Page 37

Entrevue avec Robert Proulx, recteur de l’Université du Québec à Montréal (UQAM)

SYNERGIE PERMETTRA À LA VILLE DU SAVOIR DE BRILLER DE SES MILLE FEUX LA

PAR YASMINA EL JAMAÏ

Pour Robert Proulx, recteur de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), le futur de Montréal en tant que ville de savoir par excellence dépendra de l’instauration de plusieurs conditions gagnantes qui profiteront à l’UQAM, aux autres universités, ainsi qu’aux divers acteurs concernés par le développement de la métropole. Voici les meilleures pratiques à instaurer pour que Montréal soit une ville de savoir la plus mobilisatrice et la plus puissante possible d’ici 2042.

LES UNIVERSITÉS COMME UN MOTEUR DE CROISSANCE MULTIDIMENSIONNELLE « Je crois fermement que les universités sont des acteurs-clés pour assurer l’avenir de Montréal. Les institutions universitaires jouent un rôle unique, essentiel et dynamique dans le développement économique, social et culturel de la métropole », assure Robert Proulx. Le recteur de l’UQAM considère que cette fonction essentielle des universités ne peut se réaliser qu’en collaboration avec tous les partenaires concernés, soit les gens d’affaires, les milieux socioculturels, les élus et les citoyens. À l’instar des villes solidaires comme Boston, M. Proulx appelle de ses vœux une coopération entre toutes les universités du Grand Montréal pour stimuler les connaissances, la définition et la mise en œuvre collectives de projets de développement ainsi que le transfert des connaissances à la société montréalaise. « Mon rêve est que toutes les universités cessent de travailler en silo et misent plutôt sur la collaboration pour multiplier les effets de la recherche au bénéfice de la société. » Pour le recteur, le besoin de créer des synergies auxquelles les universités doivent participer ensemble n’a jamais été aussi criant. « Il faut que les universités se penchent ensemble sur le développement d’une société fondée sur l’intégration de ses résidents. À l’UQAM, nous avons une Chaire de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) et une Chaire de recherche sur l’homophobie qui s’intéressent respectivement au développement d’une société sans propos racistes ni homophobes. Car aucune société ne pourra progresser sans une véritable intégration », fait-il remarquer. Robert Proulx s’intéresse également à la force motrice des universités sur le plan économique. Il estime qu’en dépit de faiblesses au sein de la métropole depuis les 15 dernières années sur le plan de la croissance du produit intérieur brut, de la création d’emplois et du revenu des Montréalais en comparaison avec d’autres grandes villes canadiennes — selon des données 2015 de Statistique Canada —, Montréal dispose d’atouts considérables.

DENIS BERNIER

ROBERT PROULX Recteur de l’Université du Québec à Montréal (UQAM)

MONTRÉAL ÉCONOMIQUE : : ÉDITION 2017

37

Villes d'avenir volume 8 - numéro 1 : Édition Montreal économique  

PERSPECTIVES 2042 > Ville intelligente > Chimie verte > Capitale de l'innovation > FAYOLLE CANADA

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you