Page 1

VOUS AVEZ DIT POURQUOI INVESTIR DANS MA VILLE ?

Candiac

UNE LONGUEUR D’AVANCE EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT La Ville de Candiac accueillera ce printemps un deuxième mégaprojet résidentiel sur son territoire, le TOD de la gare (TOD: Transit-oriented development), soit moins de 18 mois après le démarrage du Square Candiac. Ces deux projets totalisent des investissements de 1,2 G$ sur son territoire. En outre, selon le récent bilan publié par l’Observatoire Grand Montréal, le Square Candiac constituerait le deuxième projet résidentiel le plus important du Grand Montréal. Ainsi, la municipalité continuera sa métamorphose et poursuivra le déploiement de son Plan stratégique de développement 2014-2029. Basé sur une vision intégrée du développement urbain, ce plan vise la transformation de Candiac pour en faire un modèle des villes de demain, centré sur la qualité de vie des citoyens, le transport actif et collectif, ainsi que sur le développement durable.

REPENSER LA VIE EN VILLE Ainsi, en 2016, la Ville lançait un premier mégaprojet de quartier résidentiel de haute densité : le Square Candiac. De type POD (pedestrian-oriented development), il est conçu autour du principe de transport actif : tous les services et commerces sont facilement accessibles à pied ou à vélo. Les larges trottoirs, les sentiers piétonniers et les pistes cyclables rendent les déplacements sécuritaires et confortables. « Les citoyens veulent se rendre au travail sans prendre leur voiture. Là, ils sont à trois minutes à pied du stationnement incitatif de l’AMT », précise le maire Dyotte. À terme, le quartier comptera 1 600 unités d’habitations diverses. « C’est un quartier intergénérationnel et de mixité sociale », explique Normand Dyotte. En 2017, le quartier a d’ailleurs accueilli un complexe pour retraités de 275 logements. Il verra également la construction de condos, de maisons en rangée et de triplex, le tout accessible à la location ou à l’achat. « Les ventes vont bon train. Cela montre que nous répondons aux divers besoins de la population », s’enthousiasme le maire. Dès ce printemps, Candiac amorcera les travaux de transformation autour de sa gare de train. De type TOD, le quartier est pensé en fonction d’une meilleure du transport actif et collectif sont au cœur du concept, permettant un accès facile à tous les services nécessaires. Une utilisation plus rationnelle des espaces urbains et ses nombreuses notions de développement durable caractérisent ce projet de démonstration de la Communauté métropolitaine de Montréal. Grâce à ces deux projets ambitieux, combinés au taux de taxation le plus bas des municipalités environnantes comparables, Candiac devrait voir sa population passer de 21 000 habitants à environ 32 000 d’ici 2030. 30

LE QUÉBEC ÉCONOMIQUE : : ÉDITION 2018

MARIE-JADE DUBÉ-CÔTÉ

« Aujourd’hui, 50 % de la population mondiale vit dans les villes. En 2040, ce sera 75 % ! En tant que municipalité, il est de notre devoir de nous organiser dès maintenant », indique d’emblée Normand Dyotte, maire de Candiac. Anticipant les problématiques d’étalement urbain, de congestion automobile et de gaspillage des ressources, la ville s’est lancée en 2014 dans une métamorphose majeure de ses espaces et de sa manière de penser la vie urbaine.

NORMAND DYOTTE Maire de Candiac


VILLE DE CANDIAC

>

LES ESPACES VERTS TIENNENT UNE PLACE PRÉPONDÉRANTE DANS LES PROJETS DOMICILIAIRES.

Mais Candiac compte aussi sur le transport collectif. « Pour que ça fonctionne, en plus d’augmenter la fréquence des autobus, nous avons mis en place des conditions gagnantes comme le transport local gratuit, le Wi-Fi dans les autobus et un système d’information en temps réel. Nous avons ainsi vu le taux d’achalandage augmenter de 10 % en moyenne depuis 3 ans et de 19 % l’année dernière », détaille le maire Dyotte. LE DÉVELOPPEMENT DURABLE, CHER AU CŒUR DES CANDIACOIS La ville, qui compte plus de 17 000 arbres dans ses espaces publics, a fait du développement durable un de ses axes stratégiques forts. « Nous y croyons, nous y tenons et nous

>

Candiac a également porté ses efforts sur l’une des principales problématiques citadines : le transport. La conception des nouveaux quartiers rapprochera les habitations des commerces et des services pour un accès facile à pied ou à vélo. Un bon moyen de garder les citoyens en santé. Pour permettre une utilisation sécuritaire à l’année, la municipalité déneige depuis cet hiver 10 km de pistes cyclables. Des stations à vélos équipées d’outils de réparation ont même été mises à la disposition des usagers.

VILLE DE CANDIAC

FAVORISER LE TRANSPORT ACTIF ET COLLECTIF

LA NATURE ET LE TRANSPORT ACTIF SONT AU CŒUR DE LA VISION DU DÉVELOPPEMENT DE LA MUNICIPALITÉ DE CANDIAC.

projets des parcs plus grands que la norme, la Ville investit dans les innovations technologiques et les nouveaux savoir-faire. À titre d’exemple, 74 des nouvelles unités énergétique, tandis que 74 autres toits seront consacrés à l’agriculture urbaine. Les trois récoltes annuelles de légumes seront vendues localement. Le maire espère voir s’étendre ces tests grandeur nature à un nombre accru de toits. En outre, des infrastructures pour des bornes de recharge électrique seront accessibles dans les nouvelles constructions. Des jardins de pluie permettront un filtrage naturel des eaux de ruissellement, préservant ainsi les cours d’eau environnants. En tentant de répondre aux nouveaux besoins des citadins et aux problématiques dès à présent parmi les villes les plus avancées et attractives du Québec. Des choix audacieux et visionnaires qui ont déjà commencé à porter leurs fruits. ■ LE QUÉBEC ÉCONOMIQUE : : ÉDITION 2018

31

Ville de Candiac - Le Québec économique 2018  

Une longueur d'avance en matière de développement

Ville de Candiac - Le Québec économique 2018  

Une longueur d'avance en matière de développement