__MAIN_TEXT__

Page 1

Mémorandum des Jeunes MR

dans le cadre de l’élection à la

Présidence du MR

Septembre 2010


Dans le cadre du renouvellement de la Présidence du Mouvement Réformateur, les Jeunes MR ont décidé de mener une réflexion approfondie et d’apporter une contribution positive au débat qui précède l’élection. Ainsi, les Jeunes MR ont constitué un groupe de travail qui a formulé de nombreuses propositions concrètes. Ce Mémorandum a ensuite fait l’objet d’un large débat au sein de nos instances avant d'être approuvé par notre Bureau politique. Je tiens à remercier l’ensemble des membres qui ont participé à la réflexion et en particulier le Secrétaire politique des Jeunes MR, Alexis De Méyère, qui a piloté les travaux de réflexion et le Secrétaire général des Jeunes MR, David Leisterh, pour la rédaction du texte final. Notre Mémorandum avance des pistes claires sur deux chantiers majeurs de la future Présidence, à savoir le positionnement du parti et son organisation interne. Nous n’avons pas cherché à être consensuels ou, à l’opposé, vindicatifs. Nous avons simplement voulu rappeler les valeurs libérales qui nous sont chères, ces valeurs auxquelles nous croyons fermement et pour lesquelles nous nous investissons au quotidien. Enfin, nous avons tenu à soumettre nos idées pour l’avenir de notre parti en avançant de réelles propositions programmatiques qui devront aider à la construction d’une organisation interne démocratique, forte et dynamique. Les Jeunes MR comptent, plus que jamais, se positionner en véritable noyau de réflexion au sein du Mouvement Réformateur et être, non seulement, le vecteur d'une énergie nouvelle mais également la voix des 10.000 membres Jeunes MR.

Gautier Calomne

Président des Jeunes MR

2


Tables des matières 1. Positionnement ���������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� 4 1.1 Le MR et l'Europe libérale�������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� 4 1.2 Nos valeurs résumées en un mot : LIBÉRALISME ������������������������������������������������������������������������������� 5 1.3 La compétition électorale �������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� 6 1.3.1 Le programme �������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� 6 1.3.2 Le Manifeste ����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� 6 1.3.3 La structure du parti ��������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� 7 1.3.4 La place des Jeunes MR �������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� 7 1.3.5 Nos amis de l’Open VLD ������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������ 7 1.4 Positionnement : construisons et osons ���������������������������������������������������������������������������������������������������� 8 1.4.1 À court, moyen et long termes ������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� 8 1.4.2 Une veille ���������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� 8 1.4.3 Une approche dynamique ��������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� 8

2. Organisation interne �������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� 9 2.1 Les militants ����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� 9 2.2 Le -J- du MR ����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� 9 2.2.1 Le renouvellement du parti �������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� 9 2.2.2 Les Jeunes MR ����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� 10 2.3 Le MR, un parti démocrate �������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� 10 2.3.1 Les élections �������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� 10 2.3.2 Transparence, éthique, mérite ����������������������������������������������������������������������������������������������������������������� 11 2.3.3 Les élections internes et le cumul ����������������������������������������������������������������������������������������������������������� 11 2.3.4 Les Commissions ������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������ 12 2.4 Un parti professionnel et équipé �������������������������������������������������������������������������������������������������������������� 12 2.4.1 Un centre d’études �������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� 12 2.4.2 Un département communication ����������������������������������������������������������������������������������������������������������� 13 2.4.3 Un département de ressources humaines �������������������������������������������������������������������������������������������� 13

3


1. Positionnement Les Jeunes MR tiennent à ce que nos valeurs soient fièrement défen dues. Elles peuvent être résumées en un seul mot : libéralisme. Ainsi, un socle comm un de valeurs ne pourra être bradé au prix d’une quelconque participation gouve rnementale. Ces valeurs, le Manifeste doit en être le chantre par excellence. Les Jeunes MR plaident également pour une stratégie commun icationnelle dynamique et basée sur des objectifs à long terme, qui ferait l’obje t d’une veille continue et critique.

1.1 Le MR et l'Europe libérale L’attachement des Jeunes MR à l’Europe n’est plus à démontrer. Plus que jamais, nous plaidons pour un parti qui continue à être aux avant-postes de la construction européenne. Une construction européenne qui fait la part belle à la démocratie, à la solidarité, à un espace de liberté. Nous, Jeunes MR, défendons une Europe fédérale. Une Europe forte. Une Europe qui sait se faire entendre, et qui doit se faire connaître. Tout cela grâce, entre autres, à une harmonisation et un renforcement d’une véritable politique étrangère européenne et de sécurité commune, de la coopération au développement et des affaires étrangères. Une Europe visible aussi… Nous l’avions, par ailleurs, déjà proposé dans notre programme iDées 2.0. Nous rappelons également notre attachement à l’ELDR, le parti européen par excellence qui prône les valeurs libérales démocrates. Nous demandons, en conséquence, davantage de synergies entre le MR et l’ELDR. Le MR peut représenter l’un des canaux qu’emploierait l’ELDR pour renforcer sa visibilité et son accessibilité… et celle de l’Europe. Nous sommes prêts à continuer à développer nos liens avec les partis libéraux du monde et de l’Europe en particulier, à condition que les valeurs d’une liberté sans équivoque, assumée, de défense du droit de propriété, d’une responsabilisation individuelle, d’une responsabilisation des droits et d’une démocratie libérale soient défendues. Dans ce cadre-là, le MRI doit être un moteur d’évaluation qualitative de nos partenariats en plus d’établir les liens et de maintenir les contacts multilatéraux. Bien évidemment, les Jeunes MR s’engagent à continuer l’étroite collaboration avec le LYMEC pour aboutir aux mêmes objectifs précités.

4


1.2 Nos valeurs résumées en un mot : Libéralisme Un constat : la Belgique souffre d’un déficit cruel en terme de libéralisme. L’importance de la fonction publique et des syndicats ou encore la généralisation de subventions à profusion par tous les niveaux de pouvoirs ne sont que des exemples parmi d’autres. Le MR doit continuellement porter ces valeurs de liberté et de libéralisme en Belgique. Néanmoins, les Jeunes MR sont d’avis que le MR ne se positionne pas assez comme un parti libéral ; un parti qui ose affirmer cette sensibilité chère du moindre État, un État moins omnipotent, davantage recentré sur ses missions essentielles et en tout cas plus respectueux des choix individuels. Force est de constater que ces derniers mois, ces dernières années, nous nous sommes écartés de ce projet libéral. En effet, nous avons voulu polir notre discours. Nous avons cherché à être consensuels. Les Jeunes MR le regrettent.

Les Jeunes MR, plus que jamais, estiment qu’il est grand temps de renforcer nos valeurs. Notre positionnement doit être, sans la moindre ambigüité, libéral et humaniste.

Soyons-en fiers et assumons-le. Nos valeurs doivent être défendues. Pour preuve : les Jeunes MR se sont orientés, par le biais de leur Manifeste, vers un positionnement qui porte un nom, un seul :

L I B É R A L I S M E. Le Manifeste des Jeunes s’articule en 11 valeurs, que nous tenons à rappeler dans ce mémorandum : 1/ La transparence au service de l’éthique ; 2/ L’ouverture au service du respect ; 3/ L’émancipation au service de la liberté ; 4/ La laïcité au service de la neutralité ; 5/ L’engagement au service de la démocratie libérale ; 6/ Le libre-choix au service de la responsabilité ; 7/ L’ambition au service du mérite ; 8/ L’initiative au service du développement ; 9/ La modernité au service du progrès ; 10/ L’effort au service du travail ; 11/ La prospérité au service de la cohésion sociale. Le libéralisme transpire dans chacune de ces 11 valeurs. Il est le mot clé. Il est ce positionnement que nous voulons retrouver. Renforcer.

Maintenons le cap.

5


Ainsi, dans un même ordre d’idées, réinvestissons dans nos valeurs, celles qui nous sont chères.

Pour exemple, parmi nos 11 valeurs, nous avons inscrit : « L’effort au service du travail ». Cette valeur, centrale, nous n’avons pas peur de le dire, n’a plus été assez défendue effectivement. Les Jeunes MR veulent que l’on réintroduise la valeur du travail et le goût de l’effort auprès de tous. Notre parti doit davantage encore défendre ceux qui travaillent, ceux qui ont travaillé et ceux qui veulent travailler. Nous devons en faire notre priorité !

Nous devons pouvoir assumer, sans la moindre équivoque, nos valeurs et nos différents programmes électoraux et trouver un accord parfait entre ce que l’on proclame et ce que l’on fait. Il faut pouvoir oser dire la vérité même si elle déplaît, même si elle dérange ou si elle risque de porter un éventuel préjudice électoral. Nous devons ainsi faire preuve de cohérence, synonyme à long terme de confiance, aussi bien envers les électeurs qu’envers les partenaires sociaux, mais également synonyme de maturité grâce à laquelle nous sommes en mesure de délivrer un message de « vérité ».

1.3 La compétition électorale 1.3.1 Le programme Héritier d’une longue tradition politique, le MR est un parti qui a naturellement l’ambition de participer au pouvoir. Pour ce faire, il faut gagner des élections et représenter un poids électoral suffisamment fort pour être entendu. À cet égard, la cohérence doit être de mise entre le programme défendu devant les électeurs d’une part et l’action gouvernementale d’autre part. Le MR ne doit en aucun cas brader ses valeurs pour entrer dans un gouvernement. Un socle de valeurs non négociables et repris à la fois dans le programme du parti - un programme chiffré et dont la faisabilité est contrôlée par une entité indépendante - ainsi que dans le Manifeste doit être défini et connu de tous. En parallèle de ce socle commun de valeurs, le positionnement politique à court terme bénéficierait d’un périmètre établi par des commissions (voir infra). Les Jeunes MR entendent, dès lors, réaffirmer qu’ils seront attentifs à ce que tout programme politique du MR et tout programme de gouvernement rédigé avec une participation du MR aillent bien dans le sens de ces valeurs et d’un périmètre politique.

1.3.2 Le Manifeste De même, nous plaidons pour un Manifeste qui soit réellement représentatif de l’identité libérale que l’on doit avoir. Ce document doit être court, clair, précis, attractif et facile à utiliser. Le Manifeste doit assumer son ancrage humaniste et libéral. Et le défendre fièrement. Ne cherchons pas à être consensuel si ce consensualisme se paye par l’abandon de nos convictions et de nos valeurs. Ne perdons pas notre âme. Les valeurs de liberté, progrès, neutralité, respect, travail et de mérite doivent transparaître dans chaque ligne du futur Manifeste.

Les 11 valeurs du Manifeste des Jeunes MR doivent également s’y retrouver clairement. 6


1.3.3 La structure du parti Nous défendons une intégration maximale du PRL, FDF, MCC, PFF en un seul MR. Cherchons à faire montre d’un mouvement unitaire, et non pas d’un parti aux mouvances isolées de sa structure faîtière. La population, les citoyens ne doivent plus se demander si telle ou telle mouvance du parti est bel et bien en accord avec telle ou telle autre mouvance. Nous sommes un seul et unique parti. Pas un groupement d’une multitude de tribus. Nous sommes un parti en mouvement, pas un cartel électoral.

1.3.4 La place des Jeunes MR Les Jeunes MR sont actifs et le prouvent : organisations de congrès programmatiques, nombreuses heures de débat, propositions, etc. Les textes du programme iDées 2.0, par exemple, doivent être repris dans le programme du MR. De même, les 11 valeurs mises en avant par les Jeunes MR doivent se retrouver dans le Manifeste du MR. Trop souvent, les Jeunes MR sont à peine écoutés. Par exemple, le Manifeste du MR, qui a « oublié » de nombreux pans des interventions des Jeunes MR lors des débats qui ont précédé sa rédaction. Les Jeunes MR veulent être entendus, et entendent tout faire pour l’être. Nous nous réunissons et produisons des textes, à intervalles plus que réguliers. Ces textes sont le reflet d’une vision libérale jeune, défendant des idées souvent audacieuses, portées par la génération future. Le MR a tout à gagner à les associer aux programmes électoraux.

1.3.5 Nos amis de l’Open VLD N’oublions pas qu’ils sont nos meilleurs alliés. Retisser des liens forts avec l’Open VLD accroît nos chances de mettre en place un projet de société libérale. Si en Communauté française, nous sommes les seuls à défendre ce projet libéral, à l’échelon fédéral, nous pouvons compter sur nos amis de l’Open VLD. Renforçons, en conséquence, les liens qui nous unissent avec notre parti frère du nord. Dans cette optique, les Jeunes MR demandent une vraie structure commune MR-Open VLD ainsi qu’un congrès annuel en commun. De même, des intergroupes doivent avoir lieu à intervalles réguliers et nous donner la possibilité d’élaborer des stratégies communes nous permettant d’atteindre, ensemble, notre objectif.

7


1.4 Positionnement : construisons et osons 1.4.1 à court, moyen et long termes Nous devons construire une stratégie communicationnelle claire, basée sur des objectifs fixés à long terme qui doivent devenir le leitmotiv de notre positionnement en matière de communication. Ensuite, des outils, en cohérence avec cette stratégie, mais employés pour la communication à court terme, doivent être créés dans le but de pouvoir réagir au jour le jour. Toutefois, ne cherchons pas à ne voir que dans l’instant. À attendre une actualité brûlante pour parler de nos idées, de nos valeurs. Des valeurs et un programme clairement définis qui doivent être rappelés et défendus tout au long d’une législature. Nous devons essayer de faire prendre conscience aux citoyens que nous nous battons pour nos idées. Que nous sommes en phase avec des solutions à long terme qui peuvent être politiquement délicates, certes, mais qui s’inscrivent dans un vrai programme de société libérale, garant de liberté, d’émancipation, de cohésion, de responsabilité et d’ascension sociale.

1.4.2 Une veille Étant donné que la stratégie politique défendue voit à long terme, elle doit servir des idées et non des hommes politiques. C’est pourquoi elle doit faire l’objet d’une veille continue et critique. Cette veille serait assurée par un centre d’études sur lequel nous reviendrons plus loin dans le présent document.

1.4.3 Une approche dynamique Le MR doit tenter d’être un parti plus dynamique, plus présent, sur le qui-vive et proactif. Tant dans les idées défendues que dans la communication. Soyons fiers de nos idées. Diffusons-les. Pour exemple, et comme défendu dans notre programme Idées 2.0, les Jeunes MR plaident avec fermeté pour qu’une fois pour toute nous luttions contre les pièges à l’emploi. Il est en effet temps que nous diminuions progressivement - jusqu’à leur suppression - les allocations de chômage. Arrêtons, dès lors, d’avoir peur de défendre une logique assurantielle en matière d’allocations de chômage. Nous disons, sans tabou, que le caractère illimité des allocations de chômage en Belgique – qui constitue un cas unique à l’échelle européenne – contribue sans aucun doute à la constatation que la moitié des chômeurs belges restent plus d’un an sans travail. Cet exemple est criant du manque d’audace et de dynamisme que nous devons combler : le MR est un des seuls partis qui, en son sein, ose porter ce débat. Dommage que nous hésitions à le défendre. Que nous n’osions pas. Cessons de nous cacher. De ne pas s’aventurer dans les sujets tabous. Cessons d’avoir peur de paraître « antisocial ». Nous avons des propositions différentes pour remettre les gens au travail. Leur redonner le goût de l’effort. Comme rappelé dans nos 11 valeurs, nous voulons aider à l’ascension sociale, en donnant les moyens pour y arriver, mais également en défendant la responsabilité de chacun en fonction de ses choix. Cet exemple n’en est qu’un parmi d’autres. Le MR a de vraies idées et valeurs différentes des autres partis, singulièrement sur l’échiquier politique francophone. Défendons-les. Avec plus de bruit. Plus de conviction. Plus de dynamisme. Sans crainte. Il est temps d’oser. 8


2. Organisation interne Les Jeunes MR veulent définitivement un parti axé sur le renouvellement, l’éthique, la transparence et le mérite, mais également un parti qui donne une vraie place, une vraie voix aux militants. Un centre d’études de pointe, une communication redéfinie et un département de ressources humaines aux objectifs stratégiques et opérationnels forts assurent continuité, structure professionnelle et indépendance vis-à-vis des résultats électoraux en externe et en interne.

2.1 Les militants Les Jeunes MR regrettent que la voix des militants ne soit pas suffisamment entendue. On en veut pour preuve l’organisation régulière de « tournées » telles que le MR en Débat (2005) ou De Vous à Nous (2008) au cours desquelles d’intéressants débats ont certes lieu, mais aucune décision n’est prise. On laisse la parole aux gens. Fort bien. Et après ? Les Jeunes MR défendent avec force l’idée que les positions de fond doivent être votées dans le cadre de vraies assises, organisées pour définir le programme, l’amender, et le voter en séance. Ainsi, des congrès thématiques - où l’on n’assiste pas uniquement à des discours – doivent être organisés en vue de débattre et de voter des positionnements politiques et des options idéologiques.

Tout membre pourrait y participer et serait à égalité avec un député ou un ministre.

DEMOS-cratie : chaque membre en ordre de cotisation aurait droit à un vote. Ce faisant, non seulement le MR se doterait d’un programme qui serait le reflet démocratique des idées de ses membres mais, de surcroît, responsabiliserait sa base et l’impliquerait dans un élan de mobilisation plus fort.

2.2 Le -J- du MR 2.2.1 Le renouvellement du parti Le MR doit rajeunir ses troupes. N’ayons pas peur de le dire. Sans pour autant oublier sa sagesse. Nous, Jeunes MR, faisons la constatation que le MR ne mise pas assez sur ses énergies nouvelles. Le parti ne valorise pas assez les jeunes libéraux qui constituent une force et un noyau de réflexion important pour notre mouvement. L’émergence de nouveaux talents est, avouonsle, presque nulle et trop souvent substituée par l’apparition de candidats dont le seul nom constitue une assurance électorale mais pas nécessairement une garantie politique. 9


En outre, il n’est nul besoin de rappeler qu’un parti qui perd des élections n’est pas un parti attractif pour les jeunes. Le MR a des jeunes en son sein. Beaucoup. Profitons-en et organisons un renouvellement de qualité nécessaire, sans pour autant qu’il soit synonyme de « jeunisme ». Nous, Jeunes MR, réclamons que le rajeunissement, le mérite et l’innovation soient favorisés par le Mouvement Réformateur. C’est sur ces facteurs que les Jeunes MR demandent d’intégrer un jeune ou un nouveau candidat en ordre utile, pour qu’il puisse siéger. Aussi, et cette mesure ne s’applique pas qu’aux jeunes, nous demandons de généraliser, au niveau local, l’intégration de non-élus, futurs candidats potentiels, en les impliquant dans les organes (para-)communaux (CPAS, Centre sportif, etc.) pour leur donner une première expérience formatrice. Celle-ci serait émancipatrice et, en parallèle, sujette à un accompagnement et à une évaluation objective par les aînés.

2.2.2 Les Jeunes MR Les jeunes ont droit à la parole. Même discordante. Et c’est souhaitable. Nombreux sont les partis flamands qui l’ont bien compris. Les Jeunes MR demandent à être davantage entendus et écoutés. Une tribune octroyée au Président des Jeunes MR lors de chaque événement majeur serait la garante d’une vraie ouverture du MR vers les jeunes, et plus particulièrement sa relève : les Jeunes MR. Une relève qui entend davantage faire entendre sa voix. Dans cette optique, nous demandons également une présence structurée de représentants des Jeunes MR dans les organes de réflexion du parti ou dans les différentes commissions qui sont mises en place lors d’une réflexion spécifique. Enfin, et nous restons dans cette même optique, le Président des Jeunes MR doit pouvoir porter la voix des Jeunes MR dans les instances du parti tel que le Bureau du MR.

2.3 Le MR, un parti démocrate 2.3.1 Les élections

Réaffirmons le caractère démocratique de notre parti !

Le moment des élections est le moment parfait pour cela. Les Jeunes MR défendent un système de confection de liste différent de l’actuel et qui serait articulé en 2 points :  Appel à candidatures systématique pour la confection des listes électorales auprès d’une instance neutre chargée de tout recueillir (comme le Conseil de Conciliation et d’Arbitrage, par exemple) ;  Ensuite, pour impliquer davantage de militants, organisation de « polls » qui permettent aux membres d’établir directement les listes ou l’approbation des listes par l’ensemble des membres en fonction du niveau (local, régional, fédéral). Une fois les candidats retenus, l’aide financière doit se faire sur la base de critères clairs et transparents, prenant notamment en compte la situation de jeunes candidats ou de candidats non préalablement élus. 10


2.3.2 Transparence, éthique, mérite Plus de transparence, d’éthique et de mérite. Les Jeunes MR le rappelaient dans leur Manifeste : « Il faut donner un message clair aux citoyens, écarter les profiteurs, faire respecter les règles qui sont les nôtres dans un état de droit et imposer la transparence dans le fonctionnement de nos institutions et services publics. » Les Jeunes MR souhaitent ainsi rencontrer davantage de transparence quant aux contrats des collaborateurs parlementaires et ministériels du MR. Dans cette optique, chaque député recevrait, au moment de l’engagement de son/ses collaborateur(s), une liste de plusieurs candidats en fonction de critères précis. Cette liste serait constituée par le Directeur des ressources humaines (voir infra). Les Jeunes MR demandent qu’il en soit de même pour l’attribution de mandats annexes ou dérivés. Ces mandats ont une importance politique certaine et nous regrettons de constater par moments que certains d’entre eux ne sont acceptés, soyons francs, que pour toucher des jetons de présence. Nous ne pouvons tolérer de tels comportements. Ces « fonctions » doivent être attribuées au mérite et en fonction de compétences spécifiques et non pas faire la part belle au favoritisme ou à la rémunération indirecte. Comme nous l’écrivions dans notre Manifeste : « La reconnaissance du mérite est le meilleur moyen de lutter contre le favoritisme. Il permet aussi d’assurer l’adhésion aux valeurs défendues par notre mouvement. » Le mérite doit donc être un élément fondamental dans l’attribution des responsabilités et des mandats publics et parapublics. C’est ainsi que les Jeunes MR plaident pour que certains mandats tels que chefs de groupe, sénateurs de communauté, sénateurs cooptés, etc. soient de la responsabilité d’un organe statutaire, et fassent suite à un appel à candidatures. Dans cette optique, les Jeunes MR défendent une politique de renouvellement des cadres basée, elle aussi, sur le mérite et non pas sur une proximité amicale, familiale ou autres. Dans un même ordre d’idées, le parti doit promouvoir plus d’éthique. Et non pas privilégier une politique à géométrie variable. Nous le disons dans nos valeurs : « Cette valeur [l’éthique] nous responsabilise tous ! L’important à nos yeux est de s’engager pour un idéal où on privilégie l’intérêt public et où on ne cherche aucun enrichissement personnel. » Ainsi, nous demandons la production d’une charte éthique claire à respecter en cas de comportements nuisibles. Cette charte spécifierait les conséquences politiques en cas d’inculpation ou de condamnation notamment.

2.3.3 Les élections internes et le cumul Les Jeunes MR souhaitent voir la structure organisationnelle du MR s’aplatir et être dirigée par des femmes et des hommes de qualité, élus démocratiquement par l’ensemble des membres. C’est pourquoi une intégration horizontale est nécessaire. Cela impliquerait, par exemple, qu’un unique Vice-président soit élu en ticket avec le Président. Enfin, les Jeunes MR s’inscrivent dans un mouvement large de décumul et veulent aller plus loin que la législation actuelle en plaidant pour l’interdiction du cumul Député/ Bourgmestre et Président de parti/fonction exécutive. 11


2.3.4 Les Commissions Les Jeunes MR demandent la création de commissions dans lesquelles se réuniraient élus, experts et conseillers du centre d’études (voir point suivant). Ces commissions se réuniraient à intervalles réguliers, débattraient de leur(s) sujet(s) puis en feraient des propositions qui, à leur tour, seraient débattues et votées lors de congrès thématiques. De plus, ces commissions se trouveraient en première ligne pour établir un périmètre de positionnement politique. De même, les Jeunes MR plaident pour qu’après chaque élection, gagnée ou perdue, des universités d’été/d’hiver et/ou des congrès soient organisés régulièrement afin de permettre au parti de se remettre en question, de se refonder, de créer un mouvement perpétuel de réflexion interne. Par ce biais, les Jeunes MR entendent également déplacer à nouveau le centre de gravité des cabinets ministériels vers le parti.

2.4 Un parti professionnel et équipé 2.4.1 Un centre d'études

Le MR doit construire une véritable machine de guerre intellectuelle.

Le centre d’études devrait être en mesure de produire des études thématiques, des analyses politiques et des stratégies communicationnelles de haut niveau. Publier, c’est bien. Étudier et analyser, c’est mieux. Ce centre d’études serait, entre autres, composé de spécialistes par matière. Des rencontres entre ces experts et les collaborateurs de groupe des différentes assemblées parlementaires devraient être organisées à intervalles réguliers. Ainsi, une symbiose parfaite entre les experts du parti et des assemblées parlementaires devra être créée. Des notes claires et poussées seraient produites et constamment analysées et amendées si nécessaire. Ces dernières seraient adressées à tous les organes du parti, en ce compris les commissions et les Jeunes MR. Une force de frappe intellectuelle de qualité serait ainsi développée. Ce centre d’études remplirait également le rôle de veille politique et sociétale. Il serait en alerte à tout moment, et plus particulièrement lors de crises politiques, prêt à offrir au parti un soutien intellectuel de qualité basé sur la production de notes, de propositions et d’études approfondies. Enfin, le centre d’études serait en relation directe avec le département Communication, qui élaborerait un plan communicationnel percutant pour chaque réflexion développée. Élaboré par des experts de la publicité, ce plan ne se bornerait pas à une communication à court terme, via un communiqué ou une conférence de presse. Il serait régulièrement mis à jour afin d’être connu de tous, réputé excellent, et exprimé en des termes faciles à comprendre et associés au MR.

12


2.4.2 Un département communication Un département Communication doit être mis sur pied. Ainsi, le MR devrait réfléchir à acquérir les services d’un Directeur de communication professionnel. Une communication qui, rappelons-le, doit viser des objectifs à long terme par le biais d’outils à court terme, obtenus peut-être en externe, via l’aide de professionnels de la publicité. Aussi, les Jeunes MR osent dire que la stratégie communicationnelle doit être au service du parti et non de personnalités. Les Jeunes MR demandent que la communication du parti se reconcentre sur notre électorat cible en se réorientant davantage sur ce que l’on propose et sur notre avantage différentiel. Nous devons ainsi trouver un équilibre parfait entre une recherche qui vise à élargir la base, mais sans pour autant éroder l’existante.

2.4.3 Un département de ressources humaines Le MR doit se doter d’une véritable politique et stratégie relative à la gestion des ressources humaines. À cet effet, il y a lieu d’engager un Directeur des Ressources humaines qui travaillerait sous le contrôle du Président afin de s’assurer de résultats stratégiques et opérationnels positifs. Ses tâches seraient les suivantes :  Il doit bénéficier d’une autonomie opérationnelle forte, notamment en matière d’étude des besoins, de sélection et d’évaluation ;  Il doit être chargé de mettre sur pied un cadastre des compétences tant au niveau du personnel qu’au niveau des mandataires et militants ;  Il doit être chargé de la formation continue des cadres du mouvement ;  Il doit être à l’écoute des pratiques du monde professionnel et les intégrer à la gestion du MR ;  Il doit veiller à ce que les groupes parlementaires et cabinets ministériels soient essentiellement composés de techniciens, experts et spécialistes, et non, comme c’est parfois le cas, de personnes recrutées sans réflexion préalable. Ces collaborateurs seraient donc en symbiose parfaite avec le centre d’études, via des rencontres et échanges réguliers.

13

Profile for Jeunes MR

Memorandum dans le cadre de l'élection à la présidence du MR  

Memorandum dans le cadre de l'élection à la présidence du MR

Memorandum dans le cadre de l'élection à la présidence du MR  

Memorandum dans le cadre de l'élection à la présidence du MR

Profile for jeunesmr
Advertisement