Page 1

VOUS AVEZ DIT POURQUOI INVESTIR DANS MA VILLE ?

Repentigny

INVESTIR EN CULTURE C'EST INVESTIR DANS L'AVENIR Municipalité dynamique, Repentigny table aussi sur la culture pour assurer son rayonnement. Elle veut faire de l’Espace culturel un levier de développement économique et social pour la région, un vaste projet dont la salle de spectacle constitue la pièce maîtresse.

Avec son Plan stratégique de développement 2018-2022, Repentigny souhaite avoir une influence directe, positive et durable sur la vie de ses citoyens et de sa communauté d’affaires. Parmi les actions stratégiques mises de l’avant par ce plan figure en bonne place la réalisation de projets porteurs d’avenir, mentionne Chantal Deschamps, mairesse de la ville et préfète de la municipalité régionale de comté (MRC) de L’Assomption.

DU RÊVE À LA RÉALITÉ Situé au cœur du centre-ville, l’Espace culturel se trouve à proximité du chemin du Roy, du parc Charles-De Gaulle et de son kiosque à musique ainsi que de l’église patrimoniale de la Purification-de-la-Vierge-Marie. Ce projet d’un coût total d’environ 20 M$ se décline en trois phases : le centre d’exposition et de création artistique, une salle de spectacle et des jardins arboretum et d’art public. La première phase du projet a déjà été réalisée : le Centre d’art Diane-Dufresne a été inauguré en 2015. Il comprend entre autres un espace de création musicale implanté en partenariat avec la commission scolaire de son territoire. La mise en place des jardins a aussi été amorcée. Mais la pièce de résistance de l’Espace culturel est sans contredit sa salle de spectacle à géométrie variable, le Théâtre Alphonse-Desjardins, qui complétera l’offre de la région en matière de diffusion. « De tels lieux d’activités culturelles et de rassemblement sont importants pour le développement d’un milieu de vie comme une ville, une MRC et même toute une région, parce qu’ils revêtent un caractère identitaire et qu’ils sont des déclencheurs de rêves, d’ambition et d’imagination », souligne Chantal Deschamps. Elle ajoute que la communauté d’affaires régionale s’est largement mobilisée pour faire de ce rêve une réalité. Ainsi, au fil des ans, près de 2 M$ ont été amassés auprès des entrepreneurs de la région, ce qui a convaincu les deux paliers de gouvernement de verser une contribution 32

LE QUÉBEC ÉCONOMIQUE : : ÉDITION 2018

VILLE DE REPENTIGNY

L’une de ces orientations consiste à faire de Repentigny une véritable destination culturelle. Pour soutenir ce projet, on vise la création de l’Espace culturel, un pôle qui, ultimement, constituera « une nouvelle aire de croissance économique, offrant des opportunités d’affaires aux entreprises d’ici et qui aura des retombées sur l’ensemble de la région sur les plans économique et social », estime la mairesse.

CHANTAL DESCHAMPS Mairesse de Repentigny


LES ARCHITECTES FABG

UNE APPROCHE DISTINCTIVE « Sous l’impulsion d’un espace culturel bien à nous, nous créerons un avoir culturel et un bien commun, des expériences humaines uniques et nous développerons notre potentiel comme destination », espère la mairesse qui mise aussi sur une approche distinctive. « Notre différence, notre originalité, c’est notre façon de faire qui repose sur la collaboration entre les acteurs et sur la complémentarité de ce qui existe déjà au sein de notre MRC. Ainsi, nous avons su utiliser les forces vives du milieu en nous appuyant sur l’expertise du pôle culturel existant à L’Assomption, soit celle de l’ARAMUSIQUE et du Théâtre Hector-Charland, deux diffuseurs reconnus par le Conseil des arts du Québec et plusieurs fois récompensés par le milieu culturel », précise-t-elle. POURQUOI INVESTIR EN CULTURE ? Chantal Deschamps tient aussi à rappeler l’importance d’investir dans le domaine de la culture, non seulement pour permettre sa démocratisation auprès de la communauté, mais aussi dans un souci de croissance collective. « Une ville a le devoir d’investir dans la culture parce que, ce faisant, elle crée de la richesse, aussi bien sur le plan culturel et social que sur le plan économique », assure-t-elle.

D’ailleurs, un équipement culturel innovant constitue une formule gagnante à tous les points de vue. Repentigny veut se redynamiser autour de son pôle culturel et de son théâtre, comme cela a été le cas à Terrebonne avec les nouveaux commerces qui ont vu le jour autour de l’île des Moulins. Autre exemple concret des retombées : le Centre d’art Diane-Dufresne, ouvert à peine depuis deux ans et demi et qui a accueilli plus de 40 000 visiteurs jusqu’à aujourd’hui, a aussi eu un impact bien réel sur les entreprises de la région. « Les gens ne viennent pas seulement voir une exposition, ils veulent vivre une expérience plus large encore », souligne Mme Deschamps. La mairesse conclut sur l’importance du rôle de la municipalité : « Un gouvernement local, au fond, doit prendre en charge son destin pour le mieux-être des citoyens. C’est ce que nous faisons, et c’est toute la communauté qui en bénéficie. » n

CAROLINE LABERGE

de l’ordre de 6,2 M$, du jamais vu dans la MRC de L’Assomption !

>

>

PROJET DU THÉÂTRE ALPHONSE-DESJARDINS

LE CENTRE D’ART DIANE-DUFRESNE LE QUÉBEC ÉCONOMIQUE : : ÉDITION 2018

33

Repentigny - Le Québec économique 2018  

Investir en culture c'est investir dans l'avenir

Repentigny - Le Québec économique 2018  

Investir en culture c'est investir dans l'avenir