Page 1

La Principauté Le premier journal d’actualité de Monaco

Année IX • Numéro 75 • Mensuel édité par Global Media Associates Sas • Gérant de la publication Roberto Volponi • Rédaction et administration : “Le Beausoleil de Monaco” 6, boulevard de la Turbie 06240 Beausoleil • Tél. : +33 09.50.79.90.84 • Fax (+33) 09.55.79.90.84 • Siège Social : Piazza Caduti della Montagnola 48 00142 Rome • Tél./Fax (+39) 06.23.31.52.15 • Bureau de Milan : Tél./Fax (+39) 02.70.03.01.42

glomed.free.fr/laprincipaute.html

Juillet-Août 2009

Numéro de Commission Paritaire : 0512 U 81608 • Dépôt légal : à parution • Imprimé sur papier spécial en Union Européenne • Concessionnaire général de publicité : Global Media Associates Sas Section Publicité • Abonnements : annuel (soit 11 numéros) ≠ 20 ; hors Monaco et France +50% • S’adresser à Global Media Associates - Bureau Abonnements ou à http://glomed.free.fr/abo.pdf

€2.00

Photo © Galina Barskaya - Fotolia.com

Dossier Spécial

Culture d’été

Mode d’emploi Pendant la belle saison en Principauté l’art n’est pas confiné dans les salles de musées : c’est le bon moment pour en profiter... ☞ LEGISLATION : DEUX LOIS VOTEES PAR LE CONSEIL NATIONAL LORS DE SA DERNIERE SEANCE PUBLIQUE • PAGE 8


2 La Principauté Dossier Spécial Ne bronzez pas idiot !

DossierNeSpécial bronzez pas idiot !

Juillet-Août 2009

Ne bronzez pas idiot !

EVENEMENTS• En marge des lieux de vacances traditionnels de détente et de loisirs, la belle saison représente

Monaco, la culture

En Principauté l’art n’est pas confiné dans les musées mais on le retrouve partout dans PAR PATRICE ZEHR

L’EDITORIAL Comment passer des vacances

DOSSIER

aussi éclairées que princières...

n été, à Monaco, E on peut trouver une multitude de dis-

tractions pour tous les goûts. Pour les amoureux de la mer et du “farniente”, Monaco offre bien sûr - sur place et dans ses alentours - des plages, privées et publiques, où l’on peut jouir d'une eau tiède et de fonds marins riches et variés. Pour les passionnés de sport, il y la possibilité de pratiquer des sports nautiques: jet ski, ski nautique, plongée sous-marine, parachute ascensionnel, voile… Pour ceux qui préfèrent une eau plus douce, des vacances plus calmes, Monaco offre un grand choix de piscines, et des établissements sportifs « détente » en tous genres. Pour les amateurs de shopping, Monaco est un pays qui a attiré les plus grandes marques, de quoi satisfaire toutes les envies. Des espaces commerciaux modernes aux ruelles de la vieille ville, les boutiques offrent une infinie variété de souvenirs, bijoux, parfums, vêtements et accessoires de mode... Pour les gourmands, et les gourmets le choix des restaurants est presque infini, et pour ceux qui aiment faire la fête, les boîtes de nuits ne manquent sûrement pas ! Mais Monaco peut aussi offrir des beautés naturelles pour des instants plus bucoliques, comme ses parcs et jardins enchanteurs et exceptionnels, tel son célébrissime Jardin exotique. Le Parc Paysager du quartier de Fontvieille, avec sa fameuse Roseraie Princesse Grâce, qui vient de célébrer ses 25 ans, le Jardin Exotique, sa Grotte de l'Observatoire et son musée, sont des buts de promenade et de découverte toujours rares, tout comme les jardins Saint-Martin et Sainte-Barbe, le Parc Princesse Antoinette ou les Jardins du Casino parsemés en cet été 2009 des sculptures de Manolo Valdès. Oui, bien sûr, on peut se rendre l’été à Monaco comme dans toute ville balnéaire. On peut profiter de ses plages, de ses restaurants, de ses boîtes de nuit et de ses jardins. Mais sans se priver de ces petits plaisirs de vacances, on peut faire beaucoup plus… On peut découvrir les richesses d’un vrai pays si proche et si différent. Car venir à Monaco c’est partir à l’étranger. C’est la possibilité d’un dépaysement historique et culturel. Profiter d’un séjour en Principauté pour appréhender les réalités monégasques, c’est un voyage dans une « ville état » qui est aussi une exploration dans le temps et un décollage vers le futur. Monaco c’est un monde de musées, d’architecture, de patrimoine, riche de sept siècles et un peu plus d’une histoire unique. C’est une dynastie, un peuple, un pays fier de son passé, tourné vers l’avenir, en particulier environnementale en communion grâce à son Souverain avec la planète. Ainsi si vous êtes à Monaco, vous vous trouvez dans le pays où il est impossible de bronzer idiot tant il y a de choses à voir et à faire sur quelques petits kilomètres. Ainsi, quand vous serez Place du Palais, passage obligatoire, vous porterez sur l’édifice un autre regard. Ce n’est pas un palais de décor de cinéma, c’est un palais des découvertes pour ceux qui veulent connaître toutes les facettes de la Principauté : Le meilleur moyen de passer dans un lieu unique au monde des vacances aussi éclairées que princières. Difficile de trouver ailleurs une offre aussi variée et d’un tel niveau. Il serait vraiment dommage de n’en pas profiter ! (R.V.)

L’EDITORIAL

C

e numéro dʼété de « La Principauté » traite bien sûr de lʼactualité monégasque. Mais il reste en kiosque deux mois, il a donc vocation dʼaccompagnement. Le thème que nous avons choisi «ne bronzez pas idiot» veut faire découvrir Monaco intelligemment. Il sʼadresse bien sûr aux touristes et à leur esprit de curiosité, mais aussi aux résidents et nationaux. Certains connaissent mal les beautés culturelles de leur propre pays. Quand on vit a côté des choses, on ne les voit plus, cʼest bien connu. Nous nʼavons certes pas la prétention de transformer votre journal en guide touristique. Nous avons fait des choix.

■ Il y a seulement à choisir... Nous allons donc vous emmener dans le nouveau Musée océanographique, dans les salles du Musée national. Nous donnons carte blanche à lʼécrivain Jean Siccardi aux racines monégasques

pour nous présenter son Monaco. Car Monaco est une ville musée qui est aussi une cité laboratoire. Ici les senteurs du passé ont un parfum de futur. Monaco cʼest une ville événement et cet été 2009 restera bien sûr comme celui dans la ville du Prince du sport et de lʼéthique du Tour de France. Il est plus que temps, si vous ne lʼavez pas encore fait dʼaller à la salle d'Exposition du Quai Antoine Ier : Exposition sur le thème "Il était une fois le Tour de France", organisée par le Musée des Sports de Paris (jusquʼau 12 juillet). Un Monaco sportif, mais savant, culturel et historique. Le musée océanographique, cʼest le symbole fort dʼune vocation environnementale tour-

“ETONNE-MOI” Serge Diaghilev et les Ballets Russes

E

ntre 2009 et 2010, toutes les institutions culturelles de la Principauté célébreront le Centenaire des Ballets Russes avec des événements conçus par le Nouveau Musée National de Monaco mais également les Ballets de Monte-Carlo, LʼOrchestre Philharmonique, Le Printemps des Arts... Lʼexposition du Nouveau Musée National de Monaco « ÉTONNE-MOI ! » Serge Diaghilev et les Ballets Russes ouvre le bal. Cette manifestation, riche de deux cent soixante oeuvres liées aux Saisons Russes produites entre 1909 et 1929, est centrée sur la personnalité de Diaghilev. Coproduite par le Nouveau Musée National de Monaco avec le soutien du Gouvernement Princier et la Fondation Culturelle Ekaterina de Moscou, lʼexposition « ÉTONNE-MOI !» Serge Diaghilev et Les Ballets Russes sera inaugurée en Principauté le 8 juillet 2009 à la Villa Sauber et dans la Salle des Arts du Sporting dʼHiver. Lʼexposition exposition présentée au public cet été à Monaco voyagera ensuite à la “State Tretiakov Gallery” de Moscou du 27 octobre 2009 au 25 janvier 2010. ■ ÉTONNE-MOI ! Serge Diaghilev et les Ballets Russes Salle des Arts du Sporting dʼHiver, du 9 juillet au 30 août Villa Sauber, du 9 juillet au 27 septembre


Juillet-Août 2009

DossierNeSpécial bronzez pas idiot !

La Principauté

Ne bronzez pas idiot !

3

e pour le pays l’opportunité de mettre en valeur un programme intense de spectacles, d’expositions et d’événements de haut niveau

e à la lumière du soleil

s la ville, à la portée de tous, touristes et résidents, notamment pendant l’été. C’est le moment d’en profiter

■ Un nouveau souffle pour les musées nationaux Nouveau souffle également pour les musées nationaux. Salle des Arts du Sporting d'Hiver : Exposition du rideau de scène "Le Train bleu" de Picasso, proposée par le Nouveau Musée National de Monaco. Sans oublier bien entendu le Centenaire des ballets russes connus dans le monde entier et repris avec passion par SAR la

princesse Caroline. Au Nouveau Musée National de Monaco Villa Sauber : dans le cadre des célébrations du Centenaire des Ballets Russes en Principauté, exposition sur le thème "Étonne-moi! Serge Diaghilev et les Ballets Russes" (voir encadré à gauche). Cet esprit slave vous accompagnera également dans le cadre de la grandiose exposition du Grimaldi Forum ou vous vivrez les splendeurs des tsars dans les pas des Romanov quand toutes les splendeurs mènent aux drames de lʼhistoire. ■ A Monaco lʼart est partout ! A Monaco lʼart est aussi dans la ville, dans les rues et les jardins à la portée de tous dans une

TRIBUNE LIBRE

DOSSIER

née vers lʼavenir. Jusquʼau lundi 30 novembre. Lʼexposition "Les Glaces Polaires pour les générations futures" illustre parfaitement cette stratégie du nouveau musée dont nous parlons par ailleurs.

volonté de démocratiser lʼaccès aux créateurs. Jusquʼau jeudi 8 octobre, dans la ville : "EcoArt-Parade 2009", exposition artistique environnementale au profit de la Fondation Prince Albert II de Monaco. De lʼorgue, du jazz, de la musique gitane, un Concours de feux dʼartifice international, il faudrait bien entendu tout citer. Vous pouvez vous reporter au programme complet reproduit grâce au partenariat avec le Centre de Presse. Cʼest un programme dʼété qui confirme le sens de ce numéro plus quʼun guide, une mise en bouche comme on le propose dans les grands restaurants pour vous ouvrir lʼappétit et vous inviter à savourer tous “les Monaco” cet été a belle dents.

Promenade immobile dans le coeur de Monaco PAR JEAN SICCARDI*

u cours de mes longues balades, je n'ai point marché tel A un touriste pressé, mais j' ai attendu, immobile, à l'affût, pénétrant de mon âme le cceur d'une ville, ou d'une inconnue. S'arrêter et comprendre l'histoire, la beauté d'une pierre, d'un site, d'un horizon, de personnages typiques ou étranges, telles sont mes vendanges. Je glane l'imperceptible et me plonge dans le tumulte de l'oisiveté et de la littérature. La Principauté de Monaco ... La vieille ville, le rocher abrupt, les tours, les rampes, les mâchicoulis les créneaux, les murailles aux accents guerriers et protecteurs, semblent indivisibles de la presqu'ìle qui se fond dans la Méditerranée. Comment ne pas succomber à la curiosité lorsque le poète Jules Méry déclame : «Accroupi sur la mer comme un monstre lassé, Le vieux rocher des Grimaldi songe au passé.» La légende du Rocher n'est pas dénuée d'imaginaire : ... revenant d'Espagne combattre Géryon, Hercule fonda un port du nom du dieu Melkarth Menouak dont la traduction grecque serait Monoìkos.] Quant à l'histoire elle nous ramène à l'origine phénicienne de la cité. Il est certain que les Tyriens et les Ioniens foulèrent le rocher d'Hercule et Virgile conte que César s' embarqua à Monaco. [Aggeribus socer alpinis atque arcens descendens Monoeci.] Silvius Italicus narra lors du voyage des députés de Sagonte à Rome: «A l'horizon se dressent, au milieu du rivage, les colonnes d'Hercule et les sommets du promontoire de Monaco. » La cour d'honneur du Palais présente une harmonie délicate. En fond tel un décor de lumière la chapelle Saint-JeanBaptiste ( 1656) et, à droite, une façade de fresques (1573) de Luca Cambiaso. Un escalier de marbre blanc à double rampe conduit à la galerie d'Hercule dont les voûtes (XVII) à fresca d'Orazio Ferrari nous conduit à un sublime envol. La place tisse un dédale de ruelles colorées, bruyantes où exultent commerçants, flâneurs, vendeurs de colifichets et de sou-

venirs. L'on monte, l'on descend, se croise, se surprend, pose pour une photographie et replonge dans un incessant va et vient. Les rues étroites s' enorgueillissent de façades peintes, de perspectives étranges, d'entrées discrètes, notamment à la rue Félix Gastaldi ou deux portes Renaissance, se jalousent de beauté. Plusieurs heures me sont nécessaire pour affronter la cathédrale de style néoroman et encore devant l'intensité picturale des primitifs, une vie entière serait nécessaire. Louis Bréa offre deux de ses principales ceuvres : Le Rétable de saint Nicolas à dix-huit compartiments entourés de boiseries renaissance, et la Pietà dite du curé Teste. Une seconde Pietà de l'artiste montre dans sa prédelle Le Christ et les douze Apôtres. Les peintres niçois ont su adapter la profondeur de leur art à l'ceuvre sacrée. D'autres panneaux démontrent un savoir-faire sans égal et représentent : Saint Roch, Saint Laurent, Saint Jacques le Majeur ... Une Vierge du Rosaire et la patronne de Monaco, Sainte Dévote, embaumée par les diacres Appolinaire et Benenantus, nous écartent des tempêtes barbares et nous indiquent les chemins de la foi. Sous la cathédrale les jardins Saint-Martin créés par le Prince Honoré V et le père Baptiste de Savone achèveront mon périple studieux. Au loin la modernité s'élève. Immeubles, hôtels, villas résidentielles, vastes balcons, digues, plages artificielles ajoutent un cachet moderne et de grande allure. Monte-Carlo m'aguiche. La magie de ses lumières, de ses fêtes, de ses boutiques, le vrombissement des voitures, les fragrances des fleurs déposent sur ma pIume un brin de mélancolie. Déjà je clos les pages de mon carnet. La mer bât les rochers. La ligne d'horizon s'empourpre. Mon voyage n'est point fini.

TRIBUNE LIBRE * Ecrivain, auteur du Roman de Nice, éditions du Rocher, 2009


La Principauté

DossierNeSpécial bronzez pas idiot !

Juillet-Août 2009

Ne bronzez pas idiot !

Dossier Spécial

EVENEMENT • Un squelette-fossile d’un Ophtalmosaurus dans un état exceptionnel de conservation !

Anna, une nouvelle star au Musée Océanographique Ne bronzez pas idiot !

PAR PIERRE-YVES REICHENECKER

est lʼévénement de lʼété au Musée Océanographique. La présentation tout à fait exceptionnelle dʼune jeune fille de 150 millions dʼannées ! Dans un état de conservation remarquable. Elle sʼappelle Anna, vivait au Kansas, adorait lʼeau. Anna était un reptile de 5, 40 m de long, pesant près dʼune tonne et elle avait « de beaux yeux tu sais » !

DOSSIER

4

Exceptionnel. Le Musée Océanographique propose pour la toute première fois le squelette-fossile dʼun Ophthalmosaurus, reptile marin de lʼOrdre des Ichthyosaures, reptile à forme de poisson. Ce spécimen extrêmement rare a été acquis par un collectionneur privé lors dʼune vente aux enchères chez Christieʼs à Paris, en avril dernier. Après une prise de contact avec la direction générale de lʼInstitut océanographique, cet entrepreneur lʼa confié au Musée océanographique afin de permettre au public de le découvrir. La rareté de ce spécimen est due à son état exceptionnel de conservation. Le crâne est complet à 90 %, le reste du squelette à 70-80 %. En outre, le fossile se trouvant dans une roche relativement tendre, les paléontologues ont ainsi pu en dégager les os fossiles et monter son squelette.

■ Cousine des grands dinosaures Surnommé Anna par son propriétaire, ce reptile marin date dʼenviron 150 millions dʼannées. Il provient de la mer du Kansas qui se trouvait à cette époque du Jurassique dans la région actuelle des Etats-Unis dʼAmérique. Anna mesurait 5,40 m de long et devait peser près dʼune tonne. Cousine des grands dinosaures du Jurassique, elle était particulièrement adaptée à la vie aquatique. Son appartenance au genre des Ophthalmosaurus est due à la dimension exceptionnelle de ses yeux (23 cm). Proportionnellement à la taille du corps, ils sont considérés comme les plus grands du règne animal, actuel et préhistorique - ceux de la baleine ne mesurent en comparaison que 15 cm -. Autre curiosité anatomique, lʼanneau sclérotique, anneau de plaque osseuse, entoure chaque orbite afin de préserver de la pression de lʼeau les tissus mous. On suppose que le reptile chassait poissons et céphalopodes dans les grandes profondeurs.

■ Un prédateur redoutable ! Lʼespèce vivipare Ophthalmosaurus nʼest pas lʼancêtre des dauphins actuels. Mais il présente néanmoins avec cette espèce de formidables similitudes morphologiques : les nageoires antérieures mobiles, un museau effilé permettant une très bonne pénétration dans lʼeau, les dents acérées pour la capture des proies. Similitudes dues à lʼoccupation de la même niche écologique. Sa nageoire caudale, élargie comme chez les requins dans le plan vertical, et son hydrodynamisme en faisaient un prédateur redoutable. Il est probable que lʼIchthyosaure se déplaçait en se propulsant à l'aide de cette nageoire et se dirigeait ensuite à l'aide des deux nageoires antérieures localisées sur ses flancs. Il pouvait dʼailleurs sans doute surgir hors des flots à plus de 40 km/h, sautant de la même manière que le font les dauphins. Les quatre membres, transformés en courtes palettes natatoires, servaient eux à se diriger et à se stabiliser. On

Photo © DR

Anna date dʼenviron 150 millions dʼannées. Elle mesurait 5.40 m de long et devait peser près dʼune tonne...

peut les observer grâce à l'ensemble de phalanges disposées sur un support.

■ La nouvelle “star” présentée le 7 juillet LʼOphthalmosaurus femelle conservait les œufs en elle jusquʼà éclosion. A la naissance, les petits étaient relâchés la queue en premier comme chez les baleines. Exercice pouvant entraîner la mort de la mère qui devait se tenir en surface pour que les petits puissent inspirer leur première bouffée d'air, se retrouvant ainsi en posture d'infériorité devant les

prédateurs. Anna présente d'ailleurs une trace d'attaque. Une observation fine du flanc gauche de l'animal indique en effet que des côtes ont été brisées avec calcification réparatrice de l'os. Anna a été présentée à la presse, très officiellement, le 7 juillet. Comme une star. Et elle en est une. A la veille de fêter ses 100 ans – ce sera lʼan prochain – le Musée océanographique de Monaco offre au grand public une attraction majeure… et un programme dʼactivités passionnant, à découvrir avant ou après la plage !

INTERVIEW

“Une offre de capitale européenne”

L

orsquʼon parle culture à Monaco, on pense bien sur à Michèle Dittlot, présidente de la Commission culture et patrimoine du Conseil National. Nous lui avons posé trois questions, pour autant de réponses, qui en quelques mots décrivent avec force et simplicité la qualité de lʼoffre culturelle que propose la Principauté. La Principauté : Il n'y a pas que le Larvotto et le Karément à Monaco, c'est un état, une culture, un patrimoine... que vous connaissez bien ? Michèle Dittlot : “Dans ce petit pays où la culture tient une place aussi importante (5% du budget annuel de l'Etat), il serait dommage de la négliger entre les délices de la plage et les plaisirs de la nuit. Lʼoffre de Monaco dans le domaine culturel est digne de celle d'une capitale européenne en qualité et en diversité. Un exemple: du Larvotto au Karrément, entre le11 juillet et le 13 septembre, lʼestivant découvrira sur son chemin, au Grimaldi Forum, "Les splendeurs des Romanov». Une exposition à ne pas manquer!” L.P : Musées, expositions, jardins etc... Est-ce que tout le monde peut en profiter ? M.D : “Il y a de quoi satisfaire tous les goûts et je ne dirai même pas toutes les bourses puisque l'équipe dynamique du service des Affaires Culturelles propose gratuitement un festival international d'orgue et des représentations théâtrales contemporaines”. L.P : Si vous aviez à accueillir une famille de visiteurs en Principauté, que lui diriez-vous ? M.D : “Il suffit de s'arrêter à un kiosque d'informations ou à l'office du tourisme pour faire son choix - c'est là que réside la difficulté!- .On peut être certain alors de passer une journée mémorable, et en toute quiétude, ce qui n'a pas de prix, même si ça a un coût !”

INTERVIEW


La Principauté

Dossier Spécial

Juillet-Août 2009

Ne bronzez pas idiot !

5

MUSIQUE • L’anniversaire d’une idée qui naquît en 1959 renouant avec la tradition culturelle des Grimaldi

La saison des 50 ans de concerts au Palais PAR

AMANDA COUTELLE

L

ʼidée de concerts dans la Cour d'Honneur du Palais Princier naît en 1959 renouant avec la tradition séculaire des Grimaldi «protecteurs des arts, de la littérature et de la musique». Pour cette première saison quatre concerts étaient au programme. Paul Paray dirigeait le premier concert : Mozart, Beethoven, Brahms, Strauss étaient au programme…

■ Programme estival de la célébration des 50 ans… Dimanche 12 juillet : Gianluigi Gelmetti, direction, Vadim Repin, violoniste (Concerto de

PASS’PORT CULTURE 2009 our l’été 2009, le Pass’Sport Culture par l’intermédiaire de l’association « Destination planète mer », P propose à des adolescents de participer à une croisière

de 12 jours à bord du voilier Le Garlaban. Conditions : avoir entre 13 et 17 ans et être résident ou scolarisé à Monaco. Le départ de Monaco est prévu le 11 août, le retour aux Embiez, dans le Car, le 23 août 2009. Pour cette activité, une participation financière de 780 euros est demandée. Elle comprend tous les frais de cette croisière : hébergement sur le bateau, nourriture, encadrement, activités riches et variées : plongée, initiation à la biologie marine, observation et études de cétacés, initiation à la navigation et aux secours en mer, lâché d’une tortue caouanne, découverte de l’île de Porquerolles… ■ Renseignements : Centre d’Informations de l’Education Nationale 18, avenue des Castelans Tél : +377 98 98 87 63

Mendelssohn, 5ème Symphonie de Prokofiev) Jeudi 16 juillet : Yuri Temirkanov, direction, Arcadi Volodos, pianiste (3ème Concerto de Rachmaninov, «Tableaux d'une exposition» de Moussorgsky.) Jeudi 23 juillet : Emmanuel Krivine, direction, Nicholas Angelich, pianiste (1er Concerto de Liszt, 3ème Symphonie de Brahms) Dimanche 26 juillet : Yakov Kreizberg, direction,

DOSSIER

Dans un article du journal «Aux Ecoutes» du 14 août 1959, on pouvait lire : «Rainier reprend et modernise une tradition : au XVIIIe siècle et jusqu'au retour de l'Ile d'Elbe, les Princes de Monaco «donnaient de la musique» dans la Cour d'Honneur du Palais pour leur bon peuple. Le Prince Rainier III, reprenant cette tradition, a fait ouvrir dans son Palais les portes de la Cour». Une note à propos de l'Orchestre National de l'Opéra de Monte Carlo et sur la musique en Principauté soulignait alors : «S.A.S. le Prince Rainier III entrouvrira les portes de Sa demeure du 19 au 29 août prochain. Est-il geste plus symbolique que ce geste princier ? Etonne-t-il de la part de celui qui n'oublie pas que ses ancêtres étaient au nombre des amis de François Couperin, de Lully...» Critique musical respecté Bernard Gavoty écrivait «Ressusciter les fastes du passé, préparer l'avenir artistique de Sa Principauté, telle est l'ambition présente du Souverain qui nous offre en partage, pour quelques soirs de rêve, Sa demeure légendaire. Musique au Palais. Musique des étoiles». Le Jubilé du Prince Louis II, qui vit se dérouler dans la Cour d'Honneur des événements musicaux d'un éclat exceptionnel, permit de juger des qualités acoustiques de cette enceinte : Le plan général de la Cour d'Honneur revêt la forme légèrement gauchie d'un trapèze, peut-être faut-il y voir la raison des qualités acoustiques de cette enceinte. En effet, l'absence de parois parallèles éliminerait les ondes stationnaires et les échos parasites…

Photo © OPMC

Augustin Hadelich, violoniste (3ème Concerto de Mozart, 5ème Symphonie de Beethoven) Dimanche 2 août : Yakov Kreizberg, direction, Marie-Elisabeth Hecker, violoncelliste (concerto de Dvorak) Jeudi 6 août : 9ème Symphonie de Beethoven, direction Yakov Kreizberg. ■ Les concerts débutent à 21h30 précises et sont ouverts à tous de 6 euros (et oui !) à 80 euros

LA DANSE

Les Nuits de la Danse de J.C. Maillot

L

a Principauté de Monaco célèbrera du 9 juillet 2009 au 25 juillet 2010 le Centenaire des Ballets Russes. Cette célébration sʼouvrira s sur lʼexposition « Etonnemoi ! » Serge Diaghilev (voir page 2) et les Ballets Russes du 9 juillet au 27 septembre 2009. Les Ballets Russes et Serge Diaghilev, leur fondateur, restent intiinti mement liés à lʼhistoire l de la Principauté de Monaco et plus particulièrement à son histoire artistique. Le génie incontestable de Diaghilev aura certainement été dʼavoir d su sʼentourer des plus grands noms de llʼépoque ʼʼépoque époque : les chorégraphes Michel Fokine, George Balanchine ou Léonide Massine, les compositeurs Igor Stravinsky avec ses ballets novateurs « Lʼoiseau de feu » (1910) et « Petrouchka » (1911), ou Maurice Ravel, les danseuses Anna Pavlova, Tamara Karsavina ou Bronislava Nijinska, les danseurs-chorégraphes Vaslav Nijinsky qui, avec « Lʼaprès-midi dʼun faune » (1912) révolutionna la pratique de la danse ou Serge Lifar, mais aussi les artistes comme Picasso, André Derain, Michel Larionov ou Natalia Gontcharova, auteurs de costumes et de décors. La compagnie des Ballets Russes, malgré les tentatives pour la faire renaître, disparaîtra en 1929 à la mort de Serge Diaghilev. Ajourdʼhui le témoin est passé dans les mains de Jean-Christophe Maillot, qui cet été, sur la scène des Terrasses du Casino de Monte-Carlo proposera “Les Nuits de la Danse 2009”. deux beaux programmes de créations choreografiques. Les 14, 15, 17 et 18 juillet 2009 à 21h45 : « Quiet Bang » (Création) de Nicolo Fonte, « Le Spectre de la Rose » (Création) de Marco Goecke et « Menʼs Dance » de Jean-Christophe Maillot ; les 22, 23, 25 juillet 2009 à 21h45 et le 24 juillet à 22h : « Pavillon dʼArmide » (Création) de Matjash Mrozewski, « Men's dance for women » (Création ) de Jean-Christophe Maillot. Réservation : +377 98 06 28 28 / Fnac / Carrefour

LA DANSE


La Principauté

DossierNeSpécial bronzez pas idiot !

Juillet-Août 2009

Ne bronzez pas idiot !

Dossier Spécial

EXPOSITION •Au Grimaldi Forum 500 chefs d’oeuvre pour découvrir Moscou au XIXe siècle

Photos © Grimaldi Forum

Revivre le charme de la capitale impériale Ne bronzez pas idiot !

NOTRE REPORTAGE SPÉCIAL

D

urant lʼété 2004, le Grimaldi Forum Monaco et son exposition « Impérial St Pétersbourg, de Pierre Le Grand à Catherine II » avaient abordé lʼArt sous le règne dʼun des représentants de la famille impériale Romanov : Pierre le Grand. Brigitte de Montclos, déjà commissaire de cette exposition, spécialiste de la Culture russe, signe ici le synopsis de ce nouvel opus estival : « Moscou, splendeurs des Romanov », présenté du 11 juillet au 13 septembre 2009. … « La dynastie des Romanov a régné trois cents ans sur la Russie. Tous les souverains sans exception ont été couronnés dans la cathédrale de la Dormition au Kremlin. Les cérémonies du sacre redonnaient à lʼancienne capitale le lustre dont lʼavait dépossédé Saint-Pétersbourg. Lʼexposition se propose de faire redécouvrir une Moscou que les visiteurs étrangers oublient souvent au profit de la capitale du Nord »…. «Moscou : Splendeurs des Romanov » dévoile en 500 chefs dʼoeuvre combien Moscou au XIXe siècle est une véritable capitale artistique sous le règne des derniers tsars, Alexandre III et son fils Nicolas II.

DOSSIER

6

L

Photo © GF

a scénographie originale est confiée à François Payet, déjà auteur de mises en scène remarquées pour « Impérial Saint-Pétersbourg » et « Reines dʼEgypte », et qui veut révéler la beauté et lʼâme des objets rassemblés pour recréer une authentique atmosphère russe évoquant le cérémonial de la liturgie orthodoxe, lʼurbanisme, lʼarchitecture, les églises aux coupoles dorées dʼune capitale : Moscou, les fastes de la vie de cour et la magnificence des intérieurs de palais où vécut la famille impériale. Les prêts emblématiques du Musée Historique de Moscou et du Musée du Kremlin consistent en des vêtements sacerdotaux, des objets liturgiques en métal précieux, un ensemble dʼicônes et une iconostase en bois peint du XVIIe siècle qui illustrent la richesse de lʼéglise. Un choix important de vues de Moscou à travers des huiles sur toile, plans et gravures montreront lʼétendue de la capitale. Sous la désignation « Le siècle dʼor » couvrant les années 1820-1870, cette période voit lʼépanouissement de la littérature russe (Tchekhov, Tolstoï), de la musique (Rimski-Korsakov, Tchaikovsky), de la peinture puis, comme dans le reste de lʼEurope, le retour aux sources tant en architecture que dans les métiers dʼart avec une production exceptionnelle qui sera montrée dans la fameuse exposition panrusse de 1882 à Moscou. Cʼest la redécouverte du passé russe, ce quʼon nomme le style russe qui est présenté à travers de nombreux objets dʼArt : Kovch en verre, Samovar et un service de table dit « Rousskii style » provenant du musée Kouskovo, un des musées qui participe à lʼexposition. Moscou triomphe comme une « vraie » capitale artistique à part entière dotée de centres de production artistique dans les domaines de lʼOrfèvrerie et de la Porcelaine. Cʼest également à cette époque que la famille impériale puis dans lʼentourage du Tsar, de grandes familles – le Prince Demidoff, le Prince Orloff - passent commandes à de célèbres maisons comme Baccarat, Cartier et Fabergé. Lʼexposition présente de magnifiques bijoux et pièces dʼorfèvrerie, ainsi que les célèbres oeufs de Pâques en joaillerie de Fabergé produits jusquʼen 1917 pour le compte des tsars Alexandre III et Nicolas II. Le marché russe représente au début du XX siècle une grande partie des exportations de la cristallerie de Baccarat. En 1896, le tsar Nicolas II et la Tsarine Alexandra Feodorovna firent leur voyage de noces en Europe avec une escale à Paris à lʼoccasion de laquelle, ils vont découvrir la production de Baccarat : un service de verres sera conçu « le service du tsar » dont nous présentons des pièces. Sans oublier lʼévocation du joaillier Louis Cartier dont les sources dʼinspiration seront fortement marquées par lʼArt russe et qui

sera nommé en 1904 joaillier attitré auprès des cours de Russie, de Belgique, d'Espagne… Dans le registre du témoignage historique, lʼexposition nous plonge dans lʼintimité du dernier des Romanov ; le Tsar Nicolas II. Au travers dʼun incroyable fond photographique du Musée de lʼElysée de Lausanne et de films provenant des Archives cinématographiques de la Fédération de Russie de Krasnogorsk, le public découvre non sans émotion la vie de Nicolas II et de sa famille. ■ RENCONTRE AVEC BRIGITTE DE MONTCLOS, COMMISSAIRE DE LʼEXPOSITION Vous étiez déjà Commissaire de lʼexposition « Impérial SaintPétersbourg » en 2004 qui mettait à lʼhonneur lʼoeuvre de dignes représentants des Romanov, à lʼimage de Pierre le Grand et de Catherine II. Est-ce lʼhistoire qui se répète ? Brigitte De Montclos : «Ce nʼest pas du tout la même exposition qui recommence. Ici on prend le sujet des Romanov dans son coeur en focalisant sur Moscou, la vieille capitale qui symbolise le véritable esprit de la Russie à travers lʼHistoire. Pourquoi dans son désir de conquête, Napoléon est-il allé jusquʼà Moscou et non pas à Saint-Pétersbourg ? Parce quʼil voulait asservir lʼâme de ce pays… Pourtant fondateur de Saint-Pétersbourg, Pierre le Grand lui-même a succombé au souffle historique de Moscou en sʼy faisant couronner Tsar mais aussi Empereur. De nombreux auteurs du XIXè siècle comme Théophile Gautier, Alexandre Dumas, Jules Verne ont exhorté llʼâme russe de Moscou, en opposition à Saint-Pétersbourg lʼoccidentale». En quoi le terme « Splendeurs des Romanov » va-t-il prendre ici un caractère exceptionnel ? BDM : «Tout dʼabord, il faut rappeler que lorsque Michel, Premier des Romanov, accède au Trône en 1613, la Russie sort du « temps des troubles » qui a vu se succéder à sa tête des imposteurs et des étrangers et qui ont écoplongé le pays dans le marasme éco nomique. Cette splendeur retrouvée va être symbolisée par les cérémonies de couronnement qui se préparaient pas dʼun an à lʼavance, le temps de moins d réunir et de confectionner les plus beaux tissus, les plus riches dentelles, les objets les plus exceptionnels, qui étaient ensuite pieusement rangés au Palais des Armures du Kremlin. Cʼest dans cette renaissance du faste que va nous entraîner lʼexposition du Grimaldi Forum».

Photos © Arty Ecology


8 La Principauté

Politique & Société

Juillet-Août 2009

LEGISLATION • Deux projets de lois votés par le Conseil National lors de la séance publique du 25 juin dernier

POLITIQUE

Statut pour les artistes, mais la justice, elle, attendra... Les élus n’ont pas trouvé un accord avec le Gouvernement sur les prérogatives à attribuer au Haut Conseil

L

a séance publique du 25 juin a débuté par un hommage émouvant du Président Valeri à Rainier Imperti ancien Conseiller de Gouvernement et ambassadeur, serviteur discret compétent et travailleur acharné de la Principauté et de ses Princes, premier ministre à part entière des affaires étrangères. Le ton était donné dans un climat de respect entre les Institutions. Cette séance a dʼailleurs démontré la faculté intacte du Parlement élu par les Monégasques et du Gouvernement Princier de travailler ensemble pour déboucher sur des consensus dʼintérêt général. Mais cette volonté de dialogue nʼempêche pas la fermeté sur les sujets de désaccord. Pour les élus de la majorité, autant il peut y avoir des concessions quand le résultat final est globalement positif autant il est impossible de céder sur les principes. Cʼest pourquoi si lʼordre du jour du 25 juin a permis dʼadopter deux lois, il ne comportait plus celle concernant la Magistrature. Les artistes ont un statut, la Justice attendra encore un peu. Lʼautre texte voté modifie pour lʼaméliorer les arbitrages des conflits collectifs du travail.

■ Le statut des artistes, enfin ! Le texte voté le 25 juin vise à encourager la création artistique monégasque en instaurant un soutien économique aux personnes se livrant, à titre habituel, à une activité artistique. En vue de faciliter lʼexercice de cette profession, il permet lʼaffiliation des artistes au régime de protection sociale des travailleurs indépendants, sur simple déclaration. Ce texte sʼaccompagnera de la mise en place, par voie réglementaire, dʼun dispositif dʼaides destiné à favoriser le démarrage dʼune activité artistique. Ce texte vise les Monégasques qui se sentaient mal aimés dans un Pays où la culture occupe une place très importante. Ils sʼestimaient brimés par rapport aux talents venus de lʼextérieur. Ce sentiment a été largement pris en compte. Cela concerne les artistes locaux professionnels et exclut ceux qui nʼont pas encore la possibilité de vivre de leur art. Pour ces artistes en devenir, le Conseil National a obtenu de lʼEtat des engagements fermes pour leur offrir un meilleur soutien. Lʼavancée est cependant historique pour les artistes - un statut reconnu de travailleur indépendant, une couverture sociale avec cotisations réduites, une aide à la création locale, ce nʼest pas rien. Sans oublier la mise à disposition annuelle dʼespaces pour présenter les œuvres et lʼintégration des artistes dans le tissu économique. Il sera fait appel à eux pour des décorations, des sculptures, des peintures par exemple pour valoriser les nouveaux bâtiments publics. Le Conseil National entend ainsi privilégier les artistes de la Principauté. Les artistes sont donc satisfaits surtout dʼêtre reconnus dans leur identité dans leur propre Pays. Cette loi est un grand pas en avant même pour ceux qui pensent quʼil en faut plus. Le risque est bien sûr de créer un appel dʼair au delà de vrais talents – car nʼest pas Léo Ferré qui veut. Mais ce quʼil faut, cʼest ne plus prendre le risque de rater à Monaco de Léo Ferré et la Principauté commence à sʼen donner les moyens. Ce statut doit faire rêver plus dʼun artiste dans le monde et pas si loin des rives monégasques. ■ Impasse pour la Magistrature... Si le statut de lʼartiste a vu le jour, le premier volet de celui de la Magistrature marque le pas. Le texte a été retiré de lʼordre du jour par les conseillers nationaux qui veulent poursuivre la discussion avec le Gouvernement sur un point de désaccord qui est en fait un point de principe capital touchant a lʼindépendance de la Justice. Le texte pour le moment en panne vise à établir un statut pour le Corps Judiciaire.

PAR PATRICE ZEHR

Il a pour objectif, dʼune part, de fixer les droits et obligations des magistrats et, dʼautre part, dʼassurer à la Magistrature les garanties professionnelles prévues par la Constitution. Parmi les innovations majeures, lʼinstitution dʼun organe collégial, le Haut Conseil de la Magistrature, a pour objet dʼassurer lʼéquité et lʼimpartialité dans la gestion des carrières des magistrats, condition de leur indépendance. Avec lʼadhésion de Monaco au Conseil de lʼEurope en 2005, la nécessité de ce texte est devenue encore plus prégnante face à certaines critiques, formulées notamment par la Commission de Suivi et le GRECO, qui se sont interrogés sur lʼindépendance effective dont bénéficie le Corps Judiciaire à Monaco, compte tenu notamment du rôle prééminent du Directeur des Services Judiciaires dans le processus de sélection, de nomination et dʼavancement des Magistrats, quʼils soient du siège ou du Parquet. ■ Les spécificités de Monaco Le système judiciaire monégasque est très proche du français à une réserve près, la Justice procède du Prince qui cependant délègue. Monaco étant une Monarchie Constitutionnelle, le pouvoir de rendre la Justice appartient au Prince, qui incarne la souveraineté de lʼEtat, mais celui-ci est réputé, de par la Constitution, en avoir délégué le plein exercice aux cours et tribunaux (article 88, alinéa 1). Il sʼagit donc dʼun système de « justice déléguée », aux termes duquel les juridictions rendent librement et souverainement la justice, au nom du Prince. La principale différence entre les deux systèmes provient de ce quʼen France, toutes les décisions concernant la carrière des magistrats du siège (en matière disciplinaire ou de déroulement de carrière) sont prises après consultation et avis conforme dʼun organe collégial indépendant, le Conseil Supérieur de la Magistrature, composé majoritairement de magistrats. Pour lʼheure, à Monaco, cʼest le Directeur des Services Judiciaires,,

qui détient à la fois le pouvoir disciplinaire et le pouvoir de proposition aux nominations et avancements (les nominations étant toutes effectuées in fine par le Prince). Le projet de loi prévoit donc logiquement lʼinstitution dʼun Haut Conseil de la Magistrature, sur le modèle du Conseil Supérieur de la Magistrature française. ■ Haute Conseil : quels pouvoirs ? Des points de désaccord subsisteraient sur la composition et les pouvoirs attribués à ce Haut Conseil, le Conseil National souhaiterait notamment que le nombre de magistrats y passe de un à deux et que ce soit le Conseil de la Couronne, par définition le plus proche du Prince, qui désigne un des membres du Haut Conseil, plutôt que le Conseil dʼEtat, émanation de lʼExécutif. Par ailleurs, le Gouvernement ne voudrait conférer au Haut Conseil quʼun simple avis consultatif . Les décisions continueraient dʼêtre du ressort du Directeur des Services Judiciaires. La Commission de Législation du Conseil National souhaiterait au contraire soumettre toutes les décisions de nomination et de promotion à un avis conforme du Haut Conseil (le Directeur des Services Judiciaires étant alors lié par cet avis). Cʼest ce point qui constitue le point de blocage le plus important.. Les élus ont fait valoir que lʼavis conforme, qui aurait pour effet de lier le Directeur des Services Judiciaires dans ses propositions, ne saurait en aucun cas lier le Prince, qui ne serait pas tenu de prendre lʼOrdonnance Souveraine de nomination dans le cas où il nʼapprouverait pas la nomination proposée. Sur ce dossier important nous ferons le point dans un prochain numéro avec le Président de la Commission Législation du Conseil National, Claude Cellario.

Monaco soutient le développement durable

M

onsieur Gilles Tonelli, Conseiller de Gouvernement Photo © CdP pour l’Equipement, l’Environnement et l’Urbanisme, a pris part, jeudi 25 juin à Paris, à la 1e réunion ministérielle sur les projets de développement durable dans le cadre de l’Union pour la Méditerranée, UpM*. La réunion était co-présidée par M. Jean-Louis Borloo, Ministre français de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement Durable et de la Mer, et M. Rachid Mohamed Rachid, Ministre égyptien de l’Industrie et du Commerce Extérieur et coordinateur interministériel de la dimension projets au sein de l’Union pour la Méditerranée. La réunion de Paris a permis de faire un point d'étape de l'avancement des projets dans quatre domaines majeurs : l’eau et l’environnement, les transports, l’énergie et le développement urbain. De nombreux organismes financiers ont pris part à la conférence et ont présenté leurs contributions concrètes aux projets. Les bailleurs de fonds se sont engagés sur près de 23 milliards d'euros (BEI, Agence française du développement, KfW, Banque mondiale, Fonds pour l'environnement mondial, Banque africaine de développement, EFG Hermes, la Caisse française des dépôts et consignations, Sumitomo Mitsui Banking Corporation, Siparex, Banque de développement du Conseil de l'Europe ...). La Banque Européenne d'investissement, la Banque allemande de développement KFW et l'Agence Française de Développement ont notamment annoncé leur intention de mettre en place une offre de prêt commune d'un montant de 5 Mds!sur cinq ans consacrée aux énergies renouvelables et à l'efficacité énergétique. Les ministres ont par ailleurs réaffirmé la nécessité de finaliser les négociations pour la mise en place effective du Secrétariat de l’UpM qui sera basé à Barcelone. M. Gilles Tonelli présidait la délégation monégasque composée de Mme Valérie Davenet de la Direction de l’Environnement, Mme Isabelle Costa du Département des Relations Extérieures, M. Bastien Nicaise de la Direction de la Coopération Internationale et M. Frédéric Labarrère de l’Ambassade de Monaco en France. Lors de son intervention, M. Gilles Tonelli a renouvelé le ferme engagement de la Principauté de Monaco, et en particulier de Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II, en faveur de l’Union pour la Méditerranée. Il a également présenté le partenariat entre la Principauté de Monaco et la République de Tunisie, dans le cadre du Plan solaire méditerranéen qui constitue l’une des priorités de l’UpM. « Ce projet vise l’approvisionnement en eau par l’énergie solaire photovoltaïque au bénéfice d’agriculteurs n’ayant pas accès à l’électricité. L’objectif consistera lors d’une phase pilote de 3 ans à équiper 200 premiers puits sur un potentiel de 9.000 puits qui pourraient être équipés à l’horizon 2020, soit une puissance installée totale de 25 MW ». * Lʼ'UpM rassemble les 27 Etats membres de l'Union européenne et 16 pays du pourtour méditerranéen.


Juillet-Août 2009

La Principauté

Politique & Société

HABITATION • La dernière réunion de la Commission d’attribution des appartements domaniaux a fait le point sur la situation actuelle

De la pénurie... au confort? La nouvelle politique immobilière voulue par la majorité UPM, qui a permis - en concertation avec le Gouvernement - la livraison de 1000 logements depuis 2003, porte ses fruits PAR PATRICE ZEHR

M

i juin, la réunion de la commission dʼattribution des logements domaniaux a fait le point sur les demandes et livraisons. Il y a toujours plusieurs façons dʼinterpréter les chiffres. II en est un qui est très révélateur, cʼest lʼaugmentation des refus. On est passé en un an de 27 à 38 % de Monégasques qui nʼacceptent pas ce qui leur est proposé. Ils espèrent autre chose ailleurs, plus neuf, plus grand sans doute, pour se préparer à lʼaccession à la propriété aménagée. Mais si certains jouent les difficiles et veulent plus, ce qui est leur droit, cʼest que la situation est devenue incomparablement meilleure. Il nʼy a plus de pénurie, même si tout nʼest pas parfait et sʼil faut rester vigilant au niveau du rythme des constructions.

■ Les demandes des élus Les élus demandent : • Le respect des délais de construction et de livraison des futurs programmes immobiliers voulus par le Conseil National (700 appartements dans les 7 prochaines années). • Lʼattribution en temps réel des logements libres par le biais des listes dʼattente, pour éviter que des appartements ne demeurent vides entre deux commissions. • La programmation dans le courant de lʼannée 2010 dʼune commission dʼattribution des appartements libérés par les attributaires de juin 2009 et qui auront fait lʼobjet de travaux de remise en état. • Lʼaugmentation du nombre de F2 dans les prochains programmes de construction, notamment en ce qui concerne lʼIlot Rainier III, qui devra offrir 113 F2 sur un ensemble de 243 logements. ■ Dʼiciseptembre sur 408 demandeurs, 252 foyers verront leurs demandes satisfaites Il reste un problème, cʼest le manque de F2 qui explique la plupart des dossiers non satisfaits. Il faut noter quʼil y a en ce moment 61 % de nouveaux demandeurs, dont de plus en plus de jeunes qui postulent de plus en plus tôt. Lʼoffre stimule en effet de nouvelles classes de demandeurs. 215 dossiers pour des F2ont été déposés, 76 demandes ont pu être satisfaites, 13 foyers sont placés sur liste dʼattente, soit 89 demandes satisfaites en tout. Il convient toutefois de nuancer cette situation. En effet,

lʼamélioration globale de la situation du logement incite les jeunes à postuler de plus en plus tôt, de manière à acquérir une indépendance légitime. Ainsi, 72 demandeurs sont âgés de 18 à 25 et la majorité postulait pour la 1ère fois. Dʼautres refus de F2 concernent des demandeurs aux revenus aisés ou déjà logés.

Photo © D.R.

■ Si on entre un peu plus dans le détail du reste... La situation locative est idéale pour les F3, 92 appartements ont été attribués et toutes les demandes satisfaites. Une nouvelle fois, au lieu d'un F2, tous les pères divorcés seront très prochainement attributaires d'un F3. Ceci est possible grâce à la modification des critères d'attribution obtenue, à la demande du Conseil National, et publiée au Journal de Monaco du 26 octobre 2007, complétée par lʼarrêté ministériel n° 2009-46 du 29 janvier 2009. En ce qui concerne les F4, 53 demandes ont été enregistrées pour 30 logements disponibles et 12 demandes sont en liste dʼattente, soit 42 demandes satisfaites sur 53. Enfin, concernant les demandes de F5, sur les 13 candidatures déposées, 7 ont pu être satisfaites et 2 demandes sont sur liste dʼattente, soit 9 satisfaites en tout. La nouvelle politique du logement, qui a permis la livraison de près de 1000 appartements depuis 2003, porte ses fruits. Les élus ont néanmoins rappelé que rien nʼest jamais acquis en ce domaine et quʼils demeureront particulièrement vigilants pour que les engagements pris par le Gouvernement soient tenus.

Monaco : début du tour des propriétaires

D

epuis le 1 juillet les Monégasques qui le souhaitent peuvent constituer leurs dossiers d’acquérant propriétaires. Ils peuvent dorénavant acheter dans leur pays, un bien domanial, une habitation transmissible. C’est une révolution patrimoniale pour les monégasques où le Rocher se réconcilie enfin pour ses nationaux avec la pierre. Une propriété immobilière de père de famille non spéculative selon des conditions très avantageuses pour le prix d’acquisition et les conditions d’entretien du bien. Le coup d’envoi du tour des futurs propriétaires monégasques a été donné début juillet… le succès devrait être au rendez-vous.

EXTERIEURE

Réunion du Groupe d’Amitié France-Monaco

es 30 juin et 1er juillet dernier, une importante délégation du Conseil National (*) conduite par le Président Stéphane VALERI était à Paris pour participer, à l’invitation L de M. Christophe-André FRASSA, Sénateur des Français de l’Etranger, à la première

réunion du groupe d'amitié interparlementaire France-Monaco, au Sénat français. A l’instar du groupe d’amitié existant de longue date avec l’Assemblée Nationale, la création de ce groupe d’amitié, fruit de nombreuses rencontres entre les sénateurs et les élus monégasques depuis 2003, avait été officiellement entérinée fin 2007, sur proposition du Président VALERI et de M. Christian PONCELET, alors Président du Sénat français. Cette première rencontre, qui intervient moins d’un an après l’élection au Sénat de l’« enfant du pays » Christophe-André FRASSA, a été l’occasion pour les élus monégasques de présenter et défendre devant les Sénateurs les réalités monégasques, aux antipodes des clichés véhiculés par la presse internationale, et de plaider inlassablement la cause de Monaco auprès de leurs interlocuteurs français, dans la perspective notamment du prochain sommet du G20 de septembre à Pittsburgh. Les élus monégasques ont confirmé la volonté de la Principauté de prendre part à l’évolution internationale vers la transparence fiscale et sollicité le soutien des parlementaires français pour que Monaco reçoive un traitement équitable dans le cadre des négociations en cours. Ils ont une nouvelle fois dénoncé le rôle de bouc émissaire dont les petits Etats ont été victimes et combattu l’étiquette de « paradis fiscal » dont Monaco s’est injustement vu affubler, en méconnaissance de ses réalités économiques et sociales. Ils ont par ailleurs rappelé la contribution essentielle de Monaco à la région française voisine, au travers des 30.000 emplois fournis aux résidents des Alpes-Maritimes mais également des services assurés, notamment en matière de santé par le CHPG, au bénéfice de l’ensemble du bassin régional de population. Au sein de la délégation française, les Sénateurs des Alpes-Maritimes, ont apporté leur appui aux élus monégasques et insisté sur la nécessité que Monaco communique mieux et sans attendre en France et à l’étranger, pour défendre son image et ses spécificités. La situation de la communauté française de Monaco a également été longuement débattue. Loin des idées reçues là encore, les élus monégasques ont présenté les réalités de la communauté française de Monaco, issue en grande partie de la classe moyenne et désormais réduite à un peu plus de 8.000 personnes, représentant environ 3.000 foyers imposables dont plus des 3/4 perçoivent un revenu mensuel inférieur à 4.000 €. Les parlementaires français et monégasques se sont accordés sur l’intérêt commun de leurs deux pays de joindre leurs efforts pour maintenir sur le sol monégasque, une présence française forte et une population stable, gage de stabilité et de prospérité. Les élus monégasques ont rappelé les efforts réalisés par la Principauté en matière de logement, au travers du secteur protégé, et annoncé la volonté du Gouvernement monégasque, récemment confirmée par le Ministre d’Etat, de travailler d’ici la fin de l’année avec le Conseil National, à la mise en place d’une opération-pilote destinée à fournir de nouveaux logements à loyers modérés pour les « enfants du pays ». Ils ont, en

Photo © CN

contrepartie, insisté sur la nécessité pour la France, une fois sortie de la crise, de réaliser un effort similaire en matière de fiscalité, pour supprimer l’imposition des français établis de longue date à Monaco, en soulignant l’injustice de la situation actuelle. Les Sénateurs français ont assuré les élus monégasques de leur soutien pour parvenir à ce résultat. (*) La délégation monégasque comprenait, outre le Président du Conseil National, le VicePrésident M. Bernard MARQUET, MM. Claude CELLARIO, Philippe CLERISSI, Pierre LORENZI, Laurent NOUVION, Mme Anne POYARD-VATRICAN et M. Jean-François ROBILLON. La Délégation était accompagnée pour lʼoccasion de Mme Anne EASTWOOD, Chef de Cabinet du Président, de Mme Valérie VIORA-PUYO, Secrétaire Générale du Conseil National et de Mme Elodie THOMEL, Chargée de Mission pour la Communication et le Protocole.

9


D U

7

J U I L L E T

A U

3 0

A O Û T

2 0 0 9

CAFÉ DE PARIS

E

X

P

O

S

I

T

I

O

N

MORNAR


Juillet-Août 2009

La Principauté

Politique & Société

ENVIRONNEMENT • La Haute Assemblée de la Principauté a décidé de donner l’exemple pour faire coïncider les principes avec les actes

Le Parlement “des colibris”

L’objectif est ambitieux : faire du Conseil National de Monaco la première assemblée législative du monde à obtenir les deux certificats, à la fois de la qualité et de l’excellence environnementale. Le projet devrait aboutir avant janvier 2010 PAR PATRICE ZEHR

L

e Conseil National a profité du 5 juin, Journée mondiale de lʼenvironnement, pour rappeler ses efforts et définir ses ambitions environnementales. Lʼobjectif est ambitieux, faire du Parlement monégasque le premier parlement du monde à obtenir les deux certificats, à la fois de la qualité et de lʼexcellence environnementale - Ont été annoncées et présentées les démarches de certification ISO intégrée Qualité/ Environnement 9001 et 14001. Ce processus entrepris cette année par le Parlement monégasque devrait aboutir en janvier 2010. LʼInstitution monégasque deviendrait ainsi le premier parlement européen à obtenir la certification ISO intégrée Qualité/Environnement 9001 et 14001.

Le Président du Conseil National de Monaco Stéphane Valeri et Anne Poyard-Vatrican, Présidente de la Commission de lʼEnvironnement et du Cadre de Vie, ont manifesté leur enthousiasme, en présence dʼélus et des membres de lʼéquipe permanente du Conseil National, des représentants dʼassociations œuvrant activement en Principauté à la protection de lʼenvironnement, ainsi que de la presse. Le Conseil National a décidé dʼêtre exemplaire pour faire coïncider les principes avec les actes. Lʼachat dʼun véhicule hybride ; la poursuite de la démarche de « compensation carbone » initiée lʼannée dernière en finançant des programmes de reboisement, en partenariat avec la Fondation Prince Albert II, afin de compenser les déplacements des élus lors des réunions internationales afin de repré■ Nationalité monégasque…. Vers l’égalité homme femme Suite à une demande de la majorité UPM, et comme elle s’y était engagée dans la derniè dernière campagne électorale,, le Gouvernement Princier réfléchit à la fin d’une discrimination récurente sur l’acquisition et la transmission de la nationalité monégasque. La femme pour le moment n’est pas traitée à l’égal de l’homme pour son conjoint. Le mariage pourrait donc entrainer une acquisition automatique de la nationalité au bout d’un délai augmenté et significatif, sans différence liée au sexe du demandeur, de la même manière la dissolution du mariage priverait le naturalisé par mariage du droit de transmission pour des enfants a venir. Le principe d’une harmonisation homme femme serait accepté, les modalités elles restent a définir. Elles pourraient être discutées a partir d’octobre prochan. ■ Logement des enfants du pays….. Sœur Anne ne vois-tu rien venir ? Les engagements gouvernementaux tardent a se concrétiser. Rien n’a été voté pour mieux protéger les locataires les plus âgés dans le secteur protégé. Les opérations pilotes annoncées sur des logements a loyer modérés semblent pour le moment aux abonnés absents ou alors se concoc-

Photo © CN

Les élus et les membres de lʼéquipe du Conseil National lors de la conférence de presse du 5 juin

senter Monaco ; lʼadhésion au programme 'edEnergie' proposé par la SMEG, qui garantit que la quantité d'électricité consommée par le Parlement a été produite à partir d'une source d'énergie renouvelable. En cette date symbolique le Président du Conseil National a signé la charte définissant la Politique Qualité et Environnement du Conseil National, qui engage lʼensemble des élus et des permanents. Il est bien évident que lʼon peut penser quʼéteindre la

tent dans le plus grand secret. Le logement des enfants du pays est pourtant le seul moyen de conserver la communauté française faisant partie de l’identité de Monaco. Le sujet mériterait sans doute plus de réactivité. Le Gouvernement viendrait néanmoins de s’engager à faire avancer ces 2 dossiers, en concertation avec le Conseil National, à la rentrée. ■ Blanchiment- terrorisme – corruption : urgence a deux vitesses. Le Gouvernement aurait regretté que le projet de loi n° 862 relatif à la lutte contre le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme et la corruption, déposé en séance publique du Conseil National le 1er avril 2009, n’ait pas été inscrit à la séance publique du 25 juin. Ce retard pénaliserait Monaco qui pourrait un temps être exclu de certaines facilités bancaires comme des virements électroniques. Les élus auraient trouvé que disposer de moins de deux mois pour se prononcer sur un texte connu par le Gouvernement depuis deux ans, était pour le moins cavalier. Le parlement entendrait faire le plus vite possible mais en prenant son temps sur un texte aux fortes implications par ailleurs sur la place bancaire et l’économie. Il aurait demandé au Gouvernement d’obtenir une prolongation de dérogations sur les facilités comptables pratiques menacées, jusqu’au vote de la loi, qui devrait intervenir en session extraordinaire, le 23 juillet prochain.

lumière dans les toilettes du Conseil national ne va pas sauver la planète mais répond Jean Tonelli, Consultant du Parlement pour les ressources humaines, cʼest la stratégie du colibri… tout petit oiseau qui seul est bien fragile, mais qui en groupe ne craint aucun rapace. Le Parlement est donc mobilisé derrière son Prince, et le Président Valeri a bien insisté sur la force et la sincérité du Prince souverain Albert II dans son engagement environnemental local et mondial.

Coopération France-Monaco a Commission annuelle de coopération franco-monégasque, présiL dée, côté monégasque, par S.E. M.

Photo © CdP

Jean-Paul Proust, Ministre d’Etat, et côté français, par Monsieur Pierre Sellal, Secrétaire général du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes s’est réunie pour sa 4ème session, à Monaco, au Ministère d’Etat. Les deux Chefs de Délégation ont souligné l’excellence et la densité des relations entre les deux pays, dans un cadre modernisé, depuis la signature du Traité d’amitié en 2002 .La coopération continue de se déve développer tant au niveau local (cf mise en place d’une commission locale dont la dernière réunion s’est tenue le 6 février 2009 au Palais Préfectoral de Nice) qu’au niveau intergouvernemental. Les deux délégations se sont félicitées de l’existence d’un bassin économique très dynamique au bénéfice de la Principauté de Monaco et de la région PACA. Par ailleurs les deux Parties se sont réjouies de l’entrée en vigueur, cette année, du triptyque de modernisation du 8 novembre 2005, concernant les accords de coopération en matière administrative, judiciaire et protection des investisseurs . Les principaux sujets abordés au cours de la réunion ont plus particulièrement porté sur : - les questions économiques : suivi du comité Mixte €uro ; échanges de vue sur les efforts communs en vue d’une plus grande transparence financière au niveau international et préparation des prochaines échéances, - les questions sanitaires : création d’un groupe de travail sur la conclusion d’une convention cadre de coopération en matière sanitaire et l’obtention de l’agrément pour le Centre de transfusion sanguine de la Principauté, - communauté française : compte-rendu des réunions du groupe de travail, - suivi des conclusions de la commission locale du 6 février 2009 : traitement des déchets, logement social des actifs...

11


La Principauté Spécial

Spécial Tour de France Le grand départ de Monaco

Juillet-Août 2009

Les 4 et 5 juillet derniers Monaco a eu le plaisir d’accueillir la première étape - et le départ de la seconde

La Principauté en fê

TOUR DE FRANCE

12

NOTRE REPOR

Photo © Charly Gallo/Centre de Presse

S.A.S. Le Prince Albert a participé le 3 juillet au «World Stars Cycling Criterium» 2009

Photo © Anthony Bibard

Cʼest parti ! 4 juillet 2009 : Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II entouré de Charlène W

Photo © Claudia Albuquerque

Photo © Charly Gallo/Centre de Presse

En haut : Le stand Ricoré au village des sponsors ; en bas : L. Armstrong sur la Place du Casino

TOUR DE

5 juillet, Place du Casino. Le peloton au départ de la deuxième étape : Monaco-Brignoles


Juillet-Août 2009

Spécial Tour de France Le grand départ de Monaco

La Principauté

13

- de la mythique Grande Boucle. Vif enthousiasme du public très présent sur le parcours même si moins nombreux queprévu...

ête pour le grand départ ! Photo © Charly Gallo/Centre de Presse

Photo © Charly Gallo/Centre de Presse

TOUR DE FRANCE

TAGE SPÉCIAL

Sept fois vainqueur Lance Armstrong durant son épreuve contre la montre : 10ème !

Photo © Anthony Bibard

Wittstock et Andrea Casiraghi donne le coup dʼenvoi de la première étape du Tour de France

Photo © Claudia Albuquerque

Photo © Charly Gallo/Centre de Presse

E FRANCE Le Prince Albert coupe le ruban du départ officiel de la deuxième étape du Tour de France

En haut : la caravane Vittel sur le circuit. En bas : lʼenthousiasme “infernal” du public...


14 La Principauté

Monde & Solidarité

Juillet-Août 2009

HUMANITAIRE • L’ONG Mission Monaco Maroc vient de voir le jour en Principauté pour aider les populations rurales défavorisées de la région

La dame blonde de Tazert C’est ainsi que les habitants du village appellent affectueusement la fondatrice de l’association Michèle Moll... PAR JEAN-PHILIPPE LUCAS

U

ne nouvelle O.N.G. vient de voir le jour à Monaco, Mission Monaco Maroc (M.M.M). Cette organisation a décidé de créer des programmes de développement durable, et de micro économie pour aider les populations rurales défavorisées du Maroc.

Dans les années 70, une monégasque vient à Tazert – petit village berbère au pied de lʼAtlas, à une cinquantaine de kilomètres de Marrakech - rendre visite à sa sœur, fondatrice dʼune nouvelle congrégation de religieuses, venues sʼinstaller dans un ancien ermitage fondé par un père franciscain, Charles André Poissonnier. Au cours dʼune balade, elle fait la connaissance de trois enfants abandonnés. Elle décide de leur offrir une maison et de leur payer des études, en précisant dans une inspiration à lʼépoque prophétique « je suis sûre que vous ferez la même chose plus tard pour les autres ». Plus de 30 ans après, une autre monégasque, Michèle Moll vient visiter le Monastère de Tazert, et fait la connaissance de lʼun des trois enfants : Brahim Bik qui lui raconte son histoire. Il est devenu aujourdʼhui instituteur dans lʼécole primaire de son village et a crée une association pour venir en aide aux 3600 habitants. Il propose des cours dʼalphabétisation, de broderie, soutient scolaire, informatique etc.… il précise quʼil doit se battre chaque jour pour mener à bien ses projets et empêcher son village de mourir. Car au milieu de rien chacun tente de survivre avec un rien, mais quand celui-ci manque les hommes partent dans les villes pour un travail précaire. Les jeunes nʼont aucun avenir. Ils rêvent de réussite en sniffant de la colle au milieu des sacs en plastiques noirs qui volent… Michèle – surnommée affectueusement “la dame blonde” par les habitants de Tazert - décide alors de soutenir Brahim dans son travail associatif en créant Mission Monaco Maroc, aidée par le Consulat du Maroc à Monaco et lʼassociation Al Karam présidée par Karima MʼKika, lauréate du prix Madame Figaro pour son action en faveur des enfants des rues.

Certes tous les partenaires ont conscience que lʼamélioration des conditions de vie des populations rurales défavorisées, est tributaire de la mise en place dʼune stratégie favorisant lʼaccès aux emplois spécifiques de cette région et aux ressources durables sans lesquelles on ne peut prétendre lutter contre la pauvreté. Les besoins du village sont immenses : ils concernent à long terme les domaines de la gestion de lʼeau, de lʼagro écologie, de lʼéducation, de la santé, de la formation, des éco médecines, de lʼhabitat etc.… mais dans lʼimmédiat, il est nécessaire dʼembaucher et de former : - une assistante sociale (pour épauler le travail des sœurs du Monastère, qui ne peuvent plus répondre à la forte demande, vu leur âge moyen dʼenviron 75 ans) - une infirmière pour gérer les urgences et éduquer les populations à une hygiène de base ; - un éducateur sportif pour sʼoccuper des enfants hors école, et utiliser le terrain de sport, déjà réalisé par Mission Monaco Maroc. Grâce à la collaboration du Consul du Maroc à Monaco, de lʼassociation AL Karam, M.M.M a pu faire voter par lʼEducation Nationale marocaine, la construction dʼun collège qui pourra accueillir 600 élèves et donner la possibilité à tous les enfants de poursuivre leur scolarité et ainsi dʼéviter la rue ; La collaboration entre lʼO.N.G. monégasque et lʼassociation locale de Brahim permet dʼapporter une fiabilité et une continuité aux projets et dʼoffrir ainsi aux habitants du village la possibilité de créer une activité économique leur permettant de rester et de vivre chez eux, évitant ainsi lʼexode rural, et de protéger la jeunesse des fléaux de la mendicité et de la prostitution.

De haut au bas : Michèle, la “dame blonde”, avec les enfants du village ; avec quelques sœurs du monastère ; devant les ordinateurs destinés aux enfants de lʼassociation. Photos © DR

CAMPAGNE DE COMMUNICATION

Contre les dangers de l’alcoolisme L

a Principauté lance Photo © DR une campagne de prévention contre les dangers de lʼalcoolisme afin dʼinciter à une consommation adulte et responsable. Cette campagne vise notamment à sensibiliser les jeunes qui, comme lʼa montré lʼenquête publiée en février dernier par lʼObservatoire français des drogues et des toxicomanies, peuvent avoir dans ce domaine des comportements à risque. Elle est basée sur la signature par les établissements de nuit dʼun code de bonne conduite par lequel ceux-ci sʼengagent notamment : - à renforcer leur vigilance en ce qui concerne le respect des prescriptions légales interdisant la vente dʼ dʼalcool d alcool à des mineurs ; - à mettre en œuvre toutes les actions paraissant de nature à sensibiliser leurs clients et notamment les plus jeunes dʼentre eux sur les risques liés à une consommation excessive dʼalcool et à éviter le « verre de trop », thème de la campagne de communication.

CAMPAGNE DE COMMUNICATION

Code de bonne conduite des Etablissements de nuit pour une consommation d’alcool adulte et responsable

es établissements souscrivant au présent code de bonne conduite Lnature s’emploient à mettre en œuvre toute action leur paraissant de à sensibiliser les jeunes sur les dangers de la consommation

excessive d’alcool, à renforcer la vigilance en ce qui concerne le respect des dispositions réglementaires interdisant la vente d’alcool aux mineurs, à favoriser plus généralement la consommation d’alcool responsable et à prévenir la conduite d’un véhicule sous l’empire d’un état alcoolique. Aussi, ils s’engagent notamment à : - demander la présentation d’une pièce d’identité munie d’une photographie en cas de doute sur la majorité d’un client ; - refuser de servir de l’alcool à toute personne manifestement ivre ; - ne pas vendre d’alcool à crédit et rappeler cette interdiction par panneaux d’information ; - ne pas participer à des campagnes promotionnelles de vente incitative d’alcool du vendredi soir au samedi soir inclus ; - pratiquer des prix attractifs pour les boissons sans alcool et la gratuité pour les accompagnements des boissons alcoolisées et mettre à disposition des en-cas à des prix modérés ; - améliorer et simplifier l’information des consommateurs sur leur consommation d’alcool et la consommation inappropriée ; - favoriser un accès facile et identifiable d’eau potable ou bien de verres d’eau servis gratuitement au bar ; - former et sensibiliser le personnel tant en ce qui concerne la prévention de l’alcoolisme que le comportement à adopter face aux personnes enivrées ; - participer activement aux luttes contre l’insécurité routière liée à la consommation d’alcool par tout type d’information (visuel, annonce micro, flys…) en : - équipant l’établissement d’éthylotest ; - ne laissant pas repartir un conducteur ivre en lui per mettant d’appeler gratuitement un taxi et, le cas échéant, en prévenant les autorités ; - informant du risque pénal en cas d’ébriété.


Juillet-Août 2009

Economie & Finance

La Principauté

ENTREPRISES • A la découverte d’un pays qui offre un énorme potentiel de développement économique grâce à ses ressources naturelles et humaines

Côte d’Ivoire, mission accomplie Grâce aux initiatives de la CDE, l’économie monégasque saisit des bonnes opportunités pour étendre son action à l’extérieur PAR

ROBERTO VOLPONI

A

BIDJAN (Côte dʼIvoire) - La crise internationale nʼempêche pas lʼéconomie monégasque dʼafficher tout son dynamisme, mais au contraire devient une opportunité précieuse à saisir pour étendre ultérieurement son marché à lʼextérieur. Si tout cela peut se réaliser, cʼest aussi grâce aux initiatives prises dans ces derniers mois par la Chambre de Développement Economique (CDE) de Monaco. Après les missions de Londres en novembre, de lʼAfrique du Sud en février (la plus lointaine jamais réalisée à ce jour) et celle de la République Tchèque en avril, le pôle développement & services aux adhérents (DSA) de la CDE a décidé de poursuivre sans relâche son activité principale, visant à encourager très concrètement, à travers un soutien direct sur le terrain, la rencontre des entrepreneurs monégasques avec leurs homologues de différents pays du monde en favorisant ainsi les échanges commerciaux. Tout en promouvant lʼéconomie de la Principauté de Monaco et son image internationale trop souvent mal connue de ce point de vue. Une activité qui rencontre de plus en plus lʼappréciation des adhérents pour lesquels ces déplacements représentent une occasion unique pour c était le le développement international de leurs entreprises. Du 23 au 25 juin, cʼétait tour de la Côte dʼIvoire, et notamment de la ville dʼAbidjan, capitale économique du pays, de retenir lʼattention dʼune dizaine de sociétés installées en Principauté qui avaient exprimé le souhait de sʼy rendre. Compte-rendu de cette mission que nous avons pu suivre directement sur le terrain.

■ Une délégation bien structurée et diversifiée La délégation monégasque était composée, pour la CDE, de M. Adnan Houdrouge, Vice Président, M. Vincent Lozza, Directeur Général du pôle DSA, de Virginie Gianangeli, responsable opérations du pôle DSA, et de Charlène Lenzlinger, du service communication. Côté entreprises, de MM. Charles Oula Siehe et Stéphane Dubois (3S) ; David Museur, (Ascoma Assureurs Conseils) ; Daniel Boéri (Boéri Consultants) ; Peter K. Murphy (Marco Research) ; Olivier Ernst, (MCTEL) ; Fabio De Libra et Robert Schellino (Monte Paschi Monaco) ; Jean Louis Ancian (SAMFET) et de Nicole Delacour Law (NDL) ; M. Houdrouge était présent également en qualité de Président Délégué de Mercure International of Monaco, société installée depuis longtemps en Côte dʼIvoire où elle réalise actuellement entre 10 et 20 % de son chiffre dʼaffaires global. Ces entrepreneurs – tous très motivés - ont représenté le dynamisme économique de Monaco dans plusieurs secteurs dʼactivité tels que la banque, les assurances, le conseil, les technologies de la communication et enfin du négoce international, mais encore dans des domaines aussi variés que la construction, les produits industriels et lʼagroalimentaire. Une bonne partie dʼentre eux se sont joints à la délégation monégasque - composée de représentants de la Direction de la Coopération Internationale (DCI), de la CDE et dʼautres entreprises de Monaco - qui a participé, du 29 juin au 1er juillet, au 2ème Salon de la Coopération Internationale de Dakar, sur un stand aux couleurs de la Principauté. Toutes ces initiatives contribuent, il faut le signaler, à créer un « système Monaco » de plus en plus soudé qui fait en sorte que le potentiel dʼexpansion des acteurs de lʼéconomie monégasque ne soit pas dispersé et puisse se rassembler et agir comme un « sujet unique », ce qui semble, plus quʼenvisageable : absolument indispensable pour un pays de taille minuscule comme Monaco... ■ Deux jours intenses de rencontres La mission sʼest déroulée pendant deux jours animés de rencontres avec les représentants des institutions publiques et des entrepreneurs privés de la Côte dʼIvoire. Un programme chargé de visites et rendezvous qui nʼa pas concedé aux participants de prendre des pauses, ce qui sera la seule remarque légèrement critique à lʼorganisation, qui pour le reste a été jugée - à lʼunanimité - irréprochable. Le mercredi 24, la délégation monégasque sʼest rendue au siège de la Chambre de Commerce et dʼIndustrie ivoirienne (CCI-CI), accueilli par son Président M. Jean Louis Billon. Après le discours prononcé par le vice-président Houdrouge, Vincent Lozza a présenté aux représentants locaux une vidéo décrivant lʼéconomie de la Principauté. Cʼétait ensuite le tour des entrepreneurs monégasques de se présenter individuellement et dʼexpliquer leurs respectives activités. Lʼaprès-midi a été ainsi entièrement consacré aux rencontres entre entrepreneurs monégasques et ivoiriens, qui parfois se sont révélées assez difficiles à gérer, car les demandes de rendez-vous ont été beaucoup plus nombreuses que prévu. Le jeudi 25 a débuté par un petit-déjeuner débat autour du thème de la compétitivité des entreprises locales organisé par Ascoma Côte dʼIvoire - filiale de Ascoma Monaco implantée depuis 1961 dans ce pays - et sʼest poursuivi avec la rencontre avec les représentants du Centre de Promotion des Investissements en Côte dʼIvoire (CEPICI) à Cocody, le quartier des ambassades dʼAbidjan. La mission sʼest achevée avec la visite, dans lʼaprès-midi, de la Zone Franche de la Biotechnologie, des Technologies de lʼInformation et de la Communication de Côte dʼIvoire (ZBTIC) où la délégation a pu rencontrer les représentants de la VITIB SA, la société créée « ad hoc » pour gérer la promotion et lʼexploitation de cet important projet à participation mixte public-privé : un pôle stratégique de 20 hectares de haute technologie, le «Mahatma Gandhi», très ambitieux, qui devrait se finaliser au terme dʼune dizaine dʼannées.

Photo © CDE

■ Les atouts de la Côte dʼIvoire Au final, ce qui surprend le plus le visiteur cʼest lʼextraordinaire vitalité économique de ce pays. Dix ans de guerre civile et donc dʼinstabilité politique nʼont pas eu raison de cette vitalité : avec des bases infrastructurelles qui se sont maintenues, une main-dʼoeuvre abondante, qualifiée et motivée, un système juridique en progrès, le pays “avance et reprend confiance”, affichant pour 2009 un taux de croissance de 3,7% malgré la crise mondiale. Aujourdʼhui, la Côte dʼIvoire sʼaffiche aux investisseurs étrangers comme un pays avec un énorme potentiel de développement, très riche en ressources naturelles et humaines, avec des infrastructures assez adaptées et en plein essor, pour se proposer comme véritable « moteur économique » de lʼentière région de lʼAfrique nord occidentale subsaharienne. La stabilité politique – ce qui est encore plus surprenant – ne constitue pas une condition indispensable pour des investisseurs potentiels mais plutôt une variable indépendante, un détail négligeable ou presque : « Tôt ou tard, il y aura des élections », entend-t-on répéter ici… Cʼest-à-dire : investissez sans aucun souci, car peut importe qui gère le pouvoir chez nous, personne ne vous créera jamais de problèmes. En effet, tout est mis en place pour encourager les investisseurs étrangers : un guichet unique qui assure la création de sociétés en 20 jours seulement ; aucune nécessité de sʼassocier à un citoyen ivoirien pour établir une société ; le libre transfert des bénéfices ; des exonérations fiscales pour une durée de 5 ou 8 ans selon les zones ; des garanties juridiques en cas de contentieux. Bref, ce que ce pays recherche actuellement ce sont de bons entrepreneurs et surtout une bonne injection de capitaux. Dans une période de crise mondiale, il semble bien sʼadapter - pour représenter tout ça - la métaphore utilisée par le DG du CEPICI, M. Silue Daoda, lors de la rencontre de jeudi 25 : « Quand un ballon est trop gonflé, tôt ou tard il est destiné à éclater, mais si en revanche il est dégonflé, comme cʼest le cas de lʼAfrique, il a besoin dʼair pour bien fonctionner ». Lʼéconomie de Monaco - peut-être - va donc donner sa petite mais remarquable contribution dans ce sens. Un souffle dʼair frais dont les deux pays pourront profiter pour mieux respirer demain...

RENCONTRE

“Une expérience très satisfaisante” es 11 entrepreneurs qui ont participé à la mission de la Chambre de Développement Economique de Monaco en Côte d’Ivoire ont tiré L dans leur totalité un bilan final très positif - et parfois même enthou-

Photo © LP

siasmant - de cette initiative, n’hésitant pas à exprimer toute leur appréciation. Parmi eux, David Museur, Responsable de la Cellule Audit Risk Management de la société Ascoma Jutheau Husson, qui vivait à cette occasion sa première mission avec la CDE. ■ Comment jugez-vous globalement l’organisation de cette mission économique de la CDE ? Avez-vous pu obtenir d’ors et déjà des résultats concrets ? David Museur : “Très satisfaisante. Je garderai de cette mission un souvenir des plus agréables compte tenu de la diversité et de la richesse des rencontres. Le dynamisme et l’expérience des équipes de la CDE m’ont procuré un sentiment de confiance et de confort me permettant de profiter pleinement de cette mission en vue d’atteindre les objectifs fixés. Il était indispensable de faire savoir à des entreprises monégasques qu’en dehors de Monaco, outre leur interlocuteur habituel Ascoma Jutheau Husson, le groupe Ascoma est fortement engagé et reconnu en Afrique subsaharienne et à Madagascar depuis plus de 50 ans. De ce point de vue là, je pense pouvoir dire que la mission est un succès, grâce notamment à l’intervention de M. Jean-Claude Jeanson, Administrateur Directeur Général d’Ascoma Côte d’Ivoire qui a su partager sa connaissance avisée des marchés ivoiriens avec les membres de la délégation”. ■ Votre société est implantée en Côte d’Ivoire depuis 1961 : Quelles sont à votre avis les principales opportunités qu’aujourd’hui ce pays peut encore offrir aux entreprises et aux investisseurs étrangers ? D.M. : “Durant cette mission, nous avons, par diverses rencontres, ressenti une réelle volonté de la part des acteurs économiques locaux de développer les échanges internationaux. La Côte d’Ivoire souhaite dès aujourd’hui, être le tremplin de la réussite du développement sur le territoire africain. Ainsi, des projets bien aboutis comme la création du parc technologique «Mahatma Gandhi», l’aide et le soutien quasi permanent du centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (le CEPICI), le niveau élevé de qualification des projets du bureau national d’études techniques et de développement confèrent à la Côte d’Ivoire un socle solide sur lequel peut s’appuyer tout entrepreneur ou investisseur désireux de s’installer en Afrique”. ■ A la lumière de cette première expérience, encourageriez-vous d’autres adhérents à participer aux prochaines missions de la Chambre, et pourquoi ? D.M. : “Oui sans conteste. Le développement et la pérennité d’une société dépendent surtout de la vision du chef d’entreprise et de sa capacité à voir à 360 °. Par une approche globale et avec une vision élargie à ce qui se passe à l’extérieur de son entreprise mais également de son pays, il peut échanger et partager des valeurs, s’inspirer des expériences et des projets d’investissements au delà des frontières de l’Europe. Ces expériences ne peuvent que l’aider à développer une politique sociétale, environnementale et économique de qualité et profitable et bien sûr saisir les opportunités de développement à l’international qu’offre le réseau étoffé et ciblé de la CDE de Monaco”. (R.V.)

RENCONTRE

15


16 La Principauté

Art & Culture

Juillet-Août 2009

EXPOSITION • Jusqu’au 30 août au Café de Paris un florilège des dernières oeuvres de l’artiste

“Mornar sculpteur” Le grand rendez-vous

Rencontre inoubliable avec un authentique créateur, un personnage et un homme rares... PAR

AMANDA COUTELLE

L

ʼété dernier «Pollux», légende vivante, plus ancien pensionnaire du Jardin animalier de la Principauté, avait séduit le sculpteur en pleine période animalière, lʼhippopotame vedette de bronze, grandeur nature, fier, entrait à jamais dans lʼhistoire de son pays se présentant aux curieux interloqués devant le Café de Paris… Mateo Mornar revient au «Café de Paris» où lʼon pourra découvrir un florilège de ses dernières œuvres du 7 juillet au 30 août…

Photo © MM

par Amanda Coutelle

D

epuis plus de 700 ans, la famille Grimaldi règne sur la Principauté de Monaco, de tous temps elle a manifesté un vif intérêt pour la nature, pour l’environnement. Ceux qui pensent qu’il n’y a que du béton à Monaco feraient bien de lire et regarder cet ouvrage et de se balader à travers les jardins, lors de leur prochaine visite… Les touristes seront enchantés de découvrir l’histoire de ces jardins et de garder un beau souvenir de leurs promenades monégasques… Au fil des siècles, les princes qui se sont succédés ont conçu et aménagé de nouveaux espaces paysagers comme de véritables havres de paix pour toute la famille et des joyaux de verdure et de fleurs pour les demeures officielles. Depuis son accession au trône, le 6 avril 2003, le Prince Albert II a inscrit l’environnement comme l’une des préoccupations majeures de son règne. Dévoilant pour la première fois les jardins des demeures privées, mettant l’accent sur les principes qui ont présidé aux nouvelles créations publiques, cet ouvrage présente les jardins (rarement photographiés) de la famille princières, les jardins publics qui participent à l’embellissement de la Principauté… L’ouvrage est illustré par les très personnelles photographies de Jean-Baptiste Leroux et par des photographies d’archives du Palais Princier, agrémenté de paroles de S.A.S le Prince Albert II… _____________________________________________ «Dans les jardins des Grimaldi» textes : Mic ChamblasPloton – Photographies : J.B. Leroux (Ed. du Chêne)

7

Lʼan dernier «Pollux» annonçait lʼexposition de sculptures et dessins de son mentor dans le hall du célèbre «Café Divan» : Mateo Mornar revient au «Café de Paris» où lʼon pourra découvrir un florilège (quelques 50 pièces) de ses dernières œuvres du 7 juillet au 30 août, Déesses de bronze et bestiaire de bronze accompagneront le sculpteur présent tous les jours de 10h à 2h du matin, lʼartiste répondra aux questions du public tout en dessinant des esquisses de futures terres cuites sur place : une rencontre, que lʼon acquiert ou pas une œuvre, qui demeurera inoubliable, rencontre avec un authentique créateur, un personnage et dʼun homme rares… Durant lʼexposition un film sur grand écran présentera lʼartiste au travail dans son atelier du 1, rue Smolett, à Nice. La crise ? Seul lʼart demeure une valeur sûre, et quʼon se le dise «Un Mornar cʼest pour la vie !» Message lʼattention des promeneurs : Une dizaine de sculptures de grande taille sont essaimées à travers la Principauté : devant le Monte-Carlo Bay, dans lʼenceinte du Monte-Carlo Beach, sur la terrasse du Fairmont, à deux pas du port : au cœur du Restaurant «La Villa», mais encore dans le Parc des Oliviers de Roquebrune-Cap-Martin… ■ Mornar sculpteur - Café de Paris - Place du Casino. Du 7 juillet au 30 août (Entrée libre). L’artiste sera sur place de 10 heures à 2 heures du matin.

La Principauté Le premier journal d’actualité de Monaco

Formulaire dʼabonnement Je souhaite souscrire un abonnement à La Principauté pendant : ☞ 1 an (soit 11 numéros) € 20 * ☞ 2 ans (soit 22 numéros) € 40 * ☞ 3 ans (soit 33 numéros) € 60 * ☞ 5 ans (soit 55 numéros) € 100 * * pour l’étranger (dehors Monaco et France) : ajouter +50% Dehors Europe : + 100%

Nom :

*

Prénom :

*

Adresse : Ville : Téléphone : Chèque n° : Banque : Date

Lire et regarder...

Signature

* Bon a retourner, accompagné du règlement à l’ordre de Global Media Associates Sas, à l’adresse suivante : Journal La Principauté - Service Abonnements “ Le Beausoleil de Monaco ” • 6, Bd de la Turbie 06240 Beausoleil France

2 personnalités : une critique d’emblée : beaucoup (trop !) de people… livrent un souvenir qui a marqué leur vie… Un livre idéal pour l’été au jardin, histoire justement de ne pas fatiguer ses neurones… Un seul écrivain : Patrick Poivre d’Arvor. La mémoire est l'une des composantes essentielles de notre être, elle nous permet de nous créer un passé et aide à nous forger un avenir. Sans elle, plus d'identité... Perdre la mémoire, c'est comme perdre un être cher, et être à la fois celui qui part et celui qui reste. Des personnalités de tous les horizons ont bien voulu se prêter à la confidence du " souvenir inoubliable ". Celui qui reflète le moment où tout s'est décidé pour elles, où la lumière s'est faite, où le destin a basculé. En confiant ce souvenir secret de leur existence, elles ont souhaité le partager et le dédier - en forme d'hommage - à tous ceux pour qui la route semble sans issue, à tous ceux qui sont tout simplement privés de cette mémoire qui s'efface, entraînant leur vie dans l'oubli. Soixante-douze témoignages recueillis auprès de personnalités très médiatisées, soixante-douze photographies originales illustrent cet ouvrage. Après cette lecture, tous ces souvenirs s'inscriront à jamais dans la mémoire collective. A signaler que chaque exemplaire vendu en librairie 2 Euros seront reversés à ICM (Institut du Cerveau et de la Moelle épinière) ______________________________________________ «Des souvenirs pour mémoire» - Didier Audebert et Gianni Soglia (Ed. Le Cherche-Midi)

■ Le Mondial du Théâtre à partir du 17 août Le compte à rebours a commencé : la 14ème édition du Mondial du Théâtre fera retentir ses trois coups le 17 août prochain. Pendant 10 jours, 24 troupes de théâtre amateur des cinq continents se produiront sur les scènes des théâtres de Monaco. Cette manifestation, organisée par le Studio de Monaco, a lieu tous les 4 ans en Principauté depuis 1957. Elle permet aux comédiens amateurs de confronter leurs approches du théâtre et de présenter au public des spectacles, insolites, inédits, souvent surprenants et toujours différents de ceux quʼil est habitué à voir. Les pièces sélectionnées sont présentées dans la langue de chaque pays Du 17 au 26 août, chaque soirée théâtrale se composera de trois pièces données par trois pays différents dans les théâtres de la Principauté (Théâtre des Variétés, Théâtre Princesse Grace, Salle Garnier). Chaque troupe jouera deux soirs consécutifs. Lʼentrée aux spectacles est gratuite et libre dans la limite des places disponibles. Tous les détails concernant le Mondial du Théâtre sur: www.mondialdutheatre.mc ■

Monaco enchante Biarritz Durant trois jours l'univers de la danse était au rendez-vous de Biarritz. Un concours national innoubliable qui a accueilli toutes les médailles d'or régionales où pas moins de 1331 passages de tous styles et catégories ont eu lieu. Innoubliable concours pour le grougrou pe de Marguerite Ferreira-Boffa et Jade costantini, qui sur une chocho régraphie intitulée "Je m'en rappelle encore..." a obtenu une médaille d'or à l'unanimité. En effet mesdemoiselles Laureen Benezech, Caroline Ciarlet, Estelle Guige, Kelly Kohl, Romane Langlois et Estelle Valeri ont par leur prestation et leur talent su emmerveiller le Jury. Ainsi pour bien teminer ce séjour Mesdemoiselles Caroline Ciarlet, Kelly Kohl et Romane Langlois (médaillée d'or en régional) ont obtenu à leur tour solo cette fois une médaille d'or. Un sans faute qui a procuré une immense fierté à leurs professeurs et engendré d'innombrables souvenirs dont il est certain quʼelles qu s'en souviendront longtemps... Bravo à ces jeunes et talentueuses danseuses qui ont magnifiquement bien représenté leur région et Monaco.

■ Lʼ«Eclosion» de Funny Valentine ! LʼAssociation des Jeunes Monégasques présentait récemment, le travail de «Valentine, artiste et compagne du sculpteur beausoleillois Patrick Gibelli, une talentueuse Valentine quʼon pourrait rebaptiser à lʼinstar de la chanson : «Funny Valentine», tant ses créations sont joyeuses… Si Valentine fait dans le conformisme écologique dans «lʼair du temps», elle le fait avec humour, sans envoyer des messages agressifs et autoritaires et ça change tout ! Cʼest avec une fleur bleue posée deçi-delà mais jamais cahin-caha quʼelle distille le fond de son âme romantique, jetant son regard de braise sur le monde noir et déboussolé qui nous entoure, pour le contrer elle crée ses «grisgris» sensés la protéger de la brutalité ambiante. Ses recherches, ses «éclosions» explosent en gerbes de couleurs tant en sculpture sur métal quʼen peinture ou dans ses collages. «Eclosion», titre de sa première exposition au cœur de la Galerie du Métropole - Niveau 1 - en Principauté, se veut synonyme de naissance et ode à la liberté…


Juillet-Août 2009

Art & Culture

La Principauté Photos © TPG

Patrick Hourdequin a présenté l’affiche 2009-2010 du théâtre : un cocktail de sourires, de rires, de beaux textes... mais encore de grands comédiens !

Une très belle saison

au Princesse Grace PAR

C

ʼest pour répondre au vœu de la Princesse Grace qui souhaitait voir renaître en Principauté un «Théâtre de comédie» que le Prince Rainier III fit restaurer lʼancien Théâtre des Beaux-Arts (1932-1956), le 17 décembre 1981, lʼactuel Théâtre Princesse Grace levait pour la première fois son rideau… Patrick Hourdequin a présenté à la presse la saison 2009-2010, qui débutera le 7 octobre, cʼest la tradition, par les «Monte-Carlo Magic Stars»... La compétition des jeunes magiciens en lice pour décrocher les sésames de leur carrière sous forme de «Baguettes dʼor et dʼargent», compétition présidée par S.A.S La Princesse Stéphanie, débutera le mercredi 7 octobre à 15h, pour sʼachever le dimanche 11 octobre : durant 5 représentations, en scène en seconde partie : les plus grands magiciens du moment. En ouverture de la saison théâtrale, le vendredi 16 octobre, seul en scène, Patrick Bosso fera «La courte échelle» au public, en clôture les 29 et 30 mai, la troupe des Carboni et les airs inoubliables de Vincent Scotto avec lʼopérette «Un de la Cannebière». Des grands classiques : Corneille : «Le Cid» version

AMANDA COUTELLE

Flamenco… Shakespeare : «Tout est bien qui finit bien» avec Yolande Folliot et Romain Bouteille ; Stefan Zweig, Feydeau, Guitry,

Tom Stoppard, Françoise Dorin (création à Monaco de la pièce «Vous avez quel âge ?» avec Jean Piat), Raymond Depardon adapté par Zabou Breitman… En novembre, le nouveau spectacle de Michel Boujenah «Enfin Libre», un Boujenah toujours drôle et tendre.

En février un autre grand du rire : Pierre Aucaigne… Com Gospel &Spirituals autour de Noël, avec lʼensemble de 30 chanteurs et chanteuses «Génération Singleton». Au Printemps 2010 : Le quintet de Marc Laferrière rendra hommage à lʼinoubliable l jazzman Sidney Bechet. A signaler que cette année «Les Sérénissimes du Rire» (qui se dérouleront les 19/20/21 mars au Grimaldi Forum) ont établi un partenariat avec le Théâtre Princesse Grace où se pré présenteront devant un jury de profes professionnels, journalistes et personnalités en lice pour la compétition «LʻOpen du rire» : les jeune talents de la nouvelle scène comique : samedi 20 mars à 21h et, à llʼintention du jeune public : Dimanche 21 mars, à 15 heures. Des sourires, des rires, de beaux textes, de grands comédiens, un cocktail qui rend joyeux, concocté par un directeur qui entend apporter des moments de bonheur au public de son théâtre, une profession de foi pour Patrick Hourdequin, partagée par son équipe depuis lʼaccueil jusquʼà à la scène… ■ Théâtre Princesse Grace - Location : Tél. : 00 377 93 25 32 27

ANNIVERSAIRE • Un espace de beauté et sérénité inauguré en 1984

EXPO • Les 55 sculptures de différents artistes seront vendues aux enchères

La Roseraie a 25 ans : émotion !

Les aigles de l’Eco-Art-Parade

C

ʼest dans le quartier de Fontvieille quʼa vu le jour la Roseraie Princesse Grace, un espace de beauté et de sérénité au cœur de ville, un hommage de S.A.S le Prince Rainier III à La Princesse Grace. Inaugurée le 18 juin 1984, la Roseraie vient de célébrer ses 25 ans en Présence de S.A.S le Prince Albert II… La Roseraie Princesse Grace, habitée de sculptures classiques ou contemporaines, est un havre de paix quʼembaument les fragrances de quelques 4.000 variétés de roses…S.A.S Le Prince Albert II a commémoré les 25 ans de la Roseraie rappelant avec émotion le souvenir de ses parents : «Les fleurs qui nous entou entourent ici sont pour moi un rappel heureux de la mémoire de mes parents (...) Ce jardin posé sur la Méditerranée contribue aujourdʼhui à la beauté de notre patrimoine végétal. Les touristes et les Monégasques, familles ou flâneurs qui viennent chaque jour sʼy promener, en font dʼailleurs un lieu vivant, à la fois paisible et joyeux. Avec la contribution des jardiniers qui prennent un soin jaloux de chacune de ces plantes, les enrichissant année après année dʼespèces nouvelles, souvent rares et toujours très belles, ils perpétuent la mémoire des inspirateurs de ces lieux : la Princesse Grace et le Prince Rainier (…)» Le photographe dʼanimaux et de plantes, Giuseppe Mazza, a présenté à lʼoccasion de cet anniversaire son dernier ouvrage dédié à la Roseraie Princesse Grace.

L

Sur la photo: S.A.S. le Prince et M. Giuseppe Mazza, auteur du livre "Roseraie Princesse Grace" Crédit photo : Gaëtan Luci / Palais Princier de Monaco

Sur la photo : lʼaigle “Les yeux du ciel - Grâce de la Liberté” réalisée par lʼartiste Claudia Albuquerque Crédit photo : Claudia Albuquerque

a Principauté reçoit des «hôtes» menacés de disparition, messagers de la solidarité 55 aigles se sont posés une première fois, le samedi 6 juin, en présence de S.A.S le Prince Albert II sur le célèbre Rocher, devenus œuvres dʼart à travers la 1ère«Eco-Art-parade». Au terme dʼune exposition de quatre mois, ces 55 sculptures seront vendues aux enchères, le 10 octobre, au profit de la Fondation Prince Albert II de Monaco, pour la protection de lʼenvironnement Dès 2010, ces ambassadeurs sʼenvoleront vers dʼautres pays comme la Tunisie et Singapour avec un messages porté par ce symbole universel quʼest lʼoiseau, message qui se veut avant tout celui de la solidarité… Initiée par lʼorganisation monégasque Eco Art International, lʼévénement est basé sur un principe simple : proposer à des mécènes de financer un aigle en blanc, disponible dans trois positions différentes (debout, planant et prenant son envol). Ces derniers ont confié leur aigle à des artistes en ont fait des œuvres. Dʼenviron 2 mètres dʼenvergure et de hauteur ces grands rapaces ont pris leur envol le 8 juin vers les jardins du Casino, le Carré dʼOr, le Beach Club, lʼhôtel Fairmont, certains demeurant sur le Rocher en attente des touristes… Parmi les mécènes, Le Prince Albert, le Conseil National et la ville de Beausoleil qui ont financé à hauteur de 8500 euros lʼacquisition de ces messagers…

17


18 La Principauté

l’Actualité l’

Juillet-Août 2009

MONACO EN BREF

☞ Le site handiplage et audioplage sur la plage du Larvotto est ouvert cet été du 1er juillet jusqu’au 13 septembre, tous les jours de 10 heures à 17 heures sans interruption. Un forfait de stationnement de 3 heures au parking du Larvotto est offert par le club Soroptimist à l’initiative de ce site depuis plusieurs années. Pierre Frolla a accepté d’être à nouveau le parrain du site. Plongeur émérite, recordman du monde en apnée, responsable de l'Ecole Bleue, M. Frolla a souhaité continuer à s’investir personnellement auprès des personnes handicapées. Outre les personnes handicapées, le site accueille également les personnes à mobilité réduite ainsi que les malvoyants.

Un bilan très positif pour le Festival Télé PAR ROBERTO VOLPONI

L

a 49ème édition du Festival de Télévision de Monte-Carlo sʼest déroulée du 7 au 11 juin au Grimaldi Forum. Une manifestation qui fut créé en 1961 par le Prince Rainier III de Monaco qui voulait "encourager une nouvelle forme d'expression artistique au service de la paix et de l'entente entre les hommes". Ont été présents à cette édition 1.423 participants représentant 420 sociétés et chaînes TV provenantes de 32 pays de la planète.

■ Le palmarès des Nymphes dʼOr En présence de S.A.S. le Prince Albert II la Nymphe dʼOr pour le Meilleur Film de Télévision a été décernée au britannique “The Shooting of Thomas Hurndall” ; Meilleur Réalisateur, pour le même film, Rowan Joffe (Royaume Uni) ; Meilleur Acteur le japonais Masakazu Tamura pour “Ah, You're Really Gone Now” ; Meilleure Actrice : Julie Walters pour “A Short Stay in Switzerland” (Royaume Uni) et Isabelle Adjani (sur la photo, avec le Prince Albert) pour “Skirt Day”. En ce quʼil concerne les mini-séries les prix ont été attribués à “The Wolves” de la chaîne allemande ZDF et à “Flesh and Bones” de la belge Woestijnvis. La Nymphe dʼOr du Meilleur Acteur dans La cette catégorie a été décernée au britannique Igal Naor Edité par pour “House of Saddam” et GLOBAL MEDIA ASSOCIATES

Principauté

Le premier journal d’actualité de Monaco

Sas

“ Le Beausoleil de Monaco”

6, bd de la Turbie 06240 Beausoleil

Tél. : +33 09.50.79.90.84 Fax : +33 09.55.79.90.84 glomed.free.fr/laprincipaute.html email : glomed@free.fr

celle de Meilleure Actrice à lʼlʼirlandaise ʼ Charlene McKenna pour “Whistleblower”. Pour la “Whistleblower” section Actualités ont été distingués comme Meilleurs Grands Reportages dʼActualités“Escaping North d Korea” Première Nouvelle, Chosun Ilbo, PallasTV et “China in a Torrent: The Patient Parade” Parade”, NHK (Japon). Meilleur Reportage du Journal Télévisé : CBC News pour ““Zimbabwe Election” de la chaîne canadienne CBC Television ; Meilleur Programme dʼActualités 24 heures/24 : “Mumbai Attacks de Sky News” (Royaume Uni). Dans la catégorie Séries TV Comédie grand succès français pour “Elephant Man” et même chose dans le Séries TV Dramatiques pour lʼaméricain “Mad Men”. Photos © Thierry Carpico

Photos © Charly Gallo / CdP

■ Beau succès des TV Xchanges La première édition des TV Xchanges, comprenant des débats sur des sujets tels que la coproduction internationale, le financement ou encore l'impact des nouvelles technologies sur la production de contenus, a été un succès au niveau de la qualité des débats et au niveau des intervenants. Ces rencontres ont un avenir prometteur et un potentiel de développement important pour attirer davantage de professionnels sur le Festival et seront par conséquent reproposées lʼannée prochaine à lʼoccasion de lʼédition du cinquantenaire. Une édition qui sʼannonce dʼors et déjà très intéressante...

RENCONTRE

Freema Agyeman

Rédacteur en Chef Patrice Zehr Rédacteur en Chef Adjoint Pierre-Yves Reichenecker Avec la collaboration de Lisa Arquette Thierry Bertrand Amanda Coutelle Isabella Lanciotti Jean-Philippe Lucas Pierre-Alain Martini Alessandro Paparella Alan Parker-Jones Photos Claudia Albuquerque Olivier Almondo Centre de Presse

Promotion & Publicité Global Media Associates Service Publicité Diffusion Monaco & Côte d’Azur SEC Cour Anc. Gare SNCF Impression Graficolor Regione Prati - Arma di Taggia (IM) Le tirage de ce numéro a été de 26.800 exemplaires

Copyright © 2009 by Global Media Associates Sas Piazza Caduti della Montagnola 48 • 00142 Rome

☞ Lancement de la montre Ultramarinum Marine, pièce unique inspirée par le yacht SS Delphine (1920) et réalisée sur mesure dans les ateliers artisanaux HOЯUS Sur Mesure à Montreux en Suisse. Il aura fallu pas moins de 3 développements spécifiques pour créer ce modèle d’exception : Un système de commande du temps, une seconde dite rattrapante, un nouveau système d’étanchéité particulier garantissant une étanchéité parfaite. L’Ultramarinum Marine permet à son propriétaire d’agir sur le temps en accélérant ou ralentissant celui-ci à l’aide d’un télégraphe, instrument de navigation permettant de transmettre des ordres de la passerelle aux machines, à bord d’un navire. Il peut donc jouer avec les heures, les minutes et les secondes qui s’écoulent au rythme qu’il aura choisi et revenir au temps réel à tout moment en actionnant son dispositif unique. La forme de la boîte reprend le pavillon de sortie des cheminées de bateau à vapeur et confère un style original et rétro à cette pièce unique. Le cadran en bois façon pont de bateau s’accorde parfaitement avec l’esprit de la montre. L’Ultramarinum a été présentée à Monaco fin juin, à bord du… Delphine. ☞ Jane Birkin sera en concert à Monaco, au Grimaldi Forum Monaco le 9 Octobre 2009 : la chanchan teuse anglaise était déjà venue enchanter le public de la Principauté lors de son premier passage au Grimaldi Forum Monaco. C’était en 2003, elle repre reprenait alors les plus belles chansons de Gainsbourg dont elle fut si longtemps l’égérie. La belle histoire avec son public continue... Aujourd’hui Jane repart en concert pour une tournée internationale et fera étape au Grimaldi Forum Monaco pour une soirée exceptionnelle dans la salle Prince Pierre le 9 Octobre 2009 à 20h30. Tarif unique : 35 euros ☞ La soirée d'été de l’Association des Femmes Chefs d'Entreprises de Monaco (AFCEM) s’est déroulée de façon très conviviale le 26 juin dernier à l’Hôtel Fairmont. Le thème approché était "La crise économique : opportunités pour les entreprises", sujet qui a intéressé une centaine de personnes ayant assisté à la conférence, puis au cocktail et au diner qui s’en sont suivis sur le roof de l’hôtel. Cette soirée s’est voulue résolument optimiste quant à l’avenir pour les entrepreneurs monégasques et à permis aux convives de tisser des relations entre eux mais aussi avec divers acteurs du monde de la finance. L’International University of Monaco a diplomé sa Promotion 2009 à l’Opéra de Monte Carlo. Située dans l’un des plus grands centres financiers au monde, l’International University of Monaco (IUM), a célébré le 20 juin l’entrée de 112 de ses étudiants dans le monde global des affaires. Originaires de 42 pays différents, les étudiants ont reçu leurs diplômes dans la prestigieuse Salle Garnier de l’Opéra de Monte Carlo. Trente trois étudiants ont ainsi été diplômé en Bachelor of Science in Business Administration, 22 en Master’s in Finance, 27 en MSc in Luxury Goods & Services, 27 en MBA et 3 en Executive MBA.

SANTE Une technologie d’avant-garde qui ne cesse de faire de nouveaux adeptes

Phénomène Power Plate !

lles poussent comme des champignons, ces drôles de machines. Les power plate - ce sont les « transforE mer » de la nouvelle forme physique mais pas seule-

Directeur de Publication Roberto Volponi

Projet graphique PDC Milano

☞ Le projet SEPA (Single Euro Payment Area) a pour but de doter les habitants de l’Union Européenne et de certains autres pays voisins de moyens de paiement comcom muns, permettant de réaliser des transactransac tions de paiement en euros dans des condicondi tions identiques quel que soit le pays. Les opérations concernées sont les virements, les prélèvements et les paiements par carte bancaire. Conscientes que la place monémoné gasque ne pouvait rester en dehors de l’espace SEPA, le Département des Finances et l’Association Monégasque des Activités Financières ont rapidement manifesté auprès de l’EPC et des instances françaises leur souhait de voir Monaco intégrer l’espace SEPA.

reema est une jeune star de la série anglaise “Law & Order”. F Nous l’avons rencontrée lors de cette dernière édition du Festival Télé. C’était votre première venue en Principauté ? Freema Agyeman : “Non, je suis déjà venue, il y a deux ans, quand j’étais très jeune et inconnue comme invitée : je rêvais encore de devenir actrice un jour ...” Comment avez-vous trouvé l’atmosphère de ce Festival ? FA : “C’est magnifique ! Tout est tellement beau et excitant que je ne veux rien perdre de tout ça. Je veux le vivre à fond car j’ai encore du mal à croire que je suis là accueilli comme une star ! C’est vraiment un rêve et je ne veux pas me réveiller...” . Allez-vous venir à nouveau l’année prochaine ? FA : “Sans doute. Je ne manquerai pas ça pour rien au monde !”

Photo © DR

ment. Une technologie d’avant-garde qui ne cesse de faire de nouveaux adeptes. Les résultats sont la, mais attention la machine ne fait pas tout et il faut s’entourer de quelques précautions pour adapter les séances a sa condition physique d’ou la présence d’un coach. Stephan est coach du « Du corps à l’esprit» à Roquebrune Cap Martin quartier Saint Roman à la frontière monégasque. La Principauté : Le power plate c’est quoi au juste ? Stephan : Concrètement, ces machines impulsent des vibrations à 3 dimensions. Cela fait travailler les composantes du muscle à 96 %. C’est donc révolutionnaire par rapport au travail de la gymnastique classique. C’est même incomparable. Maximum de travail et de résultat dans un minimum de temps mais pas sans effort. La machine fait beaucoup plus mais on se rend vite compte qu’elle ne fait pas tout. L.P : Cette technologie nécessite un coach... on ne peut le faire tout seul ! Stephan : C’est indispensable. Il faut faire les bons mouvements dans les bonnes positions. Le coach est là pour régler également l’intensité de la machine en fonction de vos objectifs mais aussi de vos possibilités. Cette machine qui a servi pour les cosmonautes et les athlètes est adaptable pour tous de 7 a 97 ans. L.P : Quelles sont les contreindications ? Stephan : Il ne faut pas avoir de problème de rétine et de cataracte… ni porter un stérilet. Bien sûr il ne faut pas être cardiaque…. Mais c’est excellent pour le cœur. C’est excellent également pour le renforcement des os grâce à une circulation sanguine accrue. Le power plate est recommandé pour augmenter les capacités osseuses. L.P : Mais ce n’est pas la fin de la gymnastique traditionnelle quand même ? Stephan : Pas du tout bien au contraire… c’est un outil complémentaire. Dans chaque séance on alterne entraînement classique et power plate. C’est un outil qui a fait ses preuves. Il y a une image également très people puisque les stars l’utilisent et le font savoir. Cela participe de l’engouement actuel. C’est indiscutable, il y a un phénomène mode. Mais l’essentiel est ailleurs, c’est le résultat sur chacun… c’est la satisfaction de voir des transformations réelles au bout de 10 séances à condition bien sûr de travailler dans l’intensité. Le power plate est une révolution pour la forme, mais encore une fois cette machine est au service de l’effort et multiplie ses résultats, mais croyez-moi au début est l’effort et au bout… la récompense.

SANTE

“Du corps à l’esprit” 7 avenue de France 06190 Roquebrune Cap-Martin. Coach 06 50 34 24 65


La Principauté

Autour de Monaco

Juillet-Août 2009

MENTON • Barbara Hendrix, Fazil Say, Yuri Bashmet pour le 60ème Festival de Musique ; Festival de tango, culture créole et Grégoire en concert

120 spectacles et animations pour tous le goûts! Photos © MM

AMANDA COUTELLE ■ 60ème Festival de musique : «retour à un niveau dʼexception» Barbara Hendrix, Fazil Say, Yuri Bashmet pour le 60ème Festival de Musique de Menton… Du 31 juillet au 16 août Menton donne rendez-vous aux mélomanes pour la célébration de son 60ème anniversaire du Festival de Musique créé par André Böröcz, en compagnie (entre autres !) de Yuri Bashmet, Vadim Repin, Barbara Hendricks, Fazil Say, de la soprano June Anderson… Mais… dans le respect de lʼhéritage du passé… Autres souhaits du nouveau directeur artistique Jean-Marie Tomasini : donner un aperçu des grands interprètes de la nouvelle génération, programmer aux concerts de 18h des jeunes distingués dans les grands concours internationaux, les valeurs sûres de demain. Le 60ème Festival investira tous les jardins de Serre de la Madone à Maria Serena… Le vendredi 31 juillet : concert de pré-ouverture sur lʼEsplanade Palmero par lʼOrchestre de Menton dirigé par le trompettiste Bernard Soustrot. PAR

L

e député-maire Jean-Claude Guibal, Christian Tudès, adjoint au tourisme, Didier Léonetti, directeur de l'office de tourisme, Jean-Marie Tomasi, directeur artistique du Festival de Musique, le jeudi 11 juin ont présenté à la presse la saison estivale de la ville de Menton: 120 spectacles et animations à travers la cité. Il y en aura pour tous les goûts et toutes les bourses… ■ Du 10 au 14 juillet 8ème édition de «Menton, ma ville est Tango…» Concerts, animations de rue, initiations, «apéros tango», «dîners-tango» en plein air, spectacles en direct de Buenos Aires… Sur lʼEsplanade Francis Palmero : concerts et bals de 21h à 3h du matin : 10 juillet, lʼensemble «Buenos Aires Beat» venu des rives du Rio de la Plata, le 11, la formation classique «Arrullo de Tango» , les 12 et 13 (bal du 14 juillet) avec le «Gran Septeto La Academia», dʼ Alejandro Schwarz (co-fondateur El Despuès). ■ Du 17 au 19 juillet : 5ème Festival Créole … Littérature, musique, peinture, représenteront la riche culture Créole, sa diversité, son authenticité, à travers ses artistes, ses intellectuels, mais aussi sa cuisine, son folklore, enracinés dans lʼHistoire. Antilles, Grenadines, Mascareignes, événement 2009 : lʼarrivée de lʼîle dʼHaïti: berceau de lʼ Art Naïf… (voir encadré)

vendredis de lʼété de 20 heures à minuit, la Promenade du soleil sera piétonne : fermeture de la route entre Elisée-Reclus et la Place Saint-Roch : Deux podiums seront installés le long de la promenade… (Renseignements : Office du Tourisme: Tél : 04 92 41 76 95)

■ Concert sous les étoiles le 29 juillet : «Grégoire»

ou la génération internet ! Le parcours de la nouvelle idole des jeunes est atypique : pianiste amateur, passionné de variété française, le chanteur «Grégoire» est le transfuge dʼun concept nouveau lʼarrivée en haut de lʼaffiche (et sur la scène) via internet : «Grégoire» se produira le mercredi 29 juillet au Stade Rondelli… Tous les L’EVENEMENT

Découvrir la culture d’Outre-mer

A

près 4 premières éditions, dont 2 à Nice puis 2 à Menton, le Festival Créole s’installe de nouveau à Menton en 2009, les 17, 18, 19 juillet 2009. Pour la première fois y sont réunis Guadeloupe, Martinique, Haïti, Guyane et la Grande Famille de l’Océan Indien. Un Village Créole* d’une cinquantaine de «kaz» accueille le visiteur sur l’Esplanade Palmero. Spectacles, jeux, bals, parades, expositions, tables rondes, ateliers, conférences, dédicaces, dégustations et stages d’initiation s’y succèdent. Egalement au Casino Barrière et les hôtels Méditerranée, Napoléon, Royal Westminster, ainsi que le Jardin Biovès. Authentique, chaleureux, passionné, fédérateur, le Festival Créole fait découvrir au public curieux et séduit les richesses culturelles des régions d’Outre-mer. Seul événement azuréen d’envergure nationale entièrement consacré au rayonnement culturel et économique de l’Outre-mer, le Festival Créole attire de plus en plus de visiteurs. * Entrée libre et gratuite

19


Le Reportage du mois

Juillet-Août 2009

le Reportage

La Principauté

Sur le thème “Golden Paradise”le 13 juin s’est déroulée la 14ème édition de l’événement organisé par la Princesse Catherine Colonna de Stigliano

du mois

Bal de l’Eté, une vraie petite bulle de paradis ! “G

olden Paradise in Monte-Carlo !” était le thème du dernier « Bal de l'Eté » de Monaco qui a, le Samedi 13 Juin dernier, traditionnellement ouvert en beauté la belle saison en Principauté. Donné sous le Haut Patronage de SAS le Prince Albert II en faveur de l'Ordre de Malte monégasque, le « Bal de l’Eté » est devenu au fil des années un des plus grands bals du calendrier international.

Organisé par la Princesse Catherine Colonna de Stigliano avec le soutien d'un vaste et brillant Comité International, en collaboration avec la Société des Bains de Mer, ce «Bal aux couleurs du monde» a de nouveau rassemblé, sur invitation, toute la fine fleur de la nouvelle génération internationale en provenance d’Europe et du monde entier. Entre Caraïbes et Pacifique, c’est

une véritable petite « Folie Tropicale » qui a fait vibrer toute la Principauté. Bravant vents et marées et crises économiques en tout genre qui secouent le monde, le “Bal de l’Eté” est resté fidèle à lui-même : « une vraie petite bulle de bonheur ». Au rythme de trois jours d’événements non stop et sous un flot de Magnums Ferrari Spumante, fidèle partenaire du

bal, dans des lieux transformés en jungle tropicale et jardins d’orchidées digne des îles paradisiaques (Sabine Panizzi), le « Bal de l’Eté » a couvert ses invités de parfums (‘Tuscan Soul’ de Ferragamo et ‘Perles’ de Lalique), de cadeaux Natura Brésil, et proposé mille et un cocktails exotiques étonnants sans oublier, pour les amateurs, les cigares El-Septimo.

Rudi Moen (Norvège), Carolyn Ruxton (UK), Lady Vanessa Sterling (UK), Juana Cuadrado (Brésil), Orjan Norbom (Norvège), Robes et smoking Kenzo

Jag Gill (Inde), Prince Peter OseiTutu (Ghana), Rachel Verghis (Inde).

Mirei Hasegawa et Shingo Negishi (Japon). Couple Vip du Japon

Princesse Catherine Colonna de Stigliano (Organisateur), Ranjit Mahanty (Inde), Membre du Comité International

Princesse Shaza Rahhal, (Soudan), Membre du Comité International du bal Photos © David Zagdoun et Murielle Gander Cransac

21


22 La Principauté

le Sport

La Principauté Sport

Juillet-Août 2009

HERCULIS 2009 • Un grand succès l’année dernière à 2 semaines des JO : on n’en espère pas moins cette année à 2 semaines des Championnats du Monde

Monaco ne craint pas Berlin PAR ROBERTO VOLPONI

L

e meeting Herculis de lʼannée dernière a été un succès au-delà des meilleures prévisions. Un record du monde (5m04, saut à la perche feminin avec Yelena Isinbayeva, photo à droite), 3 records continentaux, 5 meilleures performances mondiales et 7 records nationaux. 13.822 spectateurs se sont déplacés pour assister aux exploits de 216 athlètes en provenance de 43 Pays. Dernier meeting avant les Jeux Olympiques de Beijing, les craintes étaient grandes après le retrait de certains athlètes dont la préparation pour les JO les avaient conduits à ne pas participer à Monaco. Mais en réalité, la soirée a été un réel succès avec un enchaînement dʼexploits : les athlètes nʼétaient pas venus faire de la figuration ! Juste avant le feu dʼartifice de clôture a eu lieu lʼapothéose de ce meeting intense avec le record de Yelena Isinbayeva. Yelena, résidente monégasque, ayant à cœur de réaliser cet exploit «chez elle» sur ce sautoir quʼelle connait particulièrement bien pour sʼy entraîner régulièrement. Cet ensemble et surtout la densité de ces performances sportives de haut niveau a permis au meeting de réaliser un score de 85970 points et de se classer ainsi premier Meeting Mondial de lʼAnnée 2008. Après trois ans dʼinterruption pour organiser la Finale Mondiale de lʼAthlétisme de lʼIAAF entre 2003 et 2005, le meeting Herculis a donc retrouvé son meilleur niveau. Pour 2009 on nʼen espère pas moins : deux semaines avant les Championnats du Monde dʼathlétisme à Berlin, Herculis est lʼultime préparation des plus grands champions de la planète. Plus de craintes, cette fois-ci ! La compétition est calquée sur celle de lʼan passé, à ceci près que certaines épreuves changent de sexe. Comprenez, un saut à la perche féminin en 2008 sera décliné

Photo © D.R.

en version masculine en 2009. Comme le veut la tradition, les épreuves seront précédées par le 1000 mètres, ouvert à tous qui permet de gagner des places pour admirer les champions. En tout, 200 concurrents sont engagés dans une vingtaine dʼépreuves. Comme chaque année, ce rendezvous est précédé dʼun certain nombre dʼanimations en Principauté, comme des démonstrations de saut à la perche. Mais la grande nouveauté pour Herculis nous projette dʼores et déjà vers lʼannée prochaine. En effet, lʼépreuve monégasque intègrera en 2010 un nouveau circuit de meetings mis en place par la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) intitulé "Diamond League". Il remplacera lʼactuel Golden League (6 meetings) pour franchir les frontières européennes afin de promouvoir lʼathlétisme aux quatre coins de la planète.

YACHTING • Pour la première fois en Principauté, l’événement sera à nouveau là en 2011

“Monaco Shipping Event” au YCM

E

vénement sportif et élegant, le Monaco Shipping Event s’est tenu pour la première fois en Principauté à la mi-juin. Tournoi de golf (70 participants), régates (une douzaine d'embarcations de classe J24 avec 5 personnes d'équipage), et un diner de gala au Yacht Club de Monaco, en présence de SAS le Prince Albert II, Mademoiselle Charlène Wisttsock, de la Princesse Caroline et du Prince Ernst de Hanovre. Organisé par la Chambre du shipping monégasque (avec Ship to sport et le Crédit suisse) a remporté un franc succès, et un accord a été conclu pour la tenue de 5 éditions en Principauté, une tous les deux ans. Rendez-vous donc en 2011 pour le prochain MSE. (P.Y.R.)

■ PRIX DES PLACES Places numérotées : loge, 70 euros par place ; tribune : 35 euros - 30 euros - 25 euros (tarif réduit 20 euros) - 15 euros (tarif réduit 12 euros). Non numérotées : 6 euros (tarif réduit 5 euros). Gratuit pour les enfants de moins de 10 ans (en place non numérotées), pour les scolaires, les étudiants et les licenciés F.F.A. Réservations au +377 92 05 42 60 ; web : www.herculis.com ; par courrier : Fédération Monégasque dʼAthlétisme Stade Louis II - MC 98000 Monaco • Ouverture des portes : 18h00


La Principauté

le Sport

Juillet-Août 2009

CHAMPIONNAT WRC • Comme en Sardaigne, les épreuves en Grèce et en Pologne n’ont pas souri au duo franco-monégasque

Une vraie malchance

frappe Loeb-Elena ! Deux sorties de route de la Citroën C4 en quinze jours ont fait la différence PAR THIERRY BERTRAND

près le premier A faux pas de la saison en Sardaigne, les deux épreuves suivantes nʼont pas souri à Daniel Elena et Sébastien Loeb. Mi-juin, le Rallye de lʼAcropole se soldait par une très grosse sortie de route, heureusement sans conséquence pour lʼéquipage. Quinze jours plus tard, en Pologne, la Citroën C4 WRC devait se retirer durant la première étape, mais pouvait cependant repartir le lendemain. Sébastien Loeb après son accident en Grèce : « Nous étions dans une partie très rapide, sur un plateau. Il y avait un virage à droite que jʼai peut être passé un peu trop vite. Je suis sorti de la trajectoire pour le virage à gauche qui suivait et jʼai heurté une grosse pierre à la corde. La roue avant a été arrachée et nous sommes partis en tonneaux. La voiture était trop endommagée pour que lʼéquipe puisse la réparer en vue de la dernière journée. En tous cas, la C4 WRC a démontré sa solidité car nous nous en sortons sans une égratignure malgré la violence de cette sortie de route. Evidemment, ce nʼest pas une bonne affaire pour les Championnats puisque nous allons perdre une bonne partie de notre avance. » Cʼest lʼéquipe Ford qui tirait les marrons du feu. Mikko Hirvonen remportait sa première victoire de lʼannée et Jari-Matti Latvala plaçait sa Ford Focus WRC sur la troisième marche du podium, derrière un surprenant Sébastien Ogier, pilote de lʼéquipe Junior Citroën. Mikko Hirvonen : « J'ai accompli une course réfléchie et mes plans ont fonctionné à merveille, sans que je commette de faute ou que je subisse une crevaison. Je savais que si je ne subissais pas d'incident, je finirais forcément bien placé. Notre voiture a été impeccable durant tout le rallye et en particulier dans la dernière spéciale qui était

Photo © Citroën presse

LA SITUATION

Classement après la Pologne ■ Pilotes

© AFP

1. Mikko Hirvonen (FIN) 58 pts 2. Sébastien Loeb (FRA) 57 pts 3. Daniel Sordo (ESP) 39 pts 4. Henning Solberg (NED) 27 pts 5. Jarri-Mati Latvala (FIN) 25 pts … ■ Constructeurs 1. CITROËN TOTAL 106 pts 2. BP FORD 89 pts 3. STOBART FORD 53 pts 4. CITROËN JUNIOR 29 pts 5. MUNCHI’S FORD 18 pts

LA SITUATION

Prochaine épreuve : Rallye de Finlande du 29 juillet au 2 août

vraiment très dure. L'avance dont je disposais au classement provisoire m'a permis d'y rouler très sagement. Ce résultat nous relance dans le championnat et la suite de la saison s'annonce excitante. Les deux prochains rallyes, en Pologne et en Finlande, auront lieu sur terre et sur des tracés plutôt rapides qui devraient me convenir. » Nouveau coup de théâtre lors du Rallye de Pologne, qui fêtait sa première inscription au Championnat du Monde FIA des Rallyes. La Citroën C4 WRC de lʼéquipage franco-monégasque sortait dans un champ lors de la première étape et devait renoncer à finir la journée. Sébastien Loeb : « Nous avons touché une souche qui était masquée par du sable et de la terre meuble. Elle était placée en pleine trajectoire, mais nous ne l'avions pas remarquée lors des reconnaissances. La suspension a cassé net et nous avons dû nous arrêter. Il restait 30 kilomètres à parcourir dans cette spéciale et nous n'aurions jamais pu rallier l'arrivée. Les dégâts nʼétant pas importants, nous pourront tout de même reprendre la course demain, dans le cadre du SupeRally. Il va falloir trouver la motivation alors que nous accusons maintenant 20 minutes de retard sur les leaders. Mais quelques points pour le Championnat du Monde des Constructeurs sont à notre portée et nous nous devons

NOUVEAUTÉS • Deux jeunes talents au féminin pourraient faire leur début au sein des nouvelles écuries

Des femmes en F1 l’an prochai prochain? U

ne femme pilote en F1, c'est rare mais pas sans précédent. Photos © DR Teresa de Filippis dans les années 1950 (meilleur classement: 10e lors du GP de Belgique en 1958), Lella Lombardi dans les années 1970 (meilleur classement: 6e lors du GP d'Espagne en 1975, la seule dans les « points »), Divina Galica (1976/78), Giovanna Amati (début des années 90) ou encore la sud-africaine Désirée Wilson, la seule femme vainqueur dʼune course F1, mais hors championnat à Brands Hatch début 80, elles sont cinq à avoir tenté lʼaventure. Danica Patrick et Natacha Gachnang : enfin une L'année prochaine, trois nouvelles écuries vont faire leur appari- touche de charme féminin sur les circuits de F1 ? tion en F1. Et deux dʼentre elles pourraient confier un volant à une femme. Campos Grand Prix, pourrait engager Natacha Gachnang. Cette Suissesse de 21 ans n'est autre que la cousine de Sébastien Buemi, pilote de chez Toro-Rosso. Actuellement engagé en Formule 2, la Vaudoise sʼest faite remarquer du grand public lʼan dernier en terminant à la troisième place du championnat de Formule 3 espagnol. Depuis, en plus de présenter un phyisique tique irréprochable, son talent ne s'est jamais démenti. LʼAméricaine Danica Patrick pourrait faire partie dʼUSF1, l'écurie américaine qui participera à la Formule 1 l'année prochaine – et qui pourrait sʼinstaller dans le Var pour profiter de la piste et des aménagements du circuit Paul Ricard. Danica Patrick, cʼest déjà un sacré palmarès : première femme à avoir remporté une course en Indy – cʼétait lʼan dernier -. Troisième de la mythique épreuve des 500 miles dʼIndianapolis en mai dernier, elle pointait fin juin en cinquième position du championnat Indy 2009. Agée de 27 ans, Danica Patrick a fait la une de Playboy il y a quelques années, pas pour ses talents de pilote, mais pour sa plastique ! En 2007, elle figurait même dans le classement des 100 plus belles femmes au monde ! Et incontestablement lʼune des plus rapides.

SPORT & POLITIQUE

d'aller les chercher pour Citroën. » Il ne croyait pas si bien dire… Une politique dʼéquipe de Citroën et lʼincroyable erreur du second pilote Ford, Latvala allaient lui permettre de marquer également plus de points au championnat Pilotes… Les voitures de lʼécurie Junior de Citroën étant devant la C4 de Loeb/Elena, le patron de Citroën Sport, Olivier Quesnel, demandait aux deux équipages de ralentir pour permettre à Sébastien et Daniel de gagner deux places et ainsi de remonter à la huitième place, ce qui limiterait les écarts de points dans les deux championnats. Au départ de lʼultime spéciale du rallye, deux kilomètres disputés dans un stade pour le seul plaisir des spectateurs, les deux Ford monopolisaient la tête, Hirvonen devançant Latvala et la Citroën de Dani Sordo, Loeb pointait à la huitième place, grace au sacrifice des pilotes Citroën Junior. Latvala allait être le meilleur allié du constructeur français ! Alors quʼil disposait dʼune confortable avance sur Sordo, il partait à la faute et devait bêtement abandonner. Cette énorme bévue permet à Citroën de disposer dʼune avance de 17 points au championnat Constructeur (au lieu de six) et à Loeb de ne perdre la tête du championnat Pilote que pour un point derrière Hirvonen. Malcolm Wilson, Ford : « Nous étions vraiment dans la position de pouvoir contester le titre à nos adversaires. Je ne dis pas que nos espoirs sont morts et enterrés, mais à présent nous avons une montagne à gravir. Latvala a, sans aucun doute, commis ici la plus grosse erreur de sa carrière. Pour être parfaitement honnête, je ne sais pas quoi penser. Je pense qu'il est difficile pour le moment de prendre une décision radicale. Nous avons investi en Jari-Matti sur du long terme. Il a fait de réels progrès en Sardaigne, mais maintenant nous sommes de retour à la case départ… » Prochaine manche : Rallye de Finlande du 29 juillet au 2 août 2009. A noter la présence du pilote de F1 Kimi Räikkönen au départ de lʼépreuve finlandaise, au volant dʼune Abarth Punto S2000.

7ème Grand Prix de Monaco Historique L

ʼépreuve, qui se déroule tous les 2 ans, deux semaines avant le Grand Prix de Monaco F1, aura lieu les 8 et 9 mai 2010. Pour cette nouvelle édition les voitures de Formule Junior (1958 - 1963) seront remplacées par les Formules 3, 1000 cm3, 1600 cm3 et 2000 cm3, limitées à l'année 1984 incluse. Les voitures de cette 7e édition seront réparties en 8 séries : • Série A - Voitures de Grand Prix avant 1947 • Série B - Voitures de Grand Prix à moteur avant (1947 - 1960) • Série C - Voitures de Sport avant 1953 • Série D - Voitures de Formule 3, 1000 cm3 (1964 - 1970) • Série E - Voitures de Grand Prix à moteur arrière (1954 - 1965) • Série F - Voitures de Formule 1 (1966 - 1974) • Série G - Voitures de Formule 1 (1975 - 1978) • Série H - Voitures de Formule 3, 1600 cm3 et 2000 cm3, (1971 - 1984)

23


n75jui-aou09  

Le premier journal d’actualité de Monaco

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you