Page 1

Information du Service Technique ________________________________________________________________

Peintures antifouling pour coques en aluminium Jotun, comme d’autres fabricants de peinture, a toujours été réticent à préconiser des antifouling contenant du cuivre sur les coques en aluminium. En effet, ceci était considéré comme dangereux à cause du risque potentiel de corrosion galvanique. Cependant, les conditions physico-chimiques engendrant cette corrosion, ne sont, dans la grande majorité des cas, pas réunies. Seules les conditions suivantes peuvent occasionner une corrosion galvanique liée à la présence d’un antifouling contenant du cuivre sur une coque aluminium : -

Les pigments d’oxyde de cuivre doivent être convertis en cuivre métallique. Alternativement, du cuivre métallique doit être présent dans l’antifouling, ce qui n’est que très rarement le cas.

-

Le cuivre métallique doit être en contact direct avec l’aluminium de la coque. Dans ce cas, une corrosion galvanique est générée, ce qui peut gravement endommager la coque.

La nature même d’une peinture antifouling contenant des pigments d’oxyde de cuivre qui « flottent » dans une matrice polymère non conductrice, va, effectivement, prévenir ce genre de risque corrosif. En d’autres termes un antifouling dit « ordinaire » à base de cuivre, peut être utilisé en toute sécurité sur une coque en aluminium. Indépendamment de cela, une coque en aluminium peut se corroder dans l’eau de mer. Typiquement, il s’agit du résultat de l’action galvanique des gouvernails, des hélices, des supports d’anodes en acier inoxydable. Ces pièces ne sont généralement pas protégées par un revêtement peinture organique, elles vont donc agir galvaniquement contre l’aluminium moins noble. Ceci implique qu’un dégât infligé au primaire peut engendrer de sévères attaques de corrosion sur la coque elle-même. Un autre mécanisme envisageable peut être lié à la présence de fissures sous le film de peinture. Si, pour diverses raisons, une corrosion de l’aluminium est initiée, les ions aluminium, acides par nature, vont créer un environnement acide sous le film de peinture. Ainsi, la corrosion va se développer accompagnée par un dégagement d’hydrogène. Ces constatations ont été vérifiées par un laboratoire de recherche indépendant. Par conséquent, Jotun s’autorise à recommander la gamme SeaQuantum ainsi que d’autres antifouling dits « ordinaires » pour la protection antisalissure de coques en aluminium. Il y a, à ce jour, de nombreux navires en aluminium protégés par des antifoulings contenant des oxydes de cuivre ; Ces navires ont montré d’excellents résultats lors de leur passage en bassin. Des informations complémentaires sont disponibles sur demande.

Af cuivre aluminium tss doc francais  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you