Page 1

CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

09/11/09

14:09

Page 1

Innovations en

construction 1500, boul. Jules-Poitras, bureau 200, Saint-Laurent (Québec) H4N 1X7 • Envoi de publication, convention no PP 40064924

au Québec

Cahier promotionnel publié par Construc to, division de Médias Transcontinental S.E .N.C .


CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

06/11/09

16:41

Page 2


Sommaire

CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

09/11/09

14:10

Page 3

Innovations en

construction au Québec

5

Dix années d’innovation tous azimuts

7

Système laser de mesure de fissures (LCMS)

9

Réfection du pont Laviolette

11 Construction de l’axe routier 73/175 entre Québec et Saguenay 13 Parachèvement de l’autoroute 25 19 Maçonnerie ASP : trois décennies sans compromis 23 Gérald Paquette Entrepreneur électricien et Associés : expertise en énergie et rigueur en affaires 27 Les Systèmes Intérieurs Bernard MNJ & Associés : le dynamisme et la jeunesse s’allient à l’expérience et au savoir 35 Des toits de plus en plus « verts » 39 Le revêtement métallique toujours bien présent au Québec !

CE DOSSIER PROMOTIONNEL A ÉTÉ PRODUIT ET RÉALISÉ PAR Jacques Boisvert Communications inc.

Fondé en 1963—Journal Constructo est publié bihebdomadairement à raison de 80 parutions par année par: MÉDIAS TRANSCONTINENTAL S.E.N.C. www.medias-transcontinental.com 1500, boulevard Jules-Poitras, bureau 200, Saint-Laurent (Québec) H4N 1X7 Téléphone: 514 745-5720 Sans frais: 1 800 363-0910 Télécopieur: 514 339-2267 Directrice générale et éditrice: Anik Girard Impression: Imprimeries Transcontinental S.E.N.C. Une division de MÉDIAS TRANSCONTINENTAL S.E.N.C. Présidente: Nathalie Larivière Vice-président et directeur général du groupe des journaux, Québec et Ontario: Marc Noël Ouellette Vice-président principal, finances et technologie: Haig Poutchigian Président exécutif du conseil: Rémi Marcoux

Jacques Boisvert Communications inc. 599, boulevard Sir-Wilfrid-Laurier, Belœil (Québec) J3G 4J1 Téléphone: 450 446-2006 Télécopieur: 450 446-1442 info@jacquesboisvert.com www.jacquesboisvert.com Président : Jacques Boisvert Responsable de la qualité des contenus : Marie-Ève Lefebvre Révision et correction d’épreuves : Paul-André Giguère et Marie-Ève Lefebvre Textes: Michel De Smet, Marie-Ève Lefebvre et François Perreault Design graphique : Carole Bordeleau Illustrations en page couverture : Istockphoto Montage photos de la page couverture : Carole Bordeleau Photos : ©JBC par Denis Bernier et Rosaire Turcotte (sauf indication contraire) Publicité : Marie-Christine Béland et Louis-Martin Hénault

Cautionnements entrepreneur : Cautionnement de soumission-lettre d’intention Cautionnement d’exécution Cautionnement de gages et paiement main-d’oeuvre Cautionnement d’entretien

Jevco, une solution simple et facile pour tous vos besoins en cautionnement. Parlez de nous à votre courtier d’assurances ! Bureau de Montréal 5250, boul. Décarie, bureau 100 Montréal (Québec) H3X 2H9 Tél. : 514 284-9350 Sans frais : 1 800 361-8500 Télec. : 514 284-4823 Courriel : cautionnementqc@jevco.ca

en partenariat avec Constructo.

La Solution Clé en Main www.jevco.ca Bureau de Québec 1020, route de l’Église, bureau 710 Québec (Québec) G1V 3V9 Tél. : 418 650-9350 Sans frais: 1 888 921-9555 Télec. : 418 650-4413 Courriel: cautionnementqc@jevco.ca

Vous pourrez compter sur un service efficace, des professionnels expérimentés, des taux compétitifs et des critères de souscription flexibles pour rencontrer VOS besoins.

Cautionnements divers – licences et permis : Carrières et Sablières Licence RBQ Douanes et accise Loterie, courses et plusieurs autres INNOVATIONS EN CONSTRUCTION AU QUÉBEC — Novembre 2009

3


CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

06/11/09

16:42

Page 4

DES MACHINES ET DES HOMMES

À VOTRE SERVICE

Nous savons que vous avez du travail à abattre et que vous devez pouvoir compter sur vos équipements en tout temps. C’est pourquoi nous vous offrons les produits les plus fiables de l’industrie que nous supportons d’un Service par Excellence.

HEWITT : la gamme complète des produits Caterpillar dans plus de 20 points de service au Québec et au Labrador Ouest.

Équipement Lourd Énergie Camion Manutention

COR 49-09

www.hewitt.ca

Équipement Agricole Pièces et service Location d’équipement et d’outils


CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

06/11/09

17:24

Page 5

Dix années d’innovation tous azimuts par Michel De Smet

Depuis la fin des années 1990, on assiste à une véritable petite révolution dans la manière de construire nos routes et autoroutes. Professeur au Département de génie de la construction de l’École de technologie supérieure (ÉTS) de l’Université du Québec, Daniel Perraton explique que ce changement radical, qui a amené les constructeurs à prêter la plus grande attention à la qualité des matériaux utilisés dans la conception des routes, remonte en fait à 1987.

C

M. Daniel Perraton, professeur au Département de génie de la construction de l’ÉTS

COR 49-09

ette année-là, le Congrès des États-Unis mettait sur pied le Strategic Highway Research Program (SHRP), un vaste projet de recherche visant l’élaboration de techniques et de stratégies innovantes dans le but d’accroître la performance des autoroutes américaines.

« Il a fallu attendre les dix dernières années pour que les retombées de ce programme, qui touchait aussi le Canada, se traduisent chez nous par l’adoption de revêtements, en bitume comme en béton, de haute qualité. C’est une véritable révolution qui a confronté l’industrie à de nouveaux concepts et forcé celle-ci, tout comme le ministère des Transports du Québec (MTQ) ainsi que les centres de recherche universitaire à repartir de zéro dans la façon de caractériser les matériaux bitumineux », souligne M. Perraton. Ce dernier constate que l’industrie de la construction s’affirme comme un acteur important dans la recherche de solutions innovantes en subventionnant les projets de recherche.

M. Perraton précise que les années à venir devraient être également riches en innovations : « La plupart des procédés qui ont fait l’objet de tests concluants en laboratoire doivent encore traverser l’épreuve du temps, note-t-il. On dispose aujourd’hui de données sérieuses sur la résistance des nouveaux matériaux. En revanche, les outils d’analyse demeurent rares en matière de structures de chaussée. Pour l’heure, il demeure donc ardu de déterminer de manière fiable comment ces matériaux vont se comporter au fil des ans une fois appliqués sur les routes du Québec, en particulier dans un climat aussi rigoureux que le nôtre. » D’autres innovations ont par ailleurs marqué ces dix dernières années, notamment au chapitre des transferts technologiques, du développement durable ainsi que de la mise au point d’outils de diagnostic et de prévention de l’état des routes. Sans compter que la réalisation des grands chantiers a été génératrice de nombreuses innovations comme la réfection de l’échangeur Taschereau, réalisée en 2003 et 2004, dont certaines composantes ont servi de projets pilotes au MTQ pour la mise en place de normes de qualité en matière de gestion et d’exécution des grands travaux. Les exemples qui suivent dans le présent dossier illustrent de manière éloquente que, peu importe la nature du défi à relever, nos ingénieurs ont pu surmonter avec brio les obstacles en mettant de l’avant des solutions à la fois inédites et audacieuses. INNOVATIONS EN CONSTRUCTION AU QUÉBEC — Novembre 2009

5


CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

06/11/09

16:42

Page 6


CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

06/11/09

17:23

Page 7

Système laser de mesure de fissures (LCMS)

Quand innovation rime avec prévention Un véhicule d’auscultation des chaussées qui permet de déceler les fissures survenues dans la route ainsi que de mesurer la profondeur des ornières?

Ce système laser de mesure des fissures, appelé LCMS, constitue une avancée technologique purement québécoise. Il est le fruit de la collaboration étroite entre le personnel technique du MTQ spécialisé en chaussées et des chercheurs en optique de l’Institut national d’optique (INO). La prévention et la réhabilitation sont essentielles à une gestion efficace de nos routes et autoroutes. Le LCMS représente un outil précieux pour aider les autorités en transport à établir l’état du réseau routier, les besoins et les priorités concernant les travaux de réhabilitation. Il permet ainsi d’optimiser les budgets d’entretien en surveillant de manière continue l’état de notre réseau routier.

En deuxième et troisième dimensions Le système, installé à l’arrière d’un véhicule, utilise des caméras à haute vitesse et projette deux lignes laser sur la chaussée pour couvrir la longueur complète d’une voie. Il

PHOTO: MTQ

Non, il ne s’agit nullement d’une fiction, mais d’une réalité depuis que, en 2007, le ministère des Transports (MTQ) a mis en service un nouvel équipement motorisé qui permet de recueillir, grâce à la technologie laser, des données extrêmement précises sur la bonne santé du réseau routier.

recueille ainsi, à intervalle régulier, plusieurs profils précis en haute définition de la chaussée en deuxième et troisième dimensions (2D et 3D) permettant la détection et la classification automatique des fissures de même que la classification et la mesure de la profondeur des ornières. La collecte de ces données est traitée au moyen d’un logiciel d’analyse automatisé mis au point par l’INO. Celui-ci permet une détection automatique des fissures et de l’orniérage ainsi qu’une évaluation de la macrotexture, de l’orniérage et d’autres caractéristiques de la chaussée. Les résultats des données recueillies peuvent ensuite être utilisés, couplés à un système de gestion routière, afin de choisir l’action de réhabilitation la plus appropriée.

Chez Aerotek® nous concentrons nos efforts pour trouver la personne idéale pour le poste idéal. Nos conseillers en recrutement sont des spécialistes en placement de professionnels qualifiés pour des firmes en génie-conseil et pour des entrepreneurs généraux. Parmi ces professionnels, on compte des ingénieurs civils, des ingénieurs en électricité du bâtiment, des ingénieurs en mécanique du bâtiment, des ingénieurs spécialisés en environnement, des ingénieurs en gestion de projets, des techniciens, des concepteurs, des surintendants et des superintendants. Pour tout savoir sur les services d’encadrement du personnel d’Aerotek ou sur les opportunités de carrières qu’elle offre, merci de nous contacter au 877.777.3990 ou au 514.798.6450 ou de visiter www.aerotekcanada.ca

INNOVATIONS EN CONSTRUCTION AU QUÉBEC — Novembre 2009

7


06/11/09

16:42

Page 8

PHOTO: ISTOCKPHOTO.COM PAR SÉBASTIEN BERGERON

CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

Le système présente l’avantage de pouvoir être utilisé de jour et de nuit, dans toutes les conditions d’éclairage. Actuellement, le système est pleinement opérationnel sur les chaussées bitumineuses. Les chaussées en béton nécessitent encore quelques travaux d’adaptation du logiciel d’analyse automatisé. Le véhicule qui le transporte peut se déplacer lors des relevés à une vitesse de 70 km/h sur des routes aussi larges que quatre mètres. Auparavant, les relevés de fissuration devaient être effectués par système d’images numériques à haute définition et le traitement était réalisé manuellement et assisté par ordinateur, ce qui générait des problèmes de production et de coûts élevés. Ainsi, le traitement était impliqué sur un échantillon représentant environ 30% du réseau relevé. Non seulement l’automatisation des mesures de fissuration permet l’obtention de données plus fiables sur la totalité du réseau, mais elle fournit également au MTQ la possibilité de réaliser des économies significatives. 8

INNOVATIONS EN CONSTRUCTION AU QUÉBEC — Novembre 2009


CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

06/11/09

16:42

Page 9

Réfection du pont Laviolette

Un mégaprojet qui constitue une double première au Québec En 2001, un relevé mené par le ministère des Transports du Québec (MTQ) du potentiel de corrosion de la dalle du pont Laviolette en arrivait à une conclusion inquiétante : l’ouvrage montrait une corrosion avancée des aciers d’armature affectant plus de 20 % du tablier du pont. Bécancour, constitue le seul lien terrestre pour traverser le fleuve entre Montréal et Québec et que, avec ses 2 700 mètres de longueur, il représente dans son genre l’une des structures routières les plus importantes du Canada. » Avant même d’entreprendre les travaux, qui allaient s’étendre de 2004 à 2007,

le Ministère a dû procéder à une phase préparatoire qui a consisté à implanter un centre de contrôle de la circulation et des feux de voies, l’ancien système datant des années 1960 étant devenu obsolète. Des travaux ont ensuite été entrepris afin d’aménager des voies de déviation de part et d’autre du pont.

PHOTO: MTQ

« Un vrai casse-tête, commente Denise Tellier, conseillère en communication au MTQ, pour la Mauricie–Centre-duQuébec. Le Ministère allait devoir entreprendre des travaux majeurs de réfection et de remplacement du tablier sans fermer l’accès au pont. Il ne faut pas oublier que l’ouvrage, qui enjambe le Saint-Laurent entre Trois-Rivières et

INNOVATIONS EN CONSTRUCTION AU QUÉBEC — Novembre 2009

9


06/11/09

16:43

Page 10

PHOTO: MTQ

CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

Deux innovations «Durant toute la phase des travaux, nous avons réussi à maintenir ouverte en tout temps au moins une des quatre voies d’accès au pont. Pour réussir une telle prouesse, il nous était impossible de procéder selon un mode de construction conventionnel, qui consiste à effectuer les travaux de coulées sur le pont. Une telle procédure aurait demandé plusieurs jours d’attente nécessaire à la solidification de la nouvelle structure. Ce qui aurait entraîné ponctuellement, ipso facto, la fermeture totale du pont », poursuit Mme Tellier. Pour relever le défi, il a fallu trouver des solutions limitant au maximum les travaux les plus sensibles sur les lieux même du chantier. Pour ce faire, le Ministère a réalisé deux premières québécoises, la première consistant à utiliser des poutres préfabriquées sur une structure d’acier composite et continue. La seconde a été d’installer des travées préfabriquées de plus de 30 mètres de portée et pesant plus de 180 tonnes chacune. La réalisation de ce chantier majeur a nécessité des investissements à hauteur de 110 M$ sur quatre ans. La conception et la surveillance des travaux ont été confiées au consortium SNC-Lavalin, BPR et Puritech alors que les différentes phases de la construction ont été assumées par les firmes d’entrepreneurs EDM et Pomerleau. Soulignons que la réalisation de ce projet en tous points remarquable a obtenu, en mars 2009, un prix Léonard accordé au MTQ lors du Gala des Grands Prix du génie-conseil québécois dans la catégorie « Infrastructure de transport ». 10

INNOVATIONS EN CONSTRUCTION AU QUÉBEC — Novembre 2009


CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

06/11/09

16:43

Page 11

Construction de l’axe routier 73/175 entre Québec et Saguenay

Un fourmillement d’innovations Rien de tel pour stimuler l’innovation qu’un mégaprojet de construction se déroulant sur une longue période de temps. À cet égard, le réaménagement de l’axe routier 73/175, reliant Québec à Saguenay, constitue indiscutablement un exemple impressionnant. aisément les innombrables innovations, petites et grandes, qu’il nous a fallu mettre de l’avant pour atteindre l’ensemble de nos objectifs », indique Francine Frenette, porte-parole du Bureau de projet de l’axe routier 73/175, au ministère des Transports du Québec (MTQ). Aucun effort n’aura été ménagé pour mettre en œuvre des mesures de protection et d’intégration environnementales. Ainsi, des passages ont été aménagés

à des endroits stratégiques pour le déplacement des petits animaux. Toujours dans une perspective de développement durable, le MTQ a procédé notamment à la plantation d’espèces végétales indigènes pour une meilleure intégration de la route au paysage. Le Ministère a également décidé d’édifier une clôture métallique de 2,4 mètres de haut, sur 156 kilomètres, afin d’empêcher la présence de la grande faune sur la chaussée.

PHOTO: MTQ

« Au total, les travaux se dérouleront sur une bonne dizaine d’années. Ils ont débuté en 2002 et prendront fin dans quatre ans. Les deux grandes particularités de cet ouvrage sont sa longueur, 174 kilomètres de route, mais aussi son parcours puisque la route traverse en son centre la réserve faunique des Laurentides. Comme grand projet d’infrastructure et milieu environnemental exceptionnel à préserver ne font pas nécessairement bon ménage, on imagine

INNOVATIONS EN CONSTRUCTION AU QUÉBEC — Novembre 2009

11


06/11/09

16:43

Page 12

PHOTO: MTQ

CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

Revêtement nouvelle génération

Le MTQ a notamment opté pour un enrobé spécifique qui a la propriété d’éviter l’amorce de fissures précoces à la base de la couche d’enrobé bitumineux. Il a aussi choisi d’utiliser des matériaux qui ne favorisent pas l’absorption de l’eau, ceci afin de minimiser l’impact négatif sur la chaussée à la suite des nombreux gels et dégels qui se produisent chaque hiver sur le territoire traversé par la route. Par ailleurs, le Ministère a eu recours pour la première fois à un nouvel appareil à infrarouges qui permet de s’assurer que l’enrobé demeure hétérogène et de lui conférer ainsi une meilleure durabilité. Par ailleurs, pour la réalisation de ce chantier, le Ministère a mis en place une approche à caractère autosuffisant. « De fait, nous réutilisons les matériaux excavés, par exemple lors des dynamitages du roc, comme matériel de remblai pour la nou-

12

INNOVATIONS EN CONSTRUCTION AU QUÉBEC — Novembre 2009

PHOTO: MTQ

L’innovation a également été très présente au chapitre du choix des enrobés bitumineux utilisés. « Le Ministère a opté pour un bitume nouvelle génération dont les matériaux et le design de la chaussée devraient garantir une durée de vie de 20 à 30 ans avant que nous soyons forcés d’entreprendre des réparations majeures. Il faut comprendre que la route se situe en zone éloignée des centres urbains, ce qui ne facilite pas l’acheminement des matériaux nécessaires à la réhabilitation de la route », précise Mme Frenette.

velle route. Outre les bénéfices écologiques, cette technique de travail permet un gain considérable en transport quand on songe que la réalisation de ce projet nécessitera des tonnes de matériaux qui permettraient de remplir 16 fois le Stade olympique de Montréal », fait remarquer Mme Frenette. À la fin des travaux, en 2012, l’aménagement de cette autoroute à quatre voies favorisera les déplacements sécuritaires, en réduisant les risques de collision frontale entre les véhicules ainsi que les accidents impliquant la grande faune. Le projet entraînera également des retombées économiques significatives pour le Saguenay–Lac-Saint-Jean et l’ensemble du Québec.


CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

06/11/09

16:43

Page 13

Parachèvement de l’autoroute 25

L’installation de deux grues portiques constitue une approche inédite

PHOTO: KIEWIT-PARSONS

Le parachèvement de l’autoroute 25 passera incontestablement à l’histoire comme le premier projet mené au Québec en mode de partenariat public-privé (PPP). Ceci ne devrait pas occulter pour autant les quelques prouesses d’ingénierie dont témoigne ce vaste chantier. C’est le cas, en particulier, de l’une de ses composantes : l’érection d’un pont d’une longueur de 1,2 kilomètres enjambant la rivière des Prairies.

INNOVATIONS EN CONSTRUCTION AU QUÉBEC — Novembre 2009

13


06/11/09

16:43

Page 14

PHOTO: KIEWIT-PARSONS

CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

L’ouvrage, dont les travaux sont actuellement en cours et qui prendront fin à l’été 2011, comportera deux pylônes auxquels sera harnachée une structure à haubans longue de 512 mètres. Le second segment, long de 681 mètres, sera composé de travées de poutres et d’acier et reposera sur neuf piliers. « La grande spécificité du tronçon le plus long, soit celui qui se construit à partir de la rive montréalaise, c’est que les travaux y sont réalisés à partir de deux grues montées sur portique. Cette structure, inédite pour un chantier de cette nature, prend appui et se déplace sur deux rails distincts, le premier aménagé sur une jetée provisoire en empierrement et le second supporté par des pieux plantés dans la rivière. Chaque grue aura à transporter de lourdes poutres d’acier de 3,7 mètres de hauteur et de 96 mètres de portée destinées à supporter le tablier du pont », explique Daniel Poitras, vice-président construction chez Concession A25, le consortium responsable du projet en PPP.

Une précision remarquable Chaque grue a une capacité de 60 tonnes métriques, mesure 21,3 mètres de hauteur et 46,3 mètres de largeur. Fait remarquable, les grutiers peuvent contrôler les opérations telles que la pose des charges avec une précision de 0,31 centimètre, une performance exceptionnelle lorsqu’on songe aux masses que la grue peut transporter à chaque opération.

14

INNOVATIONS EN CONSTRUCTION AU QUÉBEC — Novembre 2009

La compagnie Construction Kiewit, un des partenaires de Concession A25, qui est notamment responsable des travaux de construction du pont, a opté pour la solution audacieuse qui consiste à installer les deux grues portiques afin de libérer au maximum la circulation des véhicules de chantier. « De plus, cette formule constitue une mesure de protection pour la santé et la sécurité des travailleurs puisqu’elle permet à ces derniers d’éviter tout risque d’accident, car une ligne électrique d’Hydro-Québec passe à proximité immédiate des travaux, rendant possibles des accidents malencontreux. Fait important à signaler, les grues portiques ont été installées expressément pour ce projet et seront démantelées lorsque le chantier prendra fin », poursuit M. Poitras. Du côté de Laval, les deux imposants pylônes qui supporteront le pont à haubans sont actuellement en construction. Par la suite, l’installation des poutres et du tablier sera menée de manière conventionnelle à partir d’une barge flottante sur laquelle sera installée une grue de 300 tonnes. Avant la fin de l’année, le bétonnage des deux pylônes sera terminé et les travaux de pose du tablier seront entrepris de part et d’autre des pylônes. Il est à noter que le consortium a opté pour la formule de pont à haubans pour ce dernier tronçon afin de protéger la fosse à esturgeons jaunes présente à cet endroit de la rivière des Prairies, une exigence du décret environnemental.


CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

06/11/09

16:43

Page 15

ISO 9001 : 2000

A S S O C I AT I O N C A N A D I E N N E D E N O R M A L I S AT I O N

Vos partenaires en matière de produits de béton préfabriqués

MEMBRE DE

4620, boul. Talbot, Saguenay (Québec) G7N 1V1 Tél. : 418 696-0696 Téléc. : 418 696-0954 146, rue Commerciale St-Henri-de-Lévis (Québec) G0R 3E0

Tél. : 418 882-2205 Téléc. : 418 882-2067

Jacques Boisvert Communications inc. Édition sur mesure Production de capsules télévisuelles Vente de publicité

www.jacquesboisvert.com Téléphone : 450 446-2006 | Sans frais : 1 866 446-3185 | Télécopieur : 450 446-1442 599, boulevard Sir-Wilfrid-Laurier, Belœil (Québec) J3G 4J1

INNOVATIONS EN CONSTRUCTION AU QUÉBEC — Novembre 2009

15


CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

16

06/11/09

16:43

Page 16

UN QUÉBEC À CONSTRUIRE ET À RECONSTRUIRE — Septembre 2008 UN QUÉBEC À CONSTRUIRE ET À RECONSTRUIRE — Murs-rideaux — Septembre 2008

16


CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

06/11/09

16:43

Page 17

Construction DJL, l’innovation en continu Les travaux d’étanchéité et la couche de roulement du pont de la Confédération reliant l’Île-duPrince-Édouard et le Nouveau-Brunswick, en 1997, comme la réfection du tablier de l’autoroute Bonaventure en direction de Montréal, en 1998, constituent deux exemples majeurs du savoirfaire de Construction DJL, un leader québécois en matière de construction d’infrastructures. En 2000, l’acquisition par le géant français Eurovia constituera une étape supplémentaire dans le processus de transfert technologique. « Nous n’avons pas seulement importé ces innovations étrangères, souligne M. Proteau. Dans nos deux laboratoires, à Carignan et à Saint-Bruno, nous avons dû les adapter à nos conditions climatiques, en plus de mener des recherches pour trouver des matériaux locaux présentant des caractéristiques similaires aux mélanges européens. » M. Marc Proteau, directeur technique, Amérique du Nord, pour la délégation d’Eurovia

« Ces réalisations témoignent, parmi bien d’autres, du succès que rencontrent nos revêtements innovants. Il suffit de jeter un coup d’œil sur l’histoire de notre compagnie pour comprendre que nous sommes en perpétuelle quête d’innovations », déclare Marc Proteau, directeur technique, Amérique du Nord, pour la délégation d’Eurovia, une multinationale européenne, filiale du groupe Vinci, dont la firme DJL est aujourd’hui une composante. De fait, alors qu’elle s’appelait encore Construction Désourdy , à la fin des années 1980, l’entreprise s’était déjà distinguée notamment par la réalisation des premiers chantiers de retraitement en place à froid d’une chaussée. Cette technique permet de traiter in situ une chaussée dégradée en retravaillant l’enrobé dégradé grâce à l’ajout d’un liant. En 1991, l’alliance avec la société française Entreprises Jean Lefebvre (EJL) donnera à la firme québécoise un accès privilégié à la technologie européenne de son partenaire. Rapidement, l’entreprise va s’assurer de la fidélité d’une clientèle prestigieuse telle que le ministère des Transports du Québec (MTQ) et la Ville de Montréal.

En 2008, Eurovia reconnaîtra la qualité du travail exceptionnel effectué par sa filiale en implantant au sein de Construction DJL son Centre technique nord-américain (CTNA), véritable centre nerveux de toutes les opérations de soutien technique et de développement technologique pour l’ensemble de ses filiales nord-américaines. Aujourd’hui, Construction DJL offre une gamme de produits couvrant l’ensemble des besoins de sa clientèle. L’entreprise s’affirme également comme un leader des enrobés coulés à froid, qui connaissent actuellement une popularité notoire. Le procédé permet un étalement en continu d’enrobés ultra-minces particulièrement efficaces pour l’entretien préventif des routes. « Dans le futur, notre défi sera de réaliser des avancées technologiques dans le domaine de procédés moins énergivores, comme dans le recyclage et le retraitement des matériaux dégradés, poursuit M. Proteau. Par ailleurs, étant donné la mission phare qu’Eurovia nous a confiée par le biais de l’implantation du CTNA, nous avons pour responsabilité de veiller à intégrer dans notre développement technologique toutes les nouvelles acquisitions que réalisera dans l’avenir la compagnie mère en Amérique du Nord afin que toutes nos composantes disposent d’un même savoir-faire. » 10 ANS D’INNOVATION EN CONSTRUCTION AU QUÉBEC — Novembre 2009

17


CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

06/11/09

16:43

Page 18

Innovations Entrepreneurs spécialisés

2009

Évoluer, se renouveler, se transformer :

un gage de réussite ! Pour qu’une entreprise se démarque, elle se doit d’innover. Les trois entreprises qui font l’objet de ce présent dossier se classent parmi les premières à l’échelle de la province dans leur secteur d’activité selon la Commission de la Construction du Québec (CCQ), en fonction des heures travaillées. Chacune d’elle est depuis longtemps ancrée dans son milieu et constitue un exemple en matière d’adaptation et d’innovation constante, précieux outils pour se distinguer et braver la compétition.

Dossier par François Perreault

18

ENTREPRENEURS SPÉCIALISÉS — Novembre 2009


CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

06/11/09

16:44

Page 19

PHOTO: JBC PAR DENIS BERNIER

s De gauche à droite: M. François Bourbeau, Mme Nathalie Angrignon et M. J. André Angrignon

Maçonnerie ASP : trois décennies sans compromis

P

À sa 30e année d’existence et avec plus de 3000 projets réalisés, Maçonnerie ASP maintient le cap en misant sur la qualité. our survivre pendant 30 ans dans une industrie compétitive, Maçonnerie ASP a su s’adapter aux différents contextes, particulièrement économiques. Ainsi, la croissance de l’entreprise de Terrebonne a longtemps

été liée aux mandats de construction de bâtiments neufs. Puis, au milieu des années 1990, le ministère québécois de la Culture et des Communications a déployé un vaste programme de soutien à la restauration du patrimoine religieux.

ENTREPRENEURS SPÉCIALISÉS — Novembre 2009

19


06/11/09

PHOTO: ARCHIVES MAÇONNERIE ASP

CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

PHOTO: ARCHIVES MAÇONNERIE ASP

Les résidences Sunrise

Édifice Bell Atwater

35 ans de service

SPÉCIALITÉS ET MATÉRIAUX POUR LA CONSTRUCTION — Accessoires pour coffrage — Accessoires et produits pour la maçonnerie — Scellants — Treillis métalliques — Bardeaux d’asphalte — Briques et pierres LAVAL : 450 667-5600 MONTRÉAL : 514 327-7175 BOUCHERVILLE : 450 449-0800

givesco.com

20

ENTREPRENEURS SPÉCIALISÉS — Novembre 2009

16:44

Page 20

Pour profiter de la manne qu’apportait ce nouveau créneau, la firme a progressivement réparti ses activités entre le neuf et l’ancien. Résultat : aujourd’hui, son chiffre d’affaires de 5 M$ se partage en parts égales entre la restauration et la construction. «Et la restauration occupera sans doute 60% du volume d’ici peu», explique le président, François Bourbeau, qui, avec Nathalie Angrignon, secrétaire-trésorière, prend la relève des fondateurs, J. André Angrignon, demeuré dans l’entreprise à titre de conseiller, et Pierre Palardy (décédé en 2007). « Nous avons développé au fil des ans une réputation pour des travaux pointus de restauration au fur et à mesure que ce marché a pris de l’importance, explique J. André Angrignon. Chaque projet ayant ses particularités, il faut bien connaître les techniques et produits spécifiques à la restauration. De plus, pour exécuter avec efficacité de tels mandats, on doit se documenter sur les règles de l’art pratiquées à l’époque de la construction, afin de pouvoir exécuter les réparations requises en respectant les œuvres originales. Cela nous oblige donc à fournir à nos employés une formation adéquate. Preuve de notre expertise, quelques-uns de nos anciens travailleurs sont devenus des professeurs dans le domaine de la maçonnerie. »


CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

06/11/09

16:44

Page 21

www.dufor.com Tout pour un accès temporaire

PHOTO: ARCHIVES MAÇONNERIE ASP

• Plates-formes élévatrices • Échafaudage tubulaire • Échafaudage suspendu • Monte-charges

« La réfection de la Tour de l’horloge a contribué à notre solide réputation dans l’industrie. »

Une réalisation unanimement saluée Cette unicité dans les projets n’a jamais été aussi mesurable que lors de la réfection de la Tour de l’horloge, dans le Vieux-Port de Montréal en 2001. «Nous avons mené énormément de recherches, car il s’agissait d’un mandat laboratoire pour lequel il n’existait aucun comparable. Il fallait employer différents types d’enduits élastomères et de haute plasticité, ainsi que des produits de restauration innovateurs, précise François Bourbeau. Il fallait de plus tenir compte des particularités physiques du bâtiment, surtout sa hauteur de 45 mètres, qui a nécessité la mise en place de mécanismes de sécurité particuliers.» Le mandat de 1,8 M$ fait manifestement la fierté de François Bourbeau, qui s’était justement joint à Maçonnerie ASP au tournant de la décennie précédente à titre de gérant de projets afin de développer le créneau de la restauration. «J’ai personnellement passé de trois à quatre heures par jour sur le chantier pendant toute la durée des travaux. Cela dit, sa réalisation a contribué à notre solide réputation auprès des professionnels de l’industrie, qui sont nos clients.»

Du-For est fière d’offrir ses solutions d’accès à Maçonnerie A.S.P. depuis ses tout débuts. Merci et longue vie à toute l’équipe d’A.S.P. ! Location Vente Fabrication sur mesure Installation Ingénierie Montréal 9601, boulevard Saint-Laurent Montréal (Québec) H2N 1P6 Tél. : 514 385-1762 Téléc. : 514 385-1758 montreal@dufor.com Toronto 14, Ronson Drive Toronto (Ontario) M9W 1B2 Tél. : 416 746-8367 Téléc. : 416 746-0687 toronto@dufor.com

ENTREPRENEURS SPÉCIALISÉS — Novembre 2009

21


PHOTO: JBC PAR DENIS BERNIER

CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

09/11/09

Ces clients, ASP en compte dans les secteurs industriel et commercial, mais aussi en bonne partie dans l’institutionnel, ayant notamment retapé plusieurs écoles (dont le pavillon McDonald de l’UniverAu premier plan: M. François Bourbeau sité McGill], ainsi que En arrière-plan: M. Pierre Palardy des églises (dont la cathédrale de Saint-Jérôme, l’église St. Andrews, celle de Saint-Lin, l’église Saint-Enfant-Jésus, dans le quartier Mile-End, à Montréal, et celle de Sainte-Geneviève, à Berthier). Certains de ces joueurs sont des clients de la firme depuis ses débuts. « Historiquement, nous avons toujours tablé sur la qualité et le service, explique J. André Angrignon. Les gens qui choisissent de travailler avec nous le font sur la base de notre excellence, pas nécessairement parce que nous sommes les plus bas soumissionnaires.» «Ce qui nous caractérise surtout à ce chapitre, ajoute François Bourbeau, c’est que nous refusons de faire des compromis sur la qualité pour sauver quelques sous. Ultimement, cela ne sert jamais le client, et le cas échéant, nous devrions sans doute devoir recommencer le travail.»

14:10

Page 22

Ce souci du détail et le respect des standards élevés expliquent aussi en partie pourquoi la firme, qui fait travailler une quarantaine d’ouvriers en plus d’une demidouzaine d’employés à l’administration, ne cherche pas à étendre son territoire hors de la grande région de Montréal. «Cela nous permet de visiter les chantiers chaque jour et de nous assurer ainsi du bon fonctionnement, dit Nathalie Angrignon. De toute façon, notre philosophie n’a jamais été de croître et de devenir une entreprise «à volume», mais plutôt de toujours bien exécuter notre travail et de maintenir nos normes de qualité.»

COORDONNÉES À RETENIR :

(2006) INC

www.maconnerieasp.com Téléphone : 450 430-7888 Licence RBQ : 8335-5362-41

BOURGEOIS MARSOLAIS, CA, S.E.N.C.R.L. Maçonnerie ASP est une entreprise dynamique dirigée par une équipe de professionnels. C’est un privilège d’être partenaire de sa réussite. 50, Place Crémazie, bureau 525, Montréal (Québec) H2P 2T2 Téléphone : 514 384-7430 Télécopieur : 514 383-6481 www.bourgeois-marsolais.com

22

ENTREPRENEURS SPÉCIALISÉS — Novembre 2009


06/11/09

16:44

Page 23

PHOTO: JBC PAR DENIS BERNIER

CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

De gauche à droite: M. Sylvain Bélisle, M. Claude Couture, Mme Danielle Lajeunesse, M. Gérald Paquette, Mme Mariline Paquette et M. Guillaume Paquette

Gérald Paquette Entrepreneur électricien et Associés :

expertise en énergie et rigueur en affaires Pour ses 25 ans, Gérald Paquette Entrepreneur électricien et Associés continue d’ajuster son offre de service aux besoins du marché, se dote d’une équipe de direction rajeunie et implante de nouveaux mécanismes de gestion.

ENTREPRENEURS SPÉCIALISÉS — Novembre 2009

23


CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

06/11/09

16:44

Page 24

S

PHOTO: JBC PAR DENIS BERNIER

Ainsi, ses enfants Mariline (administratrice) et Guillaume (estimateur), de même que les associés et gérants de projets Claude Couture et Sylvain Bélisle (présents depuis plus de 15 ans), forment désormais un groupe destiné à prendre d’ici peu les rênes de l’entreprise.

Solidement ancrée dans son secteur, l’entreprise continuera de se distinguer grâce à sa relève.

elon la Commission de la construction du Québec (CCQ), Gérald Paquette Entrepreneur électricien et Associés fait partie des 10 plus grandes entreprises de son secteur sur la base des heures travaillées annuellement. Et malgré un ralentissement observé dans son industrie, surtout ces deux dernières années, l’organisation maintient son chiffre d’affaires et son volume d’activité. De fait, elle repose sur des bases si solides que le fondateur, Gérald Paquette, laisse progressivement place à la relève.

Nous sommes fiers d’être associés à Gérald Paquette

Entrepreneur électricien et Associés, un client

Un des signes concrets de l’arrivée de cette nouvelle génération de décideurs est l’implantation récente d’un système informatisé de gestion destiné à assurer un meilleur suivi des dossiers et à améliorer le service. « Processus, interventions auprès d’un client, gestion de l’inventaire, tout est maintenant structuré et informatisé, explique Mariline Paquette. Par conséquent, nous sommes constamment à jour dans nos données et pouvons donc servir un client avec précision, chaque membre de l’équipe ayant accès à son historique. » Toujours dans l’optique de s’adapter pour croître, la firme a aussi amorcé ces dernières années une diversification de sa gamme de services. Alors qu’elle se consacrait au départ au secteur résidentiel, elle a élargi ses activités au fil des ans, conservant le résidentiel (20% de son chiffre d’affaires), mais touchant aussi au secteur commercial/ industriel (40% de ses mandats) et aux édifices multilogements (25%). Les 15% restants sont accaparés par les services d’urgence 24 heures et de maintenance. Cette division est en développement depuis trois ans.

Bâtir de meilleures communautés… un projet à la fois. Fier partenaire de Gérald Paquette Entrepreneur électricien. Félicitations à l’occasion de votre 25e anniversaire!

et un partenaire.

Dubo Électrique ltée

FOURNISSEUR ET DISTRIBUTEUR DE MATÉRIAUX ÉLECTRIQUES

Le choix de l’industrie pour les solutions de câblage d’un océan à l’autre.

ELECTRICAL CABLE S UPPLY LTÉE

1200, boulevard Sainte-Adèle, Sainte-Adèle (Québec) J8B 2N5

Téléphone : 450 229-4409 Télécopieur: 450 229-3641 www.dubo.qc.ca

célèbre ses 25 ans!

ecswire.com 24

ENTREPRENEURS SPÉCIALISÉS — Novembre 2009

Succursale du Québec tél.: 1.877.507.7995 | 450.663.7995 2920, Joseph-A. Bombardier | Laval (QC) H7P 6E3


06/11/09

16:44

Page 25

PHOTO: ARCHIVES GÉRALD PAQUETTE ENTREPRENEUR ÉLECTRICIEN ET ASSOCIÉS

CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

La Résidence les Maronniers, à Laval

« Notre approche repose sur la fiabilité du service et la qualité de notre personnel, indique Gérald Paquette. Nous avons d’ailleurs remporté cette année le prix PerfectAs pour la qualité de formation de notre main-d’œuvre. Cela nous positionne avantageusement pour proposer notre expertise

dans les services d’urgence 24 heures ou en maintenance puisque nous avons déjà la confiance des clients dans nos autres secteurs.» Ce service prend diverses formes, allant jusqu’à une présence d’employés de l’équipe de Gérald Paquette en impartition directement chez le client.

55, rue Castonguay, bureau 103 Saint-Jérôme (Québec) J7Y 2H9 Tél. : 450 432-2222 Montréal : 450 476-1895 Téléc. : 450 432-8613

«Nous sommes particulièrement fiers et honorés d'accompagner le groupe gérald paquette depuis le démarrage de ses activités, il y a 25 ans.» — PIERRE DELISLE CA, associé

Richard Vaillancourt & Siemens Canada ltée voudraient, à cette occasion, vous adresser leurs félicitations les plus chaleureuses pour votre 25e anniversaire et tous leurs vœux de succès pour les années futures.

ENTREPRENEURS SPÉCIALISÉS — Novembre 2009

25


CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

06/11/09

16:45

Page 26

Présent avant, pendant et après Un tel ajustement de l’offre s’inscrit dans la mission de base de l’entreprise. D’ailleurs, elle offre également un service clés en main afin d’être ainsi présente à toutes les étapes d’un projet, même celle précédant l’installation d’un système électrique. « Dans une proportion grandissante, soit près de 50% des mandats, le client préfère que nous dessinions nous-mêmes le plan de son système électrique et, de ce fait, que nous lui proposions un budget qu’il sera possible de respecter, signale Gérald Paquette. Puisque nous connaissons bien le Code électrique, les tendances du marché ainsi que les besoins de nos clients, nous savons quoi leur suggérer. Également, cette méthode est beaucoup moins coûteuse et plus simple pour le client puisqu’il y a moins d’intermédiaires. » Cette connaissance, l’équipe de plus de 75 employés la met aussi à contribution à d’autres chapitres. « Autant dans le résidentiel que dans le commercial ou l’industriel, tout le monde désire se doter de systèmes écoénergétiques, mais peu de gens s’y retrouvent, dit Mariline Paquette. Nous connaissons très bien ce domaine et pouvons par conséquent conseiller autant un commerce qu’une usine ou un exploitant de bâtiments résidentiels. » Bon an, mal an, Gérald Paquette se classe parmi les plus importants installateurs de thermostats électroniques selon Hydro-Québec.

26

ENTREPRENEURS SPÉCIALISÉS — Novembre 2009

Sa clientèle compte d’ailleurs plusieurs des principaux entrepreneurs : EBC, Vergo, Pomerleau, Sotramont, Cholette, Maltais, Platinum, etc. La plupart sont clients depuis longtemps. « Nos clients traitent toujours avec les mêmes gérants de projets et contremaîtres, dont certains sont avec nous depuis une vingtaine d’années, dit Gérald Paquette. Une telle continuité est importante, car ces individus constituent le lien entre le client et l’équipe de chantier. Les clients, rassurés d’œuvrer avec les mêmes intervenants sur une longue période, développent une relation de confiance. »

COORDONNÉES À RETENIR :

www.geraldpaquette.com Téléphone : 450 430-9323 Licence RBQ : 8107-8503-43


06/11/09

16:45

Page 27

PHOTO: JBC PAR ROSAIRE TURCOTTE

CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

M. Hugo Bernard et M. Laurent Bisson

Bernard & MNJ : le dynamisme et la jeunesse s’allient à l’expérience et au savoir

La récente association entre les entrepreneurs Bernard & Associés et Systèmes Intérieurs MNJ fera de cette nouvelle entité le plus gros sous-traitant en systèmes intérieurs au Québec. Les deux principaux dirigeants expliquent les raisons de cette entente et les impacts qu’elle entraînera dans l’entreprise et dans l’industrie de la construction.

ENTREPRENEURS SPÉCIALISÉS — Novembre 2009

27


CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

28

ENTREPRENEURS SPÉCIALISÉS — Novembre 2009

06/11/09

16:45

Page 28


E

09/11/09

14:10

Page 29

PHOTO: JBC PAR ROSAIRE TURCOTTE

CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

« Ce qui compte véritablement, c’est de continuer d’offrir un service de haute qualité et d’être reconnus pour cela. »

n septembre dernier, les firmes spécialisées Bernard & Associés, de Laval, et Systèmes Intérieurs MNJ, de Sainte-Julie, s’associaient pour former la nouvelle entreprise Systèmes Intérieurs Bernard MNJ & Associés. Bien que non encore établie dans son nouveau siège social de Laval, l’organisation est désormais pleinement fonctionnelle et sert conjointement les clients des deux anciennes entités. En matière d’importance, la nouvelle entité se présente fièrement comme la première firme de systèmes intérieurs au Québec. MNJ était déjà en tête de peloton depuis plusieurs années et Bernard & Associés était un joueur très actif. M. Hugo Bernard, qui était président de Systèmes Intérieurs Bernard & Associés, devient président de la nouvelle entreprise alors que M. Laurent Bisson, qui était président de Systèmes Intérieurs MNJ, occupera la direction générale de la nouvelle entreprise. Celui-ci explique les raisons de cette décision. « Tout d’abord, cela nous permet de réunir davantage de ressources pour des réalisations de plus grande envergure. Les clients et entrepreneurs pourront dorénavant compter sur un sous-traitant avec toutes les ressources nécessaires, tant matérielles qu’humaines, pour exécuter les contrats de toute envergure. »

Nous étions déjà fiers de servir les Systèmes Intérieurs MNJ et Bernard & Associés depuis de nombreuses années et le serons doublement en participant aux nouveaux défis des Systèmes Intérieurs Bernard MNJ & Associés. Félicitations !

Le regroupement des deux parties est aussi motivé par la très évidente complémentarité entre elles. « Sur tous nos clients courants, nos firmes n’en comptaient que deux en commun, indique de son côté Hugo Bernard. ENTREPRENEURS SPÉCIALISÉS — Novembre 2009

29


06/11/09

PHOTO: JBC PAR ROSAIRE TURCOTTE

CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

MNJ a toujours été très présente dans les secteurs commercial et industriel. Elle a aussi réalisé d’importants contrats pour des hôpitaux, aéroports, centres commerciaux, etc. Pour notre part, l’une de nos forces était dans le secteur résidentiel (condominiums, édifices à logements, résidences de gens âgés, etc.) Il a d’ailleurs longtemps représenté plus des trois quarts de nos activités. En nous regroupant, nous devenons un joueur important dans tous les créneaux de notre industrie. »

16:45

Page 30

Le dirigeant de 32 ans précise que la nouvelle organisation entend néanmoins continuer d’assumer tous les types de mandats, même les plus simples. « Que le partenaire d’affaires soit un individu, un entrepreneur ou un gros commerçant, notre approche est la même : nous souhaitons le servir efficacement et grandir avec lui. » « De fait, ajoute Laurent Bisson, nous voulons gagner la confiance des clients quand ils sont petits, puis être dans leur esprit quand vient le temps de confier des contrats de plus grande importance. »

Solutionner un enjeu de main-d’œuvre Une autre des conséquences de l’association entre Bernard et MNJ est l’effet qu’elle entraîne sur le personnel. Ici, l’on se réjouit de la possibilité de réunir deux fortes équipes. « La main-d’œuvre et la qualité de la relève constituent des enjeux majeurs dans notre domaine, indique Laurent Bisson. On observe un trou générationnel évident entre les ouvriers de 45-50 ans et ceux de 20-25 ans. Le regroupement de nos forces nous permet de compter sur un bassin très solide de 400 à 500 travailleurs expérimentés et qualifiés pour des réalisations de tous les types. Cela s’ajoute aux attributs de qualité et de fiabilité sur lesquels nous misons déjà. »

ESSOR Assurances félicite LES SYSTÈMES INTÉRIEURS BERNARD MNJ & ASSOCIÉS

pour ses accomplissements li en affaires. ff i • Assurances • Cautionnement Téléphonez-nous pour une soumission!

1 877 88 ESSOR.ca 30

ENTREPRENEURS SPÉCIALISÉS — Novembre 2009


06/11/09

16:45

Page 31

PHOTO: ARCHIVES SYSTÈMES INTÉRIEURS BERNARD MNJ & ASSOCIÉS

CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

Le Carrefour Laval

PHOTO: ARCHIVES SYSTÈMES INTÉRIEURS BERNARD MNJ & ASSOCIÉS

Hugo Bernard, lui, signale que la nouvelle compagnie profitera désormais d’une équipe de cinq estimateurs. «Cela nous permet d’avoir des yeux partout sur le terrain. Par conséquent, nous pouvons maintenant soumissionner sans problème pour tous les projets. » À titre indicatif, Bernard MNJ & Associés, en cinq semaines réparties en août et septembre, a déjà pu soumissionner pour 141 M$ bien que la nouvelle société en fût à ses premières heures.

Fier partenaire de Systèmes Intérieurs Bernard MNJ & Associés

ENTREPRENEURS SPÉCIALISÉS — Novembre 2009

31


CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

06/11/09

16:45

Page 32

Transmettre les connaissances Du point de vue organisationnel, Laurent Bisson souhaite demeurer actif quatre ou cinq ans, afin de transférer progressivement la clientèle de MNJ à Hugo Bernard. « La confiance entre individus représente un élément très important entre nous et nos partenaires, confie-t-il. Je désire donc assurer une transition réussie et donner à Hugo le temps de gagner à son tour la confiance de notre clientèle à mesure que nous travaillerons avec elle.» Ayant lui-même succédé à son père à la tête des Systèmes Intérieurs Bernard & Associés, Hugo Bernard dit savoir par expérience qu’il faut quelques années avant de s’implanter personnellement auprès des décideurs. « L’important, juge-t-il, c’est que cette période me permettra de bénéficier du transfert des connaissances de Laurent Bisson et de me familiariser avec des secteurs que nous touchions très peu chez Bernard & Associés. »

Quant à la croissance potentielle de l’entreprise, bien que très heureux d’occuper le premier rang au Québec dans son industrie, Laurent Bisson estime que l’enjeu réside ailleurs. « Que nous soyons les premiers ou pas importe peu, puisque l’industrie en entier sait quel est notre rang. Ce qui compte véritablement, c’est de continuer d’offrir un service de haute qualité et d’être reconnus pour cela. Nous accordons davantage d’importance à des éléments liés à notre réputation, comme l’expertise, l’excellence et la compétence. »

COORDONNÉES À RETENIR :

www.bernardmnj.com Téléphone : 450 667-3576 – 514 380-9993 Licence RBQ : 8298-1622-36

Bravo aux Systèmes Intérieurs Bernard MNJ & Associés pour une performance remarquable. MAESTRO* TECHNOLOGIES EST FIÈRE PARTENAIRE DU SUCCÈS DES ENTREPRISES D’ICI.

Maestro* Technologies offre les solutions de comptabilité et de gestion pour l’industrie de la construction les plus complètes sur le marché. Maestro* permet d’optimiser les processus de gestion et de maximiser l’utilisation des ressources humaines, financières et matérielles. Pour en savoir plus sur nos solutions à haute performance : www.maestro.biz

Au service de l’innovation depuis 1989

Spécialiste en matériaux et expert en livraison • Planches gypse & accessoires

3211, boul. de l’Industrie St-Mathieu-de-Beloeil Québec J3G 4S5 Tél.: 450 464-6856 Télec.: 450 464-2848

3775, boul. Lite St-Vincent-de-Paul, Laval Québec H7E 1A3 Tél.: 450 664-1434 Télec.: 450 664-2393

57, rue Ste-Hélène St-Lambert Québec J4R 1S4 Tél.: 450 466-1637 Télec.: 450 466-0989

Site : www.groupebeauchesne.com • Courriel : beauchesne@videotron.ca 32

ENTREPRENEURS SPÉCIALISÉS — Novembre 2009

• Composés métalliques • Tuiles acoustiques & suspension • Isolation acoustique & thermique


CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

09/11/09

14:10

Page 33

L’Association de la construction du Québec (ACQ) est le plus important regroupement multisectoriel à adhésion volontaire de cette industrie au Québec.

INNOVATRICE

L’ASSOCIATION DE LA CONSTRUCTION DU QUÉBEC ! INNOVATRICE avec ses plateformes informatisées ! La création du Gestionnaire de projets sécurisés (LeGPS) a permis d’accroître et d’accélérer les activités quotidiennes des entrepreneurs, des donneurs d’ordre et des professionnels de l’industrie de la construction. LeGPS comprend trois modules : une salle de plans virtuelle, l’une des plus importantes au Canada, le Général servant à la gestion des projets privés et les Dessins d’atelier offrant une communication interactive entre les intervenants. Des solutions informatisées efficaces! Des équipes virtuelles performantes ! Des échanges fructueux !

INNOVATRICE dans le développement durable ! En tant que membre fondateur de la Coalition énergie et construction durable (CECD), un regroupement d’intervenants de la construction et de la gestion de bâtiments, l’ACQ est surtout fière de son engagement à la réalisation d’un projet concret : la mise à niveau énergétique du bâtiment de Moisson Montréal. Les travaux estimés à 4,3 M $ ont été exécutés bénévolement par les entrepreneurs, les fournisseurs et les professionnels de la construction. Le gouvernement du Québec, la Ville de Montréal, l’arrondissement de Saint-Laurent et le Centre local de développement de Saint-Laurent ont aussi contribué à la réussite du projet.

INNOVATRICE avec ses missions commerciales ! Depuis 2001, l’ACQ a organisé, en collaboration avec le World Trade Centre Montréal, une vingtaine de missions commerciales dans plusieurs villes des États-Unis et même au Chili. Des contrats, des accords industriels, des appels d’offres, des soumissions et des ventes prouvent le succès d’une telle initiative.

À L’ ACQ,

L’ INNOVATION EST UNE RÉ ALITÉ .

À propos de l’ACQ L’ACQ représente quelque 15 000 entreprises, qui emploient plus de 100 000 travailleurs. Ses membres œuvrent principalement dans les secteurs institutionnel-commercial et industriel (IC/I). Selon la Loi R-20, l’ACQ est l’agent patronal négociateur pour tous les employeurs des secteurs IC/I. Elle est également présente dans le secteur résidentiel par l’entremise de ses plans de garantie Qualité Habitation et Qualité Rénovation. www.acq.org


CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

09/11/09

14:10

Page 34


CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

06/11/09

16:46

Page 35

Des toits

de plus en plus « verts » Principalement caractérisées par les principes écologiques qui transforment peu à peu les méthodes dans chaque secteur de la construction, des innovations technologiques ont fait leur apparition dans

O

PHOTO: TOITURE BLANCHE SOPRASTAR DE SOPREMA

l’industrie québécoise de la toiture depuis quelques années.

Les membranes monocouches blanches ont un effet direct sur la chaleur provoquée par l’impact du soleil.

n dénote notamment parmi celles-ci les membranes élastomères, de plus en plus populaires, de même que l’avènement des membranes de sous-couche autoadhésives et celui des membranes liquides faites de fibres organiques synthétiques. M. Richard Nadeau, président de Couverture Montréal Nord, nous donnait également, il y a quelques mois, l’exemple

du remplacement des membranes noires conventionnelles et du gravier par des membranes monocouches blanches, qui, bien qu’un peu plus chères, ont un effet direct sur la chaleur provoquée par l’impact du soleil, permettant aux entreprises qui la privilégient de réduire leurs coûts de climatisation. Selon cette même volonté de diminution de coûts, ces dernières peuvent aussi opter pour de

nouvelles techniques d’installation qui sont souvent plus simples. «Ainsi, comme l’observait encore M. Nadeau, il n’est désormais plus nécessaire d’utiliser la bouilloire contenant le bitume, dont la fabrication, le chauffage et le transport s’avèrent de plus en plus dispendieux. Plutôt que d’employer constamment le bitume de raffinerie, nous tentons de privilégier les matériaux de recouvrement collés ou soudés. »

INNOVATIONS EN CONSTRUCTION AU QUÉBEC — Novembre 2009

35


06/11/09

16:46

Page 36

PHOTO: TOIT VERT SOPRANATURE DE SOPREMA

CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

PHOTO: ARCHIVES AMCQ

Mais plus encore, la perspective de développement durable a opéré des changements significatifs dans l’industrie, et ce, à bien des niveaux. Des concepts comme l’économie d’énergie, la question de la conservation ou de la gestion des matières résiduelles s’ajoutent dorénavant à l’importance de la qualité des matériaux et des travaux lorsqu’il s’agit d’effectuer la construction ou la réfection d’une toiture. Le souci de respecter de plus en plus l’environnement a entre autres permis l’apparition de matériaux recyclés chez certains fournisseurs ou encore la réutilisation des éléments encore sains sur des toitures. Du même coup, les dépotoirs sont moins encombrés.

« M. Richard Nadeau, président de Couverture Montréal Nord

Plutôt que d’employer constamment le bitume de raffinerie, nous tentons de privilégier les matériaux de recouvrement collés ou soudés.

»

Les intervenants du milieu, tout comme les propriétaires et les gestionnaires d’édifices ou de bâtiments, s’adaptent peu à peu à ces nouvelles méthodes, qui font d’ailleurs l’objet de discussions et de conférences, notamment lors de rencontres telles que les Événements bâtiments, qui ont eu lieu à Québec et à Montréal cet automne. Certains propriétaires considèrent même la possibilité de faire de leur toit un nouvel espace vert, comme le soulignait l’an dernier dans nos pages M. Jocelyn Hogue, vice-président et directeur général de Toitures Hogue. « Un toit vert ajoute un espace de vie supplémentaire au bâtiment, qui offre un paysage naturel et un environnement écologique. Par des aménagements paysagers et une terrasse, un toit vert devient un lieu calme et agréable où les employés peuvent profiter de la nature tout en décrochant de la routine du travail. » L’avantage certain d’un tel choix est sa durée de vie, qui se situe autour de 35 ans. M. Hogue mentionnait également qu’un toit vert peut réduire l’émission de gaz à effet de serre en plus de contribuer à l’assainissement de l’air et à la résistance au feu. Le vert prime donc, ou du moins, tend à gagner en popularité, marquant à coup sûr un tournant au sein de l’industrie, où les idées et produits innovateurs, aux impacts multiples et significatifs, continuent de se développer. 36

INNOVATIONS EN CONSTRUCTION AU QUÉBEC — Novembre 2009


CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

06/11/09

16:46

Page 37

Un toit vert peut réduire l’émission

«

PHOTO: JBC PAR ROSAIRE TURCOTTE

PHOTO: ARCHIVES TOITURES HOGUE

de gaz à effet de serre.

Par des aménagements paysagers et une terrasse, un toit vert devient un lieu calme et agréable où les employés peuvent profiter de la nature tout en décrochant de la routine du travail.

»

M. Jocelyn Hogue, vice-président et directeur général de Toitures Hogue

INNOVATIONS EN CONSTRUCTION AU QUÉBEC — Novembre 2009

37


06/11/09

16:46

Page 38

PHOTO: ARCHIVES AERMQ

CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

CFP Léonard-De Vinci – Ville Saint-Laurent 38

INNOVATIONS EN CONSTRUCTION AU QUÉBEC — Novembre 2009


CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

06/11/09

16:46

Page 39

revêtement métallique toujours bien présent au Québec! Le

par Marie-Ève Lefebvre

Pour les toitures et les murs des bâtiments non-résidentiels, le revêtement métallique est depuis longtemps envisagé par les architectes, les promoteurs ou les propriétaires. Afin de promouvoir l’utilisation des différents systèmes de revêtement et garantir la qualité des travaux et des services, les entrepreneurs, fournisseurs, manufacturiers, fabricants et distributeurs du milieu ont fondé, au mois de mars 1995, l’Association des entrepreneurs en revêtements métalliques du Québec

PHOTO: ARCHIVES AERMQ

(AERMQ), dont les membres exécutent un volume de travaux atteignant 100 M$ par année.

Centre de recherche clinique en oncologie – Québec INNOVATIONS EN CONSTRUCTION AU QUÉBEC — Novembre 2009

39


CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

06/11/09

16:46

Page 40

Fière membre de l'AERMQ

Manufacturier de revêtement métallique

1 888 313-0010

www.idealroofing.com

UN ALLIAGE D’EXPERTISE ET DE RESSOURCES À votre service en travaux de revêtement métallique et architecturaux de tout genre depuis plus de 40 ans et ce, partout au Québec.

COMPLEXE AQUATIQUE ET GYMNIQUE

MALTAIS & OUELLET

MINE DE FER LAC BLOOM

BGM INFORMATIQUE

Membre fondateur de l’Association des entrepreneurs en revêtements métalliques du Québec (AERMQ), fondée en 1995. 516, route 172, Saint-Nazaire (Québec) G0W 2V0 Téléphone : 418 668-3371 – Télécopieur : 418 668-8921 – Mess. voc.: 418 668-3333

www.proco.ca 40

info@proco.ca

INNOVATIONS EN CONSTRUCTION AU QUÉBEC — Novembre 2009


CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

16:46

Page 41

PHOTO: ARCHIVES AERMQ

De nombreux changements innovateurs ont effectivement eu cours depuis quelques années. Non seulement de nouvelles certifications ont-elles été instaurées au sein de l’association, mais la cinquantaine de membres qui la composent ont également observé de multiples modifications des systèmes de revêtement métallique, à la fois en ce qui concerne les produits et les applications possibles, en usine comme sur les chantiers. M. François Gagnon, directeur général chez Revêtements Alnordica inc. et président de l’AERMQ

PHOTO: ARCHIVES AERMQ

L’

association célèbrera ainsi ses 15 ans en 2010. Et depuis sa création, elle s’efforce continuellement d’appuyer et de mettre de l’avant « l’expertise, l’expérience et le côté professionnel de ce que fait l’ensemble de ses membres», comme le dit d’emblée son président, M. François Gagnon, aussi directeur général chez Revêtements Alnordica inc. M. Gagnon est appuyé par sept autres administrateurs formant le conseil d’administration très dynamique de l’AERMQ.

06/11/09

Condos Les Manoirs – Repentigny

INNOVATIONS EN CONSTRUCTION AU QUÉBEC — Novembre 2009

41


CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

06/11/09

16:47

Page 42

«

Ce qui a changé dans les dernières années, c’est entre autres l’arrivée de nouveaux produits ou la popularité grandissante d’autres produits déjà existants devenus plus faciles à installer grâce aux

»

PHOTO: ARCHIVES AERMQ

nouveaux équipements.

PHOTO: ARCHIVES AERMQ

Concessionnaire Mercedes / Smart – Québec

PHOTO: ARCHIVES AERMQ

École de musique Schulich Université McGill – Montréal

Laurier Pontiac Buick – Québec 42

INNOVATIONS EN CONSTRUCTION AU QUÉBEC — Novembre 2009


CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

06/11/09

16:47

Page 43

De nouveaux produits et de nouvelles préoccupations

PHOTO: ARCHIVES AERMQ

« Ce qui a changé dans les dernières années, dit M. Larry O’Shaughnessy, architecte et directeur général de l’AERMQ, c’est entre autres l’arrivée de nouveaux produits ou la popularité grandissante d’autres produits déjà existants devenus plus faciles à installer grâce aux nouveaux équipements. » Il donne l’exemple des panneaux de revêtement métallique modulaires, des modules de revêtement habituellement rectangulaires disposés sur le bâtiment selon une trame préétablie. Ils peuvent être constitués de différents métaux, dont les plus populaires restent l’aluminium, la matière composite d’aluminium (une résine thermoplastique recouverte de part et d’autre par une mince feuille d’aluminium), l’acier, le fibrociment ou l’agglomération de fibres de bois.

PHOTO: ARCHIVES AERMQ

M. Larry O’Shaughnessy, architecte et directeur général de l’AERMQ

Alors que les panneaux d’aluminium, très plats, confèrent une apparence high-tech au bâtiment (l’une des raisons pour laquelle ils sont largement employés dans les salles de montre des concessionnaires automobiles, par exemple), les panneaux d’acier, aussi appelés panneaux en « pan » ou « cassette », à cause de leurs rebords repliés qui garantissent leur rigidité, peuvent être teints de différentes couleurs. Le fibrociment ou les fibres de bois, des matériaux qui proviennent d’Europe, principalement d’Espagne et d’Allemagne, font quant à eux leur apparition sur le marché nord-américain depuis deux ou trois ans. Leur popularité est principalement due au fait qu’ils peuvent simuler d’autres matériaux tels que le bois, ou des textures, comme celles de la pierre ou de la brique, une caractéristique que les panneaux métalliques ne possèdent pas. Ils constituent ainsi une alternative intéressante, puisque même s’il s’agit d’une imitation, les panneaux de revêtement, relativement légers, ne nécessitent pas de maçonnerie et de mortier, permettant une rapidité d’installation et générant des économies de temps et de coûts.

Concessionnaire Mercedes / Smart – Québec INNOVATIONS EN CONSTRUCTION AU QUÉBEC — Novembre 2009

43


« Un autre produit qui existe depuis longtemps, mais qui est maintenant appliqué de manière différente, est le panneau de métal isolé préfabriqué. Ces panneaux, lorsqu’ils sont installés, forment le mur entier dans une seule opération, ce qui permet de fermer un bâtiment très, très rapidement. Ces produits remplacent maintenant dans plusieurs cas les systèmes de revêtement métallique conventionnels, qui sont construits sur place et nécessitent des opérations multiples qui se font au chantier. Ils sont peut-être moins intéressants du point de vue architectural, car le revêtement nervuré traditionnel présente plusieurs profilés et couleurs, mais lorsqu’il est question de bâtiments à grande surface, les panneaux préfabriqués en usine prennent de plus en plus de place », ajoute M. O’Shaughnessy.

06/11/09

16:47

Page 44

PHOTO: ARCHIVES AERMQ

CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

Centre Design et Innovation Laurent Beaudoin – Valcourt

De plus, les préoccupations environnementales et les méthodes de construction dites « durables » s’inscrivent maintenant au centre des nouvelles préoccupations de l’AERMQ. Heureusement, les produits de revêtement métallique s’intègrent bien dans la construction durable puisque la majorité d’entre eux sont fabriqués de matières recyclées et peuvent être réutilisés et recyclés à nouveau à la fin de leur vie utile. Les clients bénéficient donc à présent d’un plus grand choix de produits, qui peuvent aussi être influencés par les nouvelles techniques qui y sont associées, selon le type de bâtiment concerné, bien sûr.

Manufacturier de revêtement métallique, pontage métallique et divers autres composantes métalliques

Nous sommes fiers d’être associés à l’AERMQ Plusieurs succursales pour vous servir Téléphone : 1 800 268-2083 Fax : 1 866 579-2276 www.agwaymetals.com

Service clés en main 3372, rue Jacob-Jordan Terrebonne (Québec) J6X 4J6 Canada Téléphone : 450 964-5831 Téléphone sans frais : 1 877 230-5831 Télécopieur : 450 964-7342 revetement.metallique@prospeco.ca

44

• Revêtement métallique • Composition de mur économiseur d’énergie • Revêtement métallique de type «sandwich» • Projet LEED • Revêtement de panneaux composites • Moulure d’acier et entremises non structurales • Revêtement de panneaux d’aluminium • Estimation • Revêtement de zinc • Dessin d’atelier • Revêtement avec résistance au feu • Installation Membre AERMQ • Revêtement de panneaux isolés (préfabriqués)

INNOVATIONS EN CONSTRUCTION AU QUÉBEC — Novembre 2009

Licence RBQ : 8002-9432-53

www.prospeco.ca


CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

09/11/09

14:12

Page 45

D’autres outils technologiques viennent aussi faciliter l’installation des différents panneaux de revêtement métallique depuis quelques années. C’est le cas, entre autres, des plateformes élévatrices et des nacelles, qui permettent d’effectuer les travaux en hauteur. Ces équipements de levage ont été constamment améliorés. « Par exemple, les plateformes élévatrices atteignent maintenant des hauteurs qu’on ne voyait pas auparavant. Leurs dimensions, leur puissance et les hauteurs qu’elles peuvent atteindre ont augmenté, permettant de lever plus de matériaux et d’y avoir plus d’ouvriers à la fois. Les nacelles, avec leur bras articulé hydraulique, permettent d’aller à des endroits où les ouvriers sur les plateformes n’auraient pas accès », mentionne le directeur général de l’AERMQ.

SAQ succursale Centropolis – Laval

PHOTO: ARCHIVES AERMQ

Ainsi, l’installation des panneaux modulaires, qui nécessite une très grande attention au niveau de la prise de mesures, est devenue plus commune, principalement grâce à l’utilisation de faisceaux lasers, qui remplacent dorénavant les niveaux à l’eau de quatre ou six pieds. Ces faisceaux permettent notamment des alignements verticaux et horizontaux d’une précision remarquable.

PHOTO: ARCHIVES AERMQ

L’évolution des techniques

Concessionnaire Case – Coaticook

Depuis 40 ans Choisir « Revêtements Alnordica inc. », c’est opter pour le service personnalisé, la variété des produits, le produit garanti, le service après vente et les prix très concurrentiels.

Entrepreneur spécialisé en revêtement métallique

SPÉCIALITÉS : - Revêtement métallique - Vinyle - Bois - Fibrociment - Canexell - Smart système

1230, des Érables, St-Lambert-de-Lauzon Québec G0S 2W0

Nous offrons également : - Service d’estimation gratuit - Revêtement d’acier, d’aluminium, de vinyle, de bois, d’alpolic et de plaques d’aluminium - Moulures en acier émaillé ou aluminium, jusqu’à 14 pieds - Grilles d’aération (ventilateurs) - Volets décoratifs (acier ou aluminium) - Fournitures seulement et/ou fournitures et pose

Région de Montréal Tél. : 450 729-0001

Actif dans toute la province de Québec et occasionnellement en Ontario et aux États-Unis.

Région de Québec Tél. : 418 889-9761 Télec. : 418 889-8179

Licence RBQ: 1365-8549-54

www.alnordica.com

INNOVATIONS EN CONSTRUCTION AU QUÉBEC — Novembre 2009

45


06/11/09

16:49

Page 46

PHOTOS: ARCHIVES AERMQ

CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

Centre de recherche du CHUL – Québec

Institut neutraceutiques et aliments fonctionnels – Québec

La qualité et l’expertise toujours au centre des préoccupations Comme elle le fait depuis sa fondation, l’association s’emploiera à développer les barèmes de qualité pour tous ces produits et continuera d’assurer le respect de leur application, notamment à l’aide de certifications précises. « Nous avons instauré un programme de certification de conformité des matériaux sur différents projets dans l’utilisation du revêtement métallique afin d’assurer la qualité des travaux, explique M. Gagnon. On demande aux architectes de spécifier le plus possible dans leurs devis que les travaux de revêtement soient effectués par un membre de l’AERMQ. » De plus, il ajoute que l’association s’est peu à peu assujettie au Bureau des soumissions déposées du Québec (BSDQ) dans la grande majorité des régions de la province. « Cela assure que la soumission entre les membres génère une saine compétition »,

souligne-t-il. L’assujettissement dans la grande région de Montréal, dont le dossier est encore en développement, est suivi de près par l’association. Ayant à cœur l’expertise de ses membres et pour reconnaître le talent des architectes concepteurs, l’AERMQ a également mis sur pied le Concours de Design utilisant le revêtement métallique. Soulignant chaque année la qualité et l’originalité des plus belles réalisations architecturales, il permet aussi de faire la promotion de l’utilisation du revêtement métallique auprès des donneurs d’ordres tels que les architectes et les municipalités. Les bâtiments primés témoignent d’ailleurs concrètement des accomplissements et des vastes capacités des architectes et des membres de l’AERMQ.

* Les photographies de cet article montrent des lauréats du Concours de Design utilisant le revêtement métallique de l’AERMQ (www.aermq.qc.ca).

46

INNOVATIONS EN CONSTRUCTION AU QUÉBEC — Novembre 2009


CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

06/11/09

16:49

Page 47

DES CHOIX JUDICIEUX EN MATIÈRE DE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION EXTÉRIEURE

UTILISEZ LES PRODUITS DURABLES VICWEST ! Depuis plus d’un siècle, Vicwest propose des produits de construction extérieure de grande qualité, faciles à installer et qui ne requièrent aucun entretien. Ces produits sont utilisés par des entrepreneurs et architectes réputés partout en Amérique du Nord. La combinaison infinie de nos couleurs, profilés, moulures et accessoires permettra à vos projets résidentiels, commerciaux, industriels ou institutionnels de véritablement se démarquer. À cela s’ajoute le bénéfice additionnel de faire affaire avec une entreprise canadienne de renom, soutenue par une équipe chevronnée d’experts à l’échelle du pays. D’autant plus de raisons d’arrêter votre choix sur Vicwest !

Vous trouverez les produits Vicwest chez un fournisseur de matériaux de construction près de chez vous. Visitez notre site Web pour de plus amples renseignements.

www.vicwest.com

Colombie-Britannique l Alberta l Saskatchewan l Manitoba l Ontario l Québec Nouveau-Brunswick l Nouvelle-Écosse l Île-du-Prince-Édouard l Terre-Neuve et Labrador


CONSTRUCTO_PAGES_Regroupe?es.qxd:MT_spec_2005_1

06/11/09

16:49

Page 48

Innovations en construction au Québec  

Innovations en construction au Québec

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you