Issuu on Google+

dossier de presse confĂŠrence 2010


Leonardo García Alarcón © CCR Ambronay / Millot / Qobuz / 2009


dossier de presse conférence 2010

Un point presse important sur l’actualité du Centre d’Art Vocal et de Musique Ancienne ou CAV&MA (anciennement Centre de chant choral) — un nouveau directeur artistique pour le Chœur de Chambre de Namur — des nouveautés discographiques de référence — des collaborations internationales prestigieuses


Chœur de Chambre de Namur © CCR Ambronay / Millot / Qobuz / 2009


Cav&ma à la croisée des chemins Le monde culturel est par essence en constante mouvance, à la recherche de nouvelles opportunités de rencontre qui nourrissent un projet artistique en même temps que les musiciens qui apportent au bénéfice de la réalisation de ce dernier leur énergie, leur conviction et leur talent. Le CAV&MA ne fait pas exception à cette règle. Ainsi a t-il entamé en 2009 une mutation, d’abord en changeant d’appellation. L’ancien Centre de Chant Choral a donc fait la place au Centre d’Art Vocal & de Musique Ancienne. Une manière de « changer de peau » en matérialisant davantage les deux pôles essentiels de notre activité au concert, au disque et dans le domaine pédagogique : d’une part, l’art vocal porté au plus haut degré d’excellence à travers tous les répertoires (de la musique ancienne à la création contemporaine, en passant par l’opéra, les grandes œuvres symphoniques ou encore la musique du monde et le jazz vocal) et d’autre part la pratique des instruments anciens. En procédant de la sorte, nous ne renions en rien notre passé, bien entendu, mais nous approfondissons les sillons déjà tracés en donnant un meilleur retentissement à notre action et à nos réalisations. L’impulsion visionnaire du créateur de notre association, Manu Poiré, a été de mettre sur pied une structure capable de relever le défi du chant choral professionnel et de la pratique des instruments anciens dans une Communauté française de Belgique jusque-là très dépourvue dans ces domaines pourtant essentiels de la vie musicale. Les deux porte-drapeaux de cet ambitieux projet, le Chœur de Chambre de Namur (créé en 1987) et Les Agrémens (créés en 1995), arrivent aujourd’hui à maturité.

Le retentissement international de leurs prestations constitue à la fois un signe évident de reconnaissance du travail effectué et du niveau de qualité atteint, et un passionnant défi de renouvellement et de constante remise en question. Les directeurs artistiques de nos ensembles occupent bien sûr une place prépondérante au sein de ce processus, et c’est pourquoi nous avons toujours veillé à placer nos chœur et orchestre sous la responsabilité de personnalités musicales de premier plan. Nous sommes ainsi particulièrement heureux d’accueillir aujourd’hui Leonardo García Alarcón, qui prend la succession de Jean Tubéry et sera désormais le directeur artistique du Chœur de Chambre de Namur, tandis que Guy Van Waas poursuit à la direction des Agrémens un parcours entamé dès 2001. Une politique artistique de qualité se doit de reposer également sur des collaborations internationales efficaces et prestigieuses. Nous sommes fiers de pouvoir également vous informer de certaines d’entre elles. De belles rencontres artistiques et humaines que nous avons pu bâtir ces dernières années et qui se matérialisent aujourd’hui autour de nos deux directeurs artistiques avec comme principaux parrains le Festival d’Ambronay et son label discographique, le Centre de Musique Baroque de Versailles, et Palazzetto Bru Zane à Venise, sans oublier nos partenaires belges de référence que sont Ricercar disques, le Festival de Wallonie et BOZAR. — Jean-Marie Marchal, le 11 mars 2010


COMMUNIQUE DE PRESSE La dynamique artistique du CAV&MA trouve un nouvel élan en 2010, grâce à la coïncidence de trois éléments essentiels, à savoir : — l’arrivée d’un nouveau directeur artistique pour le Chœur de Chambre de Namur — la publication de nouveautés discographiques de référence — des collaborations internationales prestigieuses

La direction artistique du Chœur de Chambre de Namur comme des Agrémens, est confiée à des chefs dûment sélectionnés pour des mandats renouvelables de trois ou quatre ans. Du côté des Agrémens, c’est Guy Van Waas qui occupe cette fonction depuis 2001, et qui a vu son mandat renouvelé jusque fin 2013. La direction artistique du Chœur de Chambre de Namur, quant à elle, a été occupée par plusieurs chefs, qui ont tous œuvré à façonner un instrument de qualité. C’est donc autour de personnalités comme Pierre Cao, Patrick Davin ou Jean Tubéry que s’est bâti un ensemble de référence, le dernier nommé ayant largement contribué à faire du chœur ce qu’il est aujourd’hui. Mais il en est des matières artistiques comme des affaires de cœur : après des années, les liens peuvent se relâcher et les objectifs diverger. Nos chemins se sont donc séparés, ce qui n’occulte en rien de notre sentiment de reconnaissance envers ce grand musicien. Un nouveau directeur artistique à la personnalité rayonnante La succession au poste de directeur artistique ne pouvait donc concerner qu’une forte personnalité, un musicien racé doublé d’un chef charismatique. Nous pensons l’avoir trouvé en la personne de Leonardo García Alarcón, un jeune chef argentin pétri de talent dont la personnalité rayonnante a soulevé l’enthousiasme des

musiciens réunis une première fois autour de lui pour une tournée mémorable consacrée à Judas Maccabaeus de G.F. Haendel. Nous sommes convaincus qu’il s’agit là d’une nouvelle étape pour le Chœur de Chambre de Namur, qui ne pourra que bonifier au contact de cette belle personnalité, au moins jusqu’au terme de ce premier mandat fixé à fin 2013. Cette première rencontre se matérialise dès aujourd’hui par un premier enregistrement, publié par le label lié au Festival d’Ambronay. Cette publication nous comble de joie, d’abord parce qu’elle illustre d’emblée la « patte » du nouveau directeur artistique, qui apporte à ses interprétations un vent de fraicheur latine tout à fait salutaire, et ensuite parce qu’elle matérialise notre rapprochement avec Ambronay, qui est incontestablement le festival qui fait référence en France dans le domaine de la musique ancienne. Enregistrer notre patrimoine musical Les enregistrements sont de toute manière l’un des points essentiels de notre action artistique, d’autant plus lorsqu’il s’agit de défendre et d’illustrer notre patrimoine musical. De ce point de vue, nous avons trouvé depuis longtemps un partenaire idéal, à savoir le label Ricercar et son directeur artistique, Jérôme Lejeune. Un nouvel enregistrement s’annonce, qui je crois fera date, à savoir celui de Céphale & Procris d’André-Modeste


Bernard Ducoffre

Jean-Marie Marchal © Patricia Wilenski

Grétry. On y retrouve une fois encore nos deux ensembles, placés sous la direction de Guy Van Waas, soucieux de donner tout son éclat à une œuvre injustement tombée dans l’oubli. Dès lors qu’il s’agit justement de procéder à un travail en profondeur sur des œuvres d’envergure qui nécessitent des moyens considérables, il est évident qu’une structure comme la nôtre doit pouvoir compter sur des partenaires fiables, compétents et passionnés. Bonne nouvelle : nous en avons !

Nous nous félicitons enfin de voir d’autres collaborations s’ajouter à celles-ci, qui complètent notre saison de manière parfaitement idoine : je pense tout particulièrement aux rencontres du Chœur de Chambre de Namur avec Christophe Rousset et les Talens Lyriques (qui nous mènent cette fois à Beaune, à la Cité de la Musique à Paris, à l’Opéra Royal de Versailles et bientôt à Vienne), ou encore aux nouvelles opportunités de nous produire en Flandre, grâce notamment à Jelle Dierickx et au Festival des Flandres à Gand (concert d’ouverture en septembre 2010) et à notre nouvelle collaboration avec dePhilharmonie, qui nous permettra en mai de nous produire à Anvers (De Singel) et à Bruges (Concertgebouw).

Des partenaires passionnés Le Centre de Musique Baroque de Versailles, est de ce point de vue un partenaire d’exception, qui allie la compétence musicologique, l’esprit d’aventure, la rigueur scientifique et le prestige considérable des lieux dans lesquels se déroulent ses concerts. Le Festival d’Ambronay, qui a accueilli le Chœur de Chambre de Namur en concert dès 1993, fait autorité de longue date par la qualité de sa programmation, de ses publications et de son « accompagnement » de la musique (stages, édition, colloques,…). Le Palazzetto Bru Zane – Centre de musique romantique française, récemment installé à Venise, a d’emblée attiré l’attention du monde musical par son ambition à la fois artistique et scientifique d’ouverture à des répertoires rares ou inédits du patrimoine classique et romantique. Un type de démarche qui ne peut qu’harmonieusement se combiner à notre enthousiasme de découvreurs. Etre en mesure d’organiser son activité artistique en concertation avec de tels partenaires assure bien évidemment un cadre idéal de développement et de pleine réalisation à nos nombreux projets.

Tous les ingrédients sont donc réunis pour faire de cette année 2010 un moment d’exception, qui à la fois synthétise les efforts et les réalisations du passé, et ouvre des perspectives étonnantes que nos musiciens ne tarderont pas à exploiter au mieux de leur talent et de leur enthousiasme.

Centre d’Art Vocal et de Musique Ancienne Président : Bernard Ducoffre Direction : Jean-Marie Marchal Service presse : SPCC Séverine Provost Culture & Communication T : +32 (0)2 644 61 91 Gsm : +32 (0)497 48 01 55 E-mail : severine@spcc.be


LE Cav&ma Portrait & chiffres Le Centre d’Art Vocal et de Musique Ancienne a été créé en 1984 (sous le nom de Centre de Chant Choral) pour développer au sein de la partie francophone de la Belgique cette activité musicale bien particulière, qui est par excellence l’une des formes d’expression artistique les plus universellement répandues, et ce dans une perspective d’amélioration de la qualité et de professionnalisation du secteur. Le CAV&MA développe tout d’abord une activité soutenue dans le domaine de la diffusion musicale, grâce à des ensembles qui ont clairement affirmé leur réputation au fil des années : le Chœur de Chambre de Namur, l’orchestre baroque Les Agrémens, le Chœur Symphonique de Namur et de la Communauté française de Belgique, plus récemment Swingin’ Voices, et le Chœur d’opéra de Namur. D’autre part, le CAV&MA est également actif dans le domaine de la formation et propose diverses formes de stages à destination des chanteurs et des instrumentistes qui désirent se perfectionner dans la maîtrise des instruments anciens. Avec l’aide de la Ville de Namur, il mène depuis quinze ans une action de sensibilisation à la musique et plus particulièrement au chant dans les écoles communales, au profit des enfants mais aussi des instituteurs qui désirent s’investir davantage dans ce domaine. Enfin, il met à la disposition de tous les acteurs de la vie chorale de notre Communauté une bibliothèque spécialisée, entièrement informatisée, et il assure la direction artistique du Festival musical de Namur, l’une des branches du Festival de Wallonie. Le CAV&MA bénéficie du soutien de la Communauté française de Belgique (Direction Générale de la Culture, Secteur de la Musique), de la Ville de Namur, de la Province de Namur et de la Loterie Nationale.

Le Chœur de Chambre de Namur : Plus de 600 concerts depuis sa création en 1987 42 CD parus des récompenses : Grand Prix Charles Cros, Prix Liliane Bettencourt de l’Académie des Beaux-Arts (Paris), Prix Caecilia du meilleur enregistrement belge de l’année, nominations aux Victoires de la Musique Classique à Paris, Diapason d’Or, Choc du Monde de la Musique, 10 de Répertoire, 5 étoiles de Goldberg, Joker de Crescendo, Disque du mois de Scherzo – Madrid. 49 chefs différents (dont 6 directeurs artistiques) en 22 ans d’activité, et des collaborations avec 21 des meilleurs orchestres européens des prestations partout en Europe, ainsi qu’aux Etats-Unis et au Canada Les Agrémens : Plus de 200 concerts depuis la création de l’orchestre en 1995 12 CD et un DVD parus 14 chefs différents (dont 1 directeur artistique) en 15 ans d’activité des prestations partout en Europe des collaborations à l’opéra : La Monnaie, Opéra Royal de Wallonie, Grand Théâtre de Luxembourg

(Voir suite page 30)


Leonardo García Alarcón © CCR Ambronay / Millot / Qobuz / 2009


Leonardo García Alarcón

Passionné par la voix et féru de recherches musicologiques, Leonardo García Alarcón n’a de cesse d’explorer les idéaux esthétiques propres aux musiques baroques latines et de les faire rayonner sur celles du Nord. Il est considéré comme l’un des artistes phares de la nouvelle génération de chefs d’orchestre. Né en 1976 en Argentine, Leonardo García Alarcón commence ses études de piano dès l’âge de six ans et se familiarise avec la pratique de la basse continue grâce à son amour pour la musique de Jean-Sébastien Bach. Dès 1997, il se perfectionne au clavecin au Centre de Musique Ancienne de Genève avec Christiane Jaccottet. Membre de l’ensemble Elyma et assistant de Gabriel Garrido, il joue dans les plus prestigieuses salles européennes. En 2005, il fonde et dirige La Cappella Mediterranea. Il est directeur artistique du Chœur de Chambre de Namur, de l’ensemble La Nouvelle Ménestrandie et collabore étroitement avec l’ensemble Clematis. Il crée à l’HEM de Genève le premier cours de « Maestro al Cembalo », qu’il dirige depuis 2005. En 2008, Leonardo García Alarcón obtient le poste « d’organiste honoraire à vie » des temples d’Anières et Vésenaz à Genève. Il entame également en 2008 une étroite collaboration artistique avec la mezzo-soprano Anne-Sofie Von Otter. Leonardo García Alarcón est artiste www.cavema.be en résidence au Centre culturel de rencontre www.leonardogarciaalarcon.com www.ambronay.org d’Ambronay.


Guy van waas

Après ses études aux Conservatoires de Bruxelles - sa ville natale - et de Mons (clavecin, auprès de Robert Kohnen), ainsi qu’au Mozarteum de Salzburg (direction d’orchestre auprès de Walter Weller), il a été pendant de nombreuses années clarinette solo au sein de l’Orchestre de la Monnaie à Bruxelles puis de l’Orchestre Symphonique de la Radio Belge (RTBF). Il s’est ensuite consacré à la clarinette ancienne, dont il est devenu un des interprètes les plus demandés. La musique de chambre et l’Orchestre de XVIIIe siècle (Frans Brüggen) sont actuellement encore des moments privilégiés dans sa vie de musicien. Guy Van Waas est de plus en plus sollicité comme chef d’orchestre et depuis son premier CD à la tête de Concerto Köln (Sinfonias Espanolas) en 1993, on le retrouve à la tête de nombreux orchestres européens. Depuis 2001, il est chef principal des Agrémens. Avec cet orchestre, outre de nombreux concerts, il a déjà enregistré 5 CD qui ont tous été particulièrement appréciés (5 Diapasons, Diapason d’Or, disque de la semaine dans Télérama). On le retrouve aussi sur un DVD consacré à ‘la petite musique de Marie Antoinette’ au Petit Trianon à Versailles. En novembre 2009, on a pu le voir sur Arte web dans la retransmission de Céphale et Procris de Grétry depuis l’0péra Royal de Versailles.

Et dès mai 2010, il entame l’enregistrement intégral des symphonies de Beethoven, ainsi que de plusieurs opéras français de la fin du 18e et du début du 19e siècle. Tout en étant un chef essentiellement porté vers l’authenticité baroque et classique, son intérêt se porte aussi ardemment vers les œuvres du 19e et surtout vers celles du 20e siècle. Son « bon goût » allié à une technique très élaborée lui permet d’être très proche de beaucoup de styles musicaux. Il continue aussi de pratiquer ses autres passions : l’orgue - il est, entre autres, organiste du grand orgue de l’Eglise des Carmes à Bruxelles -, et l’enseignement, comme Professeur de musique de chambre au Conservatoire Royal de Mons. Chef d’une grande élégance... Précis dans ses attaques, souple et attentif à chaque détail, Guy van Waas est de tous les chefs entendus durant cette saison Grétry le plus fin musicien (Monique Parmentier, www.musebaroque.fr). Sa direction est vive, colorée, précise, à l’occasion intensément dramatique… (Jacques Bonnaure, Opéra Magazine) www.cavema.be

Guy Van Waas © Jacques Verrees février 2010

A l’instar des musiciens du XVIIIe siècle, Guy Van Waas a un horizon musical très large, qui va de la clarinette ancienne à l’orgue en passant par le clavecin, le pianoforte et la direction d’orchestre.


Leonardo García Alarcón © CCR Ambronay / Millot / Qobuz / 2009


Un directeur artistique Pour quoi faire?

Le CAV&MA a toujours veillé à offrir à ses musiciens de multiples occasions de rencontres mutuellement épanouissantes. Ce n’est pas un hasard si les membres du Chœur de Chambre de Namur ont eu l’occasion de travailler avec pas moins de 49 chefs différents, tandis que leurs collègues des Agrémens en faisaient de même avec 14 chefs venus des horizons les plus divers. Avoir l’occasion de travailler au sein du même ensemble avec ce que l’Europe compte de meilleurs spécialistes des divers répertoires abordés constitue une indéniable richesse pour nos jeunes musiciens. Pour autant, il est nécessaire de confier ces ensembles de manière plus suivie à des personnalités musicales qui sont particulièrement motivées à l’idée de travailler plus régulièrement et plus profondément à « façonner » un son, une discipline, un style, une empreinte reconnaissable. La politique du CAV&MA a donc toujours consisté à encourager les rencontres ponctuelles dès lors qu’elles apportent un plus d’expérience et d’épanouissement artistique, tout en s’assurant parallèlement d’un travail de fond mené en collaboration avec des chefs à qui sont confiés des mandats de trois

ou quatre ans. Une manière de procéder qui est commune dans le monde de l’opéra ou des orchestres symphoniques, mais qui est exceptionnelle dans le milieu de la musique ancienne, où généralement les chefs sont les créateurs et donc les « propriétaires » de leur ensemble. Nul doute que le Chœur de Chambre de Namur a été façonné par le travail de ses directeurs artistiques, au premier rang desquels Pierre Cao, Patrick Davin et Jean Tubéry. Quant aux Agrémens, ils se sont trouvé un chef idéal dans la personne de Guy Van Waas, si l’on en juge au profond attachement des musiciens à celui qui est leur chef principal depuis 2001. Aujourd’hui, le Chœur de Chambre de Namur s’est trouvé pour quatre ans un nouveau directeur artistique, Leonardo García Alarcón, un chef charismatique dont les chanteurs ont pu apprécier d’emblée la compétence, l’énergie communicative et les qualités humaines lors de concerts de Judas Maccabaeus de Haendel qui se matérialisent aujourd’hui par un coffret CD publié par Ambronay. Le début d’une nouvelle aventure !


Projets artistiques 1. un déluge BAROQUE

3. Lully-ROUSSET

Chœur de Chambre de Namur Leonardo García Alarcón Festival d’Ambronay

Chœur de Chambre de Namur Les Talens Lyriques Christophe Rousset

Michelangelo Falvetti : Le déluge universel (Il Diluvio Universale) Chœur de Chambre de Namur, Capella Mediterranea, dir. Leonardo García Alarcón Septembre 2010

Jean-Baptiste Lully : Il Bellerophon Chœur de Chambre de Namur, Les Talens Lyriques, dir. Christophe Rousset Juillet & décembre 2010

Antonio Vivaldi : Vespro Solistes, Chœur de Chambre de Namur, Les Agrémens, dir. Leonardo García Alarcón Rien que de l’inédit pour ces deux grandes productions d’automne qui célèbrent l’arrivée du nouveau directeur artistique du CCN. Découverte absolue, et de l’œuvre et du compositeur pour le Déluge universel de Falvetti ; découverte non du compositeur mais bien des œuvres pour Antonio Vivaldi et des Vêpres récemment redécouvertes à Dresde. Partenaire : Festival d’Ambronay & Festival de Wallonie

2. Les agrémens romantiques Chœur de Chambre de Namur Les Agrémens Guy Van Waas Franz Schubert : Messe en mi bémol majeur Chœur de Chambre de Namur Les Agrémens, dir. Guy Van Waas Août - Septembre 2010 Quelques lieux prestigieux (concert de clôture du Festival de La Chaise-Dieu, concert d’ouverture du Festival de Gand, BOZAR) pour cette première incursion de Guy Van Waas et des Agrémens dans le domaine des grandes œuvres sacrées romantiques. Partenaires : Festival de La Chaise-Dieu, Palazzetto Bru Zane, Festival van Vlaanderen / Gent,  BOZAR

Dans la tradition des collaborations du Chœur de Chambre de Namur avec de prestigieux partenaires, voici une nouvelle rencontre avec Christophe Rousset autour de l’un des derniers opéras de Lully à redécouvrir (sinon le dernier). Ici encore, des lieux exceptionnels et très probablement un enregistrement « live » à la clef. Partenaires : Les Talens Lyriques, Festival de Beaune, Cité de la Musique - Paris, Versailles - Opéra Royal

4. Un trésor romain Chœur de Chambre de Namur Capella Mediterranea Leonardo García Alarcón Giovanni Giorgi Motets Chœur de Chambre de Namur (les solistes), Capella Mediterranea dir. Leonardo García Alarcón Encore un inédit découvert par le nouveau directeur artistique du Chœur de Chambre de Namur, à savoir l’œuvre sacré de Giovanni Giorgi (1692-1762), qui est sans doute le dernier grand polyphoniste italien. On peut imaginer le jeune Handel en train d’entendre sa musique à Rome, plein d’admiration pour ce génie tout a fait inconnu de nos jours, contemporain de Bach.  La musique de Giorgi se caractérise par un langage hérité des grands chœurs vénitiens, avec la rigueur de la polyphonie romaine et la clarté de lignes pures et des dissonances traitées avec un soin très proche de la musique instrumentale d’Arcangelo Corelli.  Partenaire : Festival de La Chaise-Dieu


5. opéra ou oratorio ? Chœur de Chambre de Namur Les Agrémens Guy Van Waas Rodolphe Kreutzer : La Mort d’Abel Chœur de Chambre de Namur, les solistes : Jennifer Borghi, Alain Buet, Pierre-Yves Pruvot, Sébastien Droy, Les Agrémens, dir. Guy Van Waas Novembre 2010 Encore de l’inédit avec ce grand opéra-oratorio de Rodolphe Kreutzer, qui va mobiliser les Agrémens comme jamais (plus de quarante musiciens). De quoi fêter en grand le début de notre collaboration avec le Palazzetto Bru Zane, et d’instaurer une tradition de découverte de grandes œuvres de ce type pour le public liégeois, chaque année en novembre. Partenaires : Palazzetto Bru Zane – Salle Philharmonique de Liège

6. les agrémens symphoniques Les Agrémens Guy Van Waas Ludwig van Beethoven: Symphonie n°2 op. 36 Felix Mendelssohn: Ouverture Les Hébrides op. 26 Frédéric Chopin : Concerto pour piano n°2, op. 21 Janusz Olejniczak (piano) Les Agrémens Dir. Guy Van Waas Mai 2010 L’une des premières incursions des Agrémens dans le massif symphonique beethovénien, doublée d’une rencontre avec un grand interprète de Chopin… et d’un instrument rare, un Pleyel de 1848, restauré par les bons soins de la maison Maene. L’instrument restauré et une copie réalisée par le même atelier seront présents sur scène, de manière à susciter le débat avec le public lors de séances introductives avant chaque concert. Partenaires : Pianos Maene – BOZAR Bruxelles – PBA Charleroi – Société Philharmonique de Namur

7. vlaamse side story Chœur de Chambre de Namur Vlaams Radio Koor – dePhilharmonie Yukata Sado Leonard Bernstein : Symphonie n°3 « Kaddish » Kelly Naisieff (s), Samuel Pisar (récitant), Kinderkoor van de Vlaamse Opera, Vlaams Radio Koor, Chœur de Chambre de Namur, de Philharmonie dir. Yukata Sado Voici une belle illustration de l’esprit aventurier du Chœur de Chambre de Namur. Bernstein, carrément ! Et une nouvelle collaboration avec dePhilharmonie ! Partenaires : dePhilharmonie – De Singel Antwerpen – Concertgebouw Brugge

8. Dauvergne à versailles et les belges. Chœur de Chambre de Namur Les Agrémens Guy Van Waas Antoine Dauvergne : La Vénitienne. Katia Vellétaz, Bénédicte Tauran, Julie Fuchs, Mathias Vidal, Stéphane Degout Chœur de Chambre de Namur Les Agrémens Guy Van Waas. Le 6 novembre 2011 à Versailles (opéra), et Salle Philharmonique de Liège Nouvelle collaboration dans le domaine de l’opéra avec le Centre de Musique Baroque de Versailles, après un Céphale & Procris de Grétry qui a été superbement accueilli par le public l’année dernière, tant à Versailles qu’à Liège, et qui fait l’objet d’une parution discographique chez Ricercar en juin prochain. En prime, une nouvelle découverte ! Partenaires : Centre de Musique Baroque de Versailles – Salle Philharmonique de Liège


nos partenaires 1. Le Centre de Musique Baroque de Versailles 2. Palazzetto Bru Zane Centre de musique romantique française 3. Ricercar 4. Centre culturel de rencontre d’Ambronay

1. Le centre de musique baroque de versailles Une histoire d’amour Pour mener à bien sa mission de redécouverte et de valorisation du répertoire musical français des 17e et 18e siècles, le Centre de Musique Baroque de Versailles (CMBV) s’entoure de partenaires enthousiastes et engagés. Au nombre de ceux-ci, le Chœur de chambre de Namur et Les Agrémens comptent parmi les plus fidèles à exhumer et à dévoiler au public les chefsd’œuvre de l’art baroque et classique français. Comme beaucoup d’histoires d’amour, celle-ci est très belle ; contrairement à beaucoup d’histoires d’amour, celle-ci est très simple ! L’histoire est ancienne, puisqu’elle remonte aux toutes premières heures du CMBV : créé en 1987, le Centre organisa ses premiers grands concerts en 1988, en choisissant d’inaugurer son concept de « Grandes Journées » avec des concerts dédiés à Marc-Antoine Charpentier. Le 1er octobre 1988, sous la baguette de Louis Devos et associé à l’Orchestra Musica Polyphonica, le Chœur de chambre était déjà là ! Etait-ce la timidité des premières émotions liées au jeune âge ? Il faudra attendre dix ans exactement pour que le chœur retrouve sa place – pourtant ô combien méritée ! – dans la programmation du Centre : le 10 octobre 1998, avec La Fenice

et Jean Tubéry, il se produit à la Chapelle royale dans un programme consacré, une seconde fois, à Charpentier. Les fiançailles Gossec C’est en 2002, à l’occasion des Grandes Journées Gossec, que les fiançailles sont célébrées et que l’histoire d’amour commence véritablement : avec les Symphonie op. XII, jouées en concert et enregistrées au disque (pour le label Ricercar), Les Agrémens se révèlent être l’une des meilleures phalanges européennes, sinon la meilleure, pour défendre ce répertoire. Guy van Waas entre dans la danse, et avec quel talent ! Quant au chœur de chambre, il fait grande sensation sous la baguette de Jean-Claude Malgoire, avec La Grande Ecurie et la Chambre du Roi, dans la célèbre Messe des morts de Gossec (enregistrée au disque pour l’occasion chez K617). Le franco-belge Gossec devenait bien involontairement – mais très symboliquement – le témoin d’une union destinée à durer. Une famille Rendez-vous est pris pour poursuivre cette collaboration. En 2003, c’est à nouveau avec Jean Tubéry et La Fenice que le chœur est invité dans un programme de compositeurs du règne de Louis


Benoît Dratwicki

XIII : les retrouvailles ont lieu presqu’en privé, à l’église historique d’Houdan, loin de la foule des curieux, en toute intimité ! La machine s’emballe : la passion aidant, l’on songe à fonder une famille ! La Petite Musique de Marie-Antoinette En 2005, un récital d’airs de Grétry et Gossec avec la talentueuse soprano belge Sophie Karthaüser et le baryton Pierre-Yves Pruvot donne lieu à un concert inoubliable au Petit Théâtre de la Reine à Trianon, capté et sorti depuis lors en DVD (La Petite Musique de Marie-Antoinette). La même année, tandis que Les Agrémens se produisaient au théâtre, le Chœur de Chambre, sous la baguette de Jean-Claude Malgoire, faisait entendre à la Chapelle royale des grands motets oubliés de Grétry, Gossec et Giroust, dernier maître de la Chapelle de Louis XVI (enregistrés également pour K617). Les aînés font tellement d’honneur à leurs parents, que l’on ne songe plus à s’arrêter ! En 2006, Grétry toujours, avec ses Trois âges de l’Opéra est mis à l’honneur en associant La Grande Ecurie et la Chambre du Roi au Chœur de chambre sous la direction du même Jean-Claude Malgoire. Nos amis belges Le vingtième anniversaire du Centre de Musique Baroque de Versailles, en 2007, ne pouvait être réussi sans la présence de nos amis belges, devenus « intimes » de cette mission de valorisation : c’est à travers un récital d’airs de Kreutzer, Lesueur, Paer et Philidor, avec le baryton Pierre-Yves Pruvot,

que Les Agrémens portèrent leur pierre à l’édifice de ces 20 ans  : les deux concerts donnés à la Chapelle suscitèrent une ovation et une « standing ovation » unique dans l’histoire des concerts du CMBV depuis ces dix dernières années. Parallèlement, le chœur faisait entendre la magnifique Ode anglaise de Philidor à la Chapelle avec le fidèle Jean-Claude Malgoire. Céphale & Procris Il fallait alors franchir encore un cap : ce fut fait en 2009 à l’occasion des Grandes Journées Grétry. Pour célébrer ce musicien franco-belge, toutes les forces du Chœur de chambre et des Agrémens furent réunies afin de recréer à l’Opéra royal du Château Céphale et Procris, donné dans ce même lieu en 1773. Le succès fut complet et largement diffusé sur le site d’Arte avant de donner lieu à une parution discographique pour le fidèle label Ricercar. La Vénitienne Les vieux couples ne sont pas forcément les moins passionnés  : la retraite est encore loin  ! Pour patienter, donnons-nous déjà rendez-vous pour la recréation de l’inattendue comédie lyrique La Vénitienne d’Antoine Dauvergne, projetée pour novembre 2011 dans le cadre des Grandes Journées Dauvergne. A coup sûr un digne rejeton de notre grande famille européenne. — Benoît Dratwicki, directeur artistique www.cmbv.fr


Guy Van Waas © Jacques Verrees février 2010


2. Palazzetto Bru Zane Centre de musique romantique française

Créé à l’initiative du docteur Nicole Bru, le Palazzetto Bru Zane – Centre de musique romantique française est une réalisation de la Fondation Bru, créée en 2005. Unissant ambition artistique et exigence scientifique, le Palazzetto Bru Zane se veut une nouvelle traduction de l’esprit humaniste qui guide les actions de la Fondation Bru. Il témoigne aussi de la passion d’une vie pour la musique. Situé à Venise, ce centre a pour vocation d’apporter au répertoire musical français du grand XIXe siècle un rayonnement international. Les objectifs sont pluriels. Lieu de programmation, d’enseignement et de travail vivant, il se veut également un centre de ressources documentaires, de recherche, d’édition et de diffusion des savoirs. Le Palazzetto Bru Zane est heureux d’entamer une collaboration avec Les Agrémens fondée sur la redécouverte et l’enregistrement d’œuvres rares du patrimoine classique et romantique. À ce titre, la Palazzetto est partenaire de l’enregistrement de Céphale et Procris de Grétry pour le label Ricercar, et soutien la production et la captation en version concert de La Mort d’Abel de Kreutzer à l’automne 2010. www.bru-zane.com

Le Palazzetto Bru Zane, détail


NOUVEAUté discographique

Céphale & Procris André-Modeste Grétry (1741-1813) Chœur de Chambre de Namur, Les Agrémens, Guy Van Waas, direction Pierre-Yves Pruvot, Céphale Katia Vellétaz, Procris Bénédicte Tauran, L’Aurore Isabelle Cals, Palès - La Jalousie Aurélie Franck, Flore Caroline Weynants, L’Amour, à paraître en juin 2010 Chez Ricercar outhere-music.com ricercar.be

Le concert de Versailles du 21 novembre 2009 est toujours en ligne sur : liveweb.arte.tv


3. RICERCAR & CAV&MA: des années de complicité Jérôme Lejeune

Au moment où Jérôme Lejeune fonde le catalogue Ricercar en 1980, la Communauté française de Belgique est bien pauvre en ensembles et solistes spécialisés dans le domaine des musiques anciennes. Tout au plus quelques solistes : la regrettée Janine Rubinlicht, les jeunes solistes Philippe Pierlot et Benard Foccroulle, Greta de Reyghere… Pas d’ensemble vocal, pas d’orchestre… C’est du côté de la Flandre ou de l’étranger que se recrutent les interprètes, et non des moindres : le Collegium Vocale et Philippe Herreweghe, Marcel Ponseele, Guy Penson, Patrick Beuckels… Puis, peu à peu, le mouvement baroque gagne le « sud », une nouvelle génération apparaît… Et dans ce contexte, le besoin de l’indispensable ensemble vocal se fait sentir, le rêve d’un orchestre « wallon » prend forme. Ricercar joue aussi son rôle dans le lancement de cette aventure. Le Chœur de Chambre de Namur devient rapidement un partenaire de Ricercar. En 1991, alors que l’on ne parle pas encore des Agrémens, le grand projet de Ricercar est de célébrer le 250e anniversaire de la naissance de Grétry ; ce sera la production de la Caravane du Caire avec le Chœur de Chambre, un orchestre constitué sur mesure (Ricercar Academy), placé sous la direction d’un jeune chef dont la réputation n’est pas encore celle dont il bénéficie aujourd’hui : Marc Minkowski. Et dans cet orchestre quelques musiciens de cette génération de pionniers : ils se nomment Douchy, Mathot, Van Waas, Maury, Woltèche, De Rijckere… Pour l’anniversaire de Lassus en 1994, c’est Peter Philips que Jérôme Lejeune propose au Chœur de Chambre de Namur pour diriger un programme dédié au maître montois. Et pour accompagner le CCN, les instrumentistes du Ricercar Consort… et de la Fenice, avec un

certain Jean Tubéry au cornet… C’est le départ d’une importante collaboration entre le Chœur de chambre de Namur et La Fenice dirigés par Jean Tubéry. A l’instigation de Ricercar, la complicité du CAV&MA (alors dénommé Centre de Chant Choral) et avec le soutien du Festival de Wallonie, plusieurs projets se suivent et illustrent d’importantes personnalités de notre patrimoine : Philippe Rogier, Matheo Romero, Gilles Henry Hayne, Lambert de Sayve, Roland de Lassus… Cette belle complicité permet aussi aux Agrémens, sous la direction de Guy Van Waas, d’entamer une importante collaboration avec la production de disques consacrés également à notre patrimoine classique : Gossec, Grétry, Pieltain, Gresnick… Mais cette passion partagée pour le patrimoine implique aussi, tant pour Ricercar, que pour les ensembles namurois de se présenter aussi au public des mélomanes avec des programmes de répertoire international, ce qui est fait avec Gabrieli, Haydn, Bach, Pachelbel ou Charpentier… Ricercar connaît bien Leonardo García Alarcón, le nouveau chef du Chœur de Chambre de Namur puisque ce dernier dirige également l’Ensemble Clematis qui a rejoint depuis 2009 l’équipe artistique du label. Ricercar se réjouit de pouvoir continuer ainsi cette belle aventure de découvertes en compagnie du nouveau chef dont on connaît l’imagination, la curiosité et surtout l’enthousiasme communicatif ! Enfin rendons à César… Toute cette complicité ne serait pas possible sans le soutien du Ministère de la Communauté française avec qui Ricercar est lié sous la forme d’un Contrat-Programme


NOUVEAUté discographique

Judas Maccabaeus

Leonardo García Alarcón chez Ambronay Éditions,

George Frideric Handel (1685-1759) Chœur de Chambre de Namur, Les Agrémens Leonardo García Alarcón, direction

Sorties 2010

Maria Soledad de la Rosa, Mariana Rewerski, Fabián Schofrin, Makoto Sakurada, Alejandro Meerapfel, Etienne Debaisieux Sortie le 25 mars 2010 Coproduit par le Festival de Wallonie et le CAV&MA, ce disque « live » a reçu le soutien de la Région Rhônes-Alpes et de la Fondation Orange. Créé dans le cadre d’Ambronay Résidences, lors du Festival 2009.

25 mars Judas Maccabaeus, Handel Chœur de Chambre de Namur, Les Agrémens 23 septembre Purcell, Dido & Aeneas La Cappella Mediterranea & La Nouvelle Ménestrandie Enregistrements 2010 - sorties 2011 Il Diluvio Universale - Michelangelo Falvetti Chœur de Chambre de Namur, Les Agrémens, Cappella Mediterranea Vêpres - Vivaldi Chœur de Chambre de Namur, Les Agrémens


4. Le centre culturel de rencontre d’Ambronay Alain Brunet © CCR Ambronay / Millot / Qobuz / 2009

Ambronay, Centre culturel de rencontre Depuis l’obtention de son label Centre culturel de rencontre en 2003, les activités d’Ambronay n’ont cessé de se développer autour du spectacle vivant, de la formation et l’accompagnement d’artistes, de l’édition, des résidences et l’expérimentation, de l’action culturelle. Voilà autant d’actions complémentaires en lien avec le thème de labellisation « musique et sacré », qui font du Centre un opérateur culturel majeur sur la scène internationale. En 2010, le Centre culturel de rencontre d’Ambronay poursuit sa politique volontariste envers l’émergence des jeunes talents à l’occasion de son Festival, de la mise en place des Résidences de Jeunes Ensembles et de la création d’une collection discographique au sein du label Ambronay Éditions. C’est cette même volonté qui pousse Ambronay à signer en 2010 une convention de résidence de trois ans avec le chef et claveciniste argentin Leonardo García Alarcón. Ambronay Résidence et Leonardo García Alarcón À 19 ans, à peine arrivé d’Argentine, Leonardo García Alarcón intègre l’Académie baroque européenne d’Ambronay sous la direction de Gabriel Garrido. En 2007, Ambronay le soutient lors du lancement de son ensemble La Cappella Mediterranea avec un premier disque consacré à Peter Philips, en partenariat avec l’Ensemble Clematis, la Loterie romande et la Communauté française de Belgique, suivi en 2008 d’un programme consacré à Barbara Strozzi dont le disque est unanimement salué par la critique. Cette

collaboration s’étoffe en 2009 avec L’incoronazione di Poppea de Monteverdi, une résidence consacrée à Monteverdi-Piazzolla et l’enregistrement de Judas Maccabaeus en partenariat avec CAV&MA et le Festival de Wallonie, autant de concerts également donnés au Festival. 2010 inaugure un partenariat fort de trois ans avec Leonardo García Alarcón et à travers lui La Cappella Mediterranea, son ensemble, et le Chœur de Chambre de Namur, dont il est également directeur artistique. Cette collaboration touche tant à l’aide à la diffusion à travers des coproductions sur des projets majeurs tels Il Diluvio Universale de Falvetti et les Vêpres de Vivaldi avec CAV&MA, des enregistrements discographiques (2 annuellement), des résidences de création et d’expérimentation à Ambronay, des actions pédagogiques (stage et formation de formateurs), l’aide à la diffusion de certains programmes (Monteverdi-Piazzolla) et à la consolidation de La Cappella Mediterranea. Ambronay est particulièrement heureux à travers cette résidence de renouer avec le Chœur de Chambre de Namur qui avait donné de magnifiques concerts à Ambronay dès les années 1990.


Le chœur de chambre de namur Depuis sa création en 1987, le Chœur de Chambre de Namur s’attache à la défense du patrimoine musical de sa région d’origine (concerts et enregistrements consacrés à Lassus, Rogier, Hayne, Du Mont, Fiocco, Gossec, Grétry…) tout en abordant de grandes œuvres du répertoire choral (oratorios de Haendel, messes, motets et passions de Bach, Requiem de Mozart et Fauré, œuvres contemporaines…). Invité des festivals les plus réputés d’Europe, le Chœur de Chambre de Namur travaille sous la direction de chefs prestigieux tels Jean Tubéry, Eric Ericson, Erik van Nevel, Louis Devos, Marc Minkowski, Pierre Cao, JeanClaude Malgoire, Simon Halsey, Sigiswald

Kuijken, Pierre Bartholomée, Patrick Davin, Roy Goodman, Michael Schneider, Philippe Pierlot, Philippe Herreweghe, Peter Philips, Jordi Savall, Christophe Rousset, Eduardo López Banzo, Guy Van Waas, etc. À son actif il a une trentaine d’enregistrements, notamment chez Ricercar, grandement appréciés par la critique (nominations aux Victoires de la Musique Classique, Choc du Monde de la Musique, Diapason d’Or, Joker de Crescendo, 10 de Classica-Répertoire, Prix Cecilia…). Le Chœur de Chambre de Namur s’est également vu attribuer le Grand Prix de l’Académie Charles Cros en 2003, le Prix Liliane Bettencourt


2006, et l’Octave de la Musique 2007, catégorie « musique classique ». En janvier 2010, la direction artistique du Chœur de Chambre de Namur a été confiée au jeune chef argentin Leonardo García Alarcón. Le Chœur de Chambre de Namur bénéficie du soutien de la Communauté française WallonieBruxelles (service de la musique et de la danse), de la Loterie Nationale, de la Ville et de la Province de Namur. Les directeurs artistiques Pierre Cao (1991-1996), Denis Menier (19961999), et Olivier Opdebeeck (2001) Patrick Davin (co-directeur artistique 2002-2005) et Jean Tubéry (co-directeur artistique 20022005, puis directeur artistique 2005-2008), Leonardo García Alarcón, depuis janvier 2010

Ils ont aussi dirigé le chœur : Yuri Ahronovitch, Pierre Bartholomée, Patrick Baton, Frieder Bernius, Bruno Boterf, Timothy Brown, Bernard Dekaise, Christophe Deslignes, Jean-Paul Dessy, Louis Devos, Paul Dombrecht, Eric Ericson, Antonio Florio, Roy Goodman, Paul Goodwin, Xavier Haag, Simon Halsey, Martin Haselböck, Philippe Herreweghe, Florian Heyerick, Thomas Kaplin, Sigiswald Kuijken, Wieland Kuijken, Grant Llewellyn, Eduardo Lopez-Banzo, Jean-Claude Malgoire, Marc Minkowski, Kenneth Montgomery, Georges Octors, Peter Philips, Philippe Pierlot, Jérémie Rohrer, Christophe Rousset, Jordi Savall, Wolfgang Schäfer, Michael Schneider, Stefan Sjöld, Lavard Skou-Larsen, Peter Van Heyghen, Erik Van Nevel, Guy Van Waas, Rudolf Werthen, Ronald Zollman www.cavema.be


© CCR Ambronay


les agrémens Le Centre d’Art Vocal et de Musique Ancienne (CAV&MA) a créé l’ensemble Les Agrémens en 1995, afin d’offrir au Chœur de Chambre de Namur un partenaire fiable et compétent, susceptible de l’épauler dans ses productions de musique baroque. Dès ses premiers concerts, dirigés par Pierre Cao, l’orchestre a vu ses prestations unanimement saluées par la critique. Depuis, Les Agrémens se sont produits notamment sous la direction de Frieder Bernius, Françoise Lasserre, Florian Heyerick, Wieland Kuijken, Guy Van Waas, Jean Tubéry, etc. Depuis 2001, Guy Van Waas est chef principal des Agrémens.

Au disque, Les Agrémens ont notamment publié chez Ricercar des enregistrements consacrés à Pachelbel, Bach, Charpentier, Haydn et aux compositeurs wallons qui ont brillé à Paris à la fin du xviiie siècle, parmi lesquels FrançoisJoseph Gossec et André-Modeste Grétry. En 2009, l’orchestre à également participé à un cycle de concerts d’œuvres emblématiques de Georg Friedrich Haendel (Judas Maccabaeus, Dixit Dominus, Messiah).

Réalisé avec l’aide de la Communauté française Wallonie-Bruxelles, Direction Générale de la Culture, Secteur de la Musique. Les Agrémens En 2006-2007, l’orchestre a participé à ses bénéficient également du soutien de la Loterie deux premières productions d’opéra : Le Bour- Nationale, de la Ville et de la Province de Namur. geois Gentilhomme à l’Opéra Royal de Wallonie et au Grand Théâtre de Luxembourg sous Ils ont aussi dirigé les Agrémens : la direction de Patrick Cohen-Akenine, et La Rinaldo Alessandrini, Frieder Bernius, Pierre Vergine dei Dolori de Scarlatti sous la direc- Cao, Patrick Cohen-Akenine, Frédéric De Roos, tion de Rinaldo Alessandrini à La Monnaie de Leonardo García-Alarcón, Mira Glodeanu, Bruxelles. A l’automne 2009, il prend part à Florian Heyerick, Wieland Kuijken, Françoise la recréation et à l’enregistrement de l’opéra- Lasserre, Jean-Claude Malgoire, Jean Tubéry, ballet Céphale & Procris de Grétry, sous la Peter Van Heyghen direction de Guy Van Waas et en collaboration avec le Centre de Musique Baroque de Ver- www.cavema.be sailles.


...suite de la page 9 Le Cav&ma c’est aussi :

Pour les références des disques et DVD ici présentés, retrouvez notre discographie complète et détaillée sur notre site.

Le Chœur Symphonique de Namur :

www.cavema.be

Plus de 100 concerts depuis sa création en 1990 7 CD parus 23 chefs différents (dont 2 directeurs artistiques) en 20 ans d’activité des collaborations avec les principaux orchestres symphoniques de la région : OPL, ONB, OPLux, La Monnaie, ONL, de Philharmonie

La plupart de nos enregistrements y sont en écoute. L’achat en ligne y est proposé. Certains enregistrements de nos concerts ne faisant pas l’objet de publication sont disponibles en écoute directement sur le site ou au travers de notre podcast.

Le Chœur d’opéra de Namur : 9 productions d’opéra à l’ORW depuis l’automne 2007 5 chefs différents en 3 ans d’activité de grandes œuvres du répertoire : La Tosca, Nabucco, Don Carlo, Samson & Dalila, Boris Godounov, le Requiem de Verdi,… Notre bibliothèque : Près de 125.000 fiches informatisées dans un système multilingue exclusif, qui donnent une vision d’ensemble sur le monde de l’édition chorale. Près de 18.000 partitions consultables sur place. Plus de 2.000 disques de musique chorale.

Le CAV&MA bénéficie du soutien de la Communauté française de Belgique (Direction Générale de la Culture, Secteur de la Musique), de la Ville de Namur, de la Province de Namur et de la Loterie Nationale.

Pour ses concerts à Namur, le CAV&MA reçoit également l’aide du Port Autonome de Namur

Partenaires média


Président : Bernard Ducoffre Fondateur : Manu Poiré Direction : Jean-Marie Marchal Adjointe à la direction : Patricia Wilenski Régie : Jean-Paul Pirlot Secrétariat : Anne-Catherine Deroux Comptabilité : Coraline Chapelle Planning artistique : Marc Claes Promotion et site Internet : Laurent Cools Aide-régisseur : Lino Bennardo Bibliothèque : Lysiane Alexandre & Georges David www.cavema.be Service presse : SPCC Séverine Provost Culture & Communication T : +32 (0)2 644 61 91 Gsm : +32 (0)497 48 01 55 E-mail : severine@spcc.be


Cav&ma