Page 1

Dossier Projet TUT Un ponton culturel sur La Loire


Dossier Projet TUT Un ponton culturel sur La Loire Bertrand GAUTHIER Kévin LELIEVRE Aurore PICARD Sébastien ROSSO


Remerciements,

Notre reconnaissance s’adresse conjointement à Alain FAGAT, Jacques GENEVOIS, à l’équipe de conseillers municipaux et de personnes qui auront pu nous suivre au cours de cette année 20102011.

De même, merci à Monsieur GENEVOIS, 5ème adjoint au maire, et aussi tuteur de notre projet de nous avoir suivi, et de nous avoir conseillé. Merci également aux conseillers municipaux de la ville de La Possonnière, et à Monsieur MARAIS, responsable technique de la ville d’avoir pris de leur temps pour assister aux diverses réunions de présentation du projet, aux critiques et remarques qu’ils auront pu nous faire...

Merci, l’équipe projet TUT Bertrand GAUTHIER Kévin LELIEVRE Aurore PICARD

hase hase

iagn

Enfin merci, à Monsieur RIGODAU, secrétaire général de la mairie de La Possonnière d’avoir été l’intermédiaire de nombreux échanges, et sans qui la communication entre tous les acteurs du projet n’aurait pu être possible.

hase

rojet

uisse

Merci donc à Monsieur FAGAT, 2ème adjoint au maire de la ville de La Possonnière, responsable du projet d’aménagement du centre intergénérationnel à vocation intercommunale de nous avoir permis d’effectuer notre projet TUT sur les aménagements extérieurs de ce dernier, et d’avoir joué le rôle du commanditaire.

P AP P ESQ Pd vant

Ce projet n’aurait pu aboutir sans une réelle collaboration et un échange d’idées entre toutes les personnes qui auront pu y participer ; nous tenons ici à les remercier.

ostic

Plans de plantation

3.1

Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Compte-rendu 1ère Réunion

2.1

Programme

2.2

SGO

2.3

Compte-rendu 2ème Réunion

2.4

Partie Nord

2.5

Parking

2.6

Partie Sud

2.7

Rue Landeronde

2.8

Situation géographique

1.1

Histoire de la ville

1.2

Climat

1.3

Pédologie, Géologie

1.4

Topographie

1.5

Analyse paysagère

1.6

État des lieux

1.7

Fonctionnement du centre

1.8

Bibliographie

1.9


Introduction

Pour cela nous avons décidé de monter un dossier professionnel. Celui-ci pourra être utilisé par la ville pour réaliser le projet. De plus il permettra de présenter notre démarche professionnelle, ainsi que les différents savoirsfaire mis en œuvre pour réaliser un projet le plus complet possible.

Bonne lecture,

hase hase

iagn

En relation avec les différents dirigeants de la commune de la Possonnière et notre tuteur (Mr Jacques GENEVOIS), nous avons abouti au travail suivant en espérant que ce projet réponde au mieux aux attentes de la ville.

hase

rojet

uisse

Le document présenté se divise en trois grandes parties qui comprennent : Phase Diagnostic : analyse de la ville et ses alentours. Celle-ci nous a permis de comprendre le support sur lequel nous avons travaillé, et de réaliser les aménagements en concordance avec le milieu. Phase ESQuisse : propose le projet avec des textes explicatifs, des croquis et des photos références. Phase Avant-Projet : comprend tous les documents techniques que l’on peut rencontrer dans un dossier de consultation des entreprises avec plans, plannings, estimatifs…

P AP P ESQ Pd vant

Dans le cadre de notre licence professionnelle en aménagement du paysage, il nous a été demandé de réaliser un projet tuteuré. Ceci comprend la réalisation d’une réponse due à une demande concrète de la part d’un commanditaire, ici dans notre cas la ville de La Possonnière. Elle nous a fait travailler sur les aménagements des espaces verts qui entourent le futur centre intergénérationnel.

ostic

Plans de plantation

3.1

Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Compte-rendu 1ère Réunion

2.1

Programme

2.2

SGO

2.3

Compte-rendu 2ème Réunion

2.4

Partie Nord

2.5

Parking

2.6

Partie Sud

2.7

Rue Landeronde

2.8

Situation géographique

1.1

Histoire de la ville

1.2

Climat

1.3

Pédologie, Géologie

1.4

Topographie

1.5

Analyse paysagère

1.6

État des lieux

1.7

Fonctionnement du centre

1.8

Bibliographie

1.9


hase

vant

P AP P ESQ Pd

uisse

hase

iagn

hase

rojet

ostic

Plans de plantation

3.1

Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Compte-rendu 1ère Réunion

2.1

Programme

2.2

SGO

2.3

Compte-rendu 2ème Réunion

2.4

Partie Nord

2.5

Parking

2.6

Partie Sud

2.7

Rue Landeronde

2.8

Situation géographique

1.1

Histoire de la ville

1.2

Climat

1.3

Pédologie, Géologie

1.4

Topographie

1.5

Analyse paysagère

1.6

État des lieux

1.7

Fonctionnement du centre

1.8

Bibliographie

1.9


IRE

LA POSSONNIÈRE

ANCENIS

(source : perso )

SAINT-NAZAIRE

LA LO

Situation de La Possonnière en France

Situation géographique

RE

LA

NANTES OCÉAN ATLANTIQUE

REZÉ

I LO


hase

ESQ

uisse

hase

A Projet vant

P P

ANGERS

BOUCHEMAINE

Plans de plantation

3.1

Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Compte-rendu 1ère Réunion

2.1

Programme

2.2

SGO

2.3

Compte-rendu 2ème Réunion

2.4

Partie Nord

2.5

Parking

2.6

Partie Sud

2.7

Rue Landeronde

2.8

Situation géographique 1.1

LA LOIRE

La Possonnière se situe à vingt kilomètres à l’Ouest d’Angers. Cette commune s’étend sur 18.68 kilomètres carrés soit une denSAVENNIÈRES LA POSSONNIÈRE sité de 125, 05 habitants au kilomètre carré. Elle est bordée au sud par BEHUART la Loire et par la voie SNCF Paris-Nantes qui dessert le bourg. Site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, c’est une municipalité française du Maine et Loire (49) dans les Pays de la Loire, sur le territoire du canton de Saint-Georges-sur-Loire. Elle est CHALLONES-s/-LOIRE ROCHEFORT-s/-LOIRE membre de la Communauté de Communes Loire Layon qui regroupe 10 communes. Le maire de La Possonnière se prénomme Célestin SUHARD, il est aussi le vice-président de la communauté de Communes (Loire Layon). Ses communes limitrophes sont : - SAINT-GEORGES-SUR-LOIRE à l’Ouest, - SAVENNIERES à l’Est, rive droite de la Loire, - CHALONNES-SUR-LOIRE, ROCHEFORT-SUR-LOIRE et BEHUARD au Sud, rive gauche de la Loire. La Possonnière est traversée par trois routes départementales (RD 111 ; RD 311 ; RD 210). Ces routes sont les principaux accès pour entrer et sortir de la ville. Se situant loin des grands axes autoroutiers, la commune de la Possonnière a su conserver sa typicité de petit bourg rural de bord de Loire. 2

1.2 1.3 1.4 1.5 1.6 1.7 1.8 1.9


3 (source : site internet de La Possonnière)

Port de La Possonnière

(source : site internet de La Possonnière)

Pont en pierre à 17 arches

(source : site internet de La Possonnière)

Moulin à vent

Histoire de la ville


hase

ESQ

uisse

hase

A Projet vant

P P

Plans de plantation

3.1

Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Compte-rendu 1ère Réunion

2.1

Programme

2.2

SGO

2.3

Compte-rendu 2ème Réunion

2.4

Partie Nord

2.5

Parking

2.6

Partie Sud

2.7

Rue Landeronde

2.8

Histoire de la ville 1.1

La Possonnière est une commune ligérienne (relatif à la Loire) forte de 2336 habitants en 2009. Elle est située dans le Val de Loire et classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Sa superficie s’étend sur 1800 hectares.

1.2

La Possonnière est une jeune commune qui est née de la révolution industrielle et a obtenu son indépendance administrative en 1851. A cette date Louis Napoléon Bonaparte scellait du sceau de l’Etat une loi promulguée par l’assemblée nationale précisant que La Possonnière était « distraite » de Savennières, dont elle dépendait depuis 1790.

1.3

La tête dans les coteaux où pointent encore des moulins à vent, les pieds dans la Loire, les Possonnéens sont résolument tournés vers leur fleuve, avec un passé encore proche marqué par la marine de Loire et la pêche professionnelle. La Possonnière doit son nom au « poçon » ou « poiçon », ancienne unité de mesure du vin (ou du blé selon les régions) qui valait deux tiers de muids. Ces barriques étalonnées ont donné le nom de « Pochonerie » à l’agglomération dès 1803. Le commerce des vins a utilisé le moyen de transport privilégié qu’offrait la Loire, et ce jusqu’à l’arrivée du train. Le chemin de fer a peu à peu détrôné le transport fluvial, et dès 1900 le port a été moins fréquenté. Avec l’implantation de la gare en 1851, sur la ligne Tours-Nantes, le développement de l’agglomération communale s’est opéré vers l’ouest, vers la route de l’Alleud, et en 1930 la place de la mairie a été ouverte. L’Alleud, au Moyen-Âge était un petit bourg avec auberges, pressoir, four banal, basse justice, et même plus tard une prison et une école. Le village a été transformé au XIXè par la traversée de la ligne de Nantes puis celle de Niort via Cholet. Celle-ci nécessita la construction de 1879 à 1880 d’un très grand pont en pierre à 17 arches. Les activités industrielles installées à L’Alleud ont donné lieu à la réalisation de logements pour le personnel ouvrier et encadrant. 4

1.4 1.5 1.6 1.7 1.8 1.9


Histoire de la ville

La Taverne du Prieuré est le plus vieil édifice du bourg, sa fondation remonte au début du XIVème siècle. Elle a successivement porté les noms d’« Auberge du Croissant Couronné » en mémoire du Roi René, «Au Grand Louis » en souvenir de Louis XIV et « Auberge de l’Ancre de la Marine » sous la Révolution. L’église St-Jacques, construite en 1803, a été complétée d’un premier clocher en 1826, puis transformée en 1860. Le clocher a sa forme actuelle depuis 1880.

5

Église de La Possonnière (source : perso)

A la fin du XIXème siècle, le bourg de La Possonnière a connu un regain d’activité commerciale et artisanale, grâce au développement général des productions agricoles, de l’industrie et des transports.


hase

ESQ

uisse

hase

A Projet vant

P P

Plans de plantation

3.1

Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Compte-rendu 1ère Réunion

2.1

Programme

2.2

SGO

2.3

Compte-rendu 2ème Réunion

2.4

Partie Nord

2.5

Parking

2.6

Partie Sud

2.7

Rue Landeronde

2.8

Histoire de la ville 1.1 1.2

Aujourd’hui La Possonnière est plus que jamais tournée vers son fleuve. Le port offre un superbe panorama sur La Loire : plates, futreaux, toues sablières, toues cabanées et même deux lasses, et un passe-cheval. C’est l’endroit idéal pour faire étape ou escale et s’imprégner de l’ambiance d’un paysage ligérien. Aménagée en 1998, la Guinguette offre un site accueillant aux visiteurs de passage et aux habitués de la commune. Le port a été entièrement réaménagé en 2005. Prieuré de La Possonnière (source : perso)

Commune dynamique, la Possonnière possède une vie associative extrêmement riche, dans les domaines culturels et sportifs. Théâtre, cinéma, musique, fêtes populaires rythment la vie de la cité. Soucieuse de maîtriser son développement, La Possonnière ne souhaite être ni noyée par la ville, ni enterrée à la campagne, elle aspire tout simplement à rester le plus longtemps possible une commune vivante des bords de Loire avec son âme ligérienne.

1.3 1.4 1.5 1.6 1.7 1.8

6

1.9


Climatologie température pluviométrie

Janvier 4,7 61,6

Février 5,6 53,8

Mars 7,7 54,7

Avril 10,1 43,3

Mai 13,4 55,7

Juin 16,8 40,3

Juillet 19 40,9

Août 18,7 42,1

Septembre 16,5 44,4

Octobre 12,6 58,3

Novembre Décembre 7,8 5,3 64,5 58,2

Pour ce qui concerne le climat de la région, les températures nous montrent que le mois le plus froid (janvier) possède une température moyenne supérieure à 4°C (4,7°C), ce qui se traduit par des hivers doux. Pour la période estivale, le mois le plus chaud est le mois de juillet avec une température moyenne de 19°C. Cette température supérieure à 18°C qui se traduit par des étés chauds. L’amplitude thermique sur le secteur est importante lorsqu’elle dépasse les 15°C. Ici nous avons une amplitude de 14,3°C qui indique un écart moyen de température entre les hivers et les étés, typique des climats tempérés à influence océanique. Il n’y a en général aucune période de sécheresse (la courbe de pluviométrie ne descend pas en dessous de celle des températures) dans le département du Maine et Loire, ce qui est un avantage pour les futurs végétaux car cela limitera les stress hydriques.

Diagramme ombrothermique de la région angevine

40

20

pérature (°C)

7

ométrie (mm)

Les précipitations sur la commune de La Possonnière sont moyennes, elles représentent une moyenne de 617,8 mm d’eau. Il pleut environ 1,4 jour sur 3 et le coefficient d’aridité est de 28,7, ce qui signifie que le climat est semi-humide. Cette 80 abondance en eau est favorable à la nutrition et à la croissance du végétal, cependant cela peut provoquer de fortes crues au niveau de La Loire, pouvant 40 ainsi inonder une partie de la commune. 70 35 Pour la période défavorable aux végétaux, c’est à dire les mois où la température descend en dessous de 10°C (voir diagramme ombrothermique avec la droite T°=10°C ci-contre). Cela concerne le mois de janvier, février, mars, novembre et60 décembre, soit 5 mois sur 12 qui sont défavorables à la végétation. Avec cette période néfaste30 pour les végétaux, il faudra impérativement bien adapter pluviométrie notre palette végétale à ce climat particulier. 50 25


Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Compte-rendu 1ère Réunion

2.1

Programme

2.2

SGO

2.3

Compte-rendu 2ème Réunion

2.4

Partie Nord

2.5

Parking

2.6

Partie Sud

2.7

A Projet vant

hase

température pluviométrie

Février

Mars

Février 5,6 53,8

Mars 7,7 54,7

Avril 10,1 43,3

Mai 13,4 55,7

Juin 16,8 40,3

Juillet 19 40,9

Avril

Mai

80

Juin

Juillet

Août

Septembre

Pluviométrie (mm)

Octobre

30

20

10 0

25 Mois 20

25 20 15

10

pluviométrie

15

10 température

5 0

Température (°C)

20

30

25 20 15

10 5 0

35

35 30

40 Novembre Décembre 7,8 5,3 35 64,5 58,2 30

40

40

Température (°C)

Pluviométrie (mm)

Pluviométrie (mm)

40

Septembre 16,5 44,4

Octobre 12,6 58,3

Diagramme ombrothermique de la région angevine

0 Pour ce qui est des accidents climatiques, il y a principalement des périodes de 80 brouillard, elles Diagramme de la région angevine 70 représentent 43,1 jours par an en moyenne, les pics se trouvent sur la saisonombrothermique automnale. 60

Août 18,7 42,1

2.8Nove

7 64

Climatologie 1.1

température 5,6avec des7,7 13,4 70 16,8 19 18,7 16,5 12,6 Le climat angevin est assez venté, puisqu’on recense chaque année plus 4,7 de 60 jours vents 10,1 pluviométrie 61,6 53,8 54,7 43,3 55,7 40,3 40,9 42,1 44,4 58,3 60 violents (avec des rafales dépassant les 57 km/h). Il y a une prédominance des vents du Sud-ouest Mars océanique. Avril Ils apportent Mai Juin les Juillet Août 50Septembre Octobre Novembre Décembre et Ouest. Ces vents, doux et humides,Janvier résultent Février de l’influence ainsi température 4,7 5,6 7,7 10,1 13,4 16,8 19 18,7 16,5 12,6 7,8 5,3 précipitations. Des vents du Nord-est sont également notés assez fréquents mais ils sont moins pluviométrie 61,6 53,8 54,7 43,3 55,7 40,3 40,9 42,1 40 44,4 58,3 64,5 58,2 forts, généralement secs, parfois particulièrement froids en hiver. Concernant les classes de vitesses, 30 les vents de 1,5 à 4,5 m/s sont les plus fréquents, avec une dominance dans la direction Ouest-Sud20 Diagramme ombrothermique de la région angevine ouest et Nord-est. Les vents de 4,5 à 8 m/s sont plus fréquemment orientés Nord-est / Sud-ouest. 10

80 pouvons conclure que nous sommes sous Grâce à toute cette analyse du climat de la région, nous 50 un climat tempéré, car il y a 4 saisons bien distinctes70et la température moyenne annuelle est de 40 11,5°C. Ce climat tempéré est à dominante océanique 60 avec des hivers doux et une humidité assez 30 importante sur l’ensemble de l’année (influence du climat océanique). 50

Rue Landeronde

pluviométrie

Diagramme ombrothermique (source : perso)

Le nombre d’heures d’ensoleillement est de 1944 heures, ce qui permet aux végétaux de réaliser une bonne photosynthèse bénéfique pour la nutrition et la croissance du végétal.

Janvier 4,7 61,6

uisse

ESQ

hase Janvier

3.1

Température (°C)

P P

Plans de plantation

1.2 1.3

pluviométrie

1.4

température

1.5 1.6 1.7 1.8

température

8

1.9


Pédologie / Géolologie La commune de La Possonnière se trouve en bordure est du massif armoricain. En dehors des alluvions de la Loire qui couvrent la partie Sud de la commune, la partie Nord se voit affleurer des terrains anciens, datant du Paléozoïque (ère primaire). Le plateau dominant de la Vallée de la Loire est sous-tendu par des formations schisto-gréseuses et volcaniques (série de Saint-Georges sur Loire). Il s’agit de formations sédimentaires qui présentent ponctuellement des zones à dominantes gréseuses ou des auréoles constituées de roches volcaniques (spilites). Il faut noter que ces formations sont peu perméables et sensibles aux ruissellements superficiels. Le plateau au nord du bourg est tapissé de sables éoliens. Issus des grèves de Loire, ces sables, poussés par des vents de Sud-ouest, ont remonté les pentes de rive droite pour s’étaler vers le nord, formant un manteau discontinu dont l’épaisseur moyenne n’excède pas 1,50 mètre (secteurs de Brenessard, la Garenne, Goupillau). Le Val de Loire est tapissé d’alluvions modernes et subactuelles, essentiellement représentées par des sables et des graviers, à l’exclusion de galets ; les argiles forment en surface des bancs plutôt que des plaques peu étendues. Ces alluvions récentes sont épaisses de 2 à 3 mètres. Au-dessous, la jalle, épaisse de 1 à 3 m, on trouve une argile sombre, riche en débris organiques. Cette couche semi-perméable n’apparaît jamais en surface ; elle forme habituellement le fond même du lit mineur du fleuve, sauf en quelques points où apparaît le dépôt sous-jacent, représenté par une formation grossière à éléments de gneiss et de granites : il s’agit de la portion profonde, plus ou moins remaniée, de la très basse terrasse (Fx) qui affleure dans les secteurs des Pâtis et de l’Alleud.

9


hase

Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Compte-rendu 1ère Réunion

2.1

Programme

2.2

SGO

2.3

Compte-rendu 2ème Réunion

2.4

Partie Nord

2.5

Parking

2.6

Partie Sud

2.7

Rue Landeronde

2.8

A Projet ESQ

uisse

hase

3.1

vant

P P

Plans de plantation

Pédologie / Géologie 1.1

Carte géologique

(source : carte géologique de la France (feuille Chalonnes-sur-Loire, n°453) éditée par le BRGM)

1.2

Alluvions modernes et subactuelles : Limons sur sables et argiles

1.3

N - Sables éoliens CN - Sables éoliens colluvionnés

1.4

Alluvions anciennes : sables, graviers et galets basses terrasses

1.5

Ordovocien supérieur à Dévonien inférieur Série de St-George-sur-Loire, shcisto-gréseuse et volcanique G - intercalations (ou zones) gréseuses Ph - phtanites J - jaspes d2C - Calcaire supérieur des Roches (Praguien) s4C - Calcaire supérieur des Roches (Post-Ludlow) C - Calcaires d’âges indéterminé - Porphyre de St-George-sur-Loire - Rhyolites ou microgranites (localement tufs acides) - spilites - Tufs basiques

1.6 1.7 1.8 10

1.9


Topographie

Le territoire communal de La Possonnière est marqué par la situation de contact entre la Vallée de la Loire, au sud, et un plateau au relief légèrement ondulé, au nord. La topographie du Val de Loire délimitée par la voie ferrée est caractérisée par sa planéité, avec des altitudes oscillants (hors levée) entre 13 et 17 mètres NGF (Nivellement Général de France). La vallée s’élargit à l’Ouest de la commune pour atteindre la rive droite qui fait près de 1,5 kilomètres de largeur. Le plateau se caractérise par une succession de vallonnements et de légères buttes s’inclinant doucement vers le sud en direction de la vallée principale. Le point culminant se situe à l’extrémité nord de la commune, au niveau du lieu-dit «le Paradis» avec une altitude de 66 mètres NGF. Le bourg de la Possonnière est implanté à flanc de coteau, entre les altitudes 20 et 50 mètres NGF, marquant la transition entre le plateau et le Val de Loire.

11


P P

A Projet ESQ

uisse

hase

vant

hase

Plans de plantation

3.1

Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Compte-rendu 1ère Réunion

2.1

Programme

2.2

SGO

2.3

Compte-rendu 2ème Réunion

2.4

Partie Nord

2.5

Parking

2.6

Partie Sud

2.7

Rue Landeronde

2.8

Topographie 1.1 1.2 1.3

Carte topographique (source : PLU)

Limite communale

1.4

< 25 m

1.5

25 - 50 m

1.6

> 50 m

1.7 1.8 12

1.9


La Loire (source : perso)


hase

Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Compte-rendu 1ère Réunion

2.1

Programme

2.2

SGO

2.3

Compte-rendu 2ème Réunion

2.4

Partie Nord

2.5

Parking

2.6

Partie Sud

2.7

Rue Landeronde

2.8

A Projet ESQ

uisse

hase

3.1

vant

P P

Plans de plantation

Analyse paysagère 1.1 1.2

La partie sud de la commune en lien avec la Loire présente un paysage ligérien traditionnel entre bocage et culture. Le paysage ouvert sur de grandes cultures se ferme à l’horizon par de petits boisements ou par de grandes haies bocagères, écrans successifs animant le paysage et relayant le regard.

1.3

Depuis La Levée (lieu-dit situé au nord de la commune), les vues sur le bourg restent anecdotiques mais soulignent bien la relation entre le bourg et la Loire d’autant que le bourg n’est pas perceptible depuis le plateau bocager du nord. La Levée offre une mise en scène majestueuse du patrimoine naturel. La Loire, largement mise en valeur, se dévoile dans un camaïeu de vert et de bleu. Elle offre un paysage ouvert avec des dominantes de lignes horizontales : un espace d’oxygénation et de contemplation. Ce patrimoine naturel classé qu’est la Loire est remarquablement mis en scène par l’aménagement de qualité du port de la Possonnière, espace de convivialité et d’animation, seul contact direct entre le bourg et le fleuve. La voie ferrée qui forme une coupure fonctionnelle importante limite les échanges entre le bourg et la vallée et donc entre ces habitants et les bords de la Loire. A l’ouest de celle-ci on trouve des ouvertures dans la végétation permettant de créer des vues furtives sur du patrimoine bâti remarquable (domaine de la Belle Touche, moulin de la Roche).

1.5 1.6 Voie ferrée (source : perso)

Les entités archéologiques (cf. carte des entités archéologiques) : La commune dispose de 3 entités archéologiques recensées par la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles) - Laleu (chapelle) - Epis de la Gautraie (épis, pêcherie) - Place de l’église (cimetière, église)

1.4

1.7 1.8 1.9


Analyse paysagère Les monuments historiques La commune est concernée par deux édifices inscrits au titre des monuments historiques qui génèrent un périmètre de protection de 500 mètres de leurs abords. L’un se situe sur la commune (le Moulin de la Roche) et l’autre sur la commune de Saint-Georges-sur-Loire (le château de Chevigné) et son périmètre de protection touche l’extrême nord du territoire communal (cf. carte des monuments historiques). Moulin à vent de la Roche (ou de la franchaie) – inscrit le 15/02/1977 Construit durant la seconde moitié du XVIIème siècle entre les lieux-dits de la Roche et de la Franchaie. Le moulin de la Roche est un point de visibilité fort du territoire communal. Il n’est pas visible depuis le bourg de la Possonnière mais il l’est sur l’ensemble de la partie ouest de la commune. En revanche l’ouverture visuelle qu’offre son point de vue permet d’embrasser tout le paysage au relief doux et vallonné de cette partie de la commune. Cette partie de la commune présente une forte connotation patrimoniale. On y trouve tout un registre de murs entourant les parcs et belles demeures constituant la référence viticole du territoire communal. Le château de Chevigné – inscrit le 14/10/1963 Localisé à l’est du territoire communal de Saint-Georges-sur-Loire. La topographie des lieux et surtout la végétation abondante et dense (bois du château et haies arborées) n’offrent quasiment aucune vue de l’édifice depuis la Possonnière, exceptées, quelques vues furtives de la toiture depuis la Roche Blanche en période hivernale.

15


hase

Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Compte-rendu 1ère Réunion

2.1

Programme

2.2

SGO

2.3

Compte-rendu 2ème Réunion

2.4

Partie Nord

2.5

Parking

2.6

Partie Sud

2.7

Rue Landeronde

2.8

A Projet ESQ

uisse

hase

3.1

vant

P P

Plans de plantation

Analyse paysagère 1.1

(source : perso)

Photo du moulin à vent de La Roche (source : PLU)

Carte des entités archéologiques et monuments historiques

1.2 1.3 1.4 1.5 1.6

Entités archéologiques

1.7

Monuments historiques

1.8 16

1.9


Le bourg présente une urbanisation diffuse sans structure spécifique. Il s’agit plus d’une succession de lotissements reliés les uns aux autres par un réseau dense de rues mais sans hiérarchisation spécifique. Le cœur ancien du bourg présente une typologie différente, plus dense avec de petites ruelles étroites que l’on retrouve aussi au niveau du lieu dit « L’Alleud ». On retrouve dans ce bourg un patrimoine bâti de qualité qui repose sur de nombreux édifices remarquables non protégés, ainsi que sur l’identité architecturale du bâti traditionnel et sur la présence d’un petit patrimoine vernaculaire. Le plus ancien bâtiment de la commune se situe dans le centre ancien du bourg, il s’agit de la Taverne du Prieuré (XIIIème siècle). La Possonnière compte quelques vieilles bâtisses et de vieux châteaux de grand intérêt architectural datant des XVème, XVIème, XVIIème et XVIIIème siècles, principalement au sein et en périphérie proche du vieux bourg ainsi qu’à l’Alleud et aux alentours de la ville. On retrouve ainsi, La Maison d’Angrie (l’Alleud), Le Manoir de la Rousselière (la Rousselière)… Ces bâtisses imposantes sont souvent caractérisées par des pentes de toit très marquées et possèdent des parcs boisés. On retrouve également de nombreux petits châteaux et maisons de maître de la fin du XVIIIème et du XIXème siècle ((La Mairie, le Porche, la Demeure de la Mesnie ou Bellevue, l’Hermitage (dans le vieux bourg et sa périphérie proche)). Que ce soit au niveau du bourg ou du bâti rural en campagne, l’identité architecturale de la commune repose sur un seul matériau de couverture, 17

Photo d’une ruelle et d’un four de la possonnière

Le patrimoine bâti

(source : perso)

Analyse paysagère


hase

ESQ

uisse

hase

A Projet vant

P P

Plans de plantation

3.1

Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Compte-rendu 1ère Réunion

2.1

Programme

2.2

SGO

2.3

Compte-rendu 2ème Réunion

2.4

Partie Nord

2.5

Parking

2.6

Partie Sud

2.7

Rue Landeronde

2.8

Photo d’une maison et de la mairie de la possonnière

Analyse paysagère 1.1

l’ardoise, et un traitement des façades s’appuyant soit sur des enduits foncés de ton gris-sable, soit sur des murs en moellons avec un enduit à pierres vues.

1.2

Les secteurs anciens du bourg lui confèrent une impression d’ensemble très minérale et les extensions urbaines réalisées depuis les années 1960 donnent une teinte générale bien plus claire. Si l’on rencontre quelques maisons en pierre de taille, c’est le tuffeau que l’on utilise pour embellir les façades, ce qui contribue à la qualité architecturale de l’ensemble de la ville. L’emploi de la brique pour de tels usages est plus anecdotique, il vient cependant ponctuer certaines façades et est parfois associé au tuffeau. Aujourd’hui, quelques réhabilitations de façades seraient nécessaires au niveau du bourg mais l’identité générale est plutôt qualitative.

1.3

En outre, il faut également attirer l’attention sur certaines réhabilitations, le plus souvent anciennes, peu respectueuses du bâti d’origine ; les erreurs les plus fréquentes concernant le non-respect des ouvertures d’origine, des encadrements de baies non soulignés, la non-intégration des volets roulants, l’emploi d’enduits trop clairs ou d’enduits qui ne sont pas à la chaux.

1.4 1.5 1.6

(source : perso)

L’intérêt patrimonial de la commune réside aussi dans l’existence d’un petit patrimoine vernaculaire, témoin de pratiques passées : puits, chapelles, calvaires …. On peut associer aussi à ce petit patrimoine les nombreux murs de clôture en moellons présents dans le bourg ancien, notamment au niveau des ruelles. Ce patrimoine est malheureusement fragile car son entretien s’avère coûteux pour un usage aujourd’hui souvent disparu.

1.7

18

1.9

1.8


Le patrimoine naturel Plusieurs entités, naturelles ou anthropisées, se distinguent sur la commune. Les terres agricoles représentent 86% (1605ha) de la superficie du territoire communal, les espaces artificialisés 8% (147ha), les milieux aquatiques 4% (84ha). et les forêts et milieux semi-naturels 2% (35ha). L’occupation du sol se partage entre les parcelles cultivées et les prairies naturelles (prairies destinées à la fauche ou au pâturage) entrecoupées d’un réseau de haies bocagères et de boisements, relativement bien conservé. Les prairies occupent des superficies importantes sur le territoire communal, en particulier sur le plateau. Elles sont majoritairement de type mésophile (conditions d’humidité moyennes) et accueillent une flore généralement assez diversifiée. Le bocage situé au nord de la commune se caractérise par un plateau légèrement ondulé dont les lignes bocagères ont tendance à se distendre. Il constitue un habitat présentant des caractéristiques intéressantes sur le plan écologique en termes de refuge et de ressources alimentaires pour de nombreuses espèces animales. De plus, sa fonction de corridor biologique assure la dispersion des organismes vivants (reptiles, amphibiens, oiseaux, insectes, mammifères) favorable ainsi à leur reproduction.

86%

8%

4%

2%

Quelques petits boisements viennent s’associer aux haies bocagères offrant une alternance de paysage ouvert et fermé. Ils sont également des lieux d’habitat pour la faune et la flore.


hase

ESQ

uisse

hase

A Projet vant

P P

Plans de plantation

3.1

Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Compte-rendu 1ère Réunion

2.1

Programme

2.2

SGO

2.3

Compte-rendu 2ème Réunion

2.4

Partie Nord

2.5

Parking

2.6

Partie Sud

2.7

Rue Landeronde

2.8

Analyse paysagère 1.1 1.2

Le patrimoine naturel protégé

Carte globale de Natura 2000

Le site Natura 2000 Les zones concernées par le classement Natura 2000 visent à mettre en place une politique de conservation des habitats naturels de la faune et de la flore sauvage, afin d’assurer la biodiversité des sites retenus par chaque état membre. La commune est directement concernée par le site Natura 2000 qui représente sur La Possonnière 169 hectares, soit près de 10% du territoire communal.

1.3 1.4 1.5 1.6 1.7

(source : perso)

1.8 20

1.9


Analyse paysagère

21

Carte des ZNIEFF

La commune de La Possonnière compte au total 3 ZNIEFF (voir carte des ZNIEFF) réparties de la manière suivante : - Une ZNIEFF de type I (secteurs homogènes de superficie limitée) : n°2000 0001 « Lit mineur, berges et îles de Loire entre les Ponts-de-Cé et Nantes », - Deux ZNIEFF de type II (identifient de grands ensembles naturels) : n°2000 0000 « Vallée de la Loire à l’amont de Nantes », n°2016 0000 « Bocage mixte chêne pédonculé – chêne tauzin à l’ouest d’Angers»,

(source : PLU)

Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF) Elles ne constituent pas un outil de protection mais un inventaire généralisé et régionalisé de la faune et de la flore, mis au point en 1990. Elles servent de base à une politique nationale et régionale de prise en compte du patrimoine naturel en précisant les zones à protéger en raison de la richesse de la faune et de la flore. Elles constituent des références importantes à intégrer dans les projets d’aménagement. Toutes modifications fondamentales des conditions écologiques doit être évitées dans ces zones.


hase

ESQ

uisse

hase

A Projet vant

P P

Plans de plantation

3.1

Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Compte-rendu 1ère Réunion

2.1

Programme

2.2

SGO

2.3

Compte-rendu 2ème Réunion

2.4

Partie Nord

2.5

Parking

2.6

Partie Sud

2.7

Rue Landeronde

2.8

Analyse paysagère 1.1

(source : PLU)

Photo d’un bassin maçonné

1.2 1.3

On trouve, dans la partie vallonnée entre le domaine de Belle Touche et le Rocher, la présence de mares maçonnées remarquables. Dans la vallée, l’eau est plus présente par la Loire bien sûr mais également par la présence de grands étangs.

1.5

L’Observatoire national des zones humides (ONZH) a pour missions de rassembler des informations et suivre l’évolution de ses zones humides d’importance majeure qui offre une importante biodiversité sous l’influence des changements incessants qu’imposent les aléas des inondations.

1.6

1.4

1.7

(source : PLU)

Photo d’une peupleraie

L’eau La présence de l’eau est ressentie sur tout le territoire communal mais sous des formes différentes. Sur le plateau, sous la forme de ruisseau parfois sec mais dont la végétation nous rappelle la présence de l’eau. On trouve aussi à proximité des habitations, des mares entourées d’arbres typiques des milieux humides (frêne, saules…). Présence d’un étang au niveau du parc d’attraction de l’Arche.

1.8 22

1.9


Le Val de Loire entre Sully sur Loire et Chalonnes est inscrit depuis le 30 novembre 2000 dans la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO au titre de paysage naturel et culturel. Si cette labellisation n’entraîne pas de contraintes réglementaires supplémentaires, la France s’est engagée à garantir la pérennité des éléments identitaires de cet espace remarquable. Pour contribuer à la préservation des caractéristiques de ce grand paysage culturel, l’ensemble des acteurs locaux concernés par la gestion du site doivent inscrire leurs actes dans une logique de développement durable respectueuse des critères qui ont valu l’inscription. Espaces naturels sensibles du Département Le Département s’engage dans la préservation de l’environnement et la sauvegarde de la biodiversité notamment par des aides à l’acquisition d’espaces naturels remarquables (zones humides, boires, prairies naturelles en secteur Natura 2000, etc), un accompagnement dans la gestion et la restauration de ces sites, une forte implication dans la mise en œuvre de mesures agro-environnementales, notamment sur des secteurs à enjeux “biodiversité avérée”, une politique incitative de restructuration du maillage bocager, ainsi qu’un soutien affirmé et une collaboration étroite avec les structures associatives œuvrant dans le domaine de l’environnement. 23

(source : perso)

La Loire, patrimoine mondial de l’UNESCO (voir carte du patrimoine mondial de l’UNESCO)

Photo vue sur la Loire depuis le port de La possonnière

Analyse paysagère


hase

ESQ

uisse

hase

A Projet vant

P P

Plans de plantation

3.1

Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Compte-rendu 1ère Réunion

2.1

Programme

2.2

SGO

2.3

Compte-rendu 2ème Réunion

2.4

Partie Nord

2.5

Parking

2.6

Partie Sud

2.7

Rue Landeronde

2.8 1.1 1.2

Carte du patrimoine mondial de l’UNESCO

1.3 1.4 1.5 1.6 1.7

(source : PLU)

1.8 1.9


État des lieux

25

- le futur emplacement du parking - la zone nord du futur centre intergénérationnel - la rue de Landeronde - la zone sud du futur centre intergénérationnel

Carte de l’état des lieux

(source : perso)

4 grandes zones :


hase

ESQ

uisse

hase

A Projet vant

P P

Plans de plantation

3.1

Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Compte-rendu 1ère Réunion

2.1

Programme

2.2

SGO

2.3

Compte-rendu 2ème Réunion

2.4

Partie Nord

2.5

Parking

2.6

Partie Sud

2.7

Rue Landeronde

2.8 1.1 1.2

Photos de la zone parking

1.3 1.4

Photos de la zone nord

(source : perso)

Photos de la zone sud

Photos de l’état des lieux

Photos de la rue de Landeronde

1.5 1.6 1.7 1.8 1.9


État des lieux La futur zone de parking te

chis

en s

Rue d de

Clôtu

deron

e Lan

Mur

re gr e illagé ton

ra bé

Claust

Les sols de cet espace sont composés en deux parties, 25% de la superficie totale est faite de grave compactée, et les 75% restant sont une zone engazonnée. Sur cette dernière nous distinguons deux arbres (un Noyer et un Saule) puis un arbuste (Prunus). On retrouve au nord de la parcelle un mur en schiste reconsolidé avec du béton, il est peu esthétique mais peut être surement rénové. À l’Est, au niveau de l’ouverture sur la rue de Landeronde, il y a un transformateur électrique qui ne peut pas être déplacé, celui-ci constitue une contrainte dans notre aménagement, nous devrons réfléchir à divers solutions pour qu’il nous gêne le moins possible au niveau de la conception, mais aussi au niveau esthétique. A l’ouest de la parcelle, on constate en étant sur place la présence d’une clôture grillagée qui sépare la zone délaissée (futur parking) d’une maison privative (maison du boulanger de la commune). Au delà du jardin de cette maison privative, il y a des parcelles enherbées, futures parcelles constructibles (zone pavillonnaire).Tout au sud de la future zone de parking on retrouve le pignon d’une maison neuve, dont la limite de propriété est constitué de claustras en béton.

27


hase

Haie de

Thuya

ESQ

uisse

hase

A Projet vant

P P

Plans de plantation

3.1

Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Compte-rendu 1ère Réunion

2.1

Programme

2.2

SGO

2.3

Compte-rendu 2ème Réunion

2.4

Partie Nord

2.5

Parking

2.6

Partie Sud

2.7

Rue Landeronde

2.8

État des lieux 1.1 La zone nord du futur centre intergénérationnel

Salle unale comm

Biblio

1.3

Rue d Cinéma Théâtre

1.4

de

deron

et Cabinical méd

e Lan

Centre

1.2

1.5

rs

de Loisi

C’est de loin la zone qui possède le plus de bâtiments : l’ancien centre de loisirs (en cours de démolition), un cabinet médical, une bibliothèque, une salle communale, un puit recouvert de lierres, et une salle de cinéma, qui sert également de salle de spectacles, musique… Ces bâtis sont constitués des matériaux suivants : murs d’aggloméré recouverts d’un enduit, avec quelques modénatures en briques et en tufeau, et toîts en ardoise. Seul le cabinet médical se distingue par son bardage bois gris/bleuté beaucoup plus récent. Ici, nous avons un fort dénivelé qui limite l’accès aux personnes à mobilité réduite ; de plus l’ensemble de la zone est recouverte par un revêtement en gravillon au coloris jaune/orangé pour la partie la plus basse, et bleuté pour le reste. Ce revêtement a un fort inconvénient, il rend la marche instable et peu agréable. On retrouve une main courante au niveau de la salle communale qui surplombe l’ancien théâtre de verdure que la ville avait tenté de réaliser. Pour ce qui concerne les végétaux, nous avons deux souches d’Acacia qui présente des rejets, une haie de Lonicera qui entoure le cabinet médical, des Cotoneaster qui recouvrent le talus du théâtre de verdure. Puis le long de la salle communale, sur la partie nord de cette zone, la limite de propriété est marquée par une haie de Thuya.

1.6

28

1.9

1.7 1.8


État des lieux La rue de Landeronde

rd

g

Rue

r kin

e no

Zon

r pa Futu

d e su

Zon

nde ero ves and neu ons Mais

de L

Cette rue présente une route bitumée endommagée. Les trottoirs sont de faibles largeurs, et ne permettent pas d’être empruntés par les personnes à mobilité réduite. Le nord de la rue donne sur la place de la mairie. À l’est de la rue, en limite avec la zone sud du futur centre intergénérationnel on trouve un mur en schiste, avec certaines parties en aggloméré. Au sud, la rue se prolonge pour aller vers la Loire. Puis à l’ouest nous avons plusieurs habitations de types maisons neuves (murs en aggloméré, et toît en ardoise) qui bordent la rue avec un éclairage publique.

29


hase

ESQ

uisse

hase

A Projet vant

P P

Plans de plantation

3.1

Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Compte-rendu 1ère Réunion

2.1

Programme

2.2

SGO

2.3

Compte-rendu 2ème Réunion

2.4

Partie Nord

2.5

Parking

2.6

Partie Sud

2.7

Rue Landeronde

2.8

État des lieux 1.1 La zone sud du futur centre intergénérationnel

e de

tr Cen

ir s

Lois

1.3 1.4

e

deron

illagé

e Lan

re gr

Clôtu

Rue d de

Mur

1.5

é

mér

gglo

en a

1.2

Au sud nous avons un mur peu esthétique qui est le mur de la maison voisine. Il y a un alignement de Marronniers qui a un mauvais état phytosanitaire (nombreuses blessures). Hormis ces végétaux, il y a deux haies monospécifiques, l’une est composée de Laurier Palme et l’autre de Thuya. De plus on observe 3 arbres importants au port libre qui sont : un Platanus orientalis, et deux Quercus robur. Ces arbres possèdent un bonne état phytosanitaire, seul quelques branches mortes sont présentes sur les chênes pédonculés. Au sud-ouest de la parcelle on retrouve une bâtisse de petite dimension, ayant les mêmes caractéristiques architecturales que le théâtre. Pour l’ouest de la partie sud il y a le mur en schiste, que l’on retrouve également coté rue : limite physique et visuel séparant la rue du futur centre intergénérationnel. Au nord il y a deux grands Marronnier qui sont en mauvaise état (lié aux travaux qui ont débuté). On retrouve l’arrière du bâtiment qui constituait l’ancien centre de loisirs de la commune (en cours de démolition). À l’est on retrouve une clôture grillagée de couleur verte qui constitue la limite entre la zone sud de l’aménagement à effectuer, et le centre pour personnes handicapées. L’ensemble de la parcelle est engazonnée.

1.6

30

1.9

1.7 1.8


Fonctionnement du centre Ce nouveau centre intergénérationnel regroupera toutes les catégories d’âges allant de la petite enfance aux personnes âgées. Le but de ce centre est de casser les barrières habituelles entre les âges et les disciplines. Ce même espace regroupera la majeure partie des activités culturelles favorisant le lien social. Ces différentes activités sont les suivantes : - la garderie - le relais assistantes maternelles - l’accueil de loisirs et de vacances - l’échange des savoirs - le foyer de l’association angevine de parents d’adultes inadaptés - le club rencontre - l’association théâtrale Le Village en Scène - le théâtre - l’art plastique - la chorale Point d’orgue - le cinema ABC - l’école de musique intercommunale - les associations musicales : La Lyre et Harmonie Posso-Loire Les nouvelles infrastructures permettront au centre de fonctionner aussi bien en journée, qu’en soirée. Voici l’organisation générale du centre sur la page ci-contre : Cette analyse du fonctionnement des lieux est très importante dans notre démarche. C’est elle qui va nous permettre d’agencer au mieux notre futur aménagement pour que les circulations, les vues, les végétaux choisis … correspondent le mieux possible à l’organisation du futur centre intergénérationnel. Nous devrons prendre en compte les différents accès, vues, mais aussi le type de personne qui utilise les espaces (enfants, adultes, séniors).

31


hase

Salle multi-activités

Salle multi-activités

Direction

Espace de convivialité

Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Compte-rendu 1ère Réunion

2.1

Programme

2.2

SGO

2.3

Compte-rendu 2ème Réunion

2.4

Partie Nord

2.5

Parking

2.6

Partie Sud

2.7

Rue Landeronde

2.8

Fonctionnement du centre 1.1 1.2 1.3 1.4

Vie associative : expositions arts plastiques

Hall d’accueil

Espace multi-activités

3.1

Cinéma : Projection d’un film

Municipalité : formation des commissaires enquêteurs

Théâtre

Studio

ESQ

uisse

hase

A Projet vant

P P

Plans de plantation

Musique : Cours instrument adulte Vie associative : Cours d’arts plastiques

Petite enfance : Halte garderie

Carte de l’organisation du centre intergénérationnel

Musique : Cours instrument adulte

Petite enfance : Relais assistantes maternelles

Vie associative : club des seniors

Musique : Répétition d’ensembles

Carte de fonctionnement du centre en journée Musique : Répétition de chorale par pupitre

Théâtre : Répétition des adultes

Carte de fonctionnement du centre en soirée (source : Étude/Le projet d’établissement)

32

1.5 1.6 1.7 1.8 1.9


Bibliographie

33


Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Compte-rendu 1ère Réunion

2.1

Programme

2.2

SGO

2.3

Compte-rendu 2ème Réunion

2.4

Partie Nord

2.5

Parking

2.6

Partie Sud

2.7

Rue Landeronde

2.8

A Projet vant

hase hase

3.1

ESQ

uisse

P P

Plans de plantation

Bibliographie 1.1 1.2

Commune de La Possonnière. La-possonnière.fr. [En ligne]. mise à jour en décembre 2010. [consulté le 24 janvier 2011]. Disponible sur www.la-possonnière.fr

1.3

Patrimoine de France. [En ligne]. ARCHWWWEB, mise à jour en 2011. [consulté le 1er février 2011]. Disponible sur www.patrimoine-de-france.com Earth.google.com. [En ligne]. IGN, mise à jour en 2010. [consulté le 10 janvier 2011]. Disponible sur http://fr.earth.google.com

1.4

Infoclimat.fr. [En ligne]. INFO CLIMAT, mise à jour en 2011. [consulté le 26 janvier 2011]. Disponible sur www.infoclimat.fr

1.5

URBA’nism. Elaboration du plan local d’urbanisme : rapport de présentation des diagnostics. Urban’ism, 2010. p.81 THEMA Environnement agence ouest, Urban’ism. Plan local d’urbanisme : État initial de l’environnement. Ancenis : Thema Environnement, 2010. p.86

1.6

Mairie de la Possonnière. Projet d’établissement. Mairie de la Possonnière, 2010. p.38

1.7 1.8 34

1.9


hase

ESQ

uisse

hase

A Projet vant

P P

Plans de plantation

3.1

Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Compte-rendu 1ère Réunion

2.1

Programme

2.2

SGO

2.3

Compte-rendu 2ème Réunion

2.4

Partie Nord

2.5

Parking

2.6

Partie Sud

2.7

Rue Landeronde

2.8


Compte-rendu de la 1ère réunion : rencontre du commanditaire

Projet TUT

Aménagement des abords du centre intergénérationnel à vocation intercommunale Compte-rendu de réunion n°1 du 27 octobre 2010 Objectifs de la réunion : Présentation de l’équipe Projet TUT Déterminer les objectifs de notre intervention au niveau du projet Poser les questions nécessaires à l’avancement de notre réflexion

Participants :

- Représentant de la commune de la Possonnière : - Alain FAGAT (adjoint au maire)

- Benoî RIGODAU (secrétaire général) - Conseiller municipal

- Représentant du groupe Projet TUT - Aurore PICARD

- Bertrand GAUTHIER - Sébastien ROSSO - Kévin LELIEVRE

Diffusion :

37

- M.Jacques GENNEVOIS - Melle. Aurore PICARD - M. Bertrand GAUTHIER - M. Sébastien ROSSO - M. Kévin LELIEVRE


hase

A - Le fonctionnement de la ville La commune de la Possonnière fait partie de la communauté de commune Loire en layon. Cette commune prévoit un budget annuel de 15 000€ pour l’aménagement des espaces extérieurs. Son équipe concernant les espaces verts se compose : - 1 poste à plein temps pour la gestion des espaces verts (créations, entretien) - 1 poste pour la fauche qui englobe 400 heures de travail sur une année. - 1 poste à mi temps pour la gestion des espaces sportifs Sa politique en matière d’espace verts est de respecter l’environnement. Elle se lance depuis plusieurs années dans la gestion différenciée avec un système de parcellisation comprenant trois niveaux d’entretien : - niveau 1 : espace très soigné concernant des endroits privilégiés comme le devant de la mairie. - niveau 2 : espace soigné ; l’entretien y est moins fréquent que pour les zone de niveau 1. - niveau 3 : espace presque naturel sur lequel la mairie intervient que 1 à 2 fois par an.

A Projet vant

P

Plans de plantation

3.1

Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Compte-rendu de la 1ère réunion : rencontre du commanditaire 2.1 également conserver certaine essence végétale comme le platane de l’orient et les vieux chênes qui leurs tiennent à cœur. Elle souhaite camoufler les murs en agglo se trouvant dans la partie sud ainsi que la maison médicale se trouvant juste à coté de centre intergénérationnel. Pour la végétation de l’ensemble, elle souhaite de la couleur tout au long de l’année avec des végétaux à floraison intéressante.

2.2 2.3 2.4 2.5 2.6

Bilan Ce premier entretien avec les responsables de la mairie nous a permis de mieux comprendre l’ensemble du projet et de savoir de quels moyens techniques ils disposait. Avec ces informations nous allons pouvoir procurer un projet concret et réaliste à la commune de la Possonnière. Compte rendu rédigé par l’équipe projet TUT

B - Le futur centre intergénérationnel de la commune de la Possonnière Le bâtiment doit être livré à la ville en septembre 2011 ainsi que l’aménagement des espaces verts de la partie nord. La suite de la création des espaces verts sera réalisée suite à cette réception. Le centre intergénérationnel permettra de regrouper toutes les classes d’âge des habitants de la ville et des villes alentours. Les thèmes qui encadrent l’ensemble du projet est le violon par la forme et le bois utilisé pour réaliser le bâtiment et le ponton faisant référence au port de la commune de la Possonnière. De plus l’ensemble du site devra respecter l’environnement et être durable dans le temps. Cet établissement permettra de recevoir 300 à 400 visiteurs à toutes heures de la journée. Il sera fermé pour des questions de sécurité vis-à-vis des enfants du centre de loisirs. L’entrée principale aux bâtiments se fera par le nord. Au sud il y aura une entré secondaire et l’entrée pour les intervenant et les livraisons. Le projet de ce centre comprend la réalisation d’un nouveau parking pour accueillir les visiteurs. Ce parking sera réalisé au sud du parking de la mairie. La mairie souhaite que l’espace soit ouvert et accueillant, c’est pourquoi elle souhaite ouvrir la partie sud sur la rue tout en gardant un coté sécuritaire.Tous les aménagements réalisés devront respecter l’environnement aussi bien dans la phase de création que d’entretien. L’entretien devra être minime car il y a peu de personnel pour la maintenance ceux-ci. La commune souhaite 38

2.7 2.8


Programme

Dans la réflexion qui va suivre ce cahier des charges, nous prendrons en compte la notion de «Haute Qualité Environnementale» et de développement durable. Nous avons organisé le cahier des charges de la façon suivante : - Zone sud : à l’arrière du centre intergénérationnel à vocation communale - Zone ouest : entre la rue de Landeronde et la futur bibliothèque - Zone nord : à l’avant du centre intergénérationnel à vocation communale - Zone de parking : terrain vague situé au sud de l’actuel parking déjà existant - Rue de Landeronde

l’intervention au niveau végétal

Zone Sud

- élaguer es branches mortes sur les 2 Quercus robur (Chêne pédonculé) : arbre actuellement en déclin, et qui pose des problèmes d’ordre sécuritaire (à terme abattage) - assurer la pérennité de l’emplacement du Quercus robur sur le site - abattre les 3 Aesculus hippocastanum (Marronnier d’Inde) les plus à l’est : état sanitaire déplorable, branches cassées, racines rabotées/coupées... - abattre le Tillia platyphyllos (tilleul) - supprimer la haie de Thuya occidentalis (Thuya d’Occident) - supprimer la haie de Prunus laurocerassus (Laurier palme) - supprimer le Laurus nobilis (Laurier sauce) - effectuer une taille douce des branches basses du Platanus orientalis (Platane d’Orient) dans le but de mettre en valeur la construction légère (maisonnette) - interdire la plantation de jeunes et nouvelles essences dans un périmètre proche du Platanus orientalis (Platane d’Orient) les créations - créer une zone de stationnement (1 place PMR + 9 places) - permettre l’accès piéton entre la partie basse et le centre intergénérationnel à vocation intercommunal : prendre en compte les personnes à mobilité réduite - rendre accessible la zone technique (cuisine) située au sud-est du centre intergénérationnel à vocation intercommunal aux véhicules. - mettre en place d’une aire de jeux pour enfants 3/8ans - installer du mobilier pour la détente - ouvrir des fenêtres sur la rue de Landeronde - masquer le mur en aggloméré - choisir des luminaires en prenant en compte la résistance au vandalisme l’intervention au niveau végétal - supprimer la haie de Thuya occidentalis (Thuya d’Occident)

Zone Ouest

les créations - marquer une limite entre la rue et l’espace centre intergénérationnel à vocation intercommunale. - mettre en place une zone d’accueil très soignée (sorte de vitrine) pour le centre intergénérationnel à vocation intercommunale : prendre en compte les personnes à mobilité réduite - créer une zone de stationnement pour les vélos - installer du mobilier permettant la détente et la lecture aux abords de la futur bibliothèque (façade sud) - accentuer la “zone belvédère” - choisir des luminaires en prenant en compte la résistance au vandalisme

39


hase

A Projet vant

P

Plans de plantation

3.1

Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Programme 2.1

2.2

Zone de parking

Rue de Landeronde

2.3

Zone Nord

l’intervention au niveau végétal - dessoucher des 4 Robinia pseudoacacia (Robinier faux-acacia) : présente de nombreux rejets liés à un abattage - supprimer le massif de Cotoneaster horizontalis - supprimer de la haie de Lonicera nitida situé en limite du cabinet médical - implanter un écran visuel en mitoyenneté avec le cabinet médical (bois, végétal?) les créations - rendre accessible l’arrière du théâtre aux véhicules techniques - créer un accès piéton entre la zone ouest et le centre intergénérationnel à vocation intercommunale : prendre en compte les personnes à mobilité réduite, et l’affluence de personnes lors de certains évènements (séance de cinéma, théâtre...) - remettre en valeur le puits - choisir des luminaires en prenant en compte la résistance au vandalisme - mettre en place un arrosage automatique relié au puits si besoin

2.4 2.5 2.6 2.7 2.8

l’intervention au niveau végétal - abattre le Juglans nigra (Noyer) - déplanter le Coryllus avelana ‘Purpurea’ pour l’intégrer par la suite à un massif - “accompagner” le mur de pierre les créations - créer une zone de stationnement (20 à 30 places) - installer une zone de tri des déchets - masquer le pignon et la clôture en claustra béton de la maison située en limite sud du futur parking - ouvrir le mur en pierre situé au nord du parking pour permettre un accès direct vers la mairie - créer un accès aux parcelles constructibles situées à l’ouest du futur parking choisir des luminaires en prenant en compte la résistance au vandalisme

- élargir les trottoirs pour les piétons/vélo - créer une zone de transition entre la coulée verte et le centre bourg, les parkings et le centre intergénérationnel à vocation intercommunale

40


Schéma Général d’Organisation L’espace à aménager, d’une superficie proche d’un hectare, est situé en plein centre bourg de la commune de La Possonnière. L’aménagement offre un coin de verdure au coeur de ce petit village de bord de Loire, dans un cadre générale plutôt champêtre. Le paysage environnant est constitué d’habitations individuelles, de commerces, de la mairie, d’un cabinet de médecin et d’une maison pour personnes âgées handicapées. La commune souhaite créer un centre intergénérationnelle en lien avec les espaces environnants et faire de cet aménagement un lieu convivial et social, où les habitants de toutes générations viendront s’y détendre et se reposer. Il s’agit d’aménager les espaces verts qui devront être en mesure de pouvoir accueillir, selon leurs activités, des enfants en bas-âges, des adolescents et jeunes adultes, des familles ainsi que des personnes âgées.

Bâti Espace de stationnement

Notre aménagement s’appuie sur l’appellation qui a été donné au lieu, à savoir “Le Ponton”. Ainsi, les espaces verts du centre intergénérationnel portant ce nom rappelera par des ambiances et certains éléments le passé portuaire de la commune.

Zone d’accueil Espace de lecture Espace de détente

En tenant compte de l’état des lieux et du diagnostique nous avons pu établir un schéma général d’organisation. Celui-ci permet de déterminer les fonctions de chaque espace ainsi que les points importants et les grandes lignes directrices qui structureront notre projet d’aménagement.

Zone de jeux

Le schéma général d’organisation met aussi en évidence plusieurs éléments visuels disgracieux pouvant être vu aux abords du site. Ces éléments pourront être masqués par des massifs et plantations diverses.

Ouverture visuel dans le mur d’enceinte

Zone d’accès véhicule Grand axe de circulation piétonne Entrée du centre intergénérationel

Barrière visuelle à créer

Schéma général d’organisation (source : Perso)

41


hase

A Projet vant

P

Plans de plantation

3.1

Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Schéma Général d’Organisation 2.1

2.2 2.3 2.4 2.5

La partie nord

La rue Landeronde La largeur des trottoirs et de la voirie sera revues pour assurer la continuité avec la liaison verte menant au bord de La Loire. De plus des ouvertures seront créées dans le mur longeant la partie sud du centre intergénérationnel.

qui est le principal lieu d’accès vers le centre intergénérationel jouera principalement un rôle d’accueil, ce sera donc un espace ouvert, dégagé favorable à la rencontre et avec une circulation piétonne importante. Cette zone d’accueil marquera et mettra en valeur les batiments et leurs accès.

2.6

La partie sud Cette zone conservera un aspect naturel et champêtre, elle sera close par des aménagements maçonnés ou végétal qui le sécurise. Cet espace sera dédié à la détente et aux loisirs avec notamment une aire de jeux pour les enfants.

Le parking

2.7

Il complètera les stationnements déjà existant pour les jours de plus grande affluence. Un accès sera maintenu pour permettre l’accès au futur lot à bâtir situé à l’arrière du parking. Pour respecter l’esprit champêtre du lieu une grande partie du parking sera fortement planté. Le piéton sera pris en compte de façon remarquable dans ce nouvel aménagement.

2.8

42


Aménagement des abords du centre intergénérationnel à vocation intercommunale du 13 janvier 2011 Objectifs de la réunion : Présentation des ESQuisse

- Représentant de la commune de la Possonnière : - Alain FAGAT (adjoint au maire)

L’ensemble de cette esquisse a été validée et retenue par les élus, avec quelques modifications à apporter : - déplacement de la zone de tri - création d’un espace square - circulation dans un seul sens pour la rue servant essentiellement à se garer Éléments phares : - liaison piétonne avec la mairie - liaison douce entre futur maison pour 3ème âge et C.C. - Pignon maison neuve caché par le houppier des arbres depuis la validé et à conserver mairie

arbre à conserver au niveau du pignon de la maison

Participants :

Situé à l’ouest du centre intergénérationnel, entre le cabinet médical et la boulangerie

traiter cet espace comme un square

Compte-rendu de réunion n°2

A - Zone Parking

ESQuisse 1A

Compte-rendu de la 2ème réunion : Présentation des ESQuisses Projet TUT

- Monsieur MARAIS (agent technique des E.V. et bâtiments de la commune) - Conseillers municipaux (x2)

- Représentant du groupe Projet TUT - Aurore PICARD - Bertrand GAUTHIER - Sébastien ROSSO - Kévin LELIEVRE

Diffusion :

43

- M. Alain FAGAT - M. Jacques GENNEVOIS - M. Benoît RIGODAU - aux conseillers municipaux concernés (laissé à la charge du secrétaire général) - Melle. Aurore PICARD - M. Bertrand GAUTHIER - M. Sébastien ROSSO - M. Kévin LELIEVRE

Élément apprécié : - haie fleurie sur la partie sud du parking

ESQuisse 2A

L’ensemble de cette esquisse n’ a pas été retenue par les élus.

validé et à conserver


Vers le C.C.

OU

L’ensemble de cette esquisse a été validée et retenue par les élus, avec quelques éléments à confirmer : - accès PMR nécessaire partout? - norme pour mise en place d’une rambarde? - combien de gradin? - muret : utilisation du schiste?

Éléments phares : - utilisation du béton lisse - utilisation du bois (rappelle de l’esprit “ponton” - liaison via ce ponton entre le centre et la mairie validé et à conserver - chambre de verdure pour la lecture

L’ensemble de cette esquisse n’ a pas été retenue par les élus. Trop de zone engazonnée à entretenir qui plus est pour un espace qui sert à l’accueil

ESQuisse 2B

ESQuisse 1B

passage camion technique

Vers le C.C.

à conserver

Situé au nord du centre intergénérationnel, ayant pour fonction l’accueil du public

Éléments appréciés : - façon de traiter le dénivelé entre la bilbliothèque et le centre avec un mur de soutainement planté de grimpantes

validé et à conserver

3.1

Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Compte-rendu de la 2ème réunion : Présentation des ESQuisses 2.1

2.2

B - Zone Sud

Situé au sud du centre intergénérationnel, espace servant aux occupants du centre L’ensemble de cette esquisse n’ a pas été retenue par les élus. Seul la première terrasse située la plus près du centre a été appréciée pour les plus jeunes enfants qui fréquenteront le centre : espace à clore, et forme de la terrasse peutêtre à redéfinir.

ESQuisse 1C

B - Zone Nord

A Projet

validé et à conserver

Éléments appréciés : - ouverture sur la rue (par quelle manière?) - 1ère terrasse - conservation du platane d’Orient et des chênes

L’ensemble de cette esquisse a été très appréciée, en effet davantage d’étendue... ESQuisse validée et retenue.

ESQuisse 2C

hase

vant

P

Plans de plantation

Éléments phares : - étendue engazonnée - zone plantée d’arbres (nombre à redéfinir) - planter des arbres sur la limité est avec le centre d’accueil de personne âgé handicappé : n’y aurait il pas des problèmes liés à l’ombre en été ? - ouverture sur la rue par le biais validé et à conserver de haie de charme de faible hauteur 44

2.3 2.4 2.5 2.6 2.7 2.8


Compte-rendu de la 2ème réunion : Présentation des ESQuisses Bilan Suite à cette réunion nous avons redéfini l’objectif du projet TUT que l’on mène tous les quatre. En effet, notre objectif initial était de mener le projet sur la phase ESQuisse, et la phase Avant-Projet Sommaire/Définitif. Aux vues de cette dernière réunion, des discussions que nous avons pu avoir avec les élus et des plannings de chacun, nous avons pu constater que la difficulté est importante de pouvoir relever ce challenge pour fin mars. Ainsi nous faisons le choix de continuer à travailler sur une phase esquisse davantage travaillée et peaufinée, avec coupes de principe, croquis d’ambiance, et photos référentes, sur un périmètre situé en périphérie du centre (les abords proche du centre, place de la mairie, futur habitations pour 3ème âge et centre commercial). Nous avons pu également au cours de cette réunion refixer les budgets votés pour l’aménagement des E.V. du centre intergénérationnel : 10 000€ pour les E.V. de la zone sud (hors luminaire, voirie et jeux) zone nord prévu dans la tranche conditionnelle avec la construction du centre ? : pour la future zone d’accueil devant la bibliothèque ? : pour la zone de parking et le ré-aménagement des parkings de la mairie

Compte rendu rédigé par l’équipe projet TUT

45


hase

A Projet vant

P

Plans de plantation

3.1

Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Compte-rendu de la 2ème réunion : Présentation des ESQuisses 2.1

2.2 2.3 2.4 2.5 2.6 2.7 2.8

46


Nouvelle ESQuisse Le site dans sa globalité La voie de circulation principale (la rue de Landeronde) constitue la colonne vertébrale de cet espace et matérialise la séparation entre les différentes zones (parking et centre intergénérationel). Menant directement aux bords de Loire, elle décerne l’ensemble des aménagements, invitant les usagers et visiteurs à utiliser l’aménagement dans sa globalité. Pour certaines zones comme la partie sud du projet des barrières physiques en harmonie avec les matériaux du centre intergénérationnel (haie basse, mur de soutènement en bois, mur en schiste) structurent et sécurisent les lieux. Les cheminements piétons sont favorisés : les trottoirs de la rue Landeronde sont élargies, les cheminements d’accès entre le parking et le centre coincide et la perspective de l’axe piéton entre la Mairie et le centre est matérialisé par un ponton bois.

47


hase

A Projet vant

P

Plans de plantation

3.1

Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Nouvelle ESQuisse 2.1

2.2

La partie nord

Bibliothèque

Chambres de verdure

Gradines

2.3

Elle offrira aux usagers une zone de détente, de repos aussi, mais surtout d’accueil. Elle sera soignée et épurée. En arrivant sur les lieux nous découvrirons un espace marqué par des murets d’ardoise qui symboliseront l’entrée du centre et feront référence au passé ardoisier de la région. Le béton lissé (revêtement) viendra épurer l’espace et faire ressortir les zones enherbées et la végétation implantée dessus grâce au contraste de couleur. Le végétal sera présent sous différentes strates. Nous trouverons deux Saules tortueux, en référence aux bords de La Loire. Ces arbres remarquables symboliseront les lieux, mais par leur aspect ornemental très esthétique et tortueux.

2.4 2.5 2.6 2.7

ton

n Po

Deux grandes zones engazonnées viendront accroître le sentiment de pureté des lieux et offriront de la couleur tout au long de l’année. Cet espace d’accueil sera marqué par la mise en place d’un ponton en bois qui servira d’allée principale pour le passage des utilisateurs. Ce ponton symbolise le thème apporté au centre qui fait référence au port de la ville. De plus, le bois est le matériau utilisé pour le bardage du nouveau centre ce qui créé une harmonie sur le site.

en is

bo Théâtre/Cinéma

2.8

Sur la partie nord, se trouve la bibliothèque du centre intergénérationnel, dont l’entrée est marquée par deux massifs arbustifs. Ces massifs seront composés de buis et de charmes taillés et de Pennisetum. Au sud de la bibliothèque nous trouverons une terrasse faite du même bois que le ponton, ainsi que deux espaces engazonnés. Ces espaces serviront à la lecture en plein air lors des plus belles journées. Ces chambres de verdure seront isolées par des haies de charme (même espèces que celle cachant la maison médicale) pour le confort des lecteurs, créant ainsi de petite “pièce” de lecture et de calme.

Puits Béton brossé

Centre intergénérationnel

Plus au sud de cet espace sera installé des gradines en béton. La limite entre les chambres de verdure et ces gradines sera constituée de massifs de graminées/vivaces jouant un rôle sécuritaire. Ces gradines rappelleront le théatre de verdure qui était installé à cet emplacement. Simple et épuré, cet espace accueillant, mélange la modernité aux valeurs de la ville, en faisant un point fort du centre. 48


Légende des photos (de haut en bas) : - Gradines en bloc béton, Jardin d’Eole, Paris. - Massifs de buis taillés, Cours des Cinquante Otages, Nantes. - Passerelle suspendue, résidence universitaire de Belle Beille, Angers.

Croquis d’ambiance de la partie nord


hase

A

D

A Projet vant

P

Plans de plantation

3.1

Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Palette Végétale 2.1

2.2

Arbres : A - Salix matsudana ‘Tortuosa’ Massif entrée bibliothèque : B - Carpinus betulus C - Buxus sempervirens D - Pennisetum alopecuroides ‘Gelbstiel’

2.3

Massif le long des gradines : D - Pennisetum alopecuroides ‘Gelbstiel’ E - Foeniculum vulgare F - Agapanthus ‘Columba’ G - Pennisetum alopecuroides ‘Little Bunny’ H - Delphinium ‘Blue Bird’ I - Verbena bonariensis J - Gaura lindheimeri

2.4 2.5 2.6

E

2.7

H

B

2.8 Les massifs à l’entrée de la bibliothèque :

F I

Composés de buis boules et de charmes taillés fastigiés, ils apporteront une certaine structure dans les massifs et joueront le contraste et la légereté avec les Pennisetum que l’on retrouvera à leurs pieds. Ces massifs auront pour but de soigner et épurer l’espace et de mettre ainsi en valeur l’entrée de la bibliothèque.

Les massifs le long des gradines :

G C

J

Ils sont composés d’un mélange de Poacées et de vivaces et viendront égailler, animer et sécuriser les lieux grâce aux floraisons diverses : des Gauras et autres vivaces, et aux mouvements apportés par les Poacées .

50


Nouvelle ESQuisse e la Mairie

Parking d

Le parking

unique

Rue de Landeronde

51

ginnala

nt d’Acer

Aligneme

uble sens

Allée à do

Zone de tri

Massif vivaces/graminées

Allée sens

tonne Allée pié

Les allées piétonnes seront en pavé pour accroître le coté privilégié du lieu et de bien les différencier par rapport à la circulation routière. Ces allées rejoindront le parking de la mairie par un escalier et la continuité du trottoir de la rue Landeronde. Outre ceux-ci il y aura une allée qui servira d’artère principale pour la circulation piétonne entre le parking et le centre intergénérationnel. Cette allée ombragée par un alignement d’Acer ginnala, offrira de la fraicheur en été pour les visiteurs. A chacun des pieds d’arbre seront plantés des Deschampsia cespitosa ‘Goldgehange’. Ils donneront lumière et mouvance à cet alignement très rigide d’érables. Dans un second temps ils auront un rôle de protection contre les chocs de voiture sur le tronc de ces derniers.

green

g en Ever

rkin Places pa

tonne

Les allées seront en enrobé pour des questions économiques et d’harmonie avec le revêtement de la rue Landeronde. Les places du parking seront en dalles alvéolées engazonnées. La faible fréquentation que supportera ce parking dû à la présence d’un autre parking juste au nord de ce dernier permet d’utiliser ce type de revêtement et permettra ainsi d’avoir un parking plus coloré, plus chaleureux et surtout plus champêtre.

ustif

Massif arb

Allée pié

L’ouest du projet concerne une zone de stationnement qui se trouve de l’autre coté de la rue de Landeronde. Cet espace servira principalement aux stationnements des véhicules des usagers du centre intergénérationnel. Une circulation à double sens permettra aux visiteurs de se garer sur les places en bataille de façon aisée et facilitera le passage des habitants résidant à l’ouest du parking. Sur celle-ci viendra se greffer une circulation en sens unique, améliorant la sécurité et alimentant des places de parking en bataille et créneaux.


P

A Projet

A

vant

hase

Plans de plantation

3.1

Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Nouvelle ESQuisse 2.1

2.2

Légende des photos :

2.3

A - Pavé béton pour les allées piétonnes. B - Pavé béton avec joint gazon ( le long de l’alignement d’arbre). C - Stationnement en dalles engazonnées. D - Détail des dalles engazonnées.

2.4 2.5

B

2.6

B

2.7 2.8 Pour donner un coté intime à l’espace, nous avons installé des massifs de graminées et de vivaces ainsi qu’une haie de charme d’une hauteur d’un mètre (sensation d’un espace à la fois clos mais ouvert sur l’extérieur). Ces végétaux, font un rappel, avec les végétaux utilisés dans la partie nord du nouveau centre. Ils permettront également de camoufler le transformateur électrique et des conteneurs de poubelle qui se trouve sur cette espace et qui ne sont pas déplaçables. Enfin cette végétation apportera des volumes et du mouvement tout au long de l’année.

C

D

Le reste de la végétation sera composé de massifs arbustifs et de quatre Cercis siliquastrum en cépé qui serviront à cacher le pignon de la maison se trouvant au sud du parking. Les arbustes, permettront grâce au choix des espèces, d’avoir une végétation et floraison tout au long de l’année. De plus, une végétation aussi diversifiée permettra d’accroitre la biodiversité (faune, flore), qui est un point sur lequel la commune apporte beaucoup d’attention.

52


Palette Végétale

A

E

Massifs arbustifs autour du parking : A - Salix purpurea ‘Nana’ B - Choisya ternata ‘Aztec Pearl’ C - Pittosporum tenuifolium D - Chaenomeles japonica E - Ligustrum sinense F - Cornus officinalis G - Spiraea x vanhouttei H - Euonymus europaeus

B

F

C G

D H

Croquis d’ambiance du parking


hase

A

E

K

A Projet vant

P

Plans de plantation

3.1

Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Palette Végétale 2.1

2.2

Massif poacées et vivaces : A - Lupinus ‘Chandelier’ B - Hemerocallis ‘Hot Town’ C - Deschampsia cespitosa ‘Goldgehange’ D - Pennisetum alopecuroides ‘Gelbstiel’ E - Pennisetum alopecuroides ‘Little Bunny’ F - Stipa calamagrostis G - Heuchera ‘Caramel’ H - Cosmos atrosanguineus I - Carpinus betulus

B F C

Arbres :

J G

D

H

J - Cercis siliquastrum K - Acer ginnala L - Acer ginnala avec feuillage automnale

L

I

2.3 2.4 2.5 2.6 2.7 2.8


Nouvelle ESQuisse

Le partie sud :

Centre intergénérationnel

La dernière partie de notre projet d’aménagement est la zone sud du centre intergénérationnel de la Possonnière. Sur cet espace la forme et le revêtement (stabilisé renforcé) des circulations avaient déjà été choisies par l’architecte du bâtiment. Nous avons choisit de le changer par de l’arène granitique.

Terrasse bois avec sa pergolas

e Allé

Sur cet espace nous avons gardé certains éléments comme la petite maison se trouvant au sud ouest. Elle servira à la fois d’élément décoratif et de local de rangement tout en rappelant l’existence de l’ancien centre. Le platane d’occident a été conservé pour son port majestueux et son âge important qui en feront un arbre remarquable. Les deux chênes jouxtant la limite avec le centre pour personnes âgées on également été conservé pour les même raison que le platane. En phase de déclin, nous avons décidé de planter juste à coté, leur successeur. 55

ran ne g

en a

Aire de retournement

Les élus de la commune souhaitaient que la partie sud soit plus naturelle pour favoriser un entretien léger. Nous sommes donc partie sur un aménagement à la fois simple et en relation avec les deux autres parties d’aménagement du centre. Au sud nous trouverons une allée et un parking pour l’accès et le stationnement des intervenants et des livraisons pour le centre. Ces infrastructures seront en arène granitique pour être sur une harmonie de revêtement sur l’ensemble de la zone sud et ainsi garder le coté simple et léger que nous souhaitons lui donner.

e

itiqu

Pour le sentier piéton on retrouve des formes courbes dus au terrain en pente et au respect de la nouvelle norme obligeant l’utilisation de tous les accès par les personnes à mobilité réduite incitant les allées à ne pas dépasser une pente de 4%. Ces courbes étaient une contrainte majeure pour notre projet car elles étaient difficiles à intégrer dans un aménagement.

Aire de jeux en copeaux de bois

Platane Chênes

Massif arbustif

Parking en Evergreen


hase

A Projet vant

P

Plans de plantation

3.1

Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Nouvelle ESQuisse 2.1

2.2

La partie est de cet aménagement est principalement occupé par la circulation servant à l’accès des livraisons pour le centre. C’est pourquoi pour cet espace nous trouvons peu de végétal hormis un massif arbustif au pied des chênes. Ce massif sera composé des mêmes essences que sur le parking toujours dans le but d’harmoniser les trois espaces. On retrouvera ce type de massifs au sud de la zone sous forme de haie libre pour cacher le parking et les voitures qui y seront stationnées. Pour le reste de l’aménagement il est composé principalement de grands espaces engazonnés qui pourront être entretenu de façon différente en fonction de leur appartenance au code d’entretien de la mairie (zone 1 : 1 tonte / semaine ; zone 3 : 1 tonte / mois). Ce choix se justifie par la volonté de créer un espace ouvert et simple qui permettra d’accueillir les loisirs des enfants du centre. Sur cette étendue de verdure viendra se greffer une aire de jeux. Les jeux seront en bois et homologué et le sol sera rendu amortissant par la présence de copeaux de bois, ceci afin d’assurer la sécurité des enfants mais aussi de s’accorder avec l’aspect naturel du site. La limite de cette aire de jeux sera constituée d’un treillis en saules vivants, empêchant aux enfants d’avoir accès aux différents massifs à proximité depuis cette dernière.

Légende des photos : - Aire de jeux avec copeaux de bois amortissant, Jardin d’Eole, Paris.

Un alignement d’érable champêtre (Acer campestre) viendra accompagner la vue en perspective sur la Loire lorsqu’on se place en haut des escaliers du centre. L’érable champêtre, a été choisi pour son aspect naturel. Il s’inscrit ainsi totalement dans l’esprit du ponton, dénomination actuel de ce lieu. Toujours en haut de cet escalier, l’architecte du bâtiment avait décidé d’installer une pergola pour marqué l’une des entrées principales du centre. Nous avons décidé de l’habiller avec un jasmin d’hiver qui apportera couleur, volume et parfum sur l’ensemble de l’année. Un massif de graminées séparera la circulation dédiée aux livraisons, de l’aire de loisirs. Ce massif englobera l’aire de jeux donnant une sensation d’intimité et de sécurité vis-à-vis des enfants qui utiliseront cet espace. Ces dernières apporteront mouvance et luminosité au lieu. Elles constitueront un jolie tableau depuis la terrasse du centre. Un escalier situé près de l’aire de jeu permettra à certains visiteurs d’éviter d’emprunter l’ensemble de la circulation piétonne.

Croquis d’ambiance de la partie sud

2.3 2.4 2.5

- Treillis de saules vivants, Parc de Bercy, Paris.

2.6

- Escaliers avec contremarches bois et girons en arène granitique, Square Victor Hugo, Saint-Sylvain d’Anjou

2.7 2.8


Palette végétale

D

A

E

Palette végétale partie sud : A- Miscanthus sinensis ‘Gracillimus’ B- Pennisetum alopecuroides ‘Gelbstiel’ C- Stipa tenuifolia D- Quercus robur E- Acer campestre F- Carpinus betulus

B

Palette végétale rue Landeronde :

C

G- Heuchera ‘caramel’ H- Vitis coignetiae I- Cosmos atrosanguineus J- Pennisetum alopecuroides ‘Gelbstiel’ K- Hemerocallis ‘Hot town’

F


hase

A Projet vant

P

Plans de plantation

3.1

Plans de revêtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9

Nouvelle ESQuisse 2.1

2.2

Rue Landeronde : Enfin la limite de propriété composée d’un mur en schiste sera retravaillée de la manière suivante : les parties en schiste seront restaurées et les parties en aggloméré seront détruites. Cela améliorera le cachet déjà existant du site. Pour les partie détruite, nous installerons un grillage pour le coté sécuritaire doublé d’une haie de charme. La rue de Landeronde devant être réhabilité, nous avons décidé de l’égailler avec la plantation de massifs de graminées et vivaces (les mêmes que celles plantées sur le parking et la partie nord) au niveau de chaque tronçon de charmille. L’ensemble de ce projet d’aménagement associe les valeurs de la ville, la simplicité, la pureté et le fonctionnel tout en respectant au maximum l’environnement dans le choix des matériaux et des végétaux choisis. C’est un lieu de culture où se mêle nature et urbanisme.

Croquis d’ambiance rue Landeronde

G

H

I

J

K

2.3 2.4 2.5 2.6 2.7 2.8


hase

A Projet vant

P

Plans de plantation

3.1

Plans de revĂŞtement

3.2

CCTP

3.3

Coupes techniques

3.4

BPU

3.5

DQE

3.6

Planning de travaux

3.7

Plan de gestion

3.8

Bilbiographie

3.9


Plan de plantation


Plan de plantation 3.1 3.2

Arbustes Graminées & Vivaces

3.3 3.4 3.5 3.6 3.7 3.8

Plan de plantation

Planche A

Massifs de vivaces et graminées - Arbres Zone Parking Plan de plantation

Planche A’

Massifs arbustifs Zone Parking Plan de plantation

Planche B

Massifs de vivaces, graminées et arbustes - Arbres

Zone Nord Plan de plantation

Planche C

Massifs de graminées - Arbres Zone Sud Plan de plantation

Planche C’

Massifs arbustifs Zone Sud Plan de plantation

Planche D

Massifs de graminées et grimpantes Rue de Landeronde

Explication de la légende D

=

Diamètre

DP

=

Distance de Plantation

E = Envergure H = Hauteur

3.9


Plan de plantation - Zone Parking

Plan de situation

Plan de plantation / Massifs de vivaces et graminées - Arbres

Détail / Plan de plantation

Échelle : 1/250ème

Maître d’ouvrage

Ville de La Possonnière 31 rue de la Mairie 49170 La Possonnière

Maître d’oeuvre

Échelle : 1/50ème

Étudiants en Licence Professionnelle Aménagements Paysagers Université d’Angers

Projet

Aménagement des abords du centre intergénérationnel de La Possonnière

Plan

Plan de plantation / Massifs de vivaces et graminées - Arbres

Échelle

Variable

Date

26/03/2011

A


Plan de plantation - Zone Parking

Plan de situation

Plan de plantation / Massifs arbustifs

Détail / Plan de plantation

Échelle : 1/250ème

Maître d’ouvrage

Ville de La Possonnière 31 rue de la Mairie 49170 La Possonnière

Échelle : 1/50ème

Maître d’oeuvre

Étudiants en Licence Professionnelle Aménagements Paysagers Université d’Angers

Projet

Aménagement des abords du centre intergénérationnel de La Possonnière

Plan

Plan de plantation / Massifs arbustifs

Échelle

Variable

Date

26/03/2011

A’


Plan de plantation - Zone Nord

Plan de situation

Détail 1 / Plan de plantation Échelle : 1/50ème

Plan de plantation / Massifs de vivaces, graminées et Arbustes - Arbres

Détail 2 / Plan de plantation

Échelle : 1/250ème

Maître d’ouvrage

Ville de La Possonnière 31 rue de la Mairie 49170 La Possonnière

Maître d’oeuvre

Étudiants en Licence Professionnelle Aménagements Paysagers Université d’Angers

Échelle : 1/50ème

Projet

Aménagement des abords du centre intergénérationnel de La Possonnière

Plan

Plan de plantation / Massifs de vivaces, graminées et arbustes - Arbres

Échelle

Variable

Date

26/03/2011

B


Plan de plantation - Zone Sud

Plan de situation

Plan de plantation / Massifs de graminées - Arbres

Détail / Plan de plantation

Échelle : 1/250ème

Maître d’ouvrage

Ville de La Possonnière 31 rue de la Mairie 49170 La Possonnière

Maître d’oeuvre

Échelle : 1/50ème

Étudiants en Licence Professionnelle Aménagements Paysagers Université d’Angers

Projet

Aménagement des abords du centre intergénérationnel de La Possonnière

Plan

Plan de plantation / Massifs de graminées - Arbres

Échelle

Variable

Date

26/03/2011

C


Plan de plantation - Zone Sud

Plan de situation

Plan de plantation / Massifs arbustifs

Détail / Plan de plantation

Échelle : 1/250ème

Maître d’ouvrage

Ville de La Possonnière 31 rue de la Mairie 49170 La Possonnière

Échelle : 1/50ème

Maître d’oeuvre

Étudiants en Licence Professionnelle Aménagements Paysagers Université d’Angers

Projet

Aménagement des abords du centre intergénérationnel de La Possonnière

Plan

Plan de plantation / Massifs arbustifs

Échelle

Variable

Date

26/03/2011

C’


Plan de plantation - Rue de Landeronde

Plan de situation

Plan de plantation

Détail / Plan de plantation

Échelle : 1/250ème

Maître d’ouvrage

Ville de La Possonnière 31 rue de la Mairie 49170 La Possonnière

Échelle : 1/50ème

Maître d’oeuvre

Étudiants en Licence Professionnelle Aménagements Paysagers Université d’Angers

Projet

Aménagement des abords du centre intergénérationnel de La Possonnière

Plan

Plan de plantation

Échelle

Variable

Date

26/03/2011

D


Plan de revêtement 3.1

3.2

Revêtements

3.3 3.4 3.5 3.6

Arène granitique

3.7 3.8

Plaque alvéolée, type Evergreen

dimension : 50 x 39 x 4,5 cm

3.9 Gazon

Copeaux de bois

épaisseur : 12 cm (pour arbustes)

Copeaux de bois

épaisseur : 7 cm (pour vivaces et graminées)

Planche A’’

Pavé béton cubique

dimension : 10 x 10 x 10 cm

Béton brossé

avec joints de dilatation (c.f. plan)

Platelage bois en chataignier

dimension : 1,50 x 0,15 x 0,05 m

Paillettes d’ardoise

Enrobé

Pavé béton cubique enherbé

dimension : 10 x 10 x 10 cm

Planche B’’ Planche C’’

Plan de revêtement Zone Parking Plan de revêtement Zone Nord Plan de revêtement Zone Sud


440 m2

Plaque alvéolée, type Evergreen

dimension : 50 x 39 x 4,5 cm

Plan de revêtement - Zone Parking

Plan de situation

Pavé béton cubique

dimension : 10 x 10 x 10 cm

355 m2 Pavé béton cubique enherbé

495 m2

dimension : 10 x 10 x 10 cm

Enrobé

Copeaux de bois

570 m

épaisseur : 7 cm (pour vivaces et graminées)

2

Copeaux de bois

Plan de revêtement Maître d’ouvrage

Ville de La Possonnière 31 rue de la Mairie 49170 La Possonnière

épaisseur : 12 cm (pour arbustes)

Légende et métré Maître d’oeuvre

Étudiants en Licence Professionnelle Aménagements Paysagers Université d’Angers

Projet

Aménagement des abords du centre intergénérationnel de La Possonnière

Plan

Plan de revêtement

Échelle

1/ 250 ème

Date

26/03/2011

A’’


Plan de revêtement - Zone Nord

Plan de situation

Plan de revêtement Maître d’ouvrage

Ville de La Possonnière 31 rue de la Mairie 49170 La Possonnière

1197 m2

Béton brossé

138 m2

Platelage bois en chataignier

104 m2

Paillettes d’ardoise

221 m2

Gazon

avec joints de dilatation (c.f. plan)

dimension : 1,50 x 0,15 x 0,05 m

mélange de type Prestige : 30% Ray Grass Anglais 20% Fétuque rouge traçante 20% Fétuque rouge demi-traçante 15% Paturin des prés 15% Agrostis tenuis

Légende et métré Maître d’oeuvre

Étudiants en Licence Professionnelle Aménagements Paysagers Université d’Angers

Projet

Aménagement des abords du centre intergénérationnel de La Possonnière

Plan

Plan de revêtement

Échelle

1/ 250 ème

Date

26/03/2011

B’’


Plan de revêtement - Zone Sud

Plan de situation

152 m2

Plaque alvéolée, type Evergreen

27 m2

Pavé béton cubique

805 m2

Arène granitique

dimension : 50 x 39 x 4,5 cm

dimension : 10 x 10 x 10 cm

Copeaux de bois

543 m

épaisseur : 7 cm (pour vivaces et graminées)

2

Copeaux de bois

821 m2

Plan de revêtement Maître d’ouvrage

Ville de La Possonnière 31 rue de la Mairie 49170 La Possonnière

épaisseur : 12 cm (pour arbustes)

Gazon

mélange de type Classique : 50% Ray Grass Anglais 25% Fétuque rouge traçante 25% Fétuque rouge demi-traçante

Légende et métré Maître d’oeuvre

Étudiants en Licence Professionnelle Aménagements Paysagers Université d’Angers

Projet

Aménagement des abords du centre intergénérationnel de La Possonnière

Plan

Plan de revêtement

Échelle

1/ 250 ème

Date

26/03/2011

C’’


Cahier des Clauses Techniques et Particulières 3.1

Sommaire

3.2 3.3 3.4

I Généralités

3.5

3.6

I.1 Normes de références I.2 Connaissance du descriptif - liaison avec les autres corps d’état I.3 Conditions d’exécution I.4 Consistance du prix global I.5 Délivres - Nettoyage des ouvrages

II Description des ouvrages II.1 Travaux Préparatoires II.1.1 Installation de chantier et nettoyage du site II.1.2 Abattage II.1.3 Démolition du mur en bloc de béton II.2 Terrassement II.2.1 Fondations et évacuation des remblais II.2.2 Mise à niveau de la terre végétale II.2.3 Fosses de plantations pour les massifs II.2.4 Fosses de plantations pour les arbres II.2.5 Mélange terre-pierre II.3 Revêtements II.3.1 Enrobé II.3.2 Pavé béton II.3.3 Béton balayé II.3.4 Platelage bois II.3.5 Arène granitique II.3.6 Plaque alvéolée engazonnée pour parking II.4 Clôtures - Portail II.4.1 Clôtures panneaux treillis II.4.2 Portail II.5 Maçonnerie II.5.1 Mur de soubassement avec parement schiste II.5.2 Escalier de la partie sud II.5.3 Escalier reliant les deux parkings II.5.4 Escalier de la partie nord II.5.5 Gradine en béton II.5.6 Bordure P1 II.6 Pelouse II.6.1 Engazonnement II.6.2 Garantie et parachèvement II.7 Plantation II.7.1 Arbres en tiges et hautes tiges II.7.2 Haies taillées II.7.3 Massifs arbustifs II.7.4 Massifs de vivaces et graminées II.7.5 Paillage en copeaux de bois

3.7 3.8 3.9


Coupes techniques 3.1 3.2 3.3 3.4 3.5 3.6 3.7 3.8 3.9

Planche E Planche F Planche G Planche H

Coupe technique Escalier en chataignier et arène granitique Coupe technique Platelage bois en chataignier Coupe technique Place de stationnement en dalles alvéolées engazonnées

Coupe technique Plantation d’un arbre 12/14 en mélange terre-pierre


Coupe technique - Escalier

Plan de situation

Fond de forme tassé à refus

GNTA 20/40

GNTA 0/31,5

Pieux d’ancrage carré en châtaignier dimension : 50 x 50 x 300 mm Planche 4 faces ranotées en châtaignier dimension : 50 x 200 x 3000 mm Arène granitique

Coupe technique d’un escalier avec contremarches en chataîgnier et giron en arène granitique Maître d’ouvrage

Ville de La Possonnière 31 rue de la Mairie 49170 La Possonnière

Maître d’oeuvre

Étudiants en Licence Professionnelle Aménagements Paysagers Université d’Angers

Légende Projet

Aménagement des abords du centre intergénérationnel de La Possonnière

Plan

Coupe technique : Escalier en chataignier et arène granitique

Échelle

1/ 25 ème

Date

26/03/2011

E


Coupe technique - Platelage bois

Plan de situation

Fond de forme tassé à refus

Béton 350 kg

Plots PVC

Lambourde en bois 50 x 100 x 3000 mm

Lame de châtaignier 30 x 150 x 1500 mm

Coupe technique d’un platelage bois en chataignier Maître d’ouvrage

Ville de La Possonnière 31 rue de la Mairie 49170 La Possonnière

Maître d’oeuvre

Légende Étudiants en Licence Professionnelle Aménagements Paysagers Université d’Angers

Projet

Aménagement des abords du centre intergénérationnel de La Possonnière

Plan

Coupe technique : Platelage bois en chataignier

Échelle

1/10ème

Date

26/03/2011

F


Fond de forme tassé

Géotextile

GNTA 0/31,5

Terre végétale amendée

Plaques alvéolée de type Evergrenne

Coupe technique - Place de stationnement

Plan de situation

Solin en mortier 350kg

Bordure béton de type P1

Coupe technique d’une place de parking en plaques alvéolées engazonnées Maître d’ouvrage

Ville de La Possonnière 31 rue de la Mairie 49170 La Possonnière

Maître d’oeuvre

Étudiants en Licence Professionnelle Aménagements Paysagers Université d’Angers

Légende Projet

Aménagement des abords du centre intergénérationnel de La Possonnière

Plan

Coupe technique : Place de stationnement en dalles alvéolées engazonnées

Échelle

1/10ème

Date

26/03/2011

G


Fond de forme

Mélange terre-pierre (60% pierres - 40% terre végétale) Cuvette d’arosage

Paillage en copeaux de bois

Coupe technique - Plantation d’un arbre

Plan de situation

Tuteurage bipode en chataîgnier

dimension : 3,00m de haut et 10cm de diamètre

Collier d’attache

Acer ginnala 12/14 en racine nue (RN)

Coupe technique de la plantation d’un arbre tige 12/14 (Acer ginnala) dans un mélange terre-pierre Maître d’ouvrage

Ville de La Possonnière 31 rue de la Mairie 49170 La Possonnière

Maître d’oeuvre

Étudiants en Licence Professionnelle Aménagements Paysagers Université d’Angers

Légende Projet

Aménagement des abords du centre intergénérationnel de La Possonnière

Plan

Coupe technique : Plantation d’un arbre 12/14 en mélange terre-pierre

Échelle

1/25 ème

Date

26/03/2011

H


Bordereau des Prix Unitaires 3.1

Sommaire

3.2 3.3 3.4

II Description des ouvrages II.1 Travaux Préparatoires II.1.1 Installation de chantier et nettoyage du site II.1.2 Abattage II.1.3 Démolition du mur en bloc de béton II.2 Terrassement II.2.1 Fondations et évacuation des remblais II.2.2 Mise à niveau de la terre végétale II.2.3 Fosses de plantations pour les massifs II.2.4 Fosses de plantations pour les arbres II.2.5 Mélange terre-pierre II.3 Revêtements II.3.1 Enrobé II.3.2 Pavé béton II.3.3 Béton balayé II.3.4 Platelage bois II.3.5 Arène granitique II.3.6 Plaque alvéolée engazonnée pour parking II.4 Clôtures - Portail II.4.1 Clôtures panneaux treillis II.4.2 Portail II.5 Maçonnerie II.5.1 Mur de soubassement avec parement schiste II.5.2 Escalier de la partie sud II.5.3 Escalier reliant les deux parkings II.5.4 Escalier de la partie nord II.5.5 Gradine en béton II.5.6 Bordure P1 II.6 Pelouse II.6.1 Engazonnement II.6.2 Garantie et parachèvement II.7 Plantation II.7.1 Arbres en tiges et hautes tiges II.7.2 Haies taillées II.7.3 Massifs arbustifs II.7.4 Massifs de vivaces et graminées II.7.5 Paillage en copeaux de bois II.7.6 Paillage en paillettes d’ardoise

3.5 3.6 3.7 3.8 3.9


Détail Quantitatif Estimatif 3.1 3.2 3.3 3.4 3.5 3.6 3.7

Synthèse Budgétaire

3.8 3.9

Code

Postes

Zone Nord et Sud

Parking

Rue de Landeronde

II.1

Travaux Préparatoires

1875,00 €

0,00 €

0,00 €

II.2

Terrassement

17 347,70 €

9 755,00 €

153,28 €

II.3

Revêtements

73 571,50 €

31 245,00 €

840,00 €

II.4

Clôtures - portail

2 387,50 €

0,00 €

0,00 €

II.5

Maçonnerie

23 585,00 €

0,00 €

0,00 €

II.6

Pelouse

1203,51 €

0,00 €

0,00 €

II.7

Plantations

13 679,91 €

14 887,53 €

139,20 €

133 650,12 €

55 887,53 €

1 132,48 €

Total


Planning de travaux 3.1 3.2 3.3 3.4 3.5 3.6 3.7 3.8 3.9


Planning de travaux Planning de travaux réalisé sur Microsoft Project Maître d’ouvrage

Ville de La Possonnière 31 rue de la Mairie 49170 La Possonnière

Maître d’oeuvre

Étudiants en Licence Professionnelle Aménagements Paysagers Université d’Angers

Projet

Aménagement des abords du centre intergénérationnel de La Possonnière

Plan

Planning de travaux pour les 3 zones

Date

26/03/2011

I


Plan de gestion 3.1 3.2 3.3 3.4 3.5 3.6 3.7 3.8 3.9


Bibliographie 3.1

Bibliographie

3.2 3.3 3.4 3.5

Pépinières Bruns. Catalogue of trees and shrubs. Allemagne : Bruns® Pflanzen, 2010. p.10/20 Pépinières Dauguet. Catalogue professionnel 2009-2011. Larchamp : Pépinières Dauguet, 2009. p.52/57/68/73/75/79/81/170 Pépinières du Val d’Erdre. Catalogue professionnel de la collection 2010/2011. Saint-Mars du Désert : Pépinières du Val d’Erdre, 2010. p.26/39/88 Pépinières Lepage. Le Guide des plantes vivaces 7ème édition. Les Ponts de Cé : Pépinières Lepage, 2010. Pépinières Chauviré. Arbres, Fleurs, Nature Pépinières. Le Fief-Sauvin : Pépinières Chauviré, 2010. p.132-136 MIOULANE Patrick, Le Grand Larousse des 15 000 Plantes, Chine : Larousse, août 2008. CATTERINI, Guide des végétaux : Plantes vivaces, Slovaquie : Horticolor®, janvier 2008. HORTICOLOR, Guide des végétaux : Arbres & arbustes, Slovaquie : Horticolor®, janvier 2008. MEUNIER Martine, Bordereau des prix unitaires des aménagements urbains et paysagers, Saint-Just-la-Pendue : Horticulture et paysage éditions, 2007. LIORZOU François, Cours de BTSA Aménagements Paysagers 1ère et 2ème année, Saint-Herblain : Lycéé Jules Rieffel, 2008-2010

3.6 3.7 3.8 3.9


Conclusion Ce dossier apporte une proposition d’aménagement des espaces verts entourant le nouveau centre intergénérationnel de la commune de La Possonnière. Nous espérons avoir pris en compte l’ensemble des attentes des différents acteurs de la ville. Nous avons décidé de réaliser des aménagements les plus respectueux possible du site et de l’environnement afin d’intégrer du mieux possible nos créations tout en sauvegardant le patrimoine écologique du milieu. La réalisation de ce dossier nous a permis de mettre nos connaissances, nos savoirs-faire, et notre esprit d’équipe à exécution. C’est ce qui nous a permis de rendre un document professionnel rendant crédible notre investissement dans la réalisation de ce projet. Ce dossier réalisé dans le but d’apporter une réponse possible à la ville de La Possonnière est avant tout une expérience professionnelle, qui valorise notre parcours grâce au travail et aux relations humaines créés lors de la réalisation de ce projet. Toute l’équipe de ce projet tuteuré (GAUTHIER Bertrand, LELIEVRE Kévin, PICARD Aurore, et ROSSO Sébastien) espère avoir été efficace et professionnel dans toutes les démarches et réalisation que nous avons pu entreprendre.


Le Ponton | La Possonnière | ©atelier KLP  

Mission Dossier professionnel réalisé au cours de ma Licence Professionnelle en Aménagement du Paysage sur l'aménagement public d'un centr...

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you