Page 1

elle est pas belle la vie ?!

Paris est

Novembre 2013 - n째 48 - www.lebonbon.fr


Photos © Flavien Prioreau flavienprioreau@hotmail.com www.flavienprioreau.com Tel: 06 98 31 34 92 Modèle: Sigrid Bouaziz


édito

•1

Président

Ce qui est cool avec le mois de novembre, c’est que c’est le vrai mois

Jacques de la Chaise

de la gourmandise. Tu ne me crois pas ? Eh bien je vais te concocter un

Rédacteur en chef

petit menu de derrière les fagots dont tu me diras des nouvelles…

Michaël Pécot-Kleiner Directeur artistique

Tout d’abord, le mois de novembre, c’est l’époque des champignons.

Tom Gordonovitch

Et les champignons, tu peux en trouver partout. Sur les pieds de ton

Graphiste

meilleur ami hippie par exemple ou dans l’entrejambe de ta copine

Gaëlle Lepetit

chaudasse… Il paraît que tu peux même en dégoter des super bons sur

Secrétaire de rédaction

internet si tu cherches bien. En entrée, je te propose donc une petite

Louis Haeffner

salade de champignons de Paris agrémentée de psilocybes et d’une

Stagiaires

pincée de mycoses. Miam.

Marie, Maurine & Julie Rejoignez-nous

Qui dit novembre dit abats (oui, pour ta gouverne, ce mois-ci se tient

recrut@lebonbon.fr

la 11ème édition de Novembre, le mois des produits tripiers). Chouette,

Contactez-nous

ton plat de résistance est tout trouvé, ce sera un méli-mélo de reins, de

hello@lebonbon.fr

ganglions, de cervelle et de gencives de porc. Avec un plat comme ça,

01 48 78 15 64

tu es sûr de bien triper…

SAS Le Bonbon 12, rue Lamartine 75009 Paris

Que boire avec tous ces délices ? Ben du Beaujolais bourre-pif, évidem-

SIRET 510 580 301 00032

ment. Comme chaque année, il te mettra les lèvres et les dents bleues,

Imprimé en France

et tous les spécialistes te diront qu’il a un goût de banane, de fraise des bois ou de souffre. Et puis, c’est un vin qui s’apprécie surtout le lendemain… Moi, j’men fous, j’adore les remontées (d’)acides. Pour conclure ce menu de saison, une bonne grosse galette (pas celle des rois, hein). Allez, à la revoyure, et bon appétit bien sûr ! MPK

Chefs de publicité nicolas@lebonbon.fr 06 80 17 35 54 hugo@lebonbon.fr 06 52 24 24 00


VENDREDI 6 décembre

© Julie Soudanne

DE 23H À 6H

O O AU DIVAN DU MONDE

SUR INVITATION : PARTY@LEBONBON.FR

B N B N P A R - T Y


sommaire

•3

11 13 7.  

9. 

Joséphine

Yodelice

11

13.

16. 

Rue des Réglises

Le Plateau

Laura Charlie

19.

23. 

25.

Dawn

Thomas Gunzig

Florie Berger


mbre e v o n 1 2 i d Jeu m panicmrelooo t - 11 101 Rue A uit de 19h à min

e

meanuzs sur

inscrivez-vo on.fr onb grrrrr@leb L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTE. a CONSOMMER AVEC MODERATION


Paris Est

le bon timing

•5

Jeune Création 2013 Ce rendez-vous annuel établit une cartographie de la jeune création contemporaine émergente et reflète la diversité des pratiques contemporaines à travers la pluralité des médiums utilisés : peintures, sculptures, photos, vidéos, installations, performances. Cette

Boomtouch Party spéciale Jeunes Filles en Fleurs

nouvelle édition est parrainée par

La soirée Boomtouch revient avec

Le 104 - 5, rue Curial - 19e Du 9 au 17 novembre de 12h à 19h.

l’artiste Renaud Auguste-Dormeuil.

encore plus de gros son et de bonnes vibes pour cette édition spéciale Jeunes Filles en Fleurs ! Blondine et ses copines prennent le contrôle de la nuit le 16 novembre pour des sets diablement techniques et raffinés ! Trap, house, electro, glitch, techno, les filles savent de quoi elles parlent et vous feront danser jusqu’à l’aube.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération

Samedi 11 novembre à l’OPA Bastille - 9, rue Biscornet -12e.

Grrrrr Session by Le Bonbon #5 Le 21 novembre prochain la Grrrrr Session investit le Panic Room pour une soirée placée sous le signe de la bière ! Les platines seront pour l’occasion confiées à notre Dj maison : Meanz. Nul doute que ce passionné de techno saura agrémenter comme il se doit votre rendez-vous mensuel estampillé Grolsch !

Jeudi 21 novembre, de 19h à minuit Panic Room - 101, rue Amelot - 11e


6•

Paris Est


Louis Haeffner Communiqué

le bon spot

Photo

Florie Berger

Les Caves de Joséphine Dans un coin autrefois bien connu des flics et des dealeurs est née une belle fleur au style imparable. Elle vous reçoit chez elle en toute simplicité tout en vous proposant de déguster un bon verre d’alcool sur un son foutrement pointu, avant de vous inviter à vous lâcher et à faire la fête avec elle. Elle, c’est Joséphine, et elle habite Belleville. Comment est né Joséphine ?

réussir à populariser cet endroit,

Au niveau de l'espace, comment

à ce que les gens qui ont envie

ça se passe ?

de faire la fête dans un endroit

Y'a le bar à l'entrée, avec la

beau et avec des bons produits

bibliothèque de vins, et puis vers

puissent le faire à côté de chez

l'arrière la petite salle qui fait un

eux. C'est pour ça que nos prix

peu mini-club intimiste, avec un

sont tout à fait abordables pour

petit dancefloor qui s'enflamme

une telle gamme de produits.

souvent en fin de soirée.

Le prix moyen du cocktail, c'est 10€, la bière est à 3,50€. Pour le

Vous avez une orientation parti-

vin, c'est Jean qui s'en occupe.

culière au niveau musical ?

On a même une machine qui

On n'est pas attachés à un style

permet de servir du grand cru

particulier, mais on privilégie la

au verre. On a plus de cent-vingt

recherche d'un son pointu et de

références, et pour les whiskys,

qualité. On a eu Richie Reach,

une quarantaine.

Sound of the Season, DSL, I Was There, Dada Disco, de Berlin…

J'avais envie de faire un bar un peu club, et avec Jean qui est

J'ai vu que vous faisiez un peu de

caviste de métier on s'est dit

restauration aussi ?

Une fois par mois vous faites une

qu'allier les trois ambiances ça

Ouais, c'est une sorte de

nocturne ?

pourrait être bien, surtout dans

snacking délicatessen. Des bons

Tout à fait, la prochaine devrait

ce quartier où ce genre d'endroit

burgers, des sandwichs pastrami,

se faire fin novembre. On fait

n'existait pas encore.

des assiettes mezzé...

également des after-shows et

Pourquoi rue Moret ?

Joséphine fonctionne en paral-

Pour les gens du quartier en fait.

lèle avec le salon de tatouage, le

Le message qu'on a envie de leur

Sphinx, qui est juste à côté ?

Bon, et c'est qui Joséphine ?

faire passer c'est que l'endroit

Carrément. On fait des soi-

Une personne qui aime par

à beau être un peu chic, un peu

rées où les mecs exposent leur

dessus tout faire la fête, écouter

classe, il est à tout le monde. Ce

artwork, ils viennent boire des

de la bonne musique et boire

sont eux qui font vivre l'endroit,

coups... Après le concept c'est

des bons alcools dans le meilleur

et on avait envie de leur proposer

pas de venir se faire tatouer

quartier de la ville !

un bar stylé où ils peuvent venir

après avoir dansé et picolé ici,

boire de bonnes choses sans se

mais de faire des rencontres et

ruiner. On est à Belleville, on veut

de présenter un peu leur travail.

des release parties, on a déjà eu Nasser et Deportivo.

25, rue Moret - 11e Tél. : 01 48 07 16 70


Julien Bouisset Texte

la bonne étoile

Photo

Yann Orhan

Yodelice, au bon lait de brebiss Quatre ans après son tube “Sunday With A Flu”, Maxim Nucci revient avec un troisième album plus moderne, plus mature, plus masculin. Loin des coups d’essai folk, “Square Eyes” scelle la réunion symbiotique entre l’avatar musical Yodelice et son créateur. Étroitement unis pour le meilleur et pour le pire. Et caetera.

Square Eyes. Un drôle de nom

on m’a tout de suite collé cette

pour un troisième album, non ?

étiquette. Puis j’ai enchaîné les concerts. Cela m’a littéralement

(Sourire) C’est tiré d’une expres-

changé. J’ai vraiment lâché prise

sion américaine. Les mères de

sur ce nouvel opus. Il est comme

famille l’utilisent quand leurs

un croquis de Léonard de Vinci :

enfants passent trop de temps

à la fois passéiste et futuriste. Il

devant la télévision. Cela dit

peut sonner presque rétro avec

quelque chose du genre : « si

des tonalités rock sixties. Mais

vous continuez à être cloîtrés

des synthétiseurs font sonner

devant des émissions, vous allez

des séquences dans la moder-

finir avec des yeux carrés ». J’ai

nité. Au fait, pour l’anecdote,

trouvé l’image très belle.

Simone, alias Marion Cotillard, fait les chœurs sur cet album.

Dans cet opus, tes santiags sont moins crottées de tonalités

L’album est également plus

folk. Au contraire, la texture

masculin, et il suffit de regarder

paraît plus rock qu’auparavant.

ta barbe foisonnante pour s’en

Pourquoi ?

persuader.

Depuis la création de Yodelice, je

Le personnage Yodelice, je le vois

suis passé par plein de phases. Je

un peu comme un clown, que j’ai

voulais être dans une sincérité,

créé. C’est une sorte d’avatar, en

en accord avec qui je suis. Pour

quête d’identité. Mon quotidien

le premier album, j’avais fait

inspire ma musique. Au bout de

une dépression donc il est très

quatre ans et demi de tournée,

mélancolique. J’ai voulu faire un

avec Tree of life, j’étais très fati-

projet guitare/voix, hyper épuré.

gué et je me suis retrouvé avec

Il s’avère que c’est tombé au

zéro inspiration. J’avais oublié

moment où il y avait une horde

pourquoi j’avais créé Yodelice.

de folkeux qui émergeaient. Et

Je venais de me faire prendre


Paris Est

•9

Nous, évidemment (rires).

à mon propre jeu. Je me suis

comme au théâtre. Au fur et a

donc recentrer. Il y a une phrase

mesure, il y a eu une espèce de

de Friedrich Nietzsche qui dit :

fusion où je me suis approché de

Du coup, existe-t-il un bar à

« Deviens qui tu es ». Dans cette

lui. Désormais, je crois que que

Paris où je peux vous payer un

formule, il y a une quête d’iden-

nous avons pris possession l’un

verre à tous les deux ?

tité qui me fascine.

de l’autre. Sans lui, je n’aurais jamais pu me donner en spec-

Sans hésiter : le Joséphine. C’est

Pourtant, j’ai l’impression que

tacle comme je l’ai fait. Et c’est

un bar à cocktails, très boisé et

cet avatar est de moins en moins

pourquoi mes concerts seront

rococo, que j’apprécie beau-

présent, sur scène notamment.

toujours scénographiés.

coup. C’est au 25, rue Moret,

J’ai créé Yodelice pour faire une

Il y a un côté schizophrénique

proposition artistique. Au début,

dans ce que tu es en train de

quand j’enfilais ce costume, cela

me raconter. Du coup, qui me

me faisait du bien. J’avais l’im-

parle ? Maxim Nucci  ou Yode-

pression d’être un personnage,

lice ?

dans le quartier d’Oberkampf.

www.facebook.com⁄Yodelice twitter.com⁄Yodelice instagram.com⁄yodeliceofficiel


la bonne histoire

Voir le canal et puis vomir

© DR / DR

Un vendredi soir nappé d’été indien comme ceux que l’on connaît ces dernières semaines, l’idéal pour les habitants un peu bobos de l’Est parisien est de venir boire des bières en plein air, sur les bords du canal Saint-Martin. Ce début de soirée bucolique et innocent peut cependant mener à une expérience des plus déplaisantes, comme celle

Sarah-Lou et ses amis attaquent

approche brutale de voler un

qu’a vécue Sarah-Lou, 18 ans,

sec et mélangent les genres :

baiser à Côme le ténébreux.

habitante du quartier.

shots de vodka au goulot,

Celui-ci, secrètement attiré par

Après une dernière journée

gobelets de vin, caps à la kro,

Thierry, la repousse gentiment,

de cours harassante, Sarah-

cigarettes. La soirée avance sans

lui expliquant qu’il préfère qu’ils

Lou et quelques amis avaient

trop qu’ils s’en rendent compte,

restent bons amis. Se sentant

convenu de se rejoindre quai de

leur taux d’alcoolémie aussi. Les

soudain abandonnée et ridicule,

Jemmapes pour commencer la

rires et les blagues fusent, les

Sarah-Lou est prise de vertiges

soirée en buvant quelques verres

échanges avec les groupes de

incontrôlables ; elle perd

au bord du canal. L’endroit est,

personnes avoisinants sont francs

l’équilibre et tombe dans le canal.

à ce moment de la semaine et à

et cordiaux, les nombreuses

Revigorée par le contact de l’eau

cette heure de la journée, plutôt

tentatives de séduction trouvent

froide, elle parvient au prix de

bien fréquenté, tant du point de

des fins plus ou moins heureuses,

piteux efforts à en sortir sous les

vue quantitatif que qualitatif. Les

sans jamais que rien ne provoque

moqueries de ses amis. Humiliée,

conversations vont bon train,

la moindre altercation. Les ondes

souillée et trempée, elle s’assoit

l’ambiance est chaleureuse,

positives déferlent alors sur le

sur un banc non loin, et vomit.

tout le beau monde du coin est

canal Saint-Martin comme un

Sa soirée, comme sa vie, n’a

heureux d’entamer enfin le week-

tsunami sur les côtes d’Indonésie.

désormais plus aucun sens.

end après une dure semaine de

C’est aux alentours de 23h que la

labeur.

soirée prend un tour dramatique.

– louis haeffner

Quelque peu imbibée et ayant un peu trop chaud aux fesses, Sarah-Lou tente par une

Canal Saint-Martin Quai de Jemmapes


Paris Est

la bonne rue

• 11

La rue des Réglises

La rue des Réglises a une histoire très spéciale, une histoire insoupçonnable et poétique, une histoire qui commence dans la joie et se termine dans la honte et les flammes.

retiendra tout de même, pour

parisien. La rue des Réglises en

l’anecdote, que les trois person-

faisait partie, et a ainsi hérité

nages létaux appartiennent au

son nom de cette particularité

sexe dit faible. Mais là n’est pas

délicieuse que plusieurs églises

l’histoire qui nous concerne.

en réglisse y trouvaient leur

C’est en fait sur cette vieille

siège et une population fervente,

femme aux allures de sor-

toute dévouée à la gloire du

cière et aux mœurs cannibales

Dieu Haribo. La renommée et la

Cette histoire, c’est en partie

qu’il convient de poser notre

fortune de Hildegründ éveillèrent

celle que nous ont transmise les

regard. Cette vieille mégère, qui

alors les rancoeurs d’un dentiste

frère Grimm, d’une petite fille

s’abaisse à des pratiques fourbes

avide et menteur qui lança une

et d’un petit garçon, frère et

et honteuses pour satisfaire

campagne de dénigrement à son

sœur, abandonnés par leur père

des appétits inavouables, était

encontre, arguant des méfaits

bûcheron, trop pauvre pour les

autrefois une grande dame,

du sucre sur l’organisme. C’est

nourrir et trop lâche pour larguer

riche et respectée. Avant de

d’ailleurs de ce sombre épisode

sa poufiasse. Hansel et Gretel,

se retrancher dans la forêt du

que l’expression « menteur

puisque c’est d’eux qu’il s’agit, se

Schwartzwald, située en face des

comme un arracheur de dents »

retrouvent donc seuls et perdus

Vosges si chères à notre cœur,

tire son origine.

dans la forêt sombre et profonde.

dame Hildegründ était à la tête d’un large territoire, qui s’éten-

Hildegründ fut donc chassée,

Heureusement ils tombent sur

dait d’ailleurs jusqu’à la région

et trouva refuge dans la forêt,

une maison en pain d’épices

parisienne. Poussée par cette

où elle put combiner son amour

dont les fenêtres sont en sucre,

étrange manie de construire avec

des sucreries et sa haine des

exploitent la duplicité d’une

des matériaux consommables

hommes par les procédés que

vieille femme au moyen d’un os

et sucrés, elle avait fait fortune

l’on sait, jusqu’à finir carbonisée

de poulet et finalement s’adon-

dans l’immobilier, et possédait

dans son propre four.

nent au meurtre par crémation,

plus de la moitié des rues de ce

vous connaissez la chanson. On

qu’on appelle aujourd’hui l’Est

– louis haeffner


12 •

Paris Est


Julien Bouisset Texte

le bon art

Photo

Dominique Rostain

Le Plateau, service 3 pièces “Exposer, comme si c’était la dernière fois”. Voilà tout le discours de “Make every show like it’s your last”, la proposition d’envergure de Ryan Gander, au Plateau de Paris.

limpides. Un faux spot publici-

seuls des titres absurdes sont

taire gouvernemental tourne en

dévoilés. Andrew Perceval en

boucle pour « promouvoir l’ima-

train de se masturber dans un

gination ». Trois lampes de

canapé en est d’ailleurs, certai-

fortune, fabriquées par l’artiste

nement, le meilleur exemple.

à partir de matériaux achetés au BHV, sont censées éclairer le

Depuis 2002, Le Fonds régional

spectateur sur la distorsion véhi-

d’art contemporain (Frac) Île-de-

Dans l’obscurité résonne la

culée par un objet et sa véritable

France met en place au Plateau

clairvoyance. Dès le début du

fonction. Un clin d’œil au Porte-

une programmation axée sur la

parcours quasi initiatique de

Bouteille, « ready-made » trouvé

jeune création. Début décembre,

l’exposition de Ryan Gander, un

par Marcel Duchamp dans les

il donnera carte blanche à

seul constat : l’idée prime sur la

allées du Bazar de l’Hôtel de Ville,

Alejandro Cesarco, un artiste

réalisation. Au milieu d’une salle

en 1914. Plus loin, un chemin

uruguayen qui s’intéresse lui

imposante, plongée dans un noir

de traverse laisse entrevoir une

aussi à la définition même de l’art

dense, une colonne. Comme son

échappatoire.

conceptuel. Afin de prolonger,

nom l’indique : cette Machine qui

une nouvelle fois, la réflexion Au bout, Culturefield, un lieu

autour de la signification des

fantasmagorique dans lequel la

images, selon leur contexte de

Devons-nous attendre ? L’œuvre

création serait une sorte de jar-

présentation.

est-elle en panne ? Est-ce de

din d’Eden. Dans la cruauté des

l’art, aussi conceptuel soit-il ?

éclairages, 100 disques de verre

Une véritable sismothérapie

coloré représentent les palettes

artistique, dans laquelle le

ayant servi à la réalisation de

spectateur se positionne à la fois

portraits. Ici, le spectateur peut

en tant que patient et investiga-

se faire sa propre représentation

teur de Make every show like it’s

suivant le nombre, le type et la

your last. Au fur et à mesure des

quantité de peintures utilisées.

salles, les idées deviennent plus

Inutile de chercher les originaux :

ne sert à rien.

Frac Île-de-France Le Plateau Place Hannah Arendt - 19e www.fracidf-leplateau.com/


Louis Haeffner Texte

le bon mytho-trottoir

Photo

Pekbild

Novembre, mois des abats ! Ayant appris avec plaisir et stupéfaction que le mois de novembre, habituellement dédié aux gens décédés, aux feuilles mortes et autres réjouissances, était également celui des abats, le Bonbon s’est fait un devoir d’arpenter les rues de notre belle capitale afin de recueillir vos impressions sur ce sujet aussi brûlant que paumatoire - on fait ce qu’on veut, en plus ça existe vraiment, en escalade, ndlr.

Mahamadou, supporter du PSG :

les couilles haha ! t’as capté le

Le mois de qui ? De Zebda ? C’est

jeu de mots ? Allez ciao, et vive

un groupe de merde marseillais

Zlatan !

ça non ? T’es un fou toi, tu veux mourir ? T’as vu mon jogging ?

Jean-Christophe et Edith,

T’as vu ma casquette ? T’as vu

étudiants en Philosophie : Ah

mon poing américain ?

ouai sérieux ? C’est le mois des sabbats ? T’entends ça Edith, on

Le Bonbon : Heu calme-toi mec,

va pouvoir rien foutre du mois

déjà Zebda c’est un groupe tou-

en toute quiétude, c’est pas bon

lousain, en plus tu peux très bien

ça ? Mec tu fais trop plaisir, on

être supporter du PSG et aimer

se tâtait justement à prendre

la musique de merde, je vois pas

un mois sabbatique avec Edith,

où est le problème, on est en

la rentrée d’octobre c’était trop

démocratie gros. Bref c’est pas

violent là, trop de cours, de trucs

la question, vu que c’est pas du

à rendre et tout, trop de pression

tout le mois de Zebda, mais le

en fait. Ça tombe juste parfai-

mois des abats. Mais merci de

tement. Merci mec, t’es un peu

m’avoir fait penser à ça, j’avais

comme le Messie là !

complètement oublié l’existence de ce groupe.

Le Bonbon : Ouai nan en fait vous avez pas compris, c’est le

Mahamadou : Mais arrête de

mois des abats, les trucs dégueus

faire genre, tout le monde se

genre les tripes, les boyaux, tu

rappelle de Zebda ! (Il chante) On

sais ces trucs horribles qu’on est

va la tomber, tomber la chemise,

censé vider d’une carcasse puis

tomber la ! Vas-y tu m’as mis

manger.

de bonne humeur là, c’était quoi ta question déjà ? Le mois

J-C et Edith : Ah ouai c’est

des abats ? Hé ben j’m’en abats

vachement moins marrant là


Paris Est

• 15

du coup. Ben du coup, en tant

tionnalise les « à bas », ça n’a

pour que pousse un parking. Ou

qu’étudiant en philo, je trouve

plus rien de révolutionnaire. Les

encore rire à une blague de Tex.

que ce questionnement n’a

enfoirés, ils ne nous laisseront

C’est tout simplement d’une

aucun intérêt intellectuel. Je te

donc rien ? Même nos cris de

vulgarité sans nom. Au revoir,

répondrai donc que je m’en bats

haine doivent être répertoriés,

Monsieur.

l’œil jusqu’à l’omoplate. Voilà,

classés, encadrés ? Putain mais

bisous, et merci d’avoir pourri

ça va trop loin ! Tu sais quoi, je

Michel, boucher-charcutier :

notre mois de novembre.

vais te dire ce que je pense là

Haaaa les abats ! Les abats c’est

tout de suite ! À bas la vie ! Voilà

le ventre, c’est le corps, c’est la

où on en est bordel !

matrice ! C’est la base du plaisir

Raphaël, anarchiste déclaré :

culinaire, le retour à la période

Le mois des « à bas » ? Mais c’est génial ça, je savais pas qu’il

Constance, pâtissière spécia-

fécale et au plaisir que cela pro-

existait une sorte de célébration

lisée dans le cupcake : Le mois

cure. Les abats c’est de la grande

des « à bas » ! Du coup c’est quoi

des abats ? C’est sérieux ? Irk

cuisine, héritée d’une tradition

le principe ? On trouve un sujet

c’est ignoble. Vous savez moi je

séculaire ! En un mot les abats

par jour à mettre à bas ? Ben

fais des cupcakes, c’est rose,

c’est la vie !

pour aujourd’hui je dirais « à bas

c’est mignon, c’est sucré. C’est

la police », c’est le premier qui

un peu l’opposé des abats. Pour

Eric, gardien de la paix : Ce que

me vient à l’esprit, ou « à bas le

moi célébrer les abats a autant

je pense du mois des abats ? Ah

système », ça c’est bien ça. Mais

de sens que drafter Mimi Mathy

bah ça, j’en pense pas grand-

en même temps si on institu-

en NBA, ou planter du béton

chose pour vous dire la vérité…


le bon DÉFOULOIR

16 •

Comment s’autosaouler et envisager un saut dans la Seine à - 10°C C’est la crise. Je viens d’avaler 5 litres de jus de citron parce que je suis grippée jusqu’aux os. On dira merci à la terre entière qui aurait pu rester chez elle. Merci de penser la prochaine fois à mettre la main devant votre bouche, nez ou cul lorsque vous décidez de me faire part de vos miasmes dans la rame de métro.

Comment ça je me plains H24 et je n’aime pas autrui ? C’est pas comme si l’autre soir, j’avais dû changer de place dans cette salle de cinéma parce qu’un couple de vieux sentant la mort s’était installé juste devant moi, si ? Bon. Et c’est pas comme si je prenais un malin plaisir à gêner les pseudocyclistes-parisiens roulant sur le trottoir : « Hop, tu passeras pas ! Et non, par là non plus ! » Le pire, c’est quand ils te klaxonnent à l’aide de leur sonnette inaudible. Alors là, ils peuvent attendre. Je fais barrière. C’est pas non plus comme si je me plaignais du bruit causé par mes voisins du dessus, si ? Bon. En même temps ils me font vivre un enfer. Du coup, l’autre nuit, j’ai mis un petit Cradle of Filth sur enceintes dans la colonne commune. Et puis, c’est pas comme si j’étais en train de pleurer toutes les larmes de mon corps parce que la 378ème visite d’appartement s’est avérée être une injustice sans nom ! Comment ça mon salaire minimum n’est pas suffisant pour pouvoir prétendre à un loyer beaucoup trop cher pour 10m²  à Paris ? Non, et puis Paris, entre nous, c’est mieux en plein mois d’août, quand les rues sont vides. Quoique, à cette période les touristes accourent et t’interpellent toutes les 2 minutes  : « Scuse me, yé chaiche lé Marais und after the Notre Dame, do you know where is it ? » Ah oui, j’ai oublié de vous dire, j’ai arrêté de fumer. Je suis donc officiellement en train de devenir une obèse aigrie. Allez, un sac poubelle 50L, je me mets dedans, et je me jette dans le local à ordures. Ou sinon, je commence par y jeter tout ce qui est susceptible de me faire prendre 10kg en une bouchée. - laura charlie

lespetitesaventuresdecharlie.blogspot.fr


Faites-vous bien voir !

panic room l'abus d'alcool est dangeureux pour la santé, à consommer avec modération

le visionnaire

Bouteille Groslch Swingtop* à 5€

Opticien - Lunetier

Happy hour de 18h30 à 20h30

La meilleure façon de savoir qui on est,

Ouverture de la LightBox à 21h00

c’est encore de venir voir !

Entrée toujours gratuite !

53, bd Beaumarchais - 3e

101, rue Amelot - 11e

www.levisionnaireparis.com - Tél. : 01 57 40 99 64

* Bouteille bouchon mécanique 45 cl.

Glady’s

mewan

Accessoires de vie pour chiens et chats

-10% sur présentation de ce coupon

-15% sur toutes les prestations

26, rue de Maubeuge 75009

Concepteur de beauté - Coiffeur

Tél. : 01 48 78 70 14

3, rue du faubourg Poissonnière - 9e

Devenez fan de Glady’s sur facebook

Tél. : 01 45 23 14 00

www.facebook.com/gladys.paris.1

Sans rendez-vous


Offres non cumulables, valables uniquement le mois de la publication - L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.


1001 FENÊTRES

Happy Languedoc DU 1ER AU 15 DÉCEMBRE 2013, découvrez les vins AOC du Languedoc dans les 200 Languedoc Wine Bars participants !

-15%

GAGNEZ un séjour œnotouristique en Languedoc sur Happy Languedoc ou sur www.herault-tourisme.com

sur vos fenêtres

Fenêtres, portes, volets, stores Spécialisé fenêtres bois à l’ancienne Crédit d’impôt 15%

CRUS DU LANGUEDOC GRANDS VINS DU LANGUEDOC AOC LANGUEDOC

71, rue Condorcet - 9 - Tél. : 01 45 33 03 86 e

www.1001fenetresparis.com

la Boulange Picpus

Une baguette spéciale au choix offerte Boulangerie - Pâtisserie - Traiteur

AOC du Languedoc, le Nouveau Monde des Grands Vins

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION

Soins bio - Mincir Cesser de fumer

annonce-lebonbon-v2.indd 1

22/10/13

-20%

sur votre soin au choix

Hypnozen

Ouvert du lundi au samedi de 10h à 20h

106, boulevard de Picpus - 12e

26, boulevard Magenta - 10e

Tél. : 01 43 43 04 47

Métro République ou Jacques Bonsergent

Près de la place de la Nation

Tél. : 01 77 32 59 42 / www.hypnozen.fr


Offres non cumulables, valables uniquement le mois de la publication - L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.


les bonnes annonces

Pour (se) débloquer dans une ambiance ludique et conviviale, un atelier d’écriture bimensuel dans le 14ème adapté à votre budget ! — 01 45 41 23 42 ou ciclop.free.fr

John Snow, un conseil, laisse tomber le froncement de sourcils.

• 17

Joyeux anniversaire mon cher et tendre mari, Marc Rosemont

"Hugo Berlingot, triso rigolo, promis, on va courir enemble !"

Hutch sans Starsky c'est qui ? Navarro !

Bruno. 50. a. cel.rp.vip Ch.bel.blonde. Libre. Pour. faire. La. Fete. Brunogerard@hotmail.fr

Le Bonbon recrute : Hugo sort un peu du Bois

• stagiaires redac • stagiaires GRAPHISTES • commerciaux

Vous aussi passez votre annonce !

Buen viaje carlito!!!!

Merci d’adresser vos candidatures à : recrut@lebonbon.fr

Agence Onetry : 20 créatifs abordables et experts à votre service contact@onetry.fr

annonce@lebonbon.fr 30€ les 60 caractères

Mon doudou, tu m'as trop manqué ! Loraine, avec qui je vais rentrer bourrée chez moi maintenant ? (avec moi ;) Raph

Charles, tu me manques déjà. Carlotta

Mon Charles, prends ton chemin et va voir au Brésil si j'y suis ! *

Loraine, depuis qu’on s’est roulé des grosses pelles à la Fidélité je suis fou de toi. Pars pas stp <3. R.

"Loraine, laisse tomber la Réunion, on file à Rio."

À tous les guédros du Bonbon, un conseil : Rentrez dans le droit chemin sinon papa va se fâcher !

* Si tu m'y trouve pas, reviens ! :-)

Comme la quiche mais avec un seul R ! Tu vas nous manquer… V.

"31 bouclages, 61 journées de distrib, 863 245 cafés, 96 324 godets, 432 prises de bec, 1 225 fous rires, 1001 belles rencontres, 1 larme à l’œil. Merci Le Bonbon ! "

Les Murus : soon married !


Victoire Boizard Texte

la bonne découverte

Photo

Céline Nieszawer

Dawn, à écouter d’urgence Profondément humain : c’est ainsi qu’on aimerait qualifier le prochain EP de Dawn - alias Aurore Imbert - produit par Denis Barthe. Son nouveau clip Chocolate Cake a été réalisé par Christophe Mentz. Sombre, délicat, elle y mêle fragilité et peps. Nous avons eu le plaisir de nous entretenir avec elle, pour parler de sa conception de la musique.

Ton parcours, le déclic ?

obligatoirement pour compo-

Ça a commencé très tôt, dès

ser. J’écris tout ce que je vois,

8 ans, je suivais mon frère qui

tout ce que je pense. Et grâce

est saxophoniste de jazz un peu

à cette collection de carnets,

partout. Il a été une vraie source

je peux piocher dedans pour

d’inspiration pour moi. Après des

élaborer mes mélodies. Soit j’ai

années de théâtre, j’ai passé une

une mélodie qui me vient et je

audition pour du cabaret et c’est

pose un texte dessus, soit il y

à ce moment-là que la musique

a une évidence, et les deux me

a croisé ma route. J’ai su à ce

viennent en même temps.

moment précis que la chanson serait ma voie.

D’où te viennent tes inspirations ?

De quoi parlent tes chansons ?

Elles sont diverses : elles peuvent

Mes textes sont souvent très

venir de la scène belge avec des

intimes… D’une nature sensible,

groupes comme Deus ou Zita

j’observe tout ce qui se passe

Swoon qui ont été des références

autour de moi, que ce soit lors

pour moi à l’âge de 15 ans. De

de mes voyages ou à Paris. Je

même Nick Cave, Fantomas avec

puise mon inspiration partout en

Mike Patton, PJ Harvey, Patti

fait. Ça peut être des scènes de

Smith, Björk ont été des réfé-

vie ou des questionnements sur

rences pour moi…

mes doutes et mes soucis.

J’ai un style dark, rock et en même temps assez jazzy avec

Comment composes-tu ?

des compositeurs tel que Duke

J’ai une boulimie de l’écriture.

Ellington, Albert Ayle… Je suis

J’ai toujours un carnet sur lequel

éclectique et j’aime les musiques

j’écris en permanence ! Dès

viscérales très brutes, très

que j’ai un sujet qui m’inspire,

organiques où je vais tout de

j’ai besoin de l’écrire mais pas

suite être touchée, passionnée et


Paris Est

• 19

inspirée. Sans oublier le cinéma !

Quel est le comble pour une

Tes adresses préférées dans l’Est

je suis une vraie cinéphile, j’adore

chanteuse ?

parisien ?

Paris-Texas de Wim Wenders

D’avoir une extinction de voix à

Les Parigots, 5, rue du Château

avec la musique de Ry Cooder,

la date la plus importante de ma

d’Eau, la Pharmarcie, 22, rue

Lynch, Lellouche, Kurosawa…

carrière !

Jean-Pierre Thimbaud, Le Per-

Où as-tu joué récemment ?

Tes prochains concerts ?

Dernièrement, j’ai joué au 3

Le 23 octobre au China, au Bus

baudets, à l’Internationale, au

Palladium le 24 janvier 2014. Et

Si tu devais être une musique ?

divan du monde et au Bataclan.

pour la sortie de mon prochain

You Are My Sister d’Antony and

La date au Bataclan, c’était un

clip réalisé par Franck Cellier,

the Johnsons.

concert lucratif pour les SDF

j’organiserai un événement plus

avec -M-, Laurent Voulzy, Alain

intimiste.

choir, 14, rue Crespin-du-Gast, le

Souchon ou encore Ours, j’ai adoré cette expérience !

Bataclan, 50, bd Voltaire…

dawnandfamily.com


les bons plans

© Communiqué

La Boulange de Picpus, elle vous mènera à la baguette Quand on sait qu’aujourd’hui, 70% des boulangers ne fabriquent plus leurs viennoiseries, trouver un artisan qui confectionne de ses petits doigts potelés l’ensemble de ses œuvres semble devenir de plus en plus ardu…

le charme du large choix de

la demande, la plus délicate et

pâtisseries. Comment en effet

traditionnelle Fertoise, le très

ne pas succomber au Picpus

scandinave Bröd (pain noir avec

(spécialité à base de biscuit au

une base de céréales), l’orientale

chocolat/mousse au chocolat) ?

Persane (baguette agrémentée

Comment ne pas céder au Noix/

d’une petite pointe de curry) ou

Café (base de meringue café,

l’ultra saine baguette à la farine

garni d’une crème pralinée avec

de lin (c’est plein d’oméga 3)…

Cette perle rare, le Bonbon

Au Péché Mignon (gâteau à

midi, la Boulange de Picpus fera

vous l’a trouvée en la personne

base de mousse pêche, avec

également l’affaire, puisqu’on

de David Renée, fier patron de

un coulis de fraise et un biscuit

vous y proposera des sandwichs

la Boulange de Picpus, affaire

amande) ? Au Suprême (biscuit à

beaux comme des camions et

reprise en mai 2011. Maintes fois

base de noisette/caramel et une

des plats traiteurs faits maison.

élu meilleur boulanger régional

mousse caramel) ? Oui, on vous

Bref, vous l’aurez compris, pour

lorsqu’il officiait en Normandie

le concède, ces petits délices

les petites et les grandes faims,

(excusez du peu…), l’homme

sont un dangereux appel à une

c’est à la Boulange Picipus que

saura ravir vos papilles et votre

gourmandise sans limite…

ça se passe, une boulangerie

imagination.

Et puisque la fonction première

résolument bonne comme du

d’un boulanger est de faire du

bon pain !

On ira tout d’abord dans ce

pain, notre cher David Renée

– jacques daniel

temple du savoir-faire pour

n’est pas en reste.

une petite noix dessus) ? Pour les repas sur le pouce du

acheter ses croissants (des bons, des beaux, des vrais !) et on

Ses productions sont variées

tombera ensuite forcément sous

et pétries avec amour. Vous y

La Boulange de Picpus 106, boulevard de Picpus - 12e

trouverez entre autres des gros

Ouverte du mardi au samedi,

pains de campagne coupés à

de 6h30 à 20h30


Paris Est

les bons plans

• 21

La Cantine de Belleville

Voilà un lieu qui porte bien son nom ! La Cantine de Belleville, c’est la définition même de la restauration conviviale, bon enfant et populaire. On pourrait penser que c’est le genre d’endroit où l’on vient grignoter un morceau entre midi et deux, ou boire une bière tranquille après le boulot. C’est juste, on peut venir y

française en proportions

fois une place libre où s’installer,

gargantuesques pour une

en se faufilant entre les tables

modique somme. Comptez 14

où bruissent les conversations

euros pour une formule complète

entrecoupées de ci, de là,

(entrée + plat + dessert) que vous

d’éclats de rire et d’exclamations

ne finirez jamais, à midi comme

passionnées.

à minuit, la cuisine étant ouverte jusqu’à tard le soir. Sincèrement,

Vous l’aurez compris, l’un des

on vous met au défi de finir vos

gros points forts de la Cantine

assiettes et de rentrer chez vous

de Belleville, outre son rapport

par vos propres moyens, c’est-à-

qualité/quantité/prix, c’est

dire sans qu’on vous traîne sur un

l’ambiance qui y règne en

skateboard ou qu’on vous roule

permanence, bien entretenue

comme un tonneau de vin.

par un staff efficace et très sympathique. On se sent ici

profiter du soleil (quand il y en a) à la coule, s’imprégner de

C’est probablement pour éviter

comme chez soi, et faire des

l’ambiance d’un endroit populaire

de telles images de la déchéance

rencontres y est d’une simplicité

– pas encore trop touché par

humaine que le restaurant

enfantine. On a presque envie

cette tendance bobo qu’est en

remplit également la fonction

d’appeler les gens qui nous

train de prendre le quartier tout

de salle de concert, avec un

entourent « copain », comme à

entier – c’est possible, mais si

sous-sol proposant une sélection

l’école quand on était gamins…

l’on décide de s’y attabler pour

de groupes très éclectique mais

– louis haeffner

grignoter, attention ! On risque

toujours très énergique, afin de

d’être surpris, et pour une fois

brûler direct les calories acquises

dans le bon sens.

au cours du repas. La terrasse de la Cantine est

En effet la Cantine propose de

immense et presque toujours

l’excellente cuisine traditionnelle

bondée, mais on trouve à chaque

La Cantine de Belleville 108, bd de Belleville - 20e


Tara Lennart Texte

le bon bouquin

Photo

B Maindiaux

Thomas Gunzig sacré zig À chaque rentrée littéraire son lot d’habitués incontournables, d’attendus un peu rances et de grandes baffes vivifiantes, comme le nouveau roman de Thomas Gunzig : “Manuel de Survie à l’usage des Incapables”. L’écrivain belge frappe très fort avec une sorte de thriller survitaminé, entre série B et cartoon, à cheval sur la violence et l’absurdité du contexte économique ambiant. Un excellent cocktail, Molotov, de violence et d’humour. Jouissif.

Vous êtes revenu au roman après

ce qu’ils appelaient « les grosses

une longue période consacrée

courses ». J’aimais (et j’aime

au théâtre, comment naviguez-

toujours) explorer les rayons,

vous entre les genres ?

regarder les produits…

Le théâtre à été une bouffée de

Qui sont ces « incapables » ?

vie : je travaillais avec des gens,

Vous pensez qu’ils vont survivre

j’étais en contact avec le public.

plus facilement grâce à votre

C’est une émotion très intense

manuel ?

et très addictive. J’ai beaucoup appris aussi, simplement sur

Les incapables ce sont tous ceux

le fait de mettre l’écriture un

qui, comme moi, ont l’impres-

peu en retrait pour laisser de

sion que le monde n’a pas

la place au jeu et à la mise en

été construit pour eux. Notre

scène. Quand je me suis remis

quotidien attend beaucoup de

au roman, j’ai retrouvé le plaisir

choses de notre part, qu’on tra-

de pouvoir travailler sur le long

vaille, qu’on soit en forme, qu’on

terme, d’être seul avec moi-

soit positif, qu’on ne se plaigne

même et mon histoire. La liberté

pas… J’y arrive… Plus ou moins

d’expérimenter, d’essayer des

mal parce que par rapport à ce

choses.

monde, je suis un incapable. Pour survivre là-dedans, il ne nous

Comment s’élabore un scénario

reste que le sourire. C’est ce que

comme celui de votre dernier

le roman essaye aussi d’amener.

roman ? Quel était votre état d’esprit Bizarrement, j’ai toujours bien

pendant l’écriture de ce roman ?

aimé les grands magasins. Depuis que je suis tout petit quand

Je dirais concentré. Je voulais

j’accompagnais mes parents faire

créer un monde cohérent et


Paris Est

• 23

réaliste. Je voulais aussi quelque

les films ou presque m’intéres-

qu’ils peuvent s’apporter les uns

chose d’épique, de tendu. Et je

sent : les films d’auteurs, les

aux autres. Finalement, c’est le

voulais parler d’amour…

films venus d’ailleurs, le cinéma

reflet de la vie qui est une sorte

français quand il est audacieux,

de paradoxe permanent…

Quel est, pour vous, le lien entre

l’épouvante, la science-fiction, le

littérature et cinéma ? Quels

kung-fu… Dans tous ces genre,

films vous parlent plus que les

si il y a un regard, il y a quelque

autres ?

chose d’intéressant…

Je crois qu’on peut placer où

Votre roman est à la fois dis-

on veut la frontière entre la

joncté et lucide, loufoque et

littérature et le cinéma. Per-

implacable. Les paradoxes vous

sonnellement, j’aime me dire

inspirent-ils ?

qu’il n’y en a pas. Quand un film me touche, j’en ressors avec

En tout cas j’aime les contrastes.

l’envie d’écrire et quand j’écris,

J’ai toujours été attiré par le

j’ai envie de voir des films. Tous

métissage des genres et par ce

Thomas Gunzig. > Manuel de survie à l’usage des Incapables. Editions Au Diable Vauvert


les bons snapshots


Paris Est

• 25

– Florie berger


le bon astro de dame bonbon

Bélier

Cancer

Inutile de vous leurrer, novembre est votre mois

Amoureux un jour, amoureux toujours, vous êtes

amis Béliers ! Sous la férule d’un Neptune en grande

d’humeur tendre et câline et êtes aux petits soins

forme, les choses vont exploser… en grande pompe.

pour les gens qui vous entourent. Mais faites atten-

Célibataire, vous rencontrerez l’âme sœur lors

tion à ne pas vous perdre dans ce trop plein sen-

d’une virée nocturne dans le bon vieux Pigalle. En

timental et soyez un peu égoïste. Les ascendants

couple, vous irez vers de nouveaux horizons. Côté

Vénus et Gémeaux pourraient le prendre mal et

boulot, le minimum suffit pour que votre boss vous

mener contre vous une vraie chasse aux sorcières.

félicite. Il vous offre même des coca ! L’énergie est

On est en période d’Halloween, alors restez pru-

loin d’être en berne, mais allez-y mollo sur le sport

dent ! Mangez beaucoup de bonbons et pensez à

à outrance. Les footings, c’est seulement endiablés

travailler au lieu de faire des papouilles à tout va.

dans votre boîte préférée.

Taureau

Lion

Ce mois-ci, vous ne serez pas Taureau mais bel et

Si la perfection était faite femme (homme), elle

bien torero : on vous parle de prendre votre quoti-

serait sans doute vous. Et vous en donnez une fois

dien en main. Le matin, on sort de la couette avec

plus la preuve en ce beau mois de novembre. Votre

une sacrée énergie, red bull au petit-déjeuner et

beauté n’a de rival que votre intelligence que vous

vous voilà paré pour une journée grandement char-

ne cessez de mettre à profit pour les autres. Car

gée. Le soir, on beugle et on se prépare au combat :

oui, vous êtes altruiste et ce par simple don de

l’arène et la reine de la soirée seront entièrement à

votre présence. Un conseil pour le mois à venir : ne

vous. Un regard dans le ciel vers votre constellation

partez pas. Restez pile-poil où vous êtes. Sans cela

et vous pourrez sereinement vous amuser. « A little

vous manquerez terriblement à votre entourage et

party never killed nobody… »

vous le savez pertinemment.

Gémeaux

Vierge

Vous avez énormément de boulot ce mois-ci. Pour

C’est le bordel. Que ce soit dans votre vie amou-

les chômeurs longue durée, je vois la possibilité

reuse ou niveau santé. En couple, vous êtes perdu

d’une embauche proche car Vénus est en Gémeaux.

et envisagez de partir vivre avec des pingouins si

Côté cœur, c’est pas la joie… Mais cherchez plus

ça continue. Célibataires, les échecs amoureux

près… Un(e) voisin(e), un(e) collègue,… Explo-

s’enchaînent mais pas pour longtemps. Il est temps

rez toutes les possibilités, la fin du tunnel n’est

de tourner une page, sortir des sentiers battus et

peut-être pas si loin ! Ne faites pas attention aux

explorer la capitale ! Côté santé, c’est la grosse dé-

menaces de votre banquier, votre compte se porte

pression hivernale mais rassurez-vous, vous échap-

bien.

perez à la grippe. Finalement, il n’y a qu’au boulot que les choses roulent comme sur un Vélib’.


Novembre 2013

Balance

• 27

Capricorne

Vous vivez en équilibre précaire entre le bien et le

Capricorne, les prévisions penchent en ta faveur

mal. Votre darkside, Igor des beaux quartiers, tape

ce mois-ci. Tes relations affectives et sociales iront

à la porte. Vous tentez en vain de le repousser, de

bon train. Autrement dit, c’est le moment d’être

rester calme, de vous mettre au régime, de faire des

intransigeant sur le choix du film au ciné, face à un

économies. Vous culpabilisez… Horrible vie ! Don-

conjoint d’habitude pas très consentant. D’autant

nez-vous un peu d’air, une bonne cuite n’a jamais

que ça se passera plutôt bien niveau couple, et

tué personne. Et puis l’influence d’Uranus sur votre

pour les célibataires, c’est le moment de pécho. Au

hémisphère droit annonce de très bonnes choses

boulot, RAS : motivation et énergie seront les clés

d’un point de vue professionnel. Quel chanceux

de votre réussite. Bon, c’est pas une raison non

faites- vous !

plus pour aller cracher à la gueule de votre patron. Soyez confiant, mais pas trop quand même.

Scorpion

Verseau

C’est un mois durant lequel vous serez sur un petit

Votre vie ressemble à un combat de boxe et vous

nuage. En amour, le passage de Vénus en Sagittaire

savez que les défaites sont inévitables, elles arrivent

au début du mois ne saura troubler l’osmose qui

à tous. Il est impossible de gagner tous les matchs

règne dans votre couple. Vous vous découvrez et

mais vous devez donner toujours le meilleur de

redécouvrez sans cesse de manière plus précise.

vous-même. Votre manque de confiance en vous

Ouvrez le dialogue, quelque chose de bon en sortira

est votre pire obstacle. Surmontez-le et n’oubliez

forcément. Célibataire, une rencontre marquante

jamais votre idéal, vous en êtes capable. La persé-

est à l’ordre du jour, il faut ouvrir les yeux ! Côté

vérance gagne toujours. L’opinion la plus importante

travail, vos efforts sont récompensés à leur juste

n’est pas celle des autres mais celle que vous avez

valeur, la concurrence n’a qu’à bien se tenir !

de vous-même. Ne vous sous-estimez jamais.

Sagittaire

Poissons

Amis Sagittaires, l’hiver est là, votre nez coule et

Vous allez gagner en puissance ce mois-ci. Vous

vous devenez agressif avec votre entourage. Un peu

continuez sur les chapeaux de roues, votre vie

de repos, quelques oranges, un zeste de vodka et

trépidante alliant à merveille le boulot, votre prince

tout ira pour le mieux. Pensez également à dormir

charmant et les enfants. Au travail, vous avez enfin

plus de cinq heures par nuit. Niveau amour, pour

appris à gérer les différents intervenants. Les

les couples, relookez votre conjoint dont le look

étoiles me disent que vous serez prochainement

commence à vous piquer les yeux. Pour nos amis

chef ! Le tout est de savoir dans quelle activité…

les célibataires, un peu de patience et des regards

Ne délaissez pas trop la campagne, celle-ci vous

moins froids pourraient vous aider à passer l’hiver

permet de vous régénérer en toute décontraction.

au chaud. Le sort est donc entre vos petites mains.


ApĂŠros Heineken by le Bonbon


le bon agenda

Musique Jacuzzi Boys + Guest De l’air frais tout droit venu de Floride ! Hé non, il n’y a pas que des palmiers, des retraités et des vieilles siliconées à Miami : il y a aussi les Jaccuzi Boys (US/Hardly Art) ! Cousins éloignés des Black Lips, ces chantres de la coolitude absolue ont parfaitement assimilé le manuel du punk-rock garage 60’s, de la power-pop et du rock bubblegum. Après un premier EP brouillon, c’est Bill Skibbe qui s’est collé à la production de Glazin’, leur deuxième album. Devenu une légende du net avec leur clip Glazin’ joué par des sexes féminins grimés, ce trio américain est taillé pour les charts, les radios, et la scène ! Jeudi 28 novembre. 19H Le Point Éphémère. 200, quai de Valmy - 10e

Clubbing CROCODILE/Electro pop nu disco Nous sommes en novembre, mais c’est déjà Noël pour la Crocodile ! Pour cette 27ème aventure, les crocos reçoivent Telonius, ô grand fondateur du label Gomma, fer de lance de la nu disco européenne et de la house rétro-future élégante. Son dernier album est délibérément concentré sur le body shaking et ça marche ! Nous avons testé nous-mêmes comme toujours : on se déhanche, on remue ses fesses, on frappe dans ses mains sans trop savoir pourquoi… Des réminiscences discofunks, des cloches et des synthés luxuriants avec du spoken- word efficace, c’est anthemic quoi ! Samedi 23 novembre. Jusqu’à l’aube La Java. 105, rue du Faubourg du Temple - 10e


Paris Est

• 31

Théâtre Une bière dans le piano - l’absurde au bureau. Deux employées modèles, collègues depuis des années, astreintes à des tâches simples et répétitives, entrent en conflit pour une gomme que l’une possède et dont l’autre a besoin. Ce conflit, absurde comme la plupart des désaccords, symbole de toutes les luttes de pouvoir, dégénère au point de devenir un affrontement terrible, féroce, drôle mais sans concession, inexorable ! Jusqu’au 30 novembre. 21h. À la Folie Théâtre. 6, rue de la Folie Méricourt - 11e

Jeux vidéo, l’expo Tout l’univers des jeux vidéo Sur 1 000m², Jeux vidéo : l’expo offre à tous, petits et grands, débutants ou joueurs confirmés, d’en découvrir toute la richesse : du maniement des interfaces (manettes, joysticks, claviers…) jusqu’aux dernières nouveautés ; des échecs aux jeux d’arcade sur téléphone portable, en passant par les jeux en réseau. Le visiteur s’immerge dans cet espace ludique en quête de jeux inédits à essayer, apprenant au passage comment ils sont conçus. À tester notamment, Avatar, où le joueur lui-même devient un personnage, ou encore une course automobile qui passe par toutes les étapes du jeu de course, des plus sommaires aux plus sophistiquées. Tout le mois de novembre. La Cité des Sciences et de l’Industrie. 30, avenue Corentin Cariou - 19e


les bonnes adresses

32 •

Glady’s

1001 fenêtres

26, rue de Maubeuge - 9e

71, rue Condorcet - 9e

Tél. : 01 48 78 70 14

Tél. : 01 45 33 03 86

panic room

la Boulange Picpus

101, rue Amelot - 11e

106, boulevard de Picpus - 12e Tél. : 01 43 43 04 47

mewan

Hypnozen

3, rue du Faubourg Poissonnière - 9e

26, boulevard Magenta -10e

Tél. : 01 45 23 14 00

Tél. : 01 77 32 59 42

— le visionnaire 53, bd beaumarchais - 3e Tél. : 01 57 40 99 64 happy languedoc Le Martel

Le Duc De Richelieu

3 Rue Martel - 10e

5 Rue Parrot - 12e

Bistrot Melac

L’etoile Rouge

42 Rue Léon Frot - 11e

75 Rue Crozatier - 12e

L’epicerie Saint Sabin

Le Bercy

13 Rue Saint-Sabin - 11e

118 Rue De Bercy - 12e

Le 11Ème Domaine

Le Charolais

14 Rue Des Trois Bornes - 11e

15 Rue De Cotte - 12e

Le Gallia

Les Caves De Prague

39 Rue Ste Ambroise - 11e

8 Rue De Prague - 12e

Le Vin Qui Danse

Les Terrasses

128 Rue Oberkampf - 11e

15, Bd Poniatowski - 12e

Les Domaines Qui Montent

Les Enfants De La Balle

136 Bd Voltaire - 11e

84 Bd De Charonne -20e

Retro Bottega 12 Rue Saint-Bernard - 11e

— Imprimé en France —


Le Bonbon - Paris Est - Novembre 2013  

Découvrez le magazine Le Bonbon Paris Est du mois de Novembre 2013

Advertisement