habitués, voisines aînées qui discutent les jours de marché, esprits curieux qui viennent boire le

C’est en 1996, et précisément le 21 juin, pour la

petit café du matin et goûter un air paisible.

fête de la Musique que Joao, cet amoureux du XIVe venu tout droit de l’île de Madère a ouvert ce café,

Ainsi cet endroit vit au plaisir des rencontres,de l’échange,

que dis-je cette institution qui allait devenir un des

de la bonne humeur et des éclats de rire partagés.

28 —

SUD


J’entends souvent dire que Paris est froid et ano-

La Commédia

nyme mais dans un petit lieu comme ça, quand on

5, rue Boulard - 75014

pousse la porte, il y a l’âme qui s’ouvre… Amis pari-

Tél. 01 45 39 38 00

siens, venez nous rejoindre…

29 —

SUD


le bon agenda

Agenda des manifestations culturelles

FÊTE DE LA MUSIQUE XIVe Parc Montsouris 14:00 - 15:00 Sayo / Sape Programme de jazz et de pop présenté par des jeunes musiciens de South Ayrshire, en Écosse, et de Grande-Bretagne. Escalier d’honneur de la cité universitaire 17 Bd Jourdan 18:00 - 21:00 Valses, mazurkas, polkas, scottishs, bourrées, cercles, danses traditionnelles… 16pac 98 Bd du Montparnasse 19:00 - 23:00 Univers original entre pop expérimentale, post-rock, trip-hop, dance et folk électronique

30 —

SUD


le bon agenda

Eglise Notre Dame du Travail

Agenda des manifestations culturelles

Parvis de l’église Notre Dame d’Alliance

34/36 rue Guillerminot

81 rue d’Alleray

20:00 - 22:00

19:00 - 20:00

Le choeur d'hommes Anaiki (40 chanteurs) dirigé

Variété des Années 80

par Jean-Marie Guezala, offrira un répertoire de chants sacrés et profanes, de mélodies les

Place Convention

plus traditionnelles aux chants anciens les plus

19:00

méconnus. Anaiki invite cette année le choeur

Musique rock

féminin Neskatxena.

Rock'n Live Lotus Bleu XVe

Square Necker

Parvis de la Mairie du XVeme

Angle des rues Bargue, Quintinie et Procession

31, rue Péclet

18:00 - 20:00

Funk, groove, R&B, soul…

Variété | Musiques du monde . traditionnelles.

18h : Chav (chanson française), 19h30 : Nashville

Musiques de la renaissance Pascale Boquet /

Airplaine (country bluegrass), 21h : 7ydille (Antilles),

Chanson française chorale Foranim

22h30 : Solyl's (groove-funk-jazz)

31 —

SUD


les bonnes adresses

Régie Publicitaire arnaud@lebonbon.fr 06 80 46 58 76

1 — Bio Génération

5 —THierry 21

1, rue Elsa Morante - 75013

285, rue de Vaugirard 75015 - Tél. : 01 45 31 11 41

Tèl. 01 53 61 10 65

86, rue du Commerce 75015 - Tél. : 01 45 33 35 13

2 — Au bonheur du vin

6 — Pizza Enzo

52, rue de l’Arbre Sec - 75001

72, rue Daguerre - 75014

www.aubonheurduvin.fr

Tél. 01 43 21 66 66

3 — A Votre Portée

7 — Novotel

100, rue de l’Ouest - 75014

257, rue de Vaugirard - 75015

Tél. 01 45 41 96 78

Tél. 01 40 45 10 00

4 — bavaria

8 — Osmoz café

www.bavaria86.com

100, rue de l’Ouest - 75014

(rubrique France)

Tél. 01 45 41 96 78

32 —

SUD


Novotel Paris Vaugirard Montparnasse

Lounge Bar View Du 15 mai au 30 septembre de 17h à 1h du matin

Photo : Fabrice Rambert ©

Le Lounge Bar View - 7ème étage Novotel Paris Vaugirard Montparnasse 257, rue de Vaugirard -75015 Paris Tél 01 40 45 10 00

www.novotel.com


SAEME - 797 080 850 RCS Thonon - 11 avenue du Général Dupas 74500 Évian-les-Bains :

Ne portez plus votre eau, on vous l’apporte.

VOTRE EAU LIVRÉE À DOMICILE GRATUITEMENT* Nous vous livrons dans le 15è arrondissement de Paris vos bouteilles d’eau à domicile selon vos besoins et à la fréquence qui vous convient. Choisissez votre formule, commandez et n’y pensez plus !

C’EST SIMPLE, PRATIQUE ET RAPIDE ! www.evianchezvous.com * Pour une commande minimum de 10€ TTC. ** Offre limitée à un pack par foyer (même nom, même adresse)


Paris SUD - le bonbon 06/2011