Page 1

1—

17


2—

17


Président Jacques de la Chaise jacques@lebonbon.fr

édito

'Bon'jour !

Design original tom@lebonbon.fr Rédactrice en chef

On est pas bien là ?

Camille Clance camille@lebonbon.fr Graphiste

J'avoue, j'allais encore me lancer dans un édito

Alexandra Praud

pour vous raconter à quel point je rêve de monoï

Responsable culture et partenariat

et de cocktails. Je suis affreusement

Macha Binot Secrétaire de Rédaction

cliché, j'ai l'impression de vivre dans les pages

Annabelle Azadé Kajbaf

beauté du Marie-Claire et Jacques (le Saint-Bonbon)

Rédaction Coralie Dienis, Aurore Dupuis, Julie Falcoz, Julie Joaquim, Ada de Lita, Fanny Némé

va encore râler parce que j'écris comme dans une chronique du Elle.

Photographes

Bref, je fais une croix sur ma capeline, mot féminin désignant le chapeau

Victor Cesar Bota, Valerio Martelli,

qui a connu ses heures de gloire grâce à Bardot, et je pars sur une ôde

Flavie Trichet Lespagnol, Khatim Ketfi Illustrateurs Paulina Leonor, Guillaume Ponsin Styliste

aux pots d'échappement. Au Paris vide des jours fériés. Aux terrasses bondées, où on continue à aller guetter les sièges libres quand on sait pertinemment qu'à partir

Anthony watson

d'avril ils sont une hérésie. Aux vestes en jean, frêles anges-gardiens

Stagiaires

devant les coups de froid de mai qui nous font repasser à l'Oscillococ-

Julien, Charles, Antoine et Aurélien

cinum. Aux quais de Seine, pauvres envahis, royaume de la chips en

Chef de Pub

paquet familial et du saucisson aux noisettes, où l'on admire lascive-

Lionel Ponsin 06 33 54 65 95 Remerciements

ment son Monaco qui tiédit sur un coin de nappe à l'heure du goûter.

Florent Chamaillé et Boubou Grands comptes & site internet

Pourquoi rêver de sable blanc quand on peut aller faire customiser

Matthieu Lesne 06 50 71 92 71

son jean chez Buttonize, prince de la mode en la mythique Place des

Remerciements

Ternes ? Pourquoi rêver de vagues vivifiantes quand on peut redécouvrir

Lauren Petites annonces

l'artisanat de quartier avec M. Roche ? Pourquoi espérer un amour de

annonce@lebonbon.fr

vacances doré et sculpté quand on peut demander à Hélène de Char-

Rejoignez Le Bonbon

mant, voyante confirmée, si oui ou non il va arriver cette année, pour

recrut@lebonbon.fr

de vrai, ce sculpté doré ? Un DJ, un peintre, une fête de la musique, un

Contactez-nous hello@lebonbon.fr 01 48 78 15 64 S.A.S Le Bonbon

Bonbon quoi : moi je vous le dit, on est bien ici, personne ne bouge. Ensoleillement vôtre,

31 bis, rue Victor-Massé 75009 Paris. SIRET 510 580 301 00016 ISSN : en cours Dépôt légal : à parution Imprimeur Centre Impression

Camille Clance Rédactrice en chef Mot du Président : Toute l’équipe du Bonbon a l’émotion de vous annoncer la naissance de www.lebonbon.fr, premier site en France à proposer des bons plans et

Régie Publicitaire

des supers bonbons en bas de chez vous par arrondissement, sur tout

pub@lebonbon.fr

Paris.

06 33 54 65 95

1—

17


sommaire

Juin 2011

6. Buttonize

10. Nadège Beausson-Diagne

14. Dj Astorm

34. Hélène De Charmant

38. Jean Paul Roche

44. Serge Maestracci

5. Le Bon Timing

20. La Bonne Affaire

34. La Bonne Femme

6. Le Bon Commerçant

22. Le Bon Astro

36. Les Bons Shops

10. La Bonne Étoile

24. Le Bon Moment

38. Le Bon Artisan

12. Les Bons Plans

27. Le Casse Bonbon

40. La Bonne Parisienne

14. Le Bon Art

30. Les Bons P’tits Diables

42. Les Bons Snapshots

16. Le Bon en Arrière

32. Le Bon Jeu

44. Le Conte est Bon

18. Le Bon Look

33. La Bonne Ballade

46. Le Bon Agenda

3—

17


le bon timing musique

Les évènements à ne pas manquer !

Ilenes Barnes + 1ère partie. Folk-Pop-Rock Après une longue absence, le duo culte de la french et dans la foulée de son album "Three Sides", la chanteuse afro-américaine Ilene Barnes aux six albums et plus de 400 concerts en Europe est de retour pour un concert unique à Paris à L'Européen où elle était déjà en résidence en 2008. Le mardi 7 juin 2011 à 20h à l'Européen. 5, rue Biot. Tél. : 01 43 87 97 13

exposition

Petites filles modèles « Rien, jamais, n’abolit notre enfance » disait Simone de Beauvoir. Aucun citation ne pouvait être plus juste pour illustrer le travail de l'artiste Caroline K à la Galerie Kvanevski. Jusqu'au 11 juin, à la galerie Carole Kvasnevski. 39, rue Dautancourt. www.artcok.com

enfants

Kaïouduo Une comptine, une robe, des poches, et un duo de comédiens pour raconter les menues aventures d’une poignée d’animaux en tissu. Deux comédiens, deux langues, une même histoire. Sous vos yeux, ils s’inventent un jardin et invitent la pluie et le soleil… Du 1er au 11 juin à l'Étoile du Nord Théâtre. 16, rue Georgette Agutte. Tél. : 01 42 26 47 47 www.etoiledunord-theatre.com

théâtre

Isabelle Alonzo. Et encore, je m'retiens ! Entre conférence et one woman show, Isabelle Alonso livre pour la première fois sur scène, avec humour et tendresse ses réflexions pertinentes et

DR / DR / DR / DR

décapantes sur les femmes, les hommes, les taches domestiques, l’épilation du maillot… Jusqu'au 10 juillet au théâtre du Petit Hébertot 78 bis, boulevard des Batignolles. Tél. : 01 42 93 13 04 - www.petithebertot.fr

5—

17


6—

17


le bon commerçant

Texte Camille Clance Photo Victor Cesar Bota www.victorcesarbota.com

Buttonize Une histoire de boutons Un rêve d'ado, deux comparses un peu doués, trois

lutionnaire mais simple et coloré, ca a été le déclic :

boutons… Buttonize, c'est la boutique qui "rock"

développer une marque de vêtements que l'on pour-

la Place des Ternes depuis peu. Sélections mode

rait personnaliser avec un bouton.

simples et efficaces, adresse optimale, vendeurs à

B : Donc le concept des boutons vient d'un p'tit chien

la pointe… Rencontre.

tout moche. On fera d'ailleurs un bouton série spécial carlin ! 

Ben, Alex : racontez-nous les débuts. A : C'est l'histoire assez simple de deux meilleurs

Pourquoi l'envie de vivre cette aventure entre potes ?

amis. Monter une boite ensemble, c'était plus qu'un

A : On a fait une école de commerce axé sur l'en-

besoin, c'était une certitude.

treprenariat, on a toujours voulu monter un truc

B : On s'est rencontré il y a 8 ans et on a toujours eu

ensemble, on en parle depuis des années, on a fini

cette envie. Encore fallait-il trouver l'idée. Six ans de

par franchir le pas. On a la chance d'avoir des qua-

maturation, d'expériences et de voyages plus tard : le

lités et un savoir-faire vraiment complémentaires,

concept était né. 

cela facilite beaucoup de choses dans le boulot   B :  Tous nos amis nous avaient dit «  Faites atten-

Mais alors… le concept, quel concept ?

tion, ca détruira votre amitié ! ». Mais au contraire,

A : HAHA! L'idée nous est venue très bizarrement  !

je dirais que ça renforce nos liens. Comme chacun

À l'époque, on savait qu'on voulait se lancer dans

a ses atouts professionnels, personne ne vient s'in-

le prêt-à-porter, mais on cherchait encore une idée

cruster dans le travail de l'autre et tout se passe par-

pour griffer nos vêtements. Un jour, ma chienne Bou-

faitement.

bou, a grignoté le bouton d'un de mes cardigans gris. Je suis allé chez Monop' pour en acheter un autre…

Au quotidien ?

pas de bouton gris, que des boutons de couleurs.

B : Un commercial et un financier. L'un fait les achats

Quelques jours après y avoir cousu un bouton rouge,

et gère les prix. L'autre gère la comptabilité et les

les gens n'arrêtaient pas de me demander de quel

stocks. On assure tous les deux la partie vente. 

créateur ça venait… L'idée était là ! Ce n'est pas révo-

A : On s'est très naturellement réparti le boulot

7—

17


le bon commerçant en fonction de nos envies et de nos capacités. Je garde toujours un œil sur ce que fait Ben et réciproquement. C'est vraiment important d'avoir une confiance inébranlable envers son associé. Pourquoi vous être installés dans le 17e ? B : J'habite à 500 mètres du shop et c'est par hasard que j'ai entendu parler de cette boutique qui était à vendre. Après l'avoir visitée avec Alex, on s'est décidés rapidement. Je connais le quartier par cœur (pour y vivre depuis 26 ans) et le potentiel est là! C'est d'ailleurs un quartier qui ne demande qu'à se développer en terme de marques novatrices.

Buttonize 3, place des Ternes Tél.: 01 47 64 55 94 facebook.com/buttonize Les bonnes adresses de Ben & Alex — La terrasse des Ternes C'est notre resto QG, belle terrasse, carte très abordable (8/15€ le plat), bonne cuisine et accueil parfait ! — Le Yuppies Cafe Idéal pour prendre l'apéro après le boulot, une des plus belles terrasses du coin ! — Delhaye Le bijoutier-créateur (c'est notre voisin). Il fait des bagues de fiançailles magnifiques, il travaille beaucoup sur le diamant, c'est sobre, léger et élégant, on adore !

8—

17


la bonne étoile

Texte Camille Clance Photo DR

Nadège BeaussonDiagne Plus Belle, l'étoile Métisse d'origine ivoirienne et bretonne par sa mère,

Certains des acteurs étaient déjà des amis, j'ai vrai-

sénégalaise par son père, Nadège Beausson-Diagne,

ment eu l'impression d'avoir été accueillie dans une

parisienne de naissance, vous l'avez aperçue dans

famille. Et l'aventure a commencé. Le phénomène

''Podium'' ou ''Bienvenue chez les Ch'tis''. En ce

''Plus belle la vie'' peut être assez déstabilisant car

moment, elle cartonne tous les soirs dans la plus

nous faisons réellement partie du quotidien des

populaire des séries télé. Les Feux de l'Amour ? Mais

gens, ils nous considèrent comme des proches… Je

non, "Plus belle la vie", incontournable succès de

trouve génial de pouvoir leur apporter du bonheur. Je

cette décennie. Récit d'un parcours aux allures de

suis fière de tourner dans une série populaire, et ça

conte de fées.

ne m'empêche pas de faire du cinéma avec Jean-Luc Godard ou Dany Boon, n'en déplaise à certains!

La comédie, une vocation ? J'ai toujours voulu être actrice. À 17 ans, j'ai commencé mes études de

Parlons un peu de Paris… J'y suis née. J'aime cette

théâtre au Conservatoire national supérieur de Cré-

ville, son histoire et son architecture. Mais depuis

teil d'où je suis sortie diplomée d'un second prix. J'ai

peu j'ai envie d'une liberté latine et d'une douceur

tout de suite travaillé comme actrice. Je travaille

de vivre qui me manquent ici. J'aime apprendre

aussi dans certains pays d'Afrique comme le Gabon,

mes textes dans un petit square près de chez moi.

le Burkina Faso ou la République centrafricaine.

Pour moi, les quartiers de Paris correspondent à des

C'est très important pour moi de mixer les deux

moments précis de ma vie que je peux associer à des

continents.

chansons !

Raconte-nous un peu l'aventure ''Plus Belle''…

Tes adresses fétiches ? Dès qu'on sort du métro

Je suis arrivée dans "Plus belle la vie" parce que je

Pereire, rue de Courcelles, il y a une librairie fan-

connaissais Hubert Besson, un des producteurs

tastique ! Il y a aussi la boulangerie alsacienne, la

avec lequel j'ai tourné dans "Otages". Au moment de

meilleure du monde qui vous oblige à prendre trois

choisir le commissaire Sara Douala, il a pensé à moi.

kilos rien qu'en regardant la devanture. J'aime les

10 —

17


Batignolles, ce petit village où vous avez l'impression

chain prime de "Plus belle la vie", ainsi que sur les

de ne plus être à Paris… Mais mon endroit préféré, où

planches dès septembre dans "Lady Oscar" avec

les serveurs et le directeur sont devenus des amis,

Amanda Lear au théâtre de la Renaissance.

c'est le café Wepler et ses fruits de mers (14, place de Clichy) ! Et bien sur le Cinéma des cinéastes (7, Un film : Les visiteurs de soir

avenue Clichy).

Une chanson : La Javanaise Des projets dans l'immédiat ? Je travaille actuelle-

Une pièce : "On ne badine pas avec l'amour"

ment à l'écriture de mon premier roman et de mon

d'Alfred de Musset

premier album, et je serai à la rentrée dans le pro-

11 —

17


Texte Aurore Dupuis

© Aurore Dupuis

les bons plans

Arome et sens Pour une beauté globale. Ouvert depuis deux ans et demi, "Arome et Sens" est

le soin "jambes légères "qui dure 35 min. Parfait pour

un espace aussi attirant qu'exaltant. Emilie, dans la

celles qui ont les jambes lourdes après une longue

profession depuis déjà bien longtemps, a décidé de

journée de travail. Enfin, la lotion Bronz'Express,

créer un salon parfaitement étudié pour répondre à

colore et embellit la peau sans laisser de traces

nos attentes… (frissons).

pendant une durée moyenne de 7 jours. Dès la 1ère application le visage et le corps sont bronzés sans

Émilie a pour devise l’embellissement de ses

soleil, pas mal pour celles qui préfèrent éviter les

clientes. Et elle sait de quoi elle parle. Pour l’anec-

cabines d’ UV.

dote, nous avons affaire à est une ancienne Miss. Elle connait donc tous les secrets de beauté dont

Qui n’a jamais souhaité obtenir les techniques

nous raffolons. Avec une formation d’esthéticienne,

ultimes d’un maquillage personnalisé ? Émilie pro-

elle propose à ses clientes ce que l’on appelle une

pose des cours. Un cadeau sympa à faire aux copines.

"beauté globale", c'est-à-dire de la cure minceur aux

Ce qu’on aime, c’est que les prix sont accessibles.

embellisseurs, en passant par les soins, l’épilation

Pour une manucure express avec pose de vernis, il

et la beauté des mains et des pieds.

faut compter 20 €, pour un soin contour des yeux,

Concernant les soins liés à l’amincissement, elle

35  €.

pratique le "cellu M6 intégral génération". Une technique minceur brevetée, qui permet, quand elle est

Émilie a une clientèle de quartier, mais avec l’envie

pratiquée en cure de 5 à 10 soins, de réactiver le dés-

de créer un «  Nails bar  », il est possible que vous

tockage des graisses pour effacer les surcharges et

commenciez dans peu de temps à faire la queue…

les imperfections localisées.

Alors n’attendez plus et faites vous plaisir… Rendezvous chez Arome et Sens !

Pour celles qui préfèrent la phyto, avec les soins corps Phytomer, Emilie propose des programmes

15, rue Laugier

originaux avec des enveloppements et des mas-

Tél. : 01 42 67 27 17

sages drainants. Emilie a même une astuce pour les

www.aromesetsensparis.com

lendemains de soirée. C'est "le souffle de fraîcheur",

Ouvert du lundi au samedi, de 9h30 à 19h, nocturne

aux huiles de Mais qui oxygène la peau et réveille les

tous les jeudis (jusqu’a 21h)

teints brouillés. Un coup de cœur particulier pour

12 —

17


Texte Julie Falcoz

© Nathalie Coursucoup

les bons plans

Le manège des Batignolles Une star locale qui a toujours autant de succès ! Vers 15h30, les enfants du quartier sont au rendez-

Star locale, le manège a servi de décor dans plu-

vous pour l'ouverture du manège du square des Bati-

sieurs films pour le cinéma et la télévision : "Le

gnolles, les parents suivent sagement derrière…

mouton enragé" avec Jean-Louis Trintignant et Romy Schneider, "Z" de Costa Gravas ou encore "Tir à vue"

On sent une certaine effervescence planer dans l'at-

de Marc Angelo. On l'a même aperçu dans des spots

mosphère de cet espace vert, qui date de 1835. On

publicitaires.

mange une glace, une petite tête blonde frissonne de plaisir en engloutissant un biscuit au chocolat, un

Les enfants doivent avoir entre deux et huit ans et

petit brun pleurniche parce que sa maman a accom-

ont le droit d'hésiter entre une décapotable rouge,

pagné son grand frère aux toilettes, d'autres se cou-

une décapotable verte, deux avions en hauteur, des

rent après en attendant… Mais en attendant quoi  ?

vélos, Dumbo, un bateau, un cochon, un cygne ou

En attendant que le manège ouvre ! Les enfants s'im-

une vache… La petite touche bobo du manège reste

patientent gentiment en attendant de pouvoir faire

tout de même la réplique authentique du bus n°66!

un tour de manège. Et quel manège…

Plus parisien comme manège c'est pas possible! Par

Il nous fait tourner la tête depuis 1967, date corres-

contre, pas de pompon…

pondant à la création de la structure en dur telle qu'elle existe maintenant (de 1950 à 1967, le manège

Piquée de curiosité, j'ai demandé à Michel quelle a

était mobile dans le parc) et Michel y travaille depuis

été la plus grosse bêtise jamais faite sur ce manège

quasiment le début. Il nous raconte : « C'était le

et surtout qui l'a faite…

manège de mon beau-père, je l'ai repris en 1969 et

Mais, que l'on se rassure : « Il n'y a jamais eu de

maintenant, je vois passer la deuxième génération !

grosses bêtises, que des petites! ».

Les enfants ont grandi, sont maintenant des adultes et m'amènent leurs propres enfants, c'est ça la fameuse ambiance de village des Batignolles! ». C'est aussi un des manèges les moins chers de

Manège du Square des Batignolles

Paris  : 1,10 € le ticket, (7 € - 10 tickets). A ce prix-là,

Ouvert tous les jours de 15h30 à 19h en été et de 16h

il ne faut surtout pas priver nos chérubins de ces

à 17h en hiver. Fermé en cas de pluie ou de neige.

minutes de bonheur…

13 —

17


14 —

17


le bon art

Texte Julie Joaquim Photo Khatim Ketfi Lumière Florian Chamaillé

DJ Astorm Un DJ à la sauce UK Envie de son frais et festif ? DJ Astorm vous sert un

À 12 ans, il sait déjà cueillir le meilleur de la culture

cocktail musical à l’inspiration toute anglaise sau-

hip-hop, il fait même de la danse. Il écoute de la

poudré d’un peu de french touch bien tonique. Origi-

dance, n’hésite pas à goûter différents styles musi-

naire du 92, élevé en plein air au contact du son UK

caux. Vers 20 ans, il fait ses premières recettes en

Garage et hip-hop, il dépoussière les dancefloors

mixant pour ses amis puis se retrouve rapidement

d’abord en Grande Bretagne puis aujourd’hui en

avec son cousin, et ses vinyles sous le bras, à clasher

France. Revenu dans le 17e à Paris, c’est au bar "le

des MC pour gagner sa croûte.

Downtown" qu’il balance sa recette.

Il travaille tout d’abord pour affûter ses remixes (notamment celui de Party Hard de Donao très vite

Prenez un jeune homme branchouille qui se cache

adopté en UK) et cuisine enfin ses propres ingré-

derrière des gros tatouages et une casquette vantant

dients sur la terre promise : London, au bar Oxygen à

son amour pour le royaume de Kate et William. Filez-

Alistor Square pendant 2 ans.

lui les commandes sonores. C’est une explosion de saveurs musicales présentée en funky house. Il éla-

Aujourd’hui, il invite à déguster ses bons sons aci-

bore un savant mélange de funk music (pour faire

dulés, à tendance euphorique, sur la webradio qu’il

décoller les déhanchés du fond de la casserole) et de

vient de lancer. Des actualités alléchantes à suivre

house (pour relever le tout), auquel il ajoute des réfé-

très bientôt…

rences avec un peu de hip-hop old school réconfortant, le tout agrémenté par des rythmiques de step épicées. Une préparation qui réunit tout le monde à table : DJ Astorm propose une musique festive et Bon appétit :

dansante de bon goût.

www.radionomy/boongo http://soundcloud.com/djastorm

Cette élaboration musicale est issue d’un long élevage. C’est tout petit qu’il tombe dans la marmite

(non, pas ce truc bizarre anglais, plutôt comme celle

Le Downtown

d’Obélix), avec son papa qui lui montre comment

2, rue des Moines

choisir des beaux sons biens mûrs.

15 —

17


le bon en arrière

Texte et photo Fanny Némé

Studio des Dames La musique est une belle dame Notre chère et tendre rue des Dames abritait l’un des

voix aux studios des Dames.

plus grands studios de l’histoire de la musique : le

Jean-Claude Vannier, compositeur et arrangeur, est

STUDIO DES DAMES. Et pas des moindres. Un véri-

une des grandes personnalités de la musique qui

table studio d’enregistrement où toute la scène de la

honorait le lieu. Il est reconnu comme une des per-

chanson et de la variété française a conçu ses tubes,

sonnalités fondatrices de notre paysage musical

désormais cultes. Le Bonbon a décidé de dépoussié-

français. Il a notamment été arrangeur pour Alain

rer l’histoire de ce lieu disparu il y a plus de dix ans…

Bashung, auteur-compositeur pour France Gall, Françoise Hardy, ou Jane Birkin.

À deux pas de la place de Clichy, une charmante

Il a participé à l’écriture, l’orchestration et l’enregistrement des voix de "L’histoire de

rue, celles des Dames, a été le rendez-vous

Melody Nelson" de Serge Gainsbourg

des artistes pendant les années 70-80,

en 1971.

où toute la faune du show bizz est

Puis il a dirigé quelques mois avant

venue sacraliser ses tubes. Ici ont été enregistrés quelques

la première de "Madame"… En

chefs-d’œuvres français et inter-

effet, Barbara a enregistré les

nationaux. On peut, par exemple,

titres du 33 tours, de "Madame" à

référencer « L’histoire de Melody

l’automne 1969.

Nelson » en 1971 de Serge Gains-

En 1988, le 44 rue des Dames

bourg, l’album « Ocean Rain  »

regroupait quatre studios d'enre-

d’Echo and the Bunnymen en

gistrements. Au début des années

1984, et de nombreux tubes de

1990, les promoteurs immobiliers se sont emparés du lieu et l'ont rasé.

Johnny Halliday dans les années 70.

Un immeuble d’habitation a désormais

Sans compter Claude Nougaro, Nana

pris sa place.

Mouskouri et Eddy Mitchell. Météore

Aujourd’hui, de nombreux studios parisiens répu-

accueillant bon nombre de gens du quartier des

tés ont pris le relais. Ces lieux confinés, coupés du

Batignolles au 44 de la rue. Par la suite, les studios

monde, sont des lieux où les plus grands artistes

d'enregistrement des Dames s'installent en ce lieu.

créent. En dignes descendants, on peut citer le

Les artistes du label Philips ont fréquenté les stu-

Studio Davout, le Studio Ferber, le Studio Gang, ou

dios. Johnny Hallyday, Dalida, Georges Brassens,

encore le Studio Bleeps…

Anciennement

y

résidait

le

cinéma

Boby Lapointe, ou encore Renaud gravèrent leurs

16 —

17


la bonne ballade

Texte Ada de Lita www.disordereddesires.com Photo DR

Faites la musique ! Parcours du bon 21 juin Comme toutes les années à l'occasion du 21 juin, le

chaque année des concerts aux influences rock et

17e reçoit dans ses rues ses musiciens, amateurs ou

électro.

professionnels.

Pour les fans de chansons françaises, faites donc un tour vers la place Richard Barret (16/20, rue des Bati-

Tout un chacun voulant participer, pousser la chan-

gnolles), toujours très animée, et qui accueille des

sonnette, chanter en groupe en duo ou en solo, est

groupes de variétés et de musique contemporaine.

bienvenu. La mairie laisse libre cours à vos envies. Du square des Batignolles s’envolent sou-

Nous vous invitons donc à faire vivre votre

vent des airs de flûte enchantée et de

quartier en cette soirée de doux été

musique classique, tandis que les

qu’est la Fête de la Musique. Venez

sonorités de trompettes, jazz et

donc célébrer dignement ce fes-

blues,

tival en musique et n’hésitez Les

s’invitent

assurément

dans des bars tels que La Mai-

pas à vous lancer ! incontournables

son (28, place Saint Ferdinand)

parcs

et bars de l’arrondissement

ou de l’incontournable Jazz

proposeront quant à eux des

Club Etoile (81, boulevard Gouvion-Saint-Cyr).

groupes de rock, jazz, blues, électro

ou

des

scènes

Rockabilly,

aux et

artistes multiples.

vos

enfilez

lunettes

votre

noires,

cuir nous

vous conseillons L'Antares (181, rue Legendre) ou le Bar de la Piscine (86, rue

Cette année, il y en a pour tous les goûts. Des envies d’évasion ? Direction le Portugal au

de la Jonquière) qui programment habituellement de

Consulat (6/8, rue Georges Berger) ou en Orient au

bons concerts de rock.

Karl Berkemel (rue Louis Loucheur) pour les oreilles Alors à vous de choisir, ou pas, en vous baladant dans

sensibles aux musiques du monde. Amateur de musiques électroniques, de sons psy-

les rues du 17e… Qui regorgent de nouveaux talents à

chédéliques ? Il vous faudra passer au Magala Crew

dénicher ! L’important reste de s’amuser et de par-

(place du Docteur Félix Lobligeois) qui organise

ticiper !

17 —

17


la bonne femme

Texte Camille Clance Photo Victor Cesar Bota www.victorcesarbota.com

Hélène de Charmant Danse avec les étoiles Avec un nom pareil, on ne peut être qu'une élégante

Et comment en arrive-t-on à prédire l'avenir ? « Par

voguant entre les tonalités de rose poudré, on ne

hasard à vrai dire ! Je suis issue d'un cursus assez

peut qu'avoir une voix enjôleuse et un métier fan-

standard : école d'art et de design… Et puis j'ai com-

tastique. Hélène de Charmant est astrologue, numé-

mencé à fréquenter des gens adeptes d'astrologie.

rologue et voyante. Une sorte de gentille sorcière à

Etant plutôt douée en maths, le coté cartésien de la

qui on a forcément envie de faire confiance.

discipline m'a séduite dans un premier temps. Pour

C'est dans son boudoir pastel qu'Hélène reçoit

nées scientifiques utilisées par la Nasa : les posi-

réaliser un thème astral, on s'appuie sur des donses clients. Quelques fleurs colorées, une lumière

tions des étoiles. Au fur et à mesure, j'ai commencé

tamisée, des sièges de velours : on aurait pas rêvé

à comprendre qu'instinctivement, je pouvais donner

meilleur vaisseau pour voyager dans le temps. Parce

plus de détails à mes interlocuteurs. Certes, février

que lorsqu'on s'installe dans le canapé d'Hélène, on

pouvait être un mois propice aux rencontres amou-

vient chercher une solution, « ou du réconfort, une

reuses selon les étoiles… Mais pourquoi pouvais-je

écoute, un soutien. Beaucoup de mes clients vien-

sentir que l'homme serait brun et que ma cliente le

nent ici pour que je leur remonte le moral. Je n'an-

connaissait déjà ? La voyance s'est ainsi imposée

nonce pas les catastrophes, j'essaie plutôt de mettre

à moi. Supportée par l'étude de la numérologie qui

en valeur les évènements positifs que je perçois, afin

m'aide à installer mes prédictions dans le temps. »

de permettre aux gens d'aller de l'avant ».

Hommes, femmes, jeunes ou âgés, la clientèle d'Hé-

C'est dit : Hélène lit l'avenir. Dans cette boule de cris-

par parler boulot, et on arrive très vite sur les rela-

lène se rejoint sur un point : « On commence souvent tal posée sur la table, entre autre. « Ca peut paraître

tions sentimentales ! Même (surtout) les hommes…

très cliché, mais la boule de cristal est juste un support

Néanmoins, 80% de ma clientèle reste féminine,

où poser ses visions. Comme lorsque vous rêvez les

je pense que les femmes sont moins pudiques, et

yeux ouverts en regardant le mur ! » En plus glamour…

qu'elles trouvent l'exercice plus ludique… »

18 —

17


Hélène, aussi talentueuse qu'ambitieuse, est aussi

Hélène de Charmant – Astrologue

à l'origine de l'écriture de plusieurs livres, dont le

Tél. : 06 14 38 20 05 / 01 45 74 94 99

dernier en date L'or du Zodiaque traite des différents

www.helenedecharmant.fr

maux liés aux signes astrologiques « le Cancer a

un estomac fragile, le Scorpion a souvent des pro-

Comptez 100 € pour une heure de consultation,

blèmes… intimes ! A chaque signe ses pathologies,

50 € pour un thème astral.

mais aussi ses remèdes… » Récemment, Hélène a développé en collaboration avec le laboratoire des trois Chênes une gamme d'élixirs relatifs naturels

Les bonnes adresses d'Hélène de Charmant Timgad, restaurant marocain, 21, rue Brunel Kifune, restaurant japonais, 44, rue St Ferdinand

relatifs à nos identités astrales.

Café La Maison, 28, place St Ferdinand À retrouver sur le site www.tribalnetwork.com

19 —

17


Communiqué Ada de Lita

© DRl

les bons shops

Fée Faustine Rétro-plongée en enfance. Fée Faustine est née peu après la venue au monde

Uni. Pastel, fleuris à souhait, aux imprimés rétros

de la petite fée du même nom. Il a fallu à sa maman

des années 50. Des robes-tablier et à smocks. Des

neuf mois encore pour donner naissance à un autre

poupées en chiffon, des bilboquets, des cabanes en

bébé : sa jolie boutique de décoration, prêt-à-porter,

carton. Et pour offrir cela à ses enfants, pas besoin

mobilier et jouets vintage pour enfants.

de disposer d’un gros budget, côté déco on tourne autour de 20 €, côté chiffon autour de 40 €. Et pour le

D’abord lancée sur Internet, la boutique s’est vite

mobilier vintage, comptez environ 100 €.

attirée une communauté de mamans fanas des prix proposés et de l’originalité des produits. Forte de son

Aller chez Fée Faustine c’est le meilleur moyen pour

succès, Rebecca ouvre son magasin il y a un mois.

retrouver les goûts de son enfance, des valeurs refuges, de supers cadeaux pour les tout-petits et

Ayant toujours aimé chiner, elle (re)découvre avec sa

une communauté de mamans. En plus, elle propose

fille, les univers enfantins de ses souvenirs. Petits

de nouveaux thèmes saisonniers toutes les deux

bureaux d’écolier, chevaux à bascule, jouets en bois

semaines et régulièrement des concours de dessins

: elle parcoure la province une fois par semaine, à

pour petits diables gribouilleurs !

travers brocante et antiquaires, pour proposer à ses petits clients de nouveaux meubles ou jouets ayant traversé les générations. Et les mamans sont ravies. "J’ai un peu l’impression de distribuer des madeleines !" Chaque pièce est un souvenir évoqué. Une 18, rue Pierre Demours

madeleine de Proust.

Ouvert du mardi au samedi de 10h30 à 19h30 Chez Fée Faustine, on peut aussi dégoter des vête-

Tél. : 09 52 35 21 92

ments et des accessoires tout mignons, vus nulle

www.feefaustine.fr

part ailleurs à Paris parce que déniché au Royaume-

20 —

17


Communiqué Ada de Lita

© Ada de Lita

les bons shops

Family Optic De 7 à 77 ans. Aller chez l’opticien, vous me direz, c’est un peu

Derrière sa vitrine, malgré le petit espace, Family

comme aller chez le coiffeur. On a toujours peur d’en

Optic regorge d’un grand panel de marques, que ce

ressortir changé. Ce qu’on attend c’est qu’on nous

soit d’optiques ou de solaires. Pour tous les budgets

conseille bien. Histoire d’être plus beau que jamais.

et pour tous les âges. Jean-Charles choisit avec soin chaque paire de lunettes qu’il vous proposera. Rien

Ce n’est pas facile d’être miro. Semi-aveugle comme

n’est laissé au hasard.

une taupe. Assumer de porter des lunettes. Aller chez l’opticien ça en fait rire pas mal quand il s’agit

Le pronostic de Family Optic pour la solaire de l’été ?

de s’acheter les dernières solaires à la mode. Mais

« Pour madame, ce sera une paire de Dior et pour

c’est moins facile lorsque c’est pour porter des

monsieur, une Persol ou une Marc Jacobs »

lunettes de vue. On a toujours peur de ne pas s’aimer d’emblée avec ses nouvelles binocles sur le nez. On

Et pour l’optique ? « Les Ray Ban, encore et toujours !

a intérêt à être bien conseillé. Alors autant aller chez

Une bonne paire de Wayfarer ».

Family Optic. Alors pour ressortir verres sur le nez, sourire sur Depuis des années dans le métier et dans le quar-

lèvres, allez faire un tour chez Family Optic !

tier, Jean-Charles reprend la boutique de la rue Jouffroy d’Abbans il y a 7 ans. Il y travaille avec plaisir : bon conseiller et tout sourire, il ramène amis, amis 3, rue Jouffroy d'Abbans

d’amis, voisins, habitants du quartier. C’est par ses réponses rapides aux attentes et demandes

Tél. : 01 40 54 96 81

des clients (lunettes prêtes en 24 à 48h) que par le

Ouvert du lundi au vendredi : 9h30 – 19h30

bouche-à-oreille, qu'il s’est forgé une clientèle à son

Dimanche : 9h30 – 13h

image. Efficace, il aime son travail pour sa double

Fermé le Samedi

facette : commercial et technique.

21 —

17


le bon artisan

Texte Aurore Dupuis Photo Victor Cesar Bota www.victorcesarbota.com

Jean Paul Roche le magicien Depuis 1970, Jean-Paul Roche travaille dans son

minutie ces beaux objets qu’on lui apporte. « Quand

atelier du 41 rue Rennequin. Ebéniste et tapissier, il

on est un artisan, il faut avoir le sens du relationnel,

est connu comme le loup blanc dans le quartier. Il ne

mais aussi être un bon gestionnaire. C’est un métier

fait pas un pas sans saluer quelqu’un.

passionnant qui demande de la volonté et du gout ».

Nous ne sommes pas avec un commerçant, mais

Dans son atelier, des livres, des tissus, des chaises

avec un artisan. Selon moi, nous sommes avec un

aux pieds cassés et des tables qui accusent le poids

artiste.

des années. Une forte odeur de colle et de bois se dégage. Il m’explique qu’en une journée de travail il

Jean-Paul me raconte que lorsqu’il était petit, il pas-

retape en partie une chaise et qui lui faut environ

sait tous les matins, en allant à l’école, devant un

12 h pour un fauteuil de salon. Son mot d’ordre : la

homme âgé, qui travaillait dans son atelier du bou-

patience.

levard Pereire. Le matin il découvrait des chaises ou des canapés abimés, cassés au tissu déchiré. À

C’est le plus souvent du mobilier de famille, des

l’heure du déjeuner il repassait et voyait avec stupé-

jeunes gens qui récupèrent des objets qui appar-

faction ce mobilier qui doucement reprenait forme.

tenaient à leurs grands parents ou encore des per-

Arrivait alors rapidement l’heure du goûter. Il retour-

sonnes âgées qui rénovent leurs biens dans le but de

nait au même endroit, et là, comme par magie, le

pouvoir les transmettre ensuite.

mobilier se révélait. Fasciné par la métamorphose

Il se refuse à aller vite, à bâcler son travail. Il se dit

des objets, Jean-Paul décide alors très rapidement

artisan d’art et me raconte avec émotion le jour où

d’en faire son métier.

Monsieur le Duc lui apporte une suite de 4 fauteuils Boulard tous signés à chaud sur la traverse.

Après avoir fait son apprentissage, il ouvre son atelier à l’âge de 23 ans. Passionné il travaille d’arrache

« C’est pas donné, je pourrais y passer moins de

pied, et répare, ajuste, ponce, colle, fignole avec

temps, mais dans ce métier si on bâcle c’est que ce

22 —

17


n'est pas une passion ». En effet, pour refaire un fau-

Loin de la société de consommation, Jean-Paul

teuil, il faut compter 600 euros, et pour une chaise

continue à faire vivre ces objets qu’on lui apporte en

450 euros. Et après tout dépend du tissu.

se demandant qui reprendra le flambeau.

De nos jours, c'est un luxe de faire appel à un artisan. Jean Paul Roche Jean-Paul semble inquiet pour l'avenir de son métier.

41, rue Rennequin

La clientèle est fidèle mais les jeunes aiment le

Tél. : 01 42 27 67 20

changement. La conservation, l’entretien, l’embellis-

sement c’est une éducation. La nouvelle génération

Ouvert tous les jours sauf le dimanche

est celle du jetable.

23 —

17


la bonne parisienne

Texte Sandra Serpero Illustration Agathe The Melon

I love my toutou 1 — Palace canin Un hôtel labélisé quatre pattes ? Conçu pour nos compagnons domestiques, ce nouveau lieu, situé à proximité du bois de Vincennes, offre à Médor des demi-journées ou des journées de garderie ainsi que des séjours à thème dans un cadre idyllique et avec toute une palette de soins bien-être. Infos et réservations sur www.actueldogs.com 2 — Mon chien va se faire une beauté Chez Canicrèche, on ne plaisante pas avec le poil ! Ici, on maîtrise les techniques des coupes standard pour toutes les races. Les chiens sont toilettés avec le plus grand soin et ressortent beaux comme des camions ! Canicrèche 32, rue Turbigo 75003 – Tél. 01 42 71 59 09 3 — Trouvez l’amour grâce à Milou ! Prêtes pour un remake des "101 dalmatiens" ? Le site www.rencontremonchien.com répertorie des heureux propriétaires de chiens qui cherchent l’âme sœur. Alors on prépare les croquettes, les gamelles, les chandelles et on lance les invits’ ! On le sait, y’a de l’amour au bout de la laisse… 4 — Ayez du chien… Avec ce joli pull « Dress Caniche » de la jeune marque franco-colombienne éthique Warmi. Élue reine de la maille, la créatrice Sylvia Toth enchante notre dressing avec ses vêtements réalisés à la main qui ne manquent pas de mordant ! En vente à La Cour, 60 rue Tiquetonne 75002 250 € - www.warmi.fr © Laurent Toth

5 — Tout, tout pour mon toutou Dans ce city store de 150 m2, ça déborde de jouets qui couinent, de paniers moelleux, de sacs de transport, de colliers trendy, de gourmandises savoureuses, de produits de soins… Un vrai shopping-dog pour combler tous ces besoins ! Moustaches 32, rue des Archives 75004 – www.moustaches.fr

24 —

17


Il vous suffit de prononcer le mot magique le Bonbon au moment de payer et vous bénéficierez de l’offre annoncée !


Retrouvez encore plus de bons plans sur www.leBonbon.fr

Š Valerio Martelli — flickr.com/valemartelli


le conte est bon

Texte Coralie Dienis Photo Flavie Trichet-Lespagnol www.flavie-trichet-lespagnol.com

Serge Maestracci Artiste Contemporain Nostalgique C'est au coeur du carré des Batignolles qu'en ce

"Il y a plusieurs histoires" nous dira t-on. Il y a

petit matin nous avons rendez-vous. Un de ces

celle des petits globes, comme ceux qu'enfants, on

frêles soleil de mai caresse langoureusement les

retourne pendant des heures entières pour y voir

façades de la rue Lemercier. Une maisonnette toute

poétiquement flotter une neige magique, bien qu'ar-

villageoise nous toise du haut de ses volets grands

tificielle. Ce conte-ci, c'est celui d'une protection

ouverts. Un doigt posé sur l'interphone, ''Ding'',

de ''leur monde à eux", c'est essayer de laisser les

une voix aussi avenante que lors de mon coup de fil

chérubins qu'ils sont encore, le plus longtemps dans

quelques jours auparavant. Entrons…

cette bulle de l'instant, de préserver symboliquement ces années très courtes. Puis, il y a aussi celle

Dans le vestibule, on croise une petite ''Madame''

des paquets cadeaux modernes, celle des marmots

babillante à la poucette assortie au rose du ruban

déposés sur une toile ''famille'', dans un baluchon

qui entoure ses cheveux -elle disparaît- "bonjour",

''plastique'', par un peintre ''cigogne''. Portraits d'en-

quelques pas et nous voici dans l'antre de Serge

fants, qui s'identifient à leur héros préféré, impri-

Maestracci, peintre aussi sympathique que nostal-

més sur leur tee-shirt. D'où la dénomination de la

gique. Mais chut ! Tout d'abord laissons donc parler

série"tee-gars".

les murs où se découpent les toiles de grands formats à l'effigie de doux bambins pas beaucoup plus

Il faut dire que dans les parages ce n'est pas l'ins-

hauts que la petite demoiselle aperçue quelques

piration qui doit manquer ! À deux pas de l'école

minutes auparavant. Un appartement, des enfants

Lecomte les petits modèles ont, depuis une quin-

en peinture et en chair, des murs, rien d'extravagant

zaine d'années, repeuplé le quartier et, impertinents,

me direz-vous !

insouciants, rigolards, ils gravitent en nombre dans

A ceci près que les châssis se trouvent inopiné-

leurs cocons imaginaires.C'est d'ailleurs ainsi que

ment scotchés sous un épais plastique transparent.

notre peintre a décidé de ne peindre que de petits

Etrange façon d'exposer, tout de même? En tant que

modèles made in Batignolles! Et puis "c'est telle-

curieux et curieuses aguérris, nous exigeons mûres

ment agréable ici, c'est une vie de village sans les

explications, Monsieur l'artiste!

commérages ! Quoi de mieux ? ".

28 —

17


Serge Maestracci

Chacun participe à cette vie et ce projet en fait main-

Artiste contemporain nostalgique

tenant un peu partie.

61, rue Lemercier En immortalisant "ces gosses", les toiles se trans-

www.leweb.fr

forment en sorte de clichés du temps présent, avec

Tél. : 06 81 89 93 42

en plus, le regard de tendresse que leur porte un "grand" amoureux de la vie, un nostalgique heureux

Actualité

à qui il suffit, pour savourer le moment, de boire un

Exposition au GMAC Bastille. Stand 526.

café aux puces des Batignolles, de flâner place du

Du 1er au 5 juin.

docteur Felix Lobligeois où, il y a quelques temps,

Exposition du 8 juin au 9 juillet. Galerie "Collectie".

son fils lui disait tout en entrant dans la petite église

53,rue Lemercier. Vernissage le 17 juin à 19h.

"Mais, qu'est ce qu'il fait le monsieur là-haut ?".

29 —

17


le bon agenda

La 17e fête de la musique le 21 juin prochain !

FÊTE DE LA MUSIQUE Après avoir définitivement conquis la France, la Fête

Le Wagon Bleu, 17, rue Boursault. M° Rome, 19:00 -

de la Musique, qui souffle ses 30 bougies, a envahi le

23:00 — Gin Fizz : musique rock

monde ! Lisbonne, Chicago ou encore Rio de Janeiro par exemple préparent cette année leur première

Grande Loge de France, 8, rue Puteaux. M° Rome,

édition… Si vous n’avez pas l’occasion de prendre

20:30 - 23:00 — Musique classique

un vol pour Copacabana, voici un petit parcours des

Musique maçonnique et chemin initiatique. Œuvres

festivités dans le 17e :

et extraits d'œuvres maçonniques et d'inspiration initiatique : cantates maçonniques de Wolfgang

30, boulevard Gouvion Saint-Cyr, M° Champeret ou

Amadeus Mozart. Airs et ensembles de Wolfgang

Maillot, 19:00 - 00:00 — Vite' Fait : groupe de rock et

Amadeus Mozart, Frantz Schubert, Johannes

variété.

Brahms, Ferenc Liszt et Gustav Malher. Interprètes : Anne Constantin (soprano), Michel Kockenoy (ténor),

Devant la terrasse du Dôme de Villiers, 4, avenue de

Stéphane Grosclaude (baryton), Jacques Catalayud

Villiers, M° Villiers, 19:00 - 23:30 — Elorya revisite

(basse), Denis Pascal (piano).

les standards pop-rock

30 —

17


le bon agenda

Agenda des manifestations culturelles

ON AIME L’application mobile gratuite Fête de la Musique sur Android et iPhone qui nous permet de consulter le programme complet géolocalisé des concerts en temps réel. Cliquez sur : http://www.fetedelamusique.culture. fr/fr/dans-la-poche

ENFANTS Un Petit Cirque dans ma Tête – à partir de 5 ans Un homme rêve tout seul et s’invente un cirque. Avec des objets, ses mains, son corps, il bricole un univers tout en illusion. Il fait naitre un cirque, tour à tour miniature ou grandiose. Un cirque fragile comme un rêve éveillé. Du 1er au 11 juin — L'Étoile du Nord Théâtre, 16, rue Georgette Agutte

31 —

17


les bonnes adresses

Régie Publicitaire pub@lebonbon.fr 06 33 54 65 95

9 — Ma beauté institut

1 — Synopsis Paris 17, rue des Moines

14, rue Rennequin

Tél. : 01 83 62 25 45

Tél. : 01 46 22 88 26

2 — Les puces de batignolles

10 — Stephan Souied Opticien Krys

83, rue Legendre

94, rue Legendre

Tél : 01 42 26 09 09

Tél. : 01 46 27 71 26

3 — Caroline coiffure

11 — l'onglerie studio

35, rue des Batignolles

23, rue Boursault

Tél. : 01 42 93 26 66

Tél. : 01 43 87 69 35

4 — Le pop's

12 — au bonheur du vin

94, rue de Saussure

52, rue de l’Arbre Sec - 75001

Tél. : 01 42 27 04 66

www.aubonheurduvin.fr

5 — Family optic

13 — helene de charmant

3, rue Jouffroy d'Abbans

Tél. : 01 47 64 50 99

Tél. : 01 40 54 96 81

www.helenedecharmant.fr

6 — thaï canteen

14 — Alternative bio

124, rue Legendre

14, rue Nollet

Tél. : 01 42 28 93 20

Tél. : 01 42 93 10 50

7 — Salon 17

15 — auris esthétique

46, rue des Batignolles

22, rue Legendre

Tél. : 01 46 27 37 74

Tél : 01 44 40 07 49 – 06 81 43 70 45

8 — Thierry 21

16 — Boucherie meissonier

22, rue Legendre - Tél. : 01 42 27 43 80

8, rue Meissonier

19, rue Poncelet - Tél. : 01 43 80 40 82

Tél. : 01 47 63 00 19

32, rue Poncelet - Tél. : 01 43 80 41 58 17 — BAVARIA www.bavaria86.com (rubrique France)

32 —

17


14

6

3

2

11 10 1

8

4

15

5 16

9 8 8


Paris 17eme - le bonbon 06/2011  

Découvrez le magazine Le Bonbon Paris 17eme arrondissement du mois de juin 2011.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you