Page 1

LaPrincipauté €2

Le premier journal d'actualité de Monaco

Année XVIII • Numéro 165 • Mensuel édité par Global Media Associates Sas • Gérant de la publication Roberto Volponi • Rédaction et administration : “ Le Beausoleil de Monaco ” 6, Boulevard de la Turbie 06240 Beausoleil • Tél. : +33 09.50.79.90.84 • Fax (+33) 09.55.79.90.84 • Siège Social : Piazza Caduti della Montagnola 48 00142 Rome • Tél./Fax (+39) 06.23.31.52.15 • Bureau de Milan : Tél./Fax (+39) 02.70.03.01.42

www.laprincipaute.net

Octobre 2017

• Numéro de Commission Paritaire : 0522 U 81608 • Dépôt légal : à parution • Imprimé sur papier spécial en Union Européenne • Concessionnaire général de publicité : Global Media Associates Sas - Section Publicité • Abonnements : annuel (soit 11 numéros) €20 ; hors Monaco et France +50% • S’adresser à Global Media Associates - Bureau Abonnements ou à http://www.laprincipaute.net/abonnez-vous.html

Dossier Spécial

Photo © DR

Elections 2018 : la campagne est déjà lancée...

L'ancien ministre et président du Conseil national brigue un nouveau mandat

Stéphane Valeri : "Priorité Monaco" Octobre 2017 ☞  FINANCE • LES CONSEILS D'INVESTISSEMENT : Faut-il mettre de l’or dans son portefeuille ? • page1 11


DOSSIER SPECIAL

La campagne élector Elections nationales

Après la candidature déclarée de Stéphane Valeri avec Primo ! - suivant celles de l'UM Jean-Lo

DOSSIER

L

e premier à briser la glace, avec beaucoup d’avance, a été Jean-Louis Grinda, soutenu par ses deux colistiers de l’Union monégasque (UM) et par Jean-Charles Allavena. Puis, a eu lieu l’annonce surprise de la candidature de Béatrice Fresko-Rolfo sur les réseaux sociaux, du groupe politique Horizon Monaco (HM). Enfin, la très attendue et autant redoutée par certains descente sur le terrain du poids lourd de la politique monégasque, Stéphane Valeri, avec son tout nouveau mouvement politique, Priorité Monaco – Primo!. Le cercle est ainsi bouclé, la campagne pour les élections nationales 2018, à plus de quatre mois des consultations populaires, est déjà lancée. Trois têtes de liste, donc, mais sans en connaître encore les composantes, et surtout avec le risque réel - pour les deux premières - de ne pas être en mesure d’arriver à les compléter, tandis que Stéphane Valeri a voulu montrer sa force, en démontrant qu’il pourrait même former deux listes entières. Il reste donc encore la possibilité, pour l’instant assez improbable, vu leur vision totalement opposée notamment sur l’Europe ou les Institutions, d’une fusion UM-HM dans une liste unique «anti-valeriens». Quant à ce qui reste des croupiers de Renaissance, ils viennent de rejoindre UM. A l’heure actuelle, on n’a que trois candidats et leur campagne s’annonce – au moins dans les nobles intentions – sous le signe du « fair play » et sur une autoréglementation des dépenses électorales : Jean-

L'EDITORIAL

E

par Roberto Volponi

g Jean-Louis Grinda : le directeur de l’Opéra monte sur scène « Moi qui suis dans le domaine du paraître, on ne va pas m’apprendre comment on paraît sur scène. Je ne suis ni le meilleur, ni le plus mauvais, mais je sais organiser des spectacles ». Le directeur de l’Opéra de Monte-Carlo se lance ainsi dans la campagne électorale, fort de son expérience professionnelle et politique de sa dernière mandature d’élu. On attendait Jean-François Robillon, mais, après sa défaite de 2013, il a préféré rester dans les coulisses et laisser la scène à un de ses colistiers. Clarté, jeunesse, droits civils sont les premières thématiques que la nouvelle tête de liste UM a voulu mettre en exergue dans ce début de campagne. Son programme s’annonce ainsi comme le plus progressiste, voir idéologique, avec une ouverture prudente mais clairement affirmée vers l’international et notamment vis-à-vis de l’Europe. © Photos DR

par Roberto Volponi

Louis Grinda appelle les autres candidats non pas «adversaires» mais «concurrents» et Stéphane Valeri déclare qu’il entend mener une campagne constructive de propositions et ne pas parler de ses concurrents ; pour leurs frais de campagne UM et HM appliqueront euxmêmes les règles plus restrictives prévues dans la proposition de loi qui n’est toujours pas votée ; Primo! défend l’idée de la transparence des donateurs et d’un plafond des dépenses nécessaire, mais maintenu à son niveau actuel, pour une campagne de qualité digne des monégasques (voir encadré). En attendant de dévoiler la composition des listes et programmes, les candidats se sont limités pour l’instant à dessiner les grandes lignes de leur campagne électorale et leur positionnement sur le scénario politique monégasque...

g Béatrice Fresko-Rolfo : la surprise d’une candidature féminine... "Béatrice, élue loyale et engagée, saura faire l'unité autour d'elle. Le temps est venu pour qu'une femme courageuse, expérimentée et pondérée comme elle prenne la tête de l'institution Conseil national". Ainsi s’exprimait Laurent Nouvion dans le communiqué qui annonçait pour la première fois une candidature féminine à la présidence du CN. Quant à lui, après avoir été mis en minorité par ses

Idéologisme, conservatisme et pragmatisme

2

Octobre 2017

© Photo DR

n politique, des approches différentes déterminent des résultats aussi différents en terme de propositions électorales et de recherche du consensus. Une approche idéologique est basée sur un système prédéfini d'idées, à partir desquelles la réalité est analysée, par opposition à une connaissance de la réalité perçue, jusqu’à se transformer en utopie. Des idées, des projets, des programmes qui ne sont pas forcement partagés par une majorité d’individus, mais auxquels on croit tellement qu’on veut essayer de les imposer à travers le dialogue ou même l’endoctrinement progressif pour convaincre les autres de les faire leur. Pour ces idéologues, les électeurs ne doivent pas être écoutés, car ils ne sont pas en mesure de choisir ce qui est le mieux pour eux-mêmes, mais plutôt éduqués et dirigés vers ce qu’on croit être la bonne voie. Une approche idéologique peut être à la base, soit d’un système autoritaire, soit d’un système démocratique qui se veut progressiste. Dans ce dernier, les idéologues croient savoir dans quelle direction doit aller la société pour anticiper l’avenir, plutôt que d’en subir les conséquences. L’UM de Grinda semble avoir choisi cette approche. Le conservatisme est une philosophie politique qui est en faveur des valeurs traditionnelles et qui s'oppose au progressisme. Les cultures ayant chacune des valeurs différentes, les conservateurs - selon leur culture - veulent à tout prix défendre la leur des contaminations des autres. Tous les conservateurs promeuvent la défense ou le retour à des valeurs établies. Le conservatisme croit seulement en un changement limité de ce qui est naturel ou organique. Pour les conservateurs, l'ordre social est indépendant de la volonté humaine. A la base, il y toujours la crainte que toutes ou la plupart des nouveautés, expression de l’évolution humaine, puissent représenter une menace à l’ordre des choses établi au cours des siècles, et la peur de perdre ce qu’on a acquis, y compris les convictions affirmées et l’équilibre social. Le conservatisme préconise l’immobilisme, l’isolationnisme vers l’extérieur, l’autocratie, la résilience aux changements et fait levier sur la crainte d’un avenir capable de menacer un présent - au bout du compte - assez gratifiant. C’est à priori l’approche de fond qui devrait inspirer la candidate HM Fresko-Rolfo. Le pragmatisme désigne la capacité à s’adapter aux contraintes de la réalité, ou encore l’idée selon laquelle l’intelligence a pour fin la capacité d'agir, et non pas seulement d’acquérir la connaissance. Selon la perspective pragmatique, penser une idée, un programme, une vision, revient à identifier l'ensemble de ses implications pratiques, car seules ses implications confèrent un sens à une telle idée, programme, ou vision. Les idées deviennent ainsi de simples, mais nécessaires, instruments de la pensée, qui doivent pouvoir être appliqués à la réalité. Quant à la vérité, elle n'existe pas à priori, mais elle se révèle progressivement par l'expérience, à travers aussi la confrontation des idées. Si ni les idéologues, ni les conservateurs n’ont besoin d’écouter leurs électeurs - car pour les premiers il s’agit plutôt de les convaincre et pour les seconds ils connaissent déjà leurs idées - les pragmatiques sont toujours disposés à accepter des suggestions et à modifier leurs idées – si nécessaire – pour faire en sorte qu’elles puissent s’appliquer dans une réalité en évolution continue et qui se fait de plus en plus complexe. C’est pour cette approche que Valeri avec son mouvement « Primo ! » semble avoir opté. Les programmes qui sortiront de ces perspectives différentes seront bien sûr à la base du choix des monégasques, qui déterminera le résultat final.


orale 2018 est déjà lancée

ouis Grinda et de l'HM Béatrice Fresko-Rolfo - on connaît les trois têtes de liste pour la présidence du Conseil national LE PORTRAIT

Christophe Steiner sort du jeu

"S

© Photo CN

i l’avenir de mon pays et la politique en général me passionnent toujours, je suis lassé de la vie politicienne.” L'actuel président du Conseil national, Christophe Steiner, a ainsi expliqué dans les colonnes de MonacoMatin sa décision de clôturer son aventure politique qui a duré 20 ans. Il ne se représentera pas à la présidence, pas même comme "simple" élu dans une des listes qui se présenteront aux prochaines élections nationales. Il clôture ainsi la «valse des anciens présidents» de ce prochain tour électoral. Valeri, Robillon, Nouvion, Steiner : seulement le premier sera à nouveau en lice en tant que tête de liste. Mais si pour les deux autres il y a eu déception - respectivement - d'une lourde défaite électorale pour Robillon et d'un désaveu éclatant en plein mandat pour Nouvion, Christophe Steiner a été déçu par l'attitude des ses concitoyens. Idéaliste, mais conscient de la nécessité qu’en politique il faut souvent avoir recours à une bonne dose de sain réalisme, il a préféré faire un pas en arrière plutôt que de céder à des compromis. Il n'avait pas l'ambition de devenir président de la Haute Assemblée : il a accepté ce poste qu’on lui a proposé seulement par son sens des responsabilités. Après le désastre de la présidence Nouvion, il s'est sacrifié pour tenter de redonner au Conseil national le rôle et le prestige qu'il avait perdu. Sous sa présidence, cette institution avait recommencé à travailler avec un nouvel élan, mais ensuite, avec les élections qui approchaient, il n'a pas eu d’autre choix que de se tailler un rôle de transition, en attendant son successeur. Monaco devrait l’en remercier... (R.V.)

g Stéphane Valeri : l’expérience au service du rassemblement "Ceux qui veulent que le Conseil national soit une chambre d'enregistrement du gouvernement, ou, à l'inverse, une chambre d'opposition, n'ont rien compris aux institutions monégasques. Si nous gagnons, je ferai de cette assemblée un partenaire, fort et indépendant". Les monégasques on pu l'expérimenter pendant plusieurs années. Stéphane Valeri est le grand favori de ces élections et dans ce sens représente une garantie. Son expérience au sein du gouvernement, un point faible pour ses adversaires, est en réalité un de ses points forts : il connaît à la perfection tous les rouages - même les plus cachés - des deux institutions et il sait comment manœuvrer. Il s'est lancé dans ce défi avec un nouveau mouvement qui entend proposer un savant mélange de jeunes, de femmes et d’hommes expérimentés. Sa volonté est de rassembler les monégasques autour d'un projet commun en dépassant les clivages du passé, sous le signe de la modération et du dialogue. Son approche est d'écouter d’abord et ensuite d’agir en conséquence, et il oppose son "europragmatisme" à ceux qui sont - à priori - pour ou contre un accord avec l'UE : "Pour nous, ce sera toujours l’intérêt de Monaco qui nous guidera".

LA POLEMIQUE

Financement et transparence

U

n texte sur l’encadrement financier des campagnes électorales peut être adopté, voire peut-être s’appliquer pour la période de la campagne restante. Cette hypothèse est cependant loin d’être certaine. A l'heure actuelle chaque liste ne peut pas dépasser un montant de 320.000 euros pour financier sa campagne électorale. Aucune limitation n’est prévue pour les contributions volontaires des adhérents et des symphatisants. La loi qui est sur la table du Conseil national - fortement sohuaitée par l'UM, et notamment par l'ancien HM et puis NM (Nouvelle Majorité) Jean-Charles Allavena - prévoit de baisser le plafond de 320.000 euros à 240.000 euros et de limiter drastiquement les contributions volontaires. Horizon Monaco est sur cette même ligne, et a annoncé qu'il appliquerait ces nouvelles règles, comme la liste UM, même si la loi ne devait pas être approuvée avant les élections. Du côté de Primo!, on dit ne pas être dupes et que la précipitation à limiter les dépenses et à les encadrer, à quelques semaines de l’élection, a pour but de l’empêcher par un nivellement par le bas, de prouver par une communication de qualité que son projet est meilleur que les autres. Primo! s’est donc prononcé en faveur d’un plafond, estimé nécessaire pour limiter les dépenses excessives, fixé à 320.000 euros comme lors du dernier scrutin. Priorité Monaco veut la transparence des soutiens et un montant maximum de 3.000 euros par soutien, mais se dit opposé à une prise en charge complète des frais de campagne par le gouvernement. Les candidats investis pour leur pays doivent participer en partie au financement. Stéphane Valeri a enfin mis en garde contre une instrumentalisation du débat sur le financement de la campagne par certains candidats, à une période si rapprochée du scrutin, alors qu’ils ont eu 5 ans pour préparer ce texte... (P.Z.)

Octobre 2017

© Photo ouest-france.fr

propres colistiers en 2015, il a décidé de quitter la politique pour rejoindre le Conseil d’Administration de la SBM et ainsi lui laisser le champ libre. "J'ai conscience des enjeux et de l'importance des défis qui nous attendent. Je suis déterminée et prête avec de grands projets à proposer". Pour la candidate, la tâche s’annonce assez difficile : entourée par les derniers fidèles de l’ancien président, elle doit reconstruire un parti qui a subi des profondes blessures internes après l’éclatement de 2015. Un lourd héritage pour une formation politique historiquement de tradition conservatrice, avec une forte connotation europhobe.

3


DOSSIER SPECIAL

Elections nationales

"Faire entrer Monaco dans le XXIème siècle" Jean-Louis Grinda, 57 ans, directeur de l'Opéra de Monte-Carlo, appelle à la modernisation du pays

J

ean-Louis Grinda, soutenu par le groupe Union monégasque, composé de Bernard Pasquier et de l’ancien président Robillon, est aujourd’hui renforcé par un élément de la Nouvelle majorité, ayant lâché le premier le camp Nouvion, en la personne de Jean-Charles Allavena. La méthode de la liste Grinda se démarque volontairement de celle de Stéphane Valeri. Elle se propose de mettre sur la table des convictions fortes de ses membres et puis de convaincre l’ensemble des monégasques à «rassembler par des idées puis par la discussion». Et Jean-Louis Grinda précise encore «nous ne serons pas des éponges à idées, je suis là pour développer un programme». Ce programme pas encore révélé se veut très sociétal avec une priorité pour la jeunesse. «La jeunesse c’est le pétrole de Monaco». Mais il insiste très fortement aussi sur une évolution des droits de la famille. L’accent est mis sur l’égalité homme-femme, pas encore réalisée dans certains secteurs, et notamment face aux Caisses sociales, ou sur le contrat de vie commune. Reste à savoir si ces choix de programme rejoignent les préoccupations majeures de l’électorat. Jean-Louis Grinda est certain en tout cas de pouvoir convaincre, comme cela ressort des réponses aux questions que nous lui avons posé. g Mr Grinda, vous avez été le premier à annoncer votre candidature à la présidence du Conseil national. Que comptez-vous apporter à ce poste ? Jean-Louis Grinda : "Fort de mon travail d'élu depuis 4 ans mais aussi de mon expérience internationale sur le plan professionnel, j'ai de nombreuses idées à apporter pour notre Pays que je compte faire entrer résolument dans le XXIème siècle. Plusieurs réformes sont nécessaires et elles touchent tous les domaines. Je pense réunir autour de moi des femmes et des hommes de conviction qui sauront se rassembler autour des idées exprimées par UM tout au long de cette pénible législature." g Vous avez été rejoint par un ex-"poids lourd" d’Horizon Monaco, JeanCharles Allavena : comment interpréter ce ralliement ? JLG : "Mr Allavena l'a dit lui-même dans les colonnes de Monaco Matin : j'ai su le convaincre. Depuis maintenant 2 ans, nous nous sommes rapprochés sur beaucoup de thématiques et notamment sur l'analyse sévère de nos relations avec le Gouvernement." g Où en êtes-vous de la composition de votre liste ? Une fusion avec celle d'Horizon Monaco est-elle envisageable ? JLG : "Nous sommes dans une période de consultation et d'échanges assez fructueux. Je me rends compte que nos positions, parfois contestées, sont toujours

respectées et suscitent pas mal d'interrogations... et si nous avions raison? Si nos analyses étaient justes? C'est sur le terrain des idées que nous gagnerons, pas sur celui des petites concessions et des promesses à tout le monde! J'en viens à votre deuxième partie de question, relative à une éventuelle fusion avec la liste HM. Pourquoi me la poser à moi, leader de la liste UM dans la minorité depuis 4 ans ? Posez-la plutôt à Monsieur Valéri qui, je le rappelle pour ceux qui auraient la mémoire courte, a soutenu et donc fait élire en 2013 cette majorité HM. On a vu le résultat... je pense donc que c'est à lui, en qualité d'ancien soutien de HM, qu'il faut poser la question et en profiter pour lui demander des comptes car jamais notre Conseil National n'a autant perdu d'influence que depuis 2013. Peut-être cela l'arrangeait-il puisqu'il était au Gouvernement ? Comme beaucoup de monégasques, je serais heureux de lire sa réponse..." g La candidature de Stéphane Valeri n’a certes pas été une surprise pour vous… comment la comprenez-vous ? JLG : "La candidature de Monsieur Valéri est un non évènement puisqu'il l'annonce à tout le monde depuis deux ans... j'attends de lire son programme car c'est sur le projet que les monégasques se détermineront. Je lui souhaite une belle campagne et l'invite à débattre publiquement avec moi le jour venu. J'aime ma clarté!"

LE RAPPORT

Le GREVIO et la vocation "européiste" de l'UM e 22 septembre dernier, les élus d'Union monégasque ont exposé les premiers contenus de leur futur programme électorale, en présence de Jean-Louis Grinda, en qualité de tête de liste, et des élus Jean-François Robillon, Bernard Pasquier et Jean-Charles Allavena, ancien président d'Horizon Monaco qu'il avait quitté pour rejoindre la Nouvelle majorité et - plus récemment - le groupe conduit par Grinda. Un des thèmes majeurs abordé à cette occasion était la parité homme-femme, pas encore pleinement réalisée en Principauté, et pas seulement au niveau legislatif... Cinq jours après, le Groupe d’experts du Conseil de l’Europe sur la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique (GREVIO), publie son rapport où il appelle les autorités monégasques à renforcer les mesures de prévention, de protection et de répression. Ce qui confirme la vocation "philoeuropéiste" de l'UM. Selon le rapport, des efforts doivent aussi être faits pour traiter l’une des causes premières de cette violence à l’égard des femmes, à savoir justement les inégalités entre les femmes et les hommes. Le groupe demande à la Principauté de renforcer ces mesures et de les soutenir en combattant durablement ces inégalités. Cela passe aussi - selon le GREVIO - par

4

Octobre 2017

une coopération accrue avec les associations qui doivent disposer de moyens humains et financiers adéquats et être impliquées dans l’élaboration et la mise en œuvre de toute politique dans ce domaine. En matière de prévention, le groupe d’experts estime aussi que les services d’accueil et d’hébergement des victimes sont bien équipés, mais qu’une permanence téléphonique répondant aux exigences de la Convention d’Istanbul devrait être mise en place. Le soutien aux victimes, y compris les victimes de violence sexuelle, devrait être renforcé en dotant le personnel de santé de formations spécifiques et/ou en assurant une plus grande disponibilité d’une expertise médico-légale. Par ailleurs, le rapport propose que les autorités mènent des enquêtes de population, par exemple au niveau des services de santé, afin d’être en mesure de cibler leurs actions et d’accroître l’incidence des mesures prises. Enfin, une attention particulière devrait être accordée aux besoins spécifiques de certains groupes de femmes, en particulier les femmes d’origine étrangère. Monaco a signé la Convention d'Istanbul le 20 septembre 2012 et l’a ratifiée le 7 octobre 2014. Le rapport sur Monaco fait partie des deux premiers rapports publiés par le GREVIO. (R.V.) © Photo CN

L

© Photo Conseil national

DOSSIER

par Patrice Zehr


LES CANDIDATS

Elections nationales

"J'ai des grands projets à proposer". Mais lesquels ? Béatrice Fresko-Rolfo, 48 ans, gérant de société, est la candidate-surprise de la liste Horizon Monaco

g La discutable stratégie de communication de la candidate HM Nous aurions voulu savoir quelles sont les raisons qui lui ont fait prendre la décision de présenter sa candidature à la présidence du Conseil national et ce qu'elle pensait pouvoir apporter à ce poste. Mais encore : où en est-elle actuellement avec la constitution de sa liste et si elle estimait possible une liste commune avec Union monégasque. Pour terminer nous lui avons demandé d'exprimer son opinion sur la candidature de Stéphane Valeri, annoncée après celle de Jean-Louis Grinda et la sienne. Des questions assez simples auxquelles la candidate Horizon Monaco n'a répondu que par le silence. C'est son choix, et nous le respectons, bien sûr. Dont acte. Devant son mutisme il ne nous reste qu'à commenter sa discutable stratégie – s’il s'agit vraiment de stratégie - de communication avant même que cette campagne commence. C'est notre droit. Tandis que les deux autres candidats n’ont eu aucun problème à exposer les grandes lignes du programme de leur campagne électorale non seulement dans les colonnes de ce LE PERSONNAGE

numéro - Jean-Louis Grinda à travers plusieurs interviews dans les medias locaux et dans un premier point presse, et Stéphane Valeri dans une conférence de presse - Béatrice Rolfo-Fresko s'est limitée à annoncer sa candidature avec un bref communiqué diffusé sur les réseaux sociaux d'Horizon Monaco. On peut donc soupçonner que la décision de présenter sa candidature a été prise par elle-même ou par les responsables de sa liste trop rapidement et sans une adéquate préparation. Peut-être que quand ils se sont rendu compte que l'ancien leader d'Horizon Monaco allait laisser sa place vide, ils ont décidé à la hâte qu'il fallait l’occuper rapidement. Il faudra peut-être attendre la prochaine réunion du comité politique d'Horizon Monaco pour en savoir enfin un peu plus sur cette candidature encore en grande partie mystérieuse et dont on ne connaît, à ce jour, aucun contenu, au-delà d'une déclaration générique de prise de conscience des défis à affronter, de détermination et de "grands projets" à proposer. Les électeurs monégasques - sans aucun doute - sont impatients de les découvrir. Mais ce sera seulement quand Madame Fresko-Rolfo décidera de le faire. Faute de communication de sa part, on ne peut qu'avancer des hypothèses... Ou peut-être que la candidate répond seulement aux questions venant de medias qui n'osent pas la critiquer, même si nécessaire ? Si c'est le cas, ce ne serait pas un bon début pour quelqu'un qui aspire à présider la Haute Assemblée d'un pays qui se veut démocratique et où - à priori - la liberté d'expression de chacun est garantie. Tout comme la sienne...

L

a roue tourne et pas seulement celle de la roulette du casino. L’ancien président du Conseil National Laurent Nouvion a décidé de quitter son poste, aujourd’hui de simple élu, au Conseil national. Il a été nommé par le gouvernement administrateur d’Etat de la SBM en remplacement de Michel Rey. L’arrivé d’un politique autrefois virulent dans ses critiques de la société, mais beaucoup moins récemment, ne trouble en rien le président Biamonti : "Peut être que les critiques qu’il a un temps formulés seront très constructives, je l’accueille à bras ouvert dans ce conseil d’administration". Laurent Nouvion dans un communiqué a rappelé un parcours de 10 ans au CN et remercié les monégasques qui ont soutenu son action : "A partir du 1er octobre je souhaite exercer pleinement ces fonctions au sein de ce monopole concédé, fleuron de notre Principauté et acteur incontournable de notre modèle économique et social". Laurent Nouvion ne sera donc pas candidat sur la liste de son parti dont il soutiendra cependant certainement les idées en prenant bien soin de ne pas mélanger les genres. Il aura fort à faire dans une société qui sera l’une des priorités des électeurs lors des législatives et notamment pour l’avenir des jeux. Ce sont les jeux qui jouent le rôle social essentiel et qui sont un débouché historique pour les monégasques. Un avenir que certains craignent menacés par l’évolution de la société. Car si le président-délégué conserve un optimisme imperturbable, il est obligé de reconnaître un déficit qui se reproduit et même s’accentue d’année en année... Laurent Nouvion pourra-t-il l'aider à redresser la barre ? Tournée la page de la politique, il se lance dans un nouveau défi, où il espère un meilleur succès. (P.Z.)

© Photo MH

Laurent Nouvion : du Conseil national à la SBM

Octobre 2017

5

© Photo youtube

L

e groupe Horizon Monaco a trouvé une bonne tête de liste. Une femme qui connaît le parlement, y travaille à des idées, est connue pour son engagement dans la vie culturelle et associative. Béatrice Fresko-Rolfo rêve bien sûr d’être la première femme présidente du Conseil national. Ce qui serait historique. Mais elle n'entend pas réduire sa campagne à cette perspective inédite, sa candidature n’est pas féministe. Il n'en reste pas moins que ce choix surprise permet à Horizon Monaco de reprendre quelques couleurs. Largement majoritaire et dominateur après la dernière législative, renvoyé avec son président non reconduit dans une opposition non sortie des urnes, le groupe était déstabilisé par une évolution inattendue. Il se retrouve aujourd’hui de plus privé de son chef naturel Laurent Nouvion qui quitte la Haute Assemblée pour la SBM et l’un de ses poids lourds des origines, Jean-Charles Allavena, après avoir accablé Nouvion, est maintenant sur la liste Grinda... Cela fait beaucoup pour une formation politique qui aura bien besoin du capital sympathie de sa candidate tête de liste pour présenter une nouvelle image attractive. Elle annonce une campagne transparente sur les réseaux sociaux et sans dépenses excessives. Nous en saurons plus le 19 octobre, après la réunion du comité politique de R&E dont elle prendra la présidence. Horizon Monaco pourra-t-elle présenter une liste complète ? Cela reste une inconnue, comme pour UM, d’ailleurs. Nous lui avons posé - comme aux autres têtes de listes déclarées - 4 questions. A l'heure du bouclage nous n’avons pas reçu les réponses de Madame Béatrice FreskoRolfo, qui a donc décidé cette fois-ci de ne pas communiquer à travers nos colonnes... Nous le regrettons, mais sommes aussi certains qu’elle exposera son point de vue pour en informer nos lecteurs dans un autre numéro du journal.

DOSSIER

par P. Zehr & R. Volponi


DOSSIER SPECIAL

"Redonner au Conseil na Elections nationales

Stéphane Valeri, 55 ans, après avoir écouté ses compatriotes en appelle à leur soutien mass

par Patrice Zehr

DOSSIER

T

out Monaco attendait cette annonce de candidature. Certes, elle était acquise, mais on se demandait quelle forme elle allait revêtir. L’ancien Président du Conseil National et Ministre du Gouvernement Princier savait que les grilles de lecture avaient changé, et qu’il ne fallait pas rentrer dans un schéma retour / ambition personnelle. Le favori du prochain scrutin s’est donc présenté assez habilement, avec son nouveau Mouvement et ses nombreux jeunes dirigeants, comme la seule nouveauté politique à Monaco. Un renouvellement qui peut s’appuyer sur l’expérience pour donner un souffle nouveau indispensable au Conseil National. Pour le candidat déclaré à la présidence de la haute assemblée, celle-ci, malgré un retour louable à un vrai travail législatif, a été trop divisée dans une législature déstabilisante pour remplir son rôle politique. Cette situation, doublée de la perception d’un leardership trop faible, provoque un déséquilibre institutionnel préjudiciable, d’autant plus aujourd’hui que le Président actuel du Conseil national vient de se retirer de la vie politique. Stéphane Valeri est convaincu que les Monégasques ne se sentent souvent ni entendus ni écoutés et qu’ils attendent du scrutin qu’émerge un Conseil National fort, dirigé par un président d’autorité, qui saura imposer le programme législatif choisi par les Monégasques, en dialogue constructif avec le Gouvernement Princier. Il est persuadé que ses concitoyens se décideront au bout du compte autour des réponses à des questions simples : Quelle liste me représente le mieux ? Qui sera le plus capable de porter avec force les priorités des monégasques ? Quel Président aura le plus de poids ? Cette vision du rôle restauré du Conseil National est indispensable pour l’équilibre institutionnel. Indispensable aussi bien pour les Monégasques que pour le Prince Souverain qui a besoin, pour décider dans l’intérêt général, d’un discours clair et cohérent de la représentation nationale. g La méthode de la démocratie participative Cette déclaration de candidature a donc été accompagnée par le lancement d’un nouveau rassemblement « Priorité Monaco » ou plus simplement « Primo! ». Ce mouvement poursuit plusieurs objectifs : Dépasser les clivages politiques partisans à l’ancienne, réunir des Monégasques de toutes sensibilités, offrir une plateforme de mandature crédible et être une pépinière de jeunes talents et d’idées. Monaco est un pays qui ne ressemble, c’est indiscutable, à aucun autre et on peut y dépasser d’anciennes structures politiques sclérosées selon Stéphane Valeri. C’est cela selon lui la vraie et seule nouveauté. Tout cela est déjà concrétisé dans la présentation d’une liste d’une cinquantaine de référents (voir encadré) qui a vocation à s’élargir. Stéphane Valeri a déjà de quoi composer deux listes complètes ce qui est, bien entendu, une démonstration de force par rapport à ses adversaires déclarés, mais vise surtout à montrer la légitimité d’un Mouvement rassembleur. Dans cette liste il y a des monégasques, et notamment des jeunes et des personnalités, qui ne se sont jamais encore engagés en politique… nous donnons pour illustration la parole à trois d’entre eux. Il y a aussi des personnalités issues de tous les partis politiques de Monaco. Cette cinquantaine de personnes, les « référents », seront les animateurs des PEP’S (les Pôles d’Écoute et de Proposition, PEP’S), autre innovation du Mouvement. Autour de douze enjeux, les référents seront les interlocuteurs des adhérents de Primo!, en particulier lors de rencontres thématiques, pour faire avancer la réflexion dans la perspective d’enrichir le programme qui sera présenté pour la prochaine élection. On touche à la méthode Valeri. C’est la préparation d’un programme législatif par la démocratie participative. Etre à l’écoute des Monégasques sur tous les grands enjeux de la Principauté, avant d’arbitrer dans le choix de propo-

NEGOCIATIONS

sitions concrètes. Douze thématiques qui rejoignent les préoccupations des Monégasques, telles que les a ressenties Stéphane Valeri depuis qu’il a quitté le Gouvernement Princier et s’est mis à l’écoute, pendant plusieurs mois, de ses compatriotes. Il a constaté que la qualité de la vie, perturbée par des travaux permanents et une circulation impossible, s’était gravement détériorée. Que les Monégasques estiment que sur le domanial la pénurie est de retour. Les négociations avec l’Europe inquiètent comme l’avenir des jeux à la SBM, le respect de la priorité nationale, la retraite des fonctionnaires et plus globalement l’avenir de la Fonction Publique. Sur tous ces sujets, le programme devrait être imaginatif, original et novateur, grâce au laboratoire d’idées nouvelles dont il sera issu. Cette méthode est à l’opposée de ceux qui veulent faire approuver leurs idées pré-établies par les électeurs. C’est le refus de ne tenir compte que de l’avis des «sachants», pour représenter au plus près l’aspiration des Monégasques. Deux visions du rôle du politique qui seront au cœur des débats. Stéphane Valeri a exprimé un regret, celui de ne pouvoir offrir la parité homme/femme dans la liste qui sera désignée non pas par des primaires, mais par un comité d’investiture interne au Mouvement. Primo a contacté autant de femmes que d’hommes, mais force est de constater qu’a Monaco il y a moins de femmes disponibles pour s’engager dans le combat politique. Il faut faire avec, mais il devrait y avoir tout de même un tiers de femmes dans la liste que présentera Primo! La campagne est donc lancée, avec une forte mobilisation tous azimuts, y compris en ligne sur les réseaux sociaux, avec le site www.primo-monaco.org et sur une web tv, le tout animé par une équipe jeune et des bénévoles. Mais pour le candidat, la proximité et la rencontre personnelle dans une ville-État à nulle autre pareil, reste essentiel à l’expression démocratique. Monaco, c’est le contact inégalé lors des rencontres thématiques, sur le terrain et dans les meetings où tout le monde peut venir quel que soit le camp auquel il appartient. Une spécificité bien monégasque que Stéphane Valeri veut conserver. g Dans votre déclaration de candidature vous avez mis au centre d’un nouveau souffle politique indispensable pour Monaco, un Conseil National fort. Quelles en seront les conséquences sur les institutions ? Stéphane Valeri : "Je souhaite justement redonner au Conseil national toute sa place, celle qui est prévue par notre Constitution. Cela ne peut avoir que des conséquences positives, avec un dialogue permanent entre le Prince, les représentants des Monégasques et le Gouvernement. Pour cela il faut en effet un Président fort au Conseil national et une majorité unie et motivée. C’est ce qu’attendent nos compatriotes".

e prochain Conseil national aura pendant son mandat une responsabilité historique. Si le gouvernement signe un accord avec l’Union Européenne, les élus devront le ratifier ou le refuser. Stéphane Valeri a bien précisé son point de vue : Priorité Monaco ce n’est certes pas priorité Bruxelles. Il est prudent, voire sceptique, sur les chances d’aboutir à un accord acceptable. Mais au delà de ce principe, c’est le pragmatisme qui devrait l’emporter. Priorité Monaco ne devrait pas non plus être europhobe par principe et adopter une stratégie du bunker. Certes, la prospérité du pays se passe parfaitement bien d’accords avec Bruxelles. Mais Monaco fait partie de l’Europe géographiquement et historiquement, il y a une communauté de destin. Il faudra tout faire pour parvenir à des arrangements raisonnables qui permettent des ouvertures commerciales, sans jamais remettre en cause la protection légitime des intérêts des nationaux et résidents. Mais le mouvement ne sera évidemment jamais euro béat et ne pense pas que Monaco doit tout accepter de l’Europe pour obtenir un contrat d’association. Il n’est pas question de revenir sur certaines spécificités, dont bien sûr la priorité nationale. Des lignes rouges seront fixées par les monégasques à leurs élus. Comme l’a dit Stéphane Valeri : « Si pour mieux faire circuler des boîtes de médicaments en Europe, il faut renoncer à une part de Souveraineté ou des droits des monégasques, pour nous ce sera clairement non ! » Quoi qu’il en soit, ce ne sera certes pas une négociation facile pour le Gouvernement Princier.

6

Octobre 2017

© Photo DR

Europe : la législature de la signature… ou non ! L

g Vous avez été deux fois président du Conseil national, vous avez été sept ans au gouvernement princier. Et pourtant vous affirmez apporter un regard neuf sur cette campagne électorale : paradoxal non ? SV : "Je ne veux pas commenter le démarrage des autres listes, mais vous conviendrez qu’il s’agit de démarches initiées par d’anciens partis,


LES CANDIDATS

ational son rôle institutionnel"

sif avec son nouveau mouvement Priorité Monaco - Primo !, pour restituer toute sa force à la Haute Assemblée

LES REFERENTS

L

DOSSIER

Pourquoi ils ont fait ce choix

e nouveau mouvement politique créé par Stéphane Valeri affiche comme un de ses principaux objectifs celui d'impliquer de plus en plus de monégasques dans la vie politique du pays. Nous avons posé deux questions à trois monégasques qui font partie de la liste des 50 réferents : Marine Grisoul, Marc Mourou et Marie-Noëlle Gibelli Poulain.

donc forcément centrées sur des sensibilités clivantes, pas toujours compatibles entre elles. Le seul mouvement nouveau c’est Primo!. La vraie nouveauté de Priorité Monaco est d’adopter une démarche d’unité de tous les Monégasques, en dépassant les divisions passées, parce que les enjeux, en particulier le logement et l’Europe, demandent d’être unis. Pour le reste, vous rappelez mon expérience, je pense qu’elle constitue un atout pour conduire notre liste. Une liste qui sera constituée de femmes et de d’hommes qui reflètent cette unité, certains plein de sagesse et d’expérience, d’autres jeunes pleinement engagés, qui apportent un regard neuf et qui constituent la pépinière des talents politiques de demain". g Priorité Monaco - Primo- référents - PEP'S : l’habillage communication du projet a été particulièrement soigné. Mais qu’y a-t-il concrètement derrière ? Quelle va être votre méthode ? SV : "On m’a toujours dit que ce qui se conçoit simplement s’énonce clairement. Nous voulons toucher tous les Monégasques, et oui, je l’assume, nous utilisons les méthodes d’aujourd’hui grâce au talent d’une petite équipe et de bénévoles, jeunes et motivés. Savez-vous que notre site Internet aura coûté 250 euros ? Mais la communication n’est qu’un accessoire au service d’un dispositif de rencontres, d’écoute, de réflexion et de propositions, avec notre cinquantaine de référents, et dèjà nos centaines d'adhérents, autour des douze enjeux – les fameux PEP’S (Pôles d’Ecoute et de Proposition), dont l’Europe, le logement, la qualité de vie, la fonction publique, la SBM, etc – qui aboutiront à l’écriture du programme que nous présenterons à nos compatriotes". g Quelle est selon vous au moment du choix la question essentielle que devrait se poser l’électeur monégasque ? SV : "Nous savons tous que le jour de l’élection est un moment très fort pour chacun. Nous nous décidons en fonction de nous-mêmes, de notre famille, de nos enfants, de nos sympathies et antipathies. Nous nous décidons aussi en fonction des thématiques de programme. J’ai le sentiment qu’en février, c’est l’avenir du Pays qui sera au centre de nos choix, je pense à l’Europe, mais aussi à ce que me disent de nombreux compatriotes sur le besoin de retrouver un Conseil National fort. Donc, pour répondre à votre interrogation, ce qui motivera, à mon avis, in fine nos électeurs sera la réponse à la question suivante : « Quel est le candidat le mieux qualifié pour prendre la présidence du Conseil national et pour faire prendre en compte nos aspirations par le gouvernement, avec quelle liste entière pour travailler le mieux au service du Pays durant les cinq prochaines années ? ». Avec tous nos référents, nos bénévoles et bientôt nos candidats, nous allons tout faire pour éclairer les Monégasques dans ce choix, avec un seul mot d’ordre : «Priorité Monaco»".

Marc Mourou, 31 ans : "Il suffit de regarder autour de nous. Le monde dans lequel nous vivons actuellement est confronté à de profondes mutations et nul n’est à l’abri. Notre pays n'échappe pas à ce bouleversement et doit veiller à préserver les spécificités de son modèle tout en saisissant les opportunités qui s'offrent à lui. Face à ce nouveau défi, il m'apparaît primordial que les jeunes s'engagent en politique pour prendre en main le destin et l'avenir de leur pays. Guidé par l'intérêt général et cette volonté de renouveau, j'ai souhaité m'investir pleinement dans la création de ce nouveau mouvement et y apporter toutes mes compétences, ma motivation et mon dynamisme. A mes yeux, Stéphane Valeri incarne une synthèse parfaite entre l'expérience de la vie politique monégasque et la capacité de réinventer notre manière d'exercer la politique et ses pratiques. C'est dans cet esprit que s'inscrit aujourd'hui mon soutien à Stéphane Valeri et à Priorité Monaco." Marie-Noëlle Gibelli Poulain, 60 ans : "Les Monégasques ont trop souvent l’impression d’être confrontés à un mur d’incompréhension. De fait, Écouter, partager et échanger avec les Monégasques autour des réalités de la vie quotidienne, de leurs souhaits, de leur vision de l'avenir pour les futures générations, sont autant de motifs qui ont orienté mon engagement dans la vie publique, aux côtés de Stéphane Valeri et de son mouvement."

© Photos DR

© Photo Primo !

g Qu’est ce qui motive votre envie de vous engager dans la vie publique aux cotés de Stéphane Valeri et de son nouveau mouvement ? Marine Grisoul, 28 ans : "Je pense que chacun fonctionne différemment. Pour moi, et c’est vrai depuis l’enfance, j’ai toujours su que j’allais me consacrer à aider les gens. J’en ai fait mon métier, en travaillant en tant que diététicienne au Centre Hospitalier Princesse Grâce de Monaco. Prolonger ce besoin d’aller vers l’autre en dehors des murs de l’Hôpital est apparu comme une évidence lorsque Stéphane m’a parlé de son projet de fonder un grand Mouvement. J’aime écouter, conseiller, accompagner les personnes et surtout essayer de trouver des solutions à leurs problèmes... N’est-ce pas la définition même au sens noble, de la politique ? J’ai toujours admiré l’engagement politique de Stéphane Valeri. Travaillant depuis plus de deux ans à l’hôpital j'ai pu le suivre en tant que Ministre des Affaires Sociales et de la Santé. J’ai trouvé qu’il avait une approche simple et humaine, qui lui permet tout naturellement d’être très poche et réellement à l’écoute de chaque monégasque. Je me sens vraiment à ma place. Le Mouvement Priorité Monaco est placé sous le signe de la jeunesse et du renouvellement, ce qui me parle, en tant que femme jeune et motivée. J’ai hâte d’aller rencontrer les monégasques pour parler avec eux de leurs différentes préoccupations."

g Quel est pour vous le dossier prioritaire pour Monaco et les Monégasques dans lequel vous aimeriez vous impliquer tout particulièrement ? M. Grisoul : "J’écoute les gens. La plupart sont très concrets dans les sujets qu’ils aimeraient pouvoir défendre durant la campagne. Bien sûr il y a le logement. Toutefois la pollution sonore et atmosphérique, les embouteillages et les nombreux chantiers ont considérablement diminué la qualité de vie des habitants de la Principauté, et ils n’en peuvent plus. Voilà pourquoi j’aimerais particulièrement m’impliquer dans ce domaine. Je vais donc participer au débat de notre PEP (Pôle d’Écoute et de Proposition ndlr) « Qualité de vie ». Nous allons écouter, échanger avec les Monégasques. Nous allons aussi consulter des personnes légitimes sur le sujet. Ainsi, nous pourrons alimenter notre programme, afin, par exemple, d’apporter et adapter des solutions qui ont déjà été mises en place dans de nombreuses villes de pays européens. Mais je suis certaine qu’il y a des solutions «monégasques » à trouver. J’aimerais également promouvoir le sport pour tous à Monaco. Cela rejoint mon expertise professionnelle. Mettre en place des idées dans ce domaine permettra de lutter contre le sédentarisme et l’obésité qui est la cause principale de nombreuses maladies de notre époque."

M. Mourou : "Une des préoccupations majeures de nos compatriotes, en particulier ceux de ma génération, est de pouvoir intégrer le monde du travail dans les meilleures conditions et en cohérence avec leurs cursus et aspirations. Fort de mes expériences passées, qu'il s'agisse de mes études supérieures ou de mon parcours professionnel, je souhaiterais que nous adoptions une approche plus moderne sur ce sujet. Les nouvelles technologies et outils digitaux offrent en effet des opportunités d'avenir à côté desquelles nous ne pouvons passer, en faisant notamment émerger de nouveaux métiers. Le digital contribuera également au renouveau de nos pratiques politiques et sera source d'amélioration de notre vie au quotidien. S'il faut savoir répondre aux préoccupations du présent, il faut aussi anticiper les perspectives nouvelles."

M.N. Gibelli Poulain : "Si je me réfère à mon parcours professionnel (sage-femme, sage-femme cadre puis cadre supérieur et actuellement Directeur des Soins au CHPG) on comprendra que mon dossier prioritaire est celui de la Santé. Pour moi, on doit comprendre ce mot de manière globale, telle que définie par l'OMS comme « un état de complet bien-être physique, mental et social, et qui ne consiste pas seulement à une absence de maladie ou d'infirmité". S’intéresser à la Santé c'est donc être un acteur, avec les Monégasques, de l'évolution des conditions de vie, de l’éducation, la sécurité et même la simple tranquillité, dans un environnement de plus en plus difficile à vivre."

Octobre 2017

7


L'ACTUALITE

ACTUALITE

Jean Cocteau et Edith Piaf sont à Valberg ! par Pierre-Yves Reichenecker

L

✲ M O NACO E N BRE F ✲ ☞ Monaco : Cette année, pour la 8ème édition, Daniel Boeri lance, en partenariat avec Monaco Telecom, le concours de l’Open des artistes de Monaco. Les candidats doivent réaliser une œuvre répondant au thème :«Frontières : la limite comme épaisseur». Penser les limites comme une épaisseur et non comme une ligne. Date limite de l’inscription administrative : 30 novembre 2017. ☞ Monaco : Le 1er Gala pour l’Océan, a permis de lever - dit-on - 14 millions de dollars…(!) Somme qui financera des initiatives en faveur d’une gestion durable des océans… Rappelons que les océans recouvrent plus de 70 % de la surface du globe, représentent 97 % de la biosphère et jouent un rôle primordial dans la régulation du climat et qu’ ils produisent 50 % de l’oxygène que nous respirons et absorbent 25 % du dioxyde de carbone rejeté dans l’atmosphère. Lors de cette soirée mémorable Leonardo DiCaprio a reçu le «Prix de la Fondation Prince Albert II de Monaco». ☞ Villeneuve-Loubet : Le service culturel accueille la première exposition individuelle de l’artiste Elizabeth Foyé qui présentera un ensemble de plus de 300 œuvres sur les cimaises du château des Baumettes. Elizabeth Foyé travaille ses créations avec une infinie précision. La pluralité des couleurs, les traits fins, les formes rondes et plus généralement les formes géométriques nous entrainent dans une sphère abstraite raffinée. Jusqu’au 15 décembre.

e 11 octobre 1963, la France apprend à quelques heures d'intervalle la mort de la Môme et celle du poète. L’amitié intense qui liait la fille de saltimbanques et le prince des poètes ne pouvait supporter la séparation. La légende dira que la mort de l’une a entraîné celle de l’autre. Qui sait ?

☞ Monaco : Rendez-vous le 3 et 4 novembre au Novotel pour la 1ère édition de la convention "Pilates Event" organisée par Luisella Petronio, avec la présence - pour la première fois à Monaco - de trois grands professionnels de Pilates de renommé mondiale : Brent Anderson, professeur aux Universités de Miami et San Francisco ; Alexander Bohalender, président pour l'Europe de trois centres Pilates à Cologne ; Alan Herdman, directeur d'un centre Pilates à Londres et qui a appris la méthode Pilates par deux anciens éleves du fondateur de cette discipline, Joseph Hubert Pilates. Des médecins du sport seront aussi présents. Infos : luisella.p@monaco.mc

g Une chronologie des vies extraordinaires Le 4 novembre prochain la Compagnie Hidraïssa* présentera à Valberg «Cocteau et Piaf, les enfants terrible ». Il s'agit d'une chronologie des vies de Jean Cocteau et Edith Piaf, des amis de près de 25 ans par le biais d'écrits, de poésies, de correspondances qui illustrent leurs vies intenses, leurs amours, leurs amis et surtout l'amitié exceptionnelle de ces deux mythes qui se finit par une mort quasi en même temps.

☞ Monaco : A l’occasion de la rentrée solennelle des étudiants du Campus Sciences Po-Paris de Menton, Gilles Tonelli, Conseiller de Gouvernement-Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération, et Frédéric Mion, Directeur de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, ont signé le renouvellement de partenariat afin de sensibiliser les étudiants aux enjeux du développement. Le Gouvernement Princier a décidé de signer un nouvel accord, assorti d’une subvention de 200 000 euros.

g Une douzaine de chansons Le tout entrecoupé par une douzaine de chansons que Jil Aigrot, la chanteuse du film ''la môme'' dans la doublure chantée de Marion Cotillard (qui avait été oscarisée pour sa performance) viendra interpréter pour les valbergans et les touristes. Une occasion unique d'écouter cette chanteuse qui a évolué sur de nombreuses scènes internationales et qui connaît passionnément sa « môme Piaf » à la voix de velours noir. Le public reprendra certaines de ces chansons en chœur avec Jil. Nadine Benti accompagnera à l'accordéon la chanteuse avec toute sa sensibilité. Christelle Gasiglia jouera notamment des extraits de ''Au bal de la chance'', mémoires de Piaf et du ''Bel indifférent'', pièce écrite par Jean pour Édith. * L’association Hidraïssa, présidée par Fernand Gasiglia, propose des lectures théâtralisées attachées à des auteurs de la région niçoise ou en lien avec elle.

g Samedi 4 novembre à 20h30 sur la scène du cinéma le Dahut à Valberg. Prix des places : 10€

OPERA MONTE-CARLO

Regards sur la Saison lyrique 2017-2018

☞ Monaco : Anthea Sogno, amphitryon et magicienne du Théâtre des Muses, présente au public sa nouvelle saison : dernières dates les 5 et 6 octobre à 20 h. L’affiche d’octobre s’annonce prometteuse : Lever de Rideau les 12 et 13 : « Revivre l’émotion Piaf » par Christelle Loury. Les 14-15-16 et 17 une comédie truculente : « J’admire l’aisance avec laquelle tu prends des décisions catastrophiques ». Les 19-20-21 et 22 : «Vous pouvez ne pas embrasser la mariée». Autant dire que la saison est bel et bien lancée! (Tél. 97 98 10 93) ☞ Monaco : « La Route du Goût 2017 » aura lieu du jeudi 12 Octobre à dimanche 15 Octobre sur le quai Antoine 1er (mais pas seulement !) Organisée par l’Association Bio Chef Global Spirit , le président Paolo Sari, seul Chef étoilé certifié bio au monde a dévoilé le menu dans son «Potager du ciel» 650m au-dessus de Roquebrune ! Le samedi : défilé de 8 bateaux Riva accompagnés par 8 Chefs étoilés. Les 8 Chefs étoilés concocteront un dîner mémorable composé de 8 œuvres d’art, servi dans le Tunnel Riva… Renseignements : Office de Tourisme. ☞ Beausoleil : Honneur à la jeunesse : la jeune fille qui a reçu la Truffe blanche d’Alba s'appelle Clara Germain, elle est élève au Lycée Hôtelier de Monaco. Elle a remporté le Concours 2017 du grand Cordon d'Or de Monaco. Mario Aprile, Président des Truffiers d'Alba est devenu fournisseur officiel du Palais princier de Monaco. Depuis trente ans, Mario Aprile cultive quatre variétés de melanosporum, dont la fameuse truffe blanche d’Alba. Et son fils de 30 ans prépare déjà la relève…. ☞ Saint-Jean Cap Ferrat : Traits d’humour, le Festival international du dessin de presse et de la caricature aura lieu du 13 au 15 octobre à la Salle Neptune sur le thème des femmes en présence de six d'entre elles venues du Portugal, de Tunisie ou des Etats-Unis comme Liza Donnely du New York Times. 26 artistes dont Barrigue (fils de PIEM), lequel était l'invité d'honneur en 2013.Au programme : Happening exposition, dédicaces, caricatures en direct, concours Talents à découvrir pour les enfants des écoles et, batailles entre les dessinateurs ! Illustration : dessin de notre collaborateur Beltramo…

L

© Photo OPMC

es jeunes chanteurs de l’Académie Lyrique de l’Opéra, suivis des ballets de JeanChristophe Maillot ont lancé la saison 2017-2018 de l’Opéra Garnier qui propose 28 représentations et 11 productions ! Pour la Fête Nationale du 19 novembre : « Adrienne Lecouvreur », de Franscesco Cilea : Barbara Frittoli, sera Adrienne, le Comte de Saxe, Roberto Alagna… En ouverture le 29 octobre : « La Cenerentola » de Rossini. Le rôle d’Angelina - dite Cendrillon - sera interprété par Cecilia Bartoli, qui mieux que Cecilia Bartoli, dans la mise en scène superbe de Jean-Pierre Ponnelle, pour incarner ce personnage aussi riche en facettes que périlleux à chanter ? g Lever de rideau de la saison opéra 2018 : « les Contes d’Hoffmann » L’opéra de Jacques Offenbach, mise en scène griffée Jean-Louis Grinda, dans le rôle d’Hoffmann Juan Diego Florez, d’Olympia, Antonia et Giulietta Olga Petertyatko, à l’affiche le 22 janvier. Une sorte de testament du compositeur qui meurt alors que son opéra est en pleine répétition à l’Opéra Comique : Le 5octobre 1880… Suivront, le 20 février : Peter Grimes de Benjamin Britten ; le 23 mars: Faust de Gounod, Joseph Calleja dans le rôle de Faust ; le 19 avril I Masnadieri de Verdi, créé en 1847 à Londres en présence de la reine Victoria. La mise en scène (création) est signée Leo Muscato ; le 11 mars: Léo Nucci, qui vient de fêter ses 50 ans de carrière aux Chorégies d’Orange (direction Jean-Louis Grinda). Au programme « Les grands airs d’opéras et mélodies » dédiés à Giuseppe Verdi.

☞ Monaco : Remise des diplômes aux lauréats de la Promotion Stéphane Valeri « IFSI 2017 ». La cérémonie de remise des diplômes s’est déroulée à l’Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI), en présence de S.A.R. la Princesse de Hanovre et du Conseiller de Gouvernement-Ministre des Affaires Sociales et de la Santé, Didier Gamerdinger. Sur les 30 candidats que comptait la promotion 2014-2017 : 23 diplômés, 15 ont obtenu un poste au sein des Services du CHPG.

La photographie du mois

g Le jeune Chef vénézuelien Gustavo Dudamel à Monaco… Le 12 janvier, Gustavo Dudamel (photo), dirigera l’Orchestre Philharmonique de Vienne, une première ! Diriger cette phalange est réservé aux meilleurs, de Wilhelm Furtwängler, Karl Böhm, Herbert von Karajan, Claudio Abbado à Zubin Mehta. Le jeune Chef prodige, en grande difficulté dans son pays en souffrance, lutte pour la liberté mu par la conviction que la musique est le vecteur qui permet d’unir et d’insuffler l’inspiration aux jeunes venus de tous horizons qui composent son orchestre au Venezuela... (V.L.R.) g Réservations et programme complet : www.opera.mc

Mensuel édité par GLOBAL MEDIA ASSOCIATES Sas

Rédaction : “Le Beausoleil de Monaco” 6, bd de la Turbie 06240 Beausoleil Tél. : +33 09.50.79.90.84 Fax : +33 09.55.79.90.84 email : laprincipaute@yahoo.fr http://www.laprincipaute.net

Directeur de Publication Roberto Volponi Rédacteur en Chef Patrice Zehr Rédacteur en Chef Adjoint Pierre-Yves Reichenecker

Avec la collaboration de Lisa Arquette Amanda Coutelle Pierre Dévoluy Pascale Marcaggi Andrea Noviello Pierre-Alain Martini Alan Parker-Jones

Photos Direction Communication Claudia Albuquerque Thierry Carpico

Promotion & Publicité Chantal Garry

Projet graphique GMA Studio Design

Dessinateur Jean-Jacques Beltramo

Relations Publiques Mary Coles

Diffusion Monaco & PACA SEC Cour Anc. Gare SNCF

Impression Tipografia San Giuseppe Taggia (IM) N° de Commission Paritaire : 0522U81608

Copyright © 2017 Global Media Associates Sas - Piazza Caduti della Montagnola 48 - 00142 Rome

8

Octobre 2017

Fin d'été, il manque quelqu'un pour prendre un soda....

© Photo Emmanuelle Delteil


Atelier d'écriture(s) de l'UPF Monaco par Pierre Dévoluy

L

es lycéens lauréats du concours littéraire Fabian Boisson 2017 se sont initiés aux formes d'écriture propres à la presse au cours d'un stage organisé les 4 et 5 septembre 2017 par la section monégasque de l'Union de la Presse Francophone.

ment sans fondement !) excitait les passions journalistiques et littéraires : « La Villa-Musée va-t-elle devenir un restaurant fast-food ? »... Sous la houlette du « Rédacteur en Chef » Patrice Zehr, Président de l'UPFMonaco, et avec les conseils des formateurs, les six membres de la « Rédaction » ont écrit et organisé le contenu des quatre pages : un éditorial signé Héloïse Fabbretti, deux reportages de Linda Pinto et Gaia Pastor, une interview et un poème du même Grégory Djordjevic, la rubrique culturelle de Liza Palut, une nouvelle de Gaia Olivieri, des dessins de presse et des photos. On espère un résultat au niveau de l'enthousiasme des rédacteurs et... de celui de leurs parents qui demandent à bénéficier à leur tour d'un atelier identique... L’Éducation nationale et le corps enseignant souhaitent pour leur part que cette « classe de maîtres » (restons francophones !) se reproduise chaque année.

g Exercice pratique Le deuxième jour, pour mettre en œuvre leurs techniques fraîchement acquises, les stagiaires ont préparé l'exemplaire unique du magazine éphémère « Camélias-Info ». Le thème provocateur proposé (heureuse-

1. Villa Les Camélias, www.villalescamelias.com 17 Avenue R. Gramaglia, 06320 Cap d'Ail. Tél. 04 93 98 36 57 2. Jean-Luc Guillet, auteur notamment de « L'été de Zelda », Ed. baie des Anges 2011et de « Charles Gottlieb, survivre et témoigner », Ed. Ovadia 2015. 3. Jean-Jacques Beltramo, auteur de « L'amusé de l'école », de Le meilleur du pire. Etc. Ed. Baie des Anges. 2015

INVENTION

BEAUSOLEIL

L’homme qui volait sous l’eau

Un lieu Mémoire et Histoire

ierre Frolla murmure P depuis longtemps déjà à l’ouïe des grands ani-

g Le Centre Histoire et Mémoire se veut un lieu vivant… Comme en témoignent l’espace pédagogique pour les ateliers des écoles et l’exposition des Archives Communales, richement documentée sur l’histoire des fêtes à Beausoleil de la fin du XIXème siècle à nos jours, réalisée par Martine Le Gal, archiviste de la Ville. « Cet équipement me tient à cœur, il est à mon sens important pour Beausoleil. Je suis très heureux aujourd’hui de vous le présenter. L’occasion d’adresser personnellement tous mes remerciements au nom de la Ville, à la Direction des Archives de France, aux Archives Départementales, pour avoir soutenu ce projet et permis une partie de son financement par le Ministère de la Culture. » a précisé dans son discours inaugural le Maire de Beausoleil. g La fête du XIXème à nos jours Tout un pan de l’histoire de la commune décliné à travers les évocations de l’ancien Casino Municipal, ses marathons de la danse et galas de boxe, du Palais du Soleil, ses soirées de spectacles, où Colette se produisit sur scène, ses bals costumés qui signent toute la légèreté des « Années Folles » de ce Beausoleil d’antan, que l’on appelait alors, le petit Montmartre. Mais encore :les anciens cinémas de Beausoleil, l’Alhambra et sa salle de billard, les célébrations de la St Joseph au Domaine de la Bordina, les batailles de fleurs enfantines, (V.L.R.) g A découvrir au 26 de l’avenue du Maréchal Foch. Tél. : 04 93 41 71 31

maux marins. Multiple recordman de plongée en apnée, il cherchait depuis des années une combinaison lui permettant de pratiquer différemment sa discipline en sensibilisant le public à la fragilité du milieu marin. "Mais je voulais le faire de façon différente de gens tels que Nicolas Hulot, en continuant à plonger et en cherchant à aller au contact des plus gros animaux, cachalots, raies manta ou requins, pour réaliser des choses qui touchent les gens", a-t-il confié à l’AFP. "Le but, c'est de s'approcher au plus près des animaux, sans avoir besoin de faire des mouvements avec les bras et les jambes, et donc d'inverser la tendance: de susciter leur curiosité et de les faire venir à moi", explique-t-il.

© Photo DR

© Photo DR

érard Spinelli, Maire de la cité, vient G d’inaugurer un pôle dédié à l’Histoire de Beausoleil et du territoire, bap-

tisé Centre Histoire et Mémoire Roger Bennati. Un espace de 230 m2 dédié toute la Mémoire vivante de Beausoleil et de sa population s’y déroule. Les Archives Communales proposent : visites patrimoniales, conférences, consultations d’archives. Un fonds nourri en grande partie par les donations des Beausoleillois…

© Photo Murielle Gander-Cransac

g Joëlle Housseau, passionnée depuis l'âge de quatre ans... Partenaire de l'opération, la villa Les Camélias (1), musée privé à Cap d'Ail, s'est transformée en résidence d'auteurs. Le premier jour, les étudiants ont tourné dans les ateliers de quatre formateurs spécialisés : Écriture journalistique, Jean-Louis Filc, Rédacteur-enChef Radio, administrateur de Monaco Média Diffusion, enseignant en journalisme. Écriture poétique, Sabine Péglion, docteur es-lettres, Prix international de Poésie Léopold Sedar Senghor 2016. Écriture romanesque, l'écrivain Jean-Luc Guillet (2). Initiation au Dessin de presse, Jean-Jacques Beltramo, journaliste-dessinateur et auteur de bandes dessinées (3). Le lendemain, guidés par Hélène Bonafous, Conservateur du musée, ils se sont imprégnés de la richesse du patrimoine de la villa, en particulier la collection exceptionnelle d’œuvres du peintre basque Ramiro Arrue. L'édifice Belle Époque témoigne du passé artistique et humain de Cap d'Ail et du passage en ses murs de nombreuses célébrités. La villa est en effet particulièrement propice à la création littéraire : André Malraux s'y était isolé d'avril à octobre 1941 pour travailler à sa biographie romancée de Lawrence d’Arabie. Un cliché le montre assis dans le jardin en compagnie d'André Gide, tous deux plongés dans leurs réflexions. Les auteurs d'aujourd'hui viennent y présenter leurs dernières productions. Mémoire musicale également : au rez-de-chaussée, le piano pneumatique centenaire, construit par le grand-père de Michel Gramaglia, propriétaire et mécène du domaine, joue des classiques « enregistrés » sur des rouleaux perforés par les grands pianistes de l'époque.

g Planer entre deux eaux D’où l’invention de l’Oceanwings (ailes pour l’océan) sur le modèle du wingsuit, ce sport qui consiste à décoller d'une falaise et à voler comme un oiseau. Sa combinaison en néoprène couvre le corps et se déploie aussi entre les jambes et sous les bras. Quatre petites cartouches de gaz de 38 grammes vissées à des percuteurs, qu'il déclenche quelle que soit la profondeur, lui permettent de remonter seul à la surface. Quant au matériau utilisé, c’est un néoprène très souple qui permet de moins flotter et donc de glisser plus facilement dans les courants. Vous ne trouverez pas l’Oceanwings de Pierre Frolla dans le commerce car il n'existe que trois prototypes, qui sont tous à sa taille. Pour l’instant… (P.A.M.)

Octobre 2017

9


L'ACTUALITE

ACTUALITE

Le risque de dégâts collatéraux Dmitrij Rybolovlev est impliqué dans un imbroglio judiciaire qui doit être rapidement clarifié pour éviter d’affecter durablement l'image de Monaco par Patrice Zehr

O

n ne saura que dans de nombreuses années si Dmitrij Rybolovlev a été victime d’une escroquerie ou si son marchand d’œuvres d’art Yves Bouvier n’a fait que son métier. Mais à dire vrai, l’affrontement judicaire entre le russe et le suisse importe peu aux monégasques. Ce qui est important est ailleurs. Ce qui est important, ce sont les dégâts collatéraux de cette ténébreuse affaire sur l’image de Monaco. En effet ce qui est mis en cause, c’est l’indépendance et l’intégrité de la justice monégasque et de hauts responsables policiers. C’est le respect de l’Etat de droit.

g Narmino et la Sûrete publique appelés à défendre leur honneur On verra ce que donneront les perquisitions et les auditions. Philippe Narmino ancien ministre de la justice a été entendu sans inculpation semble-t-il ni contrôle judiciaire, il va défendre, comme de hauts responsables policiers entendus eux aussi, son honneur. Il a quitté son poste pour pouvoir s’expliquer. On en saura plus également sur le rôle de l’avocate de Mr Rybolovlev Tetiana Bersheda sur l'organisation de liaisons dangereuses. A Monaco petit pays ou tout le monde se connaît et ou tout ce qui compte se fréquente dans des réceptions, des galas de charité ou lieux de villégiatures, le danger des petits arrangements entre amis est encore plus grand qu’ailleurs. g Une opération mains propres à travers la transparence Ce qui était acceptable hier ne l’est plus aujourd’hui. Il faut bien sûr en tirer toutes les conséquences. Cela passe par une opération mains propres, par de la transparence sur cette affaire et la fin de certains comportements. La justice doit être au-dessus de tout soupçon, la Garde des sceaux française a évoqué les procédures de nominations des magistrats français à Monaco. On voit bien le danger. Il y a sans doute énormément de choses à revoir sans pour autant touLES FAITS cher à l'essentiel, l'indépendance d’une justice monégasque dépendant du Prince Souverain. Cette ténébreuse affaire doit être dépassée et vite.

g Des "pures inventions", selon le président Rybolovlev Le président de l’ASM a décidé de rester à son poste au grand soulagement des passionnés de l’équipe de foot de Monaco qui commençaient à s’inquiéter des rumeurs de départ. Il fait front aux attaques et insinuations dans la presse. Il dénonce de "pures inventions". "Quant aux diversions médiatiques autour de mon nom, il s'agit de pures inventions visant à faire oublier que nous avons dénoncé aux autorités pénales une escroquerie grandiose portant sur près d'un milliard d'euros", assure le milliardaire dans un communiqué transmis à l'AFP. g Les monégasques veulent avoir confiance dans la justice de leur pays Il n'en reste pas moins que le Parquet général de Monaco a ouvert une information judiciaire contre X pour trafic

10

Octobre 2017

© Photo parismatch

g Un pays toujours sous les projecteurs de la presse internationale Tout ce qui concerne Monaco est médiatisé, on le sait, il y a toujours à l’encontre de notre pays une suspicion d’opacité. La présomption d’innocence et le respect du secret de l’instruction ne résistent plus nulle part au droit à l’information et au sensationnalisme à charge, pour ce qui se passe à Monaco encore moins que ce qui se passe ailleurs. On verra bien ce que donnera l’instruction judicaire en cours, mais ce qui est sûr déjà c’est que la suspicion de connivence allant jusqu’à la collusion entre le président de l’ASM et certains responsables monégasques est un coup dur pour un pays qui se veut exemplaire et qui lutte pour la reconnaissance dans la transparence de spécificités inscrites dans les règles juridiques et morales internationales.Il est donc urgent d’agir...

d’influence. Le gouvernement Princier par son Ministre d’Etat Mr Serge Telle a réaffirmé sa confiance, sur «la probité des policiers et le fonctionnement de la justice à Monaco… Si l'inverse devait être établi nous en tirerions les conséquences». Il faudra sans doute ne pas attendre la fin de la procédure pour rassurer les monégasques et faire taire les rumeurs, et autres fakes news sur les réseaux sociaux, notamment. Les Monégasques veulent avoir confiance dans la justice de leur pays et de la police. Ils font toute confiance au Prince Souverain pour mettre un terme à la spirale des dégâts collatéraux, pour Monaco, d’une affaire privée.

Des soupçons amplifiés par le poids des medias D mitrij Rybolovlev est depuis plusieurs mois au coeur d'une vaste affaire d'escroquerie l'opposant au marchand d'art suisse Yves Bouvier, qu'il accuse de lui avoir surfacturé des œuvres. Mais il est parallèlement mis en cause dans plusieurs medias pour ses liens supposés avec plusieurs hauts responsables policiers et judiciaires monégasques. L'ex numéro 1 de la justice monégasque Philippe Narmino a été placé en garde à vue, avant d'être libéré sans qu'aucune charge ne soit retenue contre lui, dans le cadre d'une information judiciaire ouverte pour trafic d'influence par le Parquet général de Monaco. M. Narmino avait annoncé à la mi-septembre son départ anticipé à la retraite, juste après la publication d'un article du Monde rapportant "les meilleures relations du monde" qu'il entretenait avec Dimitrij Rybolovlev. g M. Bouvier, lui, a été inculpé en février 2015 par la justice monégasque pour escroquerie et complicité de blanchiment après une plainte de deux sociétés offshore de Rybolovlev, propriétaires d'une collection de 37 œuvres d'art, négociées pour un montant de deux milliards d'euros. Son avocat dénonce dans la presse un traquenard et une collusion. g En août, Mediapart a publié des échanges téléphoniques nombreux et concordants tendant à prouver les proximités de l'avocate de M. Rybolovlev, Me Tetiana Bersheda, avec deux responsables de la police judiciaire monégasque. Pour Médiapart le russe a supervisé en coulisses l’enquête ouverte à Monaco contre son ancien marchand d’art Yves Bouvier.


ECONOMIE & FINANCE

Est-il bon d'investir dans l'or ? L

ECONOMIE

'or a toujours été considéré comme une valeur refuge, qu’il est toujours bon d’avoir en portefeuille. Le métal jaune a connu un bel été, avec une appréciation de son prix de plus de 10% entre début juillet et début septembre. Beaucoup d’éléments ont été avancés pour expliquer cette nouvelle appréciation. En premier lieu, le regain de tensions géopolitiques avec la Corée du Nord a sans doute poussé certains investisseurs à porter leur attention sur les actifs considérés comme sécuritaires. Ces tensions ont également entrainé une appréciation des actifs les moins risqués (ou considérés comme tels) tel que les obligations d’état entrainant ainsi une baisse des taux. Mais au-delà de l’aspect psychologique que recouvre l’achat d’or, souvent considéré comme monnaie de dernier recours, l’investissement dans l’or en période de crise se justifie-t-il d’un point de vue économique ? Les périodes de tensions d’origine politique se caractérisent en réalité par un facteur commun : la recherche de préservation de capital. Cela se traduit le plus souvent par une augmentation des allocations en faveur des produits sans risque, principalement les obligations d’Etat. La conséquence immédiate de cette redistribution des actifs est une baisse des rémunérations des placements les plus recherchés. g Corrélation négative aux taux réels ? L’or pour sa part, trouve un intérêt auprès des investisseurs dans de telles circonstances du fait de son absence de risque de contrepartie, et donc de défaut. Mais c’est surtout son attractivité relative par rapport aux autres classes d’actifs qui se trouve améliorée. L’or n’a pas de rendement, il est donc traditionnellement délaissé, notamment par les institutionnels qui doivent mettre en adéquation leurs investissements avec la gestion de leurs engage-

ments. Mais lorsque les taux d’intérêt réels (rendements des obligations – taux d’inflation) baissent, cet écart se réduit, voire devient à l’avantage de l’or si les taux réels deviennent négatifs. Le métal jaune est donc historiquement corrélé négativement avec les taux d’intérêt réels. Ce lien avec le niveau des taux d’intérêt explique aussi pourquoi beaucoup considèrent l’or comme une devise. Pimco, le géant américain de la gestion, le traite pour sa part comme un actif à duration longue de sensibilité 26,8. En d’autres termes, historiquement, une variation d’1% de la valeur du taux d’intérêt réel s’est traduite par une variation inverse de 26,8% du cours de l’or. Il est à ce titre intéressant de noter que durant l’été (entre le 30 juin et le 8 septembre), les taux réels ont baissé de 0.2993%, pendant que l’or s’appréciait de 8.45%, soit un rapport de… 28. Cette relation aux taux d’intérêt réels permet aussi d’expliquer la bonne performance de l’or dans les périodes de tensions économiques. En effet, les périodes de fortes accélérations économiques sont souvent sujettes à un regain de tensions inflationnistes. Les banques centrales luttent alors contre ce phénomène en remontant les taux, mais souvent, avec un temps de retard. Dans ces conditions, les taux d’intérêt réels diminuent, ce qui rend l’or attractif. A l’inverse, lorsque l’économie ralentit, les banques centrales tentent de soutenir l’économie en abaissant rapidement le niveau des taux

© Photo a.mytrend.it

par Thierry Crovetto

d’intérêt, sans attendre de voir l’inflation corriger. Là encore, il en résulte une baisse des taux d’intérêt réels favorable au métal précieux. Depuis 1971 et les accords de Bretton Woods, on constate que l’or constitue ainsi une bonne protection pour les périodes de fortes tensions inflationnistes comme ce fut le cas dans les années 70, mais aussi pour les périodes de crises systémiques comme en 2007-2008. Cela ne veut pas dire que l’or ne peut pas s’apprécier pour d’autres raisons ! L’or reste une matière première dont le prix peut aussi varier en raison de l’offre et la demande. Le prix de l’or peut subir des variations importantes ; après avoir touché un plus haut à 1880 USD en 2011, il est revenu à 1075 USD en 2015 avant de rebondir autour des 1300 cette année. Néanmoins sa faible corrélation avec les autres classes d’actifs constitue une valeur ajoutée pour la construction de portefeuille afin d’améliorer le couple rendement risque. De nombreux gérants s’accordent à dire que l’or devrait représenter 5 à 10% d’une allocation...

ASSEMBLEE SBM

Eric Cicero : "Les chiffres du Café de Paris ont dopé les jeux" U ne nouvelle année au creux de la vague sans dividendes pour les actionnaires. Jean-Luc Biamonti met en cause les travaux hôteliers en cours et le statut unique qui - comme prévu - a coûté cher... Mais le secteur des jeux progresse, dopé par les appareils automatiques, alors que le cœur du métier les jeux de table stagne. La stratégie hôtelière et immobilière est réaffirmée, mais le casino reste une «priorité». Cela ne peut pas être autrement en pré-campagne électorale. L’ambition affichée est de faire de la SBM «le resort d’excellence en Europe en matière de jeu d hôtelleries, de résidentiel et de shopping». Mais avec un déficit à -32, 8 millions après celui de -31 millions de l'année précédente, sans aller plus loin dans le temps, l'objectif se heurte à la dure réalité des chiffres. L’optimisme de Biamonti est - on le sait - loin être partagé par de nombreux élus et par une grande partie du personnel, qui restent sur une ligne fortement critique. Comme par Eric Cicero, ancien directeur du Casino du Café de Paris. Il estime que les chiffres de l’exercice 2016- 2017 de la SBM valident son action et ses choix. g Comment avez-vous ressenti cette assemblée générale ?

© Photo DR

Eric Cicero : "C’est une sorte d’hommage chiffré à mon travail. Ce sont les jeux des appareils automatiques qui représentent 50 % du total jeu pour un montant de 100 millions d’euros. C’est une bonne chose dont je me félicite pour la société et liée à la réorganisation des jeux à laquelle j ai largement participé autour du Casino, du Sun Casino et du Café de Paris, que j’ai eu l’honneur de diriger. La volonté de relancer les jeux, notamment ceux de table toujours à la peine, est également, si c’est confirmé, un élément positif aux côtés des résultats de l’immobilier et de l’hôtellerie. Ce qui me gêne à titre personnel c’est que le directeur des jeux met en avant les résultats de mes actions sans jamais me les attribuer. D’ailleurs il n’envisage devant un chantier immense que de 'petits aménagements'. Pour moi, c’est bien sûr insuffisant."

g Mais si vous êtes si fier de votre travail au Café de Paris et dans le groupe, comment expliquez-vous votre mise à l’écart totale ?

EC : "Je ne me l’explique pas. Je sais qu’on m’accuse de déloyauté et c’est pour moi le pire. Cela touche à mon honneur, à ma vie sociale à Monaco et même à ma famille. J’ai pourtant des preuves professionnelles d’une loyauté sur plus de 10 ans notamment en tant qu’expert dans des dossiers spéciaux. Je pourrai évoquer mon combat pour éviter que la SBM ne renonce pour des perspectives de profits largement illusoires à son statut de monopole ou une opération de casino déporté sur un yacht privé des plus prestigieux au monde. Ce ne sont que deux exemples d’années de dévouements dans la disponibilité la plus totale, la confidentialité et je crois l’efficacité." g Que voulez-vous en vous confiant à la presse, ne craignez-vous pas de porter tort à la SBM et de compliquer votre dossier ?

EC : "Mon but est une conciliation me permettant de vivre dans la dignité dans mon pays. Je veux éviter avant tout les déballages judicaires préjudiciables. Je pense sincèrement que la société pourrait prendre en compte mon passé en son sein. C’est pour moi une question non pas d’argent ou de place mais de dignité. Ce pourrait être également l’opportunité pour celle-ci d’envoyer un signe au personnel et aux monégasques en particulier sur un changement d’attitude donnant plus de place aux personnes et au respect de leur travail. La vraie relance des jeux et de la SBM passe pour moi, au-delà de mon cas particulier bien sûr, par ce changement aussi, je dirai même surtout." (P.Z.)

Octobre 2017

11


ART & CULTURE

© Photo Carole Bellaiéche

par Viviane Le Ray

L

e vendredi 27 octobre, c’est au Grimaldi Forum, sur la scène de la Salle des Princes, après son succès à Paris, que le public du Théâtre Princesse Grace retrouvera, un peu «comme à la maison», la troublante et fascinante comédienne Fanny Ardant… Elle fera face à Bernard Menez dans Croque-Monsieur, un grand classique du Boulevard de Marcel Mithois… S O U S

L A

P R É S I D E N C E

D E

Samedi 14 Octobre 20h30

g Aussi en octobre mais au TPG : Jacques Weber, Ariane Ascaride… Lever de rideau avec, seule en en scène, Ariane Ascaride dans « Touchée par les fées » de Marie Desplechin. « Pour parler du rôle de Puck dans Le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare - qu’elle a toujours rêvé de jouer -, l’actrice a fait appel à la romancière Marie Desplechin qui lui écrit un texte sur mesure (aujourd’hui quatrième version !) Dans ce monologue, Ariane Ascaride nous raconte sa propre histoire, inextricablement liée au théâtre : son père, coiffeur d’origine napolitaine, qui mettait en scène et jouait des pièces du répertoire tous les dimanches, avec une troupe de théâtre d’amateurs marseillais issus de la Résistance… » : Thierry Thieû Niang, metteur en scène, danseur et chorégraphe. (Samedi 14 octobre) g Jacques Weber incarne « Krapp » personnage hanté de Beckett… Moins connu que le très attendu « Godot », « Krapp » est le personnage de « La Dernière Bande », incarné par Jacques Weber, seul en scène… ». La trame : Comme chaque année, le jour de son anniversaire, Krapp s’apprête à enregistrer les souvenirs qui ont marqué sa vie durant l’année écoulée. Réécoutant une bande enregistrée trente ans auparavant, Krapp prend conscience du fossé qui le sépare de celui qu’il était jadis et se moque de lui même en évoquant la solitude,

S . A . S .

L A

P R I N C E S S E

S T É P H A N I E

PROGRAMME SAISON 2016/2017

Octobre 2017

les renoncements et un amour irrémédiablement perdu… Le texte de Samuel Beckett est paru aux Editions de Minuit, en 1960. (Mardi 24 octobre)

g Fanny Ardant l’irrésistible, croque les messieurs ! Dans le Paris des années 60, Coco Baisos se retrouve veuve et désargentée pour la cinquième fois, son mari, un riche péruvien, ayant préféré se suicider plutôt que d'affronter sa ruine subite. Femme de tête gaie et fantasque, choisit de dissimuler sa double infortune pour trouver un nouveau parti qui lui assure une existence confortable… Celle qui a toujours décidé de son destin à travers les hommes de sa vie enchaîne les rendezvous galants avec de riches messieurs... Nous sommes au Boulevard : donc on rit beaucoup mais… avec esprit ! Une comédie signée d’un maître en la matière : Marcel Mithois, auteur de pièces à succès avec Jacqueline Maillan, comme Croque-monsieur et Coup de soleil . : « Pittoresque, drôle, Fanny Ardant renouvelle le personnage, l’actualise en étoffant son personnage de femme libre, habile a déjouée le poids des conventions sociales ». (TF1) g Exposition-hommage au Prince Louis II Dans le foyer du Théâtre, est présentée jusqu’au 19 novembre, l’exposition : « Un Prince engagé volontaire. Louis II de Monaco, soldat de la Grande Guerre ». Conçue par les Archives du Palais princier, dans le cadre du centenaire de la Bataille du Chemin des Dames, cette exposition est consacrée à l’engagement du Prince Louis II au sein de l’armée française, elle a été inaugurée par S.A.S. le Prince Albert II le 18 avril 2017 à Jonchery-sur-Vesle (Marne), localité qui abritait le quartier général de la 5e armée, au sein de laquelle Louis II de Monaco servait en tant que capitaine. ☞ Renseignements complémentaires et location : Théâtre Princesse Grace - 12, Avenue d’Ostende - Tél. : 00 377 93 25 32 27 EXPOSITION

Ramiro Arrue,

prophète en son pays

‘exposition estivale 2017 au palais Bellevue à Biarritz a connu un franc succès. Massif aussi avec quelques 20.000 visiteurs venus Lapprécier ou découvrir, durant ces deux mois d’été, les œuvres

Vendredi 27 Octobre 20h30 Soirée au Grimaldi Forum

RÉSERVATIONS : 12 AVENUE D’OSTENDE - TÉL : (00377) 93 25 32 27 - www.tpgmonaco.mc

12

© Photo Dunnara Meas

CULTURE

Fanny Ardant à l’affiche d’octobre

du peintre, illustrateur et céramiste basque Ramiro Arrue. Une des plus grandes rétrospectives consacrées à ce peintre « du pays », avec 300 pièces présentées, dont 80 prêtées par le Musée Villa les Camélias de Cap d’Ail… le seul musée qui lui consacre une exposition permanente. Ramiro Arrue (1892 – 1971), qui a exposé avec succès à Paris, Londres ou en Amérique latine, aurait pu jouer le chef de file de la peinture basque. Se tenant à l’écart des courants artistiques, il a choisi de continuer à représenter humblement et inlassablement son pays. C’est un artiste « régionaliste ». Peintre de paysage apprécié, Ramiro Arrue est davantage connu du grand public pour ses « types basques », personnages que l’on pourrait croire artificiels tant ils symbolisent l’imaginaire basque à la limite de l’image d’Épinal. Les grands thèmes de la vie collective sont illustrés de façon intemporelle car l’artiste les interprète et les recrée en images de la maternité, du deuil, des travaux, des fêtes, des jeux et des sports basques. Si vous avez raté l’exposition Arrue à Biarritz – c’est possible – rien ne vous interdit de visiter celle qui lui est consacrée au Musée villa les Camélias à Cap d’Ail. (P.Y.R.)


Où en est vraiment l'opinion publique ? O

par Patrice Zehr

ù en est vraiment l’opinion publique française, que nous dit pour notre avenir la crise migratoire, les chocs de civilisations sont-ils devenus des guerres de religion ? Ce sont les trois thématiques qui seront débattues les 7 et 14 octobre lors des Colloques de Menton - Penser notre temps. g Un moment de réflexion voulu par le maire de Menton Ce moment de réflexion voulu par Jean-Claude Guibal, maire de la ville et président de la communauté de la riviera française, existe depuis 1999. Il est plus utile que jamais, car il prend le pari du recul face à l’accumulation en continue des débats permanents des émissions spéciales a répétitions des chaines d’infos en continue. Quand tout est débattu par les mêmes sans arrêt on ne sait plus bien ce qui vaut un véritable débat de fond. Les colloques de Menton que j’aurai l'honneur d’animer avec Olivier Biscaye se veulent sans pédantismes ni tabous pour partager un moment de proximité avec un public en chair et en os sur l’essentiel. g Concret, mais de belle tenue... Les intervenants sont des journalistes, des professeurs des hommes politiques des essayistes spécialisés, des chercheurs, des économistes et des géographes et un spécialiste des religions, des civilisations et de la politique. Et cette année Jean-Claude Guibal, le maire de Menton y participe exceptionnellement en qualité d’intervenant lors des deux débats, consacrés aux dernières élections et aux flux migratoires ; deux thèmes sur lesquels il va apporter son expérience d’élu de la cité frontalière. Ce sera concret mais de belle tenue, enfin c’est l’objectif. g "Les colloques de Menton". Samedis 7 et 14 octobre 2017. Palais de l'Europe à Menton. Entrée libre BEAU LIVRE

Les mystères de la gorge rouge A

près « Valberg, le sentier planétaire », le duo Brigitte Dubanchet (à l’objectif) et Pierre-Yves Reichenecker (au clavier) nous offre «Daluis, les mystères de la gorge rouge». 44 pages et 36 photos pour découvrir autrement les gorges du Daluis entre vallée du Var et Guillaumes. Pour cela il faut emprunter une route dessinée en « pleins et déliés », sur les traces d’un tramway oublié. Il faut longer ce défilé de schiste rouge, oxydé par le fer, creusé par le Var, une des dernières grandes rivières sauvages d’Europe. Il faut surtout prendre le temps. Le Daluis est sauvage, minéral, romantique. Protégé aussi. C’est une Réserve Naturelle Régionale. Gérée par la Communauté de communes Alpes Azur et la LPO (ligue de protection des oiseaux). Un partenariat inédit et innovant. g 9 minéraux uniques au monde On y trouve des trésors rares, ici et nulle part ailleurs. Ce qui vaut à ce petit bout des Alpes-Maritimes une renommée internationale sur le plan minéralogique. Une richesse trop méconnue. Au cœur des parois rouges, la nature millénaire a sculpté des lignes de force et des fulgurances de fragilité : un Cyrano d’avant Rostand, la Dame du Daluis. Des paysages grandioses, et au milieu coule une rivière. De quoi s’émerveiller. Un livre pour en garder le souvenir au travers des photos « amoureuses » de Brigitte Dubanchet. Et en couverture un clin d’œil à Miró. Illustration parfaite des mystères de cette Gorge. (P. A.M.) g "Daluis, les mystères de la Gorge Rouge". Brigitte Dubanchet – Pierre-Yves Reichenecker. Traduction anglais : Lindsay Leggat Smith. Editions baie des Anges. 44 pages. Prix : 15€

Effeuillage littéraire...

par Viviane

Le Ray

J

ean-Loup Chiflet, éditeur et auteur truculent nous prend par la plume pour nous guider dans les coulisses festives et émouvantes de la vie de l'édition dans les moments les plus insolites, les plus drôles de ses cinquante ans d'édition... Au-delà de ses Mémoires, c'est un demi-siècle de la vie de l'édition qu'il nous fait revivre, avec l'humour qui le caractérise. Jean-Loup Chifflet est l'auteur, entre autres facéties, de Sky my husband ! Ciel mon mari ! et du non moins désopilant Oxymore mon amour ! Il est aussi l'adaptateur en France des dessins et légendes du New Yorker… A savourer sans modération à l’heure de la Rentrée littéraire ! _____________________________________ « Je n'ai pas encore le titre, 50 ans d'édition » - JeanLoup Chifflet - (Plon)

C

élébration des 20 ans de sa disparition oblige, les hommages : livres, biographies (vraies ou fausses !), disques de chanteurs qui se croient autorisés à « chanter » (si l’on peut dire !) les textes de Barbara, pleuvent de toutes parts ! Le pire (souvent !) comme le meilleur : tel l’ouvrage de JeanFrançois Kervéan qui a voulu nous conter « Barbara et ses soleils plutôt qu'une respectueuse biographie… » Retrouver la femme, raconter sa route, ses inspirations, explorer les origines de ses 160 chansons, tel est son combat. Oui… J’ai bien écrit « combat », combat contre le mercantilisme des célébrations ! A mon sens seuls Depardieu et Jean-François Kervéan ont saisi l’âme de la Grande Dame brune, habitée de ses joies, de ses peurs, de ses hommes,.. « Pour elle, le bonheur s'avère moins accessible que la gloire mais son talent, sa générosité démentielle firent aussi de sa vie une fête… ». _____________________________________ « Barbara, la vraie vie 1930-1997-2017 » - (Robert Laffont)

R

obert McAlmon avait tout pour devenir une légende… Marié à la fille de l’homme le plus riche d’Angleterre, parrain des Américains expatriés à Paris, cet écrivain surdoué fut l’ami de Kiki de Montparnasse, de Man Ray, d’Aragon, l’amant de Nancy Cunard et de John Glassco. Dans le tourbillon des années 1920, il était le centre des nuits de Montparnasse, celui auquel on faisait appel pour sortir un artiste de prison, trouver de la drogue ou organiser un kidnapping. Soutien inestimable pour Joyce et Gertrude Stein, McAlmon fut aussi le premier éditeur de Hemingway, à qui il fit découvrir l’Espagne. Maud Simonnot tente d’élucider le mystère McAlmon, le mystère de son effacement de la planète littéraire, ce qui nous donne très envie de lire, découvrir cet « éternel vagabond ». _____________________________________ « La nuit pour adresse » - Maud Simmonot- (Collection Blanche, Gallimard)

S

acha Guitry naît à Saint-Pétersbourg, où travaille son père, le comédien Lucien Guitry. Quand ses parents se séparent, il est confié à sa mère, mais son père l'enlève en 1890 et le garde avec lui plusieurs mois en Russie. Il écrit à seize ans sa première pièce et, à vingt, se brouille avec son père. Après sa pièce Deburau, réconcilié avec son père, il écrit pour lui « Mon père avait raison » et « Le Comédien ». Accusé à tort de "collaboration" en 1944, il passe deux mois en prison avant un non-lieu. Remarié (une douce habitude !) avec Lana Marconi, il tourne Le Diable boiteux, La Poison, La Vie d'un honnête homme… Ce "Qui suis-je ?" nous présente un homme facétieux, brillant, caustique, un cinéaste de tout premier plan, un dramaturge dont les chefs d'oeuvre méritent d'échapper à l'oubli ! Pardès une maison d’édition à suivre de près pour les amateurs de vérité… _____________________________________ « Sacha Guitry. Qui suis-je ? » - Jacqueline BlancartCasson - (Pardès) Découverte : La Revue trimestrielle Livr’Arbitres, ne se propose pas « de vous encanailler à peu de frais dans un débat sur la querelle des Anciens et des Modernes. Sur l’existence supposée des néo-hussards et présupposée des Hussards ou l’avènement d’une littérature désinstallée ! Si je prends en compte la dernière rentrée littéraire, comment faire le tri ? Combien de livres édités et déjà oubliés ? Il y a des tendances, des modes… » Paraphrasant Gustave Thibon, les courageux éditeurs à contre-courant, Patrick Wagner et Xavier Eman, rappelle « qu’être à la mode c’est une ambition de feuille morte ! » Après avoir découvert un numéro dédié à Michel Déon, je me suis plongée dans la vie et l’oeuvre du pamphlétaire Léon Bloy. Prochain numéro « Le Polar » - Enfin une revue libre ! Renseignements : livr-arbitres@outlook.fr

Octobre 2017

13


Les évènements d’octobre 2017

Mardi 17 octobre à 20h30, Théâtre des Variétés : Les Mardis du Cinéma - À bout de souffle - Jean-Luc Godard, 1959, projection organisée par les Archives Audiovisuelles de Monaco. Renseignements : +377 97 98 43 26 Dimanche 1er octobre à 11h, Salle Garnier : Série Grande Saison : concert par l'Orchestre Philharmonique de MonteCarlo sous la direction de Alexander Sladkovsky avec Dmitri Makhtin, violon. Au programme : Alexandre Glazounov, Dmitri Chostakovitch et Boris Tchaikovsky. Renseignements : + 377 98 06 28 28 Dimanche 1er octobre à 15h, Salle Garnier : Série Grande Saison : concert par l'Orchestre Philharmonique de MonteCarlo sous la direction de Alexander Sladkovsky avec Alexander Kniazev, violoncelle. Au programme : Anatoly Lyadov, Sergeï Rachmaninov et Dmitri Chostakovitch. Renseignements : + 377 98 06 28 28 Mardi 3 octobre à 20h30, Théâtre des Variétés : Les Mardis du Cinéma - Muriel ou le temps d'un retour - Alain Resnais, 1963 (Dans le cadre de la Fondation Prince Pierre), projection organisée par les Archives Audiovisuelles de Monaco. Renseignements : +377 97 98 43 26 Mardi 3 octobre à 12h15, Sonothèque José Notari : Picnic Music avec U2 - 360° at the Rose Bowl, Pasadena 2010, sur grand écran. Renseignements : + 377 93 30 64 48 Vendredi 6 octobre à 19h, Bibliothèque Louis Notari : Concert par le Trio Um A Zero (jazz bossa). Renseignements : + 377 93 15 29 40 Samedi 7 octobre, de 12h à 18h, Espace Léo Ferré : "Munegu Country Event" (Workshops de Line Dance Intermédiaires, novices et débutants) avec les chorégraphes Britanniques Kate Sala et Dee Musk. A partir de 19h30, soirée dansante. Renseignements : 06 78 63 96 80. Samedi 7 octobre à 20h30, Théâtre des Variétés : Concert du Chœur des 3 corniches organisé par l’Association Téléthon Monaco. Renseignements : +377 97 77 36 37 Samedi 7 octobre à 20h, Salle Garnier : Dans le cadre de la célébration du 150e Anniversaire du Canada à Monaco, concert Gala de la Thanksgiving canadienne par des jeunes talents canadiens du monde classique, parmi lesquels des membres de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo. Renseignements : + 377 93 50 45 82 Dimanche 8 octobre à 16h, Théâtre des Variétés : Spectacle pour enfants avec les clowns Bobo & Rizotto, magie, gags et clowneries au profit de l’Association "Dessine un Papillon". Renseignements : 06 07 93 59 47 Dimanche 8 octobre à 18h, Auditorium Rainier III : Série Grande Saison : concert par l'Orchestre Philharmonique de MonteCarlo sous la direction de Lawrence Foster. Au programme : Henri Dutilleux, Wolfgang Amadeus Mozart et Franz Schubert. En prélude au concert, présentation des œuvres à 17h par André Peyrègne. Renseignements : + 377 98 06 28 28 Mardi 10 octobre à 20h, Théâtre des Variétés : Récital de piano avec Dmitry Masleev, (Lauréat 1er prix du XVe Concours International Tchaïkovsky 2015), organisé par L’Association Ars Antonina Monaco. Au programme : Haydn, Schubert et Tchaikovsky. Renseignements : 06 03 44 20 66 Mercredi 11 à 16h30, jeudi 12 à 17h30 et samedi 14 octobre à 20h, Auditorium Rainier III : Monte-Carlo Voice Masters avec l'Orchestre Philharmonique de Monte Carlo sous la direction de Samuel Jean. Renseignements : + 377 98 06 28 28 Mercredi 11 octobre à 19h, Bibliothèque Louis Notari : Ciné-club : projection du film "The criminal" de Joseph Losey. Renseignements : + 377 93 15 29 40 Mercredi 11 octobre à 20h30, Salle des Etoiles : Concert de Diana Krall. Renseignements : + 377 98 06 28 28 Jeudi 12 octobre à 20h, Théâtre des Variétés : "Charles de Foucault, frère universel", spectacle mis en scène par Francesco Agnello, organisé par le diocèse de Monaco. Renseignements : +377 92 05 36 99 Vendredi 13 octobre à 20h30, Auditorium Rainier III : Série Grande Saison : concert par l'Orchestre Philharmonique de MonteCarlo sous la direction Andrey Boreyko. Au programme : Alexandre Glazounov, Jean Sibelius et Piotr Ilitch Tchaikovsky. En prélude au concert, présentation des œuvres à 19h30 par André Peyrègne. Renseignements : + 377 98 06 28 28 Samedi 14 octobre à 20h30, Théâtre des Variétés : "Compagnie Florestan, 30 ans déjà!", par la compagnie Florestan. Renseignements : 06 80 86 33 35 Samedi 14 octobre à 20h30, Théâtre Princesse Grace : "Touchée par les fées" de Marie Desplechin avec Ariane Ascaride. Renseignements : + 377 93 25 32 27 Mardi 17 octobre à 12h15, Sonothèque José Notari : Picnic Music avec le groupe LEEPS, Live on demand, sur grand écran. Renseignements : + 377 93 30 64 48 Octobre 2017 14

Mercredi 18 octobre à 19h, Sonothèque José Notari : Ciné Pop corn : "La piste des éléphants" de William Dieterle. Renseignements : + 377 93 30 64 48 Jeudi 19 octobre à 18h30, Grimaldi Forum Monaco : Thursday Live Session avec Fai Baba. Renseignements : + 377 99 99 20 20 Vendredi 20 octobre à 19h, Eglise Saint Nicolas-Foyer Paroissial: Ciné-Club : projection du film "Le cercle des poètes disparus" suivie d’un débat. Renseignements : 06 80 86 21 93 Samedi 21 à 20h30 et dimanche 22 octobre à 16h, Théâtre des Variétés : Spectacle "Le Squat" de Jean-Marie Chevret par le Studio de Monaco. Renseignements : + 377 93 30 18 80 Samedi 21 octobre à 20h30, Eglise Sainte-Dévote : Concert d'orgue par Olimpio Medori, organiste titulaire de l’église San Filippo Neri de Florence, dans le cadre de In Tempore Organi, III Cycle International d'orgue. Au programme : Frescobaldi, Pasquini, Scarlatti, Galuppi, Albinoni, Vivaldi. Renseignements : + 377 98 98 83 03 Dimanche 22 octobre à 18h, Auditorium Rainier III : Série Grande Saison : concert par l'Orchestre Philharmonique de MonteCarlo sous la direction de Juraj Valcuha et le Choeur Philharmonique Slovaque. Au programme : Leos Janacek et Sergeï Rachmaninov. En prélude au concert, présentation des oeuvres à 17h par André Peyrègne. Renseignements : + 377 98 06 28 28 Mardi 24 octobre à 20h30, Théâtre Princesse Grace : "La dernière bande" de Samuel Beckett avec Jacques Weber. Renseignements : + 377 93 25 32 27 Mercredi 25 octobre, Théâtre des Variétés : "Toto oltre la maschera", récital d'Alessandro Preziosi et Chitarra Daniele Bonaviri, organisée par Dante Alighieri Monaco. Renseignements : +377 97 70 89 47 Vendredi 27 octobre à 20h30, Auditorium Rainier III : Série Grande Saison : concert par l'Orchestre Philharmonique de MonteCarlo sous la direction de Mihhail Gerts avec Ksenija Sidorova, accordéon et l’Ensemble Vocal Camerata Apollonia. Au programme : Niels Wilhelm Gade, Erkki-Sven Tüür, Arvo Pärt et Edvard Grieg. En prélude au concert, présentation des oeuvres à 19h30 par André Peyrègne. Renseignements : + 377 98 06 28 28 Vendredi 27 octobre à 20h30, Grimaldi Forum Monaco : "Croque-Monsieur" de Marcel Mithois avec Fanny Ardant, Bernard Menez, Vittoria Scognamiglio, Michaël Cohen, Pierre Rochefort, JeanBaptiste Lafarge et Sébastien Houbani. Renseignements : + 377 99 99 30 00 Dimanche 29 à 15h, mardi 31 octobre à 20h (gala), Jeudi 2 et samedi 4 novembre à 20h, Opéra de Monte-Carlo - Salle Garnier : "La Cenerentola" de Gioachino Rossini avec Edgardo Rocha, Nicola Alaimo, Carlos Chausson, Rebeca Olvera, Cecilia Bartoli, le Chœur de l’Opéra de Monte-Carlo et les Musiciens du Prince, sous la direction de Gianluca Capuano. Mise en scène : Jean-Pierre Ponnelle. Organisation : Opéra de Monte-Carlo. Renseignements : + 377 98 06 28 28

expositions Jusqu'au dimanche 15 octobre, de 10h à 19h, Palais Princier : Exposition temporaire "Bicentenaire des Carabiniers du Prince". Renseignements : +377 93 25 18 31 Jusqu'au dimanche 15 octobre, de 10h à 18h, Nouveau Musée National de Monaco - Villa Sauber : Saâdane Afif, The Fountain Archives. Renseignements : +377 98 98 91 26 Jusqu'au dimanche 7 janvier 2018, de 10hà 18h, Nouveau Musée National de Monaco - Villa Sauber : Kasper Akhøj, Welcome (To The Teknival). Renseignements : +377 98 98 91 26 Du jeudi 7 septembre au dimanche 5 novembre, Jardin Exotique : Exposition sur le thème "Quand fleurissent les sculptures", présentée par les artistes du Comité Monégasque de l'Association Internationale des Arts Plastiques (AIAP). Renseignements : + 377 93 15 29 80 Du mardi 3 octobre au samedi 4 novembre, Maison de France : Exposition "L'Age d'Or des Aquarellistes" organisée par La Fédération des Groupements Français de Monaco. Renseignements : + 377 93 25 21 64 Du jeudi 5 au samedi 7 octobre, Yacht Club de Monaco : Exposition "YA !" sur le thème ‘Yachting et Art’ organisée par le Yacht Club de Monaco. Renseignements : + 377 93 10 63 00 Du mercredi 11 octobre au jeudi 9 novembre, de 13h à 19h (sauf le lundi), Salle d'Exposition du Quai Antoine Ier : Exposition de photographies de Matthieu Ricard organisée par la Direction des Affaires Culturelles. Renseignements : + 377 98 98 83 03

manifestations

conférences Lundi 2 octobre, de 20h à 22h, Eglise Saint-Charles - Salle Paroissiale : Dans le cadre du parcours "Au fil de la Bible…", sur le thème " Je crois en Dieu, Père et Créateur" animé par le Diacre Marc Duwelz, docteur en Théologie. Renseignements : 06 80 86 21 93 Mercredi 4 octobre, Yacht Club de Monaco : Conférence sur le thème "Il y a 400 ans, les Européens découvraient le Cap Horn" organisée par le Yacht Club de Monaco. Renseignements : + 377 93 10 63 00 Mercredi 4 octobre à 15h, Bibliothèque Louis Notari : Rencontre avec les auteurs de la Bourse de la Découverte de la Fondation Prince Pierre de Monaco. Renseignements : + 377 93 15 29 40 Jeudi 5 octobre à 18h30, Théâtre des Variétés : "Il était une fois en Principauté", conférence organisée par Les Rencontres Littéraires Fabian Boisson.Renseignements : 06 19 05 00 73 Vendredi 6 octobre, de 20h à 22h, Eglise Saint Nicolas: Conférence dans le cadre du cycle de formation animé par l'abbé Alain Goinot sur le thème "Philosophie et politique". Renseignements : 06 80 86 21 93 Mardi 10 octobre à 18h, Bibliothèque Louis Notari : Conférence sur le thème "Les secrets de la communication. Mieux communiquer pour mieux vivre" par Laly Bessone. Renseignements : + 377 93 15 29 40 Vendredi 13 octobre, de 19h30 à 20h30, Princess Grace Irish Library : Conférence en anglais sur le thème "Joyce, Proust, and Paris" par le Professeur Barry McCrea. Renseignements : + 377 93 50 12 25

Le dimanche 1er octobre : 9e Festival International de Tango Argentin de Monte-Carlo, (cours initiation, projections de films, spectacle, milongas...) organisé par l'Association Monaco Danse Passion. Renseignements : 06 19 80 51 57 Jeudi 5 octobre à 20h, Opéra de Monte-Carlo - Salle Garnier : Cérémonie de proclamation des prix de la Fondation Prince Pierre de Monaco. Renseignements : + 377 98 98 85 15 Du jeudi 12 au dimanche 15 octobre, Quai Antoine Ier : "La Route du Goût", 2e Festival Biologique. Renseignements : 06 61 06 83 64 Samedi 14 et dimanche 15 octobre, Espace Fontvieille : Vintage Monaco (salon du vintage). Renseignements : 06 17 86 33 52 Du vendredi 20 octobre au dimanche 19 novembre, Port de Monaco : Foire Attractions. Renseignements : + 377 93 15 06 04 Du lundi 23 au jeudi 26 octobre, Grimaldi Forum Monaco : SPORTELMonaco 2017 : La Convention Internationale du Sport Business et des Médias (réservé aux professionnels). Renseignements : + 377 93 30 20 32 Mardi 24 octobre à 20h, Grimaldi Forum Monaco : Soirée des SPORTEL Awards 2017. Remise des Prix récompensant les plus belles séquences vidéo de sport de l’année 2017 en présence de nombreux champions sportifs. Ouvert au public, sur invitation. Renseignements : + 377 93 10 40 55

Lundi 16 octobre à 18h30, Théâtre des Variétés : De la mesure à la démesure - conférence "Michel-Ange, le génie inquiet" par Serge Legat, Conférencier des Musées Nationaux, Professeur à l'Ecole Supérieure d'Architecture Paris-Val de Seine, organisée par l'Association Monégasque pour la Connaissance des Arts. Renseignements : + 377 97 70 65 27

sports Dimanche 8 octobre à 18h30, Stade Louis II : Championnat PRO A de basket : Monaco - Lyon-Villeurbanne. Renseignements : + 377 92 05 40 10

Lundi 16 octobre à 19h, Sonothèque José Notari : Conférence sur le thème "Ballades photographiques" par Adrien Rebaudo. Renseignements : + 377 93 30 64 48

Du vendredi 13 au dimanche 15 octobre, Baie de Monaco : Finale Smeralda 888 International Championship, organisée par le Yacht Club de Monaco. Renseignements : + 377 93 10 63 00

Mercredi 18 octobre, de 19h30 à 22h, Auditorium Rainier III : Conférence-débat Enjeux et Société sur le thème "Quelle éducation pour demain?" animée par Jean-Claude Escaffit, journaliste avec la participation de Dominique Ottavi, philosophe, de Martine Fournier, journaliste et du Père Jean-Marie Petitclerc, éducateur spécialisé, expert des questions d'éducation dans les zones sensibles. Renseignements : 06 80 86 21 93

Samedi 14 octobre à 20h, Stade Louis II : Championnat PRO A de basket : Monaco - Cholet. Renseignements : + 377 92 05 40 10 Mardi 17 octobre à 20h45, Stade Louis II : UEFA Champions League de football : Monaco - Besiktas. Renseignements : + 377 92 05 74 73

Jeudi 19 octobre, de 18h30 à 20h30, Eglise Saint-Charles: Atelier de lecture sur le thème "Chemin de dialogue avec Christian de Chergé". Renseignements : 06 80 86 21 93

Du vendredi 20 au dimanche 22 octobre, Baie de Monaco : Monaco Sportsboat Winter Series Act I, organisés par le Yacht Club de Monaco. Renseignements : + 377 93 10 63 00

Jeudi 19 octobre, de 19h à 21h, Théâtre des Variétés : Les Ateliers Philosophiques sur le thème "Origines de la violence" avec Frédéric Gros et Jean-Pierre Dupuy, organisés par Les Rencontres Philosophiques de Monaco. Renseignements : + 377 99 99 44 55

Samedi 21 octobre, Stade Louis II : Championnat de France de Football de Ligue 1 : Monaco - Caen. Renseignements : + 377 92 05 74 73

Lundi 23 octobre à 18h30, Bibliothèque Louis Notari : Atelier par Adrien Rebaudo sur le thème "Distractions photographiques". Renseignements : + 377 93 15 29 40

Du mercredi 25 au dimanche 29 octobre : 2e-eRallye Monte-Carlo. Renseignements : + 377 93 15 26 00

Mercredi 25 octobre, Yacht Club de Monaco : Conférence sur le thème "L’attaque de Pearl Harbor" organisée par le Yacht Club de Monaco. Renseignements : + 37793 10 63 00

Du mercredi 25 au dimanche 29 octobre, Espace Fontvieille : "Village E-Rallye de Monte-Carlo" organisé par l’Automobile Club de Monaco à l’occasion du 2e E-Rallye de Monte-Carlo. Renseignements : + 377 92 05 26 00

Samedi 28 octobre à 14h30, Théâtre des Variétés : Conférence sur le thème "Spiritualité - Psychologie" par Boris Cyrulnik, Neuropsychiatre et Directeur d'Enseignement Université de Toulon) avec la participation de l’Association MONACOLOGY et MC.5 Communication. Renseignements : 06 03 49 49 39

3 Questions à Jean-Charles

Samedi 28 octobre, à 20h Stade Louis II : Championnat PRO A de basket : Monaco - Boulazac. Renseignements : + 377 92 05 40 10

Cura, Directeur des Affaires Culturelles

Exposition de photos de Matthieu Ricard "Un demi-siècle dans l'Himalaya : un hymne à la beauté » Comment est né le projet de cette exposition ? Depuis une dizaine d’années, la Direction des Affaires Culturelles a choisi d’offrir une place à la photographie d’art, média peu représenté en Principauté. Nous essayons de choisir des œuvres qui unissent avec talent des préoccupations artistiques et humanistes. C’est le cas de Matthieu Ricard, et la sortie de son dernier recueil en a fourni l’opportunité. Quels sont le sujet et les termes abordés ? Cette exposition retrace les 50 années que Matthieu Ricard a passé dans l’Himalaya. Par le biais de la photographie, il a rendu compte de ses rencontres avec ses maîtres spirituels mais aussi

de la vie des populations himalayennes, l’intimité des monastères, l’immensité des hauts plateaux tibétains, la magnificence des montagnes népalaises et la sérénité des vallées bhoutanaises. Quelle est sa particularité ? Le travail photographique de Matthieu Ricard est l’une de ses activités méconnue du grand public. Pourtant, Matthieu Ricard commence à prendre des photos dès l’âge de dix ans puis apprend la technique auprès d’André Fatras. Il est très inspiré par le travail d’autres photographes et entre autres influences, il a été proche d’HenriCartier Bresson, rencontré à dix-huit ans.


SPORT & LOISIRS VOILE • Le bilan de la saison 2017 de la pétillante navigatrice du Yacht Club de Monaco Alexia Barrier, en préparation du grand défi de 2020

Alexia, du Figaro au Vendée Globe

SPORT

ne saison 2017 sur les chapeaux de roue pour la pétillante navigatrice licenciée du Yacht Club de Monaco : Figaro en solitaire, Match Racing en équipage, Tour de France à la Voile… Alexia Barrier trouve encore du temps pour préparer son Vendée Globe 2020. Une première Solitaire URGO - Le Figaro, une édition exceptionnellement difficile, des conditions météo compliquées… Alexia à bord de Piqd. com, n’a jamais rien lâché. Elle compte bien revenir sur le circuit Figaro l’an prochain, mieux préparée et améliorer son score au classement général. Un Tour de France à la voile avec l’équipage du Centre d’Entraînement Méditerranée, composé notamment de Sophie De Turckheim, Manon Audinet et Pieter Tack. Une belle équipe qui emmena le projet Pink Lady – Pays de l’Or – Hérault à la 15e place du classement général. En ligne de mire pour la fin de l’année, le Championnat de France de Match Racing féminin et la Rolex Middle Sea Race en Class40. Alexia est une hyperactive qui pratique les sports de pleine nature comme le vélo de route, le kite surf, la natation, afin de parfaire sa préparation physique. Cet été elle a chaussé les crampons pour la première fois de sa vie pour s’attaquer aux sommets de Haute Montagne en Italie à 4000 mètres d’altitude et dans la Vallée Blanche à Chamonix. Marraine du mouvement Sauvez le Cœur de Femmes, elle profite de ces aventures pour sensibiliser son entourage aux maladies cardio-vasculaires chez la femme. Une soif de naviguer qui restera inassouvie tant que l’objectif numéro ne sera pas atteint : le Vendée Globe 2020. g Un projet de vie, la jeune navigatrice en rêve depuis l’âge de 12 ans... Soutenue par son équipe « Alexia Sailing Team » et encouragée par les plus grands de la voile et du sport, elle donne tout sans concession pour atteindre ce but. Armel le Cleach, vainqueur du dernier Vendée Globe a dit récemment : « Les femmes ont toujours eu une place importante dans

© Photo A. Courcoux

U

par Alan Parker-Jones

l’histoire du Vendée Globe. Alexia fait partie de cette génération de navigatrices talentueuses et déterminées capables de réaliser ce tour du monde en solitaire ». Alexia sera présente sur la ligne de départ avec un projet sportif et environnemental. A l’instar du 4myplanet Tour 2010 durant lequel elle testa des instruments permettant de prendre des données de température et salinité sur un 60pieds IMOCA, elle reproduira cette expérience qui s’est avérée concluante avec plus d’1 million de données rapportées aux chercheurs du monde entier. Son projet Vendée Globe sera présenté pour la première fois à l’occasion des Voiles de St. Tropez 2017. Alexia compte déjà un bon nombre de soutiens, mécènes et supporters : Piqd.com, Sauvez le Cœur des Femmes, Pitchouns du Monde et compte bien élargir le cercle de ses partenaires et emmener le plus grand nombre dans l’aventure ! g Alexia Barrier Corp. alexia4myplanet@me.com

AUTOMOBILISME

GP historique : la Formule 1 d'abord

© Photo DR

Formulaire d’abonnement Je souhaite souscrire un abonnement à La Principauté pendant :

1 an (soit 11 numéros)

€ 40*

5 ans (soit 55 numéros)

€ 100*

3 ans (soit 33 numéros)

€ 20*

2 ans (soit 22 numéros)

€ 60*

ABONNEMENT

P

our la prochaine édition du Grand Prix de Monaco Historique, la 11e de son histoire, qui aura lieu en Principauté du 11 au 13 mai 2018, les organisateurs ont décidé de donner la part belle à la Formule 1. A commencer par les ancêtres de la F1, les voitures de course d’avant-guerre. Ce sera la série A que l’on avait vu en démonstration lors du meeting précédent en 2016. Ce 11° GP historique deviendra certainement LE rendez-vous mondial et incontournable de cette catégorie de voitures. Les monoplaces de petites cylindrées (Formule Junior et F3), dont Monaco constituait une sorte de Championnat du Monde, ont été abandonnées. On pourrait le regretter s’il ne s’agissait pour l’ACM d’axer d’avantage encore le meeting sur la Formule 1, reine incontestée des courses de vitesse. Cette partie du meeting est décomposée en 5 grilles différentes, donnant ainsi une vision unique des 30 premières années du Championnat du Monde de Formule 1. Avec la série des « Avant-guerre », ce sont plus de 180 voitures de Grand-Prix sélectionnées pour leur intérêt historique et leurs degrés d’authenticité qui sont en effet attendues sur l’emblématique circuit de la Principauté de Monaco pour disputer de véritables courses. Enfin, la course Sport a également été repensée, afin de proposer un plateau composé des plus belles voitures de Sport de la première décade de l’après-guerre, sans éliminer bien évidemment les éventuelles voitures ayant participé au seul Grand Prix de Monaco disputé selon cette formule en 1952. Deux jours et demi de compétition sur un circuit mythique dont le tracé est à 80% identique à celui de 1929.

* pour l’étranger (dehors Monaco et France) ajouter +50% ; Dehors Europe : + 100%

Prénom Nom Adresse

Ville Date Signature

Bon a retourner, accompagné du chèque à l’ordre de Global Media Associates Sas à l’adresse suivante : Journal La Principauté - Service Abonnements “Le Beausoleil de Monaco” • 6, Bd de la Turbie 06240 Beausoleil France

Octobre 2017

15


JE DÉCOUVRE

UNE

EXPÉRIENCE

+ Cadeau abonné + Priorités d’achat billetterie + AS Monaco TV (vidéos dédiés) + Remises & Offres en boutique + Contenus exclusifs + Jeux concours + Évènements dédiés

UNIQUE & DES

AVANTAGES

EXCLUSIFS

VIENS T’INSCRIRE sur ASMONACO.COM 16

Octobre 2017

N165oct17  

Le premier journal d'actualité de Monaco

N165oct17  

Le premier journal d'actualité de Monaco

Advertisement