Page 1

ELLE EST PAS BELLE LA VIE ?!

PARIS 9e

Juillet-Ao没t 2013 - n掳 46 - www.lebonbon.fr


Photos © Flavien Prioreau www.flavienprioreau.com Tél. : +33 6 98 31 34 92 Modèle : Luca Torrione Assistante prise de vue: Marie-Astrid Jamois Accessoires : Bettina Maillard / Aissatel Amet


Président

édito

'Bon'jour !

Jacques de la Chaise jacques@lebonbon.fr Photo couverture Flavien Prioreau Rédactrice en chef Elise Monnier Graphiste Romain Launais

Hello les bonbons.

Secrétaire de rédaction

Ce mois-ci, je n'ai sérieusement jamais reçu autant

Louis Haeffner Rédaction Clara Rosenfeld, Julia Leclerc,

de courriers de votre part sur ma boîte mail. J'ai donc décidé pour ce numéro de Juillet-Août de vous répondre. Tout d'abord, et je le comprends bien, vous êtes obnubilés par l'été à

Elise Monnier, Charles Guillet

Paris : ce thème revient dans à peu près 70% de vos questions. La ques-

Photographe

tion la plus posée est : « quel est le meilleur endroit pour se baigner à

Stéphanie Biteau, Chantal Thomine

Paris ? » Eh bien, au risque de vous surprendre, le meilleur spot est tout

Demazures, C. Ullmann, Clara Rosenfeld, M. CHAT

simplement la baignoire de notre directeur de la publication, M. Jacques de la Chaise. Envoyez-lui donc un petit message, il se fera une joie de vous accueillir dans sa salle de bain, et c'est seulement 50 centimes

Partenariats et culture

l'entrée. Ensuite, vous êtes nombreux à vous interroger : « faut-il quitter

Charlotte / 01 48 78 15 64

Paris et aller en province pour ses vacances ? » Ben oui, si vous êtes

Rejoignez-nous

férus d'ethnologie, n'hésitez pas à y faire un saut, sinon je ne vois pas

recrut@lebonbon.fr Contactez-nous

trop l'intérêt. En troisième position, vous voulez savoir si « Le Bonbon prend également des vacances ? » Nous ne le savons pas encore, tout dépend du succès populaire de la piscine-baignoire de notre cher boss,

hello@lebonbon.fr

car c'est lui qui nous paye nos vacances. Enfin, vous nous demandez

01 48 78 15 64

déjà ce que l'on vous prépare pour la rentrée. Mais comme d'habitude

SAS Le Bonbon 12, rue Lamartine 75009 Paris

mes petits bonbons : toujours plus de bons plans, de bonne humeur et de découvertes dans votre quartier. Allez ouste, on se revoit en septembre.

SIRET 510 580 301 00032

MPK Publicité charles@lebonbon.fr 06 37 02 22 61 Régie grands comptes pub@lebonbon.fr Lionel / 06 33 54 65 95

1—


sommaire

Juillet-Août 2013

6. La Rallonge

8. Astrid Bergès-Frisbey

10. Le Pain Quotidien

12. M. CHAT

16. François Truffaut

28. Atelier Arts et Créations

5. Le Bon Timing

14. Les Bons Plans

24. Le Bon Homme

6. Le Bon Resto

16 Le Bon en Arrière

26. Les Bons Snapshots

8. La Bonne Étoile

18. Le Bon Horoscope

28. Le Bon Atelier

10. Le Bon Pain

20. La Bonne Table

30. Le Bon Agenda

12. Le Bon Art

22. La Bonne Tribune

32. Les Bonnes Adresses

3—


le bon timing Concert

Les événements à ne pas manquer !

Georges – Un trio éphémère En écho au foisonnant labo qu’a été le Théâtre des Trois Baudets de 1947 à 1967, Georges rend hommage à une époque déjantée et créative en lui apportant une relecture élégante, contemporaine et énergique ! Et surprise, des guests sont à prévoir selon les jours… Un vent frais sur votre été. Les Trois Baudets – Du 03 au 28 juillet 64, bd de Clichy - 18e

Sport

LONGCHAMP *$5'(1 3$57<

Courses hippiques et musique le 13 juillet. Dès 16h00, France Galop vous propose huit courses

LE MEILLEUR DU GALOP - LE MEILLEUR DU SON

SAMEDI 13 JUILLET

16H - MINUIT 154e ÉDITION

À

T É L ÉC H A R G E R

SUR

sur l’hippodrome de Longchamp. Vous assisterez éga-

www.longchampgardenparty.com

lement au Juddmonte Grand Prix de Paris, une course de niveau mondial. Dès 21h00, place à la musique et

FEU D’ARTIFICE

LO N G C H A M P G A R D E N PA RT Y. C O M

heures, les meilleurs chevaux et jockeys s’affronteront

Hippodrome de Longchamp

FOOD&DRINKS* DJ SET

ENTRÉE ET PARKING GRATUITS SUR INVITATION

au cœur du temple parisien du galop ! Toutes les demi-

aux Dj’s jusqu’à 1h00 du matin. Et à 23h30, c’est feu

*RESTAURATION ET BOISSONS

d’artifice !

L’A B U S D ’A L C O O L E S T D A N G E R E U X P O U R L A S A N T É . À C O N S O M M E R A V E C M O D É R A T I O N .

Expo

Px3 Prix de la Photographie Le « Prix de la Photographie, Paris », Px3, a pour objet de promouvoir la photographie à travers le monde, de révéler des talents et d’associer des photographes du monde entier à la vie artistique de Paris. Cette année, en plus d’exposer ses lauréats, une carte blanche est laissée à D. Beck, rédacteur en chef de Polka. Espace Dupon - vernissage le 10 juillet de 19h

Romain Hirtz / DR /Julie de Waroquier / DR

à 21h - 74, rue Joseph de Maistre - 18e - www.px3.fr

Expo

Les petits rats s’exposent À l’occasion du Tricentenaire de l’École Française de Danse, l’Opéra national de Paris et la Bibliothèque nationale de France organisent une exposition estivale retraçant l’histoire du Ballet de l’Opéra, depuis Louis XIV jusqu’à nos jours. Jouez les cigales et dansez maintenant ! Opéra Garnier – Jusqu’au 1er septembre Place de l’Opéra - 9 e

5—


le bon resto

Publi-reportage Elise Monnier Photos Stéphanie Biteau

La Rallonge LE COMPTOIR DES GOURMETS Voilà 5 ans que le Chef Geoffroy Maillard nous

est essentielle ! », s’enthousiasme le chef, ancien du

accueille à sa table bistronomique, La Table

Bristol. Pour accompagner ces bouchées généreuses

d’Eugène. Quand celle-ci devient trop petite pour

ainsi que les planches de charcuterie ibérique

recevoir les curieux et les habitués, il crée la

et autres fromages de Fromages et Ramages, la

Rallonge deux numéros de rue plus loin et fait la joie

sommelière Virginie Gomez nous ouvre sa splendide

des papilles averties qui aiment partager tapas et

carte des vins. Se distinguent le Domaine de

vins d’exception. Rencontre avec un comptoir dont

l’Escarpolette (Languedoc) et l’appellation de savoie

l’inspiration est la qualité des produits.

« Arbin », vin rouge atypique pour ses notes de thym et de romarin qui dégourdissent le palais. Côté blanc,

Geoffroy Maillard est un homme qui sait inventer

je cite, le « merveilleux Bordeaux blanc toasté-

le meilleur pour ses clients : du contenu du verre à

brioché », qui semble faire l’unanimité chez nos

celui de l’assiette, le moindre détail nous invite à la

hôtes. Lors du brunch dominical, les deux services

délectation. Son épouse, Daphné, fine fleuriste dont

pour lève-tôt ou tard offrent une même profusion de

la boutique est située rue Ramey, s’est chargée de la

délices : boissons chaudes à discrétion, jus de fruit,

décoration des lieux, en dosant bois blond et chine

corbeille de viennoiseries, œufs brouillés, plats au

raffinée. Ainsi se mêlent délicatement les volutes du

choix et tapas sucrés. Il nous faudra plus d’un été

carrelage en ciment et la vaisselle impeccablement

pour tout goûter.

alignée, les chaises Nicolle et le magnifique comptoir en Ductal qui ne demande qu’à se patiner.

La Rallonge

Accompagné de Marine, sa chef de cuisine, Geoffroy

élabore une carte foisonnante de tapas où nous

16 rue Eugène Süe, 18e

retrouvons les classiques ibériques et les succès de

Tél. : 01 42 59 43 24

la maison, tels le risotto de coquillettes à la truffe

fb : La-Rallonge-Restaurant

ou les nems de langoustine, ce qui n’empêche pas

la carte d’évoluer au fil des saisons. Cet été, guettez

Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 14h30 et du

l’arrivée tout en fraîcheur du gaspacho à l’avocat et

lundi au samedi de 19h à minuit

au crabe, du tartare de daurade à la mangue et lait

(ouvert le soir tout le mois d’août).

de coco, ou de la Sardinette fondante en bouche.

Possibilité de réservation de 19h à 20h.

« Avec un morceau de pain de campagne et un peu de

Brunch le dimanche pendant le mois de juillet

beurre, c’est tout ce dont elle a besoin ! Comme tous

de 11h à 15h

les tapas, c’est la qualité intrinsèque des produits qui

6—


7—


la bonne étoile

Texte Elise Monnier Photo Chantal Thomine Desmazures

Astrid Bergès-Frisbey L’INSTINCT PRÉSENT À notre arrivée au café où nous avons rendez-vous

du cinéma. « J’avais travaillé dur, j’étais prête pour

avec Astrid Bergès-Frisbey, les nuages s’évanouis-

ça, j’ai eu la chance de commencer à l’époque où l’on

sent pour laisser le soleil éclairer la peau diaphane

cherchait de nouveaux visages, je continue à vouloir

de la jeune actrice. « Pas si jeune que ça ! » s’ex-

honorer la confiance que les gens ont mise en moi

clame-t-elle vivement. Une réplique qui donne le

dès le début, c’est très stimulant » confie-t-elle tout

ton à notre rencontre. Astrid vole au-dessus des

sourire. Dès lors, elle enchaîne les rôles importants

évidences et croque la vie comme si c’était un fruit.

dans des téléfilms, tourne ses rôles principaux sous l’œil de Rithy Panh, Daniel Auteuil ou Rob Marshall

La belle a délaissé sa queue de sirène et les pirates

et ensoleillera votre été dans Juliette. « Juliette c’est

des caraïbes et nous retrouve en jean-baskets-tote-

une tranche de vie d’une jeune femme de 25 ans qui

bag estampillé Pigalle pour partager un coffee and

oscille entre l’âge de tous les possibles et celui des

cigarette. Silhouette gracieuse, lèvres dessinées

responsabilités. En fait, elle vit à fond mais ne vit rien

portant la marque des anges, Astrid illumine les

à fond ! » résume Astrid avant de poursuivre « c’est

écrans avec fraîcheur et intensité dans Juliette, le

excitant de partager les prémices d’un réalisateur à

premier long de Pierre Godeau dont elle tient le rôle-

qui je promets un grand avenir. Il a le même âge que

titre. Une enfance à la campagne, loin des paillettes

son personnage et signe un film générationnel, un

et des projecteurs, qui lui donne envie de changer

portrait cinématographique aussi émotionnel que

d’air, de terminer son bac S à Paris pour assouvir

sensoriel, social que descriptif. » À l’inverse de son

sa soif de culture. « J’ai grandi très loin de tout ça,

personnage, Astrid ne refuse pas de devenir adulte,

pour moi la comédie n’était pas un métier, j’avais seu-

elle l’est depuis longtemps. L’obtention de son bac S

lement ce souvenir d’avoir joué au collège et de ne

par correspondance achève de lui donner confiance

m’être jamais sentie aussi vivante. J’ai intercepté des

en sa vie : « après ça, je pouvais avancer tête baissée,

messages de la vie, écouté mes désirs et me suis ins-

je sais que je suis capable de reprendre des études

crite aux Cours Simon. » se souvient Astrid. Un talent

n’importe quand et ça me rend libre. Libre de choisir. »

révélé par un travail acharné la mène rapidement sur le plateau d’un très grand film dans lequel elle par-

Lorsqu’elle n’est ni en tournage ni en promo, c’est

tage une « très jolie scène » avec José Garcia, son

dans notre cher quartier dans lequel elle vit depuis

premier cachet. Si la scène fut coupée au montage,

5 ans, qu’Astrid se reconnecte avec elle-même, une

elle donna l’élan suffisant à Astrid pour suivre son

question d’équilibre primordiale à ses yeux : « c’est

bonhomme de chemin et intégrer le circuit fermé

étrange de se dire qu’on n’a pas de vie propre mais

8—


seulement une vie baignée d’images et de rôles. J’ai besoin de vivre des expériences non pour les mettre

« Mon gros coup de cœur va à l’Embuscade,

dans mes personnages, mais pour me sentir vivante

rue de la Rochefoucauld, un des lieux les plus cool de

moi-même. Ce métier, c’est incarner la vie sous toute ses formes, et pour ça il faut que le corps vibre ! »

Paris où la nuit rime avec quelque chose de simple et de spontané. Je déteste les lieux dont l’entrée est filtrée. »

Ses spots favoris : La rue Henry Monnier et la place Toudouze, « il y a tout, notamment le magasin Pigalle avec ce mec qui gère son collectif et sa création de chapeaux et sweats. J’adore ! »

9—

Juliette de Pierre Godeau – en salle actuellement


le bon pain

Publi-reportage Elise Monnier Photos Dédé Rasta

Le Pain Quotidien TENDRE EST LA MIE Hip hip hip ! Nos prières ont été exaucées, le

simplicité est à discrétion. « Alain a très rapidement

Pain Quotidien installe sa table commune rue

cultivé un goût pour une alimentation saine et simple,

des Martyrs. En quête de simplicité et d’une

basée sur les légumes que l’on trouve dans son

alimentation saine, son fondateur belge Alain

potager. En outre, ne mangeant que du bio, il trouvait

Coumont a multiplié les pains. Revenons avec Imad,

contradictoire de servir autre chose à ses clients.

heureux manager, sur la recette du succès de cette

Le Pain Quotidien fut une des premières marques

paroisse où la gourmandise est un péché bon pour

à servir du bio » nous explique Imad en précisant :

la santé.

« en France, environ 80% de notre carte est bio. C’est exceptionnel ! Nous avons de plus en plus d’options

Un grand destin repose souvent sur un mythe

vegan et gluten free. Depuis plus d’un an, nous avons

fondateur. Alain Coumont n’échappe pas à la règle ;

un menu de saison n’offrant que des plats préparés

fermez les yeux, le conte gustatif commence dans

avec des produits saisonniers ! » Par-fait. Si nous

un village Wallon des 60’s. Alain est alors un petit

connaissons tous le fameux brunch 100% bio de la

garçon qui passe ses jeunes mercredi après-midis

maison, nous applaudissons les efforts continuels

à regarder sa tante cuisiner du haut d’un tabouret.

fournis par Le Pain Quotidien pour nous offrir un choix

Une vocation est née. À 30 ans, devenu chef au Café

toujours plus sain et original, à l’instar du Crunola (la

du Dôme à Bruxelles, il regrette le goût de la mie

version crue du Granola), une nouveauté de la carte

dense de son enfance et décide de déterrer la recette

estivale dans une délicieuse recette avec du lait de

de sa mémoire. Alain met donc la main à la pâte et

coco et de la banane… Miam ! Prenons donc place

ouvre une petite boutique, Le Pain Quotidien, dans

à la table commune en bois de récupération où l’on

laquelle il ne tarde pas à servir des viennoiseries

échange éclats de rire et confitures avec son voisin,

accompagnées de délicieux cafés. Le succès fut

encore inconnu il y a 5 min. « Le plus souvent notre

immédiat et s’exporte rapidement en Belgique et en

mobilier est en plancher de vieux trains recyclé, mais

France, avant de conquérir le monde avec plus de

la table d’origine, chinée dans une brocante par Alain,

175 magasins. Si Le Pain Quotidien ne connaît pas

trône toujours au centre du premier Pain Quotidien.

de frontières, il refuse tout autant les cases. Autour

Cette table est notre emblème, on en a même fait

de la table commune, il offre différents visages : à la

une BD » s’enthousiasme Imad. Le repas vous a plu ?

fois boulangerie, salon de thé, restaurant et épicerie

Bonne nouvelle, nos hôtes proposent une sélection

fine. Dans l’atmosphère comme dans l’assiette, la

de produits à emporter pour retrouver ces délices at

10 —


home, « chaque produit a une histoire ! Notre huile d’olive par exemple est tunisienne, elle est fabriquée

Le Pain Quotidien

de manière traditionnelle et bio, aussi, depuis qu’Alain

et le propriétaire des Moulins Mahjoub sont liés d’une

54, rue des Martyrs - 9 e

forte amitié. » Nous nous doutions bien qu’il y avait

31, rue Lepic - 18e

de la passion derrière tout ça, celle d’offrir le meilleur

Ouvert du lundi au dimanche de 8h à 22h

aux meilleurs, et ça se passe dès à présent en bas de

www.lepainquotidien.fr

chez vous, du matin au soir. Amen.

11 —


le bon art

Texte Elise Monnier Création graphique M.CHAT

M.CHAT SOURIT JAUNE Sol, mur ou ciel parisien ? Un même soleil, le sourire

dans l’art. C’était une utopie, celle de créer un réseau

de M.CHAT. Une vision si familière qu’on en oublie-

d’optimisme international ! Je n’avais pas d’ambi-

rait presque qu’elle est l’œuvre d’un homme au bout

tion particulière… Enfin si, conquérir le monde. À

d’un pinceau, Thoma Vuille. Omniprésent et néan-

l’époque, j’étais très inspiré par l’école toulousaine

moins discret, activiste et rayonnant, M.CHAT sort

avec Miss Van et Mademoiselle Kat. Je ne peins pas

de son panier pour faire le tour de nos questions.

à la bombe dans un geste agressif mais au pinceau et à l’acrylique.

Bonjour Thoma, commençons par le commencement, peux-tu nous parler de la naissance de

Ce qui demande donc beaucoup plus de temps.

M.CHAT ?

Comment fais-tu ?

Tu veux dire comment je l’ai rencontré ? (en riant)

C’est ce qui m’a mené vers des lieux inaccessibles, je

M.CHAT est né à Orléans en 1997, j’étais encore étu-

suis tranquille pour la réalisation et ça m’assure qu’il

diant et je donnais des cours du soir dans le primaire,

ne soit pas effacé ou recouvert par des tagueurs.

c’est une petite fille qui m’a offert le dessin de ce chat au large sourire. Je sortais de l’adolescence et

En plus ça nous permet de lever le nez de nos bas-

j’avais pas mal pratiqué le graffiti mais j’étais un peu

kets pour prendre de la hauteur !

déçu par le système de clans. Je cherchais un sym-

Ça me fait penser au mec qui écrit « regarde le ciel »

bole positif et fédérateur à mettre dans la rue, pas

un peu partout dans Paris en ce moment. Avant le

mon blaze. Au début, je ne signais pas.

chat, je peignais des mandalas au sol. Je recherche

Ce sont les orléanais qui ont baptisé le chat M.CHAT,

des espaces vides, soit sur le bitume, soit tout en

c’est drôle puisqu’ils sont eux-même surnommés les

haut des immeubles pour ne pas piquer la place de

Chiens d’Orléans ! Ensuite, je me suis installé Porte

l’autre.

de Clignancourt. M.CHAT se balade sur tous les toits du monde à préQu’est-ce que ça représente pour toi de peindre sur

sent, a-t-il dû sortir les griffes ?

les murs à cette époque ?

Ma grande chance a été de rencontrer Chris Marker.

Dans les 90’s on était vraiment dans le post-graffiti

La rencontre entre nos deux chats et le film Chats

et à l’aube du street-art. Je ne faisais pas du tout

Perchés, en 2004, m’ont ouvert le monde, à commen-

ça en mode voyou mais dans l’intérêt public, à par-

cer par le parvis de Beaubourg, puis New York, Tokyo,

tir du moment où on crée un personnage, on rentre

Dakar…

12 —


Et où te mène cette propagation solaire de M.CHAT ?

Continues-tu de caresser les murs « à la sauvage » ?

C’est le passage de l’enfance à l’âge adulte. Je monte

Oui bien sûr, je continue de prendre des risques, je

des projets institutionnels mais entre l’idée et sa réa-

me suis fait interpeller en décembre dernier. Mais

lisation, il faut compter plus d’un an ! Dans le cercle

que veux-tu, j’aime peindre sur les murs, pas par

privé de l’art, on me demande des comptes mais je

amour du risque.

ne fais pas de l’art conceptuel, je suis un activiste, je fonctionne à la sensation. Quand tu es artiste, tu

M.CHAT

dois partager, tu donnes, tu donnes, car quoi d’autre ?

Facebook : MCHAT-OFFICIEL

On me reproche parfois d’avoir changé de discours

Localiser les chats sur monsieurchat.free.fr

mais je n’ai jamais eu de discours ! La force est dans

le faire. Je peins sur les murs, j’offre ce chat aux gens,

Thoma Vuille – M.CHAT Éditions Alternatives Gallimard

il est à tout le monde, généreux et radiant.

13 —


les bons plans

Texte Elise Monnier Photo DR

Air Agencement Vos désirs au millimètre Marre des standards ? La perte d’espace est un luxe

compte tous vos désidératas d’agencement et de

que peu de parisiens peuvent se permettre. À l’aide

finition afin de créer une solution unique adaptée à

d’un matériau singulier, le médium, et sons sens inné

vos goûts visant l’optimisation de l’espace dans un

de la composition, Fayçal réalise tous vos projets

esprit épuré et aérien. « Je fais en sorte que tout

d’agencement intérieur. Faisant fi des contraintes, il

soit réalisable, le dernier mot c’est celui du client !

préfère se concentrer sur vos besoins d’ergonomie.

Ensuite je rentre concevoir un plan et commande

À cœur vaillant, rien d’impossible !

les pièces de mon puzzle » nous explique-t-il avant

Nous évoluons dans un monde d’objets, notre espace

de nous donner quelques-unes de ses astuces :

vital diminue et nous ne cessons de nous conformer

« l’avantage du sur-mesure, c’est d’utiliser toutes

aux solutions proposées par le marché du meuble.

les ressources d’un espace et d’un volume, sous un

Fayçal abolit le dilemme, nous n’avons plus à choisir

escalier ou le long d’un couloir étroit, je ne perd pas

entre notre confort ou celui de nos possessions.

un millimètre ! Je cherche toujours la pièce maîtresse

Chez Air Agencement, c’est le meuble qui s’adapte à

de mes clients et j’articule ma composition en

vous et non l’inverse ! Notre artisan est tombé dans

fonction. Qu’il s’agisse d’un objet, d’un tableau ou

le chaudron du mobilier sur-mesure quand il était

d’une niche lumineuse, casser le côté linéaire crée de

petit et la découverte du médium (ou MDF : Medium

l’harmonie. Le détail qui valorise votre intérieur ! » Si

Density Fiberboard) en 2008 le lance définitivement

nous faisons les comptes : vos besoins additionnés à

vers la réalisation « clé en main » de vos projets

vos désirs multipliés par l’expertise de Fayçal et les

les plus singuliers. Ce panneau dit « de process »

potentialités du médium, ah oui, c’est bien ça, nous

possède des qualités évidentes pour l’ameublement ;

arrivons au nombre d’or de l’agencement intérieur,

homogène dans les trois dimensions, il est le support

celui qui comblera parfaitement vos attentes.

idéal de toutes les finitions (laques, peintures, vernis), léger et solide, il ne craint ni l’humidité ni la chaleur et ne se déforme pas. « Le travailler, c’est l’adopter ! » s’amuse Fayçal. Du besoin le plus

Air Agencement - Fayçal Chiter

modeste (cacher un compteur électrique, créer un

Tél. : 06 14 03 78 47

plateau coulissant pour une imprimante) au plus

air.services@yahoo.fr

complexe (dressing, cuisine équipée, bibliothèque),

http://air-agencement.blogspot.fr/

notre artisan est l’homme de la situation. Cavalier seul de la conception au montage, Fayçal prend en

14 —


les bons plans

Publi-reportages Elise Monnier Photos Elise Monnier & DR

Crion – chez Cristina

Institut Pilote Guinot

La cuisine qui réunit

Un été en beauté

Regrettez-vous le restaurant référence de la gastro-

Le Bonbon vous l’annonçait au début du printemps,

nomie roumaine Chez Cristina rue du Nil ? Réjouis-

vous avez rendez-vous avec vous à l’Institut Pilote

sez-vous, l’heure du come-back gustatif a sonné !

Guinot – Mary Cohr, rue Laffitte. En cette période

Depuis 3 mois, elle est de retour sur la scène culi-

estivale, nous avons quelques bonnes nouvelles à

naire, accompagnée de Magalie, et souffle un vent

annoncer à votre bien-être. Vous avez raté la fan-

d’est sur le quartier populaire du Square de la

tastique soirée Voisines au mois de mai ? Il est temps

Madone. Dans ce bistrot contemporain, un tandem

de vous rattraper. Les « Docteurs en Beauté » Guinot

plein de charme joue de l’humour et des casseroles

– Mary Cohr s’occupent de tout, et surtout de vous.

tous les midis. La carte y change chaque semaine et

Cet été, outre le plaisir de retrouver l’excellence des

fait le plaisir de tous ses habitués sans jamais les

soins proposés par la marque, venez profiter des

lasser en déclinant à l’envie les plus belles pièces de

« Happy Days » et découvrir ainsi des prestations au

boucher accompagnées de pommes de terre maison

cœur de la tendance (onglerie, bar à sourcil, exten-

sautées à la graisse d’oie. Si après cela, la gourman-

sion de cils et balnéothérapie). Sur le site de l’Institut

dise est toujours de mise, ne manquez pas les des-

Pilote, ne râtez pas les offres solaires car une peau

serts raffinés de Cristina dont le passage à l’école

protégée et dorée sera votre anti-blues de la rentrée.

Lenôtre fera la différence pour vos papilles. Lors des

Vous restez à Paris ? L’été est la saison parfaite pour

soirées tziganes, le dépaysement est complet. De

se reconnecter à soi et reprendre corps. L’Institut

table en table, sonne le violon de Nikolai tandis que

Pilote s’impose comme un lieu de prestige pour un

les effluves des mets traditionnels concoctés par

esprit vacances en pleine ville. Sur le web, Sophie,

notre femme-chef vous chatouillent les narines. À

votre esthéticienne de l’Institut vous donne tous ses

la simple évocation du « Sarmale » Cristina pétille :

conseils pour passer un été de toute beauté, son

« ce sont des feuilles de chou farcies à la viande, au

maître mot ? « Restez belle mais zen ! »

riz et aux oignons. C’est typiquement roumain mais c’est mon plat préféré au monde ! » Institut Pilote Guinot – Mary Cohr Crion - chez Cristina

52–52 bis, rue Laffitte - 9 e - Tél. : 01 81 80 32 30

9, rue Boucry - 18e - Tél. : 01 42 09 96 26

www.institutpilote.com

Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 15h

contact@institutpilote.com

Soirées Tziganes les vendredis et samedis

Ouvert du mardi au vendredi de 10h à 19h et le lundi

de 19h à 23h (réservation conseillée)

de 12h à 19h - NB : L’Institut Pilote ouvre sa cabine

15 —


le bon en arrière

Texte Julia Leclerc Photo DR

François Truffaut L’ENFANCE DU 7e ART François Truffaut. Un vrai parigot incarnant à mer-

Durant ces séances clandestines, ils décortiquent

veille, dans son phrasé comme dans son art, toute

les plans et les dialogues des films ; une boulimie qui

l’âme de notre cher 9 e. Foulons les trottoirs d’un

forgera le regard et la technique de l’icône. Avec son

enfant dont la mémoire saura, à son tour, filmer des

1er long métrage, Les 400 coups, Truffaut signe une

enfants « graves et réfléchis et non pittoresques ou

chronique sur l’adolescence « comme un mauvais

comme des petits animaux ». Un nom, un regard, nos

moment à passer », à peine transposée des événe-

rues étaient le théâtre de ses 400 coups.

ments et des émotions vécues dans sa jeunesse. En J.-P. Léaud, alias Antoine Doinel, il trouve

L’œuvre de François Truffaut présente un

son alter-égo et dira du film « c’étaient

ensemble remarquable de portraits

mes 14 ans que je filmais à 26 ». Pour

d’enfants sensibles et justes. En filmant la mélancolie, la cruauté et

renforcer le réalisme du scénario, le

le pessimisme de façon inédite,

film est entièrement tourné dans

au-delà des clichés sur l’enfance

les vrais lieux, en particulier dans

insouciante et joyeuse, c’est son

le 9 e. Au 16, rue Fontaine, chez

histoire qu’il fond dans l’Histoire.

le journaliste et cinéaste Claude

Né en 1932, au 33, rue de Navarin,

Vermorel, il situe le capharnaüm

il ne quittera le quartier qu’en jeune

poétique où habite René, le copain

adulte plein de souvenirs. Délaissé

d’Antoine. Les scènes chez les parents

par ses parents, François est confié à sa

du héros ont été filmées dans un minus-

grand-mère rue Henry Monnier, joue aux billes dans

cule appartement de la rue Marcadet, obligeant le

la cour de récré de l’école communale rue Clauzel

chef op’ à se mettre sur le rebord de la fenêtre au 6 e

puis rue Milton. Solitaire, il se plonge dans la lec-

étage ! Pour saisir l’âme humaine, Truffaut devait être

ture, seule activité silencieuse permise par sa mère.

au cœur de son Paris. Peu avant sa mort en 1984, il

Mal aimé de sa famille, renvoyé de lycée en lycée, il

écrit à Robert, son acolyte : « Les seuls souvenirs tou-

choisit rapidement sa nouvelle famille : le cinéma. Le

jours frais et vivaces qui défileront sans cesse devant

jeune Truffaut est servi puisque le quartier regorge

nous comme un film monté en boucle, et bien ce

de salles obscures, des Grands Boulevards à Pigalle

seront ceux qui vont de Barbès à Clichy, des Abbesses

en passant par la rue Blanche, il fait l’école buisson-

à Notre-Dame-de-Lorette… ». Selon son désir, il est

nière avec son ami Robert Lachenay, futur scénariste

enterré au cimetière de Montmartre, à la maison.

et acteur, pour voir et revoir 2 à 3 films par jour !

16 —


Le Pain Quotidien

Le Café Cacahuète

2 verres de vin bio offerts pour toute

-15%

commande d’une

sur le verre de vin

assiette spécialité à partager Boulangerie, salon de thé, restaurant et épicerie fine

Le Café Cacahuète

54, rue des Martyrs - 9 e / 31, rue Lepic - 18e

1, rue Pierre Semard - 9 e

www.lepainquotidien.fr

Tél. : 01 42 81 19 58

Ouvert du lundi au dimanche de 8h à 22h

Optique Damrémont

Showroom Les Peintures XVIIIe

Pour fêter l’ouverture, jusqu’à

-10%

-30%

sur tout le magasin

offerts sur montures ou SOLAIRES

Opticien

Peintures Farrow & Ball - Guittet

39, rue Damrémont - 18e

Papiers-peints d’éditeurs

Tel. : 01 42 64 94 28

Conseils en couleurs et décoration d’intérieur

Du lundi au samedi de 10h à 19h30 et dimanche de

34, rue Custine - 18e - Tél. : 01 42 51 05 07

10h à 13h30 - RDV possible

de 9h à 19h du lundi au samedi


Offre non cumulable valable du 1er juillet au 5 Septembre 2013

Offre non cumulable valable du 1er juillet au 5 Septembre 2013

Offre non cumulable valable du 1er juillet au 5 Septembre 2013

Offre non cumulable valable du 1er juillet au 5 Septembre 2013


le tumulte des mots

Black Beans

Une carte

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

2,90 € apéro

OFFERTE

pamplemousse

pour

rosé*

tout achat

Restaurant Mexicain 35, rue de Trévise - 9 e - Tél. : 01 84 35 30 95 Horaires : Lundi - Samedi 12h-15h / 19h-23h30 Dimanche 19h-minuit

Librairie 6, rue de Rochechouart - 9 e - M° Cadet Tél. : 01 48 78 53 86 librairie@letumulte.com

www.blackbeansmexicain.fr * Le vin : Côtes-du-Rhône Cuvée des Galets 2012

1001 fenêtres

Ouvert du lundi au samedi de 10h à 20h

No smoking

Pour l’achat d’un pack, un arôme ou un accessoire vous est offert

-15% sur vos fenêtres

Fenêtres, portes, volets, stores Spécialisé fenêtres bois à l’ancienne

No Smoking - La cigarette électronique

Crédit d’impôt 15%

149, rue Ordener - 18e

71, rue Condorcet - 9 e - Tél. : 01 45 33 03 86

Tél. : 09 67 30 94 40

www.1001fenetresparis.com

Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h45


Offre non cumulable valable du 1er juillet au 5 Septembre 2013

Offre non cumulable valable du 1er juillet au 5 Septembre 2013

Offre non cumulable valable du 1er juillet au 5 Septembre 2013

Offre non cumulable valable du 1er juillet au 5 Septembre 2013


New Vision Paris Clichy

C’est les soldes, profitez-en !

Une solaire de marque offerte pour tout achat d’un équipement optique*

Opticien - Lunetier NewVision 2, rue de Vintimille - 9 e - Tel. : 01 45 26 01 07 * Voir conditions en magasin

VKS Immobilier

1 mandat exclusif = 1 magnum de champagne offert

Transactions, Ventes et Locations 26, rue de Trévise - 9 e - Tél. : 01 48 24 00 35 24, rue Choron - 9 e - Tél. : 01 84 16 14 70 www.vks-immobilier.com vks@vks-immobilier.fr


Offre non cumulable valable du 1er juillet au 5 Septembre 2013

Offre non cumulable valable du 1er juillet au 5 Septembre 2013

Offre non cumulable valable du 1er juillet au 5 Septembre 2013

Offre non cumulable valable du 1er juillet au 5 Septembre 2013


GLADY’S

M Sushi

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

ACCESSOIRES DE VIE POUR CHIENS ET CHATS

-20% pour votre 1re commande en ligne www.M-sushi.fr code promo : Bonbon*

26, rue de Maubeuge 75009

Tél. : 01 48 78 70 14 Pour l’été venez gâter vos compagnons à poils chez Gladys DEVENEZ FAN DE GLADY’S SUR FACEBOOK WWW.FACEBOOK.COM/GLADYS.PARIS.1

De Neuville

Restaurant japonais 108, rue Montmartre - 2e Tél. : 01 40 26 47 75 / www.M-sushi.fr * À partir de 15 € de commande

Brittany Hôtel

Tous les mercredis formule dégustation de 3 whiskys

jeudis: champagne en fête au Brittany

Brittany bar, cocktail, vins fins & champagne

Chocolatier

3–5, rue Saint-Lazare - 9 e

36, rue Vieille-du-Temple - 4e 63, rue Saint-Louis-en-l'Île - 4

e

27, rue de Bretagne - 3e

Tous les

Tél. : 01 48 78 44 50 - www.brittany-hotel-paris.com Facebook : Brittany Cocktails & Whisky Bar * Gamme Classic


Offre non cumulable valable du 1er juillet au 5 Septembre 2013

Offre non cumulable valable du 1er juillet au 5 Septembre 2013

Offre non cumulable valable du 1er juillet au 5 Septembre 2013

Offre non cumulable valable du 1er juillet au 5 Septembre 2013


Bienvenu Hugolin, mon petit chat sans poil tout amour que j’aime déjà (même si tes crottes pues)

demain j’arrête… Le magasin de CIGARETTES ELECTRONIQUES le plus stylé de Paris recrute: VENDEUSE en CDI candidatures à: recrutement@demainjarrete.com

Tu t’es tapée le Jean, Loraine ?

Cherche perruque propre en urgence contactez Charles : filsduvent@ lebonbon.fr

Les bonbonnettes

J’ai un rasoir Bic

vont provoquer

à vendre, il ne m’a

la fin du monde ! Stop au Librido !

pas servi depuis 4 ans.

Quelqu’un a un chargeur ?

will miss you !

Dude and Sweet les jambes en l’air le 13 juillet

Pensée absurde de la journée ;) Il pleut ? Non c’est la voisine qui fait de la friture la fenêtre ouverte!

Welcome back Cécile !

pour tout. We

- Idolon et Miraune s’en iront à Londres… - Mais carrément, quoi !

DJ Merhdi, tu vas nous manquer aussi !

Clara, merci

Amour, profite bien de tes vacances Normandienne et Tropézienne car à la rentrée c’est le boulot qui reprend !

Charlotte aux Fraises… Commerciale horspair on the rocks

Vigus 1er, c’est ton ordinateur qui te parle. Viens me chercher dans le metro !

recrute : STAGIAIRES (fin d'étude, min 6 mois) COMMERCIAUX Merci d’adresser vos candidatures à : recrut@lebonbon.fr

VOUS AUSSI PASSEZ VOTRE ANNONCE — annonce@lebonbon.fr 60 caractères = 30 €

J’suis de retour sur Ruzzle, ca va faire mal ! Viguss 1er Pierrot, félicitations pour ton 3e trimestre !

Damart, tu nous manques déjà ! Pinelau, on t’aime ! Et Bonne fête des mères bien sûr !

Cha perchée sur la scène et noyée sous les bonbons : congrat’s !

Charles et Nico, va falloir sacrément se bouger les miches… et pour de vrai cette fois-ci !

On aimerait bien savoir si la demande en mariage dans Le Bonbon s’est soldé par un OUI magique ?!

Loraine, tu tires ou tu pointes ?

Xouxou président !!! Nono je kiff ton grand pif !


le bon astro

Texte Dame Bonbon

CANCER 23 juin / 21 juillet Vous vous apprêtez à souffler vos bougies et vous espérez bien que l’on ne vous oubliera pas ! Les Lions vous diront que vous n’avez pas pris une ride, et que vos cheveux blancs sont à peine visibles. C’est presque vrai, mais évitez cet été de vous faire griller sur la plage, vous finiriez par ressembler à un homard, plus qu’ à un Cancer ! Premier décan, votre

BÉLIER 22 mars / 21 avril

côté pince-sans-rire séduira vos collègues dans une Béliers, vous croyez que l’on ne vous voit pas venir

ambiance beaucoup plus estivale, festive et décon-

avec vos gros sabots ! Votre conjoint, si vous êtes

tractée que le mois dernier. Happy birthday les Can-

en couple, n’hésitera pas à vous ramener à la mai-

cers !

son par les cornes s’il le faut. Il est vrai qu’en juillet, l’herbe paraît toujours plus tendre chez le voisin.

LION 22 juillet / 23 août

Béliers du second décan, vous êtes des « marsiens » solaires, l’idéal pour des projets brûlants, surtout si

Halte-là, votre caractère bien trempé va en faire

vous comptez investir dans une société. Les Pois-

trembler plus d’un pendant cet été brûlant. Cepen-

sons pourraient d’ailleurs essayer de s’associer à vos

dant vous déborderez de joie de vivre, cette dernière

projets, mais prenez garde, vous ne savez pas nager

sera communicative et on vous pardonnera tout !

en eaux troubles…

Célibataires, arrêtez de regarder vers le passé et concentrez-vous plutôt sur ce qui défile sur la plage, les rencontres seront nombreuses et permettront de

TAUREAU 22 avril / 21 mai

combler le vide de votre cœur. En couple, la distance Vous avez passé un mois de juin tout pourri, et en-

sera de mise et vous devrez faire avec, mais comme

vié les horoscopes de la majorité de vos copains

on dit « ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort ».

(enfin, les 3 que vous avez). Pourtant, un retournement de situation se prépare… Le corps tonique et le naseau frémissant, vous serez la star des plages

VIERGE 24 août / 23 sept.

cet été ! Comment se fait-ce me demanderez-vous ? Vous allez rencontrer un Lion qui sera votre super

Ami(e) Vierge, cet été s’annonce radieux et sous le

poto, votre mentor, votre guide, et qui vous appren-

signe de la rencontre ! Avec l’alignement de Saturne

dra toutes les ficelles du dur métier de bourreau des

et Pluton, vous êtes d’humeur joviale et sympathique

cœurs des sables. À vous les gambettes hâlées-épi-

durant toute cette estivale période (votre pote au

lées-monoïées !

teint jaune ricard sera d’ailleurs un précieux allié dans votre quête de rencontre mais, prudence, il peut se retourner contre vous !). En bref, vous allez pas-

GÉMEAUX 22 mai / 22 juin

ser un été des plus festifs, mais ne soyez pas trop La samba du Brésil vous fait de l’œil ? Pourquoi pas !

noctambule et prenez un peu le soleil, que vous ne

Une expérience à l’étranger pourrait tout à fait se

reveniez pas tout gris au bureau à la rentrée, ça ferait

combiner avec vos engagements professionnels.

tache quand même non ?

Pour cela il va falloir trouver de l’argent. Pas de panique, après 18 mois à découvert, vos finances dé-

18 —

18 — sastreuses s’arrangent enfin. Profitez-en pour vous

détendre et faire du sport ! En couple, la pleine lune


le bon astro

Juillet-Août 2013

BALANCE 24 sept. / 23 oct.

CAPRICORNE 23 déc. / 20 janv.

Les Balances ne seront pas à l’équilibre en juillet !

Voilà. Vous vous êtes calmé, vous avez laissé la vie

Le budget familial sera en berne, les amours en trop

faire les choses. Votre devise a sûrement dû être

grand nombre, et pour couronner le tout, vous ne par-

« carpe diem » pour les plus khagnes et « YOLO » pour

viendrez pas à perdre de poids pour vous trémousser

les plus cons. Toujours est-il que ça a porté ses fruits,

dans le dernier maillot de bain acquis 2 jours avant

le beau temps est revenu et tout le monde paraît plus

les soldes ! Rassurez-vous, parmi vos amours, un

sexy qu’il ne l’est réellement, même vous. Tout cela

certain Capricorne (ou une), pourrait vous aider, dans

est de bonne augure pour la suite et promet un été

une certaine mesure, à répondre à la question sui-

aux tendances épicuriennes. Donc voilà, traite Jupi-

vante : lequel est le plus lourd, 1kg de dettes ou bien

ter comme un gars bien et il te le rendra.

1 kg de trop ? Et oui , tout paraît plus simple quand on est bien entouré. SCORPION 24 oct. / 22 nov.

VERSEAU 21 jan. / 19 février

Ami(e) Scorpion, l’été et les vacances sont enfin là ! La

Chers Verseaux, nous savons que le printemps a été

dernière ligne droite franchie au travail, vous méritez

rude pour vous mais tout ceci est révolu, c’est main-

ce break tant espéré et il sera royal. Mais la moitié

tenant l’été et en plus d’être bien entourés, vous êtes

du mois de juillet s’annonce difficile, suite au départ

d’un optimisme sans égal. On vous sollicite de par-

(momentané et ça gardez-le bien en tête) d’un être

tout et vous devez faire des choix, seulement, vous

cher à votre cœur… Soyez patient, les retrouvailles,

ne savez pas en faire, vous êtes victime d’aboulie.

avec un voyage à la clef (petits veinards !), s’annon-

Mais rassurez-vous, nous avons un remède miracle

cent déjà très belles ! À part cela, vous profiterez de

pour vous. Lequel ? Il suffit de suivre la logique de

vos proches qui sauront égayer votre été. Bref, le mot

Yes Man et de dire oui à tout ! Sortir ? Oui ! Faire les

d’ordre sera P-R-O-F-I-T-E-Z !

soldes ? Oui ! Faire des rencontres ? Oui, oui et oui ! Vous avez compris ?

SAGITTAIRE 23 nov. / 22 déc.

POISSONS 20 fév. / 21 mars

Après deux mois de dépression totale, il est temps

Un poisson en été ça barbotte, ça gigotte, ça se dort

de vous remettre sur pied. L’arrivée de l’été rime avec

la pilule au soleil (encore faudrait-il qu’il y ait du so-

bonne santé et liberté ! Vous avez enfin bonne mine

leil), ça fait des chateaux de sable avec les enfants,

et votre libido ainsi que tous vos prétendants revien-

ça veut voir la mer le plus souvent possible, ça sirote

nent au galop. Suite à votre licenciement probable,

des verres de vin blanc aux terrasses de cafés avec

vos vacances à durée indéterminée sont l’occasion

ses ami(e)s, ça danse, ça court, ça s’éclate quoi ! La

de faire des galipettes dans les champs de blés aux

vie d’un poisson en été, c’est vraiment le top, profi-

côtés des vaches. Ces nouvelles expériences vous

tez-en bien car le mois de septembre sera chargé :

redonnent la confiance et l’enthousiasme néces-

boulot, enfants, couches, embouteillages, et tout et

saires pour retrouver un boulot à la rentrée. Et des

tout… Mais pas de panique, votre prince charmant,

amis aussi.

d’un baisé envolé, ravira votre cœur enchanté !

19 — 19 —


la bonne table

Texte Elise Monnier Photo Bruno Commergnat

Bobby & Bobette COMME À LA MAISON… EN PLUS CHOUETTE ! Leur première bougie à peine soufflée, Bobby &

se fait effectivement dans l’assiette. C’est Charles

Bobette ont déjà conquis une bonne partie du quar-

qui crée la carte et perpétue de ce fait un haut savoir-

tier. Une histoire d’amour et de famille, trois cœurs

faire familial, celui de sa maman. La fraîcheur des

qui font boum dans la salle et dans l’assiette, un cock-

produits et la qualité font le reste. « Pour les buns,

tail vitaminé pour un pur moment de convivialité.

je me fournis chez Gontran Cherrier, chez lequel on achète également nos viennoiseries pour le brunch »

Victoire est la sœur de Solange, elle même femme de

nous confie Charles. Hé oui ! Nos trois comparses ont

Charles, vous nous suivez ? Tous trois ayant des car-

eu l’idée brillante d’instituer le brunch du samedi

rières prenantes, l’envie de changement ne demande

matin. De midi à 16h, œufs brouillés ou Benedicte,

qu’à éclore ; « bosser pour le grand capital c’est bien,

bacon ou saumon, pommes de terre, salades et tout

mais ce n’était pas notre rêve d’enfant ! » déclare Vic-

un assortiment de bonnes ondes vous attendent

toire. Le rêve en question : ouvrir une cantine ludique

pour commencer le week-end du bon pied. Le reste

et sans prétention où il ferait bon vivre et manger.

de la semaine, le tout fait maison est à l’honneur midi

C’est chose faite avec Bobby & Bobette où se presse

et soir dans une carte évolutive et « démocratique » :

désormais une clientèle de haute fidélité. Charles

toutes les entrées, plats et desserts sont au même

s’exclame : « il y a un an, on ne connaissait personne,

prix. « On trouvait bien que les gens ne choisissent

aujourd’hui, on fabrique une cinquantaine de ronds

pas leur plat en fonction du prix ; il y en a pour tout le

de serviette avec les prénoms de chacun de nos habi-

monde, viande, poisson… » nous dit Victoire avant de

tués! » Attention ! Nul doute que vous saurez appré-

préciser « on fait du végétarien à la demande égale-

cier. Dans une déco qui respire la bonne humeur, la

ment !» On vous l’a dit, on vous le répète, vous êtes

simplicité est déconcertante. Une fois choisie la cou-

chez vous chez Bobby & Bobette !

leur de notre chaise, il ne reste qu’à contempler les affiches du Mon Oncle de Tati ou d’un James Bond

Bobby & Bobette

blondement entouré pour se sentir dans le salon des

14, rue Houdon - 18e

copains. Un esprit enfantin qu’on retrouve jusque

Tél. : 09 81 76 04 80

dans les WC où des craies sont à disposition pour

www.bobbyetbobette.com

laisser des mots doux sur son passage. « On a créé le

fb : BobbyetBobetterestaurant

resto dans lequel on aimerait aller. Idem côté cuisine

Ouvert du mercredi au vendredi de 12h à 14h30 et

où nous avons conçu les trois burgers de nos rêves ! »

du mardi au samedi de 19h à minuit

sourit Victoire. La différence chez Bobby & Bobette

Brunch le samedi de midi à 16h

20 —


la bonne tribune

Texte MPK Photo DR

Bastille Big Brother is watching you Voir et être vu sont dans l’air du temps, mais la

espionnés, nous assumons le fait de n’avoir rien

traçabilité de nos actes quotidiens ne conduit-elle

à cacher ? Ou bien sommes-nous libres parce que

pas à une micro-tyrannie bien plus perverse que la

justement, nous possédons un espace intime par

négation abrupte de nos libertés ?

essence inviolable et qui n’appartient qu’à nousmêmes ? Si la France a longtemps été la championne

C’est généralement le samedi soir, tard, que j’ai

de la seconde proposition, il semblerait bien qu’à l’ère

tendance à oublier que Bastille et sa place encombrée

des smartphones, des réseaux sociaux et de Débila,

fut un haut lieu de notre histoire nationale. À l’endroit

nous glissions vers un autre modèle, dont les dérives

même où se pressent des touristes qui luttent

les plus évidentes ont été synthétisées par la figure

désespérément pour avoir un taxi libre, le peuple

orwelienne du Big Brother.

parisien luttait pour son émancipation il y a plus de deux siècles de cela, et luttait encore quelques 40

Bien sûr, tout ceci n’est que science fiction, mais

années plus tard lors de la Révolution de Juillet…

il se pourrait que la réalité soit bien plus sordide,

En hommage à ces événements fondateurs fut

plus vicieuse, et que s’instaure progressivement une

construite la colonne de Juillet, surmontée du Génie

société de contrôle « soft », dont nous serions tous

de la Liberté qui, depuis quelques temps déjà, est

les victimes consentantes. Une petite caméra sur

agrémenté d’une jolie petite caméra de surveillance…

le Génie de la Liberté, ce n’est pas grand-chose me direz-vous… Je vous rétorquerai que cela constitue

Je ne suis pas particulièrement hostile à la vidéo-

un symptôme qui au niveau du sens, laisse présager

surveillance, elle peut être occasionnellement un

une dictature de la transparence au détriment d’une

gage de sécurité (dans le métro, par exemple), mais

éthique de l’intériorité.

à une époque où certains veulent mettre en avant les symboles forts de notre pays, je trouve la situation plutôt cocasse. C’est que dans ce cas précis, nous nageons dans une magnifique contradiction, qui, par extension, décrédibilise les valeurs fondamentales de la République dans sa distinction sphère publique/ sphère privée. Sommes-nous libres parce que épiés,

22 —

paris.sous-surveillance.net


le bon conseil

Texte Laura Charlie Photo DR

Le sport tue L'Oisiveté est le secret de la longévité Ne jamais vous faire passer pour celle que vous

Erreur – mais sur le moment je ne pense qu'à une

n'êtes pas. Le karma vous le rendra, et vous tuera.

chose : m'approvisionner en pommes vertes et galettes de riz made in Naturalia (lolilol). Je fais ma

Fait avéré.

belle sur mon vélo, pendant que les beaux garçons Car là, maintenant, tout de suite, je regrette

s'entrainent. Enjouée par cette dose de testostérone

ardemment que la démarche du canard ne soit pas

plein les yeux, je pédale au rythme de ma super

encore tolérée dans notre société bien aimée. Et là,

playlist Iphone inexistante – en somme, pas eu le

vous vous demandez où je veux en venir.

temps de charger mon téléphone, mais je fais mine

Alors voilà, comme certains le savent, au vu de mes

de rien.

tenues sportives du vendredi made in Instagram, je fais du sport, bref, je tente d'être un tant soit peu

Trop tard, le karma vient de frapper. Mes jambes ne

healthy, parce que mine de rien l'été arrive à grands

sont plus connectées à mon cerveau un peu trop con

pas et que les canons aux jambes d'1m80 (oui oui) du

sur ce coup-là. Je peine à quitter le vélo, je peine à

Canal St-Martin commencent à me faire de l'ombre.

franchir la porte de sortie, je peine à faire illusion. Me

Je me rends donc une fois par semaine à la salle

voilà incapable d'aligner deux pas sans adopter une

de sport. L'alcool et les cigarettes de la semaine en

démarche légèrement incongrue.

prennent un coup. Surtout depuis que le nouveau professeur nous initie aux entrainements militaires

Mais le karma n'a pas dit son dernier mot. Parce que

(j'insiste). Pas le temps de s'étirer ni de s'échauffer

le pire, c'est les jours suivants. Les courbatures te

avant et après, on est là pour souffrir. Le pire, c'est

disent « hello ».

que ça marche, nous sommes toutes à la merci du Je vous écris en ce moment même paralysée dans

nouveau professeur de sport. Aïe.

mon lit, souffrant le martyr, en croisant les doigts « Mais, c'est que je suis dans une superbe forme

très fort pour que demain tout ceci ne soit plus qu'un

après ces 2 heures de cuisse-abdo-fessier-camp-

mauvais rêve.

militaire, et si j'enchaînais avec un peu de vélo et autres machines on ne peut plus viriles ? »

23 —


le bon homme

Texte & Photo Charles Guillet

Laurent Paoli L’ÉMINENCE GRISE DES MARTYRS DE MONTMARTRE Si son nom chaloupé, sa ganache anguleuse, et son

Un Cyrano des temps modernes, sans plume ni

accent pétillant rappellent le maquis corse où il est

couvre-chef, mais avec ce qu’il faut dans le slip.

né – nourrisson buriné par une nature peu clémente,

C’est d’ailleurs de son slip qu’il vécut tout d’abord, à

Laurent Paoli est aujourd’hui l’expression pitto-

son arrivée à Paris. À l’époque, les Martyrs était LA

resque d’une des facettes de notre quartier.

rue montant vers le vice, sous toutes ses formes, et Pigalle un rêve en rouge. De bars en bars, de bas

Il m’a expressément demandé de ne pas faire l’éta-

en baises, Chibre d’Acier se bâtit une réputation, et

lage de ses surnoms, aussi bigarrés qu’étonnants,

conquit la butte, les putes, et quelques producteurs

mais je me dois de vous en citer quelques-uns, car

véreux qui flairèrent l’affaire juteuse (sans mauvais

ils évoquent pour moi toute la complexité du per-

jeu de mots). Ils firent bosser Laurent sur des films

sonnage, et la diversité de son parcours. Laurent

à succès, d’une époque où la pornographie était en

Paoli donc, est Fils du Vent et Frère des Grandes

pleine éclosion, sur fond de minous poilus, de chou-

Brises, Fornicateur de Biques Aux Heures Décli-

croutes et de mulets.

nantes, Armateur d’Esquifs, Pingre Érudit aux Larges Pognes, Dévot des Sœurs Frivoles, Johnny N’a Qu’une

À part la cicatrice laissée par une actrice un peu trop

Bourse, Petit Frère des Riches, Excommunicateur

éméchée sur son membre, Laurent n’en garde que

de Papes, Chibre d’Acier Rêvant Fourreau, Vermine

des bons souvenirs. Ce n’est pas le cas de sa femme,

Superbe, Passeur d’Étoiles, Poseur d’Embûches, et

qui regarde d’un œil noir cette période sombre de sa

Ombre Indolente Ondulant dans l’Aurore.

vie. Car le reste ne fut guidé que par la lumière. Sa femme, justement, il la rencontra un matin d’ivresse,

C’est long et indigeste, vous avez sûrement mal

un matin de trop, sur l’escalier qui mène à la place

aux yeux et au crâne, et pour cela j’implore votre

Dalida. Elle, Marion, étudiante en Arts Appliqués,

clémence. Mais ainsi vous comprendrez l’esprit

princesse ingénue, fusain dans la poche, regard

noueux du personnage. Car il faut savoir que la plu-

vers le ciel, lunettes d’écailles et peau de Lune. Lui,

part de ces sobriquets fleuris, c’est lui qui se les est

Laurent, visage hagard, couperose naissante, allure

octroyés. Grand amateur d’Albert Cohen, il vit avec

allante, amours ballants, regard conquis, palpitant

le souci permanent d’être un des Valeureux (n.d.l.r :

aussi. C’est à partir de cette rencontre que M. Paoli

ces personnages hauts en couleurs qui ponctuent de

prit définitivement racine sur les buttes de Mont-

burlesque et d’épique les romans de Cohen). Laurent

martre, élisant domicile dans ce qui serait plus tard

met un point d’honneur à Vivre. Avec fracas, à force

le terreau de sa gloire. Ce héros du 18e est un pas-

cris, avec excès et sans remords.

seur d’étoiles. Producteur et mentor de nombreuses

24 —


têtes d’affiche, dont il se refuse les lauriers, Laurent

Butte, un livre en poche, à regarder la vie se dérouler,

utilise beaucoup de pseudonymes pour éviter les

celle des autres, la sienne, comme un long parche-

malappris, les plateaux télé, les autographes au coin

min qui dévale la pente jusqu’à la Seine, où il sait qu’il

de la rue. Il vit dans l’ombre de mille soleils. Il a su,

se noiera, un jour, pour ne pas encombrer ce monde

pour continuer de Vivre, s’entourer d’amis aussi fous

dont il a déjà tant animé la scène. Sa mort, il la veut

que fidèles : Zajdela – Arc-Bouteur d’opinions, Sye-

lente, savoureuse, que chaque seconde l’imprègne

Kwon – Ou La Félicité n’a Pas d’Odeur, Mangeclous –

avant de l’emporter vers les coulisses d’un rêve qui

Ascenseur de Consciences, et son aimée, éternelle,

l’a toujours hanté. Son caveau est prêt, au cimetière

rayonnante, maternelle.

de Montmartre, proche de Dalida, qu’il exècre pourtant. Mais nous, on prie, on prie très fort les étoiles

Ses journées, aujourd’hui, il les passe un verre à la

au ciel et celles qu’il a révélées, pour que Laurent

main, la clope au bec, sur l’un des versants de la

nous offre encore un peu de son miel à déguster.

25 —


Au Bonbon…

Il vous suffit de prononcer le mot magique le Bonbon au moment de payer et vous bénéficierez de l’offre annoncée !


Retrouvez encore plus de bons plans sur www.leBonbon.fr

â&#x20AC;Ś On entend la mer !

Š Elise Monnier


le bon atelier

Texte Elise Monnier Photo C. Ullmann

Atelier Arts et Créations BIEN PLUS QU’UNE RÉCRÉATION Installée dans cet espace baigné de lumière depuis

travailler la matière et de prendre le temps de fabri-

2011, Christine se réjouit de préparer sa troisième

quer quelque chose avec son cœur. « J’aime dire à

rentrée d’ateliers créatifs destinés aux petites

mon mari que mes ateliers sont d’utilité publique ! En

mains curieuses. Elle nous accueille tout sourire

toute modestie bien sûr, mais à l’école les enfants

peu avant l’arrivée des enfants. Prenons une cure de

ne font plus d’activités manuelles en primaire, ici ils

jouvence entre plumes et kirigami.

s’émerveillent devant le papier carbone ou l’art du

Autour d’une large table en bois faisant office d’éta-

pompon, je vois une telle évolution d’une année sur

bli, les chaises tolix sont empilées deux par deux

l’autre ! » s’amuse Christine. Nous sommes dans un

pour rehausser les petits derrières, huit au maxi-

lieu ludique avant tout, apprendre en s’amusant,

mum : nous sommes dans l’atelier des activités

retrouver ses copains et créer quelque chose de

« propres ». Face à nous, une vitrine aux fourni-

ses propres mains est très valorisant pour l’enfant.

tures multicolores plus inspirantes les unes que les

Ne craquez-vous pas quand il vous tend son chez-

autres stimule déjà notre créativité. Christine nous

d’œuvre le regard pétillant ? « Pour l’adulte aussi c’est

présente les sequins, les gouaches et autres perles

important, mais il ne s’en donne pas le temps ! » sou-

qui permettent aux tout petits d’appréhender leurs

ligne Christine très justement. Pour autant, des ate-

mains comme moyen d’expression et d’éveil. « Dans

liers d’activités spécifiques tels les émaux sur cuivre

les ateliers d’arts créatifs, on ne fait jamais deux fois

ou la création de bijoux en pâte d’argent sont consa-

la même chose dans le trimestre ! » se passionne

crés aux adultes, ainsi qu’un atelier couture encadré

notre hôte. Quelques marches plus bas, nous entrons

comme celui des plus petits par Sophie, la styliste

dans l’atelier de modelage, des petites étagères pré-

des Belettes Coquettes. Les micro-bouts, quant à

sentent les travaux en cours de finition qui sortent

eux, s’impatientent d’entrer en maternelle et de ne

tout juste du four à céramique. À chaque âge l’atelier

plus devoir se contenter de faire du lèche-vitrine :

aborde des thèmes et des techniques différentes ;

« j’adore voir des petites traces de doigts partout sur

tandis que les grands (de 6 à 10 ans) s’essaient à

les vitres, c’est bon signe pour le futur ! Je n’encadre

la mosaïque, les plus jeunes (de 3 à 6 ans) étudient

que des enfants scolarisés, nous ne sommes pas une

oiseaux et insectes pour fabriquer un mobile.

garderie et je ne veux pas prendre le risque de pénali-

Dans notre époque du virtuel et de l’immédiateté

ser le groupe » précise Christine. Mais l’heure tourne

totalement coupée du manuel, il est salutaire de

et déjà les petits gâteaux patientent sur leur présen-

28 —


toir, le jus de fruit est en carafe et les bambins tré-

Les enfants peuvent venir pour un atelier ponctuel

pignent à l’idée de partager le goûter avant d’enfiler

(1 cours) ou s’inscrire pour le trimestre

leur tablier. Il est temps pour nous de nous éclipser.

ou l’année scolaire. — Stages arts créatifs Goûters d’anniversaire (Atelier au choix, gâteau

Atelier Arts et Créations

pâtissier, bonbons, boissons, deco de la salle pour

46, rue Lamarck - 18e

l’occasion)

Tél. : 01 71 60 15 28

www.atelierartsetcreations.fr

Les ateliers d’été vous attendent début juillet,

Facebook : ARTSetCREATIONS

demandez le programme !

29 —


le bon agenda

Agenda des manifestations culturelles

MUSIQUE

EXPO

Le Trianon

Musée de la Vie Romantique

Edward Sharpe and the magnetic zeros – 8 juillet

Œuvres Méconnues – jusqu’au 21 juillet

Morcheeba – 9 juillet

Opéra Garnier Le Ballet de l’Opéra – jusqu’au 1er septembre

Devendra Banhart – 13 juillet Le Bal Kesha – 16 juillet

Ready (to be) Made Onorato & Krebs - Bas Jan Ader - jusqu’au 25 Août

L’Olympia Crosby Stills & Nash – 4 et 5 juillet

Halle Saint Pierre

The Beach Boys – 8 juillet

août

Melody Gardot – 12 juillet

Galerie W

HEY! modern art & pop culture / Part II – jusqu’au 23

Antoine Dessailly – jusqu’au 10 juillet Cat Power – 17 juillet Troy Henriksen – jusqu’au 14 juillet

THÉÂTRE Théâtre Trévise Gustave Parking – jusqu’au 2 septembre du mardi au samedi à 20h Manufacture des Abbesses Citrouille (à partir de 3 ans) – les 10 et 11 juillet à 15h Cendrillon (à partie de 4 ans) – jusqu’au 12 juillet Quelques conseils utiles aux élèves huissiers – jusqu’au 27 juillet du mercredi au samedi à 19h

30 —


le bon agenda

Mon histoire TRÈS romantique – jusqu’au 28 juillet du mercredi au samedi à 21h Docteur Glas – à partir du 22 août du jeudi au samedi à 21h Le Casino de Paris Dani Lary La Clé des Mystères – jusqu’au 27 juillet

ÉVENEMENT Bal des Pompiers – 13 Juillet 23e Nuit des Étoiles – 9, 10 et 11 Août

31 —

Agenda des manifestations culturelles


les bonnes adresses

Régie Publicitaire pub@lebonbon.fr 06 37 02 22 61

NEW VISION PARIS CLICHY

NO SMOKING

2, rue de Vintimille - 9 e

149, rue Ordener - 18e

Tél. : 01 45 26 01 07

Tél. : 09 67 30 94 40

1001 FENÊTRES

BLACK BEANS

71, rue Condorcet - 9 e

35, rue de Trévise - 9 e

Tél. : 01 45 33 03 86

Tél. : 01 84 35 30 95

LE TUMULTE DES MOTS

DEMAIN J’ARRÊTE

6, rue de Rochechouart - 9 e

58, rue du Faubourg Montmartre - 9 e

Tél. : 01 48 78 53 86

Tél. : 01 42 81 26 69

BOTOU

VKS

20, rue Milton - 9 e

26, rue de Trévise - 9 e - Tél. : 01 48 24 00 35

Tél. : 09 83 82 06 58

24, rue Choron - 9 e - Tél. : 01 84 16 14 70

GLADY’S

OPTIQUE DAMRÉMONT

26, rue de Maubeuge - 9 e

39, rue Damrémont - 18e

Tél. : 01 48 78 70 14

Tel. : 01 42 64 94 28

BRITTANY HÔTEL

LE PAIN QUOTIDIEN

3/5, rue Saint Lazare - 9 e

54, rue des Martyrs - 9 e / 31, rue Lepic - 18e

Tél. : 01 48 78 44 50

www.lepainquotidien.fr

SHOWROOM LES PEINTURES XVIIIE

CAFÉ CACAHUÈTE

34, rue Custine - 18e

1, rue Pierre Semard - 9 e

Tél. : 01 42 51 05 07

Tél. : 01 42 81 19 58

32 —


7286/(69(1'5(',6'(/路e7e 7(55$66(23e5$*$51,(5 颅3$57,5'(+-8648路颅+ ,16&5,37,21685 :::/(%21%21)5


L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION. Ricard est une marque enregistrée de Pernod-Ricard S.A. – Ricard S.A. au capital de 54 000 000 € – 4-6, rue Berthelot 13014 Marseille – 303 656 375 RCS MARSEILLE

Paris 9e - Ete 2013  

Découvrez le magazine Le Bonbon Paris 9e de l'été 2013.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you