Issuu on Google+

HOL FR 1-05

n.

27-01-2005

1

15:12

Pagina 1

ANNÉE V

JANVIER-FÉVRIER 2005

Le journal du spécialiste de la récolte

LA SUPRÉMATIE ITALIENNE EST UNE RÉALITÉ

page 3

ANGLETERRE, LE RETOUR DE LAVERDA

page 4

UN SERVICE LE LANCEMENT DU PIÈCES DE TOUR DE FRANCE RECHANGE DES “GRANDES PERFORMANT ROUGES”

page 7

page 11

LA CONVENTION “EUROPÉENNE” A LA VILLA

pages 12/13

Gruppo Industriale ARGO


HOL FR 1-05

2

27-01-2005

15:12

Pagina 2

Le point

di Aldo I. Dian

Nos vœux avec un regard sur l’année 2005 Nous voici à la sixième année du troisième millénaire! Il est impressionnant de voir comme le temps passe inexorable et qu’il n’y ait rien à faire pour l’arrêter. Il est tout aussi impressionnant de constater que dans la planification de projets à moyen et long terme on pense à 3 et 5 années comme un temps lointain… mais quand on regarde derrière soi on croit que c’était hier. Comment expliquer ce que nous expérimentons sur la… fuite du temps? Car le temps nous échappe, nous manque, ne nous suffit jamais. Nous n’avons pas l’intention de le faire dans ces pages ni ailleurs, nous qui appartenons à Laverda il nous suffit de savoir que ce que nous avons commencé à faire exactement au début de ce siècle se traduit chaque année en de bons succès pour nos clients, nos collaborateurs et leurs familles. Au mois de juin de l’an 2000, quand le Groupe Industriel Argo, dont je fais partie depuis le début, m’a confié le mandat de relancer Laverda, j’ai pu apprécier comme la notion de temps est dense et chargée d’un contenu aussi agréable que riche d’ac-

tivités et d’engagement, comme cela se produit chaque jour à Breganze. Les objectifs que nous sommes orgueilleux de présenter à la fin de cette année 2004, sont le fruit d’un engagement constant et généreux prodigué par tous les membres de l’équipe Laverda, aujourd’hui plus grande. Avec moi et mes collaborateurs les plus proches, chaque personne a vécu, avec la particularité de ses propres engagements, une aventure qui ne cessera jamais de nous surprendre. La production de presque 800 moissonneuses-batteuses, sa répercussion sur l’augmentation de l’emploi, la prédominance des ventes en Italie avec 40% de part de marché, qui ne se produisait plus depuis 15 ans, une augmentation ultérieure des parts de marché en Europe ainsi que la prédominance des ventes dans certains Pays à forte compétitivité, l’accord pour la fourniture de moissonneuses-batteuses au groupe Agco, confirment la validité de nos machines et l’efficacité de nos services après vente et pièces de rechange. Le renouvellement constant de nos produits, l’engagement sans

réserves du projet, un marketing dynamique dans la communication et dans tous les évènements qui ont favorisé la diffusion de l’image du groupe Argo auquel il appartient, sont les éléments dans lesquels nous croyons pour des succès futurs. Je souhaite donc pouvoir revivre ce saut du temps vers l’avant, dans la toute proche nouvelle année, avec autant d’enthousiasme et d’agréable surprise, car cela n’aura d’autre signification si ce n’est le bien de notre entreprise et de tous ceux qui collaborent avec elle. Je veux unir à ces réflexions les considérations positives qui, à travers des témoignages directs et indirects, sont exprimées par nos clients après de longues campagnes de récolte. Des expressions sincères et porteuses de satisfaction pour avoir choisi Laverda. Permettez moi alors de vous présenter, avec mes remerciements pour la préférence que vous nous avez accordée, les meilleurs voeux de bonheur pour le nouvel an 2005. Aldo I. Dian

Aldo I. Dian directeur général

Le journal du spécialiste de la récolte 5e Année, n° 1, janvier-février 2005 Périodique trimestriel Enregistrement au Tribunal de Vicence n° 1017 du 5 mars 2002

direction éditoriale Aldo I. Dian Angelo Benedetti coordination rédactionnelle Simonetta Lambrocco conseil technique Pietro Dal Santo projet graphique Andrea Rosset Piergiorgio Laverda directeur responsable Claudio Strati ont collaboré: Federico Bassan pièces de rechange Italie

Lucia Civarelli administration des ventes

Andrea Freddoni export area manager

Rémi Hugueny responsable technique Laverda France

Piergiorgio Laverda Andres Moradas Lopez responsable ventes Laverda Espagne

photographies Fonds Laverda spa Fonds Historique “Pietro Laverda” © by Laverda spa 36042 Breganze (VI) Italie via F. Laverda, 15/17 tel. +39.0445.385311 fax +39.0445.873355 www.laverdaworld.com webmaster@laverdaworld.com Imprimé par Tipografia Campisi V.le dell’Industria 13 - 36057 Arcugnano (VI) Propriété littéraire réservée. La reproduction d’articles et d’images n’est autorisée que si leur source est citée.

Aux destinataires de la revue INFORMATIONS EN APPLICATION DE L’ART. 13 D. LGS. 30.6.2003, n° 196 Vos coordonnées ont été acquises par Laverda S.p.A. auprès des personnes directement concernées ou dans des listes et des registres publics, et donc des documents à la disposition du public pour développer dans le futur notre activité marketing. Elles seront traitées par Laverda S.p.A. sous forme papier et/ou informatique et seront utilisées exclusivement au sein de notre société ou par des entités auxiliaires collaborant à l’expédition postale en fonction de nos exigences, y compris futures, d’acquisition de nouveaux clients par envoi de propositions commerciales. Laverda S.p.A. assure la plus grande confidentialité dans le traitement des données ainsi que la possibilité de demander gratuitement la suppression (ou la rectification) des données vous concernant figurant dans nos archives. Vous pouvez par conséquent exercer tous les droits prévus par l’article 7 du décret législatif n° 196/2003 et, notamment, vous opposer en tout ou en partie au traitement des données.


HOL FR 1-05

3

27-01-2005

15:12

Pagina 3

L’Italie

di Vincenzo Zaghi

Dans la botte il n’y a pas mieux que Laverda La conquête du leadership national: 40% des parts du marché. Personne n’aurait parié que Laverda serait revenu aux sommets du marché italien des moissonneuses-batteuses. La longue nuit de la célèbre marque historique avait fait entendre à la plupart que la fermeture des activés dans l’usine moderne de Breganze était la meilleure solution. En réalité, mis à part le personnel employé quotidiennement à maintenir le prestige de Laverda au plus haut niveau, personne ne connaissait la situation dans ses détails : le résultat atteint cette année est le fruit de l’engagement, du dévouement et de la persévérance d’hommes qui ont cru et croient dans le Groupe Industriel Argo auquel appartient Laverda depuis le mois de juin 2000. A la fin du mois de septembre 2004, la vente de moissonneusesbatteuses avait atteint les 245 unités. Si l’on compare ce chiffre au marché Italien, estimé en 620 unités, cela signifie 40% des parts du marché. Il faut faire un bond en arrière de près de 16 ans (1988) pour retrouver Laverda au même niveau de parts de marché. Le volume était alors bien différent: 1437 moissonneuses-batteuses vendues à l’époque dont 572 étaient des Laverda. Ceci signifie, après 16 ans d’obscurcissement de la prestigieuse marque italienne, que la clientèle d’Italie apprécie et donne confiance aux moissonneuses-batteuses de Breganze, en leur reconnaissant les qualités de fiabilité et de performances mais aussi de confort et de design exclusif. La nouvelle série M, lancée au cours de la campagne 2003 avec un seul modèle, la M 306, avait fait atteindre à Laverda de nouveaux objectifs. La gamme a ensuite été complétée par les M 305, 304 et 303 pour affronter la saison de vente 2004 en proposant une solution idéale aux différentes exigences des entreprises de travaux agricoles et des agriculteurs. Avec deux modèles à 6 secoueurs et deux à 5 secoueurs, Laverda est aujourd’hui au plus haut niveau de l’offre européenne de moissonneuses-batteuses. Malgré la compétitivité marquée dans ce segment spécifique des machines de plaine, elle partage les premières positions avec des constructeurs de renommée mondiale. Toujours dans la campagne 2004, Laverda a aussi proposé deux nouveaux modèles à nivellement automatique: la 184 AL, à qua-

tre secoueur aux performances supérieures à toute attente, et une à 5 secoueurs, la 255 AL 4 WD, en mesure de répondre aux exigences des entreprises agricoles qui travaillent sur des dénivelés qui parfois peuvent même aller au-delà des limites acceptables. Laverda qui est l’unique constructeur à réaliser en usine des machines à nivellement automatique, se doit de produire des machines répondant parfaitement aux exigences de la clientèle. Les chiffres le confirment une nouvelle fois. Dans le créneau des machines à nivellement automatique, qui représente en Italie 35 à 40% du marché total des moissonneusesbatteuses depuis quelques années, la suprématie appartient incontestablement à Laverda. Si l’on arrondit les chiffres et que l’on considère 250 comme étant le volume total de modèles à nivellement automatique vendus en 2004, 150 sont des Laverda et les autres doivent être divisées entre tous les concurrents. Ceci nous donne une différence d’au moins 110 machines entre la marque de Breganze et le deuxième au classement. En prenant le marché total le scénario est le même. Les chiffres changent légèrement mais la différence entre Laverda à la première place et le deuxième du classement est de plus de 80 moissonneuses-batteuses. Ceux qui sont près des hommes de Breganze savent que cela n’est pas dans le style des dirigeants Laverda et moins encore de ceux du Groupe Industriel Argo de se réjouir des succès obtenus, mais on a le devoir de mettre ces chiffres en évidence pour donner le juste mérite à un produit “made in Italy” qui ne dédaigne pas de se confronter et gagner contre des concurrents de renommée mondiale. Il faut aussi remercier tous ceux qui accordent leur confiance à Laverda; ils ont préféré un produit italien. Il ne faut pas oublier les choix de l’entreprise de Breganze qui ont mis à la place de leur propre système qualité la satisfaction des exigences du client utilisateur. Angelo Benedetti

Maragnole: Angelo Benedetti lors d’une démonstration sur le terrain.

40%

30%

Saison 2003

Saison 2004


HOL FR 1-05

4

27-01-2005

15:12

Pagina 4

Les marchés

par Simonetta Lambrocco

Laverda, le retour en Angleterre La marque italienne est réapparue sur le marché britannique l’été dernier. L’été dernier Laverda, avec son nom, ses produits et sa réputation a été de nouveau le protagoniste du marché anglo-saxon, à travers le réseau de distribution McCormick UK. En effet, de juillet à septembre, deux toutes nouvelles série M Levelling System (une M306 et une M304) ont traversé de long en large la campagne anglaise en suscitant de l’intérêt et un nombre considérable de commentaires positifs. Après l’entrée dans le groupe Argo, les produits Laverda sont toujours arrivés en Angleterre en portant le nom McCormick. Depuis cet été tout a changé. C’est le retour de Laverda en Angleterre. Les machines choisies pour les démonstrations ont été deux Levelling System, dont la nature et les caractéristiques techniques s’adaptent parfaitement aux conditions ambiantes de l’Angleterre. Dans un Pays où il n’est pas difficile de rencontrer des collines entre-coupées par de magnifiques bois et forêts, ces deux Laverda représentent le choix idéal et le meilleur pour ceux qui recherchent des machines uniques en leur gendre, aux performances et aux qualités supérieures. Les deux machines ont travaillé dans toute la campagne, bien que le mauvais temps ait souvent interrompu les démonstrations, sur tous les terrains possibles et avec différents produits : blé, orge, avoine… en éveillant toujours d’excellentes impressions et en obtenant des résultats sur le terrain qui vont bien au-delà des attentes. Personnellement, en tant que nouveau

responsable de zone pour l’Angleterre, je considère cette expérience sur le terrain très utile et très belle, aussi grâce à l’appui de Mario Zolin, notre technicien. Avec l’aide et l’assistance de l’équipe anglaise formée de vendeurs, responsables de zone et techniciens, le programme des démonstrations a éveillé une grande curiosité et des commentaires positifs. La M 306 Levelling System par exemple, sur un champ d’avoine, au maximum de son nivellement, travaillait tranquillement à 6-7km/h environ avec le conducteur enthousiaste par la qualité du système Laverda d’ajustement latéral qui permet de franchir des pentes de plus de 20%. En effet, le GSA (ground self alignment) de la barre, le PFR (prepare and feeding roller) ainsi que notre système de battage et le système MCS (multi crop separator) ont surpris tout le monde par leurs performances. L’expérience anglaise restera gravée dans ma mémoire pour deux autres raisons: j’ai conduit une moissonneuse-batteuse pour le première fois dans un champ de blé immense, au milieu d’une nature intacte et magnifique. L’émotion a été forte et le moment inoubliable; et ensuite j’ai expérimenté comment les secoueurs Laverda ne perdent rien… même pas les lunettes de Mario que nous pensions irrémédiablement perdues! Après les résultats positifs des démonstrations, Laverda aura certainement du succès même dans les ventes.

Andrea Freddoni est le nouveau responsable de zone Laverda des îles Britanniques. Avec un curriculum scolaire très stimulant (deux diplômes d’école supérieure aux États Unis et en Italie, des études universitaires en Italie et en Australie, six mois en Espagne pour approfondir la langue), Freddoni à travaillé dans le secteur bancaire et en tant que responsable export dans une entreprise productrice de machines d’orfèvrerie. Il a toujours aimé voyager, apprendre les langues et connaître des personnes et des cultures différentes.

Andrea Freddoni

DEUX DVD SUR L’UNIVERS DES “ROUGES” La communication : facteur stratégique pour véhiculer les informations sur les lignes de produit et faire connaître les prérogatives de l’entreprise. Laverda est depuis toujours très active sur ce terrain. Plusieurs initiatives ont été développées pour renforcer l’image et augmenter le niveau qualitatif perçu par la clientèle et les opérateurs du secteur vis-à-vis de ses produits. “Nous sommes convaincus qu’une bonne communication soit l’un des outils les plus efficaces pour atteindre cet important objectif - nous explique Simonetta Lambrocco, responsable des relations publiques chez Laverda. Pour les concessionnaires et les distributeurs, en plus d’un grand nombre d’outils en support de la marque et des produits mis à disposition par Laverda, nous avons réalisé deux Dvd destinés à être diffusés parmi les clients. Ils ont été produits avec les techniques les plus avancées permettant de sélectionner un menu pour le choix de la langue. Pour les recevoir, il faut s’adresser à la Division Pièces de Rechange (tél. + 39 0445 385310, fax numéro +39 0445 385303). Les titres des deux Dvd sont: "Les horizons infinis de Laverda" et "La moissonneuse-batteuse Laverda Série M".


HOL FR 1-05

27-01-2005

15:12

Pagina 5

5

Aplomb et technologies en terre de Bavière Une convention et une démonstration impeccable de Fella à Feucht, malgré la pluie. Le paysage, au cours des 600 km de route qui séparent l’établissement Laverda de Breganze de Fella Werke à Feucht, change de manière considérable. En partant des collines qui entourent Breganze on pénètre, à travers la vallée de la Valsugana, au milieu des splendides terroirs du Trentin, dans un paysage de montagne et de ruisseaux ; le voyage continue en passant par l’Autriche et une partie de la Bavière pour arriver dans les environs de Nuremberg où de très hautes allées bordées d’arbres enveloppent les routes, les espaces sont plus dilatés et la plaine nous accompagne pendant des centaines de kilomètres. L’air devient plus frais, la température baisse et un grand nombre de générateurs à énergie éolienne avec leur énormes pales, nous font comprendre le potentiel d’un territoire différent du notre, bien que si proche. Fella est une immense usine au milieu des champs et l’ample parc machines de l’entreprise nous offre une liaison mentale toute naturelle entre ces étendues à perte de vue et ses outils de fenaison toujours plus technologiques. La recherche industrielle au service de la nature: l’agriculteur, protagoniste de l’un des travaux les plus anciens du monde, est aujourd’hui devenu l’un des acteurs d’un secteur sans cesse plus exigeant du point de vue technologique. En presque 100 ans de vie, Fella a réalisé une gamme de produits pour la fenaison absolument fonctionnels, résistants et solides en s’orientant toujours plus vers un outil de travail spécifique et spécialisé, en mesure de satisfaire des exigences particulières du territoire et de l’agriculteur.

Depuis l’acquisition de Fella par Laverda les occasions de confrontation n’ont pas manquées. Deux semaines après l’ouverture de la nouvelle campagne Fella 2004/2005, une convention de deux jours a été organisée à Berg (un petit village à une vingtaine de kilomètres de Feucht). Le premier jour le directeur général de Laverda et administrateur délégué de Fella, Aldo. I. Dian, a présenté à toute l’équipe Fella l’organisation et la structure du Groupe Argo, en soulignant l’importance pour Fella d’avoir pris part au quatrième groupe mondial du secteur. La deuxième journée a par contre été consacrée à la démonstration sur le terrain. Il faisait froid, et sous une pluie légère, les hommes Fella, habitués à ces conditions atmosphériques se sont armés d’imperméables et de parapluies et pendant des heures ils ont dirigés une démonstration enthousiasmante. Des machines de toute sorte étaient à l’œuvre : faucheuses et faucheuse-conditionneuses à 4, 5, 6, 8 disques, à tambours, à fléaux, à dents, avec timon, sans timon, avec attelage à trois points fixe, oscillant, avant, arrière, à basculement vers le haut en position de transport ; des faucheuses arrière à attelage latéral, simple ou en combinaison double avec Turbolift, c’est-à-dire un dispositif hydraulique de compensation qui permet d’amortir le poids de la machine en contrôlant la pression au sol. Avec ces précieux outils de travail attelés à des tracteurs de différentes tailles et capacités, le fourrage a été fauché complètement en quelques minutes. L’entrée sur scène des faneuses ne s’est

Lucia Civarelli, une licence en sociologie et un long séjour d’études en Allemagne, a pour tâche de suivre et faciliter les relations entre Laverda et sa contrôlée Fella.

pas fait attendre. Elles aussi de dimensions et largeurs différentes, avec attelage arrière à trois points et avec mouvement latéral. Légères mais solides et précise, elles semblaient flotter sur le sol en déplaçant, retournant et alignant le foin telle une couverture uniforme. La dernière opération, avant l’arrivée des conditionneuses, à mis sur le terrain les andaineurs, à 12 bras porte-dents, disponibles dans un vaste choix. Après le passage des andaineurs, le champ était ordonné et dessiné presque géométriquement par de longs andains d’herbe. Les presses pour balles rondes et les big balers Laverda, maintenant distribuées aussi sous la marque Fella, ont ensuite achevé le travail. En tant que novice, à sa première expérience de ce genre, j’ai observé avec curiosité l’ambiance et les personnes. Les hommes Fella m'ont semblé des personnes simples et pratiques, tout à fait disponibles à expliquer leurs produits et leur utilisation à une italienne qui était allée sur le terrain avec des talons hauts. A la fin, moi aussi sous la pluie avec un anorak qui m’a été donné par Fella et une paire de bottes en caoutchouc, j’avoue m’être amusée au milieu du champ, à contrôler la coupe de l’herbe, la précision des andains et regarder les faneuses se plier et se déployer comme des roues de paons. Lucia Civarelli


HOL FR 1-05

27-01-2005

15:12

Pagina 6

6

Plus de mille heures par an sur la moissonneuse-batteuse Fierro l’entrepreneur espagnol, nous explique pourquoi il a choisi les machines de Breganze. L’entreprise d’exploitation agricole Gerardo Fierro de Leòn, en Espagne, est en plein coeur de sa maturité grâce à l’expérience acquise, du haut de sa 25ème année d'activité. Mais lui il aime la définir une jeune entreprise, vu l’enthousiasme et l’énergie qui y circulent. “Céréales, maïs, tournesol représentent les principales cultures de notre région, certainement l’une des plus importantes d’Espagne dans la production agricole - nous explique Fierro -. Par la force des choses, celui qui utilise ses propres machines pendant plus de mille heures par an finit par être un client exigeant. Nous avons choisi Laverda et c’est la raison pour laquelle nous ne pouvions accepter de compromis. L’objectif de notre travail est avant tout la productivité, un résultat qui est exalté par la qualité Laverda. Mais le nombre d’heures sur les machines impose aussi le choix d’un confort maximum, avec des cabines bien conçues, dans les moindres détails. Et puis, à la fin de l’année, quand on fait le bilan de la saison, l’avantage de pouvoir compter sur des machines parfaitement fiables fait surface et nous permet de limiter les frais d’entretien et de réduire les arrêts machine au minimum indispensable. Il est donc aisé de comprendre pourquoi nous resterons longtemps des clients Laverda”. Fierro travaille 4.000 hectares: par extension et par caractéristiques du sol on travaille souvent sur des surfaces irrégulières: le système GSA de Laverda a conquis l’entrepreneur espagnol, en résolvant la question de manière intelligente et en garantissant l’uniformité de coupe qui est l’une des gran-

des qualités de la M306: “La facilité de récolte, même en conditions particulières, simplifie le travail, grâce aussi à la facilité de transformation de la machine”. “Pour ce qui est de l’alimentation - continue Fierro - je n’apporte rien de nouveau si je souligne la valeur du rendement et la régularité du battage assurés par le PFR. J’ajouterai, comme un avantage supplémentaire, la validité d’une bonne économie dans les consommations et la longévité des transmissions, avec en conséquence une diminution des frais d’entretien. De cette manière la santé du produit moissonné, la rentabilité du travail, le contrôle des coûts de gestion sont tous orientés dans la même direction; en quelques mots l’avantage est avant tout au profit de l’entreprise”. Autrement dit, je suis satisfait à 360 degrés. “Mais encore n'oubliez pas que nous les espagnols nous sommes connus comme les furies rouges, une définition qui se marie parfaitement avec la couleur et le caractère des Laverda”.

LES

CALENDRIERS

2005

Gerardo Fierro avec sa M 306.

SONT ARRIVÉS

Le calendrier Laverda 2005 est arrivé, comme le veut la tradition désormais consolidée. Laverda a réalisé un calendrier mural, identifié avec sa marque, un instrument particulièrement utile pour diffuser et renforcer l’image de l’entreprise auprès de la clientèle et des professionnels du secteur. Dans l’édition 2005 nous avons utilisé un graphisme séduisant, avec un rappel fort à “l’entreprise” et au style qui caractérise la campagne publicitaire de Laverda, en consacrant une page à chaque mois. Le prix spécial auquel le calendrier est proposé au public est de 6 euros HT. Les personnes intéressées peuvent s’adresser à la Division Pièces de Rechange (tél. + 39 0445 385310, fax numéro +39 0445 385303).


HOL FR 1-05

27-01-2005

15:12

Pagina 7

7

La Champagne et le Loiret rencontrent la M 305 et les Rev Et pendant l’hiver, Laverda France lance le “Tour des Grandes Rouges” en 17 étapes. Le "Tour de France des Grandes Rouges" est la nouveauté de cet hiver. Il s’agit d’une véritable tournée, organisée en 17 étapes, qui permettra aux agriculteurs français de chaque région de découvrir chez leurs concessionnaires les nouveautés Laverda 2005 en exclusivité, mais aussi de rencontrer le personnel commercial et technique de Laverda France et voir de près comment il travaille. Laverda France lance cette nouvelle initiative après avoir participé, dans la deuxième moitié de l’année, à deux importants événements, la Foire de Châlons en Champagne et le salon Innov-Agri à Outarville dans le Loiret. Le salon de Châlons est celui de la grande agriculture française. Organisé du 28 août au 7 septembre, il réunit traditionnellement les agriculteurs et les entrepreneurs de tout le nord-est de la France et des pays voisins (Allemagne et Belgique). A cette occasion Laverda a présenté une M 305 dotée d’une plateforme de coupe de 6 mètres de large. Ce modèle dispose de 6 secoueurs et de 275 ch satisfaisant parfaitement les exigences des grandes étendues céréalières de l'est de la France. La présence de la marque Laverda au salon a permis de rassurer les clients, possesseurs de machines “rouges” des productions précédentes, sur la disponibilité de Laverda en matière de service après vente et de fourniture de pièces de rechange, en motivant ainsi les concessionnaires locaux à se porter candidats pour obtenir la distribution des produits Laverda dans la région de la Marne. En effet Laverda France est en train de révolutionner et d’améliorer son réseau de distribution, en transmettant sa philosophie aux concessionnaires et aux revendeurs : service et disponibilité maximale pour la satisfaction du client final. Laverda France a participé aussi, le 8 et le 9 septembre, au salon Innov-Agri de Outarville, dans la région de le Loiret. Cet évènement réunit plus de 90.000 visiteurs en l’espace de deux jours. Innov-Agri doit son succès au fait que les utilisateurs peuvent venir voir les nouveaux matériels et équipements à l’œuvre grâce aux essais sur le terrain et

les étudier à travers des présentations techniques et statistiques très approfondies. Laverda a présenté au salon Innov-Agri et pour la première fois en France les nouvelles moissonneuses-batteuses de la série REV. Sur le stand de 250 mètres carrés deux moissonneuses-batteuses de la gamme 2005 avaient été mise à disposition des visiteurs: la M 304 LS 4WD, modèle à 5 secoueurs, dotée d’un dispositif de correction de devers transversal de 20% et longitudinal de 8%, avec plate-forme de coupe de 6 mètres de largeur, qui distingue le segment haut de gamme. Et la nouvelle 255 REV, équipée d’une barre de coupe de 5,4 mètres qui se place dans le segment intermédiaire, destinée à une clientèle très attentive à l’aspect économique de ses investissements, qui choisit d’acheter un produit fiable, efficace, compétitif et polyvalent. Le lancement d’une nouvelle gamme à l’occasion d’un grand évènement comme le salon Innov-Agri est aussi le meilleur moment pour faire découvrir le produit de manière efficace aux visiteurs. Ils ont pu observer et analyser la machine dans les moindres détails, poser des questions à l’équipe Laverda dans le stand, apprécier la conception simple

et innovante du produit. Et après avoir connu de près la nouvelle série REV, bon nombre de ces opérateurs du secteur participeront aussi au “Tour de France des Grandes Rouges”. Remi Hugueny


HOL FR 1-05

8

27-01-2005

15:12

Pagina 8

Les produits par Angelo Benedetti

Argo protagoniste sur la scène du salon Eima Le stand du groupe industriel, de 2300 mètres carrés, était le plus grand du salon de Bologne. Une première qui a réuni sept marques prestigieuses. L’Eima 2004 sera rappelé comme l’édition du changement. Comme tout le monde le sait, le salon de Bologne était caractérisé par son organisation en secteurs de produits, appliquée de manière rigoureuse avec les conséquences, plusieurs fois signalées par les constructeurs “full et long -liner”, d’un déploiement de leurs produits sur plusieurs halls et l’autre et d’un gaspillage de ressources et d’argent, avec le risque de ne pas avoir assez de temps pour rencontrer les visiteurs de manière profitable. Le fait de sortir de cette coutume pouvait s’avérer hasardeux pour le bon déroulement de l’Eima. Comme toujours la résistance au changement est difficile à surmonter, mais il n’en a pas été ainsi pour Unacoma qui, après avoir fait les justes considérations, a choisi le dialogue avec ses associés et a répondu aux requêtes de la plupart des constructeurs en adoptant la nouvelle formule: respect dans la division des catégories de produits avec possibilité de regroupement par marques. Quelle meilleure opportunité pour

le Groupe Industriel Argo de répéter ce qui avait déjà été fait en France et en Allemagne aux salons internationaux de Paris et de Hanovre? Voici donc toutes les marques appartenant au grand groupe italien regroupées à l’Eima sous l’unique toit du Groupe Argo. Sur un stand de 2300 mètres carrés, le plus grand du salon de Bologne, dans un splendide décor voici les marques historiques Laverda avec les puissantes moissonneuses-batteuses, Landini avec son ample gamme de tracteurs, McCormick avec ses puissants tracteurs haute technologie, Fella le spécialiste allemand de la fenaison mais encore les tracteurs spécialisés de Valpadana, les mini tracteurs Sep et, pour terminer, les équipements et le matériel de préparation du sol de Pegoraro. Il s’agit en bref d’un choix complet de machines et d’équipements pour l’agriculture pouvant satisfaire les exploitations modernes et l’utilisateur exigent. Si l’on fait un bilan du salon Eima 2004, on peut l’affirmer : bienvenue aux innovations porteuses

d’autant de public et de professionnels; mais surtout bienvenue à toute décision prise avec bon sens et rationalité permettant de faire des économies de temps en faveur d’une information plus complète sur les opportunités que peut offrir un groupe industriel Italien, actif et dynamique comme Argo.

Deux images du grand stand du Groupe Argo à l’Eima, prêt à accueillir la foule de visiteurs.


HOL FR 1-05

27-01-2005

15:12

Pagina 9

9

Une myriade de nouveautés: moissonneuses-batteuses, presses à haute densité et presses à balles rondes Les nombreux visiteurs du salon Eima ont cette année encore eu beaucoup de surprises dans l’espace d’exposition de Laverda. Le dynamisme en matière de projet et de conception de l’entreprise de Breganze a désormais habitué la clientèle à une présence constante de nouveautés au sein de l’importante exposition de Bologne. Les nouvelles moissonneuses-batteuses de la série REV La principale nouveauté est représentée par la nouvelle gamme de moissonneuses-batteuses REV, la série de machines à 5 et 6 secoueurs, conçues pour répondre aux exigences de rentabilité, efficacité et fiabilité. En plus des performances des composants classiques de battage, Laverda a présenté sur ces modèles, les avantages d’un système de dernière génération : le module REV, formé d’un post-batteur, défini aussi tambour REV, et d’un segment qui s’ajoute au contre-batteur, le segment REV, réglable dans 3 positions différentes. Une surface de séparation augmentée de 20% et un angle d’enroulement ouvert à 120°, ainsi qu’un système délicat d’acheminement de la paille vers ses longs secoueurs, sont déterminants pour la polyvalence, la performance et donc la rentabilité obtenue sur les nouvelles moissonneuses-batteuses de la série REV: la 225, la 255 et la 256. En plus de l’innovation du module REV, les machines bénéficient de tous les avantages découlant de l’utilisation de composants largement testés : les plates-formes de coupe à système Terra Control, le caisson de nettoyage avec des grilles exclusives à hautes performances et les longs secoueurs avec de hauts redans à surface active, sans oublier l’incomparable broyeur de paille. Ses avantages sont très intéressants sous le profil de la polyvalence, vu que le module REV et le broyeur de paille travaillent sans transformations aussi bien le blé que le maïs. Les puissants moteurs Iveco de la série Nef common rail, modérés dans les consommations mais généreux dans leurs performances, la cabine Elegance très confortable avec un combiné d’instruments complet (dotée aussi de rétroviseurs à commande électrique et réchauffés), l’accessibilité maximum pour un entretien réduit à sa plus simple expression, sont les éléments qui font apprécier cette nouvelle de moissonneuses-batteuses Laverda par le marché. Les innovations sur les moissonneuses-batteuses de la série M Plusieurs nouveautés ont aussi été présentées sur les moissonneuses-batteuses de la série M destinées à accroître le succès des ventes déjà obtenu au cours de la première année de commercialisation. Les deux modèles de pointe, à 6 et 5 secoueurs, respectivement la M 306 et la M 304, monteront pour la campagne 2005 une nouvelle trémie, avec système électromécanique d’ouverture du couvercle. Le tout avec une commande directe du poste de conduite. Le confort de la cabine Commodore a été rénové sur toute la série M, qui offre comme équipement standard la climatisation automatique. Le système affirmé de réglage automatique de la plate-forme de coupe, GSA (Ground Self Alignment), le dispositif d’alimentation PFR (Prepare and Feeding Roller), ainsi que le dispositif exclusif de battage MCS (Multi Crop Separator) forment, avec les nouveautés que l’on vient de décrire, les éléments novateurs des machines de la série M.

Les moissonneuses-batteuses à nivellement automatique 184 AL et 255 AL 4WD changent de look La série produite pour la campagne 2005 présente un nouveau "look". Des carters latéraux ouvrants donnent une accessibilité maximale à tous les composants pour rendre l’entretien ordinaire et les contrôles journaliers plus faciles et plus rapides. Un confort en plus pour l’opérateur, mais aussi une belle économie de temps quand on se retrouve en plein milieu de la campagne frénétique de récolte. Un plus qui se traduit par des avantages économiques certains.

Fella, le spécialiste de la fenaison Pour la première fois sous l’égide du Groupe Argo, Fella s’est présenté au salon Eima comme le spécialiste de la fenaison et le partenaire des professionnels de la récolte. Fella est l’un des constructeurs les plus connus au monde dans le secteur de la technique pour la récolte du fourrage. Les machines Fella sont développées, depuis plus de 80 ans, en tenant compte des expériences irremplaçables des agriculteurs du monde entier, en leur offrant toujours les meilleures propositions. Presses à haute densité et à balles rondes En vu de la campagne 2004/2005 l’Eima a été l’occasion de présenter non seulement des moissonneuses-batteuses mais aussi des presses à haute densité ou à balles rondes. Le succès obtenu par les presses à balles rondes à chambre fixe de la série FB dans la dernière saison est de bon augure pour la campagne 2005. Les modèles produits dans les établissements de Breganze sont la FB 215 L avec une chambre de compression de 1,50 m de diamètre et 1,20 m de large, la FB 212 et la FB 212 L avec chambre de compression de 1,20 m de diamètre et 1,20 m de large. Les presses à balles rondes Fella de la série FB sont équipées en standard du liage par ficelle et, sur demande, par filet: le tout commodément géré par un ordinateur de bord qui contribue aussi au contrôle des principales fonctions opérationnelles. Les modèles FB Fella sont destinés aux entreprises zootechniques qui veulent l’excellence dans les travaux de fenaison. Elles sont dotées d’une structure simple et robuste, tout en répondant pleinement aux exigences des entreprises de travaux agricoles travaillant pour le compte des éleveurs ou des exploitations agricoles fermes de dimensions moyennes. Pour les exigences les plus variées et les utilisations les plus lourdes, la réponse optimale est donnée par les presses à balles rondes variables de la série VB 218 et 218 CS: un seul modèle en deux versions, avec ou sans dispositif de coupe (CS), capable ce comprimer des balles avec un diamètre de 0,70 m à 1,80 m et de 1,20 m de largeur. Ces machines, extrêmement robustes ont été conçues pour une polyvalence maximale qui les rendent capables de travailler tout type de produits, y compris les quenouilles de maïs. Les VB 218, gérées par un ordinateur de bord pour l’ensemble des fonctions y compris le liage, sont toutes équipées d’un système de contrôle de la densité de compression en 4 stades différents, les rendant capables de produire des balles idéales surtout pour les


HOL FR 1-05

27-01-2005

15:12

Pagina 10

10 installations de séchage des fourrages. Pour les presses haute densité Fella propose les machines de la série LB déclinées en trois modèles: LB 170, LB 270 et LB 285 en mesure de couvrir toutes les exigences de l’agriculture moderne. Les LB 270 et 285 sont disponibles avec le dispositif de coupe CS (Cutter System) pour optimiser la récolte de produit ensilé et obtenir la meilleure densité dans la compression de la paille. Les big balers Fella LB 270 et 285, fiables et aux transmissions robustes et simples, sont équipées en standard d’essieux tandem autodirecteurs, de lubrification automatique et de nettoyeurs à soufflantes pour le dispositif de liage. Un choix de spécialistes pour les professionnels de la récolte. Fella a exposé à l’Eima plusieurs exemplaires de sa production et notamment: Turbofaucheuses à disques SM 310 Trans RC. Equipée d’un conditionneur à rouleaux en caoutchouc, c’est la machine idéale pour sa polyvalence d’utilisation. Parmi les caractéristiques techni-

ques on notera la largeur de travail de près de 3 mètres, la largeur de transport limitée à 2 mètres environ et la puissance idéale exigée de 66 kW/90 CH. Turbofaneur combiné TH 800 D Hydro. Destiné aux professionnels de la fenaison, il est très performant sur n’importe quel terrain. Parmi les caractéristiques qui le distinguent : 6 rotors chacun avec 6 bras porte-dents, attelage oscillant à centre de gravité bas et dispositif hydraulique de relevage synchronisé des rotors extérieurs. Largeur de travail de 7,70 mètres; dimensions de transport très contenues, de 2,98 m de largeur, 3,67 m de hauteur et 2,25 m en longueur. La puissance requise est de 60 kW/81 CH. Andaineur duo TS 880. Traîné, avec dépose centrale de l’andain, il est doté de roues arrière directrices pour mieux suivre le tracteur. Largeur de travail de 7,40 à 8,20 m, mesures de transport de 2,98 m de largeur, 5,20 m en longueur et (bras démontés) 3,60 m de hauteur. La puissance exigée est de 35 kW/48 CH.

Les autres marques de la flotte du Groupe Dans le maxi stand Argo, en plus de Laverda et de Fella il y avait aussi les autres marques prestigieuses du Groupe, au sein duquel chaque entreprise exprime une capacité industrielle autonome, avec sa propre force productive et commerciale. Les tracteurs de Landini Les nouveautés ont été nombreuses. La gamme s’est consolidée avec l’adoption d’un inverseur hydraulique sur les versions Powerfarm et Alpine. La Série Powerfarm offre aussi un “Hi-Lo”, le "Declutch", la PdF hydraulique et l’engagement des 4RM “spring-on”; l’ensemble est géré par une centrale numérique “DSP" dont la capacité de traitement des données est 10 fois supérieure aux microprocesseurs utilisés dans le domaine des tracteurs. La Série Alpine adopte le relevage avant et la PdF frontale, dessinés et conçus en interne par Landini. La Série Rex adopte un circuit hydraulique indépendant qui alimente les distributeurs placés à l’avant de la plate-forme, commandés par une manette joystick et des boutons électrohydrauliques. Le relevage électronique est aussi disponible sur les versions à cabine. La Série Vision monte un nouveau relevage hydraulique dénommé ELS - Ergonomic Lift System avec des commandes optimisées et des fonctions semblables à un relevage électronique. Pour terminer, le système de suspensions actives à l’avant développé par Landini pour la famille Legend, introduit en 2004 sur les modèles 125 et 135, est maintenant sur toute la gamme145, 165 et 185. Les tracteurs McCormick Avant-première mondiale pour la Série VTX, de 170 à 190 Cv, avec sa transmission continue CVT, née de la collaboration avec ZF. Cette nouvelle boîte de vitesses place McCormick parmi les constructeurs de tracteurs qui adoptent cette transmission, synonyme de haute technologie. En plus du CVT la gamme VTX bénéficie de moteurs type common-rail et d’un nouveau modèle de cabine à suspension active. La version MC 115 est proposée avec un essieu avant à suspensions indépendantes, semblable aux gammes McCormick de puissance plus élevées. McCormick a aussi pré-

senté la nouvelle famille C-Max, appartenant au segment “utility” de 60 à 100 Cv, munis d’une plate-forme et inverseur synchronisé. Pour McCormick la série CX-L représente une gamme légère, polyvalente et confortable avec des caractéristiques à la hauteur du reste de la production McCormick: la Série CX-L est munie d’inverseur hydraulique, Hi-Lo et PDF hydraulique. Les machines Valpadana/Sep La marque historique, synonyme de machines à roues égales, a présenté la Série 6500 équipée d’une cabine démontable et maintenant complète et disponible dans les versions à roues égales et variant, directrice et articulée, mono-direction et réversible. La gamme est complétée par la nouvelle famille de petits tracteurs de 11 à 16 Cv, dénommée Série 1000 qui sera disponible aussi dans les couleurs Sep et qui sera baptisée "Junior". Les machines Pegoraro Pegoraro a présenté une gamme optimisée du point de vu technique et hydraulique, avec d’importants avantages en termes de polyvalence, performances et de durée.


HOL FR 1-05

11

27-01-2005

15:12

Pagina 11

Les services

Que chacun fasse (bien) sa part Le service Pièces de Rechange améliore les délais d’intervention et de livraison. Un appel aux utilisateurs et aux concessionnaires à programmer l’entretien et l’assistance. Laverda se prépare à affronter la prochaine campagne de battage. Pour ceux qui travaillent avec une moissonneuse-batteuse, les caractéristiques d’une campagne sont connues: la période d’utilisation de la machine est particulièrement courte (habituellement 2 à 3 semaines), mais des plus intenses! Durant cette période la moissonneuse-batteuse est soumise, jour et nuit, à un travail continu, pour réussir à garantir la récolte du blé dans les délais prévus. Il faut tout faire pour qu’il n’y ait pas d’obstacles pouvant bloquer le fonctionnement de la machine et donc éviter les pertes de temps fatales à la productivité de l’engin. Pour que tout se passe bien, les acteurs directs de la campagne sont appelés à jouer leur rôle de manière attentive. Le propriétaire de la moissonneusebatteuse doit être conscient que le bon fonctionnement de sa machine pendant toute la campagne dépend fondamentalement du soin qu’il a luimême pris de sa machine. Un entretien approprié et surtout une révision programmée en temps utile (mieux entre le mois de mars et de mai), permettent de faire face aux périodes "chaudes" avec plus de tranquillité. Pendant la période de battage, le concessionnaire et le mécanicien doivent, par ailleurs, être toujours prêts et disponibles. Cela signifie qu’il faut assurer un service d’urgence important et constant, sans sous-estimer ou négliger les aspects qui peuvent sembler banals. Il faut être bien préparé pour comprendre rapidement quelles peuvent être les causes qui ont déterminé certaines ruptures et, détail qui n’est pas des moindres, avoir toujours à disposition la pièce de rechange qui sert! De son côté, Laverda Pièces de Rechange s’est organisé pour soutenir et satisfaire le client final dans les difficultés qu’il rencontre à la suite d’une rupture pendant la campagne de récolte.

L’organisation de service des Pièces de Rechange a ses points forts: • un réseau de vente développé et intensifié à travers de nouveaux spécialistes Pièces de Rechange pour la fourniture des pièces; • les temps de réponse aux commandes ont été écourtées sensiblement en optimisant l’organisation logistique du magasin et en développant de nouvelles méthodes de prélèvement du matériel et d’exécution des commandes; • la période de mise à disposition des pièces a été confirmée; durant tous les week-end de la période allant de mai à octobre, un numéro de téléphone sera actif en permanence pour toute situation d’urgence; • de nouveaux accords avec nos transporteurs permettent d’effectuer les opération d’expédition et de livraison du matériel de manière rapide et ponctuelle, sur tout le territoire italien, y compris les îles. Et si cela ne suffisait pas, des transports "personnalisés" sont disponibles pour les cas exceptionnels, c’est-à-dire destinés à une livraison exclusive.

Une synergie parfaite est fondamentale entre les composantes qui entrent en jeu durant les périodes “chaudes” d’utilisation de la machine. De son côté Laverda Pièces de Rechange s’engage à fond. Maintenant c’est au tour de ses interlocuteurs. Federico Bassan


HOL FR 1-05

12

27-01-2005

15:12

Pagina 12

Les événements

a cura di Simonetta Lambrocco

Les invités de Palladio provenant de toute l’Europe

Simonetta Lambrocco responsable des relations publiques

Dans le cadre splendide de la villa Godi Malinverni une “maxi convention” en présence de la presse et des partenaires commerciaux pour le lancement de la série inédite REV. La période d’organisation intense et frénétique qui a été nécessaire pour préparer l’évènement a abouti finalement dans ce fatidique 8 juillet. Ce matin là, en ouvrant la fenêtre de chez moi, j’ai immédiatement pensé au parc splendide de la Villa Godi Malinverni. Cette énorme propriété verte dans laquelle, grâce à l’incomparable intervention de Luciano Parise et de Gianni Fontana, nos machines étaient exposées de façon magistrale (la moissonneuse-batteuse REV 256, le modèle à nivellement automatique 255 AL 4WD, la big baler 270 TCS, la presse à balles rondes à chambre variable VB 218 CS, la presse à balles rondes à chambre fixe FB 215 L et plusieurs équipements Fella tels que l’andaineur TS 800, la faneuse TH 800 et la faucheuse à disques SM 210). Les invités, les journalistes et les partenaires pouvaient les voir, les photographier, les toucher de la main. Mais il pleut, le temps est grisâtre et maussade, le ciel ressemble à celui de novembre. J’appelle Marina au bureau, avec qui j’ai partagé l’intense travail consacré à l’événement: nous sommes en juillet, cela me console, il va s’arrêter de pleuvoir! Quand on se consacre à fond et avec enthousiasme à l’organisation d’une convention de deux jours où sont prévus une conférence de presse internationale, une rencontre avec le réseau de vente national et international, un dîner de gala, une démonstration sur le terrain des machines au travail, on n’est pas du tout disposés à accepter que la réussite de l’événement puisse être compromise par le mauvais temps… Pensée du matin, me dis-je, le soleil fera son apparition. Et nous voici arrivés à la Villa Godi Malinverni, le lieu que nous avons choisi pour l’événement, pour vérifier les derniers détails et la mise en scène des différents rendez-vous de la première journée, tandis que Marina nous fournit sa précieuse collaboration depuis le bureau. La Villa de Lugo Vicentino est belle comme le savent être les Villas palladiennes, majestueuses mais accueillantes. Elle date de 1542 et c’est la première Villa dessinée et réalisée par Andrea

Palladio, célèbre architecte connu dans le monde entier pour avoir parsemé la Vénétie, et notamment les environs de Vicence, d’œuvres architectoniques précieuses qui évoquent les fastes de l’aristocratie jouisseuse de Venise la “Serenissima” au XVIème siècle. Au sommet de la colline, immergée dans un parc séculaire, la villa domine un merveilleux jardin à l’italienne, qui se prolonge dans un jardin suspendu qui côtoie l’aile droite de la villa et la relie au parc. M. Malinverni et son aimable épouse sont d’exquis amphitryons qui pour la conférence de presse mettent à notre disposition toute une aile du palais normalement fermée au public, la salle d’arme, magistralement décorée de fresques par Véronèse, et un salon réservé. Le soleil s’impose finalement et les amis journalistes arrivent, en provenance d’Italie, de France, d’Allemagne et d’Espagne, après avoir visité le musée des machines historiques Laverda à Breganze. La conférence de presse commence. J’ai le devoir de donner la bienvenue et d’introduire les conférenciers: Aldo I. Dian, Angelo Benedetti, Vincenzo Zaghi. Le thème souverain de la journée est le lancement des moissonneuses-batteuses de la série REV, mais d’autres arguments sont inscrit dans mon agenda, comme l’acquisition de l'entreprise allemande Fella par le Groupe Industriel Argo par l’intermédiaire de Laverda (devenant ainsi, au sein du groupe, le pôle des machines de récolte), la stratégie de distribution en Italie et à l’étranger et les résultats de Laverda dans la première partie de la saison. Une fois la conférence de presse terminée, après la photo de rite sur le grand escalier du loggia, après avoir visité les salons de la villa avec M. Malinverni, déjà parés pour le dîner de gala qui aura lieu avec le réseau de vente, nous rejoignons le parc pour voir les machines qui y sont exposées. Les journalistes observent avec attention, photographient, demandent des détails techniques. Après avoir satisfait leur curiosité nous sommes de retour vers la Villa pour savourer un apéritif dans les jardins à l’italienne et nous réunir ensuite dans

la salle des anciennes cuisines pour le déjeuner de travail. Le repas se déroule à l’enseigne de la plus grande convivialité, grâce aussi à cette ambiance chaude et accueillante sous les hautes voûtes en berceau et devant la grande cheminée naturellement éteinte vu la saison et l’impeccable service offert par Chalet Banqueting. Le premier rendez-vous se termine positivement et nos amis journalistes s’en vont en direction de Breganze où ils visiteront le site de production. Nos partenaires italiens et étrangers commencent à arriver à la Villa Godi Malinverni. La conférence proprement dite commencera tard dans l’aprèsmidi, ils ont tous les temps d'examiner avec soin les machines et d’apprécier le merveilleux parc, avec ses allées où les points de repos ne manquent pas. L’affluence est importante, nous sommes plus de deux cents. Au cours de la réunion de travail, le directeur général Aldo I. Dian fait le point sur les démarches industrielles de Laverda et sur les résultats obtenus. C’est le tour de Angelo Benedetti, directeur marketing et ventes, de présenter la nouvelle série REV avec ses nombreux plus et ses caractéristiques. Ensuite c’est à moi de présenter une analyse sur les activités en matière de communication au cours de la dernière période, tout en mettant en évidence l’importance de la marque et

En haut, le groupe de journalistes des titres Matériel Agricole, La France Agricole, Réussir, Entraid, Terre Net, Le Bettravier, Allgäuer Bauernblatt, Profi, Eilbote, B & H, Il Contoterzista, Terra e Vita, Macchine e Motori Agricoli, Macchine Trattori, Trattori, Agricoltura, Mad, L’Informatore Agrario, Mondo Agricolo, Agricoltura Nuova, Il Gazzettino. Ci-contre quelques instants de la convention et des essais sur le terrain.


HOL FR 1-05

27-01-2005

15:12

Pagina 13

13 les objectifs des divers outils et des modes de communication utilisés. Vincenzo Zaghi, directeur commercial pour l’Italie, fait une synthèse de la situation du marché national, dans lequel Laverda est le leader absolu en exaltant le travail d’équipe par des remerciements adressés à tous, responsables de zone, collaborateurs internes et concessionnaires pour leur engagement. En effet, l’harmonie est obtenue grâce à une exécution parfaite par chaque élément format l’orchestre en syntonie avec tous les autres, il en est de même pour les résultats que l’on obtient grâce à l’engagement et au travail de chacun dans la syntonie et la collaboration de tous. Exactement comme l’exprime dans une synthèse parfaite d’images et de sons, la vidéo que nous avons réalisée pour lancer la série REV et qui rythme la conclusion des travaux: les moissonneuses-batteuses avancent et travaillent au rythme du Printemps de Stravinsky, pour arriver au “crescendo” final du Trouvère de Verdi. Rien à dire, Landini réussit à faire de la musique avec les moissonneusesbatteuses!

Dans la salle des conférences les applaudissements retentissent, on ressent la force de la cohésion, la participation à un défi stimulant. Le dîner de gala clôture la soirée avec l'inévitable verre levé en signe de bonne augure et les invités qui vont admirer une fois encore le parc de la Villa Godi, illuminé par des flambeaux romains. Le rendez-vous du lendemain est donné à tous les participants, si la météo le permet, pour une fête à la campagne avec les machines au travail dans les immenses champs de Maragnole, non loin de l’établissement Laverda de Breganze. Les étoiles se faufilent entre les nuages, demain la journée sera pleine de soleil. En effet, le 9 juillet, ces deux journées prennent fin de la meilleure façon, avec la complicité d’un soleil généreux qui accompagne, avec une musique agreste, le travail rapide et efficace des “rouges”. Simonetta Lambrocco


HOL FR 1-05

27-01-2005

15:12

Pagina 14

14 Agco présente les nouvelles moissonneuses-batteuses made in Breganze Une semaine consacrée aux distributeurs européens pour le lancement des machines. Confirmant la validité du choix stratégique signaé Agco de faire produire par Laverda les moissonneuses-batteuses Massey Ferguson, Challenger et Fendt pour les marchés d'Europe, d‘Afrique et du Moyen Orient à partir de la campagne 2005, la direction de Agco a décidé d’inaugurer le lancement des moissonneuses-batteuses Massey Ferguson dans un cadre idéal, l’établissement de Breganze. Toucher des mains le produit, voir comment il naît et progresse sur les lignes de montage en vérifiant personnellement le soin du choix des matériels et en vérifiant la grande attention portée à chaque phase de production en fonction du contrôle rigoureux de la qualité qui est vigueur chez Laverda. Tout ceci a suscité une forte motivation chez nos hôtes et des arguments valables ont confirmé les bénéfices donnés par les moissonneusesbatteuses Laverda, sans oublier la capacité naturelle d’émouvoir de la fantaisie italienne, de la bonne musique, des plaisirs et de l’élégance de la bonne table. Dans la grande cour, qui s’ouvre en face des bureaux, nous avons aménagé pour l’occasion un chapiteau de 600 mètres carrés avec une tribune pour le public, orné de plantes et décoré avec les bannières et les étendards Agco et Massey Ferguson. Pendant toute la semaine qui va du 19 au 22 octobre les distributeurs MF de toute l’Europe se sont alternés pour assister au lancement des nouvelles moissonneuses-batteuses Laverda portant les couleurs et la marque MF. Le moment le plus enthousiasmant de chaque journée a sans aucun doute été l’entrée surprenante, des deux côtés opposés du chapiteau, des moissonneuses-batteuses au rythme triomphal du Sacre du Printemps

de Stravinsky et du Trouvère de Verdi. Les deux moissonneuses-batteuses faisaient leur apparition en sortant du néant, sous la conduite magistrale de Gianni et Gieffri Fontana, se rencontraient, l’une en face de l’autre, devant les distributeurs, en s’arrêtant avec la plate-forme de coupe à mihauteur sur la dernière note du Trouvère de Verdi, accompagnée immanquablement par une explosion d’applaudissements. L'effet théâtral et l’impact puissant ont certes contribué à éveiller l’intérêt des participants et à catalyser l’attention sur l’introduction technique qui l’accompagnait, sur la vision directe des moissonneuses-batteuses. Le repas dans le restaurant de l’entreprise portait à son terme chaque journée de la meilleure des manières, comme toujours grâce à l’imbattable Paolo et à toute son équipe. Simonetta Lambrocco

La tribune des distributeurs MF et, ci-dessous, un moment du meeting.


HOL FR 1-05

27-01-2005

15

15:12

Pagina 15

L’ album

Les anciens reviennent dans “leur” usine Ils se sont retrouvés en 250 pour faire la fête à Breganze. Et maintenant ils veulent fonder un club. Se retrouver, revoir des visages, des personnages, des expressions liées à des années de vie vécue dans l’engagement quotidien en usine et puis échanger des nouvelles, des sensations, des souvenirs. Cette rencontre entre les anciens employés de la société Laverda cinq années plus tard pour passer ensemble une journée de fête était une occasion à ne pas perdre. A l’époque, en 1999, le commendeur G. Battista Laverda, "el paron Battista" était là, et on avait fêté ses quatre-vingt-dix ans passés en grande partie aux commandes de l’entreprise familiale. Mais la journée s’était déroulée loin des lieux de travail et de vie commune, voilée par la conscience d’une situation difficile vécue par ceux qui étaient encore en activité dans l’usine. Par contre, cette fois-ci, le 9 octobre dernier, la rencontre s’est déroulée dans l’usine, occasion pour fêter aussi le retour irrésistible de la marque Laverda dans le monde des machines agricoles. Les anciens qui ont répondu à l’invitation du groupe coordonné par M. l’ingénieur Antonio Guadagnin étaient plus de 250. Grâce à la disponibilité de la direction Laverda, la journée a pu être organisée de manière complète et intéressante. En premier, la bienvenue dans l’entreprise et la visite au musée des machines agricoles, organisé récemment dans l’ancienne ferme qui côtoie l’usine. Et là au vu des machines, chevaux de bataille des années passées, les souvenirs et les commentaires ont fusé de toute part. Ensuite le directeur du service marketing Angelo Benedetti a présenté, en collaboration avec Simonetta Lambrocco, la réalité Laverda et les programmes du futur. C’est ainsi que le fil conducteur reliant l’expérience des anciens de Laverda à la réalité productive actuelle et avec les grandes capacités professionnelles de l’entreprise a pu être mis en évidence. Une revue des films promotionnels, denses de rappels au passé glorieux de Laverda a accompagné les invités au repas, magistralement organisé dans le restaurant de l’entreprise. L’après-midi, enfin, la visite guidée aux installations de production où les commentaires entre la réalité d’aujourd’hui et les souvenirs de l’ancienne usine et des systèmes de travail utilisé il y a vingt ans et même cinquante ans, allaient bon train. Un grand nombre des présents ont demandé de renouveler ces rencontres, si possible même plus souvent, et pour cela on est en train de penser à la création d'un club des “anciens” Laverda qui, comme l’a suggéré Benedetti, pourrait être impliqué dans d’autres initiatives comme, par exemple, s’occuper du musée des machines agricoles. Piergiorgio Laverda


HOL FR 1-05

27-01-2005

15:13

Pagina 16

Moissonneuses Batteuses Série M

Les Moissonneuses Batteuses Laverda Série M sont des forces de la nature par leurs performances, fiabilité et économies d’exploitation. Mais Laverda ajoute à ses muscles un cerveau qui utilise des technologies exclusives. Le GSA, pour l’ajustement automatique de la plate forme de coupe au terrain, sur des dénivelés jusqu’à 8%. Le PFR, pour optimiser le flux vers les organes de battage. Le dispositif MCS, incluant deux systèmes efficaces de séparation. La cabine Commodore Cab, où le confort domine le travail. Et puis il y a le Service Laverda: lui aussi un mécanisme évolué, depuis plus de 130 ans sur le terrain.

La Productivité plein champ.

s au z nou e t i s i V

A rs 2005 SIM a 3 - m 4

vrier dJ2 27 fé ll 6 - stan ha

Leader sur le terrain depuis plus de 130 ans.

Gruppo Industriale ARGO

Laverda France - Clos Saint Jean, 52115 Saint Dizier Cedex - Tel. +33 3 25567990 - Fax +33 3 25554278 - webmaster@laverdaworld.com - www.laverdaworld.com

Laverda S.p.A. via F. Laverda, 15/17 - 36042 Breganze [VI] Italie t. +39.0445.385311 f. +39.0445.873355 webmaster@laverdaworld.com www.laverdaworld.com

Dans le respect de l’environnement, ce journal est imprimé sur papier 100% recyclé


ANNÉE V