Page 1

Recent Works / Free Copy


Lan Local Architecture Network Benoit Jallon (fr) 18 mai 1972, Grenoble (fr) Fasciné par la structure du corps, la superposition des logiques, des couches et des strates, Benoit Jallon se tourne d’abord vers des études de médecine. Son désir d’intervention et de création l’emporte finalement et le conduit à l’architecture. Diplômé de l’École d’Architecture de Paris-La Villette en 2001 avec les félicitations du jury et désireux d’enrichir et de diversifier ses connaissances, il enrichit son cursus de nombreux voyages à l’étranger, particulièrement en Italie.

Umberto Napolitano (it) 27 novembre 1975, Naples (it) Débute ses études d’architecture en Italie et les poursuit à l’École d’Architecture de Paris-La Villette. Diplômé en 2001 avec les félicitations du jury, Umberto Napolitano développe rapidement un regard critique, en passant de la théorie à la pratique ; ainsi, parallèlement à sa formation, il multiplie les expériences professionnelles. Ses collaborations dans des workshops francoaméricains donnent à son parcours un caractère international et lui permettent de s’ouvrir à d’autres cultures et savoir-faire.

LAN (Local Architecture Network) a été créé par Benoit Jallon et Umberto Napolitano en 2002, avec l’idée d’explorer l’architecture en tant que matière au croisement de plusieurs disciplines. Cette attitude, aujourd’hui devenue méthodologie, permet à l’agence de parcourir de nouveaux territoires à la recherche d’une vision impliquant à la fois les questions sociales, urbaines, fonctionnelles et formelles. Les projets de l’agence traduisent cet univers à l’aide d’un vocabulaire élégant, juste et contemporain. LAN a été reconnu et primé à plusieurs reprises. En 2004 l’agence a été lauréate des Nouveaux Albums de la Jeune Architecture (NAJA) décernés par le ministère français de la Culture et de la Communication. En 2009 LAN a reçu l’International Architecture Awards attribué par le Chicago Athenaeum et l’European Urban Centre for Architecture, Art Design and Urban Studies, l’Archi-Bau Awards, le Prix Spécial de la XIIe Triennale Internationale d’Architecture de Sofia, et en 2010 le AR Mipim Future Projects Awards et l’Europe 40 under 40. En 2011 l’agence a été récompensée au LEAF Awards avec le prix Best Sustainable Development in Keeping with its Environment, au SAIE Selection Awards et au Prix AMO de la Fondation d’Entreprise Excellence SMA. LAN a été nommé à l’Équerre d’Argent 2011. LAN a reçu le prix d’argent pour la International Prize for Sustainable Architecture Fassa Bortolo en 2012. En 2013, une « Commendation » lors des Civic Trust Awards, le WAN Residential Award ainsi que le premier prix national BigMat lui sont décernés. En 2014, la tour Euravenir est récompensée du Prix SMABTP-Pyramides d’Argent, le Centre d’Archives EDF a été nommé au prix Européen d’architecture Philippe Rotthier et les 79 unités de logement collectifs Bègles ont reçu le deuxième prix de la catégorie « concept » résidentiel pour Rethinking the Future Awards 2014.


Références activités

Prix 2014 INTERNATIONAL ARCHITECTURE AWARD FOR 2014 1er Prix du Chicago Athenaeum Neue Hamburger Terrassens 2e PRIX RETHINKING THE FUTURE AWARDS 2e Prix concept « design résidentiel » 79 logements collectifs, Bègles PRIX EUROPEEN D’ARCHITECTURE PHILIPPE ROTTHIER Nommé au Prix 2014 Architecture et Paysage Centre Archives EDF Prix SMABTP-Pyramides d’Argent Tour Euravenir

2013 1 prix bigmat france Résidence étudiante er

WAN RESIDENTIAL AWARD Neue Hamburger Terrassen Civic Trust Awards Commendation Résidence étudiante

2012 EUROPÄISCHE ARCHITEKTUR PREIS 2012 Distinction pour la qualité de la conception architecturale et les performances énergétiques 24h d’architecture Lauréat de la catégorie « Équipements et Activités / Lieux de travail & activités » Les grands paris du logement 2012 Lauréat de la catégorie « Urbanisme et Architecture » INTERNATIONAL PRIZE FOR

SUSTAINABLE ARCHITECTURE FASSA BORTOLO 2012 Médaille d’argent - projets construits Interarch 2012 Prix Spécial de l’Ambassade Américaine

2011 PRIX AMO 2011 Prix de la Fondation d’Entreprise Excellence SMA ÉQUERRE D’ARGENT 2011 Nomination de la Résidence Étudiante LEAF AWARDS 2011 Best Sustainable Development in Keeping with its Environment SAIE SELECTION AWARDS 2011 1er Prix - Young Architects, section bricks

INTERARCH 2009 1er Prix - Publication la plus originale dans le secteur des monographies approchant le thème des jeunes architectes. Archi-Bau Awards 2008 1er Prix - Green Building

2008 World Architecture Community Awards Mention d’Honneur 10 MEILLEURS JEUNES architectes italiens – N.I.B. 1er Prix architects under 36 – Experiencias 36 Primés

2010

Rizoma architectural Biennale of new generation Primés

Europe 40 Under 40 Awards Europe’s emerging young architects and designers

2005

SAIE SELECTION 10 AWARDS 2e Prix MIPIM AR Future Project Awards - catégorie batiments résidentiels 1er Prix

Première oeuvre Cogedim 2e Prix

2004

2009

Nouveaux Albums des Jeunes Architectes Ministère de la Culture et de la Communication, France. Primés

SAIE SELECTION 09 AWARDS 2e Prix

2003

INTERNATIONAL ARCHITECTURE AWARDS 2009

Europan 7 – Riga, Latvia Mention d’Honneur

INTERARCH 2009 Prix Spécial de la Société des Architectes de Sofia


Conférences 2014

2012

2011

WORKSHOP WAVE 2014 IAUV 30 Juin - 19 Juillet, Venice, Italy

French Talks 2012: Urban Dialogues 1er Décembre, MARCH Architectural School, Garage Center for Contemporary Culture, Moscou, Russie

ARCHITECTURAL ASSOCIATION OF IRELAND Gallery of the National College of Art and Design 12 Décembre, Dublin, Irlande

The richard role lecture on the city 8 Novembre, Kent State University, Florence, Italie

ARCHITEKTUR FORUM 22 Novembre, Fachhochschule Erfurt, Erfurt, Allemagne

Doga 24 Avril, Institut Français de Norvège. DogA, Oslo, Norvège bergen school of architecture 23 Avril, Workshop et conférence, Bergen, Norvège (RE)CONTEXTUALIZANDO 2-5 Avril, Congrès National des Architectes de Panama, Panama formation hmonp 31 Mars, École Nationale Supérieure d’Architecture de Toulouse, France

2013 carte blanche, cstb 12 Décembre, Paris, France Paesaggi periferici 06 Décembre, Ferrare, Italie

building information center 18 Octobre, Istanbul, Turquie

WORKSHOP 25-29 Octobre, Università degli Studi Roma Tre, Rome, Italie

MADA Moscow Architecture and Design Award 10 Avril, Moscou, Russie

ARCHIFEST 2011 «Common Spaces» 19-20 Octobre, Singapour

AUt. Architektur Und Tirol 15 Mars, Innsbruck, Autriche MAISON DE L’ARCHITECTURE PARIS « Le dialogue architectes-entreprises pour des bétons innovants » 14 Mars, Paris, France

“Silencio talks: Architecture whispers #6” 29 Novembre, Paris, France

5TH INTERNATIONAL CONGRESS ON WHITE ARCHITECTURE Catedra Blanca - CIAB 5 3 Mars, Valence, Espagne

rdv de l’architecture 21 Novembre, Toulouse, France

FRIBURG ARCHITECTURE FORUM 7 Février, Fribourg, Suisse

batimat 13 5 Novembre, Paris, France

BERLAGE INSTITUTE « The Hidden Meaning of Things: LAN’s recent works » 24 Janvier, Rotterdam, Pays-Bas

big architecture 13 8 Octobre, Ljubljana, Slovénie IN PURSUIT FOR ARCHITECTURE 21 Septembre, MoMA, New York Et Après ? 14 Mars, École Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier, France

SAWSA LECTURE SERIES Welsh School of Architecture 17 Janvier, Cardiff, Royaume-Uni

GET SET FESTIVAL 4 Octobre, Oporto, Portugal CAUE 92 23 Juin, Vanves, France FEST’ARCH 4-5 Juin, Pérouse, Italie DENSE CITIES SYMPOSIUM 28 Mai, University of Building Technology, Graz, Autriche ARCH MOSCOW NEXT 16th International Exhibition Of Architecture 26 Mai, Moscou, Russie DAAD FESTIVAL Days Of Architecture And Design 2011 26 Mai, Bratislava, Slovaquie « 1 Architecte 1 bâtiment » EDF Archives Centre, Bure 24 Mai, Pavillon de l’Arsenal Paris, France RECENT WORKS 17 Mai, Faculty of Building Technology, Eindhoven, Pays-Bas


2010

2007

LEÇON INAUGURALE École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble, France

UMBERTO NAPOLITANO, MAÎTRE ASSISTANT École Spéciale d’Architecture, Paris, France

NEW EUROPEAN ARCHITECTURE "EUROPE 40 UNDER 40" Madrid, Espagne

2005

ANUALA DE ARHITECTURA A-+A Timisoara, Roumanie

2009 SYMPOSIUM PASSIVE HOUSE 2009 Tour & Taxis, Bruxelles, Belgique SEMINARIO INTERNAZIONALE DI ARCHITTETURA E CULTURA URBANA « NATURA/ ARCHITETTURA » ECOLOGIA DELL AMBIENTE CONSTRUITO Camerino, Italie YOU CAN BE YOUNG AND AN ARCHITECT École Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles, France YOU CAN BE YOUNG AND AN ARCHITECT Università di Ferrara, Italie Logements BBC École Nationale Supérieure d’Architecture Paris-Val de Seine, France

2008 HABITAT PASSIF CAUE 92, Nanterre, France YOU CAN BE YOUNG AND AN ARCHITECT Universitat Politecnica de Valencia, Espagne YOU CAN BE YOUNG AND AN ARCHITECT École Nationale Supérieure d’Architecture de Marseille, France

PRÉSENTATION DE LAN ARCHITECTURE École Nationale Supérieure d’Architecture de Nancy, France SELECTED PROJECTS Académie d’Architecture, Paris, France


Références publications

Ouvrages Monographiques Traces, Édition française LAN Architecture, Actar - Archibooks, Barcelone, 2013 Traces, Édition anglaise LAN Architecture, trad. Cl. Cambon. Actar, Barcelone, 2013 27. A Journey through contemporary architecture in Europe, Archibooks, Paris, 2012 (En cours de réalisation) HERE ARE n°1 Centre d’Archives EDF, Édition bilingue anglais-français LAN Architecture, textes de Manuel Orazi, traduction de Nick Hargreaves, Liliana Valli, Wordshop. AAM/Ante Prima, Bruxelles/Paris, Décembre 2011 Welcome to Saint Mesmes, Édition trilingue anglais-français-italien LAN Architecture, textes de Manuel Orazi et Carine Merlino, traduction Marianna Pavlova, Liliana Valli, Alessandra Asteriti. AAM/Ante Prima, Bruxelles/Paris, Silvana Editoriale, Milan, 2009 You can be young and an architect, Édition bilingue anglais-français LAN Architecture + Guests, textes de Hugues Jallon, traduction Nick Hargreaves AAM/Ante Prima, Bruxelles/Paris, 2008

Vidéos You can be young and an architect, Édition bilingue anglais-italien LAN Architecture + Guests, textes de Hugues Jallon, traduction Nick Hargreaves, Alessandra Gallo. Ante Prima, Paris / Silvana Editoriale, Milan, 2008

Neue Hamburger Terrassen, Documentaire vidéo, Production FatCat, Éditions Archibooks Paris, 2014 (à paraître) Gymnase et Esplanade, Chelles Documentaire vidéo, Production FatCat, Éditions Archibooks Paris, 2014 Résidence Étudiante Pajol II, Documentaire vidéo, Production FatCat, Éditions Archibooks Paris, 2012 Centre d’Archives EDF, Documentaire vidéo, 23 min. Production Année Zéro Éditions Archibooks, Paris, Décembre 2011


Tertiaire Commercial


Company headquarters Saint Mesmes

PROGRAMME: Design and construction of a company headquarters CLIENT: Marchesini France LOCATION: rue Royale, Saint Mesmes, France NET PLAN AREA: 1 250 m² COMPLETION: 2008 TEAM: LAN Architecture, Giovanna Pasinelli (project manager), Batiserf Ingénierie (structure), Choulet (utilities), Dutheuil Construction The primary intention of the programme is to explore the relationship between the building and its surroundings and between the building users and the landscape. One of the main design concerns was the building’s environmental adaptation and appropriation. The site slopes down three metres towards the west, offering attractive views over the neighboring hills. Our solution was to create two hierarchically related volumes placed perpendicularly to one another along a north-south axis and following the slope of the site. One of the volumes contains flexible work spaces while the other encloses a workshop, exhibition space and storage areas. The offices occupy the upper area of the site and are raised above ground level to provide an impression of lightness. The idea was also to erase distinctions between the different kinds of work by avoiding the use of corridors. The result is that the transition areas also act as settings where people can meet one another or as waiting spaces with pleasant views looking out over the countryside. The workshop volume is located at a lower level and gives the appearance of being solidly anchored to the ground. The intersection of the two volumes serves as the entrance, with a sloped ramp rising up into the building. The elevations and roof are completely constructed from black painted concrete. The roof finish allow it be read as the building’s fifth elevation.


Vue de la faรงade Est / View of the East elevation


Vue de l’entrée / View from the entrance Zoom sur le porte-à-faux / Zoom on the cantilever


Vue du volume des bureaux / Office’s volume view


Centre d’archives EDF Bure

PROGRAMME : Centre des Archives Nationales M.O. : EDF ADRESSE : Bure (55) BUDGET : 10,1M € HT SITE : 3 hectares SHON : 6 800 m² LIVRAISON : 2011 EQUIPE : LAN Architecture (architecte mandataire), Christophe Leblond (chef de projet), Agence Franck Boutté (consultant HQE), Batiserf Ingénierie (structure), Michel Forgue (économiste), Base (paysagiste), LBE (fluides) Dans le cadre du programme d’accompagnement économique de la Meuse et de la Haute Marne, EDF a décidé de centraliser à Bure la gestion de l’ensemble des archives intermédiaires de la Direction Production Ingénierie. Au-delà de la dimension fonctionnelle pour la gestion des archives, il s’agit d’un projet stratégique qui doit avoir un impact social et environnemental positif sur la région. L’objectif principal est l’obtention d’un bâtiment « BBC » grâce à une morphologie intelligente, une enveloppe performante, un choix de systèmes pertinents et une production d’énergie renouvelable. Nous avons ainsi orienté nos recherches vers une construction de 5 niveaux occupant une surface au sol d’environ 1400 m² pour la partie archive avec une hauteur de 19 m, et une superficie totale d’environ 7000 m². L’enveloppe du bâtiment se veut très performante, d’une part grâce aux matériaux utilisés et d’autre part grâce à la technique d’accroche du parement béton (limitation des ponts thermiques). La haute performance de l’enveloppe couplée aux systèmes de ventilation et d’éclairage économe diminue les besoins énergétiques. L’utilisation des énergies renouvelables et la pompe à chaleur permettent une grande autonomie énergétique. L’énergie totale consommée par le bâtiment s’élève à 50 kWh/m². La façade préfabriquée en béton sera réalisée en intégrant des pastilles en inox en fond de coffrage des panneaux de surfaçade, afin de permettre d’avoir les pastilles et le béton au même nu. Les façades contiendront en tout 100 000 pastilles inox. Les pastilles inox poli miroir (de 7 cm de diamètre et de 1 mm d’épaisseur) seront incorporées au coulage du béton teinté dans la masse. Des pattes de scellement maintiendront les pastilles dans leur position durant le coulage du béton. Les panneaux de 8 cm d’épaisseur seront renforcés par des nervures en béton (+ 7 cm). L’ensemble sera suspendu aux voiles BA et maintenu à l’aide de vérins distanceurs. L’épaisseur totale de la façade est de 68 cm.


Vue aérienne du site / Aerial view of the site

Plan rdc / Ground floor plan 01. Hall d’entrée / Entrance Hall 02. Salle polyvalente / Multipurpose Hall 03. Bureaux / Offices 04. Patio et mirroir d’eau / Patio 05. Locaux techniques / Technical premises 06. Zone de tri / Sorting area 07. Zone de transit / Transit area 08. Aire de livraison / Delivery area 09. Quai de déchargement / Unloading platform 10. Stockage archives /Archives storage


Détail de la façade / Facade detail

Terrasse extérieure / Outdoor terrace


MÊtamorphose de la façade selon les saisons / Changing of the facade according to the seasons


Coupe façade / Elevation section

Pastillage / embedding the stainless steel studs

Pose de l’armature / Installation of the metal framework

Coulage du béton / Casting the concrete

Vue de la structure en béton / View of the concrete structure

Levage et démoulage / Raising the coffering table and demoulding

Stockage / Storage

Sablage / Sandblasting

Lavage / Cleaning and removal of the studs’ protective film

Transport des panneaux / Transport of the panels to the construction site

Pose panneaux / Installation of the panels


Centre de recherches Saint-Gobain Aubervilliers

Projet : Centre de recherches Saint-Gobain Adresse : Aubervilliers Concours : 2013 Client : Saint-Gobain Budget : 37 M € HT SHON : 13 123 m² Équipe : LAN (architecte mandataire), Base (paysagiste), Franck Boutté Consultants (HQE), Michel Forgue (économiste) À l’origine du Centre d’innovation et formation de Saint-Gobain à Aubervilliers, l’envie de donner aux chercheurs un espace apte à stimuler leur activité, fondée non seulement sur le raisonnement et l’expérimentation mais aussi sur le croisement des connaissances. L’enjeu du projet est de littéralement « donner lieu » à ce croisement, par l’articulation des espaces entre eux, leur forme, leur flexibilité et leur porosité. Il s’agit d’imaginer le site et son évolution, de penser une forme d’urbanisme de l’activité et de dessiner une sorte de ville, un ensemble de lieux individuels et collectifs, interconnectés à l’intérieur d’une limite donnée. La chambre thermique devient l’élément central du projet, autour duquel s’articulent par double niveaux les pôles, formant un campus vertical et « décloisonné » qui génère échanges et interaction. Tirant partie de la localisation du site et de son orientation, l’empilement des espaces offre aussi de larges connexions visuelles sur Paris. Le principe de flexibilité des espaces a été mise en œuvre par un travail sur la structure et sur l’épaisseur. Une structure poteaux / poutre permet de s’affranchir des voiles porteurs ; le contreventement est assuré par les noyaux, mettant en place une organisation souple de la spatialité. Une peau en verre se greffe à l’extérieur, rendant le bâtiment transparent. Concernant les performances énergétiques du bâtiment, plutôt que de chercher à satisfaire les critères d’un label ou d’une certification HQE, il s’agit de nourrir une dialectique entre un site, un climat, une culture, des acteurs au travers d’une philosophie qui place l’échange comme valeur fondamentale du projet. Les espaces extérieurs laissés libres par la nouvelle occupation bâtie, sont densément plantés de manière à faire émerger rapidement un paysage fort, qui saura mettre en valeur le site à travers une multitude de vues, de paysages et de reflets. Le propos est de constituer un espace planté qui participe à l’image de marque de Saint-Gobain, tout en respectant la dimension fondamentalement industrielle du site et de la marque.


Perspective intérieure sur un foyer / Interior perspective on a ‘‘foyer’’

Perspective intérieure / Interior perspective


Coupe perspective générale / General perspective section


Tour Euravenir Euralille

PROGRAMME : Construction d’un immeuble de bureaux et commerces AMÉNAGEUR : SPL EURALILLE M.O. : Sogeprom, Projectim INVESTISSEUR : Groupe IRD ADRESSE : EURALILLE, ZAC du centre international d’affaires des gares, Lot 4.1-A BUDGET : 5,9 M € HT SHON : 3 486 m² CALENDRIER : 2010 -2014 ÉQUIPE : LAN Architecture (Architecte mandataire), Egis (MŒ exécution), Act Environnement (consultant HQE), IOSIS (TCE), Elioth (façades), Flandres Acoustique (Acousticien). ENTREPRISE : SPIE (entreprise TCE) Est-il possible de réaffirmer la ville à partir d’un projet d’architecture ? Cette interrogation audacieuse a été le point de départ du travail de mise en forme. La position stratégique de la parcelle, située au carrefour de différents axes a orienté nos recherches vers une résolution sophistiquée qui ambitionne de se positionner comme une rotule, comme un point de suture pour unir l’ensemble des éléments qui gravitent autour. Une architecture « multiforme » qui puisse, par sa géométrie, apporter une réponse spécifique aux différentes problématiques liées à la fois à l’échelle, à la géographie et au programme du projet. Par un jeu de prolongement et d’entrecroisement des axes à l’intérieur de la parcelle, l’extrusion initiale a été ciselée pour obtenir une sorte de petite tour. Parachevant l’avenue Le Corbusier, cet élément vertical forme aussi un immeuble d’angle pour la place Valladolid et un signal urbain lorsqu’on vient du périphérique en contrebas. Grâce à cette architecture, un nouvel espace urbain est agencé, combinant privé et public, verticalité et horizontalité. La base du projet offre aux habitants et aux usagers des bureaux un espace public voué à la rencontre, destiné à une échelle humaine. Dans ce projet de bureaux où le programme est très flexible, c’est la forme qui est venue dicter l’usage et non l’inverse. Chaque étage est organisé autour d’un noyau central qui regroupe l’ensemble des espaces servants. Définies par l’orientation, l’usage et les besoins thermiques, les façades deviennent un ensemble de fenêtres tournant à 360° sur la ville. Le cuivre est utilisé comme un bardage fixe, dans les parties de façade opaques ou semi vitrées, ou comme panneaux perforés.


Vue du bâtiment depuis l’avenue Le Corbusier / Perspective view of the building from Avenue Le Corbusier


Vue du b창timent depuis le pont / View of the office from the bridge

Vue du b창timent depuis la rue du Luxembourg / View of the building from Luxembourg st.


Vue des bureaux depuis la rue du faubourg de Roubaix / Streetview of the office

Vue du portique au rez-de-chaussĂŠe / View of the portico on the groundfloor


Vue rapprochée de la façade / Close-up view of the facade


Atelier Hennessy Cognac

PROGRAMME: Construction of a shipment and packaging center CLIENT: JAS HENNESSY LOCATION: Commune de Salles d’Angles BUDGET: € 90 M. excl. VAT SITE: 32 ha. PROJECT AREA: 45 560 m² timetable: 2013-2016 TEAM: LAN Architecture (lead architect), Base (Landscaper), ERAS (Fluids and Processes), Terrell (Structure) One of the major challenges of the operation is given by its size: the building represents approximately one tenth of the parcel, the rest remains empty, consisting of a field of possibilities to transform. Facing this singular instance and with desire to realize the local roots of Hennessy, we wanted to understand the site as a natural relay, as a reserve, as a celebration of the Charente territory. Aware of the fact that the size of the plot and its fertility are assets for the part of a network of natural relay, we wanted to first establish a landscape project, and then to inscribe an architecture. The building’s facades will be trees, the site entrance a green walkway; the water in the region will contribute to the design of the park. The type of field permits a visual link between buildings and the exterior, and to create a coherent landscape entity. It seems to us to be particularly relevant to this project, in terms of size and relationship to the landscape. The perception of the whole experience will be more sensitive than architecture, and the scale will give us the opportunity to multiply and enrich the quality of life rather than serve the site. The building forms a line from afar; while approaching, it becomes a multiple world. The roof will be hollow above spaces where light is needed, and screened when a filter is necessary in the summer, when it will be fully protected. This roof forms an open system that frees us from the constraints of industrial activity and transforms the site into a defined territory. Regarding materiality, the only certainty that today inspires us is the desire to develop the roof as an element part of a natural environment, with a light and defragmented structure which approaches the language of nature rather than that of architecture. The vision we have for the moment is that of a veil, a very light element, which filters light, lets it pass or stops it, on which nature can infiltrate, can hang from, can cross.


Vue générale du bâtiment / General view of the building

1. SUR-TOITURE EN CAILLEBOTIS SUR-TOITUREEN ENCAILLEBOTIS CAILLEBOTIS 1.1.SUR-TOITURE

4. IMPLUVIUM IMPLUVIUM 4.4.IMPLUVIUM

2. DALLE EN BETON ETANCHE DALLEEN ENBETON BETONETANCHE ETANCHE 2.2.DALLE

5. SOUS TOITURE EXTERIEURE EN LAITON SOUSTOITURE TOITUREEXTERIEURE EXTERIEUREEN ENLAITON LAITON 5.5.SOUS

7. SOUS-TOITURE EN LAITON PERFORE SOUS-TOITUREEN ENLAITON LAITONPERFORE PERFORE 7.7.SOUS-TOITURE

VIDE VIDE

VIDE

VIDE

8. VIDES VIDES 8.8.VIDES

VIDE JARDIN 2

JARDIN 1

PATIO

LOCAL HVAC

ECLAIRAGE ZENITHALE MEB

VIDE

3. ECLAIRAGE ZENITHAL -VERRIERE ECLAIRAGEZENITHAL ZENITHAL-VERRIERE -VERRIERE 3.3.ECLAIRAGE

6. PARTIE COURANTE PARTIECOURANTE COURANTE 6.6.PARTIE

9. CALLEBOTIS SUR DALLE EN BETON CALLEBOTISSUR SURDALLE DALLEEN ENBETON BETON 9.9.CALLEBOTIS

JARDIN

VIDE

VIDE

VIDE

VIDE

Plan de la toiture / Roof plan

Insertion dans le paysage / Insertion in the landscape

Composants de la toiture / Components of the roof

10. PARTIE ISOLEE ETA 10.PARTIE PARTIEISOLEE ISOLEEETAN ETA 10.


Vue depuis la cour d’entrÊe principale / View from the main entrance


Vues de l’atelier de conditionnement / Views of the packaging workshop


Bureaux Parc Ampère Massy

PROGRAMME : Bureaux, Restaurant, Fitness, Crèche M.O. : La Société de la Tour Eiffel ADRESSE : Massy (91) BUDGET : 64 M € HT SITE : 10 170 m² SHON : 36 500 m² CONCOURS : 2012 EQUIPE : LAN Architecture (architecte mandataire), Terrell (structure), LAFI (fluides), Michel Loyau (économiste) Situé au croisement de l’architecture et du paysage, ce projet vise à réconcilier un contexte bâti très rigide avec la nature du parc Ampère, et créer une nouvelle harmonie au sein de la ville de Massy, en s’enracinant dans l’identité multiethnique de la population qui l’habite. L’intégration physique dans le quartier se joue sur la composition des volumes et leur rapport au site. Une extension végétale est créée à partir du parc Ampère, vers le cœur de deux formes évidées en leur centre ; deux cours connectées réconcilient la différence de niveau entre les rues Alexandra David-Neel et Ella Maillart, et permettent un lien physique entre les éléments verts du quartier. Le projet est développé en jouant avec différentes dualités, de façon tantôt littérale, tantôt figurative, dans une logique à la fois de contraste et de complémentarité. En témoigne de façon claire la conception des deux volumes bâtis : le noir, la nuit, l’architecture, et son antipode, le blanc, le jour, porteur de la nature et du végétal. Sept cultures prédominantes ont guidé le choix des motifs géométriques (volume noir) et organiques (volume blanc), appliqués sur un mur rideau vitré sérigraphié en première face. La façade noire, plus réfléchissante, est utilisée pour le volume qui s’insère côté “parc”, afin qu’il s’affiche davantage comme un repère dans le quartier et tienne le rôle d’entrée principale. De près, le vitrage en sérigraphie préserve ses qualités de transparence tout en servant de mécanisme de protection solaire, et le motif devient anonyme ; c’est seulement avec un certain recul qu’on commence à le comprendre. Les motifs forment un collage qui permet d’identifier le programme à l’intérieur, alors que le vide, le motif manquant, la liaison, cerne les espaces communs extérieurs. Dans les cours, on retrouve des espaces végétalisés et un traitement de façade qui garantissent une échelle beaucoup plus intime, avec de larges ouvertures vitrées pour encadrer les unités de bureaux à l’intérieur.


Vue du parvis principal / View of the main entrance

Vue axonomĂŠtrique / Axonometric view


Terrasse extĂŠrieure / Exterior terrace

Bureaux / Workspaces


Nouveau Siège BankMed Beyrouth

PROGRAMME : Nouveau Siège BankMed M.O. : MedProperties, BankMed ADRESSE : 515 Mina El Hosn, Beyrouth, Liban BUDGET : 14,5 M € HT SITE : 2 000 m² SHON : 16 200 m² CONCOURS : 2011 ÉQUIPE : LAN Architecture (architecte mandataire), LERCH BATES (circulation verticale et maintenance des façades), FLACK + KURTZ (fluides + SI), Agence Franck Boutté (consultant HQE), BOLLINGER + GROHMANN (structure), DG JONES (économie) Quelle volumétrie ? Quelle typologie ? La première étape de notre recherche, qui a pris en considération les problématiques urbaines, typologiques et énergétiques, a été d’interroger la forme du futur Siège de BankMed. Au modèle de la tour nous avons opposé une typologie hybride composée par plusieurs volumes assemblés. Une fois confortés dans notre choix par une étude comparative des deux modèles, nous avons franchi l’étape suivante en affinant les différentes parties du projet. Générateur de forme : Le négatif de la tour Le volume central (le cœur du projet) est imaginé comme une tour en négatif : un espace vide que l’on pénètre, et qui est au service des autres espaces en ajoutant de la valeur en termes de lumière, de confort, de sensation et d’urbanité. Il s’agissait de trouver des filiations, à la manière des traditionnelles maisons orientales à patios, qui possèdent cette fabuleuse relation entre intérieur et extérieur, ces espaces généreux et riches de possibilités. La matrice qui a généré cette forme se situe au carrefour de différentes questions : connecter a été le maître mot qui a accompagné et guidé cette réflexion. Grâce à un plan extrêmement simple et lisible nous avons relié le nouveau Siège de BankMed à l’ancien bâtiment, à la ville et aux éléments naturels : - le volume centrale est l’élément qui traverse et unifie les différentes entités, son dessin est issu d’un travail sensible et délicat, dans le but d’élever son sol au rang d’un « piazza », d’un espace noble, urbain, s’inscrivant dans une tradition qui a commencé en méditerranée, qui s’est répandu en Italie et qui a marqué sûrement les plus belle villes du monde. - l’ouverture en partie sud est une sorte de grand soleil qui anime et théâtralise l’atrium. Il y a une forme de mysticité dans cette expérience, pénétrer le bâtiment voudra dire « aller vers la lumière ».


Schéma de conception des façades / Facades’ concept

Vue de l’atrium / View of the entrance hall


Le contexte autour du bâtiment / The context around the building

Vue de l’entrée depuis la rue / A view of the entrance from the street


Hôtel Atacama

PROGRAMME: Hôtel pour chercheurs de 120 chambres CLIENT: ESO – Observatoire Européen Austral ADRESSE: site d’ALMA, désert de l’Atacama, Chili BUDGET: 7,7 M € excl. VAT SHON: 5.800 m² CONCOURS: 2011 EQUIPE: LAN Architecture (architecte mandataire), Agence Franck Boutté (consultant HQE), BollingerGrohmann (structure) Notre projet d’hôtel est devenu rapidement le projet d’une petite ville, un « établissement humain » dans lequel se concentrent habitat, commerce, éducation, politique et culture. Pour atteindre l’objectif annoncé nous avons mis en place une stratégie où chaque partie du projet joue un rôle essentiel dans la définition de l’ensemble : les chambres deviennent toit, le toit - place, la place - fenêtre, la fenêtre - façade, la façade - paysage, etc. Le bâtiment se compose d’un hôtel et d’un complexe de loisirs, et mesure 32,7 m x 144,8 m. Réparti sur trois niveaux et creusé en partie dans la pente, il semble flotter au-dessus des lignes de contour et est orienté à l’ouest, parallèlement à la pente, avec une vue vers le désert de sel de l’Atacama. L’objectif principal du projet est de générer des espaces de transition entre l’extérieur et l’intérieur qui permettent de réduire les besoins en énergie et qui offrent une variété de situations aux habitants. Nous avons scindé le programme en deux parties: la zone supérieure dédiée aux chambres et la zone inférieure accueillant les espaces communs. Afin de limiter au maximum l’impact de l’opération sur le site et de profiter du changement de niveau, le système des chambres s’installe sur le plateau du haut, de façon à protèger et définir les espaces communs situés au niveau plus bas. Les chambres se juxtaposent en terrasse, encastrées entre elles pour créer une gamme d’espaces extérieurs variés. Chaque habitation bénéficie ainsi d’une terrasse individuelle protégée, et d’un belvédère plus large, pour regarder le coucher du soleil et rencontrer ses collègues.


Le bâtiment dans son environnement / The building in the landscape Vue d’une entrée / View of an entrance Restaurant / Restaurant


La piscine intĂŠrieure / The interior swimming pool


Equipements


Grand Palais Paris

Projet : restauration et aménagement du Grand-Palais des Champs-Élysées Adresse : Avenue Winston Churchill, Paris 8e Calendrier : 2014 - 2021 M.O. : RMN – Grand-Palais Budget : 130 M€ HT SHON : 70 623 m² Équipe : LAN (architecte mandataire), Mathieu Lehanneur (design), Franck Boutté Consultants (HQE), Terrell (structure, façades, fluides), Michel Forgue (Économiste), Systematica (mobilité), Lamoureux (acoustique), Casso (Sécurité incendie et accessibilité), CICAD (OPC), BASE (paysagiste). Ce projet de restauration et d’aménagement fournit l’occasion de renforcer l’aspiration du Grand-Palais à fabriquer une « machine à culture » qui exalterait de manière exponentielle sa vocation « universelle » et républicaine. Compléter et valoriser la logique formelle du Grand Palais par des interventions qui tendent, tout en respectant son identité, à en restituer la modernité : voici notre credo. L’intervention, revalorisant les accès nord et sud, se concentre sur le bâtiment intermédiaire ; le square Jean Perrin, nouveau symbole et repère à l’échelle urbaine, accueille désormais un parvis largement ouvert, où deux rampes guident les visiteurs au soubassement. Ménageant une transition progressive de l’espace de la ville à celui des galeries, la « Grande rue des Palais » organise les différentes étapes d’accueil en une séquence claire et devient la plateforme de connexion pour l’ensemble des manifestations. C’est un volume majestueux, traversant, qui se déploie sur plusieurs niveaux ; soulignant l’axe originel est-ouest, il donne au public la possibilité d’embrasser d’un seul regard la grande Nef et la rotonde du Palais d’Antin. Partant du déambulatoire, un parcours en boucle traverse le Grand Palais et met en valeur son architecture ; il se prolonge par une promenade sur les toits, ouvrant de larges vues sur Paris. Le voisinage du Palais de la Découverte, de la Nef et des galeries offre une approche plurielle de la culture, stimulante pour le public. L’intégration de concepts muséographiques neufs dans les Galeries Nationales fournit des « situations » spatiales diverses, aptes à accueillir des œuvres peu visibles jusqu’alors. Outre la mise aux normes et l’augmentation de la jauge, les travaux techniques visent à répondre aux besoins actuels en matière de logistique et d’anticiper leur évolution future. Cinq valeurs fondent le volet « développement durable » de l’intervention : Efficacité – Sobriété – Valorisation du patrimoine – Intervention minimale et passive – Au service des usagers.


La grande rue des Palais / La Grande Rue des Palais

0 Coupe sur le bâtiment intermÊdiaire / Section on the intermediate building

5

15

30

50


Plan masse / Site plan

Déambulatoire / Ambulatory

Flexibilité de la rue / Main hall’s flexibility


Foyer 1 / Foyer 1

Librairie / Bookshop


DÊtail sur les dispositifs constructifs des galeries d’expositions / Construction details of of exhibition galleries


Exposition temporaire / Temporary exposition

Galerie courbe / Curved gallery

Galerie droite / Straight gallery


Théâtre du Maillon Strasbourg

PROGRAMME : Construction du nouveau théâtre du Maillon ADRESSE : Place Adrien Zeller, Strasbourg CALENDRIER : 2014-2017 MO : Ville de Strasbourg BUDGET : 16,225 M € HT SU : 4 769 m² ÉQUIPE : LAN (architecte mandataire), Terrell (BET Structures et fluides), Franck Boutte Consultants (BET HQE), Bureau Michel Forgue (Économiste), Lamoureux acoustics (BET Acoustique), Changement à vue (Scénographe) Dès l’origine, la vocation du Maillon a été de sortir le théâtre de ses murs et le monde de la scène de sa posture parfois élitiste. S’inscrivant dans cette aspiration et cette histoire singulière, la démarche vise à concevoir davantage qu’un lieu : une véritable machine artistique, à l’intersection du théâtre et de sa fabrique. À la composition classique autour de la triade foyer – salles – logistique, le projet substitue l’idée d’un territoire essentiellement constitué d’espaces libres, autant de pages blanches à révéler et activer. Formant une charpente apte à recevoir tous les aménagements envisagés, une trame renforce la flexibilité et crée des lieux à fort potentiel d’usage. Le mur devient ce qui définit le statut et le caractère du vide. Au dehors, les façades sur l’espace public forment l’interface par laquelle l’histoire du théâtre du Maillon se perpétue. Cette peau est rythmée par une alternance de pleins et de vides, structure de béton coloré et fenêtres sur la ville. La géographie et l’emplacement du lieu suggéraient de poursuivre la logique initiée par le projet urbain, en fabriquant une rotule articulant les éléments satellites. À partir des axes structurants, l’extrusion initiale a été ciselée pour obtenir un volume venant parachever l’avenue Schutzenberger, formant un angle pour la place Adrien Zeller et un signal urbain depuis la rue Jean Wenger Valentin. De l’extérieur, ce volume laisse deviner une intériorité mystérieuse, changeant selon les lumières nocturnes ou diurnes. C’est un territoire de contrastes, de surprises, un dédale spatial, un paysage s’articulant entre des cours et des terrasses extérieures diversement plantées. À l’intérieur, des espaces publics piranésiens relient les différentes salles, le foyer, la rue. Les façades forment des filtres légers laissant voir la ville au lointain, le parc, les architectures voisines… la nuit, elles sont autant de supports diffusant des images colorées projetées, imprimées sur le verre. L’abstraction est envahie par la figuration, le permanent complété par l’éphémère.


Élévation sur le parc / Parc’s facade


Vue sur la grande salle et la cour logistique / Image of the main hall and the courtyard


Configurations possibles de la grande et la petite salles / Possible layouts for the main and small rooms


Gymnase et Esplanade Chelles

PROGRAMME : Gymnase et aménagement de l’esplanade de l’Hôtel de Ville M.O. : Ville de Chelles ADRESSE : Place de l’Hôtel de Ville, Chelles (77) BUDGET : Gymnase: 4,34 M. € HT Esplanade 967 000 € HT. SHON : Gymnase 2 322 m², Esplanade 2 857 m² LIVRAISON : Gymnase Janvier 2012 Esplanade Octobre 2012 EQUIPE : LAN Architecture (architecte mandataire), BETEM (TCE), Isabelle Hurpy (consultant HQE) La stratégie mise en place pour l’élaboration du projet a été de penser une architecture qui, au delà de répondre à un besoin fonctionnel et à des contraintes programmatiques, puisse par elle-même : - créer une liaison avec le rond point - définir le dessin de l’esplanade - donner une image et un symbole nouveau à la ville - s’intégrer au contexte existant, riche en style et langage sans en perturber l’équilibre et la synergie - apporter une définition nouvelle des espaces de jeux et de sport Les espaces publics : l’esplanade et le parvis L’empreinte orthogonale du bâtiment est parallèle aux façades du collège et de l’hôtel de ville et permet de requalifier et valoriser les espaces urbains. Le traitement de l’esplanade, aléatoirement ponctué de béton effet acier corten, met en évidence les entrées des divers bâtiments et du nouveau gymnase. Parti architectural : équilibre et magie Le choix du revêtement en cuivre pour les façades a été dicté par l’envie de donner à l’objet un caractère précieux et élégant, pouvant s’intégrer sans contraste aux vocabulaires des églises, du collège (la pierre) et à celui de l’hôtel de ville (l’enduit). A chaque fois, le reflet éveille la curiosité en laissant entrevoir une nouvelle façade. Ainsi, le bâtiment permet d’ordonner les espaces, mais ses façades viennent créer une ambiguïté vidant le bâtiment de sa matérialité jusqu’à le faire disparaître. L’ensemble doit donner une impression de légèreté et de magie. Le traitement des façades vise à réfléchir les bâtiments de l’esplanade, troublant ainsi la perception du gymnase et dupliquant les façades des autres bâtiments.


N

Schéma axonométrique / Axonometric diagram

Vue du bâtiment depuis l’esplanade / View of the building from the esplanade

Plan masse / Site plan


Vue intérieure du gymnase/ Interior view of the gym Vue nocturne de la façade/ The facade at night


Vues des reflets sur les faรงades du gymnase / Views of the reflection on the faรงades of the gymnasium


Vues intĂŠrieures de la salle multisports/ Interior views of the multisports room


Vue sur la salle multisports depuis la salle de danse / View of the gym from the dance room Vue de la salle de danse / View of the dance room


Centre d’Incendie et de Secours Rennes

Projet : Construction d’un centre d’incendie et de secours et de la direction départementale des services d’incendie et de secours d’Ille et Vilaine Adresse : avenue François Château, Rennes Calendrier : 2013 - 2017 Client : Conseil Général d’Ille et Vilaine Budget : 11,4 M€ HT SP : 8 516 m² Surface du site : 15 719 m² Équipe : LAN (architecte mandataire), Bureau Michel Forgue (économiste), Terrell (structure, fluides et façades), Lamoureux (acousticien), Klein (OPC) Requalifier l’entrée de la ville de Rennes et en constituer l’image, initier les projets à venir sur la frange Nord de l’avenue François Château, s’harmoniser avec la volumétrie de la ZAC Baud-Chardonnet située sur la rive opposée de la Vilaine, sont les principaux enjeux urbains, architecturaux et symboliques auquel le SDIS de Rennes doit répondre. La proportion entre plein et vide donnée par le programme (1 pour 3) nécessite d’implanter le bâti à l’alignement afin de dessiner un front urbain sur l’avenue François Château, et créer une interface arrière au bâtiment où concentrer la totalité du fonctionnement viaire du site. Le volume bâti sur deux niveaux s’étire sur le linéaire entier de la parcelle. À cela s’ajoute la tour de bureaux, regroupant les services du SDIS. Elle forme une émergence bâtie dans le paysage urbain, animant la ligne de ciel du nouvel aménagement du quartier, et offrant une qualité d’usage et de vues. La mise en place d’une façade commune à tous les espaces s’est révélée être l’alternative la plus efficace pour satisfaire le fonctionnement du programme. Un module de fenêtre répété permet une très grande flexibilité quant à l’aménagement intérieur. Chaque bureau dispose ainsi d’un minimum de 6 fenêtres, deux en parties basses, deux à hauteur d’assise, et enfin deux à hauteur de personne debout. Sur la façade Sud, offrant des vues sur la Vilaine, certaines ouvertures ont été traitées en façade rideau suivant les fonctions des espaces attenants. Alors que durant le jour ces ouvertures donnent à voir une vie intense à l’intérieur, la nuit la donne s’inverse, et le jeu de percements de la façade transforme le volume en une lanterne lumineuse : le bâtiment devient une veilleuse qui témoigne de la présence permanente des sapeurspompiers.


Vue de la caserne et des rives de la Vilaine / Landscape of the station


Centre de semi-liberté Nanterre

PROGRAMME : Construction d’un CSL (Centre de semi-liberté) et du SPIP (Service pénitentiaire d’insertion et de probation) des Hauts de Seine M.O.: Ministère de la Justice (DISP) ADRESSE: Nanterre (92) BUDGET: 8,15 € HT SHON: 4 350 m² CALENDRIER : 2011-2013 EQUIPE: LAN Architecture (Architecte mandataire), Franck Boutté (Consultant HQE), Batiserf Ingénierie (structure), Michel Forgue (Economiste), Nicolas Ingénierie (Fluides, électricité) Insertion Urbaine Le futur bâtiment s’implante dans une zone urbaine très hétéroclite. En effet, entre les maisons pavillonnaires, les grands ensembles et quelques bâtiments industriels, le point de départ du développement de notre projet a été de relever le défi de pouvoir mieux contribuer à la définition, à la hiérarchisation et au dessin des espaces urbains du secteur. La première étape de notre recherche a été d’interroger la forme, et son urbanité, afin de pouvoir définir un îlot qui vient reprendre l’alignement et au même temps répondre aux contraintes spécifiques de chaque programme. Depuis l’extérieur, le bâtiment se présente comme un parallélépipède compact où la seule irrégularité est la grande ouverture sur la façade Sud, annonçant le programme plus confidentiel du CSL. Par un jeu d’imbrication des volumes, les contraintes de vues/non vues et d’ouverture/intériorité de chacun des programme sont optimisées. Le programme du SPIP se définit comme un long rectangle régulier, venant renforcer le front urbain de l’avenue. C’est un volume quasi monoorienté, empêchant toute communication auditive ou visuelle avec le CSL. Le volume du SPIP forme une frontière solide et naturelle pour permettre au CSL de se développer en toute sécurité et à l’abri des vues extérieures, en cœur d’îlot. Le programme du CSL vient lui se loger en retrait, le long de la rue des Acacias. Son entrée est marquée par le grand porte-à-faux protégeant la zone neutre des vues extérieures. La porte d’entrée principale, la zone logistique ainsi que la zone administrative du CSL s’ouvrent sur un volume extérieur sécurisé et éclairé alors que la zone des détenus s’ouvre sur le cœur d’îlot intériorisé.


Vue depuis la rue des Acacias / View from rue des Acacias

Plan masse / Site plan


P

P

MUR D’ENCEINTE

COUR D’ENTREE COUR DE PROMENADE JARDINS PAYSAGERS

CLS SPIP


P

P

MUR D’ENCEINTE

COUR D’ENTREE COUR DE PROMENADE JARDINS PAYSAGERS

CENTRE DE SEMI-LIBERTE CLS BUREAUX SPIP SPIP

Imbrication des programmes / Fitting of the programme volumes


Mairie Saint-Jacquesde-la-Lande

PROGRAMME : Construction d’une mairie M.O. : Ville de Saint-Jacques-de-la-Lande ADRESSE : Saint-Jacques-de-la-Lande (35) BUDGET : 3,7M € HT SHON : 2 260 m² CALENDRIER : 2010 - 2014 ÉQUIPE : LAN (architecte mandataire), Agence Franck Boutté (consultant HQE), LBE (fluides), Batiserf Ingénierie (structure), Michel Forgue (économie), Lamoureux (acousticien) Le projet du nouveau bâtiment de la Mairie de SaintJacques-de-la-Lande est l’occasion rêvée pour tout architecte de pouvoir allier une stratégie urbaine à un geste architectural. Conscients de cette opportunité, nous avons essayé d’imaginer un lieu qui puisse être à la fois un lieu de travail, un lieu de service à la population, un lieu de représentation symbolique, ainsi qu’un espace public générateur de nouveaux usages collectifs. Ce lieu est une réponse à la question « Comment fabriquer un symbole avec peu de mètres carrés, peu de moyens et un terrain trop grand ? » ou formulée autrement : « Est-il possible de résoudre les problématiques d’échelle spécifiques à ce lot, et transformer ses contraintes en atouts ? » Nous avons essayé de concevoir ce projet à travers une prise de position claire. Le nouveau bâtiment de la Mairie se doit d’être un lieu générateur de vie : - une place, plus qu’un bâtiment, - un point de rencontre plus qu’un lieu où l’on s’y rend uniquement pour l’intendance, - une image unitaire et claire qui développe une identité, sans tomber dans le cliché de la représentation emblématique d’un pouvoir, - un lieu de travail soucieux du confort et de la qualité de l’espace plus par son intelligence que par la brillance de ses matériaux et les techniques mises en œuvre. L’élément fédérateur est la contemporanéité et, à notre avis, être contemporain signifie en premier lieu minimiser les impacts, développer un potentiel, et prévoir la dérive. Le principe de fonctionnement repose sur une lisibilité aisée des différents services, un repérage évident des accueils autour de patios naturellement éclairés et une organisation spatiale ordonnée autour du hall central.


Façade Est / East elevation Détail de la rampe d’accès / Detail of the ramp


Extension du Musée Sprengel Hanovre

PROGRAMME : Salles d’exposition, bureaux, ateliers, espace de stockage M.O : Ville d’Hanovre ADRESSE : Kurt-Schwitters-Platz, 30169 Hanovre SHON : 4 200 m² CONCOURS : 2010 EQUIPE : LAN (architecte mandataire), Bollinger-Grohmann (structure), Agence Franck Boutté (consultant HQE) L’extension du Musée Sprengel d’Hanovre propose un véritable potentiel de changement dans la façon dont le musée doit être vécu avec le lieu qu’il habite. Posé sur un socle, le musée se détache comme un lieu sacralisé, un bâtiment ordonné autour d’une rue longitudinale qui découperait en espaces isolés ce lieu d’exposition. Le site actuel du musée est enclavé, pris entre une route et un tissu pavillonnaire qui le coupent de toute urbanité et de la présence du lac qu’il borde. Extension du musée Par sa verticalité notre proposition cherche à faire participer le site avec son entourage immédiat, celui d’un bâtiment, d’une topographie qui exprime un vécu et celle d’une perspective contemporaine qui rayonnerait sur la ville, le lac, le jardin, son socle. Le musée est conçu non pas comme une architecture recomposée mais comme une entité globale dont le bâtiment existant et notre proposition se nourriraient. La multiplication des points de vues qui définissent traditionnellement l’approche cubiste en peinture est ici appliquée dans sa logique architecturale : le musée annonce sa présence à la ville de son scintillement tout comme il permet au lac, à la ville, et aux nouveaux espaces conquis, de s’inviter en son sein. Espaces flexibles Dans le parcours vertical qui se structure par l’empilement et le décalage des volumes, les salles d’expositions proposent une très forte possibilité de modularité. Fermés, ces volumes offrent le plus pur des «white cube», espace conceptuel et classique d’exposition. Décalés, ils dégagent entre les salles d’exposition des espaces de pause baignés de lumière naturelle. Balcons d’ouverture sur le paysage ou comme havre de repos, ils deviennent des espaces à part entière du parcours muséal. Ouverts, ils font dialoguer les oeuvres avec le paysage de la ville. Les jardins proposent un espace alternatif d’exposition monumental et une continuité de la visite. Paysage diffus, les volumes végétaux offrent une matière vibrante, vivante et humide.


Relation intérieur extérieur / Relation interior exterior

Vue intérieure d’une salle ouverte / Interior view of an open room


Vue depuis la rue / View from the street


Coupe longitudinal / Longitudinal section

Vue depuis le lac / View from the lake


Serres du Jardin des Plantes Paris

PROGRAMME : Réaménagement intérieur M.O. : Muséum National d’Histoire Naturelle ADRESSE : 57, rue Cuvier, Paris 5e BUDGET : 650 000 € HT SHON : 1 850 m² LIVRAISON : 2010 ÉQUIPE : LAN (architecte mandataire), BETHAC (BET fluides) PHOTOS : Julien Lanoo Le 2 juin 2010, les quatre serres du Jardin des Plantes à Paris, entièrement rénovées et réaménagées, ont rouvert au public après des années de travaux. LAN a créé un parcours qui se déroule d’une serre à une autre et dont le dessin souligne, par un motif, un calepinage ou une couleur, les particularités de ces paysages distincts. Ces passages permettent d’approcher les végétaux au plus près de manière à ce que l’immersion se fasse sans contrainte ; en cela, la distinction entre un « musée » et une « serre » prend tout son sens. Jeter des passerelles Faire disparaître la limite construite afin de mélanger couleur et matière, tracer des chemins qui s’inscriront parfaitement dans leurs environnements d’accueil, éclairer en soulignant la majesté des arbres tout en respectant l’éclairage naturel ambiant : telles ont été les lignes directrices qui ont inspiré ce projet de parcours. De par sa luxuriance exceptionnelle, c’est la végétation qui est mise en avant et non une architecture ostentatoire qui lui aurait volé de sa superbe. Le traitement des allées se fond dans les espaces tout en reprenant les caractéristiques des quatre serres. Une matière flexible C’est un seul et même béton qui a été utilisé et décliné de quatre manières différentes pour le tracé de l’allée. Dans la Serre des Forêts Tropicales, les panneaux de béton, préfabriqués et teintés dans la masse, se déclinent en rayures espacées, dont la marge se découpe en drapeau ; avec le temps, les plantes et les fleurs pourront s’immiscer à l’intérieur du parcours et sa surface se patinera. Dans la Serre des Déserts, le béton est clair et contribue à accentuer l’éblouissement créé par ce pavillon très exposé au soleil. Dans la Serre de l’Histoire des plantes, la même matière a été taillée de manière à préserver les pierres classées qui traçaient l’ancien chemin laissé là depuis un siècle. Enfin, la Serre Néo-Calédonienne est divisée en deux par une élégante passerelle gravée de motifs kanaks et éclairée du dessous.


Vue de la Serre du Désert / View of the Desert Greenhouse

Vue de la Serre des Forêts Tropicales / View of the Tropical Forests Greenhouse

Vue de la Serre de la nouvelle Calédonie / View of the New Caledonia Greenhouse


Logements


Résidence étudiante Paris

PROGRAMME : 150 logements étudiant M.O. : RIVP ADRESSE : 21 rue Pajol, Paris 18e BUDGET : 8M € HT SHON : 3 950 m² LIVRAISON : 2011 ÉQUIPE : LAN Architecture (architecte mandataire), Sebastian Niemann (chef de projet), LGX Ingénierie (TCE), Agence Franck Boutté (consultant HQE) L’idée motrice de la composition de notre projet relève le défi de répondre en un seul geste à la nécessité d’intégration urbaine, à l’optimisation des conditions de confort pour les futurs occupants et enfin à la création d’un complexe convivial et intime. La rue La position stratégique située au carrefour des différentes rues et le caractère vivant du quartier ont orienté nos recherches vers le dessin d’une façade animée, riche, permettant des pénétrations visuelles vers le cœur de l’îlot et invitant à l’appréciation de cet espace. Ainsi la création des deux failles et la transparence du rez-de-chaussée, due au parking des deux-roues, assurent cet effet d’aspiration, définissant un projet à l’image des bâtiments des faubourgs parisiens. La cour Le projet se développe suivant les héberges périphériques qui définissent les différentes hauteurs des bâtiments. Ce mouvement dégage une cour carrée centrale (17 m x 17 m), élément clé du projet. Grâce à la générosité de ses dimensions la cour est source d’ensoleillement naturel, sorte de poumon vert des logements. Les distributions Le système de circulation est très lisible : les quatre circulations verticales sont situées aux quatre angles de la parcelle. Toutes les circulations sont éclairées naturellement afin que les paliers deviennent des espaces de rencontre. Les logements L’effort général fourni pour l’aménagement des studios a été guidé par l’envie d’avoir des logements ensoleillés, faciles à vivre et facilement personnalisables. La vue sur la cour offrira une atmosphère calme, apte à la concentration et aux études.


Terrasse sur la cour intĂŠrieure / Balcony facing the inner courtyard

Terrasse sur la rue / Balcony giving on the street


Vue du bâtiment depuis la rue Pajol / View of the building from the rue Pajol

AxonomĂŠtrie / Axonometric view


40 logements Paris

PROGRAMME : Construction d’un immeuble de 40 logements M.O. : ICF Novedis ADRESSE : ZAC Saussure Pont Cardinet, Îlot 4.2, Paris 17e BUDGET : 5 M € HT SHON : 3 200 m² CALENDRIER : 2010 - 2014 ÉQUIPE : LAN (architecte mandataire), Bollinger-Grohmann (structure), Agence Franck Boutté (consultant HQE), LBE (fluides), JP Tohier & Associés (économie) L’intérêt urbain majeur de l’îlot 4.2 réside dans sa position : ​ il s’érigera comme une rotule entre le Boulevard Pereire et la nouvelle ZAC, créant ainsi une sorte de transition entre le Paris « des photos noir et blanc » et le Grand Paris tridimensionnel. Assurer cette transition a été le point de départ de notre stratégie, et pour cela nous avons essayé de comprendre l’âme de la typologie haussmannienne. Notre proposition se veut comme un hommage à Paris, à une architecture qui s’inscrit dans une logique propre à la ville, mais avec en plus la conscience de devoir offrir des solutions aux problématiques actuelles et à celles en devenir. La conception du projet repose sur la régularité de sa façade. En effet la succession de vide et plein, de matière et transparence définit l’enveloppe de ce projet, qui pour des raisons programmatiques, occupe la totalité de la parcelle, et en prend parfaitement la forme. Chaque appartement est organisé autour d’une grande loggia, véritable prolongement de l’espace à vivre intérieur, vers l’extérieur. L’hiver ces loggias peuvent se fermer et offrir ainsi un espace de séjour supplémentaire, malgré le froid. L’été, elles contribuent à ventiler le logement. Ces loggias sont disposées de manière à ne jamais se superposer afin de créer un jeu de plein et de vide en façade. Elles sont habillées de panneaux de bois, et deviennent ainsi des éléments reconnaissables en façade. Le bois anime la régularité des fenêtres et l’immeuble, vu de loin, s’exprime par son intérieur comme un nuancier. La régularité et la taille des ouvertures ainsi que la hauteur sous plafond rendent ambiguë la définition du bâtiment en terme d’usage. De plus, le choix de structure renforce cette idée. Seules les façades et le noyau de circulation sont des éléments porteurs, ce qui laisse une grande liberté d’aménagement dans les étages. On peut ainsi même envisager que le bâtiment puisse changer d’usage à terme.


Vue depuis le Boulevard Pereire / View from the Boulevard Pereire

Plan masse / Site plan


94 logements collectifs Bègles

PROGRAMME : Construction d’un ensemble de logements collectifs, commerces et locaux d’activité M.O. : Saemcib ADRESSE : Quartier Terres Neuves, Bègles (33) BUDGET : 9.2 M € HT SHON : 9 400 m2 CONCOURS : 2009 LIVRAISON : 2011 EQUIPE : LAN Architecture (architecte mandataire), Agence Franck Boutté (consultant HQE), Batiserf Ingénierie (structure), Michel Forgue (économie), LBE (fluides) Un nouveau cadre de vie écologique et sociale apte au 21ème siècle. La richesse et l’intérêt majeur du projet se situent dans la possibilité d’inventer un mode de vie qui traduit à la fois un caractère urbain, et qui s’installe dans un cadre fortement expérimental permettant d’affirmer de nouvelles architectures écologiques et contemporaines. La diversité des propositions architecturales, des espaces publics, collectifs et privés se doit d’assurer et de mettre en valeur cette spécificité. La première étape a été de « sculpter » les volumes, afin d’en exploiter le potentiel d’urbanité et les qualités spatiales intrinsèques. Nous avons conduit nos recherches vers une typologie hybride entre la maison individuelle et le logement collectif. La logique d’empilement des containers a inspiré notre démarche : une étude attentive des modes d’habitat, des conditions climatiques et de la course du soleil pendant toute l’année nous a suggéré la façon d’organiser cette superposition. La structure porteuse du projet est de type poteaux / dalles avec un système de façades légères nous permettant d’atteindre un niveau d’isolation ultra performant. L’épaisseur relativement faible des corps de bâtiment, induit une recherche stratégique de compacité. L’idée de compacité variable introduit la notion d’adaptabilité d’un logement au rythme des saisons et du jour. La morphologie de chaque logement est issue de la volonté de développer des logements qui permettent une multitude de fonctionnements de façon très simple et sans surenchère technique. Nous proposons donc des logements traversants, ayant un espace extérieur adaptable et offrant au moins deux orientations.


Vue intĂŠrieure / Interior view


Schémas compacité / Compactness schemes

Orientations et vues / Orientations & views

HIVER

ETE

Compacité d’hiver coefficient de forme = 1,2

Fragmentation d’été coefficient de forme = 1,8

Mode “compact”

Mode “ouvert”

Vue de la rue / View from the street


Vue d’ensemble / Overview


Vatel Hotel Nantes

PROGRAMME: VATEL Institute, hotel - restaurant, VATEL school CLIENT: Kaufman & Broad LOCATION: Bd Vincent Gâche, ZAC Ile de Nantes BUDGET: € 7,4 M excl. VAT PROJECT AREA: 5 075 m² TIMETABLE: 2013 – 2016 TEAM: LAN Architecture (lead architect), Base (landscaper) Vatel campus is the most urban part of the whole project Brossette Block. The 400 students of the school, the 50-room hotel, the restaurant and café, consists of a polarity exerted not only on the Brossette site, but also in the entire city of Nantes. This intention has led us to amplify the collective nature of this element: the square thus becomes a place, and this place becomes the link between the Brosette parcel and the neighboring parcels of Brosette and Quai de la Loire. This place opens beyond the area offering views to the other side of the river, the city and its emergence. Inversely, from these points of view, we perceive the scale of the territory. How then to symbolize through architecture the values of Vatel? We tried to restore the art of receiving to the French, which for us signifies a state of mind more than a code, using the given notions, discovering, taking care of details, as many axioms on which to base our choices. The multiplicity of paths, views, depth of field, framing, exacerbated by a play on elevation, participates in the creation of an unexpected sensory event that accompanies de-ambulation or access to rooms. The materiality of the project also transcribes the notion of discovery. By its mineral character, the building expresses its monumentality and its preciousness, and with the effect of transparency and light, its conviviality. The bias to have a compact design led us to the emergence of an intangible object, changing, an architecture made of lightness, of glass and finely screened stone. Architecture in which the game is to blur the tangible boundaries of the building, rendering it as a reading of a solid volume in a poetic vagueness and evanescence. During the day alabaster protects from direct sunlight, while at night it reverses and artificial light is emitted. Everything becomes magical.


Vue depuis la Loire / View from the Loire River

Vue depuis le parvis principal / View from the main esplanade

Parcelle / Parcel


Schémas axonométriques / Axonometric diagrams


Neue Hamburger Terrassen Hambourg

Programme : 33 logements M.O. : Neue Hamburger Terrassen GbR Adresse : Schlöperstieg, Wilhelmsbourg, Hambourg. Budget : 5.7 M € HT, soit 1 630 €/m² SHAB (hors aménagements extérieurs) Site : 1.2 ha Surface habitable : 3.500 m² LIVRAISON : mars 2013 équipe : LAN Architecture (architecte mandataire), Ingenieurbüro Schreyer (BET structure, énergie), Konerding Architekten (architecte associé pour phase chantier), RMP Stephan Lenzen (paysagiste coordinateur) L’un des enjeux du projet architectural était notre ambition de rendre adéquat les habitations aux besoins des familles. Un autre résidait dans le désir de combiner les avantages du type de la Terrasse et de la maison en « bande », entre homogénéité de l’ensemble et affirmation de la singularité. Par leur configuration en U, les îlots ménagent en leur centre des terrasses individuelles bordant les habitations, et un espace central planté, aménagé à la guise des habitants. La mise en œuvre du bardage bois diffère d’un îlot à l’autre, de même que la couleur des menuiseries, les distinguant les uns des autres. L’absence de clôture et un traitement similaire permettent aux jardins côté rue de se fondre avec les espaces publics paysagés, donnant ainsi l’impression d’une large allée continue. Chacun des quatre îlots compte 6 à 10 logements, de deux types : « maisons en bande » ou logements « en étage ». Des espaces de travail ont été intégrés à partir des requêtes des habitants : bureau, atelier graphique, salle thérapeutique, etc. D’autres éléments spatiaux, telle qu’une trémie entre le RDC et le R+1, le positionnement de l’escalier, l’ouverture de la cuisine, le nombre des chambres et de salles de bains ont été laissés au choix des habitants. Au final, les variations affectant les aménagements, les programmes, les surfaces, la modénature, permettent d’explorer la potentialité de la typologie créée, et témoignent de sa richesse : le quartier demeure très cohérent dans son écriture architecturale, tandis que chacune des habitations est singulière.


Terrassen

Schémas de concept du «Neue Terrassen» / «Neue Terrassen» concept

Reihenhaus

Neue Terrassen


B

B

E

D

C

cour

B

E

D

rue

Élévations / Elevations

C


Vues intĂŠrieures/ Interiors views


58 logements Boulogne Billancourt

PROGRAMME: 58 logements en accession à la propriété, dont 20 logements en démembrement M.O.: NACARAT A.M.O.: SAEM Val de Seine ADRESSE : 3 Allée Robert Doisneau 92100 Boulogne-Billancourt BUDGET: 7,2 M€ HT SHON: 4639 m² LIVRAISON: Nov. 2011 EQUIPE: LAN Architecture (architecte mandataire), COTEC (BET TCE) L’enjeu majeur de la conception des logements de l’îlot V a été de pouvoir répondre en un seul geste aux diverses problématiques : - créer un bâtiment d’angle - s’installer sur une parcelle clôturant le dessin du trapèze et de la grande traversée - s’insérer dans un îlot dont la morphologie et l’orientation sont très contraignantes - maintenir un souci d’intégration dans un contexte très riche architecturalement, et pourvu de divers matériaux. Nous avons donc imaginé une architecture ayant un double caractère en créant un bâtiment pouvant intégrer à la fois la vocation urbaine des rues Yves Kermen et Emile Zola, et le paysage de la grande Traversée. Le langage souhaité pour les façades des rues Yves Kermen et Emile Zola est de dessiner un immeuble d’angle, affirmer une « élégance discrète », créer une animation, un rythme, et allèger la masse. Le projet propose un bâtiment sur rue au dessin simple et lisible, pourvu de nombreuses et grandes ouvertures, prolongeant l’intérieur des logements vers les coursives filantes le long du bâtiment. De balcons plus larges viennent s’intercaler dans ce linéaire, en saillie par rapport aux coursives. Le bâtiment remplit son rôle « d’angle » d’îlot et crée ainsi une séparation nette avec les bâtiments environnants. Le langage choisi pour la cour et la grande Traversée traduit l’intention de réverbérer la lumière, amplifier par la réflexion la présence du végétal, et favoriser une ambiance calme et sereine.


Projet 486 Mina el Hosn Beyrouth

PROGRAMME : Logements - Bureaux - Commerces M.O. : Bank Med M.O.DÉLÉGUÉE : HAR Properties A.M.O. : HAR Etudes ADRESSE : Beyrouth, Liban BUDGET : 120 M € HT SHON : 125 000 m2 PHASE : Etudes EQUIPE : LAN Architecture (architecte mandataire), Agence Frank Boutté (consultant HQE), Batiserf Ingénierie (structure) Le point de départ du projet a été la lecture de la ville de Beyrouth dans toute sa complexité. Nous avons imaginé Beyrouth comme une superposition « non finie » d’histoires, de contextes, d’architectures, et de situations. Notre projet a été pensé comme une interface, un algorithme qui tisse de nouveaux liens, et porte de nouveaux regards, à la fois vers l’histoire, le présent et le devenir. Nous avons développé trois approches additionnelles, correspondantes à la fois aux exigences du programme et aux échelles diverses des éléments du projet. C’est dans un territoire à proximité du port et du quartier Solidere, bordé des rues Fakhreddine et Omar Daouk, et marqué par des immeubles hauts, que notre projet s’inscrit. Ponctuant l’importante bande végétale initiée depuis l’International College de Beyrouth, notre intervention se situe non seulement dans la préservation de cet espace offert mais surtout dans sa sublimation. Hypercontextualité et méta-territoire : la tour La tour représente l’élément central du projet, et a été imaginé comme la traduction la plus littérale de l’idée d’interface de connexion. Porter un regard sur la ville de Beyrouth et connecter des éléments au-delà de leur proximité physique, voilà ce qui a guidé notre approche conceptuelle. La matière de la tour devient Beyrouth. A l’idée de monument nous avons voulu substituer l’antimonument, celui qui évolue, se modifie, se met à jour, suivant l’équilibre très fragile, entre l’objet et le regardeur. La tour se veut comme un miroir de Lacan pour que Beyrouth puisse en se regardant trouver sa parole ; un catalyseur de la ville, qui restitue la concentration d’histoires, de cultures et de lieux.


La Tour / The Tower

Les Plots / The Blocks

Le Socle / The basis


Vues de la ville avec insertion du projet / City views with project enclosed

EAST

[00,-07,00]

NORD

[00,-20,-30]

[00,00,-30]

[+07,00,00]

[00,00,00]

[00,00,00]

[00,00,-30]

[00,+30,00]

[00,00,+10]

[00,-15,+30]

[-15,00,-15]

[+15,-05,00]

[+15,00,+15]

[+20,00,+20]

[00,00,+20]

[+15,00,00]

[00,00,00] [00,+15,00]

[00,-15,00]

[+25,00,00]

[00,00,00]

[00,00,00]

[00,-40,00]

Syrian protestant college Marina

Etoile area

Serail clock tower

French protestant college BTC

City center Sanayeh garden Barakat building Druze community

St Joseph University Khodr (ex-quarantaine)

The “museum passage”

Cartographie des façades / Facade cartography

Achrafiye hill

WEST

SUD

[00,+07,00]

[00,00,00]

[00,00,00]

[+35,-25,00]

[00,00,-07]

[00,+ 25,00]

[00,-07,+20]

[00,00,+20]

[00,00,+20]

[-20,00,00]

[+15,00,00]

[-20,00,00]

[00,-20,00]

[00,+15,00]

[00,00,-30]

[00,00,00]

[00,00,00]

[+20,00,00]

[00,00,+30]

[00,00,-30]

[-10,00,00]

[00,00,00]

Axonométrie conceptuelle « fenêtres sur Beyrouth » / « windows on Beirut » conceptual axonometric view


Vue de la rue Fakhreddine / View from fakhreddine street


Coupe type / Typical section

Plan type terrasse-sĂŠjour / Terrace-living room typical floor plan


Vue au coucher du soleil / Sunset view

Coupe faรงade / Elevation section


Vue du hall / Lobby view

Séquences été-hiver / Summer-winter sequences


Urbanisme AmĂŠnagement urbain et espaces publics


Aménagement Urbain Ile de Nantes

PROGRAMME : Aménagement urbain et construction de l’ilot Brossette M.O. : Kaufman & Broad ADRESSE : Bd Vincent Gâche, ZAC Ile de Nantes, Nantes BUDGET : 36,5 M. € HT SITE : 15 574m² SHON : 29 833 m² CALENDRIER: 2013 – 2016 EQUIPE : LAN Architecture (architecte mandataire), Base (paysagiste) La caractéristique la plus intéressante de l’ilot Brossette est à nos yeux son ouverture, sa porosité avec l’espace urbain, sa capacité à être traversé. En cela, le succès de ce projet réside dans la manière de tirer parti et d’amplifier cette condition exceptionnelle. A la question « pourquoi traverser cet ilot ? » nous devons construire une réponse qui puisse être adoptée par la collectivité. Cette réponse ne peut se chercher que dans la programmation du site et la définition de ces espaces. Le défi se situe plus dans la définition des vides que dans les volumes. Une fois ces derniers en place, nous avons donc cherché à établir les permanences, à activer les espaces, polariser leur usage. Comprenant à la fois des logements libres, abordables, sociaux, ou destinés aux étudiants, une école, des bureaux, un café, etc, le programme est réparti dans différents plots ponctuant l’ilot. La définition de chacun des espaces vise à répondre aux impératifs programmatiques et à l’association d’un caractère propre à chaque lieu, en matière de volumétrie (taille, proportions) et d’atmosphère (lumière, ombre, matérialité, perception). En résulte une démarche croisée qui établit presque spontanément l’identité de ces lieux. Le tout forme un nouveau quartier entièrement piéton, comprenant différents jardins thématiques, qui dialoguent avec l’architecture. L’idée est de créer un vaste espace public convivial et unitaire, qui traverse l’ensemble du site, connecte les bâtiments entre eux et la parcelle avec son environnement. Cet espace se décline ensuite différemment suivant un système de jardins, en s’adressant à différents styles d’utilisateurs, en offrant différents services.


Boule

vard

Vinc

le Boulevard Général de Gaul

Rue Francois Albert

Boulevard Gaston Doumergue

ent G

âche

N

Plan Masse / Site plan

1 . Vue sud du cours Brossette / South view of the Brossette courtyard

1 . Le cours Brossette / The brossette courtyard


1 . Le jardin Vincent Gâche

2 . La place Brossette

3 . Le cours Brossette

4 . Le jardin étudiant

5 . Le parvis Vatel

6 . Les jardins résidentiels

4 . Le jardin étudiant / Student garden

4 . Vue depuis les terrasses de bureaux / View from the office terraces

3 . Vue du café Vatel / View of the Vatel cafe

4 . Vue grand angle de la place Brossette / Fisheye view of Brossette square.


Vatel / Vatel Logements / Housing Logements ĂŠtudiants / Student housing Parking / Parking Bureaux / Offices

RĂŠpartition programmatique / Programmatic allocation


1 . Le jardin Vincent Gâche 2 . La place Brossette 3 . Le cours Brossette 4 . Le jardin étudiant 5 . Le parvis Vatel

5

4 2 3

1 Définition des espaces publics / Definition of public spaces


Renouvellement urbain Roubaix

PROGRAMME : Construction d’un ensemble de 177 logements (individuels, intermédiaires et collectifs) et d’un parking mutualisé M.O. : SEM Ville Renouvelée ADRESSE: Îlots Soubise et Crouy, Roubaix (59) BUDGET: 23,3 M€ HT SHON: 12 995m² CONCOURS: 2011 EQUIPE: LAN Architecture (architecte mandataire), De Alzua Architecture (architecte associé), Spie Batignolles Nord (entreprise générale), Projex (structure), Diagobat (consultant HQE, fluides), Agence Franck Boutté (consultant HQE), Atelier Altern (paysage) La stratégie mise en place pour ce projet de développement urbain est structurée autour des 6 axiomes suivants: - les collectivités sont au service de la ville, - la densité est un atout majeur pour fabriquer des modèles durables, - le végétal doit être imaginé comme un écosystème capable d’évoluer et de s’adapter, - la mixité est intéressante si les espaces sont capables de provoquer des échanges à des niveaux différents, - les circulations douces seront prioritaires sur les autres, - les logements (véritable matière de la ville) gardent une certaine capacité d’évolutivité qui puisse se transformer dans le temps avec des scénarios encore inconnus. Le programme se distribue sur deux îlots. La volonté de décentraliser les parkings sur l’ilôt Crouy à travers une construction sur plusieurs niveaux, nous a donné la possibilité de dessiner l’ilôt Soubise comme un îlot vert qui accueille la forme bâtie. Cela, toujours dans l’optique de mixité. À travers le végétal, nous définissons et hiérarchisons avec clarté ce qui est collectif, privé, individuel, ou partagé. Les projets se dessinent suivant une trame structurelle, qui nous permet d’imaginer un système de façades par assemblage. La caractéristique la plus intéressante du quartier Soubise-Crouy réside néanmoins dans la dialectique entre l’homogénéité du bâti et sa richesse, témoignage de stratification et d’hybridation. Les fronts des rues sont en effet des successions de façades en brique, mais celles-ci dévoilent des histoires qui leur ont conférées dans les années ce caractère que seul le temps peut façonner: l’identité. Avec la conscience de devoir accueillir un programme dense, et l’envie d’utiliser le front bâti comme point de départ, nous avons construit une matrice géométrique sur le mur existant permettant de définir un système d’épaisseurs et de mesures.


Ilot Crouy / Crouy Block Ilot Soubise / Soubise Block


Vue depuis le parc / View from the park Cour intĂŠrieure / Interior courtyard


Ilot Crouy / Crouy Block

COUPE TRANSVERSALE AA

(COUPE SUR VOIE INTERNE)

COUPE LONGITUDINALE

TRAITEMENT EN BRIQUE

ESPACES VERTS

LOGEMENTS INDIVIDUELS INTERMEDIAIRES


Ilot Soubise / Soubise Block

TRAME

LOTS

ESPACES VERTS

VIDES

VUES ET CIRCULATION

LOGEMENTS INDIVIDUELS INTERMEDIAIRES COLLECTIFS


Vue du balcon / Vue from the balcony Reconversion des faรงades des tours St-Hilaire / Reconversion of the facades of the towers St-Hilaire

1.9 m

1.1 m

1.1 m

1.9 m

AVANT AVANT St Hilaire

APRES APRES St Hilaire

AVANT St Hilaire


AVANT

APRES

BOETIE 61

AVANT Boétie 61

VILLON 158 ET 159

LEROY 148 ET 149

Les différentes zones d’intervention : avant et après / The different areas of intervention : before and after

APRES Boétie 61


Axonométrie / Axonometric view

MASTERPLAN EXISTANT

4

5

3

1- BOETIE 61 2- VILLON 159

1- BOETIE 3- VILLON 158 61 2- VILLON 4- LEROY 149 159

3- VILLON 158 4- LEROY 149 TRAITEMENT 6- ST-HILAIRE 5- LEROYDES 148 ESPACES PUBLICS 5- LEROY 148

6- ST-HILAIRE

1

6

AVANT

2

APRES

AVANT

APRES

HIERARCHIE DES ESPACES PUBLICS

Intervention sur l’espace public / Intervention on public spaces

ZOOM

ZOOM

ZOOM

1

1

1

ZOOM

ZOOM ZOOM

ZOOM

2

2

ZOOM

3

PRINCIPAUX ESPACES PUBLICS A - PRINCIPAUX ESPACES PUBLICS

Hiérarchie des espaces publics / Hierarchy of public spaces

ZOOM

3

+ ZONES PLANTEES B - ZONES VEGETALISEES

4

ZOOM

2

ZOOM

3

+ ZONES D’ACCES

C - ZONES DE TRANSITION

4


Neue Hamburger Terrassen Hambourg

Programme : aménagement urbain M.O. : IBA Hamburg 2013 Adresse : Schlöperstieg, Wilhelmsbourg, Hambourg. Budget : 5.7 M € HT Site : 1,2 ha SHON : environ 11 000 m², soit 100 logements LIVRAISON : mars 2013 équipe : LAN Architecture (architecte mandataire), Franck Boutté Consultants (HQE), BASE (paysagiste), Bidard et Raissi, Ingenieurbüro Schreyer (BET structure, énergie) Ce projet urbain, singulier dans son cadre d’inscription, l’IBA Hamburg 2013, tire de l’héritage architectural de Hambourg la Terrasse, un type de logements ouvrier en bande. Construire un nouveau quartier à Hambourg signifie pour nous en premier lieu essayer de travailler l’icône de la Terrasse, la définir, la décrypter pour en restituer une version évoluée et contemporaine. Ceci a été le point de départ de notre stratégie dans ce projet ; dans notre proposition nous avons associé les thèmes de la maison individuelle, de la voiture, de la définition et de la hiérarchisation des espaces publics et collectifs ainsi que de la qualité environnementale, afin de produire de nouveaux modèles urbains durables. Le premier écueil dans la conception du masterplan a résidé dans l’intégration de la voiture dans le type de la Terrasse, en veillant notamment à limiter son impact et sa place dans les espaces publics. Pour cela, la largeur de la rue a été dimensionnée a minima (6 m sur 13 m entre les façades opposées). De plus, le tracé de la voie s’est fait sinueux, de façon à ralentir les circulations. Les places de parking, closes, ont été regroupées aux angles des bâtiments afin d’en libérer les abords des logements. Les clôtures séparant les espaces privatifs côté rue ont été gommées, tandis que l’ensemble des espaces verts ont bénéficié d’un même traitement, de façon à offrir aux riverains des perspectives largement végétalisées. Deux espaces publics viennent rythmer ce parcours et relier la rue au paysage alentour, composé notamment d’un parc, d’un ruisseau et d’un étang. Pour le dessin des gabarits de logements, nous avons opté pour une volumétrie en forme de U afin d’accroître l’intimité des jardins et d’accentuer la connexion avec le parc situé à l’est.


Vue depuis le parc / View from the park Vue générale du projet / Global view of the project


Références projets en cours 2021 - 2006

théâtre le maillon

Programme m.o. ADRESSE BUDGET CONCOURS SHON PHASE

centre d’incendie et de secours

Programme m.o. ADRESSE BUDGET CONCOURS SHON PHASE

construction du nouveau théâtre du Maillon Ville de Strasbourg Strasbourg 16,225 M € HT 2013 7 017 m² Études

Construction d’un service départemental d’incendie et de secours Département d’Ille-et-Vilaine Rennes 11,3 M € HT 2013 8 516 m² Études

Restauration et aménagement du Grand Palais

Programme m.o. ADRESSE BUDGET dialogue compétitif SHON PHASE

restauration et aménagement du Grand-Palais des Champs-Élysées RMN-GP Paris 130 M € HT 2013-2014 64 955 m² Études

124 logements

Programme m.o. ADRESSE BUDGET CONCOURS SHON PHASE

Logements, commerces, chapelle Kaufman & Broad / Aiguillon Rennes 9,96 M € HT 2013 8 324 m² Études

Îlot BROSSETTE

Programme m.o. ADRESSE BUDGET CONCOURS SHON PHASE

Logements - Commerces Kaufman & Broad Nantes n.c. 2012 n.c. Études

BUREAUX ET USINE DE CONDITIONNEMENT

Programme

Bureaux - Usine de Conditionnement Hennessy (LVMH) Cognac (16) 62M € HT 2012 38 000 m² Études

m.o. ADRESSE BUDGET CONCOURS SHON PHASE


BUREAUX PARC Ampère

Programme m.o. ADRESSE BUDGET SHON Concours Phase

Bureaux - Restaurant - Fitness Crèche La Société de la Tour Eiffel Massy (91) 67,5M € HT 365 000 m2 2012 Études

142 logements sociaux

Programme m.o. ADRESSE BUDGET SHON Concours Phase

Logements sociaux Icade et Sodiac Saint Denis (97) n.c. 10 500 m2 2013 Études

CENTRE DE SEMI-LIBERTé SPIP DES HAUTS-DE-SEINE

Programme

Construction d’un CSL et du SPIP des Hauts-de-Seine Ministère de la Justice, Paris Nanterre (92) 8,15M € HT 4 350 m² 2011 2015

79 LOGEMENTS COLLECTIFS

Programme

75 LOGEMENTS

m.o. ADRESSE BUDGET SHON CONCOURS LIVRAISON

m.o. ADRESSE BUDGET SHON CONCOURS LIVRAISON

Construction d’un ensemble de logements collectifs, commerces et locaux d’activité Ataraxia Quartier Terres Neuves, Bègles (33) 8M € HT 6 500 m2 2009 2014

Programme m.o. ADRESSE BUDGET SHON Concours LIVRAISON

75 logements libres Vinci Immobilier ZAC de la Marine, Colombes (92) 7,6M € HT 5 533 m2 2011 2016


MAIRIE

Programme m.o. ADRESSE BUDGET SHON CONCOURS LIVRAISON

CENTRE DE SOINS ET 10 LOGEMENTS

Programme

RéHABILITATION URBAINE

Programme

117 LOGEMENTS

Programme

M.O. ADRESSE BUDGET SHON CONCOURS LIVRAISON

M.O. ADRESSE BUDGET SHON CONCOURS LIVRAISON

m.o. ADRESSE BUDGET SHON CONCOURS livraison

CRÈCHE COLLECTIVE ET HALTE-GARDERIE

Programme m.o. ADRESSE BUDGET SHON CONCOURS LIVRAISON

TOUR 486 MINA EL HOSN

Programme m.o. ADRESSE BUDGET CONCOURS SHON PHASE

Construction d’une mairie Ville de Saint-Jacques-de-laLande Saint-Jacques-de-la-Lande (35) 3,7M € HT 2 660 m2 2010 2015

Centre de soins et 10 logements de réinsertion SIEMP Paris 18e 1,5M € HT 693 m² 2006 2015

Résidentialisation et réhabilitation de 709 logements Domofrance Quartier Génicart, Lormont (33) 19M € HT 70 700 m² 2009 2014

Construction de 84 logements sociaux et de 33 logements privés et commerces Nacarat - Groupe G.H.I. ZAC centre ville de Mouvaux (59) 13,5M € HT 10 930 m2 2009 2014/2015 Construction d’une crèche collective de 66 places et d’une halte-garderie de 30 places Ville de Paris 53-61 bis rue Saint-Blaise, Paris 3.5M € HT 2 825 m2 2009 2014 Logements - Bureaux Commerces Parkings HAR Études - BANK MED Beyrouth - Liban 120M € HT 2009 125 000 m2 Études


Références Réalisations 2014 - 2003

40 LOGEMENTS

Programme m.o. ADRESSE BUDGET SHON CONCOURS LIVRAISON

30 LOGEMENTS SOCIAUX

BUREAUX

Programme M.O. ADRESSE BUDGET SHON LIVRAISON

Programme AMENAGEUR m.o. ADRESSE BUDGET SHON LIVRAISON

NEUE HAMBURGER TERRASSEN

Programme m.o. ADRESSE budget Site SHAB LIVRAISON

CENTRE NATIONAL DU JEU

Programme M.O. ADRESSE BUDGET SHON LIVRAISON

GYMNASE ET ESPLANADE

Programme M.O. ADRESSE BUDGET SHON LIVRAISON

Construction de 40 logements collectifs ICF Novedis ZAC Saussure Pont Cardinet, Paris 17e 5M € HT 3 200 m2 2010 2014 4 immeubles de logements sociaux Paris Habitat Paris 20e 5,1M € HT 2 450 m² 2014

Construction d’un immeuble de bureaux et commerces SAEM Euralille Sogeprom, Projectim Euralille, Lot 4.1-A, Lille (59) 5,9 M € HT 3 486 m2 Janvier 2014

Aménagement urbain et 32 logements IBA Hamburg 2013, Neue Hamburger Terrassen GbR Hambourg 5,4M € HT 1,3 hectares 3 500 m² Mars 2013 Aménagement intérieur SAEM Val de Seine Aménagement Boulogne Billancourt (92) 2,15M € HT 1 850 m² Septembre 2012

Gymnase et aménagement du parvis de l’hôtel de ville Ville de Chelles Place de l’Hôtel de Ville (77) Chelles 5,34M € HT 2 200 m² Janvier 2012


58 LOGEMENTS LIBRES

Programme M.O. A.M.O. ADRESSE BUDGET SHON LIVRAISON

58 logements libres NACARAT Immobilier SAEM Val de Seine Boulogne-Billancourt (92) 8,1M € HT 4 622 m2 Novembre 2011

RÉSIDENCE Étudiante

Programme M.O. ADRESSE BUDGET SHON LIVRAISON

143 logements étudiants RIVP, rue Pajol Paris 18th arrondissement 8M € HT 3 950 m² Avril 2011

CENTRE D’ARCHIVES EDF

Programme M.O. ADRESSE BUDGET Site SHON LIVRAISON

Centre National d’Archives EDF Bure, France 10,1M € HT 3 hectares 6 800 m² Février 2011

SERRES DU JARDIN Des PLANTES

Programme

Aménagement intérieur des Serres Museum National d’Histoire Naturelle Jardin des Plantes, Paris 5e 650 000 € HT 1 850 m² Janvier 2007 Juin 2010

M.O. ADRESSE BUDGET SHON CONCOURS LIVRAISON

SIÈGE SOCIAL

Programme M.O. ADRESSE BUDGET SHON LIVRAISON

Ludothèque

Programme M.O. ADRESSE BUDGET SHON LIVRAISON

Conception et construction d’un siège social Marchesini France Saint Mesmes (77) 1,7M € HT 946 m² Décembre 2008

Réhabilitation d’un bâtiment existant Ville de Bonneuil-sur-Marne Bonneuil-sur-Marne (94) 520 000 € HT 380 m² Mars 2008


boutiques

M.O. ADRESSE BUDGET SHON LIVRAISON

Aménagement et design d’intérieur de deux boutiques de prêt-à-porter ET VOUS Paris 4e 450 000 € HT 90 m² Mars 2007

CHAPELLE FUNéRAIRE

Programme M.O. ADRESSE BUDGET SHON LIVRAISON

Chapelle funéraire Privée Naples, Italie 55 000 € HT 40 m² Septembre 2006

loft xx

Programme M.O. ADRESSE BUDGET SHON LIVRAISON

Transformation d’un appartement en loft Privée Paris 20e 180 000 € HT 105 m² Février 2006

CORNER SHOP

Programme M.O. ADRESSE BUDGET SHON LIVRAISON

Conception de l’espace de vente Lauren Vidal Galeries Lafayette, Paris 9e 100 000 € HT 80 m² Mars 2005

SCéNOGRAPHIE : « 454 PROJETS POUR PARIS 2012 »

Programme M.O. ADRESSE BUDGET SHON LIVRAISON

Scénographie et aménagement de l’exposition Pavillon de l’Arsenal Paris 4e 150 000 € HT 650 m² Décembre 2004

BUREAUX

Programme M.O. ADRESSE BUDGET SHON LIVRAISON

Bureaux d’une start-up WEBORAMA S.A. Paris 19e 18 500 € HT 205 m² Avril 2004

Programme


BÂTIMENT INDUSTRIEL

Programme M.O. ADRESSE BUDGET SHON LIVRAISON

Réhabilitation et extension d’une usine APC Corbeil Essonne (91) 180 000 € HT 975 m² Janvier 2004

DUPLEX

Programme M.O. ADRESSE BUDGET SHON LIVRAISON

Rénovation d’un appartement Privée Paris 6e 200 000 € HT 125 m² Janvier 2004

ATELIER D’ARTISTES

Programme M.O. ADRESSE BUDGET SHON Livraison

Atelier d’artiste et lieu d’exposition Privée Thézan des Corbières (11) 61 000 € HT 90 m² Mars 2002


Références sélection concours 2014 - 2003

Saint-gobain

programME M.O. ADRESSE BUDGET SHON

Centre de recherches Saint-Gobain Saint-Gobain Aubervilliers 37 M. € HT 13 123 m²

réaménagement urbain

Programme

Construction d’un ensemble de 246 logements libres et sociaux Icade Promotion Rennes, France. nc. 15 600 m²

198 logements sociaux

Programme

M.O. ADRESSE BUDGET SHON

M.O. ADRESSE BUDGET SHON

T6C

Programme M.O. ADRESSE BUDGET SHON

PALAIS DE JUSTICE

Programme M.O. ADRESSE BUDGET SHON

FOYER DE TRAVAILLEURS MIGRANTS

Programme

M.O. ADRESSE BUDGET SHON

Construction de 2 résidences sociales Adoma Clichy La Garenne, France. 12 M. € HT 6 500 m²

Construction d’un bâtiment composé de bureaux et commerces Les Nouveaux constructeurs ZAC Paris Rive Gauche, France. 54,2 M. € HT 16 410 m²

Construction d’un palais de justice APIJ Saint-Malo, France. 9,1M € HT 4 571 m²

Démolition d’un bâtiment, construction de 170 chambres, d’un lieu de culte et d’un parking privé Emmaüs Habitat 48-50, rue de Romainville, France. 8,1M € HT 4 943 m²


LOCAUX D’ENSEIGNEMENT MUTUALISéS

BUDGET SHON

Construction de locaux d’enseignement mutualisés Rectorat de l’académie de Reims Campus universitaire CroixRouge, Reims, France. 6,5M € HT 4 509 m²

LOGEMENTS

Programme M.O. ADRESSE BUDGET SHON

Construction de logements SCI Clichy Trouillet Fouquet Clichy-La Garenne, France. 10,3M € HT 7 000 m²

LOGEMENTS, RéSIDENCE étudiante, commerces

Programme

Construction de logements en accession, d’une résidence étudiante et de commerces Les nouveaux constructeurs ZAC Seine Arche, îlot 19, Nanterre, France. 18,15M € HT 13 470 m²

Programme M.O. ADRESSE

M.O. ADRESSE BUDGET SHON

RéSIDENCE étudiante GUYANCOURT

Programme M.O. ADRESSE BUDGET SHON

hôtel

Programme M.O. ADRESSE BUDGET SHON

RENOUVELLEMENT URBAIN ROUBAIX

Programme

M.O. ADRESSE BUDGET SHON

Construction d’une résidence étudiante VALOPHIS SAREPA Boulevard d’Alembert, Guyancourt, France. 6,15M € HT 4 495 m²

Construction d’un Hôtel pour chercheurs de 120 chambres ESO – Observatoire Européen Austral Atacama, Chili. 7,7M € HT 5 800 m²

Construction de 177 logements (individuels, intermédiaires et collectifs) et d’un parking mutualisé SEM Ville Renouvelée Îlots Soubise et Crouy, Roubaix, France. 23,3M € HT 12 995 m²


91 LOGEMENTS ET COMMERCES

Programme M.O. ADRESSE BUDGET SHON

60 LOGEMENTS ET COMMERCES

Programme M.O. ADRESSE BUDGET SHON

Conception et construction de 91 logements, de locaux d’activité et d’un parking privé Caen Habitat Avenue Georges Clemenceau et rue du Puits Picard, Caen, France. 11,75M € HT 9 225 m² Construction de 60 logements (25 sociaux et 35 libres), de commerces, tertiaire et parkings Société de Développement du Dunkerquois - S3D Place Salengro, Dunkerque, France. 12M € HT 12 125 m²

MAISON INTERNATIONALE DE LA RECHERCHE

Programme M.O. ADRESSE BUDGET SHON

Logements et laboratoires Université de Cergy-Pontoise Cergy-Pontoise, France. 9,75M € HT 7 350 m²

NOUVEAU SIÈGE BANKMED

Programme

Construction d’un complexe de bureaux HAR Études, Bank Med Beyrouth, Liban. 14,5M € HT 16 200 m²

LOGEMENTS TEMPORAIRES ET LOGEMENTS

Programme

CENTRE POUR LA PROMOTION DES SCIENCES

Programme M.O.

M.O. ADRESSE BUDGET SHON

M.O. ADRESSE BUDGET SHON

ADRESSE BUDGET SHON

125 chambres de logements temporaires, 24 logements HMF Rhône - Alpes ZAC Confluences - Lyon, France. 7M € HT 5 870 m²

Centre pour la promotion des sciences Ministry of Science and Technological Development Belgrade, Serbie. 19,7M € HT 14 890 m² Mention d’honneur


INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE ET SéCURITé

Programme m.o. ADRESSE BUDGET SHON

EXTENSION du Musée SPRENGEL

Formation - direction administration INRS Batiment n° 29 Vandœuvre-lès-Nancy, France. 10M € HT 6 970 m2

SHON

Halls d’exposition, espace, bureaux, ateliers, espace de stockage Ville d’Hanovre Kurt-Schwitters-Platz,Hanovre, Allemagne. 4 200 m²

90 LOGEMENTS

Programme M.O. ADRESSE BUDGET SHON

90 logements libres NEXITY Paris 17e, France. 12M € HT 7 358 m²

MINISTÈRE DE L’ÉCOLOGIE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

Programme

Bureaux - foyer - salle d’exposition - bibliothèque restaurant Ville d’Hambourg Hambourg, Allemagne. 63M € HT 45 000 m2

MAGDEBURGER HAFEN

Programme

Programme M.O. ADRESSE

m.o. ADRESSE BUDGET SHON

m.o. ADRESSE BUDGET SHON

EXTENSION DU CENTRE WILLIAM RAPPARD

Programme m.o. ADRESSE BUDGET SHON

Siège de Green Peace - bureaux logements et Centre de design HafenCity GmbH HafenCity, Hambourg, Allemagne. 45M € HT 30 000 m2

Construction de bureaux (300 places de travail) OMC Genève, Suisse. 40M € HT 15 775 m²


Références publications

Ouvrages Monographiques Traces, Édition française LAN Architecture, Actar - Archibooks, Barcelone, 2013 Traces, Édition anglaise LAN Architecture, trad. Cl. Cambon. Actar, Barcelone, 2013 27. A Journey through contemporary architecture in Europe, Archibooks, Paris, 2012 (En cours de réalisation) HERE ARE n°1 Centre d’Archives EDF, Édition bilingue anglais-français LAN Architecture, textes de Manuel Orazi, traduction de Nick Hargreaves, Liliana Valli, Wordshop. AAM/Ante Prima, Bruxelles/Paris, Décembre 2011 Welcome to Saint Mesmes, Édition trilingue anglais-français-italien LAN Architecture, textes de Manuel Orazi et Carine Merlino, traduction Marianna Pavlova, Liliana Valli, Alessandra Asteriti. AAM/Ante Prima, Bruxelles/Paris, Silvana Editoriale, Milan, 2009 You can be young and an architect, Édition bilingue anglais-français LAN Architecture + Guests, textes de Hugues Jallon, traduction Nick Hargreaves AAM/Ante Prima, Bruxelles/Paris, 2008

Vidéos You can be young and an architect, Édition bilingue anglais-italien LAN Architecture + Guests, textes de Hugues Jallon, traduction Nick Hargreaves, Alessandra Gallo. Ante Prima, Paris / Silvana Editoriale, Milan, 2008

Neue Hamburger Terrassen, Documentaire vidéo, Production FatCat, Éditions Archibooks Paris, 2014 (à paraître) Gymnase et Esplanade, Chelles Documentaire vidéo, Production FatCat, Éditions Archibooks Paris, 2014 Résidence Étudiante Pajol II, Documentaire vidéo, Production FatCat, Éditions Archibooks Paris, 2012 Centre d’Archives EDF, Documentaire vidéo, 23 min. Production Année Zéro Éditions Archibooks, Paris, Décembre 2011


Ouvrages collectifs / Catalogues d’exposition ON THE ROAD: AMBURGO sous la dir. de Laura Andreini, contributions de Sara Benzi, Roberto Bosi, Matteo Moscatelli, Jörn Walter, Forma Edizioni, Poggibonsi, 2014 Fundamentals Catalogue de la 14e Biennale d’Architecture de Venise, Marsilio Editori, Venise, 2014 Erasmus Effect Italian Architects Abroad Fondazione MAXXI - Quodlibet, 2013 LAN architecture, Gymnasium and Town Hall Esplanade Chelles / France / 2008-2011 Coll. one, Forma Edizioni, 2013 Peaux de Béton Bétocib - Éditions DUNOD, Paris, 2013 Qu’est-ce que la lumière pour les architectes ? Archibooks + Sautereau éditeur, Paris, 2013 HOPSCA Hi-Design Hi-design International Publishing Co. Ltd - Shenzhen, 2012 CIAB V General de Ediciones de Arquitectura Valencia, 2012 Wohnen Housing Best-of Éditions Détail - Munich, 2012 Open me! ENSA Versailles / Archibooké, 2011 Italiarchitettura 5 Utet Scienze Tecniche, 2011 1000 x European Architecture_1 Braun - Salenstein, 2011 The Architecture Design of apartment in the world ThinkArchit edition – Beijing, 2010

Les Ateliers de la Villette Edition SEDP-RATP Collection Patrimoine Industriel et Urbanisme Limoges, 2010 Piel de hormigon, Les aspects techniques et esthétiques du béton auto-compactant, General de Ediciones de Arquitectura, 2009 Play all day, Design for Children, Gestalten, Berlin 2009 Paris visite guidée, Architecture, Urbanisme, Histoires et Actualités, Éditions du Pavillon de l’Arsenal, 2009 Auteur : Philippe Simon 200 Tips for Apartment Design, Loft Publications, Madrid, 2008 Experiencias 36, Architecture, design, aménagement, Universitat Politecnica de Valencia, 2008. Latest news, 20 opérations de logement étudiant innovantes en Europe, AAM/Ante Prima/PUCA, Bruxelles, Paris, 2008 Architecture=Durable, dir. Jacques Ferrier, Pavillon de l’Arsenal/ A&J Picard, Paris, 2008 Rizoma Overground / Underground, Biennale Giovani Architetti, Pontedera, 2008 OPAC de Paris, Réalisations 2001-2007, éd. Opac de Paris, Paris, 2007 Remodeling City Apartments, Architectural Houses, Francesc Zamora, Monsa, Barcelona, 2007

Scénographies d’architectes, dir. Christine Desmoulins, éd. Pavillon de l’Arsenal, Paris, 2006 Réagencer - Rénover - Réhabiliter son appartement, Carine Merlino, éd. Eyrolles, Paris, 2006 Arie Italiane, Motivi dell’architettura italiana recente, Antonello Marotta, Paola Ruotolo, Edil Stampa, Roma, 2006 Les nouveaux albums des jeunes architectes 2003-2004, Carine Merlino, éd. SEA/d’Architectures, Paris, 2004 Europan 7, Result Book, dir. Brigita Blumberga. éd. Europan, Paris, 2004 FIRST°, Evento di Arte Contemporane, MKN, Florence 2003 Sul pertubante, il familiare che d’un tratto cambia il suo senso, éd. Fondation Bevilacqua, Venise, 2002


Revue de Presse 2014 LANDSCAPE ARCHITECTURE FRONTIERS «Centre d’Archives EDF, France» TC CUADERNOS: CONCURSOS 2014 «Restauracion y acondicionamiento del Grand-Palais de los Campos Eliseos, Paris. Francia» ARCHIWORLD DESIGN & DETAIL Juin 2014 «Restoration and Redesign of the Grand-Palais de Champs-Élysées» OF ARCH #129 Eté 2014 Auteur: Elviro Di Meo «Il Brossette Block di Nantes» ARCHISCOPIE #132 Eté 2014 Auteur: François Lamarre «Tour Euravenir à Lille» AMC #234 Juin-Juillet 2014 Auteur: Margaux Darrieus «LAN Tour de bureaux Lille» D’A Juin 2014 Auteur: Emmanuel Caille «Bureaux à 360°» MODULOR #4 Juin 2014 «Neue Aussichten» SUMMA + 13 mai 2014 Auteur : Paula De Falco « Restauración y rediseño del Grand-Palais de Champs-Élysées - LAN Architects » Le Moniteur 23 mai 2014 Auteur : Pascal Rottier A Strasbourg, le nouveau théâtre du Maillon joue l’ouverature et l’expérimentation.

Intramuros #172 mai-juin 2014 Auteur : Liliana Albertazzi Grand Palais

a10 Jan / Fév 2014 Auteur : Christian Welzbacher Neue Hamburger Terrassen

RUM #147 Mai 2014 Auteur : Anna Nordbeck Grand Palais.

DDN #200 Jan / Fév 2014 Auteur : Manuela Di Mari Neue Hamburger Terrassen

Speech #12 Mai 2014 Auteur : Jan Skuratowski Neue Hamburger Terrassen .

Architektur Fach Magazin Déc / Janvier 2014 Auteur : Peter Reischer Neue Hamburger Terrassen

Plan libre #118 avril 2014 Transcription d’une conférence de LAN

2013

AMC N° 232 Avril 2014 Auteur: Jean-Pierre Ménard Restructuration du Grand Palais Paris AIT Avril 2014 Auteur : Christine Schröder Grand Palais select Mars 2014 Auteur : Guilherme Kujawski Centre de semi-liberté, Nanterre IGLOO #148 Avril 2014 Auteur : Loredana Bruma Grand Palais detail Vol. 3 Mars 2014 Auteur : Emilia Margaretha Neue Hamburger Terrassen Wettbewerbe Aktuell février 2014 Auteur : Judith Jaeger Neue Hamburger Terrassen La lettre du spectacle 21 février 2014 Auteur : Yves Pérennou Théâtre du Maillon

Le Moniteur Décembre 2013 Auteur : Maxime Bitter Une minitour pour un grand projet construction moderne Décembre 2013 Auteur : Miren Garat EDF Archives Center - Bure Saudron il Nuovo Cantiere Novembre 2013 Auteur : Matteo Ferrario Neue Hamburger Terrassen d-reppublica Octobre 2013 Auteur : Lisa Corva « Il progetto è stare insieme » Log #29 In Pursuit of Architecture EDF Archives Center - Bure Saudron DETAIL Juillet 2013 - Bauen mit Stahl Auteur : Sabine Drey « Turnhalle in Chelles » OTTAGONO #260 Mai 2013 Auteur : Elena Franzoia. « L’Europa sociale, Sartorialita urbana »


ark Avril 2013 Face à face. Archiworld #215 2013 Europe parlementaire janvier/fév/mars 2013 Projet : 72 logements collectifs, Bègles arketipo Mars 2013 Prefabbricazione- Prefabrication EDF Archives Center AJ SPECIFICATION Mars 2013 "Products: Gymnasium and Town Hall Esplanade" IGLOO N° 134 Février 2013 « Un nou gimnaziu în Chelles, Franţa » ATRIUM N° 1 Janvier 2013 « Agora a esplanada »

2012 BETOCIB, L’ARCHITECTURE Et LES bétons Annuaire 2012 Centre d’archives EDF DB DEUTSCHE BAUZEITUNG N°146 Décembre 2012 auteur : Achim Geissinger « Gewohnheiten aufbrechen » DOMUS N° 964 Décembre 2012 auteur : Léa-Catherine Szacka "Gymnasium. dematerialised" ∆OME∑ N° 113 Novembre 2012 "EDF Archives Center - Bure Saudron"

SURFACE N° 96 Sept / Oct 2012 LAN builds chameleonlike projects that spur dialogues. IDT Juin 2012 Centre d’archives EDF

Lotus N° 148 « Student residence ». SINGAPORE ARCHITECT N° 266 « Terra Nova: Dealing with New Ground in Architecture »

2011

ARQUITECTURA Y DISENO Mai 2012 Centre d’Archives EDF

A10 Juillet / Août 2011 Centre d’Archives EDF, Bure (55)

Sols Murs Plafonds Mai 2012 « Façade architecturale pour équipement sportif »

ARCHIWORLD N° 193 Juin 2011 Architect of the Month Special LAN Architecture

AMC N° 215 Mai 2012 Matérialité de la façade du Centre d'Archives EDF

CONSTRUCTION MODERNE N°136 Juin 2011 « Les Archives EDF »

IDEAT N° 92 Avril / Mai 2012 « Un Musée recomposé »

Le Moniteur des Travaux Publics et du bâtiment N° 5613 Juin 2011 « Brique et bois pour une résidence étudiante, RIVP »

IL Giornale dell'architettura 51 Avril 2012 « L’architetto e la terra, Le segnalazioni del Mese » AMC N° 214 Avril 2012 Prix AMO 2011 DETAIL Vol. 1 Jan / Fév 2012 « Student Dormitory in Paris » L'optimum N° 40 Février 2012 « Qui est le nouveau Jean Nouvel ? » temas de arquitectura N° 14 « EDF Centro de Archivos, Bure-Saudron. Francia » AMC N° 211 Déc 2011 / Jan 2012 Une année d'architecture en France « Résidence pour étudiants, Paris »

ARCHISTORM N° 48 Mai / Juin 2011 « Archives d’EDF à Bure, Fondu au pixel » AMC N°206 Mai 2011 « Trois Résidences Jeunes » ABITARE N° 510 Mars 2011 « Giovani architetti in rete, A web of young architects. 27 - the project » LE MONITEUR N° 5593 Février 2011 « L’agence LAN signe la nouvelle Mairie de Saint-Jacques-de-la-Lande » AMC N° 202 Janvier 2011 « 2010 une année d’Architecture en France Les 100 bâtiments de l’année »


L’ARCA INTERNATIONAL N° 98 Jan / Fév 2011. A10 N° 37 Jan / Fév 2011 "Great Architecture in Grand Paris" Toy Library and Marchesini Headquarters 5 FAÇADES Déc / Jan 2011 « L’inox anime le béton » Centre d’Archives EDF, Bure (55)

2010 L’ARCA N° 264 Décembre 2010 « 486 Mina El Hosn, Beirut » IGLOO N° 107 Novembre 2010 « Jardin des plantes. Un nou concept de sera » CONCEPT&TENDANCES N° 41 Novembre 2010 « Les architectes sont dans le pré » EDF Archives Centre, Bure (55) RE-USE ARCHITECTURE « Children Toy Library » Text Sarah Schkölziger Ed. Van Uffelen Stuttgart VIABIZZUNO REPORT N° 24 2010 primo semestre « Marchesini France Headquarters » Edizione Viabizzunoeditore INTERIOR DESIGN N° 52 Juillet / Aout 2010 « Light percepted construction (Mina El Hosn, Beirut) », text Julia Wang ARCHITECTURE & MATIÈRE Textes Paul Ardenne Ante Prima / AAM Éditions Project: EDF Archives Centre, Bure, France ALBENAA VOL. 30 N° 236 Juin 2010 « Eastern Space Renewable » Project: Tower 486 Mina El Hosn, Beirut.

L’ARCHITECTURE D’AUJOURD’HUI Juin / Juillet 2010 « Comment survivez vous ? » Author: Marie-Douce Albert Curators: AA and Jan KnikkerD LUX MAGAZINE N° 7 Avril 2010 « Luce per l’architettura globale » Gigante di specchi / A giant tower of mirrors Tower 486 Mina El Hosn, Beirut CONSTRUCTION MODERNE N° 134 Mai 2010 Headquarters Marchesini France « Dialogue minéral végétal ». C3 N° 309 Mai 2010 Perspective: 72 Collective housing_LAN Architecture ARCHISTORM N° 42 Mai / Juin 2010 L’actualité de l’Architecture Greenhouses, Jardin des Plantes, Paris (75) BE ONE MAGAZINE V.3 Volume 3 - Issue 31 Avril 2010 72 Collective housing, Bègles H.O.M.E. N° 03/10 Mars/Avril 2010 Auteur : Astrid Hôretzeder Portrait LAN IL SOLE 24 ORE 22 - 27 Mars 2010 Progetti e Concorsi Auteur : Paola Pierotti « La Top ten del 2009 - LAN, Scape, Mab: ecco chi ha fatto carriera » ARCHI-NEWS N° 1 2010 Auteur : Marie-Claire Regniers Portrait LAN (Paris). BRICK BULLETIN Printemps 2010 « Re-imaging the fabric of Mouvaux » Projet : Logements et commerces, Mouvaux

L’EST REPUBLICAIN N° 39840 Mars 2010 « 100 000 pastilles inox ! » EDF Archives Centre, Bure (55) ARCHITECTURES A VIVRE N° 53 Mars/Avril 2010 Tropiques au Jardin des Plantes Projet : Aménagement Serres du Jardin des Plantes, Paris IL SOLE 24 ORE Progetti e Concorsi 8 - 13 Février 2010 Le residenze con i « buchi » firmate LAN Auteur : Paola Pierotti CASAMICA, N° 1 « Futuro in Opera » « L’Antimateria » Projet : Tour 486 Mina El Hosn, Beyrouth DOMES Architectural Review Janvier 2010 « More with Less » Projet : 72 Logements collectifs - Bègles, France DETAIL - Review of Architecture Serie Concrete Constructions Février 2010 Spielhaus für Kinder in Bonneuil-sur-Marne CONCEPT VOL. 129 International Magazine of Competition Janvier 2010 Projet : Tour 486 Mina El Hosn, Beyrouth the middle of French pastoral scenes.

2009 COMPASSES N° 07 Architecture & Design Magazine Auteur : Zaira Magliozzi « Concrete mass, fragile spaces ». HINGE MAGAZINE Vol. 169 ZONA DE PROYECTO N° 14 « El Objeto en el Paisaje »


CONCEPT VOL. 123 Juillet 2009 International Magazine of Competition

THE PLAN N.031, NEUE HAMBURGER TERRASSEN, Hambourg, résultats du concours

MONITOR MAGAZINE N° 53

2008

Domus PLUS N° 05 Supplement de Domus CHINA, Embrace the Nature ARCHISTORM N° 36 Avril/Mai 2009, L’actualité de l’Architecture Projet Archives EDF, Bure (55). ONOFFICE Issue 10 Mai 2009 Auteur : Elizabeth Choppin Object of desire / Forget blending in: LAN architects place a black concrete box smack in the middle of French pastoral scenes D’ARCHITECTURE N°181 Avril 2009 Bureaux et atelier Marchesini, Saint-Mesmes, Seine-et-Marne IL SOLE 24 ORE Progetti e Concorsi N°5 Février 2009 auteur : Paola Pierotti « LAN avvolge in una pelle di cemento nero la sede Marchesini »

Young House Magazin Auteur : Eva Meinhardt „Junge Architektur in Frankreich, Paris, Das Unvollendete, das Perspektivische“

Wettbewerbe Aktuell, Novembre 2008 NEUE HAMBURGER TERRASSEN, Hambourg, résultats du concours

Il Sole 24 ore, Progetti e Concorsi, Supplément n° 13 Année XIII, Auteur : Paola Pierotti, « Doppio colpo per LAN in Francia »

MONITOR MAGAZINE N° 51 Reading: YOU CAN BE YOUNG AND AN ARCHITECT

ECOLOGIK N° 2 « Archives EDF, Bure, Architectures et Urbanisme éco-responsables »

A10 New European architecture N° 24, Ludoteca Municipale per bambini in Francia

AMC N° 176 Février 2008 « Île Seguin-Rives de Seine, Une fabrique de la ville »

Il Giornale dell’Architettura N° 66 Children’s play centre, Bonneuil-sur-Marne (FR) by LAN Architecture

2007

Le Moniteur des Travaux publics et du bâtiment n° 5475 « Une petite opération qui veut montrer l’exemple,OPAC de Paris, Secteur Fréquel Fontarabie »

D’ARCHITECTURE N° 179 Février 2009 « You can be young and an architect Des livres d’un genre nouveau ? »

IL SOLE 24 ORE, supplement n° 38 - Année XIII, Progetti e Concorsi, Auteur : Paola Pierotti « Niente auto e spazi condivisi, la proposta vincente di LAN per Amburgo »

OTTAGONO N° 217 « NEUE HAMBURGER TERRASSEN I parigini LAN ad Amburgo »

AMC N° 181 Auteur : Karine Dana, Ludothèque Bonneuil-sur-Marne.

Le Moniteur des Travaux publics et du bâtiment N° 5488 « Siège Social Marchesini France ; Ancrage noir dans le paysage de Seine-et-Marne ».

CLASS, supplément au N° 268, « I migliori architettti d’Italia »

AMC N° 184 « Publications engagées: YOU CAN BE YOUNG AND AN ARCHITECT »

Le Moniteur des Travaux publics et du bâtiment, n° 5451 « Un "joyau" de performances environnementales »

L’ARCA International N° 82 Centre des Archives EDF, Bure

454 projects for Paris, Pavillon de l’Arsenal, Paris, « A new architectural Landscape, Architectural Design, LAN Architecture » IL SOLE 24 ORE Progetti e Concorsi N.10 Année XII Auteur : Paola Pierotti, « Una rete tra l’Italia e la Francia » Le Nouvel Observateur N° 2209 Paris Obs’ Auteur : Lise Martin, « Les trentenaires qui réveillent Paris ».

2005 techniques & architecture n°481 Auteur : M.C. Loriers, « Lumière Noire – Studio, Paris 20 ». PRESS/MAGAZINE N°25 Auteur : A. Baldini, « LAN architecture : loft a Parigi »


2004 Le Parisien « JO 2012 - Des projets décoiffant...mais recalés » Le Monde Auteur : G. Allix, « Au Pavillon de l’Arsenal, des projets fous pour les Jeux olympiques » Architecture à Vivre N° 17 Auteur : B. Joly, « Nouvelle Vague - les albums des jeunes architectes 2003 - 2004 » Le Monde Auteur : F. Edelmann, « À l’ IFA, de jeunes architectes mis en selle et en scène »

LAN recent works  
LAN recent works  
Advertisement