Page 1

LAURIE BARTELDT P

O

R

T

F

O

L 2 - A R CH I TE CTU R E E N S A G 2 0 1 7

L

I

O


S O M M A I R E

A PROPOS DE MOI CV

1

PROJETS LICENCE 1 L’OSSATURE

3

LA MASSE

9

FIGURES : LE PLI

13

PROJETS LICENCE 2 LE LOGEMENT ÉTUDIANT

17

LA RÉSIDENCE ÉTUDIANTE À GRENOBLE

19

PRODUCTIONS PERSONNELLES/LOISIRS LE CROQUIS D’ARCHITECTURE

25

DESSIN : L’ÉTUDE DES CORPS

33

PHOTOGRAPHIE

37


LAURIE BARTELDT ETUDIANTE EN ARCHITECTURE

0674452279

laurie.barteldt@outlook.fr

108 Cours Jean Jaurès, GRENOBLE 38000 17 rue de la République, PONT DE CHERUY 38230

Permis B

Actuellement étudiante en deuxième année de licence en architecture à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble (ENSAG), je suis de nature plutôt calme et intéressée. Mon envie constante d’apprendre m’aide à m’adapter à beaucoup de situations.

COMPÉTENCES

PARCOURS SCOLAIRE ET FORMATIONS 2013 : Obtention du brevet des collèges mention Bien Collège Lamartine, Crémieu 2016 : Obtention du baccalauréat Scientifique scpécialité Sciences de l’Ingénieur mention Bien Lycée La Pléiade, Pont de Chéruy 2016 : Entrée à l’ENSA Grenoble 2016 : Formation BAFA validée en Février 2018 Temps Jeunes, CEMÉA, CCIC

Maîtrise informatique Photoshop Gimp Revit Sketchup InDesign Solidworks Tous logiciels de traitement de texte et tableurs • Maîtrise linguistique Français (langue natale) Espagnol Anglais • Réalisation de maquettes bois et cartons

LOISIRS

EXPÉRIENCES PROFESSIONNELLES

• • • •

Stage d’observation professionnelle en classe de 3ème au Pôle Supérieur Design au Lycée Léonard de Vinci à Villefontaine Stage ouvrier en fin de première année de licence en architecture à la Menuiserie DI MARCO à Saint Romain de Jalionas Travail régulier depuis avril 2016 durant les vacances scolaires en centre de loisirs en tant qu’animatrice à la Communauté de Communes de l’Isle Crémieu (CCIC) Travail régulier depuis 2014 chez JB Services Nettoyage durant les vacances scolaires

• • • •

Photographie et retouches d’images Dessin, peinture, couture et toutes sortes de travaux manuels Pâtisserie Voyages

1


PROJETS LICENCE 1


L ’ O S S A T U R E

MAQUETTE BALSA 1:50

CET EXERCICE SUR L’OSSATURE A POUR BUT DE TRAVAILLER ET RÉFLÉCHIR SUR LES ASSEMBLAGES POTEAUX - POUTRES EN BOIS DANS LA CONSTRUCTION. IL S’AGIT DONC DE CONCEVOIR UN PROJET ENTIÈREMENT FAIT D’ÉLÉMENTS EN BOIS. J’ADOPTE AINSI LE PARTI DE NE PAS CONCEVOIR DES VOLUMES CLASSIQUES RECTANGULAIRES OÙ L’ASSEMBLAGE POTEAUX - POUTRES EST ASSEZ ÉVIDENT, MAIS DE ME RAJOUTER UN CHALLENGE EN CHOISISSANT DES VOLUMES EN FORME DE «CABANES» OÙ IL FAUT TRAITER DES ASSEMBLAGES ANGULEUX.

3


LE PROJET S’ARTICULE AUTOUR DE DEUX PRINCIPES DE BASE. IL PUISE SON INSPIRATION DANS LES MATRIOCHKAS, CÉLÈBRES POUPÉES RUSSES S’EMBOITANT LES UNES DANS LES AUTRES, MAIS AUSSI DANS LES JARDINS JAPONAIS FLOTTANT AU DESSUS DE L’EAU. LES TROIS MODULES SONT CONÇUS À L’IDENTIQUE, EXCEPTÉES LES DIMENSIONS QUI DIFFÈRENT. UNE GRANDE «CABANE» EN REFERME UNE PLUS PETITE, ET LES TROIS ÉLÉMENTS SONT RELIÉS PAR UNE PASSERELLE. À LA MANIÈRE DES JARDINS JAPONAIS, LES MAISONNETTES SONT SUR PILOTIS, COMME SI ELLES POUVAIENT FLOTTER SUR L’EAU. L’ENVELOPPE, ELLE AUSSI EN BOIS (BALSA SUR LA MAQUETTE), EST PENSÉE COMME UNE FAÇADE FILTRE QUI LAISSE PASSER LA LUMIÈRE EN LAISSANT TRANSPARAÎTRE CE QUI SE CACHE DERRIÈRE, MAIS SANS TOUT DÉVOILER, UN PEU COMME LE FERAIT UN MOUCHARABIEH.

5


7


L

A

M

A

S

S

E

MAQUETTE CARTON GRIS + ENDUIT GESSO 1:50

CET EXERCICE SUR LA MASSE PERMET D’INTRODUIRE LA NOTION DE «COMMENT HABITER LA MASSE» QUI EST UN DES FONDEMENTS DE L’ARCHITECTURE. CE PROJET INTITULÉ «DUO OU DUEL» EST ARTICULÉ SELON UN PRINCIPE DE DUALITÉ, OÙ CHAQUE ÉLÉMENT FONCTIONNE AVEC UN AUTRE. LES PAIRES RELÈVENT SOIT DE LA DUALITÉ SOIT DE L’OPPOSITION D’APRÈS PLUSIEURS CRITÈRES : L’ENTRÉE DE LA LUMIÈRE, LA DISPOSITION EN MIROIR, ETC. L’EXERCICE NE NÉCESSITE PAS DE LOCALISER LE PROJET NI DE LUI DONNER UNE FONCTION OU UN USAGE. CEPENDANT, LES VOLUMES CRÉÉS POURRAIENT TRÈS BIEN S’ADAPTER À UNE GALERIE D’ART OU D’EXPOSITION NE NÉCESSITANT QUE PEU DE LUMIÈRE NATURELLE.

9


11


F

I

G

U

R

E

S

:

L

E

P

L

I

AU DÉBUT DE LA PREMIÈRE ANNÉE DE LICENCE, NOUS AVONS ÉTUDIÉ LES TRACÉS RÉGULATEURS ET LES FIGURES DANS L’ARCHITECTURE. L’EXERCICE PRÉSENTÉ CONSISTE À EXTRAIRE D’UN PROJET EXISTANT (MAISON HIRAOKA, TADAO ANDO) UN PRINCIPE GÉNÉRAL DE TRACÉ, ET D’EN CRÉER UN PROJET SUCCINT À LA LIMITE DE L’ABSTRACTION. LE PROJET N’EST PAS SITUÉ, LE BUT ÉTANT D’UNIQUEMENT EXPÉRIMENTER UN PRINCIPE DE TRACÉ. J’AI DONC CHOISI D’ÉTUDIER LE PRINCIPE DU PLI, QUI CONSISTE À GARDER LES ÉLÉMENTS MAJEURS DE L’ARCHITECTURE TOUT EN LES REFORMANT À L’AIDE D’UN SEUL MUR «PLIÉ». LA PREMIÈRE ÉTAPE EST DE FAIRE RENTRER LE PROJET EXISTANT DANS UN CUBE DE 8X8M EN GARDANT LES PRINCIPAUX ÉLÉMENTS, PUIS DANS LA SECONDE PARTIE, ON ENTRE DANS L’ABSTRACTION EN RÉDUISANT LE PROJET DANS UN CARRÉ DE 8M DE CÔTÉ.

13


ÉTAPE 2 : ABSTRACTION DU TRACÉ DANS UN CARRÉ DE 8M DE CÔTÉ


ÉTAPE 1 : MAISON HIRAOKA SIMPLIFIÉE DANS UN CUBE DE 8X8M

15


PROJETS LICENCE 2


L E

L O G E M E N T

É T U D I A N T

À PARTIR DE L’ÉTUDE D’UNE SÉQUENCE URBAINE, D’UN PARCOURS DANS LA VILLE, NOUS AVONS DU CRÉER UN LOGEMENT ÉTUDIANT REGROUPANT TOUS LES USAGES D’UN APPARTEMENT CLASSIQUE (DORMIR, SE REPOSER, SE LAVER, TRAVAILLER) TOUT EN RETRANSCRIVANT À L’INTÉRIEUR DE CE LOGEMENT LES CARACTÉRISTIQUES SPATIALES DONNÉES PAR LA SÉQUENCE URBAINE. CES CARACTÉRISTIQUES SONT : ÊTRE EN BALCON SUR QUELQUE CHOSE, CONTOURNER UN ÉLÉMENT POUR EN ATTEINDRE LE COEUR, LA CIRCULATION SELON UNE ARÊTE CENTRALE QUI DESSERT TOUS LES USAGES, PAR EXEMPLE. J’AI AINSI, APRÈS 5 VERSIONS DIFFÉRENTES, CHOISI DE GARDER CE LOGEMENT-CI OÙ L’ON RETROUVE TOUTES LES CARACTÉRISTIQUES DU PARCOURS : LE BUREAU EST EN BALCON SUR LE SALON, ON CONTOURNE LES MURS POUR ENTRER DANS LA CUISINE OU BIEN LA SALLE DE BAIN, ET L’INTÉGRALITÉ DES PIÈCES SONT DESSERVIES PAR LE PARCOURS CENTRAL GUIDÉ PAR L’ENTRÉE.

17


L A

R É S I D E N C E

É T U D I A N T E

À LA SUITE DU PREMIER TRAVAIL SUR LE LOGEMENT ÉTUDIANT, NOUS AVONS DU CONCEVOIR UN PROJET D’UNE RÉSIDENCE ÉTUDIANTE POUR UNE VINGTAINE D’INDIVIDUS, EN SE SERVANT DU LOGEMENT CONÇU AU PRÉALABLE COMME CELLULE D’HABITATION MODIFIABLE SELON LES CONTRAINTES IMPOSÉES PAR LE PROJET. POUR LA PREMIÈRE FOIS, LE PROJET EST LOCALISÉ : IL SE TROUVE SUR UNE PARCELLE IMPOSÉE DU QUARTIER DE L’ÎLE VERTE À GRENOBLE, SITUÉE ENTRE L’AVENUE DU MARÉCHAL RANDON ET LE CIMETIÈRE SAINT-ROCH. IL S’AGIT ALORS DE CONCEVOIR UN PROJET EN TENANT COMPTE DU CONTEXTE, CHOSE NOUVELLE POUR MOI À CE MOMENT LÀ. LORSQUE L’ON TIENT COMPTE DE L’ENVIRONNEMENT DU TERRAIN CONCERNÉ, BEAUCOUP DE PARAMÈTRES ENTRENT EN JEU.

19


PLAN DU PROJET - REZ-DE-CHAUSSÉE


L’ACCÈS A ÉTÉ UNE QUESTION RÉCURRENTE DANS LA CONCEPTION DE CE PROJET, QUE CE SOIT PAR RAPPORT AUX LOGEMENTS MAIS AUSSI PAR RAPPORT À LA DÉAMBULATION SUR LE TERRAIN ENTRE LES BÂTIMENTS, CE QUI M’A AMENÉ À PARTITIONNER L’ESPACE. L’ENTRÉE PRINCIPALE SE FAIT À L’OUEST DE LA PARCELLE EN PARTIE CENTRALE : ON ARRIVE SUR UNE PROMENADE PIÉTONNE PRATIQUABLE PAR TOUT LE MONDE, ELLE EST PUBLIQUE. CETTE PROMENADE PARTAGE LE TERRAIN EN DEUX ET RELIE LES DEUX RUES QUI ENTOURENT LE PROJET. J’AI DÉCIDÉ DE COMPOSER L’ESPACE PUBLIQUE À L’AIDE DE DIFFÉRENTS RÊVETEMENTS AU SOL QUI GUIDENT L’INDIVIDU DANS SA COURSE ET QUALIFIENT LES DIFFÉRENTS ESPACES (PASSAGE, COURS, PARC). SUR CETTE VASTE PARCELLE SITUÉE AU NORD DU CIMETIÈRE, ON RETROUVE LA RÉSIDENCE ÉTUDIANTE COMPOSÉE DE 3 MODULES, TOUS DIFFÉRENTS. LE PREMIER MODULE EN «U» EST COMPOSÉ DE 17 LOGEMENTS EMPILÉS SUR 3 NIVEAUX, AINSI QU’UNE SALLE COMMUNE DE TRAVAIL AU REZ-DE-CHAUSSÉE. LES APPARTEMENTS QUE L’ON PEUT VOIR SUR LE PLAN DU REZ-DE-CHAUSSÉE SONT UNE DÉCLINAISON SIMPLIFIÉE DE LA CELLULE D’HABITATION CONÇUE AUPARAVANT : LA FORME GÉNÉRALE ÉTANT TROP COMPLEXE POUR RÉUSSIR À LES ASSEMBLER HARMONIEUSEMENT, J’AI DÉCIDÉ DE LES RÉDUIRE À UN FORMAT RECTANGULAIRE. CES APPARTEMENTS VONT DU T2 AU T3, PERMETTANT D’ACCUEILLIR DES ÉTUDIANTS SEULS, EN COUPLE OU MÊME EN COLOCATION.

MAQUETTE DU PROJET 1:200 INSÉRÉE DANS LE SITE CARTON BOIS VUE VERS LE SUD/EST


ON ACCÈDE AUX LOGEMENTS DU BAS ET À LA SALLE COMMUNE PAR DE PETITS ESPACES COUVERTS INDIVIDUELS SE TROUVANT SOUS LA COURSIVE DU PREMIER ÉTAGE. L’ACCÈS À CETTE DERNIÈRE SE FAIT PAR LES ESCALIERS DONNANT DANS LA COUR, QUI PARTICIPENT À LA LIMITE DE LA COUR QUE RENFERME LE «U» ET LUI DONNENT UN STATUT PLUS PRIVATIF. UNE FOIS SUR LA COURSIVE, ON PEUT ACCÈDER AU DERNIER ÉTAGE PAR DEUX ESCALIERS À PALIER QUI SE SITUENT CONTRE LES FAÇADES AVEUGLES DU BÂTIMENT, AU DESSUS DE LA PROMENADE PIÉTONNE QUI TRAVERSE LA PARCELLE. CHAQUE LOGEMENT EST ÉQUIPÉ D’UN PETIT JARDIN OU D’UN BALCON PRIVATIF. EN CE QUI CONCERNE LA SALLE COMMUNE DE TRAVAIL, ELLE POSSÈDE AUSSI UN ESPACE EXTÉRIEUR QUI LUI EST PROPRE ET ACCESSIBLE UNIQUEMENT PAR LES HABITANTS DE LA RÉSIDENCE.

MAQUETTE DU PROJET 1:200 INSÉRÉE DANS LE SITE CARTON BOIS VUE VERS LE NORD/EST

LE SECOND BÂTIMENT AU SUD DE LA PARCELLE SE PRÉSENTE SOUS FORME D’UNE BARRE D’UNE TRENTAINE DE MÈTRES DE LONG, FAISANT FACE À LA RUE ET AU BÂTIMENT IMPOSANT DE L’AUTRE CÔTÉ DE LA VOIE. IL SE DÉPLOIE SUR 4 NIVEAUX ET FONCTIONNE EXACTEMENT DE LA MÊME MANIÈRE QUE LE PREMIER MODULE DANS SES ACCÈS ET SES ESPACES PRIVÉS (JARDINS ET BALCONS). CELUI-CI EST UNIQUEMENT COMPOSÉ D’APPARTEMENTS DE TYPE T1, QUE L’ON COMPTE AU NOMBRE DE 16. LE DERNIER MODULE REGROUPE PLUSIEURS USAGES ET SERVICES COMME UNE LAVERIE, UNE LOGE DE GARDIEN ET UN DERNIER ESPACE COMMUM DE DÉTENTE EXCLUSIVEMENT DÉDIÉ AUX RÉSIDENTS. LA TOITURE DE CE BÂTIMENT EST ACCESSIBLE PAR LES LOCATAIRES ET FORME UN LIEU DE DÉTENTE ET DE RENCONTRE, TOUT EN DONNANT À VOIR L’ENSEMBLE DU PROJET.

23


PRODUCTIONS PERSONNELLES


L E

C R O Q U I S

D ’ A R C H I T E C T U R E

25


27


LA CO UR DES VOR AC ES, LYON N O V E M B R E 2 0 1 7


MU S ÉE GAL LO-R OMAI N, LYON N O V E M B R E 2 0 1 7

CH A P ELLE DU LYC ÉE ST PAUL , LYON N O V E M B R E 2 0 1 7

29


31


ACRYLIQ UE SUR FO RMAT RAISIN, S A N S E AU TRAVAIL SUR L’OMBRE ET LA LUMIÈRE ME Z Z AN I N E D E L’ E N SAG 2 0 1 6


L ’ É T U D E

D E S

C O R P S

33


35


L A

P H O T O G R A P H I E

A UN CERTAIN MOMENT DE MA VIE, LA PHOTOGRAPHIE A ÉTÉ UN ÉCHAPPATOIRE POUR MOI. J’AFFECTIONNE PARTICULIÈREMENT CES MOMENTS QUE JE PASSE À OBSERVER TOUT CE QU’IL SE PASSE AUTOUR DE MOI AFIN D’EN TIRER LA PLUS BELLE IMAGE. CE QUE J’AIME DANS LA PHOTOGRAPHIE, C’EST CAPTURER DES INSTANTS UNIQUES, DES AMBIANCES, DES ÉMOTIONS, DES REGARDS. C’EST AUSSI UNE FAÇON POUR LE PHOTOGRAPHE DE SE LIVRER, GRÂCE AUX CHOIX DE CADRAGE ET DE LUMIÈRE, MAIS AUSSI GRÂCE AU TRAITEMENT QU’IL VA APPORTER À SON CLICHÉ. LES PHOTOS QUI VONT SUIVRE SONT POUR CERTAINES TRÈS PERSONNELLES ET CONTINUENT À ME TOUCHER, MÊME DES ANNÉES APRÈS LEUR PRISE.

37


39


41


43


45


47


M E R C I

Laurie BARTELDT portfolio  
Laurie BARTELDT portfolio  
Advertisement