Page 1

LaPrincipauté €2

Le premier journal d'actualité de Monaco

Année XIV • Numéro 127 • Mensuel édité par Global Media Associates Sas • Gérant de la publication Roberto Volponi • Rédaction et administration : “ Le Beausoleil de Monaco ” 6, Boulevard de la Turbie 06240 Beausoleil • Tél. : +33 09.50.79.90.84 • Fax (+33) 09.55.79.90.84 • Siège Social : Piazza Caduti della Montagnola 48 00142 Rome • Tél./Fax (+39) 06.23.31.52.15 • Bureau de Milan : Tél./Fax (+39) 02.70.03.01.42

www.laprincipaute.net

Avril 2014

• Numéro de Commission Paritaire : 0517 U 81608 • Dépôt légal : à parution • Imprimé sur papier spécial en Union Européenne • Concessionnaire général de publicité : Global Media Associates Sas - Section Publicité • Abonnements : annuel (soit 11 numéros) €20 ; hors Monaco et France +50% • S’adresser à Global Media Associates - Bureau Abonnements ou à http://www.laprincipaute.net/abonnez-vous.html

Dossier Spécial

Photo © JMC

Pour la défense des citoyens...

Anne Eastwood, nommée Haut Commissaire par SAS le Prince Souverain

Une femme pour les droits

de l'homme

☞  SPORT : RAFAEL NADAL veut reprendre sa couronne AU MONTE-CARLO ROLEX MASTERS • page 14


DOSSIER SPECIAL

"Un moyen pour fa

Avec la nomination d'Anne Eastwood en qualité de Haut Commissaire, est créée à Mo

par Patrice Zehr

DOSSIER

L

e 28 février dernier, Madame Anne Eastwood a été nommée "Haut Commissarie à la protection des droits, des libertés et à la médiation", pour une durée de quatre années, renouvelable une fois. Ancien avocat au Barreau de Paris, haut fonctionnaire monégasque ayant notamment occupé les fonctions de Chef de cabinet du président du Conseil National Stéphane Valeri, puis de Directeur général du département des Affaires Sociales et de la Santé, Anne Eastwood est détachée de l’Administration pour occuper ses nouvelles fonctions. Le Haut Commissaire exerce une fonction de recommandation à l’intention des différentes autorités en totale indépendance et élabore chaque année un rapport destiné à être rendu public, dans lequel il pourra formuler des propositions à caractère général. En fait, Anne Eastwood, dans un habit de supermédiatrice, est la preuve de la volonté de Monaco d’améliorer la dimension de démocratie de proximité de son Etat de droit. C’est la preuve du partage des valeurs citoyennes avec les grandes démocraties, dans le respect toujours de la défense des spécificités justifiées et de l’excellence dans l’humanité des rapports Etatcitoyens. Il y avait des progrès à accomplir dans de nombreux domaines. La tâche a été confiée à une femme de compétence et de conviction, mais également de caractère. Rencontre. g Vous avez pris vos fonctions en tant que premier Haut Commissaire à la Protection des Droits, des Libertés et à la Médiation le 3 mars dernier. Comment se passent vos premiers pas dans ce poste ? Anne Eastwood : "C’est une aventure passionnante qui débute pour moi car tout est à inventer. Il faut non seulement mettre en place l’institution elle-même, qui n’existait il y a encore quelques jours que sur le papier, mais également veiller à la positionner d’emblée à sa juste place dans notre paysage institutionnel et juridique. Car si la fonction d’Ombudsman existe déjà dans de nombreux pays, à l’échelle monégasque c’est

C

par Roberto Volponi

g Avez-vous déjà reçu des saisines de la part d’administrés ? AE : "J’ai été surprise de découvrir que des requêtes avaient déjà été adressées au Haut Commissariat avant même ma prise de fonctions ! Les premiers jours, certaines personnes ont appelé ou se sont même déplacées pour s’assurer que leurs lettres m’avaient bien été remises. Et en l’espace de trois semaines, j’ai déjà été saisie d’une dizaine de requêtes. Je m’aperçois qu’il existe une réelle attente de la population autour de la création de ce Haut Commissariat. C’est le signe que cette institution de proximité voulue par le Souverain répond à un véritable besoin. Pour moi qui suis chargée de la piloter et de l’incarner pendant quatre ans, c’est très enthousiasmant, même si je mesure d’autant la responsabilité qui m’incombe pour être à la hauteur de ce défi et ne pas décevoir". g Justement, pouvez-vous nous expliquer plus précisément en quoi consistent les missions de ce nouveau Haut Commissariat ? Quel est son statut ? Quel sera concrètement son rôle ? AE : "Le Haut Commissariat est une entité publique et indépendante, non coercitive et non partisane. C’est une création sans équivalent dans notre droit. Elle est accessible à tous gratuitement. Sa finalité est d’offrir à chacun un moyen apaisé et non conflictuel de faire respecter ses droits. Elle a pour mission principale de veiller au respect du droit mais aussi à l’équité et aux bonnes pratiques dans tous les actes à caractère indi-

viduel de l’administration. Toute personne qui s’estime lésée par une décision ou un fonctionnement administratif peut y avoir recours. Elle peut également être saisie par les autorités administratives elles-mêmes dans le cadre de sa mission de médiation. Sa compétence s’étend à l’ensemble des services publics, quelle que soit l’autorité qui les gère (gouvernement, mairie, administration judiciaire, établissements publics). Son rôle est d’examiner de façon neutre et impartiale les réclamations des usagers et de faire toute recommandation à l’autorité concernée pour les solutionner de façon équitable et consensuelle. Le Haut Commissariat a également un second champ d’action qui concerne la lutte contre les discriminations injustifiées, c’est-à-dire non fondées sur les règles de priorité en vigueur en Principauté. Sa compétence en ce domaine s’étend aussi à la sphère privée. Concrètement, la vocation du Haut Commissariat est d’être à la fois un vecteur de dialogue, un moteur d’apaisement et un outil de correc-

Mais au fait... qu'est-ce donc qu'un "Ombudsman" ?

hacun d'entre nous, en qualité de citoyen, peut subir un préjudice de la part d'un des nombreux organismes qui agissent pour le compte de l'Etat. Dans ce cas, pour voir reconnus ses droits, réclamer ou tout simplement les faire respecter, il faut avoir recours à un avocat, qui souvent nous coûtera cher... C'est justement pour éviter tous ces tracas qu'assez récemment - dans les principaux pays occidentaux - s'est imposée la nécessité de prévoir le personnage de l'Ombudsman. Le recours à un "Ombudsman" est en fait gratuit, tout comme le recours à un médiateur. Mais que signifie cette appellation bizarre ? Le mot est d'origine suédoise et signifie porte-parole des griefs ou "homme des doléances". Étymologiquement, il est possible que le mot ombudsman soit d'origine celtique et qu'il ait pour racine "ambactos" : serviteur, messager qui a également donné, en français, le mot ambassade. Le terme Ombudsman désigne ainsi, dans de nombreux pays, l'équivalent de la fonction de médiateur d'Etat, de protecteur du citoyen dans plusieurs pays francophones et celui de défenseur du peuple dans les pays hispaniques. C'est fin 2006, qu'environ 120 pays revendiquant un régime de type démocratique ont créé la fonction d'ombudsman. En quelques années, l'utilisation du mot suédois recouvre des activités très diverses. Mais pour l'instant en tout cas le terme d'ombudsman s'apparente principalement à un "médiateur" intervenant de manière institutionnelle et administrative. La médiation est considérée comme un moyen efficace de régulation relationnelle entre les usagers et les administrations. Ainsi, un ensemble de médiateurs à été mis en place au sein des administrations. Il s'agit de fonctionnaires nommés pour contrôler l'activité du gouvernement dans l'intérêt du citoyen, et pour surveiller le suivi des plaintes du dit citoyen contre l'État. Si l'Ombudsman trouve une plainte justifiée, il rédige un rapport et effectue un suivi jusqu'à réparation. Souvent, il élabore chaque année un rapport destiné à être rendu public dans lequel il pourra formuler des propositions à caractère général. L'Ombudsman n'agit pas devant la justice. Il tient son autorité du mandat qui lui a été confié, soit de l'autorité suprême du pays, comme c'est le cas pour Monaco, soit d'une assemblée de représentants, généralement des députés. En France, le Défenseur des droits est une autorité administrative indépendante, chargé de défendre les droits des citoyens face aux administrations. Il dispose de prérogatives particulières en matière de défense des droits de l'enfant, de lutte contre les discriminations, du respect de la déontologie des activités de sécurité. A Monaco, la mission du Haut Commissaire consiste dans le traitement des recours et des différends opposant les administrations et les services publics à des administrés ou usagers. Elle s’étend non seulement aux services exécutifs dépendant de l’autorité directe du Ministre d’Etat, mais aussi à l’ensemble des services publics, c’est-à-dire ceux relevant de l’administration de la justice (à l’exception des décisions judiciaires), du Conseil National, de la Commune ainsi que des établissements publics.

2

Avril 2014

© Photo DR

L'editorial

une véritable nouveauté. Les premiers mois de pratique seront déterminants pour la perception que chacun se fera de ce que cette nouvelle entité peut concrètement apporter de positif au quotidien des administrés. Ma priorité est de faire en sorte qu’elle puisse fonctionner le plus rapidement possible dans les conditions d’indépendance et d’autonomie prévues par son statut. Le Haut Commissariat dispose de moyens propres, votés dans le cadre du Budget Primitif 2014. Les premiers recrutements sont en cours, l’organisation matérielle et logistique se met progressivement en place avec l’appui des services de l’Etat qui m’aident dans cette tâche. Le prochain temps fort sera l’installation du Haut Commissariat dans ses propres locaux, au Bloc A des jardins d’Apolline, j’espère dans le courant de l’été".


aire respecter ses droits" © Photo Gaëtan Luci / Palais Princier

onaco une entité déjà connue dans la plupart des démocraties occidentales : celle de l'Ombudsman. Entretien MODE D'EMPLOI

Comment saisir le Haut Commissaire (article 17 OS n. 4.524 du 30/10/2013)

g Par courrier adressé (provisoirement) au 13 rue Emile de Loth - 98000 Monaco. La requête doit indiquer vos nom, prénoms et adresse et contenir les éléments de droit et de fait et tous autres arguments motivant votre réclamation. Vous devez au préalable avoir tenté de régler la situation directement avec la personne, le service administratif ou l’établissement public concerné. g ATTENTION :

Le Haut Commissariat n’intervient pas : - dans les litiges entre les administrations ou établissements publics et leurs fonctionnaires ou agents - dans les litiges entre particuliers (sauf en matière de discrimination) - dans les litiges pour lesquels la justice a été saisie - dans les domaines ressortant de la compétence de la CCIN (en matière de protection des données personnelles) La saisine du Haut Commissariat n’interrompt pas les délais de recours. g Renseignements : 98 98 49 74

tion des injustices et des iniquités. Son action est également préventive, puisqu’il peut proposer de faire évoluer les textes ou les méthodes administratives pour mieux assurer leur conformité aux droits et libertés individuelles et collectives". g Y a-t-il des risques de conflit de compétences, avec la justice par exemple, ou avec les avocats ? AE : "Non, car la mission du Haut Commissariat est bien distincte de celles des tribunaux ou des auxiliaires de justice que sont les avocats. Le champ d’intervention du Haut Commissariat se situe en amont de celui des juridictions. Son rôle est de contribuer à une solution pacifiée et équitable des situations dont il a connaitre. Dès lors que la justice est saisie, et a fortiori quand elle s’est prononcée, le Haut Commissariat n’a plus vocation à intervenir. Il n’y a donc pas d’empiètement possible. De même, si le Haut Commissariat peut être amené, dans le cadre de sa mission de protection des droits, à intercéder au soutien des personnes qui le saisissent, il intervient toujours exclusivement dans l’intérêt du droit et de l’équité. Le rôle de l’avocat est de défendre au mieux les intérêts de son client, que celui-ci soit dans son droit ou pas. Celui de l’ombudsman, terme suédois qui signifie « l’homme qui parle pour autrui », est de se faire le porte-parole des administrés lorsque leurs réclamations sont justifiées et que leurs droits n’ont pas été respectés. C’est ce devoir d’impartialité qui donne toute sa légitimité à sa mission de service public. Cela explique d’ailleurs qu’il puisse être un interlocuteur privilégié des avocats eux-mêmes. Plusieurs requêtes en cours d’examen par le Haut Commissariat émanent d’avocats, ce qui prouve bien l’intérêt que peuvent avoir ces professionnels à avoir recours à son entremise pour appuyer leurs propres démarches auprès des pouvoirs publics".

humaniser les relations. Par sa vision extérieure et tournée vers le public, il permettra de mieux défendre l’individu face à la machine administrative. C’est un instrument de promotion des bonnes pratiques, au service des hommes et de l’Etat de droit. C’est aussi, à l’échelle internationale, la manifestation du désir de la Principauté d’œuvrer sans relâche à renforcer la prise en considération des droits des personnes dans ses mécanismes institutionnels. Il existait jusqu’à présent un médiateur interne à l’administration. En affirmant son indépendance, en lui confiant de nouvelles missions, de protection des droits et de lutte contre les discriminations, le Souverain a souhaité donner au Haut Commissariat sa pleine dimension d’institution indépendante des droits de l’homme, dans le respect des recommandations internationales. C’est un formidable atout pour l’image d’Etat de droit de notre Pays, que je m’emploierai à faire rayonner à l’étranger". g Vous tenez votre autorité du mandat que vous a confié l’autorité suprême du pays, donc le Souverain, qui garantit par ailleurs votre indépendance. Une stèle dans les jardins de la place des Moulins rappelle cette phrase de Marcel Pagnol : « Ici les arts peuvent vivre encore à l’ombre de l’olivier, sur le bord de la mer latine, là où l’autorité d’un seul garde

la liberté de tous ». L’écrivain parle des arts, mais diriez-vous que la création du Haut Commissariat, dans l’esprit, participe de la même philosophie ? AE : "C’est une jolie comparaison… et si vous me le permettez, très inspirée ! La création du Haut Commissariat a été voulue par notre Souverain. Elle est d'une certaine manière l’expression de Sa préoccupation de pouvoir être éclairé de façon indépendante sur les doléances du public à l’égard des actes de Son administration. En tant que Gardien de l’Etat de droit, mais également en tant que Protecteur ultime et bienveillant des droits de Ses sujets, le Souverain manifeste ainsi Sa volonté de veiller à l’effectivité pour tous des droits et libertés garantis sur le territoire monégasque. C’est ce qui explique que le Haut Commissaire soit amené à Lui rendre compte directement au-travers d’un rapport annuel rendu public. La publication de ce rapport est une garantie supplémentaire d’efficience et de transparence. Elle vise à assurer que ce nouveau dispositif porte ses fruits dans l’intérêt de tous, y compris de l’administration elle-même. Car la vocation du Haut Commissariat est bien de permettre, par son rôle d’accompagnement et sa dimension de proximité, de conforter la confiance du public dans nos Institutions. Sa finalité n’est pas de bloquer mais au contraire de faciliter l’action administrative, en responsabilisant chacun de ses acteurs au service de l’intérêt général". g Vous occupez désormais un poste extrêmement important. Comment vivez-vous cet honneur «redoutable», et comment appréhendez-vous votre rôle dans la société monégasque ? AE : "J’accède à ces fonctions avec beaucoup d’humilité. On ne s’improvise pas médiateur ou ombudsman du jour au lendemain. C’est, pour reprendre votre comparaison, un « art » très exigeant qui requiert non seulement une expertise mais aussi en théorie des qualités personnelles, d’éthique et de tempérament. Mon passé d’avocat et les responsabilités que j’ai eu l’honneur d’occuper dans la haute administration m’y ont préparée, mais j’aurai toutes mes preuves à faire pour asseoir la crédibilité de cette nouvelle institution. Le Haut Commissariat ne peut forcer mais doit convaincre. Ma mission sera de faire en sorte qu’il puisse devenir un interlocuteur écouté et respecté de tous. C’est la condition de son efficacité. Elle suppose la confiance des administrations et du public dans ses compétences, dans son impartialité, dans sa capacité à agir avec indépendance et discernement. Et la confiance ne se décrète pas, elle se mérite ! C’est, pour moi, un immense défi personnel. Mais c’est aussi et surtout une formidable opportunité de servir mon Pays à une fonction qui me permette de concilier ma volonté d’être utile à tous, avec mon amour du droit et mon sens de la justice".

g Quelques 120 pays revendiquant un régime de type démocratique ont créé cette fonction d’Ombudsman. Quelle nécessité y avait-il à Monaco de faire de même ? Nécessité de justice, de démocratie, pression du Conseil de l'Europe, Cour européenne des droits de l'homme....? AE : "Plus qu’une nécessité, je pense qu’il faut avant tout y voir la marque d’une volonté de bonne gouvernance de la part de notre Souverain, dont chacun connaît les convictions humanistes. Depuis près de dix ans, sous Son impulsion, l’administration se modernise dans le sens d’une plus grande transparence et d’une meilleure réactivité au service des administrés. Le Haut Commissariat est appelé à être un nouveau rouage à part entière de ce processus. Par son rôle d’écoute et de proximité, il contribuera à apaiser et Avril 2014

3


DOSSIER SPECIAL M° RICHARD MULLOT *

INTERVIEWS

QUESTIONS / REPONSES

g La création du Haut Commissariat à la défense des droits et des libertés et à la médiation: est-ce un gadget dans l’air du temps ou une nécessité démocratique ? Richard Mullot : "La conciliation préalable au litige judiciaire constitue un des principes fondamentaux de notre législation. Il faut savoir que certaines procédures judiciaires ne sont pas régulières si une conciliation préalable n’est pas intervenue ou tentée. Il en va, par exemple, ainsi des conflits du travail, des baux ou de certains litiges familiaux comme le divorce. Dès lors, cette nouvelle entité publique, réservée à certains secteurs définis (litiges opposant administrés/ administration et usagers/entités publiques, Conseil National, Commune ou Justice) peut permettre, au travers d’une approche amiable préalable, orchestrée par une entité indépendante et confidentielle, d’éviter le conflit ou d’en réduire l’intensité. Ce Haut Commissariat permettra peut être aussi, en émettant des recommandations après avoir pris connaissance des positions des parties, de guider ensuite les Avocats ou le Juge. S’agissant d’une création, il me paraît un peu tôt pour émettre une critique et j’aurais plutôt tendance à considérer qu’elle est une avancée démocratique, d’autant que le recours à cette entité doit être spontané et peut toujours être refusé".

© Photo DR

"Une entité qui peut permettre d'éviter le conflit ou d'en réduire l'intensité"

g Le périmètre d'action du Haut Commissaire est-il fermement tracé ou existe-t-il un risque de conflit de compétence, de "territorialité" avec la justice ? RM : "Les domaines d’intervention de cette entité me paraissent assez bien tracés. La pratique viendra certainement les confirmer. Les règles de territorialité et de compétence du Juge sont parfaitement bien codifiées et délimitées dans nos textes. Le pouvoir du Haut Commissariat est la «recommandation » que les parties peuvent ou ne pas suivre, alors que la Juge tranchera le litige et, sous réserve de certaines formalités et délais, sa décision sera « exécutoire », c’est-à-dire obligatoire pour les parties. Dès lors, l’un et l’autre me paraissent assez distincts dans leurs modes de fonctionnement et différents dans leurs finalités. Théoriquement, je pense qu’il faut les considérer complémentaires, le recours à la Justice et au Juge se faisant en cas d’impossibilité de dialogue amiable ou préalable, ou d’échec de ce dialogue". g Le domaine d'action du Haut Commissaire peut-il être préjudiciable aux avocats ? RM : "Je ne le pense pas. Au contraire car le rôle de l’Avocat est avant tout de conseiller celle ou celui qui se trouve dans une situation donnée, qu’elle soit conflictuelle ou tout simplement considérée anormale par un individu. Autrement dit, son intervention se fait souvent en amont du conflit, pour simplement expliquer une situation, l’analyser sur le plan juridique, puis envisager ses éventuelles conséquences pour le compte de son client. Ce n’est qu’ensuite qu’une ou plusieurs solutions peuvent être conseillées par l’Avocat. De fait, la solution ne passe pas toujours par le contentieux judiciaire et l’Avocat ne plébiscite pas pour autant le contentieux. Il n’est d’ailleurs pas rare que l’Avocat instaure le dialogue lui-même avec l’adversaire, ce que la confidentialité absolue des échanges entre Avocats permet facilement, avec une sécurité et une garantie de discrétion très appréciable. La profession d’Avocat est la seule, à ma connaissance, à garantir celte confidentialité et cette discrétion de manière aussi absolue. Dès lors, l’Avocat, est souvent celui qui conseille ou entreprend des démarches amiables pour le compte de son client. Il initie alors lui-même un dialogue avec l’adversaire, aboutissant à un accord amiable, hors de tout contentieux. L’utilité du recours préalable à l’Avocat, professionnel du droit pouvant conseiller indépendamment son client, confidentiellement, dans le cadre de toutes discussions sur le litige, me paraît être une garantie supplémentaire de la réussite que pourrait connaître ce Haut Commissariat à la protection des droits, des libertés et à la médiation. Je suis d’ailleurs convaincu que le Haut Commissaire plébiscitera et favorisera le recours des parties à l’Avocat, afin qu’il participe au dialogue et les conseille de façon indépendante. Sa recommandation n’en sera que plus légitime". * Bâtonnier de l’Ordre des avocats de Monaco depuis octobre 2013.

QUESTIONS / REPONSES

M° JEAN-PIERRE LICARI *

g La création du Haut Commissariat à la défense des droits et des libertés et à la médiation: est-ce un gadget dans l’air du temps ou une nécessité démocratique ? Jean-Pierre Licari : "« Gadget», le mot est faible. Il ne s’agit que d’un alibi démocratique pour l’Etat. Le Haut Commissaire ne peut faire que des recommandations. Quand on sait que l’Administration ne revient jamais sur ses décisions sans y être contrainte par une décision d’annulation ou sous la probabilité d’une telle décision quand un recours administratif a été formé… Je vous laisse augurer de l’efficacité du « Haut Commissaire »". g Le périmètre d'action du Haut Commissaire est-il fermement tracé ou existe-t-il un risque de conflit de compétence, de "territorialité" avec la justice ? JPL : "Les missions du « Haut Commissaire » sont clairement fixées par l’Ordonnance Souveraine n° 4.444. Je ne vois pas comment il pourrait y avoir d’empiètement sur le domaine de la Justice". g Le domaine d'action du Haut Commissaire peut-il être préjudiciable aux avocats ? JPL : "Le domaine d’action du « Haut Commissaire » ne sera certainement pas préjudiciable aux avocats, pour au moins deux raisons : tout d’abord, contrairement à ce qu’on peut croire, les avocats recherchent toujours préalablement, quand c’est possible, une solution amiable. Si le Haut Commissaire peut aider à cette solution amiable, tant mieux. Ensuite, je prédis une grande inefficacité du Haut Commissaire. Donc, les administrés auront de toute façon besoin des avocats. En revanche, je crains que le « Haut Commissaire » ne soit, à son corps défendant, préjudiciable aux justiciables. En saisissant le Haut Commissaire, ils risquent de laisser passer les délais de recours, croyant que la saisine du Haut Commissaire les aura suspendus, ce qui ne sera pas le cas (cf. article 18 alinéa 3 de l’Ordonnance n° 4.444)". * Avocat-défenseur. Ancien Bâtonnier de l’ordre des avocats de Monaco. Prédécesseur de M° Mullot à ce poste.

4

Avril 2014

© Photo DR

"Un alibi démocratique inefficace qui ne peut faire que des recommandations"


Avril 2014

5


POLITIQUE & SOCIETE

Une Côte plus bleu... Marine ! par Patrice Zehr

T

POLITIQUE

élétravail, circulation, parkings, logements délocalisés : les projets communs entre Monaco et les communes françaises limitrophes sont nombreux et importants. Les élections municipales françaises assurent par leurs résultats de continuité, la pérennité des projets envisagés. Pour Monaco c’est l’essentiel. Les communes de proximité de Monaco et notamment celle de l’agglo ont connu pour ces municipales françaises un vote inscrit dans le contexte national mais en tenant compte de leurs spécificités.

© Photo MRCM

g Une abstention record... Nous resterons ici aux chiffres du premier tour là où les électeurs s’expriment au-delà des alliances électorales et parfois politiciennes de l’entre deux tour ou les états majors politiques tentent, avec plus ou moins de succès, de détourner à leur profit, c’est de bonne guerre, le cours de la rivière. Ce qui a marqué ce scrutin local a l’échelon national, c’est une abstention record provoquée par la désaffection des déçus de la gauche au pouvoir. Cette désaffection a eu également comme conséquence un recul du PS, une poussée de l’UMP et une véritable percée, là où il présentait des candidats, du Front national. g Multiplication des candidatures et absence d'opposants Dans les Alpes-Maritimes la droite UMP conserve sa domination absolue et la poussée du FN rend la vague bleue simplement un peu plus marine mais sans vraie surprise. Le Parti socialiste est à la peine comme partout et même un peu plus. Cette position dominante de la droite a multiplié cependant des candidatures diverses qui provoquent ici et là des second tours qui privent des maires sortants d’une victoire emblématique dés le premier tour…. Ou alors l’absence d’opposition qui rend le triomphe de certains trop facile. Il y a cependant un succés qui émerge, c’est celui à Roquebrune-Cap Martin de Patrick Césari (photo). Prés de 70 % des suffrages, un sacre qui lui donne les mains libres et en fait un poids lourd du département à la tête de l’agglo des riviera. g L'avancée du FN a poussé vers le ballotage La multiplication des candidatures a joué en revanche sur la commune voisine de Menton. Jean Claude Guibal se trouve un peu dans la situation de Christian Estrosi à Nice, en tête mais en ballotage. Comme pour Nice un dissident en l’occurrence Patrice Novelli s’est qualifié pour le second tour et le FN a fait un

REACTIONS

gros score. Le score surprise cette fois du FN à Beausoleil explique que le maire sortant Gérard Spinelli rate la réélection du premier tour à 2 voix. A Cap d’Ail un seul candidat Xavier Beck réélu bien sûr. g Le cas de La Turbie et les autres communes chères à Monaco Cas un peu à part, la Turbie : le projet Détras est le clivage entre le candidat arrivé en tête, Jean-Jacques Raffaele, et ses deux opposants, qui en cumulé font mieux. Le projet prévoit la réalisation d’une opération d'habitat collectif mixte qui compte environ 7 877 m² de surface plancher, activités comprises. La forte opposition au projet faisait planer un doute sur le second tour. Quelques communes appréciées par les monégasques et liées sont également à regarder. A St Martin Vésubie Henri Giuge a devancé son unique adversaire, Honoré Ghetti bien connu des anciens de RMC. Une victoire pour Henri Giuge mais aussi pour Eric Ciotti et Christian Estrosi. A Valberg-Péone, Charles Ange Ginésy en ses terres. A Beaulieu, Roger Roux élu seul candidat tout comme à Eze Stéphane Cherki, le maire sortant. ANALYSE

Effet FN à Monaco

Le paradoxe PACA

a diabolisation du FN ou de ceux qui en seraient proches par certains thèmes est un passage obligé de la politique française, avec les résultats que l’on voit. Importer les obsessions - fondées ou non - de la classe politique française à Monaco serait particulièrement risqué et bien sûr complètement faux. La majorité du Conseil national - semble-t-il - a été cependant blessée par certaines analogies faites par l’opposition et a tenu a se manifester dans un communiqué qui répond aussi à l’analyse de propos étant interprétés comme de possibles divergences (nous en avions rendu compte dans notre dernier numéro) : "Il est impératif de dénoncer avec la plus grande fermeté les analogies douteuses et nauséabondes effectuées par les élus Union Monégasque qui placent la ligne politique de Rassemblement & Enjeux, et de l’ensemble de la majorité Horizon Monaco, sur les positions de partis de l’extrême droite en Europe", on peut lire dans ce communiqué qui ainsi continue : "Si notre engagement à défendre le droit de l’ensemble de nos compatriotes à vivre et travailler dans leur pays nous vaut, de façon absurde et honteuse, d’être assimilés au Front National ou à l’extrême-droite néerlandaise par une frange "bien pensante" de l’opposition, nous le déplorons" en réaffirmant - pour conclure - que "nos idées sont loin d’être populistes". (P.Z.)

a droite sans soucis à Nice. La gauche humiliée à Marseille. Comme un concentré des dominantes nationales. Christian Estrosi a passé le premier tour largement en tête. Un Front national moyen mais un dissident Olivier Bettati qui reste en lice. Pas de sacre, car trop de listes, mais pas d’inquiétude ni de surprise sauf pour le Parti socialiste qui subit l’effet sanction nationale et est devancé par le Front national. Comme à Marseille - d’ailleurs - où les espoirs de la gauche tourne à la rouste humiliante au premier tour. Un Gaudin serein, un FN en seconde position et un PS sanctionné. Une victoire à Marseille était espérée par la gauche pour cacher de mauvais résultats globaux, c’est raté… sauf retournement. Reste Paris - bien sûr - qui devrait rester à gauche en raison des élections par arrondissement des élus qui choisissent le maire, mais où la candidate PS est devancée en voix par NKM qui a fait mentir les sondeurs… Qui se sont trompés d’ailleurs un peu partout, comme de plus en plus souvent. (P.Z.)

6

Avril 2014

© Photo DR

© Photo DR

L

L


Les printemps arabes décriptés Lors de la 8ème édition des Rencontres Internationales Monaco Méditerranée les experts ont confronté leurs opinions par Patrice Zehr

par Pierre Dévoluy

L

g Corruption et faillite du projet d'Union La première cause de la flambée des révoltes nées en Tunisie et qu'aucun politologue n'avait prévues, serait la faillite économique d'une oligarchie corrompue ignorant les aspirations sociales du pays profond. Ces régimes sclérosés, dit le chercheur genevois Hasni Abidi, ont « vendu » à l'étranger une image de garants d'une stabilité devenue obsessionnelle pour l'Occident. Or la prétendue sécurité et le barrage à l’extrémisme dont ils se prévalaient étaient provisoires et artificiels. L'autre grande raison tiendrait à l'essoufflement du projet euro-méditerranéen. Pour Dorothée Schmid, spécialiste de la Turquie, le principe de « co-prospérité entraînant la démocratie » qui animait le Processus de Barcelone de 1995 puis l'Union pour la Méditerranée en 2007 a fait long feu. Lassées d'en attendre des effets concrets, les populations arabes ont « dégagé » les pouvoirs en place, accessoirement prête-noms de ces grands projets. Les Arabes ont prouvé qu'ils pouvaient agir selon leurs propres schémas. Ces schémas différent selon les pays mais ont en commun, selon Dominique Ancel de Sciences-Po Paris, au moins deux éléments fondamentaux : 1/ Ces révoltes sont totalement indépendantes du conflit «  central  » israélo-palestinien dont l'attente du règlement prétendait expliquer l'inertie du monde arabe. 2/ Ces crises vont durer car leurs composantes sont multiples et évolutives. g L'hétérogénéité des forces en jeu Trois ans est une période très courte pour juger des perspectives à long terme de ces mouvements. Dans ces pays, seules deux forces étaient organisées et le sont encore : l'armée et les islamistes. Les vainqueurs des élections, membres ou proches de la confrérie des Frères musulmans, ont ainsi récupéré la révolution aussi bien en Égypte qu'en Tunisie. Ils ont aussitôt tenté d'imposer l'islam. Or en moins de deux ans, ils ont perdu le pouvoir. En Égypte c'est « l'autre » force, l'armée qui a capté la révolution. En Tunisie, où les militaires sont moins puissants, on assiste à un « cheminement » vers la démocratie ; il y existe aussi une classe moyenne/société civile et des leaders islamistes capables de négocier. Les forces « religieuses » de ces pays - toutes sunnites - ne constituent cependant pas un bloc. D'un côté, les Frères musulmans, majoritaires, veulent introduire l'islam dans le domaine politique - comme en Turquie, en Égypte en 2012, ou via le parti Ennahda en Tunisie - d'un autre, les Salafistes et autres fondamentalistes veulent remplacer la politique par l'islam. Si l'on élève l'observation des crises au niveau régional, on constate que la violence extrême se déchaîne hors des pays ayant connu leur Printemps : en particulier en Syrie et en Irak. On y décèle, selon Dominique Ancel, trois «  clivages  »  : - Conflit entre Sunnites et Chiites (en Irak, en Syrie, au Yemen...) Divergence entre islamistes nationalistes (notion de Watan), et islamistes intégristes partisans de l'Umma (communauté des musulmans, par dessus les frontières). - Enfin, conflit au sein des islamistes sunnites eux-mêmes, entre Salafistes et autres djihadistes, en particulier en Syrie. A ces clivages d'ordre religieux se superpose un puissant antagonisme entre Arabes

© Photo DR

es Rencontres internationales Monaco Méditerranée 2014 ont analysé la géopolitique des révolutions arabes trois ans après leur début. Autant de «  printemps arabes  » que de pays concernés et plusieurs explications aux crises du Moyen Orient.

et Perses et entre Arabes et non-Arabes (Turques, Kurdes...) g Le rôle de la competition géoénergétique L'explication de l'ensemble des crises au Moyen Orient se situe peut-être à un troisième niveau : une raison géoénergétique. Le gaz sera l'énergie majeure du XXIe siècle. La Russie en devient le principal fournisseur de l'Europe occidentale mais le Qatar et l'Iran sont assis sur l'un des plus importants gisements connus. Pour le vendre aux Européens, le

Qatar envisageait de faire passer son gazoduc par la Syrie et la Turquie, projet soutenu par les Occidentaux. Mais Téhéran a pris Doha de vitesse en signant en août 2011 un accord avec Damas et Bagdad. Le tube iranien traversant l'Irak et la Syrie et contournant la Turquie est déjà en construction, le futur tuyau russe amenant le gaz d'Asie mineure à l'Europe du sud pourrait lui être raccordé. On comprend mieux le soutien de Poutine à Bachar el Assad. Et l'importance d'une Crimée russe, base arrière de tout corps expéditionnaire en Méditerranée.

PROJETS

La belle aventure de SeaOrbiter ’architecte océanographe Jacques L Rougerie, spécialiste de l'habitat sous-marin, a présenté fin février le pro-

jet SeaOrbiter devant une quarantaine de chefs d'entreprise monégasques. Un projet de vaisseau scientifique qu'il porte depuis dix ans. Si le rêve devient réalité, il pourrait partir de Monaco en 2016 pour aller explorer les grands fonds. Objectif de l'aventure : faire prendre conscience des enjeux que représentent les océans et des grandes innovations qui seront nécessaires pour y répondre.

g L’océan, monde inconnu "Les océans sont au cœur du fonctionnement de notre planète mais ils sont paradoxalement très méconnus. En rassemblant toutes les données depuis les grandes navigations de Christophe Colomb, nous n'avons même pas exploré 10% de l'ensemble des océans", a rappelé Jacques Rougerie. Quand on sait que 70% de la planète Terre sont recouverts d’eau, on réalise l’ampleur de la tâche ! Telle sera donc la mission de ce géant vertical de 550 tonnes et 58 mètres de hauteur (dont 31 mètres immergés) : devenir une plateforme d'observation en continu des océans, 24 h/24 et sur de longues périodes. Véritable concentré d'innovations technologiques, SeaOrbiter sera conçu en aluminium recyclable nouvelle génération et doté de capteurs d'énergie aux hélices. Cette "sorte de ruche", scindée en 12 niveaux, disposera par ailleurs d'une grande stabilité. Sa maison sous-marine pourra accueillir de 18 à 22 océanautes. g Une aventure humaine

"SeaOrbiter est l'héritier de cette grande aventure humaine initiée par Jules Vernes, Jean-Yves Cousteau et Jacques Piccard ou encore Youri Alexeïevitch Gagarine", a-t-il confié. Sans oublier le Prince Albert Ier. Quid de la réalisation du projet ? Pour ce faire, l'architecte peut s'appuyer sur un consortium d'entreprises internationales. "Nous avons 70% du budget. L'objectif est de le boucler d'ici la fin 2014", a-t-il indiqué. Dès que les fonds auront été récoltés, les études conceptuelles et les tests étant terminés, la construction du vaisseau débutera dans les chantiers navals de SaintNazaire, pour une durée d'un an et demi. SeaOrbiter sera ensuite amené à Monaco pour sa mise à l'eau qui devrait avoir lieu au printemps 2016. La sentinelle des océans partira alors pour une première mission d'un an à travers le bassin méditerranéen. (P.Y.R.)

Avril 2014

7


8

Avril 2014


ECONOMIE & FINANCE

Accord signé pour le télétravail Une bonne idée au bon moment sans doute utile pour Monaco et pour la France. La Principauté donne l'exemple...

ECONOMIE

V

oilà 4 ans que le conseiller Valeri planche sur une adaptation à Monaco du télétravail. C’est un projet inscrit dans les projections du gouvernement pour trouver de nouveaux filons de prospérité pour le Monaco de demain. Franchement sur le papier c’est idéal. Cela correspond exactement aux besoins de Monaco dans une communauté économique avec la France.

g Convaincre la partie française Encore fallait-il en convaincre la partie française notamment sur le volet social : c’est chose faite avec la signature de deux accords dédiés. «Deux accords qui permettent, d'une part, d’assujettir aux caisses sociales monégasques les télétravailleurs résidant en France, d'autre part, de partager à 50% les frais de soins des futurs pensionnés télétravailleurs dès lors qu’ils auront travaillé au moins 15 ans pour Monaco», a précisé Stéphane Valeri. Cela devrait concerner quelques milliers d’emploi - certes surtout dans le secteur des services, mais c’est bien le secteur d’avenir. La France ne peut que se féliciter de voir Monaco créer des emplois pour des travailleurs français et prendre en charge largement le coût social de ce travail. g Une nouvelle opportunité de développement Monaco y trouve aussi son compte. Voici des travailleurs parfaitement adaptés, car restant chez eux, par rapport aux limites de superficie de Monaco, du nombre des bureaux et surtout voilà une augmentation de salariés sans augmentation des insurmontables difficultés de circulation. Tout le monde a maintenant intérêt à ce que cela démarre concrètement le plus rapidement possible. Si on peut penser que le vote du projet de loi par le Conseil National sera sans problème et assez rapide, la ratification par le parlement français est moins prévisible dans le temps. Pour Monaco tout sera prêt fin juin et voté sans doute dans la foulée du calendrier législatif. Pour la France cela prendra certai-

© Photo CdP

par Patrice Zehr

nement un peu plus de temps. Il est indiscutable que la Principauté va s’ouvrir une nouvelle opportunité de développement économique qui se rit des obstacles de la surface, du coût et des transports. g Un phénomène en pleine expansion Le télétravailleur est en général très satisfait de sa qualité de vie, ce qui explique le développement rapide de cette activité économique aussi moderne que non polluante. Pour une fois le patronat et les syndicats ne devraient trouver que des avantages à cette niche à emplois et cela des deux cotés de la frontière, même si - et cela est assez surprenant l'USM n'y semble pas très favorable... Monaco peut donner l’exemple et servir le développement du télétravail même en France où il progresse rapidement malgré des réticences dues aux habitudes. Il est un fait irréfutable : le nombre de télétravailleurs augmente régulièrement en France. Les résultats des négociations sociales reflètent une réelle réflexion d'organisation et plus de flexibilité. La possibilité de choisir entre divers lieux pour télétravailler et sortir des jours fixes par semaine pour mieux s'adapter aux réalités de l'activité, tout en respectant le principe de régularité imposé par la loi. g Monaco encore une fois donne l'exemple Mais il y encore des réticences notamment dans une partie du patronat français. Beaucoup de dirigeants ne considèrent pas la mise en place du télétravail comme un projet d'organisation, mais simplement comme un avantage supplémentaire offert aux salariés ; ce qui est faux. Il est généralement question, c’est vrai, de l'intérêt du télétravail pour les salariés, notamment celui

POLEMIQUE

L

© Photo SBM

Hôtel de Paris : les chantiers du palace a direction de l’établissement a dévoilé son plan « travaux » pour démentir des rumeurs et calmer des inquiétudes. Elles ne sont cependant pas toutes levées, on peut émettre des doutes sur les projections optimistes sans pour autant faire du dénigrement facile, car maintenir une attractivité sur 4 ans de chantier, ce n’est pas évident. La fermeture totale tant redoutée ne devrait durer que 2 mois, si les délais sont respectés. Ensuite, il n’y aura cependant qu’une cinquantaine de chambres ouvertes et tournantes en fonction des travaux. Et cela jusqu’en 2018… si les délais, encore une fois, sont respectés. La direction devra gagner le pari de la fidélité de certains clients. Il lui faudra aussi justifier des prix inchangés malgré un cadre forcément moins attrayant. L’objectif est indiscutable, Il faut remettre l’Hôtel de Paris aux canons des palaces mondiaux du même type, il était c’est vrai parfois …. fatigué. Si les projets de remplacement des deux ailes - rotondes et Alice - laissent parfois sceptiques, le Spa sur le toit et les suites villas sont presque unanimement appréciés. Reste à savoir ce que visuellement cela va donner. Le souci reste l’inévitable perte de recettes pendant les 4 ans des chantiers tournants autour du cœur de palace conservé. Il y aura un impact économique dont on redoute toujours les conséquences. Enfin le lancement du grand chantier se fait certes dans un contexte plus favorable sur les jeux mais fragile (car fondé sur seulement quelques "gros" clients) et sans les grandes réformes urgentes et sans l’ouverture semble-t-il de l’école de jeux tant attendue. Le casino est un écrin pour les joueurs. Les jeux doivent en priorité devenir une attractivité pour Monaco dans la rude compétition internationale. Refaire l’hôtel avant la relance du casino est-il le bon choix ? Tout le monde s'interroge et personne n’a la réponse. On sait cependant maintenant comment les choses vont se passer, il faudra faire face avec pragmatisme sans se bercer d’illusions économiques et d’un optimisme exagéré pour rassurer et calmer les inquiétudes légitimes. On ne pourra les lever que dans le déroulement des travaux. Un chantier dans le chantier. (P.Z.)

d'un meilleur équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle, avec réduction de stress et de fatigue. Cependant, une étude à paraître prochainement, pilotée par la Caisse des Dépôts, fait état de trois facteurs directement liés au télétravail et ayant un impact direct sur la compétitivité : - une baisse de l'absentéisme estimée à 5,5 jours par an et par télétravailleur ; - une augmentation des heures de production due au réinvestissement partiel du temps gagné dans les transports ; - une augmentation de la productivité journalière estimée à 7%. Le cumul de ses trois effets conduit à évaluer la hausse de la production à 13%. Les entreprises peuvent se dire qu'elles vont devoir s'adapter, parce qu'il est d'ores et déjà avéré qu'elles n'auront pas le choix… mais elles peuvent aussi être proactives et faire du télétravail un booster de leur compétitivité. LA FICHE

Travailler autrement...

L

e télétravail désigne une organisation du travail qui permet d'exercer une activité en dehors des locaux de son employeur ou de son client grâce aux technologies de l'information et de la communication (Internet, téléphonie mobile, fax, etc.). Le télétravail peut s'effectuer depuis le domicile, un télécentre ou de manière nomade.

© Photo DR

par Patrice Zehr

g Les avantages ☞ Pour l'employeur

• Augmentation de la flexibilité des ressources humaines. • Réduction de l'absentéisme et des retards (Notamment en cas de bouchons, grèves, pandémies) • Intégration des salariés handicapés et des salariés ayant des contraintes familiales importantes. • Meilleure gestion des déménagements et des transferts d'activité (limitation des licenciements liés au déménagement d'un établissement dans une autre zone géographique). • Réduction des frais généraux et des dépenses • Moderniser les processus de management. • Contribuer à une meilleure conciliation des temps sociaux. • Participer au bilan carbone de l'organisation. • Dans l'idéal, profiter d'une plus grande productivité des employés. ☞ Pour le télétravailleur • Une réduction des transports. • Des horaires de temps de travail plus souples. • Un accroissement en autonomie et en responsabilité. • La limitation des nuisances sonores, notamment dans un contexte où l'open space se généralise. • Une meilleure conciliation vie personnelle / vie professionnelle • Dans l'idéal, une augmentation de la qualité de vie, qui implique une plus grande productivité au travail.

Avril 2014

9


L'ACTUALITE

ACTUALITE

Voitures et montres Le couple du luxe !

✲ M O NACO E N BRE F ✲ ☞ Monaco : Un équipage Mairie remporte le Challenge des Collectivités du 15ème Rallye Monte-Carlo des Energies Nouvelles... Le mercredi 19 mars : le premier, composé de Marjorie CrovettoHarroch, Adjoint au Maire délégué à la Police Municipale, et de Jacques Pastor, Conseiller Communal délégué au Service des Sports et des Etablissements Sportifs ; le second, signait là sa sixième participation, constitué de Serge Pastor et Christophe Ponset, employés municipaux. La Mairie s’illustre particulièrement avec une victoire remportée par l’équipage Pastor-Ponset remporte le pour la troisième année consécutive. Au terme de l’étape finale, le 22 mars, les deux équipages se classent 36ème et 13ème au général sur 68 participants.

par Lisa Arquette

☞ Monaco : Paolo Sari : Chef du restaurant gastronomique 100% bio : "Elsa" du MonteCarlo Beach décroche une étoile du firmament Michelin... Le Chef Italien, arrivé à Monaco en 2012, avait eu l'idée innovante, l'été dernier, de proposer une carte 100% Bio à la table du Restaurant "Elsa" (ainsi baptisé en hommage à la célèbre chroniqueuse américaine Elsa Maxwell) Sous l’enseigne Relais & Châteaux depuis sa rénovation signée par la décoratrice India Madhavi en 2009, l'hôtel 5 étoiles de 26 chambres et 14 suites à la vue imprenable sur la mer Méditerranée et au style vintage fait désormais partie de l’élite des grandes tables françaises et monégasques grâce à la créativité du chef exécutif Paolo Sari. Danièle Garcelon, Directrice Générale, a mis toute son énergie dans le renouveau du « Beach goes Bio », en duo avec le Chef vénitien...

L

a 11° édition du salon Top Marques se tiendra du 17 au 20 avril - comme chaque année en même temps que l’Open de Tennis – au cœur de la Principauté, au bord de la Méditerranée. The place to be pour les happy few amoureux du plus beau, du plus exclusif, du plus cher. Initié comme le salon des supercars, Top Marques a rapidement ajouté à sa palette les montres tout aussi uniques et exceptionnelles, les bijoux pour clientèle – très – fortunée ; mais aussi les luxueux yachts dès 2011, et l’an dernier pour fêter la 10° édition, les hélicoptères avec le GrandNew VIP by Agusta Westland vu dans le dernier James Bond. Excusez du peu.

© Photo TMM

g See it ! Drive it ! Buy it ! Le slogan de Top Marques est on ne peut plus explicite. Il s’agit de montrer, de faire essayer et de… vendre. What else ! Il faut dire que pour les supercars – Lamborghini, Pagani, Ferrari ou autres… - pouvoir prendre le volant sur les routes du mythique circuit du Grand-prix de Monaco, c’est tout simplement – quel superlatif employer ? – grandiose… Cette année quelques 200 marques sont attendues. Avec la Zenvo ST1, sirène danoise qui vous transportera de 0 à 100 km/h en 3 petites secondes. Ou encore la Lykan à 2,5 millions d’euros. Il n’est pas certain que vous pourrez l’emporter avec vous sur une île – très privée - des Maldives, où les villas – very exclusive – s’affichent à 30.000 euros la nuit ! Allez, le rêve n’a pas de prix, si ce n’est celui du ticket d’entrée : 50 euros (sauf tarifs réduits… Renseignez-vous).

g Montres et automobiles, symboles de l'excellence... L’automobile et la haute horlogerie sont à la recherche de la performance. Le salon Top Marques met chaque année en valeur ces deux secteurs où le souci du détail, de l’apparence et du meilleur « chrono » est commun.Les montres et l’automobile courent après le temps tout en se distinguant par un raffinement et une présentation des plus étudiés. Pour les chevaux vapeurs, comme pour les mécaniques automatiques, le dénominateur commun reste défini par la perfection, le design, le prestige, en un mot la passion. Mais l’association va plus loin. Horlogers et constructeurs automobiles apprécient de plus en plus de collaborer sur des projets communs, les voitures d’exception n’hésitent pas à faire appel à un horloger de renom pour s’offrir une horloge de tableau de bord unique. Et il est également devenu très fréquent que la sortie d’une nouvelle gt soit escortée d’une nouvelle montre qui lui est entièrement dédiée (Bentley et Breitling, Ferrari et Hublot, Porsche et Tag Heuer…). Titane, carbone côtoient cuir, or et platine. Un vrai régal pour les yeux et un superbe cadeau pour tout amateur de belles choses. ☞ Montres et Automobiles, symboles de l’excellence – Hubert Hainault. Editions E.T.A.I. 176

pages, 346 photos couleurs. Prix public : 38,00 € TTC VER-POMME

par Jean-Philippe Lucas

A quoi servent les conférences internationales ?

E

n 1968 une conférence internationale de l'U.N.E.S.C.O se tenait à Paris pour étudier l'utilisation rationnelle et la conservation de la biosphère. Le courrier de l'institution de janvier 1969 titrait " notre planète devient-elle inhabitable" avec en photo un oiseau mazouté du naufrage du " Torrey canyon". Les articles étaient réellement visionnaires. "L'homme contre la nature", "la terre meurt avec l'arbre", "l'air et les eaux malades des nouvelles pestes"... Cette conférence se démarquait pour la première fois par la présence de représentants de gouvernements. Les scientifiques présents étaient tous des références mondiales. Et chacun y allait de ces conclusions et de ses solutions pour remédier à ces problèmes écologiques déjà présents dans le monde. Tous étaient très pessimistes pour notre monde si rien n'était fait. En conclusion dans 50 ans la situation pouvait devenir irréversible. Il nous reste quatre petites années pour changer l'état du monde.Avons-nous une chance? Quand on reprend les conclusions alarmantes des scientifiques de l'époque, tout sonne vrai.On pourrait presque croire que la conférence vient de se tenir à Paris au siège de l'U.N.E.S.C.O. La situation est urgente. Protection des espèces. Lutte contre les pollutions... "Si les méthodes actuelles d'exploitation des ressources de la nature et de destruction de la biosphère continuent, l'humanité se détruira elle-même, d'ici cinquante à cent ans il n'y aura plus de vie possible sur terre, car le processus en cours sera irréversible, nous déclarons donc chaque homme, chaque ville, chaque village et l'humanité entière en état de légitime défense... Nous appelons les représentants les plus éminents à assurer leurs responsabilités pour que les hommes ne demeurent pas isolés dans la crainte". La surdité des représentants gouvernementaux présents était exceptionnelle. le succès dépendra de " la volonté des hommes et des gouvernements de tous les pays. Mais il semble que l'organisation et la maturité politique de l'humanité soient très en retard par rapport à ses possibilités technologiques». Tant de vérités énoncées en 1968 qui n'ont pas trouvé d'écho. Les mécanismes de destruction étant convergents, les déséquilibres vitaux se sont accélérés pour atteindre en 2014 peut-être un point de non retour. Tout s'accomplit comme les spécialistes l'avaient prédit.En revanche ce qui est prévu, c'est la future conférence environnementale pour préparer le grand chantier de la transition énergétique et de la biodiversité en présence de sommités scientifiques et politiques. Ils comptent également écrire des articles. Rendez- vous en 2064.

Mensuel édité par GLOBAL MEDIA ASSOCIATES Sas

Rédaction : “Le Beausoleil de Monaco” 6, bd de la Turbie 06240 Beausoleil Tél. : +33 09.50.79.90.84 Fax : +33 09.55.79.90.84 email : laprincipaute@yahoo.fr http://www.laprincipaute.net

Directeur de Publication Roberto Volponi Rédacteur en Chef Patrice Zehr Rédacteur en Chef Adjoint Pierre-Yves Reichenecker

Avec la collaboration de Lisa Arquette Amanda Coutelle Pierre Dévoluy Jean-Philippe Lucas Pascale Marcaggi Pierre-Alain Martini Alan Parker-Jones

Avril 2014

☞ Monaco : Accueillis par Eric Ciotti, Député, Président du Conseil Général, Président du Syndicat mixte pour le développement de la vallée de la Vésubie et du Valdeblore, Vice-président du Conseil d’Administration du Parc Alpha, et Christian Airaut, Conseiller municipal de Saint-Martin-Vésubie, Président du Conseil d’Administration du Parc Alpha, le Maire Georges Marsan, André J. Campana, Adjoint délégué au Jardin Exotique, et Jean Marie Solichon, Directeur du célèbre jardin se sont rendus au Conseil Général des Alpes Maritimes pour parapher le renouvellement du partenariat avec le Parc Alpha. Le partenariat mis en place au 1er janvier 2013 permet aux visiteurs de bénéficier d’un tarif préférentiel lors de la présentation de leur ticket d’entrée acheté dans l’une des deux entités. Durant l’été 2013, une exposition sur les loups, avait été installée au Jardin Exotique; en parallèle une exposition sur les plantes succulentes, avait été présentée au Parc Alpha au Boréon. ☞ Monaco : Monaco : Exposition Kriangkrai Kongkhanun : «Blood Lands» du 7 au 30 Avril à la galerie L’Entrepôt. Kriangkrai Kongkhanun est né en 1980 en Thaïlande, il a été diplômé aux Beaux arts de Florence, puis à Bangkok. En retournant en Thaïlande, l'artiste Kriangkrai a combiné sa connaissance de l'art occidental avec son éducation Bouddhiste. Artiste reconnu internationalement, il présente à L’Entrepôt une trentaine d’œuvres sur papier. ☞ Monaco : un timbre dédié aux bus de la Principauté. Créée en 1939, la Compagnie des autobus de Monaco succéda à la Compagnie des tramways de Monaco établie en 1897. Aujourd’hui, environnement oblige, la CAM utilise des bus roulant au diester et des bus hybrides. Dessinateur Richard Seren. ☞ Menton : Salon Minéraux Fossiles Gemmes & Bijoux. Au Palais de l’Europe du 19 au 21 avril. Pour admirer les dernières découvertes faites en Chine, Brésil, Pakistan, Inde, Népal…Améthystes de l’Uruguay, Cristaux de Roche (Quartz) des Alpes et du Brésil, Lapis Lazulis du Pamir, Agates aux couleurs et graphismes étonnants, Amazonites du Brésil, Anglésites du Maroc, Apophyllites de Poona, Inde, Aragonites, Aventurines, Barytes ou Barytines, Calcites et Calcédoines Dioptases du Congo, Azurites du Var, etc. Un enchantement de formes et de couleurs ! L’occasion de rêver et de se faire plaisir. ☞ Monaco : clap de fin pour Monte-Carlo Story. L’aventure initiée par Richard Projetti avait débuté le 1er avril 1988.Et toute plaisanterie mise à part a pris fin ce 1er avril. Faute d’accord avec le gouvernement pour pérenniser « l’authentique et passionnante histoire des princes de Monaco », le spectacle a cessé d’exister. La salle du Parking des pêcheurs est fermée. Il reste cependant disponible en DVD, en 8 langues, au prix de 14,90 euros.

La photographie du mois

Diffusion Monaco & PACA SEC Cour Anc. Gare SNCF

Photos Centre de Presse Claudia Albuquerque Olivier Almondo Thierry Carpico

Relations Publiques Mary Coles Promotion & Publicité Chantal Garry

Impression Trulli Imprimerie 06140 Vence

Projet graphique GMA Studio Design

Dessinateur Jean-Jacques Beltramo

N° de Commission Paritaire : 0517U81608

Copyright © 2014 Global Media Associates Sas - Piazza Caduti della Montagnola 48 - 00142 Rome

10

☞ Monaco : Dons de l'Orchestre des Carabiniers au profit de Fight Aids Monaco et de l'association Céline : Le 7 février, un concert caritatif unique "Viva Espaňa" était donné à l'Espace Léo Ferré par l'Orchestre des Carabiniers et le chanteur Anthony Molins, au profit des deux associations. Sur scène, plus de 25 artistes ont fait revivre les plus grands moments du répertoire traditionnel espagnol: pasodobles, boléro, flamenco, Zambra, Rumba étaient au programme. Le tout couronné par un élan du coeur : Un chèque de 5000 euros a remis par le Chef de Corps des Carabiniers de S.A.S. le Prince Albert II, le Lieutenant-Colonel Philippe Rebaudengo, à S.A.S. la Princesse Stéphanie au profit de Fight Aids Monaco et à Anthony Molins, Président de l'association Céline, oeuvrant en faveur des enfants atteints par la leucémie.

Nautilus ou Yellow Submarine. La Fête du citron à Menton était placée sous le signe de l'aventure et de la fantaisie. Photo © Murielle/Newpress7


MORNAR 6 quai Antoine 1er 98000 Monaco TĂŠl. : 00 33 6 14 51 81 67 www.mornar.com mornar@mornar.com

Avril 2014

11


ART & CULTURE

© Photo TPG

CULTURE

Le Bardamu de JF Balmer...

par Viviane Le Ray

D

eux écrivains aux antipodes ont marqué la littérature du XXème siècle : Marcel Proust et Louis-Ferdinand Céline...L'un et l'autre adulés ou détestés avec la même force par leurs détracteurs... "Céline" le maudit, le sulfureux, reconnu néanmoins (pratiquement) par tous les critiques comme ayant révolutionné "l'art d'écrire..." Après Luchini, l'immense comédien Jean-François Balmer nous S O U S

L A

P R É S I D E N C E

D E

JEUDI 10 AVRIL 2014 À 21H

offre un autre Céline, un autre Bardamu... Jean-François Balmer proposait, en décembre 2012, une adaptation du "Voyage au bout de la nuit" au Théâtre de l'Oeuvre à Paris; dans "Le Petit Célinien", hebdomadaire consacré à LouisFerdinand Céline, le comédien parlait de son expérience reprenant en préambule les paroles de l'écrivain "Je n’avais pas beaucoup de choses pour moi, mais j’avais certes de la bonne tenue on pouvait le dire, le maintien modeste, la déférence facile, et la peur toujours de ne pas être à l’heure, et encore le souci de ne jamais passer avant une autre personne dans la vie, de la délicatesse enfin … " il poursuivait : " Ça c’est mon Céline, c’est celui qu’il faut approcher pour aborder « Voyage au bout de la nuit » un homme naïf et délicat qui va traverser un abattoir international en folie et dont il va s’échapper vivant mais pas indemne. On parle de plus en plus de Céline. Peut-être parce qu’on en a fait une lecture-spectacle aux Gémeaux l’année dernière ? ! Ça lui a donné de la maturité, ça a allégé les préjugés roboratifs sur lui. Et pourquoi pas ? Maintenant c’est un Spectacle. Comme je connais Céline un tout petit mieux, je n’ai plus envie de parler de Lui, il m’est devenu familier, proche. Je sais sa musique maintenant. Il ne me reste plus qu’à apprendre le solfège..." g Lu dans Le Figaro Théâtre En avril 2011, aux Gémeaux de Sceaux, pour quelques soirs, Jean-François Balmer avait donné une version scénique du grand livre de Louis-Ferdinand Céline. Un spectacle de 2 h30 circonscrit aujourd'hui à 1 h 35, adapté par Nicolas Massadau, mis en scène par Françoise Petit, sa femme, qui l'a souvent dirigé. Le comédien, devenu très populaire par le cinéma et la télévision (Boulevard du Palais), à Françoise petit qui lui deman-

S . A . S .

L A

P R I N C E S S E

Avril 2014

g La critique de Nathalie Simon Le Figaro.fr "Publié en 1932, le sombre ouvrage, d'une modernité étonnante, bouscule toujours les esprits. Nicolas Massadau, directeur adjoint de la Scène nationale, qui doit le connaître par cœur, en signe l'adaptation théâtrale, incomplète forcément, mais fidèle à la trame (...)Vêtu d'un manteau militaire, Jean-François Balmer sert le pauvre bougre traumatisé avec la générosité et la détermination qu'on lui connaît. Il lui prête sa gouaille et ses accents avec un naturel déconcertant..." g Un document exceptionnel le DVD : "Céline Vivant" On ne compte plus les biographies, essais, critiques et même fictions consacrés à Céline, mais il existe fort peu de documents où Céline s’exprime librement comme dans le Double DVD "Céline vivant" on y retrouve l'écrivain chez lui à Meudon avec son épouse, les grands entretiens de Lectures pour tous (1957); un extrait de Nord lu par l’auteur (1960 - 11 min environ), Témoignage d’Elisabeth Craig, grand amour de L.-F. Céline et dédicataire de Voyage au bout de la nuit; "D’un Céline à l’autre" (en deux parties - 115 min environ - 1969 - de Y. Bellon et Michel Polac)

"Céline vivant" - Jean Prat, Alexandre Tarta, Yvan Jouannet - (2 DVD : Ed. Montparnasse) ☞ Renseignements complémentaires et location : Théâtre Princesse Grace - 12, Avenue d’Ostende - Tél. : 00 377 93 25 32 27

LIVRE

La vie de Sporus

E

JEUDI 15 MAI 2014 À 21H

RÉSERVATIONS : 12 AVENUE D’OSTENDE TÉL : (00377) 93 25 32 27 - www.tpgmonaco.mc 12

S T É P H A N I E

dait : Comment définiriez-vous l'écriture, le style de Céline? répondait : "Il y a une musique. Une petite musique de Céline…Un régime de la phrase, une ampleur, un souffle. Mais il y a, qui frappe, ce qu'il dit de la langue: il essaie d'instiller le langage parlé dans une langue qu'il dit morte. Mais, disant cela, il écrit. Il n'y a rien de plus écrit que Céline. Il s'agit bien d'une «symphonie littéraire émotive», même s'il dit également: «On n'a plus beaucoup de musique en soi pour faire danser la vie». Dire ce texte, dire le texte de ce roman-là, ne le trahit pas. Il décuple sa force épique".

nfant prostitué, prêtre, eunuque… la vie de Sporus «Pas de patronyme ni d’ancêtres prestigieux de qui me targuer d’être le descendant. Je suis né esclave et, bien qu’affranchi depuis des années, je le suis resté, d’une certaine façon» à la cour de Rome n’est pas un conte de fée. Irrésistiblement charmeur mais rebelle, respecté mais inculte, imprudent surtout, ce qui lui vaudra bien des déboires. Chaque détail est fidèle à la réalité historique et, en contrepoint, c’est la fin d’un règne – celui de Néron – la fin d’une dynastie – celle des Julio-Claudiens – que l’auteur raconte avec émotion. Sporus et Néron seront très proches. L’empereur fait de Sporus son favori – et même son épouse – avant de sombrer dans la folie et la mort. Un roman cru, comme cette époque, réservé à un public averti. Roman passionnant sous la plume de Cristina Rodriguez, Espagnole d’expression française, spécialiste reconnue du Haut Empire romain. Journaliste, scénariste de manga (sous le pseudonyme de Claude Neix), Cristina Rodriguez est connue pour ses romans historiques tels que la série de Kaeso le prétorien (Editions du Masque). Ce roman n’est pas destiné à faire un cours sur l’histoire romaine, mais bien à amuser, à soulever un coin du voile, pour donner envie d’aller plus loin dans la connaissance de cette époque fascinante et de ses protagonistes, plus fascinants encore. Contrat rempli ! g "Sporus", Cristina Rodriguez. Editions Imperiali-Tartaro. 360 pages. Prix public : 23,90 euros.


30 ans de cultures musicales originales T

rente ans ans déjà... que le festival "number one" de la Principauté surprend, innove, enchante abolissant les frontières entre le Répertoire et les époques. Du 14 mars au 13 avril : Cinq week-ends cousus de "fils rouges" dédiés cette année aux compositeurs Scriabine et Haydn, dédiés à des pays : la Hongrie, le Japon, le Maroc. Point d'orgue 2014 : le Gala d'Anniversaire du festival le dimanche 6 avril: Festival des festivals... Festival culturel, fondé en 1984 par S.A.R. la Princesse de Hanovre, a su s’affirmer peu de temps après son lancement comme un évènement de renommée internationale. Année après année, le Printemps des Arts demeure prestigieux et continue de programmer les plus grands artistes classiques ou contemporains. Pour ses 30 ans, à l'honneur Haydn et - un siècle après sa mort - un portrait de Scriabine "un compositeur insaisissable, symboliste, théosophe, mystique, ésotérique" dixit Marc Monnet à la tête de l'événement depuis 2001...

© Photo O. Roller

par Amanda Coutelle

g Un festival qui « ose tout » ! Marc Monnet répond "Je crois qu’il faut « oser » car la culture en général est une chose complexe qui peut être très conventionnelle, voir ennuyeuse parfois, mais elle peut être extrêmement jouissive, je recherche plutôt le plaisir : « donner envie » serait mon credo parce qu’on ne vient pas à la culture par ennui ! Je lutte sans cesse, sans cesse, contre les préjugés qui sont tellement forts aujourd’hui où règne un esprit fermé, où tout est cloisonné. Pourquoi un amateur d’opéra ne viendrait-il pas écouter de la musique ancienne ou contemporaine ? C’est pourquoi on entend au Printemps des Arts de la musique du XIVème siècle comme des créations ou la grande musique romantique. Tout le monde me dit que nous avons un nouveau public c’est ce qui m’intéresse puisque c’est une réalité partout nous sommes aujourd’hui une minorité à venir au spectacle, donc j’ai envie d’élargir cette minorité dans tous les sens je n’ai aucun ostracisme ni à l’égard des vieux ni à l’égard des jeunes..." Côté formation du public du futur une politique tarifaire audacieuse, gratuité pour les plus jeunes, tarifs très bas jusqu'à 18 ans, a été menée, une politique souhaitée par La Princesse Caroline, Présidente du Printemps des Arts. g Dimanche 6 avril : Une soirée Anniversaire "survitaminée" ! ... avec le retour de l'étonnant "Vegetable Orchestra", mais aussi la présence d'artistes qui ont marqué les 30 années du festival comme le pianiste François-Frédéric Guy, qui réalisa en 2011 un marathon inoubliable jouant l'intégralité des trente-deux sonates de Beethoven, ou encore le Clown Housh-ma-Housh, le Débuché de Paris, et en apothéose formé pour un soir un "Cabaret Jazz" sur la mer au "Life Club "dernier lieu nocturne à la mode... ☞ Réservations : + 377 / 98 06 28 28. Programme complet sur www.printempsdesarts.mc EXPOSITION

R. Artschwager investit la Villa Paloma

rganisée par le Whitney Museum American Art en association avec la Yale University Art Gallery, l’exposition "Richard ArtO schwager !" (disparu en 2013) s’installe au Nouveau Musée Na-

tional de Monaco : une rétrospective de 135 oeuvres (couvrant 60 ans de création). Cette exceptionnelle présentation est la plus complète jamais réalisée sur l'artiste américain qui dans une première vie fut ébéniste et qui, à partir de 40 ans et jusqu'a la fin de sa vie, s'adonnera à l'art total : sculpture, peinture, dessin, photographie, utilisant le bois, le Celotex et même le Formica ! En résulte une oeuvre d’une liberté qui ne permet pas de classer Richard Artschwager dans un quelconque courant, ce que d'ailleurs il a toujours refusé...

g Jennifer Gross, Commissaire, commente... "Artschwager en était arrivé à la conclusion que l’art se définissait autant par l’impression visuelle que par la création même... par une manière de mettre les objets en perspective plutôt que par la réalisation de l’objet lui-même. Même s’il a continué à être un créateur d’objets dont l’attention aux moindres détails relevait de «l’obsession », il était persuadé que ses futurs efforts seraient centrés sur des choses que l’on regarderait... son royaume des oeuvres « inutiles »" Au 1er étage, ne pas faire l'impasse sur la vidéo dans laquelle l'artiste s'exprime clairement... (Du 22 au 25 avril : Ateliers - de 14h à 17h - destinés aux enfants de 7 à 12 ans). g La chasse au "Blp (s)" est ouverte... A prononcer « blip », le BLP a été créé par Richard Artschwager à la fin des années 1960. Il se matérialise par une "marque noire de forme oblongue aux bouts arrondis", ayant pour but d’orienter notre regard sur des lieux et des choses autour de nous. Les BLPS d’Artschwager ont été installés par le passé aux Etats-Unis et en Europe (métros, façades, musées, etc.). Un jeu-concours via les réseaux sociaux a été mis en place. Pour y participer il suffit de laisser vagabonder le regard dans l’espace urbain à la recherche des BLPS et de partager ses découvertes du 20 février au 30 septembre 2014 en publiant ses photos avec le hashtag #BLPMC sur Instagram ou Twitter ou l'envoyer à l'adresse mail : blpmc@nmnm.mc. Le gagnant sera tiré au sort le 1er Octobre et pourra profiter d’un séjour d’une nuit pour deux personnes au Monte-Carlo Bay Hotel & Resort ainsi que d’un soin au SPA Cinq Mondes... (V.L.R.) g NMNM Villa Paloma - 56, Bld. du Jardin Exotique - Jusqu'au 11 mai 2014

Effeuillage littéraire...

par Viviane

Le Ray

réfacé par S.A.S. Le Prince P Albert II et S.E. M. Abdou Diouf, secrétaire général de la

Francophonie, ce recueil de contes "écrits par des enfants pour les enfants du monde entier". est publié à l'initiative de l'association des Femmes leaders mondiales de Monaco qui nous rappellent qu'importe sa couleur, sa religion, qu'il habite au nord ou au sud: "Chaque enfant revendique les mêmes droits à l'éducation et les mêmes possibilités de choisir le métier qu'il aime. Différents mais tous pareils, voilà ce qui unit tous les enfants du monde". Le droit et l'équité sont à l'honneur à travers ces contes émanant de près d'une vingtaine de pays francophones... Des enfants avec leurs mots tentent de nous ouvrir plus grands les yeux.... ____________________________________________ "Aux coeurs des mots" - Collectif//Monaco- (Ed. du Cherche Midi)

vant que la lucidité ne le quitte "A à jamais, un homme écrit à la femme de sa vie, dans le chaos

absolu d une mémoire vacillante, de longs feuillets recto/verso. D'un côté : l'itinéraire d'un enfant sans amour et l'affliction d'un adulte sans dieu, de l'autre : l'histoire de cet homme aux prises avec le "Mal souverain" (explique l'écrivain catalan Jumz Cabré en 4ème de couverture). Traduit par Edmond Raillard, "Confiteor" se définit comme "une véritable cathédrale profane..." J'ai bien tenté de me promener dans cette Cathédrale gigantesque "qui défie les lois de la narration pour arriver à former un chaos magistral" me dit-on... Mais j'avouerai que je m'y suis perdue avant d'arriver en son choeur : Il est vrai qu'elle compte "771 chapelles 1/2 !" _____________________________________ "Confiteor - Jaume Cabré - (Ed. Actes Sud)

Giesbert nous Ftiqueranz-Olivier entraîne dans l'épopée drola(et dramatique!) d'une inso-

lite cuisinière qui n'a jamais eu peur de rien. Rose a survécu aux atrocités d'un XXe siècle qu'elle a traversé sans rien perdre de sa sensualité (c'est le moins qu'on puisse écrire !) ni de sa joie de vivre. Entre deux amours, souvent ancillaires elle vit: le génocide arménien, les horreurs du nazisme, les délires du maoïsme. De tout, l'aujourd'hui centenaire se sort pour repartir toujours aussi gaillarde ! Son Credo: "Si l'Enfer, c'est l'Histoire, le Paradis, c'est la vie". Et comme Giesbert a une belle plume, les plats de Rose n'en sont que meilleurs. Une grande leçon de vie et... de Littérature teintée d'humour autant dire un OVNI dans le roman contemporain ____________________________________________ La Cuisinière d'Himmler"- Franz -Olivier Giesbert (Ed. Gallimard)

n 1910, dans un roman E fameux : "Le Fauteuil hanté", le feuilletoniste Gaston Leroux, avait

résolu l' énigme du Fauteuil 32 et en avait dissimulé les clefs dans son manuscrit. Maurice Rheims, titulaire du fauteuil maudit de 1976 à 2003, devien l'expert de la succession Leroux. Pour rémunération il reçoit le mystérieux manuscrit. Il le transmet à sa fille pour que jamais personne ne s'assoie sur son fauteuil. Si elle parvenait à accomplir cette mission, malgré le déchaînement des ambitions et les sombres tractations des candidats, son père pourrait goûter à l'immortalité des fantômes. Nathalie Rheims avec une ironie mêlée de tendresse célèbre un père adoré et un personnage atypique...C'est ce qui touche dans ce roman... ____________________________________________ "Le Fantôme du Fauteuil 32 - Nathalie Rheims - (Ed. Léo Scheer)

n Europe Centrale : un roi E abdique pour ouvrir une auberge. En Italie: un play-boy

devient pape. En France : plus personne ne veut travailler, tout le monde veut faire l'amour... Avec la liberté du romancier et la vivacité du nouvelliste, Stéphane Hoffmann, que j'avais découvert par hasard avec un précédent délicieux ouvrage "Les Autotamponneuses" (il n'arpente pas les plateaux mercantiles de la télévision!) ajoute à sa galerie de nos étranges contemporains ces trois portraits en forme de contes dont l'humour ravageur "fait du bien" dans un planète du livre démoralisante... Il dénonce joyeusement le conformisme ambiant : trois heures de vrai bonheur de lire ça ne se refuse pas !.. ___________________________________________ "Le méchant prince et autres histoires sans morales" - Stéphan Hoffmann - (Albin Michel)

Avril 2014

13


SPORT & LOISIRS TENNIS • Le N°1 du classement mondial veut venger la défaite en finale qui a mis terme à sa série de victoires consécutives

Rafa Nadal cherche sa revanche par Roberto Volponi

L

g 24 des 30 meilleurs joueurs au monde à MonteCarlo Comme on a rappelé, en 2013, à l’occasion d’une finale mémorable, le résident monégasque Novak Djokovic, alors N°1 mondial, avait mis un terme à la domination de la légende vivante du Monte-Carlo Rolex Masters, Rafael Nadal, détenteur du record absolu de victoires, avec huit titres consécutifs. Un plateau qui s’annonce tout aussi exceptionnel cette année, avec la participation de 24 joueurs parmi les 30 premiers au classement ATP, dont les quatre meilleurs mondiaux : l’Espagnol Rafael Nadal (N°1), le Serbe Novak Djokovic (N°2), qui vient de battre Roger Federer en finale à Indian Wells, le Suisse Stanislas Wawrinka (N°3), révélation du début d’année avec sa victoire en Grand Chelem à l’Open d’Australie ainsi que l’Espagnol David Ferrer (N°4). Côté Français, seront présents : Richard Gasquet (N°9), Jo-Wilfried Tsonga (N°11), Gaël Monfils (N°24), Gilles Simon (N°27), Benoît Paire (N°31), Nicolas Mahut (N°39), Edouard Roger-Vasselin (N°43), Jérémy Chardy (N°48) et Julien Benneteau (N°52). Même si le Suisse Roger Federer ne s’est pas inscrit pour le moment, les organisateurs monégasques restent confiants. «Roger peut toujours nous réserver une surprise de dernière minute, comme par le passé ! Nous lui garderons une Wild-Card jusqu’au dernier moment !», commente Zeljko Franulovic avec sérénité.

© P h o t o I S C PA

SPORT

'année dernière, avec sa première défaite dans ce tournoi depuis 2003, Rafael Nadal a dû céder sa couronne à Novak Djokovic, après huit ans de domination absolue. Cette année, il cherchera à prendre sa revanche. Mais le spectacle sera - encore une fois - sans aucun doute assuré. C’est à l'occasion d’un déjeuner de presse à Paris, au Pavillon Elysées que Zeljko Franulovic, Directeur du Tournoi, a dévoilé les grandes lignes du Monte-Carlo Rolex Masters 2014, qui se déroulera du 12 au 20 avril, dans le cadre prestigieux du Monte-Carlo Country Club. Cette présentation était l’occasion d’annoncer la liste définitive des 45 joueurs admis d’office dans le tableau final avec, à leur tête Rafael Nadal, Novak Djokovic, Stanislas Wawrinka, N°1, N°2 et N°3 mondiaux respectifs. Le tirage au sort sera organisé pour la première fois dans la Salle Garnier de l’Opéra de Monte-Carlo, le samedi 12 avril à 12h00. S’ajouteront à ce tableau final: les 7 joueurs issus des épreuves de qualification, ainsi que les 4 wild-cards restantes, soit un total de 56 joueurs.

g Une édition placée sous le signe de la générosité Parmi les nouveautés de 2014, l’annonce de la collaboration du MonteCarlo Rolex Masters avec la Fondation Princesse Charlène de Monaco qui a été retenue parmi les organisations humanitaires qui vont bénéficier du soutien promotionnel du programme de l'ATP « ACES for Charity ». « Nous avons souhaité mettre à l’honneur l’engagement que SAS la Princesse Charlène, mène à travers sa Fondation, en faveur des enfants défavorisés, en s'appuyant sur son expérience personnelle et sa passion pour le sport de haut niveau et en utilisant sur la pratique du sport comme vecteur d'éducation et de développement des enfants », a déclaré Zeljko Franulovic. Les principales missions de la Fondation Princesse Charlène de Monaco sont : la mise en place de projets éducatifs autour de la sécurité aquatique, le soutien aux jeunes athlètes doués n’ayant pas de ressources suffisantes et l'aide à des projets sportifs impliquant l'éducation des enfants. La subvention de l'ATP ACES for Charity permettra de financer la poursuite des programmes « Learn to Swim » et « Water Safety », créés pour sauver des vies d'enfants, et étendre sa portée à d'autres initiatives dans le monde entier.

EQUITATION

Le charme unique du Polo fait son retour à Monaco M

g Une deuxième édition très prometteuse... Cette année, la 2e édition veut dépasser le succès de ce début. Du 3 au 6 juillet, le programme prévoit toute une série d'événements : le jeudi 3 juillet, à 20h30, cocktail pour de présentation des équipes et des sponsors autour de la piscine de l’Hôtel Métropole. Vendredi 4 juillet à 12h00, parade des équipes sur la Place du Casino suivie d'un Cocktail, et du déjeuner MCPC sur la Terrasse de la Salle Empire de l’Hôtel de Paris ; à 18h00 aura lieu la cérémonie d’ouverture du Tournoi, à 18h30 le coup d'envoi sera donné. En apothéose, à 20h30, Cocktail et dîner au Complexe du Devens, de Beausoleil. Le samedi 5 juillet à 18h00 le tournoi reprend; à 21h30: Dîner de Gala à l’Hôtel Monte Carlo Bay. Dimanche 6 juillet, à 18h00, dernières rencontres du tournoi suivies de la Cérémonie de clôture et de la remise des prix... g Petite guide pour mieux connaître ce sport de gentleman Pour ceux qui ne connaîtraient pas ce sport élégant (ils sont sans doute nombreux !), ce 2ème tournoi de polo sera l'opportunité unique pour le découvrir : le polo est un sport équestre mettant aux prises deux équipes de quatre joueurs. Les joueurs attelés sur leurs montures marquent des points par l'envoi d'une petite boule en plastique ou en bois blanc dans le but de l'équipe adverse à l'aide d'un maillet à long manche. Le sport traditionnel du polo se joue sur un grand terrain de gazon mesurant jusqu'à 300 mètres de long. Le polo est un sport équestre qui serait né en Asie centrale vers 2 500 av. J-C. Il a été sport olympique à cinq reprises : 1900, 1908, 1920, 1924 et 1936. La dernière équipe championne olympique était argentine. La Fédération internationale de polo (FIP), fondée en 1983 dont le siège se trouve à Beverly Hills en Californie, organise la Coupe du monde dont les matchs attirent chaque année des milliers de spectateurs. Aujourd'hui, le polo est pratiqué dans 84 pays. Mais en compétition professionnelle le polo est pratiqué seulement en Argentine, Uruguay, Brésil, France, Angleterre, Chili, Pakistan, Inde, Australie, Espagne,

14

Avril 2014

© Photo C. Alburquerque

onaco, terre à vocation sportive. En fait, la presque totalité des disciplines sont représentées à Monaco, souvent au plus haut niveau : Course automobile, tennis, football, voile, et bien d'autres encore... Mais il n'existait pas de tournoi de Polo, le sport peut-être le plus exclusif, dans un lieu aussi exclusif. Ce vide a été comblé l'année dernière par Francesco Mitrano, un homme passionné depuis son plus jeune âge par l'équitation, qui s'est rapidement tourné vers le polo. Après avoir créé le Monte-Carlo Polo Club, qu'il préside, du 1er au 4 août 2013 Francesco Mitrano avait ainsi organisé, sous le Haut Patronage de SAS le Prince Albert, le 1er Tournoi de Polo de Monte-Carlo, dans le cadre du complexe sportif du Devens de Beausoleil. 4 équipes de handicap 6/8 s'étaient affrontées : Russie, Argentine, France et Italie, cette dernière conduite justement par Francesco Mitrano, qui remportait la coupe Missbach Spirit of Polo destinée à l'équipe gagnante.


VOILE • Une course incontournable qui verra le duo Barrier-Pellecuer se confronter avec les meilleurs équipages au monde

Au départ de la Transat AG2R ! par Pierre-Yves Reichenecker

A

quelques jours du départ nous allons vous livrer les secrets de la Transat AG2R La Mondiale : une course incontournable dans le circuit de la course au large.

g De Concarneau à St Barthélémy 3890 milles nautiques à parcourir avec un point de passage obligatoire au Nord de La Palma aux Canaries. Les concurrents établissent leur stratégie générale de course avant le départ en fonction de la position des grands systèmes météo. Ils seront particulièrement intéressés par la présence ou non d’une dépression pour le passage Golf de Gascogne, cela conditionnera les tenues de navigations embarquées le jour du départ. Puis devront louvoyer dans des vents portants pour rallier l’île de Saint Barthélémy. Ca c’est la théorie mais avec la météo actuelle et les perturbations climatiques rien n’est écrit ! La moyenne pour parcourir cette distance est d’une vingtaine de jours. Les premiers arrivent toujours à quelques minutes d’écart après une traversée de l’Atlantique. Cela nous promet du beau sport. g Les participants : 15 duos engagés, tous favoris Cette édition est celle de l’âge de raison. Avec un mélange intergénérationnel parmi les duos dont huit marins ont déjà gagné cette course à l’instar de Laurent Pellecuer invité par Alexia Barrier à bord de 30 Corsaires. Deux duos méditerranéens seront présents, deux duos Guadeloupéens pour la première fois dans l’histoire de la course et évidemment une majorité de duos bretons.

© Photo DR

g L’épreuve 12 ème édition d’une épreuve à armes égales. Sa spécificité est qu’elle se dispute en monotypie, en Figaro Bénéteau II, monocoque de 10 mètres 10. Chaque bateau est identique et est armé du même nombre de voiles. Tout est pesé à bord, y compris la coque du monocoque. Certains éléments du bord sont plombé ainsi que le moteur. Les concurrents reçoivent les mêmes fichiers météo fournis par l’organisation de course, Pen Duick. Tous les ingrédients nécessaires à l’équité de la course sont réunis.

g Les difficultés Outre la météo cette année le défi principal est inscrit sur la feuille de match. Avec des concurrents comme Michel Desjoyeaux, Jean Le Cam, Rolland Jourdain … Notre duo favori à bord de 30 Corsaires aura fort à faire pour se hisser sur le podium. Nous leur souhaitons bon vent ! g Vous pouvez suivre la course sur le site http://transat.ag2rlamondiale.fr. Et les soutenir sur leur page Facebook https://www.facebook. com/30corsaires. Les prochaines nouvelles du large vous seront données à leur arrivée à St Barth.

SAISON GP2

Richelmi et Coletti : nouveau défi

Formulaire d’abonnement

L

Je souhaite souscrire un abonnement à La Principauté pendant :

1 an (soit 11 numéros) 2 ans (soit 22 numéros)

€ 40*

5 ans (soit 55 numéros)

€ 100*

3 ans (soit 33 numéros)

€ 20*

€ 60*

ABONNEMENT

* pour l’étranger (dehors Monaco et France) ajouter +50% ; Dehors Europe : + 100%

Prénom Nom Adresse

Ville © Photo DR

ancée en 2005, la série GP2, antichambre de la F1, entame ce premier week-end d’avril sa dixième saison. Premier rendez-vous sur le circuit de Sakhir, à Bahrain. Deux pilotes monégasques, déjà habitués de la série seront au dépar t . Stéphane Richelmi – écurie DAMS, et Stefano Coletti chez Racing Engineering. Les derniers essais d’avant saison se sont déroulés fin mars sur ce même circuit, l’occasion pour les 26 pilotes présents de tester matériel, pneus Pirelli et de se positionner les uns par rapport aux autres. Lors de ces trois journées de test, Richelmi a réalisé le 11° temps, Coletti le 15°. Milieu de grille donc pour les deux monégasques, mais il ne s’agissait que de tests. Après Sakhir (5/6 avril), le GP2 se rendra à Barcelone (9/11 mai), puis à Monaco (22/24 mai). L’an dernier, Stefano Coletti s’était imposé sur le circuit de la Principauté, vainqueur en son jardin. Au classement général 2013, Stefano Coletti avait terminé 5°, et Stéphane Richelmi 8°. Objectif affiché pour cette saison : faire mieux bien sûr, et « taper dans l’œil » d’un team F1.

Date Signature

Bon a retourner, accompagné du chèque à l’ordre de Global Media Associates Sas à l’adresse suivante : Journal La Principauté - Service Abonnements “Le Beausoleil de Monaco” • 6, Bd de la Turbie 06240 Beausoleil France

Avril 2014

15


16

Avril 2014


N127avr14  

Le premier journal d'actualité de Monaco

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you