Page 1


Fondateur Directeur de la publication Jacques de la Chaise jacques@lebonbon.fr Rédactrice en chef Faustine François faustine@lebonbon.fr Design original Tom & Léo tometleo@lebonbon.fr Rédaction Kitty Balt, Amandine Cochin, Carole David, Aurore de Cosnac, Céline Lepan, Johan Fleury, Margot Rousseau, Caroline Benvenuti, Aurélien Grosjean Photographes Amélie Chassary, Nathalie Sanchez, François Maréchal, Franck Laguillez, Maud Bernos, Marie Hazet, Jean Picon Maquette Julie Simoens Illustrateurs Kim, Guillaume Ponsin Styliste Lauren Leslie Remerciements Tina, Virginie, Diana, Voyelle, Paulina Leonor, Jane Schmidt Chef de Pub Lionel Ponsin pub@lebonbon.fr 01 48 78 15 64 Petites annonces annonce@lebonbon.fr Rejoignez Le Bonbon recrut@lebonbon.fr Contactez-nous hello@lebonbon.fr 01 48 78 15 64 Le Bonbon 30, place St Georges, 75009 Paris. SIRET 510 580 301 00016 ISSN : en cours Dépot légal : à parution Imprimeur Centre Impression Erratum Une erreur s’est glissée dans l’article «la Bonne dame» de février : Claire Morini Deback, Une Parenthèse : réflexologie, soins aromatiques, relaxation à domicile.

édito “bon”jour

Ce mois-ci, le Bonbon fête ses 1 an…

Tant d’aventures et de chemin parcouru depuis ces 12 mois… presque une vie déjà ! En 1 an, le Bonbon a grandi avec vous, parmi vous, et il désormais présent dans les 1, 2, 3, 4, 9, 10, 11, 17 et 18e arrondissements. Nous avons le plaisir de vous annoncer également, pour le 1er mars, la naissance du Bonbon Aix en Provence. Je profite de cet anniversaire pour remercier toutes les équipes du Bonbon, soit plus de 150 personnes, rédacteurs en chef, journalistes, photographes, maquettistes, illustrateurs, distributeurs, chefs de pubs, secrétaires de rédaction, stagiaires, qui donnent au magazine toute sa personnalité. Pour célébrer cet anniversaire du Bonbon et toute cette (ces) énergie(s) qui le porte(nt), nous organisons une grande fête le 19 mars au Divan du Monde, où nous attendons plus de 1 500 personnes, 8 DJ’s et le nouveau groupe d’électro-pop à suivre de très près, Poom. Pour être sur la guest list et recevoir une invitation VIP, inscrivez-vous sur le groupe Facebook « Le Bonbon ». Ce qui nous fait le plus plaisir dans toute cette histoire, c’est de voir que Paris est finalement un petit village où tout le monde se connaît… et que le Bonbon y participe en devenant un lien pour chacun d’entre nous. Ce mois-ci je vous laisse découvrir le Bonbon en douceur, n’hésitez pas à utiliser les petits bons de réduction qui frétillent d’impatience d’être détachés…

Jacques de la Chaise

RÉGIE PUBLICITAIRE 06 33 54 65 95 lionel@lebonbon.fr mars 2010 |

9

—3


leS bonbonS mode d’emploi comment profiter Des Bonbons

1 choisissez

2 Détachez

3 profitez

Repérez les Bonbons pré-découpés au milieu du magazine.

Détachez ces Bonbons qui vous feront bénéficier d’offres et d’avantages.

Présentez vos Bonbons au moment de payer et vous bénéficierez immédiatement de l’avantage annoncé !

descriptif d’un Bonbon Enseigne

Le nom du commerçant

scooter peugeot

Avantage

Définition du type d’offre

Description

Le type de commerce

Coordonnées

Adresse et téléphone

1 casque acheté = 1 casque offert Concessionnaire Peugeot Motocycles Exclusif Show-room : 56, rue Lafayette - 01 45 23 16 76 Atelier & Espace occasions : 54 rue du Fbg.Montmartre - 01 45 96 09 39 www.lafayette-2roues.com


sommaire miam miam !

Page 6. qee

Page 22. jacket

Page 10. grace

potatoes

Page 5. Le Bon Timing Page 6. Le Bon Commerçant Page 10. La Bonne Étoile Page 12. Les Bons Plans Page 14. Le Bon Art Page 16. Le Bon en Arrière Page 18. Le Bon Look

de capitani

Page 34. Monique

arabian

Page 21. Le Casse Bonbon Page 22. La Bonne Recette Page 25. La Bonne Séance Page 26. Le Bon Astro Page 28. Les Bons Tuyaux Page 31. La Bon’Bonne Page 33. Le Bon Écolo

Page 14. nathalie

Page 36. (no)

fiks

smoking

Page 34. La Bon Dame Page 36. Les Bons Shops Page 38. Le Bon Artisan Page 40. Les Bons P’tits Diables Page 42. Les Bons Snapshots Page 44. Le Conte est Bon Page 46. Le Bon Agenda mars 2010 |

9

—5


le Bon Timing les évènements à ne pas manquer YOUSSOU N’DOUR

exposition

SPACE FOR FANTASY

© DR

© DR

CONCERT

Repoussez les frontières du réel et partez découvrir la vision totalement fantasque de cinq créateurs en vogue : Henrik Vibskov, Jerszy Seymour, Manish Arora, Vincent Olinet et Thomas Lélu. Leur projet commun ? Étirer les limites et créer l’illusion au cœur du quotidien. Du 24 mars 2010 au 22 mai 2010 au 1er étage des Galeries Lafayette 40, Boulevard Haussman Tél. : 01 42 82 81 98

théâtre

J’AIME BEAUCOUP CE QUE VOUS FAITES

soirée

GALA POUR HAÏTI

© DR © DR

Le retour du poète africain sur le devant de la scène française s’annonce comme une véritable escapade dans le désert sénégalais. Réputé pour ses airs aux résonances endiablées et son lyrisme contagieux, Youssou N’Dour nous livre depuis bientôt vingt ans une ode à la spiritualité venue d’ailleurs. Le 23 mars 2010 à 20h00 à L’Olympia 28, Boulevard des Capucines Tél. : 08 92 68 33 68 - www.olympiahall.com

Une simple mauvaise manœuvre téléphonique peut vous faire découvrir ce que votre couple d’amis pensent vraiment de vous. Écrite par Carole Greep et mise en scène avec légèreté par Xavier Letourneur, cette pièce de café-théâtre rend les règlements de compte bourrés d’humour. On en redemande. Jusqu’au 30 mai 2010 à la Comédie Caumartin 25, Rue Caumartin Tél. : 01 47 42 43 41

Quand l’humanitaire s’allie avec des humoristiques de renom, ça donne Répliques en rire pour Haïti. En partenariat avec l’association Aide et Action, Anne Roumanoff, les chevaliers du fiel ou encore Jean-Luc Lemoine seront là pour la bonne cause, sans pour autant épargner vos zygomatiques. Le 7 mars 2010 au Casino de Paris 16, Rue de Clichy Tél. : 08 92 69 89 26 - www.casinodeparis.fr/ mars 2010 |

9

—7


8—

9


le Bon commerçant texte faustine françois / photo françois maréchal

Qee

Un havre de paix à consommer sans modération ! Stressé, angoissé, mal dans son corps ? Une solution à vos tourmentes : Qee. Dans ce centre de 350 m2 dédié au bien être, on fait une parenthèse nécessaire, on écoute son être et on tente de prendre un peu de recul. Nous avons rencontré Véronique Huurneman, cofondatrice, qui nous explique pourquoi est-ce si vital de relâcher la pression et ce qu’il faut faire pour y arriver. Quelles ont été vos motivations pour monter ce centre ?

Tout à commencé en Australie où j’ai vécu un peu plus d’un an et où j’ai découvert le Yoga et la méditation. En rentrant en France, j’avais envie de sortir du monde de la finance et je me suis rendue compte que, mis à part les clubs de gym, il n’y avait pas d’endroits où se faire du bien durablement. J’avais envie d’offrir dans un même lieu différentes pratiques. Je tenais absolument être proche du monde du travail car je comprends le stress des salariés. Mon rêve s’est réalisé en 2006. En quoi le système de prise en charge de soi change avec la France ?

En Chine, la population se soigne en préventif et je trouve ça extraordinaire. J’ai vu cela aussi

en Australie où, comme aux Etats-Unis, le système médical est hors de prix. Ils ont une culture de l’attention à soi beaucoup plus importante qu’en France où nous sommes plus dans l’intellect. Lorsqu’on a mal au dos, on peut aller chez l’ostéopathe, mais c’est bien aussi d’apprendre à gérer son stress. Quelles pratiques proposez-vous ?

Des pratiques individuelles et collectives. Les premières sont pour se faire du bien à soi, comme les massages (ayurvédique, pierres chaudes, énergétique, etc.), le shiatsu ou la réflexologie plantaire. Ils ont un rôle préventif et stabilisateur. Nous avons aussi des thérapies en consultations : sophrologie, kinésiologie ou EMDR. Cette dernière technique commence tout juste à se développer en France. Elle s’appuie sur la psychothérapie qui permet de digérer des traumatismes passés, petits comme grands. Par rapport à une psychanalyse classique, cette technique permet d’intégrer les émotions grâce aux mouvements des yeux, à des sons dans les oreilles ou aux tapotements sur les genoux. C’est assez révolutionnaire ! Nous proposons également des cours collectifs de gym douces (12 élèves maximum par cours) : plusieurs types de Yoga, du Pilates, de la méditation, du qi gong et du core mars 2010 |

9

—9


qee training. Nous venons tout juste de commencer la méthode Paul Daniel qui renforce les muscles à l’aide de sacs de sable. Avez-vous des projets, des envies ?

Je suis souvent à l’affût des nouvelles méthodes. Par exemple, nous avons un atelier en ce moment qui s’appelle Voix et souffle. Il permet de travailler selon des méthodes liées au Qi Kong et au Zen. On a eu un atelier Sophro et nutrition qui utilisait la sophrologie pour réguler nos comportements alimentaires. Ces ateliers durent entre 1h30 à 2h30. Le mois prochain, c’est le Shiatsu des mains et des pieds : l’atelier permet d’apprendre les bases du Shiatsu pour le faire après chez soi. Il faut s’abonner à la newsletter pour être au courant des propositions. Il y a également le programme Mindfulness : il se suit sur deux mois en huit séances de 2h/2h30 par semaine plus une journée complète pour 400 €. On apprend la pleine conscience, c’est-à-dire s’occuper du moment présent. Des études ont montré que cette méthode permet aux personnes stressées ou en rechute dépressive de prendre de la distance. Il faut s’engager aussi envers soi parce que pour qu’il soit efficace, il faut travailler quotidiennement sur le sujet, entre les séances. ■

Qee

46, rue de la victoire (Ou deuxième entrée au 39 rue de chateaudun).

Tél. : 01 40 16 08 00 www.qee.fr Ouvert tous les jours de 10h à 20h (parfois jusqu’à 22h) et le samedi de 10h à 19h.

Ses Bonnes adresses :

Cook in the City 39, rue de chateaudun Hôtel Amour 8, rue de Navarin Etienne Traiteur 37, rue Saint-Lazare

10 —

9

Offre découverte 4 cours à prendre sur 15 jours : 30 € Un cours : 20 €. Carte de 10 cours : 185 € Carte de 20 cours : 350 € Consultations individuelles de spécialistes à partir de 60 € jusqu’à 100 €.


mars 2010 |

9

— 11


lA BonNE ÉTOILE texte carole david / photo franck laguilliez

Grâce de Capitani La comédienne écrit et ça lui réussit !

On ne l’attendait pas sur ce terrain et pourtant, la belle vient nous surprendre avec la sortie de son 2e recueil de poèmes, États de Grâce, paru le 20 janvier dernier aux éditions Autres Temps. Référence à Georges Sand, elle confie : ‘‘C’est souvent le deuxième ouvrage qui fait l’auteur…’’

un très beau projet, une comédie musicale dont je suis l’auteur, Les Sulfureuses, où j’ai imaginé des entretiens secrets entre Mme de Montespan et La Voisin… En ce moment les vingt textes de l’œuvre sont mis en musique, une belle aventure en perspective’’, explique-t-elle. Grâce, on vous croise souvent dans le quar-

O

n se rappelle son sex-appeal dans tier pourtant il me semble que vous n’y les Sous-doués, Les Ripoux, ou habitez pas ? encore Promotion Canapé. Au C’est vrai, je ne suis pas résidente officielle du 9e, théâtre, c’est avec Le Canard à l’Orange, long- en revanche, j’y visite régulièrement mes amis. temps à l’affiche, qu’elle illumiLe 9e est mon quartier de cœur, nait la scène… Lorsque l’actrice une histoire sentimentale. J’ai J’ai réalisé se fait plus rare au cinéma, c’est un rituel du mardi, je viens y pour se consacrer à la télévi- un rêve, et ça faire mon shopping. La rue des sion. Sa carrière, elle l’accom- ne fait que Martyrs a des petites boutiques plie en France mais également commencer de fringues très sympas et les en Belgique, son pays natal, primeurs ont des produits exoù elle a joué plus de 18 pièces. Italienne d’ori- ceptionnels. Et je vais vous surprendre, mais je gine, elle déploie tout le caractère et la force de suis restée fidèle à mon fromager, la Ferme saint conviction qu’on lui connaît. Aujourd’hui, elle Hubert, auparavant situé rue Vignon et mainteajoute une corde à son ‘‘art’’ avec l’écriture : ‘‘J’en nant installé rue Rochechouart. Je suis une inconavais assez d’attendre d’être choisie, j’ai donc décidé ditionnelle de son brie à la truffe, c’est une pure de choisir. Se faire éditer en poésie aujourd’hui c’est merveille. Au fond, j’ai l’espoir fou d’y rencontrer mission impossible ! J’ai réalisé un rêve et ça ne fait Fabrice Luchini, lui dire combien j’aimerais qu’on que commencer. Je me suis également lancée dans fasse quelque chose ensemble, un joli projet.

12 —

9


Incarnation de la Grâce au-delà de son prénom : le temps passe et elle reste aussi jeune et jolie qu’à 20 ans. Elle fait râler toutes les filles du quartier en enfilant son jean taille 36, qu’elle portait à 25 ans ! Pas de mystère, le sport est son meilleur allié. Elle court 12 kilomètres tous les 2 jours, enchaîne les séries d’abdos, jamais de café, ni de sucre, repas équilibrés : son péché mignon c’est le fromage… Le temps passe mais avec elle, il s’arrête : une parenthèse suspendue au milieu de la vie, une apnée, le temps de ne plus toucher terre. Je crois que l’on peut qualifier sa présence de Grâce divine. Ne s’appelle-t-elle pas de son vrai prénom MariaGrazia, choisi par sa grand-mère qui, à sa naissance, portant ce bébé sans vie a prié si fort qu’un

souffle divin a gonflé ses poumons. Un cri, la vie, celle de Grâce, toujours borderline…

Ses lectures Les Naufragés de l’île Tromelin, d’Irène Frain et l’intégrale de Dialogue avec l’ange, de Gitta Mallasz

Ses coups de cœur musicaux Essentiellement mes textes qui sont mis en musique pour Les Sulfureuses.

Ses restos

Royal Cadet 11, rue Cadet

mars 2010 |

9

— 13


les Bons plans on a testé pour vous

Letitben Boutique concept store à la pointe Johan Fleury

V

ous rêviez de vous retrouver au cœur de Notting Hill sans quitter les tranchées parisiennes ? Depuis l’arrivée le 1er décembre dernier de « Letit Ben » rue de Clichy, c’est désormais possible. Le bouche-à-oreille fonctionne bien mais pas seulement ! La lumière qui s’échappe de la vitrine attire incontestablement le passant. D’ailleurs, la décoration a entièrement été imaginée selon les goûts de Benoît, à l’origine du projet. Entre tapisseries japonisantes, armoires chinées et objets savamment détournés, le lieu incite à l’exploration. Ambiance hétéroclite donc pour cette boutique qui propose un large éventail de marques venues d’ailleurs. La mode scandinave est à l’honneur dans ce nouvel espace dédié à des créateurs jusqu’alors inconnus de la serial shoppeuse parisienne. Friis Compagny, Nümph, Sugar Hill  ? Vous ignoriez jusqu’alors que ces marques habillaient les femmes branchées du nord de l’Europe. Les cartes en main, devenez à présent un accro du charme scandinave… Que l’on soit bohème, classique, rock’n’roll ou en panne d’inspiration, sachez qu’il y en a pour tous les goûts. Cette caverne d’Ali Baba, que Josiane et 14 —

9

Benoît ont voulu à leur image, propose un choix de produits accessibles à toutes les bourses. De la besace vintage au It bag du moment, des zébrures aux motifs Liberty, tout le monde y trouve son bonheur. Parmi les articles proposés, on y trouve également ballerines et talons, sacs et pochettes du soir, sans oublier une ligne de prêt-à-porter très variée : robes de soirée, et pantalons basiques côtoient les petits hauts qui vous seront indispensables cet été. Le must de cette boutique est sans doute l’immense variété des accessoires proposés. Malgré des prix abordables, les pièces demeurent exclusives, pointues toujours, dans un esprit néovintage qui s’adapte aux tendances du moment. Ha oui ! Dernier point, et pas des moindres : beaucoup d’articles mais peu de stocks, vous êtes donc sûre de ne pas croiser votre meilleure ennemie avec la même paire d’escarpins vertigineux !

Boutique LETITBEN 37, rue de Clichy - 01 48 78 62 17 www.letitben.com


les bons plans

Princesse rim dans les ateliers d’art Rrose Sélavy

L

e week-end du 27 et 28 mars 2010, Princesse Rim s’installe dans les Ateliers d’arts Rrose Sélavy pour une vente privée de ses silhouettes : des ensembles tous faits à partir des grandes marques de la mode enfantine. Princesse Rim joue avec les époques, associe des pièces vintage et actuelles, et crée des tenues complètes et accessoirisées pour les petites filles de la naissance à 12 ans. Chaque silhouette est une composition subtile et indissociable de vêtements de grande marque (2 ou 3 pièces par tenue). Chinées aux puces, toutes les pièces sont triées sur le volet, nettoyées et rénovées si nécessaire. Assortir le classicisme de Burberry au style décalé d’IKKS, éviter les ‘‘qu’est ce que je mets avec ça’’ des matins pressés, oser le haut rayé avec le bas à pois, accéder aux grandes marques de la mode enfantine à des prix imbattables (à partir de 50 € la tenue complète)… s’habiller Princesse Rim,

c’est s’assurer un look stylé, original et branché à petits prix ! Pour accompagner cette vente privée exceptionnelle, Princesse Rim a imaginé, le temps d’un weekend, des animations 100 % filles ! Cuisine, mode, bijoux, fleurs, etc. chaque atelier sera l’occasion d’exercer sa créativité dans le cadre magique des Ateliers d’arts Rrose Sélavy. Attention, il faut s’y inscrire avant le 24 mars. Pour en savoir plus sur l’événement et les ateliers : www.princesserim.fr Princesse Rim Ateliers d’arts Rrose Sélavy 5, rue Fromentin Réservation des ateliers : 06 84 18 91 03 ou 01 40 23 05 95 Informations : 06 88 48 75 25 Samedi 27 mars et Dimanche 28 mars 2010 De 10h à 20h sans interruption. mars 2010 |

9

— 15


le Bon art texte maud sanders / photo Sébastien Duijndam

Galerie Nathalie Fiks Horizons art & objets contemporains Impossible de ne pas s’arrêter, saisis à point, devant les dernières œuvres figuratives de Louisa Dusinberre, artiste Anglaise… L’exposition Intimate Images est encore ouverte à l’heure où vous lirez ces lignes, jusqu’au 6 mars ! Amateurs de belles peintures au kitch poignant et Lucien Freud, précipitez vous.

C

’est l’amour pour l’art contemporain et le désir d’apporter son soutien à des artistes en activité, qui amène Nathalie Finks à créer la galerie Horizons à l’automne 2005. Depuis lors, elle travaille en lien étroit avec ses artistes et cherche sans cesse de nouvelles propositions en cohérence avec sa vision. Elle établit avec chacun un projet commun, concrétisé par les expositions, ce qui leur permet d’accroître leur visibilité et d’aller à la rencontre d’un public amateur ou éclairé, sans cesse renouvelé. Ouverte à toutes les pratiques artistiques contemporaines, Nathalie présente des artistes émergents, peintres, sculpteurs, graffeurs, photographes et plasticiens. D’origines variées, chacun est pleinement investi de son activité. Leur travail plastique est d’intérêt contemporain, ce que l’on pourrait expliciter, selon les termes de Clément Greenberg, par

16 —

9

‘‘la capacité à trouver de nouveaux contenus’’. Au cœur de notre arrondissement, la galerie est située South of Pigalle, juste en dessous de la Nouvelle Eve. A la richesse culturelle de ce quartier historique, elle apporte sa singularité en matière d’art contemporain. En effet, André Breton a vécu et travaillé au 42, rue Fontaine ; Edgar Degas et Henri de Toulouse-Lautrec au 21 même. Vincent Van Gogh séjournait chez son frère Theo, cité Pigalle. Enfin, l’hôtel particulier de Georges Bizet, devenu le Café Carmen, est tout proche. En parallèle au Musée de Picardie, la galerie Horizons présentera lors d’un vernissage, le 18 mars, les œuvres les plus récentes de Pierre Matthey, artiste à l’oeuvre riche et essentielle, pour un choc à la fois chromatiquement violent et si sensuellement délicat...

GALERIE NATHALIE FIKS - HORIZONS 21, rue Pierre Fontaine Tél. : 01 42 82 97 20 www.nathaliefiks.com

Ouvert du mardi au samedi de 15h à 19h et sur rendez-vous 21, rue Pierre Fontaine - Tél. 01 42 82 97 20 www.nathaliefiks.com


En partenariat avec le Conseil général des Hauts-de-Seine Le 6 juin 2010 “ Ile de Monsieur ”

Alvarum RCS Paris 499 694 024 - Crédit photographique : Eric Lefeuvre -

Métro Ligne 9 - Station Pont-de-Sèvres - Bus 52 / Bus 72

6 km pour soutenir une association Inscription en ligne de Janvier à Mai 2010 sur :

www.coursedesheros.com Evènement ouvert à

ions associat toutes les

Les associations Act Up • Action Solidarité Pays Oubliés • Africa Run • Aide et Action • Amnesty International • APF • ARC • Association Ferdinand • Association Laurette Fugain • Association Théodora • Care • Croix Rouge • DMF • Emmaüs International • Enfants & Santé • Entrepreneurs du monde • FARM • Fondation Arthritis-Courtin • Fondation d’Auteuil • Fondation Hôpitaux de Paris • Fondation Motrice • Fondation MVE • Fondation Nicolas Hulot • FRM • ICM • La Chaîne de l’Espoir • Le Rire Médecin • L’Envol • Mécénat Chirurgie Cardiaque • Œuvre Falret • Planète Urgence • Portes Ouvertes • Solidarité Sida • SOS Village d’Enfants • Terre des Hommes • Unicef • Vaincre la Mucoviscidose • Vision du monde

mars 2010 |

9

— 17


bon EN ARRIÈRE texte aurélien grosjean

L’académie

de billard C’est après-guerre qu’ouvre cette salle mythique à l’atmosphère très particulière. Vous êtes certainement déjà passé devant ce bâtiment chic et imposant mais connaissez-vous son histoire ? La voici : à l’origine lieu de plaisir sous Richelieu, le bâtiment fut transformé en 1901 en un restaurant appelé Le Bouillon Duval, par Pierre-Louis Duval. Ce dernier servait des bouillons aux défavorisés dans différents arrondissements de Paris. Après la Seconde Guerre Mondiale, Jean Bauchet rachète l’endroit pour en faire l’Académie de Billard. Les tables à manger laissent place aux tables de jeux et, comme son nom l’indique, aux billards. De cette joyeuse période, seuls les panneaux de bois ornés de miroirs sur les murs sont restés intacts. La salle fait 600 m2 et les 8 m de hauteur sous plafond prennent encore plus d’ampleur avec l’immense verrière. Une ambiance feutrée où seules les queues de billard viennent rompre le silence. À peine on pousse les portes de l’établissement et il suffit d’imaginer les volutes de fumée de cigarettes pour faire un bond en arrière, dans les années 1901, date à laquelle Jean Miroude réalisa le décor de cette salle. 18 —

9

Ce lieu chargé d’histoire a d’ailleurs servi de décor pour de nombreux films comme Le Marginal, La Scoumoune et, plus récemment Mesrine. Frédéric Beigbeder y enregistre aussi son émission Le Cercle. C’est Luc Richard, gendre de Jean Bauchet, qui reprend l’affaire dans les années 1980. Il y apporte quelques modifications : il change les tables de belote contre des billards américains et confie à des professeurs l’organisation de tournois comme l’Open de Paris. En plus des tournois organisés tout au long de l’année, les amateurs peuvent venir s’affronter dans cet endroit hors du temps, devenu une véritable institution. Toutefois, si l’envie de jouer n’est pas une motivation, il est aussi possible de venir prendre un verre dans le bar qui date de 1950 ou simplement admirer le décor. Aujourd’hui, la salle est composée de trois billards français, huit billards américains, un pool anglais,un snooker et un bar. Côté Cercle de jeu, les amateurs se régaleront grâce aux Multicolore, Stud Poker, Poker 3 cartes, Pok 21 et Texas Hold’em. Cercle Clichy-Montmartre 84, rue de Clichy Tél. : 01 48 78 32 85


le Bon écolo

L’ail, texte carole david

la « plante des Dieux », Mangez-en !

Au pluriel, on dit des aulx, le saviez-vous ? Connu pour donner mauvaise haleine et pour chasser la mal, on oublie souvent qu’il est aussi reconnu pour apporter des bienfaits incontestables sur notre organisme. Les ouvriers qui élevèrent les pyramides en consommaient pour la tonicité et la vigueur physique ressentie. Alors qu’à Babylone, on en concoctait pour des philtres et les potions. L’ail, gravé par les Sumériens sur des tablettes d’argile, a aujourd’hui des adeptes de sa consommation régulière, profitant ainsi de ses vertus. L’ail des vignes, l’ail des ours, l’ail d’Orient, l’ail violet, à chaque variété son palais. L’ail frais se consomme dans les deux mois qui suivent sa récolte.Ses vertus médicinales s’affirment à la consommation crue. Un adepte me livre son rituel tonique du quotidien : ‘‘Le matin, je pile deux ou trois gousses, je grille une tranche de pain que je tartine de beurre, je retourne la tartine sur l’ail pilé, deux tours de moulin à poivre et je déguste. Parfois je m’offre une variante avec un peu de brie ou de fromage de chèvre dont on connaît les vertus pour le cœur, c’est un duo santé assuré !’’ Sa mauvaise presse, à cause de l’haleine char-

gée, est vite mis de côté lorsque l’on sait les bienfaits qu’il apporte à notre corps. C’est un antibiotique naturel s’il est consommé de façon régulière et, un bon allié pour la santé. On lui reconnaît des avantages pour les problèmes de prostate. Il aurait également des propriétés antalgiques, anti-allergique, anti-émétique, antidiarrhéique, anti-inflammatoire, antiparasitaire intestinal, antioxydant, antiseptique, antiviral, bactéricide, fongicide, hypotenseur, etc. Il purifie le sang, fait baisser le taux de cholestérol, etc. Mais peut aussi être déconseillé dans certains cas : traitement antidiabétique, allaitement, fragilité gastrique, etc. Enfin, il s’avère être également un excellent insecticide pour les plantes et un bon conservateur pour les fruits en corbeille (couper une gousse dans la longueur et disposer dans la corbeille). Trucs et astuces pour l’haleine chargée d’ail : - Enlever le germe avant la consommation - Croquer un grain de café - Croquer un grain d’anis, du cumin - Mâcher des graines de cardamome - Manger doucement une pomme À lire : Vertus, secrets et bienfaits de l’ail de Jacques Ducat mars 2010 |

9

— 19


lA bonNE DAme texte céline lepan / photo nathalie sanchez

Monique

Arabian

une étoile pas comme les autres Sa passion, Monique Arabian l’a découverte un peu par hasard grâce à une amie qu’elle accompagne à son cours de danse. Elle nous ouvre les portes de sa vie : de sa carrière de danseuse étoile jusqu’à ce jour où son destin l’oblige à troquer ses chaussons contre une tenue de professeur de danse à l’académie Chaptal depuis vingt et un ans.

G

enevoise, elle commence sa carrière dans le corps de ballet de Zurich où elle y fait ses premiers solos, puis comme première danseuse au Ballet de Wallonie en Belgique aux côtés de Boris Tonin, avant d’être nommée danseuse étoile au Ballet National de Yougoslavie où Tonin lui demande de l’y accompagner. Elle danse dans toute l’Europe tous les grands ballets avec une affection particulière pour le Lac des Cygnes. Blessée lors d’une représentation de Casse Noisette à Dijon, elle arrête sa carrière et se consacre depuis à l’enseignement. Elle aurait pu faire une croix sur la danse mais 20 —

9

elle décide de transmettre son savoir et devient professeur. Peut être en souvenir de son propre apprentissage : j’ai eu un merveilleux professeur. La danse elle l’a effectivement étudiée avec Youra Tchérémissinoff qui lui a transmis toute une façon d’appréhender et la danse et l’enseignement. Implantée dans le 9e, elle adore l’atmosphère de ce petit quartier qui compte tant d’artistes et où elle a ses habitudes. Un véritable petit village si calme, et pourtant si proche des lieux animés qui lui sont chers comme l’Opéra de Paris. Des élèves, des quatre coins du monde, lui demandent encore des conseils. Ce n’est pas pour rien que beaucoup d’entre eux viennent prendre des cours pour espérer un jour rentrer à l’Ecole de danse de l’Opéra de Paris ou au CNSM. Elle les accueille dès l’âge de 6 ans, en initiation. Et pourtant son cours est ouvert à tous. Avec cette sensibilité qui la caractérise, elle me parle d’une de ses anciennes élèves, devenue danseuse étoile, puis de cette retraitée dynamique qui continue à s’astreindre au


travail de la barre dans son cours. Son secret ? Une parfaite connaissance de son métier pour faire passer les sensations justes. ‘‘La danse, c’est véritablement l’école de la vie. Être danseur est un sacerdoce ; cela se mérite et nécessite un véritable don de soi. Au-delà d’un grand sens artistique et musical et des aptitudes physiques, ce n’est qu’à force de travail et d’acharnement, de volonté, de courage, que disje, d’opiniâtreté et d’intelligence, que l’on peut y arriver… marche après marche.’’ Et elle insiste : ‘‘Pour être danseur, et qui plus est danseur étoile, il faut savoir rester humble et travailler sans cesse.’’ Ce qui me touche le plus chez Monique Arabian, c’est la grande humilité de cette dame qui a voué sa vie entière à la danse. Elle conclut : ‘‘Mais ça vaut le coup ! Lorsque vous montez sur scène, ça vaut tout l’or du monde. Ce n’est pas quelque chose à regretter.’’ C’est avec tendresse qu’elle voit ses anciens élèves devenus danseurs lui amener à leur tour leurs enfants pour qu’elle les forme…

Ses Bonnes Adresses

Le restaurant La petite Sirène de Copenhague 47, rue Notre Dame de Lorette Les bijoux de Linda Lacroix 23, rue Clauzel Le Musée de la Vie Romantique 16, rue Chaptal Le Musée Gustave Moreau 14, rue de la Rochefoucauld

Son dernier Ballet

Eugène Onéguine dansé par Isabelle Ciaravola

Son livre de chevet Toutes ces choses qu’on ne s’est pas dites, de Marc Lévy

Académie Chaptal

7, rue Chaptal Tél. 01 48 74 34 57

mars 2010 |

9

— 21


les Bons shops les nouvelles boutiques du quartier

(No) Smoking tailleur haut de gamme Qui a dit que le Smoking était réservé aux hommes ? Sûrement pas Anne-Cécile et Maud, les deux créatrices de la marque qui ont développé ce concept innovant : réinventer et moderniser le classique tailleur. Je pousse la porte du 57, rue Condorcet, le magasin se nomme (No) Smoking, la pièce peinte en blanc est sobre et élégante, à l’image des quelques modèles en exposition. Une première jeune femme apparait de l’étage du dessous, elle se présente comme Anne-Cécile. C’est elle qui est à l’origine de la marque. Maud la rejoint dans ce projet. Leur rencontre n’a rien de bien insolite, elle s’est faite au travail, lorsque toutes deux faisaient parti de l’enseigne Jean-Claude Jitrois. Leur concept est simple : réaliser des tailleurs haut de gamme accessibles à tous. Loin des magasins usine, ainsi que des enseignes de luxe, elles se placent entre les deux, offrant des modèles inspirés des costumes Dandy et des tailleurs vintage. Un doux mélange de masculin et de féminin, donnant un style androgyne, construit sur ‘‘des lignes épurées, droites et graphiques’’. Pour les tailles, elles jouent sur la demi mesure et vont jusqu’au 44, adaptant les silhouettes à chaque cliente. 22 —

9

Leur volonté est de ‘‘valoriser la proximité avec la clientèle’’, elles ne font donc pas dans la quantité, mais plutôt dans la qualité, se concentrant sur des matières douces et féminines afin de donner des touches d’élégances au style garçon. Pour cela, elles utilisent comme matières de la laine, du jersey, le traditionnel coton, mais aussi du satin et très prochainement de la dentelle. S’arrêter à leur marque et leur modèle ne leur suffit pas, elles veulent ajouter dans leur boutique d’autres créateurs, venant compléter la gamme de vêtements proposée. Ces créations extérieures devront êtres avant tout fonctionnels, car la marque s’adresse à des femmes d’affaires, mais aussi à de jeunes d emoiselles allant à leur premier entretien. Indémodable tailleur fidèle au poste dans notre garde-robe, Maud et Anne-Cécile ont su lui donner une allure plus moderne et décontractée. L’essayer c’est bien évidemment l’adopter ! Caroline Benvenuti

57 rue Condorcet Ouvert de 10h30 à 13h et de 14h à 19h. Pour prendre rendez-vous, envoyez un mail à contact@nosmoking-collection.com


les bons shops

Vilcena

Chloé.S

A peine entré, on se sent comme à la maison, Stéphanie sourit, sont naturel et son regard bienveillant nous met toute suite à l’aise.

Graphiste et photographe de formation, Chloé se lance dans la cuisine, sa passion depuis toute petite. Et on la remercie ! Elle invente des recettes de gâteaux bons, beaux et, s’il le faut, non gras. Hum…

Une femme… et des bons petits plats

Après un début de carrière dans le stylisme, elle arrête tout pour aider son compagnon qui tient un restaurant. A ses côtés, elle apprend la rigueur du métier et le sens du détail. La vie suit son cours et elle décide de chercher un local pour reprendre le stylisme. Résultat des comptes, c’est dans la restauration qu’elle se lance ! ‘‘Ce sont deux métiers assez proches, tu décores tes assiettes comme tu peux travailler un vêtement.’’ Elle se spécialise dans la cuisine grecque et italienne en liaison avec ses origines. Ici, tout est fait maison, et notre chef met un point d’honneur sur la qualité. Idem pour les vins qu’elle sélectionne. Les prix, quand à eux défient toute concurrence : entrée / plat / dessert pour 12 €. Les portions sont généreuses. Le soir, le menu est à 16 €. On repart le ventre rempli, le sourire aux lèvres et l’envie de revenir très vite pour la soutenir. Faustine François 26 rue Trévise Tél. : 01 53 34 02 14 Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 14h30 et de 18h30 à 23h, le samedi de 18h30 à 23h30 et le dimanche sur réservation.

Des cupcakes qui font rêver

Les petites merveilles de Chloé.S ont vite remporté un franc succès du côté de l’hôtel Amour, au Boudoir et jusqu’au marché des gastronomes ! Elle décline ses cupcakes de nos souvenirs d’enfance, et guimauve, caramels au beurre salé, pâte à tartiner ou noix de pécan sont là pour nous le rappeler. Fidèle au goût du fait maison, elle utilise des ingrédients bio (farine, produits laitiers, œufs et fruits frais) et a créé un cupacke au sirop d’agave pour les diabétiques. Sa première boutique salon de thé ouvrira ses portes : un lieu girly à souhait où vous pourrez papoter au salon de thé, apprendre à décorer les gâteaux ou prendre des cours de cuisine. En attendant, découvrez et commandez ses cupcakes et cakes via son site www.cakechloes.com. Céline Lepan 40 rue Jean Baptiste Pigalle Tél. : 06 66 51 80 84 ouverture mi-mars. Prix d’un cupacke : 3,60 €. Pour 8 : 28 €. Cake salé à partir de 16 €. mars 2010 |

9

— 23


le bon artisan texte kitty balt / photo maud bernos

Maison

Clairvoy Bottier depuis 1945 Il est de ces boutiques qui sont un vrai plaisir dans notre vie de quartier… Belle, authentique, parisienne comme un délicieux cliché qui nous fait la vie douce. Mais cette Maison Clairvoy aux jolies bottines colorées avec vue sur le Moulin Rouge, n’est pas désuète, bien au contraire !

T

enue de main de maître par deux jeunes gens aux idées claires, au talent certain : Guillaume Gonin et Nicolas Maistriaux, elle s’est faite d’une beauté resplendissante ! De plus en plus en vogue, elle est projetée vers un futur de Sybarite. Depuis plus de soixante ans, la Maison Clairvoy chausse sur mesure les artistes des plus célèbres de cabarets, music-halls, cirques, opéras, théâtres français et internationaux, comme les Folies Bergère, le Crazy Horse, l’Opéra Garnier, sans oublier les productions cinématographiques, etc. Fondée par Edouard Clairvoy, originaire de Trébizonde en Turquie, lors de son arrivée à Paris après la guerre, la Maison se spécialisera dans les souliers faits sur mesure dans la plus pure tradition artisanale. 24 —

9

Dans les années 1960, une collaboration débute avec le Moulin Rouge qui commandera des modèles très spécifiques, élégants, résistants et stables, pour habiller les pieds des danseuses et danseurs du French Cancan. Les vedettes du petit et grand écran désireront ensuite se faire chausser chez Clairvoy : Brigitte Bardot, Dalida, Sylvie Vartan, etc. Ces contraintes exigées par la scène vont devenir un formidable moteur de création pour cette maison qui restera toujours en constante recherche et évolution. Pour créer le modèle souhaité, le maître bottier procède à une expertise personnalisée lors d’un premier rendez-vous : de la prise de mesures au conseil dans le choix des peaux (agneau, chevreau, porc, veau, mais aussi, autruche, crocodile, éléphant et reptiles divers), semelage ou finitions. Il est passionnant de s’intéresser au complexe processus de fabrication du modèle qui débute alors. Il peut durer une bonne cinquantaine d’heures et il est fort intéressant de suivre les étapes sur le site de la Maison. Aujourd’hui, Guillaume et Nicolas ont repris la direction


et, garants du savoir-faire et de la qualité qui caractérisent l’atelier lancent une ligne pour homme sur mesure… un retour aux premières amours du fondateur Edouard Clairvoy, le ‘‘peintre bottier de la Butte’’ ! Cette nouvelle aventure mérite une petite exploration car les modèles portent des noms caractérisants les hommes : ‘‘Arsène’’, ‘‘Elégant’’, ‘‘Gentleman’’. Les couleurs se déclinent du noir obscur au rose ardent, en passant par le vert joker et le rouge matador. Elles dépendent de la disponibilité des peaux, mais aussi des opérations artisanales de finition : la patine, le glaçage et la broderie… ah, le perforé dentelé et le cousu trépointe ! N’hésitez pas

à prendre rendez-vous avec le maître bottier pour élaborer le petit chef d’œuvre d’élégance et raffinement qui portera vos pas uniques dans la ville...

Clairvoy Bottier

18, rue Pierre Fontaine Tél. : 01 48 74 44 03 maison.clairvoy@clairvoy.fr www.clairvoy.fr

Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h mars 2010 |

9

— 25


ESPACE LAFAYETTE LE SPÉCIALISTE DU 2 ROUES DANS VOTRE ARRONDISSEMENT

OUVERT DU MARDI AU VENDREDI : DE 8H30 À 19H SANS INTERRUPTION, LE SAMEDI : DE 9H À 18H SANS INTERRUPTION.

26 —

90, RUE LA FAYETTE 75009 PARIS - TEL : 01.42.47.17.10 / FAX : 01.42.46.34.91 WWW.ESPACELAFAYETTE.COM 9


les bons petits diables texte / Photo amandine cochin

Aladdin

et le Génie de la lampe Un spectacle drôle et magique Exit le froid et la neige pour une petite heure, emmenez vos enfants au théâtre pour vivre un bon moment avec Aladdin et ses compares dans la petite salle chaleureuse de la Comédie de Paris.

L

a compagnie Dans Les Décors nous transporte dans l’Orient mystérieux des Mille et Une Nuits. Shéhérazade, la fille adorée du grand Khalife de Bagdad a été enlevée et est retenue prisonnière par un puissant et maléfique magicien noir. Mais Aladdin, esclave du frère du magicien, vient au secours de la princesse dont il est amoureux… Magie, babouches, jolis costumes, chansons, humour, etc. tout est réuni pour passer un bon moment en famille. Dès 4 ans, les enfants rentrent dans ce spectacle, assez interactif, et aime les jeux d’acteurs et leurs chants. Rigolade assurée avec le génie aux allures de danseuse de disco et avec le spécialiste de la magie noire un peu caractériel… C’est avec grand plaisir que l’on peut retrouver les acteurs après la pièce. Un bisou d’Aladdin

ou une photo avec Shéhérazade c’est un grand moment… Retrouvez la joyeuse troupe jusqu’au 28 mars, les samedis et dimanches à 14h30 et tous les jours des vacances scolaires sauf les lundis et mardis. Relâche le 5 et 13 mars. Tarifs : 19 € (groupe: 13 8 pt) Info bonus : la même compagnie, toujours à la Comédie de Paris mais pour les plus petits (1 à 5 ans), présente tous les dimanches à 11h le spectacle Les Comptines de Capucine. Capucine a fait un rêve. Son petit lapin ‘‘Filou’’ s’est enfui et elle doit partir à sa recherche. Pour raconter son rêve aux enfants, Capucine va transformer sa chambre en mille objets, mille personnages, mille comptines, etc.

Théâtre de la Comédie de Paris 42, rue Pierre Fontaine, 75009 Paris. Tél. : 01 42 81 00 11 www.comediedeparis.com

mars 2010 |

9

— 27


Pour profiter des “bonbons” de réductions, il vous suffit de prononcer le mot magique

le Bonbon

au moment de payer et vous bénéficierez de l’offre annoncée !


retrouvez encore plus de bons plans sur

www.leBonbon .fr

Š Marie Hazet


le conte est bon texte / photo céline lepan

MOUSS un lutin facétieux dans le 9e Au cœur du 9e arrondissement, face à l’église de Notre Dame de Lorette, se niche un petit trésor connu des amateurs de couscous qui ont repéré cette très bonne adresse depuis plus de vingt ans qu’elle vous régale de ses spécialités orientales.

On ne s’attend pas à le trouver là. Un restaurant de spécialités orientales face à une église. D’autant que c’est le seul restaurant de coucous et tajines du quartier. Et pourtant… le lutin est facétieux ! Mais pourquoi le lutin ? ‘‘A cause de ma fille ! Petite elle dessinait des lutins partout ! Alors j’ai donné le nom au restaurant.’’ D’origine marocaine, né près de Casablanca, il y a appris la cuisine traditionnelle marocaine ‘‘à la casablancaise’’ ! Chaque région du Maghreb a ses spécificités et chaque couscous est différent. Celui de Mustapha, ‘‘Mouss’’ pour les intimes et les habitués, est cuisiné sans pois chiches, sans raisin secs et les viandes n’y sont pas mélangées. La grande spécificité de son coucous ? Des légumes cuisinés à la vapeur, croquants à 30 —

9

souhait et frais. Il fait lui-même son marché deux à trois fois par semaine. Et bien qu’il propose une carte, le restaurant tend au plat unique avec son coucous, ses légumes vapeur et son remarquable (et remarqué) méchoui d’agneau cuit au four. Je jette un œil autour de moi, eh oui ! Tous ont pris son fameux couscous. D’ailleurs, on ne regarde pas la carte ici. Il suffit de demander et Mouss nous sert en fonction de son humeur du jour, de ce qu’il a à nous proposer, et toujours avec l’envie de nous faire plaisir. Vous n’avez pas ce que vous aviez commandé ? C’est normal ! Il aime faire plaisir aux clients qu’il connaît bien et leur réserver une petite surprise. Vous l’aurez compris, si tous aiment le cadre et la cuisine, c’est Mouss qui fait l’âme du lieu et c’est pour lui qu’ils viennent. Souriant, chaleureux, il prend à cœur ce qu’il fait. L’endroit est à son image, chaleureux, simple et sobre. Mais on s’y sent bien ; c’est un véritable havre de paix pour venir y faire une pause. Il me résume d’ailleurs parfaitement ainsi sa


philosophie : ‘‘On est bien dans la simplicité : c’est beaucoup de travail que d’y rester fidèle tout en proposant un plat sophistiqué et de qualité. Il faut bien traiter les produits et appréhender leur histoire’’, m’explique t-il. Les clients viennent pour l’aspect convivial ; ils s’y sentent chez eux et n’hésitent pas à traverser Paris le midi pour y manger. Mais surtout ils viennent pour l’âme du lieu : Mouss, qui est aussi toute l’âme du quartier à lui seul ! Un renseignement, une question, un potin ? Mouss a réponse à tout ! Et au vu des vingt-trois années passés ici, on comprend que tous en aient en quelque sorte fait l’icône du quartier.

Le Lutin 3, rue Bourdaloue Tél. : 01 48 78 70 94 - www.le-lutin.fr Ouvert tous les jours sauf le dimanche de 11h30 à 15h00 et de 19h00 à 23h00

mars 2010 |

9

— 31


le Bon agenda agenda des manifestations culturelles CONCERTS A l’Olympia 01/03 - Chris Réa du 04 au 06/03 - Sylvie Vartan 07/03 - La Fête de la Saint Patrick 15/03 - Cœur de Pirate 22/03 - Phoenix

23/03 - Youssou Ndour 24/03 - Miossec du 25 au 26/03 - Wax Tailor 27/03 - RoBert 28/03 - Tangerine Dream du 29 au 31/03 - Obispo ‘‘Captain Samourai Flower’’ Tour Au Casino de Paris 08/03 - Allain Leprest ‘‘Chez Leprest’’ 22/03 - Juliette fait son cabaret et reçoit Liane Foly, Yves Jamait, Vincent Delerm, Zaza Fournier, Agnès Jaoui … 31/03 - The Four Tops & The Temptations 32 —

9

Au Palace du 15 au 22/03 - Calogero

SPECTACLES Théâtre Trévise du 01 au 29/03 - Immo du 01 au 29/03 - Yanik ! Ca n’engage que Moi (lundi 20h30) du 02 au 31/03 - AudéYohann du 02 au 31/03 - Duel Les Feux de la Rampe du 01 au 29/03 - Marzouk ‘‘Demesure’’ - Petite salle du 01 au 30/03 - Têtes à Plumes - Petite salle du 02 au 30/03 - Rom et Yann ‘‘En Concentré’’ - Petite salle du 02 au 30/03 - Entre Vous Et Moi - Petite salle du 02 au 31/03 - Nostra s’Amuse (20:00) Grande salle du 06 au 27/03 - Mots d’Elle - Grande salle du 07 au 28/03 - Silence dans les rangs Grande salle 08 et 22/03 - Laurent Violet ‘‘La Tuerie de l’Année’’ - Grande salle du 11 au 27/03 - Océanerosemarie ‘‘La Lesbienne Invisible’’ - Petite salle Folies Bergères du 02 au 31/03 - Zorro – Théâtre Mogador du 02 au 31/03 - Le Roi Lion 22/03 - Tout le Monde chante Contre le Cancer L’Antre Acte du 05 au 26/03 - Michel Kupiec ‘‘Jeux de Maux’’ du 05 au 26/03 - Mission Impossible Show de Magie


Le bon agenda du 06 et 27/03 - GoldFingers Show de Magie du 12 au 26/03 - Paris Paname Casino de Paris 07/03 - Gala pour Haiti ‘‘Répliques en Rire(s)’’ du 09 au 14/03 - African FootPrint du 16 au 28/03 - Dany Brillant ‘‘Salsa Tour’’ du 29 au 30/03 - Les Cosaques du Don l’Olympia du 09 au 20/03 - Michel Boujenah ‘‘Enfin Libre’’

ENFANTS du 02 au 07/03 - Les Zim’s s’Envolent Théâtre Trévise du 01 au 31/03 - La Poudre de Perlimpimpin L’Antre Acte du 01 au 31/03 - Les Aventures de Ballonimbus L’Antre Acte du 01 au 31/03 - P’tit Ours deviendra Grand L’Antre Acte du 03 au 28/03 - Aladdin et le Génie de la Lampe Comédie de Paris du 02 au 07/03 - Cendrillon Théâtre Mogador du 07 au 28/03 - Les Comptines de Capucine

Théâtre Athénée Louis Jouvet 22/03 Saison Blüthner – Duo de Piano 30/03 Récital Philippe Cassard Opéra National de Paris Garnier du 01 au 04/03 - La Dame aux Camélias – Ballets 07/03 - Chausson / Vierne Concerts et Récitals du 17 au 31/03 - Faust - Opéra 21/03 - Philippe Fenelon – Convergence 26/03 - Britten / Chausson / Elgar / Debussy – Concerts et Récitals 28/03 - Mâche / Grisey / Jolivet / Varèse – Concerts et Récitals

mars 2010 |

9

— 33


les bonnes adresses

RÉGIE PUBLICITAIRE 06 33 54 65 95 pub@lebonbon.fr

1/ 1001 fe n etr e s

13/ s h o p i

71 rue Condorcet Tél: 01 45 33 03 86

8, rue Notre Dame de Lorette 7, rue des Martyrs

2/ c r oq u ez m o i

14/ le marc hé d e s gastr o n o m e s

72 rue Condorcet Tél 09 66 03 89 03

9, place Pigalle Tél. 01 80 06 85 56

3/ l’ad r e ss e

15/ p eau d e pêc h e

42, rue Rochechouart Tél. 01 48 78 31 86

37 rue Saint-Georges Tél. 01 40 16 14 41

4/auto-m oto éc o le

16/ l’ar o mati k

40 bis, rue de Douai Tél. 01 42 82 00 00

7, rue J-B Pigalle Tél 01 48 74 62 27

5/ A l’etag e by Ar nau d

17/ v i lc e na

34, rue jean Baptiste Pigalle Tél. 01 47 42 22 60

26 rue de Trévise Tél. 01 53 34 02 14

6/ letitb e n

18/ u n e par e nthès e

37 rue de Clichy Tél. 01 48 78 62 17

13, rue Condorcet Tél. 06 59 76 02 77

7/ b i ob e la

19/ Sai nt an g e

10, rue Milton Tél. 01 77 11 17 77

19 rue de Rochechouart Tél. 01 42 81 42 42

8/ i mal b i e n êtr e

20/ su n s o

34, rue de Maubeuge Tél. 01 55 32 03 02

6, rue de la Victoire Tél. 01 42 85 03 82

9/ CONVERSONS

21/ café li m o

15, rue de Maubeuge Tél. : 01 48 74 34 66

4, place Gustave Toudouze Tél. 01 48 78 39 84

10/ g i’raf le r e sto

22/ s c o ote r p e u g e ot

73, rue Blanche Tél. : 01 49 70 03 82

56, rue Lafayette - 01 45 23 16 76 54 rue du Fbg.Montmartre - 01 45 96 09 39

11/ h e i ko by h e i ko

23/ l’aub e r g e d u c lo u

29 rue des Martyrs Tel 01 40 16 55 38

30 avenue de Trudaine Tél. 01 48 78 22 48

12/ I m m o p o li s

24/ c o o k i n th e c ity

Ravignan Tél. 01 42 51 22 00

39, rue de Châteaudun tél. 01 48 74 62 70

Le Bonbon est imprimé sur du papier issu de forêts gérées durablement, sur un site labellisé imprim-vert avec des encres végétales. Ne pas jeter sur la voie publique.

34 —

9


4 10

14

23

2 1 18 6 21

3

11 22

5 16

8 15

13

9 19

7

24 20

22

mars 2010 |

9

— 35


Immobilier de charme et de caractère

Valorisez votre bien et vendez avec Junot Investissements au meilleur prix et en toute sérénité 62 rue des Martyrs - 01 53 21 81 21 Tous nos biens et services sur www.junotinvest.com TRANSACTIONS / LOCATIONS 27, avenue Junot – 18e Tél : 01 42 55 20 00 junot@junotinvest.com

110, avenue de Villiers – 17e 62, rue des Martyrs – 9e 19, rue Lepic – 18e Tél : 01 42 52 40 00 Tél : 01 53 21 81 21 Tél : 01 43 80 10 00 abbesses@junotinvest.com villiers@junotinvest.com martyrs@junotinvest.com

GESTION 27, avenue Junot – 18e Tél : 01 42 55 03 70 gestion@junotinvest.com

Paris 9e - le bonbon 03/2010  

Découvrez le magazine Le Bonbon Paris 9eme arrondissement de mars 2010.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you