Page 1

LAGRIFFE

_________________________________________________________________________ N°1/ Octobre 2016 / Le webmagazine de MGRC

LA GRIFFE

110 Drewry Ave, North York, ON M2M 1C8 • Tel.: (416)393-5537 • Téléc. : 416-393-5486


ÉQUIPE DE RÉDACTION Rédaction en chef

Aïcha Lokuli Secrétaire de rédaction

Rania Mian Correction

Emmanuella Ogokeh Conception artistique

Avril Boisvert Rédacteurs et rédactrices

12e Aicha Lokuli Emmanuella Ogokeh Rania Mian Avril Boisvert Grace el Shami Grazia Duchemin

11e Mary Ann Khalil Ashema Welo Kirillos Stephenous Zawadi Bunzigiye Christine Awadallah Maria Nahas

10e Roxana Chabok Francyves Shanira Evangeline Cowie Marie-Claude Hilaire Merdy Kuna Laura Toussaint Phinees Crepin-Nkaba

9e Seignia Nana Tchitcheu Eve-Marianne Maalouf Eric Tahan Anthony Bou-chrouch Natalie Garabedian 7e Alicia Birru Victoria Connolly

ADMINISTRATION Najwa Daou • Jean-Marie Foolchand • Robin Leacock • Eric Morin


N°1/ Octobre 2016

SOMMAIRE

Éditorial

Les Clowns, une affaire sérieuse?

Actualités

La blague des clowns est-elle vraie?

Activités scolaires

Les pros de l’Impro à MGRC

​Le renouveau spirituel à Charbonnel Activités Sportives​ ​ ​Grizzlis en action! Portrait

Que préfère l’alumnus de Charbonnel: commander une voiture électrique ou diriger une école?

Dossier

L’Halloween: Traditions et origines

Compte-rendu

Revue de ​Suicide Squad

Production libre

Pagaille dans les champs Le retour d’octobre Une nouvelle école, un nouveau monde

Cuisine

Goût de l’automne dans un verre

Bien être

Beauté 101: soin naturel de la peau

Galerie

Oeuvres d’art représentant l’automne

Loisirs

Questionnaire: Quel type de costume porter le jour de l’Halloween

Concours

Devinettes et énigmes


Editorial

La Griffe - octobre 2016

Les clowns, une affaire sérieuse? Avec l’Halloween qui approche à grand pas, l’affaire des clowns effrayants tombe à pic. Ce phénomène a commencé aux États-Unis, les clowns effrayants se sont propagés dans plus de 20 états. L'épidémie se reproduit au Canada, notamment en au Nouveau-Brunswick. Une femme conduisant du travail aperçoit un jeune homme déguisé en clown l’observant en cachette. Elle décide d'accélérer son véhicule. Le jeune clown a continué à s’avancer pour ensuite courir après son vehicle, tel un film d’horreur. La femme décrit cette expérience comme étant “un cauchemar rendu réel”. Auparavant, les clowns n'étaient que de simples personnages de cirque qui divertissaient et faisaient rire les gens. Ils font leur première apparence en Angleterre, notamment au XVllle siècle dans des cirques. Les premiers clowns étaient en fait des écuyers comiques qui imitaient de vrais écuyers. À ce qui paraît, la naissance du clown n'était qu’un accident. Un acrobate se casse littéralement la figure et l’audience rit pensant que celà fait parti du divertissement. Après cela les clowns seront reconnus et aimés dans plusieurs pays. De nos jours, des gens ont de véritables professions en tant que clown. Nous avons d’ailleurs au Canada, une association de clown nommée “Clowns Canada”. Pour revenir sur le sujet des clowns effrayants, plusieurs clowns professionnels de cette association sont déçus de la manière dont les clowns sont perçus après cette épidémie. Avec les clowns effrayants qui rodent dans les rues, de nombreux internautes se posent la question de savoir comment nous distinguerons les vrais clowns des clowns effrayants le jour d’Halloween. Voilà une question qui donne des frissons d'où le but de l’Halloween. Restez à l'écoute pour découvrir plus de nos articles sur le thème de l’Halloween ce mois-ci.


Actualités La Griffe - octobre 2016 ___________________________________________________________________

Masques de clowns - Photo : Getty Images/Tim Boyle

La blague des clowns est-elle vraie ? Victoria Connolly - 7e

Le “tueur clown”, une blague qui balaie les médias sociaux a officiellement débarqué à Toronto après que les étudiants dans une école du centre-ville ont été effrayés par une personne habillée comme un clown terrifiant qui rodait dans la rue le mercredi. Les classes ont été licenciés pour la journée. Selon la police, les officiers ont été appelés à l’école catholique Pape François, près de l'avenue Ossington et la rue Dundas ouest, juste après 15 heures. le porte-parole de la police de Toronto, Meaghan Gris, a rapporté à CityNews que deux suspects ont fait une vidéo, mais a indiqué qu'aucune accusation n'a été portée et l'enquête est close. John Yan, le directeur de l’école Catholic District School Board de Toronto a déclaré que les coupables étaient d'anciens élèves de l'école qui essayaient de faire peur aux jeunes enfants. Une seule personne était habillée en clown. Les suspects ont été appréhendés par la police et la direction de l’école Yan a déclaré qu’une lettre a été envoyée aux parents et que des mesures appropriées ont été prises pour mettre fin à cette rumeur.


Activités scolaires

La Griffe, octobre 2016

_________________________________________________________________________

Les pros de l’impro à MGRC Eric Tahan - 9e A l'école secondaire Catholique Monseigneur-de-Charbonnel, il y a plein d'activités excitantes. L’improvisation en est une. Il existe trois équipes d’improvisation à l’école: l'équipe des 7ème, l'équipe des 8ème et l'équipe des 9ème et 12ème. Les équipes comprenant neuf joueurs et joueuses sont supervisées par Madame Geneviève Lip et Monsieur Eric Morin, les entraîneurs. Les équipes d’impro de MGRC sont connues comme étant incroyablement fortes et motivées. Elles pratiquent deux à trois fois par semaine afin de maintenir leur niveau et se permettre d’exceller durant des compétitions. L’année dernière, l’équipe d’improvisation des 7​e​ année a remporté la médaille d’Or au ​Grand tournoi du CSDCCS​. Cette équipe ayant gagnée tous ses matchs, a réussi à se qualifier pour le tournoi provincial du ​Gazou D’Or​ à Ottawa, où elle a remporté la 4​e​ place. De plus, l’équipe des 8​e​ année a participé au ​Grand tournoi du CSDCCS​, mais malheureusement elle n’a gagné que deux victoires et une égalité. Cependant, l’équipe des 9​e​ à 12​e​ année s’est rendue en quart de finale de Division A au tournoi L’Afolie​ à Ottawa. Parmi les quarante équipes présentes, elle a eu le moins de pénalités. Enfin, si vous aussi avez une passion pour l’improvisation et désirez améliorer vos capacités de coopération, n’hésitez pas à tenter votre chance pour rejoindre le club d’improvisation de Monseigneur-de-Charbonnel. On souhaite à toutes nos équipes d’impro un bon succès cette année!

Photo de l'équipe 9-12 au tournoi L’Afolie 2016


Activités scolaires La Griffe, octobre 2016 __________________________________________________________________

Le renouveau spirituel à Charbonnel Anthony Bou-chrouche, Natalie Garabedian,​ ​Eric Tahan - 9e La religion est un sujet aux points de vue très divergents. Aujourd’hui encore, nous cherchons des réponses à des questions existentielles telles que « Qui a créé l’univers ? » « Est-ce que Dieu existe réellement ? ». Afin de répondre à ce genre de question le groupe MEJ (Mouvement Eucharistique des Jeunes) a été fondé à Monseigneur-de-Charbonnel. En accord avec ces principes, durant nos rencontres, nous discutons de divers sujets controversés. En se questionnant et en contrastant les perceptions religieuses et scientifiques, nous redécouvrons l’existence de Dieu. Le MEJ a pour but d’expliquer, grâce aux expériences personnelles, que le Christianisme n’est pas seulement une religion, mais aussi un mode de vie. Il est aussi un club en croissance dans notre école. En effet, chaque jour, nous recevons un à deux nouveaux membres qui sont prêts à discuter de leur foi en Dieu, leurs doutes, et d’autres préoccupations. Présentement, nous comptons vingt membres et sommes ouverts à la venue de nouvelles recrues. « Les mejistes » se réunissent chaque Jour 1 et Jour 5, durant les 40 minutes à la chapelle. De plus, chaque mois, nous organisons une soirée après l’école pendant laquelle nous abordons divers sujets en lien avec la foi. Si vous aussi, vous souhaitez vous joindre à nos activités, notre groupe se fera le plaisir de vous accueillir. ​Pour plus d’informations, vous pouvez contacter les enseignants responsables: Mme Bérubé, Mme Ammais, Mme Marcellus, M. Awadalla et M. Umba.


Activités sportives La Griffe, octobre 2016 _________________________________________________________________________

Grizzlis en action! Grazia Duchemin - 12e Le mois d’octobre a non seulement marqué le début d’une nouvelle saison boréale, mais aussi de plusieurs saisons sportives à Monseigneur. Une multitude d'équipes du palier primaire et du palier secondaire étaient en action ce mois-ci. L'équipe de ​volleyball senior garçon a débuté sa saison avec un match contre CHAT (Community Hebrew Academy of Toronto). Malgré leur défaite, les garçons ont pu remporter un “set”. Depuis cela, ils ont joué deux autres matchs mais les ont malheureusement également perdu. Par contre, la saison n’est pas encore terminée et on leur souhaite bonne chance pour le reste de la saison. Toutes les équipes de ​soccer ont participé au tournoi ​ , un tournoi qui regroupe toutes les écoles francophones de la région, et ont connu beaucoup de succès. L'équipe des garçons 7 -8 ont gagné la médaille d’or, les filles de 7-8 et les garçons de 9-12 ont remporté la médaille de bronze. Malgré le fait que les filles de 9-12 ne se sont pas classées dans le top 3, elles ont quand même bien représenté l'école avec leur attitude positive. Matthew Puzhitsky, élève de la 12ème année, nous a représenté au tournoi régional de ​golf ​au début du mois. Il s’est classé dans le top 10 parmis plus de 50 joueurs. Matthew ne s’est cependant pas qualifié pour la compétition OFSAA mais on le félicite pour cette performance impressionnante. La saison de ​cross country a aussi débuté pour les élèves du palier primaire et du palier secondaire ce mois-ci. L'équipe du palier secondaire, composée uniquement de filles, a battu le record personnel à plusieurs reprises et nous représente a une autre compétition bientôt. En ce qui concerne l'équipe du palier primaire, deux de nos coureurs, Beau Baptiste de la 7ème année ainsi que Hayley D’Sousa de la 7ème année, se sont récemment qualifiés pour le tournoi de la ville. On souhaite bonne chance à toutes nos equipes sportives dans leurs tournois qui se dérouleront pendant les mois prochains.


Portrait

La Griffe, octobre 2016

_________________________________________________________________________

Que préfère l’alumnus de Charbonnel :

Commander une voiture électrique ou diriger une école? Evangeline Cowie - 10e

Notre directeur adjoint, André Bentivoglio, est toujours perçu comme « l’agent disciplinaire » de l’école. Mais qui est vraiment la personne qui se cache derrière ce masque? Dans cette entrevue M. André B. nous fait quelques révélations. EC: Pour commencer, pouvez-vous expliquer votre rôle ici a Charbonnel? AB: ​Je suis directeur adjoint, alors je suis responsable premièrement de la sécurité des élèves, de la discipline et de l’organisation dans l'école, donc s’assurer qu'il y ait toujours un enseignant présent avec les élèves. EC: Quels étaient vos défis lorsque vous étiez élève au secondaire? AB:​ Les téléphones cellulaires commençaient à sortir. Mon téléphone était installé dans ma voiture et c'était assez rare de l’avoir avec moi. C'était de la taille du desktop, un gros desktop. Le défi des élèves était de se rendre à l'école, puisque Charbonnel était la seule école francophone catholique de la région pendant ce temps là, donc j'avais des amis qui prenaient l'autobus scolaire de Newmarket, Aurora, Oshawa, Mississauga, Brampton pour venir à l'école. Pour avoir accès aux informations, il fallait actuellement aller à la bibliothèque chercher dans des livres. Ce n’était pas comme maintenant ou tu pousses un bouton et t’as toutes les réponses de plusieurs sources. Autres que ça, les défis étaient les mêmes. Les amis, le drame qui entourent les amis, les cercles d'amis, les triangles d’amour, ect. EC: Est-ce que vous vous voyez dans les eleves de MGRC? AB:​ Absolument, j'étais souvent de l'autre côté du bureau comme élève.Je faisais la majorité des choses comme les élèves le font. Par exemple, ne pas porter exactement le bon pantalon, n e pas mettre mon uniforme comme il faut... sauf que, maintenant, vous avez la bonne chance de ne pas avoir besoin de porter une cravate comme je devais le faire quand j’avais votre âge. On avait les mêmes défis, dans le sens qu'on n'était pas nécessairement satisfait de ceci ou de cela. Par exemple, moi, j’aimais la pizza de ​Pizza Pizza, et comme les élèves qui préfèrent sortir pour le dîner aujourd’hui, j’avais le même défi de retourner à temps. EC: Est-ce que votre temps en tant qu'enseignant dans la salle de classe vous manque? AB: ​Énormément! Je n’ai pas avec les élèves la même dynamique que j'avais quand j'étais en salle de classe, je ne peux pas les amener à faire un gros projet. J’adorais ça, entendre des élèves me dire “Je comprends maintenant”. C’est les amener quelque part. Dans mon poste actuel, je les amène quelque part, mais d'une façon différente. Il y a des élèves qui développent des habiletés sociales qui vont les aider toute leur vie, comme, par exemple, le respect des horaires - et c’est quelque chose de très important pour moi arriver à temps, pas seulement pour arriver à temps et avoir des leçons, mais pour faire preuve de respect envers l'enseignant et envers leurs amis.


Portrait La Griffe, octobre 2016 ___________________________________________________________________ EC: Est-ce qu’il y a un aspect que vous trouvez fascinant dans l'enseignement ? AC: ​Quelque chose que je trouve fascinant c'est de voir les jeunes s'épanouir, les voir rentrer très, très jeunes et quitter comme des adultes avec des connaissances. J'adore ça, quand les élèves me parlent de leur future, de ce qu’ils veulent faire et comment je peux les aider à y arriver en leur faisant des suggestions sur la carrière ou les études. Moi, j'ai eu le privilège d'enseigner trois groupes d'élèves à la première année scolaire. J'ai le double privilège de voir ce troisième groupe graduer cette année. C'est un honneur, et ce que je trouve intéressant c'est que ces élèves ont suivis le même cheminement que moi. J’étais à Saint-Noël Chabanel comme élève à l'élémentaire. Je suis venu a Charbonnel comme élève au secondaire, et c'est pareil pour ce groupe d'élèves. C'est comme si je finis bien la boucle. J’aime ca! EC: Trouvez-vous de la difficulté à faire l’équilibre entre votre vie personnelle et votre vie professionnel? AC:​ Absolument, parce que je vis la devise de l'école “Rien de Moins que l'Excellence” donc je donne tout et sincèrement, je ne dors pas parce que je pense à toutes les échéances, à toutes les choses que je dois faire. Je me lève vers 4h pour commencer … mon amélioration personnelle était de ne pas envoyer de courriels avant 6h le matin ou après 7h le soir. Donc, le matin, il y en a qui reçoit tout d'un coup 5 à 10 courriels à 6h . Parfois, je me force d'aller prendre une pause dans le salon du personnel, un dix minute. Mais oui, l'équilibre de la famille ce n'est pas ce que c'était. Je viens (à l'école) tôt, je quitte (l' école) tard, et le soir je travaille. Mon épouse me dit parfois qu’elle n’est pas satisfaite ou contente du métier que j’ai, et notre temps familial est moins valorisé. Cet équilibre est certainement important mais difficile. EC: Quelles sont vos stratégies de détente? AB:​ Le gym, aller prendre une petite marche avec ma femme et notre chien, faire du barbecue. Je trouve beaucoup de calme en faisant de l'activité physique. Courir un 5 km, ca fait enormement de bien ou écouter de la musique motivante. N'importe quelle activité, même monter et descendre les escaliers une dizaine de fois. EC: Quels sont vos passe-temps préférés? AB:​ J'aime faire du vélo de montagne, tout ce qui pompe l’adrénaline, que ça soit sauter, courir, aller dans le désert et se perdre, j’adore ca. Les voyages avec ma famille, dans les montagnes. C'est ca, je cherche tous ce qui me fait… jai besoin de ressentir mon coeur battre fort. EC: Est ce qu’il y a des choses que vous aimeriez que les élèves sachent à propos de vous? AB: ​Commander une voiture électrique! Mais vraiment… Le temps à l'école secondaire c'est le meilleur moment de leur vie. Oui, ils sont stressés par le future mais quand ils vont jeter un regard en arrière, ils vont se dire, “J'ai bien aimer cela, j’ai eu des expériences, j'ai rencontré du monde”. Charbonnel a vraiment été ma communauté et je l'espère pour eux aussi.


Dossier

La Griffe, octobre 2016

_________________________________________________________

L’Halloween: Traditions et origines Le calendrier grégorien comporte plein de dates auxquelles certaines fêtes et traditions sont consacrées, par exemple le mois de février fait penser à la Saint Valentin, celui de décembre à Noël et celui d’octobre à l’Halloween. Le 31 octobre est une journée “festive” en Amérique. Elle est généralement considérée par tous comme étant une journée favorable à l’obtention de pleins de bonbons mais aussi une belle occasion de porter son costume préféré. Chaque octobre, cette fête est célébrée et donc peut être considérée comme une tradition. Mais au faites d'où vient l’Halloween ?

Il y a environ 2500 ans en Angleterre et au Nord de la France, on célébrait la Samain (fête celtique) qui représentait la fin de l'été et aussi la fin de la saison des récoltes. La célébration qui commençait la nuit du 31 octobre, durait une semaine et se déroulait sous la supervision des druides. Ceux-ci allumaient un feu sacré chaque nuit pour honorer le dieu du soleil, Been, et aussi pour chasser les mauvais esprits. Selon la légende, les esprits des défunts pouvaient revenir sur terre pendant cette nuit. Pour les apaiser, les habitants laissaient de la nourriture devant leur portes car apparemment les esprits qui retournaient n’avaient pu accéder au paradis, donc, ils étaient considérés comme étant maléfiques. Pour effrayer les esprits, comme celui de Jack O’Lantern, on vidait des citrouilles qu’on éclairait avec une bougie. Selon la légende, Jack a été condamné à errer éternellement entre l’enfer et le paradis car aucune des entités en charge de ses deux places ne voulait le recevoir. L’immigration des irlandais vers la fin du 19eme siècle aux États Unis a permis l’expansion de cette tradition que l’on connaît maintenant sous le nom d’Halloween. Aujourd'hui, elle est célébrée dans la plupart des pays du monde comme la Grande Bretagne et le Canada. Sources: https://fr.wikipedia.org/wiki/Halloween


Compte rendu

La Griffe, octobre 2016

_________________________________________________________________________

Une revue sur ​Suicide Squad Zawadi Bunzigiye - 11e

Suicide Squad était un des films les plus attendus de l’été 2016. Toutefois, il a rudement divisé les critiques de cinéma et les adeptes du genre, peut-être à cause de sa publicité exagérée. Si vous l'ignorez, le film est sorti le 5 août cette année et voici son synopsis : une bande de super-vilains furent recrutés de force pour faire le travail des superhéros. un film au budget astronomique d’environ 175 000 000 $, typique d’Hollywood. L’intrigue principale semblait intéressante et prometteuse. Des super-vilains devenus super héros, pourquoi pas ? Si l’on considère le bon côté du film, on pourrait dire qu’il était divertissant, surtout pour les amateurs de ce genre. Les acteurs ont bien interprété leurs rôles. On Ce film a été tourné principalement à Toronto, mais aussi en Californie, à Chicago, et à Puerto Viejo de Sarapiqui en Costa Rica. La distribution se compose de Margot Robbie (Harley Quinn), Will Smith (Deadshot), Jared Leto (Le Joker), Cara Delevingne (Enchantress), Viola Davis (Amanda Waller), Jai Courtney (Capitaine Boomerang), Joel Kinnaman (Rick Flag) et Karen Fukuhara (Katana) parmi tant d’autres. Appartenant à plusieurs genres, dont l’action, la fantaisie, et la science-fiction, ​Suicide Squad fut une adaptation des bandes dessinées de l’univers DC pour l’écran du cinéma. Son réalisateur était David Ayer, connu pour ses succès cinématographiques comme ​Fury et End of Watch. La durée du film était de 123 minutes et sa certification est PG.


Cependant, le mauvais côté du film se révèle dans le dialogue qui était parfois trop cliché et embarrassant (surtout les répliques de Harley Quinn et du Joker). De plus, il a été reporté que Jared Leto a joué divers tours excentriques et inappropriés durant le tournage aux autres acteurs. Il a apparemment envoyé à Margot Robbie une boîte contenant un rat avec une lettre d’amour. Et, il a envoyé à Will Smith quelques balles de fusil, parmi beaucoup d’autres escapades. (Ce dernier détail était considéré d’insignifiant étant donné tout ce qui passe avec la brutalité policière et les Noirs en Amérique.) Selon Leto, ceci servait à sa « vision artistique ». De toute façon, la majorité des scènes incluant le Joker ont été coupées dans la version définitive du film (MDR). D’autre part, la musique était trop exagérée. La bande sonore de ce film avait une allure désagréablement prétentieuse. Il y avait aussi trop de personnages. Ils méritaient d’être introduits plus convenablement et d’être véritablement connus. Leur introduction, comme celle de Katana, a été faite trop brusquement à mon avis. La médiocrité globale de ce long métrage a dû survenir à cause de nombreuses modifications faites vers la fin du tournage. Il a été dit que la finalisation du projet fut plutôt hâtive et précipitée. Cela pouvait être ressenti en regardant le film. Honnêtement, je m’attendais à détester l’œuvre à cause de plusieurs détracteurs qui juraient qu’il ne valait pas la peine d’être visionné. Je suis donc allée voir ​Suicide Squad avec une attitude dédaigneuse et de faibles attentes. En fin de compte, il n’était pas si mal. Il a surpassé mes attentes, et a quand même été amusant malgré le fait d’être présomptueux et de piètre qualité. Je recommande donc de le regarder sans contrainte, car mon expérience a été brouillée par des opinions populaires. Je le conseille surtout aux personnes voulant se mettre dans l’ambiance de l’Halloween cette année !


Production libre

La Griffe - octobre 2016

Pagaille dans les champs C’est bientôt Halloween, et rien n’est prêt. Quelle catastrophe! Monsieur l’épouvantail ne sait plus où donner de la tête. Pris de panique, il se met déjà à imaginer la colère monstrueuse qu’auront les monstres de la forêt d’à côté. Le pauvre bonhomme était chargé de faire de cet Halloween le plus impressionnant, mais rien n’est prêt, et Halloween, c’est demain. Angoisse et affolement, Halloween va-t-il être annulé par sa faute? Hors de question! Il faut faire quelque chose, mais quoi? Monsieur l’épouvantail, épouvanté, courait sans but dans le vaste champ de maïs. Monsieur le corbeau passait justement par là quand il a vu ce dernier faire un drôle de numéro. Il croassa pour lui faire signe de son atterrissage. _Mais, que faites-vous mon bon ennemi? _Pas le temps de plaisanter! Halloween est pour demain et je ne sais quoi faire! _Nous pourrions vous aider, moi et mes amis corbeaux. _Ah, je vous connais, vous et vos sales magouilles! _Vous n’avez pas trop le choix. Conscient de son épouvantable situation, il ne put qu’accepter l’offre de son ennemi juré. Cependant, il se rappela qu’Halloween était l’unique journée de l’année où les méchants avaient le beau rôle. Les corbeaux balancèrent des décorations plus effrayantes qu’ horrifiantes. Monsieur l’épouvantail crut s’évanouir face à cette pagaille qu’il craignait de n’être aux goûts de ces hôtes. Pourtant, quand Halloween vint, les monstruosités étaient aux anges. Le champ était magnifiquement monstrueux. C’était l’Halloween le plus parfait et tout le monde complimenta monsieur l’épouvantail. Cependant, il a avoué que tous les mérites revenaient aux corbeaux et que pour une fois, ils n’ont pas été que des parasites.


Production libre

La Griffe - octobre 2016

LE RETOUR D’OCTOBRE

Dans un paysage de tons rouges, jaunes, oranges, le feuillage des arbres denses, virevolte et tombe, au rythme du vent et de son inaudible chanson, qui annonce la venue de l’automne. Aussitôt, le parfum délicieux des dindes, des tourtes emplit l’air, et tous soupirent d’aise a la pensée d’un congé plus ou moins mérité portant le nom d’Action de Grâce. Mais très vite arrive le dernier jour, quand sorcières, fantômes, zombies, clowns et chats noirs arpentent les rues sous un ciel de cendre, railleurs et effrayants, sous la forme d’enfants qui quémandent des bonbons. D’autres, pieux, respectent ce jour où les regrettés se font proches est-ce Halloween ou La Fête des Morts? quoiqu’il en soit, aucun ne peut l’ignorer à présent car auréolé de ses joies et de ses mystères octobre est de retour.


Production libre

octobre 2016

_________________________________________________________________________

Une Nouvelle École, Un Nouveau Monde Maria Nahas - 11e

Ma première journée à l’école Monseigneur-de-Charbonnel était très importante pour moi. J’étais en 7e année et c’était la rentrée, en septembre 2012. Selon moi, fréquenter l’école secondaire était un événement très excitant parce que je me sentais comme si je faisais maintenant partie de la section des grands. Dès que mon autobus était arrivé, tôt le matin, j’avais hâte de revoir mes amies que je connaissais depuis l’école élémentaire. Dans le bus, on discutait ensemble de la journée qui nous attendait et très vite, on était déjà rendues devant les portes de Charbonnel. Les enseignants nous ont accueillis chaleureusement et on était tous invités à la cafétéria, afin de retrouver nos classes et nos enseignants. On retrouvait aussi un par un, nos camarades de classe de l’école élémentaire ainsi que pleins de nouveaux visages. Lorsque j’avais reçu mon horaire, je me suis précipitée dans ma classe de la première période, avec les autres élèves ma classe la 7e C. Ma toute première 1ère période s’était très bien déroulée et j’étais prête à commencer ma 7e année. Tout au long de la journée, j’avais rencontré pleins de nouveaux profs et surtout de nouveaux élèves dans mon année. Je m’habituais peu à peu aux casiers et aux cloches de retard. Je commençais à me faire de nouvelles amies, tout en m’amusant avec celles que je connaissais déjà (surtout avec ma meilleure amie Christine Awadallah ). J’avais des cours assez intéressants comme le français, les maths, les sciences et l’histoire. À l’heure du dîner, je passais mon temps en marchant dans les corridors de l’école avec mes amies pour explorer notre nouvelle école et parfois jeter un coup d’œil à ce que faisaient les plus grands élèves. À la fin de la journée, j’étais fatiguée, mais aussi fière de moi car je venais de terminer ma première journée au secondaire. Je savais qu’une bonne année s’en venait et que je devais faire de mon mieux. En me rendant vers mon autobus pour rentrer à la maison, je pensais au fait que j’étais déjà excitée pour le lendemain. Je ne pouvais presque pas m’endormir la nuit. Depuis ce jour là, le jour qui a marqué mon entrée à MGRC, j’aime mon école et y aller chaque jour. Rendue en 11e, ce jour là me manque et j’aimerais bien revivre cet excitement de nouveau. Cela me permettrait de réaliser combien d’années se sont déroulées depuis et à quel point j’ai grandi.


Cuisine

La Griffe - octobre 2016

Goût de l'automne dans un verre! Eve-Marianne Maalouf - 9e

Etes vous en hâte le matin? Pas de temps pour le petit déjeuner? Cette recette est faite pour vous: un smoothie d’automne délicieux en moins de 5 minutes!

Matériel Un mixer électrique Un verre Une cuillère à thé Ingrédients Une pomme (coupée en quartiers) Une ou deux bananes Une tasse de lait 2 cuillères à thé de gruau rapide ½ cuillère à thé de cannelle moulue ½ cuillère à thé de vanille 2 cubes de glace

Photo: ​http://www.prevention.com

Étapes à suivre 1.Placer tous les ingrédients dans le mixer 2.Mélanger pendant à peu près 1 min 3.Verser dans votre verre favori 4. Buvez à petit coup! VOILÀ, un smoothie qui va sûrement vous satisfaire le matin! Maintenant allez vite pour ne pas manquer le bus:)


Bien-être

La Griffe - octobre 2016

BEAUTÉ 101: Soin naturel​ ​de la peau Ashema Welo - 11e

Avez -vous un teint brouillé? Voulez-vous avoir un teint lumineux, éclatant et propre? Alors vous êtes dans la bonne section, voici donc quelques étapes à suivre pour avoir une peau éclatante avec des ingrédients naturels.

Ingrédients: ❖ ½ ​concombre ❖ 1 ​pot de yaourt

Comment se préparer ?: ❖ ❖ ❖ ❖

Épluchez le concombre. Coupez-le en morceaux. Étendez le mélange sur votre visage. Gardez le masque pendant 15 minutes puis rincez.

Bienfaits : L’eau de concombre permet d’hydrater convenablement la peau, la nettoie et lui procure un éclat de fraîcheur. Le concombre est aussi rempli de vitamine C qui assure la santé de l’épiderme. D’ailleurs, le yaourt permet d’adoucir la peau et confère à cette dernière une agréable sensation au toucher. J’espère que tout cela a pu vous être utile.


Galerie

La Griffe, octobre 2016

_______________________________________________________________ _

Par Noah P. de la 11e​ ​

Par Sarah G. de la 7e​

par Jimmy de la 7e

Par Laura T. de la 7e​


Loisirs La Griffe, octobre 2016 __________________________________________________________________

Quel type de costumes porter durant le jour de l’Halloween? Marie-Claude Hilaire - 10e

Halloween arrive à grand pas et tu ne sais toujours pas quoi porter? ne t'inquiète pas on est là pour toi. Réponds à ces question pour trouver le costume parfait qui correspond à votre personnalité. 1. Quel genre de film préfères tu? a) Fantastique/Science-Fiction b) Drame/Romance c) Horreur d) Comédie/dessins animé 2. Ton costume est généralement: a) Original. Personne d'autre n'a jamais votre costume! b) Mignon, simple. c) Épeurant d) Fait avec ce que tu possèdes déjà. 3. Comment décris-tu ton style? a) Unique b) Fashion c) Tomboy d) Classique 4.Quel genre de personne es-tu? a) Disant...Pas comme les autres. b) Joyeuse, drôle. c) mystérieuse, indépendante. d) Calme, ‘’Go with the flow’’ 5.Quelle sorte de livre aimes-tu lire? a) La science fiction! b) La romance! c) Le fantastique! d) Les bandes dessinées! 6.Lequel de ces stereotype représentes-tu? a) Académiques b) Populaire/bavarde c) Gothique/Emo d) Ummm? normal haha.


Loisirs La Griffe, octobre 2016 __________________________________________________________________ 7.Où cherches-tu ton costume d'Halloween? a) en ligne b) ma garde de robe. c) magasin de halloween d) si je trouves un costume je le prend! 8.La chose la plus importante au sujet d'un costume d'Halloween est que: a) il attire de l'attention. b) d'êtres super mignon c) il effraient tout le monde. d) il est facile a reproduire. 9. Ta célébrité préférée? a. Je n’aime pas trop les célébrités... b. Du genre Selena Gomez, Drake. c. Du genre Skrillex, Melanie martinez. d. Du genre Kylie Jenner, Psy. 10. A partir de cette liste, quel déssins animé aimes tu le plus? a. Phinéas et Ferb. b. Winx. c. Gravity falls d. Bob l’éponge. Les pointages Si tu as plus de réponses A. Nous pensons que tu devrais porter un costume du genre Astronautes ou extra-terrestre, tu aime la science-fiction, aimes les études et ce genres de choses te fascine, ce ne sont pas des costumes faciles a recréer mais, tous les yeux seront sur toi! Si tu as plus de réponses B. Tu aimes la romance, aimes les artistes trendy, tu suis la mode tu aimes les costumes plus simple à recréer, tu est bavardes et tu aimes être alaise. Tu devrais être un ange, un animal ou un magicien! Si tu as plus de réponses C. Tu devrais être un vampire ou un loup garoux. Tu aimes faire peur et aimes la science-fiction! un costume de ce genres t'irait à merveille!


Si tu as plus de réponses D Tu devrais te déguiser en personnage ou en celebrites, tu aimes les costumes faciles à recréer, tu “go with the flow, et chill” Un costume de ce genre t’irait à merveille!


Concours

La Griffe, octobre 2016

_________________________________________________________________________

Devinettes et Énigmes 1. Qu’est-ce qui a 6 jambes, 2 têtes, 2 mains, mais qui se tient sur 4 pattes? 2. Pourquoi les flamants roses lèvent-ils une patte lorsqu’ils dorment? 3. Qu’est-ce qui réfléchit sans réfléchir? 4. Quel mot commençant par la lettre « C » désigne quelque chose pouvant être clair ou obscur, humide ou sec, ouvert ou fermé, et noir ou rose? 5.

​Je reste dans mon lit, mais je ne dors pas. J’ai des

lacets, mais pas de chaussures. Je coule, mais je ne me noie pas. Qui suis-je?

*Pour répondre aux devinettes, veuillez voir vos courriels sur mon avenir*.


Oeuvre de l’artist Blaze Wiradharma créé dans le gymnase.


Profile for La Griffe

Lagriffe#1 Octobre 2016  

Lagriffe#1 Octobre 2016  

Advertisement